Vous êtes sur la page 1sur 72

N° 1072  du 19 au 25 mai 2011

www.courrierinternational.com

Les analyses
L’affaire
DSK
de la presse mondiale
Economie
WikiLeaks
Le hacker qui a tout donné

Quelques ailleurs étonnants


Keynes et Hayek façon hip-hop
Spécial voyage

Afrique CFA : 2 600 FCFA - Algérie : 450 DA


Allemagne : 4,00 € - Autriche : 4,00 € - Canada : 5,95 $CAN
DOM : 4,20 € - Espagne : 4,00 € - E-U : 5,95 $US - G-B : 3,50 £
Grèce : 4,00 € - Irlande : 4,00 € - Italie : 4,00 € - Japon : 700 ¥
Maroc : 30 DH - Norvège : 50 NOK - Portugal cont. : 4,00 €
Suisse : 6,40 CHF - Tunisie : 4,50 DTU - TOM : 700 CFP

M 03183 - 1072 - F: 3,50 E


France
3,50 €

3:HIKNLI=XUXZUV:?l@a@h@m@a;
3

Sommaire
5 Planète presse
n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011 6 A suivre

En couverture
Editorial 10 L’affaire DSK
Des tabloïds racoleurs aux plus sérieux
quotidiens économiques, la presse
du monde entier se penche sur cette
Fin de partie “affaire DSK” qui mêle sexe et puissance
politico-économique. L’occasion,
pour de nombreux journaux, de rappeler
à Manhattan la longue tradition française en

44
la matière. Mais aussi de s’interroger sur
la suite des événements, au FMI comme
Nous vivons de plus en plus sur la scène politique hexagonale.
PIERRE-EMMANUEL RASTOIN

dans un film américain. Algérie


Non seulement nous guer-
royons avec les Etats-Unis Les opinions Les islamistes
en Afghanistan et en Libye.
16 Royaume-Uni : vive l’autogestion
ne se cachent plus
Non seulement notre prési-
dent voudrait réformer notre des peuples celtes ! Syrie : Assad
41 Moyen-Orient
système judiciaire en suppri- sera-t-il pris à sonpropre piège ?
Egypte La révolution, l’armée et le chaos
mant le juge d’instruction et Australie : réglons le problème des boat
Iran Ahmadinejad en a assez d’être
en introduisant des jurés populaires en correction- people ! Inde : les communistes,
numéro deux
nelle, comme cela se fait outre-Atlantique. Non seu- c’est bel et bien fini.
44 Afrique
lement le Parti socialiste a voulu instaurer des
primaires – comme aux Etats-Unis avec de tout autre Algérie Les islamistes ne se cachent plus
règles du jeu… Non seulement tout cela, mais voilà D’un continent à l’autre Guinée La main de fer de Condé
qu’aujourd’hui l’un des hommes politiques français 46 Economie
21 Spécial Cannes Chine Réformer la fiscalité ne réduira
les plus populaires, celui que l’on disait appelé à la
Enquête La mystérieuse alchimie pas les inégalités
plus haute fonction, se retrouve en détention provi-
soire à la prison de Rikers Island, à New York. Ces d’un “adorable chaos“ Théorie Keynes et Hayek à la sauce
derniers jours, on l’aura vu, au nom de l’égalité devant Glamour Hollywood, éternel invité hip-hop
la loi, menotté, encadré par deux policiers, comme d’honneur de la Croisette 48 Ecologie
dans n’importe quel épisode de n’importe quelle série 25 Europe Taphonomie Que devient un cadavre
américaine. Sauf que c’est pour de vrai. Et, comme la Allemagne A 16 ans dans l’isoloir jeté à la mer ?
confusion des peines n’existe pas en Amérique, le pré- Allemagne Une sortie du nucléaire Evolution Rapide comme un escargot
venu risque jusqu’à soixante-quatorze ans de prison dès 2021 ? 50 Médias
s’il est jugé coupable. Travail N’ayons pas peur des étrangers, Technologie Sony ne fait plus rêver
On lira dans notre dossier les réactions et com- nous avons tous à y gagner
mentaires de la presse internationale. Des articles Royaume-Uni Ces Polonais
ironiques, parfois un peu psy ou vengeurs, antifrançais qui déchantent Long courrier
ou anti-establishment, ou, tout simplement, des ana- Géorgie Mikheïl Saakachvili sommé
lyses politiques lucides. Car, rarement, dans l’histoire 52 Rail Du soleil de Moscou au déluge
de partir
des démocraties, une personnalité aura été aussi haut de Nice
placée pour, en quelques minutes, tomber aussi bas. 58 Pèlerinage La petite maison
C’est une tragédie, mais sans destin et probablement de Bertrand Russell
sans retour, à moins d’un miracle – la rétractation de 62 Mystification Fellini a voulu
la jeune femme agressée sexuellement –, miracle voir Tulum
improbable… Toutes les conséquences pouvaient être 66 Spiritualité Le Christ des coupeurs
connues dès le dimanche matin, à l’annonce de son de têtes
arrestation. Conséquences personnelles, bien sûr.
55 Insolites Râma Râma Râma Râma
Conséquences politiques : la campagne présidentielle
Râma Râma Râma…
française s’ouvre désormais sous d’autres auspices.
Conséquences pour le FMI et l’avenir des économies
car, il faut le reconnaître, Dominique Strauss-Kahn a
32

apporté pendant trois ans, comme patron du Fonds


monétaire international, une énergie et un charisme
qui ne furent pas inutiles en ces temps de crise ban- Amériques
caire et de déficits publics abyssaux. Il aura efficace-
ment aidé, en 2010, à mettre en place un plan de Le hacker qui a tout
secours au profit de la Grèce. Malheureusement, un donné à WikiLeaks
an après, il va falloir élaborer un autre plan et imposer
aux banques créditrices de prendre leur part du far- Agitation Vent de contestation
deau grec et portugais. Mais c’est une autre histoire. en Arménie et en Azerbaïdjan
Ce n’est plus celle de DSK. 30 Amériques
Philippe Thureau-Dangin
Pérou La sale campagne de Keiko Fujimori
Etats-Unis Bradley Manning, le hacker
qui a tout donné à WikiLeaks
36 Asie
66

Philippines Les algues ne sont plus


la solution miracle Spiritualité
Chine Shenzhen expulse
80 000 indésirables Le Christ des coupeurs
Inde Un dieu vivant au bout du fil de tête
Courrier international | n° 10712 | du 19 au 25 mai 2011  5
Courrier international n° 1072

Planète presse
Edité par Courrier international SA, société anonyme avec
directoire et conseil de surveillance au capital de 106 400 €.
Actionnaire Le Monde Publications internationales SA.
Directoire Philippe Thureau-Dangin, président
et directeur de la publication.
Conseil de surveillance Louis Dreyfus, président.
Dépôt légal mai 2011
courrierinternational.com
Commission paritaire n° 0712C82101.
ISSN n° 1 154-516 X - Imprimé en France / Printed in France

Rédaction 6-8 , rue Jean-Antoine-de-Baïf, 75212 Paris Cedex 13


du mouvement et internationale, le réseau de télévision
Accueil 33 (0)1 46 46 16 00 Fax général 33 (0)1 46 46 16 01
Fax rédaction 33 (0)1 46 46 16 02 Retrouvez d’opposition Kifaya aux loisirs, au sport publique américain.
Site web www.courrierinternational.com
Courriel lecteurs@courrierinternational.com l’ensemble (“Ça suffit !”).
Mother Jones
et aux petites annonces.
Organiser Inde,
Les membres de
la rédaction sont pour la
Directeur de la rédaction Philippe Thureau-Dangin
Assistante Dalila Bounekta (16 16)
des sources 180 000 ex., Etats-Unis, hebdomadaire. plupart irano-américains.
Directeur adjoint Bernard Kapp (16 98)
Rédacteur en chef Claude Leblanc (16 43)
sur notre site bimestriel. Lancé en 1976
par quelques passionnés
Ce journal, né en 1947,
est considéré comme
Tempo 50 000 ex.,
Nigeria, hebdomadaire.
Rédacteurs en chef adjoints Odile Conseil (16 27), Isabelle Lauze The American de journalisme un organe du RSS Fondée en 1993, cette
(16 54), Raymond Clarinard (16 77) Chefs des informations Spectator 50 000 ex., d’investigation, (organisation nationale- publication au style musclé
Catherine André (16 78), Anthony Bellanger (16 59) Rédactrice en
chef technique Nathalie Pingaud (16 25) Direction artistique Etats-Unis, mensuel. Créé Mother Jones revendique hindouiste) et défend est contrôlée par une société
Sophie-Anne Delhomme (16 31) en 1924, ce magazine fortement son identité l’idéologie hindutva des rédacteurs. Tempo
Conception graphique Mark Porter Associates conservateur couvre progressiste (hindouité, exacerbation pratique un journalisme
Europe Odile Conseil (coordination générale, 16 27), Danièle Renon (chef l’actualité internationale et contestataire. du caractère hindou très critique à l’égard des
de service adjointe Europe, Allemagne, Autriche, Suisse alémanique, 16 22), Emilie renommée internationale. Ce magazine de gauche,
et américaine. de l’Inde et négation dirigeants du Nigeria.
King (Royaume-Uni, 19 75), Gerry Feehily (Irlande, 19 70), Marie Béloeil (France,
17 32), Lucie Geffroy (Italie, 16 86), Daniel Matias (Portugal, 16 34), Adrien Il n’est aucunement Des difficultés financières d’envergure nationale, des minorités, notamment El-Watan 50 000 ex.,
Chauvin (Espagne 16 57), Iwona Ostapkowicz (Pologne, 16 74), Iulia Badea- lié à l’hebdomadaire l’obligent à passer traite de l’actualité des musulmans). Algérie, quotidien. Fondé
Guéritée (Roumanie, Moldavie, 19 76), Wineke de Boer (Pays-Bas), Léa de britannique de droite hebdomadaire, mais, ainsi que des grands Son équivalent en hindi en 1990 par une équipe
Chalvron (Finlande), Solveig Gram Jensen (Danemark), Alexia Kefalas The Spectator. en 2008, il redevient enjeux de notre temps :
(Grèce, Chypre), Mehmet Koksal (Belgique), Kristina Rönnqvist (Suède),
est le Panchajanya. de journalistes venant
Laurent Sierro (Suisse), Alexandre Lévy (Bulgarie, coordination Balkans), quotidien. Sa nouvelle environnement, justice d’El Moudjahid, quotidien
Agnès Jarfas (Hongrie), Mandi Gueguen (Albanie, Kosovo), Miro Miceski formule est saluée par sociale, etc. officiel du régime, “Le Pays”
(Macédoine), Gabriela Kukurugyova (Rép. tchèque, Slovaquie), Kika Curovic la presse internationale. La Nación 185 000 ex., est très rapidement
(Serbie, Monténégro, Croatie, Bosnie-Herzégovine), Marielle Vitureau (Lituanie),
Katerina Kesa (Estonie) Russie, Est de l’Europe Laurence Habay (chef
Gatopardo Colombie, Argentine, quotidien. devenu le journal
de service 16 36), Alda Engoian (Caucase, Asie centrale), Larissa Kotelevets mensuel. Créé en 2000, Fondé en 1870 par de référence avant d’être
(Ukraine) Amériques Bérangère Cagnat (chef de service, Amérique du Nord, Gatopardo est diffusé l’ex-président Bartolomé concurrencé plus tard
16 14), Marc-Olivier Bherer (Canada, Etats-Unis, 16 95), Anthony Bellanger en Amérique latine Mitre (1862-1868), le titre, par d’autres quotidiens.
(Amérique latine, 16 59), Anne Proenza (Amérique latine, 16 76), Paul Jurgens
(Brésil) Asie Agnès Gaudu (chef de service, Chine, Singapour, Taïwan, 16 39),
et à Miami. Son but véritable institution Son directeur, Omar
Naïké Desquesnes (Asie du Sud, 16 51), François Gerles (Asie du Sud-Est), est de publier de longs de la presse argentine, Belhouchet, est une figure
Marion Girault-Rime (Australie, Pacifique), Elisabeth D. Inandiak (Indonésie), reportages, assez rares est destiné aux élites. de la presse algérienne.
Jeong Eun-jin (Corées), Ysana Takino (Japon, 16 38), Kazuhiko Yatabe dans les magazines Il présente une rubrique Condamné plusieurs
(Japon) Moyen-Orient, Maghreb Marc Saghié (chef de service, 16 69),
Hamdam Mostafavi (Iran, 17 33), Hoda Saliby (Egypte, 16 35), Chawki Amari latino-américains. Des internationale de qualité fois à la prison et victime
(Algérie), Pascal Fenaux (Israël), Philippe Mischkowsky (pays du Golfe), journalistes de différents qui contribue à sa réputation. d’un attentat, il a reçu de
Pierre Vanrie (Turquie) Afrique Abdel Pitroipa, Ousmane Ndiaye (chef pays collaborent à ce National Review nombreux prix à l’étranger.
de rubrique, 16 29), Sophie Bouillon (Afrique du Sud) Economie Pascale
mensuel, qui publie aussi 150 000 ex., Etats-Unis, Le Pays 20 000 ex.,
Boyen (chef de service, 16 47) Médias Claude Leblanc (16 43) Sciences Eric
Glover (chef de service, 16 40) Long courrier Isabelle Lauze (16 54), Roman The Australian des plumes tels Carlos bimensuel. Fondée en 1955 Burkina Faso, quotidien.
Schmidt (17 48) Insolites Claire Maupas (chef de rubrique, 16 60) Ils et 139 000 ex., Australie, Fuentes, Ernesto Sábato par l’intellectuel de droite Fondé en octobre 1991,
elles ont dit Iwona Ostapkowicz (chef de rubrique, 16 74) quotidien. “L’Australien” ou Alma Guillermoprieto. William F. Buckley Jr., ce journal indépendant
Site Internet Olivier Bras (éditeur délégué, 16 15), Marie Béloeil (rédactrice,
17 32), Mouna El-Mokhtari (webmestre, 17 36), Pierrick Van-Thé (webmestre,
a été fondé en 1964 par le Heti Világgazdaság la revue défend une ligne est rapidement devenu
16 82), Mathilde Melot (marketing, 16 87) magnat Rupert Murdoch, 200 000 ex., Hongrie, politique conservatrice, le titre le plus populaire
Agence Courrier Sabine Grandadam (chef de service, 16 97) avec la promesse d’“offrir hebdomadaire. Le préféré comme l’indique son du Burkina Faso.
Traduction Raymond Clarinard (rédacteur en chef adjoint, 1677), Nathalie l’information objective de l’intelligentsia. sous-titre, America’s Proche de l’opposition,
Amargier (russe), Catherine Baron (anglais, espagnol), Isabelle Boudon
(anglais, allemand), Françoise Escande-Boggino (japonais, anglais), Caroline et l’indépendance d’esprit Indépendant de tendance conservative magazine. il multiplie les éditoriaux
Lee (anglais, allemand, coréen), Françoise Lemoine-Minaudier (chinois), essentielles au progrès”. libérale, HVG est l’hebdo au vitriol.
Julie Marcot (anglais, espagnol), Marie-Françoise Monthiers (japonais), Avec 9 bureaux magyar de référence. Le Quotidien d’Oran
Mikage Nagahama (japonais), Ngoc-Dung Phan (anglais, italien, vietnamien), permanents en Australie, The Irish Times
Olivier Ragasol (anglais, espagnol), Danièle Renon (allemand), Mélanie
190 000 ex., Algérie,
Sinou (anglais, espagnol) c’est le seul quotidien 119 000 ex., Irlande, quotidien. Journal
Révision Elisabeth Berthou (chef de service, 16 42), Philippe Czerepak, véritablement national. quotidien. Les prix régional fondé en 1994
Fabienne Gérard, Françoise Picon, Philippe Planche Berliner Zeitung remportés par à Oran, devenu national The Weekly Standard
Photographies, illustrations Pascal Philippe (chef de service, 16 41),
Lidwine Kervella (16 10)
184 000 ex., Allemagne, les journalistes de l’Irish en 1997, c’est désormais 60 000 ex., Etats-Unis,
Maquette Marie Varéon (chef de service, 16 67), Catherine Doutey, quotidien. Fondé dans Times confirment le premier quotidien hebdomadaire. Fondé
Nathalie Le Dréau, Gilles de Obaldia, Denis Scudeller, Jonnathan l’immédiat après-guerre régulièrement son statut francophone du pays. en 1995 par le tentaculaire
Renaud-Badet, Alexandre Errichiello Cartographie Thierry Gauthé (le 21 mai 1945), le titre de quotidien de référence. Sérieux, surtout groupe Murdoch,
(16 70) Infographie Catherine Doutey (16 66), Emmanuelle Anquetil
(colorisation) Calligraphie Hélène Ho (Chine), Abdollah Kiaie (Inde),
s’enorgueillit d’avoir Tout en gardant une lu par les cadres, The Weekly Standard
Kyoko Mori (Japon) Informatique Denis Scudeller (16 84) su créer, après la chute grande sobriété, il jouit il rassemble les meilleures est l’un des principaux
Fabrication Patrice Rochas (directeur), Nathalie Communeau (direc- du Mur, une rédaction d’un large lectorat, signatures de journalistes journaux conservateurs
trice adjointe) et Sarah Tréhin. Impression, brochage Maury, 45191 Ta Nea 77 000 ex.,
Est-Ouest. Depuis notamment pour et d’intellectuels d’Algérie du pays. Essentiellement
Malesherbes. Routage France-Routage, 77183 Croissy-Beaubourg
Ont participé à ce numéro Chloé Baker, Gilles Berton, Marianne janvier 2009, il est son édition du samedi. Grèce, quotidien. dans son édition du jeudi. politique, il est lu
Bonneau, Jean-Baptiste Bor, Valérie Brunissen, Isabelle Bryskier, la propriété du groupe Al-Masri Al-Youm “Les Nouvelles” est un titre Tehranbureau par le tout-Washington.
Natacha Da-Fonseca, Devayani Delfendahl, Geneviève Deschamps, DuMont Schauberg. Egypte, quotidien. prestigieux appartenant (pbs.org/wgbh/pages/front Xin Shiji Zhoukan
Nicolas Gallet, Catherine Guichard, Laurent Kahane, Alexia Kovac, au puissant groupe
Elise Kuntzelmann, Adrien Labbe, Caroline Langlois, Jean
El Espectador Le premier numéro de line/tehranbureau) 200 000 ex., Chine,
Perrenoud, Josiane Petricca, Mélodine Sommier, Stéphanie 80 000 ex., Colombie, “L’Egyptien aujourd’hui” de presse Lambrakis. Etats-Unis. Le site hebdomadaire. Magazine
Saindon, Nicole Teke, Emmanuel Tronquart, Zhang Zhulin, Anna quotidien. Créé en 1887, est sorti dans les kiosques C’est un quotidien a été créé en 2008 par économique dont la
Zyw-Melo le titre est l’un des plus le 6 juillet 2004. Proche de l’après-midi, proche Kelly Golnoush Niknejad, renommée a grimpé en
Secrétaire général Paul Chaine (17 46). Assistantes : Natacha
Scheubel (16 52), Sophie Jan. Directrice de la gestion Caroline dynamiques du pays de l’opposition et très du Mouvement socialiste diplômée de l’école flèche depuis qu’il a été
Rostain-de Laubrière (16 05), Julie Delpech de Frayssinet (16 13). jusqu’en 2000. Ses prises critique envers le régime panhellénique (Pasok). de journalisme repris en main, en 2010,
Comptabilité : 01 48 88 45 02. Responsable des droits Dalila Bounekta de position, notamment en place, il couvre Populaire et sérieux, de l’université Columbia par Hu Shuli, ancienne
(16 16). Relations extérieures Victor Dekyvère (16 44). Partenariats systématiquement il consacre ses pages
contre les cartels de (New York). Depuis 2009, rédactrice en chef du
Sophie Jan (16 99) Ventes au numéro Responsable publications :
Brigitte Billiard. Direction des ventes au numéro : Hervé Bonnaud. la drogue, lui valent une les manifestations à la politique intérieure il est financé par PBS, célèbre bimensuel Caijing.
Chef de produit : Jérôme Pons (0 805 05 01 47, fax : 01 57 28 21 40). Diffusion
internationale : Franck-Olivier Torro (01 57 28 32 22). Promotion :
Christiane Montillet
Marketing Pascale Latour (directrice, 16 90), Sophie Gerbaud (16 18),
Véronique Lallemand (16 91), Sweeta Subbamah (16 89), Elodie Prost
Publicité Publicat, 6-8, rue Jean-Antoine-de-Baïf, 75013 Paris, tél. : 01
40 39 13 13. Directrice générale : Brune Le Gall. Directeur de la
publicité : Alexandre Scher <ascher@publicat.fr> (13 97). Directrices
de clientèle : Claire Schmitt (13 47), Kenza Merzoug (13 46), Isabelle
Lecapitaine (14 07). Régions : Eric Langevin (14 09). Culture : Ludovic
Frémond (13 53). Littérature : Béatrice Truskolaski (13 80). Annonces
classées : Cyril Gardère (13 03). Exécution : Géraldine Doyotte (01 41 34
83 97) Publicité site Internet i-Régie, 16-18, quai de Loire, 75019 Paris,
tél. : 01 53 38 46 63. Directeur de la publicité : Martin Fraenkel
<mfraenkel@i-regie.com> Modifications de services ventes au
numéro, réassorts Paris 0805 05 01 47, province, banlieue 0 805 05 0146
Service clients abonnements : Courrier international,
Service abonnements, A2100 - 62066 Arras Cedex 9.
Tél. : 03 21 13 04 31 Fax : 01 57 67 44 96 (du lundi au vendredi de 9 heures
à 18 heures) Courriel : abo@courrierinternational.com
Commande d’anciens numéros Boutique du Monde,
80, bd Auguste-Blanqui, 75013 Paris. Tél. : 01 57 28 27 78

Courrier international, USPS number 013-465, is published weekly 49 times


per year (triple issue in Aug, double issue in Dec), by Courrier International
SA c/o USACAN Media Dist. Srv. Corp. at 26 Power Dam Way Suite S1-S3,
Plattsburgh, NY 12901. Periodicals Postage paid at Plattsburgh, NY and at
additional mailing Offices. POSTMASTER : Send address changes to Courrier
International c/o Express Mag, P.O. box 2769, Plattsburgh, NY 12901-0239.

Ce numéro comporte deux encarts Abonnement jetés pour les


kiosques France métropolitaine et un encart Office du tourisme
suisse jeté pour une partie des abonnés.
6  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

A suivre
Royaume-Uni Syrie qui a volé au secours d’Islamabad est
la Chine”, remarque The Indian Express.
Plus de libertés pour Le même jour, le sénateur américain
les Britanniques John Kerry, en visite à Islamabad,
demandait au Pakistan de lutter contre
Une commission parlementaire a déposé le terrorisme par des actes plutôt
le 17 mai son rapport sur un projet de loi que par des mots.
(intitulé “Protection of Freedoms Bill”)
visant à mieux garantir les libertés
Italie
individuelles. The Guardian salue
la section 92 du projet, qui va obliger Gifle électorale
l’Etat à plus de transparence en matière
de données personnelles. A noter que pour Berlusconi
la préparation de ce texte – qui concerne Contre toute attente, le candidat
aussi bien l’usage des caméras du centre gauche Giuliano Pisapia a battu
de surveillance que la durée de la garde la maire sortante berlusconienne Letizia
à vue des suspects en matière Sur les mains : Moratti lors des élections municipales
de terrorisme – a donné lieu, “Oui à la liberté” et de la ville de Milan, dimanche 15 et lundi
pour la première fois, à une consultation “Non à la violence”. 16 mai. Crédité de 48,1 % des votes contre
publique. Un site web a été 41,5 % pour sa rivale, Pisapia part grand
spécialement créé pour que Répression Les manifestations organisées dans plusieurs villes favori pour le second tour. C’est un
les citoyens puissent commenter camouflet pour le président du Conseil,
chaque disposition du projet de loi. syriennes depuis le 15 mars gagnent maintenant Damas, pourtant Silvio Berlusconi, “qui avait fait de cette
hautement surveillée. Vendredi 13 mai, trois rassemblements ont élection locale un test national”, commente
été dispersés par les forces de sécurité. Il y aurait eu deux morts. La Repubblica. Dans les autres villes-clés
Brésil
d’Italie où se sont tenues des élections,
Agriculteurs le Parti démocrate (centre gauche)
réduites en échange de l’ouverture successeur de Jean-Claude Trichet à la triomphe, notamment à Turin et Bologne
contre écolos de plus de terres à l’agriculture. présidence de la Banque centrale où il l’emporte dès le premier tour.
Le gouvernement, qui dispose d’une européenne à partir de novembre 2011.
large majorité, hésite à passer en force. Cette nomination sera officialisée lors
Chili
Le code devrait être rediscuté. du sommet européen de juin.
Qui veut des barrages ?
Euroland Pakistan
Après trois ans de débats et de
Le sort de la Grèce Pékin, l’ultime allié procédures, la commission chilienne
d’évaluation environnementale a donné
reste en suspens Arrivé le 17 mai en Chine pour une son feu vert le 9 mai au projet
Réunis le 16 mai à Bruxelles, les ministres visite de quatre jours, le Premier HidroAysén – qui prévoit la construction
“Le gouvernement a cédé aux Verts”, des Finances de la zone euro ont repoussé ministre pakistanais Yousuf Raza Gilani de cinq barrages hydroélectriques
constate O Estado de São Paulo. Le 11 mai au mois de juin toute décision sur (photo) a déclaré : “Nous sommes fiers et doit augmenter de 20 % la production
dernier, les députés brésiliens ont préféré un second plan d’aide à la Grèce d’avoir la Chine comme meilleur ami.” d’électricité dans le pays. Les travaux
repousser le vote sur la réforme du Code et sur un éventuel “reprofilage” de Au programme des conversations : devraient débuter en 2014 sous
forestier. L’actuel code limite l’usage sa dette. D’ici là, note The Guardian, de nouveaux contrats d’armement la houlette du consortium hispano-
agricole des terres en obligeant les à Londres, Athènes devra adopter et la coopération dans le domaine chilien Endesa-Colburn.
propriétaires de forêts à en préserver une de nouvelles mesures d’austérité du nucléaire civil. Mais l’intérêt Mais la mobilisation contre ce projet
partie intacte, jusqu’à 80 % en Amazonie. et accélérer son programme de la visite est essentiellement – qui entraînerait l’inondation
Les “ruralistes”, qui défendent de privatisations. L’Eurogroupe diplomatique. “Alors que la de 5 900 hectares en Patagonie –
les propriétaires terriens, font pression a en revanche entériné le plan communauté internationale redouble. De nouvelles manifestations
pour assouplir le texte. En face, d’aide de 78 milliards d’euros au soulève des questions sont prévues dans tout le pays le 21 mai.
les écologistes veulent plus de protection Portugal. Et il a désigné à embarrassantes sur le fait Un groupe de parlementaires

MUZAFFAR SALMAN/ AP-SIPA ; RODRIGO BALEIA/ GETTY ; DR ; VINCENT WEST/ REUTERS


pour les forêts. La réforme, en discussion l’unanimité Mario Draghi, que Ben Laden ait été a même lancé un appel au président
depuis plus d’un an, prévoit la création actuel gouverneur de la Banque trouvé en plein milieu pour exiger un plébiscite sur la question,
de zones mieux protégées mais plus centrale d’Italie, comme du Pakistan, le seul pays relate La Tercera.

Agenda
Elections municipales dans toute 20 mai. Forum économique l’Assemblée nationale
Espagne mondial sur le Moyen-Orient et vietnamienne.
l’Espagne et régionales l’Afrique du Nord à Amman, en  Internationaux de France de
dans treize régions (sur dix-sept) Jordanie ( jusqu’au 22). tennis de Roland-Garros à
le dimanche 22 mai. Les sondages 21 mai. Réunion au sommet, à Paris ( jusqu’au 5 juin).
Tokyo, des chefs d’Etat 30 mai. Elections législatives
laissent présager une forte chinois, sud-coréen et au Laos.
remontée du Parti populaire japonais. Il y sera notamment 31 mai. Grande manifestation
(PP, droite) face aux socialistes. question des mesures de l’opposition dans la capitale
communes à prendre en cas arménienne. Lire p. 28.
Au Pays basque, la nouvelle formation de catastrophe nucléaire 1er juin. Election du président
indépendantiste Bildu pourrait ( jusqu’au 22). de la Fifa, à Zurich. L’homme
obtenir 18 % des voix et s’affirmer  Finale de la Coupe d’Europe d’affaires qatari Mohamed Bin
de rugby à Cardiff, au Pays de Hammam est en lice face au
ainsi comme la quatrième Galles. Suisse Joseph Blatter, qui
force politique de la région. 22 mai. Election de brigue un quatrième mandat.
Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011  9

En couverture

L’affaire
DSK
Vue par la presse mondiale
 Des tabloïds racoleurs aux plus sérieux quotidiens
économiques, la presse du monde entier se penche
sur cette “affaire DSK” qui mêle sexe et puissance
politico-économique.  L’occasion, pour de
nombreux journaux, de rappeler la longue
tradition française en la matière.  Mais
aussi de s’interroger sur la suite des
événements, au FMI comme sur la
scène politique hexagonale.

 Dominique Strauss-Kahn.
Dessin de Jorge Arévalo
paru dans El Mundo, Madrid.
10  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

En couverture L’affaire DSK

Plus notre société de loisirs semble se com-


Vu d’Allemagne plaire avec libertinage dans sa prétendue tolé-
rance pour l’accomplissement de soi sur le plan

Celui qui attise nos fantasmes sexuel, plus elle semble saisie d’une pudibonderie
implacable quand ce sont les frasques de per-
sonnalités publiques, de ses représentants poli-
tiques notamment, qui sont en jeu. C’est pourquoi
Berlusconi, Géronte des temps modernes, avec
Nous vivons dans une société violence ou à la menace – et des appétits sexuels sa fascination ostentatoire pour les corps de très
hypocrite qui refuse toute vie peut-être au-dessus de la moyenne, mais qui n’en jeunes filles, nous semble s’être trompé d’époque.
sexuelle à ses puissants, dénonce sont pas moins légitimes. Bien peu voient en Berlusconi la tragédie de la
Die Welt. Même si DSK est innocent, Nous avons ainsi vu le golfeur Tiger Woods, vieillesse, où le désir s’étiole alors que s’accroît
nous ne lui pardonnerons pas d’avoir pris en flagrant délit d’adultère à plusieurs re- la peur de perdre bientôt ces ultimes pulsions,
mis le sexe au cœur de l’actualité. prises, faire acte de contrition en public devant intactes depuis la jeunesse. Si notre société en
les caméras et, en larmes, promettre à sa femme quête de sensations refuse toute vie sexuelle
de se faire soigner. Une affaire qui, en réalité, ne inconvenante à la personne publique, elle la refuse
Die Welt (extraits) Berlin regarde que la famille Woods, aurait-on tendance plus encore à la vieillesse.
à penser. Pourtant, ce n’est qu’en admettant être Même s’il s’avère que Strauss-Kahn est inno-

D
issipons toute équivoque  : si atteint d’une maladie, parce qu’il était attiré par cent, notre opinion publique ne l’absoudra pas
Dominique Strauss-Kahn a ef- des corps jeunes, et en avouant avoir tiré parti de pour autant. Car son affaire a réveillé les fan-
fectivement tenté de violer son charisme, de sa célébrité et de son pouvoir tasmes salaces et bizarres que nous dissimulons
une femme de chambre, c’est pour choisir ses partenaires, que le champion de derrière notre suffisance vertueuse. Et ça, nous
un crime grave. Mais il est très golf a évité d’être considéré par l’opinion publique ne lui pardonnerons jamais.
étonnant de voir comment le comme un délinquant sexuel. Richard Herzinger
simple soupçon signe déjà, dans l’opinion pu-
blique, la fin de sa carrière d’homme politique et  Dessin de
de citoyen. Peu importe que ce soupçon soit avéré Chappatte paru
ou non. dans Le Temps,
DSK est non seulement un homme qui Genève.
incarne le pouvoir politique autant que celui de
l’argent – en sa qualité de directeur du FMI –, mais
aussi un individu d’âge respectable, aux cheveux
blancs, enveloppé, le corps sans doute plus très
ferme, qui se serait “précipité” entièrement nu
sur une jeune femme. Voilà qui ne fait qu’attiser
les fantasmes de chacun, alimentés par un mé-
lange de voyeurisme et d’écœurement.
La commedia dell’arte italienne fait de ce type
de vieux beau un objet particulier de moquerie.
Et dans la littérature romantique, le vieux bouc
riche et privilégié qui s’en prend à d’innocentes
jeunes filles est devenu l’incarnation de la tyran-
nie et de la domination arbitraire et injuste, qui
souille le peuple pur et sans méfiance.
Depuis, ce cliché a fait naître l’idée d’une part
que, dans la société bourgeoise, le puissant est
plus pervers que l’homme de la rue honnête et
vertueux, d’autre part que son statut lui permet
de masquer ses dérapages sexuels, qui restent
ainsi impunis. Et effectivement, jusqu’à l’époque
de John F. Kennedy, censé avoir consommé des
bataillons de jeunes femmes faciles, les médias
et la bonne société semblaient avoir fait vœu de
silence, comme si l’on tolérait tel ou tel penchant
Vu du Burkina Faso
douteux chez un homme à qui incombent de si
lourdes responsabilités. Tout ça, c’est un coup des marabouts !
Les choses ont depuis lors radicalement
changé. Dans l’affaire Clinton, la question de savoir L’inculpation de DSK les histoires de fesses, information sur les déboires professionnellement. Tout
si et dans quelle mesure les fellations de Monica tombe tellement bien pour ça ne pardonne pas. On de DSK en a laissé plus son combat se résumera
Lewinsky pouvaient constituer une “relation ses adversaires qu’un ne s’explique pas encore d’un sans voix. Et ils sont maintenant à obtenir
sexuelle” a dominé la vie politique américaine pen- chroniqueur burkinabé y ce geste de DSK, à moins nombreux parmi ses sa relaxe par la justice
dant des mois, jusque dans les moindres détails, voit une force occulte. que des forces occultes supporters, sonnés certes, américaine, que l’on sait très
et amené le pays au bord d’une crise constitu- Une affaire bien ne l’aient entraîné dans ces mais qui espèrent que cette à cheval sur les questions
tionnelle. Le puissant, c’est désormais clair, fait embarrassante qui tombe beaux draps. En tout cas, si affaire n’est qu’une vilaine de mœurs. Quelle que soit
aujourd’hui l’objet d’une surveillance constante à quelques semaines des tel est le cas, ces marabouts farce, un complot contre l’issue de ce procès, DSK
des médias et de l’opinion publique, à tel point primaires du Parti socialiste, sont vraiment forts. leur candidat, dont le voile n’en sortira pas indemne,
que, pour un politique, le modèle moral en vigueur dont il est le favori. En Afrique, tout le monde ne va pas tarder à être levé. à moins qu’il n’apparaisse
semble être celui d’un castrat sans désirs. Du Comment a-t-il pu perdre le aurait vu un mauvais L’homme s’est refusé pour finalement que toute
moins cela vaut-il pour l’Amérique. Or, comme contrôle à un moment aussi sort jeté à DSK. l’instant à toute déclaration. cette affaire n’était qu’un
en ce qui concerne l’interdiction de fumer, c’est décisif pour sa carrière ? En période préélectorale, Et s’il plaide non coupable, montage destiné à nuire
l’Amérique qui, à terme, prescrit les critères de C’est à croire qu’il a été les marabouts, charlatans c’est qu’il a des arguments à à sa carrière. Une chose est
notre éthique collective. C’est justement dans “wacké” [ensorcelé], et sorciers font fortune faire valoir. Pour n’avoir pas sûre, Sarkozy a désormais
notre société de l’information actuelle, hyper- travaillé par les marabouts parce que consultés su résister à l’appel de son une marge de manœuvre
sexualisée et apparemment libertine, que la fron- de ses adversaires, tant cet par beaucoup de politiciens bas-ventre (si l’accusation plus grande si les faits sont
tière est floue entre ce qui constitue vraiment homme est bien placé pour en quête de bonne fortune. est confirmée), il risque de avérés. Abdoulaye Tao
une agression – autrement dit, avec recours à la savoir qu’aux Etats-Unis En tout état de cause, cette se griller politiquement et Le Pays Ouagadougou
Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011  11

Vu d’Italie Vu d’Algérie
Le cauchemar de la
Au bonheur des dames femme de chambre
Quelle que que soit l’issue de l’affaire, On en sait peu sur celle qui a déposé plainte,
l’arrestation de Dominique Strauss- si ce n’est qu’elle a 32 ans, que c’est
Kahn est une très bonne nouvelle une immigrée africaine et qu’elle habite
pour les femmes en général et pour le Bronx, un quartier défavorisé de New York.
Martine Aubry en particulier, Mais on imagine qu’elle serait particulièrement
se félicite une journaliste italienne. choquée de voir que, pour une partie
de la presse française et du Parti socialiste
français, le statut d’innocente victime est
La Stampa Turin d’emblée mis en doute. Que pèse une pauvre
femme de chambre devant la carrière

J
e sais bien qu’il convient en de telles brisée net du directeur général du FMI ?
circonstances de faire preuve d’un L’image d’un Dominique Strauss-Kahn
sens pudique des institutions. Diffi- menotté, comme n’importe quel justiciable
cile pourtant de ne pas reconnaître sur qui pèseraient des charges aussi graves,
que l’arrestation de Dominique a largement supplanté les affres de la jeune
Strauss-Kahn nous emplit de joie. femme. La solidarité avec l’inculpé
Pour une raison que – même si sa culpabilité est de rigueur et le doute systématique
n’était pas établie – nos lecteurs masculins les sur la version de la victime est la règle. On
moins avisés comprendront, du moins je l’espère : le voit, la lutte des classes ne s’arrête jamais.
pour les femmes, la capture de ce monsieur repré- Les amis de Dominique Strauss-Kahn sont
sente plusieurs bonnes nouvelles. choqués par les images de l’homme menotté
Elle ouvre tout d’abord de nouvelles possibi-  Dessin de Pierre Berlusconi [en 2009, Veronica Lario avait publi- car, bien entendu, la femme de chambre
lités dans la politique française. La situation crée Kroll paru dans quement demandé le divorce après un scandale ne peut que mentir… Ou, au minimum,
les conditions favorables à l’accession d’une Le Soir, Bruxelles. sexuel impliquant son mari] et plusieurs jeunes elle aura surréagi face à une peccadille
femme à la présidence de la République. Désor- filles proches du président du Conseil italien. De qui n’aurait jamais dû prendre une telle
mais les jeux sont à nouveau ouverts, et l’issue de même, les amantes ou les femmes de divers can- ampleur. Là où l’on souhaiterait, au nom
la prochaine élection présidentielle française, qui didats américains, suédois ou anglais ont choisi de la présomption d’innocence, de la retenue
se tiendra à l’ombre de la crise de leadership que de ne pas se taire. à l’égard de la “présomption de sincérité”
connaît Nicolas Sarkozy, pourrait bien dépendre Ce n’est pas une simple vengeance féminine, de la victime en attendant l’établissement
de deux femmes. mais une véritable révolte des femmes contre une des faits, on découvre un effarant concert
D’un côté Martine Aubry, de l’autre, Marine certaine conception du pouvoir politique et éco- de lamentations. Les pleureuses pourraient
Le Pen. Marine Le Pen, dans le rôle du trouble- nomique qui se dessine. Le modèle qui a permis se taire et laisser les avocats du patron du FMI
fête. Nouveau phénomène de la droite française, à John Fitzgerald Kennedy d’enchaîner les con- – des ténors retors, dit-on – faire leur métier
elle pourrait en effet accélérer le déclin de Nico- quêtes et à François Mitterrand d’entretenir deux et user de toutes les ressources que permet
las Sarkozy en séduisant une partie de son élec- familles dans un consentement unanime fait défi- le système judiciaire américain pour défendre
torat, laissant ainsi le champ libre à un retour des nitivement partie du passé. Les masques sont leur client. Mais les amis du DG socialiste
socialistes à l’Elysée. tombés, et pas sous les coups d’un nouveau mora- du FMI ne se contentent pas de cela. Non, cet
Une deuxième conséquence significative pour lisme engagé dans des campagnes idéologiques, homme bien né et très riche ne saurait être
les femmes est que ce scénario ne suppose aucune mais à la suite des vicissitudes concrètes de rela- contraint à s’expliquer face aux très graves
discrimination positive, aucun “quota rose”, tions concrètes entre individus. Plus que le per- accusations d’une petite femme de chambre
aucun leadership féminin potiche. Si Marine Le sonnage, c’est le concept qui est en cause : l’idée du Bronx. Ce serait attenter à sa dignité
Pen a toujours baigné dans la politique, Martine que les femmes constituent, au même titre que et le rabaisser au rang de la subalterne
Aubry a le bagage nécessaire pour être présidente. la voiture de fonction ou les stock-options, un des qui a osé se rebeller.
Elle possède un vécu de leader national, de son avantages en nature du pouvoir. Ce n’est rien d’autre au fond qu’une
expérience comme ministre de l’Emploi et de la A la une En ce sens, l’affaire Strauss-Kahn éclabousse actualisation du droit de cuissage qui remonte
Solidarité entre 1997 et 2000 à sa charge actuelle également la politique italienne (ne serait-ce à loin et que les femmes, en particulier celles
de première secrétaire du Parti socialiste, en pas- “La gauche passe du qu’en surface). L’arrogance sexuelle de l’homme des classes pauvres, sont tenues d’accepter
sant par ses deux mandats de maire de Lille. C’est caviar au viol”, titre politique français éclaire d’un jour nouveau les en silence. Et si cette femme franchit le pas et
une femme qui a parié sur le travail, la passion, la le quotidien de “intempérances” qui déforment notre politique. dénonce, c’est tellement anormal que cela ne
la famille Berlusconi.
compétence et la discipline : son élection l’ins- Cette histoire vient nous rappeler que les com- peut être qu’un complot ourdi par des forces
“Brillant orateur,
crirait dans la lignée d’une Hillary Clinton et d’une intelligent, dynamique, portements privés et publics des uns ou des autres qu’on se garde bien de désigner. Les femmes
Angela Merkel. Un modèle féminin autre que celui Dominique Strauss- ne sont pas moins indécents en France qu’en Italie de chambre agressées ne peuvent pas, ne
de la femme belle et subalterne habituellement Kahn se disait – et nous pourrions tourner un regard tout aussi doivent pas se plaindre… Elles existent si peu,
proposé en politique. C’est sans doute aller un socialiste alors qu’il suspicieux vers le reste des pays européens ainsi bien en dessous de ces milliardaires de gauche
peu vite en besogne – mais nous voulons seule- était en réalité libéral que vers les Etats-Unis. ou de droite qui, eux, se dispensent
ment signaler ici combien les difficultés de Domi- […] et c’est pour cette En conclusion, espérons que Dominique ostensiblement de considérations éthiques.
raison qu’il était
nique Strauss-Kahn ont des implications sérieuses Strauss-Kahn aura droit à une enquête équitable, Si les victimes se révoltent et crient, c’est
apprécié dans les
pour les femmes. milieux de la grande mais aussi qu’il sera sévèrement jugé. Qu’on nous – n’est-ce pas, cher ami ? – que d’autres tirent
A côté des retombées politiques institution- industrie et des fasse grâce des rengaines complaisantes autour les ficelles pour en faire des femmes “fatales”
nelles, d’autres sont de nature plus éthiques : les finances. L’éclatante de la séduction des Français et, surtout, des com- ou qu’elles forment l’appât d’un piège
ennuis du directeur du FMI témoignent d’un carrière de Dominique plots judéo-maçonniques. Qu’on évite de nous qui se referme avec une étonnante facilité
changement de climat. La jeune femme de Strauss-Kahn s’est expliquer que tout serait permis aux socialistes sur un homme politique pourtant
chambre qui a dénoncé l’agression n’est que la arrêtée net dans français, mais pas à leurs homologues de droite. expérimenté. La seule morale de cette
la chambre de l’hôtel
dernière d’une longue liste de femmes qui, entraî- Chers amis, chers compagnons de vie, maris, consternante affaire se résume à susciter
Sofitel de New-York”,
nées de gré ou de force dans des rapports senti- écrit le quotidien de frères, pères, chers hommes, cette affaire n’a rien des indignations très sélectives,
mentaux ou sexuels humiliants avec des hommes droite dans un portrait d’un détail pour les femmes : essayez de vous à crier haro sur la victime et à exprimer
puissants, ont choisi de ne pas se taire. Ainsi intitulé : “Le don Juan montrer à la hauteur de nos attentes. un mépris de classe éhonté.
Monica Lewinsky [en 1998 et 1999], l’épouse de qui rêvait de l’Elysée”. Lucia Annunziata M. Saadoune Le Quotidien d’Oran Oran
12  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

En couverture L’affaire DSK

de sa culpabilité dans cette affaire précise.

