Vous êtes sur la page 1sur 15

Dominique ABRY Phonétique française et pédagogie de la correction

Séminaire Fédéral de formation pour les enseignants du secondaire Ekaterinbourg du 15 au 17 mai 2013

Phonétique française
&
Pédagogie de la correction phonétique

Séminaire Fédéral de formation


pour les enseignants du secondaire Ekaterinbourg
du 15 au 17 mai 2013

« Je ne me lassais pas de répéter sans cesse le texte pour le bonheur de


l’entendre dans sa matérialité phonique et de lui donner une forme
sensible … une majestueuse architecture sonore »
Akira Mizubayashi
Une langue venue d’ailleurs

ABRY D., CHALARON M.L., Phonétique 500 exercices, A1A2, Hachette, 2010, 1cd
ABRY D., CHALARON M.L., Phonétique 500 exercices, B1B2, Hachette, 2011, 1cd
ABRY D., VELDEMAN-ABRY J., La phonétique : audition, prononciation, correction, CLE,
2007, 1CD
ABRY D., CHALARON M.L., Phonétique 350 exercices, Hachette, 1994, 6 cassettes
CHAMPAGNE-MUZAR C., BOURDAGES J. S., Le point sur la phonétique, CLE, 1998
(Québec 1993)
GUIMBRETIERE E., Phonétique et enseignement de l'oral, Didier-Hatier, 1994
LAURET B., Enseigner la prononciation: questions et outils, Hachette, 2007
WIOLAND F., Prononcer les mots du français, Hachette, 1991
CHARLIAC L., LE BOUGNEC J.TH, LOREIL B., MOTRON A.C., Phonétique progressive du
français. Niveau débutant, CLE, 2003, 3 CD audio
CHARLIAC L., MOTRON A.C., Phonétique progressive du français.niv.intermédiaire, CLE,
1998, 3 CD audio
CHARLIAC L., MOTRON A.C., Phonétique progressive du français. Niveau avancé, CLE,
2006, 3 CD audio
KANEMAN-POUGATCH M., PEDOYA E., Plaisirs des sons, Didier-Hatier, 1989, 4 cassettes
MARTINIE B., WACHS S., Phonétique en dialogues, niveau débutant, CLE, 2006
MARTINS C., MABILAT J.J., Sons et intonation, Didier, 2004, 3 CD audio
PAGNIEZ-DELBART Th., A l'écoute des sons : les voyelles, CLE, 1990, 2 cassettes
PAGNIEZ-DELBART Th., A l'écoute des sons : les consonnes, CLE, 1991, 2 cassettes
1
Dominique ABRY Phonétique française et pédagogie de la correction
Séminaire Fédéral de formation pour les enseignants du secondaire Ekaterinbourg du 15 au 17 mai 2013

1. Les voyelles du français de l’articulatoire à l’acoustique

Activité : Quelles sont les spécificités articulatoires et acoustiques des voyelles


françaises ? Quelle évolution ?

2
Dominique ABRY Phonétique française et pédagogie de la correction
Séminaire Fédéral de formation pour les enseignants du secondaire Ekaterinbourg du 15 au 17 mai 2013

2. Les consonnes du français de l’articulatoire à l’acoustique

Le trait aigu/grave

Grande cavité
Petite cavité antérieure
Cavité moyenne postérieure
+ AIGU
+ GRAVE
s t ∫ k f p
z d j g v b R
n nj m
l

Le trait tendu/grave
Les occlusives sont plus tendues que les constrictives
Les sourdes plus tendues que les sonores.

Activité : Quelles sont les spécificités articulatoires et acoustiques des consonnes françaises ?
Quelle évolution ?

