Vous êtes sur la page 1sur 81

Ingénierie des Systèmes

d’Information
Partie 2

Tatiana Aubonnet

1
Plan

 1. Introduction aux Systèmes d’Information


 2. Les Systèmes d’Information Web (SIW)
 3. La méthode UWE
 4. Panorama des méthodes
 5. Les outils

2
Plan

 1. Introduction aux Systèmes d’Information


• 1.1 Définition
• 1.2 SI et systèmes informatiques
• 1.3 SI: support aux activités et fonctions de l’entreprise
• 1.4 Exemples de SI
• 1.5 Caractéristiques des SI
• 1.6 SI opérationnels et SI décisionnels
• 1.7 Dimensions des SI

3
1.1. Définition des systèmes
d’information

 Ensemble de composantes inter-reliées :


 qui recueillent de l’information,
 la traitent,
 la stockent
 et la diffusent
 afin de soutenir :
 la prise de décision
 et le contrôle au sein de l’organisation

4
1.2. SI et systèmes
informatiques
Système d’information

Système informatique ou
système d’information automatisé
Information
non structurée,
procédures
Programmes, non automati-
Programmes,
Procédures,
Bases Programmes,
Procédures, sées, …
Programmes,

Procédures,
de …
Procédures,

données

5
1.3. SI: supports aux activités et
aux fonctions des entreprises
Activité

Activité
stratégique

Activité tactique

Activité opérationnelle

R.H. Marketing Compta Logistique


Vente Finance production
6
Fonction
1.5. Caractéristiques des SI

TYPE ENTREES TRAITEMENTS SORTIES UTILISATEURS


Systèmes Données agré- Graphiques Projections,
gées, internes simulations senior managers
stratégiques réponses à des
et externes interactivité requêtes
Systèmes volume de Interactivité, états de gestion,
d ’aide à simulation, managers (staff)
données faible
la décision analyse analyse des
données issues
décisions,
Systèmes des SIO états simples, middle managers
réponse
d ’aide au volume de modèles simples, à des requêtes
management données élevé peu d’analyse états d’exception

tris, listes, fusion états détaillés, opérationnels


SI opéra- transactions
mise à jour listes,
tionnels superviseurs
événements états de gestion

7
1.6. Les différences entre SI
opérationnels et décisionnels

SI opérationnels SI décisionnels
Utilisateurs Nombreux Peu
détaillées agrégées
Données volumineuses internes et
internes externes
Durée de vie Longue Courte
Temps du passé au présent du présent au futur
Solution algorithmique heuristique

8
1.4. Exemples de
systèmes d’information
Prévisions Planification
Systèmes Prévision des Plan
budgétaires
ventes à à5 de la force
 d’aide à moyen et long
moyen terme ans de travail
stratégique terme

Gestion des Contrôle Analyse des Analyse des


ventes d ’inventaire Budget investissements localisations
Systèmes
Analyse des Echéancier annuel Analyse Analyse
d’aide à
ventes de production prix/profit des coûts
la décision

Paie
Contrôle Audit
Suivi des Gestion des Compensation
des machines Reporting
commandes comptes Formation
Systèmes Ordonnancement
débiteurs fiscal
Traitement Gestion des
transac- des usines Gestion de
des Gestion des carrières
tionnels Contrôle des la trésorerie
commandes comptes
flux de matériels
créditeurs

Ventes Production Comptabilité Finance 9Personnel


1.6.1. Systèmes d’information
opérationnels
 Préoccupations des entreprises
• automatiser les opérations de gestion
• rationaliser les coûts
• gérer la maintenance et l’évolution
• faciliter l’intégration des SI
• améliorer la qualité des données

10
1.6.2. Systèmes d’information
décisionnels

 Préoccupations des entreprises :


• Gestion du temps des dirigeants
• Nécessité de disposer de la bonne
information
• Nécessité de piloter l’activité de façon
efficace

11
1.6.2. Systèmes d’information
décisionnels (suite)
 De niveau tactique ou stratégique
 Aident à la décision
• En amplifiant le raisonnement du décideur
 S’appuient sur les SI opérationnels
 Systèmes individuels, orientés métier
 Données externes, agrégées

12
1.7. Dimensions des SI
 Un ensemble de technologies (matériel
et logiciel) insérées dans une
organisation au service d’utilisateurs
sous contraintes budgétaires
S I

C o m p o s a n te C o m p o s a n t e o r g a n is a t io n n e lle
t e c h n o lo g iq u e

