Vous êtes sur la page 1sur 188

THEME :

Code de manœuvres et
de travaux hors tension

1
Le cadre juridique dans lequel
s’inscrient les nouveaux : CDP/CMDT

- Loi n°85-07 relative à la production,au


transport, à la distribution d’énergie
électrique et à la distribution publique de
gaz.-

-Obligation pour SONELGAZ de respecter les


conditions techniques et réglementaires en
matière de sécurité et d’hygiène.
2
Loi n° 88-07 du 26-1-1988 relative à l’hygiène,
la sécurité et la médecine du travail.
Obligation pour SONELGAZ :

- d’assurer l’hygiène et la sécurité aux


travailleurs;
- d’intégrer la sécurité des travailleurs
dans le choix des techniques et technologies
et dans l’organisation du travail;
- d’instruire, d’informer et de former le
personnel sur les risques professionnels. 3
Le règlement intérieur de SONELGAZ :

Obligation pour chaque unité de mettre en œuvre


les prescriptions et les moyens en matière de
sécurité du personnel.

Obligation pour le personnel de se conformer aux


prescriptions fixées en matière de sécurité.

Le travailleur est responsable de sa sécurité


personnelle et doit contribuer à préserver celle des
autres.
4
PREAMBULE
L'exploitation des ouvrages électriques, a essentiellement pour
objet d'assurer à la clientèle, dans les meilleurs conditions de
sécurité, de qualité et de continuité de service, la fourniture de
l'énergie électrique.

L'objet du code de manœuvres et de travaux est de définir des


règles régissant les opérations de manœuvres et de travaux sur les
ouvrages électriques pour assurer la sécurité du personnel et du
matériel.

Ce code est un document signé par le Directeur Général et


revêtant de ce fait un caractère impératif.
5
PREAMBULE ( suite )
Il constitue ainsi un guide obligatoire du comportement des
personnes responsables à trois niveaux différents :

Le chef d'exploitation, responsable de l'ouvrage.

Le chef de consignation, responsable des manœuvres.

Le chef des travaux, responsable des travaux.

Le code précise nettement les frontières de responsabilité entre ces


trois intervenants.
6
PREAMBULE ( suite )

Cependant, le code de manœuvres et de travaux ne constitue pas


le seul document de référence pour les agents d'exploitation. Il
existe des documents complémentaires :

Le carnet de prescriptions au personnel,

Le recueil des consignes d'exploitation,

L'instruction de service,

L'instruction générale pour les travaux sous tension.


7
TERMINOLOGIE DES SERVICES

Dispatching :
Organisme technique qui a pour fonction de
gérer l’ensemble d’un système électrique, de
programmer et de coordonner la mise en
œuvre des moyens de production, de
transport et de distribution de l’électricité
dans les meilleures conditions de sécurité,
d’économie, de qualité et de continuité de
service. 8
TERMINOLOGIE DES SERVICES

Bureau Central de
Conduite ( BCC) :
Système informatisé de conduite, de
contrôle et de commande des réseaux
de distribution.
9
TERMINOLOGIE DES SERVICES

Structure chargée de
l’exploitation électrique :
Structure chargée, selon ses attributions,
d’élaborer les doctrines, les méthodes et
les consignes d’exploitation.
10
TERMINOLOGIE DES PERSONNES
Employeur :
Personne qui, directement ou indirectement, par délégation, assume
la responsabilité légale dans le cadre du code du travail :

soit d’un établissement ou d’une entreprise à caractère


industriel et commercial,

soit d’une entreprise économique de production ou de


distribution publique d’énergie électrique.

Le terme Employeur, désigne la personne utilisant également les


services de personnels mis à sa disposition par une entreprise de
travail temporaire.
11
TERMINOLOGIE DES PERSONNES
Employeur ( suite ) :
L’Employeur, peut déléguer ses prérogatives à toute personne de
son choix pour assurer la responsabilité hiérarchique d’une
exploitation dont les frontières sont parfaitement définies.

Dans l’Entreprise l’Employeur est :

pour la Distribution : le Directeur de Zone, le Directeur de Centre.

pour le Transport : le Directeur de Région.

pour la Production : le directeur de Centrale ou de Groupement


12
TERMINOLOGIE DES PERSONNES
Chef d’exploitation
Chef de consignation
Chef de conduite
Chef de réquisition
Chef d’essais
Exécutant
Chef de travaux
Surveillant de sécurité électrique
Personnel de manoeuvre 13
TERMINOLOGIE DES PERSONNES
Chef d’exploitation :
Personne qui est désignée de par sa fonction, par
l’employeur comme responsable d’un ensemble
d’ouvrages, dont les limites sont parfaitement définies.

Tout ouvrage doit être placé sous la responsabilité d’un


seul chef d’exploitation.

Aucun travail ou intervention sur un ouvrage électrique ou


à proximité d’un ouvrage normalement sous tension, ne
peut être entrepris sans l’accord préalable du chef
d’exploitation dont il dépend.
14
TERMINOLOGIE DES PERSONNES
Chef d’exploitation (suite) :
Le rôle du chef d’exploitation consiste notamment à veiller
à l’application des consignes générales et particulières
d’exploitation et de sécurité, afin d’assurer la continuité de
service dans les meilleures conditions de qualité, et de
sécurité.
Durant la période d’astreinte, la responsabilité est
transférée à l’agent d’astreinte, le plus haut gradé ou
assurant l’astreinte de commandement.
Durant les périodes d’absence, le Directeur de l’unité
désigne le chef d’exploitation remplaçant. 15
TERMINOLOGIE DES PERSONNES

Chef de consignation :
Personne habilitée par l’Employeur et désignée par écrit
par le chef d’exploitation pour effectuer ou faire
effectuer sous sa responsabilité la consignation ou
déconsignation ou la mise en exploitation d’un ouvrage,
délivrer la / ou les autorisations de travail, recevoir le /
ou les avis de fin de travail, et qui est chargée de prendre
ou de faire prendre les mesures de sécurité
correspondantes
16
TERMINOLOGIE DES PERSONNES
Chef de conduite :
Personne désignée par écrit par l’Employeur pour la conduite d’un
ouvrage dont les limites sont parfaitement définies.

Il peut transférer ses prérogatives à un agent désigné par


l’Employeur.
Son rôle consiste notamment à appliquer les consignes
générales et particulières d’exploitation établies par
l’Employeur afin d’assurer la continuité de service dans
les meilleures condition de qualité et de sécurité.
Tout ouvrage doit être conduit par un seul chef de conduite. 17
TERMINOLOGIE DES PERSONNES

Chef de réquisition :
Personne habilitée par l’employeur et désignée par sa
hiérarchie pour mettre en œuvre la procédure de
réquisition et qui chargée de prendre ou de faire
prendre les mesures de sécurité correspondantes.

Le chef de réquisition peut être amené à jouer le rôle du


chef de consignation pour la partie d’ouvrage mise en
régime de réquisition.
18
TERMINOLOGIE DES PERSONNES

Chef de travaux :
Personne habilitée par l’employeur et désignée
par écrit pour chaque opération par le chef
d’exploitation ou dans certains cas par
l’Employeur en charge des travaux pour assurer la
direction effective des travaux ou des
interventions.

Cette personne peut aussi travailler seule ou


participer aux travaux qu’elle dirige. 19
TERMINOLOGIE DES PERSONNES

Chef de travaux ( suite ) :


Dans tous les cas, le chef de Travaux est
seul responsable de la mise en œuvre
des mesures de sécurité et de leur
application sur le chantier, en vue:
d’assurer sa propre sécurité, celle du
personnel placé sous ses ordres et des tiers.
de s’assurer de la qualité du travail réalisé.
20
TERMINOLOGIE DES PERSONNES
Exécutant :
Personne habilitée par l’employeur et désignée
par le chef d’exploitation pour effectuer des
travaux ou interventions sur ou au voisinage des
ouvrages électriques, en exécution d’un ordre,
verbal ou écrit, reçu de sa hiérarchie.
Ces opérations peuvent être d’ordre électrique;
l’exécutant doit alors posséder la qualification
d’électricien correspondant au travail à effectuer
ou d’ordre non électrique, et l’exécutant est soit
21
électricien soit non électricien.
TERMINOLOGIE DES PERSONNES

Chef d’essais :
Personne habilitée et désignée par son
Employeur pour assurer la direction
effective des essais. Elle est chargée de
prendre les mesures de sécurité
nécessaires et de veiller à leur
application. 22
TERMINOLOGIE DES PERSONNES
Surveillant de sécurité
électrique :
Personne habilitée par son Employeur,
désignée par celui-ci ou par le chef de
travaux pour veiller à la sécurité des
personnes effectuant des opérations sur
un ouvrage électrique ou à son
voisinage. 23
TERMINOLOGIE DES PERSONNES

Personnel de manœuvre :
Personnes chargées d’exécuter des
manœuvres sous la responsabilité et la
direction d’un chef de consignation ou
d’un chef de conduite.

