Vous êtes sur la page 1sur 45

Edito StriclyHipHop Mag N°3

Acte 3. L'heure est au Bilan... A peine une année finie que l'on en commence une nouvelle
(comme chaque année en fait). Donc ce Numéro est partagé entre Bilan 2009 et ce qui va
arriver en 2010. Pas de démago du genre on espère qu'il n'y aura pas de guerre, etc... Un gros
Numéro comme on en aimerait tous les mois hein ? StriclyHipHop Mag passe en revue 12
Mois sur 3 Pages... Retrouvez également un gros dossier sur le Rapodrome, 15 pages pour
tout savoir sur le groupe.Alors pourquoi Rohff & Kamnouze sur la cover ? Parce que le Mag
présente 2009 et c'est Rohff qui a marqué l'année, et de l'autre Kamnouze pour la grosse
Interview du groupe Rapodrome dont il fait parti. Ce sera toujours un Melange de HipHop et
de Chroniques de la Société (n'essayez pas cela a la maison, c'est un truc de pro), en passant
par les Disques, les Sapes, les Artistes et pas mal d'autres choses. Au menu de ce Numéro,
Rapodrome, le Dossier étant integralement dans le Mag, et des Interviews de Grain de Caf,
Sat l'Artificier, Lylah, AjiRa et Casus Belli pour completer le Mag. Un Mag rempli par des
Interviews, Focus, et les autres habituelles rubriques. Donc c'est parti pour trente pages, soit a
lire sur ton PC soit a Imprimer, avec d'un côté des Articles et de l'autre un côté Blanc si tu
dois prendre des notes ou dessiner (je ne connais pas ton age). Dans tous les cas, j'espere que
tu vas passer un bon Numéro.

Swift

Un grand Merci a Dj Pimp pour l' artwork de la Cover


45 Pages / Numéro Exceptionnel / Janvier Février 2010

Sommaire N°3
Page 01 Cover Page 32 Focus: Bushido
Page 02 Edito & Sommaire Page 33 Lumière Sur: Assim
Page 03 Newz Page 34 Don't Stop The Music
Page 05 The Rap Ways Page 35 Dee Jay Issue: DJ Pimp
Page 06 Bilan 2009 Page 36 Fadas
Page 08Previsions 2010 Page 37 Compléments
Page 09Dossier Rapodrome Page 37 Lyrics du Mois
Page 24 Interview Grain de Caf Page 38 Chroniques
Page 25 Interview Sat l'Artificier Page 41 Street Wear: Oto'10'Dakt
Page 27 Interview Lylah Page 42 Sport, le coup de main de la France
Page 28 Interview AjiRa Page 43 StriclyHipHop Mag Archives
Page 30 Interview Casus Belli Page 44 StriclyHipHop Blog
Page 32 Anatomie d'un Classique: Ideal J Page 45 Conclusion
Newz
Playlist Janvier – Fevrier 2010 by StriclyHipHop
01/ E Diomay – Neverland
02/ E Futur Proche – Près du Coeur
03/ E Jonesmann & Bakar – Briefwechel
04/ E La Fouine – Krav Maga
05/ E Médine – Candidat Libre
06/ E Nakk – Le Monde Est Mon Pays
07/ E Lylah – J'vais de l'Avant
08/ - Beuz – Il Etait Une Fois Dans l'Ouest ft.Kamnouze
09/ E Carpe Diem – Leçon de Vie
10/ E Fat Joe – Winding On Me ft.Lil Wayne & Ron Browz

E: Entrée; +:Progression; -: Chute

La Reflexion du Mois:
« La chance a parfois besoin d'un coup de main, demande a Thierry Henry » (By. Swift)

Ekoué, Pourquoi est-il toujours bléssé dans son Ego ?


Est-ce qu'il reste des groupes capables de faire du Rap Français
revendicatif ? Tant qu'il y'aura un groupe comme La Rumeur la réponse
restera Oui. Ceux qui disent ne pas avoir entendu parler du groupe depuis
leur dernier Album sorti en 2007, ''Du Coeur A l'Outrage'' sont de
mauvaise foi. Depuis il y'a eu une Compilations d'inédits, Hamé a
participé au projet ''L'Angle Mort'' avec Casey & Zone Libre, Ekoué a
sorti une Mixtape ''Nord Sud Est Ouest 1er Episode'' l'année dernière et
sort le 2nd Volume avec Le Bavar. Pour lui le Rap n'est pas un exutoire
mais sert a dénoncer. Et tant qu'il yaura des choses a dire sa plume sera là
pour nous les cracher en pleine gueule. En procès depuis 7 ans face a
l'actuel président, qui étais a l'époque Ministre de l'Interieur, ils ne voient
toujours pas le bout. A l'heure où on voit de plus en plus de Mc's
analphabêtes, lui étudie a Science Po'. Inutile pour eux de jouer la carte de
la Racaillitude, ce combat n'est pas le leur. Toujours engagé face a leur
Indépendance, par choix et non par dépit, ceux qui refuse de passer sur Skyrock (on ne fera
pas le débat dans ces lignes), et plus de 10 ans après leurs débuts, comment ce fait-il que le
groupe tienne encore se demandent certains. Des maxis et des Albums de qualités ne les
auront pas essouflés. Et une écriture contestataire mais jamais pour ne rien dire, même si les
formules choisies sont parfois un peu choc, elles ont le mérite de toucher la cible dès la
première écoute. ''Monsieur le président je vous écrit une lettre / Où je vous dis clairement
d'aller vous faire mettre / Que vous lirez surement grace a votre fiston / Que les rappeurs
lechent pour du piston''. L'actualité du groupe est pour l'instant ''Nord Sud Est Ouest 2nd
Episode'' (cité plus haut). Retrouvez leur actu dans les prochains numéros...

StriclyHipHop Mag N°3 3


Tiers-Monde mets les bouchées doubles.

Souvenez-vous, dans le premier numéro (ce n'est pas si loin), il


y'avait un article sur son groupe, Bouchées Doubles qu'il forme avec
Ibrah qui avait été mis en avant pour ses lyrics, son alter-ego
TiersMonde [Photo] lui prépare la route du solo. Rassurez vous, ce n'est
pas la fin du groupe. Juste une parenthèse pour exprimer ce qu'il a a
dire. Il travaille encore avec Proof pour les instrus (attention, ne pas
faire l'amalgame avec Medine, bien qu'ils soient proches ils ont deux
univers distincts) et sa stratégie pour faire patienter ? Mettre des
morceaux a disposition sur le net au fur et a mesure afin de faire
grimper l'attente. Une statégie «a l'americaine»pour faire grimper
l'attente. Rendez-vous début 2010 pour voir si le travail aura payé.

Futur Proche

Après pas mal de temps d'attente, la Net Tape de Futur Proche


''Par Tous Les Temps Volume 3'' (dont vous pouvez voir la
pochette a gauche), avec des feat de Porte St Star, Nakk, Salif,
et le rappeur Américain Braille parmis pas mal d'autres ! A
noter aussi la grosse participation du celebre groupe ATK
reference dans le genre mélancolique.Vous pourrez la
telecharger sur le MySpace du groupe.
Www.MySpace.com/FuturProche

En Vrac
Pour commencer, je voulais revenir sur la condamnation de Kery James [photo]
a 10 mois de prison avec sursis pour l'histoire avec Black V-Ner en février
dernier, histoire qui a été amplifié, déformé par la presse et certains sites
HipHop, qui aiment les clashs dans la musique et qui ont monté les deux.
Alors, Kery, le rappeur conscient qui prone la paix, cela pourrait faire rire
certains médias généralistes, mais quelqu'un qui écoute du Rap depuis plus de
10 ans a de quoi être choqué par la tournure des evenements. Mais côté
Musique, il sort une réedition de ''Réel'' (Cf. Chronique StriclyHipHop Mag
N°1) avec un T-Shirt Collector. Médine réedite aussi avec son ''Arabian
Panther'' un an après, avec un maxi inédit et un T-Shirt. Notons aussi le
retour de l'une de ces references cité dans ''Lecture Aléatoire'', et oui le retour
de Ali, l'ex-Lunatic revient 5 ans aprés' 'Chaos & Harmonie''. Son 2nd solo
toujours sur 45 Scientific est prévu pour Fevrier. Le 45 qui réalise un gros
coup pour les fêtes avec un coffret de Vinyls de Lunatic, Booba & Ali. Attention Collector. Le
Dvd live de Rohff avec son Live au Zenith devrait également être en Bacs a l'heure ou vous
lirez ces lignes. Noël ou les arguments commerciaux des Maisons de Disques. Toutes les
réeditions sont disponibles et des dvd sont sortis en pagaille. Comme le Live des NTM début
décembre. De l'autre côté de l'Atlantique, outre Jay-Z qui a battu le record de Elvis Presley
(Voir Page 19), mis a part le Buzz incroyable de Drake, la chute de Fifty, la seule chose a
noter est l'elecisme des rappeurs Us. Snoop déclare être prêt a bosser avec... Miley Cyrus.
Imaginez en France, Booba featuring Priscilla... Ah les Amricains...

StriclyHipHop Mag N°3 4


The Rap Ways
On savoure a peine une année écoulée que l'on en recommence une nouvelle.
Mais cela pas sans Bilan. Voici la rétrospective de 2009 by StriclyHipHop et
vous pourrez aussi savoir de quoi sera fait 2010 dans ces pages. On pense aux
Disques sortis cette année, a ceux a venir et on se dit que le Rap n'est pas encore
mort. Qui s'en plaindra ?

Photos: Rohff – Rapodrome – Sat – Casus Belli

A l'heure du Bilan, il fallait quand même consacrer celui qui a marqué 2009: Rohff. De très
grosses ventes, un Album de très bonne qualité, ''Le Code de l'Horreur'', dont 9 singles en
sont extraits ! Des clips en pagailles, peu de feat et un Label qui annonce de beaux jours, voilà
la recette du succès. Autre grand dossier pour ce numéro, retrouvez dans ces pages le
«Dossier Rapodrome» Une très grande Interview de Rapodrome, afin de faire le point sur
leur longue carrière, mais aussi la possibilité d'en savoir plus sur le reste du groupe, dans
l'ombre du Rap Français qui ne reconnaît pas le talent a la juste valeur, de la technique a Ceda
en passant par la musicalité (dans les instrus comme dans les textes) de CandyKen a la voix de
Shadie, (re)découvrez dans ces pages un Groupe pas reconnu comme ils le méritent... Au
rayon des Interviews, retrouvez des personnalités differentes tel Grain de Caf (Octobre
Rouge) pour son album ''Thomas Traoré'', Sat l'Artificier a un mois et demi de la sortie de
son troisieme solo ''Diaspora'' mais aussi AjiRa, jeune MC Parisien qui a sorti son premier
album ''En Marche Vers l'Avenir'', Lylah, ex-chanteuse des Déesses qui a également sortie
son premier solo ou encore Casus Belli, signé sur Foolek, le Label de Rohff pour son nouvel
album , ''Cas de Guerre'' Retrouvez aussi un ''Focus'' sur Bushido ou alors un ''Lumière Sur''
consacré a Assim puis la Rubrique ''Anatomie d'un Classique'' sur l'album mythique de Idéal J
''Le Combat Continue''

Vous comprenez alors que le Rap n'est pas mort (en même temps si c'était le cas il n'y aurait
pas ces pages). Un beau sommaire pour commencer cette année et un Numéro au bord de
l'anthologique ! Si la musique tourne en rond, il faut simplement s'ouvrir un peu et ne pas se
cantonner a écouter toujours la même chose.

StriclyHipHop Mag N°3 5


Bilan 2009
A l'heure de faire le Bilan de l'année écoulée, force est de
constater que la situation est dur. Entre la Chute du Disque d'Or
(50000Exemplaires désormais), peu de bonnes sorties, beaucoup de
MC's s'égarent, ... Et de l'autre côté de l'Atlantique ? C'est la
même. Ventes catastophiques, Albums très mous, les News Comers
ne sont que des One Hits Wonders, des Artistes confirmés qui
deçoivent,... Est-ce que cette année restera dans les annales ?
Espérons que non. Et espérons que 2010 sera au moins un cran au
dessus. Chaque année, la même question revient. Le Rap est-il
mort ? On va dire qu'il est a l'agonie totale. Cette année on
annonçait les sorties évenements de RickRoss, Eminem, Dr Dré, ...
Pétard mouillé ! En France, heuresement qu'il y'a Rohff niveau
ventes parce que là... On fait le Bilan et on se retrouve en 2011
pour la suite... (N'hésitez pas a commenter ces pages sur
Facebook ou autres)

Album de l’Année 2009 Français


1/ Rohff – Le Code de l’Horreur
2/ Kery James - Réel
3/ Kamnouze – Sensations Suprêmes
4/ Rockin Squat – Confessions d’un Enfant du Siècle Vol.II
5/ Disiz – Disiz The End
6/ Oxmo Puccino – L'arme de Paix
7/ Diomay – Retour Aux Sources
8/ La Fouine – Mes Repères
9/ Salif – Curriculum Vital
10/ Youssoupha – Les Chemins du Retour

Pour commencer, on ne pouvait pas ne pas parlé de Rohff. Bien que sorti en 2008 (oui mais mi
décembre), ''Le Code de l'Horreur'' a crée l'évenement. Et le mot est faible. Dans le reste du
classement, les positions se discuteront mais les albums là reviendront.

