Vous êtes sur la page 1sur 29

Applications des diodes

Les diodes sont utilisées dans les circuits appelés redresseurs qui convertissent
le courant alternatif en courant continu. Elles se retrouvent aussi dans toute les blocs
d’alimentation continues qui fonctionnent à partir d’une source de courant alternatif.
La tension continue obtenue est utilisée pour alimenter toutes sortes de circuits
électroniques, tels que les téléviseurs, chaînes stéréo, magnétoscopes, lecteurs de disques
compacts et équipements de laboratoires . Le schéma d’une alimentation continue de base
est représenté par la figure.1.

Réseau Redresseur Filtre Régulateur

Charge

Fig.1
Redressement simple alternance

Le circuit de la figure .2 représente le redressement simple alternance ou mono


alternance. Une diode est branchée entre une source de tension alternative Ve(t) et une
résistance RL qui représente la charge.

i(t)

Ve(t) RL Vs(t)

Ve(t) =Vm sinωt


Fig.2
Examinons ce qui survient durant un cycle( période) de la tension Ve(t) en utilisant
le modèle idéal de la diode. Lorsque la tension sinusoïdale Ve(t) est positive, la diode est en
polarisation directe et conduit le courant i(t) vers la charge Rl, comme le montre le schéma
de la figure.3. Le courant produit une tension possédant la même forme que le demi-cycle
positif de la tension d’entrée.

Modèle de la diode
i(t)

i(t)

Ve(t) RL Vs(t)

Vs(t) = Ve(t) = RLi(t) Fig.3


Lorsque la tension sinusoïdale Ve(t) devient négative durant la seconde moitié de
son cycle, la diode est en polarisation inverse. Il n’y a aucun courant i(t) qui traverse la
charge RL la tension aux bornes de la résistance est nulle, comme le montre le schéma de la
figure.4.

Modèle de la diode

i(t)

Ve(t) RL Vs(t)

Vs(t) = 0
Fig.4
Par conséquent, seul les alternances ( demi-cycles) positives de la tension d’entrée
apparaissent aux bornes de la résistance RL comme le montre la figure.5.

Ve(t) Ve(t) = Vm sinωt


Vm

t
0 3T/4 T
T/2
Vs(t)
Fig.5
Vm

3T/4

0 T t
T/2
Valeur moyenne de la tension de sortie du redressement simple alternance

La valeur moyenne d’une tension de sortie d’un redressement simple alternance ,


elle est déterminée par l’aire sous la courbe pour une demi-période.

Vs(t)

Vm = Vcrête

Vmoy
Aire

0 T/4 T/2 3T/4 T t

Vmoy = Vcrête/π =Vm/π

Rq: Si la diode n’est pas idéal, il faut tenir compte de la tension de la barrière de
potentiel, la tension de sortie crête sera alors : Vscrête = Vcrête – Vd : Vd tension de
seuil de la jonction : 0.7 V dans le cas du Si et 0.3 V pour le Ge.
Redressement simple alternance à tension couplé par transformateur

On utilise souvent un transformateur pour coupler la tension de la source vers le


redresseur , comme le montre le circuit de la figure .6 .

i(t)
Transformateur

F
Vpri
VSe
c
Vs(t)
Ve(t) RL

Fig.6
Le couplage par transformateur fournit deux avantages.
1- Il permet d’abord d’augmenter la tension au niveau du secondaire, et on parle
d’un transformateur élévateur ou de diminuer la tension au niveau du
secondaire et dans ce cas il s’agit d’un transformateur abaisseur de tension, et
aussi la tension au niveau du secondaire peut être identique à celle du primaire
et on parle d’un transformateur adaptateur et il existe aussi un transformateur
à prise médiane ( à point milieu ).
2- La tension devient isolée électriquement du redresseur, pour empêcher tout
risque de choc électrique dans le circuit secondaire.

On définit le rapport de transformation par : k = n = Vsec/Vprim = Nsec/Nprim = IPrim/ISeco

- Si Nsec>Nprim la tension de sortie est plus élevée que la tension au primaire (


transformateur élévateur ).
- Si Nsec< Nprim la tension au secondaire est moins élevée que la tension au primaire (
transformateur abaisseur ).

- Si Nsec= Nprim la tension au secondaire est égale la tension au primaire. ( transformateur


adaptateur).

Même résultats avec un redressement simple alternance utilisant un transformateur.


Redressement double alternance à tension couplé par transformateur

La différence entre le redressement simple alternance et double alternance


s’explique par le fait que le redresseur double alternance fournit un courant unidirectionnel à
la charge pendant toute la période, comme le montre le circuit de la figure .7 .

