Vous êtes sur la page 1sur 54

PLAN D’AFFAIRES : IMPLANTATION D’UNE UNITE DE

PRODUCTION DE MOUTARDES – FILOU.


BAMAKO / MALI

Avril 2011

CATEK-ENTREPRISES / www.catek-uemoa.com
Immeuble CATEK Sébénikoro, BP: E-2315, Bamako Mali
Tel : +223 44 90 17 78 / Fax : +223 44 90 17 79
Tables des matières

2|Page
Tables des matières ---------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- ----------------------------- 2
Tables des illustrations -----------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- ------------------------- 5
Tableaux ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- ----------------------------------------------------- 5
Figures ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- ------------------------------------------------------- 6

I. Résumé et fiche signalétique ----------------------------------------------------------------


------------------------------------------- 7
II. Aperçu général -------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- --------------------------- 12
A. Promoteur ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- ------------------------------------------ 13
B. Partenaires et collaborateurs ----------------------------------------------------------------
------------------------------------------------- 13
C. Forme juridique ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- ----------------------------------- 13
D. Organisation ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- --------------------------------------- 14
E. Macro environnement ------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- -------------------------- 14
1. Environnement politique ------------------------------------------------------------------------------------------------
---------------------------------- 14
2. Environnement économique ----------------------------------------------------------------------------------------------
------------------------------ 15
3. Environnement socioculturel ---------------------------------------------------------------------------------------------
----------------------------- 17
4. Environnement technologique ----------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------- 18
5. Cadre
dre institutionnel et juridique ----------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------- 18

III. Marché ------------------------------------------------------------------------------------------------


-------------------------------- ---------------------------------- 20
A. Besoins ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- ---------------------------------------------- 21
B. Demande ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- ------------------------------------------- 22
C. Concurrence ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- --------------------------------------- 23
D. Analyse FFOM ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- ------------------------------------- 24

IV. Stratégie marketing ----------------------------------------------------------------


---------------------------------------------------------------------------------- 25
A. Objectifs--------------------------------
------------------------------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------- 26
1. Objectifs Marketings ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- --------------------------------------- 26
2. Objectifs financiers ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- ------------------------------------------ 26

B. Stratégie Marketing--------------------------------
----------------------------------------------------------------------------------------------
------------------------------ 26
1. Segmentation------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- -------------------------------------- 26
2. Ciblage ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- ----------------------------------------------- 27
3. Positionnement ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- ----------------------------------- 27
C. Mix marketing ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- ------------------------------------- 27
1. Produits/services ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- --------------------------------------------- 27
2. Prix -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- ------------------------------- 28
3. Distribution ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- ---------------------------------------------------- 28
4. Communication ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- ----------------------------------------------- 29

V. Etude technique ------------------------------------------------------------------------------------------


-------------------------------- -------------------------- 30
A. Le site du projet ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- ----------------------------------- 31
3|Page
B. Le système de production ----------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------ 31
C. Constructions ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- -------------------------------------- 32
D. Aménagements – agencements – installations ----------------------------------------------------------
-------------------------- 33
E. Equipements d’exploitation ----------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------- 33
F. Matériels et mobiliers -------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- --------------------------- 33
G. Matériels de transport ------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- -------------------------- 34
H. Ressources humaines -------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- --------------------------- 34
I. Besoin en fonds de roulement ----------------------------------------------------------------
------------------------------------------------ 35
J. Hypothèse d’évaluation des charges d’exploitation ----------------------------------------------------
-------------------------------- 36
1. Achats ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- ----------------------------------------------------------- 36
2. Impôts et taxes ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- ----------------------------------------------- 36
3. Travaux, fournitures et services extérieurs ----------------------------------------------------------------
------------------------------------------ 37

A. Hypothèse de la recette prévisionnelle ----------------------------------------------------------------


------------------------------------ 37

VI. Etude financière ---------------------------------------------------------------------------------------


-------------------------------- ----------------------- 38
A. Evaluation du coût du projet ----------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------- 39
B. Plan de financement---------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- ----------------------------- 40
C. Eléments des comptes d’exploitation ----------------------------------------------------------------
-------------------------------------- 41
1. La recette prévisionnelle ------------------------------------------------------------------------------------------------
----------------------------------- 41
2. Les charges d’exploitation ------------------------------------------------------------------------------------------------
--------------------------------- 41

D. Comptes de résultat prévisionnel ----------------------------------------------------------------


-------------------------------------------- 44
E. Trésorerie mensuelle de la première année --------------------------------------------------------------
------------------------------ 45
F. Plan de financement prévisionnel ----------------------------------------------------------------
------------------------------------------- 47
G. Bilan prévisionnel ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- -------------------------------- 48
H. Ratios d’analyse économique et financière ---------------------------------------------------------------
------------------------------- 49
1. Le taux de valeur ajoutée ------------------------------------------------------------------------------------------------
---------------------------------- 49
2. Le seuil de rentabilité (AN1) -----------------------------------------------------------------------------------------------
------------------------------- 49
3. Analyse de l’équilibre financier----------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------- 50
4. Le taux de rentabilité interne (10 ans) ----------------------------------------------------------------
------------------------------------------------- 50
5. Le taux de rentabilité économique (5ans) ----------------------------------------------------------------
--------------------------------------------- 50
6. Importance de l’endettement global par rapport à la CAF -------------------------------------------------------
-------------------------------- 50
7. VAN (10 ans) ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- --------------------------------------------------- 50
8. Délai de récupération du capital investi ----------------------------------------------------------------
----------------------------------------------- 50
9. Test de sensibilité ------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------- -------------------------------------------- 51

VII. Annexes ------------------------------------------------------------------------------------------------


-------------------------------- --------------------------------- 53
A. Annexe 1 : Détail des frais de consommation d’eau et d’électricité ------------------------------- 54
B. Annexe 2 : Détail des frais d’entretiens et réparations ------------------------------------------------
-------------------------------- 54
C. Annexe 3 : Détail des frais d’assurance ----------------------------------------------------------------
------------------------------------ 54

4|Page
Tables des illustrations
Tableaux
Tableau 1: Taux de croissance du PIB................................................................................................
.................................... 15
Tableau 2: Part des industries agroalimentaires dans la formation du PIB du secteur secondaire et le
PIB National ................................................................................................................................
................................ ........................................... 17
Tableau 3: PIB par habitant ................................................................................................
................................ ................................................... 17
Tableau 4: Composition nutritive d'une portion de moutarde .............................................................. .............................. 21
Tableau 5: Importation de la moutarde préparée et le taux de progression ........................................................................ 22
Tableau 6: Marques de moutarde les plus consommées au Mali .........................................................
................................ 23
Tableau 7: Prix consommateur final................................................................................................
...................................... 23
Tableau 8: Matrice FFOM ................................................................................................
................................ ...................................................... 24
Tableau 9:Type de conditionnement ................................................................................................
..................................... 27
Tableau 10: Prix par douzaine et la quantité en gramme par boîte .....................................................
................................ 28
Tableau 11: Prix consommateur final................................................................................................
.................................... 28
Tableau 12: Description du processus de production ................................................................
............................................ 32
Tableau 13: Devis estimatif et descriptif de la construction ................................................................
................................. 32
Tableau 14: Matériels et mobiliers ................................................................................................
........................................ 33
Tableau 15: Matériels de transport ................................................................................................
....................................... 34
Tableau 16: Salaire unitaire mensuel et annuel des personnels de l'usine ...........................................
................................ 34
Tableau 17: Besoin en fonds de roulement ................................................................
........................................................... 35
Tableau 18: Planning de production................................................................................................
...................................... 35
Tableau 19: Variations de stock ................................................................................................
................................ ............................................ 35
Tableau 20: Achat des consommables (An1) ................................................................
........................................................ 36
Tableau 21: Impôts et taxes ................................................................................................
................................ .................................................. 36
Tableau 22: Base de calcul des travaux, fournitures et services extérieurs ..........................................
................................ 37
Tableau 23: Hypothèse de la recette prévisionnelle prévision ................................................................
.............................................. 37
Tableau 24: Evaluation du coût du projet ................................................................
............................................................. 39
Tableau 25: Plan de financement ................................................................................................
.......................................... 40
Tableau 26: Recette prévisionnelle ................................................................................................
........................................ 41
Tableau 27: Les achats ................................................................................................
................................ .......................................................... 41
Tableau 28: Frais du personnel................................................................................................
................................ .............................................. 41
Tableau 29: Les impôts et taxes ................................................................................................
................................ ............................................ 42
Tableau 30: Les travaux, service et fournitures extérieurs (TFSE) .........................................................
................................ 42
Tableau 31: Amortissement des investissements ................................................................
.................................................. 42
Tableau 32: Amortissement de l'emprunt (Annuel) ................................................................
.............................................. 43
Tableau 33: Amortissementt de l'emprunt (trimestriel) ................................................................
......................................... 43
Tableau 34: Compte de résultat prévisionnel ................................................................
........................................................ 44
Tableau 35: Trésorerie mensuelle de la première année ................................................................
...................................... 45
Tableau 36: tableau de décaissement des différents postes d’achats ..................................................
................................ 46
Tableau 37: Plan de financement prévisionnel................................................................
prévisionnel ...................................................... 47
Tableau 38: Bilan prévisionnel................................................................................................
................................ ............................................... 48
Tableau 39: Taux de valeur ajoutée ................................................................................................
...................................... 49
Tableau 40: Seuilil de rentabilité par produit ................................................................
.......................................................... 49
Tableau 41: Fonds de roulement ................................................................................................
........................................... 50
Tableau 42: Ratio de couverture des capitaux investis ................................................................
......................................... 50
Tableau 43: Importance de l'endettement global par rapport à la CAF................................................
................................ 50
Tableau 44: Valeur Actuelle Nette................................................................................................
......................................... 50
Tableau 45: Compte de résultat prévisionnel (prix de la graine de moutarde majoré de 10%) ............ 51
Tableau 46: Compte de Résultat Prévisionnel (prix de la graine de moutarde majoré majoré de 30%) ........... 52
5|Page
Figures
Figure 1: Organigramme de l'usine ................................................................................................
....................................... 14
Figure 2: Représentation graphique du taux de croissance ................................................................
.................................. 16
Figure 3: Répartition sectorielle du PIB ................................................................................................
................................. 16
Figure 4: Représentation graphique du PIB par habitant................................................................
...................................... 18
Figure 5: Représentation graphique de l'importation de la moutarde .................................................
................................ 22
Figure 6: Les marques les plus consommées ................................................................
......................................................... 23
Figure 7: Echantillon d’une boîte de 700g de la moutarde de Filou ......................................................
................................ 27
Figure 8 : Circuit court de distribution ................................................................................................
................................... 28
Figure 9: Circuit long de distribution ................................................................................................
..................................... 28
Figure 10: diagramme technologique de la production de moutarde ..................................................
................................ 31
Figure 11: Représentationion graphique du coût total du projet ...............................................................
............................... 39
Figure 12: Plan de financement initial ................................................................................................
................................... 40