Album de l’Année 2009 US


1/ Prodigy – Ultimate P
2/ Jay-Z – The Blueprint III
3/ Marco Polo & Torae – Double Barrel
4/ Jadakiss -The Last Kiss
5/ Dela – Changes Of Atmosphere
6/ Jim Jones – Pray For Reign
7/ Cam'Ron – Crime Pays
8/ J Dilla – Jay Stay Paid
9/ Q-Tip – Kamaal The Abstract
10/ Alchemist – Chemical Warfare

Est-ce necessaire de justifier ? Le Rap Us n'est pas encore mort. Il suffit de chercher au dela
des One Hits Wonders. Si 2008 a été marque par ''HNIC II'', l'année aura été marqué par ce
disque sorti d'outre-prison.

StriclyHipHop Mag N°3 6


Mixtape de l’Année 2009 Français
1/ Booba – Autopsie 3
2/ Mac Kregor – Oparcie
3/ Rapodrome Archives Volume 1
4/ Beuz – Seulement Une Plume Pour Me Donner Des Ailes
5/ DJ Pimp – French Invasion (Série)

Pas le meilleur Booba en terme de qualité, mais il a eu le mérite de marquer les esprits. N°1 au
Top Album dès la premiere semaine, une premiere pour une Mixtape. Pour les autres il suffit
d'écouter pour comprendre le classement.

Mixtape de l'Année 2009 US:


1/ Kanye West – Lv's & Autotune 4
2/ Jay-Z – My Président Is Black
3/ Beanie Sigel – Broadstreet Bully
4/ Wale – Road To Attention Defficit
5/ Drake – So Far Gone

Oui Kanye West a crée la polémique avec son album chanté. Certains crient a l'imposture,
d'autres au génie. Pour vous cette mixtape est parfaite. 11 Titres sortis depuis qui risquent de
faire parler.

Meilleur 1er Album:


1/ Kennedy – Cictrice
2/ Poison – Vu d'Ici
3/ B-la – Pourquoi Tu Pleures ?
4/ Al – High Tech & Primitif
5/ Ap du 113 – Discret

Longtemps attendu et a l'écoute on comprend pourquoi. Un Flow en dessous de ce qu'il sait


faire mais une écriture nettement améliorer. Pour le second si il arrive a trouver un équilibre a
toutes ses qualités, la formule secrète, il integrera facilement le haut du classement du Rap
Français.

5 Evenements Marquants en 2009:


1/ L'apparition et l'expension des T-Shirts ''Le Rap C'Etait Mieux
Avant''. Si cela n'a pas améliorer la qualité sonore cette année, cette phrase
a eu le mérite de soulever pas mal de débats et de se replonger dans les
classiques...
2/ La mort de Michael Jackson. On l'a dit et repété. A la hauteur de l'Artiste.
Mais beaucoup ont attrapé le filon et l'on exploité, jusqu'à pour certains
faire un overdose de ses Classiques. Mais juste une question: Pourquoi a-t-
on beaucoup moins parler de la mort de Filip Nikolic (celui qui trouve la
reponse aura un Open Mic dans le prochain Numéro)
3/ La renaissance du Rap Conscient. Entre les très bons albums de Medine (réedité depuis
peu), La Rumeur, Mysa, Kiddam (album sous-estimé)
4/ Les ennuis judiciaires de Kery James, plutôt contradictoire avec ses lyrics (les rappeurs de
rue expose leurs ennuis mais sont inventés, Kery lui prone la paix mais frappe MC Jean Gab1
et Black V-Ner). Mais certains veulent qu'il faute. Et c'est arrivé.
5/ Le retour de StriclyHipHop Mag dans une version plus complete avec pas mal d'artistes
interviewés depuis, d'ailleurs merci a eux !

StriclyHipHop Mag N°3 7


Prévisions Pour 2010

Qu'on se mette d'accord tout de suite. Je n'ai aucun don de voyance. Donc a savoir qui marquera
2010, je peut eventuellement le dire en Décembre prochain. Cependant au vu de ce qui est
annoncé je pense avoir ma petite idée.

Pour commencer peu de temps après ''Mes Reperes'', La Fouine prepare déjà la sortie de ''Capitale
du Crime Volume 2'' en compagnie de son frère Canardo, mais aussi Green, Gued1 et MLC. Sortie
annoncée avec les deux premiers extraits, ''Krav Maga'' et ''Banlieue Sale Music'' feat Nessbeal. Ce
dernier prepare lui aussi un troisième Album sans nom pour l'instant, la seule certitude c'est qu'il sera
taffé avec Skread. Après les echecs commerciaux et non pas Artistiques de ''La Mélodie des Briques''
et de ''Rois Sans Couronne'' qui l'ont affecté, il prend desormais son temps. L'année 2010 devrait
également marquer le grand retour de Bakar, presque trois ans après ''Rose du Béton'' il prépare son
successeur avec en teaser ''Classic II'' (Track a écouter sur www.Bakar-lofficiel.skyblog.com ). Le
Rap Français devrait aussi acceuillir un de ses Hall Of famer Rockin Squat pour le troisième volet de
''Confessions d'Un Enfant du Siècle'' qui marque ainsi la fin de la trilogie. Sat l'Artificier revient
aussi le 15 Fevrier avec ''Diaspora'' a mi-chemin entre la compile et l'album solo, premier extrait
''Plus Que De La Musique'' avec Soprano & Akhenaton sur le même track. Le Rap Marseillais n'est pas
mort. Kamnouze prépare lui aussi son quatrième album, mais qui sera différent de ce que l'on peut
attendre de lui, et il sera sur l'album de son groupe Rapodrome (voir une page plus loin). Patience
donc. La patience, il nous en aura fallu pour écouter du Futur Proche. La sortie de la Net Tape ''Par
Tous Les Temps Vol.III'' le confirme, le groupe sera bel et bien là pour livrer leur 2nd Album et sans
doute le dernier, ''Ailes Brûlées''... Comme chaques années nous devrions avoir pas mal de surprises
et des découvertes interessantes.

Et de l'autre côté de l'Atlantique, Dr.Dre devrait sortir ''Detox'' (l'avantage c'est que avec cette news tu
l'écris une fois et tu t'en sers pendant 10 ans...). A priori peu de grosses sorties. The Game, Clipse ou
encore Diddy devraient sortir leurs albums debuts de l'année. Kanye West s'associe a Soulja Boy (Oui
ca fait peur). Est-ce qu'on est arrivé a la fin d'une ère ? Au pire on se réecoutera les classiques...

StriclyHipHop Mag N°3 8


Dossier Exclusif
RAPODROME

Voici un Dossier assez exceptionnel pour aller avec ce Numéro de StriclyHipHop Mag. Il s'agit
d'un Dossier complet sur le Groupe Rapodrome composé de Kamnouze, Ceda, Candy Ken et de
Shadie, la Soul Ladies de l'équipe. Entre les Net Tapes et l'Album a venir, il y'avait matière a
raconter avec ces Mc's, alors si on rajoute la carrière de Kamnouze, le street-album qui aurait
du paraitre, les productions de Candy Ken, les textes de Ceda et les eventuels solos de chacun...

C'est certain qu'une Interview Classique aurait été assez minable. Quand on a la chance de pouvoir
s'interesser avec eux sur leur parcours, il faut en saisir l'opportunité. Encore faut-il que la presse
s'interesse a eux. Ex-Nantais, exilés a Paris pour la Musique, ils ont un parcours singulier et n'ont
certainement pas la reconnaissance qu'ils méritent.

Force est de constater qu'il n'y as pas de Logique dans le Rap. Aucune norme, on peut avoir un succès
non mérité comme resté dans l'ombre. Eux veulent la lumière, et c'est tout a leur honneur. Pour ce
Dossier, retrouvez une Interview de Kamnouze, celle de l'équipe, des questions sur la production a
Candy Ken, une analyse de texte a Ceda et sur la chanteuse Shadie. Et pour finir tout sur la Net Tape
du groupe avec la tracklist...

Au final, 1. Pages sur ce groupe, qui vous permettra d'en savoir plus et qui je l'espere, vous donnera
envie de les soutenir. C'est parti...

( Je voulais en profiter pour remercier l'équipe au complet de s'être prété au jeu et en particulier
a Ceda qui a permis ce Dossier, en y apportant son aide et en y donnant de son temps. Merci)

StriclyHipHop Mag N°3 9


Interview Kamnouze

Artiste (n.m): Créateur ou Interprête d'oeuvres d'art // Qui a du goût pour les arts...
Si on s'en suit a la définition du dictionnaire, alors oui Kamnouze est un Artiste au
sens pur du terme. Avec une carrière a son actif a faire palir n'importe quel Mc s'étant
mis au Rap depuis peu, et reconnu pour son écriture. Pour StriclyHipHop, il revient
en détails sur son parcours. Une grosse Interview a lire, et qui permettra a ceux qui ne le
connaîtraient pas de rentrer dans son univers, et inversement ceux qui le connaissent de
se rappeler...

Swift: Merci d'avoir accepté cette Interview, pour commencer, est-ce que tu pourrais revenir
rapidement sur ton parcours ?

Kamnouze: Je commence à rapper à 14 ans, 1er groupe créé en 1993 à Cholet (D.O.C), création du
Bastion en 1996, 1er album du groupe (''Règlement de Compte'') en 1997, création de la clique
Rapodrome en 1998, 1er album solo (''La Technique du Globule Noir'') en 1999, signature chez
Nouvelle Donne en 2001, 1ère album Factor X (''Entretien Avec Un Empire'') en 2002, 2ème album
solo (''Entends Mes Images'') en 2003, 2ème album Facteur X (''Le Bon, la Brute et le Truand'') en
2004, réalisation de l’album des Déesses (''Saveurs Exotiques'') en 2007, dernier album solo
(''Sensations Suprêmes'') en 2009, réalisation de l’album de Lylah (''Avec Ou Sans Toi'') en 2009.

S: Est-ce que tu pourrais revenir sur la période de Dimension Ouest Cartel et Bastion ?

Kam': En plus des dates de sortie d’album et compile de 93 à 99 on a beaucoup tourné sur tout la Côte
Ouest et on s’est fait un nom étant la clique précurseur au niveau sortie nationale de l’ouest de la
France.

StriclyHipHop Mag N°3 10


S: Ensuite on arrive en 1999, avec ton premier Album solo en autoprod, ''La Technique Du
Globule Noir''. Que c'est-il passé avec cet Album, avec le virus qui l'a condamné ?

Kam': Il a fallu retirer tout les CD des bacs et en represser, ce qui nous a mis K.O sur le coup, nous
petit indépendant même pas encore dans un label, je ne remercierai jamais assez Masterlab Système
d’avoir sauvé cet album.

S: Avec cet Album, tu te fais reperer par le label Nouvelle Donne, pour qui tu as placé le
classique ''J'accuse Ces Mots'' sur une de leur compile. Comment est né l'idée de ce titre ?

Kam': Vous savez, je n’étais encore qu'en CM2 quand à cause d’un mensonge suivi d’une
accumulation de mauvaises notes j’ai eu la pire des punitions dans ma vie, qui m'a donné plus tard le
meilleur des thèmes. Cette punition était de recopier chaque mot du dictionnaire et d'en connaître la
définition. Véridique !

S: Avant de sortir ton 2nd Album, on est en 2002, et tu fais parti du Projet Factor X (rebatisé
Facteur X par la suite pour des raisons de droits) et sort l'album ''Entretien Avec Un Empire'',
porté par le hit ''Boom Boom''. Que c'est-il passé, comment avez-vous géré le succès un peu
surprise et n'avez-vous pas eu peur que l'on retienne que ce titre ?

Kam': Ecoute, les radios ont toujours fait ce qu’elles voulaient, nous on fait écouter l’album, eux
prennent ce qu’ils veulent ou rien parfois. Mais à partir du moment où le titre est dans l’album il est
entièrement assumé. Après ce qui est dommage, c’est pour l’auditeur qui aime subir la musique, il
nous jugera sans connaître le fond de l’album. Mais ils ne sont pas tous comme ça heureusement.

S: On est en 2003, et sort ''Entends Mes Images''. L'album rencontre un petit succès, mais tu as
souvent évoqué l'amalgame sur ton titre avec Diam's, penses-tu que l'album aurait pu être
exploité différement ?

Kam': Cet album avait le potentiel pour aller beaucoup plus loin et quitte à être signé en major autant y
aller à fond sinon ça servait à rien autant garder nos pourcentages. J’étais à l’époque Numéro 1 sur
Skyrock et les disques ne partaient pas dans les bacs car il y a eu une très mauvaise com', ça à été une
période un peu frustrante.

S: En 2004 sort ''Le Bon La Brute Et Le Truand'', le deuxieme Facteur X. Comment expliques-
tu l'engouement des titres qui ne sont pas forcement représentatifs de l'album ?

Kam': Comme je l’ai dit dans une question précédente, les radios font ce qu’elles veulent. Nous
sommes des artistes très ouverts mais nous savons pertinemment que ça sera forcément les titres club
légers qu’elles choisiront.

S: Deux ans plus tard, le groupe sort ''Breakdance Boogie'', tu laches ''Fat'' en solo et Ol Kainry
son ''Jamais''. Ensuite ''La Voix Des Morts'' apparaît sur le Net, annonciateur d'un Opus
Facteur X intitulé ''Partis de Rien'' qui n'est jamais sorti. Que c'est-il passé ?

Kam': Nous étions pas satisfait de la manière dont s’annonçait la sortie et n’étant pas du tout en accord
avec notre maison de disque nous avons préférer dissoudre le groupe et repartir chacun à nos carrières
solo. Ce qui est le plus dommage c’est que l’album s’annonçait lourd et que nous avons perdu
pratiquement 2 ans. Mais en ce qui concerne l’interne nous somme rester en très bon terme, Jango et
Ol'Kainry restent des frères avec qui j’ai vécu de belles années et on se voit toujours.

S: Sur cette période, il y'a eu un petit silence. Le Street Cd Rapodrome ne sortait pas, Facteur X
non plus, puis tu reste dans la Musique en écriant pour le groupe Les Déesses. Qu'est-ce que
cette experience t'a apporté ?

