Vous êtes sur la page 1sur 64

www.courrierinternational.

com
N° 1038  du 23 au 29 septembre 2010

A quel prix ?
Sauver
Roms

l’Etat
Baricco
Pologne

Vive la superficialité !
Géopolitique d’un peuple
Des voix s’élèvent contre l’Eglise

Les analyses
de Tony Judt
Afrique CFA : 2 600 FCFA - Algérie : 450 DA
Allemagne : 4,00 € - Autriche : 4,00 € - Canada : 5,95 $CAN
DOM : 4,20 € - Espagne : 4,00 € - E-U : 5,95 $US - G-B : 3,50 £

et Anatole Kaletsky
Grèce : 4,00 € - Irlande : 4,00 € - Italie : 4,00 € - Japon : 700 ¥
Maroc : 30 DH - Norvège : 50 NOK - Portugal cont. : 4,00 €
Suisse : 6,40 CHF - TOM : 700 CFP
providence

M 03183 - 1038 - F: 3,50 E


upbybg
France
3,50 €

3:HIKNLI=XUXZUV:?b@k@n@i@a;
3

Sommaire
4 Les sources cette semaine
6 A suivre
9 Les gens n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

Les opinions
10 Le courage du peuple afghan (Hashte Sobh).
Editorial
Tournons la page du conservatisme,
par Hoger Schmale. Le Liban en terrain miné,
par Ali Hamadé. Suède : la droite repasse,
le modèle social trinque, par Katrine Kielos.
MM. les narcos, ne tirez plus sur la presse !
(El Diario). Israël-Palestine, la partition
avant la paix, par Ari Shavit. La France n’a
plus sa place en Europe, par Louise Doughty.

En couverture  Pourquoi la vieillesse


s’acharne-t-elle
16 Sauver l’Etat providence L’actuelle crise sur nous, les vieux,
financière et économique suscite une qui sommes déjà
remise en question radicale du rôle de l’Etat si pathétiques ?
Dessin d’Altan,
dans les sociétés occidentales. Un débat paru dans L’Espresso,
qu’éclairent utilement les analyses Rome.
opposées de l’historien Tony Judt
et de l’éditorialiste Anatole Kaletsky.  En couverture :
Dessin paru dans
Finansovyé-Izvestia,
Moscou.
D’un continent à l’autre
22 Europe
Espagne Qui croit encore à la trêve d’ETA ?
Spécial Pologne L’Eglise a trop de pouvoir
Les Français,
Espagne Les mineurs aussi au fond du trou
Roms Le jour où les invisibles ont débarqué
32 Amériques
les vieux et l’avenir
Venezuela Chávez, tête de Turc de la presse US
D’abord, le 7 septembre, En 2020, on considère qu’il faudra
Etats-Unis Le Tea Party mal en point
ensuite le 23 : on n’arrête quelque 30 milliards d’euros pour combler
Etats-Unis Les aïeuls : une valeur refuge pas, en France, de battre le déficit prévu. Les opposants à la réforme
E. LEGOUHY

36 Asie le pavé pour “défendre des retraites, telle qu’elle est envisagée, pro-
Pakistan Hanif, 16 ans, terroriste en herbe les retraites”. Un combat posent de taxer plus les plus riches ou les
Thaïlande A l’école des buffles d’eau mal compris à l’étranger. transactions financières. Soit. Supposons
Chine Tianjin, la fausse croissance durable Nous avons vu la semaine dernière que les donc que l’on abandonne le bouclier fiscal
40 Moyen-Orient éditorialistes européens, en grande majo- et que l’on remonte les impôts des plus
Palestine Une femme à vélo défie le Hamas rité, jugeaient la réforme nécessaire. Mais, favorisés. Faut-il consacrer ces ressources
Egypte Arrêt sur une image truquée dans ce numéro, nous vous invitons à nouvelles aux retraites ? Kaletsky a raison
42 Afrique prendre la question d’un peu plus haut. En sur le fait qu’à l’avenir l’Etat, mis en concur-
Niger Violente odeur de poudre au Sahara posant cette question : l’Etat providence rence, ne pourra plus tout financer.
Vu d’Algérie Le Sahel s’invite à l’Elysée que nous connaissons depuis les années Ne vaut-il pas mieux alors dépenser ces
Guinée Le spectre peul hante Conakry 1950 dans les pays industrialisés peut-il 30 milliards pour une politique de la ville
44 Sciences se maintenir ? En a-t-il seulement les (des quartiers) ? Pour la recherche ? Pour
Recherche Le chien, meilleur ami du psy moyens ? Pour y répondre, nous avons face l’école ? Pour devenir plus écolo ? Ou même
à face le regretté Tony Judt, historien pour les prisons (qui sont indignes d’un
46 Ecologie
social-démocrate, et Anatole Kaletsky, édi- pays démocratique) ? En choisissant de pri-
Agriculture Plus de céréales, plus de polluants torialiste libéral. Tous deux ont écrit des vilégier les retraites plutôt qu’un domaine
ouvrages sur le monde qui vient. tourné vers l’avenir, on marque notre pré-
Pour Judt, c’est le rôle historique de la férence pour les vieux ou ceux qui vont
Long courrier gauche de maintenir cet Etat social, quitte bientôt le devenir ( j’en fais partie hélas).
50 Musique Rap tendance grande folle à passer ce faisant pour conservatrice. Pour Electoralement, bien sûr, c’est payant.
54 Prix Courrier international La sélection Kaletsky, en revanche, il est clair que les Car la démographie européenne a depuis
54 Littérature Leonardo Padura Etats sont ruinés (par la crise et par leur longtemps basculé et donné du poids poli-
56 Débat Vive la superficialité ! expansion naturelle) et qu’il faudra faire tique aux seniors. Mais, économique-
59 Mode Le charme du diastème un choix. Ils n’auront plus les moyens d’as- ment, et en terme de destin national, ce
60 Le guide surer tous les services sociaux qu’ils ont choix n’est peut-être pas le plus judicieux.
62 Insolites Un rhino, c’est rosse offerts, plus ou moins bien, jusqu’à présent. Philippe Thureau-Dangin

Retrouvez à tout moment 4 000 dessins de presse


ne
om

sur notre site : à découvrir.


lig
na r
io ie
l.c
at rr

L’actualité du monde Les archives Tous les articles


rn ou
En
te .c
in ww

au quotidien avec des articles publiés depuis 1997 par


w

inédits. votre hebdomadaire préféré.


Les blogs de la rédaction Planète Presse Une base
et le regard des journalistes de données unique sur
de Courrier international. les journaux du monde entier.
Les cartoons Plus de Et bien d’autres contenus…
4  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010
Courrier international n° 1038

su os s rou s te
Les sources

s
Edité par Courrier international SA, société anonyme avec

n et es è

at rie s ute
in r o v e
pr lan
directoire et conseil de surveillance au capital de 106 400 €.

rn ur ce o
te Co ur ez t

om
Actionnaire Le Monde Publications internationales SA.

io r
l.c
Directoire Philippe Thureau-Dangin, président et directeur

na
de la publication. Conseil de surveillance David Guiraud,

R
président ; Eric Fottorino, vice-président. Dépôt légal
septembre 2010 - Commission paritaire n° 0712C82101.
ISSN n° 1 154-516 X - Imprimé en France / Printed in France

Rédaction 6-8 , rue Jean-Antoine-de-Baïf, 75212 Paris Cedex 13


Parmi les sources Massoud Behnoud ou ambition est d’offrir un Newsweek 4 000 000 ex., Accueil 33 (0)1 46 46 16 00 Fax général 33 (0)1 46 46 16 01
Ahmad Zeid-Abadi. journal informatif et laïc. Etats-Unis, Fax rédaction 33 (0)1 46 46 16 02
de la semaine Son supplément du lundi, hebdomadaire. Créé Site web www.courrierinternational.com
Courriel lecteurs@courrierinternational.com
Adevarul 187 000 ex., Caijing 220 000 ex., DF-Duzy Format, cultive la en 1933 sur le modèle
tradition du reportage de Time, le titre est Directeur de la rédaction Philippe Thureau-Dangin
Roumanie, quotidien. Né Chine, bimensuel. Publié Assistante Dalila Bounekta (16 16)
sur les décombres de par le Stock Exchange littéraire à la polonaise. le deuxième magazine Directeur adjoint Bernard Kapp (16 98)
Scînteia, le quotidien du PC Executive Council, en terme de lectorat Rédacteur en chef Claude Leblanc (16 43)
roumain, “La Vérité” fait “Finance et économie” Hashte Sobh, américain. Il est, en Rédacteurs en chef adjoints Odile Conseil (16 27), Isabelle Lauze
est dirigé par une femme revanche, le tout premier (16 54), Raymond Clarinard (16 77)Chefs des informations Catherine
preuve d’indépendance et Afghanistan, quotidien. André (16 78), Anthony Bellanger (16 59) Rédactrice en chef
d’équilibre politique et d’exception, Hu Shuli. Ce “Huit heures du matin” sur le plan international.
technique Nathalie Pingaud (16 25) Direction artistique Sophie-
journalistique, tout en se magazine fut l’un des affiche des opinions très Il compte quatre éditions Anne Delhomme (16 31)
montrant critique envers le premiers à avoir eu critiques envers le en anglais et huit Conception graphique Mark Porter Associates
gouvernement. Il se l’audace de changer le gouvernement de Hamid en langues locales. Sa Europe Odile Conseil (coordination générale, 16 27), Danièle Renon (chef de
diffusion atteint chaque service adjoint Europe, Allemagne, Autriche, Suisse alémanique, 16 22), Emilie King
proclame le plus important paysage de la presse Karzai. Le titre estime (Royaume-Uni, 19 75), Gerry Feehily (Irlande, 19 70), Anthony Bellanger (France,
quotidien roumain. chinoise. Le champ de que la sécurité du peuple semaine 3,1 millions El Periódico de 16 59), Marie Béloeil (France, 17 32), Lucie Geffroy (Italie, 16 86), Daniel Matias
ses enquêtes dépasse d’exemplaires aux Etats- Catalunya 133 000 ex., (Portugal, 16 34), Adrien Chauvin (Espagne 16 57), Iwona Ostapkowicz (Pologne,
afghan n’est pas assez
Aporrea (aporrea.org), largement les domaines Unis et plus de 900 000 Espagne, quotidien. 16 74), Iulia Badea-Guéritée (Roumanie, Moldavie, 19 76), Wineke de Boer
prise en compte, et que le (Pays-Bas), Léa de Chalvron (Finlande), Solveig Gram Jensen (Danemark),
Venezuela. Crée en 2002 économique et financier. à l’étranger.
pouvoir en place cède trop “Le Journal de Catalogne” Alexia Kefalas (Grèce, Chypre), Mehmet Koksal (Belgique), Kristina
en tant que site de aux Américains. est né en 1978. Initialement Rönnqvist (Suède), Laurent Sierro (Suisse), Alexandre Lévy (Bulgarie,
l’Assemblée populaire Newsweek Polska coordination Balkans), Agnès Jarfas (Hongrie), Mandi Gueguen (Albanie,
rédigé en castillan, il s’est
révolutionnaire, proche de 250 000 ex., Pologne, Kosovo), Miro Miceski (Macédoine), Gabriela Kukurugyova (Rép. tchèque,
Al-Hayat 110 000 ex., enrichi en 1997 d’une
Chávez, il devient hebdomadaire. Publié Slovaquie), Kika Curovic (Serbie, Monténégro, Croatie, Bosnie-Herzégovine),
Arabie Saoudite (siège version en catalan. Marielle Vitureau (Lituanie), Katerina Kesa (Estonie) Russie, Est de
progressivement une depuis 2001, le titre est
à Londres), quotidien. Il appartient au groupe l’Europe Laurence Habay (chef de service 16 36), Alda Engoian (Caucase,
“agence d’’information une des huit éditions non
“La Vie” est sans doute de presse barcelonais Zeta. Asie centrale), Philippe Randrianarimanana (Russie, 16 68), Larissa
populaire alternative”. anglophones du magazine Kotelevets (Ukraine) Amériques Bérangère Cagnat (chef de service,
le journal de référence de la américain. Réactif et Amérique du Nord, 16 14), Jacques Froment (chef de rubrique, Etats-Unis, 16 32 ),
Tous les grands leaders Prospect 18 000 ex.,
diaspora arabe et la tribune professionnel, il utilise Marc-Olivier Bherer (Canada, Etats-Unis, 16 95), Christine Lévêque (chef de
des mouvements sociaux Royaume-Uni, mensuel. rubrique, Amérique latine, 16 76), Anne Proenza (Amérique latine, 16 76), Paul
préférée des intellectuels l’actualité pour révéler les
y écrivent de façon Fondée en novembre 1995, Jurgens (Brésil) Asie Agnès Gaudu (chef de service, Chine, Singapour, Taïwan,
de gauche ou des libéraux tendances du monde
bénévole comme d’ailleurs cette revue indépendante 16 39), Naïké Desquesnes (Asie du Sud, 16 51), François Gerles (Asie du Sud-
le reste de l’équipe arabes qui veulent contemporain. de la gauche libérale Est, 16 24), Marion Girault-Rime (Australie, Pacifique), Elisabeth D. Inandiak

rédactionnelle. s’adresser à un large public. britannique offre à un (Indonésie), Jeong Eun-jin (Corées), Ysana Takino (Japon, 16 38), Kazuhiko
Le Pays 20 000 ex., Yatabe (Japon) Moyen-Orient Marc Saghié (chef de service, 16 69),
lectorat cultivé et curieux Hamdam Mostafavi (Iran, 17 33), Hoda Saliby (Egypte, 16 35), Pascal Fenaux
Ha’Aretz 80 000 ex., An-Nahar 55 000 ex., Burkina Faso, quotidien. des articles de grande (Israël), Philippe Mischkowsky (pays du Golfe), Pierre Vanrie (Turquie)
Israël, quotidien. Premier El Diario 100 000 ex., Liban, quotidien. “Le Fondé en octobre 1991, ce qualité, avec un goût Afrique Pierre Cherruau (chef de service, 16 29), Pierre Lepidi, Anne Collet
journal publié en hébreu Mexique, quotidien. Jour” a été fondé en 1933. journal indépendant est marqué pour les points (Mali, Niger, 16 58), Philippe Randrianarimanana (Madagascar, 16 68), Chawki
“Le Quotidien”, né Au fil des ans, il est devenu rapidement devenu le titre Amari (Algérie), Sophie Bouillon (Afrique du Sud) Economie Pascale Boyen
sous le mandat de vue à contre-courant. (chef de service, 16 47) Médias Claude Leblanc (16 43) Sciences Anh Hoà
britannique, en 1919, “Le en 1976, est très vite le quotidien libanais le plus populaire du
Truong (16 40) Long courrier Isabelle Lauze (16 54), Roman Schmidt (17
Pays” est le journal de devenu LE journal de référence. Modéré Burkina Faso. Proche de Público 70 000 ex., 48) Insolites Claire Maupas (chef de rubrique, 16 60) Ils et elles ont dit
référence chez les de l’Etat de Chihuahua et libéral, il est lu par l’opposition, il multiplie les Portugal, quotidien. Lancé Iwona Ostapkowicz (chef de rubrique, 16 74)
politiques et les et le quatrième au niveau l’intelligentsia libanaise. éditoriaux au vitriol. en 1990, “Public” s’est très Site Internet Olivier Bras (éditeur délégué, 16 15), Marie Béloeil
intellectuels israéliens. national. Mais il est vite imposé, dans la (rédactrice, 17 32), Anne Collet (documentaliste, 16 58), Mouna El-Mokhtari
désormais à la peine : grisaille de la presse (webmestre, 17 36), Pierrick Van-Thé (webmestre, 16 82), Jean-Christophe
Pascal (webmestre (16 61) Mathilde Melot (marketing, 16 87), Bastien Piot
The Asian Wall Street deux de ses portugaise, par son
Journal 80 000 ex., Chine
(Hong Kong), quotidien.
collaborateurs ont été
tués (en 2008 et en 2010)
The Huffington Post originalité et sa modernité.
S’inspirant des grands
Agence Courrier Sabine Grandadam (chef de service, 16 97)
Traduction Raymond Clarinard (rédacteur en chef adjoint, 1677), Nathalie
Amargier (russe), Catherine Baron (anglais, espagnol), Isabelle Boudon
Lancée en 1976, la version dans la guerre entre les quotidiens européens, il (anglais, allemand), Françoise Escande-Boggino (japonais, anglais), Caroline
asiatique du Wall Street différents cartels de la Lorsque Arianna propose une information Lee (anglais, allemand, coréen), Françoise Lemoine-Minaudier (chinois), Julie
Journal s’attache à offrir drogue qui ont pris le de qualité sur le monde. Marcot (anglais, espagnol), Marie-Françoise Monthiers (japonais), Mikage
Huffington a lancé Nagahama (japonais), Ngoc-Dung Phan (anglais, italien, vietnamien), Olivier
des analyses et éditoriaux contrôle de cette région
propres à la région tout en frontalière. son blog, en mai 2005, La Repubblica Ragasol (anglais, espagnol), Mélanie Sinou (anglais, espagnol)
Révision Elisabeth Berthou (chef de service, 16 42), Philippe Czerepak,
reprenant une grande après avoir tenté 650 000 ex., Italie, Fabienne Gérard, Françoise Picon, Philippe Planche
partie de l’édition Elaph (elaph.com) quotidien. Né en 1976, Photographies, illustrations Pascal Philippe (chef de service, 16 41),
américaine. Mais le titre
en vain de devenir le titre se veut le journal Anne Doublet (16 83), Lidwine Kervella (16 10)
Royaume-Uni. Créé
est à manier avec gouverneur de l’élite intellectuelle Maquette Marie Varéon (chef de service, 16 67), Catherine Doutey, Nathalie
en 2001, à Londres, Le Dréau, Gilles de Obaldia, Josiane Pétricca, Denis Scudeller, Jonnathan
précaution : d’un côté, des de Californie, elle et financière du pays.
ce site arabe publie Renaud-Badet, Alexandre Errichiello Cartographie Thierry Gauthé (16
enquêtes et reportages de Orienté à gauche, avec
grande qualité ; de l’autre,
quotidiennement en n’imaginait pas que celui-ci deviendrait l’une une sympathie affichée
70) Infographie Catherine Doutey (16 66), Emmanuelle Anquetil
(colorisation) Calligraphie Hélène Ho (Chine), Abdollah Kiaie (Inde), Kyoko
langues arabe et anglaise des sources d’information les plus influentes
des pages éditoriales très pour le Parti démocrate, Mori (Japon) Informatique Denis Scudeller (16 84)
partisanes. des articles politiques, Fabrication Patrice Rochas (directeur), Nathalie Communeau (direc-
sociaux, culturels au monde. Plébiscité par les lecteurs, le site il est très critique vis-à-vis
trice adjointe) et Sarah Tréhin. Impression, brochage : Maury, 45191
de Silvio Berlusconi.
BBC Persian et économiques sur vient d’obtenir une nouvelle reconnaissance Malesherbes. Routage : France-Routage, 77183 Croissy-Beaubourg

(bbc.co.uk/persian) le monde arabe, ainsi de poids avec l’arrivée de Howard Fineman. Ont participé à ce numéro Torunn Amiel, Marianne Bonneau, Jean-
Troud 100 000 ex., Baptiste Bor, Clara Cornu, Sophie Courtois, Geneviève Deschamps,
Royaume-Uni. Le site offre qu’une revue de presse Bulgarie, quotidien. Né en
et des articles publiés
Vétéran du journalisme et l’un des piliers du Valéria Dias de Abreu, Etienne Dobenesque, Sika Fakambi, Ghazal
de nombreuses analyses 1936, “Le Travail” est l’un Golshiri, Marion Gronier, Catherine Guichard, Valentine Morizot,
propres qui ne sont ni dans les médias arabes magazine Newsweek, ce dernier a été nommé des plus vieux titres Marina Niggli, Bérangère Ohlmann, Danièle Rauscher, Marie-Laure
traduites de l’anglais ni ou occidentaux. rédacteur en chef au sein du Huffington Post. bulgares. Anciennement Sers, Emmanuel Tronquart, Zhang Zhulin, Anna Zyw
consultables sur le site de Cette nomination confirme que le journal journal syndical, il Secrétaire général Paul Chaine (17 46). Assistantes : Sophie Jan (16 99),
la BBC britannique. Gazeta Wyborcza s’émancipe après la chute Natacha Scheubel (16 52), Sophie Daniel. Responsable contrôle de
L’équipe, outre les 396 000 ex., Pologne, en ligne, qui était surtout apprécié par du communisme et adopte gestion Stéphanie Davoust (16 05), Julie Delpech de Frayssinet (16 13).
Comptabilité : 01 48 88 45 02. Responsable des droits Dalila Bounekta
nombreux correspondants quotidien. “La Gazette un lectorat jeune, arrive à maturité et qu’il le ton et le format d’un (16 16). Relations extérieures Victor Dekyvère (16 44). Partenariats
persanophones à électorale”, fondée par peut désormais viser plus haut et “maintenir tabloïd. Depuis 1997, il Sophie Jan (16 99) Ventes au numéro Directeur commercial : Patrick
l’étranger, comprend des Adam Michnik en appartient à l’empire de de Baecque. Responsable publications : Brigitte Billiard. Direction des
journalistes iraniens mai 1989, est devenue un les grands médias sous pression”, comme presse allemand WAZ, ventes au numéro : Hervé Bonnaud. Chef de produit : Jérôme Pons
grand titre malgré ses aime le rappeler sa fondatrice. tout comme son petit frère (0 805 05 01 47, fax : 01 57 28 21 40). Diffusion internationale : Franck-
interdits de plume dans Olivier Torro (01 57 28 32 22). Promotion : Christiane Montillet
leur pays, comme faibles moyens. Son le quotidien 24 Tchassa. Marketing, abonnement Pascale Latour (directrice, 16 90), Sophie
Gerbaud (16 18), Véronique Lallemand (16 91), Sweeta Subbamah (16 89)
Publicité Publicat, 6-8, rue Jean-Antoine-de-Baïf, 75013 Paris, tél. : 01
40 39 13 13. Directrice générale : Brune Le Gall. Directeur de la
publicité : Alexandre Scher <ascher@ publicat.fr> (13 97). Directrices de
clientèle : Karine Lyautey (14 07), Claire Schmitt (13 47), Kenza Merzoug
(13 46). Régions : Eric Langevin (14 09). Culture : Ludovic Frémond (13 53).
Littérature : Béatrice Truskolaski (13 80). Annonces classées : Cyril
Gardère (13 03). Exécution : Géraldine Doyotte (01 41 34 83 97) Publicité
site Internet i-Régie, 16-18, quai de Loire, 75019 Paris, tél. : 01 53 38 46
63. Directeur de la publicité : Arthur Millet <amillet@i-regie.com>
Modifications de services ventes au numéro, réassorts Paris
0805 05 01 47, province, banlieue 0 805 05 0146 Abonnements Tél. de
l’étranger : 00 33 3 44 62 52 73 Fax : 03 44 12 55 34 Courriel :
<abo@courrierinternational.com> Adresse abonnements Courrier
international, Service abonnements, B1203 - 60732 Sainte-Geneviève
Cedex Commande d’anciens numéros Boutique du Monde, 80, bd
Auguste-Blanqui, 75013 Paris. Tél. : 01 57 28 27 78

Courrier International, USPS number 013-465, is published weekly 49 times


!$B4?C4<1A4! ST WÄ (W per year (triple issue in Aug, double issue in Dec), by Courrier International
SA c/o USACAN Media Dist. Srv. Corp. at 26 Power Dam Way Suite S1-S3,
30=B" E8;;4B4=5A0=24 _haP\XSTSTRWPdbbdaTbUa
Plattsburgh, NY 12901. Periodicals Postage paid at Plattsburgh, NY and at
additional mailing Offices. POSTMASTER : Send address changes to Courrier
International c/o Express Mag, P.O. box 2769, Plattsburgh, NY 12901-0239.

Ce numéro comporte un encart Abonnement broché pour les exemplaires


3URMHW¿QDQFpSDUO¶8( kiosques France métropolitaine, un encart F&S et un encart “National
Geographic” jetés pour une partie des abonnés France métropolitaine.
6  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

A suivre
Myanmar Allemagne ont été signés. Pour la Nezavissimaïa
Gazeta, la visite de Serdioukov donne
La junte verrouille une nouvelle coloration à la politique de
le scrutin rapprochement initiée par les présidents
Medvedev et Obama. Le quotidien
La commission électorale a annoncé le moscovite souligne l’annonce faite
16 septembre l’annulation des élections, à Washington par Serdioukov de la vente
prévues pour le 7 novembre, dans de missiles russes Yakhont à la Syrie.
quelque 300 villages du nord
et du nord-est, peuplés essentiellement
Etats-Unis
de minorités ethniques, dont certaines
sont armées et ouvertement hostiles Youpi, la récession
au régime. Au-delà de “risques pour la
sécurité”, analyse le site de la dissidence est finie !
The Irrawaddy, la décision de la Les experts du National Bureau of
junte est motivée par la crainte d’une Economic Research de Washington ont
défaite électorale dans ces zones. La annoncé le 21 septembre que la terrible
mesure ne manquera pas de conforter récession qui a affecté les Etats-Unis à
ceux qui ont déjà qualifié ce scrutin, partir de décembre 2007 avait pris fin en
le premier en vingt ans, de “mascarade”. juin 2009. Cette conclusion scientifique,
D’autant que, le 18 septembre, une mise “Le nucléaire, non merci !” Quelque 100 000 manifestants sont à laquelle ils sont parvenus après avoir
en garde était lancée à tous ceux qui étudié toute une série d’indicateurs, a
appellent à boycotter ces élections,
venus le 28 septembre à Berlin pour crier leur opposition à “la immédiatement provoqué des réactions
les partisans d’Aung San Suu Kyi en tête. sortie de la sortie du nucléaire” décidée par le gouvernement indignées, raconte le Los Angeles
Selon le site Democratic Voice Merkel. Suite de la protestation le 9 octobre à Munich. Times. Car l’état actuel de l’économie
of Burma, cinq étudiants en ont déjà et de l’emploi ne donne pas vraiment
fait les frais et encourent l’impression que l’on est sorti de la crise.
aujourd’hui une année de prison. de bataille administrative, un permis le parti d’extrême droite
de construire, rappelle le quotidien Sverigedemokraterna [Démocrates
Madagascar
Kompas. C’était avant de Suède], qui a obtenu 5,7 % des voix,
Indonésie
les manifestations du voisinage a fait son entrée au Parlement. Excluant La normalisation
La liberté de culte – probablement organisées par le très a priori de traiter avec l’extrême droite,
en marche
radical Front de défense de l’islam – le Premier ministre devrait chercher
égratignée qui ont fait plier les autorités locales un accord avec les Verts. Mais Financée par le régime de la Haute
Une semaine après la violente agression et ont abouti à l’annulation du permis. la constitution suédoise lui offre aussi la Autorité de transition, une “conférence
de deux des leurs, les fidèles de l’église Ce regain de tensions interreligieuses, possibilité de former un gouvernement nationale” a réuni près d’Antananarivo,
protestante batak de Bekasi, dans vivaces depuis plusieurs semaines, et qui minoritaire. Les négociations du 13 au 18 septembre, plus
la conurbation de Jakarta, ont tenu fait craindre pour la liberté des cultes, doivent avoir abouti avant le 4 octobre. de 4 000 participants venus de toute l’île
le 19 septembre, sous bonne garde, en pousse beaucoup à prôner pour décider des futures institutions
leur office sur le terrain où ils espéraient aujourd’hui une plus grande tolérance, d’un pays plongé dans une grave crise
Diplomatie
ériger un lieu de culte. Un droit notamment en élargissant le nombre politique depuis 2009. Un projet
que certains musulmans leur dénient. de religions officiellement reconnues, Les militaires de Constitution a été entériné
Les protestants avaient pourtant limité à cinq depuis 1965. et l’âge d’éligibilité à la présidence
obtenu, à l’issue de cinq années veulent abaissé à 35 ans. Jugée partisane,
Suède se parler la rencontre a été désavouée
Le ministre de la Défense par l’opposition,
Séisme politique russe, Anatoli Serdioukov, a été une grande partie
reçu au Pentagone par son de la société civile
Les élections législatives du homologue américain, Robert Gates. et la communauté
19 septembre ont fait perdre sa majorité Une telle rencontre n’avait pas eu lieu internationale.
absolue à l’Alliance pour la Suède, depuis 2005. Un mémorandum Pour le Courrier de
la coalition de centre droit menée de coopération et un accord Madagascar, “le camp
par le Premier ministre sortant sur la création d’un groupe de travail Rajoelina est passé maître
Fredrik Reinfeldt. Dans le même temps, bilatéral annuel en matière de défense dans l’art du forcing”.

Dans les prochains jours


Grand événement à Pyongyang : le Parti Jeudi 23. Début des débats Mardi 28. Discours très depuis l’arrivée des socialistes
Corée du Nord de la 65e session des Nations attendu de Silvio Berlusconi au pouvoir, en 2004 – contre
des travailleurs coréens va tenir,
SIPA, BEAWLHARTA/REUTERS, SIPA, SIPA

unies à New York. devant le Parlement italien la réforme du marché


D’un Kim le 28 septembre, une conférence sur une série de réformes du travail. Le même jour, des
pour procéder à l’élection de sa direction Vendredi 24. Ouverture du envisagées. Le vote syndicalistes venus de toute
à l’autre suprême. Initialement prévu début
2e sommet Etats-Unis–ASEAN. de confiance qui suivra l’Europe défileront à Bruxelles
L’événement permettra déterminera l’avenir sur le thème “Non à l’austérité,
septembre, ce conclave avait été reporté notamment aux Premiers du gouvernement. priorité à l’emploi
sans explications. Il s’agira sans doute ministres cambodgien Fin du gel de la colonisation et à la croissance”.
et thaïlandais de renouer en Cisjordanie. La poursuite
de nommer Kim Jong-un, le troisième fils le dialogue après plusieurs des négociations israélo- Lundi 4 octobre. Lancement
de Kim Jong-il, à un poste de premier plan mois de fortes tensions. palestiniennes est suspendue des Jeux du Commonwealth
afin de le mettre en piste pour succéder à à son éventuelle prolongation. à New Delhi sur fond de
Samedi 26. Elections polémique à propos du coût
son père. Le “Cher Leader”, 68 ans, aurait législatives au Venezuela. Mercredi 29. Grève générale et de la mauvaise préparation
eu des problèmes cardiaques en 2008. (Voir aussi notre article p. 33.) en Espagne – la première de l’événement.
3

Sommaire
4 Les sources cette semaine
6 A suivre
9 Les gens n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

Les opinions
10 Le courage du peuple afghan (Hashte Sobh).
Editorial
Tournons la page du conservatisme,
par Hoger Schmale. Le Liban en terrain miné,
par Ali Hamadé. Suède : la droite repasse,
le modèle social trinque, par Katrine Kielos.
MM. les narcos, ne tirez plus sur la presse !
(El Diario). Israël-Palestine, la partition
avant la paix, par Ari Shavit. La France n’a
plus sa place en Europe, par Louise Doughty.

En couverture  Pourquoi la vieillesse


s’acharne-t-elle
16 Sauver l’Etat providence L’actuelle crise sur nous, les vieux,
financière et économique suscite une qui sommes déjà
remise en question radicale du rôle de l’Etat si pathétiques ?
Dessin d’Altan,
dans les sociétés occidentales. Un débat paru dans L’Espresso,
qu’éclairent utilement les analyses Rome.
opposées de l’historien Tony Judt
et de l’éditorialiste Anatole Kaletsky.  En couverture :
Dessin paru dans
Finansovyé-Izvestia,
Moscou.
D’un continent à l’autre
22 Europe
Espagne Qui croit encore à la trêve d’ETA ?
Spécial Pologne L’Eglise a trop de pouvoir
Les Français,
Espagne Les mineurs aussi au fond du trou
Roms Le jour où les invisibles ont débarqué
32 Amériques
les vieux et l’avenir
Venezuela Chávez, tête de Turc de la presse US
D’abord, le 7 septembre, En 2020, on considère qu’il faudra
Etats-Unis Le Tea Party mal en point
ensuite le 23 : on n’arrête quelque 30 milliards d’euros pour combler
Etats-Unis Les aïeuls : une valeur refuge pas, en France, de battre le déficit prévu. Les opposants à la réforme
E. LEGOUHY

36 Asie le pavé pour “défendre des retraites, telle qu’elle est envisagée, pro-
Pakistan Hanif, 16 ans, terroriste en herbe les retraites”. Un combat posent de taxer plus les plus riches ou les
Thaïlande A l’école des buffles d’eau mal compris à l’étranger. transactions financières. Soit. Supposons
Chine Tianjin, la fausse croissance durable Nous avons vu la semaine dernière que les donc que l’on abandonne le bouclier fiscal
40 Moyen-Orient éditorialistes européens, en grande majo- et que l’on remonte les impôts des plus
Palestine Une femme à vélo défie le Hamas rité, jugeaient la réforme nécessaire. Mais, favorisés. Faut-il consacrer ces ressources
Egypte Arrêt sur une image truquée dans ce numéro, nous vous invitons à nouvelles aux retraites ? Kaletsky a raison
42 Afrique prendre la question d’un peu plus haut. En sur le fait qu’à l’avenir l’Etat, mis en concur-
Niger Violente odeur de poudre au Sahara posant cette question : l’Etat providence rence, ne pourra plus tout financer.
Vu d’Algérie Le Sahel s’invite à l’Elysée que nous connaissons depuis les années Ne vaut-il pas mieux alors dépenser ces
Guinée Le spectre peul hante Conakry 1950 dans les pays industrialisés peut-il 30 milliards pour une politique de la ville
44 Sciences se maintenir ? En a-t-il seulement les (des quartiers) ? Pour la recherche ? Pour
Recherche Le chien, meilleur ami du psy moyens ? Pour y répondre, nous avons face l’école ? Pour devenir plus écolo ? Ou même
à face le regretté Tony Judt, historien pour les prisons (qui sont indignes d’un
46 Ecologie
social-démocrate, et Anatole Kaletsky, édi- pays démocratique) ? En choisissant de pri-
Agriculture Plus de céréales, plus de polluants torialiste libéral. Tous deux ont écrit des vilégier les retraites plutôt qu’un domaine
ouvrages sur le monde qui vient. tourné vers l’avenir, on marque notre pré-
Pour Judt, c’est le rôle historique de la férence pour les vieux ou ceux qui vont
Long courrier gauche de maintenir cet Etat social, quitte bientôt le devenir ( j’en fais partie hélas).
50 Musique Rap tendance grande folle à passer ce faisant pour conservatrice. Pour Electoralement, bien sûr, c’est payant.
54 Prix Courrier international La sélection Kaletsky, en revanche, il est clair que les Car la démographie européenne a depuis
54 Littérature Leonardo Padura Etats sont ruinés (par la crise et par leur longtemps basculé et donné du poids poli-
56 Débat Vive la superficialité ! expansion naturelle) et qu’il faudra faire tique aux seniors. Mais, économique-
59 Mode Le charme du diastème un choix. Ils n’auront plus les moyens d’as- ment, et en terme de destin national, ce
60 Le guide surer tous les services sociaux qu’ils ont choix n’est peut-être pas le plus judicieux.
62 Insolites Un rhino, c’est rosse offerts, plus ou moins bien, jusqu’à présent. Philippe Thureau-Dangin

Retrouvez à tout moment 4 000 dessins de presse


ne
om

sur notre site : à découvrir.


lig
na r
io ie
l.c
at rr

L’actualité du monde Les archives Tous les articles


rn ou
En
te .c
in ww

au quotidien avec des articles publiés depuis 1997 par


w

inédits. votre hebdomadaire préféré.


Les blogs de la rédaction Planète Presse Une base
et le regard des journalistes de données unique sur
de Courrier international. les journaux du monde entier.
Les cartoons Plus de Et bien d’autres contenus…
10  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

Les opinions
Le courage  Contexte
Malgré les 1 300 bureaux
qui n’ont pas ouvert
leurs portes et les
on commence par accepter de vivre sous la menace des armes, ensuite
on concède au Hezbollah le tiers de blocage au sein du gouvernement et
à la fin ce sont les milices qui imposent leur agenda concernant le Tri-

du peuple afghan attentats qui ont fait


au moins 22 morts,
4,3 millions d’Afghans
bunal international [qui doit juger les responsables de l’assassinat de
l’ancien Premier ministre Rafic Hariri et de nombreux hommes poli-
tiques et intellectuels. Le Hezbollah n’en veut pas]. C’était pourtant une
se sont rendus aux véritable guerre contre l’indépendance du Liban qui a coûté la vie à toute
Hashte Sobh Kaboul urnes le 18 septembre une série d’autres dirigeants libanais. Veillons à ne pas oublier cette réa-

D
pour élire leurs députés. lité, quelque peu éclipsée par l’“hymne” à la réconciliation, par l’obscé-
La commission nité milicienne et par les effets de la realpolitik arabe.
afghane des plaintes
ans un contexte difficile, où notre peuple est la cible per- Concrètement, aucune des concessions faites dans l’espoir d’ar-
électorales a reçu
manente des menaces des ennemis, les élections parle- des milliers ranger les choses n’a abouti au salut du pays. Le Tribunal international
mentaires du 18 septembre méritent sans doute des éloges, de réclamations, continue d’être torpillé et les éléments constitutifs du Liban continuent
comme on a pu en lire dans la presse internationale. relatives à l’ingérence d’être sapés. Aujourd’hui, les Libanais vivent dans un pays qui ne leur
Pourtant, on ne peut se limiter aux aspects positifs, car des responsables ressemble plus. Tout cela, nous ne le disons pas pour nous inscrire en
cela nous priverait de l’approche critique, qui seule peut provinciaux ou faux contre la voie de la réconciliation sur laquelle se sont engagés aussi
nous aider à améliorer les conditions du vote et à corriger des erreurs à la mauvaise qualité bien Joumblatt que Hariri. Nous voulons juste rappeler que le salut du
de l’encre indélébile.
commises pour les élections à venir. pays et la paix civile ne peuvent se faire en acceptant l’inacceptable.
La participation du peuple afghan qui a accepté de se mettre en danger Chaque concession faite par les adeptes de l’indépendance du Liban est
est courageuse. Mais cette admiration pour les Afghans ne doit pas se pro- considérée par le camp opposé comme un signe supplémentaire de fai-
pager aux gouvernants, chargés des préparatifs des élections, qui n’ont pas blesse et de capitulation.
assuré la transparence. Autant la présence du peuple afghan dans les Cela risque de livrer le pays aux mains d’une faction [le Hezbollah]
bureaux de vote est digne d’admiration et d’espoir, autant la négligence et et de créer une nouvelle tutelle plus dangereuse encore que par le passé
le manque d’anticipation des autorités sont blâmables. Leur attitude irres- avec la Syrie. A ce stade, le Liban que nous léguerons à nos enfants sera
ponsable est à l’origine de déceptions et de frustrations chez notre peuple. soit celui du velayet-e-faqih [suprématie du religieux, comme en Iran],
Leur comportement affaiblit les motivations qui ont poussé les Afghans à soit celui d’un pays sous tutelle [syrienne] ou alors la terre de guerres
aller voter, malgré les menaces des talibans. civiles permanentes. 
Depuis la présidentielle de l’année dernière, les autorités ont eu assez
de temps pour que le peuple afghan ne se retrouve pas encore une fois
confronté aux mêmes scènes et aux mêmes événements. Les gens espé-
raient que les gouvernants corrigeraient les erreurs commises lors de la
dernière élection. L’année dernière, tout le monde parlait des matériels
défectueux, des cartes électorales truquées et du manque de bulletins dans
L’Allemagne de papa,
certains bureaux. Hélas, les autorités n’y ont pas prêté attention. L’année
dernière, les Afghans se sont dit que c’était la première fois et que, pour
les prochains scrutins, ce type de problème ne se reproduirait pas.
ça suffit
Il faut trouver des solutions à ces problèmes, sinon les Afghans vont croire
que ces dysfonctionnements sont inhérents au processus électoral.  Holger Schmale, Frankfurter Rundschau Francfort

L
e débat sur la disparition du conservatisme dans les rangs de la

Le Liban  Contexte
Le retour de thèses
à relents racistes
démocratie chrétienne (CDU-CSU) a deux constantes. Pre-
mièrement, ce sont toujours les mêmes qui se lamentent.
Deuxièmement, ces gens-là sont trop lâches pour dépasser le

en terrain miné et revanchards


dans le débat public –
incarné par Thilo
Sarrazin (contre les
stade des lamentations et assumer ouvertement des positions
conservatrices.
Ils ont la nostalgie du “bon vieux temps” de Konrad Adenauer et
musulmans) et Erika
d’Helmut Kohl, sans se souvenir cependant de ce que cette époque sym-
Ali Hamadé, An-Nahar (extraits) Beyrouth Steinbach (contre bolisait : la famille traditionnelle avec la femme restant confinée à la maison

W
les Polonais) – suscite pour s’occuper de la cuisine et des enfants, la persécution des homosexuels,
de nouvelles et l’interdiction catégorique de l’avortement, le système scolaire à l’ancienne,
alid Joumblatt [leader druze jadis antisyrien] a opéré violentes polémiques. une Allemagne dans laquelle les travailleurs immigrés venaient faire les
un retournement complet et spectaculaire. Après avoir L’idée qu’il pourrait sales boulots avant de repartir, une politique étrangère marquée par un
émerger un nouveau
longtemps hésité et subi toutes sortes de menaces, il asservissement inconditionnel aux Etats-Unis, une culture dominante
parti conservateur,
a fini par faire le chemin de Damas. Il est en effet arrivé situé entre la CDU chrétienne et un anticommunisme farouche.
à la conclusion que le projet de l’indépendance liba- et les néonazis, Telles étaient les valeurs dans lesquelles se reconnaissaient Konrad
naise est mort depuis les raids armés sur Beyrouth du fait la une des médias. Adenauer et, à des degrés moindres, Helmut Kohl et Franz Josef Strauss
Hezbollah les 7 et 11 mai 2008. Il a choisi la voie qui lui semblait la plus [figure emblématique de la droite bavaroise d’après-guerre] pour arrimer
appropriée, mais elle ne mènera pas à la solution des problèmes du pays. les conservateurs à leurs partis. Le mouvement américain Tea Party nage
Car sa démarche n’a en rien changé le statu quo. Aucune position investie aujourd’hui dans ces mêmes eaux. Sans doute sont-ils encore nombreux
par le Hezbollah en 2008 n’a été abandonnée, les armes du Hezbollah sont dans les rangs de la CDU-CSU à chérir ces idées, même s’ils n’osent plus
plus présentes que jamais et la Montagne et d’autres régions continuent le proclamer aussi fort.
d’être quadrillées par le mouvement – autant d’instruments d’un siège Ce serait pourtant utile pour mener un débat politique et program-
qui ne dit pas son nom. matique au sein du parti. Alors seulement on pourrait décider si de telles
Le Premier ministre Saad Hariri [fils de Rafic, dont l’assassinat a long-  Contexte postures ont encore leur place dans la CDU d’Angela Merkel ou s’il est
temps été imputé à la Syrie] a fait un choix équivalent en s’engageant dans Au Liban, le camp nécessaire – et possible – de créer un nouveau parti, encore dans le champ
la réconciliation intralibanaise. Ce choix n’a pas libéré Beyrouth de l’em- des opposants à la démocratique, à la droite de la CDU-CSU.
prise des milices, ni levé la menace pesant sur le reste du pays. Ainsi, rien Syrie et au Hezbollah Un débat ouvert mettrait en évidence que c’est la politique des conser-
est en voie d’implosion.
n’a changé à Beyrouth depuis les incidents de 2008, si ce n’est que les vateurs et de leurs partis, la CDU et la CSU, qui, engagée sur ces valeurs, a
Certains des dirigeants
milices se sont consolidées, aussi bien la principale d’entre elles [le Hez- ont préféré se réconcilier conduit l’Allemagne aux deux plaies qui l’affligent actuellement. Ils ont
bollah] que celles des autres groupes de différentes obédiences. avec le régime de réussi à conserver – au sens littéral de “mettre en conserve” – l’un des sys-
Au nom de la réconciliation entre la Syrie et l’Arabie Saoudite, Saad Damas, qui semble tèmes éducatifs les plus rétrogrades et les plus inefficaces au monde. Leur
Hariri a accepté une série de concessions. C’est l’effet boule de neige : plus fort que jamais. attachement obsessionnel à l’école traditionnelle, à la sélection  12
12  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

Les opinions
Suède : la droite repasse, Il en va de même sur l’autre sujet qui déclenche une violente polémique
ces jours-ci : l’intégration ratée des immigrés de deuxième et de troisième
génération. La CDU a l’impudence de vouloir faire croire qu’elle est la pre-

le modèle social trinque mière à avoir abordé le sujet. Or la vérité est que la CDU a seulement décou-
vert ces dernières années que l’Allemagne est depuis longtemps une terre
d’immigration. Ces troubles de la perception sont caractéristiques des
tenants du conservatisme. Qui s’est opposé des décennies durant à l’inté-
Katrine Kielos, Aftonbladet Stockholm gration des étrangers, qualifiant tous les efforts entrepris de “poudre aux
yeux multiculturaliste”, ne peut pas venir se plaindre des difficultés du
“vivre ensemble”. En excluant délibérément les classes sociales les moins
instruites, sans aucune vision à long terme, le système scolaire a largement
R contribué au malaise.
Notice de démontage Devant un bilan aussi désastreux de la politique conservatrice, il n’est
pas étonnant que presque plus personne ne la défende concrètement. Les
Egalité et efficacité. Le modèle suédois.
ténors de la CDU-CSU bottent en touche et se répandent en considéra-
Le modèle suédois tions sur les valeurs, la conception chrétienne de l’homme et la nature.
Certes, ces arguments peuvent porter l’estampille conservatrice, mais
d’autres partis, notamment les Verts, les ont depuis longtemps repris à
Réduction
d’impôt. leur compte.
C’est un grand mérite pour Angela Merkel d’avoir libéré son parti de
Un outil universel toutes ces conceptions idéologiques conservatrices datant du siècle passé
pour résoudre TOUS Mais comment faire ? et du XIXe. Mais pour être honnête il faudrait aussi reconnaître les dégâts
les problèmes.
que la CDU a infligés au pays en leur nom. 

