Vous êtes sur la page 1sur 119

TABLE DES MATIERES

TABLE DES MATIERES .............................................................................................................................2 SYMBOLES ..................................................................................................................................................3

REMERCIEMENTS

4

  • 1 INTRODUCTION

...............................................................................................................................

5

  • 2 BOB & LORENZO

7

............................................................................................................................. LEURS PARCOURS PROFESSIONNELS

7

EN ROUTE VERS LE SUCCES !

  • 3 LE CHEMIN A PARCOURIR : DU DEBUTANT AU PROFESSIONNEL !

11

  • 4 SACHEZ RÊVER, VISUALISER

12

12

INDISPENSABLE : PARLEZ RADIO COMME UN PRO !

  • 5 LEXIQUE GENERAL

15

  • 6 LEXIQUE

QUOTIDIEN

...................................................................................................................

19

  • 7 L’ADMINISTRATION RADIO

22

QU'EST-CE QU'UN ANIMATEUR RADIO ?

  • 8 LE RÔLE DE L’ANIMATEUR RADIO

23

  • 9 LES DEVOIRS ET LES RESPONSABILITES DE L’ANIMATEUR RADIO ....................................25

    • 10 QUEL TYPE D'ANIMATEUR RADIO VOULEZ-VOUS ETRE ?......................................................27

  • 11 DESCRIPTION DU METIER D’ANIMATEUR RADIO

..................................................................

32

SUR LES STARTING BLOCKS

  • 12 LES 18 CLEFS POUR REUSSIR DANS LA RADIO

........................................................................

36

  • 13 COMMENT DEBUTER DANS LE METIER QUAND ON NE CONNAIT PERSONNE ? ..............59

  • 14 COMMENT FAIRE UN STAGE EN RADIO ?

64

  • 15 LES 13 SECRETS D’UNE MAQUETTE PRO ...................................................................................65

  • 16 LES SOLUTIONS POUR SE FAIRE REMARQUER PAR UN DIRECTEUR D’ANTENNE

...........

71

DEVENIR UN(E) SUPER PRO

  • 17 LES 14 REGLES FONDAMENTALES DU DIRECT

........................................................................

75

  • 18 INDISPENSABLE : LA CHECK LIST AVANT DE PRENDRE L’ANTENNE

..................................

77

  • 19 LES 10 REGLES D’OR DES MEILLEURS ANIMATEURS DE RADIOS NATIONALES ...............79

  • 20 LES SONDAGES : LE NERF DE LA GUERRE !

.............................................................................

80

  • 21 COMMENT AUGMENTER L’AUDIENCE DE VOTRE EMISSION !

83

  • 22 COMMENT REUSSIR UN MORNING SHOW

...............................................................................

87

  • 23 LES 15 SECRETS POUR DEVENIR UNE STAR DE LA RADIO

91

  • 24 DECOUVREZ LE SECRET ULTIME JAMAIS REVELE !

93

VOTRE RADIO CHEZ VOUS !

  • 25 CREEZ VOTRE EMISSION DE RADIO SUR INTERNET (*) .........................................................97

COMMENT CREER UN PODCAST RADIO

97

COMMENT CREER VOTRE STATION DE RADIO CHEZ VOUS

106

COMMENT CREER SON HOME STUDIO (*)

.............................................

110

DOCUMENTATION & LIENS UTILES

  • 26 DES FILMS SUR LA RADIO : UNE SOURCE D'INSPIRATION ENORME..................................117

27

28

AIDES ET LIENS

............................................................................................................................

118

CONCLUSION

................................................................................................................................

119

SYMBOLES

Conseils issus de toute notre expérience ; recettes, astuces et trucs que nous avons mis au point

Nos petits secrets : des épisodes de notre vie professionnelle très instructifs pour vous !

Attention ! Pièges à éviter…

REMERCIEMENTS

Nous adressons nos sincères remerciements à :

Charles Diléo, pour son dossier technique sur le podcast, la web radio et le home studio,

toutes les personnes qui ont contribué aux bonus offerts avec ce guide : Lisa Margot, Émilie et Mikael pour celui sur les techniques vocales ; Bruno Roblès (RFM), Miguel Derennes (Voltage FM) , Evan (Sport FM), Franck Sportis ( Fun radio), pour celui sur les stars de la radio ; Olivier Mauxion, consultant radio,

Leslie Marty, pour la production audio,

Alexandre Gugenheim pour les interviews des bonus vidéo

Harold Bès de Berc pour la coordination générale,

Pietro Pancino, webmaster http://www.diversit.fr, pour son développement,

Colette-Rebecca Estin, pour sa co rrection et sa mise en page,

Marjorie Jeanmougin http://www.buro-online.fr pour la mise en page de l’ebook,

nos familles et l'équipe de Coaching vo ix off, et tous ceux qui nous ont apporté leur soutien

1

INTRODUCTION

Chers amis futurs animateurs radio,

Vous avez décidé de devenir animateur radio. C’est un choix courageux pour un métier magnifique. Nous disons « courageux », car il vous sera demandé énormément de travail pour accéder à votre rêve.

Beaucoup d’entre vous pensent que seul le talent compte ; sachez qu’il n’est rien sans la passion et surtout un travail acharné. En revanche, une fois en possession des bonnes cartes que nous allons vous donner dans ce guide, vous découvrirez un univers de plaisir.

Vous apprendrez à jouir de votre métier, avec des satisfactions personnelles incroyables. Le métier d’animateur radio fera de vous un être privilégié.

Vous serez écouté par des milliers d’auditeurs, vous serez sollicité par les maisons de disques pour assister à leurs événements (concerts, soirées de lancement d’albums, etc.), vous répondrez à des interviews, vous animerez des soirées de gala, vous pouvez bien gagner votre vie (tout dépend de vous !), et vous serez approché par d’autres médias comme la télévision, la presse ou l’Internet.

Certains d’entre vous deviendront même des stars à l’image d’Arthur, de Difool ou de Cauet.

En choisissant notre guide, Devenir animateur radio : les clefs de la réussite, vous avez mis toutes les chances de votre côté pour y parvenir. Avec nous vous allez apprendre point par point les bases de votre futur métier, les pièges à éviter, les secrets pour réussir et surtout, vous allez gagner du temps et éviter les pièges qui peuvent décourager.

Notre guide est fait pour les gens qui ont une vraie passion pour ce métier. Il demande de l’assiduité et de l’acharnement.

Tout au long de cet ebook, vous trouverez les règles qui sont utilisées par tous les animateurs professionnels dans le monde entier et depuis des années.

En radio, rien n’est original : tout a déjà été dit et déjà fait, vous n’avez plus qu’à utiliser ces règles et ça marchera forcément pour vous. La seule chose qui sera différente, c’est votre singularité et votre personnalité. Mettez-y tout votre cœur et travaillez, travaillez, travaillez : on n’a rien sans rien !… Mais n’oubliez pas non plus de vous amuser !

Nous espérons que notre guide, Devenir animateur radio : les clefs de la réussite, marquera pour vous le début d’un épanouissement personnel et professionnel dans l’univers du média radio.

Alors, bonne chance, et n’oubliez jamais que pour distraire les gens, il faut déjà prendre du plaisir ! Alors éclatez-vous !

BOB & LORENZO, auteurs et éditeurs Devenir animateur radio : les clefs de la réussite

  • 2 BOB & LORENZO LEURS PARCOURS PROFESSIONNELS

BOB BELLANCA

  • 1989 : entrée à Skyrock

1990/ 91 : cours Florent (comédie)

1991/ 92 : Actor’s Studio (Jean-Michel Carpentier)

  • 1991 : caméras cachées chez Dechavanne (« Ciel mon mardi » TF1)

1992/ 94 : caméras cachées dans Télématin F2

1993/ 94 : micro trottoir chez Ardisson ( « Ardimat » F2 )

  • 1996 : 1 er single, « Viens chercher » (Class 41)

  • 1998 : départ de Skyrock pour Fun

  • 1998 / 1999 : présentation d’un show TV quotidien entre 12h30 et 13h30 sur Fun

TV

  • 1999 : 2 e single, « Oh que c’est dur de se lever » (Class 41)

  • 1998 / 2003 : morning de Fun Radio 6h-9h, avec Isa & Martin

  • 1999 : présentation du show télé en direct « Métropole Groove » sur M6

  • 2000 : 3 e single, « Rêve »

  • 2000 : sitcom sur TF1, « Le groupe »

  • 2001 : chronique dans le Hit Machine M6

  • 2002 : 4 e single,

« La tourista »

  • 2003 : chronique dans « C’est au programme » F2

  • 2004 : Bob et Rémy dans le GZH sur F2

  • 2005 : Festival du Rire à Serre Chevalier

  • 2005 : 150 représentations de « Sarko et Hutch » au Théâtre de Dix heures

  • 2006 : sortie du DVD de caméras cachées chez Sony

  • 2006 (mars- mai) : « Les aventures de Bob et Rémy » au Théâtre de Dix-Heures

  • 2006 : prof d’interprétation chez Coaching voix off

  • 2006 : tournage d’une fiction pour TF1, « Chez Vincent », avec Vincent Moscato

  • 2006 : écriture d’un premier roman

  • 2007 (printemps) : sortie du spectacle « Les aventures de Bob et Rémy »

chez Sony

en DVD

LORENZO PANCINO

  • 1984 : Radio Bocal chroniqueur

1986/87 : fini 1 er de la formation Cours Média avec Europe 1

1986/87 : stage sur Radio Stoliach à Sens (Yonne)

  • 1986 : stage radio à Electric FM

  • 1987 : Skyrock, week-end

  • 1988 : Chérie FM, morning

  • 1989 : Maxximum, morning de la 1 ère radio Dance

1989/1992 : stage Actor’s Studio, clown, improvisation

  • 1991 : Oui FM 17h/20h

1991/1992 : chef d’antenne et découvreur du duo Kad et Olivier, de Maurice….

