Vous êtes sur la page 1sur 147

Et que Dieu soit avec nous...

Général américain moyen

Dieu est d'ordinaire pour les gros


escadronscontre 1espetits.
Bussv-Rabutin

Sommaire 03
Stairway to Fleaven (cFc,Riva&rB) 04
ATeaJacta Est rc"""r rsr 12
Madlift to Earth (Riva).. 76

Les Archanges
Alain, Archanges cles Cultures icB). . . 24
AngerÀrchangedesConvertisÉ4.. ......... 28
Blandine, Archange des Rêr.es irR). . . 34
Catherine, Archanges des Femmes rLH] 42
Christophe, Archange des Enfants 46
Daniel, Atchanges de la Pierte r,t,., 50
Didier, Archanges de la Communication 6,m1 58
Dominique, Ârchange de la Justice q\rL.). . . 62
Emmanuel, Archange du Double Jeu 1c',o 70
Francis, Ârchangedc la Diplomatie 'rH 74
Gabriel, Archange du Feu rcicr 78
Georges, Archange de la Purification u D r . . . 82
Guy, Archange des Guérisseurs c""r 86
Janus, Archange des Vents (rB). . . 90
Jean, Atchange de la Foudre lcrc; 96
Jean-Luc, Archange des Protecteurs (.ir( 102
Jésus, Archange de Dieu 1.'n1 . . 106
JordirArchangedesAnimaux.r,,cr.. ...110
J o s e p h , A r c h a n g e d e l ' I n q u i s i s t i o\ $n . .......114
Laurentr Archange de l'Epée (cFq . .
M a r c , A r c h a n g ed e sE c h a n g e s1 o n 1 .....128
M i c h e l r A r c h a n g e d e l a G u e t r e i \ r. i. r. ) .......132
N o v a l i s r A t c h a n g e d e sF l e u r s g o , ; ......138
$ T a l t h e t r A r c h a n g ed e s E x o r c i s t e sr u B ). .,.....744
Y v e s r  r c h a n g e d e s S o u r c e s. i.r. r i ....148

Annexes .....156

Starring (in alphabetical ordet) : N{athieu Balali Cé1ineBarbé, Julien Blondel, Thomas Brionne, CFC, Croc,
Léo Henrr et Riva.
;t;;;'b;','ir,î-u, Brjonne
Board Verificators : Samueler SandrincTarapacki

[iii:l;#i'*l*::Lt:i3,.;pierreCourtiat,r{anetvincentN,radras.
Movie Poster : Stéphane Cocheteux
Directot of photogtaphy:
-ettiiUïtorfulz
Exploitation Visa : Croc
Collaborator : Timbre Poste
5 tai rway {x* Ulll\rl.,

i.r C:r. i
it Irll.l-

to.. llll:-i-(

l'çr-.,;-
:r:l i.ia: -
i .:

n edve n
t,
l'.,...:-'

-l-i !: --

Nous n'allons pâs, encore une fois, l-ous faire un couts sur les Et le tout entièrement non-otganique dans un put sn-le Fligh
\'Iarches Intermédiaires. el1essont decrites de nombreuses fois et ar,-ec Tech : pas de jardins, pas cl'arbtes- juste un soieil toujours brillant
force de détails dans de nombreuse: cxtensions de }Iagna Veritas et d a n . u n c i e l d ' u n b l e u p r . f o n . l . i n c u n n r r: L l r t c r r c . q u c n e v i e n t
clans les petites affaires du Nleneur de Jeu cie INS/I,fi'3. À{ais, pout troubler aucun oiscau (entre les gazouillis du langage angé1ique et
les étourdis qui n'en auraient iamais entenclu patleE btef résumé. 1esmaniaques du psaltétion, c'est déjà assezbrurant comme ça, merci).

L'univers a, à peu près, 1amême stïucture qu'un immeuble - c'est Et clans cette Cité, des mrlLets rl'Anges. Des legions d'Anges,
en fait beaucoup plus compliqué que cela mais c'est ia métaphore la comme il est dit dâns la Bib1e, et quand on sart qu'une légion
plus perdnente que nous puissions trou\-er : rn immcuble avec une compte six milies hommes... IJn gtos, on peut donc llxer le
infinité d'étages reliés entre eur par des escaliets condamnés (ça nombte d'Anges restaflt au Paradis à quelques dizaines de milliets : at.t:tl

dépend pour qui) et un âscenseur réservé au VIP qui mène du une bonne n-roiné des effectifs d'origine ont rejoint les sous-sols
derniet étage Qe Paradis), au dernier sous-sol (l'Enfet), qui sont 1es mais, depuis, la population est restée relatir.ement stable.
deux pôies symboliques et phlsiques de I'Llruvers.en passant pat 1e
rez-de-chaussée (le Putgatoire). .L^ tette se situe à peu près au Bien entendu, de temps en temps, il r. a cu quelgues Anges qui se
niveau de l'entresol et, entre tout cela, il r- a les \farches sont vautrés à travers les N{arches,comme Gabriel, ou d'autres qui,
lntetmédiaires : elles sont littéralement innombrables, ot-trant une de leur humble statut d'humain ont su se hisset jusqu'au tang
r-alété inconnue à la main de }'homme (or,r plutôt à son æil en d'i\nge, r'oire d'Àrchange. comme Ange.
I'occurrence) et qui dérir-ent à travers I'espace et le temps, foutent
un bordel monstre quand elles se touchent, s'effleurent ou se À ce propos, c'est un phénomène cxtrêmement rare que lc
pénètrent pour un instant... Toujours est-il que, tout cn haut, ru passage au grade d'Ange quand on est un simple humain : il faut
niveau du dernier étage, du penthouse donc, il 1'a le Paradis. F,n non seulement avoir fait preuve d'une ioi sans tâche pendant toute
exclusivité, nous vous offrons une visite guidée des lieux... sa vie, mais en plus avoir fait quelque chose d'impottant pout les
forces du Bren, et encore, ce n'est pas suffisant, sinon sainte Gudule
^.. setatt Ange, ce qui n'est pas vtaiment le cas, merci. Drrnc, ètre
auParadis
Eienvenue canonisé par }'F,glisecâtholique ne gârantit en den le passage au
statut, ô combien envié, d'Ànge, sinon ce serait un peu le boxon
A I'Origtne, Dieu avait ctéé }e Paradis comme lè lieu où il d a n sl e r i d c - o r d u r e s . . .
pourrait tésicier avec ses Anges qui I'adotetaient en jouant de la
harpe et autres. Pour cela il choisit le derniet étage de I'immeuble et *-:: :.î:.
s'v installa, tirant la substance même de I'univers à 1ui, comme ' ..i1.
& Travaux
l'laisons
d'autres ia couverture. Car sa présence, ou du moins celle de son
espdt, à cet endroit ptécis, tordit la réalité autout de lui, lui clonnant
de f impottance, une cettaine puissance, en Lln mot plus de réalité Parlons mainteûânt un peu de ce qui se passe dans la Cité
q u e l e r e s r ed e I ' u n i v e r s . Etetnelle. D'aborcl, il iaut ptendre en comptc un elément d'une
extrême importance pour bien comprendre l'aménagement des
Bien srlr, il ar..ait déjà choisi le lieu pour ses particulatités lieux : le fait que les Anges, dans une grande majorité, s'emmerdent.
ph),siques caractéristiques : 1e lait que i'endroit réside par-delà la Ils se font chier. Comme des tats morts...
simple réalité, hors de I'espace et du temps même, comme une
balise dans l'éternité, échappant à ses deux questions que Dieu n'a Ils sc sont donc ménagés des endtoits où ils peuvent passer le
jamais vraiment aimées : "où et quand" ? temps, décorés ar.ec des objets qu'ils avaient eux-mêmcs créés ou
tamenés du plan terestre (après avoir copieusement cottompu les
En btef. c'était 1e bonheut : la Cité Eternelle résonnait des responsables de I'intendance dans ce detniet cas) por:r individua-
harmonies que jouaient les Anges pout le Seigneuq que ce soit au liser un peu leurs petits coins de Paradis à eur, malgré le lâit qu'ils
1uth, à la \'re. à la cithare, au luth r'-<lire au pentacotde ou au ne possèdent pas de quattiers attittés. Et oui, au Paradis, tout est
psaltédon pour les plirs grar-esd'entre eux. En perlant de ladite cité censé être commun entre les Ânges, et, non, Dieu nrest pas
d'ailleurs, c'était elle-même une merr-ei1lepour les Jeux : essavez marxistc.
d'imaginet un lacis de tours, de spirales, de plates-ibrmes, de
terrâins d'atterrissage et d'enr'-ol pout 1e.sAnges qui, nous vous le .\rnsi. chacun se consrruit une zonc dintluencc. encombré
rappelons, volent sous leur forme naturelle ou plutôt flottent... d'otdinateurs, de sculptutes, de peintures absttaites, ou de coliec-
tions de cânettesde bière, c'est selon. . . Ce sont de véritables micro
udvers qui ont essaimésun peu partout dans les ûoins et tecoins de Ceitains très r.ieux Anges de Guy padent d'une matetnité mais
la Cité Etemelle, bien encouragés par les approximations spatiales c'est complètement absurde : les Ànges ne se reproduisant pas au
( l I c m p o r c l l c s d e c e l l e - c i .V a i s s i . \ o u s s â v e z . c e r r c é r r a n s e Paradis, qui pourrait v naître ?
r n p r e s s i o nq u e c ' e s t p l u s g r a n d à l ' i n r é r j e u rq u ' à I ' e x r e r i e u re t q u e
l'espacelui-même ne semble pas toujouts très stable. C'est en fait Christophe : lichez trn gamin dan. la zone d'inlluence de
un sacté metc{iet, avec des portes qui mànent là où el1ene der-raient Christophe et il ne saura pius où donnet de la tête. Tous les jouets
pas, des couloits qui s'étendent à f infim quand on les emptunte (et de la Créatron - encore une fois cela veut dire. d'ou qu'ils.soient et
.1ès qu'on se retourne, on s'aperco.itqu'on n'a pas bougé) et des <1uellesque soient 1espériodes - sont ptésents, dans des etats plus
\nges qui disparaissent penda{rt un couple de millénaires au détout ou moins bons, à mesure qu'ils n'amusent plus l'Ârchange. 11 v a
.i'un couloit pour réapparaîtte n'importe où, comme des fleurs, aussi tout un tas de trucs pour s'amuset, carton, papier, co1le,
. i 1 o r sq u e p o u r e u x i l n e s ' e s t p a s p a s s é u n e s e c o n d e . . . C h a q u e feutres, c.iseaux,pâtc à sel. chocolat, bonbons, etc. Un autre détai1
r n ' : e . q u e l q u c s o i t s o n g r a d e . p e u t e i n s i s c l t a i r es a p e t i t e z o n e chatmant, ce sont 1esmurs, maculés de tâches, de trâces de pieds et
i int-l:enceâ . v e c r o u t c e q u e c e l ai m p t i q u e c o m m e c h l u s : z o n e s q u i de dessins aux feuttes et âu crâyon à papier qui semblent padois
i!' chevâuchent, qui se combattent, qui sont à ia mode puis a n i m é sd ' u n e v i e p r o p r e . . .
.i*-iennent-ringardes. Le plus étrange semble être le fait que, quand
.:r( zone prend une cerraine imporrance,elle commence à D a n i e l : D a n i e l e t s e s s e r v i r e u r sp a s s e n rl a p l u p a r t d e l e u r t e m p s
-'.rendre et à reproduire les structures qu'a initiées son créâteur, à l a c a f é r ' e t l e u r z o n e d ' i n f l u e n c ee s t d o n c p l u s . l u e r e d u i r e .
-,)ute seule, comme par sâ plopre volonté. Scoop !Voici un bref Néanmoins, on noterâ la presence d'une saile de concett où les
:!sumé des zones d'influences de chaque Archange plus quelques meilleuts musiciens ska, punk, oi et hatdcote motts qui ne sont pas
: ( . . \ m a r q u a n t sd e l a C i r é E t c r n e l l e . ditectement allés en Enfer (ce qui ne fair pas grand monde tout dç
m é m e 1 ,a i n s i q u e l e s A n g e s d e D a n i e l e u x - m é m e sr i e n n e n r q e
Alain : la zone d'influence d'Alain est fortement mârquee -par
dc ptoduite de temps à autres,ainsi qu'un tertarn de foot en marbre...
- n origine. Dej). cn découvranf un bâument en forme
:.,.ranide, I'Archange n'â pâs pu s'empêcher de s'\- installet mais Didier : Didier lit littéralement au sein de I'administratron
- ' , i r - c e u n e r â i 5 o n p o u r l r a n s f o r m e r l ' i n t é r r e u r e n r c p L r q u ed e angéIique, il n'a pas le temps, mais alors pas le temps du tout de se
::rusée d'égyptologie ? C'est la questron que se pose Dominique. faire une zone d'influence - il est bien trop occupé à essaJrerde
't,rrLiouts
est-il que I'endtoit est magnifique et dépoui11é,avec des lutter â\.ec l'enttopie de l'Administration Paradisiaque. . .
rr rrs cori\rerts de hiéroglyphes et de peintures, des braseros et une
.:::biance quasi mvstique (carrément païenne; selon
\.r.changede laJustrce) qui se dégage de l'ensemble.

-{nge : au début, Ange pâssâit surtout son temps


:..:rsla zone de Christophe, c'était de son âge aptès
::r. )Iais, aujoutd'hui, la petite fi1le a gtandi et ses
. : ' r r r: d ' i n t c r ô rs c s o n r d é p l a c é s: s o n m i c r o u n i re r s
. . . m h l e d o n c e n r' "o*u" s n r _, ) i n t s à u n e c h a m b r c d e
. ' r r r l l l e d e l 9 a n s c u l r i v é e : b o u q u i n . .l r i n g u e '
'.:rout, bibelots pseudo ethno-baroques babos,
.tcrs de groupes de rock, hi-fi, té1é,pc, etc.

Blandine : imaginez des lits, des dizaines de lits,


. . c e n t a i n e s d e [ i r s .d e r o u s i e s p a 1 s .d e t o u r e s] e s
' u . r c \ . . . E t d a n s c e : L i l s .u n c f o u l r i r u d ed ' À n g e s
. . - r l e r r rr e m n s à r ê r e r à r r s i t e rl a , \ l a r c h e d e s
:.-.cs et des Cauchemars et à accéder aux autres
.1.,:ches,en têve toujouts, pat celle-ci. En fait, cela
. . : l b l c b e â u c o u pà u n d o r t o i r d c c e n l r ed e l o i s i r .
. . J , . d i z a r n e sd e b r u i rs d e r e s p i r a t i o n sp r o f o n d e s
. - . . , n n c n e p e u t r o n f l e r i c i , ; . a p a i s a n r e sc. r s i
-:..,.bles, si ttanquilles... Àjoutez à cela la clouce
.,.irr qur règ;ne dans les lieux et ia semr-pénornbre
' ^ '''rbreux sonr les Ànges, qui â\'ânt eu
: \ ( r r ' r e n Ir ' i n t e n r r o nd e r r a ç e r s c rI ' e n d r o i t o n r f i n i
: :'v endomir. Les mauvaises langues qui disent
. c e5r pour marer l'Ârchange Blandine nue
. ::r-res les voiles de gazè de sôn lit à baldaquin ont
n '-:ct à ne pâs le dire trop fort. Blandine déteste êtte
. . . ( ( p e n d â n rl a s i e s t e .
t
? C;rrherine : étrangemenr. personne ne se
f . . r r d e c e à q u o i p o u r a i t r e s s e m b l e rl a z o n e
t '-.:luence de Catherine avant sâ disparition.
T
Dominique : l'Archange de laJustice n'a jamais voulu de micro Jésus : à mi-chemin entte 1a communauté clans le Larzac et le
univers. Il n'est pas 1àpour ça. I1 a un travail à faire. Bon, il s'estjuste squat baba cool, la zone d'influence est le c2luchcmâtclesÀnges de
accordé un Bureau confottable pour pouvoir trarzillet efficacement Domrnique. A cause de I'odeur de patci-rouh, c1'encenset de
et conserver seSptécieusesinfotmations à l'abri. Et un Bureau pout haschisch. Ensuite patce qu'elle chan{Ë t!,ut lç trmps, au gté des
quelques secrétaires, parce qu'il ne peut quand même pas faire tout, humeurs et des "périodes" de son propriétaitc, du psr"chéc1éJique au . :: -.:--
tout seul. C'est tout. Juste pour pour-ort assuïer sâ mission. Il c a m p a g n a r d( n l â s s d n t p a r l e n ' i m p o r t c q u n i . L r p d f c c q u ' c l l c b a v e \.
semble que le phénomène ait été contagieux chez ses seniteurs qui constamment partout et notamment, allez sar-oir pourquoi, dans la
ont imité leur Ârchange d'un beau moùvement spontané, trans- zone de Dominique. Et il n'r-a rien de plus stressantquand on est \\ althcr
fotmant donc une bonne pattie de. la Cité Eternelle en un en plein travail que d'être dérangé par "The Jetferson Atrplaine" au
l a b rn n t h e d e b u r e a u x . . . gtand complet alots que votre Bureâu se tecou-\rte d'un patchs'ork
atTteux. Qui mange vos dosslets...
Emmanuel : le micto univets d'Emmanuel n'est pas ttès stable.
Ii suit les lubies de l'Archange au gré de ses changements Jotdi : les animaur sont intetdits dans ia Clté Eternelle. EtJordi
d'humeurs et de I'identité qu'il trar,'ail1epour sâ mission. En gtos, n'est pa.scontent, a1ors,ii n'r.'fout les pieds que pour les Conseils et
cela change donc tout le temps à la mesure des ctises d'identrte de passe le reste de son temps dans le Jardin des Délices, à s'occupet
l'Archange. Autant r.ous dire qu'en ce moment, c'est pas très beau à r'oir des divets Patadis ,\nimal-iets qui v existent ? Faux, encore une fois.
11n'1.2 p25 d'animaux au Paradis. Pas un seul. Ils nront pâs d'âme. Il I'a
Francis : des buteaux agréables avec de la musique classique en mauraise, Jordi et il ne laissepersonne entrer dans sâ zone d'influence.
fond, des salJesde conférence confortables, des endtoits tranquilles
p o u r p o u v o i r r é f l e c h i r e r d i s c u t e r , v o i l à I ' c s s e n r i e ld e c e à q u o i Joseph : en fait, à part un grand Bureau où il ttavaille de temps
tessemble la zone cl'influence de Francis au Paradis. en temps, Joseph est le seul Àrchange qui ne possède pas de zone
d'influence au Paradis.Non, sa zone se situe... en Enfet. Vtaiment.
Gabriel : cette zone est I'out limits". Des Anges de Dominique A u r u n c i d e s o n R t r r e a u .i l v a u n c p o r t ( ç l d c r r i è r e c c t t e p o r t e i l r
1a garde en permanence, ce qui est inutile puisclu'il semble bien a un âscenseul qui mène dans un univers de pocl-reen plein cæut
qu'elle ne veuille laisser entrer personne. Nu1 ne sait ce qu se rrame de l'Ënfet. Un endroit rouge, btulant, ar-ec des instruments de
à I'intédeut, et personne ne dent r-raimenr à le savoit en fait".. En torture et des Anges damnés, mutilés, accrochés par des chaines à
théorie, elle devmit avoir disparu à la chute de Gabriel. En théorie. d c s s t r l a c r i t e sr o u g e u \ r . n i \ . . . L n e c a v c r n c . l c r o c h e n o i r e q u i
s'ouvre sur un gouifre sans iond dont ia seule rue donne la nlusée.
Georges : un guichet. Un panneau "Réc1amations".Une salle de Ët oui I Si vos Anges ont joué Delenda Est Notre-Dame, ils ont eu
spoit. Des gtilles. Des gatdes. Une piqûre de calmant matin, mrdi i a " c h a n c e "d ' r p a s s e r .
e r s o i r .J u s t ea u c r s o u . . .
Laurent : des sal1esdtentrainement à perte de r-ue. Ici, on peut
Guy : imaginez un gigantesque hôpital croisé avec un institut de s'enttaîner à toutes 1essottes de combat avec un éventail d'armes et
rechèrche. A quoi ça sert au Parâdis me direz-r,ous, où personne ne cle technologies allant du corps-à-corps au missile tactique. C'est
tisque notmalement d'être blessé ? A nen, mais Guy aime bien p r o p r e .b l a n c .r s c p d s é .C o m m e L a u r e n te n f a i t . . . ( ) n n u l e r : rx u s \ i
I'arnbiance : I'odeur de détergent, Ies blouses blanches, 1e café une salle de combat basée sur une technologie à }:ase d'hologrammes,
trop chaud... un peu comme la salle des <langets des X-\{en si r,-ousr.oulez. l-.. (.,1c

Janus : des grands ha11sde matbre er d'albâte dans lesquels on Marc : la zone d'influence de I'Ârchange cles lr,changes
p e u r t r o u v e r d e n o m b r e u s e sæ u v r e sd ' a r r s ,t 1 u ' e U esso i e n ro r i g i n a l e s ressemble à merveille à une r,-ersionsublimée du Trump Palace...
(c'est-à-dire créées par des Anges et les meilleuts humains du Des buteaux gigantesques dans c{es matériaux nobles, avec des
Patadis à qui Janus achète de temps en temps une productron) ou salles hautes de plafond, des halls en marbre, de 1a musique
fassent pattie de ce quion conr.iendra de nommer avec pudeur "les d'ascenseur, une climatisation au top du top, ce qui se fait c1emieur
portées disparues de la terte". On pourra v admrrer aussi les ræuvres en maniète d'informatrque et de gadgets, des signes extérieurs de
de I'Archange même (qui est, pour ceux que ça intéresse, dans une richessespartout. En gros, ça en jette à fond...
periode surréal-r.te)...
Michel : un peu comme chez Laurcnt. en plus fun. Notâmment,
Jean-Luc : ies quattiers de Jean-Luc ressemblent à un appar- on \' trouvera 1a gtande collection d'armes anciennes (suttout
te ment moderne du r,-ingtième siècle, confottable, sans ètre vikings) et de trophées guetriets de N{ichel, ainsi que de nornbreux
luxueux. Par amour pour 1es humains er leur mode de r.rc, et par $'argames. L'endroit est un peu désert depuis que Nlichel est I c. \t a
souci d'identification peut-être, I'Atchange des ptotecteurs descendu sur terfe, malgré de nombreux frottements entre Ànges
bénéfrcie donc d'un intérieur qui ne dépateilJerair pas dans le de Nfichel et serviteuts de Laurent venu "r.isiTet"...
huitième atrondissement de Pads. D'accord, les. r.itres sonr païe-
balles et les curieux remarqueront des détecteurs de monoride de N o v a l i s : c e s u n r l e . s e u l se n d r o i r sd e l e C i r e E - t e r n c l l eo u p o u s : e
carbonê... mais on ne !? pas s'arrêter à ces détails. quelque chose. De merveilleux jardrns de tous rvpes (japonais, à la
Française, etc.) égavent I'endroit et ctest un des lieux les pJus
J e a n : l e s l a b o r a t o i r e sd e r e s t sd e J e a n s o n r c o n s i d é r c sc o m m e u n fréquentés par les Anges Dacifisteset à la mode... On ç trour-e ici
endroit dangereux par la plupart de la population du Paradis. À,Iême des champs de Ganja qui fetaient têver le plus rntoxiqué des tenan-
si I'endroit est purement spitituel, les explosions qui sun-iennent crers de Coffee Shop. D'ailleurs, il arrive qu'ofl irouve dans les
fréquemment sont pout le.moins tée11es,entraînant de nombleuses jatdins de Novalis, des humains béats mars néanmoins un peu flous.
plaintes d'Anges brûlés au énième degté ou âvatt perdu un ptoche Littéralement. La théorie le plus en vogue est que ce sont des
dans un accidcnr. consommâteurs de drogues qui gtâce à celles-ci peuvenf penerrer,

6
!n esprit,. pour quelques temps, âr1 Paradis. Cela pose un bon plus, la plupart des posres sont occupés pat des humains qui, rêvant
rombre de questions, notamment ce11ede la ptésence d'un endrort de pénétter dans la Cité Eternelle, se sont vus accordés pat un
:pécial pour les bad trips en Enfer (qui donnetait tout son sens à Archange (souvent Marc ou Didier), un poste dans
i'expressiori "la descente"), le rappott avec la Matche des Rêves, etc. l ' À d m i n i s t r a d o n ,p o u r l ' e r e r n i t e . . .E t q u a n d o n s a i t q u ' i J sn ' o n t p l u s
Toujouts est-i1que les branchés appellent désormais les quartiers de besoin de dormir pout accélérer le réndement, on comptend mieux
\olalis "le paradis artificiei". le manque de modvarion du personnel.