Le marteau spécial
pour réduction d’impôt. MM. les narcos, ne
S’ils reçoivent
moins d’argent,
les malades
guérissent.
tirez plus sur la presse !
El Diario (extraits) Ciudad Juárez

C
Après 300 jours de chômage,
un vendeur rémunéré 15 000 Démolir l’assurance- Une femme cancéreuse fait une
couronnes* est obligé chômage pour obliger rechute. Elle est obligée de
d’accepter un travail payé
les gens à accepter chercher du travail.
8 775 couronnes .
un emploi à un salaire ela s’adresse aux différents cartels qui se disputent Ciudad
* 1 500 euros inférieur. Juárez. La perte de deux de ses journalistes est un crève-
ENCORE DES RÉDUCTIONS
cœur pour El Diario. Messieurs, nous tenons à ce que vous
D’IMPÔT ? le sachiez, notre métier est la communication, et non la
divination. Ainsi, en tant que professionnels de l’infor-
mation, nous aimerions que vous nous expliquiez ce que
vous attendez de nous, ce que vous voulez nous voir publier ou cesser
de publier. Nous saurons dès lors à quoi nous en tenir.
Enfin ! 24 000 salariés supprimés dans
Vous êtes de fait les autorités de cette ville. En effet, les pouvoirs
100 milliards les secteurs hospitalier, aide
de réduction
aux personnes âgées et
enseignement. locaux n’ont rien fait pour empêcher ces assassinats, alors que nous
d’impôt.
nous sommes tournés vers eux à maintes reprises. C’est la raison pour
laquelle, face à cette réalité incontournable, nous nous adressons à vous
directement, car nous ne voulons pas qu’un autre de nos collègues soit
 Aftonbladet, quotidien social-démocrate, a publié ce schéma, parodie d’une notice de montage Ikea, victime de vos tirs.
le 16 septembre, quelques jours avant les législatives, pour dénoncer la casse du modèle suédois à laquelle Certes, toute la profession journalistique dans cette région fronta-
se livre l’Alliance pour la Suède (droite) qui dirige le pays depuis 2006. Celle-ci a remporté les élections lière avec les Etats-Unis a fait les frais de la guerre qui vous oppose au
du 19 septembre, mais ne dispose pas d’une majorité. L’extrême droite, avec laquelle le Premier ministre pouvoir fédéral, mais El Diario est sans aucun doute le média le plus dure-
sortant, Fredrik Reinfeldt, a promis qu’il ne gouvernerait pas, fait son entrée au Parlement avec 20 sièges. ment frappé jusqu’à présent. Nous ne voulons plus de morts. Nous ne
Dessin de Patrik Lindvall. voulons plus de blessés ni d’intimidations. Nous ne pouvons pas exercer
notre métier dans ces conditions. Ce qui ne veut pas dire non plus que
nous renâclions à faire notre travail. Il ne s’agit pas d’une reddition, mais
d’une trêve que nous proposons à ceux qui font régner leur loi dans la
10  précoce, à la maternelle le matin au mieux à 5 ans et à la limitation  Contexte ville, afin qu’ils respectent la vie de ceux dont le métier est d’informer.
des crèches jusque tard dans les années 1990, tout cela, ils ont réussi à l’im- Le 16 septembre, Face au vide du pouvoir que nous connaissons, dans un contexte qui
poser grâce à leur pouvoir, à l’échelle fédérale comme dans les Länder, avec Luis Carlos Santiago, n’offre plus aux citoyens les garanties suffisantes pour mener une vie
photographe de 21 ans
le soutien vigoureux de l’Eglise catholique. normale et exercer leurs activités en toute sécurité, le journalisme est
au journal El Diario,
Il y a vingt ans, ils ont même réussi à démanteler le système éducatif a été abattu, tandis que devenu l’une des professions les plus risquées et El Diario peut en témoi-
de la RDA, qui était pourtant exemplaire – non sur le plan du contenu, mais Carlos Sánchez, gner. La mission de notre journal reste la même qu’il y a trente-quatre
sur celui de la structure –, parce qu’une institution socialiste ne pouvait un autre journaliste, ans, à savoir bien informer nos lecteurs. Mais désormais nous ne vou-
être que diabolique et ne pouvait surpasser le modèle éducatif bourgeois, a été gravement blessé lons plus mettre en péril la sécurité de tant de nos collaborateurs pour
fût-il du XIXe siècle. par balle. L’attaque que leurs vies si précieuses servent à véhiculer des messages, chiffrés
C’est dans cette faillite de la politique éducative et sociale des conser- était commanditée ou non, entre les différents cartels, ou entre ceux-ci et les autorités offi-
par des tueurs
vateurs, aveuglés par leur idéologie, que réside la cause de la situation désas- cielles. Nous estimons que cela n’a plus de sens.
appartenant aux
treuse de notre école aujourd’hui. La chute de la natalité allemande, elle cartels de la drogue. Même la guerre comporte des règles, et notamment des garanties
non plus, ne serait peut-être pas aussi marquée si les conservateurs ne protégeant les journalistes qui couvrent le conflit. Nous vous le répé-
s’étaient pas contentés de pérorer sur le libre choix des femmes, mais tons, dites-nous, vous les chefs du narcotrafic, ce que vous attendez de
avaient pris des initiatives – en particulier en créant des crèches. nous. Nous ne voulons plus avoir à payer un si lourd tribut. 
14  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

Les opinions
La partition d’abord, Au lieu de se bercer d’illusions dans la recherche d’un improbable
accord de paix, le président Obama et sa ministre des Affaires étrangères,
Hillary Clinton, feraient mieux de s’atteler à un plan alternatif : la partition

la paix plus tard du pays maintenant, la paix plus tard. 

Ari Shavit, Ha’Aretz (extraits) Tel-Aviv


Européen ou raciste,

L DR
il faut choisir
e 5 octobre 1995, le Premier ministre, Yitzhak Rabin, présentait
à la Knesset l’accord Oslo 2 [qui créait en Cisjordanie des  L’auteur
enclaves autonomes administrées par l’Autorité palestinienne]. Ari Shavit est
chroniqueur au
Lors du discours prononcé en ce moment solennel, il s’était
quotidien israélien
engagé à ce qu’en cas de solution définitive, Jérusalem reste unie, Ha’Aretz et un des Louise Doughty, The Guardian (extraits) Londres

E
que les blocs d’implantation [colonies de peuplement] demeu- fondateurs de La Paix
rent sous juridiction israélienne et que la clôture de sécurité d’Israël soit maintenant. Ce
située dans la vallée du Jourdain. Rabin affirmait également qu’Israël ne mouvement a pour nfin. C’est la seule réaction qui vaille, après que la commis-
reviendrait jamais aux lignes de cessez-le-feu du 4 juin 1967 et que les Pales- objectif “de convaincre saire européenne à la Justice, Viviane Reding, a ouvertement
tiniens géreraient leurs propres affaires dans le cadre d’une juridiction qui l’opinion publique et le attaqué les expulsions de Roms par le gouvernement français
gouvernement israélien
serait moins qu’un Etat. [le 14 septembre]. Enfin, elle se dit “consternée”. Enfin, elle
qu’il est possible et
Il n’y a que trois manières d’expliquer pourquoi Rabin a fait un tel nécessaire d’aboutir, menace le gouvernement Sarkozy de poursuites judiciaires
exposé. La première, c’est que Rabin était fou. Il ne pouvait décidément par la négociation [pour violation du droit européen – c’est la circulaire fran-
pas comprendre qu’il ne pourrait y avoir aucun accord de paix israélo-pales- d’abord, à une paix çaise ciblant expressément les renvois de Roms, alors que Paris avait
tinien sans la partition de Jérusalem. La deuxième, c’est que Rabin était juste et durable fondée affirmé qu’aucun texte ne visait une population particulière, qui lui a fait
un menteur. Il prononçait des paroles dont il savait pertinemment qu’elles sur le principe ‘deux voir rouge]. On se demande toutefois où était Viviane Reding ces dix-huit
contredisaient les paramètres de la paix future. La troisième, c’est que peuples, deux Etats’”. derniers mois, pendant que des centaines d’hommes, de femmes et d’en-
Rabin avait de la paix une conception radicalement différente de celle que fants étaient embarqués par les policiers français sans avoir le temps de
les Américains tentent désormais d’imposer. rassembler leurs affaires, publiquement catalogués comme criminels et
Rabin n’était ni un fou, ni un menteur. C’était un disciple d’Henry Kis- renvoyés en Roumanie et en Bulgarie. Il y a une chose qu’il ne faut pas
singer. Rabin et Kissinger considéraient que l’occupation était sans avenir oublier : ce sont des citoyens européens, et ils sont expulsés par un Etat
et que les colonies étaient une catastrophe, mais que la paix n’était pas membre vers un autre Etat membre à cause de leur appartenance eth-
pour autant à portée de vue. Dès lors, ils pensaient que, plutôt que cher- nique. Imaginons le tollé qui s’élèverait si Sarkozy commençait à expul-
cher un improbable accord de paix définitif, il valait mieux œuvrer à la for- ser des gens qui étaient juifs ou noirs. L’Union européenne mettrait-elle
mulation d’un accord intérimaire à long terme, un accord qui ne mettrait alors dix-huit mois à réagir ?
pas fin au conflit mais qui l’atténuerait. Cet accord ne résoudrait pas les Reste à voir maintenant, alors que le gouvernement français continue
problèmes de Jérusalem et des réfugiés palestiniens, mais il mettrait sur à estimer qu’il n’a rien à se reprocher, si l’indignation de la commissaire va
pied une entité palestinienne indépendante. Il permettrait aux Israéliens être suivie de sanctions. Il est question d’une lourde amende. Une amende ?
et aux Palestiniens de vivre côte à côte, sans que l’un domine l’autre. Pourquoi ne pas tout simplement bouter la France hors de l’Union euro-
Aujourd’hui, le Premier ministre israélien, Nétanyahou, se trouve à péenne ? Virer les Français sans plus de ménagement qu’ils n’en ont accordé
gauche de la position défendue par Rabin. Il est prêt à aller plus loin. Comme aux familles roms ? Un régime raciste n’a pas sa place dans une Europe civi-
Rabin, Nétanyahou exige Jérusalem, les blocs d’implantation et la vallée lisée. Si Sarkozy n’a pas besoin de motifs légaux pour expulser des gens de
du Jourdain. Mais, à la différence de Rabin, Nétanyahou accepte l’idée de son territoire, pourquoi devrait-il bénéficier d’une procédure régulière
la création d’un Etat palestinien indépendant et démilitarisé. Les posi- avant d’être renvoyé de l’UE ?
CHARLIE HOPKINSON

tions du dirigeant de la droite de 2010 sont plus modérées que celles du Selon les estimations, il y a 10 millions de Roms en Europe, dont 86 %
dirigeant de la gauche de 1995. vivent en dessous du seuil de pauvreté. Et c’est la minorité ethnique qui
Mais il y a un hic. En contrepartie de ce que Nétanyahou est prêt à grandit le plus vite sur le continent. Les moyens extrêmes utilisés par la
donner, il exige la fin du conflit. Or, en contrepartie de la fin du conflit, les France ne sont que l’exemple le plus visible de l’augmentation actuelle des
Palestiniens exigent de lui quelque chose qu’il n’est pas prêt à donner. Dès mesures anti-Roms dans toute l’Europe. Il sera intéressant de voir quelles
lors, nous voilà dans une situation absurde où la disposition qu’affiche  L’auteur conséquences l’action de l’UE contre Sarkozy aura en France. D’après les
depuis peu Nétanyahou à faire des concessions ne peut déboucher sur Née en 1963, Louise sondages, 56 % des Français approuvent leur président [et désapprouvent
rien. Même s’il avait la volonté d’être un nouveau Rabin, la tournure prise Doughty est une le lancement par la Commission européenne d’une procédure judiciaire à
par le processus de paix ne le lui permettrait pas. Le chemin qui nous a romancière, l’encontre de Paris, selon un sondage du Figaro ; d’après un autre sondage
menés à l’abîme en 2000 est le même que celui qui nous mène à un nouvel journaliste et du Parisien, ils seraient en revanche 56 % à juger que la Commission euro-
dramaturge
abîme aujourd’hui. péenne est dans son rôle quand elle critique la France].
britannique. Elle
Une paix israélo-palestinienne exige la rencontre de six principes collabore notamment Toutefois, une humiliation devant un tribunal à Bruxelles aurait peut-
connus : la reconnaissance par les Palestiniens d’Israël comme Etat juif et avec la BBC et le Daily être plus de mal à passer. Malgré son protectionnisme culturel affiché,
démocratique, la création d’un Etat palestinien démilitarisé, la partition Telegraph. Dotée de la France s’est toujours enorgueillie d’être au cœur de l’Europe. Il y a
de Jérusalem, l’évacuation de nombreuses implantations, le renoncement lointaines origines deux ans, Berlusconi [le président du Conseil italien] avait été forcé de
au droit au retour des réfugiés palestiniens et la fixation d’une frontière roms par l’un de ses revenir sur sa décision de relever les empreintes digitales et de photo-
de commun accord. Or, il y a au moins un principe sur lequel les Palesti- arrière-grands-pères, graphier tous les immigrés roms en Italie, après une levée de boucliers
elle a consacré deux de
niens rechigneront : le renoncement au droit au retour. Et il y a au moins générale. Nul doute qu’il observera maintenant avec intérêt ce que fait
ses romans à l’histoire
un principe sur lequel Nétanyahou rechignera : la souveraineté sur le Mont de ce peuple : Fires in Bruxelles. [Il a de fait plusieurs fois affirmé son soutien à Nicolas Sar-
du Temple [à Jérusalem]. Voilà pourquoi la tentative de s’attaquer au cœur the Dark et Stone kozy sur ce dossier.]
du conflit israélo-palestinien est aussi vaine que celle de pénétrer dans le Cradle (2003 et 2006, C’est pourquoi le face-à-face entre la commissaire à la Justice et le gou-
cœur du réacteur de Tchernobyl. inédits en français). vernement français est si important. Si Sarkozy n’est pas sanctionné pour
Plutôt que répéter les erreurs des présidents Clinton et Bush, il vaut ces expulsions, d’autres gouvernements de droite en déduiront que la per-
mieux renouer avec l’approche pragmatique de Kissinger et Rabin. Enfer- sécution des Roms est une mesure rentable électoralement parlant, et qui
mer Israéliens et Palestiniens dans une pièce fermée à double tour et leur ne leur coûte rien. Mme Reding devrait agir vite et fort si elle veut que sa
donner pour tâche de formuler un accord intérimaire à long terme. Les volte-face ait le moindre impact, et les autres gouvernements européens,
Palestiniens y sont opposés. De toute évidence, ils veulent une paix com- y compris le Royaume-Uni, doivent la soutenir sans réserve. 
plète tout de suite. Mais en pratique, ils ne sont pas prêts à payer le prix
d’une telle paix. Il faut dès lors les convaincre d’adopter une autre approche. (Voir également notre dossier pp. 28 à 31)
16  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

En couverture

Sauver
l’Etat
providence
A quel prix ?
 L’actuelle crise financière et économique suscite
une remise en question radicale du rôle de l’Etat
dans les sociétés occidentales.  Un débat
qu’éclairent utilement les analyses opposées
de l’historien Tony Judt et de l’éditorialiste
Anatole Kaletsky.
Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010  17

pourtant une nette répugnance à défendre le sec-

La social-démocratie teur public au nom de l’intérêt collectif ou de prin-


cipes. En témoignent la série des élections
européennes qui ont suivi la crise financière,

comme dernier rempart lors desquelles les partis sociaux-démocrates


ont régulièrement essuyé de graves revers.
Malgré l’effondrement du marché, ils se sont
avérés incapables de se montrer à la hauteur des
circonstances.
Si elle veut de nouveau être prise au sérieux,
L’historien britannique Tony Judt, accru de l’Etat et du secteur public. L’Etat pro- la gauche doit retrouver sa voix. Les motifs de
décédé cet été, a consacré ses vidence n’a jamais été aussi populaire auprès de colère ne manquent pas : inégalités grandissantes
dernières forces à un travail sur ses bénéficiaires : nulle part en Europe les élec- en matière de richesses et de perspectives d’ave-
l’avenir de nos sociétés et la montée teurs ne sont favorables à la suppression des ser- nir ; injustices de classes et de castes ; exploita-
des inégalités. En voici un extrait. vices de santé publique, de l’éducation gratuite tion économique chez nous et à l’étranger ;
ou subventionnée, des transports publics et corruption, argent et privilèges bouchant les
autres services essentiels. Nous pratiquons artères de la démocratie. Mais il ne suffira plus de
The Guardian (extraits), Londres depuis longtemps ce qui ressemble à la social- mettre le doigt sur les défauts du système puis de
démocratie, mais nous avons oublié comment s’en laver les mains à la manière de Ponce Pilate

Q
uelque chose ne va pas dans chanter ses louanges. sans se soucier des conséquences. Il nous
notre vie. Trente années durant, Durant les premières années de ce siècle, le incombe de redéfinir le rôle de l’Etat. Si nous ne
nous avons érigé en vertu la “consensus de Washington” a tenu le haut du le faisons pas, d’autres s’en chargeront.
poursuite de l’intérêt matériel pavé. Aux quatre coins du monde, économistes
personnel. De fait, cette quête ou “experts” ont vanté les mérites de la dérégle- La privatisation est inefficace
est tout ce qu’il nous reste mentation, du minimum d’Etat et d’une faible fis- S’il nous fallait relever un seul effet général du
comme but collectif. Nous connaissons le prix des calité. Tout ce que le secteur public faisait, des changement intellectuel qui a marqué le dernier
choses mais nous en ignorons la valeur. personnes privées pourraient le faire bien mieux. tiers du XXe siècle, ce serait certainement le culte
Le matérialisme et l’égoïsme de la vie Aujourd’hui, le réveil s’amorce. Pour éviter du secteur privé, et en particulier de la privatisa-
moderne ne sont pas inhérents à la condition les faillites nationales et l’effondrement de l’en- tion. Avec l’avènement de l’Etat moderne, trans-
humaine. Une grande partie de ce qui paraît semble du système bancaire, gouvernements et ports, hôpitaux, écoles, poste, armée, prisons,
 Dessin de Daniel
aujourd’hui naturel remonte aux années 1980 : banques centrales ont opéré un revirement spec- Pudles paru dans police et accès à la culture pour tous – des services
l’obsession de la création de richesses, le culte taculaire, distribuant les deniers publics afin de The Guardian, indispensables qui s’accommodent mal de la
du secteur privé, l’élargissement du fossé entre stabiliser l’économie et faisant passer sans Londres. recherche du profit – ont été réglementés ou
riches et pauvres. Et, par-dessus tout, le discours états d’âme des entreprises défaillantes sous le contrôlés par l’Etat. Maintenant, ils sont remis
qui les accompagne : admiration aveugle vouée contrôle de l’Etat. Un nombre incroyable d’éco- entre les mains des entreprises privées.
aux marchés libres de toute entrave, dédain nomistes libéraux, qui vénéraient Milton Fried- Nous assistons à un transfert continu des res-
à l’égard du secteur public, illusion d’une crois- man et ses collègues de Chicago, ont à qui mieux ponsabilités de l’Etat vers le secteur privé, sans
sance sans fin. mieux battu leur coulpe et fait allégeance aux aucun avantage pour la collectivité. Contraire-
Nous ne pouvons pas continuer à vivre ainsi. mânes de Keynes. ment à la théorie économique et au mythe popu-
La crise de 2008 nous rappelle que le pire laire, la privatisation est inefficace. La plupart
ennemi du capitalisme non réglementé n’est Une retraite tactique des services que les Etats ont cru bon de confier
autre que lui-même : tôt ou tard, il sera victime Tout cela est fort heureux. Mais cela ne constitue au secteur privé fonctionnaient à perte : qu’il
de ses propres excès et appellera encore une fois en rien une révolution intellectuelle. Bien au s’agisse des chemins de fer, des mines de char-
l’Etat au secours. Mais, si nous nous contentons contraire : comme le montre la réaction du gou- bon, de la poste ou de l’électricité, leur fourni-
de recoller les morceaux avant de recommen- vernement Obama, le retour au keynésianisme ture et leur entretien coûtaient trop cher pour
cer comme si de rien n’était, nous allons au- ne représente rien d’autre qu’une retraite tac- qu’ils soient rentables. Rien que pour cette
devant de problèmes bien pires. Pourtant, nous tique. Certes, l’une des conséquences de la crise raison, ces biens publics n’avaient aucun inté-
sommes apparemment incapables de concevoir a été de tempérer la ferveur des Européens du rêt aux yeux d’acheteurs privés à moins d’être
une alternative. continent pour le “modèle anglo-américain”. bradés. Mais, quand l’Etat vend pour une bou-
Nous devons repenser l’Etat et reformuler le Mais les principaux bénéficiaires en sont ces chée de pain, c’est la collectivité qui essuie la
discours de la social-démocratie. Les sociaux- mêmes partis de centre droit qui étaient si dési- perte. Au Royaume-Uni, on a calculé que, pen-
démocrates devraient cesser de rester sur la reux de copier Washington. dant les privatisations de l’époque Thatcher, les
défensive et de s’excuser. La conception sociale- Bref, il nous faut incontestablement des gou- prix délibérément bas auxquels des actifs depuis
démocrate d’une bonne société exige un rôle vernements interventionnistes. On constate longtemps contrôlés par l’Etat ont été vendus
se sont traduits par un transfert net, des contri-
buables aux actionnaires, de 14 milliards de
FRANCE livres sterling.
A cette perte il faut ajouter les 3 milliards de
L’Elysée sourd aux revendications livres de commissions versées aux banquiers
qui ont mené à bien ces transactions. Ainsi
“Pari réussi pour les syndicats avant le passage au Sénat fixé lâchant assez de lest pour l’Etat a accordé 17 milliards de livres au secteur
français”, titrait le quotidien au 5 octobre. “Si la France s’attirer le soutien de l’opinion privé pour faciliter la vente de biens qui n’au-
suisse Le Temps au vivait une époque normale, et claironner son succès là où raient pas trouvé preneur autrement. Il s’agit
lendemain de la journée de Sarkozy aurait été tenté de les autres ont échoué”, juge le de sommes faramineuses – à peu de chose près,
mobilisation, le 7 septembre. faire de grosses concessions, Financial Times. Mais le poids l’équivalent des dotations de l’université Harvard,
Entre 1,1 et 2,7 millions de de la dette française, entre ou encore du PIB du Paraguay ou de la Bosnie-
Français avaient manifesté autres, a réduit sa marge de Herzégovine. On peut difficilement  18
contre le projet de l’Elysée de manœuvre, estime le quotidien
porter l’âge de la retraite à financier britannique. “La fin
62 ans. Une semaine plus tard, des retraites de luxe” a sonné Si elle veut de nouveau être
pourtant, le texte était adopté pour les Français, conclut la
presque tel quel par le Frankfurter Allgemeine prise au sérieux, la gauche doit
Parlement, ce qui a donné le Zeitung.
signal d’une nouvelle journée  Le Premier ministre français retrouver sa voix. Les motifs
de mobilisation, le François Fillon. Dessin de Glez,
23 septembre, quelques jours Burkina Faso. de colère ne manquent pas
18  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

En couverture Sauver l’Etat providence

Hobbes [le philosophe anglais] où la vie redevient et exacerbent l’affaiblissement de la cohésion


La fraternité, malgré sa niaiserie solitaire, pauvre et vraiment horrible. sociale – le sentiment de vivre dans des commu-
La gauche n’a pas réagi efficacement à la crise nautés cloisonnées qui ont pour principale raison
en tant qu’objectif politique, financière de 2008 – et, plus généralement, au d’être l’exclusion des autres (moins fortunés que
désengagement de l’Etat au profit du marché tel nous) et la préservation de nos avantages pour
est la condition nécessaire qu’on l’observe depuis une trentaine d’années. nous et nos familles. Telle est la pathologie de notre
Privés de discours fédérateur, les sociaux-démo- époque, et c’est la plus grande menace qui plane
de la politique elle-même crates et leurs amis progressistes sont sur la sur la santé de n’importe quelle démocratie.
défensive depuis une génération : ils passent leur Si nous persistons dans ces inégalités
temps à s’excuser de leurs propres politiques et absurdes, nous finirons par perdre tout esprit de
17  parler d’une utilisation responsable des ne sont guère convaincants lorsqu’ils critiquent fraternité. Or la fraternité, malgré sa niaiserie en
fonds publics. L’Etat providence, leurs opposants. Même quand leurs programmes tant qu’objectif politique, s’avère être la condi-
Ces privatisations ont donné naissance à une une chronologie séduisent l’électorat, ils ont du mal à se défendre tion nécessaire de la politique elle-même. On sait
économie mixte de la pire espèce, où l’entreprise des accusations de laxisme budgétaire ou de diri- depuis longtemps que tout groupe humain repose
L’idée d’une prise
privée est indéfiniment financée par les fonds en charge par l’Etat gisme étatique. sur le sentiment, transmis à travers les généra-
publics. Au Royaume-Uni, les hôpitaux du Natio- de la protection sociale Alors, que faire ? Quel langage la gauche peut- tions, d’un avenir commun et d’une dépendance
nal Health Service [service public de santé] – “du berceau à la elle tenir pour expliquer et justifier ses objectifs ? mutuelle. L’inégalité n’est pas seulement gênante
récemment privatisés déposent le bilan les uns tombe” – s’est Il n’y a plus de place pour une grande théorie uni- moralement, elle est aussi inefficace.
après les autres – le plus souvent parce qu’on les généralisée en Europe verselle à l’ancienne. On ne peut pas non plus se
encourage à faire des profits tout en leur inter- après la Seconde replier sur la religion. Mais, même si nous admet- Repenser l’Etat
Guerre mondiale.
disant de facturer les services aux prix du tons que la vie n’est pas tendue vers un but supé- Nous devrions davantage nous préoccuper de ce
Mais son histoire
marché. Les hôpitaux présentent alors la facture remonte plus loin. rieur, nous devons donner à nos actions un sens que peuvent faire les Etats. Le succès des écono-
au gouvernement. Quand cette situation se 1572, Angleterre qui les transcende. Affirmer que quelque chose mies semi-dirigées des cinquante dernières
répète, cela équivaut à une sorte de nationalisa- La loi sur les pauvres est ou n’est pas dans notre intérêt matériel, voilà années a conduit une jeune génération à consi-
tion inavouée, mais sans les avantages d’un instaure un système qui ne suffira pas, le plus souvent, à la plupart dérer la stabilité comme allant de soi et à exiger
contrôle par l’Etat. séculier d’aide d’entre nous. qu’on élimine ces “obstacles” que constituent les
Les gouvernements délèguent de plus en plus aux plus démunis. Qu’est-ce qui nous paraît faire défaut dans le impôts, les réglementations, et plus générale-
Modifiée en 1834,
leurs responsabilités à des entreprises privées capitalisme financier débridé, ou la “société com- ment toute forme d’intervention de l’Etat.
elle devient restrictive
qui offrent de gérer ces affaires bien mieux que et stigmatisante. merciale”, comme on l’appelait au XVIIIe siècle ? Mais seuls les pouvoirs publics peuvent
l’Etat et à moindre coût. Au XVIIIe siècle, on appe- 1883-1889, Que jugeons-nous instinctivement imparfait répondre, à l’échelle voulue, aux problèmes que
lait cela le fermage. Comme les gouvernements Allemagne dans nos sociétés et que pouvons-nous faire pour pose la concurrence mondialisée. De tels pro-
n’avaient souvent pas les moyens de collecter les Mise en place du y remédier ? Qu’avons-nous perdu ? blèmes ne peuvent pas être compris, et encore
impôts, ils incitaient des particuliers à le faire à système d’assurances Parmi tous les buts contradictoires, et en partie moins traités et résolus, par une seule entreprise
leur place. Les fermiers généraux étaient libres – sociales obligatoire par conciliables, que nous pourrions nous fixer, la privée ou un seul secteur. Ce n’est pas un hasard
le chancelier Bismarck.
une fois qu’ils avaient payé la somme convenue réduction des inégalités est une priorité absolue. si les réformateurs de la fin du règne de Victoria
Financé par les salariés
– de lever l’impôt et de garder l’argent. En France, et les employeurs, Lorsque les inégalités s’installent, tous les autres et leurs successeurs progressistes du XXe siècle se
après la chute de la monarchie, tout le monde a il cherche à améliorer buts souhaitables deviennent difficiles à atteindre. sont tournés vers l’Etat pour remédier aux
reconnu l’inefficacité de ce système. D’abord, il les conditions de vie A cet égard, une critique progressiste du monde défauts du marché. Ce qu’on ne pouvait pas s’at-
discrédite l’Etat, qui est représenté par un avide des travailleurs doit porter d’abord et avant tout sur l’inégalité d’ac- tendre à voir naître “naturellement” – puisque
profiteur. Ensuite, il génère beaucoup moins de pour les détacher cès aux ressources de toutes sortes – depuis les c’est le fonctionnement naturel du marché qui a
recettes qu’un système fiscal correctement du socialisme et des droits jusqu’à l’eau. Mais les inégalités ne sont pas créé la “question sociale” – devait être planifié,
Eglises. Plusieurs pays
administré. Enfin, il provoque la colère des seulement un problème technique. Elles révèlent administré et, si nécessaire, imposé d’en haut.
(Pays-Bas, Roumanie,
contribuables. Autriche-Hongrie,
Nous assistons aujourd’hui à un retour au
XVIIIe siècle : en dépouillant l’Etat de ses respon-
Russie, Norvège,
Suède, Suisse puis
Hommage
sabilités et de ses prérogatives, nous avons sapé Grande-Bretagne)
sa réputation. Rares sont ceux au Royaume-Uni s’en inspirent.
1893-1905, France
Tony Judt, 1948-2010
qui continuent de croire à ce que l’on appelait
Lois sur l’assistance
naguère la “mission de service public” : le devoir Le texte que nous publions Judt avait ensuite révisé sa l’importance du modèle
médicale gratuite,
de fournir certains biens et services pour la seule sur l’assistance dans ces pages est l’un des position. En 2003, il s’était européen de l’Etat
raison qu’ils servent l’intérêt général. Un gou- aux indigents derniers de l’historien et engagé dans le débat israélo- providence traversait déjà
vernement qui reconnaît n’avoir aucune envie et aux vieillards, intellectuel britannique. Tony palestinien dans les pages de son principal ouvrage
d’assumer de telles responsabilités abandonne infirmes et incurables. Judt est décédé le 6 août la New York Review of Books, d’historien, paru en français
les attributs fondateurs de l’Etat moderne. 1928-1930, France dernier, à 62 ans, des suites dont il était l’un des sous le titre Après-guerre :
Nouvelles lois sur les de la sclérose latérale contributeurs Une histoire de l’Europe
La guerre de tous contre tous assurances sociales.
amyotrophique (maladie de incontournables. Son depuis 1945 (éd. Hachette,
Années 1940, Suède
C’est ainsi que l’on vide la société de sa substance. Mise en place d’un Etat Charcot), dont il souffrait plaidoyer courageux pour un coll. Pluriel, 2009),
Une personne qui a besoin de toucher des indem- social étendu, conçu depuis 2008. Après des il lui a depuis consacré un
nités de chômage, de se faire soigner, de bénéfi- comme le “foyer du études à Cambridge livre-manifeste. Véritable
cier de prestations sociales ou de tout autre peuple”. et à l’Ecole normale “testament intellectuel”,
service officiellement offert aux citoyens ne va 1942, Grande- supérieure, il s’était installé Ill Fares the Land,
plus spontanément s’adresser à l’Etat. Le service Bretagne aux Etats-Unis. paru en mars 2010
Le “rapport Beveridge”
dont elle a besoin est désormais “livré” par un Tony Judt avait commencé aux Etats-Unis et au
préconise un système
intermédiaire privé. Seules l’autorité et la sou- de solidarité nationale sa carrière en tant Royaume-Uni, est une
mission relient désormais le citoyen à l’Etat. pour remédier qu’historien du socialisme défense de l’héritage de la
DR

Toute société qui détruit la structure de l’Etat aux “grands fléaux” français. Universitaire social-démocratie contre ses
sera rapidement “dissoute dans la poudre et la pous- de la société. respecté – il dirigeait depuis Etat binational, laïc, dans détracteurs. Il paraîtra en
sière de l’individualité”, écrit Edmund Burke [phi- 1945, France 1995 l’Institut Remarque lequel Juifs et Arabes français aux éditions Héloïse
losophe irlandais] dans Réflexions sur la Révolution Généralisation d’études européennes à la vivraient ensemble d’Ormesson en 2011.
de la sécurité sociale,
de France [en 1790]. En dépeçant les services New York University (NYU) –, lui avait valu de nombreuses A paraître également
gérée par les
publics et en les réduisant à un réseau de four- partenaires sociaux. il s’était fait connaître du critiques. chez le même éditeur
nisseurs privés venant prélever la dîme, nous grand public par ses articles Mais ce n’est pas ce débat-là le 7 octobre : Retour
avons commencé à démanteler la structure de incisifs publiés dans les que Judt a voulu léguer en sur le XXe siècle, un recueil
l’Etat. Quant à cette poudre et à cette poussière grands magazines anglo- héritage. Il se souciait du lien d’articles de Tony Judt,
de l’individualité, elle n’est pas sans rappeler la saxons. Défenseur du social dans les sociétés traduit par Pierre-Emmanuel
guerre de tous contre tous décrite par Thomas sionisme dans sa jeunesse, contemporaines. Si Dauzat et Sylvie Taussig.
Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010  19

Nous sommes confrontés à un dilemme com- sent l’idée, d’un optimisme inébranlable, que tout les générations à venir. Il serait plaisant – mais
parable aujourd’hui. Les excès des marchés finan- changement économique ne peut être que profi- trompeur – de promettre que la social-démocra-

es
ciers ont contraint l’Etat à intervenir partout. table. C’est la droite qui a hérité de l’ambitieuse tie représente l’avenir que nous nous dépeignons

om
iv
na r
io ie
Mais, depuis 1989 [et la fin du communisme pulsion moderniste en faveur de la destruction et en tant que monde idéal. Ce serait revenir aux

l.c
ar es
at rr
ch
rn ou
L
d’Etat], nous nous félicitons de la défaite finale de l’innovation au nom d’un projet universel. De contes de fées, aujourd’hui discrédités. La social-

te .c
in ww
de l’Etat tout-puissant, si bien que nous sommes la guerre en Irak jusqu’au désir unilatéral de démocratie ne représente pas un futur idéal ; elle

w
mal placés pour nous convaincre de la nécessité démanteler l’éducation publique et les services de ne représente même pas un passé idéal. Mais elle
Courrier international
de son intervention. santé, en passant par le projet de déréglementa- vaut mieux que toutes les autres possibilités qui
a souvent publié
Nous devons apprendre à repenser l’Etat. les textes de Tony tion financière qu’elle poursuit depuis des décen- s’offrent à nous aujourd’hui.
Comment, face à un mythe puissant, négatif, Judt. A lire nies, la droite politique – de Thatcher et Reagan à Pouvons-nous encore nous permettre des
redéfinir et décrire son rôle ? Pour commencer, notamment, au sujet Bush, Blair et Brown – a renoncé à cette associa- programmes de retraite universelle, des allo-
nous devons reconnaître, plus que la gauche n’a d’Israël : “Pour Tony tion entre conservatisme politique et modération cations-chômage, des arts subventionnés, une
été prête à le concéder, le vrai tort qu’ont causé Judt, le sionisme est un sociale qui l’avait si bien servie. éducation supérieure bon marché, ou ces pres-
– et que pourraient encore causer – des souve- anachronisme” (paru S’il est vrai, comme le souligna le philosophe tations et ces services sont-ils désormais trop
dans CI n° 692,
rains tout-puissants. Cela soulève deux ques- britannique Bernard Williams [1929-2003], que coûteux à maintenir ? Un système de protec-
du 5/2/2004) ; “Un Juif
tions préoccupantes. a-t-il le droit de la tolérance n’est jamais si bien défendue que par tions et de garanties “du berceau au tombeau”
La première est celle de la coercition. La critiquer Israël ?” “les maux manifestes de son absence”, on pourrait est-il plus “utile” qu’une société mue par l’éco-
liberté politique ne consiste pas à être abandonné (paru dans CI en dire à peu près autant de la social-démocratie nomie de marché où le rôle de l’Etat est limité
par l’Etat : aucune administration étatique n° 853, du 8/3/2007) ; et de l’Etat providence. Les jeunes peinent à com- au minimum ?
moderne ne peut négliger entièrement ses “Flottille de Gaza. prendre à quoi ressemblait exactement la vie sans
citoyens. La liberté consiste plutôt à conserver Au-delà des clichés” ces deux éléments. Mais, si nous ne pouvons nous La ‘mystique’ du socialisme
(paru dans CI n° 1024,
notre droit d’être en désaccord avec les objectifs La réponse dépend du sens que nous donnons au
du 17/6/2010) ;
de l’Etat et d’exprimer nos objections et nos aspi- et sur Karl Marx : mot “utile” : quelle sorte de société voulons-nous
rations sans crainte de représailles. C’est plus “Un pouvoir et quelle sorte d’arrangements sommes-nous
compliqué que ça n’en a l’air : même les Etats les de séduction prêts à conclure pour lui donner naissance ? La
mieux intentionnés n’apprécient pas forcément grandissant” (paru question de l’“utilité” doit être repensée. Si nous
que des entreprises, des communautés ou des dans CI n° 924, nous cantonnons aux problèmes d’efficacité et
individus aillent à l’encontre des désirs de la majo- du 17/7/2008). de productivité économiques en ignorant les
rité. L’efficacité ne devrait pas être invoquée pour considérations éthiques et toute référence à des
justifier des inégalités criantes ; elle ne devrait objectifs sociaux plus généraux, nous ne pou-
pas non plus être mise en avant pour étouffer les vons espérer y répondre. Trop longtemps la
opinions divergentes au nom de la justice sociale. gauche a été fascinée par les romantiques du
Mieux vaut être libre que de vivre dans un Etat XIXe siècle, trop impatients de rejeter l’ancien
efficace, de quelque couleur politique qu’il soit, monde et de nous offrir une critique radicale de
si son efficacité est à ce prix. tout ce qui existait. Une critique de cet ordre est
La deuxième objection que l’on oppose à peut-être la condition nécessaire à un change-
l’idée de l’intervention de l’Etat, c’est que le pou- ment en profondeur, mais elle peut nous pous-
voir peut se tromper. Le sociologue américain
James Scott a écrit avec sagesse sur les avantages
¥ ser à nous fourvoyer dangereusement. Au
XIXe siècle, l’Histoire a pesé inconfortablement
de ce qu’il appelle la “connaissance locale”. Plus sur les épaules d’une génération avide de chan-
une société est bigarrée et complexe, plus on gement. Les institutions du passé étaient un obs-
court le risque que ceux qui se trouvent à son € tacle. Aujourd’hui, nous avons de bonnes raisons
sommet ignorent les réalités de ceux d’en bas. de penser différemment. Nous devons à nos
enfants un monde meilleur que celui dont nous
Les efforts de tout un siècle avons hérité. Mais nous devons aussi quelque
Notre première mission est de rappeler les $ chose à ceux qui sont passés avant nous.
accomplissements du XXe siècle. Si nous nous pré- Quoi qu’il en soit, il n’est pas nécessaire de
cipitions pour les démanteler, cela ne serait pas réduire la social-démocratie à la préservation
sans conséquence. C’est peut-être moins enthou- des institutions utiles, dans le but de se défendre
siasmant que de planifier de grandes aventures contre d’autres options plus néfastes. Le lan-
radicales. Mais, comme l’a remarqué le philo- gage de la politique traditionnelle suffit à saisir
sophe politique John Dunn [britannique], le passé l’essentiel de ce qui va mal dans notre monde :
est un peu mieux éclairé que le futur : nous le nous sommes intuitivement familiers des ques-
voyons plus nettement.  Dessin de Thomas hisser au niveau d’un discours justificateur – si la tions d’injustice, d’iniquité, d’inégalité et d’im-
N’y allons pas par quatre chemins, la gauche Walenta, Pologne. volonté de théoriser nos meilleurs instincts nous moralité – nous avons simplement oublié
a quelque chose à conserver. Et pourquoi pas ? En fait défaut –, alors au moins souvenons-nous de comment en parler.
un sens, le radicalisme a toujours été lié à la ce qu’il en coûte de s’en détourner, comme l’His- “Ce qui amène le commun des hommes au socia-
défense d’acquis de valeur : la colère des radicaux toire l’a démontré. lisme, ce qui fait qu’ils sont disposés à risquer leur
du XIXe siècle en France et en Grande-Bretagne Tout ce que nous pouvons espérer de mieux, peau pour lui, la ‘mystique’du socialisme, c’est l’idée
était alimentée par la croyance que la vie écono- ce sont des améliorations minimes de conditions d’égalité”, a écrit George Orwell. C’est encore
mique était régie par des règles morales et que insatisfaisantes. Et nous ne devrions sans doute le cas aujourd’hui. C’est l’inégalité croissante,
celles-ci étaient foulées aux pieds par le monde pas tendre vers autre chose. D’autres ont passé dans et entre les sociétés, qui engendre tant de
nouveau du capitalisme industriel. C’est cette les trente dernières années à les détruire et à les pathologies sociales. Les sociétés où règne une
sensation de perte – et le sentiment révolution- déstabiliser méthodiquement : cela devrait réel- iniquité monstrueuse sont également des socié-
naire qu’elle a attisé – qui a insufflé leur énergie lement nous mettre en colère. tés instables. Elles souffrent de divisions et
politique aux premiers socialistes. Tirer un trait sur les efforts de tout un siècle, accouchent tôt ou tard de conflits – dont les
Nous considérons comme acquis les institu- c’est trahir ceux qui nous ont précédés, ainsi que résultats sont rarement démocratiques. En tant
tions, les lois, les services et les droits que nous que citoyens d’une société libre, nous avons le
avons hérités de la grande époque des réformes du devoir de porter sur notre monde un regard cri-
XXe siècle. Il est temps de se souvenir que, en 1929 Les jeunes ont des difficultés tique. Mais cela ne suffit pas. Si nous pensons
encore, tout cela était tout à fait inconcevable. savoir ce qui ne va pas, nous devons agir en nous
Nous sommes les heureux bénéficiaires d’une à comprendre à quoi fondant sur cette connaissance. Les philo-
transformation dont l’échelle et l’impact furent sophes, dit une réflexion célèbre [de Karl Marx],
sans précédent. Il y a donc beaucoup à défendre. ressemblait exactement la vie n’ont fait qu’interpréter le monde de différentes
Ce sont les partisans doctrinaires de l’écono- manières. Or, ce qui importe, c’est de le trans-
mie de marché qui, depuis deux cents ans, épou- sans l’Etat providence former. Tony Judt
20  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

En couverture Sauver l’Etat providence

Roosevelt à partir de 1933], la foi, en temps de


guerre, en un “gouvernement héroïque” et le

L’Etat n’a plus les moyens paternalisme d’après-guerre. La troisième phase,


définie par la révolution [conservatrice] That-
cher-Reagan, a littéralement pris à rebours ces
préjugés. Désormais, les marchés avaient toujours

de faire du social raison et il fallait se méfier des gouvernements.