Sexe, politique et hypocrisie Les partisans français de la théorie du complot


y voient justement le signe d’une conjuration :
les perfides ennemis du socialiste
auraient su que son appétit sexuel sans frein
était le défaut de sa cuirasse.
En Europe et ailleurs, l’affaire DSK inférieures – est en concordance logique avec Ils s’en seraient servis pour lui tendre un piège.
fait couler beaucoup d’encre. les remontrances adressées par le FMI aux C’est un bon scénario pour un thriller
Quelques morceaux choisis. Grecs, ainsi qu’à d’autres, leur ordonnant de politique. Mais, dans le cas de Strauss-Kahn,
la boucler, de réduire leurs dépenses publiques rien ne prouve que cela ait un quelconque
et de vivre selon leurs moyens en ces temps rapport avec la réalité, en dehors
Vu d’Espagne de récession mondiale. En fait, plus nos experts de notre méfiance vis-à-vis de l’information.
mondiaux nous assurent que la planification Rudolf Balmer, Die Tageszeitung, Berlin
Une défense gauche centrale donne le même résultat
pour tout le monde, plus ce vernis égalitaire
Manier la double morale en toute impunité est recouvre un fond de passe-droits. Vu d’Algérie
la dernière conquête dialectique de la gauche. Retrait Comme nous l’avons vu lorsque Al Gore
Grâce à elle, un homme politique compromis Après avoir fait
fut soupçonné, en 2006, d’avoir tripoté Depuis le Roi-Soleil
dans un scandale sexuel (y compris comme ses choux gras une masseuse d’hôtel [aucune accusation
victime) est un satyre dont les penchants de l’“affaire DSK” ne fut instruite contre lui, la victime refusant Le comportement sexuel compulsif de DSK
sont une menace pour l’avenir des nations en traitant largement de porter plainte], il semble y avoir une sorte de est le énième avatar licencieux des liaisons
– sauf s’il est de gauche en Europe ou du scandale sexuel, synergie entre le dur travail effectué pour nous sulfureuses entre politique et libido en France.
démocrate aux Etats-Unis. C’est en tout cas le tabloïd New York par les élites humanistes dans des hôtels Au pays des Gaulois, pouvoir politique
vers cela que l’on tend. Si l’accusé a la chance Post se demande de luxe et les agressions sexuelles commises et aventures galantes ont toujours fait bon
si les Etats-Unis
d’être de gauche – même si sa filiation ne devraient pas en
contre ceux qui triment dans le secteur des ménage. Et, contrairement aux anges, les
n’est que purement rhétorique ou formelle –, profiter pour se retirer services. D’une façon perverse, si l’hypocrisie hommes politiques français ont un sexe, et ils
non seulement on pratique le noble art de du FMI. Il dénonce de Gore en est venue à symboliser le déclin ne pensent pas qu’aux élections. […] Depuis
le présumer innocent (voire de se prévaloir de la “désastreuse” de la religion du réchauffement climatique, le Roi-Soleil, les relations gomorrhéennes,
son innocence), mais encore on évoque à grand politique de prêts les petites faiblesses que s’autorise saphiques ou hétérosexuelles dans le lit caché
renfort d’encensoir les effets bénéfiques de l’institution, qui Strauss-Kahn sont peut-être également de la politique sont un secret de Polichinelle.
de ses intentions et de ses projets politiques. pousse des pays déjà emblématiques de l’hypocrisie du FMI. Au pays de Marianne, le pouvoir, comme le
au bord de la faillite
Dans le cas de Dominique Strauss-Kahn, on va “vers la stagnation
Quoi qu’il en soit, les Grecs, qui étaient à l’affût disait Henry Kissinger, est le plus puissant des
jusqu’à se demander s’il ne faudrait pas faire et le déclin”. de la moindre excuse pour se déclarer en aphrodisiaques, à l’aide duquel les locataires
une exception et l’autoriser, par exemple, cessation de paiement, en ont peut-être trouvé du palais présidentiel se sont enivrés pour
à tenir les rênes du FMI même s’il était déclaré une, aussi improbable soit-elle : si le chef des chasser la biche et traquer le faon. Gaudriole
coupable, vu les graves conséquences qu’aurait contrôleurs du FMI est incapable de respecter et gauloiseries se marient harmonieusement
sur les marchés la chute d’un personnage aussi la loi, de réduire symboliquement son train de dans une France où la chair semble plus faible
important. La débauche de compréhension vie par respect envers les gens à qui il demande qu’ailleurs. C’est en France et nulle part ailleurs
à l’égard de l’ex-favori de la course de faire de durs sacrifices et de respecter que les chefs d’Etat meurent d’épectase. Le
à la présidence de la France face à Nicolas la simple décence, pourquoi ses sujets plus célèbre de ces bienheureux est, bien sûr,
Sarkozy et la crédibilité accordée à la possibilité tributaires le devraient-ils ? le président Félix Faure, mort en 1899 des
d’une conspiration (de droite ou des Victor Davis Hanson, National Review, suites d’une explosion cosmique en son bureau
Américains, tout concorde) sont inversement New York de l’Elysée. Depuis, on parle de “la belle mort
proportionnelles aux préjugés communément de Félix Faure” – dont une bouche de métro
acceptés contre Berlusconi ou n’importe quel Vu d’Allemagne parisien porte le nom – pour rappeler
autre politique à orientation non socialiste. que la félicité peut tuer.
La discipline militante avec laquelle les gauches Pures spéculations Noureddine Khelassi, La Tribune, Alger
résolvent les conflits privés comportait naguère
une morale sexuelle rigide dont toute violation L’affaire Dominique Strauss-Kahn démontre
était considérée comme un crime aussi grave la force des partisans de la théorie du complot. Vu de Côte d’Ivoire
que la trahison des principes révolutionnaires. En France, en tout cas, la méfiance vis-à-vis
Aujourd’hui, la rigidité de cette morale réside de la représentation que l’on en fait La revanche des Etats-Unis
dans le fait que, si le pécheur est de droite, ses Machination dans les médias s’est doublée d’une véritable
péchés sont des péchés de classe, alors que, s’il incrédulité. Immédiatement, les sceptiques se Si, concernant Ben Laden, le système
est de gauche, c’est une affaire qui concerne la “L’hypothèse d’un sont mis en quête de lacunes et d’incohérences démocratique américain n’a pas osé tout dire
vie privée, en plus d’être une attaque, un piège complot s’immisce dans dans l’histoire que l’on nous a servie. et tout montrer, pourquoi le même système
ou un coup monté des ennemis du peuple, le scandale sexuel”, Plus l’événement est grave, plus se développe démocratique et judiciaire peut-il se permettre
titre l’édition du 17 mai
c’est-à-dire des fachos ou des Américains. le soupçon que nous avons été manipulés. de traiter DSK comme un vulgaire voyou ?
du quotidien Huanqiu
En ce trentième anniversaire de l’accès Shibao, vitrine Par qui ? Cela reste à déterminer, comme tout L’Amérique a eu peur d’exposer les images
de François Mitterrand au trône républicain, officielle du Parti le reste, d’ailleurs : ni la culpabilité du patron [du cadavre] de Ben Laden parce que c’est
établir la différence – moins subtile qu’on communiste chinois. du FMI, ni son innocence ne sont certaines un terroriste et elle a eu peur des représailles
ne le pense – entre les vices privés et les vertus Le journal évoque les tant que la justice n’a pas rendu son verdict. des extrémistes. Le tort de DSK est-il d’être
publiques ne serait pas inopportun. hypothèses qui ont vu Pourtant, pour beaucoup en France, le ressortissant d’un Etat démocratique dont
Tomás Cuesta, ABC (extraits), Madrid le jour dans la presse il a été d’emblée évident qu’il s’agissait d’une les citoyens n’oseront pas tenter de poser des
mondiale : complot
manipulation. Sur Internet, les théories du bombes sur le territoire américain ? L’Amérique
des Etats-Unis
Vu des Etats-Unis qui souhaiteraient complot se sont répandues comme une traînée mérite un carton rouge et elle est en train
se débarrasser de poudre. Des théories qui, du reste, de devenir antipathique pour bon nombre
Passe-droits d’une personnalité paraissent plausibles, compte tenu du nombre de populations dans le monde. Pourquoi traite-
indésirable, d’adversaires et de concurrents qui pourraient t-on DSK comme on ne traiterait même pas un
L’étrange histoire de Dominique Strauss-Kahn, machination des profiter de l’exclusion de Strauss-Kahn vulgaire terroriste ou un criminel de haut vol ?
le patron du FMI, ressemble à un roman. La hommes politiques de la politique. Les médias qui prennent la […] [C’est] comme si cette Amérique néo-
français de gauche
certitude de ce défenseur du socialisme d’être responsabilité d’informer leur lectorat en toute et ultraconservatrice, comme si cette Amérique
ou de droite.
dans son droit – qu’il s’agisse de violer la loi, La publication rappelle bonne foi ont fort à faire pour ramener ces puritaine, à un an de la présidentielle
de vivre comme un membre de la famille royale que le poste spéculations à la réalité. L’inculpé Strauss-Kahn américaine, voulait mettre la morale
française au XVIIIe siècle ou d’avoir un droit de de directeur du FMI a un passé qui ne parle certes pas en sa faveur, et les mœurs au cœur du débat, pour se venger
cuissage sur une travailleuse issue des classes fait des envieux. bien que cela ne soit nullement une preuve de la victoire de Barack Obama [en 2008].
Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011  13

 Dessin de Peter que des crédits supplémentaires suffiront à


Brookes paru dans sauver Athènes ; d’autres, qu’il faudrait annuler
The Times, Londres. la dette du pays. Le départ de Dominique
Strauss-Kahn peut avoir une influence sur
l’équilibre des forces entre ces deux camps, non
seulement à propos de l’aptitude de la Grèce
à gérer la crise, mais aussi en ce qui concerne
les solutions proposées à d’autres membres
de la zone euro malmenés financièrement.
Rarement l’expression “le privé est politique”
aura été illustrée de manière aussi
dramatique. Dans le cas présent, cette réalité
risque d’avoir des conséquences mondiales.
Sydsvenskan, Malmö

Vu des Etats-Unis

Sans précédent L’élite décadente


Le quotidien algérien
Que fait ce satyre à la tête du FMI ? Comment
Liberté consacre son les Etats-Unis ont-ils pu accepter la nomination
éditorial du 16 mai à ce poste d’un homme issu de l’élite
au “scandale sexuel européenne décadente ? La présente affaire
sans précédent pour touche à des enjeux qui vont bien au-delà de la
Ceux qui voient un piège de Sarkozy, hommes politiques, car la politique française un homme politique de corruption morale de débauchés vieillissants
sa trempe en France”.
des Russes ou d’Obama pour briser l’ascension reste un monde profondément sexiste : qui versent dans la criminalité quand leurs
Sous le titre “L’Affaire
de DSK devraient plutôt se raviser une femme politique n’aurait pu se forger de trop”, il estime que
victimes résistent. Sous DSK, le FMI a assumé
et se demander si le directeur général du FMI une réputation comme celle dont jouissait “l’image de marque un rôle qui enchantait l’Europe. Il a appuyé
n’est pas un otage, un instrument de politique Strauss-Kahn – je dis bien jouissait. de la France, qui vient l’effort de la Banque centrale européenne
intérieure américaine. Si c’est un complot, La façon dont se comporte au lit à peine de s’extirper pour renflouer la Grèce, l’Irlande et le Portugal
c’est bel et bien celui des forces rétrogrades de un responsable politique ne devrait pas peser du scandale des quotas à coups de milliards, afin d’éviter que ne
l’Amérique, qui veulent régler des comptes avec au moment de voter pour lui ou non, tant que dans les centres de sombrent les banques européennes détenant
formation de football,
le FMI, l’ONU, la France, Obama, c’est-à-dire cela est égal. Ses habitudes sexuelles n’ont pas des titres émis par ces pays. C’est pourquoi
en prend un coup”.
avec tous ceux qui viennent d’ailleurs à être censurées ni approuvées. Les Français le socialiste Strauss-Kahn était un héros
pour saper les valeurs morales de l’Amérique. ne sont pas plus sexués que les autres nations, dans les capitales européennes.
Charles Kouassi, L’Intelligent, Abidjan même s’ils aiment à penser que si. Il était leur agent dans notre capitale
Ben Macintyre, The Times, Londres [le siège du FMI est situé à Washington].
Pat Buchanan (politique américain
Vu du Portugal ultraconservateur), Real Clear Politics,
Vu du Liban Chicago
Impardonnable
Même pas étonnés
Il n’y a réellement qu’un seul crime qui liquide Vu de Belgique
de façon draconienne les aspirations d’un Déjà les supputations vont bon train, en France
politique. Quand un politicien vole, on suppose surtout : machination, piège tendu, coup tordu, Tout le monde savait
que d’autres font de même. C’est grave, mais scénario de polar, la palme de l’imagination
cela peut passer inaperçu ou donner droit à une débridée revenant à Michelle Sabban, une La présomption d’innocence a viré,
seconde chance. Quand un politicien commet strauss-kahnienne convaincue que l’affaire à l’ère hyperconnectée, à la présomption
un crime sexuel, il y a ni rédemption ni constitue “un complot international” et que de culpabilité : il suffisait pour s’en convaincre,
tolérance possibles. D’autant que Strauss-Kahn, “c’est le FMI qu’on a voulu décapiter” ! Il reste dès les premières heures de l’affaire DSK,
déjà détenteur d’un curriculum en la matière, que le plus accablant, ce n’est pas tant l’affaire de plonger dans le réseau social Twitter,
était considéré comme le candidat de la gauche elle-même que le peu d’étonnement qui n’a pas inventé le jugement de la rue mais
le mieux placé dans la perspective qu’elle a suscité, malgré les commentaires de en décuple l’effet. Les messages à 140 signes
de la présidentielle, face à un Sarkozy fragilisé circonstance. Combien juste avait vu de Gaulle, Regrets au maximum se prêtent mieux aux
et impopulaire. Il échappera difficilement qui disait en 1963 : “Etre insoupçonnable, ce n’est condamnations sommaires qu’à la complexité
à la disgrâce. pas seulement n’avoir pas commis de faute grave ; Eleftherotypia de la justice… Au-delà des faits qui se seraient
Pedro Lomba, Público, Lisbonne c’est ne pas prêter le flanc à un quelconque soupçon consacre sa une déroulés dans une suite d’hôtel new-yorkais,
de défaillance.” du 16 mai à “la femme le cas DSK pose rétrospectivement la question
Christian Merville, L’Orient-Le Jour, de chambre qui met de l’opportunité de s’intéresser à la vie privée
la Grèce en position
Vu du Royaume-Uni Beyrouth difficile”. Le quotidien
des personnages publics. La presse française,
athénien n’est pas avec ses commentateurs les plus dignes en tête,
Non-dits loin de regretter reconnaît aujourd’hui que “tout le monde savait”
Vu de Suède le probable départ de que la conduite de M. Strauss-Kahn envers les
L’hypocrisie française est tout simplement DSK de la tête du FMI. femmes sortait du domaine de l’acceptable. […]
différente de celle qui règne au Royaume-Uni : Un homme clé Selon lui, le Français
était le seul
Qu’ils aiment ou qu’ils n’aiment pas, les
en France, les hommes politiques sont censés politiques devront sans doute, dans ce monde
responsable doté
coucher à droite et à gauche, mais faire Le FMI annonce qu’il reste “pleinement d’assez de raison
hyperconnecté, être toujours plus exigeants
semblant du contraire en public, tandis que fonctionnel et opérationnel”. Mais on a du mal à politique pour “aider avec eux-mêmes ou prudents quant aux
ceux qui sont au courant [et notamment croire que la nécessité de remplacer une figure la Grèce et refréner débordements de leur vie privée. Qu’ils
les journalistes, à qui l’auteur reproche de n’en clé comme Dominique Strauss-Kahn puisse l’envie des Européens le veuillent ou non, les médias devront être
rien dire] gloussent lascivement en privé. être sans conséquences. DSK a joué un rôle d’imposer de nouvelles des scrutateurs toujours plus rigoureux
Il n’est donc pas étonnant que ces politiques important dans l’élaboration du premier plan mesures d’austérité des puissants de ce monde : les petits secrets
en soient venus à croire qu’ils pouvaient de sauvetage de la Grèce, commun à l’Union drastiques avant débouchent parfois sur de très grands
d’accorder un nouveau
se comporter comme des boucs priapiques, européenne et au FMI. Mais les experts sont prêt de 60 milliards
problèmes.
en toute impunité. Et je parle bien ici des seuls de plus en plus partagés : certains estiment d’euros.” Jurek Kuczkiewicz, Le Soir, Bruxelles
14  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

En couverture L’affaire DSK

Prospective

Qui sera le prochain directeur du FMI ?


La règle implicite selon laquelle apporte son soutien, ce qui constitue un handi-
la direction du Fonds monétaire cap. “Kemal Dervis serait à mon avis un très bon can-
international revient à un Européen didat : c’est l’homme de la situation, et le bilan de son
risque fort d’être contestée action est très positif”, affirme M. Johnson. Selon
par les pays en développement. lui, une autre possibilité serait de faire appel à
Agustin Carstens, gouverneur de la banque cen-
trale du Mexique et ancien directeur général
Financial Times Londres adjoint du FMI.

L
’interpellation de Dominique Rien n’est écrit
Strauss-Kahn n’aura sans doute pas Stanley Fischer, gouverneur de la banque centrale
d’impact immédiat sur les opéra- israélienne et ancien directeur général adjoint du
tions du Fonds monétaire interna- FMI, est un autre concurrent potentiel. Un
tional (FMI). Mais alors que groupe de pays émergents avait d’ailleurs pro-
l’institution se prépare à accorder posé de lui attribuer le poste en 2000. Autres
des prêts supplémentaires en Europe de l’Ouest, choix possibles : Trevor Manuel, l’ancien ministre
cette affaire pourrait contraindre ses membres des Finances d’Afrique du Sud, qui a présidé le
à s’interroger plus globalement sur l’influence comité sur la réforme de la gouvernance du FMI,
de l’Europe en son sein. ou Montek Singh Ahluwalia, vice-président de la
“A court terme, cela ne changera pas grand- Commission nationale indienne de la planifica-
chose pour les négociations concernant la zone euro, tion et ancien directeur du Bureau indépendant
puisque c’est l’Europe qui doit formuler des propo-  “A aider d’urgence.” Les candidats potentiels crédibles à la direc- d’évaluation du FMI. A 67 ans, M. Ahluwalia
sitions financières”, explique Simon Johnson, Dessin de Gable tion du FMI ne manquent pas dans les pays émer- dépasse la limite d’âge, mais cette règle peut être
ancien économiste en chef du FMI et actuelle- paru dans The Globe gents. L’un d’entre eux est Kemal Dervis, qui modifiée par un vote des membres du Fonds.
and Mail, Toronto.
ment professeur au Massachusetts Institute of dirige le département Economie mondiale de la Rien n’est écrit, mais la probabilité que les
Technology. “Mais cela pourrait faire surgir la ques- Brookings Institution, un groupe de réflexion de rênes du FMI soient confiées à un candidat d’un
tion de qui dirige le FMI.” Sous la houlette de l’an- Succession Washington. Cet ancien ministre des Finances pays en développement n’a jamais été aussi élevée.
cien ministre des Finances français, le FMI a de la Turquie a évité la banqueroute à son pays “Les pays émergents attendent leur tour depuis long-
retrouvé toute son importance pendant la crise Même si le poste de avec l’aide du FMI en 2000-2001. Il y a toutefois temps. Aujourd’hui, ils ont sans doute une chance à
financière mondiale et a considérablement aug- Dominique Strauss- peu de chances que le gouvernement turc lui saisir”, conclut Simon Johnson. Alan Beattie
menté ses ressources financières. Kahn à la tête du FMI
Pour Eswar Prasad, ancien chef de la divi- n’est pas officiellement
sion Chine du FMI, le départ probable de vacant, l’Europe prend Vu de Grèce
les devants. C’est
M. Strauss-Kahn sera “un coup très dur pour le
Fonds, qui aura beaucoup de mal à trouver un res-
l’Allemagne qui a
ouvert les hostilités, Goodbye Dominique, bonjour les dégâts
ponsable aussi efficace et aussi doué que lui pour par la voix de sa
conserver à l’institution son rôle central dans le sys- chancelière, note le Il ne faut pas se faire pas, entrent à partir du mois En attendant, nos problèmes
tème monétaire mondial”. Financial Times. “Dans d’illusions : la déchéance de septembre en période sont toujours là. Les
cette phase [crise de la de DSK met les Grecs préélectorale. En pratique, changements structurels sont
Inégalité de traitement dette], il y a de bonnes dans le pétrin. donc, dans les mois qui dans l’impasse, les dépenses
raisons pour dire que
Certes, tout le monde pensait que M. Strauss- Vous me direz que, de toute suivent, il n’y aura pas de publiques s’emballent,
l’Europe a de bons
Kahn démissionnerait dans les mois à venir, mais candidats”, a déclaré manière, Dominique contrepoids aux Allemands. et l’impression que le navire
un départ prématuré compliquerait la tâche de Angela Merkel. le charmeur aurait délaissé Je ne pense pas qu’il pourrait y n’a pas de capitaine perdure.
tous ceux qui souhaiteraient installer un autre “Il serait préférable le FMI à la fin du mois de juin avoir pire avenir pour la Grèce Avec cette affaire DSK, pour
Européen à sa place. “L’opinion la plus répandue que l’Europe continue pour être candidat à l’élection et l’Europe. D’autant que le meilleur comme pour
était que les Européens allaient jouer l’un de leurs à occuper ce poste”, présidentielle française. Oui, la position du gouvernement le pire, le gouvernement grec
coups diplomatiques intelligents et nommer l’un des a renchéri Didier mais en attendant, il y avait le allemand semble se réduire est confronté à lui-même.
Reynders, le ministre
leurs en concertation avec les Américains, qui veulent mois de mai, un mois décisif et au constat suivant : la Grèce Ta Nea (extraits) Athènes
des Finances belge.
garder les rênes de la Banque mondiale”, ajoute Et un porte-parole de crucial pour notre avenir. Sauf ne fait rien pour s’en sortir,
M. Johnson. “Désormais, ils auront beaucoup plus José Manuel Barroso, que personne ne semble avoir pourquoi devrions-nous nous  Dessin d’Alex paru
de mal à contrôler ce processus.” le président un plan ni même une idée démener pour elle ? dans La Liberté, Fribourg.
Dans les circonstances actuelles, désigner un de la Commission, précise à proposer pour sortir
autre directeur européen risquerait de susciter a enfoncé le clou, la Grèce du pétrin. Et je ne vise
des rancunes au sein des gouvernements des pays déclarant que, en cas pas notre gouvernement,
de départ de DSK,
émergents. Certains d’entre eux ont contesté en qui est de plus en plus perdu,
l’Union européenne
privé l’ampleur et la générosité des plans d’aide proposerait mais ceux qui sont installés
du FMI à l’Europe de l’Ouest, ainsi que le cofi- un candidat. de l’autre côté de la table,
nancement par le FMI de prêts essentiellement où règne une confusion
mis au point par les autorités de la zone euro. A indescriptible.
leurs yeux, cette souplesse contraste avec les Cette confusion, seules deux
conditions draconiennes imposées aux pays en personnes essayaient de la
voie de développement actuellement en diffi- maîtriser : DSK et Jean-Claude
culté. “Le programme de prêts à la Grèce a mis le Trichet. Or, le second se retire
FMI dans une situation de plus en plus inconfortable en novembre de son poste
vis-à-vis des pays émergents”, explique Eswar de directeur de la Banque
Prasad. “Ils y voient un exemple supplémentaire centrale européenne.
d’une inégalité de traitement.” Et les Français, ne l’oublions
Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011  15

[l’adresse de la demeure du Premier ministre bri- pris en photo il y a quelques jours alors qu’il mon-
Vu du Royaume-Uni tannique, dans Downing Street, à Londres]. Jamais tait dans une Porsche valant 100 000 euros. Dans
la presse ne l’aurait permis, tout simplement. Inside Job, documentaire récompensé d’un oscar

Docteur Strauss Il est si charismatique qu’il est connu par ses


seules initiales, ce qui est rare. DSK, trois lettres
qui rappellent vaguement JFK, y compris certains
des appétits excessifs dudit JFK. Par ses pen-
[sorti en France en 2010, ce film est une analyse
de la crise financière qui a éclaté en 2007], il se
montre d’une grande franchise à propos de l’ef-
fondrement du crédit et de la crise bancaire inter-

et Mister Kahn chants, il fait également penser à Bill Clinton, là


encore personnalité de l’aile “modernisatrice”
d’un parti de gauche considéré avec méfiance par
nationale, digne en cela du profil médiatique
d’homme aimable et charismatique qu’il s’était
efforcé d’adopter ces dernières années – ayant
certains, mais indispensable en tant que machine des vues sur l’Elysée. Un rêve probablement inac-
à gagner les élections, une impudence qui en fait cessible désormais. Comme l’avènement de ces
Une carrière à la DSK est tout à fait l’objet de la haine de la droite. Pourtant, les liai- superpuissances économiques émergentes, la
impensable outre-Manche, où la sons de Strauss-Kahn se situent à une échelle plus chute de DSK survient plus brutalement qu’on
presse se serait très tôt chargée de dangereuse que celles de ses contemporains, y l’eût cru. Sean O’Grady
dévoiler au grand jour les écarts de compris Silvio Berlusconi.
l’homme politique dans sa vie privée. Un an après avoir pris la direction du FMI, en
novembre 2007, il avait dû présenter ses excuses
Vu de Russie
pour une relation consensuelle avec une collègue.
The Independent Londres Il n’en avait alors pas démordu : son rôle ne devait Trop faible
pas être remis en cause. “Si cet incident a constitué

D
ominique Strauss-Kahn laissera une erreur de jugement de ma part, dont je prends Le quotidien russe Izvestia rappelle qu’en
un grand vide. La reprise mon- toute la responsabilité, je crois fermement que je n’ai 2007 Moscou s’était opposé à la candidature
diale est fragile, le système finan- pas abusé de ma position”, avait-il écrit dans un de Dominique Strauss-Kahn au poste
cier encore faible, la dette un courriel adressé au personnel. de directeur du FMI. “Nous avions rejeté
problème presque partout. Nous Il avait promis de faire preuve d’une grande la candidature de DSK car il n’avait à l’époque
avions besoin qu’il nous serve intégrité à l’avenir (ayant sans doute encore à aucune expérience des dossiers
de guide intellectuel. Pour l’avoir vu au FMI et à  Dessin d’Hermann l’esprit des rumeurs sur une tentative de viol internationaux”, se souvient l’économiste
Davos, Strauss-Kahn m’a paru un personnage paru dans la Tribune en 2002) et, depuis, il avait apparemment réussi et ancien ministre russe de l’Economie
impressionnant et même appréciable. Il avait un de Genève, Suisse. à contrôler sa vie personnelle, bien qu’il ait été Evguéni Iassine, cité par le quotidien.
comportement adulte, raisonnable, sain, ouvert Par ailleurs, la Russie critiquait la tradition
et subtil : un homme véritablement aux com- occidentale voulant que les hautes fonctions
mandes. Autant de qualités qui, hélas, semblent financières internationales soient réparties
cruellement manquer dans sa vie privée. entre Européens (de l’Ouest) et Américains
On ne saurait lui trouver d’excuses et, si les (du Nord). Un autre expert russe,
accusations portées contre lui se confirment, Vladislav Inozemtsev, verrait bien, à ce titre,
jamais il ne devrait pouvoir occuper d’autres fonc- succéder à DSK le représentant du Brésil,
tions publiques. Mais c’est en même temps une de l’Inde ou du Mexique. En octobre 2008,
sorte de tragédie. “DSK” était un homme bourré après la première affaire DSK [accusé d’avoir
de talent, mais plein de défauts rédhibitoires. favorisé une subordonnée avec laquelle il avait
En Grande-Bretagne, il est impossible d’imagi- une liaison], la presse russe avait déjà dénoncé
ner que quelqu’un présentant une telle combi- les arrangements occidentaux qui avaient
naison de dons et de tares puisse accéder au abouti à la désignation du Français à ce poste
sommet. C’est comme si un professeur de la prestigieux. Le quotidien Vremia Novostieï
London School of Economics était devenu maire avait alors écrit : “L’heure a sonné d’élire
de sa ville, puis ministre des Finances, s’était un véritable professionnel à la tête du FMI.
marié trois fois – sa dernière épouse étant l’équi- Dans l’intérêt de l’Europe, de l’Amérique,
valent féminin de Jeremy Paxman [ journaliste des pays en développement et de l’ensemble
vétéran de la BBC] –, avait brillamment dirigé de l’économie mondiale.”
le FMI et s’était retrouvé presque au seuil du n° 10

Vu d’Argentine
Et un socialiste porta le coup de grâce au FMI…
Le FMI n’a jamais été en odeur tête de l’organisation, l’Espagnol et s’est vu confier par le G20 dans les plans de renflouement, de militants de gauche ont
de sainteté en Argentine ni dans Rodrigo de Rato, ex-ministre le contrôle des chiffres officiels accompagnés de possibles souvent rêvé de jeter en prison
les pays du Sud en général. Mais, de l’Economie et vice-président présentés par les Etats. Cet privatisations dans les petites les dirigeants du FMI pour leur
depuis la crise de 2001-2002 du gouvernement Aznar, organisme doit donc défendre économies en péril de l’Union responsabilité, avérée ou non,
dans notre pays et depuis est aujourd’hui président la transparence et l’authenticité européenne, est considérée dans les catastrophes
la dernière débâcle financière de la banque Caja Madrid. de l’information, ainsi que sa par les syndicats et partis économiques survenues chez
internationale, l’institution est Nul ne peut dire, en revanche, libre circulation. Un rôle difficile de gauche comme une sorte eux. Mais jamais ils n’auraient
considérablement discréditée. quel destin attend le Français. à tenir avec à sa tête un homme de menace démoniaque imaginé que cela se produirait
Pourtant, ses plus hauts Cette dernière affaire accusé d’agression sexuelle. qui déclencherait un jour pour une affaire sexuelle
dirigeants jouissaient jusqu’à représente un véritable casse- Il ne manquait que ça au FMI des ajustements sauvages. et que l’accusé serait un
présent d’une excellente image. tête pour une institution qui doit pour que le chœur de ses Mais, dans l’affaire DSK, si l’on socialiste qui aurait pu vaincre
L’Allemand Horst Köhler, relever des défis de grande détracteurs reprenne de la voix. est bien face à un délit sexuel, Nicolas Sarkozy dans les urnes.
responsable du FMI lors envergure, notamment Etonnamment, si les premières le débat ne porte plus sur des Jorge Oviedo La Nación
de la catastrophe argentine les crises que connaissent la attaques, et les plus fortes, idéologies ni sur le bien-fondé Buenos Aires
de ce début de millénaire, Grèce, le Portugal et l’Espagne. sont venues des républicains ou non de tel ou tel projet
radicaux en 1997, lors de la crise économique. Quelle que soit * Le Club de Paris est un groupe
a ainsi été récompensé ensuite Le FMI joue par ailleurs le rôle
informel de créanciers publics
en devenant président de de conseiller dans des accords à asiatique, aujourd’hui, l’issue judiciaire, le sort dont l’objectif est de trouver
son pays [ jusqu’en mai 2010], moyen et à long terme, comme de nombreuses franges de Strauss-Kahn semble scellé. des solutions coordonnées
une importante fonction celui que l’Argentine souhaite de la gauche tombent d’accord. Dans les pays et durables aux difficultés de
honorifique. Son successeur à la conclure avec le Club de Paris*, L’éventuelle intervention du FMI en développement, nombre paiement des nations endettées.
16  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

Les opinions
Royaume-Uni Galles continue de rejeter le séparatisme, pris au piège de sa division nord-
sud et de son fanatisme linguistique. Chaque cas est particulier, mais la tour-
nure prise par les événements est évidente à chaque fois.

Vive l’autogestion Préparant déjà une autre solution – un référendum pour imposer l’au-
tonomie partielle, sur le modèle de certaines provinces espagnoles et ita-
liennes –, Salmond veut “des impôts écossais pour des services écossais” – et que

des peuples celtes ! seules des sommes convenues soient envoyées au sud de la frontière. Il a
fallu aux Basques vingt-cinq ans pour s’arroger de tels pouvoirs. Or, dans le

DR
cadre d’un référendum offrant le choix entre cette solution et l’indépen-
 L’auteur dance, cette option pourrait bien l’emporter.
La question de l’indépendance de l’Ecosse Sir Simon Jenkins La saga à laquelle nous assistons aujourd’hui au nord de la frontière est
revient sur le devant de la scène avec la victoire est un journaliste
bien connue dans toute l’Europe. Des mouvements nationaux comparables
et écrivain britannique
du Parti national écossais le 5 mai. né en 1943,
ont abouti à l’indépendance de la Slovaquie, de la Croatie et de la Slovénie,
éditorialiste pour et à une indépendance partielle pour les Basques. La Belgique n’est toujours
The Guardian et pas à l’abri d’une rupture entre Flamands et Wallons. La Grande-Bretagne

D
The Guardian (extraits) Londres The Sunday Times. a soutenu la dissolution de l’“empire russe” en Europe de l’Est et elle est
Il a été auparavant entrée en guerre pour défendre la partition en Bosnie-Herzégovine, au
avid Cameron a réagi à l’élection du premier gouvernement rédacteur en chef Kosovo, au Kurdistan, au Monténégro et aujourd’hui en Libye. Il n’y a qu’à
écossais majoritairement nationaliste en affirmant qu’il ferait du London Evening
Helmand qu’elle se bat pour garantir l’autorité centrale de l’Etat, avec fort
Standard
“campagne avec toutes les fibres de [son] corps pour garantir la et de The Times.
peu de réussite, d’ailleurs. Il est curieux de promouvoir des autonomies
cohésion de notre Royaume-Uni”. Oserions-nous lui demander En 2008, il a été locales dans des Etats souverains à l’étranger, mais de lutter contre elles
pourquoi ? Cameron n’a aucun intérêt politique en Ecosse, nommé à la tête “avec toutes les fibres de son corps” chez soi.
où les conservateurs ne disposent que d’un unique député du National Trust, Peut-être le nationalisme écossais est-il une offense pour le machisme
depuis vingt ans. L’économie de l’Ecosse engloutit 8 milliards de livres l’organisme anglo-saxon, mais ce n’est certainement pas une raison pour condamner
[9,1 milliards d’euros] prélevés sur les contribuables anglais sous forme de de conservation du une autogestion celte. Pour les conservateurs, ennemis du centralisme en
subventions annuelles. Le Premier ministre local, Alex Salmond, est un patrimoine national.
Europe et champions de la partition à l’étranger, il est hypocrite de s’op-
Dracula qui en veut à la gorge blanche de Cameron. Et, quand le Dracula en poser aujourd’hui à une autonomie de l’Ecosse. Les fantômes de l’Empire
question décrète qu’il veut changer de mode d’alimentation, Cameron tend secouent encore leurs chaînes. Simon Jenkins
un peu plus le cou. Comme l’Irlande, l’Ecosse a toujours rendu fous les poli-
ticiens anglais. Margaret Thatcher a mordu la poussière après avoir voulu
y imposer sa poll tax [un impôt local forfaitaire par tête]. Tony Blair a retenu
la leçon : il a accordé à l’Ecosse une dévolution partielle des pouvoirs éta-
Syrie
tiques. Mais il a tout gâché en lui refusant l’autonomie fiscale. Il a donné
aux nationalistes des pouvoirs sans leur laisser les moyens d’assumer leurs
responsabilités.
La réélection de Salmond aux commandes de l’Ecosse est remarquable.
Il est rare que les candidats sortants parviennent à accroître de façon aussi
Assad sera-t-il pris
retentissante leur base de soutien, en particulier en période d’aggravation
de la situation économique. De plus, Salmond n’a pas fait mystère de ses
ambitions indépendantistes. Il a laminé les partis représentant la coalition
à son propre piège ?
au pouvoir à Londres, mais aussi les travaillistes écossais. Les élections ne
se sont pas jouées entre partis britanniques, mais contre des partis anglais. La violence exercée contre le mouvement de contestation
C’est un vote sinon pour l’indépendance, du moins en faveur de cette Ecosse dépouille le régime de Damas de toute légitimé.
vers laquelle tend Salmond.
Il suffit de se rendre à Edimbourg pour voir qu’il s’agit de la capitale

A
d’un pays à part entière. Dix ans de dévolution ont permis de restaurer une The National Abou Dhabi
identité politique, après trois siècles d’effacement. Il n’y a pas que l’éduca-
tion, les lois, la médecine, le football et les arts à s’être développés en s’écar- lors que les arrestations se multiplient, les partisans du pré-
tant de l’Angleterre  ; cela vaut aussi pour les ressorts essentiels du sident Bachar El-Assad pensent avoir maté le tout jeune mou-
gouvernement de la nation écossaise. La presse et l’opinion publique sont vement de protestation. C’est peut-être vrai, mais rien n’est
en interaction avec le nouveau Parlement. Salmond a eu recours à une stra- encore joué. Une chose est sûre : la répression ne va pas
tégie tout en subtilité. Profitant d’un Trésor britannique qui ne demandait résoudre les difficultés de M. Assad. Son régime s’est montré
qu’à anesthésier le nationalisme écossais à grand renfort de liquidités, il a incapable d’engager des réformes, et réduire au silence la
subventionné les frais d’université, assuré la gratuité des ordonnances et société syrienne par la force ne va pas régler les problèmes du pays. Cela
des soins aux personnes âgées. Il a gelé les impôts locaux, montrant par là pourrait même les rendre insolubles. Dès le début du soulèvement, les gou-
que, s’il était prêt à accepter une dévolution pour l’Ecosse, il ne voulait pas vernements étrangers ont incité M. Assad à faire des réformes. Mais dans
en entendre parler à l’intérieur de ses frontières. Il a continué à investir les le contexte syrien, les réformes mènent tout droit à l’effondrement du sys-
deniers publics sur les grands travaux, avec l’aide de l’Europe, et donné à  Contexte tème Assad. Dégripper le système politique et autoriser des élections libres,
son peuple l’illusion que l’argent pousse dans les arbres ou, du moins, sur Face au mouvement accorder la liberté de la presse, mettre en place un Etat de droit, limiter la
les éoliennes. Il a tondu l’Angleterre, qui s’est laissé faire par peur de la par- de protestation qui a suprématie du parti Baas et réduire les pouvoirs des trop nombreux ser-
tition. Les députés écossais qui ont maintenu le pouvoir du Labour à commencé le 15 mars vices de sécurité serait un véritable suicide politique. M. Assad n’a jamais
en Syrie, le régime eu l’intention de prendre de telles mesures et ce n’est pas maintenant qu’il
Westminster ont joué un rôle essentiel dans ce processus. Depuis treize
de Damas a déployé
ans, c’est l’Ecosse qui décide qui gouverne l’Angleterre. une répression féroce,
va le faire, alors qu’il a choisi de briser la révolte.
Maintenant, Salmond compte prendre son temps. Il n’y aura pas de réfé- n’hésitant pas Dans certaines capitales occidentales, notamment à Washington, on
rendum sur l’indépendance tant que les sondages n’y seront pas favorables. à envoyer les chars de espère qu’un régime syrien affaibli sera plus sensible aux pressions inter-
Mais, surtout, il est possible d’envisager bien des formes d’autonomies. Du l’armée pour encercler nationales. Le raisonnement est le suivant : afin de racheter sa conduite et
fait de la subsidiarité régionale, les Constitutions deviennent de plus en les villes et bombarder de retrouver une légitimité internationale, M. Assad va montrer patte
plus complexes en Europe. Avec le traité de Lisbonne, la souveraineté joue les manifestants. blanche, reprendre les négociations avec Israël, rompre ses relations avec
En deux mois, l’Iran, se faire discret sur la question palestinienne et couper les vivres au
au yo-yo hiérarchique entre les centres de pouvoir, de Bruxelles aux nations,
on déplore quelque
des nations aux régions et de ces dernières aux municipalités. Le Royaume- 850 morts et des
Hezbollah libanais. En fait, M. Assad va probablement faire tout l’inverse.
Uni associe quatre identités très différentes. Les unionistes démocrates en milliers de personnes Pourquoi, après avoir ordonné à son armée et à ses forces de sécurité de
Ulster, victorieux, ne sont unionistes que parce qu’ils ne sont pas des répu- ont été arrêtées tirer sur des centaines de civils, irait-il saper encore plus sa crédibilité en
blicains irlandais. Sinon, ils ont plus en commun avec la Sicile. Le pays de à travers le pays. négociant avec Israël ? Et pourquoi prendrait-il ses distances avec  18
18  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

Les opinions
16  l’Iran et le Hezbollah, au risque de s’isoler encore davantage dans la Inde
région sans pouvoir jouer la carte de la résistance, alors que les Iraniens
pourraient lui venir en aide ? Et pourquoi, s’il triomphe dans son pays, irait-
il suivre un scénario écrit par les Etats-Unis et l’Europe ?
Nul ne peut cependant nier que la marge de manœuvre de M. Assad est
très limitée. Il ne peut améliorer la situation en Syrie et, par conséquent, la
Les communistes,
violence est son seul recours pour pouvoir espérer faire taire le méconten-
tement. Mais la violence nourrit le mécontentement. Quelque chose a été
brisé en Syrie. Le régime prédit peut-être sa victoire, mais si elle est contre
c’est bel et bien fini
son propre peuple, ce n’est qu’une victoire à la Pyrrhus. Michael Young
Le 13 mai, le Parti communiste indien (marxiste) a perdu
les élections régionales du Bengale-Occcidental. Un coup
 Contexte
de tonnerre qui en dit long sur l’état de la gauche indienne.
Australie Vendredi 13 mai,
le Parti communiste