CIEP, www.ciep.fr CUEF Université Stendhal Grenoble 3 dominique.abry@u-grenoble3.fr


Dominique ABRY Phonétique française et pédagogie de la correction
Séminaire Fédéral de formation pour les enseignants du secondaire Ekaterinbourg du 15 au 17 mai 2013

3. La liaison

1) Les consonnes de liaison

Prononciation Ecriture
[z] s, les amis
x, deux amis
z chez elle
[t] t, un petit homme
d, un grand homme
[n] n, mon ami
[R] r, le premier étage
[p] p, trop important, beaucoup à faire
[g] g, un long hiver

2) Tableau simplifié de la liaison

Liaison obligatoire Liaison facultative Liaison interdite


Déterminant + Nom Nom pluriel + adjectif Nom + adjectif
+ Adjectif + verbe
Les enfants Les enfants innocents Un savant#anglais
Les autres enfants Sa maison#est là
Pronom + Verbe
Verbe +verbe
Verbe + pronom Inversion du pronom +
+ préposition
Vous êtes verbe (question)
Je suis allé
On a faim Qu’a-t-on#envoyé ?
Je vais essayer
Verbe +pronom
Je vais à Paris
Ont-ils …

Préposition + déterminant
(en, dans, sous, chez, sans)
Et
Dans un an
Préposition + déterminant, Lui et#elle
Chez elle
Adverbe (polysyllabe) +
Adverbe (monosyllabe) +
adjectif Quand, comment, combien
adjectif
Pendant un an (interrogatif)
Très utile
Toujours utile Quand#est-il parti ?
Trop important
Comment#êtes-vous entré ?
Conjonction
Combien#êtes-vous ?
Quand il pleut
+quand est-ce que

H aspiré
Expressions figées En#haut, Le#huit
Comment allez-vous ? Chiffres
Tout-à-coup Onze, cent, un
De temps en temps En#onze jours
Le cent#unième
Donne m’en#un
CIEP, www.ciep.fr CUEF Université Stendhal Grenoble 3 dominique.abry@u-grenoble3.fr
Dominique ABRY Phonétique française et pédagogie de la correction
Séminaire Fédéral de formation pour les enseignants du secondaire Ekaterinbourg du 15 au 17 mai 2013

4. Le « e instable »

1) Le « e » est maintenu
 quand il est précédé de plus d’une consonne prononcée dans un mot
appartement, vendredi, mercredi
 dans un groupe de mots
la table ronde, une perte sèche
 devant un h aspiré
le homard, le hall, le hamac
 devant un, huit, onze
Je joue le un, le huit et le onze
 en début de mot en général il est prononcé
Demain j(e) viens t(e) voir ! mais Je viens d(e)main te voir

2) Le « e » ne se prononce pas
 quand il est précédé d’une seule consonne
sam(e)di, un évén(e)ment
 en fin de mot
J’ouvr(e)=. A tabl(e)! Prêt(e)-moi ton livr(e)
 si un mot est suivi d’une voyelle, (enchaînement)
un exempl(e) intéressant mais un exemple drôle

3) Le « e » apparaît
 alors que la graphie ne le mentionne pas.
C’est toujours pour ne pas avoir un groupe consonantique lourd
« A l’ouest « e » de la ville
Un ours « e » blanc»

4) Plusieurs « e » instables.
 En général on prononce un « e » sur deux :
je me le demande  je m’le d’mand’
 j’mel’demand’

5. Le h aspiré et non aspiré

Le « h » est muet en français. Il ne se prononce ni en début de mot ni à l’intérieur d’un mot :


Tahiti [taiti], Sahara [saaRa], dehors [dəoR], trahir [tRaiR]

CIEP, www.ciep.fr CUEF Université Stendhal Grenoble 3 dominique.abry@u-grenoble3.fr


