Vous êtes sur la page 1sur 51

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique


Université Badji Mokhtar Annaba
FACULTE DES SCIENCES DE L’INGENIORAT

DEPARTEMENT DE METALLURGIE
Mémoire de fin d’études en vue de l’obtention du diplôme de Master

Thème
Méthodes d’intensification de marche de la chaine
d’agglomération d'El-Hadjar et analyse de l’aggloméré obtenu

Mémoire réalisé par : Travail encadré par :


Mr Rizi med Lamine Dr. Benchiheub O.

Promotion : 2020-2021
Plan
Introduction

Partie bibliographique

II Chapitre I : Généralités

IIII Chapitre II: Agglomération des Minerais de Fer

Chapitre III: Méthodes Principales


III
III
D’intensification du processus d’agglomération
Partie pratique

Chapitre IV: Analyse de la qualité d’aggloméré


IV
IV
d’El-Hadjar
Conclusion
2
Introduction

3
Introduction

L'industrie métallurgique est en général la poutre maitresse de l'industrialisation, elle est le jalon
lumineux de tout développement

La sidérurgie consiste à l'élaboration de la fonte et de l'acier, occupant ainsi la place importante.


L'importance de l'industrie sidérurgique trouve sa justification dans sa qualité d'industrie de base
et dans le rôle qui lui incombe à ce titre dans les plans du développement

Cette importance s'explique en pratique par la production de milliers d'articles nécessaires à la


création et au fonctionnement d’autres industries, dont le rôle est l'accélération du rythme de
développement

4
Introduction

Ce présent mémoire est divisé en deux parties :

 Une partie générale, qui concerne l'étude des matières premières utilisées dans
l'agglomération, la préparation et l'intérêt de cette dernière, le processus
d'agglomération des minerais de fer ;

 Une partie spéciale, qui consiste à l’étude de l'amélioration de la productivité de la


chaîne d'agglomération d'El-Hadjar et les méthodes d’intensification de la
productivité des agglomérés.

5
I Généralités

Préparation des matières premières

Pour assurer la marche normale de


l'atelier d'agglomération, ce dernier
doit être alimenté continuellement par
les matières premières nécessaires qui
constituent le lit d'agglomération à
Savoir : Minerai de fer ; Combustible et
fondants.

6
I Généralités

Préparation des matières premières

A. Minerai de fer

L’usine sidérurgique est alimentée en minerai provenant des deux mines :

Ouenza Boukhadra

Préparation mécanique

Concassage et broyage Criblage Classification

7
I Généralités

Préparation des matières premières

A. Minerai de fer

Homogénéisation des minerai

Irrégularités de la teneur en fer et de la gangue dans le minerai provoquent des


Causes
perturbations de la marche de la chaine d’agglomération

Il est nécessaire d'effectuer l'homogénéisation des matériaux de charge avant leur agglomération

8
I Généralités

Préparation des matières premières

B. Combustible

Le processus de la réduction des oxydes de fer et la formation d'aggloméré, demande une


température élevée. On utilise pour cela la combustion du combustible solide.
 Un bon combustible doit avoir :

01 Un minimum de cendre 03 Un pouvoir calorifique élevé

02 Un minimum d'impuretés nuisible

9
I Généralités

Préparation des matières premières

C. Fondants

Calcaire
Les fondants sont essentiellement composés de
Quartz

Leur fonction est de corriger la composition chimique des minerais de fer, notamment
leurs teneurs en chaux et en silice

Afin d'augmenter leur réductibilité et d'avoir un indice de basicité conforme avec la


demande du haut fourneau
10
II
II Agglomération des Minerais de Fer

 L’agglomération   Était une industrie de récupération des produits trop fins pour le
haut fourneau.

Elle
Elle est
est devenue
devenue une
une nécessité,
nécessité, car
car elle
elle permet:
permet:
-- la
la fabrication
fabrication d’une
d’une fonte
fonte de
de meilleure
meilleure qualité,
qualité,
-- une
une marche
marche régulière
régulière du
du haut
haut fourneau
fourneau
-- une
une mise
mise au
au mille
mille du
du coke
coke minimale
minimale

11
II
II Agglomération des Minerais de Fer

01 Processus d’agglomération du minerai de Fer

Le processus d’agglomération

L’aggloméré est produit à partir Commence avec l’allumage des fines de coke se trouvant
11 dans le mélange sous la hotte d’allumage
du mélange du minerai de fer,
addition (sable où castine) et Suite au passage de l'air à travers la couche du mélange,
combustible solide (fines de coke, 22 le front de flamme se déplace progressivement vers le bas
jusqu'aux barreaux de grille des chariots
fines maigres), humidifié et
malaxé avec précision Hotte
d'allumage
Aggloméré friable Rétrécissement

