Vous êtes sur la page 1sur 48

BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.

1 12/03) V092005

VERIFICATION DES STRUCTURES BOIS


EUROCODE 5

DOSSIER EXERCICES CORRIGES


Travail de correction en cours (en attente nouvelle version corrigée vers
12/2005)
M1-01 CLASSES DE RESISTANCE : BOIS MASSIF ET BOIS LAMELLE
COLLE

1. Que signifie D35 ?


Classe de résistance (35 N/mm²) pour les essences feuillues (D), valeur au fractile de
5% (95% des bois de cette catégorie ont une résistance supérieure) et pour une
humidité des bois de 12%.

2. Que signifie GL24h ?


Classe de résistance (24 N/mm²) pour le lamellé collé (GL, Glulam) homogène (toutes
les lamelles appartiennent à la même catégorie, C24) et pour une humidité de 12%.

3. Que signifie GL32c ?


Classe de résistance (32 N/mm²) pour le lamellé collé (GL, Glulam) combiné (1/3 des
lamelles appartiennent à la catégorie C40 et le reste à la catégorie C30, les lamelles
C40 sont placées sur les faces extérieures des poutres) et pour une humidité de 12%.

4. Ecrire « en clair » fv,k


Résistance (f) caractéristique (k) en cisaillement (v)

5. Quelle est la valeur de résistance carac téristique en compression transversale pour du


GL24h ?
fc,90,k = 2,7 N/mm²

6. Pour la valeur fm,d = 9 Mpa et concernant du C18, quelle est la valeur des coefficients de
sécurité appliqués , coefficients partiels ?
fm,k pour du C18 = 18 N/mm² , donc les coefficients partiels sont de 0.5.

7. Calculer la valeur caractéristique en compression pour un effort qui agit avec un angle de 40°
par rapport à l’axe des fibres du bois et pour du C18.
fc,90,k = 4.8 N/mm²
fc,0,k = 18 N/mm²

fc,0,k fc,40,k = 8.4 N/mm²


fc ,α,k =
fc ,0,k
sin ²α + cos ²α
fc,90,k

8. Lire E0,moy - E0,0.5


Module moyen d’élasticité utilisé pour les ELS
Module moyen d’élasticité au fractile de 5% utilisé pour les ELU

EUROCODE 5 Page 1/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005
M1-02 APPROCHE REGLEMENTAIRE DES VERIFICATIONS A
L’EUROCODE 5

1. Une solive C22 soumise à une combinaison de chargement comprenant G et Q subit une
contrainte σm,d de 11MPa. Déterminer si cette contrainte est acceptable au regard des EC5 ?
(Kmod et γm sont à définir, les coeff spécifiques à la flexion = 1)

Classe de service : solive, classe 1


Classe de durée de charge :
G charge permanente (permanente), Q charge d’exploitation (moyen terme) avec classe
de durée de charge fonction de la plus courte des durées soit Q, moyen terme.
Kmod = 0,8 et γ m = 1.3 (bois)
f m,k = 22 Mpa, fm,k = 22 x 0.8 / 1.3 = 13.5 N/mm²
La taux de travail est de 11 MPa / 13.5 N/mm² = 81 %

2. Poutre en LC pour un plancher courant d’une portée de 7,00 m. Déterminer les valeurs
limites de la flèche instantanée, de la flèche finale et de la contreflèche de fabrication
envisageable ? Illustrer la réponse par un schéma.

U0
U inst

Unet
U dif

Valeur limite U instantanée = 1/300 de 7 m soit 23 mm


Valeur limite U de la contreflèche = 1/300 de 7 m soit 23 mm
Valeur limite U net fin = 1/250 de 7 m soit 28 mm
La déformation totale possible sous l’effet des chargements, y compris la déformation dans le temps
sera de 28 mm + 23 mm soit 51 mm à condition d’effectuer une CF de 23 mm au maximum.

EUROCODE 5 Page 2/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005
M1-03 LES ACTIONS APPLIQUEES AUX STRUCTURES – LES
COMBINAISONS D’ ACTIONS

1. Un chevron est soumis à un chargement G et S. Déterminer les combinaisons ELU et ELS et


commenter ce qui sera vérifié avec ces combinaisons. (Altitude < 500 m)

ELU 1.35 G + 1.5 S (max : S1, S2)


ELS G + S (max : S1, S2) et G pour la déformation différée

2. Une solive est soumise à un chargement G et Q. Déterminer les combinaisons ELU et ELS et
commenter ce qui sera vérifié avec ces combinaisons.

ELU 1.35 G + 1.5 Q Résistance (contraintes : flexion, cisaillement, compression transversale)


ELS G+Q Déformation instantanée < l/300
G + 0.25 Q Déformation différée (intégration du fluage) < l/250

Nota : la déformation finale se calculera de la manière suivante :


Ginst (1 + kdef) + Qinst (1+0,25Kdef)

3. Un portique d’un bâtiment situé à une altitude de 200m est soumis à un chargement
permanent G, un chargement de neige sous la forme S1, S2 et S3, un chargement de vent
WGP (vent de gauche avec pression intérieure) et un vent WGD (vent de gauche avec
dépression intérieure). Déterminer les différentes combinaisons ELU et ELS et commenter ce
qui sera vérifié avec ces combinaisons.

Voir du dossier technique ou du cours de base

Nota : la déformation finale se calculera de la manière suivante :


Ginst (1 + kdef) + S1inst
Ginst (1 + kdef) + S2inst
Ginst (1 + kdef) + WGP inst
Ginst (1 + kdef) + WGDinst

EUROCODE 5 Page 3/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005
M2-01 LA FLEXION (Poutres droites – IV – courbes)

1- Vérifier à la flexion (ELU) une solive de plancher


BM 75/225 C22 - Portée 5,50 m - Entraxe de solive 0.5m
Classe de service 1
Support de plancher en PP, effet système à prendre en compte
§ Cas n°1 : des entretoises limitent le risque de déversement
§ Cas n°2 : pas d’entretoise, risque de déversement à prendre en compte
G = 0,5 kN/m² - Q = 1.5 kN/m²
Données :
Entraxe de solive 0.5m
BM 75/225 C22
Classe de service 1
G = 0,5 kN/m² - Q = 1.5 kN/m²
Combinaison ELU 1.35 G + 1.5 Q

VERIFICATION EC5

σm,d
On vérifiera que : ≤1
fm,d

a) Calcul de la contrainte de flexion


My
La contrainte de flexion est σ m,d = avec My = pl²/8 et p = 1. 35G + 1.5Q
I/ v
G = 0.5 kN/m² x 0.5 m = 0.25 kN/m
Q = 1.5 kN/m² x 0.5 m = 0.75 kN/m
p = 1.35 (0.25 kN/m) + 1.5 (0.75 kN/m) = 1. 46 kN/m

6pl² 6x1,460 x5500 ²


σ m,d = = = 8.7MPa nota : p en N/mm et dimension en mm
8bh ² 8x75 x225 ²
b) Calcul de la résistance de flexion

k mod .fm,k
La résistance de flexion est fm,d = × k h .k ls .k crit
γM
f m,k = 22 MPa
Kmod = 0,8 (classe de service 1 et durée d’application de charge fonction de Q, moyen terme)
γm = 1.3

kh = 1
Kls = 1.1

Cas n°1 : Kcrit = 1 (le déversement est limité par les entretoises)

0,8 x22
fm ,d = × 1,1x1x1 = 14,9.MPa
1,3

EUROCODE 5 Page 4/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005
0,78.E0,05.b²
Cas n°2 : Kcrit calcul : - σm,crit =
h.lef
lef = (5500 x 0.9) + 2 x 225 = 5400 mm
E0.05 = 6700 Mpa

0,78 .6700 .75 ²


σm,crit = = 24,2MPa
225 .5400

fm,k 22
- λréel,m = = = 0.95
σm,critique 24.2
- CAS 2 0,75 < λréel,m ≤ 1,4
- Kcrit = 1,56 – 0.75 λréel,m = 1.56 – 0,75 . 0.95 = 0.85

0,8 x 22
fm,d = × 1,1x1x0.85 = 12.7MPa
1,3

c) Vérification et taux de travail

Cas n°1 : 8,7


= 0,58
14,9
le taux de travail de la solive en flexion est de 58 %

Cas n°2 : 8,7


= 0,69
12,7
le taux de travail de la solive en flexion est de 69 %

2- Vérifier à la flexion (ELU) une panne posée à l’aplomb


LC 85/352 GL24h – Portée 6,00 m - Entraxe des pannes 2 m – angle toiture 20°.
Classe de service 2
Pas d’effet de système à prendre en compte
G = 0,5 kN/m² - S = 0.45 KN/m²h

Données :
Entraxe de panne 2 m
BM 75/352 GL24h
Classe de service 2
G = 0,5 kN/m² - Q = 0.45 KN/m²
Combinaison ELU 1.35 G + 1.5 S

VERIFICATION EC5
σm,d
On vérifiera que : ≤1
fm,d

EUROCODE 5 Page 5/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005
a) Calcul de la contrainte de flexion
My
La contrainte de flexion est σ m,d = avec My = pl²/8 et p = 1.35G + 1.5S
I/ v
G = 0.5 kN/m² x2 m = 1 kN/m
S = 0.45 kN/m² x 2 m x cos 20° = 0.85 kN/m
P = 1.35 (1 kN/m) + 1.5 (0.85 kN/m) = 2.6 kN/m

6pl² 6x2.6 x6000 ²


σ m,d = = = 6.7Pa nota : p en N/mm et dimension en mm
8bh ² 8x85 x352 ²
b) Calcul de la résistance de flexion
k mod .fm,k
La résistance de flexion est fm,d = × k h .k ls .k crit
γM
f m,k = 24 MPa
Kmod = 0,9 (classe de service 2 et durée d’application de charge fonction de S, court terme)
γm = 1.25

kh = 1.11
0,78.E0,05.b²
Kcrit calcul : - σm,crit =
h.lef
lef = (6000 x 0.9) + 2 x 352 = 6104 mm
E0.05 = 9400 Mpa

0,78 .9400 .75 ²


σm,crit = = 19,2MPa
352 .6104

fm,k 24
- λréel,m = = = 1,11
σm,critique 19,2

- CAS 2 0,75 < λréel,m ≤ 1,4


- Kcrit = 1,56 – 0.75 λréel,m = 1.56 – 0,75 . 1,11 = 0.73

0,9 x 24
fm,d = × 1,11x 0,73 = 14MPa
1,25
c) Vérification et taux de travail

6,7
= 0,48 le taux de travail de la panne en flexion est de 48%.
14

EUROCODE 5 Page 6/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005
M2-02 LA COMPRESSION – LA TRACTION … ( // au fil du bois et - au fil du bois )

1- Vérifier le poteau pendulaire ci-contre, à la compression


(le poteau est maintenu dans son inertie mini par des lisses)
o Classe de service 2
o GL24h 75 x 225
o G = 20 kN ; S = 17 KN

VERIFICATION EC5
Que doit-on vérifier ?