Walther : les quartiers de I'Archange des exorcistes sont aussi Le Bureau C-17 : dès qu'iJsse Font dessoudersur terre, les
:réréroclites que leut possesseur est lunâtique - c'est dite - souvenrs Anges se retrou\€nt au Paradis, dans ce Bureau, ttistement cé1èbre,
-i.' ses originès celtiques, lirres de Magie, traités de théologie, chatgé de I'accueil des riour.raux ârrivants. Dans.une ambiance
,nchent le sol dans un désordte assez terrifiant alots que des { t e u r r é e ,a v e c d e s f a u r e u i J sc o n f o r t a b l e s e r u n c p e t i t e m u s i q u e
:.,,ureilles de Pèrtiet vides sont âlignées, bien en tang, sur.les ravon- d ' a m b i a n c er e p o s â n r e i, l s a t t e n d e n tq u ' o n s ' o c c u p ed ' e u x . C e l a p e u t
r..rqes cles étagères. Et le pire .'.st qr.e, le lendemain, ça peut être prendre quelques minutes, quelques heures, quelques années, r-oire
':n'crse.
Pas forcément avec du Perrier d'ailleurs. C'est fou, non ? quelques siècles. Alors, au bout de huit cent ans à attendre que
son dossier soit débloqué, 1apetite musique commence un peu à
Y v e s e t s a B i b t i o t h è q u e : d e p u i sq u e l e p r e m i e r m u r a é t i é c r j r . taper sur les nerfs, c'est bien naturel. En fait le temps d'attente
'r'',
c's collectionne les livres. C'est pourquôi sa zone d'influence dépend de plusieurs choses : gtade, supérieur, mrssion er, avant
-.iscmlrle à une gigantesque bibliothèque tout, de Ia ttoisième 1oi de la thermodynamique administrative -
qri contrent tous les
:. fcs que la Création ait jamais porrés : de toutes 1esépoques, de ce fameux principe d'entropie qui dit que 1es dossiers vont
' .rs les lieux.et même
s'ils n'ont existé qu'à 1'étatde projet ciansla toujours dans un seul sens, de plus en plus r.ite, et de plus en plus
':i. de leur auteur (un ptocéde
d'acrualisationde potentiel, qui met S O u v e n tV. e r sI o u b l r . . .
-:l ieux les talents de Blandine, assez simple en fait, comme r.ous
- r::licluerait Y:res si vous aviez quelques siÀcles devant vous mais je La salle du Cohseil : dans la plus haute.tour du Paradis, aptès
:: \'ous raconte pas la taille du tavon Victot Hugo). La partrcularité u n e s c a l i e re n s p i r a l eq u i m è n e à u n g r a n d p o r c h e s ' o u v r a n , , u , , n
. :lus intéressantede la Bibliothèque (avec un B majuscule pout 1e second escalier de mil1e marches, de marbre blanc, qui ne sert lui
-- .c,, est sa capacité.à transcender les frontiètes éthérées de la non plus strictement à tien puisque les Anges -"-olent, il y a une
-..r.ité et de débotder à travers les ùIarches Inrermédiaires.
Toutes gigantesque salle al'ec d'immenses baies vitrées. 11 y a de grandes
- - bibliothèques d'importance (plus de cinq mille livres) du monde t a b i e sd e m a r b r e , b l a n c l u i a u s s i ,h a b i r u e i l e m e n ri m m a c u l é e s .m a i s
' ::rôme de I'univers lui sont
donc directement liées, ce qui ne serait sur lesquelles des sectétaires apporteront des ordinateurs en cas de
. . . r n s p o s e r d e p r o b l È m e ss i c c U e - c in ' a v a i rp a s l e s c a p a c i r é sd e Conseil et une porte au fond avec un petit panneau qui dit : sa1lede
- -:ciendre. Car, la Bibliothèque, comme une église de base et confércnce et, dans un coin. un f1ipper...Derrière. iJ r a une gigan-
-:re un peu plus, est douée d'une certaine forme de conscience tesque pièce de marbte (ça dei.'ient une habitude), circulaire et, au
- .,z inerplicable ainsi que de puissants pouvoits parmi lesquels on centre de celle-ci, après â\'oir descendu ffois marches qui courent
:Jre e\-ec intétêt celui de remodeler à volonté l'espace à I'intédeur tout aurour de ladire salle,une rable ovale, en m".bre, elle aussi
- .r-mème. Pour le temps, c'est une autre histoire... (non, rien...), entourée de sièges confortablès. La lumière semble
venir de partout et nulle patt à la fois et c'est magnifique. Il v a un
La Cafète : une pièce âux murs voûtés avec des banquettes en trône devant la table, un trône qui prend la poussière. Pour plus
. .r rouÉle et des tables en formica. Aux murs, des postets, et, d'informations sur le fonctionnement pohtique du Conseil, il y a un
- --,Lre le bar, de swpathiques humains, ser\,?nt toutes les chapitte là-dessus un peu plus loin. &{erci qui ?
:-ions ayant jamais existé à ttavers I'histoite, alcools compris...
:.iiét' est obligée de se déplaèer magiquement en permanence
. : 9 u e D o m i n i q u e n e r o m b e p a s d e s s u s1 i l a e n e f f e t , a v e c LesAnqes ,,{;
. -pn, jugé que i'endroit était hérétique er de\,'âit être rasé). En fait, ;;1
- :oncdonrle un peu comme "Chez Régis" (Cf. le chapitre sur
. .:. à ce niveau. et dans son principe même - c'est un lieu neutre Et comment sont .1esAnges, au fait ? Quelle est leur fbrme
'
.n peut discuter ttanquillement, boiie un coup sympa, er physique ? Ont-ils une fotme ? Ont-ils un sexe ? Peut-on les tuet.?
'rr:l()ter. De là à dite qu'il a un rapport
.v enffe le rade sus-cité et B o n n e sq u c s t i o n sm
, e r c i d e l e sa r o i r p o s é e s . . .
. : . ' . . i i n ' y â q u ' u n p â s .Q u e n o u s n e s a u r e r o n sp a s .
D'abord, un petit iappel : les Anges sont des eritités matérie1les.-
i - c s S e r v i c e s A d m i n i s t r a t i f s : c e u x . 1 u io n r i , u B r a z j l c o m p r e n - i1s ont un corps, sont affectés par des lors physiques et sont sexués.
' '.- rLnrnédiatementquand on leur aura dit
t
que c'est pateil. En Bon, bien srir, leur corps est composé d'éneçie pure et çâ
-- (-cur qui n'ont aucune cultute ferait mieux
de se rendre au commence à devenir un peu compliqué à expl-iquer mais.ciest très
:- ciub ou de se sèrvir de Leur imagination ainsi que de la
!a bien fait dans le chapitte consacté à Jean, alori.... Leur corps est
-.-c ciescription qui suit: imaginez 1afusion entre un centre de donc humain, grand; musclé, bronzé juste ce qû'il faut et doté de
II ..:::e sociale,une préfecture débordée et.une ANPE des années deux magnihques ailes blanches dans le dos, comme dans leglivtes.
i
I . .:.irte . E,n pire. Il y a des bureaux microscopiques, des gens qui
I .-rai pâftout et n'ort pas ]e temps de s'occuper de vous, un Ce qu'il faut bien comprendre c'est qqe, de par leur nature mêrne,
' ..::.iha rnsupportable, un mauvais êclairage artificiel et une
les Anges pouraient prendre n'importe quelle apparence, enclume,
: .:r.adon qui est petpétuellement en panne à I'image du svstème lapin, Alain De1on, etc. Les Démons en E,nfer ne s'en ptivent
' :::r.riique. C'est I'endroit par lequel
tour passe : attributions des d ' a i l l e u r sp a s : l e s A n g e s ,e u x , o n r m o i n s d ' i m a g i n a r i o ne r . d e t o u t e s
-'-- r't des missions, points de pouvoits accordés
par 1es façons, Dieu zptéfêré harmoniset dès le debur, alors autant pour la
-'-:r!rrs, dossiets des Anges, nouveâux
pouvoirs, grades, etc. En fantaisie et loriginalité... La seul exception à la règle provient des
Anges gradés revenant de mission et des Ârchanges eux-mêmes. Seulement, dès fois, il y a des choses qur remontent, des
Ceux-ci modèlent leur apparence à volonté : si vous voyez une souvenits de là-haut, d'autres incarnations (un Ange de base
Natasha Henstridge avec des ailes, il y a de grandes chances pour s'incarne trois ou quatre fois au cours de sa cartiète), voire de la
que ce soit Blandine. Si c'estJosiane Balasko avec des ailes... on ne Chute, ou d'avant, Blandine n'est pas parfaite après tout...
s a i t i a m a i s ,C a t h e r i n e f a i s a n t s o n g r a n d r e t o u r i Comment cela artive-t-il ? trt bien grâce à des trâumâtismes, à des
choses qui font "Tilt" dans la tête du pauvte Ange et 1ui rappellent
Q u a n t à l e u r s e x e . . . E r b i e n . c a d é p e n d . d e l e u r s e x el u s t e m e n t . le passé. On peut citer en gtos : renconûet un Archange, frôler 1a
A notet que 1aprésence d'une écrasantema jorrté d'Ànges masculins moft, ressentir une \rra.ie émotion pat soi-même, bénéficier d'une
montre que Dieu a toujours été misogl.ne - à part que c'est utile à intervention Divine (faire un 1 11 quoi), êtte invoqué par un sotcier,
la teproduction, il n'a iamais vraiment bien comptis le concept de décour-rir un élément important du background, rencontrer un
sexes opposés, ni celui de sexe tout coutt d'ai1leurs, ce qur uent ancien camarade du Paladis, visiter la Cité Eternelle, etc. Pour ceux que
peut-être âu fait qu'il est Lrnique et ne possède pas une deuxième version ça intéresse,il v a des règles pour ça dans Muchos Pesos Caphatnaûm.
de lui-même pour faite des cochoncetés que la motale réprour-e.

.t J. ï;.
Aptès 1e sexe, la r'-iolence I Pour répondre vraiment à toutes r.-os
: ii'
Lespauvres
humains... ':!,
I

questions, i.'oici la vérité sut ce qui artive quand on se prend un


coup de batte en trop au Patadis. Premièrement, la nature des
Anges est énergetique, on 1'a déjà dit. Deurièmement, le Paradis se Sous la Cité Eternelle s'étendent les Jardins des Délices, les
trouve toqt en haut de la réalité. Ttoisièmement, il subit I'atttaction C h a m p s C é l e s r e sd u P a r a d i s I, ' L d e n . . . E t l à . l e s h u m a i n s q u i e n o n t
universelle. Quatdèmement, ce qui fait que la Cité Etetnelle flotte été jugés dignes goûtent au bonheut étetnel et à la béatitude. En vrac,
et que les Anges ne tombent pas à travers les Nfarches Chtétiens, Juifs, Nlusulmans, Agnostiques, Athées, les uns sur les
Intetmédiaires malgré le point précédent, c'est qu'ils sont accordés autres. Comment ça, me direz-vous, â\-ec cette toutnute d'esprit qui
avec 1e Patadis. NIême chose pour les humains. À{êrne chose pour r.ous caractérise et qui voit le mal partout ? Patience, on exphque...
un éventuel Démon qui afriverait, on se demande bien comment, à
se fauûler dans 1aCité Eternelle : normâl. me ditez-r,'ous, ils ont vécll ici Àu début, vous \,-ous souvenez, le Paradis était lait pour Dieu et
pius longtemps qu'en Enfer et se réaccotdent donc tout nâturellement. ses Anges, mais tout â râpidement dégénéré avec ces histoires de
teligion, de pêché et de salut : il fallait bien une carotte pour les
Ensuite, si jamais un Ange se frite au Paradis, que se passe-t-il ? cfovânts, pâs question qu'ils passent leur vie à se ptivet si c'était
Premièrement, étant sous sa fotme natureile, il divise les dégâts pour ne tien obtenit en échange. Pas de ptoblème, se dit Dieu, je
comme. un Archange. Deuxièmemcnt, scs points de r-ie sont égaux vais leur faite un petit jardin d'Eden ptoprc sur eux. juste sous ma
à la somme de sa Force et de sa Volonté. Ttoisièmement, quand il Ciré L,rernclle.
arrive à zéro, tout devient flou, il ne voit plus tien, n'entend plus
rien, ne peut plus rien faire, il est perdu, tout t-lou, presque Sauf que, au fur et à mesure qu'il changeait de peuple élu et que
r r a n s p a r e n t: i l e s r d é s a c c o r d é .Q u a r r i è m e m c n t . s ' i l s e p r e n d u n d'autres s,vstèmesde pensées venaient se gteffer sur la civilsation
nouveau coup dans la gueule, c'est Hiroshima : i1 chute à ttavers les humaine, sans parler des ér'entuels extraterrestres (s'ils exrstent...),
Marches, pour l'éternité. Bon, ce nrest pas tout à fait r-rai, il a une des miliers de croyances diffétentes commencèrent à faire leur
chance infime de rester coincer sur une Marche. Et comme la apparition. Et il lallait toujours accueillir de nou."-eauxatrivants aux
plupart des Nfatches sônt vides de chez videO... Cinquièmement, crorances parfois totalement contradictoires : pas questron, par
il récupère ses points de vie à raison de un par an. Yous savez rout. exemple, de laisser un Chrétien tombet sut une houti aux reux de
biches et à forte poitrine par eremple...

Alors?Heureux? tî: Donc, Dieu, dans son infinie bonté, créa une infinité de Paradis,
;.
les uns sur les âutres, décalés d'un chouia 1esuns pâr râpport aux
autres à travers Ia réahté. . . La théotie de lGonos, c'est qu'il v a clonc
Un dernier mot sur la mémoire des Anges. Ils ont une longue r,ie une infinité d'univers patallèles, un pour chaque race (humains,
detrière eux et un paquet de souvenirs qui vont avec. Des sour-enirs dinosaures, petits gtis) en plus d'une infinité de dimensions dans
de quand le Patadis était en paix, quand tous était frères, que tout notre uûivers $uifs, Cathos, À{usulmans, Protestants) qur se téles-
allait bien... Sauf que non. Dieu, en pârfâit mesqu.inet pour qu'on copent en un endroit ptécis, l'endroit où réside Dieu. Outre que
ne lui pose pâs trop de questiôns existentielles a décidé de gommet cela est sans doute trop compliqué pour que nous v comprenions
tous ces souvenin après la Chute avec llaide de Blandine et Beleth. quoi que ce soit, cela aurait des implications assez hortibies, surtout
Résultat, personne ne se souvient de rien à patt 1es Archanges et si i'on considère que Dieu peut se cléplacer et que le centte de
c e r r a i n sg r a d e t r o i s . I'univets devrait donc faire la même chose. Ce qui fetait de La
Boutboule, le nombtil de l'LInivers...
Ensuite, quand un Ange s'incarne sur terre, Ie choc est tel qu'il
est obligé de refouler une gtande partie de ses sour,enits du Paradis, Quoi qu'i1 en soit, ça marche. Plus ou moins bien, certes,il r-
de toutes façons le pauvre cerveeu de I'humain ne pourrait pas a t o u j o u t s d e s d é b o r d e m e n t s e t d e s p â u v r e s t , v p e sq u i s e r e r r o -
supporter un tel contenu. Ce serait comme essâ\'er de templir un uvent dans un Paradis parallè}e sans plus den comprendre,
bidon d'un litre avec une citetne. Tout ce dont se rappellent les mais ça marche. Une inftasttucture commune, un décalage
\nges ftaichement incârnés, ce sont la puissance, les tours éthérées, multidimensionnel, et un peu d'huile de coude. Dieu est
la puteté et ce sentiment indéfinissable qui 1es accompegnart en vrâiment le roi des bricoleurs. Ce sont les humains qui peuvent
pernânence... Oui, ça doit être ça : l'ennur... Un ennui profond et être contents. Suttout aptès ce qu'ils ont subi pour arriver là, c'est
rnrrartablecomme la peste avant... la moindrè des choses qu'iis en profitent.

I
LePurgatoire li i:.i' LeConseildesArchanges

Bienvenue sur 1a N{arche lntermédiaite la plus grande de tout l,a poLitrque, au Paradis, est un nid de crabes pite que le dernier'
I'L--nivers.Le rez-de-chausséede la réalité même. Un des endtoits des pattis politrque français. De nombteux adr-ersaires s'afftontent
ics plus impottants du monde. La mauvaise nouvelle, c'est que vous au Conseil pour des raisons pas tou]ours très al'ouables : con{lits
- ti\ mof 1. personnels, ambitions petsonnelles, voire, plus rârement'
q u e r e l l c si i s 6 l o s i q u e s .
Le Purgatoire est ufl univers uniformément gris : imaginez un
:i.rreau infini, gtis. Imaginez un ciel infini, gtis. Et pas d'horizon, L'un des tôles 1esplus rmportants clu Conseil est la constitution
::iisque les deux semblent se reioindre dans un gigantesque flou de missions d'études sut des sujets divers et vatiés : sut toutes les
:.nïe ssânt. Gtis. Et 1àdedans (si on peut patler d'un dedans pout grandes quesrions qrLi agitent le moncle sont nommés une ou
--: cspècesde limbes dépriinantes), des centaines,des millets, des plusieuts équipes d'Ànges qui téfléchissent à la question, pondent
::'.:lhonsde nouveaux morts qui tournent en tond, r-êtus de grandes des rapports, sou\:ent conttadictoires, \ront sut le tetrain, font des
: , b e sg t i s e s . études et des simuladons, etc. Et cela sans compter les magouilles :
blocage des dossiers, rcpoit de l'ordre clu jout, effaçage malencQn-
\lrtour dreux se pressent des Anges et des Démons, vivant en treux et spontâné des dossiets sur les disques durs - à tel point que
-:riaite intelligence et faisant leur traltail avec application: peser les 1esréformes impottantes sont souvent bloquées al-ant même que là
,:rcs des motts. Un ttavail de précision qui utilise un svstème de question soit présentée devant le Conseil, ce qui sett bien les
:cse-âme pârticuliètement perfectionné qui donne une réponse en intérêts de la trange dtoitiste de celui'ci. Vous savez maintenant
.:. remps inversement ptoportionnel à la."'aleutabsolue des péches pourquoi I'Eglise catholique vient seulement de demander patdon
(et encore, à Dieu, pas aux r-ictimes) pour ses "effeufs" au couts de
En gtos, si un homme est intrinsèquement bon et qu'il n'a que 1'Histoire ou n'accepte tou]ours pas la contraception.
rcu péché au cours de sa vie, la baiance I'a tapidement pencher du
:on côté et i1 sera accompagné lusqu'à un des ascenseurs qui En théotie, tous les confÏts mondiaux, les actions humanitaires,
::rènent au Paradis.De même, si c'est un parfait salaud, qui a passé les coups d'états et autres initiatives d'ordte international sont les
-'rn temps à découper en mofceâux des nourrissons et à regartler conséquences directes de décisions du Conseil Divin. En Prâtique,
l-F1, il se tetrouvetâ illico ptesto avec un al1etsimple pout I'Enfer. 1esvstème est tellement lent et les conflits internes tellement impor-
i.'est quand il r' a un doute que ça se complique... tants que les situations pètent à la gueule du Conseil sans qu'il art
pu rien faire ou que celui-ci sache prendre une décision à temps...
Si le pauvre humain n'a rien fait de I'raiment bien ni de vtaiment Comme la condamnatron des nazis lors de la seconde guette
':rrl dans sa r.'ie,cômme 1amajorité des gens que vous croisez dans mondiale par exemple ou 1a valse hésitation occidentale face à 1a
., rue, que se passe-t-il ? Et bien l'âme est pesée méticuleusement, prudrière \bugo.Jare.
-r eraminant chaque péché et chaque bonne action une pâr une, en
:: compafânt, les pesant, les soupesant, ies repesant : est-ce Le Conseil, pour ceux qui auraient besoin d'un rappel, se déroule
-,:r'avoirdonné cinq ftancs à un SDF dans 1arue estplus impottant tôutes les semaines au Patadis, le lundi de 8h à 18h. Àlain, Daniel,
-:re d'al'oir volé cinq ftancs dans 1e porte monnaie cle sa mète N{ichel, Novats etJordi étaflt descendus sul terre nront plus aucune
-:,randii avait douze ans ? Et encote, à ce niveau de précision, ce influcnce ru Conseil.
-')nt cârrément des histoires de regards,de pensées,d'intcntions, uu
-1J c.rudes posés sur la table. Bien sûr, ôtre ctolant iàit pour' L q : r o l e . 5 o n s i r r f l c c : c h a g u c . \ r c h a n g ep o s s e d eu n c e r t a i n
-r.rucollp dans I'affaire... nombre cle voir clui représentent son influence sur terre et les
décisions se pfennent à la maiorité des voir plus une pour lâ plupart
Et c'est comme ça qu'on se retrouve en Enfer, aptès avoir été des discussions, entraînant donc premiet et second touls dans les
::gé pendant mille ans (oui, oui, mi11e ans) pout ar.'oit triché au cas où il )- a plus de deux propositions mises au vote, comme dâns
\f()nopolv une fois de trop. Pour le mème prix, il aurait mieux fait une élection ptésidentielle de base-.. A noter qu'il faut qu'au moins
:: r'ioler sa voisine du bas, vous savez,celle qui met des mini-iupes les deux tiers des voix soient représentées au Conseil pour qu'une
'r-.t)ulanteset qui ne sort
iamâis sâns son pitbuil, 1asalope..' Qui a décision soit valable (21 voix manquent depuis 1adescente sus-citée
.r:: que ce n'était pas juste ? Et bien i1 a raison, mais c'est la vie. Ou et 1e nombre normal de l'oix est de 117) et que Dieu a un droit de
- . r r ô tl a m o r t . . . veto qu'il est bien en peine <l'utiliser depuis sa thalasso. Les
décisions se prennent à 1a majorité des membres ptésents, bref les
L ne detniète chose quant au Purgatoire : de temps en temps i1 âbsents ont toujouts tort (leuts r-oix ne comptent pâs et on ne peut
.:rile qu'un pauvte humain qui n'a den à faite 1à se retrou\-e en pas les donnet par I'attêté du Conseil n"07052000 en date du
'rrin d'ertet sans taison au Putgatoire par exemple âprès qu'un 15/0512000). Les Conseils, tels qu'ils sont Présentés dans la
- ,rcier se soit servi de son corps comme téceptacle d'invocation. troisième édition d'INS/IfV (r-oir pzge 42 de 1a partie Nlagna
^).rns ce cas, si le pauvre humain réussit à se faire entendre, et on Veritas pour plus de détails) ne sont pas des coutants politiques
. )us asslrreque ce n'est pas facile, il peut déclencher une enquête. mais plutôt des groupes de ttavail, un Peu comme les dir-erses
ilren sùr, i1 n'a pas grande chance de retrouver son corPs mais on commissions c1enotre beau Padement...
:cut le remettre dans celui qu'un Ànge utifise sur terte. tln Petrt
-' jup de Blandine pout técupétet femme, enfants, chien et pavillon Pat contte, il existe bien des courants et des tendances politlques
.r. banlieue, et hop, on oublie ]'affaite. Comme quoi, des fois, le au Conseil, que nous allons vous révéler ici en exclusivité devant
. stème fonctionne.,. vos ,veux ébahis.
LesPartisDivins
Archange Nombre de voix

Les Rigoristes :24 voix Les Rigoristes


Cette tendance regroupe tous les Archanges qui sont pour un retour pur
et dur à I'Ordre N{oral. Les humains et les Anges en tant qu'indir.iclus ne les
Dominique 10
intéressent pas, ils sont ici pour menet une guerre et laisset I'humanrté se
Joseph 7
petdre dans des l-aleuts cloucereuseset permissives ne peut que permettre âu
Laurent 7
mal de progtesser. Ils sont pour un contrôle strict des activités humaines,
notâmment par I'influence directe sur 1esdirigeants de ce monde et pour la
lutte contre le Nfaljn quels que soient les mo1'ens à mettre en æuvre. Ils
soutiennent bren ér'idemment I'idée d'une théoctatie à l'échelle planétaire
te11eque proposée dans la Stella Inquisitorus de Dominique.

Les Conservateurs : 11 voix (15)


Les Consetvateurs
Ce courant prône une guere sâns metci contre les lbrces du À,Ial et une
certaine rigueur religieuse : pas de capotes, pas d'avortement, pas de sexe
hors du mariage. En fait, ils partagent tous des valeurs de notables de
Daniel (4)
\fi'alther 5
câmpagne, travail, fami11e, pattie, sans être totalement liberticides. La
situation telle qu'e1le est sur terre leur conviendtait presque mais i1s souhai Jean 6
\ ' ' ,i l . r i c .
terâient un retour à une motale plus stricte et plus dure, à des r-aleuts plus
stablesque celles que présente ie XXème siècle,sans tomber dans les délires
intégristes de leur camatades Rigoristes.

Les Traditionnalistes : 20 voix


Les Traditionalistes
Cette tendance est uûe adepte du statu quo. Tous ce qu'elle r.eut c'est
Didier 1
que tien ne change, que tout reste comme au bon vieuri.-p, qr. l.
"t rrâncls 7
travail puisse se faire dans des conditions acceptables. xlous par
conr.'iction et par prâgmâtisme, les membres de ce coutant prÀnent un 1\rârc o
immobilisme quasi ab,solu en matière de politique angélique. Le mot qur
leut fait le plus peut ? Changement...