Dominique ABRY Phonétique française et pédagogie de la correction
Séminaire Fédéral de formation pour les enseignants du secondaire Ekaterinbourg du 15 au 17 mai 2013
« h » dit non aspiré : « h » dit aspiré :
élision, liaison, enchaînement pas d’élision, pas de liaison, pas d’enchaînement
Elision : Pas d’élision :
l’homme, l’herbe le héros
Liaison : Pas de liaison :
un homme, des hommes, son homme un héros, des héros, son héros
Enchaînement : Pas d’enchaînement :
Quel homme ? cet homme. Quel héros ? ce héros.
Liaisons Pas de liaison :
C’est horrible, un horrible accident. C’est haut [seo], un haut fonctionnaire
Enchaînement : Pas d’enchaînement :
Quelle horrible chose ! une haute fonction : [ynəotəfHksjH]
mais de la viande hachée : [dlavjhdaxe]
Elision : Pas d’élision :
J’habite, je n’habite pas, je l’habille Je hache la viande, je ne hurle pas, on le harcèle…
Liaison : Pas de liaison :
On hésite, ils hésitent, nous hésitons On hurle, ils hurlent, vous hurlez
Enchaînement : Pas d’enchaînement :
Il habite, elle habite… Il hurle, elle hurle
Noms
« h » non aspiré « h » aspiré*
masculin féminin masculin féminin
habitant habitante Hollandais Hollandaise
habillement heure Hongrois Hongroise
habitat histoire haricot hauteur
hiver humidité hasard hi-fi
hôpital hygiène huit haie
horaire héroïne hall haine
hôtel hôtellerie hameau Halles
hôte humanité handball halte
horreur harem happy end
hôtesse hobby honte
hurlement houle
handicapé* hausse
handicap* handicapée*
Adjectifs
« h » non aspiré « h » aspiré*
habile huitième
humain haché
historique hideux
hiérarchisé
Verbes
« h » non aspiré « h » aspiré*
habiller heurter
hospitaliser hasarder
harceler

CIEP, www.ciep.fr CUEF Université Stendhal Grenoble 3 dominique.abry@u-grenoble3.fr


Dominique ABRY Phonétique française et pédagogie de la correction
Séminaire Fédéral de formation pour les enseignants du secondaire Ekaterinbourg du 15 au 17 mai 2013
6. La prosodie

 Le français est une langue à accent fixe. Il est sur la dernière syllabe de chaque groupe rythmique.
Exemples : Un café, un café au lait
 La musique de la phrase française est très régulière, voire monotone. En effet, les syllabes
inaccentuées ont la même durée. Seule la syllabe accentuée rompt le rythme en étant plus longue et
pas plus intense soit près du double de temps.
 L’évolution de l’intonation concerne surtout l’intonation interrogative étant donné que le mot
interrogatif est de plus en plus postposé dans la conversation courante.

7. Les points de phonétique à traiter


selon les niveaux des apprenants (CECR de A1 à C2)
1) Les voyelles
(1) y/u
(2) E/OE/O
(3) voyelle orale/voyelle nasale puis les voyelles nasales entre elles
(4) le « e » muet

 En position accentuée et en position inaccentuée, dès le niveau A1


 En syllabes ouvertes et en syllabes fermées, dès le niveau A1
 Les paires minimales de mots mais aussi de phrases dès le niveau A1
 Les suites systématiquement à partir du niveau intermédiaire B1

2) Les consonnes : sourde/sonore, le R uvulaire

 Trois positions : initiale, intervocalique, finale dès le niveau A1


 Les paires minimales de mots mais aussi de phrases dès le niveau A1
 Les groupes consonantiques dès le niveau A2
 Les géminées dès le niveau B1 et +
 Les suites systématiquement à partir du niveau intermédiaire B1

3) L’enchaînement vocalique et consonantique et la liaison obligatoire, interdite dès le niveau A1. La


liaison facultative dès le niveau A2+ ou B1 L’assimilation dès le niveau A2

4) Le rapport écrit/oral dès le niveau A1


 L’alphabet graphique et phonique (API)
 Le code phonographique des consonnes et des voyelles

5) Le rythme, l’accent et l’intonation linguistique et expressive

6) Le mot, la phrase et les textes dès le niveau A1

7) Le français standard, familier, francophone dès le niveau A1 pour l’audition

8) Les mots partagés : d’une langue à l’autre

CIEP, www.ciep.fr CUEF Université Stendhal Grenoble 3 dominique.abry@u-grenoble3.fr