E
indien (marxiste) Organiser New Delhi

Réglons le problème [CPI (M)] a perdu


les élections régionales
de l’Etat du Bengale-
Occidental, dans l’est
n 1977, après avoir remporté une victoire écrasante aux élec-
tions régionales du Bengale-Occidental [Etat du nord-est de

des boat people ! de l’Inde, sur lequel


il régnait en maître
depuis trente-quatre
l’Inde, dont la capitale est Calcutta], les communistes étaient
persuadés que la révolution indienne n’était plus qu’une ques-
tion de temps. En ce 13 mai 2011, les marxistes perdent le Ben-
ans. C’est le parti gale et le Kerala [Etat du sud de l’Inde] sans avoir jamais réussi
Quelle politique mener face à l’afflux de réfugiés asiatiques ? All India Trinamool à déclencher la révolution.
Le gouvernement hésite. Et c’est bien ce que lui reproche Congress (TMC), dirigé Je crains fort que la diabolisation du Parti communiste indien (marxiste)
un chroniqueur conservateur. par la très populaire [CPI (M)], bien que justifiée dans le contexte du Bengale, ne permette aux
Mamata Banerjee,
qui le détrône.
stratèges du consensus de Washington d’atteindre leurs objectifs en Inde,
Au lendemain ce qu’ils n’avaient pu accomplir en 2004, quand la gauche a décroché 61

L
The Australian Sydney de la victoire du TMC, sièges à la Chambre basse du Parlement indien. La chute du CPI (M) et de
le quotidien de ses alliés [le Front de gauche] au Bengale-Occidental risque d’affaiblir gra-
e gouvernement de Julia Gillard est d’une nullité spectaculaire Calcutta The Telegraph vement l’influence de la gauche indienne à une étape cruciale du programme
en matière de diplomatie. La gestion du problème des boat people titre “Coup de tonnerre de réformes néolibérales du pays. A l’échelon national, le gouvernement
le prouve avec cette série sidérante de mesures annoncées, puis historique”. de coalition, élu en 2009 et mené par le Congrès, est prêt à mettre en œuvre
à moitié oubliées voire carrément abandonnées. Chaque fois, le L’hebdomadaire
des plans ambitieux qui priveront le peuple de son contrôle sur des insti-
gouvernement annonce en fanfare une nouvelle politique qui Organiser, qui publie tutions économiques essentielles comme la LIC [Life Insurance Corpo-
semble constituer une réelle avancée et apporter des solutions ce billet, est l’un des ration of India, première compagnie publique d’assurance de l’Inde] et la
intéressantes. Mais on constate rapidement que cette politique reste sans organes de la droite State Bank of India [banque nationale indienne]. Pour la grande majorité
effet. On s’aperçoit alors qu’elle est vague et que son versant diplomatique nationaliste, qui défend des Indiens qui vivent dans l’ombre de la glorieuse aventure de la “crois-
ne peut que se déliter avec une lenteur humiliante sur plusieurs mois. l’idéologie hindutva sance” (qui se situerait à 9 %, d’après les dernières estimations), l’avenir
C’est ce qui s’est passé avec le projet de centre de rétention [que le gou- (l’hindouité, s’annonce résolument sombre. Avec une gauche fragilisée et Mamata Baner-
exacerbation
vernement proposait de construire] au Timor-Oriental. Au sein de la machine du caractère hindou de
jee [chef du All India Trinamool Congress (TMC)], ultime camouflet, qui
gouvernementale, on considère probablement que cette affaire a été une l’Inde et négation des vient de remporter les élections et défendra les victimes de la “Manmo-
réussite en matière de communication. L’annonce a en effet rempli son minorités, notamment hanomie” [les réformes économiques du Premier ministre Manmohan
objectif : elle a permis à l’équipe en place de traverser une période électo- des musulmans). Singh] !
rale en ayant quelque chose à dire sur l’immigration clandestine et en fai- Sa ligne éditoriale est La chute du CPI (M) au Bengale-Occidental devrait être ressentie comme
sant naître l’espoir que quelque chose serait fait dans ce domaine. On peut également partagée le plus formidable séisme politique depuis 1977. Comprenez-moi bien. Rien
effectivement tromper ainsi les gens pendant un temps, mais ceux-ci finis- par le journal The Daily de tout cela ne va arriver parce que les Bengalis ont administré aux com-
Pioneer, dont Udayan
sent par se dire que le gouvernement se sert d’eux et que ses annonces ont Namboodiri est
munistes le coup de pied dans le fondement qu’ils auraient dû recevoir il y
pour seul objectif d’occuper le terrain médiatique l’espace de quelques jours. le rédacteur en chef. a déjà au moins vingt ans. Tout cela est dû au fait que les communistes n’ont
Depuis neuf mois, le débat sur ce projet de centre au Timor-Oriental pas fait leur travail. Si leur politique était détestable et truffée de magouilles,
ressemble au sketch du perroquet mort des Monty Python. Les médias ne les politiciens de gauche représentaient notre dernier lien avec le bon sens.
cessent de faire valoir que le centre de rétention est enterré ; le gouverne- Quelques-uns d’entre eux, comme le vociférant Indrajit Gupta [ministre
ment répond qu’il est juste en train de se reposer.  Contexte de l’Intérieur de 1996 à 1998], le quasi-gandhien Benoy Choudhury [père
Julia Gillard vient finalement de reconnaître que l’idée est tombée à Le problème de de la réforme agraire au Bengale-Occidental], l’inébranlable Gurudas
l’immigration illégale
l’eau, après avoir déployé une somme de précieuses ressources diploma- Dasgupta [actuellement député au Parlement indien] et divers autres rap-
s’est posé en Australie
tiques sur cette déclaration absurde. C’est en fait pour annoncer deux pro- dans les années 1970
pelaient aux Indiens, par leurs manières spartiates et la fermeté de leurs
jets alternatifs impliquant des accords avec la Malaisie et la avec l’arrivée de principes, sur quelles idées notre nation était fondée.
Papouasie-Nouvelle-Guinée (PNG). Mais verront-ils le jour ? réfugiés vietnamiens Mamata Banerjee va hériter d’un calice plus empoisonné que jamais.
L’accord avec la Malaisie prévoit que l’Australie lui enverra 800 boat qui fuyaient la guerre L’économie du Bengale-Occidental est en lambeaux. La hiérarchie bureau-
people dans un sens et accueillera 4 000 réfugiés birmans dans l’autre sens. sur des bateaux cratique fait preuve d’un manque de professionnalisme désespérant. Quant
Un échange d’un contre cinq ne saurait être considéré comme une bonne de pêche. aux petits fonctionnaires, ils restent les chiens de garde des communistes.
Bien que l’ampleur
affaire. D’autant que le coût estimé de l’opération pourrait atteindre 300 mil- En moyenne, les pompiers locaux ont 55 ans. L’économie de l’Etat repose
de ce problème soit
lions de dollars australiens et qu’il serait intégralement à la charge de l’Aus- beaucoup plus limitée
essentiellement sur l’agriculture et est dépourvue de capacités de trans-
tralie. Nous sommes en outre en droit de savoir comment ces immigrés qu’aux Etats-Unis ou formation. Seules Calcutta et son agglomération disposent d’infrastruc-
vont être sélectionnés par leurs pays d’accueil. Le haut commissaire de en Europe (seulement tures financières. C’est un Etat où les enseignants ne savent plus assurer
Malaisie a déclaré que son pays choisirait lui-même les 800 personnes auto- 6 879 personnes les cours ; dont la jeunesse éduquée, dès qu’elle a son diplôme en poche, se
risées à s’installer. Or quand Tony Abbott, le chef de l’opposition, a demandé en 2010), l’afflux rue sur le premier train pour l’étranger.
à Julia Gillard si c’était en effet le cas, elle a rétorqué : “Cette déclaration est d’immigrants C’est l’été du changement au Bengale. Le mot parivartan [changement]
“sans autorisation
complètement fausse.” Autre problème : les personnes acceptées en Malaisie est sur toutes les lèvres. Mamata affirme qu’elle est “la fontaine du pari-
d’entrée” est devenu
ne seront pas maintenues en rétention. Elles pourront donc se rendre en un phénomène
vartan”. Mais finalement, il ne faut s’attendre à rien de nouveau sous le
Indonésie et, de là, prendre un bateau pour l’Australie. Peut-être les pas- récurrent qui soulève soleil après le 13 mai. Certes, le Bengale-Occidental aura de nouveaux diri-
seurs, pour faire marcher leurs affaires, leur feront-ils une réduction… régulièrement les geants. Mais les Bengalis, eux, vivront toujours dans la dépendance, la
Greg Sheridan passions politiques. déchéance et le désespoir. Udayan Namboodiri
Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011  21

io ur b
at o e
l.c r
Spécial Cannes

om
rn a.c w
na rie
Retrouvez sur notre site cinéma

te m e
des critiques parues dans

in ine r l
c u
la presse internationale

S
ainsi que des interviews
et des récits de tournage.

Enquête

La mystérieuse alchimie
d’un “adorable chaos”
Loin de décliner en notoriété, revanche, ces accès pas si rares de violences
la grand-messe du cinéma chaotiques font partie, pour certains habi-
international domine tués, du charme du festival. De temps à
incontestablement le monde autre, quelques journalistes, confrontés à
des festivals. Un quotidien une programmation décevante, décrètent
irlandais élucide les raisons que le festival est en perte de vitesse.
de ce succès. En 2010, lors de mon premier séjour à
Cannes, j’étais d’ailleurs surpris de décou-
vrir qu’un journaleux sur deux vitupérait
The Irish Times Dublin contre la sélection. Certains observateurs
cannois plus pondérés flairaient que le fes-

P ourquoi nous, les gens de presse,


accordons-nous encore autant
d’at tention au Festival de
Cannes ? Des années 1950 au début des
tival allait rebondir. Et c’est le cas. L’édi-
tion 2011 offre une sélection appétissante
de films des meilleurs réalisateurs du
moment.
années 1980, toute personne se piquant
d’être cultivée se devait d’afficher un inté- Un rêve de cinéaste
rêt pour ce cinéma “sérieux” qui reste, en Terrence Malick, le réalisateur des Mois-
théorie du moins, l’objet principal du grand sons du ciel et de La Balade sauvage, qui
rendez-vous cannois. Le dernier film d’Ing- faisait attendre ses fans depuis des
mar Bergman ou de Federico Fellini était années, voit son épopée The Tree of Life
un événement en soi, au même titre que le présentée en compétition pour la Palme
dernier roman de Philip Roth ou de d’or. Lars von Trier, qui avait remporté la
Thomas Pynchon. Depuis quelques décen- Palme en 2001 avec son étonnant Dancer
nies, en revanche, aller voir des films intel- in the Dark, est revenu dans la course avec
los est un passe-temps qui se perd. Melancholia, un délire de science-fiction
Certains films récents lauréats de la avec Kirsten Dunst et Charlotte Gains-
Palme d’or, comme Entre les murs [Laurent bourg. Le Finlandais excentrique et bien-
Cantet, 2008], Le Ruban blanc [Michael aimé Aki Kaurismäki est également de
Haneke, 2009] ou Quatre mois, trois retour avec un film au titre bien mal
semaines et deux jours [Cristian Mungiu, choisi, Le  Havre [sic]. Les frères Dar-
2007] font la preuve du dynamisme actuel denne, les Belges réalistes deux fois vain-
du cinéma mondial. Aucun, cependant, n’a Dessin de Walenta, Varsovie. queurs de la Palme d’or, sont eux aussi
eu autant d’écho auprès du public que cer- en compétition avec un nouveau drame
tains romans primés et branchés comme de glamour, les organisateurs sont passés aucun d’eux ne peut espérer rivaliser avec intitulé Le Gamin au vélo. L’Ecossaise
Les Corrections (Seuil, 2003) de Jonathan maîtres dans l’art d’associer efficacement Cannes. Venise et Berlin sont légèrement Lynne Ramsay présente We Need to Talk
Franzen ou A Visit from the Goon Squad de ambitions artistiques et vocation com- distancés par le raout français. Le festival about Kevin, son adaptation du roman
Jennifer Egan [prix Pulitzer 2011]. merciale. La compétition pour la Palme Sundance continue de compter aux yeux controversé de Lionel Shriver (Il faut
d’or reste l’événement. Mais, pendant que des amateurs du cinéma indépendant. Et qu’on parle de Kevin, Belfond, 2006). Pro-
Starlettes et films d’auteur les journalistes s’arrachent les cheveux sur il y a le cas particulier de Toronto : les pro- posant pas moins de quatre films de
Première réponse qui n’en est pas une (et la dernière allégorie serbe ou l’ultime fessionnels du cinéma vous diront que ce femmes (contre zéro l’année dernière),
du genre à plaire aux spécialistes de la phy- avatar du gore sud-coréen, producteurs, festival incroyablement raffiné se classe la sélection officielle a aussi inclus le phé-
sique quantique)  : nous lui accordons distributeurs et publicitaires arpentent le juste après Cannes (et pas très loin) au nomène japonais Naomi Kawase, la Fran-
autant d’attention parce que c’est comme Marché du film en quête du prochain regard de son importance pour le secteur. çaise Maïwenn, actrice et réalisatrice
ça. En d’autres termes, la colossale cou- succès en salles et de la prochaine sensa- Mais le fait est qu’en dehors du Canada prolifique, et Julia Leigh, une Austra-
verture médiatique est précisément ce qui tion à sortir directement en vidéo. Toronto n’a pas grande influence sur la fré- lienne jusqu’ici méconnue.
donne à Cannes cette résonance interga- Cette année, une soixantaine de films quentation des salles. L’Irlandaise Rebecca Daly, elle, s’est
lactique. Si 3 000 journalistes se pressaient, sont en compétition, dans la sélection Heureusement pour Cannes, donc, frayé un chemin jusqu’à la prestigieuse
mettons, autour d’un chien coiffé d’un cha- officielle mais aussi dans les sections l’inertie règne. Aucun réalisateur sensé ne Quinzaine des réalisateurs grâce à son
peau, vous pouvez être certain que tous les parallèles comme Un certain regard ou rêve de voir la première de son chef- premier film, The Other Side of Sleep. Avec
rédacteurs en chef de la planète réclame- la Quinzaine des réalisateurs, tandis que d’œuvre ailleurs que sur la Côte d’Azur. ce thriller original qui suit les tourments
raient leur papier sur le clebs pour l’heure ce sont près de 1 000 productions qui Certes, la station de ski pittoresque de Kar- d’une somnambule, elle est la première
du thé, dernier carat. sont proposées au Marché du film. Il lovy Vary est un endroit charmant pour réalisatrice irlandaise en lice pour la
Il ne s’agit pas de dire, en aucun cas, n’est pas rare de rencontrer des profes- regarder un film, mais vous ne risquez pas Caméra d’or, qui récompense le réalisa-
que l’on donne à Cannes une importance sionnels qui viennent là depuis des d’y voir le journaliste du Guardian s’em- teur du meilleur premier film. “Person-
exagérée. Aucun autre festival de cinéma dizaines d’années sans jamais avoir vu poigner avec l’envoyée spéciale du New nellement, je réalise vraiment un rêve en
n’est aussi suivi. On peut même affirmer un seul des films en compétition. York Times pour les meilleures places à la voyant mon premier film sélectionné à
qu’aucun autre festival artistique ne La domination persistante de Cannes projection de 12  heures. A Cannes, en Cannes”, s’enthousiasme Rebecca Daly.
bénéficie d’un pareil écho. (Edimbourg ? a sans doute contribué à éclipser d’autres Autant dire que Cannes compte pour elle.
Pas vraiment. La Biennale de Venise ? Cer- prestigieuses manifestations. Si des ras- Et que, n’en déplaise aux Cassandre,
tainement pas. Bayreuth ? Laissez tomber.) semblements autour du cinéma comme Le seul festival à avoir Cannes va continuer encore quelque
Au cours des cinquante dernières années, celui de Karlovy Vary, en République temps à compter pour nous tous. Que
depuis ce temps où Brigitte Bardot et tchèque, ou de Saint-Sébastien, en Es- une influence sur la l’adorable chaos continue !
d’autres starlettes nimbaient la Croisette pagne, ont fait un temps les gros titres, fréquentation des salles Donald Clarke
22  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

Sections parallèles La Semaine de lieu d’innovation. Elle s’est focalisée

Spécial Cannes la critique constitue “un laboratoire


de recherche et d’expérimentations
sur le cinéma à venir”, affirme
le quotidien italien Il Manifesto.
cette année sur la question de
la censure. En témoigne la remise
du “Carrosse d’or” au cinéaste
iranien Jafar Panahi, condamné par
La Quinzaine des réalisateurs, autre Téhéran à six ans de prison et vingt
section indépendante, est aussi un ans d’interdiction de tourner.
Glamour

Hollywood, éternel invité d’honneur de la Croisette


Le Festival n’hésite pas de Jerry Seinfeld déguisé en abeille et sus-
à accueillir les grosses pendu à la façade du Carlton pour la pro-
Compétition officielle
productions américaines motion de Drôle d’abeille [réalisé par Steve
et leur cortège de stars. Même si Hickner et Simon J. Smith]. Mais on se sou- La critique en v.o.
les films se révèlent médiocres. vient beaucoup moins du film.
Il y a deux ans, Disney avait pris pos- Quelques de Samantha, une peuvent considérer
session du Carlton pour la promotion de correspondants coiffeuse sympa, qui va le comme du dialogue.
The Daily Telegraph Londres son Drôle de Noël de Scrooge [réalisé par étrangers à Cannes prendre sous son aile car Et pourtant, des milliers
Robert Zemeckis], avec Jim Carrey et Colin évaluent leurs candidats elle passait par là. Voilà un de mots seront

L es organisateurs de Cannes ont


parfaitement intégré le pouvoir
d’attraction des stars : les splen-
dides actrices arborant des tenues somp-
Firth. L’entrée de l’hôtel avait été recou-
verte de neige artificielle afin de créer une
féerie hivernale en plein mois de mai ; le
rez-de-chaussée avait été métamorphosé
nationaux
pour la Palme d’or.

“Une méditation
film simple et sans pathos
qui épaule, enserre,
embrasse, réchauffe.
Les frères Dardenne
écrits pour tenter
d’interpréter les plans
de Malick. Beaucoup
de spectateurs seront
tueuses et des acteurs séduisants en en grotte. Cette année-là, c’est Michael sur le pouvoir” auraient-ils changé ? émerveillés par ce film,
smoking défilant sur le tapis rouge. Les Haneke qui a remporté la Palme d’or avec Habemus papam, Non. Leur cinéma en tant qu’expérience
stars sont encore plus belles à Cannes son magistral Ruban blanc, dont le coût de de Nanni Moretti, est toujours un état ; métaphysique, sensuelle
– serait-ce la lumière méditerranéenne ? –, production était largement inférieur à vu par L’Unità (Rome) leurs personnages vivent et poétique, d’autres
et c’est surtout leur photo qui sera relayée toute cette débauche événementielle or- Le pape est au présent ; la réalité penseront certainement
à travers le monde et renforcera l’aspect chestrée par Disney. élu. est âpre ; la rigueur que c’est un film
glamour du Festival. C’est pourquoi chaque N’allez pourtant pas croire que les Il s’appelle est de rigueur ; la caméra fragmenté et esthétisant.
année, le déroulement habituel de ce fes- organisateurs de ce festival respectable Melville, s’insère entre les regards Malick semble affirmer
tival très sérieux est soudainement inter- envisagent d’un mauvais œil ces pitreries. il a et les corps, les corps et qu’il y a de multiples
rompu par l’arrivée des grosses machines Ils conçoivent parfaitement que Cannes l’élocution les décors. Mais s’y manières de voir
hollywoodiennes, qui prennent brièvement puisse servir de refuge au cinéma d’art et hésitante et douce de ajoutent du soleil, de la le monde, et il y aura sans
possession des lieux. d’essai tout en étant le parc d’attractions Michel Piccoli. La foule musique et une actrice doute des opinions aussi
Cette année, Johnny Depp et Penélope idéal pour les paillettes, la vulgarité et le des fidèles l’attend, mais il vedette avec sa diverses sur son film.
Cruz ont monopolisé les regards en pré- grand spectacle des films commerciaux. ne peut pas, la terreur bienveillance, Cécile
sentant le quatrième opus de Pirates des En ce qui concerne la sélection officielle, est plus forte que tout, de France. Cela donne “Un chef-d’œuvre
Caraïbes. Jodie Foster et Mel Gibson feront les Etats-Unis n’ont pas vraiment lieu de irrépressible. Le Pr Brezzi un film léger et abordable, sombre et dérangeant”
également une apparition remarquée pour se réjouir. Cette année, seul The Tree of [alias Nanni Moretti], offrant sérénité We Need to Talk about
The Beaver [Le Complexe du castor, réalisé Life, du légendaire réalisateur américain psychanalyste renommé, et empathie, même si Kevin, de Lynne Ramsay,
par Jodie Foster], l’histoire d’un cadre Terrence Malick, est 100 % américain. La est alors convoqué le constat reste rude. A la vu par The Scotsman
déprimé qui communique à l’aide d’une dernière Palme d’or remportée par un en grand secret pour fin, les personnages sont (Edimbourg)
marionnette. The Beaver est un assez bon film américain remonte à huit ans, avec aider le nouveau pape toujours sauvés. Happy Lynne
film, même si ce n’est pas un choix natu- le film de Michael Moore Fahrenheit 9/11. en difficulté. Habemus end à la belge. Donc pas Ramsay
rel pour un tel festival. Quant à Pirates des Pourtant, Cannes et la France en général papam n’est autre si désespérant que ça ! a suscité
Caraïbes 4, il n’a sans doute pas été choisi adorent Hollywood. Rappelez-vous la fas- qu’une fable allégorique, le buzz avec
pour ses qualités artistiques ; mais, bien cination des cinéastes de la nouvelle vague une méditation – athée – “Une expérience son film
entendu, ce n’est pas le but recherché. La Godard, Truffaut et Chabrol pour les films sur la difficulté à métaphysique” étrange sur
présence de ces stars est un énorme coup de genre américains ! Quant aux films hol- appréhender le pouvoir The Tree of Life, une mère
de pub pour Cannes ; quant aux distribu- lywoodiens et à leurs stars, ils ont toujours et à répondre aux de Terrence Malick, qui tente de reconstruire
teurs de ces films, ils se servent du Fes- reçu un accueil chaleureux sur la Croisette. attentes des autres, vu par le Los Angeles sa vie après le massacre
tival comme d’une rampe de lancement L’histoire d’amour de Cannes et de un portrait affectueux Times (Los Angeles) commis par son fils
des plus prestigieuse. l’Amérique est loin d’être terminée. de vieux messieurs qui, Après dans son lycée.
Pourtant, force est de constater Cette année, c’est Minuit à Paris, de même revêtus des années Le film explore un sujet
que la majorité des grosses Woody Allen, qui a fait l’ouverture de la pourpre cardinalice, d’attente, tabou, à savoir
machines américaines qui ont du Festival, et le président du Jury restent des enfants. et près l’ambivalence maternelle
envahi la Croisette ces der- n’est autre que Robert De Niro. En somme, un nouveau de vingt ans et les sentiments
nières années étaient loin d’être David Gritten Moretti, ni furieux, ni noir, de gestation conflictuels que peut
des réussites. Après une arrivée ni politique, mais en quête dans l’esprit de Terrence éprouver un parent
en fanfare, les films sont souvent d’équilibre, plus Malick, The Tree of Life pour son enfant.
très décevants. En 2010, par conciliant, plus ouvert a enfin été dévoilé au Le résultat est terrifiant
exemple, le Robin des bois de Ridley qu’à l’époque de La festival de Cannes. Avant et effroyablement juste.
Scott, avec Russel Crowe, qui a été messe est finie [un film même que la bande- La beauté visuelle du film
présenté en ouverture du Festival, de 1985 dans lequel Nanni annonce ne soit révélée, ne fait qu’en intensifier
n’était pas un grand cru. L’autre Moretti jouait le rôle en décembre dernier, l’horreur, tout comme
envahisseur américain était d’un jeune prêtre torturé]. beaucoup se posaient la décision qu’a prise
Oliver Stone avec Wall Street : l’ar- la question : de quoi parle Ramsay de ne pas
gent ne dort jamais. Michael Douglas “Pas si désespérant !” le film ? Même après montrer le carnage
avait beau parader sur la Croisette Le Gamin au vélo de l’avoir vu, il est compliqué perpétré par Kevin.
en digne représentant du cinéma Jean-Pierre et Luc de répondre à cette Un chef-d’œuvre
hollywoodien, cette suite n’a pas Dardenne, vu par Le Soir question. Décrire le film de réalisation, We Need to
remporté l’adhésion des critiques. (Bruxelles) est difficile, car il ne suit Talk about Kevin sera trop
Cela fait plusieurs années que le scé- Cyril, 12 ans, n’a qu’une que rarement un circuit sombre et dérangeant
nario se rejoue. On se souvient, en 2007, idée en tête : retrouver narratif conventionnel pour certains, mais,
son père, qui l’a placé et, en réalité, ne si vous êtes intéressé
 Dessin d’Arnal paru dans El Mundo, provisoirement dans comporte que des bribes par un cinéma stimulant,
Madrid. un foyer. Il croise la route de ce que les spectateurs c’est à voir absolument.
Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011  25
du Nord-Westphalie, Basse-Saxe,

Europe
Ailleurs En Allemagne, on peut
déjà voter à 16 ans dans certains Schleswig-Holstein, Saxe-Anhalt,
Länder pour les élections Mecklembourg-Poméranie
municipales : Berlin, Rhénanie occidentale.

Allemagne

A 16 ans dans l’isoloir


Dans le Land de Brême, s’intéressaient tout autant à la politique
les moins de 18 ans pourront que ceux de 18, mais qu’ils présentaient un
voter lors du prochain scrutin déficit de compréhension. L’étude Shell
pour le Parlement régional. [menée par le pétrolier tous les trois à cinq
Classe politique et population ans, elle scrute les valeurs et habitudes de
sont divisées sur la question. la jeunesse] relève chez les jeunes âgés de
15 et 16 ans un intérêt pour la politique plus
fort que chez leurs aînés. Les auteurs invo-
Frankfurter Allgemeine Zeitung quent le fait que les jeunes mûrissent
(extraits) Francfort aujourd’hui plus rapidement, ce qui plaide
en faveur d’un abaissement de l’âge du

L e 22 mai, pour la première fois


en Allemagne, les jeunes de 16
à 18 ans pourront voter pour
les élections au Parlement régional. Les
jeunes électeurs ne décideront pas seule-
droit de vote. Les deux tiers des personnes
interrogées dans le cadre d’un sondage réa-
lisé à l’échelle nationale se prononcent
contre le droit de vote à 16 ans. Seuls les
Verts profiteraient de cet abaissement et
ment de la composition de l’Assemblée du la CDU serait, selon les sondages, la seule
Land de Brême – il est dirigé par les socio- à y perdre nettement. Mais cette réforme
démocrates depuis soixante-cinq ans et n’aurait pas d’effet durable sur le résultat
l’on n’a pas vraiment de surprises à des scrutins, les électeurs âgés de 16 et 17
attendre – mais ils montreront également ans représentant à peine 2 % des voix.
si le droit de vote à 16 ans a du sens. Quoi qu’il en soit, les jeunes s’activent.
Le plus petit Land d’Allemagne a tou- Certains cherchent notamment à mobi-
jours eu la réputation d’être le laboratoire liser leurs camarades de classe et d’autres
social de l’Allemagne. Plusieurs Länder personnes de leur âge et leur expliquent
autorisent le vote à partir de 16 ans pour la complexité du nouveau système élec-
les élections municipales, mais Brême est toral. 25 classes de Brême ont parié que la
le seul à appliquer ce seuil pour les élec- participation des primo-électeurs, qui ont
tions au Parlement du Land. L’Autriche entre 16 et 20 ans, serait plus élevée que
était, jusqu’à présent [depuis une réforme celle des électeurs âgés de 21 à 35 ans.
votée en mai 2007], le seul pays de l’Union Cette dernière tranche d’âge a été choisie
européenne à autoriser les 16-18 ans à voter avec soin : elle est celle des footballeurs
lors de scrutins nationaux, en l’occurrence professionnels du Werder Bremen. Sebas-
les élections au Conseil national [la tian Prödl, un joueur du club, est parte-
chambre basse du Parlement]. Les Verts naire de l’opération. Dans son pays, en
avaient demandé, il y a deux ans, l’abaisse-  Dessin d’Ivan Steiger paru dans Frankfurter Algemeine Zeitung, Allemagne. Autriche, on peut même se présenter à
ment de l’âge du droit de vote en Alle- une élection à partir de 16 ans.
magne pour les élections au Bundestag et vote à 16 ans. Partisans et opposants éta- années 1970 mais il n’en avait pas tenu Dans le Land de Brême, presque tous
au Parlement européen mais le Bundestag blissent un rapport entre l’âge du droit de compte : il avait commencé par abaisser les établissements scolaires ont mis en
avait rejeté cette proposition. Die Linke vote et celui de la majorité. Cela a-t-il un l’âge du droit de vote, puis, cinq ans après, place des “élections junior” : une semaine
avait jugé à l’époque que l’idée était sens d’imposer un encadrement plus strict il avait fait passer la majorité à 18 ans (au avant le scrutin officiel, les élèves voteront
“louable” mais que ce n’était pas “la panacée pour le contrat de vente d’un vélo d’occa- lieu de 21). avec de vrais bulletins dans un isoloir. Le
contre le désintérêt pour la politique.” sion [pour lequel il faut avoir 18 ans] que Les études à propos du vote à 16 ans 22 mai, ils participeront au décompte des
Andreas Voßkuhle, le président du pour un vote, demandent les adversaires donnent des résultats contradictoires. Une voix dans plusieurs bureaux de vote et
tribunal constitutionnel fédéral, est du droit de vote à 16 ans. Le Bundestag étude réalisée par l’université Hohenheim seront même parfois en charge d’un
favorable à une “réflexion” sur le droit de avait déjà entendu cet argument dans les en 2008 concluait que les jeunes de 16 ans bureau. Robert von Lucius

Allemagne

Une sortie du nucléaire dès 2021 ?


C’est ce que préconise remis en service à l’expiration du mora- Japon. Elle devait remettre son rapport fixant une date limite pour le recours à
la commission d’éthique sur toire de trois mois, selon la commission définitif au gouvernement le 30 mai. Le l’énergie nucléaire. Le Bundestag et le
le nucléaire. Le gouvernement [le gouvernement avait décidé d’arrêter projet de rapport final de la commission Bundesrat se prononceront au plus tard
tranchera d’ici au 6 juin. les centrales les plus anciennes au len- d’éthique circule déjà dans les médias. Il le 8 juin sur ce texte.
demain de l’accident nucléaire de Fuku- ne s’agirait là cependant que d’une première Pour ne pas mettre en péril l’approvi-
shima]. C’est ce qui ressort du projet de réunion d’idées et d’arguments, et le texte sionnement en électricité, la commission
Die Welt Berlin rapport final dont Die Welt a obtenu un n’a pas encore eu l’aval de la commission d’éthique compte proposer de garder les
exemplaire. La commission est dirigée dans son ensemble. Les représentants de centrales arrêtées en stand-by, comme

F ace au risque d’accident nu-


cléaire, la commission
d’éthique mise en place par
la chancelière Angela Merkel (CDU)
plaide pour une sortie du nucléaire d’ici
par Klaus Töpfer (CDU), ancien ministre
de l’Environnement, et Matthias Kleiner,
président de la Fondation pour la re-
cherche allemande, et compte des re-
présentants du monde des affaires, de la
l’industrie craignent qu’en cas d’arrêt
rapide des centrales, les milliards que coû-
terait la mise en place d’une énergie éco-
logique ne désavantagent l’économie al-
lemande.
centrales de réserve. Elles pourraient être
relancées en l’espace de quelques jours en
cas de problème d’approvisionnement.
Selon Rainer Brüderle, le ministre de
l’Economie (FDP), les propositions de la
à 2021 au plus tard. Les sept réacteurs science et des églises. Elle avait été Le gouvernement s’appuiera sur le commission d’éthique sont réalisables,
qui ont déjà été arrêtés provisoirement constituée par Angela Merkel après la rapport final de la commission d’éthique même si elles auraient pour effet d’aug-
par le gouvernement ne doivent pas être catastrophe nucléaire de Fukushima, au pour élaborer le 6 juin une législation menter le prix de l’électricité.
26  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

io ie eb
Europe

om
rn ou w
Sur notre site, retrouvez l’article Calendrier Dates d'ouverture Grande-Bretagne

na r
l.c
te .c e
Irlande

at rr
de Polityka : “Polonais en Grande- du marché du travail

in ww r l
Suède
aux ressortissants de l’Est issus

w u
Bretagne : ceux qui en profitent”,

S
qui détaille le business généré de huit Etats (Estonie, Lettonie,
par la communauté polonaise Lituanie, Pologne, Slovaquie, Slovénie,
République tchèque, Hongrie). 2004
outre-Manche.
Source : Neue Zürcher Zeitung.

Travail

N’ayons pas peur des étrangers,


nous avons tous à y gagner
L’Allemagne a ouvert le 1er mai raient-ils remettre en cause l’élargis- circulation du travail, qu’on disait si
dernier son marché du travail sement à l’Est parce qu’il apporte égale- sévères, ne s’appliquaient qu’aux employés Contexte
aux ressortissants de huit Etats ment des avantages aux nouveaux salariés et ont de fait poussé nombre de
entrés dans l’Union européenne membres ? Notez bien qu’il s’agit ici d’op- travailleurs dans les bas-fonds du travail Une ouverture
en 2004. Handelsblatt s’en portunités de croissance, et non de trans- au noir et du statut d’indépendant de
réjouit. ferts de prospérité à des pays nécessiteux. façade. Les rapports annuels des autori- tardive
Et ce n’est pas tout : en y regardant de tés sur le travail au noir en donnent une
plus près, on voit bien que la période tran- illustration impressionnante. L’Allemagne et l’Autriche, les deux
Handelsblatt Düsseldorf sitoire de sept ans qui vient enfin de Il est donc désormais fort probable que derniers Etats de l’Union européenne
s’achever n’a pas empêché la concurrence les conditions de travail dans les branches à restreindre l’accès de leur marché

O n a beaucoup spéculé ces der-


nières semaines pour savoir com-
ment l’Allemagne allait supporter
l’ouverture de son marché du travail aux
des salaires tant redoutée sur le marché
allemand. Celle-ci s’est même en partie
accrue. En effet, les restrictions à la libre
touchées par ce phénomène – de la construc-
tion jusqu’aux soins à la personne – devien-
nent plus transparentes. Pourquoi les
immigrés devraient-ils se mettre entre les
du travail aux ressortissants
de huit Etats* entrants en 2004,
ont finalement levé ces restrictions
le 1er mai dernier. Faut-il s’attendre
ressortissants d’Europe de l’Est. Les com- mains de sous-entreprises et d’agences pour autant à une arrivée massive
mentaires sont dans l’ensemble relative- de placement douteuses alors qu’ils sont de travailleurs des pays de l’Est ?
ment positifs. Certes, il va falloir compter libres de proposer leur travail en Allemagne Dans les Etats européens ayant déjà
avec quelques centaines de milliers de pour un salaire juste ? De plus, s’il y a vrai- ouvert leur marché du travail
nouveaux immigrés, mais ils pourront ment des centaines de milliers de per- et dans ceux qui ont choisi de
être d’autant plus utiles au pays que la sonnes qui arrivent en Allemagne, cela maintenir les restrictions, le nombre
reprise tire la demande de main-d’œuvre tirera plus rapidement vers le haut les de ressortissants de l’un ou l’autre
vers le haut. salaires dans les pays d’émigration – et com- des huit pays “nouveaux entrants”
C’est bien beau, mais cela a un blera d’autant plus rapidement le fossé des est passé de 0,9 million fin 2003 à
aspect gênant, car ces considérations salaires entre l’Est et l’Ouest. 2,5 millions fin 2010 avec l’ouverture
illustrent sans l’avouer cette vision Les syndicats allemands prennent progressive des marchés du travail,
du monde étriquée qui a pendant cette nouvelle liberté de circulation selon la Neue Zürcher Zeitung (voir
trop longtemps empêché l’Alle- comme argument pour appuyer leur graphique). Mais ces Européens
magne d’abattre la frontière dou- appel à l’instauration d’un salaire mini- de l’Est ne comptent en 2010 que pour
teuse qu’elle avait dressée à l’est mum. C’est bien compréhensible, 0,6 % de la population totale dans
de son marché du travail  : la mais le gouvernement a toutes les rai- les Etats concernés. Les restrictions
valeur de l’unité européenne sons de prendre son temps. Il est en n’auraient par ailleurs eu que peu
ne se mesure pas seulement à revanche utile de rappeler que les res- d’effet sur l’afflux de travailleurs
l’aune de la conjoncture et des sortissants des Etats de l’est de l’Union des pays de l’Est, notamment en
besoins nationaux de main- européenne sont avant tout des Euro- Autriche, où ils travaillaient
d’œuvre. péens, et non des soldats ennemis jusqu’à présent au noir,
L’ouverture des marchés engagés dans une bataille pour le par- note le quotidien suisse.
augmente la prospérité. Quand tage du travail, pas plus qu’une armée Avant l’accès au marché du travail
on accepte cette idée, on ne de réserve. légal, les facteurs déterminants
peut accorder des libertés Dietrich Geutzburg restent la langue, la situation
européennes élémentaires économique du pays d’accueil
aux citoyens des pays de l’Est en et sa situation géographique.
posant pour condition que cette * Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Hongrie,
prospérité ne profite qu’à l’Al-  Dessin de Krauze paru Slovaquie, Slovénie, République tchèque.
lemagne. Certains souhaite- dans The Guardian, Londres.

