Vous êtes sur la page 1sur 232

méthode de français unité

1
C’est à dire !
A2
Livre du
professeur
Accompagné d’un DVD-ROM

430289 _ 0001-0001.indd 1 12/12/14 12:12


Exploitation des activités : Nathalie Galliard, Agnès Jouanjus

Édition et correction : Agnès Jouanjus, Anne-Sophie Lesplulier

Coordination éditoriale : Dina García


Coordination du projet éditorial : Elena Moreno
Direction éditoriale : Sylvie Courtier

Conception graphique et couverture : Zoográfico


Coordination artistique : Carlos Aguilera
Direction artistique : José Crespo

Coordination technique : Miguel Ángel Mora-Gil Domínguez


Mise en page : Ana Martínez Lasala

Direction technique : Ángel García Encinar

© 2014 by Santillana Educación, S.L.


Adva. De los Artesanos, 6
28760 Tres Cantos – Madrid
Printed in Spain

CP : 430289
ISBN : 978-84-9049-011-2
Depósito legal : M-35085-2014

Cualquier forma de reproducción, distribución, comunicación pública o transformación


de esta obra solo puede ser realizada con la autorización de sus titulares, salvo excepción
prevista por la ley. Diríjase a CEDRO (Centro Español de Derechos Reprográficos,
www.cedro.org) si necesita fotocopiar o escanear algún fragmento de esta obra.

430289 _ 0002-0002.indd 2 18/12/14 15:09


Table des matières
Introduction  5
 Unité 4 : Transformations  81


Contenus  82
Unité 0 : Retrouvailles  19 Proposition d’itinéraire  84
Situation 1 : La cité ardente  85
Situation 2 : Ils ont sauté le pas !  87
Unité 1 : Portraits  25
 Grammaire  88

Contenus  26
Lexique  90

Proposition d’itinéraire  28


Prononciation  92

Situation 1 : Le nouveau collègue  29


Société : Les pères changent / Apparition…
Situation 2 : Un jeune artiste  31
transformation… disparition ?  93

Grammaire  32
Compétences  95

Lexique  34
Tâche finale : La fabrique du futur  99

Prononciation  36
Société : Salutations sous toutes les latitudes /
Les noms de famille  37
BILAN COMMUNICATION (unités 1 à 4)  100

Compétences  38
Tâche finale : Pour faire connaissance
autrement !  41
Unité 5 : Que d’émotions !  103


Contenus  104
Proposition d’itinéraire  106
Unité 2 : Péripéties  43

Situation 1 : Sentiments partagés  107
Contenus  44 Situation 2 : L’intelligence émotionnelle  109
Proposition d’itinéraire  46 Grammaire  110
Situation 1 : Panne d’électricité !  47 Lexique  112
Situation 2 : La parole aux lecteurs  49 Prononciation  114
Grammaire  50 Société : Amour… Toujours ?  115
Lexique  52 Compétences  117
Prononciation  54 Tâche finale : Réseau d’entraide  120
Société : La passion du bricolage  55
Compétences  56
Tâche finale : Brochure d’informations  59
Unité 6 : Côté cuisine  121


Contenus  122
Proposition d’itinéraire  124
Unité 3 : Souvenirs  61

Situation 1 : La table de Phil  125
Contenus  62 Situation 2 : La cuisine et vous…  127
Proposition d’itinéraire  64 Grammaire  128
Situation 1 : Une fête originale  65 Lexique  130
Situation 2 : Le dîner  67 Prononciation  132
Grammaire  68 Société : Bon appétit !  133
Lexique  70 Compétences  135
Prononciation  72 Tâche finale : Enquêtes  139
Société : Les rythmes scolaires en France /
Le baccalauréat  73
Compétences  75
Tâche finale : Photo-souvenir  79

430289 _ 0003-0004.indd 3 12/12/14 12:14


Unité 7 : SOS planète  141
 Unité 9 : Au travail !  181


Contenus  142 Contenus  182


Proposition d’itinéraire  144 Proposition d’itinéraire  184
Situation 1 : La parole aux auditeurs  145 Situation 1 : Rencontre fortuite  185
Situation 2 : Les brèves  147 Situation 2 : Nouvelles tendances
Grammaire  148 professionnelles  187
Lexique  150 Grammaire  188
Prononciation  152 Lexique  190
Société : Du vert au moins vert  153 Prononciation  192
Compétences  155 Société : Côté travail : les tendances
Tâche finale : Défense de l’environnement  158 de la décennie  193
Compétences  194
Tâche finale : Témoignages professionnels  198
Unité 8 : Innovons !  159


Contenus  160
Proposition d’itinéraire  162
Unité 10 : Culture  199


Situation 1 : Une voiture intelligente  163 Contenus  200


Situation 2 : Télé-achat  166 Proposition d’itinéraire  202
Grammaire  168 Situation 1 : Des journalistes au travail  203
Lexique  170 Situation 2 : Musique !  205
Prononciation  172 Grammaire  206
Société : Le concours Lépine : ingéniosité Lexique  208
et astuce  173 Prononciation  210
Compétences  174 Société : Festivals et quiz culture  211
Tâche finale : Le concours Gadget  177 Compétences  212
Tâche finale : Émission de radio  214

BILAN COMMUNICATION (unités 5 à 8)  178


BILAN COMMUNICATION (unités 9-10)  215

Fiches d’exploitation des vidéos


socioculturelles (+ corrigés)  217


430289 _ 0003-0004.indd 4 12/12/14 12:14


Introduction
1 Public VISÉ
C’est à dire ! est une méthode de français destinée aux grands adolescents, jeunes adultes et
adultes qui se caractérisent par une grande diversité :
• De milieux socioculturels.
• De parcours : certains font encore des études, d’autres les ont finies depuis longtemps ; certains sont
sur le marché du travail, d’autres n’exercent pas ou plus d’activité professionnelle.
• D’objectifs : certains désirent établir des contacts avec de jeunes francophones, d’autres souhaitent
pouvoir communiquer lors de voyages ; d’autres encore veulent obtenir une reconnaissance
professionnelle, un diplôme supplémentaire, ou tout simplement découvrir une autre langue, une
autre culture.
• D’attentes et de besoins : parfois très précis et pointus (regarder des films en V.O., lire la presse...),
parfois très généraux, voire flous.
• D’habitudes d’apprentissage et de niveaux linguistiques : certains apprenants ont quelques notions de
français, d’autres sont de vrais débutants.

2 BASES MÉTHODOLOGIQUES
Cette diversité, ainsi que le fait que tous (quels que soient leur âge et leur situation)
remplissent une fonction sociale donnée et utilisent à cet effet la langue étrangère, ont
déterminé la définition de l’approche linguistique, méthodologique et didactique de C’est à
dire !
Ces deux considérations, diversité et fonction sociale, nous inscrivent en l’occurrence dans
la ligne des principaux documents européens qui font loi en matière d’enseignement des
langues.
1. La communication en langues étrangères est une des huit compétences clés déterminées par le
Cadre européen des compétences clés pour l’éducation et la formation tout au long de la
vie (Recommandation du Parlement européen et du Conseil du 18 décembre 2006). Et ce document
précise que « Pour la communication en langues étrangères, les compétences de base sont
globalement les mêmes que pour la communication dans la langue maternelle : elles s’appuient sur
l’aptitude à comprendre, exprimer et interpréter des concepts, des pensées, des sentiments, des faits
et des opinions, à la fois oralement et par écrit (écouter, parler, lire et écrire) dans diverses situations
de la vie en société et de la vie culturelle (éducation et formation, travail, maison et loisirs), selon
les désirs et les besoins de chacun. La communication en langues étrangères demande aussi des
compétences comme la médiation et la compréhension des autres cultures ».
2. Dans la pratique, C’est à dire ! s’inspire directement du Cadre Européen Commun de Référence
pour les langues, maintenant reconnu comme étant le document de base incontournable pour la
description des apprentissages / enseignements des langues et pour la définition des curriculums.
Les différents niveaux annoncés par C’est à dire ! sont ceux que fixe le CECR.
La définition minutieuse que celui-ci donne des compétences à obtenir dans chacun des domaines de
langues et des situations de communication est celle qui a guidé la programmation des contenus de
C’est à dire !, compétence par compétence.
En outre, le CECR nous a également permis d’offrir tout un répertoire de stratégies à utiliser pour
développer chacune des compétences de communication, aidant ainsi les apprenants à apprendre à
apprendre : c’est une des clés de la méthode.
3. D’un point de vue méthodologique, C’est à dire ! se situe dans le courant d’une perspective de
type actionnel « qui considère avant tout l’usager et l’apprenant d’une langue comme des acteurs
sociaux ayant à accomplir des tâches (qui ne sont pas seulement langagières) dans des circonstances
et un environnement donnés à l’intérieur d’un domaine d’action particulier » et utilisant, pour ce
faire, des compétences générales et langagières, des stratégies, des capacités et des ressources
personnelles.
5

430289 _ 0005-0018.indd 5 12/12/14 12:26


INTRODUCTION
3 NIVEAU
Le premier volume de C’est à dire ! développe l’ensemble des objectifs du niveau
A1 (introductif ou découverte) et aborde ceux du niveau A2 (intermédiaire ou de survie).
Le deuxième volume approfondit et complète les objectifs et contenus du niveau A2 abordés
dans le premier, tout en introduisant ceux du niveau B1. Ces derniers seront à leur tour
approfondis et complétés dans le troisième volume, C’est à dire ! B1.
Pour reprendre les termes du Cadre Européen Commun de Référence, cela signifie que, s’il a bien
assimilé le programme proposé dans C’est à dire ! A2, l’apprenant sera capable, dans le cadre
d’échanges avec des francophones, de comprendre des phrases isolées et des expressions
fréquemment utilisées en relation avec des domaines immédiats de priorité (par exemple,
celui des échanges personnels et familiaux, des achats, de l’environnement personnel, du travail) ;
de communiquer lors de tâches simples et habituelles ne demandant qu’un échange d’informations
simple et direct sur des sujets familiers et habituels ; de décrire avec des moyens simples sa formation,
son environnement immédiat et d’évoquer des sujets qui correspondent à des besoins immédiats
(niveau A2).
Il aura, dans le même cadre d’échanges, une certaine capacité (qu’il developpera dans C’est à dire !
B1) à comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé et s’il s’agit de
choses familières dans le travail, à l’école, dans les loisirs… ; il pourra se débrouiller dans la plupart des
situations rencontrées en voyage dans une région où la langue cible est parlée ; produire un discours
simple et cohérent sur des sujets familiers et dans ses domaines d’intérêt ; raconter un événement, une
expérience ou un rêve ; décrire un espoir ou un but et expliquer brièvement un projet ou une idée, en
en fournissant des justifications (niveau B1).
On pourra ainsi définir le niveau de compétence retenu pour C’est à dire ! A2 comme le passage
de phrases isolées et d’expressions fréquemment utilisées en relation avec les domaines immédiats
à des textes courts, simples, de registre standard et portant sur des domaines d’intérêt et des thèmes
familiers.
Le Livre de l’élève est un matériel riche, prévu pour environ 120 heures de cours. Il contient
le matériel « de base » pour couvrir les objectifs et les contenus d’apprentissage fixés. Il est complété
fondamentalement par le Cahier d’exercices, qui permettra à chaque apprenant de fixer les contenus
de manière autonome. La vidéo qui est offerte avec le Livre de l’élève, vise le renforcement de cette
capacité d’autonomie, en particulier dans le domaine de la compréhension orale. Le professeur décidera
dans quelle mesure et à quel moment du parcours il recommandera l’exploitation de cette vidéo, qui est
essentielle à ce niveau pour garantir à l’apprenant l’acquisition des compétences visées.

4 DESCRIPTION DES ÉLÉMENTS


1 Le Livre de l’élève (+ audio + vidéo « Voyage »)
a) Le Livre de l’élève
• Une introduction méthodologique et un mode d’emploi : structure des unités didactiques,
présentation schématique de la séquence des contenus.
• Une unité 0, atypique : pour faire réfléchir sur les objectifs d’apprentissage, sensibiliser aux
différences oral / écrit, faciliter l’évaluation et l’auto-évaluation initiales.
• 10 unités à structure régulière :
– Page introductrice : autour d’une grande illustration thématique, les objectifs :
compétences, actes de parole, tâche finale et stratégies. Cette page constitue un véritable
contrat d’apprentissage.
– « Situations » : des documents enregistrés, pour présenter les contenus en contexte et un
entraînement systématique à la compréhension orale, et des documents écrits authentiques.
– « Grammaire » : observation des phénomènes linguistiques en contexte (exemples tirés des
dialogues des « Situations »), conceptualisation et analyse guidée des règles, puis exercices
d’application pour vérifier la compréhension de celles-ci.

430289 _ 0005-0018.indd 6 12/12/14 12:26


– « Lexique et prononciation » : découverte active du vocabulaire central de l’unité par
champs sémantiques, réutilisation du lexique dans le cadre d’activités communicatives et
pratiques de discrimination phonétique.
– « Compétences » : des activités pour s’approprier la langue en développant les compétences
de communication nommées comme le font les apprenants : « écouter », « parler »
(monologue et interaction), « lire » et « écrire ». Et pour aider à la réalisation des activités, des
boîtes à expressions (tirées de l’unité) et des pistes de réflexion sur les meilleures stratégies à
utiliser.
– « Société » : une page diferente qui présente, sous forme de magazine, des compléments
d’information socioculturelle. Elle est illustrée par une courte vidéo (micro-trottoir ou
documentaire).
– « Tâche finale » : un projet authentique, pour développer la capacité de travail collaboratif,
intégrer les contenus et les personnalités, dans un but pratique ayant une signification sociale
dans la classe et en dehors de celle-ci.
• Trois évaluations ou « Bilans communication » : elles sont regroupées à la fin du livre,
pour que le professeur décide librement du moment et du mode d’utilisation. Elles évaluent les
contenus des unités 0 à 4, 4 à 8, 9 à 10 respectivement et pourront correspondre à la fin de
chaque trimestre de l’année scolaire. Comme le professeur dispose de son côté, d’évaluations
équivalentes, les évaluations du Livre de l’élève pourront servir d’examens « blancs ». Le format
de ces évaluations par compétences se rapproche de celui des épreuves officielles (DELF, EOI…).
Pour des vérifications plus quotidiennes, le professeur dispose de « Bilans langue » plus
purement linguistiques. Les « Bilans communication » comme les « Bilans langue » pourront
être adaptés par le professeur grâce au générateur d’évaluations.
• Précis grammatical : les principaux points grammaticaux y sont repris et synthétisés, pour
permettre une consultation rapide, voire une révision générale, avant un examen,
par exemple.
• Conjugaison : les verbes les plus courants y sont répertoriés par ordre alphabétique,
pour plus de commodité.
• Transcriptions : le texte des enregistrements ne figurant pas dans les unités s’y trouve.

b) La vidéo « Voyage » qui accompagne le Livre de l’élève


• Elle regroupe deux sortes de vidéos authentiques indépendantes (2 x 10), mais liées
thématiquement. Leur niveau linguistique s’accorde avec la progression des unités.
• Il s’agit d’une part d’une fiction en 10 épisodes qui suivent les déplacements d’une jeune
étudiante qui étudie la musique et chante dans un groupe se produisant en France et à
l’étranger. Ayant décidé de participer à un concours de chansons sur le thème de « l’âme
des villes », elle va profiter d’une tournée qui la mène, depuis Paris, en Belgique, au Canada
et en Alsace, pour glaner des idées, des images, des sons... et des amis.
• Le deuxième groupe de vidéos comprend des documentaires tournés sur les lieux où s’arrête
la protagoniste. Il s’agit donc d’une autre typologie de documents : pas de dialogues, mais
une voix « off », qui guide la visite et nous informe sur les lieux présentés.
• Toutes les vidéos sont à visionner avec ou sans sous-titres (en français).
• À la différence des vidéos qui illustrent la section « Société », les vidéos « Voyage » sont
conçues pour une exploitation réellement spécifique. Celle-ci pourra être réalisée de façon
mixte, selon les documents ou activités en classe, sous la direction du professeur et / ou à la
maison en autonomie. C’est pour consacrer le temps nécessaire à l’exploitation de la vidéo que
le deuxième volume de C’est à dire ! ne comporte que 10 unités, au lieu de 12.
• L’esprit des activités proposées pour la vidéo (dans le Cahier d’exercices) est le même que pour
les documents du Livre de l’élève. Il s’agit de :
– systématiser la compréhension orale par paliers : d’abord la compréhension globale, suivie
progressivement et systématiquement d’une compréhension plus fine ;
– renforcer la compétence sociale et civique et la pleine conscience que celle-ci est intimement
liée à la compétence de communication linguistique.

430289 _ 0005-0018.indd 7 12/12/14 12:26


INTRODUCTION
2 Le Cahier d’exercices (+ audio)
• Le Cahier d’exercices est un support pour le travail individuel, qui garantit la systématisation
et l’intériorisation des contenus.
• Pour plus de clarté et de commodité, il présente la même structure que le Livre de l’élève.
• Il contient :
– une série d’exercices variés pour chaque section, avec un traitement renforcé pour le lexique et la
phonétique ;
– les transcriptions des activités audio ;
– une section spéciale consacrée à l’exploitation de la vidéo « Voyage » (fiches « Voyage et
transcriptions ») ;
– une section « Passeport » permettant à l’apprenant de s’auto-évaluer.
• Les corrigés :
– Ils sont fournis dans un livret indépendant, pour faciliter la manipulation.
– Cette présentation permettra au professeur, le cas échéant (pour une évaluation ponctuelle en
classe, par exemple), de retirer les livrets afin de laisser les élèves travailler « sans filet ».
• Les CD audio contiennent :
– les enregistrements des exercices de phonétique ;
– des documents oraux, différents de ceux du Livre de l’élève, pour la section « Compétences ».

3 La version numérique
• Il s’agit d’une version pour TBI, interactive et enrichie, qui dynamisera la classe tout
en facilitant le travail du professeur.
• Elle contient la méthode « tout en un » : Livre de l’élève avec des vidéos socioculturelles
incrutées, Cahier d’exercices et vidéos « Voyage » avec les fiches d’exploitation
correspondantes.
• Le Livre de l’élève est particulièrement maniable :
– Chaque zone à exploiter est prédéterminée et associée aux enregistrements, transcriptions
et solutions (interactives) correspondants.
– Dans la section « Sociéte », accès direct aux vidéos.
• Le Cahier d’exercices, comme le Livre de l’élève, intègre pour chaque activité, un lien direct
aux documents audio, transcriptions et corrigés.
• Une palette d’outils et la possibilité d’enregistrer les apports personnels du professeur
permettent de personnaliser la méthode.

4 Le Livre du professeur
• Son introduction résume la philosophie et les fondements théoriques de l’ensemble du projet,
elle présente les éléments de celui-ci, ainsi que les principes méthodologiques généraux qui le
caractérisent.
• Pour chaque unité, on trouvera :
– la synthèse des objectifs et contenus ;
– une proposition d’itinéraire, à l’intérieur du Livre de l’élève, mais également entre livre et cahier ;
– des suggestions d’exploitation pour chaque section, rubrique et activité, y compris des variantes
ou prolongements ;
– des compléments d’information culturelle.
– les transcriptions, solutions ou réponses possibles.
• En ce qui concerne les vidéos « Voyage », dont l’exploitation en classe est fortement
recommandée à ce deuxième niveau, elles font l’objet d’une section spécifique qui inclut des
propositions d’exploitation détaillées, les transcriptions et corrigés des activités proposées dans le
Cahier d’exercices.

430289 _ 0005-0018.indd 8 12/12/14 12:26


5 Deux coffrets pour le professeur
a) Le coffret audio
• Il regroupe les enregistrements du Livre de l’élève et du Cahier d’exercices, en format audio.
• Il contient donc :
– 3 CD correspondant au Livre de l’élève ;
– 2 CD correspondant au Cahier d’exercices.
b) Le coffret numérique
• Le CD 1 contient la version numérique (cf. point 3), ainsi que la vidéo « Voyage » et les
fiches d’exploitation correspondantes.
• Le CD 2, centré sur l’évaluation, contient :
– les « Bilans communication » du Livre de l’élève ;
– des « Bilans communication bis », variantes des précédents ;
– des « Bilans langue » (deux versions pour chacun) ;
– Un Générateur d’évaluations qui permet au professeur d’adapter les épreuves proposées
ou d’en créer de nouvelles, à partir de la banque d’activités de la méthode ou de la sienne.

5 CONTENUS ET MÉTHODOLOGIE
1 Domaines de langue
Pour tenir compte de la grande diversité des publics, C’est à dire ! aborde les domaines éducationnel,
personnel, public et professionnel.
Les apprenants doivent être vite capables d’échanges simples et très ciblés dans l’ensemble de ces
contextes.

2 Situations de communication
Deux grands types de situations de communication possibles dans une classe ont été privilégiés
d’emblée, qui permettront d’aborder l’ensemble des situations à travailler.

a) La situation de communication de groupe


Au premier niveau de C’est à dire !, le français en classe, d’abord simple expression des besoins
immédiats (demandes d’aide et de conseils), est devenu peu à peu langue de communication
(demandes d’explications, conversations autour de l’apprentissage, activités en sous-groupes),
en particulier lors des tâches finales, où il s’agit d’expliquer des projets, de proposer,
d’argumenter, de négocier et de prendre des décisions. Avec C’est à dire ! A2, le français devient
véritablement la langue de la classe.
L’insistance sur la situation de communication de la classe répond à la volonté d’obtenir que :
– le français ne soit pas réduit à un métalangage artificiel, mais devienne rapidement le seul outil
de communication dans le groupe ;
– le français soit la langue par laquelle passent les besoins réels de communication des membres
du groupe-classe, en ce qui concerne les thèmes et les centres d’intérêt. Un groupe d’adultes
étant un microcosme social assez représentatif de la société actuelle, il offre tout naturellement
une matière linguistique privilégiée pour l’apprentissage langagier. Il n’est donc pas nécessaire
de chercher artificiellement à introduire le « réel » dans les cours, il suffit de faire émerger la
richesse et la diversité des expériences vécues par tous les membres du groupe.
Développer la situation de communication de la classe a également une fonction
psychopédagogique très importante. Les adultes, comme les plus jeunes, ont besoin de
motivations fortes pour aborder et surtout pour continuer un apprentissage qui requiert temps
et persévérance. Connaître d’autres adultes, établir des relations amicales, échanger des
expériences... devient vite une source de motivation très forte. De même, ils ont besoin de points
d’appui divers pour faciliter leur apprentissage ; les relations à l’intérieur du groupe aident à créer
ce réseau d’entraide qui, bien souvent, s’étend au-delà des limites de la classe.

430289 _ 0005-0018.indd 9 12/12/14 12:26


INTRODUCTION
Enfin, développer le français comme langue d’apprentissage permet de rendre l’apprenant
autonome. C’est dans cette optique que les consignes et les explications grammaticales ont été
rédigées : dans un style le plus transparent possible, simple, voire simpliste au début.

b) Les situations de communication simulées dans le groupe


Présentes principalement dans certaines activités ludiques et jeux de rôle, elles permettent
d’aborder la langue d’une manière :
– plus structurée, puisqu’il s’agit de découvrir des typologies de textes qui serviront de modèles
lors de productions ultérieures (conversations, débats, monologues…) ;
– plus systématique, puisqu’elles permettent d’aborder facilement tous les actes de parole définis
pour chaque séquence d’apprentissage ;
– plus créative, puisqu’elles sollicitent l’imagination et la créativité et donnent ainsi libre cours
à une expression plus personnelle et plus motivante ;
– plus vaste et paradoxalement plus « réelle », dans la mesure où elles invitent à jouer sur
les registres de langue, à reprendre des éléments culturels inhérents à la langue.
Ces deux types de situations, réelles et simulées, permettent d’aborder et d’exploiter, sous
des points de vue complémentaires et dans les domaines fixés, des textes courts, simples, clairs
et « authentiques », en véhiculant un réel contenu culturel et pragmatique.

3 Les stratégies
C’est à dire ! vise la prise de conscience systématique par les apprenants des objectifs visés,
des processus d’apprentissage, des progrès réalisés et l’évaluation de ceux-ci.
Cette prise de conscience, individuelle et collective, facilite et accélère l’apprentissage. Elle donne
à chacun la possibilité de développer ses compétences, en fonction de son profil personnel,
psychologique et intellectuel. Elle prépare les apprenants à approfondir et poursuivre leur
apprentissage en autonomie.
Pour chaque compétence, C’est à dire ! propose un ensemble systématique de stratégies concrètes,
qui sont mises en valeur dans le manuel au fil des sections, dans des encadrés spécifiques.
Les activités de communication (compréhension et expression) sont elles-mêmes programmées
suivant une dynamique de mise en pratique de ces stratégies, assorties d’un niveau d’exigence
progressif.
Les stratégies d’apprentissage sont très variées et tiennent compte :
– des expériences vécues par les apprenants, pour qu’ils cernent leurs besoins immédiats et
répondent aux besoins de motivation du groupe et d’implication de chacun de ses membres ;
– des compétences plus générales des apprenants puisque les adultes peuvent transposer de
nombreuses stratégies, de nombreux savoirs, savoir-être et savoir-faire acquis au préalable et utiles
pour acquérir une langue étrangère ;
– des intelligences multiples et des variations entre profils d’apprenants ; ainsi, certaines activités font
plus particulièrement appel à la réflexion, d’autres à l’imagination ou au jeu, et certaines requièrent
un abord global, alors que d’autres se prêtent à un abord plus analytique.
Par ailleurs, ces stratégies sont liées entre elles, des compétences de réception à celles de production,
de l’oral à l’écrit (et vice versa), mais elles mettent en valeur les spécificités de chaque texte, dialogue
ou document à produire ou à comprendre.

10

430289 _ 0005-0018.indd 10 12/12/14 12:26


4 Les activités langagières
a) Compréhension orale
• Les activités proposées dans les sections « Situations » et « Compétences » visent
la compréhension de / d’ :
– monologues suivis courts et en relation avec des thèmes familiers :
• récits de vie ;
• discours publics ;
• annonces ;
• instructions orales ;
• bulletins radiophoniques en relation avec des thèmes familiers ;
– dialogues et interactions diverses :
• interventions des élèves et du professeur, à l’intérieur du groupe-classe et des sous-groupes ;
• conversations « semi-authentiques » et authentiques (à 2, 3 ou 4) autour des situations
de chaque unité, en tenant compte des légers changements de registres de langue, des
contenus pragmatiques et culturels ;
• enquêtes et interviews, en direct et en différé ;
• débats radiophoniques « semi-authentiques » ;
• chansons.
• Les stratégies accompagnant ces activités de compréhension orale sont les suivantes :
– réflexion sur le processus de compréhension : globale, sélective, fine ;
– observation des marques de l’affectivité et de l’expression des sentiments ;
– recherche du fil conducteur de textes assez longs et complexes.
• Le niveau d’exigence requis prend en compte :
– la compréhension globale de documents assez longs et complexes sur des thèmes familiers ;
– la compréhension sélective de documents contenant des informations (touristiques,
marchandes...) utiles pour l’apprenant ;
– la compréhension globale (pour le plaisir) de certains textes littéraires et de contes ;
– la compréhension de certains aspects culturels et pragmatiques.

b) Production orale (expression et interaction)


Expression
Les activités proposées visent la production de :
– monologues spontanés, pour décrire, raconter, exposer...
– monologues préparés, pour raconter une anecdote, décrire une photo...
Les stratégies correspondantes soutiennent les démarches suivantes :
– préparation et réalisation de débats ;
– structuration et planification des textes ;
– compensation pour le bon fonctionnement du discours (prise de parole, demande
d’éclaircissement, reformulation...).
Interaction
Les activités proposées visent :
– la participation à des conversations spontanées à l’intérieur des groupes ou du groupe-classe
sur l’ensemble des sujets familiers ou d’intérêt plus général ;
– la participation à des jeux de rôle préparés, avec des contraintes définies à l’avance ;
– la participation à des jeux et activités ludiques ;
– la lecture à voix haute de textes poétiques et / ou expressifs et l’interprétation de chansons ;
– la participation à des débats, pour donner son opinion et argumenter ;
– l’élaboration de projets assez complexes portant sur des situations concrètes et « réalistes ».

11

430289 _ 0005-0018.indd 11 12/12/14 12:26


INTRODUCTION
Les stratégies correspondantes soutiennent :
– l’évaluation de l’expression orale ;
– la préparation et la réalisation de jeux de rôle ;
– la conception de monologues structurés ;
– l’adaptation du discours au contexte.
Le niveau d’exigence requis prend en compte :
– la communication : longueur, précision et richesse du discours ;
– le vocabulaire : contrôle, richesse, variation ;
– la grammaire : correction, variation, richesse syntaxique ;
– la prononciation : intelligibilité, intonation, rythme, débit, erreurs ponctuelles.

c) Compréhension écrite
Les activités proposées visent la compréhension de / d’ : 
– offres d’emploi, témoignages ;
– coupures de presse, extraits de journaux, de revues ;
– extraits de textes littéraires.
Les stratégies associées soutiennent les démarches suivantes :
– réflexion sur la compréhension de mots nouveaux ;
– réflexion sur l’utilisation d’un dictionnaire ;
– lecture d’articles de presse.
Le niveau d’exigence requis prend en compte :
– la compréhension globale de textes assez courts et variés (y compris des articles de presse)
portant sur des thèmes familiers ;
– la compréhension sélective d’informations contenues dans des messages, formulaires, guides,
tests et articles de presse, liées aux situations de communication retenues.

d) Production écrite
Les activités proposées visent la production de / d’ :
– différents types de lettres et de messages ;
– notes visant à rendre compte d’un document oral ;
– différents types de documents : lettre de motivation, critique culturelle… ;
– écrits créatifs pour présenter, commenter, raconter des faits...
Les stratégies associées soutiennent les démarches suivantes :  
– mémorisation du lexique ;
– consultation du dictionnaire ;
– élaboration de textes cohérents et bien construits.
Le niveau d’exigence requis, explicité dans le « Passeport », prend en compte l’écriture de
textes communicatifs plus libres, de taille moyenne, bien structurés et de registre standard.

5 Les activités sociolinguistiques et pragmatiques


Les activités linguistiques sont envisagées en relation avec les activités sociolinguistiques et
pragmatiques. Comportement langagier, marques de l’affectivité, registres de langue, différences
comportementales et relationnelles (amicales et sociales), certains rites culturels… sont abordés dans
les documents écrits et oraux de toutes les rubriques et sont repris comme partie intégrante des
activités de la section « Compétences ».
Les sujets de civilisation sont abordés explicitement et de façon globale dans la section « Société » ;
ils sont transversaux dans le reste des sections. Après le premier volume de C’est à dire !, qui donnait
aux apprenants une connaissance globale de la France (géographie et histoire), de la francophonie
(institutions, diversité et richesses des paysages et des cultures des différents pays), de la gastronomie
et des habitudes alimentaires, ainsi que des différents services, C’est à dire ! A2 élargit et approfondit
la perspective : tant en France que dans plusieurs pays francophones, on présentera par exemple
les caractéristiques générales de la population, les transformations sociales, les structures de
l’enseignement, les transports, les traditions, l’environnement, la culture…
12

430289 _ 0005-0018.indd 12 12/12/14 12:26


Ces informations et activités visent à :
– sensibiliser les apprenants aux dimensions culturelle et pragmatique de la communication ;
– leur donner les informations de base pour comprendre globalement les comportements et les
références culturelles de leurs interlocuteurs francophones dans des échanges simples, tout en
percevant les différences existantes entre ceux-ci et les leurs ;
– leur permettre de s’adapter légèrement à ces comportements, s’ils le désirent.

6 Textes, documents et activités


Les textes et documents sonores ont été choisis en fonction des domaines et situations de
communication, des activités de communication, des tâches que l’apprenant devra réaliser, de la
motivation qu’ils peuvent susciter et enfin du degré de longueur, de difficulté et de complexité
discursive croissant.
Ils ont été choisis aussi pour se compléter, d’une compétence à une autre, et pour former ainsi
un tout cohérent et ouvert, répondant aux besoins « réels » des utilisateurs de ce niveau.
Ils revêtent tous (même s’ils ont été inventés ou modifiés) un aspect d’authenticité évidente.
Ce sont des documents « complets », présentant une structure assez complexe, correspondant à des
conversations, des discours, des conférences, des émissions de radio…
Ils constituent des « modèles » ou des stimulus pour les productions ultérieures orales et écrites.

a) Les textes écrits sont :


– des extraits de revues, de journaux et de livres. Les styles sont descriptifs, narratifs et informatifs.
Ce sont des extraits de documents authentiques (parfois semi-authentiques), choisis en fonction
de leur intérêt linguistique, de leur adéquation aux situations de communication traitées, de leur
richesse culturelle et pragmatique, et parfois en fonction de leur dimension ludique.
– des documents variés et authentiques : formulaires, questionnaires, modes d’emploi, brochures,
notices..., dont la connaissance sera utile au cours d’un séjour assez long en pays francophone.

b) Les documents sonores sont inventés dans les déclencheurs et situations, à partir de documents
authentiques existants. Dans la deuxième partie du manuel, ils acquièrent une longueur et une
complexité discursives plus grandes. Les bruits de fond et les interventions sporadiques
de nombreux interlocuteurs différents donnent la richesse et l’aspect du réel.
– Les conversations amicales, professionnelles ou sociales, ainsi que les discussions (à 2 ou à 3),
les monologues, les débats (à 4) sont travaillés très systématiquement.
– Les conversations en tête-à-tête ou par téléphone, les émissions radiophoniques en direct
ou en différé, les discours de rue, les messages sur répondeur et haut-parleur... permettent
d’introduire les principaux supports que les apprenants devront utiliser.
c) Les activités :
– Elles sont variées, pour tenir compte de la diversité des domaines et des situations traités,
des publics et des profils d’apprenants ;
– Elles sont étroitement liées au type de texte choisi (la notice d’un appareil amène à utiliser cet
appareil, des souvenirs évoqués incitent à écrire une lettre à l’ami d’enfance…).
– Des conversations et des débats improvisés sur des thèmes intéressant les jeunes adultes
et adultes ou relevant de leur propre expérience sont proposés de plus en plus souvent, tout
au long des unités.
– Toutes respectent le processus d’apprentissage (les contenus sont d’abord découverts, ensuite
travaillés implicitement, puis explicitement à travers une conceptualisation, avant d’être enfin
repris, brassés et réintroduits avec de nouveaux contenus). Cette progression en spirale se
retrouve dans les quatre compétences, au niveau linguistique, sociolinguistique et pragmatique.
– De nombreuses activités demandent la participation des apprenants sous forme de
représentations, jeux…
– Sollicitant les intelligences multiples, elles ne font pas seulement intervenir la « tête », mais
également le corps et l’affectivité. Dans les jeux de rôle, l’utilisation de la gestuelle, du
mouvement, de la voix... est requise expressément.

13

430289 _ 0005-0018.indd 13 12/12/14 12:26


INTRODUCTION
L’ensemble de ces activités vise deux modes d’apprentissage :
– un apprentissage individualisé voire autonome (pour lequel l’apprenant trouve du matériel
complémentaire très important dans le Cahier d’exercices) ;
– un apprentissage de groupe, puisque de nombreuses phases des activités renvoient au
groupe-classe et aux sous-groupes.

7 Les compétences communicatives langagières 


Les « outils linguistiques » (lexique, morphosyntaxe, prononciation et orthographe) ont été introduits
selon une perspective volontairement « classique », dans des rubriques spécifiques.
Ce choix s’explique par les habitudes d’apprentissage profondément ancrées chez les adultes,
l’absentéisme parfois fréquent, le style de nombreuses épreuves d’examens...
Ces contenus sont explicités dans le « Tableau des Contenus » du Livre de l’élève. Ils sont également
présents sur la première page de chaque unité.
Le professeur trouvera dans ce guide des propositions d’itinéraires facilitant la navigation d’une
section à l’autre, des « Situations » aux sections « Grammaire » et « Lexique ».
Par ailleurs, le lien entre les contenus traités dans les différentes sections de chaque unité est
clairement signalé dans le livre pour que professeur et apprenant visualisent :
– les actes de parole mobilisés dans les documents déclencheurs ;
– les actes de parole associés à chaque point grammatical ou lexical ;
– les actes de parole à mobiliser lors des activités de la section « Compétences ».

a) Le lexique
Le vocabulaire est jugé comme fondamental, plus encore à ce niveau.
Il permet d’acquérir progressivement une « réelle » richesse linguistique, des compétences
de compréhension et d’expression nuancées et précises. C’est à dire ! mise sur l’habitude de
mémoriser et sur une conscience claire de la nécessité et de l’utilité d’apprendre du vocabulaire.
Celui-ci a été introduit en fonction des activités à réaliser, parfois par champ lexical et / ou
sémantique, en tenant de plus en plus compte des registres de langue, ainsi que des synonymes
et antonymes.
Le registre standard y est bien sûr privilégié, mais une sensibilisation au registre familier et aux
langues de spécialité existe dès les premières unités. L’apprenant, à la fin du second volume de
C’est à dire !, est clairement amené à choisir entre certaines expressions et certains éléments
lexicaux, pour adapter son discours en fonction de son interlocuteur et de la situation.
Le lexique est présenté dans des activités spécifiques de découverte, mémorisation et réemploi.
Il fait l’objet d’un entraînement renforcé dans le Cahier d’exercices, et l’apprenant sera invité
à élaborer ses propes listes de vocabulaire.
Les « Bilans langue » proposés au professeur dans le coffret fourniront des évaluations spécifiques
au moment où il le jugera opportun.

b) La grammaire
Elle est présentée de manière très claire, précise et pratique pour que l’apprenant puisse la
travailler individuellement, en cas de besoin.
Sa présentation met l’accent sur les similitudes et différences existant entre les langues latines et
tient compte des particularités du public hispanophone. Elle s’appuie sur les acquis grammaticaux
antérieurs de l’apprenant, en langue maternelle ou en français.
La présentation de chaque point grammatical découle directement des documents déclencheurs,
d’où sont tirés les exemples à observer. Les faits grammaticaux sont donc étudiés en contexte
et ils sont associés aux actes de parole qu’ils soutiennent.
Une réflexion accompagne toujours les éléments grammaticaux, avant et après l’énoncé
de la règle, pour aider l’apprenant à intérioriser celle-ci.

14

430289 _ 0005-0018.indd 14 12/12/14 12:26


Pour chaque point, quelques activités spécifiques de réemploi permettent de vérifier la
compréhension du fonctionnement de la langue, tandis que le Cahier d’exercices sera le lieu
de la systématisation approfondie.
Un précis grammatical reprend l’ensemble des points traités à la fin du Livre de l’élève.
Comme dans le cas du vocabulaire, les « Bilans langue » proposés au professeur dans le coffret
fourniront des évaluations spécifiques au moment où il le jugera opportun.

c) La prononciation
Le programme de C’est à dire ! A2 reprend et complète la présentation de la prosodie de la
phrase et du système phonologique dans son ensemble.
L’apprentissage de l’alphabet phonétique international offre la possibilité dès le début du manuel
de chercher dans le dictionnaire la prononciation d’un mot inconnu.
Elle est traitée dans chaque unité et principalement sous la forme d’exercices de discrimination
et d’activités ludiques.

8 Progression spécifique pour chaque compétence


La progression conçue pour le développement des compétences de communication a été établie
pour chacune en particulier et en fonction du rapport entre elles.
a) Réception
Pour la réception, le professeur trouvera systématiquement et reprise à différents moments du
manuel, chacune des typologies textuelles fixées pour ce niveau : conversations, discussions,
débats, interviews, discours de rue, conférences, messages, récits de vie.
À l’oral
Dans la première partie du manuel, l’apprenant est amené à reprendre les éléments travaillés
au niveau précédent pour consolider sa stratégie d’accès au sens :
– les composantes non verbales pour induire le sens d’un discours ;
– les grandes questions sur la situation de communication (QUI, OÙ, QUAND, QUOI, POURQUOI),
pour la compréhension globale de ce discours ;
– l’objectif du discours pour la compréhension sélective des éléments d’information nécessaires ;
– les éléments simples d’organisation et de structuration du discours.
Ce retour sur les différents types de compréhension se fait parallèlement :
– au travail systématique de découverte des typologies textuelles ;
– à la découverte des différences existant entre documents en direct et en différé (les documents
en différé, même s’ils sont souvent abordés comme des extraits d’un ensemble plus complexe
– partie d’émission de radio entre deux pauses publicitaires, par exemple – sont traités comme
un tout global ayant sa cohérence interne) ;
Ainsi, l’apprenant est amené à aborder des documents progressivement plus longs et il est initié à :
– la recherche systématique du fil conducteur du document ;
– la recherche des idées principales et des idées secondaires ;
– la définition de l’intention de communication des locuteurs et des implicites du discours.

À l’écrit
L’apprenant est amené à fournir un travail sur le texte écrit beaucoup plus ambitieux que dans
C’est à dire ! A1.
Des textes écrits sont abordés en parallèle avec les documents oraux. Cette approche contrastée
permet à l’apprenant de mieux saisir la spécificité de la langue écrite.
Ils pourront être traités en amont et / ou après le travail proposé dans la section « Lexique », où
sont filtrés les contenus minimaux sur chaque sujet. Cette approche progressive permet d’accéder
véritablement au sens du texte, au-delà de la compréhension du vocabulaire.

15

430289 _ 0005-0018.indd 15 12/12/14 12:26


INTRODUCTION
Les textes sont extrêmement variés : articles de journaux, de magazines, textes de fiction, paroles
de chanson… Cette approche permet de sensibiliser l’apprenant aux spécificités de chacun :
structure interne, style, type d’argumentation…
L’apprenant sera amené à mettre en œuvre tout un éventail de stratégies :
– celles qui ont été utilisées au niveau précédent, comme la transposition de l’oral à l’écrit des
grandes questions sur la situation de communication, la mobilisation des compétences de
lecture en langue maternelle, telles que le déchiffrage de l’organisation graphique d’un texte
(titres et sous-titres, caractères graphiques, paragraphes), le repérage des mots-clés…
– de nouvelles stratégies facilitant la compréhension de mots nouveaux et l’utilisation du
dictionnaire monolingue.
Dans ce guide, le professeur trouvera des indications sur la manière de compléter et d’enrichir ces
activités de réception.

b) Production
La production prend en compte la typologie des documents et des textes présentés pour la réception.
Tous les éléments transposables de l’oral à l’écrit sont mis en valeur pour faciliter l’approche de
l’apprenant.
De manière générale, à l’oral comme à l’écrit, le programme de C’est à dire ! A2 se donne comme
objectifs la libération de la parole et la prise d’une certaine distance par rapport aux modèles.

À l’oral
L’apprenant est invité dans un premier temps à reprendre tous les éléments travaillés au niveau
précédent pour consolider sa compétence de production en ce qui concerne :
– l’utilisation des compétences non verbales du discours ;
– le respect des modèles fournis ;
– le respect des critères d’évaluation ;
– l’utilisation d’éléments simples pour organiser le discours.
Dans la deuxième partie du manuel, l’apprenant s’éloigne de plus en plus de la reproduction
des modèles proposés pour :
– développer une expression personnelle, encore simple mais assez fluide, riche et correcte ;
– développer cette expression tant dans des monologues que dans des conversations ou débats.
L’apprenant devra maintenant :
– conjuguer des techniques de préparation et de planification (individuelle et en petits groupes)
et des stratégies d’improvisation ;
– adapter légèrement son discours à la situation de communication.
À l’écrit
L’apprenant est invité dans un premier temps à reprendre tous les éléments travaillés au niveau
précédent pour consolider sa compétence de production en ce qui concerne :
– la construction de phrases courtes et correctes, reliées par des connecteurs simples pour former
des paragraphes ;
– la création de textes courts mais structurés, de typologies différentes et d’après des modèles ;
– la création de textes courts, libres et personnels.
Dans un deuxième temps, l’apprenant est invité à :
– aller plus loin dans toutes les directions signalées (utiliser un plus grand nombre de connecteurs,
rallonger les textes…) ;
– écrire des textes cohérents en réutilisant tous les acquis, des textes requérant l’emploi des
éléments grammaticaux et lexicaux découverts récemment ;
– se sensibiliser à la notion de style :
• en travaillant, par exemple, sur la synonymie et l’antonymie (pour enrichir sa façon de s’exprimer),
• en s’aidant du dictionnaire (pour gagner en précision) ;
• en réfléchissant sur les registres de langue et en analysant plus finement les intentions de
communication (pour employer le langage approprié dans chaque situation et en fonction des
tâches à réaliser) ;

16

430289 _ 0005-0018.indd 16 12/12/14 12:26


– s’habituer à évaluer des productions écrites, à l’aide de critères d’observation et de notation
axés sur la communication, le lexique, la grammaire et l’orthographe.
Il est recommandé au professseur de fixer le cadre pratique des activités de production, de
respecter le temps prévu pour la préparation et la réalisation de la tâche, ainsi que le nombre de
mots utilisés. En effet, chaque activité d’évaluation doit s’inscrire dans un temps donné et, pour
la production, se faire en un nombre de mots approprié pour l’acte de communication requis.
Cependant, à ce niveau, il revient au professeur de nuancer ces consignes, en fonction
du / des groupe(s) et des objectifs fixés.

6 LES GRANDS A×ES


1 L’apprentissage
L’ambition de C’est à dire ! est l’efficacité, l’obtention de résultats rapides et la solidité des
acquisitions (la constatation des progrès étant la plus grande des sources de motivation).
C’est pourquoi l’apprentissage dans la méthode présente les caractéristiques suivantes :
– il est progressif, en spirale et global (il s’appuie sur le corps, l’affectivité et le raisonnement) ;
– il encourage l’action et propose des tâches sous forme de résolutions de problèmes ;
– il fait appel, après une phase de découverte et de réemploi, à la réflexion explicite ;
– il mobilise les deux grands types de motivation prioritaires chez les adultes et jeunes adultes,
à savoir les aspirations ludiques et le désir de répondre à des besoins concrets.
– Il est organisé en courtes séquences de travail individuel ou en groupes de tailles différentes.

2 Stratégies et développement de l’apprentissage autonome


Le professeur observera d’emblée dans C’est à dire ! que l’apprentissage est considéré comme un
contenu à traiter de manière explicite.
Deux types de démarches sont envisagés :
– Activités de réflexion à réaliser individuellement ou en petits groupes : recherches d’objectifs,
réflexion sur les relations entre la langue cible et l’apprenant... Ces activités se présentent à
intervalles réguliers et servent à rendre explicites des faits, des aspects et / ou des résultats
de l’apprentissage. Elles constituent des sortes de paliers.
– Activités de mise en pratique de stratégies diverses, pour acquérir plus facilement et plus
rapidement une compétence communicative en langue étrangère. Elles sont introduites au moment
où les activités les rendent nécessaires et suivent une progression propre à chaque compétence.
Elles s’appuient sur les stratégies de l’apprenant en langue maternelle, qu’elles aident à transposer
en langue étrangère.
Elles tiennent compte des difficultés d’apprentissage spécifiques des adultes et sont ainsi renforcées
dans des domaines tels que la mémorisation ou la prononciation.

3 Apprentissage et évaluation
L’évaluation est présente à tout moment de l’apprentissage, elle fait partie de celui-ci.
L’évaluation initiale est centrée sur la recherche des objectifs et sur la biographie langagière
de l’apprenant. Celui-ci apprend à définir ses objectifs prioritaires et à tenir compte de son contexte
culturel et linguistique. Il pourra se demander à la fin du manuel si ses objectifs initiaux ont changé et
en quoi.
L’évaluation formative repose sur les activités d’auto-évaluation et surtout sur les activités de
co-évaluation, plus attrayantes et dynamiques que l’évaluation individuelle. Les apprenants sont ainsi
invités régulièrement à un questionnement constructif, en particulier en fin d’unité, après la tâche
finale.
L’évaluation sommative est prise en charge par les « Bilans communication » du Livre de l’élève, qui
évaluent, sur le modèle des examens officiels (DELF en particulier) et par compétence, des blocs de
quatre unités. Ces bilans sont complétés par des « Bilans langue », centrés sur les contenus langagiers.

17

430289 _ 0005-0018.indd 17 12/12/14 12:26


INTRODUCTION
L’ensemble des épreuves proposées est entièrement « ouvert » : le « Générateur d’évaluations »
de C’est à dire ! permettra au professeur de modifier chaque proposition à la hausse ou à la baisse,
d’incorporer des contenus différents de celui du manuel, d’en déplacer d’autres pour s’ajuster au
calendrier de chaque classe.
Enfin, le « Passeport » (Cahier d’exercices) offre à l’apprenant la vision globale de toute la matière
de l’apprentissage ; il lui permet de s’évaluer et de se situer par rapport à ses propres objectifs
initiaux et par rapport au Cadre Européen Commun de Référence pour les langues.

EN CONCLUSION
C’est à dire ! est une méthode ambitieuse, non pas parce qu’elle vise l’acquisition d’une quantité
spécialement importante de contenus et de compétences, mais parce qu’elle se donne les moyens de
garantir les acquisitions et parce que, pour ce faire, elle sollicite directement la participation des apprenants.
C’est à dire ! est une méthode pratique : dans une perspective actionnelle, elle développe les compétences
de communication des apprenants en leur proposant des activités et des tâches qui les prépareront
réellement à agir et interagir de façon efficace en contexte francophone. Les réalités socioculturelles y
tiennent donc une place prépondérante.
C’est à dire ! est un véritable outil de formation. La méthode privilégie l’acquisition de stratégies
d’apprentissage pour impliquer les apprenants, les aider à progresser plus rapidement et à devenir
autonomes.
C’est à dire ! est un projet. L’ensemble des éléments et des supports qui composent la méthode constitue
un véritable dispositif pédagogique qui aborde les réalités langagières en variant les points de vue et qui
prend en compte la diversité des situations d’apprentissage.

18

430289 _ 0005-0018.indd 18 12/12/14 12:26


unité
Retrouvailles
Cette unité est atypique par rapport aux autres,
0
unité en ce qui concerne le format et les objectifs.

0 Retrouvailles
Dans cette unité, vous allez…
réactiver vos compétences.
En effet, elle a pour buts de / d’...
5 Écoutez
– se connaître,
apprenants que
tant
d’accueil le

les
professeur
ces messages téléphoniques et répondez aux questions.
1. Lesquels sont des messages ? Lesquels etpersonnes
ont été laissés par des

apprenants
2. Lesquels sont d’ordre professionnel ? Lesquels sont d’ordre privé ?
3. Dites, pour chaque message, lequel provient…
a) d’un magasin qui s’adresse à ses clients.
entre
les qui téléphonent ?
eux ;
c ) d’une cliente qui s’adresse à une traductrice.
faire connaissance avec les autres membres du groupe.
faire votre évaluation initiale.
– réactiver les connaissances et les savoirs par le
b) d’une personne qui appelle un ami. d) d’un couple absent de son domicile.

biais de jeux, d’activités d’écoute, de lecture et


d’écriture ;
– évaluer ses compétences à l’oral
1 Jeu. Faites connaissance et démêlez 2 Jeu. Points communs.
le vrai du faux au sujet de vos camarades. 1. Élaborez trois questions à poser sur différents (compréhension et production) et à l’écrit
1. Préparez trois affirmations portant sur votre aspects de la personnalité : caractère, goûts,
caractère, vos qualités, vos habitudes, vos
goûts… Attention, l’une de ces affirmations
vie quotidienne, loisirs…
2. À tour de rôle, présentez-vous, puis posez
(compréhension).
doit être fausse ! vos questions à cinq personnes de la classe.
2. Énoncez vos affirmations en petits groupes
ou devant toute la classe.
Notez leur prénom et leurs réponses.
3. Écoutez aussi les questions de vos camarades,
Cela explique le fait qu’elle soit plus courte et
3. Les membres du groupe vous posent des
questions jusqu’à ce que l’un d’entre eux
puis notez les prénoms des personnes
interrogées et leurs réponses. que les activités soient regroupées par
découvre l’affirmation qui est fausse. 4. Le tour de classe est terminé. Avec qui
avez-vous le plus de points communs ? compétences.
Pour vous aider :
3 Énigme. Mais qui a tué Pierre ? Trouvez
la clé du mystère.
Excuse-moi. / Excusez-moi. – Je voudrais
savoir si… / J’ai besoin de savoir si… – Monsieur Lepic trouve Pierre couché sur
Je dois te / vous demander si… – Qui sait le côté, dans une flaque d'eau, au milieu
comment on dit… en français ? – Sois / d’éclats de verre. Il est mort, mais son corps
Soyez plus précis(e), s’il te / vous plaît ! ne présente aucune trace de coupure.
Qui est Pierre ? Comment est-il mort ?

Évaluez-vous et commentez en petits groupes :


• Avez-vous réussi à vous exprimer de manière assez fluide, sans trop faire de pauses ?
• Pensez-vous que les autres vous ont compris facilement ?
• Qu’est-ce qui vous a semblé le plus difficile au moment de parler : la grammaire, le lexique ou la prononciation ?

4 Écoutez le dialogue et dites si c’est vrai ou faux.


1. Gaëlle et Fatia sont parties en vacances à l’étranger.
2. Fatia téléphone à Gaëlle pour savoir comment se sont passées ses vacances.
3. Fatia peut continuer à faire de la gym à la rentrée.
4. Sa famille n’a aucun mal à reprendre le rythme après les vacances.
5. Gaëlle aime bien la rentrée parce qu’elle peut reprendre des activités.
6. Elle accepte immédiatement l’invitation de Fatia.
10 dix

403619 _ 0010-0012.indd 10 16/07/14 09:33

Commentaires généraux
Cette unité sera l’occasion pour les apprenants de reprendre contact avec le français de manière ludique.
Les apprenants commenceront par faire des jeux à l’oral, qui leur permettront de se présenter aux autres,
de parler d’eux-mêmes, et ainsi de connaître davantage leurs camarades de classe. Ces jeux seront aussi
l’occasion pour le professeur de faire connaissance avec les apprenants et d’établir dès le départ une
dynamique de groupe.
Les activités de cette unité sont toutes en rapport avec la situation de classe ou celle des apprenants :
saluer, se présenter, faire connaissance, renouer le contact, rentrer de vacances, aborder la rentrée, etc.
Cette réactivation des savoirs et savoir-faire donnera lieu à une évaluation initiale portant sur les
compétences de production et compréhension orales, et de compréhension écrite. En ce début d’année,
il s’agit de faire prendre conscience aux apprenants de leurs acquis afin de renforcer leur confiance en eux,
mais aussi des difficultés qu’ils auront rencontrées. Ces auto-évaluations par petits groupes auront aussi
pour effet de les rassurer, puisqu’ils se rendront compte qu’ils ne sont pas les seuls à éprouver certaines
difficultés, et que celles-ci sont inhérentes au processus d’apprentissage.

19

430289 _ 0019-0024.indd 19 12/12/14 13:03


Contenus
1 ACTES DE PAROLE 2 STRATÉGIES
Communiquer en français. Compréhension
Se présenter, présenter quelqu’un. Faire le point sur les éventuelles difficultés
Poser des questions. rencontrées lors des différentes activités de
compréhension orale et écrite et sur ses
résultats.
Prendre conscience de ses propres stratégies à
l’oral et à l’écrit et les remobiliser, si
nécessaire.
Production
Faire son évaluation initiale à l’oral.

Compétences communicatives (Savoir-faire)


1 Compréhension orale
– Comprendre un dialogue entre deux amies qui évoquent leurs vacances d’été, la rentrée et leur situation
familiale : répondre par vrai ou faux.
– Comprendre des messages téléphoniques : distinguer entre les messages d’accueil et ceux laissés par
les personnes qui appellent ; entre le domaine professionnel et privé ; identifier qui les émet et à qui ils
s’adressent.

2 Production orale : expression et interaction


Expression
– Se présenter et parler de soi : caractère, qualités, goûts, habitudes, etc.
Interaction
– Démêler le vrai du faux dans les présentations que font les camarades sur eux-mêmes.
– Poser des questions pour mieux connaître ses camarades de classe.

3 Compréhension écrite
– Lire une réponse par mail et retrouver parmi plusieurs mails celui qui a été envoyé.
– Comprendre des textes sur des célébrités écrits sous forme de devinettes, dire à qui ils font référence.

4 Production écrite
– Écrire un texte sur soi-même, sous forme de devinette.

Attitudes (Savoir-être)
– Respecter et écouter le professeur, participer activement aux activités.

20

430289 _ 0019-0024.indd 20 12/12/14 13:03


Compétences clés
0
1 Communication linguistique
– Vérifier que l’apprentissage est utile pour développer des compétences linguistiques quels que soient
les supports et les situations : jeux, messages téléphoniques, mails, devinettes.
– Vérifier que pour communiquer, il faut acquérir des connaissances et considérer des aspects formels.
Voir plus haut la description des objectifs de cette unité 0 : Contenus. / Compétences communicatives. / Attitudes
(renforcement de l’attitude positive face au poids des mots et de la communication).

2 Compétences sociales et civiques


– Renforcer la confiance en soi et en ses capacités d’apprentissage : reprendre contact avec le français et
considérer la classe comme un lieu d’échange où chacun peut apporter quelque chose aux autres, ainsi
que recevoir des autres.
– Partager l’expérience collective de l’apprentissage : accepter les objectifs communs, travailler en petits
groupes.
– Respecter les règles de la classe et promouvoir la sociabilité au sein de celle-ci : salutations, formules de
courtoisie (entre les apprenants, avec le professeur).

3 Apprendre à apprendre
– Voir Contenus, point 2 : stratégies d’apprentissage.

21

430289 _ 0019-0024.indd 21 12/12/14 13:03


Livre de l’élève, p. 10 à 12

Les activités sont regroupées par compétences, et les apprenants sont invités à faire le point, à la fin de
celles-ci, sur les éventuelles difficultés qu’ils auront rencontrées au moment de remobiliser leurs savoirs
et savoir-faire. Cette réflexion se fait à partir des questions écrites sur fond vert et fait office d’évaluation
initiale permettant aux apprenants de (re)prendre confiance en eux et en leurs stratégies, et d’évaluer leurs
difficultés.
Procéder à cette réflexion à la fin de la section, par petits groupes, puis mettre en commun avec
le groupe-classe. L’évaluation de la production écrite se fera à l’unité 1, sur le même modèle.

Afin de permettre aux apprenants de (mieux) se • Laisser un temps de préparation pour l’élaboration
connaître, l’unité commence par des jeux au cours des questions.
desquels on leur demande de se présenter et de • Lors de la deuxième phase de l’activité, laisser les
parler d’eux-mêmes. apprenants circuler librement dans la classe et leur
Grâce à ces jeux, on brise la glace, on « se remet conseiller de travailler avec des personnes
dans le bain » et on instaure une dynamique de différentes de celles de l’activité 1.
groupe. • Mettre en commun à la fin et corriger la
prononciation ou d’éventuelles erreurs.
Activité 1
• On pourra opter pour réactiver le lexique avec le Activité 3
groupe-classe à travers un remue-méninges pour • Mettre les apprenants par petits groupes et
chacune des caractéristiques proposées pour la élucider les éventuels problèmes de
présentation : caractère, qualités, habitudes, compréhension.
goûts, etc. Il s’agit d’émettre des hypothèses sur l’identité de
• Demander aux apprenants s’ils souhaitent ajouter Pierre et sur ce qui lui est arrivé. Pour cela, les
des catégories. Par exemple, l’apparence physique, apprenants pourront se poser les questions QUI ?
l’état civil, la profession… OÙ ? QUOI ? et utiliser le présentatif : C’est un
• Leur laisser le temps de réfléchir individuellement homme / être humain ? C’est un animal ?
à leur présentation et leur suggérer d’utiliser des • On pourra faire justifier les hypothèses avec
exemples pour illustrer les caractéristiques qu’ils l’expression parce que.
s’attribueront. Par exemple : Je suis très • Garder les mêmes groupes pour procéder à
ponctuel(le), j’arrive toujours à l’heure en cours l’auto-évaluation, puis mettre en commun avec le
de français. groupe-classe.
• Ensuite, former des petits groupes pour la phase
interactive. Le professeur passera dans les groupes Solution
pour écouter ce qui se dit et corriger, si nécessaire. Pierre est un poisson (rouge).
• Faire utiliser les expressions données pour
s’adresser poliment à quelqu’un, demander des
précisions, etc.
• Ensuite, réaliser l’activité avec le groupe-classe : un
membre de chaque groupe énonce ses trois
affirmations et la classe devine laquelle est fausse.
Activité 4
Activité 2 Il s’agit d’un dialogue téléphonique entre deux
Il s’agit maintenant de poser des questions sur les amies au moment de la rentrée, situation à laquelle
caractéristiques vues à l’activité précédente. Les les apprenants pourront s’identifier.
apprenants ayant pratiqué à l’áctivité précédente, Les thèmes abordés sont les vacances, les activités
l’expression devrait être plus fluide. de loisirs, la famille et la rentrée.
• Revoir éventuellement comment poser des • Procéder à une première écoute livre fermé et
questions avec le groupe-classe, avant de poser des questions de compréhension globale :
commencer. QUI ? OU ? QUOI ? QUAND ?

