Vous êtes sur la page 1sur 162

HANDICAP & SOLIDARITE INTERNATIONALE

Le handicap. Un sujet tabou ? Mal connu ? Qui fait peur ?


Qui suscite la moquerie? La pitié ?

Les pays du Sud. Comment y vit-on ? La solidarité


internationale a-t-elle un rôle à jouer dans un monde où les
inégalités sont de plus en plus criantes ?

Finalement, le handicap dans les pays du Sud… Un thème


complexe, à découvrir dans ce manuel de sensibilisation.

Pour ce faire, Handicap International vous propose


- 25 fiches thématiques
- 13 activités ludiques
- 70 photos.

L’outil indispensable pour développer votre projet


pédagogique avec une classe ou tout autre groupe!
En fonction du temps dont vous disposez, de vos objectifs
et des attentes du groupe.

Bon amusement!

Ce manuel a été réalisé avec l’aide


financière de l’Union européenne.
Le contenu de ce manuel relève de la seule
responsabilité de Handicap International et
ne peut en aucun cas être considéré comme
reflétant l’avis de l’Union européenne
Manuel de
sensibilisation
REMERCIEMENTS

Fruit de plus d’une année de travail, ce manuel n’aurait pu être réalisé sans l’aide
précieuse de toute une série de personnes. Je voudrais avant tout remercier toutes
celles que j’ai pu rencontrer via Handicap International, de Belgique ou d’ailleurs, et
Coordination
Emmanuelle De Caluwé
qui m’ont permis de mieux connaître le « monde du handicap », à la fois complexe,
encore tabou à bien des égards et si peu connu… Mais qui nous plonge dans ce vaste
Texte champ cultivé de richesses insoupçonnées.
Emmanuelle De Caluwé, Jean-Thomas Paridaens,
Aurore Schreiber, Nicolas Vermylen, Séverine Wodon
Je citerai aussi les stagiaires et bénévoles qui ont collaboré intensément à la rédaction
Avec la collaboration de
de ce manuel : Séverine, Erika, Jean-Thomas, Aurore et Nicolas. De même, je remercie
Erika Lambert, Graziella Lippolis, Eric Remacle, Sophie Wyseur, Monique
Ferguson, Marc-Andre Peltzer, Stan Brabant, Vincent Slypen, toutes les personnes extérieures ou internes à Handicap International qui ont bien
Danielle Tychon, Philippe Harmegnies, Christian Bontinckx, voulu donner de leur temps pour la relecture de nombreux textes : Graziella, Monique,
Barbara Bruylands
Vincent, Stan, Sophie, Eric, Philippe, Christian, Danielle, Marc-André et Barbara.
Crédits photographiques et illustrations
Layla Aerts, Thierry Agagliate, Joe Athialy, Koen Baetens, Pour toute une partie, ce manuel propose une approche empirique, nourrie de
Jean-Charles Bétrancourt, Julien Chatelin, Marie Chuberre,
Dominique Delvigne, Jérôme Deya, Catherine Dixon, John Driver, l’expérience concrète d’animation de nombreux ateliers de sensibilisation avec des
Alexis Duclos, Laurent Duvillier, Frédéric Escoffier, Bernard Franck, classes d’écoles, des groupes d’adultes, etc. Chaque atelier aura été pour moi
Paul Franck, Jacques Grison, Alexandre Hippert, Jim Holmes, Z. Johnson,
l’occasion d’affiner les activités proposées sur base des réactions et des critiques des
Robert Knoth, Hugues Laurenge, Patrick Le Folcalvez, Rozenn Le Mentec,
Les mains pour le dire asbl, Isabelle Lesser, Sean Maynard, Jess Mc Cabe, publics depuis près de deux ans. Merci à eux aussi.
Ursula Meissner, Fédéric Meunier, Florent Milesi, Nathalie Moindrot,
Norfolk coalition of disabled people, PNUD, OMS, Charles O'Rear,
Philippe Revelli, John Rodsted, M. Seth, Claude Simonnot, Rronny Smedts,
Vous le découvrirez rapidement : ce manuel est illustré de nombreuses photos prises
C. Smets / Luna, Bruno Stevens, Dieter Telemans, Gaël Turine, John Vink, par différents auteurs, professionnels ou non, et qui ont pu montrer le thème du
UNAPEI, UNHCR, Wikimedia Commons handicap et des personnes handicapées sous un angle humain, juste, parfois décalé et
Conception graphique dans le respect de la dignité. Tout en faisant preuve de qualité esthétique au niveau
Ta Yang Hsu de l’image.
Editeur responsable
© 2009, Handicap International Enfin, je terminerai en remerciant Ta Yang, qui a puisé dans son imagination
débordante pour trouver la façon idéale de mettre en page et d’illustrer ce manuel.
Handicap International Belgique
Rue de Spa 67
Quel défi !
1000 Bruxelles
Tel : +32 2 280 16 01 Bon voyage dans ce manuel du handicap et de la solidarité internationale !
Fax : +32 2 230 60 30
info@handicap.be
www.handicapinternational.be

Emmanuelle De Caluwé
Gestionnaire de projets d'éducation au développement,
Handicap International Belgique
SOMMAIRE
PREMIERE
INTRODUCTION AU MANUEL 7 15. Sport et loisirs 156
PARTIE
1. La thématique 10 16. Famille, sexualité, parentalité 164
2. L’éducation au développement pour 17. Politique 172
Handicap International 10 18. Urgence 182
3. Les objectifs pédagogiques 11 19. Coopération au développement 190
4. A qui s’adresse ce manuel ? 11 20. Culture 198
5. Méthodologie proposée 11 21. Pollution 206
6. Utilisation du manuel 12 22. Violence 216
7. Brise-glace, techniques d’animation et 23. Sécurité routière 224
outils d’évaluation 14 24. Guerres : mines et armes à sous-munitions 230
8. Tableau récapitulatif des activités 20 25. Migrations 238
9. Calendrier annuel du handicap 21
FICHES D’ACTIVITES 245
FICHES THEMATIQUES 23 1. La ruée pour la richesse et le pouvoir 246
1. Généralités sur les pays du Sud 24 2. Un pas en avant ! 253
2. Généralités sur le handicap 34 3. Ne coupons pas les ponts ! 258
3. Déficience motrice 44 4. Le roi des droits 264
4. Déficience visuelle 56 5. Qui est derrière moi ? 272
5. Déficience auditive 68 6. Tous enfants, tous des droits ! 277
6. Déficience intellectuelle 78 7. Photo-langage 282
7. Droits des personnes handicapées 88 8. Médias-débat 287
8. Accessibilité 94 9. Défis-sens 291
9. Stéréotypes et préjugés, discrimination 104 10. Petit reporter sans frontières 295
10. Pauvreté 112 11. Contes 298
11. Santé 120 12. Let’s talk about sex ! 308
12. Education 132 13. Jeu des chaises 313
13. Travail 140
DEUXIEME
14. Genre 148 PORTFOLIO PHOTOS - 70 Photos
PARTIE
INTRODUCTION
AU MANUEL
Que
souhaitent les
personnes
handicapées ? “
R ien de spécial, rien d'extraordinaire. Nous voulons
simplement être en mesure d'aller à l'école de notre quartier
ou secteur; d'accéder à la bibliothèque publique, d'aller au
cinéma, de prendre un autobus pour faire nos courses au
centre-ville ou pour aller voir des amis ou des parents à
l'autre bout de la ville ou du pays. Nous souhaitons également
avoir accès au bureau de vote, comme tout le monde, les
jours d'élection. Nous voulons pouvoir nous marier, travailler
et avoir les moyens d'élever nos enfants. Nous voulons
encore des soins médicaux de bonne qualité et
financièrement abordables. Nous souhaitons enfin être
considérés comme des personnes à part entière, intégrées à


la société, et non pas comme des individus à cacher; à
prendre en pitié ou demandant la charité.

Adrienne Rubin Barhydt


www.disrights.org
INTRO INTRO

1. LA THEMATIQUE 3. LES OBJECTIFS PEDAGOGIQUES


10 11

Selon les Nations Unies, une personne sur dix dans le monde est handicapée. 80% 1 de la L’objectif général de ce manuel repose avant tout sur la mise à disposition pour tout
population mondiale des personnes handicapées vivent dans les pays du Sud 2, ce qui acteur éducatif d’un manuel facile et agréable d’utilisation, flexible en fonction des
représente 500 millions de personnes. Parmi elles, seules 2% 3 ont accès aux soins de contraintes de chacun et pertinent pour aborder la question du handicap dans les pays
santé de base et 98% 4 des enfants handicapés n'ont pas accès à l'éducation. 80% 5 d’entre du Sud auprès de son propre public. Via ce manuel, l’idée est de susciter des change-
elles vivent avec moins d'un euro par jour ! Dans les situations d’urgence, jusqu’à 80% ments de regards et de comportements pour que ceux-ci soient plus justes et plus
des personnes qui restent dans les zones dangereuses sont des personnes handicapées 6. respectueux vis-à-vis des personnes handicapées, d’ici et d’ailleurs. Cela passe par la
En Belgique, le taux de chômage des personnes handicapées est deux à trois fois 7 plus réflexion et la prise de conscience de la situation des personnes handicapées, plus
élevé que la moyenne nationale. Ajoutons à cela le manque d’accessibilité général spécifiquement celles vivant dans les pays du Sud.
partout dans le monde pour les personnes en situation de handicap.
Pour atteindre cet objectif complexe, nous pensons qu’il est indispensable de le décom-
La question du handicap est universelle et inévitablement liée à la condition humaine. poser en trois sous-objectifs successifs et donc en trois temps distincts :
Si l’inclusion des personnes handicapées n’est pas encore effective en Belgique, elle
pose davantage question dans les pays du Sud : les réalités de vie plus difficiles de Comprendre les enjeux complexes liés au handicap de manière générale
manière générale font de la satisfaction des besoins fondamentaux un enjeu capital, Porter un regard critique sur les réalités socio-politiques, économiques et culturel-
spécialement pour les personnes handicapées dont les droits sont particulièrement les des pays du Sud
bafoués. Prendre conscience des réalités du handicap spécifiques aux pays du Sud

Pour améliorer les conditions de vie des personnes handicapées dans les pays du Sud,
des pistes de solutions existent et se développent : insertion socio-économique, éduca-
tion pour tous, accès facilité aux soins de santé, développement communautaire, cam- 4. A QUI S’ADRESSE CE MANUEL ?
pagnes de sensibilisation pour combattre les stéréotypes, accessibilité, etc.
Ce manuel s’adresse à tout acteur éducatif (ou toute autre personne) intéressé de
travailler la thématique du handicap, des pays du Sud ou du handicap dans les pays du
2. L’EDUCATION AU DEVELOPPEMENT POUR Sud, avec son propre public (enfants, adolescents, adultes). Les activités proposées
mentionnent chacune un niveau. Les trois niveaux proposés sont :
HANDICAP INTERNATIONAL
à partir de 10 ans : niveau 1
Ce manuel de sensibilisation s’inscrit dans une démarche d’éducation au développe- à partir de 14 ans : niveau 2
ment. Pour Handicap International, cela signifie que : à partir de 17 ans : niveau 3

« Face aux conditions de vie des personnes handicapées, en particulier dans les Cette distinction constitue une indication. Chaque animateur adaptera le niveau à son
pays du Sud, l’éducation au développement est un processus pédagogique de long propre public.
terme qui vise à susciter, auprès de la population belge, des changements de
valeurs et de comportements vis-à-vis des personnes handicapées, pour construire
un monde plus inclusif, où leurs droits sont respectés et appliqués ».
5. METHODOLOGIE PROPOSEE
La méthodologie proposée dans ce manuel de sensibilisation suppose la prise en
compte des connaissances et des expériences du public, une approche ludique et parti-
1
Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) cipative, visant la construction collective des savoirs. Il ne s’agit pas de transmettre ex
2
Par pays du Sud, on entend les pays situés en Afrique, en Amérique latine et en Asie. Plus d’infos, voir fiche thématique « 2. Généralités cathedra de l’information sur une thématique, sauf de manière ponctuelle dans un
sur les pays du Sud » cadre précis. Les méthodes privilégiées comprennent entre autres des jeux, des simula-
3
Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), 2004 tions, des débats, des discussions de groupe, des activités de créativité (dessin, écriture,
4
Fond des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), 1999
etc.). Cela permet d’évoquer des concepts parfois abstraits et des problèmes qui parais-
5 sent lointains en les transformant en préoccupations plus proches et plus personnelles.
Université d’Helsinki, février 2005
6
Center for research on the epidemiology of disasters (CRED), 2005
7
Agence Wallonne pour l’Intégration des Personnes Handicapées (AWIPH), 2005
INTRO
Pour cela, ce manuel de sensibilisation est divisé en deux parties : 3ème séance liée au handicap dans les pays du Sud INTRO

Séances suivantes : thématiques choisies selon les objectifs pédagogiques


12
La première est composée de fiches thématiques illustrées de photos petit format (activités liées aux thématiques). Vous pouvez aussi vous baser sur le calendrier 13
et de fiches d’activités. Les fiches thématiques (thema) et les activités sont en lien annuel du handicap (voir p.21) pour aborder différentes thématiques
les unes avec les autres via des renvois.
Suggestion d’activités : voir p.20, tableau récapitulatif des activités
La deuxième partie est un portfolio rassemblant 70 photographies, pouvant être
utilisées pour illustrer ou traiter des thématiques liées au handicap. Toutes les pho- Si vous souhaitez mener un projet pédagogique de long terme
tographies renvoient vers une ou plusieurs fiches thématiques, afin de pouvoir Avec votre public, vous avez l’intention, après plusieurs séances de sensibilisation, de
directement identifier les thématiques qu’elles suggèrent et s’informer sur celles-ci. mener un projet collectif en fin de parcours. Vous pouvez intégrer la mobilisation de
votre public qui s’engagera à organiser lui-même ou avec vous des activités.

Suggestion d’activités : voir ci-dessus « Si vous avez plusieurs séances d’1h30 ». Pour le
6. UTILISATION DU MANUEL projet collectif, il peut s’agir de la participation régulière à des activités (potager, mare,
cuisine, etc.) avec des personnes handicapées d’une association ou d’un centre
Tout d’abord, dès que c’est possible, nous vous suggérons d’organiser au moins une d’accueil, d’un voyage organisé avec des personnes handicapées, d’une exposition de
séance de sensibilisation avec des personnes handicapées qui peuvent venir témoigner sensibilisation pour les portes ouvertes d’une école, etc. Toutes les idées sont les bien-
de leur quotidien. Renseignez-vous pour savoir quelles sont les associations actives venues !
dans la sensibilisation dans votre environnement proche et qui pourraient vous accom-
pagner dans votre projet pédagogique. 2. Fonctionnement et description des fiches thématiques, des fiches d'activités et du
portfolio photos
La structure d’une séance de sensibilisation proposée dans ce manuel se décline de la
façon suivante : Comme expliqué précédemment, le manuel a été conçu de façon à ce que les fiches
thématiques et les fiches d’activités soient inter-reliées. Ainsi, si vous choisissez
brise-glace (à choisir dans les brise-glace, voir p. 14) entre 5 et 10 min. d’aborder une thématique particulière, il vous suffira de parcourir la fiche thématique
activité (à choisir dans les fiches d’activités, voir pp. 245-320) entre 10 et 50 min pour savoir quelles activités sont proposées. Inversement, si une activité a retenu votre
discussion, débat, conclusion (informations à puiser dans les fiches thématiques, voir attention, vous savez directement quelles thématiques elle permet d’aborder en lisant
pp. 23-243 et dans les techniques d’animation, voir p. 16) entre 30 et 60 min. la fiche.
évaluation (à choisir dans les outils d’évaluation, voir p. 18) entre 10 et 20 min.
FICHES THEMATIQUES
1. Choisir son projet pédagogique Avant le début de tout projet pédagogique, nous vous conseillons vivement la
lecture de certaines fiches « généralistes » : « 1. Généralités sur les pays du Sud »,
Selon le nombre de séances de sensibilisation que vous organiserez auprès de votre « 2. Généralités sur le handicap », « 3. Déficience motrice », « 4. Déficience visuelle »,
public, vous atteindrez des objectifs différents. En fonction de votre projet pédagogi- « 5. Déficience auditive », « 6. Déficience intellectuelle ». Vous pourrez ensuite lire
que, vous choisirez les activités et les thématiques. d’autres fiches en fonction de vos propres objectifs.

Si vous avez peu de temps (environ 1h30) Les autres fiches thématiques mettent en lien le handicap avec un autre domaine
En une séance, vous éveillez votre public à la thématique du handicap dans les pays du (l’éducation, la santé, la pollution, etc.). Les réalités d’un domaine sont dès lors
Sud. Vous le rendez curieux et peut-être désireux d’en savoir plus sur des thématiques abordées avec le prisme du handicap. Chaque fiche est structurée de la façon
plus spécifiques. C’est une première porte d’entrée à la thématique… suivante :
Suggestion d’activités : voir p.20, tableau récapitulatif des activités. En quoi la thématique est-elle importante ? est-ce un droit ? un sujet de société ?
Et ce en Belgique et dans les pays du Sud, avec quelques chiffres à l’appui.
Si vous avez plusieurs séances d’ 1h30 Quelles sont les causes de la situation évoquée, en Belgique et dans les pays du Sud ?
En plusieurs séances, vous travaillez la thématique générale avec votre public, mais Quelles seraient les pistes d’amélioration des réalités de vie des personnes han-
également les sous-thématiques. Vous donnez à votre public des outils de compréhen- dicapées dans le domaine concerné, en Belgique et dans les pays du Sud ?
sion et suscitez l’esprit critique par rapport aux sujets évoqués. Suggestion d’activités
Suggestion : partez d’une photo du portfolio qui vous interpelle pour aborder une ou Date-clé
plusieurs thématiques. Exemple.
La fiche « Education » évoque :
1ère séance liée au handicap de manière générale l’accès des enfants handicapés à l’éducation, en Belgique et dans les pays du Sud.
2ème séance liée aux pays du Sud
INTRO
les causes de la non scolarisation des enfants handicapés dans les pays du Sud pour objectifs de faire connaissance, apprendre les prénoms, favoriser la cohésion INTRO

et les frontières entre l’enseignement ordinaire et l’enseignement spécialisé ou la dynamique du groupe, etc. Ils durent dix minutes maximum.
14
les avantages de l’éducation inclusive comme alternative 15
Connaissez-vous les autres ?
FICHES D’ACTIVITES Chaque personne reçoit un papier et un stylo et note une vérité et un mensonge sur
Chaque fiche d’activité est structurée de la même manière et reprend les éléments elle-même. L’animateur rassemble tous les papiers et les lit à haute voix. Le groupe doit
suivants : deviner de quelle personne dans le groupe il s’agit et si c’est un mensonge ou une
Niveau (1, 2 ou 3) vérité.
Taille du groupe
Durée Le gourmand bavard
Objectifs L’animateur doit se munir de petits bonbons que les participants peuvent prendre en
Aperçu quantité souhaitée. Expliquez-leur qu’au top départ, ils ont le droit d’en prendre autant
Thèmes qu’ils le veulent, mais qu’ils ne peuvent pas encore les manger. Une fois qu’ils se sont
Matériel servi, l’animateur explique qu’avant de manger un bonbon, ils doivent dire quelque
Préparation chose sur eux-mêmes. Les plus gourmands se rendent vite compte qu’ils vont devoir se
Instructions (variante éventuelle) décrire à de très nombreuses reprises.
Débriefing
Fiches thématiques à lire Le remue méninges
Suggestions de suivi L’animateur inscrit sur un tableau des dates, des nombres, des mots qui le représentent.
Conseils pour l’animateur Tous les membres du groupe essaient de deviner ce à quoi cela peut correspondre.
Ex : Bleu, Egypte, danser, Patrice, 11, épinards, 44, …
Chaque fiche renvoie à une ou plusieurs fiches thématiques. L’animateur peut dès Le groupe doit deviner que le bleu est la couleur favorite de l’animateur, qu’il a habité
lors lire les fiches thématiques avant l’atelier, afin de pouvoir mieux nourrir le en Egypte, qu’il aime danser, que son frère s’appelle Patrice, qu’il habite au numéro 11,
débat ou transmettre des informations sur des thématiques spécifiques à la suite qu’il est allergique aux épinards, que sa mère est née en 44…
d’une activité. Une fois que tout a été révélé, un autre membre du groupe peut à son tour indiquer
tout ce qu’il désire sur lui-même. L’objectif est d’apprendre à mieux se connaitre mais
PORTFOLIO DE PHOTOS surtout d’instaurer une bonne ambiance. Pour ce faire, laissez les membres du groupe
Environ 70 photos composent la 3ème partie de ce manuel: le portfolio. Toutes les s’exprimer librement, toutes les réponses sont acceptables, qu’elles soient réalistes ou
photos se trouvent dans les fiches thématiques. Le portfolio sert à illustrer toutes les pas, sérieuses ou non.
thématiques abordées dans les fiches, ainsi à nourrir les discussions et débats qui
ont lieu lors de chaque activité. Pour deux d’entre elles d’ailleurs, les photos consti- La toile d’araignée
tuent le matériel de base, à savoir « 5. Qui est derrière moi ? » (p. 272) et « 7. Photo- Tous les participants forment un cercle. L’animateur explique aux participants que
langage » (p. 282). lorsqu’ils recevront la boule de laine, ils devront répondre aux deux questions suivantes:
Quel est votre prénom ? Qu’est-ce que vous attendez de cet atelier ? L’animateur com-
Les légendes ne figurent pas sur les photos, afin de laisser l’occasion aux partici- mence avec la boule de laine, il se nomme et dit pourquoi il a décidé de s’impliquer dans
pants de chercher ce qu’elles reprénsentent. Par contre, chaque photo renvoie à ce projet. Ensuite, tout en retenant un bout de la ficelle, il lance la pelote de laine à
une page du manuel et au numéro d’une fiche thématique, permettant de retrouver quelqu’un d’autre de façon à ce qu’elle se déroule jusqu’à lui. Chacun fait de même si
rapidement la légende de la photo, ainsi que des informations plus complètes sur bien que lorsque tous les participants ont parlé, ils sont tous reliés entre eux. Par la suite,
la thématique qu’elle illustre. on fait le chemin à l’envers, le dernier à avoir reçu la pelote doit présenter la personne
qui la lui a lancée et ainsi de suite. Cela permet de tester l’écoute des participants.

Je suis un animal
7. BRISE-GLACE, TECHNIQUES D’ANIMATION ET Se présenter par un animal ou un personnage célèbre qui a une « qualité-caractéristi-
OUTILS D’EVALUATION que » qu’on a et une qu’on aimerait développer.

Le jeu Domino
1. Quelques idées de brise-glace Trouver deux caractéristiques communes avec son voisin de gauche et de droite, l’une
visible, l’autre pas.
Les brise -glace permettent en quelques instants d’installer une dynamique de
groupe. Ils sont utiles pour des groupes qui ne se connaissent pas au préalable ou Le jeu Domino sans parler
pour des groupes peu dynamiques. Ils ouvrent la séance de sensibilisation et ont Trouver cinq caractéristiques communes avec les autres membres du groupe sans
l’usage de la parole.
INTRO
Les symboles « smileys » se tourne vers l’intérieur. Chacun est donc en face d’un partenaire. INTRO

L’animateur dessine un tableau reprenant 3 catégories ou plus selon le nombre Au moment du départ, une première question est posée et la
16
d’activités : prénom, symbole, activité 1 (activité 2, etc.). discussion commence alors entre les 2 partenaires placés l’un en 17
face de l’autre. Après 1 ou 2 minutes, le cercle extérieur tourne vers
Prénom Symbole Activité 1 Activité 2
la droite. En fonction du niveau des discussions, la même question
est reposée ou l’animateur en pose une autre. A la fin des discus-
Chacun vient se présenter, choisit un symbole qui le représente, il l’explique ou le dessine et sions par paire, l’animateur demande ce qu’il en est ressorti et fait
vient poser un « smiley » illustrant comment il se sent au début de l’atelier. A la place du sym- une synthèse. Cette technique est idéale pour faire parler des
bole, l’animateur peut aussi amener des images (photo-langage), chacun en choisit une qui personnes plutôt timides et briser le « politiquement correct ». Il
l’inspire. Au terme de l’activité, l’animateur demande à chacun comment il a ressenti est utilisé en Amérique latine dans le cadre des processus
l’exercice. Ce brise-glace est pratique en ce sens qu’il permet également l’évaluation. d’éducation populaire.

Présenter l’autre La ligne au sol


L’animateur demande aux participants de se mettre par deux et de se présenter l’un à Afin de visualiser les avis de chacun, coller une bande de papier
l’autre pendant 2 minutes. Ensuite, en groupe, chacun présente son partenaire aux collant de couleur ou dessiner une ligne avec une craie sur le sol.
autres. Une extrémité de la ligne représente l’accord, l’autre le désaccord.
Une phrase est lancée et chacun se place sur la ligne selon son avis
Prénoms croisés par rapport à la phrase. Les personnes qui sont ‘mitigées’ se placent
Sur une grande feuille, chacun vient à son tour écrire son prénom et explique l’origine entre les 2 extrémités de la ligne, où elles le souhaitent.
ou la signification de celui-ci. Chaque personne utilise les lettres des autres prénoms
pour écrire le sien.
La pluie d’idées
Pour récolter un maximum d’idées sur une action à mener, le
2. Quelques techniques d’animation
groupe se place en cercle. Chacun formule le plus d’idées possible.
Une personne se charge de les écrire toutes sur une grande feuille
Concrètement, plusieurs techniques d’animation peuvent servir à mener une discus-
posée au sol au centre du cercle. Le groupe peut alors décider des
sion, à prendre une décision collective, à trouver un consensus, à visualiser spatiale-
idées retenues et de celles qui sont abandonnées.
ment les avis, à synthétiser, etc. Elles peuvent être utilisées après un jeu, un film, etc.,
pour en sortir les éléments essentiels et atteindre les objectifs pédagogiques d’une
séance. En fonction des objectifs poursuivis par l’animateur, certaines techniques Les 3 chaises
seront choisies plutôt que d’autres. Parfois aussi, les techniques d’animation décrites Pour organiser une discussion longue ou un débat, en profondeur,
ci-dessous sont plus adaptées à certains groupes qu’à d’autres. former un cercle de personnes : le cercle du silence où il est interdit
de parler. Au milieu du cercle, placer 3 chaises, dos aux personnes
Le bâton de parole du cercle du silence. Les 3 chaises forment le cercle de la parole. 3
Pour éviter que tout le monde ne parle en même temps ou pour volontaires peuvent s’y installer pour commencer la discussion.
travailler avec un groupe qui a des difficultés d’écoute, celui qui Quand quelqu’un souhaite s’exprimer, il va au centre du cercle,
veut exprimer son point de vue ne peut le faire que quand il a le tapote sur l’épaule d’une personne de son choix qui se trouve sur
bâton de parole en main. Il le passe ensuite à quelqu’un d’autre l’une des chaises. La personne se lève et se replace dans le cercle
quand il a terminé. du silence et l’autre prend sa place sur la chaise. Elle peut alors
commencer à parler avec les 2 autres personnes assises en face.
Le travail en petit groupe
Pour faciliter l’échange d’idées et permettre à chacun de Les allumettes
s’exprimer, il est parfois utile de diviser un groupe en plusieurs Pour faciliter la prise de décision par rapport à des propositions
petits groupes de 3 à 6 personnes, avant de présenter une synthèse écrites sur une feuille et posée au sol, donner à chacun 3 allumet-
en séance plénière. Une personne de chaque petit groupe est tes pour voter. Il est possible de placer 3 allumettes sur une seule
porte-parole pour faire rapport en séance plénière. Une autre peut proposition ou de les disperser sur 3 propositions différentes.
être secrétaire s’il est nécessaire d’écrire. Quand tout le monde a placé ses allumettes sur les propositions
choisies, compter le nombre d’allumettes pour chaque proposi-
Les 2 cercles tion. Le vote va à la proposition qui a récolté le plus grand nombre
Pour échanger des idées en quelques minutes, partager le groupe d’allumettes.
en 2. Le 1er sous-groupe forme le cercle intérieur et chacun se
tourne vers l’extérieur. Le 2ème forme le cercle extérieur et chacun
INTRO
Le consensus Le SMS INTRO

Quand toutes les idées sont importantes à prendre en considéra- Chacun écrit sur un papier un message qu’il pourrait envoyer comme SMS à un proche,
18
tion, la prise de décision par consensus est la plus adaptée. Former résumant la séance de sensibilisation. L’animateur récolte ensuite tous les papiers. Le 19
des paires qui doivent se mettre d’accord ensemble sur une propo- contenu peut aller de l’appréciation subjective aux éléments appris, en passant par
sition. Quand chaque paire est parvenue à un consensus, placer 2 l’envie d’un suivi, etc. L’absence volontaire de consignes précises sur le contenu du mes-
paires ensemble et recommencer l’exercice à 4, où les paires parta- sage permet à l’animateur de recueillir une grande variété de commentaires sur la
gent leurs décisions. Quand les groupes de 4 ont trouvé chacun un séance de sensibilisation.
consensus, on forme des groupes de 8, et ainsi de suite jusqu’à ce
que le groupe entier ait trouvé un consensus. Les 3 chaises
Les consignes de cet outil sont décrites au point « Quelques outils d’animation », p.17.
3. Quelques outils d’évaluation « Les 3 chaises » peut aussi être utilisé comme outil d’évaluation. En effet, après avoir
identifié des questions liées à ce qui doit être évalué, l’animateur propose que ces ques-
Etape essentielle dans le processus d’éducation au développement, l’évaluation n’est tions soient discutées au sein du cercle de la parole, précisant que les personnes don-
pas pour autant aisée : mesurer l’impact de séances de sensibilisation implique de pren- nant leur avis ont toute liberté d’exprimer ce qu’elles souhaitent, qu’il n’y a aucun tabou
dre en compte des critères subjectifs de qualité, à observer tout au long du projet péda- ni jugement à la clé.
gogique. Un questionnaire écrit anonyme, en fin de processus, peut être utilisé pour
procéder à l’évaluation et peut intégrer des questions comme celles-ci : « Qu’as-tu Le saut
appris ? », « Qu’as-tu retenu ? », « Qu’est-ce qui t’a le plus intéressé ? », « Ce projet te Chaque participant se place debout. A chaque question posée, chacun prend une posi-
sera-t-il utile dans la vie quotidienne ? », etc. Une autre possibilité d’évaluer l’impact en tion la plus basse possible, accroupi, ou la plus haute possible, en sautant. Le plus bas
fin de processus est d’organiser des interviews individuelles ou par petits groupes. Les représente l’insatisfaction, le plus haut une grande satisfaction.
productions collectives (dessins, reportages, articles, expositions, etc.) réalisées tout au
long du projet pédagogique représentent aussi une mine d’or d’informations servant à
mesurer l’impact du projet.

Aussi, nous proposons ci-dessous plusieurs outils plus ludiques qui peuvent ponctuel-
lement donner quelques indices intéressants sur l’effet plus direct de chaque séance de
sensibilisation auprès de votre public.

Les 5 doigts
Dessiner une main où chaque doigt est un thème d’analyse
- Le pouce : un élément positif
- L’index : un élément à pointer, un questionnement
- Le majeur : un élément négatif
- L’annulaire : un engagement personnel ou collectif
- L’auriculaire : un petit truc en plus qu’on a envie de dire

Les cibles
Sur de grandes feuilles, dessiner des cibles identiques à celles des jeux de fléchette : une
dizaine de cercles concentriques. Une cible correspond à un objectif pédagogique.
Chaque participant est invité à se positionner sur la cible en écrivant son prénom ou en
dessinant un signe. Plus il se positionne près du centre, plus il est satisfait.

Le sac à dos
A la fin de l’atelier, les participants doivent faire un dessin d’eux-mêmes, avec un sac à
dos, sur le chemin du retour. L’idée est que chacun dessine les divers éléments qu’il a
acquis durant l’atelier et ce qu’il souhaite préserver : nouvelle vision du monde, nouvel-
les idées, valeurs acquises, sentiments, etc. Les participants peuvent également dessi-
ner les éléments abandonnés, c'est-à-dire ce qu’ils veulent laisser derrière eux : préju-
gés, comportements discriminatoires, mauvaises habitudes, intolérance, etc.
INTRO INTRO
8. TABLEAU RECAPITULATIF DES ACTIVITES 9. CALENDRIER ANNUEL DU HANDICAP
20 21

JANVIER FEVRIER MARS


4 janvier : Journée mondiale du Braille 6 février : Journée mondiale contre les 8 Mars : Journée internationale de la
THEMA 4 mutilations génitales féminines femme THEMA 14

ES
THEMA 14, 22

IT
24 mars : Journée Mondiale de lutte

TIV
17 février : Journée mondiale de contre la tuberculose THEMA 3, 11
AC l’exercice physique THEMA 15

Niveau 1-2 2-3 1-2 3 1-2 1-2 1-2-3 2-3 1-2-3 2-3 1-2 3 1-2-3
Sujet H-S H-S H H-S H-S H-S H-S H-S H H-S H-S H S
THEMATIQUES
1. Généralités sur les pays du Sud
AVRIL MAI JUIN
2. Généralités sur le handicap
2 avril : Journée mondiale de sensibili- 1ier mai : Fête du Travail THEMA 13 5 juin : Journée mondiale de
3. Déficience motrice sation à l’autisme THEMA 6 l’environnement THEMA 21
15 mai : Journée internationale des
4. Déficience visuelle 4 avril : Journée internationale des familles THEMA 16
5. Déficience auditive Nations Unies pour la sensibilisation aux
mines et l’assistance à la lutte contre les 21 mai : Journée mondiale de la
6. Déficience intellectuelle mines THEMA 24 diversité culturelle pour le dialogue et
pour le développement THEMA 20
7. Droits des personnes handicapées 7 avril : Journée mondiale de la santé
8. Accessibilité THEMA 11

9. Stéréotypes & préjugés, discrimination


10. Pauvreté JUILLET AOUT SEPTEMBRE
11. Santé 8 septembre : Journée internationale
de l’alphabétisation THEMA 12
12. Education
13. Travail 21 septembre : Journée internationale
de la paix THEMA 24
14. Genre
4ème samedi de septembre : Journée
15. Sport et loisirs mondiale des sourds THEMA 5
16. Famille, sexualité, parentalité
17. Politique
18. Urgence
19. Coopération au développement OCTOBRE NOVEMBRE DECEMBRE
20. Culture 9 octobre : Journée mondiale de la vue 20 novembre : Journée mondiale de 1er décembre : Journée mondiale de
THEMA 4 l’enfance THEMA 7, 12 lutte contre le SIDA THEMA 11
21. Pollution
15 octobre : Journée internationale de 3ème dimanche de novembre : 3 décembre : Journée internationale
22. Violence la canne blanche THEMA 4 Journée mondiale du Souvenir des des personnes handicapées THEMA 2
victimes de la route THEMA 23
23. Sécurité routière 17 octobre : Journée internationale de 10 décembre : Journée internationale
l’éradication de la pauvreté THEMA 10 21 novembre : Journée mondiale de la des droits de l’Homme THEMA 7
24. Guerres : mines et armes à sous munitions trisomie 21 THEMA 6
25. Migrations 24 octobre : Journée mondiale 18 décembre : Journée internationale
d’information sur le développement 25 Novembre : Journée internationale des migrants THEMA 25
THEMA 19 pour l’élimination de la violence envers
H : activités liées à la thématique du handicap de manière générale
les femmes THEMA 22
S : activités liées aux relations Nord-Sud de manière générale
H-S : activités liées aux spécificités du handicap dans les pays du Sud.
FICHES
THEMATIQUES
Généralités
sur les pays
du Sud
THEMA 1 L es médias influencent énormément les représentations que
l’on se fait aujourd’hui des réalités du Sud. Dans de nombreux
cas, le tableau est sombrement dépeint et semble correspondre
à une partie de la réalité : pauvreté économique, conflits,
catastrophes naturelles, famines, sida, etc. Pourtant, d’autres
facettes coexistent, mais ne sont pas pour autant portées à
l’avant-plan. Des peuples s’organisent au quotidien, avec
parfois beaucoup d’imagination et grâce à la puissance des
liens sociaux. Les réalités contemporaines des pays du Sud
sont le fruit de multiples facteurs. Quels sont les mécanismes
qui ont engendré tant d’inégalités entre le Nord et le Sud, sur
les plans historique, économique, politique ou social ?
1
LE SCHEMA DE LA COUPE DE CHAMPAGNE : UN PEU D’HISTOIRE DES RELATIONS NORD-SUD
L’INEGALE REPARTITION DES RICHESSES
La découverte du Nouveau Monde et la période esclavagiste
La rupture entre le Nord et le Sud se manifeste notamment par le schéma d’inégalité des Aux 15ème et 16ème siècles, les grandes puissances européennes en quête de pouvoir et de
richesses, appelé « schéma de la coupe de champagne » : le haut correspondant au Nord et richesse partent à la découverte de nouveaux horizons. Cette conquête de nouveaux terri-
le « pied » au Sud. Il apparaît sur celui-ci que les 20% les plus riches de la population mon- toires s’accompagne d’un pillage systématique des ressources justifié au nom de la chris-
diale possèdent 83% de la production mondiale et que les 20% de la population la plus tianisation des populations locales considérées comme « sauvages ». Les conséquences
pauvre se partagent 1,4% des richesses. directes de ces découvertes seront l’enrichissement des Européens et le développement du
commerce international entraînant dans son sillage l’explosion de la traite négrière, période
de l’esclavagisme qui décimera les peuples pendant 500 ans. A la fin du 15ème siècle, le traité
Schéma de la coupe de champagne
de Tordesillas établit la répartition des territoires entre l’Espagne et le Portugal, ce qui aura
des conséquences sur la période de colonisation de ces pays. Ce traité apparaît comme un
compromis hispano-portugais, nécessaire à la paix entre les deux nations. Un partage des
20% de la population du monde produisent et terres sera organisé, et débouchera sur la conquête, par le Portugal, de la pointe orientale du
consomment 82,7% des richesses
continent latino-américain, appelé plus tard le Brésil.

11,7% La colonisation et la décolonisation

THEMA 1
En 1884, lors de la conférence de Berlin, les puissances européennes organisent leurs colonies en THEMA 1
Généralités
sur les pays divisant le continent africain en 14 nations. Ils tracent de nouvelles frontières, et ce sans tenir Généralités
sur les pays
du Sud
2,3% compte des différentes ethnies et des futures sources potentielles de conflits. Ces territoires du Sud

26 seront occupés et dépouillés jusque dans les années 50-60, époque des indépendances. 27

Un quintile = 20%
= 1.200 millions de L’aide au développement
1,9%
personnes sur les
quelques 6.000 La notion de « sous-développement » appa-
raît au lendemain de la deuxième guerre
20% de la population du monde se contentent
mondiale. Le 20 janvier 1949, lors de son
de 1,4% des richesses investiture, le président des Etats-Unis,
Truman évoque, dans le « point quatre » de
son discours, une extension de l’aide tech-
nique aux nations défavorisées, qui avait été
jusqu’ici accordée à certains pays d’Amérique
latine. A cette époque, l’Occident se rend
compte de l’importance stratégique que
Parmi les pays les plus pauvres, on retrouve la majorité des pays africains où la plupart des femmes représentent les pays « sous-développés »
et des enfants vivent avec moins d’un dollar par jour. dans la lutte contre l’expansion commu-
niste. Un nouveau modèle de développe-
Notons aussi que la fiabilité des statistiques sur les pays du Sud, même fournies par des institutions ment économique est alors injecté pour
internationales « sérieuses », doivent être considérées avec des pincettes. En effet, le manque venir en aide aux pays du Sud. Dans la
d’enregistrement des naissances et donc d’existence légale de nombreux individus, empêche le pratique, une partie importante des fonds
bon déroulement des enquêtes statistiques. va être détournée par les dirigeants République démocratique du Congo, écoliers à Kinshasa
© Layla Aerts - pour Handicap International
politiques et ce, en connaissance de cause
des pays occidentaux.

1
Guy Bajoit, sociologue du développement, professeur à l’Université Catholique de Louvain, Belgique
La dette des pays du Sud Les Plans d’Ajustement Structurel

Le remboursement de la dette constitue une véritable source d’étranglement de Face à cette situation, seul le Fonds
l’économie des pays du Sud et a des répercussions importantes sur les budgets consa- Monétaire International continue de
crés aux services publics tels que la santé ou l’éducation. Aujourd’hui, les pouvoirs bien vouloir accorder des prêts aux
publics des pays du Sud ont déjà remboursé l’équivalent de 94 fois leur dette de 1970. pays du Sud, mais sous certaines condi-
tions. Les mesures préconisées sont inscri-
D’une part, à l’origine de cet endettement, un investissement massif des banques du tes dans un Plan d’Ajustement Structurel
Nord dans les années 60 sous forme de prêts accordés aux pays du Sud (Afrique et Amé- (PAS), qui prévoient généralement comme
rique latine). A cette époque, les banques européennes regorgent de dollars suite à mesures : réduction des budgets « non
l’instauration du plan Marshall par les Etats-Unis qui avait pour objectif de relever productifs » (santé, éducation, subven-
l’économie européenne. Les banques vont utiliser ces fonds en incitant les différents tions aux produits de base, etc.), produc-
gouvernements des pays du Sud à emprunter à de faibles taux. Le boom pétrolier des tion agricole tournée vers l’exportation
années 70 va encore accentuer ce phénomène suite au placement des revenus des pays (café, coton, cacao, arachide, thé, etc.) pour
producteurs de pétrole dans les banques occidentales. L’ensemble de ces prêts va faire rentrer des devises, réduction des
constituer la partie privée de la dette. cultures vivrières, libéralisation de
l’économie, privatisations massives des
D’autre part, les pays du Nord entreprises publiques, etc. Le but est
vont également prêter d’Etat à de dégager des capitaux pour rem-
Etat des sommes importantes bourser leur dette.
aux gouvernements du Sud
sous certaines conditions L’argent ainsi dégagé a servi en priorité
THEMA 1
Généralités
« d’exclusivités économiques ». aux grands projets énergétiques ou
sur les pays
du Sud
L’Europe connaissant une réces- d’infrastructures (barrages, centrales
sion importante, ces prêts thermiques, oléoducs, etc.), souvent
28
avaient pour objectif de donner inadaptés et mégalomaniaques, qu’on
du pouvoir d’achat aux popula- a appelés « éléphants blancs ».
tions du Sud afin de relancer L’objectif n’était pas d’améliorer les
l’exportation de marchandises conditions de vie des populations,
européennes. Il s’agit ici de la mais plutôt d’extraire les richesses
part bilatérale de la dette exté- naturelles et de montrer par ces grands
rieure publique. chantiers les progrès réalisés en
Tibet, ville de Lhassa, vue du ciel
matière de développement.
Afin de résorber la crise écono- © Handicap International Cuba, vélo-taxi dans les rues de la Havane
© Handicap International
mique du début des années
80, les banques du Nord vont décider de façon unilatérale d’augmenter considérablement
leurs taux d’intérêt. Leurs prêts ayant été contractés à taux variable, les pays du Sud L’évolution de l’aide au développement
voient leurs taux d’intérêt passer de 4 - 5% à 16 - 18%, ne leur permettant plus de rem-
bourser leur dette qui ne fait qu’augmenter, essentiellement sous forme d’intérêts. Par Depuis les années 70, la plupart des pays du Nord ne respectent pas leurs engagements
ailleurs, les pays du Sud, contraints de se concentrer sur les exportations pour rem- consistant à verser 0.7% de leur revenu national brut (RNB) à l’aide publique au dévelop-
bourser leur dette, vont inonder le marché mondial de matières premières. pement (APD) des pays du Sud. L’APD a connu une importante régression durant les
L’augmentation de l’offre va de suite avoir comme conséquence une chute du prix de années 90, passant de 0.33% à 0.22% au cours de la décennie 3 .
ces produits.
A côté de l’aide étatique, le monde des organisations non gouvernementales s’est égale-
ment considérablement développé. Les ONG possèdent de plus en plus de compétences
techniques et sont directement consultées lors de grandes réunions internationales.

2
Le Fonds Monétaire International est une institution internationale multilatérale qui vise la stabilité du système monétaire et
financier international.
3
D. MILLET et E. TOUSSAINT, 60 questions-réponses sur la dette, le FMI et la Banque Mondiale, CADTM & Syllepse, 2008, p. 230
En tenant compte des populations locales et de leurs réalités sociales et culturelles, les 4

ONG sortent de cette vision « paternaliste » qu’elles adoptaient pour désormais LA QUESTION DE L’APPELLATION
s’orienter vers de réels partenariats.
Dès les indépendances, un ensemble de pays nouvellement décolonisés apparaît et
forme comme un tout. Auparavant, ces pays n’existaient ni en tant qu’entité spécifique,
Indice du Développement Humain (IDH)
ni en tant qu’objet d’étude des « pays en développement ». De nombreux termes furent
Source : Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), 2008 utilisés pour qualifier cette entité, mais l’utilisation des termes n’est jamais neutre et
reflète l’adhésion à une idéologie ou l’évolution des mentalités face à l’objet d’étude,
selon que l’accent est mis sur tel ou tel aspect d’une réalité.

Les différentes appellations:

Pays riches et pays pauvres


Cette appellation se base sur le PNB et PIB. Il est difficile de situer la ligne de démar-
cation qui classifie les pays sur cette échelle (en général, ce sont les critères de la
Banque Mondiale qui sont pris comme références). Notons que certains pays ne
sont pas nécessairement pauvres en matières premières mais n’ont pas le contrôle
de celles-ci ou ne bénéficient pas des profits qui en sont retirés.

