Vous êtes sur la page 1sur 124

École Polytechnique de Montréal

Département de génie chimique

PHÉNOMÈNES D'ÉCHANGES (GCH3510 et GCH6912A)


Problèmes

Cette série de problèmes complète ceux du livre "Transport Phenomena" de Bird, Stewart et
Lightfoot. L'indice a, b ou c indique le niveau de difficulté: a se rapportant aux problèmes
faciles, b au moyennement faciles et c aux plus difficiles.

Appendices A.1-A.4, A.7:

Revue des vecteurs et tenseurs et équations différentielles

A.1a Ecrivez au long les sommations suivantes:

4
a) ! ( j " 1)
j =1

n
2
b) !a j
j =1

3 3
c) !! a b
jk kj
j =1 k =1

' 3 $' 3 $ 3 3
d) % ! ai "%% ! b j "" = !! ai b j
& i =1 #& j =1 # i =1 j =1

1
A.2a Soient les tenseurs suivants:

$ 3 2 #1' ⎡1 0 0 ⎤
& )
" =&2 2 1) et δ = ⎢⎢0 1 0 ⎥⎥
&%#1 1 0 )( ⎢⎣0 0 1 ⎥⎦

En notant que ces tenseurs sont symétriques et avec le vecteur:


!
v = (5,3,7)

Évaluez les expressions suivantes:


! a) " #v
b) v"#
c) " :"
! d) v " (# " v )
! e) vv
! f) τ ⋅δ
!
!

A.3b a) En utilisant le tenseur unitaire alternatif, prouvez que [v ! w = " w ! v ].

b) Démontrez en coordonnées rectangulaires que " # [" ! v ]= 0 .

A.4b En utilisant l'appendice A du B.S.L., prouvez en coordonnées rectangulaires que:

a) [" ! sv]= ["s ! v]+ s[" ! v]


b) " 2 v = "(" $ v )# [" ! [" ! v ]]

A.5b Démontrez la relation A.2-6 de façon systématique.

A.6b Démontrez en détail l'équivalence (! : #v )= (# " [! " v ])$ (v " [# "! ]) pour ! symétrique,
utilisant des coordonnées rectangulaires.

2
A.7b Pour un écoulement tangentiel dans une section annulaire de rayons KR et R, le profil de
vitesse est donné par:

vr = v z = 0
& KR r #
$$ ' !
% r (KR )!"
v) = ( 0 R
& 1#
$K ' !
% K"

où Ω0 est la vitesse angulaire (constante) du cylindre externe et r est la position radiale.

Utilisez l'appendice A pour trouver les expressions de: ∇ ⋅ v; ∇× v; ∇2 v et ∇v .

A.8b Dissipation visqueuse

a) Ecrivez au long le terme " : !v en coordonnées rectangulaires.

b) Que devient ce terme pour un écoulement en cisaillement simple d'un fluide


newtonien (vx = !! y, vy = vz = 0) où !! = vitesse de cisaillement (constante)?

A.9b Composante d'un vecteur

a) Ecrivez tous les termes de la composante z de # " ! vv (sans décomposer les


dérivées) en coordonnées rectangulaires.

b) Que devient cette composante pour un écoulement entre deux plaques parallèles
pour lequel v z (x ), v x = v y = 0 ?

A.10b Ecrivez au long la composante z de l'équation de mouvement:

&! v / &t = %$ # ! vv % $p % $ #" + ! g

en coordonnées cylindriques, à l'aide du tableau A.7-2.

3
A.11b Montrez que pour un fluide newtonien et incompressible:

# ! "$ = µ ! 2 v

Vous devez utiliser l'équation de continuité pour obtenir ce résultat.

A.12b Montrez que pour un écoulement en rotation rigide de la forme:

v" = !r , vr = v z = 0

le tenseur vitesse de déformation est nul. Que devient le rotationnel du vecteur vitesse?

A.13b Écoulement bi-directionnel

Dans un procédé de mise en oeuvre, l’écoulement peut être défini par:

v z = "! z
v y = !"! y
vx = 0
où !! est une constante.

Déterminez pour cet écoulement i) "!v

ii) "!v

iii) !v

A.14b Écoulement élongationnel biaxial

Considérez que, pour cet écoulement d’un fluide incompressible, deux composantes du
profil de vitesse sont:

v1 = A x1
v2 = A x2

4
où A est une constante.

a) Déterminez à l’aide de l’équation de continuité la composante v3.

b) Pour un fluide newtonien, quelles sont les composantes du tenseur des


contraintes?

c) Quelles sont les composantes du rotationnel " ! v ?

A.15b Écoulement bi-directionnel

Considérez l’écoulement bi-directionnel suivant d’un fluide newtonien et incompressible:

vx = x ! 3y
vy = ! y
vz = 0

Déterminez pour cet écoulement

a) "!v

b) (
# = " µ !v + !v
+
)
c) La force par unité de surface qui agit sur le plan y à y = 0 ?

A.16b Bouée

Une bouée cylindrique de 0.5 m de diamètre flotte sur l’eau douce, son axe étant vertical.
Si on l’enfonce légèrement et qu’on la relâche, sa période d’oscillation est de 2 secondes.
Quel est son poids ?

5
A.17b Mouvement d’un pendule

Un pendule, de longueur l et de masse m, suspendu en P se déplace dans un plan vertical


passant par P. En négligeant les forces autres que la gravité, trouver son mouvement.

A.18b Circuit électrique

Un circuit électrique se compose d’une inductance de 0.05 henry, d’une résistance de 20


ohms, d’un condensateur de capacité 100 microfarads (1 microfarad=10-6 farad) et d’une
f.e.m de E=100 volts. Trouver la charge q et l’intensité de courant i au temps t avec les
conditions initiales q = 0 coulomb, i= dq/dt =0 à t = 0.

6
A.19b Mouvement dans une poulie

Une chaîne pend de part et d’autre d’une poulie, avec 8 mètres d’un côté et 12 de l’autre.
Combien faut-il de temps pour qu’elle échappe à la poulie si les forces de frottement dans
la poulie équivalent au poids d’un mètre de chaîne?
8-x

12
x

7
8
Chapitre 1: Viscosité et transfert de quantité de mouvement

1.1a Cisaillement entre deux plaques parallèles

Du toluène est contenu entre deux plaques parallèles ayant chacune une surface de 5 m2.
La plaque supérieure est déplacée à une vitesse de 0.3 m/s par une force de 0.83 N. La
plaque du bas se déplace dans la direction opposée à une vitesse de 0.1 m/s. Les plaques
sont distantes de 10 mm. Calculez la viscosité du toluène.

1.2b Cisaillement entre plaques parallèles

Trois plaques parallèles sont séparées par deux fluides. La plaque 1 (celle du bas) est
fixe. De l'eau, ayant une viscosité de 0.8 mPa.s, est contenue entre les plaques 1 et 2.
Entre les plaques 2 et 3, on trouve du toluène qui a une viscosité de 0.52 mPa.s. La
distance entre chaque paire de plaques est de 0.1 m et la plaque 3 se déplace à 3 m/s.
Trouvez:

a) la vitesse de la plaque 2.

b) la force par unité de surface requise pour maintenir la vitesse de la plaque 3


constante.

1.3b Viscosité de l'azote

Estimez la viscosité (en S.I.) de l'azote à 20oC et 69 atm en utilisant la figure 1.3-1 et le
tableau E-1

9
1.4b Chargement d’un méthanier

Avec la diminution constante des réserves de pétrole, l'exploitation des gisements de gaz
naturel est de plus en plus économiquement rentable. Lorsqu'on transporte le gaz naturel
dans un méthanier, il faut d'abord procéder à l'inertage du navire en le remplissant avec
un mélange gazeux N2-C02, 95%-5% (en mole), afin d'éliminer les risques d'explosion.
Par la suite, on procède à la mise en froid en remplaçant le gaz inerte par une vapeur de
gaz de naturel. Le gaz naturel n'est pas un composé pur, mais un mélange d'hydrocarbures
légers. Le tableau ci-dessous présente une composition typique:

Composé % mole
méthane 90
éthane 8
propane 2

Comparez la viscosité du gaz inerte et de la vapeur de gaz naturel sur une plage de
température allant de -150 oC (gaz naturel liquide) à 20 oC.

10
1.5b Viscosité d’une pâte de ciment.

Toutou et al. (Rhéologie, vol. 5, 1-9, 2004) ont mesuré la viscosité d’une pâte de ciment
(ciment en suspension dans l’eau) en fonction de la concentration en ciment :

(Pa.s)

Sachant que la viscosité du fluide suspendant est 1.21mPa.s, ils rapportent que la
viscosité de la suspension peut être représentée par le modèle de Krieger-Dougherty avec
les paramètres suivants : φmax = 0.94 et A = 8.50. Le modèle de Krieger-Dougherty peut
s’écrire :

−( Αφmax )
⎡ φ ⎤
µs us p = µ fluide ⎢1 − ⎥
⎣ φmax ⎦

où µ susp est la viscosité de la suspension, µ fluide la viscosité du fluide suspendant et φ la


fraction volumique des solides.

Est-ce que ce modèle décrit correctement les données la figure? Justifiez votre réponse en
comparant les prédictions du modèle aux données sur le graphique précédent.

11
12
Chapitre 2: Bilans de quantité de mouvement pour écoulements simples

2.1b Écoulement dans une fente

Un fluide newtonien s'écoule dans une conduite de section rectangulaire tel que montré
au dessin qui suit.

a) Posez les hypothèses ainsi que les conditions de frontières dans la fente en
négligeant les effets de bouts et des parois latérales.

b) Tracez qualitativement les profils de vitesse d'écoulement et de contrainte de


cisaillement.

b) Obtenez les expressions de la contrainte, du profil de vitesse, du débit et de la


force exercée sur les parois.

13
2.2b Elévateur à courroies doubles

L'ingénieur en chef de la brasserie "La Mot-dite" se propose d'utiliser un système de


courroies doubles tel qu'illustré à la page suivante pour vidanger un réservoir des résidus
de fermentation. Le système sera constitué de deux larges courroies sans fin espacées
d'une épaisseur de 2 δ et se déplaçant toutes deux à la vitesse V. Les courroies sont de
largeur W et de longueur L. On vous demande à titre d'expert d'analyser le système et de
proposer, s'il y a lieu, des conditions optimales d'opération.

a) Posez clairement vos hypothèses.

b) Relevez les conditions de frontières.

c) Obtenez le profil de vitesse entre les courroies.

d) Déterminez l'expression de la force exercée par le fluide sur les courroies.

e) Développez une expression pour le débit par unité de largeur de courroie.

f) Déterminez l'espacement optimal entre les courroies pour une vitesse donnée.

2.3b Force exercée sur une paroi

Un mur vertical de 30 m de largeur et de 10 m de hauteur sert à retenir l'eau d'un bassin.


La pression exercée par l'eau, par rapport à la pression atmosphérique, est
p = ρgz où:

z = distance de la surface libre


ρ = masse volumique, 1000 kg/m3
g = accélération gravitationnelle

14
a) Quelle est la force exercée par l'eau sur la paroi verticale?

b) Quel est le moment résultant, par rapport au point placé au bas du mur?

2.4c Déplacement d'une plaque mince

Une plaque mince est déplacée horizontalement à vitesse constante entre deux plaques
parallèles fixes. Le fluide est emprisonné dans l'espace entre les plaques. Négligeant les
effets de bouts:

a) Faites un bilan sur un élément de volume approprié et énoncer clairement vos


hypothèses.

b) Obtenez l'expression du profil de vitesse (N.B. la différence de pression n'est pas


nulle mais est inconnue et doit être déterminée). Illustrez ce profil de vitesse.

c) Obtenez l'expression de la force exercée sur la plaque mince.

d) Obtenez l’expression de la force exercée par le fluide sur la boite et comparez à la


force en c).
15
2.5c Recouvrement d'une feuille métallique

Une feuille métallique est recouverte d'une couche de plastique par passage dans une
filière rectangulaire tel qu'illustré.

La pression à l'entrée de la filière est égale à p0 (>1 atm). La pression à la sortie de la


filière est égale à 1 atm. La feuille métallique est déplacée à la vitesse V0. A la sortie de
la filière, le plastique se solidifie rapidement pour former une couche d'épaisseur delta.

On peut considérer que dans la filière, le plastique fondu est newtonien et que
l'écoulement est isotherme. Négligeant les effets de bouts et de la gravité:

a) Faites un bilan de quantité de mouvement sur un élément de volume approprié à


l'intérieur de la filière (posez clairement les hypothèses simplificatrices).

b) Posez les conditions de frontières requises pour la solution du profil de vitesse.

c) Obtenez le profil de vitesse et illustrez ce profil.

d) Obtenez l'expression du débit de plastique entraîné par la feuille métallique ainsi


que l'épaisseur de la couche de plastique solidifié, δ.

16
2.6b Cisaillement simple

Le cisaillement simple est défini par:

N.B. Le gradient de pression est nul, i.e. p0 = pL.

Obtenez par bilan de quantité de mouvement l'expression de la contrainte de cisaillement


et du profil de vitesse.

a) Faites un bilan sur un élément de volume approprié.

b) Montrez que le profil de vitesse est linéaire quelque soit le comportement


rhéologique du fluide.

2.7c Lubrification

On peut simplifier l'écoulement dans un cas pratique de lubrification selon le schéma


suivant:

17
W

s
e
La plaque supérieure de largeur W se déplace à vitesse constante V et est parallèle à la
paroi
d fixe de longueur 2L, mais la distance entre les parois change soudainement de B à
2B.
é Négligeant les effets de bouts et de contraction et supposant le fluide newtonien et
incompressible,
p
l
a)a Obtenez l’expression du profil de vitesse dans la partie en amont en terme de (p0 –
c pL).
e
b) Obtenez l’expression équivalente dans la partie en aval en terme de (pL – p2L).
à
c) Illustrez les deux profils de vitesse.
v
d)i Reliez les deux expressions à l’aide du débit et éliminez pL et obtenez l’expression
t (p2L – p0).
e
e)s Est-ce que p2L – p0 est positif ou négatif ? Justifiez brièvement en considérant que
s le débit est très faible (Q " 0).
e

c
2.8c Écoulement
o Couette
n
L’écoulement
s Couette est un écoulement simple entre deux plaques parallèles où la
plaque
t inférieure est déplacée à vitesse constante alors qu’on applique un gradient de
pression
a (voir figure problème 2.6). Cette situation représente approximativement ce qui
sen passe dans certaines pompes à engrenages et extrudeuses de matériaux plastiques.
Supposez
t que l’écoulement est permanent et établi et que le fluide est incompressible et
newtonien.
e
a)V Faites un bilan sur un élément de volume approprié et obtenez l’expression du profil
de vitesse.
e
b)t Illustrez le profil de vitesse dans le cas où p0 – pL est égal à zéro, est plus grand que
zéro ou est plus petit que zéro.
e
c)s Obtenez l’expression de débit et montrez dans quel cas le débit est nul.
t
d) Obtenez l’expression du débit pour un fluide obéissant à la loi de puissance pour le
p cas p0 – pL < 0.
a
r
a
l
l
è
l 18
e

l
a
2.9a Écoulement dans un tube

Pour l’écoulement dans un tube établi, permanent, incompressible et newtonien :

vz =
(P0 ! PL )R 2 [1 ! (r / R )2 ]
4µ L

a) Obtenez l’expression du débit.

b) Obtenez l’expression de la force exercée sur la paroi.