Les Réformateurs
Les Réformateurs : 28 voix (35)
Pius de Liberté pout les humains. Voilà le mot d'ordre de cette rendance
q u i r é c l a m cp l t r s d ' i n d é p e n d a n c ep o u r l e . h u m . r i n s .V a g u e m e n ri d É a U s r e sc .e s
N{ichel (s)
-r, (2)
Archan.ees aiment ptofondément les humains et sonr tous préts à leur ;ti^11-^. ,
p a r d o n n e r l s u r s e r r e m e n r sc r à l a i s , e r s ' é p a n o u i ru n C a r h u l i c i s m e .r o l e r a n r .
4
comptéhensifetmagnanime.I1sptônentuneouveftureenmanièrede
;ill"tOt' 6
mceurs et l'arrêt immédiat du sourien aux organisatio", O.ttOO".r'atJij,;. 7
. lï" ,t::
r e r r e s l r e sc o m m e I L l p u s t - J e ro u l e s d t c t â l u r e ss u c l â m e n c a l n c s .
Dtanotne 8
t
Emmanuel 3
Les Radicaux : 8 voix (13) i
Non seulement, ces Archanges sont pour une totale fiberté des humains
Les Radicaux I

mais encore pour une révision des principes même du Grand


Jeu et une
recherche de la téconciliation al'ec les fotces du NIal. Autant dite qu'ils ne Ange )
professent pâs cetre opinion au grand jour mais agissent plurôt en bioquant Janus 3
les décisions trop agtessir,rs du Conseil. Ce sont les Archanges les plus Novalis (s)
ouveftement pto-humanité du Paradis.

Les Autres
Les Autres : 5 voix (10)
Fn*en+ M i^i !çuÀ
^-,..- gu
^,.; rlc
-ê pçuvstrL
hÂu\rentsc
se ciasscr
ClaSSer danS aucune
oans auCunr autfe categofle, solt
Totdi (5)
parce qu'ils n'en ont tien à fourre, soit parce quej comme Yves, i1sne peuvent ïrr., 5
pas officiellement choisir un camp. A notet qu'ils sont plutôt du côté gauche
du Conseil que du côté des Rigotistes.

On récapitule les voix de chacun :


R rt o r i s t e s 24
(. ,nsetvateufs 11(15)
'i:..tlitionalistes
20
I -: ,rmateuts 28(3s) l-es Archanges dont les r,-oixsont entre pârenthèses
: .:::-iltr I (13) sont sur terfe et ne prennent donc plus paft âux
s (10) décrsions du Conseii.
N{aintenant r'-or"rsvoulez sar.ôir évidemment comment ca et leurs alliés. Ainsi, le Conseil offensif est dominé par les
tbnctionne... avec les histoires de teports de voix etc... Sachcz Rigoristes, 1e Conseil défensif est 100y0 Réiormateurs mais ie
rout drabord que ces partis n'existent pas réellement comme sur la Conseil infotmatif est plutôt Traditionaliste.
tctte mais reptésentent des courants de pensées,des gens qni sont
censés \.oter de la même maniète mais certains Peu\,-ent tolrrner .!,:.
casaqueau ca-soù leurs intétêts personnels seraient mis en jeu. ce qui ..,i" A quoicô peut bien servir '.::a'
:.

peut évidemment occâsionner quelques sutprises lors du r.ote flnal.

Tout d'abotd à compléter ic background et à faire votre cuiture


':t',
Lereport desvoix INSlX'I\''mais plus sérleusemeni à donner une nouvelle
dimension à des campagnes pour des gtade 2 r'oite des grade 3.
On peut tout à fart imaginer ur-r Àrchange qui demanderait à un
f nmme ^n' ' 'ne
' ' r -ncrr
* _ bo'' 'rlverner
- seu1,il faut savoir se faire des groupe de faite une mission pour influencer les r-otes de tel ou tel
.rlliés.Ceci est âussi rzlable pour le Conseil. Àucun des pattis ne Archange ou faction â\'ec un âutre gtollpe chargé par un âutre
peut gouverner 1e Conseil tout seul comme vous pouvez le r.oit. ;\tchange de faire le conttaire ar-ec des coups bas t1-ri r-olent
tsref il lui faut des l'oix des âutres composantes pour faire passet partout et 1es personnages qui enttent dans 1es torlÀgcs politico
scs idées avec ou sâns retour d'ascenseurconclu. Ensurte comme religieux du Conseil etc... Bien sùr, des Anges seraient sans doute
\'.)us pouvez le voir également, i1 v a deux gtands pô1es idéolo- extrêmement déçus s'i1svenaient à apprendre que leur iabuleuse
siques: les Rigoristes et les Réformateurs mission au Guatapalta qui s'est soldée par le sacriflce de deux
douzaines de soldats de Dieu, 1a perte d'un des leuts et une
Voilà les reports : limitation pâr personne n'était qu'un bète renr-oi d'ascenseur
décidé en haut lieu histoire de graisset la patte à un Àtchange.
Les Rigonstes peuvent toujours compter, p()l-u ainsi drte, sur le Ar-ouez c1u'ilv a parfois de quoi se poset des questions sur le bien
:outien cles Conservateurs et les Réformateuts srlr 1es r'-orx des fondé du GtandJeu... Dans le même otdre d'idée, de très rares
Redicaux. Bref, ce sont 1es Traclitionalistes (le centre quoi) qui scénatios du genre "{in de campagne épique qui a duté des mois"
.iuront tendance à jouer 1es atbittes et non Dominique comme peuvent aboutir à une petite montée au Paradis e\-ecparticipahon
i.on nombre semble le croire. J-es Traditionalistes ont cependant au Conseil (notamment dans Rigor Nlortis). Ce gente de choses ne
:Ln penchant à voter pour Dominique grlus rassurant pout \{atc pcdr pas arrirer plus d'une fris par vie d'Ange, ma-i: de grâce.
cue Novalis, collègue de travaii de Dic1ier...) et 1esfugodstes que quand ça arrive, meneur de jeu mon ami, lâche-toi ! Tes joueurs
:.-,rurles Réformateuts. En ce qui concerne les Àuttes, ils ont une doir-ent ressentir ce que des Anges ressentitaient en rentontant au
.:le tendance à s'abstenir, ce qui fait que les Rigorlstes ont Paradis. Àu Paaaa-taaaa-diiis, ah ouiiiiii ! (si, si tu as comptis).
., )Lrventraison pendant le Conseil (ce qui se voit dans 1a motale Quand ils commencent à avoir les larmes aux veux et la gotge
:::or-enâgeuse cle l'i:,glise). nouée par l'émotion, c'est que vous êtes sut la bonne voie. C'est
difficile. LIal mené, ça foire une campagne. Àu contraire, bien
Si on reporte ceci aux différents sous-Conseils (r'oit livre de préparé, ça laisse cies souvenirs inoubliables. Àlots au boulot
..Lse),la domination est encore plus flagrante pour les Rigotistes . es lmis i
m a i n t e n a n rm
:,1!' t
Al"o Base: -,
àlouter r -
Rctranch.r

*r,,*{ iacta -t''' l.: '.

JF-)
f- st
, l:'.axl}
'*Â

o u l c C é n é r a t e u r S c m i - A l é a t o i r ed e D i p J o m a u e À n g e l i q u e

Grâce à "Vous al'ez appelé la police? Ne quittez pas...", excellente Caractéristique


Type de communication
aide de leu de Ctoc dans "Hell on Wheels", vous avrez appris
comment balancer des infos aux supérieurs et comment ceur-ci 1>1'
Le renseignementvient d'un Démon
pouvaient accélérer ou ralentir la ptocédure seion leurs pedts intérêts 2
Pat voie léga1e(5 exemplaires à tecopier)
mesquins. Cette aide de jeu vous proPose de vous intétesser aul 3
Par té1éphoneà Notre-Dame
conséquences de r.'otte acte : 1âréâction en haut lieu. I-c icr c-l
lnvoquer I'avatar de son supérieur 4*+
Invoquer son supérieur*** 6xx

[rrantst t'î -
,.,t{r:,
,.;-- Cool,unetabled'Archanges
'!,t" * pour tout Démon deJanus r.'ersValefor (3), tout l)émon
r-ers l'Àrchange Ange (4)
Attention, 1a politique divine ne se tédurt pas à quelgues iets de ** si I'invocation est réussle RL
dés. F,n cas de crise gtave dans le monde d'INS/Ànl (Apocallpse
**<*sril est sut terre, comme À1ain,Daniel,
Jordi, N{ichel et
avant l'heure, retraite de Dieu, contrùle 6scal), la réaction des
Norralis.
principaux intéressés est 1e plus souvent spécifiée dans le scénatio
ou I'aide de jeu présentant ladite crise.

Mais si voulez créet vos proptes scénarios tout en respectant le La diftculté dépend du potentiel de communication (?C) des
background ou gérer 1es téacdons des autres ptotagonistes? f)es . \ r c h a n g e si m p h q u e . d r n s l e m e q c a g e .
Archanges qui âpparemment nront rien à voir dans un ptoblème
donné peuvent se jeter c{ans la mêlée pour le fun. pout embêter
un des protagonistes ou tout simplement montret qu'iis ont leur Archange PC
mot à dire.
I-c c: cr

Car même si les fotcès du Bien sont loin d'être une démocratie,
1esclécisionsies plus impottantes sont prises lors cles Conseils, au
vote à main levée. Et si la décision ne plaît pas à tout le monde, il
reste encore 1amagouille sohtetraine pout cettains ou ie gros coup
de boule pout d'auues. Alors avant de commencet à iouer le destin
ar 421, une detnière recommandation : quand un Ârchange n'a
vraiment, mais alors vraiment tien à faire d'une infotmation, il la
note dans un coin (on ne sait jamais) et pâsse à âutte chose : pas ral.li.;c1

besoin de déclencher une ctoi.sadeà chaque film un peu blasphé-


matoire ou chaque rumeur de uahison d'un Ànge d'Emmanuel.
Àprès tout, ils ont du boulot à faire et un Grand Jeu à gagner.

.,'{,:. Attendscogàin, .,}'*'


t,.}:"' et si onn'td; Èéilïriutheels? "ï
D ' a b o r d . s i o n n ' a p a s H e l l o n \ \ h c e l s ,o n n ' e s t p a s m o n c o p a i n .
Ensuite, puisque crest mon jour de bonté et que ctest plus pratique
de tout avoir au même endroit, voici un petit résumé.

Tout, depuis I'envoi du messagejusqu'à sesconséquencesen haut


lieu dépend d'un seul jet sur la table unique-multiple. Waouh ? Un
seul ? Eh oui, économie, finesse et élégance,crestaussi ça INS/M\I
E n f i n . ç a v o u s l e s a v i e zd é i à . . . Comme vous pou\,-ez le voir, les associaux ou 1esglandeurs ont
un PC ttès bas, alors que les foutneurs ou lcs otganisés assurent
I-a catactétistique utilisée dépend du mode de ttansmission : bien. Si un Archange est all courânt de l'existence du message,iJ
quand vous reficontrez votre Afchange en personne, ]e message a peut utrliser son PC pour accélérer ou ralsntir son pâssageselon la
plus de chance de passer que si vous lui en'oyez une carte postale. formule suir,.ante:
Base : le PC de l'Atchange de I'informateur RU modifié Pour votfe ArchanEe c'est...
-\jouter : le PC de tout Archange souhaitant accélérer f informatron
Retrancher : Ie PC de tout Archange souhaitant ralentir I'information . une micto satisfaction, et l'affaire ne va
pas plus loin.
Le total est reDorté sur le tableau suilant:
2 ..... .. u n e m i n i s a t i s f a c t i o ne, t i 1 s o u r i t / f a i t u n
clin d'ceil à l'Àrchange concetné durant le
\raleur finale Difficulté de I'action ptochain Conseil
toumoins ......Ttès clifficile
1.+... ....Difficile 3 ..... .. u n e p e t i t c . : r t r s f ; r c t r , nc,t i l f e i t p a s s e rl a
a-E.... ....N'Io1,sn bonnc nour-elle à un de ses associésx
'retplus ....Facile
4..... ... une s â t i s t à c t r o n ,i l r-oteta comme
I'Archanqc concerné an ptc,chein Conseil
q t u u l u i f i l r r a L r np . r i r c o . . p . l e m r i n a u
IL ne reste plus qu'à crôiset la câtactéristique avec la difficulté sur
Patadis.
r . r b l cL M e t I e t o u r e s l i o u e.

5 . . . . r-rne trés grosse satlsfâction, il cléfendta


Le iet est raté ?
(-onsultez la table suivante pour connaitre le desun de votte r-raiement âctivement la prochaine propo-
sition de I'Archange concerné au Conserl
cssage.Ce qui 1uratrive quor...
et prér'iendra ses grade 3 de lui filer un
coup de main sur tefre.

RU Votre message est...


i 6 ..... ... u n e é n o t m e s a t i s f a c t i o ni l, s e l a n c c d a n s
I . ... définitivement perdu
une campâgre de presse clamant les
I I ... perdu mais pas pour tout le monde.
iouanges de I'Archange concerné, exhorte
R-jetez 1.D666. Sur un (166,il est reçu par un Pdnce-
I tout le monde à faire de même et
Démon, sur tout autre résultat, il est teçu par un âutte
demande à tous ses Anges de 1ui prétet
Archange (passez au paragraphe suivant).
marn fotte sur tetre comme au cie1.
reçu 1d6 semaines en retatd
.' ... teçu 1d6 mois en retard
7 et plus . . une méga satisfaction, et il va en plus
r ... reçu 1d6 ans en tetatd
mettre en ctuvre des movens pas très
... reçu id6 sièclesen tetarcl
légaur pour aider l',\rchange concerné
(utiJiser les gtoupuscules présents dans le
Liber Angelis, fricoter avec la troisième
Le iet est réussi ?
force ou même les Démons).
I . e m e s s a g ee s r p a s s é .

Gardez les dés en vue et réfléchissez cinq mrnutes. (2uen pense * \rous êtes bon pour rclancet 1D6 pout détetminet la
r.-change ? Comment va-t-il réagir ? Pas de table pour ca mais les
réaction du (ou des) collègue(s).
,, pages de ce bouquin pour vous faire une idée. Bonne lecture-

Si la réaction de votre Archange est plutôt positive,


.,ppliquez au RU les modificateuts suivants. Si la réaction de vore Archange est neutre, il ptend bonne
note et I'affaire s'arrête là.

\ utre message Concefne... Modificateut Si la réaction de votre Archange est négative, âppliquez au
unr\rchangeal[éaur'ôtte ..........+2 RU les modificateurs suivants.
LrnArchangeassociéauvôtre.. ......+1
r n À r c h a n g en e u t f ee n v e f sl e v ô t r e ..........+0
:r-r Archange hostile au vôtre . .
Votte message concerne,.. Modilicateur
un domaine de prédilection de votte Archange*
... un Archanga
e l l i éa u r ' ô t t e ..........-2
LcsbasesmêmeduGtandJeu*x ......+1
. . . u n A r c h a n g ea s s o c i a
éur'ôtte ........-1,
..- -\-^L^--- --,,,-- ---.efs le vôtre . . . . . .. . ..+0
s skins ou Nlajuj pout la guerre ou Gabriel pour
. . . u n  r c h a n g eh o s t i l ea u r ' ô t t e ........+1
rfent etc.
'rouvoirs ... Ie domaine de ptédilection devotre Archange . . . . . . . . .+1
illégaux, collabotation avec les Gtos-Rougeauds ou la
...lesbasesmêmeduGtandJeu .......+1
isième fotce etc...

ruis consultez la table suivante pour connaître Ia téaction de ... ptris consultez Ia tal:\e de la page suivânte pour connaîtte 1a
-r. .\rchange. r é a c r i o nd e v o t r e A r c h a n g e .
':-.]
!: ! Unexemple
Un exemple !
RU modilié Pouf votfe Archange c'est.,.

. . . . pâs bren, mais sans plus. On garclera1es Et méme deux. Le premier est dré de I'actualité récente $erv
coups de boule pour la prochaine tbis \T,orld Order). Quand 1a Grenouille, Ânge de Christophe, t
/l

. u n e m i n i c o n t r r r i e r ée r l ' \ r c h a n g e r i r e
"apprend" les mcurs
cofltacter immédiatement Notre-Dame
déprar'ées cle Blandine, il décidc de
pâr téléphone. Cela lui i:
donne une caractéristique de 3. Christophe a un Potenticl de
la gueule/la langue à i'Àrchange
Communication de 2, auquel on n'ajoute ni ne soustrâie rien car :
concernè dutanr Ie prochain Conserl personne n'est au courant (et non, mème pâs Dominique !). Une
r.aleut finale de 2, cela s'annonce Ditficile. La table UI'I indique
. . une petitc contrariété. ct i1 fait passer la score à ne pas dépasser de 43... jouablc. La Gtenouilie obtient
r11-l
mâuyarse nor-rr.elleà un de ses associés* un 345, c'est réussi. La réaction de Christophe sera forcément
négatir.e.Il est neutre pâr râpport à Blandine, donc pas de modifi-
cateut de ce côté 1à,mais 1es enfants sont -son domaine réser\'é :
. . . une vtaie contrariété et il voteta de plus
+1, ce qui passe 1e RU à 6. Résultat: Christophe se fâche tout
contf e l'Ârchange concerné âu
rouge, affreute le Consei] etc... Pour plus de détails sur cette afl'aire
prochain Conseil, s'il peut lui farre une
crasse au Paradis, il ne se privera pas
sordrde, téfetez vous à Net'\Tiotld
l e s b o n n e s: l l l e s d ' a r c a d q s .
Order disponible dans toutes
I
) ..... . . . . . u n e t r é sg t o s s cc o n t r a r i é t é , i l c o m b a t t r a Àutre exemple, celuilà plus spéculatif et plus complere.

activement la prochaine proposition r1e Admettons que Robert, Ange de Dominique, surprenne \{arcel,
r\nge d'Ange, en pleine utilisation d'un pouvoit vaudouisant.
l ' Â r c h a n g e c o n c e r n é a u C o n s c i l er
\farcel, dégoûté dc s'être fait griller, invoque Ànge le lendemain
prér-iendra ses Ànges de commenccl a
tépanclre des rumeurs clésobligerntes,
pour lui conter ses malheurs. I1 réussit son invocation, ce qui lui
donne une caractérlstique rle ,1. Ànge a un PC de 2 et personne
-J
de ne pas se pri\-er sur les déiations d'autte n'est alr courant, la r-aieur finale est toujours 2, ce seta
etc... Il iàit un barouf du tonnerte chez Difficile. La table UNI donne toujouts 43. Cl'ranceur dans son
s e s a s s o c i é sp o u r q u ' i l s a g i s s e n t c o n t r e mâlheur, N{arcel réussit âvcc un 112. L,e messâge passe. La
le fautif réaction d'Ange est pour 1e moins négative. Elle est hostile à
Dominique (+1), a un intérêt tout spécifique pour ce qui touche
l e s  n g c s r a u d o u i s a n r s( + i I c r I ' a f f a i r ec o n c e r n el c s b a s e sm è m e t ,
6 ..... . . . . . L r n e é n o r mceo n t r a r i é t é ,si el l a n c e d a n s
du Grand Jeu (il est strictement interdit dtocttover ce gente de
une campagre cle diffamation contre pour.oirs, +1). Soit un Rtl toral de 5. Comme Ànge est en tort,
I'Archange concetné, exhorte tout 1e elle ér'ite de le hurlet sur tous les toits mais indique à ses Anges
monde à l'éviter et demande à ses d'augmentet la ptession su{ ceux de Dominique. Et surrout, ele
Anges de mettre des bâtons dans les la demânder à ses potes Janus et Emmanuel, habitués à ce gente
roues aux seniteurs du fautil Selon de magouilles, de l'aider à empêcher que i'irfo patvienne jusqu'à
I'Archange de la Justice. lllle ne leur rér'èle pas la nature du
I'r\rchange, ça va de ralentissements
râpport : c'est juste "un-p'tit-dossret-à-égarer,me16l.j'vous-
logistiques importants ("ah bon, çr farr
revaudrai-ca", et les deux collègues âcceptent. C'est bien d'ar.oir
5 m o j s q u c v o l r s a t t en d i e z u n des coilègues sur qui compter quând même.
parachutage de vivres ?") à des bar-ures
assez grâves ("comment, c'était rotre Robert r.a prér.enit son Archange en passant par 1ar-oie 1égale(on
s o l c l a td e D i e u ? O u p s , j ' é t a i s p e r s u a d é est très discipliné chez Dominique) soit une caracrérisriqucde 2.
que c'érait un Démon") Dominique a un PC de 4, auquel on soustrait 1e PC cl'r\nge (2),
Emmanuel (2) et Janus (2). Soit une valeur t-irale c1e-2 : ce sera
Ttès Difficile. La table UM donne 21- Âvec un 355, Robert tate
7 et plus . . . . une méga/giga contrariété et il ve mème
iamentablement son jet, et 1e message arrivera dans 1d6 ans. S'il
mettfe en truvte dcs mo\ens pas très
avait fait 134, Dominique aurait eu le message malgré les etTorts
légaur pour gêner I'Archange concerné des trois Archanges. Dominique est hostile envers Ange (+1), cela
(utiliser les groupusculcs de npe Liber concetne son péché mignôn (les Anges impr-rrs,-1-1)et les bases
Angelis, fticoter avsc la rroisième fotce mêmes du Grand_Jeu (+1), soit un RU total de 7. A ce nir-eau-là,
ou même les Démons) ça veut dire procès en grande pompe, limitations qui plcur-ent,
descentes de Justes à tous ies étages et tout le toutim. Comme on
peut ie \.oir, il ne faut pas se mr:ttre un Ange de Dominique à dos
m a i - a l o r sr r r i m c n r p a s .
t vous êtes bon pour relancer 1D6 pour déterminer la réaction

du (ou des) collègue(s). S i r ,o u s n a \ e z n a < c o m p r i s r l , , ; . , n n c p e u r p l u . r i c n p o u r


vous mais c'est assez clair comme ça à ptioti. Alors à vous de
Jouefmâ1nteflânt...
,;,1ï'*
Madl;Çt ''1'.
'*''
to F,I
r l- _ 7rt,n
\rous r,'ous êtes sans doute demandé quelle est la r-raie différence Cette otganisation humaine est parfaitement transposable dans
enûe un grade 1 et un grade.2 à patt 1e petit pouvoir qur va avec ? les forces du.Bren à quelques nuances près.
\on ? On vous le dit quand même.
q?
générale
L'organisation :,îjrr
.., ;.'l
des forcesdu Eien t;)

,:îl*
I.
QUl0Général {.!:

En reprenant le schéma de la pvramide et des subalterries, on


peut fâcilement dire que les Archanges teprésentent le sommet et
Les forces du Bien sont structutées de la même façon qu'une les gtade 3 leuts subaltetnes directs. Les gçtade2 et les "petits" grade
armée... en fait, c'est une armee. Cc trait transparait plus ou morns 3 reptésentent le milieu alors quc lcs grade 1, les grade 0, les soldats
selon I'Archange qu'on sert mais se retrouve dans toute I'organi- de Dieu et les setr-iteurs sont la base du svstème.
sation des forces du Bien I une organisation ptramidale wpique
J\ ec son sommef er sa basc. Cependant, par râpport à une otganisation humaine classique,les
membres cles fotces du Bien sont obligés de s'intéresser de
Ceux qui ont eu la (mal)chance de faire leur senice militaire ou beaucoup plui ptès à ce qui se passe en dessous d'eux à cause de 1a
mieux un setvice actif savent pattâitement ce qu'implique une tel1e natute du conflit, des enjeux et finalement aussi de l'étroiresse des
otganisation. On détègue. Le grade d'en haut delegue la tâche au effectifs par rapport à une armée humaine régulière. Ainsi, il n'est
gradé d'en-dessous et comme ça jusqrJà la base qui se fatcit le vrai pâs râre de voir des gtade 2 mettre la main à la pâte pour soutenit
boulot et qui en reçoit des clous. Ensuite 1a vapeur repârt efl sens leurs subotdonnés, voit un grade 3 débouier en cas de mission
inverse, on rend des comptes. La base rend des comptes à l'échelon particulièrement délicate. Dans certains cas extrêmes, c'est
d'au-dessus qui rend compte à l'échelon suivant et ainsi de suite I'Atchange liri-même ou son âvatâr qur vient faire un tout sur la
jusqu'à arrir-er âu sommet qui n'a de compte à rendre à petsonne. piste de danse afin de s'assurerde la bonne marche de I'ensemble.

