Vous êtes sur la page 1sur 3

Sujet : « Il y a dans les hommes plus de choses à admirer que des choses à mépriser >> Albert Camus

Pensez- vous qu’une telle vision optimiste de l’humanité peut s’appliquer aux hommes des sciences ?

Développez votre point de vue sur la question en vous appuyant dans le choix de vos arguments sur
des exemples précis.

Nous vivons dans une époque régie par les découvertes scientifiques et les explorations
techniques. L’homme, cet être avide de percer les mystères, n’a pas cessé d’évoluer vers un monde
parfait et meilleur. Dans ce contexte, certains, à la manière d’Albert Camus qui a affirmé qu’ : «  Il y a
dans les hommes plus de choses à admirer que des choses à mépriser » , pensent que la science
apporte des résultats positifs à l’humanité . Tandis que certains d’autres dévoilent le contraire .Alors
des questions d’importance majeure s’imposent :

Est-il concevable de dire qu’une telle vision optimiste peut s’appliquer aux hommes des sciences ?
N’est – il pas, plutôt, se monter pessimiste quant aux effets désastreux de la science ?

De prime abord , il est indéniable d’élucider le sens du terme « science » qui signifie
l’ensemble des études , des recherches , des observations , des expériences et des théorèmes
élaborés en vue d’expliquer un phénomène donné ou de résoudre un problème ravageur auquel
l’homme fait face .

Il semble nécessaire de dire que la science engendre des bienfaits extraordinaires sur
l’humanité.

D’emblée, la science libère l’homme et lui fournit l’affranchissement total. Grace aux apports
spectaculaires du domaine technique et à l’évolution des moyens de transport, l’être humain devient
plus indépendant et autonome. En effet, aujourd’hui, on est capable de transmettre nos idées et nos
projets à nos semblables dans un temps record à une vitesse vertigineuse. Quoi de plus manifeste
que l’exemple des moyens révolutionnaires de télécommunication tels que les smartphones et les
ordinateurs portables qui ont facilité la vie des gens et surtout des jeunes.

De surcroit, la science est en mesure de trouver des remèdes à des maladies restées jusque – là
incurables. En effet, les chercheurs ont trouvé beaucoup de médicaments à des maladies mortelles.
Dès lors, le développement de la médecine a augmenté l’espérance de vie. Rien de plus valorisant
que l’exemple de Louis Pasteur qui a inventé un vaccin dont le rôle est de lutter contre la rage. Ce
biologiste a contribué, grâce à ses expériences, à la diminution du taux de mortalité et a sauvé la
société d’un horrible danger. Donc, la science améliore les conditions de vie des hommes.

Davantage encore, la science rapproche les êtres humains. En effet, grâce à la nouvelle
technologie qui favorise l’altruisme et l’entraide, elle cultive les valeurs de paix et de solidarité chez
les hommes. Par conséquent, le partage devient le meilleur moyen pour réaliser le but ultime de
l’humanité à savoir le bonheur et apaiser les maux et la souffrance des autres. L’exemple le plus
frappant est celui des associations caritatives qui organisent, volontairement, de nos jours, des
campagnes de solidarité sur les réseaux sociaux pour venir en aide des besogneux lors de la
propagation du coronavirus. En fait, ces membres sensibilisent tous les gens grands et petits, et
surtout les âgés, aux dangers de ce virus et aident les pauvres à subvenir à leurs besoins les plus
primitifs durant la période de confinement.

On voudrait nous faire croire qu’il faut considérer encore plus les hommes de la science que les
négliger vu tous leurs bienfaits. Néanmoins, un simple regard critique porté à la réalité justifie qu’une
telle vision optimiste ne peut pas s’appliquer aux chercheurs dans les différents domaines de la
science pour plusieurs raisons.

En premier lieu, la science a réduit l’homme en un automate, en un esclave, soumis aux


ordres de la machine. En fait, le comportement obsessionnel des individus a provoqué des
conséquences négatives sur leurs relations amicales, familiales, conjugales et professionnelles.
Malheureusement, l’homme est devenu toujours isolé et par conséquent les rapports humains se
sont limités, progressivement, à cause de la dépendance et l’addiction des gens sur les différents
outils techniques. Cette attitude exagérée conduit les adolescents à l’échec scolaire, ce qui a donné
naissance aux conflits entre les parents et leur progéniture et a rendu l’atmosphère familiale très
tendue pleine de discordes. Quoi de plus explicite que l’exemple de Sylvie Octobre, cette journaliste
qui a déclaré dans le monde.fr en 2014 que lors d’une rencontre avec un adolescent, celui-ci lui a
informé que s’il y a une guerre, il l’apprendra sur Facebook.

En deuxième lieu, la science a engendré des méfaits nuisibles sur la planète et le bon
déroulement de la vie des espèces animales. En effet, l’utilisation excessive des produits chimiques
toxiques a provoqué une pollution atmosphérique sans précédent. A cause de ce dérèglement
climatique, les inondations dans certains pays et la désertification dans d’autres nuisent à
l’agriculture et à l’alimentation des humains d’où les nombreuses famines. Quoi de plus manifeste
que l’exemple de l’émission des gaz à effet de serre qui a causé un trou au niveau de la couche
d’ozone.

En troisième lieu, les scientifiques, les ingénieurs et les programmeurs créent, chaque jour, des
armes sophistiquées pour alimenter les conflits dans les zones de guerre. En effet, cette course
effrénée et folle vers l’armement détruit des villes entières, des infrastructures, des banques, des
musées, des écoles et des entreprises. En d’autres termes la science a, malheureusement déchainé
les passions les plus négatives de l’homme telles que la violence, l’envie, la cruauté, le fanatisme et
l’agressivité. Prenons le cas de la bombe atomique largué en aout 1945 à Nagasaki et Hiroshima. Ce
désastre désolant derrière lui des séquelles irréversibles et a engendré des bilans lourds de dégâts
matériels et humains. Voyons encore le cas de la bombe phosphorique explosée à Gaza en 2008 par
les israéliens. Cette effroyable boucherie a rendu les palestiniens des victimes meurtriers à jamais.

Quant à moi, je considère que malgré le développement des armes nouvelles virtuelles et
biochimiques de guerre pour aiguiser la flamme de la haine entre les gens, l’aliénation et l’influence
que causent les prouesses techniques, la science reste louable et digne de respect et d’admiration
parce que l’homme a réussi à trouver des réponses à des questions compliquées telles que les
dimensions de l’espace, l’existence des différentes planètes dans le domaine de l’astrologie, la
radioactivité en chimie, la stérilité et les difficultés de la procréation en médecine. De plus, la
technologie a réduit les distances. Le monde, ainsi, est devenu un petit village. Qui ose nier que la
science a libéré les individus de la superstition, les préjugés, l’ignorance et l’analphabétisme ? Donc,
l’homme atteindra son apogée, réalisera son optimisme et éliminera le pessimisme à jamais, grâce à
la science et au savoir.

Certes les adeptes de la science apportent des solutions efficaces, salvatrices et réconfortantes
et aident les gens à surmonter les obstacles et les vicissitudes de la vie, ce qui est à l’origine de leur
optimisme. Toutefois, les dérives de la science  nous laissent pessimistes quant au futur de la planète
et dubitatifs quant au sort obscur de l’humanité.