Dominique ABRY Phonétique française et pédagogie de la correction
Séminaire Fédéral de formation pour les enseignants du secondaire Ekaterinbourg du 15 au 17 mai 2013

8. Typologie d’exercices et d’activités

 Discrimination auditive (mots/phrases) : mise en place de stratégies d’écoute pour la constitution du


système phonologique

 Analyse du geste articulatoire (coupes, vidéo)

 API/graphèmes, lettres muettes

 Transformation du son : 6 moyens

 aigu/grave;
 tendu /relâché;
 durée;
 position dans le mot;
 contexte
 conditionnement corporel, gestuel

 Entraînement articulatoire sur la langue (mots/phrases):


 Phonétique et grammaire
 Phonétique et enrichissement lexical
 Phonétique et culture

 Découpage/ syllabation/ groupes rythmiques

 Suites

 Pratique sur le discours à travers les textes : dialogal, descriptif/narratif, exclamatif, injonctif,
interrogatif …

 Mémorisation de la phrase au texte : citations, proverbes, textes… vers l’interprétation

 Autocorrection de l’apprenant

CIEP, www.ciep.fr CUEF Université Stendhal Grenoble 3 dominique.abry@u-grenoble3.fr


Dominique ABRY Phonétique française et pédagogie de la correction
Séminaire Fédéral de formation pour les enseignants du secondaire Ekaterinbourg du 15 au 17 mai 2013

Travail sur l’audition : Discrimination auditive (exercices de 1 à 5)


Exercice 1. Discrimination auditive

A. Dans quel ordre entendez-vous ces suites ?


A l’initiale A l’intervocalique À la finale
Exemple pa ba : 2 1 apa aba : ap ab :
pi bi : ipi ibi : ip ib :
pou bou : oupou oubou : oup oub :

B. Quelle phrase entendez-vous ?

Il a pu  Il a bu  Les parcs sont jolis  Les barques sont jolies 


Quel beau paon !  Quel beau banc !  Il faut te peigner  Il faut te baigner 

Exercice 2. Discrimination auditive

Entendez-vous pp, pb, bp, bb ?


pp pb bp bb
Ex : un petit pot x
1
2

Exercice 3. Discrimination auditive


Séparez les syllabes par une barre à chaque changement de voyelle.

…. … …. / … …. .…. mon mon mon man man man


…. … / …. … …. / …. mon mon min min min man

Exercice 4. Discrimination auditive


Un des mots de chaque ligne est répété deux fois. Lequel ? Soulignez-le.
Exemples : pain pan pont

1. teint temps ton


2. bain banc bon

Exercices 5. Discrimination auditive


Soulignez les mots où vous entendez une voyelle nasale.
(A1A2, ex n°4, p.95)
• Les jours de la semaine : lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche
• Les mois de l’année : janvier, février, mars, avril, mai, juin, juillet, août, septembre, octobre,
novembre, décembre
• Les chiffres : zéro, un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf
• Des nombres : dix, onze, douze, treize, quatorze, quinze, seize, dix-sept…vingt, vingt-et-un , vingt-
deux, vingt-cinq, vingt-huit, vingt-neuf…trente, quarante, cinquante, soixante, soixante-dix, quatre-
vingt, quatre-vingt-dix, cent,
• Suisse et Belgique : 70 septante, 80 huitante, 90 nonante, cent.

CIEP, www.ciep.fr CUEF Université Stendhal Grenoble 3 dominique.abry@u-grenoble3.fr


Dominique ABRY Phonétique française et pédagogie de la correction
Séminaire Fédéral de formation pour les enseignants du secondaire Ekaterinbourg du 15 au 17 mai 2013

Travail sur la phonie-graphie : graphèmes et lettres finales (exercices 6 et 7)


Exercice 6. Classez les mots selon que le « -p » final se prononce ou non.

beaucoup – un cap – un champ – un clip – un drap – un loup – un handicap – un stop – trop – un cep – un
check-up – un coup – un galop – du ketchup – un sirop – un top model – un camp (B1B2 ex 21, p.116)

Le « -p » final ne se prononce pas Le « -p » final se prononce


beaucoup un cap

Mots le plus souvent d’origine étrangère.