σc ,0,d
≤1
k c,y .fc,0,d
fc,0,d = résistance de compression de calcul
kc,y ou kc,x = coef de fla mbement selon l’axe y ou l’axe x.
σc,0,d = contrainte de compression axiale.

a) Calcul de contrainte de compression axiale

la combinaison est 1,35 G + 1.5 S


p = 1,35 (20 KN) + 1,5 (17 KN) = 52,5 KN
σc,0,d = 52500 / 75 x 225 = 3.1 MPa

b) Calcul de la résistance à la compression axiale

fc,0,k = 24 Mpa
Classe de service 2
Durée d’application des charges fonction de S, court terme
Kmod = 0,9
γM = 1,25

k mod .fc ,0,k 0,9 x 24


fc ,0,d = = = 17,3 .MPa
γM 1,25
c) Calcul de Kc,y

bh 3 75 x 225 3 hb 3 225 x 75 3
Ixx = = = 7,12 .10 7 mm 4 et Iyy = = = 0,79 .10 7 mm 4
12 12 12 12
lf
Ø (élancement mécanique) λ=
i
lf, longueur de flambement, lf xx = 5m et lf yy = 2,5 m.
Nota : on pourrait enterpréter la Lf comme pivot + encastrement avec LF = L x 0.8
EC5 p110 fig 9.3

i, rayon de giration I I, inertie minimum et S, section


i=
S
7,12.10 7 0,79.10 7
i xx = = 65mm i yy = = 22mm
75 .225 75. 225
EUROCODE 5 Page 7/48
BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

5000 2500
λ xx = = 77 λyy = = 114
65 22
(on poursuivra le calcul avec lyy = 114)

(élancement relatif) λ f c,0,k 114 24


Ø
λ rel = λ rel = = 1,83
π E 0,05 3,14 9400
CAS 2 : λrel > 0,45 Risque de flambement
1
K c, y =
(
k y + k y ² − λ ² rel )
Avec : K y = 0,5 × (1 + βc.(λ rel − 0,3) + λ ² rel )
β c = 0.1 pour le LC
Kc,y = 0,28
d) Vérification et taux de travail
σc ,0,d 3,1
≤1 = 0,64 le taux de travail est de 64%
k c,y .fc,0,d 0,28x17,3

2- Vérifier l’appui en compression oblique (45° avec la verticale) de la diagonale


de la console ci-contre.
Les cotes X et Y seront à définir.
o Classe de service 3
o G = 2 kN ; S1 = 3 KN, S3= 1,5 KN, Q = 5 KN (ALTITUDE < 500M)
On étudiera la combinaison ELU EC5 la plus défavorable

VERIFICATION EC5
Que doit-on vérifier ?

σc,α,d
La compression oblique agissant sur la surface Y de la diagonale ≤1
fc,α,d

EUROCODE 5 Page 8/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

σc,α,d
La compression oblique agissant sur la surface X de la diagonale ≤1
fc,α,d
σc,90,d
La compression transversale agissant sur la surface Y du montant ≤1
k c,90 .fc,90,d
a) Calcul des contraintes

C1 1.35 G + 1.5 Q
C2 1.35 G + 1.5 S1
C3 1.35 G + 1.5 S3 + 1 Q
C4 1,35 G + 1,5 Q + 1 S3

C4 1,35 (2) + 1,5 (5) + 1 (1,5) = 11,7 KN

Composante agissant sur Y = 13 cos 45° = 8,3 KN


Composante agissant sur X = 13 cos 45° = 8,3 KN
σ c,α,d = 8700 / 100 Y = 83/Y Mpa
σ c,α,d = 8700 / 100 X = 83/X MPa
σ c,90,d = 8700 / 100 Y = 83/Y MPa

b) Calcul des résistances

fc,0,k = 18 Mpa
fc,90,k = 2,4 Mpa (nota, par souci de sécurité on prendra 50% de la valeur EN338)
fc,45,k = 4,2 Mpa

Classe de service 3
Durée d’application des charges fonction de Q, long terme
Kmod = 0,55
γM = 1,3

k mod .fc ,0,k 0,55 x 4,2


fc ,45 ,d = = = 1,8.MPa
γM 1,3

k mod .fc ,0,k 0,55 x 2 .4


fc ,90,d = = = 1.MPa
γM 1,3
c) Vérifications et taux de travail

La compression oblique agissant sur la surface X et Y de la diagonale

83 83
< 1 donc XouY > = 46mm pour un taux de travail = 100%
1,8.( XouY ) 1,8
La compression transversale agissant sur le montant
83 83
< 1 donc Y > = 83mm
1.Y 1
On choisira de réaliser la coupe d’about avec pour valeur Y = 90 mm (taux de travail 92%) et pour
valeur X = (100 / cos 45°) – 90 = 51 mm (taux de travail 89 %).

EUROCODE 5 Page 9/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

M2-03 LE CISAILLEMENT
Le cisaillement (vérification à l’effort tranchant) – Effet des entailles

1- Vérifier la poutre continue ci-contre, au cisaillement


o GL24h ep=110 ; h=500
o Portée 10 m entre appuis
o Entraxe 4,0 m
o Classe de service 2
o G = 0,5 kN/m² ; S = 0,5 KN/m²
o pp = 0,3 kN/m

VERIFICATION EC5
Que doit-on vérifier ?
τd
Le cisaillement sur les appuis A et B ≤1
k v .fv,d
fv,d = résistance au cisaillement (valeur de calcul)
kv = coef de concentration de contrainte au niveau de l’entaillage (si entaillage de la
poutre)
τd = contrainte de cisaillement.

a) Calcul des contraintes

o G = 0,5 kN/m² x 4 m = 2 KN/m


o S = 0,5 KN/m² x 4 m = 2 KN/m
o pp = 0,3 kN/m
o p = 1,35 (G +pp) + 1,5 (S) = 6,1 KN/m

V appui A = 3/8 pl = 3/8 x 6,1 x 10 = 22,9 KN


V appui B = (10/8 pl )/2 = (10/8 x 6,1 x 10 ) / 2 = 38,1 KN

1,5.22900
τd( appui.A ) = = 0,63.MPa
110. 500

1,5 .38100
τ d (appui .B) = = 1,04.MPa
110.500

b) Calcul des résistances

k mod .fv,k 0,9 x 2 .7


fv , d = = = 1,95 .MPa
γM 1,25
kv = 1
c) Vérification et taux de travail

1,04
= 0,54 pour un taux de travail = 54%
1,95

EUROCODE 5 Page 10/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

2- Vérifier la solive ci-contre, au cisaillement


o C22 ep=50 ; h = 225
o Portée 5 m
o Entraxe 0.4 m
o Classe de service 1
o G = 0,5 kN/m² ; Q = 1,5 KN/m²

VERIFICATION EC5
Que doit-on vérifier ?
τd
Le cisaillement sur les appuis A et B ≤1
k v .fv,d
fv,d = résistance au cisaillement (valeur de calcul)
kv = coef d’entaillage (si entaillage de la poutre)
τd = contrainte de cisaillement.

a) Calcul des contraintes

o G = 0,5 kN/m² x 0,4 m = 0,2 KN/m


o Q = 1,5 KN/m² x 0,4 m = 0,6 KN/m
o p = 1,35 (G ) + 1,5 (Q) = 1,17 KN/m

V appui A = pl/2 = 1,17 x 5 / 2 = 2,925 KN

1,5.2925
τd = = 0,5.MPa
50.175
b) Calcul des résistances

kmod .fv,k 0,8 x2.4


fv,d = = = 1,48.MPa
γM 1,3
 
 1  Kv entailles poutres
 
  Kn 5 rappel : Kn = 5 BM ; Kn = 6.5 LC; LVL = 4.5
k v = min 1,1.i1,5 
k n (1 + h 225 Hauteur totale de la poutre
 h 
   he 175 Hauteur résiduelle
 h α(1 − α ) + 0,8 x 1 − α ²  
  h α 

y 0 Lg horizontale d'entaille ( Y schéma)
i 0 i = pente, soit y/(h-he)
kv = 0,47
x 100 Distance de l'angle au point d'appui ( X schéma)

Kv 0.47

c) Vérification et taux de travail

EUROCODE 5 Page 11/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

0,50
= 0,73 pour un taux de travail = 73%
1,5 x0,47

3- Vérifier l’arbalétrier ci-contre, au cisaillement


o GL28h ep=110 ; h constante =300
o Classe de service 2
o Vmax sous G : 364 daN
o Vmax sous S : 818 daN
o Vmax sous W :-613 daN

On étudiera les combinaisons :


1.35 G + 1.5 S
0.9 G + 1.5 W

Nota : Seuls les boulons ø16 sont en contact avec l’arbalétrier, déduire de l’étude l’emplacement
optimum de la ferrure

VERIFICATION EC5
Que doit-on vérifier ?
τd
- le cisaillement sur la hauteur résistante he de la pièce ≤1
k v .fv,d
fv,d = résistance au cisaillement (valeur de calcul)
kv = coef d’entaillage (si entaillage de la poutre)
τd = contrainte de cisaillement.