Pays du Nord et pays du Sud


Cette appellation est fort utilisée mais est assez vague. La référence géographique
THEMA 1
ne se justifie pas car de nombreux pays « pauvres » se trouvent dans l’hémisphère THEMA 1
Généralités Nord (Inde, pays d’Afrique de l’Ouest, etc.) alors que certains pays riches se trouvent Généralités
sur les pays
du Sud
dans le Sud (Nouvelle Zélande, Australie, etc.). sur les pays
du Sud

30 31
Pays industrialisés et pays non industrialisés
Aujourd’hui, tous les pays sont plus ou moins industrialisés, le terme fait donc
0,25 0,50 0,65 0,78 0,85 1,00 Données non disponibles référence à un type spécifique d’industrialisation, celle qui contribue essentielle-
ment à la production totale des biens et des services.

L’ONU a également créé en 1995 l’Indice de Développement Humain (IDH) qui permet Nations prolétaires
d’évaluer le développement humain des pays dans le monde. Auparavant, on mesurait Cette formule d’allure marxiste suggère l’existence d’états exploités et exploiteurs à
la richesse uniquement avec le Produit Intérieur Brut des pays, alors que l’IDH prend l’image des classes sociales.
également en considération la santé (espérance de vie, accès à l’alimentation et à l’eau
potable…), le niveau d’alphabétisme (taux d’alphabétisation, taux de scolarisation…) et Pays du centre et pays de la périphérie
le niveau de vie (PIB, accès à la culture…). Les pays sont classés en trois catégories de Ces termes proviennent d’une vision du système capitaliste mondial. Dans cette
pays : développement humain élevé, développement humain moyen et faible dévelop- optique, le capitalisme s’est étendu et a soumis le reste du monde par des formes
pement humain. multiples de dépendances. Cette vision oppose le centre (pays capitalistes dévelop-
pés) et la périphérie (qui reste en marge du développement tout en le nourrissant).
L’ONU a également mis sur pied les « Objectifs du Millénaire » à atteindre pour 2015. La
coopération belge, en partenariat avec les ONG belges, a donc mis sur pied un plan Tiers monde
pour les atteindre et travaille dans différents secteurs: soins de santé de base, éducation Ce terme commença à désigner en bloc, au moment de la guerre froide, tout ce qui
et formation, agriculture et sécurité alimentaire, infrastructures et bonne gouvernance. ne couvrait ni l’étiquette classique de l’Occident libéral ni celle du communisme
Dans ses projets, elle prête particulièrement attention à l’égalité entre les hommes et soviétique. Néanmoins, fin des années 80, l’opposition entre pays capitalistes et
les femmes, la lutte contre le sida, les droits de l’enfant, l’économie sociale et le respect communistes qui avait présidé la naissance du concept n’existait plus avec la chute
de l’environnement. du régime soviétique. L’effondrement des régimes communistes européens avait
révélé que les pays de l’Europe centrale et orientale pouvaient se trouver dans des

4
F. NAHAVANDI, Du développement à la globalisation : Histoire d'une stigmatisation, Emile Bruylant, 2005
situations politiques et économiques assez similaires à celles de nombreux pays du
Tiers monde. De plus, un grand nombre de pays du Tiers monde ayant connu des
taux de croissance spectaculaires ne sont alors plus considérés comme en faisant
partie et sont appelés pays émergents ou nouvellement industrialisés car, même
s’ils ont traversé d’incroyables transformations économiques, ils n’ont pas atteint le
niveau des pays industrialisés occidentaux.

Pays développés, sous-développés et en voie de développement


L’unanimité sur ce que veut dire « développement » n’existe pas, mais la répartition
actuelle du pouvoir fait prévaloir la définition occidentale du terme. Ces concepts
renvoient à l’idée d’un modèle de développement unique, celui des pays capitalis-
tes développés. Les termes « pays en voie de développement », « émergents », etc.
évoquent l’idée que le processus de croissance est en cours et que certaines trans-
formations des structures économiques et sociales sont déjà opérées. L’emploi de
ces termes se réfère à l’idée que le développement est un processus ininterrompu.

Dans le cadre de ce manuel, nous avons principalement utilisé l’appellation Nord/Sud.


Ce choix nous semblait être le moins occidentalo-centré, et n’induisant pas une idée de
modèle unique de développement.

Bien entendu, nous l’avons vu, cette vision du monde est trop simplifiée car le Nord ou
le Sud ne peuvent être vus comme des ensembles homogènes, et l’on trouve « du Nord
THEMA 1 THEMA 1
au Sud » et inversement. Ajoutons que l’on s’accorde à dire aujourd’hui que certains
Généralités Généralités
sur les pays pays ne font plus partie du « Sud » mais pas non plus du « Nord » : il s’agit de pays que sur les pays
du Sud du Sud
l’on qualifie d’« émergents », comme le Brésil, la Russie, l’Inde ou la Chine.
32 33

VOIR ACTIVITES
- 1. La ruée vers la richesse et le pouvoir
- 2. Un pas en avant !
- 7. Photo-langage
- 10. Petit reporter sans frontières
- 11. Contes

DATES-CLES
21 mai : Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et pour
le développement
24 octobre : Journée mondiale d’information sur le développement
Généralités
sur le
handicap
THEMA 2 S elon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), une
personne sur dix est handicapée dans le monde, c’est-à-dire
près de 700 millions d’êtres humains. Dans les années à venir,
ce chiffre ira en augmentant, avec le vieillissement de la
population et l’expansion des maladies invalidantes… Une
personne sur quatre aurait, dans son entourage proche, des
personnes handicapées.

Q ue représentent ces chiffres ? Qu’entend-on par personne


handicapée ? Quels sont les différents types de déficiences ?
Autant de questions qui nous concernent tous, dont les
réponses sont complexes et qui dépendent de chaque
contexte culturel.
à effet : une maladie ou un traumatisme provoque une déficience de l'organisme, il en résulte une
ETYMOLOGIE DU MOT « HANDICAP » incapacité à faire certaines choses, ce qui conduit à un désavantage social ou handicap. Le handi-
cap est directement le résultat de la déficience ou de l'incapacité de la personne. Les interventions
sont liées aux soins, dont le but est la guérison ou la réadaptation de la personne à la société, afin
Dans la littérature, on trouve plusieurs étymologies du mot « handicap ». En anglais, qu'elle rentre dans les 'normes' comme les autres. Aucune intervention ne concerne
« hand in cap » signifie « la main dans la casquette ». C’était le nom d’un jeu de hasard l'environnement ou ne remet en cause les aspects socio-culturels liés à la vie de la personne.
où le joueur qui tirait un mauvais numéro dans la casquette était défavorisé. Plus tard,
au 18ème siècle, le mot « handicap » faisait référence à une course de chevaux. Pour En 1980, l’OMS établit la classification internationale des handicaps (CIH) qui complète la
assurer le suspens du gagnant de la course et égaliser les chances entre tous, les classification internationale des maladies datant de 1946 (CIM), les handicaps étant des
chevaux les plus forts étaient munis de poids et ainsi « handicapés ». conséquences des maladies. La CIH définit le handicap sur base du modèle médical, comme
un désavantage social résultant d’une déficience ou d’une incapacité.

LE HANDICAP, UNE NOTION COMPLEXE Maladies déficiences et/ou incapacités désavantage social

Il n’existe ni une définition ni une vision du handicap. Le handicap est une notion com-
Le modèle médical privilégie l'approche des besoins spécifiques de la personne,
plexe, qui trouve son origine en Occident au 19ème siècle, et qui ne se traduit pas dans
liés à la déficience ou l'incapacité, et recourt principalement aux services spéciali-
toutes les langues 1 . Historiquement, le handicap se définissait par opposition à la mala-
sés, c'est-à-dire destinés spécifiquement aux personnes handicapées.
die. Le patient était malade tant que son problème pouvait être pris en charge par la
médecine. Il devenait handicapé une fois devenu incurable.
APPROCHE SPECIALISEE
Selon l’OMS, « est appelé handicapé celui dont l'intégrité physique ou mentale est
THEMA 2 THEMA 2
Généralités
progressivement ou définitivement diminuée, soit congénitalement, soit sous l'effet de Généralités
sur le l'âge, d'une maladie ou d'un accident, en sorte que son autonomie, son aptitude à Le modèle social, basé sur les facteurs externes sur le
handicap handicap
fréquenter l'école ou à occuper un emploi s'en trouve compromise » 2 .
36 37

Différents modèles du handicap précisent les contours du concept et coexistent


aujourd’hui. Ils reflètent des pensées diverses, voire contradictoires.

Le modèle médical, basé sur les notions de déficience et d’incapacité

© Norfolk coalition of disabled people

Dans les années 1960, une autre vision émane du mouvement des personnes handicapées elles-
mêmes : le modèle social. Elle donne lieu à la création de l’Organisation Mondiale des personnes
handicapées en 1983, et à celle du Forum Européen des Personnes Handicapées en 1993. Cette
évolution conduira à l’adoption du slogan « Nothing for us without us »3 , revendiqué aujourd’hui
© Norfolk coalition of disabled people par de nombreux mouvements de personnes handicapées issus de la société civile.

Apparu au lendemain de la Première Guerre Mondiale, le modèle médical ou modèle individuel Dans le modèle social, le handicap est considéré comme le résultat de l'inadéquation de la société
est issu de l'approche biomédicale. Le handicap est défini comme appartenant à une personne aux spécificités de ses citoyens. Les personnes handicapées sont une minorité discriminée.
et a pour conséquence de limiter sa participation sociale. Ce modèle suit une logique de cause L'origine du handicap est donc externe à l'individu. Le type d'intervention va évoluer : la guérison

1
Pour plus d'informations sur les différentes perceptions culturelles du handicap, voir fiche thématique « 20. Culture »
3
2 En français : « Rien pour nous sans nous »
R. LIBERMAN, Handicaps et Maladies mentales, Puf – Que sais-je ?, 2003, p. 36
est abandonnée au profit du développe-
ment des capacités restantes de la personne
pour la rendre la plus autonome possible
dans sa vie quotidienne. Concrètement, il
s’agit d'adapter l'environnement et les
services, de les rendre accessibles et utilis-
ables pour les personnes ayant des incapaci-
tés physiques, sensorielles ou psychiques.
“ Les 5 sens des handica-
pés sont touchés mais
c'est un 6e qui les délivre ;
bien au-delà de la vo-
lonté, plus fort que tout,
sans restriction, ce 6e
Processus de production du handicap
© RIPPH/SCCIDIH 1998

Facteurs de risque

Cause
Modèle explicatif des causes et conséquences
des maladies, traumatismes et autres atteintes à
l’intégrité ou au développement de la personne

Les interventions sur l'environnement sont


privilégiées dans cette approche, afin que sens qui apparaît, c'est
Facteurs personnels Facteurs environnementaux
chacun ait accès aux droits humains. On simplement l'envie de


parle d’ailleurs d’une approche basée sur les
droits. Une personne déterminée n'est vivre Systèmes
organiques
Aptitudes
jamais plus garante du respect de 'normes'
qu'une autre. Tout le monde est différent Grand Corps Malade Intégrité Déficience Capacité Incapacité Facilitateur Obstacle
selon un critère prédéfini.

Le handicap est défini soit comme une conséquence de l’absence d’aménagements des
environnements ordinaires (approche environnementale), soit comme le résultat d’un
Interaction
problème d’organisation sociale et de rapport entre la société et l’individu (approche
droits humains). La situation de handicap est inhérente à la société et non à l’individu.

THEMA 2 THEMA 2
Généralités Habitudes de vie Généralités
sur le Le modèle social privilégie l'approche des droits de la personne, acces- sur le
handicap
sibles pour tous en vertu de la Déclaration Universelle des Droits de handicap

38 l'Homme, et est intimement lié au modèle inclusif. Il vise avant tout une 39

société mixte, où se côtoient quotidiennement, dans tous les domaines,


des personnes handicapées et d'autres personnes. Participation sociale Situation de handicap

APPROCHE INCLUSIVE

Avec l’apparition du PPH, l’OMS revoie sa propre conception du handicap et de son


Le modèle systèmique, intégrant le modèle médical et le modèle social approche médicale pour aboutir, en 2001, à la mise en place et à l’adoption de la Classi-
fication Internationale du Fonctionnement (CIF), remplaçant la Classification Interna-
Parallèlement aux modèles médical et social, il existe un autre modèle : le modèle tionale des Handicaps (CIH).
systémique. Lui-même a été conceptualisé et imaginé par Patrick Fougeyrollas en 1998,
au Québec, sous le nom de « Processus de Production du Handicap » (PPH) qui explique Dans la CIF, les domaines sont classés du point de vue de l'organisme, de celui de la
comment on arrive à la « situation de handicap ». personne en tant qu'individu et de celui de la personne en tant qu'être social. Le fonc-
tionnement et le handicap s'insérant dans un contexte, la CIF comprend également une
liste de facteurs environnementaux. La CIF est utile pour comprendre et mesurer les
« Il n’y a pas deux mondes, celui des valides et celui des handicapés »,
conséquences sanitaires. Elle peut être utilisée dans des cadres cliniques, dans les
services de santé ou dans les enquêtes au niveau individuel ou de la population.
Patrick Fougeyrollas
Les deux modèles, PPH et CIF, tiennent compte à la fois de la nécessité d'apporter des
Le PPH prend en compte l’interaction entre les différents facteurs conduisant à la situation réponses spécifiques à des besoins spécifiques liés à une déficience ou une incapacité, mais
de handicap : les facteurs intrinsèques à une personne (déficience ou incapacité) et les également à l'approche selon laquelle tous les êtres humains sont égaux entre eux, peu
facteurs extérieurs qui dépendent du contexte dans lequel évolue cette personne importe la différence qui pourrait les marquer par rapport à d'autres. Ils privilégient une
(environnement et aspects socio-culturels). société inclusive où l'accessibilité est primordiale, et où les personnes handicapées peuvent
toutefois nécessiter des réponses spécifiques à leurs propres besoins si nécessaire.
2
Le Fonds Monétaire International est une institution internationale multilatérale qui vise la stabilité du système monétaire et financier 3
international. D. Millet et E. Toussaint, 60 questions-réponses sur la dette, le FMI et la Banque Mondiale, p. 230, CADTM & Syllepse, 2008
Ici, le concept de handicap n’est pas figé, ni dans le temps, ni dans l’espace. LES DIFFERENTS TYPES DE DEFICIENCES
La notion de handicap entend la combinaison de trois facteurs distincts : Dans le présent manuel, nous nous limitons à 3 catégories de déficiences et ne prenons pas en
compte les maladies mentales ou les troubles psychiques (comme l’autisme) :
l'environnement (qui peut être plus ou moins adapté)
l'intégrité individuelle (marquée par la déficience ou l'incapacité) la déficience physique ou motrice difficulté ou incapacité à faire certains mouvements
les aspects socio-culturels (qui varient dans le temps et d’un peuple (ex : paraplégie)
à l’autre) la déficience sensorielle difficulté ou incapacité à voir (handicap visuel) ou à entendre
(handicap auditif ) (ex : cécité, malentendance)
la déficience intellectuelle difficulté à raisonner et à comprendre (ex : retard mental)

Tableau de synthèse des différents modèles


TYPE DE DEFICIENCE NOMBRE DE MILLIONS DE PERSONNES TOUCHEES DANS LE MONDE

MODÈLE MÉDICAL MODÈLE SOCIAL MODÈLE SYSTÉMIQUE motrice près de 65 (ayant besoin d’un fauteuil roulant)
intellectuelle près de 156
Où se situe le problème? Déficience ou Environnement Facteurs personnels et auditive près de 278
incapacité inadapté et aspects externes visuelle près de 314
socio-culturels exclu-
THEMA 2
ants THEMA 2
Généralités Généralités
sur le
handicap
Ex: déficience visuelle: Ex: dans le train, pas de Les 2 sur le
handicap
cécité signal sonore précisant
40
les arrêts LES CAUSES DES DEFICIENCES 41

Les déficiences sont dues à de nombreux facteurs, dont les maladies, les malformations
Comment le résoudre? Apporter des soins et Agir sur Apporter des soins et congénitales, les traumatismes ou encore la vieillesse. Certaines personnes naissent
des services spécialisés l'environnement et les des services spécialisés avec une déficience ou une incapacité – on parle alors de handicap congénital –,
aspects socio-culturels et agir sur
d’autres deviennent handicapées au cours de la vie. Personne n’est donc à l’abri de
l'environnement et les
devenir handicapé. Une déficience peut également être visible ou invisible.
aspects socio-culturels

Ex: intervention chirurgi- Ex: annonce orale Ex: intervention chirurgi-


cale au niveau des yeux suffisamment à temps
de la prochaine station
cale + annonce orale
L’INCAPACITE DEVELOPPE LES CAPACITES
Lorsqu’un sens ou un système est atteint et qu’il provoque une incapacité chez une
Rapport à la 'normalité' Norme = personne non Norme = toute Droit à la différence, personne, l’organisme compense en développant un ou plusieurs autres sens.
handicapée personne. Pas de donc à des services Exemple : une personne malvoyante a une ouïe et un odorat souvent plus développés
différence spécifiques quand ils que quelqu’un qui voit bien.
sont nécessaires

Approche Spécialisée Inclusive Inclusive mais spéciali- LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LA SOCIETE
sée si nécessaire
Face au handicap, tout le monde n’est pas égal : le sexe, l’âge ou encore l’origine sociale influ-
ence le degré de la situation de handicap. Souvent, le degré de handicap est d’autant plus
important que la personne vit dans un contexte socio-économique défavorable4 .

4
Voir fiche thématique « 10. Pauvreté »
La place des personnes handicapées dans une société dépend de nombreux facteurs, dont :

le type de déficience

Une déficience invisible est souvent moins « handicapante » qu’une déficience


visible, car une personne dont la déficience est invisible est regardée de la même
façon qu’une autre. Au contraire, une personne dont on perçoit clairement la défi-
cience est souvent perçue comme différente avant tout. De plus, dans bien des cas,
une personne déficiente intellectuelle inspire la pitié, tandis qu’une personne
handicapée motrice dégage un sentiment de courage.

la culture de la société

Le regard et la place des personnes handicapées sont liés à la culture d’un peuple.
Pour autant, partout dans le monde, les personnes handicapées représentent une
minorité vulnérable, souvent exclue, peu visible et fort discriminée, et dont les
droits sont encore peu respectés.

THEMA 2 THEMA 2
Généralités Généralités
sur le sur le
handicap handicap

42 43

VOIR FICHES THEMATIQUES


- 3. Déficience motrice
- 4. Déficience auditive
- 5. Déficience visuelle
- 6. Déficience intellectuelle
- 7. Droits des personnes handicapées
- 9. Stéréotypes & préjugés, discrimination
- 20. Culture

VOIR ACTIVITE
L’ensemble des activités aborde les généralités du handicap

DATES-CLES
3 décembre : Journée internationale des personnes handicapées
9 octobre : Journée mondiale du handicap
Déficience
motrice

THEMA 3 L a déficience motrice est présente partout à travers le


monde. L’Organisation Mondiale de la Santé estime à 65
millions le nombre de personnes dans le monde ayant besoin
d’un fauteuil roulant pour se déplacer, ce qui correspond à 1%
de la population mondiale. Pourtant, dans les pays du Sud
principalement, un tiers de ces personnes ne disposent pas de
cette aide technique, et ceux qui en détiennent une ont
rarement un modèle adapté à leurs besoins. En Europe, entre
2 et 3% de la population serait en situation de handicap
moteur, dont 40% sont atteints de paralysie. Au-delà des aides
techniques, c’est aussi et surtout le degré d’accessibilité de
l’environnement qui facilite ou non la mobilité d’une personne
handicapée motrice.
2. Après la naissance
QU’EST-CE QUE LA DEFICIENCE MOTRICE ?
Certaines maladies invalidantes, transmissibles ou non :
- la sclérose en plaques 3 qui touche plus de 10.000 personnes en
Les personnes qui sont atteintes de déficience motrice sont limitées dans leurs déplace- Belgique, le plus souvent de jeunes adultes
ments, dans l’exécution des tâches manuelles, dans la participation à certaines activités - la fibromyalgie 4 qui touche entre 2 et 5% de la population. Cette
ou dans la parole. Les degrés de gravité vont de l’affaiblissement de l'endurance phy- maladie affecte plus les femmes que les hommes.
sique à la paralysie, et influencent donc les difficultés d’une personne à une autre. - certains cancers
- etc.
Le vieillissement de la population :
- l’arthrite 5 dont souffrent le plus souvent les personnes âgées
LES CAUSES DE DEFICIENCE MOTRICE - l’arthrose 6
- des troubles du dos
L’apparition d’une déficience motrice peut survenir avant ou dès la naissance, ou au cours Des accidents de la circulation, de travail ou de sport
de la vie, suite à un événement. La déficience peut toucher les membres, les os, les articula- Un accident vasculaire cérébral
tions, les muscles et leurs tendons, le système nerveux ou encore la moelle épinière. Etc.

En Belgique, plusieurs causes de l’incapacité/la déficience motrice sont à distinguer : De manière générale, avec le vieillissement de la population belge, de plus en plus de
personnes âgées sont en situation de handicap moteur. Les enfants ou jeunes adultes
1. Avant la naissance Origine dite « congénitale » porteurs d’un handicap moteur ont, pour la plupart, été victimes d’accidents, de mala-
dies invalidantes, ou de malformations congénitales.
Une maladie héréditaire (ex : myopathie de Duchenne 1 )
THEMA 3 THEMA 3
Déficience
Une aberration chromosomique Dans les pays du Sud, le contexte est quelque peu différent :
Déficience
motrice Une maladie chez la femme enceinte (rubéole) De nombreuses maladies infectieuses sont évitables par la vaccination entre autres motrice

Des causes toxiques (médicaments, drogues, etc.) ou curables par une intervention chirurgicale par exemple. Mais par manque
46
Une infirmité motrice cérébrale (IMC) 2 d’accès aux soins de santé, aux traitements, etc., de nombreuses personnes ne sont 47

Le nanisme pas vaccinées ou n’ont pas les moyens de se soigner. Dans ce cas, la maladie
Etc. entraîne une déficience permanente chez la personne atteinte.

Quelques exemples de maladies invalidantes :

La poliomyélite
La poliomyélite est une maladie très contagieuse provoquée par un virus qui enva-
hit le système nerveux et peut entraîner en quelques heures une paralysie totale. La
paralysie irréversible (des jambes en général) survient dans un cas sur 200. Entre 5 à
10% des malades paralysés meurent lorsque leurs muscles respiratoires cessent de
fonctionner. Cette maladie touche principalement les enfants de moins de cinq ans.
Comme il n’existe pas de traitement, la prévention est la seule option.
L’administration du vaccin antipoliomyélitique à plusieurs reprises confère à l’enfant
une protection à vie. La poliomyélite a diminué de plus de 99% depuis 1988, passant
de plus de 350.000 cas dans plus de 125 pays d’endémie à 1997 cas déclarés en
2006. En 2008, il ne restait plus que quatre pays d’endémie dans le monde7.
Tibet, Tan Ping, adolescent IMC de 15 ans
© Jacques Grison / Rapho
3
La sclérose en plaques est une maladie auto-immune du cerveau et de la moelle épinière, qui constituent le système nerveux central.
La cause précise de cette maladie est encore mal connue. Des facteurs environnementaux, génétiques et immunologiques joueraient
1 un rôle dans son apparition.
La myopathie de Duchenne est une forme de dystrophie musculaire progressive généralisée et héréditaire à transmission récessive liée
au chromosome X, débutant dans l'enfance et d'évolution grave. Seuls les garçons sont atteints et les femmes sont transmettrices. 4
La fibromyalgie est caractérisée par des douleurs musculaires chroniques dans toutes les régions du corps, ainsi que par une fatigue
2 persistante et des troubles psychologiques (chronicité des symptômes, charge psychologique) qui lui sont associés.
Les personnes infirmes motrices d’origine cérébrale (IMC) ont toutes en commun une ou plusieurs lésions consécutives à une
atteinte cérébrale durant la période autour de la naissance (périnatale), après un accident vasculaire cérébral ou suite à une maladie 5
L’arthrite est une inflammation des articulations.
invalidante (méningite, malaria). Ces lésions peuvent provoquer une ou plusieurs déficiences motrices avec d’éventuels troubles
intellectuels, sensoriels ou neurologiques associés. Ces déficiences entraînent à leur tour des situations plus ou moins handicapantes, 6
L’arthrose est une dégénérescence du cartilage des articulations.
laissant plus ou moins d’autonomie. L’infirmité motrice cérébrale affecterait aujourd’hui 2,5 personnes sur mille. Il ne s’agit ni d’une
maladie évolutive mettant en péril la vie de la personne, ni d’une maladie entraînant des risques de propagation. 7
Chiffre de l’Organisation Mondiale de la Santé, consulté le 3 novembre 2009, http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs114/fr.
Angola, garçon atteint de poliomyélite (à droite)
© Bernard Franck - Handicap International

Le VIH sida
Puerto Rico, femme atteinte d’éléphantiasis
Le sida est une maladie invalidante : les personnes qui en sont atteintes voient © John Driver from the Tom Lehman Collection,
courtesy of the Fundacion Luis Munoz Marin
leur mobilité se détériorer avec l’aggravation de la maladie.

La tuberculose Par ailleurs, les facteurs de risque liés aux accidents de travail ou de la circulation sont
La tuberculose est une maladie infectieuse transmissible et non immunisante, plus grands qu’en Europe, étant donné les conditions socio-économiques défavorables.
transmise par une bactérie, le bacille de Koch. La plus courante est la tubercu- En effet, les règles de sécurité sur les lieux de travail n’existent qu’à l’état primaire, ou ne
THEMA 3 THEMA 3
Déficience
lose pulmonaire, dont le symptôme le plus important est une forte toux. A un sont pas respectées, souvent par manque de moyens.
Déficience
motrice stade avancé, d’autres types de tuberculose - et le plus souvent associée à motrice

d’autres maladies - , la tuberculose peut atteindre plusieurs organes : les pou-


48
mons, les reins, le cerveau, les os ou encore les articulations. La tuberculose 49

devient alors invalidante car la personne malade peut présenter de lourdes LES DIFFERENTS TYPES DE DEFICIENCE MOTRICE
déficiences motrices.
Les formes que peuvent prendre les incapacités motrices varient fortement. On peut
L’ulcère de Buruli citer entre autres :
L’ulcère de Buruli est une maladie provoquée par une bactérie proche des
bactéries responsables de la tuberculose et de la lèpre. L'infection entraîne une La paraplégie
destruction étendue de la peau et des tissus mous avec la formation d'ulcères paralysie partielle ou complète des deux membres inférieurs
de grande dimension, se localisant en général sur la jambe ou le bras. En La diplégie
l'absence de traitement précoce, la maladie peut laisser des incapacités fonc- paralysie partielle ou complète des deux membres supérieurs
tionnelles durables, comme des restrictions des mouvements articulaires ou L’hémiplégie
des problèmes esthétiques très apparents. La précocité du diagnostic et du paralysie partielle ou complète de la moitié du corps (gauche ou droite)
traitement est cruciale pour éviter ces incapacités. La quadriplégie ou tétraplégie
paralysie partielle ou complète des quatre membres
L’éléphantiasis L’amputation
L’éléphantiasis, ou filariose lymphatique, est une maladie dont les symptômes ablation d'une extrémité du corps suite à un traumatisme ou à un acte
sont une augmentation du volume d'un membre ou d'une partie du corps chirurgical
causée par un œdème. Cette maladie menace plus d'un milliard de personnes Les déformations orthopédiques
dans à peu près 80 pays. Sur les quelque 120 millions de personnes déjà affec- conséquence directe d’une hypotonie (manque de tonus des muscles)
tées, plus de 40 millions sont gravement handicapées ou défigurées par la mala-
die. Un tiers des personnes infestées vivent en Inde, un tiers en Afrique et le
reste principalement en Asie du Sud, dans le Pacifique et dans les Amériques 8 .

9
Voir fiche thématique « 13. Travail »
8 10
Chiffre de l’Organisation Mondiale de la Santé, consulté le 3 novembre 2009, http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs102/fr Voir fiche thématique « 23. Sécurité routière »
DES PERSONNES A MOBILITE REDUITE LES AUTRES PROBLEMES AU QUOTIDIEN
Au quotidien, les personnes handicapées motrices ont
comme principal problème la difficulté de se déplacer. Outre le manque de mobilité, les personnes handicapées motrices peuvent avoir des
On parle alors de personnes à mobilité réduite (PMR), difficultés dans leur vie de tous les jours. Le degré de difficulté dépend évidemment du
même si celles-ci concernent d’autres catégories de type de déficience et de la gravité de celle-ci. Si son environnement n’est pas adapté ou
personnes, comme les personnes présentant une défi- si sa déficience est trop importante, la personne handicapée motrice peut avoir besoin
cience motrice temporaire, les parents avec une pous- de l’aide d’une tierce personne dans ses activités quotidiennes. Dans ce cas, c’est
sette d’enfant, les personnes malvoyantes, etc. l’autonomie de la personne handicapée motrice qui est mise à mal.

Sans mobilité, il n’y a pas d’accès aux services :


formation, cinéma, vote, etc.
Icône standard pour la chaise roulante
LES PISTES DE SOLUTIONS
Quelques exemples :
1. Prévention
Pour une personne se déplaçant en fauteuil roulant, il est très difficile de
surmonter seule une bordure de plus de 2 cm. Pourtant, les trottoirs sont La multitude de causes d’une déficience motrice et les diverses formes qu’elle peut
parfois hauts de 10 cm ! prendre démultiplient considérablement les moyens de prévention associés.
Prendre le train en fauteuil roulant n’est pas facile non plus : trop peu de gares Citons-en en quelques-uns :
belges sont pourvues d’ascenseur et de nombreux quais sont inaccessibles.
Quand le quai est accessible, la personne doit demander de l’aide au personnel En Belgique
THEMA 3
pour monter/descendre du train. THEMA 3
Déficience De nombreuses écoles sont inaccessibles aux personnes handicapées motrices : 1. Avant la naissance Déficience
motrice
pas de WC adapté, pas d’ascenseur ou de rampe, pas de bureau adapté, etc. motrice

50 Suivi gynécologique de la mère 51


Dans les pays du Sud, les moyens font plus défaut encore : peu de personnes handica- Rythme de vie sain (éviter les carences alimentaires, la cigarette, l’alcool, les
pées motrices disposent d’un fauteuil roulant. Et se déplacer en fauteuil roulant consti- drogues en tout genre)
tue un vrai parcours du combattant : transports en commun bondés, chemins de terre Etc.
battue, pas de rampes ni d’ascenseurs, etc. Les personnes handicapées motrices sont
très ‘immobiles’ et restent bien souvent toute la journée dans leurs familles, invisibles du 2. Après la naissance
monde extérieur, ne pouvant pas travailler ou aller à l’école.
Prévention des accidents de la circulation, de travail ou de sport par des
campagnes de sensibilisation
Suivi médical approprié
Etc.

Dans le Sud

Suivi gynécologique pendant la grossesse


Suivi médical autour de la naissance permettant d’éviter les carences
alimentaires de la mère et du nouveau-né
Campagnes de vaccination permettant d’éviter certaines maladies invali-
dantes comme la poliomyélite
Meilleur accès à la santé de manière générale
Campagnes de prévention touchant à la sécurité routière, aux accidents provo-
qués par les mines antipersonnel et les armes à sous-munitions, etc.
Déminage
Etc.

Indonésie, après le tsunami


© Thierry Agagliate - Handicap International
2. La réadaptation

Toute personne handicapée motrice verra sa vie facilitée si des traitements adaptés et
spécifiques, et/ou si des dispositifs d’aide lui permettent d’être plus autonome dans ses
activités quotidiennes.

Traitements adaptés et spécifiques

La médecine

La kinésithérapie (« thérapie par le mouvement »)


traitement des affections musculaires et osseuses basé sur les massages et les
mouvements du corps

L’ergothérapie (« thérapie par le travail »)


traitement actif qui utilise et adapte les activités de la vie quotidienne, les tech-
niques artisanales et/ou professionnelles, les activités créatives et socio-
culturelles ainsi que des techniques empruntées à l'ergonomie et à la pédago-
gie en faisant appel aux aptitudes créatrices des patients.

La psychomotricité
THEMA 3
spécialité du développement global de la personne, qui étudie l’ensemble des
THEMA 3
Déficience
comportements moteurs envisagés en fonction de leurs liens avec l’activité Déficience
Prothèse de main
motrice cérébrale, la vie psychique, affective, intellectuelle et relationnelle à tous les © Z. Johnson
motrice

âges de la vie.
52 53

La physiothérapie
traitement qui utilise des agents physiques (eau, air, électricité, chaleur, froid,
radiations...) souvent combiné à la kinésithérapie.

Etc.

Dispositifs d’aide

L’appareillage orthopédique

- Une prothèse remplace un membre


- Une orthèse soutient un membre

Les aides techniques

- Un fauteuil roulant
- Des béquilles
- Une canne
- Un déambulateur

3. L’accessibilité

Pour se procurer davantage d’informations sur l’accessibilité des personnes déficientes Bénin, Lokossa, Centre de
motrices, veuillez vous rendre à la fiche thématique « 8.Accessibilité », au point « acces- rééducation de Béthesda,
orthèses
sibilité et déficience motrice ». © Jérôme Deya
COMMENT SE COMPORTER VIS-A-VIS D’UNE PERSONNE
HANDICAPEE MOTRICE ?

Ne pas regarder une personne handicapée motrice comme une personne malade,
mais comme n’importe qui, afin d’éviter toute stigmatisation

Lui adresser la parole directement et non à son accompagnant(e)

S’assurer que la personne handicapée motrice peut arriver à un lieu de rendez-vous

Marcher à côté d’elle en respectant son rythme

Pour les personnes en fauteuil roulant, éviter les mouvements brusques, la vitesse
et les aspérités sur le sol qui peuvent se coincer dans les roues

Lui proposer de l’aide sans l’imposer : l’autonomie est importante

Dans la ville, laisser le passage, retirer les obstacles, etc.

THEMA 3
Laisser la priorité aux personnes handicapées motrices devant un guichet THEMA 3
Déficience Déficience
motrice
Veiller à utiliser un langage approprié (éviter des mots comme « infirme », « handi- motrice

capé », « boiteux », « nain », etc.)


54 55

Ne pas s’appuyer sur le fauteuil roulant

Pour parler avec elle, s’asseoir à sa hauteur si elle se déplace en fauteuil roulant

Ne pas stationner sur des emplacements réservés aux personnes handicapées


motrices VOIR FICHES THEMATIQUES
Etc. - 7. Droits des personnes handicapées
- 8. Accessibilité

VOIR ACTIVITES
- 1. La ruée vers la richesse et le pouvoir
- 3. Ne coupons pas les ponts !
- 7. Photo-langage
- 9. Défis-sens
- 11. Contes

DATES-CLES
24 mars : Journée mondiale de la tuberculose
1er décembre : journée mondiale du VIH sida
Déficience
visuelle L a déficience visuelle est présente partout à travers le
monde, sous deux formes de gravité différentes : la cécité –
la personne ne voit rien – et la malvoyance. A l’heure
actuelle, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime que
314 millions de personnes sont atteintes de déficience visuelle
THEMA 4 dans le monde, dont 40 à 45 millions de personnes aveugles.
Une étude de la Commission Européenne estime que 11,5
millions de personnes présentent une déficience visuelle en
Europe mais sans en préciser le degré 1. Environ 87% des
personnes atteintes de déficience visuelle vivent des les pays
du Sud 2. L’OMS considère que 75% des cas de cécité dans le
monde pourraient être évités, soit grâce à la prévention, soit
grâce à des soins adaptés car les ressources et les
compétences existent. En Belgique, on compte 16.000
personnes aveugles et il n’y a pas de statistiques précises
concernant les personnes malvoyantes.

1
Didier Barzin, « Introduction à la déficience visuelle », consulté le 3 novembre 2009, http://didier.barzin.free.fr/ch1.html
2
Organisation Mondiale de la Santé, « Déficiences visuelles et cécité », consulté le 3 novembre 2009,
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs282/fr/index.html
La cataracte
QU’EST-CE QUE LA DEFICIENCE VISUELLE ? La cataracte est une opacification du cristallin (lentille de l'œil) gênant le passage de
la lumière. Elle est la plupart du temps due à l’âge, mais peut être également liée à
un traumatisme ou à une infection. Selon l’OMS, la cataracte est la première cause
La déficience visuelle est une déficience sensorielle car elle atteint la vision. de cécité à travers le monde : 18 millions de personnes sont aveugles en raison
L'atteinte de la vision peut se situer à différents niveaux : d’une cataracte, ce qui représente près de la moitié des personnes aveugles dans le
monde. C’est d’ailleurs la première cause de cécité dans tous les pays du monde,
l'œil, organe de réception sauf dans les pays du Nord qui comptent 20% de la population mondiale. La cata-
le nerf optique, organe de la transmission du message visuel racte se soigne par des soins chirurgicaux, qui font souvent défaut dans les pays du Sud.
le cerveau, organe de traitement du message visuel (perception, réponse sensorimotrice,
cognition). Le glaucome
Le glaucome, deuxième cause de cécité dans le monde, est un groupe de maladies
des yeux ayant en commun une perte des cellules de la rétine, plus importante que
Schéma de l’oeil humain celle due à l’âge, avec une atrophie correspondante du nerf optique. La conséquence
Source : Rhcastilhos, wikimedia common (modifié) Parmi les fonctions qui forment la en est la perte de sensibilité du champ visuel, conduisant à long terme à une déficience
vision, on trouve : visuelle irréversible. Le nombre estimé de personnes aveugles en raison d'un glaucome
pupille
iris cornée primitif est de 4,5 millions et représente plus de 12% de la cécité mondiale. Une
chambre postérieure chambre antérieure l’acuité visuelle, ou précision de personne atteinte de glaucome peut n’avoir aucun symptôme pendant un certain
(humeur aqueuse)
zonule ciliaire la vision en détails, en netteté temps, ce qui rend la maladie difficile à diagnostiquer et à soigner.
Cristallin muscle ciliaire et en clarté, exprimée en frac-
ligament tions (10/10, 1/20, …)
suspenseur La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)
rétine le champ visuel, ou portion de La DMLA arrive en troisième position des causes de cécité avec 8,7%, c’est-à-dire plus de
THEMA 4 choroïde corps vitré l’espace qui est vue par un œil 3 millions de personnes. C'est la première cause de déficience visuelle dans les pays du THEMA 4
Déficience
visuelle immobile (vision périphérique), Nord, et non la cataracte. Elle touche les personnes âgées de plus de 50 ans, ce qui expli-
Déficience
visuelle

canal exprimée en degrés d’angle que qu’elle est très présente dans les pays du Nord, en raison du vieillissement de la
hyaloïde la vision des couleurs
58
population. Très peu de moyens existent pour la prévenir et la soigner. 59
sclérotique la vision des contrastes
papille optique la motilité oculaire, ou mouve- La rétinopathie diabétique
ments des yeux La rétinopathie diabétique atteint la rétine chez des personnes ayant un diabète
nerf optique sucré3 depuis plusieurs années. La rétinopathie diabétique est une des causes
fovéa
majeures de déficience visuelle : en 2002, elle était responsable de 4,8% des cécités
vaisseau sanguin dans le monde et touchait près de 2 millions de personnes.
rétinéen

L’OMS estime qu’en 2010, le nombre de diabétiques atteindra environ 221


LES CAUSES DE LA DEFICIENCE VISUELLE millions, surtout dans les pays du Sud. Dans les pays du Nord, la rétinopathie
diabétique est une des principales causes de déficience visuelle parmi les
personnes en âge de travailler.
L’Organisation Mondiale de la Santé a ciblé 7
maladies infectieuses comme prioritaires Un tiers des diabétiques ayant des complications cécitantes deviendra définiti-
d’ici 2020 dans la lutte contre la déficience vement aveugle.
visuelle à travers le monde, dans un
programme lancé en 1999, appelé « Vision Le trachome
2020 ». La cataracte, l’onchocercose et le Le trachome est l'une des maladies infectieuses les plus anciennement connues de
trachome sont les principales maladies l'humanité, notamment en Egypte pharaonique. Première cause de cécité évitable,
endémiques cécitantes vis-à-vis desquelles il est provoqué par un micro-organisme qui se transmet par le contact avec les
des stratégies et des programmes mondiaux sécrétions oculaires de la personne infectée (par des serviettes, des mouchoirs, les
sont développés. doigts, etc.) et par des mouches. La maladie est présente dans les zones les plus
défavorisées de la planète.

Burundi, paysans malvoyants et aveugles travaillant 3


Le diabète sucré est une affection qui résulte soit d’une insuffisance génétique, soit d’une défaillance biologique, dans la production
dans un champ à Bujumbura d’insuline par le pancréas. Il est également possible que cette insuline ne soit simplement pas assez active dans notre organisme. Ce manque
© Dieter Telemans - pour Handicap International provoque alors une augmentation de la glycémie (augmentation de glucose dans le sang) qui peut déboucher sur de graves lésions.
Son traitement est chirurgical et n’est pas accessible pour la majorité des Prévalence de la cécité dans le monde - en pourcentage (%)
patients atteints. Le trachome avec déficience visuelle touche environ 8
Source : Programme de l’Organisation Mondiale de la Santé pour la prévention de la cécité et des défiiences visuelles, 2009
millions de personnes dans le monde, et est responsable actuellement de plus
de 3% des causes de cécité dans le monde, c’est-à-dire pour plus d’un million
de personnes.

L’onchocercose (ou cécité des rivières)


L'onchocercose est une maladie provoquée par un parasite dont le vecteur est
la simulie, petite mouche qui pique et qui vit au bord de l’eau. L'onchocercose
est une cause importante de cécité dans beaucoup de pays africains. On estime
qu'il y a un demi-million de personnes aveugles dans le monde, en raison de la
cécité des rivières.

Beaucoup de progrès ont été accomplis dans la lutte contre la maladie dans
plusieurs pays, grâce aux programmes de lutte contre les simulies. Et la maladie
peut maintenant aussi être traitée par voie médicamenteuse.

La cécité de l’enfant
La cécité de l'enfant comprend un groupe de maladies et de syndromes se
produisant dans l'enfance ou l'adolescence qui, non traitées, ont pour consé- <0.3
quences la cécité ou des déficiences visuelles susceptibles d'être irréversibles. >0.3 <0.5
>0.5 <1
THEMA 4 >1 THEMA 4
Déficience
Les causes principales de la cécité de l'enfant varient considérablement d’un
Déficience
visuelle pays à un autre, car elles sont en grande partie déterminées par le contexte visuelle

socio-économique et l’accès aux soins de santé primaires et oculaires.


60 61

Dans les pays du Nord, les lésions du nerf optique et des voies optiques
prédominent comme cause de cécité.
Prévalence de la basse vision (malvoyance) dans le monde - en pourcentage (%)
Dans les pays du Sud, les causes de cécité peuvent être : Source : Programme de l’Organisation Mondiale de la Santé pour la prévention de la cécité et des défiiences visuelles, 2009
- Les suites d’une rougeole
- La carence en vitamine A
- La conjonctivite chez le nouveau-né
- La rétinopathie chez les bébés prématurés

L’OMS estime à 1,4 millions le nombre d'enfants aveugles dans le monde.

<1
<2 >1
<3 >2
>3
Tibet, fille aveugle
© Jacques Grison / Rapho
aveugle utilise davantage les sens du toucher et de l’ouïe, ce qui influence son compor-
LES DIFFERENTS TYPES DE DEFICIENCE VISUELLE tement et son rapport aux autres. Elle aura donc tendance à toucher les choses et les
gens pour les « voir », à se repérer dans l’espace grâce aux sons et à parler fort si elle ne
L’OMS distingue cinq catégories de déficiences visuelles : connaît pas la proximité des personnes auxquelles elle s’adresse.

