Vous êtes sur la page 1sur 59

« LE VALAIS : ENTRE VITICULTURE ET TOURISME »

ENRICHISSEMENT DE L’OFFRE ACTUELLE DU TOURISME


VITICOLE GRÂCE AUX RICHESSES DU PATRIMOINE

Travail réalisé pour l’obtention du diplôme de Gestionnaire en Tourisme ES


Ecole Suisse de Tourisme de Sierre

ELABORE PAR:
Martine Vilardi
Prés-Fleuris 6
3965 Chippis
Tél. : +41(0)78/654’95’78
E-mail : vilardi81@hotmail.com

Directeur de mémoire : M. Rafael Matos-Wasem

Sierre, le 15 juin 2007


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

RESUME
Depuis quelques années, le Valais a pris conscience de la valeur touristique du secteur
viticole. L’alliance du tourisme et du vin est de plus en plus évidente et vise une place
incontestable au sein de l’offre du canton. Les stations d’altitude et la haute montagne ne
sont plus les seules à interpeller le touriste qui visite la région.

La valorisation de la vallée du Rhône et de ses coteaux constitue le cœur de cette forme de


tourisme, relativement récente dans le canton. Les offres qui vont dans ce sens sont
désormais nombreuses et savent charmer le visiteur. On compte en effet un nombre
croissant d’œnothèques et de caves, de fêtes sur le thème du vin et de sentiers didactiques
qui vantent les richesses du terroir valaisan. A ceci s’ajoute le Musée Valaisan de la Vigne et
du Vin qui présente les secrets de la fabrication du vin ainsi que les gestes effectués par les
vignerons qui accompagnent cette culture millénaire.

L’offre actuelle du tourisme viticole valaisan est donc déjà bien étoffée, mais on omet toute
une série de lieux qui constituent le berceau de la viticulture valaisanne. Ce patrimoine
mérite pleinement d’être mis en valeur et permettrait de diversifier ce qui est actuellement
proposé.

L’objectif de ce travail s’inscrit dans cette optique : répertorier ces lieux magiques qui font du
Valais viticole ce qu’il est devenu actuellement. Cependant, afin d’explorer tout le potentiel
de cette nouvelle offre, il faut également songer aux modalités qui permettraient de la mettre
en valeur.

Ces différentes actions permettront au Valais de proposer une offre riche et complète. La
valorisation des lieux cités dans ce travail apporterait en effet un plus indéniable à ce qui se
fait actuellement.

Enfin, on ne saurait prédire que de beaux jours au tourisme viticole valaisan. L’enrichir
constitue une opportunité supplémentaire pour un succès sans appel.

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 2


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

ZUSAMMENFASSUNG
Seit einigen Jahren ist dem Wallis der touristische Wert des Weinbausektors bewusst
geworden. Die Verbindung von Wein und Tourismus wird immer stärker und strebt einen
unanfechtbaren Platz im Angebot des Kantons an. Die Höhenkurorte und das
Hochgebirge sind nicht mehr die einzigen Interessen des Touristen, der die Region
besichtigt.

Die Aufwertung des Rhônetals und seiner Anhöhen bildet den Kern dieser im Kanton relativ
neuen Form des Tourismus. Die dahingehenden Angebote sind fortan zahlreich und werden
den Besucher bezaubern. Es gibt viele Weinkellern, Weinfeste, Rebwege und auch den
Walliser Reb-und Weinmuseum.

Das aktuelle Angebot des Walliser Weintourismus ist bereits gut ausgestattet; man lässt
jedoch viele Orte aus, welche die Wiege der Walliser Weinkultur darstellen. Dieses Erbgut
ist es wert, dass man es voll und ganz zur Geltung bringt und ermöglicht damit eine
vielfältigere Gestaltung des jetzigen Angebots.

Der Gegenstand dieser Arbeit steht unter folgendem Gesichtspunkt: all die zauberhaften
Orte zu erfassen, die den heutigen Weinbau des Wallis ausmachen. Um das gesamte
Potenzial dieses neuen Angebots auszuschöpfen, muss man sich ebenfalls über die Art und
Weise, wie man dieses zur Geltung bringen kann, Gedanken machen.

All diese Massnahmen ermöglichen es dem Wallis, ein reichhaltiges und vollständiges
Angebot vorzustellen. Die Aufwertung der in dieser Arbeit genannten Orte trägt zweifelsfrei
zu einer Verbesserung des heutigen Standes bei.

Abschliessend kann man dem Walliser Weintourismus nur eine glänzende Zukunft
voraussagen. Diese Bereicherung stellt eine zusätzliche Gelegenheit für einen
unwiderruflichen Erfolg dar.

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 3


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

SOMMAIRE
RESUME ................................................................................................................... 2
ZUSAMMENFASSUNG ............................................................................................. 3
REPERTOIRE DES GRAPHIQUES, TABLEAUX ET FIGURES ............................... 7
REPERTOIRE DES ABREVIATIONS........................................................................ 7

1. INTRODUCTION ................................................................................................... 8

2. TOURISME VITICOLE......................................................................................... 10
2.1 Le vin et l’homme : une alliance qui défie le temps ................................................... 10
2.2 Viticulture et tourisme : une alliance évidente .......................................................... 10

3. DESCRIPTIF DE L’OFFRE ACTUELLE .............................................................. 11


3.1 Les hauts lieux de la viticulture en Valais ................................................................ 11
3.1.1 Musée Valaisan de la Vigne et du Vin.................................................................. 11
3.1.2 Sentier, chemin et route viticoles ......................................................................... 12
3.1.3 Lieux de dégustation et œnothèques ................................................................... 13
3.1.4 Fêtes du vin.......................................................................................................... 13
3.2 Analyse SWOT de l’offre actuelle ........................................................................... 14
3.3 Commentaires relatifs à l’analyse SWOT ................................................................ 14

4. TOURISME VITICOLE EN FRANCE ................................................................... 16


4.1 La Bourgogne .................................................................................................... 16
4.1.1 Descriptif .............................................................................................................. 16
4.1.2 Tourisme viticole en Bourgogne........................................................................... 16
4.1.3 Constat ................................................................................................................. 17
4.2 Alsace ................................................................................................................ 18
4.2.1 Descriptif .............................................................................................................. 18
4.2.2 Tourisme viticole en Alsace.................................................................................. 18
4.2.3 Constat ................................................................................................................. 19
4.3 Constat général.................................................................................................. 19

5. CLIENTS DU TOURISME VITICOLE .................................................................. 20


5.1 Profils des clients du tourisme viticole ............................................................... 20
5.2 Publics-cibles ..................................................................................................... 20
5.3 Sondage............................................................................................................. 20
5.3.1 Questions n°1 et n°2: Age et provenance des personnes interrogées................. 21
5.3.2 Question n°3 : Motivation des non résidents en Valais à venir dans le canton.... 22
5.3.3 Question n°4 et n°5: Intérêts des personnes interrogées pour la viticulture et
choix du Valais pour la découverte de ses vignobles.................................................... 23
5.3.4 Question n°6 :Offre actuelle : activités effectuées par les personnes interrogées24
5.3.5 Question n°8 : Motivations pour l’offre potentielle ................................................ 26

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 4


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

6. OFFRE POTENTIELLE LIEE AU PATRIMOINE.................................................. 27


6.1 Pressoirs ............................................................................................................ 27
6.1.1 Pressoir de Barmühle........................................................................................... 28
6.1.2 Pressoir d’Hérémence.......................................................................................... 28
6.1.3 Pressoir communautaire de Corin........................................................................ 28
6.1.4 Pressoir de la Cible de Montana .......................................................................... 29
6.1.5 Pressoir de Plan-Cerisier ........................................................................................29
6.2 Vignobles caractéristiques ................................................................................. 30
6.2.1 Vignoble de Visperterminen ................................................................................. 30
6.2.2 Vignoble des Evouettes........................................................................................ 30
6.2.3 Vigne à Farinet ..................................................................................................... 30
6.2.4 Vieux cep d’Arvine................................................................................................ 31
6.3 Villages vinicoles............................................................................................... 31
6.3.1 Salquenen ............................................................................................................ 31
6.3.2 Visperterminen ..................................................................................................... 31
6.3.3 Ollon ..................................................................................................................... 31
6.4 Caves communales ........................................................................................... 33
6.4.1 Cave communale de Grimentz............................................................................. 33
6.4.2 Association de la Chapelle de Mayoux ................................................................ 34
6.5 Sentiers didactiques et randonnées................................................................... 34
6.5.1 Sentier didactique du cep à la cime ..................................................................... 34
6.5.2 Chemin des vignes et des guérites ...................................................................... 35
6.5.3 Bisses de Clavau, de Lentine et de Mont’Orge .................................................... 35
6.6 Musées communaux .......................................................................................... 36
6.6.1 Mazot-musée de Plan-Cerisier............................................................................. 36
6.6.2 Musée d’Ausserberg ............................................................................................ 38
6.6.3 Musée d’Eggerberg .............................................................................................. 39
6.7 Guérites ............................................................................................................. 39
6.7.1 Guérite de Brûlefer ............................................................................................... 39
6.7.3 Guérite de St-German .......................................................................................... 39
6.8 Edifices historiques ............................................................................................ 40
6.8.1 Château de Vaas.................................................................................................. 40
6.8.2 Relais de l’Abbaye de Saint-Maurice ................................................................... 40
6.9 Analyse SWOT de l’offre potentielle .................................................................. 42

7. MISE EN VALEUR DE L’OFFRE POTENTIELLE................................................ 42


7.1 Brochure ............................................................................................................ 42
7.2 Site Internet........................................................................................................ 44
7.3 Expositions......................................................................................................... 45
7.4 Sur place............................................................................................................ 45

8. RECOMMANDATIONS........................................................................................ 46
8.1 Collaboration entre le MVVV et les différents organismes de promotion
touristique valaisans ................................................................................................ 46
8.2 Collaboration avec l’IVV ..................................................................................... 46
8.3 Entretien de l’offre.............................................................................................. 47
8.4 Aspect pratique .................................................................................................. 47

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 5


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

9. CONCLUSION ..................................................................................................... 48
9.1 Conclusion générale .......................................................................................... 48
9.2 Conclusion personnelle...................................................................................... 49
10. DECLARATION DE L’AUTEUR ......................................................................... 50
11. BIBLIOGRAPHIE ............................................................................................... 51
12. ANNEXES.......................................................................................................... 53

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 6


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

REPERTOIRE DES GRAPHIQUES, TABLEAUX ET FIGURES

FIGURES

Figure 1: Plan des trois sites du musée d'Ausserberg ............................................. 38


Figure 2: Exemple de présentation de brochure ...................................................... 43

TABLEAUX
Tableau 1: Analyse SWOT de l'offre actuelle ...................................................................14
Tableau 2: Eléments liés au patrimoine viticole sur la Route du Vin d’Alsace............18
Tableau 3: Analyse SWOT de l'offre potentielle...............................................................42

GRAPHIQUES
Graphique 1: Age des personnes interrogées ...................................................................... 21
Graphique 2: Provenance des personnes interrogées.......................................................... 21
Graphique 3: Motivations des non résidents en Valais à venir dans le canton..................... 22
Graphique 4: Intérêt des personnes interrogées pour la viticulture ...................................... 23
Graphique 5: Activités existantes effectuées par les personnes interrogées........................ 24
Graphique 6: Intérêt pour une offre liée au patrimoine ......................................................... 25
Graphique 7: Raisons d'un désintérêt pour une offre liée au patrimoine .............................. 25
Graphique 8: Motivations à visiter des lieux liés à la viticulture et son patrimoine................ 26

REPERTOIRE DES ABREVIATIONS

MVVV Musée Valaisan de la Vigne et du Vin


IVV Interprofession de la Vigne et du Vin du Valais
OT Office du Tourisme
SD Société de développement
HES-SO Haute Ecole de Suisse Occidentale
EST Ecole Suisse de Tourisme

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 7


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

1. INTRODUCTION
En premier lieu, je tiens à souligner que ce travail est le fruit d’une réflexion personnelle et
qu’il n’engage en aucun cas la responsabilité de l’Ecole Suisse de Tourisme et des
personnes interrogées.