22

430289 _ 0019-0024.indd 22 12/12/14 13:03


• Faire lire les affirmations avant la deuxième
0
écoute, puis laisser répondre les apprenants pour moi, c’est vraiment le début de l’année, j’ai
individuellement. – Quoi, par exemple ?
• Corriger avec le groupe-classe en faisant rectifier – Eh bien, avec Antoine, on s’est inscrits à un
les affirmations fausses. club de randonnée dans le quartier. Ça nous
permettra de faire un peu de sport et de faire
Solutions de nouvelles connaissances…
– C’est une bonne idée ! Au fait, on voulait vous
1. F 2. F 3. V 4. F 5. V 6. F
inviter à dîner le week-end prochain. Vous
êtes libres ?
Transcription  CD1 : 2-3 – Je crois que oui... je vais en parler à Antoine,
– Allô ? et je te le dis demain, ça te va ?
– Bonjour Gaëlle, c’est Fatia, tu vas bien ? – Oui, très bien ! À demain, alors !
– Salut Fatia ! Quelle bonne surprise !, Ça va, – Parfait, bonne soirée, embrasse tout le monde
et toi ? Alors ces vacances ? de ma part !
– Super ! On a adoré le Portugal ! C’est vraiment
beau, et le village était très sympa ! Et pour
toi, ça s’est bien passé ? Vous êtes partis, Activité 5
finalement ? Dans cette activité, on demande aux apprenants
– Oui, on a trouvé une offre de dernière minute quelles sont la nature et la finalité de divers
pour la Corse, à côté de Calvi. C’est messages téléphoniques, qui les a émis et à qui ils
magnifique ! On s’est détendus, baladés, on s’adressent.
s’est baignés dans une eau bleue turquoise… • Procéder à une première écoute, livre fermé.
– Et dis-moi, comment va Antoine ? • Faire lire les questions avant la réécoute.
– Très bien ! Il a repris le travail lundi, c’était un • Au moment de la correction en grand groupe,
peu dur, mais il commence un projet très demander aux apprenants ce qui les a aidés à
intéressant, alors il est motivé. répondre : le tutoiement / vouvoiement ; les
– Dis, je t’appelle parce que c’est le moment de salutations (Bonjour, Merci, À bientôt) ; les
s’inscrire au cours de gym. Tu continues cette formules propres aux messages / conversations
année ? téléphoniques (Vous êtes bien chez… Nous
– Bien sûr ! Ça me fait trop de bien ! Toi aussi, sommes absents pour le moment, mais laissez
j’espère ! votre message, nous vous contacterons dès que
– Oui, j’ai négocié avec Nicolas : je vais à la gym le possible / Vous pouvez laisser un message, nous
mardi soir, et lui va au karaté le jeudi. Comme ça, vous contacterons dès que possible. Madame
on a chacun une soirée à nous en semaine, Richard à l’appareil) ; les mots clés (clients, devis
pendant que l’autre s’occupe des enfants. On de traduction), etc.
pourra reprendre nos habitudes et nous retrouver • Former des petits groupes pour répondre aux
avant la gym pour bavarder autour d’un verre. questions d’évaluation, puis mettre en commun.
– Super ! Ça commençait à me manquer. Mais
au fait, comment vont tes enfants, et ton mari ? Solutions
Pas trop dure la rentrée ? 1. Messages d’accueil : 2, 3
– Ça va, les enfants étaient contents de Messages laissés par des personnes : 1, 4
retrouver leurs copains, même si c’est difficile 2. Messages d’ordre professionnel : 2, 4
pour eux de reprendre le rythme. Pour nous Messages d’ordre privé : 1, 3
aussi, d’ailleurs ! Ils doivent se coucher tôt, se 3. a) 2. b) 1. c) 4. d) 3.
lever tôt, faire les devoirs, donc c’est un peu la
guerre par moments, mais bon, ça ira mieux
dans quelques jours... Par contre, comme
Transcription  CD1 : 4-8
d’habitude, on s’y est pris au dernier moment 1 Oh là là ! Nestor, t’es jamais là, c’est incroyable
pour acheter les fournitures scolaires, alors je ! Qu’est-ce que tu fais ? J’ai essayé de te joindre
te dis pas le monde dans les magasins… sur ton portable et même chose… Écoute, c’est
– Oui, j’imagine… Moi, j’aime bien la rentrée... urgent, appelle-moi dès que tu rentres, parce
pour moi, c’est vraiment le début de l’année, qu’il y a un changement de date pour le concert
j’ai envie de faire plein de choses… de Nîmes et on doit en parler. À plus.
23

430289 _ 0019-0024.indd 23 12/12/14 13:03


Livre de l’élève, p. 10-12

Cotillard, et Mélanie Laurent) ; un chanteur


0
2 Bonjour, nous informons notre aimable et une chanteuse (Thomas Dutronc, Izia) ; un
clientèle que pour cause d’inventaire, notre humoriste (Nicolas Bedos) ; un DJ (David Ghetta) ;
magasin sera exceptionnellement fermé le un joueur de foot (Karim Benzema) ; un joueur de
lundi 17 septembre toute la journée et le tennis (Joe Wilfried Tsonga).
mardi 18 au matin. Il rouvrira ses portes le 18 • Faire faire l’activité individuellement.
septembre à partir de 14 heures ! Pour toute • Mise en commun avec le groupe-classe : faire lire
autre communication à nous faire, vous les textes oralement par différents apprenants et
pouvez laisser un message, nous vous corriger la prononciation. Demander de justifier
contacterons dès que possible. les réponses.
3 Bonjour, vous êtes bien chez Dominique et • Pour clore l’activité, faire relever dans les textes
Marie-Noëlle Dupontel. Nous sommes les différents éléments permettant de décrire
absents pour le moment, mais laissez-nous quelqu’un physiquement et psychologiquement.
votre message et nous vous rappellerons dès
que possible. Vous pouvez aussi essayer de Solutions
nous joindre sur nos portables. À bientôt !
1. David Ghetta.
4 Bonjour madame Latour, madame Richard à 2. Marion Cotillard.
l’appareil. Je vous appelle au sujet de votre
devis de traduction. Je suis intéressée mais je
voudrais discuter de quelques détails avec
vous. Rappelez-moi dès que possible s’il vous
plaît, comme je vous le disais, c’est assez
urgent ! Merci, à bientôt !
Activité 8
Cette activité permet de reprendre tout ce qui a été
vu précédemment, dans les sections Parler et Lire, et
de fixer ces contenus par écrit.
• Avant de commencer, on pourra donner quelques
conseils généraux :
Activité 6 – Rédiger à la première ou à la troisième
personne, mais il est important de s’y tenir tout
Il s’agit de lire un mail qui répond à un autre mail au long du texte.
et de retrouver ce dernier parmi trois mails très – Penser à structurer le texte.
ressemblants les uns des autres. – Insister sur l’importance de bien se relire, de
• L’activité pourra se faire par petits groupes ou penser à faire les accords nécessaires et de
individuellement. conjuguer correctement les verbes.
• Il faut procéder par élimination en prêtant • Laisser le temps aux apprenants d’écrire et de se
attention, entre autres, aux verbes et aux temps relire.
auxquel ils sont conjugués. • Le professeur passera dans les rangs pour les aider,
• Mettre en commun avec le groupe-classe et mais n’insistera pas trop à ce stade sur les erreurs
demander aux apprenants de justifier leur de grammaire ou d’orthographe : le travail sur
réponse. l’écrit se consolidera au fil des unités à venir.
• Au moment de la lecture des textes, corriger la
Solution prononciation de chaque apprenant.
c). • L’unité se termine sur une question globale (sur
fond rose) qui synthétise les questions
d’évaluation proposées compétences par
Activité 7 compétences. En profiter pour faire le point avec
• Faire observer les photos et demander aux les apprenants, leur demander comment ils se
apprenants s’ils connaissent les personnes sentent après cette réactivation, les rassurer et les
représentées. encourager, si nécessaire.
Ce sont différentes personnalités françaises du
monde du spectacle et du sport : des acteurs et
actrices (Omar Sy, Guillaume Canet, Marion
24

430289 _ 0019-0024.indd 24 12/12/14 13:03


unité
Portraits 1
L e professeur pourra faire observer la première
unité page de l’unité en mettant en rapport le
Portraits
À la fin de l’unité 1, vous serez capable de…
comprendre une émission de radio.
1 titre avec la photo. Il demandera ensuite aux
apprenants de décrire celle-ci.
Par exemple : Que représente la photo ? ➞ Il
comprendre et participer à une conversation entre collègues ou entre amis.
faire le portrait d’un(e) ami(e) oralement.
s’agit du portrait d’une femme vue sous deux
comprendre des témoignages dans un magazine. aspects différents : son visage est divisé en
comprendre et rédiger le portrait d’une personne connue.
deux parties distinctes. Une moitié reflète une
personnalité sérieuse, voire en colère, avec des
traits assez durs et marqués, tandis que l’autre
exprime plutôt de la douceur et de la joie.
Se baser sur la photo pour revoir le lexique de la
description physique vu au niveau 1 : le visage,
les couleurs, etc. On fera remarquer les
différences de couleurs, de luminosité.
À l’aide de ces indices et de la photo, les
apprenants feront des hypothèses sur les thèmes
qui seront traités au cours de l’unité.
TÂCHE FINALE :
« Pour faire
connaissance
autrement ! »

Pour cela, vous apprendrez à… Stratégies


• décrire une personne. Comment comprendre de
manière globale un document
• formuler des définitions. oral assez long.
• attirer l’attention de quelqu’un. Faire son évaluation initiale
• exprimer la certitude ou l’ignorance. (expression écrite).
• féliciter, encourager et consoler quelqu’un.
• différencier les registres de langue.
treize 13

403619 _ 0013-0024.indd 13 16/07/14 09:34

Commentaires généraux
Dans cette unité, les apprenants vont se familiariser avec différentes situations de communication :
échanges directs entre collègues de travail, échanges médiatisés. Ils vont découvrir des coupures de presse
et des témoignages dans un magazine.
L’unité 1, de même que l’unité 2, repose en grande partie sur de la révision afin de réactiver et de
consolider certains contenus et savoirs vus précédemment. Ici, ce sera l’occasion de revoir et d’élargir
le lexique de la description physique, des vêtements et du caractère pour pouvoir décrire des personnes,
ainsi que les principaux temps verbaux simples : le présent de l’indicatif, le futur simple et l’impératif.
On abordera également les adverbes.
L’évaluation initiale par compétences amorcée dans l’unité 0 sera complétée par une réflexion sur
la production écrite, et les apprenants seront aussi amenés à réfléchir sur leurs propres stratégies pour
comprendre de manière globale un document assez long.
Concernant la civilisation, ils découvriront les diverses manières de se saluer dans les pays francophones et
l’origine des noms de famille.
À la fin de cette unité, on proposera aux apprenants divers jeux, dans le but de se connaître davantage,
ce qui favorisera une dynamique de groupe.

25

430289 _ 0025-0042.indd 25 12/12/14 12:28


Contenus
1 ACTES DE PAROLE 5 STRATÉGIES
Décrire une personne. Compréhension
Formuler des définitions. Identifier des structures et formulations servant
Attirer l’attention de quelqu’un. à exprimer certains actes de parole dans un
Exprimer la certitude ou l’ignorance. dialogue.
Féliciter, encourager et consoler quelqu’un.
Production
Différencier les registres de langue.
Stratégies pour comprendre de manière globale
un document oral assez long.
2 STRUCTURES SYNTA IQUES Faire son évaluation initiale à l’écrit.

Le présent de l’indicatif (révision).


Le futur simple (révision).
L’impératif (révision).
6 CULTURE
Les coupures de presse.
Les adverbes.
Les salutations dans les pays francophones.
L’origine des noms de famille.
3 LE IQUE
L’apparence physique, les vêtements.
Le caractère.

4 PATRONS SONORES
Prononciation 
Intonation et accent d’insistance.

Compétences communicatives (Savoir-faire)


1 Compréhension orale
– Comprendre un dialogue entre deux collègues de travail et répondre à des questions de compréhension
globale et détaillée.
– Comprendre un jeu radiophonique et répondre à des questions de compréhension globale et détaillée ;
noter les caractéristiques des personnes évoquées.

2 Production orale : expression et interaction


Expression
– Décrire physiquement et moralement des personnes de son entourage.
– Décrire des personnes célèbres et des professions.
Interaction
– Faire deviner des personnes célèbres ou des professions.
– Parler d’une personne de son entourage : décrire son physique, son caractère et sa personnalité.
– Donner des conseils à un(e) ami(e) ayant un problème relationnel avec un(e) autre ami(e) à cause de
son caractère.
– Tâche finale : participer à des jeux à l’oral.

3 Compréhension écrite
– Lire des coupures de presse sur un acteur français et comprendre les informations données sur son
portrait physique, son caractère, ses origines et son parcours professionnel.
– Comprendre des descriptions de personnes.
– Comprendre un article de magazine portant sur la manière de saluer dans les pays francophones et sur
les prénoms, et répondre à des questions.
26

430289 _ 0025-0042.indd 26 12/12/14 12:28


– Comprendre des témoignages extraits d’une revue spécialisée sur Internet et répondre à des
questions de compréhension globale et détaillée.
1
4 Production écrite
– Rédiger le portrait d’un(e) artiste célèbre de son pays  : décrire son physique, son caractère et sa
personnalité.

Attitudes (Savoir-être)
– Participer aux activités de production en faisant preuve de créativité.
– Adopter un esprit d’équipe lors des activités en groupes (tâche finale).

Compétences clés
1 Communication linguistique
– Vérifier que l’apprentissage est utile pour développer des compétences linguistiques dans des supports
et des situations diverses : tête-à-tête, émission de radio ; coupures de presse, magazines…
– Vérifier que pour communiquer il faut acquérir des connaissances et considérer des aspects formels.
Voir plus haut la description des objectifs de cette unité 1 : Contenus. / Compétences communicatives. / Attitudes
(renforcement de l’attitude positive face au poids des mots et de la communication).

2 Compétences sociales et civiques


– Renforcer la confiance en soi et en ses capacités d’apprentissage : faire des progrès constants en
compréhension orale, se familiariser avec de nombreux types de documents écrits.
– Partager l’expérience collective de l’apprentissage : accepter des objectifs communs, travailler en
binômes ou en petits groupes.
– Participer de manière positive à une tâche finale collaborative.

3 Sensibilité et expression culturelles


– Valoriser la qualité de l’expression d’un point de vue dramatique et théâtral (représentations de scènes,
jeux de rôle).
– Dans toutes les activités de production (écrites et orales), développer la créativité pour augmenter la
possibilité d’effets stylistiques, enrichissant ainsi les situations communicatives grâce à l’imagination.
Durant la tâche finale, développer le côté créatif, en imaginant et en créant des jeux pour mieux se connaître.

4 Apprendre à apprendre
– Voir Contenus, point 5 : stratégies d’apprentissage.

5 Esprit d’initiative et d’entreprise


– Exercer son sens de l’organisation, à l’intérieur du groupe et pour soi-même, dans une tâche finale
collaborative.
– Au cours des jeux de rôle et des activités, essayer de prendre des rôles différents afin de développer
plusieurs facettes de la personnalité.

6 Compétence numérique
– Dans l’apprentissage, tant dans les activités de réception que de production, apprécier et respecter les
caractéristiques des textes et des messages selon leur canal et leur format.
– Pour réaliser les activités de production, systématiser la recherche d’informations et de documentation
sur Internet, en distinguant les sites personnels d’opinion (blogs, par exemple) des sites officiels.

27

430289 _ 0025-0042.indd 27 12/12/14 12:28


PROPOSITION D'ITINÉRAIRE
Communication Livre de l’élève Outils Livre de l’élève + Cahier d’exercices

SITUATION 1 : « Le nouveau collègue »


Activités 1 et 2. Grammaire :
Activité 3. • Le présent de l’indicatif (révision). Activité 1.
Cahier p. 4 : 1.
Activité 4.
• Le futur simple (révision). Activité 2. Cahier p. 4 : 2.
Stratégies : Conseils pour la • L’impératif (révision). Activités 3 et 4.
compréhension orale. Cahier p. 5 : 3 et 4.
• Les adverbes. Activité 5. Cahier p. 5 : 5, 6.
SITUATION 2 : « Un jeune artiste » Lexique :
Activités 1 et 2. • L’apparence physique, les vêtements. Activités 1,
Activité 3. 2, 3 et 4. Cahier p. 6 : 1, 2, 3.
• Le caractère. Activités 5, 6 et 7.
Cahier p. 6 : 4. ; p. 7 ; 5, 6, 7, 8.
Prononciation :
• Intonation et accent d’insistance. Activités 1, 2
et 3. Cahier p. 8 : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7.

COMPÉTENCES :
Activités 1 et 2.
Cahier p. 9 : 1, 2.
Activité 3.
Activité 4.
Encadré « Définir une profession / Exprimer son
ignorance / Exprimer la certitude / Féliciter ».
COMPÉTENCES : Cahier p. 9 : 3. ; p. 10 : 4.
Activité 5.
Activité 6.
Activité 7. Encadré « Décrire quelqu’un ».
Cahier p. 9 : 5.

COMPÉTENCES :
Activité 8. Encadré « Consoler, encourager / Donner des
Stratégies : Évaluer sa production écrite. conseils / Attirer l’attention ».
Cahier p. 9 : 3. ; p. 10 : 4, 5.

COMPÉTENCES : Cahier p. 11 : 7.


Activité 9.
Activité 10. Dossier Société : « Salutations sous toutes les
latitudes » / « Les noms de famille ». (Documentaire
TÂCHE FINALE : « Au Québec » )
« Pour faire connaissance autrement ! » Cahier p. 10-11 : 6.
Activité 1 à 4.
Évaluation et co-évaluation.
Vidéo « Voyage » : séquence 1.

28

430289 _ 0025-0042.indd 28 12/12/14 12:28


SITUATIONS Livre de l’élève, p. 14-15
Le nouveau collègue
1
Activité 1 – Je ne me rappelle plus son prénom, tu sais, le
Cette première Situation a trait au monde du nouveau, il est arrivé avant l’été.
travail : il s’agit d’une conversation entre deux – Non, je ne vois pas, il y a eu plusieurs
collègues qui parlent d’un nouveau collègue de leur nouveaux cette année. Comment il est ?
entreprise. – Il n’est pas très grand, il est mince... et il est
• Faire observer et décrire les photos. brun. Il est toujours en jean, j’espère qu’il a
➞ La photo de gauche représente un bureau de mis un costume aujourd’hui !
travail avec plusieurs objets dessus : un ordinateur, – Ah oui ! François, du département de
un classeur, un bloc de papier, des dossiers, une marketing ! Bien sûr !
lampe, des tasses, un gobelet. – Tu le connais ? Il est un peu étrange.
➞ Sur la photo de droite, on voit deux – C’est sûr qu’il n’est pas bavard, mais j’ai parlé
personnes dans le couloir d´une entreprise : un un peu avec lui au sujet de mon dossier et je
homme et une femme (vraisemblablement deux l’ai trouvé plutôt agréable, un peu trop carré
collègues), en train de parler. peut-être, mais très aimable. On a un peu
• Faire écouter le dialogue, puis faire répondre aux parlé aussi de ce qu’il avait fait avant d’arriver
questions. ici, j’ai l’impression que c’est quelqu’un de
• Mettre en commun les réponses et demander aux très intéressant !
apprenants sur quoi ils se sont basés pour – Remarque, je ne lui ai pas beaucoup parlé,
répondre (les voix, le titre, les illustrations, les c’est ce qu’on m’a raconté.
mots-clés, les intonations, etc.). – Oh, tu sais, méfie-toi des rumeurs du bureau !
• Le professeur pourra choisir d’introduire le lexique Pour vous, les nouveaux sont forcément
de l’apparence physique et des vêtements après étranges !
l’écoute de ce dialogue. – Non, c’est pas vrai, on essaie toujours de les
intégrer, mais lui, il mange un sandwich en
Solutions 15 minutes à son bureau et l’après-midi, il part
On entend parler deux personnes : un homme et une toujours en courant !
femme. Ce sont des collègues de travail. Elles sont au – Il a peut-être des enfants à récupérer à l’école,
bureau, dans un couloir. Elles parlent d’un nouveau ou un entraînement sportif… Invitez-le à
collègue. prendre un pot après le boulot, vous le
connaîtrez un peu mieux !
– Tiens, regarde ! Justement, le voilà ! Je vais lui
Transcription  CD 1 : 9-10 / 11-12
en parler après la présentation. Là, il a l’air
– Salut Stéphanie, ça va ? Je ne te vois plus en vraiment concentré ! On peut faire ça jeudi
ce moment, je commençais à penser que tu soir, pour fêter la fin de ton dossier ?
avais quitté l’entreprise ! Tu as beaucoup de
boulot ?
– Salut Fabien ! Bof, je travaille sur un dossier Activité 2
assez compliqué, ça fait trois semaines que je • Faire lire les questions avant de passer à la
suis dessus, et je dois le remettre après- réécoute du dialogue.
demain. Alors, non, je ne prends pas beaucoup • Faire répondre aux questions individuellement.
de pauses… • Le professeur jugera du nombre d’écoutes
– Heureusement qu’il y a cette présentation nécessaire.
alors, ça te permet de sortir un peu de ton • Mise en commun des réponses entre apprenants,
bureau ! par groupes de 2, puis correction avec le groupe-
– Oui, mais c’est pas vraiment le bon moment. classe.
Je vais encore devoir rentrer tard ce soir.
– Ne fais pas cette tête ! Ça sera sûrement
intéressant !
– Qui va faire la présentation ?

29

430289 _ 0025-0042.indd 29 12/12/14 12:28


SITUATIONS Livre de l’élève, p. 14-15
Solutions
 1. Non, ils ne se voient pas souvent parce que
Stéphanie a beaucoup de boulot.
Pratique
 2. Fabien parle d’un nouveau collègue de travail. Il va • Faire retrouver ces expressions dans le dialogue,
faire une présentation. puis les réemployer dans des circonstances
 3. Il dit que le nouveau est grand, mince et brun, et semblables.
qu’il est toujours en jean. – J’ai trouvé du boulot, je commence lundi
 4. François, le nouveau collègue, travaille dans le prochain.
département du marketing. Solution : b).
 5. Fabien trouve cette personne un peu étrange. – On va prendre un pot tous les vendredis soirs
 6. Non, Stéphanie n’est pas du même avis que lui. avec les collègues de travail.
 7. Elle dit que François n’est pas bavard, mais elle Solution : a).
le trouve plutôt agréable. Elle pense qu’il est un
peu trop carré peut-être, mais très aimable. Elle a
l’impression que c’est quelqu’un de très intéressant.
 8. Elle reproche à Fabien de juger François sur des Activité complémentaire : recherche
rumeurs sans le connaître. d’e pressions familières
 9. Stéphanie lui suggère de l’inviter à prendre un pot • Proposer aux apprenants de faire une liste de
après le travail pour mieux le connaître.
toutes les expressions familières qu’ils connaissent.
10. Ils vont attendre la fin de la présentation pour lui
parler.
Ils pourront la compléter au fur et à mesure qu’ils
en découvriront d’autres dans la méthode.

Activité 3
• Faire repérer les expressions demandées dans le Stratégies : Comment
dialogue à l’aide de la transcription (p. 153), puis comprendre de manière globale
procéder à la mise en commun.
un document oral assez long ? 
Solutions • Il s’agit de faire prendre conscience aux
1. Décrire : « Il n’est pas très grand, il est mince... et apprenants de leurs propres stratégies et de
il est brun. Il est toujours en jean », « Il est un peu les renforcer. Il ne faut pas forcément toutes
étrange », « il n’est pas bavard », « je l’ai trouvé les utiliser à la fois, mais avoir dès le début
plutôt agréable, un peu trop carré peut-être, mais très toute une gamme de techniques, d’en
aimable. », « c’est quelqu’un de très intéressant ! ».
choisir certaines et de s’y entraîner
2. Attirer l’attention : « Tu sais…», « Remarque… »,
« Oh, tu sais », « Non, c’est pas vrai », « Tiens, progressivement pour que cela devienne
regarde ! Justement, le voilà ! ». naturel et quasi automatique.
3. Exprimer son ignorance : « Je ne me rappelle plus • Lecture individuelle des stratégies, puis
son prénom », « Non, je ne vois pas ». mise en commun en petits groupes dont un
porte-parole transmettra les principales
conclusions au groupe-classe lors de la
Activité 4 mise en commun avec le professeur. Ce
Activité à réaliser par groupes de 2. dernier pourra ainsi établir un profil de la
• S’assurer que les apprenants comprennent bien ce classe, ce qui lui permettra de mieux
qu’on leur demande : il s’agit de relever les éléments connaître ses apprenants et d’améliorer les
et les expressions relevant du registre familier. stratégies.
• Laisser les apprenants chercher ces marques dans
la transcription (p.153), puis procéder à une mise
en commun des réponses avec le groupe-classe.

Solutions
Les personnes se tutoient et elles utilisent du
vocabulaire et des structures relevant du registre
familier : Tu as beaucoup de boulot ? / Bof… / c’est pas
vraiment … / Ne fais pas cette tête ! / Non, c’est pas
vrai / Invitez-le à prendre un pot après le boulot.

30

430289 _ 0025-0042.indd 30 12/12/14 12:28


Un jeune artiste
1
c) « visage d’étudiant aiguisé et viril, silhouette
Activité 1 d’haltérophile, acteur sportif » (CinéObs) / « ses
Revue de presse sur l’acteur français Pio Marmaï. cheveux : longs et bouclés, sa barbe, de trois
• Lire le document avec l’ensemble de la classe et jours » (Cosmopolitan) / « c’est un beau gosse, il a
résoudre les éventuels problèmes de vocabulaire. les yeux noisette, le cheveu brun abondant et une
barbe dissimulant une fossette sur la joue gauche »
• Proposer aux apprenants de faire des recherches
(Grazia) / « Avoir des cheveux blancs, je m’en moque
sur les différents magazines et journaux : Ce sont
complètement. » (Gala)
des quotidiens ? Des hebdomadaires ? Des d) « Né d’une mère costumière et d’un père
mensuels ? De quel type de presse s’agit-il ? De scénographe » (Glamour) / « Pio, 25 ans, doit son
journaux d’actualités, de magazines féminins, prénom à son arrière-grand-père italien. » (Grazia)
culturels, de cinéma ?, etc. Ces magazines et
journaux existent-ils dans votre pays ou ont-ils des
équivalents ? Activité 3
• Demander aux apprenants s’ils connaissent Pio • Faire relire les extraits et répondre aux questions
Marmaï et s’ils ont vu quelques-uns de ses films. individuellement.
➞ C´est un acteur français né en 1984. Il débute • À l’issue de la correction, on pourra suggérer aux
sa carrière au cinéma en 2008 avec le film Le apprenants de visionner sur Internet des extraits
premier jour du reste de ta vie et a été nominé à de films, d’émissions ou d’interviews sur cet
deux reprises au César du meilleur espoir acteur.
masculin. Il est surtout connu pour ses rôles au
cinéma (avec plus d’une quinzaine de films à son Solutions
actif), mais il a également joué des rôles à la 1. Pio Marmaï est un acteur français, né le 13 juillet
télévision et au théâtre. 1984. Sa mère était costumière et son père
• Faire répondre à l’activité. scénographe. Il était déjà sur scène à 5 ans et
figurant à l’âge de 9 ans.
Solutions 2. Il a déjà tourné dans une dizaine de longs métrages
et a été nominé deux fois au César du meilleur
b).
espoir masculin. Il est aussi metteur en scène de
théâtre, chorégraphe et vidéaste. Il a de plus en plus
Activité 2 de succès.
3. Il prend son métier très au sérieux. Il pense que c’est
Activité à réaliser par groupes de 2. un luxe d’être acteur.
• On pourra numéroter les coupures pour faciliter la 4. En plus d’être acteur, il travaille aussi avec ses mains :
correction, mais demander aux apprenants de il fait de la soudure, il fabrique des tables, il retape
relever les mots et expressions leur permetant de des moteurs de motos.
faire le classement.
• Mettre en commun les réponses avec le Activité complémentaire : faire le portrait
groupe-classe et demander aux apprenants de d’un acteur de son choi
présenter l’acteur : Nom / Date de naissance /
• Proposer aux apprenants de faire des recherches
Description physique et caractère / Cours et
sur Internet sur un(e) acteur / actrice de leur choix
formation / Films principaux / Nominations.
et d’en faire une description complète : origines,
Solutions filmographie, description physique et caractère,
autres occupations.
a) « Comédien […] metteur en scène de théâtre
[…] chorégraphe, vidéaste […] stage de soudure,
fabrication de tables, retape de moteurs de Harley
des années 1970 » (L’Express)
b) « prend son métier très au sérieux » (Libération) /
« yeux tendres et sincères » (Cosmopolitan) /
« quelqu’un d’expansif et de généreux […]. Il a
un côté tout fou, suractif, très attachant » (Zabou
Breitman, Libération)

31

430289 _ 0025-0042.indd 31 12/12/14 12:28


GRAMMAIRE Livre de l’élève, p. 16-17
Le présent de l’indicatif (révision)
• Faire observer les exemples tirés de la Situation 1 – Non, c’est pas vrai, on essaie toujours
et faire retrouver les infinitifs des verbes. d’intégrer les nouveaux, mais lui, il mange un
➞ se rappeler / connaître / être / essayer / sandwich en 15 minutes à son bureau, et
manger / partir / avoir / travailler / faire / devoir / l’après-midi en général, il part en courant !
pouvoir / venir ➞ Décrire des habitudes.
• Ensuite, faire classer ces verbes dans le tableau. – Tu as beaucoup de boulot ?
– Bof, je travaille sur un dossier assez
auxiliaires être / avoir compliqué, ça fait trois semaines que je suis
verbes en -er (1 base) manger / travailler dessus, et je dois le remettre après-demain.
➞ Décrire une situation qui a lieu au moment
verbes en -er (2 bases) se rappeler / essayer où on parle et annoncer une situation à venir.
verbes en -ir(e) (2 bases) partir – On peut faire ça jeudi soir, pour fêter la fin de
ton dossier, tu viens aussi !
verbes en -dre / -tre connaître ➞ Annoncer une situation à venir et donner
(3 bases)
une instruction.
verbes irréguliers faire devoir / pouvoir • Faire faire l’activité 1.
/ venir

• Rappeler aux apprenants qu’il existe 3 groupes


de verbes :
– le 1er groupe comprend les verbes se Le futur simple (révision)
terminant en -er (sauf aller), ils se conjuguent
• Lire les exemples tirés de la Situation 1 et faire
tous de la même manière ;
répondre aux questions posées :
– le 2e groupe comprend les verbes en -ir
➞ L’infinitif des verbes signalés est : être (sera) /
comme finir (se terminant en -issons à la 1re
connaître (connaîtrez) / parler (parlerez) / venir
personne du pluriel), ils se conjuguent tous de
(viendrai).
la même manière ;
➞ Pour former le futur simple, on ajoute à
– le 3e groupe inclut tous les autres verbes.
l’infinitif les terminaisons -ai, -as, -a, -ons, -ez,
• Rappeler aussi la notion de base : on dit qu’un
-ont.
verbe a 2 bases quand son radical se prononce
• Préciser que pour les infinitifs terminés par un e,
et s’écrit de 2 façons différentes selon les
le e disparaît (par exemple, dire : je dirai /
personnes (acheter / répéter / épeler, etc.).
mettre : je mettrai, etc.).
– Les verbes en -er peuvent avoir 1 ou 2 bases.
• Rappeler qu’il existe des verbes irréguliers au
Généralement, la base des deux 1res
futur dont le radical est très différent de
personnes du pluriel du présent de l’indicatif
l’infinitif (être : je serai / aller : j’irai / voir : je
se prononce comme celle de l’infinitif. À
verrai / venir : je viendrai, etc.).
l’écrit, le changement phonétique se traduit
• Lire l’encadré sur l’utilisation du futur simple et
par une modification orthographique.
demander éventuellement aux apprenants de
– Les verbes en -ir, -re et -oir se conjuguent à
trouver d’autres exemples pour chaque cas.
partir de 2 ou 3 bases (écrire / partir /
• Passer à l’activité 2.
entendre / connaître, etc.).
• Lire l’encadré À quoi ça sert ?, puis demander
aux apprenants d’analyser les exemples afin de
Solutions
trouver la fonction du présent de l’indicatif dans 2 serai / m’achèterai / aura / aurai / vivront /
chacun d’entre eux. construira / pourrez / voudrez / discuterons / nous
baignerons / sera
– Je ne me rappelle plus son prénom.
serai / habiterai / sera / aurai / viendrez / fera /
– Tu le connais ? Il est un peu étrange. goûtera / aura / pourra / verrez / sera
➞ Décrire une situation qui a lieu au moment
où on parle.

32 page

430289 _ 0025-0042.indd 32 12/12/14 12:28


L’impératif (révision) Les adverbes
1
• Lire les exemples tirés de la Situation 1 (colonne • Lire les exemples et essayer de définir
de gauche) et faire répondre aux questions. collectivement ce qu’est un adverbe. ➞ C’est
➞ L’infinitif des verbes signalés est : regarder / un mot invariable qui complète ou modifie un
faire. adjectif, un verbe ou un autre adverbe. Il sert à
➞ Ils sont conjugués à la 2e personne du apporter des précisions ou des nuances (sur le
singulier. lieu, le temps, la manière, la quantité).
➞ À l’impératif, il n’y a pas de pronom sujet et • Faire analyser les adverbes signalés dans les
le s de la 2e personne du singulier disparaît pour phrases pour répondre aux questions posées.
les verbes du 1er groupe en -er. ➞ Plutôt : quantité, modifie un adjectif
➞ À la forme négative, la négation se place de ➞ Un peu : quantité, modifie un autre adverbe
part et d’autre du verbe. ➞ Très : intensité, modifie un adjectif
• Rappeler aux apprenants que l’impératif a ➞ Trop : quantité, modifie un adjectif
seulement 3 formes : on l’utilise pour tu, nous ➞ Sûrement : probabilité, modifie un adjectif
et vous. ➞ Aujourd’hui : temps, modifie toute la phrase
• Faire remarquer que certains verbes comme ➞ Finalement : temps, modifie toute la phrase
être / avoir / savoir, etc. ont un impératif Les adverbes ne sont pas toujours situés à la
irrégulier. même place.
• Procéder de même pour la 2e série de phrases • Faire lire les informations données.
(colonne de droite). • Revoir éventuellement la formation des
➞ L’infinitif des verbes signalés est : se méfier / adverbes en -ment.
inviter / juger. • Insister sur la place de l’adverbe :
➞ À la forme affirmative, les pronoms se – Il se place devant l’adjectif et devant l’adverbe
placent après le verbe et à la forme négative, ils qu’il modifie (Elle est très gentille. / Elle parle
se placent devant le verbe. très vite.).
• Rappeler qu’à l’impératif affirmatif, les pronoms – Il se place après le verbe conjugué à un temps
me et te deviennent moi et toi. simple et entre l’auxiliaire et le participe passé
• Faire ensuite observer l’encadré sur l’utilisation à un temps composé (Il mange trop. / Il a trop
de l’impératif et proposer aux apprenants de mangé.).
trouver des exemples complémentaires. • Faire compléter la liste des adverbes donnés
• Faire faire les activités 3 et 4. avec ceux que les apprenants connaissent déjà.
– temps : tard, aujourd’hui, après, avant,
Solutions demain, hier, tôt, maintenant, récemment,
4 1. Achète / Achetez des croissants pour la réunion bientôt, ensuite, enfin, etc.
avec les clients ! – fréquence : toujours, rarement, parfois, jamais,
2. Si vous avez d’autres questions, posez-les ! habituellement, souvent, quelquefois, etc.
3. Pour passer un entretien d’embauche, mets / – lieu : ici, loin, ailleurs, devant, derrière,
mettez un costume ou un tailleur ! dehors, autour, dessus, dessous, là, là-haut,
4. Au travail, ne bois / buvez pas trop de café ! près, partout, etc.
5. Ne mange / mangez pas à votre poste de
– quantité : assez, très, trop, plutôt, moins,
travail !
6. Le téléphone portable ? Mets-le / Mettez-le en
autant, aussi, beaucoup, presque, tellement,
mode « réunion » ! si, suffisamment, etc.
7. Ne te moque / vous moquez pas des clients ! – manière : bien, vite, tranquillement, aussi,
8. Et vos collègues ! Demandez-leur si ça les lentement, mieux, mal, ainsi, etc.
dérange d’avancer la réunion ! • Faire faire l’activité 5.

Solutions
5 1. Elles dansent très bien le tango.
2. Aujourd’hui, il fait froid. / Il fait froid
aujourd’hui.
3. J’habite assez loin de mon bureau.
4. Il vient souvent après son cours de gym.
5. Vous parlez trop vite pour moi.

page 33

430289 _ 0025-0042.indd 33 12/12/14 12:28


LE IQUE Livre de l’élève, p. 18-19
Au niveau 2, il n’y a plus de page Mon Dico perso dans le Cahier d’exercices, néanmoins les apprenants se
sont habitués à élaborer leurs propres listes de vocabulaire et ils devront continuer à le faire tout au long des
unités de la méthode.
Des questions personnelles se trouvent après certaines activités de cette section. Elles ont pour objectif de
permettre aux apprenants de transposer le lexique nouveau à leur propre réalité. Le professeur pourra y faire
répondre en grand groupe.

L’apparence physique, les vêtements


Activité 1 Activité 2
• Demander à plusieurs apprenants de lire la première • Faire observer les illustrations, lire les descriptions
liste et faire regrouper les mots en deux colonnes. en silence et associer celles-ci aux illustrations.
• Procéder à la correction avec le groupe-classe et • Procéder à la correction avec le groupe-classe et
montrer avec des gestes sur soi-même les parties demander aux apprenants de décrire plus en détail
du visage et du corps pour expliquer les mots qui chaque personne, en précisant par exemple les
n’ont pas été compris. couleurs et les matières des vêtements.
• Procéder de la même manière pour le lexique des • Faire une liste au tableau des mots et des expressions
vêtements et des accessoires. que les apprenants auront repérés et qui permettent
• Compléter éventuellement ces listes avec d’autres de décrire physiquement une personne.
mots, selon les demandes des apprenants.
• Faire former des phrases courtes à l’aide du Solutions
vocabulaire des listes. 1. a) 2. c) 3. b) 
Mots et expressions pour décrire quelqu’un
Solutions physiquement : grande, musclée, avoir l’air, la
1. Lexique du visage : les cils, les sourcils, les yeux, quarantaine, visage plein de taches de rousseur,
le menton, les lèvres, les joues, les dents, la langue, cheveux ondulés retenus en arrière par un bandeau,
le front, le nez. porter, veste de tailleur, pantalon, certain âge, menue,
Lexique du corps : les cuisses, la poitrine, les mettre, ceinture, robe à pois, mettre en valeur, taille
épaules, les doigts, les genoux, les chevilles, la taille, fine, peau mate, faire ressortir, beaux yeux verts, traits
les hanches, le torse, les coudes, les orteils. fins, coupe à la garçonne, cheveux courts et crépus,
2. Lexique des vêtements : les chaussures, les grand, rond, large d’épaules, teint pâle, d’âge moyen,
sandales, la veste, les collants, le manteau, la robe, cheveux, blanchir, chevelure abondante, chemise à
le blouson, le jean, le tailleur, le pull, le tee-shirt, les rayures, bermuda vert.
bottes, les chaussettes, le pardessus, le bermuda,
le costume.
Lexique des accessoires : le sac, le foulard, les gants,
Activité 3
la ceinture, les lunettes de soleil, la cravate, la montre. • Former des petits groupes et demander aux
apprenants de retrouver le plus de verbes possibles
Activités complémentaires : pour chaque partie du corps proposée en un
temps déterminé (jeu de rapidité). Le groupe qui a
1. se décrire
trouvé le plus de verbes a gagné.
• Proposer aux apprenants de défiler un par un
devant la classe. Les « spectateurs » décrivent
les tenues vestimentaires des personnes qui
Solutions
1. danser, marcher, courir, sauter, jouer au football,
défilent.
frapper, etc.
2. décrire des tenues vestimentaires en 2. compter, laver, écrire, jouer d’un instrument, dribler,
fonction des circonstances applaudir, toucher, etc.
• Proposer cette activité par petits groupes. 3. regarder, cligner de l’œil, lire, etc.
• Chaque groupe choisit une circonstance ou un 4. écouter.
événement (un mariage, un week-end à la 5. manger, parler, embrasser, siffler, boire, etc.
montagne, une semaine à la plage, etc.) et fait 6. hausser, muscler, rentrer, redresser, porter sur,
la description d’une personne qui participe à rouler, etc.
cet événement (vêtements et accessoires).

34

430289 _ 0025-0042.indd 34 12/12/14 12:28


Activité complémentaire : jeu des portraits
Le caractère
1
• Par groupes de 2 et à tour de rôle, un apprenant
décrit une personne célèbre de façon détaillée
(son physique et sa manière de s’habiller) et l’autre Activité 5
doit deviner de qui il s’agit. • Faire lire la liste d’adjectifs par plusieurs
apprenants et expliquer ceux qui n’ont pas été
Activité 4 compris.
• Laisser les apprenants réaliser l’activité, à l’écrit et
• Demander aux apprenants d’observer la photo et individuellement.
de décrire les personnes en détail. Ils devront • Commenter les réponses avec le groupe-classe et
préciser les actions (Qu’est-ce qu’ils sont en train élargir éventuellement la liste, selon les demandes
de faire ?), les couleurs et les matières des des apprenants.
vêtements, les accessoires qu’ils portent, etc.
• Corriger avec l’ensemble de la classe.
Activité 6
• Réaliser l’activité à l’oral avec le groupe-classe.
• Faire lire chaque phrase et demander à différents
apprenants de caractériser chaque personne à
l’aide d’un ou de plusieurs adjectifs.

Solutions
1. Il est bavard.
2. Elle est hyperactive.
3. Elle est amusante, drôle.
4. Il est snob.

Activité 7
• Faire cette activité par petits groupes.
• Chaque apprenant invente une ou deux phrases et
fait deviner aux autres personnes du groupe les
traits de caractère correspondants.

35

430289 _ 0025-0042.indd 35 12/12/14 12:28


PRONONCIATION Livre de l’élève, p. 19
Intonation et accent d’insistance
Activité 1 Activité 3
Il s’agit ici de distinguer les différentes intonations • Faire écouter les phrases en faisant des pauses
utilisées dans des phrases identiques. après chacune d’entre elles.
• Diffuser l’enregistrement en faisant des pauses • Demander aux apprenants de dire sur quel mot
après chaque série de phrases. est placé l’accent d’insistance.
• À la fin de l’activité, demander aux apprenants de • Procéder à une 2e écoute et faire répéter les
lire les phrases en exagérant les intonations. phrases entendues en imitant les intonations.

Solutions
1. b), c), a). Transcription et solutions  CD1 : 19-20
2. a), b), c). 1 Elles arrivent toujours en retard en classe.
3. a), c), b). 2 Anne-Lise est vraiment très gentille.
3 Nous, on préfère partir samedi.
4 Le cadeau a coûté 200 euros sur Internet.
Transcription  CD1 : 13-16
5 Ils veulent manger une glace après.
1 Franck, reste ici ! 6 Venez avec nous !
Frank reste ici.
Frank reste ici ?
2 On part ce soir !
On part ce soir ?
On part ce soir.
3 Ils l’ont appelé ?
Ils l’ont appelé !
Ils l’ont appelé.

Activité 2
• Faire écouter et comparer les séries de phrases.
• Faire réécouter et faire répéter les phrases
entendues.

Solutions
Dans les deuxièmes phrases de chaque série, l’accent
est mis sur un mot de la phrase. C’est un accent
d’insistance, qui sert à mettre en valeur le mot
prononcé.

Transcription  CD1 : 17-18


1 Je ne sors pas, je suis très fatigué. Je ne sors
pas, je suis très fatigué.
2 Il parle sept langues étrangères. Il parle sept
langues étrangères.
3 Tu veux toujours avoir raison. Tu veux
toujours avoir raison.
4 C’est mon mari. C’est mon mari.

36

430289 _ 0025-0042.indd 36 12/12/14 12:28


SO C IÉ T É Livre de l’élève, p. 20

Ces différents textes et illustrations, à faire au cours ou à la fin de l’unité 1 seront utilisés comme
1
complément d’information et / ou lecture. En général, on en fera une lecture individuelle ou à voix haute.
Si le professeur le juge utile, les apprenants pourront les commenter librement et comparer la situation
exposée avec leur propre réalité ou celle de leur pays ; ils pourront également se poser des questions
mutuellement pour en vérifier la compréhension.

Salutations sous toutes Les noms de famille


les latitudes • Demander à plusieurs apprenants de lire le texte
et faire faire un résumé de l’évolution des noms
• Faire lire le document par plusieurs apprenants et de famille en France. Poser éventuellement des
faire comparer les habitudes en matière de questions telles que : Quelle a été la solution au
salutations dans les divers pays francophones. Est- XIIe siècle pour différencier les personnes ? D’où
ce que dans tous ces pays, les gens se saluent de proviennent les noms de famille ? Etc.
la même manière ? • Apporter des informations complémentaires
• Faire observer les illustrations, les faire décrire et concernant les coutumes en France.
citer toutes les formes de salutations. – En général, les enfants portent le nom de leur
• Commenter éventuellement les différences entre père, mais ils peuvent porter également le nom
le nombre de bises faites dans chaque région. de leur mère ou la combinaison des noms des
• Faire répondre aux questions posées et proposer deux parents sous forme de nom composé.
aux apprenants de comparer les manières de se • Faire répondre à la question posée et demander
saluer avec leur propre pays. aux apprenants de comparer avec leur propre
pays.
Pastille vidéo : Les salutations au Québec • Leur demander également quels sont les noms de
Typologie : documentaire famille les plus communs dans leur pays.
Durée : 45 secondes
Exploitation : voir fiche en appendice de ce Activité complémentaire : faire des
Livre du professeur (p. 219). recherches sur l’origine de son nom
de famille
Transcription • Proposer aux apprenants d’effectuer des
recherches sur Internet concernant leur nom de
Femme : Au Québec, quand on rencontre famille. Quelle en est l’origine ? Est-il lié à un lieu,
quelqu’un pour la première fois, on se une profession, une caractéristique physique ?
serre la main. Ils se serrent la main.
Bonjour ! 
Homme : Enchanté !
Homme : Au Québec, lorsqu’on rencontre
quelqu’un qu’on connaît bien, en
l’occurrence une amie, par exemple, on
s’embrasse deux fois sur les joues,
comme suit. Ils se font la bise.
Femme : Au Québec, lorsqu’on rencontre
son amoureux, eh bien on l’embrasse. Ils
s’embrassent.
Homme : Et finalement, au Québec,
lorsqu’on veut être vraiment romantique,
mais je dis vraiment romantique, regardez
bien ! Ils s’embrassent.

37

430289 _ 0025-0042.indd 37 12/12/14 12:28


COMPÉTENCES Livre de l’élève, p. 21 à 23

Activités 1 et 2 – D’où êtes-vous Jean-Pierre ?


• Faire observer l’illustration et la faire décrire. – De Béziers.
• Écouter le document, puis poser des questions de – De qui parlait Florent, selon vous ?
compréhension globale : De quel média s’agit-il ? – D’Olivia Ruiz ? Elle a pas mal tourné en
➞ De la radio. Qui parle ? ➞ Deux animateurs et province avant d’être connue, son style
deux auditeurs. En quoi consiste cette émission ? musical est assez varié…
➞ Il s’agit d’un jeu radiophonique qui consiste à – Florent ?
faire deviner une personne célèbre ou une – Eh non, ce n’est pas ça ! Désolé !
profession. – Au revoir Jean-Pierre !
• Faire répondre à chaque question. – Au revoir !
• Passer à la correction avec le groupe-classe et – Un autre appel, bonjour !
interroger les apprenants sur les éléments qui leur – Bonjour, moi c’est Laure, de Tours.
ont permis de répondre. – Laure, dites-nous.
• Leur demander s’il existe dans leur pays des – C’est Zaz ! Elle est née à Tours, elle a
émissions de ce genre, à la radio ou à la télé. déménagé à Bordeaux et chanté dans un
orchestre au Pays basque. Ensuite, elle a
Solutions chanté dans des bars et des cabarets à Paris.
– Oui, c’est bien Zaz ! Bravo ! On vous envoie la
1 b). tasse, ne quittez pas Laure, on vous repasse le
2 b). standard.
– Merci Florent ! Au revoir.
– Notre seconde devinette : il s’agit d’une
Transcription  CD 1 : 21-22 / 23-24 / 25-26 profession maintenant !
– Si vous nous rejoignez maintenant, bonjour ! – En effet Guylaine. Premier indice : cette
C’est l’heure de notre jeu « Devinettes ». Vous personne regarde beaucoup la télévision, et
connaissez le principe : Florent donne trois elle est payée pour ça !
indices pour vous faire deviner une personne – Ça a l’air bien, mais il doit y avoir un piège,
célèbre ou une profession. Téléphonez au 01 46 qu’est-ce qu’on lui fait regarder ?
25 63 71 et donnez votre réponse. Vous recevrez – Eh bien, c’est mon deuxième indice. Elle
en cadeau une tasse de notre émission regarde surtout des documentaires.
« Joyeux matin ». Florent, c’est à vous. – Des documentaires toute la journée, ça doit
– Alors… on commence par une personne être difficile de rester éveillé !
célèbre. Premier indice : cette personne a – Enfin, mon dernier indice : cette personne
parcouru l’ouest de la France du nord au sud doit parler plusieurs langues pour faire son
avant de se faire découvrir à Paris. travail !
– Laissez-moi deviner : un conducteur de train ? – Alors, y a-t-il des appels au standard ? On me
– Une personne célèbre, Guylaine ! Et vous, dit que oui. Allô ?
vous ne pouvez pas participer ! – Bonjour Guylaine, bonjour Florent, c’est
– D’accord, pardon… Deuxième indice, Florent. Camille, d’Angoulême.
– Elle a participé au film Hugo Cabret, de – Bonjour Camille, de qui s’agit-il ?
Scorsese. – Il s’agit d’un traducteur pour le doublage, heu,
– Très bon film ! Vous l’avez vu ? je ne sais pas exactement le nom, mais celui
– Oui, j’ai beaucoup aimé. Troisième indice ? qui traduit les films, les documentaires, pour
– Allons-y. les acteurs de doublage.
– Ses influences sont le jazz, le rock, le blues et – On accepte Florent ?
les musiques latines… – Oui, bien sûr ! Camille, ça s’appelle un
– Quel mélange ! À vos téléphones ! A-t-on déjà traducteur audiovisuel, bravo !
un appel ? Oui ! Bonjour, comment vous – Ah super ! J’adore votre programme !
appelez-vous ? – Merci Camille ! On vous passe le standard !
– Bonjour Guylaine, bonjour Florent ! Je On se retrouve après une page de publicité,
m’appelle Jean-Pierre. et une chanson !

38

430289 _ 0025-0042.indd 38 12/12/14 12:28


1
Activité 3 Ces activités permettent de réutiliser à l’oral les
savoirs et savoir-faire acquis tout au long de l’unité.
• Faire lire les affirmations de l’activité avant de faire Comme il s’agit d’un entraînement à la prise de
réécouter l’enregistrement. parole semi-libre, les apprenants devront
• Inciter les apprenants à prendre des notes afin de s’approprier les actes de parole mentionnés dans les
pouvoir répondre aux questions de compréhension encadrés.
plus fine. • Avant de réaliser ces activités, rappeler les points
• Le professeur jugera du nombre d’écoutes importants : lire attentivement les consignes, lire
nécessaires. les encadrés afin de sélectionner les expressions
• Faire répondre aux questions en grand groupe en qui pourront être utilisées dans les dialogues et
justifiant les réponses et en corrigeant les préparer les dialogues à partir des acquis.
affirmations fausses, puis passer à la correction. • Veiller à ce que tous participent et à ce qu’il y ait
un véritable dialogue.
Solutions • Être vigilant en ce qui concerne la prononciation
1. Vrai. L’émission s’appelle « Joyeux matin ». et l’intonation dans les dialogues.
2. Faux. Florent est animateur. Il donne 3 indices • Les apprenants pourront participer à la co-
pour faire deviner une personne célèbre ou une
évaluation en écoutant les productions de leurs
profession.
3. Faux. La première personne évoquée est une
camarades et en faisant une critique constructive.
chanteuse.
4. Vrai. Florent lui dit qu’ils lui envoient la tasse.
5. Vrai. Elle traduit des documentaires pour la
Activité 5
télévision. Jeu de devinettes sur des célèbrités et professions.
6. Faux. Elle dit qu’il s’agit d’un traducteur pour le • Pour expliquer le jeu, faire deviner l’identité de la
doublage, mais elle ne connaît pas le nom exact. personne sur la 1re photo (Marion Cotillard) et la
profession représentée par celle de la 2e photo
(menuisier). Pour cela, donner des définitions.
Activité 4 Par exemple : C’est une actrice. Elle a joué le rôle
• Diffuser à nouveau l’enregistrement. d’Édith Piaf dans le film « La môme ». / C’est
• Faire réaliser l’activité à l’écrit et demander ensuite quelqu’un qui fait des meubles en bois.
aux apprenants de comparer leurs réponses avec • Former des groupes de 3 ou 4 apprenants.
celles de leur voisin. • Laisser un temps de préparation suffisant pour
• Corriger avec le groupe-classe. choisir les personnes et les professions à faire
deviner et pour préparer les définitions.
Solutions • Inciter les apprenants à utiliser les expressions des
Zaz : Elle a parcouru l’ouest de la France du nord au encadrés lors de la phase orale.
sud avant de se faire découvrir à Paris. Elle a participé • Passer dans les groupes pour les à rédiger leurs
au film Hugo Cabret, de Scorsese. Ses influences sont le définitions s’ils préfèrent les écrire.
jazz, le rock, le blues et les musiques latines…
• Chaque groupe lit ses définitions et les autres
Un traducteur audiovisuel : C’est quelqu’un qui
doivent deviner ce dont il s’agit. S’ils ne trouvent
regarde beaucoup la télévision, et qui est payé pour
ça ! Il regarde surtout des documentaires. Il doit parler pas la réponse, ils pourront poser des questions
plusieurs langues pour faire son travail ! fermées au groupe.

Activité complémentaire : faire des Activité 6


recherches sur Internet sur Olivia Ruiz et Zaz
Description d’une personne de son entourage.
• Demander aux apprenants s’ils connaissent Olivia • Laisser un temps de préparation suffisant afin que
Ruiz et Zaz et leur proposer de faire des les apprenants préparent leur description.
recherches sur Internet sur ces deux chanteuses : • Rappeler qu’ils doivent s’aider des expressions
origines, discographie, description physique, utiles à la description (dans l’encadré) et soigner
autres occupations. particulièrement la prononciation et l’intonation.

39

430289 _ 0025-0042.indd 39 12/12/14 12:28


COMPÉTENCES Livre de l’élève, p. 21 à 23

Activité 7 Activité 9
• Les apprenants réaliseront l’activité par deux, • Faire lire le texte rapidement et en silence.
s’aideront des expressions de l’encadré et • Résoudre les éventuels problèmes de vocabulaire
pourront consulter la page 19 (Lexique, Le et poser des questions de compréhension globale.
caractère), si nécessaire. • Ensuite, faire réaliser l’activité.
• Laisser un temps de préparation pour imaginer un
problème relationnel et trouver des conseils à Solutions
donner ou des suggestions à faire. 1. a).
• Demander à des volontaires de jouer la scène 2. b).
devant le groupe-classe.
Activité 10
• Faire relire le texte par plusieurs apprenants à voix
haute, afin de passer à une compréhension plus
exhaustive.
Activité 8 • Après avoir lu les questions de l’activité et éclairci
• Demander aux apprenants de choisir un artiste les problèmes de compréhension, faire réaliser
célèbre de leur pays (chanteur / chanteuse, l’activité individuellement, en justifiant les
acteur / actrice, homme ou femme politique, réponses et en corrigeant les affirmations fausses.
écrivain, etc.) et de le décrire à l’écrit. • Procéder à la correction avec l’ensemble de la classe.
• Si nécessaire, ils pourront s’aider du lexique sur
l’apparence physique et le caractère (p. 18-19).
Solutions
• Passer dans les rangs afin de résoudre les éventuels  1. Vrai. Gina l’a fait à 25 ans ; Maud, à 35 ans et
Vincent à 20 ans.
problèmes (vocabulaire, grammaire, syntaxe).
 2. Faux. Gina n’était ni contente ni mécontente de
• Une fois la description terminée, chaque son prénom ; Maud a commencé à détester son
apprenant confectionnera une affiche avec une ou prénom à 35 ans ; Vincent ne l’a plus du tout
plusieurs photos qu’il aura cherchées dans des supporté à 20 ans.
magazines ou sur Internet.  3. Faux. Gina n’a pas fait de démarches administratives
• Demander à quelques apprenants de lire leur (« sur mes papiers, je suis toujours Ginette ») ;
production. Maud en a fait (« Quand j’ai essayé de le rendre
officiel … ») ; Louis en a aussi fait (« J’ai dû faire un
dossier au tribunal pour le faire légalement »).
Stratégies : Évaluez votre  4. Vrai. « Pour moi, cela a marqué clairement le
production écrite passage à la vie « adulte ».
 5. Vrai. « Tout le monde a suivi, même si sur mes
• Il s’agit de réfléchir sur les stratégies à papiers, je suis toujours Ginette ».
adopter pour produire un texte. Les  6. Vrai. « Je ne supportais plus d’entendre les autres
apprenants devront prendre conscience de m’appeler “ Françoise ”.
leurs propres stratégies et les renforcer. Ils  7. Faux. Elle s’est mise à détester son prénom après
une grave maladie ».
devront réfléchir à ce qui est important de
 8. Faux. Sa mère continue à l’appeler comme avant.
faire avant de commencer à rédiger un texte.
 9. Faux. Il attend que ce soit officiel.
• Demander aux apprenants de lire en silence 10. Vrai. Tout le monde à la maison a commencé à
les différentes questions et d’y répondre. l’appeler Vincent.
• Leur demander de comparer et de
commenter, par groupes de deux, les
résultats de leur réflexion.
• Faire une mise en commun avec le groupe-
classe et ajouter éventuellement d’autres
stratégies pouvant être utilisées pour rédiger
un écrit.