La malvoyance légère
la lecture en gros caractères est possible LES PISTES DE SOLUTIONS
La malvoyance profonde
la lecture en gros caractères est limitée voir nulle 1. Prévention
La cécité partielle La prévention des déficiences visuelles est multiple, selon la nature de la cause de la
le comptage des doigts est possible à moins de trois mètres ainsi que la lecture de déficience et selon le contexte.
caractères typographiques de la taille des grands titres de journaux
Au niveau des maladies provoquant des déficiences visuelles, la prévention passe avant
La cécité presque totale tout par l’accès aux soins de santé primaires et aux soins oculaires (intervention chirur-
le sujet a une perception lumineuse, au mieux, des masses et des volumes ou des formes gicale par exemple). Une bonne alimentation peut également s’avérer un moyen de
(comptage des doigts à un mètre ou moins, mouvements des mains à cinq mètres) prévention efficace.
La cécité totale Le port de lunettes adaptées permet parfois de ne pas aggraver la déficience.
le sujet n'a aucune perception visuelle
THEMA 4 2. Réadaptation THEMA 4
Déficience Déficience
visuelle visuelle
Traitements adaptés et spécifiques
62 63
LES PROBLEMES QUOTIDIENS DES PERSONNES Plusieurs disciplines peuvent être utiles pour la réadaptation des personnes handi-
capées visuelles :
DEFICIENTES VISUELLES
L’ergothérapie (« thérapie par le travail »)
Les personnes malvoyantes ou aveugles rencontrent notamment des difficultés à se traitement actif qui utilise et adapte les activités de la vie quotidienne, les tech-
déplacer (personnes à mobilité réduite) ou à accéder à de l’information écrite. Selon niques artisanales et/ou professionnelles, les activités créatives et socio-cultu-
que l’acuité visuelle ou le champ visuel est réduit, les difficultés seront différentes. Une relles ainsi que des techniques empruntées à l'ergonomie et à la pédagogie en
personne dont l’acuité visuelle est réduite aura des difficultés à lire, de près ou de loin, faisant appel aux aptitudes créatrices des patients.
mais pourra suffisamment voir
l’espace autour d’elle. Tandis L’orthoptie
qu’une personne dont le tient son origine du grec « orthos » et « opsi » qui signifient « droit » et « voir »,
champ visuel est réduit éprou- l’orthoptie est donc complémentaire à l’ophtalmologie et essentielle à la réédu-
vera des difficultés à voir ce cation des yeux puisqu’elle signifie « voir droit ». En effet, pour avoir une vision
qu’il y a autour d’elle, donc à se nette, nos yeux doivent avoir un axe parallèle. Cette discipline s’adresse donc
déplacer. La personne aura aux personnes malvoyantes mais également à tous ceux qui souffrent de
tendance à tourner sa tête pour strabisme, de vision double ou floue et de trouble de la convergence.
percevoir son environnement
direct. L’ophtalmologie
est la discipline médicale qui traite des maladies atteignant l’œil.
De manière plus générale,
une personne malvoyante ou La psychomotricité
spécialité du développement global de la personne, qui étudie l’ensemble des
comportements moteurs envisagés en fonction de leurs liens avec l’activité
Colombie, exposition de peintures en relief, cérébrale, la vie psychique, affective, intellectuelle et relationnelle à tous les
accessible aux personnes malvoyantes et aveugles
© Dominique Delvigne - Handicap International âges de la vie.
La chirurgie
est une méthode médicale qui consiste en une intervention physique sur les
différents tissus de l’organisme.

Instruments

De la même manière, il existe différents types d’aides techniques améliorant le quo-


tidien des personnes malvoyantes ou aveugles :

Les lunettes ou lentilles permettent d’améliorer l’acuité visuelle

La canne blanche est le signe universel qui permet aux personnes malvoyantes
et aveugles de percevoir les obstacles dans l’espace

La canne jaune a le même usage que la canne blanche, mais n’est utilisée que
par les personnes malvoyantes

Le chien-guide est un chien formé pendant plusieurs années à guider une


personne malvoyante ou aveugle. Il se trouve toujours à gauche de son maître

Le guide voyant est une personne accompagnant la personne malvoyante ou


aveugle et qui l’aide à se déplacer
THEMA 4 THEMA 4
Déficience Déficience
visuelle Dans les pays du Sud, peu de personnes malvoyantes ont accès à ces aides techni- visuelle

ques. Les plus courantes sont la canne et comme guide, un enfant accompagnant
64
l’adulte malvoyant ou aveugle. 65

Remarque
Les lunettes noires sont portées par les personnes malvoyantes ou aveugles pour
les trois raisons suivantes :
- pour ne pas être ébloui par la lumière naturelle ou artificielle
- comme signe de reconnaissance dans l’espace public
- pour occulter les yeux, par souci esthétique

3. Accessibilité

Pour se procurer davantage d’informations sur l’accessibilité des personnes atteintes de


déficiences visuelles veuillez vous rendre à la fiche thématique « 8. Accessibilité », au
point « accessibilité et déficience visuelle ».

France, deux amis dans une gare, Bruno et Monica


© Jérôme Deya
COMMENT SE COMPORTER VIS-A-VIS D’UNE PERSONNE
DEFICIENTE VISUELLE ?
Une personne malvoyante ne se distingue pas toujours : sa déficience peut être invisible.
Il convient donc d’être attentif afin de mieux aider les personnes déficientes visuelles
quand elles acceptent l’aide.

Lui proposer de l’aide sans l’imposer. Par exemple : lui proposer de prendre votre
bras pour avancer avec elle

Annoncer les obstacles ou les changements de direction

L’orienter dans l’espace public

Pour monter ou descendre un escalier, indiquer la première et la dernière marche

Ne pas hésiter à parler : la communication visuelle n’est pas possible. Eviter de faire
un signe de la tête pour donner une réponse

Pour adresser la parole à une personne malvoyante ou aveugle, l’appeler par son
THEMA 4
nom et se présenter THEMA 4
Déficience Déficience
visuelle visuelle
Prévenir la personne quand vous la quittez, pour qu’elle ne parle pas dans le vide
66 67

Dans une file d’attente, indiquer à la personne si la file avance car elle ne sait pas où
elle commence ni où elle se termine

Lors d’un repas, expliquer à la personne le contenu de son assiette. Elle peut ensuite
manger toute seule ! VOIR FICHES THEMATIQUES
Lors de l’accueil d’une personne malvoyante ou aveugle à la maison, lui décrire les - 7. Droits des personnes handicapées
différentes pièces pour qu’elle se représente l’espace - 8. Accessibilité

Eviter de déplacer les affaires de la personne sans la prévenir


VOIR ACTIVITES
Dans les transports publics, lui présenter une place assise en mettant sa main sur le
dossier. - 1. La ruée vers la richesse et le pouvoir
- 3. Ne coupons pas les ponts !
Eviter les changements de luminosité ou prévenir la personne malvoyante des - 7. Photo-langage
changements - 9. Défis-sens
- 11. Contes
Si la personne est accompagnée d’un chien guide, ne pas déranger ce dernier. Il
doit rester attentif à bien guider son maître. Se mettre à droite de la personne car le DATES-CLES
chien se trouve toujours à gauche de son maître.
4 janvier : Journée mondiale du Braille
Utiliser le vocabulaire lié à la vision sans hésiter. Les personnes malvoyantes et 9 octobre : Journée mondiale de la vue
aveugles disent par exemple : « j’ai vu un film hier à la télé » 15 octobre : Journée internationale de la canne blanche

Lui donner des explications claires pour qu’elle puisse être la plus autonome possible
Déficience
auditive

THEMA 5 L a déficience auditive est présente partout dans le monde et


représente une grande part des handicaps. Elle est souvent
invisible au premier abord. Elle correspond à la perte complète
ou partielle de la capacité auditive d’une ou des deux oreilles.
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), en 2009, près
de 278 millions de personnes dans le monde étaient
malentendantes et près de 50 millions de personnes sourdes.
On parle de 17% de la population mondiale atteinte de
déficience auditive à des degrés divers. D’après l’OMS, 50% des
cas de surdité et de malentendance sont évitables par la
prévention, le diagnostic et la prise en charge. Dans les pays
du Sud, sur 40 personnes ayant besoin d’une prothèse
auditive, moins d’une est appareillée. En Belgique, on compte
40.000 sourds et 400.000 personnes malentendantes.
Seulement 1 à 2% des personnes malentendants cherchent
une solution à leur problème. Pourtant, toutes les déficiences
auditives peuvent être atténuées par un traitement médical,
chirurgical ou le port d’une prothèse.
QU’EST-CE QUE LA DEFICIENCE AUDITIVE ? LES CAUSES DE DEFICIENCE AUDITIVE
L’apparition d’une déficience auditive peut survenir dès la naissance ou au cours de la
La déficience auditive est une déficience sensorielle car elle atteint l’ouïe.
vie, suite à un événement.
L'atteinte de l’ouïe peut se situer à différents niveaux :
La déficience auditive a des causes diverses et variées.
l’oreille externe, pavillon visible
le tympan, membrane qui transmet les vibrations à l’oreille moyenne
1. Avant la naissance
l’oreille moyenne, comprenant 3 petits osselets
l’oreille interne, véritable organe de l’audition
Dans 35% des cas de surdité de l'enfant, la cause est inconnue.
Lorsque l’oreille interne est atteinte, la perte d’audition est irréversible et permanente. L’hérédité génétique
Si le père ou la mère, ou les deux, ou un membre de la famille était sourd à la
naissance, le risque de surdité à la naissance chez un enfant est accru.
Schéma de l’oreille humaine En Belgique, environ 1 à 3 nourrissons sur 1 000 souffrent de surdité profonde,
Source : Chittka L, Brockmann, wikimedia common (modifié) ce qui place la surdité au rang des déficiences les plus fréquemment rencon-
trées chez les nouveaux-nés.
vestibule
canaux semi-circulaires utricule Certaines maladies infectieuses chez la femme enceinte
Si une femme enceinte contracte certaines maladies, il y a des risques que son
enclume
THEMA 5 marteau enfant soit atteint de malentendance ou surdité. Parmi ces maladies, on peut
THEMA 5
Déficience fenêtre ovale citer : la rubéole, la toxoplasmose, le Cyto Mégalo Virus (CMV ), la rougeole, la Déficience
auditive
nerf du vestibule varicelle, les oreillons, l’hépatite virale, la méningite, la syphilis. auditive

70 71
nerf auditif L’intoxication chez la femme enceinte
Si les femmes enceintes sont intoxiquées à certaines drogues, au tabac, à l’alcool
cochlée ou à certains médicaments, l’enfant présente des risques de malentendance ou
de surdité.

2. A la naissance
trompe d’Eustache
conduit auditif
tympan
La prématurité
fenêtre ronde Un manque d’oxygène à l’accouchement
étrier
cavité du tympan La jaunisse du nouveau-né

3. Après la naissance

Déficience de transmission (voir ci-après)


0 dB - L’infection chronique de l’oreille moyenne (otite) chez l’enfant est la principale
Degré de surdité
NORMAL cause de déficience auditive chez l’enfant
Source : Les mains pour le dire, ASBL
20 dB
Déficience légère - Un bouchon de cérumen ou un corps étranger bloquant le canal auditif peut
Le degré de gravité peut être plus ou moins impor- 40 dB causer une perte auditive
MALENTENDANCE

tant : la déficience peut aller de la surdité légère Déficience moyenne


(la parole est perçue à voix normale, elle est Déficience de perception (voir ci-après)
70 dB - Un traumatisme crânien ou une blessure de l’oreille peut altérer la fonction
difficilement perçue à voix basse ou lointaine) à la Déficience sévère
surdité totale (rien n’est perçu). auditive
90 dB
Déficience profonde - Un traumatisme sonore dû à des bruits trop forts (utilisation professionnelle d’appareils
SURDITE TOTALE 120 dB bruyants, musique trop forte, tirs d’arme à feu, déflagrations) peut léser l’oreille et
altérer la capacité auditive
- L’âge et l’exposition cumulée au bruit et à d’autres facteurs entraînent des
déficiences auditives ou la surdité (on parle de presbyacousie) LES PROBLEMES QUOTIDIENS DES PERSONNES DEFI-
- La prise de médicaments toxiques (comme certains antibiotiques) CIENTES AUDITIVES
1. La compréhension de la parole

La surdité de transmission est caractérisée par une perte des sons graves. Cette perte ne
pose pas trop de problèmes pour la compréhension de la parole, les sons étant perçus
moins fort. La surdité de perception est caractérisée par une perte des sons aigus. Cela
pose un grand problème pour la compréhension de la parole car ce sont justement les
sons aigus qui jouent un rôle essentiel dans la compréhension des mots.

2. L’acquisition du langage oral

Selon que la déficience apparaît à la naissance, pendant l’apprentissage de la parole ou


après, la personne malentendante ou sourde aura des difficultés d’acquisition du
langage de la parole plus ou moins grandes.

Une personne qui n’a jamais entendu quelqu’un parler aura naturellement plus de diffi-
cultés à acquérir le langage oral qu’une personne qui devient sourde suite à un accident
à 40 ans et qui aura déjà eu l’occasion de parler sans déficience auditive.
THEMA 5 THEMA 5
Déficience Déficience
auditive 3. Les problèmes d’équilibre auditive

Laos, enfants malentendants et sourds apprenant la langue des signes lao


72 © Rronny Smedts - pour Handicap International L’oreille interne est essentielle dans l’équilibre. Certains de ses canaux permettent 73

d’indiquer la position de la tête dans l’espace dans les 3 dimensions. S’ils sont atteints,
la personne peut avoir des problèmes d’équilibre.

LES DIFFERENTS TYPES DE DEFICIENCE AUDITIVE


LES PISTES DE SOLUTIONS
Selon la partie de l’oreille touchée liée aux facteurs de risque, la déficience auditive peut
être de transmission, de perception ou mixte.
1. Prévention
Déficience de transmission
Une déficience auditive de transmission est liée à une atteinte de l’oreille externe La prévention de la déficience auditive est fondamentale dans la diminution du nombre
ou moyenne et la perte auditive n’est pas totale. Ce type de pathologie est souvent de personnes malentendantes ou sourdes à travers le monde.
en partie ou totalement curable médicalement (dans le cas d’otites par exemple) ou
chirurgicalement, à condition que les services nécessaires soient accessibles. Dépistage précoce chez le nourrisson
Des tests à l’audition peuvent être faits chez le nourrisson afin de voir si une déficience
Déficience de perception est présente. Bien sûr, ces tests ne sont pas disponibles partout dans le monde… Les
Une déficience auditive de perception est en général liée à une atteinte de l’oreille tests permettent alors de réagir au plus tôt si des traitements sont nécessaires.
interne, et parfois du nerf auditif qui relie l’oreille moyenne au cerveau. Ce type
d’altération ne peut en général pas être traité par voie médicale, et nécessite une Soins de santé primaires
rééducation, moyennant une prothèse auditive. L’accès aux soins de santé primaires et aux soins auditifs est également un moyen de
prévention de la déficience auditive.
Surdité mixte
C'est la coexistence des deux types d'atteintes décrites précédemment. Chez Vaccinations
l'enfant, une surdité de transmission aggrave parfois une surdité de perception. Certaines maladies infectieuses chez la femme enceinte peuvent être à l’origine de défi-
cience auditive chez l’enfant. La vaccination contre ces maladies permettent d’éviter le
risque de déficience.
Port du casque anti-bruit
Se protéger des bruits trop forts COMMENT SE COMPORTER VIS-A-VIS D’UNE PERSONNE
constitue un moyen de prévention de DEFICIENTE AUDITIVE ?
plus en plus conséquent, au vu des
nombreuses situations où les bruits
dépassent un seuil de sécurité.
Reconnaître une personne déficiente auditive
Informations concernant les
médicaments toxiques La déficience auditive est peu visible mais fréquente. Sans s’en rendre compte, on
Une population ou même le corps médi- croise de nombreuses personnes malentendantes ou sourdes chaque jour.
cal informé des risques de l’intoxication à
certains médicaments consiste un moyen Alors, comment reconnaître une personne déficiente auditive ?
de prévention efficace. Plusieurs signes peuvent l’indiquer :

la personne montre son oreille du doigt et secoue sa tête

elle bouge les lèvres sans produire de son


Tibet, homme malentendant à la suite de prise d’un médicament non
homologué contre les maux de tête, vendu en rue elle communique avec des signes
© Handicap International

2. Réadaptation elle présente un papier et un bic


THEMA 5
Traitements adaptés et spécifiques Faciliter la lecture labiale THEMA 5
Déficience Déficience
auditive auditive

Soins auditifs La lecture labiale est difficile et contraignante. Si certaines conditions ne sont pas
74
Antibiotiques respectées pour l’utiliser, la personne déficiente aura du mal à comprendre son 75

Drains interlocuteur.

Instruments Voici quelques conseils de base :

La prothèse auditive se placer en face de la personne


Elle est destinée à compenser, au moyen d'un amplificateur approprié, les
pertes d'audition des personnes malentendantes. assurer un éclairage suffisant

L’implant cochléaire éliminer les obstacles entre la personne déficiente et l’interlocuteur


C’est une prothèse auditive particulière destinée aux personnes sourdes
profondes ou aux personnes sourdes totales qui ne tirent plus de bénéfice veiller à garder une distance courte entre la personne et l’interlocuteur
d'une prothèse auditive. Un implant cochléaire coûte plusieurs dizaines de
milliers d’euros, excluant de nombreuses personnes sourdes de son utilisation. faire des phrases concises

La logopédie maintenir le contact visuel


Elle permet d’améliorer le langage oral d’une personne. Les techniques seront très
différentes selon que la personne est née sourde ou devenue sourde après avoir éliminer les sons environnants (car ceux-ci sont amplifiés avec une prothèse
acquis le langage oral. auditive que portent les personnes malentendantes)

3. Accessibilité ne pas prolonger la rencontre car la lecture labiale demande beaucoup d’efforts
de concentration
Pour se procurer davantage d’informations sur l’accessibilité des personnes atteintes de
déficiences auditives, veuillez vous rendre à la fiche thématique « 8. Accessibilité », au si une phrase n’est pas comprise, reformuler l’idée plutôt que répéter la phrase
point « accessibilité et déficience auditive ».
laisser la personne s’exprimer et ne pas parler à sa place
utiliser les mimes, les expressions corporelles, l’écrit

éviter de mâchouiller un chewing gum, de porter une barbe ou une écharpe


qui cache la bouche, de fumer une cigarette, etc.

Signaler une alerte sonore

Pour signaler un danger, une fermeture de porte, ou encore appeler à l’évacuation


d’un bâtiment, des signaux sonores sont souvent utilisés.

Mais évidemment, les personnes malentendantes ou sourdes ne les perçoivent pas.


Il convient alors de les informer d’une urgence, d’une communication, etc. d’une
autre façon, et le cas échéant, de leur venir en aide.

Indiquer une direction

Quand une personne malentendante ou sourde demande son chemin, plusieurs


petites choses peuvent lui faciliter la vie :

se placer à côté de la personne

ne pas parler en marchant


THEMA 5 THEMA 5
Déficience Déficience
auditive faire éventuellement des dessins auditive

76 77

VOIR FICHES THEMATIQUES


- 7. Droits des personnes handicapées
- 8. Accessibilité

VOIR ACTIVITES
- 1. La ruée vers la richesse et le pouvoir
- 3. Ne coupons pas les ponts !
- 7. Photo-langage
- 9. Défis-sens
- 11. Contes

DATE-CLE
4ème samedi du mois de septembre : Journée mondiale des sourds
Déficience
intellectuelle

THEMA 6 S elon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la


déficience intellectuelle touche près de 156 millions de
personnes, c’est-à-dire 3% de la population mondiale. La
Belgique compte 160.000 personnes déficientes intellectuelles,
toutes catégories sociales confondues 1. Cela correspond à un
Belge sur septante. En prenant en compte l’entourage, ce
sont près d’un million de personnes qui sont concernées par
cette déficience dans notre pays, c’est-à-dire 10% de la
population belge.

1
Spécial Olympics, consulté le 5 novembre 2009, http://www.specialolympics.be
Les maladies mentales peuvent être soignées dans certains cas, grâce à des thérapies
QU’EST-CE QUE LA DEFICIENCE INTELLECTUELLE ? adaptées.

Selon l’OMS, « la personne ayant une déficience intellectuelle a une capacité plus limi- La différence entre la déficience intellectuelle et les maladies mentales réside princi-
tée d’apprentissage et un développement de l’intelligence qui diffère de la moyenne palement dans le moment où le problème survient. Les déficiences intellectuelles se
des gens ». manifestent pendant la période de développement de l’individu, avant 18 ans. Les
manifestations extérieures de la déficience intellectuelle sont plus précocement
Une personne déficiente intellectuelle présente les 3 caractéristiques suivantes : visibles et ont des conséquences importantes sur le développement intellectuel et
affectif encore inachevé de la personne concernée. Au contraire, pour les maladies
un niveau de fonctionnement cognitif global significativement inférieur à la moyenne mentales, le développement de l’individu s’est en apparence bien effectué et la détério-
ration latente ne se manifeste de façon apparente qu’après la période de développe-
une réduction des capacités d’adaptation aux exigences quotidiennes de ment de la personne.
l’environnement social
La déficience intellectuelle et l’autisme, deux choses différentes !
la manifestation de ces difficultés pendant la période de développement,
c’est-à-dire avant 18 ans « L'autisme fait référence aux troubles envahissants du développement. En d'autres
termes, les difficultés envahissent de nombreux domaines du fonctionnement de la
D’autres termes sont également (encore) utilisés pour parler de la déficience intellectu- personne, en particulier tous ceux qui nécessitent ou engendrent des contacts avec
elle : handicap mental, retard mental, arriération mentale ou troubles d’apprentissage. l'environnement. Les caractéristiques de l'autisme peuvent être classées en trois caté-
« Déficience intellectuelle » est le terme connoté le moins négativement. gories : les relations sociales, la communication et l'imagination. C'est ce que l'on
appelle la triade.
THEMA 6
Contrairement aux autres déficien- THEMA 6
Déficience ces pouvant survenir au cours de la Par ailleurs, ces caractéristiques peuvent apparaître sous différentes combinaisons et
Déficience
intellectuelle
vie, la déficience intellectuelle avec une intensité variable. Par conséquent, les personnes autistes sont très différentes intellectuelle

apparaît avant la naissance, à la les unes des autres » 2 .


80 81
naissance ou avant 18 ans, âge de
référence de la fin du développe- Environ 50% des personnes autistes présentent une déficience intellectuelle.
ment de l’être humain.

Les types de déficience intellec-


tuelle sont nombreux et multifor-
mes. Parmi eux, on peut citer la
trisomie 21 ou syndrome de Down,
et le syndrome du X fragile ou
syndrome de Martin-Bell. D’autres
types sont bien moins connus.

La déficience intellec tuelle ne se


France, Foyer "Gabrielle Bordier", femme déficiente intellectuelle
« soigne » pas. Mais, grâce à une résidant en foyer et participant au tri du linge.
éducation et un accompagnement © Jérôme Deya

adaptés, le fonctionnement général


de la personne déficiente intellectuelle s’améliore.

Déficience intellectuelle et maladie mentale, deux choses différentes !

La maladie mentale concerne des troubles psychiques, pouvant survenir à tout moment
de la vie, à partir de l’adolescence, mais surtout à l’âge adulte. Son origine réside dans Chine, Comté de Mashan, fillette autiste
un trouble du fonctionnement : fragilité de certains aspects de la personnalité, périodes © Jacques Grison / Rapho
de stress prolongé et important, conflits psychologiques, réactions émotionnelles inap-
propriées, distorsion de la compréhension et de la communication, etc.
2
Participate !, consulté le 5 novembre 2009, http://www.participate-autism.be
Le syndrome du X fragile ou syndrome de Martin-Bell
LES CAUSES DE LA DEFICIENCE INTELLECTUELLE Le syndrome du X fragile touche un garçon sur 4.000 et 1 fille sur 8.000. Il s’agit
d’une affection héréditaire due au mauvais fonctionnement d’un gène qui se trouve
Les causes de la déficience intellectuelle sont nombreuses, variées et pour certaines sur le chromosome X. Le syndrome du X fragile se caractérise par une déficience
inconnues. intellectuelle, des troubles du langage, de la mémoire, de l’hyperactivité, la fuite du
regard, des troubles de la vue, du strabisme, etc. Physiquement, la personne a
Elles surviennent : souvent un visage avec de grandes oreilles et un front proéminent.

Avant la naissance : d’origine congénitale (maladies génétiques, aberrations chro- Les autres types de déficiences
mosomiques, incompatibilité sanguine) ou liées à un problème de grossesse de la Il existe de nombreux autres types de déficiences intellectuelles, associées ou non
maman (radiation ionisante, virus, certains médicaments, parasites, alcool, tabac, à d’autres déficiences, physiques ou sensorielles.
maladies comme la toxoplasmose, etc.)
En Belgique, on classe la déficience intellectuelle ou « retard mental » en 4 catégories :
A la naissance : souffrance cérébrale du nouveau-né, prématurité...
Léger : la personne est capable d’apprentissage scolaire jusqu’à 7 ou 8 ans, puis
Entre 0 et 18 ans : maladies infectieuses, virales ou métaboliques, intoxications, légère inadaptation
traumatismes crâniens, noyades, asphyxies... Modéré : la personne a le niveau d’un enfant de 6 ans maximum. Elle doit être
sous la responsabilité de quelqu’un.
Sévère : les gestes quotidiens ne sont pas possibles dans certains cas (se laver,
s’habiller, manger, etc.). Dans d’autres cas, la personne peut les apprendre. Le
LES DIFFERENTS TYPES DE DEFICIENCE INTELLECTUELLE retard mental est souvent accompagné de troubles moteurs et du comportement.
Profond : la personne doit toujours être accompagnée, au quotidien.
THEMA 6 THEMA 6
Déficience
intellectuelle
Le type le plus connu est la trisomie 21 ou syndrome de Down, mais il en existe d’autres, Les personnes qui présentent un « retard mental » léger ou modéré représentent
Déficience
intellectuelle
dont beaucoup ne se caractérisent pas nécessairement physiquement. La déficience est plus de 90% des personnes déficientes intellectuelles. Ces personnes sont tout à fait
82 alors invisible. capables de travailler, moyennant quelques adaptations. Les retards mentaux 83

sévères et profonds sont, eux, beaucoup plus rares.


La trisomie 21 ou syndrome de Down
La trisomie 21 est d’origine congénitale et est due à une aberration chromosomique :
dans chaque cellule du corps, il y a un chromosome en plus au niveau de la 21ème
paire. Un bébé sur 800 naît porteur de la trisomie 21. LES PROBLEMES QUOTIDIENS DES PERSONNES
La trisomie 21 est parfois appelée « mon-
DEFICIENTES INTELLECTUELLES
golisme » - expression péjorative dont
l’origine vient de la supposée ressem- Plus que d’autres types de situations de handicaps, les personnes déficientes intellectu-
blance des personnes trisomiques aux elles sont régulièrement l’objet de moqueries ou d’insultes de la part d’autrui, dont elles
peuples mongols. se plaignent régulièrement.

La trisomie 21 se caractérise aussi par Au-delà de ces regards et comportements inappropriés, la personne déficiente intellec-
une déficience intellectuelle et un retard tuelle peut avoir :
moteur, une sensibilité particulière aux
infections, le surpoids, le vieillissement - des problèmes d’adaptation à la vie quotidienne
Bangladesh, Sharika, enfant trisomique scolarisée précoce, des troubles de la vue et de - des difficultés de compréhension, de communication, de mémoire, de prise de
© Laurent Duvillier - pour Handicap Interntional
l’audition, parfois de l’épilepsie, etc. décision, d’analyse, de concentration
- des difficultés de langage
Les personnes présentant une trisomie 21 sont connues pour être également très - des difficultés pour se repérer dans l’espace ou pour avoir la bonne notion du temps
affectueuses et conviviales. Certains parlent même du « chromosome de l’amour »
qu’elles auraient en plus que les autres. Sur le plan psychologique, les personnes déficientes intellectuelles se sentent isolées,
anxieuses et incomprises de leur propre entourage. Elles ont souvent peu d’estime
d’elles-mêmes.
de vivre avec et comme les autres. Elles souhaitent se déplacer seules, prendre les
transports en commun, travailler, gagner leur vie, partir en vacances, avoir des amis,
LES PISTES DE SOLUTIONS avoir une vie amoureuse, se marier et avoir des enfants 3 .

1. Prévention Accompagnement humain

On peut difficilement prévenir la déficience intellectuelle, elle résulte essentiellement du « Les difficultés quotidiennes doivent être compensées par un accompagnement
hasard. On peut néanmoins isoler des facteurs à risques, pour la mère durant la grossesse, humain, permanent et évolutif, adapté à l’état et à la situation de la personne. Le
et agir dessus : fonctionnement de la personne s'améliore grâce à des soutiens adaptés. En plaçant
au centre du processus les interactions entre la personne et l'ensemble de son
La consommation d’alcool, drogues et tabac écologie, la définition actuelle place toute démarche diagnostique et éducative
La mauvaise nutrition dans son contexte » 4 .
L’âge de la mère
Le trauma subi par le bébé (ex : violence sur femme enceinte, chute) 3. Accessibilité
L’asphyxie (manque d’oxygène)
La consanguinité (culturellement, dans certaines régions du monde, au Nord Pour se procurer davantage d’informations sur l’accessibilité des personnes atteintes de
comme au Sud, on assiste à des mariages consanguins. Exemple : mariage entre déficiences intellectuelles, veuillez vous rendre à la fiche thématique « 8. Accessibilité »,
cousins germains). au point « accessibilité et déficience intellectuelle ».
Etc.

2. Réadaptation
THEMA 6 THEMA 6
Déficience Approches thérapeutiques Déficience
intellectuelle intellectuelle

Pour favoriser l’autonomie des personnes déficientes intellectuelles, il est essentiel


84 85
qu’elles gagnent de la confiance en elles et augmentent leur auto-estime.
Différents types d’accompagnement et approches thérapeutiques existent aujourd’hui
et font leurs preuves :

La zoothérapie : médiation animale qui s'exerce en individuel ou en petit


groupe de trois personnes maximum, à l'aide d'un animal familier (cheval,
chien, chat)

L’art-thérapie : outil thérapeutique qui recourt aux arts comme la musique


(musicothérapie), la peinture, la sculpture, la danse, le conte, etc. pour rétablir,
maintenir ou améliorer la santé mentale, physique et émotionnelle d'une
personne, à partir de ses propres potentiels.

Par ailleurs, en fonction du degré de la déficience intellectuelle, la personne devra être


accompagnée dans sa vie quotidienne, ou si nécessaire, vivre dans une institution.

Au cours des 20 dernières années, le secteur médico-social a constamment évolué


afin d’œuvrer à l’amélioration des conditions de vie des personnes déficientes intel- France, Musée du Louvre à Paris, visite adaptée pour adolescents déficients intellectuels
© Jérôme Deya
lectuelles. Une des caractéristiques de cette évolution a été la mise en place de
dispositifs favorisant une intégration sociale. Ces dispositifs ont pour objectif de
faciliter l’autonomie de la personne à travers l’accomplissement d’actes de la vie
quotidienne. Des services d’accompagnement sont généralement mis en place
pour les personnes déficientes intellectuelles qui exercent une activité et pouvant
vivre de façon relativement indépendante, soit en foyer soit en appartements indi-
3
viduels ou collectifs. Les personnes déficientes intellectuelles qui bénéficient de ces UNAPEI, Parentalité et déficience intellectuelle, extrait le 20 octobre 2009, http://www.unapei.org
4
services ont de façon générale rapidement l’envie d’avoir la vie la plus « normale », J.-L. LAMBERT, Les déficiences intellectuelles : Actualité et défis, Universitaires De Fribourg, Suisse, 2002
COMMENT SE COMPORTER VIS-A-VIS DES PERSONNES
DEFICIENTES INTELLECTUELLES ?

S’adresser à la personne déficiente intellectuelle directement, et non à son accom-


pagnateur

Formuler des questions concises et concrètes

Avoir un langage simple mais pas enfantin

Avoir une relation d’adulte à adulte, sans paternalisme, sans infantilisation

Ne pas avoir de sentiment de pitié

Proposer de l’aide

Tolérer certains comportements inappropriés

Veiller à utiliser un langage approprié (éviter des mots comme « débile », « handic »,
THEMA 6
« gogole », « mongole », etc.) THEMA 6
Déficience Déficience
intellectuelle intellectuelle
Demander à la personne de répéter afin de s’assurer qu’elle a bien compris les
86 points importants 87

Etre calme et patient

VOIR FICHES THEMATIQUES


- 7. Droits des personnes handicapées
- 8. Accessibilité
- 16. Famille, sexualité, parentalité
- 17. Politique

VOIR ACTIVITES
- 7. Photo-langage
- 11. Contes
- 12. Let’s talk about sex !

DATES-CLES
2 avril : Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme
21 novembre : Journée mondiale de la trisomie 21
Droits des
personnes
handicapées
THEMA 7 P artout dans le monde, les personnes handicapées sont
discriminées et ne sont pas « égales » aux autres. Leurs
droits sont trop peu respectés. Elles ont moins accès que le
reste de la population à la santé, à l’éducation, au vote, au
travail, à la sécurité, à la dignité, à la vie familiale et affective,
aux loisirs. Pourtant, « tous les êtres humains naissent libres
et égaux en dignité et en droits », rappelle la Déclaration
Universelle des Droits de l’Homme. Trop de personnes
handicapées vivent marginalisées, invisibles et exclues du
reste de la société, et ne participent pas pleinement à la vie
politique et sociale, dénuées de leurs droits parfois les plus
fondamentaux.
Du côté de la législation, en mai 2008, seuls 45 pays (sur 192) dans le monde avaient une
L’EGALITE POUR TOUS législation antidiscriminatoire ou faisant spécifiquement référence aux personnes
handicapées.
Le droit est un ensemble de règles qui servent à organiser la vie entre les êtres humains.
Le handicap, lui, est un phénomène universel et inévitable de la diversité humaine.
Objet de charité et de pitié, ou fardeau pour la société, la personne handicapée tend
aujourd’hui à être considérée théoriquement surtout comme sujet à part entière, ayant
LA CONVENTION INTERNATIONALE RELATIVE AUX
des droits et des devoirs. L’application des droits des personnes handicapées représente DROITS DES PERSONNES HANDICAPEES
aujourd’hui un enjeu fondamental de la justice, du respect et de la dignité pour tous.

Les droits humains se divisent en deux grandes catégories : Les droits de l’Homme s’appliquent à tout le monde. Mais en pratique, les groupes les
plus vulnérables nécessitent une protection particulière. Pour cette raison, des traités
Les droits civils et politiques (liberté d’expression, vote, etc.) internationaux concernant les droits des enfants et des femmes ont été conçus et sont
Les droits économiques, sociaux et culturels (satisfaction des besoins fonda- censés être appliqués depuis un certain nombre d’années. Il aura fallu attendre le 13
mentaux) décembre 2006 pour que l’Assemblée générale des Nations Unies adopte une Conven-
tion internationale relative aux Droits des Personnes Handicapées. Ce texte constitue
Pour appliquer la Déclaration Universelles des Droits de l’Homme, il convient de une avancée historique pour les personnes handicapées du monde entier.
s’assurer que tous les droits des personnes handicapées soient pleinement respectés.

THEMA 7
POURQUOI LES DROITS DES PERSONNES HANDICAPEES THEMA 7
Droits des
personnes NE SONT PAS RESPECTES ? Droits des
personnes
handicapées handicapées

90 91
Invisibles socialement et juridiquement, encore trop peu d’efforts sont consentis pour
appliquer les droits des personnes handicapées. Souvent, elles sont donc oubliées dès
la conception des projets, il n’est donc pas tenu compte de leurs besoins spécifiques
dans la mise en œuvre de ceux-ci.

En effet, dans un pays du Sud sur trois, le taux d’enregistrement des naissances est
inférieur à 50 %. Il en résulte que plus de la moitié des naissances ne sont pas enregis-
trées, ce qui prive plus de 50 millions d’enfants d’un droit fondamental : la reconnais-
sance de leur statut de citoyen. Ce phénomène est particulièrement important en Asie
du Sud et en Afrique subsaharienne. Ces enfants non enregistrés ne sont pas considérés
comme étant membres à part entière de la société et ne peuvent pas bénéficier de
services comme l’accès à des soins de santé de qualité ou aux services de base. Ces
enfants ont plus de chance d’être confrontés à un handicap à cause de leur incapacité à
accéder aux structures permettant de le prévenir ou de le guérir.

Un exemple : trop nombreux sont les bâtiments scolaires inaccessibles pour des
personnes à mobilité réduite, car l’architecte n’a pas prévu de toilettes suffisamment
grandes ou d’ascenseurs dans le bâtiment, en dessinant les plans. Dans ce cas, dès le
départ, les personnes à mobilité réduite ont été oubliées. Dès lors, leur droit à
l’éducation est mis en péril. Assemblée au Nations Unies (New York) pour la Convention Internationale des Droits des Personnes Handicapées
© Catherine Dixon - Handicap International

Autre exemple : combien de gares ou de stations de métro sont équipées pour faciliter
la libre circulation des personnes handicapées (personnes en fauteuils roulants,
aveugles) ? Leur droit d’accès aux transports est alors très réduit si ces personnes ne
disposent pas d’aide particulière (présence quasi permanente d’un parent à leurs côtés).
Cette Convention ne crée aucun nouveau droit, elle rappelle des droits existants en
mentionnant les besoins spécifiques des personnes handicapées. Elle repose sur la
vision d’une société inclusive dans laquelle tout le monde aurait les mêmes droits et les
mêmes opportunités.

Cette vision s’illustre à travers 8 principes généraux (art. 3) :

Dignité, autonomie, liberté de choix, indépendance


Non-discrimination
Participation et intégration à la société
Respect de la différence
Égalité des chances
Accessibilité
Égalité entre les hommes et les femmes
Respect du développement de l’enfant handicapé

Les étapes d’élaboration et d’entrée en vigueur de la Convention

Depuis l’adoption de la Convention, plusieurs étapes sont nécessaires avant son entrée
en vigueur :

THEMA 7
La signature Les Etats qui approuvent le texte peuvent le signer. THEMA 7
Droits des Droits des
personnes
handicapées
La ratification Les Etats deviennent Etats parties de la Convention et ils s’engagent personnes
handicapées
à mettre en pratique dans leurs lois nationales les principes de la Convention.
92 VOIR FICHES THEMATIQUES 93

L’entrée en vigueur La Convention devient obligatoire pour tous les Etats parties
(ceux qui ont ratifié la Convention), dès que le nombre de 20 Etats parties2 est atteint. - 8. Accessibilité
- 9. Stéréotypes & préjugés, discrimination
Le 3 avril 2008, la Convention a été ratifiée par un vingtième pays (l’Equateur) permet- - 11. Santé
tant à la Convention de devenir dès le 3 mai 2008 un texte de référence international à - 12. Education
caractère contraignant. En effet, l’entrée en vigueur de la Convention oblige les Etats - 14. Genre
parties à intégrer dans leurs lois nationales des mesures antidiscriminatoires envers les - 17. Politique
personnes handicapées. - 18. Urgence
- 19. Coopération au développement
- 24. Guerres : mines et armes à sous-munitions

VOIR ACTIVITES
- 2. Un pas en avant !
- 4. Le roi des droits
- 6. Tous enfants, tous des droits !
- 7. Photo-langage

DATES CLES
3 décembre : Journée internationale des personnes handicapées
10 décembre : Journée internationale des droits de l’Homme
2
Depuis le 3 mai 2008, la Convention est entrée en vigueur.
Données mises à jour régulièrement sur www.handicap-international.fr/convention.
Accessibilité

L orsqu’on parle d’ « accessibilité » au sein de la thématique


du handicap, cela signifie pouvoir accéder aux services et aux
informations de la vie quotidienne dont tout le monde peut
THEMA 8
bénéficier. Parmi ceux-ci, nous citerons : aller à l’école,
pouvoir se faire soigner, pouvoir travailler, faire du sport, voir
un film, voter, traverser la rue, surfer sur Internet… Dans la
plupart des pays du Sud, les personnes handicapées sont
confrontées à des obstacles importants pour exercer ces
activités. En effet, seulement 2% des personnes handicapées
sont scolarisés 1, 80% sont sans emploi 2, et seulement 2%
également ont accès aux soins de santé de base 3. Améliorer
l’« accessibilité » des personnes handicapées dans les pays du
Sud est un élément essentiel pour réduire la pauvreté à
laquelle ces personnes sont confrontées.

1
Chiffres de l’UNICEF, www.unicef.org/french
2
Chiffres de l’OIT, www.oit.org
3
Chiffres de l’UNESCO, www.unesco.org
PAS D’ACCESSIBILITE, PAS DE DROITS ! L’ACCESSIBILITE EST DIFFERENTE EN FONCTION DU TYPE
DE DEFICIENCE
L’article 9 de la Convention internationale relative aux Droits des Personnes Handica-
pées stipule que chaque Etat partie s’engage à assurer l’accès à l’environnement phy-
sique, aux transports, à l’information et à la communication (y compris aux systèmes Souvent, quand on parle d’accessibilité, on parle uniquement des personnes handi-
et technologies de l’information et de la communication), et aux autres équipements capées motrices. De manière plus large, l’accessibilité concerne toutes les personnes
et services ouverts ou fournis au public, tant dans les zones urbaines que rurales. La handicapées, qu’elles soient handicapées motrices, sensorielles ou déficientes intel-
Convention identifie également les obstacles et les barrières à l’accessibilité, parmi lectuelles. Comme il existe de nombreuses formes différentes de handicaps, il existe
ceux-ci, les bâtiments, la voirie, les transports, les écoles, les logements, les installa- également différentes façons de rendre accessibles les services et les informations pour
tions médicales et les lieux de travail 4 . une personne handicapée, adaptées à sa déficience.

La thématique de l’accessibilité Accessibilité et déficience motrice


est également essentielle pour les
programmes de développement Outre les traitements et les dispositifs d’aide, une personne handicapée motrice se
dans le cadre de la réalisation des sentira moins en situation de handicap si l’environnement dans lequel elle vit est
« Objectifs du Millénaire ». adapté. Pour les personnes handicapées motrices, l’accessibilité concerne
l’amélioration de leurs déplacements dans la ville, à l’intérieur d’un bâtiment et pour y
Le premier objectif de ce accéder. Par exemple, pour une personne en chaise roulante, la différence de niveau
programme vise à réduire l’extrême entre un trottoir et une entrée ne peut dépasser 2cm. Au-delà de cette hauteur, la
pauvreté. Parmi les personnes les personne en chaise roulante a besoin d’aide pour incliner la chaise.
THEMA 8
plus pauvres de la planète, une
personne sur cinq est handicapée 5. Exemples THEMA 8
Accessibilité Accessibilité
Les causes de cette pauvreté sont
principalement le manque d’accès Rampes d’accès aux bâtiments (pente de 5% maximum)
96
au travail, à l’éducation et aux Ascenseurs dans les bâtiments 97

ressources. L’éducation primaire pour WC adaptés


tous est également un objectif qui ne Poste de travail adapté
peut être réalisé sans prendre en Emplacements de parking réservés
compte le problème de l’accessibilité Elargissement des endroits de passage (90cm minimum)
des bâtiments scolaires. L’accès aux Des bus publics avec une place réservée aux personnes handicapées et un
soins de santé pour les personnes accès facile au bus en chaise roulante
handicapées est aussi important si Pour les élections, une cabine de vote assez grande et dont la tablette est à
l’on veut diminuer la mortalité infan- hauteur d’une personne assise
tile, améliorer la santé maternelle et Des espaces suffisamment grands pour permettre le déplacement facile en
combattre l’expansion des maladies chaise roulante
mortelles ou invalidantes. Des éléments placés à hauteur d’une personne assise, etc.
Etc.
L’accessibilité représente un gain réel
d’autonomie pour les personnes
handicapées. Plus les services et les
informations sont accessibles,
moins les personnes handicapées
doivent demander de l’aide. Cette
© Handicap International
facilité rend aussi la dignité aux
personnes handicapées.

4
Disponible en intégralité sur le site : www.un.org/french/disabilities/convention
5 Cambodge, accessibilité limitée en milieu rural
P. RESTOUX, Le handicap et la solidarité internationale, Milan, Toulouse, p. 12 © Bernard Franck - Handicap International
Ces personnes se déplacent souvent à l’aide d’une canne blanche (aveugle) ou jaune
(malvoyante) ou d’un chien guide.

Des aides techniques pour utiliser un ordinateur et accéder à Internet :

Les systèmes d’agrandissement (grand écran, vidéo-loupe, logiciel d’agrandissement)

Les autres systèmes de lecture (synthèse vocale, barrette Braille, preneur de


notes, etc.)

Accessibilité et déficience auditive

Pour les personnes présentant une déficience auditive, l’accessibilité passe entre autres
par :

Suède, métro accessible aux personnes à mobilité réduite Cambodge, habitats sur pilotis non accessibles Divers moyens de communication
© Jérôme Deya © Bernard Franck - Handicap International Plusieurs moyens permettent aux personnes malentendantes et sourdes de com-
muniquer entre elles ou avec des personnes non déficientes.
Accessibilité et déficience visuelle
Restes auditifs
Avec le temps, les dispositifs pour permettre aux personnes malvoyantes de lire sur un Pour les personnes malentendantes, le recours aux restes auditifs peut s’avérer
écran d’ordinateur, de lire des imprimés ou pour se déplacer, se sont considérablement utile en complément d’autres moyens.
THEMA 8 THEMA 8
Accessibilité
développés.
Accessibilité
Lecture labiale ou lecture sur les lèvres
Pour les personnes malvoyantes, la lecture sera facilitée par : La lecture labiale est une technique fréquemment utilisée par les personnes
98
malentendantes et sourdes. Elle consiste à reconnaître le phonème que le sujet 99

Des grands caractères est en train de prononcer en fonction de la forme de la bouche et du visage que
Des contrastes entre les lettres et le fond prend celui-ci lorsqu’il articule. Il est donc impératif de bien articuler et de se
Une loupe placer en face de la personne malentendante.

Pour les personnes pour qui les aides ci-dessus ne suffisent pas, il existe également Langage des signes
d’autres dispositifs, comme : La langue des signes peut être la langue maternelle d’une personne sourde, c’est
une langue gestuelle produite par les mouvements des mains, des bras, du
L’écriture Braille 6 . Il s’agit d’une écriture en relief comprenant des lettres représen- visage et du corps dans son ensemble. Même s’il existe des signes communs,
tées par six points placés dans un rectangle dans un ordre particulier. Plus de 60 elle n’est pas universelle, on en compte plusieurs centaines à travers le monde :
combinaisons des points sont possibles, ce qui permet également d’intégrer des chaque langue des signes possède sa propre structure et sa propre syntaxe (par
accents, des signes de ponctuation ou mathématiques et des notes de musique à exemple, il y a de petites différences entre la langue des signes francophone de
l’écriture Braille. Pour lire, il suffit de toucher les points qui forment des phrases. Il France et celle du Canada). En Belgique, il aura fallu attendre 2006 pour que les
existe 200 langues Braille à travers le monde (arabe, chinois, etc.). En 1878, l’écriture langues des signes française et néerlandaise soient reconnues comme langues
Braille est reconnue officiellement. officielles. Depuis, elles sont donc reconnues comme langue d’enseignement.
Dans de nombreux autres pays, la langue des signes n’est pas reconnue, même
Les ordinateurs avec synthèse vocale si elle fort utilisée.

