Vous êtes sur la page 1sur 23

MOBILITÉ

MÉTROPOLE ET DÉPARTEMENT ENGAGÉS POUR


DES TRANSPORTS PLUS PERFORMANTS !

SERVICE PRESSE MÉTROPOLE AIX-MARSEILLE-PROVENCE


DGA COMMUNICATION ET RELATIONS EXTÉRIEURES DOSSIER DE PRESSE
Tel. 04 91 99 79 74 - Mail : presse@ampmetropole.fr
1/23 levélo letrain lebus lecar letram lemétro lebateau levélo letrain
INTRODUCTION

LES PROJETS FINANCÉS


Métro de Marseille : automatique, sécurisé et
accessible à tous dès 2025 !
Le tramway de Marseille rapproche le Nord et le
Sud de la ville

et la ponctualité des transports en commun


Des pôles d’échanges et des parkings relais sur
l’ensemble du territoire pour se déplacer plus
facilement
Le Val’Tram relancé
Une Métropole innovante qui teste les mobilités
du futur
Des transports plus propres grâce au déploiement
de l’énergie électrique et du Gaz Naturel pour
Véhicules (GNV)

2/23 levélo letrain lebus lecar letram lemétro lebateau levélo letrain
INTRODUCTION
Voté en décembre 2016, l’Agenda de la Mobilité est le premier document stratégique
de la nouvelle Métropole Aix-Marseille-Provence à avoir vu le jour. Un signal fort,
pour une problématique essentielle : comment mieux relier les différents points
d’attractivité du plus vaste territoire métropolitain de France. L’enjeu est fondamental,
afin de permettre de rapprocher lieux de vie et bassins d’emploi, dans un périmètre
composé d’espaces urbains très denses, de zones rurales et d’espaces naturels
protégés.

Ce document, évolutif, était ainsi appelé à être révisé en fonction des capacités de
financement de l’institution et, notamment, de la contribution apportée par l’Etat aux
grands projets structurants de transports du territoire.

Faute d’engagement du Gouvernement, c’est grâce à l’aide financière du Département


des Bouches-du-Rhône (274 millions d’euros déjà engagés sur les 300 millions inscrits
dans le Plan Transports Départemental 2016-2020) que la Métropole a été en mesure
de réaliser un certain nombre d’opérations majeures matures mais qu’elle n’aurait
pas eu les moyens de financer seule : le Boulevard Urbain Sud, la requalification
du Jarret et du Cours Lieutaud, le BHNS Aixpress, de nombreux pôles d’échanges.
Le Département a par ailleurs participé à d’autres opérations d’envergure conduites
par d’autres maîtres d’ouvrage comme la modification de la ligne ferrée Marseille-
Gardanne-Aix.

Cependant, d’autres opérations essentielles et incontournables pour améliorer la


mobilité dans le territoire arrivent aujourd’hui à maturité : renouvellement du métro
de Marseille, tramway nord-sud, divers BHNS et pôles d’échanges. Le budget annexe
des transports de la Métropole, qui dispose d’une capacité d’autofinancement très
limitée, n’est pas en mesure de les prendre en charge en l’absence de l’aide massive
qui était attendue de l’Etat.

C’est pourquoi Martine Vassal a demandé l’attribution d’une enveloppe


complémentaire de 220 millions d’euros sur 3 ans, par le Département permettant
de maintenir un rythme soutenu de réalisation des projets inscrits à l’Agenda de la
mobilité métropolitaine.

Cette nouvelle aide significative permettra notamment de poursuivre la mise en place


du Réseau Express Métropolitain.

Dès 2019, certaines actions seront ainsi concrétisées et après la très emblématique
ligne Aix-Marseille, de nouvelles lignes vont être à leur tour labellisées leCar+ :
- Miramas gare – Salon gare – Aix gare routière - Aix Lieutenant Colonel-Jeanpierre
- Marseille Arenc.

3/23 levélo letrain lebus lecar letram lemétro lebateau levélo letrain
Les autres lignes seront ensuite progressivement labellisées, au fur et à mesure
de l’avancement des travaux de création de voies réservées sur autoroute, dont le
programme prévoit dès 2020/2021, l’aménagement de plusieurs axes sur l’A7, l’A51
et la RD9.

Sur les différents pôles urbains de la métropole, les études des projets de BHNS et
de tramway se poursuivront :
- extension du Tramway Nord/Sud de Marseille entre La Castellane et La Rouvière ;
- projets Chronobus et Val’Tram à Aubagne, entre le pôle d’échanges et le secteur
Paluds – Plaine de Jouques
- extension du Zénibus vers Plan-de-Campagne à l’Est et la zone d’activités des
Florides à l’ouest
- projets de BHNS à Martigues - Port-de-Bouc, Istres et Miramas
- extension du tramway jusqu’à la place du 4 Septembre
- projet de BHNS B4 Marseille Gèze la Fourragère

Ces projets seront systématiquement connectés au Réseau Express Métropolitain, au


niveau de pôles d’échanges ou de points de correspondance aménagés dans ce but.

