Vous êtes sur la page 1sur 22

II.

TECTONIQUE CASSANTE
A l’échelle microscopique, la rupture de la roche implique de briser des
liaisons atomiques.

A l’échelle d’un massif de roche, il existe de nombreuses fractures


préexistantes (diaclases, litage, anciennes failles, etc.), si bien que la
déformation régionale implique plutôt la réactivation de fractures
existantes que la formation de nouvelles ruptures. Par une rupture de la
roche, on peut avoir des failles, des joints, fractures, etc.

1. Failles
Les failles (faults) sont des surfaces sur lesquelles a eu lieu un déplacement
. Ce sont des fractures cisaillantes. Les failles ont un "toit" (hanging wall),
le compartiment au-dessus de la faille ; et un
"mur" (foot wall), en dessous.
1.1. Déplacement sur une faille
1.2. Principaux types de failles
Au-delà des trois grands types de failles (normale, inverse et
décrochante), il existe:
a. Faille normale
•Le déplacement sur une faille normale est proche de la ligne de plus
grande pente du plan de faille (down dip movement, ou dip-slip fault) ;
•Le mur descend relativement au toit ;
•Il «manque » de la stratigraphie de part et d’autre de la faille ;
•Ce sont des failles en extension (σ3 horizontal, perpendiculaire à la faille,
σ1 vertical), leur pendage typique est de 60 °.

b. Faille inverse et chevauchante


•Le déplacement sur une faille inverse (reverse fault) est aussi dans la
ligne de plus grande pente;
•Le mur monte par rapport au toit ;
•La stratigraphie est répétée de part et d’autre de la faille ;
•Ce sont des failles en compression (σ1 horizontal, σ3 vertical) ; en théorie
elles devraient avoir un angle de 30° (mais en pratique on trouve aussi
des failles inverses très pentées, souvent par réactivation d’anciennes
failles normales.
Les chevauchements (thrust fault) sont des failles inverses plates, avec un
fort deplacement (pouvant atteindre des dizaines de kilometres). Ce sont
des failles compressives qui resultent en un epaississement et un
raccourcissement crustal.
Les chevauchements peuvent separer des nappes, eventuellement
deracinees de leur source, et mettent alors en contact un terran
transporte, allochtone (allochtonous) sur un autochtone (autochtonous).
Chevauchements régional
c. Faille décrochante
Les failles decrochantes (transcurrent) ont un mouvement essentielle-
ment horizontal (strike slip fault). On parle de decrochement (wrench
fault) pour une faille decrochante a peu pres verticale (c’est le cas
general).

Le mouvement sur une telle faille est definie par rapport a la direction
dans laquelle ≪ fuit ≫ le compartiment oppose a celui sur lequel on se
trouve : a gauche, faille senestre (left lateral) ; a droite, faille dextre (right
lateral) (dextral et sinistral existent mais ne sont pas aussi courants).
d. Failles à mouvements composites
La plupart des failles ont en réalité des mouvements composites, qui ne
sont pas purement l’un des types décrits (faille normale dextre,
décrochantes normale, etc.)

Il existe aussi des failles sur lesquelles le mouvement est Essentiellement


rotationnel : failles en ciseaux (scissor faults)
e. Failles transformantes
1.3. Mouvement de failles

Mouvement de faille extensif +


fentes de tension + joints
stylolithiques

Mouvement de faille compressif +


fentes de tension + joints
stylolithiques
1.3. Mouvement de failles

Mouvement de faille
transcurrent + fentes de
tension + joints stylolithiques

joints stylolithiques
1.3. Mouvement de failles

Fentes de tension + joints stylolithiques


1.4. Détermination du sens de déplacement

Si on observe un plan de faille exposé,


différents indicateurs permettent de
déterminer le sens et la direction du
glissement :
 Stries (ou slickenslides).
 Stylolithes et fentes de tension.
 Minéraux cristallisés formant des
écailles;
 Crochons (roches tirées et tordues de
façon ductile).
1.5. Réalité des "vraies" failles
Multiples plans de rupture
1.5. Réalité des "vraies" failles
Pull aparts et relais compressifs

En decrochement, de facon similaire aux failles normales, on forme des


creux (bassins d’effondrement en ≪ pull-apart ≫) et des zones de
compression.
1.5. Réalité des "vraies" failles
Terminaisons de failles
1.5. Réalité des "vraies" failles
Terminaisons de failles

Contexte extensif Contexte compressif


2. Joints et diaclases
3. Roches de faille

• Brèche
• Cataclasite
• Mylonite
• Pseudo-tachylites
Quelle est la nature de cette roche?