Les surfaces podotactiles : surface au sol dont le relief est différent des surfaces L’alphabet des kinèmes assistés (AKA)
environnantes, permettant grâce au toucher avec les pieds de percevoir la limite L’AKA est un système gestuel qui traduit chacun des mouvements de la bouche et
entre 2 zones (devant un passage pour piétons par exemple) du visage en une série de gestes facilement reconnaissables, mais qui de plus
traduisent en même temps les mouvements de la phrase et de l’intonation. L'AKA
Les signaux sonores qui se déclenchent lorsque le feu est vert pour traverser accompagne donc la langue orale mais ne la remplace pas. L’apprentissage est
assez complexe.

6
Inventé par Louis Braille en 1827
Le langage parlé complété (LPC) Accessibilité et déficience intellectuelle
Le code LPC permet de visualiser la totalité du message oral et de lever ainsi les Les personnes déficientes intellectuelles bénéficient également
ambiguïtés dues à la lecture labiale. Il facilite l’acquisition de la langue orale par de certaines structures afin de leur permettre un meilleur accès à
l’enfant sourd et également la maîtrise de la langue écrite. l’information et aux services. En France, par exemple, l’UNAPEI
(association de parents et d’amis de personnes handicapées men-
La langue signée tales) et de nombreux partenaires ont développé le pictogramme
C’est un autre mode de com- « S3A » (symbole d’accueil, d’accompagnement et d’accessibilité).
Pictogramme S3A
munication gestuel, inter- Ce symbole s’adresse aux personnes déficientes intellectuelles et © UNAPEI
médiaire entre la langue des plus largement à toutes les personnes qui ont des problèmes de
signes et les aides à la repérage dans l’espace et dans le temps. Il peut être utilisé par toutes les personnes
lecture labiale. Il s’agit d’un souhaitant accueillir dans la plus grande autonomie possible les personnes défi-
système dans lequel chaque cientes intellectuelles et par tous les opérateurs qui veulent faire un effort
signe correspond à un mot. d’accessibilité pour ces personnes ou afficher une accessibilité déjà réalisée.
C’est un outil pédagogique
pour faciliter l’apprentissage Cette mise en accessibilité peut prendre les formes suivantes :
de la lecture et de l’expression
des sourds. Mettre en place dans un service administratif un accueil de qualité par des
agents sensibilisés et éventuellement prévoir un accompagnement humain
Le recours à l’écrit pour accomplir des formalités
Tibet, Lhassa, apprentissage de la langue des signes
Le recours à l’écrit peut © Handicap International Mettre en place un repérage ou une signalétique dans les transports ou dans
s’avérer bien utile pour la un bâtiment
communication entre une personne déficiente et une autre personne. La popu- Créer des prestations spécifiquement adaptées dans les loisirs : visites de
THEMA 8 THEMA 8
Accessibilité
lation ne présentant pas de déficience connaît rarement les langues expliquées musée, ateliers culturels…
Accessibilité
ci-dessus. Avec le téléphone portable et l’apparition des SMS, la communica- Réaliser des produits adaptés, d’utilisation simple comme les logiciels adaptés
tion avec et entre les personnes malentendantes ou sourdes a véritablement Mettre à disposition des moyens ou des outils d’information simplifiés (plan,
100
été améliorée. guide, notice…) 101

L’accès à l’information parlée visible


Pour accéder à l’information filmée (télévision, vidéos sur Internet,
cinéma, etc.), il est nécessaire que toutes les paroles soient soit
traduites en langue des signes, soit sous-titrées par écrit.

En Europe, plusieurs chaînes télévisées publiques prévoient dans


leur programme quotidien le journal télévisé traduit en langues Logo international
des signes. Mais ailleurs, bien souvent cette traduction n’existe pas. symbolisant la surdité
© ICTA

La vélotypie, elle, est un procédé qui permet de faire de la transmission en temps


réel de paroles en texte, grâce à un « clavier intelligent » et des programmes infor-
matiques. La vélotypie met en œuvre les principes de l'écriture syllabique. On
produit la syllabe en frappant simultanément plusieurs touches, en un accord, tout
comme le ferait un pianiste. Le clavier présente 37 touches réparties en trois
groupes : consonnes initiales, voyelles et consonnes finales.

L’accès au téléphone
Jusqu’il y a peu, les personnes sourdes ne faisaient pas usage du téléphone.
Avec les nouvelles technologies, la situation a changé : grâce à la vidéophonie
et à la webcam, les personnes sourdes peuvent désormais se parler à distance !
Cependant, ces nouvelles technologies ont fait leur apparition dans quelques
régions du monde, excluant les populations n’ayant pas encore accès aux nou- France, Musée du Louvres à Paris, visite adaptée pour des adolescents déficients intellectuels
velles technologies. © Jérome Deya
En Belgique

Il existe dans le droit belge depuis 1975 une loi relative à l’accès des personnes handica-
pées. Depuis 2003, “Année Européenne de la personne handicapée”, de nombreuses
initiatives ont vu le jour en Belgique tant par des brochures à l’attention des gestion-
naires de bâtiments, des maîtres d’œuvres et futurs architectes, que par des campagnes
d’information et des animations permettant à toute personne de se mettre à la place de
personnes handicapées. Malgré ces efforts, certains problèmes persistent.
Il est donc essentiel de continuer d’informer les professionnels du bâtiment ainsi que
le grand public afin de pouvoir améliorer l’accessibilité pour les personnes handicapées
en Belgique.

Dans les pays du Sud

Si on définit le terme « accessibilité » comme étant l’occasion pour des personnes


d’avoir accès aux services et aux informations de la vie quotidienne, on constate alors
que la situation pour les personnes handicapées dans les pays du Sud est alarmante. En
effet, selon l’Institut de statistique de l’UNESCO, seulement 2% des personnes handica-
pées ont accès aux services de santé de base et selon l’Organisation Internationale du
Travail, 80% sont sans emploi. Quant aux enfants handicapés, d’après l’UNICEF, ils ne
seraient que 2% à aller à l’école.
THEMA 8 THEMA 8
Accessibilité
L’article 9 de la Convention internationale relative aux Droits des Personnes Handica- Accessibilité
pées stipule que chaque Etat partie s’engage à assurer l’accessibilité aux transports, à la
voirie, à l’information, etc. aux personnes handicapées de son pays.
102 103

VOIR FICHES THEMATIQUES


- 7. Droits des personnes handicapées
- 10. Pauvreté
- 11. Santé
- 12. Education

VOIR ACTIVITES
- 1. La ruée vers la richesse et le pouvoir
- 2. Un pas en avant !
- 3. Ne coupons pas les ponts !
- 7. Photo-langage
- 9. Défis-sens
Stéréotypes &
préjugés,
discrimination
THEMA 9 A u même titre que d’autres groupes vulnérables ou en
marge de la société, les personnes handicapées sont l’objet
de nombreux stéréotypes et préjugés. Quels sont-ils et d’où
viennent-ils ? Comment apparaissent-ils ? Comment prendre
conscience d’eux ? Comment les briser ? Comment les
transformer ?
LES CONCEPTS DE STEREOTYPE & PREJUGE, STEREOTYPES ET PREJUGES SUR LES PERSONNES
DISCRIMINATION HANDICAPEES
Un stéréotype est une « attitude, un regard général et simpliste à propos d’un groupe Aujourd’hui, nous vivons dans une société de l’image. En effet, nous baignons dans l’ère
de personnes. Les stéréotypes sont souvent, mais pas toujours, négatifs. Ils peuvent être du visuel : télévision, cinéma, publicité, etc. Ces différents moyens de communication
basés sur le préjugé ; ils peuvent également être le fruit d’un contact avec une personne véhiculent des modèles auxquels chacun tente de se conformer.
appartenant à un groupe, si du moins l’impression donnée par une personne est consi-
dérée comme étant vraie pour toute autre personne dans le groupe » 1 . Le stéréotype Les médias ont un rôle très important
simplifie la réalité et ne tient pas compte des différences individuelles. dans la construction de l’image de la
personne handicapée. En tant que telle,
Exemple : la quasi absence des personnes handi-
« Les personnes pauvres sont fainéantes. » capées dans les médias laisse penser
qu’elles ont peu de valeur, ou une place
Un préjugé est une « attitude ou une opinion personnelle, négative, adoptée par moins importante que les autres dans
rapport à une personne ou un groupe qui n’est pas nécessairement basée sur la con- la société. Lorsque les personnes
naissance de cette personne ou de ce groupe » 2 . handicapées apparaissent à la télévi-
sion ou au cinéma, elles sont souvent
Porter un préjugé, c’est donc littéralement « juger avant », soit porter un jugement de présentées soit comme des victimes
valeur sans (bien) connaître. Le préjugé se fonde souvent sur un stéréotype. soit comme des êtres exceptionnels.
Elles sont rarement présentées dans
THEMA 9 THEMA 9
Stéréotypes &
La discrimination est le fait de porter des préjugés sur un groupe de personnes, les des situations courantes ou dans des Stéréotypes &
préjugés,
discrimination
traiter différemment en raison de leurs « différences ». événements de la vie de tous les jours. préjugés,
discrimination
Madagascar, le Dia Manga, manifestation organisée en faveur
Elles sont donc marginalisées à l’écran
106 On observe deux formes de discrimination : du respect des droits des personnes handicapées et dans la vie. Les préjugés et les 107
© M. Seth - Handicap International
représentations sociales véhiculées à
La discrimination directe s’exerce lorsqu'une personne est traitée moins travers les médias expliquent en partie
favorablement qu'une autre dans une situation comparable en raison de sa couleur les traitements discriminatoires auxquels les personnes handicapées peuvent être
de peau ou de son origine ethnique, de sa religion ou de ses convictions, de son confrontées. Les images présentées ont tendance à réduire la personne à son handi-
handicap, de son âge ou de son orientation sexuelle. cap, à l’assimiler à un enfant, etc.

Exemple : Ce sont donc des images misérabilistes qui sont véhiculées la plupart du temps et qui
Une offre d'emploi qui précise que « les personnes handicapées ne doivent pas contribuent à la construction de préjugés. Les personnes handicapées sont souvent
postuler ». victimes de préjugés et de stéréotypes paternalistes au sujet de leur qualité de vie et
de leur capacité de contribuer à la vie sociale et économique de la société. Ces
La discrimination indirecte s’observe lorsqu’un critère, une disposition ou une attitudes négatives sont largement attribuables au fait que nous voyons les personnes
pratique apparemment neutre désavantage des personnes sur base de leur couleur de handicapées comme des personnes présentant un défaut, une dysfonction, une
peau ou de leur origine ethnique, de leur religion ou de leurs convictions, de leur handi- anomalie ou une déficience. Ce point de vue découle d’une conception biologique
cap, de leur âge ou de leur orientation sexuelle. A moins que cette disposition, ce critère du handicap, appelée le modèle médical 3 . Ce modèle s’attache à « corriger » les défi-
ou cette pratique puisse être objectivement justifié par un objectif légitime. ciences des personnes handicapées pour qu’elles fonctionnent « normalement » dans
la société. Un corollaire à cette perception médicalisée de la déficience est la croyance
Exemple : selon laquelle les personnes handicapées auront invariablement une dépendance
Exiger de toute personne qui postule pour un emploi donné de subir une sociale et économique et que le traitement de leur trouble imposera un fardeau aux
épreuve dans une langue particulière, même si cette connaissance linguistique ressources publiques 4 .
n'est pas nécessaire pour l'exécution de l'emploi vacant. Le test pourrait exclure
toutes les personnes qui ont une autre langue maternelle.

3
Voir fiche thématique « 2. Généralités sur le handicap »
1
S. FOUNTAIN, Education pour le développement, un outil pour un apprentissage global, De Boeck, Bruxelles, 1996, p. 83 4
Association canadienne pour l'intégration communautaire, Immigration et incapacité, Mémoire présenté au Comité permanent de la
2
Idem, p.83 citoyenneté et de l’immigration, Canada, avril 2005, p. 2
Les mythes et préjugés entretenus au sujet des personnes ayant des déficiences phy- Les personnes atteintes de paralysie cérébrale sont retardées mentalement
siques engendrent des comportements inadéquats qui peuvent devenir des obstacles Si la paralysie cérébrale peut être causée par une blessure ou un dommage au
de taille pour ces personnes, en limitant leurs opportunités de développement et cerveau, elle n'est pas pour autant associée à une déficience intellectuelle. La
d'épanouissement. Parfois même, les préjugés sont de plus gros obstacles que la défi- paralysie cérébrale entraîne des problèmes de coordination des mouvements,
cience elle-même. puisque le cerveau n'envoie pas les bons ordres aux muscles. Les conséquences
physiques varient selon la gravité de la déficience et la localisation des lésions. Les
Il est primordial de veiller à s’informer de conséquences les plus communes sont une difficulté de contrôle musculaire, un
façon juste et adéquate sur les défi- manque de coordination, de la spasticité ou des tremblements, des problèmes
ciences avec lesquelles certaines personnes d'élocution, d'audition ou de vision.
vivent. C’est en effet généralement le
manque de connaissance qui entraîne Les étudiants handicapés profitent de leur déficience pour se la couler douce
des préjugés et attitudes discriminantes. Dans les hautes écoles et les universités, les services responsables de l’intégration
des étudiants handicapés veillent à ce que les accommodations demandées pour
Notons également que même les profes- un étudiant en situation de handicap ne constituent en aucun cas un privilège par
sionnels du secteur peuvent être vecteurs rapport aux autres étudiants. Il faut savoir que certaines déficiences sont invisibles
de préjugés. Le handicap physique en apparence et cela constitue souvent un obstacle supplémentaire pour les
évoque souvent courage et injustice mais personnes qui en sont atteintes. En plus de devoir fonctionner différemment des
aussi volonté pour eux, alors que la autres, elles doivent convaincre leur entourage de la réalité de leur handicap. C'est
déficience intellectuelle n’inspire souvent souvent le cas, par exemple, pour les personnes ayant un trouble d'apprentissage
que pitié et compassion. On retrouve ou un déficit d'attention officiellement reconnu, une basse vision qui ne nécessite
donc ici, chez des professionnels, les pas une canne, un chien guide ou des verres correcteurs très présents, mais pour
THEMA 9 France, Nice, Boîte de nuit, Gregor y et Ingrid dansent la salsa
mêmes représentations qu’auprès du qui lire ou écrire est difficile et fatigant. THEMA 9
Stéréotypes &
© Jérôme Deya grand public. Stéréotypes &
préjugés,
discrimination
Les personnes ayant un trouble d'apprentissage ne peuvent pas réussir préjugés,
discrimination
Comment reconnaître un préjugé ? d'études supérieures
108
Certaines personnes ayant un trouble d’apprentissage ont une intelligence égale et 109

Les critères suivants peuvent vous aider à reconnaître les attitudes et les gestes qui parfois même supérieure à la moyenne. Elles ont donc autant de chance que
engendrent la discrimination des personnes handicapées. Demandez-vous si ce que n’importe quel autre étudiant de réussir des études de niveau supérieur, à condition
vous entendez : que certaines accommodations
leurs soient octroyées. En effet, le handi-
généralise l’ensemble des personnes présentant une cer taine déficience, cap est en relation avec les obstacles
c’est-à-dire présume qu'elles sont toutes pareilles plutôt que de les considérer indi- rencontrés dans l'environnement. Ces
viduellement personnes ont droit à des accommoda-
banalise ou amoindrit la déficience elle-même ou les personnes qui en présentent tions appropriées au même titre que, par
blesse les personnes déficientes en les insultant exemple, une personne malvoyante. Les
traite les personnes déficientes avec condescendance, comme si elles étaient accommodations les plus souvent
inférieures aux autres utilisées sont : l'enregistrement de docu-
ments scolaires leur permettant, par
Voici quelques idées reçues souvent entendues sur les personnes handicapées qui peu- exemple, de contourner les « tours » que
vent être déconstruites: leur joue leur cerveau lors de la lecture ;
du temps supplémentaire lors de la passa-
Les personnes malvoyantes ou aveugles vivent dans le noir tion d'examens, puisque ces personnes
En fait, très peu de personnes aveugles vivent dans le noir total. Plus de 80% d'entre doivent redoubler d'attention en écrivant ;
elles ont ce qu'on appelle un résidu visuel. Certaines distinguent le contour des un local vide de toutes distractions
objets, d’autres perçoivent un faisceau de lumière. pendant les examens. Le contexte France, Juliette, étudiante en faculté à l’université
particulier des études est souvent © Jérôme Deya
Les personnes sourdes sont « stupides » différent de celui du monde profes
La surdité ne remet pas en cause les capacités intellectuelles. Les personnes présen- sionnel, comme les délais très courts demandés lors des examens ou remise de travaux
tant une déficience auditive possèdent divers degrés d'incapacité à entendre les et dans toutes les situations d’évaluation scolaire.
sons et le fait que certaines d'entre elles préfèrent communiquer par le langage
gestuel plutôt que par la parole n'est en rien lié à une déficience intellectuelle.
DETRUISONS LES STEREOTYPES ET PREJUGES A
L’EGARD DES PERSONNES HANDICAPEES
Ces quelques exemples de mythes créent des obstacles aux personnes handicapées
dans leur vie de tous les jours. Pour limiter ceux-ci et changer la perception des gens
sur les personnes présentant une déficience, il est important de diffuser une informa-
tion adéquate sur le handicap. Une attitude et une image positive véhiculée notam-
ment à travers les médias peuvent avoir des effets sur les comportements discrimina-
toires des gens et les préjugés ancrés dans la société.

Il faut donc être attentif à présenter des images de personnes handicapées non misé-
rabilistes, qui ne réduisent pas la personne à sa déficience. A ce titre, il est important
de souligner que les termes « handicapé » ou « déficient » sont des adjectifs et non
des substantifs. Il faut donc dire « une personne ayant une déficience » ou une «
personne handicapée » plutôt qu’ « handicapé » qui est un terme pouvant susciter la
gêne ou la pitié. Certaines associations spécialisées luttent dans ce sens pour que l’on
supprime le mot « handicap » qu’elles jugent péjoratif. Notons également que les
expressions telles que « souffre de », « atteint de » ou encore « frappé de » traduisent
une douleur constante, un désespoir, un aspect systématiquement négatif. S’il est vrai
que certains individus peuvent éprouver de tels sentiments, une déficience est un
THEMA 9 état, elle n’est pas nécessairement source de souffrance et ne requiert pas toujours THEMA 9
Stéréotypes & des traitements médicaux. Stéréotypes &
préjugés, préjugés,
discrimination discrimination

110 111

“ La raison,
le jugement,
viennent
lentement,
les préjugés
accourent
VOIR FICHES THEMATIQUES
- 2. Généralités sur le handicap
- 14. Genre
- 20. Culture


en foule
VOIR ACTIVITES
Jean-Jacques Rousseau - 2. Un pas en avant !
- 3. Ne coupons pas les ponts !
- 5. Qui est derrière moi ?
- 7. Photo-langage
- 8. Médias-débat
- 11. Contes
Cambodge, enfant scolarisé dans une classe « ordinaire »
© Isabelle Lesser - pour Handicap International
Pauvreté

THEMA 10 L es personnes handicapées appartiennent aux couches les


plus défavorisées de la population mondiale. Dans les pays du
Sud, 80% des personnes handicapées vivent avec moins d’un
euro par jour. Une personne sur cinq qui vit en dessous du
seuil de pauvreté est handicapée. Les personnes handicapées
ont longtemps été oubliées de l’essentiel des programmes de
coopération au développement. Le handicap est à la fois une
cause et une conséquence de la pauvreté. En effet, ces deux
phénomènes ont tendance à se renforcer mutuellement et à
former un cercle vicieux. Les personnes handicapées se
trouvant dans une situation de pauvreté sont généralement
exclues de la vie économique et sociale de leurs
communautés. Il est donc essentiel de prendre en compte la
problématique du handicap dans l’élaboration de stratégie
visant la réduction de la pauvreté 1.

1
P. RESTOUX, Le handicap et la solidarité internationale, Milan, Toulouse, 2008, p. 12
LA DIGNITE, UN DROIT HUMAIN
L’article 28 de la Convention internationale relative aux Droits des Personnes Handicapées
stipule que chaque personne handicapée a droit à un « niveau de vie adéquat et à la protec-
tion sociale ». Dans ce cadre, la Convention évoque l’accès à l’alimentation, à l’habillement, à
un logement adéquat et à l’amélioration constante des conditions de vie. Précisons égale-
ment que la Convention affirme qu’il est nécessaire d’assurer aux personnes handicapées
l’accès aux programmes de réduction de la pauvreté. La réduction de moitié de l’extrême
pauvreté (personnes vivant avec moins d’un euro par jour) étant un des Objectifs du Millé-
naire pour 2015, il est essentiel de se concentrer sur le sort des personnes handicapées2 .

De plus, la Convention reconnaît aux personnes handicapées le « droit au travail » (Art. 27)
notamment à travers la possibilité de gagner leur vie en accomplissant un travail ouvert,
favorisant l’inclusion et accessible aux personnes handicapées3 . Bien souvent, le manque
d’accès au travail pour les personnes handicapées vivant dans les pays du Sud est un facteur
renforçant la pauvreté.

Nous allons dès à présent analyser comment la pauvreté peut être un facteur à l’origine de
situations de handicap, et dans un deuxième temps, nous évoquerons le handicap comme
facteur de pauvreté.

THEMA 10 En Belgique THEMA 10


Togo, Lomé, homme handicapé des quatre membres qui mendie en rue pour pouvoir
Pauvreté Pauvreté
payer les personnes qui l’aident au quotidien
Ici, comme ailleurs, les personnes handicapées se retrouvent souvent parmi les couches les plus © Jérôme Deya

114 précaires de la population du fait de plusieurs raisons, en voici une liste non exhaustive : 115

Dans les pays du sud


Soins coûteux (dont aides à domicile, etc.)
Moins d’accès au travail 4
Le cercle vicieux pauvreté-handicap est particulièrement prégnant dans les pays du Sud
Moins d’accès aux formations
et encore plus difficile à rompre que dans les pays du Nord.
Allocations de l’Etat peu élevées
Etc.
La pauvreté entraîne les situations de handicap
Dans notre pays, les personnes handicapées perçoivent deux types d’allocations. Les alloca-
Plusieurs éléments peuvent être soulevés pour expliquer les raisons de la pauvreté
tions de remplacement de revenu visant à suppléer le revenu que ne peut pas toucher la
en tant que facteur de handicap :
personne handicapée du fait de son handicap et les allocations d’intégration visant à suppléer
le surcoût dû au handicap. Les allocations sociales ou allocation de remplacement de revenus
La malnutrition
se basent sur les revenus, l’allocation d’intégration se base sur le degré de handicap d’une
personne si, et seulement si, le handicap ne disparaît pas ni par suite d’une mise au travail, ni
Premièrement, la satisfaction des besoins alimentaires est insuffisante dans de
par suite d’une mise en ménage. Ces dernières années, les actions menées au niveau politique
nombreuses régions du monde. Plus de 800 millions de personnes n’ont pas
ont été principalement de relever le seuil à partir duquel on peut toucher l’allocation
assez à manger pour satisfaire leurs besoins énergétiques quotidiens 7 . Quand
d’intégration et de rehausser l’allocation de remplacement de revenu. Des projets de lois
certaines substances nutritives essentielles font défaut dans le régime
visent à maintenir les allocations d’intégration sans tenir compte de la cohabitation ou de
alimentaire d’un enfant, les conséquences peuvent être graves. La carence en
l’état civil de la personne qui en bénéficie5 , ce qui n’est pas encore le cas actuellement6 .
fer chez le jeune enfant, par exemple, entrave le développement psychomoteur
de celui-ci et fait baisser son quotient intellectuel. Des carences importantes en
2
Plus d’informations sur cet objectif du millénaire : http://www.un.org/french/millenniumgoals/poverty.shtml iode peuvent favoriser l’apparition d’une maladie appelée le « crétinisme » 8 .
3
Organisation des Nations Unies, Convention sur les droits des personnes handicapées
4
Voir fiche thématique « 13. Travail » 7
P. RESTOUX, Le handicap et la solidarité internationale, Milan, Toulouse, 2008, p. 12
5
Le prix de l’amour, La pétition, le 20 octobre 2009, http://www.lapetition.be 8
Le crétinisme est une maladie due au manque, d'origine congénitale, d'hormones thyroïdiennes. Ses symptômes sont un
6
Voir fiche « 16. Famille, sexualité et parentalité » développement physique et mental arrêté, une dystrophie des os et des pièces molles, et un métabolisme de base diminué.
La carence en vitamine A affaiblit le Le handicap entraîne la pauvreté
système immunitaire et peut entraîner
la cécité, exposant les enfants à certaines Le handicap va également être une source d’appauvrissement pour la personne et
maladies, telles que la diarrhée et la pour son entourage familial. Dans les pays du Sud, les personnes handicapées
rougeole.
auront de grandes difficultés pour trouver un travail dans le secteur formel notam-
De nombreuses études démontrent que ment à cause de leurs faibles niveaux d’éducation 11 . Dans ces pays, le taux de
les risques de développement de mala- chômage des personnes handicapées est de 80% 12 . De plus, ces personnes ne pour-
dies liées à l’alimentation sont huit fois ront pas bénéficier d’une protection sociale pour pouvoir prendre en charge les
plus élevés chez les enfants. Selon frais médicaux liés à leur handicap. Bien souvent, la famille va devoir consacrer une
l’Unicef, il y aurait actuellement 167 partie de ses revenus et de son temps pour s’occuper de la personne handicapée.
millions d’enfants dans le monde dont le La présence d’une personne handicapée va donc appauvrir l’ensemble de la famille.
Vietnam, femme handicapée motrice dans son foyer poids corporel est insuffisant pour leur
© Layla Aer ts - pour Handicap International
taille.

La mauvaise hygiène LA COOPERATION AU DEVELOPPEMENT POUR LUTTER


La pauvreté économique implique CONTRE LA PAUVRETE
souvent des conditions de vie
insalubre et une hygiène qui fait
défaut. Elle peut donc être indirec- Si l’on veut parvenir à réduire de moitié la
tement responsable de l’importance pauvreté mondiale comme le préconisent
THEMA 10
de maladies invalidantes. Citons les Objectifs du Millénaire, il est essentiel THEMA 10
Pauvreté Pauvreté
l’exemple de la poliomyélite 9 , de prendre en considération la problé-
maladie infectieuse contagieuse, matique du handicap au sein des
116 117
qui se transmet par de l’eau ou programmes de coopération au déve-
des aliments contaminés au
loppement et des actions destinées à
contact de matières fécales.
Vietnam, famille en milieu rural réduire la pauvreté. L’inclusion des
@ Layla Aer ts - pour Handicap International
personnes handicapées au sein de leur
communauté est une première piste de
Les difficultés d’accès aux soins de santé
réponse à saisir par les acteurs de la
Asie du Sud-Est, entreprise employant des personnes coopération internationale. Les plans
Les familles vivant dans la pauvreté économique ont peu de ressources à con- handicapés motrices
© Florent Milesi - Handicap International internationaux doivent également pren-
sacrer à la santé. En l’absence de système de sécurité sociale qui rembourse
dre en compte la dimension éducative
les frais liés aux soins de santé, les personnes défavorisées sont plus exposées
des personnes handicapées pour leur faciliter l’accès au marché de l’emploi, mais
aux situations de handicap. En effet, elles n’ont pas l’occasion de se faire
aussi l’accès aux droits à l’alimentation, au travail, aux soins de santé, etc. La prise en
soigner pour éviter une incapacité définitive.
compte transversale du handicap dans la coopération au développement correspond
à l’article 32 (coopération internationale) de la Convention internationale relative aux
Des conditions de travail dangereuses
Droits des Personnes Handicapées 13 .
Les personnes défavorisées sont plus exposées à des conditions de travail
dangereuses. Souvent, elles acceptent un travail dans le secteur informel, où
la protection des travailleurs n’est pas assurée. C’est le cas dans le travail du
bâtiment par exemple. Les accidents de travail entraînant une invalidité sont
plus importants auprès des personnes défavorisées 10 .
11
Voir fiche thématique « 12. Education »
9 12
Voir fiche thématique « 3. Déficience motrice » P. RESTOUX, Le handicap et la solidarité internationale, Milan, Toulouse, 2008, p.12.
10 13
Voir fiche thématique « 13. Travail » Voir fiche thématique « 19. Coopération au développement »
THEMA 10 THEMA 10
Pauvreté Pauvreté

118 119

VOIR FICHES THEMATIQUES


- 11. Santé
- 12. Education
- 13. Travail
- 19. Coopération au développement

VOIR ACTIVITES
- 1. La ruée vers la richesse et le pouvoir
- 2. Un pas en avant !
- 7. Photo-langage

DATE CLE
17 octobre : Journée internationale de l’éradication de la pauvreté
Santé

THEMA 11 G roupe parmi les plus vulnérables, les personnes


handicapées des pays du Sud bénéficient très peu des
services de santé : seules 2% 1 d’entre elles ont accès aux
soins de base. Les personnes handicapées sont plus
exposées aux risques de malnutrition et de maladies, et peu
bénéficient des campagnes de sensibilisation et de prévention.
La situation que vivent les personnes handicapées dans le
Sud en matière d’accès aux soins de santé diffère donc
radicalement de celle que l’on peut observer en Belgique. En
effet, ici, avec la sécurité sociale et la proximité des principaux
centres de santé, on estime que l’accès aux soins de santé
pour les personnes handicapées est plus aisé.

1
Unesco (2004), consulté le 9 novembre 2009, http://portal.unesco.org
« LA POSSESSION DU MEILLEUR ETAT DE SANTE QU’IL Quelles sont les causes de déficiences les plus courantes ?

EST CAPABLE D’ATTEINDRE CONSTITUE L’UN DES DROITS Une déficience peut être causée par une grande série de facteurs. Parmi eux : des mala-
dies, des malformations congénitales, des accidents de la route ou de travail, des catas-
FONDAMENTAUX DE TOUT ETRE HUMAIN » trophes naturelles, des conflits armés, etc. Les causes de déficiences sont donc nom-
breuses et variées, directes ou indirectes. Les facteurs sont eux-mêmes dépendants du
Le droit à la santé est reconnu dans plusieurs conventions internationales : contexte politique, social, économique et culturel dans lequel la situation de handicap
se construit.
« La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne
consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. La possession du Les principales causes de déficiences en Belgique
meilleur état de santé qu’il est capable d’atteindre constitue l’un des droits fondamen-
taux de tout être humain, quelles que soient sa race, sa religion, ses opinions politiques, Cette question est assez complexe et en
sa condition économique ou sociale ». (Extrait de la Constitution de l’OMS) raison de la multiplicité des institutions en
charge du handicap (le domaine du handi-
« Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son cap est par tagé entre les institutions
bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le loge- fédérales, régionales, communautaires et
ment, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires; elle a droit à la communales), il est difficile de trouver une
sécurité en cas de chômage, de maladie, d'invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans étude unique sur les causes de déficiences
les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances en Belgique. Ceci étant, une étude montre
indépendantes de sa volonté ». (Article 25 de la Déclaration Universelle des Droits de quelles sont les causes les plus courantes
l’Homme) mettant des personnes en situation de
THEMA 11
handicap. En 2000 2 , la répar tition était la
THEMA 11
Santé « Les personnes handicapées ont droit au meilleur niveau de santé possible sans suivante : Santé

subir de discrimination au motif de leur handicap. Elles doivent bénéficier de soins


gratuits ou abordables aussi étendus et répondant aux mêmes normes de qualité que Maladies : 41,9%
122 123
pour toute autre personne, ainsi que des services sanitaires que nécessite leur handicap Affections congénitales : 10,8%
et ne pas être victimes de discrimination en matière d’assurance santé ». (Article 25 de la Accidents industriels : 8,7%
Convention internationale relative aux Droits des Personnes Handicapées) Maladies professionnelles : 7,4%
Accidents domestiques : 4,3%
Accidents de la route : 5,2%
France, Seine-et-Marne, séance de kinésithérapie :
Accidents de sport : 0,8% Marisa et Teddy
SANS SANTE, PAS DE VIE DECENTE ! Autres : 20,9% © Jérôme Deya

Les principales causes de déficiences dans les pays du sud


De même que l’éducation, la
santé est un droit en tant que Dans les pays du Sud, la difficulté de trouver des informations sur le sujet est encore plus
tel qui est intimement lié à grande en raison de l’absence parfois totale de statistiques. Malgré cela, les situations de
l’application d’autres droits. En handicap rencontrées dans les pays du Sud peuvent être reliées à des phénomènes
effet, une personne en mauvaise fréquents dont :
santé ne peut ni aller à l’école, ni
se former, ni travailler. Par consé- Des maladies infectieuses (poliomyélite3 , éléphantiasis4 , SIDA, lèpre, diabète, etc.)
quent, elle a peu de chance Des maladies pendant la grossesse
d’avoir suffisamment de ressour- Des malformations congénitales
ces pour vivre dignement. Entre
autres pour se soigner, ce qui
crée un cercle vicieux, sa santé se
2
dégradant. A. LEVÊQUE, Y. COPPIETERS, R. LAGASSE, Accidents de la route et handicap. Etude sur l’importance et la mesure du handicap, ESP/ULB, juin 2000
3
Selon l’OMS, entre 10 et 20 millions de personnes à travers le monde sont handicapées à cause de la poliomyélite. Plus de détails : voir
Chine, Pékin, ser vice collectif profitant aux fiche thématique « 3. Déficience motrice »
personnes âgées et handicapées. Ici un
4
homme retraité de 69 ans atteint d’une sévère L’éléphantiasis, ou filariose lymphatique, est due à un ver transmis par un moustique, et provoque d’importants gonflements des membres.
scoliose depuis l’enfance. Souvent, la maladie est invalidante. Selon l’OMS, plus de 40 millions de personnes dans le monde seraient handicapées en raison de
© Jacques Grison / Rapho cette maladie. Plus de détails : voir fiche thématique « 3. Déficience motrice »
Des accidents à la naissance 2. Manque d’accès à l’information
L’alcoolisme et l’usage de drogues
La malnutrition Les personnes handicapées et leurs familles ne bénéficient pas des campagnes
Des accidents de la route de prévention :
Des accidents de travail - soit parce qu’elles n’ont pas été considérées comme groupe bénéficiaire
Des accidents domestiques - soit parce que les moyens de communication sont inadaptés aux personnes
Des catastrophes naturelles déficientes intellectuelles ou sensorielles
Les explosions de mines et d’armes à sous-munition
Les personnes handicapées et leurs familles sont peu informées sur les traite-
Pourquoi un même phénomène est plus grave dans les pays du Sud qu’en Belgique ? ments médicaux nécessaires pour guérir ou diminuer leur déficience.

Comme décrit ci-dessus, la plupart des causes de déficiences sont similaires tant en Le personnel soignant et le corps médical manquent de connaissances sur les
Belgique que dans les pays du Sud. Ce qui diffère entre un pays comme la Belgique différents types de handicap, ce qui entraîne - outre des prises en charges inap-
et les pays du Sud, c’est : propriées - , une mauvaise compréhension des patients et de leur situation.

Proportionnellement à l’ensemble de la population mondiale, un plus grand Le niveau d’éducation d’une population influence fortement son état de santé.
nombre de personnes sont touchées par des causes de handicap dans les pays
du Sud 3. Manque d’accessibilité physique

Exemple : Il y a peu de dispensaires ou de centres


En ce qui concerne les accidents de la route, 90% des victimes sont situées dans les de réadaptation à proximité (surtout
pays du Sud. dans les zones rurales)
THEMA 11
Santé
L’impact d’une cause sur la situation de handicap est plus important dans les Il n’y a pas de transports adaptés pour
pays du Sud s’y rendre
124

Exemple : Il existe de nombreux obstacles à


Une fracture multiple due à un accident de la route risque davantage de conduire à l’intérieur des centres (absence de
une situation de handicap dans les pays du Sud qu’en Belgique, en raison, souvent, rampes, couloirs trop étroits, tables
de la difficulté d’accès aux soins de santé. d’examens inaccessibles)

L’accès aux soins de santé est limité 4. Barrières socioculturelles 5


Cambodge, Phnom Penh, bidonville
Etre en situation de handicap nécessite, outre les soins de santé de base, des soins très Les personnes handicapées et leurs familles © C. Simon - Handicap International
spécifiques. n’ont pas recours aux services de santé
pour prévenir, soigner ou guérir un handicap, également pour des raisons culturel-
Or, les personnes handicapées ont peu d’accès aux soins de base, et encore moins aux les. Dans de nombreuses sociétés, le système de croyances est basé sur la force des
soins spécifiques, pour différents types de raisons : ancêtres, le destin, le karma ou encore la punition divine, ce qui fait du handicap un
phénomène faisant partie intégrante de l’ordre naturel des choses. Dès lors, la
1. Raisons économiques population ne considère pas les personnes handicapées comme différentes.
Aucune raison n’existe alors de chercher à diminuer l’impact du handicap sur la vie
Les traitements médicaux (consultations et médicaments) et soins récurrents d’une personne. Il n’est donc pas nécessaire d’être suivi médicalement lorsqu’on est
(kinésithérapie) sont trop chers pour les personnes handicapées et leurs porteur d’un handicap.
familles
Afin de mieux cerner les spécificités de la problématique de l’accès aux soins de
Le budget public alloué à la santé par l’Etat est insuffisant : aucune ou peu de santé pour les personnes handicapées dans les pays du Sud, il est important de
sécurité sociale est organisée mettre en avant deux éléments spécifiques compliquant le problème dans les pays
du Sud :
Pauvreté et mauvaise santé sont en étroite relation

5
Voir fiche thématique « 20. Culture »
a. Handicap et genre Notons aussi que la plupart des personnes handicapées, suite à une maladie ou un
accident, ont été exposées à l’usage d’une aiguille ou à une transfusion de sang poten-
Les femmes rencontrent des tiellement contaminée par le virus du sida. En effet, il arrive que dans certaines condi-
obstacles supplémentaires d’ordre tions et dans certains pays du Sud, le matériel stérile fasse défaut et que le risque de
économique et culturel. En effet, contamination augmente.
dans de nombreuses sociétés, elles
ont un statut en général inférieur à
celui des hommes, elles n’ont pas
de pouvoir de décision et les foyers COMMENT AGIR POUR AMELIORER L’ACCES AUX SOINS
dépensent moins pour leur santé. DE SANTE ?
Les femmes handicapées sont
également parmi les plus pauvres
de la planète, ce qui a tendance à Afin de limiter la présence de handicaps dans les pays du Sud, il est nécessaire de mener
limiter leurs possibilités d’accès à une action autour de trois niveaux d’intervention :
des traitements coûteux ou à
des examens. De plus, leur faible 1. La prévention
niveau d’éducation ne leur permet
pas d’avoir accès à l’information Pour éviter ou diminuer une situation de handicap, la prévention trouve tout son
adéquate et de comprendre la Burkina Faso, femme atteinte de la filariose sens. Il s’agit du moyen le plus efficace pour diminuer le nombre de personnes en
© Jean-Charles Bétrancour t - pour Handicap International
nécessité de certains soins6 . situation de handicap et s’adresse à l’ensemble de la population. Tous les types de
causes de déficiences peuvent être touchés par la prévention.
b. Handicap et sida
THEMA 11
Concrètement on peut mener des campagnes de : THEMA 11
Santé Santé
Le sida est une des maladies invalidantes les plus importantes dans les pays du Sud.
Selon la Banque Mondiale, 80% des personnes handicapées sont exclues des Sensibilisation, que ce soit en Belgique ou dans les pays du Sud.
14
126
programmes de prévention sida, et ce alors qu’elles sont tout autant, voire plus, 127

exposées à la maladie. Cette exclusion est large- Exemples :


ment liée à un des stéréotypes concernant les En Belgique, afin de prévenir les spina bifida10, des campagnes de sensibilisation
personnes handicapées qui consiste à croire sont menées auprès des femmes enceintes pour qu’elles prennent de la vitamine
qu’elles sont « asexuées », sans vie sexuelle, et B9 (acide folique) au début de la grossesse, lors de la phase embryonnaire.
n’ont donc pas besoin de bénéficier de Dans un pays où sévissent encore des mines anti-personnel, des campagnes
programmes de prévention contre les maladies d’éducation aux risques des mines sont organisées auprès des populations
sexuellement transmissibles. Par ailleurs, les vivant dans les zones infectées11.
professionnels de la santé ne pensent pas Accidents de la route : port du casque pour les (moto)cyclistes.
toujours à faire des tests de dépistage chez cette
catégorie de personnes. Pourtant, les personnes
handicapées ont une vie sexuelle et familiale7
mais sont aussi plus fréquemment exposées aux 10
Le spina bifida est une malformation congénitale de la colonne vertébrale, pouvant entraîner, à des degrés divers, des malformations
violences sexuelles8, phénomène qui peut des membres ou de l’appareil urinaire, des méningites, etc.

s’accentuer dans les régions où les croyances 11


Voir fiche thématique « 24. Guerres : mines et armes à sous-munition »
populaires attribuent aux personnes vierges le
Kenya, séance de prévention et de sensibilisation à l’occasion
pouvoir de guérison de maladies9. On oublie aussi Laos, sensibilisation à la sécurité routière
© Handicap International
de la journée internationale de lutte contre le sida. souvent les personnes handicapées des
© C. Smets / Luna - pour Handicap International
programmes de sensibilisation aux risques de
transmission liés à l’allaitement.

6
P. RESTOUX, Le handicap et la solidarité internationale, Milan, Toulouse, 2008, p. 39
7
Voir fiche thématique « 16. Famille, sexualité, parentalité »
8
Voir fiche thématique « 22. Violence »
9
Voir fiche thématique « 20. Culture »
Vaccination Exemples :
Une fracture nécessite d’être soignée correctement et rapidement après son
Exemples : apparition, sinon elle peut se transformer en incapacité définitive.
La loi belge oblige les parents à faire vacciner leur enfant contre la Une personne qui a perdu la vue suite à une maladie a besoin d’une canne pour
poliomyélite12 depuis 1956, ce qui a fait disparaître la maladie de notre pays. se déplacer.
Ailleurs, particulièrement en Afrique, la loi n’oblige pas cette vaccination.
Dès lors, de nombreuses campagnes de vaccination ont été menées par les 3. Réinsertion
gouvernements nationaux ou par des organisations étrangères. Mais cela
n’a pas suffi à éradiquer la maladie et de nombreuses personnes sont De manière large, la réinsertion vise l’amélioration des conditions de vie pour
encore en situation de handicap moteur suite à la contraction de la polio- diminuer l’impact du handicap dans la vie quotidienne d’une personne mais aussi
myélite pendant l’enfance. de son entourage, de sa communauté.

Déminage de surfaces infectées par des mines ou des armes à sous-munition Ce domaine vise donc avant tout à mettre en place des initiatives permettant aux
non explosées 13 . personnes en situation de handicap qui ne peuvent plus exercer leur activité
professionnelle de retrouver une activité génératrice de revenus 15 . Un autre objectif
2. Réadaptation ou revalidation est d’éviter le rejet de la personne par sa communauté et de favoriser son insertion
sociale. Le travail se fait principalement au sein de la communauté : démystification
Ce niveau d’intervention consiste à apporter des soins/appareils adaptés le plus tôt du handicap, projets communautaires où la personne handicapée elle-même
possible après l’apparition de l’incapacité. Il s’agit donc de permettre à chaque personne s’intègre au groupe social dont elle fait partie. Les activités sportives et de loisirs
handicapée d’avoir accès à un soutien médical, ce qui inclut l’approvisionnement en peuvent à cette fin jouer un rôle important 16 .
médicaments, la chirurgie ou la fourniture d’assistance orthopédique et d’aides tech-
niques. La réadaptation vise à restaurer l’état physique ou mental d’une personne et par
THEMA 11
Santé
conséquent, sa participation à tous les actes de la vie quotidienne14. THEMA 11
Santé

128 129

Burundi, près de Bujumbura, groupe de personnes aveugles travaillant dans les champs
© Dieter Telemans - pour Handicap International

Bénin, Lokossa, Centre de rééducation Béthesda, traitement des malformations par le plâtre
@ Jérôme Deya

12
La poliomyélite est une maladie contagieuse. Plus d’infos, voir fiche thématique « 3. Déficience motrice »
13 15
Voir fiche thématique « 24. Guerres : mines et armes à sous-munitions » Voir fiche thématique « 13. Travail »
14 16
P. RESTOUX, Le handicap et la solidarité internationale, Milan, Toulouse, 2008, p. 39 Voir fiche thématique « 15. Sport et loisirs »
THEMA 11 THEMA 11
Santé Santé

130 131

VOIR FICHES THEMATIQUES


- 2. Généralités sur le handicap
- 3. Déficience motrice
- 20. Culture
- 12. Education
- 10. Pauvreté
- 13. Travail

VOIR ACTIVITES
- 2. Un pas en avant !
- 7. Photo-langage

DATES CLES
7 avril : Journée mondiale de la santé
1er décembre : Journée mondiale de lutte contre le sida
Education

THEMA 12 L ’accès à l’éducation pour les enfants handicapés constitue


un sujet d’actualité préoccupant partout dans le monde. Au
sein de l’Union Européenne, un quart des enfants handicapés
sont scolarisés dans une école ordinaire. Les autres sont soit
scolarisés dans des écoles spéciales ou ne le sont pas du
tout 1. Dans les pays du Sud, entre 50 et 70% 2 des enfants vont
à l’école. Seulement 2% 3 des enfants handicapés sont
scolarisés, et les filles handicapées sont encore plus exclues
du système scolaire que les garçons. Sur l’ensemble des
enfants non scolarisés à travers le monde, un tiers 4 représente
des enfants handicapés. De plus, 30% 5 des enfants des rues
sont handicapés.