24
DOMAINES DE TENSION
VALEUR DE LA TENSION NOMINALE
DOMAINES
( Un en Volts )
DE
TENSION COURANT
COURANT CONTINU
ALTERNATIF

TRES BASSE
Un  50 Un  120
TENSION

BASSE BTA 50 Un 500 120 Un 750


TENSION
BT BTB 500 Un  1000 750 Un  1500

HAUTE HTA 1000 Un  50000 1500 Un  75000


TENSION
HT HTB Un > 50000 Un > 75000
25
TERMINOLOGIE DES OUVRAGES

Réseaux :
Ensemble d’ouvrages et de matériels
destiné à produire, transporter et
distribuer de l’énergie électrique

26
TERMINOLOGIE DES OUVRAGES

Réseaux interconnectés :
Ensemble de réseaux établissant les
liaisons électrique entre les moyens de
production et les distributions, dont la
conduite est assurée par le dispatching.
27
TERMINOLOGIE DES OUVRAGES

Installation électrique :
On appelle installation électrique l’ensemble des
matériels qui transforment et distribuent au
moyen de canalisations fixes l’énergie électrique
d’une façon globale et permanente aux divers
équipements qui l’utilisent localement.
Les installations comportent les auxiliaires des
ouvrages de production, transport et distribution
et éventuellement des ouvrages de production. 28
TERMINOLOGIE DES OUVRAGES

Canalisation électrique :
Ce terme désigne l’ensemble constitué par un ou
plusieurs conducteurs électriques, nus ou isolés,
et les éléments assurant leur fixation et leur
protection mécanique si elle existe.
On distingue les lignes aériennes ( conducteurs
nus ou isolés montés sur support ), des câbles
souterrains ( conducteurs isolés posés à même le
sol ou sous fourreau ). 29
TERMINOLOGIE DES OUVRAGES
Poste :
Partie d’un réseau électrique, comprenant
principalement les extrémités des lignes de
transport ou de distribution, de
l’appareillage électrique, des
transformateurs. Un poste comprend
généralement les dispositifs destinés à la
sécurité et à la conduite du réseau.
30
TERMINOLOGIE DES OUVRAGES
Départ :
Ensemble des appareils et des connexions reliant électriquement
une ligne, un câble, un transformateur aux jeux de barres.
Un départ comprend généralement :
autant de sectionneurs d’aiguillage qu’il y a de jeux de
barres,

un disjoncteur,

un sectionneur tête de ligne.

Le terme "départ " est employé quelle que soit la fonction de la


ligne, du câble ou du transformateur dans le poste. Si cette
fonction est uniquement d’apporter de l’énergie au poste, il est31
permis de remplacer "départ " par " arrivée ".
TERMINOLOGIE DES OUVRAGES

Identification d’un départ :


Départ "Ligne" ou "Câble" :
Le départ est désigné généralement par le nom du premier
poste auquel aboutit la ligne ou le câble.

Départ 220 KV EL-Kseur.

Départ 60 KV Amirauté.

32
TERMINOLOGIE DES OUVRAGES

Identification d’un départ :


Départ "installation intérieure" :
Le départ est désigné par le même indicatif que celui de
l’installation qu’il raccorde.

Départ Groupe n° 1,

Départ 60KV transformateur n° 2.

33
TERMINOLOGIE DES OUVRAGES

Disjoncteur :
Appareil de coupure en charge dont
l’ouverture n’est pas considérée comme
une coupure visible.

34
TERMINOLOGIE DES OUVRAGES

Interrupteur :
Appareil de sectionnement ayant un
pouvoir de coupure réduit. Suivant sa
conception, il peut être ou non considéré
comme un appareil à coupure visible.
35
TERMINOLOGIE DES OUVRAGES

Sectionneur :
Appareil de sectionnement sans
pouvoir de coupure en charge. Il
permet de réaliser une coupure visible.

Il est interdit de manœuvrer un


sectionneur en charge. 36
TERMINOLOGIE DES OUVRAGES

Cellule :
On appelle "cellule" une enceinte limitée
dans tous les plans ( horizontal et vertical)
par des parois pleines ou grillagées et
renfermant un élément ou un groupe
d’éléments de l’installation : jeu de barres,
transformateur, disjoncteur, sectionneur,
etc... 37
TERMINOLOGIE DES OUVRAGES

Cellule ( Suite ) :
Chaque cellule doit comporter, d’une façon
apparente, une identification et un schéma.

Un poste est équipé de cellules de type :

ouvert,
à compartiment protégé.
38
TERMINOLOGIE DES OUVRAGES
Cellule ( Suite ) :
Dans la cellule de type ouvert, les organes de coupure sont visibles,
sans qu’il soit nécessaire de pénétrer à l’intérieur de la cellule.

Les organes électriques, mis sous tension, sont inaccessibles, soit du


fait de leur distance par rapport au sol, soit par la présence d’écrans
grillagés.
Dans la cellule à compartiment protégé, les organes électriques sont
enfermés dans des enveloppes métalliques; des instructions
précisent les condition d’équivalence :
de la coupure,

de la vérification d’absence de tension. 39


TERMINOLOGIE DES OUVRAGES

Commande d’un appareil :


Sur l’appareil :

l’organe de commande est situé sur l’appareil lui-


même et est constitué par un volant, une perche,
des bielles ou une tringlerie.
40
TERMINOLOGIE DES OUVRAGES

Commande d’un appareil :


Dans l’installation :
l’organe de commande est situé, non plus sur
l’appareil lui-même, mais dans l’installation
( tableau, pupitre, etc.. ) où se trouve l’appareil.
41
TERMINOLOGIE DES OUVRAGES

Commande d’un appareil :


Par télécommande :
l’organe de commande à partir d’un pupitre ou
d’un tableau est situé dans un lieu différent de
l’installation ou se trouve l’appareil.
42
ETAT DES INSTALLATIONS

Départ préparé :
Départ dont le sectionneur tête de
ligne, ainsi qu’un sectionneur
d’aiguillage, sont fermés et dont le
disjoncteur est ouvert
43
ETAT DES INSTALLATIONS

Départ ouvert :
Départ dont le disjoncteur vient
d’être ouvert sous une action
volontaire.
44
ETAT DES INSTALLATIONS

Départ fermé :
Départ, auparavant préparé, dont le
disjoncteur est fermé par une action
volontaire.

45
ETAT DES INSTALLATIONS

Départ déclenché :
Départ dont le disjoncteur s’est ouvert
sous l’action d’un relais automatique.

46
ETAT DES INSTALLATIONS

Départ enclenché ou
réenclenché :
Départ dont le disjoncteur s’est fermé
ou refermé sous l’action d’un relais
automatique.
47
ETAT DES INSTALLATIONS

Manque de tension :
Absence de tension pouvant survenir sur une
installation avec ou sans fonctionnement de disjoncteur.

L’indication d’un manque de tension doit être précisée


par la désignation de l’installation concernée.

Exemple : Manque de tension sur le jeu de barres 60 KV n° 1.

48
ETAT DES INSTALLATIONS

Installation sous tension


à vide :
Installation maintenue sous tension par
une extrémité seulement et sur laquelle
n’est raccordée aucune charge
électrique.
49
ETAT DES INSTALLATIONS

Installation disponible :
Installation hors tension, dont les
départs sont préparés, pouvant à tout
moment être mis en service par l’agent
responsable de son exploitation.
50
ETAT DES INSTALLATIONS

Installation indisponible :
Installation hors tension, qui ne peut être remise
sous tension ou consignée que par ordre du chef
d’exploitation ou par l’application des consignes
générales d’exploitation.

Aucun travail ne peut être entrepris sur une telle


installation, tant qu’elle n’est pas consignée.
51
OPERATIONS EN GENERAL

Fermeture - ouverture :
Ces termes sont réservés aux
manœuvres volontaires de
sectionneurs, d’interrupteurs ou de
disjoncteurs.
52
OPERATIONS EN GENERAL

Déclenchement -
Enclenchement -
Réenclenchement :
Ces termes sont réservés aux manœuvres
automatique d’interrupteurs ou de
disjoncteurs sous l’action de relais.
53
OPERATIONS EN GENERAL

Fermeture de boucle -
liaison :
Opération ayant pour but de réunir deux
extrémités d’un même réseau qui sont au
synchronisme mais dont les tensions
peuvent présenter un écart entre elles.
54
OPERATIONS EN GENERAL

Reprise de parallèle -
Couplage :
• Opération ayant pour but de réunir
deux fraction de réseaux qui ne sont
pas au synchronisme permanent.
55
OPERATIONS EN GENERAL

Transfert d’une
installation :
Acte par lequel le dispatching remet
une installation hors tension sous
l’autorité d’un chef de consignation.
56
OPERATIONS EN GENERAL
Condamnation d’un appareil de
coupure ou de sectionnement:
• Condamner un appareil, c’est effectuer l’ensemble des
opérations nécessaires pour :

le mettre et le maintenir dans une position déterminée


(ouvert ou fermé).

interdire sa manœuvre par les moyens appropriés et signaler


que l’appareil condamné ne doit pas être manœuvré.
57
OPERATIONS EN GENERAL
Condamnation d’un départ :
La condamnation d’un départ comprend :

l’immobilisation à l’ouverture de tous les sectionneurs de


ce départ,

la suppression des moyens de commande à distance des


appareils,

la suppression d’un retour éventuel de tension soit, par les


transformateurs de potentiel, ou par une source autonome.

