Vous êtes sur la page 1sur 9

Fonctions de l’électronique Dr.

BOURAS Mounir

Chapitre I : Filtrages Analogiques

I.1. Définitions
I.1.1. Fonction de transfert

En régime sinusoïdal permanant, on associe à tout système linéaire (figure 1) une


fonction de transfert ou de transmission notée T(jw) définie comme le rapport de tension de
sortie Vs(w) et de la tension d’entrée Ve(w) :

Ve(f) Vs(f)

Filtre
Passe-bas

f f
fc fc

Figure I-1 : entrée/sortie du système étudié

T(jw) = Vs(w)/ Ve(w) T(jw) est un nombre complexe.


W=2f (rad/s) f  [0, [ est la fréquence (Hz).

I.1.2. Filtrage

En électronique, le filtrage est une opération essentielle qui modifie, corrige et


transforme la forme temporelle et le spectre du signal initial. Dans le domaine fréquentiel,
cela consiste à privilégier une bande de fréquence par rapport à une autre (aux autres) :

I.1.3. Les Filtres passe-bas du premier ordre


I.1.3.1. Réalisation par un filtre passif

Les filtres passifs doivent leur nom au fait qu'ils n'utilisent que des composants passifs
comme des résistances des capacités et des selfs. Il s’agit d’un filtre « RC ».

Figure I-2 : Filtre passe-bas passif

8
Fonctions de l’électronique Dr. BOURAS Mounir

• Fonction de transfert :

Appliquons la formule du diviseur de tension :


1
Z JCω 1
V = V = V = V (I. 1)
Z +Z 1 1 + jRCω
R + JCω

Nous en déduisons l’amplification en tension :

 Fréquence de coupure :
1 1
ω = , f = (I. 2)
RC 2πRC
 Fonction de transfert :
V 1
T(ω) = = (I. 3)
V 1 + jRCω
 Module de la fonction de transfert ( Gain ) :
1 |1| 1
T(ω) = = = (I. 4)
1 + jRCω |1 + jRCω| 1 + (jRCω)
 Diagramme de Bode du gain :

G(ω) = 20 log T(ω) = −20 log 1 + (jRCω) (I. 5)

Filtre: R = 10 kΩ, C = 10 nf , ω = 10 000 rad/s ; fC = 1,6 khz


HdB
fc 2 fc 4 fc
0 f
-3

-6

-12

Figure I-3: courbe de réponse HdB d'un filtre passe bas de premier ordre.

Fréquence de coupure à –3 dB.

9
Fonctions de l’électronique Dr. BOURAS Mounir

I.1.3.2. Réalisation par un filtre actif

Filtre à exactement les mêmes caractéristiques que le filtre passif du premier ordre.
Elle a seulement l'avantage d'être suivi par un amplificateur suiveur à très haute impédance
d'entrée et très faible impédance de sortie.

Figure I-4: filtre passe bas actif


I.1.4. Les principaux types des filtres (idéaux)
Un filtre idéal transmettrait toutes les composantes utiles sans atténuation ni
déphasage (donc sans retard) tout en éliminant complètement les signaux indésirables.
La figure suivante montre les différents types des filtres idéaux :

passe-bas (PB) : Ce passe-haut (PH) : Ce passe-bande (PB) : Ce coupe-bande (CB) :


filtre ne laisse passer filtre ne laisse passer filtre ne laisse passer Ce filtre ne laisse pas
que les basses que les hautes qu’une bande de passer une coupe-
fréquences du signal fréquences. fréquences. bande de fréquences.
d’entrée.

Ou A(dB) est l’atténuation apportée par le filtre sur une composant de fréquence f

I.2. Principaux gabarits


I.2.1. Rappel des principaux gabarits
En pratique, la synthèse du filtre idéal est impossible. L’atténuation nulle dans la
bande passante, l’atténuation infinie dans la bande atténuée et des transitions verticales
donnent une caractéristique de réponse irréaliste. Nous sommes amenés à définir un gabarit,
précisant :
• Amax : Atténuation maximum tolérée en bande passante
• Amin : Atténuation minimum en bande coupée
• fp : fréquence de coupure
• fa : fréquence de frontière

10
Fonctions de l’électronique Dr. BOURAS Mounir

Gabarit d'un filtre passe-bas Gabarit d'un filtre passe-haut

Gabarit d'un filtre passe-bande Gabarit d'un filtre coupe-bande

Figure I-5 Principaux gabarits

Remarque : Dans certains filtres, l’atténuation à la fréquence et la fréquence de coupure


est inférieure à 3dB.