1
B. ROSE & D. DOUMONT, Quelle intégration de l'enfant en situation de handicap dans les milieux d'accueil ?,
Série de dossiers techniques, 07 – 45, vol.1, 26 p., UCL - RESO, Bruxelles, 2007, p. 5
2
Programme de Nations Unies pour le développement, consulté le 5 novembre 2009, http://www.undp.org/french.
3
Unesco, Rapport mondial de suivi sur l’EPT 2003/4, consulté le 05 novembre 2009,
http://portal.unesco.org/education/fr/ev.php-URL_ID=24155&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html.
4
Missing Millions report FTI 2007, consulté le 5 novembre 2009, http://www.ifiwatchnet.org/?q=en/node/3732.
5
Unicef, consulté le 5 novembre 2009, http://www.unicef.org/french.
modalités les plus appropriées de la part d’enseignants maîtrisant parfaitement la
langue des signes ou le Braille. L’éducation des personnes handicapées doit avoir pour
objectif de favoriser leur participation à la vie en société, leur sentiment de dignité et
leur estime de soi et d’encourager le plein développement de leur potentiel, de leur
personnalité, de leur créativité et de leurs aptitudes ».

Colombie, Rosa, jeune fille amputée en classe


© Gaël Turine - pour Handicap International

THEMA 12 THEMA 12
Colombie, école
Education © Philippe Revelli - pour Handicap International L’EDUCATION, CLE DE VOUTE DU DEVELOPPEMENT Education

134
HUMAIN 135

LE DROIT A L’EDUCATION, RECONNU DANS LES TEXTES Droit en tant que tel, l’éducation est aussi une condition pour accéder aux autres droits
civiques, politiques, économiques, sociaux et culturels. En cela, elle représente une des
LEGAUX INTERNATIONAUX clés de voûte du développement. Etre analphabète suppose directement ne pas pou-
voir voter, accéder à une formation supérieure ou à tout type de travail, etc. Aussi,
De nombreux textes légaux internationaux mentionnent les droits des enfants : l’éducation permet tant l’épanouissement individuel que le renforcement d’une société.
Ne pas y avoir accès constitue avant tout un frein !
article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (1948)
« Toute personne a droit à l’éducation, et l’enseignement élémentaire et fondamental
doit être gratuit et accessible à tous »
L’ACCES A L’EDUCATION POUR LES ENFANTS
article 28 de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (1989) HANDICAPES, EN BELGIQUE ET EN EUROPE
« Tous les enfants ont droit à un enseignement primaire adéquat et doivent avoir le
même accès à l’enseignement secondaire »
Dans les pays de l’Union Européenne, les enfants en situation de handicap représentent 2%
article 23 de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (1989) de la population totale en âge scolaire. Un quart de ceux-ci sont scolarisés dans une école
Cet article évoque spécifiquement les droits des enfants handicapés : à la dignité, ordinaire, les autres sont scolarisés dans des écoles spécialisées ou ne sont pas scolarisés6 .
aux soins de santé, etc.
Les politiques nationales diffèrent d’un pays à un autre dans le domaine. L’Italie, le
article 24 de la Convention internationale relative aux Droits des Personnes Handicapées (2006) Danemark, la Norvège et la Finlande ont peu recours aux écoles spécialisées.
« Les Etats assureront un accès égal à l’éducation primaire et secondaire, à la forma-
tion professionnelle, à la formation des adultes et à l’éducation permanente. Les méth-
odes d’éducation employées doivent inclure les matériaux, techniques pédagogiques et
autres formes de communication adéquats. Les élèves qui en ont besoin doivent recevoir 6
B. ROSE & D. DOUMONT, Quelle intégration de l'enfant en situation de handicap dans les milieux d'accueil ?,
un soutien pédagogique et ceux qui sont aveugles ou sourds doivent bénéficier des Série de dossiers techniques, 07 – 45, vol.1, 26 p., UCL - RESO, Bruxelles, 2007, p. 5
Quant à la Belgique, elle présente un parcours atypique : elle a supprimé, en 1970, ses Parmi les différentes raisons de non scolarisation des enfants handicapés, plusieurs sont à
classes intégrées accueillant des enfants « valides » et handicapés - jugées ségrégatives - souligner et à ajouter à celles décrites ci-dessus :
au profit d’écoles spécialisées répondant mieux aux besoins des enfants en situation de
handicap. Elle revient progressivement vers l’intégration depuis 1986 7 . Souvent démunis8 , les parents ne peuvent pas payer les coûts de scolarisation de leurs
enfants, qu’ils préfèrent dès lors envoyer travailler ou mendier.
Cependant, l’enseignement spécialisé constitue encore une part importante de la
scolarisation des enfants handicapés et reste séparé de l’enseignement « ordinaire ». Peu de parents voient l’intérêt d’envoyer leurs enfants handicapés à l’école. L’enfant
La frontière entre les deux types d’enseignement est bien figée. handicapé est en effet souvent perçu comme un fardeau familial qui ne présente que
des incapacités.
Ceci s’explique entre autres de plusieurs façons :
Les politiques nationales prennent peu en compte les enfants handicapés comme
D’une part, la croyance générale repose public à scolariser. De fait, aucune mesure concrète n’est prise pour inclure les enfants
sur le fait que les enfants handicapés handicapés au système scolaire.
ont nécessairement besoin d’un ensei-
gnement « spécialisé » et qu’ils ne sont
pas capables d’intégrer l’enseignement
« ordinaire ». Les attitudes discrimina-
toires et idées reçues des institutions
publiques, des directions d’écoles, des
professeurs, des autres élèves, sont
encore fréquentes. Ce qui a pour
conséquence que la plupart des enfants
THEMA 12 THEMA 12
Education
handicapés suivent l’enseignement
Education
« spécialisé ».

136
D’autre part, de nombreux bâtiments 137

scolaires et transports restent inac- France, Juliette, étudiante en faculté


cessibles aux enfants handicapés, ce © Jérome Deya

qui constitue un autre élément em


pêchant les enfants handicapés d’accéder à l’enseignement ordinaire.

Enfin, les professeurs sont démunis pour inclure des enfants handicapés dans leur classe :
manque de connaissance sur le handicap en général, d’outils spécifiques aux
différents types de handicap, et d’une pédagogie différenciée pour enseigner à une
classe mixte. Cambodge, Phoas, enfant amputée dans la cour de son école
© Nathalie Moindrot - Handicap International

Ceci étant, il va sans dire que certains enfants handicapés ont réellement besoin d’un
accompagnement pédagogique spécialisé en raison de leur déficience.
L’EDUCATION INCLUSIVE
L’ACCES A L’EDUCATION POUR LES ENFANTS HANDI- L’éducation inclusive est un système éducatif qui répond aux besoins d’apprentissage de
CAPES DANS LES PAYS DU SUD tous les enfants et adolescents : enfants des rues, enfants issus de minorités ethniques, filles,
enfants atteints du sida, enfants handicapés, etc. L’éducation inclusive vise à offrir les mêmes
droits et opportunités à ces enfants qu’aux autres, et à dynamiser les interactions sociales
Dans les pays du Sud, la question se pose différemment. Le taux de scolarisation reste parfois entre eux. L’éducation inclusive concerne tant le système scolaire formel que tout autre
bas pour les enfants non porteurs d’un handicap. Alors, que dire de la situation des enfants système éducatif non formel, comme l’enseignement à la maison ou dans la communauté
handicapés ?

7 8
B. ROSE & D. DOUMONT, Quelle intégration de l'enfant en situation de handicap dans les milieux d'accueil ?, Deux facteurs de pauvreté sont à identifier ici : le contexte socio-économique fragile des pays du Sud engendrant la
Série de dossiers techniques, 07 – 45, vol.1, 26 p., UCL - RESO, Bruxelles, 2007, p. 5 pauvreté de la majorité de la population, et les surcoûts de soins de santé, d’appareillage, etc. pour un enfant handicapé.
même. En ce qui concerne la question du handicap, il s’agit aussi de favoriser la collaboration
entre les écoles spécialisées et les écoles « ordinaires ». L’éducation inclusive ne fonctionne
pas toute seule, elle est une des facettes du « développement inclusif ».

La mixité au sein d’un même groupe d’enfants agit également sur les relations sociales entre
les enfants. C’est également l’occasion pour les enfants handicapés d’être pleinement
intégrés dans la société, au niveau de l’école. Quant aux autres enfants, l’expérience de la
mixité les rend plus ouverts et tolérants par rapport à la différence.

THEMA 12 THEMA 12
Education Education

14
138 139
République Démocratique du Congo, enfant handicapé scolarisé
© Layla Aer ts - pour Handicap International

VOIR FICHES THEMATIQUES


- 8. Accessibilité
- 7. Droits des personnes handicapées
- 13. Travail
- 20. Culture

VOIR ACTIVITES
-2. Un pas en avant !
- 6. Tous enfants, tous des droits !
- 7. Photo-langage

DATES-CLES
8 septembre : Journée internationale de l’alphabétisation
20 novembre : Journée internationale des droits des enfants
Travail

THEMA 13 S elon l’Organisation Internationale du Travail, 80% des


personnes handicapées dans le monde sont sans emploi.
Selon la Banque Mondiale, 80% des personnes handicapées
des pays du Sud, vivent avec moins de 1 dollar par jour. En
Belgique, le taux de chômage des personnes handicapées est
de 2 à 3 fois 1 plus élevé que le reste de la population. Les
personnes handicapées restent encore très invisibles dans le
monde du travail, alors que le travail est la clé de voûte du
quotidien de nombre d’entre nous !

1
Cf. L. Fohal, L’intégration professionnelle des personne handicapées ; les stratégies possibles, AWIPH, mai 2005
Plusieurs raisons expliquent cette situation :
DU TRAVAIL DECENT !
Les employeurs sont discrimi-
Selon l’article 23 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, « toute personne nants à l'embauche
a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfai-
santes de travail et à la protection contre le chômage ». Les infrastructures sont inadap-
tées en matière d’accessibilité
Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal. (bâtiments, ordinateurs, etc.)
Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant,
ainsi qu'à sa famille, une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s'il y a Les personnes handicapées n’ont
lieu, par tous autres moyens de protection sociale. De même, toute personne a le droit pas de qualifications suffisantes
de fonder avec d'autres des syndicats et de s'affilier à des syndicats pour la défense de (parfois parce que leurs propres
ses intérêts. parents ne les ont pas inscrites à
l’école primaire)
Le droit au travail est également repris dans la récente Convention Internationale
relative aux Droits des Personnes Handicapées : « Les personnes handicapées jouissent Certaines professions que pouvaient
pleinement du droit de travailler et de gagner leur vie. Les pays interdiront la discrimi- exercer les personnes déficientes
nation dans les matières touchant à l’emploi, encourageront les activités indépendan- intellectuelles disparaissent (il y a de
tes, l’entrepreneuriat et la création d’entreprises, engageront des personnes handica- moins en moins d'emplois dans les
France, Paris, Maggy travaille en jardinant, depuis son fauteuil
pées dans le secteur public, encourageront leur recrutement dans le secteur privé et secteurs primaire et secondaire) roulant. Les bacs à plantes sont surélevés.
© Jérôme Deya
garantiront que les lieux de travail soient aménagés dans la mesure du raisonnable».
THEMA 13 THEMA 13
Travail Le travail : élément central de l’émancipation individuelle et collective Par ailleurs, les personnes handicapées qui travaillent n’ont bien souvent pas choisi leur
Travail
emploi. Nombreuses d’entre elles sont engagées dans des entreprises de travail adapté
Le travail représente pour chacun l’occasion d’avoir des revenus, d’obtenir de la recon- (ETA), « réservées » aux personnes handicapées. Pourtant, dans de nombreuses situa-
142
naissance, d’établir des liens sociaux, de participer activement à la société, de structurer tions, les personnes handicapées pourraient travailler comme tout autre personne, en 143

son quotidien, etc. lien avec leur cursus et leurs propres centres d’intérêt.

Les sources de revenus des familles proviennent généralement des rémunérations liées
au travail. Les personnes sans emploi sont en général celles qui sont en premier lieu
touchées par la question de la pauvreté.
L’EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES PAYS
DU SUD
Il est généralement difficile d’obtenir des statistiques concernant les personnes handi-
capées. Il est encore moins évident d’en obtenir en ce qui concerne leur place dans le
marché du travail. Cependant, nous pourrons remarquer de manière générale que les 80% des personnes handicapées dans les pays du Sud sont sans emploi. Le taux de
études concernant le taux de chômage des personnes handicapées est extrêmement chômage des personnes handicapées est d’autant plus important dans les régions du
important au Nord comme au Sud. Sud que la pauvreté y est grandement présente. Cependant, il peut être intéressant
d’avoir ici une approche régionale de la problématique.

En Asie du Sud-Est, on trouve 370 millions de personnes handicapées, dont 238 millions
L’EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPEES EN BELGIQUE qui sont en âge de travailler. Leur taux de chômage est le double de celui de la popula-
tion en général et il atteint souvent 80%, voire plus 4 . En Amérique latine, environ 80 à
90% des personnes handicapées n’ont pas d’emploi. La plupart de celles qui travaillent
Dans la plupart des pays du Nord, le taux de chômage officiel des personnes handica- reçoivent une rémunération faible ou nulle 5 . Enfin, selon des chiffres avancés par le
pées en âge de travailler est au moins deux fois supérieur à celui des personnes qui parlement européen, le non emploi toucherait 70% de la population adulte du conti-
n’ont pas de handicaps 2 . En effet, parmi les personnes handicapées en âge de travailler, nent africain 6 .
50 à 70% d’entre elles seraient sans emploi 3 .
4
D. A. Perry, Disability issues in the employment and social protection, ILO Bangkok, 2002
2 5
ONU, Enable, Faits et chiffres sur le handicap et l’emploi, consulté le 6 novembre 2009, Banque mondiale, Disability and inclusive development : Latin America and the Caribbean, 2004
http://www.un.org/french/disabilities/default.asp?navid=34&pid=1412 6
3 Résolution du parlement européen sur le handicap et le développement, consulté le 06 novembre 2009,
Ibidem http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+MOTION+B6-2006-0035+0+DOC+XML+V0//FR
Dans les pays du Sud, les personnes handicapées n’ont souvent d’autre choix que la De mauvaises conditions de travail
mendicité, que l’on rencontre principalement en ville.
Les conditions de travail peuvent être aussi à la source de maladies professionnelles et
En plus des difficultés rencontrées au niveau de l’emploi en Belgique, les personnes d’accidents de travail. Dans les pays du Sud, ces risques sont d’autant plus grands que les
handicapées dans les pays du Sud sont confrontées à d’autres phénomènes : moyens de prévention, de sécurité, etc. sont plus faibles. De plus, l’organisation syndicale fait
souvent défaut pour défendre collectivement les travailleurs quand c’est nécessaire.
Les personnes handicapées sont parfois exclues pour des raisons culturelles
(l’image même du handicap vu comme une punition divine sur la famille, un mau- Par exemple, par manque de mesures de sécurité, un ouvrier n’est pas à l’abri d’une
vais sort, etc.), d’où un grand fatalisme par rapport au handicap 7 . chute pouvant entraîner la mort ou un lourd handicap.

Le contexte économique fragile laisse peu de place à l’emploi stable assorti de Autre exemple, celui des maladies invalidantes provoquées par des produits toxiques
revenus décents. utilisés notamment en agriculture. Ainsi, l’utilisation de certains pesticides peut conduire
à l’atteinte du système nerveux, allant jusqu’à la paralysie d’un ou plusieurs membres ou
Les personnes handicapées ne sont pas toujours suffisamment en bonne santé ou à une déficience sensorielle 8 .
bien alimentées pour travailler.

Les rares personnes handi- DU TRAVAIL DECENT POUR LES PERSONNES


capées qui travaillent dans
les pays du Sud exercent
HANDICAPEES
souvent dans le secteur non
L’amélioration de l’accès à l’emploi pour les personnes handicapées passe par de nom-
formel. Par exemple, il n’est
breux domaines :
pas rare que les femmes
THEMA 13 THEMA 13
handicapées se tournent vers
Travail Le changement des mentalités Travail
la prostitution pour subvenir
à leurs besoins.
144
Sensibiliser les employeurs qui marquent de fortes résistances par simple peur 145
ou par méconnaissance des personnes handicapées
Autre exemple : au Bénin,
Sensibiliser les employés à la question du handicap et des réalités des
les personnes handicapées
personnes handicapées
sont les seuls Béninois « auto-
risés » à s’approvisionner en
L’insertion socio-économique
Togo, Lomé, homme handicapé des quatre membres qui mendie en rue pour essence au Nigeria, important
pouvoir payer les personnes qui l’aident au quotidien producteur de pétrole. Pour
© Jérôme Deya Il est primordial de se focaliser sur ce que le
organiser ce « trafic », elles
travailleur handicapé peut faire, et ainsi entrer
fabriquent des « cargos » pour transporter la marchandise qui sera revendue aux prix
dans une dynamique d’inclusion. Au lieu de
fort au Bénin.
relever ce qu’il ne peut pas faire, et de procéder
à de la discrimination.
Dans le secteur formel, les personnes
Employer des travailleurs handicapés donne
handicapées trouvent parfois du
une image positive à l’entreprise.
travail dans les associations de
En analysant les besoins des personnes handi-
personnes handicapées qui produi-
capées, on améliore le bon fonctionnement de
sent et vendent de l’artisanat. Là,
l’entreprise.
elles vivent des rentrées des
La présence d’une personne handicapée
produits vendus.
conscientise les collègues, favorise l’esprit
d’équipe et la coopération. Elle peut devenir
une force de motivation interne. Sa faculté à
Bénin, Cotonou, ateliers de fabrication de « cargos » pour surmonter les difficultés liées à son handicap
la contrebande de l’essence provenant du Nigeria peut agir comme stimulant pour chacun. Bénin, Bohicon, jardin collectif de
© Jérôme Deya l’association de personnes handicapées
Engager une personne handicapée, c’est une « L’union fait la force »
valeur ajoutée! © Jérôme Deya

7 8
Voir fiche thématique « 20. Culture » Voir fiche thématique « 21. Pollution »
THEMA 13 Liberia, réparation de roues par Diago THEMA 13
Travail © Handicap International Travail

146 147

L’accès à l’éducation et à la formation

Inclure les enfants handicapés dans le système ordinaire quand c’est possible
Rendre accessibles aux personnes handicapées des formations professionnelles
qualifiantes après l’école
Etc. VOIR FICHES THEMATIQUES
Au niveau légal et politique - 10. Pauvreté
- 12. Education
Consulter des associations représentatives des personnes handicapées pour - 14. Genre
orienter les politiques - 20. Culture
Garantir le droit à la sécurité sociale et le droit de se syndiquer - 21. Pollution
Instaurer des quotas d’emploi 9 de personnes handicapées pour les entreprises
Instaurer des mesures de protection contre l'exploitation
Etc. VOIR ACTIVITES
En matière d’accessibilité - 2. Un pas en avant !
- 7. Photo-langage
Améliorer l’accès au lieu du travail et en son sein
Sensibiliser les institutions de micro-finance afin qu’elles octroient également des DATES-CLES
crédits aux personnes handicapées pour démarrer leurs projets générateurs de revenus
Etc. 1er mai : Fête du travail
3 décembre : Journée internationale des personnes handicapées
9
En France, la loi oblige les entreprises de plus de 20 personnes à engager au moins 6% de personnes handicapées. Si cette obligation
n’est pas respectée, l’entreprise doit payer une amende en guise de sanction, qui alimente les caisses des instances publiques
d’intégration des personnes handicapées.
Genre

THEMA 14 L es femmes en situation de handicap sont doublement


discriminées, du fait d’être femme et du fait d’être handicapée.
Cette double discrimination s’accentue encore dans les pays
du Sud, si bien que les femmes handicapées des pays du Sud
comptent parmi les plus pauvres de la planète. En effet, 70%
des personnes pauvres sont des femmes 1. Et parmi les 300
millions de femmes handicapées, seulement 1% sont
alphabétisées. Elles sont aussi deux fois moins nombreuses
que les hommes à trouver un emploi 2.

1
P. RESTOUX, Le handicap et la solidarité internationale, Milan, Toulouse, 2008, p. 16
2
Le forum européen des personnes handicapées (FEPH), le manifeste des élections européennes 2009 axe sur la prise en compte du
genre: Rien pour les femmes et les hommes handicapés sans les femmes et les hommes handicapés
Les droits fondamentaux garantis dans ces Conventions sont loin d’être une réalité pour
UNE DOUBLE DISCRIMINATION, INTERDITE DANS DE la plupart des femmes et des filles handicapées dans le monde. En effet, quel que soit
NOMBREUSES CONVENTIONS ET TRAITES leur âge, les jeunes femmes et les filles handicapées sont parmi les plus vulnérables et
marginalisées de la planète.
INTERNATIONAUX ET NATIONAUX
Il est important d’abord de redéfinir la notion de « genre » qui a fait son apparition LES DROITS DES FEMMES ET DES FILLES HANDICAPEES,
progressive dans les années 80 et qui a été soutenue par différents mouvements de
femmes. L’approche par le « genre » met en évidence le fait que les rôles féminins et BAFOUES AU NORD COMME AU SUD
masculins ne sont pas définis par le sexe (caractères biologiques), mais évoluent de
façon différente suivant les situations sociales, culturelles et économiques. Les relations Bien que violés au Nord comme au Sud, les droits des femmes handicapées font encore
liées au sexe sont hiérarchisées, ce qui explique que certaines inégalités entre hommes plus défaut dans les pays du Sud, où règne la pauvreté économique.
et femmes sont considérées comme normales.
L’accès à l’éducation 6
La thématique « handicap et genre » est d’une importance considérable parce qu’elle
cumule deux problématiques se renforçant l’une et l’autre quand il s’y ajoute la ques- « Le taux d’alphabétisation mondial des adultes handicapés est de moins de 3%. Il
tion de la pauvreté. atteint 1% dans le cas des femmes handicapées selon une étude du PNUD de 1998 » 7 .
En ce qui concerne les enfants et adolescents souffrant d’un handicap « moins de 5%
Premièrement, il est important de rappeler les engagements des principaux pays du d’entre eux ont accès à l’éducation et à la formation. Les jeunes filles et les femmes se
Nord lors de la conférence mondiale des Nations-unies sur les femmes à Pékin en 1995. trouvent face à d’importantes barrières lorsqu’il s’agit de participer à la vie sociale et au
« Nous, gouvernements participant à la développement » 8 .
THEMA 14 quatrième Conférence mondiale sur les THEMA 14
Genre femmes, [...] sommes convaincus que [...] Différents types d’obstacles peuvent être identifiés dans l’accès à l’éducation pour les
Genre

les droits des femmes sont des droits femmes handicapées :


150 fondamentaux de la personne ; nous 151
sommes résolus à [...] assurer l’égalité Les difficultés d’accès aux transports et aux bâtiments concernent toutes les
d’accès à l’éducation et aux soins de santé, personnes handicapées. Cependant, les obstacles structurels semblent plus
ainsi qu’un traitement égal des femmes et difficiles à surmonter pour les filles, généralement surprotégées.
des hommes, et améliorer la santé en
matière de sexualité et de procréation Une étude menée en Ouganda, et présentée à l’occasion du sommet mondial de
ainsi que l’éducation des femmes » 3 . l’OMS en 2004, démontre que lorsque les ressources financières sont maigres, la
priorité, notamment dans l’accès à l’éducation, est donnée aux enfants non handi-
En ce qui concerne le handicap au travers de capés, puis aux garçons handicapés.
la dimension « genre », la récente Conven-
tion internationale relative aux Droits des Dans certaines cultures, les compétences des filles handicapées sont sous-
Personnes Handicapées reconnaît que « les estimées, ce qui les cantonne à la sphère familiale. Comme les familles pensent que
femmes et les filles handicapées sont France, Priscille Vincens, peintre indépendante. Elle a été la fille sera difficile à marier, il est prévu qu’elle reste au sein de sa famille tout au
exposées à de multiples discriminations » 4 . amputée de plusieurs membres suite à un grave accident.
long de sa vie, sans qu’il soit besoin de procéder à son éducation 9 .
© Jérôme Deya
Les Etats parties ratifiant cette Conven-
tion s’engagent à prendre les mesures Au niveau de la formation scolaire, les parents ont tendance à garder davantage les
nécessaires afin d’assurer « le plein épanouissement, la promotion et l’autonomisation filles ayant une déficience intellectuelle ou auditive à la maison par crainte qu’elles
des femmes, afin de leur garantir l’exercice et la jouissance des droits de l’Homme et des ne soient victimes d’abus sexuels 10 .
libertés fondamentales » 5 .

6
Voir fiche thématique « 12. Education »
3 7
Organisation Internationale de la Francophonie, Question du genre… , publié le 21 octobre 2004, consulté le 21 octobre 2009, Nations-Unies, Faits et chiffres sur les femmes handicapées, extrait, le 21 octobre 2009, http://www.un.org/french/disabilities
http://www.fidh.org/question-du-genre
8
4 Ibidem
Nations-Unies, Convention internationale sur les droits des personnes handicapées, disponible sur internet :
9
http://www.un.org/french/disabilities/convention P. RESTOUX, Le handicap et la solidarité internationale, Milan, Toulouse, 2008, p. 17
5 10
Ibidem Voir fiche thématique « 22. Violence »
La plupart des études montrent qu’au Nord L’accès aux soins de santé 16
comme au Sud, le pourcentage de femmes
handicapées ayant accès à une formation Les difficultés d’accès aux soins de santé peuvent être un facteur à la fois causant et
professionnelle est très peu élevé. Au aggravant le handicap. Rappelons aussi que, pour des raisons parfois culturelles, les
niveau de l’éducation, 15% des femmes femmes ne peuvent se faire examiner ou
handicapées ont effectué des études soigner par un homme, un étranger, etc.
supérieures au sein de l’Union Européenne
contre 23% de la population féminine « Les femmes handicapées, quelque soit
vivant sans handicap 11 . leur âge, ont souvent des difficultés à
accéder physiquement aux services de
Hors, la formation professionnelle et santé. Les femmes souffrant d’un handicap
l’accès à l’éducation permettent davan- mental sont particulièrement vulnérables
tage d’autonomie notamment au travers alors qu’il existe, en général, une com-
de l’apprentissage d’un métier. En con- préhension limitée de la grande variété
séquence, les personnes handicapées des dangers existants pour la santé men-
Laos, fillettes à l’école
© Koen Baetens - Handicap International
restent fortement dépendantes de leur tale des femmes, dangers auxquels elles
entourage familial. sont exposées de façon disproportionnée.
Ils sont le résultat de la discrimination
L’accès à l’emploi 12 homme-femme, de la violence, de la
pauvreté, des conflits armés, des déplace-
Si l’on se réfère à la parité des sexes, les femmes handicapées ont deux fois moins de ments et d’autres formes de privation Bénin, Lokossa, Centre de rééducation de Béthesda
chances de trouver un travail que leurs homologues masculins. Le taux de chômage des sociale 17 ». © Jérôme Deya
THEMA 14 THEMA 14
Genre
femmes handicapées est donc plus élevé. Ici aussi, l’image des rôles sexuels permet de
Genre
rendre compte de la difficulté d’accès à l’emploi pour une femme handicapée. Au sein La sexualité 18
de l’Union Européenne, certaines statistiques démontrent que le taux d’emploi des
152
femmes handicapées est de 25% 13 . Si le droit à la sexualité est souvent reconnu pour les hommes handicapés, il est rare
153

qu’il soit reconnu pour les femmes handicapées, souvent considérées comme asexuées.
Lorsqu’elles travaillent, ces femmes sont victimes de discriminations notamment au
niveau du recrutement. Par ailleurs, on observe une différence de salaire, pour un travail De nombreux préjugés portent sur l’idée que les filles handicapées n’ont pas de sexe et
égal, entre les femmes handicapées et les hommes handicapés : un écart de revenus de n’ont pas le droit de trouver un partenaire. Comme elles ne correspondent pas toujours
39,4% existe entre une femme handicapée et un homme handicapé 14 . Les pays du Sud, aux critères traditionnels de séduction, elles se voient dépouillées de leur qualité de
quant à eux, connaissent un taux de chômage et de pauvreté bien plus conséquent femme et sont relayées au rang de non-personne 19 .
encore que celui présent dans les pays du Nord, obligeant ainsi les femmes handicapées
à vivre dans une situation de grande précarité. A titre d’exemple, en Afrique ou en Asie, une jeune fille aveugle est très dévalorisée et aura peu
de chance de se marier. Elle se retrouve ainsi exclue du rôle traditionnel d’épouse et de mère.
Pour toutes les femmes handicapées qui ne travaillent pas, on observe une dépendance
très forte de leur entourage pour survivre. De plus, parce que les femmes handicapées En effet, dans la plupart des régions du monde, le droit de fonder une famille et d’avoir des
courent beaucoup de risques en vivant seules (surtout après le décès de leurs parents enfants pour les personnes handicapées et plus encore s’il s’agit d’une femme, leur est nié.
et en milieu urbain), elles vivent souvent sous le seuil de pauvreté et ne savent pas faire Eduquées avec cette représentation et découragées par le corps médical d’avoir des
face aux dépenses médicales occasionnées par leur handicap, ce qui peut l’aggraver 15 . rapports sexuels, les femmes handicapées ne peuvent souvent accéder à leur sexualité et
leur statut de femme. Certains cas de stérilisations et d’avortements sans consentement
de la personne témoignent de ce fait.

De plus, il apparaît que les jeunes filles handicapées consultent rarement des gynéco-
11
Ibidem, p.36
logues, et sont peu informées à propos de la sexualité, ce qui les vulnérabilisent.
12
Voir fiche thématique « 9. Stéréotypes & préjugés, discrimination »
16
13 Voir fiche thématique « 11. Santé »
P. RESTOUX, Le handicap et la solidarité internationale, Milan, Toulouse, 2008, p. 17
17
14 Organisation des Nations Unies, Faits et chiffres sur les femmes handicapées, extrait le 23 octobre 2009, http://www.un.org.
Le forum européen des personnes handicapées (FEPH), le manifeste des élections européennes 2009 axe sur la prise en compte du genre:
18
Rien pour les femmes et les hommes handicapés sans les femmes et les hommes handicapés. Voir fiche thématique « 16. Famille, sexualité, parentalité »
15 19
P. RESTOUX, Le handicap et la solidarité internationale, Milan, Toulouse, 2008, p. 17 P. RESTOUX, Le handicap et la solidarité internationale, Milan, Toulouse, 2008, p. 16
Le droit à la sécurité

Les femmes et les filles handicapées sont


particulièrement exposées à la maltraitance. Au
Canada, des études ont montré que le taux de
violence physique et sexuelle sur les femmes
handicapées équivaut plus ou moins au double
par rapport aux autres femmes, alors que
celles-ci sont déjà plus sujettes à la violence
que les hommes 20 . Le risque de violence semble
s’accroître en fonction du degré de l’incapacité
et de la dépendance qui en résulte. Une petite
étude réalisée en Inde en 2004 montre que
presque toutes les femmes et filles handicapées
interrogées sont battues à domicile, 25% de
femmes déficientes intellectuellessont violées
et 6% des femmes handicapées stérilisées de
force 21 .

L’accès au logement

THEMA 14
Les femmes handicapées sont davantage Cambodge, handi-spor t
© Philippe Revelli - pour Handicap International THEMA 14
Genre
discriminées dans la recherche d’un logement Genre
que les hommes handicapés. Comme on a
pu le voir précédemment, le pourcentage de femmes handicapées, ayant l’opportunité
154 155
de faire des études ou des formations, est très faible. Il en découle un accès à l’emploi
réduit, et dès lors, de plus faibles rentrées financières. Le coût d’un logement étant con-
séquent, les femmes handicapées se retrouvent exclues de la course aux logements
décents. Si on ajoute à cela l’impossibilité pour elles d’obtenir un crédit et la montée de
certaines pratiques traditionnelles discriminatoires, les femmes handicapées se retrou-
vent contraintes à être placées en institutions 22 .
VOIR FICHES THEMATIQUES
VERS UNE EGALITE DES GENRES - 10. Pauvreté
- 11. Santé
- 12. Education
Il est essentiel de se soucier de l’amélioration des conditions de vie des femmes handi- - 13. Travail
capées si l’on veut réduire le taux de pauvreté mondiale, comme le préconise un des - 16. Famille, sexualité, parentalité
Objectifs du Millénaire.

De façon générale, nous pouvons remarquer que les femmes et filles handicapées VOIR ACTIVITES
rencontrent les mêmes problèmes que le reste des populations pauvres des pays du
Sud ; mais de façon exacerbée. Si l’on veut que les programmes de développement - 2. Un pas en avant !
aient un impact sur les femmes et les filles handicapées, il faut prendre en considération - 7. Photo-langage
deux éléments lors de l’élaboration de ces programmes : d’une part l’intégration trans-
versale du handicap et d’autre part celle du « genre ».
DATE-CLE
20
C. BLASCO, Handicap, femmes et mondialisation, consulté le 20 novembre 2009, <http://www.afmeg.info/spip.php?article129>
8 mars : Journée internationale de la femme
21
Voir fiche thématique « 20. Violence »
22
Organisation des Nations Unies, Faits et chiffres sur les femmes handicapées, extrait le 23 octobre 2009, http://www.un.org
Sport
et loisirs

THEMA 15 L es activités sportives et culturelles sont des outils essen-


tiels pour développer les capacités des individus. Pour les
personnes handicapées, pratiquer du sport peut être un
moyen de se réapproprier son corps, de redécouvrir ses pos-
sibilités et retrouver une confiance en soi au travers d’activités
ludiques. De plus, les activités sportives peuvent également
être un lieu de rencontre et d’échanges entre des personnes
handicapées et d’autres. Cela vaut aussi pour les loisirs, qu’il
s’agisse du cinéma, du théâtre, d’expositions, etc.
LE DROIT AUX LOISIRS POUR TOUS ! LE DEVELOPPEMENT DES ACTIVITES SPORTIVES ET CUL-
TURELLES POUR PERSONNES HANDICAPEES EN EUROPE
L’article 30 de la Convention internationale relative aux Droits des Personnes Handica-
pées stipule que chacun a « droit aux loisirs ». Les Etats parties leurs reconnaissent le
« droit de participer à la vie culturelle » et s’engagent à « prendre toutes les mesures Le sport
pour qu’elles aient accès aux lieux d’activités culturelles » pour qu’elles « puissent y
développer et réaliser leur potentiel créatif, artistique et intellectuel non seulement Les sports organisés pour les personnes handicapées sont répartis selon les différentes
dans leur propre intérêt, mais aussi pour l’enrichissement de la société ». 1 Bien que déficiences. Chaque groupe a son histoire, ses organisations, ses compétitions et sa
violés au Nord comme au Sud, les droits des femmes handicapées font encore plus vision du sport.
défaut dans les pays du Sud, où règne la pauvreté économique.
En ce qui concerne les personnes sourdes et malentendantes, la première compétition
internationale connue sous le nom de « Silent Games » fut organisée à Paris en 1924 par
le Comité International des Sport Silencieux et a réuni 145 athlètes de 9 pays européens.
Depuis, ces jeux mondiaux, appelés désormais « deafolympics », ont lieu tous les 4 ans.

Les jeux paralympiques réunissent des athlètes présentant des déficiences physiques
ou visuelles de tous les pays pour des épreuves de handisports. Le handisport est un
sport dont les règles ont été aménagées pour pouvoir être pratiqué par des personnes
ayant un handicap physique ou sensoriel, comme par exemple le basket-ball en chaise
roulante. Par ailleurs, parmi ces sports, certains ont été créés de toutes parts pour les
personnes handicapées, comme le Torbal ou Goal-ball, qui sont des jeux avec des
THEMA 15
ballons sonores pour les personnes aveugles et malvoyantes. THEMA 15
Sport et loisirs Sport et loisirs

Les premiers jeux ont été organisés en 1948 et avaient pour objectif de promouvoir la
158 réhabilitation par la pratique du sport des vétérans et victimes de la deuxième guerre 159

mondiale devenus paraplégiques. Les jeux paralympiques ont également lieu tous les 4
ans et sont organisés par le Comité international paralympique.

Enfin, les jeux olympiques spéciaux s’adressent à des personnes déficientes intellectu-
elles âgées de 8 à 80 ans. Ils recherchent plus la participation de chacun plutôt que
l’exploit sportif. Ces compétitions ont commencé pendant des jeux d’été organisés par
Colombie, nageur amputé
@ Gaël Turine - pour Handicap International
l’épouse de Kennedy en 1962.

Le sport est porteur de valeurs telles que la solidarité, l’entraide, la cohésion sociale, le En Belgique, le mouvement sportif pour personnes handicapées a été fondé en 1954.
dépassement et l’estime de soi. Ces valeurs sont les mêmes pour tout le monde. Mis en Aujourd’hui, une ligue organise des activités autour de 16 sports paralympiques (tennis,
relation avec la problématique du handicap, d’autres bénéfices peuvent être ajoutés à équitation, aviron, tir à l’arc) et 14 sports non paralympiques (football, randonnée,
la liste. En effet, le sport participe à la rééducation en (ré)apprenant le fonctionnement badminton …) 2.
de son corps, de ses limites, du dépassement de la déficience et de ses propres compé-
tences. Par exemple, dans le domaine de l’orthopédie et de la neurologie, le sport con- Les loisirs
tribue à améliorer la coordination motrice et l’usage des appareillages. Au niveau de la
réadaptation, le sport est ainsi un moyen agréable de faire des exercices afin, par Sur le plan culturel, en France, une charte d’accueil des personnes handicapées a été
exemple, de s’habituer à l’utilisation d’une prothèse. D’autre part, les activités collec- mise en place par le Ministre de la Culture et de la Communication afin d’établir les
tives permettent une rencontre entre les gens et donc de rompre avec l’isolement que bases minimales permettant de rendre accessibles tous les lieux culturels et de presta-
connaissent les personnes handicapées. Ici, la mixité des activités sportives ou culturel- tions artistiques. Cette charte n’a pas de texte législatif équivalent au sein de notre pays.
les peut être un élément important permettant l’élaboration de rapports sociaux entre Trois points sont à relever lorsqu’on parle d’accessibilité à la culture. Premièrement, il
personnes handicapées et d’autres, et peut favoriser une meilleure compréhension est nécessaire que les personnes handicapées puissent accéder aux bâtiments. Ensuite
mutuelle. il faut qu’elles aient accès à l’information, c'est-à-dire qu’elles bénéficient d’une démarche
de communication ciblée.

1 2
Convention sur les Droits des Personnes Handicapées, disponible sur le site internet : www.un.org/french/disabilities/convention. Ligue handisport francophone, consulté le 24 novembre 2009, http://www.handisport.be/sports
Enfin, il est nécessaire que le personnel soit formé à la problématique du handicap. En Par exemple, au Bangladesh, un projet mené à proximité de Dhaka qui avait pour objectif
Belgique, certains musées ont développé des programmes d’accueil spécialisés des de créer une équipe sportive a eu des répercussions sur l’ensemble des conditions de vie
personnes handicapées sensorielles ou intellectuelles. C’est le cas pour le Musée des des personnes handicapées. En effet, afin de fonder cette équipe, il a fallu apporter du
Instruments de Musique ou pour les Musées Royaux des Beaux-Arts où 17 personnes matériel spécialisé comme des prothèses ou des fauteuils roulants pour permettre aux
sourdes ont été formées pour qu’elles puissent exercer le métier de guide-conférencier. Par personnes de se déplacer. Ensuite, des entraîneurs ont été formés aux spécificités du
ailleurs, les musées possèdent également un programme d’accueil spécifique pour les handicap qui ont par la suite eux-mêmes transmis leurs connaissances aux éducateurs. De
visiteurs aveugles et déficients auditifs. plus, les parties et les entraînements se déroulant dans les cours des écoles, il a fallu les
rendre accessibles pour les personnes handicapées en construisant des rampes. Ces
travaux ont également permis aux écoles d’accueillir les enfants handicapés au sein de
leurs classes 3 .

Les activités culturelles peuvent également permettre de sensibiliser les populations et les
responsables politiques à la problématique du handicap. En Afghanistan, une troupe de
théâtre professionnelle mélangeant des acteurs valides et des personnes handicapées met
en scène des situations où se confrontent les incapacités des personnes handicapées et le
regard des personnes extérieures sur celles-ci. Toujours en Afghanistan, des associations
organisent des visites commentées sur les sites historiques permettant aux personnes
handicapées de découvrir leur patrimoine 4 .

THEMA 15 THEMA 15
Sport et loisirs Sport et loisirs

160 161

France, Paris, Musée du Louvre, visite organisée pour des personnes présentant une déficience intellectuelle
© Jérôme Deya

LE SPORT ET LES LOISIRS DANS LES PAYS DU SUD


Dans les pays du Sud, les infrastructures sportives destinées aux personnes handicapées
sont rares, voire inexistantes. Cela pose un problème en termes d’isolement des personnes
handicapées. Les raisons sont d’une part le manque d’investissement dans les structures
pouvant accueillir les personnes handicapées et d’autre part les distances à parcourir pour Cambodge, tournoi de pétanque
se rencontrer. @ Philippe Revelli - pour Handicap International

Les projets de développement autour de la thématique sportive est d’une importance Au Cambodge, Handicap International a longtemps pris en charge trois équipes de volley.
considérable parce que, même s’ils ne correspondent pas aux canaux traditionnels de la Depuis 2006, celles-ci ont intégré la ligue cambodgienne de volley pour les personnes
coopération (nourriture, eau et santé), ils permettent aux personnes handicapées de se handicapées.
reconstruire une base nécessaire à la vie communautaire.

Les projets visant à utiliser le sport comme outil permettent également de regrouper des
associations de personnes handicapées autour d’une même thématique et de travailler
avec elles sur l’accès à d’autres droits, comme l’emploi, la santé, l’information, l’accessibilité
et toute autre forme de thématique. 3
P. RESTOUX, Le handicap et la solidarité internationale , Milan, Toulouse, 2008, p. 55
4
Ibidem
THEMA 15 THEMA 15
Sport et loisirs Sport et loisirs

162 163

Vietnam, joueurs de volley en fauteuil roulant


© Rozenn Le Mentec - Handicap International

VOIR FICHE THEMATIQUE


- 11. Santé

VOIR ACTIVITES
- 7. Photo-langage
- 9. Défis-sens

DATE-CLE
17 février : Journée mondiale de l’exercice physique
Famille,
sexualité,
parentalité
THEMA 16 L e droit à la sexualité, à la famille ou à la parentalité des
personnes handicapées est un sujet controversé, peu connu
et propice aux idées préconçues. Une personne en fauteuil
roulant peut-elle avoir une sexualité épanouie ? Deux parents
aveugles ou sourds peuvent-ils éduquer leurs enfants de
façon autonome ? La parentalité des personnes déficientes
intellectuelles est souvent la plus débattue. La stérilisation est
d’ailleurs une pratique courante, tantôt illégale, tantôt
obligatoire, selon les pays. Autant de sujets tabous qui
méritent d’être posés sur la table….
Une des caractéristique est de pousser à la plus grande autonomie les personnes handi-
LA SEXUALITE ET LA PARENTALITE, DEUX DROITS capées, ce qui les mène naturellement vers l’envie d’avoir la vie la plus « normale », de
RECONNUS POUR LES PERSONNES HANDICAPEES ! vivre avec et comme les autres. Elles souhaitent se déplacer seules, prendre les trans-
ports en commun, travailler, gagner leur vie, partir en vacances, avoir des amis, avoir
une vie amoureuse, se marier et avoir des enfants 3 .
Au niveau législatif, l’article 23 de la Convention internationale relative aux Droits des
Personnes Handicapées vise à limiter la discrimination à l’égard des personnes handica- Le problème est que bien souvent, ces personnes sont considérées comme des êtres
pées dans tout ce qui a trait au mariage, à la famille, à la fonction parentale et aux asexués qui n’ont pas besoins d’affections (intimes) et qui n’éprouvent pas de désirs.
relations personnelles, sur base de l’égalité avec les autres. Plus précisément, il recon- Aujourd’hui, la société propulse les personnes handicapées vers le plus de conformité
naît aux personnes handicapées le droit de se marier ou de fonder une famille, le droit au travers des valeurs d’intégration et d’émancipation personnelle. Cette émancipation
de décider du nombre de leurs enfants et de l’espacement entre les naissances, le droit a conduit tout naturellement à une reconnaissance de leur vie affective en dépit du
à l’information et à l’éducation en matière de procréation et de planification familiale. handicap. La reconnaissance de la vie affective et de la sexualité pose la nécessité de
Afin de lutter contre les stérilisations forcées, la Convention stipule également que les leur prodiguer une éducation sexuelle. L’accès à l’information apaise les interrogations,
personnes handicapées, y compris les enfants, conservent leur droit à la fertilité. Enfin, joue un rôle préventif notamment en matière de maladies sexuellement transmissibles,
le droit de tutelle, de curatelle 1 , de garde et d’adoption des enfants est également mais elle induit elle aussi un processus d’escalade de nouvelles demandes.
reconnu aux personnes handicapées bien que dans tous les cas, l’intérêt supérieur de
l’enfant soit primordial.

