Vous êtes sur la page 1sur 22

Relation structure membranaire et fonction de la cellule

Chapitre II

M1: Microbiologie
Physiologie cellulaire

CC: Eddaikra A
Relation structure membranaire et fonction de la cellule

la différentiation, l’organisation en tissu, la division, la


prolifération et autres processus sont contrôlés par les
interaction intercellulaires (communication intercellulaire. On
distingue deux grands types:

Par l’intermédiaire de jonction


Par l’intermédiaire de messager (molécules)
Les jonctions intercellulaires
Relation structure membranaire et fonction de la cellule

sont des domaines de membrane spécialisées pour


l’adhérence intercellulaire ou avec la matrice extracellulaire.
Elles permettent aussi des communications mécaniques et/ou
chimiques.

Elles sont présentes dans de nombreux types cellulaires:


Soit uniquement dans les cellules épithéliales (jonctions
serrées…)
Soit à la fois dans les cellules épithéliales et non épithéliales
(jonctions communicantes…)
Relation structure membranaire et fonction de la cellule Classifications des jonctions cellulaires

a) Classification selon leur morphologie globale


– Forme de tâche grossièrement arrondie : macula.
– Forme de bande continue autour des cellules (ceinture) : zonula.
b) Classification selon leur fonction
les types de jonctions
Relation structure membranaire et fonction de la cellule

-En fonction de la nature de ces différents éléments, les jonctions d'ancrages


peuvent être regroupées en quatre ensembles, en fonction du type de jonctions
(cellule/cellule ou cellule/matrice) et du type de cytosquelette (microfilarnents
ou filaments intermédiaires)
Relation structure membranaire et fonction de la cellule

Jonctions cellulaires des cellules épithéliales


Les jonctions d’ancrage
Relation structure membranaire et fonction de la cellule

Établissement d’un réseau de filaments du cytosquelette par les jonctions d’ancrage dans un épithélium
Relation structure membranaire et fonction de la cellule
Structure type des jonctions d’ancrage
Les jonctions d’ancrage intercellulaires
Relation structure membranaire et fonction de la cellule

a) Les jonctions adhérentes (= jonctions intermédiaires = zonula adherens)

Les jonctions adhérentes dans un épithélium

• zonula adherens : sont caractéristiques de


cellules épithéliales polarisées et forment une
bande continue entourant la cellule au pôle
apical, en dessous de celle de la jonction serrée
Les jonctions d’ancrage intercellulaires
Relation structure membranaire et fonction de la cellule

b) Desmosomes (= macula adherens)

Les desmosomes ont une forme arrondie et on les compare à des « boutonspressions ». Ils sont
présents dans des nombreuses cellules, épithéliales ou non. Ils comportent 3 groupes de
composants :
– les cadhérines desmosomales (desmocoline et desmogléine) = protéines d’adhésion
transmembranaires ;
– la plakoglobine et la desmoplakine = protéines d’ancrage intracellulaires qui forment la plaque
cytosolique dense ;
- les filaments intermédiaires ancrés latéralement sur la plaque cytosolique. Ils varient selon le
type cellulaire. On trouve les cytokératines dans les cellules épithéliales et la desmine dans les
cellules musculaires cardiaques

Schéma d’un desmosome


Relation structure membranaire et fonction de la cellule Les jonctions d’ancrage entre cellules et matrice extracellulaire

a) Les contacts focaux (= plaques d’adhérence)


Ils sont constitués de trois types d’éléments :
– les intégrines = protéines d’adhésion transmembranaires ;
– la taline, la vinculine, l’actinine et la fi lamine = protéines
d’ancrage intracellulaires ;
– les microfilaments d’actine disposés en faisceaux larges et
parallèles
Schéma d’un contact focal

b) Les hémidesmosomes
Ils sont présents sur la membrane plasmique des cellules en
contact avec la lame basale, par exemple au niveau du pôle
basal des cellules épithéliales.
Ils sont morphologiquement très proches des desmosomes et
également composés de trois groupes de composants :
– Les intégrines = protéines d’adhésion transmembranaires.
Elles se fixent sur une protéine de la lame basale (la laminine).
– Les protéines d’ancrage intracellulaires dont la plectine, qui
forment une plaque cytosolique.
– Les filaments intermédiaires de cytokératine pour les Schéma d’un hémidesmosome
cellules épithéliales.
Les nexus ou jonctions communicantes
Relation structure membranaire et fonction de la cellule

Les nexus sont aussi appelés jonctions communicantes ou gap junctions.


On les trouve sur les faces latérales de cellules épithéliales mais aussi dans d’autres types
cellulaires comme les cellules musculaires ou les neurones. Ces jonctions permettent le
passage direct de petites molécules d’une cellule à l’autre.

Les nexus ont une forme arrondie et sont constitués par la juxtaposition d’un nombre
variable (une dizaine à plusieurs milliers) de petits canaux transmembranaires appelés
connexons. L’alignement deux à deux des connexons de cellules adjacentes forme un
canal aqueux continu qui relie leur cytosol.

Morphologie d’un nexus


Relation structure membranaire et fonction de la cellule

Figure : Trois types morphologiques de jonctions


intercellulaires dans une cellule épithéliale polarisée
Relation structure membranaire et fonction de la cellule
Organisation d'une jonction serrée
Relation structure membranaire et fonction de la cellule

La Claudine et l'occludine sont les deux molécules


impliquées dans une jonction serrée.
Ce sont des molécules qui traversent quatre fois la
membrane et présentent deux boucles
extracellulaires (les deux extrémités sont
intracellulaires). On connaît 24 claudines différentes
chez l'homme. Les claudines et les occludines se lient
entre elles d'une cellule à l'autre, probablement en
établissant des ponts disulfure. Elles sont par ailleurs
liées à de nombreuses protéines intracellulaires Architecture d'une jonction serrée
Relation structure membranaire et fonction de la cellule

cadhérines
Relation structure membranaire et fonction de la cellule
Organisation des jonctions lacunaires = gap jonctions
Relation structure membranaire et fonction de la cellule
Relation structure membranaire et fonction de la cellule
Tableau récapitulatif sur les jonctions cellule/cellule
Relation structure membranaire et fonction de la cellule

Tableau récapitulatif sur les jonctions cellule/matrice extracellulaire


Les molécules d’adhésion
Relation structure membranaire et fonction de la cellule

Ce sont en général des glycoprotéines transmembranaires classées en deux


catégories :
• les SAM (Substrat Adhesion Molecule), responsables de l’adhésion cellule/
matrice. Cette adhésion se fait par l’intermédiaire de certains protéoglycanes
transmembranaires, mais aussi et surtout par l’intermédiaire des intégrines, une
famille de récepteurs qui fi xent la plupart des molécules matricielles.
• les CAM (Cell Adhesion Molecule), responsables de l’adhésion intercellulaire.
Cette adhésion implique 4 classes de glycoprotéines : cadhérines, molécules
d’adhésion de la superfamille des immunoglobulines, sélectines et intégrines.
(Note : Une même molécule peut jouer le rôle de CAM ou de SAM.)
Relation structure membranaire et fonction de la cellule