Kam': Du recul sur un milieu qui m'a fatigué, ça m'a fait des vacances et m'a apporté une nouvelle

StriclyHipHop Mag N°3 11


corde à mon arc, celle d’auteur et réalisateur pour d’autres.

S: Tu es quelqu'un d'assez ouvert musicalement, dans la même periode tu as fait ''Fat'',


l'écriture des Déesses, et tu as posé sur ''Ce Ne Ment Pas'' avec Singuila sur une compile de
Coupé-Décalé. As-tu conscience que ça peut derouter certains ?

Kam': Bien sur (rires) ! Mais j’ai toujours fait ce qui me plaisait quand ça me plaisait, c’est triste de
devoir se prendre la tête à savoir ce que les gens vont dire si tu fais ci ou ça, tu finis par ne plus être toi
mais juste ce que les gens veulent que tu sois.

S: Tu as dis en Novembre dernier dans Rap Mag: ''Les radios et les médias montrent ce qu'ils
veulent de l'Artiste, et les gens ont tendance a juger quelqu'un sur un ou deux titres qui ne le
represente pas vraiment''. Crois-tu que ça t'as desservis a un moment ou a un autre ?

Kam': Moi, personnellement, je n’ai pas envie de me plaindre mais cette constatation est
malheureusement tellement vrai je regrette que les gens subissent autant la musique aujourd’hui.

S: Tu as sorti en 2009 ton troisième solo, ''Sensations Suprêmes''. Quelle est la genese de cet
album ?

Kam': J’étais sur le point d’arrêter le rap et je me suis dis qu’il fallait quand même ne pas partir
comme ça alors j’ai pensé cet album comme un dernier. Cet album avais juste pour but de dire voilà
qui je suis, voilà la musique que j’aime...

''Quand j’ai vu la mode de Twista arrivé en France, je les


trouvais tous mignons à essayer de le faire (rires)...''
S: Les médias en ces temps de Rap de Rue t'ont plus ou moins zappé. Le fait d'arriver avec un
Opus très Soulful a justement derouté ceux n'ayant pas compris ton parcours. Les chiffres n'ont
pas été forcément a la hauteur de tes esperances. As-tu des regrets vis-a-vis de la durée de vie
d'un tel disque ?

Kam': Il est pour moi mon meilleur album et j’en suis très fier, c’est celui qui me ressemble le plus. Si
c’était à refaire je referai cet album. Je savais très bien que je n’étais pas dans la tendance mais quand
j’écris, j’écris comme un dernier et si c’était le dernier je voudrai qu’il soit comme ça. Après en ce qui
concerne sa durée, je trouve dommage qu’on ne lui est pas donné plus sa chance, car le public réclame
du changement.

S: Il y'a eu le titre ''J'Accuse Ces Mots 2008'' qui est la suite de... Etait-ce une manière de
montrer ce qu'était ta plume a ce moment ?

Kam': Tu sais je voulais juste que les gens comprennent que quand je fais de nouvelle choses ça
n’efface en rien ce que j’ai déjà fait. Ce n’est pas par ce que je rappe dans un single que je ne sais plus
écrire, ce n’est pas par ce que je rappe posé que je ne sais plus être technique, etc…

S: L'album est très riche musicalement. Très Soul comme on l'a dis, mais il y'a aussi du Zouk, un
refrain Ragga, refrains chantés et du HipHop pur a l'instar de ''Money''. Ce titre assez egotrip
était-il prévu pour montrer ta technique ? Et pourquoi ce titre n'as-t-il pas plus été mis en
avant ?

Kam': Je voulais montrer que j’en ai toujours dans le ventre et que quand je prends mon pied sur des
petits sons tranquille du pays c’est par pur choix, ce n’est pas par facilité. Ouais j’aurai bien aimé
mettre aussi ce titre là en avant mais malheureusement les paramètres n’ont pas penché en ma faveur.
Et ce style de flow rapide je fais ça depuis toujours j’ai commencer par ça, je suis arrivé dans le rap en
écoutant Fu-Schnikens et quand j’ai vu la mode de Twista arrivé en France je les trouvais tous mignons
à essayer de le faire (rires)...
StriclyHipHop Mag N°3 12
S: Puis après ce solo qui marque un peu un retour aux sources du HipHop, tu
reviens decidé a mettre Rapodrome en avant. Peux-tu faire la genese rapide
du groupe ?

Kam': Groupe crée en 1998 avec mon frangin Doma Braco, quelques scènes, des
centaines de morceaux, des mix tapes, compiles… Un clip (''Dans la Longueur''),
la Net Tape ''Rapodrome Archives Vol.1 & 2'' et un album très très LOURD en
préparation.

S: Afin d'annoncer la couleur et puisque le precedent projet n'est pas sorti,


vous avez mis deux Net Tapes a disposition pour que les gens puissent
retracer votre parcours. L'album est en préparation, a quoi peut-on
s'attendre ?

Kam': A du flow, de la technique, du fond, du Raaaap, ça pue l’rap, c’est vraiment


un album pour les passionnés.

S: Ton petit frère Doma est présent sur les Net Tapes mais ne sera pas sur
l'album...

Kam': Non car il à décidé de mettre fin à tout ça, par manque de temps, le travail,
les enfants, la distance y a fait beaucoup aussi mais il est le cœur du Rapodrome et
il le restera. Il nous soutient à 200%.

S: Tu as au final une carrière plutôt riche. De quoi est-tu le plus fier ?

Kam': De pouvoir vivre de ma passion tout simplement, ce avec quoi je peux être
fier de nourrir mes enfants, et que cette musique puisse me faire visiter autant de
pays.

S: Et a l'inverse, quels sont tes plus grands regrets ?

Kam': Pas l’temps pour les regrets comme dirais certains (rires) ... Plus
sérieusement, les regrets font apprendre à devenir meilleur et permette de me faire
devenir ce que je suis aujourd’hui, plus mûr, plus sage dans mes décisions.

S: Pour ne pas finir l'Interview sur une note négative, que peux-t-on te
souhaité pour la suite ?

Kam': De ne pas perdre la passion.

S: Merci beaucoup d'avoir pris de ton temps pour cette Interview. Est-ce que
tu pourrais rajouter un dernier mot pour ceux qui suivent StriclyHipHop ?

Kam': Restez à l’écoute, peace !!!

StriclyHipHop Mag N°3 13


Interview Rapodrome
Photo (de gauche a droite): Candy Ken, Ceda, Shadie &
Kamnouze

Swift: Pour commencer, est-ce que vous


pouvez chacun votre tour vous
presenter ?

Kamnouze: Créateur du Rapodrome...

Candy Ken: MC depuis 98, Beatmaker


depuis 2000, j'essaie de taffer le chant en ce
moment et je suis le meilleur Ingé Son
Gratuit qu'on ai pu trouvé pour le groupe.

Shadie: Chanteuse du groupe, dernière


"recrue" de la team.

Ceda: J'ai commencé le Rap il y a un peu plus de dix ans, j'ai eu plusieurs groupes et collectifs avant
de me fixer avec Rapodrome tout en ayant des projets en solo.

S: Sur les Net-Tapes, on retouve le parcours du groupe. Etait-ce important pour vous de
retracer la discographie avant la sortie du 1er Album ?

C: Il y a plusieurs raisons à ces Net Tapes. Comme tu le dis nous avions envie de regrouper tout ce
qu'on a pu faire ces dernières années mais aussi de montrer que l'on arrive pas de nulle part. On a fait
pas mal de tapes, de scènes, que ce soit en groupe ou chacun de notre coté... Le nom Rapodrome est
peut être nouveau pour la plupart des auditeurs mais il y a déjà une petite histoire derrière celui ci, je
pense que c'était important de le montrer... Le premier album n'ayant pas vu le jour, on ne voulait pas
non plus laisser les morceaux dans un tiroir.

CK: Oui ça fait tous plus de dix ans qu'on taffe, le groupe est presque aussi vieux, on peut pas arrivé
en disant "on est là depuis..." sans amener un peu de concret pour le prouver.

Kam': Et c'est aussi une manière de ne pas arriver directement avec un album sans avoir de buzz.

S: Le titre ''Genese'' raconte vos influences et vos débuts. Est-ce que si quelqu'un devait écouter
un seul titre pour vous connaître ce serait celui-la ?

S: ''Genèse'' est définitivement un morceau phare qui raconte l'histoire et les rencontres des membres...
Il ne raconte que les prémisses du Rapodrome...Ce serait donc très réducteur de le considérer comme
tel.

Kam': Je pense qu’il retrace bien notre histoire et la couleur du son avec ce sample de soul qui est
fidèle à nos influences. Mais on ne peut pas nous résumer en un seul titre car le coté technique et
patate n’est pas présent dans ce morceau alors qu’il est autant présent dans Rapodrome que notre coté
mélancolique.

CK: Nous connaître non, parce que nos influences ont toutes évolué depuis, ça décris plutôt, comme le
dit le titre, comment s'est formé le crew.

S: Vous avez commencé a l'époque où pour percer, il fallait se faire connaître par la scène, les
mixtapes et être patients, d'ailleurs le premier vrai album arrive seulement bientôt. Vous sentez-

StriclyHipHop Mag N°3 14


vous en phase avec l'époque actuelle où n'importe qui peut être un ''Rappeur'' (terme usurpé
bien entendu) et sortir un album assez rapidement ?

C: Les "règles" ont changés mais nous ne sommes pas aigris pour autant. Si certains ont du buzz en 3
semaines tant mieux pour eux, on ne va pas perdre de temps à jalouser les autres. Perso je suis plus
fâché avec les médias qu'avec la concurrence ou le public mais peu importe, si il faut se battre deux
fois plus on le fera.

S: Il est vrai que beacoup se prétendent rappeurs mais la différence se fait dans la longueur !! On est
dans une industrie où le single est devenu le produit phare et le but est plus d'essayer de toucher le
jackpot qu'autre chose !! L’esprit Hip Hop a perdu de son âme !! De notre coté, le Rapodrome existe
depuis 10 ans et les gars rappent depuis encore plus longtemps. Nous essayons de vraiment produire
des morceaux de qualité avec un vrai travail de fond...ce qui fait toute la différence.

CK: J'crois qu'aujourd'hui, savoir rapper ne suffit plus pour percer, il faut ramener un concept, un
timbre de voix qui marque, et, trouver ça et arriver a faire adhérer le public, c'est aussi respectable que
trouver des flows de dingue ou avoir une belle écriture. Même à l'heure actuelle, les mcs qui percent et
surtout qui arrivent à rester pendant 2, 3 albums il l'ont pas moins mériter qu'il y a dix ans, au
contraire.

S: Que pensez-vous d'Internet. Tout le monde peut poster ses morceaux et cela nuit a la qualité
du Rap. Est-ce que la précarité pourrait dissuader beaucoup et ainsi revenir a un Rap peut être
plus pur ?

C: Il y a de très bons cotés avec Internet, la possibilité d'apporter sa musique n'importe où, etc... Après
il y a aussi un effet pervers et on est en plein dedans! Tout le monde fait de la musique, tout le monde
met ses morceaux et au final personne n'écoute plus personne! Je ne crois plus au buzz uniquement par
Internet, c'était valable il y a quelques années, aujourd'hui c'est mort.

S: Je rejoins Ceda. Mais je pense qu'au final l'écrémage se fait tout seul !! On reconnaît le vrai talent ...
en général (rires) !

S: (Pour Candy) Tu rappes , produit et mixes. Quel est ton domaine préféré, dans lequel te sens-tu le
plus a l'aise ?

CK: Le rap, de loin, parce que c'est pas seulement une passion pour moi, y a pas un jour où je vais pas
écrire ou bosser un texte, c'est mon seul médicament. La prod, techniquement, je suis pas super bon je
dirais mais j'ai des mélodies dans la tête H24 alors je serai frustrés de pas les faire sortir. Sinon je suis
pas un Ingé Son. Passionné, je voulais faire ça pour trouver un taf qui reste dans la musique et avoir la
technique pour être autonome, à part le côté humain, c'est pas vraiment un plaisir.

S: (Pour Candy) Sur ta Mixtape solo ''Etoile Sombre'', tu as produits quasiment la totalité des titres
(Sauf le duo avec Ceda produit par Néo)...

CK: Bah oui, on peut pas dire que je connaissais des centaines de beatmaker, et j'aimais bien l'idée de
tout faire tout seul pour ce petit projet, comme ça à l'époque, c'était une manière de dire "Voilà ce que
je sais faire!".

S: (Pour Ceda) Le fait de ne pas poser beaucoup sur des projets extérieurs, n'as-tu pas peur que
vous passiez pour un groupe fermé ?

C: Non, jusque la on ne s'est pas trop montré donc c'est un peu logique que l'on ai pas fait 10 000
featurings. Dans le groupe on est tous des compétiteurs donc si il y a une invitation on va y aller avec
l'envie de plier l'instru. Donc non, nous ne sommes pas fermés, tu regardes Kamnouze il a posé un peu
partout, Candy Ken travaille avec plein de gens également...

StriclyHipHop Mag N°3 15


S: (Pour Ceda) En ton nom tu poses peu, mis a part quelques freestyles ou un feat avec Secro (''La
Mefiance Dans Le Sang''). As-tu des titres de côtés ou alors tu te sens mieux entouré de
l'équipe ?

C: Je me sens aussi à l'aise dans les deux. Malgré tout j'aime le travail en groupe, la dynamique qu'il
peut y avoir lorsque l'on bosse ensemble, ça motive et ça pousse à se dépasser. J'ai plein d'idées me
concernant mais chaque chose en son temps, je suis patient et j'ai avant tout envie d'arriver avec
Rapodrome. Le reste suivra...