Je suis originaire du sud de l’Italie, mais suis née et ai grandi en Valais. J’ai donc été bercée
dès mon plus jeune âge au rythme de deux cultures relativement différentes, ce que je
considère comme un atout indéniable. Cette situation m’a permis de distinguer les
caractéristiques de deux univers et d’en apprécier d’autant plus les particularités.
Le Valais, sur lequel se concentre ce travail, est une région que j’affectionne tout
particulièrement. Ses nombreuses richesses valent la peine d’être découvertes. Parmi
celles-ci, la viticulture et son environnement m’intéressaient, mais je les connaissais
relativement peu. L’élaboration de ce travail s’est donc avérée une excellente opportunité
pour parfaire mes connaissances à ce sujet.
J’ai donc choisi de traiter le thème proposé par Madame Anne-Dominique Zufferey,
directrice du Musée Valaisan de la Vigne et du Vin, qui porte sur les possibilités d’améliorer
l’offre du tourisme viticole valaisan en créant une offre liée aux richesses du patrimoine.
Il m’a pour cela fallu effectuer différentes recherches afin de répertorier les lieux qui
s’inscrivent dans cette thématique et qui permettraient d’agrémenter l’offre actuelle. Cette
démarche s’est avérée relativement difficile en raison de la multitude de sites liés à la
viticulture en Valais. Différentes personnes m’ont cependant guidée et permis de réaliser
cela au mieux.
De plus, afin de juger l’enjeu de ce travail, j’ai observé ce qui se faisait dans des régions
comme la Bourgogne et l’Alsace, qui sont plus expertes dans le domaine du tourisme
viticole. Evaluer l’intérêt de clients et non clients de la région valaisanne pour ce type de
tourisme s’avérait aussi intéressant, un questionnaire a été élaboré dans ce but.
Enfin, différentes pistes de réflexion pour la mise en valeur de cette nouvelle offre sont
exposées dans ce travail.
Aux vues de mes observations je confirme que le Valais a de nombreux atouts qui lui
permettront de s’affirmer comme destination reconnue pour ses vins et ses vignobles.
L’enrichissement de cette offre grâce aux richesses du patrimoine viticole s’avère donc être
une opportunité supplémentaire de succès.

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 8


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

Je tiens également à remercier chaleureusement les personnes suivantes pour leur aide et
le temps qu’elles m’ont consacré :

Madame Anne-Dominique Zufferey, directrice du MVVV


Madame Erna Burgener, St-German
Madame Malvine Moulin, responsable médias de Martigny Tourisme
Madame Manuela Valloton, Fully Tourisme
Madame Rose-Claire Schüle, ethnologue et dialectologue
Monsieur André Darbellay, Cave Charles Bonvin et Fils à Sion
Monsieur David Arlettaz, responsable de Fully Tourisme
Monsieur Eric Roulier, ethnologue
Monsieur Francis Constantin, secrétaire de l’association de la Chapelle de Mayoux
Monsieur Martial Gross, responsable du musée de Plan-Cerisier
Monsieur Olivier Flaction, guide de montagne
Monsieur Rafael Matos-Wasem, professeur à la HES-SO Valais

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 9


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

2. TOURISME VITICOLE

2.1 Le vin et l’homme : une alliance qui défie le temps


La viticulture a une tradition vieille de plusieurs millénaires, mais ses usages ont évolué au fil
du temps. Ces changements se sont faits en corrélation avec l’évolution des civilisations.
L’homme a modifié ses méthodes de culture, il les a adaptées aux vues de ses avancées
technologiques. Cependant, le lien entre la vigne et l’homme ne s’est pas uniquement fait
par l’action de ce dernier sur les cultures. La vigne et le vin ont également imprégné les
habitudes de l’être humain et le vin est passé au fur et à mesure du statut d’élément de
commerce à celui de symbole de fête et de convivialité. Cette évolution a porté le vin à
devenir l’emblème de certaines régions et a contribué à promouvoir les richesses du terroir
auprès d’une clientèle qui en est de plus en plus friande.

2.2 Viticulture et tourisme : une alliance évidente


Le tourisme viticole est une activité qui vise à faire découvrir aux touristes et excursionnistes
le vignoble et tout ce qui s’y rapporte. On entend en effet par « viticole » 1 tout ce qui est lié à
la culture de la vigne.
Cette forme de tourisme est relativement récente et en constante évolution. Les régions
proposant ce type d’offre sont de plus en plus nombreuses et la démarche visant à intégrer
ce nouveau produit résulte d’une volonté des différents acteurs de valoriser le terroir.
Le tourisme viticole offre donc une vaste palette de prestations : visites de caves et fêtes du
vin qui permettent de déguster les meilleurs crus d’une région, sentiers viticoles qui
consentent la découverte du vignoble et musées qui retracent l’histoire de cette culture
millénaire. On comprend donc que le vin a son propre univers qui a forgé l’histoire, le
patrimoine ainsi que les paysages. L’allier au tourisme semble donc plus qu’évident. De nos
jours, nous avons en effet tendance à rechercher ce qui est authentique, caractéristique
d’une région, la viticulture entre donc dans cette optique et mérite pleinement sa place au
sein de l’offre touristique d’une région.

1
Source : http://www.linternaute.com/dictionnaire

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 10


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

3. DESCRIPTIF DE L’OFFRE ACTUELLE

3.1 Les hauts lieux de la viticulture en Valais


Le Valais a une situation privilégiée en Suisse, ce qui lui vaut un ensoleillement abondant et
donc un climat relativement sec. La région représente également la plus grande surface
viticole du pays, avec une superficie de plus de 5000 hectares. Le vignoble, qui symbolise
une des richesses majeures du canton, attire chaque année de nombreux visiteurs et les
principaux attraits du tourisme viticole peuvent se regrouper en différentes catégories que
nous retrouvons ci-dessous.

3.1.1 Musée Valaisan de la Vigne et du Vin 1


Le Musée Valaisan de la Vigne et du Vin (MVVV) est né de l’initiative des caves Provins de
créer une fondation en association avec divers milieux viticoles. Le but était de doter le
Valais d’un musée du vin. Le MVVV a donc vu le jour en 1992. Il regroupe deux édifices : le
Château de Villa, à Sierre, ainsi que la maison Zumofen, à Salquenen. Les deux sites sont
reliés par un sentier viticole.
Le Château de Villa, ancienne demeure patricienne datant du 17ème siècle, abrite une partie
du musée. On y trouve une exposition permanente qui présente le vin ainsi que ses aspects
culturels et historiques, le but étant de faire découvrir à ses visiteurs les secrets de la
fabrication du vin à travers la cave et ses usages. Parmi les curiosités à visiter sur le site de
Villa, nous trouvons un ancien pressoir datant du 18ème siècle ainsi que différents objets de
la cave familiale.
La Maison Zumofen, quant à elle, vise à sensibiliser le public à la vigne ainsi qu’au travail
des vignerons. On y découvre les gestes traditionnels liés à la viticulture qui s’articulent
autour du terroir et des cépages.
Le MVVV permet de découvrir différentes expositions temporaires, notamment « Le Temps
du Pressoir » qui a été inaugurée en 2002. Il bénéficie également d’un centre de
documentation.

1
Source: brochures et site internet du MVVV

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 11


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

3.1.2 Sentier, chemin et route viticoles


Il existe de nombreux chemins liés à la viticulture en Valais. Ceux-ci sont épars sur tout le
territoire valaisan. Les plus connus sont cependant le sentier viticole 1 - qui raccorde le
Château de Villa et la maison Zumofen cités précédemment – le chemin du vignoble 2 et la
Route du Vin 3 .

Le sentier viticole 4 , long de 6 kilomètres, traverse les zones vigneronnes de Sierre, Veyras,
Miège et Salquenen ainsi que le site naturel de la Raspille. Il s’agit d’un sentier didactique
illustré de 80 panneaux explicatifs. Celui qui le sillonne a la possibilité de découvrir à son gré
les différentes facettes de la viticulture en longeant des chemins à faible trafic. La ballade
peut se faire tout au long de l’année et le visiteur peut également effectuer, sur demande,
une visite guidée.

La Route du Vin va de Martigny à Visperterminen et permet de découvrir le Valais sous ses


aspects viticole, culturel et gastronomique. Il s’agit d’un produit qui se présente sous la
forme d’un carnet de route dans lequel se trouvent différents bons que le consommateur
peut échanger contre des prestations : dégustation de vins, repas dans un restaurant
typique valaisan et visite du MVVV ainsi que du sentier viticole.

Le chemin du vignoble 5 , inauguré en mai 2007, s’étend de Martigny à Loèche, soit sur
vingt-quatre communes. Il permet d’explorer le vignoble valaisan selon 3 parcours distincts
(routier, cyclable et pédestre) et balisés.
De nombreux petits chemins et sentiers communaux sont également disséminés sur tout le
territoire valaisan 6 .

1
Voir Annexe 2
2
Voir Annexe 3
3
Voir Annexe 4
4
Source : brochures du MVVV
5
Source : communiqué de presse du 06.10.06 sur le chemin du vignoble
6
Voir chapitre 6.5

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 12


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

3.1.3 Lieux de dégustation et œnothèques 1


Le vignoble, chacun le sait, est une des nombreuses richesses naturelles du Valais. Son
principal produit, le vin, est souvent consommé sur place et révèle quelques trésors. Dans
ce but, bon nombre d’œnothèques et caveaux ont vu le jour dans la région. Nous pouvons
notamment citer l’Œnothèque de Leytron, l’Œnothèque du Château de Villa ou encore le
Verre à Pied de Sion et Martigny.
On compte également un nombre croissant de producteurs privés qui ouvrent les portes de
leur cave afin d’accueillir les visiteurs et de leur faire déguster leurs crus.

