Vous êtes sur la page 1sur 4

Le vernier

Principe
Problème Essayons de mesurer un timbre avec une règle graduée en millimètres. Si la longueur du timbre n'est pas un nombre entier de millimètres, la précision de la mesure peut être augmentée en utilisant une règle dont les graduations seraient plus fines comme le demi millimètre ou même le dixième de millimètre. Or, on atteint rapidement une limite car même si on est capable de graver 100 divisions dans un 1 mm (une division = 10 µm), nos yeux sont incapables de les voir distinctement (la résolution de l'œil est d'environ 50 µm). Solution L'utilisation d'un vernier, du nom de son inventeur Pierre Vernier, permet de mesurer des longueurs avec une grande précision. Cet artifice mécanique a vu le jour en 1631. Soit un objet de longueur L, positionné sous une règle graduée en millimètres. Plaçons contre l'objet et sous la règle, un réglet de 10 divisions dont la longueur est égale à 9 divisions de la règle, soit 9 mm, contre l'objet à mesurer. Comme une graduation du réglet est en concordance avec une graduation de la règle, nous pouvons écrire : L = A - B L'utilisation d'un tel vernier à 10 divisions permet d'avoir une précision de 1/10 mm. exemple : Si on utilise un vernier de 19 mm ayant 20 divisions, la A = 20, B = 6 d, d = 0,9 mm précision sera de 1/20 ou 0,05 mm. Les pieds à coulisse ⇒ B = 5,4 mm et L = 14,6 mm courrant au 1/50 ont un vernier de 50 divisions pour 49 mm, soit une précision de 0,02 mm. Une précision supérieure imposerait un vernier de trop grande longueur.

Lecture du pied à coulisse
- On repère sur la règle la valeur correspondant au nombre de division entière (sachant qu'une division vaut 1 mm) avant le 0 du vernier. La valeur est comprise entre 3 et 3,1 cm. - On relève sur le vernier la valeur correspondant à la coïncidence vernier/règle. La valeur est 2,4 dixièmes de millimètre. - On ajoute ces deux valeurs. La valeur totale est 30,24 mm
______________________

Il est également possible de mesurer des distances intérieures en introduisant les "becs" du pied à coulisse dans la pièce à mesurer. Attention de ne pas oublier de rajouter l'épaisseur des becs, ici 10 mm.

à l’occasion de la guerre contre les Pays-Bas. En 1674. la FrancheComté sera envahie à deux reprises par la France. après l’abdication de Charles Quint. Après son mariage "forcé" avec Anne de Bretagne. En 1623. il se rend à Bruxelles où il publie « La construction. Pierre Vernier : biographie Ingénieur et mathématicien « français » né le 19 août 1584 à Ornans (Doubs) et décédé le 14 septembre 1638 à Ornans. il devient en 1622. Site @ consulter : . En 1631. Dole ayant abrité la résistance aux français. la Franche-Comté passe sous le contrôle de l’Espagne. Isabelle Claire Eugénie. chancelier "directeur général des monnaies" à Dole puis à Besançon puis sera conseiller du roi.Certains modèles "à pointes" sont directement prévus pour mesurer des dimensions intérieures. Vernier eut une carrière au service de la collectivité avec des fonctions assez variées. Condé l'envahit à nouveau car Louis XIV en revendique la souveraineté au nom de son épouse Marie Thérèse d’Autriche mais le traité d’Aix la Chapelle rend aussitôt la Franche-Comté à l’Espagne. neutre). Durant la guerre de Trente-Ans. la Saône devenant la frontière du royaume. il est nommé administrateur de la forteresse d'Ornans avec le grade de capitaine dans l’armée espagnole. il vécut durant une période d’exceptionnelle accalmie et participe aux travaux de fortifications de différentes villes. Il lui fait découvrir les travaux récents de Clavius et Tycho Brahé. la capitale et son parlement sont transféré à Besançon.univ-nantes. Le traité de Westphalie de 1648 confirme le rattachement de la Franche-Comté à l’Espagne. En 1668. réalisant une carte de la Franche-Comté avec son père. La menace de guerre était toujours présente. Ingénieur militaire. l’entraînant à développer des instruments scientifiques.fr/physique/perso/gtulloue/Divers/vernier. Malgré une époque marquée par de nombreux conflits territoriaux. Pierre Vernier reçoit un enseignement de son père Claude Vernier professeur de science et de mathématiques. Exerçant des fonctions de percepteurs d'impôts. vers la fin de sa vie. l'usage et les propriétés du quadrant nouveau de mathématiques ». Comme beaucoup de scientifiques de cette époque. Ornans est en Franche-Comté (franc signifiant libre.html Autres modèles de pied à coulisse à pointes et vernier pointes. la Franche-Comté est conquise à nouveau. homme de loi occupant une charge publique. Le traité de Nimègue de 1678 scelle définitivement le sort de la Franche Comté à la France. c’est l’ancien Comté de Bourgogne possession du roi de France à l’issue de démantèlement du duché de Bourgogne de Charles le Téméraire. la France envahit la Franche-Comté à plusieurs reprises.Université de Nantes http://www.sciences. millimètre ou inch ainsi qu'une remise à zéro facilitant la mesure des écarts. et y présente son invention à l'Infante d'Espagne. En 1556."Figures animées pour la physique" par Geneviève Tulloue . cadran et jauge de profondeur numérique Les modèles numériques permettent de choisir l'unité. On trouve dans cet ouvrage une table des sinus et une méthode pour calculer les . il reçoit le titre de citoyen de la ville de Besançon pour sa contribution à la défense de la ville. Charles VIII la cède en 1493 à Maximilien de Habsbourg. et celui de l’observation. il aborde le domaine de la cartographie.