S: (Pour Shadie) Comment vis-tu le fait d'être chanteuse dans un groupe de Rap ? Est-ce que tu
penses que les gens pourrait te prendre pour le cliché du Rnb Français, où chaque ''chanteuse''
se ressemble ?

S: Faire partie du Rapodrome est vraiment une aventure unique. On se connait tous depuis assez
longtemps et au delà des affinités musicales, nous sommes vraiment très proches ! Je pense que nous
avons la même façon d'aborder la musique même si le moyen de s'exprimer est différent ce qui fait la
richesse du groupe et qui fait que l'entente est si bonne. Au final l'expérience a permis de beacoup
m'enrichir et d'aussi bénéficier des conseils et du recul des autres membres ... En France, l'amalgame
est un passage obligatoire ! On ne se repère qu'en mettant des étiquettes... Pour ma part, je connais mes
forces, je connais aussi la largeur de mes influences et surtout l'éclectisme des projets sur lesquels je
travaille actuellement.donc le cliché ne perdura que peu de temps !

S: Pour en venir a l'album, où en est deja l'avancement ?

Kam' : Nous avons a peut près la moitié de l’album ça s’annonce furieux, mes collègues ont pris un
level de dingue, ça ma redonné la pèche… Y en a certain qui vont retourner taffer.

CK: On écrit et on enregistre en même temps, on a à peu près une dizaine de titres prêts à être mixés.

S: Est-ce que ce seront surtout des titres collectifs ou alors est-ce que des solos viendront
rythmer l'ensemble ?

C: Surtout des titres collectifs. A l'heure actuelle, on est au minimum trois sur chacun des morceaux et
ça devrait continuer ainsi.

S: Ceda, lors de notre précedente Interview, tu m'avais dis ''On va apporter une certaine
fraîcheur, c'est sur. Nous sommes à la fois des kickers et des lyricistes''. Quel est votre vision du
Rap Français actuellement ?

C: Il y a de la diversité maintenant, ce qui n'était pas forcément le cas avant. Donc du coup il y a plein
de choses que je calcule pas mais chaque auditeur peut y trouver son compte. Je trouve dommage que
certains artistes mettent de coté le flow au profit du texte ou inversement. Quand j'écoute un disque de
rap, j'aime entendre un bon beat avec un bon flow et un bon texte, on a choisit de ne pas choisir et on
s'efforce d'être performant dans chaque domaine. Bien rapper ne nuit pas au texte, les ricains nous le
prouvent depuis 30 ans, si ils y arrivent, on peut le faire aussi.

S: Quels sont vos attentes pour cet album ?

Kam': J’espère que les gens feront la part des choses par rapport à ma carrière solo. Et que tout ceux
qui kiffe le Kamnouze au meilleur de sa forme dans la plus pure tradition du hip hop se jette les yeux
fermés sur ce projet. Sachant que chaque membre de l’équipe a mis ses tripes dedans et à atteint un
niveau surprenant.

C: En premier je veux être fier de cet album, et c'est bien parti ! On espère faire du bruit avec ce
projet... Après on ne connait pas les conditions exactes de la sortie de l'album donc pour le reste on
verra...

StriclyHipHop Mag N°3 16


S: Pour ma part, le but est vraiment d'apporter notre patte sur le paysage rap actuel et surtout de faire
bouger les têtes !

CK: Artistiquement, on est arrivé à quelque chose qui nous met tous en valeur dans le groupe, qui est
cohérent, c'est ça qui me fait le plus kiffer, je me fais pas de soucis pour le reste de l'album. En terme
de notoriété, j'aimerais qu'on passe un cap: pas mal de gens du milieu connaissent le nom, ça serait
bien qu'au moins tout le public hip-hop nous connaisse, après t'aimes, t'aimes pas mais voilà, on existe
dans le paysage.

S: Est-ce que vous pouvez, pour conclure, rajouter un dernier mot pour ceux qui suivent
StriclyhipHop ?

Kam': Comme à la bonne époque du hip hop RAPODROME arrive.


CK: A ceux qui nous suivent déjà, soyez patients, on finit toujours ce qu'on a commencé... A ceux qui
découvrent: www.myspace.com/rapodrome , rafraîchissez vous les oreilles!!!

C: Il y a aussi le blog www.rapodromeofficiel.skyblog.com et le Facebook, la mixtape Archives vol.1


y est déjà disponible en attendant la suite qui va faire très très mal !

StriclyHipHop Mag N°3 17


Beats by Candy Ken
Swift: Peu de gens le savent, mais en plus
de rapper tu produis toi même les
instrus, comme par exemple sur ton
Street-Cd ''Etoile Sombre'' ou a part un
titre (de Néo) tu as tout produis... Depuis
combien de temps a peu près produis-
tu ?

Candy Ken: J'ai commencé en 99-2000,


d'abord sur MPC2000, ensuite sur SP1200
et S950, aujourd'hui je mélange ces 2 vieux
tanks à quelques plug-ins que j'aime bien.

S: Tes prods sonnent assez New York...


De quoi t'inspires-tu lorsque tu fais une
instru ?

CK: De plein de trucs différents, de mon humeur, d'un flow ou d'une rythmique que j'ai dans
la tête, d'une musique que j'ai entendu... Je m'impose pas de règle ou de style pour bosser

S: Tous les beatmakers ont un avis différent sur la question. Préfères-tu le sampling ou
la production ?

CK: Plus jeune je pouvais pas faire une prod sans un sample, mais en fait j'ai toujours eu envie
de faire de la compo mais je trouvais pas les synthés ou les plugs qui me plaisaient donc ça
sonnait vraiment amateur. Maintenant je mélange les deux et c'est tellement plus riche, j'adore
toujours les prods new-yorkaises à l'ancienne avec juste une belle boucle: les producteurs que
j'ai le plus kiffés ça reste Alchemist et Havoc, ou même Kanye quand il nous ressort des gros
samples de soul, mais il arrive un moment ou je me sens frustré de pas pouvoir modifier la
mélodie de l'instru, et bon tu peux découper le sample dans tout les sens...t'es coincé avec ses
notes. En ce moment je fais pas mal de prods soul presque poppy même pour un autre projet
que du rap et la j'utilise presque pas de sample, je joue beaucoup plus. J'aime l'idée de
charcuter une musique pour en faire complètement autre chose et en même temps c'est une
autre forme de satisfaction quand tu pars de vraiment rien et que tu construit tout le morceau
toi même.

S: Combien de prods (placées) as-tu a ton actif ?

CK: Pour parlé de MCs connus: très très peu, une sur le 2ème album de Kam ("La rançon de
la gloire") et "J'accuse ces mots 2008" sur son dernier opus. J'ai fait quelques prods pour
Alakyn, un jeune rappeur et ami prometteur qui vient d'Angers. Sinon je produit
majoritairement pour Rapodrome. Déjà je produis pas énormément et surtout, j'ai jamais
cherché à démarcher les gens, envoyer des cd d'instrus etc... En plus, dès que je fais une prod
que je trouve vraiment aboutie bah j'ai des idées de flows qui viennent et ça fini souvent en
solo ou en morceau du crew. Je suis pas fermé pour autant, Il est prévu que je bosse pour
Savant Des Rimes par exemple...

StriclyHipHop Mag N°3 18


S: Parlons de l'écriture. Ton Rap est meilleur lorsqu'il est a thème qu'égotrip. Quel est le
texte dont tu es le plus fier ?

CK: C'est un morceau dans lequel je m'adresse à ma grand-mère décédée il y a quelques


années, et enfait je ne parlerais pas vraiment de fierté, ça serait un peu glauque, c'est juste la
chose la plus sincère que j'ai écrite,surement pas la plus originale mais en tout cas c'est le texte
qui me fait le plus de bien... . Pour en revenir à l'égotrip, j'avais du mal avant à être fort sans
rien dire, j'étais un mauvais punchliner mais comme tu peux le constater je parle au passé...
attends l'album...

S: Tu écris aussi pour Shaddie. Est-ce plus difficile d'écrire pour soi ou pour quelqu'un
d'autre ?

CK: Pour quelqu'un d'autre c'est sur. C'est difficile d'écrire une chanson qu'un autre peut
s'approprier facilement. C'est un exercice où pour bien faire il faut se mettre dans un rôle: dans
la vie, j'ai appris à faire semblant, à cacher mes sentiments et la musique c'est là où je peux
vraiment tout lâcher, alors écrire un truc qui me concerne pas directement, où je mens en
quelque sorte au moment où je l'écris, bah ça me frustre un peu. Avec Shadie c'est différent, je
commence à vraiment bien la connaitre et on a souvent la même vision de la vie donc j'y
arrive pas trop mal et je le fais avec plaisir.

Si tu me permet de conclure je voudrais placer une dédicace à Slyte et Neo, mes des 2 acolytes
de DRUM7, notre collectif de producteurs. Tu pourra retrouver leur taf sur l'album ou sur la
Net Tape. Merci en tout cas pour tes questions...

StriclyHipHop Mag N°3 19


Analyse de Textes
Ceux qui suivent StriclyHipHop depuis quelques temps
savent que Ceda avait déjà été interviewé en solo (Cf.Hors-
Série Interviews N°1), et plutôt que de la ressortir ou de
reposer des questions dans le même temps, voici une
Analyse de Textes avec des questions sur ses lyrics. On dit
que la Musique parle, mais on peu aussi s'en interroger.
C'est que celle-ci porte a reflexion.

''Faut pas se leurrer, c'est de notre faute si le Rap est mort,


C'est pas ceux que t'accuses a tort qui l'ont bafoués quand
tu voulais l'Or'' (En Temps de Guerre)
Ceda: Par rapport a l'évolution du Rap et en parlant avec d'autres
artistes, ou même avec des auditeurs deçus de la tournure actuelle, j'en
entends souvent pleurer avec des phrases du genre ''Ouais Skyrock ils
ont tués le Rap bla bla bla'' Mais jusqu'a preuve du contraire, Laurent
Bouneau n'est pas un Mc donc si Skyrock, pour faire parler d'eux,
passent de la soupe a longueur de journée c'est d'abord parce que les
artistes eux-mêmes leurs fournissent ce genre de morceaux. Personne
n'est allé en studio leur mettre un flingue sur la tempe non ? Ce sont
eux qui ont fait ce choix de tenter des singles et de faire des albums moyens afin de toucher un public plus large,
personne d'autre. Plutôt que de rejeter la faute sur les autres et pleurer dans son coin, il vaudrait mieux se
focaliser a faire de la bonne musique avant tout... Quand j'ai commencé a en ecouter, le Rap Français ne vendait
pas du tout, personne ne se plaignait et il n'y avait que des passionés. Maintenant les gars rentrent dans le Rap
avec l'espoir de s'offrir un Cayenne après la sortie de leur album...Donc pour moi en premier lieu, ce sont les
artistes qui sont les premiers responsables de ''la mort du Rap'', si mort il y'a.

''J'ai plongé dès mes quinze piges dans la bédave et la tise / Si seulement j'avais su que ça ferait
pas fuir mes vertiges'' (Si J'Avais Su)
Ceda: Un peu comme tous ceux qui rentrent la dedans, quand j'ai eu des petites periodes sombres j'ai essayé de
m'y refugier. Tu penses a rien pendant toute la soirée, t'évacue les problemes temporairement mais le lendemain
ils sont toujours là. J'ai commencé assez jeune ce mauvais délire et quelque part ca m'a surement aidé a me
recadrer assez vite. J'ai arrêter le bédo il y'a tres longtemps d'ailleurs... La vraie serenité je l'ai trouvée dans des
choses plus constructives...

''J'etais a New York dans ma tête, on claquais leurs paroles je kiffais cette époque'' (Genèse)
Ceda: Quand j'ai commencé a écouter du Rap, ca ne passait pas en radio, pas d'Internet et cie, le seul magazine
qui en parlait un peu c'etait “L'Affiche”, bref c'etait une musique encore marginale a l'époque. Si t'écoutais du
Rap les gens te regardaient bizarrement (rires). Mais ca ne m'a pas freiné parce que je suis un vrai traumatisé et
même a l'heure d'aujourd'hui il me faut ma dose quotidienne, j'écoute tout ce qui me passe sous la main avec la
même passion qu'il y'a 20 ans.

“ On naît seul, meurt seul, je le sais mais refuse d'y croire'' (La Mefiance Dans Le Sang)
Ceda: Autant je suis un grand defaitiste en ce qui concerne la nature humaine, autant je suis un grand reveur et
c'est ca qui me pousse que ce soit dans la vie ou dans la Musique ! Je refuse de me dire que le monde est niqué,
que c'est trop tard pour le changer, et même si je le pense au fond de moi, je vais toujours avoir ce petit espoir
pour essayer de forcer le destin. Dans le Rap c'est pareil, que les médias font mal leur taf, qu'on est pas dans la
tendance mais il est hors de question de m'arrêter a ca, ou d'être un mouton aigri et résigné.

StriclyHipHop Mag N°3 20


Interview Shadie

Swift: Pour commencer, pourrais-tu te presenter,


sachant que l'on te voit peu au sein du groupe ?

Shadie: Shadie, chanteuse au sein du groupe Rapodrome. Ca


fait environ six ans que j'ai rejoins la team. Avant d'integrer
le crew, j'ai travaillé sur des projets tres divers dans des
univers musicaux differents. Chose que je continue de faire
aujourd'hui.

S: Le moins que l'on puisse dire, c'est que tu n'as pas le


même Background que les autres chanteuses en France.
Comment l'expliques-tu ?