Eclairage
Bulgares et Roumains condamnés à attendre
Le quotidien bulgare Dnevnik 2014 pour pouvoir à leur tour principe, cette formalité pourrait Même s’ils doivent en référer par le Parlement, vise à réduire
consacre une double page bénéficier pleinement de cette disparaître dès la fin de cette à la Commission, ce sont in fine le chômage des Néerlandais.
à l’ouverture du marché ouverture. Car dix pays de année, au terme de la seconde les pays membres qui décident. Selon M. Kamp, plus de 1 million
du travail en Allemagne et l’Union européenne (Belgique, période de transition L’Autriche, l’Allemagne et les de ses compatriotes âgés de
en Autriche aux ressortissants Allemagne, Irlande, France, dans l’élargissement de l’UE. Pays-Bas vont certainement moins de 65 ans sont sans emploi
d’Europe de l’Est. La première Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Mais cette mesure peut attendre la date butoir de 2014. et vivent d’allocations.
année, ils seront quelque Autriche, Royaume-Uni et être reconduite jusqu’au Dans ce dernier pays, le ministre La Commission européenne
100 000 à tenter leur chance Malte) continuent d’appliquer 31 décembre 2013 à des Affaires sociales et de compte enquêter pour savoir
à l’Ouest, puis jusqu’à 800 000, diverses restrictions à la demande expresse des pays l’Emploi, Henk Kamp, a proposé si les restrictions néerlandaises
selon les estimations du journal, l’embauche des ressortissants membres si leur gouvernement que des permis de travail ne portent pas atteinte
avant que le flux ne se stabilise. bulgares et roumains. En règle estime que l’arrivée de main- ne soient délivrés aux Bulgares à la législation européenne,
En revanche, poursuit Dnevnik, générale, ceux-ci doivent d’œuvre étrangère peut et aux Roumains qu’“à titre qui garantit la libre circulation
les Bulgares et les Roumains posséder un permis de travail sérieusement perturber leur exceptionnel”. Cette mesure, des personnes.
devront attendre le 1er janvier en bonne et due forme. En marché du travail intérieur. qui doit encore être approuvée (D’après Dnevnik, Sofia)
Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011  27

Finlande Pays-Bas France Belgique Allemagne


Grèce Luxembourg Danemark Autriche
Portugal
Espagne
Italie A lire aussi sur Presseurop.eu:“Une génération
2006 2007 2008 2009 2011 prête à l’exil”, un article de Wprost
qui revient sur les craintes de la Pologne
de voir partir ses travailleurs.
Royaume-Uni

Ces Polonais qui déchantent


L’ouverture du marché du travail se sentait vulnérable à cause de son faible
aux ressortissants de l’Est, niveau d’anglais. “Je ne connaissais per-
en 2004, avait entraîné sonne, c’était un environnement inamical.
une vague d’immigration Je ne pouvais parler à personne, ni expli-
de Polonais en quête de travail quer mes problèmes. Mon pays me man-
et d’une vie meilleure. quait. Dès que j’avais de l’argent, j’appelais
Mais, la crise aidant, l’eldorado chez moi.”
peut vite devenir un enfer. Après six mois, Adam a été licencié à la
suite d’une baisse de rentabilité de
l’usine. Sa mauvaise connaissance de la
The Guardian (extraits) Londres langue l’a condamné à partir parmi les
premiers. Il a essayé de trouver un autre

D ans les croyances populaires


polonaises, le Royaume-Uni
reste une terre promise. Lorsque
quelqu’un rentre après une période passée
emploi, mais sans parler anglais, c’était
impossible. Il est alors parti pour
Londres, espérant que les choses seraient
plus simples dans la capitale. Mais les tra-
à y travailler, on s’attend à le voir arriver vailleurs polonais y faisaient la queue
au volant d’une voiture luxueuse, avec une pour une poignée d’emplois.
valise pleine de devises. Pour certains,
comme Michal Novak, 30 ans, le retour a Passer sous silence
été triomphal. Après quatorze ans en Petit à petit, il a perdu tout espoir de
Grande-Bretagne, il est revenu avec de trouver un travail. Il volait, car cela lui
quoi s’acheter un appartement à Varsovie semblait moins humiliant que de men-
et la perspective d’un emploi aussi bien dier, mais il détestait sa nouvelle vie. “Je
payé qu’à Londres. ne peux pas continuer à vivre comme ça. Je
Le retour de Lukasz Z., 24  ans, et ne veux pas finir en prison. Ce n’est pas pour
d’Adam B., 22 ans, sera moins triomphal. ça que je suis venu ici. Je n’ai pas eu l’expé-
Ils vont prochainement rentrer en car, rience que j’espérais. Je n’arrive pas à trou-
grâce à un billet payé par Barka, organisa- ver un travail, je ne peux pas envoyer d’argent
tion caritative polonaise qui cherche les  Dessin de Krauze paru dans The Guardian, Londres. à ma famille”, confie-t-il, les yeux baissés.
Polonais survivant dans les rues de Londres Un ami lui a trouvé un emploi sur un
et les persuade d’abandonner tout espoir maison ou personnel d’entretien, tous ne Il dépensait 32 euros par semaine pour chantier en Pologne. Son retour ne sera
de réussir leur vie à Londres. Ils reçoivent sont pas heureux pour autant. Des avo- le loyer (un appartement partagé avec pas triomphal et il devra passer sous
des billets pour rentrer en Pologne et un cats expérimentés se retrouvent à tra- trois autres personnes), 55 euros pour la silence les détails de sa vie londonienne.
point de chute sur place. vailler comme barmen  ; les plus âgés, nourriture, et il envoyait le reste à sa “Je n’ai rien dit à ma mère, je ne voulais pas
formés à l’ère communiste et ne parlant mère. “Ma mère était très reconnaissante. l’inquiéter”, avoue-t-il.
Pas heureux pour autant pas anglais, ont bien des difficultés à L’argent que je lui envoyais était bien utile, Beaucoup s’attendent à une vague
Depuis qu’il a perdu son travail à l’usine, s’adapter, d’autres souffrent simplement explique-t-il. J’étais content de travailler. J’y d’immigration similaire en Allemagne
Adam a passé six mois à dormir dans des du mal du pays. étais préparé. Je voulais travailler, je n’étais plus tard dans l’année, et prévoient des
parcs, des gares et des squats, tout en “Ce n’est pas la vie dont j’avais rêvé. Le pas venu pour m’amuser.” problèmes analogues. Barka a d’ores et
volant pour survivre. Quant à Lukasz, il a temps passé ici ne m’a rien apporté. Pour être Même lorsque les choses allaient bien, déjà ouvert des bureaux en Allemagne
fait quelques séjours à la prison de Pen- honnête, je suis malheureux depuis le début”, le choc culturel était pourtant rude. Bien pour aider tous ceux qui viennent de
tonville, l’année dernière, pour vol et port confie Adam. En juin 2010, Adam a quitté qu’Adam ait l’air de connaître la rue, Pologne ainsi que d’autres pays d’Europe
d’un couteau, après avoir perdu son tra- l’appartement exigu qu’il partageait à Var- comme l’atteste le tatouage qui court sur de l’Est et qui seront les perdants de la
vail de peintre-décorateur. Les deux sovie avec sept autres membres de sa son bras, “Respect pour les gens des rues”, il prochaine vague migratoire.
jeunes gens n’avaient jamais eu de pro- famille. Il a voyagé jusqu’à Burton-on- trouvait Burton-on-Trent dangereux. Il Amelia Gentleman
blèmes avec la police en Pologne. Trent [dans le centre de l’Angleterre] où
Ces histoires illustrent bien les aléas un voisin de Varsovie lui avait trouvé un
et les déboires de l’immigration polonaise travail payé au minimum légal. Il s’agis-
au Royaume-Uni, un phénomène qui a sait d’empaqueter des compléments ali-
pris des proportions inattendues avec mentaires pour sportifs. Adam était ravi
l’adhésion de la Pologne à l’UE, en 2004. de partir. Ayant quitté l’école à 16 ans sans
Ni Varsovie ni Londres n’avaient diplôme, il n’arrivait pas à trouver du tra-
prévu cette ruée vers la Grande-Bretagne, vail à Varsovie. Avant lui, personne dans
mais les données manquent pour la quan- sa famille n’avait voyagé à l’étranger. Tout
tifier précisément. Pas plus que la le monde était excité et espérait profiter
Pologne, le Royaume-Uni ne dispose d’un des retombées de la chance d’Adam.
système permettant d’avoir une trace de Le travail était correct. Il devait scan-
ceux qui arrivent ou repartent. D’après ner des codes-barres et vérifier que
l’ambassade polonaise à Londres, les arri- chaque boîte était bien remplie. Il tra-
vées ont substantiellement décru après vaillait douze heures par jour, sept jours
un pic en 2006, et de plus en plus de Polo- sur sept, pour un salaire horaire de 6,80
nais rentrent au pays, particulièrement euros. Il ne parlait pas anglais mais, pour
depuis la crise économique. Mais l’am- les directeurs de l’usine, cela n’avait pas
pleur de ce reflux est difficile à évaluer. d’importance. Il y avait très peu d’ouvriers
Même si la plupart des immigrés polo- anglais dans l’usine. On lui montrait com-
nais trouvent du travail dans le bâtiment, ment faire par gestes, en faisant parfois
la restauration, comme employés de appel à un Polonais pour traduire.
28  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

Manifestation “Amérique, réveille- le soutien de Washington au géorgien et de contribuer

Europe toi et cesse de le soutenir !” clamait


un des slogans figurant sur
les banderoles des manifestants
réunis, le 16 mai, devant
l’ambassade des Etats-Unis,
président Mikheïl Saakachvili,
rapporte le site d’informations
géorgien Civil Georgia. “Nous
demandons à l’Amérique de cesser
d’aider ce régime autocratique,
au renforcement de la démocratie
en Géorgie”, a déclaré Sozar
Soubari, l’un des dirigeants
du Parti géorgien, à l’origine
de cette action.
à Tbilissi, pour protester contre de se placer du côté du peuple

Géorgie

Mikheïl Saakachvili sommé de partir le 21 mai


Une partie de l’opposition,
emmenée par Nino
Les trois républiques transcaucasiennes Le Parti géorgien de l’ancien procureur
général et ministre de la Défense Irakli
Bourdjanadzé, ancienne figure Sotchi Okrouachvili, réfugié politique en France
de proue de la “révolution FÉDÉRATION DE RUSSIE 200 km
depuis 2007, n’a pas non plus l’intention
ABKH
AZIE
des roses”, a engagé TCHÉTCHÉNIE de s’associer à cette révolution annoncée.
depuis le 2 mai un bras MER “Nous prévoyons d’attendre l’automne, lorsque
de fer ouvert avec le président. CASPIENNE les conditions seront à coup sûr plus favorables
MER OSSÉTIE
Sans garantie de succès. NOIRE DU SUD à une révolution, commente un responsable.
GÉORGIE Mais évidemment nous n’allons aucunement
Tbilissi entraver Mme Bourdjanadzé.” Les experts
Kommersant Moscou indépendants sont eux aussi persuadés
de Tbilissi qu’elle va manquer de ressources pour
atteindre son objectif. Iossif Tsintsadzé,
ARMÉNIE AZERBAÏDJAN

L e mouvement d’opposition
Assemblée représentative
populaire (ARP), dirigé par
TURQUIE
Erevan
HAUT-
Bakou
politologue et ancien recteur de l’Acadé-
mie de diplomatie, a de gros doutes : “Le
taux de chômage élevé et la très forte inflation

Koura
KARABAKH e
ax
l’ancienne présidente du Parlement, Nino Ar ne vont pas suffire [à mobiliser la population].
Bourdjanadzé, a annoncé le 2 mai le lan- Le pays ne dispose pas à ce jour d’une force

Courrier international
cement d’une série de manifestations de politique qui ait assez de poids pour pousser
grande ampleur contre le gouvernement, IRAN les masses sur les barricades.”
NAKHITCHEVAN (AZERB.)
censées culminer le 21 avec une journée Quoi qu’il en soit, les partisans de
nationale de désobéissance civile et un Territoires sécessionnistes, indépendants de facto. l’ancienne présidente du Parlement sont
rassemblement place de la Liberté, à Tbi- déterminés à aller jusqu’au bout. Irakli
lissi, là même où avait débuté la “révolu- tion de l’Occident, afin de modifier le sys- situation évoluait suivant le schéma des Batiachvili, un opposant qui fut respon-
tion des roses” en 2003. Après quoi “le tème électoral. “Les révolutions n’ont révolutions arabes. Selon un militant du sable des services de renseignements
président Mikheïl Saakachvili sera contraint jamais rien apporté de bon à notre pays, Parti républicain qui n’a pas souhaité voir géorgiens en 1992-1993, ne désespère pas :
de démissionner”. Fondée à l’automne der- estime David Gamkrelidzé, chef du parti publier son nom, “les opérations de l’Otan “Du 2 au 21 mai, la Géorgie va connaître des
nier, l’ARP rassemble beaucoup de per- Nouvelle Droite. En fait, avec l’aide de nos en Libye ont créé un précédent en cas d’af- actes de désobéissance civile. A mesure que
sonnalités de l’intelligentsia géorgienne. amis américains, il serait tout à fait envisa- frontement entre un pouvoir et son opposi- la révolution prendra de l’ampleur, les autres
A l’origine de sa création, on trouve Cha- geable de créer un contexte démocratique en tion. La Russie pourrait en profiter, comme opposants viendront certainement nous
boua Amiredjibi, classique vivant de la Géorgie, et le pouvoir changerait alors par elle a profité de ce qui s’est passé avec le rejoindre.” Il assure qu’ils emploieront
littérature, et Nona Gaprindachvili, le biais d’élections justes et transparentes.” Kosovo pour reconnaître [en 2008, après “uniquement des moyens pacifiques”, mais
championne du monde d’échecs. Les partis qui souhaitent un dialogue l’assaut des troupes géorgiennes sur Tskhin- ignore “si les autorités auront recours à la
Dès le mois de mars, l’ARP et les avec l’équipe de Mikheïl Saakachvili jus- vali, la capitale ossète] l’indépendance des force et aux provocations face à des mani-
partis d’opposition qui gravitent autour tifient leur position par la crainte que la républiques sécessionnistes d’Abkhazie et festants non violents”.
avaient annoncé qu’ils passeraient à l’ac- Russie n’intervienne militairement si la d’Ossétie du Sud.” Guéorgui Dvali
tion le 2 mai. “Nous lancerons des actions
concrètes dans le cadre d’un processus de pro-
testation civique”, avait déclaré l’un des
Agitation
chefs du mouvement, l’acteur Guéorgui
Bourdjanadzé, par ailleurs chef des bri- Vent de contestation en Arménie et en Azerbaïdjan
gades des Chepitsouli (“Ceux qui ont
prêté serment”), des hommes sans armes, “Les peuples de certains animée par les intellectuels, lui a légué son père, Gueïdar estime le magazine. En dépit
chargés de “protéger les manifestants contre pays ex-soviétiques les jeunes et, à en croire les Aliev [président de 1993 de quelques concessions
les velléités des autorités de réprimer des semblent succomber au autorités, certains religieux à 2003, considéré comme faites, en avril, à l’opposition
manifestations pacifiques par la force”. Nino ‘syndrome arabe’. Parmi radicaux. “Les autorités le père fondateur arménienne, conduite
Bourdjanadzé, pour sa part, a maintes fois eux, les Arméniens et les azéries détournent l’esprit de l’Azerbaïdjan moderne]”. par l’ex-président Levon Ter-
répété que le 2 mai ne marquait qu’un Azerbaïdjanais.” Le journal protestataire vers le thème En Arménie, “la situation Petrossian, il ne semble pas
début, et que la date de l’action décisive kazakh Liter pointe deux de la préservation socio-économique se que cette dernière veuille
serait annoncée plus tard. “Mais tout doit facteurs pouvant de l’intégrité territoriale dégrade de jour en jour, démordre de l’idée que
être bouclé en mai, nous n’avons pas l’in- déstabiliser durablement du pays [dans le contexte plaçant le pays au bord de des élections parlementaires
tention de balader les gens dans les rues pen- la situation dans ces pays du conflit ethno-territorial l’explosion sociale”, constate et présidentielle anticipées
dant des mois”, a-t-elle déclaré, faisant du sud du Caucase, secoués autour du Haut-Karabakh, le magazine azéri Region sont indispensables pour
sans doute allusion aux trois mois de par des manifestations république sécessionniste Plus. Près du tiers de ses que le pays puisse avancer.
manifestations de 2009 qui n’avaient rien importantes ce printemps. peuplée d’Arméniens habitants ont émigré depuis Le problème commun
donné. Conséquence de la et contrôlée par Erevan vingt ans, tandis que sur les de ces deux pays voisins,
Cependant, toute l’opposition est loin croissance démographique depuis 1994] et de la lutte 3 millions restants un tiers en tous points différents,
de partager sa certitude d’une chute rapide en Azerbaïdjan pour la libération vit dans la pauvreté. “Le vent réside dans “le mécanisme
rapide du régime. “Nous ne savons pas com- (9 millions d’habitants, de ses territoires occupés”, de protestation est attisé par défectueux de redistribution
ment elle et ses partisans ont l’intention de soit 1,3 million de plus commente la revue la politique mafieuse du clan des richesses, qui fait que,
s’y prendre pour renverser le pouvoir”, nous qu’en 1989), les jeunes sont de géopolitique en ligne karabakhi [le président même si le PIB croît,
a confié Levan Berdzenichvili, l’un des massivement frappés par Rossia v Globalnoï Politike. de l’Arménie, Serge cette croissance est loin
chefs du Parti républicain. “Le fait que tout le chômage. Pour le moment, Cependant, si Aliev Sarkissian, tout comme de profiter à tous. C’est ainsi
aille mal dans le pays ne signifie pas pour le revenu des exportations n’est pas encore menacé son prédécesseur, Robert qu’un sentiment d’injustice
autant que les gens soient prêts à faire la d’hydrocarbures permet par une secousse Kotcharian, sont originaires sociale prend le dessus
révolution.” L’opposition modérée place au régime du président Ilham sociale massive, c’est du Haut-Karabakh], arrivé et se déverse sur les places
l’essentiel de ses espoirs dans des négo- Aliev de limiter efficacement “principalement en vertu au pouvoir en 2008 à la suite centrales des capitales”,
ciations avec le pouvoir, avec une média- l’ampleur de la protestation, du capital de stabilité que de fraudes électorales”, conclut Liter.
30  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

aux dangers que représenterait pour

Amérique
Revirement Il y a quelques
semaines, l’écrivain péruvien Mario la démocratie l’élection de la fille
Vargas Llosa avait déclaré qu’un de l’ancien dictateur, le Prix Nobel
second tour entre Keiko Fujimori et de littérature 2010 explique
Ollanta Humala reviendrait à choisir ci-dessous pourquoi il appelle
“entre le cancer et le sida”. Mais, face à voter Ollanta Humala.

Pérou

La sale campagne
de Keiko Fujimori
A quelques jours du second tour de
l’élection présidentielle, le 5 juin, le Prix
Nobel de littérature Mario Vargas Llosa
prend parti contre la fille de l’ancien
dictateur Alberto Fujimori.

El País (extraits) Madrid

L e cardinal Juan Luis Cipriani,


archevêque de Lima, qui repré-
sente à mon avis la frange auto-
ritaire et obscurantiste de l’Eglise, celle de
l’Index, de Torquemada, de l’Inquisition et
des bûchers élevés pour les hérétiques et
les apostats, a fait paraître dans le quoti-
dien de Lima El Comercio un article pour
se défendre face à certaines accusations.
Dans celui-ci, intitulé Los irrenunciables
derechos humanos [Les imprescriptibles
droits de l’homme], le cardinal dément
avoir qualifié les droits de l’homme de
“couillonnades” [cojudeces] et affirme avoir
simplement utilisé ce terme pour décrire
la Coordination nationale des droits de
l’homme [Coordinadora Nacional de Dere-
chos Humanos], une institution dirigée par
une ancienne religieuse espagnole, Pilar
Coll, qui, pendant la dictature fujimoriste,
a mené une admirable campagne de dénon-  Dessin de Kopelnitsky, Etats-Unis.
ciation des disparitions, tortures et crimes
perpétrés par le régime sous couvert de Comment se fait-il que personne au Pérou bannière “Gana Perú” (Le Pérou gagne), est évident que les choses seront diffé-
lutte contre le Sentier lumineux. n’ait su que l’archevêque réprouvait ces une coalition rassemblant son parti, le Parti rentes si la victoire va à Mme Fujimori
Le cardinal Cipriani nie par ailleurs avoir méthodes ? Parce que, au lieu de protester nationaliste péruvien (PNP), et des partis [Keiko Fujimori, la fille de l’ancien dicta-
gardé le silence face à l’un des crimes col- publiquement, il s’est contenté de le faire de gauche, qui était en tête au premier tour, teur Alberto Fujimori], la candidate qu’il a
lectifs les plus abjects commis par Fuji- en privé, c’est-à-dire en murmurant dis- le 10 avril]. Il m’a personnellement admo- bénie à l’occasion de ce même office).
mori et ses complices pendant la dictature : crètement son désaccord à l’oreille du dic- nesté de manière ostentatoire depuis le L’archevêque de Lima n’est pas le seul
la stérilisation de quelque 300 000 pay- tateur ! pupitre de la cathédrale de Lima pendant à dépasser les bornes en cette époque de
sannes. Obéissant à l’ordre du dictateur, Le cardinal n’a pourtant pas l’habitude un office. Il a dit que je devrais faire preuve campagne et de guerre sale. La fujimoriste
les équipes du ministère de la Santé ont de faire preuve de discrétion lorsqu’il s’op- de plus de “sérieux” et s’est indigné que Martha Chávez, qui appartient également
persuadé ces femmes d’accepter l’ablation pose à l’utilisation du préservatif ou à j’ose dire aux Péruviens pour qui ils à l’Opus Dei, comme Mgr Cipriani, a
de leurs ovaires ou la ligature de leurs l’avortement, ou lorsqu’il manifeste son devraient voter. Le cardinal oublie que la menacé publiquement le président de la
trompes en leur disant qu’il ne s’agissait désaccord avec ceux qui, comme moi, sou- liberté existe encore au Pérou et que Cour suprême du Pérou, le Dr César San
que d’une intervention mineure qui les tiennent Ollanta Humala pour le second chaque citoyen peut voter pour qui bon lui Martín, éminent juriste présidant le tribu-
empêcherait temporairement de concevoir. tour de l’élection présidentielle [sous la semble sans lui demander la permission (il nal qui a condamné M. Fujimori à vingt-

Sondages
La fille de l’ex-dictateur légèrement favorite
A trois semaines du second tour la fille de l’ex-dictateur. Pour est favorite à Lima, où se la corruption du régime de son droite avant l’élection,
du 5 juin, les deux candidats l’Institut de l’opinion publique de concentre 35 % de l’électorat du ex-mari –, Keiko assuma le rôle “ses derniers spots publicitaires
à l’élection présidentielle, Keiko l’Université catholique, Humala pays. Keiko Fujimori, 35 ans, est de première dame du Pérou. Elle tentent de la ‘défujimoriser’”,
Fujimori (Forza 2011, droite) obtiendrait 40,7 % et Fujimori la fille aînée d’Alberto Fujimori, fut députée élue en 2006. Fin constate l’hebdomadaire
et Ollanta Humala (Gana Perú, 40,5 % : des voix ; selon Datum, au pouvoir de 1990 à l’an 2000 avril, la candidate de Forza 2011 Caretas, qui souligne que, dans
coalition de gauche), sont au Humala aurait 40 % et et condamné en 2009 à vingt- a tenté un mea culpa, regrettant “son message de fête des mères,
coude-à-coude. Alors qu’il y a Fujimori 39,1 % ; alors cinq ans de prison pour “les erreurs et les excès” commis son nom de famille n’était même
quelques semaines à peine qu’Ipsos Apoyo donne violation des droits de pendant le gouvernement de pas mentionné…” Le quotidien
le candidat de gauche Ollanta gagnante Fujimori avec l’homme et à six ans pour son père. Mais les observateurs argentin de gauche Página 12
Humala devançait de plus de six 41 %, contre 39 % à détournement de fonds. n’oublient pas qu’elle a répété dénonce “une diabolisation
points son adversaire, selon les Humala. Les trois Lors de la séparation à l’envi que le gouvernement d’Humala et le blanchiement
derniers sondages publiés par la instituts de sondages de ses parents – sa mère d’Alberto Fujimori était du fujimorisme dans la presse
presse péruvienne, la tendance s’accordent à dire est l’une des premières “le meilleur qu’avait connu et les médias péruvien, à
AFP

semble désormais favoriser que Keiko Fujimori à avoir dénoncé le Pérou”. Dans la dernière ligne quelques exceptions près”.
Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011  31

© Xavier Bellanger
LES BELGES PRÉFÈRENT
LES BLONDES,
LES IRLANDAIS LES BRUNES.
cinq ans d’emprisonnement pour viola- du pouvoir judiciaire serait encore une fois
tions des droits de l’homme, avec cette passé au crible pour qu’en soient exclus –
phrase prophétique : “Il devra répondre de ou mis hors d’état de nuire – les juges qui
ses actes au moment opportun.” refuseraient de se soumettre et de servir
Ce qui est plus inquiétant encore, ce les intérêts du gouvernement. Les admi-
sont les tentatives d’exclusion des journa- nistrations publiques, les forces armées et
listes indépendants et probes qui refusent les entreprises privées seraient incorpo-
de faire la propagande de la fille de l’ancien rées au système autoritaire afin que le pays
dictateur. On peut notamment citer le cas soit encore une fois à la merci d’une poi-
de Patricia Montero, rédactrice en chef de gnée de hors-la-loi qui, entre 1990 et 2000,
Canal N, et de José Jara, qui produit une ont vidé les caisses de l’Etat et commis les
émission sur la même chaîne. Selon la pre- violations des droits de l’homme les plus
mière, les deux journalistes ont été licen- abjectes de notre histoire. Ceux qui aspi-
ciés pour avoir “humanisé” Ollanta Humala rent à un tel avenir sont rares, mais ils sont
dans les bulletins d’informations (préfé- puissants. Et, puisqu’ils craignent que
raient-ils qu’ils l’animalisent ?). Humala remporte le scrutin et commette
les mêmes horreurs que Hugo Chávez au
Miner la réputation d’Humala Venezuela, ils sont prêts à tout pour s’as-
Selon une dénonciation publiée le mercredi surer de la victoire de Keiko Fujimori. Quel
4 mai par le journal La Primera, dirigé par paradoxe extraordinaire : pour éviter le
César Levano, le gouvernement, soutenu socialisme, le fascisme devrait l’emporter !
par des entreprises minières, aurait demandé Et tout cela au nom de la liberté, de la
aux services de renseignements de démocratie et du marché libre !
l’Etat d’élaborer le plan Sábana, dont l’ob- Les Péruviens devront décider le 5 juin
jectif est de saboter la campagne d’Ollanta prochain s’ils souhaitent continuer avec la
Humala par des moyens délictueux – démocratie politique imparfaite que nous
espionnage téléphonique, dénonciations avons depuis dix ans et la politique de
calomnieuses et révélation de scandales à marché et d’ouverture au monde qui a
la presse. Le gouvernement chercherait permis une croissance notable de notre
ainsi à miner la réputation du candidat et économie, ou s’ils préfèrent revenir à un
celle de sa famille grâce au concours de régime dictatorial qui, tout en conservant
mercenaires et d’agitateurs. C’est d’ailleurs certaines institutions, redonnera leur place
ce qu’il a fait en 1990 lorsque j’étais moi- au sein du gouvernement aux complices
même candidat à la présidence. Il semble de Fujimori et de Montesinos, qui ont
que la dénonciation soit l’initiative de mili- détruit l’Etat de droit, se sont enrichis en
taires et de civils des services de rensei- commettant les pires friponneries et, pen-
gnements qui ont été indignés qu’on utilise dant huit ans, ont perpétré des crimes en
leurs services à des fins politiques n’ayant prétextant lutter contre la subversion.
rien à voir avec leur mission spécifique. Entre les deux, je choisis la première
Tout cela mérite réflexion. Si ce genre option.
d’incident survient maintenant, en pleine
campagne électorale, n’est-il pas facile Garantir le pluralisme
d’imaginer ce qu’il adviendrait si Keiko Il convient de garder à l’esprit l’“engage-
Fujimori remportait l’élection et que la dic- ment d’Ollanta Humala à l’égard du peuple
tature fujimoriste, sanctionnée par le vote péruvien”, non seulement au moment de
voter pour lui, mais surtout une fois qu’il
aura pris la tête du gouvernement. Nous
L’objectif du plan pourrons dès lors le rappeler à l’ordre
Sábana est de saboter chaque fois qu’il oubliera l’une de ses pro-
messes. Il s’est ainsi engagé à ne pas dépas-
la campagne d’Humala ser les cinq années du mandat présidentiel,
par des moyens à ne pas nationaliser les entreprises pri-
délictueux : espionnage, vées et à respecter les traités en vigueur et
le droit à la propriété. Il a par ailleurs
LE BLOGUEUR
calomnie, scandale promis de mener une lutte implacable ANTHONY BELLANGER COMPARE
contre la corruption, d’adopter une poli- LA VIE DES EUROPÉENS SUR LA TOILE
tique sociale ambitieuse pour les secteurs
des Péruviens, récupérait le pouvoir ? Les les plus défavorisés, notamment dans les

12.30
journalistes sérieux et intègres qui ont été domaines de l’éducation et de la santé
licenciés ne se comptent plus sur les doigts publique, et de mettre en place des
d’une main (trois journalistes de Radio mesures incitatives pour la création d’en-
Líder, à Arequipa, ont connu le même sort). treprises. Il a finalement garanti le plura-
Il y en aurait des dizaines et, comme pen- lisme de l’information, l’indépendance des TOUS LES SAMEDIS
dant les huit années d’opprobre qu’a médias et le droit de critique. WWW.ARTE.TV/LEBLOGUEUR
connues le Pérou, les radios, les chaînes de Il ne dépend pas seulement de la
télévision et les journaux seraient conver- volonté d’Ollanta Humala que cet engage-
tis en organes de propagande ayant pour ment se concrétise : ceux qui lui accorde-
mission de justifier tous les crimes et ront leur soutien le 5 juin prochain devront
toutes les magouilles du pouvoir et de cou- lui faire comprendre qu’ils appuient ces
vrir d’injures et de calomnies ceux qui en politiques et qu’ils exigeront impérative-
font la critique. Le Dr César San Martín ne ment leur mise en œuvre. en partenariat avec
serait pas le seul à être victime de sa pro- Mario Vargas Llosa*
bité et de son intégrité de juge. L’ensemble * Prix Nobel de littérature 2010.
32  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

Amériques
Etats-Unis

Bradley Manning, le hacker


qui a tout donné à WikiLeaks
Qui est vraiment ce jeune soldat de 7 000 pages de documents sur la guerre Etats-Unis avaient le droit d’exercer leur mère dans une petite maison de location
qui a fait trembler du Vietnam] et critiquent le sens excessif puissance militaire à l’étranger pour pro- située dans le centre-ville.
le gouvernement américain du secret dont fait preuve le gouverne- téger leurs intérêts, se souvient Davis. L’été de ses 13 ans, Bradley confia à
en détournant des centaines ment. “Comment notre gouvernement peut- La mère de Bradley explique que son demi-mot à Davis qu’il était amoureux
de milliers de documents secrets ? il accuser Bradley Manning de collusion avec mari, employé au service informatique d’un garçon. “Il s’agissait de moi, je suppose,
The Washington Post a mené l’ennemi ?”, s’interroge Pete Perry, l’un des de Hertz, se rendait régulièrement en indique Davis. J’étais flatté, mais c’était
une enquête minutieuse organisateurs du réseau de soutien à Brad- Europe pour des voyages d’affaires de aussi un peu bizarre.” Bradley avoua la
sur son parcours. ley Manning. “Qui est l’ennemi en l’occur- cinq à six semaines. “Il rentrait le samedi, chose à sa mère, qui rétorqua : “Ça m’est
rence ? L’information ? Le peuple américain ?” dormait tout le dimanche, retournait tra- égal, mais ne va pas le raconter à n’importe
Le chemin qui a conduit Bradley vailler le lundi et repartait en déplacement qui – surtout pas à ton père.”
The Washington Post (extraits) Manning en prison commence à Crescent, le vendredi”, raconte-t-elle. Ces absences
Washington petite bourgade de l’Oklahoma. Ses parents répétées ne facilitaient pas les relations Un garçon très mature
– Brian, informaticien de talent, et Susan familiales. Le rôle du père se limita bien- Bradley ne parlait pas ouvertement de

E n janvier 2010, plus d’une


centaine de personnes étaient
réunies pour fêter l’ouverture de
la salle B-28, “espace hacker” situé au
sa femme, originaire du pays de Galles –
avaient déménagé de Californie pour l’Ok-
lahoma en 1983 avec leur fillette de 7 ans,
Casey. Le couple essayait depuis des années
tôt à des incursions violentes. “Bradley
avait peur de son père”, se souvient Davis.
La mère, isolée avec ses deux enfants
dans une maison en pleine campagne,
ses problèmes de famille. Par ailleurs, de
grands événements secouaient le monde
et, même à 13 ans, il savait parfaitement ce
qui se passait. Le matin du 11 septembre
sous-sol du département informatique de d’avoir un second enfant. La naissance de flottait entre dépression et alcoolisme. 2001, il vit avec Davis les images télévisées
l’université de Boston. Parmi les partici- Bradley, onze ans après celle de sa sœur, Quand il était devant son ordinateur, de l’attentat contre le World Trade Center
pants, un jeune soldat du nom de Bradley réalisa enfin ce désir. L’enfant fut très tôt Bradley arrivait à s’évader de son quoti- à New York. “Nous avions conscience, se sou-
Manning, en permission, arrivait d’Irak. fasciné par les ordinateurs. “Tout petit, il dien. “Il avait la tête ailleurs qu’à Crescent, vient Davis, de vivre le plus grand événement
Depuis sa plus tendre enfance, il s’adon- s’asseyait sur les genoux de son père et tapo- raconte son ami d’enfance Paden Radford, de la décennie, et probablement l’un des plus
nait à la programmation informatique. tait sur le clavier”, raconte sa mère. et il avait toujours une longueur d’avance grands du nouveau siècle.”
David House, fondateur de l’espace, se sur la plupart des gens.” C’est dans l’uni- C’est au cours de ces semaines trou-
souvient qu’il a immédiatement senti que Des fans d’informatique vers virtuel des jeux vidéo qu’il aborda le blées que la mère de Bradley décida de
Manning “faisait partie de la communauté”. Alors que Bradley n’avait pas plus de 7 ou monde des idées. Le jeu Call to Power II, retourner au Royaume-Uni. La mère et
C’était le genre d’univers, disent ses amis, 8 ans, son père l’initia à la programma- par exemple, déclencha entre lui et Davis le fils s’installèrent à Haverfordwest,
dans lequel Manning espérait un jour évo- tion. Un peu plus tard, il lui montra com- des discussions sur la façon dont on pour- dans le pays de Galles, près de la famille
luer. Il s’était engagé dans l’armée pour ment assembler un ordinateur. “Bradley rait utiliser la technologie pour améliorer maternelle. Bradley y noua quelques
pouvoir bénéficier d’une bourse et finan- adorait tout ce qui touchait à l’électronique”, la démocratie. C’est au cours d’une de ces amitiés, mais il passait le plus clair de son
cer ses études, avec l’objectif de décrocher se souvient Mary Egelston, une amie de conversations que Bradley émit l’idée temps dans sa chambre, à jouer et à écou-
un doctorat de physique. la famille. Sa vive intelligence se mani- selon laquelle “l’information doit être ter de la musique sur ses ordinateurs.
Quelques jours après, sa permission festait à l’école. Il accumulait les bonnes libre”, qui est devenue un des principes Il n’arrivait pas à s’intégrer.
terminée, Bradley Manning s’envolait notes, tout en jouant du saxophone et en de la communauté des hackers. “Bradley, A l’issue de ses études secondaires, en
pour Bagdad. Huit mois plus tard, David pratiquant le basket. “Mais nous étions indique Davis, s’intéressait au hacking d’un 2005, il retourna dans l’Oklahoma, où
House lui rendait visite à la prison de la surtout des fans d’informatique”, précise point de vue théorique.” A l’automne 1999, son père s’était installé avec sa seconde
base des marines de Quantico, en Virgi- Jordan Davis, son plus vieil ami. Bradley, le père quitta le domicile familial. Mary épouse et le fils de celle-ci. Les deux gar-
nie, où le jeune soldat était détenu comme qui aimait aussi plaisanter, montrait Egelston se souvient que le divorce, pro- çons avaient à peu près le même âge. Avec
principal suspect dans la plus importante un grand intérêt pour les affaires du noncé en 2000, fut particulièrement mal l’aide de son père, Bradley – qui avait à
fuite de documents secrets de l’histoire monde. Il soutenait, par exemple, que les vécu par Bradley, qui s’installa avec sa présent 17 ans – fut engagé dans une start-
des Etats-Unis. up concevant des logiciels, Zoto Inc. Le
Transféré le 20 avril à la prison mili- jeune homme ne manquait pas d’apti-
taire de Fort Leavenworth, au Kansas, Brad-
Chronologie tudes, se souvient le cofondateur de la
ley Manning est en effet accusé d’avoir violé start-up, Kord Campbell. Il était égale-
la sécurité informatique militaire et trans- Le parcours chaotique d’un nerd ment très au courant de la vie politique
mis des informations confidentielles au site et particulièrement mature.
Internet lanceur d’alertes WikiLeaks. Il est 7 décembre 1987 Lamo, qu’il a transmis diplomatiques fournies Bradley manifestait en particulier une
sous le coup de vingt-deux inculpations, y Naissance de Bradley des informations sensibles par Manning. conscience aiguë à l’égard de la guerre en
compris celle de “collusion avec l’ennemi”, Manning à Crescent au site WikiLeaks. 2 mars 2011 Irak. “Il souffrait de voir des gens se faire
délit passible de la peine de mort. Le maté- (Oklahoma). 29 mai 2010 Dénoncé Il est inculpé de 22 chefs tuer, des innocents et des civils, notamment”,
riel fuité comprend une vidéo montrant un 2007 Il s’engage par Lamo, il est arrêté d’accusation en tout, dont raconte Campbell, qui commença par
hélicoptère Apache tirant sur des civils à dans l’armée et reçoit et emprisonné au Koweït. celui, très grave, ailleurs à remarquer des détails préoccu-
Bagdad, des rapports de terrain au jour le une formation d’analyste 6 juillet 2010 Il est d’“intelligence pants. Il y avait des moments, explique-
jour des guerres en Irak et en Afghanistan, du renseignement. inculpé de douze chefs avec l’ennemi”. t-il, où Bradley “restait assis sans bouger,
et 250 000 câbles expédiés par les diplo- Octobre 2009 Il est d’accusation. Début avril 2011 le regard dans le vague”. Un jour, alors que
mates américains du monde entier. envoyé en Irak. 29 juillet 2010 Il est 250 juristes américains Campbell lui apprenait à conduire, Brad-
Manning a passé l’essentiel de l’année 5 avril 2010 Le site transféré à la prison signent une pétition ley oublia de freiner en arrivant devant un
écoulée à l’isolement dans une cellule d’à Internet WikiLeaks met de la base des marines dénonçant les conditions stop. Quand Campbell le lui fit remarquer,
peine 2 mètres sur 4. Sa détention lui a en ligne une vidéo de 2007 de Quantico (Virginie). de détention “inhumaines Bradley arrêta la voiture, puis “il se mura
attiré le soutien des militants pour la montrant l’attaque 28 novembre 2010 et dégradantes” dans le silence. Je dus lui toucher l’épaule pour
liberté de l’information. Ils comparent ce d’un hélicoptère américain Le site Internet de Bradley Manning. le faire sortir de sa prostration.”
jeune soldat de 23 ans à Daniel Ellsberg, contre des civils en Irak. WikiLeaks et plusieurs 20 avril 2011 Il est transféré Ces comportements étranges étant
l’homme qui, en 1971, avait transmis à la 25 mai 2010 Il confie grands journaux publient à la prison militaire de Fort de plus en plus fréquents, Campbell se
presse les fameux Pentagon Papers [plus à un autre hacker, Adrian les dépêches Leavenworth (Kansas). demanda si Bradley ne prenait pas  34
Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011  33

EVELYN HOCKSTEIN/“THE WASHINGTON POST”


EVELYN HOCKSTEIN/“THE WASHINGTON POST”

 Ci-contre la photo d’identité du soldat Bradley Manning


telle qu’affichée sur son profil Facebook.

 Le 20 mars 2011, les membres de l’organisation pacifiste Codepink


se sont fait un masque de cette photo lors d’une manifestation
aux abords de la base militaire de Quantico, où Manning
était incarcéré. Cet événement avait rassemblé en tout
plus de 400 personnes, dont des vétérans des guerres d’Irak
et d’Afghanistan, dans le but de demander sa libération.
Depuis son incarcération aux Etats-Unis, le 29 juillet 2010,
Manning a reçu le soutien de nombreux associations
de défense des droits de l’homme. Plusieurs pétitions
AFP

ont également exigé sa libération.


34  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

le ministère de la Sécurité intérieure ordinateur portable, une clé USB,

Amériques
David House qui a rencontré
Bradley Manning six mois avant son des Etats-Unis, pour violation de sa caméra et son téléphone portable
inculpation et qui a depuis cofondé ses droits, relate The Boston Globe. à l’aéroport de Chicago le 3 novembre
un groupe de soutien au jeune soldat, House affirme que des agents 2010. House ajoute enfin qu’il
a annoncé le 13 mai avoir engagé fédéraux lui auraient confisqué, aurait été interrogé sur ses liens
une procédure judiciaire contre sans mandat de perquisition, son avec Manning.

32  des stupéfiants. Le jeune homme C’est là que, dégoûté par la politique Manning, alias Bradass87, Manning se réfugia dans le cyberespace.
avait du mal à se concentrer et il devenait de l’armée dite “Don’t Ask Don’t Tell” Fin mai, il envoya un courriel à Adrian
difficile de communiquer avec lui. Camp- [motus et bouche cousue] relative à se décrivait sur Internet Lamo, un personnage controversé de la
bell finit par le licencier en lui conseillant l’homosexualité, il commença à défendre comme “isolé”, communauté des hackers qui avait été
de résoudre ses problèmes psychologiques. anonymement les droits des homosexuels. “désespéré”, “brisé” inculpé en 2004 pour avoir pénétré par
A la maison, Bradley et sa belle-mère Il nota sur sa page Facebook qu’un article effraction dans les systèmes informatiques
se querellaient sans cesse pour des ques- de presse l’avait “cité” : le journaliste men- et “automédicalisé du New York Times et d’autres entreprises.
tions d’argent. Elle lui reprochait en outre tionnait un soldat gay qui se plaignait comme un dingue” Lamo pense que Manning s’est intéressé à
de s’être mis à fumer. En mars 2006, ils se de “mener une double vie”. A cette époque, lui en raison des tweets qu’il avait envoyés
disputèrent si violemment qu’elle appela Manning était tombé amoureux de Tyler pour inciter les gens à soutenir financiè-
la police en disant que Bradley l’avait mena- Watkins, un étudiant de l’université à Potomac, puis à son amant, à Boston. Il rement WikiLeaks.
cée avec un couteau. A la suite de cet inci- Brandeis qui s’intéressait aux neuros- vit aussi Clark, qui l’emmena à l’“espace Manning, qui utilisait le pseudo de
dent, elle posa un ultimatum à son mari : ciences et militait activement au sein de hacker” de l’université de Boston. C’est au Bradass87, expliquait qu’il était un analyste
“Tu ferais bien de lui trouver un endroit où Triskelion, un club étudiant regroupant cours de cette permission que Manning du renseignement en instance de renvoi
aller, parce qu’il n’est pas question que ton fils les gays, lesbiennes, bisexuels et trans confia à Watkins qu’il avait “mis la main” de l’armée et qu’il avait bénéficié “qua-
reste ici.” Bradley partit alors au volant du de l’université. Durant les week-ends, sur des informations sensibles et qu’il envi- torze heures par jour et sept jours sur sept
vieux pick-up Nissan rouge que lui avait Manning avait pris l’habitude d’aller voir sageait de les communiquer à WikiLeaks. pendant plus de huit mois d’un accès sans
donné son père. Watkins à la cité universitaire du campus, Peu après son retour à Bagdad, en précédent à des informations classées top
En juillet 2006, la tante de Bradley, à l’ouest de Boston. février, WikiLeaks commença à poster secret”. Il se décrivait par ailleurs comme
Debra Manning, installée à Potomac, dans des documents qui paraissaient provenir “isolé”, “désespéré”, “brisé” et “automédica-
le Maryland, reçut du pays de Galles un “L’information doit être libre” de sources internes au gouvernement amé- lisé comme un dingue”.
coup de téléphone de son ex-belle-sœur. A Boston, Manning fit aussi la connais- ricain. Parmi ces documents figurait un Au cours des heures qui suivirent,
Celle-ci lui annonça que Bradley n’avait sance de nouveaux amis et du petit milieu, rapport des renseignements militaires Manning se référa fréquemment à ce qu’il
plus un sou et vivait dans son camion à Chi- en pleine effervescence, des mordus de l’in- mettant en garde contre le risque de fuites avait découvert dans lesdits réseaux, dont
cago. Pouvait-elle lui donner un coup de formatique. L’un d’entre eux, Danny Clark, provenant de l’armée vers WikiLeaks. 250 000 câbles du département d’Etat – la
main ? Debra appela son neveu et lui pro- lui fit connaître Pika House, une commu- C’est la mise en ligne, en avril 2010, plupart classés secret défense – et la vidéo
posa de l’argent, puis un hébergement pro- nauté étudiante installée dans une maison d’une vidéo filmée en 2007, montrant un de Bagdad. “Je veux mettre tout ça sur la place
visoire. Une trentaine d’heures plus tard, proche du Massachusetts Institute of Tech- hélicoptère américain survolant les rues publique”, écrivait-il.
Bradley débarquait chez elle. nology, dont les résidents pratiquaient le de Bagdad, qui a vraiment fait connaître Lamo fut impressionné par la vidéo,
Ainsi débuta un interlude de quinze chaos créatif : circuits imprimés punaisés WikiLeaks. L’action était filmée au travers mais la question des câbles diplomatiques
mois dans la région de Washington qui a au plafond, feu tricolore suspendu à l’en- du viseur de la mitrailleuse d’un héli- le mettait mal à l’aise. Il consulta un de
sans doute été l’un des plus paisibles vers sous le porche d’entrée… coptère de combat Apache, alors que les ses ex-amants qui avait travaillé dans
moments de sa vie. Il trouva un travail chez A Fort Drum, Manning avait du mal mitrailleurs invisibles visaient des insur- le contre-espionnage, qui lui conseilla de
Abercrombie & Fitch, puis un meilleur à s’adapter à la culture militaire. Il se gés présumés, en disant : “Allumez-les tous ! dénoncer son correspondant, ce qu’il fit,
poste chez Starbucks. Avec l’aide de son querella avec un compagnon de chambrée Allez-y, feu !” Les tirs avaient tué une dou- trois jours après avoir commencé à chat-
oncle, il s’inscrivit au Montgomery Col- qu’il soupçonnait d’être homophobe. zaine de personnes, dont deux collabora- ter avec Manning, non sans lui avoir extor-
lege, dans l’espoir que cela lui servirait En août 2009, selon un rapport de l’armée, teurs de l’agence de presse Reuters. qué des détails supplémentaires. Manning
de tremplin pour entrer à l’université le sergent Paul D. Adkins nota qu’il mon- Peu de temps après, Manning envoya les lui fournit, tout en exprimant son indi-
du Maryland. Mais, après un semestre trait des signes d’“instabilité” et lui conseilla par courriel à des amis un lien vers cette gnation quant à la façon dont les Etats-
au terme duquel il échoua à l’examen, il de consulter un psy. Manning subit des vidéo en leur recommandant de la regar- Unis menaient leur politique étrangère et
renonça et n’y mit plus les pieds. examens, mais aucun traitement régulier der. Le mois où la vidéo fut publiée sur la guerre en Irak. Il affirmait que les câbles
Il avait pourtant l’air en forme et sem- ne lui fut prescrit. Internet, Manning commença à “se com- dévoilaient des “manœuvres politiques
blait plus ou moins heureux. C’est pour- Adkins et un autre gradé envisagèrent porter bizarrement” au travail “en affichant insensées et quasiment criminelles”, ajoutant
quoi sa tante fut stupéfaite quand Bradley la possibilité de garder Manning à la base un regard vide quand on lui adressait la que, s’il avait été “plus méchant”, il aurait
lui annonça un beau jour qu’il s’était engagé lorsque son unité serait déployée en Irak parole” ou en se taisant brusquement au pu vendre les câbles à la Chine ou à la
dans l’armée et qu’il allait partir une à l’automne suivant – “car j’estimais qu’il milieu d’une phrase, note le sergent Adkins Russie – “en [se] faisant un paquet de fric”.
semaine plus tard. Devenir militaire, expli- pouvait représenter un risque tant pour dans un rapport. Mais les données, expliquait-il, appar-
qua-t-il, allait lui permettre de financer ses lui-même que pour autrui”, précise Adkins. Le 7 mai, Manning quitta son poste de tiennent au domaine public. “L’informa-
études universitaires. Mais l’armée manquait d’analystes du ren- travail aux alentours de 18 h 30, et on le tion doit être libre.”
En octobre 2007, le soldat Manning se seignement en Irak. Or Manning était de retrouva une heure plus tard “assis par terre
présenta au camp d’entraînement de Fort toute évidence un élément brillant et son en position fœtale” dans une salle de stoc- Rendre le monde meilleur
Leonard Wood, dans le Missouri. “Il ne les comportement avait commencé à s’amé- kage voisine. Plus tard dans la soirée, ayant Lamo avoua plus tard que cela lui avait
aimait pas beaucoup, remarque un de ses liorer, de sorte que ses supérieurs déci- regagné son poste, il frappa une camarade “posé un gros problème” de dénoncer Man-
amis de Washington. Ils n’étaient pas très dèrent de l’envoyer. Lors d’une de ses au visage. Il dira plus tard qu’il n’avait ning, “étant donné que Bradley agissait en
sympa avec lui. Avec ses 1 m 55, il était le plus dernières visites à Boston, Manning fit aucune intention de la frapper et qu’il igno- fonction de sa conscience et de son désir de
petit de son groupe. Or il y a deux sortes de part à Keith Rose, un ami de Brandeis, de rait pourquoi il l’avait fait. rendre le monde meilleur. […] Mais il cher-
petits : ceux qui, si vous les emmerdez, ses appréhensions concernant l’Irak. “Il Le psychiatre de la brigade, le capi- chait à porter tort à la politique étrangère
vous cassent un bras ; et ceux qui encaissent. disait des choses du genre : ‘Si les gens taine Edan Critchfield, diagnostiqua “une des Etats-Unis.”
Lui, il encaissait.” savaient ce qui se passe là-bas, ils cesse- perturbation de la capacité d’ajustement avec Lamo demanda à Manning ce qu’il
En dépit des frictions avec ses cama- raient de soutenir la guerre.’” altération des émotions et du comportement”. ferait s’il apparaissait que son rôle auprès
rades, Manning était passionné par la A Bagdad, Manning prit son poste dans Il recommanda que Manning soit exclu de WikiLeaks “risquait d’être éventé”. “Je
perspective de travailler un jour dans le un centre de traitement des informations de l’armée. Son arme lui fut retirée et on ne pense pas que cela arrivera, répliqua
renseignement militaire, un domaine qui “sensibles”. Son boulot consistait à déce- le muta à un nouveau poste, dans la salle Manning. Personne n’a jamais rien remar-
correspondait bien à son esprit analytique. ler dans les renseignements recueillis des des fournitures. Le lendemain, le capi- qué… Et puis qui s’attendrait à ce qu’une telle
C’est donc avec plaisir qu’il suivit les informations concernant d’éventuelles taine Matthew Freeburg décida de retirer masse d’informations puisse être exfiltrée à
cours de l’école du renseignement mili- menaces contre les forces américaines. Il à Manning son accréditation de sécurité, partir d’un réseau sur le terrain ?”
taire de Fort Huachuca, dans l’Arizona, où confia à des amis qu’il aimait le défi intel- mais omit de remplir les formulaires à cet Bien avant les attentats du 11 sep-
il reçut une accréditation de sécurité lui lectuel que cela représentait. effet. Le 24 mai, Manning fut rétrogradé tembre 2001, le ministère de la Défense
permettant d’accéder à des informations Trois mois après avoir été envoyé à au rang de simple soldat en raison des avait mis en place un réseau sûr permet-
top secret, décrocha un diplôme et fut Bagdad, Manning, qui avait été promu à voies de fait auxquelles il s’était livré à tant de diffuser ses plans opérationnels et
affecté à la 2e brigade de la Xe division de un grade supérieur, bénéficia d’une per- l’encontre de sa camarade. ses renseignements aux personnels mili-
montagne basée à Fort Drum, dans l’Etat mission de quinze jours. Il rentra aux Sa carrière militaire commençant à taires. Les données obtenues par Wiki-
de New York. Etats-Unis, où il rendit visite à sa famille, être sérieusement compromise, Bradley Leaks, y compris les câbles diplomatiques,
proviennent précisément de ce réseau, le
Secret Internet Protocol Router Network,
ou Siprnet. Le département d’Etat avait
en effet estimé qu’il seraitmoins coûteux
de se servir du réseau des militaires que
de bâtir le sien propre. Mais seuls les
employés ayant “besoin de savoir” sont
autorisés à lire ces câbles.