La notion de sélectivité est définie par :


Filtre Filtre passe- filtre passe-bande filtre coupe-bande
passe-bas haut
f f  sélectivité :  sélectivité :
k= k=
f f Δf f −f Δf f −f
k= = k= =
Δf f −f Δf f −f
 Fréquence  Fréquence centrale :
centrale : f =
f = f ∗f
f ∗f
 Largeur de bande :
 Largeur de Δf
B=
Δ f
bande : B =

tableau I-1 : la notion de sélectivité

11
Fonctions de l’électronique Dr. BOURAS Mounir

k<1 : dans le cas d’un filtre réel, k=1 : dans le cas du filtre idéal
k : donne une indication de la largeur de la bande de transition. Plus k est grand, plus le filtre
sélectif.

I.2.2. Synthèse des filtres actifs

La synthèse des filtres s’appuie sur trois éléments :

1. Connaissance du gabarit : ce qui permet de déterminer le type du filtre « Buttreworth,


Tchebychev, Bessel ou Cauer, …», ainsi que l’ordre du filtre
2. Connaissance des polynômes d’approximation du filtre (équations mathématiques)
3. Circuit électriques utilisés : ce sont des circuits dits blocs de bas de première et/ou
deuxième du second ordre disposés en cascade en fonction de l’ordre du filtre étudié.

I.3. Expressions mathématiques exactes des filtres de « Buttreworth » et de


« Tchebychev »
I.3.1. Filtre passe-bas de « Buttreworth »
I.3.1.1. Expression du module au carré
la fonction de transfert T(jw) a pour module élevé au carré, l’expression (I.1)
suivante :
V 1 1 1
= |T(jw)| = = = (I. 6)
V 1 + [w/w ] 1+x 1+Ω
Ω = w/w = f/f = x (I. 7)
Le module de T(Ω) est donné par :
1 1
|T| = = (I. 8)
√1 + x √1 + Ω

I.3.1.2. Expression littérale de l’ordre du filtre n

On exploite les données Amax et Amin aux fréquences fp et fa du gabarit du filtre passe-bas.

- A la fréquence passante w=wp, f=fp, Ω = 1, quel que soit l’ordre n du filtre on a :


1 1
|T| = = ↔ −3dB (I. 9)
1 + (1) √2
- A la fréquence atténuante w = w , f = f , on a : Ω = w/w = f/f

12
Fonctions de l’électronique Dr. BOURAS Mounir

1
|T(jΩ )| = 20 log < −A (I. 10)
1+Ω
Il en résulte :

log 10 −1
n≥ (I. 13)
2 log (Ω )

I.3.2. Filtre passe-bas de « Tchebychev »


I.3.2.1. Expression du module au carré

V 1 w
= |T(Ω)| = , Ω= =x (I. 14)
V 1 + ε C (Ω) w
1
|T(Ω)| = (I. 15)
1 + ε C (Ω)
Dans l’expression (I.15), C (Ω) est un polynôme en Ω défini par les développements
limités donnés pour Ω ≤ 1 (I. 16), et Ω > 1 (I. 17)

Quel que soit l’ordre n de filtre (n>1), le polynôme C (Ω)prend la valeur C (1) =1 à Ω = 1.

Pour Ω ≤ 1 :
n n
C (Ω) = cos ncos (Ω) = Ω − Ω (1 + Ω ) + Ω (1 + Ω ) (I. 16)
2 4

Pour Ω > 1 :
C (Ω) = ch nch (Ω) (I. 17)

La difficulté de travailler avec les deux expressions a conduit à une écriture de C (Ω)
sous forme de polynôme de récurrence (I. 18) valable pour tout Ω :

Pour tout Ω: C (Ω) = 2 Ω C (Ω) − C (Ω) C (1) = 1 (I.18)

n ( )
0 1
1 Ω
2 2Ω − 1
3 4Ω − 3Ω
4 8Ω − 8Ω + 1
5 16Ω − 20Ω + 5Ω

13
Fonctions de l’électronique Dr. BOURAS Mounir

I.3.2.2. Expression analytique pour l’ordre n de filtre

On exploite les donnés Amax et Amin aux fréquence fp et fa du gabarit du filtre


passe-bas.

