Vous êtes sur la page 1sur 23

I- MILIEU INTERIEUR ET SANG : :

constitue le véritable milieu de vie des cellules de l’organisme

Il est En contact direct avec les cellules de l’organisme, sa composition doit permettre à chaque cellule de
qui lui sont nécessaires. De même, c’est dans le milieu intérieur que sont
de l’activité cellulaire, déchets qui sont apportés aux sites d’élimination.

aqueuse de l'œil et le liquide céphalorachidien.

cœur

réunis du cœur et

1
I- MILIEU INTERIEUR ET SANG : :

d’eau et de substances dissoutes du plasma vers le liquide interstitiel (phénomène de filtration).


r d’eau et de

B.1. Transport passifs par diffusion :

B.2. Transport actifs (primaire et secondaire):

Ces pompes utilisent l’énergie libérée par l’hydrolyse de l’ATP

Σ Σ

3
I- MILIEU INTERIEUR ET SANG : :

5
I- MILIEU INTERIEUR ET SANG : :

l’

L’éryt

L’érythropoïèse et la destruction des érythrocytes et le recyclage des composantes de l’HB

7
I- MILIEU INTERIEUR ET SANG : :

9
qui porte l’

La caractéristique essentielle de l’appareil circulatoire est d’être divisé en 2 grands systèmes indépendants

Le centre de c’est deux circulation est


cœur

est éjecté dans l’aorte d’ou vont naître

Par l’intermédiaire du réseau veineux, le sang revient à l’

La petite circulation, ou circulation pulmonaire, est entièrement consacrée à l’oxygénation du sang et à


l’éliminat , le sang est éjecté vers les poumons par l’intermédiaire
l’artère pulmonaire
Le sang revient alors au cœur par les
l’

1
Fig.3. Activité pacemaker d’une cellule automatique. Fig.4. système de conduction du cœur.

3
), en établissant le rythme de tout le cœur, et elles

, faisant du cœur une

nœud sinusal
. Chaque excitation du nœud sinusal se propage dans le cœur par le

nœud
nœud auriculo

travers le septum interventriculaire vers l'apex du cœur. Enfin, les

5

7
2
4
6
� � � � � � � � � � � � � �
� � � � � � � � � � �

� � � � � �� � � � � � � � � � �
� � � � � � � � � � � �
� � � � � � � � �


� � � � � � � � � �� � � � � � � � � � �
� � � � � � � � � � � � � � � � �
� �

� � � � � � � � � � � � � � �
� � � � � � � �

� � � � � � � � � � � � � � � � � � � �
� � � � � � � � � � � � � � � � � � � � �
� � � � � � � � � � � � � � � � �
� � � � � � � � � � � � �

� � � � � � � � � � � � � � � � �

� � � � � � � � � � � � � � � � � �
� � � � � � � �� � � � � � � � �
� � � � � � � � � � �

� � � � � � � � � � � � � � � � � � � �
� � � � � � � � � �� � � � � �
�� � � � � � � � � � � � � � � �
� � � � � � � � � � � � � � �
� � � � � � � � �� � � � � � �
� � � � �
-Appareil urinaire
LES REINS ONT PLUSIEURS FONCTIONS :
Le rôle principal du système urinaire consiste à maintenir l'homéostasie de l'organisme en réglant la composition,
le volume et la pression du sang. Pour ce faire, il élimine et restitue des quantités déterminées d'eau et de solutés. Le
système urinaire est formé de deux reins, de deux uretères, d'une vessie et d'un urètre.
1. Le volume et la composition du sang. Les reins règlent la composition et le volume du sang, et évacuent les
déchets issus du sang sous forme d'urine. Ils éliminent une quantité sélective de divers déchets, y compris un excès
de H+, ce qui contribue à la régularisation du pH sanguin.
2. La pression sanguine. Ils contribuent à la régulation de la pression sanguine en sécrétant une enzyme, la rénine,
qui active le système rénine-angiotensine.
3. Le métabolisme. Les reins contribuent au métabolisme par : a) la réalisation de la gluconéogenèse (la synthèse de
nouvelles molécules de glucose) pendant l'inanition ou le jeûne, b) la sécrétion de l'érythropoïétine, qui stimule la
production des globules rouges, et c) la participation à la synthèse du calcitrol, la forme active de la vitamine D.

FIG 1 : Constituants du système urinaire. FIG2 :anatomie interne du rein.


Le néphron : est l'unité fonctionnelle du rein. Un néphron a trois fonctions principales : la flltration, la sécrétion et la
réabsorption. Au cours de la filtration, certaines substances peuvent passer du sang dans les néphrons, tandis que
d'autres en sont empêchées. Ensuite, à mesure que le liquide filtré (filtrat) se déplace à travers les néphrons, il
reçoit d'autres substances (déchets et excès de substances); c'est ce qu'on appelle la sécrétion. Le processus par
lequel d'autres substances (substances utiles) sont retournées au sang est la réabsorption. L'urine est formée à la
suite de ces activités des néphrons.

Fig3 : Le néphron Fig4 : Membrane glomérulaire.

1
-Appareil urinaire

3- La sécrétion tubulaire
la sécrétion tubulaire retire des substances du sang et les ajoute au filtrat (K+), (H+) (NH4+), créatinine, des
médicaments, .