Et, bien évidemment, le Métro de Marseille sera automatisé, sécurisé et accessible


à tous.

4/23 levélo letrain lebus lecar letram lemétro lebateau levélo letrain
5/23 levélo letrain lebus lecar letram lemétro lebateau levélo letrain
Métro de Marseille : automatique, sécurisé
et accessible à tous dès 2025 !
Le renouvellement du métro de Marseille, qui a fêté ses 40 ans en 2017, est devenu
indispensable par l’obsolescence naturelle des rames, des systèmes d’exploitation et
la disparition progressive chez les constructeurs d’origine des pièces de rechange et
des compétences techniques permettant l’entretien du matériel roulant actuel.

Tous les réseaux ayant des matériels de cette génération ont déjà entamé des
renouvellements identiques (Paris, Lyon, Lille).

Ce renouvellement par un métro automatique sans conducteur offre l’opportunité de


disposer d’un métro moderne, climatisé, accessible aux personnes à mobilité réduite
depuis le quai, et bénéficiant des technologies de pointe améliorant la souplesse
d’exploitation, la qualité de service et le confort du voyageur.

La sécurité sera fortement améliorée notamment car il sera doté de façades de


quai automatiques qui supprimeront le risque de chute de voyageurs sur la voie et
d’intrusion dans les tunnels.

Calendrier
- Livraison première rame à Marseille : Automne 2022
- Ligne M2 : en conduite semi-automatique : Automne 2023
- Ligne M2 en automatisme intégral : Printemps 2025
- Ligne M1 en conduite semi-automatique : Été 2024
- Ligne M1 en automatisme intégral : Automne 2026

Les 36 rames actuelles seront remplacées par 38 rames en tranche


ferme plus 6 tranches optionnelles pour les extensions de lignes et
les augmentations de fréquentation possibles. Budget : 492 millions
d’euros
Photo de synthèse

6/23 levélo letrain lebus lecar letram lemétro lebateau levélo letrain
En 2016, la Métropole a approuvé le schéma directeur d’Accessibilité et son agenda
d’accessibilité programmée des transports en commun qui comprend la mise en
accessibilité des stations de métro.

A ce jour, quatre stations sont accessibles sur la ligne 1 depuis 2010 entre la Timone et La
Fourragère : Blancarde - Louis Armand - Saint Barnabé - La Fourragère.

Sur la ligne 2 : la station en terminus Gèze sera accessible lors de la mise en service de
l’extension du métro prévue en 2019.

Les travaux sur la station Dromel Sainte Marguerite sont en phase d’achèvement.

Pour les stations Vieux Port, La Rose, Timone, Jules Guesde et Rond-Point du Prado, les
travaux démarreront en 2021 pour des livraisons prévues en 2023.

La mise en accessibilité de la station Saint-Charles, dont la maitrise d’ouvrage a été


déléguée à la RTM, est prévue pour 2024.

Pour les autres stations, la programmation des travaux et mise en service s’étalera entre
2024 et 2028.

BUDGET : 200 MILLIONS D’EUROS AU TOTAL

7/23 levélo letrain lebus lecar letram lemétro lebateau levélo letrain
MISE EN ACCESSIBILITE AUX STATIONS DE METROS LIGNE 1 ET LIGNE 2

LA ROSE
TECHNOPÔLE
DE CHÂTEAU GOMBERT

GEZE

FRAIS VALLON

BOUGAINVILLE
MALPASSÉ

SAINT-JUST
HÔTEL DU DÉPARTEMENT
NATIONAL

LES CHARTREUX

CLARY
CINQ AVENUES SAINT-BARNABÉ
LONGCHAMP
JULES GUESDE
JOLIETTE
LA FOURRAGÈRE
SAINT-CHARLES
COLBERT
HÔTEL DE RÉGION RÉFORMÉS-CANEBIÈRE
LOUIS-ARMAND
NOAILLES
VIEUX-PORT
HÔTEL DE VILLE
BLANCARDE
N.D DU MONT
CRS JULIEN TIMONE
ESTRANGIN
PRÉFECTURE

BAILLE

CASTELLANE

PERIER

DROMEL / SAINTE MARGUERITE


ROND-POINT DU PRADO ÉTÉ 2018

STATIONS DE MÉTRO ACCESSIBLES


BLANCARDE / LOUIS-ARMAND / SAINT-BARNABÉ / LA FOURRAGÈRE/ DROMEL

STATIONS DE MÉTRO ACCESSIBLES HORIZON ANNÉES 2023 / 2024


CASTELLANE / VIEUX PORT / LA ROSE / JULES GUESDE / TIMONE /ROND-POINT DU PRDO / ST CHARLES

STATIONS DE MÉTRO ACCESSIBILITÉ PAR PRIORITES À COMPTER DE 2026

8/23 levélo letrain lebus lecar letram lemétro lebateau levélo letrain
Le tramway de Marseille rapproche le Nord
et le Sud de la ville
Dans le cadre du développement du réseau de transports collectifs en site propre
de Marseille, la Métropole Aix-Marseille-Provence, avec l’aide du Département
des Bouches-du-Rhône, étend son réseau de tramway vers le Nord et vers le Sud.
Le futur tracé s’étendra de la cité La Castellane au Nord à la Rouvière au Sud et
constituera ainsi la colonne vertébrale de la mobilité de l’agglomération marseillaise.
Un projet d’ampleur qui concilie qualité de vie, requalification urbaine et enjeux
environnementaux pour proposer une alternative au tout-voiture et faciliter le
quotidien.