40

430289 _ 0025-0042.indd 40 12/12/14 12:28


TÂCHE FINALE
Pour faire connaissance autrement !
Livre de l’élève, p. 24
1
• Cette tâche finale va permettre aux apprenants • Demander ensuite aux apprenants d’inventer
de mieux se connaître, de façon ludique, et d’autres jeux. S’ils manquent d’idées, le professeur
développera le travail coopératif. pourra leuren soumettre.
• Les apprenants vont d’abord faire des jeux pour
Exemples de jeux
faire connaissance ; ensuite, ils devront imaginer
et créer d’autres jeux par petits groupes. 1) Le questionnaire de Proust
Chaque apprenant répond à un questionnaire et le
Activité 1 remet au professeur, qui redistribue les
questionnaires au hasard. Les apprenants doivent
Activité à réaliser collectivement ou par petits se lever et poser les questions aux autres
groupes. apprenants afin de retrouver la personne qui a
• Demander aux apprenants s’ils connaissent des répondu.
prénoms francophones et sinon, leur apporter Le professeur peut faire rédiger un questionnaire
une liste de prénoms. ou leur en proposer un déjà élaboré.
• Leur demander de choisir un prénom et de noter Questionnaire possible :
les raisons pour lesquelles ils aimeraient le porter. 1. Quelle est ta couleur préférée ?
• Prévoir un certain temps pour la justification. 2. Quelle est ta principale qualité ?
• Ensuite, à tour de rôle, les apprenants prendront 3. Quel est ton principal défaut ?
la parole pour annoncer le prénom qu’ils auront 4. Quel est ton livre préféré ?
choisi et donneront leurs raisons. 5. Quelle est ton passe-temps préféré ?
6. Quel est ton week-end de rêve ?
Activité 2 2) Mimer un trait de caractère
Activité à réaliser avec toute la classe ou par petits Chaque apprenant devra réfléchir à un trait de
groupes de 4 à 5 personnes. caractère et le mimer. Les autres devront deviner
• Laisser un temps de préparation aux apprenants ce dont il s’agit.
pour réfléchir à ce qui pourrait les représenter et
pour rédiger un petit texte. 3) Retrouver une personne…
• Le professeur pourra passer dans les rangs pour 1. qui est végétarienne.
aider les apprenants à élaborer leur présentation. 2. qui a un animal domestique.
• Quand tous les apprenants auront écrit leur 3. qui sait danser le rock.
description, ils la liront aux autres qui devront 4. qui est tête en l’air.
donner leur opinion sur ce choix. 5. qui a peur des araignées.
6. qui a voyagé à l’étranger.
Activité 3
• Faire lire les questions posées dans ce jeu. Visionnage de la vidéo « Voyage »,
• Proposer aux apprenants de préparer à l’écrit séquence 1 : « Au conservatoire » (fiction)
une réponse à chaque question. et « La Seine et Paris » (documentaire), cf.
• Réaliser ensuite l’activité à l’oral et laisser transcriptions Livre de l’élève, p. 166 / Cahier
les apprenants circuler librement dans la classe. d’exercices, p. 133 et fiches d’exploitation,
• Leur proposer d’inventer d’autres questions. Cahier d’exercices, p. 102-104.

Activité 4
Activité à réaliser avec l’ensemble de la classe.
• Les apprenants rédigeront dans un premier temps
une description physique et morale de la personne
dont ils ont le prénom.
• Faire lire les descriptions afin que les autres devinent
de qui il s’agit. Préciser de ne pas regarder la
personne dont il est question lors de sa description,
pour ne pas rendre la devinette trop facile.

41

430289 _ 0025-0042.indd 41 18/12/14 12:29


430289 _ 0025-0042.indd 42 12/12/14 12:28
unité
Péripéties
Le professeur pourra faire observer cette
2
unité première page de l’unité en mettant en rapport
Péripéties
À la fin de l’unité, vous serez capable de…
comprendre et participer à une conversation entre amis.
2 le titre avec les photos.
Il demandera aux apprenants s’ils connaissent
le mot péripéties et leur en donnera une
comprendre et raconter des incidents et des anecdotes.
comprendre des témoignages dans un magazine. définition : Une péripétie est un incident ou un
comprendre un article de journal.
exposer des problèmes par écrit et réagir événement imprévu qui survient et qui marque
(courrier des lecteurs).
un changement.
Ensuite, Il fera observer et décrire les photos.
– Que représente chacune ? ➞ Il s’agit de
divers incidents : une tasse de café qui
tombe, se renverse et se casse ; le rétroviseur
d’une voiture cassé ; un garçon sous la pluie,
vêtu d’un imperméable jaune, qui répare la
roue de son vélo ; une petite fille qui vient de
faire tomber sa glace par terre et une femme
qui a fait tomber son téléphone portable
dans l’eau.
TÂCHE FINALE :
« Brochure
À l’aide de ces indices et des photos, les
d’informations »
apprenants feront des hypothèses sur les
thèmes qui seront traités au cours de l’unité.
Pour cela, vous apprendrez à…
• demander de raconter et raconter des faits.
Stratégies
Compenser le manque
Le professeur pourra introduire le lexique sur
• demander et donner des précisions.
• manifester votre inquiétude.
de vocabulaire à l’oral.
les incidents.
• proposer et demander de l’aide.
• prendre et donner rendez-vous.

vingt-cinq 25

403619 _ 0025-0036.indd 25 16/07/14 09:35

Commentaires généraux
Dans cette unité, les apprenants vont se familiariser avec différentes situations de communication 
(conversations téléphoniques entre amis, monologues) et découvrir des documents variés et authentiques
tels que des témoignages d’expériences vécues et un article de journal en ligne.
Ils seront aussi amenés à réfléchir sur leurs propres stratégies d’expression orale et plus précisément sur les
moyens de compensation lorsqu’ils ne trouvent pas le mot dont ils ont besoin pour s’exprimer dans la
langue d’apprentissage.
L’humour est également abordé à partir d’une anecdote racontée et de dessins qui nous font découvrir
l’aspect comique d’une situation.
Au niveau grammatical, les apprenants reverront la formation et l’utilisation du passé composé, ainsi que
des pronoms relatifs simples (qui, que, où) et ils découviront le pronom on.
Du point de vue du lexique, on renforce l’utilisation du vocabulaire lié à la vie quotidienne comme les
tâches ménagères, les incidents domestiques ou les réparations à faire.
Concernant la civilisation, les apprenants découvriront la passion du bricolage et des loisirs créatifs chez les
Français.
À fin de cette unité, dans le cadre de la tâche finale, ils seront amenés à élaborer une brochure
d’informations pratiques, destinée à des francophones venant résider ou travailler dans leur région.

43

430289 _ 0043-0060.indd 43 12/12/14 13:11


Contenus
1 ACTES DE PAROLE 4 PATRONS SONORES
Demander de raconter et raconter des faits. Prononciation 
Demander et donner des précisions. Les voyelles (révision).
Manifester son inquiétude.
Proposer, demander, refuser de l’aide.
Prendre et donner rendez-vous. 5 STRATÉGIES
Compréhension
Identifier des structures et formulations servant
2 STRUCTURES SYNTA IQUES à exprimer certains actes de parole.
Le passé composé.
Production
Les pronoms relatifs simples.
Stratégies pour compenser le manque de
vocabulaire à l’oral.
3 LE IQUE
Les activités quotidiennes.
Les tâches ménagères.
6 CULTURE
Le courrier des lecteurs d’un magazine.
Les incidents.
La passion du bricolage.
Les réparations.
Brochure d’informations pratiques.

Compétences communicatives (Savoir-faire)


1 Compréhension orale
– Comprendre une conversation téléphonique entre deux amis et répondre à des questions de
compréhension globale et détaillée.
– Comprendre le témoignage d’un homme au foyer parlant des tâches ménagères qu’il aime ou n’aime
pas faire et répondre à des questions.
– Comprendre le monologue d’une mère de famille qui raconte une anecdote au sujet de sa fille et le
mettre en relation avec des illustrations.

2 Production orale : expression et interaction


Expression
– Raconter des expériences vécues par des personnes de son entourage.
– Parler de ses activités quotidiennes, de ses préférences en matière de tâches ménagères, de ses
expériences concernant les incidents domestiques.
– Parler de l’engouement pour les loisirs créatifs et le bricolage dans son pays.
– Tâche finale : présenter une brochure d’informations pratiques sur sa ville ou sa région, destinée à des
francophones.
Interaction
– Parler de ses aptitudes en matière de bricolage.
– Raconter un incident survenu en vacances dans un pays étranger.
– Parler au téléphone avec son conjoint qui n’est pas rentré à cause d’un empêchement, manifester son
inquiétude, l’interroger et lui proposer de l’aide.
– Téléphoner à un ami pour le prévenir de son impossibilité de venir à cause d’un problème de transport.
– Téléphoner à son garagiste pour prendre rendez-vous.
– Parler de la répartition des tâches ménagères.

3 Compréhension écrite
– Comprendre des témoignages extraits d’un magazine : l’information principale et les détails
importants.

44

430289 _ 0043-0060.indd 44 12/12/14 13:11


– Comprendre un texte sur l’engouement des Français pour le bricolage.
– Comprendre un article de journal sur une mère de famille qui fait la grève des tâches ménagères.
2
4 Production écrite
– Écrire la lettre d’une jeune mère de famille stressée, dans un courrier des lecteurs.
– Réagir à la lettre d’un lecteur exposant son désespoir et ses difficultés, à cause d’un problème de
sensibilité aux bruits.

Attitudes (Savoir-être)
– Participer aux activités de production en faisant preuve de créativité, notamment durant la tâche finale.
– Adopter des critères objectifs pour évaluer les productions de ses camarades de classe.

Compétences clés
1 Communication linguistique
– Vérifier que l’apprentissage est utile pour développer des compétences linguistiques dans des supports
et des situations diverses : tête-à-tête / conversation téléphonique, témoignage ; anecdote, courrier des
lecteurs, article de magazine.
– Vérifier que pour communiquer, il faut acquérir des connaissances et considérer des aspects formels.

Voir plus haut la description des objectifs de cette unité 2 : Contenus. / Compétences communicatives. / Attitudes
(renforcement de l’attitude positive face au poids des mots et de la communication).

2 Compétences sociales et civiques


– Renforcer la confiance en soi et en ses capacités d’apprentissage : faire des progrès constants en
compréhension orale globale, se familiariser avec de nombreux types de documents écrits.
– Partager l’expérience collective de l’apprentissage : accepter des objectifs communs, travailler en
binômes ou en petits groupes.
– Participer de manière positive à une tâche finale collaborative.

3 Sensibilité et expression culturelles


– Valoriser la qualité de l’expression d’un point de vue dramatique et théâtral (représentations de scènes,
jeux de rôle).
– Dans toutes les activités de production (écrites et orales), développer la créativité pour augmenter la
possibilité d’effets stylistiques, enrichissant ainsi les situations communicatives grâce à l’imagination.
Durant la tâche finale, développer le côté créatif, en élaborant une brochure d’informations pratiques
sur sa ville ou sa région.

4 Apprendre à apprendre
– Voir Contenus, point 5 : stratégies d’apprentissage.

5 Esprit d’initiative et d’entreprise


– Exercer son sens de l’organisation, au sein du groupe et pour soi-même, dans une tâche finale
collaborative.
– Au cours des jeux de rôle et des activités, essayer de prendre des rôles différents afin de développer
plusieurs facettes de la personnalité.

6 Compétence numérique
– Dans l’apprentissage, tant dans les activités de réception que de production, apprécier et respecter les
caractéristiques des textes et des messages selon leur canal et leur format.
– Pour réaliser les activités de production, systématiser la recherche d’informations et de documentation
sur Internet, en distinguant les sites personnels d’opinion (blogs, par exemple) des sites officiels.

45

430289 _ 0043-0060.indd 45 12/12/14 13:11


PROPOSITION D'ITINÉRAIRE
Communication Livre de l’élève Outils Livre de l’élève + Cahier d’exercices

SITUATION 1 : « Panne d’électricité ! » Grammaire :


Activités 1 et 2. • Le passé composé. Activités 1, 2 et 3.
Activité 3. Cahier p. 12 : 1, 2, 3.
Lexique :
• Les activités quotidiennes. Activités 1, 2 et 3.
Cahier p.14 : 1, 2, 3.
• Incidents. Activités 4 et 5.
• Réparations. Activités 6 et 7.
SITUATION 2 : « La parole aux lecteurs » Cahier p. 15 : 5, 6.
Activité 1.
Activité 2. Grammaire :
• Les pronoms relatifs simples. Activités 4, 5 et 6.
Activité 3. Cahier p. 13 : 4, 5, 6, 7.
Lexique :
• Les tâches ménagères. Cahier p. 14 -15 : 4.

Prononciation :
COMPÉTENCES : • Les voyelles. Activités 1, 2 et 3.
Activité 1 et 2. Cahier p. 16 : 1, 2, 3, 4.

COMPÉTENCES :
Stratégies : Compenser le manque de Cahier p. 17 : 1, 2, 3.
vocabulaire à l’oral.
Encadré « Demander de raconter, raconter des
Activité 3. incidents ou des anecdotes / Demander des
Activités 4 et 5. précisions sur un événement ».
Activité 6. Cahier p. 18 : 5.
Activité 7.
Encadré « Manifester son inquiétude / Proposer,
demander et refuser de l’aide ».
Cahier p. 17 : 4.
COMPÉTENCES :
Activités 8 et 9. Encadré « Prendre et donner rendez-vous ».
Activité 10.
Activité 11.
Dossier Société : « La passion du bricolage ».
(Documentaire « Le Meccano Lab’ » )
COMPÉTENCES :
Activité 12. Cahier p. 15 : 7, 8. ; p.19.
Cahier p. 18 : 6.

TÂCHE FINALE :
« Brochure d’informations »
Activités 1 à 3.
Évaluation et co-évaluation.
Vidéo « Voyage » : séquence 2.

46

430289 _ 0043-0060.indd 46 12/12/14 13:11


SITUATIONS
Panne d’électricité !
Livre de l’élève, p. 26-27

2
d’eau chaude et je ne peux pas cuisiner, mais
Activité 1  ça va très bien !
Dans cette activité, les apprenants vont découvrir – Mais pourquoi ? Raconte-moi !
une situation de communication basée sur une – En fait, je n’ai plus d’électricité chez moi
conversation téléphonique entre deux amis, au sujet depuis ce matin, donc pas de lumière, pas de
d’un problème de panne d’électricité. Ensuite, ils chauffage, rien…
s’entraîneront à une écoute plus approfondie afin – Mais… qu’est-ce qui s’est passé ?
de répondre à des questions de compréhension fine. – Je ne sais pas ! Ce matin, je me douchais
• Faire observer et décrire l’illustration. ➞ On peut quand tout à coup, plus de lumière. Et avec
voir deux jeunes personnes d’une vingtaine ça, l’eau chaude est devenue de plus en plus
d’années qui se téléphonent. froide. J’ai fini de me doucher dans le noir et
• Faire expliquer le titre de la Situation, introduire en sortant de la douche, comme il y avait de
l’expression tomber en panne et faire énumérer l’eau partout, j’ai glissé et je suis tombée…
les différentes pannes qui peuvent survenir. – Tu t’es fait mal ?
Par exemple : tomber en panne d’essence, en – Non, juste quelques bleus. Mais j’ai bien
panne de courant (synonyme de panne commencé ma journée !
d’électricité), en panne de chauffage, en panne de – Et alors, qu’est-ce que tu as fait ?
voiture, etc. – Ben, je pensais que les plombs avaient sauté,
• Ensuite, faire lire les questions, procéder à une je suis allée voir le disjoncteur, mais tout était
première écoute et faire répondre individuellement. normal, j’ai essayé de toucher un peu à tout,
• Faire comparer les réponses avec son / sa voisin(e). mais ça n’a servi à rien. Donc, je n’ai pas pu
• Faire une deuxième écoute et corriger avec le préparer mon café, pas pu faire bouillir de
groupe-classe. l’eau... Le problème, c’est que tout est
• Demander aux apprenants sur quoi ils se sont électrique chez moi, même ma brosse à dents…
basés pour répondre : les voix, le titre (Panne – Bon, mais tu as appelé l’électricien, j’imagine ?
d’électricité !), l’illustration, les intonations, etc. Il n’est pas venu ?
• Le professeur pourra choisir de revoir la formation – Non, pas encore ! J’ai essayé d’appeler ce
et l’utilisation du passé composé après l’étude de matin, mais impossible de le joindre. Et j’ai dû
ce dialogue. Il pourra aussi introduire le lexique sur partir travailler. Avec le stress, j’ai oublié mon
les incidents domestiques et les réparations. portefeuille chez moi, avec mes sous, ma carte
de transport et ma carte bancaire… donc, j’ai
Solutions dû revenir... Enfin, j’ai rappelé l’électricien
depuis le bureau et il devait venir à partir de
1. Les personnages sont Fabien et Céline. Ils sont
chacun chez eux. 16 heures. Je suis rentrée du travail pour rien,
2. Oui, ils se connaissent bien. Ils ont l’air d’être très j’ai attendu, attendu, mais il n’est pas venu…
amis. – C’est pas vrai ! Et tu n’as pas rappelé ?
3. Elle appelle Fabien pour lui demander un service. – Bien sûr que si ! Plusieurs fois ! Je me suis
4. Elle n’a plus d’électricité chez elle. énervée, mais il a dit qu’il était débordé,
5. Il est très aimable, il lui propose de l’aider. Il l’invite à résultat, personne n’est venu. J’ai sonné chez
dîner et à dormir chez lui. les voisins quand ils sont rentrés du travail :
chez eux, tout fonctionne. Ils m’ont proposé de
me prêter un petit chauffage qui marche au
Transcription  CD 1 : 27-28 / 29-30 gaz, mais bon, je ne veux pas les déranger, je
– Allô. ne les connais pas beaucoup, et puis ce n’est
– Allô, Fabien ? C’est Céline. pas la solution…
– Salut Céline. Ça va ? – Bon allez, détends-toi un peu. Tu veux venir
– Non, pas vraiment, pas du tout même ! Je chez moi ce soir, c’est ça ?
t’appelle pour te demander un service. – Oh oui, s’il te plaît, je n’en peux vraiment plus !
– Qu’est-ce qui t’arrive ? Tu m’inquiètes ! Rien – Si tu veux, demain on s’en occupe ensemble.
de grave, j’espère ? Mais en attendant, je vais préparer le canapé-
– Non, non, rien de grave, je suis dans le noir, lit et ensuite, on dînera tranquillement.
dans le froid, je n’ai pas de chauffage, pas – Merci Fabien, vraiment ! J’arrive tout de suite !

47

430289 _ 0043-0060.indd 47 12/12/14 13:11


SITUATIONS Livre de l’élève, p. 26-27

Activité 2  Activité complémentaire : lecture et


dramatisation
• Faire lire les questions et les différentes options
avant de faire réécouter le dialogue. • Faire réécouter le dialogue après cette activité,
• Faire répondre individuellement aux questions. avec la transcription, phrase par phrase, puis faire
• Mettre l’enregistrement plusieurs fois, si répéter les apprenants en insistant bien sur le
nécessaire. rythme et l’intonation.
• Faire comparer les réponses par 2, puis corriger • Demander ensuite une dramatisation du dialogue,
avec le groupe-classe. par groupes de 2. Faire jouer quelques groupes
devant la classe.
Solutions
1. c). 2. b). 3. b). 4. a). 5. c). 6. c).

Activité 3 
• Faire repérer les expressions demandées à l'aide de
la transcription (p.154), puis procéder à la mise en
commun.

Solutions
1. Demander de raconter et raconter des faits,
des incidents, des anecdotes : « Qu’est-ce qui
t’arrive ? », « Mais pourquoi ? Raconte-moi ! »,
« Qu’est-ce qui s’est passé ? », « Et alors,
qu’est-ce que tu as fait ? », « En fait, je n’ai plus
d’électricité… », « Ce matin… », « tout à coup… »
« Et avec ça… », « Ben, je pensais… », « Donc,
je n’ai pas pu… », « Enfin, j’ai rappelé… ».
2. Demander des précisions sur un fait : « Tu t’es
fait mal ? », « Bon, mais tu as appelé l’électricien,
j’imagine ? », « Il n’est pas venu ? », « Et tu n’as pas
rappelé ? ».
3. Manifester son inquiétude : « Qu’est-ce qui
t’arrive ? Tu m’inquiètes ! Rien de grave, j’espère ! »,
« Tu t’es fait mal ? ».

Pratique
• Faire retrouver cette expression dans le dialogue,
puis demander aux apprenants de donner des
exemples de services pouvant être demandés.
Par exemple :
– Est-ce que vous pourriez m’aider à remplir ce
dossier ? Je ne parle pas bien le français.
– Pourrais-tu me déposer au bureau ? Je suis en
panne de voiture.
– Auriez-vous l’amabilité de m’aider à porter ma
valise ? Elle est très lourde.
Solution : b).

48

430289 _ 0043-0060.indd 48 12/12/14 13:11


La parole aux lecteurs
2
Activité 1 Activité 3
Dans cette activité, les apprenants vont découvrir • Proposer de faire cette activité par groupes de 4
deux témoignages d’expériences vécues. ou 5, dans un premier temps.
• Faire lire les textes individuellement et en silence, • Chacun raconte les expériences de personnes de
sans expliquer le vocabulaire, puis faire répondre sa connaissance ayant eu des problèmes similaires
aux questions de l’activité. pendant qu’une personne de chaque groupe
• Faire comparer les réponses avec son / sa voisin(e). prend des notes et fait une liste des différents
• Corriger avec l’ensemble de la classe. problèmes évoqués, afin de pouvoir ensuite faire
• Demander aux apprenants quel est le but de cette un petit compte rendu aux autres groupes.
rubrique. ➞ Ce sont des courriers adressés par les
lecteurs à la rédaction d’un magazine ou d’un Activité complémentaire : rédaction d’un
journal. Ils sont destinés à être publiés et lus par témoignage destiné au Courrier des lecteurs
d’autres lecteurs, dans le but de recevoir des d’un magazine
conseils ou des solutions à des problèmes.
• Proposer aux apprenants de rédiger un petit
Solutions témoignage concernant un problème personnel
1. Dans un journal ou un magazine, à la rubrique (réel ou inventé) sur le modèle de celui de Sylvain.
« Courrier des lecteurs ». Récupérer ensuite les écrits, les corriger et les
2. Une lectrice, Soazig, répond à Mylène pour lui redistribuer au hasard afin que chacun puisse
donner des conseils. / Sylvain écrit à l’ensemble des écrire une réponse en donnant des conseils ou
lecteurs pour demander conseil. une solution au problème évoqué. Cette activité
3. Soazig parle de la nécessité de s’organiser après peut être faite en classe ou à la maison, sous
la naissance d’un enfant. / Sylvain parle de son forme de devoirs.
problème de sensibilité aux bruits.

Activité 2
• Relire les textes avec l’ensemble de la classe et
résoudre les problèmes de vocabulaire.
• Demander aux apprenants de se mettre par
groupes de 2 afin de répondre aux questions.
• Mettre en commun et corriger avec le groupe-classe.

Solutions
Texte 1
1. Soazig fait référence au congé parental qu’elle a pris
après la naissance de son deuxième enfant.
2. Ils ont décidé de déménager. / Soazig a gagné
beaucoup de temps et cela a changé sa vie.
3. Ils ont opté pour une nounou en garde partagée
dans leur immeuble.
4. Ils s’occupent chacun d’un enfant.

Texte 2
1. Ils ont quitté leur appartement pour aller vivre dans
une maison individuelle.
2. Non, d’autres bruits dérangeaient également Sylvain.
3. Oui. Il était devenu très irritable, alors il a été installé
dans un service où il côtoyait moins de monde.
4. Le problème continue, il ne va pas mieux et il ne voit
pas de solution. C’est pourquoi il demande conseil.

49

430289 _ 0043-0060.indd 49 12/12/14 13:11


GRAMMAIRE Livre de l’élève, p. 28-29
Le passé composé
• C’est l’occasion de réviser le passé composé vu ➞ Dans la 1re phrase, le participe passé
dans C’est à dire ! A1 et de fixer certains s’accorde et dans la 2e il ne s’accorde pas.
aspects qui n’auraient pas été assimilés. • Faire déduire la règle en faisant répondre à
• Dans un premier temps, faire un rappel de la question posée.
l’utilisation du passé composé : ➞ Le participe passé s’accorde avec le COD
– En français, on utilise le passé composé aussi quand celui-ci est placé avant l’auxiliaire
bien pour parler d’un passé proche (hier) que (le pronom relatif que se réfere à la décision).
lointain (il y a 10 ans). • Récapituler la règle de l’accord du participe
• Faire observer les exemples tirés de la Situation 1 passé avec avoir :
et répondre aux questions posées sur la – Avec l’auxiliaire avoir, le participe passé ne
formation du passé composé. s’accorde jamais avec le sujet du verbe, mais
➞ Les infinitifs des verbes conjugués sont : finir, il s’accorde avec le COD quand celui-ci est
glisser, tomber, s’énerver et venir. placé avant l’auxiliaire.
➞ Les auxiliaires utilisés sont avoir et être. • Faire remarquer qu’avec les participes passés se
➞ Au passé composé, les verbes pronominaux terminant en -é et en -i, on n’entend pas
se conjuguent avec l’auxiliaire être. l’accord féminin. En revanche, on entend
➞ Les verbes conjugués avec l’auxiliaire être l’accord féminin des participes passés se
s’accordent avec le sujet. terminant en -t et en -s.
➞ Les deux termes de la négation se placent de Exemples :
part et d’autre de l’auxiliaire. – J’ai appris la leçon. ➞ Je l’ai apprise.
• Demander aux apprenants de récapituler les – Il a écrit son adresse. ➞ Il l’a écrite.
verbes se conjuguant avec l’auxiliaire être : – Tu as ouvert la porte. ➞ Tu l’as ouverte.
➞ Les verbes pronominaux ; • Demander aux apprenants de trouver d’autres
➞ Les verbes intransitifs (dits « de exemples.
mouvement », qui vont souvent par paires de • Faire faire les activités 1, 2 et 3.
contraires : aller / venir, arriver / partir, entrer /
sortir, monter / descendre, passer, retourner, Solutions
tomber ; 1 Verbes conjugués avec avoir : faire, réveiller,
➞ Les verbes exprimant un changement d’état : prendre, déposer, emmener, avoir, manger,
naître, mourir, rester. travailler, passer, dîner
• Faire observer la phrase avec le verbe passer et Verbes conjugués avec être : arriver, rentrer,
faire répondre aux questions posées. rester
➞ Le verbe passer se conjugue normalement Verbes pronominaux : se lever, se préparer, se
coucher
avec l’auxiliaire être, mais dans cette phrase, il
est conjugué avec avoir. 2 ai pris / a changé / est mort / est parti / s'est marié /
• Faire émettre des hypothèses, lire ensuite les est venu / est allé / a profité / a proposé / ai
informations et les commenter : hésité / ai fait / s'est retrouvées / a été / ai peints /
– Certains verbes normalement utilisés avec être a demandé / n'ai pas osé / a dit / ai répondu
font leur passé composé avec avoir quand 3 1. laissée
ils ont un complément d’objet direct (COD), 2. présentée
c’est-à-dire quand ils sont transitifs. 3. tombé(e), resté(e)
• Demander aux apprenants de chercher d’autres 4. dû, acheté
exemples : J’ai sorti le chien. / J’ai monté le 5. appelée, répondu
courrier. / Il a descendu la poubelle. / Elle a 6. allée, demandés
retourné ses poches.
• Faire ensuite observer la phrase tirée de la
Situation 2 (La première décision que nous
avons prise, ça a été de déménager) et la faire
comparer à la phrase suivante : Nous avons pris
la décision de déménager.

50 page

430289 _ 0043-0060.indd 50 12/12/14 13:11


Les pronoms relatifs simples
2
• Faire observer les exemples tirés de la Situation 2
et faire récapituler l’utilisation des pronoms
NOTES
relatifs simples (qui, que, où).
• Lire les informations données et les commenter.
– Les pronoms relatifs servent à relier deux
phrases qui ont un élément commun afin
d’éviter les répétitions. Ils varient selon leur
fonction dans la phrase (sujet : qui ; COD : que
/ qu’ ; complément de lieu ou de temps : où).
• Demander aux apprenants de comparer avec
leur langue maternelle. Est-ce qu’il y a ces
mêmes différences selon la fonction du
pronom comme en français ?
• Faire observer ensuite les phrases avec le
pronom relatif dont et demander ce que dont
reprend dans la phrase.
➞ Dans ces deux exemples de phrases, dont
reprend le complément d’un verbe construit
avec de (profiter de quelque chose ; faire
part de quelque chose).
• Faire lire les informations données et les
commenter :
– Le pronom relatif dont remplace un substantif
précédé de la préposition de et peut être
complément de nom, de verbe ou d’adjectif.
• Faire chercher d’autres exemples permettant
d’illustrer cette règle.
• Faire faire les activités 4, 5 et 6.

Solutions
4 1. que 2. qui 3. qui 4. que 5. où
5 1. J’ai une nouvelle voiture dont je suis très
content.
2. Voilà les clés dont tu avais besoin.
3. Il a obtenu une bonne note dont il est très fier.
4. C’est un garçon très sympa dont je t’ai
beaucoup parlé.
5. J’avais une fiancée dont le père était
instituteur.

Solutions / Propositions
6 1. Pio Marmaï est un acteur dont la mère est
costumière.
2. Nous avons appris un jeu dont les règles sont
très difficiles.
3. « Intouchables » est un film dont l’histoire est
réelle.
4. J’ai rencontré Giselle, la fille dont tu m’as
beaucoup parlé.
5. Ils vont louer l’appartement dont ils ont hérité.
6. Le sport est un thème dont nous aimons parler
en classe.

page 51

430289 _ 0043-0060.indd 51 12/12/14 13:11


LE IQUE Livre de l’élève, p. 30-31
Au niveau 2, il n'y a plus de page Mon Dico Perso dans le Cahier d'exercices, néanmoins les apprenants
devront continuer à élaborer leurs propres listes tout au long des unités de la méthode.
Des questions personnelles se trouvent après certaines activités de cette section. Elles ont pour objectif de
permettre aux apprenants de transposer le lexique nouveau à leur propre réalité. Le professeur pourra y faire
répondre avec le groupe-classe.

Les activités quotidiennes


Activité 1 Activité 2
• Faire lire la liste des moments de la journée et • Faire faire l’activité individuellement et procéder à
expliquer éventuellement les différences entre le la correction avec le groupe-classe.
jour et la journée, le matin et la matinée, le soir et • Proposer aux apprenants de former des phrases à
la soirée. Les mots jour, matin et soir sont l’aide des verbes et des objets ou produits.
masculins et désignent des divisions de temps. Par exemple : Après chaque repas, je me lave les
➞ Les mots journée, matinée et soirée sont dents avec ma brosse à dents et du dentifrice.
féminins et sont en général employés pour • Passer à la deuxième partie de l’activité, sous
exprimer la durée de ces périodes de temps. forme de jeu : un apprenant mime une action et
Il existe cette même différence entre un an et une les autres doivent deviner ce qu’il fait et citer les
année. produits qu’il utilise. Le premier qui trouve la
• Donner des exemples aux apprenants pour illustrer réponse mime à son tour une autre action.
ces différences ou leur proposer d’en chercher
eux-mêmes. Exemples : Solutions
– Je l’ai aperçu ce matin. / J’ai travaillé toute la 1. c). 2. e). 3. f). 4. b). 5. a). 6. d).
matinée. (Longueur de temps)
– Nous nous verrons demain soir. / La soirée a été
très agréable.
Activité 3
• Faire faire l’activité individuellement et corriger • Faire observer et décrire l’illustration : ➞ On voit
avec le groupe-classe. un homme d’une trentaine d’années. Il est dans la
• Ensuite, les apprenants pourront répondre aux cuisine en train de faire la vaisselle.
questions personnelles par groupes de 4 ou 5. • Mettre une première fois l’enregistrement et
demander aux apprenants de nommer les tâches
Solutions ménagères évoquées dans le monologue.
1. jours / matin / matinée • Puis, lire les questions de l’activité, faire réécouter
2. matin / après-midi / soir / journées / nuit l’enregistrement et faire répondre aux questions.
3. soirées • Faire répondre aux questions personelles.

Activité complémentaire : décrire les


activités d’une journée
Transcription  CD1 : 31-32
Moi, j’aime bien le travail de la maison, surtout
• Proposer aux apprenants de rédiger un petit texte faire la cuisine et m’occuper du linge, bon, je
dans lequel ils décriront une journée de leur veux dire… faire la lessive parce que… repasser,
semaine : À quelle heure est-ce qu’ils se lèvent ? c’est non, c’est ennuyeux et en plus, je ne suis
Qu’est-ce qu’ils font le matin, l’après-midi, le pas très doué ! Nettoyer, ça dépend quoi !
soir ? Est-ce qu’ils se couchent tôt ou tard ? Etc. La salle de bains et la cuisine, O.K., j’aime
frotter ! Mais passer l’aspirateur ou le balai et
nettoyer les vitres, là, c’est autre chose : je
demande à ma femme de m’aider, comme pour
mettre la table ! Et faire la vaisselle, ça me
dérange pas parce que je mets la radio et
j’écoute de la musique en même temps.

52

430289 _ 0043-0060.indd 52 12/12/14 13:11


2
Solutions Activité complémentaire : dire où on
1. Ce qu’il aime faire : la cuisine, la lessive, nettoyer va et pour quoi faire
la salle de bains et la cuisine, frotter
• Demander aux apprenants de se mettre par 2. L’un
Ce qu’il n’aime pas faire : repasser le linge, passer
l’aspirateur ou le balai, nettoyer les vitres, mettre
pose une question. Par exemple : Où vas-tu si tu
la table n’as plus d’enveloppe ? L’autre répond : Je vais à
Ce qui ne le dérange pas : faire la vaisselle la papeterie pour en acheter. Puis, il pose à son
2. Il ne parle pas de : faire du rangement, faire tour une question. Et ainsi de suite.
la poussière, faire les courses, cuisiner et faire du
bricolage

Réparations
Incidents Activité 6
Activité 4 • Lire la liste des professions et faire l’activité à l’oral
avec le groupe-classe. Si nécessaire, expliquer le
• Faire faire l’activité individuellement et procéder à vocabulaire à l’aide d’autres exemples : Le
la correction avec le groupe-classe. menuisier fabrique des meubles avec du bois.
• Lors de la correction, demander aux apprenants • Faire rechercher d’autres définitions de professions
de formuler leur réponse sous forme de phrase. manuelles. Par exemple, écrire une liste de
Exemples : Je me suis brûlé la main, je dois professions au tableau et demander aux
appliquer une pommade. / Quand je me brûle la apprenants de rédiger une définition. Ou proposer
main, j’applique une pommade. l’exercice contraire : un apprenant donne une
• Au moment de répondre à la question définition et les autres doivent deviner de quelle
personnelle, le professeur pourra faire une liste au profession il s’agit.
tableau de tous les incidents domestiques
survenus et le groupe-classe prposera des Solutions
solutions ou des remèdes pour chacun. 1. le menuisier 2. le peintre 3. le plombier 4. le maçon
5. l’électricien
Solutions
1. c). 2. e). 3. a). 4. d). 5. b).
Activité 7
• Lire la liste des travaux de bricolage, expliquer
Activité 5 le vocabulaire et mettre les apprenants par petits
• Faire lire les différentes situations par un ou groupes. Chacun devra dire ce qu’il sait ou ne sait
plusieurs apprenants et expliquer celles qui n’ont pas faire ; il fera des commentaires sur ce qu’il a
pas été comprises. l’habitude de faire à la maison ; sur ce que fait son
• Demander de réaliser l’activité individuellement et père ou sa mère, etc. Les apprenants pourront
à l’écrit, en formant des phrases. élargir la liste de travaux de bricolage à leur guise.
Exemples : Quand ma voiture tombe en panne,
je vais dans un garage / chez le garagiste. Je fais
réparer ma voiture.

Solutions
1. c). / Je fais réparer ma voiture.
2. a). / Je retire de l’argent.
3. d). / Je fais une déclaration de vol.
4. b). / J’achète des médicaments.

53

430289 _ 0043-0060.indd 53 18/12/14 12:41


PRONONCIATION Livre de l’élève, p. 31
les voyelles (révision)
Activité 1
• Faire lire les listes de mots par un ou plusieurs Transcription  CD 1 : 37-42
apprenants. 1 a) Je fais du sport.
• Vérifier ensuite la prononciation en mettant b) J’ai fait du sport.
l’enregistrement. Faire des pauses après chaque c) Je fais du sport.
série de mots et faire répéter ceux-ci. 2 a) Prends ce kiwi et mange-le.
b) Prends ces kiwis et mange-les.
c) Prends ces kiwis et mange-les.
Transcription  CD 1 : 33-34 3 a) Il part en vacances.
1 pot - pont - peau b) Il part en vacances.
2 lit - lu - loup c) Elle part en vacances.
3 port - pur - père 4 a) Je choisis un cadeau.
4 me - mes - mais b) J’ai choisi un cadeau.
5 pas - pan - panne c) J’ai choisi un cadeau.
6 du - doux - dos 5 a) Nous le conseillons.
b) Nous la conseillons.
c) Nous le conseillons.
Activité 2
• Mettre l’enregistrement en faisant des pauses
après chaque mot.

Transcription  CD 1 : 35-36
1 pont
2 lu
3 port
4 mes
5 panne
6 doux

Activité 3
• Mettre une première fois l’enregistrement en
faisant des pauses après chaque série.
• Demander aux apprenants de dire quelle est la
phrase différente et de spécifier ce en quoi elle
diffère des deux autres (singulier / pluriel ;
masculin / féminin ; présent / passé composé,
etc.).
• Faire écouter l’enregistrement une deuxième fois
pour vérifier et corriger.

Solutions
1. b). 2. a). 3. c). 4. a). 5. b).

54

430289 _ 0043-0060.indd 54 18/12/14 12:41


SO C IÉ T É Livre de l’élève, p. 32

Ces différents textes et illustrations, à faire au cours ou à la fin de l’unité 2 seront utilisés comme
2
complément d’information et / ou lecture.
Les apprenants pourront les commenter librement et comparer la situation exposée avec leur propre réalité
ou celle de leur pays.

Pastille vidéo : Le Meccano Lab’


La passion du bricolage Typologie : documentaire
Durée : 1:27
• Faire lire le document par un ou plusieurs Exploitation : voir fiche en appendice de ce
apprenants et poser des questions de Livre du professeur (p. 220).
compréhension. Faire citer les différentes raisons
pour lesquelles les Français s’adonnent au
bricolage et commenter la phrase du sociologue
Transcription
Ronan Chastellier : « C’est un loisir qui forme et Bienvenue au Meccano Lab’ de Calais,
transforme celui qui l’accomplit ». une immense salle consacrée au célèbre
• Faire comparer les loisirs en France et dans le pays jeu de construction Meccano, qui fait le
des apprenants. Est-ce que les activités pratiquées bonheur des petits et des grands depuis le
le dimanche sont les mêmes ? Est-ce que les début du XXe siècle.
magasins de bricolage sont également ouverts À l’origine, le but des jeux Meccano était
dans votre pays ? Qu’en pensez-vous ? l’initiation à la mécanique.
• Visionner la vidéo sur Le Meccano Lab’ et la Le Meccano Lab’ est un concept unique
commenter. Est-ce que les apprenants connaissent en France : c’est le lieu de l’interactivité,
les jeux de construction Meccano ? de la pédagogie, du jeu et de la créativité.
Éventuellement, apporter des informations On peut y découvrir l’histoire de Meccano
complémentaires : et ses spécialités, mais on y vient surtout
– Meccano a ouvert les portes de son laboratoire à pour jouer avec les différents composants
Calais, le 6 novembre 2013 : Le Meccano Lab’. des jeux de construction et bien sûr,
Né d’un partenariat entre la mairie de Calais et laisser libre cours à son imagination.
la société de jeux de construction, Le Meccano Nous voici dans le mini Lab’, l’atelier des
Lab’ est un espace gratuit qui accueille les 2-8 ans, avec des modèles en plastique
enfants et les adultes pour jouer. Dans une salle adaptés à l’âge des participants. Il y a
colorée de 600 m2, ils peuvent découvrir les aussi un atelier pour les plus grands, avec
différents pôles adaptés suivant les âges et des modèles métalliques, et un pôle pour
admirer quelques pièces uniques spectaculaires les experts : l’extra Lab’.
comme la reproduction de la Sagrada Familia qui – Un homme : Nous respectons
compte plus de 6000 pièces ou la fusée de énormément le monde des
Tintin. collectionneurs, d’ailleurs, vous l’avez
vu, ils sont représentés, ils viendront de
temps en temps euh… exposer, mais il
Activité complémentaire : Lister les
est clair que le Meccano Lab’ est tourné
précautions à prendre pour bricoler en toute
vers l’avenir, vers le développement de
sécurité la main, et justement, de réapprendre
• Par groupes de 3 ou 4, faire élaborer une liste des aux… aux enfants l’art de la
règles à suivre pour éviter les accidents de construction.Aujourd’hui, les enfants
bricolage. Mettre ensuite en commun avec le euh… sont attirés par les tablettes
groupe-classe et consulter la page web sur les tactiles, par les jeux, les consoles
incidents domestiques liés au bricolage, afin de vidéo… Alors, c’est un univers fabuleux,
compléter la liste. mais il faut aussi leur rappeler que pour
devenir un futur ingénieur, il faut passer
par la construction et les grands
principes de mécanique et de physique.

55

430289 _ 0043-0060.indd 55 12/12/14 13:11


COMPÉTENCES Livre de l’élève, p. 33 à 35

Activité 1
• Avant de mettre l’enregistrement, faire observer et Transcription  CD 1 : 43-44
décrire les dessins (qui, où, quoi, etc.). Euh… ma fille, elle voulait absolument manger
• Puis demander aux apprenants de faire des une glace, et pas n’importe quelle glace ! Donc,
hypothèses sur l’histoire qui va être racontée. on lui trouve son cornet de glace, toute
• Passer ensuite à la réalisation de l’activité. contente, elle commence à le manger… On
• Le professeur jugera du nombre d’écoutes marchait dans la rue, on parlait toutes les deux
nécessaires. et elle me raconte une anecdote de la maternelle :
à la cantine, un jour, une dame de service qui
Solutions proposait de la salade aux enfants a fait un geste
c, a, b, d, f, e très ample avec le saladier dans la main et hop,
la salade a volé et les gamins se sont pris la
salade sur la tête ! Et, à ce moment-là, ma fille,
Transcription  CD 1 : 43-44 en me racontant ça, a tout simplement fait le
Euh… ma fille, elle voulait absolument manger même geste avec sa main... Alors j’ai vu passer
une glace, et pas n’importe quelle glace ! Donc, les boules de glace à 2 cm de mon nez avant
on lui trouve son cornet de glace, toute qu’elles aillent s’écraser sur la table d’un café,
contente, elle commence à le manger… On devant deux messieurs… qui n’étaient pas très
marchait dans la rue, on parlait toutes les deux heureux de manger de la glace à la vanille et au
et elle me raconte une anecdote de la maternelle : chocolat.
à la cantine, un jour, une dame de service qui
proposait de la salade aux enfants a fait un geste
Activité complémentaire : raconter des
très ample avec le saladier dans la main et hop,
la salade a volé et les gamins se sont pris la situations humoristiques liées à des
salade sur la tête ! Et, à ce moment-là, ma fille, incidents
en me racontant ça, a tout simplement fait le • Proposer aux apprenants de raconter des
même geste avec sa main... Alors j’ai vu passer situations drôles liées à des incidents domestiques.
les boules de glace à 2 cm de mon nez avant Elles peuvent être vécues ou inventées. S’ils
qu’elles aillent s’écraser sur la table d’un café, manquent d’imagination, leur proposer de
devant deux messieurs… qui n’étaient pas très raconter une scène de film comique.
heureux de manger de la glace à la vanille et au
chocolat.

Activité 2 • Avant de réaliser ces activités, rappeler les points


• Faire raconter l’anecdote et dire en quoi consiste importants : lire attentivement les consignes, lire
l’humour de cette histoire : ➞ La petite fille était les encadrés afin de sélectionner les expressions
tellement concentrée sur son histoire qu’elle a fait qui pourront être utilisées dans les dialogues et
la même chose dans la réalité que le personnage préparer les dialogues à partir des acquis.
dans l’histoire. • Ces activités permettent de réutiliser à l’oral les
• Faire lire la transcription par un ou plusieurs savoirs et savoir-faire acquis tout au long de
apprenants et résoudre les doutes de vocabulaire. l’unité. Comme il s’agit d’un entraînement à la
prise de parole semi-libre, les apprenants devront
s’approprier les actes de parole mentionnés dans
les encadrés.
• Le professeur devra veiller à ce que tous les
intervenants participent et à ce qu’il y ait un
véritable dialogue.

56

430289 _ 0043-0060.indd 56 12/12/14 13:11


2
• Veiller également à ce que les apprenants soignent • Ils auront également à choisir dans l’encadré les
la prononciation et l’intonation dans les dialogues. expressions utiles pour manifester leur inquiétude
• Les apprenants pourront participer à la et proposer de l’aide.
co-évaluation en écoutant les productions de leurs • Leur demander de soigner la prononciation et
camarades. l’intonation.

Activité 3  Activité 5
• Demander aux apprenants de jouer le dialogue • Mettre les apprenants par groupes de 2 pour
par groupes de 2 en utilisant les expressions des préparer le dialogue. Ils devront expliquer
encadrés. Ils pourront aussi utiliser la page Lexique pourquoi ils ont raté l’avion.
(Incidents). • Faire jouer quelques dialogues devant la classe.
• Veiller à ce que la personne qui écoute demande
des précisions, manifeste son inquiétude ou sa Activité 6
surprise, plaigne son interlocuteur, etc.
• Par groupes de 2 faire jouer le dialogue en
• Faire échanger les rôles pour que chaque
utilisant les expressions utiles pour prendre
apprenant ait la possibilité de raconter un
rendez-vous. Les apprenants pourront aussi utiliser
incident.
la page Lexique (Incidents et Réparations).
• Faire jouer quelques dialogues devant la classe.
• Leur demander de soigner la prononciation et
l’intonation.
• Faire jouer quelques dialogues devant la classe.
Stratégies :
Dans une conversation, si vous Activité 7
ne trouvez pas le mot dont vous • Revoir si nécessaire le lexique sur les tâches
avez besoin, que faites-vous ? ménagères.
• Puis mettre les apprenants par groupes de 3 et
Il s’agit faire prendre conscience aux
leur demander de faire un petit débat sur le thème
apprenants de leurs propres stratégies et de
proposé.
les renforcer. Il ne faut pas forcément toutes
• Demander ensuite à un porte-parole de chaque
les utiliser à la fois, mais avoir dès le début
groupe de résumer à l’ensemble de la classe ce qui
toute une gamme de techniques, d’en choisir
a été dit.
certaines et de s’y entraîner progressivement
pour que cela devienne naturel et quasi
automatique.
• Faire lire et répondre individuellement.
• Puis, mettre les apprenants par groupes de
2 pour comparer et commenter les résultats
de leur réflexion. Activité 8
• Mettre en commun avec l’ensemble de la • Faire lire le texte individuellement et en silence.
classe : Quelles stratégies reviennent le plus • Puis résoudre les éventuels problèmes de
souvent, lesquelles sont peu utilisées ? vocabulaire : expliquer les mots tels que grève,
• Demander aux apprenants de compléter la traîner, craquer, réprimander, dégoûtant, à l'aide
liste avec leurs propres stratégies. d’exemples et poser les questions de
compréhension globale de l’activité.

Solutions
Activité 4 1. Il s'agit d'un article de journal en ligne.
2. Il parle de Jessica Stilwell et de sa famille.
• Laisser un temps de préparation aux apprenants 3. Elle a fait la grève des tâches ménagères.
qui pourront, si besoin est, relire et s’inspirer de la 4. Parce que ses trois filles ne collaboraient pas aux
Situation Panne d’électricité ! tâches ménagères.

57

430289 _ 0043-0060.indd 57 12/12/14 13:11


COMPÉTENCES Livre de l’élève, p. 33 à 35

Activité 9 Activité 12
• Faire réaliser l’activité individuellement ou par Dans cette activité, les apprenants vont s’entraîner à
groupes de 2. Demander aux apprenants de écrire une lettre à partir d’un modèle.
justifier éventuellement leurs réponses et de • Dans un premier temps, faire relire la Situation 2 :
corriger les affirmations fausses. La parole aux lecteurs, p. 27.
• Procéder à la correction avec le groupe-classe. • Puis demander aux apprenants de choisir une des
deux lettres.
Solutions • Le professeur pourra passer dans les rangs afin de
1). V. 2). F. 3). F. 4). V. 5). F. 6). F. 7). V. résoudre les éventuels problèmes de vocabulaire,
de grammaire et de syntaxe.
• Demander à quelques apprenants de lire leur
Activité 10 production aux autres.
• Faire cette activité par groupes de 2.
• Procéder à une mise en commun et écrire la liste
au tableau.

Solutions
– Les parents ont décidé de ne plus s’occuper de la
vaisselle ni du linge sale de leurs filles.
– Les assiettes sales ont commencé à s’empiler.
– Le lave-vaisselle était plein.
– Les chaussures et les sacs traînaient dans l’entrée.
– Les aliments laissés sur la table ont commencé à
sécher.
– Derrière le divan, il y avait des chaussettes sales, des
bouteilles de jus de fruits vides et des mouchoirs en
papier.
– Les sacs thermos sentaient mauvais.
– Les parents ont utilisé des sacs poubelles pour
emballer les repas des filles.

Activité 11
• Organiser une discussion avec le groupe-classe.
Est-ce que les apprenants participent aux tâches
ménagères de la maison ? Qu’est-ce qu’ils ont
l’habitude de faire ? Est-ce que le partage des
tâches est équitable chez eux ? Est-ce une source
de conflicts ? Etc.

58

430289 _ 0043-0060.indd 58 12/12/14 13:11


TÂCHE FINALE
Brochure d’informations
Livre de l’élève, p. 36
2
• Présenter la tâche finale comme une activité
ayant un double but : le développement du
Activité 3
travail coopératif, ainsi que l’intégration de tous • Lire ou relire les critères d’évaluation avec
les contenus étudiés dans l’unité. l’ensemble de la classe et demander à chaque
• Le plan de cette tâche finale est clairement groupe d’évaluer les productions de ses camarades
indiqué dans les consignes. Le professeur devra en fonction de ces critères.
donc insister sur la nécessité de respecter les • À l’issue de toutes les lectures, décider avec le
instructions. groupe-classe des rubriques les mieux élaborées.
• Les apprenants vont devoir, par petits groupes, • Faire prendre conscience aux apprenants que la
élaborer une brochure d’informations pratiques co-évaluation est un moment très important de
sur leur ville ou leur région, destinée à des l’activité car elle représente une source de
francophones. motivation pour les apprenants.
• Leur faciliter tout le matériel dont ils auront besoin
pour réaliser matériellement la brochure.
Activité 1
• Réaliser cette activité avec le groupe-classe.
Demander aux apprenants de lire la consigne et Visionnage de la vidéo « Voyage »,
d’observer les photos afin qu’ils comprennent bien séquence 2 : « À la fromagerie » (fiction) et
ce qu’ils devront faire. « Saint-Germain-des-Près et le Quartier Latin »
• Puis décider à quel public cette brochure sera (documentaire), cf. transcriptions Livre de
destinée. Par exemple, elle pourrait s'adresser à l’élève, p. 167 / Cahier d’exercices, p. 135 et
des étudiants Erasmus, à des universitaires qui fiches d’exploitation, Cahier d’exercices,
vont faire un stage à l’étranger, à des travailleurs p.106-108.
expatriés... et réfléchir aux différentes rubriques
qui pourraient être développées en plus de celles
qui sont proposées dans la consigne.
• Ensuite, faire réfléchir au support, par exemple,
une brochure en papier, un blog sur Internet, etc.
• Faire une liste au tableau de toutes les rubriques
mentionnées et choisir les plus pertinentes.

Activité 2
• Avant de procéder à la rédaction, insister sur
l’importance des critères d’évaluation.
• Mettre les apprenants par petits groupes en
fonction du nombre de rubriques retenues.
• Laisser un temps de discussion à l’intérieur des
groupes pour que les apprenants se mettent
d’accord sur le contenu de la rubrique.
• Leur suggérer de noter dans un premier temps
les conseils et astuces sans trop prêter attention à
la rédaction.
• Insister sur le fait que tous les apprenants devront
participer.
• Lors de la phase de rédaction, le professeur
passera dans les groupes afin de les aider à
élaborer leur texte et corrigera les éventuelles
erreurs de construction, de vocabulaire ou de
grammaire.

59

430289 _ 0043-0060.indd 59 12/12/14 13:11


430289 _ 0043-0060.indd 60 12/12/14 13:11
unité
Souvenirs
 Le professeur pourra faire observer cette
3
unité
première page de l’unité en mettant en
Souvenirs
À la fin de l’unité 3, vous serez capable de…
comprendre et participer à des conversations.
3 rapport le titre avec la photo, puis il fera
décrire celle-ci.
– Qu’est-ce qu’elle représente ? ➞ On voit
raconter des souvenirs (vacances, enfance…). une petite fille de 2 ou 3 ans qui fait de la
décrire une photo (oralement et par écrit).
comprendre un texte littéraire (extrait de roman). balançoire. Elle rit et elle a l’air heureuse.
– Qu’est-ce que cette photo évoque ? ➞ Le
comprendre et écrire une interview dans un journal.

premier âge de la vie : l’enfance, mais aussi


l’innocence, la joie de vivre des enfants.
À l’aide de ces indices et de la photo, les
apprenants feront des hypothèses sur les
thèmes qui seront traités au cours de l’unité.
Le professeur pourra introduire le lexique sur
les âges de la vie.
Enfin, il présentera en détail les savoir-faire et
objectifs de l’unité.

TÂCHE FINALE :
« Photo-souvenir »

Pour cela, vous apprendrez à…


• décrire dans le passé.
• raconter des événements passés. Stratégies
Comment rédiger un texte.
• situer dans le passé.
• donner votre opinion, faire des appréciations.
• féliciter quelqu’un.
• identifier le registre de langue.
trente-sept 37

403619 _ 0037-0048.indd 37 16/07/14 09:35

Commentaires généraux
Dans cette unité, les apprenants vont continuer à se familiariser avec différentes situations de
communication en rapport avec le passé et l’évocation de souvenirs : échanges directs entre amis,
monologue. Ils découvriront des extraits d’œuvres littéraires, des textes informatifs et une interview dans
un journal.
Ils seront aussi amenés à réfléchir sur leurs propres stratégies d’expression écrite.
Au niveau lexical, on revoit et on approfondit le vocabulaire sur les âges de la vie et sur les liens de
parenté. Le monde de la scolarité et des loisirs sera également abordé par le biais du souvenir.
Sur le plan grammatical, on (re)voit l’imparfait (conjugaison et valeurs) et on apprend à le combiner avec le
passé composé dans un récit au passé. On découvre également le plus-que-parfait.
Les apprenants continueront à développer la compréhension orale en écoutant des dialogues assez longs
au passé, avec alternance des temps du passé (passé composé, imparfait, plus-que-parfait).
Concernant la civilisation, ils découvriront l’évolution des rythmes scolaires en France et du baccalauréat.
À la fin de cette unité, ils devront écrire un monologue au passé à partir d’une photo d’enfance, en
s’inspirant d’un modèle.

61

430289 _ 0061-0080.indd 61 12/12/14 12:30


Contenus
1 ACTES DE PAROLE 4 PATRONS SONORES
Décrire dans le passé. Prononciation
Raconter des événements passés. Les sons [b] - [d] - [g].
Situer dans le passé. Sons / Graphie 
Donner son opinion, faire des appréciations. La graphie de ces sons.
Féliciter quelqu’un.
Identifier le registre de langue.
5 STRATÉGIES
Compréhension
2 STUCTURES SYNTA IQUES Comprendre globalement un document sonore
L’imparfait. relativement long.
L’opposition passé composé / imparfait. Identifier des structures et formulations servant
Le plus-que-parfait. à exprimer certains actes de parole.
Production
Stratégies pour rédiger un texte et améliorer ses
3 LE IQUE productions écrites.
Les âges de la vie. Co-évaluer les productions du groupe-classe.
Les liens de parenté.
Les loisirs et la scolarité.
6 CULTURE
Extraits de romans littéraires.
Les rythmes scolaires en France.
Le baccalauréat.

Compétences communicatives (Savoir-faire)


1 Compréhension orale
– Comprendre un dialogue entre deux amies dans lequel l’une raconte un souvenir d’adolescence :
compréhension globale et détaillée.
– Comprendre un dialogue entre anciens élèves d’un même lycée qui se retrouvent, évoquent des
souvenirs et racontent ce qu’ils sont devenus.

2 Production orale : expression et interaction


Expression
– Lire à voix haute un extrait de texte littéraire de manière expressive.
– Raconter un de ses premiers souvenirs.
– Choisir une photo de voyage et la commenter.
– Raconter une expérience personnelle : parler de ses retrouvailles avec une personne de son passé.
– Tâche finale : choisir une photo de soi et la décrire.
Interaction
– Parler de ses croyances d’enfant en petits groupes.
– Téléphoner à un(e) ami(e) pour le / la féliciter d’un heureux événement.
– Parler de sa scolarité avec un(e) camarade de classe et faire des comparaisons.

3 Compréhension écrite
– Comprendre un extrait du roman No et moi, de Delphine de Vigan : l’information principale et les
détails importants.
– Comprendre des informations sur les rythmes scolaires en France et sur le baccalauréat, et répondre à
des questions.
– Comprendre une interview et répondre à des questions pour vérifier la compréhension.

62

430289 _ 0061-0080.indd 62 12/12/14 12:30


3
4 Production écrite
– Répondre à une interview en inventant les réponses.
– Tâche finale : choisir une photo de soi et la décrire.

Attitudes (Savoir-être)
– Participer aux activités de production en faisant preuve de créativité.

Compétences clés
1 Communication linguistique
– Vérifier que l’apprentissage est utile pour développer des compétences linguistiques dans des supports
et des situations diverses : tête-à-tête / groupes / téléphone ; textes littéraires, interview.
– Vérifier que pour communiquer, il faut acquérir des connaissances et considérer des aspects formels.
Voir plus haut la description des objectifs de cette unité 3 : Contenus. / Compétences communicatives. / Attitudes
(renforcement de l’attitude positive face au poids des mots et de la communication).

2 Compétences sociales et civiques


– Renforcer la confiance en soi et en ses capacités d’apprentissage : faire des progrès constants en
compréhension orale globale, se familiariser avec de nombreux types de documents écrits.
– Partager l’expérience collective de l’apprentissage : accepter des objectifs communs, travailler en
binômes ou en petits groupes.
– Participer de manière positive à une tâche finale collaborative.

3 Sensibilité et expression culturelles


– Valoriser la qualité de l’expression d’un point de vue dramatique et théâtral (lecture dramatisée, jeux de
rôle).
– Dans toutes les activités de production (écrites et orales), développer la créativité pour augmenter la
possibilité d’effets stylistiques, enrichissant ainsi les situations communicatives grâce à l’imagination.
– Présenter une photo de soi au groupe-classe de manière expressive.

4 Apprendre à apprendre
– Voir Contenus, point 5 : stratégies d’apprentissage.

5 Esprit d’initiative et d’entreprise


– Exercer son sens de l’organisation, à l’intérieur du groupe et pour soi-même, dans une tâche finale
collaborative.
– Au cours de jeux de rôle et des activités, prendre des rôles différents afin de développer plusieurs
facettes de la personnalité.