2.10b Force exercée sur une tige

Considérez le cas d’une tige tirée à vitesse constante dans un cylindre tel qu’illustré.

a) Négligeant les effets de bouts et les effets de gravité et sachant que p=p0=cte,
déterminez l’expression du profil de vitesse dans l’espace annulaire.

b) Obtenez l’expression de la force exercée par le fluide sur la tige intérieure et la


force exercée par le fluide sur la paroi du cylindre externe.

ρ = 960 kg/m3 , µ = 10 Pa ⋅ s
c) Application numérique: R = 50mm ,K = 0.9,L = 1m
V = 1m/s , p0 = 100 kPa

19
2.11c Déplacement d’un piston

Considérez le système qui consiste en une tige cylindrique déplacée à vitesse constante V
horizontalement dans un autre cylindre rempli de liquide newtonien incompressible.

Négligez les effets de bouts, mais considérez que p0 - pL n'est pas nul.

a) Posez les hypothèses et les conditions de frontières requises pour solutionner ce


problème.

b) Effectuez un bilan de quantité de mouvement sur un élément de volume


approprié.

c) Obtenez l'expression du profil de vitesse.

d) Illustrez le profil de vitesse pour le cas:

i) p0 – pL > 0
ii) p0 - pL < 0
iii) p0 - pL = 0

2.12a Ecoulement dans un canal

a) Montrez que le profil de vitesse d'un liquide s'écoulant par gravité en régime
laminaire dans un canal semi-circulaire rempli est:

2
ρ g sin β R 2 ⎡ ⎛ r ⎞ ⎤
vz = ⎢1 − ⎜ ⎟ ⎥
4µ ⎢⎣ ⎝ R ⎠ ⎥⎦

20
b) À partir de ce profil, obtenez l'expression

i) du débit,

ii) de la force exercée sur la paroi par unité de longueur, dans la direction de
l'écoulement.

2.13b Vitesse terminale

a) Calculez la vitesse terminale d'une particule de carbone, ayant un diamètre de 2


microns et une masse volumique de 1250 kg/m3, dans de l'air à 20oC et 1 atm.

b) À quelle distance cette particule va-t-elle atteindre le sol si elle sort d'une
cheminée de 70 m de haut et est soumise à un vent de 20 km/h. On suppose que la
vitesse ascensionnelle de la particule est nulle et que la particule atteint
immédiatement sa vitesse terminale.

2.14b Écoulement sur un plan incliné

Un liquide très visqueux (polymère fondu) est alimenté sur un plan incliné de largeur W.
Pour faciliter son écoulement, on propose de faire couler le polymère sur un film mince
d’un liquide immiscible beaucoup moins visqueux, tel qu’illustré. On désire obtenir
l’expression de la vitesse d’écoulement du polymère en fonction des propriétés physiques
et des conditions spécifiées.

21
En considérant que le polymère fondu est beaucoup plus visqueux que le liquide de
lubrification, négligeant les effets de bouts et supposant que les propriétés physiques sont
constantes:

a) Montrez que le profil de vitesse dans le film de liquide lubrifiant est donné par
l’expression suivante:

2
ρl g cos β 2 ⎛ ⎛ x ⎞ ⎛ x ⎞ ⎞ ⎛ x ⎞
vz = δ ⎜ ⎜ ⎟ − ⎜ ⎟ ⎟⎟ + V ⎜ ⎟
2µl ⎜ ⎝ δ ⎠ ⎝ δ ⎠ ⎝ δ ⎠
⎝ ⎠

où V est la vitesse à l’interface des deux liquides.

b) Illustrez ce profil dans le cas où l’épaisseur δ est très faible.

c) Obtenez l’expression du profil de vitesse dans le polymère en terme de V.

d) Illustrez le profil de vitesse dans le polymère, sachant que sa viscosité est très
élevée.

e) Obtenez l’expression de la force de cisaillement à l’interface exercée par le


liquide de lubrification sur le polymère et reliez cette force au poids du polymère
pour obtenir l’expression de V (le polymère est toujours considéré comme très
visqueux).

22
2.15b Lubrification

Dans un procédé de lubrification, la situation peut être représentée par le mouvement


vertical d’une plaque de largeur W et de hauteur L près d’une paroi fixe verticale, telle
qu’illustrée ci-dessous.

La plaque se déplace à vitesse constante V et l’épaisseur de fluide entre les deux parois
est B (constante). On peut négliger les effets de bouts et considérer le régime permanent.

a) Déterminez les expressions de la contrainte de cisaillement et du profil de vitesse


dans le film de liquide

b) Illustrez le profil de vitesse

c) Obtenez l’expression de la force exercée par le liquide sur la plaque

d) Quelle force totale faut-il exercer sur la plaque de masse 1kg de 200 mm × 200
mm pour une vitesse V de 10 m/s et B=0.1 mm (µ = 0.1 Pa.s, ρ = 950 kg/m3)?

e) Est-ce que la gravité dans le film liquide contribue de façon significative à cette
force?

23
2.16b Profil de vitesse près d’une paroi

Pour l’écoulement laminaire dans une couche limite près d’une paroi, le profil de vitesse
à une position x quelconque est approximativement donné par:

3
vx 3 & y # 1 & y #
= $ !' $ !
V( 2 $% ) (x )!" 2 $% ) (x )!"

µx
# (x ) = 4.64
"V!

a) Déterminez l’expression de la force par unité de surface exercée par le fluide sur
la surface en fonction de x.

b) Quelle est la grandeur et l’orientation de cette force à x = 0.5 m, pour un fluide


newtonien dont la viscosité est égale à 15 mPa.s, et la masse volumique égale à
1300 kg/m3 et si V∞= 3 m/s ?

2.17b Contrôle d’épaisseur

En tant qu’ingénieur pour la Société Kraft on vous demande de construire un dispositif


qui permet de produire un film de chocolat ayant une épaisseur variable. Vous proposez
le dispositif montré ci-dessous. Vous rappelant la loi de Maître Newton vous prétendez
que l’épaisseur δ2 est uniquement fonction de l’épaisseur imposée δ1 peu importe l’angle
du dispositif.

24
a) Pour prouver cette hypothèse vous devez poser les hypothèses requises et
déterminer les profils de vitesse vz1(x) et vz2(x),

b) Relier les deux sections et déterminer δ2 en fonction de δ1.

c) Illustrez les deux profils de vitesse.

2.18b Pompe Couette-Poiseuille

Une pompe à effet Couette-Poiseuille consiste en un cylindre rotatif vertical de rayon KR


disposé concentriquement à l’intérieur d’un cylindre stationnaire de rayon R et de
longueur L, comme le montre une vue de dessus de l’appareil (voir figure). Le cylindre
interne tourne à la vitesse angulaire Ω et induit un écoulement de traînée auquel
s’opposent des effets de pression.

25
a) En négligeant les effets de courbure, ramenez ce problème à un problème plan et
obtenez l'expression du profil de vitesse dans l’espace annulaire pour un fluide
newtonien.

b) Illustrez le profil de vitesse.

c) Dérivez une expression du débit volumique Q en fonction de ps - pe et de la


vitesse angulaire. Pour quelle valeur de ps - pe, la pompe ne débitera pas ?

2.19b Vitesse d’un piston

Dans un problème de lubrification, un piston de masse M de longueur L et de rayon KR,


est lubrifié par une huile newtonienne et incompressible placée dans l’entrefer entre le
piston et le réservoir cylindrique, tel qu’illustré. On considère le régime permanent, que
l’huile lubrifie le piston sur toute la longueur L et que la force de gravité agissant sur
l’huile est négligeable. On désire calculer la vitesse de chute du piston.

26
a) Posant les hypothèses requises, faites un bilan de quantité de mouvement pour
obtenir la contrainte et la vitesse du fluide en fonction de V (la vitesse du piston).
Posez les conditions de frontières requises.

b) Obtenez l’expression du profil de vitesse en fonction de V.

c) Par bilan de forces, obtenez l’expression de V en fonction de la masse du piston,


de la géométrie et des propriétés du fluide.

d) Déterminez la vitesse pour les données suivantes:

R = 0.10 m
KR = 0.097 m
L = 0.20 m
ρ = 870 kg/m 3
µ = 1Pa.s
M = 40 kg

2.20b Glissement d’un bloc de béton sur un plan incliné

Un plan incliné est utilisé pour déplacer des blocs de béton à l’aide d’un film d’huile
d’épaisseur δ tel qu’illustré.

27
Considérant que la masse du bloc de béton est M, que sa largeur est W et que les effets de
bouts sont négligeables, obtenez l’expression de la vitesse du bloc, en fonction de M, L,
W, ρ, µ, δ et β, en régime permanent.

Étapes:

a) Posez clairement les hypothèses nécessaires.

b) Faites un bilan de quantité de mouvement sur un élément de volume approprié.

c) Obtenez le profil de vitesse en fonction de V (vitesse de bloc) et illustrez.

d) Faites un bilan de force pour obtenir V = V (M, L, W, ρ, µ, δ et β).

2.21b Temps requis pour éliminer des micro-bulles

Des micro-bulles d’air sont introduites dans un réservoir d’eau stagnant à 20oC. Estimez
le temps requis pour éliminer ces bulles grâce à la poussée d’Archimède, si ces bulles
doivent parcourir un mètre avant d’atteindre la surface libre. On peut supposer que ces
micro-bulles sont sphériques et qu’elles se comportent comme des particules solides.

28
dbulles = 10 µm
ρ air = 1.206 kg/m 3
Données:
µ H 0 = 1 mPa.s
2

ρ H o = 1000kg/m 3
2

a) Montrez d’abord, par un bilan approprié, que la vitesse ascensionnelle est donnée
par l’expression :

v# =
( )
2 R 2 ! H 2 0 " ! air g

b) Calculez la vitesse et le temps requis.

2.22b Injection par une seringue hypodermique

Une seringue hypodermique, terminée par une aiguille cylindrique de longueur L= 25


mm et de rayon R= 0.4 mm, est utilisée pour effectuer une injection dans une veine où la
pression interne est de 1900 Pa. Si on souhaite administrer au patient 1 mL d'une solution
de viscosité µ= 1.5 mPa.s en 3 secondes, quelle sera la force qui devra être appliquée sur
le piston du réservoir de la seringue, sachant que celui-ci a un diamètre de 1 cm.
Développez toutes les équations nécessaires à l'aide de bilans de quantité de mouvement.

2.23b Élimination des bulles d'un bain de verre fondu

La présence de bulles au sein du verre fondu est un sérieux problème lors de la mise en
œuvre de ce matériau. Considérons la possibilité d'éliminer de telles bulles par flottation:

a) Faites un croquis illustrant les courants d'écoulement autour d'une bulle en


ascension dans le verre, en utilisant le référentiel de la bulle.
b) Utilisez un bilan de force pour établir une expression de la vitesse terminale de la
bulle en posant l'hypothèse d'un écoulement rampant.

29
c) Du verre fondu de viscosité µ=1.0 Pa.s et de densité ρ =3200 kg/m3 repose
dans un réservoir d'une profondeur de 0.1 m. Quelle est la taille maximale des
bulles demeurant dans le verre après 1 minute ?
d) Vérifiez que la loi de Stokes s'applique bien dans le cas discuté en c).
e) Combien de temps faut-il attendre pour que cette taille maximale soit réduite de
moitié ?

2.24b Enrobage d'une tige métallique

On considère la situation d'écoulement illustrée sur le schéma ci-dessous. Il s'agit d'une


tige cylindrique de rayon R qui passe par un réservoir rempli d'un fluide newtonien et
incompressible (masse volumique ρ, viscosité µ). Dans un mouvement ascendant à une
vitesse constante V, la tige entraîne avec elle une couche de fluide qui, loin des effets de
bout, est supposée constante et bornée par les rayons R et KR.

a) Faites un bilan de quantité de mouvement (composante z) sur un volume de


contrôle convenablement choisi et obtenez l'équation différentielle qui exprime la
variation de τrz selon r.

b) Quelles sont les conditions frontières d'intérêt à ce problème ?

c) Obtenez le profil de vitesse et illustrez-le sommairement en portant en graphique


(Vz-V) en fonction d'un rayon adimensionnel ξ = r/KR.
V

R
KR g

z
liquide newtonien

30
Chapitre 3: Équations d'échanges pour les systèmes isothermes

3.1b Ecoulement dans un tube circulaire

a) Simplifiez l'équation de continuité et les trois composantes de l'équation de


Navier-Stokes pour l'écoulement permanent et établi d'un fluide newtonien et
incompressible dans un tube.

b) Considérez que l'écoulement est dans la direction de la gravité et est soumis à une
différence de pression p0 - pL. Montrez que la composante z peut être intrégrée par
séparation de variable pour obtenir le résultat du Chap. 2.

3.2b Régulateur de vitesse

Un régulateur de vitesse consiste en un disque de 0.2 m de diamètre, très mince et


immergé dans un bain d'huile de viscosité égale à 0.2 Pa·s.

Comme l'espacement entre le disque et les parois est très faible, on peut supposer que la
vitesse est linéaire selon l'axe z et que les effets des parois latérales sont négligeables.

a) Obtenez l'expression du couple en fonction de la vitesse angulaire.

b) Quel est le couple (en N·m) à 15 rpm (révolutions par minute) ?