Les travaux se dérouleront en deux phases :

- Première phase : 2020-2023


Prolongation au Nord, de Arenc à Capitaine Gèze
Prolongation au Sud, de la place Castellane à la Gaye-Hôpitaux Sud
Budget : 320 millions d’euros HT.

- Deuxième phase : 2022-2025


Prolongation au Nord, jusqu’au lycée Saint-Exupéry et la cité La Castellane
Prolongation au Sud, jusqu’au quartier de la Rouvière
Budget : 260 millions d’euros estimés.

La première tranche permettra notamment de créer une liaison de transport collectif


en site propre entre Capitaine Gèze et La Gaye en connectant des quartiers denses et/
ou en projet (EuroMed 1 et 2 au Nord ; Le Rouet, La Capelette, Dromel, les hôpitaux et
le pôle d’activités attenant au Sud).

La Place Castellane fera l’objet d’une requalification complète à l’occasion du


prolongement du tracé vers le Sud.

Photos de synthèse
La future Place Castellane avec le départ
du prolongement du tramway

9/23 levélo letrain lebus lecar letram lemétro lebateau levélo letrain
- 4,4 km de tracé et 9 stations au Sud
- 1,8 km de tracé et 3 stations au Nord
- 2 nouveaux parkings-relais (Dromel, La Gaye)
- Temps de parcours : 13 minutes pour Gèze-Belsunce ; 21 minutes pour
Belsunce-La Gaye

Le tramway de la Rue de Rome à la Place du 4 Septembre en 2025


Cette nouvelle ligne de tramway devrait être mise en service en 2025 pour désengorger
ce quartier de Marseille uniquement desservi par les bus.

L’étude de faisabilité a été réalisée en 2018 pour permettre de lancer le projet. Elle
servira de base à la consultation future des maîtres d’œuvres et permettra de comparer
les différentes propositions techniques et les scénarios financiers possibles.

Les places de stationnement supprimées pour mener à bien ce projet seront reconstituées.
Les arbres coupés seront en nombre le plus faible possible et un nombre plus grand sera
planté.

Cette extension, d’un coût prévisionnel de 75 millions d’euros, desservira 5 stations reliant
la rue de Rome aux Catalans, via les rues Peytral, Puget, Corderie et Corse, sur 2,1 km.

Photo de synthèse de la place de la Préfecture avec le futur passage du tramway

10/23 levélo letrain lebus lecar letram lemétro lebateau levélo letrain
et la ponctualité des transports en commun
Alors que la première ligne de BHNS d’Aix-en-Provence sera livrée en 2019, de
nombreux autres projets de bus à haut niveau de service en site propre sont en projet
sur l’ensemble du territoire métropolitain. Avec un objectif : offrir une amplitude
horaire, une fréquence de passage et un confort inédits aux voyageurs.

A Marseille, le bus à haut niveau de service (BHNS) B4 devrait relier la station Gèze et
celle de la Fourragère. La ligne traversera alors les 12e, 13e, 14e et 15e arrondissements
avec la création de 16 stations, offrant ainsi un nouveau mode de transport efficace
pour plus de 150 000 habitants en reliant le Nord et l’Est de la ville.

La Métropole prévoit une fréquentation du BHNS B4 autour de 24 000 passagers


par jour pour une réduction attendue de 2500 véhicules particuliers par jour sur cet
axe. L’amplitude des horaires sera plus élevée que la moyenne puisque le BHNS B4
circulera de 5h30 à 0h30.

L’opération prévoit, également, l’aménagement d’espaces de circulation “doux” sur


le tracé de la ligne : pistes cyclables, parkings pour vélos, voies piétonnes et larges
espaces apaisés.

Coût total de l’opération 31 millions d’euros pour une mise en service à l’horizon 2022.

A Istres, la future ligne de BHNS, va reprendre une partie de l’actuelle ligne 6, d’une
longueur de 11 kilomètres, elle desservira les quartiers ouest de la commune, le
centre-ville, la zone d’activité du Tubé et la base aérienne, mais aussi les secteurs
commerciaux des Craux et des Cognets, ainsi que les lycées et collèges.

Coût des travaux: 6,4 millions d’euros HT. Ils démarreront en 2021 pour une mise en
service en 2022.