Mais quelles seront les caractéristiques de la qua-
trième version du capitalisme ?
Le capitalisme 4.0 redécouvrira que l’écono-
mie de marché ne peut fonctionner sans un gou-
Les gouvernements surendettés vont Capitalism 4.0 [éd. Bloomsbury, juillet 2010, non vernement actif et compétent. C’est désormais
devoir privatiser l’éducation, la santé traduit en français]. une évidence dans le secteur financier, mais la crise
et les retraites. En contrepartie, Les précédentes transformations systémiques a démontré avec tout autant de limpidité que les
ils reprendront la main sur la gestion se caractérisaient par une modification de la rela- Etats avaient une autre fonction économique
de l’économie et de la finance. tion entre le gouvernement et le marché, plus par- essentielle. Avec les banques centrales, ils doivent
ticulièrement de ce que l’on peut qualifier de participer intensivement à la gestion des cycles
question fondamentale de l’économie politique : économiques, car la simple détermination d’un
Prospect (extraits) Londres l’équilibre entre les décisions politiques fondées objectif d’inflation ne suffit plus. Gouvernements
sur le suffrage universel et les décisions écono- et banques centrales doivent accepter d’endosser
DR

A
lors que le monde commence à miques fondées sur le suffrage censitaire. à nouveau la responsabilité de la croissance, de
se remettre de la crise financière, Dans le capitalisme classique du XIXe siècle,  L’auteur l’emploi et de la stabilité financière, prérogatives
Editorialiste au Times
une chose est sûre : si le capita- la politique et l’économie étaient intrinsèque- qu’ils avaient abandonnées dans les années 1980.
de Londres, Anatole
lisme n’a pas été détruit par cette ment deux sphères distinctes, les interactions Kaletsky, 58 ans, Parallèlement, si l’on reconnaît que les forces du
expérience de mort imminente, entre le gouvernement et les entreprises privées a précédemment marché ne sont pas toujours les mieux placées pour
il ne sera plus jamais le même. se limitant à lever des fonds pour des campagnes travaillé pour définir des prix en phase avec l’intérêt général, cela
Cette crise – comparable aux soubresauts militaires et à protéger de puissants intérêts The Economist signifie que les pouvoirs publics devront aussi fixer
qui ont suivi l’inflation galopante des années particuliers – ceux des propriétaires terriens et le Financial Times. les tarifs de l’énergie et prendre des mesures inci-
1970, la crise de 1929 et la période de chaos géo- ou des corporations d’artisans, par exemple. La Il est aujourd’hui tatives en faveur de l’environnement.
consultant.
politique dont la victoire de Wellington sur deuxième version du capitalisme, à partir des Pour autant, ce renforcement du politique
Napoléon en 1815 fut l’apothéose – annonce la années 1930, s’est caractérisée par une méfiance n’implique pas forcément le retour d’un gouver-
quatrième transformation du capitalisme. Le envers les marchés et une profonde confiance en  Dessin de Daniel nement plus fort. C’est même l’inverse qui devrait
nouveau système politico-économique né de la l’Etat, bienveillant et omniscient – en témoi- Pudles paru dans se produire, et ce pour au moins trois raisons.
crise peut donc être décrit comme la quatrième gnent le New Deal [politique interventionniste New Statesman, La plus évidente, c’est que les Etats sont fauchés.
version du capitalisme, d’où le titre de mon livre, mise en œuvre aux Etats-Unis par Franklin Londres. L’énorme perte de recettes fiscales engendrée
Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010  21

par la récession – en comparaison, le coût du sau-


vetage des banques n’est qu’une goutte d’eau dans
En Grande-Bretagne, la gauche Washington consacre 2 500 milliards de dol-
lars (8 100 dollars par habitant) par an aux frais
l’océan – menace les engagements des gouverne-
ments du monde entier en matière de dépenses
devra faire campagne de santé – soit 18 % du PIB, contre 11 % en France
et en Allemagne, et 9 % seulement en Grande-
publiques. Mais de toute façon, cette crise budgé-
taire aurait eu lieu tôt ou tard, car les promesses
en faveur d’une privatisation Bretagne et dans l’ensemble de l’OCDE. Le
deuxième pays au monde en termes de dépenses
en matière de santé et de retraite faites à la géné-
ration vieillissante du baby-boom par les gou-
partielle de la santé est la Suisse, avec 12 % du PIB. Pourtant, aux
Etats-Unis, le taux de survie aux cancers et aux
vernements successifs étaient intenables. Le maladies cardiovasculaires n’est généralement
resserrement du crédit l’a seulement avancée eaux publiques, tandis qu’en Grande-Bretagne et pas supérieur à la moyenne de l’OCDE, et il est
d’une dizaine d’années. en France cette proportion est inférieure à 10 %. substantiellement inférieur à celui de la France,
Deuxièmement, la crise a aggravé la méfiance Nombre d’actifs détenus par les pouvoirs de la Suisse et du Japon.
à l’égard des gouvernements et des marchés. Si publics à divers échelons aux Etats-Unis pour- Il y a peu, les Américains savaient que leur sys-
l’Etat doit jouer un plus grand rôle dans la ges- raient être facilement transférés au secteur privé tème était onéreux, mais ils croyaient encore qu’il
tion de l’économie et dans la réglementation de afin de réduire la dette publique. Cela permettrait était plus innovant et plus satisfaisant que la
la finance, il lui faudra se désengager d’autres en outre de mettre fin au sous-investissement “médecine socialisée” d’autres pays – le Natio-
secteurs – pour maintenir un équilibre entre le chronique dans les infrastructures, qui fait parfois nal Health Service [NHS, le service public de
public et le privé qui soit acceptable aux yeux des ressembler les Etats-Unis à un pays du tiers-monde santé britannique] faisant invariablement office
électeurs sceptiques. aux yeux des visiteurs européens et japonais. Dans de repoussoir. A l’inverse, on a répété à l’envi aux
Troisièmement, cette mise à plat de la relation certains cas, en revanche, la Grande-Bretagne et Britanniques que la seule alternative à un NHS
entre les gouvernements et le monde des affaires  A la une l’Europe continentale pourraient bénéficier de géré par l’Etat était une privatisation à l’améri-
va révéler que les Etats ne peuvent plus satisfaire “La Grande Société : l’expérience américaine en matière de privatisa- caine, qui ferait plus que doubler les coûts tout
les exigences de plus en plus complexes de la société projet visionnaire pour tions. Ainsi, en Europe, l’enseignement supérieur, en réduisant l’accès aux soins.
l’avenir du Royaume-
en matière de santé, d’éducation et de retraite, et Uni ou simple
contrôlé par l’Etat, est en pleine déliquescence,
que la mainmise des pouvoirs publics sur ces sec- rhétorique stérile ?” tandis qu’aux Etats-Unis, il est en grande partie Modifier l’ordre de nos priorités
teurs est incompatible avec une prospérité et une interroge en une privé et se porte à merveille. En s’accrochant à ces fausses dichotomies, les
croissance durables. En d’autres termes, quand une The Independent Mais ce sont là des questions secondaires par Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont ignoré une
société s’enrichit, les citoyens ont tendance à vou- le 20 juillet. rapport au principal défi que doivent relever les multitude d’autres pays, comme la France, l’Alle-
loir dépenser plus dans l’éducation, la santé et les gouvernements : comment réduire les prestations magne, la Suisse, le Canada, l’Australie, la Suède
retraites, mais la part de leurs revenus qu’ils sont liées à la santé, aux retraites et à l’éducation [pri- et le Japon, qui proposent un mélange de couver-
prêts à concéder à l’Etat par le biais de l’impôt étant Big Society maire et secondaire], qui engloutissent environ tures publique et privée – avec des programmes
strictement plafonnée, cela limite le nombre des 70 % des recettes fiscales de tous les pays déve- d’assurance, la mise sous condition de ressources,
services qui peuvent être assurés par la collectivité. Pour le Premier loppés ? Pour maintenir un équilibre entre le le remboursement des séjours en hôpitaux et des
Si l’on veut stabiliser la dette publique à un ministre britannique, public et le privé dans le système capitaliste post- visites chez le médecin – et obtiennent de bien
niveau raisonnable, aucune économie avancée ne David Cameron, qui a crise, il va falloir mettre en place un financement meilleurs résultats que le système britannique, à
pourra se dispenser d’une réforme de la fiscalité, annoncé un mixte plus complexe. un coût bien moindre qu’aux Etats-Unis.
programme d’austérité
des prestations sociales et des services publics. sans précédent, la
L’éducation est le domaine où la part du privé Pour la plupart des pays, la réaction rationnelle
Ni une hausse des impôts, ni une réduction des société civile doit jouer va sans doute croître le plus rapidement. Dans l’en- à la crise budgétaire serait de reconnaître que
prestations ne sont à exclure. Et les hommes poli- un rôle central dans le seignement supérieur, la prédominance des uni- les engagements pris, envers des baby-boomers
tiques – qu’ils soient conservateurs ou progres- monde d’après-crise. versités américaines dans toutes les branches du vieillissants, en matière de couverture médicale et
sistes – n’échapperont pas à un débat honnête sur Baptisé la Big Society savoir va précipiter cette évolution. Si les autres de retraites ne peuvent tout simplement plus être
les priorités s’ils ne veulent pas sacrifier leurs (la Grande Société), pays veulent rester compétitifs dans les secteurs honorés dans leur intégralité. Or ce sont justement
objectifs les plus chers : une économie et un sys- son projet, dont il a fondés sur le savoir, ils vont devoir calquer leurs ces “acquis” qui sont défendus par la classe poli-
dévoilé les grandes
tème financier robustes pour la droite, un Etat lignes en juillet
systèmes d’enseignement sur celui des Etats-Unis, tique dans ces pays. Si l’on ne modifie pas l’ordre
providence viable pour la gauche. dernier, est de confier largement financé par les frais d’inscription et de de nos priorités, tous les services publics, en dehors
certaines missions scolarité. En ce qui concerne l’enseignement de ceux qui s’occupent des personnes âgées et des
Des idéologies simplistes jusqu’alors assurées scolaire, les perspectives sont moins claires. Le malades, vont terriblement souffrir.
Leur seule marge de manœuvre concernera la par l’Etat à des premier et le second degré, qui doivent être obli- De bons établissements scolaires et des uni-
nature et le calendrier des réductions des associations locales. gatoires, nécessitent des subventions. Pour autant, versités abordables comptent plus pour la pros-
dépenses publiques. Pour redéfinir les nouvelles Celles-ci pourraient le fait qu’un bon enseignement bénéficie à l’en- périté future et pour la justice sociale que les
gérer, souvent
frontières entre l’Etat et le secteur privé, les bénévolement,
semble de la société ne signifie pas que les écoles hôpitaux, lesquels prennent surtout soin de
hommes politiques qui s’appuieront sur des idéo- des bureaux de poste, doivent être gérées par l’Etat. citoyens vieillissants dont la contribution écono-
logies simplistes – soit plus de marché, soit plus des bibliothèques, Le secteur de l’éducation va connaître une plus mique est réduite alors qu’ils représentent le
d’Etat – seront supplantés par des pragmatistes des transports grande concurrence et un plus fort investissement groupe démographique le plus riche de la société.
qui répondront à l’appel de Franklin Roosevelt en commun ou du secteur privé. Il est moralement et économi- En Grande-Bretagne, la gauche sera bientôt
en faveur d’une “expérimentation audacieuse et des programmes quement souhaitable que cela ne se traduise pas confrontée à un choix. Si elle veut préserver une
persistante”. Et plutôt que de prendre les citoyens de logements. Mais, par une moindre égalité des chances ou par un ren- éducation et des services publics corrects pour la
si le gouvernement
de son propre pays pour des cobayes, il vaudra espère ainsi donner
forcement des différences de classe. De nombreux population active, si elle veut maintenir un filet de
mieux observer ce qui se passe ailleurs. Comme le départ à un “énorme outils existent pour empêcher de telles dérives sécurité sociale pour ceux qui sont vraiment en
le disait Bismarck : “Il faut être idiot pour croire changement culturel”, (bourses, frais de scolarité adaptés aux conditions difficulté, si elle veut défendre les intérêts des fonc-
que l’on peut tirer les leçons de sa propre expérience. le concept reste vague de ressources, etc.). tionnaires employés ailleurs que dans la santé, elle
Je préfère tirer les leçons de l’expérience des autres, et suscite de Mais c’est dans le secteur de la santé que les va devoir admettre que la réforme du NHS est
afin de ne pas commettre d’erreur.” nombreuses critiques. relations dysfonctionnelles entre l’Etat et le privé inévitable. La gauche devra alors faire campagne
Or l’expérience montre par exemple que les Certains n’y voient ont été le plus dommageables, en termes d’effica- en faveur d’une privatisation partielle de la santé.
qu’une diminution
transports, les routes et les compagnies d’énergie déguisée des services
cité et de stabilité économique. Il est difficile de Et ce seront les conservateurs qui défendront
fonctionnent généralement mieux quand ils publics, rapporte savoir qui a raison : les Britanniques, qui considèrent avec la plus grande véhémence la responsabilité
sont privés. L’Etat doit toutefois les encadrer, de The Independent. “Et la médecine comme un bien public devant être de l’Etat dans ce domaine, en se servant de l’aug-
manière à atteindre certains objectifs d’intérêt que se passera-t-il si les fourni équitablement à tous les citoyens par l’Etat, mentation inexorable des dépenses de santé
général (en créant un impôt sur la pollution, en gens ne veulent tout ou les Américains, pour qui elle est une marchan- comme d’un cheval de Troie pour renverser tous
subventionnant l’accès de certains usagers aux simplement pas en faire dise, comme la nourriture, les vêtements ou le loge- les autres programmes publics.
transports publics, en supervisant les installations partie ?” s’interroge le ment ? Mais ces questions théoriques et morales Dans la nouvelle économie politique née de la
quotidien britannique.
nucléaires…). Pourtant, dans un pays pétri de libé- ne seront plus le moteur de la réforme de la santé. crise, protéger le NHS sera le moyen le plus sûr
ralisme comme les Etats-Unis, beaucoup de ser- Que les électeurs trouvent ou non leur chemin de d’accélérer le démantèlement de l’Etat providence
vices privatisés depuis longtemps en Europe sont Damas, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne de l’après-guerre. Ce n’est que l’un des nombreux
toujours fournis par l’Etat. Ainsi, 89 % des foyers devront redéfinir la frontière entre le marché et paradoxes qui caractérisent cette nouvelle ère du
américains sont desservis par des compagnies des l’Etat – en allant chacun en sens inverse. capitalisme. Anatole Kaletsky
22  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

Europe
Le tourisme serait le premier qu’en 2006, pourtant en pleine
bénéficiaire de la disparition du trêve d’ETA. La responsable
terrorisme. Le Pays basque vient du tourisme au gouvernement
d’enregistrer son record de basque affirme dans El País que
visiteurs. En juillet dernier, “la tranquillité de voir
257 000 touristes se sont rendus les rues lavées de l’apologie du
en Euskadi, soit 30 000 de plus terrorisme” participe à cet élan.
Espagne

Qui croit encore à la trêve d’ETA ?


Au Pays basque, on aimerait Mikel Ubarrechena, président de l’As-
penser que le cessez-le-feu sociation des hôteliers de Guipúzcoa, est
annoncé le 5 septembre – l’un des rares qui se soient risqués à faire
le onzième ! – est le bon. une analyse ouvertement positive du
Mais beaucoup y voient d’abord cessez-le-feu. “Espérons que ce soit défini-
une manœuvre de Batasuna en tif”, ajoute-t-il.
vue de réintégrer le jeu politique. Il rappelle que, lors des deux dernières
trêves, tous les secteurs liés au tourisme
avaient enregistré une forte croissance :
El Periódico de Catalunya “Surtout en 1998 : beaucoup de gens n’ont
(extraits) Barcelone plus eu peur de venir, ceux qui nous bou-
daient ont redécouvert l’Euskadi comme des-

L ’immense besoin de paix de la


société basque s’est trop souvent
heurté à la frustration, lors de la
rupture des précédentes trêves et du retour
tination touristique.” “Nous devons tous
avancer dans le processus et éviter que la
trêve ne soit à nouveau brisée.” D’après lui,
une Euskadi sans ETA consoliderait la
au cycle de la violence. Ces expériences position de la province comme grande
dévastatrices sont profondément ancrées destination touristique.
dans le subconscient basque et rares sont Du côté de l’Eglise basque, l’évêque
ceux qui se montrent ouvertement opti- de Saint-Sébastien, José Ignacio Munilla,
mistes. Ceux qui redoutent le plus qu’il ne dont la nomination suscite encore la
s’agisse d’un piège sont les conseillers muni- méfiance d’un clergé majoritairement
cipaux du Parti populaire et du Parti socia-  Dessin de Kap paru dans La Vanguardia, Barcelone. nationaliste, a demandé que la trêve soit
liste basque, qui se sont résignés à vivre sous “définitive et inconditionnelle”. Il estime
protection permanente et n’excluent pas une foutue mafia. Quel pouvoir ont ces gens que le mouvement pour la paix en Eus-
que, d’un moment à l’autre, ETA reprenne En chiffres si on leur enlève leurs armes ? Aucun.” Il est kadi est déjà “un processus inévitable”,
les attentats sans préavis. Dans d’autres 12 personnes ont été assassinées depuis
persuadé que les jours du terrorisme sont même s’il admet accueillir le cessez-le-
milieux, que ce soit les chefs d’entreprise, le précédent “cessez-le-feu permanent”, comptés : “Si la gauche abertzale leur retire feu “avec prudence”.
le monde de la culture ou l’Eglise, les témoi- de mars 2006. son appui, ils n’ont aucun avenir. Eux-mêmes
gnages sont plus nuancés, et l’on veut conti- 858 personnes ont perdu la vie se rendent compte qu’il est absurde de pour- Des élections en mai 2011
nuer à croire que “cette trêve sera la bonne”. dans des attentats dirigés par ETA depuis suivre la politique actuelle.” Mais il consi- Parmi les personnes interrogées, nom-
Soledad del Bosque est de celles qui se sa création, en 1959. dère surtout que l’essentiel est de mettre breuses sont celles qui partagent l’impres-
refusent à prendre le communiqué diffusé 1 500 personnes bénéficient d’une Batasuna hors la loi. Malgré son aversion sion que l’annonce d’ETA cache une
protection rapprochée au Pays basque,
par ETA pour argent comptant. Pour cette face à la menace etarra [d’ETA].
pour les radicaux, il tempère ses propos : manœuvre tactique pour favoriser le retour
socialiste, conseillère municipale à Sora- 570 prisonniers etarras sont incarcérés “Je veux qu’ils reviennent dans le jeu politique, de la gauche abertzale dans les institutions.
zule (province de Guipúzcoa), les extré- en Espagne, 170 dans les prisons françaises. ils en ont absolument le droit.” La prochaine échéance électorale en Eus-
mistes ne semblent pas être plus ouverts au (El Periódico de Catalunya) Le communiqué d’ETA n’a pas été kadi est programmée pour le mois de mai
dialogue qu’auparavant, bien au contraire. accueilli de la même façon que les trêves prochain, avec les élections municipales et
Bien que, selon le communiqué d’ETA, l’em- Gorka a une entreprise de 20 employés précédentes. Dans la rue, on exprimait sur- locales, celles-là même qui ont donné le
bargo sur les actions “offensives” ait été et une flotte de camions. Proche du Parti tout des sentiments de lassitude et de pouvoir, l’influence et les ressources éco-
décrété depuis plusieurs mois, elle a conti- nationaliste basque [PNV, centre droit], défiance, auxquels s’ajoutait toujours l’es- nomiques à la gauche abertzale. La grande
nué à recevoir des menaces cet été ; en plein il trouve légitime que la gauche indépen- poir que la violence cesse définitivement. question que se pose la société basque est
mois d’août, on a peint une cible à côté de dantiste siège dans les institutions. Il y a Le moment où l’annonce d’ETA a été diffu- de savoir si elle réussira à se présenter selon
sa porte d’entrée. quelques années, il a fait l’objet de tenta- sée à Saint-Sébastien était symptomatique : les modalités qu’espèrent les partisans de
tives d’extorsion d’ETA, il a même reçu un c’était le jour des courses traditionnelles de Batasuna, ou bien si elle devra chercher
“C’est une bande d’assassins” ultimatum, mais il s’est toujours refusé à chalutiers à La Concha. La nouvelle s’est d’autres formules.
Eduardo Andrés, porte-parole du Parti payer. Le cessez-le-feu “est tout de même propagée très rapidement parmi les milliers Paco García Raya, conseiller socialiste
populaire à Sestao (Biscaye), ne voit lui non une bonne chose”, dit-il. de personnes qui assistaient à l’épreuve, de Mondragón (Guipúzcoa), rencontre
plus aucune raison d’espérer et il souligne Diego n’est pas aussi optimiste. Diri- mais elle a été reçue avec froideur. tous les jours des sympathisants de son
à cet égard que les faits contredisent les geant d’une grande entreprise métallur- parti qui lui confient ne pas croire au
paroles de la gauche abertzale [indépen- gique de la province de Guipúzcoa, il craint cessez-le-feu. “Les gens gardent en mémoire
dantistes radicaux, anciennement Bata- que le terrorisme ne s’arrête jamais : “Il Négociations internationales l’attentat du terminal 4 de l’aéroport de
suna ; vitrine politique d’ETA, ce parti a été restera toujours un abruti qui ne trouvera rien Dans un communiqué Madrid [en décembre 2006], au moment
interdit en 2003]. Celle-ci jouit de moins de mieux qu’appuyer sur la gâchette. Ils ne adressé à la communauté même où, en théorie, une trêve était en cours.”
d’influence dans son village, mais Andrés savent rien faire d’autre.” internationale et diffusé C’est pourquoi il met clairement en garde :
n’en est pas moins la cible de manœuvres Asier est plus positif. Il fait partie de par le quotidien “C’est une manœuvre tactique. Ce qu’ils veu-
menaçantes. “C’est une bande d’assassins. On la direction d’une entreprise de construc- indépendantiste lent, c’est revenir siéger dans les mairies.”
Gara, ETA a annoncé,
ne peut pas leur faire confiance, ils assassinent, tion d’Euskadi [Pays basque espagnol] qui le19 septembre,
Fernando Lecuberri, maire du Parti
ils rançonnent, ils menacent et ils mentent.” participe au chantier du train à grande sa volonté de négocier avec populaire d’Ermua (province de Biscaye),
Toujours protégé par son escorte, il ne se vitesse, une cible d’ETA. “Nous sommes le gouvernement central. partage cet avis : “J’ai l’impression que c’est
sent pas rassuré du tout. “Je ne serai tran- satisfaits, le cessez-le-feu est pour nous une L’organisation s’engage à respecter une trêve électorale, dont le but est de permettre
quille que le jour où ETA aura disparu.” Le excellente nouvelle. Même si ce n’est pas une la déclaration de Bruxelles, élaborée à Batasuna de réintégrer les institutions.”
résumé qu’il fait du communiqué d’ETA est déclaration très claire, nous pensons que d’ici en mars 2010 par des médiateurs C’est pourquoi il n’y a à son avis rien de
simple : “Ce qu’ils disent c’est que, pendant un aux prochaines élections, il n’y aura pas d’at- internationaux, qui demandait à ETA neuf : “Le système est très clair, la justice l’a
de s’engager dans “un cessez-le-feu
moment, ils ne vont pas nous tuer, mais qu’un tentats contre nos machines.” permanent et intégralement vérifiable”.
parfaitement rappelé. Batasuna, c’est ETA, et
jour ils en auront assez et reprendront les atten- Mais son ton trahit la haine que lui ins- Le gouvernement espagnol a affirmé soit ETA disparaît, soit Batasuna se désolida-
tats. Pour l’instant, ils ne cherchent pas à tuer, pire ETA, car ils ont été de ceux qui ont le “n’avoir aucun commentaire à faire rise sans aucune ambiguïté d’ETA.”
mais ça ne tardera pas à les reprendre.” plus subi le harcèlement du groupe : “C’est sur ce qui ne signifie rien de nouveau”. Aitor Ubarretxena
24  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

Spécial Pologne
Wojciech Mazowiecki, l’auteur de Tadeusz Mazowiecki,

DR
du “coup de gueule” ci-dessous, premier chef du
est un journaliste indépendant, ancien gouvernement non
du quotidien Gazeta Wyborcza puis communiste polonais,
de l’hebdomadaire Przekroj, est le fils avant la chute du mur de Berlin.

Analyse

L’Eglise a trop de pouvoir, il est temps


de la remettre à sa place
En vingt ans, avec la complicité qu’il a bien correspondu à l’état d’esprit mais pas réformer l’Etat sans son soutien”.
intéressée de l’Etat, l’institution postcommuniste d’une grande partie des Cela est devenu un axiome pour l’ensemble
religieuse a pris une place Polonais, et surtout des élites politiques. de la classe politique polonaise. Lech Walesa
démesurée dans la société Le mécanisme était simple. A la chute tout comme Bronislaw Geremek ou Alek-
polonaise. Si ce phénomène du communisme, l’Eglise était, en Pologne, sander Kwasniewski [ancien communiste
s’explique par des raisons la seule institution efficace, pratiquement devenu social-démocrate] étaient persua-
historiques et sociologiques, intacte et véritablement nationale. Face à dés que seule l’autorité de l’Eglise était en
il est néanmoins temps l’Etat affaibli, aux nouveaux partis poli- mesure d’offrir le coussin émotionnel qui
d’y mettre un terme. tiques et à la société civile naissante, la puis- permettrait d’atténuer les secousses de la
sance de l’Eglise faisait rêver. Tout homme transformation. C’est lorsque le Premier
politique cherchait alors son appui. Celui- ministre postcommuniste Leszek Miller est
Polityka (extraits) Varsovie ci paraissait indispensable et déterminant parvenu à un compromis avec l’Eglise sur
dans la marche vers le pouvoir. En 1989, Soli- l’IVG [autorisée de façon très limitée] en

L acroix dressée à Varsovie devant


le palais présidentiel n’est pas
le problème de l’Eglise. Ni le
problème du président de la République
darnosc a gagné avec le soutien de l’Eglise.
En 1990, Walesa a été élu président avec la
bénédiction de l’Eglise. Mais les résultats
des législatives de 1991, premier scrutin
échange du soutien des évêques et du pape
pour le oui au référendum sur l’adhésion à
l’Union européenne (UE) que cette thèse a
trouvé sa traduction réelle la plus visible.
d’ailleurs, ni celui du Premier ministre, véritablement libre, ont sérieusement Dès les débuts de la IIIe République
du gouvernement ou de la mairie de Var- remis en question cette influence. L’Action [depuis 1989], le pouvoir a donc accordé à
sovie. Cette croix fait partie du problème électorale Solidarnosc [AWS], ouverte- l’Eglise un droit de fonctionnement en
polonais. ment appuyée par une bonne partie des dehors du système étatique. Surtout dans
Les “gardiens” de la croix ne me déran- ecclésiastiques, n’a obtenu que 9 % des les domaines les plus matériels. Ainsi, les
gent pas. S’ils veulent occuper la place face  Dessin de Hanna Pyrzynska paru dans suffrages, c’est-à-dire moins que l’Union prêtres n’ont pas payé de taxes sur les voi-
au palais présidentiel, c’est leur affaire. Si Gazeta Wyborcza, Varsovie. démocratique, que l’Eglise n’aimait guère tures importées, ils ont pu employer au noir
d’autres veulent les déloger, s’ils veulent le (et le mot est faible), arrivée en seconde sans trop de problèmes ; les revenus de
dire à haute voix, qu’ils s’expriment. C’est qui en rient. Pour la première fois depuis position avec 12,3 %. L’Alliance de la gauche l’Eglise ont été exemptés d’impôts ; on a
un folklore propre à la démocratie. Les 1989, leur voix s’est fait entendre et elle a démocratique [postcommunistes] a rem- accordé un traitement privilégié aux dons
manifestations devant les palais présiden- une signification. porté quant à elle 11,9 % des voix… Deux ans qui allaient aux œuvres ecclésiastiques.
tiels du monde entier sont une chose cou- Certains affirment que l’Eglise a pris plus tard, le mythe d’une Eglise détentrice Résultat : des prêtres entreprenants ont
rante. On y manifeste pendant des mois, l’Etat en otage. Pas toute la Pologne et pas de la clé du succès électoral s’est définiti- créé une grande zone grise, avec ses innom-
voire des années. Pourquoi en irait-il autre- toute l’Eglise. La vie privée demeure une vement évaporé. Le parti de Lech Walesa, brables scandales, petits et grands, parfois
ment à Varsovie ? zone laïcisée. C’est notre vie publique qui a favorisé par l’épiscopat, n’a obtenu que criminels ; on a découvert les activités de
D’autant plus que ce que font les mani- été prise en otage par un groupe conserva- 5,5 % des suffrages. certains hommes d’affaires en soutane,
festants de Varsovie n’est pas vain. Grâce teur intégriste au sein de l’Eglise catholique. Quand il est devenu évident que l’on comme le fameux père Rydzyk [directeur
à eux, d’autres commencent à se réveiller. Non seulement parce que ce groupe a pouvait remporter les élections sans l’Eglise, de Radio Maryja, antisémite et ultranatio-
Le bénéfice ne va pas aux “défenseurs de dominé l’Eglise polonaise dès la fin du pon- une nouvelle thèse s’est imposée, selon naliste, il a bâti un véritable groupe de presse
la croix”, mais à ceux qui les critiquent et tificat de Jean-Paul II, mais surtout parce laquelle “on pouvait gagner des élections, – une chaîne de télé, un quotidien, une école

Coup de gueule
Kaczynski, ça suffit !
Jaroslaw Kaczynski devrait attaques inadmissibles contre Il suggère que Lech Kaczynski face à ses humeurs et expliquer Personne en Pologne n’a jamais
se retirer de la politique. sa personne, car il les prendrait ne serait pas mort dans une généreusement que ses introduit autant de mal ni de
Pourquoi ? Formulant la même avec satisfaction comme telles. catastrophe aérienne mais en attaques, de plus en plus haine dans la politique que
exigence à l’adresse de ses Il s’agit de traiter “ce monsieur”, martyr, pour la Pologne, ce qui agressives, seraient le résultat Jaroslaw Kaczynski. Les pires
adversaires [il poursuit de sa une formulation sortie de son est évidemment une fumisterie, d’un déséquilibre causé choses qui se sont produites
vindicte plusieurs membres riche arsenal d’expressions mais qui permet d’insinuer que par les graves événements qu’il ces vingt dernières années
du gouvernement], il s’expose [pour Kaczynski, le nouveau les critiques et les adversaires a vécus [le décès de son frère sont liées au nom de Jaroslaw
à ce que l’opinion publique président, Bronislaw du président Lech Kaczynski jumeau]. On ne peut pas lui Kaczynski, car des deux frères
le juge. Quand un homme Komorowski, n’est que auraient pu contribuer céder juste pour avoir la paix, c’était lui le “mauvais”.
politique dépasse les limites “ce monsieur”], sur un pied à la tragédie. Usant de tels d’autant que cela le sert dans La “guerre au sommet”,
de la décence, il ne peut d’égalité et de refuser arguments irrationnels, sans sa marche vers le pouvoir. qui a semé la division au sein du
espérer un traitement différent son chantage constant attendre les résultats d’enquête, Il commence à y avoir quelque syndicat Solidarnosc jusqu’à sa
de celui qu’il inflige à ses rivaux. et de plus en plus fatigant il a déjà rendu son verdict : chose de pourri en Pologne, destruction : telle a été l’œuvre
C’est la première et la plus qui consiste à affirmer qu’il est les ennemis du président Lech l’atmosphère est malsaine. On personnelle de Jaroslaw
directe des raisons pour permis plus à [son parti] Kaczynski devraient disparaître ne peut plus se taire si l’on ne Kaczynski pour entrer dans
lesquelles nous devons faire Droit et justice – et surtout de la vie politique, car ce serait veut pas se rendre responsable la nouvelle Pologne. Tout cela
une contre-proposition à lui-même – qu’aux autres. la norme dans un pays civilisé. de l’affaiblissement de l’Etat pour détruire l’icône
de même valeur : Jaroslaw Il se met en position d’arbitre. Ceux qui critiquent le chef organisé par Kaczynski. du mouvement, Lech Walesa…
Kaczynski devrait disparaître Il accuse ses adversaires de Droit et justice ne doivent Et, dans une perspective Wojciech Mazowiecki,
de la vie politique polonaise. pour des fautes imaginaires pas se contenter d’être plus lointaine, de la fascisation Gazeta Wyborcza (extraits),
Il ne s’agit pas d’organiser des commises contre son frère. indignés. On ne peut plus céder de la vie publique. Varsovie
Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010  25
“Un condominium russo- commune, les représentants
germanique”, dixit Jaroslaw du Parti paysan, de la Plate-Forme
Kaczynski, en parlant de la Pologne civique et de l’Alliance de la gauche
actuelle, dans une interview publiée démocratique ont vivement
le 8 septembre par le journal protesté contre ces propos,
nationaliste Gazeta Polska. selon Radio TOK FM, de Varsovie.
Lors d’une conférence de presse

de journalisme qui a bénéficié de fonds ne lui aurait pas permis de chercher à légi-
publics, des fondations…]. timer ainsi son patriotisme ou son identité
Les prêtres et les évêques considèrent polonaise. En revanche, c’est bien l’athée et
leurs privilèges comme une chose naturelle. agent soviétique Boleslaw Bierut [1892-
A leurs yeux, c’est un dû. Pour leur service 1956, fondateur de la république populaire
millénaire. Pour leur défense de la “poloni- de Pologne en 1952, et président du pays jus-
tude”. Pour la Bonne Nouvelle. La Pologne qu’à sa mort] qui a considéré qu’il était
n’a toujours pas voté de loi de reprivatisa- opportun de soutenir le cardinal Stefan
tion [les communistes avaient nationalisé Wyszynski [primat de Pologne] portant
toute l’économie et les biens de l’Eglise en l’ostensoir, car ce dernier savait bien que
1944], mais l’Eglise n’insiste pas pour que son appartenance à la communauté catho-
cela se fasse. Elle revendique en revanche lique et son patriotisme n’étaient qu’une
le retour de ses biens immobiliers [dans façade. Et Wyszynski l’a laissé faire, sans
le cadre d’une commission mixte, qui toutefois se nourrir d’illusions sur la nature
décide sans aucun contrôle et sans appel]. de Bierut. Wladyslaw Gomulka [Premier
Et elle récupère ses biens sans se gêner (des secrétaire général du Parti entre 1956
immeubles où sont situés les hôpitaux ou et 1970], quand il a eu besoin de légitimer
les universités), souvent avec des intérêts son pouvoir, a immédiatement trouvé le
illégaux, n’en déplaise à l’opinion publique. chemin du primat. C’est bien de cette
On retrouve le même statut d’exception époque que date le jeu mené jusqu’à aujour-
avec les radios catholiques. C’est le gou- d’hui entre l’Etat et l’Eglise, où les deux par-
vernement de Mieczyslaw Rakowski [avant ties jonglent avec toutes sortes de carottes
même la chute du communisme] qui a et de bâtons. Donnez-nous quelque chose,
accordé à l’Eglise le droit d’émettre. Le on vous donne la carotte. Vous ne voulez
Conseil de l’audiovisuel a ensuite attribué pas, on sort le bâton. Le catéchisme à
aux médias ecclésiastiques le statut de l’école ? On va atténuer nos critiques. Vous
“diffuseurs sociaux”, à condition de ne nous accordez les fréquences radio ? On va
pas mener d’activités commerciales. Mais soutenir les réformes. Vous signez le
aujourd’hui les prêtres diffusent de la publi- concordat avec le Vatican ? On soutient l’ad-
cité, toujours sans rien payer. hésion à l’UE. Cela n’a jamais été dit ouver-
tement, mais ceux qui devaient comprendre
Sermon et eau bénite ont compris.
Il est difficile de rejeter toute la faute sur le
clergé. L’Eglise fait ce que l’Etat lui permet La Lumière et les Ténèbres
de faire. Et, depuis 1989, l’Etat lui permet Comme cela arrive souvent, ce ne sont pas
tout ou presque. Il donne à l’Eglise ce qu’elle  Dessin de Hanna Pyrzynska paru dans Gazeta Wyborcza, Varsovie. les acteurs de ces marchandages qui en ont
lui demande, et plus encore. On trouvera été les premiers bénéficiaires, mais d’autres,
toujours un homme politique plus catho- marche d’un nouveau tracteur, tout doit être de police ou les ministres soient bigots. La à l’image du père Rydzyk, Marek Jurek
lique que le pape, prêt à se démarquer et à béni. Cela montre à quel point l’Eglise majorité d’entre eux sont indifférents à la [homme politique national-clérical], et, der-
octroyer à l’Eglise un privilège de plus. catholique a fusionné avec l’Etat. Pourtant, religion, mais une prudence bien laïque leur nièrement, Jaroslaw Kaczynski [candidat
L’Eglise voulait introduire le catéchisme la Constitution garantit l’indifférence de dicte d’en appeler au bénitier. malheureux du très droitier parti Droit et
dans les écoles publiques ? Cela lui a été l’Etat en matière de religion. Si on ne les Voilà en quoi nous sommes différents justice à l’élection présidentielle du 20 juin
accordé, et l’Etat a même pris à sa charge les invitait pas, les prêtres n’imposeraient pas des autres démocraties. Ce n’est nullement et frère jumeau du président décédé dans
salaires des catéchistes, rétribués aupara- leur présence. une tradition polonaise, mais l’expression le crash de Smolensk le 10 avril]. Ils en
vant par les paroisses ! Ce fut ensuite le tour Dans la sphère privée, on ne bénit rien d’un conformisme propre à l’“Homo sovie- demandent toujours plus et rejettent tout
des aumôniers de l’armée. Puis on a invité sauf, peut-être, des œufs de Pâques. Auriez- ticus”.Avant la guerre, cette ostentation clé- compromis. L’Eglise institutionnelle a fina-
des prêtres à chaque cérémonie publique. vous l’idée de bénir votre lave-vaisselle ou ricale n’existait pas. Elle est arrivée avec le lement soutenu l’adhésion à l’UE, mais
Vingt ans plus tard, il n’est pas de célé- votre nouveau bureau ? Pourtant, il n’y a pas communisme. Il ne serait jamais venu à l’es- Radio Maryja, jamais. Les évêques ont fina-
bration nationale sans sermon ni eau bénite. d’appareil médical, pas de fourgon de police, prit du maréchal Pilsudski [père de l’indé- lement accepté le compromis sur l’avorte-
Ouverture d’une maternelle, inauguration pas de cabinet de ministre qui ne soit béni. pendance polonaise, en novembre 1918] de ment, mais Marek Jurek, jamais. L’Eglise a
d’une route, d’une maison d’arrêt, mise en Non que les directeurs d’hôpitaux, les chefs faire bénir sa jument. Son sens de la dignité finalement considéré que la croix  26
26  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

Spécial Pologne
“Le comportement du pouvoir collaborateur de Lech Kaczynski
à propos de la croix rappelle disparu dans l’accident de l’avion
le communisme. Tout comme jadis présidentiel, sur le site Salon24.pl,
on arrêtait des gens, aujourd’hui, on au sujet du transfert de la croix
confisque la croix.” Propos de Beata le 16 septembre 2010 à la chapelle
Gosiewska, veuve d’un proche du palais présidentiel.