Hauteur de couche

3 2 1 Aggloméré dur
Grille
Temps Boites à vent
12
II
II Agglomération des Minerais de Fer

01 Processus d’agglomération du minerai de Fer

• Après le commencement du frittage on peut envisager les


zones suivantes :

1 Zone incandescente

2 Zone de séchage et préchauffage du lit de fusion

3 Zone du mélange cru et sur-humidification

4 Couche de grille

5 Zone d’aggloméré prêt

13
II
II Agglomération des Minerais de Fer

Processus d’agglomération du minerai de Fer


01

La formation de l’aggloméré résulte des processus chimiques et physiques se produisant en température élevées

Les procédés physico-chimiques les plus importants lors de l'agglomération sont les suivants :

01 Combustion du carbone dans la zone de frittage

02 Dissociation thermique des carbonates et l'élimination des matières volatiles 

03 Dissociation thermique et réduction des oxydes de fer

04 Interaction des impuretés avec les gaz et la charge

05 Formation de l'agglomérée

14
II
II Agglomération des Minerais de Fer

02 Propriétés des agglomérés

Pour satisfaire aux exigences des hauts fourneaux, l'aggloméré doit présenter un certain nombre
de caractéristiques que l'on peut classer en deux catégories :

01 Propriétés physiques

Pour qu'elles assurent un bon comportement de l'aggloméré depuis sa sortie de la


chaîne jusqu'à sa fusion dans le haut fourneau

L'aggloméré doit posséder une granulométrie bien déterminée pour que le lit du solide dans
le haut-fourneau soit suffisamment perméable aux gaz réducteurs

Il doit avoir une résistance mécaniques suffisante pour supporter toute les sollicitations
(chocs, frottement, chutes.... Etc.).

15
II
II Agglomération des Minerais de Fer

02 Propriétés des agglomérés

Propriétés chimiques
02

Une analyse chimique déterminée à partir du calcul de l'enfournement total au haut-fourneau


en vue de l'obtention d'un laitier d'indice de basicité donné

16
II
II Agglomération des Minerais de Fer

03 Paramètres influençant le processus d'agglomération et la qualité d’aggloméré

01 Perméabilité du mélange 05 Influence de la hauteur de couche du mélange

02 Granulométrie du lit 06 Influence de l'aggloméré dans le lit de fusion


sur les indices de marche du HF

03 Influence de l'arrosage du mélange 07 Apport du Combustible

04 Influence du taux de fines de retour 08 Influence de l'allumage du mélange

17
Méthodes Principales D’intensification du
processus d’agglomération
Méthodes Principales D’intensification du processus
d’agglomération
III Méthodes Principales D’intensification du processus d’agglomération

Les tendances actuelles dans la technique d'élaboration de l'aggloméré se ramènent à plusieurs


problèmes, pour les remédier on peut utiliser une des techniques suivantes :

01 L'accroissement de la perméabilité du lit d'agglomération par voie d'amélioration de


la nodulation

02 L'augmentation de la dépression, ce qui permet d'augmenter la productivité

Parmi, ces méthodes nous n'étudierons que


Préchauffage du lit d'agglomération jusqu'à 60-70°c (Point de rosée) à l'aide de
03
l'incorporation de retourquelques-uns
chaud dans le en détail
lit d'agglomération

04 L'allumage aussi bon que possible en utilisant un combustible à fort pouvoir


calorifique, par exemple, et on augmente la surface d'allumage

05 L'emploi du contrôle automatique des installations (dosage constituants, humidité, Composition


chimique ; vitesse de frittage)
III Méthodes Principales D’intensification du processus d’agglomération

01 Amélioration de la qualité des nodules

La perméabilité de la couche de charge peut être améliorée considérablement par application


des méthodes spéciales au cours de la préparation de la charge

L'aptitude des matières ferrifères à la formation des nodules est assurée par la présence dans la
charge des particules fines qui ont les dimensions (3 microns) et particulièrement ceux qui sont
inférieures à 3 microns

Ces particules servent comme colle entre les grains. Ce Collage des grains permet d'augmenter la
résistance des nodules au Cours du frittage