3.1.4 Fêtes du vin 2


La promotion des vins en Valais se fait à travers différentes fêtes et rencontres entre
amateurs, fins connaisseurs et producteurs de vins. Parmi celles-ci, la plus renommée est
Vinea, qui a lieu chaque année à Sierre, cité du soleil. D’autres événements de ce type ont
lieu régulièrement sur tout le territoire valaisan, mais principalement en Valais central,
comme par exemple Vinissima à Chamoson ou La Fête de Vins du Printemps à Salquenen.

1
Source : « Rendez-vous 2007 », brochure de l’IVV
2
Source : « Rendez-vous 2007 », brochure de l’IVV

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 13


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

3.2 Analyse SWOT de l’offre actuelle


Forces Faiblesses
• Notoriété du Valais • Pas d’offre concrète qui regrouperait
• Beauté des paysages toutes les activités en relation avec le
• Climat doux et ensoleillement vin et sa culture
abondant • Pas de réelle collaboration entre les
• Plus grande surface viticole de acteurs du tourisme viticole
Suisse
• Notoriété des vins valaisans
• Authenticité de l’image valaisanne
Opportunités Risques
• Tendance à la hausse du tourisme • Non implication de certains acteurs
proche de la nature 11 inhérents au tourisme viticole
• Attrait de plus en plus prononcé pour
l’univers du vin
• Amélioration de la qualité des vins
• Accroissement de la notoriété du
canton pour ses vins
• Différentes initiatives voient le jour
afin d’agrémenter l’offre
• Offre complémentaire à l’offre
touristique actuelle (montagne, ski,
randonnées, etc, …)
• Forte croissance touristique prévue
en Valais 12

Tableau 1: Analyse SWOT de l'offre actuelle

3.3 Commentaires relatifs à l’analyse SWOT


• La problématique majeure qui touche le milieu du tourisme viticole est qu’il est
relativement récent en Valais. Par le passé, les producteurs étaient souvent réticents
à accueillir touristes et visiteurs. Ceci était dû à des rythmes de travail effrénés, en
période de vendanges principalement. Le vigneron n’avait donc pas l’art ni le temps
d’accueillir dans ses locaux. Les mentalités ont cependant évolué et les vignerons et
encaveurs ont compris qu’il fallait jouer la carte du tourisme, car c’est dans
l’environnement qui lui est propre que le producteur exprime son savoir faire.

11
Source : « Le tourisme proche de la nature en Suisse », SECO et UNI Zürich, juin 2006
12
Source : « Marketing et plan d’activité 2007 », Valais Tourisme

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 14


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

L’accueil de visiteurs à la cave a subi une augmentation fulgurante ces dernières


décennies, en témoignent le nombre grandissant de caves qui s’ouvrent au grand
public.

• Le tourisme proche de la nature a tendance à prendre de l’importance. On constate


en effet que cette forme de tourisme a le vent en poupe et les experts prévoient une
croissance de ce secteur pouvant aller jusqu’à 40%. Le tourisme viticole s’inscrit
donc bel et bien dans ce sens, car il ne nécessite pas d’infrastructures lourdes
puisque tout est déjà mis en place. De plus, le fait d’intégrer des sentiers de
découverte du terroir rapproche l’offre du tourisme viticole valaisan de cette
tendance.

• La notion d’authenticité prend également de plus en plus d’importance. En effet,


selon Valais Tourisme, la population non seulement suisse mais également
mondiale, est en quête de cela. La Suisse ainsi que le Valais sont considérés comme
vrais et fiables. Le Valais est en effet un canton où les traditions se maintiennent. Il
faut cependant rester prudent face à cela et ne pas aller dans les excès en créant
des mises en situation de toutes pièces afin de coller à cette image.

• Les éléments qui menacent le tourisme du vin en Valais sont minimes selon moi. Les
efforts mis en œuvre ainsi que l’importance du vignoble dans la région laissent
présager de belles années à ce secteur. Il faut cependant miser sur une collaboration
étroite entre chaque partie.

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 15


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

4. TOURISME VITICOLE EN FRANCE


La viticulture a une longue tradition en France. De ce fait, le tourisme viticole s’est
développé de manière plus prononcée que dans nos contrées. La Bourgogne et l’Alsace
témoignent notamment de cette forme nouvelle de tourisme qui séduit de plus en plus.

4.1 La Bourgogne 13

4.1.1 Descriptif
Le vignoble a une importance majeure en Bourgogne. La région compte en effet 25'000
hectares de vignes, ce qui représente environ 5% de la production nationale française. Son
vignoble s’étend sur 5 régions-phares qui sont : le Chablis, la Côte de Nuits, la Côte de
Beaune, la Côte chalonnaise, et le Mâconnais.
La tradition viticole qui règne en Bourgogne est plus que séculaire, car le vin de cette région
tient son rang depuis plus de 2000 ans.

4.1.2 Tourisme viticole en Bourgogne


Les paysages de la Bourgogne sont façonnés par les vignobles en coteaux et parsemés de
villages imprégnés de plus de 2000 ans d’histoire. La région est également reconnue pour
son art de vivre et attire chaque année des milliers de visiteurs. Le vin, son environnement
et son histoire forment une tradition de l’accueil perpétrée par les producteurs passés et
actuels.
La Bourgogne a en effet une expérience dans le tourisme viticole de plusieurs décennies
déjà. Elle compte pour cela une palette de prestations variées pour la découverte de son
territoire :

• Routes des vins : Route Touristique des Vignobles de l’Yonne, Route Touristique des
Grands Crus, Route touristique des Grands Vins, Route des Vins Mâconnais, Route
des Vins Bio de Bourgogne.

13
Source : http://www.vins-bourgogne.fr

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 16


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

• Différents musées relatifs à la culture de la vigne, dont notamment :

- Le Musée du Vin de Beaune qui retrace l’histoire de la vigne de l’Antiquité jusqu’au


20ème siècle à travers le travail du vigneron et du tonnelier ainsi qu’à travers les rites
et coutumes liés au vin.
- Le Hameau du Vin de Romanèche-Thorins qui permet de découvrir toute l’histoire
de la vigne et du vin sur plusieurs hectares.
- Musée municipal de Nuits-Saint-Georges qui se situe dans une ancienne maison
de vins et présente notamment des tableaux sur le travail de la vigne et du vin.

4.1.3 Constat

Selon le schéma de développement du tourisme de la Bourgogne 14 , le secteur viti-vinicole


est un produit d’appel majeur pour le tourisme de la région. Il représente 14% de la
consommation touristique régionale. La vigne et le vin symbolisent en effet une des filières
sur lesquelles s’appuie le développement touristique de la région.
Cependant, malgré sa notoriété viticole, la Bourgogne n’apparaît qu’en troisième position
sur le plan de l’attractivité touristique dans ce domaine, et ce après le Bordelais et l’Alsace.
L’offre proposée par les deux concurrents semble être mieux profilée et organisée.
En Bourgogne, l’offre se base principalement sur deux créneaux : les visites de caves et les
routes du vin. Les autres activités - sentiers viticoles et musées notamment – sont bien sûr
également proposées mais souvent en second plan.
Le grand problème qui se pose est que le terroir et le patrimoine ne sont pour l’heure pas
assez mis en valeur. On espère d’ailleurs que des initiatives seront prises afin de
contrecarrer cela, grâce par exemple à la valorisation des villages viticoles et leur
architecture ainsi que des lieux qui promeuvent exclusivement le vin et toute la culture qui
s’y rattache. Il n’existe pour le moment que deux entités exclusivement vouées à cela : le
Musée du Vin de Beaune ainsi que le Hameau du Vin à Romanèche-Thorins, cités
précédemment.

14 Source : Schéma régional de développement du tourisme - période 2005-2015, Conseil régional de


Bourgogne

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 17


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

4.2 Alsace 15

4.2.1 Descriptif
La viticulture est un secteur non négligeable de l’économie alsacienne. On compte en effet
plus de 15'000 hectares de vignes cultivées par des vignerons indépendants, des
coopératives agricoles ou des producteurs-négociants. Ce type de culture est présent dans
la région depuis bien longtemps et la notoriété de ses vins, parmi les plus prestigieux
d’Europe, était reconnue déjà à la fin du premier millénaire.

4.2.2 Tourisme viticole en Alsace


Le tourisme viticole se base principalement sur la Route des Vins. Celle-ci parcourt la région
du nord au sud sur plus de 170 km et existe depuis une cinquantaine d’années. Elle permet
la découverte du territoire et de ses vignerons.
Tout au long du parcours, l’héritage culturel est valorisé et peut être découvert au gré des
plaisirs. L’aspect intéressant de cette route est qu’elle dévoile plusieurs facettes de la
richesse viticole de la région.
Comparativement à la Bourgogne, l’héritage viticole est mis en avant de manière plus
concrète. J’ai en effet constaté que les éléments cités ci-dessous et liés au patrimoine
étaient intégrés à la route :
Tableau 2: Eléments liés au patrimoine viticole sur la Route du Vin d’Alsace
Lieu Elément lié au patrimoine
Traenheim Ancienne auberge avec fresques vigneronnes
Dangolsheim Culture viticole millénaire, possession de
l’Abbaye de Schwarzach
Mittelbergheim Anciens pressoirs datant du 17ème siècle
Bernardswiller Ensemble de maisons vigneronnes datant du
16ème-18ème siècle
Blienschwiller Cité viticole depuis le 8ème siècle
Dambach-la-Ville Cité médiévale des métiers du vin
Wattwiller Ancien vignoble seigneurial
Pfaffenheim Vieilles maisons vigneronnes
Thann Fontaine des Vignerons
Kientzheim Musée du Vignoble et des Vins d’Alsace

15
Source : http://www.vinsalsace.com

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 18


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

4.2.3 Constat
Vis-à-vis de la Bourgogne, l’Alsace me semble avoir une offre plus concrète et mieux
définie. On ne compte en effet qu’une seule route des vins, contrairement à la Bourgogne
qui en compte cinq. Cette unique voie de découverte du vignoble, de ses vignerons et de
ses innombrables richesses, est bien structurée et offre à chacune de ses étapes des
éléments intéressants. De plus, le terroir et le patrimoine viticole y sont justement mis en
valeur.