Un lieu propice au piratage


Malgré son accréditation, Manning n’avait
aucun besoin de savoir. L’armée affirme
qu’il a “sciemment outrepassé son accès
autorisé” pour obtenir ces câbles. Il n’avait
pas non plus accès à certaines parties
des bases de données concernant les
guerres en Irak et en Afghanistan, sou-
ligne un responsable du renseignement
proche du dossier. Afin d’y accéder, il
aurait donc installé des logiciels non
autorisés sur le Siprnet.
L’armée avait des protocoles de
sécurité qui, s’ils avaient été observés,
auraient empêché l’intrusion, mais les
dispositifs capables de détecter l’instal-
lation de logiciels non autorisés n’avaient
pas été activés sur le Siprnet. Les sacs du
personnel n’étaient pas fouillés à l’entrée
et à la sortie. Pour améliorer le moral,
raconte ce même responsable, on auto-
risait les gens à apporter et à écouter leurs
propres CD. “Le personnel de l’unité char-
gée de la sécurité du réseau n’a pas fait son
travail, souligne le responsable. Cela est
dû à l’apathie généralisée et aux dysfonc-
tionnements de la chaîne de commande-
ment.” Manning semble partager ce point
de vue. “Chacun est assis à son poste de
travail […] copiant des trucs sur des CD ou
des DVD, a-t-il écrit à Lamo. Un environ-
nement idéal pour le piratage.”
Vu son passé de fragilité émotion-
nelle, on aurait dû au minimum réexa-
miner l’opportunité d’accorder une
accréditation à Manning, estime Joel F.
Brenner, ancien haut responsable natio-
nal du contre-espionnage. Ses accès de
colère “auraient dû constituer un signal
d’alarme clair”.
Bradley Manning fut arrêté le 29 mai
2010 et emprisonné au Koweït. Le
29 juillet, il fut transféré à Quantico et
soumis à des conditions de détention par-
ticulièrement dures. Le 20  avril 2011,
Manning fut transféré dans un établisse-
ment de moyenne sécurité situé à Fort
Leavenworth, dans le Kansas. A l’heure
de la publication de cet article, il n’a tou-
jours pas décidé s’il allait plaider coupable
ou non coupable.
“Pour l’instant nous n’avons rien vu
qui nous prouve qu’il est bien l’auteur des
fuites”, souligne Debra Manning. Les amis
et parents qui ont rendu visite à Manning
disent qu’il essaie de se tenir informé, sui-
vant par exemple les soulèvements en
cours au Proche-Orient, ainsi que le tour-
noi de basket interuniversitaire. “Il essaie
autant que possible de penser au monde
extérieur, observe son cousin Chris. On
voit bien qu’il ne veut pas que son esprit
se restreigne à la prison.”
Ellen Nakashima
36  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

Asie
Philippines

Les algues ne sont plus la solution miracle


Le gouvernement avait emblème national en tant que seule entre-
encouragé la culture des algues prise philippine dominant un marché à
dans le sud de l’archipel, l’échelle du globe. Mais ce statut ne l’a pas
de confession musulmane, mise à l’abri pour autant. Elle non plus n’a
afin de résorber la crise sociale pas été épargnée par la baisse de la pro-
et de lutter contre l’agitation duction et la raréfaction des crédits. Si
séparatiste. Mais la filière bien qu’elle envisage aujourd’hui de fermer
bat aujourd’hui de l’aile. son usine de Cebu et de mettre 2 000 per-
sonnes au chômage.
La récente arrivée sur le marché d’en-
Asia Times Online treprises chinoises qui fabriquent du car-
Bangkok, Hong Kong raghénane moins cher a bouleversé la
De Manille dynamique du marché : autrefois impor-
tateur net, la Chine émerge aujourd’hui

E t si la culture des algues avait été


plus efficace que les opérations
de l’armée régulière pour inci-
ter les insurgés musulmans à déposer les
comme un exportateur de premier plan de
carraghénane à bas prix. Les transforma-
teurs chinois s’approvisionnent en algues
séchées auprès de producteurs philippins
armes ? Le constat n’est pas aussi farfelu à un prix à peine plus élevé que celui
qu’il en a l’air. Avec l’aide généreuse du gou- proposé par les entreprises philippines et,
vernement et de bailleurs de fonds inter- comme la main-d’œuvre est moins coû-
nationaux, plusieurs milliers d’anciens teuse en Chine, ils sont ensuite en mesure
rebelles se sont lancés dans cette activité de pratiquer des prix plus compétitifs.
lucrative. Cela explique que 60 % de la pro- Parallèlement, les meilleurs techniciens
duction d’algues du pays soient concentrés philippins du secteur ont été débauchés
sur l’île de Mindanao, dans le sud de l’ar- par des fabricants chinois et étrangers qui
chipel, en proie à divers mouvements leur offraient de meilleurs salaires.
séparatistes. Mais cette industrie autre- Résultat : la production d’algues aux
fois dynamique et promotrice de paix est Philippines est graduellement passée de
en passe de péricliter en raison du res- 150 000 tonnes en 2000 à 80 000 à peine
serrement des conditions de crédit pour l’année dernière. L’archipel est devenu un
les cultivateurs et de la concurrence sans importateur net d’algues en 2007, après
pitié des producteurs chinois, qui met à qu’un grand nombre de producteurs insol-
mal la compétitivité des Philippines. vables ont définitivement mis la clé sous
Benson Dakay, pionnier de cette filière, la porte. Les usines de transformation du
connu comme le “roi philippin de l’algue”, pays se tournent désormais vers l’Indoné-
explique quant à lui l’effondrement ac-  Dessin de Dave Wheeler, Etats-Unis. sie, qui a fait de son côté une percée ful-
tuel par le tarissement des subventions. gurante sur le marché grâce à des aides
Les populations côtières comptent Face au recul des pêches, lui-même devenues l’un des principaux produits agri- publiques. La Malaisie s’apprête également
parmi les plus pauvres de l’archipel. Elles provoqué par le recours à des pratiques coles du pays. A la fin des années 1990, elles à faire une entrée fracassante sur ce marché
ne jouissent que d’un accès limité à l’eau empêchant le renouvellement des res- représentaient 33 % de la production totale d’ici deux ou trois ans.
potable, à l’électricité et à l’éducation. Au sources, la culture des algues s’est imposée des pêcheries. Le secteur de la pêche Shemberg Corp. songe même aujour-
fil des ans, elles ont fourni un flot régulier comme une bouée de sauvetage écono- génère aujourd’hui environ 2,3 % du pro- d’hui à une éventuelle délocalisation en
de recrues nécessiteuses aux groupes mique. Mais, maintenant que ce filet de duit intérieur brut, soit plus que l’avicul- Indonésie, où les subventions de l’Etat ont
rebelles armés, dont le groupe Abu Sayyaf sécurité s’effiloche, des membres du gou- ture, l’élevage de bétail et la foresterie. généré des récoltes abondantes. L’Indo-
et le Front Moro de libération islamique vernement et des experts indépendants nésie fournit à l’heure actuelle un tiers
(MILF). Ces deux organisations sont en craignent que beaucoup de ces rebelles des algues transformées par les fabricants
guerre contre le pouvoir central, ce qui reconvertis ne réintègrent par désespoir L’arrivée de la Chine de carraghénane philippins. Mais, comme
contribue de façon importante à l’instabi- les groupes insurgés. “Sans travail ni revenu, sur le marché de l’algue Jakarta a menacé de restreindre ses expor-
lité et au sous-développement de la région. chacun devient une proie facile pour ceux qui tations d’algues brutes en  2012 pour
poussent au crime”, commente Malcolm
a bouleversé la situation répondre au boom de la demande locale,
Sarmiento, directeur du Bureau des pêches Shemberg risque de ne pas avoir le choix.
et des ressources aquatiques (BFAR), la Jusqu’à 2009, les Philippines étaient Il n’est cependant pas encore trop tard
principale agence gouvernementale gérant numéro un mondial du carraghénane, un pour sauver la filière. C’est en tout cas l’avis
les ressources halieutiques. “La culture des extrait d’algues aux usages multiples. Sous de Benson Dakay, le “roi de l’algue”. Pour
algues est vitale pour les populations déshéri- forme de poudre, il est employé comme lui, le gouvernement devrait s’attaquer en
tées de ces régions. Elle contribue de façon stabilisant, épaississant et gélifiant dans priorité au problème de l’approvisionne-
considérable à la paix et la sécurité.” les dentifrices, les cosmétiques, les pein- ment et travailler en concertation avec le
Pendant l’âge d’or de l’industrie des tures, les aliments transformés ou encore secteur pour développer davantage de sites
algues, du début des années 1980 à la fin certains médicaments. En 2009, les Phi- de culture. Le Bureau des pêches a de son
des années 1990, les usines de transfor- lippines ont exporté 24 000 tonnes de car- côté promis d’implanter davantage de pépi-
mation payaient les producteurs en avance raghénane pour environ 200 millions de nières dans les provinces de Basilan et de
pour s’assurer un approvisionnement dollars [140 millions d’euros]. Shemberg Sulu, deux fiefs des groupes rebelles armés.
constant. Les autorités venaient également Corp., basée sur l’île de Cebu [au centre de Mais, sans une implication plus forte des
en aide aux producteurs, en leur octroyant l’archipel], est toujours aujourd’hui le prin- pouvoirs publics, l’extinction de l’indus-
notamment des prêts pour acquérir les cipal producteur mondial de carraghénane trie des algues pourrait servir le dessein
équipements nécessaires aux plantations. raffiné et semi-raffiné, avec 9 000 tonnes des groupes insurgés, avides de nouvelles
Avec ce soutien financier, les algues sont par an. L’entreprise est même devenue un recrues. Joel D. Adriano
Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011  37
entrepreneurs chinois et avait été corruption. Xu aurait accepté plus

Asie
Corruption Shenzhen a été secoué
récemment par un des plus grands démis de ses fonctions. Il vient d’être de 33 millions de yuans (3,5 millions
scandales de corruption du pays : condamné, le 9 mai dernier, d’euros) de pots-de-vin en aidant
en 2009, le maire de la ville, à la peine capitale avec deux ans de notamment plusieurs entreprises
Xu Zongheng, avait fait l’objet d’une sursis (cette peine est généralement à gagner des contrats dans
enquête pour ses liens avec des commuée en prison à vie) pour des projets de construction.

Chine

Shenzhen expulse 80 000 indésirables


Tout ce que la ville compte de la ville de 80 000 personnes ? Les policiers L’opération policière menée contre ces
repris de justice et d’éléments ont dû expulser environ 800 personnes par personnes piétine les droits de l’homme et
instables – selon la police – a fait jour. Quant à la manière dont ils s’y sont constitue une grave entorse à la Constitu-
les frais d’un coup de filet d’une pris pour contrôler les identités, faute de tion. Il est d’autant plus affligeant que cela
ampleur sans précédent. Une pouvoir procéder facilement à des audi- se produise à Shenzhen, cette région aux
tendance à se débarrasser des tions, leur jugement s’est fait sans doute avant-postes de la réforme en Chine,
pauvres que dénonce un juriste. au faciès, et les gens en guenilles ou à l’air puisque la ville s’est ouverte la première
bizarre sont devenus leurs cibles privilé- au vent réformiste [elle a été la première
giées. Comment les policiers ont-ils fait zone économique spéciale, ouverte en
Xin Shiji Zhoukan (extraits) Pékin pour transporter tout ce 1979]. Que les cadres locaux soient si peu
monde hors de la ville ? conscients de l’importance des lois et de

L ors d’une conférence de presse


organisée récemment, la police
municipale de Shenzhen s’est
vantée d’avoir mené depuis le 1er janvier
La courtoisie et les pro-
cédés civilisés ont dû être
l’exception et les gens ont
été acheminés comme
la valeur des droits de l’homme montre que
les acquis de trente ans de réformes et
d’ouverture en Chine se limitent essen-
tiellement à des progrès matériels. Peut-
une opération intitulée Cent Jours pour des marchandises. être faudra-t-il encore une trentaine
débarrasser la ville des personnes à haut L’article 33 de la Cons- d’années pour pouvoir espérer que les
risque pour l’ordre public, afin de garantir titution chinoise fonctionnaires arrêtent de meurtrir le droit
la sécurité durant les Universiades Shenz- énonce : “L’Etat res- et que les citoyens se sentent en sécurité
hen 2011 [du 12 au 23  août]. Au total,  Dessin de Reumann, Suisse. pecte et garantit les dans leur pays.
80 000 personnes jugées “à risque” ont droits de l’homme”, Cette opération de police à Shenzhen
ainsi été expulsées de la ville, et l’opération nulle part on ne trouve de fon- tandis que l’article 37 n’est pas une simple campagne de main-
n’est pas terminée. dement juridique à l’initiative de indique : “La liberté indi- tien de l’ordre. Incidemment, elle est révé-
Ce qui retient ici le plus l’attention est la police de Shenzhen. En effet, ces viduelle des citoyens de la latrice d’un problème crucial lié au
l’invention par la police de Shenzhen de la “personnes à haut risque pour l’ordre public” République populaire de Chine est inviolable. processus d’urbanisation, à savoir : que
notion de “personnes à haut risque pour n’ont jamais commis de trouble à l’ordre Sont interdits toute incarcération illégale faire de ces populations migrantes que les
l’ordre public”. Il ne s’agit pas là d’une public ou d’entrave à la sécurité publique. ou tout autre moyen illégal de priver les villes ne veulent pas accepter et qui ne peu-
notion juridique : aucun texte de loi ou Normalement, ce n’est que lorsque se citoyens de leur liberté individuelle ou de vent retourner dans leurs campagnes ?
règlement n’en fait mention en Chine. Elle produisent ou sont sur le point de se pro- la limiter, ainsi que toute fouille illégale de Les grandes agglomérations chinoises
rappellerait plutôt la classification en cinq duire des événements inopinés tels qu’une ceux-ci.” Malgré cela, la police de Shenz- sont en train d’adopter des mesures pour
mauvaises catégories des temps révolu- catastrophe naturelle ou une affaire por- hen a collé sur plusieurs dizaines de mil- chasser de leurs murs les migrants et les
tionnaires (“propriétaires fonciers, riches, tant atteinte à la sécurité de la société, que liers de citoyens l’étiquette “personne à pauvres. Pour cela, soit elles démolissent les
réactionnaires, mauvais éléments  et droi- les autorités locales peuvent prendre des haut risque”, uniquement à cause de leur “villages dans la ville” où logent les plus
tistes”). Outre les repris de justice, on mesures d’urgence ou provisoires. activité professionnelle, de leur état pauvres ; soit, comme la police de Shenz-
trouve des “personnes au mode de vie mar- Shenzhen ne connaît pas actuellement mental ou de leurs habitudes de vie. On hen, elles les expulsent au nom du maintien
ginal, à l’activité essentiellement nocturne” ou de crise nucléaire comme au Japon, ni d’at- se croirait revenu à l’époque de la Révo- de l’ordre. Mais en fait, à Shenzhen aussi, ce
encore des “malades mentaux ayant causé taques terroristes. La ville ne se trouve pas lution culturelle. n’est qu’un prétexte. En avril 2010, un diri-
des incidents ou des catastrophes”… non plus dans une situation d’état d’ur- Plus effrayant encore : la notion de geant de la police de la ville avait reconnu
Sur quel fondement juridique repose gence. C’est seulement pour la bonne orga- “personne à haut risque pour l’ordre que la population migrante était son plus
cette opération policière ? La police a-t- nisation des jeux universitaires mondiaux public”, sans aucun fondement juridique, gros casse-tête. Voilà qui semble résolu.
elle le droit de chasser ces personnes de qu’elle a décidé de chasser 80 000 per- est dans la pratique la porte ouverte à tous Dans cet assaut de cruauté, les muni-
Shenzhen ? Son porte-parole n’a rien dit à sonnes. Cette décision semble plus rele- les abus. Et tous les gens méritant aux yeux cipalités ne se refrènent plus et il faut que
ce sujet lors de la conférence de presse. La ver par son ampleur de l’opération militaire de la police d’être remis au pas ou sanc- le gouvernement central intervienne fer-
question ne leur est peut-être jamais venue que de la mesure administrative. tionnés, tels que les dissidents politiques mement. Wang Yong*
à l’esprit ! Que ce soit dans le Code pénal Comment la police de Shenzhen est- ou les plaignants, sont à coup sûr fourrés * Professeur à l’université des sciences politiques et
ou dans les règles de procédure pénale, elle parvenue en cent jours à débarrasser dans le même sac. juridiques de Chine à Pékin.
38  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

son sourire et surtout ses bras :

Asie
Amma Mata Amritanandamayi,
surnommée Amma (“mère” elle étreint tous ceux qui viennent
en hindi), ne prêche ni n’enseigne. à elle afin de leur transmettre
Cette femme gourou se contente l’Amour universel. Durant
du darshan (“apparition” en hindi), cette “câlinothérapie”, le contact
offrant à ses disciples du monde physique est nécessaire à la
entier sa simple présence, transmission de l’énergie spirituelle.
Inde

Le mot
Un dieu vivant au bout du fil de la semaine
Le gourou Sai Baba est décédé crise personnelle et professionnelle. “Je l’ai (qui, comme Sai Baba, font apparaître des
le 24 avril. Du faiseur de interrogé sur sa magie dans mes rêves”, objets), les exégètes des Veda [les textes
miracles au maître yogi, les raconte-t-il. En guise de réponse, Sai Baba sacrés les plus anciens de l’hindouisme] et
guides spirituels new age font lui a posé un pied sur la poitrine, “comme les maîtres yogis.
toujours autant d’adeptes dans pour sentir les battements de mon cœur”. Amma fait partie de la première caté-
les classes moyennes indiennes. Pour Katharina Kakar, voici les rai- gorie. Les baisers et des embrassades –
sons d’un tel succès : Sai Baba était le sa spécialité – attirent des milliers de
prototype du gourou travailleur social, personnes car ils sont censés guérir les
Outlook (extraits) New Delhi capable de convaincre des centaines de
milliers de personnes qu’il était proche
maladies. Le gourou qui correspond au
deuxième critère séduit plutôt les hommes
“tamasha”
C e fut le dernier miracle d’un
homme qui avait nargué la
raison et défié les sceptiques
durant des décennies. Mercredi 27 avril,
d’elles alors qu’il était à des kilomètres
de là et qu’il pouvait se manifester dans
leurs rêves. “C’était une sorte de dieu, à
l’autre bout de la ligne téléphonique, capable
d’affaires et les professions libérales, plus
avides de philosophie que de magie.
C’est en général un homme “versé dans
les Ecritures mais à l’aise dans les salles de
Le grand spectacle
Le tamasha est d’abord un spectacle
théâtral, musical et dansé. Cet art vivant
lors des funérailles de Sri Sathya Sai de résoudre tous vos problèmes.” Il n’était conférence modernes”. Mais c’est la troi- est très développé dans l’Etat indien
Baba, 85 ans, des milliers de ses disciples pas comme ses prédécesseurs, reclus, à sième catégorie – le maître en yoga – qui a du Maharashtra, et ce n’est pas un hasard :
– hommes politiques, juges, militaires, l’image de Ramana Maharshi [1879–1950], véritablement pris le pays d’assaut. Sri d’origine persane, le mot tamasha arrive
scientifiques, stars – ont fait patiemment qui vivait à l’écart des gens. Le seul gourou Sri Ravi Shankar en fait partie. Son “Art de en Inde alors que l’Empire moghol
la queue pour voir une dernière fois cet à atteindre une popularité similaire fut vivre”, une méthode privilégiant les est à son apogée, à la fin du XVIIe siècle.
homme qu’ils considéraient comme un peut-être Osho Rajneesh [1931–1990]. exercices de respiration et les danses sur Musulman orthodoxe au point d’interdire
dieu. Leur foi en son caractère divin avait des chants dévotionnels, s’associe à un type la musique et la peinture miniature à la
résisté à tous les scandales : accusations de spiritualité peace and love. cour, l’empereur Aurangzeb, souverain
d’homosexualité, meurtres à l’ashram Ce désir infantile d’avoir quelqu’un qui de l’Empire moghol de 1658 à sa mort,
[lieu où l’enseignement spirituel est dis- porte notre fardeau cosmique est-il pro- en 1707, n’a pourtant pas prohibé les
pensé], explications rationnelles de ses prement indien ? Nous pourrions dire que spectacles lascifs de danse et de chant
tours de magie et accumulation d’énormes la tradition hindoue, dans laquelle la fron- qui divertissaient le soir les soldats
richesses contrôlées par sa société. tière entre hommes et dieux a toujours été de sa puissante armée. C’est lors
Sai Baba était “le dieu vivant de l’Inde du floue, nous rend sensibles aux gourous dès de l’occupation du Maharashtra
XXe siècle”, pour reprendre les termes de la naissance. Notre système éducatif a éga- par les Moghols, entre 1680 et 1707, que
Katharina Kakar, une anthropologue ins- lement sa part de responsabilité dans ces spectacles ont commencé à se faire
tallée à Goa et qui, fascinée par son cha- le phénomène : en tentant d’ef- connaître sous le nom de tamasha.
risme, s’est rendue en 1995 à son ashram facer toute trace de religion Dès lors, les drames classiques sanskrits,
de Puttaparthi [situé dans l’Etat d’Andhra dans le contenu de l’éduca- les chants soufis musulmans de qawwali,
Pradesh, dans le sud de l’Inde]. “Il savait tion, les rationalistes ont les poèmes d’amour, appelés ghazal,
jouer avec la psychologie des gens. Il faisait oublié les besoins spiri- et les différentes formes de danse
attendre la foule avant de faire son entrée, en tuels des générations sui- classique indienne, comme le kathak,
collectant auprès des disciples hystériques les vantes. Meera Nanda, qui une danse pratiquée dans le sud du pays,
lettres de prières qui lui étaient adressées. Puis a fait des études scientifiques en Inde ont exercé une grande influence
tout à coup, il s’arrêtait et parlait à l’un d’entre avant de s’installer aux Etats-Unis, en sait sur les tamasha. Aujourd’hui, tamasha
eux en le regardant droit dans les yeux. Ce quelque chose. “Nous faisions des études est couramment utilisé pour désigner
genre de capacité, ça ne s’acquiert pas – on l’a en biologie moléculaire, mais cela n’avait un grand spectacle, dans le sens
ou on ne l’a pas”, raconte Mme Kakar. Sai aucun rapport avec notre culture ni avec notre de distraction, bouffonnerie, brouhaha.
Baba avait l’étoffe d’une rock star. état d’esprit”, déclare-t-elle. Pas étonnant Il est d’ailleurs possible que ce soient
Ses miracles – faire apparaître de la de voir aujourd’hui en Inde une génération les Marathes, les plus grands adversaires
cendre dans ses mains ou régurgiter des de scientifiques parlant l’étrange langage des Moghols, qui aient donné au mot
œufs en or – lui valurent une popularité du pseudo-scientisme. Certains cher- une connotation péjorative, afin de
énorme. Dans les années 1990, son orga-  Dessin de Krahn chent par exemple à présenter les avatars se moquer de leurs envahisseurs.
nisation était devenue un vaste empire spi- paru dans La Vanguardia, Barcelone. de Vishnou comme des précurseurs de Ce mot est désormais associé aux ondes
rituel avec des centres répartis dans plus Darwin, d’autres font des pujas [rituels] de choc que politiciens ou stars populaires
de 130 pays. Ses anniversaires étaient célé- “Mais Rajneesh était quelqu’un qui aimait pendant une éclipse. produisent sur la scène publique.
brés dans un grand stade d’une capacité de choquer. Il était trop provocateur, trop libéré L’avalanche de gourous à laquelle on Fin avril 2011, les médias indiens ont
plus de 50 000 places, situé à l’intérieur de sexuellement pour séduire la classe moyenne assiste ces derniers temps présente un diffusé en quarante-huit heures
l’ashram. Sai Baba s’était constitué un indienne.” risque. La plupart d’entre eux penchent deux énormes tamasha à des millions
nombre impressionnant de disciples de Meera Nanda est historienne et spé- dangereusement vers le nationalisme de téléspectateurs. Le 27 avril ont eu lieu
haut rang : présidents, Premiers ministres, cialiste des religions. Elle explique dans hindou et oublient toute notion de laïcité les obsèques de Sathya Sai Baba,
hauts fonctionnaires… Autant de per- son ouvrage The God Market [“Le marché dans les moments cruciaux. Soit dit en pas- gourou mondialement célèbre pour ses
sonnes qui furent certainement très utiles du religieux”, Random House, 2010, inédit sant, Sai Baba est le seul à avoir refusé de miracles, mais aussi par les scandaleuses
pour le tirer d’affaire lorsqu’il fut confronté en français] l’émergence d’une classe céder aux pressions du Vishva Hindu Pari- accusations d’abus sexuels dont
aux allégations d’abus sexuels par des moyenne aisée brûlant de trouver une spi- shad [organisation mondiale hindoue], il fut l’objet. Deux jours après, les mêmes
anciens disciples [Sai Baba n’a jamais été ritualité de type new age en accord avec qui lui demandait d’approuver publique- écrans diffusaient un autre tamasha,
poursuivi par la justice indienne]. son nouveau style de vie. Cette situation a ment la construction d’un temple dédié à le mariage royal britannique du prince
Selon le Dr Prabhakar Korada, psy- provoqué dans les années 1990 l’apparition Rama à la place d’une mosquée à Ayodhya William et de Kate Middleton. Les
VILLARD/NIVIERE/SIPA

chiatre et professeur dans un institut médi- d’un marché très concurrentiel. Les gou- [détruite en 1992]. Mais au vu des rituels Windsor comme les gourous savent que
cal de Hyderabad, les accusations portées rous visaient le même profil de disciples : et chants hindous qui ont accompagné ses le tamasha est essentiel à leur célébrité,
contre Sai Baba relèvent d’une campagne des Indiens en pleine ascension sociale ou funérailles, Sai Baba ne tardera pas à être car il est l’espace où se consolide leur
organisée. Tout d’abord sceptique à son expatriés. Selon elle, les guides spirituels lui aussi récupéré par l’extrême droite hin- statut d’icônes de la culture des masses.
égard, le Dr Korada a commencé à le voir arrivés après Sai Baba s’inscrivent dans douiste et consacré grand espoir hindou Mira Kamdar
dans ses rêves alors qu’il traversait une trois catégories : les faiseurs de miracles du nouveau siècle. Sheela Reddy Calligraphie d’Abdollah Kiaie
Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011  41
ambitionnent de rafler près de 50 %

Moyen-Orient
Frères musulmans Selon Mohamed
Moursi, à la tête du Parti de la liberté des sièges de l’Assemblée”, rapporte
et de la justice (PLJ), formation l’hebdomadaire marocain
politique créée le 30 avril dernier TelQuel. Selon lui, les Frères
pour représenter les Frères ne présenteront pas de candidat
musulmans lors des législatives à l’élection présidentielle, qui
prévues en septembre, “les Frères devrait avoir lieu en novembre.
Egypte

La révolution, l’armée et le chaos


Pour mettre un terme au D’un autre côté, dans des cas pourtant
vandalisme et aux attaques plus graves, elle ne fait pas preuve de la
sanglants dont sont victimes même intransigeance. Dans le gouverno-
les coptes, il faut fermement rat de Qena, par exemple, des gens ont
appliquer la loi, estime le grand coupé des lignes de chemin de fer et ont
écrivain Alaa Al-Aswani. bloqué des autoroutes sans qu’elle inter-
vienne. Dans le même gouvernorat, des
groupes salafistes ont agressé un compa-
Al-Masri Al-Youm Le Caire triote copte et lui ont coupé une oreille
[mars 2011] sans que l’auteur de ce crime

J ’ai récemment dîné dans un res-


taurant sur la place Al-Hussein
au Caire. Alors que je bavardais
avec les serveurs, l’un d’eux m’a surpris par
soit traduit devant la justice.

Assiéger un lieu de culte


De même, dans la ville d’Atfih, une église
cette remarque : “Faites attention ici ! Cette a été détruite sans que les responsables de
place grouille de voyous et de criminels.” cet acte soient punis. Certes, les forces
Quand je lui ai demandé pourquoi la police armées ont pris en charge la reconstruc-
n’intervenait pas, il a répondu : “J’ai posé la tion de cette église, ce qui est un beau geste,
question au brigadier du quartier et il m’a mais la justice ne sera faite qu’en appli-
expliqué qu’il connaissait chacun de tous ces quant la loi. D’autres salafistes ont incen-
malfrats, mais qu’il avait pour instruction de dié des tombeaux [de saints] dans plusieurs
ne pas intervenir, quoi qu’ils fassent.” régions sans qu’aucun d’entre eux soit
Une autre histoire est rapportée par arrêté. Cela les a encouragés à persister et
l’écrivain Medhat Al-Adl. En voyant des c’est ainsi qu’on est arrivé à ce qu’ils assiè-
voyous qui harcelaient des touristes à gent la cathédrale [du Caire] et menacent
Charm El-Cheikh, il est allé prévenirla de la prendre d’assaut afin de libérer Came-
police. Le fonctionnaire a eu pour toute lia Shehata, la chrétienne qui selon eux
réponse : “Avant la révolution, nous les arrê- s’était convertie à l’islam et avait été enfer-
tions et les chassions de la ville, mais désormais  Dessin de Stavro paru dans The Daily Star, Beyrouth. mée depuis contre son gré. Assiéger un lieu
on nous interdit de nous en occuper.” Ce sont de culte et intimider des fidèles est, à ma
évidemment des mensonges. Ils ne veu- laborateurs étaient déjà en poste sous l’an- lution. Ses familles régnantes ont été soli- modeste connaissance, punissable et pros-
lent simplement pas faire leur métier. cien gouvernement. daires de Moubarak et font l’impossible crit par la loi, mais la police militaire, là
Chaque jour apporte son lot d’histoires sur La situation ne s’explique cependant pour empêcher son procès. Non seule- encore, n’a arrêté personne.
des voyous qui agressent de braves gens et pas uniquement par les défaillances de la ment parce que d’énormes enjeux finan- La Camelia Shehata en question a fini
s’en prennent à leurs biens sans que la police. On a aussi affaire à un complot exé- ciers lient ces princes à l’entourage du par se montrer à la télévision, sur une
police bouge. cuté avec méthode et qui vise à faire déri- dictateur déchu, mais aussi parce qu’ils chaîne copte, pour invalider les allégations
Ces voyous s’en prennent à tout, à des ver le pays vers le chaos. Il s’agit de savent que l’Egypte a toujours été un des salafistes et expliquer qu’elle ne s’était
postes de police, des tribunaux et même préparer le terrain à la contre-révolution. modèle pour l’ensemble du monde arabe. pas convertie à l’islam. Cela n’a pas empê-
des hôpitaux et des églises. Quand des Ce complot est alimenté par des acteurs Par conséquent, le renversement d’un ché une nouvelle rumeur de circuler, selon
voyous armés ont attaqué un hôpital et ter- intérieurs et extérieurs. Les grandes figures tyran corrompu suivi de sa comparution laquelle une autre chrétienne était détenue
rorisé médecins et infirmiers par des tirs de l’ancien régime, actuellement en prison devant la justice risque d’avoir pour consé- pour le même motif, sa conversion suppo-
quatre heures durant, blessant un méde- et en attente de procès, sont prêtes à quence l’exportation de la révolution vers sée, dans l’église de Saint-Mena dans le
cin à la jambe et tuant un infirmier, ils ont débourser des millions pour cela. ces pays pétroliers dont la culture poli- quartier d’Imbaba du Caire. Un certain
pu repartir de l’hôpital sous le regard indif- tique est encore marquée par le tribalisme, nombre de sites Internet ont diffusé un
férent des policiers. En voyant cela, on ne Modèle pour le monde arabe où le chef politique a le rôle d’un enregistrement où une voix invite les “frères
peut que conclure que la police égyptienne Quant aux éléments étrangers, le premier patriarche dont il serait inconcevable de musulmans” à prendre l’église d’assaut, en
est “en dérangement”. d’entre eux est Israël, qui avait défendu son critiquer la politique, aussi injuste et cor- indiquant le chemin et en affirmant que la
Beaucoup de policiers ont été formés allié dévoué Hosni Moubarak jusqu’à la rompue qu’elle soit. “sœur musulmane” était retenue dans une
à une culture de l’arrogance et se croyaient dernière minute et qui n’a pas caché sa Nous savons que les groupes salafistes maison à côté : “Attaquez la maison, sortez-
au-dessus de la loi. Ils pensent donc qu’on déception pour la nouvelle politique étran- égyptiens ont toujours entretenu d’étroites en les chrétiens, et fouillez-la. A trois cents per-
ne peut établir la sécurité qu’en réprimant, gère égyptienne. Car pour la première fois relations avec le régime saoudien. Cela sonnes, vous pouvez le faire facilement.”
en frappant et en torturant. Ils ne savent depuis des décennies Le Caire défend ses explique peut-être pourquoi ces groupes C’est ce qui s’est passé, puisqu’un
pas traiter les gens avec respect. Comme intérêts sans se préoccuper des desiderata jouent actuellement un si grand rôle dans groupe d’inconnus en armes a attaqué
ils considèrent que la victoire de la révo- israéliens, négocie des prix justes pour le la série d’opérations de déstabilisation. l’église Saint-Mena [le 8 mai], l’a incendiée
lution est leur défaite, ils se comportent gaz que l’Egypte exporte vers Israël, a Reste un élément important à consi- et a provoqué des échanges de tirs qui ont
comme s’ils voulaient punir les Egyptiens décidé d’ouvrir le point de passage de Rafah dérer : le rôle de l’armée. Les Egyptiens duré des heures, provoquant la mort d’une
d’avoir fait la révolution. afin de briser le blocus de la bande de Gaza, n’oublieront jamais qu’elle a eu l’immense dizaine de musulmans et de chrétiens.
Deuxièmement, il faut savoir que beau- cherche à rétablir ses relations avec l’Iran mérite d’avoir protégé la révolution. On a Tout cela nous amène à nous interro-
coup de policiers tiraient des bénéfices et a obtenu la réconciliation entre les fac- cependant du mal à comprendre pourquoi ger : étant donné que la police est hors-
considérables de la corruption sous l’an- tions palestiniennes. Il serait naïf de croire son attitude vis-à-vis des casseurs est à service, pourquoi la police militaire
cien régime. Ils ne sont plus très motivés qu’Israël, qui dispose de l’un des services géométrie variable. D’un côté, la police n’intervient-elle pas ? Qu’est-ce qui est
pour travailler en contrepartie de leur seul de renseignements les plus puissants du militaire a fait usage de la force pour dis- donc plus dangereux : un rassemblement
salaire régulier. Troisièmement, [le nou- monde, restera les bras croisés face à une perser les étudiants en médecine à l’uni- pacifique d’étudiants ou l’attaque en règle
veau ministre de l’Intérieur] Mansour Egypte qui se relève pour devenir un Etat versité du Caire. De même, le 9  mars d’une église ? Les forces armées doivent
Issaoui est un brave homme, intègre et res- démocratique, et suffisamment puissant dernier, elle a chargé les manifestants de désormais appliquer la loi avec fermeté face
pectable, mais il n’a pas réussi à nettoyer pour menacer les intérêts israéliens. la place Tahrir et en a transféré certains à à tous ceux qui la violent. Car l’Egypte est
les rangs de la police ni à y remettre de Dans les pays du Golfe aussi, un cer- la justice militaire qui les a condamnés à à la croisée des chemins : c’est la loi ou le
l’ordre. D’autant que la plupart de ses col- tain nombre de régimes haïssent la révo- des peines de un à trois ans de prison. chaos. Alaa Al-Aswani
42  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

n’a fait aucune déclaration officielle

Moyen-Orient
Disparition La journaliste Dorothy
Parvaz, arrêtée en Syrie le 29 avril, à ce sujet et n’a donné aucune
a depuis été extradée vers l’Iran, nouvelle de Dorothy Parvaz,
selon la chaîne de télévision qatarie qui a la triple nationalité iranienne,
Al-Jazira, qui l’emploie. Téhéran canadienne et américaine.