Ceci a pluSieurs effets sut lâ strùcture môme de la pr-ramide. En Ceci prête souvent à confusion cat les Limrtes de la responsabiLité
effet, aussi bien les échecs que les térissites sont 1e plus ressentles de chacun der,iennent dès iors plus 11ou..- Un grade 1 se ffour.,znt
âu centre de la pvtamide. Le sommet r-a punrr ou récompenser celui au bon endroit au bon moment peut tava:illet main dans la main
qui était chargé de la tâche et non le trouffion qui a accoinpli 1e âvec un Archange et recet'oir ainsi la técompense ou encore la
ttavail. D'autte part, lè milieu ne pourra pas se reposer sur l'échec limitation s'il ne s'est pas compotté de façon appropriée.
de la base (i1 est censé avoit confié le travail à des gens qu'il sait
compétents) et donc c'est sa tête qui tombera si quelque ôhose se Nous allons clonc voir grade par grade quels sont finalement les
p4sse mal. De la même manière, le milieu n'est pas obligé de récom- obligations, 1esprivilèges et l'orientation des humains et des Anges
penser la base en cas cle succès. Elle a juste fait ce qu'elle ar-ait à q u i s e r v e n tD i e u d u m i e u x d e l e u r cp o s s i b ù i r é s . . .
faire et n'a pas pris (dans la logique du miLieu) de risques.
Les serviteurs
A chacun ses responsabilités. Le sommet a pour mission de gérer
les grands thèmes de la sttarégie et de I'élaborer. Ensuite, il conie Les setviteuts de Dieu sont l'échelon le plus bas de la hrerarchie
la téalisation de ce projet à un subalterne drrect, proche de lui. Lui, divine. Ce sott en règle générale des spécialistes dans un secteur
doit imaginer les implications et une subdivision du projet en précis et qui ont embrassé la cause de Dieu. Ils sont placés au
plusieuis petites tâches dont il confie la téalisation à plusieurs âutres service d'un Ange qui en est responsable. C'est à lui seul qu'il
officiers, moins gtadés que lui et qui doivent s'occuper des aspects relient de juger de 1'utilité de tel ou tel serviteur er personfle ne se
pratiques de la chose, entre âutie choisir les personnes qui vont m ê l e d e s e s a f f a i r e s .C e p e n d a n r . a f i n d ' é r ' i r e r u n e r r o p g r a n d e
ei-iecruerla tâche. mortalité chez les setviteuts de Dieu, un Ange qui perd un sen'ireur
ne se le voit remplacé qu'au bout d'un mois et doit rendre compte
Au moment de rendre des comptes. notre premier subaltetne ne des faits qur se sont ptoduits. F,n fait, les sen-iteurs de Dreu n'ont
seta puni qu;au cas où tout le ptojet part à }'eau mais récompensé si pas leut mot à dire et même si certains entretiennent des rappotts [j. rll1
le projet dans so1-rensemble réussit, môme si 1aplupart des tâches amicaux avec leur chef, c'est loin d'ètre le cas génétal.
subalternes ont échoué. Au contraire, chaque subalterne de cet
homme seta puni si sa tâche échoue mème si Ie projer réussit dans L n c e q u t c o n c e r n c l e s a r a n t a g e s .l e p l u s g r a n d e s r c e l u i c l ' è r r e
son ensemble. Quant aux troupes de base, e1lespeuvent ne même cettain de monter au Paiadis... c'est déjà pas sr mal que ca. D'autre
D â \ c n t c n d r e o a r l e r d e s r e s u l t a t sd u t o u t . part, si le sen-iteur est tr,)p pris par les affaires divines ou s'i1
n'arrive pas à combiner le ttàvail et la cause de Dieu, Notre-Dame leur stâtur sans cillet tout en montrant des ptédispositions particu-
lui r-erse une micro solde sous fotme d'allocations perpétuelles de lères qui en ont fait des membres importants des forces du Bien.
I'ordre du SMIC Hôteliet plus quelques avântages en natute qui Ceux qui ne sont pâs originaires des rangs de setr'"iteur sont en
peuvent al1er de 1'hét,ergement gratuit dans un fc.rvercathoLique au général des milttaires ou pâramilitâites qui ont r-oué leut r''ie à Dieu.
ticker de bus une fois pat 2n pour se rendte en \?cânces en Ceiui-ci a jugé qu'ils étaient dignes d'en être.
Bretagne. âvec ses gosses. Pour atrondir ses fins dc mois, le
setviteur n'a d'autres solutions que d'esperet h génerosité de son Le statut de soldat de Dieu est en fait bren supérieur à celui .de
\nge en chef ou alors de se debtouiiler pat Lur-mème.On a vu ainsi s e n i r c u r . D ' r r n c ô l c . i l s e c r r a c r É r i . cp a r d e s r c s p o n s a b i l t é s; c c r u e s
:écemmerit quelques setviteurs profitet de leur tcmps libre pour et une mortatté sans commune mesure avec les setviteuts. En effet,
r\ercer des actir,-itéssecondaires pas toujours très clain. le soldat de Dieu se doit êtrc fott, sans faiile et intelligett. Il doit
savoit prendre des jnitiatives au cas où une situation imprér-r.re se
F.n effet, la solde clu sen-iteur n'est rien en comparaison de ses présentait. Par conséquent, sr le soldat de Dieu poutrait paraitre
,bligations. Si cettains ont Ia vie facrle, leur Ânge farsant appel à botné, voit con à certains Anges, c'est tout simplement qu'il a en
. u\ pour des tâches ponctuelles une fois par an... la majorité r'ivent règle génétal d'auttes soucis en tôte que de paraitte en public.
-::.ienfer quotidien. 11n'est pas rare de voir un hacker s'occuper de L'atchét1pe du soldat de Dieu idiot qui a été latgement diffusé dans
'.rche tels que 1escoutses, le nettol'age de I'appartement, les obLiga- les "médias" est bien sûr faux même s'i1artive qu'on tombe sur des
::.rns administtatives ou encore le netto\.âge de la r-oiture de son exceptions. Le soldat de Dieu est un grand spécialiste dans son
\rqe-ptotecieur. En effet, nombte d'Anges profitent de leur domaine. Oui, son domaine. Car mème si la majorité clessoldats de
---rrireur pour leut faire faire à peu près toutes les cotr'ées qu'ils dieu sont suttout des hommes d'actions qu'on pourrait assimiler à
. )nr pâs envie d'effectuer. Alors entre être 1abonne à tout faire et d e s c o m m a n d o s s u r e n r r a i n e si.l v a , c o m m c d a n s r o u r e a r m é e . d e "
-: tàire réveiller tous 1es deux lours à 3 heures tlu mrtin et tout ça spécialistes dans les domaines qui tournent autour de 1a guetre. Le
,-. pouroir prolester, on comprend que ccrtain> serviteurs meilleur exemple en est le soldat de Dieu - enquêteur (pouvoit 631-
:::rissenten cure chez les fôus. Surtout que le serv.iteutn'a personne 632) mais il existe des spécialistes dans des domaines aussi r-ariés
gui se plaindre car, en tègle génétale, il ne connaît pas d'auttes que la surveillance électtonique ou phvsique, la protection
-rfsonnes qui "en sont" à patt son chef et même si c'était 1ecas,les rapptochée, 1escommunicatrons, la sécurité.le pilotage d'avions ou
. .:res Anges ont autre chose à faite que d'écouter 1esplaintes d'un d'hélicoptères ou encore 1'atmement et tout ce.qui peut découler du
. . :r iteut mécontent du traitement que lui inflige un de leurs collègues. génie civile. D'ailleurs au Lieu d'enquêteur, rien n'empêche un joueut
de choisir un autre soldat de Dieu spécialisé à sa con-enance. Le
( -ertains serviteurs ont le privilège de ttavaillet directcmcnr pour s c u l t à c r e u rL m i r a n te s t s o n i m a g i n a u o n .
.-i;-ninistration angélique Q'jotre-Dame entre autre). 11 s'agit de
''. ilégiés qui ont échappé au despotisme d'un chef unique. Ils Tout ceci fait qu'on demande des comptes bien plus sou\rent à un
.:tr zucun âvântâge supplémentaife mais ont en général une soldat de Dieu qu'à un serviteur si on trouve qu'il s'est ma1 conduit
..ience beâucoup plus calme. D'ailleuts, ils se considèrent comme ( c e p e n d a n r s a n s c o m m u n e m e s u r e a re c I e s c o m p t e s q u ' o n
. ,i.r.,.r.r. .n
t -o- r- r. r I e n r r h l i c c. o n t r â l r e m e n tâ u \ a u l r e sq t r i t r a i , a i l l e n r d c m a n c l eà u n é v e n r u e lA n g e d a n s l a m ê m e s i t u a u o n l . L n e f f e r . s i
: l ' . \ n g ep r i v é . l e . F o r c e sd u B i c n a d m e r r e n rq u e J q u e sd é F a i l l a n c ec. h e z l e s s e r v i -
teurs (il s'enfuit quand ça bastone trop ou que 1es effets spéciau-r
: :riln. Ia clas.e haute des serriteur, regroupe les reniteur. c o m m e n c e n rà ô r r c r r o p r r â : h . . . . i l : n ' e n c o n c è d e n tx u c u n e à u n
-::rlisés fotmés par les troupei de chaque Archange (-lpnotiseut soldat de Dieu qui doit se montrer infaillble mème dans les pires
illandine, garde du corps pour Jean-Luc...) comme cela est monrents sr'us-enterdez, pire bouchede) et doit être prêt à risquet
:::: à 1a page 149 du Libet Àngelis. Ces Ànges béneicient en son existence sur cette terre polir I'accomplissement de son devoif.
.- ::rl drun ttaitement spécial de la part dê leur patton tant ils sont Dans les TRES TRL,S reres cas où un soldat de Dieu s'est enfui
' --. cr prec.ieux (suttout le lamrliet démoniaque c{'Emmanuel d'un combat, la punition a été immédiatc : la mort. Ceci a d'ailleurs
. .rurs). lls sont, si on peut dire, les planqués de la classedes servi- fait croite un moment à certains Anges que le soldat n'était rien
'- .rui mene une vie plus facile si ce n'est moins dangeureuse. dÀ'^,,+*.
d u L r c ^-.
q u ( .lê
u ( lâ'--ianÀê
r a \ r a n u c 2 C : l n Ô n so u p l r c u n t crst 111itfâille.
Cependant, les choses sont tout âutres. La fotmation d'un soldat de
D i e u e s r s i c h è r e e r l e s c a n d i d a r ss u n t s i r a r e sq u e l a p r r t e n e s e r a i t -
,'1be(@nd.ory c e q u c d ' u n s c u l m e m b r e e s r r r a i r é ec i e c g r a r i t é . L ' \ n g e q u u p c r d
.'. à rl',ninique.nd.org un soldat dort en donner les sisons dans un rapport en quatïe
..,riiru/s e r e m p l : r i r e sd o n t u n e s r a d r e s s é à u n g r a d e 2 d c L a u r e n r c l u i
'.;rdtt dire qu'nn examine l'affaire. Si quoi que ce soit ne plàît pas à l'Ange de Lautent
Endicar de seruiteursserail en lrain de uoir /e_joaret
'.,,;11 mettrv en en question, non seulement il n'y aura pas de remplacement cle
?/ace ane acîon deprolesTaTionnnTre /'exp/oiturton du
' ,,: hntnainsPar lempaTron rcqpecltJ. f intétessé mais i1 se peut même qu'une enquête administrative soit
', nitoué à la \ierarrhie ouverte. Cette enquête est ou\-erte immediatement si c'est une
Escouade complète qui pétit. Si l'enquête démontte la négligence
ou 1amauvaise utiliiation des soldats de Dieu par leur "ptoptiétarte"
(l'Ange qui en a 1acharge ou le commandement), non seulement les
Les soldats de Dieu soldats ne seront pas remplacés mais les auttes soldats setont
supprimés de l'effectif de I'Ange et celui-ci tisque une limitation. Si
. .l:rt c1eDieu, plus qu'un métier, une vocation. Cette der.ise qui on attir.e à prouvet une utilisation presque meutttière des soldats,
- ::!:rise les soldats de Dieu est à prendre au pied cle la lettte. Les l'Ange tisque bien plus comme ûrre descente en grade par exemple
. : -:. du Seigneut sont pour la plupatt d'anciens ser-,iteurs dont en plus des limitations. Laurent accepte que I'on sacrifie un soldat
.:air si forte qu'iis sont passésà trâvers toutes les btimâdes de p o u r l a b o n n e c a u s em a i s p a s e n r a i n .
En effet, les soldats de Dieu sont tous sous 1acoupe de Laurent Bref, les Àr"rges de .qrecle1) ti)nt lout ce cltii est possible pour
clui partage ses forces. en tois païties distinctes. L'armee .lu quitter ce grade ingrat rt | ,n leur donne tonjours une chance... et r.ie 1 rs: .
Seigneur proprement dite - ce sont les soldats qur protègent 1es une seuie en généra1.Cettc prcmière mission qu'un Ange eifectue 1:li1!'j-r:li::

bâtrments des forces du Bien et qui sont enr-o\rés lors de renforts aptès son incârnation doit 1,,up.rn"rctflc Llc nloDtrer sa r-aleut et sa .. . ù;l: a:l

ou de batailles programmées (Golfe etc...), les escouadesqui sônt détermination. I1 s'agit en règle générale d'une mission simple que - ,:,-- :
dér'olus aux Anges de toutes obédiences qui en font 1a demande tout Ange der-rait ètre capable d'accomplir en ciaquant des doipçts. : : : r -' : : . r
Cependant, gare à celui qui ne feit prs sun der-oir car 1es consé- -:t:.
fles pour,.oits numétcrs 631-646) ainsi qu'un peut nombte de soldats -:t:'

de Dieu qui sont dévolus directcmcnt à ccttains Archangcs et qui queflces tisquent c1'ôttedéfinitil'es. En eifet, i1 est rare qu'un Ânge
sont sélectionnés par ces Ârchanges pour leur Êliation ar-ec la de gradc 0 qui a échoué dans sa première mjssion ait une nouvelle
nature de leut mission. On peut ainsi retrouver des soldats de Dieu c h a n c et a n t q u e l e p e u d c c u n f i a n c .q u ' o n a r l i t e n l u i s ' e : tô r a n o u i .
rie Christophe qui ont perdu leurs enlants dans des ttagédies ou On rettouve ces rebuts d'Anges en train de nettoyer les couloirs de
encote les soldats de.Dieu d'Âlain qui ont la particularité c1'ar-oir Notre-Dame, classet les infotmations non-confidentielles ou
æuvré clans des missions humanitaires... etc. Lautent, quânt à 1L!i, encore garer les voitures cles Àrchanges. En fait, si un humain
dispose des meilleurs des meilieurs des meilleurs en 1apetsonne des n ' a t a i t p a s s a c r i f i c: o n c o r f s p o u r l a i s s e ru n \ n q e s ' 1 i n c a r n s r . c e s
Néo-Jésuites. Cette force d'élite de meta-boeufs est décrite evec r\ngcs clevraient être reo'or'és au Paradis mais la morale et 1amreté
p r é c r s i o rd a n . l e L i b e r \ n g e l i s à l a p a g c 0 5 e r n u u s : r ' a l J o n sp r s des cotps d'accueil finterdise. Cepenclant, certains Àtchanges tel
nous éteÀdre dessus sauf pour drre que si un Ànge perd une unité que Dominiclue, Lautent ou Nlichel n'hésitent pas à se setvit de ces
de Néo-Jésuites,il risque très gros de la part de Lrurent ou de 1'un Anges comme de 1a chair à canon lorsque l'occasion se ptésente.
d e s e sg r a d é ' . Cependant, 11est tare qu'un Ange reste grade 0 tès longtemps d'où
le nombte très restreint de ces Ànges que les petsonnâges peu\-ent
Cet entrainement âccru. cette respônsabi[te tenace et cette rencontler. C)n pourrait ass:imiler l'Ànge de grade 0 au nouvel
motâlité démesurée donnent aussi clroit à quelques privilèges. Le engagé dans la légion qur doit monffer sa détermination et la
soldat de base reçoit une prime substantiellc d'cnr.iron 211000FF r.iabilité cle sa petsonne pour continuet clens le branche.
par mois (il est toujouts en état de guetre) plus tout un tas d'avan-
tages en nature te1 que I'enseignement des enfants dans c1cbonnes Les arentages d'un Ange de grade 0 sont donc minces... roirc
e c o l e se r u n i r c r s i t e :c h r é r i e n n e sl ,e s \ â c â n c t r sa l ' r i l , u n e r c r r a i r e rnexistants.11a bien sùr sa cuur-crturc terrienne et tout ce que cela
svmpathique, etc... Quant aux chefs d'urutés, ils peuvent toucher c n t r a i n e m a i : n c p e u r e 5 p É r e rr u c u n c a i d e e f f i c a c e d e J e p a r r d e s
une soidc allant jusqu'à 50000 Ftr pour les plus métitants. Et instances dirigeantes. De I'autre côté, 1'Àngc de gracle 0 doit se
surtout, les soldats de Dieu montent au Paradis sans passer pat ]a muntrer inflcxiblc ct quasimcnr parfair tlans .a facon d'operer er r
-r*--
case Purgatoite (eh our, c'est les Cathos qui ont im-enté les premiers d'obét aux ordres cat on ne iui pardonnera aucun écart. Il doit \
t_,
la guerre sainte et non 1esX{usulmans). encote pius clue les autres un respect dans les faits et les paroles de t

1a hiétarchie et i1 est impensable qu'on lui passe une quelconque


t\
./t
Lorsque leur môrt sun.ient, la famiile est prise en cl-ratgeintégra mauvaise humeut. Si r,-ous r-oulez une comparaison ptécise du
lement par un fond de retraite géré pat NIatc qui la met à l'abri pour stâtut du grade 0, c'est celui d'un etudiant qui r sut réussir à tout prir
longtemps. De plus, un soldat de Dieu est beaucoup plus écouté et qui aspire à des tâches importxntes meis qui, pour }e moment,
que son acolvte serviteur. Non seulement, les soidats ont un doit se satisfaire d'habiter un âppart dans un gàrage et faire face à
numéro spécial où i1s peuvent se plâindre du traitement qu'on leut I ' h o t t i l i r éd e s o n b a n q u i c r . . .
inflige et 1es plaintes sont tellement rdes que vôus pouvez me
croite qu'on ies écoute et drâurre pârt, on peut lcur demandet
leut vetsion lors d'une afTaire interne comme témoin (r.oir le Grade 1
chapitre avec tslandine dans N\XO) à cause de ieur loi et de leur
droiture. Bre f, ies soldats de Dieu sont mieux ttaités clue certains L n f i n f i n i c s l e s b r i m a d c se r i e : i n s u l r e rc u e l ' À n s c a . u b i e s . n
\ngc. déburanrs. tânt que grade 0, i1 est désormais un Setviteut, ce qui lui donne clc
nouvelles tesponsabilités mais aussi de nouveaux avantages. L'Ânge
'ia.., de gtade 1 constirue le gros dcs troupcs du Seigneur au tu\reâLi
ï' LesAnges
et lesfnfantsdu Seigneu. angélique. C'est ia force de ftappe. Si on voulait compatet à une
a r m r e r É g u I l è r e l.e q r a J c i s c r a i r : e l o n s o n a n c i e n n e t cu n s c r g c n l
ou un caporal par râpport au grade 0 qui est un bleu bite premièrc
Grade 0 classe.Le gtade 1 est désotmais rcconnu par la hiérarchie commc
faisant panie intégrante des fotces du Bien, un membre qui a su
Lorsqu'Lrn Ânge s'incarne su.r rerre dans une enr eloppe charnelle, mériter la confiance de ses chefs. On lui donne même le titre
on lui colle ce gtade sur 1e front. A lui de s'en débarrasser le plus honodfique de Setviteut (voir gtades décetnés par les Àrchanges).
rapidement possible. En effet, les Ânges fraîchement incarnés se Le grade 1 est également bien mieux consjdéré que le gtacle 0 par
sour-iennent à peine de ce qu'ils. sont, ce qu'iis reenncnt faire là et ses supérieurs qui n'hésrtent pas à 1ui confier cles devoirs d'impor
n'ont pas 1amoinclte idée de ce qui s'est passé avant. C'e:t peu de tance. Reste cependant 1efait qu'on discerne le grade 1 tiatchemcnr
dire que la hiétarchie leur accorde peu d'importance, peu de crédir promu (jusqu'à 13 PP) de I'expérimenté (17,18 PP). \{ême si
et une confiance toute hmitée. L'AngJe de grade 0 ûrâ pâr coflsé- aucune ditective officielle ne le justifie, il est admis ct visible <lue les
.luent âucun dtoit à part celui de se faite marcher dessus pâr tout le grade 1 expétimentés sont beaucoup phis ecoutés et considérés qr-re
monde. Ses protestâtions restent r.a.inesmême si c'est un setviteut l e u r sc u l l è g u e :t o u t j u s r cs o r r i . d e I ' e n t e rd u g r a d c0 . L ' , \ n g e p r o m .
d c N o t r e - D a m e q u i l u r a r a c c r o c h éa u n e z e n l e r r a i r a n d
t c paurle est affecté selon ses compétences et son.profil soit à une équipe dc
con. C'est comme si personne ne I'entendait, alors pour ce clui est tetnin, soit au sen-ice de ND, soit, clans cettains cas, on I'efi-oie en
d c l ' ô c o u t e rr, o u s p e n : e z b i c n .. . freelance faire son job il'Alge dans le monde (cependant le cas esr ra.r..r.
{ Epcndlnt, au ni\-eâu des responsabilités, ia vie d'un Ange c1e sont un brin plus important que celrx qu'il ar,zit en s'incatnant cat
-.rcle1 est ardue. En effet, c'est 1e trpc d'.\nge qui lemplit la plus l2 h;rrrr.hie srit cr'elle neut désormais investir sut I'indiyidu.
''rncle partie des missions de s lbrces du B;en. ce qu fait qu'ii est
r \ e û t e n o p p o s r t i o n : n - e c 1 e sf o l c e s d u l \ I a l . S u r t o u t , i l : r u n e I-a r-ocatjon premièle iie tout Ànge de gtacle 1 qui se respecte est
'-liqetion
de r'éussiteet non seulement de movens et, s'il éciroue, bien ér-idemment de pâsser au grade 2 mais ce chemin est long et
- ' h e . i t e r ap r s à l c p r r n i r .L e t r e p u n i r i o n p e u t , r l l e r d ' u n - i m p l c tatigant et peu d'Anges de grade 1 attivent un jour à atteindre un
.',:re. en pâssant par une charge ou penitence (i-oir page 13;l du te1degré cle maitrise. Ceci est cncote plu-sclur si l'Ange clisposecl'un
::rcr Angeiis), à être renr.ol-c au paradis (s'il cchoue trùp souvent) pcu .1'rmrur f r, rfirc càr lc léchage de bottes et I'humilité face à
r. le plus souvent c'est une limitation ou une pénitence qui sera I'injustice sont presquc obligatoites chez certains -A.rchangespour
.. l ' \ n r c p a r s c s\ u p L r i c u r ' . pa-.sct clc gracle.
"

i -e grade 1 procure tor:tefois, er plus cl'une plus grande recon-


:(slnce pâr la hiérarchie, des ar-antagescertains. L'Ànae peut Grade 2
:rne1 un ordre au sens strict du terme à tout humain rravaillant
-rr lcs forces du Bicn ct tout Ânge de grade 0, et celui-ci se doit Enfin, l''\nge a atteint les 20 PP ou 10 potivoirs qui doilent lui
,'crécuter sauf si 1'ordre contredit un otdte ou une directir-e f crmcttre d'atteindre le qrade tânt désiré... mais ii n'est pas au bout
r,née par ).lotre-Dame ou un Ànge de grade égal ou supérreur. de sa peine porlr xutant. En effet, si le passage au grade 1 est
,rsr. petdu au miiieu de la campagne écossaise,|Ange pcut se âutomâtique, ie passage au gtade 2 doit êttc validé pat l'r\rchange
Jre dans une chapelle et demxnder au prètte local de fournit 1ui mème, brei r1 taut ètre en bons termes a\rec son Àtchanee. En
' : ç t c ô u \ - c r t p o u r l u i c t s e s 2 0 s o l d a t sd e D i e u s i l e p r ô t r e e n cffet, cclui-ci peut parfeirement refuse{ le passageau srade 2 d'un
-:t]on est âu coufânt. cet ar-antageest soll\.ent oublié par 1es Ange s'i1 consrdère que celui-ci ne respecte pas du tout ses
:e s de grade 1... D'autre pàrt, les morens d'un Ange de grade 1 p r ' é c e p r e so u n c c r d r . p d s a \ c c : o n i d e n t i t c . \ r n . i . p r c n r n .

.....i,r\..

6",.r*s*$
"ii !
c::$sY:{
,*l
;
'';::' i'
'. -'ri
'\.
: !'i
rl ..*'
i,,i;'iii ' : i :
{
:i
:i
}
wr':r:.,,
i' "*;:î1S
.
.:.