31
3.3b Lubrification d'un arbre de couche

Un arbre de couche est lubrifié avec une huile newtonienne circulant dans un manchon tel
qu'illustré. L'arbre et le manchon sont concentriques. Obtenez une relation entre le débit
et la perte de pression, en négligeant les effets de la gravité et d'inertie.

a) Énoncez vos hypothèses.

b) Simplifiez l'équation de continuité et les composantes de l'équation de Navier-


Stokes.

c) Montrez dans quelles conditions les effets d'inertie sont négligeables.

d) Obtenez les expressions du profil de vitesse pour 0 < θ < π et pour π < θ < 2π.

e) Intégrez pour obtenir l'expression du débit.

f) Quelle est l'expression de la force exercée par le fluide sur l’arbre et le manchon ?
N.B. vous devez considérer l’effet de la pression qui varie avec θ.

32
3.4b Ecoulement rampant entre deux sphères

Un viscosimètre consiste en deux sphères concentriques de rayons KR et R


respectivement. La sphère intérieure tourne à une vitesse angulaire Ω dans la direction φ.

a) En considérant que le fluide est incompressible et newtonien, simplifiez les


équations d'échange pour un écoulement rampant et permanent.

b) La forme de la solution pour le profil de vitesse est suggérée par les conditions de
frontières. Obtenez l'expression du profil de vitesse.

c) Dites pourquoi l'hypothèse de l'écoulement rampant est nécessaire. Montrez que


pour un écoulement non rampant les trois composantes de l’équation de
mouvement ne peuvent être satisfaites. Que se passe-t-il alors?

d) Quelle est l'expression du couple ?

3.5b Dissipation visqueuse dans un capillaire

Considérer l'écoulement adiabatique en régime permanent d'un fluide newtonien


incompressible dans un tube.

a) Déterminez l'expression de la fonction de dissipation visqueuse Φv en fonction de


r.

b) Intégrer ce résultat et montrez que µ ∫ V Φv dV = QΔ p .

33
c) Quelle serait l'augmentation de température pour un polymère fondu ayant les
propriétés suivantes:

µ = 102 Pa.s
ρ = 800 kg/m 3
Ĉ p = 2.50 kJ/kg ⋅ o C
L = 0.3m
d = 5 mm
Δp = 150 kPa

3.6b Rotation lente d'un cylindre

Dans le cas de la rotation lente d'un cylindre dans un bain infini newtonien et
incompressible, négligeant les effets de bouts, le profil de vitesse est donné par
l'expression:

vθ = Ω R 2 / r

où Ω est la vitesse angulaire du cylindre.

a) Montrez que ce profil de vitesse satisfait la composante θ de l'équation de Navier-


Stokes et les conditions frontières.

b) Obtenez l'expression du couple requis pour faire tourner le cylindre.

34
c) Quelle est la puissance dissipée (W) si le rayon, R, du cylindre est de 0.1 m, la
longueur, L = 1 m, la vitesse de rotation égale à 1 rev/s et la viscosité de 1 Pa.s?

3.7c Déplacement d'un piston

Dans le cas illustré ci-dessous, on fait pénétrer lentement une tige pleine dans un cylindre
creux contenant un liquide newtonien.

a) Suggérez un profil de vitesse dans l'espace annulaire et justifiez votre proposition.

b) Posant des hypothèses raisonnables, obtenez l'expression du profil de vitesse à un


instant donné, en fonction de L, pL - p0 et de V.

c) Montrez comment pL - p0 peut être éliminé par un bilan approprié et obtenez


l'expression du profil de vitesse en fonction de L(t).

d) Obtenez l'expression de la force exercée sur la tige en fonction de L(t).

3.8b Effets d'inertie pour la rotation d'une sphère

Considérez la rotation (vitesse angulaire Ω) d'une sphère de rayon R dans un bain de


fluide incompressible et newtonien, de dimensions très grandes par rapport à la sphère, en
régime permanent.

35
ΩR3 sin θ
a) Montrez que le profil de vitesse suivant: vφ =
r2
satisfait l'équation de continuité et les trois composantes de l'équation de Navier-
Stokes dans le cas de l'écoulement rampant.

b) Illustrez le profil de vitesse pour $ = # / 2 et R " r < ! .

c) Obtenez l'expression du couple exercée par le fluide sur la sphère.

d) Quelle est la valeur du couple (unités S.I.) pour les conditions suivantes:

Ω = 10 radians/s
R = 0.10 m
µ = 103 Pa.s

e) Dites en quelques mots pourquoi l'hypothèse d'écoulement rampant (creeping


flow) est essentielle.

f)c Utilisant la solution pour le profil de vitesse, montrez que les composantes r et
theta de l'équation de Navier-Stokes ne peuvent pas être satisfaites sauf pour le
cas limite Vφ2 → 0 . Que pouvez-vous en conclure?

3.9c Ecoulement laminaire dans une conduite triangulaire

Une conduite triangulaire (triangle équilatéral) horizontale de longueur L a une section


telle qu'illustrée. Le profil de vitesse pour l'écoulement permanent laminaire d'un fluide
newtonien incompressible, loin des effets d'entrée, est donné par l'expression

36
p0 ! p L
v z (x, y ) =
4 µLH
(
(y ! H ) 3x 2 ! y 2 )

a) Vérifiez que ce profil de vitesse satisfait:


i) les conditions de frontières;
ii) l'équation de continuité;
iii) les 3 composantes de l'équation de mouvement.

b) Montrez que le débit est donné par l'expression :

3 (p0 ! p L )H 4
Q=
180 µL

c) Obtenez l'expression de la force exercée sur le fluide par les parois. N.B. il suffit
de calculer la force sur une des surfaces et de multiplier par 3.

3.10c Déplacement d’un fil cylindrique

Dans un procédé métallurgique, un fil cylindrique passe dans un bassin cylindrique


fermé pour un traitement de surface, tel qu’illustré. Le fil est déplacé à vitesse constante
V. On désire obtenir le profil de vitesse loin des effets de bouts. Supposez l’écoulement
laminaire, le fluide newtonien et incompressible et que les effets de la gravité sont
négligeables. On suppose qu’aucun fluide ne s’échappe du réservoir cylindrique.

37
a) Posez les hypothèses requises.

b) À l’aide des équations de continuité et de Navier-Stokes, obtenez l’expression du


profil de vitesse en fonction de p0 - pL.

c) Illustrez le profil de vitesse.

d) Montrez comment vous pourriez éliminer p0 - pL, inconnu pour ce problème.

3.11b Rotation d’un cône

Considérez le cas de deux cônes concentriques dont l’espace est rempli d’un fluide
newtonien et incompressible. Le cône extérieur tourne à la vitesse angulaire Ω et le cône
intérieur est fixe. Si l’angle β est à peine supérieur à l’angle α, le profil de vitesse est
donné en régime permanent par:

& + ') #
v, = (r (sin * )$$ !!
% * ') "

a) Montrez que la contrainte de cisaillement est pour β très voisin de α :

µ ' sin "


# $% ( &
" &!

b) Montrez alors que le couple est donné par:

2#µ %
T= (h tan ! )3
3(! $ " )

38
3.12b Écoulement rampant entre deux disques parallèles

Une géométrie typique, utilisée pour l’injection des polymères est illustrée au schéma
suivant:

Considérez l’écoulement rampant (vr2 ! 0 ) d’un fluide newtonien incompressible, loin


des effets de bouts, dans la cavité totalement remplie (les effets de la gravité sont
négligeables).

39
a) À l’aide de l’équation de continuité, montrez que rvr = A(z) où A est une fonction
unique de z (posez les hypothèses nécessaires).

b) Montrez que pour l’écoulement rampant, les équations de Navier-Stokes


permettent d’obtenir le profil de vitesse suivant:

2
−b 2 Δp ⎡ ⎛ z ⎞ ⎤
vr ( r,z ) = ⎢1 − ⎜ ⎟ ⎥
⎛ R2 ⎞ ⎣⎢ ⎝ b ⎠ ⎦⎥
2µ r ln ⎜ ⎟
⎝ R1 ⎠

où Δp = p2 − p1 et b est la demi-épaisseur.

c) Obtenez à partir du profil de vitesse l’expression du débit volumique en fonction


de Δp.

3.13b Ecoulement autour d’une sphère

Le profil de vitesse pour l’écoulement d’un fluide incompressible autour d’une sphère est
donné par:
3
vr ⎛ 3 ⎛ R ⎞ 1 ⎛ R ⎞ ⎞
= ⎜1 − ⎜ ⎟ + ⎜ ⎟ ⎟ cos θ
v∞ ⎜⎝ 2 ⎝ r ⎠ 2 ⎝ r ⎠ ⎟⎠

vθ ⎛ 3 ⎛ R ⎞ 1 ⎛ R ⎞3 ⎞
= − ⎜1 − ⎜ ⎟ − ⎜ ⎟ ⎟ sin θ
v∞ ⎜ 4 ⎝ r ⎠ 4 ⎝ r ⎠ ⎟
⎝ ⎠

Montrez que ce profil satisfait l’équation de continuité.

3.14b Rhéomètre à disques parallèles

La géométrie consiste en deux disques parallèles avec un faible entrefer dans lequel on
place le liquide.

Pour un faible entrefer, en écoulement rampant, le profil de vitesse est donné par:

z
vθ = Ω r
h

40
Considérez que le fluide est incompressible et newtonien.

a) Montrez que l’équation de continuité et la composante 2 de l’équation de Navier-


Stokes sont satisfaites.

b) Obtenez l’expression du couple:

" !R 4
T =µ
2h

3.15b Analyse dimensionnelle de l'homogénéisation

Un réacteur chimique servant à la production continue d'un polymère est fabriqué à partir
d'un cylindre. Le tube d'alimentation excède à l'intérieur du réacteur dans le but de
produire une agitation efficace. Le réacteur opère sous pression et est fermé à
l'atmosphère.

On veut étudier la qualité de l'agitation produite à l'aide d'un modèle réduit au laboratoire.

a) Choisir une vitesse et une longueur caractéristiques appropriées.

41
b) Si le modèle réduit doit être le quart du réacteur industriel, définir les dimensions
correspondantes du modèle ainsi que les conditions d'opération si:

i) on utilise le même fluide;


ii) on utilise un fluide 100 fois moins visqueux.

3.16b Analyse dimensionnelle d’une colonne à garnissage

Une colonne industrielle de 1 m de diamètre utilisée pour l'extraction liquide-liquide


contient un garnissage formé de particules sphériques de 10 mm de diamètre. Vous
désirez étudier l'hydrodynamique d'une telle colonne (cylindrique) à l'aide d'un modèle
réduit. La colonne est remplie de fluide et opère dans les conditions spécifiées au
schéma. Utilisant une colonne en laboratoire de 10 cm de diamètre et sachant que le
rapport diamètre des particules au diamètre de la colonne peut influencer
l'hydrodynamique, pour le modèle réduit,

a) quelle est la grosseur de particules requises?

b) quelle est la vitesse moyenne si vous utilisez de l'eau?

c) dans quelles conditions peut-on espérer que la paroi de la colonne n'influence pas
l'hydrodynamique?

42
3.17b Analyse dimensionnelle d’un réservoir d’aération

Un ingénieur a suggéré de mettre l'alimentation d'un réservoir pour le traitement d'eaux


vannes au-dessus de la surface libre tel qu'illustré, pour possiblement réduire le B.O.D.
par entraînement d'oxygène. Vous vous proposez d'étudier ce système au laboratoire sur
modèle réduit. A partir d'une vitesse et d'une longueur caractéristiques, définissez les
critères à respecter pour que l'étude sur modèle soit représentative du comportement du
prototype.

3.18b Fabrication de CD/DVD par moulage par injection.

Les disques numériques CD sont faits économiquement en grandes quantités par un


procédé de moulage par injection du polycarbonate à l'état fondu dans un moule de
nickel, usiné précisément afin que la surface interne contienne des creux et des sommets,
correspondant à l'encodage binaire de la musique. Afin d'estimer la durée de vie du
moule, on désire évaluer la friction (contrainte de cisaillement) à la paroi.

43
Données:
Rayon du moule R2=6 cm, rayon de la buse d’injection R1=1 cm
Débit volumique de polymère Q = 5x10-6 m3/s
Épaisseur d'un CD 2B = 1mm
Viscosité du polycarbonate à la température d'injection: µ = 200 Pa.s
Masse volumique du polycarbonate à la température d'injection: ρ = 1200 kg / m3

Solutionnez le Problème 3.12 et considérant la fin du remplissage du moule

a) calculez la vitesse radiale moyenne à r = R2/2;

b) calculez la contrainte de cisaillement à la paroi à r = R2/3

3.19c Equations d’échanges

Obtenez l’équation de continuité pour un volume quelconque qui se déplace avec le


fluide.

44
Chapitre 5: Turbulence

5.1a Ecoulement turbulent

L'analyse de l'équation de Navier-Stokes pour l'écoulement turbulent fait apparaître les


termes # " ! v v et # " ! v'v' .

a) En quelques mots, que représente physiquement chacun de ces termes?

b) Pour l'écoulement permanent et établi dans une conduite, quelle est l'importance
relative de chacun, loin de la paroi et tout près de la paroi?

5.2b Equation de Navier-Stokes

Est-ce que l'équation de Navier-Stokes est valable pour l'écoulement turbulent d'un fluide
newtonien et incompressible ? Discutez brièvement des différences entre l'équation 5.2-
12 et l'équation 3.2-9.

5.3b Contraintes de Reynolds

a) Montrez que # " ! vv = # " ! v v + # " ! v'v'

b) Exprimez ce résultat en fonction du tenseur de contraintes de Reynolds, ! t .

c) Que représente physiquement le terme # " ! v'v' ? Discutez brièvement de


l’importance de ce terme:

i) en écoulement laminaire,

ii) en écoulement turbulent (près de la paroi?, loin de la paroi?).

45
5.4b Écoulement turbulent

Dans l’analyse de Deissler, l'expression des contraintes de turbulence est donnée par:

(t ) {− n v y } ⎞ dvx
2 + +

τ yx = n2v + y + ⎛⎜1 − e ⎟
⎝ ⎠ dy

le profil de vitesse près d’une paroi d’une conduite cylindrique lisse est estimé en
additionnant l'expression précédente à la loi de Newton pour obtenir, après passage en
variables adimensionnelles:

y+ dy +
v+ = $ 0 # y + # 26
0 2 +
1+ n v y 1" exp {"n v y
+
( 2 + +
})
a) Que devient ce résultat quand on est très près de la paroi? Justifiez.

b) !
Calculez l’épaisseur de la couche laminaire pour l’écoulement de l’eau à 20 oC (ρ
= 1000 kg/m3 et µ = 1 mPa.s) dans une conduite lisse de 0.10 m de diamètre pour
une contrainte à la paroi τ égale à 0.4 Pa.
0

c) À l’aide de l’expression de Blasius, f = 0.0791/Re1/4, déterminez la vitesse


moyenne de l’écoulement défini en b.