18
III Méthodes Principales D’intensification du processus d’agglomération

01 Amélioration de la qualité des nodules


L'addition de la chaux mène

L'augmentation de la résistance mécanique


A D D H E A D I N G

01 des nodules
• Des nodules humides et particulièrement les
nodules secs

• Ce qui assure la conservation de la structure


L'augmentation de la résistance thermique
A D D H E A D I N G

02 au cours de frittage du lit d'agglomération (les nodules résistent


à la destruction pendant le processus de
frittage)
• Cela permet d'augmenter la perméabilité de
la charge

19
III Méthodes Principales D’intensification du processus d’agglomération

01 Amélioration de la qualité des nodules


4,0

La figure donne la résistance des nodules à partir


3,5
d’un concentré de minerai

3,0
1 Avec chaux (CaO)

2,5

2,0
2 Avec la castine (CaCO3)

1,5
Au cours du séchage, la différence entre la résistance

1,0
des nodules avec chaux et la résistance des nodules avec
9 8 7 6 5 4 3 2 1
% d’eau
castine dans la charge devienne significative
III Méthodes Principales D’intensification du processus d’agglomération

01 Amélioration de la qualité des nodules

30 La figure donne l'influence de la nature de la charge


et de la température de préchauffage sur la vitesse
de frittage
Vitesse de frittage, mm/mm

25

1 Charge contenant le minerai de fer 0-12 mm, et


avec basicité B = 1.2
20

2 Charge contenant 40 % concentre + 60 % minerai


de fer, avec basicité B = 1.2
15

3 Concentré sans addition de fondants.


10
0 20 40 60
80
Température initiale de la charge, °c
III Méthodes Principales D’intensification du processus d’agglomération

01 Amélioration de la qualité des nodules

30
On remarque dans cette figure que la vitesse de
frittage augmente fortement pour les minerais de
Vitesse de frittage, mm/mm

25
fer de 0-12 mm avec basicité 1,2, et que cette
vitesse est faible pour les concentrés sans additions
20
des fondants

15 On conclue que l’introduction des concentrés dans le


lit d’agglomération diminue la productivité des
10 chaines d’agglomération et la qualité de l’aggloméré.
0 20 40 60 80
Température initiale de la charge, °c
III Méthodes Principales D’intensification du processus d’agglomération

02 Contrôle automatique des installations

La commande automatique des installations est utilisée en raison de son incidence économique, ainsi
que pour des raisons sécuritaires

1 Réglage automatique de l'humidification de la charge

2 Stabilisation automatique de la hauteur de couche

3 Réglage automatique de la vitesse de la chaine 

20
III Méthodes Principales D’intensification du processus d’agglomération

02 Contrôle automatique des installations

1 Réglage automatique de l'humidification de la charge

• L'influence de l'arrosage du mélange constitue un des plus importants facteurs ayant influence
sur sa perméabilité.

L'arrosage du mélange donne lieu la pelletisation des grains fins

• Quand l'humidité du mélange est trop faible ou trop élevée, le processus de formation des
nodules s'aggrave et par suite la perméabilité

21
III Méthodes Principales D’intensification du processus d’agglomération

02 Contrôle automatique des installations

2 Stabilisation automatique de la hauteur de couche

Une irrégularité de la hauteur Provoque un changement de perméabilité d'un


de couche point à un autre de la charge

22
III Méthodes Principales D’intensification du processus d’agglomération

02 Contrôle automatique des installations

2 Stabilisation automatique de la hauteur de couche

La figure montre la différence entre une


couche normale et une Couche irrégulière

Pour remédier à ce phénomène et pour empêcher la formation de vagues et de


creux sur la surface de la couche, on utilise un système de régulation
automatique à indicateur de contact

Ce système permet de garder le talus de la charge devant le couteau aussi


Constant que possible
23
III Méthodes Principales D’intensification du processus d’agglomération

02 Contrôle automatique des installations

2 Réglage automatique de la vitesse de la chaine

La vitesse de la chaine et la vitesse verticale de frittage doivent être en corrélation de telle façon
A D D H E A D I N G

qu'à la fin du procédé de frittage, le front de flamme arrive à la grille juste avant la fin de la
chaine.