La condamnation d’un départ ne comprend pas la mise à la


terre de l’installation au point de raccordement. 58
OPERATIONS EN GENERAL
Mise à la terre et en court-
circuit aux points de coupure :
Cette opération doit intéresser tous les conducteurs actifs
y compris le neutre, elle est réalisée de part et d’autre de la
zone de travail, soit par la fermeture du sectionneur de
terre ou par la pose d’un dispositif mobile de mise à la
terre.

La mise à la terre et en court-circuit est le moyen le


plus sûr pour se prémunir contre les réalimentations
par des sources autonomes ou de renvois intempestifs. 59
OPERATIONS EN GENERAL
Consignation électrique
d’un ouvrage :
Consigner un ouvrage électrique, c’est effectuer
un ensemble d’opérations dans le but d’assurer la
protection des personnes et des ouvrages contre
les conséquences de tout maintien accidentel ou
de tout retour intempestif de la tension sur cet
ouvrage.
60
OPERATIONS EN GENERAL

Déconsignation électrique
d’un ouvrage :
Déconsigner un ouvrage électrique, c’est effectuer
les opérations inverses de la consignation de cet
ouvrage en vue de sa remise en service.

61
OPERATIONS EN GENERAL
Délivrance d’une Autorisation de travail:
Acte par lequel le chef de consignation délivre au chef de travaux,
nommément désigné, la permission de travailler sur une
installation bien définie.
La remise de l’Autorisation de travail par le chef de consignation
engage la responsabilité de celui-ci et implique de sa part la
réalisation préalable de toutes les manœuvres nécessaires pour
assumer :
la mise hors tension de l’installation,
l’impossibilité de retour intempestif de la tension.
Il est délivré autant d’Autorisation de travail qu’il y aura de
Zones de travail. 62
OPERATIONS EN GENERAL
Zone de travail :
C’est une zone définie et signalée par le
chef de travaux et affectée par lui à son
personnel. Cette zone doit être
délimitée matériellement dans tous les
plans où cette délimitation est
nécessaire pour la protection du
personnel.
63
OPERATIONS EN GENERAL
Reprise de l’avis de fin
de travail :
Acte par lequel, le chef de travaux remet au chef
de consignation, l’avis de fin de travail après avoir
terminé ou suspendu les travaux, rassemblé son
personnel et déposé ses dispositifs de mise à la
terre et en court-circuit de chantier.
64
OPERATIONS EN GENERAL
Dépose des mises à la terre et en
court-circuit au point de coupure :
L’opération de dépose des mises à la terre aux
points de coupure doit être obligatoirement
effectuée avant les opérations de déconsignation.

65
OPERATIONS EN GENERAL

Décondamnation d’un appareil de


coupure ou de sectionnement :
Opération qui consiste à rendre disponible
l'appareil en vue d’une manœuvre d’exploitation.

66
OPERATIONS EN GENERAL

Décondamnation
d’un départ:
Opération qui consiste à rendre disponible
l’ensemble des appareils en vue de leur
manœuvre d’exploitation.
67
OPERATIONS EN GENERAL
Restitution d’une installation
électrique au dispatching :
Opération par laquelle le chef de consignation,
ayant procédé à la déconsignation, remet
l’installation à la disposition du dispatching.

•La restitution se fait par message.


68
OPERATIONS EN GENERAL
Retour à l’exploitation d’une
installation non gérée par le
dispatching :
Opération par laquelle le chef de consignation
rend une installation disponible après avoir
procédé à la déconsignation de l’ouvrage.
69
TEXTES DE BASE
•Carnet de prescriptions :

•Consignes générales d’exploitation :

•Consignes générales d’exploitation :

•Consignes particulières d’exploitation :

•Instructions de service :

•Instruction Générale pour les Travaux Sous Tension:

70
TEXTES DE BASE
Carnet de prescriptions :
Recueils de prescriptions aux personnels
( CDP/Electricité, CDP/Mécanique et
thermique, CDP/Gaz ) édictées par
l’Etablissement, pour prévenir les agents
contre tout risque.
71
TEXTES DE BASE
Consignes générales
d’exploitation :
Textes établis par l’Etablissement pour
fixer les conditions d’exploitation des
ouvrages.
72
TEXTES DE BASE
Consignes particulières
d’exploitation :
Textes établis par une Direction
d’exploitation ou par une Unité pour fixer
les conditions particulières d’exploitation
d’un ouvrage bien déterminé.
73
TEXTES DE BASE
Instructions de service :
Textes édictés par le chef responsable désigné par
la Direction et définissant à l’avance d’une manière
temporaire ou permanente les opérations qui
peuvent être effectuées sans autorisation de travail.

L’instruction de service précise les opérations que


les agents peuvent effectuer ou faire effectuer et les
fonctions qu’ils peuvent exercer en vertu de leur
seule habilitation. 74
TEXTES DE BASE
Instruction Générale pour
les Travaux Sous Tension:
C’est un texte réglementaire, établi par
l’Etablissement, approuvé par la
tutelle,pour fixer les conditions
générales d’intervention sur les ouvrages
sous tension. 75
DOCUMENTS ET FORMULAIRES
Carnet de quart ou de jour,
Carnet du poste,
Carnet de l’agent d’exploitation :
Sur ces carnets sont notés :

les manœuvres,
les incidents,
les condamnations,
les dispositifs de mise à la terre et en court.
76
DOCUMENTS ET FORMULAIRES

Carnet de messages :
Carnet spécial où sont transcrits les messages
collationnés concernant l’exploitation.

77
DOCUMENTS ET FORMULAIRES

Message collationné :
Communication personnalisée ( nom, prénom, qualité ),
précise, ne laissant place à aucune ambiguïté, transmise
mot à mot par le correspondant émetteur à son
correspondant receveur. Elle est enregistrée par écrit sur
le carnet de messages, par les deux correspondants,
comportant la date, l'heure, les numéros d'ordre des
messages et relue impérativement par le receveur à
l’émetteur. Les espaces blancs entre messages sont
interdits.
78
DOCUMENTS ET FORMULAIRES

Fiche de manœuvres :
Document nominatif obligatoire comportant dans
l’ordre toutes les manœuvres nécessaires en vue
de la réalisation des travaux, explicitant, toute la
procédure à respecter pour l’exécution des
manœuvres en vue de consignation ou de
déconsignation d’un ouvrage électrique.
79
DOCUMENTS ET FORMULAIRES
Autorisation de travail :
Document obligatoire pour tous travaux de
quelque nature que ce soit :
autorisant l’exécution de travaux sur des
ouvrages électriques consignés ou à leur voisinage,
attestant la fin des travaux et permettant la
déconsignation de l’ouvrage,
l’autorisation de travail peut prendre la forme de
messages collationnés,
l’autorisation de travail cesse d’être valable dés la
restitution au chef de consignation de l’avis de fin
80
de travail.
DOCUMENTS ET FORMULAIRES

Ordre de travail :
Document qui précise la nature, la
situation et la durée affectée à
l’opération à réaliser ( Bon de travail,
Fiche de manœuvres, etc...).
81
DOCUMENTS ET FORMULAIRES
Attestation de séparation du réseau
de distribution publique :
•Document établi et signé, avec la date et l’heure de séparation
d’un réseau de distribution publique par le chef d'exploitation d'un
réseau de distribution publique ou par le chef de consignation qu’il
a lui-même désigné, à l’intention du chef d’établissement qui a
demandé cette séparation.
•L’attestation de séparation du réseau de distribution publique est
complétée par une demande de fin de séparation du réseau de
distribution publique " HT ". Par ce document signé avec la date et
l’heure de demande de fin de séparation, le chef d’établissement
certifie que l’installation peut à nouveau recevoir la tension du
82
réseau.
MANŒUVRES D ’EXPLOITATION NORMALE

PRINCIPE :
Les manœuvres d’exploitation ou de
consignation peuvent être effectuées :
•sur place par du personnel habilité,

•à distance par du personnel qualifié, habilité ou non,


avec consigne.
83
MANŒUVRES D ’EXPLOITATION NORMALE

Ces manoeuvres ont pour but :


•la modification de l’état électrique d’un réseau ou
d’une installation,

•la mise en marche, le réglage ou l’arrêt d’un


équipement.

84
MANŒUVRES D ’EXPLOITATION NORMALE
Toute manœuvre normale, sur ordre verbal,
donne lieu au processus suivant :
transmission de l’ordre,

accusé de réception, par répétition exacte,

exécution,

compte rendu,

accusé de réception du compte rendu par répétition exacte.


L’heure d’exécution doit être notée sur les cahiers et carnets normalisés.

Une habilitation est obligatoire pour manœuvrer les appareils


situés dans des locaux d’accès réservé aux électriciens. 85
UTILISATION DU TELEPHONE

Le rôle du téléphone ou de la radio


étant primordial, les intéressés
doivent, pour réduire les
conséquences des incidents et leur
durée, observer avec discipline les
prescriptions suivantes :
86
UTILISATION DU TELEPHONE
•éviter toute circonlocution inutile,

•exprimer en un minimum de mots ( en utilisant la terminologie


du code de manœuvres ) l’indication que l’on veut transmettre,
•dire tout ce qui est nécessaire pour éviter les ambiguités,
•donner son nom, son prénom et sa fonction,
•épeler les noms propres et préciser les lettres ou les chiffres
suivant le code téléphonique,
•la communication est enregistrée par les deux correspondants sur
leur carnet de message,
•les messages sont relus impérativement par le receveur à
l’émetteur. 87
UTILISATION DU TELEPHONE
Une erreur dans une communication peut
provoquer des incidents et même des
accidents.
Tout correspondant,après collationnement
de l’ordre reçu,doit replacer le téléphone
en position tel q’un nouvel appel puisse
être immédiatement entendu.
Lorsque l’ordre a été exécuté, un compte
rendu est transmis aussitôt. 88
MANŒUVRES SUR LE
RESEAU TRANSPORT
• Manœuvres relatives à une ligne reliant les postes A et B :

Dispatching ( ou CRC ) ( nom, prénom, fonction ) à Poste A


( nom, prénom, fonction ) :
Poste à deux jeux de barres :
Préparez départ B sur barres n° 2 et fermez départ B.

