Vous êtes sur la page 1sur 4

Centre Universitaire de Ghardaïa 1ére S.N.

V: 2010-2011

CHAP. 1 : INTRODUCTION A LA THERMODYNAMIQUE


I / Introduction :
La thermodynamique est la science qui étudie et décrit le comportement de la matière ou des
systèmes, en fonction des notions de température T, d'énergie (chaleur Q, travail W...) et
d'entropie S. La thermodynamique étudie l'évolution ou les transformations de la matière ou des
systèmes en considérant les variations d'état du système, lors d'échanges d'énergie entre le milieu
extérieur et le système.
Elle repose sur 2 notions de base, l'énergie interne (U) et l'entropie (S) qui satisfont aux deux
principes suivants, qui stipulent que :
L’énergie se conserve (premier principe de conservation de l'énergie)
L’entropie ne peut qu'augmenter (deuxième principe d'évolution)

II/ Variables d’état:


Soit un gaz contenu dans une bouteille (fermée). Les quantités pertinentes sont :
Volume, masse, nombre de moles, composition chimique, pression et température.

1) Variables intensives/ extensives: On considère deux bouteilles identiques,


contenant une même quantité de gaz dans le même état (températures, pressions, etc.
égales). On joint ces bouteilles :

ü Le volume est 2 fois plus grand.


Le nombre de moles est 2 fois plus grand
ü La densité est la même. La pression est la
même. La température est la même
On va donc classer les variables d’´etat en deux groupes :
D’une part, les variables extensives qui se transforment comme le volume ou le nombre de moles,
D’autre part les variables intensives qui ne se transforment pas comme la densité, la pression et
la température

2) Notion de température
la température est reliée au degré d'agitation moléculaire de la matière. Si la vitesse vi des
molécules et donc leur énergie cinétique Ei augmentent, alors le degré d'agitation thermique du
milieu est plus grand. A la température de 0 K (zéro absolu à -273°C) les atomes ou molécules sont
figés.

- les molécules se déplacent dans l'enceinte de façon


totalement aléatoire avec des vitesses vi
- On définit la température T par la relation :

1/2 mv2 = 3/2 kT

Cette relation définit l'échelle de température absolue


T en degré K. Gaz dans une enceinte

Module: Chimie2 1 Par: HADJ SEYD AEK


Centre Universitaire de Ghardaïa 1ére S.N.V: 2010-2011

3) Notion de pression
La pression est due aux nombreux chocs des atomes
ou molécules sur les parois du récipient.

Pression dans une enceinte

4) Energie et chaleur
Les échanges d’énergie sous forme de chaleur Q et de travail W sont interprétés à l’échelle
macroscopiques comme une manifestation de l’agitation moléculaire sous forme désordonnée (Q)
ou ordonnée (W).

transfert de chaleur Q (T2 > T1) transfert de travail W par piston

5) Différence entre température et chaleur


La chaleur Q a simplement fait fondre la glace
sans changer la température T du bain :
ü une chaleur n'échauffe pas nécessairement un
corps qui la reçoit.
ü Température et chaleur sont donc deux notions
différentes.
ü La chaleur est une grandeur physique mesurable.
Q=m.C. T
(Q en kcal; m en kg ; T en K, C en kcal.kg-1.K-1 )

6) Influence de m, C et T sur la chaleur Q

Les figures 1 et 2 montrent que la quantité de chaleur Q cédée par un corps solide (cuivre ou
soufre) est proportionnelle à la quantité d’eau récupérée .

En diminuant à moitié la température de la même masse du corps (fig 1 et 3), la quantité d’eau
récupérée diminue d’une façon pareille. Donc Q est proportionnelle à T.

En remplaçant la masse m de cuivre par une même quantité de soufre (fig 1 et 4), le volume d’eau
obtenu sera différent, donc Q est liée au corps ( C ).

Module: Chimie2 2 Par: HADJ SEYD AEK


Centre Universitaire de Ghardaïa 1ére S.N.V: 2010-2011

Q à un signe + ou – selon le cas qu’elle soit cédée ou fournit par le corps.

7) Notion d’énergie interne:


C’est l’énergie totale Q=U que peut fournir un corps
à son extérieur en conservant sa masse,
sa température chute jusqu’à 0 K.

III/ Système thermodynamique:

1) Définitions :
Système = une partie de matière délimitée par rapport
au milieu extérieur. Le milieu extérieur est le reste Système milieu extérieur
de l’espace entourant le système.
Le système peut être ouvert ou fermé, adiabatique c.à.d isolé thermiquement (Q=0) ou rigide c.à.d
indéformable (W=0).
Dans un système fermé, il n’y a pas de transfert de masse et dans un système isolé , il n’y a pas
d’échange de travail ni de chaleur.
2) Etats d’un système :
L’état d’un système est définit ou décrit par ses variables macroscopiques (m,n, P, V, T …) dites
variables d’état. A un système donné est associé tout un ensemble d’états possibles. On dit qu’un
système est à un état d’équilibre thermodynamique si ses variables d’état ont des valeurs
bien définies et constantes.
3) Evolution ou transformation du système :
Sous l’influence d’échange de matière ou transfert d’énergie entre le système et le milieu
extérieur, le système évolue et les variables d’état du système sont modifiées. On dit que le
système se transforme ou change d’état, en passant d’un état d’équilibre (1) à un autre état
d’équilibre (2).
Q P 1, V 1, T 1 P 2, V 2, T 2

état 1 état 2
Au cours d’une transformation, les variqbles d’état varient, le passage de l’état d’équilibre 1 à
l’état d’équilibre 2, se déroule généralement hors équilibre. On distingue alors entre :
a) Transformations réversibles : (ou idéales), ce sont des transformations
infiniment lentes formées d’une succession d’états d’équilibre.
b) Transformations irréversibles : Ce sont des transformations rapides et
brutales hors équilibre.

Module: Chimie2 3 Par: HADJ SEYD AEK


Centre Universitaire de Ghardaïa 1ére S.N.V: 2010-2011

4) Equations d’état du système et fonctions d’état :

Les variables d’état ne sont pas toutes indépendantes, mais liées entre elles par des équations
dites équations d’état de type f(P,V,T)=0 telle que l’équation des gaz parfaits : P.V = n.R.T

5) Représentation graphique des évolutions d’un système :


Les variables d’état d’un système à la suite d’une transformation sont représentées dans divers
diagrammes, le plus utilisé est celui de Clapeyron (P,V).
• Transformation isochore ( à volume constant).
• Transformation isobare ( à pression constante).
• Transformation isotherme ( à température constante).
• Transformation isentrope ou adiabatique ( à S constante ou Q=o et PV =constante)

P isochore

isobare

isotherme

isentrope
V
Diagramme Clapeyron (P,V)

Module: Chimie2 4 Par: HADJ SEYD AEK