25  devant le palais présidentiel, c’était vidus, car la plus grande force de l’Etat Mais je crois qu’il vaut mieux voir dans ce
un peu exagéré. Ce ne sera jamais le cas de démocratique réside dans sa capacité à tout débat la chance de bâtir un Etat moderne et
Jaroslaw Kaczynski, bien qu’il aime se soumettre à la discussion, à la critique, à une Eglise moderne.
cacher derrière le bouclier du catholicisme. l’épreuve du compromis et des change- Il y a vingt ans, l’Eglise a été, pendant un
La force de cette secte [les “défenseurs ments. L’Eglise y perd aussi, car, rendant moment, la clé du pouvoir en Pologne.
de la croix”] repose dans leur rejet de la com- une chose sacrée, elle en repousse une autre, Aujourd’hui, elle ne l’est plus, et l’expérience
plexité du monde et – comme le dit le Pr Zbi- s’exposant ainsi aux divisions, se condam- récente de Jaroslaw Kaczynski en est la
gniew Mikolejko – dans l’attrait qu’ils nant aux volte-face, ce qui diminue son meilleure illustration [il a perdu la prési-
éprouvent pour l’hérésie gnostique, popu- autorité aux yeux des fidèles. L’Etat et dentielle malgré le soutien de l’Eglise]. On
laire aux Etats-Unis. Selon cette hérésie, le l’Eglise sortent tous deux affaiblis de deux pouvait croire sentimentalement, il y a

DR
monde serait un champ de bataille perpé- décennies d’une telle politique. Mais une encore dix ans, que l’Eglise nous apportait
tuelle entre Dieu et Satan, le Christ et l’An- réforme se dessine à l’horizon. un ordre éthique sans lequel nous ne pou-
téchrist, la Lumière et les Ténèbres. L’Eglise  “Je ne veux pas de cette Pologne-là.” Tout d’abord, l’Eglise a fini par s’éroder. vions surmonter le passé communiste.
a rejeté la gnose et le manichéisme il y a des Dessin paru dans Facebook, sur la page Radio Maryja, puis différents groupes de Depuis, le brouillard est retombé et l’on voit
siècles, mais le catholicisme populaire en de Powstanie2011 (soulèvement2011), qui lutte fanatiques laïcs ont rejeté l’obéissance à sa que cet ordre est inscrit dans la culture et
Pologne fait exception. Dans un pays qui n’a pour le retour du pays à la “normalité”.
hiérarchie. Dans un laps de temps très court, dans la civilisation européennes, dans la tra-
pratiquement pas vécu la Réforme, le catho- des mouvements spontanés proches des dition et l’identité européennes, mais cer-
licisme résulte de l’appartenance tribale. Michnik [rédacteur en chef de Gazeta intégristes et des traditionalistes, méfiants tainement pas dans une Eglise en tant
Point n’est besoin, donc, de s’interroger sur Wyborcza], d’autres par Rydzyk. Lech quant aux compromis conclus avec l’Etat qu’institution de gens faibles, pécheurs et
sa signification pour notre identité. Faute Walesa est un héros ou un traître. et le monde, ont poussé deux archevêques errants comme tant d’autres.
de protestants parmi nous, il n’était pas C’est la “IVe République” [que les (de Varsovie et de Poznan) à la démission, Cela nous ouvre la voie vers la moder-
nécessaire de s’interroger sur les sources frères Kaczynski voulaient instaurer] puis ont pris dans les tenailles de la lustra- nisation – civilisatrice, économique, sociale,
de notre catholicisme. qui a le plus divisé les Polonais en deux tion l’ensemble de la hiérarchie, ébranlant politique –, dont la condition nécessaire,
La fusion entre le “caractère polonais” groupes. Cela perdure, malgré les appa- l’autorité de l’institution pétrifiée. Et ancrée dans la loi et les coutumes démo-
[“polonitude”] et le catholicisme, puis entre rences [Droit et justice n’est plus au pou- quand l’Eglise a donné son aval au culte de cratiques, est l’autonomie de la religion et
l’Etat et l’Eglise catholique, a favorisé la pro- voir depuis 2007]. Celui qui estime le Lech Kaczynski, mort dans la catastrophe de l’Etat, de l’Eglise et de la société, du
pagation des visions manichéennes et gnos- Premier ministre Donald Tusk considère aérienne de Smolensk, accordant à sa sacrumet du profanum. Jacek Zakowski
tiques. Nous étions bons, l’occupant était forcément Jaroslaw Kaczynski comme un dépouille une place au Wawel [le Panthéon
mauvais. Politiquement parlant, mais aussi idiot. Celui qui respecte Kaczynski crache polonais], ceux qui avaient dénoncé la
au terme d’une sacralisation. La Pologne, sur Tusk. Il est impossible de dire que l’un collusion entre l’Etat et l’Eglise ont fait Identité
tel le Christ des nations, partait en guerre ou l’autre a partiellement raison, celui qui entendre leur voix.
contre l’Antéchrist, le tsar, l’Empire russe, s’y risque est marginalisé. Les masques du politiquement correct “Un non catholique
le communisme, les soviets, la Pologne Il y a des siècles, l’Eglise a dû rejeter la sont tombés. Il est apparu que tous les Polo- peut-il être polonais ?”
communiste. Accordant un caractère sacré gnose et le manichéisme, qui étaient incom- nais ne seraient pas catholiques, que le L’hebdomadaire
à cette lutte, le catholicisme polonais a dû patibles avec l’amour du prochain. Les émis- catholicisme aurait différents visages, mais Przekroj s’interroge
en une sur l’“identité
inévitablement tomber dans l’hérésie. saires de l’Antéchrist ne méritent pas cet surtout qu’une majorité de la société, très polonaise”
La théologie politique manichéenne amour, comme ils ne méritent pas la misé- importante et jusqu’alors silencieuse, n’ac- et le stéréotype
s’est ensuite installée dans la IIIe République ricorde. La gnose doit porter la cruauté et cepterait plus la routine de cette alliance “Polonais
et a colonisé notre vie publique. Dans le dis- l’autoritarisme, car la Lumière ne peut démoralisante entre l’autel et le trône. Ce = catholique”.
cours politique, il n’y a pas des meilleurs et admettre que les Ténèbres puissent avoir ne sont plus des libertins, des athées pro- Sa conclusion :
des moins bons, mais des bons et des mau- un peu raison. Le Bien doit annihiler le Mal. fessionnels et des anticléricaux, des fémi- en dépit des
vais. Il en va de même dans le débat intel- Aujourd’hui, l’Eglise et la démocratie nistes et la gauche radicale, mais des “défenseurs de la croix” agglutinés devant
le palais présidentiel, qui s’autoproclament
lectuel. Pour les uns, Leszek Balcerowicz ont le même problème. Une sacralisation citoyens identifiés au centre qui ont com- gardiens de la “vraie Pologne”, les Polonais
[homme politique libéral, père de la réforme nuit à l’Etat démocratique, tout comme lui mencé à critiquer cette alliance. d’aujourd’hui ne sont pas forcément
capitaliste] est Dieu ; pour d’autres, c’est nuit le fait de hisser au rang d’absolus les On peut s’en inquiéter, en prévision catholiques. Ils sont d’ailleurs de plus en plus
Satan. Les uns ne jurent que par Adam valeurs sociales, les institutions et les indi- d’une nouvelle guerre froide avec la religion. nombreux dans ce cas.

Proposition
A la recherche d’un Zapatero
Je ne serais guère étonné avaient pourtant prévenu que de Varsoviens informés au titre, mais il associe et a décidé de récupérer
de découvrir, d’ici quelques cela pourrait se produire. Pawel par Internet –, qui a dévoilé un l’anticléricalisme à un le gouvernement de ces âmes,
années, que ce n’est pas Lisicki, le rédacteur en chef nouveau visage de la Pologne, socialisme anachronique. Il pour proclamer un
la catastrophe aérienne du du quotidien Rzeczpospolita le visage jusque-là inconnu s’adresse à ceux qui se sentent anticléricalisme non socialiste.
10 avril 2010 à Smolensk [dans [proche du parti Droit et justice d’un pays qui se rapproche mal au sein du capitalisme Va-t-il être en mesure
laquelle a péri le président Lech (PiS) et des frères Kaczynski], de l’Europe occidentale. et qui rêvent d’un Etat d’endosser le rôle
Kaczynski], mais bien l’affaire avait clairement affirmé que Les Polonais souhaitent limiter providence. Or ce mélange est d’un Zapatero polonais ? Il
de la croix installée devant le fanatisme et l’obstination le rôle de l’Eglise et réclament indigeste pour de nombreux continuera sans doute à être
le palais présidentiel qui aura de ces soi-disant “défenseurs une libéralisation de la loi Polonais dynamiques épris une célébrité politique plutôt
constitué un tournant dans de la croix” ne feraient sur l’IVG. Ils ne veulent plus des valeurs individualistes, qu’un vrai leader. Ce qu’il fait
l’histoire de la Pologne. Il est qu’augmenter la probabilité se soumettre au diktat qui respectent la concurrence relève plus de la provocation
probable que cette croix est de l’émergence d’un des prêtres. Notre zapatérisme et se disent autonomes et et du happening que du désir
la goutte d’eau qui fait “zapatérisme” [séparation n’a qu’un seul problème : il lui attachés à la liberté. S’ils en ont d’arriver au pouvoir. Mais
déborder le vase, provoquant stricte de l’Etat et de l’Eglise manque un Zapatero. Grzegorz assez de l’expansion de l’Eglise, ce happening influe
une explosion de sentiments prêché par le Premier ministre Napieralski, candidat ils ne souhaitent pas pour sur la mentalité de millions de
laïques et anticléricaux qui espagnol] à la polonaise. de la gauche à la présidentielle autant payer plus d’impôts. Polonais et prépare le terrain.
jusque-là ne faisaient que mûrir Plusieurs événements lui ont [il y a fait une véritable percée, Janusz Palikot [membre de Tôt ou tard, quelqu’un finira
tranquillement sous la surface donné raison, en particulier arrivant 3e au premier tour, la Plate-Forme civique (parti par en récolter les fruits.
de la vie publique. le happening anticlérical le 20 juin dernier, avec plus de libéral de droite) et enfant Wojciech Maziarski,
Des commentateurs de droite de la nuit du 9 août – auquel 13 % des suffrages], était jusque terrible de la vie politique Newsweek Polska (extraits),
plus perspicaces que d’autres ont participé des milliers récemment le seul prétendant en Pologne] s’en est aperçu Varsovie
Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010  27
La “marche noire”, c’est ainsi marche, dont le souvenir

Europe que les mineurs de la province


de León ont baptisé la manifestation
qu’ils organisaient le 21 septembre.
Une première “marche noire” avait
réuni plus de 500 mineurs,
est resté vif dans la lutte syndicale
espagnole, avait rejoint Madrid.

en 1992, dans la même province.


Au bout de dix-sept jours, cette
Espagne

Les mineurs espagnols sont aussi au fond du trou


Depuis le 6 septembre, treize en silence, de leurs fils et de leurs maris. étrangers et se démène tant qu’il peut Ruben Vasques, délégué syndical, racon-
mineurs font grève à D’autres sont simplement là parce que “ça avant qu’il ne soit trop tard. Il regarde les tait ce jour-là le déroulement des négo-
600 mètres sous terre. Dans le a toujours été comme ça. On est là pour sou- quatre grévistes et ne parvient pas à mas- ciations. “On doit être confiants, mais
nord-ouest du pays, un vent de tenir ceux qui sont dedans et ceux qui sont quer sa crainte de les voir s’effondrer du l’incertitude est totale”, disait-il. Le lende-
révolte souffle sur un secteur dehors.” Sur d’autres bancs, à l’écart, les fait de la violence de ce type d’action. Tous main, ses craintes se confirmaient. La
très affaibli par la concurrence hommes passent le temps comme ils peu- promettent d’aller jusqu’au bout. réunion entre les représentants des prin-
et condamné à disparaître. vent et discutent entre eux. Ils se relaient cipaux syndicats espagnols et le ministre
toute la journée. “En bas, ils dorment sur des Passants solidaires de l’Industrie se soldait par un échec et
planches ; ils mettent leur santé en danger”, A la sortie de Ponferrada, un deuxième par l’annonce d’une grève générale de
Público Lisbonne s’indigne Lucinda Anjos Tafula, 65 ans, groupe de mineurs campe devant le siège quatre jours dans les mines de charbon à
portugaise et mère de José Luís, un des d’une des compagnies qui n’a pas payé les partir du 22 septembre. Le gouvernement

O n l’appelle le puits. C’est ainsi


qu’une vingtaine de femmes
désignent l’entrée de la mine de
charbon de Tremor de Arriba, à environ
mineurs restés dans le puits. “Je lui
demande comment il va ; je lui dis que les
enfants vont bien, mais je suis très inquiète”,
avoue-t-elle. Le visage de cette femme
salaires. Une pétition de soutien à la lutte
des mineurs rencontre du succès auprès
des passants, qui se montrent solidaires.
Le 14 septembre, une des compagnies a
a fait savoir que la responsabilité de cette
situation était le fait des compagnies
minières.
Et maintenant, Augusto Rodrigues,
50 kilomètres de Ponferrada, au nord- s’illumine seulement quand elle se sou- annoncé qu’elle payerait la moitié des que va-t-il se passer ? “Le combat est loin
ouest de l’Espagne, où treize mineurs se vient de Lousa de Moncorvo, son village salaires de juillet, mais personne n’a crié d’être terminé. On en a marre de se faire avoir
sont barricadés et luttent pour le paie- de la province de Trás-os-Montes [dans le victoire. Devant la mine de Tremor, tous les jours.” Filomena Fontes
ment de salaires en retard. Résistant à nord-est du Portugal], d’où elle est partie
l’humidité, au froid, à l’obscurité et à l’iso- il y a quarante ans avec son mari en quête
lement, ils campent à 600 mètres de pro- de travail dans les mines d’Espagne. “Lui,
fondeur. Depuis le 6 septembre. Il y a c’est mon fils Carlos”, dit-elle, en montrant
parmi eux un mineur portugais, un fils l’homme qui est debout à côté d’elle.
d’immigrés portugais, deux Espagnols et Comme son père et son frère, Carlos a tou-
neuf Polonais. Cette même Pologne d’où, jours travaillé dans la mine jusqu’à ce qu’il
racontent ces femmes, l’Espagne importe parvienne, il y a peu, à la préretraite.
le charbon à des prix si bas que les com- Une fourgonnette chargée de couver-
pagnies minières “autochtones” courent tures arrive en fin d’après-midi. Des
le risque de fermer, ne parvenant pas à wagonnets s’engouffrent dans la mine
vendre leur charbon aux centrales élec- avec ces couvertures, des médicaments et
triques espagnoles. “Les mineurs sont en des vêtements apportés par les familles.
train de résoudre le problème des patrons ; “Ils sont dans le noir, dans des endroits où de
c’est ça qui est vraiment triste”, résume l’eau coule. Ils ont le moral, mais, physique-
Fátima Pereira, 51 ans, originaire de Marco ment, ils ont mal partout [l’un d’entre eux a
de Canaveses [près de Porto] et installée dû sortir le 17 septembre pour être hospita-
à Ponferrada depuis des décennies. Elle a lisé]”, raconte Marta, la femme de Pedro
trois fils qui travaillent tous à la mine. Leite, le Portugais barricadé dans la mine.
Les années 1960-1970 ont vu arriver
52 000 hier, 8 000 aujourd’hui une grande vague de Portugais dans les
La révolte s’est répandue depuis le début mines du nord de l’Espagne. Une époque
du mois de septembre dans les mines des prospère. “Mais, aujourd’hui, la richesse qui
Asturies et de la province de León. Des blo- est extraite de la mine ne revient pas. Il y a plus
cages de routes ont surpris la police et fait de vingt ans que l’on dit au gouvernement qu’il
les titres des journaux locaux. faut construire des voies rapides pour attirer
En plein centre historique de Ponfer- les entrepreneurs et les investissements dans
rada, quatre mineurs sont en grève de la la région. Sans succès”, peste Augusto
faim. Sur leurs tee-shirts, on peut lire Rodrigues, 43 ans, dirigeant syndical. Il
“Laciana, lève-toi et lutte !” Au bord du suit de près la situation des quatre
désespoir, ils comptent sur la mobilisa-
tion de la région de Laciana [dans la pro-
vince de León], où tout le monde ou “Si les mines ferment,
presque dépend des mines. “Si elles fer- tout va s’écrouler”,
ment, tout va s’écrouler !” alertent-ils. La
menace est réelle. A cause de Bruxelles,
alertent-ils
les entreprises non rentables devront
fermer d’ici à 2014, expliquent les mineurs en grève de la faim sur la place
mineurs. Le gouvernement espagnol se principale de Ponferrada et de cinquante
verra en effet dans l’impossibilité de sub- autres mineurs barricadés depuis le 1er sep-
ventionner un secteur qui, à son apogée, tembre dans la mine de Velilla del Río Car-
employait plus de 52 000 mineurs. Ils sont rión [province de Palencia]. Eux aussi
aujourd’hui 8 000. réclament le paiement de leurs salaires et
Mardi 13 septembre, en début d’après- exigent que les aides au secteur minier ne
midi, le village de Tremor de Arriba est soient pas supprimées. Augusto Rodrigues
désert. Autour, les montagnes, tout l’atti- se bat pour la reconversion industrielle
rail de l’extraction minière et ses déchets d’une région qu’il estime traitée avec
abandonnés sur les rives du Tremor. Près mépris par les autorités de León et le gou-
de l’entrée de la mine, les femmes sont vernement de José Luis Zapatero. Il
assises sur des bancs usés, dans l’attente, évoque la concurrence déloyale des pays
28  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

Dossier Roms
L’auteur. L’Autrichien Karl-Markus traduits en français, notamment
Gauss est écrivain, critique littéraire Voyages au bout de l’Europe
et auteur d’essais sur les minorités et Mangeurs de chiens.
européennes ; il est aussi éditeur de Voyage chez les Tziganes de Slovaquie
la revue littéraire Literatur und Kritik. (L’Esprit des péninsules, 2003).
Plusieurs de ses ouvrages ont été

Analyse

Le jour où les exclus sont sortis


de leurs lointains bidonvilles
Hors des pays de l’Est où ils autant de ces camps dont je croyais jusque-
passaient inaperçus, les Roms là qu’ils n’existaient que dans les mégapoles
gênent et inquiètent. d’Asie ou dans les pays d’Afrique. Qu’est-ce
Leur destin sera emblématique qu’un bidonville ? Un camp de miséreux ne
des grandes orientations devient pas un bidonville juste parce que
de l’Union européenne. les maisons ne sont que des cabanes, qu’il
n’y a pas d’électricité, que les eaux usées ne
sont pas évacuées ; il ne suffit pas que les
Die Zeit, Hambourg gens qui y vivent soient misérables et man-
quent d’équipements sociaux ; ce n’est pas

I l y a quelque temps, j’ai fait un


assez long voyage à travers l’est
de la Slovaquie. Depuis la chute
du régime communiste, d’innombrables
cela qui fait un bidonville.
Il m’a fallu un moment avant de com-
prendre. Ce qui caractérise un bidonville,
c’est son invisibilité. Les exclus vivent parmi
camps avaient fait leur apparition sur les nous, mais ils demeurent invisibles. Des mil-
terrains pollués des grands combinats liers de personnes passent chaque jour
désertés, dans les no man’s land urbains devant leurs campements, mais elles ne les
situés entre zones industrielles et accès à voient pas. Le bidonville existe à côté, mais
l’autoroute. Vus de loin, ces camps où les il n’est pas de ce monde.
Roms s’entassaient avaient l’air pitto- Tant que le monde est divisé de façon
resque ; de près, je m’aperçus non seulement aussi stricte, il convient très bien à ceux qui
qu’ils pataugeaient dans les eaux usées mais n’aiment pas les Roms. Or les Roms ne veu-
aussi que la boue, le marasme et l’apathie y lent plus être obligés de rester dans leur
noyaient tout espoir. monde ni demeurer invisibles. Ils sont sortis
Jusqu’en 1989, les Roms avaient, dans des bidonvilles où ils avaient été relégués et
la quasi-totalité de l’Europe de l’Est, été se sont répandus dans toute l’Europe en  Dessin de Chappatte paru dans Le Temps, Genève.
contraints par les Etats à se sédentariser ; moins d’une décennie. D’Örebro [en Suède]
en échange de l’abandon de leur culture et à Bolzano [en Italie], on en voit toujours dénoncent à grands cris la criminalité des Bulgarie, a déclaré à la seule parlementaire
de leur mode de vie traditionnels, ils avaient quelques-uns qui mendient devant les Roms alors que ceux-ci sont de plus en plus rom – la Hongroise Lívia Járóka – que, chez
obtenu le statut précaire de prolétaires grands magasins des proprettes zones pié- victimes d’agressions racistes – osent pro- lui, il y avait des milliers de “Tsiganes” bien
parmi les prolétaires. Ils travaillaient et tonnières et, dans les passages de Nantes clamer que le jour du règlement de comptes plus jolies qu’elle pour 5 000 euros “la pièce”.
étaient protégés contre les agressions approche et parlent de les exterminertous. L’Union européenne compte 10 à 12 mil-
racistes. Lorsque les entreprises d’Etat Mais il est considérable, le nombre de ceux lions de Roms, qui ne veulent plus vivre en
furent privatisées, souvent à vil prix, ils Le Parlement européen qui certes ne souhaitent pas les massacrer parias. Elle a, au cours des dernières années,
furent les premiers à perdre leur travail, a brillé en dénonçant mais veulent les renvoyer dans l’invisibilité, consacré plusieurs milliards d’euros à l’amé-
leurs garanties sociales et leur logement. Paris et la Commission par exemple en demandant à l’Union euro- lioration de leur situation, ce qui n’est pas
Ils auraient pu constituer une sorte d’ar- péenne de leur trouver quelque part, en rien. Pourtant, jamais les Roms ne se sont
mée de réserve industrielle permettant Roumanie ou en Bulgarie, une réserve dans trouvés dans une situation aussi mauvaise
de comprimer les salaires du capitalisme comme dans ceux de Munich, il y a toujours laquelle ils recevraient le nécessaire à leur qu’aujourd’hui – excepté pendant la brève
débridé des débuts. quelques musiciens avec à leurs pieds une survie et pourraient vivre entre eux. période des persécutions nazies. Tous ces
casquette pleine de pièces de monnaie, et Les actes politiques sordides comme efforts ont-ils donc été vains ? En tout cas,
Délogés et sans travail aux lèvres un sourire dont on ne sait s’il celui du gouvernement français sont desti- les tentatives bien intentionnées de faire
Or les Roms, qui avaient été chassés non exprime la soumission ou la rébellion. nés à confirmer aux gens inquiets pour leur quelque chose pour les Roms, mais sans
seulement de leur emploi mais aussi de leur Nombre d’Européens n’aiment pas que prospérité et leur tranquillité que les Roms eux, ont échoué. Car, pour mettre fin à leur
logement et des cités ouvrières où on les les Roms aient investi leurs jolies villes. Ils méritent d’être déportés quelque part où ils misère – ce scandale européen –, il ne fallait
avait jadis installés, ne voulurent ni ne demandent à leur municipalité d’interdire ne pourront plus nous importuner avec leur pas seulement mobiliser des fonds, mais
purent jouer ce rôle. Ils se retrouvèrent la mendicité, à leur gouvernement d’exclure misère. Il y a peu, le Parlement européen aussi les Roms eux-mêmes. Les innom-
bientôt dans les endroits où personne ne ce groupe – dit ethnique – du droit à la libre s’est admirablement illustré en dénonçant brables échecs s’expliquent soit parce que
voulait vivre, rebuts de la société installés circulation indispensable au développe- le gouvernement français pour avoir le projet était dès le début conçu comme une
aux marges galeuses des petites villes et des ment économique de l’Europe. expulsé les Roms et en blâmant la Com- entreprise caritative et non émancipatrice,
villages. Et ces marges s’étendirent tout en Ce serait un geste qui renverrait l’Union mission d’avoir réagi avec aussi peu de fer- soit parce qu’on n’est pas parvenu à y rallier
se dégradant. Pour ceux qui, comme Thilo européenne des années en arrière, qui la meté et de conviction. les Roms, à leur faire accepter qu’il s’agis-
Sarrazin [ce banquier qui a publié un pam- réduirait à une simple alliance économique sait de leur affaire à eux.
phlet extrêmement violent contre les et permettrait aux populistes de chaque Ne plus vivre en parias Les Roms ne constituent pas un groupe
musulmans], mesurent la valeur d’un indi- Etat-membre de faire une politique non en Vers quels pays la France a-t-elle expulsé les national, culturel et linguistique homogène,
vidu à sa contribution à la croissance éco- fonction des lois européennes, mais suivant Roms ? Le président de l’un de ces deux pays, et leur société est divisée en classes, voire
nomique, les Roms devinrent des gens les goûts de certaines couches inquiètes et Traian Basescu, qui gouverne tranquille- en castesici ou là. Tirer de sa léthargie cette
inutiles et sans valeur, pas même bons à irritables de la population. ment pour son propre clan, a récemment communauté qui, après tant de persécu-
former des réservistes chez qui l’on pour- Ce qui dérange tant d’Européens, cette demandé qu’on puisse à nouveau appeler tions et de tribulations, est par endroits sur
rait recruter en cas de besoin une main- simple présence physique des Roms dans les Roms des “Tsiganes”, afin qu’on ne le point de sombrer dans l’autodestruction
d’œuvre bon marché et non qualifiée. leurs villes, est pour ces derniers la seule confonde plus les Roumains convenables n’est pas une tâche facile. L’Union euro-
Alors que je parcourais la Slovaquie, la chance de redevenir enfin visibles. Jusqu’à avec cette racaille du simple fait de la conso- péenne et les Roms, qui en sont des citoyens
première chose qui m’étonna fut qu’il y ait présent, seules quelques brutes extré- nance si proche des dénominations. Et ressortissants, devraient pourtant s’y atta-
si près de nous, au beau milieu de l’Europe, mistes de droite – tels ceux qui, en Hongrie, un député européen de l’autre pays, la quer. Karl-Markus Gauss
Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010  29
Le Premier ministre hongrois, Il est inadmissible de considérer
Viktor Orbán, a rabroué ainsi le chef quelqu’un comme un criminel
de la fraction d’extrême droite potentiel juste parce qu’il est né
au Parlement : “Il est regrettable avec certaines caractéristiques.”
que le Parlement hongrois doive Des propos courageux,
traiter de ‘criminalité tsigane’. estime le webzine Komment.hu.

Vu de Bucarest

C’est tout le projet européen qui est remis en cause


L’affaire des Roms n’est qu’un Mais, dans le monde d’aujourd’hui, diffé-
déclencheur, mais il est rentes valeurs continuent à s’affronter :
alarmant, estime un éditorialiste nous n’avons rien en commun avec le sau-
roumain : cela montre à quel vage capitalisme d’Etat chinois ou avec le
point certains Etats – France régime oligarchique autoritaire russe.
et Italie en tête – méprisent l’UE Nous devons défendre le territoire de
et ses valeurs. notre Europe ! Nombreux sont ceux qui
l’oublient, largement aidés par des leaders
friands de popularité au rabais. Nicolas
Adevarul, Bucarest Sarkozy et Silvio Berlusconi sont, en la
matière, de véritables champions.

L
’Union européenne et même le Iront-ils jusqu’à l’effondrement du
projet européen sont plongés projet européen, l’œil rivé sur leurs scru-
dans une crise profonde. Une tins nationaux de demain plutôt que portés
réponse inadéquate des autorités fran- par une vision de l’Europe en tant que puis-
çaises au problème réel des campements sance mondiale ? Pour la Roumanie, ce
illégaux s’est transformée en un grave serait une catastrophe historique. Nous
débat sur les valeurs communes lorsqu’un n’avons pas de projet de modernisation en
ministre français [en l’occurence Pierre dehors du projet européen et, dans les
Lellouche, secrétaire d’Etat aux Affaires conditions actuelles, il est difficile d’en
européennes] a rejeté le rôle de “gardien imaginer un autre. Inévitablement, nous
des traités” de la Commission euro- glisserons de nouveau, en compagnie de
péenne. Les Etats membres peuvent-ils, plusieurs nations voisines, dans cet
au nom de la souveraineté nationale, s’af- espace dont nous nous sommes si
franchir des traités européens qu’ils ont longtemps efforcés de sortir. Notre
signés et agir comme bon leur semble ? projet d’occidentalisation, entamé il
Apparemment, ils le peuvent. Mais, dans y a un siècle et demi par quelques
ce cas, persister à parler du projet de paix jeunes enthousiastes formés à Paris,
et de prospérité entamé au lendemain de Dessin de Stephff, Bangkok. serait à nouveau mis entre parenthèses.
la Deuxième Guerre mondiale, puis élargi La menace est réelle. Par conséquent, il
à l’Europe centrale et orientale après la fin appris où cela mène : aux diktats des que le marché l’exige. Après la disparition est préférable de regarder au-delà de la
de la guerre froide relève de la plaisan- grands sur les petits, à la restriction des de la menace soviétique, de nombreux crise momentanée des campements illé-
terie. Ainsi s’ouvre la voie qui mène au libertés, à l’effondrement des démocra- occidentaux ont commencé à envisager gaux. Pensons à nos valeurs et apportons
protectionnisme économique et à l’affir- ties et, finalement, au conflit. le projet commun non pas en termes de notre contribution au renforcement
mation des différents types de nationa- Mais pourquoi certains dirigeants paix et de solidarité mais en termes de du projet européen. Nous n’avons pas le
lismes rivaux. L’histoire nous a pourtant politiques se comportent-ils ainsi ? Parce profits et pertes au niveau individuel. choix. Ovidiu Nahoi
30  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

Dossier Roms
“Où est passé l’argent destiné aux
Roms ?” se demande l’hebdomadaire
Kapital de Sofia, pour aussitôt tirer
ce constat : “La Bulgarie ne consacre
pas suffisamment de moyens à une

Géopolitique

Les laissés-pour-compte de la liberté


C’est après la chute commencé avant même l’adhésion de leurs droite Jobbik (Mouvement pour une Hon-
du communisme que les Roms pays d’origine à l’UE. Dans le cas de la Rou- grie meilleure), représente la troisième
d’Europe de l’Est, exclus du manie, les visas ont été supprimés un an et force politique au Parlement.
passage à l’économie de marché, demi avant. Une plaisanterie courait alors Les néofascistes tchèques surfent aussi
ont commencé leur migration à Bucarest : “Maintenant tout va bien, les Roms sur la tendance anti-Roms. Leur Parti
vers l’Europe occidentale. sont partis pour l’Europe”. Et l’Europe a réa- ouvrier a focalisé l’attention lors des
lisé ce que cela signifiait lorsqu’elle a pris la émeutes qu’il a fomentées à Litvinov. Ces
vraie mesure du phénomène. Selon les événements ont eu un écho dans tout le
Ogoniok (extraits) Moscou décomptes les plus modestes, environ un pays, avec des appels à “nettoyer” les vil-
million de Roms de ce pays “trafiquent” lages roms. En République tchèque, les

A ujourd’hui, dans l’Union euro-


péenne, une dizaine de millions
de personnes se considèrent
comme roms (sur 18 millions environ dans
désormais en Europe de l’Ouest.
Ils ont même quitté la Hongrie où,
depuis l’époque socialiste, ils vivaient mieux
que dans les pays voisins. Auparavant 95 %
Roms étaient encore moins prêts que les
autres à s’adapter aux changements induits
par la “révolution de velours” de 1989. Peu
éduqués, sans qualification profession-
le monde entier). Pour l’essentiel, ils sont de cette communauté (de 800 000 à nelle, ils ont vu disparaître le secteur public
arrivés à l’ouest du continent en provenance 900 000 personnes, soit à peu près 10 % de de l’économie qui les employait en vertu
de Slovaquie, de Hongrie, de République la population totale) travaillaient dans l’in- des programmes d’aide nationaux. Cela a
tchèque (entrées dans l’Union en 2004), dustrie, le bâtiment et l’agriculture ; ils entraîné l’apparition de bidonvilles où
ainsi que de Bulgarie et de Roumanie avaient des revenus stables, le gouverne- Roms à louer. Dessin de Vauro paru s’entassent, comme dans des ghettos, de
(entrées en 2007). On comprend bien les ment leur fournissait des logements, leurs dans Il Manifesto, Rome. 60 000 à 80 000 personnes. Ces camps sont
raisons de cet exode : en Europe de l’Est, et enfants allaient à l’école et obtenaient des devenus des zones de forte criminalité.
surtout en Roumanie (où vivent 2,5 millions diplômes universitaires. Avec l’arrivée de bois , je fends des bûches, je fais quarante-cinq Pendant longtemps, personne ne s’est
de ces descendants de tribus venues de l’économie de marché, ce système s’est jours par an de travaux d’intérêt général occupé de la question. Il a fallu l’affaire de
l’Inde lointaine), leurs conditions de vie effondré. “Les réformes des années 1990 ont proposés par la mairie, qui me rapportent la clôture entre la partie rom et la partie
sont comparables à celles des ressortissants surtout affecté l’industrie lourde et l’agricul- 200 euros. Heureusement que cette mesure non-rom de la rue Maticni, à Usti sur Elbe,
des pays les plus misérables d’Afrique. Les ture, soit les domaines qui employaient une existe, mais je n’ai pas de travail permanent. Je puis les affrontements sanglants de Litvi-
chiffres sont accablants : une personne sur main-d’œuvre bon marché, peu qualifiée”, suis obligé de compter sur les allocations…” nov, pour que l’Etat tchèque se décide à
six ne mange jamais à sa faim ; dans les constate Orban Kolompar, président de Cette situation se retrouve partout, de considérer le problème et à créer une
anciens pays socialistes, moins de 20 % des l’autorité des Roms de Hongrie. “Dans le la Roumanie à la République tchèque et, Agence des affaires roms.
Roms ont terminé leurs études secondaires ; pays, le taux moyen de chômage est de 11 ou 12 %, pour noircir un peu plus le tableau, il Las d’attendre un plan d’aide des auto-
plus de 70 % vivent en dessous du seuil de mais chez les Roms, il dépasse 50 %.” convient d’évoquer l’augmentation de la rités, les Roms tchèques et roumains sont
pauvreté, sans allocations ni soins médi- Le gouvernement est donc contraint de criminalité chez les Roms et la montée du partis en quête d’une vie meilleure, mais eux
caux, puisque la plupart n’ont pas de papiers leur verser des aides, ce qui entraîne des ten- sentiment anti-Roms dans la société. Ainsi, ne prennent pas d’assaut les pays d’Europe
d’identité. Leur espérance de vie est infé- sions sociales. De nombreux Hongrois sont en Hongrie, un accident de la route a dégé- du Sud. Ils préfèrent la Grande-Bretagne et
rieure de quinze ans à la moyenne euro- persuadés que les Roms touchent des allo- néré il y a quelques années : un automobi- le Canada. On assiste à un partage du
péenne, et la mortalité infantile est chez eux cations sans rien faire, alors qu’eux-mêmes liste, perdant la maîtrise de son véhicule, monde. Et l’afflux de Roms tchèques au
quatre fois supérieure. sont obligés de travailler pour gagner la avait tué un enfant rom, dont la famille Canada a atteint de telles proportions
Dès lors, faut-il s’étonner que, depuis la même chose. Mais, d’après leur respon- l’avait alors battu à mort. En représailles, qu’Ottawa a récemment réinstauré les visas
disparition des visas et des postes frontières sable, les Roms aimeraient mieux trouver une vague d’incendies et de meurtres pour les Tchèques. Cela aboutit à stigmati-
qui les retenaient, les Roms d’Europe de du travail que recevoir des aides. “Dans notre s’était abattue sur les villages roms de l’est ser comme une dictature l’un des pays qui
l’Est, et d’abord les Roumains, aient fui leurs village, presque tout le monde est au chômage. du pays. Un groupuscule radical, la Garde suit avec le plus de persévérance la voie de
villages pour gagner les pays de la partie Moi, j’ai onze enfants à nourrir”, dit Ignats hongroise, interdit depuis par la Cour la démocratie. La Grande-Bretagne a failli
prospère de l’Europe dans l’espoir d’une vie Ioukhas, qui vit près de Paks. “J’accepte n’im- constitutionnelle, en avait profité pour elle aussi réintroduire l’obligation du visa à
meilleure ? Cette immigration massive a porte quoi, je fauche les prairies, je ramasse du recruter. Aujourd’hui, le parti d’extrême cause de ces arrivées massives de Roms,
mais pour ne pas pénaliser l’ensemble des
Tchèques, elle s’est contentée de renforcer
Pour mémoire le contrôle des passeports à l’aéroport
même de Prague. En outre, l’ambassade
Du droit des Européens à circuler librement britannique à Prague n’accepte plus les
demandes d’asile politique.
La Commission européenne en 1992, ce droit fut peu à peu qu’on a des moyens suffisants de ces pays doivent avoir un On a longtemps eu l’impression que
a réagi énergiquement étendu à d’autres groupes. et une assurance-maladie. permis de travail et de séjour. l’Union européenne ne remarquait pas les
au traitement que la France Les citoyens européens n’ont Quiconque exerce pendant Le gouvernement français problèmes posés par l’afflux de millions de
a réservé aux Roms. Cela tient désormais plus besoin d’avoir cinq ans une activité dans un fait valoir que le droit à la libre Roms en provenance d’Europe de l’Est. Il
au fait qu’elle s’était depuis un contrat de travail en poche pays membre obtient circulation ne vaut plus n’y a que peu de temps que la Commission
peu attaquée à la pour demeurer dans un autre automatiquement un droit quand l’étranger menace a enfin convoqué un sommet spécial sur le
discrimination dont ceux-ci Etat membre ; ils doivent au séjour permanent. l’ordre public ou n’a pas assez sujet. Trois pistes ont été évoquées pour
font partout l’objet. Mais cela seulement chercher du travail Tout cela vaut également d’argent. Les Roms entrent favoriser l’intégration : programmes d’édu-
tient surtout au fait qu’une de façon crédible. Il leur suffit pour les ressortissants selon lui dans ces catégories cation destinés aux enfants, aide à la créa-
des libertés fondamentales d’ailleurs de trouver une de Roumanie et de Bulgarie, et ne peuvent donc pas tion d’entreprises individuelles avec octroi
de l’UE est touchée – le droit petite occupation. Ils doivent d’où viennent la plupart demeurer sur le territoire plus de microcrédits. Mais les fonds affectés par
à la libre circulation. avoir le même accès au des Roms. Lors de l’entrée de de trois mois. La Commission l’UE peinent à trouver rapidement leur des-
Ce droit était auparavant marché du travail que les ces Etats dans l’UE, en 2007, pourrait se montrer tolérante tination. Finalement, la solution policière
limité aux travailleurs. Depuis autochtones. Et ils ont le droit dix pays, dont la France et sur ce point ; mais cibler proposée par Sarkozy est pour l’instant
1957, ceux-ci étaient libres de rester dans le pays l’Allemagne, ont certes posé tout un groupe ethnique, beaucoup plus concrète que les initiatives
de prendre un emploi dans d’accueil à la fin de leur des limitations qui prendront c’est aller trop loin pour elle. en faveur de l’intégration avancées par le
un autre Etat membre. Avec contrat de travail. A défaut de fin au plus tard en 2014. Süddeutsche Zeitung président de la Commission européenne.
la création du marché unique, revenu régulier, il faut prouver En France, les ressortissants Munich Fiodor Loukianov
Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010  31
véritable intégration.” Le journal a fait améliorer le sort de cette population, fables. Et, en même temps, nous
les comptes. Les dix dernières années, ce qui fait “3,30 leva [1,65 euro] sommes en droit de nous demander
quelque 140 millions d’euros ont été par mois par personne”. “Même si on où sont passés ces 140 millions. Le
dépensés par l’Etat (fonds propres et se trompe de quelques leva, les litanies sentiment général est que l’argent a,
financements extérieurs) pour sur les ‘milliards engloutis’ sont des pour l’essentiel, été jeté par la fenêtre.”

