Vous êtes sur la page 1sur 8

Sujets du domaine I : La réflexion philosophique

1- La réflexion philosophique nous détache-t-elle du monde ?

2- Peut-on douter de tout ?

3- « La philosophie, écrit un philosophe, boîte ». Est-ce à dire qu’elle va tomber ?


Peut-on tout dire ?

4- L’engagement politique et la réflexion philosophique sont-elles compatibles ?

5- La tâche de la philosophie est-elle de nous débarrasser de nos illusions et


préjugés ?

6- La philosophie est la science qui met fin au règne des certitudes. Cette
définition de la philosophie vous paraît-elle recevable ?

7- Philosopher, est-ce nier le savoir ?

8- Faire de la philosophie, ce n’est pas poser un savoir, c’est contredire un passé,


ruiner des certitudes. Qu’en pensez-vous ?

9- La certitude est le signe d’une pensée morte. Qu’en pensez-vous ?

10- La philosophie est-elle une entreprise de remise en cause de toutes les


certitudes ?

11- « La philosophie ne nous paraît pas recherche de savoir. Au contraire, elle
nous paraît dissolution de tout savoir acquis ». Quelle réflexion vous suggère ce
propos ?

12- Douter est-ce renoncer à la vérité ?

13- Le philosophe est-il nécessairement l’homme de son temps ?

14- La raison a-t-elle toujours raison ?

15- « Malheur au penseur qui n’est pas le jardiner mais le terrain de ses plantes ».
Que vous suggère cette affirmation ?

16- La philosophie se nourrit-elle essentiellement de ce qui n’est pas elle ?

17- La philosophie n’est pas seulement une réflexion libre, elle est aussi une
« discipline de libération ». Qu’en pensez-vous ?

1
18- Suffit-il de prendre la vie avec philosophie pour philosopher ?

19- Le plus grand bien dans un Etat consiste-t-il à avoir de vrais philosophes à sa
tête ?

20- La philosophie est une aventure de la raison qui naît de l’insatisfaction et


s’achève dans la déception. Qu’en pensez-vous ?

21- Croire et savoir.

22- Deux excès : exclure la raison, n’admettre que la raison. Que vous suggère
cette pensée ?

23- Le fait que la philosophie revendique son droit d’être inutile est-il suffisant
pour la récuser ?

24- L’inutilité de la philosophie nous autorise-t-elle à la rejeter ?

25- Les hommes actuels peuvent-ils dialoguer avec les philosophes du passé ?

26- L’idée d’une philosophie locale ne vous semble-t-elle pas paradoxale ?

27- Existe-t-il une philosophie africaine ?

28- L’avenir est-il comme une page blanche ?

29- Y a-t-il des vérités indiscutables ?

30- Il n’y a pas de vérité sacrée, c'est-à-dire interdite à la pleine investigation de


l’homme. Qu’en pensez-vous ?

31- Si quelqu’un pense et voit clair en tout, c’est qu’il a cessé de philosopher.
Qu’en pensez-vous ?

32- La sagesse est-elle périmée dans ce monde actuel ?

33- La métaphysique comme œuvre de la raison n’est-elle qu’une illusion ?

34- La certitude que nous offrent les sciences nous autorise-t-elle à renoncer à la
métaphysique ?

35- La métaphysique est dépassée a-t-on dit. Qu’en pensez-vous ?

2
36- Faut-il rejeter la métaphysique ?

37- C’est l’insuffisance des donnés sensibles qui fait naître la métaphysique.
Qu’en pensez-vous ?

38- Peut-on concevoir un homme sans valeur ?

39- Le réel se réduit-il à ce qu’on perçoit ?

40- Suffit-il de percevoir les objets pour les connaître ?

41- Suffit-il de voir pour savoir ?

42- La philosophie peut-elle aider à mieux vivre ?

43- La philosophie est plutôt une façon d’être qu’un savoir. Qu’en pensez-vous ?

44- La religion peut-elle avoir la même fonction que la philosophie ?

45- La religion est-elle aliénation ?

46- La philosophie a-t-elle quelque chose à apporter au savant ?

47- La philosophie promet-elle le bonheur ?

48- Ce que les sciences humaines nous font connaître de l’homme suffit-il pour
connaître l’homme ?

3
Sujets du domaine II : La vie sociale
1- Pour une culture, s’ouvrir est-ce se perdre ?

2- La diversité culturelle est-elle un obstacle à l’unité de l’humanité ?

3- L’homme est à la fois producteur et produit de la culture ?

4- Dominer la nature, peut-il être pour l’homme un idéal suffisant ?

5- Les devoirs de l’homme varient-ils selon les cultures ?

6- L’homme est-il libre ou tient-il à le devenir ?

7- Le travail est-il nécessaire pour être libre ?

8- Le travail est-il une obligation, une contrainte ou une nécessité ?

9- Est-ce pour se reposer que l’homme travaille ?

10- Peut-on agir moralement en étant inconscient ?

11- Peut-on être libre sans être heureux ?

12- Vivre en société, est-ce vivre par et pour la société ?

13- La liberté de l’Etat pour ou contre l’Etat ?

14- L’Etat est-il un mal nécessaire ?

15- La mondialisation ne fait que détruire les Etats et nier la souveraineté des
nations. Qu’en pensez-vous ?

