Vous êtes sur la page 1sur 5

5

Chapitre I : Optique géométrique

1-Indice de réfraction
Le rapport entre la vitesse de la lumière dans le vide c à celle dans le milieu considéré
V est une grandeur sans dimension noté n et appelé "indice de réfraction" du milieu,
=

2-Principes de l’optique géométrique

a-Principe de propagation rectiligne de la lumière

Dans le vide, la lumière se propage en ligne droite de manière isotrope avec une
vitesse c constante (c ≈ 3.108 m.s−1 ). Dans un milieu transparent, isotrope et homogène,
la lumière se propage en ligne droite avec une vitesse v indépendante de la direction.

b-Principe du retour inverse de lalumière


Si on considère un rayon lumineux issu d’un point A, traversant plusieurs milieux et
aboutissant à un point B. Et si on inverse le sens de la lumière, on remarque que la
lumière suivra le même trajet entre ces deux points.

c-Indépendance des rayons lumineux


Les rayons lumineux composant composés le faisceau lumineux sont
indépendants les uns des autres. Il en résulte qu’il n y a pas une perturbation entre
les différents rayons issus de différents points d’une source lumineuse.

d-Limite de validité de l’optique géométrique


La validité du principe de propagation rectiligne de la lumière est limitée par les
phénomènes de diffraction qui ont pour effet l’impossibilité d’isoler physiquement un
rayon lumineux en limitant les faisceaux par un diaphragme de petite ouverture (même
ordre de grandeur de la longueur d’onde ?).

e-Principe de Fermat
Le trajet effectivement suivi par la lumière pour aller d’un point A à un point B est celui
pour lequel le chemin optique LAB est extrémal (c’est-à-dire maximal ou minimal) par
rapport aux trajets fictifs voisins allant de A à B.

3-Lois générales de l’optique géométrique

Lois de réflexion et de réfraction

a-Loi relative au rayon réfléchi


Considérons un miroir plan que l’on considère totalement réfléchissant pour le
rayonnement utilisé ce qui nous permet d’illustrer le phénomène de réflexion.
1
n.[sin i1 − sin i2 ] = 0 ⇒ sin i1 = sin i2
On a donc :

i1 = i2

On établit ainsi qu’à la réflexion sur un miroir plan, les angles d’incidence i et de
réflexion j sont égaux..
C’est ce que l’on appelle la loi de la réflexion ou première loi de Snell-Descartes.

b-Loi relative au rayon réfracté


Lorsque la lumière change de milieu après avoir rencontré une surface transparente.
On parle alors du réfraction du rayon lumineux.

2
3
On à :

n1 . sin i = n2 . sin j

Ce résultat constitue la loi de réfraction ou la deuxième loi de Snell-


Descartes.

4
5