6 Compétence numérique
– Dans l’apprentissage, tant dans les activités de réception que dans celles de production, apprécier et
respecter les caractéristiques des textes et des messages, selon leur canal et leur format.
– Pour réaliser les activités de production, systématiser la recherche d’informations et de documentation
sur Internet : en distinguant, selon des critères, les sites personnels d’opinion (blogs, par exemple) des
sites officiels.

63

430289 _ 0061-0080.indd 63 12/12/14 12:30


PROPOSITION D’ITINÉRAIRE
Communication Livre de l’élève Outils Livre de l’élève + Cahier d’exercices

Grammaire :
SITUATION 1 : « Une fête originale » • L’imparfait. Activités 1 et 2. Cahier p. 20 : 1, 2.
Activités 1 et 2. • L’opposition passé composé / imparfait. Activité 3.
Activité 3.
Lexique :
Activité 4.
• Les âges de la vie. Activités 1 et 2.
Cahier p. 22 : 1.
• Les liens de parenté. Activités 3 et 4
Cahier p. 22 : 2, 3, 4.

Grammaire :
SITUATION 2 : « Le dîner » • Le plus-que-parfait. Activités 4 et 5.
Cahier p. 20 : 3. ; p. 21 : 4.
Activités 1 et 2.
• L’alternance des temps du passé.
Cahier p. 21 : 5, 6, 7.
Lexique :
• Loisirs et scolarité. Activités 5 et 6.
Cahier p. 23 : 5, 6, 7.

Prononciation :
•  [b] - [d] - [g] : Activités 1, 2 et 3.
Cahier p. 24 : 1, 2, 3, 4, 5, 6.
COMPÉTENCES :
Activité 1.
Cahier p. 25 : 1, 2.

COMPÉTENCES :
Activité 2. Encadré « Décrire dans le passé ».
Activité 3.
Activité 4.
Encadré « Situer dans le passé » / « Raconter des
Activité 5. événements ». 
Activité 6.
Encadré « Faire une appréciation ».

Encadré « Féliciter ».
COMPÉTENCES :
Activités 7, 8 et 9. Cahier p. 25 : 3. ; p. 26 : 4, 5.

COMPÉTENCES : Dossier Société : « Les rythmes scolaires en


Activité 10. France » / « Le baccalauréat ».
Stratégies : Comment rédiger un texte. (Documentaire « Une école différente » )
Cahier p. 26-27 : 7.
Cahier p. 27 : 8.
TÂCHE FINALE :
« Photo-souvenir »
Activités 1 à 5.
Évaluation et co-évaluation.
Vidéo « Voyage » : séquence 3.

64

430289 _ 0061-0080.indd 64 12/12/14 12:30


SITUATIONS
Une fête originale
Livre de l’élève, p. 38-39

3
– Ah non, je n’étais pas au courant. C’est drôle,
Activité 1  ça me rappelle une méga-fête, pour un
Dans cette activité, les apprenants vont découvrir anniversaire aussi, quand j’avais 17 ans.
une situation de communication basée sur une – Ah bon ? Mais tu ne m’as jamais raconté ça !
conversation entre deux amies au sujet d’une fête – Et pourtant, j’en ai gardé un souvenir
d’anniversaire. Ensuite, ils s’entraîneront à une inoubliable…
écoute approfondie, afin de répondre à des – Ben, raconte !
questions de compréhension plus fine. – C’était chez une copine de lycée, Amande.
• Faire observer et décrire les photos. Son demi-frère Clément, qui avait 13 ans de
➞ La photo de gauche représente un paysage de plus qu’elle, voulait fêter ses 30 ans avec trois
campagne avec une ferme entourée d’arbres et de autres copains nés en mai, comme lui. En
prés et un petit lac au premier plan. Ce doit être plus, en juin, il partait en Asie pour deux ans
l’automne car les feuilles des arbres sont rouges. parce qu’il avait obtenu un poste dans une
➞ Sur la photo de droite, on peut voir une table station météorologique, alors il voulait fêter ça.
avec différentes choses dessus : un plateau avec – Et c’était lui qui t’avait invitée ?
des verres et des assiettes. Une assiette avec du – Pas exactement, les parents d’Amande ne
melon, une corbeille de pain. Autour de la table, voulaient pas que leur fille se retrouve toute
on distingue des personnes debout qui se servent seule au milieu de trentenaires, alors ils ont
à manger. Elles portent des vêtements d’été. Ce invité des copains à elle aussi. Moi, je
doit être une fête en plein air (on peut voir l’herbe connaissais bien son frère et ses parents, je
à l’arrière-plan) avec un buffet. passais tous mes samedis chez eux.
• Procéder à une première écoute et faire répondre – Mais les parents, ils étaient là aussi ?
aux questions. – Non, ils leur avaient laissé la maison pour eux
• Demander aux apprenants sur quoi ils se sont tout seuls. C’était une grande maison héritée
basés pour répondre : les voix, le titre, les photos, d’une vieille tante, dans un cadre superbe.
le lexique, les intonations, etc. Imagine : à la campagne, elle se trouvait un
• Le professeur pourra choisir d’introduire les points peu en dehors du village, près d’un lac, et sans
de grammaire sur l’imparfait et l’opposition voisins ! Il y avait un grand terrain derrière où
imparfait / passé composé, ainsi que le lexique en ils avaient fait une piste de danse. Ils
rapport avec les âges de la vie et les liens de organisaient souvent des soirées.
parenté, après l’écoute de ce dialogue. – Et alors, ça a consisté en quoi cette méga-fête ?
– Le jour J, quand on est arrivés, tôt le matin
Solutions comme c’était exigé, la bande des quatre
C’est un dialogue entre deux amies : Capucine et avait organisé une sorte de jeu de piste. Ils
Gabrielle. Capucine demande à Gabrielle si elle va aller étaient venus une semaine avant pour repérer
à la fête de leur ami Arnaud. Gabrielle lui répond que les lieux et préparer leur jeu avec les indices.
oui et lui raconte alors la fête qu’avait organisée Et alors c’était à nous, les invités, de trouver
Clément, le frère d’une de ses amies de lycée, Amande, les magasins et les producteurs chez qui ils
quand elle avait 17 ans. C’était sa première grande fête
avaient commandé les produits frais et les
d’anniversaire et sa première nuit blanche, sans les
parents. boissons, et de tout rapporter à la maison.
– Et alors, ça a marché ?
– Oui bien sûr ! Pour nous, la mission, c’était de
Transcription  CD 1 : 45-46 / 47-48 rapporter les fruits d’une association de
fermiers à 10 km. On est tous revenus avec les
– Salut Capucine, ça va ? provisions et on a raconté nos aventures,
– Salut Gabrielle, oui ça va, et toi ? Alors, c’était très drôle. On a vraiment passé une
finalement, tu pourras venir à la fête journée entière à rire, manger, boire, s’amuser,
d’Arnaud ? danser, chanter, on a tout fait !
– Oui, je me suis arrangée, je ne veux pas – Génial !
rater ça ! – C’était la première fois que je passais une nuit
– Il paraît qu’il veut organiser un jeu-animation blanche de cette manière, j’ai trouvé ça
sur 24 heures, tu le savais ?

65

430289 _ 0061-0080.indd 65 12/12/14 12:30


SITUATIONS Livre de l’élève, p. 38-39

fantastique et, si je me souviens bien, après ça Solutions


on a dormi tout le dimanche… parce que
1. Décrire dans le passé : « C’était chez une copine
quand les parents sont rentrés de leur week- de lycée, Amande », « Son demi-frère Clément […]
end, c’était le château de la Belle au bois voulait fêter ses 30 ans », « en juin, il partait en Asie
dormant : pas un bruit, tout le monde dormait pour deux ans », « il voulait fêter ça » , « les parents
encore ! d’Amande ne voulaient pas que leur fille se retrouve
– Je rêve de faire une fête comme ça ! Par toute seule », « Moi, je connaissais bien son frère
contre, ça doit être très difficile à organiser… et ses parents, je passais tous mes samedis chez
Et au fait, tu as une idée de cadeau pour eux. », « C’était une grande maison héritée d’une
Arnaud ? vieille tante», « elle se trouvait un peu en dehors
du village », « Il y avait un grand terrain derrière
où ils avaient fait une piste de danse », « C’était
la première fois que je passais une nuit blanche de
Activité 2  cette manière », « c’était le château de la Belle au
• Faire lire les questions et les différentes options bois dormant, pas un bruit, tout le monde dormait
avant de réécouter le dialogue. encore ».
• Puis, procéder à une deuxième écoute et faire 2. Raconter des événements : « il avait obtenu un
poste dans une station météorologique »,« alors
répondre individuellement.
ils ont invité des copains à elle aussi », « ils leur
• Demander ensuite aux apprenants de comparer avaient laissé la maison pour eux tout seuls », «
leurs réponses par groupes de 2 et faire écouter quand on est arrivés […] la bande des quatre avait
une troisième fois, si nécessaire, avec prise de organisé une sorte de jeu de piste. Ils étaient venus
notes. une semaine avant pour repérer les lieux », « On
• Enfin, commenter et corriger avec le est tous revenus avec les provisions et on a raconté
groupe-classe. nos aventures », « On a vraiment passé une journée
entière à rire, manger, boire, s’amuser, danser,
Solutions chanter, on a tout fait ! », « après ça on a dormi tout
le dimanche ».
1. b). 2. a). 3. c). 4. c). 5. c). 6. b). 7. b). 8. c).
3. Donner son opinion : « j’en ai gardé un souvenir
inoubliable… », « c’était très drôle  », « Génial ! »,
Activité 3 « j’ai trouvé ça fantastique ». 
• Mettre les apprenants par groupes de 3 ou 4
pour faire un petit résumé de l’histoire. Activité complémentaire : lecture et
• Passer dans les groupes afin de résoudre les dramatisation
éventuels problèmes de vocabulaire ou de • Faire réécouter le dialogue avec la transcription,
grammaire. phrase par phrase, et faire répéter celles-ci par les
• Chaque groupe lira sa production au groupe- apprenants en insistant bien sur le rythme et
classe et on procèdera à un résumé commun. l’intonation.
• Demander ensuite une dramatisation du dialogue,
Activité 4  par groupes de 2. Chaque groupe jouera la scène
devant le groupe-classe, qui en fera la critique.
• Faire lire la transcription individuellement ou tout
en écoutant la lecture du professeur ou
l’enregistrement.
• Faire repérer les expressions demandées, puis
corriger avec le groupe-classe.

66

430289 _ 0061-0080.indd 66 12/12/14 12:30


Le dîner
3
4. Le registre de langue est à la fois littéraire (Certains
Activité 1 secrets sont comme des fossiles et la pierre
Les apprenants vont découvrir ici un extrait d’un est devenue trop lourde pour la retourner) et
roman de Delphine de Vigan intitulé No et moi. familier (On en profite pour manger des trucs… /
• Faire observer la photo, la décrire et la commenter. Ma mère, elle s’en fiche complètement.).
➞ Deux adolescentes sont allongées sur une
couverture, sur le dos. Leur têtes se touchent, elles Activité complémentaire : faire un résumé du
sont joue contre joue. L’une sourit à l’objectif, roman
l’autre regarde ailleurs. • Proposer aux apprenants de faire des recherches
• Ensuite, faire lire le texte par un ou plusieurs sur Internet concernant ce roman et d’en faire
apprenants et résoudre les problèmes de ensuite un résumé.
vocabulaire, puis mettre en rapport la photo avec
le texte. D’après vous, qui est la narratrice ? Qui
est No ? Pourquoi ? Activité 2
• Faire répondre individuellement aux questions, • Après une phase d’observation, conseiller aux
puis demander de comparer les réponses par apprenants de s’aider mutuellement sur la
groupes de 2. prononciation, l’intonation et les pauses.
• Corriger avec le groupe-classe. • Leur laisser suffisamment de temps pour se
• Apporter éventuellement des informations sur préparer, puis les faire lire de manière expressive.
l’auteure et sur ce roman. • Demander au groupe-classe de faire des
– Delphine de Vigan est née le 1er mars 1966 à commentaires après chaque lecture en privilégiant
Boulogne-Billancourt. Elle est romancière et les éléments positifs.
réalisatrice. Elle a écrit 7 romans dont No et moi, • Rappeler les règles de phonétique au fur et à
en 2007, qui a été récompensé par le prix du mesure, selon les difficultés rencontrées.
Rotary international et par le prix des libraires • Le professeur pourra choisir de traiter le point de
2009. Ce « roman moral » à succès raconte la grammaire sur le plus-que-parfait et le lexique des
rencontre entre Lou, une adolescente surdouée loisirs et de la scolarité.
de 13 ans et No, une jeune SDF. Il a été traduit
en vingt langues et une adaptation au cinéma a Activité complémentaire : étude des temps
été réalisée par Zabou Breitman en 2010. du te te
Solutions • Faire analyser les temps du texte.
1. La narratrice est jeune, c’est une adolescente de 13 • On redécouvre un nouveau temps, déjà utilisé
ans, elle habite chez ses parents, elle va au lycée, elle dans la première Situation : le plus-que-parfait.
a cours le lendemain, elle n’a pas le droit de boire du Faire différencier l’imparfait du plus-que-parfait et
vin, elle a appris à lire à quatre ans. Elle est curieuse passer à l’étude de ce temps dans la rubrique
(elle a appris à lire les étiquettes des emballages, elle Grammaire.
était montée sur le réfrigérateur pour observer le
fonctionnement de la chaudière…). Elle a un secret
qu’elle ne partage pas avec No.
2. Les personnages mentionnés sont : Lou, sa mère, son
père et No. Sa mère ne s’occupe pas de diététique et
raconte beaucoup de souvenirs à No.
No est une SDF et elle pose beaucoup de questions.
Le père est absent de la maison ce jour-là.
En ce qui concerne Thaïs, on ne sait pas qui c’est
dans ce passage.
3. Les souvenirs : l’enfance de Lou (elle a appris à
lire à 4 ans ; un jour elle est tombée du haut du
réfrigérateur ; un autre jour elle a démonté son
magnétophone…).
Le présent : le dîner, la conversation entre la mère et
No, la réaction de Lou.

67

430289 _ 0061-0080.indd 67 12/12/14 12:30


GRAMMAIRE Livre de l’élève, p. 40-41
L’imparfait
• Faire observer les phrases tirées de la Situation 1 • Rappeler que le verbe être a un radical
et répondre à la question posée. ➞ L’imparfait irrégulier : j’étais, tu étais, il était, nous étions,
sert à faire des descriptions dans le passé. vous étiez, ils étaient.
• Rappeler que pour raconter des faits passés, on • Ensuite, faire réaliser les activités 1 et 2.
utilise le passé composé.
• Puis, faire lire l’encadré sur les différentes Activité complémentaire : repérage de
fonctions de l’imparfait et faire une l’imparfait
récapitulation avec le groupe-classe.
− L’imparfait sert à décrire des actions en train • Faire repérer dans la Situation 1 tous les verbes
de se dérouler dans le passé, à décrire des conjugués à l’imparfait et demander aux
situations dans le passé et à évoquer des apprenants d’indiquer la valeur de ce temps
habitudes passées. pour chacun (description, situation, habitude
Demander ensuite aux apprenants de donner dans le passé).
des exemples supplémentaires pour chaque
fonction. Solutions
• Faire observer les tableaux de conjugaisons et 1 1. avoir : j’avais, tu avais, il / elle / on avait, vous
répondre aux questions posées pour faire le aviez, ils / elles avaient.
point sur la formation de ce temps et sur la 2. être : tu étais, il / elle / on était, nous étions,
vous étiez, ils / elles étaient.
prononciation des terminaisons.
3. arriver : j’arrivais, tu arrivais, nous arrivions,
➞ On forme l’imparfait à partir du radical de la vous arriviez, ils / elles arrivaient.
1re personne du pluriel du présent de l’indicatif, 4. aller : j’allais, tu allais, il / elle / on allait, nous
auquel on ajoute les terminaisons : -ais, -ais, -ait, allions, ils / elles allaient.
-ions, -iez, -aient. 5. faire : je faisais, il / elle / on faisait, nous
➞ À l’écrit, on observe 5 formes différentes : faisions, vous faisiez, ils / elles faisaient.
-ais, -ait, -ions, -iez, -aient. 6. dire : je disais, tu disais, il / elle / on disait, nous
➞ À l’oral, il y a 3 formes différentes puisque disions, vous disiez.
les 1re, 2e et 3e personnes du singulier et la 3e 7. sortir : tu sortais, il / elle / on sortait, nous
sortions, vous sortiez, ils / elles sortaient.
personne du pluriel se prononcent de la même
8. manger : je mangeais, tu mangeais, nous
manière : je trouvais, tu trouvais, il trouvait, ils
mangions, vous mangiez, ils / elles mangeaient.
trouvaient.
• Faire remarquer que la terminaison des 2 2 1. allais : habitude
premières personnes du pluriel commence par 2. neigeait : description
un -i. Cela signifie que, si le radical comprend 3. mangions : habitude
déjà un -i, il faut rajouter celui de la terminaison 4. étais / regardais : habitude
5. était : description
de l’imparfait. C’est le cas des verbes en -ier
comme crier. Par exemple, cri + ions → nous
criions / cri + iez → vous criiez.
Sans ce redoublement du i, il n’y aurait plus de
différence entre le présent et l’imparfait.
• Faire remarquer également les modifications
suivantes :
– Pour les verbes qui se terminent en -ger, il
faut ajouter un -e au radical devant le a pour
conserver le son [ʒ]. Par exemple, bouger :
je bougeais, tu bougeais, il bougeait, ils
bougeaient.
– De la même manière, pour les verbes qui se
terminent par -cer, il faut ajouter une cédille
au c devant le a. Exemple, commencer : je
commençais, tu commençais, il commençait,
ils commençaient.

68 page

430289 _ 0061-0080.indd 68 12/12/14 12:30


L’opposition passé composé / imparfait Le plus-que-parfait
3
• Faire observer les phrases tirées de la Situation 1 • Faire observer les phrases tirées de la Situation 1
et demander à quel temps sont conjugués les et répondre à la question posée.
verbes. ➞ Les formes verbales signalées ressemblent
➞ On est revenus / on a raconté : passé à celles du passé composé : auxiliaire être ou
composé. avoir + participe passé.
➞ C’était / je passais : imparfait. • Faire comparer la formation du plus-que-parfait
➞ J’ai trouvé : passé composé. avec celle du passé composé.
• Puis faire répondre à la question posée. ➞ Au plus-que-parfait, l’auxiliaire est conjugué
➞ Le passé composé sert à présenter l’action à l’imparfait alors qu’au passé composé, il est
comme un événement, un fait ponctuel qui conjugué au présent.
s’est produit à un moment précis du passé. • Faire lire les explications ainsi que l’encadré et
➞ L’imparfait sert à décrire le décor d’un ajouter des commentaires, si nécessaire :
événement particulier, la situation, les – On utilise le plus-que-parfait pour indiquer
circonstances. qu’une action précède une autre action dans
• Faire ensuite lire l’encadré de manière à le passé. Ce temps indique une situation
récapituler la règle. antérieure à une situation passée (exprimée à
• Faire des remarques complémentaires : l’imparfait) ou un fait antérieur à un fait passé
– Le passé composé est utilisé pour des (exprimé au passé composé).
périodes de temps définies avec un début et • Faire rechercher d’autres exemples dans les
une fin précis ; l’imparfait, pour des périodes textes des Situations.
de temps indéfinies. • Le professeur pourra profiter de ce point de
– Le passé composé indique un changement grammaire pour revoir l’emploi des auxiliaires et
par rapport à d’anciennes habitudes ou par les règles de l’accord du participe passé.
rapport à une situation donnée. • Passer ensuite aux activités 4 et 5.
• Demander aux apprenants si cette opposition
passé composé / imparfait existe aussi dans leur Solutions
langue. 4 1. aviez joué
• Faire réaliser l’activité 3. 2. étions partis
3. avions enregistrée
Solutions 4. était venue
5. avait raconté
3 Il faisait beau. Il y avait beaucoup de gens dans 6. avait écrits
la rue. J’ai décidé d’aller me promener au bois de
Vincennes. J’ai téléphoné à Richard et je lui ai 5 1. Sa sœur n’était pas venue à son anniversaire
demandé s’il voulait m’accompagner. Il était (AVANT), il l’a longtemps regretté (APRÈS).
trop fatigué, il avait envie de se reposer. Je suis 2. Quand tu as téléphoné (APRÈS), le bébé était
sorti(e) de la maison et j’ai pris le métro à déjà né (AVANT).
Odéon. Les rames étaient vides, la climatisation 3. Ils ont reçu leurs voisins à dîner (APRÈS), ils les
ne marchait pas. J’avais très chaud. Je suis avaient invités la veille (AVANT).
sorti(e) du métro et je suis entré(e) dans un bar, 4. Ma mère a retrouvé un album de photos
j’ai commandé une menthe à l’eau. C’était (APRÈS) que ma tante lui avait offert (AVANT).
rafraîchissant. 5. Parce qu’il avait neigé toute la nuit (AVANT),
les voitures n’ont pas pu circuler ce matin
(APRÈS).
6. Ils sont partis en Tunisie (APRÈS), ils avaient
préparé leur voyage depuis longtemps
(AVANT).

page 69

430289 _ 0061-0080.indd 69 12/12/14 12:30


LE IQUE Livre de l’élève, p. 42-43
Au niveau 2, il n’y a plus de page Mon Dico Perso dans le Cahier d’exercices, néanmoins les apprenants
devront continuer à élaborer leurs propres listes tout au long des unités de la méthode.
Des questions personnelles se trouvent après certaines activités de cette section. Elles ont pour objectif de
permettre aux apprenants de transposer le lexique nouveau à leur propre réalité. Le professeur pourra y faire
répondre en grand groupe.
Le professeur pourra choisir de faire les activités de cette rubrique à différents moments de l’unité selon les
besoins des apprenants.

avec ces verbes pour s’assurer qu’ils les ont


Les âges de la vie compris et les fixer.
• On pourra garder les mêmes groupes afin qu’ils se
racontent leurs premiers souvenirs. Le professeur
Activité 1 passera dans les groupes pour corriger la
• Faire faire cette activité individuellement et par prononciation et les temps verbaux et apporter du
écrit, en faisant des phrases. vocabulaire, si nécessaire.
• Faire lire quelques phrases et corriger avec le
groupe-classe. Solutions
• Puis poser la question « personnelle » au groupe- 1. retenu 2. oublié 3. je me souviens 4. se rappellent
classe et éventuellement, organiser un petit 5. regrette 6. évoquons
sondage pour évaluer la proportion d’apprenants
qui préfèrent une période donnée en leur faisant Activité complémentaire : raconter un
lever le doigt. Ensuite, ceux-ci donnent leurs souvenir d’enfance
raisons et le professeur les corrige si nécessaire
(temps verbaux, prononciation). • Proposer aux apprenants de raconter à l’écrit un
souvenir d’enfance qui les a marqués.
Solutions
l’enfance
l’adolescence Les liens de parenté
l’âge adulte / la maturité
la vieillesse Activité 3
Exemples de phrases :
• Revoir si nécessaire le vocabulaire sur les membres
– Cet enfant a grandi de plusieurs centimètres en
quelques mois. de la famille avant de faire les activités. Pour cela,
– Cet adolescent a beaucoup mûri pendant son séjour on pourra faire un arbre généalogique au tableau.
à l’étranger. • Faire lire les mots de la liste par plusieurs
– Muriel s’épanouit dans son nouveau travail et dans apprenants et corriger la prononciation.
son rôle de mère. • Faire réaliser l’activité individuellement, puis
– Mon grand-père vieillit mal : il a des problèmes de procéder à la correction avec le groupe-classe.
santé et il ne sort plus.
Solutions
Activité 2 neveu / nièce, tante / oncle, beau-père / belle-mère,
belle-sœur / beau-frère, belle-fille / gendre, grand-père /
• Faire lire la liste de verbes par plusieurs apprenants grand-mère, demi-frère / demi-sœur, arrière-grand-
et expliquer le sens de ceux qu’ils ne connaissent mère / arrière-grand-père, cousin / cousine
pas.
➞ Évoquer : rappeler à la mémoire ; retenir :
garder dans sa mémoire (des noms, des résultats, Activité 4
des dates…) ; regretter : éprouver un désir • Faire faire l’activité individuellement, puis corriger
douloureux de quelque chose qu’on a perdu. avec le groupe-classe.
• Préciser que se souvenir (de quelque chose) et se • Engager une discussion collective sur l’évolution
rappeler (quelque chose) sont synonymes, mais se de la famille à partir des questions personnelles.
construisent différemment. • En profiter pour introduire quelques-uns des
• Faire faire l’activité individuellement, puis corriger différents modèles familiaux existants et en
avec le groupe-classe. donner des définitions.
• Éventuellement, mettre les apprenants par petits • Au-delà de la famille dite « traditionnelle » ou
groupes et leur demander d’imaginer des phrases « nucléaire » (composée des parents mariés ou
70

430289 _ 0061-0080.indd 70 12/12/14 12:30


vivant en couple et élevant leurs enfants sous le • Faire l’activité avec le groupe-classe. On pourra
3
même toit), il existe de nombreux types de classer les verbes dans un tableau de 2 colonnes
familles. (Parents / Enfants).
– la famille élargie : constituée de parents, • Compléter le tableau à partir des réponses
enfants, grands-parents et autres parents vivant données à la première question personnelle, puis
sous le même toit. demander aux apprenants de raconter leurs
– la famille monoparentale : un des deux parents souvenirs de jeux.
(en général, la mère) élève seul(e) son / ses
enfant(s). Solutions
– la famille recomposée : il s’agit d’une famille Activités des parents : raconter des histoires, lire des
composée de parents divorcés ou séparés, contes, soigner, surveiller.
remariés ou en couple, vivant avec les enfants Activités des enfants : jouer à la poupée, à la dînette,
d’un mariage précédent et les enfants de leur aux petites voitures, à cache-cache, apprendre ses
union actuelle. leçons, se déguiser, faire ses devoirs.
– la famille homoparentale : composée de deux
personnes du même sexe qui ont un ou Activité complémentaire : comparer les jeu
plusieurs enfants. d’hier et d’aujour’hui
• Faire comparer les activités des enfants
Solutions d’aujourd’hui avec celles d’enfants de générations
1. pères / grands-parents antérieures, par petits groupes ou avec le groupe-
2. enfants / filles classe.
3. ainée / cadette / fils
Par exemple : Les jeux sont-ils les mêmes
4. membres de la famille
5. beaux-parents aujourd’hui ou les enfants jouent-ils à des jeux
différents ? Qu’est-ce qui a changé ? Quels sont
les nouveaux jeux ? Quels sont ceux qui n’ont pas
Activité complémentaire : parler de sa famille
cessé d’exister ? Etc.
• Mettre les apprenants par groupes de 2 et leur
demander de parler chacun à leur tour de leur
famille et de se poser des questions.
Activité 6
• Réaliser l’activité avec le groupe-classe ou bien par

Loisirs et scolarité
petits groupes.
• Dans un premier temps, faire lire les objectifs
d’apprentissage et les outils et activités.
Activité 5 • Expliquer à l’aide de phrases les mots qui posent
problème. Exemples : Mathieu a copié sur son
• Faire observer les photos et les décrire. camarade de classe. Il a triché. / Les enfants ont
➞ Sur la première photo, on voit un homme assis fait une ronde dans la cour de l’école et ont
dans un fauteuil avec un petit garçon dans ses chanté une comptine.
bras. Ils regardent un livre. C’est certainement un • Demander ensuite aux apprenants de faire les
père qui lit un livre ou un conte à son fils car son associations et corriger.
visage touche sa tête dans un geste tendre. À • Puis faire répondre aux questions posées avec le
priori, ils sont chez eux : l’homme est pieds nus. groupe-classe et faire comparer les matières
➞ Sur la deuxième photo, on voit 3 personnes scolaires et les activités extra-scolaires avec le pays
assises sur un tapis, autour d’un jeu de société. de l’apprenant. Est-ce que ce sont les mêmes ?
Face à nous, un garçon d’environ 7 ans est assis En quoi est-ce qu’elles diffèrent ? Etc.
en tailleur, pieds nus. Il rit. En face de lui et de dos
à nous, sur la droite, une adolescente qui lui parle. Solutions
De profil et sur le côté gauche, il y a un jeune À la crèche et à l’école maternelle : 1. a). / 2. C).
homme qui regarde le garçon. Ils jouent. À l’école primaire : 1. c). / 2. a).
• Puis faire lire la liste des verbes par un apprenant, Au collège et au lycée : 1. b). / 2. b).
corriger la prononciation et expliquer ceux qui
n’ont pas été compris par des exemples ou les
illustrer par des photos (catalogue de jouets, par
exemple).

71

430289 _ 0061-0080.indd 71 12/12/14 12:30


PRONONCIATION Livre de l’élève, p. 43
[b]-[d]-[g]
• Faire faire les activités d’écoute suivant les
instructions.
Activité 3
• Mettre l’enregistrement en faisant des pauses
après chaque phrase et demander aux apprenants
Activité 1 de les répéter.
• Faire d’abord lire les paires de mots par plusieurs • Une fois que les phrases auront été mémorisées,
apprenants. les faire répéter d’abord lentement, puis de plus
• Vérifier ensuite la prononciation à l’aide de en plus vite.
l’enregistrement. Faire des pauses après chaque
paire et les faire répéter à nouveau.
Transcription  CD 1 : 53-54
1 Le bébé boit son biberon au cabaret.
Transcription  CD 1 : 49-50 2 L’abbé est décédé à midi dans son abbaye.
1 pierre – bière 3 Au Congo et au Sénégal, les spaghettis sont
2 potée – beauté rigolos.
3 parage – barrage
4 toit – doigt
5 tousse – douce
6 tête – dette
7 cacher – gâcher
8 quand – gant
9 coûte – goutte

Activité 2
• Mettre l’enregistrement en faisant des pauses
après chaque série de mots et demander aux
apprenants de les répéter.

Transcription  CD 1 : 51-52
1 balai / le balai, bonté / la bonté,
bœuf / le bœuf
2 dos / le dos, duchesse / la duchesse,
dîner / le dîner
3 galette / la galette, garçon / le garçon,
goûter / le goûter

72

430289 _ 0061-0080.indd 72 18/12/14 12:31


SO C IÉ T É Livre de l’élève, p. 44

Ces différents textes et illustrations, à faire au cours ou à la fin de l’unité 3, seront utilisés comme
3
complément d’information ou lecture.
Le professeur pourra en faire faire une lecture individuelle ou à voix haute.
S’il le juge utile, il proposera aux apprenants de les commenter librement et de comparer la situation
exposée avec leur propre réalité ou celle de leur pays. Les apprenants pourront également se poser des
questions mutuellement pour en vérifier la compréhension.

Les rythmes scolaires en France


• Faire lire le document et poser des questions afin • Puis demander aux apprenants s’il existe des
de vérifier la compréhension du texte. écoles du même genre ou spécialisées dans
Depuis quand l’école est-elle obligatoire en d’autres domaines, dans leur pays.
France ? Qui l’a rendue obligatoire ? Est-ce que
les enfants vont à l’école tous les jours ? Pastille vidéo : Une école différente
Comment les rythmes scolaires ont-ils évolués Typologie : documentaire
depuis 1881 ? Durée : 1:03
• Demander aux apprenants s’ils savent qui était Exploitation : voir fiche en appendice de ce
Jules Ferry et leur donner quelques indications, le Livre du professeur (p. 221).
cas échéant.
– Jules Ferry (avril 1832 - mars 1893) était
un homme politique français. Transcription
– Nommé ministre de l’Instruction publique Il existe en France des écoles spécialisées
de février 1879 à septembre 1880, puis de qui offrent des enseignements différents.
nouveau de janvier à juillet 1882, il est resté C’est le cas de l’AFASEC, l’école des
dans l’histoire comme le promoteur de la laïcité courses hippiques, qui forme ses élèves à
scolaire républicaine grâce aux lois scolaires qu’il devenir de futurs jockeys.
a fait voter, rendant l’enseignement gratuit,
En plus des enseignements généraux, ils
obligatoire et laïc.
y apprennent les premiers éléments liés à
– Il a aussi ouvert l’enseignement aux filles par la
la science du cheval, l’hippologie, c’est-à-
création d’une École Normale féminine à Sèvres
dire ce qui relève de la morphologie et de
et une agrégation féminine, le 9 août 1879.
l’anatomie du cheval, son comportement
Enfin, il a étendu aux jeunes filles le bénéfice de
et les soins à lui apporter.
l’enseignement secondaire d’État.
• Ensuite, faire observer et décrire la photo. ➞ C’est Mais à la différence du collège,
une manifestation sur les rythmes scolaires. l’enseignement n’est pas seulement
• Enfin, demander aux apprenants de comparer les théorique. En effet, il se fait aussi en salle,
rythmes scolaires en France avec ceux de leur sur des « chevaux » métalliques, afin de
pays. perfectionner la posture et les gestes
techniques, très précis, et bien sûr, en
Activité complémentaire : faire des situation réelle, sur les pistes de l’école.
recherches sur les vacances scolaires en Les élèves apprennent aussi à prendre
France et comparer avec son pays soin de leur matériel et à s’occuper des
chevaux dans les écuries. C’est une
• Proposer aux apprenants de faire des recherches
formation pour laquelle il faut avant tout
sur Internet concernant la répartition des vacances
avoir la passion des chevaux !
scolaires en France, puis de la comparer avec leur
pays.
• Faire réaliser cette activité par groupes de 2.
• Visionner la vidéo Une école différente et poser
des questions de compréhension : À quelle
profession forme l’école l’AFASEC ? En quoi
consiste la formation ? Qu’est-ce que
l’hippologie ? Etc.
73

430289 _ 0061-0080.indd 73 12/12/14 12:30


S O C IÉ TÉ Livre de l’élève, p. 44

Le baccalauréat
• Procéder de la même manière pour ce document : • Proposer aux apprenants de comparer le système
faire lire le texte par un ou plusieurs apprenants et scolaire en France avec celui de leur pays.
poser des questions de compréhension. • Faire échanger des opinions personnelles sur
Par exemple : Qu’est-ce que le baccalauréat ? l’enseignement en général (l’âge de la scolarité
Depuis quand existe-t-il ? Comment a-t-il évolué ? obligatoire, les matières importantes, l’adéquation
Etc. de l’enseignement à la vie professionnelle, etc.).
• Puis faire répondre aux questions posées et • On pourra apporter des informations
apporter des précisions sur le sujet. complémentaires concernant le système scolaire
• Comme il a été dit, il existe 3 types de baccalauréat : en France. La scolarité des enfants se décompose
– Le baccalauréat général comprend 3 séries : comme ci-dessous :
* la série ES (Baccalauréat économique et social) ;
* la série L (Baccalauréat littéraire) ;
* La série S (Baccalauréat scientifique).
– Le baccalauréat technologique associe culture
générale et technologique. Il se prépare en 2 ans
dans un lycée après une classe de Seconde
générale et technologique. Il propose 8 séries.
Pour plus d’informations, consulter la page :
www.education.gouv.fr.
– Le baccalauréat professionnel se prépare en 3
ans à la fin du collège. Il existe près de 80
spécialités.

Enseignement du premier degré


Noms Durée Classes Âges des élèves
La maternelle 3 ans PS (petite section) 3-6 ans
MS (moyenne section)
GS (grande section)
L’école primaire 5 ans CP (cours préparatoire) 6-12 ans
CE1 (cours élémentaire, 1re année)
CE2 (cours élémentaire, 2e année)
CM1 (cours moyen, 1re année)
CM2 (cours moyen, 2e année)
Enseignement du second degré
Noms Durée Classes Âges des élèves
Le collège 6e 12-15 ans
5e
4e
3e (DNB : Diplôme national du Brevet)*
* C’est à la fin de 3e que l’on décide de l’orientation des élèves : soit ils continuent des études générales au lycée,
soit ils vont dans un lycée professionnel pour préparer des diplômes techniques qui débouchent sur un métier
(BEP, CAP, BT ou Bac professionnel).
Le lycée 3 ans 2nde 15-18 ans
1re
Terminale
Enseignement supérieur
Universités et grandes écoles

74

430289 _ 0061-0080.indd 74 12/12/14 12:30


COMPÉTENCES Livre de l’élève, p. 45 à 47
3
Activité 1 Le jour de mon accouchement, devinez avec
• Faire observer et commenter l’illustration. qui j’ai partagé la chambre… La belle-fille de
• Procéder à une première écoute pour la Monsieur Rousseau !
compréhension globale (qui, où, quand, quoi, – Non, c’est pas vrai ! Alors, tu as vu Monsieur
pourquoi ?). Les apprenants émettront des Rousseau ? Il a dû prendre de l’âge ! Je
hypothèses que le groupe-classe vérifiera par la suite. l’adorais !
• Faire prendre connaissance des questions avant de – Oui Mounir, il est venu voir sa petite-fille, bien
passer à la réécoute du dialogue. sûr ! Il ne m’a pas reconnue tout de suite, il
• Faire répondre individuellement, puis comparer les m’a dit que j’avais beaucoup changé, que
réponses par groupes de 2. j’avais mûri, on a parlé un peu. Lui, par contre,
• Procéder à une troisième écoute en guise de il n’a pas tellement vieilli. Il m’a demandé de
vérification. tes nouvelles. Je lui ai dit que tu étais parti
• Mettre les réponses en commun, corriger et travailler à Paris, et qu’on ne se voyait plus
expliquer le vocabulaire qui pose problème. beaucoup. Il se rappelait tes exposés, toujours
• Faire énumérer les difficultés rencontrées lors de trop longs ! Tu ne voulais jamais terminer !
l’activité : longueur du dialogue, rapidité du débit, – Monsieur Rousseau, c’était le prof de bio ?
mots inconnus, implicites, langue familière (mots Celui qui nous donnait un devoir sur table
familiers, élisions des négations, abréviations). tous les lundis ?
• Faire lire la transcription par groupes de 4. – Non Audrey, Monsieur Rousseau, c’était le
• Éventuellement, proposer aux apprenants de faire prof de philo ! Tu ne te souviens pas des cours
un résumé de la situation. de philo ?
• Le professeur pourra choisir de voir la page – Non, parce que moi, en Terminale, j’avais déjà
Société après l’étude du dialogue. déménagé, je n’étais plus au lycée avec vous.
On avait déménagé à Bordeaux, mes parents
Solutions m’avaient proposé de me laisser à l’internat,
1. On entend parler 4 personnes : Julien, Audrey, mais ça me faisait peur… Après, j’ai regretté
Mounir et Daphné, c’est-à-dire deux hommes et d’être partie.
deux femmes. – C’est vrai, tu avais organisé une super fête de
2. c). 3. b). 4. c). 5. b). 6. a). départ à la fin des cours, en juin ! Tu nous as
manqué en Terminale !
– Mais je me souviens qu’on était partis avec toi
Transcription  CD 1 : 55-56 l’année suivante en Angleterre, pendant les
– Bon, on est tous là, Julien ? On peut trinquer à vacances de la Toussaint, c’est ça ?
nos retrouvailles ? Aux élèves du lycée Lucie – Oui, mais c’était un échange organisé par une
Aubrac ! association, pas par le lycée.
– Non, attends Audrey, il manque encore – On s’était bien amusés pendant ce voyage !
plusieurs personnes. Vous vous rappelez ?
– Et Laura ? – Oui, c’était super ! Au fait, Julien, cette
– Elle est dehors, devant le bar, avec les autres. surprise que tu annonçais dans ton mail, c’est
– C’est dommage, tout le monde n’a pas quoi ?
répondu à ton mail… – Eh bien… Je suis nommé dans un nouveau
– Tu avais réussi à contacter tout le monde ? lycée, devinez lequel !
– Non, certaines personnes étaient introuvables – Au lycée Lucie Aubrac ? Non, c’est pas vrai !
sur Internet ! Alors, Daphné, raconte-nous ! – Si, j’ai obtenu ma mutation de Paris à
C’était ton mari et ton fils qui étaient avec toi, Angoulême, enfin !
quand tu es arrivée ? – Félicitations ! C’est super !
– Eh oui ! – Je suis content pour toi, mais il faudra revenir
– Tu es mariée ? Vous avez un fils ? Félicitations ! me voir à Paris !
Il a quel âge ?
– Je me suis mariée à la fin de mes études, on
s’est connus à la fac. Et notre fils a deux ans !

75

430289 _ 0061-0080.indd 75 18/12/14 12:31


COMPÉTENCES Livre de l’élève, p. 45 à 47

Activité 3
Pratique • Pour cette activité, demander la veille aux
apprenants d’apporter en classe une photo d’un
• Faire retrouver cette expression dans le dialogue,
de leurs voyages.
puis la réemployer dans des circonstances
semblables. • Réaliser l’activité par petits groupes.
– Tu ne peux pas venir à ma fête d’anniversaire ! • Rappeler aux apprenants qu’ils pourront choisir
C’est dommage ! dans l’encadré les expressions utiles pour situer
Solution : b). dans le passé, décrire le cadre et raconter des
événements.

Activité 4
• Par groupes de 2, les apprenants se racontent leur
expérience personnelle ; le professeur passe dans
• Avant de réaliser ces activités, rappeler les points
les groupes pour écouter et résoudre les
importants : lire attentivement les consignes, lire
éventuelles difficultés.
les encadrés afin de sélectionner les expressions
• À la fin de l’activité, on pourra demander à
qui pourront être utilisées dans les dialogues et
quelques apprenants de raconter leur expérience
préparer ceux-ci à partir des acquis.
au groupe-classe.
• Ces activités permettent de réutiliser à l’oral les
savoirs et savoir-faire acquis tout au long de l’unité.
Comme il s’agit d’un entraînement à la prise de Activité 5
parole semi-libre, les apprenants devront • Faire préparer le dialogue par groupes de 2.
s’approprier les actes parole mentionnés dans les • Si nécessaire, organiser un remue-méninges sur les
encadrés. événements de la vie : le mariage, se marier,
• Le professeur veillera à ce que tous les attendre un enfant / avoir un enfant / la naissance,
intervenants participent et à ce qu’il y ait un être né(e), réussir un examen / un concours,
véritable dialogue. trouver un travail, être embauché(e), obtenir une
• Veiller également à ce que les apprenants soignent promotion / être promu(e), etc.
la prononciation et l’intonation dans les dialogues. • Laisser un temps de préparation aux apprenants.
• Les apprenants pourront participer à la co- • Leur spécifier qu’ils devront soigner
évaluation en écoutant les productions de leurs particulièrement la dramatisation et la
camarades. prononciation, étant donné que c’est une
conversation téléphonique et que les
Activité 2 interlocuteurs ne sont pas face à face.
• Faire lire les expressions de l’encadré et faire
remarquer le temps verbal utilisé pour parler de soi Activité 6
quand on était petit. • Faire parler les apprenants de leur parcours
• Mettre les apprenants par groupes de 3 ou 4 pour scolaire, par groupes de 2 ou par petits groupes.
réaliser l’activité. • Passer dans les groupes afin d’écouter les
• Demander ensuite à quelques apprenants de conversations et de résoudre les difficultés.
rapporter ce que les autres personnes du groupe • À la fin de l’activité, on pourra demander s’il y a
ont dit. Exemple : Quand Elsa était petite, elle eu des points communs entre les récits.
pensait que…

76

430289 _ 0061-0080.indd 76 12/12/14 12:30


3
Activité 7 Activités à la campagne :
– Nelly faisait les 400 coups dans le village ou dans
• Demander aux apprenants d’observer le texte et les champs avec son frère.
sa présentation, de lire le titre et le chapeau. – Elle sonnait aux portes, puis se cachait.
De quel type de document s’agit-il ? ➞ C’est un – Elle pataugeait dans le ruisseau.
article de magazine. De quoi traite-t-il ? ➞ De – Elle volait des fraises.
l’enfance d’une actrice. – Elle sautait dans le foin.
• Faire une première lecture du texte rapidement et
en silence. Activité complémentaire : organiser un débat
• Résoudre les éventuels problèmes de vocabulaire sur les avantages de vivre en ville ou à la
et poser des questions de compréhension globale. campagne
• Ensuite, faire réaliser l’activité et corriger avec le
• Diviser la classe en 2 groupes : l’un cherchera des
groupe-classe.
arguments sur les avantages de vivre à la
Solutions campagne et l’autre, sur ceux de vivre en ville.
• Laisser un temps de préparation, puis faire un
1. c). 2. c).
débat. Le professeur jouera le rôle de modérateur.

Activité 8
• Faire relire le texte par plusieurs apprenants à voix
haute et corriger la prononciation.
Pratique
• Faire réaliser l’activité individuellement. • Faire retrouver cette expression dans le texte.
• Puis procéder à la correction avec le groupe-classe • Puis faire observer l’affiche du film de François
Truffaut : « Les quatre cents coups » et demander
et demander de justifier éventuellement les
aux apprenants s’ils ont déjà vu le film. Leur en
réponses et de corriger les affirmations fausses. donner un résumé afin d’expliquer l’expression.
Exemple : 1. Faux. Elle dit qu’elle n’était pas une – Le film raconte l’enfance difficile d’un jeune
petite fille gentille. Elle était, au contraire, assez garçon de 12 ans, Antoine Doinel, qui vit
coléreuse. à Paris à la fin des années 1950, entre sa
mère peu aimante et son beau-père. Il a une
Solutions adolescence turbulente, il vole, fugue et fait les
1. F. 2. V. 3. F. 4. F. 5. V. 6. F. 7. F. 8. V. quatre cents coups avec son ami René.
• Ensuite, faire rechercher l’origine de l’expression
sur Internet. L’expression remonte à 1621, à
Activité 9 l’époque où Louis XIII menait une guerre contre
le protestantisme. Alors qu’il assiégeait la ville
• Faire cette activité par groupes de 2.
de Montauban, il fit tirer 400 coups de canon
• Faire faire un tableau de deux colonnes avec, d’un
simultanément pour faire peur aux habitants.
côté, les activités de Nelly en ville et de l’autre, ses
Solution : b).
activités à la campagne.
• Faire répondre à la question « À quelles activités
• Corriger à l’oral avec le groupe-classe. Demander
de Nelly correspond cette expression ? » : ➞ se
aux apprenants de faire des phrases. cacher après avoir sonné aux portes, patauger
dans le ruisseau, voler des fraises chez les voisins
Solutions / Propositions ou sauter dans le foin.
La vie de Nelly était très organisée quand elle habitait
en ville, alors qu’à la campagne, elle a découvert la
liberté.
Activités en ville :
– Nelly prenait des cours de travaux manuels le lundi.
– Elle faisait du judo deux fois par semaine.
– Le mercredi, elle restait chez ses grands-parents (elle
faisait ses devoirs, regardait la télé, prenait des cours
d’anglais l’après-midi).

77

430289 _ 0061-0080.indd 77 12/12/14 12:30


COMPÉTENCES Livre de l’élève, p. 45 à 47

Activité 10
• Demander aux apprenants de choisir un Stratégies : Comment rédiger
personnage célèbre ou d’imaginer la vie d’une un texte ? 
personne. • Il s’agit de réfléchir sur les stratégies à
• Puis, sur le modèle de l’interview de Nelly, leur adopter pour rédiger un texte. Les
demander de répondre aux questions par écrit, apprenants devront prendre conscience de
comme s’ils étaient cette personne. leurs propres stratégies et les renforcer. Ils
• Le professeur passera dans les rangs afin de devront réfléchir à ce qui est important de
résoudre les éventuels problèmes de vocabulaire, faire avant de commencer à rédiger.
de grammaire et de syntaxe. • Demander à plusieurs apprenants de lire à
• Quand tous les apprenants auront écrit leurs voix haute les différentes stratégies et de
réponses, ils se mettront par groupes de 2 et les commenter. Analyser les intérêts et les
joueront le dialogue. dangers de chacune.
• Le professeur pourra demander à quelques • Puis demander aux apprenants quelles sont
apprenants de jouer le dialogue devant le reste celles qu’ils ont utilisées pour rédiger leur
de la classe. texte. Quelles sont celles qui ont été
délaissées et pourquoi ? Quelles sont celles
à éviter ? (rédiger directement sans faire de
plan, réfléchir au texte en langue maternelle,
puis traduire).

78

430289 _ 0061-0080.indd 78 12/12/14 12:30


TÂCHE FINALE
Photo-souvenir
Livre de l’élève, p. 48
3
• Cette tâche finale va permettre aux apprenants de • Puis faire préparer individuellement un petit
réutiliser les contenus grammaticaux et lexicaux monologue à partir du modèle, en l’adaptant à
étudiés dans l’unité. la photo que chacun aura apportée.
• Ils devront rédiger un récit à partir d’une photo, • Rappeler aux apprenants l’utilité des connecteurs
le lire aux autres et évaluer les productions de temporels pour structurer leur texte.
leurs camarades. Pour cela, ils devront suivre • Le professeur passera dans les rangs afin d’aider
les instructions données. les apprenants et de corriger les éventuelles fautes
de construction, de vocabulaire ou de grammaire.
Activité 1
• Demander aux apprenants de former des groupes Activité 3
de 3 ou 4 et de lire le texte de Marc Lambron afin • Dans cette phase de préparation à la lecture, les
de repérer sa structure et les thèmes abordés. apprenants devront soigner leur prononciation et
• Leur demander le type d’informations que donne leur intonation. Le professeur pourra les aider à
l’auteur. ➞ Il décrit une photo sur laquelle il pose. obtenir une meilleure diction.
Il se décrit lui-même et il décrit ses vêtements, ses
relations avec ses parents, le lieu de la photo,
l’époque, la situation de l’époque dans l’histoire.
Activité 4
• Expliquer le vocabulaire qui pose problème. • Mettre les apprenants par groupes de 4 ou 5.
• Mettre l’enregistrement et demander aux • Deux modalités sont proposées :
apprenants de suivre en même temps avec la 1) Ceux-ci devront, dans un premier temps,
transcription. Leur recommander de prêter observer les photos des uns et des autres et
attention à l’intonation, aux pauses, au rythme, deviner à qui elle appartient. Quand une personne
à l’expressivité en général. aura été reconnue, elle fera sa présentation
oralement. Les autres pourront lui poser des
questions concernant la photo ou un point
particulier du récit.
Transcription  CD1 : 57-58 2) À l’intérieur de chaque groupe, un apprenant lit
C’était dans la Nièvre, pas très loin du jardin de son récit et les autres doivent essayer de retrouver
mon grand-père maternel. J’allais chez lui la photo qui correspond à celui-ci. Si l’apprenant
passer un mois de vacances d’été. Je dois avoir s’est exprimé clairement et avec suffisamment de
trois ans, mais je garde le souvenir d’un très précision, il sera facile de retrouver les photos.
vieux monde, et du boulanger qui passait avec
sa voiture le matin. Je pose devant l’Ariane de Activité 5
mon père, et avec mes manches bouffantes,
• Demander aux apprenants d’évaluer les
mes chaussettes blanches, mon ballon très pop
productions de leurs camarades en fonction des
art, et mes oreilles décollées, j’ai l’air malin ! Je
critères proposés.
me souviens de mon enfance comme d’une
• Faire justifier et comparer les notes avec
bulle enchantée. La France sortait de la guerre,
l’évaluation du professeur.
elle était marquée par la mort, le poids des
veuves, et mes parents, comme tous ceux qui
avaient vécu cette période, voulaient avant tout Visionnage de la vidéo « Voyage »,
le bonheur pour leurs enfants. Faire de chacun séquence 3 : « Aurélie à Bruxelles » (fiction) et
un petit roi, un magicien d’Oz… Derrière cette « Bruxelles, capitale de la Belgique »
photo, il y a tout cela. (documentaire), cf. transcriptions Livre de
l’élève, p. 168 / Cahier d’exercices, p. 136 et
fiches d’exploitation Cahier d’exercices,
Activité 2 p. 109-111.
• Avant la préparation du monologue, faire lire les
critères d’évaluation : organiser et rédiger le texte
avec précision et utiliser correctement les temps
du passé.

79

430289 _ 0061-0080.indd 79 12/12/14 12:30


430289 _ 0061-0080.indd 80 12/12/14 12:30
unité
Transformations
 Le professeur pourra faire observer cette
4
unité
première page de l’unité en mettant en
Transformations
À la fin de l’unité 4, vous serez capable de…
comprendre des messages sur un répondeur.
4 rapport le titre avec les photos, puis
demandera aux apprenants de décrire celles-ci.
– Qu’est-ce qu’elles représentent ?
comprendre et participer à une visite guidée. ➞ Sur la première photo, on voit une ville de
comprendre et participer à des conversations en direct ou par téléphone.
parler de votre formation et de votre parcours professionnel. la fin du XIXe siècle ou début XXe, avec une
voiture à cheval au premier plan et des
comprendre des témoignages sur un blog.
comprendre un texte littéraire et écrire un texte sur le même modèle.

édifices anciens. Sur la deuxième photo,


il s’agit d’une ville moderne du XXIe siècle
avec un tramway au premier plan.
 Faire émettre des hypothèses. ➞ Il s’agit peut-
être de la même ville à des époques
différentes (similitudes de certains édifices).
– Qu’est-ce que ces photos évoquent ?
➞ La transformation, l’évolution, le progrès.
 À l’aide de ces indices et des photos, les
apprenants feront des hypothèses sur les
TÂCHE FINALE : thèmes qui seront traités au cours de l’unité.
« La fabrique
du futur » On pourra introduire le lexique sur
l’aménagement urbain.
Pour cela, vous apprendrez à…
• interrompre quelqu’un.  Finalement, présenter en détail les savoir-faire
Stratégies
• demander des conseils et faire des recommandations.
• demander de confirmer des informations, confirmer
Comment comprendre
des mots nouveaux.
et objectifs de l’unité.
des informations.
• demander et donner des précisions.
• exprimer des sentiments ou
des émotions.
quarante-neuf 49

403619 _ 0049-0060.indd 49 16/07/14 09:37

Commentaires généraux
Dans cette unité, les apprenants vont se familiariser avec diverses situations de communication qui se
dérouleront dans le cadre de relations touristiques (visite touristique guidée), professionnelles
(conversation téléphonique entre un agent immobilier et un client) ou amicales (dialogue entre amies,
message laissé sur répondeur).
Ils découvriront aussi des documents écrits variés et authentiques tels que des témoignages d’expériences
vécues postés sur un blog et un extrait de roman littéraire.
Au niveau grammatical, les apprenants aborderont l’expression du lieu, le futur antérieur, la restriction et
ils reverront et approfondiront la négation.
Du point de vue du lexique, on renforce les descriptions de personnes ou de lieux. On traite ici le sujet du
changement et de l’évolution.
En compréhension écrite, on vise à réfléchir à des stratégies pour comprendre des mots nouveaux et on
insiste sur la compréhension globale pour éviter de se laisser bloquer par un mot ou une expression.
Concernant la civilisation, les apprenants découvriront l’évolution du rôle du père de famille en France et
traiteront de la rapide évolution des technologies de la communication à travers le boom des réseaux
sociaux et la disparition des cabines téléphoniques.
À la fin de cette unité, ils seront amenés à élaborer des propositions afin de participer à une réflexion
collective sur la ville de demain, dans le but de répondre à certains enjeux comme le réchauffement
climatique ou la hausse de la démogaphie.

81

430289 _ 0081-0102.indd 81 12/12/14 12:22


Contenus
1 ACTES DE PAROLE 4 PATRONS SONORES
Interrompre quelqu’un. Prononciation
Demander des conseils et faire des Les consonnes en position finale.
recommandations. Sons / Graphie 
Demander de confirmer des informations, La graphie de ces sons.
confirmer des informations.
Demander et donner des précisions.
Exprimer des sentiments ou des émotions. 5 STRATÉGIES
Compréhension
Comprendre globalement un document oral
2 STRUCTURES SYNTA IQUES relativement long.
L’expression du lieu. Identifier des structures et formulations servant
Le futur antérieur. à exprimer certains actes de parole.
La négation. Comprendre des mots nouveaux.
La restriction. Production
Co-évaluer les productions du groupe-classe.

3 LE IQUE
L’aménagement urbain. 6 CULTURE
Les changements personnels. La ville de Liège.
Témoignages sur des changements de carrière.
L’évolution du rôle du père de famille.
Le boom des réseaux sociaux.
La disparition des cabines téléphoniques.

Compétences communicatives (Savoir-faire)


1 Compréhension orale
– Comprendre un dialogue entre une guide et des touristes : compréhension globale et détaillée.
– Comprendre différents documents enregistrés ; identifier leur nature et les objectifs des locuteurs grâce
à des indices sonores, au ton employé et au contenu des propos.

2 Production orale : expression et interaction


Expression
– Décrire deux photos d’un même endroit à des époques différentes et les transformations dans sa ville.
– Décrire les changements physiques d’une personne de son entourage ou du monde du spectacle.
– Parler de l’évolution du rôle du père de famille dans son pays.
– Parler des secteurs qui ont changé dans son pays ou dans sa ville au cours des dix dernières années.
– Parler de sa formation, de son parcours professionnel ou de celui d’une personne de son entourage.
Interaction
– Organiser une visite guidée de son école, de son quartier ou de sa ville.
– Téléphoner à un(e) ami(e) pour lui demander conseil en vue d’un déménagement dans son quartier.
– Parler de son envie de changer de look avec un(e) conseiller(ère).
– Raconter à son voisin un changement radical dans sa vie ou dans celle d’un(e) ami(e).
– Tâche finale : présenter des propositions de transformations pour la ville de demain.

3 Compréhension écrite
– Comprendre des témoignages d’expériences vécues concernant des changements de carrière.
– Comprendre un texte sur l’évolution du rôle du père de famille.
– Comprendre un texte sur le boom des réseaux sociaux et sur la disparition des cabines téléphoniques.
– Comprendre un extrait du roman « Un étang sous la glace », d'Yvette Z’Graggen.

82

430289 _ 0081-0102.indd 82 12/12/14 12:22


4 Production écrite
3
4
– Écrire un texte littéraire pour présenter un lieu de son enfance.

Attitudes (Savoir-être)
– Participer aux activités de production en faisant preuve de créativité, notamment durant la tâche finale.
– Adopter des critères objectifs pour évaluer les productions des camarades de classe.

Compétences clés
1 Communication linguistique
– Vérifier que l’apprentissage est utile pour développer des compétences linguistiques dans des supports
et des situations diverses : tête-à-tête / téléphone ; témoignages écrits, texte littéraire.
– Vérifier que pour communiquer, il faut acquérir des connaissances et considérer des aspects formels.
Voir plus haut la description des objectifs de cette unité 4 : Contenus. / Compétences communicatives. / Attitudes
(renforcement de l’attitude positive face au poids des mots et de la communication).

2 Compétences sociales et civiques


– Renforcer la confiance en soi et en ses capacités d’apprentissage : faire des progrès constants en
compréhension orale, se familiariser avec de nombreux types de documents écrits.
– Partager l’expérience collective de l’apprentissage : accepter des objectifs communs, travailler en
binômes ou en petits groupes.
– Participer de manière positive à une tâche finale collaborative.
– Adopter une attitude bienveillante, mais aussi rigoureuse, face aux productions des camarades, en
suivant les mêmes critères : par exemple, au moment de co-évaluer une tâche finale.

3 Sensibilité et expression culturelles


– Valoriser la qualité de l’expression d’un point de vue théâtral (dramatisation, jeux de rôle).
– Dans toutes les activités de production (écrites et orales), développer la créativité pour augmenter la
possibilité d’effets stylistiques, enrichissant ainsi les situations communicatives grâce à l’imagination.