Sh: J'ai eu des opportunités dues au contexte dans lequel j'ai


grandi, une famille ''multiculturel'' et habité dans plusieurs
pays, j'ai donc été confrontée a des cultures musicales
extremement variées et cela a euun impact très fort sur mes
orientations et choix musicaux. L'éducation musicalede mes
parents et les rencontres ont aussi joués un role essentiel. Mon pere est un grand amateur de
Blues (Alligator Jazz Band, W.C Hand, Ray Charles) et de musiques Brésiliennes. C'est
d'ailleurs le premier qui m'a encouragé a monter mon propre groupe de Jazz, ce que j'ai fait en
1996 avec un ami pianiste. Après cela s'ajoute un tas d'autres experiences qui seraient bien
trop longues a detailler.

S: Dans l'Interview Rapodrome, on a évoqué le fait que n'importe qui peut se pretendre
''rappeur''. Penses-tu qu'il en est de même dans la Soul made in France et plus encore
dans le rnb, ou il y'a 1à nouvelles ''chanteuses'' chaques mois ?

Sh: Je pense que le chant est d'abord beaucoup plus abordable ... et c'est une excellente chose !
Le Rap demande a mon avis beaucoup de travail en amont pour être 'de qualité'. Evidement le
chant demande egalement du travail mais surtout une tres bonne base vocale. Aujourd'hui il
y'a beaucoup de chanteuses c'est sur... mais je pense que ca a toujours été le cas. La seule
différence cest qu'aujourd'hui les radios, labels sont moins exigeants. Comme pour le Rap ou
même la pop, on va se pencher sur l'aspect vendeur d'un titre et non pas sur le developpement
a long terme d'un artiste talentueux. Donc la chanteuse n'importe pas vraiment si le titre est
potentielement vendeur. C'est d'ailleursvraiment dommage que certains artistes Français ne
soient pas plus exposés que ca. Il existe un grand nombre de chanteurs et chanteuses
extremement talentueux qui n'arrivent pas a être largement diffusés. Notre culture musicale est
tres linéaire, on innove peu et on cantonne beaucoup la musique a un certain cadre.

S: Quelles ont été tes premieres grosses references ?

Sh: A part le groupe Nirvana qui a marqué mon adolescance de rebelle (rires) je n'ai pas de
'premieres' references. L'apprentissage musical a été une sorte de parcours continu. Je suis en
general plus touchée par la musique que l'artise en soi. Donc il y'a des artistes que j'apprecie

StriclyHipHop Mag N°3 21


mais aucun qui m'ont servis de references en tant que tels. Maintenant pour la liste des artistes
que je kiffe, la liste peut être très longue ! Dans l'univers HipHop: Pharcyde, Jay-Z, Mos Def,
Pharoahe Monch, Tribe Called Quest... pour ne citer qu'eux. Q-Tip est sans doute le rappeur
que j'apprecie le plus. Beaucoup de vibe, de musicalité... Dans l'univers Soul: Sam Cookie,
Corey Harris, Billie Holliday... et pour les autres artistes, tous styles confondus: Massive
Attack, Marisa Monte, Nirvana, Michael Jackson !

S: Candy s'occupe de tes textes. Quel est ton implication dans les themes ?

Sh: Candy et moi on se connait tres bien. On travaille ensemble depuis longtemps et on
connait la personnalité de l'un et de l'autre. Le choix des themes se fait naturellement en
fonction de ce que la musique nous inspire. On discute beaucoup sur ce que le texte va être.
J'ai vraiment beaucoup de chance de travailler avec lui. J'ai l'impression qu'il comprend
vraiment ce que je veux degager et partager ! C'est mon petit génie...

S: Pour finir sur une note plus legere, n'est-il pas trop difficile d'être la seule fille dans le
groupe ?

Sh: (rires) Franchement c'est pas un probleme du tout. Il y'a vraiment une bonne entente et
nous sommes amis avant d'etre des ''collegues''. En plus je dois confesser qu'on est tous aussi
fous les uns que les autres (rires), tout ce passe tres bien, même s'ils ne m'invitent jamais au
foot (rires)

StriclyHipHop Mag N°3 22


Rapodrome Archives Vol.1

Disponible Gratuitement
En Telechargement
Sur le Skyblog Du Groupe
www.RapodromeOfficiel.skyblog.com

Inclus: Dans la Longueur, Fat, Si j'avais Su ...


23 titres a écouter en attendant l'album

A venir, le Volume Deux


L'album est en preparation...

StriclyHipHop Mag N°3 23


Interview Grain de Caf

Swift: Pour commencer, est-ce que tu pourrais te


présenter pour ceuw qui ne te connaîtraient pas ?

Grain de Caf: Grain de Caf AKA Thomas Traoré, MC


né dans le 19ème et fier représentant du vrai HipHop.
Carrière de dix ans derriere moi avec Octobre Rouge (3
Albums, 2 Mixtapes, 5 Maxis)

S: Avant de parler de ton album, une question se


pose. Octobre Rouge, c'est fini ou c'est un nouveau
cycle avec les solos ?

GdC: Octobre Rouge continue, c'est juste une évolution


logique de vouloir faire des solos pour Logan et moi.
Ca fait longtemps qu'on voulait le faireet ca nous
permet de garder l'envieintacte et sans frustration
quand Octobre Rouge revient au studio.

S: Ton album s'appelle ''Thomas Traoré'', est-ce


que c'est pour montrer un peu ton vécu, tes
expériences passées ?

GdC: ''Thomas Traoré'' car cet album parle


évidemment de ce que je vis et pense et de ce qui m'entoure. Mais en même temps je me suis rendu
compte que plus t'es sincere dans ton art, plus tu parles au public car ils se reconnaissent a travers
certains textes que je qualifierais de très personnels.

S: ''Au Suivant'' est un futur hymne, comme l'a pu être ''Week End A Meda''. N'as-tu pas peur
que le public ne vois que ces titres et non les plus persos ?

GdC: Ben au fait, la Weed a toujours fait parti de notre quotidien donc rapper dessus est naturel pour
nous, mais les gens comprennent que c'est l'une des nombreuses facettes qui nous composent. ''Week
End A Meda'' est un hit d'Octobre Rouge comme l'a pu être ''Mes Potes'' qui parle d'autre chose. Ce
sera pareil là, les gens aiment ''Au Suivant'' mais aussi ''Trente Nerfs'', ''Negronomie'' ou ''Arrache Toi
De Moi'' qui sont des titres différents.

S: Pour ce Disque, le mode de Communication est plutôt original. Est-ce que tu peux nous en
parler ?

GdC: C'est de la Com' purement indé. De l'image grace a Internet et aux clips avec les moyens du bord
qui ont un résultat très qualitatif. Des parteneriats avec des gars qui se reconnaissent dans le projet
comme Yeuf ou la marque Q-Huit. On est embrouillé pour être vu et entendu quoi.

S: Pour finir, est-ce que tu peux rajouter un dernier mot pour ceux qui suivent StriclyHipHop ?

GdC: Ecoutez cet album qui est clairement différent de ce qui tourne dans le Rap Français
actuellement. Restez Vrai. Peace. Grain'

StriclyHipHop Mag N°3 24


Interview Sat

Swift: Lors de notre précedente Interview, tu m'avais dis que tu parlerais de ton Nouvel
Album au moment voulu. Peux-tu présenter ce Disque et en expliquer le concept ?

Sat: Cet album s'appelera ''Diaspora''. C'est un album particulier, un album concept de par la
presence de plus d'une vingtaine d'invités a mes cotés, tous issus de la scene Marseillaise.Je
voulais rappeler a tous que si Marseille est devenu a une periode donnéee une place
importante du Rap c'est parce qu'on jouait collectif, en équipe et non pas chacun pour soi. Ce
n'est pas une compilation d'une part car j'apparais sur tous les titres et d'autre part, je ne me
suis pas contenté d'envoyer des prods aux gens et les laisser se demerder avec. J'ai été voir
chacun avec une prod', une seule et un thème. Ce n'etais pas imposé mais suggeré. Je connais
assez bien chacun des artistes pour savoir quel est leur univers musical, résultat chacun a
adheré a la prod et au theme proposé. Je me reserve deux titres solos, le premier et le dernier.
J'ouvre et je ferme le projet pour la symbolique.

S: Là ou ''Second Souffle'' etait tres personnel, ici la place est plus a la performance.
Est-ce pour montrer a la 'nouvelle vague' que tu as encore du flow malgré les années de
Rap derriere toi ?

Sa: Quand tu fais des featurings, il n'est pas évident de faire des titres personnels car c'est trop
singulier. Pour autant sur certains titres j'ai pu me livrer comme par exemple sur ''La Race Des
Combattants'' avec Shurik'n & Said. Côté performance, honnetement, je pense ne plus rien
avoir a prouver a qui que ce soit, non pas que je me prenne pour le meilleur mais dans le sens
ou ce sera mon sixieme album entre ceux de la FF et mes solos, les gens savent ce que je
vaux. Après le but est toujours de briller, que ce soit seul ou en feat. Je pense pas m'être fait
bouffer sur un seul titre (rires).

S: Les 1er extrait est ''Plus Que De La Musique'' avec Akhenaton & Soprano. Est-ce
qu'une telle combinaison etait-elle possible il y'a quelques années ?

StriclyHipHop Mag N°3 25


Sa: Ce n'est un secret pour personne, il y'a quelques années de ca, il y'avait eu quelques
tensions entre IAM et FF mais rien de bien méchant, ce qui ne m'a jamais empecher pour
autant d'entretenir de bonnes relations avec tous les membres du groupe. Ce sont juste les
médias et les entourages respectifs qui ont donnés plus d'importance a cette histoire que ce
qu'elle en avait réellement. Je suis fier d'avoir fait ce titre car sur ce même morceau je réunis
trois membres des trois groupes qui auront marqué a tout jamais de leur empreinte l'histoire du
Rap de cette ville. Je n'avais plus collaboré avec Akh depuis pres de dix ans et c'etait la
premiere fois que je posais avec Sopra...

S: Tu m'avais egalement parle d'une ''Lost Tape''. Ce projet est-il toujours d'actualité ?

Sa: C'est toujours d'actu, je me pencherai dessus une fois que ''Diaspora'' sera sorti. Là, je me
remets a l'écriture pour refaire de nouveaux titres.

S: Sur une compile ''Departements 13'', tu as posé un titre qui s'appelle ''Dernier
Souffle''. Est-ce que ca veut dire que tu as tout donné dans la Musique ?

Sa: C'etait une métaphore histoire de signifier que l'on doit toujours aller au bout de soi-même
dans quelque domaine que ce soit. Je n'ai jamais ménagé mes efforts et je ne regrette rien. Le
jour où je raccrocherai les gants ce sera sans remords. Puis le thème de ''Dernier Souffle'' etait
aussi un clin d'oeil a mon Album ''Second Souffle''...

S: Tu as egalement posé sur la compile ''La Connexion'' avec des rappeurs Allemands.
Qu'as-tu pensé de leur niveau ?

Sa: La scène Allemande est tres developpée, très structurée, les mecs en indé font des choses
incroyable au niveau de certaines majors française. L'Allemagne est certainement plus
HipHop que la France !!!

S: Pour finir, est-ce que tu pourrais rajouter un dernier mot pour ceux qui suivent
StriclyHipHop ?

Sa: «C'est plus que de la Musique / Je fais qu'un avec ma Musique / C'est pas juste de la
Musique / C'est bien plus que de la Musique»

StriclyHipHop Mag N°3 26


Interview Lylah (ex-Déesses)
Swift: Pour commencer, merci d'avoir accepte cette
Interview. Est-ce que tu pourrais revenir assez
rapidement sur ta carrière ?

Lylah: Depuis l’âge de 13 ans je fais des castings de chant et


de danse et à l’âge de 17 ans j’ai intégré le groupe des
Déesses.

S: Le public t'a connu avec les Déesses puis maintenant


avec ton solo. Quelle est la (ou les) différence entre les
deux Lylah ?

L: La Lylah des Déesses était jeune et fragile et Lylah tout


court est mature et forte

S: Ton album est sorti le 9 Novembre, on y retrouve que


quelques feat (Soprano, Mathieu Edward). Pourrais-tu
présenter ton disque en quelque mot ?

L: Mon album est Pop, Rnb et Zouk.Il parle de ma vie, mes peines, mes amours,mes rires et mes
pleurs...

S: Es-tu satisfaite des premiers retours que tu as pu avoir vis-à-vis de ce disque ?

L: Oui je suis satisfaite car les gens apprécient la nouvelle Lylah et ceux qui me connaissaient pas me
découvrent dans cet album.

S: Tu as pu collaborer sur les derniers albums de Singuila ou encore de Kamnouze. Que retiens-
tu de ces expériences ?

L: Je retiens que ce sont des artistes talentueux et de professionnels et j’ai aimé collaborer avec eux.

S: A l'heure ou tout le monde fait des cases (Rap, rnb, et les variantes), n'as-tu pas peur de ne
pas être comprise et de ne rentrer dans aucunes d'elles ?

L: Si ca me fait peur, mais je fais ce que j’aime. Je ne vais pas me mettre dans une case pour faire
plaisir aux gens.

S: Pour finir est-ce que tu pourrais rajouter un dernier mot pour ceux qui suivent
StriclyHipHop ?

L: Allez acheter l’album. Bonne écoute et gros bisous à StriclyHipHop !

Avec Ou Sans Toi !