I
*
*l

t
!\
&u

r
*r

@
t9
I'exemple de Janus qui n'hésitera pas à refuser le passage de l'un de s d'r,urgrridc I sont nombrcur. En plus de
A part ca, 1esar-antage
s c c \ n g c s r u g r a d e 2 s i l a r c c h r u q u c l t a r u r i r c d c c e l r - uc i p . L r 1 pouvoir commander des subor-donrÉs ct dc déléguer certaines de
récupérer des biens est l'attaque de banque à mains arn'rées. En ses tâches, de constater enlin qu'on le rcspccte pour ce qu'il est, Ie
effet,Janus préconise ie sq.le non violent, disctet et plein c1eclasse gtade 2 se r-oit confier des m.r'ens br.n phis irnpurtants ausst bien
(enfin, autant qu'on puisse dire d'un r-oleur qdil est classe),ce qui pout l'accomplissement de ses tâches que pour sa vie de tous les
ne cadte pas du tout avec les coups de feu et les prises d'otages.En jours. Le niveau de vie moven d'un grrdc I est celui d'un cadte
résumé, il r,'aut mieur d'êtte en bons termes avec son Àrchange supétieur avec belle betLine et rastc rpfsrtement. Certains en
pout der.enit giade 2. profitent d'ai1leurs pour vivre enfin une belle r-ie en réussissant à se
iàrre octroyet un placard doré. Iis combinent 1esavantages du grade
I-e gtade 2 est pour la grande majotité des Anges i'achèr.ement mais pas sa responsabilité, ce .1u en fait des parfarts fumistes.
d'une carrière rondement menee. Peu d'cntr. eur p{)ufront mème Depuis peu, Dominique s'intéressede plus près à ce gcnre de gtac{e 2
ptétendte clevenfugtade 3 et seuls 10 %, de ceur 1à en der-iendront et essaiede supprimet ces â\'antages superficiels de ia vie humaine...
un eftèctivement. Cependant, 1egtade 2 est un très bon comprumis
et même une planque agtéable pour certains. En etfet, un grade 2 Grade 3
( \ t u n \ é t e r a n , u n À n g e r e ( l e c r e p a r : c : : u b ô r ( l o n l ] c s n r a i sa u s s i
p r r l , rh i i r a r c h i es ' i l s e c u n d u i rc u r r e c r e m e n lL. e g r a d c 2 a p r o u r é à Àaah, 1etêr-e... oui le tèr-e car ce grade reste inacccssibleà 99 '%
tor,rt le monde qu'i1 n'est pas 1à par hasatd et qu'il compte bien des Ànges. Certes seion les directft.es, il suffit d'ar-oir 20 PP ou 10
condnuer dans cette voie. Si les responsabilités de i'Ange sont pouvoits diffétents et accompJit une action d'éclat pout son
accrr,rs,il peut enfin dé1éguetune pârtie de ses tâches à des grade 1 supérieut at'in de devenir gtacie 3. En fait, les choses sont beaucoup
qur se chatgeroot pour lui de I'accomplissement des tâches, même plus compJiquées.Le grade 3, c'est comme un pdx Nobel de litté-
si c'est toujours le grade 2 qui est tesponsable de I'accompLissement tâture, on I'obtrcnt certes pouf unc (ru\-re erceptronnelle mais il
de ia tâche derant la hiérarchie. On pcut compirùr lc grade 2 à un récompcnse en fait tout un pârcours d'écrivain exceptionnel piutôt
lieLrtenantdans l'armée réguLière. que l'rruvre elle-même... Le grade 3 est donc assuiettr eur lrleme
testlictions. Aân de prétendte à I'obtentron du grade 3, il faut ètre
L c s q r â ( l e2 c o n t c n f a i t p r r r a g e se n t r c d c u \ ! r , ) L r p c \: c e r r \ ( l u i une recruc cl'exccption... superbement habile, avant eccompli tous
font partic d'une équipe et qui en sont généralement les chefs et les ses der-oits avec btio, êtte reconnu par tolrs comme une valeut sûte
Anges travailiant directement pour Notre-Dame et qui sont chargés et suttout être copain comme cul et chemise âvec son Àrchange
cle secteuLs entiers de i'administration angéliques. (cette relation dépend fortement de l'Àrchange qu'on sert). En tàit,
l'action d'éclat ne sert qu'à confirmer et à justifiet ce statut déjà
Les premiers Anges sont en fait 1e fet de lance des équipes sur ac<1uiset ne sert qu'à recevoir de chaudes féLicitations si I'Ange n'est
le tertain et doivert se montrer infàillibles lors de I'acccimpLis- pas aussi patfait que décrit ptécédcmment. E,n plus, lorsqu'on patle
sement des tâches car, en cas d'échcc, ce sonr eux qui autont des d'action d'éclat, il faut bien préciscr qu'rl s'aqrtd'accomplir quelquc
comptcq à rendre le, premiers. \ parr lcur rrarail en lxnt quc chose d'exceptionnel pout l'Âtchange qu'on sert. Si on se réfète aur
rnembte d'une équipe, les gtade 2 se r,oient de temps en temps aventures parues dans 1e commerce, cela se compte sur 1esdoigts
conÊer des tâches administtatir.'es tel que le managing ponctucl d'une main. On pourrait citer : \Iots Ultima Ratio pour un Ànge de
d'une équipe sur le terra'in (1e gars qui r.ient conf-ier la mrssion et Blandine, Nel' \lbrid Otder pour un Ange d'Yves ou de
qui ne tépond plus au téléphone après son début alors qu'il a Dominique (et encote rl faut se 1a jouer fin), L'F,nvol Snsh Allah)
demandé un râpport biquotidien). pout un Ànge d'Yr.es qui pense à appeler son supérieur, Promotion
Canopv pour un ,\nge de Dominique. D'ailieurs, c'est dans le cas
Les seconds sont chargés de gérer des secteurs de l'adminis cl'accessiond'un nouvel Atchange qu'ont lieu le plus de pr,rmotions
tration de Notrc-Dame tels que les orcltes de missions, les renfotts, au grade 3, le nouvel Archange e),ant besoin de chait fraiche.
l'entretien du QG, la recherche des traîttes etc... (en fait toutes ies Comme vous pouvez le r-oir, les occasions sont bien tates et les
tâches impottantes sont commandées pât des grade 2). C'est aussi réussitesencore moins nombreuses car les supérieuts téfléchissent
un gtade 2 du secteur cles actions spéciales (les missions) qui est à deux fois a\-ânt d'oftrir cefte distinction et leur conûance à un
enr.o).élorsqu'rl s'agit de confler unc missron un peu plus impor- tout nuu\ eaumcml'rc.
tânte à un groupe d'Anges. I1 leur sert ensuite d'agents c{e liaison.
L'avantage par rapport à un Ànge qui fait ça de temps en remps est Cependant, une fois au grade 3, c'est une seconde cartière qui
que le gtade 2 spécialiséa moins tendance à s'éclipserou s'absenter s'otlre à l'Ànge. I1 devient une personne à patt, un sous-Archange
(voir plus bas I'administration). en quelque sorte.

On trouve aussi des Anges de grade 2 sur certaines tâches F.n eftet. on ne compte guère plus de 10 à 20 gtade 3 pour
commandées par leur Atchange mais pas assez importantes pour chaque Archange, ce qui fait qu'ils se connaissent. D'autant plus \ r e i re n g r
que ia mission de longue durée soit confiée à un Ange de grade 3. suttout qu'au moins une iois par mois ils se fcncontrent tous a\rec
l'Àrchange pour msrtre a plat tout ce qu'ils ont fait pendant ce
Les '\nges de gracle 2 sont sous la tutelle dilecte d'un grade 3. temps. Et là, c'est champagne et petits fburs de chez LeNôtre (chez
Chaque grade 3 a ainsi entre 20 à 30 grade 2 sor:s ses ordres. C'est N'Iarc etJanus), pétard à r.olonté de la meilleur ganja (.chezNovalisl
1ui qui s'occupe de suivre leur carrière (r.'ofugrade 3 plus basl ct c'est ou de 1'eau tiède (chez Joseph et Dominique). Tout le monde se
à lui que les gtade 2 doivent rendre des colnptes si quelque chose parle, s'apprécie / se déteste, compâre ses résultats et en rcnd
ne tourûe pas tond. C'est aussi à lur que les grade 2 pcuvcnt compte devant l'Archange himself. Car, en efïet, le s gtade 3 sont les
s'adtesser s'ils ont des probièmes ar.-ecla hiérarchie même si h o m m c . d e c , ' n f i a n c ed e s a s a i n t c r , s: .o n . e r r i c c p e r s o n n e lc. e r L xe r
certains n'hésitent pas à sauter leur supérieur ditect afin de lesquels il a une confiance absolue (sauf ,joseph), ceux dont il
s'adressetdans ce cas à l'Àtchange en direct. soutient personnellement i'effott.
. . {ràde 3 sont divisés par ailleurs en trois groupes distincts. Un fàudrait que le gtade 3 développe une particulatité ou un feeellng
r':,r groupe qui se partage les différents sous-domarnes qur a\.ec un domaine patticulier tout en continuant parfaitement le
,r: dans le tavail direct cle i'Archange. Ainsi, Âlain a slr grade 3 travail pour son Atchange ce qui est loin d'être ér'ident. L'Atchânge
( c u p e n r c h a c u nd e l a f a i m e r d c J ' a g r i c u l t L rdr rcn s l c r n o n d r . n'a de comptes à rendte à pètsonne sauf à Dieu et au Conseil Divin
/ ç 1( n c u r e
:'. clans unc partic géographique bren ptécise. Un second Pn: louiôurs...).
'-. gère toute "la machine de guette " de l'r\rchange en
-..:..lnt de tégler 1es problèmes qui surrriennent, en allant en
r :r' .î;
- r spéciale lorsque l'Archange 1es,r'enl'oie et en 1ui servant de ; !] divine
L'administration
-- ..i,rs (et d'amant dans le cas de Blandine).

.'::r, un troisième groupe, de loin le moins nombreux (1 à 5 Si vous n'avez pas eu ia chance de vir.re sous un tégime commu-
. -. i()Lrt au plus), constitue le sen-ice secret de l'Àrchange et niste, vous àtrtez ufl peu plus de ma1 à saisit la viaie dimcnsion et
:; cletous les petits secretsde l'Àrchange. Ces Anges sott les toLrte 1â complexité de la machine à gaz qu'est l'administratron
-r'es dans leuts mouvements et les plus irdèles qui puissent ^-^;li^.,. r.-atte nan;n '." ..^.n.1 ,nr rênr.r .1" I ous fairc

.).rr exemple, le chef du Labl'-dnthe, le service de renset- comptendte tollte la portée du problème.
' , dc Dominique csr un membre de ce grotrpe.

.. .r\ antages.c1'ungrade 3 sont ér,idemment à 1a hauteur de sa Le service public, crest fun


. . . unc compensation égale en nature ou en liquide à ce1led'un
' -:'une société moyenne (500 KF par mois non imposables La machine administradve angeliclue est. commc vous avcz pu
- rs.l, un hôtel particulier, une 406 Spott compétition édition vous eri tendte compte au cours des scenarios publiés, dlune
. c ô m m e n t c d , c e s r u n c r o i t u r c d e d a u b ep o u r c e p n x - l à' e r lourdeur apocalrptique. Certes d'un côté, cela est dri sâns doute au
'' r.sc. \{ais crest surtout I'autorité c{ont il est doté et 1e respect fait qu'elle doit fonctionnet à l'échelle de... I'unir-erset au-delà des
. -ir crâinte qu'il inspire qui sont 1es l'raies récompenses de marches du Paraclis.Certes. on pourtart aussi citet la mauvaise
--. Certains grade 3 comme par exemple \{arie-Joseph volonté de nombreuses personnes qui r trar-aillentdont une bonne
-.,:artir, responsabie des fotces du Bien sur Terre en I'absence partie assinrilent le fait de faite de ia paperasserie à une punirion et.
. ) :rinique, sont considétés presque comme des Archanges et il faut I'avouer, dans de nombreux cas c'est en effet une punitron
.: plus d'une fois un grade 3 d'un Archange débarquer en pour des échecs passés ou pour avoir déplu à la hiérarchie. N{ais 1e
.::r dans le bureau d'un autre Archange pour lu1 signifier sa pius impottant est que cette lourdeut administrative est en iait
-:.:obation sur un sujet. Un Ange de base serait par la suite r.oulue par la hiérarchie elle-même et surtout par la personne qui la
. .iu netto\iâge des égoûts de Notre-Dame âvec un grade 0 conttôle à90 oh, ]'ai nommé I'Atchange Dominique. Pourquoi me
' .'cnr collé pour recompense de son ardeut mats un gtade 3 ditez-vous ? Facile, pour tout conttôler de A jusqu'à Z let mème
-. 1e petmettte si la situation le justifie car l'r\tchange le des sr-mboles sortant de I'alphabet). Grâce à cette loutdeut et à
' -:r:. D'ailleurs, c'est aussi une grande responsabilité pour un toute cette pâperâsserie,Dominique est en effet capable de savoit
- : qui est 1ereprésentant ditect de sorr Archange là où il va et la majonté des choses qui se passent dans ses troupes et surtout
::'idàre pratiquemerit que lorsque le gtade 3 patle, il s'erprime dans les troupes des autres Archanges. Un tel Ânge demande des
r \rchange... tenfotts en Jamaïque alors qu'iI est sur une mission qui doit se
passer à Pads pour le compte de 1'Àrchange Novalis.., bizarre, on
.::1c a aussi la possibilité de donner un ordte immédiatement conttôle. Un tel autte Ange demancle à voir I'Archange Ânge pour
-.rb1epar tout Ange de grade 0, 1 ou 2 ou pat un sctr-iteut lur parlcr d'un truc. .. bizatre, on cont!ôle. Un tel Ânge n'a pas fait
.: l'ordre çst contraire à cclui d'un autre grade -J, c'est le son rappoft dans les temps, bizatre, on contrôle et ainsi de suite.
.: 'rrdre donné qui est prioritaire (on considète en effet que la Àinsi, peu de choses peuvent r.taiment échapper à Dominique, ce
. . [ e r : u n n e a r a n t d o n n e u n o r d r c e s r c e l l e . l u ie s t l e p l u s a u qûi limite certes d'un côté I'inflltration de lcrtces du N'Ial mais
' ::: de ia situation). Cela a bien él'idemment ptovoqué des permet aussi .à I'Atchange de sun'eiller ce qur se passe à chaque
. , d ( s r n é m o r a b l c se t m è m e d e ' d u e l s s a n g l a n l cc n t r e g r a d c stade d'une mission. Evrdemment, ceci est loin de plaite à tout le
.::-.-ËrentsArchanges et même du même Àrchange. nonde mais Dominique ne ptétend jamais limitet ou sutveillet
l'action de ses col1ègues cat, selon lui, les mesutes ne sont là que
.- -i'acle3 sont les Ànges qui ont àit les grands faits du gtand pour optimiser 1a r.aleur des ttoupes. Domintque a mis en effet en
..i bien pâr leurs actes de bta\-oûre que pâr leurs trahisons place un certain nombre de mesures plus ou moins contraignantes
: s n c o r ep l u s , l c b r u i r t â n t l e c â s e s t r a r e . . . ) qui d'un côté petmettent certes à I'adminisffation de fonctionnet
plus efficacement mais aussi de contrôlet un ioli paquet de monde.
\rchanges C'est comme Intel et sa puce identifiable qui certes d'un côté
sécurisait le paiement en ligne par f identrfication de l'acheteut mais
. . :cconde partie de cet opus ne vous fait pas comprendre ce petmettait par 1a même occasion de connaître les sites visités par
' '-rn Archange, on ne peut plus rien pour vous. Sachez celui-ci, sa position géographique, ses gorits personels en matiére de
-::rcnt que i'Atchaoge est 1e slrmmlift de la hiétatchie divrne, plastique utilisé dans ies poupés gonflables etc.. . . D'ailleurs,
. - ,ir rnaccessible câr ttouver une vraie nouvelle façon de faite certains Anges ont rapidement compris tollt I'intétêt qu'ils avaient
-': cst très diflicile (sinon on l'aurait sans doute déjà ttouvée) à connaitre 1es rouages de I'administtation pout se faciliter la.vie.
- -::.iacer son supérieur ne peut se faire qu'à l'heute dc la tetrarte Ainsi. imiranr un numbre sans cessecrujssrnt d'\nges de
-:.ins ttès longtemps sauf cas exceptionnel où I'Archange se Domioique potassant les manuels des mécanismes administtatifs
e ra i s 1 à ,l e s c a s s o n t . . . r a r i s s i m e s . . .G a b r i e l . . .
. . r i r - r - i i s s i o n nm dir-ins, bon nombre d'Ànges ont appris à battre ND sut son ptôpre
--!s er crest tout... donc faut pas comPter dessus.De plus, ii tetrain ou tout du moins I'amadouer.
Big Angel M i s s i o n d e c l a s s e C : c n t l i r . l c s r n i s s i o n sc l e c l a s s eC s o n t l e s Nouvellr
missions par déiàut. Je n'r'esplicpc.Si l,r hiér:alcl'riesusPcctequelque
Voici les ptincipaux mol.ens que vous, maître cle jeu, serez à chose mais qu'elle n'a pas la n-roindrc iclée cle ce tlui se passe ou si Cette c,,:
même cle gérer penclant une partje. Nous n'alions pâs vous détaillet la mission ne rentre pas dans le cadre d':rucune aure classification, petmct cii

toutes 1escomplexités admiaistratives de ND car cela ptendtait 12 elle est classéeC. En contrepartie du pcu c1'aiclefoutni, les chargés mais n-ialu'
inrr.li,',ti'
volumes comme celui-ci éctit en sfi'le télégtaphique. de mission doir.ent seulemsnt prÈscftcr ur.l râffort en fin dc
mission. Ce gente de rnission est sous le contrôle d'un grade 2. son suPùf:!

La classification des missions c l r o i s ic : t : l

Mission de classe D : les missions de classe D n'en sont pas


Comme on ne peut donner autant d'importance à une mission de r-éritableLrent. Fn frit, rl s'agit pius de devoirs de contrôle r i l u r - r - rt ir l , , :
contrôle de routine sur ia pousse des fleurs en miLieu utbain ponctuels. Ainsi à tout de tôle, des équipes sont envovéesiirspectet \1) pui::e
- , ) r : sr c s c l -
commandé pat Nol'alls et le fait de repousser l'inr-asion pâr une tel ou tel endtoit, se tenseigner sur tei ou tel inclividu ou véri{ier le
troisrcmc force, les sen-ices de ND ont mis en place une classrfi- bon fonctionnement de tel ou tei organisme des forces du Bien ou -i clii t.r

cation des missions selon leur importance. Les missions ies plus afâliés. C)n pourrait compârer 1amission de classeD à la patlouille :llrilll: da :.

inp.11xn1ss r-ont rvoir la possibilité d'obtenir cle l'aide et des cle toutine cl'un flic. I1 n'est pas censé avoir cle confrontation du tout -:,tcusl-.

mo\-ens plus facilement qu'une mission de routinc mais scront aussi dans ce genre de mission ar-ecles forces du N{al ou une queiconque :::.Cf;l t;:l-

beaucoup plus contrôiées qu'une mission classique. Attention, la opposition rout court. Si opposition ii ,v a, Ia mission pâsse tout ale : :l:-i.it:lc.

ciassification d'une mission dépend cie la seule appréciation de suite en classification C ou plus selon ia nature de la conftontation. . :: l:i...:,

\,rtrc Dame qur dispose en généra1de très peu de renseignements


sur ce qui se passe et a aussi la fâcheusehabitude de niveler 1aclassi- Mission de classe E : les missions de classe E sonr encore
i-rcationpar le bas. Ànsi, des Anges peuvent se retrouver en train moins importantes que les missions de classeD. trn fait, il s'agit des
cle combatrre un énorme tafic d'une nouvelle drogue initié pat services que tout Ange peut se r.oir demander par Notre-Dame.
\og alors qu'ils sont srir une mission de contrôle sur une épidémie Cela peut aller du nettor,age des couloirs en pâssânt par une mlsslon
,1c unppt un peu étrange pour Guv et classiflé D. La ciassi{ication de suneillance d'un hangar des forces du Bien qui a éte tagué pat
d'une mission peut changer en cours de route. ies gossesdes bourges du coin. Un bon exemple de mission à deux
balles (autte nom de la mission E) est le Placatd présenté dans
Mission de classe A: 1esn-rissionsde ciasseÀ sont les nrissilrns "Seth, c'est bien '' de I'excellent supplément Habeas Corpus (dispo-
riltr:r priotitaites. Ce gente t1emissions est mis en place contte des n i b l c d a n . r o u r c sl r n n n . . m e r o q u i n e r i e s l
lclrcrsaircs ncnâcânt directcmcnt lcs fondemcnrs n'rèmedr-rGrand
.lcu. un -\rchangc en pefsonne ou I'intégraiité des forces du Bien. Il Les Equipes I-ts ordrc
peut s'aqir ér idemn-rentc1'unplen diabolique mai,qaussi d'un reneqrt
i \ r r L : m ( ' m L r nrnr_r' _r 'i s s_ 'a' n utf * u' Ti n è t e u n i u s i b l e o u e n c o r ed e I ' i n t ' a s i o nd e Depuis peu, ND a ofûcialise le concept d'équipe, c'est-à-dire du
la r-narcheterricnne pâr unr: ttoisièn-refotcc. Le débatquement de fait que des Ànges travarllent souvent ensemble et forment une
Hornet sur la marche des tèves peut pâr exemple conduire ND à sorte de cellule. Lorsqu'on en contacre un, c'e:t en fait toute
donner une classit'icationde t1'pe à la mission censée le déttuire. l'équipe que l'on met sur la mission. L'équipe est solidairement
Les rnomalies remporelles clu inter-marches fentrent ptesque à tesponsable des vtctoires et des échecs même si chaque Ànge peut
chaque lbis dâns cette catégotie de mission tânt le dangef est grand porter à la connaissance de la hiérarchie les rematques qu'il a à
et lcs rcnseignements ténus en règle générale. En conttepartie de fotmulet sur I'un de ses camatades. Our, vous avez compris,
l'aide fouraie, les chargés de mission doivent présenter un râpport Dominique aime bien la delarion. Ceci présente en fart deux
biquotidien et a\-oir une bonne excuse àu cas où i1s ne le feraient avantages tout à fait contradictoires. D'un côté, 1esmembres d'une
pas. Ce gente de mission est sous le conttôle d'un grade 3 ou encore équipe se connaissent bien et pcuvent donc pettàitement se
-i^..- 1,,,- ^--1-^-,--
compléter sur Ie terrain. De I'autre côté, la iiératchie compte bien Lù i c{,It t.

sur le làcteur d'autocontrôle entre plusieuts Ânges d'Archanpçes


Mission de classe B : les missions de classeB sont les missions complètement diffèrents et sûr le côté délationniste de ses
impottantes. Ce genre de missions est mis en place s'ii 1, a ell membres. En outre, depuis peu et suite à quelques affaires
manifestation d'une puissance certaine de l'aclversaire ou que l'évé- douteuses, 1a conception d'équipes dont tous les membres sont
nem€nt est pris au sérieux par les forces du Bien sans pour âutant issus des troupes du même Archange est prohibée. Bizatrcment, Jcs
ètte une alette rouge. Les événements publics ou qui peuvent Justes ne respectent toujours pas ce cteclo, mème s'il est vrai que
aiertet le public de lâçon significative sont en tègle générale ciassésB. le.ir casesr un peu parricirlier.
Les défections ou suppositions de cléfection ainsi que.la sécurité
des membtes de forces du Bien ordinaires Qtumains importants et L'Ange le plus gradé de l'équipe ou celui âyânt le plus de PP est
Ànges de grade 0,1 ou 2) sont aussi classéesB. E,nhn, après des considéré par la hiérarchie comme le responsable sur le tertain. Lc
années de combat achatnê pout faire reconnaitrele bien fondé clu chef.quoi.
ptobléme, les Ânges pacifistes et.humân:istesont réussi à obtenir de
Dominique que lorsque l'affake a eu pour sujet la mort un tant soit
peu suspecte d'un humain, e1le soit aussi classifiée B qar-ant cc Les moyens de contact
concours de circonstances,la mission était en généra1classéC). En
contrepattie de l'aide foutnie, les chatges de mission doir-ent Àfin d'ér'-iterde lâchet totaiement la bride aux Anges en mission,
présenter un rappc)rt quoddien et â\.oir une bonne excuse au cas ou ND a décidé de leut mettte une laisse au cou. Sous le ptetexte de I - c S P r ()
ils ne le feraient pas. Ce gentè de mission est sous le contrôle d'un pour.oir contâcter ses cadres clirigeants à tout momenq la htérarchie
grade 2 ou parfris d'un greJe 3 lorsqu'un \rchangc sc :enr a obligé à porter et finânce (un icrrtàit de deux heutes) un portable
p c r s o n n c l l e m . n Ic o n c e r n é . GS\{ à tous ses grades 2. Le portaL,le doit ètte en permânencc

22
Nouvelle compétence : administration angélique (X)

(,ette compétencc permet en cas de téussite d'améliorer scs relations ct de faciliter ses démarches ar-ecl'administration angéLque.Elle
:rcrmet en outre une plus facile obtention de I'ajde ftonus cle =1 caractér:isticlueen ces Je rcus:ir. du jcr opposé contre I'intedocuteut
:rais malus de -1 cn cas d'échec car I'interlocutei-rrse rend compte qu'on a essar-éde joucr avcc le règlement), c1emieur comptenclte les
:mplications de tellc or-rtelle action dans I'administration .cxernplc : accussr un Àrchange d'un crimc erc...) et cl'améliorerle contact avec
.,rn supérieur (aide de jeu r\leaJacta Est : * 1 colonne de bonus au jet si ie jet de compétence réussit et si le n'roclecle communication
ihoisi est : Par r-oie légale ou Par Téléphone à Notre Dame). Caractétistique associée: Perception.