  • 1992 : retour à Skyrock

  • 1993 : M6 l’après midi

1993/1998 : coach au Studio école de France de Mickael

Youn, Fred de Fred et

Omar, Fédérico (Skyrock), Morgan Fun Radio, Julien Voltage FM, …

  • 1993 : Perfect 10, morning à Singapour

  • 1995 : Disney Channel, show cuisine

  • 1996 : KKBH San Diego et Rock 102.3 Fayetteville USA

1996/1998 : Fun Radio, morning

  • 1997 : Fun TV

  • 1998 : TF1 « Exclusif », voix off et reporter/interviewer de l’Extrême

  • 1999 : Ado FM, morning

  • 1999 : création de Vent de folie sarl, société de production

  • 1999 : Canal J, chroniqueur

1999 :

rencontre

d’interprétation

avec

Yaël

Benzaquen,

qui

devient

son coach vocal et

2000/2003 : reportage de l’Extrême pour Canal J, émission « Iapiap »

1987/2007 : comédien voix off (pub, Ba TV, cartoon, doublage, liner et habillage radio, jeu vidéo… http://www.lorenzopancino.com)

  • 2004 : création de Coaching voix off, 1 er centre de formation au métier de voix off

  • 2005 : création de CVO formation, spécialiste de la prise de parole en public et du

médiatraining, ainsi que de Maléna prod, société de production audiovisuelle

  • 2006 : création de CVO animateur, agence d’animateurs / présentateurs

  • 2007 : auteur et éditeur de « Devenir animateur radio : les clefs de la réussite »

par Bob et Lorenzo en exclusivité sur Internet

  • 2007 (à paraître en été) : méthode exclusive de training pour devenir animateur

radio

  • 2007 (à paraître en été) : le guide pour devenir voix off

3

LE CHEMIN A PARCOURIR :

DU DEBUTANT AU PROFESSIONNEL !

Se lancer, s’entraîner, chercher l’ouverture, travailler dur… avec plaisir !

Écoutez vos animateurs radio préférés, copiez leurs interventions et répétez sans cesse.

Enregistrez-vous sur n’importe quoi (K7, MP3, CD, répondeur, dictaphone…) et continuez à imiter pendant des heures.

Commencez à écrire vos propres interventions en prenant modèle sur vos animateurs favoris.

Entraînez-vous sans relâche. Travaillez plus que les autres.

Faites un stage sur n’importe quelle radio, même de quartier, pour nourrir votre expérience. Faites de longues tranches horaires pour apprendre l’endurance et enregistrez-vous.

Autoévaluez-vous en toute objectiv ité. Posez-vous cette question :

« Suis-je aussi bon que les animateurs que j’entends sur les radios nationales ? »

Réalisez votre maquette pro (bande démo) sur C D ou MP3.

Créez votre base de données de radios avec le nom des directeurs d’antenne ou des programmes.

Contactez les radios qui vous intéressent.

Vous pouvez également créer votre podcast radio (voir chapitre 25) et le promouvoir, ou encore créer votre webradio et devenir non seulement animateur, mais aussi votre propre directeur des programmes.

Impliquez-vous au maximum, montrez-vous plus motivé que les

autres. Prenez du plaisir et restez disponible, quoi qu’il arrive.

  • 4 SACHEZ RÊVER, VISUALISER ET DÉTERMINER VOS OBJECTIFS

Listez vos motivations et ambitions – Envisagez le déploiement de votre projet dans le temps – Visualisez ce qui est réalisable

Dès le commencement de votre carrière, vous devez savoir ce que vous voulez. Pour cela, il faut vous connaître. Où voulez-vous aller ? Sur quelle radio souhaitez-vous animer ? Quels sont vos rêves ? Quel est votre but ? Voulez-vous devenir animateur de flux musical, chroniqueur, gagman ?

Sans doute, le rêve de tout animateur est de devenir la star d’une émission-phare. Mais surtout, ne misez pas tout là-dessus , cela n’arrivera pas en deux semaines !

Vous allez devoir examiner ce que vous avez à faire pour le devenir, en commençant par vous poser les bonnes questions : qu’avez-vous à offrir que les autres n’ont pas ?

Le plus sage est de faire d’abord la liste de vos motivations et de vos ambitions. Fixez des dates à la réalisation de vos objectifs.

La réussite ne vient pas vite. Elle se construit pas à pas. Elle sera encore plus solide avec de bonnes bases.

Le chemin sera moins long si vous en avez identifié les étapes. Dans 1 an, je veux être ici, dans 5 ans je veux être là !

Une fois ce travail terminé, listez ce que vous devez faire pour parvenir à vos buts.

Refaites cette liste tous les ans en cochant les objectifs atteints.

Vous pourrez ainsi en rajouter ou en supprimer en fonction du tour que prendra votre carrière.

Vos objectifs doivent être cohérents ! On est d’abord animateur

de radio avant de devenir une star ! Devenir une star est sans doute votre but ultime, mais votre objectif premier doit être de devenir le meilleur animateur radio que vous pouvez.

Lorenzo et Bob : Comment nous avons évité de mettre la charrue avant les bœufs ?

Bob et moi, nous avons toujours été motivés par le désir de devenir des stars et de voir des affiches de 4 mètres sur 3 avec notre nom dessus, mais on savait qu’avant que cela arrive, il nous fallait apprendre les rudiments de l’animation radio afin d’avoir les épaules suffisamment solides pour gérer un statut de vedette de la radio. On ne peut pas devenir quelqu’un si l’on n’est pas préparé à assumer ce statut…

Fermez les yeux et visualisez toute votre carrière comme si

elle défilait devant vous. Voyez le studio d’antenne, le micro, essayez d’entendre la musique que vous passez, ressentez vos émotions. Pensez à tous vos auditeurs. A quoi ressemblent-ils ? Comment vous voient- ils ? Comment vous écoutent-ils ?

Laissez votre imagination s’envoler jusqu'à de grands délires (les fans qui vous attendent à la sortie de la radio, les soirées showbiz, les stars que vous souhaitez rencontrer ou interviewer etc.).

Rien ne doit être oublié… Imaginez les odeurs des concerts où vous êtes invités, les boîtes de nuit, les autographes, un jeu à l’antenne, etc. Essayez de vous représenter chaque moment.

Ensuite, rouvrez les yeux et écrivez to ut ce que vous venez de voir, sans restriction aucune. Vous avez devant vous le chemin de votre réussite !

A vous maintenant de découper les séquences pour atteindre chaque étape qui jalonne le film de votre future vie.

Lorenzo : Comment j’ai mis toutes les chances de mon côté ?

J’ai utilisé l’exercice précédent toute ma vie, je l’ai toujours fait avant de me lancer dans un projet. Je vous jure que si vous ne vous mettez aucune barrière et que vous ressentez vraiment les choses, rien ne peut vous arrêter.

Vous devez visualiser seulement des choses réalisables,

sinon vous serez vite découragé. Votre ambition doit être grande mais toujours rester dans le domaine du réel.

5

LEXIQUE GENERAL

Animateur radio, Animer, Conducteur, Format, Master (…), On air, Pige, Podcast, Studio

Tout animateur doit connaître les termes radiophoniques qu’il utilisera en tant que professionnel. En voici la liste, la description et la définition.

ANIMATEUR RADIO

Animateur, présentateur, speaker, chroniqueur, DJ radio : tous ces termes désignent l’animateur, c’est-à-dire celui qui contrôle le studio de diffusion, parle au micro, annonce le titre et l’interprète des chansons passant à l’antenne.

ANIMER

Communiquer son ardeur et son enthousiasme au public.

CONDUCTEUR DE L’ ÉMISSION

C’est la bible de votre show. Il y est écrit le contenu de l’émission minute par minute. En voici un exemple. (Dans le tableau ci-dessous, les interventions de l’animateur sont en italiques. La météo et l’horoscope sont présentés tantôt par l’animateur, tantôt par quelqu’un de l’extérieur.)

06h59

Jingle station

TOP Horaire

 

07h00 Bonjour + météo +

Info
Info

07h03 Teasing jeu + disque 07h04 Justin Tinberlake ‘My love’ 07h07 Teasing disque à venir + lancement standard pour le jeu à venir + disque 07h08 Robbie Williams ‘Rudebox’

07h12

 

Jingle sation + Martin Solveig ‘Everybody’

07h 15 Météo + teasing jeu + teasing disque à venir

07h15

PUB
PUB

07h20

 

Jingle station + Faf Larage ‘BO de Prison break’

07h24 Teasing disque à venir + jeu antenne avec insert auditeur

07h25

 

Jingle station + Madonna ‘Hung Up’

 

07h29 Météo + teasing disque à venir

 

+ teasing événement antenne

07h30

Info
Info

07h33

 

Jingle station + Snoop doggy dog ‘That’s that’

07h37 Teasing disque à venir

 

+ annonce événement antenne 07h37 Beyoncé ‘Déjà vu’

 

07h41

   

Jingle station + Vanessa Hudgens ‘Come back to me’

07h45 Météo + Teasing disque à venir + teasing horoscope

07h45

PUB
PUB

07h50

 

Jingle station + Vitae et Diam’s ‘Oublie’

 

07h54 Teasing disque à venir + teasing info de 8h00

 

+ horoscope

 

07h56 Nelly Furtado ‘Maneater’

 

07h59

Jingle station TOP Horaire

08h00 Bonjour + météo +

Info

 

FORMAT

On utilise ce mot pour désigner le genre de la station radio et le style du contenu diffusé. Par exemple, les radios musicales, les radios « jeunes »

passeront surtout de la musique actuelle et populaire. Les radios généralistes et les radios d’informations en continu diffuseront essentiellement des bulletins d’informations, des débats, mais peu ou pas de chansons.

CHR (15-34 ans) : radio jeunes (NRJ France, Z100 NY, Perfect 10 Singapour).

HOT AC (25-40 ans) : radio jeunes adultes, au tempo généralement plus soutenu qu’une station Oldies, mais moins qu’une CHR. RTL2 France.