A Aubagne, le Chronobus est destiné à relier la gare d’Aubagne jusqu’au quartier de


Jouques de Gèmenos. Il desservira sur 6,4 km, 15 arrêts du centre-ville, de la zone
commerciale de La Martelle, de la zone industrielle Les Paluds et du Parc d’activités
de Gémenos. Un secteur fréquenté quotidiennement par 12000 salariés. Chronobus
sera en correspondance avec le tramway, le réseau SNCF et le Val’Tram. Le projet
prévoit également des aménagements cyclables.

Coût total du programme : 24 millions d’euros. Dès 2020 des bus propres circuleront
en préfiguration sur cette ligne. Les travaux débuteront en 2021 pour une mise en
service l’année suivante.

Le BHNS ou bus à haut niveau de service associe les avantages du bus (légèreté,
flexibilité) et ceux des transports en communs en site propre (vitesse, régularité,
ponctualité). Circulant en partie ou intégralement en “site propre” (voie réservée),
avec souvent des aménagements spécifiques pour leur garantir la priorité aux
feux rouges et ronds-points, il effectue des trajets plus rapidement que des bus
classiques. Il circule à haute fréquence, avec un départ toutes les six minutes
maximum en heures de pointe, et toutes les 10 minutes en heures creuses. Il
est aussi efficace qu’un tramway pour répondre à la demande.

11/23 levélo letrain lebus lecar letram lemétro lebateau levélo letrain
Voies réservées sur autoroute : 100 kilomètres d’ici 2025

À ce jour, 6 km de voies réservées aux bus ont été aménagés sur l’axe Aix-Marseille,
principalement sur l’A51, près de Plan-de-Campagne et sur l’A7 à l’arrivée à Saint-
Charles. Soit un tiers des voies réservées aménagées en France sur autoroute!

Parmi leurs avantages, il faut aussi souligner la fiabilité du temps de parcours, qui est
d’un grand intérêt pour convaincre les usagers de changer de mode.

Ces premières sections affichent, après expérimentation, un bilan positif pour trois
raisons majeures : la fiabilité du temps de parcours, un gain de 20 minutes en heures de
pointe pour les autocars; un impact positif sur l’évolution de la congestion générale sur
les autres voies de circulation; une sécurité routière préservée.

Forte de ce premier bilan positif, la Métropole souhaite développer les voies réservées
sur 3 axes majeurs (Aix-Marseille, Marseille-Vitrolles, Marseille-Aubagne). Une feuille
de route évaluée à 100 kms d’ici 2025 pour un coût de 100 millions d’euros. L’Etat, pour
la majorité, et le Département en sont les maîtres d’ouvrage.

Les aménagements sont programmés principalement dans le sens entrant vers


Marseille, sens le plus congestionné. L’accès à l’aéroport sera également facilité par un
dispositif de by-pass donnant la priorité aux transports en commun, similaire à celui mis
en œuvre en 2015 par la Métropole et le Département sur la RD9.

Les aménagements prévus en 2019 :


- Traitement du secteur de l’Agavon entre A7 et RD9 pour améliorer l’accès à l’aéroport;
- Poursuite de l’aménagement de l’A51, en amont de Plan-de-Campagne;
- Aménagement de la terminaison A7 entre la L2 et la terminaison Saint-Charles, dans
les deux sens afin de reconquérir la capacité libérée par la L2.

12/23 levélo letrain lebus lecar letram lemétro lebateau levélo letrain
Des pôles d’échanges et des parkings relais sur
l’ensemble du territoire pour se déplacer plus facilement
1. Les pôles d’échange multimodaux (PEM)

Lieu d’échanges où se connectent différents modes de transports : train, métro,


bus, circulations douces, le PEM permet de faciliter les liaisons de proximité, tout en
offrant des services adaptés aux besoins de tous les voyageurs. Ils s’affirment comme
les véritables nœuds de la Métropole où s’articulent la proximité et la grande échelle
et donnent accès à l’ensemble des opportunités du territoire.

Des projets récemment aboutis


LE PEM de Pertuis
L’axe Pertuis-Aix-Marseille, déjà existant, s’est développé par la mise en place d’un
véritable pôle d‘échanges en gare de Pertuis. Placé le long de l’avenue Pierre Sémard
et contiguë à la gare SNCF, le pôle d’échanges est la pierre angulaire permettant à
terme la réorganisation complète des transports en commun de ce secteur.
Il comporte :
- 5 quais de bus + 1 quai minibus
- 150 places de parking
- 1 local vélo sécurisé
- Une extension de 150 places en superstructure (soit 300 places au total)

Livraison et montant du projet :


Les travaux, de juillet 2015 à juillet 2018, ont conduit à son inauguration en octobre 2018.
Coût du projet : 4,3 millions euros HT financés à 100% par la Métropole Aix-Marseille-
Provence

Photo de synthèse du futur PEM de Pertuis

13/23 levélo letrain lebus lecar letram lemétro lebateau levélo letrain
Le PEM de Trets
La Métropole Aix-Marseille-Provence et le Département des Bouches-du-Rhône sont
à l’origine de la création du pôle d’échanges multimodal de Trets. Cette opération
traduit une réelle volonté d’étendre le réseau de transport à l’échelle métropolitaine.