6|Page
I. Résumé et fiche signalétique

7|Page
Le présent plan d’affaires concerne l’implantation
l’implantation d’une unité de production et de
commercialisation
sation de moutarde de marque « FILOU » à « TIENFALA » dans la région de
Koulikoro. L’unité sera implantée sur une superficie d’un (01) hectare. La société compte
acquérir des équipements auprès de son équipementier
entier qui est un producteur de moutarde
belge. L’approvisionnement en graines de moutarde sera aussi assuré par le partenaire
équipementier belge.
Marché
Le marché principal visé par ce projet est celui de la production et de la commercialisation
de moutarderde au Mali plus précisément à Bamako. Plusieurs
Plusieurs acteurs sont présents sur la
filière : en amont, les fournisseurs de matières premières, d’emballagesallages et l’unité de
moutarde ; en aval, les grossistes, les détaillants et les consommateurs finaux (ménages,
restaurants, hôtels, etc.).
La moutarde consommée au Mali est exclusivement importée.
importée Enn effet, il n’existe pas encore
d’unité de production. La quantité de moutarde importée de 2007 à 2009 est d’environ
871,75 tonnes/an en moyenne avec une progression annuelle
annuelle moyenne de 14%.
Le tableau suivant présente l’importation de la moutarde préparée de 2007 à 2009 et le taux
de progression.
Année 2007 2008 2009 Moyenne
Poids en kg 812 134 778 052 1 025 051 871 745,67
Progression -4% 32% 14%
Source : INSTAT
En appliquant
pliquant la moyenne du taux de progression, la taille des importations en 2011
atteindra 1 326 894 kg.
Il est important de noter que les quantités enregistrées par Institut
I National
ational de Statistique
(INSTAT) ne tiennent pas compte des importations frauduleuses.
frauduleus Ce qui signifie que la taille
du marché dépasse les chiffres enregistrés au niveau de l’INSTAT.
Produits & Services
L’usine va produire et commercialiser
commercialise la moutarde de marque « FILOU ». La moutarde
fabriquée est de couleur jaune et ses graines (matièree première principale) sont importées
d’Europe (Belgique).. L’usine cible les grossistes et certains
certains détaillants. Elle va s’appuyer sur le
réseau de distributeurs du promoteur.
Conditionnement : la moutarde produite par l’usine
l’usine sera commercialisée en bouteilles de
verre (de 350g et de 700g) et en sachets de 20g emballées par douzaines.
douzaines Le logo et le nom
de la marque « FILOU » seront imprimés surs les emballages. Le design du logo sera réalisé
par une agence conseil en communication.
Prix : Les prix aux consommateurs
mateurs finaux sont comprispris dans l’intervalle de ceux de la
concurrence. La grande bouteille de 700g sera vendue aux consommateurs finaux à 875
FCFA, la petite bouteille (300g) à 500 FCFA et le sachet de 20g à 40
4 FCFA.

Finance

8|Page
L’investissement pour rendre opérationnel l’unité est évalué à 626 977 187 FCFA. Il concerne
essentiellement les investissements en immobilisations, le besoin en fonds de roulement et
les frais d’établissement. La figure ci-dessous
ci dessous présente la répartition de l’investissement
entre les différents postes précités :

Coût total du projet


1. Frais d'établissement 2. Investissement 3.Besoin en fonds de roulement

15% 9%

76%

Les investissements en immobilisations représentent 76% 7 % du coût de l’investissement


nécessaire à la mise en place de l’unité. Le tableau ci-après
ci après présente la répartition de
l’investissement en immobilisations entre les différents
diff postes concernés :
Désignation Montant en KFCFA
Terrain 25 000
Construction 78 663
Agencement-Aménagement-Installations
Installations 15 000
Mobilier et Matériel de Bureau 6 750
Equipements d'exploitation 327 979
Matériel de transport 21 400
Total 474 792

L’investissement global pour implanter l’usine est financé par un emprunt long terme (durée
6 ans, un an de différé) de 350
50 000 000 FCFA soit 55,82%% du coût total de l’investissement et
un apport sur fonds propres de 276 977 187 FCFA soit 41,18% % du coût coû total de
l’investissement.
Le compte de résultat prévisionnel en milliers de FCFA des cinq (5) premières années
d’exploitation de l’usine
usine de production de moutarde se présente comme suit :

9|Page
Rubriques AN 1 AN 2 AN 3 AN 4 AN5
Chiffres d'affaires 672 859 693 045 713 836 735 251 757 309
Achats de matières premières 435 439 435 416 425 848 455 941 466 667
Variation de stock -78 157 -11 319 10 972 -6 016 -3 245
Marges bénéficiaires 315 577 268 948 277 017 285 327 293 887
Impôts et taxes 8 928 7 818 6 708
8 5 598 4 487
Travaux fournitures et Services Extérieurs 51 796 52 823 63 879 64 968 66 090
Transport et déplacement 600 600 600 600 600
Autres charges d'exploitation 600 600 600 600 600
Valeur Ajoutée 253 652 207 108 205 229 213 561 222 110
Charges de Personnel 37 638 37 638 37 638 37 638 37 638
Excédent Brut d’Exploitation (E.B.E.) 216 014 169 470 167 591 175 923 184 472
Dotation aux Amortissements 78 103 78 103 78 103 59 417 59 417
Résultat d'Exploitation 137 911 91 366 89 488 116 506 125 055
Produits Financiers
Frais Financiers 34 231 26 830 19 428 12 027 4 626
Résultat Financier
Résultat des Activités Ordinaires 103 680 64 537 70 060 104 479 120 429
Impôts sur le revenu foncier 562 562 562 562 562
Impôts B.I.C. (35%) pour société 36 288 22 588 24 521 36 567 42 150
Résultat Net 66 830 41 387 44 977 67 349 77 717
Dotation aux Amortissements 78 103 78 103 78 103 59 417 59 417
Capacité Maximum d'Autofinancement
144 933 119 490 123 080 126 766 137 134
(C.A.F.)

Répartition du total des charges de la prémière année entre


les différents postes

435 439

37 638 51 796 78 103


8 928 34 231

L’analyse économique
que et financière des ratios montre que :

10 | P a g e
 Les investissements pour implanter l’usine
l’usine de production de moutarde s’avère
rentables. En effet, le taux de rentabilité interne (18,93%)%) sur la période de dix (10)
ans est supérieur au coût moyen pondéré
pond du capitall investi (12,16%) ;
 Le seuil de rentabilité de la première année
année d’exploitation est établi à 89,20% du
chiffre d’affaires soit 379 kg de moutarde commercialisés par jour ;
 L’usine de moutarde est liquide. En effet, le fonds de roulement fonctionnel prévu en
première année d’exploitation est de 196 060 718 FCFA ;
 Les capitaux investis sont couverts par les fonds propres 1,00 parts part à la première
année. C’est à dire que les fonds propres représentent 44,40% % du total bilan ;
 Le taux de rentabilité économique (10,45%)
( est inférieur au taux d’intérêt (12,65%)
de l’emprunt. La société ne bénéficie pas du levier de financement.
 Les taux de valeur ajoutée générée par l’activité de l’usine de moutarde des cinq (05)
(
premières années d’exploitation sont inférieurs à 35%. 35%. Le projet de la société de
gestion de l’usine de production de moutardes n’est pas éligible au code des d
investissements en vigueur du Mali.
Fiche signalétique
Promoteurs: Mamadou Coulibaly et Adama HAIDARA
Type d’activité : Agroalimentaire
LOCALISATION : « TIENFALA » dans le cercle de Koulikoro
Le coût total du projet 626 977 187 FCFA
Apport personnel 44,18% 276 977 187
Le crédit sollicité 55,82% 350 000 000

Les conditions de financement du projet


Durée du prêt 6 ans
Taux d'intérêt 11 % par an
TAF 15 % du taux
d'intérêt
Differé 1 an
Le paiement se fera en 5 échéances
Le résultat net 5ème année 77 716 813

Le Taux de valeur ajoutée 29,00%


Le Seuil de rentabilité (AN 1) 89,20%
Le taux de rentabilité interne 18,93%
Le tauxx de rentabilité économique 10,45%
Délais de récupération du capital investi 7 ans 6 mois 21 jours
Nombre d'emplois créés 18

11 | P a g e
II. Aperçu général

12 | P a g e
A. Promoteur
Les promoteurs de ce projet sont M. COULIBALY Mamadou et M. HAIDARA Adama. Adama
Monsieur COULABLY importeorte déjà depuis plusieurs années de produits agroalimentaires
entre autres: thé, ketchup, tomates concentrées,
concentrées etc. Monsieur HAIDARA est économiste
gestionnaire de formation, il est actuellement responsable adjoint de SDV terminal
conteneurs.