À l’intérieur d’un mot, le plus souvent, le « p » ne se prononce pas : sculpture... / sept... / baptiser... / compte
– comptable – comptoir – comptine... /prompt...
sauf dans quelques cas où le « p » se prononce, septembre, laps, biceps…

Exercice 7. Orthographiez les homonymes. Aidez-vous de votre dictionnaire.

1. [vẽ] Il a apporté . . . . . bouteilles de . . . . . .. . . .


2. [pẽ] Il a . . . . . . . un immense . . . . . . . . . . . . . sur son tableau.
3. [sã] . . . . . personnes ont donné leur . . . ., . . . . . hésiter.
4. [dã] C’est en prési. . . . . . . . qu’on devient prési. . . . . .
5. [tã] Il y a . . . . . de . . . . . que je t’a. . . . . . . . .
6. [ső] Les . . . . . . de . . . violon . . . . . . bouleversants.
7. [tő] Je me souviens que . . . ami aime tous les poissons sauf le . . . .

Travail sur la prononciation :


entraînement et fixation du geste articulatoire (exercices de 8 à 22)

Travail des voyelles et consonnes avec des mots, syntagmes et phrases


Exercices travaillant la prononciation des voyelles accentuées /inaccentuées, des syllabes
ouvertes/fermées et des consonnes dans les trois positions initiale, intervocalique et finale
Les exercices d’audition peuvent devenir des exercices d’articulation

Exercice 8. Prononcez toujours la voyelle nasale de la même façon dans toutes les positions et dans
tous les contextes consonantiques.

CV CV:C CVCV
• teint teinte teinture
• main mince mincir
• pin peinte peinture
• ton tombe tomber
• rond ronde rondeur
• long longue longueur
• ment menthe mentir
• lent lente lentement
CIEP, www.ciep.fr CUEF Université Stendhal Grenoble 3 dominique.abry@u-grenoble3.fr
Dominique ABRY Phonétique française et pédagogie de la correction
Séminaire Fédéral de formation pour les enseignants du secondaire Ekaterinbourg du 15 au 17 mai 2013
• dans danse danseur

Exercice 9. Voyelle orale nasale orale + consonne nasale

Paix pain peine A en âne Tôt ton tonne


Sait sain Seine Ta temps tanne Saut son sonne
Laid lin laine Cas quand cane Beau bon bonne
Raie rein reine Va vent vanne Dos don donne
Vais vin veine Ma ment manne Faux font faune

Exercice 10. (Phonétique et lexique)


Répétez les mots suivants. Notez en face le nombre de syllabes. :

Santé, soins médicaux


[H] [h] [N ]
une prescription : 4 un médicament : 5 syllabes un médecin : 3 syllabes
syllabes un accident : un chirurgien :
une opération : …………. les Urgences : un pharmacien :
Une consultation :……….. une prise de sang : un vaccin :
les pompiers : …………… un remboursement : un examen médical :
une assurance : des soins :
une ambulance : un infirmier :
un dentiste : une infirmière :
un rendez-vous : une infirmerie :

Travail sur le « e » instable et le français « ordinaire »


Exercice 11.
- chute du « e » instable pas de : pad
pas de chance Trop de monde
pas de travail Trop de pollution
pas de courage Trop de bruit

- maintien du « e » instable
Une tasse de thé Un bol de riz
Une bouteille de vin Un sac de montagne
Une coupe de champagne Un verre de lait