46
Chapitre 6: Coefficient de transfert de quantité de mouvement

6.1a Facteur de friction pour l’écoulement dans un tuyau

Expliquez en quelques mots pourquoi le facteur de friction pour l’écoulement turbulent


dans un tuyau dépend de la rugosité?

6.2a Perte de pression nécessaire à l'écoulement

Quel est le gradient de pression nécessaire pour que s'écoule, dans une conduite circulaire
horizontale lisse ayant un diamètre de 0.1 m, du kérosène à 20oC à un débit volumique de
3.3 L/s? À cette température, la densité du kérosène est de 815 kg/m3 et sa viscosité est
de 1.7 mPa.s.

6.3a Débit d'eau dans une conduite

Déterminez le débit d'eau à 20oC d'une conduite de 8 pouces de diamètre (diamètre


interne de 7.981 pouces et k/D=0.00023) pour une différence de pression de 105 Pa sur
une distance de 4 km.

6.4b Écoulement de kérosène dans une conduite

Du kérosène s'écoule dans un tuyau lisse de section d'écoulement circulaire. La viscosité


du kérosène est de 1.7 x 10-3 Pa.s. Le tuyau a un diamètre de 100 mm et une longueur de
1000 m. Sachant que la perte de pression est de 2.4 x 105 Pa pour un débit de 3.3 L/s et
que le kérosène est incompressible, déterminez sa densité.

6.5b Écoulement d’eau dans une conduite

Déterminez le diamètre minimal requis d'une conduite circulaire horizontale où circule de


l'eau (à 20°C) à un débit de 10 L/s. La perte de charge ne doit pas dépasser 10 kPa/30 m.
Considérez que le tuyau est lisse.

ρ 20 C = 1000 kg/m3
o
Données:
µ20 C = 10−3 Pa.s
o

47
On vous demande d'utiliser le diagramme f vs Re.
a) Montrez que, dans le cas où le diamètre de la conduite est inconnu, le facteur de
friction peut être relié au nombre de Reynolds, par:

K
f = où K est une constante
Re 5

b) Évaluez la constante K

c) À l'aide de la figure 6.2-2 et utilisant l’expression précédente, déterminez le


diamètre du tuyau.

6.6b Écoulement dans un pipeline

Une huile de lubrification est pompée de Montréal à Sarnia (870 km) à un taux de 10000
barils/jour (0.159 m3/baril) dans un pipeline de 30.5 cm de diamètre intérieur. Ce débit
est devenu insuffisant et on désire l'augmenter en ajoutant une conduite parallèle de
même dimension sur une longueur de 290 km (entre Montréal et Kingston). On demande
de calculer le nouveau débit que l'on pourrait ainsi obtenir si la perte de pression totale
doit rester la même. Refaites le calcul pour une huile brute.

huile de lubrification huile brute


ρ (kg/m3) 900 800
µ (Pa.s) 0.15 0.003

N.B. Considérez que les conduites sont lisses.

6.7b Écoulement turbulent dans un tube horizontal

Un fluide de viscosité µ et de densité ρ s'écoule dans un tube horizontal de longueur L et


de diamètre D; le débit volumétrique est Q. Une différence de pression p0 ! p L est
nécessaire pour produire ce débit et on sait que l'écoulement est turbulent. Le tube est
maintenant remplacé par un diamètre de ½ D mais de même longueur L. Le même fluide
doit être pompé au même débit. Quelle est la différence de pression requise?

Supposez que pour cet écoulement la relation de Blasius s'applique:

0.0791
f =
Re1 / 4
48
a) Définissez le Δp en fonction de f.

b) Obtenez Δp2 par rapport à Δp1.

c) Calculez la perte de charge pour les conditions suivantes:

D1 = 100 mm , < v1 > = 2 m/s ,L = 10 km


ρ = 880 kg/m3 , µ = 1.5mPa.s

d) Quelle serait votre recommandation?

6.8a Oléoduc de l'Alaska

L'oléoduc de l'Alaska a été construit pour transporter 1.2 million de barils de pétrole brut
par jour (0.159 m3/baril). Son diamètre intérieur est de 1.22 m et sa rugosité relative de
0.0001. Sa longueur est de 1280 km.

Calculez le nombre de stations de pompage requises, si la perte de charge entre chaque


station est de 690 kPa.

Données: µ = 5 mPa.s et ρ = 800 kg/m3

6.9b Vitesse terminale

a) Calculez la vitesse terminale d'une balle de golf (diamètre de 4 cm et ρ = 2000


kg/m3 dans de l'air à 20 oC et 1 atm si on applique la loi de Stokes. Cette loi
s'applique-t-elle? Sinon, calculez la vitesse terminale correctement.

b) Déterminez la vitesse terminale de chute d'une bille de verre de 10 cm de


diamètre, de densité égale à 2700 kg/m3 dans de l'air (ρ = 1.29 kg/m3 et µ = 0.018
mPa.s).

c) Une gouttelette de NH4 NO3 de 1 mm de diamètre (ρ = 1.652 g/mL chute en haut


d’une tour de refroidissement à l’air à 20oC.

Considérant les conditions suivantes:

les propriétés de l’air à Tf = 350 K: ρ f = 0.998 kg/m3

49
µ f = 2.075 x 10-5 Pa.s

Déterminez la vitesse terminale de cette gouttelette.

Réponse c): Vt = 6.2 m/s

6.10b Chauffage d'une maison

On désire chauffer une résidence à deux étages à l'aide d'une fournaise électrique à air
forcé qui produit de l'air chaud à 40 oC. L'air est amené vers les étages à l'aide un conduit
principal lisse de section rectangulaire de 40 cm x 10 cm sur une longueur de 7m
(segment A-B sur le schéma). Par la suite, il faut séparer ce conduit principal en deux
conduites cylindriques lisses de longueur 8m et 1.6m respectivement (segments B-D et
B-C).

a) Calculez la viscosité de l'air chaud qui circule dans les conduites (considérez
p = patm).

Sachant que p A ! p B = 150 Pa et p B ! pC = p B ! p D = 75 Pa

b) Quel est le régime d'écoulement entre les points A et B ? (Indice: utilisez


" = Re f )

c) Quel doit être le diamètre respectif des conduites B-D et B-C afin que le débit
d'air chaud soit le même à chaque étage ?
!

50
Chapitre 7: Bilans macroscopiques de quantité de mouvement

7.1a Pression à l’entrée d’une pompe

Calculez les pressions à l'entrée et à la sortie de la pompe de l'exemple 7.5-1 (B.S.L.).

7.2b Force exercée sur un coude

Considérez l'écoulement de l'eau dans un coude de 90° tel qu'illustré. Négligeant la force
de frottement sur les parois et les effets de gravité et posant ev = 0.5:

a) Calculez la pression relative à la section "2".

b) Calculez la force nette exercée sur le coude et donnez l'orientation de cette force.

7.3b Ecoulement dans un tube en "U"

De l'eau s'écoule dans un tube en "U" donc la section est variable (voir figure). Les
diamètres à l'entrée et à la sortie sont de 100 mm et 50 mm respectivement. L'eau s'écoule
au débit de 20 kg/s. Considérez que la friction sur les parois est négligeable.

51
a) Calculez la pression à la sortie, sachant que p1 = 1.5 × 105 Pa (absolue).

b) Calculez la force nette exercée par l'eau.

ρ = 1000 kg/m3
Données: µ = 10−3 Pa ⋅ s
ev = 1.4 ( basé sur v2 )

7.4b Fontaine

Afin d'augmenter la hauteur d'une fontaine d'eau, vous décidez de déposer une tuyère de
5 kg à la sortie de la canalisation illustrée ci-dessous. La tuyère n'est pas fixée et est libre
de se déplacer verticalement, déterminez le débit maximum permettant que la tuyère reste
en place et déterminez le gain en hauteur du jet d'eau, apporté par la tuyère, pour le débit
maximal calculé.

52
7.5a Calcul d’une tuyère pour une fontaine

On vous demande de faire le calcul du débit d’eau nécessaire pour produire un jet d’eau
de 40 m. Les diamètres à l’entrée et à la sortie de la tuyère sont respectivement de 75
mm et de 25 mm.

a) Posez les hypothèses nécessaires et calculez le débit d’eau nécessaire.

b) Estimez la force nette qui agit sur la tuyère.

7.6b Fontaine en arc

À l'aide d'une tuyère, vous voulez créer un arc formé d'un jet d'eau (une telle fontaine
existe sur la rivière à Chicago, IL). Cet arc aura une hauteur H de 20 m et une longueur L
53
de 100 m. Calculez l'angle d'arrosage θ, le débit et la pression nécessaire à l'entrée de la
tuyère de projection pour des sections d'entrée et de sortie de la tuyère de S0 et S1
respectivement. (Négligez la friction du jet d'eau sur l'air ambiant et considérez que le
diamètre de la tuyère à la sortie est de 10mm et le diamètre de l’entrée est de 100 mm).

7.7b Turbo-Seadoo

L'idée vous vient de fabriquer un Seadoo propulsé par un jet d'eau qui doit être capable
d'exercer une force de 1000 N lorsque retenu au quai. Le diamètre de la conduite d'entrée
est de 100 mm et offre un angle d'arrivée de 90°. La capacité du moteur et de la pompe
doit être telle que l'on pompe 15 L/s.

a) Calculez la dimension de la conduite à la sortie qui pourra donner une telle force;

b) Calculez la puissance (kW) du moteur de la pompe supposant un rendement de


55%.

7.8b À la défense de l'opérateur

À la fin du quart de minuit un nouvel opérateur doit remplir deux réservoirs vides de
même diamètre pour la production du lendemain en ouvrant la vanne "V". La capacité du
premier réservoir situé au-dessus de l'autre est la moitié du deuxième. L'usine est tout à
fait nouvelle et n'a jamais été opérée. Le matin même de la mise en marche, le
contremaître est en émoi quand il constate que seul le deuxième réservoir a été rempli! Il
pense même à renvoyer l'opérateur pour incompétence. Vous vous objectez. Montrez
54
alors que l'opérateur n'y est pour rien et suggérez une modification permettant de remplir
les deux réservoirs simultanément.

7.9a Siphon

On utilise un siphon pour transférer une boue qu'on supposera newtonienne d'un réservoir
supérieur A dans un réservoir inférieur B situé 3 m plus bas. La longueur totale de la
canalisation est de 300 m. Afin d'éviter la sédimentation et donc le colmatage, on veut
que la vitesse dans le tube soit de 1m/s.

Quel est le diamètre du tube qui satisfait cette condition sur la vitesse? Quel sera alors le
débit (en m3/h)?

On supposera que le siphon est amorcé, le tube est lisse, les niveaux restent constants
dans les réservoirs.

ρ = 1100 kg/m3, µ = 1.5 mPa.s

55
7.10a Puissance du coeur humain

Le cœur humain convertit de l’énergie chimique en énergie mécanique.

a) Pour les conditions spécifiées, obtenez la puissance théorique du cœur en watts.

b) Si les muscles du cœur consomment 146 kJ par jour d’énergie chimique, quel est
le rendement du cœur ?

N.B. 760 mm Hg = 101.3 kPa

7.11a Pompe centrifuge

Une pompe de 15 kW est utilisée pour le transport d’une suspension de minerai.

a) Calculez la pression à l’entrée de la pompe, pour les conditions suivantes, en


considérant que son rendement est de 50%.

< v2 >= 2 m/s


µ = 1.6 mPa.s
ρ = 1400 kg/m 3
D2 = 0.10 m
D1 = 0.20 m

b) Calculez la force exercée par le fluide sur la pompe et indiquez sa direction.

56
7.12b Baignoire

Vous venez de prendre une douche et, à votre grande surprise, le bain est encore plein.
Vous avez cependant remarqué que lorsque vous étiez sous la douche le volume d'eau est
demeuré constant. En utilisant le schéma ci-dessous, déterminez le temps que prendra le
bain pour se vider à partir du moment où l'alimentation en eau est coupée. Considérez le
facteur de friction constant pour l'orifice et la tuyauterie de sortie.

57
7.13b Impact d'un jet de fluide sur un plan incliné.

Un jet de liquide frappe un plan incliné fixe tel qu'illustré. Déterminez la force exercée
par le jet sur la plaque et le débit de fluide dans chacune des directions. Négligez la force
de friction et les effets de la gravité.

Procédure:

a) Déterminez la composante normale Fn et la composante tangentielle Ft en


employant le bilan macroscopique de force en régime permanent.

b) Sachant que la friction est négligeable, que devient Ft ?

c) Effectuez le bilan de matière.

d) Appliquez le bilan macroscopique d'énergie mécanique en régime permanent.

e) Sachant que l'on peut toujours appliquer l'équation de Bernoulli le long d'une
même ligne de courant, que faut-il conclure au sujet de v1 et v2, au sujet de v1 et
v3?
f) Déterminez w2/w1 et w3/w1.

58
7.14b Force exercée sur une plaque inclinée

Un jet d'eau frappe une plaque inclinée tel qu'illustrée.

Négligeant la force de frottement sur la paroi, calculez la force nette exercée par le jet sur
la plaque. Quelle est l'orientation de cette force? (Justifiez votre réponse).

7.15b Jet de liquide frappant un disque

Dans un appareil de contrôle automatique un jet de liquide sortant d'un tube de rayon R1,
avec vitesse v1, déplace un disque de masse M et de rayon R3 jusqu'à une position
d'équilibre h. On demande de calculer cette valeur de h.

59
a) Par un bilan d'énergie mécanique entre les sections "1" et "2", montrez que:

1 2 1 2
v2 ! v1 + g h' = 0
2 2

b) Par un bilan de quantité de mouvement entre les sections "2" et "3" et supposant
que h' ! h , montrez alors que la position d’équilibre h est :

2
v12 & , Mg ) #
h= $1 - * ' !
2 g $ *+ / R12 . v12 '( !
% "

7.16b Accélération d'un véhicule

Considérez le système représenté par le schéma suivant (véhicule propulsé se déplaçant


sur rails):

Données:

a) Les gaz d'échappement sortent de la tuyère à la vitesse de 3 000 m/s avec


un débit massique w = 100 kg/s.

b) Poids initial du véhicule = 4 tonnes incluant 1 tonne de carburant.

c) La résistance de l'air et les frottements sur les rails peuvent être


représentés par une constante K = 15 N / (m/s).