4.3 Constat général


Ces deux exemples démontrent la complexité à proposer une offre qui intègre toutes les
facettes de la viticulture d’une région. La Bourgogne, malgré une tradition séculaire dans le
domaine de la viticulture et une expérience de plusieurs décennies dans le tourisme viticole,
peine à proposer une offre complète. Les lacunes se font en effet ressentir au niveau du
patrimoine. L’Alsace quant à elle offre un produit plus simple que celui de la Bourgogne
mais qui gagne en cohérence. Avec son unique route du vin, la région semble en effet
couvrir les différents pôles inhérents à une offre touristique viticole complète.
Ceci me porte donc à penser aux enjeux de ce travail, qui vise à mettre en valeur le
patrimoine viticole valaisan. Il convient donc d’évaluer clairement les chances d’une telle
offre pour la région et de mettre en œuvre les moyens nécessaires pour y parvenir. Ces
différents points seront abordés au chapitre 6.9 (analyse SWOT de l’offre potentielle) ainsi
qu’au chapitre 7 (mise en valeur de l’offre potentielle).

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 19


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

5. CLIENTS DU TOURISME VITICOLE

5.1 Profils des clients du tourisme viticole


Les adeptes du tourisme viticole ne sont pas seulement des passionnés de vins, fins
dégustateurs. Il s’agit également de personnes désireuses de découvrir une région sous
tous ses aspects. La personne qui s’intéresse à la culture valaisanne est selon moi
également attirée par le vin et tout son univers.

On peut donc identifier trois profils types de clients pour le tourisme viticole :
• Le « passionné », pour qui le vignoble est le principal critère de choix d’une
destination
• L’« amateur » qui n’hésite pas à s’arrêter, même s’il n’est que de passage dans la
région, afin d’acheter du vin ou tout simplement de découvrir la région viticole
• Le « découvreur » qui trouve dans la culture de la vigne et du vin tous les charmes
liés à la gastronomie, la fête, le patrimoine et la diversité des paysages

A noter que les personnes correspondant à ce profil se situent dans une catégorie d’âge
allant de 25 à 65 ans et plus.

5.2 Publics-cibles
Les personnes visées pour le tourisme viticole sont les suivantes :
• Personnes intéressées par le vin et la culture du Valais
• Personnes intéressées à la découverte du Valais
• Groupes d’amis
• Familles

5.3 Sondage
Ce sondage a été élaboré afin d’évaluer l’intérêt de la population régionale et des touristes
ou simples visiteurs à une offre incluant le patrimoine viticole. Les personnes interrogées
sont clientes et non-clientes du tourisme viticole. Ce choix a été fait afin de vérifier l’attrait
qu’aurait une telle offre même pour des personnes qui ne se sentent pas spécialement
interpellées par l’univers du vin.

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 20


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

J’ai dans ce but questionné des personnes de mon entourage ainsi que des personnes
prises au hasard. Le choix a été totalement aléatoire et s’est effectué dans la région de
Sierre, entre fin mai et début juin 2007.
Huit des quarante-sept questionnaires ont été remplis par des visiteurs du MVVV, à
Salquenen.

5.3.1 Questions n°1 et n°2: Age et provenance des personnes interrogées

30
Nombre de personnes

25
25
20
15 12
10 6
5 3
1
0
Catégories d'âge

< 18 ans 18-24 ans 25-44 ans 45-60 ans > 60 ans

Graphique 1: Age des personnes interrogées

BE
9%
JU
9%

BE JU
TI
6%
TI VD

VD
11% VS
VS
65%

Graphique 2: Provenance des personnes interrogées

Les personnes interrogées se situent comme on peut le constater majoritairement entre 25


et 60 ans. Elles constituent en effet 78% de l’échantillon.

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 21


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

L’enquête ayant été effectuée entièrement dans la région de Sierre, ces personnes
proviennent pour la plupart du Valais (65%). D’autres cantons suisses sont également
représentés : Berne, Jura, Tessin et Vaud. Aucune personne résidant à l’étranger n’a été
interrogée. Cependant aucun critère de sélection spécifique n’a été utilisé pour effectuer ces
choix.

5.3.2 Question n°3 : Motivation des non résidents en Valais à venir dans le canton

10
8 7
Nombre de
personnes

6
4
4
2 2
2 1

0
Motivations

Découverte de la région Gastronomie/produits du terroir


Proximité du domicile principal Visite à parents/amis
Montagne et activités liées à la montagne

Graphique 3: Motivations des non résidents en Valais à venir dans le canton

Comme nous l’avons constaté à la question précédente, des personnes non résidentes en
Valais ont été interrogées. Cinq d’entre elles proviennent de cantons francophones, quatre
d’un canton germanophone et 3 du canton italophone.
Leurs motivations à venir en Valais se portent pour près de la moitié sur la gastronomie et
les produits du terroir. Ceci démontre bien que le canton jouit d’une grande renommée pour
ce type de produits, dont fait bien évidemment partie le vin.
On peut également relever qu’avec à peine plus de 10% de réponses, la montagne est une
motivation peu représentée. Ceci s’explique par le fait que l’enquête a été réalisée entre fin
mai et début juin, soit avant le début d’arrivées massives dans le canton pour ce genre
d’activités.

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 22


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

5.3.3 Question n°4 et n°5: Intérêts des personnes interrogées pour la viticulture et choix du
Valais pour la découverte de ses vignobles

50 45
45
Nombre de personnes

40
35
30
25
20
15
10
5 2
0

Intérêt / Désintérêt

Oui Non

Graphique 4: Intérêt des personnes interrogées pour la viticulture

Pour cette question, les chiffres sont éloquents : bien que les personnes ait été choisies de
manière totalement aléatoire, 95% d’entre elles se disent intéressées par la viticulture. On
constate donc que l’intérêt est vif pour ce domaine et qu’il touche un public de plus en plus
large.
A la question « Choisiriez-vous le Valais comme destination pour découvrir ses vignobles et
ses vins », les chiffres parlent encore d’eux-mêmes : on atteint en effet un taux favorable de
100%, ce qui est relativement rare dans ce type d’enquête.
On en conclut donc que la notoriété du Valais pour ses vins est très forte.

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 23


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

5.3.4 Question n°6 : Offre actuelle : activités effectuées par les personnes interrogées

1%

29%
34%
Visite du MVVV
Sentier viticole du MVVV
Route du Vin
Chemin du Vignoble
Oenothèques/Caves
4%
Autre

10%
22%

Graphique 5: Activités existantes effectuées par les personnes interrogées

Il était également intéressant au cours de cette enquête de relever quelle était la


fréquentation des activités existantes. On peut à ce sujet faire plusieurs constatations :
Le MVVV est l’activité qui a relevé le plus haut score. Ceci s’explique sans doute par sa
renommée ainsi que par le nombre d’années déjà écoulées depuis son ouverture en 1992. Il
est en effet bien présent dans le paysage viticole depuis plus de deux décennies.
Les œnothèques et les caves arrivent en deuxième position. Les raisons de ce « succès »
résident dans le fait que les gens vont volontiers déguster les spécialités de certains
encaveurs et également car ce type d’activité est synonyme de bon temps passé entre amis
ou en famille. La notion de convivialité qui en émane a ici une grande importance selon moi.
Pour la catégorie « Autres », les personnes interrogées ont toutes indiqué les producteurs
privés.

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 24


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

5.3.5 Question n°7 et n°9: Intérêt et désintérêt pour l’offre potentielle

25

21

20 19

Nombre de personnes
15

10
7

Degré d'intérêt

Très intéressé M oyennement intéressé Pas du t out int éressé

Graphique 6: Intérêt pour une offre liée au patrimoine

30%
Pas d'intérêt pour des
éléments liés au
patrimoine
Pas de temps pour ce
genre d'activités

70%

Graphique 7: Raisons d'un désintérêt pour une offre liée au patrimoine

Les avis concernant une offre qui engloberait des éléments liés au patrimoine sont partagés
entre les personnes qui se sentent très intéressées et celles qui ne le sont que
moyennement. Les personnes très intéressées sont selon moi celles qui connaissent déjà
relativement bien la région et souhaitent découvrir des richesses dont elles n’ont pas encore
eu l’occasion de profiter, soit parce qu’elles ne les connaissent pas du tout, soit parce que
les informations à ce sujet sont peu nombreuses. Cette catégorie de personnes a
certainement un vif intérêt pour la culture également.

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 25


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

Les personnes moyennement intéressées le sont peut-être car il ne s’agit encore de rien de
concret. Si on leur proposait de découvrir des lieux en leur expliquant plus précisément de
quoi il s’agit, leur intérêt croîtrait selon moi.
Enfin, les personnes pour qui une offre similaire ne génère aucun intérêt sont en majorité
(70%) celles qui pensent ne pas avoir de temps à consacrer à une activité de ce genre ou
pour qui le patrimoine n’a aucun attrait (30%).

5.3.6 Question n°8 : Motivations pour l’offre potentielle

25
21
Nombre de personnes

20 17 18

15 13
9
10

Motivations

Découverte du patrimoine
Découverte de lieux hors du commun
Découverte du Valais sous un autre aspect
Offre complémentaire à une autre activité
Plaisir de découvrir des lieux que je ne connais pas

Graphique 8: Motivations à visiter des lieux liés à la viticulture et son patrimoine

Les trois raisons qui inciteraient le plus les personnes interrogées à visiter des lieux liés à la
viticulture et son patrimoine sont, comme on peut l’observer sur ce graphique la découverte
de ce patrimoine, une offre complémentaire à une autre activité (visite de cave par exemple)
et enfin et surtout le simple plaisir de découvrir ce qui est encore méconnu.
On comprend donc par là que la découverte de ce patrimoine suscite de l’intérêt et que bon
nombre de personnes souhaiteraient explorer plus en profondeur les richesses du Valais
viticole.

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 26


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

6. OFFRE POTENTIELLE LIEE AU PATRIMOINE


La culture de la vigne a ancré ses traditions en Valais. Elle est en effet présente dans le
canton depuis plusieurs siècles déjà. Ceci explique cette volonté des différents acteurs du
secteur d’unir les richesses de ce domaine au tourisme. Le Valais est en effet une région où
la viticulture et le tourisme jouent un rôle prépondérant du point de vue économique. Il
semble donc logique d’intégrer le tourisme viticole à l’offre touristique du canton.
Comme je l’ai exposé au début de ce travail, l’offre est actuellement relativement riche et se
développe constamment. Y intégrer les lieux qui constituent le berceau de la viticulture
apporterait sans aucun doute un plus indéniable et contribuerait à diversifier l’offre actuelle.
L’enjeu de ce travail étant de trouver des lieux magiques qui s’inscrivent dans ce sens et qui
méritent d’être mis en valeur et donc découverts par tout un chacun, je me permets d’en
soumettre un inventaire.

6.1 Pressoirs 16
Le pressoir est un élément primordial qui lie les procédés actuels et anciens de pressurage,
il permet d’observer les contrastes entre la viticulture passée et présente. Ses principes
remontent à l’Antiquité et sont restés les mêmes jusqu’au 19ème siècle. Ces instruments ont
cependant été modifiés, remplacés voire abandonnés avec le temps, au profit de techniques
plus modernes. Le pressoir constituait également un lieu de rencontre entre villageois.
Certains d’entre eux, cités ci-dessous ont cependant été conservés et constituent sans nul
doute des pièces maîtresses du patrimoine viticole valaisan.