L’aménagement du Pôle d’échanges comprend :


- 7 quais de bus
- Un parking arboré d’une capacité de 110 places
- Un accès aménagé sécurisé depuis la route de la Burlière et une sortie sur la rue
Cassin

Livraison et montant du projet :


Débutés en mai 2018, les travaux ont été achevés en décembre 2018. Montant de
l’opération : 1,7 millions d’euros HT financés par la Métropole et le Département.

Des projets lancés


Le PEM de Gardanne
La gare ferroviaire de Gardanne dispose d’une attractivité importante. Elle est une
gare de rabattement de l’axe ferroviaire Marseille/Gardanne/Aix-en-Provence.

La Métropole Aix-Marseille-Provence et le Département des Bouches-du-Rhône ont


lancé récemment le début des travaux du pôle d’échanges multimodal de Gardanne.

Cette opération dont le montant total s’élève à 11,56 millions d’€ HT, consiste à
réaliser un pôle d’échange à proximité immédiate de la gare SNCF :
- Un parking sur 1130 m² à trois niveaux, d’une capacité totale de 349 véhicules
- Une gare routière de huit quais sur 6766 m²
- Des emplacements sécurisés pour vélos ainsi que des cheminements pour piétons
- L’aménagement dans la gare SNCF d’un local commercial permettant la gestion du
parking et des titres de transport par les services de la Métropole.

Livraison et montant du projet :


La livraison du parking et de la gare routière sont respectivement prévues pour février
et mai 2020. L’amélioration de la taille des pôles d’échanges multimodaux traduit une
réelle volonté de quadriller le réseau de transport à l’échelle métropolitaine.

Photo de synthèse depuis le boulevard Carnot à Gardanne.

14/23 levélo letrain lebus lecar letram lemétro lebateau levélo letrain
Le PEM de Martigues
Un futur pôle d’échanges sera localisé à Martigues dans le quartier de l’Hôtel de Ville,
à proximité du centre administratif de la ville.
Ce projet comprend :
- L’aménagement des infrastructures de transport permettant notamment la
circulation et le stationnement des transports urbains
- La création de 12 quais bus urbains et 5 quais cars interurbains, tous accessibles
- La reprise et reconfiguration des voiries et espaces publics attenants dont un parking
« P+R » de 73 places
- L’installation de mobilier urbain (abribus, potelets, corbeille…)
- La création d’un bâtiment Voyageurs de 230 m² à usage d’exploitation et commercial
- Un hall d’attente voyageurs + 1 Agence de mobilité
- Un espace conducteurs/contrôleurs de ligne
- Un local deux roues sécurisé (25 places) et Maison du Vélo

Livraison et montant du projet :


Les travaux, lancés en début juillet 2019, aboutiront à une mise en service programmée
pour mi 2020. 3,39 millions euros HT de la part de la Métropole et du Département.

Le PEM de La Ciotat
La construction d’un nouveau parking sur trois niveaux constitue le point majeur de
l’aménagement du pôle d’échanges multimodal de la gare de La Ciotat - Ceyreste.

Ce parking d’une capacité de 250 places sera construit sur un terrain situé face à la
gare et permettra d’optimiser l’offre de stationnement du site, et par conséquent de
libérer des emprises sur les parkings existants pour les autres modes de transports
(quais bus supplémentaires, garage à vélos sécurisé).

Livraison et montant du projet :


D’un montant de 4,4 M€ HT, ce parking s’inscrit dans un aménagement global de
10,56 M€ HT financé par l’Europe (FEDER), le Département, la Région et la Métropole.
Le démarrage des travaux est prévu pour le mois d’avril 2019 avec une livraison
début 2020. La deuxième phase de l’aménagement du pôle d’échanges multimodal
interviendra à la suite, entre 2020 et 2021. Elle consistera à réaménager les parkings
existants devant la gare et à requalifier les voiries d’accès, en coordination avec
l’aménagement de la section finale de la voie douce.

15/23 levélo letrain lebus lecar letram lemétro lebateau levélo letrain
2.
en voiture en ville !

Afin de faciliter la mobilité de tous les habitants, l’Agenda de la mobilité métropolitaine


prévoit la création de parcs-relais permettant d’amorcer son déplacement en voiture
sur des axes relativement peu embouteillés pour le finir en car ou en train.

De manière similaire mais dans les espaces urbains, la mise en service des lignes
urbaines s’accompagnera de la création de parcs-relais et de covoiturage à la
périphérie des villes afin de rejoindre plus rapidement leurs centres.

Quelques projets phares


Le parc-relais de la Rose à Marseille
Situé au terminus de la ligne 1 du métro, cet équipement viendra remplacer la
structure actuelle de 400 places dont l’ossature porteuse doit être rénovée. Le nouveau
parking-relais réalisé en superstructure sur 3 à 4 niveaux sera doté de 800 places de
stationnement destinées aux clients du réseau titulaires de la carte TRANSPASS.