- la résistance au fendage

FV,d
≤1 F v,d Effort tranchant max au niveau de l’assemblage
Résistance de calcul au fendage, calculée à partir de Kmod, γ m et de
F90,Rd F90,Rd
F90,Rk valeur caractéristique au fendage calculée comme ci-dessous :

he   w 0.35  
F90,Rk = 14bw avec
max  pl    Pour Plaques métalliques
 he  w=  100  

1 −  

 1 
 h   1  Pour autres assemblages

Wp , largeur plaque // au fil du bois


b, h largeur, hauteur du bois

a) Calcul des contraintes

1.35 G + 1.5 S C1 (Vmax) = 1,35 (364) + 1,5 (818) = 1718 daN


0.9 G + 1.5 W C2 (Vmax) = 0,9 (364) + 1,5 (-613) = -591 daN (soulèvement)

EUROCODE 5 Page 12/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

C1
1,5 .V 1,5 x17180 234
τd = = = MPa he, hauteur minimum de la poutre
bhe 110xhe he

C2
1,5 .V 1,5 x 5910 81
τd = = = MPa
bhe 110xhe he

a’) Calcul de l’effort tranchant - aux fibres au niveau de l’assemblage

Vmax = 1718 cos 15° = 1660 daN

b) Calcul des résistances

k mod .fv ,k 0,9 x 3.2


Ø fv , d = = = 2,3.MPa avec kv = 1
γM 1,25

Ø 216
F90,Rk = 14.110.1 = 42772.N
 216 
1 − 
 300 
0 .9 * 42772
F90,Rd = = 30796 .N
1.25

c) Vérification et taux de travail

au cisaillement
234
C1
he < 1 ce qui donne he > 101 mm , pour un taux de travail = 100%
2,3
81
C2
he < 1 ce qui donne he > 35 mm ,pour un taux de travail = 100%
2,3
Schéma de positionnement de la ferrure selon he (calculée ci-dessus)

He mini pour C1 = 101 mm, on 216 mm


He mini pour C2 = 35 mm, on a 216 mm

au fendage

16600
<1 Nota ; he mini au fendage = 87 mm
30796
EUROCODE 5 Page 13/48
BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

M2-04 LES SOLLICITATIONS COMPOSEES


Flexion composée ; flexion + traction axiale ; flexion + compression axiale ;
Les structures fléchies et comprimées

1.Vérifier la panne ci-dessous à la flexion oblique (contrainte normale)


o C18 ep=100 ; h=200
o Angle de rampant 30°
o Classe de service 2
o Portée 3.50 m
o Bande de chargement = 2,00
o p est composé de : G = 75 daN/m² (pp pris en compte dans le chargement)
S = 35 daN/m²(de rampant)

VERIFICATION EC5
Que doit-on vérifier ?

fm,y,d = résistance à la flexion (valeur de calcul selon y)


σm, y,d σ fm,z,d
km + m,z,d ≤ 1 σm,y,d
=
=
résistance à la flexion (valeur de calcul selon z)
contrainte de flexion selon y
fm,y,d fm,z,d
σm,z,d = contrainte de flexion selon z
km = Coef de plastification (voir ci-dessous)
σm,y,d σm,z,d . km = 0.7 (section rectangulaire)
+ km ≤1 . km = 1 (autres sections)
fm,y,d fm,z,d
a) Calcul des contraintes

G = 75 daN/m² (pp pris en compte dans le chargement) x 2,00 m = 150 daN/m


S = 35 daN/m²(de rampant) x 2,00 m = 70 daN/m
p = 1,35 (150) + 1,5 (70) = 308 daN/m
py = p.cos 30° = 308 x cos 30° = 267 daN/m
pz = p son 30° = 308 x sin 30° = 154 daN/m

6.p cos 30°.l² 6. 2,67.3500²


σm, y, d = = = 6,1.MPa
8.b.h² 8. 100. 200²
6.p sin 30 °.l² 6.1,54 .3500 ²
σm ,z,d = = = 7,1 .MPa
8.b².h 8.100².200

EUROCODE 5 Page 14/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005
b) Calcul des résistances
k mod .fm,k 0.9 x18
fm, y, d = × kh .kls .k crit = x1x1x1 = 12,5.MPa
γM 1 .3
k .f 0.9x18
fm, z,d = mod m,k × k h .k ls .k crit = x1,08 x1x1 = 13,5.MPa
γM 1 .3
nota : Kcrit = 1 et Kls (effet système non pertinent), Kh = 1,08 dans la petite inertie.

c) Vérification et taux de travail

6,1 7,1 6,1 7,1 Le taux de travail max est de 87%


0,7 + = 0,87 + 0,7 = 0,86
12,5 13,5 12,5 13,5

2. Variantes du problème ci-dessus.


En construction, l’utilisation de panne sollicitée en flexion oblique est limitée. On préferera selon les
cas :
- Cas 1- disposer la panne à l’aplomb
- Cas 2- « retenir » la panne selon z avec une entretoise
- Cas 3- « retenir » la panne selon z par les chevrons eux-mêmes bloqués en
faîtière (cas fréquent) ou bien en sablière (cas plus rare).

Dans le cas 2, le chargement selon z est diminué et dans le cas 3, le chargement selon z, est
reporté en totalité sur la faîtière ou bien sur la sablière et n’affecte pas la panne selon son axe z.

Variante 1 : Panne en flexion oblique avec entretoise selon z


Mêmes données que exercice 1.

VERIFICATION EC5
Que doit-on vérifier ?

La panne est considérée sur deux appuis selon son inertie principale et sur trois appuis selon son
inertie secondaire.

fm,y,d = résistance à la flexion (valeur de calcul selon y)


σm, y,d σ
km + m ,z,d ≤ 1 fm,z,d = résistance à la flexion (valeur de calcul selon z)
fm,y,d fm,z,d σm,y,d = contrainte de flexion selon y
σm,z,d = contrainte de flexion selo n z
km = Coef de plastification (voir ci-dessous)
σm ,y,d σ . km = 0.7 (section rectangulaire)
+ k m m ,z,d ≤ 1 . km = 1 (autres sections)
fm,y,d fm,z,d

EUROCODE 5 Page 15/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005
a) Calcul des contraintes

G = 75 daN/m² (pp pris en compte dans le chargement) x 2,00 m = 150 daN/m


N = 35 daN/m²(de rampant) x 2,00 m = 70 daN/m
p = 1,35 (150) + 1,5 (70) = 308 daN/ m
py = p.cos 30° = 308 x cos 30° = 267 daN/m
pz = p son 30° = 308 x sin 30° = 154 daN/m
MFy = pl²/8 avec l = 3500 mm
MFz = pl²/8 avec l = 3500/2 mm

6.p cos 30 °.l² 6 .2,67.3500 ²


σm, y,d = = = 6,1.MPa
8 .b.h² 8 .100 .200 ²
6 .p sin 30 °.l² 6 .1,54 .1750 ²
σ m,z ,d = = = 1,8.MPa
8.b ².h 8 .100 ².200
b) Calcul des résistances

k mod.fm, k 0. 9x18
fm, y, d = × k h.k ls .k crit = x1x1x1 = 12,5.MPa
γM 1.3

k mod .fm, k 0. 9x18


fm, z, d = × k h .k ls .k crit = x1,08 x1x1 = 13,5.MPa
γM 1. 3
nota : Kcrit = 1 et Kls (effet système non pertinent), Kh = 1,08 dans la petite inertie.

c) Vérification et taux de travail

6,1 1,8 6,1 1,8


0,7 + = 0,48 + 0,7 = 0,59 Le taux de travail max est de 59%
12,5 13,5 12,5 13,5

Variante 2 : Panne en flexion oblique avec chevrons bloqués par faîtière


Mêmes données que exercice 1.

VERIFICATION EC5
Que doit-on vérifier ?

Le chargement selon z n’agit pas sur la panne. La panne se comporte comme un poutre soumise à
da la flexion selon son inertie principale.

fm,y,d = résistance à la flexion (valeur de calcul selon y)


σm,y,d = contrainte de flexion selon y

EUROCODE 5 Page 16/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

σm, y,d
≤1
fm,y,d
a) Calcul des contraintes

G = 75 daN/m² (pp pris en compte dans le chargement) x 2,00 m = 150 daN/m


N = 35 daN/m²(de rampant) x 2,00 m = 70 daN/m
p = 1,35 (150) + 1,5 (70) = 308 daN/m
py = p.cos 30° = 308 x cos 30° = 267 daN/m

6.p cos 30°.l² 6.2,67.3500²


σm, y, d = = = 6,1.MPa
8.b.h² 8.100.200²
b) Calcul des résistances

k mod.fm, k 0.9 x18


fm, y, d = × k h .k ls .k crit = x1x1x1 = 12,5.MPa
γM 1. 3
c) Vérification et taux de travail

6,1
= 0,49 Le taux de travail est de 49%
12,5

3. Vérifier le poteau le poteau pendulaire ci-contre,


selon la combinaison EC5 la plus défavorable.
Nota : on disposera une lisse horizontale selon la petite inertie
mi hauteur.
o Classe de service 2
o GL24h 100 x 200
o G = 20 kN ; S1 = 17 KN, S2= 9KN, W = 2 kN/m

VERIFICATION EC5

Que doit-on vérifier ?

La compression avec flambement + la flexion

 σ c ,0,d  σ m,x ,d
 + ≤1
 k .f  f
 c ,y c,0,d  m, d

a) Calcul des contraintes

G = 20 kN ; S1 = 17 KN, S3= 9KN, W = 2 KN/m

C1 1.35 G + 1,5 S1
C2 1,35 G + 1,5 W
C3 1.35 G + 1.5 S3 + 1 W
C4 1,35 G + 1,5 W + 1 S3

EUROCODE 5 Page 17/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005
Nota : Les chargements ne sont pas même nature (KN et KN/m) , il n’est pas possible de déterminer la
combinaison la plus défavorable spontanément. Il faut dont déterminer indépendamment les contraintes par
type de chargement et procéder ensuite à la vérification.