4 Apprendre à apprendre
– Voir Contenus, point 5 : stratégies d’apprentissage.

5 Esprit d’initiative et d’entreprise


– Exercer son sens de l’organisation, à l’intérieur du groupe et pour soi-même, dans une tâche finale
collaborative.
– Au cours de jeux de rôle et des activités, adopter des rôles différents afin d'enrichir les différentes
facettes de sa personnalité.

6 Compétence numérique
– Dans l’apprentissage, tant dans les activités de réception que dans celles de production, apprécier et
respecter les caractéristiques des textes et des messages, selon leur canal et leur format.
– Pour réaliser les activités de production, systématiser la recherche d’informations et de documentation
sur Internet, en distinguant, selon des critères, les sites personnels d’opinion (blogs, par exemple) des
sites officiels.

83

430289 _ 0081-0102.indd 83 12/12/14 12:22


PROPOSITION D'ITINÉRAIRE
Communication Livre de l’élève Outils Livre de l’élève + Cahier d’exercices

Grammaire :
SITUATION 1 : « La cité ardente » • L’expression du lieu. Activités 1 et 2.
Activités 1 et 2. Cahier p. 28 : 1, 2, 3.
Activité 3. • Le futur antérieur. Activité 3. Cahier p. 28 : 4.

Lexique :
• L'aménagement urbain. Activités 1 et 2.
Cahier p. 30 : 1, 2, 3.
SITUATION 2 : « Ils ont sauté le pas ! »
Activités 1 et 2. Grammaire :
• La négation. Activités 4 et 5.
Activités 3 et 4.
Cahier p. 29 : 5, 6.
• La restriction. Activité 6. Cahier p. 29 : 7.

Lexique :
• Les changements personnels. Activités 3 et 4.
Cahier p. 31 : 4, 5, 6, 7.

Prononciation :
• Les consonnes en position finale.
Activités 1, 2 et 3.
Cahier p. 32 : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7.
COMPÉTENCES :
Activités 1, 2, 3 et 4.
Cahier p. 33 : 1, 2, 3.

COMPÉTENCES :
Activité 5. Encadré « Se présenter et prendre congé /
Commencer et terminer une visite guidée /
Activité 6.
Interrompre quelqu’un / Demander des
Activité 7. compléments d’informations ou des précisions ».
Activité 8.
Activité 9. Encadré « Demander des conseils ou faire des
recommandations ».
Cahier p. 34 : 6, 7.
COMPÉTENCES :
Activités 10 et 11. Encadré « Demander de confirmer des informations,
Stratégies : Comment comprendre des en confirmer ».
mots nouveaux dans un contexte
complexe. Encadré « Exprimer des sentiments et des
émotions ».
Cahier p. 33 : 4. ; p. 34 : 5.
COMPÉTENCES :
Dossier Société : « Les pères changent /
Activité 12.
Apparition… transformation... disparition ? ».
(Documentaire « La paternité » )
TÂCHE FINALE :
« La fabrique du futur » Cahier p. 34-35 : 8.
Activités 1 à 5.
Cahier p. 35 : 9.
Évaluation et co-évaluation.
Vidéo « Voyage » : séquence 4.

84

430289 _ 0081-0102.indd 84 12/12/14 12:22


SITUATIONS
La cité ardente
Livre de l’élève, p. 50-51

4
Activité 1  Transcription  CD1 : 59-60 / 61-62
– Bonjour, je me présente : Élodie... Je vais vous
Dans cette activité, les apprenants vont découvrir
accompagner dans cette découverte de Liège,
une situation de communication dans laquelle une
que l’on surnomme la « cité ardente ». Nous
guide touristique fait visiter la ville de Liège.
commencerons par le cœur historique de la
• Faire observer et décrire les illustrations.
ville, puis nous visiterons l’île d’Outremeuse.
➞ Elles représentent des brochures touristiques
– Mademoiselle, s’il vous plaît, il faut compter
sur les visites guidées de la ville de Liège : le centre
combien de temps pour cette visite ?
historique et un itinéraire thématique sur les lieux
– Deux heures environ. Quand nous aurons
qui ont inspiré l’auteur de romans policiers,
terminé, je vous ferai quelques suggestions.
Georges Simenon. Il y a aussi un plan du centre de
Donc, nous sommes ici sur la place du
la ville.
Marché. Tout le monde m’entend bien ?
• Demander aux apprenants s’ils connaissent Liège
Parfait ! Sur votre gauche, vous pouvez voir
et s’ils peuvent la situer sur une carte. Leur faire
l’Hôtel de ville, autrefois appelé « la Violette »
rechercher des informations sur la ville ou donner
et, juste en face de nous, le Perron.
des précisions, le cas échéant.
Il symbolise les libertés du peuple liégeois.
– Liège est une ville francophone belge située à 20
– Et de l’autre côté, là derrière, c’est un
km des Pays-Bas et à 40 km de l’Allemagne. Elle
château ?
est traversée par la Meuse (fleuve). Elle appartient
– Oui, c’est le palais des Princes-Évêques,
à une région d’échange transfrontalière « L’Euregio
construit au XIe siècle et transformé au XVIIIe.
Meuse-Rhin » et jouit d’une situation
C’est devenu aujourd’hui le Palais de Justice.
géographique exceptionnelle au cœur de l’Europe.
Il a une cour magnifique avec de très belles
• Expliquer le titre de la Situation.
colonnes. Maintenant, si vous voulez bien me
– Liège est surnommée « La cité ardente ». Cette
suivre, nous allons nous diriger vers le pont
appellation vient du titre d’un roman
des Arches, pendant très longtemps le seul
chevaleresque d’un jeune avocat, Henry Carton
pont de la ville sur la Meuse.
de Wiart, publié en 1905, qui raconte le pillage
– Mais, ce n’est pas le pont de la Victoire ?
et l’incendie de la ville par les troupes de Charles
– Si, il a changé de nom au moment de la
le Téméraire, en 1468. Cet incendie, qui a duré
Révolution française, ensuite, il a repris le nom
sept semaines a donné ce surnom à la ville.
de « pont des Arches ».
• Demander aux apprenants s’ils connaissent
Georges Simenon et sinon, apporter des (Sur l’île d’Outremeuse)
informations sur cet auteur. – Bon, je reprends. Nous voilà maintenant sur
– Georges Simenon (1903-1989), écrivain belge l’île d’Outremeuse. Vous allez pouvoir admirer
francophone, a écrit beaucoup de romans plusieurs maisons et façades de style art
policiers (notamment les « Maigret ») et des nouveau. C’est la patrie aussi de Tchantchès,
nouvelles qui ont eu un succès considérable en un personnage de notre folklore et…
France et à l’étranger. – Oh, regardez par terre, cette plaque !
• Procéder à une première écoute et faire répondre – Eh bien, justement, j’allais le dire, elle
aux questions. représente Simenon, il est né dans le quartier
• Encourager les apprenants à utiliser des d’Outremeuse et il y a passé sa jeunesse.
techniques de compréhension globale, en Allons voir sa maison natale et sa statue. Si
s’appuyant d’abord sur les éléments non cela vous intéresse, la ville propose également
linguistiques (voix, intonations, bruits), puis sur les un circuit Georges Simenon.
mots connus ou « transparents ». – J’ai entendu parler d’un projet de musée
Simenon, c’est vrai ?
Solutions – Oui, c’est exact, mais pour l’instant, personne
On entend trois personnes : Élodie, une guide encore ne sait où cela se fera. On ne sait pas
touristique, et deux touristes. Ils font une visite non plus quand il ouvrira. Les habitants
touristique de la ville de Lièges. d’Outremeuse revendiquent le musée, mais
d’autres Liégeois veulent le construire sur les

85

430289 _ 0081-0102.indd 85 12/12/14 12:22


SITUATIONS Livre de l’élève, p. 50-51

4. Deux touristes s’adressent à la guide. L’homme est


bords de la Meuse. Une fois que tous se seront un peu désagréable, il interrompt la guide. La dame
mis d’accord, le projet prendra forme. est intéressée, agréable et polie.
(Un peu plus tard) 5. Elle reste polie et enjouée.
– Notre promenade à pied s’achève. J’espère 6. a, b, d, e, f, g
7. Le musée Simenon. Il y a désaccord sur l’endroit où
que la visite vous a plu ! Vous avez des
le construire.
questions ?
8. Elle recommande la Montagne de Bueren, la terrasse
– Merci pour cette visite, c’était très des Minimes pour le panorama sur la ville et la
intéressant ! J’ai une question, s’il vous plaît. nouvelle gare des Guillemins.
Nous sommes ici pour trois jours, vous avez
des suggestions à nous faire pour des choses
à voir ou des excursions, Mademoiselle ? Activité 3 
– Eh bien, je vous recommande, dans Liège, la • Faire lire la transcription du dialogue,
Montagne de Bueren, la terrasse des Minimes individuellement ou tout en écoutant la lecture du
pour le panorama sur la ville et la nouvelle gare professeur ou l’enregistrement.
des Guillemins. Cette gare est l’œuvre de • Faire relever les expressions demandées. On
l’architecte espagnol Calatrava, elle a été pourra faire faire cette activité par petits groupes,
inaugurée en 2009. Et si vous n’avez pas de puis faire une mise en commun afin de vérifier
moyen de transport, ni envie de prendre le bus qu’aucune expression n’a été oubliée.
ou le tram, je vous conseille « Vélocité », le
service de location de vélo de la ville ! Solutions
– Moi aussi, je peux vous conseiller également 1. Commencer et terminer une visite guidée :
si vous le souhaitez, j’ai très bien préparé mon « Bonjour, je me présente : Élodie... Je vais vous
séjour à Liège ! accompagner… », « Nous commencerons par…
puis nous visiterons… », « Notre promenade à pied
s’achève. J’espère que la visite vous a plu ! Vous avez
Activité 2  des questions ? ».
2. Demander des compléments d’informations ou
• Avant de passer à une deuxième écoute, faire des précisions : « Mademoiselle, s’il vous plaît, il
prendre connaissance des questions. faut compter combien de temps pour cette visite ? »,
• Éventuellement, rappeler et / ou introduire le « Et de l’autre côté, là derrière, c’est un château ? »,
vocabulaire nécessaire à la compréhension de la « J’ai une question, s’il vous plaît. », « Mais ce n’est
Situation (Hôtel de ville, château, palais, cour, pas le pont de la Victoire », « J’ai entendu parler
d’un projet de musée Simenon, c’est vrai ? »,
colonnes, pont, façades, etc.).
« …vous avez des suggestions à nous faire pour des
• Puis, faire réécouter et répondre individuellement choses à voir ou des excursions, Mademoiselle ? ».
aux questions. 3. Confirmer une information : « Si, il a changé de
• Mettre l’enregistrement autant de fois que nom…», « Oui, c’est exact…».
nécessaire. Étant donné qu’il s’agit d’une situation 4. Faire des recommandations : « Si cela
assez longue, le professeur pourra, s’il le souhaite, vous intéresse, la ville propose également un
la faire écouter partie par partie. circuit Georges Simenon. », « Eh bien, je vous
• Demander aux apprenants de comparer leurs recommande, dans Liège… », « … je vous conseille
réponses avec leur voisin(e), puis corriger avec le « Vélocité », le service de location de vélo de la
ville ! », « … je peux vous conseiller également si
groupe-classe.
vous le souhaitez… ».
• Le professeur pourra choisir de traiter les points de
grammaire sur l’expression du lieu et sur la
formation et l’utilisation du futur antérieur ainsi Activité complémentaire : lecture et
que le lexique sur l'aménagement urbain, après dramatisation
l’étude de ce dialogue. • Faire réécouter le dialogue, avec la transcription,
phrase par phrase, puis faire répéter les
Solutions apprenants en insistant bien sur le rythme et
1. Ils visitent Liège. l’intonation.
2. Elle dure environ 2 heures. • Demander ensuite une dramatisation du dialogue,
3. Elle se compose de 3 parties : la visite du cœur par groupes de 3 et faire jouer quelques groupes
historique, la visite de l’île d’Outremeus, et la fin de
devant le groupe-classe.
la visite avec les questions des touristes.

86

430289 _ 0081-0102.indd 86 12/12/14 12:22


Ils ont sauté le pas !
4
Activité 1 Activité 3
• Faire lire le titre et le chapeau du blog ou de • Faire faire cette activité par petits groupes.
l’article afin de répondre à la question. • À l’intérieur des groupes, chacun exprime ses
• Expliquer ou demander d’expliquer le mot sentiments et réagit au témoignage de son choix
« carrière », qui se réfère en français au parcours en donnant son opinion.
professionnel d’une personne. • Proposer ensuite une mise en commun des
réactions avec l’ensemble de la classe.
Solutions
b). Activité complémentaire : rédaction d’un
témoignage destiné à un blog
Activité 2 • Proposer aux apprenants de rédiger un petit
• Faire lire les témoignages individuellement, puis témoignage fictif sur le modèle de celui de
procéder à une lecture avec le groupe-classe en Sandrine ou de Cédric.
faisant lire plusieurs apprenants pour corriger leur • Passer dans les rangs afin de résoudre les
prononciation. éventuels problèmes de vocabulaire, de grammaire
• Résoudre les problèmes de vocabulaire. et de syntaxe.
• Faire répondre individuellement aux questions, • Demander à quelques apprenants de lire leur
puis demander aux apprenants de comparer leurs production aux autres.
réponses avec leur voisin(e).
• Corriger avec le groupe-classe. Activité 4
Solutions • Faire relire les témoignages individuellement, puis
faire relever les expressions demandées.
1. Sandrine était informaticienne et Cédric, directeur
commercial.
2. Sandrine a été mutée au Mexique et y a découvert Solutions
des paysages magnifiques. Exprimer des sentiments ou des émotions :
Cédric : n’aimait plus son travail. Un ami l’a mis au « j’avais un peu peur de ne pas réussir ou de changer
défi de changer de profession. d’avis », « je ne regrette rien ! Je suis très heureuse… »,
3. Sandrine a pris une année sabbatique, elle a acheté « je suis fière d’avoir relevé le défi ! », « Ça m’a
un terrain au Mexique et y a fait construire des soufflé », « Je n’ai aucun regret…, je me sens bien, j’ai
bungalows. l’air plus dynamique… je me sens moi, vraiment ».
Cédric a démissionné, puis suivi une formation et
enfin, il a trouvé un emploi.
4. Sandrine ne regrette rien. Elle est heureuse et fière
d’avoir relevé le défi.
Cédric n’a aucun regret, il se sent bien, il est plus
dynamique, il a rajeuni, il est lui-même. Il est plus
épanoui.

87

430289 _ 0081-0102.indd 87 12/12/14 12:22


GRAMMAIRE Livre de l’élève, p. 52-53
L'expression du lieu Le futur antérieur
• Dans un premier temps, demander aux • Faire observer les phrases tirées de la Situation 1
apprenants de donner tous les mots qu’ils et lire les informations ainsi que l’encadré
connaissent pouvant exprimer le lieu. Puis, À quoi ça sert ?.
écrire ces mots au tableau en les classant selon • Apporter des explications complémentaires, si
leur nature (prépositions, adverbes ou nécessaire.
expressions adverbiales, pronoms). – Le futur antérieur s’emploie pour indiquer
• Ensuite, faire observer les phrases tirées de la qu’une action précède une autre action dans
Situation 1 et compléter le tableau avec les l’avenir. Il s’utilise avec le futur simple.
mots et expressions indiquant le lieu : Sur votre Exemples : Quand j’aurais terminé mes
gauche, De l’autre côté (locutions adverbiales), devoirs, je sortirai. / Une fois qu’il aura obtenu
en face de, dans (prépositions), là derrière le permis de conduire, il achètera une voiture. 
(adverbes), y, où (pronoms). – On peut l’employer seul. Il présente alors un
• Faire lire les informations données et les fait accompli par rapport à un moment donné
encadrés, puis les commenter. du futur.
– Pour faire la différence entre une préposition Exemples : À huit heures, je serai parti. Elle
et un adverbe de forme identique ou proche, aura terminé sa thèse à la fin du mois.
il suffit d’observer si le mot est employé seul – Il peut également exprimer une probabilité.
ou s’il est accompagné d’un nom ou d’un Exemple : Elle n’est pas venue ce matin au
adverbe. Dans le premier cas, il s’agit d’un travail, elle aura eu un empêchement.
adverbe, et dans le deuxième cas, d’une • Demander aux apprenants de donner d’autres
préposition. exemples.
• Revoir si nécessaire les prépositions devant les • Faire réaliser l’activité 3.
noms de villes et de pays ainsi que l’utilisation
des pronoms y et en. Solutions
• Insister sur la différence de prononciation entre 3 1. Quand j’aurai pris ma décision, je te ferai
dessus et dessous. signe.
• Faire remarquer que devant et derrière se 2. J’organiserai une fête quand je serai
construisent sans la préposition de. rentré(e).
• Expliquer la différence de sens entre ici et 3. Il cherchera du travail quand il aura obtenu
là-bas. son diplôme.
4. Quand les cours auront commencé, je
• Faire faire les activités 1 et 2.
m’inscrirai.
5. Quand tu auras terminé les devoirs, tu joueras
Solutions avec tes amis.
1 1. Les bungalows sont en face de la plage. 6. Il ira se coucher quand il aura sorti le chien.
2. Il y a des palmiers tout autour.
3. Le restaurant est près de la plage.
4. On peut manger à l’extérieur.
5. À droite du restaurant, on peut louer des
parasols.
6. Le propriétaire est là-bas, au bord de l’eau.

2 1. Il y a habité toute sa vie.


2. C’est le quartier où il a grandi.
3. Il n’a pas voulu y aller.
4. Je suis au travail, j’en sors à 18 h.
5. On y est allés hier.
6. Liège est la ville où Simenon est né.
7. Tu vas à la fac ? J’en sors !
8. Il était à Nice. Il en est revenu tout bronzé !

88 page

430289 _ 0081-0102.indd 88 12/12/14 12:22


La négation
4
• Avant d’aborder la négation comme sujet, les Solutions
apprenants sont invités à réviser la négation
totale (ne … pas) ou partielle (ne … personne, 4 1. Rien ne me dit que j’ai raison.
2. Il ne me dit jamais qu’il m’aime.
ne … rien, etc. 3. Personne n’est d’accord.
• Faire observer les phrases tirées de la Situation 2 4. C’est bizarre, je n’entends rien.
et faire répondre aux questions posées. 5. Ne pas manger de légumes, ce n’est pas bon
➞ Ces phrases contiennent deux termes pour la santé !
négatifs. Ils sont placés de part et d’autre du
verbe conjugué. Le premier terme (ne) apparaît 5 1. Il ne regarde pas de films ni de documentaires
à la télévision.
dans toutes les phrases. L’élément sur lequel 2. Je n’ai visité ni musées ni jardins.
porte la négation détermine le choix du 2e 3. Je ne prendrai pas de fromage ni de dessert.
terme négatif. 4. Tu ne connais ni Paris ni Rome ?
• Apporter des informations complémentaires. 5. Tu n’auras vu ni Romain ni Pauline !
– La négation se compose de deux éléments. Si
elle porte sur toute la phrase, le 2e élément
est pas : sujet + ne + verbe + pas.
– Le 2e élément peut varier en fonction du sens La restriction
de la négation (ne … personne, ne … rien, ne
… plus, ne … jamais). • Faire observer les phrases tirées de la Situation 2
– Faire remarquer à l’aide d’exemples que ne et répondre aux questions posées.
… personne est la négation de quelqu’un ; ➞ La structure signalée ressemble aux
ne … rien est la négation de quelque chose ; structures négatives car elle est également
ne … plus est la négation de toujours ou de constituée de deux termes, dont le premier est
encore et ne … jamais est la négation de déjà aussi ne.
ou de toujours. Les deux termes sont placés de part et d’autre
– Signaler qu’à l’oral, on peut supprimer le du verbe conjugué tout comme dans une
1er terme de la négation, mais jamais le 2e. phrase négative. Cependant, elle est différente
Exemple : Je vais pas rester longtemps. du point de vue du sens. En effet, il s’agit ici
– Ajouter que ne devient n’ devant une voyelle d’une restriction et non pas d’une négation.
ou un h muet. Exemple : Il n’est pas fatigué. • Faire lire les informations données et demander
• Éventuellement, faire comparer avec la langue aux apprenants de chercher d’autres exemples.
maternelle. • Faire réaliser l’activité 6.
• Faire ensuite observer les exemples avec
personne et rien et répondre aux questions, Solutions
puis commenter les informations. 6 1. Il ne boit que de l’eau minérale.
➞ Ces phrases contiennent également deux 2. Le soir, je ne mange qu’une salade.
termes négatifs. Cette fois-ci, les deux termes 3. Je ne vois que des films en VO.
sont placés devant le verbe conjugué (en début 4. On ne sert que des plats exotiques.
de phrase) ou devant l’infinitif.
• Faire enfin observer les exemples suivants et
répondre aux questions.
➞ Chaque phrase contient trois termes négatifs.
La conjonction ni est utilisée une ou deux fois.
Dans une phrase affirmative, l’équivalent du
second ni serait la conjonction et.
• Faire ensuite lire les informations données et les
exemples avec ni et les commenter.
– ni … ni… est la négation de deux éléments
reliés par et.
➞ L’article indéfini disparaît à la forme négative.
• Faire faire les activités 4 et 5.

page 89

430289 _ 0081-0102.indd 89 12/12/14 12:22


LE IQUE Livre de l’élève, p. 54-55
Au niveau 2, il n'y a plus de page Mon Dico Perso dans le Cahier d'exercices, néanmoins les apprenants
devront continuer à élaborer leurs propres listes tout au long des unités de la méthode.
Des questions personnelles se trouvent après certaines activités de cette section. Elles ont pour objectif de
permettre aux apprenants de transposer le lexique nouveau à leur propre réalité. Le professeur pourra y faire
répondre en grand groupe.
Le professeur pourra choisir de faire les activités de cette rubrique à différents moments de l’unité selon les
besoins des apprenants.

Aménagement urbain
Activité 1 Activité 2
• Faire lire le texte individuellement, puis faire • Faire d’abord lire l’encadré de vocabulaire.
réaliser l’activité. • Puis faire observer les photos et situer Rennes sur
• Demander aux apprenants de comparer leurs une carte de France.
réponses avec leur voisin(e). • Par groupes de 2, demander aux apprenants de
• Corriger avec le groupe-classe, faire relire le texte décrire les deux photos puis d'indiquer quels
par un ou plusieurs apprenants et vérifier que tous changements se sont produits entre les deux
les mots de vocabulaire ont bien été compris. périodes de temps.
• Proposer aux apprenants d'élargir la liste de verbes • Faire ensuite une mise en commun avec le
permettant de décrire la transformation d’une groupe-classe.
ville. Par exemple : devenir / évoluer / disparaître / • Faire répondre aux questions personnelles avec
agrandir / moderniser / (re)construire / élargir une le groupe-classe ; on pourra demander aux
rue / modifier, etc. apprenants de rédiger à la maison un texte sur
le modèle de celui de l’activité 1. Leur demander
Solutions également d'imaginer les changements qui se
a beaucoup changé / dernièrement / on a démoli / seront produits dans 50 ans en utilisant le futur
on en a restauré / on a remodelé / on a aménagé / antérieur. Exemple : Dans 50 ans, les maires
on a nettoyé / transformé / on a élargi / maintenant / auront interdit la circulation des voitures dans
immeubles neufs / sont apparus / plus active / le centre-ville.
nouveaux lampadaires / plus fonctionnels / remplacent
les anciens / plus nombreux / se sont installées / Solutions / Propositions
travaux à faire / infrastructures à créer / pour améliorer /
plus agréable – La première photo est une carte postale de Rennes en
noir et blanc. Au premier plan, on observe un pont
ancien au-dessus d’un canal. Sur le côté droit du
canal, on peut voir des jardins, des maisons basses et
deux grandes cheminées. Sur la gauche, il y a une
usine ou une fabrique avec des matériaux de
construction au bord du canal. Au loin, à gauche, on
aperçoit une cathédrale et ce qui semble être le
centre de la ville.
– Sur la deuxième photo qui est en couleur, on peut
voir au premier plan un pont relativement récent au-
dessus d’un canal. On observe un bateau qui navigue
sur le canal. À droite, il y a une voie de circulation
assez large avec des voitures qui circulent. Au bord
du canal, à droite, on peut voir une allée d’arbres et
de chaque côté de l’eau, on observe de grands
immeubles modernes. À gauche du canal, on
distingue une grue et des immeubles en construction.
– La ville a beaucoup changé entre ces deux périodes
de temps. Le pont a été reconstruit. Les arbres ont
remplacé les jardins. On a démoli les maisons basses
et l’usine, et construit des immeubles à la place qui
ne permettent plus de distinguer le centre-ville au
loin. On a aménagé une route au bord du canal.

90

430289 _ 0081-0102.indd 90 12/12/14 12:22


Changements personnels
4
Activité 3 Solutions / Propositions
De 2003 à 2005, Monsieur Ravel a obtenu un poste
• Faire lire la liste de vocabulaire et expliquer les
d’assistant commercial dans le service commercial de
mots qui posent problème à l’aide d’exemples. l’entreprise Pharmacool, à Genève.
• Faire observer les deux photos et demander aux De 2005 à 2008, il a intégré une nouvelle équipe dans
apprenants s’ils connaissent la personne le service communication de cette même entreprise,
représentée : Il s’agit de l’actrice française comme assistant des relations internationales.
Catherine Deneuve. En 2008, il a obtenu de l’avancement et a été muté à
• Réaliser l’activité oralement avec le groupe-classe. Laval où il est devenu responsable des relations
• À la fin de cette activité, faire répondre aux internationales du service communication et ce,
questions personnelles par groupes de 2. jusqu’en 2009.
En 2009, il a démissionné après avoir trouvé un
nouveau poste de travail au sein de l’entreprise
Solutions / Propositions Biopharma à Genève, en tant que responsable de la
L’actrice a beaucoup vieilli entre ces deux photos, mais communication dans le service communication, où il est
elle est encore très belle. Elle a grossi et elle a changé resté jusqu’en 2012.
de coiffure. En 2014, il s’est reconverti dans la chocolaterie et a
Elle s’est teint les cheveux, elle est maintenant plus décidé de monter sa propre entreprise : « L’horlogerie
blonde qu’avant. Elle a également changé de look. gourmande » à Genève qu’il dirige encore aujourd’hui.

Activité 4
• Faire lire la liste des verbes de l’encadré et les
activités professionnelles de cette personne, puis
élucider les éventuels problèmes de
compréhension.
• Faire réaliser cette activité à l’écrit.
• Passer dans les rangs afin d’aider les apprenants à
rédiger leurs phrases.
• Demander à quelques apprenants de lire leur
production.

91

430289 _ 0081-0102.indd 91 12/12/14 12:22


PRONONCIATION Livre de l’élève, p. 55
Les consonnes en position finale
Activité 1 Activité 2
• Mettre l’enregistrement en faisant des pauses • Mettre l’enregistrement en faisant des pauses
après chaque paire de mots et demander aux après chaque mot et demander aux apprenants de
apprenants de dire dans quel ordre sont classer les mots en fonction de leur prononciation.
prononcés les mots. • Corriger avec le groupe-classe et faire un tableau
• Mettre l’enregistrement une deuxième fois pour afin de faciliter l’observation et la formulation de
vérifier et corriger. la règle.
• Ensuite, faire lire les paires de mots. • Mettre l’enregistrement une deuxième fois et faire
répéter les mots.

Transcriptions et solutions CD 1 : 63-64 Solutions


1 cou - coupe Son vocalique : 1, 3, 6, 8, 9,
Son consonantique : 2, 4, 5, 7, 10,
2 soupe - sou
On constate que les mots dont le dernier son est
3 tube - tu consonantique se terminent par un -e muet.
4 bombe - bon
5 vogue - vos
6 vague - vas Transcription  CD 1 : 65-66
7 mec - mais
8 pas - Pâques 1 peau
9 doute - doux 2 botte
10 pot - pote 3 an
11 coude - coup 4 âne
12 fête - fait 5 pomme
6 du
7 porte
8 beau
9 pont
10 dupe

Activité 3
• Faire lire les paires de mots par plusieurs
apprenants.
• Vérifier ensuite la prononciation à l’aide de
l’enregistrement. Faire des pauses après chaque
paire et les faire répéter à nouveau.

Transcription  CD 1 : 67-68
1 haut - homme
2 plu - plume
3 mais - même
4 si - cime
5 bout - boum
6 rat - rame

92

430289 _ 0081-0102.indd 92 18/12/14 12:43


SO C IÉ T É Livre de l’élève, p. 56

Ces différents textes et illustrations, à faire au cours ou à la fin de l’unité 4, seront utilisés comme
3
4
complément d’information ou lecture.
En général, on en fera une lecture individuelle ou à voix haute.
Si le professeur le juge utile, les apprenants pourront les commenter librement et comparer la situation
exposée avec leur propre réalité ou celle de leur pays ; ils pourront également se poser des questions
mutuellement pour en vérifier la compréhension.

Les pères changent


• Faire observer la photo et la décrire. Pastille vidéo : La paternité
➞ Un père vient chercher son fils à la crèche et Typologie : documentaire
l’habille pour sortir. On peut voir deux rangées de Durée : 1:15
casiers qui contiennent les vêtements des enfants. Exploitation : voir fiche en appendice de ce
Les photos des enfants sont sur les casiers. Livre du professeur (p. 222).
• Faire ensuite lire le document par un ou plusieurs
apprenants et leur poser des questions afin d'en
vérifier la compréhension.
Transcription
Par exemple : Comment le rôle du père de famille Être un nouveau papa, c’est une
a-t-il évolué depuis 30 ans ? Qu’est-ce qu’un expérience extraordinaire. C’est euh…
congé de paternité ? c’est quelque chose qu’on vit euh… qu’on
• Apporter des informations sur ce sujet. vit pleinement… Euh… y’a pas de mots
– Le congé de paternité est un congé de 11 jours pour… pour décrire chaque instant
qui est accordé au père d’un enfant qui vient qu’on… Euh… on découvre à chaque jour
de naître (en plus des 3 jours légaux de congé le nouveau petit être qu’on a dans notre
de naissance) en France. Il est de 10 jours famille, c’est vraiment… c’est vraiment
en Belgique et de 5 semaines continues non merveilleux.
rémunérées au Québec. Qu’est-ce qui a le plus changé depuis que
• Faire répondre aux questions sur la situation dans je suis nouveau papa ? En fait euh… pas
le pays des apprenants et comparer avec la France. mal… tout a changé euh…, c’est vraiment
Qu’est-ce qu’un congé parental et est-ce qu’il lui qui est devenu le centre… le centre
existe également dans leur pays ? Est-ce qu’il est d’attention de notre vie, euh… donc mais
réservé aux mères et sinon, qui le prend en c’est sûr et certain que c’est au niveau
général ? surtout des dodos, moi je suis plutôt un
– Un congé parental est un congé non rémunéré couche-tard, et le matin c’est plus
qu’un salarié homme ou femme peut prendre difficile, donc on se lève tôt maintenant
après la naissance de son enfant afin de l’élever. parce que lui euh…, il se lève tôt. Hein
Il a une durée initiale d’un an et peut être bonhomme ? Ben oui, c’est sûr que…
prolongé deux fois. À la fin de ce congé, le l’aspect plus difficile, c’est de… c’est de
salarié doit récupérer son poste de travail. vraiment relier le... le côté professionnel
• Organiser un débat sur ce thème afin de voir ce avec le côté personnel. Euh… donc euh…
qu’en pensent les apprenants. c’est sûr qu’avec mon entreprise, il faut,
• Proposer aux apprenants de visionner la vidéo La ça nécessite beaucoup de temps, donc
paternité et leur poser des questions de des fois, c’est départager le temps, c’est
compréhension telles que : Qu’est-ce qui a changé ce qui est beaucoup difficile. D’un autre
dans la vie de cet homme depuis qu’il est père ? côté, on veut… on veut être là, on veut
Qu’est-ce qui est le plus difficile à concilier ? Etc. être présent, mais parfois c’est pas
• Proposer aux apprenants de lire la transcription et toujours facile, donc c’est ce qu’il y a de
de repérer les mots ou passages relevant du registre plus difficile.
familier ou de la langue parlée.

93

430289 _ 0081-0102.indd 93 12/12/14 12:22


S O C IÉ TÉ Livre de l’élève, p. 56

Apparition...
transformation...
disparition ?
• Faire lire les textes « Le boom des réseaux Activité complémentaire : débat sur les
sociaux » et « Le téléphone » par un ou plusieurs dangers des réseau sociau
apprenants, puis poser des questions de
• Organiser un débat avec le groupe-classe sur les
compréhension.
dangers ou les inconvénients des réseaux sociaux.
Par exemple : Qu’est-ce qu’un socionaute ?
Faire échanger des opinions et des expériences
➞ C’est une personne inscrite sur au moins un
personnelles sur ce thème.
réseau social. Qu’est-ce qui a changé concernant
le profil des utilisateurs ? Dans quel but les
Français se connectent-ils actuellement ? Quel est
le sort réservé aux cabines téléphoniques ? Etc.
• Puis faire répondre aux questions posées à la fin
de chaque texte et demander aux apprenants de
faire des comparaisons avec leur pays. Est-ce
qu’on utilise autant les réseaux sociaux dans votre
pays ? Est-ce qu’il existe encore des cabines
téléphoniques ?
• Ensuite, demander aux apprenants de se mettre
par groupes de 3 ou 4 et faire répondre aux
questions posées concernant les changements
survenus durant les dix dernières années.
• Enfin, mettre en commun avec le groupe-classe.

94

430289 _ 0081-0102.indd 94 12/12/14 12:22


COMPÉTENCES Livre de l’élève, p. 57 à 59
4
Activité 1 – [...]
• Faire écouter chaque enregistrement, puis faire – S’il est en bon état ? Totalement ! Il vient
répondre le groupe-classe. d’être repeint et on a refait aussi toute
• Demander aux apprenants ce qui leur a permis de l’installation électrique ! Je vous le
déterminer la nature des enregistrements. recommande : une très bonne affaire, le
➞ Dans le premier enregistrement, on n’entend loyer demandé est vraiment modeste pour
que la partie correspondant à l’agent le quartier ! Mais… il vaudrait mieux faire
immobilier, mais les pauses indiquent vite ! Que pensez-vous de ce soir ?
clairement qu’il s’agit d’une conversation – [...]
téléphonique. – Mais bien sûr, Monsieur, prenez le temps de
– Dans le deuxième enregistrement, on entend réfléchir !
un bip sonore au début et la personne parle – [...]
sans interruption. De plus, il n’y a pas de – Vous pouvez me contacter ici, à l’agence
réaction de l’interlocutrice à qui elle s’adresse, jusqu’à midi trente.
il s’agit donc d’un message laissé sur un – [...] Entendu Monsieur, bonne journée et à
répondeur. ce soir, j’espère ! Je vous assure que vous
– Dans le troisième, les deux interlocutrices sont ne serez pas déçu !
dans un bar, il s’agit d’une conversation en
2 Sylvie... Écoute, c’est moi, Adrien... Je ne sais
direct.
pas trop comment te le dire... Voilà.... Je suis
• Procéder à une deuxième écoute afin de vérifier
absolument désolé, mais je ne vais pas
les réponses.
pouvoir partir le mois prochain en Australie
• Puis faire observer l’illustration et demander aux
avec toi… J’ai démissionné, j’en avais
apprenants à quelle situation elle correspond.
vraiment marre de mon travail, tu sais…
➞ On voit deux amies assises à une table d’un
Alors, forcément, je n’aurai pas assez d’argent
café en train de discuter. L’une paraît très nerveuse
pour voyager… J’ai réussi à me faire
en racontant ce qui lui est arrivé. La photo
rembourser mes billets d’avion… Il y a un
correspond au troisième enregistrement.
autre problème… Je ne vais plus pouvoir
payer le loyer de mon appart, et mes parents
Solutions
n’habitent plus ici… Je peux m’installer chez
a) 2. b) 3. c) 1.
toi pendant ton voyage ? J’ai déjà des idées
de reconversion, je vais tout faire pour
retrouver un emploi ! Je te promets que dès
Transcription  CD 1 : 69-72
que tu seras rentrée, je partirai ! S’il te plaît,
1 – Mais bien sûr Monsieur, nous avons ne te fâche pas trop, je suis sûr que tu vas
l’appartement dont vous avez besoin... rencontrer plein de gens là-bas ! Et ton appart
Voyons... Je vous propose un trois pièces. sera entre de bonnes mains ! Je te rappelle la
– [L’interlocuteur parle.] semaine prochaine ! Bises !
– Effectivement oui... Un T3 très lumineux,
3 – Tu ne sais pas qui j’ai rencontré hier au
totalement rénové et modernisé.
restaurant ? Tu ne l’imagineras jamais ! Tu
– [...]
sais, le présentateur de l’émission de déco
– Oui.
sur France 2, pas celui de maintenant, celui
– [...]
qui la présentait il y a deux ans... Eh ben
– Il donne sur le boulevard Foch, mais il est
oui, je l’ai vu,... avec une femme assez
au dernier étage d’un immeuble de six
jolie... Il sortait de sa voiture et lui, je
étages, alors il est très silencieux... de plus,
t’assure, il était bien mieux qu’à la télé, il a
il a une grande terrasse qui donne sur la
rajeuni, minci...
vieille ville.
– Mais de qui tu parles enfin ? Explique-toi
– [...]
mieux que ça !
– Oui, il a une vue magnifique.

95

430289 _ 0081-0102.indd 95 18/12/14 12:43


COMPÉTENCES Livre de l’élève, p. 57 à 59

Activité 2 Activité complémentaire : rédaction de


questions
• Faire réécouter l'enregistrement, demander aux
apprenants de répondre aux questions en justifiant • Mettre les apprenants par groupes de 2 et leur
leurs réponses, par 2 ou individuellement. demander d’imaginer les répliques du client qui
• Vérifier les réponses avec le groupe-classe. demande des informations sur l’appartement à
Demander aux apprenants ce qui leur a permis de louer dans le premier enregistrement.
répondre. ➞ Dans le premier enregistrement, • Faire faire cette activité par écrit.
l’agent immobilier propose un appartement et
donne les informations utiles : description,
emplacement, prix. Il essaie aussi de convaincre
son interlocuteur de visiter rapidement
l’appartement car selon lui, c’est une « très bonne
affaire ». Dans le deuxième enregistrement,
l’intonation et les hésitations de l’interlocuteur • Avant de réaliser ces activités, rappeler les points
permettent de répondre. Dans le troisième, le importants : lire attentivement les consignes, lire
dialogue est direct et familier. Les interlocutrices se les encadrés afin de sélectionner les expressions
tutoient, l’une raconte une anecdote et fait une qui pourront être utilisées dans les dialogues et
description. préparer ceux-ci à partir des acquis.
• Ces activités permettent de réutiliser à l’oral les
Solutions savoirs et savoir-faire acquis tout au long de
l’unité. Comme il s’agit d’un entraînement à la
a) 3. b) 2. c) 1.
prise de parole semi-libre, les apprenants devront
s’approprier les actes de parole mentionnés dans
Activité 3 les encadrés.
• Procéder de la même manière que pour l’activité • Le professeur veillera à ce que tous les
précédente. intervenants participent et à ce qu’il y ait un
véritable dialogue.
Solutions • Veiller également à ce que les apprenants soignent
a) 1. b) 3. c) 2. la prononciation et l’intonation dans les dialogues.
• Les apprenants pourront participer à la co-
évaluation en écoutant les productions de leurs
Activité 4 camarades.
• Faire faire un résumé oral par groupes de 3 ou 4.
• Mettre en commun avec le groupe-classe.
• Faire lire la transcription des enregistrements et
Activité 5
résoudre les éventuels doutes de vocabulaire. • Mettre les apprenants par groupes de 4.
• Leur laisser un temps de préparation afin qu’ils
Solutions / Propositions choisissent dans les encadrés les expressions utiles
1. Un agent immobilier essaie de persuader un client de à la conversation.
louer l’appartement qu’il lui propose. Il le presse de • Afin de varier les dialogues, on pourra demander
se décider et lui suggère de prendre rendez-vous aux groupes de préparer des visites différentes :
avec lui le soir-même. certains prépareront la visite guidée de l’école,
2. Adrien appelle Sylvie pour lui dire qu’il ne pourra pas d’autres celle du quartier ou d’un quartier que
partir en voyage avec elle parce qu’il a démissionné tous connaissent, d'autres encore celle de la ville.
de son travail. Il s’excuse et lui demande s’il peut • Veiller à ce que les apprenants qui jouent les rôles
s’installer chez elle pendant son absence. Il lui dit des touristes posent des questions au « guide »,
qu’il va tout faire pour retrouver un emploi, qu’il
l’interrompent pour lui demander des précisions
s’occupera de son appartement et qu’il partira
quand elle rentrera.
ou des compléments d’informations.
3. Une jeune femme raconte à son amie, toute excitée, • Faire jouer quelques scènes devant la groupe-
qu’elle a vu un célèbre présentateur d’une émission classe.
de télévision dans un restaurant.

96

430289 _ 0081-0102.indd 96 12/12/14 12:22


4
Activité 6 Activité 10
• Faire utiliser les expressions pour demander des • Faire observer le dessin et lire le texte, d’abord
conseils ou faire des recommandations. individuellement, puis par plusieurs apprenants à
• Indiquer aux apprenants qu’ils devront soigner voix haute.
particulièrement la dramatisation et la • Expliquer aux apprenants qu’il s’agit d’un texte
prononciation étant donné que c’est une littéraire et qu'ils ne doivent pas s’arrêter sur les
conversation téléphonique et que les mots qu’ils ne connaissent pas ; ceux-ci seront
interlocuteurs ne sont pas face à face. expliqués ultérieurement. Dans l’immédiat, le but
• Faire jouer quelques dialogues devant le groupe- est d’en comprendre le sens général.
classe. • Poser des questions de compréhension globale
(qui, où, quand, quoi, pourquoi ?).
Activité 7 • Faire réaliser l’activité individuellement en
corrigeant les affirmations fausses.
• Faire utiliser les expressions pour demander de • Procéder à la correction avec l’ensemble de la
confirmer des informations et en confirmer. Les classe ; demander éventuellement de justifier les
apprenants pourront aussi consulter la section la réponses.
page Lexique (Changements personnels).
• Faire jouer quelques dialogues devant le groupe- Solutions
classe. 1. V. 2. V. 3. V. 4. F. (C’était celle du vieux professeur
d’allemand.) 
Activité 8
• Faire jouer le dialogue de manière expressive.
• Passer dans les groupes afin d’écouter les
conversations et de résoudre les difficultés.
Veiller à ce que chacun raconte à l’autre un
changement radical dans sa vie ou dans celle
d’un de ses amis.
• Faire jouer quelques dialogues devant la classe.

Activité 9
• Laisser un temps de préparation aux apprenants
pour faire cette activité individuellement.
• Demander à plusieurs apprenants de raconter leur
expérience au reste de la classe.

97

430289 _ 0081-0102.indd 97 12/12/14 12:22


COMPÉTENCES Livre de l’élève, p. 57 à 59

Activité 11
Stratégies : Comment découvrir
• Le professeur pourra choisir de traiter l’encadré
le sens de mots nouveaux dans Stratégie avant de réaliser l’activité 11 ou après.
un texte complexe ? • Faire faire une deuxième lecture du texte
Il s’agit de réfléchir sur les stratégies individuellement et en silence.
personnelles à mettre en place pour • Puis, faire répondre aux questions individuellement
comprendre des mots nouveaux. Les ou par groupes de 2
apprenants devront prendre conscience de • Résoudre les éventuels problèmes de vocabulaire.
leurs propres stratégies et les renforcer. Expliquer, par exemple, les mots lattes en bois,
• Faire relever les mots que les apprenants ne border, faible, malaise, pointes acérées, gravier,
connaissaient pas avant de lire le texte et porche, pierres de taille, pelouse, bouleaux,
indiquer les indices qui les ont aidés à les peupliers, marronnier, portail, étang, nénuphars.
comprendre. Faire faire cette activité • Corriger avec le groupe-classe.
individuellement, puis demander aux
apprenants de comparer leurs réponses par Solutions
petits groupes. 1. Parce qu’elle est vieille, d’une époque ancienne et
• Passer à une mise en commun des forme un contraste avec les immeubles récents.
stratégies et les commenter avec le groupe- 2. Elle éprouve une sensation désagréable, un
sentiment de malaise qui devient insupportable.
classe.
3. Il y avait la villa de son oncle Edmond et de sa tante
• Inciter les apprenants à renforcer leurs Thérèse.
stratégies et à les utiliser toutes, en 4. La villa avait une façade en pierres de taille, un toit
montrant comment les appliquer dans cet en pente, une terrasse, un garage et un porche. Un
extrait de roman. mur et une barrière entouraient la maison et
– Le sens global : où, quand, quoi, qui, derrière, il y avait un jardin avec une pelouse et des
comment, pourquoi ? arbres. Au fond du jardin, il y avait un grand pré avec
– L’intention : L’auteur fait la description un étang.
d’un lieu appartenant à ses souvenirs, 5. Réponse libre.
évoque ses sentiments ressentis et parle
des transformations qui se sont produites. Activité 12
– Les mots connus autour du mot nouveau : Dans cette activité, les apprenants vont s’entraîner
le contexte peut faire deviner le sens d’un à faire une description littéraire d’un lieu de leur
mot. enfance à partir d’un modèle.
– La fonction grammaticale : nom, adjectif, • Demander aux apprenants de décrire les
adverbe, verbe, temps des verbes, changements qui se sont produits depuis le
prépositions, connecteurs, etc. moment où ils ont quitté ce lieu jusqu’au moment
– La formation du mot nouveau et sa où ils y sont retournés.
ressemblance, éventuellement, avec des • Les inciter à évoquer les sentiments qu’ils ont
mots d’une autre langue. ressentis en redécouvrant ce lieu.
– L’illustration : faire coïncider les éléments • Passer dans les rangs afin de résoudre les
de l’illustration avec ceux mentionnés éventuels problèmes de vocabulaire, de grammaire
dans le texte. et de syntaxe.
– La proximité avec la langue maternelle : • Demander à quelques apprenants de lire leur
faire attention aux faux-amis. production aux autres.

98

430289 _ 0081-0102.indd 98 12/12/14 12:22


TÂCHE FINALE
La fabrique du futur
Livre de l’élève, p. 60
4
• Présenter la tâche finale comme une activité ayant
un double but : le développement du travail
Activité 3
coopératif ainsi que l’intégration de tous les • Avant la préparation de l’exposé, faire prendre
contenus étudiés dans l’unité. connaissance des critères d’évaluation. Le texte
• Le plan de cette tâche finale est clairement devra être organisé et rédigé avec précision. Les
indiqué dans les consignes. Le professeur devra apprenants devront utiliser correctement les temps
donc insister sur la nécessité de respecter les du futur.
instructions. • Insister sur le fait que tous les apprenants devront
• Les apprenants vont devoir imaginer par petits participer à l’intérieur de chaque groupe.
groupes comment sera la ville dans le futur et • Lors de la phase de rédaction de l’exposé, le
élaborer des propositions de transformations de professeur passera dans les groupes afin d’aider
la ville. les apprenants à élaborer leur texte.
• Il corrigera avec chaque groupe les éventuelles
fautes de construction, de vocabulaire ou de
Activité 1 grammaire.
• Demander aux apprenants de se regrouper en
fonction des thèmes qui les intéressent le plus.
Faire en sorte qu’il y ait un nombre équivalent de
Activité 4
personnes dans chaque groupe. • Avant de procéder à la présentation orale devant
la classe, insister auprès des apprenants de
l’importance des critères d’évaluation.
Activité 2 • Faire présenter les propositions.
• Organiser dans chaque groupe une discussion • À la fin de chaque présentation, veiller à ce que
autour du thème choisi pour trouver des idées sur les membres des autres groupes posent des
le sujet. Par exemple : Quels sont les problèmes ou questions et engagent un débat sur le thème.
les conséquences qui découlent de ces thèmes ?
Puis, une fois les problématiques posées, se
demander ce qu’on peut transformer.
Activité 5
Concernant la montée démographique, qu’est-ce • Lire les critères d’évaluation avec l’ensemble de la
qu’on peut faire ? classe et demander aux apprenants d’évaluer les
➞ On peut transformer les infrastructures productions de leurs camarades en fonction de ces
(constructions d’hôpitaux, d’écoles, critères, au sein de chaque groupe.
aménagements de plus d’espaces verts dans les • Faire prendre conscience aux apprenants que la
villes), le logement (construction de tours plus co-évaluation est un moment très important de
grandes), etc. l’activité.
• Proposer aux apprenants de travailler dans la salle • À l’issue de toutes les présentations, décider avec
multimédia pour rechercher des informations l’ensemble de la classe des thèmes les mieux
complémentaires sur Internet. élaborés.
• Laisser un temps de discussion à l’intérieur des
groupes pour que les apprenants se mettent
Visionnage de la vidéo « Voyage »,
d’accord sur le contenu.
séquence 4 : « Visite de la citadelle » (fiction)
et « Namur, capitale de la Wallonie »
(documentaire), cf. transcriptions Livre de
l’élève, p. 169 / Cahier d’exercices, p. 137
et fiches d’exploitation Cahier d’exercices,
p. 112-114.

99

430289 _ 0081-0102.indd 99 12/12/14 12:22


BILAN COMMUNICATION Livre de l’élève, p. 134-135

1 Écoutez cette émission de radio, puis scolaires avec leur famille. Et puis, je ne vois
répondez aux questions. presque plus mes collègues ; les pauvres, ils
n’ont pas trop le temps ! Alors, comme j'ai
Solutions envie de rester positive et que je ne veux
1. a). 2. c). absolument pas m’ennuyer, j’ai décidé de me
secouer et de vous appeler !
– Mais oui, Séverine, il y a plein, plein de choses
Transcription  CD 3 : 1-2 à faire dans la vie… Vous avez raison de
réagir… Mais dites, qu’attendez-vous de
– Vous êtes bien à l’écoute de l’émission « Le
l’émission ? Comment pouvons-nous vous
matin, tout va bien » sur radio Bayonne ! Il est
aider ?
8 h 15 et après notre minute de publicité, nous
– Pouvez-vous m’indiquer de bonnes
reprenons l’antenne… Et nous avons un appel
associations dans ma région, des associations
d'une auditrice : bonjour Séverine, vous êtes à
qui bougent ? Je n’en connais pas et je
l'antenne !
voudrais faire du sport, des excursions…
– Allô, eh bien, bonjour Francine. J’en profite
– Mais bien sûr, Séverine, il existe sur Bayonne
pour vous dire que j’adore votre émission, je la
des associations très dynamiques, qui
trouve tonique, amusante et très intéressante
organisent des activités très variées. Alors
! Je l'écoute d'ailleurs depuis le début et elle
écoutez bien, nous allons vous envoyer par
m’a toujours aidée à commencer ma journée
mail une liste d’associations que nous
de travail du bon pied !
connaissons bien. Prenez contact avec elles et
– Merci Séverine, merci beaucoup pour vos
amusez-vous ! Vous verrez, ça vous permettra
compliments… Mais parlez-nous un peu de
de faire tout ce dont vous avez envie. Alors, à
vous ! D'où êtes-vous ? Que faites-vous ?
bientôt Séverine et surtout donnez-nous de
– Eh bien, j’habite dans un village pas loin de
vos nouvelles ! Nous allons vous passer le
Bayonne, j’ai pris ma retraite il y a six mois. Je
standard qui prendra vos coordonnées.
suis veuve, j’ai perdu mon mari très tôt et
– Oh merci, et à bientôt. Je vous raconterai,
comme j’avais trois enfants, trois filles, j'ai dû
promis !
consacrer tout mon temps à travailler et à les
élever le mieux possible. Je n'ai pas eu
beaucoup de temps pour entretenir des
relations avec les gens.
– Oh oui, Séverine, ça ne devait pas être facile
tous les jours ! Et quel était votre travail,
Séverine ?
– J’étais responsable d'un magasin de
matériaux de construction et de bricolage, qui
appartient à un grand groupe. J’y suis restée
35 ans !
– Pratiquement toute votre carrière, non ?
– Oui, oui ! Et ça a été dur, mais ça me plaisait.
Et voilà que maintenant, c’est fini !
Brusquement, je n’ai plus besoin de me lever
de bonne heure ni de courir pour attraper le
bus ni de faire les courses à toute allure le soir.
– Et sur le plan affectif, Séverine ? Vous avez
l’air assez seule ?
– Eh bien, le problème, c’est que mes filles sont
toutes parties de la maison et qu’elles vivent
loin. Je ne les vois que pendant les vacances

100

430289 _ 0081-0102.indd 100 12/12/14 12:22


123 4

2 Dites si c’est vrai ou faux. 4 Lisez le texte de la page précédente, puis


répondez aux questions.
Solutions
1). V. 2). V. 3). F. 4). F. 5). F. 6). V. 9). V. 8). V. Solutions
1. c). 2. b). 3. b). 4. b).
3 Écoutez les messages d’accueil de ces deux
répondeurs, puis répondez aux questions

Solutions et
1. a) 4. b) 1.
2. a) V. b) F. c) V. d) F.
Les réponses aux activités de ces sections sont
libres.
Transcription  CD 3 : 3-5
– Bonjour, vous êtes bien sur le répondeur de
l’ALP, l’association des loisirs partagés. Si
vous voulez avoir des informations sur la vie
de quartier, faites le 1.
Pour connaître les activités et les horaires des
ateliers pour adultes, faites le 2. Pour les
excursions, faites le 3. Pour les activités pour
enfants, faites le 4 et pour les activités
seniors, faites le 5.
Pour tout autre renseignement ou démarche,
restez en ligne, nous allons vous répondre
dans un instant.
– Bonjour et bienvenue au Centre Sud-Loisirs.
Nous vous proposons sept jours sur sept des
activités sportives pour tous les goûts : sports
collectifs, promenades équestres, sports de
plein air, arts martiaux, danse et
gymnastique, randonnées pédestres et bien
d'autres encore. Pour débutants ou sportifs
confirmés. À partir de quatre ans et sans
limite d’âge ! Pour tout renseignement
supplémentaire, prenez note de nos heures
de permanence téléphonique : du lundi au
samedi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h 30 au
05 58 62 14 09. Bonne journée !

101

430289 _ 0081-0102.indd 101 12/12/14 12:22


430289 _ 0081-0102.indd 102 12/12/14 12:22
unité
Que d'émotions !
 Le professeur pourra faire observer cette
5
unité
première page de l’unité en mettant en rapport
Que d’émotions  !
À la fin de l’unité 5, vous serez capable de…
comprendre des extraits de conversations et des micros-trottoirs.
5 le titre avec la photo. Il demandera aux
apprenants d’observer et de décrire celle-ci.
– Qu’est-ce qu’elle représente ?
participer à des conversations et raconter des moments forts. ➞ La scène a lieu dans une ville, un jour de
comprendre un article de divulgation (psychologie).
comprendre un texte littéraire (extrait de roman). pluie. On voit un large trottoir, bordé de
lampadaires et un homme jeune, qui saute
raconter par écrit une anecdote (différences culturelles).

de joie : il a les bras en l’air et il sourit, il a


l’air heureux. Il vient peut-être de recevoir
une bonne nouvelle. Derrière lui, un couple
marche sous un parapluie. À droite, on voit
le mur d’un bâtiment en pierres. À l’horizon,
une rangée d’arbres qui cache un
monument, et au fond, à gauche, on
distingue la tour Eiffel. La scène a donc lieu
à Paris.
– Qu’est-ce que cette photo évoque ?
➞ La joie, une émotion intense…
TÂCHE FINALE :
« Réseau
À l’aide de ces indices et de la photo, les
d’entraide »
apprenants feront des hypothèses sur les
thèmes qui seront traités au cours de l’unité.
Pour cela, vous apprendrez à…
• présenter des excuses. Stratégies
On pourra introduire le lexique des émotions.
Comment exprimer
• exprimer des sentiments et des émotions.
Finalement, présenter en détail les savoir-faire
des sentiments.
• plaindre quelqu’un.
• consoler, encourager et réconforter quelqu’un.
• conseiller quelqu’un. et objectifs de l’unité.
soixante et un 61

403619 _ 0061-0072.indd 61 16/07/14 09:39

Commentaires généraux
Dans cette unité, les apprenants vont se familiariser avec diverses situations de communication liées à
l’expression des émotions et des sentiments.
Dans le même registre, ils prendront connaissance d’un article de divulgation sur l’intelligence
émotionnelle et découvriront un extrait de roman.
Ils seront aussi invités à réfléchir sur leurs propres stratégies pour exprimer leurs sentiments et émotions,
afin de mieux les reconnaître et les exprimer en français.
Au niveau grammatical, ils étudieront le présent du subjonctif, indispensable pour exprimer la subjectivité,
et reverront et approfondiront l’expression de la comparaison.
Du point de vue du lexique, ils apprendront le vocabulaire des sentiments, des émotions et de l’amour et
approfondiront celui du caractère (défauts et qualités).
La civilisation sera l’occasion de découvrir des chansons d’amour francophones, des plus classiques aux
plus récentes.
À la fin de l’unité, les apprenants seront amenés à participer à un réseau d'entraide psychologique entre
particuliers.

103

430289 _ 0103-0120.indd 103 12/12/14 12:35


Contenus
1 ACTES DE PAROLE 4 PATRONS SONORES
Présenter des excuses. Prononciation
Exprimer des sentiments et des émotions. Les voyelles nasales [ɑ̃]-[ɔ̃]-[ɛ̃].
Plaindre quelqu’un. Sons / Graphie
Consoler, encourager et réconforter quelqu’un. La graphie de ces sons.
Conseiller quelqu’un.

5 STRATÉGIES
2 STRUCTURES SYNTA IQUES Compréhension
Le subjonctif présent. Identifier des structures et formulations servant
L'expression de la comparaison. à exprimer certains actes de parole.
Production
Décrire ses sentiments.
3 LE IQUE Co-évaluer les productions du groupe-classe,
Les émotions. d’après des critères définis.
Les qualités de nos défauts.
L’amour.
6 CULTURE
Les représentants de la chanson française,
d’hier et d’aujourd’hui.

Compétences communicatives (Savoir-faire)


1 Compréhension orale
– Comprendre diverses répliques manifestant des émotions : identifier les sentiments qu’elles expriment.
– Comprendre les réponses de trois personnes interviewées sur les qualités et les défauts des gens :
compréhension globale et fine.
– Comprendre globalement des paroles de chansons, apprécier les correspondances paroles / musique /
rythme.

2 Production orale : expression et interaction


Expression
– Dire si on est une personne sensible et quel rapport on entretient avec des personnes sensibles.
– Donner son avis sur les qualités et défauts des gens.
– Raconter une expérience personnelle joyeuse ou heureuse.
Interaction
– Réconforter un(e) ami(e) qui est déprimé(e).
– Raconter à un(e) ami(e) une expérience personnelle terrifiante.
– Téléphoner à un(e) ami(e) pour s’excuser d’avoir été intransigeant(e).
– Parler des rapports que l’on entretient avec sa famille et les comparer avec ceux des autres.
– Interviewer des camarades et répondre à leurs questions sur l’art de profiter de la vie.
– Tâche finale : se mettre d'accord sur le contenu d'une réponse à une demande d'aide concrète.

3 Compréhension écrite
– Comprendre un article de divulgation : l’information principale.
– Comprendre un extrait d’œuvre littéraire : les informations principales et les détails.

4 Production écrite
– Raconter une expérience personnelle de malentendu à l’étranger, dû à des différences culturelles.

104

430289 _ 0103-0120.indd 104 12/12/14 12:35


– Tâche finale : rédiger un message de demande d’aide concernant un problème personnel et
3
5
répondre à celui de quelqu’un d’autre.