..rn'ré (donç pas d'excusé, j'avais oublié mon chargeut) atin rlue Tout d'abord, i1 a mis au point gràce à Jeao une sorte de puce
\D puisse contactet I'Ange quand elle le désite (1'excuse,"j'étais sous cutanée gteffée dans 1a jambe qui en-oie un signal en s'aidant
,rs réseau" est accepté iusqu'à une certaifle Limite sachant que des installations GSÀ{ et qui permetttait de repérer un Ange qui en
: du tertitoire français est cou\-eft). Les gtade 3 sont en général serait muni même si celui-ci abandonne sôn télépl,one. Cependant.
:rr'-rnisde.téléphone satellitaite sur le téseau Globalstar (donc plus Dominique attend une grosse occasion af-inde faite passer ce ptujet
-rcuse, "j'étais hots réseau" possible). Ceci petmet non seulement qui risque de {encontrer une tbrte opposition'
:-rctir.-ement de contacter à tout moment l'Ânge mais aussi de
:naîtte sa position à 5 mèttes près, cc quiJimite ies tacontats sur Ensuite, depuis peu, Dominique est en trein de prendre contrôle
- U e ud e r i l J e g i e t u r e . du s,vstèmeTempest, 1e système super perfectionné de la NSÀ mais
personne ne sait ce qu'il \-erit en faite.

), : nobigangel@nd.org
e,,lanraru@porquese.fi D c : n o b i g a n g e i @n d . u r g
. . r : l ç s s a l o f e r i e sd r p . r t a b l e s . \ : F r c . a n g c l c o m m u n i n@ e g r u p . c o m
.: .'nteridu une histoire comme quoi un tenégat qui r.'oulait s'enfuir S u j e r: l . e p r o j e r C r o . b l a i r
. :as pensé à éteindte son pottable. I1 était tranquille dans sa Selon un haut gradé de Dominique dont je ne citetai ni lc nom ni
.:rque lorsque les ttoupes de Lautent lui sont tombées dessus. le grade ici pour des questions ér,'identes... il appataitrait quc ia puce
. h . , n r .q u o i . ne soit pas calée sur le s.vstèmeGSII mais sut le srrstèmesatellitùes...
si ca se con{irme môme cn plerne mer personne n'est à I'abri.

Le s ordres de mission et les rapports


. )us trol.]verez à la fin de ce iivre un otdte de mission et un
".lrt de 8n de mission r.ierges, l-e ptemiet est desnné aur De : malbouffe@asdmdmd4i.com
:res de jeu afin de le donner à ses joueurs au début de la partre. À : freeangelcommuniw@egrup.com
rscond est destioé aux joueurs qui doivent en remplit un pat Sujet : Re : Le projet Gros blarr
' . . n n e .p h o r o c u p i e i n t e r d i t e . B a h .u n c o . r pd c t l e n t se t r u e n l è r e sl a p u c c . . .c ' e s rr r a i m e n p
r as
cumpliquÉ corrmeràchq.
r.:jn souvent, une récompense se joue sur la concordance des
-'.,)rts. Ceci permet aussi à un membte de l'équipe de souligner s'il
r.is été d'accotd avec le rcste des membtes à un moment ou un
:.. Et Dominique, il aime ça les personnes qui se sentent frustrées. D c : r r ,' b i s a n g e l ' ,r1r , l . , t g
À : ti'eeangelcon'rmunin'@egtup.com
l-cs contacts de mission Sujet : Re : Re : Le projet Gros biair
-.',L1ue
mission confiée à une equrpe est affubiée d'un contâct de Pas si facile, il apparaîtnit que le sr-stcmescrait sans aucun cloute piégé
) .lui représente et veille à ce que les ordres de mission sotent pâr une mini charge explosive capable de t'arrachei tout le bâssin et
'- ,-r". C'""t lni nri nent rrr55lsggl décidér de l'abandon ou de la
. ::ruation de 1a mission ou alorc des ditectives qui changent f:_:111n'
' . q r e m e n lr' i n t r r u l cd e l a m i s s i o n .
-======
,,r cette raison, il vaut mieux avoir son contâct dans la poche l ) c : m a l b o u fl e @ ) a s d m d m d 4 j . c o m
,:u'il donne une bonne appréciâtion à ses supérieuts du travail À : freeangelcommunil*@egtup.com
,:roli. Avec l'officialisation des équipes fixes, ND essaie de faire Sujet : Re : Re : Re : Le projet Gros blair
. .rre que. ce soit touiours le même contâct qui confie les Pas grave, tu te lais un stèak haché à cheval en ajoutant un r:euf,c'est
.. .,ns à la même équipe. Cependant, ceci n'est pas toujours
r_- " _""""
ne. marrvaic n ', ", n" nlilq '
r'""
.-::rlc à cause du manque de personnel d'un côté et parfois de
'' ,lrânce de la mission qui exige un grade plus rmportant que
-rir contâct habirucl.
De : nobigengel@,nd.urg
\, ltr.e"r,"gel.o,',-l,
n rni^lo.grrp..o-
Les projets de Dominique S u j e t: \ l a l b o u F F e?
Malbouffe ? Quelqu'un le connaît-il ? J'ai des doutes tout à coup. :J
. ' :niruque â encore de beaux projets afin de tliquer encore plus si quelqu'un a des renseignements...
... rrenr lcs Àngcs. ):::î:ï
,

I-es guerriers,
térocité des :
"Plus on est de fous, moins il. y a de nz."
s'enfuirent à rc
Provetbe populaire qui çenait de st
â lui. Il préren
unique. Àmosir
( )n lui propr
Sous des dehots de pacifiste et de bienfaiteur de I'humanité, envie exttême de déttuire, les églptiens lui consactent chaque .\nqes où. sekr
Alain est souvent perçu comme quelqu'un de gentiment natf et qui, année cinq jours durant lesquels elle retarde 1a ctue du Nil et brû1e le grenier à cér<
1aplupart du temps, est ftanchement à côté de la plaque. En fait, il des terres extérieures pour semer la tetteut et se faire tespectet. Là .tmosis accept
aime à se montrer généteux et plein de bonnes intentions au point aussi, porte close. La déesse ne prétendait pas laisset de tépit aux ôsgrscrait d'ur
d'être considéré comme un Archange mineur ne prenant part en humains qu'elle méprisait. Amosis chercha donc une solution afin Ëminc er ics ar
aucune manière dans les conflits entte Anges et Démons et ne d'éviter qu'une telle famine ne puisse se teptoduire et travailla sur Jordi l--rrr Ir
participânt que rarement aux Conseils Divins. Vu ainsi, iI est les greniets (précutseuts des silos). hrt-.sen6g
difficile de s'imaginer Alain autement que catholique et pourtânt... "g'in
énanr I.r femu
Né en Egy'pte sous ie règne d'Hatshepsout la reine phataon, et (c eu: intcrres
de son neveu Toutrnosis III, Amosis, c'est son nom à l'époque, fut
baigné dès sâ plus tendre enfance dans la culture églptienne.
lmptégné de cette culture, il n'aspirait qu'à une chose : procuret du
bien être à ses concitoyens. Croyant aux dieux du panthéon
l,laisqu'ontfait lesdieuxégypliens
poursoutenirleurpeuple ? % s dc cert
i-\rn, ,srsrcrè
I s()n pÀnl
. lir c'cst
églptien (sur lesquels vous tfouverez plus de détails dans l'encadté A f image des ég1,ptiens,les dieux sont plutôt des pacifistes et ont de Purssz
"Hatot et à travets") et surtout en leur grande générosité, il se vit agit comme tels. Bien trop occupés à recevoit des offrandes et à se
offutr par ces divintés plusieurs pouvoirs dont celui permettânt de faue adore4 ils n'ont regatdé que d'un æil distrait I'affrontement. A
dialoguet directement avec eux. 11 se fit alors le fervent défenseur force de mendier leur clémence, Amosis finit par ne plus rrop
4ç 52 1çligion et son intermédiafue sut Tere en pratiquant le métier appréciet leur compottement et même plus du tout. Se détoutnant
de "saout", mélange entte le magicien, le sorcier, le rebouteux et le alors complètement d'eux, il fit des pieds et des mains pour
médecin et dont I'obiectif ptemiet est de lutter contre les forces proposer sa découvette à Hatshepsout elle-même qui I'accepta et t-rxs k: d
invisibles malfaisantes. Ses capacités lui valurent rapidement une l'envoya comme émissaire dans diffétentes régions afin que ies d'.\
gtande réputation et nombreux futent ceux qui vintent lui greniets soient installés. \]etn
demandet de l'aide. Au bout de quelques années de tavail, les ptemiers gteniets furent I,cs
opérationnels et les réserves qui furent faites offrirent la possibilité à dc l'lustor

":F
I'Egypte entière de sutvire une année complète sans prendre en tclnPô :
Vousy àYez
cru ôul{il 7 compte les ressources du pays. Certains dieu-x n'appréciètent pas la r :l r
7 blague. Et Sekmet 1a première. La terteur qu'elle imposait autefois a!
dispataissait lentement et avec elle ses pouvoirs, enûainant sa Efir€ r F
En observant les gens qui réclamaient ses services, Amosis décadence. Knoum, quant à lui, perdait sa principale attribution et se ru Pf,
s'aperçut vite que les maux auxquels il devait faite lace reievaient le
Pûr: (
voyait teléguer au rang de divinité mineure petçu 1aplupart du temps
plus souvent de la sous-alimentation. A l'époque, l'Egypte sott à cofiune un imposteut, incapable d'agir sut le monde terresfte.
peine de plusieurs guettes tettiblement desttucffices contte les
hittites. Peuple batbate assoiffé de pouvoit, ils détruisirent non
seulement les gtands monuments comme le Sphinx et le temple de
Kanak, mais s'empressètent d'anêan:dr les cultutes ce qui causa de
nombreuses famines, surtout dans les villages d'ouvriers qui
Amosis
l, Sekmet
0
%
n'étaient payés en noutriture qu'en fonction de leur ptoduction Bien décidé à éliminet I'importun qui sapait ainsi leut influence
(réduite à néant en temps de guerre) et des réserves des villages et leut pouvoir, ies dieux églptiens envoyètent plusieuts de leurs
voisins. Le résultat fut désastreux. Pour coutonnet le tout, la teine sbites pour éliminer le gênant saout. Mâis Amosis avait d'autres
Hatshepsout otganisa une remise en état des diffétents temples en ressources que 1espouvoirs que lui avaient offerts (puis retirés après
l'honneut des dieux qui avaient su protéger I'Eglpte et fit travailler sa "trahison") les dieux, il avait également 1aparticularité d'êtte I'un
dans ce but des gens affamés. des heureux possesseurs de pouvoirs psioniques, lointain
-\mosis essaya de prendre contact avec les dieux tesponsables descendant d'Adam et Eve. C'est ainsi qu'il avait obtenu une si
des cultutes. 11s'adressatout d'abotd à I(noum : dieu à tête de béliet grande téputation de puissance au travers des deux royaumes. Il se
dont le rôle est de permettre au Nil de se retirer afin de laisset à nu débarassa facilement et rapidement des ptemiets assassins envoyés
le Limon fettile permettant les cultures, et dont les pouvoirs par Sekmet. Alors cefte detnière décida de passer à la vitesse
paraissent très Limités et peut-être même {ictifs. Celui-ci eut vite fâit supérieure en envoyânt une troupe de cent guerdets pour réglet le
de lui répondre qu'il était débordé en ce momeflt et qu'il n'avait pas compte du sorciet.
le temps de s'occuper de cette "malheureuse histoire". Puis vint le Amosis sentâit sa fin proche, lotsque sugirent de toute part des
tour de la terrible Sekmet : déesse à tête de lionne connuc DOur son dizaines de chacals, hyènes et autres prédateurs à tendance violente.

24
Lrlslam: une religion contrastée qui peut ête très soucieuse de Georges : i
Cequepense
Alainde... la qualité de vie de ses croyants mais aussi pleine de fanatrsme. les soufftancer
Son poste acn
La troisième force : la seule faction de la troisième fotce à
Les êtres humains : ce sont les individus que je suis venu aidet laquelle j'ai été waiment opposé est celle des dieux du panthéon Guy : je
sur Terre. Ils peuvent compter sur moi en toutes circonstances, Le égyptiens. Le mal qu'ils ont causé aux populations qui les révétaient ensemble. Nc
ptoblème est que, dans bien des cas, ils ne font même pas est inexcusâble et je m'opposerai à eux à chaque fois qu'il m'en setâ coupler nourri
attention à eux-même. 11 est bien difficile d'aidet des persoflnes donné I'occasion.
contre leur volonté. Janus : une
<€r" dérobé, aux rr
Les animaux: ce sont des êtres à protéger et à chérir, aussi et
t$" Relations
àyec lesôutresArchanges-f,S
- r^- -.,.--- ^--L---^- #
gré mais je ne
surtout pârce qu'ils noutrissent les êtres humains. La plupart d'ente J !
thiser avec lui.
eux s'intègte de manière "hatmonieuse" dans la chaîne alimentaite.
J'émets tout de même quelques tésetves pout ceux qui ont toujouts Ange : crest eflcore ril1e bien jeune Archange (à peine dix-neuf Jean : il se
nuit aux tésetves de noutriture comme 1estats ou les souris. ans) mais elle semble faire de grands effotts pour justifier son poste. concenffer sur
<1u'iltrour-e la I
La violence : e1le est la cause de tout les malheurs du monde. Blandine : lotsque ttop de gens sont malheureux, ils se réfugient ont suftout be
Les hommes I'utilisent souveflt pout assouvir leur soif de pouvoit. dans leurs rêves. J'espère que Blandine sait les accueillir cottec-
La plupart du temps, ce sont les gens les plus pauvtes qui en tement pour leur redonnet espoir. Jean-Luc :
pâtissent et tout ce gâchis d'énergie n'apporte pas non plus le actions de ce
bonheut à ceux qui la provoquent. Catherine : je I'appréciais telativement. Mais ie ne sais ce qu'elle humains. Surtc
est devenue depuis et il faudrait que j'ai 1e temps de me renseigner. (roP sourent n
La politique : elle tue bien pius encore que la guerre. C'est elle Ce qui n'est pas le cas en ce moment.
qui affame 1es populations pâuvres du monde. Généralement les Jésus : le r
pays riches ne laissent pas beaucoup 1e choix âux pays dont les Christophe : le bonheur des enfants me préoccupe tout âutânt rttéressant. Qr
ressources sont faibles. Ces detniers sont exploités au point de faire que 1ui. Mon tô1e est d'essayet d'apporter de la nourdture à ceux qui nuroon au ûal'
ftavaiJfet des enfants parfois à partir de quâffe âns et sans espoir en manquent. Christophe leur apporte un bonheur plus artificiel
d'amélioration des conditions de vie. mais tout aussi important pour }eur développement. Jordi : je re
considéradon r
Lrordre et de lâ discipline : nécessaires dans certains cas. Pout Daniel : il doit veillet plus attentivement à ce que ies populations hrmains doir-r
les gtandes opérations humanitaires, il faut que chaque action soit pâuvres ne subissent plus ni raz-de-matée, ni remblement de terre. r'ass<rcie à h.l
.qu
cootdonnée efficacement. Mais je désapptouve tout ce qui Mais il est vrai que sâ tâche est énorme. denimaur
ressemble à un ordre et une riqueut miïtaire.
Didier : il m'a ouvett les yeux sut I'utilité de communiquer sur
Les Archanges : leur lutte contre le Malin et ses suppôts leut I'humanitaire. 11est toutefois très bavard et je préfère ne pas perdre
fait quelquefois oubliet notte vtai tô1e sur Terre : celui de rendte top de temps à l'écouter.
heureux tous 1es êttes vivants. 11 devrait réfléchir à la raison pout
laquelle Dieu leut demande d'accomplir leur mission : se satisfaite Dominique : iI est doué pour imposer la discipline au Paradis.
soi-même dans des accès d'égocenttisme ou ptotéger Sa création et Le seul teptoche que je lui formulerai est son manque d'intérêt pout
donc ies hommes. les humains que Dieu nous demande de protéget, faut-il le rappeler.

Les serviteurs : ils me servent au mieux de leurs oossibiltés. Emmanuel : dans leur mission d'infilttation des forces
C'est tout ce que je peux exiger d'eux. démoniaque, ses serviteurs sont parfois amenés à faite souffrir des
humains. Mais Emmanuel m'a assuré d'évitet cela autant que
Le Bureau : je ne suis pâs âu courant de cette histoire, je ptéfère possible et que ce n'êtait fait que pour éviter qu'un nombre plus
laisset Laurent et Dominique régler ce ptoblème ensemble. impottant d'hommes souffre d'avantage.

Les vacances de Dieu : j'espère qu'il reviendra vite. J'aurai un Francis : mes actions humanitaires sont souvent sujettes à son
certain nombre de choses à lui dite pout qu'il prenne conscience de appui afin que les gouvernements occidentaux fournissent des
ce qui arrive à ceux qui croient si fort en lui. fonds et aussi pout que les pays pauvres acceptent cette aide.
Francis pourrait juste laire d'avantage d'efforts au niveau des
Le mal : le mal que je combats est plus insidieux que celui des accotds commetciaux mondiaux pour qu'ils ne défavotisent pas ies
Démons. Les armes ne valent rien contre mes ennemis : la oauvreté pays du Tiers-monde.
et le dénuement.
Gabriel : c'est un grand humaniste, je ctois. Il aurait pu faite
Le Gtand Jeu : il setait temps de remettre en question les règ1es attention à ce que son message ('Islam) soit cortectement interprété
qui causent tânt de misère chez les humains. par tous et ne donne pas lieu à des petsécutions de populations.

26
Georges : il fut un grand guetder au service du Seigneur. Mais Joseph : ie préfère ne pas le contrarier. Le détestet serait 1e
les soufftances inutiles qu'il a infligées ont fini pai lui causer du tort. meilleut moyen de le conforter dans son isolement, c'est poutquoi
Son poste actuel 1ui va très bien. je teste d'une fleutralité absolu à son égard, 6algré ses insultes.

Guy : je pense que nous aurions tout intétêt à tavailler Laurent : Dieu a besoin de soldats pour lutter contre les
cnsemble. Notamment lors des opérâtions humanitaires pour Démons qui causent du malheur aux humains. Laurent protège
couplet noutriture et soin. donc à sa manière, même si elle ne me p1aît guère, 1es habitants
de la Tette.
Janus : une partie des fonds que j'utilise provient de ce qui a été
dérobé, aux mauvaises persorures, par cet Archânge. Je 1ui en suis Marc : il est parfois bien utile de collaborer avec lui pour obtenit
gré mais je ne ie connais pas suffisamment porrt âvoii pu syrnpa- des aides financiètes pout les pays pauvres. Toutefois il a pds la
thiser avec lui. mauvaise habitude de toujours tout ramener à I'argent, alors que la
vie et le bonheut nront pas de pdx.
Jean : il serait fort pro{itable à I'humanité que Jean puisse se
concentrer sut des inventions qui profitent à tous. Je comprends Michel : un guetrier puissant et utile aux forces du bien. Je ne
qr'il ttouve la haute technologie exalante mais beaucoup d'humains suis pas d'accotd avec certaines de ces idées mais il n'en est pas mon
oot srrtout besoin d'améliorer leur condition de vie misérable. ennemi pour autant.

Jean-Luc : bien que son rôle soit très limité, j'apprécie les Novalis : crest certainement la personne dont je suis 1e plus
rdons de cet Archange dans la perspective de ptotection des proche au Patadis. Mon travail sur 1es cultures m'a énormément
bumains. Sutout ceux qui iuttent contre le malheur des âutres sont tapptoché de i'Atchange des Fleuts. Note collaboration s'est révélée
trop souvent menacés. plus que fructueuse tant sur Ie plan ptofessionnel que personnel et je
m'en félicite.
Jésus : le message qu'il a appotté aux humains était fort et
hréressant. Quel dommage qu'il ne se soit pas occupé de sâ perpé- Valther : il peut-être très sympathique comme assez insuppor-
andon au travers des siècles. rrmoyenne"
table. Cependant, 1a de son comportement actuel ieste
assez supportable.
Jordi : je respecte I'Archange des animaux car il a une grande
considération de la vie. Mais il n'est pâs obtus et comprend que les Yves : un Archange sâge et mesuré. J'aimetai juste qu'il se
Lmains doivent tuet des bêtes pour les manger. Par contre, je préoccupe d'av*ntage des humains sur le plan du bien êûe que sut
!'essocie à lui lorsqu'il s'agit de s'opposet aux massacres inutiles le plan intellectuel.
danimaux (qui sont bien souve-nt du gâchis de nourtitute).