B. Partenaires et collaborateurs
La mise en place dee ce projet nécessite une collaboration parfaite du promoteur avec tous
les partenaires à savoir :
 Partenaire technique :
Le succès de l’usine dépend de la collaboration étroite avec le fournisseur de la matière
première
re qui est également l’équipementier et le propriétaire de la marque « FILOU ».
 Les grossistes :
Pour assurer l’écoulement de toute la production, l’usine doit avoir une collaboration étroite
avec son réseau de grossistes.
tes.

C. Forme juridique
L’usine de moutarde pourra prendre la forme d’une société à responsabilité limitée (SARL).
Le choix de cette forme juridique se justifie par le niveau du capital minimum à libérer
(1 000 000 FCFA) et la simplicité des procédures administratives et judiciaires imposées par
pa
la loi sur les sociétés à responsabilité limitée (OHADA).

13 | P a g e
D. Organisation
L’usine de production de moutarde sera dirigée par un Gérant qui va s’occuper des aspects
administratifs et sera assisté par un assistant. L’unité sera pilotée par un chef de production
p
assisté par un technicien qualifié et des ouvriers. Le laborantin
aborantin s’occupera de l’analyse de la
qualité du produit fini et il sera en collaboration direct avec le chef de production. Le
commercial se chargera de l’approvisionnement en matières
matière premières et des ventes. Enfin,
le comptable s’occupera des aspects comptables et financiers.

Figure 1: Organigramme de l'usine

E. Macro environnement
Les facteurs du macro-environnement
environnement conditionnent, chacun à sa manière, la mise en œuvre
œuvr
du projet et l’évolution du marché visé.

1. Environnement politique
Un document de développement industriel ambitieux a été adopté par le gouvernement
malien pour la période 2009 – 2014. Cette politique de développement industriel vise la
création de conditions
itions propices à la création d’unités industrielles nouvelles et
l’accompagnement des entreprises existantes en vue de les rendre plus compétitives sur les
marchés nationaux, régionaux et internationaux.
Ce document de politique de développement industriel
industriel est composé de plusieurs axes à
savoir :
 le diagnostic de la situation de l’industrie malienne ;
 la définition des stratégies d’intervention ;
 l’élaboration d’un cadre institutionnel de mise en œuvre de la politique ;
 le suivi évaluation de la politique ;
14 | P a g e
 l’élaboration d’un plan opérationnel qui constitue une option stratégique pour
assurer un développement industriel à l’horizon 2010 – 2014.

L’objectif global vise un développement industriel ordonné, rapide, durable, équilibré et


générateur d’emplois quii va permettre au secteur agro-industriel
agro industriel d’atteindre une
contribution à la formation du PIB de 20% en 2012 et de 42% en 20251.
Les objectifs spécifiques de la politique de développement industriel sont :
 faciliter la création de nouvelles unités industrielles;
 améliorer la compétitivité des unités industrielles existantes;
 améliorer l’environnement des entreprises industrielles.

Les autres éléments de l’environnement politiques susceptibles d’avoir des incidences sur le
projet sont :
 la stabilité politique
ue du pays ;
 la pression fiscale de l’ordre de 15% sur la période 2005 – 2009, mais le code des
investissements est très incitatif (exonération pouvant aller jusqu’à 30 ans pour
certaines conditions d’investissement) ;
extérieur le Mali fait partie de l’UEMOA2. La circulation de
 la liberté du commerce extérieur,
certaines catégories de marchandises dans l’espace est exonérée de tout droit de
douanes.
L’initiative de créer une usine est en phase avec la politique du gouvernement de
développer l’industrie agroalimentaire,
agroalimentai ladite
dite société va donc évoluer dans un
environnement politique fortement demandeur de ce type d’initiative.

2. Environnement économique
Le cadre macroéconomique malien est favorable à l’entreprenariat. En effet, l’économie
malienne est en croissance depuis
dep plus de cinq années avecc une moyenne annuelle de 4,54%
4,54
3
sur la période 2006-2010.
2010. Le taux de croissance en 2010 est de 5% malgré les effets de la
crise internationale.
Tableau 1:: Taux de croissance du PIB
Années 2006 2007 2008 2009 2010 Moyenne
Taux de croissance 5,30% 2,80% 5,20% 4,40% 5% 4,54%
Source : INSTAT

1
Source : Ministère de l’investissement, du commerce et de l’industrie
2
UEMOA : Union Economique et Monétaire Ouest Africain
3
Source : INSTAT
15 | P a g e
Taux de croissance du PIB

5,30% 5,20% 5,00%


4,40%

2,80%

2006 2007 2008 2009 2010

Figure 2:: Représentation graphique du taux de croissance


Malgré le mouvement en dents de scie de la croissance économique comme l’indique la
figure ci–dessus,
dessus, l’évolution est positive sur la période 2006-2010.
2006 2010. L’entreprise évoluera
dans un cadre macroéconomique favorable.
La répartition sectorielle du PIB national montre une faiblesse du secteur secondaire avec
une part en 2009 de 20%. La figure
figu suivante présente les récapitulatifs :

Répartition sectorielle du PIB

Secteur tertiaire Secteur primaire


42% 38%

Secteur secondaire
20%

Figure 3: Répartition sectorielle du PIB

Cette faiblesse est due au sous développement de la branche de l’industrie (textile, cuire et
vannerie ; agroalimentaires et autres industries).

Sur la période 2006 – 2009, le secteur secondaire a contribué à hauteur de 21,43% en


moyenne à la formation du PIB national dont 2,47% pour les industries agroalimentaires. Sur
la même période, les industries agroalimentaires ont contribué en moyenne 11,48% 11,4 à la
formation du PIB du secteur secondaire. Le tableau suivant récapitule la part des industries
agroalimentaires dans le secteur secondaire et le PIB national sur la période 2006 – 2009.
16 | P a g e
Tableau 2:: Part des industries agroalimentaires
agroalimentaires dans la formation du PIB du secteur secondaire et
le PIB National
Année 2006 2007 2008 2009 Moyenne
Secteur secondaire 12,04% 12,70% 10,73% 10,44% 11,48%
PIB National 2,90% 2,80% 2,13% 2,06% 2,47%

L’analyse du tableau montre une faiblesse de lala branche de l’industrie agroalimentaire. Sa


part dans le secteur secondaire et du PIB national a évolué en dents
dent de scie sur la même
période. Le développement du secteur manufacturier et notamment de la branche de
l’industrie agroalimentaire constitue le moteur du développement économique. Il est placé
au cœur de la politique économique du pays.
D’une manière générale, l’implantation
’implantation d’une usine de moutarde est une initiative qui
participe au développement du secteur secondaire.

3. Environnement socioculturel
sociocultur
La population du Mali est estimée à 14 517 176 habitants4 avec un taux de croissance annuel
de 3%. Le nombre de ménages est estimé à 2 369 866. Le nombre moyen de personnes dans
un ménage est de l’ordre de 5,7 à Bamako et 5,6 pour les autres régions (RGPH (RG 2009).
Malgré
algré le faible niveau des revenus, la majorité des ménages consacre la plus grande part de
leur poste budgétaire à l’alimentation. De ce fait, la consommation de la moutarde au Mali
prend de plus en plus de l’ampleur dans le panier de la ménagère,
ménagère, et surtout dans le secteur
hôtelier et de restauration.
Le pouvoir d’achat des ménages reste faible mais le PIB par habitant a évolué de 13% entre
2006 et 2009. Il est passé de 484 à 692 dollar US en 2009.
2009
Tableau 3: PIB par habitant
Désignation/Année 2006 2007 2008 2009 Moyenne
PIB/habitant 484 576 687 692 609,75
Taux d'évolution 19,01% 19,27% 0,73% 13,00%

4
INSTAT
17 | P a g e
PIB/habitant en Dollar US

484 576 687


692

2006
2007
2008
2009

Figure 4:: Représentation graphique du PIB par habitant

L’analyse du tableau montre que le PIB/habitant a évolué en moyenne de 13% sur la période
de 2006-2009
2009 soit une moyenne annuelle sur la période de 609,75 dollar US.
4. Environnement technologique
L’avancée technologique est actuellement notable dans l’industrie agroalimentaire. Comme
dans toutes
es les économies à faible revenu, l’environnement technologique au Mali est
caractérisé par :
 des dépenses en Recherche et Développement faibles
 des dépenses technologiques faibles
 une pénétration de nouvelles technologies limitée
 une faible vitesse de transfert
tr technologique
Toutefois, l’usine de production de moutardes
moutarde va se doter des équipements de production et
de conditionnement modernes
moderne qui vont répondre aux normes internationaux.
5. Cadre institutionnel et juridique
Les activités industrielles sont encadrées
encadrées par une règlementation importante aussi bien au
plan national qu’international. Les entreprises industrielles sont soumises à l’ensemble de la
législation nationale. La plus part des institutions qui contribuent au développement des
entreprises au Mali sont entre autre :
 Le Centre National de promotion des Investissements (CNPI) : il intervient au plan
national et international avec les organismes et institutions intéressés par le
développement du secteur privé au Mali. Il gère cependant plusieurs procédures en
faveur des entreprises qui s’installent au Mali.
 La Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM) (CCIM : elle
lle dispose des données
quantitatives et qualitatives sur la quasi totalité des secteurs et met à la disposition
des entreprises des informations
informations utiles pour le bon déroulement de leurs projets.

18 | P a g e
 La Direction des Relations Economiques Extérieures (DREE) : elle le est dirigée par un
attaché commercial spécialisé par branche d’activité. Il dispose en général
d’informations économiques sur le marché
marc intérieur.
 Agence pour la Promotion des Investissements au Mali (API) : à travers son guichet
unique, offre un point d’entrée unique pour toutes les procédures de création
d’entreprises, d’assistance aux investisseurs et de délivrance d’agréments au code
cod des
investissements du Mali.