Attitudes (Savoir-être)
– Adopter des critères objectifs pour évaluer les productions de ses camarades.

Compétences clés
1 Communication linguistique
– Vérifier que l’apprentissage est utile pour développer des compétences linguistiques, quels que soient
les supports et les situations : tête-à-tête / téléphone, radio ; article de presse, extrait littéraire, paroles
de chansons, réseau d’entraide sur Internet.
– Vérifier que pour communiquer, il faut acquérir des connaissances et considérer des aspects formels.
Voir plus haut la description des objectifs de cette unité 5 : Contenus. / Compétences communicatives. / Attitudes
(renforcement de l’attitude positive face au poids des mots et de la communication).

2 Compétences sociales et civiques


– Découvrir les différences de comportements (linguistiques, entre autres) selon les pays et les cultures ;
les considérer avec respect et comprendre l’importance de les connaître afin de bien les interpréter et
de garantir une bonne communication.
– Valoriser les initiatives de tout groupe ou réseau pour venir en aide aux autres.
– Partager l’expérience collective de l’apprentissage : accepter des objectifs communs, travailler en
binômes ou en petits groupes.
– Participer de manière positive à une tâche finale collaborative.
– Adopter une attitude bienveillante, mais aussi rigoureuse, face aux productions des camarades, en
partageant tous les mêmes critères : par exemple, au moment de co-évaluer une tâche finale.

3 Sensibilité et expression culturelles


– Apprécier les productions de plusieurs représentants de la chanson française.

4 Apprendre à apprendre
– Voir Contenus, point 5 : stratégies d’apprentissage.

5 Esprit d’initiative et d’entreprise


– Exercer son sens de l’organisation à l’intérieur du groupe et pour soi-même, dans une tâche finale
collaborative

6 Compétence numérique
– Prendre conscience de l’utilité des blogs et autres sites d’échanges pour développer des initiatives
d’entraide aux personnes et / ou à la société.
– Dans l’apprentissage, tant dans les activités de réception que de production, apprécier et respecter les
caractéristiques des textes et des messages, selon leur canal et leur format.
– Pour réaliser les activités de production, systématiser la recherche d’informations et de documentation
sur Internet, en distinguant les sites personnels d’opinion (blogs, par exemple) des sites officiels.

105

430289 _ 0103-0120.indd 105 12/12/14 12:35


PROPOSITION D'ITINÉRAIRE
Communication Livre de l’élève Outils Livre de l’élève + Cahier d’exercices

Lexique :
SITUATION 1 : « Sentiments partagés » • Les émotions. Activités 1 et 2.
Activités 1 et 2. Cahier p. 38 : 1, 2, 3.
Activité 3. • L’amour. Activités 4 et 5. Cahier p. 39 : 8.
Activités 4 et 5.
Grammaire :
Stratégies : Comment exprimer ses sentiments. • Le subjonctif présent. Activités 1 et 2.
Cahier p. 36 : 1, 2, 3, 4.

Grammaire :
SITUATION 2 : « L'intelligence • L’expression de la comparaison. Activités 3, 4 et 5.
Cahier p. 37 : 5, 6, 7.
émotionnelle »
Activités 1 et 2. Lexique :
Activité 3. • Les qualités de nos défauts. Activité 3.
Cahier p. 38 : 4. ; p. 39 : 5, 6, 7.
Activité 4.
Prononciation :
• Les voyelles nasales : Activités 1, 2 et 3.
Cahier p. 40 : 1, 2, 3, 4, 5, 6.
COMPÉTENCES :
Activités 1 et 2.
Cahier p. 41 : 1, 2.
Activité 3.

COMPÉTENCES :
Activité 4. Encadré « Exprimer la tristesse, la déception /
Exprimer sa colère, sa mauvaise humeur / Consoler,
Activité 5. réconforter et encourager ».
Activité 6.
Activité 7.
Activité 8. Encadré « Exprimer la joie et la satisfaction ».
Activité 9.
Encadré « Exprimer sa peur / Exprimer sa surprise,
son étonnement / Plaindre quelqu’un / Exprimer son
soulagement ».
COMPÉTENCES :
Activités 10, 11 et 12. Encadré « Présenter ses excuses » / « Exprimer
l’indifférence ».
Cahier p. 41 : 3. ; p. 42 : 4, 5, 6, 7.
COMPÉTENCES :
Activité 13. Dossier Société : « Amour … Toujours ? »
(Documentaire « L’amour, toujours ! » )
Cahier p. 42 : 8, 9. ; p. 43 : 10.
TÂCHE FINALE :
Cahier p. 43 : 11
« Réseau d'entraide »
Activités 1 à 5.
Évaluation et co-évaluation.
Vidéo « Voyage » : séquence 5.

106

430289 _ 0103-0120.indd 106 12/12/14 12:35


SITUATIONS
Sentiments partagés
Livre de l’élève, p. 62-63

5
Activité 1
• Faire lire le titre et décrire les photos. e) Ça ne va pas très bien, non… Je vis mon
Quels sentiments représente chacune ? retour à Dakar plus difficilement que
➞ Photo 1 : La joie, la complicité, l’amitié, la d’habitude… Je n’ai goût à rien depuis que je
tendresse. suis rentré, j’ai les larmes aux yeux en
➞ Photo 2 : la joie, la bonne humeur. ➞ Photo 3 : regardant les photos… Je crois que je vais
l’inquiétude, le mécontentement, la contrariété, la repartir… C’est vrai que le travail est
mauvaise humeur… passionnant, mais ma femme et mes enfants
• Prévenir les apprenants qu’ils vont écouter me manquent terriblement…
plusieurs répliques (assez longues) qu’ils devront f) Et alors, on s’est regardés droit dans les yeux,
associer aux sentiments de la liste. Pour cela, ils il m’a enlacée et il m’a embrassée ! Il y avait
devront être très attentifs aux intonations. autant d’étoiles dans ses yeux que dans le
• Lire la liste de sentiments, et s’assurer qu’ils sont ciel ! Ensuite, on s’est baladés sur le port,
tous compris, puis faire écouter l’enregistrement. main dans la main… Je crois qu’il est
• Faire réaliser l’activité individuellement et passer vraiment amoureux ! Il est aussi amoureux
l’enregistrement autant de fois que nécessaire. que moi ! Il faut absolument que je te le
• Corriger avec le groupe-classe. présente !
g) Eh bien, on voulait que tout soit parfait, on
Solutions avait pris nos billets longtemps à l’avance, on
avait réservé un bel hôtel… Ça faisait
a) 5. b) 6. c) 3. d) 1. e) 2. f) 4. g) 7. h) 8.
longtemps qu’on en rêvait de ce séjour en
amoureux ! Et patatras, après des heures à
Transcription  CD 2 : 1-9 attendre à l’aéroport, on nous a annoncé que
le vol était annulé à cause de la tempête, ça
a) Moi, je voudrais bien savoir ce qu’on peut lui nous a fait comme une douche froide !
trouver, à ce type ! Et franchement, je trouve h) Non, là, tu exagères ! Ça fait combien de fois
ça profondément injuste qu’il ait le poste à qu’on te dit qu’il faut que tu fasses attention ?
ma place : il n’est pas plus compétent que Et voilà, qu’est-ce que je fais, moi,
moi, il a juste mieux su que moi se faire maintenant ? Ah non ! Ne viens pas me dire
valoir auprès des chefs. Je n’appelle pas ça que ce n’est pas de ta faute, c’est trop facile !
une qualité, moi ! C’est toujours la même chose avec toi ! J’en
b) Mais si, je t’écoute, et je suis d’accord. Non, ai vraiment assez !
je n’en ai pas spécialement envie, mais ça ne
me dérange pas non plus. En fait, ça m’est
complètement égal. Fais comme tu veux. Activité 2
c) Allô Emma, c’est Fabrice ! Je veux que tu
• On pourra faire l’activité avec le groupe-classe ou
sois la première à le savoir : j’ai trouvé un
bien former 8 groupes et attribuer une réplique à
poste de préparateur en pharmacie, c’est
chacun des groupes afin qu’il imagine ce qui l’a
super ! Je commence la semaine prochaine,
provoquée.
avec possibilité de CDI, je suis sur un petit
• Chaque groupe se met d’accord sur la ou les
nuage ! Enfin du travail ! Il faut qu’on fête ça
raisons de la réaction, et émet des hypothèses.
ensemble... tu me rappelles, dis ? Bisous.
• Passer dans les groupes pour s’assurer que tous les
d) Ça a été la plus grande peur de ma vie, j’ai
membres du groupes participent, et apporter son
cru qu’on allait tomber dans le précipice ! Tu
aide, si nécessaire.
n’imagines pas ce que ça peut faire… On
• Enfin, un porte-parole de chaque groupe explique
était sur une petite route de montagne et,
au groupe-classe les hypothèses qu’ils ont émises.
soudain, on a vu arriver en face de nous une
• Le professeur pourra choisir de traiter le lexique
voiture en sens inverse. J’ai voulu crier, mais
des émotions et de l’amour après l’étude de ces
j’étais pétrifiée ! Simon a pu freiner et l’autre
répliques.
aussi ; on a évité le pire, mais on a eu une
peur bleue.

107

430289 _ 0103-0120.indd 107 12/12/14 12:35


SITUATIONS Livre de l’élève, p. 62-63

Solutions / Propositions 6. L'indifférence : « Ça ne me dérange pas », « En


fait, ça m’est complètement égal ! », « Fais comme
a) La dame pensait obtenir une promotion et
tu veux ».
finalement, c’est un collègue qui a eu le poste à sa
7. La déception : « Ça nous a fait comme une douche
place. Elle exprime de la jalousie, mais elle ressent
froide ! ».
aussi probablement de la déception et de la colère.
8. La colère : « Non, là, tu exagères ! », « C’est trop
b) L’homme qui parle montre de l’indifférence par
facile ! », « C’est toujours la même chose avec
rapport à ce que lui dit son interlocuteur(trice). Il
toi ! », « J’en ai vraiment assez ! ».
n’a pas envie de discuter. On peut imaginer qu'il
s'agit de sa femme qui lui propose d’accepter une
invitation à prendre l'apéritif ou à dîner (de voisins,
de parents d’élèves, de collègues...)
Activité 4
c) Fabrice, le meilleur ami d’Éva, était au chômage • Faire réaliser l’activité par groupes de 2.
depuis longtemps et il est très content d’avoir enfin • Au moment de la correction avec le groupe-classe,
trouvé du travail. faire lire chaque réplique de manière expressive
d) C’est un couple qui faisait une excursion en par un apprenant différent et lui demander ce qui
montagne, qui a failli avoir un accident sur la route lui a permis de répondre.
et tomber dans un précipice. • Résoudre les doutes de vocabulaire et insister plus
e) Un homme, expatrié à Dakar par son entreprise, particulièrement sur les verbes et expressions
vient de rentrer passer des vacances dans son pays suivantes : Félicitations !, faire exprès, avoir de la
avec sa femme et ses enfants, et à son retour, ils lui
chance, c’est dommage, faire de la peine.
manquent terriblement.
f) Une femme est tombée amoureuse d’un homme, • Le professeur pourra aborder le présent du
et c’est réciproque. subjonctif après cette activité.
g) Un couple était sur le point de faire un voyage en
amoureux qu'ils avaient préparé depuis longtemps, Solutions
mais le vol a été annulé à cause d’une grosse 1. c). 2. h). 3. d). 4. f). 5. b). 6. a). 7. g). 8. e).
tempête.
h) Un(e) adolescent(e) a cassé quelque chose de valeur
chez lui et son père perd patience et se met en Stratégies : Comment peut-on
colère parce qu’il ne fait jamais attention à ce qu’il
fait. exprimer ses sentiments ?
Les stratégies proposées font appel à
Activité 3 l’expérience des apprenants et aux
• Faire réécouter sans la transcription (CD 2 : 10-11), enregistrements de l’activité 1.
en laissant le temps aux apprenants de noter les • Faire lire les stratégies individuellement,
expressions après chaque témoignage. puis faire une première mise en commun
• Mettre les apprenants par groupes de 2 afin qu’ils par groupes de 2.
mettent en commun leurs réponses et les • Mettre en commun avec le groupe-classe,
complètent à l’aide de la transcription. entamer une discussion pour répondre aux
• Corriger avec le groupe-classe et élucider les questions et ajouter éventuellement
problèmes de vocabulaire. d'autres stratégies.

Solutions
1. La peur : « Ça a été la plus grande peur de ma
vie ! », « j’étais pétrifiée ! », « on a eu une peur bleue ».
2. La tristesse : « Je n’ai goût à rien ! », « j’ai les Activité 5
larmes aux yeux », « ma femme et mes enfants me • Faire réaliser l’activité par petits groupes en
manquent terriblement ». demandant aux apprenants de mettre en pratique
3. La joie : « c’est super ! », « Je suis sur un petit nuage les stratégies vues précédemment.
! », « Enfin du travail ! Il faut qu’on fête ça ensemble ! ».
• Mettre en commun avec le groupe-classe. Corriger
4. L'amour, la tendresse : « Il m’a enlacée et il m’a
embrassée ! », « Il y avait autant d’étoiles dans ses la prononciation et l’intonation.
yeux que dans le ciel ! », « Je crois qu’il est vraiment
amoureux ! ». Solutions
5. L'envie, la jolousie : « Je voudrais bien savoir ce Réponses libres.
qu’on peut lui trouver, à ce type ! », « Il n’est pas
plus compétent que moi, il a juste mieux su que moi
se faire valoir auprès des chefs ! ».

108

430289 _ 0103-0120.indd 108 12/12/14 12:35


L’intelligence émotionnelle
5
Activité 1 Activité 3
• Faire observer le document et sa présentation • Faire lire les phrases individuellement.
(le titre, le chapeau, la question) et demander aux • Former des petits groupes et laisser les apprenants
apprenants de quel type de document il s’agit. commenter entre eux les trois situations
➞ C’est un article. auxquelles ils s’identifient le plus.
• Avant de faire lire le texte, leur demander s’ils • Passer dans les groupes pour apporter le
savent ce qu’est l’intelligence émotionnelle, s’ils vocabulaire ou les corrections nécessaires et veiller
en ont déjà entendu parler, dans quel contexte, également à ce que tous participent.
et de faire des hypothèses sur le sujet. • Mettre en commun avec le groupe-classe.
• Faire lire le texte individuellement, puis répondre
à la question. Solutions
Réponses libres.
Solution
c).
Activité 4
• Organiser une conversation au sein du groupe-
Activité 2 classe.
• Faire lire le texte à voix haute par plusieurs • Le professeur jouera le rôle de modérateur afin
apprenants et corriger la prononciation. que chacun puisse s’exprimer et il veillera à ce que
• Faire réaliser l’activité par groupes de 2. la conversation ne s’éloigne pas de son sujet.
• Corriger avec le groupe-classe.
• Le professeur pourra traiter le point de grammaire Solutions
sur l’expression de la comparaison après l’étude Réponses libres.
de ce texte.

Solutions
a) « Elle sollicite cinq compétences de base : la
conscience de soi, la maîtrise des émotions, la
motivation, l’empathie et les aptitudes humaines. »
b) « […] l’intelligence émotionnelle, évaluée par le
quotient émotionnel (QE), s’acquiert, s’enseigne et
se développe à tout âge […] »
c) « […] s’occuper de soi, développer sa créativité et
sa spiritualité ; écouter les autres et les comprendre ;
et enfin, être tolérant avec soi-même. »
d) « […] la perception de soi, l’expression individuelle,
l’aptitude relationnelle, la capacité de décision et
la gestion du stress sont indispensables, dans des
proportions différentes selon les postes de travail. »

109

430289 _ 0103-0120.indd 109 12/12/14 12:35


GRAMMAIRE Livre de l’élève, p. 64-65
Le subjontif présent
• Faire lire les exemples tirés de la Situation 1. • Passer à la réalisation des activités 1 et 2.
Qu’expriment-ils ? ➞ L’obligation. Quelle est la – Pour l’activité 1, faire conjuguer les verbes,
marque de l’obligation ? ➞ Il faut. puis demander aux apprenants ce qu’exprime
– Demander comment se construit, en général, chaque phrase.
l’obligation avec Il faut. ➞ Il faut est suivi de – En ce qui concerne l’activité 2, rappeler qu’en
l’infinitif. Et ici, comment est-il construit ? France, on vouvoie généralement un nouveau
➞ Il est suivi de que + un verbe conjugué. collègue.
– Expliquer que les verbes qui suivent Il
faut dans les exemples sont conjugués au Solutions
subjonctif présent. 1 1. Il faut que tu prépares le déjeuner.
• Faire observer les tableaux de conjugaison, puis 2. Je souhaite que vous ayez beau temps.
faire répondre aux questions en vert. 3. Je suis content qu’elle puisse venir à mon
➞ À l’écrit, il y a 5 formes différentes (la 1re et la anniversaire.
3e personnes du singulier ont la même forme). 4. Tu as peur qu’ils veuillent abandonner le
– Lire ou faire lire les conjugaisons pour projet.
répondre au nombre de formes à l’oral. 5. Ils préfèrent que nous restions ici.
6. Ils regrettent qu’il doive rentrer.
➞ 3 formes : les 3 premières personnes
7. Vous avez peur que je ne finisse pas ce dossier ?
du singulier et la dernière du pluriel se 8. Elle est ravie que nous l’invitions.
prononcent de la même manière.
– Faire répondre à la 3e question en vert : 2 1. Il faut que tu passes à la banque, que tu
➞ L’imparfait. retires de l’argent, que tu ailles faire les
– Faire remarquer la présence de que devant courses, que tu prépares à manger, que tu
mettes la table, que tu fasses la vaisselle, que
chaque personne pour chaque verbe : le
tu descendes les poubelles et que tu sortes le
subjonctif est toujours précédé de que, car chien.
il s’utilise dans des phrases complexes et se 2. Il faut que vous établissiez les horaires avec le
trouve dans la subordonnée. chef de service, que vous preniez un bon café
• Expliquer la formation du subjonctif et faire le matin, que vous arriviez à l’heure, que vous
conjuguer d’autres verbes oralement, puis lire sachiez prendre des initiatives, que vous soyez
les verbes irréguliers et les faire conjuguer en gentil avec les patients.
entier à l’oral, afin de fixer leurs conjugaison et
prononciation.
• Faire observer ensuite les phrases et repérer le L'expression de la comparaison
nombre de verbes ainsi que le temps auquel
chacun est conjugué dans chaque phrase. La comparaison ayant été vue au niveau
– À partir de ces exemples, expliquer qu’il y a un 1, il s’agit ici d’une révision et d’un
verbe « introducteur », le verbe de la principale, approfondissement.
et que ce verbe est suivi de que + subjonctif. • Faire lire les exemples et répondre aux questions
– Demander ensuite ce qu’exprime chacun des en vert. ➞ Les expressions servant à établir des
verbes introducteur. ➞ Je trouve : l’opinion ; comparaisons dans les phrases ci-dessus sont :
Je veux : la volonté ; il faut : l’obligation ; plus … que, autant … de, aussi … que, moins.
Je suis contente : la joie, la satisfaction ; Je ➞ Plus … que exprime la supériorité, autant …
préfère : l’opinion, la préférence ; Je regrette : de et aussi … que expriment l’égalité et moins
le regret. (… que) l’infériorité. ➞ Plus … que porte sur un
• Lire l’encadré À quoi ça sert ? pour confirmer adjectif (plus compétente que moi) et sur un
les observations / hypothèses. adverbe (plus difficilement) ; autant de … que
• Préciser que le verbe espérer est une exception porte sur un nom (autant d’étoiles que…) ; aussi
et qu’il se conjugue avec le présent de que porte sur un adjectif (aussi amoureux que) ;
l’indicatif. moins se rapporte à un verbe (écouter moins).
• Faire observer le dernier paragraphe • Faire observer le tableau et rappeler que :
« Atention ! » : quand le sujet des deux verbes – La comparaison peut porter sur des noms, des
est le même, on utilise l’infinitif. adjectifs, des adverbes et des verbes.

110 page

430289 _ 0103-0120.indd 110 12/12/14 12:35


5
– Le mot sur lequel porte la comparaison se
place entre les 2 termes de l’expression de la
NOTES
comparaison, sauf quand il s’agit d’un verbe.
Dans ce cas, le verbe se place devant.
– Devant un nom, le comparatif est suivi de de.
– Pour exprimer l’égalité, il existe 2 termes : aussi
devant un adjectif ou un adverbe ; autant (de),
devant un nom ou derrière un verbe.
– Enfin, commenter qu’on peut omettre le 2e
terme de la comparaison : que.
• Faire lire les 2 exemples qui introduisent les
comparatifs irréguliers et poser les questions en
vert. ➞ Mieux est le comparatif de bien,
meilleur(e)(s) est le comparatif de bon(ne)(s).
– Faire remarquer que meilleur(e)(s), comme
bon(ne)(s), est un adjectif et qu’il s’accorde
avec le nom qu’il qualifie.
– Mauvais et mal ont le même comparatif
de supériorité : pire.
• Passer à l’observation du superlatif : il se forme
à partir du comparatif + article.
• Expliquer qu’on peut faire des comparaisons
avec d’autres outils que les comparatifs
proprement dit : comme et le / la / les même(s),
les deux indiquant une notion d’égalité.
• Faire faire les activités 3, 4 et 5.
– Concernant l’activité 5, expliquer qu’il s’agit
dans la majorité des cas d’expressions toutes
faites, très connues en français : être malin
comme un singe, être haut(e) comme trois
pommes, être libre comme l’air, être pâle
comme un linge, être clair comme de l’eau de
roche.

Solutions
3 1. L’hiver au Canada est plus froid que l’hiver en
France.
2. Je suis content, j’ai fait moins de fautes que
dans le précédent devoir.
3. Mon ordinateur est vieux, il marche moins bien
qu’avant.
4. Les enfants sont contents, il y a plus de neige
que l’année dernière.
5. À Pékin, il y a plus d’habitants qu’à Paris.

4 1. Anaïs est la meilleure élève de sa classe.


2. Les légumes surgelés sont moins bons que les
légumes frais.
3. Le 21 juin est le jour le plus long de l’année.
4. Le plus important pour moi, c’est d’être
entouré de ma famille.
5. Je vois Chloé plus souvent qu’avant.

5 1. d).2. b). 3. c). 4. a). 5. e). 6. g). 7. h). 8. f).


page 111

430289 _ 0103-0120.indd 111 12/12/14 12:35


LE IQUE Livre de l’élève, p. 66-67
Au niveau 2, il n'y a plus de page Mon Dico Perso dans le Cahier d'exercices, néanmoins les apprenants
devront continuer à élaborer leurs propres listes tout au long des unités de la méthode.
Des questions personnelles se trouvent après certaines activités de cette section. Elles ont pour objectif de
permettre aux apprenants de transposer le lexique nouveau à leur propre réalité. Le professeur pourra y faire
répondre en grand groupe.
Le professeur pourra choisir de faire les activités de cette rubrique à différents moments de l’unité selon les
besoins des apprenants.

Solutions
Les émotions 1. Il est très triste, il n’arrête pas de pleurer.
2. J’ai réussi mon examen. Quand je l’ai su, j’ai sauté
Activité 1 de joie.
3. Ses amis lui ont organisé un anniversaire surprise.
• Lire la liste des émotions avec le groupe-classe. On Il ne s’y attendait vraiment pas. Quand il les a vus, il
pourra faire des mimiques pour illustrer celles qui a sursauté.
ne sont pas connues. 4. Il s’est fait agresser il y a un an. Quand il en parle, il
• Faire réaliser l’activité par groupes de 2 ou 3. tremble encore.
Conseiller aux apprenants de ne pas s’arrêter sur 5. J’étais tellement intimidé que j’ai rougi.
6. La soupe avait un drôle d’aspect, ils ont fait la
les mots qu’ils ne connaissent pas, de procéder
moue.
par élimination, de faire des hypothèses et de 7. Son comportement pendant la réunion était
mettre en commun leurs savoirs et leur intuition. inacceptable. J’ai dû taper du poing sur la table.
• Corriger avec le groupe-classe et élucider les 8. Tout l’indiffère, je lui demande ce qu’elle préfère, et
doutes. Ne pas hésiter à demander aux elle hausse les épaules.
apprenants de faire des mimiques ou à mimer
l’expression puisque, bien souvent, ces expressions
se réfèrent à des gestes, à des mouvements de
certaines parties du corps ou à des manifestations
Les qualités de nos
physiques.
défauts
Solutions / Propositions
a) pleurer, sangloter Activité 3
b) éclater de rire, sauter de joie • Faire lire les interprétations par des apprenants
 c ) sursauter différents et corriger la prononciation. Leur
d) frissonner, se sentir paralysé(e) demander s’ils sont d’accord avec celles-ci.
e) rester impassible, hausser les épaules
• Former des groupes de 3 pour trouver de possibles
 f ) taper du poing sur la table, lancer un regard noir
g) bâiller interprétations positives pour l’orgueil et la
h) faire la grimace, faire la moue gourmandise.
• Le professeur passera dans les groupes pour
donner du vocabulaire ou corriger, si nécessaire.
Activité 2 • Mettre en commun avec le groupe-classe et voter
• Faire associer les dessins aux expressions de la liste pour les meilleures interprétations ou bien
correspondantes, puis corriger avec le groupe- formuler ensemble l’interprétation la plus
classe. adéquate ou complète pour chaque « défaut ».
• Expliciter le vocabulaire qui pose éventuellement
problème et faire faire l’activité individuellement. Solutions / Propositions
• Corriger avec le groupe-classe. – L’orgueil : c’est avoir confiance en soi, connaître ses
• On pourra faire répondre aux questions qualités, avoir une haute estime de soi.
personnelles par petits groupes, puis mettre en – La gourmandise : c’est apprécier les bonnes choses,
commun. savoir se faire plaisir.

112

430289 _ 0103-0120.indd 112 12/12/14 12:35


L’amour !
5
Activité 4 Activité 5
• Faire observer les paires de mots donnés et • Faire lire les mots de la liste et réaliser l’activité
demander aux apprenants ce qui les caractérise. individuellement.
➞ La plupart des mots sont de sens contraire. • Au moment de la correction, faire lire une phrase
• Expliquer l’expression coup de foudre, qui cela par un apprenant différent.
signifie tomber amoureux dès la première
rencontre. Solutions 
• Faire décrire les photos et demander aux 1. Ils se regardaient sans cesse, c’était même plus
apprenants d’imaginer dans quelles circonstances que ça, ils ne se quittaient pas des yeux.
elles ont été prises. Manifestement, ils se plaisaient beaucoup, ils
• Former des petits groupes pour réaliser l’activité et semblaient amoureux.
faire répondre à la question personnelle. 2. Ils marchaient doucement et tantôt ils se prenaient
la main, tantôt ils se prenaient par la taille.
• Mettre en commun avec le groupe-classe. On
Souvent, ils s’arrêtaient rien que pour s’embrasser
pourra faire remarquer que ces mots peuvent aussi longuement.
être lus à la verticale, donnant ainsi deux visions 3. Elle avait très froid. Il l’a serrée dans ses bras. Elle lui
différentes et opposées de l’amour. a souri et l’a embrassé sur la joue. Elle avait un très
joli sourire.
Solutions
Réponses libres.

Activité complémentaire : ma vision de


l’amour
• Demander aux apprenants de rédiger leur vision
de l’amour à la maison, à partir du vocabulaire vu
à l’activité 4.

113

430289 _ 0103-0120.indd 113 12/12/14 12:35


PRONONCIATION Livre de l’élève, p. 67
[ɑ̃]-[ɔ̃]-[ɛ̃]
Activité 1 Activité 2
• S'assurer que les apprenants différencient bien les • Demander aux apprenants quelle est la différence
sons correspondants aux symboles phonétiques du entre les deux sons.
tableau a). • Passer l’enregistrement et faire faire l’activité
• Mettre l’enregistrement et faire répondre individuellement.
individuellement. • Procéder à une deuxième écoute pour vérifier et
• Procéder à une deuxième écoute pour vérifier et corriger.
corriger. • Ensuite, faire lire les mots.
• Ensuite, faire lire les mots. • Procéder de la même façon pour le tableau b).
• Procéder de la même façon pour le tableau b).
Solutions
Solutions a) Masculin : 1, 2, 4, 6. b) Masculin : 1, 4, 6.
a) = : 1, 6, 8. b) = : 1, 2, 7. Féminin : 3, 5. Féminin : 2, 3, 5.
: 2, 3, 4, 5, 7. : 3, 4, 5, 6, 8.

Transcription  CD 2 : 15-16 / 17
Transcription  CD 2 : 12-13 / 14 a) 1 afghan
a) 1 marrant – marrant 2 catalan
2 lent – long 3 musulmane
3 blond – blanc 4 occitan
4 marchand – marchons 5 persane
5 ton – temps 6 roman
6 gronde – gronde b) 1 breton
7 tremper – tromper 2 gasconne
8 content – content 3 bourguignonne
b) 1 marin – marin 4 nippon
2 lin – lin 5 wallonne
3 bain – bon 6 anglo-saxon
4 raison – raisin
5 pont – peint
6 frein – front Activité 3
7 vin – vin • Mettre l’enregistrement en faisant des pauses
8 mon – main après chaque paire de mots et demander aux
apprenants de dire dans quel ordre sont
prononcés les mots.
• Mettre l’enregistrement une deuxième fois pour
vérifier et corriger.
• Ensuite, faire lire les paires de mots.

Transcription  CD 2 : 18
1 ton – tonnerre
2 cordon – cordonnier
3 bon – bonheur
4 don – donner
5 pardon – pardonner
6 abandon – abandonner
7 son – sonner
8 font – phonétique

114

430289 _ 0103-0120.indd 114 18/12/14 12:33


SO C IÉ T É Livre de l’élève, p. 68

5
Amour... Toujours ? Pastille vidéo : L'amour, toujours !
Typologie : documentaire
Cette page propose un petit panorama de chansons Durée : 1:06
d’amour francophones. Exploitation : voir fiche en appendice de ce
Le professeur pourra faire écouter les extraits en Livre du professeur (p. 223).
question à partir de Youtube afin de faire apprécier
les correspondances paroles / musique / rythme.
• Faire lire le titre de chaque chanson avant de les Transcription
écouter et faire faire des hypothèses. Exemple : La femme :
« La non-demande en mariage », c’est une – Euh… ben, c’est sûr que ça a été une
demande en mariage ou le contraire ? super belle journée, là, qui a vraiment,
• Faire écouter les extraits ou les chansons en entier, euh… qui a vraiment scellé quelque chose
puis résoudre les problèmes de compréhension. là, après 21 ans, et euh… je sais pas,
• Demander ce qui caractérise ces extraits de y’avait comme de la magie qui s’est… qui
chansons, tant sur le plan du thème que de la a perduré… On souhaite que ça continue,
forme. ➞ Ils évoquent tous l’amour ou les mais… dans les faits, non, dans les faits
relations amoureuses. Dans la plupart des cas, ce légals, non, ça change rien, ça fait 21 ans
n’est pas une image très positive de l’amour qu’on est ensemble… mais c’est sûr que
(déception, non mariage, fin de l’amour, l’orage la magie de cette journée-là se poursuit.
qui le menace, etc.) et d'un point de vue formel,
L'homme :
on peut remarquer les rimes, qui contribuent à la
musicalité. – Moi, je dirais que les fondations étaient
• Faire répondre aux questions avec le groupe- déjà là, on les a juste solidifiées.
classe. Demander aux apprenants s’ils connaissent L'homme :
d’autres chansons francophones sur ce thème. – Oui, ben c’est… oui, on peut considérer
• Proposer aux apprenants de visionner la vidéo ça comme ça, puisque ça va faire 25 ans
L’amour, toujours ! et la commenter. qu’on est ensemble, et puis maintenant
– Leur poser des questions de compréhension on est mariés, donc on peut considérer
telles que : Est-ce que c’est un jeune couple ou qu’on va fêter notre 25e anniversaire de...
un vieux couple ? Depuis combien de temps La femme :
vivent-ils ensemble ? Est-ce qu’ils ont l’air de
s’aimer toujours ? Pourquoi ? – Et ça va coïncider avec la prise de ma
– Enfin, leur demander s'ils peuvent identifier retraite.
l'accent des personnes interviewées. L'homme :
– Tout à fait.

115

430289 _ 0103-0120.indd 115 12/12/14 12:35


S O C IÉ TÉ Livre de l’élève, p. 68

Informations complémentaires : – Grand Corps malade : de son vrai nom Fabien


• On pourra apporter des compléments Marsaud, il est né en 1977 en Seine-Saint-
d’information sur les auteurs et / ou interprètes. Denis. C’est un auteur et slameur français qui a
– Georges Brassens : poète, auteur-compositeur- contribué à populariser ce genre. Son nom de
interprète français, né en 1921 à Sètes et mort scène vient du fait qu’il a gardé des séquelles
en 1981, près de Sète. Il a mis en musique et d’un grave accident qui a failli le laisser hadicapé
interprété une centaine de ses poèmes ainsi que à vie (d’où la canne).
des poèmes de François Villon, Paul Verlaine, – Cœur de pirate : de son vrai nom Béatrice
Victor Hugo ou Louis Aragon, entre autres. Martin, c’est une chanteuse et pianiste
Il a enregistré 14 albums et certaines de ses canadienne, née en 1989 à Montréal, au
chansons ont connu un grand succès tant en Québec. Son premier album date de 2008, suivi
France qu’à l’étranger. Il a influencé un grand d’un autre intitulé Blonde, sorti en novembre
nombre d’artistes. 2011.
– Linda Lemay : née en 1966 à Portneuf au – Vincent Delerme : c’est un auteur-compositeur-
Canada, c’est une auteur-compositeur-interprète interprète, arrangeur dramatique et
québéquoise. Elle a sorti de nombreux albums photographe occasionnel français. Il est né en
et obtenu plusieurs prix, dont les Victoires de la 1976, à Évreux.
musique en 2003. Il est le fils de l’écrivain Philippe Delerm et
– Léo Ferré : né le 24 août 1916 à Monaco et de Martine Delerm, illustratrice de romans pour
mort le 14 juillet 1993 à Castellina in la jeunesse.
Chianti (Toscane), c’est un auteur-compositeur-
interprète, pianiste et poète. Il a réalisé plus
d’une quarantaine d’albums originaux sur
une période d’activité de 46 ans et il est à ce
jour le plus prolifique auteur-compositeur-
interprète d’expression française. D’une culture
musicale classique, il a dirigé des orchestres
symphoniques. C’était un artiste engagé qui se
revendiquait anarchiste.

116

430289 _ 0103-0120.indd 116 12/12/14 12:35


COMPÉTENCES Livre de l’élève, p. 69 à 71
5
Activité 1 qui me concerne, pour moi mais pour les
• Faire écouter l’enregistrement livre fermé, puis autres aussi, une qualité que je trouve
poser la première question, qui ne devrait pas importante, c’est l’humour, ça allège tout
soulever de problèmes particuliers. l’humour, ça fait tout passer, ça fait partie de
• Poser des questions de compréhension globale la délicatesse.
(qui ? où ? quoi ?). – En fait, je crois que le plus important, c’est la
• Former des groupes de 2 pour les questions 2 et 3 sincérité. Pourquoi ne pas être sincère ? On a
et faire lire celles-ci. tout à gagner à la sincérité dans nos rapports
• Passer une deuxième fois l’enregistrement et avec les autres.
laisser les groupes répondre. – Ne pas avoir peur ni du ridicule ni de
• Mettre en commun avec le groupe-classe. connaître de nouveaux mondes et de s’ouvrir
aux autres, c’est sûrement la plus belle des
Solutions qualités, toujours à travers l’amour et la
1. a). connaissance des autres, c’est qu’on
2. Quel est le défaut que vous ne supportez pas ? ; s’enrichit personnellement, en fait.
Quelle est la qualité que vous préférez ? ; Vous – Oui, on peut être sincère, enfin en théorie on
croyez qu’on peut être toujours sincère dans une
doit être sincère mais on peut, bien sûr, on
relation amoureuse ?
3. La suffisance, l’opportunisme, l’irresponsabilité, la
peut.
médiocrité, l’avarice. – Alors être sincère oui, être transparent comme
l’eau claire, peut-être pas. Il vaut peut-être
mieux ne pas tout dire pour être sûr de ne pas
Transcription  CD 2 : 20-23 blesser, il y a des choses qui appartiennent à
notre vie à nous et pas à la vie du couple.
– En fait, le défaut que je supporte le moins, – J’aurais tendance à dire oui, il faut toujours
c’est la suffisance de certaines personnes, la être sincère, mais malheureusement dans les
suffisance de certains politiciens, de certaines rapports amoureux, la sincérité n’est pas
personnes qui ont des postes importants... toujours simple. En fait, c’est une des choses
c’est une chose que je ne supporte pas. qui m’arrivent en ce moment : à être trop
– Mmm... je pense que c’est l’irresponsabilité. sincère, mes relations amoureuses se
Oui, quand les gens s’engagent, que ce soit terminent toujours au bout de quinze jours, et
sur un plan professionnel, amical ou familial, je suis toujours célibataire...
et n’assurent pas après la suite ; ça, ça me…
ça me retourne. Et puis l’opportunisme aussi,
j’aime pas les gens qui ne sont là que quand
ils en ont besoin : qu’on profite des occasions,
d’accord ; mais faire exprès d’être là parce
que, par exemple, c’est l’heure du repas, ça,
ça m’agace terriblement ça aussi.
– Bon, en parlant de défaut, c’est sûrement
l’avarice ou une espèce de... un genre de
médiocrité que les gens peuvent avoir quand
ils sentent qu’ils ne sont pas concernés par
quelque chose qui se passe. Ça, c’est terrible
en fait, quoi que ce soit, donc ce genre
d’attitude envers la vie, je ne supporte pas.
– Alors, chez les autres, la qualité que je préfère,
c’est difficile de mettre ça au singulier, il y en
a plusieurs quand même ; la première qui me
viendrait à l’esprit serait l’honnêteté mais
avec de la délicatesse quand même, et en ce

117

430289 _ 0103-0120.indd 117 12/12/14 12:35


COMPÉTENCES Livre de l’élève, p. 69 à 71

Activité 2 Activité 4
• Faire lire les questions avant de faire réécouter • Mettre les apprenants par groupes de 3 et
l’enregistrement (CD 2 : 24-25). s’assurer qu’ils comprennent la consigne.
• Faire faire l’activité individuellement, en prenant • Chacun choisira les expressions correspondant à
des notes. son rôle.
• Puis, demander aux apprenants de mettre en • Passer dans les groupes, écouter et corriger.
commun leurs réponses par groupes de 2. Ils • Faire jouer quelques dialogues.
pourront utiliser la transcription.
• Corriger avec le groupe-classe et résoudre les
éventuelles difficultés de compréhension.
Activité 5
• Par petits groupes, chacun raconte aux autres un
Solutions moment de joie ou de bonheur, réél ou inventé.
1. Elle l’attribue aux politiciens et à certaines personnes • Veiller au bon emploi du subjonctif.
qui ont des postes importants.
2. Elle le situe dans les contextes professionnel, amical
ou familial.
Activité 6
3. La première ne le supporte pas ; la deuxième • Faire réaliser l’activité par groupes de 2 ; chaque
personne, ça la retourne et ça l’agace ; la troisième apprenant devra raconter une anecdote.
personne ne supporte pas non plus. • Veiller à ce que la personne qui écoute l’anecdote
4. L’honnêteté, l’humour, la sincérité, ne pas avoir peur réagisse en utilisant les expressions proposées.
du ridicule ni de connaître des mondes nouveaux et • Passer dans les groupes, écouter et corriger.
s’ouvrir aux autres. • Faire jouer quelques dialogues.
5. Elles pensent qu’il est important d’être sincère dans le
couple, mais qu’il faut faire attention à ne pas blesser
l’autre, ne pas être transparent, et que ce n’est pas facile. Activité 7
• Les apprenants se mettent d’accord sur la situation :
Activité 3 dans quelles circonstances la personne s'est elle
montrée dure envers son ami(e) ?.
• L’activité pourra se faire par petits groupes ou avec
• Insister sur l’importance de l’intonation, puisque les
le groupe-classe.
émotions passeront uniquement par le ton et les
• Le professeur passera dans les rangs pour écouter
propos.
les conversations et apporter de l’aide ou des
• Faire jouer la scène par quelques apprenants
corrections, si nécessaire. Il veillera aussi à ce que
devant le groupe-classe.
tous les apprenants s’expriment.

Solutions Activité 8
Réponses libres. • Mettre les apprenants par petits groupes.
• Ils pourront éventuellement consulter le lexique de
l’unité 3 sur les liens de parenté (p. 42).

Activité 9
• Ces activités permettent de réutiliser à l’oral les • Faire lire les questions individuellement et y
savoirs et savoir-faire de l’unité. S'agissant d’un répondre.
entraînement à la prise de parole semi-libre, les • Former des groupes de 2 pour commenter les
apprenants devront s’approprier les actes de réponses de chacun.
parole mentionnés dans les encadrés. • Mise en commun devant le groupe-classe : un des
• Veiller à ce que tous participent et à ce qu’il y ait membres du groupe commente les différences et
un véritable dialogue. similitudes dans les manières de réagir.
• Veiller également à ce que les apprenants soignent
la prononciation et l’intonation dans les dialogues.
• Ils pourront participer à la co-évaluation en
écoutant les productions de leurs camarades.

118

430289 _ 0103-0120.indd 118 12/12/14 12:35


5
Activité 10 Activité 12
• Lire le texte à voix haute pendant que les • Réaliser l’activité par petits groupes ou avec le
apprenants lisent en silence. groupe-classe.
• Faire répondre à la question et justifier la réponse. • Comparer les propos de l'auteure avec la manière
➞ C’est un texte littéraire parce qu’il est écrit à la dont on parle de l’amour dans le pays des
première personne par une narratrice, sous forme apprenants et de la manière dont on le manifeste.
de témoignage. • On pourra élargir le sujet en comparant avec
d’autres pays que les apprenants connaissent et
Solution en abordant d’autres thèmes, comme les
C’est un texte littéraire. différences culturelles au moment de saluer,
d’établir le contact, etc.
Activité 11
• Procéder à une deuxième lecture en faisant lire
plusieurs apprenants à voix haute et résoudre les
éventuels problèmes de vocabulaire.
• Avant de passer à la réalisation de l’activité, poser Activité 13
des questions de compréhension globale : Qui
• Faire faire l’activité par écrit à la maison.
parle ? De quoi ?
• Inciter les apprenants à réutiliser les contenus vus
• Faire faire l’activité individuellement ou par
dans l’unité et rappeler les conseils de base :
groupes de 2.
– lire attentivement la consigne.
• Corriger avec le groupe-classe.
– structurer son récit.
– relire sa production avec attention afin de
Solutions pouvoir se corriger.
1. C'est la question d’une grand-mère à son petit-fils et
le geste qu’il a fait pour y répondre.
2. Pour un Vietnamien, l’amour vient de la tête.
3. Il faut éviter de lui toucher la tête parce que ça peut
être pris comme une offense.
4. Le « geste d’aimer » n’est pas universel : il doit être
traduit d’une langue à l’autre. Il doit être appris.
5. Elle permet de classer et de quantifier le geste
d’aimer par des mots spécifiques : aimer par goût
(thích), aimer sans être amoureux (thu’o’ng), aimer
amoureusement (yêu), aimer avec ivresse (mê), aimer
aveuglément (mù quáng), aimer par gratitude (tình
ngh a)
6. Lover sa tête dans le creux d’une main. Voir ses
enfants donner des baisers dans les cheveux de ses
parents.
7. Elle a pu toucher la tête de son père au moment où
ils ont quitté le Vietnam : il lui avait ordonné de
s’appuyer sur lui pour sauter par-dessus la rampe
d’un bateau.

119

430289 _ 0103-0120.indd 119 12/12/14 12:35


TÂCHE FINALE
Réseau d’entraide
Livre de l’élève, p. 72
5
• Présenter la tâche finale comme une activité ayant
un double but : le développement du travail
Activité 3
coopératif ainsi que l’intégration de tous les • Mélanger les messages et les faire tirer au sort.
contenus étudiés dans l’unité. • S’assurer que tous les membres des groupes
• Le plan de cette tâche finale est clairement participent à la rédaction de la réponse en
indiqué dans les consignes. Le professeur devra respectant les critères.
donc insister sur la nécessité de respecter les
instructions. Activités 4 et 5
• Dans un premier temps, les apprenants vont
• Chaque groupe lit son appel au secours et la
devoir imaginer par petits groupes un message
réponse obtenue et évalue les deux productions
d’appel à l’aide sur un réseau d’entraide à partir
devant le groupe-classe, qui pourra réagir en
d’un problème donné, puis ils devront tirer au sort
fonction des critères communs.
un message écrit par un autre groupe et y
répondre.
Visionnage de la vidéo « Voyage »,
Activité 1 séquence 5 : « Découverte de Montréal »
(fiction) et « Montréal en hiver » (documentaire),
• Faire lire les messages individuellement.
cf. transcriptions Livre de l’élève, p. 170 /
• Demander au groupe-classe quel est l’objectif de
Cahier d’exercices, p.138 et fiches
chacun. ➞ Dans le premier message, Margot
d’exploitation Cahier d’exercices, p. 115-117.
demande conseil parce qu’elle a une phobie des
animaux depuis son enfance, mais ses enfants
rêvent d’en avoir et elle a mauvaise conscience de
le leur refuser. Dans le 2e message, Timothée
répond à son appel à l’aide : il lui apporte son
témoignage et lui donne des conseils.

Activité 2
• Demander aux apprenants de former des groupes
et de choisir un des problèmes proposés.
• S’assurer que tous les problèmes soient traités.
• Avant la rédaction du message, lire les critères
d'evaluation avec les apprenants, puis laisser le
temps aux groupes de rédiger leur message.
• Passer dans les groupes et apporter l’aide
nécessaire.

120

430289 _ 0103-0120.indd 120 12/12/14 12:35


unité
Côté cuisine
Le professeur pourra faire observer cette
6
unité
première page de l’unité en mettant en
Côté cuisine
À la fin de cette unité, vous serez capable de…
comprendre une émission radiophonique (gastronomie).
6 rapport le titre avec la photo. Il demandera
aux apprenants de décrire celle-ci.
–– Qu’est-ce qu’elle représente ? ➞ Il s’agit
comprendre et participer à une conversation amicale (gastronomie). d’une cuisine équipée d’un four, d’une
comprendre un article de journal (société).
répondre à un test (cuisine). cuisinière. On peut voir divers éléments
de rangement : des tiroirs, une étagère.
participer à un forum virtuel.

On observe des ustensiles de cuisine : une


bouilloire, une cafetière, une théière, des
pots avec des cuillers en bois, etc.
À l’aide de ces indices et de la photo, les
apprenants émettront des hypothèses sur les
thèmes qui seront traités au cours de l’unité.
Le professeur pourra introduire le lexique sur
les ustensiles de cuisine et les appareils
électroménagers.
Finalement, présenter en détail les savoirs et
TÂCHE FINALE :
savoir-faire de l’unité.
« Enquêtes »

Pour cela, vous apprendrez à…


• donner une appréciation positive ou négative.
Stratégies
• exprimer l’étonnement et la surprise. Comment utiliser
• demander et donner des précisions. un dictionnaire bilingue.
• exprimer un accord mitigé.
• exprimer votre opinion, votre point de vue.

soixante-treize 73

403619 _ 0073-0084.indd 73 16/07/14 09:40

Commentaires généraux
Dans cette unité, les apprenants vont continuer à se familiariser avec différentes situations de
communication : échanges directs entre amis, interview à la radio sur le thème de la gastronomie.
Ils découvriront aussi des documents écrits, variés et authentiques, tels qu’un test pour connaître leur
rapport à la cuisine, des textes d’informations relatifs à la gastronomie et un article de presse.
Pour élargir leur utilisation d’outils de travail, ils apprendront à se servir d'un dictionnaire bilingue.
Au niveau lexical, les apprenants vont redécouvrir les principaux produits alimentaires, les ustensiles de
cuisine et les recettes.
Ils apprendront à faire des commentaires sur un plat, à exprimer leur surprise, à donner leur opinion.
Pour cela, ils reverront au niveau grammatical l’interrogation et ils étudieront les pronoms interrogatifs et
démonstratifs.
La civilisation est présente dans toute l’unité : on abordera l’importance de la cuisine en France dans la vie
quotidienne, certaines particularités culinaires françaises, les guides gastronomiques, les labels alimentaires
officiels et les habitudes culinaires en Suisse.
À fin de cette unité, les apprenants seront amenés à participer à la réalisation d’un dossier sur
l’alimentation pour un mensuel.

121

430289 _ 0121-0140.indd 121 15/12/14 13:00


Contenus
1 ACTES DE PAROLE 4 PATRONS SONORES
Donner une appréciation positive ou négative. Prononciation
Exprimer l’étonnement, la surprise. Les voyelles nasales [ɛ̃]-[ɑ̃]-[ɛn].
Demander et donner des précisions. Sons / Graphie 
Exprimer un accord mitigé. La graphie de ces sons.
Exprimer son opinion, son point de vue.

5 STRATÉGIES
2 STRUCTURES SYNTA IQUES Compréhension
L’interrogation (révision). Comprendre globalement un document oral
Les pronoms interrogatifs. relativement long.
Les pronoms démonstratifs. Identifier des structures et formulations servant
à exprimer certains actes de parole.
Production
3 LE IQUE Comment utiliser un dictionnaire bilingue.
La cuisine. Co-évaluer les productions du groupe-classe,
Les recettes. d’après des critères définis.

6 CULTURE
L’importance de la cuisine en France.
Traditions : consommation de certains aliments,
guides gastronomiques.
Les habitudes culinaires en Suisse.

Compétences communicatives (Savoir-faire)


1 Compréhension orale
– Comprendre un dialogue entre un couple et un collègue de travail du conjoint, lors d’un repas chez le
couple. Répondre à des questions de compréhension globale et détaillée.
– Comprendre une interview relativement longue d’une femme suisse qui parle de son rapport à la
cuisine et de la gastronomie suisse : les informations principales et quelques détails.

2 Production orale : expression et interaction


Expression
– Exprimer ses goûts et préférences culinaires, parler de son profil de gastronome.
Interaction
– Commenter les plats au cours d’un repas entre amis.
– Commenter en petits groupes les préférences de chacun(e) au moment de faire les courses, pour
préparer un repas.
– Jeux de rôle à trois : l’animateur(trice) d’une émission de radio reçoit un(e) spécialiste en nutrition qui
répond aux questions d’un(e) auditeur(trice).
– Tâche finale : négocier pour choisir des thèmes et se répartir des tâches.

3 Compréhension écrite
– Comprendre un test afin de déterminer son rapport à la cuisine.
– Comprendre un article de presse assez long sur l’alimentation du futur. Comprendre l’information
principale et les détails importants.
– Comprendre des textes sur les particularités culinaires en France.
– Tâche finale : comprendre des articles (de presse généraliste ou spécialisée, sur Internet) portant sur
l’alimentation, afin de trouver des informations et des modèles pour la rédaction.

122

430289 _ 0121-0140.indd 122 15/12/14 13:00


4 Production écrite
3
6
– Participer à un forum sur l’alimentation : parler de ses habitudes, partager ses astuces, donner des
conseils…
– Tâche finale : rédiger un article pour un dossier sur l’alimentation dans un magazine.

Attitudes (Savoir-être)
– Participer aux activités de production en faisant preuve de créativité, spécialement durant la tâche finale.
– Adopter des critères objectifs pour évaluer les productions de ses camarades de classe.

Compétences clés
1 Communication linguistique
– Vérifier que l’apprentissage est utile pour développer des compétences linguistiques, quels que soient
les supports et les situations : tête-à-tête / radio ; test culinaire, article de société.
– Vérifier que pour communiquer, il faut acquérir des connaissances et considérer des aspects formels.
Voir plus haut la description des objectifs de cette unité 6 : Contenus. / Compétences communicatives. / Attitudes
(renforcement de l’attitude positive face au poids des mots et de la communication).

2 Compétences sociales et civiques


– Considérer les repas faits « maison », pris en famille ou entre amis, comme un facteur de convivialité.
– Renforcer la confiance en soi et en ses capacités d’apprentissage : faire des progrès constants en
compréhension orale et écrite grâce à de nombreux types de documents.
– Partager l’expérience collective de l’apprentissage : accepter des objectifs communs, travailler en
binômes ou en petits groupes.
– Participer de manière positive à une tâche finale collaborative.
– Adopter une attitude bienveillante, mais aussi rigoureuse, face aux productions des camarades, en
partageant tous les mêmes critères : par exemple, au moment de co-évaluer une tâche finale.

3 Sensibilité et expression culturelles


– Valoriser la qualité de l’expression d’un point de vue théâtral (représentations de scènes, jeux de rôle).
– Dans toutes les activités de production (écrites et orales), développer la créativité pour augmenter la
possibilité d’effets stylistiques, enrichissant ainsi les situations communicatives grâce à l’imagination.
– Durant la tâche finale, développer son côté créatif, lors de à la réalisation d’un dossier sur l’alimentation.

4 Apprendre à apprendre
– Voir Contenus, point 5 : stratégies d’apprentissage.

5 Esprit d’initiative et d’entreprise


– Exercer son sens de l’organisation, à l’intérieur du groupe et pour soi-même, dans une tâche finale
collaborative.
– Au cours des jeux de rôle et des activités, essayer d'adopter des rôles différents afin de développer
plusieurs facettes de sa personnalité.

6 Compétence numérique
– Dans l’apprentissage, tant dans les activités de réception que de production, apprécier et respecter les
caractéristiques des textes et des messages, selon leur canal et leur format.
– Pour réaliser les activités de production, systématiser la recherche d’informations et de documentation
sur Internet, en distinguant les sites personnels d’opinion (blogs, par exemple) des sites officiels.

123

430289 _ 0121-0140.indd 123 15/12/14 13:00


PROPOSITION D'ITINÉRAIRE
Communication Livre de l’élève Outils Livre de l’élève + Cahier d’exercices

Grammaire :
SITUATION 1 : « La table de Phil » • L’interrogation (révision). Activité 1.
Activité 1. Cahier p. 44 : 1.
Activité 2. • Les pronoms démonstratifs. Activités 4 et 5.
Cahier p. 44 : 4. ; p. 45 : 5, 6, 7.

Lexique :
• La cuisine en question. Activités 1, 2, 3 et 4.
SITUATION 2 : « La cuisine et vous... » Cahier p. 46 : 1, 2, 3, 4. ; p. 47 : 5, 6.
Activités 1, 2 et 3.
Grammaire :
Activité 4.
• Les pronoms interrogatifs. Activités 2 et 3.
Activité 5. Cahier p. 44 : 2, 3.

Lexique :
• Le monde des recettes. Activités 5, 6 et 7.
Cahier p. 47 : 7.

COMPÉTENCES : Prononciation :
Activités 1 et 2. • Les voyelles nasales. Activités 1 et 2.
Cahier p. 48 : 1, 2, 3, 4, 5, 6.

COMPÉTENCES : Cahier p. 49 : 1, 2.
Activité 3.
Encadré « Faire une appréciation positive ou
Activité 4.
négative sur un plat / Exprimer la surprise,
Activité 5. l’étonnement ».
Activité 6. Cahier p. 50 : 4.

Encadré « Exprimer son opinion, son point de vue /


Donner un accord mitigé ».
COMPÉTENCES : Cahier p. 49 : 3.
Activité 7.
Dossier Société : « Bon appétit ! ».
Stratégies : Comment utiliser un (Documentaire «  Le guide rouge » )
dictionnaire bilingue.
Cahier p. 50 : 7.

COMPÉTENCES :
Activités 8, 9 et 10. Cahier p. 50 : 6.

TÂCHE FINALE : « Enquêtes »


Activités 1 à 7.
Évaluation et co-évaluation.
Vidéo « Voyage » : séquence 6.

124

430289 _ 0121-0140.indd 124 15/12/14 13:00


SITUATIONS
La table de Phil
Livre de l’élève, p. 74-75

6
3
Activité 1  Transcription  CD 2 : 26-27
Dans cette activité, les apprenants vont découvrir
une situation de communication basée sur un – Reprends un peu de gâteau, Olivier, si tu
échange entre un couple et un collègue de travail veux !
du conjoint, lors d’un dîner chez le couple. – Ah non ! Impossible, je ne peux plus rien
• Faire observer et décrire la photo. ➞ On peut voir avaler ! Tout à l’heure peut-être : d’habitude je
trois personnes d’une trentaine d’années : deux n’aime pas trop les gâteaux, mais celui-ci est
hommes côte à côte et en face d’eux, de dos, une absolument délicieux ! Où l’avez-vous acheté ?
femme blonde. Ils sont assis et l’ambiance a l’air – Acheter un gâteau, tu plaisantes ou quoi ?
chaleureuse et conviviale. Non, ceux du commerce, on ne les trouve pas
• Procéder à une première écoute du dialogue et bons. Le pâtissier, c’est Phil !
encourager les apprenants à utiliser des – Phil, pâtissier ! Pas possible ! Dis donc, je ne
techniques de compréhension globale, en savais pas... Alors, tu caches tes talents à tes
s’appuyant sur les éléments non linguistiques collègues, c’est pas gentil, ça !
(voix, intonations, bruits), puis sur les mots connus – Non, c’est pas un secret, mais le boulot, ce
ou « transparents ». n’est pas vraiment l’endroit pour parler
• Faire lire les questions, puis remettre bouffe !
l’enregistrement et faire répondre. – C’est vrai ça, tu n’es jamais venu manger à la
• Au moment de la mise en commun, demander maison, c’est la première fois. Alors, tu n’as
aux apprenants s’ils connaissent les plats cités et si pas encore pu savourer sa cuisine et te faire
non, les leur expliquer. Par exemple, la blanquette une opinion...
de veau est un plat typiquement français à base – Ah bon ? Tu ne fais pas seulement des
de viande de veau bouillie, de carottes et de sauce gâteaux ?
blanche (beurre, farine, crème, jaunes d’œufs). – Non, je fais de tout : des rôtis, des grillades de
• Leur demander aussi s’ils connaissent d’autres poissons, des plats en sauce, des petits
plats typiquement français. légumes braisés… Ma spécialité, c’est la
• Rappeler et / ou introduire le vocabulaire blanquette de veau…
nécessaire à la compréhension de la Situation – Oui, elle est excellente, un vrai régal !
(avaler, pâtissier, savourer, régal, farcir, cuit à – Dis, tu me la feras goûter ? J’adore la
point, savoureux, volailles, goûteux, etc.). blanquette et il y a très longtemps que je n’en
• Le professeur pourra en profiter pour traiter le ai pas mangé. Depuis que… oui, depuis que
lexique de la page 78 : La cuisine en question. ma copine et moi, on s’est séparés.
– Bien sûr que je t’en ferai, si tu me le
Solutions demandes comme ça !
1. Un couple (Lucie et Phil) et un collègue (Olivier). – Tu sais, en plus, Phil se débrouille tout seul
2. Ils sont chez Phil et Lucie ils dînent. pour tout : il va acheter ce qui lui manque, il
3. Olivier est surpris que Phil ait fait un gâteau. nettoie au fur et à mesure les plats et les
4. Lucie dit que Phil sait faire beaucoup de plats et qu’il se ustensiles qu’il utilise…
débrouille tout seul : il va acheter ce qui lui manque, il – Mais dis, tu as drôlement de la chance, toi,
nettoie les plats et les ustensiles qu’il utilise. Lucie ! Phil fait tout et toi, tu te laisses vivre !
5. D’habitude, Lucie s’occupe de faire à manger et
– Comment ça, je me « laisse vivre » ? Mais
de faire les courses. Par contre, Phil cuisine surtout
qu’est-ce que tu crois ? Phil prépare ses petits
quand ils reçoivent des invités. Olivier cuisine
très rarement. Il dit qu’il n’a aucune notion de plats quand on a des invités, mais qui cuisine
gastronomie ni de vins, et qu’il achète surtout des tous les jours ? C’est moi ! D’ailleurs
produits surgelés et des conserves. aujourd’hui, lui, il a fait l’entrée et le dessert,
6. Il s'agit d'un groupement de cultivateurs et de mais moi j’ai fait le poulet : je l’ai farci et je l’ai
fermiers de la région qui distribue des produits bios. mis au four… Alors lequel de nous deux se
Ce sont des produits de saison, non traités, qui laisse vivre, je ne sais pas !
viennent d’être ramassés, et qui ont beaucoup de _ Oh, excuse-moi, Lucie ! Je n'ai rien dit, mais
goût. je l'ai trouve très bon, cuit à point, et vraiment
savoureux...