Poste A ( nom, prénom, fonction ) à Dispatching ( ou CRC )


( nom, prénom, fonction ) :
Départ B préparé et fermé sur barres n° 2 à ......... heures .........
89
MANŒUVRES SUR LE
RESEAU TRANSPORT
• Manœuvres relatives à une ligne reliant les postes A et B :

Dispatching ( ou CRC ) ( nom, prénom, fonction ) à Poste B


( nom, prénom, fonction ) :
Poste à un seul jeu de barres :
Préparez et fermez départ A.

Poste B ( nom, prénom, fonction ) à Dispatching ( ou CRC )


( nom, prénom, fonction ) :
Départ A préparé et fermé à .............. heures ........….

90
MANŒUVRES SUR LE
RESEAU TRANSPORT
• Manœuvres relatives à un transformateur d’interconnexion

Dispatching ( ou CRC ) ( nom, prénom, fonction ) à Poste A


( nom, prénom, fonction ):
Mettez en service transformateur n°1 220/60 KV.

L’agent du poste ferme d’abord le disjoncteur de la plus haute


tension puis le second disjoncteur, en respectant les consignes
générales et particulières du poste.
Poste A ( nom, prénom, fonction ) à Dispatching ( ou CRC )
( nom, prénom, fonction ) :
Transformateur n°1 220/60 KV en service à ....…. heure.........
91
MANŒUVRES SUR LES
RESEAUX DISTRIBUTION
• Les manœuvres sont notées sur le carnet du
poste ou sur le carnet de l’agent
d’exploitation. Elles sont transmises pour le
rapport journalier.

Toute manœuvre demandée à une unité


d’exploitation différente de celle du
demandeur doit faire l’objet d’un message.
92
MANŒUVRES APRES
INCIDENT
• A la suite d’un incident sur les installations
électriques, l’agent d’exploitation doit :
 noter l’heure exacte,

 repérer les disjoncteurs ayant déclenché ainsi que les


voyants des relais,

 appliquer les consignes générales et particulières de


l’exploitation considérée,

 rendre compte au dispatching et au responsable


hiérarchique.
93
CAS PARTICULIERS POUR
LES RESEAUX TRANSPORT
• Fermeture d’une boucle :
Avant la mise en service d’une ligne, la tension
ligne peut être décalée par rapport à la tension
du jeu de barres sur lequel elle doit être
raccordée.

L’agent du poste doit s’assurer que l’écart de


tension est acceptable.
94
CAS PARTICULIERS POUR
LES RESEAUX TRANSPORT

• Reprise de parallèle :
L’expression : « Reprenez la parallèle
entre .…. et ….. par .…. » est la seule à
employer pour relier deux fractions de
réseau séparées et par suite non en phase.

Trois cas peuvent se présenter :


95
CAS PARTICULIERS POUR LES
RESEAUX TRANSPORT
• 1er cas : Couplage normal

Ecart des fréquences inférieur à 0.2 Hz , soit


un tour de synchro en plus de 5 secondes.

Ecart de tension inférieur à 10%, la parallèle


est à réaliser dés que possible.
96
CAS PARTICULIERS POUR
LES RESEAUX TRANSPORT
• 2ème cas : Couplage délicat
Ecart des fréquences supérieur à 0.2 Hz et
jusqu’à 0.5 Hz.
Ecart de tension supérieur à 10% et jusqu’à 20%
de la tension considérée.
Le dispatching doit essayer de réduire le
paramètre le plus grand .Il peut demander dans
ces limites la reprise de parallèle en urgence. 97
CAS PARTICULIERS POUR
LES RESEAUX TRANSPORT
• 3ème cas : Couplage interdit
Ecart des fréquences supérieur à 0.5 Hz
Ou ,
Ecart des tensions supérieur à 20%.
Pas de reprise de parallèle.
98
CAS PARTICULIERS POUR
LES RESEAUX TRANSPORT
F U
COUPLAGE Ecart en ( Hz ) Ecart en ( % ) de la
de la fréquence tension normale
Normal F  0,2 U  10 %

 F  0,5 10 %  U  20 %
Délicat
0,2   F  0,5 U  20 %

F  0,5 U quelconque
Interdit
F quelconque U  20 %
99
CAS PARTICULIERS POUR
LES RESEAUX TRANSPORT
F
( Hz )
Interdit

0,5

Délicat

0,2

Normal

10 % 20 % U ( % )
100
CAS PARTICULIERS POUR
LES RESEAUX TRANSPORT
Manœuvres d’urgence :
Les appareils assurant la fonction de coupure
d’urgence, pour des raisons évidentes de sécurité,
peuvent être manœuvrés par toute personne présente
sur les lieux.
Toutefois, les manœuvres d’urgences sur les réseaux
sont exclusivement exécutées par un personnel
habilité, agissant en connaissance de cause.
101
MANŒUVRES EN VUE DE
L ’EXECUTION DE TRAVAUX SUR LES
INSTALLATIONS ELECTRIQUES

• PRINCIPE
Manœuvres de consignation et de déconsignation :

Ce sont des opérations coordonnées, effectuées pour réaliser la


consignation ou la déconsignation d'un réseau, d'une
installation ou d'un équipement.

Certaines consignations peuvent nécessiter des opérations


multiples et imposer un choix rigoureux des organes de
manœuvres dans les diverses opérations à réaliser, au moyen de
ces organes. 102
MANŒUVRES EN VUE DE
L ’EXECUTION DE TRAVAUX SUR LES
INSTALLATIONS ELECTRIQUES

• PRINCIPE ( Suite ).
Manœuvres de consignation et de déconsignation :

Dans tous les cas, se conformer strictement, et dans l'ordre, aux


opérations contenues dans la fiche de manœuvres préétablie

Les mises hors tension et les remises sous tension à heures


convenues à l'avance sont formellement interdites, tant pour les
commencements qu'après l'achèvement des travaux.

103
MANŒUVRES EN VUE DE
L’EXECUTION DE TRAVAUX SUR LES
INSTALLATIONS ELECTRIQUES

RESPONSABILTES DE SECURITE
Habilitations :
C'est la capacité d'une personne à effectuer en toute sécurité,
sur des ouvrages donnés et pendant une période définie, des
opérations présentant des risques professionnels pour lui
même et pour son environnement.

L'employeur délivre à ses agents une habilitation dont la


nature est symbolisée par des lettres majuscules et des indices
numériques. 104
MANŒUVRES EN VUE DE
L’EXECUTION DE TRAVAUX SUR LES
INSTALLATIONS ELECTRIQUES
Habilitations :
Lettres :
La première lettre indique le domaine de tension des ouvrages
sur lesquels le titulaire de l'habilitation peut intervenir :

Lettre B : caractérise les ouvrages du domaine BT et TBT.

Lettre H : caractérise les ouvrages du domaine HT.


105
MANŒUVRES EN VUE DE
L’EXECUTION DE TRAVAUX SUR LES
INSTALLATIONS ELECTRIQUES
Habilitations :
Lettres :
La seconde lettre, lorsqu'elle existe, précise la nature des opérations
qu'il peut réaliser :

Lettre C : indique que le titulaire peut procéder à des consignations.


Lettre V : indique que le titulaire peut travailler au voisinage.
Lettre R : indique que le titulaire peut procéder à des interventions de dépannage ou
de raccordement, à des mesurages,essais, vérifications.
Ce type d'habilitation ne peut être délivré que pour des installations et des
équipements du domaine BT. 106
MANŒUVRES EN VUE DE
L’EXECUTION DE TRAVAUX SUR LES
INSTALLATIONS ELECTRIQUES
Habilitations :
Indices numériques :
Indice 0 : personnel réalisant exclusivement des travaux d'ordre
non électrique,

Indice 1 : personnel exécutant des travaux d'ordre électrique


et/ou des manœuvres,

Indice 2 : chef de travaux d'ordre électrique quelque soit le


nombre d'exécutants placés sous ses ordres.
107
Tableau des habilitations
INTERVENTIONS
OPERATIONS
PERSONNEL DU DOMAINE
et TRAVAUX
BT et TBT

Non électricien B0 et/ou H0 ---------

Exécutant électricien B1 et/ou H1 BR

Chef d'essais --------- BR

Chef de travaux B2 et/ou H2 ---------

Chef de consignation BC et/ou HC BC 108


HABILITATIONS
•Remarques :
•Pour les travaux au voisinage, il y a lieu d'ajouter la lettre V aux
symboles B0, B1, B2, H0, H1 et H2 ( il n'y a pas lieu de l'adjoindre
aux symboles R et C ).
•Un même agent peut cumuler des habilitations de symboles
différents. L'habilitation d'indice numérique déterminé, entraîne
l'attribution des habilitations d'indice inférieur pour les opérations
qui s'effectuent dans le même domaine de tension.
•Le titulaire d'une habilitation doit respecter impérativement les
indications portées sur son titre d'habilitation.
•Des habilitations spéciales non symbolisées peuvent être délivrées
lorsque le responsable le juge nécessaire. Elles doivent alors définir,
sans ambiguités, le domaine de tension ainsi que la nature et les109
limites des opérations auxquelles elles s'appliquent.
FONCTIONS
• Chef d'exploitation :
Fonction permanente, attribuée par l'employeur à
son représentant pour assumer la responsabilité
de l'exploitation d'installations électriques
déterminées.