16 Source: « Le Temps du pressoir », publication du MVVV

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 27


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

6.1.1 Pressoir de Barmühle


Barmühle est un hameau de Visperterminen, commune du Haut-Valais. Il se situe à une
altitude de 780m et constituait une étape lors des migrations saisonnières des habitants de
Visperterminen, qui s’y rendaient deux fois par an (en février ou mars ainsi qu’avant Noël).
Utilisé pour la dernière fois en 1998 par deux membres du consortage17, le pressoir de
Barmühle fonctionnait selon le principe d’un levier à vis.

6.1.2 Pressoir d’Hérémence


Il n’y avait pas de vignes sur la commune d’Hérémence, dans le val d’Hérens, ni dans les
communes alentours. Les habitants en possédaient cependant dans la région de Sion. Le
principe était donc le suivant : on descendait vendanger en plaine et on transportait ensuite
les raisins à l’aide de sacs en cuir étanches appelés « bosses » dans la vallée. Là, les
habitants utilisaient les pressoirs du village. Il y en avait quatre, deux à levier et deux à vis
centrale. Le plus grand, un pressoir à levier, est le dernier de ce genre conservé en Valais. Il
est actuellement exposé à proximité du musée local et sa dernière utilisation remonte à
1991.

6.1.3 Pressoir communautaire de Corin


Ce pressoir en granit est conservé par Monsieur Nestor Rey en copropriété avec des
parents éloignés. M. Rey a été le dernier utilisateur de l’instrument.

17

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 28


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

6.1.4 Pressoir de la Cible de Montana


Ce pressoir appartenait à la société de la Cible de Montana qui l’utilisait pour presser son
raisin. Le vin extrait était bu lors des réunions, des journées de travaux de la vigne ou
encore lors des journées de tir.
Ce pressoir en granit, encore utilisé aujourd’hui, est conservé dans une cave à Corin.
Monsieur Nicolas Cordonnier et ses frères y pressent le vin familial.

6.1.5 Pressoir de Plan-Cerisier


Le pressoir, exposé devant le musée, date de 1898. Il s’agit d’un pressoir en granit de
Ravoire, à tige verticale. Une cave de Martigny qui souhaitait s’en séparer l’a offert au
musée.

D’autres pressoirs sont également conservés sur le territoire valaisan :


Dans le Haut-Valais : sur la commune de Visperterminen on retrouve quatre pressoirs en
sus à celui de Barmühle. Ils se trouvent dans les hameaux d’Unterstalden, d’Oberstalden,
de Bitzinen et de Niederhäusern.
Un autre exemplaire se trouve sur un des trois sites du musée d’Ausserberg 18 .

18
Voir chapitre 6.6.2

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 29


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

6.2 Vignobles caractéristiques


Le paysage valaisan est parsemé de vignobles, principalement le long de ses coteaux. Les
vignerons ont d’ailleurs patiemment aménagé les parcelles, soutenues par des murs de
pierre sèche et bâties sur des terrains qui sont bien souvent en pente vertigineuse. Ils nous
laissent donc en héritage un patrimoine unique et extraordinaire.
Certains de ces vignobles ont cependant des caractéristiques particulières, comme nous le
constatons ci-dessous.

6.2.1 Vignoble de Visperterminen


Visperterminen est blotti dans la vallée de Saas et bénéficie du microclimat valaisan, qui se
caractérise notamment par le fœhn, ce vent chaud qui souffle jusque tard en automne.
Mais ce qui fait de la commune un lieu si particulier est qu’elle peut se targuer du vignoble le
plus élevé d’Europe, qui s’étage de 650 à 1100 m d’altitude. On imagine donc les coteaux
abrupts et surtout le travail, la patience et la volonté qui ont permis leur création. On y trouve
une multitude de petites vignes cultivées en terrasse et le heida (ou païen), rare et antique
cépage, y règne en maître avec 25% de la surface viticole totale.

6.2.2 Vignoble des Evouettes


Le vignoble des Evouettes, dans le bas Valais, est le premier vignoble de la rive gauche du
Rhône. La date de formation du village n’est pas connue avec précision, mais les premières
peuplades connues datent vraisemblablement de la domination romaine. C’est à cette
période qu’auraient été cultivées les terres qui forment l’actuel vignoble des Evouettes.
Ce dernier est également le premier à avoir possédé le chasselas, qui fut planté aux
alentours du 15ème siècle et que l’on nommait alors « Plan des Evouettes ».

6.2.3 Vigne à Farinet

La vigne à Farinet se distingue par sa petite taille. Elle est en effet la plus petite vigne du
monde et ne compte que trois ceps. Située sur la commune de Saillon, son nom rend
hommage au célèbre faux-monnayeur valaisan. Cette petite vigne revêt donc une grande
symbolique et diverses initiatives caritatives y sont liées. De nombreuses personnalités (le
Dalaï Lama, l’Abbé Pierre ou encore Zinedine Zidane) y ont marqué leur passage.
Le Dalaï-Lama, qui a pris le relais de l’Abbé Pierre, en est actuellement le propriétaire
honorifique.

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 30


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

6.2.4 Vieux cep d’Arvine


Le vieux cep d’Arvine, à Saxé, est comme son nom l’indique le plus vieux cep d’Arvine. Sa
treille compte environ 80 cornes et son diamètre avoisine les 40 cm. Il donne aujourd’hui
encore du raisin, sous forme de petites grappes.

6.3 Villages vinicoles

6.3.1 Salquenen 19
Salquenen, plus importante commune viticole du Haut-Valais, compte plus de quarante
propriétaires de vignes répartis sur deux-cent hectares de domaine. La viticulture a
commencé à se développer après la Seconde Guerre Mondiale, ce qui a fait évoluer la
commune de village paysan à village viticole. Les vignobles s’étendent de la partie ancienne
du village jusque sur les coteaux, où l’on retrouve les traditionnelles vignes en terrasse.
Dans le village, frontière entre la partie francophone et germanophone du Valais, on
retrouve également un des sites du MVVV, la maison Zumofen (voir chapitre 3.1.1).

6.3.2 Visperterminen 20
En plus de ses vignobles particuliers qui montent jusqu’à 1100 m d’altitude, Visperterminen
est une commune où l’on accorde au vin un certain prestige. Le fin breuvage représente en
effet un élément non négligeable de l’identité de ses habitants.
Les traditions sont également bien ancrées dans la culture du village. C’est ainsi que trois
fois par an, les conseillers communaux offrent du vin accompagné de saucisson et de
fromage aux habitants. Ceux-ci apportent leur propre verre pour l’occasion.

6.3.3 Ollon 21
La commune d’Ollon, sur la commune de Chermignon, possède aujourd’hui encore de
nombreux pressoirs qui témoignent des activités passées. A la fin du 19ème siècle, Ollon en
comptait trois, qui ont été transportés depuis la plaine sur des rondins de bois. Leur
disposition laisse à penser qu’à l’époque, on s’organisait par quartier pour presser le raisin.

19
Source : http://www.salgesch.ch
20
Source : http://www.valaistourisme.ch
21
Source : brochure sur le Chemin des Pressoirs, élaborée par M. Eric Roulier ainsi que « Le Temps du
Pressoir », publication du MVVV

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 31


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

Durant ses recherches, Monsieur Roulier, ethnologue indépendant, a recensé 11 bassins de


pressoirs en granit. Quatre d’entre eux sont datés de 1878, 1879 et 1890. Selon les
témoignages, ils ont été mis en place par des marchands de vin.
En septembre 2005, un chemin des pressoirs, jalonné de panneaux explicatifs, a été
élaboré afin de dévoiler l’histoire de ce village viticole.

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 32


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

6.4 Caves communales

6.4.1 Cave communale de Grimentz 22


La commune de Grimentz, dans le val d’Anniviers, possède sa propre cave ainsi que des
vignes qui par le passé étaient cultivées en corvée. Si l’encavage se faisait à Sierre, chez un
vigneron encaveur professionnel, le vin était transporté ensuite dans la cave bourgeoisiale.
Cette cave se situe au sous-sol de la maison bourgeoisiale qui date de 1574. C’est là que
s’effectue le transvasage dans d’anciens tonneaux et qu’on fait vieillir les vins de la
Bourgeoisie, transportés depuis la plaine.
C’est dans cette cave également que l’on trouve le célèbre Vin du Glacier qui repose dans
quatre tonneaux de bois. Ce vin tient son nom du fait qu’il est vieilli en altitude, à proximité
des glaciers. On le nomme également ainsi à cause de sa couleur blanchâtre semblable à
l’eau qui sort d’un glacier. Le plus ancien Vin du Glacier date de 1886 et est conservé dans
un tonneau qui porte le nom de « Tonneau de l’Evêque ».
Mais le Vin du Glacier est plus qu’un simple breuvage. Il est en effet le témoin de traditions
passées et est étroitement lié à la notion de transhumance des Anniviards. Les agriculteurs
descendaient en plaine à la fin de l’automne et de l’hiver pour les travaux de la vigne et
transportaient ensuite, au printemps, le vin qui avait précédemment été pressé et vinifié à
Sierre.
Là, on en utilisait une partie afin de compléter le vin ancien, parfois plus que centenaire,
avec le vin nouveau. Ce procédé s’effectuait une fois par an.
Ce vin, consommé lors de grandes occasions, est aujourd’hui synonyme de fierté et fait
l’objet de bien des convoitises.

22
Source : « Quand le bois sert à boire », publication du MVVV

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 33


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

6.4.2 Association de la Chapelle de Mayoux 23


A l’époque, les habitants de Mayoux, désireux de pouvoir bénéficier d’une chapelle sur leur
commune, en ont fait la demande à l’évêque de Sion. Celui-ci leur a donné son autorisation
et la chapelle a été construite en 1758. Avec elle est née la société de la chapelle.
Par la suite, en 1778, la société a acquis des vignes à Sierre qui étaient cultivées en corvée
par les membres de la société qui descendaient alors à Sierre pour vendanger et
transportaient ensuite le raisin à la cave de la chapelle, située à côté de l’édifice. Le vin qui y
était produit était consommé par les membres de la société lors de la fête patronale
notamment.
En 1972, la société de la chapelle a fusionné avec la société du village et actuellement, le
vin issu des vignes situées à Sierre est consommé lors de l’assemblée générale et de la fête
patronale.
A noter que le vin était conservé dans un tonneau contenant du Vin du Glacier qui est
encore utilisé aujourd’hui.

6.5 Sentiers didactiques et randonnées


Le Valais compte également une palette variée de sentiers qui serpentent le long de ses
vignobles et qui permettent aux promeneurs de s’évader le temps d’une ballade pour
découvrir la nature et les richesses de la région.