Iran

Ahmadinejad en a assez d’être numéro deux


Le président iranien pourrait-il considéré comme le remplaçant de l’imam L’opposition peut Ce qui est certain, c’est que la confron-
gouverner sans les religieux ? caché en son absence, et c’est à travers lui tation entre Ahmadinejad et Khamenei et
Le véritable dirigeant que les gens peuvent se connecter à attendre que les deux leurs supporters respectifs n’en est pas une
du régime, le guide suprême l’imam. Mais Ahmadinejad ne cesse de camps s’autodétruisent entre le peuple et l’élite régnante. Les
Ali Khamenei, n’est pas près donner des nouvelles au sujet de l’imam racines de cette dispute résident dans la
de le laisser faire, analyse caché, laissant entendre qu’il est directe- façon de gouverner un pays, qui est dans
un journaliste irano-américain. ment lié à celui-ci. Alors pourquoi le pays confrontation récente avec Khamenei, per- les deux cas arriérée et réactionnaire. Il
aurait-il besoin du guide suprême – ou des sonne ne s’est exprimé publiquement pour s’agit d’une opposition entre deux factions
religieux en général ? défendre Ahmadinejad et tous les officiels des conservateurs. Dans le camp de Kha-
Tehranbureau New York Ahmadinejad, qui est appuyé dans sa ont au contraire réitéré leur allégeance au menei, on trouve les dirigeants de l’esta-
démarche par son plus fidèle allié, Mashai, guide suprême. blishment de l’armée, de la sécurité et du

R ien ne va plus entre Ahmadine-


jad et le guide suprême. La ten-
sion, palpable entre eux depuis
plusieurs mois, s’est renforcée il y a
peut-il réussir à se débarrasser des religieux
alors que l’Iran est officiellement une Répu-
blique islamique depuis plus de trente ans ?
Les calculs des deux hommes sont fondés
Le président iranien essaie de contrô-
ler le ministère des Renseignements
depuis son arrivée au pouvoir, en 2005. Le
ministère possède une grande quantité
renseignement, les religieux et une partie
des forces bassidjis. Ils s’inquiètent du
rôle de Mashai [Ahmadinejad avait été for-
tement attaqué à l’été 2009, car il avait
quelques semaines avec l’affaire du sur l’idée qu’Ahmadinejad a sa propre base d’informations sur le degré de corruption refusé de limoger Mashai bien que celui-
ministre des Renseignements, Heydar électorale, indépendante de Khamenei. des hommes politiques, sur les assassi- ci se soit déclaré “ami du peuple israélien”].
Moslehi. A la mi-avril, celui-ci avait dû Prenons, par exemple, les élections parle- nats ciblés, sur la torture dans les prisons Les religieux sont convaincus que, si
démissionner à la demande du président mentaires qui doivent avoir lieu en et sur ce qui s’est passé dans les coulisses Mashai devenait président après Ahma-
iranien. Cela ferait suite à une dispute mars 2012. Les deux hommes pensent que, avant et pendant le scrutin de 2009. Peut- dinejad (en 2013), comme semble le sou-
entre Moslehi et Esfandiar Rahim Mashai, si les élections ne sont pas truquées – et si être Ahmadinejad voudrait-il utiliser ces haiter ce dernier, il éliminerait les religieux
le plus proche conseiller d’Ahmadinejad les réformistes n’y participent pas –, ils sont informations pour discréditer ses oppo- du pouvoir. Dans le camp opposé, Ahma-
[les hommes sont liés par un mariage entre en mesure de gagner et de contrôler le sants. Khamenei et ses partisans semblent dinejad est soutenu par ceux qui ont béné-
deux de leurs enfants]. Or, quelques jours Majlis [Parlement iranien]. Mais cette affir- prendre en compte cette possibilité, c’est ficié directement de ses largesses – à savoir
plus tard, le ministre, un proche du guide mation est erronée, car la base sociale d’Ah- pourquoi ils ont proposé de retirer ce un grand nombre d’officiers de rang moyen
suprême, Ali Khamenei, avait été réinstallémadinejad, en dépit de tous ces efforts, ministère du gouvernement et de le trans- des gardiens de la révolution, issus de
à son poste par celui-ci. Le président de reste faible. Beaucoup de ceux qui ont voté former en une “organisation pour le ren- couches très pauvres de la population et
l’Iran a ensuite étonnamment disparu de pour lui l’ont fait en raison de leur soutien seignement et la sécurité” qui serait dont le nombre est difficile à estimer – et
la vie publique pendant dix jours. Pendant à Khamenei. Plus important, dans la contrôlée par le guide suprême. par certains de ceux qui pensent que les
ce temps, les rumeurs concernant son religieux devraient quitter le pouvoir.
éventuel limogeage se sont répandues. Où va mener ce conflit au sommet du
Mais le président est finalement revenu à pouvoir ? Les proches du guide suprême
son poste début mai et s’est fendu de plu- ont commencé à faire arrêter des membres
sieurs déclarations publiques où il a réitéré du cercle intime d’Ahmadinejad et de
son allégeance au guide suprême. [Néan- Mashai. Les religieux pourraient tolérer
moins, le lundi 16 mai, le président a limogé ensuite Ahmadinejad jusqu’à la fin de son
trois ministres, sans tenir compte de l’avis mandat, en 2013.
du Parlement et du guide suprême, qui La querelle peut aussi devenir une
étaient opposés à ces renvois.] guerre d’usure. Mais, quel que soit le destin
Mais on se souvient que, lors de l’élec- d’Ahmadinejad, Khamenei sera le grand
tion frauduleuse de juin 2009, le guide perdant. Il est celui qui a soutenu Ahma-
suprême avait été le principal soutien dinejad et qui a autorisé la violente répres-
d’Ahmadinejad. Pourquoi ceux-ci et leurs sion contre les protestataires de juin 2009.
partisans sont-ils en conflit aujourd’hui ? De plus, dans cette affaire, un tabou cru-
Les premières tensions remontent à cial a été brisé. Le président est allé ouver-
2007. Le président s’est fait une habitude tement à l’encontre du guide suprême.
de renvoyer les ministres proches du En 1985, Khamenei, lorsqu’il était prési-
guide suprême dans les domaines que ce dent [il le fut de 1981 à 1989], avait essayé
dernier contrôle implicitement, à savoir de faire de même à l’encontre de Khomeyni
les Affaires étrangères, les Renseigne- [fondateur de la République islamique et
ments, la Défense et l’Intérieur. Pourtant, alors guide suprême], mais à l’époque il
Ahmadinejad est arrivé au pouvoir grâce avait été marginalisé. Ahmadinejad n’a pas
au soutien de Khamenei et d’une coalition encore été marginalisé, mais l’arrestation
d’ultraconservateurs, et avec l’appui des de certains de ses alliés laisse penser que
gardiens de la révolution [armée parallèle cela pourrait se produire. Mais Ahmadi-
du régime] et les bassidjis [milice du nejad a montré qu’il n’aimait pas être uti-
régime]. Relativement inconnu lors de lisé comme un outil par Khamenei. Il a
son élection, en juin 2005, il n’avait pas aussi fait clairement comprendre à Kha-
de base populaire. Cependant, une fois élu menei qu’il n’était pas “son” président,
président, il a commencé à prendre des mais le président de l’imam Mahdi.
mesures pour obtenir le soutien de En raison du caractère imprévisible du
diverses couches de la population. processus décisionnel d’Ahmadinejad, tout
L’autre source de tensions entre les est possible. La confrontation entre les
deux hommes, ce sont les références per- deux camps n’est en rien terminée. Le
manentes que fait Mahmoud Ahmadine- Mouvement vert [l’opposition iranienne]
jad au Mahdi [l’imam caché dont les peut en profiter s’il attend patiemment
chiites iraniens attendent le retour]. Selon et laisse les deux camps s’autodétruire.
les partisans de Khamenei, le guide est  Mahmoud Ahmadinejad. Dessin de Ruben, Pays-Bas. Mohammad Sahimi
44  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

Afrique
Vivier “Les halaqate que les Algériens rappelle El-Watan. Lors “Avec l’avènement de la charte
avaient connues à la fin des de l’instauration de l’état d’urgence, sur la réconciliation nationale
années 1980 étaient l’essence même en février 1992, les mosquées [adoptée en février 2006],
de l’ancien Front islamique du salut ont été placées sous haute la libération des terroristes repentis
(FIS), son principal pourvoyeur surveillance. La pratique des a donné lieu à une reprise timide
de fidèles et de sympathisants”, halaqate a alors presque disparu. de l’activité des halaqate.”

Algérie

Les islamistes ne se cachent plus


Depuis la levée de l’état [que Dieu nous garde Bouteflika]. Ce prières, Moussa, en bon prédicateur, lance
d’urgence, en février dernier, retour des salafistes au grand jour pourrait le sujet du jour : “Aujourd’hui, nous parle-
les salafistes organisent de plus n’être qu’une machination du pouvoir : rons d’el-houkm errached (la bonne gou-
en plus de rencontres de une carte que l’on pourrait vernance) et, à l’aune de ce qui se passe dans
quartier où se rendent nombre brandir pour étouffer le monde arabe, il est de notre devoir d’expli-
de jeunes sans emploi. toute réclamation de quer aux musulmans ce qu’est la gouvernance,
El Watan a pu se faire inviter changement. Depuis le ou el-khilafa.”
à l’une de ces réunions. début de l’année, alors L’assistance est composée de huit
que le pouvoir est occupé par les mouve- jeunes, âgés de 16 à 22 ans. La plupart ont
ments sociaux, “les réseaux islamistes ont quitté l’école et travaillent avec Moussa sur
El Watan (extraits) Alger profité de l’occasion pour se réorganiser”, le marché informel de la cité. Durant son
analyse l’un de nos interlocuteurs spé- plaidoyer, Moussa n’a de cesse de faire

N ous ne faisons rien dans la clan-


destinité. Il s’agit de la pratique de
notre religion et il est du devoir de
chaque musulman de propager l’islam et ses
cialiste de la lutte antiterroriste. Selon
une source sécuritaire, “le ministère
de l’Intérieur a commis une bévue en
promettant à quelques émissaires
l’éloge des dirigeants arabes et surtout de…
Bouteflika. “Même si le hakem (le gouver-
nant) est corrompu ou mauvais, l’essentiel est
qu’il soit musulman. L’islam nous interdit for-
préceptes, et de rappeler les musulmans à la l’agrément d’un parti islamiste”. mellement de le contrarier et de nous opposer
foi d’Allah”, annonce d’emblée akh (frère) L’accès à une halaqat se fait à lui, nous devons lui obéir”, assène-t-il à ses
Moussa*, animateur de halaqa dans la ban- sur invitation. Il faut soit élèves. Et d’évoquer des faits marquants
lieue est d’Alger. Les halaqate, sortes de connaître l’animateur, qui de l’histoire des musulmans, d’expliquer
cours cycliques et thématiques traitant des se charge de vous intégrer que toute tentative de renverser le gou-
préceptes de l’islam, sont fortement dans son “cycle de formation”, soit être vernant relève de l’atteinte à la cohésion
recommandées par les oulémas. Toutefois, recommandé par un participant garant de de l’oumma (la nation), une fitna ! Pour
quand elles ont lieu à huis clos, ces ren-  Dessin d’Ajubel paru dans El Mundo, vos bonnes intentions. Moussa a 36 ans. Ce l’instant, le prêche n’a rien de tendancieux.
contres présentent un risque d’endoctri- Madrid. vendeur informel – kamis [robe longue Mais, excédé par les questions d’un de ses
nement et de déviation des lois de la charia. pour homme], barbe fournie et moustache auditeurs plus curieux que les autres,
“Sans pour autant stigmatiser ces groupes – gie du terrorisme ou soutien aux terroristes”, rasée – a longtemps fréquenté les mos- Moussa livre un étrange discours. “Nous
car il y en a qui le font de bonne foi –, la sur- poursuit Moussa. Pour d’autres, ce succès quées dites salafistes de la capitale et il dit devons combattre el-moufssidine [les cor-
veillance est de rigueur”, souligne un spé- correspond à un repositionnement en vue admirer le cheikh Ferkous, une référence rompus] et rétablir la charia comme seul mode
cialiste de la lutte antiterroriste. de la réappropriation du champ politique. pour de nombreux Algériens. “Je refuse de gouvernance”, martèle-t-il. La halaqa dure
Selon certains animateurs, la raison du “Nous avons reçu des garanties du ministère qu’on me traite d’islamiste, je suis musulman”, une heure, puis il est temps de regagner la
retour des halaqate serait liée à la levée de l’Intérieur quant à l’agrément de notre parti se défend Moussa. mosquée pour la prière de l’icha [la tombée
récente de l’état d’urgence [en vigueur [l’ex-FIS, Front islamique du salut, interdit Nous sommes dimanche, il est 19 h 50, de la nuit]. Le cours terminé, Moussa prend
depuis dix-neuf ans, il a été levé le 24 février depuis janvier 1992], mais sous une autre après la prière du maghreb [coucher du son élève en aparté, puis revient vers nous
dernier]. “Aujourd’hui, nous ne craignons plus appellation.” Ce qui explique ce soutien sans soleil]. Premier rendez-vous de la semaine pour nous expliquer doctement : “C’est ça
les interpellations : mais, auparavant, nous condition des milieux islamistes au prési- dans une cave d’immeuble réaménagée en le problème des jeunes aujourd’hui : ils n’écou-
étions assimilés aux terroristes et on pouvait dent de la République : sur toutes les lèvres, appartement. Après les formalités d’usage, tent pas ! Ils sont très curieux, et la curiosité
facilement être interpellé et jugé pour apolo- revient ainsi “Rebbi ykhalina Bouteflika” la récitation de la Fatiha et quelques perturbe le bon déroulement de l’apprentis-

Guinée

La main de fer de Condé


Opposant pendant quarante son caractère soudain et inopiné. Cellou ministre de la Défense et font que, très souvent, il ap-
ans, Alpha Condé est arrivé Dalein Diallo est-il un militaire de for- celui de chef de l’Etat. paraît beaucoup plus com-
au pouvoir il y a cinq mois. mation ou a-t-il déjà dirigé une rébellion, Alors, maintenant que me le chef d’un parti en
Et les espoirs de rupture pour que les autorités guinéennes l’ac- la garde prétorienne, quête du pouvoir
qu’il portait s’en vont déjà. cusent de disposer d’armes de guerre ? après avoir perquisi- qu’un chef d’Etat de-
On eut trouvé la moindre épée dans tionné le domicile de vant garantir la paix et
son domicile qu’on l’aurait sans doute ac- Cellou Dalein Diallo, la stabilité natio-
Le Pays Ouagadougou cusé d’ourdir un coup d’Etat contre le ré- pon est en droit nales. En tout état
gime en place. Sans s’embarrasser de d’attendre des au- de cause, il ne de-

H élas ! Pas plus tard que le 10 mai


dernier, la garde nationale a
perquisitionné le domicile de
Cellou Dalein Diallo, qui –  après une
fioritures, on a tout lieu d’assister à une
continuité avec l’ère [de l’ancien président
Lansana] Conté [au pouvoir de 1984 à dé-
cembre 2008], président qui, quoi qu’on
torités guinéennes
des excuses publiques.
Et de toute façon, Dalein
Diallo accuserait la garde nationale de
vrait pas oublier
que le bon maçon se
reconnaît au pied du mur
et que, même si la Constitution
défaite électorale [largement en tête au dise, avait l’avantage de se reconnaître si l’avoir filouté ou chapardé que personne guinéenne lui permet de rempiler pour un
premier tour, il a été battu au second] paranoïaque qu’il faisait de ses oppo- ne pourrait l’absoudre à bon compte, second mandat, sa réélection dépendra de
dont on pourra toujours trouver à redire, sants, dont le président Alpha Condé d’autant que l’armée guinéenne est un ré- ce qu’il aura fait de son présent quin-
avait décidé, au nom de la paix sociale, de lui-même, “des prisonniers personnels”. servoir de soldats d’opérette. Condé doit quennat. Tout développement endogène
renoncer à toute forme de contestation. Certes, d’aucuns, pour donner un blanc- à tout prix revoir sa copie s’il veut faire de doit reposer sur l’édifice de la paix.
Raison invoquée : les soldats étaient à la seing à Condé, diront que celui-ci a héri- la Guinée un pôle de développement et lui Boundi Ouoba
recherche de caches d’armes. C’est à ne té d’une armée indisciplinée et irréduc- donner la place qui est la sienne dans le
rien comprendre. On a même pensé à un tible, mais il reste tout de même enten- concert des nations. Pour cela, il doit  Alfa Condé. Dessin de Glez paru
acharnement, tant la chose surprend par du qu’à lui seul, il cumule le poste de abandonner ses réflexes autocratiques qui dans Notre Afrik, Bruxelles.
sage, car ils remettent tout en cause et doutent
parfois de nos paroles.” Il ajoute : “Je ne tente
pas d’influencer ses idées, mais je me dois de le
corriger. Je ne peux pas leur permettre de per-
turber le bon déroulement de la séance. Nous
sommes là pour apprendre dans la sérénité et
le calme. La halaqa n’est pas un lieu de débats.”
Ecouter et apprendre, telle est sa devise.
Le mercredi, nous sommes invités à une
autre halaqa. Cette fois-ci, l’heure et l’en-
droit ont changé. Après la prière de l’icha,
chez Akh Youcef, 38 ans, ex-militant du FIS,
vendeur de téléphones portables et d’ac-
cessoires dans la banlieue sud d’Alger. L’en-
droit est discret et loin des regards. A
l’ordre du jour : comment un musulman
doit-il se comporter  ? “Il doit donner
l’exemple, se réveiller tôt, assister à la prière
du fedjr [l’aube], se retrousser les manches et
travailler, être aimable avec ses clients, leur
sourire et leur faire la conversation, les rame-
ner à la raison et au droit chemin en cas de
déviation”, énumère-t-il en évoquant des
versets coraniques, les hadith, et en citant
les cheikhs El-Albani et Ben Baz, guides

Apprendre dans le calme,


la halaqa n’est pas
un lieu de débats

suprêmes du courant salafiste. Mais


Moussa ne s’arrête pas là. “Vous devez être
des exemples dans vos quartiers, empêcher les
dérives, sensibiliser vos amis, vos voisins ; vous
devez aussi intervenir pour faire respecter la
charia, mais faites-le dans le calme et intelli-
gemment”, leur conseille-t-il d’un ton ferme.
Moussa détend l’atmosphère d’un sou-
rire et sa voix redevient calme. Il n’est pas
le seul animateur du quartier. Merouane
est l’autre maître d’une halaqa destinée
exclusivement aux expérimentés, où les
thématiques traitent des grandes questions
théologiques. “Le débat est de haut niveau,
nous assure-t-il, puisque leur spécialité est la
fatwa [édit religieux].” Officiellement en
Algérie il n’existe pas de mufti [haute auto-
rité religieuse] ou de conseil de la fatwa, ce
qui laisse un vide pour les prêcheurs de
tout poil. Merouane, considéré comme une
sommité dans les milieux salafistes “modé-
rés” pour avoir fréquenté d’éminents pré-
dicateurs de la péninsule Arabique et avoir
fait le djihad en Albanie, prêche et lance
des fatwas sans se référer à une quelconque
entité religieuse. “Vous savez, ces gens-là sont
très écoutés et ils ont des adeptes partout.
L’imam de la mosquée est réduit à un fonc-
tionnaire qui ne connaît rien, et cela nous pose
problème”, confie un haut responsable au
ministère des Affaires religieuses qui a
requis l’anonymat. Nous avons bien tenté
d’entrer dans une halaqa animée par
Merouane, mais ce dernier a refusé. “Je sais
très bien ce que vous cherchez. Ne vous inquié-
tez pas : nous ne sommes pas des terroristes…”
Et, devant notre insistance, de couper
court par un : “Désolé mon frère, c’est pour
les initiés uniquement.”
Zouheir Aït Mouhoub
* Les prénoms ont été changés.
46  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

Rééquilibrage Revenus salariaux Seuil d’imposition 3 000

Economie
80
En réformant la fiscalité, en Chine 70 sur le revenu 2 500 2011* :
Pékin souhaite stimuler (en % du PNB) en Chine 2 000 3 000 yuans
la consommation 60 (en yuans par mois) 1 500
* projet 1 000
des travailleurs, dont 50
500
le pouvoir d’achat 40 0
Source : Banque mondiale,
a beaucoup baissé. 2008 1980 1990 2000 Source : China.org.cn 1990 2000 2010
Chine

Réformer la fiscalité ne réduira pas les inégalités


Pékin compte alléger l’impôt dollars. Redistribuer une partie de cette
sur le revenu des travailleurs les richesse à la population réduirait instan-
plus modestes. Mais il serait plus tanément les inégalités et permettrait
urgent d’augmenter les salaires d’édifier une “société de propriétaires”.
et de lutter contre la corruption. En réduisant de moitié l’immense réserve
de devises, on pourrait verser l’équivalent
de 1 000 dollars à chaque Chinois, ce qui
South China Morning Post correspond au quart du revenu annuel
Hong Kong moyen par habitant.
La lutte contre la corruption devrait

D eux informations récentes en


provenance de Chine ont attiré
l’attention des médias occiden-
taux. L’une est très sérieuse et l’autre l’est
être la troisième mesure complémen-
taire. Bien qu’il soit difficile de mesurer
précisément les effets de la corruption
sur les inégalités de revenus, les études
moins, mais elles montrent toutes deux à effectuées dans le pays montrent que, sur
quel point l’accroissement des inégalités un plan politique, la population associe
est devenu un réel problème politique
dans ce pays.
La première est la proposition du Il faut éviter de tomber
Conseil des affaires d’Etat de modifier les dans le “piège des pays
taux de l’impôt sur le revenu afin d’alléger
le fardeau de la classe ouvrière et d’alour-
à revenu moyen”
dir l’impôt des plus riches. C’est vraiment
une nouvelle importante. étroitement la corruption aux inégalités.
La seconde information, rapportée par Selon une étude pionnière réalisée [auprès
The New York Times, est que, dans certaines de plus de 4 000 foyers] par Wang Xiaolu,
villes, le gouvernement a limité la taille des directeur adjoint de l’Institut de recherche
tombes pour empêcher les plus fortunés économique de la Fondation chinoise pour
d’ériger des monuments funéraires somp- la réforme, le montant des revenus cachés
tueux qui irritent la population. [avantages en nature, pots-de-vin, travail
Pour ceux qui connaissent les subtili- au noir et évasion fiscale] atteindrait
tés de la politique fiscale chinoise, le taux  Dessin de Astromujoff paru dans La Vanguardia, Barcelone. 9 300 milliards de yuans (environ le tiers
d’imposition aurait dû être modifié depuis du PIB). Toujours selon cette enquête, les
longtemps, mais ce n’est sans doute pas De manière générale, la collecte de 10 % des ménages les plus riches se parta-
le moyen le plus efficace pour réduire les l’impôt sur le revenu dans les pays en déve- Le projet gent 51,9 % du revenu total [ils gagneraient
inégalités de revenus. Et, pour les obser- loppement est coûteuse, inefficace et diffi- 26 fois plus que les 10 % les plus pauvres,
La réforme chinoise de l’impôt sur
vateurs cyniques de la gouvernance locale, cile, principalement en raison de la et non pas 9 fois, comme l’affirment les sta-
le revenu pourrait entrer en application
limiter la hauteur des pierres tombales préférence pour les paiements en liquide au cours du second semestre 2011. tistiques officielles].
à un mètre est certes un joli coup en dans les transactions commerciales, de la Selon le projet à l’étude, le seuil Certes, la lutte contre la corruption est
termes de relations publiques, mais cela défaillance des pratiques comptables et de d’imposition passerait de 2 000  une tâche de longue haleine et politique-
ne remplace pas les mesures qui traite- l’importance du secteur informel. La Chine à 3 000 yuans (326 euros) par mois. ment difficile. Mais ses bénéfices sont
raient réellement les causes profondes de continentale ne fait pas exception à la règle, A titre de comparaison, le salaire minimum immédiats. Imposer, de manière régle-
la progression des inégalités. de sorte que, même si la réforme de l’im- à Pékin est de 1 160 yuans. Parallèlement, mentaire, aux responsables et aux fonc-
le nombre de tranches passerait de 9 à 7.
Comme dans beaucoup d’autres éco- pôt sur le revenu était plus radicale et tionnaires de révéler leur richesse – et faire
Le taux minimal (5 %) s’appliquerait aux
nomies en transition, les inégalités de entraînait une plus grande progressivité, revenus compris entre 3 000 et 4 500 yuans respecter ces règles – serait déjà un pas
revenus en Chine sont dues à plusieurs elle ne produirait probablement pas les (entre 2 000 et 2 500 yuans actuellement), dans la bonne direction.
facteurs. Mais une modification relati- effets escomptés. et le maximum (45 %) aux revenus La Chine a tout intérêt à ralentir, si ce
vement mineure de l’impôt sur le re - Pour réduire les inégalités de revenus, supérieurs à 82 000 yuans, soit 8 820 euros n’est à inverser, l’évolution inquiétante des
venu – le seuil d’imposition passerait à Pékin devrait donc envisager des mesures (contre 102 000 yuans aujourd’hui). inégalités observée depuis trente ans. En
3 000 yuans [326 euros] par mois, contre complémentaires. Il faudrait en premier Selon le gouvernement, 12 % des salaires plus de créer des tensions sociales, les
les plus modestes seraient alors imposés,
2 000 yuans aujourd’hui – a peu de chan- lieu relever les salaires des travailleurs chi- inégalités peuvent entraver un développe-
contre 28 % actuellement.
ces de faire une différence. Globalement, nois. Depuis dix ans, leur progression en ment économique durable. En ce moment,
le système fiscal chinois est en effet Chine continentale est inférieure à celle les dirigeants chinois cherchent à tout prix
dégressif [plus les sommes soumises à du produit intérieur brut (PIB). Si l’on se Deuxièmement, transformer cette les moyens d’éviter de tomber dans le
l’impôt sont importantes, plus le taux réfère au PIB par provinces, la part des société chinoise de plus en plus divisée en “piège des pays à revenu moyen” (lorsque
d’imposition diminue]. La taxe sur la salaires dans le PIB est passée de 53,3 % une société vraiment harmonieuse [confor- le revenu annuel par habitant a progressé
valeur ajoutée (TVA) et les impôts sur la en 1990 à 39,7 % en 2007. Cette baisse rela- mément aux objectifs officiels] suppose- et est compris entre 3 000 et 10 000 dol-
consommation (considérés comme dé- tive freine la croissance de la consomma- rait une véritable redistribution des lars, le PIB tend à stagner). Or, selon des
gressifs) ont représenté approximative- tion et creuse les inégalités de revenus, richesses, et non pas seulement des reve- études menées en Amérique latine, les
ment le tiers des recettes fiscales l’année puisque les travailleurs sont, de manière nus. Des études sociologiques montrent fortes inégalités sont souvent la principale
dernière. Les taxes sur les salaires (telles relative, moins bien lotis. que la répartition des richesses est bien cause de ce piège.
les cotisations de sécurité sociale), elles Pour augmenter les salaires, il faudrait plus inégale que celle des revenus. Or il est L’attention portée en Chine aux inéga-
aussi dégressives, ont représenté 2,5 % accroître le pouvoir de négociation des techniquement et économiquement pos- lités et les propositions de réformes pour
des revenus salariaux. La part des impôts salariés vis-à-vis de leurs employeurs, pro- sible de remédier à ce problème. les résorber ne pouvaient donc pas mieux
sur le revenu dans le montant total des téger les droits des travailleurs et investir L’Etat chinois est sans doute le plus tomber. Minxin Pei*
recettes fiscales n’a pas dépassé 5,8 %. Ce dans le capital humain. Des mesures en ce riche de la planète. Son patrimoine indus-
* Professeur d’administration publique au Claremont
système est donc loin d’être un outil puis- sens ont été proposées, mais aucun pro- triel et ses réserves de devises se mon- McKenna College, en Californie, et chercheur à la
sant de redistribution. grès réel n’a encore été fait. tent à plusieurs milliers de milliards de Fondation Carnegie pour la paix internationale.
Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011  47

io ie b
at rr e

om
rn ou w
Retrouvez sur notre site cet article

na r
l.c
te .c e
enrichi de la vidéo Fight

in ww r l
w u
of the Century: Keynes vs. Hayek

S
Round Two.

Théorie

Keynes et Hayek à la sauce hip-hop


Pour évoquer le travail des deux lons, c’est améliorer la qualité du débat ; cela
célèbres économistes, rien relève pour nous de l’honnêteté intellec-
ne vaut le rap et la boxe. Tel est tuelle”, insiste-t-il. D’ailleurs, “Keynes a
le parti pris des promoteurs de meilleures répliques et est plus séduisant”.
d’un clip vidéo désormais utilisé Hormis l’attrait physique des acteurs,
dans les cours d’économie. reste à savoir si ce clip marchera aussi
bien que le premier, en particulier auprès
des étudiants. En cette ère du multimé-
The American Spectator Arlington dia, aborder un sujet aussi complexe que
l’économie sous la forme d’un récit, avec

V ous vous rappelez, en primaire,


quand votre mère vous encou-
rageait à chanter vos leçons
pour les apprendre par cœur ? Eh bien,
une mise en scène soignée, des acteurs
charismatiques et des répliques inimi-
tables est une prouesse digne d’intérêt.
Dans cette conjoncture morose – par
elle avait sans doute compris un truc. Au notre faute, ou peut-être pas, c’est selon
carrefour entre éducation et divertisse- votre point de vue –, Fight of the Century
ment, Russ Roberts, professeur d’écono- est un rayon de soleil dans les ténèbres
mie à l’université américaine George de la crise. Le clip ne changera peut-être
Mason, et John Papola, ancien produc- pas l’opinion de nos législateurs, plon-
teur délégué de la chaîne Spike TV, ont gés dans les projets de budget et occu-
uni leurs talents pour créer une vidéo pés à se chamailler sur les causes de la
associant science économique et hip-hop. récession et sur ce qu’il aurait fallu faire
Roberts et Papola avaient déjà pro- pour y remédier. Mais il éclairera peut-
duit, en 2010, un clip du même genre, Fear  Images extraites du clip Fight of the Century. être les économistes et les politiciens en
the Boom and Bust [“Craignez l’essor et la herbe, ainsi que leurs parents. Comme
chute”, disponible en version sous-titrée Toujours en train de creuser. Vous Tout au long du “combat”, Keynes le scande Hayek :
en français], diffusé sur leur site Econ- ne croyez pas que ça suffit n’en démord pas : ce sont les dépenses
stories.tv et sur YouTube. Hommage phi- De soigner le mal par le mal ? Mon ami, qui alimentent la croissance. De son côté, “La leçon que j’en tire ? C’est que nous
losophique aux conceptions opposées des la fête est finie, Hayek maintient que l’économie est savons bien peu de choses,
prestigieux théoriciens que furent Frie- La route est longue, l’heure est à “organique” et que l’Etat ne devrait pas Le monde est complexe, ce n’est pas un
drich August Hayek [1899-1992] et John l’austérité !” essayer de l’orienter. flux circulaire
Maynard Keynes [1883-1946], la vidéo a “Les idées de Hayek ne bénéficient pas L’économie n’est pas une matière qu’on
été vue plus de trois millions de fois dans KEYNES “Vous plaisantez ? Mon remède du même écho que celles de Keynes”, estime peut maîtriser dès la fac
le monde. Partout aux Etats-Unis, des fonctionne parfaitement bien, Russ Roberts, qui, en tant qu’économiste, Vouloir le croire n’est que prétention*.”
professeurs de lycée et d’université l’ex- Regardez donc, la grande récession, dès se rallie à la théorie de Hayek [il coanime
ploitent en cours. 2009 c’était terminé. le blog libertarien Cafe Hayek, et le clip Nicole Russell
Leur nouvelle vidéo, intitulée Fight Faites-m’en le crédit. Les choses auraient penche plutôt en faveur de ses idées].
* Pretense of Knowledge est le titre du discours
of the Century: Keynes vs. Hayek Round pu plus mal tourner Mais il souhaitait que Keynes ait tout de réception du prix Nobel d’économie prononcé
Two [“Le combat du siècle  : Keynes Toutes les estimations le montrent, j’ai autant voix au chapitre. “Ce que nous vou- par Hayek en 1974.
contre Hayek, deuxième round”], mêle de quoi le prouver.”
débat officiel et métaphore du combat :
les deux économistes se font face lors Russ Roberts, qui a travaillé avec
d’une audition parlementaire qui se John Papola sur les paroles et l’esthé-
transforme en match de boxe, avec une tique du clip (pas sur la production,
musique digne du rappeur Kanye West chasse gardée de Papola), explique qu’il
et des paroles qu’Adam Smith [1723- voulait cette fois répondre à des ques-
1790] n’aurait pas reniées. Mise en tions précises : “Le plan de relance améri-
ligne le 28 avril, la vidéo a été vue un cain a-t-il amélioré ou aggravé la situation ?
demi-million de fois en une semaine C’est un important débat de fond, qui n’est
sur YouTube et des milliers d’inter- toujours pas tranché.”
nautes “l’aiment” sur Facebook. Ainsi, Keynes rappelle à Hayek com-
Si les paroles sont aussi instructives, bien sa théorie a soutenu l’économie
la musique aussi bien écrite et le clip américaine pendant la Seconde Guerre
aussi imaginatif que l’année dernière, mondiale :
l’histoire est en revanche très différente. “Vous pouvez médire tant que vous voulez
D’ailleurs, ce nouveau clip “raconte” vrai- sur les statistiques et la régression,
ment une histoire, alors que le premier Mais pouvez-vous nier que la guerre ait
se présentait plutôt comme une intro- coupé court à la Dépression ?”
duction à des théories économiques Hayek n’a pas l’air de trouver ça
divergentes. Pendant l’audition parle- drôle :
mentaire, chacun des deux orateurs “Quelle perversité de parler de prospé-
donne son explication du ralentissement rité !
économique que nous vivons aujourd’hui Viande rationnée, beurre rationné… une
et avance ses solutions. Et voilà ce que vie d’austérité…
ça donne : Quand les dépenses de guerre ont pris
fin, vos amis ont hurlé à la calamité.
HAYEK “On a sorti les pelles et on est Pourtant, l’économie a prospéré et la
toujours au fond du trou, croissance s’est envolée.”
48  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

acheminée depuis la Chine,

Ecologie
Saleté Les funérailles traditionnelles
ont un coût écologique élevé, au cercueil construit dans des
rappelle le mensuel britannique matériaux polluants, en passant par
Prospect. L’empreinte carbone la préparation du corps, qui nécessite
d’une tombe est considérable, du formol, produit toxique qui
“de la pierre tombale, à coup sûr imprègne le sol après l’inhumation”.

Taphonomie

Que devient un cadavre jeté à la mer ?


Oussama Ben Laden a eu droit Angleterre), est basée à Scituate Harbor, manipuler de cadavres embaumés. “Nous dans certaines régions, comme le littoral
aux funérailles les plus écolos dans le Massachusetts. Elle procède en parlons d’eaux et d’océans propres,” dit-il. du golfe du Mexique). Si vous utilisez un
qui soient. Ce sont les experts de moyenne à six immersions de ce genre par Son système est conçu pour être aussi bio- cercueil, il est recommandé d’y percer au
la protection de l’environnement an, et vingt-cinq personnes sont déjà ins- dégradable que possible. Des œillets dans moins 6 trous de plus de 7 centimètres
qui l’assurent. Explications. crites sur son “carnet de commandes”. le linceul “aident le corps à couler parce que pour “faciliter une immersion rapide et l’éva-
Pour aider les candidats à réaliser leur l’air s’échappe. Et, quand un cadavre se cuation de l’air”. Il est également suggéré
rêve, White propose des obsèques qui, dit- décompose, les gaz corporels sont évacués. d’ajouter 2 kilos de poids supplémentaire
Mother Jones San Francisco il, sont non seulement conformes à l’es- Cela permet également à la faune et à la flore pour chaque livre de poids corporel.
prit des traditions, mais aussi acceptables marines de faire leur travail. Tout ce qui reste, Autrement dit, le cercueil d’une personne

L e 2 mai dernier, vers 11 heures


du matin, le corps d’Oussama
Ben Laden a été jeté en mer
d’Arabie depuis le porte-avions américain
en termes écologiques. Traditionnelle-
ment, les marins occidentaux des XVIIIe et
XIXe siècles étaient enroulés dans une toile
à voile lestée de boulets de canon ou de
S’assurer qu’une fois
au fond de l’eau, les corps
de 70 kilos en pèserait plus de 340. Et,
pour veiller à ce qu’il ne s’ouvre pas en
entrant dans l’eau, l’EPA conseille de l’en-
tourer de chaînes d’acier inoxydable, un
Carl Vinson. D’après le Pentagone, le fers, puis jetés par-dessus bord. Cela a peu comme un paquet cadeau. Il est en
cadavre avait été lavé et enroulé dans un donné à White l’idée de développer le Lin-
n’en bougent plus outre exigé que toutes les couronnes ou
simple tissu blanc, conformément au rite ceul Atlantique, sac de toile disponible en fleurs jetées en mer soient “aisément
musulman. Puis il avait été enfermé dans sept coloris, avec un choix de passepoils et quand tout s’est décomposé, ce sont les bou- dégradables dans l’environnement marin”.
un sac lesté et placé sur une planche, incli- de franges. Ce linceul est doté d’une fer- lets, et ils créent des récifs.” De plus, ajoute
née “jusqu’à ce que le corps glisse dans la mer”. meture Eclair, si bien qu’il n’est plus néces- White, “un bateau de la Navy jette un La dilution, c’est la solution
Sur la terre ferme, les éclaboussures saire de le fermer par le point de couture cadavre d’une hauteur équivalant à dix L’EPA ne vous ratera pas si vous déver-
du dernier plongeon de Ben Laden traditionnel passant par le nez du sujet étages. Notre système permet au corps de glis- sez du formol, connu pour être cancéri-
n’étaient pas encore retombées que la – précaution superstitieuse qui avait pour ser dans l’océan, il fait une chute de quinze, gène, dans un cours d’eau ou un lac, mais
controverse faisait rage. Pendant ce but de réveiller les éventuels cataleptiques. peut-être trente centimètres.” Le corps de elle ne cillera pas si vous plongez un
temps, sous les vagues, la nature accom- En guise de poids, White vend des boulets Ben Laden aurait été jeté depuis le hangar cadavre rempli de fluide d’embaumement
plissait son œuvre, transformant une fois de 17 kilos. “Les disques pour haltères font du Vinson, situé à environ 18 mètres au- à base de formol dans l’océan Pacifique.
pour toutes le terroriste le plus recher- aussi très bien l’affaire,” précise-t-il. dessus de la ligne de flottaison. Si aucune recherche n’a été effectuée au
ché du monde en aliment pour poissons. A l’exception du coût – chez White, sujet de l’impact de corps immergés sur
La décision d’abandonner Ben Laden aux Linceul biodégradable les premiers prix se situent aux alentours les écosystèmes océaniques, pour Ann
ténèbres des profondeurs a manifeste- Outre le fait de respecter la tradition de 9 750 dollars [6 880 euros] –, on voit Rodney, logiquement, il doit être de peu
ment eu plus à voir avec l’urgence du maritime, poursuit White, un corps dans mal ce qui vous empêcherait de vous faire d’importance. Elle cite l’adage : “La dilu-
moment qu’avec des considérations de un linceul est moins néfaste pour l’envi- inhumer du côté de chez Neptune, même tion, c’est la solution”. Pour faire court,
respect de l’environnement. Les marins, ronnement qu’un cercueil – opinion s’il vous faut avertir l’EPA trente jours l’océan est bien assez grand…
d’Ulysse au capitaine Achab, savent allant à l’encontre des pratiques de la avant votre ultime traversée. L’Agence ne Au Royaume-Uni, les obsèques en
depuis longtemps qu’il n’y a pas de Navy, qui propose à ses vétérans des s’inquiète que d’une chose, c’est qu’une mer font l’objet de règles plus strictes.
meilleur moyen de se débarrasser rapi- obsèques à la mer à condition que le corps fois au fond de l’eau les corps n’en bou- Les corps ne doivent pas être embaumés
dement d’un cadavre que de le balancer soit embaumé et enfermé hermétique- gent plus. Les obsèques doivent avoir lieu et doivent être enveloppés de matériau
par-dessus bord. Mais ce n’est que depuis ment dans un cercueil métallique percé à au moins 5 kilomètres des côtes et dans biodégradable “conforme à la décence” ; les
peu que cette coutume parfumée aux de quelques trous. White préfère ne pas au moins 200 mètres d’eau (600 mètres cercueils doivent être faits de bois tendre
embruns a été remise au goût du jour en
tant que solution plus ou moins efficace
pour que nos chers disparus puissent
reposer en paix sans trop abîmer l’envi-
ronnement.

Respecter les traditions


“J’ai constaté que les obsèques en mer susci-
taient un intérêt accru”, déclare Ann
Rodney, spécialiste de la protection de
l’environnement, du département océa-
nique et côtier de l’Agence de protection
de l’environnement (EPA), qui supervise
les obsèques dans les eaux américaines.
L’Agence ne dispose pas de données pré-
cises sur le nombre des Américains qui
choisissent ce type de funérailles, mais
Rodney, qui officie en Nouvelle-Angle-
terre, estime que les chiffres, encore
modestes, ne cessent d’augmenter. “Il y
a dix ans, je recevais un ou deux appels par
an à ce sujet. Aujourd’hui, j’en reçois au
moins un par semaine.”
CAGLE CARTOONS

Si vous souhaitez que votre dépouille


mortelle soit confiée aux flots, il vous faut
contacter quelqu’un comme Brad White,
un capitaine au long cours de 52 ans qui
dépose des corps dans l’Atlantique depuis
2005. Sa société, New England Burials
at Sea (Obsèques en mer en Nouvelle-  “ Berk ! Plus jeune, il aurait été bien meilleur!” Dessin de Larry Wright paru dans The Detroit News, Etats-Unis.
Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011  49
Et la crémation, ce n’est guère Artificielle Le New Scientist espèces capables de s’adapter
mieux : environ 70 kilos d’équivalent le rappelle dans un article du 27 avril très vite peuvent espérer survivre
carbone de CO2 par cadavre, 2011 : la principale force de sélection si rien ne change. Avantage,
ce qui correspond à la production qui s’exerce sur les espèces donc, aux insectes et aux bactéries
d’une famille moyenne durant de la planète est désormais l’homme sur les mammifères et les oiseaux,
deux semaines, précise le magazine. et ses réalisations. Et seules les précise l’hebdomadaire.

Evolution
et ils ne peuvent comporter d’accessoires
en plastique, zinc, cuivre ou plomb.
Comme l’EPA, les régulateurs britan-
Rapide comme un escargot
niques veulent éviter que des cadavres ne
soient rejetés sur les côtes ou qu’ils ne se
retrouvent pris dans les filets de pêche.
Les cercueils doivent donc être lourde-
ment lestés et percés de quarante à cin-
quante trous. A tout hasard, chaque
cadavre doit être muni d’une étiquette
d’identification autour du cou.
Si le phénomène est rare, il arrive en
effet que des corps refassent surface. En
septembre dernier, un pêcheur est tombé
sur un cadavre qui flottait à quelques
kilomètres au large de la côte de Floride,
nu à l’exception d’une chaussette. Une
rapide enquête a conclu qu’il s’agissait
d’un homme de Caroline du Nord qui
avait été livré à la mer la veille, enroulé
dans une toile plastique. En 2007, au
large du Massachusetts, un bateau de
pêche avait ramené dans ses filets les
restes d’un cadavre immergé plus de six
ans auparavant !