27
"Sa ki manjé zé pa sav si bonda poul fè-li mal"
Celui qui mânge des æufs ne sait pas si la poule a mal au cul
Sagesse populaire créole
La formatio:
à découvtit lr
surptises de la
Ange est issue d'une famille triplemeflt contte natute. D'abotd Ben oui, vous vous souvenez tout de même que les pouvoits la cafét du par
elle est la fille natuelle d'un Ange et d'un Démon (ce qui est viennent de Dieu ? Alors s'il y â un tesponsable dans cette affatte, Elle prit d'a
notmalement impossible, comme vous le savez déjà ou comme on sait bien de quel côté cherchet tonctionnemer
vous l'apprendtez en lisant I'encadté "S'ils font des petits...'). principes tès z
Ensuite son papâ et sâ maman sont tous 1es deux des hommes, EIle suivit e
i'un ayant été polymorphé en femme le temps de 1a concevoir et Cetteannéelà des rêves et ce
de la porter à tetme. En{in, elle a été noutrie dès avant sa r-ain qu'elle es
naissance avec l'énetgie spirituelle collectée - gràce à des sacri- <1uelquechose
fices humains - par un attefact paien ttès puissant : 1e fameu Tout ceci se passait en 1990 : la période la plus ttouble du Grand dos, un ttuc qr
Berceau de Baron Samedi. Jeu commençait. Chaque Atchange et chaque Prince y allait de sa Forte des q
Toutes ces circonstances ne peuvent cependant pas expliquet petite magouille perso. Rêres, e1lealla
sa carrière, sa croissance anotmalement tapide et suftout ses Les Anges et les Démons pactisaient en secret pour atteindte des taires. Celui-ci
pouvoits démesutés. Le fait qu'elle ne doive son existence qu'à objectifs inavouables. La troisième force profitait de Ia dégénéres- maladive mais
une exception à la tègle divine en fait un être complètement à cence du conflit pout ptendre de I'ampleur. de sa bibliothè
patt dans laCtéatton et sans doute une pièce vitale dans le vaste Le nombre de renégats, dégorltés pat l'hypoctisie et l'âutoritâ- des fluides, les
puzzle dt Très Sénile. dsme des hiératchies, gdmpait en flèche. Les esprits ttès échauffés du tégument
A l'âge de un an, Ange en pataissait déjà cinq, elle était fote de certains ies faisaient même rêvet à une fin tapide du Gtand Jeu. ouïfages ffaltâ
comme un adulte (ce qui était plutôt utile pour bouffer les cerveaux Btef, c'était 1eBtonx. dienne du Berc
des gens, une mauvaise habitude qu'elle avait contracté dans sa C'est à ce moment critique que Ange arrwa auPatadts comme un -\nge posséda
jeunesse) et elle était au moins aussi chatgée en PP que noyau de cedse sut un gâteau trop cuit. La plupatt des Archanges sr:rcellede. Ell
n'impotte quel Atchange. Toutefois, elle n'appartenait à aucune se méfièrent comme de la peste de cette petite fille ttop purssante aux connaissait déj
confession teligieuse, titaillée qu'elle était entle son pap^, sa origines peu claires. Permettre à une ctéature angélico-démonico- oons par des b
mamafi et 1a foi vaudoue. vaudoue d'entter dâns Le Conseil moins de deux ans après sa l'.\rchange de:
Une fois que les autorités angéliques et démoniaques apprirent naissance en effrayait plus d'un, même parmi les plus tolérants de ces liço1r pourquc
son existence, une vétitable chasse à la petite fil1e fut otganisée, membtes. à la règle dirinr
chaque camp désirant mettre cette précieuse nouvelle carte dans Après plusieurs Conseils houleux pour statuer sur son sort, tout
son jeu. Tout le monde se fit grillet pat les sotciets vaudous, qui le monde finit par tomber d'accotd sur le fait qu'on ne pouvait pas
voyaient dans Ange den moins que leur messie, le tès puttide tout de même pas laisser en friche les talents de la nouveile et
Baron Samedi. qu'elle pouvait être ttès utile dans le GrandJeu. Et comme elle était
On sait comment l'histoire s'est conclue : méga baston entre les Atchange par la force des choses, il fallait lui trouver un titte officiel
tois factions, comm€ d'habitude. Mais ce qui est intéressant à et un poste. C'est là que les choses se corsètent.
noter, c'est qu'au cours de cette bataille, Ange a d'elle-même choisi IIy avut bien un poste de libre mais il était délicat de 1'attribuer.
Comme r-o
son câmp et âccepté de rejoindre les forces du bien. Aptès un Emmanuel avait pout tâche d'inf,ltrer les miïeux démoniaques
^'ec tout ce q
tapide baptême pour 1a forme, el1ea été aussitôt investie d'un tout sous couveftufe.
Émilaires aux
nouveau pouvoir trés puissant.: Attaque mentâle et a fatt péter lJne aufte de ses missions était de repéter les Démons ptêts à
mite ouzt
toutes les têtes aux alentouts, comme si c'était la fête du qù torze changet de botd et de les signalet aux setvices de Dominique qui se
:ont des créat
juillet à Gore Land. chargeaient alots du trânsfert. Âutant vous dke que le nombre de
la part du :
Attendez voir... vous fle voyez pas queique chose de louche ? La convertis était ptoche de zéto,les deux Archanges ayant du mal à
Par contre r
hiératchie angélique était d'accotd sut un point : il ne fallait pas se parlet sans cdet et Domi étant un rien ttop zé1é quand il
sont incarn
laisset Ange dans 1a nature, sans affiliation au Grand Jeu... mais s'agissait de faire passer les "examens de conscience" aux
Plu
personne n'avait dit qu'elle deviendtait Archange pour âutânt. nouvelles reciues.
qp.resoient leu
Seulement, dès qu'el1e a été baptisée, pouf I elie â reçu un pouvoit Pouttant, l'u Ie nombre de tenégats qui couraient les rues, il
dest-à-dite de
ptivilégié inconnu (et pas n'importe lequel, soit dit en passant : le êtast clasr qu'une gestion efftcace du problème aurait permis aux
:s pfecleL\ 1
gente de pouvoit qui 1ui petmetttait d'envoyet dans 1ewarp Michel, forces du bien de técupéter du personnel de choix.
Si deux Àn1
Daniel et Laurent en quelques secondes). Cette tâche étant assez délicate et Ange pâs encore tout à fait dese
Cela fit d'elle instântanément un Archange, avec l'aua qui va bien, rodée aux vicissitudes de la hiératchie, on s'accotda un délai d'un an une règle édk
les dégâts divisés par quatre et tout le ttalala. On fut bien obligé de la pour prendre une décision définitive. Pendant ce temps, Arrge Bon, quan<
laisser montet au Paradis pour statuel suf son cas, en maudissant tout apptendtait 1e métier auptès de ceux de ses aînés qui accepteraient tag il est
bas celui qui avait permis cette ascension vraiement firlgurante. de la ptendte sous leut aile. Les voies d

2A
Yves se contenta de lui soutire de maniète énigmatique, une de ses
'.' deuxil y,g1è,
Touiours ';' r,-ieillesspécialités.
- et un eleve
un mèrtre '"- El1e ptit aussi des cours de communication chez Didier, elle
suivit un séminaite d'économie prâtique chez Nlatc, faillit
I-a formation d'Ànge dura en fait six mois. Six mois qu'elle passa s'endotmir pendant un exposé sur 1ezooplancton donné parJotdi
Jécouvtir la face cachée du métiet d'Archange, les petites et apprit tous les noms exotiques de cette joJie plante que Novalis
.:prises de la hiérarchie et le fonctionnement de La catte à puce de cultive dans ses placards. Pendant six mois, Ange essa.vade comblet
:etét du paradis. son retard pâr râpport âux autre Archanges, qur avaient eu des
l:11eptit d'abord des couts chez Dominique, qui lui enseigna le millénaites pout assimilet ce qu'elle apptenait maintenânt. Et, à 1a
:rcLionnement de l'otganisation du Bien et lui fit part de ses sutptise des esprits chagrins, e1le 1, patvint étonnamment bien.
:::rcipes ttès atrêtés sut 1alutte contre le Démon. Malgté son appârence de petite fille et sa candeut enfantine, Ange
l,lle suivit ensuite Blandine, qui lui expliqua le fonctionnement était d'une immense intelJigence et d'une ttès gtande efficacité.
.. rèr.eset cettaines petites choses sut 1atroisième force. C'est en Au Conseil du 30 juillet 1991, Ange ptit officiellement ses
::: qu'elle essaya ds changer l'apparence de la petite fi1le pcrut fonctions d'Archange des Convettis, avec le pouvoir lié au grade
.-l.lue chose "de plus sexl; de plus mature, avec des ailes dans Ie qui lui petmettait (ustement) de convertit un être spidtuel. Elle
.. un truc qui fait rêr'et les hommes, quoi"... travaillerait en collabotation avec Emmanuel et le ptoblème du tecru-
i,rrte des quelques infotmations glanées chez l'Atchange des tement des renégats ne passerait Plus pâr I'Archange de laJustice.
rs, elle alla r-oir Yr-es pour lui poset des questions complémen-
: -'s. Celui-ci n'avait pas vraiment le temps de satisfaire sa cutiosité l.loi,tout cequiestdémocratique,
' 5i *.'
,'.divemais lui petmit de fouillet elle-même dans cettains rar-ons cône m'intéresse
oas
--r bibliothèque. Outte des données fascinantes sur la mécanique (Ocjminiquetrèsen fbrme) \-
- :tuides, les tapports entre le monisme et le storcisme et le rôle
--gument externe chez la gtenouille, elle trouva plusieurs I1 y eut pas mal de magouilles politico-angéliques assez compLi-
r.rqes trâitant de la magie vaudoue. Grâce à l'utilisation quoti- quées autour de l'ar-ènement d'Ange. Pout résumer et essayer de
::rc du Betceau de Baron Samedi pendant son enfance terfestre, cerner un peu les motir.ations, on peut dire que sut ce coupJà,
-'. possédait de maniète inconsciente des dons pour ce q'pe de Domi s'est foutu 1e doigt dans l'ceil ttès profond et qu'il s'est
':.lLerie. Elle se rendit compte en lisant les grimoites qu'elle touillé le cerveau avec.
: : . . r . s a idr é j à l e s r i r u e l se t e i l e s e c o n r e n r âd e c o m p l é r e r s e si n r u i Dominique espérait se débattasset de la nouvelle à court terme
r. pat des bases théoriques. Elle tenta ensuite de faite ctachet à en soutenânt sa candidatute à un poste poube11e.En effet, elle ne
---range des Sources le secret de sa conception, impatiente de pouvait faire son travail que tant qu'il existait des renégats, des gens
:r poutquoi c'était elle qui avait été choisie pout faite exception prêts à trahit. Et le ptojet de Domi était que tapidement il nj' ait
. :.qle dil'ine de la stérilité. Comme vous vous efl cloutez, le btave plus de renégats, ni dans le camp angélique, ni dans le camp

.
'Rapideprécisdesexologiespiritue1Ie..

i ' m m e r o u s l e s a r e z s a n s d o u t lee, s A n g e s - q u ' i l s s o i e n r d é c h u s o u n o n - o n t u n s c x e . M a s c u l i n p o u r l e s u n s . f é m i n i n p o u r l e s a u t r e s ,


:. rour ce que ça lmprque de'dispositifs technique s pout une fonctiônnalité optimale. Sous leut forme originêIle, ils sônt sut ce pôint
, :-..rriresaux.êttei humains,. à-une différence.prè.s : ils sont parfaitemenç siériles. Ils autont beau ptatiquet.ltscabeau suédois ou:1a
:.::nireouzbekavec.assiduité.(etcertainsnes'enpriventpas),ils.nepatviendl6sl.j.amaisàcréerunpignonpetiiangelot:LeS.Âoges,
,:,:descréationsduSergneuietiln'estpaspré\'uâùpiogràmmequllspuissèntagranditlafainille.Cen'estpeut-êtrepastrèsfairplal'
. - . : p a r t d u P a t r o n .m a i s c ' e s t c o m m e ç a .
l).rr cotiiie..sur la Tete, les'Anges comme les Démons sont capables de se.reproduire avec des êlres humains : les-corps dans lesciuels-
..,ntincarnés.restenth;mâifls,doncfertiles.Lesertfântsissusdecertpedetappoiisorrt.danslagrandè:mljorirédeicaspatfaitement:
-'.-::raux.Plusratenient,ceux-cipeuveninaîiteBéqisouMaudits,c'est-à-direar-oirdèsaptitudes.innéesàfairelçbienouIe.qal;quels5
--: soientlegr'éducationetleuthétedite.Enfrn,dansdeuèsrarescas,ilspeuventêtteFiIgouFi.lledu$çigneutvoiresuccube,oulaçgbe,
.,.:-à-ditedes.créatutéhj'bridesentr.el'humainetlâcreâturespiriruelle.Cesdernieissonthabituçllemeni.eonsidétéscomme__des.êûesl
---. :récieui.pâr les hiérarchies et sont prisés pour leur-statut mixte et leut effiiacité sur terre.
.. deLr-xAnges (ou deux Démo4s où un Démon et un Ange... en fait c'est exactemeni la.rnême chose) incârnés daris des cotps hgqai4s
.. '::cnt de seteptoduifé erx.emtle, le ftuit de ces liaisons seraTOUJQlrRS.gn &re humain normal. O_nne contourne pas aussi facilement
:. :ègle édictée pat le Très Haut,.faut pas têrner I
ii,n, quand p ai. io,.,jor^l, j'exagètà un peu. Comme noùs l'avons.vu, il.est un cas connu ou ça a marche... mais vu I'ampleur du
.. ....t.rt,ii est peq probablè que cette petite exception soit le fart {'un accident. ' '
.. . ..
ri' '
: .s rloies do ViË.r" sont purfoi, .rai-".rt impénéttables .

29
démoniaque, en resserrant un peu la vis à tout 1e monde et en Démon en un Ange. Il lui fut assez dur de canaliset les énergies des
contrôlânt mieux les setviteuts. Au bout de quelques années, il grades 1 et 2 et ene eut un peu de mal à créer une structure propice
prévoyait qu'Ange devienne inutile et puisse être mise à un travail efficace. Heuteusement, elle fut aidée dans cette tâche
tanquillement au placard sâns que personne ne râle, comme pat Emmanuel avec qui 1a collabotation s'annonçait ftuctueuse.
Geotges avant e1le. Aujourd'hui, les Anges d'Ange appartiennent à deux catégories
En plus de ça, il savait (pout 1'avoir effectué lui-même) que le distinctes. La plus grande partie de ses setviteuts ttavaillent
ttavail de 1âtchange setait tès diffici1e. Nombreux étaient 1es ensemble dans 1eslocaux de Notre Dame. Leur tâche est d'éplucher
Démons pervers qui faisaient semblant de vouloir passet du côté 1es dossiers et 1es renseignements foutnis par les Anges
du Bien pour pourrir 1e système de f intétieut Il suffisait d'attendre d'Emmanuel en missior d'infiltration. Dès qu'ils rencontrent un

M
que la petite fasse une erreur, même minime, pout iui tomber Démon potentiellement intéressé pat un changement de camp, ils
dessus de tout son poids et réduire son influence dans le Conseil. ûansmettent ses coordonnées pour védfication. Les grades 1 et 2
Dans ce but, il suivit très attentivement le proiet de convetsion de se mettent alors au ffavail, organisant des enquêtes discrètes, des
Pablo Escobar @émon de grade 3) et fut assez déçu qu'Ange se recherches puis uûe ou deux rencontres dans des lieux "neutes".
soit aperçu de 1a superchetie. Faudrait pas 1a prendre pour une Le procédé de vérification mené à son terme (ce1aptend parfois
coff1e nofl plus.
Jusqu'à maintenânt ses projets de destitution ont totalement
échoué. Non seulement i'Archange est bien moins naiVe que ce
plusieurs mois, surtout pour 1es hauts gradés démoniaques), un
grade 3 intervient pour une ultime entter,-ue,âu terme de laquelle le
transfuge est généralement accepté. Sauf s'il s'est foutu de ia gueule
T
qu'il avait ptél'u, mais en plus e1le a abattn en quelques années plus du monde, et alors là, plotch la tête.
de boulot que lui depuis 1e début du GtandJeu. Les statistiques de Notons au passage que tout ce qui se passe dans les services
Démons et d'importants membres de 1a toisième fotce convertis dânge est tenu secret et que les gens qui y ttavaillent n'ont le droit
n'ont iamais été aussi bonnes et Ange s'est taillé de solides appuis de parlet de ce qu'ils font à petsonne. Cettains (Anges comme
au sein du Conseil. Btef, Domi a encore peldu une belle occasion Démons) umentent bien disposer des données qu'ils y engrangent
de se montter claitvoyant. et, pour des taisons évidentes de sécudté, tout est extrêmement
Quant aux autres Archanges, ils avaient eu six mois pour se faire bien gardé et protégé.
une idée positive de la jeune nouvelle. Le Conseil Défensif vota à Les âutres serviteurs dânge (e quârt à peu près) sont intégrés à
l'unanimité l'obtention de son poste, soutenu à plein par Yves qui des équipes d'intervention er partent en mission comme leurs petits
semblait se réiouir énotmément de I'enthousiasme provoqué pat le camatades. Ils disposent presque tout d'une force de frappe non
scrutin. Les abstentions futent rates et seuls Joseph, Lâurent et négligeable (toujours f inénartable pouvoit "Àttaque Mentale") et ils
Walther se prononcèrent contre. L'Archange de l'Inquisition clame sont souvent loin d'ête bêtes. En plus d'effectuer leur tavail
d'ailleuts encore que c'était une erteur de permettre à Ange de comme les autres Anges, ils sont chargés de se tenseigner sur - et
renttet dans le Conseil et - tel un Paco Rabanne du Paradis - prédit éventuellement de convetir - tous 1es Démons et membres de la
régulièrement des conséquencesgraves er imminentes. troisième fotce qu'ils peuvent rencontrer. Enfin, la plupat des
setviteurs sont très fidèies à leur Archange et 1ui servent à se tenir
au coufant des derniers événements survenus sut la Terre.
UnAngedlnge estunAnge...
FifiSrindacier
originalremix
A son avènement au Patadis, Ange ne possédait aucun serviteur.
Dès qu'elle fut installée derrière son nouveau buteau, elle fit passet
une petite ânnonce dans la Cité Eternelle, pouf inviter tous les Ange n'est vraiment pas un Archange comme les auffes.
Anges volontaires et désceuvïés à teioindre ses rângs. Le trouche à Tout d'abotd ses origines troubles, qui l'ont beaucoup pénalisée
oreille se fit et très vite, elle ctoula sous les demandes de à ses débuts, en font un être à part. Elle est capable de mieux
changement de poste. comptendre les Démons, les hommes et les représentants de la
La gtande maiorité des Anges d'Ange sont des anclens ttoisième fotce, pour avoir vécu quelques temps avec eux. 7
d'Emmanuel, qui n'arrivaient plus à supporter sa dégaine "fresh Contraitement à tous ses collègues de ttavail, el1e a choisi de faite
and cool" et soil ego hlpertrophié. Une grande quantité d'Anges le Bien : elie autait tès bien pu opter pour un âutre camp au detnier A
blasés, pensant sérieusement que la petite nouvelle pouvait changet moment' mais elle a décidé en son âme et conscience de bosser Gi+âêt
quelques trucs, décidèrent aussi de passer à son service. Quelques avec \a Team angélique. Cela fait d'elle 1'un des Atchanges les plus tÈ
Anges un peu "limités" et au setvice d'Archanges craignos se dirent énetgiques et les plus enthousiastes.
quï setait bon de changet un peu d'air et comptaient sur la De plus Ange est jeune, très jeune même à l'échelle de I'univers.
clémence proverbiale de leur nouveau pafton pout pouvoir soufflet un Elle a une dtzatne d'années d'expérience derdère e1le, ce qui est
peu. Enfin, une poignée de bourrins tallièrent sa cause, uniquement âutânt uû av fltage qu'un inconvénient. Un avarrtage parce qu'elle
pour avoir accès à son pouvoir privilégé qui fait gicler le cerveau. n'est pas encore désabusée comme certâins autres, parce qu'elle
Ange mit quelques années avant de faire de ce mélange hétéro- croit encote sincètement pouvoir changet des choses et qu'elle a
clite une association efficace. Elle dut réfléchir longuement avant encote la Foi en sa mission. Un inconvénient parce qu'el1e a une
de désignet ses lieuteriânts @tade 3), les seuls qui pouvaient utiliset vision très réduite de la Éaltté et qu'elle ne maitdse pas encore
le pouvoit de Convetsion pour transfotmet effectivement un toutes les subtiïtés de la gtande famille angé1ique.

30
En arrivant au Paradis, elle a rapidement petdu une pattie de sement, on pourrait peut-êfte oublier la politique et ca nous plus, elle est tri
ses illusions. Le stage ptatique effectué chez Dominique l'a ttès donnerait un grand bo1 d'ait à tous. sans aucun dou
vite calmée, et sans la présence d'Emmanuel et d'Yves elle se s'en donnait 1a 1
sentitait bien seule aux Conseils. Elle a compris que pour faire Ltordre et la discipline : ces mots me donnent envie de vomit.
changer les choses, la meilleute solution était d'avok une Remplaçons-les pat confiance et efficacité et restons âûr1s. Catherine : r
conduite irréprochable et de donner de bons résultats. Sous cette pas si elle est
façade pa{aite, elle a gardé un petit côté rebelle très disctet et Les Archanges : il est difficile pout moi de juget des êtres qui poutrais-je la c
s'est déjà petmis quelques entorses aux règles du GrandJeu, dans sont de 5000 ans mes aînés. J'ai des affinités âvec certâins, moins bûulot toutes l(
la mesute où ces petites filoutedes peuvent l'aidet et ne risquent avec d'autres. La plupart d'entte eux se prennent tès au sérieux étre à résonner
pas de la compromettre. pour mieux masquer leur ptofonde incompétence.
Elle a par exemple offert des pouvoirs vaudous (et donc Christophe :
prohibés) à certains de ses plus fidèles grade 3, histoire de ieur Les serviteurs : ce sont mes yeux et mes brâs sur terre. Ce sont ressemblant et
facthtet un peu la vie. aussi des amis, des collègues. Je ctois que j'ai fini pat atrivet à me d'craspéter les
Ange a aussi quelques pdncipes que personne ne patviendta à 1ui constituet un pool de serviteurs efficaces, qui ont compris mes trment irrespon
faire changer. Son apparence, par exemple, est restée exactement ia objectifs et donnent le meilleur d'eux-mêmes pour 1esatteindre. lcur ensemble.
même depuis qu'elle est arrivêe at Paradis. Même dans les citcons-
tances les plus officielles, elle refuse de ressembler à autre chose Le Bureau : on se souvient comment a fini cette petite Daniel: boir
qu'à elle-même : une petite fille blonde à couette de cinq ou six ans. expétience. Lidée en elle-même n'était pas mauvaise mais vous ne rÉlé.C'est un pr,
A cette apparence enfantine viennent s'ajouter quelques taits de pouvez pas demander à quelqu'un comme Dominique de pour un Archan
caractère de petite fille assez folkloriques, mais dont il vaut mieux comptendte le fonctionnement ptofond du Bien et du Ma1.
ne pas rire trop fort : une grande curiosité, une capacité à piquer de Didier : s'il
violentes colètes quand elle est conttatiée (ttès ctaintes lors des Les vacances de Dieu : Dieu n'est pas vraiment en vacances, il Èradis comme
Conseils) et une tendance à manger ses chocapics avec du coca àLa continue d'être en nous et âvec nous. Ce qu'il fait sur terte ne me Ddier fart un
place du 1ait. tegarde pas et a sans doute peu d'impottance. Dul'cnt lnaperc
L'enthousiasme de la jeune Archange dsque de s'émousset avec
le temps, mais pout l'instant elle a assez d'énetgie pour mener à Le Mal : le Mal est nécessaire à l'équiJibre de l'univers - sans lui Dominique
bien pleins de ptojets. Elle a déjà mis sérieusement 1amain àla pàte 1e Bien ne pourrait exister. N'en déplaise aux simplificateuts, il est seinde l'org:
dans I'affaire de la Maison (voir Rigor Mortis), elle suit de ptès du bon et du mauvais eû toute chose qui existe. A nous de savoir pour le e
l'évolution de la foi vaudou et de plusieurs autre cultes apparentés ptofiter de I'un et de détruire I'autre.
(animisme aftrcain, gnasta rnarocatn...), el1epoursuit des rechetches eussi dange
sut ses ploPres odgines et continue de se documenter sur tous les Le Grand Jeu : c'est une expression de la lutte étetnelle du Bien
sujets qu'elle ne maîtrise pâs encore suf{isamment bien. et du Mal. Cet affrontement considéré en théode ne peut qu'êtte Emmanuel
Nul doute que si Emmanuel, Yves ouJésus décident de monter stédle, puisque aucun des camps ne peut éliminer I'autre sans se rurces et d,
un nouveâu plan foiteux à la batbe de Dominique, el1es'y investira déttuite 1ui-même. Une issue de ce conflit Dourrait venir d'un llent trar-a
à cent pout cent. troisième parti. avec lu

L'Islam : c'est à la fois une formidable source de croyants et un Francis: son


CequeAngepense
de... sujet de dispute incontoutnable. I1 setait bon que certains mlerçenûons
Atchanges bornés revoient leurs positions à ce sujet et acceptent res en co
enfin qu'il puisse y avoir d'auûes dogmes valables, tant que Dieu v l'on peut irr
Les êtres humains : ils cherchent tous une védté qui puisse 1es est pfesent.
aidet à vivre. Note mission est de leul apporter la lumiète et de Gabriel : d'a1
soustrâfue les plus faibles d'entre eux à l'influence du MaLin. La troisième force : c'est un phénomène absolument fascinant. 'un
d'ertr
Des hommes normaux se dtessent et - pat 1a puissance de leurs arent été b
Les animaux : i1s doivent être protégés par des gens compé- rêves - patviennent à défiet les Anges et les Démons. Ce sont peut- sa carrière
tents, pour ne pas ttop soufftir de la suprématie de l'Homme sur les être des gens qui se sont trompés de foi mais ieur potentiel est
âutres espèces. impressionnant et souvent sous-esrimé. (Gcorges : c'é
ctdclab
La violence : il est des cas où la violence est efficace et où il ne
*,€. ;g-. nous. (-e
faut pas hésitet à l'utiliser sous ptétexte de pdncipes morâux. ,.1È" Relations "'*o"%.
ôyeclesôutresArchanOes t bien de
Simplement ces cas sorrt rares et la violence est le plus souvent une
réaction pdmaire à une situation que l'on ne comptend pas. lGn' : rien à
Alain : sa mission est noble, mais sa personnalité un peu trop .l\-ec unc
La politique : les frictions entte Archanges, 1es disputes, les effacée pour qu'il puisse faite ttiomphet ses opinions. de sa tàch,
maqouilles, Ies haines, les plans secrets... tout ça talentit dangereu-
sement le fonctionnement de l'otganisation et permet au Mal de Blandine : elle est ttès douée dans son domaine et elle possède
Fus : ri pa
marquer des ooints. Si tout le monde faisait son ffavai1 sérieu- de nombreux renseignements sur presque tous les cultes païens. De i'tcs. (-e
plus, elle est très puissante dans la Matche des Rêves er porrralt nalité de I'Archange. Janus a exactement ie profil du Démon très
sans aucun doute bouleverset le fonctionnement de la tetre si elle haut gtadé converti au Bien.
s'en donnait la peine.

Jean : il semble plus intéressé par ses petites expériences que par
Catherine: j'aimetais bien discuter avec elle un jour.
Je ne sais leurs applications pratiques. Le progrès technologique est une arme
pas si elle est encore joignable mais si c'est le cas peut-être à double ftanchant avec laquelle il s'est déjà coupé plusieuts fois
pourrais-je la convaincre de revenir. On fetait sûrement du bon sans en avoit tiré 1esleçons qui s'imposent. Etre dgoureux est à ne
boulot toutes les deux. A trois avec Blandine, on reussirait peut- pas confondre avec êûe rigotiste.
être à résonner certains mâles du Conseil...