6.5.1 Sentier didactique du cep à la cime 24


Le sentier didactique du cep à la cime se situe sur la commune de Chamoson. Les
principaux villages - Saint-Pierre-de-Clages, Chamoson et Grugnay - se dressent sur un
cône de déjection sur lequel se trouve également la grande majorité du vignoble.
Chamoson est une localité où la culture du vin est profondément ancrée dans les mentalités
et dans les cœurs, le vignoble représente en effet le fil conducteur du sentier.
Celui-ci propose à son visiteur la découverte d’une terre qui regorge de richesses et qui le
surprend sans nul doute. Ses instigateurs ont souhaité par sa création mettre en valeur la
diversité du lieu et ainsi rendre hommage à cette nature envoutante et aux hommes qui en
ont façonné les paysages.

23
Source: Monsieur Francis Constantin
24
Source: http://www.chamoson.ch

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 34


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

Le sentier présente donc d’une part l’environnement (botanique, faune, flore), mais aussi
l’histoire et la culture à travers le vignoble.
La promotion du vin est donc très importante dans ce concept, elle se fait en favorisant les
randonnées pédestres, les animations thématiques et les visites guidées. La création du
sentier s’est faite grâce à l’association de différents partenaires (vignerons et encaveurs,
sociétés de développement, association pour la valorisation du terroir de Chamoson,
commune de Chamoson, ainsi que d’autres acteurs du tourisme et de l’économie
chamosards).

6.5.2 Chemin des vignes et des guérites 25


Le chemin des guérites traverse la partie ouest du vignoble de Fully et relie le village de
Branson à la Châtaigneraie. Il offre aux promeneurs une vue immanquable sur la plaine du
Rhône et longe le vignoble en terrasse, qui comprend les appellations « les Seilles », « la
Combe d’Enfer » et « Les Claives ». Le sentier est agrémenté de divers panneaux
explicatifs et comporte plusieurs guérites disséminées à travers le vignoble. Ces bâtisses
renferment en général des outils, mais elles servent aussi d’abris, par exemple pour une
pause raclette au temps des vendanges.

6.5.3 Bisses de Clavau, de Lentine et de Mont’Orge 26


Ces bisses se situent sur les hauteurs de Sion et ont été construits dans le but d’irriguer les
cultures et notamment la vigne.
Chacun d’entre eux est parcouru par un sentier didactique jalonné de panneaux explicatifs.
Le sentier du bisse de Clavau informe sur les richesses naturelles et les saveurs, celui de
Mont’Orge sur le vignoble de Sion, ses encaveurs et ses cépages et enfin celui de Lentine
sur le travail de la vigne.
A noter que le long du bisse de Clavau le promeneur a l’opportunité de faire une pause à la
guérite de Brûlefer27

25
Source : www.fully.ch et OT de Fully
26
Source : www.sionpassion.ch
27
Voir chapitre 6.7.1

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 35


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

6.6 Musées communaux

6.6.1 Mazot-musée de Plan-Cerisier 28


Plan-Cerisier est un hameau de la commune de Martigny-Croix, dans le Bas-Valais, qui a la
particularité de posséder le plus petit musée de Suisse.
Selon Monsieur Gross, responsable du musée, la localité s’est développée en parallèle aux
prémices de la culture de la vigne, soit entre la fin du 18ème et le début du 19ème siècle.

Un peu d’histoire…
A cette période, les habitants de la vallée du Trient et de Vallorcine en France voisine
descendaient en plaine afin de cultiver leurs vignes et produire leur vin. Les Vallorcins ont
cependant abandonné progressivement leurs cultures en raison de problèmes rencontrés à
la douane car ils importaient en France le vin produit en Suisse.
Les paysans de la vallée du Trient ont quant à eux perpétré cette tradition et donc continué
à venir à Plan-Cerisier plusieurs fois par an. Cela impliquait bien sûr beaucoup de labeur et
d’efforts. Il fallait en effet compter jusqu’à une journée pour se rendre jusqu’au hameau, les
déplacements se faisant à pied à l’époque.
Sur place, la famille logeait dans son mazot - petite construction vétuste qui offrait un confort
minimum- pour le temps du travail des vignes et durant les vendanges. On s’y rendait donc
plusieurs fois par an pour une seule journée, voire des séjours pouvant aller jusqu’à une
semaine si la taille de la surface exploitée était plus importante.
Le mazot comportait en général deux pièces :
- Une cave, pièce qui revêtait logiquement la plus grande importance car on y effectuait les
différentes tâches pour produire le vin.
- Une pièce commune où on dormait et mangeait.

Aujourd’hui, la majorité des mazots qui forment le hameau de Plan-Cerisier appartiennent


aux descendants des propriétaires qui se sont « expatriés » ces dernières décennies dans
d’autres cantons. Ces héritiers ont tendance à revenir en Valais et résident le temps d’un
week-end dans ces habitations transmises par leurs aïeux. Ils ont en effet rénové les
bâtisses qui constituent leur résidence secondaire.

28 Source : Monsieur Gross, responsable du musée

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 36


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

Le musée
L’idée d’un mazot-musée qui ferait revivre les traditions de la vigne est née au début des
années septante. C’est à cette période qu’a vu le jour la Fondation des Amis de Plan-
Cerisier, dans le but de contrecarrer un projet de restaurant panoramique sur le site.
Différentes personnes, soucieuses de conserver la richesse patrimoniale du lieu, se sont
donc unies et ont acheté certaines propriétés. Il faut dire que si le projet de restaurant avait
abouti, l’endroit aurait sans nul doute perdu une bonne part de son charme et de son
authenticité.
C’est donc aux environs de 1973 que le mazot a été racheté par la fondation et que l’idée
d’en faire un musée, témoin de traditions passées mais non oubliées, est née. Des travaux
ont donc été entrepris afin d’aménager l’édifice pour sa nouvelle vocation.

Actuellement, il se présente comme suit :


- Rez : carnotzet - espace convivial - propice aux discussions et au partage d’un
incontournable apéritif.
- Etage supérieur : partie musée qui comporte une collection d’objets anciens, en bois pour
la grande majorité, et relatifs au travail de la vigne d’antan et à la transhumance (hottes,
barillets et brantes notamment).
- Extérieur : terrasse ombragée où l’on peut partager le traditionnel verre de l’amitié, pressoir
datant de 1898 (voir chapitre 6.1.5) et quelques pieds de vigne dioïque bouturée à partir de
plans se trouvant à Salvan.
Le musée expose également les œuvres (photographies, peintures) d’artistes régionaux ou
étrangers établis dans la région.

Projets en cours

• En ce moment, un projet de réaménagement de l’espace musée est en cours.


Monsieur Gross collabore en effet avec le Musée de Valère afin de mieux mettre en
valeur cet héritage du passé.
L’exposition se basera semble-t-il sur les thèmes de l’humour et du vin. Le musée
dévoilera sa nouvelle forme au printemps 2008, affaire à suivre…

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 37


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

• Monsieur Gross pense également aux possibilités de louer le mazot à des


particuliers, d’une part pour profiter des recettes pour l’entretien de l’édifice, et
d’autre part pour permettre aux visiteurs de jouir de la magie du lieu.

Pour conclure, on peut sans nul doute affirmer que de ce lieu émane une ambiance
particulière. J’ai eu l’occasion de m’y rendre et j’ai trouvé l’endroit convivial et chaleureux,
grâce à tous ces éléments chargés d’histoire.

6.6.2 Musée d’Ausserberg 29


Ausserberg, petite commune du ditrict de Rarogne, a su préserver le centre historique de
son village. La commune a mis en valeur son patrimoine architectural à travers quelques
curiosités, modestes, mais intéressantes.
Le musée local, réparti sur trois sites, met à disposition du public des éléments liés au
patrimoine, avec notamment un ancien pressoir qui était utilisé pour le raisin et autres fruits
issus des cultures locales (site n°2 sur le plan ci-dessous).

Figure 1: Plan des trois sites du musée d'Ausserberg

29
Source: http://www.wallisermuseen.ch

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 38


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

6.6.3 Musée d’Eggerberg 30


Le musée d’Eggerberg, situé dans le hameau de Mühlackern, est un des plus petits musées
cantonaux. Il contient dans sa collection un ancien pressoir à fruits datant de la fin du 18ème
siècle. Il s’agit d’une pièce majeure qui symbolise la société paysanne d’antan. Sa grande
taille témoigne de l’abondance des récoltes (raisins notamment) de cette période. Sa
dernière utilisation remonte aux années quarante.

6.7 Guérites

6.7.1 Guérite de Brûlefer


La guérite de Brûlefer s’avère être un arrêt plaisant le long de la ballade du bisse de Clavau,
en amont de Sion. On peut y déguster les vins du domaine et autres mets typiquement
valaisans. L’an dernier, la bâtisse a accueilli plus de 6000 visiteurs, ce qui prouve
l’engouement provoqué par le réaménagement et l’ouverture au public de ce type
d’infrastructures.

6.7.3 Guérite de St-German 31


A St-German se trouvent de nombreuses guérites qui ont été édifiées pour la plupart
pendant les années 50. C’est à cette période qu’a été construite la route qui relie les villages
environnants à St-German.
Durant les années 30 et 40, les habitants de ces villages venaient à St-German pour
quelques jours afin d’effectuer les travaux de la vigne. Ceux qui venaient d’Unterbäch et
d’Ausserberg arrivaient en principe le matin et repartaient le soir, la distance qui les
séparaient de leur domicile se parcouraient en effet en un peu plus d’une heure. Il n’était
donc pas nécessaire de demeurer sur place. Seuls quelques habitants d’Unterbäch
possédaient des mazots. Selon Madame Burgener, on en comptait quatre. Pour les
habitants de Bürchen, les choses étaient quelque peu différentes car ils habitaient beaucoup
plus loin, parcourir le trajet chaque jour était donc impensable. Ils possédaient donc des
mazots à St-German et y restaient le temps des différents travaux de la vigne.
A partir du début des années 50 et avec la construction de la nouvelle route, les
déplacements se sont facilités. Les habitants d’Ausserberg ne transportaient plus leur vin à
dos d’âne, mais profitaient des premiers véhicules motorisés.

30
Source :http://www.wallisermuseen.ch
31
Source: Madame Erna Burgener

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 39


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

Les habitants de Bürchen, eux, n’avaient plus à demeurer sur place. C’est donc à partir de
cette période qu’ont été construites de nombreuses guérites, qui servaient à abriter les
outils. Les plus spacieuses permettaient également de prendre son repas à l’intérieur, voire
d’y dormir si la place était suffisante pour y installer un lit.
Une de ces guérites, située sur la via Storica, a été rénovée il y a une dizaine d’années par
Monsieur Baumann, vigneron encaveur. Elle accueille depuis bon nombre de touristes et
promeneurs, attirés très certainement par la beauté du lieu.