σc,0,d pour 1KN = 1000 / 100.200 = 0,05 Mpa


1,35 G donne 1,35 x 20 x 0,05 = 1,35 MPa
1,5 S1 donne 1,5 x 17 x 0,05 = 1,28 MPa
1,5 S3 donne 1,5 x 9 x 0,05 = 0,68 MPa
1 S3 donne 1 x 9 x 0.05 = 0,45 MPa

σm,d pour 1KN/m = (pl²/8) / (bh²/6) =(1x4000²/8) / (100.200²/8) = 3 Mpa


1,5 W donne 1,5 x 2 x 3 = 9 MPa
1 W donne 1 x 2 x 3 = 6 MPa

b) Calcul des résistances

Ø Résistance à la compression axiale, flambement

fc,0,k = 24 Mpa
Classe de service 2
Durée d’application des charges fonction de S, court terme
Kmod = 0,9
γM = 1,25
k mod .fc,0, k 0,9 x 24
fc,0, d = = = 17,3 .MPa
γM 1,25
Kc,y
bh 3 100 x 200 3 et hb 3 200 x100 3
Izz = = = 6,7 .10 7 mm 4 Iyy = = = 1,7 .10 7 mm 4
12 12 12 12

lf
Ø (élancement mécanique) λ=
i
lf, longueur de flambement, lf xx = 4m et lf yy =2m

i, rayon de giration I I, inertie minimum et S, section


i=
S
6,7.10 7 1,7.10 7
i xx = = 58mm i yy = = 29mm
100.200 100.200

4000 2000
λxx = = 69 λyy = = 69
58 29

Nous continuerons le calcul avec λ = 69

(élancement relatif) λ f c,0,k 69 24


Ø
λ rel = λ rel = = 1,1
π E 0,05 3,14 9400
CAS 2 : λrel > 0,45 Risque de flambement
1
K c, y =
(
k y + k y ² − λ ² rel )
Avec : K y = 0,5 × (1 + βc.(λ rel − 0,3) + λ ² rel )
β c = 0.1 pour le LC
EUROCODE 5 Page 18/48
BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005
Kc,y = 0,615

Ø Résistance à flexion

k mod .fm,k 0.9 x24


fm ,y,d = × k h .k ls .k crit = x1,15 x1x1 = 19,9.MPa
γM 1.25

c) Vérification et taux de travail

 1,35 + 1,28 
pour C1   + 0 = 0,25
 0,615 . 17,3 

 1,35  9
pour C2   + = 0,58
 0,615 .17,3  19,9

 1,35 + 0,68  6
pour C3   + = 0,49
 0,615 .17,3  19,9

 1,35 + 0,45  9
pour C4   + = 0,60 le taux de travail maximum est de 60%
 0,615 .17,3  19,9

EUROCODE 5 Page 19/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

M2-06 LA FLEXION (Poutres à inertie variable et courbes)

1- Vérifier la poutre à IV (ELU) c i-contre, à la flexion


o GL28h ep=160 ; h= 600 à 1300
o Portée 20 m
o Entraxe 4,0 m
o Classe de service 2
o G = 0,8 kN/m² - S = 0,5 KN/m²
o pp = 0,7 kN/m

VERIFICATION EC5
Que doit-on vérifier ?

σm,α,d
- la contrainte de flexion dans les zones de décroissance ≤1
k m,α .fm,0,d

σ m,0,d
- la contrainte de flexion dans les zones // au fil ≤1
fm,0,d

σm,d
- la contrainte de flexion dans la zone de faîtage ≤1
k r .fm,d

- la contrainte de traction perpendiculaire + le cisaillement τd σ t,90,d


+ 0 ,2
<1
f v,d V 
k dis . o  .ft,90,d
V

a) Calcul des contraintes

Ø contrainte de flexion

α : artg ((1300-800)/10000)= 4°
G = 0,8 x 4 = 3,2 kN/m
S = 0,5 x 4 = 2,0 KN/m
Pp = 0,7 KN/m
p = 1.35 G + 1.5 S = (1,35 x 3,2) + (1,35 x 0,7) + (1,5 x 2) = 8,27 kN/m

x, (maximum de contrainte) pour dσ/dx = 0, soit = 4, 70 mm


hauteur poutre pour x = 4700 mm, soit 600 + [(1300-600)/10000 x 4670]= 926 mm
Action aux appuis= 8,27 x 20 / 2 = 82,7 kN
Moment de flexion pour x = 4,7 m = (82,7x4,7) – (8,27x4,7²/2) = 297 kN.m

6Md 6.297.106
σm,0,d = = = 13.MPa
bh² 160.926²

EUROCODE 5 Page 20/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005
Ø contrainte de flexion dans la zone de faîtage

6Map,d  hap  h 
2
h 
3
σm, d = k l . k l = k1 + k 2   + k 3  ap  + k 4  ap 
bhap ²  r   r   r 

k1 = 1 + 1,4.tgα + 5,4.tg² α
k2 = 0,35 − 8.tgα
k 3 = 0,6 + 8,3.tg α − 7,8.tg² α
k 4 = 6.tg² α

α : artg ((1300-800)/10000)= 4°
G = 0,8 x 4 = 3,2 kN/m
S = 0,5 x 4 = 2,0 KN/m
p = 1.35 G + 1.5 S = (1,35 x 3,2) + (1,35 x 0,7) + (1,5 x 2) = 8,27 kN/m
Moment de flexion pour x = 10 m soit (8,27 x20²)/8 = 414 kN.m
kl = 1,12

6 x414. 106
σm,d = 1,12x = 10,3.MPa
160x1300²
Ø Contrainte de traction perpendiculaire aux fibres

6Map,d  h ap  h 
2
σ t,90, d = k p . k p = k 5 + k 6   + k 7  ap 
bhap ²   r 
 r   

k 5 = 0,2.tgα
k 6 = 0,25 − 1,25.tgα + 2,6.tg² α
k 7 = 2,1 .tg α − 4.tg ² α
α : artg ((1300-800)/10000)= 4°
G = 0,8 x 4 = 3,2 kN/m
S = 0,5 x 4 = 2,0 KN/m
Pp = 0,7 KN/m
p = 1.35 G + 1.5 S = (1,35 x 3,2) + (1,35 x 0,7) + (1,5 x 2) = 8,27 kN/m
Moment de flexion pour x = 10 m soit (8,27x20²)/8 = 414 kN.m
kp = 0.04

6x 414.106
σt ,90, d = 0,014x = 0,13.MPa
160x1300²
Ø Contrainte de cisaillement
La contrainte de cisaillement est = 0 sur la partie centrale de cette poutre

b) Calcul des résistances

Ø Résistance à la flexion

k mod .fm,k 0,9x 28


fm,d = × k h.k ls.k crit soit fm,0,d = = 20,2.MPa
γM 1,25

f m,k = 28 MPa
Kmod = 0,9 (classe de service 2 et durée d’application de charge fonction de S, court terme)

EUROCODE 5 Page 21/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005
γm = 1.25 (LC)
kh = 1 (h supérieur à 600 mm)
Kls = 1 (on négligera l’effet système sur un système structurel principal)
Kcrit = 1. Les pannes constituent un dispositif anti-déversement, si blocage sur travée PAV. Pas de
risque de déversement.

Ø Résistance à la flexion (zone de décroissance)

0,9x 28 On peut ainsi calculer Km,a = 0,88 à partir de


fm,0,d = = 20,2.MPa
1,25
face inclinée comprimée
0,9 x 3,2
f v,d = = 2,3.MPa k m,α =
1
1,25 2 2
 f  f 
1 +  m,0,d tan α  +  m,0,d tan ² α 
0,9 x0,45  1,5f v,d   fc,90 ,d 
ft,0, d = = 0 .32MPa
1,25
Ø Résistance à la flexion (zone de faîtage)

k mod .fm,k 0,9x 28


fm,d = × k h .k ls .k crit (idem ci-dessus) fm,d = = 20,2.MPa
γM 1,25
kr = 0,76 Feuille excel

Ø Résistance à la traction perpendiculaire aux fibres

k mod.ft,90,k 0,9 x0,45


ft,90,d = = = 0,33 .MPa
γM 1,25
Kdis = 1,4
(Vo/V)² = [0,01 / (1,3² x 0,16)]0,2 = 0,51

c) Vérifications et taux de travail

Ø Flexion dans les zones // au fil

σm,d 13
≤1 donc = 0,64 le taux de travail est de 64%
fm,0,d 20,2
Ø Flexion dans les zones de décroissance

σm,α,d 13
≤ 1 donc = 0,72 le taux de travail est de 72%
k m,α .fm,0,d 0,88 x20,2

Ø Flexion dans les zones de faîtage

EUROCODE 5 Page 22/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

σm,d 10,3
≤ 1 donc = 0,67 le taux de travail est de 67%
k r .fm,d 0,76 x 20,2

Ø Traction perpendiculaire

0,13
σ t ,90,d donc = 0,55 le taux de travail est de 55%
0,2
<1 1,4 x 0,51x 0,33
V 
k dis . o  .f t,90, d
V 

2-Vérifier la poutre courbe ci-contre, à la flexion (ELU)


o GL28h ep=160 ; h constante =1 100
o Portée 20 m
o Entraxe 4,0 m
o Classe de service 2
o G = 0,8 kN/m²h S = 0,57 KN/m²h
o pp = 0,7 kN/m

VERIFICATION EC5
Que doit-on vérifier ?
σm,d
- la contrainte de flexion dans la zone de faîtage ≤1
k r .fm,d
- la contrainte de traction perpendiculaire σ t ,90,d
0,2
<1
V 
k dis . o  .f t,90, d
V 
a) Calcul des contraintes