J-L KLEIN, M-L HUBERT/BIOSPHOTO


Trois mois pour disparaître
En général, l’océan ne rend pas si facile-
ment les morts. Pour développer son
linceul, White a effectué ses propres
recherches sur la décomposition sous
l’eau, et procédé à des essais sur les corps
de divers mammifères. Il a également
consulté des légistes du FBI, qui lui ont
expliqué qu’au bout de deux jours dans
l’eau la plupart des corps sont “mécon-  Cepaea nemoralis à la queue leu leu…
naissables”. White en a conclu qu’un corps
et son linceul au fond des mers se décom- Quelques générations suffisent Leipzig). “Nous ne connaissons pas les rai- ralis. Les bénévoles investis dans le projet
poseraient totalement en trois à six mois. à certains gastéropodes pour sons exactes de ce boom évolutif. Nous ne ont inventorié plus de 3 000 sites et ainsi
La durée varie en fait en fonction de s’adapter aux transformations savons pas s’il peut être attribué uniquement permis de constituer la plus grande base
trois critères : la profondeur, la tempéra- de leur écosystème. au changement climatique.” de données mondiale sur l’espèce, pré-
ture et l’abondance (ou l’absence) de la Un indice de cette adaptation, par cise un article paru dans l’édition du
faune et de la flore. En général, plus l’eau exemple, est que la proportion de 27 avril 2011 de la revue scientifique en
est profonde et froide, plus les cadavres Berliner Zeitung Berlin coquilles jaunes, celles qui chauffent le ligne PLoS One. Rien qu’en Allemagne,
se décomposent lentement. Un article De Leipzig moins au soleil, a augmenté chez les ce sont près de 1 800 volontaires qui ont
paru dans Forensic Sciences en 2008 escargots qui vivent dans les dunes. Les apporté leur contribution, entre mars et
détaille l’état de restes retrouvés sur les
sites de deux catastrophes aériennes sous
près de 500 mètres d’eau. Une victime
découverte au large de la Sicile trente-
A u moins une espèce d’escargots
est capable de s’ajuster très
vite génétiquement aux modi-
fications de son milieu de vie. Ce constat
individus résidant dans d’autres milieux,
eux, peuvent tout simplement se dépla-
cer vers l’ombre quand il y a du soleil…
Le caractère particulier de ces tra-
octobre 2009. Ils ont répertorié à tra-
vers tout le pays les escargots des bois
et noté la couleur, ainsi que les modifi-
cations, de leur coquille. Après ces pre-
quatre jours après sa mort était encore a été dressé par une équipe internatio- vaux réside dans la documentation miers résultats gratifiants, le projet se
tout habillée ; un corps vieux de trois nale de scientifiques grâce à l’investis- exceptionnelle réunie sur Cepaea nemo- poursuit. 
mois, au large de la côte sud de l’Afrique, sement de milliers de bénévoles dans
avait été “totalement réduit à l’état de sque- une quinzaine de pays européens. Leurs
lette” par des “amphipodes nécrophages très résultats indiquent que des change-
efficaces” (ou, si vous préférez, de minus- ments d’habitat ou encore l’apparition
cules crustacés mangeurs de chair). ou la disparition de prédateurs contrai-
D’après une autre étude récente sur gnent les gastéropodes à s’adapter avec
des carcasses de cochons immergées dans une grande rapidité. Les experts ont ana-
une centaine de mètres d’eau, les bestioles lysé plus de 500 000 données actuelles
marines affamées peuvent avoir un impact et passées relatives à un escargot des bois
aussi rapide que spectaculaire sur les très répandu en Europe, Cepaea nemora-
morts. Analysant un sujet dit “Cochon 1”, lis, et ils se sont aperçus que l’espèce
la scientifique Gail Anderson note : “Il a s’était modifiée génétiquement en moins
aussitôt attiré un grand nombre d’animaux, de cinquante ans. “Cela représente un très
dont des galathées, des crabes et des crevettes bref espace de temps à l’échelle de l’évolu-
tachetées. Deux jours après l’immersion, il tion” des gastéropodes, pour qui une telle
manquait un gros morceau de la croupe… A durée ne représente guère que quinze à
en juger par les marques de dents, le coupable vingt générations, déclare Christian
était un requin griset.” Peu ragoûtant, Anton, coordinateur pour l’Allemagne
certes, mais voilà ce que c’est que de de ce projet mené sous les auspices de
reposer parmi les poissons… l’établissement de recherche Helmholtz-
Dave Gilson Zentrum für Umweltforschung (UFZ,
50  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

100 dollars (70 euros) par compte dans la sécurité informatique,

Médias
Coût Le piratage des quelque
100 millions de comptes le coût lié à cet incident, le coût d’un acte de piratage
de son PlayStation Network soit environ 10 milliards de dollars. s’élève en moyenne à 318 dollars
pourrait coûter très cher Mais la facture pourrait être par dossier, ce qui reviendrait
au géant nippon. Plusieurs cabinets encore plus salée : selon à un total de plus de 24 milliards
spécialisés ont évalué à environ le Ponemon Institute, spécialisé de dollars.

Technologie

Sony ne fait plus rêver


Dans le sillage de l’affaire En coupant ses liens
du piratage de sa PlayStation,
l’entreprise japonaise
émotionnels avec
n’a d’autre choix que de retrouver les clients, l’entreprise
le chemin de l’innovation. s’est sacrifiée toute
seule sur l’autel de la
The Guardian (extraits) Londres concurrence et des tarifs

V ous voulez savoir à quoi res-


semble l’équivalent numérique
d’une marée noire ? Imaginez
des pirates réussissant à s’infiltrer dans
consommation, qu’il dominait autrefois.
“Quand on remonte vingt ou trente ans en
arrière, on voit que Sony ‘était’ la référence
le réseau d’une entreprise et à récupérer des consommateurs pour l’électronique”,
les données privées de plus de 100 mil- explique Peter Shankman, consultant et
lions de personnes. Voilà comment sir chef d’entreprise. “Quand on pensait ache-
Howard Stringer, le Gallois qui est le pre- ter du matériel audiovisuel, c’était le nom de
mier non-Japonais à diriger Sony depuis Sony qui venait à l’esprit. Ce n’est pas qu’ils
la création de l’entreprise, il y a soixante- ont gaspillé le crédit de leur marque, mais
cinq ans, se retrouve aujourd’hui plus ou plutôt qu’ils n’ont pas réagi aussi vite que
moins dans la même position que Tony d’autres.” La PlayStation dominait certes
Hayward, le patron de BP, quand la plate-  Dessin de Horsch paru dans Handelsblatt, Düsseldorf. son secteur, mais elle a pâti du retard dans
forme Deepwater Horizon a explosé au le lancement de la PS3. Les téléphones
large des côtes de la Louisiane, au prin- Mais, alors, que reste-t-il de Sony ? L’en- aussi ont souffert. La joint-venture Sony
temps 2010. Au moins, dans l’affaire qui A la une treprise se limite-t-elle à Stringer ? Les Ericsson a sombré parce que l’iPhone
nous intéresse, il n’y a pas eu de morts. problèmes étaient là bien avant qu’il ne d’Apple a attiré tous les clients aisés.
Il y a tout juste
Mais, depuis que l’on a appris que le soit nommé à la tête du groupe, en 2005.
quarante ans,
PlayStation Network (PSN), avec ses l’hebdomadaire Il y a dix ans, alors que les ingénieurs Un impact limité
77 millions d’usagers, et le Sony Online Time d’Apple s’escrimaient pour produire le Et maintenant ? Dans le monde des pro-
Entertainment Network (SOE) et ses consacrait premier iPod, leurs responsables étaient fessionnels de la vidéo, la réputation de
25 millions d’utilisateurs avaient été pira- sa couverture rongés par l’angoisse à l’idée que Sony Sony reste solide. Mais, pour ce qui est
tés, Howard Stringer ne sait plus quoi à “l’invasion” prenne conscience du marché encore des ordinateurs, des télévisions, des appa-
faire à la fois pour présenter ses excuses des produits embryonnaire des lecteurs MP3, qu’il y reils photo, de la hi-fi et, bien sûr, des lec-
made in Japan
et pour remettre de l’ordre. débarque et ne fasse qu’une bouchée de teurs MP3, la société n’est que l’une des
sur le territoire
américain. tous les nouveaux prétendants. Car c’était nombreuses marques qui jouent des
L’iPod a détrôné le Walkman En mai 1971, bien Sony qui avait donné naissance au coudes pour attirer l’attention des
Cela soulève toutefois une question plus celui marché de la “musique en mouvement”, consommateurs. Alors, quel est son ACV,
générale. Sony, en tant que marque, par- qui incarnait avec le baladeur, en 1978. Il en avait engen- son argument clé de vente ? Howard
viendra-t-il jamais à renouer avec sa cette menace s’appelait Akio Morita. dré un autre avec le MiniDisc dans les Stringer tente de vanter la 3D en tant
gloire d’antan ? Après tout, il s’agit de la Le cofondateur de Sony est ainsi devenu années 1990. Jon Rubenstein, directeur qu’expérience fédératrice. Mais les
l’icône des hommes d’affaires japonais
société qui a inventé le baladeur, qui a du département du matériel chez Apple, consommateurs n’ont pas l’air enthou-
dont les produits commençaient à déferler
dominé un temps le secteur des consoles aux Etats-Unis. “Sony a réussi parce que se disait alors que ce n’était qu’une ques- siasmés, essentiellement en raison de l’in-
de jeu avec la PlayStation et qui a conquis ses responsables ont été parmi les premiers tion de temps avant que le géant japonais compatibilité entre les formats proposés
le marché américain de la télévision avec entrepreneurs japonais à ne pas copier ne fasse de même sur ce nouveau marché. par Sony et ceux de ses rivaux.
le Trinitron, dans les années 1970. Mais les produits occidentaux, mais à utiliser “Nous nous disions que nous aurions un an Malgré tout, il est peu probable, sou-
aujourd’hui ? Lorsqu’on parle de musique, la technologie venue d’Occident pour d’avance sur Sony et les autres”, expliquait tient Peter Shankman, que la marée noire
on pense à l’iPod d’Apple, qui s’est innover. Masaru Ibuka, l’autre fondateur Jon Rubenstein à Steven Levy, auteur numérique incarnée par le piratage du
de Sony, avait entendu parler des
emparé du marché du baladeur numé- de The Perfect Thing [L’objet parfait, PSN et du SOE ait un impact sur les
transistors et décida de se rendre aux Etats-
rique presque dès son lancement, en Unis en 1952 pour les voir de plus près. éd. Simon & Schuster, inédit en français], joueurs et les acheteurs. “Papa et maman
octobre 2001. La Wii de Nintendo et la C’est ce qui lui a permis de comprendre un livre sur la création et le succès ne consultent pas Mashable [site d’informa-
Xbox  360 se vendent l’une et l’autre qu’il pourrait les utiliser pour concevoir de l’iPod. “Nous ne pensions pas que nous tion sur les technologies de pointe]. Quant
mieux que la PlayStation 3, et le marché un appareil de radio”, rappelait aurions cinq ans d’avance.” aux gamins de 15 ans sur PSN, ils se sont
de la télévision est désormais un envi- le magazine américain. Ce fut le premier Comment Sony a-t-il pu se tromper à probablement servis de l’American Express
ronnement sans pitié où règne la néces- grand succès de Sony, qui les a enchaînés ce point ? Qu’est-il advenu de son flair de papa et maman. Ce n’est que s’ils s’aper-
au cours des décennies suivantes.
sité de réduire les coûts et où les marges légendaire ? En se développant, la société cevaient que leur carte a été utilisée pour
En 1999, le même magazine a nommé
sont plus plates que l’écran qui sera à la Akio Morita parmi les vingt personnes a vu ses “silos” se creuser, ce qui provoque de grosses sommes que l’on pourrait faire
mode l’an prochain, un marché où aucun les plus influentes du XXe siècle. l’exaspération de Howard Stringer. Il a fait remonter à Sony que les ennuis commence-
concurrent ne se distingue. part de sa volonté d’intégrer davantage raient. Or l’affaire n’aurait pu avoir lieu à
Neil Gaught, de Gaught Conlon, un les opérations de l’entreprise. En vain. un meilleur moment dans l’année, autrement
cabinet de consultants, estime que Sony a Il suffit de prendre en considération dit bien loin de Noël. Sony s’en tire à bon
gaspillé le capital de réputation dont il dis- l’éventail de ses produits – des capteurs compte”, affirme-t-il. A quoi faut-il s’at-
posait. En ne parvenant pas à maintenir optiques aux appareils photo, en passant tendre ? “Il ne faut jamais les croire battus,
son lien émotionnel avec ses clients et en par les services financiers, qui financent ajoute Peter Shankman. Tout ce qu’il leur
ne fabriquant pas de produits qu’ils “aime- et louent des produits – pour comprendre faut, c’est un produit, un succès, et ils pour-
raient” vraiment (terme qu’emploient que la taille de Sony est à la fois sa force raient revenir en force. Mais je vais vous dire
régulièrement les utilisateurs d’Apple), et sa faiblesse. Ce qui le handicape vrai- une chose, quel que soit ce produit, ça ne sera
la société s’est sacrifiée toute seule sur ment, c’est le fait d’être exposé au marché pas un écran de 52 pouces.”
l’autel de la concurrence et des tarifs. des produits économiques de grande Charles Arthur
Lo
cou ng
rri
F S er
L’é
tra
n ge
L’é qu
c r iv ête
ai m
Co el péci
l a nc
ol o
mb
ex
i ca
in
ien ed
H uc
éc in
éa
rn in l vo to
y rA ste
i ba i ta
dc lie
he n—
ag
A zs
on p.
bo id 62
rd
Tr ou es
d uM
ol e
Be
os r tr
co an
u- dR
Ni
ce us
— se
ai ai
n p. ll —
52 p.
58
lle
s
52  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

Le trajet Moscou-Nice
Photomontage de Caroline Ronnefeldt réalisé
pour l’hebdomadaire Die Zeit à partir des photos
de l’auteur du reportage, Ulrich Stock.
 53

er
cou ong
rri
L
CAROLINE RONNEFELDT POUR “DIE ZEIT”/ULRICH STOCK
L
Die Zeit Hambourg

orsque je parlais autour de moi de ce


voyage en train, on me demandait
aussitôt : de Moscou à Nice ? comment ?
sans changement ? en cinquante
heures ? Mais tu vas te retrouver tout
seul dans un compartiment avec cinq
Russes ! Ils vont chanter et boire jusqu’à plus
soif… On te souhaite bien du plaisir  ! Une
consœur de Moscou croyait même savoir que la
ligne ouverte en septembre 2010 par les chemins
de fer russes était fréquentée par des jeunes
couples en voyage de noces qui ne s’ennuyaient
guère durant ce périple de deux jours. Cela pro-
mettait d’être joyeux !
Pour ma part, je nourrissais un projet tout à
fait innocent : voyager du cœur de l’hiver jusqu’au
printemps. Moscou grelottant, Nice en fleurs
– une histoire qu’on aimerait lire, écrire aussi.
L’avion de la compagnie russe Aeroflot
approche de l’aéroport de Moscou, j’aperçois
depuis les airs des lacs enneigés couverts de
traces de pneus : la couche de glace invite appa-
remment à une petite virée sur le lac.
Sous le soleil éclatant de Moscou, je dois
chercher la neige. J’en trouve dans les arrière-
cours, à l’écart des rues, où on l’a entassée au fil
des derniers mois pour faire place à la circula-
Rail tion démente. Dans les cours, des voitures ont
quasiment disparu sous un manteau de neige, ne
laissant apparaître qu’un phare ou des pneus

Du soleil de Moscou
dégonflés. Elles témoignent bien peu du temps
radieux qu’il fait.

Gestes experts
Le soir, je flâne sur la place Rouge. Entre le mau-
solée de Lénine et le grand magasin Goum trône

au déluge de Nice une patinoire. La ville de Moscou peut être tout


à fait charmante et paisible. Devant le restaurant
Douma, aménagé au sous-sol d’une arrière-cour
sombre, je glisse sur le verglas qui n’a pas été sablé.
Voilà pour le tableau hivernal – en tout cas, c’est
tout ce que j’ai à en offrir.
Le train part de la gare de Biélorussie, un édi-
Un journaliste allemand a emprunté le nouveau train de luxe fice bleu turquoise éclatant qui met d’humeur
qui relie la place Rouge à la promenade des Anglais joyeuse. On remarque à peine le train, personne
ne se bouscule sur le quai. J’embarque avec une
en quelque cinquante heures. Plus il avançait vers l’ouest, petite valise et un sac de provisions : j’ai fait
plus le service et le temps se dégradaient. quelques courses par précaution. Je n’ai guère
envie de rester bloqué au beau milieu de nulle
part, la faim au ventre.  54
54  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

Un train mythique renaît

er
cou ng
Moscou (Russie)

rri
Lo
Brest

km Bohumin 53  J’ai réservé une cabine “VIP” pour deux per- Maxime me remet la clé de ma cabine, la
18

Courrier international
33 sonnes, que l’on peut également occuper seul, numéro 4, puis me souhaite bon voyage. Le train
avec douche et toilettes – le luxe. Je comptais aller s’ébranle. Nous sommes jeudi, il est 17 h 21,
Nice (France) à la rencontre des voyageurs assoiffés et chan- le train part à l’heure.
tants dans leurs cabines ; ils m’inviteraient cer- Le premier jour, on toque souvent à ma porte.
tainement à partager une petite bouteille et, ivre D’abord l’accompagnatrice, Ouliana, qui ne parle
d’alcool et bercé par le roulement du train, je fini- pas un mot d’une langue ouest-européenne bien
Pratique rais bien par sombrer à un moment ou à un autre qu’elle traverse plusieurs fois par an la Biélorus-
dans mon lit, au calme. sie, la Pologne, la République tchèque, l’Autriche,
Hélas, peu avant mon départ, l’agence de l’Italie et la France. En revanche, elle entretient
3 300 km voyages ne pouvait toujours pas me dire si mon
programme allait se réaliser ou non  : les ca-
son russe en faisant des mots croisés, comme je
le constate par la suite, lorsque je lui demande un

en 50 heures bines VIP sont réservées pour les personnalités


de haut rang. Comme autrefois, lorsque la
nomenklatura partait en voyage. Ou comme
thé. (Désormais, en Russie aussi, le thé se sert en
sachet ; mais comme avant, il n’a aucun goût.)
Ouliana frappe à ma porte, des draps à la main.
Entre 1864 et 1914 circulait un train aujourd’hui, dans les rues moscovites, lorsque les Je me lève de ma confortable banquette. Ouliana
mythique, le Saint-Pétersbourg-Nice. privilégiés, un gyrophare sur leur véhicule, se en rabat le dossier, derrière lequel apparaît un
La capitale de la Côte d’Azur était devenue fraient un chemin à travers les embouteillages. large lit. Elle déploie les draps avec des gestes
au cours du XIXe siècle l’une des stations Ces incertitudes m’ont passablement agacé, experts. Un second lit escamotable se trouve à
balnéaires les plus prisées de l’aristocratie même si elles vont de pair avec le mystère qui mi-hauteur. Même à deux, la cabine serait tout à
russe. La ligne a fermé au déclenchement entoure ce voyage. N’allez pas croire que vous fait confortable. Assis sur la banquette, je regarde
de la Première Guerre mondiale. trouverez pour cette liaison des prospectus avec par la grande fenêtre et j’aperçois les banlieues
Et, avec la révolution bolchevique de 1917, de belles photos ou un site Internet ! de Moscou qui défilent dans la lumière dorée du
Nice a troqué son statut de station couchant, des pylônes de lignes à haute tension
de villégiature contre celui de centre “How many dollars ?” et des bouleaux, puis un paysage plat, sans
d’accueil de l’émigration russe. Dans le dernier wagon, Maxime, le contrô- contours. Quelques datchas, la neige rouge, et la
Dans le cadre de l’année croisée France- leur VIP, me salue de son anglais maladroit et nuit qui tombe sur la Russie.
Russie 2010, la Compagnie des chemins ouvre la porte de mes appartements. Un jeune On frappe à ma porte. Maxime, agité, me
de fer russes (RZD) et la SNCF ont décidé homme installé sur ma banquette-lit se lève d’un lance : “Look visa !” A mon arrivée, il n’a pas
de ressusciter cette prestigieuse liaison bond, un téléphone portable à l’oreille, une car- contrôlé mon passeport. Maintenant, il veut que
transeuropéenne, mais à partir de Moscou. touche de cigarettes sous le bras, et file dans le je lui montre mon visa pour la Biélorussie. Obte-
Le 23 septembre 2010, le premier train, au couloir vers le wagon suivant. Ne faites pas nir le document m’a coûté une certaine somme
départ de la gare de Biélorussie à Moscou, attention, me dit Maxime, il voulait juste télé- et plus de temps qu’il n’en faut pour traverser
a donc relié Nice en cinquante deux heures, phoner. Personnellement, je trouve l’intrusion
à raison de 75 km/h (l’objectif étant, à court du jeune homme plutôt inquiétante, son visage
terme, de réduire la durée du voyage à et sa coiffure me rappelant ceux du jeune Pou- “Ouliana, notre accompagnatrice, porte
quarante-quatre heures). tine, lorsqu’il travaillait pour le KGB à Dresde son béret rouge orné de la faucille
En avril dernier, la RZD a fait un premier [de 1985 à 1990]. et du marteau.” Ici à Katowice, en Pologne.
bilan : 2 000 passagers avaient emprunté
la ligne en l’espace de six mois. Parmi eux,
les Français étaient les plus nombreux
(46 %), suivis des Italiens (26 %) et des
Autrichiens (19 %) ; 10 % des voyageurs
n’effectuent pas la totalité du trajet. En
effet, le train traverse de nombreuses villes
touristiques européennes, assez courues
par les nouvelles classes bourgeoises
russes. La RZD vise d’ailleurs a priori une
clientèle aisée : sur douze voitures, six sont
affectées à la première classe, trois aux VIP,
contre une pour la seconde classe.
Deux autres wagons sont destinés
à la restauration. Les réservations
s’effectuent auprès de la SNCF, qui a conclu
un partenariat avec la RZD, mais aussi
auprès de toutes les compagnies
de chemins de fer européennes. Le prix
d’un aller simple varie de 306 € à 1 200 €
selon le confort choisi. Départ chaque jeudi
de la gare de Biélorussie à Moscou,
arrivée à Nice le samedi dans la soirée.
Pour le trajet inverse, le train quitte Nice
le dimanche soir et arrive le mardi
à Moscou. La compagnie russe étudie
ULRICH STOCK POUR “DIE ZEIT”

la possibilité d’ouvrir prochainement


une ligne Moscou-Berlin-Paris.
Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011  55

“Nous nous arrêtons soudain


à Bohumin, une ville dont je n’ai jamais
entendu parler.”

Les ouvriers font glisser sous le train des essieux


plus étroits. Je rends hommage à ce tsar qui avait
voulu empêcher les armées ennemies d’envahir
la Russie en train.
Le spectacle du changement des roues et du
contrôle des passeports dans la ville biélorusse
de Brest [anciennement Brest-Litovsk] restera
un des points d’orgue du voyage. Plus tard, j’aper-
ULRICH STOCK POUR “DIE ZEIT”

çois la partie inférieure du train, tout étincelante.


Difficile de croire qu’elle vient tout juste d’être
vissée à notre engin.
A part ça ? vous demandez-vous. Point de
chansons dans les compartiments, point de
couples qui font grincer les lits, rien que le ronron
soporifique des roues. Mais, tout à coup, je sur-
saute : des coups de feu, des cris, la cavalerie…
Fausse alerte, ce n’est qu’un DVD dans la cabine
voisine, dont je ne verrai rien de tout le voyage.


Ma cabine aussi est équipée d’un écran plat, mais
cet empire prédémocratique. Maxime est sou- je préfère regarder par la fenêtre : des bouleaux,
lagé à la vue de mon visa. des friches.
On frappe à ma porte en pleine nuit. Il est Je suis seul dans le wagon-restaurant, excep-
4 heures, 5 heures, je ne sais pas au juste : il y a
deux heures de décalage horaire entre la Russie
Tout à coup, je sursaute : tion faite de l’agent secret qui s’est enfui de ma
cabine à mon arrivée. Il bavarde avec le person-
et l’Ouest, et deux heures suffisent à embrouiller
mon esprit. On frappe encore et encore. Maxime,
des armoires à glace en uniforme, puis une doua-
des coups de feu, nel et boit de la bière, dès le matin. Mais avec une
vivacité et une contenance inébranlables. Lors-
qu’il mange, il se penche tellement sur son
nière bourrue : je tends mon passeport. Elle exa-
mine mon passeport, elle examine mon visage,
des cris, la cavalerie… assiette que, de derrière, on ne voit quasiment
pas son dos. Ne pas perdre de vue sa cible : l’agent
elle emporte mon passeport, elle aboie : “How
many dollars ?” Hébété, je me demande combien
de dollars j’ai sur moi. Mais pourquoi des dollars ?
Fausse alerte, ce n’est secret a bien retenu la leçon.

Des hommes en caleçon


Où sommes-nous au fait ? Elle est déjà repartie.
On frappe de nouveau à ma porte. Un garde-
qu’un DVD De temps à autre, j’arpente le train, de ma
classe VIP, avec ses belles portes en bois et ses
frontière martial en tenue de camouflage fait bru- rideaux en tulle, en passant par le bar, où per-
talement irruption dans ma cabine. Je gis dans sonne ne s’assied jamais, jusqu’en première
mes draps, à moitié endormi. Il est debout devant classe, où les compartiments ne disposent que
l’entrée de la salle d’eau : il regarde à l’intérieur, d’une salle d’eau par wagon, puis en seconde
referme la porte, s’en va. Qu’a-t-il bien pu voir ? classe, où les compartiments sont à plusieurs lits.
Il fait noir dans les sanitaires – il n’a pas trouvé Ici, c’est bien chauffé. Plusieurs portes ouvertes
les dissidents biélorusses ni les sacs de dollars. laissent entrevoir des hommes corpulents en
Peut-être n’a-t-il fait qu’obéir au règlement ou à caleçon, allongés sur les lits.
une vieille coutume. Je suis l’unique Allemand à bord. Dans le train,
Et puis ça frappe par en dessous, ça secoue et on parle russe. Ou polonais. A la frontière, on
ça vrombit, le train s’arrête, avance de 200 mètres, change de wagon-restaurant. Le restaurant russe
s’arrête, recule de 200 mètres, s’arrête, je vois tenait du rêve. La solianka [sorte de soupe épaisse]
dehors, dans la grisaille, passer invariablement le y était bonne, même si elle était salée d’une façon
même bâtiment. Au bout d’un certain temps, je qui donne une idée des ressources naturelles du
m’impatiente, j’enfile un vêtement et je sors dans pays. Serviettes en tissu, porcelaine. Et la serveuse
le couloir. Nous nous trouvons dans un hall de ouvrait les canettes de bière devant le client, pour
montage, éclairé d’une lumière vert jaunâtre ; des attester de leur authenticité, comme on le fait
ouvriers munis de lampes de poche et de mar- dans les bons établissements. De la bière Sibe-
teaux de un mètre de long s’interpellent, d’autres rian Crown, tiède. Dans le wagon-restaurant polo-
transpirent, des étincelles jaillissent. Ouliana me nais, en revanche, Satellite, le hit de la chanteuse
signifie à grand renfort de gesticulations que je allemande Lena, à plein tube, du plastique à tout-
ne dois pas descendre. Je regarde par la porte du va et quatre hommes qui s’affairent autour de
wagon, ouverte : nous sommes surélevés. Pour l’unique client et l’observent à chaque bouchée.
sortir, il faudrait que je saute. Des plates-formes Nous entrons dans la gare frontalière, équi-
élévatrices jaunes maintiennent les voitures en pée de caméras de surveillance et entourée de clô-
ULRICH STOCK POUR “DIE ZEIT”

hauteur et toute la partie inférieure du train part tures métalliques. Terespol. Puis des villages,
en roulant vers l’arrière, dans un grand fracas, d’élégantes demeures aux couleurs toscanes, des
avec force secousses. Ah, l’écartement des rails ! voitures neuves, l’Ouest !
Vendredi matin, je vois pour la première fois
une foule : nous sommes à Varsovie. Sur le quai,
“Ouliana déploie les draps avec des de belles femmes, des ouvriers avec casque anti-
gestes experts. Même à deux, la cabine bruit. Des étrangers, des bonnes sœurs, une foule
serait tout à fait confortable.” bigarrée qui va dans toutes les directions,  56
56  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

er
cou ng
rri
Lo

55  mais pas vers notre train. Les passagers ne


descendent pas longtemps, ils marchent de long
en large, trois, quatre minutes. Il ne faut surtout
pas manquer le départ ! Nous nous arrêtons sou-
dain à Bohumin, une ville dont je n’ai jamais
entendu parler – pas davantage que toutes les
personnes à qui je pose ensuite la question. Nous
y faisons une halte d’une heure. Allons faire un
tour ! Une jolie petite gare, une esplanade pim-
pante, une zone piétonne avec trois drogueries
[allemandes] : Schlecker, dm, Rossmann. L’Alle-
magne a fait main basse sur le secteur tchèque
des cosmétiques et des produits d’entretien.
Où se situe donc Bohumin ? Ce voyage a entre

ULRICH STOCK POUR “DIE ZEIT”


autres particularités que souvent on ne sait pas
où l’on se trouve. L’itinéraire succinct indiqué
dans le train est en russe. Naturellement, on peut
allumer son smartphone, se localiser par GPS,
puis faire des recherches via Internet sur l’his-
toire et l’actualité de la région. Mais, pour ce faire,
il faut utiliser la fonction d’itinérance. Et, à la fin
du voyage, la facture s’élèverait à quelques
milliers d’euros, car de nos jours ce sont les opé-
rateurs de téléphonie mobile qui jouent les
brigands aux frontières. de la vue sur la vallée, c’est grandiose. Puis nous “Nice me paraît plus étranger que
entrons dans un long tunnel, et mes yeux brû- Moscou même s’il n’y a pas d’écriteaux
Cocon sur roues lent dans l’obscurité. Si le train déraillait main- en cyrillique.”
Après trente heures de voyage, l’atmosphère tenant, je me dis que je ferais forte impression
change, tandis que nous entrons dans des régions aux secouristes, nu comme je suis et couvert
familières de l’Europe : Vienne, Linz, Innsbruck. de mousse. un paysage brumeux et plat, la plaine du Pô, des
Le délicieux sentiment d’étrangeté s’envole. Du A Vérone, le kiosque à journaux est ouvert, usines et des maisons dispersées çà et là, du linge
reste, mon attention faiblit. Le bercement du les quotidiens du jour témoignent, même en alle- séchant au balcon, les volets fermés, comme s’il
train me fait somnoler. Même si je n’ai pas grand- mand, de la misère du monde. Nous sommes fallait déjà se protéger de la chaleur estivale.
chose à faire à bord, même si je bouge à peine, je samedi matin, voilà maintenant d’innombrables Milan, Gênes, puis je distingue la mer. La mer
dors comme un bébé. Et, le lendemain, je me heures que je traverse l’Europe dans mon cocon A la une Méditerranée démontée, malheureusement peu
réveille en Italie. Dehors, des montagnes. C’est sur roues, pendant qu’en Asie le monde sombre nette, car il commence à pleuvoir. Les palmiers
l’heure de la douche ! Les stores ouverts, je suis [référence à la catastrophe nucléaire de Fuku- Voyager en train reste dégoulinent. Les maisons aux teintes orange rap-
debout sous le jet, je me shampouine en profitant shima, au Japon]. Stupéfait par ce que lis, je com- la meilleure manière pellent la Pologne, mais elles sont bien plus
mande un cappuccino auprès de mes quatre de découvrir un pays anciennes. Nous nous arrêtons deux minutes à
Polonais, mais j’annule ma commande lorsque, et ses habitants. Dans Bordighera, sur la Riviera.
“Dans le wagon-restaurant polonais, un quart d’heure plus tard, le plus doué de son prochain numéro
– en kiosque à partir Les pieds mouillés
de la pop à plein tube et du plastique l’équipe en est toujours à manipuler les tuyaux
du 26 mai –, Ulysse,
à tout-va.” de la petite machine à café qui goutte. Dehors, le magazine du voyage Cinquante heures. Jamais je n’ai passé autant de
édité par Courrier temps dans un train. Mais jamais non plus je n’ai
international, voyagé dans un train aussi confortable. Il est plus
vous emmène agréable qu’un avion, qu’une voiture ou qu’un
à la découverte de train allemand. En fin de journée, nous arrivons
la planète rail, à Nice. C’est étrange d’être enfin à destination.
de la France à l’Afrique
Maxime me dit au revoir. Ouliana porte encore
du Sud en passant
par les Etats-Unis une fois son béret rouge orné de la faucille et du
et le Brésil. L’occasion marteau, fier emblème de la brigade chargée d’ac-
de rencontrer des fous compagner notre convoi. Les passagers quittent
qui font revivre la plus le train avec la discrétion dont ils ne se sont pas
puissante locomotive départis durant le voyage. Devant la gare, j’aper-
à vapeur européenne çois un homme en costume et chapeau, très chic.
ou d’embarquer dans
Il m’adresse un clin d’œil complice. Ici, sur la
le luxueux Rovos
sud-africain. Côte d’Azur, la vie est à lui.
Nice me paraît plus étranger que Moscou,
même s’il n’y a pas d’écriteaux en cyrillique. C’est
l’atmosphère différente des rues, la touche arabe,
africaine. L’air est doux, mais la ville n’est pas
encore en fleurs. Partout des palmiers. Il pleut
des cordes.
Le lendemain matin, sur la promenade des
ULRICH STOCK POUR “DIE ZEIT”

Anglais, je vois des nuages qui s’amassent dans


le ciel. Les vagues balaient la plage avec indo-
lence. Des couples abrités sous des parapluies
flânent devant les casinos – poker tous les jours
à partir de 15 heures. Tête en l’air, je marche dans
une flaque d’eau. Et je quitte Nice les pieds
mouillés.
Ulrich Stock
58  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

Porthcurno

er
La maison de la famille Russell en

cou ong
rri
Cornouailles, à la pointe sud-ouest

L
de l’Angleterre.

HECTOR ABAD, EL ESPECTADOR


Pèlerinage

La petite maison des fripes et des livres d’occasion. Les mardis et


les vendredis, la boutique est tenue par une dame
de 87 ans – l’esprit affûté comme une lame de
rasoir, le corps agile comme celui d’un chat –,

de Bertrand Russell
lady Katharine Tait, plus connue dans sa jeunesse
sous le nom de Kate Russell, unique fille et
aujourd’hui dernier enfant en vie de l’écrivain,
mathématicien et philosophe Bertrand Russell,
mon idole, mon dieu !
Si je me suis rendu en Cornouailles, c’est
parce qu’on m’avait dit que cette dame y vivait,
L’écrivain colombien Héctor Abad

N
El Espectador Bogotá dans la maison qu’avaient achetée ses parents,
a passé quelques jours en Cornouailles, Dora et Bertrand Russell, au printemps 1922.
ous sommes en Cornouailles, dans J’ignore si Allah est grand ou si c’est le hasard qui
là où habita le célèbre philosophe l’extrême sud-ouest de l’Angle- est grand, mais ma traductrice anglaise, Anne
et mathématicien britannique. terre. Le site connu le plus proche McLean, a avec lady Katharine un lien de parenté
s’appelle Land’s End, sorte de complexe, dont je passerai les détails ici. C’est à
L’occasion d’évoquer, devant l’un Finistère local : c’est la pointe la elle, plus qu’à Allah ou au hasard, que je dois d’être
des plus beaux panoramas du monde, plus occidentale de l’île, là où les invité par la fille de Russell à passer quelques jours
rochers et les falaises de la terre ferme opposent dans la demeure même où ses parents, Bertie et
un personnage hors du commun. une résistance héroïque au ressac de l’Atlantique. Dora, ont sans doute vécu les années les plus heu-
Le paysage s’achève ici dans un ultime feu d’arti- reuses et les plus fécondes de leur vie. J’ai dormi
fice : c’est l’un des plus beaux panoramas du là plusieurs nuits, paisible et interdit : paisible
monde. Pour y parvenir, il faut prendre un train devant la beauté, le calme et le silence de l’endroit ;
à Londres, à la gare de Paddington, et entre- interdit devant mon incroyable chance. A quel
prendre sept heures de voyage vers l’ouest, jus- miracle devais-je de pouvoir dormir dans une
qu’à Penzance. Dans cette petite bourgade, au chambre où était passé avant moi Ludwig Witt-
bout d’une rue en pente du nom de Causeway genstein [1889-1951], le grand logicien et confrère
Head, se trouve une boutique Oxfam où l’on vend de Russell à l’université de Cambridge ?  60
60  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

58  Quel merveilleux prodige me permettait


de rencontrer la seule fille en vie de l’intellectuel
qui a le plus influencé ma formation morale et
intellectuelle ?
Mais reprenons les choses depuis le début.
Quand lady Katharine (elle doit son titre nobi-
liaire à son père, qui était comte) a terminé sa
journée à la boutique Oxfam (une ONG qui se
consacre au commerce équitable et à la lutte

Porthcurno, minuscule
hameau que peu de
touristes visitent, possède
oublier Bertrand Russell. Preuve de l’esprit
libertaire et de l’utopie rationnelle qui ani-
maient les participants du Congrès de 1929, le
discours de bienvenue aux délégués – venus de
plusieurs dizaines de pays différents – fut pro-
noncé en espéranto. Les interventions portè-
rent sur le droit à l’avortement, l’acceptation
de l’homosexualité, la liberté sexuelle dans le
mariage, l’éducation sexuelle des enfants, etc.
contre la faim, la pauvreté et les injustices), Pendant cette décennie magnifique que furent
nous prenons tous les deux un bus pour
rejoindre Porthcurno, minuscule hameau que un fantastique théâtre les années 1920, Dora croyait encore avec une
excessive confiance – comme Bertrand – que les
peu de touristes visitent et qui n’est connu que conflits et les relations humaines pouvaient être
pour trois raisons : c’est de là qu’est parti le pre-
mier câble télégraphique sous-marin reliant
taillé dans les falaises régulés par la pensée rationnelle, la tolérance
mutuelle et la méthode scientifique.
l’Angleterre à ses colonies (d’abord l’Inde, puis
l’Australie et l’Extrême-Orient, et enfin l’Amé- Ménage à quatre
rique) ; on y trouve un fantastique théâtre de Au pays de Bertrand Russell Pour mieux comprendre les dessous sentimen-
plein air, le Minack Theatre, taillé dans les taux de ces années-là, mieux vaut se plonger
falaises face à l’océan ; et il y a enfin, à l’entrée L.* non pas tant dans l’Autobiographie de Russell,
du village, cette petite maison toute simple, Porthcurno, Cornouailles (R-U) plutôt succincte et timide sur le sujet, que dans
Carn Voel, qui fut la résidence d’été de Bertrand celle de Dora, intitulée The Tamarisk Tree, ou
Russell et de sa deuxième épourse, Dora. Il y dans les Mémoires de Kate, My Father Bertrand
séjourna pendant dix ans, jusqu’en 1932, avant Russell. A leur lecture, on comprend comment
de la laisser à Dora, qui y mourut en 1986. la volonté de mener la vie la plus sensée, régie
m
Dans le livre qu’elle lui a consacré [Carn 70k exclusivement par un raisonnement éclairé,
Voel, My Mother’s House, Patten Press, 1998], L’auteur 75 peut se heurter tout à coup aux exigences pri-
Kate Russell décrit ainsi cette maison où elle vit mitives de l’instinct animal le plus irrationnel

Courrier international
Né en 1958 à Medellín,
aujourd’hui : “La maison ressemble à ces dessins en Colombie, Héctor
et le plus passionné – présent, évidemment, en
que font les enfants, avec la porte au milieu, une Abad Faciolince est tout animal humain, y compris dans un animal
fenêtre de chaque côté, trois autres fenêtres au- écrivain et journaliste. Bogotá (Colombie) humain aussi rationnel et compatissant que Ber-
dessus, puis une paire de lucarnes sur le toit, comme A la mort de son père, * L. Londres trand Russell.
deux sourcils de guingois.” Elle ne pourrait être assassiné en 1987 par Parallèlement à cette vie intellectuelle in-
mieux décrite. Peut-être pourrait-on ajouter que les paramilitaires, tense, Dora et Bertrand décidèrent de mettre en
la maison s’inscrit dans un cadre naturel somp- il s’exile quelques habité par le mythe selon lequel des amours suc- pratique une vie de couple d’un genre nouveau
années en Espagne
tueux : des pâturages verdoyants où se promè- puis en Italie, où
cessives alimentent la créativité et l’inspiration. où la loyauté se substituerait à la fidélité, où la
nent vaches et chevaux, un grand champ de il commence à écrire. Et si cela était, nous pouvons affirmer que Dora jalousie n’aurait pas de raison d’être et où l’on
choux-fleurs, de douces collines parsemées Considéré comme a inspiré quelques-unes de ses œuvres les plus pourrait parler ouvertement des aventures
d’autres maisonnettes blanches sorties de des- l’une des nouvelles importantes, tant en mathématiques qu’en phi- sexuelles de chacun des partenaires – un pari dif-
sins d’enfants et, tout à coup, une série de voix de la littérature losophie – Introduction à la philosophie mathé- ficile que Dora poussa jusqu’à ses ultimes consé-
falaises qui tombent à pic dans l’océan, où rades colombienne, il fait matique [Payot, 1991], L’ABC de la relativité [10/18, quences. Bien plus jeune (et plus fougueuse
et baies sont tantôt léchées par une eau aussi partie du comité 1997], Analyse de l’esprit [Payot, 2006], Pourquoi sexuellement) que son époux, elle prit pour jeune
éditorial du quotidien
cristalline qu’autour des îlots coralliens des El Espectador, dans
je ne suis pas chrétien [10/18, 1997] –, en pédago- amant un séduisant journaliste américain, cor-
Caraïbes – quand la mer est calme –, tantôt lequel il publie gie ou dans les domaines de la vie quotidienne respondant de guerre, aventurier, d’esprit ouvert :
assaillies par un va-et-vient trouble et furieux un article d’opinion et de la morale – Le Mariage et la morale [10/18, Griffin Barry. Elle n’était pas aussi éprise de lui
de vagues et de courants sous-marins qui vien- chaque semaine. 1997] La Conquête du bonheur [Payot, 2001], que de Bertie, mais ils voyageaient ensemble et
nent se briser contre les rochers – quand elle Trois de ses œuvres Essais sceptiques [Les Belles Lettres, Paris, 2011]. passaient de bons moments.
est agitée, autrement dit le plus souvent. ont été publiées Autant d’ouvrages qu’il a écrits pendant quinze Bertrand Russell effectuait une tournée de
en France en 2010 : années d’une merveilleuse fécondité de l’esprit, conférences aux Etats-Unis lorsque Dora
Un écrin parfait Angosta (JC Lattès),
Traité culinaire
alors qu’il vivait avec elle, Dora Black, qui fut sa tomba enceinte de Griffin Barry. Elle lui écri-
Rares, probablement, sont les endroits sur terre à l’usage des femmes maîtresse durant plusieurs années avant de vit pour lui demander s’il souhaitait qu’elle
d’une beauté à la fois si douce et si rude, si tristes (JC Lattès) devenir sa femme. interrompe sa grossesse. Dans un télégramme,
intense. Un parfait écrin pour cette vieille et L’oubli que nous Elle était ; elle aussi, à n’en pas douter, une le philosophe lui enjoignit de n’en rien faire,
légende chère aux romantiques, celle de Tris- serons (Gallimard). personnalité fascinante. Socialiste, féministe, assurant qu’ils pourraient élever l’enfant
tan et Iseut, que l’on peut résumer ainsi : le roi pédagogue, auteure de plusieurs livres et de comme s’il était le leur, à tous les trois. Comme
Marc’h de Cornouailles envoie son neveu Tris- nombreux pamphlets sur la cause féminine et il n’avait pas pu jouer son “rôle”, affirmait-il par
tan chercher en Irlande celle qui sera son la libération sexuelle, elle a exercé pendant plus ailleurs, c’était une bonne chose qu’un autre
épouse, Iseut. Mais les deux jeunes gens, lors de quinze ans une influence aussi essentielle l’ait fait, puisqu’elle souhaitait d’autres enfants.
du voyage de retour, boivent par erreur un que bénéfique sur le philosophe. Engagés tous De son côté, le journaliste Griffin Barry, en
philtre d’amour et s’éprennent follement l’un deux dans diverses croisades libertaires, ils mili- apprenant la nouvelle, s’enfuit à Paris comme
de l’autre. Incapable de résister au pouvoir taient en faveur d’une éducation libérale, non un vulgaire coureur de jupons, pour ne revenir
magique du philtre, la jeune épouse devient autoritaire (fondant la Beacon Hill School, une que quelques mois plus tard afin de s’entrete-
adultère, tandis que le neveu est incapable de école expérimentale, qui accueillit des élèves nir avec Bertrand Russell.
ne pas trahir son oncle le roi. Une intrigue vieille pendant une bonne quinzaine d’années), pour C’est ainsi que naquit Harriet, le troisième
comme le monde, qui, à sa façon, peut servir de un pacifisme radical (que seule l’ascension de enfant de Dora, après John, l’aîné, et Kate, l’hé-
prologue aux difficultés conjugales qui ont eu Hitler vint remettre en question) et pour une roïne de ce récit de voyage. Faisant contre mau-
raison du couple heureux formé par Bertrand révision fondamentale de tous les principes vaise fortune bon cœur, Russell alla jusqu’à
et Dora Russell. Mais j’y reviendrai plus loin. moraux qui régissaient la société victorienne reconnaître l’enfant et lui donna son célèbre et
Je me contenterai de préciser pour l’heure (dans laquelle Russell était né) mais aussi aristocratique patronyme. A la même époque,
que Bertrand Russell, mon idole, mon dieu, s’est édouardienne (dans laquelle avait grandi Dora). il se rapprocha beaucoup, tant physiquement
marié quatre fois et qu’il eut aussi de nom- Ainsi, à l’époque où ils étaient ensemble, Dora que sentimentalement, de la gouvernante Patri-
breuses maîtresses. Entouré de toutes ces fit partie de la Ligue mondiale pour la réforme cia “Peter” Spence. Poursuivant leurs voyages
HECTOR ABAD, EL ESPECTADOR

femmes, il n’a pourtant jamais cessé de se consa- sexuelle [fondée en 1928 par Magnus Hirsch- et leur infatigable activité intellectuelle, Dora
crer, l’esprit serein, à ce qu’il a toujours fait : feld], qui compta dans ses rangs H.G. Wells, et Bertrand vivaient désormais flanqués de deux
l’amélioration du monde, la critique de son Bernard Shaw et Hugh Walpole, sans silhouettes en pointillé.
indécrottable bêtise, tentant de libérer les Leurs idéaux libertaires les poussèrent un
hommes d’inutiles préjugés par le biais temps à persévérer : il semblait possible de
d’une écriture claire, fluide, incisive, à Lady Katharine, fille de continuer à vivre ainsi. Un équilibre incertain
l’intelligence dévastatrice. Il est pos- Bertrand Russell, habite dans l’infidélité mutuelle, quatre adultes et
sible que son esprit sceptique ait été toujours sa demeure. quatre enfants [Roderick, fruit de la relation de
HECTOR ABAD, EL ESPECTADOR Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011  61

La plage de Porthcurno
L’eau salée et cristalline de
l’Atlantique se brise sans relâche
contre les falaises hautes comme
des forteresses.