Cet ouvrage étant situé sur une parcelle mitoyenne en contre-bas du centre de
maintenance du métro, il est prévu de réserver son niveau supérieur au stationnement
des agents de ce site, portant ainsi la capacité totale de l’équipement à 1000 places.

Le doublement de capacité du parking-relais permettra d’optimiser le rabattement


sur le métro pour les automobilistes se dirigeant vers le centre-ville et provenant des
quartiers du 13° arrondissement de Marseille (St Mitre, Château-Gombert, la Croix
Rouge, Les Mourets, Palama, les Médecins) ainsi que des communes de Plan-de-
Cuques et Allauch.

Il prévoit :
- La réalisation d’emplacements de stationnement destinés aux Personnes à Mobilité
Réduites
- Des places réservées aux véhicules électriques et équipées des installations
permettant leur rechargement
- Une zone de stationnement d’environ 30 places minimum destinée aux voitures de
clients co-voitureurs
- Une zone sécurisée destinée au stationnement des véhicules à deux roues comprenant
100 places pour vélos et pour motos située au rez-de-chaussée du parking
- La réalisation des cheminements piétons permettant un accès amélioré à la station
de métro.

Montant du budget : 15 millions d’euros HT pour un achèvement mi-2021


Photo de synthèse

16/23 levélo letrain lebus lecar letram lemétro lebateau levélo letrain
Le parc-relais Lieutenant-Colonel Jeanpierre à Aix-en-Provence
La création du parc-relais Lieutenant-Colonel Jeanpierre est connexe à l’opération de
mise en service du Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) « Aixpress », lequel va doter
la commune d’Aix-en-Provence d’une liaison reliant le quartier du Jas de Bouffan,
le parc-relais Lieutenant-Colonel Jeanpierre, le quartier d’Encagnane, l’hypercentre,
les gares routières et SNCF, le quartier des Facultés, le parc-relais Krypton.

Il permettra donc de se rabattre vers le BHNS Aixpress mais aussi vers des lignes
interurbaines vers Marseille en particulier.

Ce parking-relais enterré (10 000 m²) offre une capacité de 600 places de stationnement.
Un local vélo de 60 places et un espace mobilité pour voyageurs sont prévus.

Montant du projet : 18 millions € HT

La mise en service se fera fin 2019, avec le BHNS.

Vue aérienne de synthèse


Les parc-relais sur le territoire en 2025

29 : Territoire Marseille Provence (dont 21 à Marseille)

24 : Territoire du Pays d’Aix (dont 9 à Aix-en-Provence)

19 : Autres territoires de la Métropole

17/23 levélo letrain lebus lecar letram lemétro lebateau levélo letrain
AVIGNON

MANOSQUE

60 Sénas
Pertuis Gare
300

Meyrargues
80 Lamanon La Prise 140
Lambesc Extension 110
Meyrargues Gare

St Cannat
Salon Gare 430
Pélissanne

Venelles
Cabassols 210
190 Lançon Pélissanne
Aix Lignane 150

ARLES 260 Miramas Gare


Hauts de Brunet
365 200 Rte des Alpes
Coudoux, La Fare
90 St-Chamas Ext. Trévaresse Aix Gare Routière / SNCF
600
Istres Gare 430 Colonel
Jeanpierre 250 Malacrida
70 Istres 900
Gare routière Krypton 70 La Barque

90 Vallée de l’Arc
Plan d’Aillane
Velaux 300 500
Robole-Duranne Barida
Rognac 280

3
Ext.

Pig Are
AIX TGV

eo na
20
110

ns
350 Gardanne

0
Fos Vallins Trets Gare routière
130 St-Mitre Vitrolles
ée
nt

Fos Gare
rre les

Cap Horizon
Pla

120 Fos Malraux


Pie itrol

+Gare VAMP Bouc-Bel-Air


480 225 Simiane
V

AÉROPORT 690 La Champouse


n es

Port-de-B.
vo nn

Eluard
ga Pe

Marignane
Pennes
A es

75 Martigues
Versailles
0 L

Port-de-Bouc Parc Camoins 400 Plan-de-Campagne


Hôtel de V.
60
te

480 Les

155 Septèmes
ain

130 Martigues sud Pas-des-


-S

Lavéra
150
oix

Lanciers
Cr

120 St-Antoine Ext. 150 La Bouilladisse


460 St-Jérôme
Châteauneuf L’Estaque Les Aygalades La Destrousse
90 250 Einstein
St-André 150 Gèze 200 Auriol St Zacharie
800 La Rose Ext.
Carro 650
Carry-le-Rouet 130 Frais Vallon
B.