Exercice 12. Ecoutez et répétez les transformations de ces phrases. (A1/A2 ex. 10, p.71)
1. Je + ne + consonne sonore
Je ne veux pas. ➙ Je n’veux pas. ➙ J’veux pas.
Je ne bois pas. Je n’bois pas. J’bois pas.
Je ne dors pas. Je n’dors pas. J’dors pas.
2. Je + ne + consonne sourde
Je ne pense pas. ➙ Je n’pense pas. ➙ Ch’pense pas.
Je ne comprends pas. Je n’comprends pas. Ch’comprends pas.
Je ne trouve pas. Je n’trouve pas. Ch’trouve pas.
3. Je + ne + « s » et « ch »
CIEP, www.ciep.fr CUEF Université Stendhal Grenoble 3 dominique.abry@u-grenoble3.fr
Dominique ABRY Phonétique française et pédagogie de la correction
Séminaire Fédéral de formation pour les enseignants du secondaire Ekaterinbourg du 15 au 17 mai 2013
Je ne sais pas. ➙ Je n’sais pas. ➙ Ch: ais pas.
Je ne suis pas là. Je n’suis pas là. Ch: uis pas là.
Je ne cherche pas. Je n’cherche pas. Ch: erche pas.

Exercice 13. Français standard et usuel


Entendez-vous tu ou t’ devant la voyelle. Cochez la phrase entendue.
Exemple :
Tu aimes ? □ T’aimes ? □ Tu attends qui ? □ T’attends qui ? □
Tu es contente ? □ T’es content ? □ Tu as mal où ? □ T’as mal où ? □
Tu as cinq euros ? □ T’as cinq euros ? □ Tu entends bien ? □ T’entends bien ? □
Tu as l’heure ? □ T’as l’heure ? □ Tu appelles quand ? □ T’appelles quand ? □

En français usuel, on entend souvent [t] et non [tu] devant une voyelle

Exercice 14. Phrases en contexte : « e » instable et français familier


(B1/B2 ex 9, p.94)

Exercice 15. Le russe et le français, des mots en commun, des prononciations différentes …
A l’aide d’un dictionnaire, trouver des mots similaires entre les deux langues. Travail sur les suffixations
Exemples : Théâtre
Restaurant

Exercice 16. Les chiffres


Lisez ces dates historiques

CIEP, www.ciep.fr CUEF Université Stendhal Grenoble 3 dominique.abry@u-grenoble3.fr


Dominique ABRY Phonétique française et pédagogie de la correction
Séminaire Fédéral de formation pour les enseignants du secondaire Ekaterinbourg du 15 au 17 mai 2013
Le 30 avril 1598 : l’édit de Nantes, la liberté des cultes
Le 14 juillet 1789 : la révolution française
Le 11 septembre 1918 : le traité de Versailles la fin de la première guerre mondiale
Le 8 mai 1945 : la fin de la seconde guerre mondiale
Le 25 mars 1957 : La création de la communauté économique européenne, le traité de Rome
Le 9 octobre 1981 : l’abolition de la peine de mort en France
Le 7 février 1992 : création de l’union européenne qui comporte 27 pays aujourd’hui
Le 11 septembre 2001 : l’attentat des deux tours à New York

Travail sur les textes (d’après la typologie de J.M. Adam : dialogual, descriptif,
narratif, injonctif, argumentatif… Vers la mémorisation
Exercice 17. Lisez ces citations à voix haute. Répétez-les autant de fois que nécessaire pour les
mémoriser. (B1/B2, ex 21, p.86)

« Je ne trempe pas ma plume dans un encrier mais dans la vie»


Blaise Cendrars

«Je ne peins pas ce que je vois, je peins ce que je pense.»


Pablo Picasso

« Rien ne développe l’intelligence comme les voyages. »


Émile Zola

« Lire, c’est voyager ; voyager, c’est lire. »


Victor Hugo

Exercice 18. Proverbes et voyelles nasales Citez un proverbe que vous connaissez contenant deux
voyelles nasales au moins ….
C’est en forgeant qu’on devient forgeron

Exercice 19. Le texte narratif et les sons [y] [u]


Ecoutez ce texte. Notez les groupes rythmiques, les chutes de « e » et les liaisons-enchaînements. Puis
répétez. (B1/B2, ex n°11, p.35)

Dans une rue,/ un jour à midi


Un bus / s’arrête au terminus.
Une voiture rouge brûle un feu rouge.
Un type furieux insulte le type de la voiture.
Un cycliste file à toute allure.
Des parapluies s’ouvrent.
Un homme rajuste son pardessus.
Une dame en manteau de fourrure court vers l’abribus.
L’enfant qui la suit refuse de courir.
Une jeune fille fume debout sous la pluie
Une sirène hurle.
Les hirondelles se réunissent sur les fils.