Ø contrainte de flexion maximum (zone de faîtage)

6Map,d  hap  h 
2
h 
3
σm, d = k l . k l = k1 + k 2   + k 3  ap  + k 4  ap 
bhap ²  r   r   r 

k1 = 1 + 1,4.tgα + 5,4.tg² α
k2 = 0,35 − 8.tgα
k 3 = 0,6 + 8,3.tg α − 7,8.tg² α
k 4 = 6.tg² α
G = 0,8 x 4 = 3,2 kN/m
S = 0,57 x 4 = 2,3 KN/m
Pp = 0,7 KN/m
p = 1.35 G + 1.5 S = (1,35 x 3,2) + (1,35 x 0,7) + (1,5 x 2,3) = 8,42 kN/m
Moment de flexion maximum = 421 kN.m
kl = 1,02

EUROCODE 5 Page 23/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005
6
6 x421. 10
σm, d = 1,02x = 13,3.MPa
160x1100²
Ø Contrainte de traction perpendiculaire aux fibres

6Map,d  h ap  h 
2
σ t,90, d = k p . k p = k 5 + k 6   + k 7  ap 
bhap ²   r 
 r   
k 5 = 0,2.tgα
k 6 = 0,25 − 1,25.tgα + 2,6.tg² α
k 7 = 2,1 .tg α − 4.tg ² α
kp = 0.012

6x421. 106
σt ,90, d = 0,012x = 0,16.MPa
160x1100²
b) Calcul des résistances

Ø Résistance à la flexion

k mod .fm,k 0,9x 28


fm,d = × k h .k ls .k crit fm,d = = 20,2.MPa
γM 1,25

f m,k = 28 MPa
Kmod = 0,9 (classe de service 2 et durée d’application de charge fonction de S, court terme)
γm = 1.25 (LC)
kh = 1 (h supérieur à 600 mm)
Kls = 1 (on négligera l’effet système sur un système structurel principal)
Kcrit = 1. Les pannes constituent un dispositif anti-déversement, si blocage sur travée PAV. Pas de
risque de déversement.
kr = 1

Ø Résistance à la traction perpendiculaire aux fibres

k mod.ft,90,k 0,9 x0,45


ft,90,d = = = 0,33 .MPa
γM 1,25
Kdis = 1,4
(Vo/V)² = [0,01 / 2/3 de Volume de la poutre]0,2 = 0,35

c) Vérifications et taux de travail

Ø Flexion

σm,d 13,3
≤ 1 donc = 0,66 le taux de travail est de 66%
k r .fm,d 1x 20,2
nota : L’exercice ne prend pas en compte les contraintes de compression axiale avec flambement

Ø Traction perpendiculaire

EUROCODE 5 Page 24/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005
0,16
σ t ,90,d donc = 0,99 le taux de travail est de 100%
0,2
<1 1,4 x 0,35 x 0,33
V 
k dis . o  .f t,90, d
V 

NOTA : la vérification contrainte de traction perpendiculaire + le cisaillement, comme suit


τd σ t,90,d
+ 0 ,2
< 1 n’est pas plus défavorable dans le cas d’une charge répartie sur
f v,d V 
k dis . o  .ft,90,d
V
un arc symétrique.

EUROCODE 5 Page 25/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

M3-02 ASSEMBLAGES PAR BOULONS ET PAR BROCHES

1. Définir et vérifier un assemblage par


boulons pour reprendre l’effort F non
pondéré de 42kN (50% de G, 50% de S)
La hauteur des pièces sera de préférence
= à 275 mm.
L’essence utilisée est de catégorie C22.
Classe de service 2
Boulons E36, ø 16
Proposer un schéma coté de l’assemblage

VERIFICATION EC5
Que doit-on vérifier ?

EffortELU ≤ Rd (l’effort ELU appliqué sur les boulons < la résistance de calcul des boulons)

a) Calcul de l’effort ELU appliqué sur les boulons

G = 21KN
S = 21KN
C1 = 1,35 G + 1,5 S = 1,35x20+ 1,5x20= 60 KN

b) Estimation du nb de boulons et prédisposition

Soit par une simulation Excel, soit par expérience (un boulon ø16 en x2 cisaillement bois/bois EC5
résiste à environ 1200 à 1400 daN), on estimera le nb de boulons à 6 (prise en compte du nb
efficace qui réduit un peu la valeur ci-dessus).

nef = 4.41

nef = 5.38

ø mm
boulon 16 ø boulon 16 mm
Angle α 0 degré Angle α 60 degré
a1 80 mm a1 72 mm
a2 64 mm a2 64 mm
a3t 90°<a<-90° 112 mm a3t 90°<a<-90° 112 mm
a3c 90°<a<150° 64 mm a3c 90°<a<150° 99 mm
a3c 150°<a<210° 64 mm a3c 150°<a<210° 64 mm
a3c 210°<a<270° 64 mm a3c 210°<a<270° 99 mm
a4t 0°<a<180° 48 mm a4t 0°<a<180° 60 mm
a4c 48 mm a4c 48 mm

EUROCODE 5 Page 26/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005
c) Résistance de calcul des boulons

Calcul de la résistance de calcul par boulon et par plan de cisaillement Rd.


Cette résistance caractéristique dépend de :

- La portance locale du bois fh,k

BOIS MASSIF fh,0, k = 0,082(1 − 0,01d)ρk N/mm², d en mm, ρ en kg/m3

fh,0,k α , angle effort / fil du bois


fh,α ,k =
k 90 sin ²α + cos ²α

k 90 = 1,35 + 0,015d Pour les résineux

fh,k sur entrait = 23 Mpa


fh,k sur arba = 16 Mpa

- du moment plastique de la tige My,k


My,k = 0,3fuk d2,6 My,k = 145927 Nmm

fu,k , 360 MPa (Résistance caractéristique des boulons en traction, E36)


- du mode de rupture (équations de (f à k) pour assemblage BOIS/BOIS en 2x
cisaillement. On détermine Rk.

(f) 2β Fax,Rk rupture tige


1,15 2M y fh,1d +
1+ β 4
(g) fh,1t1d rupture de t1

(h) 0.5 fh,2t 2d rupture de t2

(j) fh,1t1d  4β(2 + β)My  Fax,Rk


1.05  2β(1 + β ) + − β+
rupture mixte t1 et tige

2 + β  fh,1t12 d  4
(k) 2β Fax ,Rk rupture tige
1.1 5 2My fh,1d +
1+ β 4

- des coef Kmod et γ M Rd, résistance de calcul k mod .Rk


Rd =
γM
o Kmod = 0,9
o γM , équation g et h , mode 1 γM =1.3
équation j, mode 2 γM = 1.2
équation k, mode 3 γM = 1.1

- Rd , résistance de calcul, par boulon et par plan de cisaillement = 6964 N (équation j)

c) Vérification de l’assemblage
- La vérification donne : 60KN < 6,964 KN x 12 x (4,41/6) soit 61,42 kN (taux de travail de 98%)

Nota : Le placement ci-dessus est validé.

EUROCODE 5 Page 27/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

2. Vérifier l’assemblage par boulonnage de la


ferrure ci-contre. On utilise 4 boulons ø16
classe 4,8, avec deux plaques latérales
d’ep 6mm.
Déterminer l’effort à reprendre
Proposer un schéma coté de l’assemblage
Angle de l’arbalétrier 15° Classe de service 2
G +00 kN Horizontal
+12 kN Vertical
S +00 kN Horizontal
+25 kN vertical
W +02 kN Horizontal

On étudiera les combinaisons : 1.35 G + 1.5 S


VERIFICATION EC5 0.9 G + 1.5 W

Que doit-on vérifier ?

EffortELU ≤ Rd (l’effort ELU appliqué sur les boulons < la résistance de calcul des boulons)

a) Calcul de l’effort ELU appliqué sur les boulons

C1 = 1,35 G + 1,5 S = 1,35x12 + 1,5x25 = 53,7 KN (vertical)


C2 = 0,9 G + 1,5 W = 0,9x12 - 1,5x21 = -20,7 KN (vertical)
= 0,9x0 + 1,5x2 = 3 KN (horizontal)

C1 53,7 KN avec un angle de 75° par rapport au fil de l’arba


C2 20,9 KN avec un angle de 83° par rapport au fil de l’arba

b) Résistance de calcul des boulons

Calcul de la résistance de calcul par boulon et par plan de cisaillement Rd.


Cette résistance caractéristique dépend de :

- La portance locale du bois fh,k

BOIS MASSIF fh,0, k = 0,082(1 − 0,01d)ρk N/mm², d en mm, ρ en kg/m3

fh,0,k α , angle effort / fil du bois


fh,α ,k =
k 90 sin ²α + cos ²α

k 90 = 1,35 + 0,015d Pour les résineux

- du moment plastique de la tige My,k


My,k = 0,3fuk d2,6 My,k = 145927 Nmm

fu,k , 360 MPa (Résistance caractéristique des boulons en traction, E36)


- du mode de rupture (équations de (h,j) pour assemblage ACIER/BOIS en 2x
cisaillement. On détermine Rk.

Ep plaque < 0,5 ø (6 mm < 0,5 x 16 mm), donc plaque mince

(j) 0.5 fh,2 t 2d et (k) 1.15 2 My fh,2 d

EUROCODE 5 Page 28/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

- des coef Kmod et γ M Rd, résistance de calcul k mod .Rk


Rd =
γM
o Kmod = 0,9
o γM , équation j , mode 1 γM =1.3

équation k, mode 3 γM = 1.1

Rd , résistance de calcul, par boulon et par plan de cisaillement = 7825 N (mini, équation k)

c) Vérification de l’assemblage

- Un boulon reprendra 7824 x 2 plans de cisaillement = 15650 N soit 15,65 KN


- Il faut « installer » : 53,7 KN / 15.65 KN = 3,43 boulons de ø16,
- Pour 4 boulons, l’assemblage est vérifié, son taux de travail est de 86%.