Avant d'être le titre de son Album, ''Avec Ou Sans Toi'' est
aussi le nom de son feat sur l'album ''Sensations Suprêmes''
de Kamnouze sorti en Janvier 2009. Le Clip réalisé comme un
court métrage est mis en scène par Boss Playa.
Si vous voulez voir ce Clip cliquez sur le lien ci-dessous:
www.MySpace.com/LylahOfficiel
Interview AjiRa

A chaques mois, chaques numéros nous


permet de faire des découvertes intéressantes.
C'est ainsi en tombant de lien en lien sur son
Skyblog que je me suis interesser a AjiRa. Une
prise de contact et une écoute de son album
plus tard, voilà qu'on fait une Interview pour
StriclyHipHop Mag. Pourquoi ? Pour
plusieures raisons, dejà l'album est bon, bien
écrit et bien produit (Cf.Chroniques), ensuite
le but d'un Magazine (ici d'un ebzine en
l'occurence) est de faire découvrir des artistes
qui le méritent et non de mettre uniquement
ceux qui vendent. Tout est prêt pour.

Swift: Est-ce que tu pourrais te présenter


rapidement pour ceux qui ne te connaitraient pas ?

Ajira: Ajira, 23ans, de Paris (75), je rappe depuis un peu plus de quatre ans, j'ai réalisé une
Mixtape ''Thérapie de Groupe'' avec mon entourage rap en 2006. J'ai ensuite sorti une Net-
Tape ''Urbaine Littérature'' en 2008, et mon premier album solo ''En Marche Vers
l'Avenir'' en 2009.

S: Tu as récemment sorti ton premier album solo, ''En Marche Vers l'Avenir''. Qu'as-tu
pensé de l'acceuil reservé a ce disque ?

A: Plutôt mitigé, sans réelle promo dur de se faire entendre. Il y'a beaucoup de sorties a
longueur de temps, dur de demander aux auditeurs de preter une oreille attentive, d'un autre
côté le buzz suit son cours si on peut dire, donc petit a petit j'ai plus de visibilité. Après en
terme de retours, c'est plutôt positif dans l'ensemble, c'est encourageant pour la suite.

S: L'ambiance est assez sombre, et très basé sur l'écriture. Est-ce que l'écriture est
primordiale chez toi ? Quelle importance y attaches-tu ?

A: Je suis avant tout un auditeur, je me suis lancé dans le Rap car c'est le style musical qui me
parlait, dans le vécu et dans cette écriture justement, que je trouve plus recherchée qu'ailleurs
de manière generale, donc en effet j'attache beaucoup d'importance a celle-ci. Après je pense
qu'il ne faut pas négliger la forme pour autant, il faut trouver le bon compromis et petit a petit
je pense que j'y arrive après pour l'ambiance sombre, c'est lié a l'inspiration, ce qui nous
entoure, sans être pessimiste, j'essaye de retranscrire le plus justement ce qu'il y'a sous nos
yeux.

S: Si ce Disque était a refaire, qu'est-ce que tu y changerais ?

A: Tout (rires). Non, mais je pense que j'ai progressé depuis, j'ai appris en le faisant, je pense
que c'était une étape necessaire, sortir un premier projet solo individuellement. Après en

StriclyHipHop Mag N°3 28


critique pure, je pense que j'élargierai un peu les thèmes, ce que je fais petit a petit, l'important
pour moi, c'est que sur le premier projet, on sente une évolution avec encore une marge pour
la suite.

S: Tu m'as parlé de ton projet en préparation, ''Urbaine Littérature III''. Peux-tu nous
en dire plus ?

A: En attendant de refaire un projet solo concretement, et comme j'ai fait pas mal de feat avec
mon entourage depuis l'album.Je pense que je vais réunir les meilleurs titres avec pas mal
d'inédits sur lesquels je travaille actuellement et faire le troisieme volet d' ''Urbaine
Littérature''. C'est le concept depuis le début, après le format j'y reflechis encore, j'aurais plus
d'informations dans le courant de l'année 2010.

S: Dans le Rap, on a coutume de dire «Le Rap C'Etait Mieux Avant». Quel est ton avis
sur la question ?

A: Le Rap évolue c'est différent, on est tous nostalgique d'avant, je pense que la génération
d'aujourd'hui regrettera le Rap d'aujourd'hui dans dix ans. C'est plus une période de notre vie
que l'on regrette. Parès en terme de qualité, je pense qu'aujourd'hui il y'a plus de mauvais, tout
simplement parce qu'il y'a plus de Rap, mais il y'a aussi du bon, faut le chercher par
contre.C'est un peu l'inconvéniant avec Internet, on a accès a tout donc on ne sait plus trop où
aller, et la plupart des médias proposent la même chose, même sur Internet. Du coup pour
avoir de la visibilité, on cherche tous a rentrer dans des criteres, a default d'inover ou d'être
dans son délire. On répond a la demande en somme, mais les gens se lassent. De la a dire «Le
Rap C'Etait Mieux Avant» je ne sais pas. Il y'a du bon a chaque époque, c'est plus l'esprit
HipHop qui n'est plus aujourd'hui.

S: Et pour conclure cette Interview, je te remercie de t'être preté au jeu des questions
reponses. Peux-tu rajouter un dernier mot pour ceux qui suivent StriclyHipHop ?

A: Merci a toi et au magazine. Merci a tous les lecteurs et pour ceux qui veulent en savoir
plus, www.AjiRa75.skyblog.com . L'album est toujours disponible, les points de vente sont
sur mon blog, on peut retrouver en feat Gwenzel (Futur Proche), Boramy, Larme Amer, Sidi
Omar... Et bientôt des infos sur ''Urbaine Littérature 3''.

StriclyHipHop Mag N°3 29


Interview Casus Belli

La dernière signature de Rohff s'appelle Casus Belli,


du latin ''Cas de Guerre'', le nom de son dernier
album. Ce Lyonnais de trente ans fais une bonne
impression avec les premiers extraits que sont ''Ma
Musique'' et ensuite ''Quoi Qu'Ils Disent'' ft.Rohff,
legerement vocodé...

Rohff le compare un peu comme son Eminem, mais la


comparaison s'arrête a la couleur de peau. En 2005
quand sort ''Soul Fiction'' son premier album, il y'a
plus le fond que la forme, alors que sur ses mixtapes
qui ont accompagnés cet album, c'était le contraire.
Du coup le public était un peu perdu. Il a pris ses
remarques en compte et il nous livre donc son
deuxieme effort. Bien que signé chez Foolek, il a le bon
goût de ne pas copier le patron du label. Lui prefere
livrer un album sincere et brut, avec la pochette ou
l'on peut voir ses influences comme Tupac ou encore
Snoop Dogg, Biggie et Mobb Deep.

Pour en savoir plus sur le personnage mieux vaut


écouter son album et puis lire cette Interview...

Swift: Histoire de commencer comme il se doit l'Interview, est-ce que tu pourrais retracer ton
parcours, de tes mixtapes a "Soul Fiction" puis ce qui arrive cette année ?

Casus Belli: C'est le parcours classique d'un Rappeur: MJC, scènes de quartiers, Open Mic, freestyles
radios puis comme les retours sont positifs, on lache pas l'affaire donc j'ai sorti en 2000 mon maxi
vinyl ''Lyon'', puis une série de trois Street Cd's pour me faire connaître, mon premier album ''Soul
Fiction'' en 2005, un autre Street en Juin 2009, ''Para Bellum'' et mon dernier album en novembre
''Cas de Guerre''.

S: Tu es signé chez Foolek mais en coprod Banlieue Sud. Pour ton Album "Cas de Guerre"
esperes-tu avoir une exposition médiatique conséquante ?

CB: C'est clair que j'espere avoir une exposition médiatique plus importante qu'à l'époque où j'etais en
indé pur et dur avec mon label CBStyle Records. Ma musique va être plus mise en avant et donc plus
écoutée et ca c'est deja une victoire en soi.

S: Cet Album vient a peine de sortir (le 2 Novembre). Es-tu satisfait des premiers retours ?

CB: On a eu pour l'instant que de bons retours de la par du public ou autre donc ca fait super plaisir.
Après, les ventes, on doit en être a 4000 cd's vendus donc ca avance doucement mais ce qui compte,
c'est l'évolution par rapport aux projets précedents et pour l'instant elle est positive. Ensuite, on va
attaquer la scène, refaire des clips et faire vivre cet album le plus longtemps possible.

S: Le marché du Disque est au plus bas. T'es-tu fixé un objectif niveau ventes et au vu du
demarrage penses-tu l'atteindre ?

CB: Non, pas d'objectifs précis même si on espere toujours cartonner au fond de soi. Avant la sortie on
pense toujours qu l'on va tout retourner ! Et le retour a la réalité peut être dur a encaisser, mais on

StriclyHipHop Mag N°3 30


verra bien et on fera le bilan calmement l'année prochaine après la tournée. Pour l'instant c'est que du
Kiff.

S: Dans "Ma Musique" tu dis "Je suis nostalgique..." et plus loin "Je suis de la génération Ideal
J...". On a tendance a dire "Le Rap C'Etait Mieux Avant". Quel est ton avis sur la question ?

CB: Je ne suis pas partisan de ca. Pour moi il faut vivre avec son temps, les anciens seront toujours
nostalgiques d'une époque que les plus jeunes ne connaissent pas et ce sera toujours le même schema.
Il y'a du très bon Rap de nos jours, il faut juste être capable de fouiner un peu et de sortir des médias
traditionnels pour aller chercher de l'info et du bon son là où il se trouve vraiment.

S: Tu as la trentaine et tu n'es pas arrivé du jour au lendemain. Desormais dans le Rap, certains
veulent brûler les étapes. Quels conseils pourrais-tu donner aux plus jeunes ?

CB: De faire ca par passion et uniquement par passion, ne pas calculer ce qui se fait autour, ne pas
reproduire les recettes toutes prêtes, faire confiance a sa créativité et aller au bout du processus en
lachant rien. En résumé, être un passioné et avoir confiance en soi (rires).

S: Pour en revenir a l'album, il etait précédé d'une tape nommé "Para Bellum". Quel concept
as-tu voulu instaurer entre ces deux sorties ?

CB: ''Para Bellum'' c'est des morceaux qui avaient été bossés pour l'album, je trouvais sympa que le
public puisse avoir entre les mains le brouillon de l'album histoire de pouvoir voir par quelles etapes
on était passés pour arriver a l'album ''Cas de Guerre''.

S: Pour la promo, tu as placé plusieurs titres sur "French Invasion 8" de DJ PIMP, une bonne
facon d'annoncer l'Album. Les Américains fonctionnent énormement ainsi. Penses-tu qu'en
matière de business, la France a-t-elle encore tout a apprendre ?

CB: Pimp m'a contacté et je trouvais l'idée vraiment sympa, il faut donner pour mieux recevoir. Et c'est
vrai qu'en terme de Business on est loin des cainris, il faut sortir un peu des sentiers battus pour
pouvoir se faire entendre et se demarquer.

S: Tu viens de Lyon. Est-ce que c'est plus facile de percer quand on vient de province ?

CB: Non, pour moi je pense que c'est un peu plus difficile. Premierement parce que les médias sont
sur Paris, et monter une semaine sur Paris pour faire de la promo quand tu es indé , c'est pas évident,
ca coute des thunes... Paris centralise les médias, et il faut faire du bruit sur Paris pour que l'info
redescende en province...

S: Pour finir, merci de t'être prété au jeu de l'Interview. Est-ce que tu pourrais rajouter un
dernier mot pour ceux qui suivent StriclyHipHop ?

CB: Gros Big Up a tous ceux qui auront pris la peine de lire l'article jusqu'au bout ! N'hésitez pas a
découvrir l'album et venir nous voir sur scène (rires). Encore merci pour l'Interview !

StriclyHipHop Mag N°3 31


Anatomie d'un Classique : Ideal J
1998 marquera a tout jamais une révolution pour le Rap
Français. ATK, Oxmo, NTM, Fabe, Arsenik, Idéal J,...
L'age d'Or du Rap Français. Mais revenons sur l'album
d'Ideal J.
Un album porté par la plume de Kery James, qui laisse place
entre deux sentiments: la révolte et l'amerthume. Avec d'un
coté des titres comme ''Hardcore'' ou ''Pour Une Poignée
De Dollars'' et de l'autre ''J'ai Mal Au Coeur'' mais aussi ''Si
Je Rappe Ici'' et ''L'Amour'' ft.Rohff & Demon One (qui
deviendront ceux que l'on sait). ''Le Combat Continue''
frappe d'entrée comme un coupe de poing. Chaque
morceaux marque. Ceux qui connaissent ce Disque savent
pouquoi Kery évoque depuis 2005 l'envie de faire un Disque
entre celui-ci et ''Si C'Etait A Refaire''. Son dernier album
se rapproche un peu de celui-ci dans l'idée mais ne contient plus la fougue de l'époque. Dur de refaire
un album et de l'adapter a l'époque. C'est son côté spontané qui fait de ce Disque un monument du Rap
Français. Le symbole de la Pochette est énorme, encore aujourd'hui il n'y a plus de pochette aussi forte.
Certes, la photo est simple, mais son contenu et la signification fait de celle-ci un chef d'oeuvre.
Musicalement, le son est lourd, opressant et froid. Sur ''Hardcore'' où il fait montr la tension ou quand
il reprend le ''Nothin But A G Thang'' de DrDré. Bien que plus tard il regrettera certaines de ses
paroles, qui selon lui ont généré une certaine violence, coupable de la mort de ses amis LAS et Mamad
(membres de la Mafia K1 Fry) qui l'ont pratiquement poussé a arrêter le Rap. S'en suit une période de
doute sur lui-même qui le mène a la religion, qui le suivra la suite de sa carrière. Ce qui ne changera
pas le contenu de ce Disque.

Le Mois Prochain: Nouvelle Donne Volume 1 (1997)

Focus: Bushido
Et voici comment se dinstinguer de la Presse HipHop. Ne pas parler
des mêmes sujets que eux. Un peu de Rap Internationnal ne peut pas
vous faire de mal. Du Us ? Eh ben nan de ... l'Allemand ! La scène
HipHop est plus implantée que l'on croit de l'autre côté de la
frontiere.