L’ar ticle 16 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme stipule qu’à par tir LA SEXUALITE ET LA PARENTALITE DES PERSONNES
de l'âge nubile 2 , l'homme et la femme, sans aucune restriction quant à l’origine HANDICAPEES DANS LES PAYS DU NORD
ethnique, la nationalité ou la religion, ont le droit de se marier et de fonder une
famille. Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa
THEMA 16
dissolution. De plus, le mariage ne En Belgique, les personnes handicapées ont le THEMA 16
Famille, Famille,
parentalité, peut être conclu qu'avec le libre droit de se marier sans discrimination, confor- parentalité,
sexualité
et plein consentement des futurs mément aux textes internationaux cités plus sexualité

166 époux. Cette dernière phrase est haut. Pourtant, il existe des obstacles pratiques 167

importante en matière de déficience qui tendent à limiter ce droit. Plusieurs associa-


intellectuelle parce que certains tions y font référence autour du slogan « le
pays interdisent le mariage aux prix de l’amour ». Par ce terme, il faut entendre
personnes présentant une défi- la perte totale ou partielle de l’allocation pour
cience intellectuelle, estimant que des personnes handicapées adultes du fait de
celles-ci ne peuvent comprendre la la mise en ménage (cohabitation ou mariage)
nature même du mariage et des de la personne handicapée.
obligations qui en découlent. Enfin
la Convention européenne des Il n’y a pas de loi en Belgique interdisant les
droits de l’Homme précise que personnes handicapées d’avoir des enfants. La
l’homme et la femme ont le droit question est marquée sur le plan idéologique
de se marier à l’âge défini par la loi par un clivage entre les partisans d’un refus
et de fonder une famille mais catégorique de la parentalité (contraception
n’apporte pas de précisions concer- obligatoire, dramatisation extrême de la ques-
nant les personnes handicapées Suède, Täby, famille avec un père et ses deux enfants tion) et ceux de la permissivité totale (tout
© Jérôme Deya
laissant de fait une large part accepter, nier les difficultés inhérentes au
d’appréciation aux Etats. handicap) 4 . Comme précisé plus haut, c’est
une question délicate qui est directement France, Marie -Antoinette et Sébastien en couple
Au cours des 20 dernières années, le secteur médico-social a constamment évolué affectée par les valeurs de chacun. © Jérôme Deya

afin d’œuvrer à l’amélioration des conditions de vie des personnes handicapées.

1 3
En droit, la curatelle est le contrôle d'une personne ayant atteint la majorité mais estimée incapable de certains actes, en particulier de UNAPEI, Parentalité et déficience intellectuelle, extrait le 20 octobre 2009, http://www.unapei.org.
gérer son patrimoine.
4
2 SAFEMO, Soutenir les personnes handicapées dans leur autonomie : Travail, parentalité et sexualité,
Nubile : se dit d'une fille en âge de se marier, qui est pubère. Dans : Cahier Labiso Périodique N°2, aussi disponible sur le site internet : http://new.labiso.be.
Sur le terrain, on observe que certaines institutions imposent aux femmes souhaitant y Certains pays interdisent aux personnes handicapées de se marier. Au Chili par exemple,
entrer de prendre un contraceptif 5 . D’autres imposent même la stérilisation, ce qui pose seules les personnes pouvant parler ou écrire ont le droit de se marier. Les personnes
un problème éthique de taille 6 . En effet, les parents qui ont un enfant présentant une déficientes intellectuelles, aveugles pratiquant le Braille ou sourdes pratiquant la
déficience intellectuelle sont exposés à la crainte que leur enfant devienne parent et à langue des signes sont donc directement pénalisées par cette loi 9 .
l’angoisse psychologique d’imposer une stérilisation à leur enfant.
En Chine, il est fait obligation aux médecins qui diagnostiquent à l’issue d’un examen
En Albanie, la loi stipule que les personnes déficientes intellectuelles qui n’ont pas la prénuptial une maladie génétique grave, incompatible - du point de vue médical -
faculté de comprendre la nature du mariage ne peuvent pas se marier. Certains projets avec la procréation, d’exposer la situation aux futurs conjoints et de leur donner un
d’amendement ont tenté de définir plus précisément la nature du handicap. Ceux-ci avis médical. Les futurs conjoints peuvent se marier s’ils acceptent de ne pas procréer
classifiaient parmi les personnes concernées, celles atteintes de schizophrénie, de en se soumettant à des mesures contraceptives à long terme ou de subir une stérilisa-
troubles maniaco-dépressifs, de certaines psychoses et de certaines déficiences intel- tion. En cas de pathologie fœtale, le médecin doit exposer la situation au couple et lui
lectuelles. Un autre amendement précise que pour se marier civilement, les futurs proposer de mettre un terme à la grossesse. Le consentement écrit et signé de
époux devront fournir des certificats médicaux prouvant qu’ils sont exempts des mala- l’intéressé doit être obtenu avant qu’il ne soit procédé à une interruption de grossesse
dies et des handicaps mentionnés ci-dessus 7 . ou à une stérilisation. Si l’intéressé est incapable, le consentement écrit et signé de
son tuteur doit être obtenu 10 .

En Afrique du Sud, selon la loi du 28 février 1975, il est nécessaire d’obtenir une autorisa-
LA SEXUALITE ET LA PARENTALITE DES PERSONNES tion écrite du Ministère de la Santé après accord de deux médecins dont un psychiatre
HANDICAPEES DANS LES PAYS DU SUD attestant que la personne n’est pas atteinte d’une affection héréditaire susceptible
d’entraîner la naissance d’enfant atteint d’un problème physique ou mental. Les
personnes déficientes intellectuelles qui ne seraient pas capables de comprendre les
Premièrement, le droit de rencontrer conséquences de la sexualité ou d’assumer la responsabilité parentale sont aussi
THEMA 16
Famille,
quelqu’un, de se marier, d’avoir une exclues du droit à la parentalité 11 . THEMA 16
Famille,
parentalité, sexualité et enfin le droit à la parentalité parentalité,
sexualité sexualité
peuvent varier en fonction de l’approche
168 culturelle du handicap. En effet, aborder 169

la question de la sexualité comme un LEVER LES TABOUS


droit est un point de vue très occidental
et dans beaucoup de pays du Sud, cette Pour aider les personnes handicapées dans leurs rôles de parents, il existe des institu-
approche est inimaginable. Au Laos, le tions qui accompagnent et soutiennent la parentalité 12 . Soulignons tout de même que
handicap est perçu dans les croyances ne pas interdire le droit à la parentalité ne veut pas dire l’encourager dans tous les cas.
populaires comme un héritage de fautes Il semble essentiel avant tout d’établir un dialogue avec les personnes handicapées
commises dans une vie antérieure. Les désirant avoir des enfants afin de mieux cerner leurs besoins et leurs attentes, d’où
personnes sont donc en quelque sorte l’importance d’une éducation sexuelle spécifique. Il faut aussi travailler en amont de
Cambodge, père amputé avec ses deux enfants
© Handicap International responsables de leur handicap. En cette réflexion en y incluant, outre un avis médico-psychologique, les membres de
Afrique de l’Ouest, au-delà de la pulsion l’entourage éducatif et familial 13 .
amoureuse, le mariage a une fonction sociale où chacun des époux a des tâches et des
responsabilités. L‘homme doit assurer la subsistance de la famille et la femme doit cuisi- Soutien à la sexualité
ner, piler, semer, etc. Une déficience peut empêcher de remplir certaines de ces tâches
et donc être un obstacle important à la vie et à la liberté de se mettre en couple pour Partant du principe que chacun, handicapé ou non, a droit à une vie affective et sexuelle, de
une personne 8 . nombreuses personnes et associations tentent de lancer le concept d’ assistant sexuel".

9
P. RESTOUX, Le handicap et la solidarité internationale, Milan, Toulouse, 2008, p. 46
5
Pour plus d’information sur le sujet – REVUE EUROPEENNE DU HANDICAP MENTAL, La stérilisation des personnes handicapées mentales, France, 2000. 10
P. CESBRON, Stérilisation des enfants handicapés, disponible sur le site internet http://www.ancic.asso.fr, consulté le 20 octobre 2009
6
UNIVERSITE DES FEMMES, Sexualité et handicap : quand handicap rime avec vie affective et sexuelle, disponible sur le site internet 11
http://www.bougetapomme.be, consulté le 20 octobre 2009. Ibidem
7 12
Amnesty International, Albanie, le droit au mariage des personnes atteintes d’un handicap, disponible sur le site internet UNIVERSITE DES FEMMES, Sexualité et handicap : quand handicap rime avec vie affective et sexuelle, disponible sur :
http://www.amnestyinternational.be, consulté le 20 octobre 2009. http://www.bougetapomme.be, consulté le 20 octobre 2009
8 13
P. RESTOUX, Le handicap et la solidarité internationale, Milan, Toulouse, 2008, p. 46 C. DISERENS, Parentalité et handicap mental : entre droit, conformité et rêve
Dans : Schweizerische zeitschrift für heilpädagogik/Pédagogie adaptée, 2008, p. 32
Dans la foulée du Danemark, des Pays-Bas et de l'Allemagne, et en attendant peut-être
la Belgique, la Suisse a récemment vu apparaître un nouveau métier, celui d'assistant
sexuel pour les personnes handicapées. Principalement issus du secteur médical ou
paramédical (kinés, psys, infirmiers, etc.), ces professionnels accomplissent des massa-
ges et caresses érotiques à la demande de personnes qui ne peuvent pas ou plus (bien)
le faire, une tâche jusqu'ici dévolue à des prostituées. Cela pour accompagner des
personnes en situation de handicap qui le demandent expressément. Cette nouvelle
"profession" suscite de vifs débats.

Soutien à la parentalité

Les soutiens à la parentalité qui existent pour des personnes handicapées peuvent
prendre des formes très différentes selon les situations et le type de déficience du (ou
des) parent(s). En effet, pour une personne sourde, il pourra s’agir de moyens techni-
ques comme des lampes qui réagissent aux sons et qui permettent aux parents de voir
quand l’enfant pleure par exemple. Pour des personnes déficientes intellectuelles, il
s’agira plutôt d’accompagnement humain, de dialogue et de conseils aux parents pour
savoir comment réagir lors de situations particulières.

Et au Sud ?
THEMA 16 THEMA 16
Famille,
Les soutiens et aides à la sexualité n’existent pas formellement dans les pays du Sud.
Famille,
parentalité, Néanmoins, on peut se référer à la fiche thématique « 20. Culture » pour cette partie, parentalité,
sexualité sexualité
chaque culture appréhendant différemment la sexualité et la parentalité des personnes
170
en situation de handicap. De manière générale, notons tout de même que la majorité 171

des cultures mettent des freins et barrières à l’accès à la vie affective, sexuelle et à la
parentalité des personnes handicapées.

VOIR FICHES THEMATIQUES


- 14. Genre
- 22. Violence

VOIR ACTIVITES
- 7. Photo-langage
- 12. Let’s talk about sex !

DATE-CLE
Cambodge, père et fils amputés, 2006
© Paul Franck - Handicap International
15 mai : Journée internationale des familles
Politique

THEMA 17 L a prise en compte du handicap au sein des politiques


nationales et internationales est essentielle pour qu’il y ait
une amélioration des conditions de vie des personnes
handicapées. Il est important qu’il existe des programmes
d’actions qui leurs soient directement adressés et qu’elles
puissent elles-mêmes prendre part à l’élaboration de ces
programmes pour augmenter leur efficacité. Pour mettre en
relation la situation politique avec la thématique du handicap
au Nord comme au Sud, il faut s’appuyer sur les modèles
« médical » et « social » dans la perception du handicap.
Cette évolution a été soutenue par de nombreux
mouvements sociaux liés à la problématique du handicap.
Ces deux modèles sont des outils permettant d’appréhender la prise en compte des
LES DROITS POLITIQUES DES PERSONNES HANDICAPEES personnes handicapées au sein de politiques nationales. La frontière entre les modèles
est loin d’être étanche et l’évolution n’est pas toujours linéaire. Cependant, ils permet-
L’article 28 de la Convention internationale relative aux Droits des Personnes Handica- tent de simplifier une analyse de l’intégration politique du handicap. Nous allons dès à
pées garantit aux personnes handicapées « la jouissance de droits politiques et la présent parcourir l’évolution de cette intégration politique en Belgique avant de voir
possibilité de les exercer sur la base de l’égalité avec les autres ». Cette même Conven- celle de quelques pays du Sud. Certains pays du Nord visent une approche plus inclu-
tion évoque d’autres droits qui ne peuvent être possibles sans une reconnaissance poli- sive (modèle social) et d’autres se situent davantage dans le modèle médical, où la
tique des personnes handicapées. Citons à titre d’exemple, le droit à « un niveau de vie société est divisée en deux : le monde des personnes handicapées, spécialisé, et le
décent et à la protection sociale », le droit à « la participation à la vie culturelle et spor- monde « ordinaire ». Dans les pays du Sud, le manque de ressources financières ne
tive » ou encore le droit à « l’éducation ». Pour garantir ces droits, il est essentiel que les permet même pas la mise en place de politiques de soutien économique ou médical
personnes handicapées soient intégrées au sein des programmes politiques d’un pays. aux personnes handicapées (modèle médical).

L’évolution de cette intégration peut être


analysée comme le passage d’une
conception « médicale ou caritative » du
EVOLUTION DE LA SITUATION POLITIQUE DU HANDICAP
handicap vers une approche politique
issue du modèle « social » 1 . En Belgique

En effet, dans la conception issue du En Belgique, de plus en plus de personnes handicapées bénéficient de l’ensemble
modèle « médical ou caritatif », l’Etat de leurs droits politiques. On peut remarquer l’évolution du « modèle médical » vers le
reconnaît les personnes handicapées en « modèle social » dans l’histoire de l’intégration politique des personnes handicapées.
THEMA 17
tant que « minorité ». La prise en compte Ceci dit, trop de personnes handicapées restent encore dans une situation de non THEMA 17
Politique des personnes handicapées au sein de la droits politiques. Politique
société se fait à travers la mise en place de
programmes qui leur sont directement
174 175
destinés. Cependant, le handicap y est
perçu comme un problème individuel
limitant la participation sociale. On ne va Suède, Stockholm, métro accessible
© Jérôme Deya
donc pas transformer les structures de la
société pour pouvoir permettre un accès
de la personne handicapée à la vie sociale et politique d’une communauté puisque la
responsabilité du handicap est individuelle. Les programmes politiques sont, selon cette
approche, essentiellement constitués d’aides économiques telles que des allocations
spéciales ou une augmentation des allocations familiales et, d’autre part, des actions
visant à favoriser l’accès aux soins de santé. « Dès qu’on parle d’une personne handicapée,
on voit le plus souvent la jambe qui manque et non l’homme qui reste 2 »

L’approche politique issue du « modèle social » renvoie quant elle à l’idée que les causes
du handicap ne sont pas individuelles mais que les incapacités résultent de
l’environnement sociétal. Cela signifie qu’il faut adapter l’environnement et les services
afin de les rendre accessibles et utilisables pour les personnes ayant des incapacités
physiques, sensorielles et intellectuelles. Cette approche issue des mouvements sociaux France, sensibilisation au handicap en prison (valides en fauteuil)
prône donc une intégration inclusive des personnes handicapées au sein de la société. © Jérôme Deya
Pour résumer, « une personne est handicapée lorsqu’elle ne peut pas profiter des services
offerts à l’ensemble de la communauté dans les domaines essentiels de l’existence 3 » . Premièrement, le pays a destiné aux personnes handicapées des programmes spécifi-
quement axés sur une aide économique et médicale. Ces programmes consistent en
1
Voir fiche thématique « 2. Généralités sur le handicap » une aide individuelle et ne visent pas à inclure la participation de ses destinataires au
2 sein de la société. Parmi ceux-ci, divers types d’allocations vont être octroyées par l’Etat
Handicap solidarité, Décennie africaine des personnes handicapées : Pour un nouveau regard des personnes handicapées, bulletin
d’information trimestriel du cabinet du président de la fédération ouest africaine des associations pour la promotion des personnes à partir de la seconde guerre mondiale. Depuis 1963, il existe également des structures
handicapées (foaph), Mars 2004, p. 1 permettant aux personnes handicapées de renforcer leur chance de s’intégrer profes-
3
Ibidem, p. 1 sionnellement à travers la mise en place d’ateliers protégés, de services de réadaptation
fonctionnelle et de formation professionnelle 4 . De plus, la sécurité sociale réglemente Notons qu’en matière d’enseignement, la Belgique a un parcours atypique puisqu’elle a
de façon individuelle l’accès aux soins de santé. Ces différentes mesures garantissent supprimé, en 1970, ses classes intégrées – jugées ségrégatives – au profit d’écoles
à leurs bénéficiaires la satisfaction de leurs besoins élémentaires et donc un niveau de spécialisées répondant mieux aux besoins des enfants en situation de handicap. Elle
vie minimal 5 . revient pourtant progressivement vers l’intégration depuis 1986 6 .

Progressivement, grâce notamment à l’action des mouvements sociaux, vont se déve- Dans les pays du Sud
lopper des programmes plus inclusifs qui marquent l’intégration du « modèle social »
au sein des politiques belges. Depuis les années 90, un des objectifs principaux est de Dans les pays du Sud, la prise en compte des personnes handicapées au sein des politi-
garantir une participation plus large des personnes handicapées à la vie sociale. ques est variable selon les régions et la place du handicap au sein de la société. Cepen-
Plusieurs mesures doivent être réalisées dans ce cadre : éliminer les barrières architec- dant, bien que des avancées puissent être soulignées dans certains pays, la plupart des
turales, améliorer l’accès aux services généraux destinés à l’ensemble de la popula- pays du Sud ne se situent pas totalement dans une « approche caritative ou médicale »
tion, donner la priorité à une politique globale qui inclut la prévention des handicaps, et parfois loin d’une approche « sociale » de la thématique du handicap.
l’adaptation et l’intégration des personnes handicapées dans une perspective de
meilleure qualité de vie, et enfin encourager la participation active des personnes Dans de nombreux Etats, il n’y a pas encore de reconnaissance officielle des personnes
handicapées, de leur famille et de leurs associations à l’élaboration des mesures qui handicapées en tant que « minorité » et il n’y donc pas de programmes politiques spéci-
les concernent. fiques qui leur sont destinés. Dans ces pays, les personnes handicapées doivent généra-
lement faire face à des situations d’extrême pauvreté et à une forte exclusion sociale.
Aujourd’hui, les politiques en faveur des personnes handicapées sont intégrées au
sein des structures étatiques belges. Elles sont donc réparties entre une entité fédéra- Lorsqu’il y a une prise en compte des personnes handicapées par les instances politi-
tive (l’Etat belge), et des entités fédérées, les Communautés et les Régions. Ci-dessous ques, d’autres problèmes peuvent empêcher la mise en place de programmes spécifi-
se trouve un tableau récapitulatif des différents niveaux d’intervention des pouvoirs ques. Parmi ceux-ci, un des principaux est le manque de ressources économiques de
publics en Belgique. l’Etat. Dans la plupart des pays du Sud, les personnes handicapées ne bénéficient pas
THEMA 17 THEMA 17
Politique
d’allocations particulières ou d’aide à l’emploi, ce qui signifie qu’elles doivent vivre dans
Politique
une situation de pauvreté extrême. Ensuite, le manque de budget destiné aux soins de
santé a tendance à limiter une prise en charge particulière ou adaptée des personnes
176
handicapées. Dans de nombreux pays africains, moins de 10% de la population active 177

LES DIFFERENTS NIVEAUX D’INTERVENTION DES POUVOIRS PUBLICS EN BELGIQUE bénéficient d’une couverture sociale y compris d’une assurance santé 7 . Au niveau mon-
dial, il y aurait environ seulement 20% de la population totale qui bénéficierait d’une
Fédéral - Allocations sécurité sociale 8 . Les personnes handicapées auront généralement peu de chances de
- Réadaptation fonctionnelle faire partie de cette frange privilégiée de la population.
- Réductions fiscales et tarifs sociaux
- Protection juridique Ensuite, peu de pays de Sud ont les possibilités financières d’améliorer l’environnement
- Sécurité sociale et l’accès aux infrastructures de base pour les personnes handicapées, comme le préco-
nise une approche sociale du handicap. Cela a pour conséquence de limiter l’intégration
Communautaire - Enseignement spécial et intégré des personnes handicapées au sein de la société. Dans de nombreux pays du Sud, peu
- Sport pour personnes handicapées de personnes handicapées ont accès aux services publics, à l’éducation et aux activités
- Accessibilité des bâtiments publics sportives et elles sont donc marginalisées de fait d’une participation effective à la
- Avantages en matière de logement social société.
- Transport des personnes à mobilité réduite
- Accueil et hébergement
- Formation et emploi

Régional - Aide matérielle

6
B. ROSE & D. DOUMONT, Quelle intégration de l’enfant en situation de handicap dans les milieux d’accueil, Unité RESO, Education pour
la Santé, Faculté de Médecine, Université catholique de Louvain, 07-45, p. 5
4 7
Voir fiche thématique « 13. Travail » Xe Conférence régionale africaine, Sécurité sociale en Afrique: un besoin universel, consulté le 17 novembre 2009,
5 http://www-ilo-mirror.cornell.edu/public/french/bureau/inf/features/03/africa_2.htm
Agence Wallonne pour l’Intégration des Personnes Handicapées, consulté le 17 novembre 2009,
8
http://www.awiph.be/AWIPH/handicap_Belgique/histoire/index.html Ibidem
et à 15% des enfants de moins de 7 ans 10 . Le système de sécurité sociale est un des
mieux développés d’Afrique 11 . Au niveau de l’accès aux soins de santé, l’Afrique du Sud
possède un double système qui se caractérise par la coexistence du secteur public et
du secteur privé. Le système public financé par l’Etat garantit aux personnes handica-
pées un accès gratuit aux soins de santé. De plus, les pouvoirs politiques montrent une
réelle motivation à intégrer les personnes handicapées au sein de l’élaboration des poli-
tiques. En effet, un bureau relatif aux statuts des personnes handicapées a été installé
dans les locaux de la Présidence 12 . 16 députés de l'Assemblée Nationale d'Afrique du
Sud sont des personnes handicapées, 3 d'entre elles sont malvoyantes. Par ailleurs,
beaucoup de personnes handicapées ont été nommées à des postes de direction dans
plusieurs institutions étatiques 13 .

De ce fait, les programmes ont tendance à développer également une approche


« sociale » dans l’orientation de leurs actions. En effet, une stratégie générale à l’échelle
nationale a été lancée avec la participation des organisations de personnes handica-
pées qui vise les questions prioritaires telles que l’éducation, la formation profession-
nelle, le travail, le soutien financier, la sécurité et le logement des personnes
handicapées 14 . Au niveau de l’emploi, de nombreux textes législatifs ont pour objectif
d’intégrer les personnes handicapées dans des programmes. Le gouvernement s’est
engagé depuis 1998 à consacrer 5% des dépenses publiques pour la promotion des
petites entreprises employant des personnes handicapées 15 .
THEMA 17 THEMA 17
Politique
Togo, Lomé, handi-basket-ball Cependant, malgré l’ensemble des mesures prises en faveur de l’intégration de person-
Politique
© Jérôme Deya nes handicapées, celles-ci restent inaccessibles pour une partie considérable de la
population. En effet, beaucoup de personnes handicapées ne sont toujours pas couver-
178
Prenons dès à présent quelques exemples concrets de divers types de niveaux tes par ces programmes et même celles qui en bénéficient se heurtent parfois à des 179

d’intégration du handicap au sein des systèmes politiques. difficultés. Parmi celles-ci, un certain nombre de problèmes administratifs empêchent
notamment l’accès aux allocations 16 .
En Guinée-Bissau s’est fait en 2009 le premier recensement général des personnes
handicapées dans le but de créer pour elles les meilleures conditions de vie possibles. Enfin, Cuba constitue un cas particulier d’intégration des personnes handicapées de par
Les personnes handicapées y seront donc officiellement reconnues en tant que bénéfi- la situation politique du pays. Néanmoins, le manque de ressources y constitue égale-
ciaires de programmes politiques spéciaux visant à lutter contre la pauvreté. Le gouver- ment un frein important à la mise en place de programmes efficaces. Premièrement, il
nement alloue déjà des allocations. L’objectif est de tout faire pour que les personnes n’existe pas de système de classification administrative du handicap. Les personnes han-
handicapées « se sentent chez elles en Guinée-Bissau et qu’elles aient quelque chose à dicapées ne reçoivent pas d’allocations spécifiques. Il n’y a pas d’établissements spécia-
dire à leur société » 9 . Le pays possède déjà des programmes politiques spécifiques à la lisés, les Cubains handicapés sont accueillis dans les mêmes maisons d’accueil et de
thématique du handicap. L’essentiel de ceux-ci visent à réduire la pauvreté et sont retraite que les autres. Selon la Constitution, « tous les Cubains ont les mêmes droits et
proches du modèle « caritatif » comme par exemple l’établissement d’allocations spéci- la sécurité sociale fonctionne de la même manière pour tout le monde ».
fiques. Cependant, les pressions de mouvements sociaux sur le gouvernement sem-
blent revendiquer des droits plus inclusifs (modèle social) pour les personnes handica-
pées au sein de l’élaboration des politiques.
10
En Afrique du Sud, le gouvernement a mis en place un large système de protection E. HARSCH, L’Afrique du Sud face aux inégalités sociales, consulté le 17 novembre 2009, http://www.un.org
11
sociale destiné entre autre aux personnes handicapées faisant partie des couches de la Le cercle des droits, La sécurité sociale comme droits humains, consulté le 11 novembre 2009,
http://www1.umn.edu/humanrts/edumat/IHRIP/frenchcircle/M-11.htm
population trop pauvres pour pouvoir subvenir à leurs besoins élémentaires. En effet,
12
tous les ans, la sécurité sociale verse des allocations sociales à 5 millions de Sud-Afri- Discours du président d’Afrique du Sud lors de l’assemblée générale de l’Union des personnes aveugles, consulté le 17 novembre 2009,
http://www.cocnet.org
cains et notamment à 70% des personnes âgées, à la moitié des personnes handicapées
13
Ibidem
14
Ibidem
15
Ibidem
9 16
Jeune Afrique, Guinée-Bissau, Le gouvernement va recenser les personnes handicapées, consulté le 17 novembre 2009, Le cercle des droits, La sécurité sociale comme droits humains, consulté le 17 novembre 2009,
http://www.jeuneafrique.com http://www1.umn.edu/humanrts/edumat/IHRIP/frenchcircle/M-11.htm
Une des difficultés majeures que rencontrent les personnes handicapées à Cuba
concerne notamment l’accès au matériel adéquat pour les déficiences lourdes. Malgré
ces difficultés, le gouvernement est caractérisé par une réelle « volonté politique
d’intégration des personnes handicapées à plusieurs niveaux ». L’aide humaine y est
principalement apportée par la famille, mais si ce n’est pas possible, l’assistance sociale
attribue une personne qui assure cette aide et vit en permanence avec la personne han-
dicapée. L’enseignement y est inclusif. Il s’effectue de manière ordinaire pour la plupart
des enfants et des jeunes handicapés. L’enseignement à distance est possible grâce à la
télévision éducative qui passe 10 à 12 heures sur deux chaînes différentes. En complé-
ment, des professeurs ambulants enseignent à des élèves qui ne peuvent pas se dépla-
cer et qui vivent dans les zones isolées. Les élèves concernés sont inscrits dans l'école
la plus proche, ils y vont au moins une journée par semaine, et s'ils ne peuvent s'y
rendre, ce sont leurs camarades de classe qui viennent au domicile. Des établissements
spécialisés reçoivent les enfants handicapés moteurs, sourds ou aveugles, le temps
nécessaire pour qu'ils y acquièrent le minimum de connaissances nécessaires pour inté-
grer l'école ordinaire. Les lieux publics, les logements et les lieux de travail posent
d’importants problèmes d’accessibilité pour les personnes handicapées. En effet, tout
les bâtiments appartiennent à l’Etat qui décide seul et selon des modalités complexes
des adaptations nécessaires. En matière d’accès au sport, le gouvernement a pour
objectif que chaque personne handicapée puisse participer à une activité physique au
sein de sa communauté de vie.
THEMA 17 THEMA 17
Politique
Le système cubain a donc une approche proche du modèle social dans les politiques en
Politique
ce qui concerne les personnes handicapées. Malheureusement, le manque de moyens
disponibles et certaines particularités du système politique tendent à limiter l’impact
180
des programmes. 181

VOIR FICHES THEMATIQUES


- 1. Généralités sur les pays du Sud
- 2. Généralités sur le handicap

Cuba, deux musiciens aveugles


VOIR ACTIVITE
© Alexandre Hipper t - Handicap International
- 7. Photo-langage
Urgence

THEMA 18 Q uand une catastrophe naturelle, une catastrophe d’origine


humaine ou un conflit armé survient, les personnes
handicapées sont parmi les plus vulnérables, mais aussi les
plus oubliées. Jusqu’à 80% des personnes qui restent dans
des zones dangereuses lors de désastres sont des personnes
handicapées, qui ne reçoivent dès lors aucune assistance. De
plus, lors d’une crise, on compte en moyenne quatre blessés
pour une personne décédée. Et parmi les personnes blessées,
certaines risquent un handicap permanent…

1
Notre Planete, consulté le 24 novembre 2009, http://www.notre-planete.info/geographie/risques_naturels/catastrophes_naturelles.php
LA SECURITE, UN DROIT FONDAMENTAL
L’article 11 de la Convention internationale relative aux Droits des Personnes Handica-
pées stipule que « les États parties prennent, conformément aux obligations qui leur
incombent en vertu du droit international, notamment le droit international humanitaire
et le droit international des droits de l’Homme, toutes mesures nécessaires pour assurer
la protection et la sûreté des personnes handicapées dans les situations de risque, y
compris les conflits armés, les crises humanitaires et les catastrophes naturelles ».

UNE CATASTROPHE, C’EST QUOI ?


Une catastrophe est un événement qui survient brutalement, d’origine naturelle ou
humaine et qui cause en général la mort et la destruction à grande échelle.

D’origine naturelle, elle peut prendre la forme :

d’un cyclone (ex : cyclone Nargis au


Myanmar en mai 2008)
THEMA 18
d’une inondation ou d’un raz-de-marée
THEMA 18
Urgence
(ex : Tsunami en Asie du Sud-Est en Afghanistan
Urgence
© Frédéric Meunier - Handicap International
décembre 2004)
d’un tremblement de terre (ex : séisme
184 185
du Sichuan en Chine en mai 2008)
d’une éruption volcanique, plus rare
CONSEQUENCES DES CATASTROPHES ET
Une catastrophe d’origine humaine peut être : DES CONFLITS ARMES
technologique ou industrielle :
- accident chimique dans une usine Au moment d’une catastrophe ou d’un conflit armé, toute personne cherche à éviter les
avec nuage de gaz toxique, à dangers en fuyant, où qu’elle soit au moment crucial. Les familles sont parfois disloquées
Bhopal en Inde, en décembre 19842 à cet instant : les enfants sont à l’école, la mère au champ, le père au magasin, la grand-
- accident nucléaire dans une mère à la maison, etc.
centrale, à Tchernobyl en Ukraine,
en avril 1986 3 Chine, tremblement de terre dans la province de Sichuan, Les conséquences de ces événements peuvent être entre autres un déplacement massif
en mai 2008
militaire (ex : bombardement d’une © Graziella Lippolis - Handicap International
de population vers une zone moins dangereuse. Mais répondre aux besoins de milliers
bombe atomique) de personnes qui arrivent presque en une fois dans un lieu est souvent impossible pour
liée au transport de personnes (accident d’avion, de train, etc.) les autorités locales : pas d’accès à l’eau potable, pas de logement, pas de nourriture, pas
de vêtements, pas de médicaments, etc.
Quant au conflit armé, le droit international humanitaire en distingue deux types :
On se trouve alors dans une situation d’urgence ou de
le conflit armé international, qui oppose deux États ou plus crise, nécessitant la plupart du temps une aide humani-
le conflit armé non international, qui oppose les forces gouvernementales à des taire qui vient de l’extérieur. Souvent, en cas de
groupes armés non gouvernementaux, ou des groupes armés entre eux. déplacement de population, des camps de réfugiés
sont alors montés pour organiser et coordonner l’aide.
Ces situations concernent davantage les pays du Sud
car ces derniers ont moins de moyens pour y faire face
2
Voir fiche thématique « 21. Pollution » et sont plus dépendants d’une aide extérieure.
Rwanda, Camp de réfugiés en 1994
3
Idem © Claude Simonnot - Handicap International
Les personnes handicapées ont des besoins spécifiques
EN SITUATION D’URGENCE, En cas de blessures, les personnes handi-
PAS LE TEMPS DE PENSER « HANDICAP » ! capées ont besoin d’être soignées
comme quiconque et doivent avoir accès
aux soins. Mais souvent, elles nécessitent
En situation d’urgence, le handicap peut être évoqué à des soins spécifiques qui sont rarement
deux niveaux différents : pris en compte, et pour lesquels le
personnel formé et spécialisé fait défaut.
Suite à une blessure non ou mal soignée, une
personne peut devenir handicapée L’accessibilité 4 aux dispositifs de l’aide
humanitaire est spécifique aux personnes
Pour les personnes handicapées, l’accès à l’aide handicapées : rampes pour les personnes
humanitaire est parfois difficile ou l’aide est inadaptée en chaise roulante, toilettes adaptées,
signaux sonores pour les personnes
Dans bien des cas, les personnes handicapées n’ont pas malvoyantes et aveugles, etc. En situa-
Guerre dans les Balkans, années 90
accès à l’aide humanitaire et/ou l’aide est inadaptée, car : tion d’urgence, l’accessibilité est oubliée © UNHCR
la plupart du temps.
Elles sont souvent invisibles
Il arrive fréquemment que les personnes handicapées
Indonésie, enfant victime du Tsunami
soient laissées pour compte : restées à la maison, elles
ne sont pas secourues par les membres de la famille qui
© Marie Chuberre - Handicap International
COMMENT PENSER « HANDICAP » EN SITUATION
THEMA 18
n’ont souvent pas le temps de passer à la maison, avant de prendre la fuite. D’URGENCE ? THEMA 18
Urgence Urgence
De plus, une personne handicapée éprouve plus de difficultés que quelqu’un d’autre
pour se sauver et fuir rapidement, et ce pour plusieurs raisons : elle ne court pas assez Pour les personnes handicapées
186 vite, elle ne voit pas, elle n’entend pas les signaux de détresse, etc. Les personnes handi- 187

capées représentent un groupe très vulnérable, comme les femmes et les enfants. Préventivement
Organiser des systèmes d’alerte que chacun peut percevoir en fonction de
Ainsi, lors de la distribution de nourriture sa déficience : signaux visibles, sonores, etc.
par exemple, les personnes présentes Sensibiliser et former les professionnels de l’aide humanitaire à secourir les
uniquement bénéficient de l’aide personnes handicapées dans les situations de crise, comme toute autre
humanitaire. Souvent, les personnes personne
handicapées sont absentes dans ces
moments. A l’inverse, il est important de Pendant
ne pas privilégier les personnes handica- Recenser, identifier, localiser et emmener les personnes handicapées le
pées par rapport aux autres, pour éviter plus vite possible dans un lieu sécurisé
qu’elles ne se fassent agresser suite à un Assurer l’accessibilité des dispositifs d’aide humanitaire aux personnes
sentiment d’injustice, d’envie ou de handicapées : donner de l’information, installer des rampes d’accès, etc.
jalousie. Garantir l’accès à des soins adaptés, donnés par du personnel spécialisé

Les personnes handicapées sont donc Pour les autres personnes


souvent invisibles, et en situation
d’urgence, on pense rarement à les identi- Il s’agit d’éviter qu’une blessure ne se transforme en handicap !
fier et à les localiser, pour leur venir en Identifier les blessés présentant un risque de séquelles invalidantes
aide. Les organisations humanitaires Assurer des soins adaptés le plus vite possible
Bangladesh, inondations de 2005
veulent aider le plus efficacement possible Assurer un suivi adapté des soins
© Handicap International le plus grand nombre de personnes. Cette
vision écarte les personnes handicapées
représentant un public minoritaire et spécifique que le personnel humanitaire ne cherche
pas souvent à atteindre.
4
Voir fiche thématique « 8. Accessibilité »
THEMA 18 THEMA 18
Urgence Urgence

188 189

Chine, tremblement de terre dans la province de Sichuan, mai 2008


© Handicap International

VOIR FICHES THEMATIQUES


- 19. Coopération au développement
- 21. Pollution

VOIR ACTIVITE
- 7. Photo-langage
Coopération
au
développement
THEMA 19 U n des objectifs majeurs de la coopération au
développement consiste en la réduction de la pauvreté au
niveau mondial. En effet, le premier Objectif du Millénaire pour
le Développement consiste à réduire l’extrême pauvreté et la
faim, et a pour cible principale de réduire de moitié d’ici 2015
la proportion de la population dont le revenu est inférieur à
un dollar par jour. Selon la Banque Mondiale, parmi les
personnes les plus pauvres, une personne sur cinq est
handicapée. La prise en considération de la thématique du
handicap apparaît comme inévitable pour atteindre la
réalisation des objectifs majeurs de la coopération, elle se
doit donc d’être intégrée au sein des politiques de
développement.
Réduction de la mortalité infantile
L’IMPORTANCE DE LA PRISE EN COMPTE DE LA Le contexte de pauvreté dans les pays du Sud a tendance à favoriser la mortalité des
DIMENSION DU HANDICAP DANS L’ATTEINTE DES enfants handicapés. Par manque de moyens, les enfants handicapés sont souvent
abandonnés ou placés dans des centres ou encore quelques fois tués à cause de
OBJECTIFS DU MILLENAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT leurs déficiences. La plupart d’entre eux auraient pu survivre grâce aux soins qu’ils
auraient pu recevoir dans les pays du Nord 7 .
En septembre 2000, les États membres de l'Organisation des Nations Unies (ONU) ont
Améliorer la santé maternelle
convenu d'atteindre d'ici 2015 les Objectifs du Millénaire pour le Développement
A l’échelle mondiale, plus de 50 millions de femmes reçoivent des soins de santé
(OMD), au nombre de huit. Parmi ceux-ci, six des huits objectifs ont un lien direct avec
précaires en matière de maternité 8 . Les femmes handicapées ont très peu de
la thématique du handicap et ne pourront être réalisés qu’à travers une prise en compte
soutien et d’accès aux soins de santé maternelle. Le plus souvent, elles sont consi-
de cette thématique.
dérées comme asexuées et comme des personnes n’ayant pas la possibilité de
procréer 9 . Les femmes handicapées enceintes doivent être largement prises en
Réduction de l’extrême pauvreté et de la faim
compte en ce qui concerne l’amélioration des soins de santé.
Selon la Banque Mondiale, parmi les personnes les plus pauvres de la planète, une
personne sur cinq est handicapée 1 . Les personnes handicapées sont confrontées à
Lutter contre le VIH/SIDA, le paludisme
de nombreux obstacles les empêchant de prendre part à la vie socio-économique
et d’autres maladies
de leur communauté et d’avoir accès à leurs droits fondamentaux. Le handicap et la
Les personnes handicapées sont le plus
pauvreté sont deux facteurs se renforçant l’un et l’autre pour former un cercle
souvent exclues des programmes de lutte et
vicieux. En effet, la pauvreté génère du handicap et ce dernier génère de la
de prévention contre le sida et les autres
pauvreté 2 .
maladies invalidantes. Pourtant, elles y sont
fortement exposées notamment à cause
THEMA 19 Garantir un enseignement primaire universel THEMA 19
Coopération au des violences sexuelles qu’elles subissent,
Dans les pays du Sud, 98% des enfants handi- Coopération au
développement
de l’utilisation d’aiguilles lors de leurs traite- développement
capés ne sont pas scolarisés. De plus, le taux
ments médicaux ou suite à un accident, ou
mondial d’alphabétisation pour les adultes
192
encore par la transmission d’une maladie de 193
handicapés ne dépasse pas les 3% 3 . Les
la mère à l’enfant10 .
personnes handicapées sont souvent victimes
de discriminations importantes concernant Chine, entraînement des joueurs de Tai Ji dans les jardins de
l’accès à l’éducation lorsqu’elles vivent dans la bibliothèque nationale de Pékin
© Jacques Grison / Rapho
un contexte de pauvreté importante. Cette
marginalisation du système éducatif est
Il est donc plus que nécessaire de prendre en compte la dimension du handicap et de
encore plus important au sein de la popula-
Afghanistan l’intégrer au sein des différents programmes de développement afin de pouvoir tendre
tion féminine des pays du Sud 4 . © Handicap International
vers la réalisation des Objectifs du Millénaire. L’article 32 de la récente Convention inter-
nationale relative aux Droits des Personnes Handicapées stipule que les Etats doivent
Promouvoir l’égalité des sexes et l’émancipation de la femme
prendre les mesures nécessaires pour « faire en sorte que la coopération internationale –
Les femmes et les jeunes filles handicapées sont souvent victimes d’une double
y compris les programmes de développement international – prenne en compte les
discrimination du fait de leur sexe et de leur handicap. En effet, 70% des personnes
personnes handicapée et leur soit accessible ».
pauvres sont des femmes. Parmi celles-ci, les personnes handicapées sont encore
plus vulnérables 5 . Dans les pays du Sud, les femmes handicapées ont plus de diffi-
Cette prise en compte du handicap au sein de la coopération doit également être mise en
cultés à avoir accès à l’éducation, aux soins de santé ou à l’emploi. De plus, elles
parallèle avec une évolution de la vision des personnes handicapées et de leurs droits.
sont également fortement exposées aux violences sexuelles, familiales et
institutionnelles 6 .

1
P. RESTOUX , Le handicap et la solidarité internationale, Milan, Toulouse, 2008, p. 12
2
Voir fiche thématique « 10. Pauvreté »
7
3 IDDC, Développement inclusif et Convention internationale globale et intégrée pour la promotion et la protection des droits et
P. RESTOUX , Le handicap et la solidarité internationale, Milan, Toulouse, 2008, p. 48 de la dignité des personnes handicapées , 2005, p. 8
4 8
Voir fiche thématique « 12. Education » et « 14. Genre » Cette statistique a été fournie par le groupe de la banque mondiale, voir http://www.developmentgoals.org/Maternal_Health.htm
5 9
P. RESTOUX , Le handicap et la solidarité internationale, Milan, Toulouse, 2008, p. 16 P. RESTOUX, Le handicap et la solidarité internationale, Milan, France, 2008, p. 16
6 10
Voir fiche thématique « 14. Genre » et « 22. Violence » P. RESTOUX, Le handicap et la solidarité internationale, Milan, France, 2008, p. 41
UNE NOUVELLE APPROCHE DES QUESTIONS LIEES AU La réadaptation à base communautaire (RBC)

HANDICAP DANS LA COOPERATION AU DEVELOPPEMENT Ce concept a pour objectif l’implication de l’ensemble d’une communauté, c'est-à-dire
les familles, les autorités locales, les services publics et les associations, au sein du
processus de réadaptation des personnes handicapées 12 . Par exemple, dans le cadre de
L’aide aux personnes handicapées a pendant longtemps été élaborée dans une concep- maladies invalidantes, le patient et son entourage sont formés à la compréhension de
tion caritative essentiellement basée sur la charité publique et l’attente de soins médi- ce type de maladies, à leur dépistage et à leur prise en charge. Ils peuvent ainsi véhicu-
caux individuels. Dans ce contexte, la plupart des organisations ont en quelque sorte ler ces messages et ce savoir au sein des populations 13 . Cette approche est une alterna-
maintenu l’exclusion des personnes handicapées en créant des services spécifiquement tive à la simple mise en place de services spécialisés comme par exemple les centres
conçus pour elles. Bien souvent, les personnes handicapées étaient elles-mêmes orthopédiques qui ne permettent pas d’atteindre toutes les personnes handicapées et
exclues du fonctionnement de ces institutions spécifiques. Ces dernières années ont ne contribuent pas à une réelle inclusion de celles-ci au sein de la société.
été marquées par une évolution considérable dans l’approche du handicap suite à
l’introduction d’une double dimension dans la thématique du handicap 11 . En Asie (Népal, Inde, Philippines), la
réadaptation à base communautaire
s’articule autour de quatre dimensions.
Premièrement, certains programmes visent
à renforcer les capacités des communau-
tés, à prévenir et à identifier le handicap.
D’autres actions ont pour objectif de
renforcer les processus d’intégration et de
défense des droits des personnes handi-
THEMA 19 capées. Un troisième ‘volet’ consiste en la THEMA 19
Coopération au formation des organisations de dévelop- Coopération au
développement développement
pement présentes sur le terrain et des Cambodge, paysan amputé
© John Vink - pour Handicap International
membres de la famille ou de la commu-
194 195
nauté aux méthodes de réadaptations de
personnes handicapées. Enfin, la gestion de la mise en place de réseaux d’échanges a
pour objectif le renforcement de la capacité des différents acteurs 14 .