Position des boulons sur l’arbalétrier

ø boulon mm a1 (68) < 140


16
a2 (64) < 100
Angle α 75 degré a3t et a3c, non significatif
a1 68 mm a4t (63) < 84
a2 64 mm a4c (48) < 84
a3t 90°<a<-90° 112 mm Positionnement vérifiée
a3c 90°<a<150° 109 mm
a3c 150°<a<210° 64 mm
a3c 210°<a<270° 109 mm
a4t 0°<a<180° 63 mm
a4c 48 mm

EUROCODE 5 Page 29/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

M3-02 ASSEMBLAGES PAR POINTES

1. Définir et vérifier un assemb lage par pointes


cylindriques pour reprendre l’effort F non
pondéré de 15 kN (20% de G, 80% de Q).
L’essence utilisée est de catégorie C22. Pas de
préperçage. Classe de service 2
Proposer un schéma coté de l’assemblage

VERIFICATION EC5
Que doit-on vérifier ?

EffortELU ≤ Rd (l’effort ELU appliqué sur les pointes < la résistance de calcul des pointes)

a) Calcul de l’effort ELU appliqué sur les pointes

C1 = 1,35 G + 1,5 Q = 1,35x(20%. 15) + 1,5x(80%.15) = 22,1 KN

b) Résistance de calcul des pointes


Choix des pointes 80 x 3,1 (torsadées). La pénétration doit être > à 6ø soit 18.6, ce qui exclut les
points lisses de 80 x 3.4 (pénétration > à 8ø)

Calcul de la résistance de calcul par pointe et par plan de cisaillement Rd. Cette résistance
caractéristique dépend de :

La portance locale du bois fh,k ,quelque soit l’angle de l’effort par rapport au bois.
fh,k = 0,082ρk d−0.3 N/mm², d en mm, ρ en kg/m3
BOIS MASSIF sans avant trou

fu,k
Du moment plastique de la tige My,k M
y,k = 180 d 2.6 N.mm (pointes cylindriques)
600

Des distances t1 et t2 t1 = 20 mm et t2 = 30 mm

Des modes de rupture (équations g,h,j,k), avec prise en compte de Kmod et γ M

(g) fh,1t1d rupture de t1

(h) 0.5 fh,2t 2d rupture de t2

(j) fh,1t1d  4β(2 + β)My  Fax,Rk


 2β(1 + β) +
rupture mixte t1 et tige
1.05 − β+
2 + β  fh,1t12 d  4
(k) 2β Fax ,Rk rupture tige
1.1 5 2My fh,1d +
1+ β 4

EUROCODE 5 Page 30/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005
Kmod = 0,8 et γM = selon mode de rupture, (g et h) : 1,3 (j) : 1.2 et (k) 1,1
Double cisaillement MODE 1 g 758 N
Double cisaillement MODE 1 h 568 N
Double cisaillement MODE 2 j 396 N
Double cisaillement MODE 3 k 542 N

Rd, résistance pour un plan de cisaillement 396 N


c) Vérification de l’assemblage

PRE DIMENSIONNEMENT : une pointe reprendra 396 x 2 plans de cisaillement = 792 N


- nb pointes nécessaires : 22100 N / 792 N = 28 pointes. On disposera les pointes soit en 6
colonnes par 5 lignes soit en 5 colonnes de 6 lignes.
- Avec feuille excel, on rélève a1 mini soit 23 mm dans entrait.
- Prise en compte du nb efficace de pointes, a1 = 23 mm (fil du bois) donc 7 ø, k = 0.7. Le nb
efficace pour l’assemblage est de 0,7 x 6 x 5 (lignes, colonnes) = 21 pointes. C’est insuffisant ! deux
possibilités :
. passer a1 de 23 à au moins 13 ø (40mm) pour avoir k=0.96, soit 0.96 x 30 = 28.8 pointes
. augmenter le nb de pointes de 6x5 à 6x7, soit 0.7 x 42 = 29.4 pointes
Le choix se portera sur 6 x 7 pointes avec a1 entrait = 23 mm et a1 arba = 31 mm

- La vérification donne 22100 < 396 x ( 42x2) x (29.4/42) soit 23285 N. Taux de travail 91%.

Posit ionnement réglementaire des pointes


Angle de 0° (arba) Angle de 60° (entrait)
a1 31 a1 23
a2 16 a2 16
a3t 47 a3t 39
a3c 31 a3c 31
a4t 16 a4t 21
a4c 16 a4c 16

La disposition réglementaire des pointes nécessitera au minimum des bois de hauteur 150 mm pour
l’arba et de hauteur 180 mm pour l’entrait. La cote X sera de 30 mm.

2. Définir et vérifier l’assemblage par pointes


(assemblage de continuité d’entrait pour une
ferme industrielle). L’effort à reprendre est de :
G 1,9 kN
S 2,6 kN
On étudiera la combinaison :1.35 G + 1.5 S
Classe de service 2

ρ CP = 650 daN/m3
ρ BM = 340 daN/m3

VERIFICATION EC5
Que doit-on vérifier ?

EffortELU ≤ Rd (l’effort ELU appliqué sur les pointes < la résistance de calcul des pointes)

a) Calcul de l’effort ELU appliqué sur les pointes

EUROCODE 5 Page 31/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

C1 = 1,35 G + 1,5 S = 1,35x(1,9) + 1,5x(2, 6) = 6,5 KN

b) Résistance de calcul des pointes


Choix des pointes 40 x 2, avec clouage sur chaque face avec possibilité de chevauchement.
- (t2-l)>4d soit (36-28) = 4x2
Calcul de la résistance de calcul par pointe et par plan de cisaille ment Rd. Cette résistance
caractéristique dépend de :

La portance locale du bois fh,k ,quelque soit l’angle de l’effort par rapport au bois.

BOIS MASSIF sans avant trou fh,k = 0,082ρk d−0.3 N/mm², d en mm, ρ en kg/m3

CONTREPLAQUE fh,k = 0,11ρk d− 0.3 N/mm², d en mm, ρ en kg/m3

fu,k
Du moment plastique de la tige My , k = 180 d 2.6 N.mm (pointes cylindriques)
600
f h,1 (BM) = 23 N/mm²
f h,2 (CP) = 58 N/mm²
My,k = 1091 Nmm

Des distances t1 et t2 t1 = 12 mm et t2 = 28 mm

Des modes de rupture (équations a à g), avec prise en compte de Kmod et γ M

(a) fh,1t 1d rupture de t1

(b) fh,2 , t 2 d rupture de t2

fh,1t1d    
2 2
 β + 2 β2 1 + t2 +  t 2   + β3  t 2  − β 1 + t 2 
(c) rupture de t1 et de t2

1+ β   t1  t1   t 
 1
 t 
 1
   
(d) fh,1t1d  4β(2 + β)My  Fax,rk rupture mixte t1 et tige (6.2.1e)
1,05  2β(1 + β) + − β +
2 + β  fh,1t12 d  4
(e) f t d 4β(1 + 2β)My  Fax , rk rupture mixte t2 et tige
1,05 h,1 2  2β²(1 + β ) + − β +
2 + β  fh,1t 22 d  4
(f) 2β Fax,Rk rupture tige
1,15 2M y fh,1d +
1+ β 4

Double cisaillement MODE 1 g 965 N


Double cisaillement MODE 1 h 439 N
Double cisaillement MODE 2 j 350 N
Double cisaillement MODE 3 k 355 N

Kmod = 0,9
γM = selon mode de rupture, (g et h) : 1,3 (j) : 1.2 et (k) 1,1
EUROCODE 5 Page 32/48
BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005
Rd, résistance pour un plan de cisaillement 350 N

c) Vérification de l’assemblage
- Une pointe reprendra 350 N, soit 0,35 KN,
il faut « installer » : 6,5 KN / 0, 35 KN = 18,6 pointes soit 20 pointes. Attention ! 10 pointes par face
x 2, le tout x 2, soit 40 pointes pour créer la continuité de l’ assemblage .
Positionnement réglementaire des pointes (dans CP idem bois massif x 0,85)

a1 17
a2 9
a3t 26
a3c 17
a4t 9
a4c 9

EUROCODE 5 Page 33/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005
M3-04 ASSEMBLAGES PAR VIS

1. Définir et vérifier un assemblage par tirefonds


pour lier le panneau OB à une lisse basse par 5 vis
de longueur 80. L’essence utilisée est de catégorie
C22.
Pas de préperçage. Classe de service 2.

Déterminer l’effort ultime F que ce panneau


pourra absorber, indiquer le type de vis utilisée.
On considérera les vis sollicitées uniquement à
l’arrachement selon le modèle indiqué ci-
dessous.

Nota : le moment en A, induit un effort F, sur chaque


Liaison, inversement proportionnel à sa distance.

VERIFICATION EC5

a) Etude statique

L’équilibre statique (à l’arrachement) est réalisée pour :


2500F = 100V5 + 350V4 + 600V3 + 850V2 + 1100V1

Les efforts V sont proportionnels entre eux de la manière suivante :


V5 = V1 x 100/1100 = 0,09 V1
V4 = V1 x 350/1100 = 0,32 V1
V3 = V1 x 600/1100 = 0,55 V1
V2 = V1 x 850/1100 = 0,77 V1

On obtient : 2500F = 9V1 + 112V1 + 330 V1 + 655V1 + 1100V1


2500F = 2206V1
F = 2206/2500 V1 = 0,88V1

b) Résistance de calcul des vis

Choix des vis L80ø6 avec 80-45 = 35 mm de longueur filetée dans la lisse basse.
La résistance à l’arrachement est calculée de la manière suivante :

n0.9
Rd = ( π.d.lef )0.8 fax,α,k (N)
n
EUROCODE 5 Page 34/48
BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

avec fax ,α,d = 3,6.10 −3 σk 1.5 avec prise en compte de Kmod et de γM

lef = longueur efficace de la partie filetée dans la partie où elle est fixée
d = diamètre sur partie lisse
n = nb de tire fonds sollicités axialement dans un assemblage

Rd par tire-fonds est de 2449 N

c) Effort ultime F

F = 0,88V1 = 0,88. 2449 = 2155 N

Nota : On pourra doubler les capacités résistantes à l’arrachement en doublant les vis sur les
mêmes positions que celles décrites par l’énoncé. La distance (a2) entre les vis sera > à 24 mm.