6.8 Edifices historiques

6.8.1 Château de Vaas 32


Cet édifice 33 ayant appartenu à sept familles différentes simultanément par le passé daterait
du 13ème siècle, mais il n’y a aucune certitude à ce sujet. Selon Madame Schüle, à une
époque, les propriétaires se partageaient le bien pour leur séjour en Valais pendant les
travaux de la vigne. Il s’agissait en quelque sorte d’un mazot de « haut standing » car
l’habitation était relativement grande est difficilement comparable aux mazots qui offraient un
minimum de confort. On comptait en effet pas moins de cinq caves voûtées et de
nombreuses pièces d’habitation.
A l’heure actuelle, l’édifice est en cours de rénovation. La commune projette en effet de
l’aménager afin de créer un lieu convivial et de rencontre pour les habitants de la région.

6.8.2 Relais de l’Abbaye de Saint-Maurice 34


Cette bâtisse carrée avec un toit à quatre pans se situe dans les vignobles de Chamoson, à
proximité de la route cantonale.
Par le passé, les frères et les sœurs de l’Abbaye de Saint-Maurice l’utilisaient comme lieu de
repos le long de la route qui les menaient à l’hospice du Simplon, il s’agissait d’une étape.
L’édifice se situe aujourd’hui sur un vignoble qui appartient à la famille Jean Vogel Vins de
Grandvaux. Les vignes attenantes sont cependant louées et cultivées par un vigneron de
Leytron, Monsieur Jean-Marie Mabillard.

32
Source : Madame Rose-Claire Schüle
33
Voir Annexe 6F
34
Source : Monsieur Vogel des Vins de Grandvaux

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 40


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

Selon Monsieur Vogel, cet ancien relais fait aujourd’hui plutôt office de cabane. On y range
les outils nécessaires au travail de la vigne. L’extérieur a été partiellement rénové par le
passé, l’intérieur est selon lui en assez mauvais état.
Il serait cependant judicieux de valoriser ce lieu et éviter ainsi qu’il périsse.

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 41


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

6.9 Analyse SWOT de l’offre potentielle

Forces Faiblesses
• Visites gratuites • Eléments disséminés sur le territoire
• Offre basée sur une réelle authenticité valaisan
• Pas d’infrastructure/aménagement • Type d’offre touche une catégorie bien
spécifique à mettre en place précise de personnes
• Offre différenciée de ce qui est proposé
actuellement
• Authenticité de l’image valaisanne
Opportunités Risques
• Intérêt de plus en plus prononcé pour le • Disparition/dégradation d’un/plusieurs
tourisme viticole lieux
• Croissance du tourisme proche de la • Offre perdue dans la multitude de
nature prestations liées au domaine viticole

Tableau 3: Analyse SWOT de l'offre potentielle

7. MISE EN VALEUR DE L’OFFRE POTENTIELLE

Les différentes recherches effectuées m’ont permis de trouver toute une série de lieux liés
au patrimoine qui pourraient intégrer l’offre actuelle en matière de tourisme viticole. Il semble
cependant évident de proposer également quelques mesures à prendre afin de les mettre
en valeur et de permettre aux futurs visiteurs d’en prendre connaissance. C’est pourquoi j’ai
réfléchi à quelques moyens et stratégies qui permettraient cela.

7.1 Brochure

L’élaboration d’une brochure exclusivement basée sur cette offre potentielle me semble le
point de départ logique pour la présentation de ces lieux relatifs au patrimoine viticole en
Valais.

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 42


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

La brochure couvre en effet différentes fonctions qui permettent de titiller la curiosité de


chacun et également de donner les informations de bases qui pourront par la suite éveiller
chez son lecteur la volonté de découvrir les sites magiques répertoriés dans ce travail.
Je souhaite donc ici soumettre mes idées sur la conception de ce document.
L’idéal serait, selon moi, de proposer un prospectus dépliant d’un format similaire à ceux
déjà édité par le MVVV. Celui-ci devra comporter une carte du Valais mentionnant par un
point numéroté chaque localité. La numérotation se reportera à un bref descriptif et une
photo de présentation de l’élément. Pour rendre cette explication plus concrète, la voici
représentée par un schéma :

Bas Bas Valais Valais central Haut-Valais

7. Plan-Cerisier(Martigny-Croix)
• Musée-mazot
• Pressoir

Figure 2: Exemple de présentation de brochure

L’idéal pour garder une certaine cohérence et éviter que le lecteur se perde dans une foule
d’informations serait de classer les curiosités à visiter par ville/village du Bas-Valais au Haut-
Valais et évoquer pour chaque localité ce que l’on peut y découvrir.
L’exemple ci-dessus montre de quelle manière cela pourrait être fait. Il s’agit bien entendu
d’une schématisation, mais elle donne un ordre d’idée de ce qui serait selon moi une bonne
solution pour un document de ce type.

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 43


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

En ce qui concerne l’aspect pratique, sur la brochure il faut mentionner les coordonnées du
MVVV, mais également des différents offices de tourisme valaisans. Ceci est d’après moi
nécessaire, car si un visiteur a besoin d’informations complémentaires sur ces lieux, il faut
qu’il ait la possibilité de contrer ces petits tracas. Il serait donc judicieux de citer également
les offices de tourisme, car le MVVV n’est pas ouvert toute la journée.
Enfin, pour exploiter un maximum la fonction informative et promotionnelle de la brochure, il
serait essentiel de déposer des exemplaires du document dans les différents musées
valaisans, attenants à l’offre (Plan-Cerisier, Ausserberg et Eggerberg) et les autres. Cela
informerait les visiteurs sur les possibilités de découvrir d’autres aspects à vocation
culturelle de la région. Le prospectus devra également être disponible dans les différents
offices de tourisme du canton.

7.2 Site Internet


Internet, chacun le sait, est devenu l’outil de recherche et d’information par excellence en ce
début de 21ème siècle. Il semble évident de transmettre un maximum d’informations sur la
nouvelle offre à travers ce médium.
Il faudrait donc dédier une page à cette nouvelle offre sur le site du MVVV.
Les éléments suivants devraient y figurer :
• Descriptif et photographie de chaque lieu
• Mise en ligne de la brochure téléchargeable en format pdf
• Mise en place d’une rubrique qui permette à l’internaute de proposer un lieu qui
s’inscrive dans la thématique de l’offre et qui mériterait d’en faire partie. A partir de
là, mettre à jour le site et la brochure online avec ce nouvel élément. Ceci s’avèrerait
un bon moyen pour que le visiteur se sente impliqué.
• Proposer un lien qui permette au visiteur de conseiller la page à un ami. Il s’agit là de
marketing viral et donc du principe de bouche-à-oreille, important vecteur de
communication.

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 44


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

7.3 Expositions
Enfin, un autre biais pour faire connaître ces lieux méconnus est la mise sur pied d’une
exposition photographique sur le thème du patrimoine viticole valaisan. Celle-ci prendrait
place au sein du MVVV.
Pour donner un peu plus d’attrait à la manifestation, il serait intéressant de proposer un
concours le jour de l’inauguration. Celui-ci comporterait quelques questions sur le thème de
l’exposition et désignerait par tirage au sort le gagnant qui bénéficierait d’une visite d’une
journée des sites de la nouvelle offre en compagnie d’un guide. Cependant, étant donné les
distances relativement longues à parcourir, le gagnant pourrait choisir les lieux pour lesquels
il a le plus d’intérêt.

7.4 Sur place


Des bornes d’informations ou panneaux explicatifs comportant l’histoire de l’objet ou du lieu,
ses utilités passées et/ou présentes seraient à mettre en place sur chaque site. Elles
auraient une vocation informative et permettraient au visiteur d’agrémenter sa visite.

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 45


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

8. RECOMMANDATIONS
L’intérêt de ce travail a été de répertorier un maximum les éléments se rapprochant du
patrimoine viticole valaisan afin d’enrichir l’offre proposée actuellement.
Il y a cependant une série de recommandations nécessaires, selon moi, quant à la manière
de mettre en avant ce produit. Celles-ci s’avèrent nécessaires si l’on souhaite un réel succès
de la nouvelle offre.

8.1 Collaboration entre le MVVV et les différents organismes de


promotion touristique valaisans35
Ces différents organismes représentent en effet le relais entre le MVVV et le visiteur. Ceux-
ci doivent donc être à même de pouvoir conseiller le client au sujet de cette offre. Pour cela,
il faut bien évidemment la connaître. Une solution serait peut-être d’organiser une « Journée
découverte du patrimoine viticole du Valais » afin de permettre à ces personnes de jouir
d’une connaissance concrète, sur le terrain.
On peut cependant émettre un certain scepticisme vis-à-vis d’une telle proposition, car
comme j’ai pu l’observer au cours de mes études à l’EST, les OT et organismes similaires
manquent de personnel et travaillent déjà relativement sous stress pour une bonne partie de
l’année. La meilleure solution serait donc d’organiser un tel événement en période creuse,
afin de dégager également un bon taux de participations de ces personnes.

8.2 Collaboration avec l’IVV


Collaborer avec l’IVV s’avère également indispensable. Cet organisme édite en effet chaque
année une brochure qui répertorie les manifestations et activités liés au domaine viticole. Il
faudra donc en premier lieu les contacter afin de discuter avec eux sur les modalités
d’intégrer les éléments du patrimoine dans leur fascicule.
Une personne de l’IVV devrait également être conviée à la « Journée découverte du
patrimoine viticole du Valais » citée précédemment. L’IVV reçoit sans doute des demandes
d’information sur la viticulture en Valais. Le fait qu’ils connaissent l’existence de cette offre
ainsi que ses particularités s’avèrera certainement un grand avantage.

35
SD, OT, Cœur du Valais et Valais Tourisme

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 46


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

8.3 Entretien de l’offre


Il serait dommage que cette nouvelle proposition se perde dans la multitude d’initiatives déjà
présentes sur le marché. Les collaborations citées précédemment devront donc être solides
afin de donner un maximum de chance à cette offre.

Il faudra en outre être très attentif à bien caractériser les éléments de l’offre et à en
préserver l’authenticité. Le Valais, nous l’avons démontré à travers ce travail, regorge de
richesses héritées d’une longue tradition viticole. Il ne faudrait cependant pas tomber dans
un processus extrême, en surjouant la carte de l’authenticité.

8.4 Aspect pratique


Il ne faut pas négliger certains aspects afin de mettre toutes les informations nécessaires en
main des futurs visiteurs :

• Stipuler si le lieu est accessible aux personnes souffrant d’un handicap physique
• Stipuler les possibilités d’y accéder en transports publics
• Stipuler s’il y a possibilité de parquer son véhicule à proximité

Ces informations devraient être mentionnées dans le futur prospectus.