Cela permet
Cela permet d'atteindre
d'atteindre le
le meilleur
meilleur fonctionnement
fonctionnement de
de la
la chaine
chaine d'agglomération,
d'agglomération, ce
ce
qui provoque
qui provoque dans
dans certains
certains cas
cas l'augmentation
l'augmentation de
de la
la production
production

24
Analyse
Analyse de la qualité
de la qualité d’aggloméré
d’agglomère d’El-Hadjar

d’El-Hadjar
IV Analyse de la qualité d’agglomère d’El-Hadjar

Dans ce chapitre nous allons analyser les données recueillies lors du stage de fin d’étude au
secteur matières premières et agglomération PMA. Le secteur est composé de :

Des matières premières, broyage, stockage et formation


Zone de réception
de tas avec homogénéisation

Composé essentiellement de silos de réception de matières


Atelier (minerai de fer, fines de coke, fondants, fines de retour)
d’agglomération
prêtes à être déposées, après mélange-nodulation, sur la
chaîne d’agglomération

Le résultat est un aggloméré tout prêt pour être utilisé au haut


fourneau.
25
IV Analyse de la qualité d’agglomère d’El-Hadjar

01 Analyse des matières premières


Dans le tas
d’homogénéisation, on ajoute
L’analyse chimique moyennedes
du minerai de fer
coproduits (mars 2021) est présentée dans le tableau suivant :
sidérurgiques
riche en fer
  Fe CaO SiO2 IP MgO Al2O3 MnO PF H2O

Moyenne 43,60 10,33 8,66 1,20 0,38 0,82 1,98 13,59 7,52

Ecart- type 0,65 0,63 0,31 0,08 0,05 0,19 0,07 0,50 0,59

Mini 41,90 9,13 7,87 1,03 0,30 0,53 1,85 12,64 6,21

Maxi 44,62 11,60 9,28 1,34 0,54 1,36 2,10 14,67 8,53

26
IV Analyse de la qualité d’agglomère d’El-Hadjar

01 Analyse des matières premières

 Calamine
coproduits sidérurgiques  Boue
riche en fer  Poussières de gaz
 Catalyseurs issus de l’usine Fertial

La teneur en fer, après reprise, est considérée comme faible (43,60%) même avec l’addition
Dans le mois de mars c’est principalement la calamine qui a été ajoutée au minerai de fer
de coproduits
L’écart-type des analyses des différents éléments chimiques est inférieur à 0,65, ce qui
nous laisse conclure qu’à la sortie du parc d’homogénéisation, les analyses sont régulières

Les pertes en feu sont élevée par rapport a un minerai hématite, en effet le gisement de
l’Ouenza n’est pas composé seulement de minerai oxyde mais aussi minerai carbonate

27
IV Analyse de la qualité d’agglomère d’El-Hadjar

01 Analyse des matières premières

L’analyse granulométrique moyenne du minerai de fer (mars 2021) est présentée dans le tableau
suivant :

Standard % 20-25 Sortie parc homogénéisation 1 max

Classe, mm < 0,5 0,5 - 1 1-2 2 - 3,5 3,5 - 5 5 - 6,3 6,3 - 8 8 - 10 > 10

Moyenne 28,30 9,79 12,74 13,53 11,42 7,23 8,60 6,07 2,32

Ecart-type 2,83 0,96 1,13 0,51 1,00 1,07 1,73 1,27 0,67

mini 21,63 6,57 9,43 12,40 9,60 5,85 6,70 4,65 1,15

maxi 32,10 11,37 14,07 14,80 14,17 10,93 15,13 9,67 3,80

28
IV Analyse de la qualité d’agglomère d’El-Hadjar

01 Analyse des matières premières

01 D’une
A D Dpart, le taux des tranches (< 0,5 mm, > 10 mm) dépasse
leHstandard
EADING
L’analyse montre que Le
Le régime
régime dede broyage
broyage doit
doit être
être modifié
modifié
02 D’autre part, l’écart-type est un peu élevé.
pour
pour sese rapprocher
rapprocher du
du standard
standard

03 Les valeurs minimales et maximales pour la tranche (< 0,5 mm)


sont trop irrégulières

29
IV Analyse de la qualité d’agglomère d’El-Hadjar

01 Analyse des matières premières

Les analyses chimiques et granulométriques moyennes du coke et des fondants (mars 2021) sont
présentées dans les tableaux suivants :

1 Analyse cendres de coke, %

Cendres MV Fe CaO SiO2 MgO Al2O3 MnO

13,79 2,41 16,25 5,93 41,32 2,75 20,91 0,73

30
IV Analyse de la qualité d’agglomère d’El-Hadjar

01 Analyse des matières premières

Les analyses chimiques et granulométriques moyennes du coke et des fondants (mars 2021) sont
présentées dans les tableaux suivants :