Il peut déléguer temporairement ses fonctions.


110
FONCTIONS
•Chef de consignation :
Fonction temporaire, attribuée par le chef d'exploitation à un agent
ayant une habilitation :
"BC et/ou HC" pour effectuer, ou faire effectuer sous sa
responsabilité, la consignation, la déconsignation ou la mise
en exploitation d'un ouvrage alimenté en basse tension et/ou
en haute tension et délivrer des autorisations de travail.
"BC" pour effectuer éventuellement des interventions ou
des essais en domaine basse tension et très basse tension.

Pour chaque opération, la désignation du chef de consignation se


fera par écrit par le chef d'exploitation. 111
FONCTIONS
•Chef de travaux :
Fonction temporaire attribuée par le chef d'exploitation ou dans
certains cas par l'employeur en charge des travaux à un agent
habilité "B2 et/ou H2", dont la fonction est d'assurer la direction
effective des travaux ou des interventions.
Dans le cas des travaux au voisinage d'installation sous tension, il y
a lieu d'ajouter la lettre "V" à son habilitation. Il est responsable de
sa propre sécurité et de celle du personnel travaillant sous sa
responsabilité.
Le chef de travaux est responsable de la sécurité sur le chantier.
Pour chaque opération, la désignation à cette responsabilité
s'opèrera, selon le cas, par le chef d'exploitation ou la hiérarchie112en
charge des travaux, de façon écrite et nominative.
FONCTIONS
• Précisions complémentaires concernant les
chefs de consignation et les chefs de travaux
Pour éviter les erreurs d'opérations lors de la
consignation ou de la déconsignation d'un ouvrage ou
d'une partie d'ouvrage, il faut désigner un seul chef de
consignation, même pour plusieurs chefs de travaux.

Les rôles du chef de consignation et du chef de


travaux peuvent être assurés par une même
personne. Dans ce cas, il n'y aura pas établissement
ni transmission d'autorisation de travail.
113
FONCTIONS
• Chef d'essais :
Fonction temporaire, attribuée par l'employeur à un agent
habilité "BR" pour assurer la direction effective des essais. Il est
chargé de prendre les mesures de sécurité nécessaires et de
veiller à leur application.

Cette personne assure les fonctions correspondantes à celles d'un


chef de travaux ou d'interventions, habilité en indice 2, ou BR.

114
REGLES DE SECURITE
PROCESSUS NORMAL D’APPLICATION
• Opération de base de la sécurité:
Pour effectuer des travaux ou intervention hors
tension sur un ouvrage en exploitation, il faut
préalablement et obligatoirement procéder à la
consignation de l'ouvrage, c'est à dire mettre en
œuvre les six règles fondamentales de sécurité
( voir CDP/E chapitre IV ), à savoir :
115
REGLES DE SECURITE
•Règles d’or de sécurité :
1. Règle : Reconnaissance sur carte de l'ouvrage,

2. Règle : Séparation de l’ouvrage des sources de tension,

3. Règle : Condamnation en position d’ouverture,

4. Règle : Identification de l'ouvrage,

5. Règle : Vérification d’absence de tension,

6. Règle : Mise à la terre et en court circuit.


116
CAS TYPES D’APPLICATION
• Cas général des installations de
la production et du transport :
Plusieurs jours avant les travaux, le chef d'exploitation
ou l'un de ses représentants transmet au dispatching un
message de demande d'accord de transfert d'installation
pour travaux.

Il reçoit confirmation.
117
CAS TYPES D’APPLICATION
• Cas général des installations de la
production et du transport (Suite) :
Le jour fixé, le dispatching procède à la mise hors
tension de l'installation et la transfère par un message au
chef de consignation. Celui-ci procède aux manœuvres y
compris la fermeture des sectionneurs de terre ou la pose
de dispositifs mobiles de mise à la terre et en court
circuit, aux points de séparation du réseau.

L'installation est réputée consignée. 118


CAS TYPES D’APPLICATION
• Cas général des installations
de la distribution :
Plusieurs jours avant les travaux, le chef de district passe
au chef d'exploitation un message de demande d’accord
pour travaux.

Il reçoit confirmation.

119
CAS TYPES D’APPLICATION
• Cas général des installations
de la distribution ( Suite ) :
Le jour fixé, l'agent désigné devient chef de consignation,
il exécute les manœuvres d'exploitation et de
condamnation, procède aux manœuvres conformément à
la fiche de manœuvres préétablie et en respectant les six
règles de base de la consignation, avec, en particulier, la
pose des mises à la terre aux points de sectionnement.

L'installation est réputée consignée. 120


EXEMPLE DE MESSAGES
•Transport :
C.E ( ou C.C ) ( nom, prénom, fonction ) à Dispatching ( ou CRC)
( nom, prénom, fonction ) :
Demandons accord pour transfert de la ligne 220 KV Arbâa-
Boufarik n°1 ( AR-BF ), le 07 Avril de 11h00 à 17h00.
Motif : visite de la ligne.
Chef de consignation : ( nom, prénom, fonction ) ( s'il ne passe pas
lui-même le message ).
Délai de restitution : 02 heures.

Après examen le dispatching ( ou CRC ) donne son accord.


Dispatching ( ou CRC ) ( nom, prénom, fonction ) à C.E ( ou C.C)
( nom, prénom, fonction ) :
Accord sur message n°………. du : ………. 121
EXEMPLE DE MESSAGES

•Transport :
Le jour fixé, après la mise hors tension de l'installation, le
dispatching la transfère en passant le message suivant :

Dispatching ( ou CRC ) ( nom, prénom, fonction ) à C.C ( nom,


prénom, fonction ) :
La ligne 220 KV AR-BF n°1 vous est transférée.

Nota : Tout changement de C.C doit faire l'objet d'un message au


dispatching.
122
EXEMPLE DE MESSAGES

•Transport :
Au reçu du message de transfert, le C.C passe dans l'ordre les
messages suivants :

C.C ( nom, prénom, fonction ) à Poste A ( nom, prénom, fonction)


Condamnez départ 220 KV BF n°1.

Poste A ( nom, prénom, fonction ) à C.C ( nom, prénom, fonction)


Départ 220 KV BF n°1 condamné.
123
EXEMPLE DE MESSAGES

•Transport :
C.C ( nom, prénom, fonction ) à Poste B ( nom, prénom, fonction)
Condamnez départ 220 KV AR n°1 et mettez à la terre la ligne
220KV AR-BF n°1, le départ 220 KV BF n°1 est condamné au
poste A.

Poste B ( nom, prénom, fonction ) à C.C ( nom, prénom, fonction)


Départ 220 KV AR n°1 condamné.
Mise à la terre effectuée sur la ligne 220 KV AR-BF n°1.
124
EXEMPLE DE MESSAGES

•Transport :
C.C ( nom, prénom, fonction ) à Poste A ( nom, prénom, fonction)
Mettez à la terre la ligne 220 KV AR-BF n°1, le départ 220 KV AR
n°1 est condamné au poste B.

Poste A ( nom, prénom, fonction ) à C.C ( nom, prénom, fonction)


Mise à la terre effectuée sur la ligne 220KV AR-BF n°1.

La ligne 220 KV AR-BF n°1 est réputée consignée.


125
EXEMPLE DE MESSAGES

•Transport :
Messages en vue de la restitution au dispatching :

C.C ( nom, prénom, fonction ) à Poste A ( nom, prénom, fonction)


Retirez mise à la terre effectuée sur la ligne 220 KV AR-BF n°1.

Poste A ( nom, prénom, fonction ) à C.C ( nom, prénom, fonction)


Mise à la terre retirée sur la ligne 220 KV AR-BF n°1.

126
EXEMPLE DE MESSAGES

•Transport :
Messages en vue de la restitution au dispatching :

C.C ( nom, prénom, fonction ) à Poste B ( nom, prénom, fonction)


Retirez mise à la terre sur la ligne 220 KV AR-BF n°1 et
décondamnez départ 220 KV AR n°1.

Poste B ( nom, prénom, fonction ) à C.C ( nom, prénom, fonction)


Mise à la terre sur la ligne 220 KV AR-BF n°1 retirée et départ
220KV AR n°1 décondamné.
127
EXEMPLE DE MESSAGES

•Transport :
Messages en vue de la restitution au dispatching :

C.C ( nom, prénom, fonction ) à Poste A ( nom, prénom, fonction)


Décondamnez départ 220 KV BF n°1.