D1
i(t)
Transformateur

V1Sec
F
Vpri RL
V1Sec = -V2Sec
Ve(t)
V2Sec Vs(t)

i(t) D2

Fig.7
V1secon(t), V2secon(t)
V1Seco
Vm

V2Seco

0 3T/4 T
T/2 t

Vs(t) D1 conductrice D2 Bloquée

D2 conductrice D1 Bloquée
Vm

3T/4

0 T 2T t
T/2

Fig.8
Redressement double alternance en pont à diode ( quatre diodes)

Le redressement en pont utilise quatre diodes, comme le montre le circuit de la figure .8 .


Supposant que les quatre diodes ont un modèle idéal.

D1
Transformateur Vseco iL(t)

F
Vpri D3 D4
RL
Vs(t)
Ve(t)
D2

Fig.8
Si le temps t est compris entre 0 et T/2, la tension est positive donc les diode D1 et D2 sont
sous polarisation directe et le courant suit le sens indiqué sur la figure.9.

Vsec(t)
D1
Vseco iL(t)
Transformateur

F D3 D4
Vpri +
RL 0 T/2 t
Ve(t) Vs(t)
D2
-

Fig.9

D1 et D2 sont sous polarisation directe et conduisent le courant, D3 et D4 sont sous


polarisation inverse et la tension de sortie est: Vs(t) = RL i(t)= Vsecon
Si le temps t est compris entre T/2 et T, la tension est négative donc les diode D3 et D4 sont
sous polarisation directe et le courant suit le sens indiqué sur la figure.9.

Vsec(t)
Vseco iL(t)
Transformateur
D1

F D3 D4
Vpri
-
RL T/2 T
t
Ve(t) D2 Vs(t)
+

iL(t)
Fig.9

D3 et D4 sont sous polarisation directe et conduisent, D1 et D4 sont sous polarisation inverse


et la tension de sortie Vs(t) est : Vs(t) = -RL i(t)= -Vsecon
Vs(t) D1 , D2 conduisent D3 et D4 Bloquées

D3 , D4 conduisent D1 et D2 Bloquée
Vm

3T/4

0 T 2T t
T/2

-Vm
Fig.9

Forme d’onde de sortie pour un redresseur double alternance en pont


Comme ont peut toujours le constater au niveau des figures.9, deux diodes sont
toujours en séries avec la charge durant les deux demi-périodes. Si les diodes ne sont plus
idéaux , il faut tenir compte des chutes de tensions aux bornes de chaque diode. La tension
de sortie sera alors dans le cas où les diodes sont au silicium.:

Vscrête = Vm -1.4

Valeur moyenne de la tension de sortie du redressement double .

Le nombre d’alternances positives que fournit le redresseur est le double


de celui d’un redresseur simple alternance pour un même intervalle de temps.La
valeur moyenne pour une tension de sortie redressée double alternance est donc
égale au double de la valeur de la tension simple alternance.
Valeur moyenne de la tension de sortie du redressement double alternance

La valeur moyenne d’une tension de sortie d’un redressement double alternance


est déterminée par l’aire sous la courbe pour une période (figure.10).

Vs(t)

Vm = Vcrête

Vmoy
Aire

0 T/4 T 3T/2 2T t
T/2

Vmoy = 2Vcrête/π =2Vm/π Fig.10

Rq: Si les diodes ne sont parfaites, il faut tenir compte de la tension de la barrière
de potentiel, la tension de sortie crête sera alors : Vscrête = Vcrête – 2Vd : Vd
tension de seuil de la jonction : 0.7 V dans le du Si et 0.3 V pour le Ge.
Redressement simple alternance avec filtrage capacitif

La figure.11 représente un redressement simple alternance avec un filtre à


condensateur de capacité C.

i(t)
Transformateur

F
Vpri
VSe
c C Vs(t)
Ve(t) RL

Fig.11
Vs(t) Ondulation
A
Vm

0 T/4 T/2 T t Fig.12

i(t) iR(t)
Entre les points A et B le courant i(t) = 0.
iC(t)
i(t) = ic(t) + iRl(t) = CdVs/dt + Vs/RL= 0. RL
C Vs

Vs(t) = Vm Exp( -t /RLC)


Lorsque la tension Vs est positive le condensateur de capacité C commence à se
charger rapidement jusqu’à la valeur de crête de la tension d’entrée ( point A, t = T/4). Après
avoir atteint la crête , le signal d’entrée décroît, le condensateur retient sa charge et la diode
devient sous polarisation inverse, car sa cathode est plus positive que son anode. Durant le
reste du cycle, le condensateur ne peut se décharger qu’a travers la résistance de charge RL.
A une vitesse déterminée par la constante de temps τ = RLC, qui est normalement > à la
période T.
Plus la constante de temps sera élevée, moins le condensateur se déchargera .Durant
le premier quart du cycle suivant ( point B) , la diode devient à nouveau sous polarisation
directe et le processus recommence voir figure.12.

On définit le taux d’ondulation par le rapport : τ = ΔV/Vmoy


La tension maximal aux bornes du condensateur de capacité C : Vsmax = Vm

La tension minimale, si la constante de temps > > T s’obtient en considérant


les termes linéaires au développement en série de Vs à l’instant t = T.