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 47


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

9. CONCLUSION

9.1 Conclusion générale

Le secteur viticole revêt une importance non négligeable au sein de l’économie valaisanne,
tout comme le tourisme d’ailleurs. L’alliance de ces deux domaines semble donc évidente et
comme nous avons pu le constater au cours de ce travail, le Valais regorge de lieux qui
méritent d’être découverts par tout un chacun. Les diverses infrastructures et produits
présents dans l’offre actuelle témoignent de la volonté d’ouvrir cet univers au regard du
public. Le Valais a ce désir de montrer ses richesses, dont il est fier.
Le tourisme viticole ne doit cependant pas s’arrêter uniquement aux visites de caves, fêtes
du vin et autres musées.
La démarche de ce travail visant à répertorier des lieux représentant le patrimoine de la
viticulture valaisanne ne peut donc que s’avérer une opportunité supplémentaire afin
d’agrémenter ce qui est déjà proposé. Ces deux offres sont complémentaires. Permettre au
visiteur de faire une démarche en plus lui donnera en effet la possibilité de mieux connaître
et comprendre l’univers viticole valaisan.
Je suis donc de l’avis que tous les éléments liés au patrimoine enrichiraient
considérablement ce qui se fait déjà.
Pour donner toutes ses chances à une offre future qui regrouperait tout cela, une
collaboration entre chaque partie concernée est nécessaire. On entend par là que si le
MVVV souhaite mettre sur pied un tel projet, il faudra sensibiliser les OT de chaque région et
commune ainsi que l’IVV afin d’éviter de ne créer qu’un énième produit touristique.
La viticulture implique labeur et sacrifices, mais elle est également synonyme de passion
pour une terre, le Valais, qui regorge de richesses. C’est cette passion qu’il faut exploiter et
mettre au service de la nouvelle offre, afin d’unir les forces en présence et permettre au
patrimoine viticole d’intégrer la place qu’il mérite.

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 48


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

9.2 Conclusion personnelle

La réalisation de ce travail m’a permis de connaître des facettes de l’univers viticole


valaisan, que je connaissais relativement peu. J’ai donc eu l’opportunité de me familiariser
avec ce milieu à travers mes recherches. Je regrette uniquement de ne pas avoir eu la
possibilité de découvrir tous ces lieux sur le terrain. Je les ai effectivement visités
virtuellement à travers mes recherches et les commentaires des personnes interrogées et ai
eu le loisir de me les représenter dans mon esprit. J’espère donc avoir un jour l’occasion de
les voir par moi-même.

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 49


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

10. DECLARATION DE L’AUTEUR

Nom : Vilardi
Prénom : Martine
Adresse : Prés-Fleuris 6
3965 Chippis
Date et lieu de naissance : 01 octobre 1981, Sierre

« Je certifie que ce travail est le fruit d’une réflexion et de recherche personnelles


menées sur la base des sources mentionnées. Réalisé pour l’obtention du diplôme
de Gestionnaire en Tourisme ES, il n’engage en aucun cas la responsabilité de
l’Ecole Suisse de Tourisme ni des personnes interrogées »

Sierre, le 15 juin 2007 Vilardi Martine

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 50


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

11. BIBLIOGRAPHIE

Sites Internet, consulté entre le 7 mai et le 13 juin 2007

• http://www.chamoson.ch
• http://www.cheminduvignoble.ch
• http://www.farinet.net
• http://www.fully.ch
• http://linternaute.com/dictionniare
• http://www.martignytourism.ch
• http://www.museevalaisanduvin.ch
• http://www.port-valais.ch
• http://www.salgesch.ch
• http://www.valaistourisme.ch
• http://www.sionpassion.ch
• http://www.vinsalsace.com
• http://www.vins-bourgogne.fr
• http://www.vinsduvalais.ch
• http://www.wallisermuseen.ch

Brochures

• Espace Découverte de la Vigne et du Vin, Musée Valaisan de la Vigne et du Vin


• Un Espace pour l’Homme, Musée Valaisan de la Vigne et du Vin
• Pays Inspirateur, Musée Valaisan de la Vigne et du Vin
• La Vigne et le travail de l’Homme, Musée Valaisan de la Vigne et du Vin
• Rendez-vous 2007, Interprofession de la Vigne et du Vin du Valais
• Le Chemin des Pressoirs d’Ollon, Syndicat des Vignerons d’Ollon

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 51


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

Livres / Publications

• Anne-Dominique ZUFFEREY-PERISSET (dir.), Le Temps du Pressoir, Regards sur


la Vigne et le Vin en Valais 1, Sierre-Salquenen, Editions du Musée de la Vigne et du
Vin, 2002, 51 pages

• Anne-Dominique ZUFFEREY-PERISSET (dir.), Quand le bois sert à boire, Regards


sur la Vigne et le Vin en Valais 2, Sierre-Salquenen, Editions du Musée de la Vigne
et du Vin, 2005, 80 pages

Articles/Rapports

• Schéma régional de développement du tourisme - période 2005-2015, Conseil


régional de Bourgogne, 2004, p. 63-64
http://www.cr-bourgogne.fr/download.php?voir=0&document_id=1118
• Marketing et plan d’activités 2007, Valais Tourisme, 2006
www.matterhornstate.com/pdf_doc/Marketing_FRA_2007.pdf
• Communiqué de presse du 06 octobre 2006 sur le Chemin du Vignoble
• Le tourisme proche de la nature en Suisse, SECO et UNI Zürich, juin 2006

Entretiens/interviews

• Madame Erna BURGENER, St-German, 12 juin 2007


• Madame Malvine MOULIN, responsable médias, Martigny Tourisme, 29 mai 2007
• Madame Manuela VALLOTON, Fully Tourisme, 04 juin 2007
• Madame Rose-Claire SCHÜLE, ethnologue, 06 juin 2007
• Monsieur David ARLETTAZ, responsable Fully Tourisme, 23 mai 2007
• Monsieur Eric ROULIER, ethnologue, 12 juin 2007
• Monsieur Francis CONSTANTIN, secrétaire de l’Ass. de la Chapelle de Mayoux, 01
juin 2007
• Monsieur Martial GROSS, responsable du musée de Plan-Cerisier, 04 juin 2007
• Monsieur Olivier FLACTION, guide, 25 mai 2007

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 52


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

12. ANNEXES

Annexe 1 : Musée Valaisan de la Vigne et du Vin 36

Annexe 2 : Sentier viticole du MVVV 37

36
Source : http://www.museevalaisanduvin.ch
37
Source : http://www.sierre-anniviers.ch

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 53


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

Annexe 3 : Chemin du vignoble 1

A. Plan

1
Source : www.cheminduvignoble.ch

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 54


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

B. Caractéristiques des différents parcours 1

Itinéraire Caractéristiques
Carrossable • Alternative aux voies usuellement
utilisées (autoroutes) afin de permettre
aux personnes passant par le Valais de
découvrir les richesses de son vignoble
• Parcours étudié afin de permettre aux
autocars de l’emprunter sans difficulté
• Indicateurs routiers sur tout l’itinéraire
Cyclable • Intégré au circuit de « la Suisse à vélo » 2

• Elaboré en majorité à partir de tronçons


préexistants
• 83 km
Pédestre • Situé à l’adret, à une altitude de 450 à
800m
• 22 panneaux explicatifs correspondant
aux 22 régions traversées
• Ensoleillement riche (2000heures/an) et
les faibles précipitations assurent une
praticabilité quasi permanente
• 66 km

Annexe 4 : Route du Vin 3

1
Source : http://www.cheminduvignoble.ch
2 « La Suisse à vélo » : fondation d’utilité publique qui gère l’offre en matière d’itinéraires cyclables nationaux.
3
Source: www.vinsduvalais.ch

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 55


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

Annexe 5 : Questionnaire Sondage

Etudiante à l’Ecole Suisse de Tourisme de Sierre, je suis en train de réaliser


mon travail de diplôme. Celui-ci porte sur la possibilité d’intégrer des éléments
liés au patrimoine à l’offre actuelle du tourisme viti-vinicole en Valais. Je vous
demande donc de répondre à ces quelques questions, afin d’évaluer votre
intérêt pour un tel type d’offre.
Je vous remercie d’avance pour votre participation à ce sondage !

1. Dans quelle tranche d’âge vous situez-vous ?

† <18 ans † 18-24 ans † 25-44 ans


† 45-60 ans † >60 ans

2. Dans quel canton/pays êtes-vous domicilié(e) ?

Canton : …………………………………………………………………
Pays : ……………………………………………………………………

3. Si vous ne résidez pas en Valais, quelles sont vos motivations à


venir dans le canton ? Plusieurs choix possibles.

† Découverte de la région
† Gastronomie / produits du terroir
† Proximité du domicile principal
† Visite à parents / amis
† Montagne et activités liées à la montagne
† Autre (à préciser svp) : ………………………………………………

4. La viticulture et la découverte de son environnement vous


intéressent-elles ?

† Oui † Non

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 56


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

5. Choisiriez-vous le Valais comme destination pour découvrir ses


vignobles et ses vins ?

† Oui † Non

6. Quelle activité liée au vignoble avez-vous déjà effectuée ? Plusieurs


choix possibles.

† Visite du Musée Valaisan de la Vigne et du Vin


† Sentier viticole reliant le Château de Villa à la maison Zumofen
† Route du vin
† Chemin du vignoble
† Visite d’œnothèques / cave et dégustation
† Autre (à préciser svp) : ………………………………………………………………

7. Si une offre incluant des lieux liés à la viticulture et son patrimoine était
proposée, seriez-vous intéressé (e) ?

† Très intéressé(e) † Moyennement intéressé(e) † Pas du tout intéressé(e)

8. Quelle(s) raison(s) vous inciterai(en)t à visiter des lieux liés à la


viticulture et son patrimoine ? Plusieurs choix possibles.

† Découverte du patrimoine
† Découverte de lieux hors du commun
† Découverte du Valais sous un autre aspect
† Offre complémentaire, à une visite de cave par exemple
† Plaisir de découvrir des lieux que je ne connais pas

9. Pour quelle(s) raison(s) une telle offre ne vous intéresserait-elle pas ?

† Pas d’intérêt pour des éléments liés au patrimoine


† Pas de temps pour ce genre d’activité
† Autre (à préciser svp) : ……………………………………………………………….

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 57


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

Annexe 6 : Photos

A. Vignoble Visperterminen 1 B. Vigne à Farinet, Saillon 2

C. Vignoble Salquenen 3 D. Terrasse Plan-Cerisier 4

1
Source : http://www.swisspassions.com/images/stories/Valais/visperterminen.jpg
2
Source : http://blog.manuelmartin.com/blog_c2a03.html?&m=200509
3
Source : http://www.sierre-anniviers.ch
4
Source : Malvine Moulin, responsable Médias Martigny Tourisme

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 58


Vilardi Martine Ecole Suisse de Tourisme Juin 2007

E. Pressoirs 1

Pressoir Eggerberg

Pressoir Ausserberg

F. Château de Vaas 2

1
Source : http://www.wallisermuseen.ch
2
Source : http://www.lens.ch

Enrichissement de l’offre actuelle du tourisme viticole grâce aux richesses du patrimoine 59

Centres d'intérêt liés