A Madagascar, les programmes en faveur des personnes handicapées sont organisés


autour de deux axes : la prévention des risques d’incapacité et la promotion des droits,
et l’insertion sociale. Ces projets intègrent différents acteurs afin de rendre possible la
réalisation de leurs objectifs. Outre le soutien des initiatives des personnes handica-
pées, l’ensemble de la communauté est sensibilisée et, dans la mesure du possible,
formée à la problématique du handicap. Les pouvoirs locaux font également partie des
projets RBC notamment en favorisant l’accessibilité des villes et des différents services
publics aux personnes handicapées. Enfin, un fonds d’aide aux associations de
personnes handicapées est destiné à subventionner leurs projets et à leur donner la
Libéria, apprentissage du langage des signes possibilité de participer en tant que personnes à la réalisation de celui-ci 15 .
© Handicap International

Le développement inclusif

Le développement « inclusif » consiste à impliquer les personnes handicapées à toutes


les phases d’un programme (international, national ou local) pour que leurs besoins
spécifiques soient pris en compte. Les différentes phases d’un programme consistant en
la programmation, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation. Cette notion est donc basée 12
P. RESTOUX, Le handicap et la solidarité internationale, Milan, France, 2008, p. 33
sur le respect des droits de l’Homme et est située dans le prolongement de l’apparition
13
du « modèle social » dans la perception du handicap. Ibidem
14
Ibidem
11 15
Voir fiche thématique « 2. Généralités sur le handicap » P. RESTOUX, Le handicap et la solidarité internationale, Milan, France, 2008, p. 35
THEMA 19 THEMA 19
Coopération au Coopération au
développement développement

196 197

VOIR FICHES THEMATIQUES


- 10. Pauvreté
- 11. Santé
- 12. Education
- 14. Genre

VOIR ACTIVITES
- 2. Ne coupons pas les ponts !
- 7. Photo-langage

DATE-CLE
24 octobre : Journée mondiale d’information sur le développement (qui coïncide,
en principe, avec la Journée des Nations Unies)
Culture

THEMA 20 P ourquoi parler de culture lorsque l’on parle de handicap ?


La perception du handicap et de la personne handicapée est
14 intrinsèquement liée à la culture. Ce qui est considéré comme
un handicap dans une région ne l’est pas forcément dans une
autre. De même, une même personne handicapée peut être
considérée très différemment d’un pays à un autre. Les
comportements envers les personnes handicapées et la place
de celles-ci dans la société découlent généralement des
représentations sociales que se fait cette société de ses
membres présentant une déficience.
handicap par « être confronté à un
obstacle ». Au Laos ou au Cambodge c’est
« être amputé ». Aux Philippines c’est « avoir
des incapacités » ou « un manque de
chance ».

On retrouve systématiquement dans la


conception du handicap dans ces pays un
aspect « surhumain » ou du moins « pas
humain » et souvent on peut constater que
la vision du handicap est négative.

De plus, ce que chaque culture inclut sous Laos, isolement d’une personne handicapée
© Laurence De Greef - Handicap International
le terme « handicap » diffère de l’une à
l’autre. Par exemple, la dyslexie va être
considérée comme un handicap dans notre société car elle constitue un frein dans
l’obtention d’un emploi et dans l’exercice d’une citoyenneté active, tandis que dans d’autres
sociétés à tradition orale, la dyslexie ne sera pas considérée comme un handicap lourd.

Autre exemple : pour les Touaregs du Mali, avoir des taches de rousseur et des petites fesses sont
un sérieux obstacle au mariage et peuvent être considérés comme une forme de handicap.
THEMA 20 THEMA 20
Culture
En d’autres termes, la manière dont les sociétés envisagent le handicap est déterminée par
Culture
diverses variables culturelles.

200 Cambodge, spectacle réalisé par des femmes handicapées 201


© Bruno Harmant - Handicap International

LES REPRESENTATIONS DE LA PERSONNE HANDICAPEE


LA CULTURE, PLUS QU’UN CONCEPT
1. En Belgique

La culture peut être définie comme l’ensemble des représentations, des croyances, des Les perceptions de la personne handicapée n’ont cessé d’évoluer au fil des siècles et,
valeurs, des traditions, des coutumes, des modes de pensée, des visions du monde, etc. parallèlement, les comportements vis-à-vis de ces personnes aussi.
d’une société qui permet à ses membres d’interpréter les événements qu’ils observent
et de communiquer avec leurs semblables. La culture est souvent assimilée au sens Durant l’Antiquité gréco-romaine, le handicap d'un enfant était vu comme une punition
commun, elle renvoie à un système de significations, elle permet la communication. Elle infligée par les dieux, ce qui expliquait sa mise à l’écart de la société. Cette époque était
fait partie de notre identité, mais ne cesse d’évoluer au contact des autres. très marquée par la peur de la déviance. Au nom de l'esthétique, on croyait que laisser
vivre trop d'enfants « différents » pouvait menacer l'espèce humaine.
La manière dont nous percevons certains phénomènes, en fonction de notre bagage
culturel, va déterminer notre comportement. Dans ce cas-ci, la façon dont nous percevons Dans le Premier Testament, le handicap est considéré comme une impureté. Celui qui
les personnes handicapées va engendrer certains comportements vis-à-vis de celles-ci et présente des imperfections est tenu loin des lieux sacrés, afin de ne pas offenser le Dieu
donc un système d’intégration ou d’exclusion, de mobilisation ou non de la société en tout puissant. Par contre, dans le Deuxième Testament, on recommande de s’approcher
faveur des personnes handicapées. Elle va également déterminer la nature des des « infirmes », de les aider, de les soigner. C’est à partir de là que naît l’éthique d’un
programmes mis en place pour celles-ci. Le handicap est bel et bien défini par la culture. système caritatif.

Qu’est-ce qui se cache derrière le mot « handicap » ? Au cours des siècles suivants, on a vu tantôt une sacralisation, tantôt une diabolisation des
personnes handicapées. Les attitudes et comportements de la société se caractérisent par
Avant de parler de handicap, il importe de se rendre compte que dans beaucoup de socié- une profonde ambivalence.
tés, il n’y a pas de traduction mot à mot du terme « handicap ». En Chine par exemple, la
traduction la plus proche de l’équivalent de handicap, c’est « avoir une maladie parce Fin du 19ème siècle, la grande loi d'obligation scolaire élève les exigences de l'école au rang de
qu’on est cassé » ou « être malade parce qu’on est un déchet ». Au Liban, on traduit le norme pour distinguer les enfants dits « normaux » de ceux que l'on qualifie d' « anormaux ».
Après la deuxième guerre mondiale, on passe d’une approche caritative du handicap à
une approche sociale. On commence à envisager l’intégration des personnes handica-
pées grâce à certains programmes spécifiques. Mais le changement des mentalités ne
se fait pas du jour au lendemain, l’évolution est lente, comme cela a été le cas pour
beaucoup d’autres sujets de société, comme l’égalité hommes-femmes.
un changement de représentations est nécessaire
dans notre société : les notions de rendement,
capacité, efficience, progrès, adaptation, devraient
remplacer les notions négatives qui caractérisent la
personne handicapée. Si certaines institutions et
“ Qu’est ce
qu’un handicapé ?
Celui qui te fait
croire que tu es


organisations vont dans ce sens, un travail de sensi-
Le concept de handicap apparaît comme plus pertinent dans une société industrialisée, bilisation doit encore être réalisé au niveau des normal…
où l’on se centre davantage sur l’individu, plutôt que sur la collectivité comme dans de citoyens.
nombreux pays du Sud. En effet, plus d’efforts sont déployés dans les pays occidentaux Simone Sausse
pour définir les degrés de handicap et réduire les effets du handicap. Tous ces efforts 2. Dans d’autres cultures
sont faits parce que les systèmes de valeurs de la plupart des sociétés occidentales sont
basés, du moins en théorie, sur les notions fondamentales des droits de l’Homme qui Il existe des facteurs culturels qui expliquent pourquoi les personnes handicapées et
disent que tous les êtres humains sont égaux devant la loi. leurs familles n’ont pas toujours recours aux services de santé pour prévenir, soigner ou
guérir un handicap.
On note aujourd’hui différents changements visant l’égalité des droits des personnes
handicapées : éducation, accès à la culture, mobilité, etc. On peut constater certains Dans de nombreuses sociétés non occidentales, le système de croyances basé sur la forces
changements visant à favoriser l’intégration des personnes handicapées dans notre des ancêtres, le destin, le karma ou encore la punition divine fait du handicap un
société : rampe d’accès dans les lieux publics et culturels, transports en commun adap- phénomène faisant partie intégrante de l’ordre naturel des choses. Dès lors, la population ne
tés, feux de signalisation sonore, etc. catégorise pas les personnes handicapées comme différentes des autres et ne cherche pas à
diminuer l’impact du handicap sur la vie d’une personne.
Cependant, si les droits de l’Homme existent en théorie, dans la pratique, la réalité est
bien différente et les discriminations restent encore nombreuses (accès au travail, à La manière dont on voit le handicap influence la manière dont on va le soigner. Si le handi-
THEMA 20 THEMA 20
Culture
l’enseignement général, etc.). cap est vu comme une malédiction, on va faire appel aux esprits, aux dieux, etc., s’il est perçu
Culture
comme une cause médicale, on va faire appel à la médecine.
On constate peu de mixité entre les
202
personnes handicapées et les autres et trop Dans la plupart des pays du Sud, le handicap n’est habituellement pas vu comme une priorité 203

peu d’actions sont menées pour travailler sur dans le développement, sauf pour les personnes handicapées et leurs familles.
le changement des mentalités. Le handicap
fait encore partie des tabous de notre société. Le contexte culturel doit donc être pris en compte dans les projets de développement. Il
importe d’éviter une vision ethnocentrique du handicap pour éviter les conflits de valeurs.
Pour mieux comprendre les politiques En effet, un projet de développement en faveur des personnes handicapées a peu de
d’intervention au niveau du handicap, il chance de fonctionner si on n’a pas conscience de la représentation du handicap et de la
importe de se référer au cadre de référence personne handicapée dans la région du monde où le projet a lieu. Pourquoi les gens iraient
internationale de l’Organisation Mondiale écouter les représentants des projets de développement si la personne handicapée n’a pas
de la Santé1. Les politiques d'intervention d’importance dans la société, si telle ou telle incapacité n’est pas considérée comme un
tentent de mesurer et de qualifier les handicap ou bien encore si la société voit le handicap comme une malédiction ?
déficiences, les incapacités et les handicaps
pour orienter et définir des normes d'action. Au Bénin ou encore au Sénégal, certaines déficiences sont soignées par les guérisseurs et
d’autres pas, cela dépend de la cause du handicap, du type de déficience et du moment où
France, deux amis : Christophe et Michael Cette conception normative exprime surtout il survient. Certains guérisseurs disent traiter la personne handicapée seulement au tout
© Jérôme Deya des représentations de manques, de diffi- début de la « maladie ». Ils disent ne pas être compétents pour les maladies congénitales.
cultés, d'incapacités, d'inadaptations, etc. Dans la plupart des cas, les guérisseurs se définissent eux-mêmes en relation avec la cause
Ce type de différence stigmatise la personne handicapée dans des images négatives. La du handicap. Pour un certain nombre d’entre eux, seulement quand la cause n’est pas
personne handicapée est souvent infantilisée, réduite à son handicap. On accentue souvent naturelle mais mystique ou occulte, ils peuvent intervenir. Un guérisseur qui bénéficie
les différences et on a tendance à refuser les ressemblances. C’est ce qui explique pourquoi de l’intervention des esprits est capable de traiter des handicaps causés par ces mêmes
on se focalise sur la disparition de la différence plutôt que sur l’intégration de celle-ci. esprits. Si la déficience intellectuelle d’une personne est perçue comme le pouvoir d’un
esprit, celui-ci fera appel à un guérisseur qui peut neutraliser cet esprit.
Il ne suffit pas d'intégrer la personne handicapée en ayant d'elle ces images de manques et
d'inadaptations ; il faut lui donner ses chances de participer réellement à la vie sociale. Pour cela, Dans certaines régions des Andes en Bolivie, ce qui est différent n’est pas dévalué, mais au
contraire valorisé. Par exemple, une personne qui a les mains mutilées ou estropiées est
1
Voire fiche thématique « 2. Généralités sur le handicap ».
honorée lors de certaines cérémonies. Cette déficience octroie une plus-value à la personne,
elle est interprétée comme le signe d’une
vocation que les esprits lui ont attribuée et
non comme un handicap.

Dans certaines régions d’Asie de l’Est et du


Sud-Est, on retrouve au sein de la mytholo-
gie antique une forte croyance commune
en l’intégration de personnes handicapées
au sein de la communauté d’origine. Loin
du schéma classique de l’exclusion com-
munautaire, la personne handicapée
pouvait occuper divers rôles importants au
sein de la société. On retrouve dans les
anciens romans des témoignages de la
présence de personnes handicapées au sein
Rwanda, jeune garçon amputé des fonctions religieuses, dans celles de
© Denis Mangenot - Handicap International
garant de la mémoire orale ou encore et de
façon plus générale autour des fonctions
artistiques. Ce souci d’intégration de la personne handicapée aurait été détruit suite à l’arrivée
des premiers missionnaires et l’installation d’une ségrégation marquée envers les personnes
handicapées notamment en les enfermant au sein d’institutions. Depuis quelques décennies, le
développement et l’application des concepts d’éducation inclusive et de réhabilitation commu-
THEMA 20 THEMA 20
Culture
nautaire dans ces régions marquerait un retour aux valeurs antiques, c’est-à-dire à la nécessité
Culture
d’intégrer les personnes handicapées au sein de leur communauté2 .

204
En Jordanie, le handicap est perçu comme quelque chose de honteux, un supplice pour la 205

famille. Souvent, les familles arabes n’admettent pas avoir une personne handicapée en leur
sein, de peur d’être moins bien considérées par le voisinage. Les sentiments de culpabilité ou
de pitié amènent certains parents à cacher leur enfant handicapé, ce qui revient à nier les
opportunités d’obtenir des services compétents qui sont nécessaires à son intégration. C’est
notamment le cas pour les filles handicapées, qui sont parfois cachées car elles peuvent
remettre en question des alliances de mariage possible avec d’autres membres de la famille.
De manière générale, on observe souvent que la femme handicapée est davantage exclue
dans ces sociétés que les hommes3 . VOIR FICHES THEMATIQUES
- 2. Généralités sur le handicap
- 9. Stéréotypes & préjugés, discrimination
LA PRISE EN COMPTE DE LA DIMENSION CULTURELLE - 14. Genre
DU HANDICAP…
VOIR ACTIVITES
Ces exemples témoignent du fait que nos perceptions sont conditionnées par notre bagage
culturel et que les changer n’est pas quelque chose qui se fait de manière spontanée. La - 7. Photo-langage
place et la représentation de la personne handicapée sont intrinsèquement liées à la culture. - 11. Contes
Des programmes de développement en faveur des personnes handicapées dans les pays du
Sud doivent donc tenir compte des référents culturels des communautés locales pour attein- DATE-CLE
dre leurs objectifs.
21 mai : Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et pour le
développement
2
B. HOLZER, A. VREEDE & G. WEIGT (eds), Disability in different Cultures, Reflections on Local Concepts, Biefield, transcript Verlag, 1999, p.88
3
Voire fiche thématique « 14. Genre ».
Pollution
L a pollution a un lien direct avec le développement de
différents types de déficiences. L’histoire du 20ème siècle est
riche d’exemples en la matière. Par souci de clarté, nous
distinguerons quatre types de pollution : la pollution de l’air,
l’utilisation de pesticides, les catastrophes humaines et la
THEMA 21
gestion des déchets toxiques. En Chine, la pollution de l’air a
pour conséquence une malformation de 7% des enfants à leur
naissance 1. Trop méconnue, la catastrophe de Bhopal 2 en Inde
en 1984 a déjà causé la mort de près de 30.000 personnes
suite à des brûlures et des intoxications et a provoqué de
graves maladies chez près d’un million de personnes !
L’utilisation massive de pesticides dans l’agriculture ou lors de
conflits armés a également de lourdes conséquences sur les
populations. Enfin, l’exposition à des déchets toxiques peut
également être une cause de déficiences comme l’illustre le
désastre causé par l’explosion d’un des réacteurs de la
centrale nucléaire de Tchernobyl en 1986.

1
PsychoMedia, Des malformations chez 7% des nouveaux-nés en Chine : la pollution en cause, 03/02/2009, consulté le 24 novembre 2009,
http://www.psychomedia.qc.ca
2
Bophal (Inde)-catastrophe industrielle : explosion d’une usine de pesticides qui a dégagé plus de 40 tonnes d’isocyanate de méthyle dans
l’atmosphère et qui aurait tué 8.000 personnes le jour de la catastrophe.
LES DIFFERENTS TYPES DE POLLUTION Proportion de la population vivant en ville en 2007, par continent
Source : Nations Unies
81 %
1. La pollution de l’air Amérique du Nord

Depuis la seconde guerre mondiale, la pollution de l’air a augmenté de façon considéra- 74 %


ble. La raison principale de cette augmentation est la multiplication des agents polluants Amérique latine
liés aux activités industrielles et au développement continu des transports.
78 %

Parmi ceux-ci, citons : Europe

73 %
Le dioxyde de soufre (SO2) produit
par la combustion du fuel, du gasoil et Océanie
encore du charbon pour le chauffage 41 %
et la production industrielle.
Asie

Les oxydes d’azote (NOx) produits 41 %


par les moteurs lors de combustions à
Afrique
haute température.
0 20 40 80 60 100
L’ozone (O3), constituant naturel de Proportion (%)
THEMA 21
l'atmosphère, indispensable à la vie THEMA 21
Pollution sur terre. 2. L’utilisation de pesticides
Pollution

Les gaz à effet de serre (CO2, CH4, Le développement des techniques depuis la fin
208
CFC) rejetés entre autres par l'indus- Chine, Hubei, pollution de l’air - industrie chimique à Shishou de la seconde guerre mondiale a fait émerger 209

© Sean Maynard
trie et l'agriculture. de nouveaux produits chimiques, tels les pesti-
cides, de plus en plus utilisés dans l’agriculture.
La situation est d’autant plus préoccupante qu’aujourd’hui, la moitié de la population L’exposition importante aux pesticides aug-
mondiale vit dans de grandes agglomérations. Les taux de pollution émanant de ces mente le risque de perturbations du système
villes sont extrêmement importants. endocrinien 6 , de malformations congénitales,
d’anomalies reproductives, d’infertilités, de
La province de Shanxi, au Nord de la Chine, est spécialisée dans les industries liées au mort fœtale, de neurotoxicité 7 , d’atteintes
charbon et enregistre un nombre record de naissance d’enfants handicapés. Le taux de rénales, respiratoires, cutanées et oculaires. On
naissance d’enfants handicapés a augmenté de 40% entre 2001 et 2006 3 . Les malforma- distinguera ici deux contextes d’utilisation de
tions les plus courantes sont les becs de lièvres, des pathologies cardiaques, un nombre pesticides : l’agriculture et les conflits armés.
anormal de doigts ou d’orteils ou encore des malformations du tube neural 4 . La
fréquence de retard dans le développement moteur chez les enfants de 2 ans serait 60% L’agriculture
plus élevée dans cette région que dans les autres parties de la Chine 5 . L’augmentation de l’utilisation de pestici-
des correspond entre autres à
l’industrialisation massive et mondiale de
l’agriculture. Environ 85% des pesticides
actuellement utilisés dans le monde sont
d’ailleurs employés dans le secteur
agricole 8 . Les populations agricoles sont Etats-Unis, épandage aérien de pesticides
3
PsychoMedia, Des malformations chez 7% des nouveau-nés en Chine: la pollution en cause, 03/02/2009, consulté le 24 novembre 2009, les premières victimes de cette utilisation © Charles O'Rear
http://www.psychomedia.qc.ca
4 6
Les anomalies du tube neural sont des malformations congénitales. Ces malformations apparaissent au sein des cellules qui forment le Le système endocrinien est composé par l’ensemble des organes possédant des fonctions hormonales.
système nerveux (elles vont se replier sur elles-mêmes jusqu’à former un tube : le tube neural). Les conséquences de ces malformations
7
peuvent être des entraves au bon développement du cerveau. La neurotoxicité se caractérise par un système nerveux endommagé par des toxines.
5 8
PsychoMedia, La pollution élevée affecte le développement mental des enfants, 15/07/2008, consulté le 24 novembre 2009, Cf. Etude de Handicap International, Handicap et pollution : déficiences liées aux dégradations de l’environnement et des conditions
http://www psychomedia.qc.ca/pn/modules.php?name=News&file=article&sid=6120 de travail dans les pays en développement économique, 2007
croissante de produits toxiques. L’engouement actuel des pays riches pour les Catastrophe nucléaire : le cas de Tchernobyl
« agro-carburants » amplifie encore ce phénomène. En Argentine, la plupart des Enfin, l’explosion d’un des réacteurs de la
terres agricoles de la pampa sont utilisées par faire pousser du soja transgéni- centrale nucléaire de Tchernobyl, en 1986, a
que. Le glyfosate, un herbicide très puissant, y est répandu sur les champs par été une des catastrophes majeures du 20ème
avion si bien que les communautés locales ou les travailleurs des champs y sont siècle, rejetant des produits très radioactifs sur
fortement exposés. Ces dernières années, le nombre de malformations congéni- des zones géographiques immenses. Outre le
tales, de décès prénataux et d’avortements spontanés est en constante augmen- nombre de cancers considérables qui se sont
tation. Il existe des cas de filles réglées dès l’âge de trois ans… 9 Outre les cultures multipliés dans cette région, l’impact sanitaire
intensives de soja, les bananeraies et les champs de canne à sucre constituent de cet événement est toujours présent. Parmi
d’autres exemples où les pesticides font des ravages sur la santé humaine. les effets dévastateurs des radiations, nous
pouvons citer des atteintes des systèmes
Les conflits armés immunitaires et endocriniens, un vieillisse-
Les pesticides ont également été utili- ment accéléré, une augmentation des défor-
sés dans le cadre de conflits armés, mations sur les fœtus et enfants, des aberra-
comme en témoigne la guerre du tions au niveau des chromosomes, ainsi que Biélorussie, Minsk, Michael et Vladimir Iariga, deux frères
jumeaux âgés de 16 ans. Michael est un enfant
Vietnam, avec le célèbre « agent des maladies cardio-vasculaires, sanguines et hydrocéphale et sourd
orange », herbicide contenant le com- psychologiques 12 . © Robert Knoth
posé le plus toxique parmi les dioxi-
nes. Ainsi, entre 1961 et 1971, 83 4. Le déversement et le stockage de produits toxiques
millions de tonnes de pesticides ont
été répandues dans le Sud du pays Les pays du Nord produiraient chaque année 300 millions de tonnes de produits
afin de procéder à une défoliation 10 et toxiques selon le Programme des Nations Unies pour l’Environnement. La Convention
THEMA 21 THEMA 21
Pollution
une destruction des cultures pour de Bâle ratifiée en 1992 par 103 pays des Nations Unies a pour objectif de limiter le
Pollution
faciliter de futurs bombardements. Vietnam, écolière née sans bras, victime de l’agent orange transfert des déchets dangereux entre les contrées développées et les pays du Sud. En
© Alexis Duclos (www.alexisduclos.com)
Entre 2,1 et 4,8 millions de personnes effet, « les mouvements transfrontières de déchets dangereux doivent être réduits au
210
auraient été touchées par ces minimum, conformément à leur bonne gestion environnementale. Ils doivent être 211

épandages. Ces produits toxiques traités et éliminés aussi près que possible de leur source de production. Enfin, leur
sont toujours présents dans le sol et dans les aliments cultivés dans cette région. production doit être réduite et minimisée à la source » 13 . En 1995, la Convention est
Aujourd’hui, 30 ans après le conflit, environ 60.000 adultes et 200.000 enfants souf- même renforcée en rendant illégales les exportations des déchets toxiques des pays du
frent toujours de l’ « agent orange » 11 , responsable, dans la plupart des cas, de Nord vers les pays du Sud parce que ces derniers n’ont pas les moyens d’éliminer ces
malformations congénitales et de déficiences motrices et intellectuelles. déchets dans les règles. Cependant, cette Convention est très peu respectée tant le
trafic des déchets toxiques est une activité lucrative. Parmi ces déchets les plus dan-
3. Les catastrophes humaines gereux, nous pouvons citer à titre d’exemple, les pesticides obsolètes (500.000 tonnes
stockées dans les pays du Sud), la démolition navale et les déchets électroniques 14 .
Catastrophe industrielle lors de la production de
pesticides : le cas de Bhopal L’amiante dans la démolition navale
La catastrophe de Bhopal, survenue la nuit du 3 décem- L’amiante est la substance la plus cancérigène rencontrée dans le monde du travail.
bre 1984, est la plus importante catastrophe industrielle Au lieu d’être résolus, les problèmes ont été déplacés dans les pays du Sud et les
à ce jour. L’exposition d’une usine de pesticides a dégagé experts du monde entier s’accordent à dire qu’il s’agit d’une véritable bombe à
40 tonnes d’isocyanate de méthyle dans l’atmosphère de retardement. En moyenne, un bateau qui va être démonté au Bangladesh ou en
la ville, tuant près de 30.000 personnes, dont 8.000 la Inde contient six tonnes d’amiante 15 . Pourtant, l’Organisation Internationale du
première nuit. Travail (OIT ) a adopté en 2006 une résolution interdisant l’amiante sous toutes ses

Inde, manifestation pour


nettoyer le site de Bhopal
© Joe Athialy 12
GREENPEACE, Le vingtième anniversaire de Tchernobyl, consulté le 24 novembre 2009,
http://www.greenpeace.org/belgium/fr/press/releases/20eme-anniversaire-de-tchernob
9 13
M.-M. ROBIN, Le monde selon MONSANTO, La Découverte, France, p.371 Y. ARRIEUX, Transfert de déchets toxiques : pays du Sud, poubelles du Nord, 2003, consulté le 24 novembre 2009,
10 http://lachaineverte.fr.msn.com/dossiers/dechets
La défoliation est le fait pour un arbre ou un buisson de perdre une partie ou l’entièreté de ses feuilles de façon non naturel. Ex :
14
L’armée américaine a utilisé un défoliant (l’agent orange) pour détruire la forêt durant la guerre du Vietnam. Ibidem
11 15
A. DUCLOS, Vietnam: trente ans après la guerre, l’agent orange continue d’empoisonner, Cf. Etude de Handicap International, Handicap et pollution : déficiences liées aux dégradations de l’environnement et des
http://www.vn.refer.org/vietnam/article.php3?id_article=299 conditions de travail dans les pays en développement économique, 2007
formes. Seule une interdiction totale de l’extraction, de la transformation et de durable correspond à « un développement qui répond aux besoins des générations du
l’utilisation de l’amiante pourra limiter une épidémie de maladies associées à cette présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.
substance 16 . Deux concepts sont inhérents à cette notion : le concept de « besoins », et plus
particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient d’accorder
En effet, l’inhalation de particules d’amiante peut provoquer de nombreuses mala- la plus grande priorité, et l’idée des limitations que l’état de nos techniques et de notre
dies comme la fibrose musculaire, des cancers broncho-pulmonaires, des cancers organisation sociale impose sur la capacité de l’environnement à répondre aux besoins
de la plèvre et des cancers des voies digestives. actuels et à venir» 17 .

Les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE)


Avec le développement constant des biens électriques et électroniques dans le
monde, une nouvelle catégorie de déchets dangereux pour la santé humaine s’est LES PAYS DU SUD, « POUBELLES » DES PAYS POLLUEURS
développée : les « e-déchets ». Ils contiennent des substances chimiques toxiques
ainsi que des métaux lourds. Pour en extraire les métaux convoités (cuivre, or, argent, La plupart des personnes handicapées à cause de la pollution se trouvent dans les pays
acier…), les travailleurs utilisent des acides extrêmement puissants et nocifs sans du Sud. Les raisons sont multiples.
utiliser la moindre protection. Ce sont actuellement les déchets qui, quantitativement,
augmentent le plus rapidement. Les innovations technologiques aujourd’hui sont Premièrement, la plupart des mégalopo-
telles que la durée de vie d’un ordinateur ou d’un téléphone portable a diminué de les (qui ont un taux de pollution élevé) se
trois quarts, ce qui constitue une nouvelle masse considérable de déchets à traiter. Ce trouvent dans les pays du Sud. Ensuite, la
sont donc des millions de tonnes de déchets dangereux qui sont chaque année législation des pays du Sud et des pays
envoyés, et ensuite traités, dans les pays du Sud. En plus du contact direct qui affecte émergents reste faibles en ce qui
les travailleurs, ces déchets toxiques s’entassent dans d’énormes décharges à ciel concerne le rejet de produits toxiques
ouvert et finissent par contaminer l’air, l’eau et la terre aux alentours. par les industries ainsi que le traitement
THEMA 21 THEMA 21
Pollution des déchets. Cette situation profite Pollution
Une exposition chronique aux DEEE peut conduire à une atteinte des fonctions de essentiellement aux multinationales qui
l’apprentissage et de la mémoire, des troubles comportementaux chez le fœtus, des s’y installent pour développer leurs affai-
212
déficiences intellectuelles et des retards du développement cérébral. Ils peuvent res industrielles ou simplement pour y
213

également affecter le système reproductif, les reins, etc. déposer des produits toxiques. En effet,
les contraintes législatives liées à
l’élimination des déchets dans les pays du
LA POLLUTION EN BELGIQUE Nord poussent les industries vers le Sud.
Cambodge, bidonville dans la périphérie de Phnom Penh
© C. Simon - Handicap International Au niveau agricole, les importantes taxes
La Belgique et la plupart des pays du Nord ont une législation contraignante en ce qui issues des exportations des produits
concerne les différents types de pollution. Alors que les industries y sont en masse, les transgéniques incitent les gouvernements des pays du Sud à limiter les contrôles sur
populations du Nord sont moins exposées aux risques liés à la pollution que celles du Sud. l’emploi des pesticides. Les économies de ces pays sont pour la plupart caractérisées
par un modèle économique basé sur l’exportation massive de matières premières. Les
Les pays du Nord ont aujourd’hui complètement intégré l’importance de l’environnement multinationales actives dans ce secteur ont généralement des relations privilégiées
au sein de leurs objectifs politiques. La preuve concrète en est l’apparition du parti Ecolo avec les gouvernements.
en tant que force politique en Belgique et dans la plupart des autres pays européens. On
retrouve des mouvements luttant pour la défense de l’environnement dès les années Les personnes travaillant à proximité de décharges toxiques ou de champs « arrosés »
60. Plus tard, les catastrophes industrielles de Bophal (1984) ou encore de Tchernobyl de pesticides sont exposées à des risques de maladies ou de cancers accrus. De plus, le
(1986) vont massivement interpeler l’opinion publique autour des questions de la danger de contamination de la terre et donc de la nourriture, implique également des
production et de la gestion des déchets toxiques, de produits chimiques et d’énergies risques pour les générations à venir dans ces régions. Il en va de même pour les popula-
nucléaires. En réaction à ces événements et suite à la préoccupation liée à la croissance tions vivant à proximité de centrales ou de produits nucléaires. De façon plus générale,
des pays du Sud, la notion de « développement durable » va progressivement faire son le réchauffement climatique lié à l’augmentation de la pollution affecte en premier lieu
apparition. Selon la définition proposée en 1987 par la Commission mondiale sur les populations des zones arides. Les plus démunis sont les premières victimes liées à la
l’Environnement et le Développement dans le Rapport Brundtland, le développement dégradation de l’environnement et donc forcément les plus exposées aux risques de
handicaps qui en découlent.

16
Cf. Rapport de la fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH), Où finissent les bateaux poubelles ? Les droits
17
des travailleurs dans les chantiers de démolition d’Asie du Sud-Est, décembre 2002. Développement durable, consulté le 10 novembre 2009, http://www.developpement-durable.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=768
VERS UN MONDE PROPRE ?
Diminuer la consommation énergétique mondiale
La surconsommation propre à notre époque est en grande partie responsable de la
pollution. Face à ce constat, une des pistes très concrètes de changement repose sur la
diminution drastique des consommations énergétiques, en favorisant des alternatives à
nos modes de consommation actuels. Bien que cet effort doive être effectué au Nord
comme au Sud, la diffusion d’agents polluants a lieu surtout dans les pays du Nord.
Dans les pays du Sud, il est urgent que les gouvernements élaborent des règles con-
traignantes visant à limiter la pollution au sein des activités industrielles ou agricoles.

Contrôler légalement la diffusion d’agents polluants


Sur le plan international, plusieurs traités et protocoles ont été signés pour lutter contre
la pollution. Citons par exemple le protocole de Kyoto qui, concrètement, tend à limiter
l’émission de gaz à effet de serre, ou encore le sommet de Bali en décembre 2007.
Durant ce dernier, les dirigeants des pays du Nord ont mis sur pied un système de con-
trôle des émissions de gaz à effet de serre. Celui-ci établit une quantité de droits
d’émission prédéfinie par pays. Les pays du Nord pourraient dans ce système racheter
des droits d’émission aux pays du Sud.

THEMA 21
Défendre l’agriculture non polluante THEMA 21
Pollution Au Sud comme au Nord, il est essentiel de promouvoir un retour à une agriculture Pollution
paysanne, durable et locale. Il faut absolument limiter la place prépondérante des
productions de matières premières destinées à l’exportation, très polluantes, au profit
214 215
des cultures vivrières. La diversité agricole au niveau rural permettrait aux pays du Sud
de retrouver leur souveraineté alimentaire et donc de ne pas devoir importer des
produits qu’ils pourraient produire pour nourrir leurs populations. Enfin, ce retour à une
agriculture paysanne respectueuse de l’environnement marquerait également une
diminution importante de l’utilisation des pesticides.

VOIR FICHES THEMATIQUES


- 7. Droits des personnes handicapées
- 11. Santé
- 13. Travail

VOIR ACTIVITES
- 2. Un pas en avant !
- 7. Photo-langage

DATE-CLE
5 juin : Journée mondiale de l’environnement
Violence
L e nombre de personnes handicapées suite à des actes de
violence se compte en millions à travers le monde. Il existe un
réel lien de filiation entre les thématiques de la violence et du
handicap. Premièrement, la violence sous ses différentes
formes peut être génératrice de handicaps. Par ailleurs, une
personne handicapée multiplie les risques de violence sur sa
THEMA 22 propre personne. Ici nous établirons le lien entre le handicap,
la violence sexuelle et familiale, ainsi que la violence au sein
des institutions de placement. Ces problèmes concernent
encore davantage les enfants et les femmes. Les enfants
handicapés seraient deux à quatre fois plus maltraités que les
autres enfants 1. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, les
conflits armés et la violence politique sont directement
responsables des déficiences de 4 millions d’enfants. Une
enquête menée par Human Rights Watch en 1996 sur les
comportements inhumains dans les orphelinats d’état chinois
y dénonce un taux de mortalité de plus de 75% en
conséquence de la faim, de la torture et des violences
sexuelles subies 2 .

1
P. RESTOUX , Le handicap et la solidarité internationale, Milan, Toulouse, 2008, p. 15
2
Ibidem
LE DROIT A LA NON VIOLENCE La violence lors de conflits armés

Dans certaines régions du monde, la


Selon la Convention internationale relative aux Droits des Personnes Handicapées, guerre et les conflits armés sont les
toute personne handicapée a le « droit de ne pas être soumis à la torture, ni à des peines sources de déficiences les plus impor-
ou des traitements cruels, inhumains ou dégradants » (Art.15). De plus, l’article 16 tantes. Ces dernières décennies, la propor-
précise que toute personne a le « droit de ne pas être soumis à l’exploitation, à la tion des victimes civiles des conflits armés
violence et à la maltraitance ». a augmenté de façon spectaculaire, elle
dépasserait à présent les 90%5. Le problème
touche encore davantage les enfants. Pour
chaque enfant tué pendant un conflit
LA VIOLENCE, CAUSE DE DEFICIENCES, ICI ET AILLEURS armé, 3 sont blessés et handicapés.
Chaque année, 40% des victimes de mines
De manière générale, des actes de violence portés sur une personne peuvent avoir de antipersonnel sont des enfants 6 . Par
graves impacts, dont des incapacités permanentes. Nous évoquerons ici deux domaines ailleurs, soulignons aussi l’importance de
particuliers de la violence : la violence faite aux femmes et la violence dans le cadre des la problématique des enfants soldats en
conflits armés. tant que source de handicaps. Ce phéno-
mène est aussi bien présent en Améri-
Irak, Kurdistan, séance de rééducation pour des blessés de guerre
La violence faite aux femmes que latine (Colombie), qu’en Afrique © Julien Chatelin - Handicap International
(Burundi, Côte d’Ivoire, Ouganda, Répu
Les coups portés sur les femmes enceintes engendrent différents problèmes. Cela peut blique démocratique du Congo, Somalie, Soudan, Tchad) ou qu’en Asie (Myanmar,
THEMA 22 provoquer des grossesses à risques, des complications à l’accouchement ou des défi- Philippines, Népal, Sri Lanka) 7 .
THEMA 22
Violence ciences de l’enfant. On peut ajouter à cela le risque de traumatismes crâniens, thoraci- Violence

ques, abdominaux, osseux, qui provoquent la cécité, la paralysie ou même des lésions Les enfants sont le plus souvent drogués et postés en première ligne lors des affronte-
pulmonaires et des invalidités permanentes. ments. Ils sont également utilisés en éclaireur pour frayer un passage dans les zones
218 219
fortement minées. Selon l’Unicef, le nombre d’enfants soldats utilisés par les groupes et
Selon une enquête menée par Amnesty les forces armées dans le monde est estimé à 250.000 8 .
International, en Belgique, une femme
sur cinq serait confrontée à la violence
conjugale au cours de son existence. LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP,
Dans le monde, cela correspondrait à 3
femmes sur 5. Bien qu’il soit difficile de PLUS EXPOSEES A LA VIOLENCE
mentionner ici des statistiques précises,
il est important de prendre conscience
Les personnes handicapées souffrent plus souvent de violence du fait de leur incapacité
de l’importance du phénomène en
à se défendre. Celle-ci résulte de leur déficience et de leur dépendance aux fournisseurs
Belgique et à travers le monde. De plus,
de soins. En effet, les difficultés de communication et les carences fréquentes en
ces chiffres sont encore bien en dessous
normes relationnelles font de ces personnes des proies faciles, souvent incapables de
de la réalité parce qu’ils ne correspon-
Londres, manifestation « Million women rise » rapporter des faits de violence.
© Jess Mc Cabe dent qu’au nombre de cas déclarés 3 .
Mais de manière générale, la maltraitance envers les personnes handicapées est un
phénomène complexe. En effet, elle peut être « active », et donc volontaire (abus phy-
siques, sexuels, etc.), ou « passive » et résulter de négligences ou d’oublis.

5
3 UNICEF, Protection de l’enfant contre la violence et les mauvais traitements, consulté le 23 novembre 2009,
Voir campagne Amnesty International, Halte à la violence faite aux femmes, consulté le 23 novembre 2009, http://www.unicef.org/french/protection/index_armedconflict.html
http://www.amnestyinternational.be/doc/rubrique649.html.
6
4 P. RESTOUX, Le handicap et la solidarité internationale, Milan, Toulouse, 2008, p. 15
La définition qu’en donne Médecins Sans Frontières est la suivante : (ce sont) « les pratiques rituelles, traditionnelles, dénuées de toute Plus de détail : Voir fiche thématique « 24. Guerres : mines antipersonnel et armes à sous-munition »
implication religieuse, qui consistent à enlever de façon partielle ou majeure certaines parties des organes génitaux féminins et à
7
mutiler ces derniers de façon permanente, irréversible, affectant ainsi la santé des femmes et des enfants » M. FONTAINE, Comprendre le phénomène des enfants soldats et les actions d’UNICEF dans ce domaine, p. 1, disponible sur
internet, http://www.unicef.fr/mediastore/7/3057-4.pdf
8
Ibidem
La violence sexuelle et familiale
LA VIOLENCE DANS LES PAYS DU NORD
La violence familiale signifie ici les abus physiques, psychologiques ou sexuels de
personnes handicapées par l’entourage familial. Une des raisons qui explique la Il est difficile d’établir des statistiques précises concernant les différents points sur
fréquence importante de ce type de violence est que l’entourage familial d’une personne lesquels la thématique du handicap et celle de la violence peuvent être mises en
handicapé, est souvent élargi de la simple famille nucléaire (parents et enfants) pour relation. Néanmoins, de façon générale, la violence faite aux femmes dans les pays du
englober toutes les personnes qui aident la personne durant les différents actes de la vie Nord semble moins importante qu’au Sud selon les statistiques et les études menées
quotidienne (grands-parents, oncles, tantes, voisins, etc.). Ce grand nombre de personnes, sur le sujet 12 . Deux éléments permettant d’expliquer cet état de fait sont les différences
et les contacts physiques et émotifs rapprochés qu'entraînent les soins fournis, augmente de niveau d’éducation et de précarité des populations. Cette observation semble égale-
grandement le risque que soient maltraitées les personnes handicapées. ment pertinente en ce qui concerne le taux de violence sexuelle envers les personnes
handicapées.
Des études démontrent que la fréquence des violences sexuelles subies par les
personnes déficientes intellectuelles est 3 à 5 fois supérieure que dans la population Depuis la construction de l’Union Européenne au lendemain de la deuxième guerre
générale 9 . Plusieurs causes peuvent expliquer ces chiffres. Certaines personnes mondiale, l’Europe n’a plus connu de conflits armés. L’absence de conflits armés
atteintes de déficience intellectuelle peuvent être plus vulnérables suite à des manque- internes dans la plupart des pays du Nord est bien sûr une autre raison de la prédomi-
ments affectifs et cela aussi bien en famille qu’en institution, les lacunes en matière nance de la problématique de violence dans les pays du Sud.
d’éducation sexuelle, le manque de capacité à se défendre, l’impossibilité de rapporter
les faits, la dépendance à la personne commettant ces faits, etc. Par ailleurs, la qualité des soins et la formation du personnel des institutions spéciali-
sées pour les personnes handicapées au Nord est également un facteur permettant de
La violence au sein des institutions limiter la violence au sein de ces institutions.

THEMA 22
De manière générale, la violence et la maltraitance envers les personnes handicapées Il ne faut cependant pas sous-estimer l’importance de ce problème dans les pays du THEMA 22
Violence
vivant en institutions est un phénomène souvent méconnu et trop peu étudié. En Nord. En effet, ces sujets sont difficiles à appréhender de par la difficulté d’accès à Violence
France, une étude 10 avance que 30% des cas de maltraitance envers les personnes handi- l’information. Il est nécessaire d’avoir également une évolution des mentalités en ce qui
capées se déroulent en institution. Les violences sexuelles représentent en moyenne concerne la perception de la personne handicapée notamment sur les questions de la
220 221
60% (70% pour les mineurs) des maltraitances en établissement médico-social et 6 fois sexualité.
sur 10, les violences physiques ou sexuelles sont le fait d'autres résidents handicapés.

Plus vulnérables, les enfants handicapés peuvent être rejetés du fait qu’ils sont moins
productifs. Ils sont parfois placés dans des orphelinats d’état, où les négligences graves LA VIOLENCE DANS LES PAYS DU SUD
rivalisent avec les maltraitances physiques. De nombreuses organisations des droits de
l’Homme ont dénoncé les terribles violences et négligences graves subies par les En ce qui concerne les violences familiales et
enfants handicapés dans des institutions qui en ont la charge. A titre d’exemple, un sexuelles envers les femmes, elles sem-
rapport présenté devant le parlement jamaïcain, en 2003, dénonçait les conditions de blent corrélées aux taux d’éducation et de
vie de ces enfants : isolement, absence de soins et de stimulations, injures, viols et pauvreté.
coups. Nous avons déjà évoqué l’enquête d’Human Rights Watch réalisée dans les
orphelinats d’état chinois. Une autre enquête de la même organisation menée en Russie Comme précisé plus haut, la plupart des
rapporte le traitement des enfants handicapés confinés dans leurs berceaux, ne rece- conflits armés sont actuellement situés dans
vant aucune stimulation sensorielle ou affective. Silencieux, repliés sur eux-mêmes, ces les pays du Sud. Ces affrontements sont une
enfants étaient dès l’âge de 4 ans, orientés dans des internats neuropsychiatriques 11 . des principales sources de déficiences.

Les mutilations génitales féminines (MGF)


se pratiquent dans certaines régions du Laos, victimes de mine antipersonnel
© Jim Holmes
Sud, mais aussi au Nord, au sein de
plusieurs communautés de migrants 13 .

9 12
J. EVRARD, Violence sexuelle et personne handicapée, disponible sur internet, http://www.ententecarolo.be/dossier53e.html Voir campagne Amnesty International, Halte à la violence faite aux femmes, consulté le 23 novembre 2009,
10 http://www.amnestyinternational.be/doc/rubrique649.html
Handicap. Fr, consulté le 26 novembre 2009, http://informations.handicap.fr/art-actualites-1.0.0.0-800.php
13
11 Ministère de la Santé et des Solidarités, Colloque : Pour en finir avec les mutilations sexuelles féminines, Paris, le 4 décembre 2006,
P. RESTOUX, Le handicap et la solidarité internationale, Milans, Toulouse, 2008, p. 15 consulté le 26 novembre 2009, www.gynsf.org/MSF/parisdossierpresse.pdf
Les complications qui en découlent sont nombreuses, à commencer, si elles ne sont pas
mortelles, par de graves conséquences physiques et psychologiques sur la femme.
L'Unicef affirme qu’« une jeune fille ou une femme qui a été 'coupée' a de plus grands
risques de complications à l'accouchement, qui peuvent accroître les risques de mort
ou de handicap pour la mère comme pour l'enfant » 14 . La question de considérer les
MGF comme handicaps se pose aujourd’hui dans de nombreux pays du Nord.