Questions

i) Trouvez l'accélération initiale, m/s2.


ii) Quelle est la vitesse maximale du véhicule?
60
7.17b Suspension d'une sphère par un jet d'eau

Pour une exposition scientifique, on désire suspendre une sphère de marbre à l'aide d'un
jet d'eau tel qu'illustré.

Considérez que la sphère est très rapprochée de la sortie du jet et que la conduite est de
0.20 m de diamètre. Déterminez la vitesse dans la conduite et le débit d'eau requis (m3/s)
pour suspendre librement une sphère d'une tonne (1000 kg).

7.18b Écoulement dans un pipeline

Une huile brute est pompée de Sarnia à Montréal (870 km) à un taux de 10000 barils/jour
(0.159 m3/baril) dans un pipeline de diamètre intérieur de 305 mm. L'huile brute a une
masse volumique de 800 kg/m3 et une viscosité de 0.003 Pa.s. La rugosité du pipeline est
évaluée à k/D = 0.004.

On désire augmenter le débit de 30% en ajoutant une conduite parallèle de même


diamètre.

a) Calculez la longueur de la nouvelle conduite sachant que la perte de pression


totale doit rester la même (négligez les pertes dues aux accessoires).

b) Déterminez l'augmentation de la puissance de pompage requise.

61
7.19c Vidange d'un réservoir sphérique

Un réservoir d'eau potable abandonné fuit suite à une fissure qui s'est faite à sa base. Le
réservoir, une sphère de rayon interne R, était initialement à moitié plein. On vous
demande d'évaluer le temps qu'il prendra pour se vider. La fissure a un rayon R0 et le
réservoir est aéré par le haut par un petit évent.

a) Montrez que le volume d'eau dans le réservoir au temps t est donné par:
( )
V = π RZ 2 − Z 3 / 3 où Z (t ) est la position de la surface libre.

b) Obtenez l'expression pour le temps de vidange de la moitié de ce réservoir,


négligeant les effets visqueux.

c) Calculez le temps de vidange si R = 1m et R0 = 1 mm.

7.20b Horloge égyptienne

Les Égyptiens (plus de 2000 BC) avaient inventé une horloge à l'eau. Elle consistait d'un
réservoir quelque peu conique et d'un orifice au fond, tel qu'illustré:

62
a) Montrez qu’à n’importe quel temps le volume d’eau dans le réservoir est donné
par:

& A2 h 3 #
V = ' $$ + AR1h 2 + R12 h !!
% 3 "

où A = (R0 ! R1 )/ h0 et h est la position de la surface libre.

b) Par bilan de matière, reliez la vitesse de sortie dans l’orifice à la vitesse de la


surface libre.

c) Éliminant la vitesse de sortie à l’aide d’un bilan approprié, obtenez l’équation


différentielle qui décrit la variation de la surface en fonction du temps.

d) Calculez la vitesse de la surface libre, m/s, pour les conditions suivantes:

A = 0.6
R1 = 200 mm
R2 = 0.3 mm
h = 200 mm et 100 mm.

63
7.21b Calcul d’une vanne de contrôle

Une pompe centrifuge est utilisée pour alimenter un réacteur chimique en continu tel
qu'illustré. Dans le but de contrôler le débit, une boucle de recirculation avec vanne de
contrôle est utilisée.

On prendra ρ = 1100 kg/m3. Tous les tuyaux ont un diamètre intérieur de 0. 1 m.

Lorsque la vanne de contrôle est complètement fermée, la pompe délivre au réacteur un


débit de 10-2 m3/s et la puissance requise est de 3.0 kW, la pression à la sortie de la
pompe est de 5 x 105 Pa et 1 x 105 Pa à l’entrée du réacteur. Les différences d'énergie
potentielle sont négligeables.

a) Calculez ev correspondant à la conduite et aux accessoires entre la sortie de la


pompe et 1'entrée du réacteur (on peut supposer écoulement turbulent
complètement développé).

b) Déterminez la pression à 1'entrée de la pompe, p1.

c) La résistance de la vanne de contrôle est donnée approximativement par ev = 5/x,


où x est la fraction d'ouverture de la vanne. Déterminez la position d'ouverture de
la vanne qui permettra d'obtenir un débit 20% plus faible au réacteur. On pourra
supposer que la pression à 1'entrée de la pompe et la puissance demeurent
inchangées. On supposera que la résistance de la boucle de recirculation est due
uniquement à la vanne de contrôle.

64
7.22b Temps de vidange

Un réservoir cylindrique de 2m de longueur et 0.5m de diamètre contenant de l’eau,


initialement rempli doit être vidangé. L’orifice de sortie a un diamètre de 20mm et on a
déterminé que son coefficient de friction, ev est égal à 1.5. Pour réduire le temps de
vidange, on applique une pression d’air à la surface supérieure, maintenue égale à 0.10
MPa (relative).

Déterminez le temps de vidange.

7.23b Boucle de recirculation

Une pompe centrifuge est utilisée pour homogénéiser une suspension de minerai
contenue dans un grand réservoir, telle qu’illustrée. La boucle est alimentée par le haut du
réservoir, tel qu’illustré.

Sachant que la masse volumique de la suspension et sa viscosité sont respectivement


égales à 1500 kg/m3 et 1.5 mPa.s

65
a) Calculez la puissance requise de la pompe située à 10m plus bas que
l’alimentation.

b) Calculez la pression relative à l’entrée de la pompe.

7.24b Force d’impact

Dans un procédé de fabrication de pâte à papier, la pâte contenue dans une suspension
aqueuse (ρ = 1040 kg/m3) est désintégrée par un jet en continu qui vient frapper une
plaque perpendiculaire telle qu’illustrée. Le diamètre de la sortie du tube est de 200mm
et la sortie est à 5m au dessus de la plaque d’impact.

a) Pour un débit massique de 120 kg/s, calculez la force d’impact sur la plaque.

b) Un collègue vous suggère de placer la plaque à 45o par rapport au jet. Est-ce que
la force d’impact sera plus grande ou plus faible? Justifiez brièvement.

66
7.25b Variation de la pression en écoulement

Considérant le système d’écoulement vertical suivant, illustrez le profil de pression selon


l’axe des z pour les conditions suivantes. Justifiez brièvement.

i) pas d’écoulement
ii) écoulement vers le bas avec p2 = p1
iii) écoulement vers le haut.

67
7.26b Bassin de rétention d’eau

Un bassin de retenue d’eau est mis à profit pour remplir des camions citernes pour
combattre les feux de forêts d’une capacité de 8000 L. L’eau en s’écoulant au fond du
bassin entraîne avec elle des minerais et de l’argile. La masse volumique de la suspension
qui en résulte et sa viscosité sont respectivement égales à 1500 kg/m3 et 1.6 mPa.s.

Bassin de rétention d’eau

Conduite lisse (d = 0.1 m)


h=5m
β = 45o
Pompe
Fond argileux
Coude à 45o
L=8m

a) En l’absence de pompe et considérant une conduite lisse, une contraction


soudaine et un coude à 45o C (ev = 0.4), calculé le temps de remplissage
d’un camion citerne de capacité égale à 8000 L

b) Calculez la puissance de la pompe requise pour que le temps de


remplissage soit diminué par deux.

c) L’argile confère un seuil de contrainte à la suspension. En considérant


que le seuil de contrainte en fonction de la fraction volumique φ et du
diamètre d des particules d’argile suit le modèle de Zhou et al.:

c
k ⎛ φ ⎞
τ o (φ ) = 2 ⎜⎜ ⎟⎟
d ⎝ 1 − φ ⎠

Pour quelle fraction volumique d’argile le débit de remplissage devient-il


nul ?
Données : d = 3.52 x 10-6 m
k = 1.43 x 10-7 Pa.m2
c = 5.15

68
Chapitre 8: Fluides non-newtoniens

8.1a Loi de puissance

Pour la loi de puissance, la contrainte de cisaillement est donnée par l'expression

n '1
dv & dv x #
( yx = 'm x $$ !!
dy % dy "

i) quelles sont les unités de n et m?

ii) Que deviennent n et m pour un fluide newtonien?

8.2b Comportement d’un polymère

On dispose des données suivantes pour une expérience en cisaillement simple sur un
polymère fondu:

γ&(s−1 ) τ yx ( kPa )

10 22
20 31
50 44
100 58
200 74
400 98
600 111
1000 139
2000 170

Déterminez si ce polymère obéit à une loi de puissance. Si oui, déterminez les paramètres
du modèle. Est-ce un fluide rhéofluidifiant ?

69
8.3b Modèle de Carreau

Les données de la viscosité d'une solution aqueuse de carboxyméthyl de cellulose (1 %


en masse) sont les suivantes:

γ&(s−1 ) η ( Pa ⋅ s ) γ&( s −1 ) η ( Pa ⋅ s )

0.435 1.5 27.36 0.511


0.687 1.43 43.48 0.432
1.095 1.34 68.72 0.362
1.727 1.20 109.5 0.297
2.736 1.08 172.7 0.242
4.348 0.94 273.6 0.191
6.872 0.823 434.8 0.152
10.95 0.732 687.2 0.12
17.27 0.62 1095 0.093

a) Illustrez la courbe de viscosité sur échelles log-log.

b) Estimez les paramètres du modèle de Carreau (à 3 paramètres) et comparez les


valeurs décrites par ce modèle aux données expérimentales.

8.4b Viscosité non newtonienne

On mesure la viscosité d’une suspension de minerai à l’aide d’un rhéomètre à plaques


parallèles en cisaillement simple.

70
On a obtenu les deux résultats suivants:

V (m/s) Y (mm) ⏐τyx⏐ (Pa)


1 1 2000
0.1 1 500

a) Calculez les deux valeurs de la viscosité.

c) Suggérez un modèle simple pour décrire cette suspension.

8.5b Fluide de Bingham

Considérant qu'un fluide de Bingham s'écoule dans une fente telle qu'illustrée au
problème 2.1:

a) Posez vos hypothèses simplificatrices.

b) Relevez les conditions de frontières de ce système.

c) Développez les expressions des profils de vitesse d'écoulement et de la contrainte


de cisaillement dans la fente.

71
72
Chapitre 10: Bilans d'énergie pour les systèmes simples

10.1b Écoulement avec dissipation visqueuse

Pour le schéma illustré ci-dessous:

a) obtenez l'expression du profil de température dans le fluide pour le régime


permanent et supposant que le profil de vitesse est linéaire. Illustrez le profil de
température;

b) déterminez le flux de chaleur, Q, au niveau de la paroi mobile de la plaque ayant


une longueur L et une largeur W.

10.2a Mur isolant

Un mur composé de deux matériaux, A et B, de conductivités thermiques différentes (kA


= 1.5 mW/m·°C et kB= 40 mW/m·°C respectivement) est soumis à des températures
environnantes différentes, T∞1= 25°C et T∞ = -5°C, dans un fluide ayant un coefficient
2

de convection similaire, h1 et h2 de 10 W/m2 ·oC. Pour un mur de surface S, calculez la


perte thermique, Q, et la température entre les deux matériaux, T0.

73
10.3b Chauffage d'une plaque d'acier

Dans un procédé industriel, une feuille de plastique de 1 mm d'épaisseur doit être collée à
une grande plaque d'acier de 3 mm d'épaisseur. Vous proposez de faire passer un courant
électrique dans la plaque d'acier pour obtenir la température désirée. La température du
plastique à l'interface doit être maintenue à 180°C suffisamment longtemps pour que l'on
puisse supposer que le régime est permanent. L'autre face de la plaque d'acier est isolée,
de sorte que l'on peut négliger les pertes thermiques. La feuille de plastique, par contre,
est exposée à l'air ambiant, Ta = 30°C.

ka = 40 W/m ⋅o C
k p = 0.5 W/m ⋅o C ( plastique )
h ( air ) = 10 W/m 2 ⋅o C

a) Montrez que le profil de température dans l'acier est:

Se H 2 ⎡ 2
T − T1 = 1 − ( z / H ) ⎤
2 ka ⎣ ⎦

b) Montrez que la température de l'interface est donnée par l'expression:

S e H & hB #
T1 ' Ta = $1 + !
h %$ k p !"

c) Calculez la valeur numérique de la source électrique requise pour que la


température de l'interface soit de 180°C.

74
10.4b Demi-tige chauffée

Les deux extrémités d'une tige métallique sont maintenues à une même température T0.
La tige est parfaitement isolée thermiquement en périphérie mais la première moitié de
celle-ci est chauffée en y faisant passer un courant électrique. Déterminez l'expression de
la position axiale où la température sera maximale dans la tige et la valeur de cette
température. Indiquez et justifiez clairement vos hypothèses.

10.5b Convection dans un fluide (paroi maintenue à flux constant)

Une huile dont on peut considérer les propriétés physiques constantes (ρ, k, Ĉ p ) subit un
traitement thermique en s'écoulant en régime laminaire dans une fente d'épaisseur 2b.

a) Déterminez le profil de température pour des valeurs élevées de z, si le profil de


vitesse à z = 0 est parabolique tel que suggéré sur la figure et que le flux de
chaleur est contat et égale à q0. Justifiez vos hypothèses et montrez dans quelles
conditions votre solution est valable.

& , y )2 #
v z = v z max $1 - * ' !
%$ + b ( "!

75
b) Montrez que le nombre de Nusselt est constant et déterminez sa valeur
numérique.
4hB 140
Rép : Nu = =
k 17

10.6b Conduction dans un mur courbé

a) Obtenez l'expression du profil de température dans un mur courbé en régime


permanent.

b) Trouvez l'expression du flux de chaleur à la paroi 2.

10.7c Ailette triangulaire

a) Pour l'ailette triangulaire ci-dessous, obtenez l'équation différentielle (en termes


de T et z) qui vous permettrait d'obtenir le profil de température. Indiquez les
hypothèses nécessaires ainsi que les conditions de frontières.

b) Obtenez l'expression du profil de température (solution très difficile!).

76
10.8b Conduction avec source nucléaire

Un traitement thermique consiste à exposer un matériau d'épaisseur B et de section S à un


rayonnement. Le matériau absorbe le rayonnement et la source de génération d'énergie
thermique est SN ([=] W/m3)=Ke-ax où K et a sont des constantes.

a) Considérant que la température des deux parois est maintenue à T0, obtenez le
profil de température dans le matériau en régime permanent.

b) Illustrez ce profil de température.

c) Montrez comment T0 peut être relié à la perte de chaleur à l'air ambiant (à T∞.

10.9b Sonde sphérique

On veut utiliser l’appareil suivant pour déterminer la conductivité thermique de différents


sols.