RADIO GOLD (40-60 ans) : Nostalgie France.

Ciblé (talk,

jazz, rock, rap, dance, etc.) : Skyrock, Power 106 Los

Angeles.

FM : les Modulations de Fréquence (FM) font référence à la largeur de la bande utilisée pour la transmission. C’est une méthode d’encodage des données en variant la fréquence d’amplitude constante. Les Modulations de Fréquence constituent la technique de transmission radio la plus populaire de nos jours, parce qu’elle permet de transmettre le son que nous voulons écouter : un son numérique.

MASTER CONTROL SELECTOR /OPEN RADIO/WIN RADIO, ETC.

Logiciels informatiques utilisés pour la lecture des chansons, des jingles et des publicités.

ON AIR

Signal d’ouverture du micro. Cela signifie que tout ce qui est dit au

micro sera diffusé à l’antenne.

PIGE

La « pige » désigne l’enregistrement de vos interventions lors de votre émission. Elle vous sert à vous réécouter seul ou en présence de votre

directeur d’antenne pour noter vos moments forts et faibles et les analyser afin de progresser.

PODCAST

Le podcast est un moyen actuel de se faire entendre sur Internet en

étant son propre diffuseur. Vous créez votre radio chez vous et de n’importe où. Votre programme peut être téléchargé sur un lecteur

MP3.

STUDIO ANTENNE

C’est la pièce dans laquelle l’animateur fait fonctionner la console et l’équipement automatisé pour produire une émission de radio qui est transmise aux fréquences attribuées aux stations radio, soit en direct, soit en différé.

6

LEXIQUE QUOTIDIEN

After school, Annoncer, Auto-promo, Bed, Bpm, Cadrer une intro, Cage, Cahier antenne, DJ radio, Duplex (& Multiplex) Extro (& Outro), Happening, Horodisc, Insert, Intro, Jingle, Joke (gag) man, Libre antenne, Liner, Live, Maquette, Mix tape, Mix, Mixer en tempo, Morning (Noon) show, Phrase de positionnement, Programmation musicale, Show Case, Speak, Studio de prod, Talk show, Talkback, Teasing

After school : émission de fin d’après-midi.

Annoncer ou désannoncer un disque : donner le titre et le nom de

l’interprète de la chanson qui va l’antenne.

passer ou

qui

vient

de

passer à

Auto-promo : message annonçant un événement antenne.

Bed : morceau instrumental sur lequel l’animateur parle.

Bpm : battements par minute, s’utilise pour mixer au tempo.

 

Cadrer

une

intro :

parler

sur

une

intro

musicale

jusqu’à

ce que

l’interprète chante.

Cage : morceau instrumental entouré de jingles station et sur lequel l’animateur parle.

Cahier antenne : cahier sur lequel sont inscrits tous les problèmes techniques rencontrés dans le studio lors d’une émission.

DJ radio : animateur d’émission de flux musical.

Duplex ou Multiplex : dispositif permettant de transmettre le programme, émis simultanément d’un ou de plusieurs lieux (ex. le multiplex de foot dans les différents stades de France).

Extro ou Outro : fin d’un disque.

Happening : moment surprenant dans l’émission.

Horodisc : camembert sur lequel on trouve les disques et les pubs à diffuser.

Insert : intervention d’un auditeur par téléphone.

Intro : introduction musicale d’une chanson avant que l’artiste chante.

Jingle : identifiant de station, généralement chanté.

Joke man ou gag man : l’humoriste d’une émission.

Libre

antenne :

téléphoniques.

émission

d’accueil

d’auditeurs

avec

inserts

Liner : phrase d’identification de station parlée, et souvent avec effets (wave sonore).

Live : direct.

Maquette : démo de votre animation sur CD ou MP3.

Mix tape : enregistrement de morceaux dance, rap ou de R’N’B mixé en tempo par des DJ résidents de clubs sur MP3 ou CD.

Mix : enchaînement des morceaux musicaux.

Mixer en tempo : mix de deux morceaux en rythme.

Morning show : émission matinale.

Noon show : émission du déjeuner.

Phrase de positionnement : slogan de la radio.

Programmation musicale : la musique qui est diffusée sur la radio. La programmation est sélectionnée uniquement par le directeur des programmes et jamais par les animateurs (sauf pour les stars qui peuvent parfois choisir un ou deux disques) !

Show case : présentation d’un nouvel album devant des professionnels.

Speak antenne : intervention de l’animateur au micro.

Studio de prod : studio d’enregistrement de jingles, promos, pubs et émissions.

Talk show : émission de débat et/ou de libre antenne.

Talkback ou micro d’ordre : micro interne permettant la communication entre l’animateur et son réalisateur/technicien sans que les auditeurs les entendent.

Teasing : c’est la vente des événements à venir dans l’émission ou sur la station.

Tempo : vitesse rythmique du disque.

Voice track : procédé de faux direct utilisé par de nombreuses stations ; il s’agit d’émissions ou d’interventions pré-enregistrées.

Voix antenne ou station : comédien voix off qui enregistre les liners et auto-promos de la station.

7 L’ADMINISTRATION RADIO Chef d’antenne, CSA, Directeur arti stique, Directeur des programmes, Directeur technique, Programmateur musical,
  • 7 L’ADMINISTRATION RADIO

Chef d’antenne, CSA, Directeur artistique, Directeur des programmes, Directeur technique, Programmateur musical, Réalisateur, Responsable réseau

Chef d’antenne : bras droit du directeur des programmes.

CSA : organisme d’État veillant sur la législation radiophonique.

Directeur artistique : en charge de l’habillage antenne (jingle et promo).

Directeur de la communication : en charge de l’image de la station à l’extérieur.

Directeur des programmes ou de l’antenne : en charge des émissions (animateurs et contenus).

Directeur technique : en charge du bon fonctionnement de la radio.

Programmateur musical : responsable du choix des disques diffusés sur l’antenne.

Réalisateur : en charge de la mise en ondes d’une émission.

Responsable réseau : en charge des affiliés de la station en région.

8

LE RÔLE DE L’ANIMATEUR RADIO

Distraire –

Donner le meilleur de soi-même –

Être organisé –

Être

ouvert

Il ne faut jamais oublier que la radio est un média de proximité. L’auditeur vous emmène partout (douche, voiture, WC, travail, lit, etc.), mais il peut aussi vous laisser muet en préférant l’animateur d’une autre station !

L’animateur de radio a une seule vocation : distraire.

LES IMPERATIFS

Un animateur de radio est comme un roi vis-à-vis de sa cour. Le roi parle et le peuple écoute. C’est pourquoi l’animateur est dans l’obligation d’exercer en permanence sa séduction. Quand il est à l’antenne, il lui faut donner le meilleur de lui-même.

Il ne doit jamais oublier que la radio est un média gratuit et que l’auditeur, versatile, ne veut jamais être déçu. L’animateur doit donc faire preuve d’imagination, de charisme et de loyauté, sinon le peuple le guillotine !

D’autre part, le rôle de l’animateur correspond à son propre profil. Si l’animateur anime un talk show, il devra mettre en avant toute sa personnalité, son ingéniosité, son humeur et son esprit de répartie. S’il anime une émission de flux, il faut qu’il se mette au service de la musique, pour la « vendre » lors de ses interventions en la rendant encore meilleure qu’elle n’est, voire indispensable à ses auditeurs.

On attend également d’un animateur radio qu’il ait une importante faculté d’organisation et qu’il soit très compétent en gestion du temps, en planification et en recherche.

Il doit aussi faire preuve de bonne humeur, d’une bonne capacité de communication, d’écoute, de connaissance, de curiosité et de culture générale.

  • 9 LES DEVOIRS ET LES RESPONSABILITES DE L’ANIMATEUR RADIO

Être en phase avec sa station – Respecter le conducteur – Être ponctuel – Promouvoir sa station – Être discret

LES RESPONSABILITES

Elles sont nombreuses. Tout d’abord, l’animateur doit garder constamment à l’esprit qu’il représente une station de radio, et donc une entreprise. Lors de son émission, il est le porte-parole et le garant de celle-ci. Ses propos doivent être en phase avec la ligne éditoriale de la station et son format. Il sera tenu pour responsable de tout débordement verbal.

D’autre part, il ne doit jamais oublier non plus qu’il possède le pouvoir de la parole médiatique et doit faire preuve de respect envers ses auditeurs.

LES DEVOIRS

L’animateur doit faire en sorte que le conducteur soit respecté : les publicités, les promos et les jeux doivent être diffusés et passés à l’antenne à l’heure exacte prévue. Tous les disques doivent être joués tels qu’ils apparaissent dans le conducteur ou dans la programmation. Un disque non diffusé, c’est un auditeur déçu !

LA PONCTUALITE

L’animateur ne doit jamais manquer le début de son émission, qui conditionne le reste du show. Pour cela il faut qu’il arrive à la station au moins une heure avant le début de son émission. Si celle-ci a lieu le matin, il doit se munir d’un réveil (à piles en cas de coupure de courant).

Par précaution supplémentaire, il doit aussi programmer l’alarme de son téléphone portable pour qu’il sonne 15 minutes après le réveil.

Si vous êtes en retard pour une raison de force majeure,

appelez la radio et commencez l’émission au téléphone. Ça nous est arrivé à nous aussi… Et tous les grands animateurs l’ont fait ! Ça vous rend humain et vous plonge dans le quotidien des auditeurs !!!

HORS ANTENNE

Tout animateur est tenu de participer en dehors de l’antenne aux activités pouvant faire gagner de l’audience à la station. Il doit assurer l’enregistrement de promos antenne et autres pubs.

L’animateur participe à divers événements de promotion sur site. Cela implique d’aller à la rencontre du public et de ses auditeurs. Il est amené à faire des interventions publiques, par exemple lors d’un show case pour le lancement d’un album, ou pour accueillir la foule lors d’une avant-première de film.