19 | P a g e
III. Marché

20 | P a g e
Le marché principal visé par ce projet est celui de la moutarde au Mali. Plusieurs acteursacteur
sont présents sur la filière:: les grossistes, les détaillants, consommateurs finaux (particuliers
et professionnels).

A. Besoins
En ce qui concerne la demande, il convient tout d’abord d’analyser les besoins qui sont à la
base de cette
tte demande de moutarde.
La consommation de moutarde a une double justification : culinaire et gastronomique. Les
consommateurs achètent la moutarde
moutard pour des raisons nutritives et pour donner du goût
aux aliments. En effet, la moutarde préparée (moutarde
( jaune) est devenue l’un des
condiments
ents les plus appréciés au monde.. Les graines de moutarde sont fortement
antioxydants et ses
es feuilles sont particulièrement
particulièrement riches en vitamines et en minéraux. La
moutarde jaune contient du curcuma qui ui est une épice reconnue pour sess propriétés
anticancéreux.. La consommation de moutardes
moutarde préparée contribue à l’apport quotidien en
sodium (15 ml de moutarde fournit environ
environ 12% des besoins quotidiens en sodium). Le
tableau suivant présente la composition nutritive d’une portion de moutarde :
Tableau 4:: Composition nutritive d'une portion de moutarde
Poids/volume Moutarde jaune Graines de moutarde Feuilles de moutarde
préparée, 5 g (5 ml)
ml jaune, 3g (5 ml) crues, hachée, 59 g (250ml)
Calories 3 16 15
Protéines 0,2 g 0,8 g 1,6 g
Glucides 0,4 g 1,2 g 2,9 g
Lipides 0,2 g 1,0 g 0,1 g
Fibres alimentaires 0,2 g 0,5 g 2,0 g
Source: Santé Canada. Fichier
hier canadien sur les éléments nutritifs, 2005.

Les grossistes et détaillants sont à la recherche de la moutarde préparée à des prix


compétitifs avec
vec un conditionnement adapté.
adapté En plus de l’aspect produit,
produit les distributeurs
sont motivés par :
 Un droit de référencement
éférencement;
 Délais de paiement supportables;
 Des efforts de publicité de la part du producteur;
 Des remises conditionnelles.
conditionnelles

21 | P a g e
B. Demande
La moutarde consommée au Mali est exclusivement importée.
importée En effet,
et, il n’existe pas encore
d’unité de production. La quantité de moutarde importée de 2007 à 2009 est d’ environ
871,75 tonnes/an en moyenne avec une progression annuelle moyenne de 14%.14
Le tableau suivant présente l’importation de la moutarde préparée de 2007 à 2009 et le taux
de progression.
Tableau 5:: Importation de la moutarde préparée et le taux de progression
Année 2007 2008 2009 Moyenne
Poids en kg 812 134 778 052 1 025 051 871 745,67
Progression -4% 32% 14%
Source : INSTAT

Importation de la moutarde 2007 - 2009

1 200 000,00
1 000 000,00
800 000,00
600 000,00 1 025 051,00 Poids en kg
812 134,00 778 052,00
400 000,00
200 000,00
-
2007 2008 2009

Figure 5:: Représentation


Représentation graphique de l'importation de la moutarde
En appliquant la moyenne du taux de progression, la taille des importations en 2011
atteindra 1 326 894 kg.
Il est important de noter que les quantités enregistrées par Institut
I National
ational de Statistique
(INSTAT) ne tiennent pas compte des importations frauduleuses. Ce qui signifie que la taille
du marché dépasse les chiffres enregistrés au niveau de l’INSTAT.

22 | P a g e
C. Concurrence
Au Mali, il n’existe pas d’unité
unité de production de moutarde. Par conséquent, les
l importateurs
des produits agroalimentaires constituent les principaux
incipaux concurrents de l’usine.
l’usine Parmi les
marques importées, la marque REINE en petite boîte (370g) est la plus consommée.
Le tableau suivant présente les marques les plus importées.
Tableau 6: Marques de moutarde les plus consommées au Mali
Marque Type Conditionnement
COVINOR Moutarde de DIJON forte Grande boîte (1062g) Petite boîte (370)
REINE Moutarde de DIJON Grande boîte (1062g) Petite boîte (370)
SONIA Moutarde extra forte
for Sachet de 20g et 25g
25
Les prix consommateur final pratiqués par ces différentes marques sont présentés dans le
tableau suivant :
Tableau 7:: Prix consommateur final
Prix en FCFA COVINOR REINE SONIA
Grande boîte (1062g) 1 200 1 200
Petite boîte (370g) 500 500
Sachet de 20g et 25g 50

La figure ci-dessous
us présente les marques les plus consommées au Mali.

Figure 6: Les marques les plus consommées

23 | P a g e
D. Analyse FFOM
Tableau 8: Matrice FFOM
Interne Externe
Force
Forces Opportunité
Opportunités
 Prix compétitif.  Inexistence d’une usine de
 Connaissance parfaite du circuit de production au Mali.
distribution.  Environnement politique stable.
 Bonne rentabilité économique du  Engagement
ngagement du gouvernement à
projet. soutenir les nouvelles entreprises
Positifs

industrielles.
 Codee des investissements
incitatif.
 Consommation croissante
(progression des importations de
26,32%) entre 2007 et 2009.

Faiblesses
Faiblesse Menaces
Menace
Négatifs

 Manque d’expérience dans le  Risque de fluctuation du prix des


domaine de la production.
production matières premières
première importées.
 Notoriété faible au départ par  Importations frauduleuses.
frauduleuse
rapport aux concurrents.

24 | P a g e
IV. Stratégie marketing

25 | P a g e
L’usine peut s’appuyer sur certains enseignements du cadre
cadre environnemental global pour
définir des objectifs ainsi que sa stratégie.

A. Objectifs
1. Objectifs Marketings
Marketing
Sur le plan marketing, l’usine de moutardes
moutarde vise les taux suivants :
 Avoir une part de marché de 35% à la première année d’exploitation ;
 Etre lee principal fournisseur de la moutarde au Mali au bout de cinq ans
d’exploitation ;
 Atteindre un n taux de notoriété
n assistée de 95% au bout de 3 ans sur le marché des
grossistes ;
 Atteindre un n taux de satisfaction de la clientèle de 95% au bout de 3 ans ;
 Une
ne marque perçue positivement
posi à 90% au bout de 3 ans ;
 Avoir la certification ISO 22000 : 2008 au bout de cinq (5) d’exploitation.
d’exploitation
Pour atteindre ces objectifs marketings, les indicateurs devront être mesurés régulièrement
par des enquêtes et un système HACCP
HACCP (Hazard Analysis Control Point) doit être appliqué.
L’objectif de l’application du
u système
syst HACCP est de mieux maîtriser la sécurité sanitaire des
denrées alimentaires et un bon contrôle de la qualité dans les différentes étapes du
processus de productionion et de conditionnement.
2. Objectifs financiers
Ces résultats marketing devront se matérialiser du point de vue financier par l’atteinte des
objectifs financiers et comptables.
Ainsi, l’usine de moutardess se fixe les objectifs suivants au bout de cinq (5) ans
d’exploitation :
 Chiffre d’affaires de plus de 757 000 000 FCFA ;
 Excédent Brut d’Exploitation de plus de 184 000 000 FCFA ;
 Résultat net de plus de 9% du chiffre d’affaire ;
 Capacité d’Autofinancement de plus de 134 000 000 FCFA.

B. Stratégie Marketing
Pour atteindre les différents objectifs fixés, l’usine de moutardes
moutarde suivra une stratégie
marketing adapté et des plans d’actions qui permettent d’atteindre les objectifs fixés.
fixés

1. Segmentation
La segmentation du marché des distributeurs (grossistes et détaillants) sera basée sur deux
(2) critères : la quantité achetée par le distributeur et la fréquence d’achat. La combinaison
de ces deux critères
ritères permet de distinguer plusieurs segments entre autres :
 Les grossistes qui peuvent écouler
écoul au moins un (1) conteneur de 20 tonnes par mois ;
 Les détaillants qui peuvent écouler au moins une tonne par mois ;
26 | P a g e
2. Ciblage
L’usine va cibler les segments suivants à Bamako et dans les régions :
 Les grossistes qui peuvent écouler au moins un (1) conteneur de 20 tonnes par mois
moi ;
 Les détaillants capables d’écouler
d’ au moins une tonne par mois.
Elle va s’appuyer sur les clients actuels du promoteur et va démarcher d’autres grossistes de
Bamako et des régions afin de pouvoir écouler tout son produit.

3. Positionnement
La marque de l’usine sera positionnée
position comme étant une marque d’excellente
excellente qualité aux
prix compétitifs par rapport aux importations.