2 Analyse granulométrique des fines de coke, %

  0,5 - 2 - 3,5 -
< 0,5 1 - 2 5 - 8 8 - 10 > 10 > 3,5 > 5,0
1 3,5 5
Moyenne 34,68 15,46 16,96 15,20 9,42 5,98 1,66 0,65 17,71 8,29

Ecart-type 4,20 2,98 2,57 2,06 2,50 3,23 1,11 1,02 6,98 5,12

mini 27,10 9,00 10,60 10,00 2,50 1,30 0,43 0,00 4,90 1,73

maxi 45,65 22,30 20,30 20,15 14,83 14,70 5,40 5,10 36,80 25,20

31
IV Analyse de la qualité d’agglomère d’El-Hadjar

01 Analyse des matières premières

Les analyses chimiques et granulométriques moyennes du coke et des fondants (mars 2021) sont
présentées dans les tableaux suivants :

3 Analyse chimique des fondants (0-3 mm), %

  H2O Fe CaO SiO2 MgO Al2O3 PF

Castine 3,23 0,23 54,14 2,24 Néant 0,64 41,94

Sable 3,18 0,58 0,86 93,96 Néant 1,53 1,02

32
IV Analyse de la qualité d’agglomère d’El-Hadjar

01 Analyse des matières premières

Les analyses chimiques et granulométriques moyennes du coke et des fondants (mars 2021) :

Les tranches < 0,5 et > 3,5 sont très irrégulières par
granulométriques
rapport au standard

Est élevé pour ces deux tranches. Ceci


L’écart-type provoque une consommation irrégulière du
coke lors du processus d’agglomération

33
IV Analyse de la qualité d’agglomère d’El-Hadjar

02 Analyse de l’aggloméré produit

L’analyse moyenne de l’aggloméré de ce mois « mars 2021 », est présentée dans les tableaux
suivants :
1 Analyse granulométrique moyenne de l’aggloméré, %

Classe, mm < 5,0 5 - 10 10 - 25 25 - 40 40 - 50 > 50 T > 6,3 A < 0,5

Standard, % 6 max 25 - 35 30 - 40 10--15 - 5 max ≥ 64.0 ≤ 7.0

Moyenne 1,73 17,00 25,58 39,17 9,49 6,98 63,87 6,00

Ecart-type 0,42 2,29 3,04 2,92 2,31 1,20 1,52 0,75

mini 0,90 10,30 21,50 28,80 5,80 4,00 61,50 5,10

maxi 2,30 19,50 35,20 42,60 15,50 10,60 68,00 8,10

34
IV Analyse de la qualité d’agglomère d’El-Hadjar

02 Analyse de l’aggloméré produit

1 Analyse granulométrique moyenne de l’aggloméré, %

La résistance mécanique Est estimée sur la base du pourcentage des


de l’aggloméré produit
tranches granulométriques obtenues

La tranche (> 6,3 mm) représente la résistance I.S.O des agglomérés qui doit être ≥ 64,0%

La résistance des agglomérés d’El-Hadjar est irrégulière et varie entre 61,50 et 68,0%.

La teneur en fines < 0,5 mm est admissible.

35
IV Analyse de la qualité d’agglomère d’El-Hadjar

02 Analyse de l’aggloméré produit

L’analyse moyenne de l’aggloméré de ce mois « mars 2021 », est présentée dans les tableaux
suivants :
2 Analyse chimique moyenne de l’aggloméré, %

  Fetot FeO CaO SiO2 IP MgO Al2O3 MnO P2O5 ZnO

Moyenne 49,88 8,32 12,97 12,11 1,07 0,36 0,47 1,97 0,038 0,025

Ecart-type 0,64 0,64 0,48 0,44 0,03 0,03 0,02 0,05 0,05 0,01

mini 48,37 7,14 12,01 11,39 1,02 0,31 0,42 1,89 0,016 0,02

maxi 50,85 9,75 14,18 13,17 1,14 0,42 0,50 2,06 0,097 0,034

36
IV Analyse de la qualité d’agglomère d’El-Hadjar

02 Analyse de l’aggloméré produit

2 Analyse chimique moyenne de l’aggloméré, %

 Varie entre 48,37 et 50,85% avec un écart-type


la teneur en fer
acceptable, reflétant une stabilité dans la teneur en fer

 A dépassée 43,6% dans le minerai de fer et 49,88% dans


La teneur moyenne en
fer l’aggloméré durant le mois de mars, ce qui représente une
augmentation de plus de 6 points

Ceci peut être expliqué par la teneur élevée des pertes en feu dans le minerai de fer.