16- La violence peut-elle avoir raison ?

17- Une société sans conflit, est-elle possible ? Est-ce souhaitable ?

18- Peut-on tout attendre de l’Etat ?

19- Bien informés, nous sommes des citoyens. Mal informés, nous sommes des
sujets. Qu’en pensez-vous ?

20- Peut-on refuser d’obéir à la politique par respect à la loi morale ?

4
21- Ethique et politique
22- Par le langage, peut-on agir sur la réalité ?

23- Est-il légitime d’assimiler notre temps de travail à notre temps de liberté ?

24- L’exigence d’autonomie individuelle exclut-elle la conformité aux nomes ?

25- « L’homme se distingue de l’animal par le fait qu’il naît prématuré ». Qu’en
pensez-vous ?

26- Les techniques libèrent-elles l’homme plus qu’elles ne le déshumanisent ?

27- L’homme doit-il craindre que les machines travaillent pour lui ?

28- Peut-on se servir de la violence à des fins morales ?

29- « Langage et travail sont des manifestations dans lesquelles l’individu ne se


conserve plus et ne se possède plus, mais par lesquelles il laisse son intimité
sortir tout à fait de soi et la livre à autrui ». Que pensez-vous de cette affirmation
de Hegel ?

30- Langage et pensée sont-ils dissociables ?

31- Le langage et le travail sont-ils spécifiques à l’homme ?

32- Peut-on penser à ce que l’on veut dire sans dire ce que l’on pense ?

33- Est-on d’autant plus libre qu’on est conscient ?

34- L’idée d’inconscient exclut-elle l’idée de liberté ?

35- L’idée de liberté est-elle compatible avec le concept d’inconscient ?

36- La notion d’inconscient introduit-elle la fatalité dans la vie de l’homme ?

37- Le recours à l’inconscient autorise-t-il l’alibi de l’inconscience ?

38- Sur quelles raisons pouvons-nous nous appuyer pour admettre l’existence
d’un inconscient ?

39- L’inconscient permet-il autant que la conscience de définir l’homme ?

40- La connaissance de l’inconscient apporte-t-elle quelque chose d’essentiel à la


connaissance de l’homme ?

5
41- Obéir, est-ce renoncer à la liberté ?

42- Exiger l’obéissance est-ce nécessairement porter atteinte à la liberté ?

43- La contrainte annihile-t-elle la liberté ?

44- La contrainte est-elle le contraire de la liberté ?

45- Y a-t-il contradiction entre être libre et être soumis aux lois ?

46- Etre libre, est-ce être autonome ?

47- Peut-on restreindre la liberté sans la nier ?

48- La liberté peut-elle se définir comme l’obéissance à la raison ?

49- Est-il facile d’être libre ?

50- Est-il pertinent de revendiquer une liberté à laquelle nous sommes


condamné ?

51- « Entre le fort et le faible, c’est la liberté qui opprime et c’est la loi qui
affranchit ». Qu’en pensez-vous ?

52- Y a-t-il des guerres justes ?

53- Peut-on dire que l’homme occupe une place particulière dans le monde ?

54- Les différences entre les hommes ont-elles seulement un fondement


biologique ?

55- Etre conscient de soi, est-ce être maître de soi ?

6
Sujets du domaine III : Epistémologie
1- Le progrès scientifique constitue une menace pour la religion et la philosophie.
Qu’en pensez-vous ?

2- Y a-t-il des vérités indiscutables ?

3- Opposer science et philosophie, est-ce légitime ?

4- La science peut-elle mettre fin à la philosophie ?

5- Aujourd’hui, les sciences et les techniques ont des progrès tels que la réalité et
la fiction se confondent ? Qu’en pensez-vous ?

6- Le mythe et la magie peuvent respectivement être considérés comme la


science et la technique des sociétés primitives. Que vous suggère cette pensée ?

7- L’unanimité est-elle critère de vérité ?

8- « Si on ferme la porte à l’erreur, la vérité restera dehors ». Qu’en pensez-


vous ?

9- Expliquez et discuter le propos suivant : « C’est parce qu’elle n’est sûre de


rien que la science progresse ».

10- Toute connaissance autre que scientifique n’est pas connaissance mais
ignorance. Qu’en pensez-vous ?

11- Ce que les sciences humaines nous font connaître de l’homme suffit-il pour
connaître l’homme ?

12- L’homme doit-il craindre que les machines travaillent pour lui ?

13- Le progrès scientifique s’accompagne-t-il de progrès moral ?

14- Faut-il renoncer à s’interroger sur ce qui est hors de portée de la connaissance
scientifique ?

15- La philosophie doit-elle laisser la science sans surveillance ?

16- Notre désir de savoir est-il satisfait par la science ?

7
Sujets du domaine IV : Esthétique
1- Peut-on expliquer une œuvre d’art ?

2- L’art est-il un luxe mensonger ?

3- Ce qu’il y a de commun entre l’art et la morale, c’est que dans les deux cas, il
y a création et invention. Quelle réflexion vous suggère ces propos de Sartre ?

4- L’art peut-il être un langage ?

5- « L’art ne reproduit pas le visible, il le rend visible ». Expliquez et discutez


cette affirmation de Paul Klee.

6- L’art vise-t-il à imprimer en nous des sentiments ou à les exprimer ?