Poste A ( nom, prénom, fonction ) à C.C ( nom, prénom, fonction)


Départ 220 KV BF n°1 décondamné.
128
EXEMPLE DE MESSAGES

•Transport :
Messages en vue de la restitution au dispatching :

Le chef de consignation peut restituer la ligne au


dispatching par le message suivant :

C.C (nom, prénom, fonction ) à Dispatching ( ou CRC )


( nom, prénom, fonction ) :
La ligne 220 KV AR-BF n°1 vous est restituée.
129
EXEMPLE DE MESSAGES
•Transport :
Cas ou le chef de consignation est lui même le chef de poste A.

Au reçu du message de transfert par le dispatching, il procède à la


condamnation du départ 220 KV BF n°1 dans son poste sans message;
puis il passe le message suivant au poste B :

C.C (nom, prénom, fonction ) à Poste B ( nom, prénom, fonction ) :


Condamnez départ 220KV AR n°1 et mettez à la terre la ligne 220KV
AR-BF n°1, le départ 220KV BF n°1 est condamné au poste A.
Poste B ( nom, prénom, fonction ) à C.C ( nom, prénom, fonction ) :
Départ 220 KV AR n°1 condamné, et mise à la terre effectuée sur la
ligne 220 KV AR-BF n°1. 130
EXEMPLE DE MESSAGES

•Transport :
Cas ou le chef de consignation est lui même le chef de poste A.

Ensuite, la mise à la terre est effectuée par le chef de consignation


dans son poste sans message.

La ligne 220 KV AR-BF n°1 est réputée consignée.

131
EXEMPLE DE MESSAGES
•Distribution :
District de ……….. ( nom, prénom, fonction ) à Centre de ………
( nom, prénom, fonction ) :
Demandons accord pour consignation de la ligne A-B n°1, le :
15 janvier de 08h00 à 16h00.
Motif : Remplacement de conducteurs.
Chef de consignation : ( nom, prénom, fonction ).

Après examen, le centre donne son accord :

Centre de ……….. ( nom, prénom, fonction ) à District de ………


( nom, prénom, fonction ) :
Accord sur message n°………. du : ………. 132
•Distribution (suite ) :
Le jour fixé, le chef de consignation n'a pas de messages à passer.
Si une extrémité est située dans une unité différente ( Poste de
transport ou District voisin ), il passe alors un message suivant
l'exemple ci-après :
C.C ( nom, prénom, fonction ) à Poste A ou District de ……..
( nom, prénom, fonction ) :
•-Ouvrez départ 10 KV B n°1.
•-Condamnez départ 10 KV B n°1.
•-Mettez à la terre la ligne 10 KV A-B n°1, toute arrivée
possible de liaison a été condamnée.
Poste A ou District de …….. ( nom, prénom, fonction ) à C.C
( nom, prénom, fonction ) :
•-Départ 10 KV B n°1 ouvert, et condamné;
•-Mise à la terre effectuée sur ligne 10 KV A-B n°1. 133
•Distribution (suite ) :
Après exécution de travaux le chef de consignation remet
l'installation en service, en utilisant le processus inverse.
Pour une extrémité située dans un district voisin ou dans un poste
de transport, il passe un message suivant l'exemple ci-après :
C.C ( nom, prénom, fonction ) à Poste A ou District de ……..
( nom, prénom, fonction ) :
•-Supprimez mise à la terre sur la ligne 10 KV A-B n°1.
•-Décondamnez départ 10 KV B n°1.
•-Fermez départ 10 KV B n°1 ( éventuellement ).
Poste A ou District de …….. ( nom, prénom, fonction ) à C.C
( nom, prénom, fonction ) :
•-Mise à la terre supprimée sur ligne 10KV A-B n°1.
•-Départ 10 KV B n°1 décondamné et fermé. 134
RôleTRAVAUX et responsabilité SUR LES du CE
INSTALLATIONS
Le chef d'exploitation assume les responsabilités suivantes :

Il désigne les chefs de consignation,


ELECTRIQUES
Il désigne les chefs de travaux placés sous ses ordres,
Il détermine les rôles respectifs et les prérogatives de
chacun dans le cadre de la consignation,
Il veille à l'application des consignes d'exploitation en
Répartition des fonctions et
vigueur
Il accepte ou récuse les chefs de travaux désignés par une
des responsabilités
autorité autre que la sienne au sein de la SONELGAZ ou au
sein d'une entreprise externe à SONELGAZ.
135
Rôle et responsabilité du CC
Pour chaque opération, la désignation à cette responsabilité
TRAVAUX
s'effectuera SUR
par le chef d'exploitation LES
de façon écrite.
Le chef de consignation est responsable :
INSTALLATIONS
de l'établissement de la fiche de manœuvres,
de laELECTRIQUES
séparation de l'ouvrage de ses sources de tension,
de la condamnation des organes de séparation,
de l'identification de l'ouvrage consigné,
de la vérification de l'absence de tension aux points de
Répartition des fonctions et
séparation,
de la pose des dispositifs de mise à la terre et en court
des responsabilités
circuit aux points de séparation,
de la remise de l'autorisation de travail,
de la déconsignation de l'ouvrage consigné. 136
Le chef de travaux est responsable des différentes phases
TRAVAUX SUR LES
de l'exécution des travaux qui lui sont confiés de même
qu'il est responsable de la sécurité sur le
INSTALLATIONS
chantier ( voir § 4.2.2 ci-après ).
Pour chaqueELECTRIQUES
opération, la désignation à ces responsabilités
s'opèrera,selon le cas, par le chef d'exploitation ou la
hiérarchie en charge des travaux de façon écrite et
Répartition des fonctions et
nominative.

des responsabilités
Mesures complémentaires de sécurité.
La mise en œuvre des mesures complémentaires, ( pose
d'écrans, mises à la terre supplémentaires ) peut être
Rôle et responsabilité du CdT
réalisée à l'initiative du chef de travaux ou sur demande du
chef de consignation. 137
Placé sous l'autorité
TRAVAUX SURd'un
LESchef
de travaux, l'exécutant doit :
INSTALLATIONS
Suivre les instructions du chef de travaux,
ELECTRIQUES
N'entreprendre un travail que s'il en a reçu l'ordre,
Respecter les limites de la zone de travail qui lui a été
Répartition des fonctions et
définie et les dispositions de sécurité mises en œuvre à
l'intérieur de cette zone,
Porter les équipements de protection individuelle,
des responsabilités
N'utiliser que des outils adaptés au travail à effectuer,
Vérifier le matériel et les outils avant et après leur
Rôle et responsabilité de l’exécutant
utilisation.
138
PROCESSUS DES OPERATIONS
• Conditions de préparation, d'exécution
et d'achèvement des travaux
Le chef d'exploitation doit :
Prendre la décision des travaux en fonction des consignes
générales et particulières d'exploitation de l'ouvrage,
Désigner le chef de consignation et lui préciser l'étendue
de sa mission,
Désigner les chefs de travaux sous ses ordres, leur
signaler les noms des chefs d'exploitation avec lesquels ils
devront se mettre obligatoirement en rapport pour obtenir
la mise hors tension ou la consignation d'autres
installations électriques situées dans la zone de travail, 139
Déterminer les rôles respectifs et les prérogatives de
chacun dans le cadre de la consignation,

Veiller à l'application des consignes d'exploitation en


vigueur,
En cas de besoin, fixer au chef de consignation et au
chef de travaux un délai de restitution de l'installation
concernée,
Accepte ou récuse les chefs de travaux désignés par une
autorité autre que la sienne au sein de la SONELGAZ ou
au sein d'une entreprise externe à SONELGAZ,
Avise s'il y a lieu, les établissements et les particuliers
dont les ouvrages situés dans la zone de travail,
pourraient être affectés par l'exécution des travaux et
signale leurs noms au chef de travaux. 140
Préparation des travaux
Le chef de travaux doit s'assurer :
Avant le début des travaux que :
Le travail a été clairement défini et que tous les risques,
électriques ou non, notamment ceux de voisinage et
d'induction, ont bien été analysés,
Les exécutants mis à sa disposition possèdent les
habilitations adaptées aux travaux,
Les exécutants disposent du matériel de protection et de
sécurité et de l'outillage individuel et collectif
nécessaires,
Aucun exécutant ne présente de signe de défaillance.141
Avant d'entreprendre le travail,
le chef de travaux doit :
Avoir reçu du chef de consignation l'autorisation de
travail qui doit être lue et signée,

Identifier l'ouvrage, lorsque cette opération lui


incombe,

Vérifier l'absence de tension, et sauf indications


contraires, poser immédiatement les dispositifs de
mise à la terre et en court circuit encadrant la zone de
travail,

Effectuer la délimitation de la zone de la travail,


Désigner des surveillants de sécurité électrique
éventuellement, 142
Informer les exécutants de la nature des travaux, des
mesures de sécurité prises, des précautions à respecter,
des limites de la zone de travail, du point de
rassemblement aux interruptions et à la fin du travail,

Donner les ordres pour le commencement des


travaux.

Pour ce faire, il utilise tous les moyens adéquats tels que les
limites physiques des ouvrages, écrans et tout autre moyen de
balisage dans tous les plans où cela est nécessaire.