77
Il s'agit essentiellement d'un élément chauffant sphérique monté au bout d'une longue tige
que l’on enfouit profondément dans le sol. L'instrumentation reliée à l'appareil permet de
mesurer la puissance électrique et la température en surface de la sphère chauffante.

Considérant que la température de surface de la sonde Ts et que la puissance dissipée


P(W) dans la sonde sont connues en régime permanent:

a) Faites un bilan d'énergie dans le sol sur un élément de volume approprié et


énoncez toutes les hypothèses requises. Déterminez le profil de température dans
le sol, en fonction de Ts et de T∞, la température à une distance infinie de la sonde;

b) Illustrez le profil de température dans le sol;

c) Montrez comment le débit de chaleur peut être relié à l'énergie dissipée et trouvez
comment la conductivité thermique peut être mesurée à partir de P, Ts et T∞.

10.10b Recouvrement extérieur en verre d’un tube métallique

Une pratique courante dans le recouvrement en série d’un tube métallique est de chauffer
le tube à une température supérieure au point de fusion du verre pour ensuite le plonger
dans une bain de particules solides de verre. Ces particules fondent alors et mouillent
complètement la surface du tube pour former ensuite une couche non-poreuse qui adhère
très intimement à la surface métallique. La figure ci-jointe suggère une méthode de
préchauffer le tube de façon électrique. On supposera que:

• la conductivité électrique et thermique du métal peuvent être considérées


constantes,
• les deux extrémités du tube sont bouchées de façon que les pertes de
chaleur aux extrémités soient négligeables,
• la chaleur perdue par la surface extérieure du tube peut être exprimée par
la loi de refroidissement de Newton,
78
• les seules variables connues sont:

P: puissance électrique totale dissipée


k: conductivité thermique
T∞ : température de l’air ambiant
h: coefficient de transfert de chaleur

a) Déterminez le profil de température dans le tube.

b) Trouvez la relation entre TK, température désirée de la surface interne (r = KR) et


la puissance électrique totale dissipée dans le tube.

10.11b Échauffement lors de l’écoulement

Dans plusieurs cas de lubrification hydrodynamique, la dissipation visqueuse contribue


sensiblement à l’échauffement du fluide. Considérez l’écoulement d’un fluide newtonien
et incompressible entre deux grandes plaques parallèles tel qu’illustré. La plaque
inférieure est parfaitement isolée et la plaque supérieure est maintenue à TW à partir de z
= 0, température supérieure à T0, la température du fluide pour z <0.

Supposant que les propriétés sont constantes et que le profil de vitesse est linéaire,
79
a) Faites un bilan d’énergie pour obtenir une équation différentielle de la
température.

b) Dans quelles conditions, la conduction axiale est-elle négligeable? Simplifiez


alors l’équation différentielle et posez les conditions frontières requises pour
obtenir le profil de température.

c) En régime établi, le profil de température devient indépendant de la position z.


Obtenez l’expression de T(y) et illustrez.

d) Obtenez l’expression de la température maximale pour le profil de température


établi.

10.12b Convection dans un tube avec dissipation visqueuse

On désire calculer l'augmentation de température due à la dissipation visqueuse dans les


canaux d'alimentation d'un moule d'injection. Considérez l'écoulement d'un polymère de
viscosité constante égale à 1 Pa.s s'écoulant à la vitesse moyenne de 5 m/s dans une
canalisation circulaire de 5 mm de diamètre et de 100 mm de longueur. La température
de la paroi est constante et égale à 50°C (T1). Le polymère est initialement à 200°C (T0)
et on peut considérer que ses propriétés sont constantes.

a) Posant des hypothèses raisonnables, obtenez une équation différentielle qui vous
permettrait d’obtenir le profil de température.

b) Posez les conditions de frontières requises.

c) Pour une canalisation suffisamment longue, le régime thermique est atteint et la


température devient indépendante de la position axiale. Déterminez pour cette
condition, l'expression du profil radial de température.

d) Déterminez la valeur de Tmax, sachant que k = 0.2 W/m·°C.


80
10.13c Convection dans un fluide (parois maintenues à température constante)

Une huile, dont on peut considérer les propriétés constantes (ρ, µ, k, Ĉ p ), subit un
traitement thermique en s’écoulant en régime laminaire dans une fente d’épaisseur 2b.
Considérez que pour z < 0, la température de l’huile est constante et égale à T0 et que le
profil de vitesse est établi et parabolique tel que donné par :

& & y #2 #
v z = v z max $1 ' $ ! !
$ %b" !
% "

Pour z > 0, la paroi est maintenue à T1>T0.

a) Faites un bilan de chaleur sur un élément de volume approprié. Posez les


hypothèses nécessaires.

b) Obtenez une équation différentielle qui vous permettrait d'obtenir le profil de


température.

c) Posez les conditions de frontières requises.

d) Illustrez une évolution du profil de température (T en fonction de y pour quelques


valeurs de z). Qu'arrive-t-il lorsque z tend vers l'infini?

81
10.14b Refroidissement d'un fil synthétique

Un fil synthétique (Nylon 6) extrudé à la vitesse V doit être refroidi par convection à l'air
ambiant, de la température Tm à T2 avant d'être embobiné sur un rouleau.

a) En négligeant la conduction axiale et en supposant T=T(z) obtenez l’expression du


profil axial de température du fil.

b) Application numérique.

i) Déterminez la longueur L pour les conditions suivantes :

Tm = 185 oC
Ta = 25 oC
T2 = 100 oC
V = 0.5 m/s
h = 45 W/(m2.oC)
D = 1 mm
ρ = 1100 kg/m3
k = 0.243 W/(m.oC)
Ĉ p = 0.46 kJ/kg.oC)
ii) Déterminez dans quelles conditions on peut négliger la conduction axiale et
poser que T = T (z) seulement.

10.15b Anémomètre à fil chaud

Un anémomètre à fil chaud consiste en un fil cylindrique de platine poli de 0.1 mm de


diamètre et de 7.5 mm de long. On détermine la vitesse de l’air dans une conduite en
mesurant le courant nécessaire pour maintenir la température à 200oC. Le fil est placé
perpendiculairement au courant d’air. La résistance du fil est de Re = 0.16 ohm. La
conduction axiale est négligeable et on pourra supposer le régime permanent.

82
a) Par un bilan d’énergie, obtenez l’expression du profil de température à l’intérieur
du fil, en fonction de la température de surface, T0.

b) Obtenez l’expression du débit de chaleur à l’air ambiant en termes de h, T∞, T0 , L


(longueur) et D (diamètre) du fil et de la puissance totale dissipée, P = Re I2.

c) Quelle est le courant électrique requis pour maintenir la température de surface,


T0 = 200 oC si h = 460 V!1 / 3 (unités SI) et kplatine = 67 W/m·oC ?

d) Quelle est la température maximale à l’intérieur du fil ?

10.16b Solidification de billes de plomb

Des billes de plomb pour des cartouches de fusil à chasse sont fabriquées à l’aide d’un
séchoir à atomisation (spray dryer). Il est important de pouvoir estimer le temps de
solidification des gouttelettes de plomb initialement liquides. Estimez le temps tf requis
pour qu’une goutte de rayon R se solidifie complètement si

i) la goutte est initialement au point de fusion T0 et l’air ambiant est à T∞ (voir


schéma);

ii) le coefficient de transfert de chaleur h à l’interface solide-gaz est constant;

iii) la chaleur sensible pour refroidir la goutte T0 à T∞ est négligeable par rapport à la
chaleur latente de fusion.

83
a) Par un bilan d’énergie sur la partie solidifiée, montrez que le profil de
température est donné par :

& 1 1#
$ ' !
T ' T0 $ Rf r !
=
Ts ' T0 $ 1 1!
$$ ' !
% R f R !"

b) Éliminant Ts, démontrez que les pertes de chaleur à l’air ambiant sont

4π R2 h (T0 − T∞ )
Q=
1− ( hR / k ) + ( hR 2 / kR f )

c) Développez une expression du bilan d’énergie reliant les pertes de chaleur


à la variation de l’interface liquide-solide (Rf) et obtenez le temps de
solidification de la goutte :

84
)
ρΔH f R ⎡ 1 1 hR ⎤
tf = +
h (T0 − T∞ ) ⎢⎣ 3 6 k ⎥⎦

10.17b Convection naturelle dans une fente

Un fluide de viscosité constante :, dont la densité est donnée par :

ρ = ρ − ρ β T −T( )
est confiné dans une fente rectangulaire (voir figure). Le profil de température dans les
murs est donné par :

TW = T + Ay

et le fluide circule par convection naturelle. Déterminez le profil de vitesse, pour un


écoulement laminaire en régime permanent et en considérant de faibles variations de ρ.

85
10.18b Convection naturelle dans un espace annulaire

Considérez le cas de la convection naturelle pour un fluide newtonien dans l’espace


annulaire de deux cylindres coaxiaux de longueur L et de rayons R1 et R2. La température
du cylindre intérieur est maintenue à T1 et celle du cylindre intérieur à T2, inférieure à T1.
On désire établir les profils de température et de vitesse dans la zone centrale, loin des
effets de bouts (régime établi).

a) Illustrez les profils de température et de vitesse (régime établi et permanent).

b) Obtenez l’expression du profil de température. Mentionnez clairement vos


hypothèses.

c) Simplifiez l’équation de mouvement et proposez une démarche pour obtenir le


profil de vitesse, indiquant les conditions frontières requises (ne solutionnez pas).

d) Quelle est la solution du profil de vitesse dans le cas où l’entrefer devient faible,
i.e. R1 → R2 ?

10.19b Problème de l’anse

Pour l’anse représentée dans la figure, on demande de déterminer:

86
a) la température dans la section médiane,

b) les pertes thermiques par convection dans l’air.

On négligera la courbure de l’anse et on assumera un régime permanent et des propriétés


physiques constantes. On donne:

h = 35 W / m2.oC k = 380 W / m.oC


D = diamètre de la tige = 6mm L = longueur de l’anse = 0.6m

10.20b Fusion de la glace

Un commentateur sportif a laissé entendre qu’en patinant on glissait sur un mince film
d’eau formé par la pression générée. A titre d’expert en phénomènes d’échanges, vous
contestez en disant que c’est un phénomène de dissipation visqueuse.

Prouvez votre raisonnement,

a) Faites un bilan d’énergie sur un film d’eau liquide compris entre la lame du patin
et la glace, en supposant régime permanent et établi;

b) Obtenez le profil de température en supposant que la glace et la lame du patin sont


à 0oC;

c) À partir du résultat précédent, estimez la température maximale dans le film


liquide, si le patineur se déplace à 20 km/h, si le film a une épaisseur de 10 µm et
que les propriétés de l’eau à 0 oC sont µ= 1.8 mPa.s, ρ = 1000 kg/m3 et k = 0.566
W/m.oC. Est-ce que la dissipation visqueuse est importante? Pour y répondre,
calculez le flux de chaleur transmis à la glace.

87
10.21b Perte de chaleur dans le sol

Un élément chauffant, une tige cylindrique de rayon R et longueur L, est utilisé pour
empêcher le sol de conductivité k autour d’une fondation de geler. Considérant le sol
comme étant infini par rapport à l’élément chauffant,

a) Déterminez le profil de température dans le sol en fonction de Ts et T∞. Énoncez


clairement vos hypothèses et supposez qu’à r = 3R, T = T∞.

b) Illustrez le profil de température

c) Connaissant la puissance de l’élément chauffant, P, déterminez l’expression de la


température à la surface de l’élément Ts.

10.23b Conduction de chaleur dans un matériau composite

Considérez les situations illustrées représentant la conduction de chaleur dans deux


matériaux, en régime permanent.

88
a) Quel matériau possède la plus grande conductivité thermique ? Expliquez
brièvement.

b) Est-ce que cette situation est possible ? Expliquez brièvement.

89
90
Chapitre 11: Équations d'échanges pour les systèmes non isothermes

11.1c Echauffement d'un arbre de couche

Un bureau de génie conseil entreprend d'évaluer la température qu'atteint par friction un


arbre de couche en rotation dans un manchon de lubrification tel qu'illustré ici.

Ce projet ayant pour objectif d'optimiser l'épaisseur de la couche d'huile lubrifiante, on


doit donc absolument prendre en considération la courbure du système.

Étant nouvellement en poste, on vous confie la première partie du projet qui porte sur
l'évaluation du profil de température de l'huile en régime permanent laminaire.

N.B. Le profil de vitesse pour ce système est:

( & & R0 # 2 #
v) = r $1 ' $ ! !
( 2
)
1 ' (R0 / Ri ) $% % r " !"

a) Obtenez l'expression du profil de température en supposant les propriétés


physiques constantes.

b) Déterminez l'expression et la position de la température maximale.

91
11.2b Solidification de gouttelettes sphériques

Pour être utilisé comme fertilisant, le nitrate d'ammonium liquide et pur est pulvérisé sous
forme de gouttelettes très fines dans une tour où les gouttelettes se solidifient au contact
d'un courant d'air.
On veut calculer la hauteur de la tour de solidification.

Données:
Diamètre d'une goutte: 1mm
Temp. de solidification: 169.6°C
Chaleur de fusion: 160 cal/mol
Conductivité thermique de
NH4NO3 solide: 0.826 W/(m· oC)
Densité de NH4NO3: 1.652 g/mL

Pour solutionner ce problème, on suppose que chaque gouttelette tombe à vitesse


constante dans un milieu infini d'air stagnant. On supposera de plus les points suivants:

a) la chaleur massique ( ĈP ) du NH4NO3 solide est négligeable par rapport à la


chaleur de solidification;

b) l'air est stagnant et à température constante;

c) un régime pseudo-permanent peut être considéré en ce qui concerne le profil de


température dans la partie solide de la gouttelette;

d) le coefficient de transfert de chaleur à l'interface solide-gaz peut être considéré


constant et évalué à une température moyenne Tf .

Questions:

a) Montrez d'abord que le profil de température dans la partie solidifiée est donné par

& 1 1#
$$ ' !!
T ' Ts R r"
= % s
T0 ' Ts & 1 1 #
$$ ' !!
% Rs R0 "

92
où Ts est la température de solidification et T0, la température de surface de la sphère
(variable avec le temps).

b) Montrez que le flux de chaleur à la surface est

Ts - T.
q0 =
& R02 , 1 1 ) 1#
$ ** - '' + !
% k + Rs R0 ( h "

c) Faites un bilan en fonction du temps pour obtenir le temps de solidification total

(R0 / 3)* ( Hˆ f & R0 1 #


ts = $ + !
Ts ' T) % 2k h "

où !Ĥ f est la chaleur de fusion par unité de masse.

d) Déterminez la vitesse de la gouttelette, le coefficient de transfert de chaleur


(utilisant la relation 14.4-5 de B.S.L.) et calculez le temps de solidification et la
hauteur de la tour requise.

