Vous êtes sur la page 1sur 2

Classification des appareils à laser

selon la norme EN 60825-1/A2

Les caractéristiques des lasers (longueur d’onde, énergie émise et durée de l’émission) étant
très variables, les risques liés à leur utilisation le sont également. Il n’est donc pas possible
de considérer les lasers comme un seul et même groupe auquel peuvent s’appliquer les
mêmes limites de sécurité.

Description des classes de lasers

Classe 1 : lasers sans danger dans des conditions raisonnablement prévisibles d’utilisation
(y compris lors de l’utilisation d’instruments d’optique pour une vision dans le faisceau).

Classe 1M : lasers émettant un rayonnement dans la gamme de longueurs d’onde comprise


entre 302,5 et 4 000 nm et sans danger dans des conditions raisonnablement prévisibles
d’utilisation. Cependant, ils peuvent être dangereux en cas d’utilisation d’instruments
d’optique pour une vision à l’intérieur du faisceau. Cela concerne deux situations :
q en cas de faisceau divergent, si l’utilisateur place les composants optiques à une
distance inférieure ou égale à 100 mm autour de la source afin de concentrer
(collimater) le rayon
q en cas de faisceau collimaté, lorsque son diamètre est supérieur à celui mentionné
dans le tableau 10 de la norme EN 60825-1/A2 (mesures de l’éclairement
énergétique et de l’exposition énergétique).

Classe 2 : lasers émettant un rayonnement visible dans la gamme de longueurs d’onde


comprise entre 400 et 700 mm. La protection de l’œil est normalement assurée par une
réaction de défense (réflexe palpébral compris). Cette réaction permet, en principe, d’assurer
une protection adéquate dans des conditions raisonnablement prévisibles d’utilisation, y
compris lors de l’utilisation d’instruments d’optique pour une vision dans le faisceau.

NB : En dehors de la gamme de longueurs d’onde comprise entre 400 et 700 nm, il est impératif que
toutes les émissions supplémentaires des lasers de classe 2 soient en-dessous de la limite d'émission
accessible (LEA) de la classe 1.

Classe 2M : lasers émettant un rayonnement visible dans la gamme de longueurs d’onde


comprise entre 400 et 700 nm. La protection de l’œil est normalement assurée par une
réaction de défense (réflexe palpébral compris). Cependant, la vision à la sortie du faisceau
peut être dangereuse en cas d’utilisation d’instruments d’optique. Cela concerne deux
situations :
q en cas de faisceau divergent, si l’utilisateur place des composants optiques à une
distance inférieure ou égale à 100 mm autour de la source afin de concentrer
(collimater) le rayon.
q en cas de rayon collimaté lorsque son diamètre est supérieur à celui mentionné dans
le tableau 10 de la norme EN 60825-1/A2 (mesures de l’éclairement énergétique et
de l’exposition énergétique).

NB : En dehors de la gamme des longueurs d’onde comprise entre 400 et 700 nm, il est impératif que
toutes les émissions supplémentaires des lasers de classe 2M soient en dessous de la limite
d'émission accessible (LEA) de la classe 1.

Juillet 2004 1
Classe 3R : lasers émettant un rayonnement dans la gamme de longueurs d’onde comprise
entre 302,5 nm et 10 6 nm. La vision dans le faisceau peut être dangereuse mais le risque est
plus faible que pour les lasers de classe 3B. Les exigences de fabrication et les mesures de
contrôle pour l’utilisateur sont moindres par rapport aux lasers de classe 3B. Les LEA sont
moins de cinq fois supérieures à la LEA de classe 2 dans la gamme de longueurs d’onde
comprise entre 400 et 700 nm et moins de cinq fois supérieures à la LEA de classe 1 pour
les autres longueurs d’onde.

Classe 3B : lasers normalement dangereux en cas d’exposition directe à l’intérieur du


faisceau (c’est-à-dire d’exposition survenant dans la distance nominale de risque oculaire ou
DNRO). Regarder des réflexions diffuses ne présente normalement aucun danger.

Classe 4 : lasers pouvant produire des réflexions diffuses dangereuses. Ces réflexions
peuvent provoquer des lésions cutanées et pourraient également constituer un risque
d’incendie. Leur utilisation requiert d’extrêmes précautions.

Juillet 2004 2