Les dispositifs de mise à la terre et en court circuit placés près


de la zone de travail, peuvent contribuer à la délimitation de
celle-ci ( cas notamment des réseaux aériens en fils nus ).
143
Pendant les travaux,
le chef de travaux doit :

Veiller à l'application des mesures de sécurité prises,

Assurer la surveillance de son personnel et plus


particulièrement pendant les phases à risques,

Veiller à la bonne exécution du travail,

Veiller au bon emploi de l'outillage et du matériel de


sécurité.
144
En cas d'interruption temporaire des travaux
sans remise de l'avis de fin de travail

le chef de travaux doit :


Donner aux exécutants l'ordre d'interrompre les travaux et
les rassembler au point convenu,

Faire assurer la sécurité aux abords de la zone de travail,

Interdire aux exécutants tout nouvel accès à la zone de


travail tant qu'un nouvel ordre ne leur aura pas été signifié.

145
A la reprise des travaux

le chef de travaux doit :


S'assurer que les mesures de sécurité prises à l'origine
des travaux sont toujours valables,

Confirmer les instructions correspondantes,

Donner l'ordre de reprise de travail.

146
A la fin des travaux,
le chef de travaux doit :
S'assurer de la bonne exécution du travail et de l'enlèvement de tous les
outils,

Rassembler le personnel au point convenu et lui signifier l'interdiction


définitive de tout nouvel accès à la zone de travail,

Procéder à l'enlèvement des délimitations matérielles de la zone de


travail,

Procéder à l'enlèvement des mises à la terre et en court circuit et des


dispositifs de signalisations posés,

Remettre au chef de consignation l'avis de fin de travail.

Les rôles du chef de consignation et du chef de travaux peuvent être assurés


par une même personne. Dans ce cas, il n'y aura pas établissement ni
transmission d'autorisation de travail. 147
Opération de déconsignation
de l'installation :
Après réception du ( ou des ) avis de fin de travail, le chef de
consignation effectue ou fait effectuer sous sa responsabilité
les opérations de déconsignation.

Il restitue l'ouvrage au chef d'exploitation qui peut procéder


alors à tous les essais, mesurages, vérification avant la mise
en service de l'ouvrage.

Aucune remise sous tension n'est tolérée, tant que l'avis de


fin de travail n'a pas été remis au chef de consignation.
148
Fin de travail -Déconsignation :
Après réception du ( ou des ) avis de fin de travail, le chef de
consignation doit lever les différents dispositifs mis en place
lors de la consignation :
Ouvrir les sectionneurs ou interrupteurs de mise à la
terre et en court circuit qu'il avait fermés et déposer ou
faire déposer les dispositifs de mise à la terre et en
court circuit,
Retirer les écrans, protecteurs, et matériels de
balisage posés à son initiative,

Permettre à nouveau la manœuvre des organes de


séparation en supprimant les condamnations, 149
Il peut effectuer ces opérations lui-même ou les faire effectuer sous
sa responsabilité, dans les mêmes conditions que celles prévues
pour la réalisation, de la consignation pour travaux.

Il restitue l'ouvrage au chef d'exploitation qui peut procéder alors à


la tous les essais, mesurages, vérifications qui s'imposent, puis à la
remise en service de l'ouvrage.

Aucune remise sous tension ne peut être effectuée tant que


l'avis de fin de travail n'ait été remis par le chef de travaux au
chef de consignation.

Dans le cas d'ouvrages nouveaux, avant de procéder à leur première


mise sous tension, le chef d'exploitation doit être en possession des
documents nécessaires à leur exploitation ( plans repères de câbles,
plans conformes à exécution, P.V de réception … ).
150
OPERATIONS SPECIFIQUES EN FONCTION DE
L'ENVIRONNEMENT ELECTRIQUE

Au cours des interventions dans les locaux d'accès


réservés aux électriciens, le personnel peut être amené à
s'approcher de pièces nues sous tension, ou lors de
l'ascension des supports, l'approche de conducteurs nus
des lignes aériennes pour des travaux de construction,
d'entretien d'ouvrages électriques.

Pour cela, des zones ont été établies, suivant des distances
calculées à partir des valeurs de tensions nominales,
auxquelles le personnel intervenant doit se référer, lors des
interventions sur les ouvrages.
151
OPERATIONS SPECIFIQUES EN FONCTION DE
L'ENVIRONNEMENT ELECTRIQUE ( suite )

Cependant la nature des travaux peut changer suivant la


valeur de la distance ( d ) qui sépare l'opérateur des pièces
nues sous tension. On définit ainsi les différents types de
travaux :

Travaux aux environs si d > DLV,

Travaux au voisinage si Da < d < DLV,

Travaux à proximité si d < Da.


152
OPERATIONS SPECIFIQUES EN FONCTION
DE L'ENVIRONNEMENT ELECTRIQUE (suite )
Da ( distance d'approche ) :
C'est la distance minimale dans l'air qui doit être maintenue
entre le corps de l'opérateur ou tous les outils conducteurs
qu'il manipule et les parties portées à des potentiels différents
( voir § 2.5.3 du CDP électrique ).

DLV ( distance limite de voisinage ) :


Elle permet de définir les zones de travail et d'interventions
dites au voisinage. Tient compte des risques d'amorçage avec
des pièces nues sous tension, mais ne tient pas compte des
risques dus au phénomène d'induction auxquels peuvent être
soumis les ouvrages hors tension ( voir § 2.5.4 du CDPE).
Les zones de travail sont déterminées à partir de la Da et de la
DLV, ces zones se répartissent en quatre ( 04 ) zones qui sont153
les suivantes :
OPERATIONS SPECIFIQUES EN FONCTION DE
L ’ENVIRONNEMENT ELECTRIQUE ( suite ) :

PROCEDURES DE TRAVAUX DEFINIS PAR RAPPORT :


• à la Distance Limite de Voisinage DLV
• et la Distance Minimale d ’Approche DA

DA et DLV pour les tensions les plus courantes

TENSIONS(KV) DA(m) DLV (m)

0.5 <Un<1 0.30 0.30

1.1 <Un< 50 0.70 2

50 <Un< 250 1.30 3

Un> 250 2.50 4 154


Distance électrique ou de Tension : Du
C’est la distance minimale dans l’air qui protège d’un
amorçage ( claquage ) , pendant un travail sous
tension

Du

En BT - Du = 0 En HTA :
10KV - Du = 10 Cm
30KV - Du = 20 Cm 155
Distance ergonomique ou de garde : De
C’estla distance qui prend en compte les mouvements
involontaires et les erreurs de jugement des distances pendant
l’exécution du travail

Cette distance doit prendre en compte aussi bien les actions de


personnes que les outils utilisés ou manipulés

De Du De

En BT - De = 30Cm En HT - De = 50Cm
156
Distance minimale d’approche : Da
Distance minimale dans l’air qui doit être maintenue entre le
corps de l’opérateur (y compris les outils conducteurs qu’il
manipule ) et les parties portées à des potentiels différents
Elle peut être augmentée à l’appréciation de l’exploitant en
tenant compte des phénomènes de surtension et des conditions
atmosphériques

Da = Du + De
Da : ( HTA )
De Da : ( BT ) Du
De
10Kv = 60 Cm
30 Cm
30Kv = 70 Cm 157
Valeurs De DA, DE, DA Pour Les Tensions Les Plus Courantes:

Un (KV) DU (m) DE (m) DA (m)


0.4 0 0.30 0.30
01 0 0.30 0.30
10 0.10 0.50 0.60
30 0.20 0.50 0.70
63 0.30 0.50 0.80
90 0.50 0.50 1.00
150 0.80 0.50 1.30
225 1.10 0.50 1.60
400 2.00 0.50 2.50
158
Distance d ’approche ( Da ), en fonction de Un
Tension Nominale
Du ( m ) De ( m ) Da ( m )
Un ( KV )
0.4 0.00 0.30 0.30

1.0 0.00 0.30 0.30

10 0.10 0.50 0.60

30 0.20 0.50 0.70

63 0.30 0.50 0.80

90 0.50 0.50 1.00

150 0.80 0.50 1.30

225 1.10 0.50 1.60


159
Distance Limite de Voisinage : DLV.
• Elle définit les zones des travaux et d’interventions dites au voisinage,
• Ces distances sont déterminées en fonction de la tension;
• Ces distances ne tiennent pas compte du risque d ’induction.

T ensi on en K V D L V ( m)

0, 5 < Un < 1 0, 3

1 , 1 < Un < 50 2

50 < Un < 250 3

U n>250 4
160
750 kv Un ( KV ) ali 400 kv
H
Zone 3
T 250 kv
B

50
Da
H
T Zone 2
A

1.

B
T Z
B
o Zone 1
0.5
n
B e
T
A 4
0.05

TBT DLV( m )
161
0.3 2.0 3.0 4.0 5.0
ZONE 1
Définition :
Toute zone située à l'intérieur d'un local ou enceinte
d'accès réservés aux électriciens présentant un danger
électrique au delà de la distance limite de voisinage: DLV

Règles à respecter
Etre soit habilité à travailler sur les ouvrages du domaine
de tension considéré, soit placé sous la surveillance d'une
personne habilitée et désignée à cet effet.
Etablissement et notification au personnel d'une consigne
particulière et être surveillé par une personne habilitée et
162
désignée à cet effet.
Zone 1 : HT/BT
Zone 1

DLV

163
ZONE 2
Définition :
Cette zone qui n'est définie que pour le domaine HT, est
la zone de voisinage proprement dite.

Règles à respecter
Délimitation matérielle de la zone de travail.
Surveillance permanente par une personne habilitée et
désignée à cet effet qui veillera à l'application des
mesures de sécurité dans la consigne pour les personnes
conduites à s'approcher de la zone 3 164
Zone 2 : HT

Zone 2

Da DLV

165
ZONE 3

Définition :
Cette zone qui n'est définie que pour le domaine HT, est
celle comprise par rapport aux pièces nues sous tension
entre ces pièces et la distance minimale d'approche.