Gare
60
on
Pic

Sausset les Pins Ensuès la Redonne


800 La Fourragère Ext. 100 Pont de l’Etoile

320 Aubagne
Extension
320 200 Les Caillols Napollon
ST-CHARLES La Martelle
200 La Boiseraie

200
180
250

La Blancarde Agora-Paluds
Barasse

Castellane Camp
de Sarlier
La

760
Dromel 380 Carnoux-Roquefort
2 parkings 200 La Gaye
150 Valmante Cassis 115
Bougainville 185 Ext.
CARTOGRAPHIE AGAM 2019

La Timone 350 La Ciotat Gare


Louis Armand 90 Extension

350 Parc Urbain 100 490


Rond Point du Prado
La Ciotat
Saint Just 260 Gare routière
Vallier 150
TOULON

0 5 10 km

PRÈS DE 20 000 PLACES


EN PARKINGS RELAIS
(P+R)
Parkings-relais avec nombre de places
Uniquement si > 50 places
XXX Existant, environ 9 200 places
XXX Réalisé avant 2021, env. 3 100 supplémentaires
XXX Réflexion en cours pour réalisation d’ici 2025,
env. 7 300 places supplémentaires

Pôle d’échanges multimodal sans P+R


Station du Réseau Express Métrop. ou gare
LE TER+ ou LE CAR+ CADENCE
LE TER
LE CAR+ SYNCHRO ou METRONOME
LE CAR+ PENDULAIRE
Métro, Tramway, Bus+
à haut niveau de service
exitant ou projeté

18/23 levélo letrain lebus lecar letram lemétro lebateau levélo letrain
Le Val’Tram relancé

Le projet de tramway periurbain entre La Bouilladisse et Aubagne a été relancé en


janvier 2019. La décision a été prise par la présidente Martine Vassal et annoncée lors
de ses vœux à la presse.
Localisée sur Aubagne, Roquevaire, Auriol, La Destrousse et la Bouilladisse, cette
liaison nord-sud sur le territoire du Pays d’Aubagne et de l’Etoile est une alternative
à l’utilisation massive de la voiture sur l’axe en direction d’Aubagne et de Marseille
(18 000 véhicules par jour sur la RD96, 66 000 sur le tronçon de l’autoroute).

- L’enveloppe du projet est de 136 millions d’euros


- Longueur : 14,4 km dont 1,2 km en urbain
- 5 communes desservies pour un bassin de 60 000 personnes
- Réutilisation d’une ancienne voie ferrée SNCF
- Stations : 12
- 550 places de stationnement répartis sur 5 Parking Relais
- Fréquentation attendue : +5800 voy/jour sur la ligne-Intervalle en pointe : 10 min
- Extension du dépôt de maintenance de la ligne
- 12 rames au total, 10 rames en ligne dont les 8 rames Citadis Compact déjà achetées.
- Temps de parcours La Bouilladisse-gare d’Aubagne : 27 minutes

Le calendrier prévisionnel
Hiver 2020 Remise du programme modifié et du dossier de Déclaration d’Utilité Publique
Été 2020 Délibération validant le programme définitif
Automne 2020 Enquête publique
Été 2021 Déclaration d’Utilité Publique du projet
Automne 2021 / 2024 Travaux

Illustration du Val’tram
Photo de synthèse

19/23 levélo letrain lebus lecar letram lemétro lebateau levélo letrain
Une Métropole innovante qui teste les mobilités du futur

Terre d’expérimentations, forte d’un tissu économique riche de ses nombreuses


start-ups et d’un secteur recherche et développement très dynamique, la Métropole
Aix-Marseille-Provence regarde déjà le futur : en s’appuyant sur des partenaires à la
pointe de l’innovation, elle prépare déjà les nouveaux modes de transport de demain.

C’est ainsi qu’elle travaille notamment sur le projet Demoiselle, qui vise à proposer
des navettes autonomes de la zone d’activités de l’Arbois à la gare TGV d’Aix-en-
Provence.

La Métropole, en co-maîtrise d’ouvrage avec thecamp, expérimente la mise en place


de navette électrique autonome et modulaire sur le pôle d’activité d’Aix en Provence,
en commençant par les déplacements professionnels vers la gare TGV. Ce projet
innovant de mobilité baptisé « Demoiselle » vise, à terme, à tester les véhicules
autonomes pour effectuer le dernier km dans un contexte de zone d’activités.

La « Demoiselle », véhicule à énergie propre, autonome, et polyvalente doit être


adaptée aux besoins de mobilité de la zone d’activités périurbaine, mixée à un tissu
résidentiel. Raison pour laquelle, cette expérimentation se veut différente de celles
déjà réalisées en France car c’est la navette qui s’adapte à son environnement et non
l’inverse.

Calendrier
- Une convention de co-maitrise d’ouvrage définissant le cadre des missions entre la
Métropole et thecamp a été signée le 27 avril 2018.
- Au printemps 2019, l’expérimentation du service se met en place sur un axe reliant
la gare TGV d’Aix-en-Provence au Technopole de l’Arbois pour un cas d’usage
visiteurs professionnels, et salariés des entreprises du Technopole de l’Arbois et de
la Duranne Haute.
- Au printemps 2021, la « Demoiselle » s’étendra à d’autres secteurs du pôle
d’activités d’Aix-en-Provence, notamment pour réaliser le dernier km depuis les
Pôles d’Echanges multimodaux.
- L’expérimentation se déroule sur une période de 36 mois, l’objectif étant de parvenir
à un résultat final d’expérimentation en juin 2021.