C. Mix marketing
1. Produits/services
L’usine va produire et commercialiser
commercialise la moutarde de marque « FILOU ». La moutarde
fabriquée est de couleur jaune et ses es graines sont importées d’Europe.
’Europe. Le produit fini
« moutarde jaune » sera commercialisé en sachets de 20g et en bouteilles de 370 g et 700g.
Le logo et le nom de la marque «FILOU» seront présentés sur l’emballage du produit. Le
tableau suivant présentee les types de conditionnement.
Tableau 9:Type
:Type de conditionnement
Désignation Quantité en gramme
Grande boîte 700
Petite boîte 370
Sachet 25

Figure 7:: Echantillon d’une boîte de 700g de la moutarde de Filou

27 | P a g e
La figure représente un échantillon de grande boîte de la moutarde de FILOU
La société va mettre en place un processus de traçabilité garantissant la qualité de la
moutarde produite. Le système HACCP (Hazard
(Haz Analysis Control Point)t) va être appliqué.
L’objectif de l’application
n du système HACCP est de mieux maîtriser la sécurité sanitaire des
denrées alimentaires et un bon contrôle de qualité dans les différentes étapes du processus.
2. Prix
La politique de prix adoptée
optée dépend du coût
coû de revient de l’usine et le prix des différentes
marques de moutarde de importées.
importée
Lee tableau suivant présente le prix qui sera adopté par l’usine pour une douzaine de boîtes
boîte
(grande et de petite) et un carton de sachet de 20g aux grossistes :
Tableau 10:: Prix par douzaine et la quantité en gramme par boîte
Désignation Quantité en g/boite Prix de Vente au grossiste (FCFA)
Une (1) douzaine de grande
rande boîte 700,00 g/boîte 9 000,00
Une (1) douzaine de petite
etite boîte 370,00 g/boîte 4 500,00
Une (1) douzaine de 20 sachets
sachet 20,00 g/ sachet 7 500,00

Les différents emballages de l’usine seront commercialisés au consommateur final aux prix
suivants :
Tableau 11:: Prix consommateur final
Emballages Prix consommateur final
inal (en FCFA)
Grande boîte 875
Petite boîte 440
Sachet 40

Le prix consommateur final pour chaque emballage est fixé en fonction des marges du
grossiste et du détaillant.
3. Distribution
Pour la distribution des produits, l’usine va considérer deux circuits
circuits de distribution : un
circuit court et un circuit long comme indique les figures suivantes :

Figure 8 : Circuit court de distribution


Le circuit consiste à livrer le produit aux détaillants qui peuvent écouler au moins une tonne
to
par mois.

Figure 9: Circuit long de distribution

28 | P a g e
L’usine
’usine va commercialiser directement la moutarde aux grossistes. Elle va s’appuyer le
réseau de distribution actuel du promoteur.
4. Communication
Le mix communicationnel sera basé sur du hors média et du média. L’objectif de
communication étant d’asseoir la notoriété de la marque.
Communication média :
Télévision et affichage: la société va contacter une agence conseil en communication pour la
réalisation d’une campagne de communication
communication à la télévision et l’affichage. L’agence sera
chargée du media planning et de la réalisation
réalisa des spots et des affiches.
Communication hors média :
Marketing direct. Il consiste à constituer un fichier des grossistes avec leurs adresses et
numérosos de téléphone. L’objectif est d’entretenir de relations personnalisées avec les
grossistes afin de mieux gérer les commandes.
Animation sur point de vente : la société va organiser régulièrement des manifestions au
niveau des points de vente afin de faire
faire connaître la marque et de faciliter le processus
d’adoption du consommateur.
Relations publiques : elles visent à instaurer des relations de confiance et de sympathie
entre la société et les publics cibles. La société pourrait par exemple faire du lobbying
lobbyi afin
que le gouvernement limite l’importation de la moutarde. Laa société pourra utiliser les
outils suivants : bulletin d’information, visites d’entreprises, journées portes ouvertes,
journal d’entreprise.

29 | P a g e
V. Etude technique

30 | P a g e
A. Le site du projet
L’usine de production de moutarde sera s implantée à « TIENFALA » dans la région de
Koulikoro sur une superficie d’un (01)
( hectare évalué à 25 000 000 FCFA.

B. Le système de production
L’unité de production de moutarde a une capacité théorique de production de 400 kg par
heure soit une capacité journalière de 3 200 kg en 8 heures de travail/jour
/jour. Le diagramme
technologique des différentes étapes du processus de production
production est présenté ci-après.
ci

Figure 10:: diagramme technologique de la production


production de moutarde

31 | P a g e
Laa description des différentes étapes du processus de production sont présentées dans le
tableau suivant :
Tableau 12: Description
escription du processus de production
Etapes Descriptions
Les graines sont nettoyées,
nettoyées, puis dirigées vers un tarare qui procède par
Nettoyage vibrations et tamisage à l’élimination des graminées, parasites ou corps
étrangers.
Dosage Les graines sont pesées et transférées vers les cuves de trempage.
Les graines ainsi propres et pesées sont alors acheminées par vis sans fin
dans des bacs de trempage (vinaigre, eau, sel). Cette opération a pour objet
Trempage de faciliter la séparation de l’écorce et de l’amande. Une fois cette opération
effectuée, le mélange sera envoyé par pompage sur de grossesgrosse meules de
silex.
L'une des particularités remarquables de la Maison Fallot est de réaliser ce
broyage par l'emploi de meules de pierre. Cette méthode traditionnelle de
Le broyage fabrication, à la différence des procédés industriels en usage dans d'autres
d'aut
entreprises, permet d'éviter l'échauffement de la pâte de moutarde afin de
conserver toutes les qualités gustatives du produit fini.
C'est l'extraction de l'écorce (séparation de l'amande et des téguments). La
pâte issue du broyage est pulsée
pulsée vers des tamiseuses (grands cylindres inox
Le tamisage micro-perforés
perforés comportant des rouleaux compresseurs). Cette opération est
supprimée dans le cas de la fabrication de la moutarde à l'ancienne.
La pâte, débarrassée de téguments est envoyée dans des foudres où elle
Le stockage séjourne plusieurs heures. Elle perd alors son amertume et, par réaction
chimique naturelle, l'essence de moutarde se libère.
Il désaère et homogénéise la pâte, jusqu’à dissipation de l’amertume
Malaxage (aussitôt après sa fabrication, la moutarde garde en effet un goût amer).
Après avoir été désaérée, la moutarde est prête au conditionnement.

C. Constructions
Le devis estimatif et descriptif des constructions nécessaires à l’implantation de l’usine de
moutarde est présenté dans le tableau
table suivant :
Tableau 13:: Devis estimatif et descriptif de la construction
Désignations Montant en KFCFA
TERRASSEMENT 5 617
BETON MACONNERIE EN FONDATION 16 243
BETON MACONNERIE EN ELEVATION 6 401
COUVERTURE 28 163
MENUISERIE 5 970
ELECTRICITE 1 452
ENDUITS REVETEMENT ET PEINTURE 14 817
TOTAL 78 663

32 | P a g e
D. Aménagements – agencements – installations
Les aménagements, agencement et installations nécessaires
nécessaire pour la mise en place de l’unité
sont évalués à 15 000 000 FCFA.
FCFA
Cet aménagement
agement est constitué principalement du raccordement HTA de l’unité, de l’étude
de surveillance de l’Energie Du
u Mali (EDM) et de l’ensemble comptage.

E. Equipements d’exploitation
Les équipements d’exploitations ou de production nécessaires à la mise en place
pla de l’usine
de production de moutardes sont évalués à 327 978 500 FCFA.. Il concerne :
 Un (1) broyeur à sec ;
 Un (1) doseur eau et vinaigre ;
 Deux (2) cuves de mélange ;
 Un broyeur humide ;
 Quatre (4) cuves de stockage ;
 Une (1) pompe de transfert ;
 Une (1) remplisseuse de bocaux ;
 Une (1) remplisseuse de sachet ;
 Une (1) étiqueteuse ;
 Une (1) table tournante ;
 Une (1) fermeuse de carton ;
 Et un (1) transfert de plusieurs recettes.
recettes

F. Matériels et mobiliers
Les matériels et mobiliers nécessaires
nécessaire à la mise
ise en place de l’usine de moutarde
mo sont
présentés dans le tableau ci-dessous
dessous :
Tableau 14:: Matériels et mobiliers
Désignation Quantité Prix unitaire Montant en KFCFA
Bureau complet 6 250 000 1 500
Ordinateur 6 400 000 2 400
Imprimante 2 100 000 200
Climatiseur 6 300 000 1 800
Matériels et mobilier du laboratoire Forfait Forfait 350
Autres mobilier & matériel Forfait Forfait 500
Total 6 750

33 | P a g e
G. Matériels de transport
Les matériels de transport nécessaires
nécessaire pour l’exploitation
’exploitation de l’usine sont présentés dans le
tableau suivant :
Tableau 15:: Matériels de transport
Désignations Quantité Prix unitaire Montant en KFCFA
Voiture de direction 1 8 000 000 8 000
Voiture de livraison 1 13 000 000 13 000
Moto 1 400 000 400
Total 21 400

H. Ressources humaines
L’implantation de l’usine de production de la moutarde va nécessiter le recrutement de 18
employés.. La fonction et le salaire unitaire mensuel de chaque employé sont présentés
présen dans
le tableau ci – après :
Tableau 16:: Salaire unitaire mensuel et annuel des personnels de l'usine
Fonction Nombre Salaire unitaire/mois
Gérant 1 500 000
Assistant 1 125 000
Comptable 1 200 000
Chef de production 1 250 000
Commercial 1 200 000
Magasinier 1 100 000
Ouvrier 5 100 000
Technicien qualifié 1 200 000
Laborantin 1 150 000
Coursier 1 75 000
Gardien 2 50 000
Chauffeur 2 75 000

34 | P a g e
I. Besoin en fonds de roulement
Le besoins en fonds de roulement est évalué de manière
manière simple en considérant l’absence
totale des recettes pendant un (01)
( mois. Ce besoin est majoré du stock de sécurité (intrants
de production et emballages) nécessaire à l’exploitation de l’usine. Ce stock correspond à un
(1) mois du besoin d’exploitation des consommables. Le tableau suivant présente les
récapitulatifs :
Tableau 17:: Besoin en fonds de roulement
Désignation Montant en KFCFA
Matières consommable 88 464
Impôts et taxes 797
TFSE 4 316
Les charges du personnel 2 550
Total 96 128

L’augmentation du niveau de production


p de l’usine va engendrer celle du stock de sécurité
d’où la nécessité d’élaborer un planning (calendrier) de production. Le tableau suivant
présente le récapitulatif du planning de production des cinqcinq (5) premières années
d’exploitation de l’usine de moutarde.
Tableau 18:: Planning de production
Désignation Unité An 1 An 2 An 3 An 4 An 5
Graines de moutarde achetées KG 220 000 200 000 160 000 200 000 200 000
Graines de moutarde
utarde utilisées KG 175 158 180 413 185 825 191 400 197 142
Ecart (stock graines) KG 44 842 19 587 - 25 825 8 600 2 858
Emballages achetés KFCFA 273 399 281 601 290 049 298 750 307 712
Emballages utilisé KFCFA 217 303 223 822 230 537 237 453 244 576
Ecart (stock d'emballages) KFCFA 56 096 57 779 59 512 61 297 63 136
Produits finis obtenus KG 748 800 771 264 794 402 818 234 842 781