Vu de Sofia

Honte à la Bulgarie, qui ne défend pas ses citoyens


Dans l’affaire des Roms, années, notre diplomatie a pris tour à tour d’un des grands pays d’Europe, l’un des fon- affaire nos intérêts nationaux. Au côté de
la diplomatie bulgare a failli, des orientations pro-américaine, prorusse, dateurs et pilier de l’UE. José Manuel Bar- Berlusconi, le gouvernement bulgare est
déplore le correspondant proallemande et je ne sais quelle autre… roso est d’ailleurs souvent critiqué pour sa aujourd’hui le seul allié dans la France. Je ne
à Bruxelles du quotidien Mais j’attends toujours qu’elle prenne une prétendue bienveillance à l’égard de la chan- sais pas si l’Elysée remarquera cette loyauté.
populaire Troud. orientation probulgare, à savoir que le celière allemande et du président français, Et même si c’était le cas je doute que la
ministère des Affaires étrangères bulgare tous deux membres comme lui de la droite France nous fasse cadeau de ces corvettes
se mette au service de ses propres citoyens. européenne. Le tout sur le dos des petits que nous avons achetées sous le gouverne-
Troud Sofia Le ministre Nikolaï Mladenov vient pays, faibles et nouveaux venus dans l’UE, ment précédent avant de reconnaître que
encore de rater une occasion. Interrogé fin nous n’avions pas les moyens de nous les

L orsque je croise notre ministre


des Affaires étrangères, je pense
souvent à Martin Luther King et
à sa phrase célèbre : “Je fais un rêve…”. Car
août sur l’affaire des Roms chassés de
France, notre ministre a pris la défense de
Paris au détriment de ses propres conci-
toyens. Selon lui, il n’y aurait pas de Roms
Le gouvernement
bulgare est avec l’Italie
le seul allié de la France
offrir [en 2007, des discussions avaient été
engagées en vue de l’achat par Sofia de
quatre frégates fançaises, pour un montant
de 900 millions d’euros. Fin 2009, le gou-
moi aussi, j’ai un rêve : qu’un jour la Bulga- expulsés de force mais uniquement des vernement Borissov a suspendu le contrat].
rie puisse avoir une politique étrangère retours volontaires. “Il s’agit là d’une affaire Mais les choses désagréables ont tou-
digne de ce nom. interne à la France dans laquelle nous nous comme la Bulgarie. Mais cette fois-ci, la jours quelque chose de positif. Cette affaire
Pendant la guerre froide, nous ne pou- sommes quelque peu invités”, a-t-il encore dit. Commission a montré un autre visage, a certainement permis la consolidation des
vions pas avoir notre propre politique Dans les jours qui ont suivi, la Commission ferme et courroucé vis-à-vis des actions de sentiments proeuropéens au sein de la
étrangère parce que nous appartenions à européenne a condamné de manière parti- la France. Et ce sont finalement Viviane population bulgare, et plus particulière-
un bloc, lié par le pacte de Varsovie, dans culièrement ferme ces mesures fondées Reding et José Manuel Barroso qui ont pris ment chez les Roms. Après la campagne
lequel nous étions de surcroît l’élève le plus selon elle sur des critères ethniques et la défense des citoyens bulgares en France. antitsigane de Paris, ils savent désormais
sage et le plus obéissant. Mais cela va faire racistes et qui, en tant que telles, contreve- Plutôt que de se saisir de cette rare occasion qui est prêt à les défendre : Bruxelles plutôt
vingt et un ans que le bloc soviétique naient aux textes fondateurs de l’Union pour faire entendre la voix de la Bulgarie, que Sofia. Et c’est pour cela qu’ils porteront
n’existe plus et, dans ce vide postcommu- européenne. Mladenov s’est, lui, fait l’avocat de la France désormais l’Europe dans leur cœur et ne
niste, j’attends toujours que la Bulgarie La Commission n’adresse pas de telles et de son gouvernement. Mais en aucun cas manqueront pas d’y circuler. Librement et
choisisse son camp. Durant toutes ces critiques à la légère, surtout à l’encontre on ne pourrait dire qu’il a défendu dans cette sans contrainte aucune. Vesselin Jelev
32  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

Amériques
En 2005, les adversaires d’Hugo
Chávez avaient boycotté les
élections législatives, laissant ainsi
le champ libre aux candidats
chávistes. Pour ne pas répéter cette
erreur, l’opposition présente aux

Venezuela

Chávez, tête de Turc de la presse américaine


A quelques jours des élections pondent pas à la réalité ou que leurs sources
législatives du 26 septembre, ne soient pas dignes de foi – tout ce qui
un blog local proche compte, pour eux, c’est de donner l’image
du président s’en prend d’un Etat en échec, hors la loi, discrédité,
aux médias et à leur regard isolé sur la scène internationale. La télévi-
biaisé sur le pays. sion n’est pas en reste. Début septembre,
CNN a présenté un reportage intitulé Les
Gardiens de Chávez [disponible sur You-
Aporrea (extraits) Caracas Tube]. Elle y associait abusivement le gou-
vernement Chávez à des groupes armés,

L ebombardement d’informations
négatives, falsifiées, déformées
et manipulées sur le Venezuela
s’est intensifié ces derniers jours dans les
des criminels, des terroristes et des forces
paramilitaires. Le 13 septembre, Patricia
Janiot, la journaliste vedette de CNN en
espagnol, a interviewé en direct un terro-
médias américains [et la presse interna- riste en cavale, le présentant comme un
tionale en général]. Le Venezuela subit ce “étudiant persécuté” par le gouvernement
phénomène à chaque veille d’élection. L’of- Chávez. Il s’agissait en réalité de Raúl Díaz
fensive médiatique contre le gouverne- Peña, qui a été condamné en 2008 pour son
ment Chávez n’a qu’un seul but : soutenir implication dans l’attentat contre les
les efforts de l’opposition en vue de chas- ambassades de Colombie et d’Espagne, sur-
ser du pouvoir le président vénézuélien. venu le 25 février 2003 à Caracas. Díaz Peña
Depuis huit ans, ceux qui poursuivent cet s’est évadé de sa prison le 5 septembre et a
objectif tentent de justifier des coups pu entrer aux Etats-Unis sans aucun pro-
d’Etat, des sabotages économiques, des blème. Une semaine après son arrivée,

CAGLECARTOONS.COM
attentats terroristes, des assassinats de per- CNN l’invitait en prime time. “Combien
sonnalités, des manipulations électorales, d’autres prisonniers politiques y a-t-il au Vene-
la guerre psychologique et une augmenta- zuela ?” lui a demandé la journaliste. A la fin
tion disproportionnée de la présence mili- de l’entretien, elle a souhaité “bonne chance”
taire américaine dans la région. au terroriste et l’a félicité d’avoir échappé
Chaque année, Washington et ses di- à la “terrible dictature de Chávez”.
verses agences espèrent arriver à leurs fins  Dessin de Nerilicon paru dans El Economista, México. Comment une chaîne de télévision
et financent à coups de millions de dollars internationale peut-elle interviewer en
les partis politiques, les campagnes et les publique mondiale à tolérer n’importe “Caracas est plus violent que l’Irak”. “Le Vene- direct un individu condamné pour terro-
candidats de l’opposition anti-Chávez. Les quelle décision prise contre Chávez. A en zuela affiche le taux d’homicides le plus élevé risme, évadé de prison, et lui souhaiter
médias internationaux apportent égale- croire The Economist, “le Venezuela a la plus de tout le continent américain”, ajoute le “bonne chance” ? Ce n’est possible que lors-
ment de l’eau à ce moulin. Avec leurs gros mauvaise économie du monde”. Quant au New magazine Newsweek, affirmant au passage qu’il s’agit du Venezuela. Deux jours après
titres sensationnalistes et leurs reportages York Times, qui constitue une référence que “la popularité de Chávez est au plus bas”. cet entretien scandaleux sur CNN, Fox
biaisés, ils tentent de préparer l’opinion pour beaucoup de journaux, il affirme que Peu importe que leurs chiffres ne corres- News titre : “Le Venezuela suspend le ‘vol

Economie
Cachez cette réussite que Washington ne saurait voir
Alors même que le pays économique pour l’Amérique PIB. En janvier 2010, le variations saisonnières. En juin, des Etats-Unis, de la zone euro
enregistrait, entre 2003 latine et les Caraïbes (Cepalc) gouvernement a dévalué la la banque Morgan Stanley et de nombreux autres pays
et 2008, une croissance a découvert qu’entre 2002 monnaie et la presse a prédit a prédit que l’économie allait se plus développés, où la reprise
économique record, les médias et 2008 le Venezuela avait que l’inflation pourrait atteindre contracter de 6,2 % cette année, économique est, à l’heure
semblaient ne diffuser réussi à réduire les inégalités 60 % dans les mois suivants. puis les prévisions ont annoncé actuelle, anémique et
que de mauvaises nouvelles. salariales plus que n’importe Or, ces prévisions ont été une baisse de 1,2 % pour l’an incertaine. Mais quoi qu’il arrive,
En l’espace de cinq ans, cette quel autre pays d’Amérique démenties : la hausse des prix prochain. Le Fonds monétaire nous pouvons nous attendre
croissance a atteint un niveau latine. Le Venezuela présente a nettement ralenti depuis la international (FMI) a prévu à une couverture médiatique
sans précédent, la pauvreté désormais la répartition dévaluation. En rythme annuel, quant à lui une croissance partiale de la réalité. Ainsi,
a été réduite de plus de moitié des revenus la plus égalitaire de le taux d’inflation des trois négative du PIB par habitant gardez toujours à l’esprit que
et le chômage a fortement la région. Or cette information derniers mois s’élève à 21 %. Ces pendant les cinq prochaines même si vous lisez The New
diminué. En termes réels n’a toujours pas été diffusée données viennent confirmer années. Il convient de préciser York Times ou que vous écoutez
(corrigés par l’inflation), les dans la presse internationale. le fait que les économistes que le FMI avait largement NPR [National Public Radio,
dépenses sociales par personne En 2009, le pays a été frappé dont dépendent les principaux sous-estimé la croissance la radio publique américaine],
ont plus que triplé et la gratuité par la récession. Ces mêmes médias ont une compréhension de l’économie vénézuélienne vous obtiendrez toujours des
des soins de santé a été élargie à médias qui, quelque temps limitée du fonctionnement pendant sa période infos à la Fox News [la chaîne
plusieurs millions de personnes. auparavant, n’accordaient actuel de l’économie d’expansion. Bien entendu, câblée ultraconservatrice].
Pourtant, alors que les aucune attention au fait que vénézuélienne. Tout indique la poursuite de la croissance Alors, si vous souhaitez avoir
économistes des organisations l’économie vénézuélienne se en fait que le Venezuela est sorti vénézuélienne n’est pas une vision plus juste de la
internationales ne contestent développait à un rythme bien de la récession au deuxième assurée. Elle dépend de situation, il faut aller chercher
pas ces chiffres, les principaux plus soutenu que n’importe trimestre 2010. En effet, l’engagement du gouvernement vous-mêmes les informations
médias n’ont pas relayé quelle autre économie de la pendant cette période, à soutenir la demande globale. sur Internet. Mark Weisbrot
ces informations. région, ont soudain manifesté la croissance s’est établie à 5,2 % En ce sens, la situation du pays The Guardian (extraits)
En mai, la Commission un intérêt pressant pour son en rythme annuel corrigé des est semblable à celle Londres
élections législatives du
26 septembre un front uni qui
rassemble une multitude de partis
hétéroclites sous le sigle commun de
MUD (Mesa de la unidad democrática,
Table de l’unité démocratique).

Interview

Un ennemi bien pratique


Au Venezuela, en les plus influents, que fait-on des dépenses
Argentine, en Bolivie, alors qu’une grève de la militaires ? Le monde
en Equateur, les faim au Venezuela ou à fonctionne sur une
gouvernements se Cuba fait les gros titres. économie de guerre et
querellent fortement Alors qui sont a donc besoin d’ennemis.
avec les médias… les terroristes ? S’ils n’existent pas,
Eduardo Galeano* on les invente. Il ne faut
Ces généralisations sur la pas toujours prendre
réalité latino-américaine les anges pour des anges
et les pays du Sud en et les démons pour
général sont le reflet des démons. C’est un
de la vision étroite des scandale qu’actuellement
pays du Nord. Pour eux, dans le monde, à chaque
dès que les faibles minute, on destine
tentent de s’exprimer 3 millions de dollars
ou de sortir de la misère,  Dessin de Mana aux armes de guerre,
ils deviennent dangereux. Neyestani, Iran. un euphémisme pour
Le patriotisme désigner l’industrie du
est légitime dans Le président crime. Le monde a besoin
l’hémisphère Nord, vénézuélien, Hugo d’ennemis. Dans le
mais, au sud, il est perçu Chávez, est un de ceux théâtre du bien et du mal,
comme du populisme qui croisent le fer avec les rôles sont parfois
ou pis encore, comme la presse. L’avons-nous interchangeables,
du terrorisme. abusivement comme pour Saddam
Les informations sont catalogué ? Hussein, un saint
très manipulées, Il y a une diabolisation de pour l’Occident un jour
elles dépendent des yeux Chávez dans les médias. et un diable un autre jour.
qui les regardent ou des Autrefois, c’était Cuba qui Propos recueillis par
oreilles qui les écoutent. jouait le rôle du méchant, Oscar Gutiérrez, El País
La grève de la faim mais tout change. Et s’il (extraits), Madrid
des Indiens Mapuches n’y a pas de méchant, il n’y * Ecrivain uruguayen, auteur
au Chili n’occupe que peu a pas d’histoire. S’il n’y a notamment de Les Veines ouvertes
de l’Amérique latine – Une contre-
d’espace dans les médias pas d’ennemis dangereux, histoire (éd. Plon).

terroriste’ vers la Syrie et l’Iran”. Dans le Unis. Téhéran se servait de ces vols pour créer
reportage, publié aussi sur son site Inter- une base opérationnelle en Amérique.”
net, Foxnews.com, la chaîne américaine La Fox accuse ainsi le Venezuela d’ai-
classe le Venezuela comme “l’un des trois der à mettre en place un “réseau terro-
Etats les plus complaisants avec les terroristes”, riste” contre les Etats-Unis. De telles
avec la Syrie et l’Iran. A propos d’un vol de accusations peuvent provoquer des
la compagnie aérienne nationale Conviasa, guerres. Fait incroyable, Fox News s’est
la Fox affirme que “l’avion transportait un discréditée dans son propre reportage,
chargement illicite et mortel, notamment des l’une de ses principales sources ayant
explosifs et des matériaux radioactifs, et offrait reconnu qu’elle n’avait pas vraiment
un passage sûr à des terroristes, des espions, des de preuves à l’appui de ses dires. “Peter
experts en armement et de hauts responsables Brookes, un ancien analyste du ministère
américain de la Défense et agent de la CIA,
qui travaille aujourd’hui pour The Heritage
"Peu importe que leurs Foundation [un think tank de Washington],
chiffres ne correspondent a affirmé que ce vol transportait régulièrement
de hauts responsables des gardiens de la révo-
pas à la réalité" lution entre l’Iran et le Venezuela, destinés à
occuper des postes dans les services de rensei-
des services de renseignement iraniens, ainsi gnement de ce pays d’Amérique latine.” Et de
qu’à des membres du Hezbollah et du Hamas”. conclure : “Nous ne pouvons pas dire avec
Ses sources ? “Des agences de renseignement certitude ce qui se passe, mais cela se déroule
occidentales, des personnalités de l’opposition dans le plus grand secret.” Autant dire que
vénézuélienne et un ancien espion iranien tra- cette source reconnaissait ne rien savoir
vaillant pour la CIA.” mais que, dans le doute, il s’agissait forcé-
Le dangereux reportage de la Fox, dans ment de quelque chose de négatif.
le souci d’associer le Venezuela au terro- Voilà la logique que Fox News utilise
risme, va encore plus loin. “Reza Khalili, pour tenter d’accuser le Venezuela de ter-
ancien gardien de la révolution iranien, qui rorisme. C’est non seulement très bête,
espionnait pour le compte de la CIA, a déclaré mais aussi très dangereux. Et, à quelques
à Fox News que ces ‘vols spéciaux’ faisaient jours des élections législatives, cette agres-
partie d’un réseau terroriste international dirigé sion médiatique ne peut que s’intensifier.
par l’Iran, qui s’étend maintenant aux Etats- Eva Golinger
34  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

Amériques
Enjeux Les élections de mi-mandat renouvelés. Pour regagner la majorité
se dérouleront le 2 novembre au Congrès, les républicains
prochain. L’ensemble de la Chambre ont besoin de remporter 40 sièges
des représentants, un tiers du Sénat à la Chambre des représentants
et 37 sièges de gouverneur seront et 10 sièges au Sénat.

Etats-Unis

Pour le Tea Party, le plus dur est à venir


Le mouvement ultraconservateur National Republican Senatorial Commit-
a enregistré plusieurs victoires tee [NRSC, Comité de campagne républi-
lors des primaires républicaines. cain pour les élections sénatoriales] se
Mais certains de ses poulains contentait d’un message de félicitations des
pourraient ne pas être élus lors plus laconique. Ces réactions illustrent l’ir-
du scrutin du 2 novembre. ritation des hautes sphères républicaines
devant ce qu’elles considèrent comme un
manque de pragmatisme et de calcul poli-
Los Angeles Times (extraits), tique dans la stratégie du Tea Party.
Los Angeles Mais lorsqu’ils seront vraiment dans le
bain électoral, les candidats soutenus par le

A vec la victoire de Christine O’Don-


nell [voir p. 9] lors de la primaire
républicaine du 14 septembre
pour le poste de sénateur du Delaware, le
Tea Party pourraient modérer leurs posi-
tions. Depuis leur nomination, Rand Paul,
dans le Kentucky, et Sharron Angle, dans le
Nevada, ont opéré des changements notables
Tea Party a clôturé la saison préélectorale dans leur discours. Angle a cessé de réclamer
avec huit de ses représentants alignés dans à tout bout de champ une “suppression pro-
la course au Sénat, créant un choc dans les gressive” du système fédéral des retraites, et
hautes sphères républicaines et faisant Paul met moins en avant ses convictions
prendre au parti un net virage à droite. Le libertariennes. Cependant beaucoup pen-
mouvement Tea Party doit maintenant sent que Christine O’Donnell, qui a prôné
passer la principale épreuve : ses poulains l’abstinence sexuelle pour lutter contre le
sauront-ils surfer sur la vague de mécon- sida et n’a aucune expérience politique,aura
tentement suscitée par le gouvernement du mal à séduire les électeurs modérés du
actuel et décrocher une victoire le  Les initiales GOP désignent le Grand Old Party, l’autre appellation du Parti républicain ou parti Delaware. Certains – surtout des démo-
2 novembre ? Ou offriront-ils aux démo- de l’Eléphant. Dessin d’Adam Zyglis paru dans The Buffalo News, Etats-Unis. crates réjouis – ont même décrit sa victoire
crates de nouvelles chances de renforcer comme un succès pour le Parti démocrate.
leur majorité au Congrès ? du ministère de l’Education et le retrait des revanche, une défaite de ces candidats dans Pour Ron Kaufman, ancien conseiller
Tous les candidats victorieux soutenus Etats-Unis des Nations unies. Les démo- les principales courses pourrait donner de George Bush père à la Maison-Blanche
par le mouvement – Christine O’Donnell crates pensent que ces candidats confor- l’avantage aux partisans d’une plus grande et membre du NRSC, une défaite potentielle
dans le Delaware, Joe Miller en Alaska, Mike tent l’image d’un extrémisme républicain diversité idéologique dans la famille répu- dans le Delaware serait un petit prix à payer
Lee dans l’Utah, Rand Paul dans le Ken- en décalage par rapport aux électeurs. blicaine. La bataille entre ces deux factions si la base était gagnée par l’enthousiasme.
tucky, Sharron Angle dans le Nevada, Marco Les enjeux sont également considé- couve depuis plusieurs années, mais elle ne “Dans certains endroits, le bébé sera jeté avec
Rubio en Floride, Ken Buck dans le Colo- rables pour le Parti républicain lui-même. s’est jamais déroulée de façon aussi publique l’eau du bain et nous perdrons des courses que
rado et Ron Johnson dans le Wisconsin – Une série de victoires des candidats du Tea qu’aujourd’hui. Immédiatement après la nous n’aurions pas dû perdre, affirme-t-il. Mais
ont exigé l’abrogation de la réforme de Party encouragerait ceux qui veulent pous- victoire de Christine O’Donnell, le stratège au bout du compte, nous aurons beaucoup
l’assurance-maladie du président Obama. ser le parti plus à droite et réduire la taille républicain Karl Rove a critiqué la candidate progressé. Le jeu en vaut la chandelle.”
Certains préconisent même la suppression et la mission du gouvernement fédéral. En et ses déclarations “stupides”, tandis que le Kathleen Hennessey

Etats-Unis

Les grands-parents : une valeur refuge


Crise économique oblige, de plus désormais principalement élevés par au intergénérationnelles soulignent que la personnes qui s’occupent de membres de
en plus d’aïeuls s’occupent à plein moins l’un de leurs grands-parents. récession frappe de plein fouet les grands- leur famille. Une grand-mère qui participait
temps de leurs petits-enfants. Le nombre d’enfants vivant dans cette parents. Certains s’occupent de leurs petits- récemment à une réunion de l’agence pour
situation s’est élevé régulièrement tout au enfants alors que leurs propres enfants sont les services à la famille du comté s’est plainte
long de la décennie, mais la dégradation du partis trouver un autre travail ailleurs ou que sa petite-fille, qui invitait souvent ses
The Washington Post (extraits), climat économique a soudainement accen- cherchent à se reconvertir. Dans le même amis à dormir chez elle lorsqu’elle était
Washington tué cette hausse. Dans une autre étude réa- temps, de nombreux Etats ontpratiqué des enfant, n’ose plus le faire aujourd’hui parce
lisée plus tôt cette année, le Pew Research coupes dans les programmes qui apportaient que tous ses amis vivent, eux, avec leurs

D epuis le début de la récession, en


2007, le nombre d’enfants élevés
par leurs grands-parents s’est
considérablement accru. D’après une
Center soulignait que le nombre de foyers
composés de trois générations était plus
important qu’il ne l’avait jamais été pendant
un demi-siècle, en raison des licenciements
un soutien économique et moral à ces
familles particulières, par l’intermédiaire de
groupes de parole ou d’assistance à domi-
cile. Enfin, de nombreux grands-parents ne
parents. Elle voulait que soit créé un groupe
de soutien pour les adolescents afin qu’ils
ne se sentent pas seuls et “différents”.
D’après l’étude du Pew Research Center,
récente étude du Pew Research Center, un et des saisies qui ont marqué cette récession. disposent eux-mêmes que de faibles res- près des deux tiers des grands-parentsayant
enfant américain sur dix vit désormais avec Pour autant, la conjoncture écono- sources, leurs fonds de pension ayant été des petits-enfants à charge ont moins de
l’un de ses aïeuls. Une tendance particuliè- mique n’est pas seule responsable. A travers balayés par la crise économique. 60 ans. “Ce ne sont pas nécessairement des
rement ostensible au sein de la population tout le pays, les services sociaux essaient de Les groupes de soutien sont pris d’as- retraités”,explique Amy Goyer, une experte
blanche, où la proportion de grands-parents placer les enfants issus de familles à pro- saut par des grands-parents qui demandent des questions familiales. “Ils se préparent à
s’occupant à plein-temps de leurs petits- blèmes chez des proches plutôt que dans de l’aide pour la première fois de leur vie. partir à la retraite et leurs économies ont fondu.
enfants a augmenté de 9 % entre 2007 des foyers. En outre, certains couples de “Des personnes qui n’ont jamais eu besoin de Elles ont été grignotées par la situation écono-
et 2008, alors que la hausse n’a été que militaires, envoyés à plusieurs reprises en ces services les réclament maintenant”, sou- mique et ils dépensent le peu qu’il leur reste pour
de 2 % pour la population noire et qu’aucune Irak ou en Afghanistan, ont préféré confier ligne Cathy Tompkins, une gérontologue leurs petits- enfants. Ainsi, même la génération
évolution n’a été notée chez les Hispa- leurs enfants à leurs propres parents. qui collabore avec le comté de Fairfax des grands-parents est fragilisée.”
niques. Au total, 2,9 millions d’enfants sont Néanmoins, les défenseurs des familles (Virginie) pour évaluer les besoins des Carol Morello
36  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

Asie
De 2004 à 2009, les attaques les civils. En 2009, elles ont tué
aux engins explosifs improvisés 1 054 Afghans et 275 des 520 soldats
(Improvised Explosive Device, de la coalition qui ont trouvé la mort
IED) sont passées de 308 à 7 155 sur le sol afghan. A voir sur YouTube,
en Afghanistan. Elles sont la l’animation réalisée par le site
première cause de mortalité parmi Wikileaks : http://is.gd/fjwKZ

Pakistan-Afghanistan

Moi, Hafiz Hanif , 16 ans,


terroriste en herbe
L’adolescent a passé dix-huit ment, Cheikh Abdullah Saïd, l’a regardé des
mois avec les rebelles dans Les Zones tribales, sanctuaire d’Al-Qaida pieds à la tête avant de lui dire : “Tu peux
les montagnes pakistanaises. TADJIKISTAN rester si tu veux.” “J’étais ravi, se souvient
Dans un document exclusif Hanif. J’aime parler arabe.”
paru dans Newsweek, il raconte CHINE Pendant trois mois, Hanif a suivi un
sa fascination pour le djihad. stage d’entraînement harassant à Khisora,
C H C au Sud-Waziristan. Les instructeurs étaient
K U A tous arabes, mais la composition de son
U
N D

C
Newsweek (extraits) New York groupe témoignait de la large audience que
H I KHYBER

H
PAKHTUNKHWA conserve le réseau Al-Qaida. L’unité se com-

E M
A l’époque, l’incident n’a guère Kaboul posait d’une trentaine de recrues de di-

I R E
attiré l’attention internationale : verses nationalités, parmi lesquelles des
juste une nouvelle attaque de Peshawar Tchétchènes, des Tadjiks, des Saoudiens,
drones sur de présumés djihadistes dans les AFGHANISTAN des Syriens et des Turcs, deux Français
Khost Islamabad
montagnes du Nord-Waziristan [dans les Datta Khel
d’origine algérienne et trois Allemands,
Zones tribales pakistanaises]. C’était le Offensives actuelles Miranshah dont un d’origine arabe et l’autre turque.
menées par l’OTAN
Nord-Waziristan Bannu INDE
16 mars dernier, dans un hameau situé près Hanif était le plus jeune et le seul Afghan.
de la ville de Datta Khel. Hafiz Hanif a été Kandahar ZONES TRIBALES La plupart de ses camarades étaient âgés

Courrier international
PAKTIKA
PENDJAB
témoin du raid. Ce jeune Afghan et les Sud-Waziristan d’une vingtaine d’années ou moins, quel-
urand
membres de son unité d’Al-Qaida ont arrêté eD ques-uns étaient plus âgés. L’entraînement
Lign

leurs deux voitures devant le village, pro- 200 km


BALOUTCHISTAN
PAKISTAN commençait avant l’aube. Outre les prières
tégé par des enceintes. Hanif a été envoyé qu’il était tenu de faire cinq fois par jour à la
pour récupérer du ravitaillement laissé là mosquée, le jeune Afghan a appris à con-
quelques jours plus tôt. Après avoir frappé buvait ses paroles. “J’ai calmement exprimé duire motos, pick-up et camions. Des Arabes
à la porte, il est poliment retourné vers les “Maintenant, je sais mon désir de rejoindre le djihad et l’homme m’a lui ont montré comment manipuler et
véhicules. Chez les Pachtounes [groupe eth- bourrer une veste dit qu’il allait essayer de m’y aider.” L’homme confectionner des engins explosifs impro-
nique vivant de part et d’autre de la fron- était en fait un recruteur de Baitullah visés [IED, Improvised Explosive Device]
tière afghano-pakistanaise], il est impoli de cinq à six kilos Mehsud, le chef des talibans pakistanais de ainsi que des vestes suicides. “Maintenant,
d’attendre devant la porte de quelqu’un, car d’explosifs et de billes l’époque. Tué par un drone le 5 août 2009, je sais bourrer une veste de cinq à six kilos d’ex-
une femme pourrait venir ouvrir. Mais, au il était connu pour enrôler des jeunes plosifs et de billes d’acier en quelques heures à
moment même où il s’approchait des véhi-
d’acier en quelques comme Hanif afin d’en faire des kamikazes. peine”, se vante-t-il. Les instructeurs arabes
cules, l’un d’eux a violemment explosé. heures à peine” Quelques jours plus tard, le recruteur a suivaient les recrues de près, souligne Hanif.
Quelques secondes plus tard, c’était au appelé Hanif et lui a dit : “On y va.” Le len- “Ils préféraient les jeunes à l’esprit vif, capables
deuxième de prendre feu. Lorsque la demain matin, au lieu d’aller à l’école, le d’obéir aux ordres et de ne pas se faire sauter
poussière est retombée, il ne restait plus l’ourdou et le pachto. Il a passé la majeure garçon a retrouvé le recruteur, avec qui il a trop loin de la cible”, explique-t-il. Le garçon
qu’un enchevêtrement de métal fumant et partie des dix-huit derniers mois à s’entraî- pris le bus à destination de Bannu, la porte garde de bons souvenirs de son entraîne-
7 membres arabes du réseau Al-Qaida ner et à travailler pour Al-Qaida dans les du Nord-Waziristan, fief des djihadistes. ment. “On mangeait bien et on nous donnait
avaient été tués sur le coup. Voyant qu’un Zones tribales du Pakistan et en Afghanis- Mais il n’est jamais arrivé au camp de de bonnes armes”, continue-t-il. Mais la belle
militant était encore en vie, Hanif a essayé tan. Nous avons vérifié son récit dans la Baitullah Mehsud. Alors qu’ils faisaient vie n’a pas duré longtemps. Vers la fin du
de l’aider. “Il était gravement blessé à la tête et mesure de nos moyens. Son oncle, un chef halte dans une base d’Al-Qaida près de stage d’entraînement, l’armée pakistanaise
à la poitrine”, a-t-il rapporté à Newsweek. “Il taliban, que nous connaissions déjà comme Datta Khel, à la frontière avec l’Afghanis- a lancé une offensive contre les militants
est mort dans mes bras.” une source fiable, a confirmé les dires du tan, pour déposer deux jeunes Saoudiens basés au Sud-Waziristan. Instructeurs et
garçon. Plutôt que de rejoindre les talibans qui faisaient eux aussi le voyage depuis recrues ont formé de petites unités et se
Un élève brillant en arabe afghans, dont son oncle fait partie, le jeune Karachi, Hanif, sur une impulsion soudaine, sont échappés pour se regrouper dans le dis-
Neuf ans après les attentats du 11 septembre homme a choisi l’armée de Ben Laden, très a décidé de rester lui aussi. “Ces moudjahi- trict voisin, au Nord-Waziristan.
2001, les Etats-Unis ont encore 100 000 sol- valorisée chez les djihadistes grâce à sa répu- din arabes m’ont impressionné”, explique-t-
dats en Afghanistan. Si leur mission est tation de groupe d’élite. Aussi loin que il. Dans un arabe fluide, il a alors parlé de Fascination pour les chefs
officiellement de démanteler le réseau Al- remontent ses souvenirs, Hanif a toujours son oncle, le chef taliban. Son interlocu- Avec l’autorisation de Cheikh Saïd, Hanif a
Qaida, la plupart des Américains n’ont rêvé de participer au djihad. Il avait tout teur, un Libyen responsable de l’entraîne- appelé sa mère pour la première fois depuis
encore qu’une vague idée de l’identité de juste 7 ans quand les Etats-Unis ont envahi son départ. “Elle pleurait”,se souvient-il. Le
l’ennemi. Oussama Ben Laden est devenu l’Afghanistan, et sa famille n’a pas tardé à garçon a attendu trois mois de plus avant de
une espèce de fantôme et la preuve la plus recevoir la visite de combattants, de diri- A la une décider de la rassurer et d’aller la voir. “C’est
récente qu’il n’est pas mort est une cassette geants et de partisans du mouvement tali- la propagande américaine qui prétend que, une
Dans son édition
audio datant de mars 2010. Nous n’avions ban. “Le but de ma vie a toujours été d’être un du 14 septembre, fois qu’on a rejoint le djihad, on ne peut plus en
jusqu’ici aucune vision de l’intérieur four- chahid[un martyr], dit-il. Je veux tuer ces infi- l’hebdomadaire partir”, lui a un jour expliqué un chef. “Les
nissant un témoignage détaillé sur le fonc- dèles qui insultent les musulmanes et occupent américain Newsweek Arabes me disaient : ‘Tu es libre de partir, mais
tionnement d’Al-Qaida. Le récit de Hanif la Palestine, l’Irak et l’Afghanistan.” consacre sa une pourquoi ne pas rester avec nous ?’Ces mili-
(nom sous lequel le jeune Afghan s’est pré- Au début de l’année dernière, il a ren- à Al-Qaida. Pour l’un de tants engagés pensent que c’est un péché de
senté) nous en offre une. contré dans un café de Karachi un homme ses éditorialistes les plus parler de la maison et de la famille.”Hanif a fini
connus, Fareed Zakaria,
Hanif vit actuellement près de Karachi à la barbe poivre et sel, venu des Zones tri- par rentrer chez lui, mais, après trois
l’organisation terroriste
chez ses parents, qui font leur possible pour bales, qui lui a raconté des histoires palpi- n’est plus aussi dangereuse qu’on veut semaines passées à Karachi, il a filé en douce
le retenir près d’eux. Ce garçon de 16 ans est tantes sur la guerre que mènent les talibans encore le croire. Brandir sa menace reste pour rejoindre la base du Nord-Waziristan.
un élève brillant, doué en maths et parlant pakistanais contre l’armée à la frontière pourtant une bonne méthode pour justifier Peu après, les incursions de l’armée
couramment l’anglais, l’arabe, ainsi que afghane. Hanif, qui venait d’avoir 15 ans, la guerre en Afghanistan. pakistanaise dans la région ont commencé
SARAH CARON Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010  37

 Le commandant taliban Ameer (au centre) dans les Zones tribales en avril 2010. Il est recherché par l’armée pakistanaise.

à s’intensifier et les Predator [drones] amé- lendemain, Cheikh Saïd a annoncé à Hanif confronté au luxe, aux distractions et aux
ricains sont devenus encore plus mena- La photographe que le Jordanien était désormais en Afgha- tentations. “Sur Internet et dans la rue, il y a
çants. Le bruit des drones dans le ciel était La Française Sarah Caron
nistan, où un hélicoptère américain l’avait des choses horribles qui peuvent corrompre votre
si incessant, raconte Hanif, qu’on finissait a fait de longs emmené à la base de la CIA. (Selon les âme, dit-il. Il faut être prudent.” Il n’était
par ne plus les entendre, comme le bour- séjours au Pakistan autorités américaines, Al-Balawi est arrivé rentré que depuis dix jours quand son oncle
donnement des insectes. Les dégâts causés entre octobre 2007 en voiture.) taliban a commencé à l’encourager à se
par une attaque de drones peuvent être et mai 2010. Dans son Le garçon me montre une vidéo marier et à se lancer dans les affaires. Son
extrêmement importants, raconte-t-il. Il se ouvrage Pakistan: Land détaillant la confection de la veste sui- père l’a lui aussi poussé à terminer ses
souvient d’avoir passé des heures à fouiller of the Pure [Pakistan : le pays des purs], cide d’Al-Balawi et la façon d’introduire études et à se marier. “Tu feras un meilleur
qui sort en novembre 2010 chez Images
les décombres avec d’autres militants à la en manœuvres Editions, elle expose
soigneusement des explosifs dans les treize martyr”, lui a-t-il assuré. Hanif ne le croit
recherche d’un commandant et de n’avoir les multiples facettes de la société tubes en tissu placés côte à côte et reliés par pas. “Si je m’engage, comme le veulent mes
retrouvé que sa tête. L’organisation parvient pakistanaise. Ci-dessus, l’un de ses clichés des fils. Mais il a d’autres souvenirs, plus parents, je sais que ce sera la fin de la vie que
néanmoins à remplacer une partie des pris dans un camp de combattants. gais. Les matchs de volley, très animés, j’aime”, explique-t-il.
hommes qu’elle perd et les nouveaux venus entre Arabes et Turcs, et les parties de Le garçon passe des heures dans sa
en provenance de Turquie et du Moyen- même fascination qu’un adolescent pour chasse aux lapins, oiseaux et autres petits chambre à surfer sur des sites liés aux tali-
Orient apportent beaucoup d’argent avec une star, citant notamment Baitullah gibiers, qu’ils cuisaient et mangeaient en bans, à Al-Qaida et aux djihadistes d’Irak.
eux, parfois 20 000 dollars [15 300 euros] Mehsud et son successeur, Hakimullah plein air. Une fois par mois, le jeune Afghan Il échange avec des jeunes sur des forums
ou plus en espèces. Selon Hanif, les forces Mehsud [l’actuel chef des talibans pakis- était chargé d’aller faire les courses pour le extrémistes. Il évite tout contact avec les
d’Al-Qaida au Pakistan se composent tout tanais], Abu Yahya Al-Libi, le numéro trois camp. Il dépensait parfois plus de 1 000 dol- femmes, même sur les sites islamiques, car
au plus de 130 Arabes et de quelques d’Al-Qaida, et Azzam Al-Amriki [Azzam lars en nourriture, en matériel, en muni- c’est pour lui une perte de temps. Les mes-
Tchétchènes, Ouzbeks et Turcs, et la moitié l’Américain, responsable de la propagande ; tions et même en cadeaux pour des amis. sages qu’il échange avec d’autres militants
d’entre eux ait quitté le pays au printemps Islamabad a annoncé son arrestation en Au printemps, le groupe auquel apparte- sont souvent accompagnés de smileys au
pour faire face aux nouvelles troupes amé- mars 2010]. Hanif est vraiment ravi d’avoir nait Hanif a été envoyé en Afghanistan, visage triste. “Les montagnes et mes frères
ricaines en Afghanistan. connu l’agent double jordanien Al-Balawi, dans la province de Paktika, grâce à de faux moudjahidin me manquent, dit-il. Je ne suis
Le jeune Afghan reconnaît qu’il ne sait le kamikaze qui, en décembre dernier, a papiers afghans. L’objectif était de travailler pas heureux ici.”
rien de la stratégie globale d’Al-Qaida. Au causé la mort de 7 agents américains dans avec les chefs talibans afghans des pro- Comme tous les kamikazes d’Al-Qaida,
cours des dix-huit mois passés au sein du une base secrète située près de Khost, en vinces voisines de Kaboul et de les former. Hanif a rédigé ses dernières volontés. Il
mouvement, il n’a pas rencontré un seul Afghanistan. Il raconte que c’est le cou- “J’étais fier de combattre pour la première fois recommande aux hommes de sa famille de
membre ayant une idée de l’endroit où se turier de son groupe qui a confectionné dans mon pays”, dit le garçon. rejoindre le djihad et de choisir eux aussi la
trouvaient Ben Laden et son numéro deux, la veste suicide du Jordanien. Un jour, Puis, en juillet dernier, Hanif a obtenu voie du martyre. “Ainsi, mes frères bien-aimés,
Al-Zawahiri, et pourtant tous combat- Hanif a été chargé avec d’autres militants l’autorisation de rentrer chez lui. Depuis nous nous retrouverons, en compagnie de
taient farouchement en leurs noms. Il d’accompagner Al-Balawi jusqu’à la route deux mois, il est à la maison mais, comme vierges”, écrivait-il le 21 décembre 2009. Il
évoque les chefs qu’il a rencontrés avec la de Miranchah, à la frontière afghane. Le l’avaient prévenu ses amis arabes, il est venait d’avoir 16 ans. Sami Yousafzai
38  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010
Dhanin Chearavanont, l’homme
le plus riche de Thaïlande selon
le magazine Forbes Asia, consacre une
partie de sa fortune à la sauvegarde des
coqs de combat et des buffles d’eau.
Il les sélectionne en vue de la

DR
reproduction des meilleurs spécimens.
Thaïlande

A l’école des buffles d’eau


Victimes de la mécanisation premières compétences du buffle, le labour. tiative. En échange, les agriculteurs cèdent de labour. Les agriculteurs versent 150 bahts
de l’agriculture, les bêtes Il lui faut une vingtaine de jours ou plus pour la première femelle née, laquelle pourra par jour pour le dressage, soit environ
de trait disparaissent peu à peu creuser les sillons qu’un tracteur expédie ensuite être prêtée à son tour. La banque 4 euros. Le programme dure habituellement
des rizières. Mais les autorités en une journée. Les buffles sont “trop lents” compte aujourd’hui près de 33 000 “buffles de quatre à six semaines. Les recrues bo-
ont décidé de leur donner – quand ils savent labourer – reproche de prêt” disséminés à travers le pays. Paral- vines doivent être âgées d’au moins 3 ans.
une seconde chance. Somsak Baitalum, un riziculteur de 53 ans lèlement, le ministère de l’Agriculture a Une première étape, délicate, consiste à
du centre de la Thaïlande, qui se servait versé des subsides aux villages pour qu’ils enfiler une corde à travers les naseaux de
auparavant de ces animaux avant de les acquièrent plus d’animaux. Mais certains l’animal, que l’agriculteur utilisera pour le
The Asian Wall Street Journal abandonner pour un tracteur Nagano villageois revendent à des abattoirs leur guider. Vient ensuite l’heure de l’entraîne-
(extraits) Hong Kong NT350, ses quatre roues motrices, ses douze buffle, qui finit ainsi en boulettes de viande. ment au labour. Une fois le dressage ter-
vitesses et sa verrière teintée. Komin Mongkolpanya, 58 ans, respon- miné, les animaux sont renvoyés à leurs

A u bord du champ qui sert de ter-


rain d’entraînement, Kam, un
buffle d’eau de 4 ans, s’apprête à
tracter une charrue sur un sol fraîchement
La population de buffles a chuté de 26 %
en Thaïlande entre 1998 et 2008 [des
chiffres plus alarmistes évoquent une baisse
de 40 %], à la mesure de l’engouement des
sable du bureau national de l’élevage à Bua
Yai, à quatre heures au nord de Bangkok, ne
baisse pas les bras pour autant. Il intervient
auprès des agriculteurs pour les convaincre
propriétaires.
En dépit de ces initiatives, Komin craint
que le buffle n’ait guère de chances de
retrouver sa place. Les motifs de satisfac-
labouré. Un “expert ès buffles” frotte un peu agriculteurs pour la technologie, constatent de ne pas abandonner les bovidés, vantant tion existent, cependant – lorsque l’école
de terre sur le front de l’animal et lui susurre les experts des Nations unies. Conséquen- leurs nombreux avantages, dont l’utilisa- vend un élève modèle, par exemple. Un
quelques mots d’encouragement. “Nous ce : ces animaux ont quasiment disparu de tion de leurs déjections comme engrais, et buffle particulièrement prometteur, Yai
allons te dresser – sois attentif. Si tu ne laboures certains villages. Cette tendance désespère attire l’attention des fermiers sur la hausse (“grand”, en thaï), a ainsi été vendu au
pas comme il faut, les gens te tueront et te man- les autorités, qui expérimentent diverses du prix du pétrole. Les buffles étant deve- bureau de l’élevage de l’Etat pour la somme
geront. Nous t’aimons.” Bienvenue à l’école stratégies pour inciter les agriculteurs à nus rares dans les rizières, nombre d’agri- de 18 000 bahts, soit près de 440 euros.
des buffles, dernière initiative en date pour les employer davantage. L’un de ces pro- culteurs ne savent plus comment les Après quoi, il a été envoyé dans une autre
aider ces bovidés d’Asie à lutter contre une grammes prend la forme d’une “banque du dresser. C’est en partie ce qui a inspiré à région où, à son tour, il servira d’exemple
réalité de plus en plus prégnante à l’échelle buffle et de la vache”, basée à Bangkok, qui Komin Mongkolpanya son dernier projet, pour le dressage des jeunes générations.
mondiale – le manque d’emplois. L’arrivée prête des animaux aux fermiers qui ne les l’école des buffles, dans laquelle les animaux Patrick Barta et Wilawan
des tracteurs a rendu superflue l’une des utiliseraient sans doute pas sans cette ini- peuvent apprendre différentes techniques Watcharasakwet
Paris I 2010

24 sept. > 03 oct.