- A la fréquence passante w=wp, f=fp, Ω = 1, quel que soit l’ordre n de filtre on a :

|T(Ω = 1)| = 20 log 1/ 1 + ε = −Amax (I. 19)

10 = (1 + ε )  (10 − 1) = ε 

log ε = log(10 − 1) (I. 20)

- A la fréquence atténuante f=fa ou Ω = w /w telle que Ω > 1 :

1
|T(Ω )| = 20log = −Amin (I. 21)
1 + ε C (Ω )

10 −1
ch
10 −1
= (I. 25)
ch (Ω )

I.4. Réalisations des filtres actifs


I.4.1. Structure connues : structure de « sallen-key » et « Rouch »
I.4.1.1. Présentation

Il existe un grand nombre de structure passe-bas (très bien connues), nous presentos
uniquement les structures les plus communément utilisées. Il s’agit de (structure de « sallen-
key » et structure de « Rouch ») .

Figure I-8 : structure de « sallen-key »réalisant un filtre passe-bas d’ordre 2

14
Fonctions de l’électronique Dr. BOURAS Mounir

Figure I-9 : structure de « Rouch »réalisant un filtre passe-bas d’ordre 2

I.4.1.2. Equations de la structure de « sallen-key »

L’équation du circuit de la figure 7 est donnée par:

1
( )= = (I. 25)
1+2 +

La forme canonique d’une fonction de transfert d’un filtre passe-bas d’ordre 2 :

1 1
( )= = (I. 26)
1+2 ( )+( )
1+2 +

= , :

L’identification à l’expression canonique du second degré donne :

= 1/  = 1/ pulsation d’oscillation propre

2 = 2  = coefficient d’amortissement

= = 1/  =

Avec une valeur de réérence (capacité fictive ) telle que :

= C  = = / , et 1/ = /

I.4.1.3. Equations de la structure de « Rouch »

L’équation du circuit de la figure 7 est donnée par:

15
Fonctions de l’électronique Dr. BOURAS Mounir

1
( )= = (I. 27)
1+2 + ( )

= = 1/ , = , = , = 1/

2 = 3  =  =

I.4.2. Passage au passe-bas prototype


Les transformations du gabarit ont pour but de ramener tous les gabarits
précédemment énoncés à un passe-bas appelé prototype, indépendant de la fréquence, et
défini par seulement 3 paramètres : Amax, Amin, K

Transposition
passe-bas / passe-haut passe-bas / passe-bande passe-bas / coupe-bande

↔ 1/ ↔ + ↔
2
+1 .
H ( )=H (1/ ) H ( )=H H ( )=H 2
. +1
L’ordre du filtre
L’ordre du filtre passe-bande est L’ordre du filtre passe-bande est
passe-bas est préservé
doublé par rapport au passe-bas. doublé par rapport au passe-bas.
pour passe-haut.

Tableau I.3 : Passage au passe-bas prototype

Annexe 1 : filtre passe-bas

Polynômes d’approximation de butterworth a 3dB Polynômes d’approximation de Tchebychev a 0,5dB

n Polynome pn(s) n Polynome pn(s)


1 S+1 1 0,349S+1
2 S 2+√2S+1 2 0,659S 2+0,940S+1
3 (1+S)( S 2+S+1) 3 (1+1,596S)( 0,875S 2+0,548S+1)
4 ( S 2+0,765S+1) ( S 2+1,848S+1) 4 ( 2,806S 2+2,376S+1)
( 0,940S 2+0,33S+1)
5 (1+S)( S 2+0,618S+1) ( S 2+1,618S+1) 5 (1+2,76S)( 2,097S 2+1,23S+1)
( 0,96S 2+0,21S+1)

16