Étant un représentant de la radio et de l’entreprise, il doit à tout prix donner une image positive de la station en public ; cela est crucial.

De plus, il faut qu’il participe régulièrement aux réunions d’animateurs et à des sessions personnelles d’écoute de piges avec le directeur des programmes. Cela favorise l’autocritique et permet la progression.

CONFIDENTIALITE

L’animateur a accès à des informations qui peuvent se révéler délicates dans un marché concurrentiel. Toutes les informations sont confidentielles et doivent le rester. Il ne faut pas que la concurrence sache ce que votre station prépare pour gagner des auditeurs. Cela peut être catastrophique pour elle.

  • 10 QUEL TYPE D'ANIMATEUR RADIO VOULEZ-VOUS ETRE ?

A quel type d’animateur appartenez-vous ? – Les métiers de l’animation – La clé est dans votre personnalité – Soyez authentique – Perfectionnez-vous avec le voice tracking

Il existe plusieurs types d’animateurs :

les animateurs de flux ou DJ, qui passent essentiellement de la musique,

les animateurs de talk show, qui parlent beaucoup,

les chroniqueurs, qui parlent de sujets tendance,

les gags men, qui sont là pour apporter de l’humour en tenant le rôle de « faire-valoir », le plus souvent au sein d’un morning show ou d’un talk show,

les envoyés spéciaux ou gags men de rue,

les animateurs de trafic automobile.

Pour savoir à quelle catégorie d’animateur on appartient par nature, il faut se connaître parfaitement. Pour réussir, il est indispensable de savoir où se situer dans le paysage radiophonique.

Dans tous les cas de figure, il n’existe aucun style qui garantisse la gloire et la richesse. C’est vous et vous seul qui détenez les clefs de votre succès.

LES METIERS DE L’ANIMATION

Morning man (entre 6h et 10h)

Animateur de flux musical ou DJ radio (entre 10h et 17h, et aussi la nuit)

Animateur « drive time ou after school » (entre 17h et 20h)

Animateur de talk show (entre 20h et minuit voire 1 heure du matin)

Animateur de night show (entre 1h et 6h du matin)

Gag man (faire-valoir de « show » en studio ou en duplex rue)

Animateur de trafic automobile (entre 6h et 10h ainsi qu’entre 17h et

20h)

Chroniqueur (pas d’horaire précis)

LE PROFIL DE L’ANIMATEUR

Pour connaître votre profil, analysez dans un premier temps vos goûts. Faites la liste des animateurs professionnels que vous aimez et à qui vous souhaiteriez ressembler. Il en ressortira une couleur à partir de laquelle vous pourrez travailler.

Attention : aucun profil n’est meilleur qu’un autre ! C’est à vous de travailler le vôtre et de le valorise r en étant le plus naturel possible.

Suivez votre propre nature et vos envies.

Lorenzo : Comment j’ai réussi, en restant persuadé de mon idée et sourd à tous les conseils dissuasifs ?

Quand j’ai commencé en radio, je voulais faire des « shows radio » au cours desquels des personnages que j’inventais se répondaient dans

des séquences très cartoonesques. Mon concept était : « Je fais de la radio que l’on peut voir ! »

J’illustrais toutes mes interventions avec des sketchs entre mes personnages, et j’ambiançais au moyen de bruitages correspondant aux situations. J’avais été influencé par des DJ américains que j’avais entendus sur des « collèges radio », ainsi que par Robin Williams dans le film « Good Morning Vietnam »…

Eh bien, imaginez-vous qu’au début de ma carrière, un de mes coachs d’un cours de radio, un animateur très connu d’une grosse radio française m’avait dit :

Ne fais pas de personnages, les voix différentes c’est pas bon, si tu veux devenir animateur il faut que les gens t’entendent toi. Les personnages, ça ne marchera jamais !

Deux ans plus tard, j’avais mon mo rning show sur Chérie FM – je l’avais appelé le « Lorenzoo du matin » –, dans lequel tous mes personnages « cartoon » réveillaient la France.

Plus tard, sur Oui FM et sur Skyrock, j’ai créé «La Jungle en délire », des shows qui ont cartonné ! Et sur Fun Radio, j’inventais des personnages en fonction des canulars que je faisais…

Bref, je me suis accroché à mon idée. Ça a payé ! Parce que j’en étais persuadé.

LA PERSONNALITE

Là encore, elle est primordiale pour un animateur : il est très difficile d’aller contre sa vraie nature. Si vous êtes calme dans la vie, il faudra vous faire violence pour être un nerveux au micro. Si vous êtes un gentil, il vous sera difficile de jouer les durs.

En revanche, si vous vous connaissez bien, vous pourrez explorer toutes les facettes de votre personnalité et devenir, dans votre style, un animateur qui compte.

Ne vous embarquez pas vers des univers que vous ne maîtrisez pas, vous le regretteriez tôt ou tard. L’important n’est pas de ressembler à quelqu’un, mais d’être vous-même dans une couleur déjà existante. L’originalité passera par votre personnalité et certainement pas par celle des autres.

Pour travailler votre personnalité, il faut vous affirmer

et prendre position. Ne pas être d’accord avec tout le monde, ne pas suivre tout ce que disent les médias.

Sortez des conventions et créez une différence. Avec vos amis, entraînez-vous à ne dire que ce que vous pensez, sans avoir peur de froisser. Restez naturel. N’ayez pas peur de choquer : tant que vous êtes honnête envers vous-même, vous restez en accord avec vos idées. Personne n’a le droit de vous juger. C’est cela aussi se faire respecter et avoir de la personnalité.

Mais attention au revers de la médaille ! Un animateur radio respecte son entourage et cultive sa différence sans pour autant se prendre pour un être supérieur.

LES INTERVENTIONS

Il faut qu’elles vous ressemblent. Soyez naturel et authentique. Ne dites jamais à l’antenne ce que vous ne revendiqueriez pas dans la vie. Il faut être en phase avec ses propos.

Les auditeurs sentent la vérité dans la voix. Si vous leur mentez ou si vous vous forcez pour faire un bon mot, ils zapperont.

N’oubliez jamais qu’un auditeur perdu est très difficile à récupérer.

Ne forcez pas sur votre voix comme le font les DJ de boîte de nuit, ne faites pas d’effet de style.

N’hésitez pas à prendre des cours de technique vocale pour placer votre voix. (Voir, dans vos Bonus, le coaching vocal « spécial animateurs radio ».)

LE VOICE TRACKING

Il vous arrivera peut-être d’animer vos émissions sur voice track. Cet appareil vous permet d’enregistrer vos interventions d’une traite et très rapidement, ce qui permet de gagner du temps.

De prime abord, vous trouverez sans doute cet exercice assez frustrant parce que vous n’aurez pas la pression du direct. Il faut savoir positiver cette pratique qui permet de refaire ses interventions jusqu’à la perfection. Ensuite vous aurez tout le loisir de vous écouter derrière votre poste comme si vous étiez l’un de vos auditeurs et d’entendre ainsi le rendu antenne réel de votre animation.

Il faut aussi veiller à rendre vivants vos voice tracks, afin que vos auditeurs ne se rendent pas compte qu’il s’agit de faux directs. Vos speaks ne doivent pas paraître mécaniques et intemporels.

Pour cela, vous devez anticiper sur l’ actualité. Si vous enregistrez des interventions pour les trois jours qui suivent, renseignez-vous sur les manifestations qui se dérouleront dans ce laps de temps afin de pouvoir en parler dans vos speaks. Par exemple : une émission de TV, la sortie d’un magazine, un événement sportif, la présentation d’un jeu vidéo ou d’une console.

Pensez à l’avenir, entraînez-vous et travaillez à fond cette

pratique car de plus en plus de radios utilisent le procédé du voice tracking avec des animateurs à distance qui enregistrent leurs speaks de chez eux par le net.

  • 11 DESCRIPTION DU METIER D’ANIMATEUR RADIO

Une préparation rigoureuse – Le respect du format et l’originalité de chaque émission – Du travail pour arriver à la fluidité – Cultivez toutes les capacités fondamentales du vrai pro

LA PREPARATION D’UNE EMISSION

La préparation d’une émission est presque plus importante que l’émission en elle-même. Elle est indispensable et doit être rigoureuse. Cela permet d’avoir confiance en soi pendant l’émission et d’y être cool, bien dans sa peau. L’auditeur s’en apercevra.

Au début de votre carrière, faites comme nous : écrivez tout

d’avance,

mais

corresponde.

avec

un

vocabulaire

parlé,

qui

vous

L’EDITORIAL

C’est la couleur du contenu de votre émission : infos, gags, jeux, inserts, etc. Les émissions doivent être à la fois identiques entre elles quant à leur format, et différentes quant à leur contenu.

L’auditeur doit reconnaître le style général de l’émission, mais écouter chacune d’elles comme s’il était en train de la découvrir.

Pour cela, lors de la préparation de l’émission, l’animateur doit se demander pourquoi les auditeurs vont le préférer à un autre.

Il

est

recommandé

de

souligner

en

rouge

dans

son

conducteur les moments forts qui marqueront les auditeurs.

Si de tels moments ne sont pas majoritaires dans le conducteur, c’est que vous n’avez pas assez travaillé.

L’HORODISC

Il est généralement représenté sous la forme d’un camembert découpé en plusieurs quartiers. On y place les incontournables : les disques à diffuser, les speaks, les pubs et les infos.

Horodisc 7h00 7h59 7h04 7h55 7h08 7h12 7h52 7h15 7h45 7h20 7h41 7h24 7h37 7h33 7h28
Horodisc
7h00
7h59
7h04
7h55
7h08
7h12
7h52
7h15
7h45
7h20
7h41
7h24
7h37
7h33
7h28
7h30

LE CONDUCTEUR

C’est le contenu de votre émission (voir chapitre n° 5). Il vous faut le remplir en faisant preuve d’imagination, de créativité, d’originalité… et également de bon sens. Il est inutile par exemple d’y mettre deux jeux d’affilée.