Dora avec Griffin Barry, était né entre-temps], Russell et son désintérêt l’eurent éloigné d’elle sell ne prit la conversion de sa fille ni comme une
dans un ménage à quatre (l’expression est de aussi. L’entêtement, la triste réalité (qui sou- nouvelle tragédie familiale, ni comme un échec
Dora) fondé sur un cocufiage consenti. Ils par- vent apparaît sous les traits de problèmes éco- personnel. Aujourd’hui, Kate a délaissé son mili-
tirent même tous ensemble en vacances à Hen- nomiques) prirent le pas sur le désir et les tantisme missionnaire et vit sa foi dans l’inti-
daye, au Pays basque français. Cependant, la bonnes intentions. mité, sans aucun esprit prosélyte. Et elle est
colère, le désamour, le mécontentement, l’im- Pendant ce temps, Carn Voel, la maison de retournée vivre dans le paradis de son enfance,
placable jalousie réciproque, toutes choses que Cornouailles, tombait en ruine. Dora n’était pas en Cornouailles. Elle vit seule dans la vieille
dicte le cœur et que la raison ignore, finirent riche. Fuites dans le toit, moisissures, insectes, maison restaurée, où le jardin est redevenu
par déchirer le couple. La séparation et le mauvaises odeurs. La dernière assistante de jardin. La vigueur, la joie, l’agilité mentale du
divorce ne se firent pas à l’amiable, mais avec Dora, ivre en permanence, cachait ses bouteilles vieux philosophe règnent à nouveau à Carn Voel.
l’habituelle et terrible bataille d’avocats, les de gin dans le vieux jardin (qui n’était plus que Et, sur ce Finistère anglais, dans ce paradis
récriminations mutuelles, le ressentiment. mauvaises herbes). Et, tandis que son fils terrestre où l’eau salée et cristalline de l’Atlan-
malade mourait, seul et fou, tandis que mourait tique se brise sans relâche contre des falaises
Le paradis de son enfance Dora, indignée, autoritaire et colérique, mas- hautes comme des forteresses résistant à ses
Bientôt, Bertrand épousa la gouvernante au quant d’une joie de façade son exaspération assauts millénaires, dans ce paradis des
surnom masculin, “Peter”, et la Seconde Guerre intérieure, Bertrand Russell, mon idole, mon phoques, des chevaux et des vaches, dans ce vert
mondiale les surprit aux Etats-Unis, où ils pré- dieu, combattait pour sauver l’humanité. Quel intense associé au bleu de la mer et au gris du
férèrent rester. Il eut avec elle son dernier destin mélancolique, au bout du compte, quel ciel, je me sens tout à coup ivre de raison, mais
enfant, Conrad, aujourd’hui disparu. Son contraste entre les affres de la vie privée de la aussi de liberté. Mes vieux idéaux, l’héritage
prénom avait été choisi en l’honneur de l’ami femme et du fils aîné et la vie publique du mari, intellectuel de Bertrand Russel se heurtent à la
de Russell, Joseph Conrad, le marin écrivain. sans cesse plus célèbre, prix Nobel de littéra- réalité. Je suis convaincu qu’il y a une intuition
Dora resta seule avec ses quatre enfants, même ture, absorbé par de merveilleux projets poli- de la vie, une intelligence émotionnelle qui per-
si les deux aînés, John et Kate, en vertu de la tiques défendant des causes justes dans le çoit instinctivement ce qui peut blesser pro-
garde partagée, passaient la moitié des vacances monde entier ! La pionnière mondiale du fémi- fondément les autres. Et que la raison ne peut
avec leur père. Les plus jeunes firent eux aussi nisme mourait comme une femme ordinaire, pas tout planifier, qu’au contraire nous devrions
de longs séjours avec leur propre père outre- divorcée et seule, plutôt oubliée, pendant que toujours prendre en compte notre antique et
Atlantique et, s’y trouvant eux aussi quand la son mari grandissait dans l’estime et l’admira- obstiné instinct animal, les élans de notre bon
guerre éclata, ils y restèrent bien plus longtemps tion universelles. vieux cœur obstiné. S’y opposer, c’est risquer
que prévu. Les années de batailles judiciaires et C’est à la même époque que sa seule fille, de répandre le malheur. C’est avec ce sentiment
de disputes enterrèrent le rêve de Beacon Hill, Katharine, élevée par son père dans l’athéisme, que je fais mes adieux à la Cornouailles, à Anne,
er
cou ng

cette expérience d’école alternative, à la péda- bibliothécaire à Harvard, se convertit au chris- à lady Katharine, au merveilleux souvenir de
rri
Lo

gogie innovante, sans crainte, dans la liberté. tianisme. Plus encore, elle tomba amoureuse d’un Bertrand Russell, mon idole et mon dieu.
L’école dut fermer quand l’absence de Bertrand pasteur épiscopalien américain. Bertrand Rus- Héctor Abad
62  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

er
cou ng
rri
Lo

Mystification

Fellini a
voulu voir
Tulum
Dans les années 1980, le cinéaste italien
avait fait un voyage au Mexique dans l’idée
de tourner un film inspiré des écrits
de Carlos Castaneda. Le film n’a jamais vu
le jour. Les raisons ? Aussi ésotériques que
les livres de l’anthropologue péruvien.

O
Gatopardo (extraits) Mexico
ctobre 1984. Federico Fellini
reçoit un coup de téléphone alors
qu’il se trouve sur un plateau de
Cinecittà, en pleine préparation
de son film Ginger et Fred.
— Carlos est ici. Tu veux le voir ?
Cela fait quinze ans que Fellini cherche à ren-
contrer Carlos Castaneda. L’auteur de L’Herbe du
diable et la petite fumée (1968), Voir (1971) et Voyage
à Ixtlan (1972), des livres publiés dans le monde
entier, suscite curiosité et admiration. Il révèle
dans ces ouvrages une part de la sagesse d’un sup-
posé Indien Yaqui se présentant sous le nom de
don Juan Matus, qu’il aurait connu dans le désert
de Sonora, lors d’une enquête menée dans le cadre
de ses études d’anthropologie à l’université de
Californie. Ce sorcier, comme l’affirme Casta-
neda dans son récit à la première personne, l’au-
rait pris comme apprenti et lui aurait révélé les
Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011  63

CASTERMAN

préceptes ancestraux de son peuple, les effets présente à son producteur, Alberto Grimaldi. Fel-
psychotropes du peyotl et les puissances surna- lini veut remettre à plus tard la rencontre, parce
turelles que les hommes pouvaient parvenir qu’il est sur le point de commencer le tournage
à dominer. de Ginger et Fred, mais Castaneda l’en empêche :
Fellini a le projet de réaliser un film inspiré il lui dit que le rendez-vous suivant doit avoir lieu
des livres de Castaneda, mais il n’a pas trouvé le immédiatement à Los Angeles.
moyen d’en acquérir les droits. Le voyage est financé par Grimaldi, en 1984,
Quelques années plus tard, en 1988, dans le mais Fellini ne tournera jamais le film. De retour
défunt hebdomadaire L’Europeo, il racontera cette à Rome, le cinéaste raconte à ses amis que Cas-
rencontre nocturne avec Castaneda dans un hôtel taneda s’est volatilisé, mais que lui et ceux qui
de Rome. “A l’heure dite, j’ai vu arriver un homme l’accompagnaient viennent de vivre un voyage
petit, trapu, brun : un Sicilien, un gros Sicilien avec étrange, ponctué de messages anonymes [trou-
des dents blanches brillantes, aux manières affables, vés dans les chambres d’hôtels], de coups de fil
cordiales. Quelqu’un de très jovial : aucun trait roman- menaçants, de signaux ésotériques.
tique qui puisse évoquer un quelconque envoûtement. La légende noire de ce film non tourné se cris-
Le sourire du Mexicain [en fait Castaneda était péru- tallise en 1986, quand le Corriere della Sera publie,
vien], qui fait penser aux Calabrais, aux Napolitains, sous le titre Viaggio a Tulun [sic], un scénario que
les cheveux ondulés et brillants, les sourcils très noirs, le cinéaste a écrit en collaboration avec son scé-
l’œil un peu globuleux, mais affable, curieux. Un nographe Tullio Pinelli, accompagné d’illustra-
regard touchant, un côté convivial et tactile, une tions de Milo Manara. Le quotidien présente le
manière de s’assurer que vous êtes là et que les autres texte comme un scoop sur ce que va être le pro-
sont ici avec vous. “My dear friend.” “Cher ami !” chain film de Fellini. Le scénario raconté est
Nous nous sommes donné l’accolade.” inquiétant, mais le message sur lequel il se ter-
D’autres metteurs en scène, comme Alejan- mine l’est plus encore : “Les faits ici présentés se
dro Jodorowsky, avaient tenté en vain de réaliser sont produits dans la réalité.”
un film inspiré de l’œuvre de Castaneda. Appa- Ce texte cinématographique de Fellini raconte
remment, l’écrivain avait choisi Fellini, et vice- l’histoire d’un film dans le film : celle d’un réali-
versa. A Rome, ils se voient plusieurs fois. sateur qui décide de faire un film en s’inspirant
Castaneda, tel un oracle, insistait sur le fait que des recueils de légendes et de rites magiques des
le moment était propice pour faire le film. Il vou- anciennes civilisations aztèques rédigés par un
lait convaincre Fellini de tourner au Mexique, universitaire latino-américain dont on ne dit
alors que ce dernier disait qu’il pouvait réaliser jamais le nom, comme si l’on évitait de nommer
des décors de paysages mexicains à Cinecittà. Carlos Castaneda.
Ce sera leur premier désaccord. Le cinéaste le
  


De retour à Rome,
le cinéaste raconte à ses
amis que Castaneda s’est
Il est 15 heures passées de quelques minutes,
heure italienne, quand la sonnerie du téléphone
retentit. L’écrivain Andrea De Carlo décroche
aussitôt : il attend un appel du Mexique. En 1984,
De Carlo, alors âgé d’à peine plus de 30 ans, a
accompagné Fellini à Los Angeles et à Mexico.
Son deuxième livre, Macno, était alors sur le point
de paraître. Grâce à l’aventure mexicaine, De
Carlo publie en 1986 son troisième roman, Yuca-
tan, dans lequel il raconte les événements
volatilisé, mais qu’il vient étranges qui se sont déroulés au Mexique en fai-
CASTERMAN

sant alterner réalité et fiction. Ses protagonistes


sont un metteur en scène et un journaliste. Ce
de vivre un voyage étrange roman n’a pas plu à Fellini.  64
64  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

  

63  De Carlo a été assistant de Fellini entre 1982


et 1983, pendant le tournage d’E la nave va [Et
vogue le navire]. En octobre 1984, le metteur en
scène lui a proposé de l’accompagner à Los
Angeles pour rencontrer Castaneda. L’histoire
qu’il lui a racontée au sujet de sa rencontre avec
l’anthropologue – il y était question cette fois
d’une limousine noire qui se serait arrêtée dans
la rue et dont Castaneda serait descendu – lui
paraissait invraisemblable. Mais il savait que Fel-
lini donnait volontiers libre cours à son imagina-
tion, reconstruisant presque tout. Les deux
hommes sont partis pour Los Angeles, à l’aéro-
port ils étaient attendus par le fils d’Alberto Gri-
maldi, le producteur de Fellini. A l’hôtel, ils ont
rencontré Castaneda. Jusqu’ici, tout coïncide avec
le scénario publié dans le Corriere della Sera.
“Je le voyais pour la première fois. C’était un
homme assez petit, très énergique, aux cheveux teints
d’un noir très intense. Ce n’était pas du tout le per-
sonnage silencieux et mystérieux que j’avais imaginé.
Il était très exubérant, il avait l’air ravi d’être sur le
point de faire un film avec Fellini.” Il était prévu que
les trois Italiens parcourent le Mexique avec l’an-
thropologue pour visiter les lieux de ses histoires,
dont Fellini s’inspirerait pour son film. Mais les
choses se sont mises à aller de travers. De Carlo
raconte qu’ils ont commencé à recevoir des mes-
sages les invitant à se méfier de Castaneda. Quand
Fellini les a montrés à l’anthropologue, celui-ci a
perdu son sang-froid.
“Au début, Castaneda disait : ‘Ah, mais ce n’est
pas sérieux !’ Mais quand nous en sommes arrivés
aux premiers messages menaçants (‘Il ne faut pas
suivre cet homme, parce qu’il ne sait pas’), Cas-
taneda nous a dit : ‘Ce sont des fous qui me per-
sécutent’. Cela ressemblait à une espèce de culte. Puis
finalement, il a pris peur. Il nous a dit : ‘Si nous y
allons tous ensemble, c’est très dangereux pour
vous, en revanche si vous n’y allez que tous les
trois, vous ne risquez rien.’ Ensuite, il nous a raconté
qu’il avait été suivi par une voiture, qui était peut-être
de la CIA. Là-dessus, il a disparu et nous ne l’avons
plus jamais revu.
– Dans le projet de film publié par le Corriere, il
est dit que l’anthropologue vous a accompagnés au
Mexique. Cela ne s’est donc pas passé comme ça dans
la réalité ?
– Le point de départ du scénario de Fellini est
authentique, bien sûr, répond De Carlo, mais la suite
de l’histoire est entièrement imaginaire, elle ne cor-
respond pas du tout au déroulement des faits. Fellini,
Grimaldi et moi, sans Castaneda, nous sommes donc

CASTERMAN
partis en voiture à travers le nord du Mexique, mais
nous nous sommes rendu compte, finalement, que ce
circuit ne rimait à rien. Castaneda nous avait indi-
qué de manière très vague, sur la carte, les lieux
magiques, mais en réalité, sans lui, nous étions inca-
pables de les retrouver.” et il n’y avait personne pour nous attendre là-bas. Je La réalisation de la bande dessinée a été
Exténués, les trois Italiens sont rentrés à Los n’ai pas non plus le souvenir que l’un d’entre nous ait menée tambour battant  : Fellini donnait les
Angeles. Ils devaient se rendre dans le Yucatán, eu un appareil photo à Tulum. Puis nous sommes ren- ébauches à Vincenzo Mollica [ami de Fellini, spé-
vers où les conduisaient les notes mystérieuses. trés à Cancún et, de là, nous sommes repartis pour cialiste de la BD et critique de cinéma, qui a fait
Ils ont pris un avion pour Cancún et ont fait une Los Angeles. se rencontrer Manara et le cinéaste] et celui-ci
brève escale à Mexico. Tous les messages disaient — Vous avez trouvé des chamans ? les envoyait par fax à Manara, qui se trouvait à
qu’ils devaient aller dans le Yucatán. Et Fellini — Non, à la grande déception de Fellini.” Vérone. Mais le sortilège mexicain continuait
avait l’air prêt à suivre ces messages. d’opérer. Ils se sont mis à recevoir d’étranges
“Nous avons continué à découvrir des messages.    appels téléphoniques. “Ils voulaient savoir ce que
Dès que nous arrivions quelque part, nous trouvions nous faisions. C’était un groupe italien lié aux expé-
un message nous indiquant la destination suivante. Dans les dernières années de sa vie, Fellini n’est riences de Castaneda, c’est-à-dire à son mode de
Nous nous sommes alors rendus sur le site archéolo- pas parvenu à réunir les fonds pour faire le film pensée.” Si, dans un premier temps, Fellini a prévu
gique de Chichén Itzá et on nous a dit que le pôle néga- et il a transformé en bande dessinée, avec des des- que le personnage de Carlos Castaneda figure-
tif du monde était situé à cet endroit. Ensuite, on nous sins de Milo Manara, le scénario qu’il n’avait pas rait dans la bande dessinée, ces appels anonymes
a invités à rejoindre le pôle positif, à savoir Tulum. pu porter à l’écran. Viaggio a Tulum est paru en l’amènent à y renoncer. Il modifie le début de
Après avoir loué une Jeep, nous avons trouvé des mes- 1990 chez Rizzoli [et en France chez Casterman, l’histoire en la rendant bien plus surréaliste, ce
sages qui fournissaient tous les détails : ‘Vous devez sous le titre Voyage à Tulum], Manara en a fait une qui n’est pas pour déplaire à Manara : plus qu’un
prendre une voiture découverte, puis tourner histoire érotique, où Fellini, qui apparaît dans cer- rêve, la BD serait un grand cauchemar allégo-
pour être en contact avec le ciel.’ C’est ce que nous taines planches, est figuré parfois sous les traits rique sur l’apocalypse du monde telle qu’ils
avons fait. Il s’agissait d’une voiture à quatre places, de Marcello Mastroianni. étaient en train de la vivre.
Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011  65

Fellini a toujours pensé que son projet ciné-


matographique sur les livres de Castaneda avait Un étrange périple au Mexique
sans doute irrité et inquiété certaines personnes,
qui devaient appartenir à une sorte de secte dont Cinecittà, Rome (Italie)
Los Angeles
dépendait certainement l’anthropologue. En
somme, d’après lui, les menaces provenaient 9 250 km
d’une organisation dépassant la personne du mys-

28

Courrier international
térieux écrivain. Et comme le cinéaste était très

00
Chichén
superstitieux, il a préféré ne pas porter cette his-

km
Itzá Cancún
toire à l’écran. Mexico
Tulum, Yucatán (Mexique)
1 180 km
  
— Il a évoqué certains détails du fameux voyage. Et de relation qu’il avait avec absolument tout le monde.
Un avion vient d’atterrir à Mexico en provenance puis, avec le temps, par des gens de son entourage, Quand il s’est rendu compte qu’il n’allait pas pou-
d’Inde. Tony Karam, directeur de la Maison du j’ai fini par comprendre qu’il tenait certaines infor- voir obtenir cela de Fellini, d’une certaine façon il a
Tibet au Mexique, en descend. On dit qu’il a été mations de personnes proches de lui à cette époque et fait machine arrière.”
très lié avec Castaneda et qu’ensuite il a pris ses qu’il présentait ensuite les faits en question comme
distances avec lui, vers le milieu des années 1990, s’il en avait eu connaissance grâce à une sorte de révé-   
quand l’anthropologue a proposé à Karam de lation. Il parlait par téléphone, puis disparaissait.
devenir “le nouveau nagual” [sorcier arrivé à un C’était tout à fait son style. Ceux d’entre nous qui le Fellini avait beaucoup de points communs avec
stade avancé de la connaissance]. Selon Amy Wal- connaissaient bien savaient comment cette mécanique Castaneda. L’un comme l’autre étaient capables
lace, l’une des disciples et maîtresses de Casta- opérait en lui. de changer le regard des autres. Egocentriques,
neda, “Tony a décliné cette offre, de plus en plus — Quand Castaneda s’est énervé en découvrant les ils faisaient tous deux l’objet d’un culte et
convaincu que les histoires de Carlos étaient des inven- messages que Fellini avait trouvés dans sa chambre n’avaient pas leur pareil pour raconter des his-
tions et que ses méthodes étaient destructrices et d’hôtel à Los Angeles, en fait, il jouait la comédie ? toires auxquelles ils finissaient par croire eux-
dégradantes”. — Oui, c’était bien le genre de Carlos, de jouer avec mêmes. Et c’est avec un art consommé qu’ils
Le lendemain, un lundi froid, à 9 heures, le A lire les gens de cette manière et de créer artificiellement inventaient leur propre personnage et construi-
téléphone a sonné. C’était votre serviteur, le jour- une ambiance mystérieuse, magique. Cela faisait partie saient une sorte de mythologie d’eux-mêmes.
naliste qui enquête sur Le Voyage à Tulum. Karam Les dessins et de sa manière de générer l’influence et l’impact qu’il Fellini ne s’est peut-être jamais rendu compte
attendait ce coup de fil. planches qui illustrent avait sur les gens. que, à l’égal de Mastroianni dans la BD de Milo
“Nous avons noué une relation qui a duré de nom- cet article sont — Pourquoi Castaneda a-t-il changé d’avis quant au Manara, il avait été lui-même sans le savoir le per-
breuses années. Je lui rendais visite aux Etats-Unis extraits du livre fait que Fellini tourne son film ? sonnage d’un film. Un film dont Castaneda tirait
ou au nord du Mexique, ou bien il venait me voir à de Milo Manara — A ce qu’il m’a dit, pour une raison ou pour une les ficelles. Mais on peut aussi imaginer qu’en
Voyage à Tulum
Mexico.” La voix est apaisante. Karam affirme que autre, pendant qu’il était avec Federico Fellini, il a grand visionnaire qu’il était, le cinéaste ait com-
sur un projet de
l’anthropologue avait une capacité hors du Federico Fellini dû se rendre compte que le cinéaste était aussi quel- pris dès le début la manipulation de Castaneda
commun pour saisir la structure psychologique pour un film en devenir, qu’un qui avait une très forte personnalité. Celui qui et s’en soit servi pour que nous soyons tous les
d’un individu, presque au premier coup d’œil, ce paru en 1990 aux allait adapter ses livres devait être un incondition- acteurs éternels du film qu’il n’a jamais tourné.
qui lui permettait de manipuler ses interlocuteurs éditions Casterman. nel, quelqu’un de totalement dévoué, car c’est le type Sergio R. Blanco
avec une facilité déconcertante. “Sans éthique, mais
de façon magistrale.”
Au dire de Karam, Castaneda pensait que s’il
y avait un cinéaste capable de porter à l’écran ses
trois premières œuvres, c’était bien Fellini. Il l’a
donc invité au Mexique pour faire un périple à
travers ce qu’il considérait comme les “lieux de
pouvoir” de son œuvre et de son histoire per-
sonnelle, mi-réelle, mi-imaginaire. Mais Casta-
neda cherchait aussi à s’amuser aux dépens de
celui qu’il admirait, Fellini. “Pendant ce voyage,
Castaneda, fidèle à son style, manipulait la réalité
autour de Fellini ; il enquêtait sur des épisodes de la
vie du cinéaste, des faits qu’il pouvait ensuite lui pré-
senter comme des intuitions magiques, et lui avait pré-
paré une sorte d’itinéraire fantasmagorique pendant
son séjour au Mexique. Ce qui a fourni au réalisateur
la matière de son scénario.”
Pour Karam, Castaneda est un grand écri-
vain. S’il avait présenté ses livres comme des
œuvres de fiction, à l’en croire, il occuperait
aujourd’hui une place de choix dans la littérature
latino-américaine. Mais il a décidé de les pré-
senter comme une sorte de récit d’expériences
personnelles. Ce qui l’a amené à s’éloigner peu
à peu du monde universitaire et l’a privé de
reconnaissance dans des cercles plus cultivés. Il
est devenu un personnage du monde ésotérique.
Karam voit en lui un homme pétri de contradic-
tions, avec la structure mentale d’un gourou, ni
plus ni moins. Il s’est employé à déifier sa propre
er

personne, assure Karam.


cou ng
rri

Un jour, Karam a appris que l’un des fils du


Lo

romancier [mexicain] Carlos Fuentes avait eu un


problème psychologique important, qui l’avait
conduit à l’hôpital, et il a parlé de cet incident
avec Castaneda. Ce dernier n’a pas tardé à parler
à Fuentes comme s’il avait eu une révélation para-
normale. D’après Karam, Castaneda a fait la
même chose avec Fellini.
“Castaneda vous a-t-il dit qu’il avait eu l’inten-
tion de manipuler Fellini ?
66  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

Le Christ de Sawaerma
Les Asmats de Papouasie
ont été évangélisés par
des missionnaires catholiques
à partir des années 1950.

er
cou ong
rri
L
L
Tempo Jakarta

e corps de Jésus est noir. Nu, sans le


morceau d’étoffe qui recouvre habi-
tuellement ses hanches. Ses deux bras
pendent le long de son thorax, ils ne
sont pas écartés ni cloués sur la croix
comme le veut la tradition, mais ses
deux mains sont perforées. Cette statue en bois
a de curieuses proportions, mais elle figure clai-
rement un corps décharné. Sa tête, plus grosse
que son tronc, est tournée vers la droite. Sa cou-
ronne d’épines ne repose pas sur son crâne mais
flotte quelques centimètres au-dessus.
Ce Christ est fixé sur une grande croix faite
de gros rondins de bois. A sa droite est pendue
une gibecière en feuilles de sagou tressées, et à
sa gauche un turban. Une lance traverse la croix
en diagonale, sa pointe dirigée vers le bas. Tous
ces éléments représentent des aspects impor-
tants de la culture asmat. La gibecière, par
exemple, n’est pas seulement un objet utilitaire.
Elle symbolise le statut d’une personne au sein
de la société.
Cette croix est unique en Indonésie. Elle fait
désormais partie intégrante de l’église asmat de
Sawaerma, en pays Agats (province indonésienne
de Papouasie). L’architecture de ce grand édifice
en bois au toit en feuilles de sagou s’harmonise
parfaitement avec les maisons sur pilotis dressés
BONA BEDING/TEMPO

sur les berges du fleuve Pomatsj.


En novembre dernier, lors des cérémonies
célébrant les quarante ans du diocèse d’Agats, un
émissaire du Vatican, Mgr Leopoldo Girelli, s’est
rendu dans cette église pour y célébrer une messe
de bénédiction pour l’école-internat primaire de
Sawaerma, qui octroie des bourses aux écoliers
Spiritualité asmats. Mgr Girelli n’a émis aucune objection, ce
qui montre que le Vatican approuve l’architec-
ture de cette église.
On cite le plus souvent Alphonse Sowada,

Le Christ des évêque d’Agats, comme étant le premier défen-


seur des arts et de la culture asmats. C’est en effet
lui qui, en 1973, a fondé le musée de la Culture et
du Progrès asmats avec le soutien de la mission
catholique de l’ordre de la Croix sacrée de Has-

coupeurs de têtes tings, au Nebraska, et l’aide financière de la Fon-


dation John D. Rockefeller III. Au départ, ce musée
avait pour but de préserver les statues asmats, uti-
lisées dans les rituels de guerre et de coupeurs de
tête, dont le gouvernement indonésien avait inter-
dit, en 1963, la fabrication pour prévenir les guerres
Une Crucifixion unique au monde trône dans l’église tribales. Mais c’est à l’engagement et à l’énergie
du père Vincent Cole que les Asmats doivent leur
de Sawaerma, dans la province indonésienne église singulière. Cet Américain du Michigan, né
de Papouasie : un Jésus syncrétique en  1945, officie depuis plus de trente ans à
Sawaerma en tant que prêtre et évêque auxiliaire.
doté de tous les attributs de la culture asmat. Sa corpulence et sa peau blanche ne passent pas
inaperçues au milieu des habitants de Sawaerma,
dont la plupart des hommes et des femmes vont
encore torse nu.  68
68  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

Traditions asmats
En haut, crânes d’ancêtres
exposés au musée d’Agats.
En bas, taille de totems
dans un village papou.

ALAMY
ALAMY

Pratique 66  En fait, la construction de cette église sym- de l’Eglise ne signifiaient rien pour eux. Ainsi l’au-
bolise une sorte d’apothéose des missions catho- tel : “Que signifie un autel ou une table pour eux ?
liques en pays Agats. Le premier missionnaire Les seules tables qui existent à Sawaerma sont celle
Une région était un prêtre hollandais de la congrégation du
Sacré-cœur, Gerard A. Zegwaard. Il débarqua à
que j’ai chez moi et celle du poste de police. Il ne fau-
drait pas que la table se charge pour eux d’une sym-
Agats en 1953 – la ville devint l’année suivante un bolique négative, comme une interpellation ou un
difficile d’accès poste de l’administration des Indes néerlandaises.
Contrairement à d’autres groupes de mission-
interrogatoire par la police”, explique le prêtre.
L’Eglise intègre les éléments de la culture asmat
Pour se rendre à Agats, il faut prendre naires, Zegwaard et ses compagnons prêtres qui afin que les habitants puissent mieux comprendre
un bateau de la compagnie nationale Pelni lui succédèrent essayèrent de détruire le moins cette croyance et voir qu’elle n’est pas une chose
au départ d’Ambon, dans l’archipel des possible les éléments culturels de la société locale. étrangère mais qu’elle est reliée à leur propre vie.
Moluques, ou de Denpasar, sur l’île de Bali. Ils s’efforcèrent au contraire de les conserver. “En fait, Dieu les invite à parfaire ce qu’ils possèdent
La liaison s’effectue tous les dix jours. Ceci explique pourquoi le père Vincent craint tant déjà, non pas à faire table rase”, ajoute Vincent en
On peut aussi y arriver par que la culture asmat disparaisse, engloutie par la donnant l’exemple de la présence, dans l’église,
les airs à bord d’un tout petit avion modernité et l’invasion des cultures extérieures. de foyers asmats remplis de cendres et de char-
à hélices – pas plus de dix passagers à “En fait, l’Eglise n’a rien apporté de nouveau. Les bon. Pour les Asmats, le foyer est un lieu parti-
bord – des compagnies Merpati, Trigana Asmats avaient déjà ces valeurs. S’ils veulent com- culièrement sacré. Notamment le foyer mère,
Air ou AMA, cette dernière appartenant prendre la parole de Dieu ou les enseignements du dans la maison du droit coutumier. C’est là qu’ils
aux missions catholiques. La fréquence Christ, il faut qu’ils puisent dans leur propre fonds s’assoient tous ensemble, que les esprits des
est de deux ou trois vols par semaine, spirituel”, précise le père Vincent. ancêtres se manifestent, qu’ils exposent les pro-
au départ de Timika ou de Merauke Pendant des dizaines d’années, le prêtre amé- blèmes et discutent de toutes choses importantes.
(en Papouasie) et à destination d’Ewer, ricain s’est efforcé de comprendre la culture La présence de leurs symboles culturels leur
la localité la plus proche d’Agats dotée asmat et il a découvert que nombre de symboles permet de comprendre l’Eglise dans la perspective
d’une piste d’atterrissage. Puis il faut
poursuivre le voyage jusqu’à Agats à bord
d’une barque à moteur. Mais on risque Une église en terre papoue
de ne jamais arriver à bon port pour peu
que le temps soit mauvais. Les hautes Ambon,
vagues, la pluie et la tempête coupent MOLUQUES
très souvent Agats du reste du monde. I N D O N É S I E Timika
Ewer
1 110 k
Jakarta, JAVA 970 km m
Courrier international

km Sawaerma,
1 600 pays Agats,
PAPOUASIE Merauke
Denpasar,
BALI
Papouasie
Univers
CHARLES GRENVILLE

Les Asmats sont l’une des


300 communautés qui peuplent

poche
l’île depuis plus de 40 000 ans.

asmat. Vincent prend l’exemple du mythe du


sagoutier, dont une branche est posée à côté du
grand foyer eucharistique.
Les douze familles ethniques Asmats possè-
dent chacune un récit des origines du sagou, mais
er

le cœur en est identique : il s’agit de l’histoire de


cou ong

Biwiripits, l’homme qui a découvert le sagou. Jadis


rri

vivaient Biwiripits et sa femme Teweraut avec


L

leur parentèle. Ils ne se nourrissaient que de pois-


sons, de crabes, de jeunes pousses et des fruits
du palmier nipa. Un jour, Biwiripits rêva qu’il
découvrait un palmier à épines au milieu de la
forêt. A partir de ce palmier, sa femme et lui fabri-
quaient de la farine et la mangeaient. Un délice.
Alors, Biwiripits partit plusieurs fois en forêt
pour chercher cet arbre. Un jour, il marcha sur
une grosse épine. Certain que c’était là l’arbre de
son rêve, il planta l’épine dans la boue et le len-
demain, en ce lieu, une branche de palmier sagou
avait déjà poussé. Sa femme et lui la coupèrent et
en récoltèrent la farine, qu’ils placèrent dans sa
gibecière. Mais la gibecière était si lourde que
Biwiripits s’enfonça dans la boue. Sa femme
essaya de l’en extraire, mais en vain. Birwiripits
lui dit de rentrer. Le lendemain, sa femme et leur
parentèle retournèrent dans la forêt, mais ils ne
trouvèrent que des palmiers sagous à l’endroit où
Biwiripits s’était enfoncé dans la boue. Depuis ce
jour, les Asmats croient que Biwiripits s’est trans-
formé en sagoutier. Le père Vincent compare ce
mythe avec le sacrement de l’eucharistie. “Nous
les catholiques, nous croyons que par l’eucharistie
nous recevons le corps et le sang du Christ. Dans le
mythe du sagou, il y a le symbole du sacrifice. Jésus
lui aussi se sacrifie pour la communauté des croyants.”
Kurniawan
70  Courrier international | n° 1072 | du 19 au 25 mai 2011

Insolites

Des bonus pas très catholiques


Dieu n’a pas été entendu de dollars en 2010, près
lors de l’assemblée annuelle de 14 fois plus qu’en 2009.
de Goldman Sachs. En 2007, juste avant la crise,
La résolution, émanant il avait reçu 68 millions
d’un groupe d’actionnaires de dollars de bonus, rappelle
religieux emmené par une The Boston Globe.
nonne, un prêtre et le dirigeant Les sœurs de saint Joseph
DR

d’une organisation juive, a été balayée, de Boston, celles de saint François


rapporte The Guardian. Le groupe de Philadelphie, les bénédictines
demandait que la banque de Mount Angel et les sœurs

DR
d’affaires justifie les de Notre Dame de Namur,
69,6 millions de dollars versés
en 2010 à ses cinq principaux
dirigeants, malgré la chute des
alliées à la Nathan Cummings
Foundation, n’ont pas eu gain
de cause. Seuls
Râma Râma Râma Râma
bénéfices. “Quand on voit des
PDG gagner 300 fois plus que
l’employé moyen, cela pose de
4,1 % des actionnaires ont
soutenu le combat des religieux.
Un combat “éthique” et
Râma Râma Râma Râma…
DR

sérieuses questions aux actionnaires. accessoirement financier : les religieux,


On peut se demander si leur rôle est si en effet, ont vu leur pension de retraite La banque Ram Ramapati a été fondée voilà déposer le document sacré au plus tard huit
bénéfique que cela”, déclarait avant fondre comme neige au soleil. près de quatre-vingt-dix ans à Bénarès. mois et dix jours après avoir contracté le prêt,
la réunion du 6 mai la sœur Nora Nash “Ils touchent tous ces bonus, mais Depuis, plus de 100 000 personnes y ont explique Sumit Mehrotra. Il faut procéder
(en haut), de la congrégation de saint nous, nos gains ont baissé de 17,5 %”, ouvert un compte. Pourtant, l’établisse- à des ablutions avant d’écrire. Les clients doi-
François de Philadelphie. Entre salaire s’irrite Lance Lindblom, président ment ne s’occupe pas d’argent. vent se soumettre à un régime végétarien très
et bonus, le directeur général Lloyd de la Nathan Cummings Foundation, Pour y ouvrir un compte, il suffit d’écrire strict et éviter l’ail et l’oignon pendant
Blankfein (en bas), a perçu 14,1 millions cité par The New York Observer. le nom du dieu Râma 125 000 fois sur du toute la période où ils se consacrent à l’écri-
papier et de le confier en dépôt à la banque ture du nom de Râma.” La banque a été
dans l’espoir de voir une prière exaucée. créée dans la ville de pèlerinage par Das
La banque compte aussi des clients aux Channu Lal. Son gourou lui avait

Le sac de la terreur Etats-Unis, au Canada, aux Antilles. “Une


fois le message sacré déposé par le titulaire du
compte, nous procédons à une série de rituels
conseillé de consacrer sa vie au culte de
Râma. Les clients sont issus de milieux
très différents : il y a des médecins, des
destinés à lui garantir chance et prospérité”, ingénieurs, des femmes au foyer, explique
Ce sac à main pourrait être explique Sumit Mehrotra, petit-fils du fon- Mehrotra qui fait également du coaching
adjugé 100  000  livres chez dateur de la banque Ram Ramapati. à Bénarès. Beaucoup assurent que leurs
Christie’s, le 27 juin. Pas donné Comme une banque qui accorde un crédit, prières sont exaucées une fois l’ex-voto
pour un accessoire, fût-il en l’établissement prête le nom divin jusqu’à sacré déposé à la banque. “Ma sœur a eu
cuir. Sauf que ce sac apparte- ce que le postulant l’ait écrit le nombre de un garçon”, affirme Arun Kumar, habitant
nait à Margaret Thatcher fois requis et retourné le document. Le prêt de la localité de Sarnath. Vishnu Sharan,
et, rappelle le Daily Mail, est alors considéré comme soldé. Et la habitant d’une localité de Lankan est lui
“terrorisait les ministres”. banque lance ses rituels pour la prospérité aussi convaincu : “Il y a quelques années,
Recelant les documents du client. Tous les documents sont conser- mon père allait très mal, j’ai consulté plu-
officiels de la dirigeante vés dans des coffres. Les membres de la sieurs médecins sans succès. Pour finir, j’ai
conservatrice, l’objet fut famille travaillent dans d’autres profes- ouvert un compte à la banque et quelques mois
de toutes les réunions au sions et contribuent financièrement au plus tard il allait mieux.”
sommet. Il inspira même fonctionnement de l’institution. “De l’ou- La banque Ram Ramapati reste
un nouveau mot – handbagging – en réfé- verture du compte à l’organisation des rituels, une affaire familiale. “Jusqu’à présent
DR

rence à son style musclé. “Elle ne peut voir la banque ne réclame pas un sou aux clients”, nous n’avons eu à embaucher personne.
une institution britannique sans lui asséner un ajoute-t-il. On leur offre même le papier et Notre famille s’occupe de tout”, indique Sumit
coup de sac à main”, écrivait en 1982 un par- le crayon. Mais les conditions sont très Mehrotra.
DR

lementaire conservateur. Le terme eut tant strictes. “Le propriétaire du compte doit Hindustan Times (extraits)
de succès qu’il entra dans les colonnes de
l’Oxford English Dictionary. Lors des
ue
à sse uo -p de s c No pa de gie se és  !

réunions importantes, Mme Thatcher “pla-


re y K rte nt ne . “ er lus od pas ch ir

ag
un m n a v a us r 5 n r ,

Un cannibal privé de petit Suisse


Ko po use jeu lars agn e p mb oir fau ten

çait son sac en évidence pour montrer qu’elle


gr bl g. J role ieu mb ne mo 0 a ne la b

et i co ’un rn rs, s a s t
re ra qu ve ge ne s p oin on

ne plaisantait pas”. Un symbole d’autorité


le o es ol s g d a v et bs

pè n v x ou n ien lon m vr
an e à e d x é od v is ns ,
d- u veu u g tra g ou au de
ép ue l 0 d ai ers ne C pou his s’a

bien compris. “Pourquoi ne commence-t-on


s

pas ? Son sac est là”, aurait ainsi suggéré l’an- Il voulait manger un Suisse. Mal lui en a pris. Le cannibale Matej Curko est
q 8 rm ng u r îc ,
2 5 so tra t à ou fra res

é
tit , p ple t, lar

cien ministre Nicholas Ridley, lors d’une mort sous les balles de la police. Ce Slovaque, en quête d’une victime
dé s é oig t. P dé uv

pe ple ou en éc

réunion ministérielle. Pour être de fer, disposée à se laisser droguer, tuer puis boulotter, avait posté une
le d ffi ris a

sa u c em a d
au a su ma et p

la dame n’en est pas moins bonne annonce sur le web. Un ressortissant helvétique s’était porté
fille : elle a fait don de son acces- candidat avant de se rétracter et de prévenir
FP
ç s x
Le ieu

soire fétiche, qui sera adjugé la police. Un agent s’est rendu à sa place à Kysak,
A
.”
e- as

le 27 juin, au profit d’une asso- en Slovaquie, se faisant passer pour le futur repas
V

le
fil

ciation caritative. L’arme secrète du cannibale. L’arrestation a fini en fusillade. Selon


devrait être beaucoup plus rentable le commissaire Jaroslav Spisiak, Matej Curko comptait prendre
que le dentier de Churchill, adjugé le temps de savourer sa victime : caché dans les bois,
16 000 livres (18 300 euros) l’an dernier. le corps aurait été couvert de poivre noir pour masquer son odeur et
En 2000 un autre sac de cuir noir offert par éloigner les bêtes sauvages. Si le petit Suisse est sain et sauf,
Margaret Thatcher avait été adjugé l’affaire laisse comme un arrière-goût : selon les médias slovaques,
82 110 euros. l’homme pourrait avoir fait d’autres victimes. Thelocal.ch