93
e) Estimez l'erreur en supposant que la gouttelette tombe à vitesse constante V∞
Obtenez le temps requis pour que la gouttelette atteigne 99% de sa vitesse
terminale. Que pouvez-vous conclure?

11.3b Conduction dans un liquide

Considérez le cas de la conduction de chaleur dans un fluide autour d'une sphère


maintenue à T0.

Le fluide à l'infini est à la température T∞. Ne supposant aucun mouvement dans le


fluide,

a) Obtenez le profil de température à partir des équations d'énergie.

b) Obtenez l'expression de flux de chaleur à la surface de la sphère.

c) Montrez que le nombre de Nusselt est égal à 2 (Nu = h D/k).

d) Dans quel cas peut-on négliger la convection naturelle?

11.4b Mesure de la température d'un fluide

Le thermistor utilise le principe de la résistance électrique (variable avec T ) pour mesurer


la température d'un fluide, en fonction de la puissance générée dans la sonde et de sa
température T0. Considérez que la sonde est sphérique, de rayon R et que le fluide est au
repos.

94
a) Déterminez par un bilan approprié l'expression de T0 - T∞ en fonction de la
puissance générée P(W), R et k.

b) Quelle est la température T0 si le fluide est de l'eau à 20 °C et R = 1 mm et P = 15


mW?

c) Estimez la valeur du nombre de Grashof sachant que β = 2.08 × 10-4 °C-1 à 20°C.
Que pouvez-vous conclure?

11.5b Membrane poreuse

De l'eau salée diffuse à travers la membrane poreuse jusqu'à la surface où elle s'évapore à
la température TL.

95
a) Montrez que le profil de température est donné par:

T − TL e yφ / L − eφ
=
T0 − TL 1 − eφ

L ρ Cˆ p v y
où φ = est la vitesse superficielle, et keff est la conductivité effective de
keff

la membrane en présence d'eau salée.


b) Comparez le profil obtenu en a) avec celui obtenu dans le cas de conduction seule.

c) Montrez que le transfert de chaleur par unité de surface à y = 0 est :

keff (TL − T0 ) ⎛ φ ⎞
−q = − q y = ⎜ φ ⎟
y =0 L ⎝ e − 1 ⎠

d) Obtenez l'expression de l'efficacité de la transpiration:

q0 ! q
"=
q0

où q0 est le flux de chaleur sans transpiration.

11.6c Refroidissement d’un film d’huile

Une huile chaude s’écoule en régime laminaire sur un plan incliné de longueur L faite
d’un matériau de conductivité thermique très médiocre. Durant sa chute, l’huile à T0 est
exposée à l’air frais ambiant à T∞. On cherche l’expression du transfert thermique à
l’huile si le temps d’exposition est relativement court. Supposez, en première
approximation, qu’à l’interface l’huile est à la température T∞ .

96
a) Obtenez l'équation différentielle simplifiée pour un temps de contact très court.

b) Posez les conditions de frontières requises.

c) Vous inspirant de solutions analogues obtenues pour d'autres problèmes de


transfert, proposez la solution pour le profil de température, T = T(x, z).

d) Déterminez l'expression du débit de chaleur transférée au fluide.

e) Déterminez une deuxième façon d'obtenir l'expression de débit de chaleur.

97
98
Chapitre 17: Diffusivité et transfert de masse

17.1b Loi de Fick

a) Montrez que la loi de Fick exprimée par

j A = − ρ DAB∇ωA

est équivalente à

N A " x A (N A + N B ) = "cD AB !x A

*
b) Est ce que J A = 0 implique que !x A = 0 ? Discutez brièvement.

* *
c) Montrez que J A + J B = 0 .

17.2b Diffusion et fractions molaires

Dans un système quelconque, deux substances A et B diffusent à des flux que l'on
connaît, soient NAz et NBz. Peut-on conclure à ce moment que si à une distance z on
détermine NAz et NBz, la fraction molaire peut être immédiatement exprimée par la relation
suivante:

N Az
xA =
N Az + N Bz

Réfutez cet argument.

99
100
Chapitre 18: Bilans de matière et diffusion dans des systèmes binaires

18.1b Mesure de diffusivité

La diffusivité DAB peut être mesurée à l'aide d'une cellule à diffusion telle qu'illustrée.

Au temps t < 0, les deux cellules cylindriques sont séparées par une mince membrane.
Au temps t = 0, on enlève la membrane pour permettre aux gaz de diffuser l'un dans
l'autre.

a) Que devient la loi de Fick pour ce système, t ≥ 0 ?

b) Obtenez par bilan une équation différentielle de CA (t, z).

c) Posez les conditions frontières requises pour solutionner.

d)c Obtenez les expressions des fractions molaires utilisant la méthode de séparation
de variables.

18.2b Dissolution d'un solide dans un liquide sous agitation

Un sel A, peu soluble, sous forme de particules sphériques, est dissout dans un solvant S.
En solution, A réagit avec B selon une réaction de premier ordre. Sous l'effet de

101
l'agitation, on peut considérer qu'on a un film stagnant d'épaisseur delta autour de chaque
particule, tel qu'illustré.

R A = "k1!!!C B

En considérant que A est peu soluble et que l'épaisseur du film δ est très mince:

a) En faisant les bilans appropriés, obtenez les profils de concentration de A et de B


dans le film stagnant. Illustrez ces profils.

b) Que deviennent les résultats précédents si la constante de réaction k1!!! est très
élevée? Illustrez les profils de concentration.

c) Pour le cas b), obtenez l'expression du taux de dissolution et l'expression du temps


requis pour une dissolution complète.

18.3b Réaction dans un pore de catalyseur

Un catalyseur comprend des pores cylindriques de rayon R et de longueur L, à la surface


desquels se fait une réaction du premier ordre. La figure illustre un tel pore.

102
Considérant que la concentration de A à l'entrée du pore est C As , qu'il n'y a aucune
réaction au fond du pore et que la concentration est une fonction unique de z, obtenez:

a) L'expression du profil de concentration de A dans le pore.

b) L'expression du taux de réaction, WA (moles de A/s).

c) L'expression de l'efficacité de ce catalyseur.

d) Quel est l’analogue de ce problème en transfert thermique ?

18.4c Particules de catalyseur cylindriques

Considérez la réaction catalytique de 1er ordre à l'intérieur d'un bâtonnet de rayon R et


longueur L.

a) À l'aide d'un bilan sur A, obtenez une équation différentielle de CA en fonction de


r (négligez les effets de bouts, i.e. L/R.>>1).

103
b) Posez les conditions requises pour obtenir la solution CA(r).

c) Obtenez la solution de cette équation de Bessel.

e) Application numérique: considérez que:


f)
k1ʹ′ʹ′ʹ′a
= 105 m 2
DA
R = 5 mm
L = 50 mm

Déterminez à l’aide de la figure 17.6-3 de B.S.L. l’efficacité de cette particule

18.5b Régénération d'une particule de catalyseur

Une particule de catalyseur (pastille cylindrique illustrée) doit être régénérée en brûlant le
carbone déposé sur les pores intérieurs, à l'aide de l'oxygène d'air chaud. En tout instant,
on peut considérer que la vitesse de réaction est proportionnelle à la concentration de
l'oxygène.

a) Montrez que le profil de concentration de l'oxygène, tant qu'il y a du carbone


résiduel, est donné par:

C02 cosh k1''' / D02 z


= O2 + C → CO2
C02 S cosh k1''' / D02 B
104
où D02 est la diffusivité effective de l'oxygène, supposée constante dans toute la
particule de catalyseur.

b) Que deviennent les expressions précédentes si la vitesse de réaction est très


rapide? Obtenez alors l’expression du temps requis pour une régénération
complète, supposant que le carbone est initialement déposé à la concentration
uniforme de CC.

18.6b Régénération de particules de catalyseur

Le catalyseur utilisé dans une unité de craquage doit être régénéré périodiquement à
cause du dépôt de carbone dans les pores. La régénération s'effectue dans un réacteur
auxiliaire maintenu à 800°C où le carbone est éliminé par combustion. On veut estimer
le temps de résidence d'une particule de catalyseur dans le régénérateur grâce au modèle
suivant:

a) la particule de catalyseur est sphérique;

b) la diffusion externe ne contrôle pas et la concentration d'oxygène à la surface est


constante et égale à C O 2∞ ;

c) la concentration initiale de carbone dans la particule est uniforme et égale à Cc.

e) À 800°C la réaction est très rapide (instantanée) de sorte que toute la combustion
se fait sur un front de réaction localisé à une surface r = KR (voir schéma) qui
sépare la région régénérée de la région non régénérée. Pour estimer le temps de
résidence d'une particule de catalyseur, obtenez le temps nécessaire à sa
régénération complète.

105
i) Par un bilan sur O2 dans la zone r > KR, obtenez une expression du flux N 02 .
Indiquez clairement vos hypothèses.

ii) Obtenez le profil de concentration d'oxygène C 02 dans cette zone r > KR.

iii) Considérant que la combustion est complète selon la stœchiométrie suivante


C+O2 → CO2 reliez l'expression du flux N 02 au taux de combustion de carbone.

iv) Obtenez la variation de K en fonction du temps ainsi que le temps nécessaire pour
une régénération complète.

18.7b Temps de sublimation d'une boule à mites

Obtenez l'expression du temps nécessaire pour sublimer complètement une boule à mites
de diamètre D sachant que la tension de vapeur est très faible et qu’il n’y a aucune
convection naturelle ou forcée.

a) Enoncez clairement vos hypothèses.

b) Obtenez le profil de concentration à un temps donné.

c) Reliez le flux à la diminution du rayon de la sphère.

d) Trouvez l'expression du temps nécessaire à la sublimation complète.

18.8b Réduction d'une boulette d'oxyde de fer

Dans le procédé utilisé à Sidbec-Dosco, les boulettes d'oxyde de fer (hématite) sont
réduites par un mélange de CO et H2. Dans le but d'obtenir de l'information sur l'effet de

106
la diffusivité du CO par rapport à celle de H2, on propose d'obtenir l'expression du temps
de réduction pour chaque gaz séparément.

Considérez la diffusion du CO dans une boulette poreuse de fer avec réaction


instantanée Fe2 O3 + 3CO → 2Fe + 3 CO2.

Supposez que la diffusivité est constante et que la boulette est sphérique. La masse
volumique, la masse moléculaire de l'oxyde de fer et la porosité sont
respectivement ρ Fe2O3 , M Fe2O3 et ε.

a) Obtenez l'expression du profil de concentration de CO dans la partie réduite.

b) Reliez le flux de CO au taux de variation d'oxyde de fer.

c) Obtenez l'expression du temps requis pour réduire totalement la boulette.

18.9c Évaporation

Le célèbre Sherlock Holmes est appelé par Scotland Yard sur les lieux d'un crime
crapuleux. Un prix Nobel de chimie a été assassiné dans son laboratoire. Holmes, après
un examen approfondi du laboratoire et particulièrement d'un erlenmeyer contenant de
l'eau se trouvant près du corps du chimiste, déclare aux policiers que le meurtre s'est
produit il y a trois jours. A partir du schéma représentant l'erlenmeyer suspect, décrivez le
cheminement de Holmes. Supposez que le taux d’évaporation est très faible.

a) À l'aide de bilans, développez l'équation permettant de calculer le flux molaire


d'évaporation (moles/s), en fonction des concentrations Ca0 et Cas (concentration à
l’interface liquide vapeur et concentration dans l’air environnant).

107
b) À l'aide d'un bilan de matière, obtenez l'expression permettant de calculer le
niveau du liquide en fonction du temps. Cette équation a été utilisée par Holmes
pour évaluer l'heure du crime.

N.B.: Vous pouvez modéliser l'erlenmeyer en utilisant la forme conique suivante:

18.10b Membrane céramique

Dans un procédé de fabrication d'une membrane céramique en plaques rectangulaire, le


liant (A) doit être éliminé par pyrolyse à haute température. On peut considérer que le
procédé est contrôlé par la diffusion des produits de pyrolyse B dans la membrane
poreuse (réaction très rapide). Pour fins de modélisation, on peut considérer que toute
molécule de A donne une molécule de B, que la concentration initiale de A dans la
plaque est CA, moles/m3, et que la concentration de B à la surface des plaques est CB∞ et à
l'interface CB0.

108
Estimez le temps requis pour traiter complètement une plaque d'épaisseur 2B.

a) Énoncez clairement vos hypothèses.

b) Obtenez le profil de concentration.

c) Trouvez une expression pour le flux de matière en fonction de l'épaisseur traitée


de la plaque, δ.

d) Montrez comment δ varie dans le temps.

e) Trouvez le temps de traitement complet.

18.11b Radiateur catalytique

Un radiateur catalytique consiste en une plaque poreuse catalytique de surface S à


l'intérieur de laquelle on fait la combustion du méthane en présence d'oxygène. Le
méthane est alimenté à un débit constant WCH 4 (moles/s) alors que l'oxygène doit diffuser
à contre-courant par rapport au méthane et aux gaz de combustion. On tient compte de
ces phénomènes par des diffusivités effectives dans le milieu poreux, DCH 4 et D02 .
La réaction CH4 + 2O2 → CO2 + 2H2O est considérée en première analyse comme du
premier ordre par rapport à l’oxygène, i.e. RCH 4 = −k1ʹ′ʹ′ʹ′CO 2 . La solution complète de ce
problème est relativement difficile et on se limitera à une solution approximative.

109
L'épaisseur δ de la plaque est telle que la concentration et le flux de méthane sont nuls à
z = δ (en pratique la combustion n'est jamais complète). Également on supposera que le
flux d'oxygène est nul à z = 0. On désire relier le débit de méthane aux paramètres
physiques de ce système. La combustion doit être suffisamment rapide pour s’assurer
que tout le méthane est brûlé à la sortie du radiateur et que tout l’oxygène est consommé.

a) Faites de bilans de matière sur l'oxygène et le méthane.

b) Reliez le flux de méthane à z = 0 au flux d'oxygène à z = δ et obtenez les profils


de concentration du méthane et de l'oxygène.

c) Obtenez l'expression du débit de méthane par unité de surface.

d) Que deviennent les profils de concentration et l'expression du débit si la vitesse de


réaction est très rapide. Illustrez les profils de concentration.