Exercice 20. L’hésitation.

CIEP, www.ciep.fr CUEF Université Stendhal Grenoble 3 dominique.abry@u-grenoble3.fr


Dominique ABRY Phonétique française et pédagogie de la correction
Séminaire Fédéral de formation pour les enseignants du secondaire Ekaterinbourg du 15 au 17 mai 2013
Lisez ce texte en hésitant, en cherchant vos mots. Les procédés de l’hésitation en français sont d’allonger la
voyelle de la dernière syllabe exemple : je ne sais pas siiiii …puis si on ne trouve pas de faire « euh … » en
allongeant aussi cette voyelle.

« Une chambre, c’est une pièce dans laquelle il y a un lit ; une salle à manger, c’est une pièce dans
laquelle il y a une table et des chaises, et souvent un buffet ; un salon, c’est une pièce dans laquelle il
y a des fauteuils et un divan ; une cuisine, c’est une pièce dans laquelle il y a une cuisinière et une
arrivée d’eau ; une salle de bains, c’est une pièce où il y a une arrivée d’eau au dessus d’une
baignoire ; quand il y a seulement une douche, on l’appelle une salle d’eau ; quand il y a seulement
un lavabo, on l’appelle cabinet de toilette ; une entrée, c’est une pièce dont au moins une des portes
conduit à l’extérieur de l’appartement ; accessoirement, on peut y trouver un portemanteau ; une
chambre d’enfant, c’est une pièce dans laquelle on met un enfant ; un placard à balais, c’est une pièce
dans laquelle on met les balais et l’aspirateur ; une chambre de bonne, c’est une pièce que l’on loue à
un étudiant. »
Georges Perec, Espèces d’espaces, Galilée, 1974-2000.

Exercice 21. Texte descriptif et apport culturel

La France est un pays qui possède des centaines de fromages dont : le cantal en Auvergne, le munster
en Alsace-Lorraine, le crottin de Chavignol dans le Centre, le camembert et le pont l’évêque en
Normandie, le reblochon et le chevrotin en Savoie, le comté, le vacherin en Franche-Comté, le
picodon, le Saint-Marcellin en Rhône-Alpes. Sans oublier le fromage blanc, à consommer très frais,
en fin de repas, poivré ou sucré.

CIEP, www.ciep.fr CUEF Université Stendhal Grenoble 3 dominique.abry@u-grenoble3.fr


Dominique ABRY Phonétique française et pédagogie de la correction
Séminaire Fédéral de formation pour les enseignants du secondaire Ekaterinbourg du 15 au 17 mai 2013

Exercice 22. Le texte exclamatif et le [y]


Ecoutez les différents usages de l’interjection « Zut ! » Imitez les intonations proposées.
Puis redites ces phrases en changeant zut par flûte ! B1B2, ex n°21, p.37

• Oh Zut ! c’est une rue sans issue ! demi-tour…


• Zut ! j’ai perdu le fil ! je ne sais plus du tout où j’en suis …
• Ils n’ont pas retenu ta candidature ?! oh zut alors !
• Zut alors, si je ne t’ai pas convaincu.
• J’hésite, j’hésite à y aller ….. Oh ! et puis zut … j’y vais …
• Je ne peux pas acheter ce truc, je n’ai plus un sou …. Oh et puis zut…

Exercice 23. Dialogue

CIEP, www.ciep.fr CUEF Université Stendhal Grenoble 3 dominique.abry@u-grenoble3.fr