C o m p o s a n t e h u m a in e C o m p o s a n t e fin a n c iè r e

13
1.7.1. La dimension technologique

 Architecture centralisée
• mainframe / terminaux
 Architecture client/serveur
• deux ordinateurs se répartissent les tâches de :
• gestion des données
• logique applicative
• présentation des résultats

14
1.7.1. La dimension
technologique (suite)

 Architecture 3 tiers
• serveur de données
• serveur d ’applications
• un poste client (« léger ») : navigateur web
 Architecture n tiers
• répartition de la logique applicative sur plusieurs
serveurs

15
1.7.2. La dimension
organisationnelle
 Une organisation
• des règles de gestion
• des procédures
 Ré-ingénierie de processus
• Business Process Reengineering
 La Direction des Systèmes d’Information
• au service de l’ensemble des autres directions
• sous la responsabilité de la Direction Générale
• tendance :
• séparation Maîtrise d’ouvrage / Maîtrise d’œuvre
(MOA/MOE)

16
1.7.3. La dimension humaine
 Des utilisateurs
• expriment des besoins
• partenaires, clients
• formation
 Des informaticiens
• compétence en évolution rapide
• combiner des connaissances techniques et des connaissances métiers
• difficultés d ’ajustement offre-demande sur le marché de l ’emploi
• problèmes de G.R.H. au sein de l ’entreprise

17
1.7.4. La dimension financière

But d'un système d'information :


recherche et élaboration de l'information
nécessaire à l'atteinte des objectifs.

résultats obtenus
Amélioration =
moyens mis en œuvre

18
1.7.4. La dimension
financière (suite)
Les résultats obtenus peuvent être
• financiers
• diminution des coûts (liée à l'automatisation des traitements par
exemple),
• accroissement d'activité (par amélioration du service client par
exemple),
• impact sur la trésorerie par accélération de la rotation des actifs.

• politiques
• variation (augmentation ou diminution) de la flexibilité
• qualité du service au client
• variation de la satisfaction (augmentation ou diminution)des salariés
au travail

19
1.7.4. La dimension
financière (suite)

Les moyens mis en œuvre


• Humains : coût des personnes X temps passé.
• Techniques : matériel ou services.
coût du matériel + formation.
• Acquisitions externes :
- études de marchés.
- adhésion à des banques de données.
- achat de logiciel.

20
2. Introduction aux systèmes
d’information web
 2.1. Historique
 2.2. Raisons du succès
 2.3. Paradigme
 2.4. SI web et SI classiques
 2.5. Générations de SI web
 2.6. Caractéristiques des SI web
 2.7. Spécifités des SI web
 2.8. Applications web
 2.9. Hypermédia
 2.10. Méthodes
 2.11. Démarches d’ingénierie
 2.12. Outils
 2.13. Problèmes

21
2.1. Historique (1)
 Début des années 1960 :
• ARPANET – Advanced Research Project Agency NETwork
 1962:
• Transmission par paquets
 1969:
• TCP (Transmission Control Protocol)
• IP (Internet Protocol)
 1972:
• Telnet Protocol
 1973:
• SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) et FTP (File Transfer Protocol)
 1983: ARPANET séparé en deux parties :
• MILNET : partie militaire
• ARPANET : partie civile

22
2.1. Historique (2)
 1990:
• NSF Net – National Science Foundation Net
 1991:
• INTERNET
• Courrier électronique
• Multimédia
 1993:
• CERN (Centre Européen pour la Recherche Nucléaire) et le NCSA (National Center for
Superconducting Application) diffusent gratuitement le premier navigateur web : MOSAIC
 1989:
• WWW – World Wide Web (Tim Berners-Lee) – Hypertextualité (HTML)
 1994:
• création du W3C (World Wide Web Consortium) par T. Berners – Lee
 1997:
• HTTP (HyperText Transfer Protocol)

23
2.1. Historique (3)
 W3C ( 1994)

• Composition: Organisations, public, équipe


permanente
• Objectif: Développer les standards du Web
• Mission: Assurer la croissance à long terme du Web en
développant des protocoles et des orientations

24
2.2. Raisons du succès
 Succès du Web fondé sur:
• Hypermédia
• Disponibilité globale et permanente
• Interopérabilité
• Accès uniforme et confortable
• Simplicité
• Libre (toute personne peut produire et publier
des contenus)