Vous devez introduire du relief dans votre conducteur en alternant les infos tendance, les jeux, les gags, les inserts et les disques.

Pour une maîtrise parfaite de votre show, apprenez par cœur les moments clefs de votre conducteur.

LES INTERVENTIONS

Elles doivent être travaillées en fonction du conducteur de l’émission. Il est primordial d’arriver à l’antenne avec toutes ses interventions préparées. Pour les animateurs de flux, il est même souhaitable qu’elles soient écrites – du moins en début de carrière.

Une bonne préparation permet à l’animateur d’être serein en toute circonstance. Ainsi, quand le micro est ouvert, l’animateur ne cherche pas ses mots et fait preuve de fluidité . Il sait où il doit aller en début d’intervention pour en atteindre le but.

L’animateur doit toujours se demander si ses propos apportent quelque chose à l’auditeur. Dans le cas contraire, un disque est préférable. Il est indispensable de toujours vendre les caractéristiques musicales et le contenu des programmes de la radio positivement. Il est exclu que l’animateur tienne des propos négatifs sur le contenu ou les présentateurs de la radio à l’antenne.

Il

est

fortement

conseillé

d’avoir

une

seule idée par

intervention ; cela fait partie des règles d’or de la radio. Par exemple, si vous devez annoncer un événement antenne, focalisez toute votre intervention dessus !

LES FONDAMENTAUX DU METIER D’ANIMATEUR RADIO

Préparer et faire le check up du conducteur de l’émission.

Alimenter son contenu.

Faire des recherches sur les artistes qui passent à l’antenne.

Faire des recherches sur les dernières tendances (mode, Internet, sport, cinéma).

Se tenir au courant des éventuels problèmes techniques : lire le cahier d’antenne avant le début du show pour ne pas être pris au dépourvu.

Préparer ses interviews people.

Préparer sa météo, ses infos (faits divers, blagues, etc.)

Préparer ses speaks promos et ses teasings.

Préparer le lancement de ses jeux antenne.

Préparer ses inserts téléphoniques.

Lire les SMS et emails d’auditeurs avant de les donner à l’antenne.En résumé :

EN RESUME

Distraire les auditeurs et leur donner l’envie de rester le plus longtemps possible sur la station sans zapper.

Évoquer les événements de la radio à travers une animation qui soit créative, impliquée, en phase avec le format et au fait des tendances.

Le tout, en respectant les objectifs stratégiques de la radio.

  • 12 LES 18 CLEFS POUR REUSSIR DANS LA RADIO

Ayez une bonne culture générale – Connaissez votre audience à fond – Soyez passionné et jouissez de la vie – Entraînez-vous sans relâche – Apportez de la différence – Développez votre faculté de répartie – Préparez… vos improvisations – Donnez la chute de vos (bonnes) histoires sans trébucher ! – Adressez-vous au sexe opposé – Ayez quelque chose d’intéressant à dire et maîtrisez votre voix – La confiance est la base de tout – Respectez les autres et vous-même – Aimez les autres pour qu’ils vous aiment – Ceux qui réussissent (et pourquoi), ceux qui galèrent (et pourquoi) – Ne jouez pas au petit malin – Apprenez à faire face à toute éventualité – Ayez un minimum de connaissances techniques – En bref…

Connaissances, courage, passion, patience, créativité, curiosité, culot, opiniâtreté et conviction sont désormais des mots que vous devez avoir fermement en tête.

LES CONNAISSANCES

Il est très important d’avoir une bonne culture générale. Faites tout ce que vous pouvez pour augmenter vos connaissances. En faisant tout cela, vous enrichirez votre vocabulaire et votre culture, sans toutefois avoir besoin d’être un « Monsieur je sais tout»– et surtout ne le paraissez pas !

Il est primordial que vous vous teniez au courant des dernières informations, des résultats sportifs, de l’actualité du pays, des dernières tendances. Regardez les chaînes d’infos, les chaînes musicales, lisez la presse quotidienne et les magazines ! N’ayez pas l’air de découvrir la vie de vos auditeurs.

Il est impératif de comprendre la musique, les artistes, et l’actualité qui intéressent l’audience de votre station. Vous devez comprendre l’époque musicale et le format sur lesque ls se concentre votre radio.

Quels sont les événements principaux de cette époque ? Quels sont les événements internationaux, régionaux, nationaux et locaux s’y raccrochant ? Il y a des artistes « ph ares » qui passent sur votre radio. Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ?

Trouvez la biographie d’un artiste, connaissez son passé, son premier hit, son histoire musicale, sa vie privée : vous devez tout savoir sur lui ! Développez vos connaissances sur la musique que passe votre radio ! Utilisez Internet et regardez dès que possible les chaînes de télévision musicales (MCM, MTV, TRACE TV, etc.).

Renseignez-vous sur vos auditeurs. Où travaillent-ils ? Quelles sont leurs marques préférées ? Quelles voitures conduisent-ils ? Quels films vont-ils voir ? A quels jeux vidéo jouent-ils ? Quelles manifestations sportives les intéressent ? Où vont-ils en vacances ?

Si vous arrivez à mieux comprendre vos auditeurs, vous serez en phase avec eux. Vous leur parlerez vraiment. Vous les toucherez encore plus, puisque vous évoquerez leur univers. Ils vous feront confiance et croiront ce que vous dites. Ils voudront devenir votre ami.

Connaissez votre audience à fond !

Voici

quelques

exemples

de

site s

vous

trouverez

matière à

augmenter vos connaissances. A vous de vous amuser à en trouver

d’autres…

 

LA PASSION

Si vous décidez de devenir animateur radio, c’est avant tout par générosité et par passion de la co mmunication, de la musique, des médias, de la culture et parce que vous êtes avant tout un artiste.

Vous devez aimer votre job : dites-vous tous les jours que c’est le métier le plus fantastique au monde ! Vos auditeurs ne doivent jamais avoir l’impression que vous êtes blasé et que vous faites ça pour l’argent.

N’oubliez jamais que vous pourriez faire autre chose et qu’il y a des milliers de gens qui voudraient être à votre place. Pensez à tous ceux qui n’ont pas choisi leur métier et qui travaillent uniquement pour manger et payer leurs factures.

Vous, c’est le contraire : vous avez choisi de faire ce métier, et c’est une fierté d’y être arrivé. Rappelez-vous que ce travail est toujours moins fatigant et stressant que la plupart des autres. D’autant qu’il est généralement bien payé, envié et qu’il apporte beaucoup d’avantages. Tout cela doit vous motiver et attiser votre passion.

Cultivez votre côté épicurien, hédoniste et jouisseur de la vie.

Faire plaisir et vous faire plaisir doit être un ingrédient essentiel de votre quotidien.

Bob : Comment la passion me faisait oublier que j’étais là pour travailler ?

Je me souviens que lorsque j’étais sur Skyrock, j’étais à la station 24h sur/24. Nous étions tous là. Il y avait Bruno Roblès, Laurent Petit Guillaume, Arthur, Malher et bien d’autres. On passait le plus clair de notre temps ensemble à parler radio, à écouter des K7 d’animateurs américains et à aller aux concerts tous ensembles. Nous ne regardions jamais notre montre.

Nous savions que nous avions de la chance de faire ce métier. La passion était notre moteur !

LA TENACITE

Nous vous l’avons dit, on n’a rien sans rien ! Apprenez à vous enregistrer, vous réécouter pour vous corriger. Vous devriez vous entraîner au moins 4 heures par jour en conditions réelles.

LA CREATIVITE

La radio, c’est du show business ! En tant qu’animateur, vous serez payés pour divertir et informer. La différence entre un animateur moyen et un animateur star, c’est le plus souvent la créativité. Vous l’avez déjà entendu, mais « être un original » peut être vraiment appliqué à la radio. Avec la multiplication des stations FM, webradio et des podcasts, la concurrence est rude. C’est pour cela que la créativité est essentielle à votre réussite. Vous en êtes le seul maître.

Devenez INCONTOURNABLE ! Pour cela, il faut apporter de la différence !

Si vous pensez que vous manquez de créativité, alors travaillez deux fois plus. Surfez sur Internet, fouinez, passez-y des heures, allez sur Google, tapez des mots clefs et trouvez des infos originales, écoutez des animateurs d’autres pays et notez des traits qui semblent vous correspondre.

Utilisez tout ce que vous pourrez tro uver pour marquer vos auditeurs.

Bob : Comment j'ai mis ma vie au service de mon animation ?

Lorsque je suis arrivé au morning de Fun Radio, j’ai commencé à travailler avec l’un des meilleurs consultants américains, Dennis Clark. Il m’a appris à me servir de tout ce qui m’ entourait et de tout ce que je vivais pour faire une émission : ma femme, mes enfants, mes amis, mes loisirs, mes déjeuners, ma banque, mes dialogues avec mon président… etc. Il m’a fait comprend re que tout ce qui se passait dans ma vie pouvait me servir dans mon émission.

Par exemple, un jour j’étais au restaurant. A la table d’à côté, un homme parlait très mal à sa femme, il était odieux. Celle-ci s’est mise à pleurer, elle s’est levée et elle est partie en plantant là son mari.

Dans une de mes émissions, j’ai profité de cette histoire pour introduire la notion du respect des hommes vis-à-vis des femmes. J’ai fait appel aux témoignages d’auditeurs ; on a débattu à l’antenne et cela a touché mes auditrices.

Le lendemain, je lisais à l’antenne une partie des mails que m’avaient envoyés mes auditrices. Elles avaient adoré mon point de vue, et me remerciaient : c’était gagné !

LA REPARTIE

C’est un jeu qui se travaille. Le plus important pour avoir de la répartie, c’est d’abord de bien écouter son interlocuteur. Ensuite, de savoir le couper au bon moment pour placer une vanne.

C’est un exercice à cultiver au quotidien avec son entourage. Mais attention ! Là encore, la vérité est de rigueur. Il faut assumer sa vanne et être sûr de sa force.