Ce mois-ci découvrez Bushido, une reference la-bas (et qui écoute


Lunatic), un MC capable de s'adapter sur pas mal de types d'instrus.
Technique ou Melancolique, comme sur un de ses Classics
''Janine'', titre a écouter sur YouTube.

Dans le prochain Numéro, découvrez d'autres MC d'outre-rhin. Et


en attendant guettez la compilation qui vient de paraître, ''La
Connexion'' avec des duos de Rap Français & Allemand. Ce qui
peut paraître surprenant en France l'est moins dans l'Est. Laissez-
vous tenter et n'ayait pas d'a priori, le Rap Allemand est plus riche
que certains peuvent le croire.

Titres a Ecouter: ''Janine'', ''Glaub An Dich'' ft.Azad & Jonesman, ''Fick Dish'' (retrouvez
bientôt une ancienne tape en telechargement)

StriclyHipHop Mag N°3 32


Lumière Sur : Assim

Pour connaître un rappeur, il suffit d'étudier un minimumses textes. Loin de tout


egotrip ou Dirty, Assim vient de l'ancienne generation au niveau des textes malgré son
jeune age. Déjà interviewé lors du Hors Série Spécial Interviews (toujours en ligne),
retrouvez ici des extraits de phrases qui seront dans ''D'un Reve A l'Autre'' son premier
cd qui sera dispo courant 2010. En attendant analyse...

“Tu comprendras dans mes sons pourquoi je me dis si nul”. Assim ecrit inevitablement pour
se libérer, avec du recul mais avec aussi une pointe de fatalisme. Il est certain qu'en ecoutant
on en sache plus sur son passé et ses espoirs. “Je ne le dis pas, mais souvent je crie Au
Secours, un passé plein de secousses, ma chance a fait une fausse couche”, là on retrouve un
peu le côté contradictoire de la vie qui nous rend pudique sur les details de nos histoires mais
face a l'écriture on se lache un peu au grand jour. Comme pour les 'Au Secours' qu'il ne dis pas
mais n'hesites pas a écrire.”La vie me saoule donc je la noie dans du William Peel”, ici c'est
lun peu le syndrome du fatalisme qui nous guette tous. L'image de boire pour oublier. On c'est
tous dit un jour 'Je suis triste, je vais boire pour oublier', mais on se rend compte que la vraie
tristesse c'est de la noyer. “Je veux mordre la vie a pleine dents mais elle n'est pas
comestible”. On le veut tous mais démesurement. Pour le bonheur on se contente de peu mais
pour ce qui n'est 'pas cosmetible' on en voudrait beaucoup. “Quand il pleut dans ma tête c'est
la poisse qui m'abrite”. On est tous un peu faible, a se raccrocher a n'importe quoi. L'image de
la poisse ici est tres interessante. “C'est pas le Rap mais le Bac qui rendra fier maman''. Rien a
dire la dessus, le Rap c'est bien mais il y'a des priorités dans la vie a respecter comme par
exemple l'avenir professionel car il ne faut pas être naïf, le Rap ne paie pas. ''Je me pleins sur
mon sort au fond je sais qu'il y'a pire'', qui n'as jamais cru avoir tous les malheurs sur terre ?
Au fond on a tous une chance que les autres n'ont pas. ''Je reste fort ca finit par semer le
trouble'', un peu le Masque que beaucoup ont. A montrer que tout vas bien mais en vrai c'est
loin d'être le cas. Alors on le cache en donnant l'image forte pour que les gens y croient.
Au final on se rend compte que les textes d'Assim sont murement reflechis et non avide de
sens. Rendez-vous au moment de la sortie de ''D'un Rêve A l'Autre'' en 2010 et pour vous
www.A2sim.skyblog.com
Yeuf & Don't Stop The Music

Le but de l'association des deux est simple et original: la marque de feuille a rouler
''Yeuf'' (feuille en verlan) et le jeune Label Parisien ''Don't Stop The Music'' s'allient
afin de promotionner des artistes de la culture HipHop.

Certains ont pu remarquer les paquets de feuilles avec de la pub pour l'Album de Grain de Caf
(''Thomas Traoré'', cf Interview Page 24). L'assotiation des deux peut surprendre. D'un côté
Yeuf est une jeune marque de feuille a rouler, novateur de par son nom deposé en verlan. Et
d'un autre le Label Don't Stop The Music, qui s'occupe essentiellement de management et de
beatmaker (a suivre dès le prochain numéro). Le but des deux est de créer un support de
communication qui se demarque du reste du mouvement. D'autres parteneriats sont a venir,
mais ils seront communiqués au moment voulu.

Dans le prochain numéro, decouvrez un


Beatmaker du label Don't Stop The Music

Ci contre un support de paquet, avec la


pub pour l'album et les liens des MySpace.

Affaire a suivre dès le StriclyHipHop Mag #4

StriclyHipHop Mag N°3 34


Dee Jay Issue: DJ Pimp

Mixtapes: ''French Invasion 8'', ''Rnb Touch Vol.57'', Prince Negaafellaga ''Kiss Kiss Bang Bang'' Mixed by
DJ.Ophax & DJ.Pimp, DJ.Ophax & DJ Pimp presentent également une mixtape avec St.Laz et Snyp Life pour
''Are You In This For The Love Or The Paper'', ainsi que la ''French Invasion 9'' et la ''French Invasion 9.5''

Ce mois-ci, encore pas mal de Tapes offertes sur le Web par DJ Pimp. Pour commencer, la
''French Invasion 8'' Hosté par Casus Belli. Ensuite la ''Rnb Touch Vol.57'' avec pas mal
d'exclues Américaines, comme toujours. Vous pouvez aussi trouver la Tape de Prince
Negaafellaga mixée des mains de DJ Ophax & Pimp, ''Kiss Kiss Bang Bang'' a écouter de
toute urgence, notemment les tracks avec Sat. Les bonnes choses ne s'arrêtent pas, la ''Rnb
Touch Vol.58'' est elle aussi disponible. Pour les fans de bons sons cainry, retrouvez la (...) Et
pour finir ce mois-ci, la ''French Invasion 9'' Hosté par Diomay & Alexi Kantrall est dispo
depuis le 16/12/09. Et le tout toujours a télécharger gratuitement. Pour ca, une seule adresse:
www.DjPimp.Skyblog.com

Live avec Diomay


Les fervants du Net ont déjà pu voir les vidéos. DJ Pimp va
accompagner Diomay pour les dates pour la promo de ''Rue de
la Paix'' (Cf.StriclyHipHop Mag N°2). Diomay qui est aussi
au Host de la dernière ''French Invasion 9'' avec notemment
l'Inédit (sur une prod de Dj Pimp) ''Baggy Survivor'' en feat.
avec Alexi Kantrall. Plus d'infos sur:
www.MySpace.com/Diomay75012

La Production Sonore:
Autre corde a son Arc, les Instrus. En plus de réaliser ses remixs
(comme le ''Number One'' de R.Kelly en écoute sur son Blog),
Dj Pimp a également produit (outre le titre de Diomay, ci au
dessus) un titre sur la mixtape de Mamdoo, le titre ''Requiem''.
Vous pourrez également écouter ses prods sur son blog. Et pour
télécharger le Cd de Mamdoo, rendez-vous sur:
www.Mamdoo-Musik.Skyblog.com

Reload:
DJ Pimp sortira également en Janvier 2010 un Album intitulé ''Reload''. Le concept est
simple, reprendre des a capellas Américains et faire des prods autour de ces titres afin de leur
donnerune seconde identité. A suivre sue son Blog.

Retrouve DJ Pimp dans le Prochain Numéro de StriclyHipHop Mag

StriclyHipHop Mag N°3 35


Compléments
Lyrics du Mois – Chroniques – Street Wear

Lyrics du Mois

Ce mois-ci c'est le couplet de REDK [Photo] dans le titre ''Lecon de Vie'' de Carpe Diem (son
groupe) sur le Street Cd du crew ''Le Silence A Toujours Son Mot A Dire'' sorti il y'a
quelques temps. Entre technique et conscience il nous offre une belle prestation. Le Clip est
dispo vous pouvez checker ca sur le Net (les vrais savent où chercher). Lyrics...

''Lecon de Vie''
''Je prends des leçons de vie, a chaque jours que Dieu fait /
Tire des enseigenements après chaques bourdes que je fais /
Mes levres te l'affirmes, captes-le bien / Eleve de la vie, elle suit
son cours, moi je suis les siens / J'y apprends pas mal de belles
choses / J'ai vu des fous frolé le Buzz, des couteaux, des guns,
des battes de Base-ball / Un monde géré par des escros /
J'ai cherché justice en Palestine ils m'ont dis ''Wesh c'est quoi
que tu cherches Kho ?'' / (...) Je reste vigilant / Car les plus
belles insultes se cachent souvent derierre les plus beaux
compliments / Les joies précedent souvent des deceptions
immenses / Car il n'y a pas de gens fidèles, c'est juste les
occasions qui manquent / Lassé de voir les MC's mythonner /
Marre d'être entouré de faux-culs et fesses silliconnés / Depuis
que le Buzz monte, je revois ceux qui me blairaient pas / Sortir
le vernis a pompes et crier ''Oh R.E.D.K !'' / Mais c'est comme
ca un peu partout / J'ai appris a vivre malgré les critiques des
jaloux / Qui disaient qu'on faisait de la merde, au fait ils sont
où ? / Aux dernieres newz, ils se mordaient les doigts, j'pense qu'ils en sont aux coudes /
Du coup, volontairement j'm'isole / Marre des ''Wesh la Famille'', ''Mon ami'' et des
sermonts d'ivrognes / J'ai appris a rendre fier père et mere / Depuis que mon poto a rayé
papa - maman de son vocabulaire / De quoi j'ai l'air, au milieu de tout ca ? / D'un colis
piégé ? / D'un gosse que la vie a privilégié ? / J'apprends a rester modeste petit / Appelle
moi Kader, R.E.D.K c'est pour le Net et les pochettes de Disques''

StriclyHipHop Mag N°3 37


Chroniques
Pour les Chroniques de ce Numéro, retrouvez de nouveau des Disques divers et variés
comme par exemple le 1er Album solo de B-la intitulé ''Pourquoi Tu Pleures ?'' ou
encore le dernier Jay-Z, mais aussi l'album de Salif ou encore le premier album de
AjiRa (cf.Interview) ''En Marche Vers l'Avenir'', une petite mixtape de Kanye West en
mode Autotune, puis le dernier album (qui est sorti) de Kool Shen, le fameux ''Crise de
Conscience''

Le Rap c'est une Musique riche (précaire mais riche), comme de retrouver Jay-Z qui
chante ''Death Of Autotune'' puis deux chroniques plus loin une mixtape de Kanye West
qui ne fait que ça !
Et n'oubliez pas, pour les notes, si on n'est pas d'accord, c'est tout simplement que l'on
n'est pas du même avis...

Disque du Mois £ B-la – Pourquoi tu Pleures ?


**********
Après des featuring et des apparitions remarquées on
attendait de voir ce que valait B-la en solo.
D'entrée on remarque que c'est un album assez court, mais
plutôt intense. Impossible de parler d'une seule ambiance,
tant il y'en a: Rap, Soul, Latino ou Pop Rock, il y'en a pour
tous les gouts. Et elle a des choses a dire, sans doute pour
ça que seulement trois personnes apparaissent sur ce
Disque (Sahar, Balastik Dogg & Alexi Kantrall), apportant
chacun une touche différente. Et toutes les instrus sont
réalisées par ce dernier, et contrairement a certains noms,
là on sait que les instrus ne seront pas quatorze fois la
même (l'album début 2010 !). On passe du 1er extrait
clippé ''La Colombienne'' assez enervé et saturé de guitare
a un ''Dans le Miroir'' a l'opposé. Les lyrics, sans être des
thèses, sont écrits avec le coeur et ca se ressent. On reste
scotchés par ses histoires d'amour, non pas a l'eau de rose
ou cliché comme le rnb français, ici ca rappe dur et
malheuresement réel lorsqu'elle evoque les violences
conjugales et l'infidelité. Est-ce pour ca que les hommes ne
pourront pas écouter ce Disque ? Bien sur que non, un
morceau comme ''Ephemere'' nous rappelle les Bone Thugs
et B-la prouve qu'elle a du flow. Inutile de preciser qu'elle
n'a rien a voir avec une Diam's. Sans single évident, elle
réussit a nous maintenir attentif du début a la fin de ce
premier album, de bonne augure pour la suite. ''Pourquoi tu
Pleures ?'' ... Parce que l'album est fini.

<< A (Ré) écouter: "Dans le Miroir'', ''Ephemere'' et ''Give Me''

StriclyHipHop Mag N°3 38


£ Kool Shen – Crise de Conscience
**********
A 43ans, Kool Shen peut être considéré comme un Old Timer. ''Dernier Round'' en 2004 devait
être son dernier disque, puis il n'a jamais pu arrêter d'écrire. En 2007, une annonce sur Internet
remue la Planète Hip Hop: Kool Shen préparerait un nouvel album. Deux ans plus tard, le
disque est dans les bacs. Verdict ? Une lecon de Rap.