L’analyse du tableau montre l’existence des stocks des de matières consommables en fin
d’exercice de chaque année d’exploitation.
d’ex . Ces stocks varient d’une année à l’autre. Ils
doivent être évalués et leurs variations doivent être calculées. Le tableau suivant
suivan présente le
récapitulatif
Tableau 19: Variations de stock
Désignation/Année Unité An 1 An 2 An 3 An 4 An 5
Stock graines (1) KFCFA 22 061 31 697 18 992 23 223 24 629
Stock d'emballages (2) KFCFA 56 096 57 779 59 512 61 297 63 136
Stock de consommables (1+2) KFCFA 78 157 89 476 78 504 84 520 87 766
Variation de stock KFCFA 11 319 - 10 972
72 6 016 3 245

35 | P a g e
J. Hypothèse d’évaluation des charges d’exploitation
Les charges d’exploitation hors frais du personnel sont principalement constituées des
achats de consommables, des impôts et taxes et des travaux, fournitures et services
extérieurs (TFSE).
1. Achats
Les matières consommables sont constituées
constit de graine de moutarde,, des ingrédients de
production (sel, vinaigree et épice) et des emballages (petite bouteille, grande bouteille,
sachet, plastique et carton). Le tableau suivant présente la quantité ett le prix unitaire des
différents postes de consommable nécessaire pour la production (748 800 kg de moutardes)
de la première année (An 1) d’exploitation.
Tableau 20:: Achat des consommables (An1)
Désignation Quantité Prix unitaire Montant en KFCFA
Graine de moutarde (en kg) 220 000 492 108 233
Sel (sac de 25Kg) 701 2 000 1 401
Vinaigre (litre) 87 579 500 43 789
Epices (kg) 4 379 1 968 8 617
Petite bouteille 105 827 1 200 126 992
Grande bouteille 44 750 2 400 107 399
Sachet (kg) 21 2 750 57
Plastique 166 239 50 8 312
Carton 153 187 200 30 637
Total 435 439

2. Impôts et taxes
Les impôts et taxes sont constitués des charges patronales, de la taxe sur les automobiles, de
la taxe sur les activités financières (TAF) et de la contribution
tribution des patentes.
patentes Le tableau
suivant présente la base d’évaluation des différents impôts et taxes énumérées
énuméré ci-dessus :
Tableau 21: Impôts et taxes
Désignation Elément de calcul Unité
Contribution forfaitaire 3,50% Salaire net
Taxe emploi jeune 2,00% Salaire net
Taxe de logement 1,00% Salaire net
Taxe d'apprentissage 2,00% Salaire net
TAF 15,00% Intérêt de l'emprunt
Patente 5%*10% Sur la Valeur d’Actif
Vignette de voiture 60 000 Par an/ voiture
Vignette de moto 6 000 Par an/ moto

36 | P a g e
3. Travaux, fournitures et services extérieurs
La base d’évaluation des différents postes de travaux, fournitures et services extérieurs
(TFSE) est présentée dans le tableau suivant :
Tableau 22: Base de calcul
ul des travaux, fournitures et services extérieurs
Désignation Valeurs en FCFA Unité
Entretiens et réparations 205 000 le mois
Assurances 1 150 000 an
Eau & électricité 17 384 856 le mois
Contrôle Qualité 250 000 le mois
Démarche Qualité (ISO 2008) 10 000 000 an à partir de la troisième année
Carburant 540 000 le mois
Honoraires Cabinet comptable 3 000 000 l’année
Budget Marketing 2,50% Chiffe d’Affaires
d’Affaire
Fournitures de bureau 50 000 le mois
Téléphone, faxe et internet 75 000 le mois
Les frais d’électricité et d’eau sont
ont fixés en fonction de la consommation des équipements
d’exploitation. Par conséquent, ils vont évoluer au même taux (3%/an) que le volume de
production.
Les détails des frais de consommation d’eau et d’électricité, d’assurance et d’entretiens et
réparations sont présentés dans l’annexe.

A. Hypothèse de la recette prévisionnelle


Elle est basée sur la perception de la recette des ventes de la moutarde produite. Les
prévisions de vente ci-après
après de la première année (An1) d’exploitation
d’exploitat ainsi que son
évolution annuelle (3%) sont corroborées par le potentiel du marché et la capacité technique
(approvisionnement et production) à leur fournir.fournir La production de l’usine est
commercialisée dans des emballages suivants :
 Bouteille de 700 grammes
mmes à hauteur de 40% de la production totale
 Bouteille de 370 grammes à hauteur de 50% de la production totale
 Sachet de 20 grammes à hauteur de 10% de la production totale.
total
Le tableau suivant
ant présente l’hypothèse de la recette de la première année
année d’exploitation
d’ex de
l’usine.
Tableau 23:: Hypothèse de la recette prévisionnelle
Désignation Quantité/an Prix unitaire Montant en KFCFA
Grande boîte (en douzaine) 35 657 7 627 271 961
Petite boîte (en douzaine) 84 324 3 814 321 576
Sachet
achet de 20 douzaines de 25 g 12 480 6 356 79 322
Total 672 859
Le prix pratiqué est aligné sur la concurrence (voir mix marketing, prix supra a)

37 | P a g e
VI. Etude financière

Tous les montants sont en milliers de FCFA sauf précision contraire.

38 | P a g e
A. Evaluation du coût du projet
Le coût total du projet est évalué en fonction :
 des frais d’établissement ou frais préliminaires à la mise en place du projet
 des investissements constitués principalement des immobilisations
 du besoin en fonds de roulement qui constitue une garantie
garantie de caisse pouvant faire
face aux premières
emières charges d’exploitation.
Tableau 24:: Evaluation du coût du projet
1. Frais d'établissement 56 058
Frais d'étude 2 500
Frais du notaire 1 000
Frais de communication pour le l lancement 10 000
Intérêt intercalaire 42 558
2. Investissement 474 792
Terrain 25 000
Construction 78 663
Agencement-Aménagement-Installations
Installations 15 000
Mobilier et Matériel de Bureau 6 750
Equipements d'exploitation 327 979
Matériel de transport 21 400
3. Besoin en fonds de roulement 96 128
Matières consommables 88 464
Impôts et taxes 797
TFSE 4 316
Les charges du personnel 2 550
Le coût total du projet est de 626 977

Coût total du projet


1. Frais d'établissement 2. Investissement 3.Besoin en fonds de roulement

15% 9%

76%

Figure 11:: Représentation


Représentation graphique du coût total du projet

39 | P a g e
B. Plan de financement
Le schéma adopté pour le financement de l’investissement nécessaire à la mise en place de
l’usine de production de moutarde est le suivant :
 Un emprunt moyen terme 350 000 000 FCFA
 Un apport personnel de 276 977 187 FCFA
Tableau 25:: Plan de financement
1. Le coût total du projet est de 626 977
2. Financement du projet
2.1 Apport personnel 44,18% 276 977

2.2. Crédit MT 55,82% 350 000


Les conditions de financement
Durée du prêt 6 ans
Taux d'intérêt 11 % par an
TAF 15 % du taux d'intérêt
Différé 1 an
Le paiement se fera en 5 échéances

Plan de financement

Apport personnel
44%

Crédit LT
56%

Figure 12: Plan de financement initial


Le différé est pris uniquement sur le capital à rembourser. La période de différé concerne la
phase de constructions,ons, d’aménagements et acquisition, installations des équipements
d’exploitation de l’usine de production.
production

40 | P a g e
C. Eléments des comptes d’exploitation
1. Laa recette prévisionnelle
Tableau 26: Recette prévisionnelle
Désignations/Années AN 1 AN 2 AN 3 AN 4 AN5
Grande boîte (en douzaine) 271 961 280 120 288 524 297 179 306 095
Petite boîte (en douzaine) 321 576 331 223 341 160 351 395
39 361 936
Sachet de 20 douzaines de 25 g 79 322 81 702 84 153 86 677 89 278
Total 672 859 693 045 713 836 735 251 757 309

2. Les charges d’exploitation


a. Les achats
Tableau 27: Les achats
Désignations/Années AN 1 AN 2 AN 3 AN 4 AN5
Matières consommables 162 041 153 816 135 800 157 191 158 955
Emballages 273 399 281 601 290 049 298 750 307 712
Total 435 439 435 416 425 848 455 941 466 667

b. Les frais du personnel


Tableau 28: Frais du personnel
Désignations/Années AN 1 AN 2 AN 3 AN 4 AN5
Salaire net 30 600 30 600 30 600 30 600 30 600
Charges sociales 7 038 7 038 7 038 7 038 7 038
Total 37 638 37 638 37 638 37 638 37 638

Les charges sociales sont évaluées à 23% du salaire net.