Développez votre spontanéité avec vos amis. Et n’ayez pas peur

d’être nul en sortant de mauvaises vannes. A force de travail, un jour vous saurez placer la bonne vanne au bon moment.

Lorenzo : Comment un petit conseil d’il appris à alimenter l’esprit de répartie ?

y

a

20 ans m’a

Je me souviens d’une animatrice radio qui est venue faire une conférence dans mon cours de radio, en 1986. Elle ne le sait même pas, mais elle m’a donné le secret qui m’a permis de construire ma plus grande base de données de blagues et de bons mots pour l’antenne…

Elle m’a appris que chaque moment passé à écouter la radio, à lire un journal, à regarder un film était une source énorme pour construire le contenu et la matière nécessaire à une bonne animation.

Je me souviens de ses paroles :

Notez tout ce que vous entendez ou lisez qui vous fait rire durant la journée et entraînez-vous tous les soirs à le raconter comme si c’était vous qui le sortiez naturellement…. Achetez un dictaphone et enregistrez tout.

Au bout de quinze ans de radio, j’avais toujours la même technique et mes carnets et enregistrements de bons mots ont toujours fait partie de mon « sac d’antenne »… Je m’en servais pour trouver des chutes à mes histoires, aux faits divers… et c’est comme cela qu’ au fur et à mesure des années je me suis forgé une personnalité créative et spontanée capable d’improviser à tout moment…

L’improvisation travaillée, c’est la clé de la créativité en radio.

L’IMPROVISATION

Être animateur radio, c’est aussi un travail d’improvisation. Si vous lisez ce guide, c’est que vous pensez avoir ce talent.

Une bonne impro se fait grâce à l’observation de votre environnement. Il faut toujours savoir quel est le sujet de l’improvisation et là où vous voulez aller.

Pour chaque improvisation, préparez toujours la chute avant la prise de parole.

Lorenzo : Comment j’ai improvisé pendant 3 heures à cause d’une panne d’informatique ?

Lors d’un de mes morning shows, nous nous sommes retrouvés à l’antenne sans pouvoir passer aucun disque ni même diffuser de pub :

le système informatique avait planté ! Seuls les micros étaient en marche… La seule solution : animer et parler pendant trois heures ! J’ai ouvert le journal et j’ai commenté l’actu. J’ai soulevé des débats, j’ai improvisé…

Pour vous entraîner à l’improvisation chez vous ou avec vos

amis, voici une recette de training : inventez une histoire à partir de ce qui vous entoure, sans vous soucier du sens des mots que vous utilisez.

Cela peut prendre la tournure d’une histoire drôle ou d’un fait divers incroyable. Par exemple, vous êtes avec deux amis, dont l’un porte un col roulé ; autour de vous, il y a deux chaises, une table, une bouteille d’eau, et un téléphone portable. Vous commencez comme si vous racontiez une histoire drôle :

Vous connaissez l’histoire du mec au col roulé, qui se prend les pieds dans une chaise et qui se retrouve assis sur son ami ? Non, eh ben quand son téléphone a sonné, c’était la bouteille qui était sur la table qui lui a dit « Allo ! ». Hahahahaha…

Ne perdez pas de vue que le but du jeu n’est pas forcément d’être drôle, mais de développer votre sens de l’improvisation.

N’ayez pas peur de tomber dans l’absurde ! En même temps, pensez vraiment que vous racontez une histoire drôle, c’est impératif. Soyez convaincu. Vous allez voir le résultat !

L’HUMOUR

Il y a plusieurs façons d’être drôle. La première est de l’être déjà dans la vie.

L’humour n’est une arme que si l’on sait s’en servir ! Si vous n’en

avez

pas

du

tout,

n’en

faites

pas !

L’humour

n’est

pas

indispensable à la réussite de votre carrière.

En revanche, si vous voulez développer cette qualité, il faudra travailler sur de la matière extérieure à vous – non seulement des blagues, mais aussi des faits divers, des histoires réelles qui vous sont arrivées.

Les blagues les plus courtes sont les meilleures.

Si votre blague tombe à l’eau, faites le lourd et riez de votre propre lourdeur. Ça marche aussi bien.

Préférez les devinettes.

Vous pouvez trouver vos blagues et vos devinettes en tapant simplement « devinettes » et « blagues » sur Google. Vous découvrirez un nombre incroyable de sites d’humour.

Introduisez du contenu dans l’humour, par exemple avec une info qu’un auditeur vous apporte ou que vous donnez à l’antenne.

L’important dans ce cas-là, c’est la chute de l’histoire. Ne vendez rien avant la fin. Plus l’info est dite so brement, plus la chute sera efficace.

l’audience en

Bob

: Comment

j’ai

fait

grimper

blague sans sa chute ?

racontant

une

Un jour j’ai réussi à faire exploser mon standard et le site internet de Fun Radio en racontant une blague. En fait, je la racontais à un auditeur que j’avais en ligne et au moment de donner la chute j’ai prétexté qu’elle était trop hard. J’ai annoncé à l’antenne que je déconnectais mon micro et que seul l’auditeur que j’avais au téléphone pourrait entendre la chute de mon histoire. A la fin de celle-ci, on a entendu l’auditeur éclater de rire.

A ce moment précis le téléphone a sonné dans tous les sens. Tous mes auditeurs voulaient connaître la chute. J’annonçais que la blague serait sur le site internet de la st ation et ça a été le carton. J’avais provoqué la curiosité et le désir chez mes auditeurs. Le teaser était parfait. L’audience a explosé !

Toute cette mise en scène était préparée à l’avance… sauf la réaction de l’auditeur qui était spontanée. Mais j’avais testé plusieurs fois l’efficacité de ma blague sur différents publics…

Par ailleurs, vous pouvez très bien avoir un joke man qui rebondira sur vos propos.

Si vous avez un joke man, il ne faut pas que vous soyez tous

les deux dans le même registre. Laissez-le faire le clown : si sa vanne est bonne, c’est bénéfique pour vous car il est dans votre show ; si c’est mauvais, vous pourrez vous moquer de lui et vous en sortirez grandi. C’est le principe du clown blanc et de l’auguste.

LES FILLES OU LES GARÇONS

Si vous êtes un animateur, adressez-vous en premier lieu aux filles

(inserts, infos, etc.) La radio c’est comme un club : s’il y a des filles, les

garçons viennent.

Respectez leur féminité et apprenez à les comprendre. Rappelez-vous qu’elles sont sensibles et délicates. Pensez à elles comme si vous viviez un premier rendez-vous. Avec elles vo us êtes en permanence dans la

séduction. Ne les décevez pas ! Défe ndez-les et ramenez dans le droit chemin celles qui joueraient avec la vulgarité – bien que la plupart la détestent.

Lisez

les

magazines

féminins

afin

de

mieux

comprendre

la

psychologie des filles et répondre à leurs attentes.

 

Entraînez-vous avec vos copines à séduire les filles au téléphone en prenant une voix douce et sensuelle.

Si vous êtes une fille, adressez-vous aux mecs en devenant celle que

vous désirez être : la meilleure copine, la sexy girl, la bombasse, la cultivée, la branchée, la rap girl, la techno girl, la blonde, la super cool, la pêchue. Bref, créez-vous un personnage féminin qui vous colle à la peau.

Sachez qu’il y a moins d’opportunités de travail pour les filles que pour les garçons en radio . Donc, cultivez votre différence et séduisez votre audience.

Bob : Comment j’ai gagné la confiance de mes auditrices en racontant ma vie privée ?

Quand j’étais sur Fun Radio, j’ai tout de suite dit que j’étais marié, car si j’avais joué au célibataire et que les auditrices avaient su finalement que j’étais marié, elles l’auraient mal pris. Elles ne me l’auraient jamais pardonné. Elles auraient pensé que j’étais un mec infidèle qui profite de sa situation pour draguer.

D’autre part le fait que je sois marié me permettait de parler de ma femme et de faire rentrer les auditeurs dans mon univers quotidien d’homme qui a des responsabilités mais qui délire en permanence. Ainsi elles pouvaient démontrer à leur mec que c’était possible et qu’il devait sortir de sa routine.

Lorenzo : Comment j’ai gagné de l’audience féminine en m’entraînant au téléphone avec mes petites amies ?

Sur Fun Radio, nous avions axé tout mon personnage sur le « latin lover » afin de séduire les filles qui faisaient défaut à la tranche du morning.

Alors j’ai créé une rubrique qui s’appelait « le câlin du matin » : je réveillais les filles avec une voix douce et je leur disais des mots doux avec suavité ; ensuite je leur racontais des histoires hallucinantes avec bruitage et musique de film pour les sortir du lit comme si elles étaient dans un film…

Et ça marchait : je recevais des centaines de lettres de filles qui voulaient se faire réveiller… et d’ailleurs parfois c’était très très chaud, le courrier avait tendance à s’enflammer ….

En fait, mon petit secret, c’est que je m’entraînais à ce petit jeu-là avec mes copines de l’époque. Je me lâchais au téléphone avec elles jusqu’à leur donner envie de faire l’amour au téléphone… Eh oui, il ne faut pas avoir peur de se lâcher.

Pour trouver des super idées et être sûr qu’elles fonctionnent, il faut les tester dans la vie réelle ! Et ça peut aussi marcher dans le sens inverse. Quelques années plus tard, j’ai rencontré ma femme … au téléphone, mais par hasard, en me trompant de numéro. Au lieu de raccrocher, comme tout le monde, j’ai enchaîné comme à la radio, et trois ans plus tard nous av ons eu une petite fille…

La radio c’est la vie, et la vie c’est de la radio !

LA VOIX ET LE CONTENU

Avoir une belle voix ne suffit pas pour être un grand animateur radio.

Dans les années 80, avoir une jolie voix était la condition sine qua non pour faire de la radio. Ce n’est plus le cas actuellement : les animateurs d’aujourd’hui ont des voix normales sur toutes les stations radio à travers le monde. Quand on entend Arthur, Cauet, Difool ou Howard Stern aux USA, on ne peut pas dire que leurs voix soient magnifiques, et pourtant ce sont des stars.