25
2.3. Pradigme
 Paradigme de base:Hypertexte+Internet
• Hypertexte
• Documents avec la possibilité de les interconnecter
à l’aide de liens
• Les liens font partie des documents mêmes
• HTML: HyperText Markup Language
• Internet
• HTTP: HyperText Transfer Protocol

26
2.4. SI web vs. SI classiques (1)
 Les SI web sont caractérisés par:
• Grand volume de données
• Données organisées en structures web
• La structure est réalisée sous forme d’hyperliens
• Disponible à un grand nombre d’utilisateurs aux profils
diversifiés
• Potentiel d’atteindre une audience plus large à travers
différentes plateformes
• Permettent d’intégrer différentes sources de données
hétérogènes et réparties sur le Web

27
2.4. SI web vs. SI classiques (2)
 SI Classiques
• Référentiel de données fermé et bien défini
• Répondent aux besoins d’utilisateurs spécifiques et connus
d’avance
• Utilisent des plateformes dédiées
 SI Web
• Sources de données hétérogènes, dynamiques et réparties
• Répondent aux besoins d’une audience large et de profils
diversifiés
• Utilisent la navigation web avec ses caractéristiques propres

28
2.5. Générations de SI web

• Génération 1: Génération manuelle du HTML


(difficile à maintenir)
• Génération 2: Génération du HTML à la demande
en remplissant automatiquement des
« templates »
• Génération 3: Web sémantique

29
2.6. Caractéristiques des SI web

• Orientés données (sources multiples et


hétérogènes)
• Multi plateformes
• Adaptés à l’utilisateur (préférences et
connaissances de l’utilisateur)
• Flexibles (données semi structurées)
• Automatiques (peu d’intervention humaine)
• Interactifs (avec l’utilisateur)

30
2.7. Spécificités des SI web

• Diversité des éléments à prendre en compte:


• Les technologies
• Les utilisateurs et leurs buts
• Les méthodes

31
2.7.1. Les technologies
 Aspect multimédia
 Hypermédia : données textuelles auxquelles
s’adjoignent des images fixes ou animées et des sons
 Hyper-document : données que l’on met en relation
dans un produit hypermédia ou multimédia
 Le matériel : poste client et réseau maillé de la toile
• Poste client : logiciel de navigation
• Réseau : accès en réseau
 Les langages : HTML, XHTML, XML, ….
 Les architectures client/serveur

32
2.7.2. Les utilisateurs et leurs
buts
 Utilisateurs : ensemble de personnes qui
échangent des informations avec le système
d’information web (clients, fournisseurs,
personnels, internautes)
 Typologie des internautes :
• Internautes novices et visiteurs occasionnels =>
structure claire, menu textuel simple, plan de site
clair
• Internautes experts et visiteurs fidèles => menus
textuels détaillés, outils de navigation clairs
33
2.7.3. Les méthodes
 Méthodes de conception SI générales :
• structuration des informations et des
fonctionnalités offertes aux utilisateurs
 Méthodes de conception des SIW
• structurent aussi la navigation et la
présentation

34
2.8. Application web
Définition (1)

• Application délivrée par un serveur web sur un


réseau
• exploite un système web à travers la mise en
œuvre d’un serveur d’applications
• Repose sur une architecture C/S à plusieurs
niveaux (n-tiers)
• Repose sur l’utilisation d’un navigateur (client
léger)

35
2.8. Applications web
Définition (2)

• Logiciel
• fondé sur les technologies et les standards du W3C
• permettant de fournir des ressources spécifiques du
Web (contenus et services)
• à travers une interface utilisateur, appelée navigateur.

• Résultent de l’utilisation de sites et de systèmes


web

36
2.8.1. Application web
Système web

 expression de l’infrastructure qui permet l’échange


d’informations entre ordinateurs :
• Le réseau (TCP/IP)
• Le poste client doté d’un navigateur (Internet Explorer)
• Le poste hôte, appelé serveur web, sur lequel un
service permet de localiser et de retourner les
informations demandées par le client
• Informations organisées dans des pages reliées par des
liens constituant un hypertexte (ou hypermédia)
37
2.8.2. Application web
Site web
 ensemble constitué de l’information et de l’infrastructure
qui l’organise
 Consultable à travers un réseau au moyen d’un système
web
 Collection de pages web, communes à un domaine
particulier, disponibles sur WWW à travers Internet
• Page web: document HTML/XHTML accessible via
HTTP
• Statique: contenu ne change pas fréquemment, maintenu
manuellement
• Dynamique: contenu change fréquemment, peut être généré
par des logiciels (ASP, JSP, PHP), avec des accès à des BD
avec XML (RSS)
38
2.8. Application web vs. sites web
• Site web : Présente les dimensions de
l’information et de la navigation
• Application web : présente en plus la
dimension des opérations. De plus, il y a
• Déconnexion des informations et de ceux qui les
consultent (grâce au réseau et à l’organisation
client/serveur)
• Déconnexion de la structure de stockage et de la
structure de visualisation