Règles à respecter
Dans cette zone, les travaux ne peuvent être effectués
qu'en appliquant les règles relatives aux travaux sous
tension.
166
Zone 3 : HT

Zone 3
Da DLV

167
ZONE 4
Définition :
Cette zone qui n'est définie que pour le domaine BT, peut
être considérée, soit comme une zone de travail sous
tension, soit comme une zone de voisinage.

Règles à respecter
Les travaux doivent être réalisés :
Soit en appliquant les règles relatives aux travaux sous
tension.
Soit en appliquant les règles des interventions en BT. 168
ZONE 4
Règles à respecter ( suite ) :
Les travaux doivent être réalisés :
Soit en appliquant les règles relatives aux travaux sous tension.
Soit en appliquant les règles des interventions en BT.
Soit en appliquant les règles de travail au voisinage, c'est à dire :
•Etablissement et notification au personnel d'une consigne
précisant les mesures de sécurité à respecter
•Désignation par l'employeur du personnel autorisé à travailler
au voisinage de pièces nues sous tension du domaine de tension
considéré.
•Délimitation matérielle de la zone de travail. 169
Zone 4 : BT

Zone 4
Da DLV

170
Répartition des fonctions et des responsabilités
( Schéma d'application au Transport )
Chef Dispatching Chef de consignation Chef de travaux
D'exploitation

Transfert

Décide des
travaux

Manœuvres Consignation
de mise nn
hors tension
Autorisation de
Désigne les
travail
CC,
Désigne ou
approuve les - établissement de la
CdT. fiche de manœuvres, - identification,
- identification de - VAT,
l'ouvrage, - Pose DMT/CC
- séparation de de chantier.
l'ouvrage des sources
de tension,
Demande - condamnation des
d'accord organes de séparation.

Délimitation
matérielle de la zone
Accord de travail

Travaux

Manœuvres Dépose des mises


de mise à la terre,
en service Déconsignation. Dépose des DMT/CC

Avis de fin de travail


Restitution

171
Répartition des fonctions et des responsabilités
( Schéma d'application au Transport )
Chef Dispatching Chef de Chef de
D’exploitation Consignation Travaux

Transfert
Décide des
travaux Consignation
Manœuvres de mise Autorisation de
hors tension Travail
- Désigne les CC
- Désigne / ou approuve les - Etablissement de la fiche de
CdT manœuvres
- Identification
- Identification de l ’ouvrage
- VAT
- Séparation de l ’ouvrage des
- Pose DMT/CC de
sources de tension
Dde Accord chantier
- Condamnation des organes de
séparation
Délimitation
Accord materielle de la zone
- Dépose des DMT/CC de travail
- Déconsignation
Manœuvres de Travaux
mise en service
Dépose DMT/CC

Restitution Avis de fin de travail 172


LES ESSAIS
ESSAI DIRECT :
L'essai d'une installation après un incident
d'exploitation ou après une réparation est défini par
des consignes d'exploitation.

Il est réalisé par l'agent habilité, chargé de


l'exploitation de cette installation.

ESSAI POUR RECHERCHE DEFAUTS


173
Toute installation, indisponible après un incident
d'exploitation doit être "consignée" avant intervention.
La liste des agents habilités à effectuer des recherches de
défaut par des moyens autonomes est établie par le chef
d'exploitation.
Le chef de consignation délivre une "autorisation de
travail" qui est unique à l'un des agents habilités en précisant
la possibilité d'essais par des moyens autonomes. Le chef de
travaux, responsable des recherches de défaut, prend les
précautions habituelles pour de tels travaux.
Le chef de consignation peut effectuer lui-même la
recherche de défaut s'il est habilité.

Pour un essai direct sur le réseau, l'autorisation de travail


doit être rendue et le chef de consignation procède à l'essai
174
comme au paragraphe précédent.
ESSAI SPECIAL
Dans certains cas, un essai spécial est demandé pour être effectué
dans des conditions bien déterminées :
Soit directement sur le réseau,

Soit par des moyens autonomes ( en utilisant un groupe


thermique ou hydraulique et une partie du réseau
d'interconnexion ).

Pour un tel essai, le chef d'exploitation doit désigner un Chef


d'Essai qui exercera le commandement unique, remplissant les
fonctions de chef de consignation, de chef de travaux et assumant
leurs responsabilités.
175
ESSAI SPECIAL (suite )
Le Chef d'Essai est toujours nommé spécialement pour un essai
déterminé. Il est responsable des manœuvres qu'il exécute ou fait
exécuter et de la sécurité des personnes sur tout le domaine des
essais.

Le chef d'exploitation concerné doit recevoir du service demandeur


les informations suivantes :

La nature du ou des essais,

La date proposée et la durée,

Le nom de l'agent du service qui suivra l'essai.


176
ESSAI SPECIAL (suite )

Après étude de cette demande, le chef d'exploitation désigne le


Chef d'Essai et lui définit :

Les installations qui lui seront confiées avec les


appareils qu'il pourra manœuvrer ou faire manœuvrer,

La nature, la date et les limites de l'essai.

Un message est transmis par le chef d'exploitation au dispatching


ou au centre intéressé, pour l'informer du transfert d'autorité qui
sera réalisé.
177
ESSAI SPECIAL (suite )

Le jour fixé, le dispatching ou le chef de centre met l'installation


hors tension et la transfère au Chef d'Essai.

Pour une nouvelle installation, qui doit être mise sous tension
même provisoirement, le Chef d'Essai doit recevoir un message du
responsable de la réalisation de cette installation, l'autorisant à
effectuer l'essai en lui précisant son état ( mises à la terre enlevées,
continuité assurée, etc … )

178
EXEMPLES DE MESSAGES EN
VUE D'ESSAI SPECIAL
Essai effectué au moyen d'un réseau séparé
Cas d'une ligne haute tension avec un groupe hydraulique :
C.E ( nom, prénom, fonction ) à Dispatching ( ou CRC ) ( nom,
prénom, fonction ) :
Vous demandons accord pour transfert en vue d'essai des
installations suivantes à Darguinah : Groupe n° 3, jeu de barres 150
KVn°2 et ligne 150 KV DN-AR sud, pour le 15 janvier de 9h à12h.
Motif : Essai des protections à Darguinah.
Chef d'Essai : ( nom, prénom, fonction ).
Délai de restitution : Groupe n° 3, jeu de barres 150 KV n°2 : 15mn
Ligne 150 KV : 01 heure. 179
EXEMPLES DE MESSAGES EN
VUE D'ESSAI SPECIAL ( suite )
Après examen, le dispatching ( ou CRC ) donne son accord.

Dispatching ( ou CRC ) ( nom, prénom, fonction ) à C.E ( nom,


prénom, fonction ) :
Accord sur message n° ………. Du ……….

180
EXEMPLES DE MESSAGES EN
VUE D'ESSAI SPECIAL ( suite )
Le jour prévu, le dispatching ( ou CRC ) procède à la mise hors
tension des installations et informe le poste et le Chef d'Essai.
Dispatching ( ou CRC ) ( nom, prénom, fonction ) à Darguinah
( DN ) :
Vous informons que les installations suivantes sont transférées au
Chef d'Essai ( nom, prénom, fonction ) :
-Groupe n° 3,
-Jeu de barres 150 KV n°2,
-Ligne 150 KV DN-AR sud.
Dispatching ( ou CRC ) ( nom, prénom, fonction ) à Arbâa (AR) :
Vous informons que la ligne 150 KV DN-AR sud est transférée au
181
Chef d'Essai ( nom, prénom, fonction ).
Dispatching ( ou CRC ) ( nom, prénom, fonction ) à C.Essai
( nom, prénom, fonction ) :
Les installations suivantes vous sont transférées :
- Groupe n° 3 et jeu de barres 150 KV n° 2 à Darguinah.
- Ligne 150 KV DN-AR sud.

Avant l'essai, le Chef d'Essai devra faire condamner, au poste de


l'Arbâa, le départ 150 KV DN sud.

Pour l'essai, il commande directement à Darguinah :

 les condamnations nécessaires,


 les manœuvres sur le réseau,
 le groupe n° 3.

Après l'essai, il restitue les installations au dispatching (ou CRC ).


182
Essai sur le réseau
En employant le même processus que ci-dessus, le Chef d'Essai
a entière liberté de manœuvrer sur les installations qui lui sont
transférées et sur l'appareil nommément désigné, le raccordant
au réseau en exploitation.

Toutefois, chaque manœuvre ou opération, pouvant entraîner


une perturbation ( a-coup de tension ou surintensité ) doit être
soumise à l'accord préalable du responsable de ce réseau
( Dispatching ou Chef de Centre ).

183
184
185
186
187
188