Votre charisme viendra de votre discours. N’oubliez jamais que le contenu prime sur la forme. On ne vous reprochera jamais d’être intelligent dans vos propos. Vos réflexions doivent être réfléchies.

Entre autres, n’oubliez pas que derrière le poste de radio les gens ont des âges et des vies différentes.

L’important n’est plus la vo ix, mais ce qu’elle dit ! En revanche, il est primordial de connaître sa voix et de la maîtriser.

Votre voix doit donc forcément être sinon belle, du moins posée et sûre.

La maîtrise de votre voix est indispensable à votre réussite, car

celle-ci est la clé de votre fluidité, votre confiance en vous, votre force de conviction et donc votre charisme.

La confiance en vous

La confiance en vous est la base de tout ! ! !

 

Faites du sport pour éliminer votre stress et n’oubliez pas que plus vous dominez votre sujet, plus vous gagnez en confiance ! Pourquoi les sportifs se prennent-ils moins la tête que les intellos et ont-ils plus confiance en eux-mêmes ? Parce qu’ils fonctionnent au physique et non au cérébral.

Préparez vos émissions et connaissez-les par cœur : cela vous fera gagner en confiance. Ce que vous maîtrisez vous rassure et vous libère de toute tension.

Ne pensez pas, agissez ; mais soyez intelligent, percutant et vif.

La confiance se gagne avec l’expérience, qui amène la maîtrise. Plus vous vous entraînerez, plus vous la ferez progresser. Travaillez plus que les autres et vous gagnerez ! C’est garanti. Ne fléchissez pas.

Vous devez aussi avoir confiance en votre station car elle peut vous aider à devenir meilleur. Ayez confiance en vos collègues. Une radio est une équipe, et cette équipe peut vous faire gagner de l’audience.

Croyez en vous, mais attention à l’ego ! ! Il faut être plein d’assurance, mais rester simple. Avoir la grosse tête ne peut être qu’un handicap. L’ego vous fera vous éloigner de vos auditeurs et de leurs centres d’intérêt.

L’INSTINCT

Il faut savoir suivre votre instinct, mais auparavant, analysez bien toutes les options. Pesez le pour et le contre et choisissez la voie en laquelle vous croyez le plus.

En revanche, veillez à ne pas céder à la tentation. Ce métier est fait de choix, à vous de faire les bons. Ne considérez pas l’immédiat mais le futur.

Pour cela, demandez autour de vous ce que les gens pensent : est-ce qu’ils vous verraient dans l’option que vous voulez suivre ?

Au final, pourtant, c’est vous qui prenez la décision.

Écoutez votre cœur et, en dernier ressort, ne faites confiance à personne d’autre que vous-même. Respectez vos choix jusqu’au bout, tout en respectant ceux des autres.

SE FAIRE AIMER

Si vous voulez être aimé de vos auditeurs, il faut d’abord que vous les aimiez et qu’ils s’en rendent compte . Pour cela, vous devez leur parler vrai, avec votre cœur.

Si vos auditeurs s’aperçoivent que vous mentez, ils se sentent trahis et c’est perdu. En revanche, s’ils ont l’impression d’entendre une personne sincère, ils vous aimeront.

CEUX QUI REUSSISSENT

Tout d’abord il faut savoir ce que veut dire pour vous le mot réussite. A quel niveau de satisfaction personnelle le situez-vous ? Une fois que vous aurez répondu à cette question, il vous restera à parvenir à ce niveau…

Ceux qui réussissent sont ceux qui ne s’écartent jamais de leur objectif.

Ils travaillent plus que les autres, lisent plus que les autres, développent leur réseau relationnel plus que les autres, osent plus que les autres et restent toujours naturels.

Lorenzo : Comment j’ai réussi à travailler sur la radio qui me faisait craquer – Skyrock ?

J’étais en stage sur Electric FM, la radio d’Alexandre Debanne, et je m’entraînais tous les jours à avoir le ton de Skyrock ! Ce côté Rebel qu’ils entretenaient, j’aimais ça.

J’ai dû envoyer près de 50 cassettes de piges au directeur d’antenne de l’époque. A chaque fois, il me disait :

– Non, tu n’es pas prêt… Non tu n’as pas le ton… Reviens me voir dans quelque tempsMais il ne m’expliquait jamais ce qu’il fallait faire.

J’ai travaillé encore et encore, avec comme seul but : entrer à Skyrock, la super-radio ! Alors j’écoutais, je reproduisais, je répétais, etc.

Et puis un beau jour, j’ai eu le déclic, j’ai compris ce qu’il fallait faire… Rien, en fait ! Juste être au lieu d’essayer d’être… Je parlais avec l’envie de me faire plaisir et de faire plaisir.

Et voilà que ce même directeur d’antenne m’appelle, alors que je venais de me faire engager dans une boîte du boulevard Saint-Germain à Paris. J’y animais des après-midi dansants du troisième âge pour gagner un peu d’argent.

Il me reçoit dans son bureau et me dit en me montrant une pile de maquettes démos :

Tu vois, là, j’ai près de 50 maquettes, et la tienne est au-dessus. Tu as su t’accrocher et progresser. Je te donne ta chance : tu démarres l’antenne vendredi prochain, de 2 h à 6 h du matin.

C était le jour … de mon anniversaire, le

13 septembre ! Ma carrière

radio venait de démarrer par une belle leçon :

Accroche-toi tant que tu peux, si tu crois en ton rêve et ton talent… Ne lâche jamais, car sinon quelqu'un d’autre te passe devant…

Bob : Comment je me suis fait engager par Skyrock en faisant le contraire de ce qu’il faut pour une maquette ?

Vous allez voir que pour entrer dans une radio, il faut avoir du culot. Mon entrée à Skyrock s’est passée de la manière suivante. C’était en juin 1989, un ami qui était animateur sur cette station me dit qu’il recherche un DJ pour la nuit.

Je téléphone au directeur d’antenne qui me demande de faire une maquette en studio. Lors de l’enregistrement, je décide d’être volontairement cru et insolent. Le lendemain, il me rappelle et me demande une autre maquette plus calme. J’en refais une encore plus hard.

Cette attitude a eu pour effet de l’interpeller et du coup j’ai décroché les nuits de Skyrock. A ce moment-là, j’ai décidé de m’appeler « Bob le Cinglé».

CEUX QUI GALERENT

Ils sont plus nombreux qu’on ne le pense. Ils font partie généralement de ceux qui pensent qu’être derrière un micro suffit pour devenir une star. C’est faux, et ils s’en aperçoivent très vite. La plupart du temps, ils ont un talent naturel et ne comptent que là-dessus. C’est là l’erreur.

Un animateur moins talentueux au départ, mais qui travaille plus, aura plus de chances de décrocher les étoiles du star system.

De plus, l’animateur qui galère ne sait pas quels sont ses objectifs, il avance dans le paysage radiophonique à l’aveuglette.

Il pense que tout lui est dû alors qu’en réalité personne ne l’attend. Il fait de mauvais choix et s’éloigne de la vérité. Il ne pense plus à ses auditeurs et ceux-ci le découvrent. Il passe pour un arriviste et c’est la galère.

LES ERREURS A NE PAS COMMETTRE

En vingt ans de radio, nous avons vu plusieurs animateurs faire des erreurs qui leur ont coûté leur job.

Souvenez-vous de Maurad sur NRJ, début 2000 (Night show), qui banalisa une pratique sexuelle dégradante pour l’image des femmes, ou de JC et de Manu Lévy, sur Skyrock en 1994 (Les monstres), qui se félicitèrent de la mort d’un policier, ou encore de Cauet en 1995, sur

Fun Radio, qui compara les camps de concentration à des maisons de campagnes à retaper…

Tous ces exemples rappellent les responsabilités d’un animateur au micro. Cela veut dire aussi que le culot a des limites et qu’il doit être maîtrisé.

Rappelez-vous que vous devez toujours être en phase avec votre discours. Vous ne gagnerez pas à jouer un rôle que vous n’assumez pas totalement.

Faire le petit malin ne vous amènera pas à gagner ; au contraire, vous risquez de le payer cher !

LA MAITRISE DE SOI

Elle est primordiale dans votre quête du succès. Elle vous permettra de sortir de toutes les galères et de faire la preuve que vous êtes un mec ou une fille cool, qui assure, face à un problème technique – un disque qui s’arrête en plein milieu –, à un auditeur qui vous raccroche au nez, une auditrice qui pleure, etc.

Voici quelques exemples de réactions à avoir dans de telles situations.

Un auditeur vous raccroche au nez, pas de problème ! Reprenez à votre avantage cette situation, soit par une blague, soit en évoquant un problème de réseau et en mentionnant une anecdote personnelle qui vous est arrivée dans la journée ou un autre jour.

Vous pouvez également chambrer votre standardiste, mais sans méchanceté, car il ou elle fait partie de votre équipe. Si vous êtes trop dur, les auditeurs vous considèreront comme un sale patron.

D’où l’intérêt de vivre votre vie comme si c’était du cinéma ! Votre vraie vie devient alors le terrain d’entraînement de vos anecdotes d’antenne.

D’où également l’importance de vous entraîner à l’improvisation travaillée et d’avoir toujours à disposition des anecdotes ou des histoires préparées … juste au cas où !

Un disque s’arrête en plein milieu : là encore il faut réagir vite. Ou vous enchaînez avec un jingle station et un autre morceau, ou bien vous ouvrez le micro et vous prenez ça à la rigolade en assurant à vos auditeurs que cette chanson repassera très vite à l’antenne.

Une auditrice pleure à l’antenne : ne vous moquez surtout pas d’elle. Une femme qui pleure est comme un oiseau blessé. Il faut essayer de la comprendre ou en tout cas d’ê tre très attentionné à son égard.