Coût du projet
L’opération a été évaluée à un montant global prévisionnel de 1,45 millions d’euros
HT (hors exploitation) dont la maîtrise d’ouvrage est répartie à 50%/50% entre la
Métropole et l’Association de Projet « thecamp demoiselle »

20/23 levélo letrain lebus lecar letram lemétro lebateau levélo letrain
Des mobilités plus propres grâce au déploiement
de l’énergie électrique et du Gaz Naturel pour
Véhicules (GNV)
Une action qui s’inscrit dans l’Agenda environnemental
La Métropole Aix-Marseille-Provence est engagée avec le Département des Bouches-
du-Rhône dans un Agenda environnemental commun. Ce plan d’actions vise à
l’amélioration de la qualité de l’air.

Plusieurs mesures ont déjà été prises dans ce sens, parmi lesquelles l’objectif
ambitieux de sortir progressivement du diesel les véhicules des transports en
commun.

Les lignes de bus et de cars express doivent être support d’exemplarité de la Métropole
pour l’amélioration de la qualité de l’air et équipées en priorité par des véhicules non
polluants et décarbonés.

Deux énergies sont retenues pour le futur « mix énergétique de la Métropole » :


-L’électricité, en priorité pour les zones urbaines les plus denses
-Le gaz GNV (Gaz Naturel pour Véhicule) qui sera de plus en plus d’origine renouvelable
grâce à la méthanisation de déchets et de boues d’épuration.

Dès 2016, Marseille, avec l’expertise de la RTM, a été la première ville de France à
bénéficier d’une ligne de transports en commun intégralement électrique : la ligne 82
qui relie symboliquement les quartiers du Pharo et d’Arenc, en longeant le nouveau
littoral du Mucem au Silo.

21/23 levélo letrain lebus lecar letram lemétro lebateau levélo letrain
Par ailleurs, la Métropole se propose de mettre en place un véritable laboratoire pour
la transition énergétique de ses réseaux de transport.

Dans ce cadre, les opérations prévues sont :


- En 2019, exploiter le BHNS d’Aix avec des bus 100% électriques rechargés avec un
dispositif de recharge rapide en terminus de la ligne et sur le dépôt.
- En 2020, construire dans le cadre d’une DSP, une station GNV à Vitrolles pour la
flotte des Bus de l’Etang.
- Expérimenter un biocarburant sur car interurbain en ajustant en temps réel les
réglages du moteur grâce à l’utilisation d’un capteur de nouvelle génération (RDT13).
- Le dépôt RDT Gémenos va passer au gaz naturel (GNV)

La RTM mettra en place dès 2019 un test à grande échelle dans un de ses dépôts,
permettant de combiner différents dispositifs de recharge et types de bus afin de
s’assurer des conditions techniques et économiques de la généralisation des bus
électrique sur le réseau de Marseille.

Mise en place d’un groupe de travail métropolitain du laboratoire de la

- Les objectifs de ce groupe de travail sont de partager les informations, les résultats,
les expérimentations afin d’élaborer un schéma directeur des stations GNV du
territoire de la Métropole Aix-Marseille-Provence
- La Métropole Aix-Marseille-Provence prévoit, au début de 2019, de lancer une étude
pour élaborer le schéma directeur des stations GNV nécessaires à la transition
énergétique à la flotte des bus et des cars de la Métropole et au-delà à l’ensemble
des véhicules circulant sur le territoire de la Métropole.
- Sur le volet transition énergétique, il faut ajouter aux 275 bornes que la Métropole
va installer sur le domaine public en partenariat avec le SMED les 200 que financera
le Département dans d’autres lieux (parkings d’équipements publics notamment).
- Le GNV sera de plus en plus d’origine renouvelable (méthanisation de déchets et de
boues d’épuration).

22/23 levélo letrain lebus lecar letram lemétro lebateau levélo letrain
CONTACTS

SERVICE PRESSE MÉTROPOLE AIX-MARSEILLE-PROVENCE


DGA COMMUNICATION ET RELATIONS EXTÉRIEURES
Tel. 04 91 99 79 74 - Mail : presse@ampmetropole.fr

Responsable du service
Stéphane GIREAU
stephane.gireau@ampmetropole.fr
04 91 99 79 97

Attaché de presse
Laurent DESBUISSONS
04 91 99 78 29
laurent.desbuissons@ampmetropole.fr
Marjorie PIRAS
04 91 99 79 48
marjorie.piras@ampmetropole.fr
Yann TAXIL
04 91 99 79 67
yann.taxil@ampmetropole.fr
Alexandre THEZAN
04 91 99 79 10
alexandra.thezan@ampmetropole.fr

23/23 levélo letrain lebus lecar letram lemétro lebateau levélo letrain