125

430289 _ 0121-0140.indd 125 15/12/14 13:00


SITUATIONS Livre de l’élève, p. 74-75

– Oui, pour les courses, c’est Lucie aussi : elle Solutions


passe la commande aux « Petits paniers 1. Donner une appréciation positive ou négative :
futés », toutes les semaines. « Absolument délicieux ! », « Elle est excellente,
– Les « Petit paniers futés » ? C’est quoi, ça ? un vrai régal ! », « Phil se débrouille tout seul pour
– Oh, C’est une association… un groupement tout », « Tu as drôlement de la chance, toi, Lucie ! »,
de cultivateurs et de fermiers de la région qui « Je l’ai trouvé très bon, cuit à point, et vraiment
savoureux… », « Très mal et très peu… », « Ah, la
élèvent des volailles en liberté, qui cultivent
malbouffe ! », « Eh bien tu as tort ! ».
des fruits et légumes bio, et qui les distribuent 2. Exprimer l’étonnement, la surprise : « Phil,
eux-mêmes. Toutes les semaines, ils nous pâtissier ! Pas possible ! », « Dis donc, je ne savais
apportent ce qu’on a commandé. Ce sont des pas… », « Ah bon ? ».
produits de saison qui viennent d’être 3. Demander et donner des précisions : « Où l’avez-
ramassés, qui n’ont pas voyagé, qui ont été vous acheté ? », « Tu ne fais pas seulement des
cultivés dans des conditions saines et qui sont gâteaux ? », « Il y a très longtemps que je n’en ai
très goûteux. Rien à voir avec ceux des pas mangé. Depuis que… oui, depuis que ma copine
grandes surfaces ! et moi, on s’est séparés. », « il va acheter ce qui lui
– Mais et toi, est-ce que tu cuisines ? manque, il nettoie au fur et à mesure les plats et les
ustensiles qu’il utilise… », « je l’ai farci, je l’ai mis au
– Très mal et très peu. J’achète surtout des
four… », « cuit à point et vraiment savoureux… »,
boîtes et des produits surgelés ! Je n’ai aucune « Les Petits paniers futés ? C’est quoi, ça ? »,
notion de gastronomie et je ne m’y connais pas « Oh, c’est une association… un groupement de
en vins non plus. Alors, à côté de toi…  cultivateurs… ». 
– Ah, la malbouffe ! Eh bien tu as tort ! Tu sais
que faire la cuisine, ça relaxe ? Activité complémentaire : lecture et
– Oui, bien sûr ! Et puis, c’est un atout de plus dramatisation
pour trouver une nouvelle copine, n’est-ce pas ?
– Bon… Alors, on le finit, ce gâteau ? • Faire réécouter le dialogue avec la transcription,
phrase par phrase, puis faire répéter les
apprenants en insistant bien sur le rythme et
Activité 2 l’intonation.
• Demander ensuite une dramatisation du dialogue,
• Faire lire la transcription du dialogue (p. 159), par groupes de 3. Faire jouer quelques groupes
individuellement ou tout en écoutant la lecture du devant la classe.
professeur ou l’enregistrement.
• Faire relever les expressions demandées. On
pourra faire faire cette activité par groupes, à
l’oral, puis mettre en commun avec le groupe-
Pratique
classe afin de vérifier qu’aucune expression n’ait • Faire retrouver ces expressions dans le dialogue.
été oubliée. Solutions :
• Le professeur pourra choisir de réviser La « bouffe » : a).
l’interrogation et de traiter le point de grammaire La « malbouffe » : b).
sur les pronoms démonstratifs, après l’étude de ce
dialogue.

126

430289 _ 0121-0140.indd 126 15/12/14 13:00


La cuisine et vous…
6
3
Activité 1 Activité 3
• Faire lire le test par plusieurs apprenants à voix • Mettre les apprenants par groupes de 3 ou 4 pour
haute et vérifier que les questions posées et le commenter leur résultat au test et comparer leurs
vocabulaire utilisé ont été compris. réponses.
• Faire répondre individuellement au test, puis faire • Puis mettre en commun avec le groupe-classe.
lire les résultats. Est-ce qu’ils sont conformes au
profil de chacun ?
• Le professeur pourra choisir de voir le point de
Activités 4 et 5
grammaire sur les pronoms interrogatifs et le • Le professeur pourra choisir de faire ces activités
lexique des recettes après l’étude de ce test. avec le groupe-classe sous forme de débat ou par
groupes de 3 ou 4, puis de mettre en commun
Solutions avec le groupe-classe.
Réponses libres.
Activité complémentaire : rédaction de
questions à ajouter au test
Activité 2
• Faire répondre à la question posée avec le groupe- • Mettre les apprenants par groupes de 4 et
classe. demander à chaque groupe d’élaborer une
• Demander aux apprenants s’ils aiment cuisiner et question supplémentaire en rapport avec la
s’ils participent à la préparation des repas chez cuisine, ainsi que trois réponses possibles.
eux. Leur poser des questions concernant leurs • Le professeur pourra passer dans les groupes afin
habitudes en matière de cuisine. de résoudre les éventuels problèmes de
Par exemple : Qu’est-ce que vous cuisinez en vocabulaire, de grammaire et de syntaxe.
général ? Des plats très élaborés ou des menus • À la fin de cette phase de rédaction, chaque
rapides et faciles ? Est-ce vous avez des plats groupe lira sa question et les trois options aux
préférés ? Est-ce que vous achetez beaucoup de autres apprenants, qui devront répondre.
plats surgelés ou préparés ? Etc.

Solution
3.

127

430289 _ 0121-0140.indd 127 15/12/14 13:00


GRAMMAIRE Livre de l’élève, p. 76-77
L'interrogation (révision)
• Dans un premier temps, faire observer les • Ensuite, faire observer les phrases avec les
phrases et répondre aux questions posées. pronoms laquelle et lequel et faire répondre à la
➞ On observe trois formes d’interrogations. question posée.
➞ La première interrogation a la même ➞ Laquelle remplace les mots quelle réponse
structure que la phrase assertive : la marque de (au féminin singulier) et lequel remplace les
l’écrit est le point d’interrogation et l’intonation mots quel ustensile (au masculin singulier).
est montante à l’oral. Le registre de langue est • Puis, faire lire le tableau récapitulatif de ce
familier. pronom et expliciter la formation et
➞ Dans la deuxième interrogation, il y a une l’orthographe de ses différentes formes.
inversion verbe / sujet. Le registre de langue est –– Le pronom lequel varie en fonction du genre
soutenu. et du mot qu’il remplace.
➞ Dans la troisième interrogation, on ajoute • Faire lire l’encadré À quoi ça sert ? et faire
est-ce que à l’affirmation en début de phrase. répondre à la question posée : les pronoms
Le registre de langue est standard. lesquels et lesquelles se prononcent de la même
• Faire lire les informations données et les manière.
commenter. • Demander aux apprenants d’inventer des
• Rappeler que si on pose une question à la questions en utilisant ces pronoms.
forme négative, on répond par si au lieu de oui. Exemples : Je préfère la blanquette de veau au
• Demander aux apprenants de relever dans les gigot d’agneau. Et toi ? Lequel de ces plats
Situations les différentes interrogations et de les préfères-tu ?
classer selon leur structure. • Faire réaliser les activités 2 et 3.
• Faire faire l’activité 1.
Solutions
Solutions / Propositions 2 1. Tu fais quoi, demain ?
1 1. Qu’est-ce que je te sers ? 2. Qui a-t-il épousé ? Une amie d’enfance ?
2. Qu’est-ce que tu fais ? 3. Qu´est-ce que tu fais ? On t’attend !
3. Qu’allez-vous lui offrir ? 4. Tu viendras avec qui ? Je n’ai pas bien entendu
4. Il fait quoi ? son prénom.
5. Que prends-tu au petit déjeuner ? 5. C’est quoi, ce paquet ? Un cadeau ? Merci !
6. Qu’est-ce que vous faites le dimanche matin ?
3 1. Il hésite entre deux musées. Lequel visitera-t-il ?
2. Tu aimes bien ces deux voitures. Laquelle tu
vas acheter ?
Les pronoms interrogatifs 3. Elle veut acheter des fleurs. Elle choisira
lesquelles ?
• Faire observer les phrases et répondre aux 4. Elle a beaucoup de gants. Lesquels va-t-elle
mettre ?
questions posées.
➞ Que et quoi représentent des choses et qui
représente une personne.
• Faire lire les informations et l’encadré À quoi ça
sert ? et faire récapituler la règle d’emploi des
pronoms qui / que / quoi.
• Si nécessaire, apporter des explications
complémentaires et faire construire des phrases
interrogatives avec les pronoms qui / que / quoi,
en utilisant plusieurs manières de poser la
question (allant du plus formel au moins
formel).
Exemples : Qui invitez-vous ? Qui est-ce que
vous invitez ? Vous invitez qui ? / Que cherchez-
vous ? Qu’est-ce que vous cherchez ? Vous
cherchez quoi ?

128 page

430289 _ 0121-0140.indd 128 15/12/14 13:00


Les pronoms démonstratifs
6
3
• Faire observer les phrases tirées de la Situation 1
et faire répondre à la question posée.
NOTES
➞ Ceux remplace les gâteaux et celui-là
remplace ce gâteau-là.
• Faire observer le tableau des pronoms
démonstratifs et l’encadré À quoi ça sert ?,
puis apporter des informations
complémentaires.
–– Le pronom démonstratif prend le genre et le
nombre du nom qu’il remplace.
–– Il sert à désigner des personnes et des objets
et à éviter des répétitions.
–– Au féminin, il se prononce de la même
manière au singulier et au pluriel. À l’oral, les
trois formes sont donc : celui / celle(s) / ceux.
• Insister sur le fait que le pronom démonstratif
est toujours accompagné d’un adverbe, s’il est
seul (celui-ci / celui-là…), d’une proposition
relative (celui qui, celles que…) ou de la
préposition de (celle de, ceux de…).
• Faire observer les phrases suivantes et faire des
remarques sur l’emploi du pronom démonstratif
neutre.
–– Ceci et cela annoncent ou reprennent un
groupe de mots ou une phrase. Ceci est peu
employé dans le langage courant. Dans le
langage soutenu, il annonce ce qu’on va dire.
• Faire comparer avec la langue maternelle.
• Faire faire les activités 4 et 5.

Solutions
4 1. a). 2. c). 3. c). 4. b).

Transcription  CD 2 : 28-29
1 Celui-ci est plus léger et plus rapide.
2 Celui où je suis allé a duré deux heures
et l’ambiance était super !
3 Celles des Landes sont immenses, mais
la mer est dangereuse parfois.
4 Je veux bien celle que j’ai prise l’autre
jour, elle était délicieuse !

5 1. Je ne sais pas ce dont il a besoin.


2. Aujourd’hui, il neige, mais c’est exceptionnel.
3. Un coursier a apporté ça / cela pour toi, c’est
un cadeau ?
4. Écoute ce que je te dis !

page 129

430289 _ 0121-0140.indd 129 15/12/14 13:00


LE IQUE Livre de l’élève, p. 78-79
Au niveau 2, il n'y a plus de page Mon Dico Perso dans le Cahier d'exercices, néanmoins les apprenants
devront continuer à élaborer leurs propres listes tout au long des unités de la méthode.
Des questions personnelles se trouvent après certaines activités de cette section. Elles ont pour objectif de
permettre aux apprenants de transposer le lexique nouveau à leur propre realité. Le professeur pourra y faire
répondre en grand goupe.

La cuisine en question
Activité complémentaire : création de
Activité 1 définitions
• Mettre les apprenants par groupes de 4.
• Déterminer une période de temps limitée, par • Demander aux apprenants, par petits groupes,
exemple 10 minutes, pour faire l’activité. de créer des définitions par écrit de leurs fruits ou
• À la fin du temps imparti, procéder à la correction légumes préférés.
et vérifier quel groupe a trouvé le plus de bonnes • Passer dans les groupes afin de résoudre les
réponses. éventuels problèmes.
• Variante : faire cette activité sous forme de jeu de • Demander ensuite à chaque groupe de lire ses
rapidité sans limite de temps. Le groupe qui gagne définitions afin que le reste de la classe devine ce
est celui qui termine le quiz en premier avec dont il s’agit.
toutes les bonnes réponses.
• Après la correction, demander à chaque groupe Activité 2
d’imaginer une autre question au quiz.
• Faire lire la liste des aliments par un ou plusieurs
• Ensuite, chaque groupe soumet sa question aux
apprenants, puis réaliser l’activité individuellement.
autres groupes qui doivent essayer de répondre le
• Corriger ensuite avec le groupe-classe.
plus vite possible également.
• Demander enfin aux apprenants, par groupes de
2, de proposer d’autres aliments.
Solutions
1 1. – Printemps : l’orange, la mangue, la fraise, la Solutions
cerise, l’abricot ; l’artichaut, l’asperge, le petit-
pois, la carotte, le radis a) les pommes de terre, l’ananas, la tomate, la poire, la
– Été : la framboise, le melon, la pêche, le laitue
brugnon, la pastèque ; l’aubergine, la courgette, b) l’huile d’olive, le beurre
le concombre, le haricot vert, la tomate  c ) la langouste, le colin, la langoustine, la lotte, la sole
– Automne : l’avocat, la châtaigne, la figue, la d) le riz, les lentilles, les pâtes, le quinoa
grenade, la poire ; le brocoli, l’oignon, le e) le veau, l’agneau
champignon, la betterave rouge, la citrouille  f ) le fromage frais, le brie, le gruyère
– Hiver : l’orange, le citron, la mandarine, la
pomme, la poire ; la pomme de terre, le chou,
l’épinard, l’endive, le brocoli Activité complémentaire : jouer au jeu du
2. le veau, le bœuf, le poulet baccalauréat
3. la paella : la crevette, le calamar, le merlu • Proposer aux apprenants de jouer au jeu du
les sushis : le thon, le saumon, la crevette
baccalauréat, qui consiste à trouver des mots
les grillades en plein air : la sardine, le saumon, la
truite commençant par la même lettre le plus vite
possible, dans différentes catégories. Choisir des
2 1. faire cuire : une casserole, un fait-tout catégories en rapport avec les aliments.
2. faire une friture : une friteuse
3. faire bouillir : une casserole, un fait-tout • Le premier qui a terminé de remplir toutes les
4. égoutter : une passoire catégories gagne un point. Recommencer avec
5. servir une soupe : une louche une autre lettre.
6. ouvrir une bouteille de vin : un tire-bouchon
7. ouvrir une boîte de conserve : un ouvre-boîte
3 1. le réfrigérateur
2. le four
3. la cuisinière
4. le lave-vaisselle
4 1. Dans le placard.
2. Dans l’évier, à la main.
130

430289 _ 0121-0140.indd 130 15/12/14 13:00


Activité 3 Le monde
6
3
• Proposer aux apprenants de faire cette activité
individuellement et par écrit, avant de comparer
leurs réponses avec leur voisin(e).
des recettes
• Puis corriger avec l’ensemble de la classe.
• Faire ensuite répondre aux questions personnelles Activité 5
avec le groupe-classe : inciter les apprenants à • Faire lire les listes de verbes et expliquer ceux qui
parler de leur alimentation. Par exemple : n’ont pas été compris.
Combien de fruits mangez-vous par jour ? Vous • Puis faire l’activité avec le groupe-classe et
buvez beaucoup de sodas ? Vous mangez de corriger.
la viande une ou deux fois par jour ? Etc. • Demander ensuite aux apprenants de créer des
phrases avec les verbes proposés.
Solutions / Propositions Par exemple : Pour faire un gratin de pommes de
1. le fromage, le beurre, les gâteaux, le sucre… terre, il faut d’abord éplucher les pommes de terre
2. les fruits et légumes, le poisson, les œufs… et les couper en rondelles.
3. le fromage, le beurre, les pâtes, la crème fraîche,
les gâteaux, le sucre…
4. les pâtes, le riz, les fruits et légumes, les fruits secs,
Solutions
la viande… a) 3. b) 2. c) 1.
5. les fruits secs, les oranges, les kiwis, les lentilles,
la viande, le poisson, les œufs…
Activité 6
• Faire observer la photo et demander de quel
Activité 4 dessert il s’agit.
• Faire lire la liste des adjectifs et vérifier qu’ils ont • Puis, faire réaliser l’activité individuellement et
été compris. corriger avec le groupe-classe.
• Faire réaliser l’activité par groupes de 2, puis • Faire relire le texte par un ou plusieurs apprenants
corriger avec le groupe-classe. et vérifier que tout a bien été compris.
• Faire ensuite répondre aux questions personnelles. • Faire ensuite répondre aux questions personnelles.
Expliquer les mots petits-fours et amuse-gueules • Proposer aux apprenants de rédiger la recette de
et demander aux apprenants de citer des plats leur plat préféré et de faire une liste des
salés servis à l’apéritif en France. ingrédients utilisés avec leur quantité.
• Faire comparer l’apéritif en France et dans le pays
des apprenants. Déguste-t-on et boit-on les Solutions
mêmes choses ? Prend-on l’apéritif plutôt à la verse / pétris ou mélange / laisse reposer / coupe en
maison ou dans un bar ? Etc. tranches / mets / cuire

Solutions / Propositions Activité 7


Acide : le citron, le vinaigre, le jus de citron
Amer : le pamplemousse
• Faire réaliser l’activité individuellement, puis
Doux : la banane, le melon, le jus de pommes corriger avec le groupe-classe. Lors de la
Fade : les pâtes, l’eau correction, demander de former des phrases.
Fort : le roquefort, l’ail, l’eau-de-vie Exemple : Quand je mange des crêpes, je bois du
Épicé : certaines sauces cidre.
Salé : les olives • Demander aux apprenants s’ils connaissent d’autres
Sucré : le miel plats qui se dégustent accompagnés d’une boisson
précise. Exemple : La fondue savoyarde est servie
Activité complémentaire : parler de ses accompagnée d’un vin blanc sec.
habitudes en matière d’invitations
• Proposer aux apprenants de préparer un petit exposé
Solutions
1. e). 2. b). 3. d). 4. c). 5. a).
sur leurs habitudes : Est-ce qu’ils préfèrent recevoir
des invités à la maison ou dans un restaurant ?
Est-ce qu’ils achètent plutôt des plats préparés
chez un traiteur ?

131

430289 _ 0121-0140.indd 131 15/12/14 13:00


PRONONCIATION Livre de l’élève, p. 79
[ɛ̃]-[ɑ̃]-[ɛn]
• Avant de faire réaliser les activités, commenter
l’importance de la discriminer ces sons.afin
Activité 2
d’éviter des erreurs de sens ou des confusions. • Mettre l’enregistrement en faisant des pauses
après chaque adjectif et demander aux apprenants
de donner le genre de chacun.
Activité 1 • Faire réécouter, puis répéter les adjectifs.
• Mettre l’enregistrement en faisant des pauses • Enfin, faire former des phrases avec ces mots.
après chaque paire de mots et demander aux Exemple : Les habitants du Maroc sont les
apprenants de dire s’ils sont identiques ou Marocains.
différents.
• Faire réécouter, puis répéter les mots. Solutions
• Préciser qu’il peut exister différentes graphies pour Masculin : 1, 3, 5, 6.
un même son. Par exemple : pain / pin ; dans / Féminin : 2, 4.
dent ; sein / saint ; etc.
• Faire inventer des phrases avec les différents sons.
Par exemple : Mon cousin Martin mange très Transcription  CD 2 : 32-33
souvent du raisin. 1 marocain
• Rappeler aussi que la consonne finale ne se 2 africaine
prononce pas dans la plupart des cas. 3 norvégien
4 européenne
Solutions 5 italien
= : 3, 5, 7. 6 roumain
: 1, 2, 4, 6, 8.

Transcription  CD 2 : 30-31
1 étang – éteint
2 enfant – enfin
3 matin – matin
4 teinte – tante
5 plein – plein
6 marin – marrant
7 cintre – cintre
8 pense – pince

132

430289 _ 0121-0140.indd 132 18/12/14 12:46


S O C IÉ TÉ Livre de l’élève, p. 80

Ces différents textes et illustrations, à faire au cours ou à la fin de l’unité 6, seront utilisés comme
6
3
complément d’information ou lecture.
Le professeur décidera d’en faire une lecture individuelle ou à voix haute.
Les apprenants pourront commenter les textes librement et comparer la situation exposée avec leur propre
réalité ou celle de leur pays ; ils pourront également se poser des questions mutuellement pour en vérifier la
compréhension.

Bon appétit ! Le guide rouge


• Faire lire les 4 premiers textes par un ou plusieurs • Faire lire le texte par un ou plusieurs apprenants et
apprenants, vérifier la compréhension poser des questions de compréhension.
et résoudre les doutes de vocabulaire. Par exemple : Qu’est-ce que le Guide rouge ?
• Ensuite, faire comparer avec le pays des Qu’est-ce qu’il récompense ? Quel sont les critères
apprenants en leur posant des questions. retenus pour décerner les étoiles ? Qu’est-ce que
Par exemple : Est-ce qu’il existe chez vous un le BIB gourmand ?
biscuit ressemblant au petit-beurre ? Est-ce que le • Apporter des informations complémentaires.
sucre s’utilise plutôt en morceaux ou en poudre ? –– Le Guide Michelin, souvent surnommé « Guide
Y a-t-il un concours du meilleur pain dans votre rouge », a été lancé au début du XXe siècle par
ville ? Est-ce qu’il est aussi possible d’aller la société des pneumatiques Michelin, qui en est
ramasser ses légumes et de cueillir ses fruits toujours l’éditeur et le revendique en ornant sa
directement chez le producteur, comme en couverture du célèbre Bibendum (le bonhomme
France ? Michelin).
• Puis, faire répondre aux questions posées en petits –– À l’origine, c’était un guide publicitaire offert
groupes. Demander à chaque groupe de rédiger avec l’achat de pneumatiques. Il fournissait la
un petit texte sur une particularité culinaire de son liste des garagistes qui existaient à l’époque, des
pays et de la présenter aux autres. médecins, le plan de quelques villes et une liste
de curiosités.
–– Ce n’est qu’à partir de 1926 que « les étoiles
de bonne table » apparaissent pour désigner les
meilleurs restaurants. Selon son éditeur, le guide
Michelin a été vendu à quelque 30 millions
d’exemplaires depuis sa création et tire à
500 000 exemplaires chaque année.
–– En 1997 apparaît le BIB Gourmand, qui
récompense un repas soigné à prix modéré.
–– Michelin édite aussi des collections de guides
touristiques (Guide vert) lancés au cours des
années 1920.
–– Il existe également les « Guides gourmands »
qui proposent des restaurants typiques et des
boutiques de diverses régions françaises.
• Proposer aux apprenants de visionner la vidéo
Un chef étoilé et de la commenter.
• Leur poser des questions de compréhension telles
que : Qui parle ? Quelle récompense ce chef
cuisinier a-t-il reçu ? Comment qualifie-t-il sa
cuisine ? Dans quelle région est situé son
restaurant ? Pourquoi cette récompense est-elle si
importante pour lui ?
• Puis, faire lire la transcription.

133

430289 _ 0121-0140.indd 133 15/12/14 13:00


S O C IÉ TÉ Livre de l’élève, p. 80

• Pastille vidéo : Un chef étoilé


Typologie : documentaire Les labels alimentaires
Durée : 2:59
Exploitation : voir fiche en appendice de ce
Livre du professeur (p. 224).
officiels en France
• Faire lire les définitions par un ou plusieurs
apprenants et résoudre les problèmes de
Transcription vocabulaire.
C’est un grand moment d’émotion, euh… • Demander aux apprenants de donner une
de consécration, euh… magique, euh… la définition du mot label ou leur en apporter une.
passion, euh… le travail, la rigueur, euh… ➞ Un label est une marque distinctive apposée sur
et puis euh… un vrai travail d’équipe… un produit commercialisé pour en garantir la
C’est toujours difficile de… de qualifier sa qualité et la conformité aux normes de fabrication,
cuisine, mais… c’est une cuisine avec pour en souligner la spécificité et le distinguer des
une euh… une identité alpine, avec des produits concurrents.
produits euh… on va dire qui sont… se Un label officiel est reconnu par les pouvoirs
situent autour du Mont Blanc, que ce publics.
soient les légumes, les poissons du lac, • Puis faire réaliser l’activité en grand groupe et
euh… les herbes de montagne, euh… le corriger.
bois qui est en montagne, enfin tout ce • Ensuite, faire répondre aux questions posées.
qui est, tout ce qui se rapproche de la Demander aux apprenants de faire des
nature et qui nous entoure. comparaisons avec leur pays. Leur proposer de
faire des recherches sur Internet s’ils ne sont pas
Je pense pas qu’on travaille pour avoir
en mesure de répondre directement.
trois étoiles, on travaille pour euh… pour
sa passion, pour faire plaisir à notre
clientèle et… et puis… euh… c’est des
Solutions
1. Appellation d’origine protégée.
choses qui peuvent être inaccessibles, il
2. Certifié AB (Agriculture biologique).
faut pas que ce soit… il faut pas que ce
3. Label Rouge.
soit une… une fin en soi, mais c’est vrai
que quand ça arrive, c’est quelque part
dans… dans… c’est un rêve de tout
cuisinier.

134

430289 _ 0121-0140.indd 134 15/12/14 13:00


COMPÉTENCES Livre de l’élève, p. 81 à 83
6
3
Activité 1 qui procède de la partie allemande, c’est la
• Faire écouter l’enregistrement une première fois
fondue… Non, en fait la fondue, ça vient du
pour une compréhension globale. Les apprenants
Valais, donc une partie qui parle français, la
émettront des hypothèses que le groupe-classe
röschti par exemple.
vérifiera par la suite.
– Et en deux mots, qu’est-ce que c’est que la
röschti ?
Solutions – C’est une espèce d’omelette, disons de tortilla,
Un homme interviewe une femme suisse au sujet de la
sauf qu’il n’y a pas d’œufs. On prend des
cuisine : comment réussir un repas quand on invite des
amis, que représente la cuisine pour elle, qu’est-ce qui
pommes de terre, on les râpe, crues ou cuites
caractérise la cuisine suisse et la röschti ? selon les gens qui le font, on mélange avec des
oignons ou pas, et puis on fait frire ça si
possible dans la graisse de bœuf ou de
Transcription  CD 2 : 34-35 / 37 cochon. Et on le met à frire dans une poêle et
quand une partie est frite, on retourne, comme
– Vous nous avez parlé tout à l’heure de cet une vraie omelette.
aspect essentiel, pour vous, de convivialité… – D’accord, et ça se sert à des occasions
Si vous invitez des amis, qu’est-ce qu’il faut, spéciales ou c’est un…
pour vous, pour qu’un repas soit réussi ? – Non, non, c’est vraiment ce qu’on mange
– Ben… il faut d’abord que ce soient des amis partout, tout le temps.
heu… bien choisis, pour… ne pas mélanger – D’accord, eh bien, merci beaucoup.
des gens qui n’ont pas d’affinités entre eux, – Bah, merci à vous.
hein ; vous invitez cinq ou six personnes, il
faut qu’il y ait une affinité entre toutes ces
personnes-là pour qu’une ambiance s’installe.
Bon, alors on prend d’abord tranquillement un Activité 2
apéritif, je déteste que les gens viennent et se • Faire lire les questions avant de procéder à une
mettent à table. Moi, pendant ce temps-là, je deuxième écoute (CD 2 : 36-37).
finis la cuisine et… même si je suis avec les • Demander aux apprenants de répondre
amis, je vais, je viens et ensuite… Ça, ça peut individuellement, puis de comparer leurs réponses
durer une demi-heure, trois quarts d’heure, avec celles de leur voisin(e).
l’apéritif. Après, on se met à table et là, • Procéder à une troisième écoute en guise de
j’essaie de faire quelque chose de bon et en vérification.
plus, un peu joli. • Mettre les réponses en commun, corriger et
– Donc pour vous la cuisine, c’est un lieu expliquer le vocabulaire qui n’a pas été compris.
d’échange, ce n’est pas un… • Faire énumérer les difficultés rencontrées lors de
– D’échange et de création. De création parce l’activité : longueur du dialogue, rapidité du débit,
que bon, il faut bien dire que je n’ai jamais mots inconnus, implicites, langue familière, etc.
cuisiné pour quatre ou cinq personnes deux • Faire lire la transcription, par groupes de 2.
fois par jour, donc pour moi, la cuisine, c’est • Éventuellement, proposer aux apprenants de faire
toujours resté un plaisir. un résumé de la situation.
– Si on revenait maintenant, si on faisait un
petit retour aux origines, à vos origines, est-ce
que vous pourriez nous citer un plat qui
définisse ou représente le mieux, pour vous,
ce qu’est la cuisine suisse ?
– Ben, c’est compliqué parce que la Suisse a
quatre langues officielles, donc participe de
quatre cultures différentes : l’allemand, le
français, l’italien et le romanche, qui est du
côté de l’Italie. Donc, chaque région culturelle,
linguistique, a ses plats. Disons que, pour moi,

135

430289 _ 0121-0140.indd 135 15/12/14 13:00


COMPÉTENCES Livre de l’élève, p. 81 à 83

Solutions • Avant de réaliser ces activités, rappeler les points


1. Il faut qu’il y ait des affinités entre les invités pour importants : lire attentivement les consignes, lire
qu’une ambiance s’installe. les encadrés afin de sélectionner les expressions
2. Parce qu’elle n’a jamais dû cuisiner pour plusieurs qui pourront être utilisées dans les dialogues et
personnes tous les jours. préparer ceux-ci à partir des acquis.
3. Parce que la Suisse est un pays multiculturel avec • Ces activités permettent de réutiliser à l’oral les
quatre langues officielles, donc quatre cultures savoirs et savoir-faire acquis tout au long de
différentes. l’unité. Comme il s’agit d’un entraînement à la
4. La fondue, qui vient du Valais et la röschti, qui vient prise de parole semi-libre, les apprenants devront
de la partie allemande de la Suisse. s’approprier les actes de parole mentionnés dans
5. Des pommes de terre, des oignons (facultatif) et de les encadrés.
la graisse de bœuf ou de cochon. • Le professeur veillera à ce que tous les
6. On râpe des pommes de terre crues ou cuites, on intervenants participent et à ce qu’il y ait un
mélange avec des oignons ou pas, et puis on fait véritable dialogue.
frire dans la graisse de bœuf ou de cochon. • Veiller également à ce que les apprenants soignent
7. Non, c’est un plat qu’on mange partout, tout le la prononciation et l’intonation dans les dialogues.
temps. • Les apprenants pourront participer à la co-
évaluation en écoutant les productions de leurs
Activité complémentaire : présentation d’un camarades.
plat typique de son pays
• Proposer aux apprenants de citer un plat ou un Activité 3
dessert typique de leur pays, de dire quels sont les • Mettre les apprenants par groupes de 4 et leur
ingrédients nécessaires à sa préparation et demander de préparer la scène.
d’expliquer brièvement aux autres la façon de • Leur laisser un temps de préparation afin qu’ils
l’élaborer. choisissent dans les encadrés les expressions utiles
à la conversation.
• Décider à l’intérieur de chaque groupe la personne
qui va jouer le rôle de l’amphitryon et celles qui
joueront les invités.
• Inciter les apprenants qui joueront le rôle des
invités à demander des explications sur les plats et
à faire des commentaires sur la qualité.
• Faire jouer quelques scènes devant la classe.

Activité 4
• Mettre les apprenants par groupes de 3 ou 4.
• Leur préciser qu’ils devront utiliser les expressions
proposées dans les encadrés pour exprimer leur
opinion.
• Le professeur pourra passer dans les groupes afin
de vérifier que tous les apprenants participent au
débat et donnent leur avis.
• Mettre ensuite en commun avec le groupe-classe :
choisir une personne dans chaque groupe qui
rapportera aux autres ce qui s’est dit.

136

430289 _ 0121-0140.indd 136 15/12/14 13:00


6
3
Activité 5 Activité 7
• Former des groupes de 3 et demander aux • Dans cette activité, les apprenants vont s’entraîner
apprenants dans un premier temps de préparer à écrire sur un forum en parlant de leurs habitudes
ensemble les questions que l’auditeur pourra et en donnant des conseils sur la manière d’utiliser
poser au spécialiste en nutrition, ainsi que les les restes de nourriture, tout en se régalant.
réponses possibles. • Laisser un temps de préparation pour réaliser cette
• Puis décider des rôles et jouer la scène. activité.
• Préciser aux apprenants qu’ils devront soigner • Inciter les apprenants à structurer leurs idées avant
particulièrement la dramatisation et la de commencer à rédiger.
prononciation étant donné que c’est une émission • Proposer l’utilisation d’un dictionnaire bilingue.
de radio et que l’auditeur n’est pas face aux deux • Le professeur pourra passer dans les rangs pour
autres interlocuteurs. résoudre les éventuels problèmes de grammaire et
• Faire jouer quelques dialogues devant la classe. de syntaxe.
• Demander à quelques apprenants de lire leur
Activité 6 production aux autres.
• Relever les productions pour les corriger
• Le professeur pourra laisser un temps de individuellement.
préparation aux apprenants pour réaliser cette
activité ou décider de les faire parler directement.
• Profiter de cette activité pour parler des spécialités
culinaires du pays des apprenants et les comparer
Stratégies : Comment utiliser
avec la France. Exemple : En France, les plats sont un dictionnaire bilingue ?
plutôt traditionnels. En général, on ne mélange Il s’agit de réfléchir sur les stratégies à mettre
pas le sucré et le salé dans un même plat. Et chez en place pour utiliser un dictionnaire
vous ? bilingue. Les apprenants devront prendre
• Susciter des commentaires ou réaliser une co- conscience de leurs propres stratégies et les
évaluation de cette activité. Donner quelques renforcer.
exemples à partir des productions des apprenants
• Faire relever les difficultés que les
pour montrer comment enrichir son expression
apprenants auront rencontrées en utilisant
orale.
le dictionnaire et commenter par petits
groupes de 4 ou 5 leurs démarches
personnelles, puis les faire comparer avec
les stratégies proposées. Quels sont les
avantages et inconvénients des stratégies
proposées ? Lesquelles sont les plus / moins
utiles ? En existe-t-il d’autres ?
• Procéder à un compte rendu avec le
groupe-classe.

137

430289 _ 0121-0140.indd 137 15/12/14 13:00


COMPÉTENCES

Activité 8 Activité complémentaire : faire un débat sur


• Faire observer le texte et sa présentation (titre, l’alimentation du futur
chapeau, références à l’auteur, source, etc.), puis • Proposer aux apprenants de débattre sur le texte
répondre aux questions. et l’alimentation du futur et leur poser des
• Faire lire le texte individuellement d’abord, puis questions telles que : Pensez-vous que les gens
par plusieurs apprenants, à voix haute. seront tous végétariens dans l’avenir ? Est-ce que
• Poser des questions de compréhension globale et les insectes feront partie de l’alimentation du
résoudre les éventuels problèmes de vocabulaire. futur ? À priori, êtes-vous disposés à en manger ?
• Expliquer par exemple les mots criquets, bouillie, Les pilules alimentaires sont-elles la nourriture de
orge, ragoût, fèves, rayon, élevage, arable, avaler, l’avenir ? Pensez-vous que les aliments ont des
etc. propriétés thérapeutiques ? Etc.

Solutions
1. La journaliste Catherine Bernard.
Activité 10
2. Il a été publié le 28 octobre 2012 dans le journal • Faire faire cette activité par groupes de 2 et
Libération. corriger ensuite avec le groupe-classe.
3. La nourriture du futur. • À la fin de l’activité, demander aux apprenants de
relever dans le texte tous les plats mentionnés (par
Activité 9 exemple, une côte de bœuf, un tartare-frites,un
steak de criquets, etc.) et d’expliquer de quoi il
• Faire lire les questions posées sur le texte avant de s’agit.
procéder à une deuxième lecture. • Leur demander également de relever les mots du
• Puis laisser le temps aux apprenants pour répondre texte appartenant au registre familier et de trouver
aux questions individuellement. des synonymes en langage standard.
• Procéder à la correction avec le groupe-classe. Exemples : les fanas : les admirateurs, les amateurs ;
carrément : complètement ; etc.
Solutions
1. Les insectes (cafards, criquets), l’orge et la viande de Solutions
synthèse aux fèves de soja, les algues.
1. b). 2. a). 3. a). 4. a).
2. Des problèmes écologiques (l’élevage occupe
beaucoup de terres arables et consomme beaucoup
d’eau) et des problèmes de santé (la viande est
mauvaise pour les artères).
3. Non, pas forcément. Les alternatives évoquées sont
l’agro-écologie, qui permet de produire davantage
au niveau local et de varier les cultures, l’invention
de nouvelles méthodes, apprendre à sélectionner les
espèces en fonction du changement climatique,
enrichir les aliments ou même les plantes avec des
acides gras.
4. L’alimentation pourrait remplacer les médicaments
pour prévenir le cancer, les maladies cardio-
vasculaires, le diabète et les autres risques de
l’obésité.
5. L’industrie agro-alimentaire devra s’adapter et ça lui
ouvrira de nouveaux horizons. Par exemple, faire
place aux alternatives alimentaires, à des circuits plus
courts, être créative pour séduire le consommateur
et l’accompagner dans ces changements, assurer
une consommation saine de ces nouveaux produits.
6. Ils ne doivent pas oublier le plaisir qui est à la base
de toute bonne alimentation et de la convivialité.

138

430289 _ 0121-0140.indd 138 15/12/14 13:00


TÂCHE FINALE
Enquêtes
Livre de l’élève, p. 84
6
3
• Présenter la tâche finale comme une activité ayant
un double but : le développement du travail
Activité 4
coopératif ainsi que l’intégration de tous les • Avant la phase de rédaction des questions et des
contenus étudiés dans l’unité. options possibles, faire prendre connaissance des
• Le plan de cette tâche finale est clairement critères d’évaluation à respecter. Les questions et
indiqué dans les consignes. Le professeur devra les options devront être pertinentes et bien
donc insister sur la nécessité de respecter les formulées.
instructions. • Préciser aux apprenants qu’ils peuvent s’inspirer
• Les apprenants vont devoir, par petits groupes, du test Aimez-vous cuisiner ?, page 75, pour
participer à la réalisation d’un dossier sur formuler leurs 5 questions et options
l’alimentation pour un mensuel en faisant une correspondantes.
enquête dans la classe. • Ils devront utiliser les pronoms interrogatifs et
démonstratifs lors de l’élaboration des questions
et des options.
Activité 1 • Insister sur le fait que tous les apprenants devront
• Demander aux apprenants de former 4 groupes participer à l’intérieur de chaque groupe.
en fonction des sujets d’enquête qui les
intéressent le plus et qu’ils auront choisi de
développer. Faire en sorte que les groupes soient
Activité 5
équilibrés. • Permettre aux apprenants de se déplacer dans la
salle pour poser leurs questions aux autres
groupes et noter les réponses.
Activité 2
• Organiser dans chaque groupe un remue-
méninges autour des sujets choisis pour trouver
Activité 6
des idées à développer. Par exemple : Pour le sujet • Faire rédiger un rapport final par chaque groupe.
sur Les régimes alimentaires, les apprenants Celui-ci devra être complet et clair.
peuvent travailler autour des mots recettes, • Lors de la phase de rédaction, le professeur
calories, poids, forme, santé, etc. passera dans les groupes afin d’aider les
• Laisser un temps de discussion à l’intérieur des apprenants et corrigera avec chacun les
groupes pour que les apprenants se mettent éventuelles fautes de construction, de vocabulaire
d’accord sur les idées à travailler. ou de grammaire.

Activité 3 Activité 7
• Proposer aux apprenants de travailler dans la salle • Avant de procéder à la présentation orale, lire les
multimédia, sur Internet, pour rechercher des critères d’évaluation avec le groupe-classe et
informations complémentaires qui pourront les demander aux apprenants d’évaluer les
aider dans l’élaboration des questions. productions de leurs camarades en fonction de ces
critères. La co-évaluation est un moment très
important de l’activité car elle est source de
motivation pour les apprenants.

Visionnage de la vidéo « Voyage »,


séquence 6 : « Rencontre avec Ève » (fiction)
et « Motréal, ville de contrastes »
(documentaire), cf. transcriptions Livre de
l’élève, p. 171 / Cahier d’exercices, p.139 et
fiches d’exploitation Cahier d’exercices,
p. 118-120.

139

430289 _ 0121-0140.indd 139 15/12/14 13:00


430289 _ 0121-0140.indd 140 15/12/14 13:00
unité
SOS planète 7
 Le professeur pourra faire observer cette
unité
première page de l’unité en mettant en
SOS planète
À la fin de l’unité 7, vous serez capable de…
comprendre une émission radiophonique (éco-gestes).
7 rapport le titre avec les photos. Il demandera
aux apprenants d’observer et de décrire celles-
ci. ➞ Les photos ont toutes un rapport avec
comprendre et faire un exposé (écologie). l’environnement. Sur la première, on peut voir
participer à une conversation et à une discussion (alimentation et
consommation). des icebergs qui fondent à cause du
comprendre et rédiger des brèves sur l’écologie.
réchauffement climatique. Sur la deuxième, on
observe les gaz d’échappement d’une voiture
qui polluent l’atmosphère. Les deux autres
photos illustrent des comportements
écologiques : un homme qui utilise le vélo
pour se déplacer et une femme qui est en
train de recycler en jetant du carton dans un
container spécial.
À l’aide de ces indices et des photos, les
apprenants feront des hypothèses sur les
thèmes qui seront traités au cours de l’unité.
Le professeur pourra introduire le lexique sur
TÂCHE FINALE :
« Défense de
l’environnement et les gestes écologiques.
l’environnement »

Pour cela, vous apprendrez à…


• exprimer votre accord ou votre désaccord. Stratégies
• proposer quelque chose. Comment préparer un exposé.
• justifier une opinion.
• organiser votre discours.

quatre-vingt-cinq 85

403619 _ 0085-0096.indd 85 16/07/14 09:42

Commentaires généraux
Dans cette unité, les apprenants vont continuer à se familiariser avec différentes situations de
communication : interview à la radio, exposé devant une classe.
Ils découvriront aussi des documents écrits, variés et authentiques, tels que de courts articles de presse,
un manifeste pour sauver la planète, des textes d’informations relatifs à l’écologie et un article extrait
d’un site Internet concernant le rapport entre la psychologie et les comportements écologiques.
Les apprenants continueront à développer la compréhension orale en s’entraînant à comprendre des
documents sonores assez longs.
Ils seront aussi amenés à réfléchir sur leurs propres stratégies pour préparer un exposé.
Au niveau grammatical, ils verront l’expression de la cause, de la conséquence et du but.
Du point de vue lexical, ils découvriront le vocabulaire lié au progrès, à l’écologie et à la défense de
l’environnement.
La civilisation aussi traitera de l’écologie à travers des citations et des textes, l'un portant sur une initiative
lancée par le Ministère de l’agriculture pour réduire l’utilisation des pesticides, et l'autre sur la part du
nucléaire dans la production d’électricité en France.
À fin de cette unité, les apprenants seront amenés à présenter des propositions de défense de
l’environnement et à participer à un débat.

141

430289 _ 0141-0158.indd 141 12/12/14 12:37


Contenus
1 ACTES DE PAROLE 4 PATRONS SONORES
Exprimer son accord ou son désaccord. Prononciation
Proposer quelque chose. Les groupes consonantiques.
Justifier une opinion. Sons / Graphie
Organiser son discours. La graphie de ces sons.

2 STRUCTURES SYNTA IQUES 5 STRATÉGIES


L’expression de la cause. Compréhension
L’expression de la conséquence. Comprendre globalement un document oral
L’expression du but. relativement long.
Identifier des structures et formulations servant
à exprimer certains actes de parole.
3 LE IQUE Production
La nostalgie du temps passé. Stratégies pour préparer un exposé.
Le progrès. Co-évaluer les productions du groupe-classe,
Les paysages et l’écologie. d’après des critères définis.

6 CULTURE
La conscience écologique.
Les initiatives politiques écologiques.
L’énergie nucléaire en France.

Compétences communicatives (Savoir-faire)


1 Compréhension orale
– Comprendre une émission radiophonique au cours de laquelle interviennent des auditeurs qui proposent
des éco-gestes afin de préserver l’environnement : compréhension globale et détaillée.
– Comprendre l’introduction d’un exposé oral sur le gaspillage alimentaire : compréhension globale.

2 Production orale : expression et interaction


Expression
– Donner son opinion sur un thème évoqué lors d’un exposé oral.
– Faire un exposé oral sur l’environnement.
– Tâche finale : exposer un sujet et des propositions qui seront débattus lors d’une journée sur l’environnement.
Interaction
– Proposer des écogestes.
– Débattre sur les mesures à adopter pour protéger la nature à partir d’un manifeste.
– Échanger des avis et conseils avec un(e) ami(e) pour adopter une alimentation plus saine.
– Débattre avec l’aide d’un(e) modérateur(trice) sur la réduction de la consommation, dans le but de
sauvegarder la planète et l’humanité.

3 Compréhension écrite
– Comprendre des brèves liées à l’environnement : l’information principale et les détails importants.
– Comprendre un manifeste pour sauver la planète.
– Comprendre des informations sur le thème de l’environnement.
– Comprendre un article de presse sur l’influence de la psychologie dans les comportements écologiques.

4 Production écrite
– Écrire un court article de presse sur un thème en rapport avec l’environnement.
– Tâche finale : rédiger des notes à partir d'informations collectées en vue d'une intervention orale.

142

430289 _ 0141-0158.indd 142 12/12/14 12:37


Attitudes (Savoir-être)
3
7
– Faire preuve de créativité dans les activités de production.
– Adopter des critères objectifs pour évaluer les productions de ses camarades.

Compétences clés
1 Communication linguistique
– Vérifier que l’apprentissage est utile pour développer des compétences linguistiques, quels que soient
les supports et les situations : tête-à-tête / téléphone, face à un public ; brèves, manifeste, citations,
textes informatifs.
– Vérifier que pour communiquer, il faut acquérir des connaissances et considérer des aspects formels.
Voir plus haut la description des objectifs de cette unité 7 : Contenus. / Compétences communicatives. / Attitudes
(renforcement de l’attitude positive face au poids des mots et de la communication).

2 Compétences sociales et civiques


– S’intéresser à l’humanité et à la planète. S’engager de façon personnelle et / ou collective.
– Renforcer la confiance en soi et en ses capacités d’apprentissage : faire des progrès constants en
compréhension orale globale et en compréhension écrite, grâce à de nombreux types de documents.
– Partager l’expérience collective de l’apprentissage : accepter des objectifs communs, travailler en
binômes ou en petits groupes.
– Participer de manière positive à une tâche finale collaborative.
– Adopter une attitude bienveillante, mais aussi rigoureuse, face aux productions de ses camarades, en
partageant tous les mêmes critères : par exemple, au moment de co-évaluer une tâche finale.

3 Sensibilité et expression culturelles


– Valoriser la qualité de l’expression d’un point de vue dramatique et théâtral (représentations de scènes,
jeux de rôle).
– Dans toutes les activités de production (écrites et orales), développer la créativité pour augmenter la
possibilité d’effets stylistiques, enrichissant ainsi les situations communicatives grâce à l’imagination.
– Durant la tâche finale, développer son côté créatif, en présentant des propositions écologiques pour
des journées de défense de l’environnement.

4 Apprendre à apprendre
– Voir Contenus, point 5 : stratégies d’apprentissage.

5 Esprit d’initiative et d’entreprise


– Exercer son sens de l’organisation, à l’intérieur du groupe et pour soi-même, dans une tâche finale
collaborative.
– Adopter des rôles différents dans les jeux et activités afin d’enrichir les différentes facettes de sa
personnalité.

6 Compétence numérique
– Dans l’apprentissage, tant dans les activités de réception que de production, apprécier et respecter les
caractéristiques des textes et des messages, selon leur canal et leur format.
– Pour réaliser les activités de production, systématiser la recherche d’informations et de documentation
sur Internet en distinguant, les sites personnels d’opinion (blogs, par exemple) des sites officiels.

143

430289 _ 0141-0158.indd 143 12/12/14 12:37


PROPOSITION D'ITINÉRAIRE
Communication Livre de l’élève Outils Livre de l’élève + Cahier d’exercices

Lexique :
SITUATION 1 : « La parole aux • Le progrès ? Activités 2 et 3.
auditeurs » Cahier p. 54 : 1, 2, 3.
Activités 1 et 2. • Paysages et écologie. Activités 4 et 5.
Activité 3. Cahier p. 55 : 4, 5, 6.
Activité 4. Grammaire :
• L’expression du but. Activité 5. C
Cahier p. 53 : 6, 7.

SITUATION 2 : « Les brèves » Grammaire :


• L’expression de la cause. Activités 1 et 2.
Activités 1, 2 et 3. Cahier p. 52 : 1, 2.
• L’expression de la conséquence. Activités 3 et 4.
Cahier p. 52 : 3, 4. ; p. 53 : 5.

Lexique :
• Le bon vieux temps. Activité 1.

COMPÉTENCES : Prononciation :
• Les groupes consonantiques. Activités 1, 2, 3 et 4.
Activité 1.
Cahier p. 56 : 1, 2, 3, 4, 5, 6.

Cahier p. 57 : 1, 2.
COMPÉTENCES :
Stratégies : Comment préparer Encadré  « Introduire son sujet / Organiser son
un exposé. discours / Donner un exemple / Conclure son
Activité 2. discours »
Activité 3.
Activité 4.
Encadré « Proposer ».

Encadré « Exprimer son accord / Exprimer son


COMPÉTENCES : désaccord ». 
Activités 5, 6 et 7. Cahier p. 57 : 3, 4.

Dossier Société : « Du vert et du moins vert »


(Documentaire « Une ferme bio » / Le nucléaire en
France » )
COMPÉTENCES :
Activité 8.
Cahier p. 58 ; p. 59 : 5, 6.

Cahier p. 59 : 7.

TÂCHE FINALE :
« Défense de l'environnement »
Activités 1 à 8.
Évaluation et co-évaluation.
Vidéo « Voyage » : séquence 7.

144

430289 _ 0141-0158.indd 144 12/12/14 12:37


SITUATIONS
La parole aux auditeurs
Livre de l’élève, p. 86-87

7
Activité 1  à la surface de l’eau, à une trentaine de
Dans cette activité, les apprenants vont découvrir mètres du rivage. J’ai tout de suite pensé
une situation de communication basée sur que c’était sûrement dû aux émulsions de
un échange entre l’animateur d’une émission résidus d’huile solaire. Effectivement, on me
radiophonique et des auditeurs qui interviennent l’a confirmé. À cause de ces résidus, un
pour proposer des éco-gestes. Ensuite, ils écran se forme sur la mer et va freiner la
s’entraîneront à une écoute plus approfondie afin photosynthèse, et donc aussi la vie végétale
de répondre à des questions de compréhension plus près des côtes. Alors, évitons les huiles
fines. solaires, pourquoi ne pas se protéger avec
• Faire observer et décrire les photos. des laits ou des crèmes qui, eux, se diluent ?
➞ La première photo représente un paysage : on Ce n’est pas grand-chose et tout le monde y
voit la mer, la plage et des gens qui se font gagnera.
bronzer ; il fait très beau. – Vous avez parfaitement raison, Leslie ! On
➞ Sur la deuxième photo, on peut voir un panier ne peut pas continuer à croire que la mer
contenant des légumes frais. engloutit tout sans dégâts. Nous allons
➞ Sur la troisième photo, on observe une table de laisser la parole maintenant à Conrad, de
bureau avec un ordinateur et un vase dessus. Grenoble. Conrad, que pensez-vous, vous,
• Faire émettre des hypothèses sur le thème de des éco-gestes ?
l’émission d’après les photos, le titre de la – D’abord, bonjour... Alors, moi, je voudrais
Situation et celui de l’unité. insister sur le fait que… qu’il est facile de
• Procéder à une première écoute et faire répondre trier nos ordures en fonction du type de
aux questions. déchets. Je dirais que le tri sélectif est passé
• Demander aux apprenants sur quoi ils se sont dans nos habitudes, mais il y a une chose
basés pour répondre : les voix, le titre, les photos, que je trouve incroyable : il existe encore
les mots clés, les intonations, etc. trop d’emballages plastiques sur cette
planète, c’est une vraie calamité ! On ne
pourrait pas essayer de s’en passer ?
Transcription  CD 2 : 38-39
Comment ? Par exemple, avec le commerce
– « Parlons-en ! » Une émission d’Arthur de proximité, avec la vente directe chez les
Legouen. producteurs du coin car, comme ça, on
– Bonjour, il est 18 h 10, l’heure de notre élimine le problème de l’emballage, on fait
émission « Parlons-en ! ». Vous le savez, le ses courses avec un panier ou un sac. Et
gouvernement a lancé la campagne « Un geste puis, autre chose, ces éco-gestes, on ne les
pour la planète ». Nous aussi, nous voulons y fait pas dans le milieu professionnel, on les
participer à notre manière, c’est pour cette oublie ! Et ça, il faut y remédier. Par
raison que nous ouvrons aujourd’hui notre exemple, les entreprises recyclent-elles le
antenne : pour témoigner, poser des papier ?
questions, donner des conseils. Aujourd’hui, – Conrad, je suis tout à fait d’accord avec
nous parlerons des éco-gestes. Oui, ces gestes vous... Nous devons repenser totalement
tout simples que nous pouvons faire sans notre manière de vivre dans tous les
même nous en rendre compte afin de domaines et… Mais Élise demande la parole,
contribuer à préserver notre environnement. de Niort... Élise, bonjour !
Notre premier appel, c’est Leslie, qui – Bonjour ! Moi, je voudrais dénoncer... une
téléphone du Var. Allô, bonjour Leslie ! Que chose qui a l’air de passer inaperçue mais
pensez-vous du sujet du jour ? qui est bien réelle, c’est tout le gaspillage
– Bonjour Arthur ! Moi… eh bien, je suis d’énergie... Je pense plus spécialement aux
complètement d’accord avec vous. L’impact ordinateurs. Par exemple, à la fac, on s’en
sur le paysage, oui, nous pouvons le réduire. sert beaucoup, mais pas 24 h sur 24… eh
– Je vous citerai un exemple : l’autre jour, je bien, ils sont toujours branchés. Ce qu’on ne
garais ma voiture sur le parking, à côté de la sait pas, c’est qu’un ordinateur éteint, mais
plage, j’ai remarqué une grosse tache blanche branché, consomme autant qu’une ampoule,
145

430289 _ 0141-0158.indd 145 18/12/14 12:35


SITUATIONS Livre de l’élève, p. 86-87

2. Le deuxième intervenant :
et en veille, autant que celui qui marche. Moi, – Conrad.
je me suis dit : « puisque je ne travaille pas sur – De Grenoble.
l’ordi, je l’éteins le midi et je le débranche la – Il parle de l’excès d’emballages plastiques.
nuit : j’y gagne ». J’en ai parlé à mes colocs Il propose de faire ses courses avec un panier
directement chez les producteurs ou dans des
pour qu’ils fassent ce petit geste et
commerces de proximité.
maintenant, ils font la même chose, c’est une – Il insiste sur le manque d’éco-gestes dans le milieu
petite victoire. Et là, je suis d’accord avec professionnel.
Conrad, ça doit se faire aussi au niveau des 3. La troisième intervenante :
entreprises : éteindre pendant la pause – Elise.
déjeuner et débrancher la nuit, par exemple, – De Niort.
c’est une double économie, d’énergie d’abord, – Souligner le gaspillage d’énergie à cause des
mais aussi sur la facture d’électricité. Le ordinateurs qui sont branchés toute la journée.
problème, c’est de faire prendre conscience – Elle éteint son ordinateur le midi quand elle ne
du gaspillage. travaille pas et elle le débranche la nuit ; elle y
– Eh oui Élise, c’est très juste ce que vous venez gagne (elle dépense moins d’énergie, donc le
de dire, c’est une consommation d’énergie, on montant de sa facture d’électricité a baissé). Elle
en a parlé à ses colocataires, qui font la même
pourrait dire camouflée, mais qui existe bel et
chose.
bien. Il faut arriver à changer les – Elle fait référence aux paroles du deuxième
comportements. Nous allons revenir sur ces intervenant, Conrad, parce qu’elle pense aussi qu’il
thèmes après le flash infos. y beaucoup de gaspillage au niveau des entreprises
et que celles-ci devraient adopter le même geste.
Solutions
1. – L’émission s’appelle « Parlons-en ! ».
– Elle commence à 18 h 10.
Activité 3
– 4 personnes.
• Faire lire la transcription du dialogue (p.160),
– Pollution des mers, tri des déchets, emballages individuellement ou tout en écoutant la lecture
plastiques, économie d’énergie. du professeur ou l’enregistrement.
– Non. Leslie et Conrad ont des voix plus mûres • Faire repérer les expressions demandées.
(entre 30 et 40 ans), que celle d’Élise, qui a une
voix plus jeune ; Conrad est un adulte car il parle Solutions
du milieu professionnel tandis qu’Élise doit être 1. Exprimer son accord : « Je suis complètement
étudiante car elle parle de la fac. d’accord avec vous… », « Vous avez parfaitement
2. c). raison… », « Je suis tout à fait d’accord avec
vous… », « Je suis d’accord avec… », « C’est très
Activité 2  juste ce que vous venez de dire… ».
2. Proposer quelque chose : « Alors, évitons les
• Procéder à une deuxième écoute, en faisant des huiles solaires, pourquoi ne pas se protéger avec des
pauses après chaque intervenant et faire répondre laits ou des crèmes qui, eux, se diluent ? », « On ne
individuellement aux questions. Les apprenants pourrait pas essayer de s’en passer ? Comment ? Par
peuvent prendre des notes s’ils le souhaitent. exemple, avec le commerce de proximité… ».
• Faire comparer les réponses par groupes de 2 et 3. Justifier une opinion : « À cause de… ».
écouter une troisième fois, en guise de vérification. 4 Donner des exemples : « Je vous citerai un
• Enfin, commenter et corriger les réponses avec le exemple… », « Par exemple… ».
groupe-classe.
• Le professeur pourra choisir de traiter le point de Activité 4 
grammaire sur l’expression du but et le lexique du
• Mettre les apprenants par petits groupes afin de
progrès, des paysages et de l’écologie.
réfléchir à d’autres éco-gestes.
• Mettre ensuite en commun avec le groupe-classe
Solutions et engager une discussion sur le thème de
1. La première intervenante : l’environnement. Les apprenants se sentent-ils
– Leslie.
concernés par la préservation de la planète ?
– Du Var.
– De la pollution de la mer à cause des huiles Quels sont les gestes qu’ils font au quotidien pour
solaires. préserver l’environnement ? Sont-ils sensibles au
– Elle propose d'utiliser des laits ou des crèmes problème du recyclage ? Est-ce qu’ils ont
solaires parce qu’ils peuvent se diluer. l’habitude de trier les déchets ? Etc.
146

430289 _ 0141-0158.indd 146 18/12/14 12:35


Les brèves
7
Activité complémentaire :
Activité 1 faire un résumé de chaque brève
• Faire lire le titre et observer les textes et leur
présentation. Faire émettre des hypothèses sur • Former 4 groupes et demander à chacun de faire
le sens du mot brève. un résumé d’une des quatre brèves.
• Eventuellement, apporter une définition plus • Le professeur passera dans les groupes afin de
détaillée : résoudre les éventuels problèmes de syntaxe.
– En presse écrite, une brève est, comme son • Chaque groupe lira son résumé au reste de la
nom l’indique, un texte court qui livre en classe.
quelques phrases une information très concise.
La brève doit répondre aux questions qui ?, Activité 3
quoi ?, où ?, quand ?, pourquoi ? et comment ?
• Demander aux apprenants de dire quelle brève les
Elle apporte de l’information sur l’actualité
a intéressés le plus et pourquoi. Est-ce qu’ils
et couvre divers sujets allant des faits divers à
connaissent d’autres initiatives de ce style ?
l’actualité internationale.