Essayez de la consoler le plus tendrement possible et de lui proposer par exemple de discuter hors antenne avec vous. Cela témoignera de votre disponibilité et démontrera que le sort de vos auditeurs vous intéresse.

Un auditeur vous insulte : ne rentrez jamais dans son jeu ! Laissez-le parler et démontez un à un ses arguments. Si vous vous sentez en mesure de répondre aux insultes calmement et avec humour, allez- y !

N’oubliez pas non plus que vous avez le pouvoir de couper court à la conversation.

Vous n’êtes pas en forme, vous avez des problèmes dans votre vie :

laissez tout ça de côté avan t d’entrer dans le studio.

Mais si jamais vous souffrez, n’essayez pas de vous forcer à être drôle. Soyez naturel et allez à l’essentiel. Faites votre job en professionnel. On ne vous reprochera jamais de ne pas trop parler alors qu’on vous reprochera de parler pour ne rien dire ou de faire des blagues lourdes.

Soyez cependant vigilants à ces moments de faiblesse, car c’est souvent ces jours-là que les grosses erreurs se commettent.

Lorenzo :

Comment

le

professionnalisme

peut

vous

sauver la mise quand une catastrophe arrive à l’antenne ?

Nous sommes en 1992, à l’antenne de Oui FM, il est une heure du matin le jour du nouvel an. Je suis avec Maurice dans « C’est la nuit », et nous avons bien arrosé la nouvelle année, mais surtout, nous avons décidé de faire un marathon radiophonique sur douze heures non stop, de 16h à 4h du matin ...

La nuit était longue mais très amusante. Les auditeurs se succédaient et on passait de super bons moments. Seulement, l’alcool aidant, nos temps de réaction étaient plus lents…

Soudain, nous prenons une fille à l’antenne qui se met à hurler et à lancer des J’ vais me tuer, j’ vais me tuer, vous serez tous témoins de ma mort en direct ...

Vous imaginez la situation… ? Tout à coup Maurice et moi nous reprenons nos esprits et commençons à lui parler calmement.

La fille pleurait, hurlait, c’était un moment extrêmement difficile à vivre, car elle menaçait de se trancher la gorge avec un couteau… On la tenait en haleine en essayant de la faire parler. En parallèle nous avons fait appeler police secours.

Au bout de 15 minutes d’échange intense, elle réussit apparemment à se calmer, mais elle se remet très vite à hurler :

Aahhh, je veux mourrirrrrrr…

Et elle raccroche.

On essaie de la rappeler en direct (car on prend toujours le numéro des gens qui appellent…), et en même temps, sans se démonter, on fournit le téléphone à police secours pour que l’appel puisse être localisé.

Une heure plus tard, on a eu la police, qui était allée chez la personne en question. En fait, elle était totalement saoule et déprimée et avait

juste envie de se faire Warhol.

connaître...

Son moment de gloire comme disait

L’audience a explosé et tout le monde nous a félicités pour avoir retrouvé notre sang-froid. Mais waou ! Le nouvel an 1992, je m’en

souviendrai… comme de l’année ou j’ai dessoûlé le plus rapidement de ma vie !

Ce qui nous a sauvés : notre professionnalisme ! On n’a pas paniqué, on a fait notre métier, on a parlé avec elle. Après, bien évidemment, on ne pouvait pas tout maîtriser…

Bob : Comment je suis resté zen alors que mon auditrice annonçait une mauvaise nouvelle à l’antenne ?

Un jour, lors d’un jeu antenne, j’ai appelé au hasard une personne. Je suis tombé sur une femme qui m’a annoncé que son mari venait de mourir.

Je suis resté zen et j’ai fait comme tout le monde le ferait dans la vie. Je lui ai dit que j’en étais désolé et sans en faire trop, je lui ai offert toutes mes condoléances.

Mais je ne me suis pas retrouvé désarmé, car il faut bien comprendre que ces situations peuvent toucher tous les auditeurs.

LES CONNAISSANCES TECHNIQUES

Il vous faudra en avoir un minimum. Dites-vous que tout animateur de radio – de Cauet à Arthur, en passant par Howard Stern – commence par se réaliser en mode DJ, c’est-à-dire derrière la console.

Pour cette raison, il est nécessaire de savoir mixer deux disques, envoyer un jingle à l’antenne, bien se positionner derrière un micro, connaître les consoles de radio courantes et les logiciels de diffusion type Selector ou easy Radio.

Bob : Comment Arthur soignait ses mix ?

Je me souviens d’Arthur sur Skyrock qui prenait un plaisir immense à caler ses jingles sur les intros des disques qu’ils diffusaient. Il était fier de ses enchaînements. A l’époque, on faisait des concours de mixage.

Lorenzo : Comment l’entraînement à la technique m’a fait gagner en aisance à l’antenne ?

Au début de ma carrière, pour m’entraîner à mixer, j’avais acheté une petite table de mixage, tous les jours je m’amusais à animer et à « cadrer des intros » tout en enchaînant, avec des disques et des jingles.

Le but était de me dégager de l’aspect technique pour pouvoir me concentrer sur mes « speaks » d’animateur.

Console radio DATEQ : BSC 50

Lorenzo : Comment l’entraînement à la technique m’a fait gagner en aisance à l’antenne ?

Console D&R AIRLAB

Le Selector de RCS Le SM7 de Shure, l’un des meilleurs micros au monde 57 ©

Le Selector de RCS

Le Selector de RCS Le SM7 de Shure, l’un des meilleurs micros au monde 57 ©

Le SM7 de Shure, l’un des meilleurs micros au monde

RAPPEL : POUR DEVENIR ANIMATEUR RADIO

Entraînez-vous chez vous sans arrêt.

Faites un stage.

Faites votre maquette (bande démo).

Contactez les radios qui vous intéressent.

Impliquez-vous au maximum : montrez-vous motivés !

Soyez inventif et créatif.

Cultivez votre singularité : qu’avez-vous de plus que les autres ?

Travaillez plus que les autres.

Prenez du plaisir.

Ne vous découragez jamais.

13

COMMENT DEBUTER DANS LE METIER

QUAND ON NE CONNAIT PERSONNE ?

Recherchez les radios qui vous intéressent – Formez-vous sur de petites radios – Étudiez votre future station – Osez contacter vos animateurs préférés

CONNAITRE LE PAYSAGE RADIO

La première chose à faire est de recenser les stations de radio dans votre région et dans votre ville. Faites-en une liste indiquant pour chaque station son nom, sa fréquence, son format et le public qu’elle essaie de viser.

Ensuite, listez celles pour lesquelles vous aimeriez travailler.

Si vous souhaitez changer de région, cherchez sur Internet (Com FM ou Radio Actu) les stations de radio des villes que vous aurez choisies afin de connaître leur stratégie, leur couleur musicale et leur administration.

LES RADIOS LOCALES OU ASSOCIATIVES

L’idéal est de se former dans de petites radios locales où le risque est moins important. Ces stations vous permettront de « manger » du micro et de progresser rapidement. Cela vous aidera également à faire vos maquettes démo à envoyer aux radios plus importantes.

De plus, que l’on soit sur un réseau national ou sur une petite station, un décideur peut vous écouter (en voiture ou sur son lieu de vacances) en tombant sur votre émission, et donc vous contacter.

Lorenzo : Comment j’ai travaillé sur une radio associative, juste pour manger des heures d’antenne ?

Au début de ma carrière, j’ai commencé par faire une formation radio sur un an, mais je savais qu’il me manquait des heures d’antenne…

Je suis donc allé voir une petite radio associative de la ville de province où habitaient mes parents et je leur ai dit :

Si vous voulez, je peux vous animer tous les week-ends.

Ils m’ont répondu :

Vas-y !

J’ai apporté mes jingles, mes disques et mon show « Rockalolo », et je me souviens que je travaillais six heures pour préparer mes interventions d’une émission de deux heures !!!

Jusqu’au jour où mon père m’a dit :

Et si tu y allais au feeling ? Détache-toi de ton texte et dis ce qui te passe par la tête ! Tu sais ce que tu as à dire, alors lâche-toi.

Et j’ai compris ce que signifiait « être un animateur ». Ça voulait dire :

sois naturel ! Exprime ta personnalité, sois toi-même ! Il n’empêche que ces heures de training passées à tout écrire m’avaient donné les armes nécessaires pour réussir ma première émission … où je n’avais rien préparé !!

Bob : Comment j’ai commencé en radio tout simplement en étant présent au bon moment ?

La première fois que j’ai parlé dans un micro, c’était sur une station qui s’appelait Radio Forum. J’avais 15 ans.

A l’époque, les radios étaient pirates. J’y allais tous les mercredis après- midi pour être avec les animateurs ; j’avais l’impression de vivre un moment historique.

Un jour, l’animateur qui devait faire l’émission de l’après-midi n’est pas venu. A ce moment-là, j’ai proposé au directeur d’antenne de le

remplacer. Il m’a dit OK, et je pense que j’ai vécu le plus beau jour de ma vie.

Avec le recul, je crois bien que certains auditeurs ont dû se suicider en

m’écoutant ! ...

J’ai été très mauvais, mais j’avais attrapé le virus.

Au fil des émissions, je me suis amélioré. Je me souviens que j’écoutais les animateurs des autres radios que j’admirais, je recopiais leurs interventions et je les répétais sur ma station jusqu’au jour où j’ai écrit les miennes.

Il ne faut jamais être condescendant envers la station qui

vous offre ou vous a offert la possibilité de débuter.

ANALYSER VOTRE FUTURE RADIO

Lorsque vous aurez choisi les radios pour lesquelles vous aimeriez le plus travailler, vous devrez procéder à une écoute attentive de ces stations. Cela vous permettra de les connaître à fond et de vous en imprégner.

A vous d’étudier et d’analyser le s stations qui vous intéressent :

Leur format

Leur phrase de positionnement (voir lexique)

Leurs jingles

Les artistes diffusés

Leur équipe

Leurs shows

</