Citons aussi le risque de placement en institution qui est d’autant plus important dans les
pays du Sud que le travail de l’enfant est considéré comme une ressource économique
nécessaire à la survie de la famille. Dans les pays les plus pauvres, les enfants handicapés
sont bien souvent jugés incapables de contribuer à l’effort collectif 15 . De plus, le manque
de budget consacré à la santé, notamment à cause de l’application des plans
d’ajustements structurels dictés par le FMI, limite la possibilité de développement de
centres spécialisés et adaptés aux personnes handicapées.

POUR MOINS DE VIOLENCE…


En ce qui concerne les violences sexuelles ou familiales, il est nécessaire d’informer les
populations du Nord comme du Sud à travers un large travail de sensibilisation de
THEMA 22
l’opinion publique. Celui-ci peut se faire à travers les réseaux éducatifs traditionnels, THEMA 22
Violence spécialisés ou encore au travers du tissu associatif travaillant sur la thématique. Violence

Il est également essentiel de soutenir le développement d’une législation et de son


222 223
application prenant en considération les difficultés réelles des personnes handicapées
au Nord comme au Sud.

Au niveau international, il faut soutenir les différents processus de démocratisation et de


pacification dans les zones de conflits avec une intention particulière à la problématique
des enfants soldats au travers d’un large travail de réintégration dans la société civile.

VOIR FICHES THEMATIQUES


- 14. Genre
- 16. Famille, sexualité, parentalité
- 24. Guerres : mines et armes à sous-munitions

VOIR ACTIVITES
- 2. Un pas en avant !
- 7. Photo-langage

DATES-CLES
6 février : Journée mondiale contre les mutilations génitales féminines
25 novembre : Journée internationale pour l’élimination de la violence
14
Centre de nouvelles ONU, L'UNICEF appelle à mettre fin aux mutilations génitales féminines, consulté le 26 novembre 2009, envers les femmes
www.un.org/apps/newsFr/storyFAr.asp?NewsID=18392&Cr=femmes&Cr1=mutilation
15
P. RESTOUX, Le handicap et la solidarité internationale, Milan, Toulouse, 2008, p. 14
Sécurité
routière

THEMA 23 L ’Organisation Mondiale de la Santé estime que 1,2 millions


de personnes sont tuées et 500 millions blessées chaque
année dans le monde suite à des accidents de la route.
Dans les faits, 90% des victimes vivent dans les pays du Sud.
En Belgique, depuis le début des années 70 1, on assiste à
une diminution progressive du nombre d’accidents sur les
routes et de victimes. Dans les pays du Sud, par contre, les
accidents de la route sont en constante augmentation
depuis plusieurs années. Ils sont à l’origine d’un nombre
croissant de décès, de déficiences motrices et sensorielles,
et de séquelles psychologiques. Le coût économique en
matière de sécurité routière des pays du Sud se chiffre à 65
milliards de dollars, c’est-à-dire plus que le montant de l’aide
publique au développement reçue.

1
Service public fédéral Economie, Direction générale statistique et information économique, PME, classes moyennes et énergie,
http://statbel.fgov.be/fr/statistiques/chiffres/index.jsp, consulté le 24 novembre 2009
De plus, tous les usagers de la route
LES VICTIMES DE LA ROUTE n’ont pas eu de cours de conduite.
Dans certains pays, il suffit en effet
En Belgique, la catégorie d’âge la plus d’acheter son permis de conduire.
touchée reste celle des jeunes conduc- L’état des véhicules n’assure pas non
teurs - 18 à 34 ans – davantage enclins à plus la garantie de sécurité : âge des
conduire sous l’effet de l’alcool ou de véhicules, absence de contrôle tech-
drogues. Dans l’ensemble de la popula- nique, etc.
tion handicapée belge, 5,2% 2 des person- La population a parfois peu conscience
nes sont handicapées suite à un accident des dangers de la route.
de la route. Et parmi elles, 63,6% 3 sont en
permanence gênées dans leurs activités Les victimes des accidents de la route appar-
quotidiennes. Ceci dit, de manière géné- tiennent en grande partie aux groupes les
rale, la prise en charge médicale actuelle plus pauvres de la population. En effet, les
permet, plus que par le passé, d’éviter un personnes les plus vulnérables ne reçoivent
certain nombre d’incapacités. pas de soutien durable en cas de séquelles à
long terme ; et elles ont aussi un accès limité
Dans les pays du Sud, par contre, la situa- aux soins d’urgence après l’accident. Vietnam, un homme en chaise roulante accompagné
de son fils au milieu du trafic
tion est tout autre : © Patrick Le Folcalvez - Handicap International

Les risques d’incapacité suite à un


accident de la route sont plus grands Laos, camionnette accidentée
© Patrick Le Folcalvez - Handicap International
THEMA 23
Le risque d’être impliqué dans un THEMA 23
Sécurité accident de la route est plus grand Sécurité
routière
également routière

226 227

POURQUOI PLUS DE VICTIMES DANS LES PAYS DU SUD ?


Dans de nombreux pays du Sud, l’urbanisation effrénée et non planifiée – due à
l’exode rural 4 – devient incontrôlable au niveau de l’infrastructure routière, impli-
quant un taux élevé d’accidents de la route pour diverses raisons :

Les usagers sont en surnombre sur la route car le marché de l’automobile, des
motos, etc. s’est fortement développé 5 et parallèlement, le nombre de citadins
augmente sur une même surface
Les usagers sont aussi en surnombre dans ou sur un même véhicule. Pour un
seul accident, le nombre de victimes peut être grand !
Les infrastructures routières ne sont pas toujours adaptées au niveau de la
sécurité : revêtement de sol inadéquat, absence de berme centrale et de bas-
côté, pas de séparation entre l’espace réservé aux voitures, aux motos, aux
piétons, etc.
Le code de la route est peu respecté, entre autres en raison de la densité du trafic.

2
A. LEVÊQUE, Y. COPPIETERS, R. LAGASSE, Accidents de la route et handicap. Etude sur l’importance et la mesure du handicap, ESP/ULB, juin 2000
3
Idem
4 Laos, famille sur un vélomoteur
L’exode rural est un phénomène migratoire des populations des campagnes vers les villes. Il est le fruit d’une situation de vie de plus en plus
difficile en zone rurale dans les pays du Sud qui pousse les ruraux - entre autres de nombreux paysans – à trouver un avenir meilleur en ville. © Philippe Revelli – pour Handicap International
5
Notamment avec l’arrivée du marché chinois en Afrique
LA PREVENTION DES HANDICAPS PASSE PAR
LA SECURITE ROUTIERE
A un niveau national et international, la sécurité routière représente aujourd’hui une
urgence en matière de santé publique. Pour gagner en impact, les campagnes de sensibili-
sation à la sécurité routière doivent s’adresser aux :

Populations les plus usagères de la route


Elèves des écoles primaires et secondaires
Instances publiques en charge des transports, de l’urbanisme, etc.

THEMA 23 THEMA 23
Sécurité Sécurité
routière routière

228 229

VOIR FICHES THEMATIQUES


- 11. Santé
- 20. Culture

Vietnam, prévention routière auprès d’élèves


© Patrick Le Folcalvez - Handicap International
VOIR ACTIVITES
- 2. Un pas en avant !
- 7. Photo-langage

DATE-CLE
3ème dimanche de novembre : Journée mondiale du Souvenir des victimes de la route
Guerres : mines
et armes à
sous-munitions
THEMA 24 L es conflits armés n’ont malheureusement pas encore
disparu et font parfois la une dans certains pays d’Afrique,
d’Amérique latine ou d’Asie. En situation de guerre, des
armes sont utilisées, comme les mines antipersonnel ou
encore les armes à sous-munitions 1 . Dans 98% 2 des cas
recensés, les victimes de ces armes sont des civils, et 27% 3
d’entre eux sont des enfants.

1
Plus communément appelées bombes à sous-munition (BASM)
2
Handicap International, Circle of Impact: The Fatal Footprint of Cluster Munitions on People and Communities, Bruxelles, Mai 2007
3
Idem
Quelques pays encore infestés par les mines antipersonnel :
LA SECURITE, UN BESOIN ESSENTIEL
Cambodge
La sécurité fait partie des besoins fonda- Colombie
mentaux qui doivent être satisfaits pour Angola
que tout être humain puisse vivre. Selon Afghanistan
l’OMS, « la sécurité est un état où les dan- Irak
gers, et les conditions pouvant provoquer Bosnie-Herzégovine
des dommages d’ordre physique, psycholo-
gique ou matériel sont contrôlés de Une arme à sous-munitions est un conteneur (bombe, obus, missile, roquette, etc.), qui –
manière à préserver la santé et le bien-être largué par voie aérienne (avion, hélicoptère, etc.) ou tiré depuis le sol (canon, lance-
des individus et de la communauté. C’est roquettes, etc.) – disperse jusqu’à plusieurs centaines de mini-bombes explosives,
une ressource indispensable à la vie quoti- appelées sous-munitions. En touchant le sol, ces petites bombes sont censées exploser.
dienne qui permet à l’individu et à la com-
munauté de réaliser ses aspirations. La
sécurité est considérée comme un état Arme à sous-munitions
résultant d’un équilibre dynamique qui © Frédéric Escoffier, Handicap International
s’établit entre les différentes composantes
d’un milieu de vie donné. Elle est le résultat
d’un processus complexe où l’être humain
Liban, guerre en 2006
@ Bruno Stevens - pour Handicap International interagit avec son environnement. Par
THEMA 24 environnement, nous entendons non THEMA 24
Guerres : Mines seulement l’environnement physique mais également les environnements, culturel, techno- Guerres : Mines
et armes à sous- et armes à sous-
munitions logique, politique, social, économique et organisationnel. » munitions
Ouverture du conteneur Dispersion des sous-munitions
232 233

Mais, 5 à 40 % des sous-munitions n’explosent pas à l’impact, se transformant alors en


QUE SONT LES MINES ANTIPERSONNEL ET LES ARMES A mines antipersonnel. Elles se dispersent au hasard dans les champs, dans les arbres, sur
les toits-terrasses, etc. sur de très larges surfaces (parfois plusieurs centaines d’hectares).
SOUS-MUNITIONS?
Les enfants représentent 27% des victimes des sous-munitions non explosées. Attirés
Une mine antipersonnel se présente en par leurs couleurs vives, ils les confondent parfois avec des rations alimentaires ou des
général comme une petite boîte conte- jouets.
nant une substance explosive. Générale-
ment recouverte d’une fine couche de Quelques pays infestés par les armes à sous-munitions :
terre, la mine explose du fait du contact
ou de la présence d’une personne. Kosovo (1999)
Afghanistan (2001-2002)
Irak (2003)
Liban (2006)

Mine antipersonnel
© Handicap International

Il y a différentes sortes de mines : anti-


chars, antipersonnel, etc. Les mines anti-
personnel sont fabriquées spécialement Cambodge, ensemble d’armes à
sous-munitions retrouvées
pour tuer ou blesser les personnes. Elles © John Vink - pour Handicap International

Liban, sous-munition non explosée dans un arbre


sont le plus souvent placées une par une
© Ursula Meissner - pour Handicap International à la main par des êtres humains.
EFFETS SUR LES ETRES HUMAINS LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION DES POPULATIONS
Les mines antipersonnel et les armes à sous-munitions peuvent avoir différents effets Dans les zones encore infestées, les campagnes de sensibilisation de la population aux
sur les personnes, allant jusqu’à la mort. dangers des mines et des armes à sous-munitions prennent tout leur sens. Pour éviter
Souvent, les personnes sont victimes de très graves blessures, de mutilations, que ces armes ne mutilent ou ne tuent encore plus…
d’amputation d’un ou de plusieurs membres, de cécité, etc.

L’INTERDICTION DE CES ARMES


Pour interdire ces armes, il faut développer des instruments juridiques internationaux.
Depuis 1997, les mines antipersonnel sont interdites partout dans le monde, grâce à
l’application du Traité d’Ottawa. Handicap International a été très active dans
l’élaboration de ce traité au sein de la Campagne Internationale contre les Mines (ICBL)
qui a d’ailleurs reçu cette année-là le Prix Nobel de la Paix.

En mai 2008, une conférence internationale qui s‘est déroulée à Dublin a abouti à un
texte interdisant les armes à sous-munitions, insistant particulièrement sur l’assistance
aux victimes que les Etats devront prendre en charge. Ce texte a été signé en décembre
THEMA 24 2008 à Oslo, puis devra être appliqué partout dans le monde. Par ailleurs, les pétitions THEMA 24
Guerres : Mines
et armes à sous-
concernant l’interdiction de ces armes ont donné l’occasion à tout un chacun de Guerres : Mines
et armes à sous-
munitions s’engager à titre individuel dans le combat. munitions

234 235

LE DEMINAGE
Encore aujourd’hui, de très nombreuses armes
(mines et armes à sous-munitions) n’ont pas encore
Afghanistan, sensibilisation aux dangers des mines
fini de sévir dans plusieurs régions du monde. Là, il @ Hugues Laurenge
est important de procéder au déminage des zones
infestées, afin d’éviter de nouvelles vicitmes.

Pour ce faire, des professionnels – les démineurs –


s’attèlent à cette tâche ardue du déminage, en
repérant d’abord l’arme au détecteur à métaux, et
ensuite en la faisant exploser. Le risque est donc
toujours là, de faire une fausse manœuvre, que
l’engin explose trop tôt, et qu’alors le démineur soit
blessé ou tué.

Liban, déminage
@ John Rodsted - pour Handicap International
THEMA 24 THEMA 24
Guerres : Mines Guerres : Mines
et armes à sous- et armes à sous-
munitions munitions

236 237

Laos, démineur
© Handicap International

VOIR FICHES THEMATIQUES


- 11. Santé
- 18. Urgence

VOIR ACTIVITES
- 2. Un pas en avant !
- 7. Photo-langage

DATES-CLES
4 avril : Journée internationale des Nations Unies pour la sensibilisation aux mines
et l’assistance à la lutte contre les mines
21 septembre : Journée internationale de la paix
Migrations
L es questions des migrations et du handicap sont au cœur
des enjeux liés aux thématiques du développement. D’une
part, les migrations deviennent inévitablement l’une des
caractéristiques d’une économie mondialisée. En effet, les flux
migratoires sont loin d’être marginaux. A titre d’exemple, Les
Nations Unies évaluent le nombre de migrants internationaux à
THEMA 25 191 millions en 2005 1 . Il est donc nécessaire d´intensifier et
de mieux coordonner la réflexion sur le thème de la migration
au niveau international. D’autre part, les personnes
handicapées sont parmi les couches de la population
mondiale les plus touchées par les phénomènes de migration.
80% des personnes handicapées vivent dans les pays du Sud,
ceux-ci constituant les principaux foyers de migrations. De
plus, certaines situations particulières comme les conflits
armés ou les catastrophes naturelles ont tendance à
accentuer parallèlement les flux migratoires et l’importance
des problèmes relatifs aux diverses formes de handicaps.

1
UN Department of Economic and Social Affairs, Population Division, consulté le 21 octobre 2009,
http://www.un.org/french/events/migrations/factsheet_french.pdf
HANDICAP ET SITUATIONS D’URGENCE
Pour plus d’informations concernant cette thématique, se référer à la fiche « 18. Urgence ».

HANDICAP ET CONDITIONS D’IMMIGRATION


La législation en matière d’immigration diffère selon les pays, et les éventuelles disposi-
tions particulières en matière de handicap aussi. Dans certains pays, le handicap peut
être un facteur d’exclusion des possibilités d’immigration. Par exemple, la loi cana-
dienne de l’immigration exige que soient rejetées les demandes d’immigration des
personnes souffrant de n’importe quel(le) « maladie, désordre, incapacité ou tout autre
affaiblissement de la santé » qui pourrait faire en sorte qu’elles soient « un danger à la
santé ou à la sécurité publique » ou dont on pourrait s’attendre à ce qu’elles présentent
« des besoins excessifs en services de soins de santé ou en services sociaux » 2 . Cette loi
est donc discriminatoire pour l’ensemble des personnes handicapées. Pourtant, même
si la dimension éthique de cette loi est fortement discutable, l’uniformisation des diffé-
rentes formes de handicaps sans en distinguer les particularités l’est tout autant. En effet,
si l’on prend le cas de la surdité, il est évident qu’elle ne constitue pas « un danger à la
THEMA 25 santé ou à la sécurité publique » parce qu’elle n’est pas contagieuse. De plus, la surdité THEMA 25
Guerre dans les Balkans, années 90
Migrations ne nécessite pas de soins constants, de médicaments spécialisés ou d’hospitalisation © UNHCR
Migrations

prolongée. Il semble donc que la contrainte d’une exploitation des services de santé et
sociaux ne soit pas pertinente en ce qui concerne ce handicap.
240
Une pratique courante dans certaines communes, par exemple, consiste à demander à 241

un patient d’aller voir un médecin pour prouver qu’il est malade avant de pouvoir con-
En Europe, il n’y a pas de lois spécifiques excluant les personnes handicapées de
sulter un médecin qui puisse le soigner » 3 . Alors que le système de santé devrait subve-
l’immigration. Bien que les institutions européennes tentent d’harmoniser les différen-
nir aux besoins de chacun, beaucoup de personnes dont les personnes en situation
tes législations nationales afin de lutter efficacement contre l’immigration clandestine,
illégale y sont de fait exclues.
chaque Etat conserve le droit de décision en la matière.
Rappelons aussi que les conditions de transport clandestin des personnes clandestines
vers l’Europe et les Etats-Unis sont dangereuses et peuvent, sinon entraîner la mort, être
HANDICAP ET IMMIGRATION ILLEGALE la source de nouveaux handicaps.

Les personnes vivant en situation irrégulière sont souvent confrontées à des conditions
de travail et de vie difficiles. Parmi celles-ci, les personnes handicapées ou malades ne ETRE MIGRANT ET HANDICAPE, UN DOUBLE HANDICAP
vont consulter un médecin ou une structure médicale qu’en cas d’extrême urgence de
peur d’être dénoncées aux services de l’immigration. Ce problème d’accès aux soins de
Au sein de la diversité que l’on peut observer au sein des migrants, une catégorie reste
santé peut être à l’origine de l’apparition ou de renforcement de handicaps. En
souvent dans l’ombre, et est peu mise en évidence malgré ses particularités et surtout
Belgique, la situation pour les personnes migrantes illégales est encore plus complexe.
sa représentativité. Il s’agit des migrants handicapés. Ceux-ci se trouvent face à une
« En effet, Les zones d’ombre de la législation et le manque de coordination des soins
situation doublement désavantageuse. D’une part, par leur déficience, et d’autre part,
médicaux prodigués aux immigrés illégaux au sein des CPAS ont abouti à un système
par leur condition de migrant. Il est donc essentiel de les mettre en lumière et de pren-
disparate et incertain. La procédure en vue d’obtenir des soins médicaux diffère d’une
dre des mesures adaptées à leur situation particulière et ce dans l’ensemble des situa-
commune à l’autre et peut être aussi efficace que ‘kafkaïenne’.
tions auxquelles ils peuvent être confrontés.

2 3
Association canadienne pour l'intégration communautaire, Immigration et incapacité, Mémoire présenté au Comité permanent de la C. MORENVILLE, Accès aux soins de santé en Belgique : MSF dénonce, le 01 novembre 2004, consulté le 21 octobre 2009,
citoyenneté et de l’immigration, Canada, avril 2005, p. 1 http://www.revue-democratie.be
THEMA 25 THEMA 25
Migrations Migrations

242 243

VOIR FICHE THEMATIQUE


- 9. Stéréotypes & préjugés, discrimination

VOIR ACTIVITES
- 2. Un pas en avant !
- 7. Photo-langage

DATE-CLE
18 décembre : Journée internationale des migrants
FICHES
D’ACTIVITES
ACTIVITE 1
Niveau : 1-2
Taille du groupe : 12 à 30
Durée : 45 min à 1h30

La ruée pour
la richesse
et
le pouvoir
Source : “La ruée pour la richesse et le pouvoir”,
Repères, Manuel pour la pratique de l’éducation aux droits de
l’homme avec les jeunes, Conseil de l’Europe, p. 160
Objectifs INSTRUCTIONS
- Sensibiliser au handicap dans les pays du Sud
Expliquer au groupe qu’il s’agit d’une simulation de la vie réelle, où les participants doivent se
- Porter un regard critique sur les causes et les répartir les richesses et le pouvoir entre eux.
conséquences du handicap et de la pauvreté

Aperçu
Partie 1 : la ruée – 10 min.
dans les pays du Sud
Selon la taille du groupe,
1 ou 2 participants reçoit une paire de chaussettes qu’il enfile aux mains pendant toute la
Cette activité est une simulation de la ruée
durée de la 1ère partie
pour la richesse et le pouvoir, des inégalités 1 ou 2 participants reçoit un casque anti-bruit qu’il met sur sa tête
rencontrées dans le monde, particulièrement 1 ou 2 participants reçoit un foulard ou une paire de lunettes « malvoyance » et se bande les
yeux ou met les lunettes pendant toute la durée de la 1ère partie
pour les personnes handicapées vivant dans
les pays du Sud Le but du jeu est pour chacun de réunir des capsules pour vivre au quotidien

Thèmes Il y a une seule règle au jeu : les participants ne peuvent pas se toucher (en cas de non respect,
on peut prévoir une « punition » : confisquer les capsules par ex.)
Tout le monde s’assied par terre ou sur des chaises en cercle
- Droits des personnes handicapées Les capsules mises de côté lors de la préparation (cf. tableau des capsules) sont distribuées au
hasard à 1 personne sur 5 du groupe, à raison de 6 capsules par personne
- Satisfaction des besoins fondamentaux
- Différences besoin/désir
- Pauvreté
Matériel Les pièces restantes sont éparpillées de façon régulière à l’intérieur du cercle
Au signal donné par l’animateur, les participants tentent de ramasser les capsules. Ce moment
sera très court !
- capsules (nombre cf. tableau des capsules) Lorsque toutes les capsules sont ramassées, chacun communique le nombre de capsules qu’il
possède et l’animateur remplit le tableau des richesses
- 1 ou 2 paires de chaussettes Les résultats sont communiqués comme suit :
- 1 ou 2 foulards ou lunettes « malvoyance » - 6 capsules et plus → satisfaction des besoins fondamentaux et de la plupart des « désirs »
- Entre 3 et 5 capsules → satisfaction des besoins fondamentaux
- 1 ou 2 casques anti-bruit de chantier
- 2 capsules et moins → difficultés de vie, besoins fondamentaux non satisfaits
- 2 grandes feuilles et quelques marqueurs
(uniquement pour la partie 3) Partie 2 : les dons – 10 min.
- Local suffisamment grand pour que tout le
S’ils le souhaitent, les participants peuvent donner des capsules aux autres, afin de mieux répartir
groupe puisse s’asseoir en cercle (par terre ou les richesses et le pouvoir. Faire un don signifie renoncer à une partie de ses ressources…
sur des chaises) Pendant 3-4 minutes, chacun peut faire don de capsules à une ou plusieurs personnes de son choix
L’animateur note sur le tableau le nom des donateurs qui ont fait des dons ainsi que leur montant
L’animateur demande qui a changé de catégorie et le note sur le tableau des richesses, à l’aide

Préparation
de flèches

VARIANTE (UNIQUEMENT POUR LE NIVEAU 2)


- Mettre de côté des capsules selon la taille du groupe
(nombre cf. tableau des capsules) Partie 3 : la recherche d’égalité – 40 min.
- Préparer un tableau des richesses et un tableau des Les participants se répartissent en 3 groupes, selon les résultats du tableau final des richesses.
donateurs Un porte-parole est élu au sein de chaque groupe
ACTIVITE 1
L’animateur distribue les grandes feuilles et les marqueurs ACTIVITE 1

La ruée La ruée
pour la pour la
richesse et richesse et
le pouvoir le pouvoir

248 249
CONSEILS POUR L’ANIMATEUR
Chaque groupe réfléchit au programme à mettre en œuvre pour répartir de manière égale les
richesses et le pouvoir entre tous, en répondant aux questions suivantes :
- Comment répartir les capsules de manière équitable ?
- Montrer en quoi le programme vise la répartition égale
Chaque groupe a 10 min. pour définir son programme et le note sur une grande feuille - L’activité risque de confirmer des inégalités existantes. L’animateur veillera à
Les porte-parole présentent les 3 programmes à tout le monde et l’animateur en note les connaître les antécédents du groupe afin de pouvoir orienter les discussions
idées principales sur une grande feuille
Un vote des programmes a lieu et la répartition des voix se fait comme suit : - Pour que les objectifs du jeu soient atteints, les participants doivent s’impliquer
- Participant très riche et très puissant = 5 voix le plus possible dans la simulation, pour qu’ils agissent comme dans une situa-
- Participant relativement riche et relativement puissant = 2 voix tion réelle.
- Participant peu riche et peu puissant = ½ voix
Chacun vote, l’animateur note les résultats et annonce le plan choisi - Insistez sur le fait que dans la réalité, perdre des richesses ou du pouvoir signifie
Le plan choisi est mis à exécution et les capsules redistribuées si nécessaire perdre des privilèges. Si c’est nécessaire, donnez des exemples

DEBRIEFING
Partage du ressenti

TABLEAU DES CAPSULES


Avez-vous apprécié l’activité ?
Qu’ont ressenti les participants qui avaient des capsules dès le départ ?
Qu’ont ressenti les participants qui avaient une paire de chaussettes, de lunettes, un casque
ou un foulard ?
Qu’ont ressenti les participants qui ont donné des capsules et ceux qui en ont reçu ? Nombre de personnes Nombre de capsules Nombre de capsules à mettre
nécessaires de côté avant le début du jeu
Réflexion sur le jeu
Que représentent les participants qui ont reçu des capsules avant le début du jeu ? 12 48 14
Ceux qui avaient une paire de chaussettes, un foulard, une paire de lunettes ou un casque? 13 52 16
Que pensez-vous de la façon dont vous avez obtenu les capsules ?
Avez-vous été tous traités de la même façon ? 14 56 17
Pendant le jeu, avez-vous pensé à aider ceux qui ne parvenaient pas à ramasser de capsules ? 15 60 18
Uniquement pour la 3ème partie - Pourquoi certains avaient plus de voix que d’autres ?
16 64 19
Lien avec des enjeux macro 17 68 20
Qui sont les personnes riches et les personnes pauvres dans le monde ? 18 72 22
Quelles sont les réalités des personnes handicapées en Belgique ? Dans les pays du Sud ?
19 76 23
Quelles sont les causes d’exclusion des personnes handicapées ?
Est-ce une situation normale en Belgique ? Dans les pays du Sud ? 20 80 24
Que peut-on faire pour améliorer leur situation ? 21 84 25
Que peuvent-elles faire elles-mêmes ?
22 88 26
23 92 28
FICHES THEMATIQUES A LIRE
24 96 29
- 1. Généralités sur les pays du Sud 25 100 30
- 2. Généralités sur le handicap
26 104 30
- 3. Déficience motrice
- 4. Déficience visuelle 27 108 30
- 5. Déficience auditive 28 112 36
- 6. Déficience intellectuelle
29 116 36
ACTIVITE 1
- 8. Accessibilité ACTIVITE 1
- 10. Pauvreté 30 120 36
La ruée La ruée
pour la pour la
richesse et richesse et
le pouvoir le pouvoir

250 251
Niveau : 2-3
Taille du groupe : 12 à 30

TABLEAU DES RICHESSES Durée : 1h30

Très riches et Relativement riches et Peu riches et


Nom très puissants relativement puissants peu puissants
(6 capsules et plus) (entre 3 et 5 capsules) (2 capsules et moins)

TABLEAU DES DONATEURS


Un pas
en
Nom Nombre de capsules données

avant !
Source : “Un pas en avant !”,
Repères, Manuel pour la pratique de l’éducation aux droits de
l’homme avec les jeunes, Conseil de l’Europe, p. 278

ACTIVITE 1

La ruée
pour la
richesse et
le pouvoir

252
Objectifs INSTRUCTIONS
1. Au hasard, distribuez une carte « rôle » à chacun des participants. Demandez-leur de la conserver
et de ne pas la montrer.
- Se mettre dans la peau de quelqu’un d’autre et s’approprier un personnage
en faisant appel à son imagination 2. Invitez-les à lire leur carte « rôle ». Laissez-leur 5 à 10 minutes pour se mettre dans la peau de leur
- Informer sur les différentes causes de déficiences en fonction de différents personnage. Incitez-les à faire un effort d’imagination. Pour les aider à s’approprier le personnage,
vous pouvez leur poser les questions suivantes :
contextes socio-économiques
- Faire prendre conscience de l’inégalité des chances et des injustices dues Comment s’est passé votre enfance ?
à la différence, particulièrement liées handicap, au sein de toute société Comment était votre maison ?
Quel métier exerçaient vos parents ?
- Sensibiliser aux conséquences de l’appartenance à un groupe minoritaire À quels jeux jouiez-vous ?
- Développer l’empathie vis-à-vis des personnes différentes À quoi ressemble votre vie aujourd’hui ?
Que faites-vous de vos journées ?
À quoi ressemble votre mode de vie ?

Aperçu
Où vivez-vous ?
Combien gagnez-vous ?
Que faites-vous dans vos loisirs ?
Jeu de rôle et de simulation. ‘Nous sommes Qu’est-ce qui vous motive et qu’est-ce qui vous fait peur au quotidien ?

tous égaux, mais certains plus que d’autres’. 3. Demandez aux participants de se mettre en ligne au bout de la pièce. Expliquez-leur que vous
Les participants vont faire l’expérience d’être allez leur énoncer une liste de situations ou d’événements. À chaque fois qu’ils sont en mesure de
répondre « oui » à l’affirmation, ils doivent faire un pas en avant. Dans le cas contraire, ils restent sur
quelqu’un d’autre dans la société et leur propre
place.
évolution au sein de celle-ci.

Thèmes 4. Lisez les situations une par une. Marquez une pause entre chacune afin que les participants
puissent éventuellement avancer. Observez leur place par rapport à celle des autres.

- Inégalité dans l’accès aux droits humains 5. Demandez enfin aux participants de prendre note de leur position finale.
- Discrimination liée à la différence
DEBRIEFING
Matériel
- Exclusion sociale

Retour en plénière et reprise de l’animation

- 1 carte « rôle » par participant Donnez quelques minutes aux participants pour sortir de la peau de leur personnage (mais sans
révéler leur identité fictive aux autres) puis interrogez-les.
- Liste des situations / événements
- Espace (de préférence intérieur) de minimum Quelles sont les caractéristiques des personnes qui ont peu ou pas avancé ?
10 mètres de long Où vous situiez-vous ?
Comment vous êtes-vous senti ?
Y a-t-il une différence entre les personnes handicapées vivant dans un pays du Nord et celles

Préparation
vivant dans un pays du Sud ? Si oui, lesquelles ?
Concernant les droits des personnes handicapées, quels sont ceux qui sont bafoués ?
Qu’avez-vous ressenti en faisant le pas en avant/en restant sur place ?
Concernant ceux qui avançaient souvent, à quel moment avez-vous constaté que les autres
Choisir les cartes rôles en fonction du profil du groupe et n’avançaient pas aussi vite que vous ?
des thèmes prioritaires à aborder Certains ont-ils eu le sentiment que leurs droits fondamentaux n’étaient pas respectés ?
ACTIVITE 2 ACTIVITE 2

Un pas
en avant !
Allez plus loin : du point de vue des participants, que reflète cette activité ? Où chacun se situerait-il Un pas
en avant !

254 255
s’il avait joué son propre rôle ? Quelle est notre position par rapport à la majorité de la population
mondiale ? Quelle est notre position par rapport aux personnes handicapées dans notre pays et
celles vivant dans les pays du Sud ?
LES CARTES « ROLE »
Remarques
Vous êtes un père de famille
Vous êtes une femme colombien. Vous avez une
les situations peuvent être différentes en fonction du pays d’appartenance du personnage Vous êtes un jeune congolaise de 31 ans et vivez Vous êtes un jeune homme maladie respiratoire
imaginé. Vietnamien, amputé d’une dans un village reculé. cubain, déficient intellectuel
jambe suite à un accident chronique due aux pesticides
on peut proposer une réflexion plus poussée sur ce qui pourrait aider les personnages dans Vous êtes malvoyante toxiques utilisés dans la
de moto depuis la naissance
leur accès aux droits fondamentaux (ce qu’ils pourraient faire eux-mêmes / ce que nous pour- bananeraie où vous travaillez.
rions faire ici, depuis la Belgique).

FICHES THEMATIQUES A LIRE Vous êtes une personne âgée


atteinte de polyarthrite aiguë Vous êtes une jeune femme Vous êtes conducteur
Vous êtes la fille d’un
et vivez en Belgique. A au Mali et vous travaillez de minibus au Mexique
ambassadeur américain
- 1. Généralités sur les pays du Sud - 13. Travail certains moments, vous ne dans une rizière
- 2. Généralités sur le handicap - 14. Genre pouvez presque plus bouger
- 7. Droits des personnes handicapées - 21. Pollution
- 8. Accessibilité - 22. Violence
- 9. Stéréotypes & préjugés, discrimination - 23. Sécurité routière
- 11. Santé - 24. Guerres : mines et armes à sous-munitions Vous êtes Belge, fils d’un Vous êtes un ouvrier à la
professeur et d’un médecin. Vous êtes employé Vous êtes femme d’affaires en retraite d’une usine de
- 12. Education - 25. Migrations Vous suivez un cursus dans une banque au Vietnam Argentine métallurgie en Belgique
universitaire en droit

Vous êtes un père de famille


Vous êtes vendeur ambulant Vous êtes maçon en Bolivie sans-papier équatorien, arrivé Vous êtes enseignante en arts

LISTE DES à Abidjan en Côte d’Ivoire et père de 4 enfants en Belgique il y a deux ans
pour trouver du travail
plastiques à Cuba

SITUATIONS OU EVENEMENTS
Vous êtes mère de famille de
Vous êtes une lesbienne de
Vous êtes un jeune 5 enfants et travaillez dans les Vous êtes conducteur
Vous avez un logement décent avec électricité et eau potable. 22 ans
homosexuel au Maroc cultures maraîchères en de taxi en Chine
Vous n’avez jamais été inquiété de ne pas pouvoir manger à votre faim. et vivez en France
Thaïlande
Vous êtes allé à l’école et êtes capable de lire le journal.
Vous bénéficiez d’une protection sociale et médicale adaptée à vos besoins.
Vous n’avez jamais eu de graves difficultés financières.
Vous possédez téléphone, télévision, voiture.
Vous n’avez jamais fait l’objet de discrimination du fait de votre origine ou de votre physique. Vous êtes à la tête d’une Vous êtes un jeune garçon Vous travaillez à la réception Vous êtes la petite amie d’un
Vous avez une vie intéressante et vous êtes optimiste concernant votre avenir. entreprise informatique en vivant dans une banlieue en d’une association en France jeune artiste héroïnomane à
Inde Afrique du Sud et vous êtes malvoyant Londres
Vous pensez pouvoir étudier et exercer la profession de votre choix.
Vous n’avez pas peur d’être harcelé ou attaqué dans la rue ou par les médias.
Vous n’êtes pas inquiet pour l’avenir de vos enfants.
Vous pouvez tomber amoureux de la personne de votre choix.
Vous avez l’impression que vos compétences sont appréciées et respectées. Vous êtes propriétaire
Vous êtes une jeune femme
Vous n’avez pas de difficultés pour trouver un emploi stable. Vous êtes amputé des deux malentendante et
d’une chaîne de magasins Vous êtes soldat rebelle
jambes et vivez de mendicité travaillez dans un bureau
Vous avez facilement accès aux bâtiments et aux transports publics. de grande distribution dans une armée au Rwanda
à Kinshasa de Handicap International
Vous pouvez pratiquer un sport ou une activité artistique. en Australie
ACTIVITE 2 au Tibet ACTIVITE 2
Vous avez accès à Internet.
Un pas Un pas
en avant ! en avant !

256 257
ACTIVITE 3
Niveau : 1
Taille du groupe : 6 à 30
Durée : 1h

Ne coupons
pas les ponts !
Source : “Jeunes et handicapés”,
Compagnon, Guide d’action pédagogique pour la diversité,
La participation et les droits de l’homme, Conseil de l’Europe, p. 32
Objectifs INSTRUCTIONS
Expliquez aux participants que l’activité consiste à travailler en petits groupes pour effectuer
- Sensibiliser les participants aux droits des une tâche donnée et qu’elle permet de tester leurs capacités de création, de coopération et de
communication.
personnes handicapées
- Se mettre dans la peau d’une personne handi- Formez des groupes de 4 à 5 personnes et distribuez les accessoires représentant une
capée déficience. Chaque groupe devra compter une seule personne non handicapée, les autres
membres du groupe auront tous une déficience différente. Tous les participants doivent abso-
- Démontrer l’importance de la coopération lument respecter les consignes liées à leur rôle.
entre tous les membres d’une société
- Améliorer les compétences en matière de Expliquez en quoi consiste la tâche : chaque petit groupe doit fabriquer un pont sur une rivière
imaginaire. Précisez que le pont devra tenir debout tout seul et qu’une personne doit pouvoir
communication et de travail d’équipe passer en dessous. Vous pouvez éventuellement ajouter qu’il doit pouvoir, dans la mesure du

Aperçu
possible, résister au passage de véhicules lourds ou résister aux inondations et autres intempé-
ries ! Indiquez le matériel pouvant être utilisé pour réaliser l’exercice.

Précisez aux groupes qu’ils ont 30 minutes pour fabriquer le pont, et que chaque personne doit
L’activité consiste à construire un pont en respecter le rôle qui lui est attribué.
petits groupes mélangeant personnes handi-

Thèmes capées et autres personnes.


La personne sourde et muette a du papier collant sur la bouche et un casque sur les
oreilles, elle n’a pas le droit d’enlever son casque ou de retirer le papier collant pour parler.
Son seul moyen de communiquer est de faire des gestes ou des signes.
La personne aveugle a un foulard sur les yeux, elle n’a pas le droit de le déplacer ou de
- Participation et inclusion des personnes handica- l’enlever.
pées dans la société La personne amputée d’un bras a sa main (la plus forte de préférence) attachée à l’épaule
du même bras. Elle ne peut en aucun cas se détacher pour s’en servir.
- Stigmatisation et discrimination liées au handicap La personne sourde a également un casque sur les oreilles, elle n’a pas le droit de l’enlever
- Coopération entre personnes handicapées et pour écouter.
autres personnes
La personne qui ne présente aucune déficience doit trouver des façons adaptées pour commu-
niquer, sans tricher, avec les autres membres du groupe.

Au cours de l’exercice, gardez un œil sur les participants pour voir s’ils respectent bien les règles

Matériel
du jeu et s’ils « n’oublient pas » leur déficience. Essayez de ne pas intervenir, à moins que l’un
d’entre eux ne respecte pas les consignes.

Au bout de 30 minutes, annoncez la fin de la fabrication du pont et demandez aux participants


- Vieux journaux, magazines ou papier de d'enlever leurs accessoires. Récupérez-les et commencez à appeler les participants par leur vrai
prénom pour qu’ils se détachent de leur rôle.
brouillon, carton, ciseaux, ficelle, ruban adhésif,
Invitez les participants à aller voir le pont des autres groupes : essayez de récompenser chaque
et tout autre matériel pouvant servir à la pont en le désignant « gagnant » dans telle ou telle catégorie. Rassemblez les participants en
construction du pont cercle et passez au débriefing.
- Divers instruments pour représenter les diffé-
rentes déficiences : casques anti-bruit (couvrir DEBRIEFING
les oreilles), cordes (attacher les mains), foulards
Comment vous êtes-vous senti pendant l’activité ? Avez-vous trouvez l’exercice facile ou
ACTIVITE 3
(bander les yeux) difficile ? ACTIVITE 3

Ne Qu’est-ce qui a été le plus difficile pour vous dans ce rôle ? Avez-vous été satisfait de votre Ne
coupons
pas les
contribution au résultat final ? coupons
pas les
ponts ! ponts !

260 261
Pensez-vous avoir réussi à jouer votre rôle de manière réaliste ou vous êtes-vous fondé sur
des stéréotypes sur les personnes handicapées ?
Comment avez-vous fonctionné en tant que groupe ? Pensez-vous que les tâches ont été
réparties équitablement ?
A-t-il été difficile de communiquer ? Si oui, pourquoi ? Comment avez-vous fait face aux
problèmes de communication ? Avez-vous essayé de vous aider mutuellement ?
Qui a pris le rôle de leader ? Comment cela s'est-il mis en place ?
Les membres du groupe représentant les personnes handicapées ont-ils ressenti un senti-
ment d’exclusion, ou un sentiment de pitié, de charité ?
Les membres du groupe représentant les personnes handicapées ont-ils eu le sentiment
de pleinement participer à la construction du pont, d’être un membre du groupe à part
entière ?
Que pensez-vous du fait que des personnes handicapées soient pleinement incluses dans
la société ?
La déficience vous a-t-elle empêché d’avoir des idées ou de vouloir participer à l’exercice ?
Avez-vous ressenti à certains moments que votre contribution n’était pas comprise ou
estimée à sa juste valeur par d’autres membres du groupe ?
Pensez-vous que la coopération entre les personnes handicapées et les autres soit positive
pour l’ensemble de la société ?
Dans quelle mesure la simulation se rapprochait-elle d’une situation de la vie réelle ?
Comment imaginez-vous la vie d’une jeune personne handicapée dans votre pays ? Et dans
les pays du Sud ?
CONSEILS POUR L’ANIMATEUR
Qu'avez-vous tiré comme enseignements de cette simulation ?
Lors de la distribution des rôles, au début, il est déconseillé de laisser aux partici-
pants le choix de leur déficience. Essayez de les encourager à adopter d’emblée
VARIANTES une attitude de respect vis-à-vis du rôle qu’ils vont jouer. Pour cela, expliquez-leur
que le but de l’activité est de les aider à comprendre les vraies difficultés que
En fonction du matériel dont vous disposez ou des caractéristiques des groupes, vous pouvez rencontrent les personnes handicapées dans un monde qui ne les comprend pas
leur assigner une tâche différente : par exemple, dessiner un portrait, exécuter une danse ou très bien. Encouragez les participants à jouer leur rôle de manière naturelle, sans
préparer un spot télévisé. exagérer ni « surjouer » le rôle.

Si le groupe dans son ensemble ou des groupes individuels ne parviennent pas à


FICHES THEMATIQUES A LIRE réaliser la tâche ou s’ils ne sont pas satisfaits de leur résultat, faites-leur remarquer
que cela reflète ce qui se passe dans la réalité et que cela ne signifie pas pour
- 2. Généralités sur le handicap autant que l’activité (ou le groupe) a échoué. Il serait bon, lors du débriefing,
- 3. Déficience motrice d’examiner les raisons pour lesquelles le résultat voulu n’a pas été obtenu ou n’a
- 4. Déficience visuelle pas satisfait certains participants.
- 5. Déficience auditive
- 6. Déficience intellectuelle
- 9. Stéréotypes & préjugés, discrimination
- 8. Accessibilité
- 19. Coopération au développement

ACTIVITE 3 ACTIVITE 3

Ne Ne
coupons coupons
pas les pas les
ponts ! ponts !

262 263
ACTIVITE 4
Niveau : 3
Taille du groupe : 4 à 30
Durée : 1h

Le roi
des droits
Source : “Le droit des enfants”,
Repères, Manuel pour la pratique de l’éducation aux droits de
l’homme avec les jeunes, Conseil de l’Europe, p. 191
Objectifs
- S’informer et promouvoir la Convention internationale INSTRUCTIONS
relative aux Droits des Personnes Handicapées
Partie 1
- Provoquer un débat et une réflexion sur la situation des
personnes handicapées en général grâce aux différents Commencez par présenter brièvement la Convention. Demandez aux participants ce qu’ils en
articles de la Convention savent. Passez en revue les principaux articles notés sur votre affiche.
- Développer un esprit critique
Partie 2
- Faire les liens entre les informations reçues et la réalité
quotidienne
Aperçu Invitez les participants à former des petits groupes de quatre ou cinq personnes. Distribuez les
enveloppes contenant les neuf articles choisis.
Débat autour des droits des personnes handi-
capées à partir de la hiérarchisation subjective Partie 3
de différents droits, provenant de la Conven-
Expliquez-leur la procédure de la hiérarchisation « en diamant » : les groupes vont devoir exami-
tion internationale relative aux Droits des

Thèmes
ner les neuf articles qui leur sont proposés et évaluer leur pertinence.
Personnes Handicapées Ils vont ensuite devoir disposer les cartes selon leur importance, à la manière des facettes d’un
diamant. Ils devront poser la carte la plus importante sur la table. Ensuite, en dessous, ils place-
ront côte à côte les deux cartes un peu moins importantes puis, sous celles-ci, les trois cartes de
- Convention internationale relative aux moindre importance. Le quatrième étage devra être formé de deux cartes et le cinquième d’une
Droits des Personnes Handicapées seule carte, la moins importante. Les cartes ainsi disposées reproduiront la structure d’un
- Droits des personnes handicapées diamant.

- Droits de l’Homme en général