Toute la programmation :
www.ficep.info
Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010  39

Chine

Le mot
Tianjin, la fausse croissance durable de la semaine
Le forum d’été de Davos vient des dix plus grandes villes de Chine] s’est pas d’endroit en Chine où les gens n’espè-
de se réunir dans l’une des plus appuyé sur des investissements massifs qui rent pas voir leur région se développer plus
grandes villes de Chine, dont ont déclenché un boom économique. C’est rapidement encore et n’ont pas trop envie
la croissance est essentiellement le contre-exemple par excellence d’un ajus- de se sacrifier à la cause nationale [en se pri-
tirée par les investissements tement de la structure économique. vant de ces investissements pour réorien-
dans les infrastructures. La ville a connu ces dernières années un ter le modèle de croissance]. C’est un choix
vigoureux essor, qui lui a permis de conser- dicté par les intérêts de chacun.
ver une croissance de 16,5 % de son PIB
Jingji Guancha Wang (extraits) même en 2008 et 2009, au plus fort de la Tianjin va dépasser Shenzhen
Pékin crise financière. Au cours du premier Pour reprendre le cas de Tianjin, après être
semestre 2010, son PIB a atteint 410,65 mil- restée silencieuse durant de longues an-

L ethème principal du forum d’été


de Davos, qui se tenait du 13 au
15 septembre à Tianjin, était :
“Comment promouvoir une croissance
liards de yuans [environ 47 milliards d’eu-
ros], soit une hausse de 18 % sur un an. Le
secret du maintien d’une croissance aussi
forte réside essentiellement dans le lance-
nées, l’agglomération devrait, sauf acci-
dent, dépasser Shenzhen l’an prochain et
Canton d’ici trois ans, se hissant ainsi au
troisième rang national. Dans un avenir
durable”. Pour la Chine, dont l’économie ment de grands projets industriels et la réa- peu lointain, Tianjin risque fort de sur-
connaît depuis une trentaine d’années une lisation d’équipements d’infrastructures. passer Pékin. Et cela bien que la plupart des
très forte progression [durable, selon les En 2009, la formation brute de capital fixe projets de production industrielle en Chi-
indices d’activité industrielle les plus
récents], pérenniser cette croissance est
privé a bondi de 47,1 %, établissant un nou-
veau record, à 500,6 milliards de yuans.
ne soient en surnombre, bien que le modèle
reposant uniquement sur l’investisse-
Fazhan
devenu une question extrêmement
importante.
On peut dire que prendre pour thème à
Tianjin “la promotion du développement du-
ment ait déjà montré ses effets néfastes et
bien que les approvisionnements en ma-
Développement
En réalité, la Chine n’a pas attendu le rable” montre toute l’urgence et le caractère tières premières limitent l’expansion éco- “Il n’y a que le développement qui compte”,
forum de Davos de cet été pour réfléchir au stratégique du problème et en même temps nomique… Nombreux sont ceux qui se a déclaré Deng Xiaoping en 1992. Cette
problème. Théoriquement, il faut passer fait prendre conscience au reste du monde demandent si ce type de développement maxime sonna le départ d’une course
d’une économie tirée par l’investissement de la difficulté pour la Chine de réaliser à ter- est viable. Mais, pour les dirigeants de la vil- nationale frénétique au profit. Malgré
à une économie commandée par la consom- me cet objectif. le comme pour leurs administrés, peu im- le nombre de plus en plus restreint des
mation, compenser la consommation des Cette difficulté est due à plusieurs fac- porte combien de temps durera cette gagnants, la Chine est devenue riche. Elle
ressources par le progrès scientifique et teurs, mais surtout au fait que les autorités croissance explosive, puisqu’elle est sy- a cette année dépassé le Japon, devenant
technique, évoluer de l’utilisation d’une locales ne considèrent pas les choses sous nonyme de gains colossaux. Il n’est donc la deuxième puissance économique
main-d’œuvre bon marché à la hausse de la le même angle que le gouvernement natio- pas facile d’y renoncer. mondiale après les Etats-Unis. Cette
productivité. Lors du forum, le Premier nal. En effet, à cause du système de notation Aussi, quand on se fixe pour objectif de réussite est largement saluée en Occident.
ministre Wen Jiabao a ainsi proposé trois des cadres politiques, qui prend largement promouvoir une croissance durable, faut-il La crise économique aidant, certains
solutions : développer largement les en compte les performances en termes de rester confiant, mais en sachant raison experts vont jusqu’à dire que ce miracle
sciences et les technologies, ainsi que l’en- PIB, les autorités locales recherchent une garder à la lueur de l’expérience de déve- chinois déjoue tous les préjugés
seignement ; perfectionner les industries croissance élevée. D’autre part, il n’existe loppement de Tianjin. Yi Peng occidentaux : le consensus de Washington
traditionnelles grâce aux nouvelles tech- est démenti, la dictature prouve son
nologies ; développer les secteurs émer-  L’économie efficacité et le développement n’introduit
gents présentant un intérêt stratégique. chinoise. pas forcément la démocratie.
Dessin d’Arcadio Vu de Chine, cet optimisme paraît
Basse efficacité énergétique Esquivel,
Costa Rica.
cependant quelque peu abstrait. A Zhouqu,
Cependant, promouvoir le développe- dans la province du Gansu (nord-ouest),
ment économique durable de la Chine en août, des coulées de boue ont fait
était déjà au cœur des préoccupations du 1 500 morts et ont détruit la ville. Les
XIIe Congrès du Parti communiste chinois, conclusions officielles mettent en cause la
en 1982. Or, malgré des appels en ce sens destruction massive des forêts. Jadis le
lancés depuis des années, les chiffres sont district était parmi les plus boisés du pays,
là : aujourd’hui, pour produire 1 million de mais quelques décennies de
dollars de PIB supplémentaire, la Chine développement ont suffi pour détruire
dépense trois fois plus d’énergie que les entièrement ses belles forêts. Les
Etats-Unis, cinq fois plus que l’Allemagne responsables locaux étaient prévenus du
et près de six fois plus que le Japon. En danger de glissements de terrain. Des
Chine, le coût de la croissance économique efforts ont été déployés, on a créé des
actuelle est supérieur de plus de 25 % à la stations de reboisement, mais, faute de
moyenne mondiale et les avancées se font volonté politique et de mesures de
toujours à grand renfort de sources d’éner- contrôle, ces investissements n’ont
gie. En 2009, le taux d’investissement a contribué qu’à l’enrichissement des plus
grimpé à 46,8 %, soit un record depuis le lan- malins. Résultat : après deux décennies de
cement des réformes, tandis que la part de croissance remarquable, la ville est rayée
la consommation finale dans le PIB a chuté de la carte.Le miracle chinois est-il à
à 48,6 %, son plus bas niveau depuis le lan- l’image du devenir de Zhouqu ? La
cement des réformes. L’investissement réponse n’est sans doute pas simple. Mais
CAGLECARTOONS.COM

reste le principal moteur économique. un sociologue a avancé sa version : la


De façon assez ironique, c’est à Tianjin croissance est là, l’enrichissement aussi,
que les participants à la session estivale du mais il n’y a plus d’air frais, plus d’eau
forum de Davos ont appelé à une “crois- potable ni de nourriture saine. Voilà le
sance durable”. Or le développement récent développement à la chinoise ! Chen Yan
de l’agglomération [à l’est de Pékin, l’une Calligraphie d’Hélène Ho
40  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

Moyen-Orient
“Des hommes armés et cagoulés ont Inauguré il y a deux mois,
pris d’assaut un centre aquatique ce complexe de loisirs privé avait
de Gaza, le Water Park, à l’aube été récemment fermé par le Hamas.
du 20 septembre. Ils ont mis le feu “Ce centre permettait aux femmes
aux bâtiments et détruit quelque de se mêler aux hommes.
300 narguilés”, rapporte Elaph. Et elles pouvaient fumer le narguilé !”

Palestine

Une femme à vélo défie le Hamas


Bravant les convenances santes vis-à-vis de normes aberrantes ? Quels
imposées par le régime que soient leurs diplômes et leur situation
islamiste, une jeune blogueuse professionnelle, elles sont tenues en lisière
a choisi de traverser la bande par la société, qui ne cesse de chipoter sur leur
de Gaza à bicyclette. Un voyage manière de se vêtir. Un simple regard de leur
parfois mouvementé, mais aussi famille suffit à les tétaniser, même si elles sont
ponctué de bonnes surprises. chefs d’entreprise, dirigent des centaines de
salariés ou gèrent des millions de dollars. Pour-
quoi n’arrivent-elles pas à être indépendantes
Al-Hayat Londres et autonomes ?” s’interroge-t-elle.

A force d’entendre des “Ça ne se fait


pas”, “Tu n’as pas honte”, “Ce n’est
pas convenable”, elle a eu envie de
défier la société et d’entreprendre quelque
Etrangers dans notre ville
Depuis que le Hamas a pris le contrôle de la
bande de Gaza, à l’été 2007, il a imposé une
série de limitation des libertés publiques
chose de symboliquement fort. Elle a donc qui pénalisent surtout les femmes. Elles
décidé de braver les normes et d’enfour- n’ont par exemple plus le droit de fumer la
cher sa bicyclette. Asma Al-Ghoul, jour- pipe à eau [le narguilé] dans des lieux publics
naliste et blogueuse palestinienne de sous prétexte que cela serait “contraire aux
28 ans, s’est baladée à vélo dans la bande us et coutumes de la société”. Le porte-parole
de Gaza avec trois amis, deux Italiens et du ministère de l’Intérieur du Hamas a
une Américaine, militants au sein d’asso- déclaré qu’il n’était “pas convenable qu’une
ciations de défense des droits de l’homme. femme croise les jambes et fume le narguilé en
Une telle expérience ne pouvait qu’éton- public. Cela entache l’image du peuple palesti-
ner, surtout dans un territoire gouverné nien qui souffre déjà du blocus.” De même, il a
depuis trois années par le Hamas. imposé l’an dernier aux avocates de porter
Malgré la chaleur étouffante de l’été, ils une longue robe noire couvrant entière-
sont donc partis de Rafah, à la frontière ment le corps et de se couvrir les cheveux.
égyptienne, pour se diriger vers Gaza, Cette décision s’est heurtée à l’hostilité
30 kilomètres plus au nord. Ce périple est populaire et à des organisations de défense
lourd de sens pour Asma, à qui la bicyclette des droits de l’homme palestiniennes et
était interdite depuis l’enfance. La société internationales. Le Hamas a dû faire marche
palestinienne en général, et celle de Gaza arrière. Le syndicat des avocats palestiniens
en particulier, réprouve l’utilisation du a parlé d’une grave atteinte aux libertés
vélo par les filles. “Mes amis étrangers y publiques, contraire à tous les principes
voient un simple moyen de transport agréable, juridiques et aux us de la profession. Par
explique-t-elle, mais, pour moi, cela signifie ailleurs, au début de l’année scolaire, les
beaucoup plus. A Gaza, on ne croise à peu près filles qui portaient l’uniforme scolaire
jamais une femme à vélo. Aucune loi ne l’in- officiel – à savoir une longue jupe et une
terdit expressément, mais les gens ne voient blouse – ont été renvoyées à la maison par
pas ça d’un bon œil. En plus, le Hamas a pro- les directeurs et les directrices d’école, avec
mulgué une série de règles discriminatoires à l’ordre de mettre le voile.
l’égard des femmes. C’est injuste et stupide. Selon Human Rights Watch, cela s’est
Ce voyage était une sorte de défi. Je voulais fait en dehors de tout cadre légal. Il s’agis-
voir comment les gens allaient réagir.” sait d’une campagne de “promotion de la
vertu” et, selon des responsables du Hamas,
Soumises et obéissantes  Dessin de Mayk paru dans Sydsvenskan, Malmö. elle aurait été motivée par “l’inquiétante pro-
“Mais cela a été une bonne surprise. Je m’at- gression des comportements amoraux”à Gaza.
tendais à rencontrer des problèmes sans fin, motards et ont été très sympathiques. J’ai vrai- féminin comme quelque chose de honteux. C’est Par ailleurs, la même ONG rapporte des
à commencer par le fait que je n’étais pas sûre ment été étonnée qu’ils ne nous disent rien sur quelqu’un de la famille qui m’a grondée pour témoignages de Palestiniens selon lesquels
de savoir encore faire du vélo après tant d’an- le fait même de faire du vélo. Je crois que c’est la m’obliger à mettre un pantalon sous ma robe. des femmes se trouvant en compagnie
nées. Mais il a suffi que je l’enfourche pour que présence de mes accompagnateurs étrangers J’avais l’impression qu’il allait me frapper. Et d’hommes dans l’espace public ont été
ça reparte. Ensuite, la plupart des gens que qui les a rendus si accommodants. Le second puis, il y a cette incessante injonction : ‘Assieds- interpellées par la police du Hamas pour
nous avons rencontrés ont été aimables et incident a été plus ennuyeux. C’était encore des toi bien’. Cette phrase accompagne la femme savoir s’ils étaient bien membres de la même
n’ont pas été avares d’encouragements. jeunes à moto. Ils nous ont dépassés, puis ont de la naissance jusqu’à la mort.” Asma a aussi famille. On apprend également qu’en
Personne ne s’est formalisé de nous voir à vélo, fait demi-tour pour nous coincer en nous col- fait partie d’un groupe récemment arrêté juillet 2009 trois hommes ont été battus
Chantal et moi”, ajoute-t-elle. Ainsi, le lant de près. Nous avons été obligés de nous arrê- par la police des mœurs sur une plage de pour s’être baignés torse nu.
voyage a été un vrai plaisir. ter au bord de la route. Au deuxième passage, Gaza. “Nous y étions avec des amies, au milieu Lorsqu’on demande à Asma si elle a déjà
Toutefois, Asma rappelle deux expé- l’un d’eux a tapé Chantal dans le dos et m’a de familles en goguette. On papotait comme tout pensé à l’émigration, elle répond que “le
riences négatives. “A un moment, un groupe craché au visage. Je n’ai pas hésité à répliquer le monde quand, soudainement, la police a fondu simple fait de m’imaginer loin de Gaza me rend
de jeunes à moto s’est mis à nous poursuivre en du tac au tac. Je m’étais préparée à de telles éven- sur nous. J’ai été accusée d’avoir ri et d’être sortie triste. C’est au moment où un lieu vous blesse
prétendant qu’ils étaient de la police du Hamas. tualités. Il y en a souvent qui agissent ainsi avec sans tuteur mâle. C’est là que j’ai compris à quel que commence l’histoire d’amour qui vous lie à
Je ne les ai pas crus parce qu’ils étaient trop moi, parce que je ne suis pas voilée et qu’ils n’ont point notre société se focalise sur les aspects les lui. Gaza aujourd’hui a bien changé, et nous
jeunes et parce qu’ils refusaient de montrer leur pas l’habitude de voir une Gazaouie tête nue.” plus formels pour juger les gens.” sommes devenus étrangers dans notre propre
carte quand je le leur ai demandé. Je les ai priés C’est en effet depuis l’enfance que le C’est surtout la situation faite aux ville. Je me demande tous les matins quand je
de nous laisser tranquilles. Quand une voiture refus d’Asma de se plier aux normes sociales femmes dans la bande de Gaza qu’elle pourrai vivre dans ma ville comme je le souhaite
de police est passée, j’en ai profité pour deman- lui a valu des brimades. “J’avais six ans quand dénonce. “Pourquoi les femmes doivent-elles et non comme on me l’impose.”
der de l’aide. Les vrais policiers ont chassé les j’ai compris que la société considérait le corps toujours veiller à se montrer soumises et obéis- Badia Zaydan
Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010  41
Le Mouvement des jeunes sur Internet, milite pour
du 6 avril est né durant la vague de des amendements constitutionnels
protestations et de grèves du 6 avril et la levée de l’état d’urgence
2008. Ce groupe, formé grâce en vigueur en Egypte depuis 1981.
à Facebook et aux réseaux sociaux

Egypte

Arrêt sur une image truquée


Al-Ahram n’a pas hésité
à trafiquer une photo

ALEX WONG/GETTY IMAGES-AFP


pour propulser au premier plan
le président Moubarak.

Elaph Londres

L e quotidien égyptien Al-Ahram a


eu recours à une photo retouchée
pour illustrer le sommet de
Charm El-Cheikh du 14 septembre 2010. George Mitchell, étaient arrivés deux jours
Elle montre le président égyptien Hosni plus tôt dans la station balnéaire de la mer
Moubarak marchant en tête d’un petit Rouge pour une médiation entre Israéliens
groupe formé par Barack Obama, Mahmoud et Palestiniens. L’hôte du sommet était
Abbas, le roi Abdallah de Jordanie et Benya- Hosni Moubarak, et la photo devait donc
min Nétanyahou. En réalité, Hosni Mou- illustrer le rôle éminent de la diplomatie
barak ne marchait pas devant mais derrière égyptienne. Cette manipulation a valu au
les autres. Prise à Washington, à la Maison- plus grand quotidien du pays une volée de
Blanche, lors de la rencontre pour le lance- critiques. Ainsi, le Mouvement des jeunes
ment des négociations directes entre du 6 avril y voit la preuve d’un manque de
Palestiniens et Israéliens, le 2 septembre, la professionnalisme, tandis que le quotidien
photo retouchée accompagnait un article égyptien indépendant Al-Masri Al-Youm
intitulé “Le chemin de Charm El-Cheikh”. parle d’une “opération chirurgicale” desti-
La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clin- née à faire apparaître le président en
ton et l’envoyé spécial de l’administration  Capture d’écran du site d’Al-Ahram. Fondé en 1875, ce quotidien meilleure posture que dans la réalité.
américaine pour la paix au Moyen-Orient, égyptien est l’un des plus anciens titres de la presse écrite arabe. Achraf Abou Jelalat
42  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

Afrique
Huit soldats mauritaniens par les forces armées
et douze combattants d’AQMI mauritaniennes.
auraient été tués lors de différents Elles ont engagé deux avions
pilonnages en territoire malien de combat dans ces opérations.

Niger

Violente odeur de poudre au Sahara


L’enlèvement des cinq Français sahélo-saharienne et, bien entendu, la
n’a pas encore été revendiqué, Le risque terroriste au Niger France, sans oublier les Etats-Unis. Dès à
mais la piste Al-Qaida LIBYE présent, certains Etats de la bande sahélo-
Tamanrasset Zone
est la plus évoquée. formellement
saharienne ont déployé un dispositif sécu-
Pour débloquer la situation S déconseillée ritaire renforcé qui rappelle la période de
A H
et les retrouver, A R A braise à leurs frontières respectives. [Une
Zone
Paris a choisi l’option militaire. Arlit déconseillée base opérationnelle de 80 militaires, dis-
ALGÉRIE Gisements d’uranium sauf raisons posant notamment d’avions de recon-
et lieu de l'enlèvement de sept impérieuses
personnes dont cinq Français naissance de type Breguet-Atlantique a
Zone
Le Pays Ouagadougou (jeudi 16 septembre 2010) sûre été mise en place le 20 septembre à
Source :
Niamey.]
MALI

J amais un président n’a été dans


une situation aussi embarras-
sante que celle dans laquelle se
Agadez
N I G E R
ministère
des Affaires
étrangères
français
La guerre n’aura que trop tardé
Même si, au Burkina Faso, on se veut ras-
Ni

trouve actuellement le président français, surant en arguant une simple volonté


ge
r

Nicolas Sarkozy. En effet, à ses déboires politique de contrer le grand banditisme


TCHAD
avec la Commission de l’Union euro- Niamey
qui sévit dans le pays, en Mauritanie, on
Maradi Zinder
péenne, consécutifs à la récente expul- donne l’impression d’être en guerre
sion des Roms qui n’en finit pas de faire contre Al-Qaida au Maghreb islamique,
couler de l’encre et de la salive, s’ajoute BURKINA 400 km comme en témoigne ce nouvel accro-
désormais ce nouvel enlèvement d’otages FASO NIGERIA chage entre l’armée nationale et les mili-
intervenu au Niger. On peut même dire, tants de la nébuleuse. Zone de trafics
dans ce contexte, que le président Sarkozy si important et l’heure si grave qu’un tel pour le moment inenvisageable, à moins caravaniers en tout genre, le Sahara serait
est dos au mur. enlèvement a de quoi importuner les que l’on fasse de nouveau appel aux devenu un véritable pandémonium qui
autorités de l’Hexagone. D’autant que, talents du célébrissime médiateur sous- échappe apparemment à tout contrôle,
L’heure est grave depuis le raid franco-mauritanien du régional, Blaise Compaoré, président du puisque les Français eux-mêmes, non-
Dans la nuit du 15 au 16 septembre, cinq 22 juillet dernier, qui avait conduit à la Burkina Faso, qui, fort de ses moyens obstant leurs moyens de surveillance,
Français, un Togolais et un Malgache, tra- destruction d’une base d’AQMI et à la humains et de son expertise, saura, avec n’ont pas encore réussi à localiser les
vaillant pour le compte des groupes fran- mort de sept combattants, l’organisation la discrétion qu’on lui connaît, mener une auteurs de cet enlèvement crapuleux.
çais Areva et Satom, ont été enlevés dans avait juré de se venger et même réclamé négociation à l’issue heureuse. Certains, par ailleurs, voient dans cette
le nord minier du Niger, précisément dans des “représailles” contre la France. La De toute façon, le président Sarkozy, affaire un probable montage des Occi-
la région d’Arlit, située à 1 000 km au mort, dans des conditions non encore élu- qui avait implicitement critiqué les auto- dentaux, dans l’unique dessein d’attaquer
nord-est de Niamey [selon plusieurs cidées, du septuagénaire humanitaire rités espagnoles [qui auraient versé plu- le Sahara et d’en finir avec AQMI. L’un
sources ils seraient désormais retenus Michel Germaneau aura été un message sieurs millions d’euros pour la libération dans l’autre, la guerre du Sahara n’aura
dans le nord-est du Mali, dans une zone fort de la nébuleuse au “pays des droits de de deux de leurs ressortissants en août que trop tardé. Ces i n d i vidus sans
montagneuse du désert, adossée à l’Algé- l’homme”. Alors, que feraient les autori- dernier], ne semble pas prêt à céder à un foi ni loi, devenus de véritables lycan-
rie]. De ce rapt, qui n’a pas encore été tés françaises, plus que jamais gênées aux éventuel chantage des islamistes en thropes [êtres humains capables de se
revendiqué, on fait déjà des gorges entournures, si AQMI en venait à reven- payant une quelconque rançon. Pour transformer en loup] qui opèrent sous
chaudes. Les autorités françaises évo- diquer ce rapt minutieusement et savam- l’heure, tout semble pencher vers une le couvert d’une idéologie pestilentielle,
quent comme piste probable Al-Qaida au ment orchestré ? La voie du dialogue, au option militaire ou une guerre du Sahara auront fait de la région un no man’s land.
Maghreb islamique (AQMI). L’enjeu est regard des antécédents invoqués, paraît qui impliquerait tous les Etats de la bande Boundi Ouoba

Vu d’Algérie
Le Sahel s’invite à l’Elysée
Bienvenue au nouveau à un bain de sang, voici l’affaire questions demeurent plus antiterroriste – à la place une stratégie et son contraire,
Waziristan. Le Sahel est devenu “Areva”, avec ce qu’elle charrie gênantes que les réponses. des autres États puis tenter de trouver
en l’espace de quelques années de plus opaque dans les milieux Comment Paris a-t-il pu démissionnaires face à AQMI, des amis dans cette région
une zone de non-droit. politico-sécuritaires français. négliger la sécurité de ses comme Bamako – pour pour sauver des vies humaines
Paris se retrouve englué Sarkozy, qui avait tenté un raid expatriés, surtout sur le site l’accuser ensuite françaises ? C’est à ces
dans cette région avec ses d’amateurs pour libérer archi connu d’Areva à Arlit, de bombarder les colonnes interrogations que le président
propres contradictions. Michel Germaneau, se retrouve seule zone où AQMI peut des islamistes radicaux ? Sarkozy devra répondre face
AQMI (Al-Qaida au Maghreb embarqué dans ce qui risque trouver une grande Pourquoi se méfier à ce point à son opinion publique,
islamique) a piégé Sarkozy d’être une tragédie : cinq concentration de Français d’un allié algérien qui informe qui lui demandera des comptes
dans une logique otages français, le temps qui dans le Sahel ? Pourquoi la DST sur des risques sur le sort des Français d’Areva.
de confrontation asymétrique. presse, une action militaire ce chèque en blanc d’attentat à Paris et éviter de En effet, ces contradictions
Après l’affaire Camatte, à haut risque et une envie signé pour le régime d’ATT l’associer dans les opérations n’appartiennent pas au Sahel
réglée à l’amiable [Pierre de représailles du groupe (Amadou Toumani Touré) militaires au Sahel ? Comment mais bel et bien à Paris.
Camatte avait été enlevé d’Abou Zeid [l’un des chefs au Mali, alors que son territoire peut-on humainement Elles opposent les partisans
en novembre 2010 dans le nord d’AQMI]. L’équation est est le théâtre de toutes abandonner à leur sort de Sarkozy – qui veulent lui
du Mali. Ses ravisseurs l’avaient insoluble même pour les manigances : enlèvements, les Touareg du Mali – affamés éviter le bourbier du Sahel –
ensuite “revendu” à AQMI avant les meilleurs des stratèges, négociations, paiement de par ATT –, tout en critiquant à ses adversaires – qui espèrent
d’être libéré en février 2010], car dans le capharnaüm rançons et zones de combat ? les rares Touareg qui ont rejoint que “la menace sécuritaire”
et l’affaire Germaneau [AQMI sahélien, Paris n’est pas tout Comment peut-on prétendre les rangs d’AQMI par désespoir lui fermera les portes d’une
a annoncé le 25 juillet son seul et chaque acteur joue aider la Mauritanie à se ou appât du gain ? En gros, réélection en 2012. Mounir
exécution], qui a donné lieu sa partition. Et certaines défendre et à mener la lutte comment peut-on prêcher Boudjema, Liberté, Alger
Guinée

Le spectre peul
hante Conakry
Le report du second tour
de la présidentielle, dont le favori
est le Peul Cellou Dalein Diallo,
montre que la question ethnique
domine encore les débats.

Kotch Dakar

L ongtemps considérée comme


“l’homme malade” de l’Afrique
de l’Ouest en dépit de ses poten-
tialités, la Guinée semblait avoir retrouvé
le chemin de la guérison. Avec une transi-
tion plutôt réussie et l’organisation de la
première élection présidentielle vraiment
démocratique de son histoire agitée, ce
“scandale géologique” devenu l’un des pays
les plus pauvres de la planète et, pour son
plus grand malheur, dirigé successivement
par un tyran nationaliste, Sékou Touré [de
1958 à 1984], un autocrate grabataire, Lan-
sana Conté [ jusqu’en 2008], et un capitaine
fantasque, Dadis Camara [à la tête d’une
junte de 2008 à décembre 2009], semblait
avoir conjuré sa malédiction.
Mais, depuis quelques semaines, les
nouvelles en provenance de Conakry ne
sont pas du tout rassurantes. La Guinée
semble renouer avec ses vieux démons du
fait des affrontements entre les partisans de
Cellou Dalein Diallo et ceux d’Alpha Condé.
Cette montée des extrêmes fait craindre le
pire dans la mesure où les tensions ethniques
viennent se greffer au contentieux électoral.
Très clairement, la perspective de voir Cellou
Dalein Diallo accéder au pouvoir n’est pas
du goût de tous. Certains acteurs politiques
de premier plan agitent en sous-main le nau-
séabond épouvantail du “complot peul”
dont avait tant souffert cette ethnie sous la
dictature de Sékou Touré [au premier tour
de la présidentielle, organisé le 2 juillet 2010,
le candidat peul avait réuni 43,69 % des suf-
frages sur son nom. Son rival, Alpha Condé,
a recueilli 18 % ].
En embuscade, prétextant l’incapacité
des civils à trouver un accord, les militaires
– qui n’ont quitté le pouvoir que contraints
et forcés après l’effroyable tuerie du 29 sep-
tembre 2009 [des manifestants pacifiques
qui réclamaient l’instauration de la démo-
cratie ont été abattus par l’armée dans un
stade de Conakry] et l’attentat contre Dadis
Camara – pourraient être tentés de jouer aux
sauveurs et déborder ainsi le président de la
transition, le général Sékouba Konaté, qui
fuit le pouvoir comme la peste.
Pis, une descente aux enfers du “châ-
teau d’eau” de l’Afrique de l’Ouest, consti-
tuerait un cauchemar pour la communauté
internationale. Et une menace vitale pour
le Sénégal, qui accueille sur son sol plus de
2 millions de ressortissants Guinéens [bon
nombre d’entre eux ont fui les “pogroms
antipeuls” du régime de Sékou Touré].
Barka Ba
44  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

Sciences Un article à relire : “Le psy des chiens

io ie s
at rr e
de Hollywood”. Portrait de Cesar

om
rn ou iv
na r
s

l.c
Millan, célèbre vétérinaire

in ww ch
Le
comportementaliste américain.

te .c
a r
(Paru dans CI n° 1008, du 25/2/2010).

w
Recherche

Le chien, meilleur ami


du neuropsychiatre
Avec un génome facile chez l’homme et chez l’animal. “Les simili- comportements ont une origine moins Hill. La même caractéristique pourrait
à déchiffrer et des maladies tudes sont évidentes”, déclare-t-il. Actuelle- claire. Les dobermanns, par exemple, ont ainsi renvoyer à des zones du cerveau ou à
similaires aux nôtres, ment, les études qui visent à la fois à aider été conçus pour être des chiens de garde des gènes différents. Mais, pour les parti-
les canidés sont devenus les chiens malades et à démêler les racines fidèles, mais ils présentent souvent des pro- sans de l’étude des chiens, le génome canin
les modèles d’étude préférés des maladies neuropsychiatriques chez blèmes comparables à un comportement peut donner des indications sur les inter-
de nombreux spécialistes l’homme se multiplient. obsessionnel compulsif. Et les dalmatiens, actions et mécanismes génétiques impli-
des troubles du comportement La chasse aux gènes responsables de sélectionnés pour la vitesse et l’endurance, qués dans les maladies humaines, ce qui
humain. troubles psychiatriques chez l’homme est sans doute pour courir avec les chevaux, ont serait déjà satisfaisant.
un “travail difficile qui donne peu de résultats”, une tendance à l’agressivité.
confie Jonathan Flint, généticien du Well- Selon Nicholas Dodman, qui travaille Traiter la narcolepsie
Nature (extraits) Londres come Trust Centre for Human Genetics sur le comportement animal à la Tufts Uni- On compte au moins une réussite à cet
d’Oxford, au Royaume-Uni [fondation versity de North Grafton, dans le Massa- égard. Pendant des décennies, les cher-

Q uand débutent les célébrations


du 4 juillet, aux Etats-Unis, Solo,
border collie de 11 ans, doit avaler
une double dose de Xanax (alprazolam). Cet
mondiale de recherche médicale] . Cela s’ex-
plique en partie par la complexité du
génome humain et la difficulté du diagnos-
tic. Or, après deux cents ans de sélection,
chusetts, 40 % au moins des 77,5 millions de
chiens étasuniens présentent un trouble du
comportement. Et, malheureusement,
beaucoup de chiens ayant ce type de pro-
cheurs ont tenté d’étudier l’ADN de per-
sonnes atteintes de narcolepsie [trouble
neurologique caractérisé par des épisodes
irrépressibles de sommeil diurne] pour
anxiolytique s’ajoute à l’antidépresseur les différentes races de chiens possèdent blèmes sont euthanasiés. Les médicaments trouver les gènes impliqués dans cette
– Fluoxetine ou Elavil (amitriptyline) – chacune une série de comportements pour animaux de compagnie, entre autres maladie. Vaine entreprise : beaucoup de
qu’on lui donne à longueur d’année. Car les propres et leurs génomes permettent de les psychotropes, constituent un marché gènes étaient en jeu, les facteurs environ-
feux d’artifice lui font péter les plombs, de repérer assez facilement les gènes respon- florissant. nementaux n’étaient pas cohérents et
même que les coups de tonnerre, les coups sables. “Les chiens sont les seuls modèles natu- aucun mécanisme clair ne fut découvert.
de feu, et pratiquement tous les bruits rels de troubles psychiatriques ; ils sont parfaits “On se demandait si c’était une maladie auto-
explosifs. Haletant, bavant, l’œil dilaté, il pour la cartographie génétique et le clonage. “Ils constituent les seuls immune mais personne ne voyait comment
cherche alors désespérément un endroit C’est tout simplement génial”, déclare Guo- modèles naturels de aller plus loin. C’était trop difficile”, relate
où se cacher. Il est susceptible d’attaquer ping Feng. Ce spécialiste du génome des troubles psychiatriques” Emmanuel Mignot, qui étudie le sommeil
tout chien qui passe par là. “Ça s’appelle souris au Massachusetts Institute of Tech- à la Stanford University School of Medi-
rediriger son anxiété”, explique Melanie nology de Cambridge est en train de mettre cine, à Red Wood City, en Californie.
Chang, sa maîtresse, biologiste à l’univer- en place des partenariats avec des spécia- Les chercheurs ont de bonnes raisons de Justement, les dobermanns ont sou-
sité de l’Oregon, à Eugene, qui lui admi- listes des chiens. penser que les chiens révéleront leurs vent une tendance à la narcolepsie. Ce sont
nistre ces médicaments. secrets génétiques plus facilement que les eux qui ont permis d’en percer les mys-
Pendant son postdoctorat à l’université 40 % de chiens malades hommes. Une étude réalisée cette année a tères. En 1989, Mignot s’est mis à produire
de Californie, à San Francisco, Melanie Le border collie est un chien de berger, il a par exemple montré que les différences de des dobermanns narcoleptiques et à repé-
Chang a collecté des centaines d’échan- été sélectionné pour mener des troupeaux taille entre les chiens pouvaient s’expli- rer le modèle de transmission génétique
tillons d’ADN de border collies, dont celui et pour entendre de loin les appels de son quer à 80 % par six variations génétiques. de la maladie au moyen de techniques clas-
de Solo, dans le cadre d’une étude génétique maître. C’est peut-être pour cela, se disent Chez l’homme, il faut 294 831 variations siques [par sélection, croisement et ana-
sur la phobie du bruit. D’après elle, 50 % au certains, que son ouïe est tellement sensible génétiques courantes prises dans leur lyse statistique des gènes]. Sans les moyens
moins des border collies en souffrent, dont que le bruit produit chez certains individus ensemble pour expliquer 45 % des diffé- de la génétique et les outils de la géno-
10 % sévèrement. Pour Steven Hamilton, un état de panique similaire à la crise de rences de taille. Cependant, “des compor- mique moderne, il lui a fallu dix ans pour
psychiatre de l’université de Californie, à panique humaine. “En général, ce trouble de tements qui semblent étrangement similaires trouver ce qui provoquait la maladie : une
San Francisco, qui dirige ce projet, la l’humeur résulte en grande partie d’une longue chez l’homme et d’autres espèces peuvent avoir mutation du gène codant pour le récepteur
panique canine et l’anxiété humaine pré- période de sélection qui a permis d’obtenir des des architectures génétiques complètement dif- de l’hypocrétine de type 2 (HCRTR2), qui
sentent des parallèles. Les médicaments chiens capables de réagir à des signaux sociaux férentes”, relativise Patrick Sullivan, de régule la présence d’hypocrétine – un neu-
sont efficaces dans les mêmes proportions humains”, explique Melanie Chang. D’autres l’université de Caroline du Nord, à Chapel rotransmetteur – dans le cerveau.

Cocker anglais Dalmatien Dobermann Golden retriever


RUSSELL GLENISTER/CORBIS
ROBERT DOWLING/CORBIS

ROBERT DOWLING/CORBIS
MOODBOARD/CORBIS

Race développée au XIXe siècle pour lever Sélectionnée dans les années 1790 pour Race créée vers 1890 par le collecteur d’impôt Obtenu par croisement au milieu
le gibier et le rapporter. servir de chien d’équipage, cette race Karl Friedrich Louis Dobermann pour fournir des années 1800 et ayant pour vocation
Fragilités spécifiques : sujet à l’épilepsie de chien courait alors aux côtés des coches. des chiens de garde. de traquer et rapporter le gibier à plumes
et à des crises d’agressivité. Fragilités spécifiques : prédisposé Fragilités spécifiques : peut souffrir abattu à de longues distances.
à la surdité, il souffre souvent de narcolepsie, de TOC, de fragilité Fragilités spécifiques : bien que réputé
d’hyperuricémie (un excès d’acide urique des vertèbres cervicales et du syndrome pour sa gentillesse, le golden retriever
dans le sang), qui peut provoquer des calculs de Willebrand, qui se traduit notamment peut parfois être agressif, dominant, et sujet
rénaux. Il peut également être agressif. par des hémorragies. à des comportements compulsifs.
Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010  45

Selon une enquête réalisée en 2008 représentant 23,1 % de la population


par la SOFRES, près de 8 millions canine. Quant aux chiens dits
de chiens partagent la vie “de race”, les plus appréciés sont les
des familles françaises. Parmi eux, labradors (9,1 %), suivis des caniches
les bâtards sont les plus répandus, (6,2 %) et des yorkshires (5,6 %).

“Nous avons commencé par mesurer l’hy- résultat concluant. Les chercheurs ont
pocrétine dans le liquide céphalorachidien. découvert par la suite que certains des
Chez les narcoleptiques, il n’y en avait pas. chiens malades avaient en fait une forme
C’était frappant”, raconte-t-il. Aujourd’hui, d’épilepsie tardive différente de celle qu’ils
les chercheurs planchent sur les mutations étudiaient.
génétiques qui provoquent cette carence Pour identifier de façon cohérente les
d’hypocrétine entraînant la narcolepsie troubles neurologiques, le projet LUPA a
chez l’homme. Quant aux compagnies sélectionné des vétérinaires qui analysent
pharmaceutiques, elles s’intéressent à l’hy- le caractère des chiens selon des procé-
pocrétine pour trouver un traitement à dures standardisées. C’est la méthode
l’insomnie. qu’utilise déjà Steven Hamilton pour son
Depuis la publication des résultats de étude sur les border collies. Il demande
recherche de Mignot, le génome canin a été ainsi aux maîtres des chiens de remplir un
séquencé. Les chercheurs ont ainsi pu com- questionnaire de 24 pages qui demande des
parer rapidement et facilement le génome observations objectives. “On ne demande
de centaines de chiens en étudiant les poly- pas : ‘Votre chien est-il agressif ?’ mais ‘Que
morphismes nucléotidiques simples (SNP), fait votre chien quand il y a un orage ?’,
des variations d’une lettre dans le génome explique-t-il.
qui font office de marqueurs spécifiques. La division chargée des troubles neu-
La plupart des races de chiens sont rologiques au sein du projet LUPA se
extrêmement homogènes ; les individus concentre sur l’agressivité chez le cocker
d’une même race ont en commun des blocs et le springer anglais. Tous deux sont sujets
d’ADN bien plus grands que ceux de deux à des crises d’agressivité. En utilisant ces
hommes pris au hasard. Les chercheurs ont modèles, les chercheurs espèrent pouvoir
donc moins de SNP et d’individus à étudier identifier les mutations génétiques liées
pour trouver un bloc d’ADN qui soit lié de au syndrome maniaco-dépressif, à la schi-
façon significative à une maladie. Selon zophrénie et aux autres troubles mentaux
Kerstin Lindblad-Toh, du Broad Institute humains qui s’accompagnent d’agressivité.
de Cambridge, dans le Massachusetts, une
étude qui nécessite des centaines de mil-
liers de SNP chez l’homme peut n’en néces- L’UE a lancé un projet
siter que 15 000 chez le chien. d’études
Le gène responsable des TOC de 12 millions d’euros
Ces études ont permis de trouver les gènes
responsables de plusieurs caractéristiques Yukari Takeuchi, du laboratoire
canines qui présentent un intérêt pour les d’éthologie de l’université de Tokyo, a
maladies humaines ; l’ostéogenèse impar- collecté des échantillons d’ADN de
faite [la maladie des os de verre], par 200 shibas et de 200 labradors pour étu-
exemple, est liée au gène qui produit de dier les gènes responsables de l’agressi-
petites pattes épaisses chez les teckels ; le vité des premiers et des problèmes de
lupus érythémateux systémique [patholo- concentration des seconds. Cela pourrait
gie touchant plusieurs organes et qui se d’abord permettre de régler un problème
manifeste sous forme de fièvres, de douleurs d’ordre pratique, explique-t-elle : les labra-
articulaires et de lésions cutanées], maladie dors distraits ne font pas de bons guides
auto-immune, est contrôlé par cinq gènes d’aveugle et, si l’on connaissait la particu-
différents chez le retriever de Nouvelle- larité génétique responsable de ce com-
Ecosse, selon une étude publiée cette année. portement, les éleveurs pourraient la
Et ce n’est pas fini. L’Union européenne a limiter chez leurs animaux.
lancé en 2008 le projet LUPA. Doté d’un Que l’étude des chiens permette ou non
budget de 12 millions d’euros, celui-ci réunit un jour de comprendre et de soulager les
une centaine de chercheurs qui étudient plu- souffrances humaines, elle bénéficiera de
sieurs maladies complexes et monogé-  Dessin de Jas, Royaume-Uni. toute façon aux animaux de compagnie. Les
niques – par exemple, des cancers, des éleveurs tiennent déjà compte de certaines
maladies cardiovasculaires et des troubles grands chiens, comme les dobermanns, les Un gène de cette région avait déjà attisé mutations génétiques qui font des ravages
neurologiques –, après avoir établi le géno- bergers allemands, les danois et les golden la curiosité des chercheurs. Il s’agit du gène dans certaines races. Avec une bonne sur-
type de 10 000 chiens. Ils ont déjà découvert retrievers, ils ont parfois tendance à se CDH2, qui code la cadhérine 2 – une pro- veillance et une reproduction plus sélec-
deux mutations génétiques canines qui pro- mordre les flancs ou à se lécher les pattes téine qui intervient dans la formation des tive, les prochaines générations de border
voquent des troubles correspondant à des jusqu’à en perdre leurs poils ou provoquer connexions entre les neurones. Guoping collies compteront probablement moins
maladies humaines. “Les premiers résultats des lésions parfois invalidantes – une habi- Feng, qui étudie les TOC des souris, est en d’individus angoissés comme Solo.
montrent que une fois qu’on trouve une muta- tude que certains comparent aux lavages train de plancher sur la relation entre TOC Pour Elaine Ostrander, spécialiste de
tion (liée à une maladie) chez le chien, dans 90 % de mains répétés et autres rituels pratiqués et cadhérine 2. A l’automne dernier, il s’est génétique canine au National Human
des cas c’est le même gène qui est impliqué chez par les personnes souffrant de TOC. associé à Kerstin Lindblad-Toh pour trou- Genome Research Institute de Bethesda,
l’homme”, déclare Anne-Sophie Lequarré, En janvier, Kerstin Lindblad-Toh et ver les circuits cérébraux liés à la compul- dans le Maryland, le chien a bien plus à
vétérinaire à l’université de Liège, en Nicholas Dodman ont fait état d’un lien sion et qui seraient communs à la souris, au offrir à l’homme que le plaisir d’une four-
Belgique, qui coordonne le projet. entre les troubles compulsifs et une partie chien et à l’homme. rure chaude et d’une truffe humide et
Le traitement des troubles compulsifs du chromosome 7 chez le chien. Après avoir Les études génétiques chez le chien se froide. “Voilà 10 000 ans que le chien est le
fera peut-être partie des premières réus- analysé le génome de plus de 90 dober- heurtent toutefois aux mêmes problèmes meilleur ami de l’homme. Quand nous sommes
sites de ces recherches. De nombreuses manns souffrant de mastication compul- que les travaux sur les maladies humaines. devenus des chasseurs-cueilleurs, quand nous
races de chiens ont en effet un comporte- sive et 70 individus témoins, et comparé En premier lieu, le diagnostic des troubles sommes passés à l’agriculture, il était déjà là.
ment obsessionnel. Les bull terriers, par 14 000 SNP, ils ont conclu que ce compor- neuropsychiatriques est difficile à poser. Aujourd’hui, à l’ère de la génétique, il sert
exemple, ont souvent tendance à courir tement avait son origine dans des variations Anne-Sophie Lequarré évoque ainsi une encore l’homme en nous aidant à identifier des
après leur queue sans relâche. Quant aux d’un fragment d’ADN particulier. étude sur l’épilepsie qui n’a donné aucun gènes”, déclare-t-elle. David Cyranoski
46  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

Ecologie
La Chine, qui possède 7 % des terres plus qu’en 1977. La quantité
cultivées de la planète, utilise 40 % moyenne utilisée par hectare
de la production mondiale d’engrais dépasse 400 kilos, alors
chimiques. En 2008, près de que la limite de sécurité a été fixée
59 millions de tonnes d’engrais ont à 225 kilos en Europe.
été épandus en Chine. Soit 8 fois

Agriculture Biodiversité

Plus de céréales mais plus de polluants Wanted : écureuils


de Perse
En Chine, la production
céréalière a explosé et, avec elle,
l’utilisation d’engrais et de Ces rongeurs typiques de l’ouest
pesticides. L’évolution est de l’Iran sont victimes
patente dans le district de Yushu, d’un important braconnage.
premier producteur du pays. Cette pratique met
en péril les écosystèmes
et l’activité agricole locale.
Caijing Pékin

C ela va faire six années consécu-


tives que la municipalité de
BBC Persian Londres

Yushu, dans la province septen-


trionale du Jilin, obtient le titre honorifique
de premier district céréalier de Chine. En
2009, la production céréalière [essentiel-
E n Iran, la nouvelle alerte envi-
ronnementale concerne l’écu-
reuil de Perse des montagnes
du Zagros, victime d’un grand marché
lement du blé et du maïs] y a atteint 2,92 mil- de contrebande. Les animaux capturés
lions de tonnes, alors que cette année-là la sont vendus comme animaux de compa-
production nationale s’élevait à 530,8 mil- gnie à Téhéran. De plus, les techniques
lions de tonnes. Les paysans locaux expli- utilisées par les braconniers provoquent
quent que s’ils ont pu maintenir une des dommages irréversibles dans les
croissance de leur production malgré les forêts de chênes du Lorestan [dans
sécheresses à répétition qui sévissent  Dessin de Daniel Pudles paru dans The Guardian, Londres. l’ouest du pays].
depuis quelques années dans la région, c’est Non seulement les écureuils du Zagros,
surtout grâce à l’utilisation d’engrais chi- Dans les zones rurales de Yushu, les pay- années et le souci de maintenir la produc- qui élisent domicile dans les chênes,
miques et de pesticides. “L’envolée des cours sans ont un petit potager de quelques tion à un bon niveau ont fait exploser l’usage jouent un rôle primordial dans la bonne
des céréales ces dernières années a encouragé dizaines de mètres carrés derrière leur des pesticides. Li Zongtian explique que, ces santé des forêts, mais en outre, selon
les agriculteurs à en semer davantage,explique ferme, où ils cultivent des légumes et des dernières années, de nombreux jeunes sont Mohammad Hossein Bazgir, directeur de
Li Zongtian, mais pour produire plus, ils aug- céréales. “Ils sont réservés à la consommation partis en ville chercher du travail. Faute de la protection environnementale de la pro-
mentent sans cesse les doses d’engrais, dont la familiale”,indique un paysan du coin. La pra- bras, les familles paysannes se tournent vers vince du Lorestan, les braconniers met-
production excédentaire tire les prix à la baisse, tique n’est pas nouvelle, mais elle se limi- les pesticides, recourant par exemple aux tent le feu aux chênes pour faire sortir les
ce qui incite les paysans à forcer encore la dose.” tait autrefois à quelques légumes et désherbants chimiques pour s’épargner des rongeurs de leur nid, une pratique qui a
Il y a quelques années, on utilisait un cucurbitacées, alors qu’aujourd’hui on sème efforts. Pour conserver à Yushu son titre de
mélange d’engrais chimiques et de compost aussi des céréales. “Nous ne voulons surtout premier district céréalier du pays et pour
familial mais, comme la main-d’œuvre pas manger les produits issus des grandes éten- garantir une augmentation de la produc- Un manque de gardes
rurale a diminué avec le départ des jeunes dues agricoles !” confie ce paysan. tion, les autorités locales se seraient réunies forestiers et une
pour les grandes villes, l’épandage de com- Outre les engrais chimiques, on emploie à plusieurs reprises pour prendre des dis-
post a fortement diminué. Cette pratique de plus en plus de pesticides dans les positions afin de maintenir à un bas niveau amende peu dissuasive
est désormais devenue très rare dans les champs de Yushu. Selon Xu Chao, directeur le prix des engrais chimiques et des pesti-
champs de grande surface et se cantonne d’une entreprise de matériel agricole, la cides et de s’assurer leur disponibilité en déjà fortement endommagé le couvert
aux potagers familiaux. multiplication des sécheresses ces dernières quantité suffisante. forestier du Lorestan. Or ces forêts de
“Pour augmenter toujours plus la produc- chênes sont indispensables à la fertilisa-
tion de céréales, on force la dose en matière d’en- tion des sols de la région, qui constitue
grais chimiques et de pesticides, si bien que la l’une des plus importantes zones d’élevage
quantité de produits nocifs contenus dans les et d’agriculture en Iran.
céréales et les fruits et légumes ne cesse d’aug- Près de 50 pièges ont été retrouvés
menter. Des dangers de plus en plus importants ces derniers mois. D’après Mohammad
nous guettent à l’avenir. Malheureusement, Hossein Bazgir, le manque de gardes
quand nous en aurons pris conscience, il sera forestiers dans cette zone favorise le bra-
déjà trop tard ”, constate, très inquiet, un connage et, de plus, l’amende punissant la
membre du ministère de la Santé publique. chasse illégale de ces animaux, qui s’élève
Yao Jiawei à 3 millions de rials [230 euros], n’est pas
assez dissuasive.
Les pâturages situés autour des villes
de Khorramabad, Borudjerd et Douroud
[villes du Lorestan], constituent une des
zones les plus abondantes en eau et les plus
fertiles d’Iran. Grâce à la diversité de sa
flore et de sa faune, la région de Douroud
pourrait devenir la “capitale de la nature
d’Iran”. Outre les écureuils, la riche faune
du Lorestan est également composée de
vautours, de loups, d’ours, de béliers et de
sangliers. Si les forêts de chênes de ces
régions sont mises en péril, c’est toute
l’agriculture locale qui pourrait être mena-
cée. La déforestation entraîne notamment
l’érosion des sols et peut être à l’origine de
graves inondations. 
Lo
cou ng
S B rri
Di u o er

Le
sd Le
en
ts ra
éc
Un p
as pe un
ar é ho
té e log
ed m
s, oe
Le un el tt
ro ag ra
m m én n sg
an us ér
Cu tè r c
fi ecie tp at en
rL ou ion re
rl de
eo es In La
na
rd m te r No
o an ne u
Pa ne tp ve
d ur
qu
in
ar ll e
-O
ba m c
aé s— Al
vo es rl é
qu sa an
e ia e so
p.
59
nd
ro s—
nd Ba p.
er ric 50
ni co
er —
liv
re p.

lit
56
p.
é 54
50  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

er
cou ng
rri
Lo
Big Freedia

Musique

Rap
tendance
grande folle
Elles se nomment Big Freedia, Katey Red
ou Sissy Nobby. Stars de la scène bounce
de La Nouvelle-Orléans, elles réussissent
à imposer leur style transgenre
dans le milieu homophobe du hip-hop.