2. Définir et vérifier l’assemblage par tirefonds


(assemblage de contreventement). L’effort à
reprendre est de 16 KN (effort pondéré)
Classe de service 2 (Kmod = 0,9)
4 vis D12 x 120 avec fuk = 400 N/mm² et lg
filetée = 70 mm.
Ep tôle = 5 mm
ρ BM = 340 daN/m3

VERIFICATION EC5
Que doit-on vérifier ?
2 2
 Effort.axial   Effort.cisailleme nt 
  +  ≤1 . vis, tire-fonds
 Rd(axial )   Rd(cisailleme nt ) 

Effort de cisaillement (Rd) : Pour les tire-fonds d’un ø > à 8mm, on applique les mêmes règles que
pour les boulons.

Effort d’arrachement (Rd) : La résistance à l’arrachement est calculée de la manière suivante :

n0.9
Rd = ( π.d.lef )0.8 fax,α,k (N)
n
−3
avec fax ,α, d = 3,6 .10 σk 1.5 avec prise en compte de Kmod et de γM

lef = longueur efficace de la partie filetée dans la partie où elle est fixée
d = diamètre sur partie lisse
n = nb de tire fonds sollicités axialement dans un assemblage

a) Effort ELU appliqué sur les vis

ELU total = 16KN


EUROCODE 5 Page 35/48
BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005
ELU cisaillement = 16 x cos 45° = 11,3 KN
ELU arrachement = 16 x cos 45° = 11,3 KN

b) Résistance de calcul des vis

Rd cisaillement : Pour les tire-fonds d’un ø > à 6 mm, on applique les mêmes règles que pour les
boulons.

Mode de rupture avec plaque métallique t <0,5ø simple cisaillement


(a) 0,4 fh,1t 1d (b) Fax,Rk
1.15 2 My fh,1d +
4

avec fh,1,k = 0,082(1 − 0,01d)ρk N/mm², d en mm, ρ en kg/m3

fh,1 = fh,1,k .k mod / γ M

t1 = ep dans le bois, 120 – 5 = 115 mm


d = 12 mm

My,k = 0,3 fuk .d 2.6


l’application numérique donne :

t<0.5d, rupture mode 1 (*) a 7412 N


t<0.5d, rupture mode 2 (*) b 5155 N

Rd cisaillement = 5155 N soit 5.16 KN

Rd arrachement : Rd par tire-fonds est de 11 kN

c) Vérification et taux de travail

2 2
 11,3   11,3 
  +  = 0,37 Le taux de travail est de 37%
 5,16 x 4   11x 4 

EUROCODE 5 Page 36/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

M3-06 ASSEMBLAGES TRADITIONNELS

1. Vérifier un assemblage par embrèvement avant


Arbalétrier 100 x 175
Entrait 100 x 175
tv = 40 mm
lv = à définir
L’essence utilisée est de catégorie C18.
Classe de service 2.
F (ELU) = 10 kN (issu de G et S)

VERIFICATION EC5
Que doit-on vérifier ?
β
σc,α,d F cos ²
On vérifiera la compression sur l’about ≤ 1 avec σc ,α,d ≥ 2
fc,α,d b.t v

τd F cos β
On vérifiera le cisaillement du talon ≤ 1 avec τd ≥
fv , d b.lv

a) Effort ELU appliqué sur l’embrèvement


F (ELU) = 5 kN (issu de G et S)

Ø Compression

β 40
F cos ² 10000. cos2
σc, α,d = 2= 2 = 2,35.MPa
b.t v 100.40
Ø Cisaillement

F cos β 10000. cos.40° 10000. cos .40° 77


τd ≤ = soit lv ≥ soit lv ≥ mm
b.lv 100.lv 100.τ d τd

b) Résistance de calcul

Ø Compression

EUROCODE 5 Page 37/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

fc,0,k K mod
fc , α , d = x = 5,8.MPa
fc,0,k γM
sin ² α + cos ²α
fc,90,k

Ø Cisaillement

K mod
fv ,d = fv ,k x = 1,38.MPa
γM
c) Vérification et taux de travail

2,35
On vérifie la compression sur l’about = 0,4 Le taux de travail est de 40%
5,8
77
On recherche la lg du talon. Pour un taux de travail de 100%, τd = fv,d , donc lv ≥ ,
1,38
l v > 56 mm.

EUROCODE 5 Page 38/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

M3-07 LIAISONS SOLLICITEES EN FLEXION


EFFORT ULTIME DANS UN ELEMENT D’ASSEMBLAGE

Exercice 1:

Effort en daN du sol sur la structure

CAS CHARGEMENT /x /y
G 250 700
S 500 950 A
B
W -700 -900

QUESTIONS
Vérification des boulons aux ELU
- combinaisons des chargements à prendre en compte (EC5)
- effort maximum ultime sur un boulon
- vérification
Vérification hors EC5
- épaisseur platine
- diamètre boulon
- cheville dans béton

VERIFICATION EC5
Que doit-on vérifier ?
EffortELU ≤ Rd (l’effort ELU appliqué sur les boulons < la résistance de calcul des boulons)

a) Efforts ELU appliqué sur l’assemblage


1,35 G + 1,5 S
1,35 G + 1,5 W
0,9 G + 1,5 W

/x /y Nota : On conservera les combinaisons C1 et C3.


C1 1,35 G + 1,5 N 10880 23700
C2 1,35 G + 1,5 W -7130 -4050
C3 0,9 G + 1,5 W -8250 -7200

EUROCODE 5 Page 39/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005
Combinaison n°1

Torseur de sollicitations appliqué au centre de gravité de l’assemblage


Effort vertical = 0 N (l’effort vertical de cette combinaison ne transite pas par les boulons [*1])
Effort horizontal = -10880 N
Moment = (10880 x 0,27) – (23700 x 0,05 [*2]) = 1753 Nm

Sollicitations par assembleur


Effort vertical /3 = 0 N
Effort horizontal / 3 = 3627 N
Moment / 2 / 0,1 = 8765 N (sens vertical)

ELU = (3627² + 8765²)^0,5 = 9486 N (angle de 22°, par rapport au fil du bois)

(*1) Pour pouvoir faire cette supposition, il faut que la contrainte de compression exercée par la
platine sur le pied du poteau soit < résistance de calcul du bois.
(*2) L’excentrement de 50 mm de cette platine doit être limité à la largeur de la platine / 6,
condition pour laquelle le pied de poteau reste toujours en compression sur la platine.

Combinaison n°2

Torseur de sollicitations appliqué au centre de gravité de l’assemblage


Effort vertical = 8250 N (l’effort vertical de cette combinaison ne transite pas par les boulons)
Effort horizontal = 7200 N
Moment = -(7200 x 0,27) + (8250 x 0,05) = - 1531 Nm

Sollicitations par assembleur


Effort vertical /3 = 2750 N
Effort horizontal / 3 = 2400 N
Moment / 2 / 0,1 = 7655 N (sens vertical)

ELU = ((2750+7655)² + 7655²)^0,5 = 12917 N (angle de 13°, par rapport au fil du bois)

L’ELU sur un boulon sera de 12917 N

b) Résistance de calcul d’un boulon

Modes de rupture (simple cisaillement)ACIER/BOIS


(a) 0,4 fh,1t 1d (b) Fax,Rk
1.15 2 My fh,1d +
4

Résineux "R " Feuillus "F" Contreplaqué " C" R, F ,C R Indiquer la lettre R, F, C
Masse volumique ρk du bois ou du CP ρk 340 daN/m3
Epaisseur bois t1 t1 75 mm
Epaisseur plaque métallique t t 5 mm
Angle effort / fil du bois par rapport à t1 α t1 13 en degré
Diamétre du boulon d 16 mm
Coef Kmod (selon classe de service) Kmod 0.90
Résistance caractéristique du boulon fuk 400 Mpa

t<0.5d, rupture mode 1 (*) a 7557 N


t<0.5d, rupture mode 2 (*) b 9369 N

La résistance de calcul d’un boulon en simple cisaillement sera de 7557 N

c) Vérification et taux de travail

12917 ≤ 7557 x 2 Le taux de travail sera de 86%.

EUROCODE 5 Page 40/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

Exercice 2:

GL24h

Arba ep 115

Efforts intérieurs en daN du poteau au centre de gravité de l’assemblage avec l’arba


CAS CHARGEMENT N V Mf
G -1200 500 -3200 C

S -2200 1000 -6500


W 2100 -1400 4000
A
B

QUESTIONS
Combinaisons des chargements à prendre en compte (EC5)
Modifications éventuelles du positionnement des assembleurs
Vérification de la ferrure (ø 850)
vérification des anneaux + boulon aux ELU
vérification de l’effort tranchant de l’assemblage

VERIFICATION EC5
Que doit-on vérifier ?

EffortELU ≤ Rd (l’effort ELU appliqué sur les assembleurs < la résistance de calcul des
assembleurs). Par assembleurs, on entend deux anneaux UR + un boulon.