39
2.8. Application web
vs. application classique

• Dimension navigationnelle
• Dimension interface
• Dimension implémentation

40
2.8. Application web
Dimension navigationnelle
• Comment définir une « unité d’information » par
rapport à la navigation ?
• Comment définir les liens pertinents entre les
«unités d’information » ?
• Par où l’utilisateur commence à naviguer ?
• Comment organiser l’espace de navigation (c’est-
à-dire établir les séquences possibles d’unités
d’information où l’utilisateur peut naviguer ?)

41
2.8. Application web
Dimension interface
• Quelle est l’interface des objets que l’utilisateur
« verra » ?
• Comment ces objets sont reliés aux objets de
navigation ?
• Comment l’interface doit se comporter ?
• Comment les opérations de navigation peuvent
être distinguées des opérations d’interface ?
• Comment l’utilisateur peut percevoir sa
localisation dans l’espace de navigation ?

42
2.8. Applications web
Dimension implémentation
• Comment les unités d’information seront en
correspondance (mapping) avec les pages ?
• Comment implémenter les opérations de
navigation ?
• Comment les objets d’interface seront
implémentés ?
• Comment intégrer à l’application web les bases
de données existantes ?

43
2.8. Application web
Eléments à considérer

• Interface utilisateur
• Contrôle de la cohérence des actions de
l’utilisateur
• Données (objets)
• Inter-niveaux (middleware) pour faire
communiquer les technologies utilisées aux
différents niveaux
44
2.8. Application web
Interface utilisateur
• Technologie : celle des pages web : HTML,
Javascript, style CSS (Cascading Style
Sheets), etc.
• Concepts : document, style, formulaire, script,
balise

45
2.8. Application web
Contrôle de la cohérence

• Technologies : génération dynamique de


pages web associée à un langage de
programmation PHP, JSP (Java), ASP (C#)
• Modèle associé : décrit les composantes
d’une application C/S : serveur, application,
session, requête et contexte

46
2.8. Application web
Données
• Objet :
• Technologie des langages objets utilisée pour
développer le niveau contrôle : Java et J2EE, ASP
et .NET, la version objet de PHP
• Si les données sont persistantes, une BD
relationnelle est utilisée
• Relationnel :
• SGBD relationnel du marché : SQL Server, Oracle,
MySQL, Sybase
47
2.8. Application web
Inter-niveaux

• Faire communiquer les technologies citées : API


(bibliothèque de composants)
• Exemple : JDBC (Java Data Base Connectivity) est
une bibliothèque nécessaire à l’utilisation d’une BD
en Java

48
2.8. Application web
Catégories

• Orientée document
• Interactive
• Orientée transaction
• Fondée sur les workflows
• Collaborative
• Orientée portail
• Ubiquité
• Web sémantique
49
2.8. Application web
Orientée document

• Informationnel (lecture du contenu


uniquement à l’aide de liens de navigation)
• Téléchargeable (télécharger l’information à
partir du serveur approprié)
• Personnalisable (personnaliser le contenu en
fonction des besoins des utilisateurs)

• Exemples: pages HTML statiques,


présentation des produits des compagnies
50
2.8. Application web
Orientée transaction

• Actions de lecture et d’écriture


• Utilisation de bases de données
• Exemples: la banque en ligne, systèmes
de réservation

51
2.8. Application web
Interactive
• Contenu du site généré automatiquement à la
demande de l’utilisateur
• Mécanisme de communication entre le client et
le serveur (formulaires)
• Utilisation de formulaires HTML et des CGI
(Common Gateway Interface)
• Boutons radios, listes déroulantes
• Exemples: pages HTML dynamiques,
consultation d’horaires, moteurs de
recherche
52
2.8. Application web
Fondée sur le workflow

• Support aux processus métiers


• Dans une même entreprise
• Entre entreprises (entreprise étendue)
• Offre un service complexe à l’utilisateur
• Simuler l’effet d’un crédit
• Nécessite de structurer préalablement la
séquence d’activités)
• Exemples: e-administration, e-hôpitaux