The New York Times Magazine (extraits)

S
New York
PHOTOS LYLE ASHTON HARRIS/THE NEW YORK TIMES

i “rappeur homo” semble déjà un oxy-


more, que dire d’un rappeur homo en
concert dans un bar sportif ? Ce qui
semblerait inconcevable dans la plu-
part des villes est tout ce qu’il y a de
plus ordinaire à La Nouvelle-Orléans.
A minuit passé, en ce jeudi étouffant de mai, les
téléviseurs à écran géant du bar Sports Vue sont
tous éteints et la salle du fond mal éclairée et basse
de plafond a été transformée en piste de danse.
Plus de 300 personnes attendent le concert de Big
Freedia, une superstar pour les fans de “bounce”
– la version Nouvelle-Orléans du hip-hop.  52
Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010  51

Superstars
Deux des plus éminentes
représentantes
de la scène bounce
de La Nouvelle-Orléans.

Katey Red
52  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

50  A 1 heure du matin, Freedia (prononcer


“Frida”) se trouve encore à plus d’un kilomètre
de là, à animer une soirée au Club Fabulous. Le lieu,
cette nuit-là en tout cas, n’a de fabuleux que son
décor très mardi gras, conçu et réalisé par Free-
dia qui, le jour, travaille comme architecte d’in-
térieur. Pour le reste, la foule est clairsemée,
essentiellement hétéro, et apathique. Freedia
s’accoude au bar, visiblement gagnée par la lassi-
tude. Sa mèche teinte taillée en diagonale lui
tombe sur l’œil et elle a un micro sans fil à la main.
(Freedia, qui en impose du haut de son mètre 90
et s’habille dans un style recherché mais distinc-
tement masculin, est un homme d’un point de
vue génétique ; mais ni elle ni les gens qui la
connaissent ne parlent d’elle au masculin.) Dès
les premières notes de Rock Around the Clock, l’un
de ses titres phares, quelques femmes s’appro-
chent de Freedia et se présentent dos à elle, mais
l’ambiance n’est pas tout à fait assez électrique
pour qu’elles se mettent à danser et les hommes
continuent de jouer au billard. Au bout d’un
moment, Rusty Lazer, le DJ et manager de Free-
dia, un Blanc de 39 ans aux allures de lévrier et à
la barbe poivre et sel, fait signe à Freedia qu’il est
temps de partir pour la soirée suivante.

“Les filles, je suis vanné”


Tous les deux reviennent tout juste de trois
concerts dans trois salles différentes à New York,
avec une étape à Philadelphie sur le chemin du rend les paroles inaudibles à l’exception d’une Sur le vif
retour. En ce moment, Freedia se produit cinq ou A la une obscénité de temps à autre.
six soirs par semaine, souvent plus d’une fois par Le set de Big Freedia ne dure généralement Big Freedia, en concert au Ceasar’s,
nuit, et de plus en plus en dehors de La Nouvelle- pas plus de quatre ou cinq titres (ce qui explique la première boîte de nuit
Orléans. qu’elle puisse en programmer deux ou trois dans à avoir rouvert après le passage
“Les filles, je suis vanné”, lâche Rusty au volant une même soirée), mais l’énergie qu’elle met dans de l’ouragan Katrina, en 2005.
du monospace qui les conduit au Sports Vue. “Ah ses chansons et qui se dégage de celles-ci est stu-
bon ?”répond laconiquement Freedia. “Moi je com- péfiante. Vingt minutes de catharsis plus tard,
mence tout juste à retrouver la pêche.” En voyant c’est terminé. Freedia quitte la scène, les hommes aux différents quartiers et cités HLM de la ville
l’effervescence qui règne devant le Sports Vue, les reviennent graviter autour des femmes, et l’équi- (“Bouge pour le quatrième district/Danse pour le cin-
accus se rechargent instantanément. Rusty Lazer libre sexuel du Sports Vue est rétabli. “Ce que vous quième district”), y compris ceux qui ont été rasés.
gare le monospace dans le dédale des voitures sta- venez de voir”, commente Rusty Lazer avec un Pour le reste, il est surtout question de sexe et les
tionnées sur le terre-plein central d’Elysian Fields large sourire tandis qu’il me ramène à mon hôtel paroles des chansons sont si souvent obscènes
Avenue. Avec Freedia, ils disparaissent dans la “L’incroyable dans son monospace, “95 % de mes amis blancs ne qu’elles ont contribué à empêcher la bounce music
foule. Quelques minutes plus tard, la musique reconstruction de le verront probablement jamais.” de s’exporter loin de La Nouvelle-Orléans.
La Nouvelle-Orléans”,
s’interrompt et une voix énergique hurle une La bounce existe depuis une vingtaine d’an- L’écrasante majorité des artistes de la scène
titre le trimestriel
brève introduction au micro. californien Good, qui nées. Comme la plupart des variétés de hip-hop, bounce sont hétéros. Mais, il y a douze ans, une
Se produit alors une chose étonnante : la consacre son numéro il s’agit de rap interprété sur un rythme samplé. jeune drag-queen du nom de Katey Red avait fait
foule se divise sur-le-champ. Comme poussés de rentrée à la capitale Mais la bounce possède quelques caractéristiques scandale en s’emparant du micro dans un club
par une force centrifuge, les hommes se retrou- culturelle de la propres qui lui confèrent une identité sonore par- phare de l’underground situé non loin de la cité
vent propulsés sur le pourtour de la salle, et la Louisiane. “Cinq ans ticulière. C’est de la musique de danse, dont le Melpomène, où elle a grandi. C’est lors de cette
piste de danse est entièrement investie par des après l’ouragan Katrina, rythme est rapide, sans aucun temps mort, et soirée qu’un sous-genre de la bounce est né.
les habitants de
femmes qui entourent Freedia. Elles ne dansent dont les paroles tendent moins à l’introspection La culture hip-hop est l’une des plus scanda-
La Nouvelle-Orléans
pas les unes avec les autres ni les unes pour les continuent d’innover”, ou à la vantardise que le rap, et plus à l’échange leusement homophobes des Etats-Unis. Mais La
autres. Elles dansent pour Freedia, et elles le font souligne le magazine. verbal avec le public. Une dynamique empruntée Nouvelle-Orléans fait preuve d’une tolérance
de la façon la plus sexuelle qui soit, le plus sou- Il rend hommage aux tout autant aux chants indiens du mardi gras légendaire à l’égard des fusions improbables, et
vent dos à elle, penchées en avant à partir de la résidents de longue qu’aux débuts du hip-hop. Beaucoup de disques aujourd’hui Katey Red et une poignée d’autres
taille, et bougeant les hanches de haut en bas date comme aux de bounce, sinon la majorité, annoncent la cou- artistes – Big Freedia (qui a grandi à quatre pâtés
aussi vite qu’il est humainement possible, voire nouveaux arrivants leur en samplant soit Rock the Beat de Derek B, de maisons de chez Katey et a débuté comme cho-
“qui contribuent
un peu plus. D’autres posent les mains au sol soit un morceau très entraînant connu sous le riste de cette dernière), Sissy Nobby, Chev off the
à préserver et à rebâtir
comme si elles allaient entreprendre une série cette ville icône”. nom de “Triggaman”, extrait d’un disque de 1986 Ave, Vockah Redu – sont non seulement des
de pompes et se livrent à une danse caractéris- des Showboys intitulé Drag Rap. Dans nombre de piliers de la scène bounce, mais aussi ses repré-
tique de la bounce [“bond” en français] baptisée chansons, le public est invité à rendre hommage sentantes les plus éminentes hors de La Nouvelle-


pussy-poppin [remuer le cul de l’avant vers l’ar- Orléans.
rière avec les mains au sol et les jambes écartées]. La popularité de ce sous-genre est certaine-
Freedia interprète Rock Around the Clock, qui ment due en partie au nom sous lequel il est
commence par un sample du standard de Bill connu : sissy bounce [littéralement, “bounce des
Haley avant de s’en écarter assez radicalement,
ainsi que son vieux tube Azz Everywhere. Plutôt
douce à la ville, la voix de Freedia est, sur scène,
La Nouvelle-Orléans pédales”]. Le terme pose cependant problème,
car il n’est pas du tout du goût des artistes elles-
mêmes. Non qu’elles soient hostiles au mot sissy,
aussi profonde et aussi incitatrice que celle de
Chuck D [le leader du groupe de rap Public
a toujours fait preuve mais elles considèrent que c’est un manque de
respect à l’égard de la bounce. Même lorsque
Enemy]. Ses morceaux plus anciens avaient par-
fois des refrains chantés (“J’ai ce gin dans l’orga-
nisme/Quelqu’un va être ma victime”), mais dans
d’une grande tolérance leurs paroles sont on ne peut plus claires (“Je suis
un pédé sous pression/Quand on aura fini, pose mon
fric sur la commode”), elles s’empressent de faire
ses chansons récentes le rythme est trop rapide
pour permettre autre chose que des psalmodies
à l’égard des fusions remarquer, à juste titre, qu’elles ne font que s’ins-
pirer de la vie quotidienne, comme n’importe
brèves et répétitives. Cela n’a guère d’importance
étant donné la sono médiocre du Sports Vue, qui improblables. quel rappeur. Elles n’ont aucune envie d’être clas-
sées dans une catégorie à part de la culture
Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010  53

er
cou ng
rri
Lo
bounce ou d’en être exclues, et, de fait, ce n’est Dallas ou ailleurs, et, gagnées par le mal du pays au cours de la soirée, accompagnées de leurs
pas ce qui se passe à La Nouvelle-Orléans – même et impatientes de remonter sur scène, elles ont légendes. Sur la première, on voyait un groupe
si dans le reste du pays elles sont de plus en plus alors commencé à organiser des concerts de de femmes dansant le pussy-poppin. “Message
engagées en raison de la nouveauté que repré- bounce là où elles se trouvaient. aux hommes, disait la légende, on n’a pas besoin
sente leur identité sexuelle. Freedia avait trouvé des salles où se produire de vous.” La deuxième photo montrait une
Alison Fensterstock, une jeune journaliste au Texas, mais elle a sauté sur la première occa- femme assise par terre, tandis qu’un homme
musicale de La Nouvelle-Orléans, revendique à sion de rentrer chez elle. Elle se souvient : “Le couché sur le ventre devant elle mimait l’acte
contrecœur la paternité du terme “sissy bounce”. premier club qui ait rouvert à La Nouvelle-Orléans, sexuel dans une position que l’on qualifierait
Alison a beaucoup fait pour promouvoir la cul- Ressources c’était le Caesar’s, et ils m’ont tout de suite appelée traditionnellement de soumise. “Mais on aime
ture bounce. Elle a beaucoup écrit sur ce thème en me disant : ‘Allez, on te programme un soir par vous avoir dans les parages”, disait la légende.
dans des publications locales (c’est d’ailleurs dans Les disques semaine.’ C’est comme ça qu’on a lancé les FEMA
Big Freedia n’a sorti “Reculez, les mecs !”
l’une d’entre elles qu’elle a forgé l’expression fati- qu’une compilation,
Fridays [du nom de l’Agence fédérale des situations
dique) et a passé deux ans à monter une exposi- Big Freedia Hitz Vol.1, d’urgence]. C’était le seul club ouvert en ville, et Ce qui frappe le plus Rusty Lazer dans la dyna-
tion retraçant l’histoire orale et photographique qui rassemble les titres beaucoup de gens avaient reçu pas mal d’argent de mique de ces soirées, c’est leur côté familier.
de la bounce et du hip-hop de La Nouvelle- enregistrés de 1999 dédommagement après Katrina, des chèques et tout, Bien avant de se lancer dans une carrière de DJ,
Orléans, qui a voyagé dans tout le pays. à 2010. Disponible donc c’était du délire à l’intérieur du club – je ne crois il a été batteur dans une série de groupes de rock
Si l’on veut situer les racines de la sissy bounce, en mp3 sur iTunes pas qu’on reverra ça un jour.” et il est assez âgé pour avoir connu les derniers
affirme Alison Fensterstock, il faut adopter un et Amazon. temps du punk. Quand il a commencé à monter
Le premier des trois concerts de Freedia à
Sissy Nobby a sorti un
regard vertical, et non horizontal. Traduction : single intitulé Lay Me
New York, en mai dernier, a débuté par un cours des concerts avec Freedia, il y a près de deux ans,
plutôt que d’essayer de la situer dans le panorama Down chez Mixpak de danse bounce, ce qui montre à quel point les et qu’il a vu des groupes de filles prendre d’as-
actuel du hip-hop américain, il est bien plus perti- Records et vient tout New-Yorkais sont peu familiers du genre. Mais saut chaque soir la piste de danse pour exécuter
nent de la voir comme une excroissance de la cul- juste de sortir Nobby’s “cela s’est amélioré de soir en soir, raconte Freedia. un acte d’agression physique à la fois éprouvant
ture musicale néo-orléanaise, laquelle possède une Party the Mixtape, Ils mettaient tout sur Internet, ils mettaient les photos, et socialement inacceptable dans d’autres
longue tradition d’artistes homosexuels et tra- un mix de 52 minutes avec des commentaires du genre : ‘Si t’étais pas à la contextes, au son d’une musique ritualisée
de ses meilleurs titres. et jouée à un tempo infernal, tout cela lui a rap-
vestis, qui n’étaient pas marginaux mais parfaite- soirée d’hier, t’as raté quelque chose.’ C’est monté
ment intégrés dans le courant musical dominant. Les sites
en puissance et le dernier soir” – à l’occasion d’un pelé des souvenirs.
“Dans les années 1940 et 1950, ils étaient très Big Freedia : festival itinérant nommé Hoodstock, organisé “C’est comme si le punk avait été réinventé pour
populaires, assure Alison Fensterstock. Les artistes bigfreedia.com, dans un bâtiment désaffecté du quartier Bedford- les femmes, sourit-il. Je me souviens être allé à des
homos ont toujours eu leur place dans la culture noire myspace.com/ Stuyvesant, à Brooklyn – “c’était complètement hal- concerts punk quand j’avais 13 ans ; on se laissait
de La Nouvelle-Orléans. Sans compter qu’ici il existe bigfreedia lucinant. Il y avait 500 personnes là-dedans. Tout le tomber depuis la scène, on plongeait dans la foule.
une tradition du déguisement, du mime, du carna- Sissy Nobby : monde était en nage. Même les murs.” C’était une sorte d’élan insouciant, c’était plus fort
myspace.com/
val, de tous ces travestissements bizarres. En fait, il L’espace, comme chaque fois que se produit que nous. Quand les filles n’avaient pas la trouille de
sissynobbyy
y a quelque chose dans cette culture de beaucoup plus Katey Red :
Freedia, a rapidement été investi par les femmes se retrouver là-dedans, il y avait toujours quelqu’un
souple concernant l’identité sexuelle et le travestis- myspace.com/kateyred de l’assistance. Rusty Lazer raconte en rigolant pour les pousser de là. Aujourd’hui, c’est exactement
sement. Je ne veux pas dire que la communauté noire “Where They At” : ce qu’il a lu sur un blog le lendemain du concert. la même chose, mais à l’envers : les filles chassent les
de La Nouvelle-Orléans accepte plus facilement wheretheyatnola.com Quelqu’un avait mis en ligne deux photos prises mecs du milieu de la piste. Elles prennent le pouvoir,
l’homo moyen. Mais c’est clair qu’elle accepte beau- Le site de l’exposition purement et simplement. C’est de l’agression phy-
coup mieux les homos qui mettent en avant leur itinérante qui retrace sique, mais qui n’est pas méchante ni malveillante. Ce
l’histoire de la bounce
homosexualité sur scène.” n’est pas un hasard, à mon avis, si à La Nouvelle-
Faire tourner ces artistes ou vendre leurs
et recense ses artistes. Sans complexe Orléans ‘punk’est le mot d’argot pour dire ‘gay’.”
Nolabounce : Les artistes homos et travestis
disques en dehors de La Nouvelle-Orléans relève nolabounce.com. Il y a bien des femmes parmi les grands noms
cependant toujours du défi. “Ici ce sont des stars, Un blog consacré ont toujours fait partie intégrante de la bounce. Pourtant, pour une raison ou une
mais elles ne parviennent pas à se faire connaître sur à la bounce. de la culture musicale locale. autre, elles n’ont jamais réussi à avoir un rapport
la scène nationale”, déplore Melvin Foley, mana- aussi immédiat et aussi instinctif avec un public
ger de plusieurs artistes de sissy bounce. “Elles de femmes hétéros. Le fait que la ronde désinhi-
ont fait des versions expurgées de leurs chansons pour bée de croupes remuantes soit centrée sur une
la radio, mais on n’arrive pas à convaincre les sta- Freedia ou une Katey ne la désexualise pas pour
tions de les programmer. J’ai emmené Sissy Nobby et autant, loin de là, mais semble en revanche la
Big Freedia à New York pour rencontrer les gens rendre moins menaçante.
d’Universal, mais on n’a pas réussi à décrocher de “Les filles adorent les rappeurs gays, parce qu’elles
contrat. Ils ne voyaient pas comment ils allaient pou- se sentent plus en sécurité avec eux, analyse Rusty
voir commercialiser ça.” Lazer. Vous pouvez vous mettre devant la scène, vous
pouvez danser pour Freedia, mais en même temps, si
“Même les murs étaient en nage” quelqu’un s’approche de vous et vient vous emmer-
Les rappeurs homos n’intéresseront sans doute der, Freedia sera la première…”
jamais beaucoup le public essentiellement mas- “… à défendre la fille, acquiesce l’intéressée. J’ai
culin du rap, mais les hommes ne constituent vécu cette situation pas plus tard que mardi au Cae-
pas le marché “naturel” de cette musique. Le sar’s. J’avais genre 20 filles en cercle autour de moi,
public de la sissy bounce, particulièrement qui se trémoussaient grave. Et les mecs ont commencé
demandeur et enthousiaste, est clairement et à les encercler comme dans une cage. J’ai fait : ‘Stop,
très majoritairement féminin. “La sissy bounce, DJ, arrête la musique.’ J’ai dit : ‘Reculez, les mecs,
c’est comme un espace sécurisé, note Alison Fens- laissez-moi 15 mètres, j’ai besoin que mes filles
terstock. Quand Freedia ou Nobby chantent des dansent là où je peux les voir et les contrôler.’Donc,
paroles superagressives et sexuelles sur des mecs tous les mecs ont reculé, mais il y en a un qui a essayé
qui se comportent mal, les filles peuvent s’identifier. de poser ses mains sur une fille. J’ai fait arrêter la
Cela ne veut pas dire que les filles ne puissent pas musique de nouveau et j’ai dit : ‘Mec, pas question
aussi aimer des morceaux plus misogynes. Mais c’est que tu touches à mes filles parce que, après, tous
dur pour elles de reprendre en chœur des chansons les mecs vont croire qu’ils peuvent faire pareil.’”
qui parlent de putes et de salopes. Quand on s’iden- A ce stade de l’anecdote, Rusty Lazer est
tifie à Freedia, on est le sujet de cette sexualité agres- presque plié en deux de rire. “S’ils pensent pouvoir
sive, pas l’objet.” s’aventurer sur ce terrain-là, prévient Freedia, moi
Même si cela peut sembler indélicat de le aussi je vais m’y aventurer avec eux. Si vous me cher-
faire remarquer, c’est la dispersion forcée de chez, vous allez me trouver. N’oubliez pas que c’est
Freedia, Katey, Nobby et de dizaines d’autres moi qui tiens le micro et que je suis en position de force
artistes de la scène bounce à la suite du cyclone à ce moment-là.”
Katrina, en 2005, qui a marqué un tournant dans “Sans compter que t’es balèze”, ajoute Rusty
la diffusion de ce genre musical. Elles ont dû Lazer, lui-même plutôt petit.
quitter La Nouvelle-Orléans pendant des mois, “Et que je suis un mec”, complète Freedia.
pour s’exiler à Baton Rouge, Atlanta, Houston, Jonathan Dee
54  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

Littérature genre humain existe, cette utopie que des


Prix Courrier international philosophes et des penseurs ont commencé à
édifier dès les XVIe et XVIIe siècles. Depuis cette

Notre sélection Les Cubains époque, l’homme aspire en premier lieu à une
société offrant une liberté totale et le plus de

Courrier international décernera son Prix


du meilleur livre étranger le 21 octobre.
épuisés démocratie possible. C’était la promesse du
socialisme quand il a triomphé en Union sovié-
tique. Et la perversion de cette utopie est le
Voici les dix livres présélectionnés. par l’Histoire point de départ de mon roman. Elle est envi-
sagée dans une perspective historique mais
 Effondrement, Horacio Castellanos aussi métaphorique, car le protagoniste cubain
Moya, éd. Les Allusifs En 1969, une grande L’écrivain cubain Leonardo Padura du roman, Iván, n’est pas un personnage réel,
bourgeoise hondurienne persécute c’est le seul être de fiction du livre. Je l’ai
sa fille, coupable à ses yeux d’avoir épousé
est l’un des auteurs invités construit à partir de nombreux récits de vie
un Salvadorien communiste. Tensions au festival America qui se tient cubains, beaucoup d’histoires vraies qui ne
familiales et politiques s’entremêlent dans du 23 au 26 septembre à Vincennes. sont pas arrivées à un seul individu, mais à
un récit tragicomique. De passage à Miami, beaucoup, ce qui leur donne une dimension
symbolique.
 Anatomie d’un instant, Javier Cercas,
il évoque son dernier roman
éd. Actes Sud L’auteur espagnol poursuit et la situation de son pays. L’une des révélations du roman
sa réflexion sur l’Histoire avec ce récit est la protection dont a bénéficié

I
très subjectif de la tentative de coup Café Fuerte (extraits) Miami Ramón Mercader à Cuba…
Biographie
d’Etat du 23 février 1981, qui permit C’est effectivement révélateur, parce que
au pays de tourner la page du franquisme. Leonardo Padura nfatigable et obstiné, fort d’une discipline à Mercader est le personnage qui est au centre de
est né en 1955 l’épreuve des tentations, Leonardo Padura l’un des événements les plus importants du
 Exils, Nuruddin Farah, éd. Le Serpent à La Havane, prépare son prochain opus tout en mettant XXe siècle. L’assassinat de Trotski fut une sorte
à Plumes Après vingt années d’exil, où il réside. Cet ancien la dernière main à deux scénarios de courts- de “régicide”, même si l’homme n’avait aucun
un homme revient en Somalie journaliste métrages pour le film collectif Siete Días en pouvoir politique effectif. Et, en même temps,
pour chercher la tombe de sa mère. d’investigation La Habana [Sept jours à La Havane], qui sera Mercader est quelqu’un dont on ne connaît pas
est aussi essayiste
Le pays qu’il (re) découvre a basculé et scénariste. Mais
tourné par un aréopage de réalisateurs du l’histoire parce que, précisément, il fallait qu’il
dans la guerre des clans. il est surtout connu monde entier. fût un homme sans histoire. C’est-à-dire que
comme auteur de Mais, pour l’heure, Padura doit répondre toute l’histoire de Ramón Mercader a été créée
 L’Imposteur, Damon Galgut, romans policiers. Sa au succès de son dernier livre publié, El Hombre pour qu’il puisse faire ce qu’il a fait et pour que,
éd. de l’Olivier A mesure qu’Adam tétralogie Les Quatre que amaba a los perros*. Ce roman part de l’assas- par la suite, il ne révèle pas ce qu’il avait
se glisse dans l’univers luxueux Saisons (Passé parfait, sinat de Trotski par Ramón Mercader pour fait. Quant à son séjour à Cuba, c’est un épisode
de son nouvel ami se révèle l’harmonie Vents de carême, décrire une parabole déchirante sur les uto-
Electre à La Havane
factice de l’Afrique du Sud postapartheid. et L’Automne à Cuba,
pies et les totalitarismes du XXe siècle,
tous parus dans dont l’écho résonne fort dans la
 Le Cafard, Rawi Hage, éd. Denoël la collection Points Cuba d’aujourd’hui.
Un migrant libanais survit plutôt mal que Policier), centrée Publié en Espagne, le livre
bien à Montréal. D’une plume acérée, sur le personnage n’est pas encore dans les li-
l’auteur relate le parcours d’un antihéros du lieutenant Mario brairies de Cuba, où Padura
qui, pour s’évader de son quotidien, Conde, lui a valu vit, écrit et bénéficie d’une
plusieurs distinctions,
se rêve en cafard capable de tout voir. dont le prix Hammett.
grande popularité auprès
Le polar est pour lui des lecteurs. L’édition es-
 La Croisade des enfants, Florina Ilis, un prétexte pour pagnole circule toutefois
éd. des Syrtes Electrisés par un jeune parler de la société sous le manteau, et Padu-
passager clandestin tsigane, des écoliers cubaine et faire ra avoue la satisfaction
détournent le train qui les emmène en l’examen qu’il éprouve à recevoir,
vacances. Une joyeuse utopie qui tourne de conscience jour après jour, des mes-
de sa génération.
au cauchemar dans la Roumanie post- sages de fans qui le remer-
Ceausescu. cient d’avoir écrit ce livre.
Le romancier a récem-


 La Saison des mangues introuvables, ment profité d’un séjour à
Daniyal Mueenuddin, éd. Buchet-Chastel Miami pour rendre visite à sa
Une foule de personnages en quête de famille et à ses amis. Padura a
bonheur gravite autour d’un vieux Tout un pan toujours placé ses principes de
propriétaire terrien dans huit nouvelles de la jeunesse est fidélité avant les divergences
qui dépeignent un Pakistan féodal politiques et les rituels idéo-
et moderne à la fois.
profondément logiques qui divisent la
dépolitisé et société cubaine. C’est à
 Purge, Sofi Oksanen, éd. Stock souhaite tout cette occasion qu’il a
Les meurtrissures laissées sur le corps simplement vivre répondu à nos questions.
des femmes et sur un petit pays, l’Estonie, sa vie”.
par les grands bouleversements de La critique a voulu voir dans
l’histoire du XXe siècle. El Hombre que amaba a los
perros l’histoire destructive d’une
 San’kia, Zakhar Prilepine, éd. Actes Sud utopie, la métaphore de l’invention
Entre les manifs violentes à Moscou totalitaire du socialisme
et le village désolé des grands-parents et la reconstruction littéraire de
où trouvent refuge San’kia et ses amis l’un des crimes les plus révélateurs
soyouzniki, le portrait d’une jeunesse du monde moderne. Ces définitions
russe en déshérence. vous conviennent-elles ou bien
DANIEL MORDZINSKI/OPALE

estimez-vous qu’il y a autre chose


 Naguère en Palestine, Raja Shehadeh, dans ce roman ?
éd. Galaade Au cours de sept balades C’est cela, et c’est un peu plus que cela. Avant
en Cisjordanie, l’auteur fait tout, c’est une réflexion sur la façon dont
diverses rencontres, remonte le fil l’utopie la plus importante du XXe siècle
de ses souvenirs et raconte une terre a été pervertie, cette utopie que les
blessée mais non dénuée d’espoir. hommes poursuivent depuis que le
Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010  55

er
qui ne revêt aucune signification historique Dans cette société désorientée, les plus difficiles. Comme chacun sait, il y a eu

cou ng
rri
particulière. Il ne voulait pas vivre en Union où se situe la jeunesse cubaine, des moments de tension extrême : si votre mère

Lo
soviétique. Sa femme, la Mexicaine Rogelia que pense la génération du futur, vivait aux Etats-Unis et vous à Cuba, le simple
Mendoza, qu’il avait rencontrée quand il était à quoi aspire-t-elle et comment fait d’entretenir des relations avec elle vous relé-
en prison à Mexico, ne voulait pas davantage affronte-t-elle la réalité sociale ? guait aux marges de la société. Fort heureuse-
y habiter. Ils n’avaient pas été autorisés à se L’un des problèmes les plus graves pour l’avenir ment, cet état de choses a disparu depuis
marier en prison, autrement il aurait pu rester de Cuba tient au fait que la plupart des jeunes longtemps déjà, et la famille cubaine a prouvé
vivre au Mexique. Mais les Mexicains ne vou- du pays émigrent ou envisagent d’émigrer, et qu’elle était capable de surmonter tous les obs-
laient pas de lui. Il a d’ailleurs été expulsé du pays qu’il s’agit dans la majorité des cas de gens bien tacles que lui imposaient les circonstances du
le jour même de sa libération. Ils sont donc allés formés, qui devraient assumer les responsabi- différend. Les liens familiaux entre les deux rives
à Cuba parce que c’était le seul refuge proche, en lités de demain. Dans les domaines sociaux, dans représentent le pilier le plus solide pour tout
quelque façon, des univers auxquels ils apparte- les universités, dans la vie économique du pays. processus futur dans l’île.
naient l’un et l’autre : l’Espagne pour Mercader, Parallèlement, tout un pan de cette jeunesse est
le Mexique pour son épouse. profondément dépolitisé et souhaite tout sim- Je sais que vous êtes venu chercher
plement vivre sa vie. Les jeunes d’aujourd’hui des pistes et des personnages à Miami
Comment a-t-on réussi à cacher sont très différents de ceux que nous étions il y pour votre prochain roman.
l’identité de Mercader à Cuba ? a vingt ou trente ans. Cela explique l’existence De quoi s’agit-il ?
Mercader vivait pratiquement incognito à Cuba. de tribus urbaines assez nombreuses, comme J’ai décidé de reprendre le personnage de Mario
Je connais des gens qui allaient chez lui, qui les emos, les freakies (rockers), les rappeurs, les Conde, comme je l’avais fait déjà dans Les
étaient amis avec Arturo et Laura, les enfants de reggaetoneros, qui abordent la vie selon des pers- Brumes du passé, en complexifiant l’intrigue. Je
Mercader – enfin, pas de Mercader, car, à Cuba, pectives assez provocatrices et peu orthodoxes. pense maintenant à un livre dont la thèse fon-
il s’appelait Jaime Ramón López –, et qui pen- Au bout du compte, c’est une génération beau- damentale serait la liberté comme condition
Festival America
saient que c’était un républicain espagnol. Ils ne coup moins engagée politiquement, même si la humaine, comme nécessité humaine, comme
s’étaient jamais douté que cet homme était le Cette manifestation, propagande officielle continue d’affirmer le concept philosophique, comme état de vie…
fameux Ramón Mercader. Seul un cercle très res- qui célèbre chaque contraire. Une vision très large de la liberté. L’histoire
treint de vieux militants communistes qui année à Vincennes commence en 1640, dans l’atelier de Rembrandt
avaient connu sa mère avaient maintenu des rap- les littératures Comme des millions de Cubains, à Amsterdam, et elle s’achève à La Havane à
ports avec lui. C’était un secret jalousement et les cultures vous avez de la famille des deux côtés l’époque actuelle. Le personnage-clé devrait
gardé. Il y a une anecdote très éloquente à ce d’Amérique du Nord du détroit de Floride. Quelle est à votre être un Juif polonais ayant vécu trente ans à
(Etats-Unis, Canada,
sujet : les médecins qui ont diagnostiqué et qui Mexique, Cuba, Haïti),
sens l’importance de la famille comme Cuba, où il se passe un événement qui déclenche
ont traité son cancer se sont rendus en Argen- s’est imposée espace de réconciliation nationale, l’intrigue du roman. Voilà l’idée.
tine au lendemain de son décès. Dans l’avion comme l’un des plus au-delà des réticences Propos recueillis par Wilfredo Cancio Isla
d’Aerolíneas Argentinas, on leur a distribué un intéressants rendez- des gouvernements ?
journal où figurait la photo de l’assassin de vous culturels en France. La famille a joué un rôle essentiel pour faire évo- * éd. Tusquets, Barcelone, 2009. A paraître chez
Trotski qui venait de mourir à Cuba. Ils n’ont Pour sa 5e édition, luer les relations bilatérales. La famille cubaine Métailié en janvier 2011 sous le titre L’Homme qui
compris qu’à ce moment-là qui était vraiment qui se tient du 23 a résisté et a imposé ses valeurs dans les périodes aimait les chiens.
au 26 septembre,
leur patient Jaime Ramón López… le festival accueille
60 auteurs, parmi
Vous avez largement décrit lesquels Bret Easton
la réalité cubaine dans vos romans Ellis, Douglas
et nouvelles. Comment décririez-vous Kennedy, Leonardo
la situation actuelle de l’île, Padura, Wendy Guerra,
non plus en tant qu’auteur de fictions Zoé Valdés, Guillermo
Fadanelli, J. M. Servín,
mais en tant que citoyen lambda ? Lyonel Trouillot
Quel est l’avenir de ce présent et Gary Victor.
qui a fait son temps ? Au programme :
Il y a à Cuba un problème fondamental, dont je débats, rencontres,
parle dans mon roman Les Brumes du passé[Métai- lectures et dédicaces.
lié, 2006], et qui n’a fait que s’aggraver avec les Anne Proenza,
années : l’épuisement. Je pense que Cuba est un de Courrier
international, animera
pays qui éprouve une fatigue de l’Histoire. Les le débat “Destins
gens en ont assez de sentir ou de s’entendre dire de femmes” avec
que leur pays vit des moments historiques. Ils ont Wendy Guerra, Lauren
envie de vivre dans la normalité. Dans un pays où Groff, Karla Suárez
la prostitution a cessé d’être un métier réprouvé et Douglas Kennedy,
et devient dans bien des cas une planche de salut samedi 25 septembre
pour l’économie des ménages, avec la bénédic- à 18 h.
Pour en savoir plus :
tion et l’admiration de toute la famille, il y a festival-america.org
quelque chose qui ne tourne pas rond. Tout
comme il y avait quelque chose de pourri au
royaume du Danemark à l’époque de Hamlet.
Un pays dont la plupart des habitants doivent
aller chercher des moyens de survie à la marge de
la légalité, voire au-delà, et le font avec une parfaite
désinvolture, comme s’il s’agissait d’ activités
absolument normales, est confronté à un sérieux
problème. Le gouvernement lui-même – qui est
l’employeur de 90 % des Cubains – a reconnu que
les salaires qu’il verse à ses employés sont insuf-
fisants pour vivre, ce qui est une façon de recon-
naître que les gens doivent chercher d’autres
moyens pour survivre. Et quand quelqu’un, à Cuba,
espère par exemple pouvoir joindre les deux bouts
grâce aux 100 ou 200 dollars qu’un parent peut lui
envoyer des Etats-Unis, du Mexique ou d’Espagne,
ou en se lançant dans une activité complètement
illégale, c’est le signe que nous sommes face à une
société qui a des problèmes. Ces problèmes ont
un coût social et moral qui constitue le principal
obstacle à surmonter dans un avenir immédiat.
C
longtemps avec beaucoup de dignité et de lenteur,
La Repubblica Rome
Débat m’a ému parce que je le connaissais bien. Je crois
er

royez-le ou non, j’ai écrit cet même avoir travaillé pour lui par le passé. Ce n’est
cou ng
rri

article en juillet 2026, c’est-à- d’ailleurs pas lui, mais elle : la profondeur. Le
Lo

dire dans seize ans. Disons que concept de profondeur, la pratique de la profon-

Vive la j’ai pris un peu d’avance dans


mon travail. Prenez-le comme
cela. Le voici.
Parfois, on écrit des livres qui sont comme des
duels : à l’issue de l’échange de coups de feu, tu
deur, la passion de la profondeur. Quelqu’un s’en
souvient peut-être, ces animaux étaient encore en
forme à l’époque des barbares. Ils se nourrissaient
de la conviction obstinée que le sens des choses
réside dans une chambre secrète, à l’abri des évi-

superficialité !
regardes qui est encore debout, et si ce n’est pas dences les plus faciles, conservé dans le congéla-
toi, c’est que tu as perdu. Lorsque j’ai écrit I Bar- teur d’une obscurité lointaine, accessible
bari [Les Barbares, voir page suivante], il y a vingt seulement à force de patience et d’effort. Les
ans, j’ai regardé autour de moi, et ils étaient encore choses étaient des arbres, on en sondait les racines.
tous là, bien debout. Cela avait tout l’air d’une On remontait dans le temps, on creusait dans les
défaite, mais quelque chose clochait. Alors, je me significations, on laissait se sédimenter les signes.
Nous sommes en 2026 : les barbares ont suis assis et j’ai attendu. Le jeu a consisté à les regar- Jusque dans les sentiments, on aspirait à la pro-
der tomber un à un, lentement mais définitive- fondeur, et même la beauté, on la voulait profonde,
triomphé et aboli la profondeur à laquelle ment. Il suffit d’être patient. Parfois, ils agonisent tout comme les livres, les gestes, les traumatismes,
les anciens attachaient tant d’importance. très élégamment. Certains s’écroulent tout d’un les souvenirs et parfois les regards. C’était un
coup. Je n’en ferai pas une victoire, il est probable voyage, et son but s’appelait profondeur. La récom-
Et si le monde y avait gagné ? ose l’écrivain qu’ils tombent d’épuisement, et non sous le feu de pense était le sens, qui s’appelait aussi sens ultime,
italien Alessandro Baricco. mes projectiles : mais je n’avais pas mal visé, dois- et il nous gratifiait de la rondeur d’une expression
je dire, en guise de consolation partielle. Celui que à laquelle, il y a des années, j’ai sacrifié tant de temps
j’ai vu s’effondrer en dernier, après avoir vacillé et de lumière : le sens ultime et profond des choses.
Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010  57

déperdition désastreuse de sens, de beauté, de


Le contexte significations – de vie. Ce n’était pas une lecture
idiote des choses, mais nous savons aujourd’hui