Solutions Activité complémentaire : rédiger une brève


a). • Mettre les apprenants par groupes de 3 ou 4 pour
rédiger une brève sur l’écologie. Ils peut s’agir
Activité 2 d’une initiative réelle ou imaginaire.
• Faire lire les brèves par chacun des groupes.
• Faire lire les brèves et résoudre les problèmes de
vocabulaire.
• Puis faire répondre individuellement aux questions.
• Faire comparer les réponses par groupes de 2.
Pratique
• Corriger avec le groupe-classe. • Faire retrouver cette expression dans un des
• Le professeur pourra choisir de traiter les points de textes.
Solution : a).
grammaire sur l’expression de la cause et de la
conséquence ainsi que le lexique en rapport avec
le « bon vieux temps ».

Solutions
1. Le recyclage des mégots. / Comment recycler son
ancien portable. / L’adoption des poules afin de
réduire les déchets. / Une boîte de nuit avec un
fonctionnement très écologique.
2. L’écologie.
3. La première permet de recycler la cellulose des
mégots de cigarettes pour fabriquer divers objets en
plastique ; la deuxième permet d’éviter de polluer
l’environnement avec les substances toxiques
contenues dans les téléphones portables ; la
troisième permet d’éliminer les déchets organiques
de manière économique ; la quatrième consiste à
produire l’électricité de la boîte grâce aux pas des
danseurs.

147

430289 _ 0141-0158.indd 147 12/12/14 12:37


GRAMMAIRE Livre de l’élève, p. 88-89
L'expression de la cause
• Faire observer les phrases tirées des Situations 2. Comme il n’a pas plu depuis un mois, j’ai été
et faire relever les mots introduisant la cause. obligée d’arroser le jardin tous les jours.
➞ À cause de / Puisque / car / Parce que / Fait 1 : Il n’a pas plu depuis un mois
comme / Grâce à. Fait 2 : J’ai été obligée d’arroser le jardin tous
• Expliquer qu’exprimer une cause, c’est mettre les jours
en relation deux faits dont l’un est à l’origine de Cause : Il n’a pas plu depuis un mois
3. Benjamin a cueilli des fleurs parce qu’il veut
l’autre. Elle peut être implicite ou explicite.
préparer une salade originale.
• Faire faire 2 colonnes et placer les faits qui sont Fait 1 : Benjamin a cueilli des fleurs
mis en relation, en mettant dans la 1re celui qui Fait 2 : Il veut préparer une salade originale
est à l’origine de l’autre. Cause : Il veut préparer une salade originale
4. Puisque c’est l’année des éco-gestes, faisons
origine fait nº 2
un effort au sein de l’entreprise.
un écran se forme Fait 1 : C’est l’année des éco-gestes
les résidus sur la mer et freine la Fait 2 : Faisons un effort au sein de l’entreprise
photosynthèse Cause : C’est l’année des éco-gestes
je ne travaille pas sur je l’éteins le midi et je le Solutions / Propositions
l’ordi débranche la nuit
2 1. La couche d’ozone s’amincit parce qu’on
chaque poule utilise beaucoup de sprays.
on fait des économies
consomme des déchets 2. Les poissons meurent dans les rivières car les
le portable contient des il représente une industries y déversent leurs déchets.
substances chimiques micro-bombe 3. Grâce aux progrès de la recherche médicale,
les couples stériles peuvent avoir des enfants.
danser permet de 4. C’est parce qu’il y a beaucoup de voitures en
un mécanisme
produire du courant ville que le taux de pollution est très élevé.
5. Comme cet hôtel est écologique, c’est
• Faire lire l’encadré À quoi ça sert ? et le compliqué d’y trouver une chambre.
tableau. 6. Puisque son ancien portable fonctionne
• Apporter des informations complémentaires. encore, elle le revend.
– Parce que répond à la question Pourquoi ?.
Pourquoi tu es en retard ? Parce que j’ai raté
le bus.
– Car est souvent utilisé à l’écrit ou en langage
L'expression de la conséquence
formel : Il est venu car il était libre. • Faire observer les phrases tirées des Situations
– Puisque exprime une cause généralement et faire identifier les 2 faits mis en relation.
connue des interlocuteurs : Puisque tu • Puis les placer dans 2 colonnes en mettant le
connais si bien Paris, dis-nous ce que nous résultat dans la 2e colonne.
pouvons visiter.
fait nº 1 résultat
Puisque exprime également une cause
évidente : J’arrête là mon discours puisque Nous voulons y nous ouvrons notre
cela n’intéresse personne. participer antenne
– Comme se place généralement en début de
Un écran se forme sur et aussi la vie végétale
phrase. la mer et va freiner la près des côtes / évitons
• Faire réaliser les activités 1 et 2. photosynthèse les huiles solaires
• Demander aux apprenants de faire des phrases
exprimant la cause. Tom Skasy était
il a fondé l’entreprise
persuadé que tout
TerraCycle
Solutions pouvait être réutilisé

1 1. La production des déchets municipaux devrait • Faire ensuite lire l’encadré À quoi ça sert ? et
augmenter car les gens consomment plus.
le tableau des mots introduisant la
Fait 1 : La production des déchets municipaux
devrait augmenter
conséquence.
Fait 2 : Les gens consomment plus • Apporter des informations complémentaires, si
Cause : Les gens consomment plus nécessaire :

148 page

430289 _ 0141-0158.indd 148 18/12/14 12:35


L'expression du but
7
– À l’écrit ou en langage plus formel, on peut • Faire observer les phrases tirée de la Situation 1
utiliser C’est la raison pour laquelle. En et faire relever les mots introduisant le but.
langage courant, on utilise plutôt Alors ou ➞ Afin de (suivi d’un infinitif) / pour que (suivi
C’est pour ça que. d’un subjonctif).
• Faire faire les activités 3 et 4. • Puis faire lire l’encadré À quoi ça sert ?, le
• On pourra ensuite demander aux apprenants de tableau des mots introduisant le but et les
faire des phrases exprimant une conséquence autres informations.
en variant les expressions. • Apporter des informations complémentaires, si
nécessaire.
Solutions / Propositions – Préciser aux apprenants que afin de ou afin
que s’utilisent en langage plus formel que
3 1. Ils se déplacent toujours à vélo, par pour ou pour que.
conséquent ils ne dépensent pas d’argent en
essence. – Souligner que pour peut également être
Fait 1 : Ils se déplacent toujours à vélo. suivi d’un nom. Exemple : On lui a retiré son
Fait 2 : Ils ne dépensent pas d’argent en essence. permis de conduire pour excès de vitesse.
Conséquence : Ils ne dépensent pas d’argent en • Faire faire l’activité 5.
essence.
Reformulation : Ils se déplacent toujours à vélo, Solutions / Propositions
alors ils ne dépensent pas d’argent en essence.
2. C’est une centrale électrique au charbon, donc 5 1. Je suis allée à la bibliothèque afin d’emprunter
elle émet du CO2. des livres.
Fait 1 : C’est une centrale électrique au charbon. 2. Nous sommes arrivés tôt pour que tu ne nous
Fait 2 : Elle émet du CO2.. attendes pas.
Conséquence : Elle émet du CO2. 3. Mes parents vont acheter cette voiture afin que
Reformulation : C’est une centrale électrique nous puissions partir en vacances.
au charbon. C’est pour cette raison qu’elle 4. Tu lui as téléphoné pour l’avertir de ton
émet du CO2. retard.
3. Cette usine rejette des produits chimiques dans 5. Les voisins ont porté plainte pour excès de
l’eau. C’est pourquoi elle pollue la rivière. bruit.
Fait 1 : Cette usine rejette des produits 6. Les employés sont en grève pour que leurs
chimiques dans l’eau. droits soient respectés.
Fait 2 : Elle pollue la rivière. 7. Elle a préféré ne pas sortir afin de mieux
Conséquence : Elle pollue la rivière. préparer son examen.
Reformulation : Cette usine rejette des produits 8. Vous êtes partis afin que les enfants ne se
chimiques dans l’eau, par conséquent elle couchent pas tard.
pollue la rivière.
4. Les réserves de pétrole diminuent, alors le prix Activité complémentaire : faire rechercher
de l’essence va augmenter. dans le dialogue et les brèves de la
Fait 1 : Les réserves de pétrole diminuent. section Situations toutes les e pressions
Fait 2 : Le prix de l’essence va augmenter.
de cause, conséquence et but
Conséquence : Le prix de l’essence va
augmenter. • Mettre les apprenants par groupes de 2 pour
Reformulation : Les réserves de pétrole procéder à la recherche.
diminuent donc le prix de l’essence va • Mettre en commun avec le groupe-classe.
augmenter.

4 1. J’utilise des ampoules basse-consommation,


donc ma consommation d’électricité diminue.
2. C’est une voiture électrique. C’est pourquoi elle
ne rejette pas de gaz toxiques.
3. Il y a eu une marée noire. C’est pour cette
raison que la pêche est interdite.
4. Il n’y a presque pas de vent cette semaine,
alors les éoliennes produisent peu d’électricité.

page 149

430289 _ 0141-0158.indd 149 12/12/14 12:37


LE IQUE Livre de l’élève, p. 90-91
Au niveau 2, il n'y a plus de page Mon Dico Perso dans le Cahier d'exercices, néanmoins les apprenants
devront continuer à élaborer leurs propres listes tout au long des unités de la méthode.
Des questions personnelles se trouvent après certaines activités de cette section. Elles ont pour objectif de
permettre aux apprenants de transposer le lexique nouveau à leur propre réalité. Le professeur pourra y faire
répondre en grand groupe.

• Leur poser des questions afin de les faire réfléchir


Le bon vieux temps sur le thème du progrès.
Par exemple : Est-ce que les changements sont
tous positifs ? Est-ce qu’avec le progrès, on ne
Activité 1 met pas en danger la planète ? Quels sont les
• Cette activité peut se faire à l’oral, collectivement. avantages du progrès ? Quels en sont les
• Demander aux apprenants de lire les phrases et de inconvénients ? Etc.
dire, pour chaque situation, ce qui a changé. Faire
remarquer l’emploi de l’imparfait, puisqu’on parle Solutions / Propositions
d’habitudes dans le passé. On peut parler de progrès parce que la majorité des
• Demander aux apprenants s’ils peuvent citer changements mentionnés à l’activité 1 représentent un
d’autres tâches ou activités qui s’effectuaient gain de temps considérable et une meilleure qualité de
différemment avant. vie, mais ils ont des conséquences négatives sur
l’environnement (pollution, excès de déchets, etc.)
Solutions / Propositions
– On ne consigne plus les bouteilles, on les jette dans Activité 3
des containers.
– On ne lave plus les couches, on utilise des couches
• Faire lire la liste des phénomènes et demander aux
jetables. apprenants de former des phrases avec chacun
– Il y a beaucoup plus de voitures. d’eux, afin d’en expliquer le sens et de
– On achète des vêtements pour chaque enfant. s'approprier leur terminologie.
– On peut avoir plusieurs télés et quand une télé tombe • Faire réaliser l’activité individuellement et par écrit.
en panne, on ne la répare pas, on en achète une autre. • Mettre ensuite les apprenants par groupes de 3 ou
– On va faire les courses en voiture, dans les grandes 4 pour comparer leur classement et commenter
surfaces. leurs différences d’opinion.
– On utilise un lave-vaisselle. • Demander aux apprenants de compléter leur
– On achète des plats préparés.
classement avec d’autres phénomènes positifs ou
– On ne va plus chercher l’eau à la fontaine, on a l’eau
courante. négatifs et les noter au tableau.
– La plupart des gens n’ont plus de jardin, ils achètent
leurs fruits et légumes. Solutions / Propositions
1. Phénomènes positifs : la découverte de l’univers, le

Le progrès ? contrôle et la prévention des catastrophes naturelles,


l’augmentation de l’espérance de vie, le
développement des énergies renouvelables, l’étude
des maladies rares / génétiques, les technologies de
Activité 2 pointe, le recyclage des déchets, la réduction des
• Faire observer les photos, les décrire et les distances, la recherche scientifique.
commenter. Phénomènes négatifs : la production de gaz
– Quelle situation illustrent-elles ? ➞ Avant, on toxiques / à effet de serre, la fonte des glaciers, les
buvait l’eau qu’on allait chercher aux fontaines ; marées noires, la contamination alimentaire, la
disparition d’espèces végétales et animales, les
maintenant on boit de l’eau minérale ou de
déchets radioactifs, la crise énergétique, le
l’eau courante. changement climatique, les organismes
• Puis demander aux apprenants de comparer les génétiquement modifiés, la déforestation.
tâches quotidiennes d’avant avec celles de 2. Réponses libres.
maintenant, et de dire pour chacune les progrès
réalisés.

150

430289 _ 0141-0158.indd 150 12/12/14 12:37


Activité complémentaire : débat sur la
circulation en voiture dans le centre-ville
Activité 5
7
• Proposer de réaliser cette activité par groupes de
• Mettre les apprenants par petits groupes et leur 3 ou 4.
demander de chercher le plus d’arguments pour • Inciter les apprenants à commencer par une
et d’arguments contre, puis organiser un débat description minutieuse des photos, puis à les
avec l’ensemble de la classe. commenter en réutilisant au maximum le lexique
introduit dans les activités précédentes.

Paysages et écologie • Les encourager à utiliser un dictionnaire afin de


favoriser leur autonomie.
• Procéder à une mise en commun de tous les
Activité 4 groupes.
• Apporter si nécessaire quelques informations et
• Demander aux apprenants ce qu’est un manifeste mots clés :
ou leur en donner une définition, le cas – La déforestation est un phénomène de
échéant : c’est une proclamation écrite par un régression des surfaces couvertes par la forêt,
groupe qui souhaite exposer son programme et due au déboisement et au défrichement. Elle
qui est destinée à attirer l’attention du public. peut être liée à l’extension des terres agricoles, à
• Faire lire le manifeste par un ou plusieurs l’exploitation des ressources minières du sous-sol
apprenants, et leur demander d’expliquer les mots ou à l’exploitation excessive ou anarchique de
suivants : certaines espèces forestières. Les conséquences
– développement durable : développement de la déforestation sont une exposition plus
économiquement efficace, socialement grande des sols aux rigueurs du climat (les pluies
équitable et écologiquement soutenable ne sont plus freinées par la végétation et elles
(selon les Nations Unies) ; écosystème : unité entraînent avec elles l’humus) et les glissements
écologique de base formée par le milieu de terrain.
(biotope) et les organismes végétaux, animaux – Les déchets sont des résidus impropres à la
et bactériens qui y vivent ; biodiversité : diversité consommation et inutilisables. Les décharges
biologique d’un milieu, qui s’apprécie par la à ciel ouvert constituent une cause majeure de
richesse des espèces, leur diversité génétique et pollution car les résidus toxiques contenus dans
les interactions de l’écosystème considéré avec ces déchets se libèrent dans les sols et les cours
ce qui l’entoure. d’eau.
• Expliquer si nécessaire les verbes salir, gaspiller,
etc. Solutions / Propositions
• Faire répondre à la question posée et demander
– Sur la première photo, on observe un paysage / une
aux apprenants d’apporter des exemples concrets forêt en pleine déforestation. Une grande partie des
pour chaque point du manifeste. arbres ont été abattus et on observe des étendues de
• Organiser un débat avec la classe pour savoir si les terre en friche.
apprenants sont d’accord ou non avec ce – La deuxième photo représente une décharge
manifeste. publique sur les bords d’un fleuve. On observe deux
personnes au bord de l’eau. Sur ce fleuve, on
Solutions / Propositions distingue un bateau. On peut facilement imaginer les
problèmes qu’entraînent les détritus : pollution du
En tant que citoyen, il est possible d’agir
sol, de l’eau, contamination voire disparition des
individuellement pour préserver la planète : installer des
poissons, etc.
panneaux solaires sur sa maison pour produire de
l’énergie propre ; trier ses déchets pour favoriser le
recyclage ; ne pas utiliser d’insecticides ou de produits
chimiques dans son jardin ; faire ses courses avec un
cabas pour éviter les sachets en plastique, etc.

151

430289 _ 0141-0158.indd 151 12/12/14 12:37


PRONONCIATION Livre de l’élève, p. 91
Les groupes consonantiques
• Faire faire les activités d’écoute suivant les
instructions.
Activité 3
• Mettre l’enregistrement en faisant des pauses
après chaque mot et faire faire l’activité.
Activité 1 • Remettre l’enregistrement pour faire répéter les
• Mettre l’enregistrement en faisant des pauses mots.
après chaque mot et faire réaliser l’activité.
• Procéder à une réécoute, puis faire répéter les
mots. Transcription  CD 2 : 46-47
1 scandale
Transcription  CD 2 : 42-43 2 escargot
3 scolarité
1 excellent 4 espèce
2 exercice 5 stagiaire
3 exotique 6 sculpture
4 excès 7 escalator
5 exception 8 estonien
6 exagérer 9 spontané
7 exact 10 spécialiste
8 exprès

Solutions
Solutions Consonne : 1, 3, 5, 6, 9, 10.
[ks] : 1, 4, 5, 8. Voyelle : 2, 4, 7, 8.
[gz] : 2, 3, 6, 7.

Activité 4
Activité 2 • Mettre l’enregistrement en faisant des pauses
• Mettre l’enregistrement et demander aux après chaque phrase et les faire répéter.
apprenants de lire en même temps les mots pour • Demander aux apprenants de mémoriser les
repérer les graphies. phrases.
• Une fois que les phrases auront été mémorisées,
les faire répéter d’abord lentement, puis de plus
Transcription et solutions  CD 2 : 44-45 en plus vite.
1 [ks] : action, lexique, occident, exposer,
accent, collection
2 [gz] : examen, hexagone, exil, zigzag, exact,
Transcription  CD 2 : 48-49
exagérer 1 J’ai oublié ton dictionnaire et mes exercices
dans un taxi exotique.
2 As-tu visité l’exposition de tracts de cet
artiste scandinave ?
3 J’ai eu un accident absurde en descendant de
l’escalator.

152

430289 _ 0141-0158.indd 152 18/12/14 12:35


S O C IÉ TÉ Livre de l’élève, p. 92

• Ces différents textes et illustrations, à faire au cours ou à la fin de l’unité 7, seront utilisés comme
7
complément d’information ou lecture.
• Le professeur pourra en faire faire une lecture individuelle ou à voix haute.
• S’il le juge utile, il proposera aux apprenants de les commenter librement et de comparer la situation
exposée avec leur propre réalité ou celle de leur pays ; les étudiants pourront également se poser des
questions mutuellement pour en vérifier la compréhension.

Du vert et du moins vert


• Faire observer les photos et lire les citations, puis Devenu très populaire et apprécié du public,
demander aux apprenants s’ils connaissent ces il fonde en 1985 l’association Les Restos du
personnes. Apporter des informations, le cas cœur, afin d’aider les plus pauvres. Il meurt dans
échéant : un accident de moto en 1986.
– Jacques-Yves Cousteau (1910-1997) était un – Chateaubriand (1768-1848) était un écrivain
officier de la Marine nationale française et un romantique et un homme politique français.
grand explorateur océanographique. Surnommé Il est considéré comme l’un des précurseurs
« le Commandant Cousteau », il est connu pour du romantisme français et l’un des grands
avoir perfectionné le principe du scaphandre noms de la littérature française.
autonome. Ses explorations sous-marines en Ses descriptions de la nature et son analyse
tant que commandant de la « Calypso » ainsi des sentiments du « moi » en ont fait un
que ses films et documentaires télévisés ont modèle pour la génération des écrivains
permis au grand public de découvrir le monde romantiques en France (Le jeune Victor Hugo
de la mer et ses mystères. a proclamé : « Je veux être Chateaubriand
– François Mauriac (1885-1970), écrivain ou rien »). Parmi ses romans célèbres, il faut
français. Issu d’une famille bourgeoise, citer : René, ou les Effets des passions (1802),
catholique et conservatrice, il est resté toute Atala (1801), Itinéraire de Paris à Jérusalem
sa vie très attaché à ses racines bordelaises. Il (1811) ou les Mémoires d’outre-tombe
a connu son premier grand succès grâce à son (posthumes, 1849-1850).
œuvre Le baiser au lépreux (1922). Ses romans • Faire commenter les citations par les apprenants.
les plus célèbres sont : Génitrix  (1923), Thérèse ➞ Jacques-Yves Cousteau dit qu’un bon
Desqueyroux (1927) et Le Nœud de vipères  écologiste est une personne intelligente, lucide et
(1932). Il a été élu membre de l’Académie perspicace, qui se méfie du progrès, des sciences
française en 1933 et il a reçu le prix Nobel et de la technique car ils peuvent être néfastes
de littérature en 1952. Il a été également pour l’environnement.
journaliste, essayiste et critique. ➞ La phrase de François Mauriac critique la
– Coluche (1944-1986), de son vrai nom Michel conquête de l’espace et les contradictions du
Colucci, était un humoriste et un comédien progrès, qui nous amènent à découvrir d’autres
français. Revendiquant sa grossièreté, mais « sans planètes ou à aller sur la lune au détriment de la
jamais tomber dans la vulgarité », il a donné au préservation de notre planète.
Music-hall un style nouveau et sarcastique par sa ➞ Selon Coluche, il n’y a aucune probabilité qu’un
liberté d’expression en s’attaquant aux tabous écologiste devienne président de la République car
et aux valeurs morales et politiques de la société cela n’intéresse pas suffisamment les électeurs, qui
contemporaine. Parmi ses sketchs célèbres, ne voient pas leur intérêt dans l’écologie.
C’est l’histoire d’un mec tourne en dérision la ➞ La phrase de Chateaubriand dénonce
difficulté de raconter une histoire drôle. En 1974, l’influence néfaste de l’homme sur la nature.
il devient célèbre en parodiant un jeu télévisé : Le • Demander aux apprenants s'ils sont d’accord avec
schmilblick. Dans les années 80, il joue des rôles ces auteurs et entamer un débat avec le groupe-
comiques au cinéma. En 1984, il obtient le César classe. Quelles réflexions leur inspirent ces phrases
du meilleur acteur pour son rôle dramatique et les époques où elles ont été dites ?
dans Tchao Pantin. • Demander aux apprenants s’ils connaissent
Provocateur et agitateur, il se présente à l’élection d’autres citations sur l’écologie et sinon, leur
présidentielle de 1981 avant de se retirer. proposer d’en chercher sur Internet.

153

430289 _ 0141-0158.indd 153 12/12/14 12:37


S O C IÉ TÉ Livre de l’élève, p. 92

Le plan Écophyto
l’assiette. On voit toutes les étapes et on
• Faire lire le texte et demander aux apprenants quel comprend pourquoi… la raison, la nécessité
est l'objectif du plan Ecophyto. ➞ Réduire le justement de l’agriculture biologique.
recours aux produits phytosanitaires. C’est vrai que la population, la civilisation
• Apporter des informations complémentaires : s’est éloignée de la terre. Et quand on va
– Depuis 2008, les agriculteurs, chercheurs et trop dans un excès, il y a un retour naturel.
techniciens se sont mobilisées pour tenter Donc ce sont… les gens qui viennent nous
d’atteindre cet objectif. voir, c’est pas des… c’est pas des
– Pour y parvenir, des outils ont été mis en agriculteurs, c’est pas des gens qui sont
place : les agriculteurs sont formés à une déjà paysans. Paysan, ça veut dire « les
utilisation responsable des pesticides. Des gens du pays ». Ce sont des citadins qui
fermes pilotes sont créées pour mutualiser les ressentent le besoin de reconnexion avec
bonnes pratiques. Des bulletins de santé du la nature. Et nous, dans ce qu’on fait ici,
végétal alertent les producteurs sur l’arrivée des euh… c’est que l’on recrée le lien.
parasites. Tous les pulvérisateurs de pesticides
sont soumis à un programme de contrôle. Ça va être certainement compliqué parce
– L’État pilote l’ensemble du plan et coordonne les que le métier de maraîcher ou
actions engagées. Plus de 300 agents contrôlent d’agriculture bio n’est pas facile, mais je
l’utilisation des pesticides pour assurer un niveau pense que là, ça va être une motivation
optimal de qualité et de sécurité sanitaire des supplémentaire. Disons que par rapport à
aliments. Paris, euh… c’est vrai que le travail
• Demander aux apprenants s’il existe des plans de était… travailler dans un bureau, bon j’ai
protection de l’environnement dans leur pays. travaillé pendant… j’ai 18 ans
• Faire répondre aux questions posées et faire une d’expérience et euh… ouais, j’ai… j’ai
liste au tableau de toutes les propositions. envie de changer, je pense que c’est
• Visionner la vidéo Une ferme bio et la faire possible, on apprend à la ferme Sainte
commenter. Marthe que c’est possible.
– Poser des questions telles que : Que propose
la ferme Sainte Marthe ? En quoi consiste
l’agriculture biologique ? Dans quel but des
citadins viennent-ils se former à la ferme ?
Que représente
– Demander aux apprenants s’il existe des
initiatives similaires dans leur pays et s'ils
le nucléaire en France
seraient prêts à changer de vie pour devenir
agriculteurs bio. pour la production
Pastille vidéo : Une ferme bio d’électricité ?
Typologie : documentaire
Durée : 1:41 • Faire lire le texte par un ou plusieurs apprenants et
Exploitation : voir fiches en appendice de ce poser des questions de compréhension.
Livre du professeur (p. 225). • Puis faire répondre aux questions posées et proposer
aux apprenants de comparer la production
d’électricité en France avec celle de leur pays.
Transcription • Faire échanger des opinions personnelles sur
l’énergie nucléaire.
Nous voici au domaine de Sainte Marthe,
qui propose des formations bio pour
pouvoir développer une activité ou trouver Activité complémentaire : pour ou contre les
un emploi dans ce secteur. centrales nucléaires
Dans cette formation, on apprend tous les • Mettre les apprenants par petits groupes et leur
fondamentaux de l’agriculture biologique demander de chercher le plus d’arguments pour
intégrés dans le développement durable. et d’arguments contre, puis organiser un débat
C’est-à-dire du travail de la terre jusqu’à avec l’ensemble de la classe.

154

430289 _ 0141-0158.indd 154 12/12/14 12:37


COMPÉTENCES Livre de l’élève, p. 93 à 95
7
Activité 1 l’énorme gaspillage alimentaire qui est généré
• Faire observer et commenter l’illustration. ➞ On tout au long de la chaîne de distribution, des
voit un jeune homme qui fait un exposé. Il est en cultivateurs ou éleveurs jusqu’à nous,
classe. Il parle à son auditoire et montre la planète consommateurs, qui jetons si facilement les
Terre par rétroprojecteur. produits que nous avons achetés, puis oubliés
• Procéder à une première écoute du document en dans le fond de nos réfrigérateurs. Une seule
entier pour entraîner les apprenants à la longueur. donnée pour comprendre l’ampleur du
• Faire lire le questionnaire avant la réécoute du problème : d’après un rapport pour
document, pendant laquelle les apprenants l’Organisation des Nations Unies sur
prendront des notes. l’alimentation et l’agriculture, 40 % de la
• Faire répondre individuellement, puis comparer nourriture est gaspillée chaque année dans les
par groupes de 2. pays développés, tandis que 10 % de la
• Faire réécouter le document pour la vérification. population mondiale ne mange pas à sa faim !
• Mettre en commun les réponses avec le groupe- Je décrirai tout d’abord la situation actuelle en
classe et expliquer le vocabulaire. vous apportant quelques chiffres qui
• Demander de relever dans la transcription les témoignent de la gestion déficiente des stocks.
expressions de Loïc pour présenter son exposé. Je l’illustrerai avec des photos de
• Former des petits groupes afin de discuter du sujet situations habituelles, puisque nous pouvons
de l’exposé et des idées exposées. Qu’en pensent voir chaque soir des containers pleins de
les apprenants ? Se sentent-ils concernés par ce restes alimentaires, en général devant
problème ? Comment peut-on y remédier ? Etc. certaines grandes surfaces ou devant des
restaurants. Puis je parlerai des conséquences
Solutions de ce gaspillage, c’est-à-dire des masses
1. Loïc est un élève qui fait un exposé en classe. d’ordures qui, si nous continuons sur cette
2. « Le gaspillage alimentaire : enjeux et solutions » voie, transformeront bientôt notre terre en une
3. Non, il correspond à l’introduction.
grande décharge. Je parlerai bien sûr
4. Dans un premier temps, il va décrire la situation
actuelle ; dans un deuxième temps, il exposera les
également du scandale que représente le fait
arguments de tous ceux qui sont concernés par le de jeter autant de denrées comestibles, alors
gaspillage alimentaire. Dans un troisième temps, il que d’autres personnes n’ont pas assez à
présentera des lignes de recherche et citera des manger.
solutions proposées par des municipalités et des Dans un deuxième temps, j’exposerai les
associations. Pour conclure, il indiquera les éventuels arguments de tous ceux qui ont leur mot à
obstacles à ces solutions et les défis à relever.
dire : les représentants des réseaux de grande
5. C’est un scandale que les pays développés gaspillent
40 % de la nourriture alors que 10 % de la
distribution, qui parlent d’hygiène et de
population mondiale ne mange pas à sa faim et ça sécurité sanitaire, les conseillers municipaux
génère une quantité de déchets considérables. particulièrement concernés par le problème de
6. Réponse libre. ramassage des ordures et les membres
d’associations écologistes ou solidaires, telles
que les Restos du cœur, grâce auxquels ce
Transcription  CD 2 : 50-51 problème a été posé dans toute sa gravité.
– Un peu de silence, je vous prie. C’est au tour Finalement, je présenterai quelques lignes de
de Loïc Dibos de nous présenter son exposé recherche intéressantes pour lutter contre ce
intitulé : « Le gaspillage alimentaire : enjeux et fléau et je citerai les solutions que proposent
solutions ». Nous l’écoutons donc maintenant. certaines municipalités et associations pour
C’est à vous, Loïc, vous pouvez commencer ! lutter contre le gaspillage et redistribuer les
– Eh bien, je vais parler d’un sujet qui, me produits invendus, mais encore comestibles.
semble-t-il, nous intéresse tout En conclusion, j’indiquerai quels peuvent être
particulièrement, parce qu’il engage notre les obstacles à ces solutions et quels sont les
responsabilité à tous. Il s’agit en effet de défis à relever.

155

430289 _ 0141-0158.indd 155 12/12/14 12:37


COMPÉTENCES Livre de l’élève, p. 93 à 95

• Avant de réaliser ces activités, rappeler les points


importants : lire attentivement les consignes, lire Stratégies : Comment faites-
les encadrés afin de sélectionner les expressions
qui pourront être utilisées dans les dialogues et vous pour préparer un exposé ? 
préparer ceux-ci à partir des acquis. Les apprenants devront prendre conscience
• Ces activités permettent de réutiliser à l’oral les de leurs propres stratégies et les renforcer.
savoirs et savoir-faire acquis tout au long de l’unité. Ils devront réfléchir à ce qu'il est important
Comme il s’agit d’un entraînement à la prise de de faire pour préparer un exposé.
parole semi-libre, les apprenants devront s’approprier • Faire lire à voix haute les différentes
les actes de parole mentionnés dans les encadrés. stratégies et les commenter.
• Le professeur veillera à ce que tous les • Demander aux apprenants de citer celles
intervenants participent et à ce qu’il y ait un qu’ils ont utilisées pour leur exposé et celles
véritable dialogue. qu’ils ont délaissées, et pourquoi.
• Veiller également à ce que les apprenants soignent • Insister sur la fonction de modèle : à ce
la prononciation et l’intonation dans les dialogues. stade de l’apprentissage, on ne peut pas
• Ils pourront participer à la co-évaluation en inventer la langue. Il s’agit au départ de la
écoutant les productions de leurs camarades. copier, de l’imiter, puis de l’enrichir au fur
et à mesure.
Activité 2 • Insister sur l’importance de la planification
du texte : les idées doivent apparaître
• Laisser du temps aux apprenants pour trouver un clairement ; les exemples servent à
sujet d’exposé. Éventuellement, leur demander d’y argumenter.
réfléchir préalablement. On pourra aussi leur • Parler également de l’importance des mots
proposer des sujets possibles. ou expressions vus dans l’activité
Par exemple : La gestion des déchets ménagers. / « Écouter » et repris dans l’encadré, pour
Les avantages et les inconvénients du progrès l’enchaînement des différents paragraphes.
scientifique. / Le réchauffement de la planète. / Le
développement durable. Etc.
• Faire réfléchir sur les stratégies à utiliser pour
élaborer l’exposé et faire comparer ensuite avec
celles proposées dans le livre. Demander d'utiliser
les expressions de l’encadré.
Activité 4
• Passer dans les rangs pour aider les apprenants à • Mettre les apprenants par groupes de 7.
agencer leurs idées et à rédiger. • Décider à l’intérieur des groupes qui défendra
• Demander ensuite à quelques-uns de présenter l’idée de consommer moins, qui s’y opposera et
leur exposé devant la classe ou faire présenter un qui jouera le rôle de modérateur.
exposé au début de chaque cours. • Laisser un temps de préparation pour faire
rechercher les arguments pour et contre.
• Organiser un débat à l’intérieur de chaque groupe.
Activité 3 • Le modérateur devra veiller à ce que toutes les
• Faire préparer le dialogue par groupes de 2. personnes du groupe participent et il devra
• Laisser un temps de préparation aux apprenants distribuer les temps de parole à chacun.
afin qu’ils choisissent dans les encadrés les • Mettre en commun avec le groupe-classe.
expressions utiles à la conversation.
• Leur spécifier qu’ils devront soigner
particulièrement la dramatisation, la prononciation,
l’intonation, la gestuelle, le rythme, etc.
• Demander à plusieurs groupes de jouer la scène
devant la classe et procéder à une co-évaluation
des productions. Le professeur pourra ajouter des
éléments nouveaux à prendre en considération
(longueur et complexité des phrases, registre et
marques de l’oral, rapidité du débit, etc).
156

430289 _ 0141-0158.indd 156 12/12/14 12:37


7
Activité 5 Activité 8
• Faire lire le titre du texte et demander d’où le texte Dans cette activité, les apprenants vont s’entraîner à
est extrait. rédiger une brève.
• Ensuite, faire lire le texte individuellement d’abord, • Leur faire choisir deux titres de brève parmi ceux
puis par plusieurs apprenants à voix haute et proposés ou en inventer d’autres en rapport avec
résoudre les éventuels problèmes de vocabulaire. l’écologie.
• Faire réaliser l’activité individuellement. • Puis sur le modèle des brèves de la page 87, ils
devront imaginer une histoire et en rédiger un
Solutions petit article de presse.
1. Sur le comportement des gens face à • Laisser un temps de préparation pour réaliser cette
l’environnement et à l’écologie. activité : inciter les apprenants à structurer leurs
2. Il existe des mécanismes psychologiques qui idées avant de rédiger et à utiliser un dictionnaire
influencent nos comportements face à bilingue.
l’environnement. • Passer dans les rangs afin de résoudre les
3. Ce sont l’ambivalence des attitudes et les émotions
problèmes de vocabulaire ou de syntaxe.
morales.
4. Non, on a souvent une attitude ambivalente face à • Demander à quelques apprenants de lire leur
l’écologie, ce qui a pour conséquence qu’on peut y production devant le groupe-classe.
être favorable, sans changer son comportement.
5. Seule la culpabilité vicariante, c’est-à-dire le fait de se
sentir coupable des actions des autres, a un impact
sur les intentions et les comportements écologiques.

Activité 6
• Faire réaliser cette activité individuellement ou par
groupes de 2, puis corriger avec le groupe-classe.

Solutions
– « [...] à un comportement en disant qu’ils y sont d)
soit favorables, soit défavorables.
– « f) Par exemple, je peux d’une part être favorable à
une moindre utilisation de ma voiture […] ».
– « c) Plus l’attitude des individus est ambivalente,
moins ils ont ces comportements écologiques […] ».
– « Cependant, b) les émotions individuelles
négatives disparaissent rapidement ».
– « Ainsi, si j’observe un ami proche adoptant un
comportement néfaste à l’environnement. « a) je
peux me sentir coupable, même si je n’ai pas eu de
comportement négatif moi-même ».
– « Par exemple, je peux me sentir coupable ou
honteux(se) parce que les habitants de mon pays
produisent beaucoup de CO2, e) même si je ne suis
pas responsable de cette situation ».

Activité 7
• Organiser un débat avec le groupe-classe.
• Rappeler aux apprenants qu’ils pourront choisir
dans l’encadré de l’activité 4 les expressions utiles
pour exprimer leur accord ou leur désaccord.
• Veiller à ce que tout le monde participe à la
discussion et donne son avis.

157

430289 _ 0141-0158.indd 157 12/12/14 12:37


TÂCHE FINALE
Défense de l’environnement
Livre de l’élève, p. 96
7
• Présenter la tâche finale comme une activité ayant • Il corrigera avec chaque groupe les éventuelles
un double but : le développement du travail erreurs de construction, de vocabulaire ou de
coopératif ainsi que l’intégration de tous les grammaire.
contenus étudiés dans l’unité.
• Le plan de cette tâche finale est clairement indiqué
dans les consignes. Le professeur devra donc
Activité 5
insister sur la nécessité de respecter les instructions. • Avant la mise en commun au sein de chaque
• Les apprenants vont devoir, par petits groupes, groupe, faire prendre connaissance des
présenter des propositions de défense de recommandations à respecter.
l’environnement et participer à un débat. Préciser que les questions à élaborer pourront
concerner directement la problématique choisie
ou bien permettre d’élargir le débat à d’autres
Activité 1 thèmes en rapport avec l’écologie.
• Mettre les apprenants par groupes de 4 ou 5 afin
qu’ils proposent différents sujets en rapport avec
l’environnement, puis qu’ils choisissent celui qu’ils
Activité 6
développeront. • Laisser suffisamment de temps aux apprenants
• Ils pourront choisir un des nombreux sujets pour préparer et répéter leur présentation à
évoqués au cours de l’unité. l’intérieur de chaque groupe.
• Insister sur l’importance de parler lentement,
distinctement, à voix suffisamment haute pour
Activité 2 que toute la classe entende et comprenne.
• Organiser dans chaque groupe une discussion
autour du thème choisi pour trouver des idées sur
le sujet.
Activité 7
• Proposer aux apprenants de travailler dans la salle • Faire présenter les propositions.
multimédia, sur Internet, pour rechercher des • À la fin de chaque présentation, veiller à ce que
informations complémentaires et des données. les participants posent des questions afin
• Laisser un temps de discussion à l’intérieur des d’engager un débat sur le thème en question.
groupes pour que les apprenants se mettent
d’accord sur le contenu. Activité 8
• Relire les critères d’évaluation avec le groupe-
Activité 3 classe et faire évaluer les exposés en fonction de
• Au cours de l’élaboration du plan, rappeler qu’il ces critères.
est important d’organiser ses idées en faisant une • Faire prendre conscience aux apprenants que la
introduction, un développement et une co-évaluation est un moment très important de
conclusion. l’activité et une source de motivation pour eux.
• S’assurer que chaque membre du groupe prépare • Faire justifier et comparer les notes avec
une partie de l’exposé. l’évaluation du professeur.

Activité 4 Visionnage de la vidéo « Voyage »,


• Rappeler aux apprenants d’apporter des exemples séquence 7 : « Chez Aurélie » (fiction) et « Le
pour illustrer leur propos. cimetière du Père-Lachaise » (documentaire),
• Les inciter à utiliser diverses structures pour cf. transcriptions Livre de l’élève, p. 172 /
introduire les différentes parties de leur discours. Cahier d’exercices, p. 140 et fiches
• Lors de la phase de rédaction, le professeur d’exploitation Cahier d’exercices, p. 121-123.
passera dans les groupes afin d’aider les
apprenants à élaborer leur texte.

158

430289 _ 0141-0158.indd 158 12/12/14 12:37


unité
Innovons !
 Le professeur pourra faire observer cette
8
unité
première page de l’unité en mettant en
Innovons !
À la fin de l’unité 8, vous serez capable de…
comprendre et participer à un échange commercial.
8 rapport le titre avec la photo. Il demandera
aux apprenants de décrire celle-ci.
–– Qu’est-ce qu’elle représente ? ➞ On voit
comprendre et participer à des conversations amicales (innovations). deux adolescents qui travaillent sur une
jouer au portrait chinois.
comprendre un article de revue (nouvelles technologies). invention à partir de fils électriques, d’un
ventilateur, de boîtes en carton... Ils ont l’air
répondre par écrit à une enquête de satisfaction.

très concentrés.
–– Que pouvez-vous dire à propos du titre ? ➞
C’est une injonction, une invitation à innover
(impératif, 1re personne du pluriel).
–– À votre avis, que sont-ils en train de
fabriquer ?
À l’aide de ces indices et de la photo, les
apprenants émettront des hypothèses sur les
thèmes qui seront traités au cours de l’unité.
Finalement, présenter en détail les savoirs et
TÂCHE FINALE : savoir-faire de l’unité.
« Le concours
Gadget »

Pour cela, vous apprendrez à…


• exprimer des souhaits, faire des hypothèses.
• faire des suggestions, donner des conseils. Stratégies
• couper la parole à quelqu’un. Comment prendre des notes.

• vanter les qualités d’un produit,


donner des arguments.
• vous plaindre et réclamer.
• vous excuser et vous justifier.
quatre-vingt-dix-sept 97

403619 _ 0097-0108.indd 97 16/07/14 09:42

Commentaires généraux
Dans cette unité, les apprenants vont se familiariser avec différentes situations de communication en
rapport avec la technologie et les inventions, les appareils du quotidien et leur fonctionnement (échanges
directs entre amis ou commerciaux, télé-achat).
Ils découvriront aussi des textes traitant du rapport entre l’utilisation des tablettes et le développement de
l’intelligence chez les enfants, et sur le concours Lépine.
Afin de développer leurs stratégies de compréhension orale, ils réfléchiront sur la prise de notes.
Sur le plan grammatical, les apprenants apprendront à formuler des conditions et des hypothèses.
Du point de vue du lexique, ils se familiariseront avec les termes permettant de décrire des objets
informatiques et le fonctionnement des appareils électroménagers.
La civilisation, présente dans toute l’unité, abordera plus particulièrement le monde des inventions en
France.
À la fin de l’unité, les apprenants seront amenés à inventer un gadget pour le présenter à un concours.

159

430289 _ 0159-0180.indd 159 12/12/14 12:27


Contenus
1 ACTES DE PAROLE 4 PATRONS SONORES
Exprimer des souhaits, faire des hypothèses. Prononciation
Faire des suggestions, donner des conseils. Les semi-voyelles [j]-[ɥ]-[w].
Couper la parole à quelqu’un. Sons / graphie 
Vanter les qualités d’un produit, donner des La graphie de ces sons.
arguments.
Se plaindre et faire une réclamation.
S’excuser et se justifier. 5 STRATÉGIES
Compréhension
Identifier des structures et formulations servant
2 STRUCTURES SYNTA IQUES à exprimer certains actes de parole.
Le conditionnel présent. Production
L’expression de la condition. Stratégies pour prendre des notes.
L’expression de l’hypothèse.

6 CULTURE
3 LE IQUE Le concours Lépine de l’innovation.
Les modes d’emploi.
Les nouvelles technologies.
Les achats et le service après-vente.

Compétences communicatives (Savoir-faire)


1 Compréhension orale
– Comprendre une conversation informelle entre deux amis sur l’évolution technologique dans le secteur
automobile : prendre des notes pour répondre à des questions de compréhensión fine.
– Comprendre un monologue de vente (télé-achat) : les intentions, le ton, les caractéristiques du produit
et les arguments du présentateur.
– Comprendre les informations principales d’une conversation relativement longue : réclamation d’une
cliente dans un hôtel.

2 Production orale : expression et interaction


Expression
– Donner son avis sur les services de vélos en libre-service, sur les avantages des tablettes tactiles et des
ordinateurs ou téléphones portables, en général.
– Parler de son rapport à l’informatique et aux nouvelles technologies.
– Donner son avis sur la réaction d’une cliente d’un hôtel qui se plaint et imaginer la fin de l’histoire.
– Donner son opinion sur les réseaux sociaux et expliquer l’usage qu’on en fait.
– Tâche finale : faire un exposé oral d'un projet d'invention.
Interaction
– Jeux de rôle :
* une cliente d’un hôtel se plaint du service.
* un(e) client(e) se rend au service après-vente d’un magasin pour faire une réclamation.
– Décrire à un(e) ami(e) / camarade l’appareil électroménager qu’on vient d’acheter (fonctions,
avantages…).
– Jouer au « portrait chinois » (devinettes sur des personnes ou des objets).
– Tâche finale : négocier pour choisir des thèmes et se répartir les tâches.

160

430289 _ 0159-0180.indd 160 12/12/14 12:27


3 Compréhension écrite
3
8
– Comprendre les informations principales d’un article de magazine assez long et riche d’un point
de vue conceptuel et lexical.
– Comprendre un texte sur le concours Lépine et quelques inventions importantes.

4 Production écrite
– Répondre à une enquête de satisfaction d’un hôtel.
– Tâche finale : en vue de se présenter à un concours d’innovation, rédiger une fiche technique de l’objet
inventé, sa notice d’utilisation et l’argument publicitaire.

Attitudes (Savoir-être)
– Faire preuve de créativité dans les activités de production, notamment dans la tâche finale.
– Adopter des critères objectifs pour évaluer les productions de ses camarades.

Compétences clés
1 Communication linguistique
– Vérifier que l’apprentissage est utile pour développer des compétences linguistiques, quels que soient
les supports et les situations : tête-à-tête / téléphone, en public ; modes d’emploi, article de presse.
– Vérifier que pour communiquer il faut acquérir des connaissances et considérer des aspects formels.
Voir plus haut la description des objectifs de cette unité 8 : Contenus. / Compétences communicatives. / Attitudes
(renforcement de l’attitude positive face au poids des mots et de la communication).

2 Compétences sociales et civiques


– Renforcer la confiance en soi et en ses capacités d’apprentissage : faire des progrès constants en
compréhension orale et écrite et aussi en expression orale, devant un public plus varié et en adoptant
un discours de moins en moins neutre.
– Partager l’expérience collective de l’apprentissage : accepter des objectifs communs, travailler en
binômes ou en petits groupes.
– Participer de manière positive à une tâche finale collaborative.
– Adopter une attitude bienveillante, mais aussi rigoureuse face aux productions de ses camarades, en
partageant tous les mêmes critères, par exemple, au moment de co-évaluer une tâche finale.
– Développer la créativité dans toutes les activités de production pour augmenter la possibilité d’effets
stylistiques, enrichissant ainsi les situations de communication grâce à l’imagination.

3 Apprendre à apprendre
– Voir Contenus, point 5 : stratégies d’apprentissage.

4 Esprit d’initiative et d’entreprise


– Développer un esprit créatif et défendre ses idées auprès des autres, en expliquant et en argumentant.
– Exercer son sens de l’organisation dans une tâche finale collaborative.
– Au cours des jeux et activités, essayer de prendre des rôles différents afin de développer plusieurs
facettes de sa personnalité.

5 Compétence numérique
– Dans l’apprentissage, tant dans les activités de réception que de production, apprécier et respecter les
caractéristiques des textes et des messages, selon leur canal et leur format.
– Pour réaliser les activités de production, systématiser la recherche d’informations et de documentation
sur Internet, en distinguant les sites personnels d’opinion (blogs, par exemple) des sites officiels.

161

430289 _ 0159-0180.indd 161 12/12/14 12:27


PROPOSITION D'ITINÉRAIRE
Communication Livre de l’élève Outils Livre de l’élève + Cahier d’exercices

Grammaire :
SITUATION 1 : • Le conditionnel présent. Activités 1, 2 et 3.
« Une voiture intelligente » Cahier p. 60 : 1, 2.
Activités 1 et 2. • L’expression de l’hypothèse. Activités 5 et 6.
Activité 3. Cahier p. 61 : 5, 6, 7, 8.
Activité 4. Lexique :
Stratégies : Comment prendre des notes. • Les nouvelles technologies. Activités 3, 4 et 5.
Cahier p. 63 : 6.

SITUATION 2 : « Télé-achat » Grammaire :


Activités 1 et 2. • L’expression de la condition. Activité 4.
Activité 3. Cahier p. 60 : 3, 4.
Activité 4. Lexique :
Activité 5. • Comment ça marche ? Activités 1 et 2.
Activité 6. Cahier p. 62 : 1, 2, 3, 4, 5.
• Achats et service après-vente. Activités 6 et 7.
Cahier p. 63 : 7, 8.

Prononciation :
• les semi-voyelles [j] - [ɥ] - [w]. Activités 1, 2 et 3.
Cahier p. 64 : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7.
COMPÉTENCES :
Activités 1, 2 et 3.
Cahier p. 65 : 1, 2, 3.

COMPÉTENCES : Encadré « Se plaindre d’un mauvais service, faire


Activité 4. une réclamation / S’excuser et se justifier ».  
Activité 5. Cahier p. 65 : 4.
Activité 6. Encadré « Rassurer ». Cahier p. 66 : 5, 6.
Activité 7.
Activité 8. Encadré « Vanter les qualités d’un produit ».
Cahier p. 66 : 7.

COMPÉTENCES : Cahier p. 67 : 10.


Activité 9.
Dossier Société : « Le concours Lépine, ingéniosité
et astuce ».
COMPÉTENCES : (Documentaire « Les objets du quotidien » )
Activités 10, 11 et 12.
Cahier p. 66 : 8, 9.

TÂCHE FINALE : « Le concours Gadget »


Activités 1 à 5.
Évaluation et co-évaluation.
Vidéo « Voyage » : séquence 8.

162

430289 _ 0159-0180.indd 162 12/12/14 12:27


SITUATIONS
Une voiture intelligente
Livre de l’élève, p. 98-99

8
3
Activité 1
Il s’agit d’une conversation informelle entre 2 essais aux États-Unis, mais elle devrait arriver
amis sur l’évolution technologique dans le secteur sur le marché dans une dizaine d’années. Elle
automobile et des différents prototypes de voitures permettrait de transporter des gens qui ne
existants. sont pas en état de conduire : des malades,
• Faire écouter l’enregistrement, puis observer les des seniors, des aveugles… mais aussi,
photos et lire le titre afin de répondre. imagine un peu, si tu voulais aller en boîte et
• Demander aux apprenants ce qu’est une voiture t’amuser sans avoir à penser au retour à la
intelligente. ➞ C’est une voiture dont le maison, c’est elle, jamais fatiguée, toujours en
fonctionnement est en partie automatisé. forme, qui te ramènerait chez toi !
– Tu vas loin, tu ferais totalement confiance à
Solutions une machine ?
– Pourquoi pas ! En tout cas, moi j’aimerais bien
Les personnages, Arnaud et Florian, se trouvent dans un
bar. Ils parlent des innovations du secteur automobile : l’essayer, juste pour voir !
de la voiture sans chauffeur de Google, qui en est aux – J’ai un collègue passionné de nouvelles
premiers essais aux États-Unis ; de la voiture électrique, technologies qui suit ça de très près. Je
objet d’un débat car non polluante et silencieuse, elle devrais te le présenter. Pour lui, en ce
est énergivore ; et finalement, de la voiture hybride à moment, la voiture électrique, c’est le
moteur électrique et à moteur thermique, qui semble summum : d’une part, on ne dépend plus du
performante, mais qui est hors de prix. carburant ; et d’autre part, comme il n’y a plus
d’émission de gaz carbonique, elle est moins
polluante et elle fait moins de bruit, donc pas
Transcription  CD1 : 52-53 de pollution sonore. Selon lui, on devrait
– Salut Arnaud ! Désolé pour le retard, il y avait encore pouvoir l’améliorer…
un embouteillage monstre sur le périph, ça – Je t’arrête tout de suite, si tu veux rester
n’avançait pas ! écolo, cherche autre chose : la voiture
– Salut Florian, allez, respire ! Ah, si les voitures électrique, elle est énergivore, entre autres.
volaient, on en gagnerait du temps… – Oui, peut-être... Et qu’est-ce que tu dis de la
– À qui le dis-tu ! À quand la voiture volante ? voiture hybride à moteur électrique et à
C’est peut-être pour bientôt, plus tôt qu’on ne moteur thermique ? Elle est au point.
le pense ! – Oui, elle a l’air performante, mais le hic, c’est
– Oui, c’est vrai que le secteur automobile est que celles qui existent actuellement sont hors
en pleine mutation. Tu as entendu parler de la de prix.
voiture sans chauffeur de Google ? C’est – Oh, ça baissera. Si j’avais assez d’argent pour
incroyable ! changer de voiture, je prendrais une hybride.
– Attends une seconde, je vais commander, j’ai Vu le temps que je passe dans les
soif ! Garçon, s’il vous plaît, un panaché bien embouteillages !
blanc. Alors, elle est comment cette voiture ? – T’emballe pas ! Si j’étais à ta place,
– C’est une voiture équipée de caméras, de j’attendrais de voir comment ça évolue, tout
lasers, d’un récepteur GPS et de capteurs ça. On n’y est pas encore. Et tu ferais mieux
sensoriels qui permettent d’éviter les pour l’instant de bien entretenir celle que tu
obstacles. Pour l’instant, ils en sont encore aux as, elle tient la route !

163

430289 _ 0159-0180.indd 163 12/12/14 12:27


SITUATIONS Livre de l’élève, p. 98-99

Activité 2
• Faire lire les questions attentivement et demander Stratégies : Comment procédez-
aux apprenants de se préparer à prendre des vous pour prendre des notes
notes. quand vous écoutez un
• Passer l’enregistrement une ou deux fois, si
nécessaire, et laisser le temps de noter les document ?
informations. Il s’agit de réfléchir sur les stratégies à
• Mise en commun des réponses par groupes de 2. adopter pour prendre des notes lors de
• Corriger avec le groupe-classe et élucider les l’écoute d’un document.
problèmes de vocabulaire. • Faire lire les phrases et réaliser l’activité
• Procéder ensuite à la réflexion sur les stratégies individuellement : les apprenants se
que les apprenants ont adoptées pour prendre des baseront sur la manière dont ils ont procédé
notes et réaliser l’activité. Ils auront l’occasion pour réaliser l’activité précédente.
d’appliquer le résultat de cette réflexion lors de • Mettre en commun avec le groupe-classe.
l’exploitation de la Situation 2. Le professeur pourra établir une liste de
• Le professeur pourra choisir de traiter les points de symboles et d’abréviations possibles avec
grammaire sur le conditionnel et le lexique sur les les apprenants.
nouvelles technologies, après l’étude du dialogue.

Solutions
1. Florian est en retard à cause des embouteillages sur
le périphérique. Arnaud réagit en lançant un débat
sur l’évolution actuelle de l’automobile.
2. Arnaud décrit la voiture sans chauffeur de Google
qui fonctionnera avec des caméras, des lasers, un
récepteur GPS et des capteurs sensoriels permettant
d’éviter les obstacles.
3. Elle pourrait être utile à tous ceux qui ne peuvent pas
conduire. Selon Arnaud, l’avantage est que cette
voiture pourrait nous ramener chez nous après une
soirée en boîte et le problème de la fatigue serait
résolu.
4. Il parle de la voiture électrique. Elle est non polluante
et silencieuse.
5. Il n’est pas aussi enthousiaste car il dit qu’elle est
énergivore, entre autres, donc qu’elle n’est pas très
écologique.
6. Ils sont tous les deux favorables. Le seul inconvénient
est qu’elle est encore extrêmement chère.
7. Arnaud conseille à Florian d’attendre de voir
comment évolue le secteur automobile et de bien
entretenir sa voiture.

164

430289 _ 0159-0180.indd 164 12/12/14 12:27


Activité 3 Activité 4
8
3
• Faire réaliser l’activité individuellement, à l’aide de • L’activité pourra se faire par petits groupes
la transcription. ou avec le groupe-classe, sous forme de débat.
• Mise en commun des réponses par groupes de 2. Dans le premier cas, le professeur passera dans
• Corriger avec le groupe-classe pour s’assurer les groupes pour s’assurer que tous les apprenants
qu’aucune expression n’ait été oubliée. participent et que les conversations ne s’éloignent
• Le professeur pourra choisir de voir le point de pas du sujet ; dans le deuxième cas, le professeur
grammaire sur l’expression de l’hypothèse. jouera le rôle de modérateur.
• Revoir éventuellement avec les apprenants,
Solutions l’expression de l’opinion ou bien les renvoyer aux
1. Faire des hypothèses : « Si les voitures volaient, on expressions de la page 81 (unité 6) : « Exprimer
gagnerait du temps… », « Si tu voulais aller en boîte son opinion, son point de vue » et « Donner un
et t’amuser […] c’est elle, […] qui te ramènerait accord mitigé ».
chez toi », « Si j’avais assez d’argent pour changer • Leur rappeler aussi qu’ils peuvent utiliser les
de voiture, je prendrais une hybride. », « Si j’étais à expressions pour couper la parole, vues lors de
ta place, j’attendrais de voir comment ça évolue,
l’étude du dialogue.
tout ça. ».
2. Couper la parole : « Attends une seconde ! »,
« Je t’arrête tout de suite ! ».
Pratique
• Faire retrouver cette expression dans le dialogue
et demander aux apprenants de l’utiliser dans
d’autres phrases.
Solution : vrai.

165

430289 _ 0159-0180.indd 165 12/12/14 12:27


SITUATIONS Livre de l’élève, p. 98-99

Télé-achat
Activité 1 crêpes pour le goûter des enfants ? Je verse,
• Faire observer et décrire la photo et la mettre en j’appuie et voilà, la pâte est prête, pas un
rapport avec le titre, afin d’émettre des grumeau ! Vous voulez hacher ? Vous mettez
hypothèses sur la situation. le couteau et hop, c’est coupé. Si vous voulez
➞ C’est un écran de télé avec un présentateur au plus fin, vous appuyez sur le bouton 30
milieu. Il est derrière une table et il sourit au secondes de plus et c’est fait !
public. Devant lui, il y a un robot de cuisine et des On peut aussi préparer des cocktails… Oh,
aliments : des carottes, des oignons, du raisin, de Estelle, pardon, vous vouliez intervenir ?
la salade, des fraises, du fromage, des crevettes, – Oui Julien, je voudrais demander une
du saumon, des tomates, un rôti, des poires, un précision… Si… et si je voulais faire cuire des
yaourt, un ananas, des petit-pois, et une carafe légumes à la vapeur, est-ce que je pourrais ?
avec du lait. Sur l’écran, il est écrit « Offre – Mais bien sûr, Estelle ! Comme je le disais,
spéciale » en grand et le titre de la Situation est avec ce robot multifonctions vous pouvez bien
« Télé-achat ». On peut donc imaginer qu’on va cuire les aliments. Regardez : pour la cuisson à
écouter un présentateur nous vendre un robot la vapeur, vous avez des plateau