41 | P a g e
c. Les impôts et taxes
Tableau 29: Les impôts et taxes
Désignations/Années AN 1 AN 2 AN 3 AN 4 AN5
Contribution forfaitaire 1 317 1 317 1 317 1 317 1 317
Taxe emploi jeune 753 753 753 753 753
Taxe de logement 376 376 376 376 376
Taxe d'apprentissage 753 753 753 753 753
TAF 5 135 4 024 2 914 1 804 694
Patente 468 468 468 468 468
Vignette de voiture 120 120 120 120 120
Vignette de moto 6 6 6 6 6
Total Impôts et taxes 8 928 7 818 6 708 5 598 4 487

d. Les travaux, services et fournitures extérieurs


extérieurs (TFSE)
Tableau 30:: Les travaux, service et fournitures extérieurs (TFSE)
Désignations/Années AN 1 AN 2 AN 3 AN 4 AN 5
Entretiens et réparations 2 460 2 460 2 460 2 460 2 460
Assurances 1 150 1 150 1 150 1 150 1 150
Eau & électricité 17 385 17 906 18 444 18 997 19 567
Contrôle Qualité 3 000 3 000 3 000 3 000 3 000
Démarche Qualité (certification ISO 2008) 0 0 10 000 10 000 10 000
Carburant 6 480 6 480 6 480 6 480 6 480
Honoraire Cabinet comptable 3 000 3 000 3 000 3 000 3 000
Budget Marketing 16 821 17 326 17 846 18 381 18 933
Fourniture de bureau 600 600 600 600 600
Téléphone, faxe et internet 900 900 900 900 900
Total TFSE 51 796 52 823 63 879 64 968 66 090

e. Le tableau d’amortissements des investissements


Tableau 31:: Amortissement des investissements
Désignations Montant Durée an1-an3 an4 an5
Frais d'établissement 56 058 3,00 18 686 0 0
Construction 78 663 20,00 3 933 3 933 3 933
Agencement-Aménagement-Installations
Installations 15 000 5,00 3 000 3 000 3 000
Mobilier et Matériel de Bureau 6 750 5,00 1 350 1 350 1 350
Equipements d'exploitation 327 979 7,00 46 854 46 854 46 854
Matériel de transport 21 400 5,00 4 280 4 280 4 280
Total par an 505 850 45 78 103 59 417 59 417

42 | P a g e
f. Le tableau d’amortissement
d’amo de l’emprunt
Tableau 32:: Amortissement de l'emprunt (Annuel)
Période Montant Intérêts TAF Remboursement
AN Principal Décaissement
0 350 000 37 007 5 551 0 42 558
1 350 000 34 231 5 135 70 000 109 366
2 280 000
0 26 830 4 024 70 000 100 854
3 210 000 19 428 2 914 70 000 92 343
4 140 000 12 027 1 804 70 000 83 831
5 70 000 4 626 694 70 000 75 320

Tableau 33:: Amortissement de l'emprunt (trimestriel)


Période Montant Intérêts TAF Rembou
Remboursement
(Trimestre) Principal Décaissement
1 350 000 9 252 1 388 0 10 639
2 350 000 9 252 1 388 0 10 639
3 350 000 9 252 1 388 0 10 639
4 350 000 9 252 1 388 0 10 639
5 350 000 9 252 1 388 17 500 28 139
6 332 500 8 789 1 318 17 500 27 607
7 315 000 8 326 1 249 17 500 27 075
8 297 500 7 864 1 180 17 500 26 544
9 280 000 7 401 1 110 17 500 26 012
10 262 500 6 939 1 041 17 500 25 480
11 245 000 6 476 971 17 500 24 948
12 227 500 6 014 902 17 500 24 416
13 210 000 5 551 833 17 500 23 884
14 192 500 5 088 763 17 500 23 352
15 175 000 4 626 694 17 500 22 820
16 157 500 4 163 624 17 500 22 288
17 140 000 3 701 555 17 500 21 756
18 122 500 3 238 486 17 500 21 224
19 105 000 2 775 416 17 500 20 692
20 87 500 2 313 347 17 500 20 160
21 70 000 1 850 278 17 500 19 628
22 52 500 1 388 208 17 500 19 096
23 35 000 925 139 17 500 18 564
24 17 500 463 69 17 500 18 032

43 | P a g e
D. Comptes de résultat prévisionnel
prévi
Tableau 34:: Compte de résultat prévisionnel
Rubriques AN 1 AN 2 AN 3 AN 4 AN5
Chiffres d'affaires 672 859 693 045 713 836 735 251 757 309
Achats de matières premières 435 439 435 416 425 848 455 941 466 667
Variation de stock -78 157 -11 319 10 972 -6 016 -3 245
Marges bénéficiaires 315 577 268 948 277 017 285 327 293 887
Impôts et taxes 8 928 7 818 6 708 5 598 4 487
Travaux fournitures et Services Extérieurs 51 796 52 823 63 879 64 968 66 090
Transport et déplacement 600 600 600 600 600
Autres charges d'exploitation 600 600 600 600 600
Autres Charges
Valeur Ajoutée 253 652 207 108 205 229 213 561 222 110
Charges de Personnel 37 638 37 638 37 638 37 638 37 638
Excédent Brut d’Exploitation (E.B.E.) 216 014 169 470 167 591 175 923 184 472
Dotation aux Amortissements 78 103 78 103 78 103 59 417 59 417
Résultat d'Exploitation 137 911 91 366 89 488 116 506 125 055
Produits Financiers
Frais Financiers 34 231 26 830 19 428 12 027 4 626
Résultat Financier
Résultat des Activités Ordinaires 103 680 64 537 70 060 104 479 120 429
Impôts sur le revenu foncier 562 562 562 562 562
Impôts B.I.C. (35%) pour société 36 288 22 588 24 521 36 567 42 150
Impôts B.I.C. (35%) pour E.I
Résultat Net 66 830 41 387 44 977 67 349 77 717
Dotation aux Amortissements 78 103 78 103 78 103 59 417 59 417
Capacité Maximum d'autofinancement (C.A.F.) 144 933 119 490 123 080 126 766 137 134

44 | P a g e
E. Trésorerie mensuelle de la première année
Tableau 35: Trésorerie mensuelle de la première année
En milliers de FCFA Mois 0 Mois 1 Mois 2 Mois 3 Mois 4 Mois 5 Mois 6 Mois 7 Mois 8 Mois 9 Mois 10 Mois 11 Mois 12 Total
Evolution du CA HT
Encaissements Total du Chiffre d'affaires de l'année : 672 859
- Encaissement CA HT/mois 56 072 56 072 56 072 56 072 56 072 56 072 56 072 56 072 56 072 56 072 56 072 56 072 672 859
- Emprunts 350 000
- Apports Personnel 276 977 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Total 626 977 56 072 56 072 56 072 56 072 56 072 56 072 56 072 56 072 56 072 56 072 56 072 56 072 672 859
Décaissements Total des achats de l'année : 676 083
Achats 88 464 40 792 24 163 40 792 24 163 40 792 4 484 60 471 4 484 40 792 24 163 41 881 435 439
Frais de personnel 3 137 3 137 3 137 3 137 3 137 3 137 3 137 3 137 3 137 3 137 3 137 3 137 37 638
Impôts et taxes 3 815 3 815 3 815 3 815 3 815 3 815 3 815 3 815 3 815 3 815 3 815 3 815 45 778
TFSE 4 316 4 316 4 316 4 316 4 316 4 316 4 316 4 316 4 316 4 316 4 316 4 316 51 796
Frais financiers 2 853 2 853 2 853 2 853 2 853 2 853 2 853 2 853 2 853 2 853 2 853 2 853 34 231
Transport et déplacements 50 50 50 50 50 50 50 50 50 50 50 50 600
Autres charge d'exploitation 50 50 50 50 50 50 50 50 50 50 50 50 600
Emprunt annuel 5 833 5 833 5 833 5 833 5 833 5 833 5 833 5 833 5 833 5 833 5 833 5 833 70 000
Investissements nouveaux 626 977 0
Total 626 977 108 518 60 846 44 216 60 846 44 216 60 846 24 538 80 524 24 538 60 846 44 216 61 935 676 083

Excédents mensuels 0 -52 446 -4 774 11 855 -4 774 11 855 -4 774 31 534 -24 453 31 534 -4 774 11 855 -5 863 -3 224
Reports 0 96 128 43 682 38 908 50 763 45 989 57 844 53 070 84 604 60 152 91 686 86 912 98 767 96 128
Excédents cumulés 0 43 682 38 908 50 763 45 989 57 844 53 070 84 604 60 152 91 686 86 912 98 767 92 904 92 904

Page 45 sur 54
Tableau 36: tableau de décaissement des différents postes d’achat
d’achats
Désignation Mois 0 Mois 1 Mois 2 Mois 3 Mois 4 Mois 5 Mois 6 Mois 7 Mois 8 Mois 9 Mois 10 Mois 11 Mois 12 Total
Graine de moutarde (en kg) 29 518 0 19 679 0 19 679 0 0 19 679 0 0 19 679 0 108 233
Sel (sac de 25Kg) 117 117 117 117 117 117 117 117 117 117 117 117 1 401
Vinaigre (litre) 3 649 3 649 3 649 3 649 3 649 3 649 3 649 3 649 3 649 3 649 3 649 3 649 43 789
Epices (kg) 718 718 718 718 718 718 718 718 718 718 718 718 8 617
Emballage 54 462 36 308 0 36 308 0 36 308 0 36 308 0 36 308 0 37 397 273 399
Total 88 464 40 792 24 163 40 792 24 163 40 792 4 484 60 471 4 484 40 792 24 163 41 881 435 439

46 | P a g e
F. Plan de financement prévisionnel
Tableau 37: Plan de financement prévisionnel
En milliers de FCFA AN 0 AN 1 AN 2 AN 3 AN 4 AN 5

Besoins
Investissements 474 792
Charges à répartir 56 058
Variation du BFR 96 128 78 157 11 319 - 10 972 6 016 3 245
Remboursement de l'emprunt 70 000 70 000 70 000 70 000 70 000
Total 626 977 148 157 81 319 59 028 76 016 73 245

Ressources
Apports du promoteur 276 977
Autofinancement 144 933 119 490 123 080 126 766 137 134
Emprunt 350 000
VCN
Total 626 977 144 933 119 490 123 080 126 766 137 134

Excédents annuels 0 -3 224 38 171 64 052 50 750 63 889


Reports - 96 128 92 904 131 075 195 126 245 876
Excédents cumulés 0 92 904 131 075 195 126 245 876 309 765

Le besoin en fonds de roulement constitué en année 0 (AN0) d’exploitation est reporté à la


trésorerie de l’année 1.