18.12c Dissolution d'un sel en convection forcée

Considérez la dissolution d'un sel A dans un liquide B en convection forcée, en


écoulement laminaire permanent dans une fente rectangulaire. Le sel est à la paroi sous
forme solide à partir de z = 0 jusqu'à z = L. Le sel est peu soluble dans le liquide B et sa
solubilité est cA0.

110
a) Posant les hypothèses simplificatrices requises, obtenez une équation
différentielle qui vous permettrait d'obtenir le profil de concentration.

b) Posez les conditions de frontières requises.

c) Pour le cas limite d'un temps de contact très court, que deviennent l'équation
différentielle et les conditions de frontières, supposant que la vitesse près de la
paroi est proportionnelle à la distance de la paroi (ne pas solutionner).

18.13b Séchage d'un solide

Un panneau d'un aggloméré de fibres (Tentest) doit être séché à l'aide d'un courant d'air
chaud. On veut calculer la période initiale de séchage qui consiste à éliminer l'eau dans
le matériau. À un instant t, on retrouve la situation suivante:

111
Considérant que la surface exposée à l’air est maintenue à T∞ et C A! , et que la surface
séchée est à T0 et C A0 ,
a) obtenir, par un bilan de masse, les expressions du profil de concentration et du
taux d'évaporation par unité de surface.

b) Obtenez les expressions du profil de température dans le panneau sec et du flux de


chaleur par conduction.

c) Reliez par bilan d'énergie le flux de chaleur au taux d'évaporation et montrez


comment T0 et C A 0 peuvent être déterminés.

d) Obtenez l’expression du temps de séchage, sachant que la concentration d’eau


liquide initiale dans le panneau humide est C A 1 .

18.14b Hydro vs dépotoir

Lors de l’installation d’une nouvelle ligne à haute tension, Hydro Québec se trouve dans
l’obligation de monter un sectionneur sur un terrain qui servait autrefois de dépotoir
municipal. Dû à la décomposition anaérobique des détritus, des émanations de méthane
et de gaz carbonique se dégagent du sol produisant une concentration uniforme de surface
de
xCH 4 y =0 = 0.36 et xCO2 y =0 = 0.44

Lors de la mise en marche d’un sectionneur (ou interrupteur à couteaux) il y a formation


d’un arc électrique.

Sachant que les normes de sécurité acceptées par Hydro sont de 1% en méthane, trouvez
la hauteur minimale à laquelle on peut installer le sectionneur si le pylône de soutien se
situe à 30 m du début du dépotoir dans la direction du vent moyen faible de 2 km/h.

Supposez que le profil de vitesse du vent est plat (i.e. glissement complet à l’interface) et
que la diffusion du CO2 n’affecte pas l’analyse.

a) Obtenez l’expression du profil de concentration du méthane en fonction de y et z.


(Posez toutes les hypothèses nécessaires)

b) Calculez à partir de cette expression la hauteur minimale du sectionneur.


Conclure quant aux risques encourus suite à l’installation de la ligne électrique.

112
Donnée: à 25oC DCH4 −air = 2.0 ×10−5 m2 /s

Table de la fonction erreur (erf x)

x erf x x erf x x erf x


0 0 0.7 0.677801 1.8 0.989091
0.05 0.056372 0.75 0.711156 1.9 0.99279
0.1 0.112463 0.8 0.742101 2 0.995322
0.15 0.167996 0.85 0.770668 2.1 0.997021
0.2 0.222703 0.9 0.796908 2.2 0.998137
0.25 0.276326 0.95 0.820891 2.3 0.998857
0.3 0.328627 1 0.842701 2.4 0.999311
0.35 0.379382 1.1 0.880205 2.5 0.999593
0.4 0.428392 1.2 0.910314 2.6 0.999764
0.45 0.475482 1.3 0.934008 2.7 0.999866
0.5 0.5205 1.4 0.952285 2.8 0.999925
0.55 0.563323 1.5 0.966105 2.9 0.999959
0.6 0.603856 1.6 0.976348 3 0.999978
0.65 0.642029 1.7 0.98379

113
18.15b Transfert de masse d’une bulle de gaz

On veut étudier l’absorption d’un gaz A dans un liquide B avec réaction:

A + B → C, réaction irréversible de premier ordre par rapport à A.

Le gaz est sous forme de bulles de rayon R et le liquide B est agité de sorte que l’on
considère qu’il existe un film stagnant liquide d’épaisseur δ autour de chaque bulle tel
qu’illustré :

a) Considérant que A est très peu soluble et que l’épaisseur de film * est très mince,
montrez qu’un bilan permet d’obtenir l’équation différentielle suivante:

d 2C A
− DAB + k1ʹ′ʹ′ʹ′ C A = 0
d z2

où z est l’abscisse dans le film stagnant.

b) Démontrez que la solution de cette équation est :

C A ( C Aδ / C A0 ) sinh b1ζ + sinh b1 (1 − ζ )


=
C A0 sinh b1


k1'''δ 2
b1 = et " = z / !
DAB

c) Obtenez le taux de transfert de A (mol/s) à l’interface film/liquide B pour une


bulle.
114
18.16c Séparation par paroi sélective optimale

On dispose d’un mélange gazeux A et B. On désire faire réagir le gaz A seulement avec
un troisième gaz C. Comme A a un poids moléculaire très petit comparé à B ou C, on
imagine l’appareil suivant

Le mélange A et B circule au centre d’un long tube de longueur L, de rayon intérieur R et


de rayon extérieur aR. La paroi du tube est perméable au composé A seulement (le
coefficient de diffusion de A à travers la paroi est connu, DA ). Le gaz C est à l’extérieur
du tube et réagit avec A selon une réaction de premier ordre

A+C →AC

à la surface extérieur du tube. Supposer que les gaz A et B ont la concentration CAR et
CBR à l’intérieur du tube et que A réagit à la surface extérieure à un taux r = k1""C A r =!R .
Il existe une épaisseur de paroi telle que le taux de production de AC sera maximum.

Quelle est cette épaisseur optimale ?

115
116
Chapitre 22: Transferts de chaleur et de matière simultanés

22.1b Longueur de vie d’une boule-à-mites

Une boule-à-mites de rayon R est soumise à un courant d’air tel qu’illustré

a) À l’aide de bilans appropriés, montrez que

h
= 0
(
xA − xA∞ )
ΔH%s
kx T∞ − T0
où ΔH%s = chaleur de sublimation molaire

b) Utilisant l’analogie entre le transfert de masse et le transfert de chaleur, simplifiez


l’expression précédente et discutez brièvement comment la température T0 peut
être calculée

c) Obtenez l’expression du temps requis pour la sublimation complète.

117
22.2b Évaporation d'une gouttelette d'eau

Une gouttelette d'eau est soumise à un courant d'air. À un instant t, le diamètre de la


gouttelette est D.

a) Utilisez le concept du film stagnant très mince pour obtenir une expression du
transfert de masse. Considérez que la concentration de l'eau dans l'air est très
faible.

b) À l'aide de ce résultat, obtenez l'expression du coefficient de transfert de masse kx.

c) Reliez le bilan de matière à un bilan d'énergie pour obtenir la relation:

h xA0 − xA∞
kx
=
T∞ − T0
( ΔH%vap )
d) Déterminez T0 en considérant que les propriétés du film sont celles de l'air sec à
25°C.

e) Déterminez l'expression de la variation du diamètre de la goutte en fonction du


temps.

118
22.3b Refroidissement d’un “nuvite”

Un nuvite (homme nu) court la nuit en plein hiver dans les rues de Montréal. On veut
calculer le taux de perte de poids et le taux de refroidissement que subit ce nuvite en
faisant l’hypothèse qu’il peut être représenté par un cylindre de L = 1.8 m et D = 0.24 m
tel qu’illustré. Sa vitesse est de 15 km/h, la température extérieure est de -20oC.

a) Posant que le corps du “nuvite” est couvert d’une légère couche de sueur (eau) à
10oC, obtenez le taux de perte d’eau par évaporation (mol/s) et la perte de poids
du “nuvite” (kg/h).

b) Déterminez les pertes thermiques totales du “nuvite” en W.

c) Est-ce que les pertes dues à l’évaporation sont importantes?

N.B. On peut supposer que le transfert de chaleur et le transfert de matière sont régis
par les corrélations suivantes:

Nu = 0.6 Re1f/ 2 Pr1f / 3


Sh = 0.6 Re1f/ 2Sc1f/ 3

Données:

x A0 = 0.0121
c f = 38.0 mol/m3
ρ f = 1.31kg/m3
Ĉ p f = 1.005 kJ/kg ⋅o C
k f = 0.0230 W/m ⋅o C
µ f = 0.016 mPa.s
DAB f = 2.35 ×10−5 m 2 /s
ΔH%vap = 44600 kJ/kmol

Réponses: a) 0.552 kg
b) QT = 975 W
c) Qévap = 380 W (donc important)

119
22.4b Sublimation de la glace

On vous demande d'estimer le temps requis pour qu'une plaque de glace de 1 mm


d'épaisseur et de 1 m de longueur disparaisse sous l'action du vent.

En première hypothèse, on peut poser que T0 = -20°C et qu'ainsi x A 0 (due à la tension de


vapeur de la glace) est égale à 0.001. Les propriétés physiques de l'air à -20°C sont:

µ
1.50 x 10-5 Pa.s
ρ
1.41 kg/m3
DAB
2.10 x 10-5 m2/s
c
48.6 mol/m3
k
0.022 W/m.oC
)
Δ H subl 2830 kJ/kg
)
Cp 1.01 kJ/kg.oC

a) Utilisez le concept de film stagnant au-dessus de la plaque de glace, d’épaisseur


δ, et déterminez le taux de sublimation de la glace, mol/s.

b) Reliez le coefficient de transfert de matière, kx à l’épaisseur du film


stagnant δ, et la diffusivité, DAB .

120
c) Utilisant plutôt la corrélation développée pour le transfert thermique
appliquée au transfert de matière (analogie),

jD = Sh Re −1 Sc −1/3
= 0.332 Re −1/2
V∞ ρ L kx L
avec Re = et Sh=
µ DAB
obtenez le taux de sublimation par unité de surface, kg/(m2·h).

d) Quel est le temps requis pour la sublimation complète (ρglace= 920 kg/m3)?

e) Vérifiez à l'aide d'un bilan que la température T0 à la surface de la glace, est


nécessairement différente de -20°C.

22.5b Réaction hétérogène exothermique

Un gaz A diffuse à travers un film stagnant de solvant S avant de se transformer en B à la


surface d'un catalyseur où il y a dégagement de chaleur, HR (J/mol). Supposant que la
réaction est instantanée et que les propriétés physiques sont constantes,

a) Considérant le régime stationnaire,

i) obtenez les profils de concentration de A et de température dans le film;

ii) montrez comment vous pouvez calculer la température à la surface du


catalyseur.

b) Considérant le régime transitoire avec un film soudainement exposé à la valeur


xA0 à t = 0, obtenez l'équation différentielle qui vous permettrait de déterminer
l'évolution de xA en fonction du temps. Posez les conditions ou frontières (ne
solutionnez pas).

b) Obtenez la solution de xA(t,z).

121
22.6b Sublimation d'une boule-à-mites

Obtenez l'expression du temps nécessaire pour sublimer complètement une boule-à-mites


(naphtalène) de diamètre D sachant que la tension de vapeur est très faible.

a) Énoncez clairement vos hypothèses.

b) Obtenez le profil de concentration à un temps donné en supposant que la boule-à-


mites est exposée à de l'air stagnant.

c) Obtenez l'expression du taux de sublimation et celle du coefficient de transfert de


matière correspondant.

d) Obtenez l'expression du temps de sublimation.

e) Que devient l'expression du taux de sublimation si la boule-à-mites est en chute


libre dans de l'air? Donnez les étapes de calcul requises pour déterminer le temps
de sublimation.

22.7b Refroidissement après baignade

Un baigneur, à la sortie de la piscine est exposé à un vent chaud (V∞= 40 km/h) d’air sec
à la température de 45oC. On désire estimer l’effet de refroidissement dû à l’évaporation
de l’eau qui demeure sur la peau du baigneur.

Considérez que le baigneur forme un cylindre de longueur égale à 1.80m et de diamètre


égal à 0.24m et qu’en première approximation, la couche d’eau est isolée du corps du
baigneur.

a) Posant une température de film d’eau liquide égale à 15oC, déterminez le taux
d’évaporation, mol/s.

b) Vérifiez par bilan thermique que la température supposée est acceptable.

c) Déterminez le temps de séchage si la couche initiale d’eau est estimée à 0.02 mm


d’épaisseur.

N.B. On peut supposer que l’analogie de Chilton-Colburn est valable et que le transfert
de chaleur est régi par la corrélation suivante:

Nu = 0.6Re1f/ 2 Pr1f / 3

122
Données:

x A0 = 0.0168
c f = 42.0 mol/m3
ρ f = 1.22 kg/m3
Ĉ p f = 1.006 kJ/kg ⋅o C
k f = 0.02624 W/m ⋅o C
µ f = 0.018 mPa.s
DAB f = 2.5 ×10−5 m 2 /s
ΔĤ vap = 44386 kJ/kmol

22.8b Séchage d’un drap

Par une belle journée d’été (T = 25oC, humidité relative de 50%), vous étendez votre drap
sur une corde à linge. La situation est illustrée à la figure suivante

Le drap, de 1mm d’épaisseur, contient initialement 40% (en masse) d’eau et sa masse
volumique initiale est de 1500 kg/m3. On peut supposer en première approximation que
la résistance à la diffusion interne de l’eau dans les pores du drap est négligeable par
rapport à la résistance au transfert externe.

Posez que T0 = 20 oC et qu’ainsi x A0 = 0.023 ,

123
µf 1.8 x 10-5 Pa.s

ρf 1.25 kg/m3
cf 43.1 mol/m3
C%
Pf 1.006 kJ/kg.oC
kf 0.02624 W/m.oC
ΔH% vap 44174 kJ/kmol

DAB 2.5 x 10-5 m2/s

a) Utilisant la corrélation développée pour la quantité de mouvement appliquée au


transfert de matière (analogie).

jD = Sh Re −1 Sc −1/3
= 0.332 Re −1/2
V∞ ρ L
avec Re =
µ

Obtenez le taux d’évaporation par unité de surface, kg/(m2·h).

b) Quel est le temps requis pour le séchage complet?

c) Vérifiez par un bilan que T0 = 20°C. Si non que faut-il faire? Expliquez
brièvement.

124