53
2.8. Application web
Collaborative

• Support à la collaboration lorsque la


séquence d’activités n’est pas structurée
• Groupware (collecticiel)

• Exemples: Wiki, BSCW, plateformes


d’apprentissage à distance (e-learning)

54
2.8. Application web
Orientée portail

• L’utilisateur est dirigé vers les services et les


contenus Web situés en dehors du domaine
du portail
• Point d’accès unique

• Exemples: Intranet, Extranet, portail de


communautés d’acteurs

55
2.8. Application web
Ubiquité

• Services personnalisés à tout moment et en


tout lieu
• Multi plateformes (PC, PDA, Téléphone
portable)
• Information dépendant du contexte
• Exemples: Menu du resto où l’on rentre
sur PDA

56
2.8. Application web
Web sémantique

• L’information disponible sur le web est:


• En adéquation avec la capacité de compréhension de
l’utilisateur
• En adéquation avec la manipulation automatique
• Management de la connaissance:
• Dérivation de nouvelles connaissances
• Réutilisation de la connaissance
• Fondée sur les ontologies
• Exemple: Semweb

57
2.8. Application web
Caractéristiques

• Le produit • La conception et
• Contenu développement
• Hypertexte • Les acteurs du projet
• Présentation • L’infrastructure
technique
• L’utilisation
• Contexte social • Le processus
• Contexte • L’intégration
technique • L’évolution
• Contexte naturel • changement
permanent

58
2.8. Application web
Le produit : Contenu

• Le contenu est « Roi » avec pour objectif de


le communiquer
• Orienté document et multi média (graphiques,
animation, audio, vidéo, etc.)
• Exigence de grande qualité: facteur critique
de l’acceptabilité de l’application
• Précision, fiabilité

59
2.8. Application web
Le produit: Hypertext
• Aspect non linéaire
• Navigation dans l’espace d’information
dépend de l’intérêt et de la connaissance
de l’utilisateur
• C’est une différence essentielle avec les
applications classiques
• Risques:
• Perte de localisation et de direction
• Surcharge cognitive de l’utilisateur
60
2.8. Application web
Le produit: Présentation

• Esthétique
• Regarder et ressentir
• Dépend de la mode
• Intuitive (auto explication) et logique
applicative uniforme

61
2.8. Application web
L’utilisation: contexte social

• spontanéité
• Nombre d’utilisateurs inconnu
• Utilisateur arrive et repart
• Problème de « scalability »
• Multi-culturalité
• Type d’utilisateur anonyme
• Connaissance limitée des préférences des utilisateurs
• Contenu et présentation à adapter aux différentes cultures
des utilisateurs

62
2.8. Application web
L’utilisation: contexte technique

• Qualité de service
• Fiabilité
• Bande passante
• Multi plateformes
• PC, PDA, téléphone portable
• Différentes versions des navigateurs

63
2.8. Application web
L’utilisation: contexte naturel

• Lieu et moment d’accès


• Globalisation: caractère régional, national,
international, culturel, linguistique
• Exigence de sécurité
• Disponibilité (24h/24)

64
2.8. Application web
Conception et développement:
acteurs du projet

• Pluridisciplinarité
• Artistique, informatique, technologie, marketing, publication
• Experts: concepteurs, experts du domaine, informaticiens
• Développement: open source, open content
• Non homogénéité
• Serveur web (sous le contrôle du développeur)
• Navigateur (échappe au contrôle du développeur)
• Immaturité
• De la technologie (en évolution)
• Des composants (bugs)
65
2.8. Application web
Conception et développement:
Intégration

• Intégration avec le SI interne


• « Wébiser » les applications classiques
• Intégration externe
• Des contenus et des services d’applications web
venant de l’extérieur
• Similaires à l’intégration de BD hétérogènes

66
2.8. Application web
Evolution: changement continu

• Evolution permanente
• Des besoins et des contextes
• Des caractéristiques des produits
• Pression de la concurrence
• Réduction du cycle de vie des produits

67
2.8. Applications web:
Structure technologique

Portail
Internaute SI opérationnel
entreprise

Traitements Traitements Traitements


HTML XML SQL
SGML
Base
Serveur de
Poste Serveur
d’application données
client web

INGENIERIE DU WEB INGENIERIE DES SI

68
2.9. L’hypermédia: définition
 Un hypertexte est un agent qui aide les
utilisateurs dans une tâche de lecture
active en apportant l’information
pertinente selon le contexte de lecture
passé et présent