Disons-le d'entrée. Mis a part deux titres faits pour plaire et montrer la performance (comme sur ''C'est
Bouillant'' avec Salif) le reste est très bien écrit et cohérent. Il ramène son côté 'grand frere' sur certains
titres et c'est definitivement là qu'il est le meilleur. Sur ''La France Hallucine'' ou encore ''Grandeur &
Decadence'' il livre des textes a la hauteur du côté Social qui a fait le succès de NTM. Et c'est pour
nous rappeler cette belle époque qu'il invite Joey Starr sur ''Je Reviens'' (Joey prépare aussi un solo,
avant le 5ème NTM ? ). Mais ça reste les thèmes qu'il est le plus fort. Des morceaux comme
''Salope.com'' ou encore ''Rappelle-toi (la derniere fois que tu as tiré sur un homme)'' avec Jeff Le Nerf
peuvent surprendre masi on comprends son évolution. Autre grand moment du disque, ''Vendredi 13''
un très long couplet bien amené avec l'instru qui cole parfaitement au thème. Pas mal de feat pour
l'épauler (Joey, Salif, Jeff Le Nerf, J.Mi.Sissoko et Blacko), la plupart pour des refrains. Au final un
bon album (si on enleve ''C'est Bouillant'' qui gache un peu l'ensemble) et surtout a 43 ans il montre
qu'il est toujours là ! Qui va s'en plaindre (a part Booba ?)

<< A (Ré) écouter: "Vivre Dans l'Urgence'', ''La France Hallucine'' et ''Vendredi 13''

£ AjiRa – En Marche Vers l'Avenir


**********
Un réel condensé de vie sur disque. Un peu comme sur la pochette, on se dit que ca sera sombre, avec
peu d'espoir. Simplement la vision d'AjiRa, Parisien de 23 ans. Un disque qui peut paraître fataliste,
mais réel et encré dans une réalité sociale (''A quoi ca sert de travailler plus si c'est pour etre plus
pauvre ?''), mais qu'on peut plutot interprete en mode ''moi c'est la meme''. Le quotidien, la tristesse, la
musique... tant de thèmes qui l'inspirent. Et raliés a sa cause, on peut retrouver Larme Amer, Sidi
Omar, Boramy, Gwenzel, Irokaï, Ikki ou encore Enja sur des prods de D.A.M.S, Karim West, Le
Roumain, Dr.X... Les instrus, souvent tres sombres, collent bien au flow du Mc, qu'on sent evolué au
fil des morceaux enregistrés. Sans parler de qualités inégale, certains morceaux sortent du lot, comme
''Dans le Desert'' où tiraillé par le fait de ne pas avoir d'inspiration, il en souffre mais parvient a nous
sortir un texte. On peut reprocher la non prise de risque tout en restant enthousiaste sur ce premier solo
prometteur. Comme il le dis sur un track, ''Le premier album ne sera le dernier (...) je sais bien qu'il
n'est pas parfait, c'est le premier pas vers mon destin''. Un opus donc prometteur, a lui de confirmer.

<< A (Ré) écouter: "Tristesse d'Automne'', ''Du Bout De Nos Jumelles'' et ''Le fruit De Ma Passion''

£ Jay-Z – The Blueprint III


**********
Dangereux d'appeler son nouvel album comme deux classiques et surtout quand la tendance n'est plus
New York mais plutôt le son du Sud et les sonneries de portables. Le verdict ?

Disons le d'entrée. Ce ne sera pas un Classic mais (tout juste) un bon Album, non pas ce qu'il a fait de
mieux mais tout simplement au dessus de ce qui sort. Je vais être honnête il y'a dix ans il aurait sans
doute eu un 6/10 pour le même album, mais vu le contexte on prend ce qu'il y'a. Premièrement, le
single ''Run This Town'' n'est pas representatif de l'album mais qui d'autre pouvait inviter Rihanna et

StriclyHipHop Mag N°3 39


Kanye West sur un même Track et ensuite balancer un ''Death Of Autotune'' alors que ce dernier en
(ab)use ? Si il peut paraître decevant parce que Hova nous a habitué a (beaucoup) mieux cet album a le
mérite de susciter la curiosité. Comme tout d'abord où sont passé les samples et l'ambiance qui
regnait sur ses précedants albums ? Et est-ce que Drake avait-il sa place sur ce Disque ? Mais ce
disque vu sa position ne peut pas paraître au même point que le 1er. Depuis il a changé de vie (cf.Page
19) et c'est normal que les textes ne soient pas les mêmes. Même si on les preferait avant. Cependant il
a le mérite de susciter la curiosité. Mission réussie ? Tout juste mais si il y'a un prochain il a interet a
faire un really classic parce que sinon ca va être dur...

<< A (Ré) écouter: "Death Of Autotune'', ''Off That'' et ''Empire State Of Mind''

£ Salif – Curriculum Vital


**********
Deuxième Album pour Salif après pas mal de mixtapes en solo ou avec Nysay, longtemps annoncé.
Mais a la premiere écoute, on ne peut s'empecher de repenser au potentiel de Salif. Pour commencer,
21 titres c'est assez long. De plus on sent que l'album est ''fomaté'', dans le sens ou il y'a un morceau
pour chaques ambiances. Le point positif ce sont les lyrics et flow qui sont a la hauteur, il n'y a rien a
contester la dessus. Sur ''Cursus Scolaire'' il nous rappelle l'école, d'un point de vue assez conscient et
sur ''Blow'' il se laisse aller au Flow plus qu'au fond. Sur ''CV'' a la grosse instru West Coast il nous
rappelle son parcours. Mais apres quasiment trois années de retard, on ne peut s'empecher d'être déçus,
surtout a l'écoute de tres bons tracks qui nous rappellent l'énorme potentiel de Salif. On parle souvent
de vers a moitié vide ou a moitié plein, ici chacun aura son avis.

<< A (Ré) écouter: "Cursus Scolaire'' et ''Blow''

£ Kanye West – Lv & Autotune 4


**********
Dire que les haters de Kanye West vont detester est un ephemisme. Alergiques a l'autotune, passez a la
page 41 tout de suite, merci. Ici ce sont des titres compilés de droite et de gauche, une espece de
Collector de ces titres en quelques sortes. Donc ca va de singles, remixs et couplets posés. Rien
d'innovant mais ceux qui ont aimés le dernier album de Kanye West ( oui il y'en a !) adhereront a cette
tape. De belles trouvailles comme ce ''Alright'' où Kanye tente de rattraper le débit de Twista, ou le
''Run This Town'' de Jay-Z avec Rihanna, ou encore des remixs de Beyoncé. A noter la presence du
tres bon Drake sur deux titres (pareil, c'est soit on adhere soit on deteste) dont le ''Forever'' qui retourne
les States depuis quelques temps ou encore Wale, autre rookie us. C'est assez marrant de retrouver Jay-
Z sur quatres titres lui qui clame son ''Death of Autotune''. Pour l'utilisation abusive, okay... Ici ca fait
du bien. A se procurer d'urgence.

<< A (Ré) écouter: "Forever'' et ''Run This Town'' mais surtout ''Alright''

StriclyHipHop Mag N°3 40


Street Wear: Oto 10 Dakt

Ceux ayant lu le Second Numéro de


StriclyHipHop Mag se souviendront de ce
Blaze. Voici donc pour ce numéro la
présentation de la Marque c'est Oto'10'Dakt et
ce que vous voulez savoir se retrouve dans ces
Pages...

« Le mot "OTO10DAKT" en lui-meme est un dérivé du qualificatif "autodidacte" qui se dit


d'un individu qui évolue et fait son apprentissage seul. Il est utilisé ici pour exprimer les
valeurs de la culture urbaine sur différents supports Textile.

Crée en avril 2007, OTO10DAKT a su réunir toutes les disciplines du Hip-Hop en proposant
des apparitions concretes sur des projets sérieux a divers artistes du paysage Underground
Francophone. En effet, OTO10DAKT travaille avec des DJ's, Rappeurs, Danseurs & Sportifs
Urbains sur des partenariats d'évenements & contrats de sponsoring pour promotionner la
marque de vetements et renforcer son attache au sein de la scene Hip Hop.

OTO10DAKT est donc une jeune entreprise, proposant une ligne de vetements "StreetWear"
avec une forte image résolument "Hip-Hop", ciblant les 14 / 30ans influencés par la culture
urbaine. Fort du succes de ce style, oto10dakt développe un produit original en reliant
directement ces activités Hip Hop avec les vetements de la marque. L'objectif étant de
mobiliser un maximum de moyens a travers deux activités complémentaires.

Ayant une crédibilité depuis déja quelques années dans le milieu, de nombreuses personnes
suivent la marque et son avancée. OTO10DAKT s'est imposé comme étant une des voix de
l'indépendance et de la débrouillardise dans un milieu hip-hop de plus en plus détraqué. Le
but étant de devenir l'embleme d'une génération qui veut s'en sortir autrement que par ce
qu'on lui impose. »

Presentation de la Marque présente sur le site www.Oto10Dakt.com

Oto 10 Dakt Sampler Volume 1


Bonne initiative a saluer, le Sampler de la Marque. Pour
ce 1er Volume mixé par DJ Klin, on peut retrouver des
sons de Carpe Diem (le très bon ''Lecon de Vie''), le
''Dirty Gloves'' de DJCrown avec Futur Proche, Braille,
Shak, Salif & Nakk, mais aussi du Monseigneur Mike,
Diomay, Casus Belli, Youssoupha, Grodash, et bien
d'autres... Nous on est préssés d'écouter les prochains
Volumes.
A Soutenir sur: www.Oto10Dakt.com

StriclyHipHop Mag N°3 41


Sport: Le Coup de Main de la France

Voila le geste qui a retourné le monde du sport lors des barrages retours des eliminatoirs
(ou les qualificatoirs c'est selon) de la Coupe du Monde.

Alors que la France est réellement en difficulté face a l'Irlande, qui sont passés proche de la
qualification, en prolongations, la France utilise ''involontairement'' un Joker. Coup franc long
qui atterit dans la surface, et la controle du bras de Thierry Henry et qui amortit de la main
pour amener le Balon vers son pied et centrer afin que William Gallas marque, sans gloire.
Malgré la constetation, le but est accordé. Preuve que la France le sait, Gallas, defenseur qui
marque en prolongations devrait feter son but. Eh ben nan il reste stoïque jusqu'a la fin du
match, alors qu'en temps normal, un defenseur qui marque, même contre les Iles féroés, fait
trois tours de terrains de joie, alors un but qui qualifie son Pays pour la Coupe du Monde
devrait rendre joyeux. Non. La France se qualifie et l'info fait le tour du monde.

Alors, de haine on espere un groupe bien difficile pour la France. L'info tombe la France est
dans le quatrieme chapeau, et tombera forcement face a une grande equipe du Premier
chapeau. Ca aurait pu etre le Bresil, l'Allemagne, l'Espagne, l'Argentine... Ce sera l'Afrique du
Sud. Mais ce n'est pas tout. Un tirage heureux (et chanceux) qui place la France dans le
groupe le plus simple avec l'Afrique du Sud donc, qui acceuille la coupe, l'Uruguay et le
Mexique.

Rendez-vous donc en juin pour voir ce Mondial et les ''performances'' de la France, qui verra
logiquement le licenciement de Raymond Domenech... Vivement juin.

StriclyHipHop Mag N°3 42


StriclyHipHop Mag Archives

Retrouvez les
Anciens Numéros
En telechargement sur
www.StriclyHipHop.Skyblog.com

StriclyHipHop Mag N°3 43


StriclyHipHop Mag Blog

En plus des anciens


Numéros du Mag
Retrouvez l'Interview
de Kamnouze
Et la Net Tape de
Rapodrome Archives 1

StriclyHipHop Mag N°3 44


Conclusion
“ StriclyHipHop Mag est un Webzine gratuit, mais les droits de reproduction sont
réservés pour tous. Aucun élément de ce Numéro ne peut être reproduis ni transmit
sans l’accord de son auteur (…)“

N’ayez pas peur, cela veut simplement dire que vous ne pouvez pas vous
accaparer les Articles. Vous pouvez bien sur le faire tourner par Mail ou par
Blog, mais par son Intégralité, et je vous encourage même vivement à le
faire. C’est juste qu’il ne faut pas ‘’oublier’’ de préciser d’où ça provient.
Réaliser un Webzine, vous vous doutez que c’est énormément de travail,
donc je vous remercie de le respecter.

Pour le troisieme numéro, il y'a un peu plus de pages qu'a l'accoutumée. Je


pense que certains auront remarqués le Dossier Rapodrome plutot consistant,
qui explique cela. Que serait un Mag sans une Cover a la hauteur ? Un grand
merci a Dj Pimp pour l'Artwork de celle-ci. Un grand merci aussi a
Kamnouze, Candy Ken, Shadie et en particulier a Ceda d'avoir pris autant de
temps pour le dossier, mais aussi a ceux qui se sont preté au jeu des
Interviews, Grain de Caf, Sat l'Artificier, Lylah, AjiRa ( ton skeud dechire,
lache pas), Casus Belli (mieux vaut tard que jamais) mais aussi a Don't Stop
The Music et Assim (on se dis a la tape ?).

A tous ceux qui liront ce Mag et qui le feront tourner, ce qui le kifferont ceux
qui vont l'imprimer. Si vous connaissez des Mc ou chanteuses talentueux(ses)
n'hesitez pas a leur donner le contact que vous trouverez ci dessous.
Merci de soutenir... Peace.

$wift

Pour Plus d’Informations, renseignements, recommandations…


SwiftArtisteTriste@live.fr
Avis a ceux désirant de figurer dans les prochaines parutions: Si tu rappes ou produit, n'hésites
pas a m'envoyer demo, maxis, albums ou autres. Pour cela, contact moi via mon adresse mail et demande moi
mon adresse perso pour m'envoyer tout cela. J'écouterais et verrais pour consacrer Article et/ou Chronique.
Comme vous pouvez le consatater dans ces pages, il n'y a pas de quotas ni de profil souhaité. Seule la Musique
parle.

N°4 Disponible en Téléchargement le 24-02-2010

StriclyHipHop Mag N°3 45