Page 47 sur 54
G. Bilan prévisionnel
Tableau 38: Bilan prévisionnel
Désignations/Années Ouverture AN 1 AN 2 AN 3 AN 4 AN5
ACTIF
Terrain 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000
Frais d'établissement 56 058 37 372 18 686
Immobilisations brutes 449 792 449 792 449 792 449 792 449 792 449 792
Amortissements cumulés 59 417 118 834 178 252 237 669 297 086
Immobilisations nettes 449 792 390 375 330 957 271 540 212 123 152 706
Stock 59 841 78 157 89 476 78 504 84 520 87 766
Caisse & banque 36 287 92 904 131 075 195 126 245 876 309 765
TOTAL ACTIF 626 977 623 807 595 194 570 171 567 520 575 237

PASSIF
Apport personnel 276 977 276 977 276 977 276 977 276 977 276 977
Résultats nets cumulés 66 830 108 217 153 193 220 543 298 259
Crédit 350 000 280 000 210 000 140 000 70 000 -
TOTAL PASSIF 626 977 623 807 595 194 570 171 567 520 575 237

48 | P a g e
H. Ratios d’analyse économique et financière
1. Le taux de valeur ajoutée
Tableau 39: Taux de valeur ajoutée
Désignations/Années AN 1 AN 2 AN 3 AN 4 AN5
A. VALEUR AJOUTEE
Frais de personnel 37 638 37 638 37 638 37 638 37 638
Transport et déplacement 600 600 600 600 600
Frais divers de gestion 600 600 600 600 600
Dotation aux Amortissements 78 103 78 103 78 103 59 417 59 417
Impôt et taxes 8 928 7 818 6 708 5 598 4 487
Résultats bruts 103 680 64 537 70 060 104 479 120 429
TOTAL 229 549 189 296 193 709 208 331 223 172

CHIFFRE D'AFFAIRE 672 859 693 045 713 836 735 251 757 309

Taux de Valeur Ajoutée (%) 34,00 27,00 27,00 28,00 29,00

Les taux de valeur ajoutée sur des cinq (5) premières années d’exploitation de l’usine sont
inférieurs à 35%. Le projet n’est donc pas éligible au code des investissements du Mali.

2. Le seuil de rentabilité (AN1)


Il est établi à 89,20% du chiffre d’affaires. Il renseigne sur le niveau de chiffre d’affaires qu’il
faut réaliser pour couvrir l’ensemble des charges d’exploitation.
Il se traduit sur les différents produits/services comme suit :
Tableau 40: Seuil de rentabilité par produit
Quantité en douzaine de bouteilles et sachet de 20g
Désignation Valeur en KFCFA
Année Mois Jour
Grande bouteille 31 804 2 650 102 242 576
Petite bouteille 75 213 6 268 241 286 830
Sachet 11 132 928 36 70 751
Total 118 149 9 846 379 600 158

49 | P a g e
3. Analyse de l’équilibre financier
a. Le fonds de roulement
Tableau 41: Fonds de roulement
AN 1 AN 2 AN 3 AN 4 AN 5
196 061 245 551 298 631 355 397 422 531

b. Ratio de couverture des capitaux investis


Tableau 42: Ratio de couverture des capitaux investis
AN 1 AN 2 AN 3 AN 4 AN10
1,00 0,90 0,81 0,80 1,08

4. Le taux de rentabilité interne (10 ans)


Il est établi à 18,93%.
Ce taux est supérieur au coût moyen pondéré du capital investi (12.16% ttc). L’investissement
est envisageable.

5. Le taux de rentabilité économique (5ans)


Il est évalué à 10,45%.
Ce taux est inférieur au taux d’intérêt (12,65% ttc). La société de gestion de l’usine de
production de moutarde ne bénéficie pas du levier de financement.

6. Importance de l’endettement global par rapport à la CAF


Tableau 43: Importance de l'endettement global par rapport à la CAF
Désignations An1
Dette financière 350 000
Capacité d'autofinancement 144 933
Nombre d'année théorique 2,41

7. VAN (10 ans)


Tableau 44: Valeur Actuelle Nette
VAN 163 325

8. Délai de récupération du capital investi


Le délai de récupération du capital est calculé sur les flux actualisés. Le taux d’actualisation
des flux est fixé à 13%.

50 | P a g e
Le délai de récupération du capital investi de l’usine de fabrication de moutardes est établi à
sept (7) ans six (6) mois et vingt et un (21) jours.
9. Test de sensibilité
Il va porter sur le prix d’achat de la graine de moutarde
a) Le prix d’achat de la graine de moutarde est majoré de 10%
Avec cette hypothèse le compte de résultat prévisionnel se comporte comme suit :
Tableau 45: Compte de résultat prévisionnel (prix de la graine de moutarde majoré de 10%)
Rubriques AN 1 AN 2 AN 3 AN 4 AN5
Chiffres d'affaires 672 859 693 045 713 836 735 251 757 309
Achats de matières premières 446 263 445 256 433 720 465 780 476 507
Graine de moutarde 119 056 108 233 86 586 108 233 108 233
Autres 327 207 337 023 347 133 357 547 368 274
Variation de stock -80 363 -12 283 12 242 -6 440 -3 386
Marges bénéficiaires 306 959 260 072 267 874 275 911 284 188
Impôts et taxes 8 928 7 818 6 708 5 598 4 487
Travaux fournitures et Services Extérieurs 51 796 52 823 63 879 64 968 66 090
Transport et déplacement 600 600 600 600 600
Autres charges d'exploitation 600 600 600 600 600
Autres Charges 0 0 0 0 0
Valeur Ajoutée 245 035 198 232 196 087 204 145 212 411
Charges de Personnel 37 638 37 638 37 638 37 638 37 638
Excédent Brut d’Exploitation (E.B.E.) 207 397 160 594 158 449 166 507 174 773
Dotation aux Amortissements 78 103 78 103 78 103 59 417 59 417
Résultat d'Exploitation 129 293 82 490 80 346 107 089 115 356
Produits Financiers 0 0 0 0 0
Frais Financiers 34 231 26 830 19 428 12 027 4 626
Résultat Financier 0 0 0 0 0
Résultat des Activités Ordinaires 95 062 55 661 60 917 95 062 110 730
Impôts sur le revenu foncier 562 562 562 562 562
Impôts B.I.C. (35%) pour société 36 288 22 588 24 521 36 567 42 150
Impôts B.I.C. (35%) pour E.I 0 0 0 0 0
Résultat Net 58 212 41 387 44 977 67 349 77 717
Dotation aux Amortissements 78 103 78 103 78 103 59 417 59 417
Capacité Maximum d'autofinancement (C.A.F.) 136 315 119 490 123 080 126 766 137 134

51 | P a g e
b) Le prix d’achat de la graine de moutarde est majoré de 30%
Avec cette hypothèse, le compte de résultat prévisionnel se comporte comme suit :
Tableau 46: Compte de Résultat Prévisionnel (prix de la graine de moutarde majoré de 30%)
Rubriques AN 1 AN 2 AN 3 AN 4 AN5
Chiffres d'affaires 672 859 693 045 713 836 735 251 757 309
Achats de matières premières 467 909 464 934 449 463 485 459 496 185
Graine de moutarde 140 703 127 912 102 329 127 912 127 912
Autres 327 207 337 023 347 133 357 547 368 274
Variation de stock -84 775 -14 210 14 783 -7 286 -3 667
Marges bénéficiaires 289 725 242 321 249 590 257 078 264 790
Impôts et taxes 8 928 7 818 6 708 5 598 4 487
Travaux fournitures et Services Extérieurs 51 796 52 823 63 879 64 968 66 090
Transport et déplacement 600 600 600 600 600
Autres charges d'exploitation 600 600 600 600 600
Autres Charges 0 0 0 0 0
Valeur Ajoutée 227 800 180 480 177 803 185 312 193 013
Charges de Personnel 37 638 37 638 37 638 37 638 37 638
Excédent Brut d’Exploitation (E.B.E.) 190 162 142 842 140 165 147 674 155 375
Dotation aux Amortissements 78 103 78 103 78 103 59 417 59 417
Résultat d'Exploitation 112 059 64 739 62 062 88 257 95 958
Produits Financiers 0 0 0 0 0
Frais Financiers 34 231 26 830 19 428 12 027 4 626
Résultat Financier 0 0 0 0 0
Résultat des Activités Ordinaires 77 828 37 909 42 633 76 230 91 332
Impôts sur le revenu foncier 562 562 562 562 562
Impôts B.I.C. (35%) pour société 36 288 22 588 24 521 36 567 42 150
Impôts B.I.C. (35%) pour E.I 0 0 0 0 0
Résultat Net 40 978 41 387 44 977 67 349 77 717
Dotation aux Amortissements 78 103 78 103 78 103 59 417 59 417
Capacité Maximum d'autofinancement (C.A.F.) 119 081 119 490 123 080 126 766 137 134

52 | P a g e
VII. Annexes

53 | P a g e
A. Annexe 1 : Détail des frais de consommation d’eau et
d’électricité

Désignation Quantité/mois PU Montant


Energie 5 200,00 108,00 561 600
Eau 38 680,70 422,00 16 323 256
Installations et autres Forfait Forfait 500 000
Total 17 384 856

B. Annexe 2 : Détail des frais d’entretiens et réparations

Désignation Quantité Prix U/mois Montant (FCFA)


Equipement 1,00 100 000 100 000
Véhicule 2,00 50 000 100 000
Moto 1,00 5 000 5 000
Total 205 000

C. Annexe 3 : Détail des frais d’assurance

Désignation Quantité Prix/an Montant (FCFA)


Equipement 1,00 1 000 000 1 000 000
Véhicule 2,00 60 000 120 000
Moto 1,00 30 000 30 000
Total 1 150 000

54 | P a g e