τd
Le cisaillement résultant dans l’assembleur) ≤1
k v .fv ,d

EUROCODE 5 Page 41/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005
1,5.Vd ,
avec la contrainte de cisaillement τd = et Vd, effort tranchant résultant calculé comme
bh e
M Vu,d
suit : Vd = − (nota Vu,d , effort tranchant de calcul dans couronne)
πnr 2

a) Efforts ELU appliqués sur l’assemblage


1,35 G + 1,5 S
1,35 G + 1,5 W
0,9 G + 1,5 W

N V MF
1,35G + 1,5S -4920 2175 -14070
1,35G + 1,5 W 1530 -1425 1680
0,9G + 1,5 W 2070 -1650 3120
(efforts en daN)

Nota : On conservera pour la vérification, la combinaison 1,35G + 1,5S

Selon le tableau 5.7 (espacements dans couronne), la distance entre assembleur est de 2d, soit
2x95 = 190 mm. Il sera possible de positionner 14 assembleurs. (le schéma fait référence à un
bâtiment réalisé à une date où les conditions de pince étaient différentes)

Sollicitations par assembleur


Effort vertical/14 = 3510 N
Effort horizontal/14 = 1554 N
i =n
calcul de l’inertie de l’assemblage I = ∑ ri ² , I = 14x425² = 2528750.mm²
i= 1
140700000
effort créé par le moment dans chaque assembleur , FM = 425 = 23647.N
2528750
Effort ELU sur assembleur :

Par rapport au fil du bois du poteau

F= (23647 + 1554)2 + 3510² = 25444.N


 23647 + 1554 
α = arctan   = 82°
 3510 
Par rapport au fil du bois de la traverse, angle traverse 19°.

Effort perpendiculaire à la traverse = 3510 cos 19° - 1554 sin 19° = 2812 N
Effort normal à la traverse = 1554 cos 19° + 3510 sin 19° =2612 N

F= (23647 + 2812)2 + 2612² = 26587.N


 23647 + 2812
α = arctan   = 84°
 2612 
L’effort le plus pénalisant est 26587 N, avec un angle de 84° par rapport au fil du bois de la traverse

EUROCODE 5 Page 42/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005
b) Résistance de calcul d’un assembleur (anneaux UR 95)

k1.k 2.k 3 .k 4 .( 35.d1 .5 ) Rc,0,k = 23576 N (voir coef ci-dessous)


Ø Rc ,0,k = min  
 k1.k 2 .he .( 31,5.d ) 
d, diamètre de l’anneau

 t t 
k 1 = min 1, 1 , 2  k1 = 1
 3h e 5h e 
he, pénétration anneau

 a 
k 2 = min 1. 25, 3 t 
 2dc 
K2, s’applique si l’assemblage est chargé en traction (-30°<a<30°).
Dans une couronne, on appliquera par précaution k2 systématiquement,
dans notre cas a3,t = 180 (mini 1,5d) donc k2 = 0,95

 ρ 
k 3 = min 1.75, k  k3 = 0,97
 350 

k 4 = 1 pour bois bois et 1.1 pour bois métal

Rc,0,k
Ø Pour un angle α, R c,α ,k = avec K90 =1.3 + 0.001 d
k 90 . sin ² α + cos ² α

k mod .R c,α,d
R c,α ,d = = 14848 .N
γM
La résistance de calcul est de 14848 N par plan de cisaillement soit 29696 N

c) Vérification et taux de travail

26587 ≤ 29696 (N) le taux de travail est de 90%

d) Vérification spécifique au cisaillement

Effort tranchant résultant dans couronne, M Vu, d 140700 21750


Vd = − = − = 94557.N
πr 2 3,14 x0,425 2
1,5 .Vd 1,5 x 94557
τd = = = 1,24.MPa
bh e 115x1000

τd 1,24
= 0,62
≤ 1 soit le taux de travail est de 62%
k v .fv ,d 2

EUROCODE 5 Page 43/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005
Exercice 3 :

Ferrure à partir de plaque métallique ep 8mm de dimension 590 x 120 x 150


Maintien sur poutre GL24h (890 x 135) par 8 tirefonds ∅ 12 mm longueur 120 mm.
Maintien sur poutre GL24h (700 x 135) par 4 boulons ø16 + 1 boulon sur partie supérieure

r r r r
G = −1000.daN y P = −3000.daN y classe de service 2

Vérification des tirefonds aux ELU


Vérification des boulons aux ELU
(résolution non effectuée)

EUROCODE 5 Page 44/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

M4-01 DEFORMATIONS DES POUTRES FLECHIES

1. Vérifier une solive en déformation


L’essence utilisée est de catégorie C18.
75 x 225 portée 5 m
G = 50 daN/m²
Q = 150 daN/m²
Entraxe de 0.5m

Vérification en classe de service 1 et en classe de


service 3.

VERIFICATION EC5
Que doit-on vérifier ?

- la flèche instantanée < 1/300 de la portée


- la flèche finale (effet instantané + effet différé) < 1/250 de la portée

soit les combinaisons aux ELS : G+Q (effet instantané)


G + 0,3 Q (effet différé)

a) Calcul des déformations

Pour une poutre sur deux appuis, la déformation est : 5pl4


384E0,moy I

5.0,25 .5000 4.12


fléche instantanée sous G, UG = = 3.2mm
384 .9000 .75 .225 3
fléche instantanée sous Q, UQ = 9.6 mm
Calcul de Uinst = 3.2 + 9.6 = 12.8 mm

(Effet différé en classe de service 1)


Recherche du coef Kdef Kdef = 0.6
Combinaison pour effet différé G + 0.3 Q
Calcul de la flèche sous G (effet différé) UG x Kdef = 0,6 UG soit 1,9 mm
Calcul de la flèche sous Q (effet différé) 0,3 x UQ x Kdef = 0,18 UQ soit 1,7 mm
Calcul de Unet,fin (3.2 + 1,9 ) + (9.6 + 1,7) = 16.4 mm

(Effet différé en classe de service 3)


Recherche du coef Kdef Kdef = 2
Combinaison pour effet différé G + 0.3 Q
Calcul de la flèche sous G (effet différé) UG x Kdef = 2 UG
Calcul de la flèche sous Q (effet différé) 0.3 x UQ x Kdef = 0,6UQ
Calcul de Unet,fin (3 UG ) + (1.6 UQ ) = 25 mm

b) Vérification et taux de travail

Fléche instantanée 12.8 < 5000/300 soit taux de travail 77%


Fléche avec effet différée (Classe service 1) 16.4 < 5000/250 soit taux de travail 82%
Fléche avec effet différée (Classe service 3) 25.0 < 5000/250 soit taux de travail 125%

EUROCODE 5 Page 45/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

Exercices d’application : M4/02

(ex 1 : non réalisé)

2. Déformation d’un portique à deux articulations avec couronnes de boulons.


GL24h.
Classe de service 2.
Section traverse 100 x 750
Section poteau 2 fois 100 x 400/750
Couronne boulon n°1 ø 620 et couronne n°2 ø 480
Boulons ø 16 mm, nuance acier E36
G = 100 daN/m (poids propre compris)
S = 100 daN/m (altitude < à 500m)
W = 320 daN/m (poteau gauche), -60daN/m (arba), -60daN/m (poteau droit)

a) Vérifier les déformations du portique aux ELS. (avec logiciel de RDM)


- sans prise en compte des rigidités rotationnelles des encastrements
- avec prise en compte des rididités rotationnelles des encastrements
b) Analyser la distribution des contraintes et des sollicitations dans les deux cas

EUROCODE 5 Page 46/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

a) Vérifier les déformations du portique aux ELS. (avec logiciel de RDM)


- sans prise en compte des rigidités rotationnelles des encastrements
- avec prise en compte des rididités rotationnelles des encastrements

Les combinaisons sont extraites du dossier technique

On retiendra donc :

C1 Effet instantané (déplacement vertical) G+S < au 1/250 de la portée


C2 Effet instantané (déplacement horizontal) G + W < au 1/200 de la hauteur (*)

Effet différé G (soit UG,inst x Kdef, avec Kdef = 0.8)

C3 Effet final (déplacement vertical) G (1+0.8) + S < au 1/150 de la portée

(*) en attente d’évolution (voir tab4.1 et tab4.2 des flèches limites)

- sans prise en compte des rigidités rotationnelles des encastrements

C1 3.8 mm < 60mm taux de travail 6%


C2 6.4 mm < 20mm taux de travail 32%
C3 4.9 mm < 75mm taux de travail 7%

- avec prise en compte des rigidités rotationnelles des encastrements

Kser = 4401.5 x 16 / 23 = 5966 N/mm


n
Rigidité rotationnelle K
r ,ser ,d = ∑K .r ²
ser ,i i soit K
r ,ser , d ser =K (n1r1 ² + n2r2 ²)
1
5966 ((20*310²)+(15*240²)) = 1.66 1010 Nmm/rd

(Cette rigidité rotationnelle sera prise en compte par le logiciel de calcul, attention aux unités)

Déplacements

C1 9.6 mm < 60mm taux de travail 16% (2,5 fois +)


C2 10.3 mm < 20mm taux de travail 51% (1,6 fois +)
C3 12.3 mm < 75mm taux de travail 17% (idem C1)

b) Analyse des contraintes et des sollicitations

RIGIDITE ROTATIONNELLE
Sans prise en compte Avec prise en compte
Mf max dans couronne de boulon 52477 daN.m 34891 daN.m
1.35G+1.5S Contrainte max dans poteau 3 MPa 2 MPa
Contrainte max dans poutre 5.8 MPa 5.9 MPa

Mf max dans couronne de boulon 23293 daN.m 21396 daN.m


1G+1.5W Contrainte max dans poteau 2 MPa 2 Mpa
Contrainte max dans poutre 2.6 MPa 2.6 Mpa

La prise en compte des rigidités rotationnelles dans les systèmes hyperstatiques entraîne une
distribution des contraintes différentes. Les sollicitations aux nœuds sont très sensiblement
différentes.

EUROCODE 5 Page 47/48


BTS SCBH VERIFICATION EC5 (Dossier des exercices corrigés prEN1995 1.1 12/03) V092005

Cas 1: 1.35G+1.5S sans RR

z
x y
MAX=5.8 N/mm2 Elément:2

Cas 2: 1.35G+1.5S avec RR

z
x y
MAX=5.9 N/mm2 Elément:2

On remarque la modification de la distribution des contraintes.

EUROCODE 5 Page 48/48