69
2.9. L’hypermédia: dimensions
principales

• Informationnelle : analyser et décrire l’information


multimédia qui sera accessible par l’hypermédia :
définir sa forme, sa structure et les liens existant entre
chaque granularité d’information
• Navigationnelle : potentiel des parcours qui peuvent
être réalisés dans la dimension informationnelle. Ces
parcours sont possibles grâce aux liens pouvant
exister entre les entités informationnelles.
• Interactionnelle : mise en scène des parcours destinés
aux utilisateurs sous la forme d’un enchaînement
d’interactions sur l’information présentée
70
2.9. L’hypermédia: autres
dimensions importantes

• Esthétique : qui habille la dimension


informationnelle
• Adaptative : qui aménage la dimension
informationnelle en tenant compte de
l’utilisateur, de ses compétences et de ses
connaissances

71
2.10. Les méthodes (1)
 Nécessité de disposer d’une approche
solide et rigoureuse pour structurer sous
forme conceptuelle :
• l’espace de données
• et les accès à cet espace
 Et pour implémenter les services
permettant ces accès

72
2.10. Les méthodes (2)
 Il faut un processus de conception qui
permette :
• D’organiser les données de l’application
• De manière à offrir les structures de
navigation
 Et qui facilite :
• Aux utilisateurs la tâche de trouver les
informations pertinentes
• Sans se perdre dans l’hyper-espace du web

73
2.10. Les méthodes :
conception de l’hypermédia (1)
 Ensemble de modèles permettant de
représenter tout ou partie des différentes
dimensions :
• Informationnelle
• Navigationnelle
• Interactionnelle
• Adaptative
• Esthétique
 Associé à ces méthodes, on trouve une
démarche permettant de passer d’un modèle à
un autre

74
2.10. Les méthodes
conception de l’hypermédia (2)
 Etapes souhaitées dans les méthodes de
conception de SIW
• Spécification des besoins utilisateurs
• Elaboration du modèle conceptuel
• Construction du modèle de navigation
• Elaboration du modèle d’adaptation
• Conception de la présentation
• Implémentation
75
2.10. Les méthodes
Autres aspects (1)
 La présentation des informations sur le site :
• charte graphique,
• logique de présentation des informations (logique de
construction et d’organisation des pages)
 Les contenus :
• les informations peuvent être issues de classes
(attributs de classes + liens entre classes)

76
2.10. Les méthodes
autres aspects (2)
 L’adaptation :
• Les utilisateurs ont des buts, des
compétences, des connaissances, des
préférences, des tâches et des objectifs
différents
• Le système doit proposer à chaque utilisateur
une assistance personnalisée
 L’évolution : de l’entreprise, de son image,
des technologies
77
2.10. Les méthodes de
conception de l’hypermédia
 Classification des méthodes
• Inspirées du modèle Entité-Relation
• HDM (1993), RMM (1995), SHDT (1996),
WebArchitect (1997), Extended RMM (1997),
WebML (1999)
• Inspirées du modèle objet (sans UML)
• MacWeb (1995), OOHDM (1996,1998), ECRM
(1996), WSDM (1997), HFM (1998), SOHDM (1998),
OO/patterns Approach (1998)
• Utilisant UML
• WAE (1999), OOH Method (2000), UWE (2000)
78
2.11. Démarches d’ingénierie
 MDA : Ingénierie dirigée par les modèles
(Model Driven Architecture)
• Permet de s’abstraire des technologies
• Propose des modèles de données, de
navigation, de présentation, d’adaptation
• Durables
• Réutilisables
• Echangeables
• Evolutifs
79
2.12. Les outils
Méthode Outil

WebML WebRatio

UWE ArgoUWE

OO-H Visual
WADE

80
2.13. Problèmes posés par les SIW et solutions

PROBLEMES SOLUTIONS

Difficiles à spécifier et à Isoler et automatiser les tâches


implémenter communes lors de la conception
Les méthodologies existantes ne Choisir les données à présenter
sont pas totalement automatisables ainsi que leur mode d’accès.
Concevoir la structure de
navigation.
Utiliser une approche type MDA
Plusieurs tâches sont difficiles à
réaliser: plateformes multiples, MAJ
automatiques, optimisation des
performances, renforcement des
contraintes d’intégrité, etc.
81