La suite d’un qu’il s’agissait d’une lecture myope : elle confon-


dait l’abolition de la profondeur avec l’abolition
du sens. En fait, une fois abolie la profondeur, le
débat de 2006 sens se déplaçait pour aller habiter la surface des
évidences et des choses. Il ne disparaissait pas, il
Le dialogue auquel se livrent ici l’écrivain se déplaçait. La réinvention de la superficialité
Alessandro Baricco et le fondateur comme lieu du sens est l’un des exploits que nous
du quotidien La Repubblica Eugenio avons accomplis : un beau travail d’artisanat spi-
Scalfari a débuté il y a quatre ans. rituel qui entrera dans l’Histoire.
En 2006, Baricco publie en feuilleton dans Sur le papier, les risques étaient énormes, mais
La Repubblica une série de trente textes n’oublions pas que la surface n’est le lieu de la stu-
qu’il rassemblera l’année suivante dans pidité que pour ceux qui croient à la profondeur
un essai intitulé I Barbari (éd. Fandango, comme lieu du sens. A partir du moment où les bar-
2007). Le livre, qui a eu un grand bares (c’est-à-dire nous) ont démasqué cette
retentissement en Italie, paraîtra croyance, associer automatiquement surface et
en français chez Gallimard courant 2011. insignifiance est devenu un réflexe mécanique tra-
L’auteur de Novecento et de Soie y exposait hissant un certain abrutissement. Là où beaucoup
la thèse selon laquelle le monde voyaient une simple capitulation devant la super-
contemporain est marqué par l’irruption ficialité, beaucoup d’autres ont pressenti un scé-
d’une “espèce nouvelle de mutants”, nario bien différent : le trésor du sens, qui était
ce qu’il est convenu d’appeler la génération relégué dans une crypte secrète et réservée, se
Internet. Ces “barbares”, tels que les décrit répandait désormais à la surface du monde, où la
Baricco, respirent avec “les branchies possibilité de le recomposer ne correspondait plus
de Google”, vivent dans une société sans à une descente ascétique dans le sous-sol, régle-
repères et changent sans arrêt. Dans mentée par une élite de prêtres, mais à la capacité
son analyse, qui faisait écho au concept collective d’enregistrer et de relier des morceaux
de “société liquide” du sociologue Zygmunt du réel. Dès lors, cela n’a plus l’air si mal. Surtout,
Bauman, Baricco allait jusqu’à y voir cela semble plus adapté à nos facultés et à nos
l’émergence d’une nouvelle civilisation. désirs. Pour des gens incapables de tenir en place
En réponse, Scalfari avait publié un long et de se concentrer, mais hyperrapides dès qu’il
article dans les colonnes de son journal s’agit de se déplacer et de relier des fragments, la
(voir CI n° 857 du 5 avril 2007) . En partie surface semble l’emplacement idéal pour jouer la
d’accord avec le constat de Baricco, partie de la vie : pourquoi faudrait-il la jouer – et la
il réfutait toutefois l’idée que les barbares perdre – dans ces galeries du sous-sol que l’on
constituent un “fait exceptionnel”, s’obstinait à nous enseigner à l’école ?
une “mutation génétique” sans précédent.
“Les générations se succèdent ainsi, Sans racines et sans poids
avec des mutations qui ont l’air Ainsi, nous ne semblions pas avoir renoncé à un
de bouleversements aux yeux sens noble des choses, mais nous avions com-
des contemporains mais qui, avec mencé à le poursuivre autrement, en nous dépla-
le recul, sont finalement très lentes”, çant à la surface du monde à une vitesse et avec un
écrivait-il déjà. Pour le journaliste, toute talent que les humains n’avaient jamais connus.
époque engendre des “barbares” sans Nous nous sommes mis à former des figures de
DENIS DARZACQ/AGENCE VU

Hyper que cela constitue une menace sens en organisant en constellation des points du
pour notre civilisation. réel que nous traversons avec une agilité et une
Décors et des corps… Le débat entre Baricco et Scalfari légèreté inédites. L’image du monde que restituent
Une série du photographe se poursuit encore ces jours-ci : dans les médias, la géographie d’idéaux que nous pro-
Denis Darzacq réalisée avec La Repubblica du 21 septembre, les deux pose la politique et l’idée du savoir que le monde
des sportifs et des danseurs. hommes échangent leurs vues sur les numérique met à notre disposition n’ont pas
notions de barbares et de “barbarisés”. l’ombre d’une profondeur : ce sont des collections
d’évidences subtiles, parfois fragiles, que nous
organisons en figures d’une certaine puissance.
Je ne sais pas quand exactement, mais cette quement à des regards choisis, atteignable seule- Nous perdons de la capacité de concentration,
manière de voir les choses a commencé à nous
A la une ment par un chemin sélectif. C’est ainsi que l’on nous n’arrivons pas à faire un geste à la fois, nous
sembler inadaptée. Pas fausse : inadaptée. Le sens cache les trésors. Mais, en cachant le sens, nous choisissons toujours la vitesse au détriment de
que nous délivrait la profondeur se révélait trop avions créé un eldorado de l’esprit, la profondeur, l’approfondissement : le croisement de ces défauts
souvent inutile et parfois même nuisible. Ainsi, il qui en réalité semble ne jamais avoir existé et dont génère une technique de perception du réel qui
nous est arrivé de mettre en doute l’existence d’un on finira par se souvenir comme de l’un de ces men- recherche systématiquement la simultanéité et la
“sens ultime et profond des choses”. Provisoire- songes utiles que les humains se sont racontés. superposition des stimuli : c’est ce que nous appe-
ment, nous nous sommes laissé guider par des défi- Plutôt choquant, il n’y a pas à dire. lons faire des expériences. Dans les livres, dans la
nitions plus soft qui semblaient refléter davantage L’un des traumatismes qu’a supposé pour nous musique, dans ce que nous qualifions de beau, nous
la réalité des faits. Admettre que le sens était un la mutation, c’est que nous nous retrouvons à vivre reconnaissons de plus en plus souvent la capacité
objet en devenir qu’on ne pouvait fixer dans une dans un monde privé d’une dimension à laquelle à prononcer l’émotion du monde en l’éclairant
définition nous parut un bon compromis. Mais, nous étions habitués, celle de la profondeur. Je me simplement, et non pas en la faisant remonter à la
avec le recul, je crois que nous étions trop timorés souviens qu’au début les esprits les plus vifs avaient lumière : c’est l’esthétique que nous aimons culti-
et que l’erreur n’était pas tant de croire en un sens Le texte d’Alessandro interprété cette curieuse condition comme un ver, celle qui fait tomber toutes les frontières entre
ultime que de le reléguer dans la profondeur. Ce Baricco que nous symptôme de décadence : ils prenaient acte, non haute et basse culture, puisqu’il n’y a plus ni
publions ici est aussi
que nous cherchions existait mais n’était pas là où sans raison, de la disparition soudaine d’une bonne haut ni bas, mais seulement lumière et obscu-
paru dans le numéro
nous le pensions. de septembre de moitié du monde qu’ils connaissaient – qui plus rité, regard et cécité. Nous voyageons vite en nous
Il n’y était pas pour une raison déconcertante l’édition italienne est celle qui comptait vraiment, celle qui conte- arrêtant peu, nous écoutons des fragments et
que la mutation survenue ces trente dernières du magazine Wired. nait le trésor. De là, le penchant instinctif à jamais le tout, nous écrivons sur le téléphone, nous
années nous a jetée à la figure en prononçant l’un Le mensuel en fait interpréter les événements en termes apocalyp- ne nous marions pas pour toujours, nous regar-
de ses verdicts les plus fascinants et douloureux : sa une, en titrant tiques : l’invasion d’une horde barbare qui, faute dons des films sans entrer dans les cinémas, nous
la profondeur n’existe pas, c’est une illusion d’op- sur la photo de disposer du concept de profondeur, était en écoutons des lectures en ligne au lieu de lire des
de l’écrivain :
tique. C’est la traduction enfantine d’un désir légi- train de redéployer le monde dans la seule dimen- livres, nous faisons des queues interminables pour
“Les barbares
time : placer ce que nous avons de plus précieux sauveront l’Italie”. sion qu’elle était encore capable de produire, celle manger au fast-food, et toute cette façon d’être
–le sens – à l’abri des contingences, accessible uni- de la superficialité. Avec pour conséquence une sans racines et sans poids génère encore une  58
58  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

es
om
iv
na r
io ie
A lire : la première réponse

ar es

l.c
at rr
ch
rn ou
d’Eugenio Scalfari à I Barbari,

L
te .c
in ww
57  vie qui doit nous apparaître comme extrê- d’Alessandro Baricco (parue les cinémas, nous écoutons des lectures en ligne au

w
mement belle et sensée si nous nous préoccupons, dans CI n° 857, du 5 avril 2007). lieu de lire des livres, et toute cette façon d’être sans
comme personne avant nous dans l’histoire du racines et sans poids génère encore une vie qui doit
genre humain, de sauver la planète, de cultiver la nous apparaître extrêmement belle et sensée. La sur-
paix, de préserver les monuments, de conserver la face est tout et le sens est écrit en elle.”
mémoire, d’allonger la vie, de protéger les plus
faibles et de défendre le lard de Colonnata. En des
L’arrivée des Il nous semble lire une des leçons améri-
caines d’Italo Calvino, un message adressé au
temps que nous aimons imaginer civilisés, on brû-
lait les bibliothèques ou les sorcières, on utilisait
le Parthénon comme dépôt de munitions, on écra-
barbares n’est futur millénaire, les grandes idées qui l’inspire-
ront. Calvino parlait de légèreté, de rapidité,
d’exactitude, de consistance ; Baricco parle de
sait les vies comme des mouches dans la folie des
guerres ou on balayait des peuples entiers pour se
Biographies pas pour demain profondeur et de superficialité. Sans doute Cal-
vino cultivait-il des illusions ; il était plongé dans
faire un peu de place. C’étaient souvent des gens Alessandro Baricco, la modernité, ses références étaient encore Vol-
qui adoraient la profondeur. 52 ans, est surtout Profondeur et superficialité ont coexisté taire et Diderot, même s’il était allé bien au-delà
La surface est tout et le sens est écrit en elle. connu en France dans sa recherche littéraire.
Mieux : en elle, nous sommes capables de tracer pour ses romans, parmi
à toutes les époques, rappelle l’éminent Baricco, lui, accomplit une opération concep-
un sens. Et, depuis que nous avons perfectionné lesquels Soie, Sans sang journaliste Eugenio Scalfari. tuelle bien plus radicale en apparence : il met la
cette faculté, c’est presque avec embarras que nous et Océan mer superficialité à la place de la profondeur comme

J
(disponibles
subissons les inévitables soubresauts du mythe de La Repubblica Rome nouveau canon de la connaissance et il disloque
chez Gallimard, dans
la profondeur : nous subissons au-delà du raison- la collection Folio). le sens de la vie en le plaçant à la surface. Il exalte
nable les idéologies, les intégrismes, toute forme Mais l’écrivain ’ai été très intrigué par l’article d’Ales- la beauté du nomadisme – “une façon d’être sans
d’art trop noble et sérieuse, la moindre déclara- est un touche-à-tout. sandro Baricco publié dans La Repub- racines et sans poids”. Il aurait pu ajouter : sans
tion éhontée d’absolu. Nous avons probablement Musicologue, essayiste, blica sous le titre “2026 – La vittoria dei responsabilité. Est-ce cela l’époque nouvelle que
tort aussi, mais ce sont des choses qui, dans nos critique littéraire, il a barbari” [2026 – La victoire des bar- les barbares sont en train de construire ? Sera-t-
souvenirs, sont soudées en profondeur à des rai- animé bares]. Il y a quatre ans, il a écrit une elle déjà réalité en 2026 ? Ou l’est-elle déjà aujour-
des émissions
sons et à des enseignements indiscutables, que série d’articles dans notre journal, d’hui, puisque Baricco est capable de la décrire ?
de télévision
nous savons aujourd’hui fondés sur le néant, et sur l’opéra et fondé qu’il a ensuite réunis dans un livre, I Barbari Je me trouve dans une drôle de situation : sur
nous en sommes encore blessés – effrayés peut- un atelier d’écriture [Les barbares], qui a eu beaucoup de succès. bien des points, comme je l’ai déjà dit, je rejoins
être. C’est pour cela qu’aujourd’hui toute simula- à Turin. En 2008, Depuis, ce thème est au cœur du débat sur Baricco, mais, sur le fond, je ne suis pas d’accord
tion de profondeur paraît kitsch et toute il écrit et réalise l’époque que nous sommes en train de vivre et avec lui. Cela tient peut-être au fait que j’ai
concession à la nostalgie légèrement cheap. La pro- son premier film, sur ce qui la distingue. presque deux fois son âge, même si je suis au
fondeur nous apparaît désormais comme un rebut Lezione 21. J’en ai parlé, moi aussi, dans mon dernier moins aussi curieux que lui de connaître l’avenir
Alessandro Baricco
pour les vieux, les moins alertes et les plus pauvres. livre, Per l’alto mare aperto [Dans la haute et pleine et de réinterpréter le passé. Et, pour commen-
écrit régulièrement
dans les quotidiens mer, éd. Einaudi, 2010], dans lequel je soutiens cer, Baricco n’est pas du tout un barbare. Il s’ima-
Un instinct révolutionnaire La Repubblica la thèse que la modernité est arrivée au terme gine qu’il l’est, mais il ne l’est pas et cela change
Il y a vingt ans, j’aurais eu peur d’écrire des phrases et La Stampa. d’un parcours culturel qui a duré un demi-mil- beaucoup la signification de ce qu’il dit.
de ce genre. Il était clair pour moi que nous jouions lénaire et qu’elle a ouvert la voie aux nouveaux Les barbares, dans notre définition com-
avec le feu. Je savais que, dans une telle mutation, Eugenio Scalfari, barbares. C’est à eux de jeter les bases de l’époque mune, sont ceux qui parlent un langage différent
c’est un patrimoine immense qui était en jeu. J’écri- 86 ans, est l’un nouvelle, du nouveau langage artistique qui lui du nôtre. Et j’ajouterai : qui refusent de connaître
des journalistes
vais I Barbari, mais je savais aussi que démasquer donnera son empreinte, des nouvelles significa- notre culture de modernes. Ils ne lisent pas de
les plus illustres
la profondeur pouvait mener au règne de l’insi- de la presse italienne. tions qui justifieront ses institutions. Les bar- livres, ils ne lisent pas de journaux, ils n’écoutent
gnifiant. Et je savais que la réinvention de la super- Après avoir fait bares, dans cette acception, ne représentent pas pas nos musiques. Ils veulent repartir de zéro,
ficialité produisait souvent l’effet indésirable de de L’Espresso nécessairement une phase obscure, mais une contrairement aux générations qui les ont pré-
dédouaner la pure stupidité ou la simulation ridi- l’un des principaux époque différente de celle que nous, modernes, cédés et qui, tout en contestant les valeurs de
cule d’une pensée profonde. Mais, finalement, ce hebdomadaires avons construite et vécue. leurs pères, en avaient appris les contenus et les
qui s’est produit n’a été que le fruit de nos choix et du pays, il fonde Jusqu’ici, Baricco et moi étions plus ou moins significations. Le passage d’une époque à une
en 1976 La Repubblica,
de la vivacité de nos intelligences. La mutation a sur la même longueur d’onde. Mais, dans l’article autre s’est toujours produit ainsi. La faille qui
dont il sera le directeur
généré des comportements, cristallisé des mots jusqu’en 1996. que j’ai cité, il va plus loin. Il soutient que les marque le saut de civilisation a toujours coïncidé
d’ordre, redistribué les privilèges : je sais à présent Editorialiste attitré modernes ont inventé la profondeur de la avec le manque de transmission de la mémoire
que dans tout cela a survécu la promesse de sens du quotidien de centre connaissance et y ont placé le sens, tandis que historique.
que le mythe de la profondeur transmettait à sa gauche, il défend dans les barbares – au nombre desquels il se compte,
manière. Bien sûr, parmi ceux qui furent les plus ses billets la laïcité, et c’est pourquoi il date son article de Dévaster le présent
prompts à comprendre et à exploiter la mutation, la liberté d’expression, juillet 2026 – ont démantelé le concept de pro- Je dis que Baricco n’est pas et ne peut pas être un
l’éthique, et il
il y en a beaucoup qui ne connaissent pas cette pro- fondeur et l’ont remplacé par celui de superfi- barbare car il est pétri de mémoire historique. Il
égratigne très souvent
messe, qui ne sont pas capables de l’imaginer et le berlusconisme. cialité, où ils ont placé le sens. Baricco ne juge sait parfaitement ce qui est arrivé, il a étudié les
qui ne souhaitent pas particulièrement la trans- Scalfari est aussi absolument pas négative cette opération cultu- textes, il a écouté les musiques, il est allé jusqu’à
mettre. Nous recevons d’eux un monde brillant et l’auteur de nombreux relle ; il énumère même tout ce qu’elle a de posi- mettre en scène L’Iliade et Achille, il utilise notre
sans avenir. Mais, comme cela s’est toujours pro- livres de réflexion et tif et se range parmi ceux qui l’ont menée à bien. langue à merveille et il l’enseigne même. Il a com-
duit, la culture de la promesse a été elle aussi d’analyse sur le monde Voici comment il décrit le passage de la cul- pris que les barbares sont arrivés, ce qui signifie
obstinée et talentueuse, et capable d’arracher au contemporain. ture de la profondeur à celle de la superficialité : qu’il sait lire la réalité dans sa profondeur.
désintérêt de la majorité la déviation de l’espé- “Nous voyageons vite en nous arrêtant peu, nous Du reste, toute son analyse sur la superficia-
rance, de la confiance, de l’ambition. Je ne crois pas écoutons des fragments et jamais le tout, nous écri- lité qui se substitue à la profondeur est tout ce
faire preuve d’optimisme béat en disant qu’au- vons sur le téléphone, nous ne nous marions pas pour qu’il y a de plus profond. Il creuse jusqu’à la racine
jourd’hui, en 2026, une culture de ce genre existe, toujours, nous regardons des films sans entrer dans pour pouvoir affirmer qu’on est en train de créer


qu’elle semble plus que solide et qu’elle est sou- une vie sans racines.
vent aux commandes de la mutation. De ces bar- Baricco est donc un moderne qui, en tant que
bares, nous recevons un agencement du monde tel, constate la fin de la modernité. Je le rejoins sur
adapté à nos yeux, un design mental approprié à ce point. Il faut t’y résigner, mon cher Alessandro,
nos cerveaux et une trame de l’espérance à la hau-
teur de nos cœurs, pour ainsi dire. Ils se déplacent
en groupes, guidés par un instinct révolutionnaire
En réalité, Alessandro nous sommes deux modernes conscients. Tu énu-
mères les caractéristiques de la nouvelle époque
et tu les résumes par le mot et le concept de sur-
de création collective et anonyme, et en cela ils me
rappellent la multitude sans nom des copistes
Baricco ne décrit face. En réalité, tu ne décris pas la civilisation des
barbares, qui n’existe pas encore. Il faudrait bien
médiévaux : à leur manière étrange, ils sont en train
de copier la grande bibliothèque dans la langue qui
est la nôtre. C’est un travail délicat et voué à col-
pas les barbares mais plus de trente ans pour cela. Te souviens-tu que la
disparition de la civilisation gréco-romaine a pris
presque deux siècles, de Théodose [384] au
lectionner les erreurs. Mais c’est la seule manière
que nous connaissions de livrer en héritage, à ceux
les “barbarisés”, ce royaume lombard [568] ? Aujourd’hui, tout va plus
vite, mais trente ans ne suffisent pas.
qui viendront après, non seulement le passé mais
aussi un avenir. Alessandro Baricco qui est tout à fait différent En réalité, Baricco ne décrit pas les barbares
mais les “barbarisés”, ce qui est tout à fait différent.
 59

Les barbarisés parlent encore notre langage,


mais ils le défigurent ; ils utilisent encore nos ins-
titutions, mais ils les corrompent ; ils ne souhai-
tent pas le moins du monde préserver la planète

PASCAL LE SEGRETAIN/GETTY/AFP
de la guerre, du consumérisme, de la pollution
et de la pauvreté, mais ils veulent au contraire
affirmer des privilèges, des coteries, des intérêts
particuliers, des pouvoirs corporatistes, des dila-

K. CALLAHAN/SIPA
pidations de ressources et des inégalités intolé-
rables.
Les barbares – ceux que nous voyons, toi et
moi, comme une réalité imminente – sont encore
à la recherche de l’avenir. Les barbarisés sont en 1 2
train de dévaster le présent, et contre eux nous
devons lutter pour préserver le fonds de valeurs “L’originalité, l’authenticité… Ce sont des valeurs
que la modernité a accumulées et dont l’époque auxquelles les jeunes générations attachent de plus
future pourra bénéficier lorsqu’elle sera parve- en plus d’importance dans un monde de plus en plus
nue à la plénitude et à la conscience de soi. retouché”, note Stefano Tonchi, rédacteur en chef
du magazine W.

IAN GAVAN/GETTY/AFP
Le sens est ailleurs Dans les séries mode de Vogue et de W, de
Je ne crois pas à l’opposition entre profondeur même que dans les publicités pour des marques
et superficialité comme une conquête et une haut de gamme comme Chanel et Marc Jacobs,
avancée. Je crois encore moins que cette oppo- l’heure est aux filles aux dents écartées. Dans une
sition caractérisera spécifiquement l’avenir, nouvelle pub pour la marque de jeans Hudson,
puisqu’elle est de toutes les époques. 3 Georgia, la fille mannequin de Mick Jagger, aux
Regarde la Grèce, mon cher Alessandro, la (1) La chanteuse lèvres pulpeuses et au diastème marqué, est pho-
Grèce qui t’est si chère. C’est là qu’est née la tra- et actrice tographiée bouche entrouverte et seins nus, étrei-
gédie et avec elle le théâtre, cinq siècles avant Vanessa Paradis. gnant un homme tatoué. La campagne pour la
Jésus-Christ, et, huit siècles avant Jésus-Christ, (2) Le collection automne-hiver de la griffe Miu Miu
c’est là qu’est née la poésie avec Homère et, avant mannequin montre un jeune top-modèle du nom de Lindsey
cela, les mythes et les mystères, mais aussi le jeu, américain Wixson, arborant une veste en fourrure et des
M. DEMIS/SIPA

la danse, les nombres, la géométrie, le soin du Lauren Hutton. incisives très, très espacées. Même Lauren
corps et le soin des âmes. Ce que tu appelles la (3) Georgia May Hutton, un mannequin des années 1970-1980
profondeur. Jagger, la fille connu pour ses dents du bonheur, est davantage
Mais elle coexistait avec la superficialité, avec de Mick. 4 sollicitée ces temps-ci : elle fait notamment la
les émotions, avec la vie sans racines, avec l’ado- (4) Le top- couverture du numéro de septembre du maga-
ration des phénomènes, des apparences, avec les modèle zine britannique Love.
mutations immédiates de perspective, avec un australien
prisme cognitif en perpétuel changement.
Et n’en a-t-il pas toujours été ainsi ? N’en
Jessica Hart. Mode Marque de lascivité
Considéré comme un signe de beauté dans
était-il pas ainsi dans la Rome de Cicéron,
d’Ovide, de Virgile, de Sénèque et, enfin, de
Boèce, tandis que non loin d’eux le peuple des
Le charme de nombreuses cultures africaines, le diastème
n’a pas toujours été très chic en Europe et en
Amérique du Nord. D’après les lois médiévales
tavernes et des bas-fonds prenait plaisir aux jeux
et à leur violence sanguinaire ?
du diastème de la physiognomonie – une science fondée sur
l’idée que les traits du visage révèlent la person-
Profondeur et superficialité ont toujours nalité –, le diastème était chez une femme une


coexisté, quelles que soient les époques et les Les dents espacées ne sont plus un marque de lascivité, rappelle Colin Jones, pro-
latitudes, et elles coexisteront toujours. Tu poses fesseur à l’université Queen Mary de Londres et
très justement la question du sens et de sa dis-
défaut, mais une caractéristique très auteur d’un livre à paraître sur l’histoire de la
location. Et tu ne crois pas au sens ultime. Moi recherchée chez les mannequins. dentisterie.
non plus je ne crois pas au sens ultime, même si Quand je souris Dernièrement, on a pu voir des incisives espa-
j’ai un grand respect pour ceux qui placent leurs sur le plateau cées orner la bouche d’une série de célébrités,
The Wall Street Journal (extraits)

A
espérances dans la transcendance d’un dieu et sans découvrir New York parmi lesquelles l’animateur de télévision améri-
dans la vie future et éternelle dans l’au-delà. Celui mes dents, on me cain David Letterman et la chanteuse Madonna.
qui a la foi y place son repos et le sens de sa vie. crie toujours : la mort de son père, en 2008, le sty- Mais il ne s’agissait pas d’une tendance cultivée
Et il ne s’aperçoit pas que le sens est ailleurs pour ‘On veut les voir, liste David Delfín était allé chez un par le secteur de la mode et du divertissement.
lui aussi. ces dents !’” orthodontiste se faire poser un Jessica Hart, un mannequin australien de
Même celui qui a la foi fonde en réalité sa vie bracket, afin de créer un espace 24 ans, obtempérait d’habitude lorsque ses clients
sur ce que j’appelle des segments de sens, qui entre ses deux incisives supé- lui demandaient de porter des facettes pour dis-
nous viennent de la vie pratique, de la vie créa- rieures. “C’était une métaphore du simuler l’espace entre ses dents. Aujourd’hui,
tive, de la sociabilité sans laquelle on ne pourrait vide que je ressentais”, explique Delfín, qui a bap- c’est cette caractéristique qu’ils recherchent.
pas vivre. tisé sa collection printemps 2009 “Diastème”, le A 26 ans, Lara Stone est le visage de Calvin
Le sens de la vie n’est donc rien d’autre que la terme médical désignant l’écartement entre deux Klein. Beaucoup attribuent à ce mannequin élu
vie même qui se déploie moment après moment, dents, généralement des incisives. en 2009 “Fille de l’année” par l’édition britan-
qui conserve la mémoire de ce qui s’est passé et Il s’avère aujourd’hui que le créateur était nique de Vogue d’avoir popularisé les dents du
se projette à chaque instant dans l’avenir. précurseur de tendance. Les dents écartées sont bonheur. Dans le numéro de septembre 2010, elle
C’est ce qui arrive pour chaque personne par- l’une des caractéristiques les plus recherchées pose dans une série mode de 12 pages, son dias-
tout dans le monde : des segments de sens que le cette année lors des castings pour la Fashion tème bien en vue sur toutes les photos. Ce défaut
“je” vit sans solution de continuité, des instants Week de New York [qui a eu lieu du 9 au 16 sep- est aussi la carte de visite d’Ashley Smith, 19 ans,
fugitifs, du temps futur qui passe dans le présent tembre], en une sorte d’affront à l’orthodontie qui a arpenté les podiums de la Fashion Week de
à la vitesse de la lumière et sombre dans le passé ; moderne et d’entorse aux récents critères de New York pour la première fois cette saison. “C’est
du temps retrouvé à travers cette merveilleuse beauté qui privilégiaient les mannequins aux ce qui me différencie de toutes les autres”, confie-
faculté de mémoire que possède notre esprit. formes voluptueuses et au sourire parfait. Au lieu t-elle.Ashley Smith vient d’être sélectionnée pour
Cher ami, je te dédie ces réflexions car tu es de la perfection, les créateurs de mode veulent à présenter la collection croisière de Prada – un
parmi ceux qui s’opposent le mieux à la barbari- présent ce que les directeurs de casting appellent beau coup pour un jeune mannequin. Elle pose
sation qui plane sur nous. Cette bataille ne “du caractère”. aussi dans les campagnes de Levi Strauss et de la
concerne pas les barbares, qui se cherchent Certains estiment que l’engouement pour marque italienne Sisley. “Quand je souris sur le pla-
encore. Cette bataille nous concerne nous, et les imperfections physiques reflète le scepti- teau sans découvrir mes dents, on me crie toujours :
nous seuls pouvons et devons la mener. cisme de la jeunesse actuelle vis-à-vis de la ‘On veut les voir, ces dents !’”, raconte-t-elle.
er

Eugenio Scalfari perfection artificielle de l’ère numérique. Rachel Dodes


cou ng
rri
Lo
60  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

Le guide Le festival Biarritz Amérique latine tient sa 19e édition


du 27 septembre au 3 octobre. Parmi la riche sélection
de films : l’œuvre collective mexicaine Revolución (photo)
et 5X Favelas por nos mesmos, une série de courts-métrages
réalisés par les habitants des favelas. (festivaldebiarritz.com)

Cinéma Cinéma
Hymne à la nature Vertige de l’amour
“Ce film est un miracle”, s’enthousiasme Amore, du réalisateur italien Luca
le critique du quotidien turc Sabah Guadagnino, met en scène une riche
au sujet de Miel, de Semih Kaplanoglu, famille d’industriels milanais et une
l’histoire poétique d’un agriculteur épouse russe blasée qui retrouve le goût
et de son fils, ours d’or au 60e festival de de la vie dans les bras d’un beau cuisinier.
Berlin, en février dernier. “Le réalisateur Même si le thème de l’adultère
a réussi à faire de la musique sans en milieu bourgeois n’est pas nouveau,
musique. On peut ainsi écouter le les critiques italiens ont été séduits
bruissement des feuilles, le chant des par cette fresque familiale, au point
oiseaux, le bourdonnement des abeilles. de considérer Amore comme l’un
Le cinéaste a pris le parti d’adopter des meilleurs films italiens de
un rythme très lent. L’enfant qui suit ces dernières années. Dans un paysage
son père parle très peu, mais cinématographique sinistré, Amore
son silence est riche de nombreux utilise le langage “avec parcimonie et
messages. Vraiment, si vous voulez intelligence”, affirme la revue MicroMega.
faire entrer un peu de beauté “Ici pas de rhétorique, mais la férocité
dans votre vie, allez voir ce film !” de l’intelligence, le défi de la sensualité,
Le Printemps de septembre à Toulouse réunira la joie des mots, le plaisir du cinéma.”
à partir du 24 septembre cinquante propositions
d’artistes. La performance du révérend américain
Ethan Acres (photo) et l’exposition participative
“Walk Like an Egyptian” sont très attendus.
de toujours, avec leurs splendeurs et retenus et ont bénéficié d’une
leurs misères, leurs vices inextirpables formation intensive en danse classique
Miel, de Semih Kaplanoglu, avec Bora et leurs élans subits d’héroïsme, qui et contemporaine ainsi qu’en yoga.”
Altas, Erdal Besikçioglu. nous effraient et nous emplissent d’un Cette création est composée de deux
orgueil légitime”, écrivait le magistrat musiques représentatives de la
et romancier Giancarlo De Cataldo mémoire collective française et
Livre dans le Corriere della Sera, au moment algérienne : le Boléro, de Maurice Ravel,
Princes pas de la parution du livre en Italie, en 2008.
La Huitième Vibration, Carlo Lucarelli,
et Le Chant des Aurès, d’Houria Aïchi.
Du 26 septembre au 2 octobre,
charmants éd. Métailié, 414 pages, 22 euros. à la Biennale de la danse, à Lyon.
Puis à Brest, Sceaux, Annecy,
L’écrivain haïtien Gary Victor, l’auteur le Valenciennes, Clermont-Ferrand.
plus lu dans son pays, revisite dans son Danse (aboulagraa.com)
dernier roman, Le Sang et la Mer, le rêve
du prince charmant. C’est l’histoire
Une création Amore, de Luca Guadagnino, avec Tilda
Festival
d’Hérodiane, qui vit à Paradi,
algérienne Swinton et Alba Rohrwacher.
un bidonville de la capitale, et rêve
d’un amoureux à la peau claire. Entre Après une première mondiale à Alger
Le Pérou dans
Théâtre
cauchemar et résilience, Victor explore le 18 septembre, Sofiane Abou Lagraâ
tous ses états
cette société perverse et corrompue,
où les riches asservissent les plus
débarque avec son spectacle Nya
(photo) en Europe. Le danseur et A l’occasion des 120 ans de l’Alliance
Les enfermés
pauvres, et où les jeunes filles
peuvent venger le monde. Gary Victor
chorégraphe l’a conçu pour la toute
nouvelle cellule de danse
française de Lima, le public français est
invité à découvrir la diversité culturelle
d’Afrique
sera présent au festival America contemporaine du Ballet national péruvienne du 23 septembre Pour le critique de la Frankfurter
de Vincennes du 23 au 26 septembre. algérien. “En janvier 2010, un casting au 30 octobre, note le quotidien Allgemeine Zeitung, le metteur en scène
Le Sang et la Mer, Gary Victor, national a regroupé environ quatre El Comercio. Baptisée “Suma Sumaq”, allemand Michael Thalheimer
éd. Vents d’ailleurs, 192 pages, 17 euros. cents jeunes ce qui signifie merveilleux en quechua, “a l’habitude de restituer l’essence des
lauréats de une des langues officielles du Pérou, pièces qu’il monte”. Il reprend Combat
toutes régions, cette manifestation est l’occasion de nègre et de chiens au Théâtre
Livre explique de découvrir ou de redécouvrir de la Colline à Paris, du 22 septembre
Campagne le quotidien
El Watan,
la chanteuse Susana Baca,
surnommée “l’Ame du Pérou noir”
au 2 octobre. La pièce, qui s’ouvre sur
l’arrivée d’une jeune Blanche et d’un Noir
d’Ethiopie une douzaine
d’entre eux
(le 30 septembre et le 1er octobre
au théâtre de la Fondation
sur un chantier français en Afrique de
l’Ouest, traite surtout de “l’isolement de
Le romancier italien Carlo Lucarelli, ont été Alliance française à Paris) ou trois êtres humains dans un certain lieu
connu surtout comme auteur de polars, la merveilleuse compagnie du monde qui leur est étranger”, disait
revient dans La Huitième Vibration sur de cirque La Tarumba Bernard-Marie Koltès de la pièce qu’il a
un épisode peu glorieux de l’histoire de (le 13 octobre à Cusset, écrite en 1979. Si Thalheimer donne
son pays : la défaite infligée à l’armée dans l’Allier). Musique, arts aujourd’hui à l’œuvre “un côté
italienne par les troupes éthiopiennes plastiques, mode et théâtre amusant et fou”, le critique
en 1896. “Ce chef-d’œuvre au souffle sont au programme semble encore attendre
PHOTOS DR

choral et à l’impressionnante vigueur tout au long de ces cinq “celui qui la libérera
ier
cou ng

épique est précisément un roman semaines péruviennes. complètement”.


sur les Italiens : ceux d’hier et ceux (fondation-alliancefr.org) (colline.fr)
rr
Lo
62  Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010

Insolites

NEW SCIENTIST
Les points chauds
du harcèlement
Halte aux mains baladeuses ! Les femmes Le-Jour.De fait, écrit le quotidien, les poli-
cairotes disposeront bientôt d’une arme ciers sont souvent eux-mêmes des harce-
high-tech contre le harcèlement, note le leurs redoutables. Le port du niqab préconisé
site d’Elaph. Les victimes d’attouche- par les islamistes pour enrayer ce fléau ne
ments, de propos obscènes ou d’actes exhi- met pas à l’abri des ardeurs libidineuses.
bitionnistes pourront immédiatement Le prédicateur égyptien Saad Arafat analyse
signaler leur problème par SMS à à sa façon le phénomène. “Si une
un ordinateur central. Elles femme est assise dans un bus ou tout
recevront aussitôt soutien et autre moyen de transport, elle est
conseils pratiques et leurs harcelée par l’homme à sa droite
messages seront utilisés pour
créer une carte détaillée des
ou l’homme à sa gauche”, décla-
rait-il en juillet sur la chaîne Al-
Habillée en deux coups de spray
points chauds du harcèlement. Rahma [la pitié] dans une
Objectif du projet Harass- émission religieuse citée par Adieu cabines d’essayage ! Voici le tissu en spray. Vaporisez directement sur
Map [carte du harcèlement] lancé Memri.org. “Je dis aux femmes : le corps le liquide contenu dans l’aérosol : la mixture sèche en quelques minutes
DR

par des militants avec l’aval du gouverne- ‘Vous êtes la cause et la raison de cette pour former un vêtement lavable qui épouse parfaitement les formes. Ce textile
ment : aider les victimes et mettre en situation.’ Une femme peut dire : ‘Mais je suis liquide développé par le créateur Manuel Torres et l’ingénieur Paul Luckham,
lumière l’ampleur et la sévérité du pro- sortie revêtue du niqab ou du hijab. Je n’ai de l’Imperial College de Londres, en collaboration avec la société Fabrican
blème. Selon la seule étude récente sur ce rien fait.’ Mais je réponds : ‘Tu es peut-être renferme des fibres courtes, des polymères et un solvant. Le tissu pourra être
phénomène – une enquête du Centre sortie revêtue du niqab, mais tu es peut-être de différentes couleurs et comporter des fibres naturelles ou synthétiques.
égyptien pour les droits des femmes sortie sans raison et Allah a envoyé un On peut en varier l’épaisseur à sa guise en ajoutant des couches. Ce produit
(ECWR) réalisée en 2008, 83 % des Egyp- démon pour te faire du mal, parce que tes en est encore au stade du prototype, indique Wired : pour l’heure, les vêtements
tiennes et 98 % des étrangères ont été vic- yeux se promènent à droite et à gauche.’” vaporisés sentent encore fortement le solvant.
times de harcèlement, écrit The Guardian.
Rares sont celles qui portent plainte : 12 % seu-
lement des femmes interrogées
Service service
NHK

par l’ECWR avaient cherché


de l’aide auprès de la
police, notait déjà
en 2009 L’Orient- Un mannequin en face de chaque employé ? Rien de tel pour motiver le
é.

personnel. Le service d’information téléphonique de la ville de Kyoto


po ut- loy rni Pa ha res n, l . Au t a ? nit

s’est doté d’une série d’usagers bidon. Il y a là Hito Mishriko, mère


es
fa p e et . S p o e en il r

de famille de 32 ans, Naniwano Yoshiko, une sexagénaire d’Osaka


em ne d ta ires pro Jap pris em rava ’éte

le ou o Co de on i pl ra e in

te acr d à ent on nts up


t p d o b e o an em s re
e

en visite à Kyoto, ou encore un jeune demandeur d’emploi. “Je


di ir ir c m m ic ss ac nd tiè
as ’un ns ien ure ffr , S e gro
ne ur il a és ère na rp em es ci u s
u yo ra rs u re ll t l
To né leu in, a nt rne z au our

me sens surveillée. C’est une tension positive qui me fait travailler


m

plus efficacement”, a confié l’une des employées à la chaîne


fu t o e e te e p

s
en
l p é ’an leu a y,
on kun otr ez é s tu eur

ilè a c es an i

nippone NHK. “Même quand nous sommes en réunion,


riv à s né rs ins
g

ci
O v s u y

nous pensons à ce que Yoshiko pourrait avoir envie de


go nie
de epo s vo plo

dire”, indique un des chefs de ce bureau qui traite


nn ag
.co
R u m

? c mp

les questions et les doléances du public.


Vo n e

ge o
,
U

Détecteur
.

anti-
v

.
j

corruption
Le Kirghizistan ne badine plus avec la cor-
ruption. Tous les candidats à la fonction
publique devront désormais passer au
détecteur de mensonges. Si un aspirant
douanier ou un futur agent du fisc répond
“oui” à la question “Avez-vous jamais
donné ou reçu un pot-de-vin ?” il sera
immédiatement recalé, écrit Ferghana.
ru. S’il dit “non”, on saura qu’il ment. Car
une telle réponse n’est pas crédible au
Kirghizistan, estime le webzine, fort
sceptique à l’égard de cette mesure pré-
sentée en grande pompe.
KIRAI
Courrier international | n° 1038 | du 23 au 29 septembre 2010  63

En selle pour Un rhino, c’est rosse,


le décollage
surtout au
cyanure
Les rhinocéros massacrés, ça suffit. Pour
lutter contre la contrebande, le propriétaire
d’une réserve sud-africaine a décidé d’em-
poisonner les cornes de ses bêtes avec du
cyanure. Objectif : “tuer” ou “rendre sérieu-
sement malades” les amateurs de corne
broyée, aux effets censément aphrodi-
siaques et thérapeutiques. “Si quelqu’un en

SERVANNE PAUCHENNE
mange en Chine et tombe gravement malade,
ils ne vont pas en racheter”, déclare Ed Hern, sculptées et utili-
fondateur du Rhino and Lion Nature sées comme four- l’an dernier. Cette
Reserve, près de Johannesburg, qui a com- reaux pour les année, 139 bêtes ont déjà
mencé à tester son arme à faible dose. Selon épées arborées par été abattues. Le trafic est
lui, le poison épargnera l’animal, les appen- les Yéménites en désormais aux mains de bandes inter-
dices étant dépourvus de vaisseaux et ne signe de virilité. Et dans nationales. Celles-ci disposent de pisteurs
AFP

pouvant donc pas conduire le cyanure vers ce cas, le cyanure risque de chevronnés et sont équipées d’hélicoptères,
Vous vous sentez à l’étroit en classe le reste du corps. Seul hic : si la majeure ne pas faire une grande différence note le de drogues vétérinaires, de gilets pare-balles
éco ? Vous n’avez pas tout vu. Avec partie des cornes partent en Asie, certaines Scientific American. Les braconniers et d’appareils de vision nocturnes, rapporte
ce nouveau siège-selle conçu par finissent au Moyen-Orient, où elles sont ont tué 122 rhinocéros en Afrique du Sud le Mail & Guardian de Johannesburg.
une agence italienne, vous n’aurez
plus que 58 centimètres pour vos
jambes : de quoi tasser encore plus
de passagers à bord. Le Skyrider
Primes à gogo
a une assise oblique. Le poids du corps
repose sur les jambes, indique le Daily Les fonctionnaires du réseau de
Mail. Vous chevauchez votre siège distribution d’eau de Manille (MWSS)
et les sièges se chevauchent, perçoivent au moins 33 types
ce qui permet d’économiser plus de prime, dont la prime d’entreprise
de 18 centimètres entre deux rangées. de Noël, la corbeille d’entreprise de Noël
Le Skyrider n’affecte pas le confort et la prime complémentaire
des passagers, assure Aviointeriors… de Noël, ont révélé des auditions
qui déconseille toutefois sa selle menées par la commission des
pour les vols de plus de trois heures. finances du Sénat philippin.
“Ne montrez pas ça à Ryanair”, titre Selon le sénateur Franklin Drilon,
le Daily Mail. La low-cost irlandaise on trouve notamment la prime
avait fait sensation en juillet d’efficacité, l’aide financière
en déclarant qu’elle comptait installer de fin d’année, le cadeau pour
des sièges verticaux. L’initiative avait l’anniversaire de la privatisation
fait long feu, les responsables européens du MWSS, l’aide financière
pour la sécurité de l’aviation civile traditionnelle de milieu d’année,
ayant décrété que ces perchoirs la prime anniversaire, l’aide
ne respecteraient pas les règles à l’éducation, l’aide complémentaire
de sécurité. Une low-cost chinoise, à l’éducation, les célébrations
Spring Airlines, avait également tenté de la semaine de la famille,
l’an dernier d’obtenir l’autorisation la prime de productivité, la prime
de redessiner ses avions pour y pour négociations,
transporter des passagers debout, la prime de la fête de la famille,
indique Il Sole-24 Ore. la prime de rendement, la prime
traditionnelle d’anniversaire,
la semaine des agences
gouvernementales, la semaine
des employés, le bonus d’amélioration
des résultats, la bourse d’études,
le 109e anniversaire des services
publics philippins et l’aide financière
pour cataclysme. Des largesses
qui agacent le président Benigno
Aquino III. Le leader philippin,
qui a fait de la lutte contre
la corruption son cheval de bataille,
a décidé de geler ces émoluments
jusqu’à nouvel ordre, indique
le Philippine Daily Inquirer.
DR