37
IV Analyse de la qualité d’agglomère d’El-Hadjar

02 Analyse de l’aggloméré produit

2 Analyse chimique moyenne de l’aggloméré, %

 Dans l’aggloméré est considérée comme faible par


La teneur moyenne en
fer rapport aux teneurs en Fe des agglomérés produits dans
le monde (55 - 57%)

Ceci fait diminuer considérablement la production


 Dans du est
l’aggloméré hautélevée ;
fourneau
elleetvarie
fait entre
augmenter la
7,14 et
mise au mille du coke
9,75%, elle reflète le taux de consommation du
La teneur en FeO
combustible et représente un indice de la résistance
mécanique

38
IV Analyse de la qualité d’agglomère d’El-Hadjar

02 Analyse de l’aggloméré produit

L’analyse moyenne de l’aggloméré de ce mois « mars 2021 », est présentée dans les tableaux suivants :

3 La mise au mille de consommation des matières premières à sec en Kg/tonne d’agglo

Minerai de Fines de Total


  Anthracite Charbon Sable Castine
fer coke Combustible
01 mars 1296 48,7 23,5 - 72,2 0,5 22,8
05 mars 1300 45,3 27,3 - 72,6 7,3 4,3
10 mars 1157 44,2 24,2 - 68,4 11,2 0,1
15 mars 1293 38,5 32,0 - 70,5 7,2 2,2
20 mars 1281 71,4 - 7,2 78,6 4,8 1,4
25 mars 1293,3 62,3 - 7,0 69,2 3,6 14,8

Moyenne 1290,0 54,5 15,7 2,1 72,3 7,2 8,1

39
IV Analyse de la qualité d’agglomère d’El-Hadjar

02 Analyse de l’aggloméré produit

3 La mise au mille de consommation des matières premières à sec en Kg/tonne d’agglo

 Fines de coke + anthracite + charbon : par tonne


La consommation en d’aggloméré est excessive et explique ce que
combustible
nous avons déjà avancé à propos de l’effet des
pertes en feu

Les quantités de castine Sont ajoutées pour régler l’indice de basicité fixé
ou de sable
proche de 1

40
Conclusion
Le stage de fin d’étude au secteur PMA nous a permis de bien maitriser les processus de préparation des
matières premières et d’agglomération. De même, il nous a permis de cerner tous les problèmes rencontrés
lors du processus d’agglomération
Le premier point sur lequel il faut insister, c’est la qualité des matières premières utilisées pour obtenir
un aggloméré de qualité voulue. Nous avons remarqué que la teneur en fer du minerai est faible (~ 43,6%) et
que le taux de pertes en feu est élevé (~ 13%) en plus des irrégularités des analyses chimiques du minerai à
l’arrivage et des fois rupture de stock;

Une faible teneur en fer aura des effets négatifs sur la qualité des agglomérés et la mise au mille de coke du
haut fourneau.
Les pertes en feu auront, quant à eux, un double effet : le premier effet positif c’est l’augmentation non
négligeable de la teneur en fer dans l’aggloméré produit, et le deuxième effet négatif c’est la consommation
excessive de combustible qui sera nécessaire pour assurer la dissociation des carbonates lors de
l’agglomération.
41
Conclusion
Pour intensifier la marche de la chaine d’agglomération (diminution de la mise au mille de coke et
augmentation de la productivité) plusieurs méthodes peuvent être appliquées. Parmi ces méthodes
on peut citer :

01 Utilisation de la chaux (1 à 4%) dans la charge ; ce qui accélère le processus de frittage et favorise
la diminution de la consommation du combustible

02 Augmentation de la température de la charge ; ce qui améliore le processus de formation des


nodules et augmente leur résistance. La qualité de l'aggloméré est nettement améliorée

Allumage prolongé de la charge ; ce qui amène à réduire la consommation du combustible et à améliorer


03
la qualité d'aggloméré surtout la partie supérieure de la charge

Automatisation du processus technologique ; ceci permet d’améliorer la qualité d'aggloméré, ainsi


04
que la diminution du nombre d'accidents..
42
Conclusion

Ces méthodes permettent de diminuer le prix de revient par tonne d'aggloméré.

L'application de ces méthodes dans l'atelier d'agglomération de l'usine sidérurgique d'El-Hadjar


permettra d’améliorer la qualité de l'aggloméré et la production de la chaîne.

43
Merci pour votre
attention