La tension minimale aux bornes du condensateur de capacité C :


Vsmini # Vm (1-T/RLC )
ΔV= ( Vsmax – Vsmini)/2 = VmT /2RLC
Vmoy =( Vsmax + Vsmini)/2 = Vm( 1-T/ 2RLC )
τ = ΔV/Vmoy = T/( 2RLC – T ) # T/2RLC = 1/f 2RLC

Rq: Le taux d’ondulation τ peut être diminué en augmentant la valeur du


condensateur
Redressement double alternance avec filtrage capacitif

Le redressement double alternance avec filtrage capacitif est représente par le


circuit de la figure .13 .

iL(t)

Pont à quatre diodes


Transformateur

F
Vpri Vseco C
RL Vs(t)
Ve(t)

Fig.13
Vs(t) Ondulation
A
Vm
TD.A =TSA / 2
B

Fig.14

0 T/4 T/2 T t
Pour une fréquence d’entrée donnée, la fréquence de sortie d’un redresseur
double alternance est le double ( Fig.14) de celle d’un redresseur simple alternance. Par
conséquent, le redresseur D.A est plus facile à filtrer puisque le temps est plus court entre
les crêtes.
TD.A =TSA / 2 fD.A = 2fSA

TDA: Période de redressement double alternance et fDA: fréquence de redressement double


alternance.
TSA: Période de redressement simple alternance et fSA: fréquence de redressement double
alternance.
On définit de la même manière le taux d’ondulation par le rapport : τ = ΔV/Vmoy

ΔV= ( Vsmax – Vsmini)/2 = VmTDA /2RLC


Vmoy =( Vsmax + Vsmini)/2 = Vm( 1-TDA/ 2RLC )
τ = ΔV/Vmoy = T/( 2RLC – TDA ) # TDA/2RLC = 1/fDA 2RLC

Rq: pour le redressent D.A avec filtrage le taux d’ondulation est plus faible que celui du
redressement S.A. Plus le coefficient d’ondulation est faible, meilleur est le filtre.
Applications de la diode Zener

La diode Zener est souvent utilisé comme régulateur de tension dans les alimentations
stabilisées ( Fig.15).

à quatre diode R iL(t)


Transformateur + Pont

F RL
Vpri Vse(t)
Vz
Vs(t)
C
Ve(t)

Fig.15
Pendant que la tension d’entrée varie ( ondulations), la diode Zener maintient une
tension presque constante à la sortie. Lorsque Ves(t) varie, Iz varie aussi. Les limites de la
variation à l’entrée sont déterminées par les valeurs de courant minimale et maximale de la
diode Zener avec lesquelles la diode Zener peut fonctionner. La résistance série R limite le
courant. Ce procédé est appelé régulation de ligne ou d’entrée.
Régulation ( stabilisation) amant

Dans ce cas on suppose que Vse(t) est variable et la charge RL constante.


R iL(t)

Vz
Vse(t) # Cste
Vs(t)
RL

Vse(t)= Vz + R ( Iz + Vz/RL )
Équation de la droite de charge statique

Vz =Vse(t) RL / (R+RL) – RRL Iz /(R+RL)

Vz VA Vz0

VA=Vse(t) RL / (R+RL) IzQ

Iz

La pente de l’équation de la droite de charge reste constante lorsque Vse(t)


varie. Cette droite se déplace // à elle même. Si Vse(t) diminue, donc VA diminue mais
il faut qu’il soit VA > à Vz0, pour que la diode garde une tension constante à ces
bornes.
Régulation ( stabilisation) aval

Dans ce cas, la charge RL est variable et Vse(t) Cst.

Dans ce cas la pente de l’équation de la droite de charge varie et le courant


reste constante, mais il faut que VA > à Vz0

VA=Vse(t) RL / (R+RL) > Vz0

RL > Vz0 R / (Vse(t) – Vz0 ) = RLmin

Si Vse(t) varie et la charge varie en se fixe RLmini et Vse(t) mini , il faut jouer
sur le paramètre restant R . Le cas le plus défavorable est alors : Vse(t) =Vse(t)mini ,
RL= Rlmin d’où la condition suivante: RLmini > Vz0 R / (Vse(t)mini – Vz0 )

R < RLmini / (Vse(t)mini /Vz0 - 1 )


Limiteur Zener

En plus des applications de régulation de tension, les diodes Zener peuvent être
utilisées dans des applications de courant alternatifs pour limiter les ondulations de la
tensions à des niveaux désirés , comme le montre le circuit des figures 16.a, b et c.

Vs(t)

R Vz
Vz
Ve(t) Vs(t) t

Vd

Fig.16 a
Vs(t)

R Vd
Vz
Ve(t) Vs(t) t

Vz

Fig.16 b
R
Vs(t)
Vd+ Vz2
Vz1 Vs(t)
Ve(t)
t
Vz2
Vd+ Vz2

Fig.16 c