Il y décrit également un appareil capable d'améliorer la précision des mesures. 293-302. du nom de l'inventeur « français » Jean Louis Palmer en 1848. il consacre le reste de sa vie au génie militaire. A . 310-73.5 mm. La mesure est égale à la différence des deux repérages : d = [(m . Pour plus de précision. Plus le pas de la vis est fin et régulier.angles d'un triangle dont les côtés sont connus. Une autre application utilisée pour la mesure des très petits objets s'appelle le palmer (ci-contre à droite).On insère l'objet à mesurer et on repère à nouveau l'indication des aiguilles. Le principe repose sur le fait que lorsqu'on visse un écrou sur une tige filetée. 1/50 de tour correspond à un déplacement de 10 µm. "L'ingénieur Pierre Vernier à Dole" Procès-verbaux et mémoires de l'Académie des Sciences. sa forme définitive étant le pied à coulisse que l'on connaît aujourd'hui.X1) / 100] mm C'est un instrument très utilisé en mécanique pour vérifier les cotes de pièces ou les centrages. Ce vernier permet de mesurer des angles avec une précision d'une minute. La mesure se fait en deux temps. À lire : . Les vis micrométriques sont utilisées pour les réglages précis dans le domaine de l'optique. B .n) + (X2 . . Belles-lettres et Arts de Besançon. Certains comparateurs ont un cadran pivotant ce qui permet d'ajuster le 0 en face de l'aiguille lors du premier relevé de valeurs.Henri Michel. Le comparateur à cadran Le comparateur à cadran est constitué d'une tige coulissante qui entraîne une aiguille tournant sur un cadran gradué en 100 divisions. "Le "vernier" et son inventeur Pierre Vernier d'Ornans" Mémoires de la Société d'émulation du Doubs. certains palmers sont équipés d'un vernier. plus l'avance est fine et précise. vol. Il sera adapté à la mesure des longueurs.7 (1913). Une petite aiguille indique le nombre de tours (1 tour correspond à 1 mm) parcouru par la grande. La précision est de 10 µm. c'est le principe du vernier. Si le pas est de 0. De retour en Franche-Comté. 8e série.Julien Feuvrier. 1912. . Autres appareils de mesure La vis micrométrique : le palmer La vis micrométrique permet un déplacement précis et très fin.Le comparateur est posé sur une surface de référence et on repère l'indication des aiguilles. celui-ci avance d'une longueur égale au pas de la vis lorsqu'on il a fait un tour sur lui-même.

.Normes internationales ISO .ISO 3599 -1976 : Instruments de mesure . (en projet) ______________________ Cette page est extraite d'un site concernant les unités de mesure dont l'adresse est : http://www.Instruments de mesurage dimensionnel.Pieds à coulisse à vernier au 1/10 et au 1/20 mm..fr/~tthomass/Themes/Unites .Pieds à coulisse à vernier au 1/50 mm.PR NF EN ISO 13385-1 12/2005 : Spécification géométrique de produits (GPS) .utc. .ISO 6906 -1984 : Instruments de mesure . .