Jean-Luc : il mène une vie de souffrance et de sacriûce et y


Christophe: il croit pouvoir aider les enfants de la terre en leur trouve une troublante satisfaction. Sa mission est I'une des plus
rcssemblant et je doute que ce soit une bonne stiâtégie. En plus nobies. Pourtant, il ne s'en vante pas. Sa simplicité me plâît.
d'exaspéter les autres Atchanges, les glissements de son compot-
Gment irresponsable tendent à discréditet les fotces du Bien dans
Jésus : il a toujours fait ce quT voulait sans se préoccuper de
blrensemble. I'avis des autres. Il nous a récemment prouvé quï n'avait pas tout
donné lors de sa crucifixion et quT avait encore quelques tours
Daniel : boire de la bière, péter des dents et regardet le pSG à la dans son sac.
Éle. C'est un progiâmme déjà médiocre pout un être humain, alors
pour un Archange, vous pensez...
Jordi : je pense que l'on gagnerait pas mal de temps pendant les
Conseils si on l'écoutait un peu plus. Jordi est un Archange tès sage
Didier : sI y a une chose dont on n'a pas à se plaindre, au qui réfléchit beaucoup âvant de pader et je ne comptends pas
hradis comme sur terre, c'est de 1a circulation des informations. pourquoi on lui accotde si peu de crédit. Ceci risque de ne pas
Ddiet fait un trâvâil remarquable et essentiel, même s,il passe s'arranger avec sa feffaite suf terre.
to{I'ent inaperçu.

Joseph : les méthodes quT utilise pour faire triompher le Bien


Dominique : je suis sidétée du pouvoit qu,il a réussi à obtenir soflt dignes des Cercles de I'Enfer. C,est un sadique (à peine)
I sein de I'organisation angélique. J'ai parfois f impression quT se refoulé et un fasciste de la pire espèce.
;cnd pout 1e gtand chef et que personne n'ose le contredire. Je
toure efftayant que les Forces du Bien laissent tant de latitude à un Laurent : il ne sait faire qu'une chose, mais il la fait bien. Reste
aussi dangereux et retors. à savoir si les boucheries er les bains de sang sont d'une quelconque
utilité dans la lutte contre le Mal.
Emmanuel : c'est un persoffuge très intéressant, plein de
et de bonnes idées, qui - ça ne gâche rien - fait de Marc : un drô1e de personnage un peu roublard, comme
Janus
nt ttavail. J'espète pouvoir continuer longtemps ma colla- ou Emmanuel, mais qui cherche mânifestement ses proptes intérêts
avec lui. avant tout. Son pouvoir est très grand sur la tette et souveflt sous_
estimé par ses collègues.
Francis : son rôle est essentiel, ne serait-ce qu,au paradis. Sans
interventions de ce modérateur, plusieurs Conseils auraient déjà Michel : sous son air de brute, il cache un cæur de pietre. Il est
Inétés en conflits violents, avec les conséquences dramatiques ia preuve que les convertis ne donnent pas touiouts des Anges de
I'on peut imaginer bonne qualité.

Gabriel : d'après ce que je sais de cet Archange disparu, c'était Novalis : il est bien moins mou que ce que I'on veut parfois
'un
d'extêmement compliqué.Je ne doute pas que ses inten- croire. Ses récentes expériences en
JamaiQue mettent en évidence
atent êté bonnes mais tI a fatt ttop de choses conûadictortes le très grand potentiel reiigieux des Cara:bes.
eu,il continue dans
sa carrière pour espérer en titer profit. cette voie et nous nous ctoiserons sritement un jour au détour
d'une ile perdue...
Georges : c'était un Archange d'un autre temps, ceiui de I'into-
et de la barbade. Les temps ont changé et il n,a plus sa plâce Walther: il me met mal à l'aise sâns que je puisse dire vtaiement
nous. Certains de ses collègues aux idées moyenâgeuses pourquoi. Même s'il reste généralemerit assez discret, je ctains qu,il
bien de le rejoindre. n'att déjà que trop d'influence au Conseil.

Guy : rien à redire sut l'excellent travail quT accomplit sut Yves : vu ia quantité de connaissances qu'il maîtrise, son
avec une nte abnégztion malgté l,ampleut toujours crois_ comportement est incompréhensible. Son refus de donner son avis
de sa tâche. sur les problèmes les plus épineux et de répondre à des quesuons
dont il connaît manifestement lâ réponse peut avoir de gtaves
lous : il parvient à faire le Bien en utilisanr des méthodes conséquences pour nous tous. Le pire est que je crois qu,il en a
Cette contradiction fascinante reflète bien la oerson- pleinement conscience.

3,3
"Dreams are my reùtty
A wondrous wodd where I like to be"
Richard Sanderson - BOF La Boum
Il était manit
pas atendre. D
.\nqes assistèr
Au commencement, Dieu créa le Ciel et la Tere. Et Il ne s'arrêta pense" à la deuxième persorule du singr.rlier (enfin c'est ce que nous Rennel r-it en I
pas en si bon chemin. Les pulsars, les naines blanches et les géantes en dit Malphas). Samael pris le refus divin en pleine poite. La séance mnolant, cherc
touges, c'était bien gentil mais ça ne constituait que ia pattie ainsi levée, tout le monde fut invité à teprendre son travail. En Anees et la târ
émetgée de l'iceberg. Le corps de Dieu s'étendait (et s'étend situation de chômage technique @ieu n'était pas près de se Iorgueilleux qt
toujours) dans toutes 1esdirections, toutes les dimensions. Mais ce rendormit), Rennel ptoposa à I'Ange de 1a raccompagner à sa tout lrnant, misérict
qui sauta aux yeux de la bande d'Anges de Puissance nouvellement d'argent. Aptès tout, il ne savait même pas son nom. "Blandine, au croire pour-oir
créée, ce fut cette petite boule bleue, quatdème planète en pârtânr setvice de MikaëI, Ange de Puissance responsable des Sources". Ils Âccessoiremen
du soleil. "Soit, se dit Dieu, on gatdera le reste pout plus tard, au passèrent 1es jours suivants à discuter de leurs rôles, leurs passions, L chaos gagnait
cas où ils se sentiraient à l'étroit sut ce plan". Et l'histoire divine Ieus avis. Tous deux avatent été relégués à des fonctions subalternes. cr celle-ci t-rtde
suivit son corrs... A I'apparition de 1'homme, 1e dit cours devint Rennel tavaillait au contâct direct de l'esptit de Dieu mais dans un n. Un insta
chaotique et c'était un petit peu I'atttoupement là-haut poui volr ce domaine qui n'intéressait personne. Blandine travaillait âu contact et la ruprurr
que ce singe tidiculement glal:te avut de plus que les auttes. ditect de l'esprit des humains mais à un moment qui n'intéressait de récon<
Cettains savaient... Mikaëi (Yves pour les intimes) bien srlr, mais personne : la nuit. Les humains crzignaient les ténèbres et se esPnts. usa l
aussi Samael (qui avait déià sa petite idée) et un cettain Rennel, terrâient au fond des cavernes, pâssânt le plus clafu de leur temps à \nqe-s.ftsnn
Ange de Puissance chatge des Rêves. Le sommeil était loin d'être dormit Patfois, Samael venait obsetvet leuts brèves périodes s d'un S.u
une activité à la mode dans la Cité Eternelle. Les Anges de d'activité nocturne et regatdait les femmes, 1'air fasciné. Puis Rennel de Die
Puissance se conteritâient d'obsetvet la Création et de chanter Ses lui patla des rêves de Dieu et de ses univers magiques. Et Blandine de t]ammr
louanges 24h/24, s'octtoyant une petite pause de temps en temps eut sa première révélation.
afin de méditer sur f infinie béatitude dans laquelle ils baignaient.
Dieu, Lui, dormait comme un soudard. Et 11rêvait. Sachant qu'Il
Lui avait suffi d'une pensée pour ctéer 1'univers, 11 compds que Thatmylife wouldchàngeforever
rêver constituait un danger potentiel pour l'intégtité de Sa Création.
Il se choisit donc un gatde-chiourme. Cet Ange de Puissance- combat tut
infitmiet Le réveillerait si 1e monde commençait vtaiment à parir Dieu avait créé I'Homme à son image. Chacun de ces bipèdes Elrcu, tlui prc
en vrilie et si les phtases de ce chapitre continuaient à se recouvrir contenait une patcelle de divin. Chacun de ces bipèdes était une Cri'.rtion.B
de Majuscules À La Con. Mais tout allait pour le mieux dans 1e patcelle de divin. L'Homme devait donc, 1ui aussi, possédet cette Dteu en ar-
meilleur des mondes possibles... et Rennel s'ennuyait ferme. Pour capacité de création onitique. Dès 1e iendemain soit, Rennel rà'es de s
passet le temps, il décida un jout de jeter un coup d'ceil aux rêves accomp^gnâ Blandine sur son promontoite nuageux à l'exttémité \.cIônâ
de Dieu... et n'en crut pas ses yeux. De nouveaux univers, plus de la Cité Etetnelle. Loin sous leurs pieds, les hommes dormaient.
fantasmagoriques les uns que les auffes, naissaient et mourraient Prenant ses mains dans les siennes, Rennel se rapprocha de
chaque seconde dans I'indifférence générale. Biandine. Usant de toute sâ nature d'Ange de Puissance, il lui
ouvtit le Monde des Rêves. Blandine lui ouvtit le cceur des
hommes. Et Rennel eut sa première tévélation. Conttairement à
llet youby surprise,
didn'treôlize l'esptit de Dieu, celui des humains êr^ir mùléab\q sujet à
PeotePa
de
f influence de ses pouvoirs angéliques. Ils compdtent instanta-
des Ràr
nément la portée de leur découverte. Un nouvel univers s'ouvtait
Ftite virée
C'est qu'on avait d'auttes chats à fouetter dans la Cité Etetnelle. à eux et ils pouvaient en être les maîtres. Uavenir s'annonçair
de s'amâ
Samael venait de proposer l'union charnelle avec les humaines. Et prometteur. Et il le fut... Rennel et Biandine, main dans la main.
ùrre un G(
on avait téveillé Dieu. Rennel se tamen donc au Conseil Divin exploraient chaque nuit I'univers touiours changeant des têves
ools chosc
extraordinaite. Après tout, il était Ange de Puissance. 11trouva un humains. Ils tencontraient des ctéatures chimédques, des monstres Trxrt d'abo
sttapontin libre au fond de 1a salle et suivit 1es débats avec terrifiants, des animaux gigantesques faits de nuages ou d'éclairs... Tetra Inco
attention : Samael était un otateur brillant, si séduisant, si clair... et de nombreux couples enlacés. La conscience de 1'humanité se
iumineux. Mais Dieu, c'était Dieu quoi. Rennel se demandait bien libérait chaque soir, inventant f impossible, expdmant le désir Une fbis&
comment i1 allait votet Il se tourna vers sa voisine, une Ange changeant le monde à chaque instant. Chaque jour, ils nartaienr Fanentior
magnifique, pour lui demander son avis. La belle venait faire de leuts pérégrinations à leurs supérieurs respectifs, mais ni Dieu ni et mo
même. Leuts regards limpides se croisèrent. Dans n'impotte quel Yves ne semblaient y prêter ia moindre attention. Tous avaient les ll taur en s
tïm hollvwoodien, ils auraient eu droit aux violons. Mais c'était le yeux tivés vers la terre. Un petit malin que l'histoire tetiendra sous un movel
Paradis et ils durent se contenter des bavardages passionnés des le nom d'Asmodée ptenait même les patis : Samael osera-t-il, demière r
.\nses en ptoies aux affres de la dialectique céleste, bientôt intet- n'osera-t-il pas ? Et un soit, en plein rêve étotique d'une humaine. 'un,
Pal
r,)mpus pat le Verbe. Et 1e Vetbe était "pouvoit se la mettte où je Rennel et Blandine reconnurent Samael. sans dout

34
peut-être faudr
têves étaient diffétents, plus forts, plus intenses... plus vrais. S'y la réception étatt assez rude: "un Ange ? tu sers un cettain Dieu ?
considérants c<
déplacer était une expérience quasi-énivrante et ils influençaient Lequel ? Et d'abotd, comment ça se fait qu'on l'a jamais l'u par ici ?
ie memo et lui ,
énormément la topologie de la Marche des Rêves et des 11 doit pas être bien puissant ton dieu...". Et Blandine eut sa
partie des peup
Cauchemars. Très vite, une réplique onirique de I'Eden s'y forma. deuxième révélation. L'amour de Dieu n'était pas inscrit dans la
la concutrence
Ce n'était bien sût qu'une pâle copie de I'otiginal. Bien srit Quand natute de l'Homme. I1 fallait le 1ui apprendre. Elle tédigea donc un
passer le peupl
elle vit Lucifer y traîner sous la forme d'un serpent, elle se demanda memo à ce sujet. Yves le lut et 1ui dit qu'il était hors de question de
hrstoirede pal
s'ils étaient repartis pour une guerre totâle. Et non. Dieu prit plutôt présenter ça au Créateur. Blandine y patlatt "de honte univetselle",
reiiqion dans I'
bien le coup de 1atentation luciférienne. Alors comme ça on voulait "d'absence totale de ptésence" (sic) et de "ddicule" en des tetmes
jouer au plus Malin ? Soit, mais ce serait Dieu qui dicterait les règles. on ne peut plus crûs. 11faut 1acomptendte 1apetite. La MRC c'était P()rte au nez.
Et on enûa dans 1a première phase du Grand Jeu. Blandine ne fut toute sa vie, alors que ses habitants nient l'existence de leut Parr en voçage
pas de ceux qui, tout téjouis, descendirent sut Terre casser du créateur, ça lui faisait un peu mal. Yves ptomit d'en touchet deux
Démon. Pout elle, 1evrai boulot commençait. mots à Dieu. Celui-ci se disait depuis pas mal de temps déjà
qu'après tout, c'était vrai, pourquoi 1es hommes ne Ie tévétetaient
lfa
É
pas directement ? 11convoqua tout le monde, mit Didier, Gabtiel et
A differentkindof reôlity Yves sur le coup et on était parti pour quelques millénaires de
Dir-ers poinr
monothéisme. A 1adiffétence des autres dieux, uniquement créés à
d'aurres \Iarch
patit des rêves humains, Dieu n'a pas besoin de foi humaine pour
csplorer. Et se
C'est que pendant ce tempsJà, 1es hommes n'étaient pas testés exister. Mais certaines reptésentations patticuliètement "picturales"
nconsclemmen
inactifs. I1s avaient évo1ué, leur civiiisation avancée et leuts ctoyances de Dieu ont acquis une vie propte dans ia MRC, dont le fameux
Elle expérimenr
aussi. Et la Matche des Rêves et des Cauchemars (N[RC) se peuplait "Bon Dieu". Ce gtand-pète en chemise de nuit passe ses journées
d'entités plus éttanges les unes que les autres, srires de leur bon dtoit assis sut un nuage entouté de chétubins joufflus et fessus qui Jburalt pas se <
jouent l'Hymne à laJoie au buccin toute 1ajoutnée. Le pauvre vreux Elle suirit de pr
et de leut puissance : les dieux. Voyant que ceux-ci semblaient doués
&s supérieurs.
i'inlqlligence, Blandine en rencontrâ quelques-uns. Et à chaque fois en est d'ailleurs devenu complètement sourd. Cette représentation
crcantité et mé1
est totâlement ridicuie cat chacun sait que 1evéritable Dieu est un
doublée d'une
gtand-pète en tobe de chambre qui passe ses journées en cure de
thalassothétapie à La Boutboule. Et il n'est pas sourd mais 1Éreennadons.
;--rr^L]- -,,^--- la Cité Er
bnent rer'élee
décidé de ,

lllusions thing
ôreô common r-oir le tlls
qu-€sr-cequ
et I'inçit
trainer dans I
Toujours est-il qu'en -5000, Blandine ga1ète.Les Hébreux sont
des habitu
une minotité compatés aux millions de polythéistes qui les
temps à dis
entourent. Elie passe donc son temps à gérer les dieux, s'assutant
der-antleur
quïs ne débatquent pas sur Tetre quand la MRC passe un peu
dc Dreu ve
top près etc. Et elle aurâ ses têtes, c'est vrai. Notamment ce vieux
Ic élu : tou
satyte de Zeus qui ne rate pas une occasion de copuiet avec des
c()mptatr P
humaines. Et depuis l'affasre Samael, Blandine n'apprécie pas ttop
mes liés a
ce genre dlnitiatives. Elle le harcèle à chaque fois qu'il tente de
descendre les chemins tortueux du mont Olympe pour a1ler
p e u . . .J é s u
répandre sâ semence. Et s'arrête 1à, car à cette époque,1e bougre
mcnt cfuct
est sacrément puissânt. Vu le nombte d'humaines et âutres
ami ne de:
créatures mythiques quT a engrossées, on peut raisonnablement
ance resPc
penset qu'il tépondait à Blandine à grands coups d'éclairs dans la
d'-\rchanc
tronche. Mais tous les dieux ne sont pas obsédés. L'Ange fait
scn'ice \i'es
notamment 1a connaissance d'une cettaine Déméter. Elle
-ce le iait q
reconnaît immédiatement Eve, l'ex-chouchoute de Dieu tentée
eltlcacc
pat le serpent. C'est l'entente immédiate. On discute Eden,
cloyânces et bien srir femmes. Démétet explique que 1e salut des
du Chrisr
le mes
femmes passe par le polythéisme : seule ies déesses de la fertilité
I de la bar
leut donnent une téelle puissance, un rée1 rôle sur Tere. Cette
: r n .e r i l e r
nouvelle teligion ne s'adtesse qu'aux hommes. I1s reçoivent les
commandements, ils bénéficient des mitacles et ttaitent leurs Iremreres c()
:r leur tr
compagnes et sæuls comme du pipi de chat. Blandine ne peur
sur\-lvre. sc
qu'acquiescer. Elle n'en perd pas la foi pour autant mais lfdige un
memo là-dessus. "Chet Dieu, l'u le nombte tidicule de croyants. Surllis de drr

a6
Fut-être fau&ait-il ne pas s'aliénet la moitié d'entre eux en les faire une sotte de toutnée en ptovince, de réitérer ie sacdfice du
considérânts comme inférieurs?" Une fois de plus, Yves intercepte messie en plus petit Ià où les communautés chrétiennes en avaient
fc memo et lui explique que c'est pour le bien commun . La majeute le plus besoin. Blandine se porta volontaire pout la Gaule, et
partie des Peuples aientour sont super-machos : il faut s'aligner avec s'incarna à Lyon en 177 sous Matc ÀurèIe.
h concurrence si on veut survivte.
Ce setait dommage de faire
tnsser le peuple élu pour des tadouzes juste à cause d'une sombre
histoire de parité, non ? Elle ne voudrait quand même pâs tuer la Falbala
a Lugdunum
æligion dans 1'ceuf ? Bien sût que non, mais... Yves lui ferme la
lrcrte au nez. Puisque personne ne veut de ses idées, Blandine
lnrr en voyage. Elle taîna d'abord dans les milieux underground de la ville pour
se faire une idée de la situation lyonnaise. Sa ptemière impression
fut carrément mitigée : oui, les Chrétiens étaient mal .lrrs, mais elle
spæialaboutyou
I feelsomething avott déjà rencontré bien pite en matière de petsécution. Quelques
nuits plus tard, la source du "problème" était localisée. Le légat
impérial n'avait rien contre les Chrétiens. Du moment que tous 1e
Divers points de Ia MRC communiquent avec une infinité monde payait ses impôts et le laissait décader tranquillement, il rt'y
Marches (voir encadré). Blandine entrepdt donc de les avatt pas de quoi en faite une mozzatelfa. Par contre, ses deux
Et se rapprocha patfois dangeteusement de l'Enfer... collègues, un commandant des légions romaines et un puissant
? Son désir de retrouvet Beleth referait-il surface ? magisttat étaient bien décidés à se payer la peau des monothéistes.
expérimenta ainsi les [mites de ses capacités. Comment elle ne Avec plaisir, Blandine s'introduisit dans les rêves du légat et y
t pas se déplacer à volonté à travets les Matches pat exemple. installa ie souvenir d'une convocation urgente à Rome. Note gtand
suivit de près les travaux d'élabotation du système d'invocation manitou se fit donc la malle dans la ptécipitation dès le lendemain.
supérieurs... Elle admirait en cela Harut et Marut pour leur Voilà les deux collègues en charge de 1avilie. Ils commencèrent par
btivité et méprisaitcomplètementJeanpour son attitude égoïste taper dans la réserve de chianti du 1égat, puis testèrent en
3e d'une mauvaise foi évidente. Àu cours de I'une de ses profondeur la conformité aux Notmes Impériales de ses esclaves.
inations, elle ressentait une présence de plus en plus forte Au bout de quelques jouts d'otgies dépaysantes, ils se dirent que
la Cité Eternelle. Un beau iour, cette présence fut ofûciel- tout çâ c'étâit bien sympa mais il serait peut-êtfe temps de passer à
tévéléeaux Anges de Puissanceréunis : Jésus,fils de Dieu, la vitesse supérieure.. . et de se payer les Chrétiens. D'abord, on leur
it décidé de descendre sul tetre. Intriguée, Biandine alla tout de interdit I'accès aux lieux publics. Pas de bains, pas de forum.
voir Ie fils du patron. "Et comment flr comptes t'y prendre ? Ensuite, quelques humiliations, lynchages, confiscations de biens et
qu'est-ce que tu vas faire en bas ?". Jésus lui tépondit d'un une petite tafle pour fahe bonne mesure. C'est qu'un Chtétien,
rire et f invita du gesteà le rejoindre.Blandine acceptaet se mit c'était bien connu, ça buvait le sang de nouveau-nés sacrifiés chaque
ceîner dans les parages. Ils formaient une bande syrnpathique semaine et ça boulottait 1es restes en espérant ressusciter. Et
des habitués colnme Novalis et Elijah, 1e futur Guy, passant comme on était chez des gens raffinés, on les accusa plus particu-
temps à discuter, prêcher et fumet tranquillement en prenânt le liètement de se taper des fætus trempés dans du miel et de
devant leurs squats. Les idées de Jésus étaient révolutionnaites. pratiquer f inceste. L'audience fut publique, la foule se mit à huriet
de Dieu vengeur, pius d'æil pour ceil, dent pour dent, plus de des insanités et Blandine êtait arrx anges. Elie tevivait intérieurement
élu : tous les humains étaient invités à suivre le Chdst. Et la supetbe quinzaine commerciale chrétienne de la passion du
comptait pour Blandine : c'était synon;ime de diminution des Christ. C'était bon cocq on était reparti comme en 33.
liés aux pa"r'ens.
La place des femmes s'améliorait même

%
peu... Jésus était un vrai phénomène : iI lavait les pieds des
trâînait âvec les parias... elle aimait ça. Et il se ût Vettiusest pasgâteux
ctucifiet Pout Blandine c'était déià une double pete :
ami ne descendrait plus sur terre et son stâtut dânge de
responsable des Rêves n'avait pas été transformé en Puis vint un certain Vettius Epagathus, notable de la ville, qui
d'Archange. Elle était de fait dégradée ^) t^ttg de Maîttesse, ouvrit grand la bouche et demanda à tout le monde de se calmer.
ice Yves. Etait-ce le fameux memq un peu trop incendiaire ? N'était-ce pâs un peu tidicule toutes ces histoires de cannibalisme ?
le fait que 1a MRC ne constituait pas encore un champ de La foule baissa le son. Puis les duettistes, décidément parfaits, lui
efficace contre Ies Démons ? Quoi quI en soit, la dispa- posèrent la question qui tue: "Et dis-moi rigolo, tu serais pas un peu
du Christ posait un aute problème à l'humanité. Qui allait chrétien par hasard ?". Vettius avait lu tout Novalis et avait bien
le message ? Contre toute attente. c'est Novalis. 1e dealer appris sa leçon : il était hors de question de faire cornme Pierre et
iel de la bande qui s'y colla. Ses bouquins firent un tabac dans tenier le Christ trois fois. Il clama haut et fott sa foi en le fils du
et il en passa Archange. Mais un siècle et demi plus tard, Seigneur. La réponse ne se fit pas attendte i zoi, a\ trou, avec 1es
iètes communautés de Chrétiens avaient touiours du mal à autres. Devant Ia violence de I'arrestation, une bonne dizaine de
leur foi. Soit, elles étaient trop occupées à se planquer croyânts abjutètent leur foi sur ie champ. Cela riattendrit pas les
survivre. soit elles vovaient mal comment suivre cotrectement deux politiciens qui 1es mirent au cachot quand même mais dans
de doctrines amenées par Tésus.Didier décida donc de une cellule séparée. Blandine hésita un instant à faite de Vettius le

87
à ce moment I
nouveau Christ (oui, c'êtait sa ptemiète mission su! Tette sous
couvetture et elle était pour 1e moins enthousiaste). Trois autres Î'lèmepôsMôl les lions, ne r-c
s'incatne à gta
hommes semblaient particulièrement énetver la foule : Sanctus, le
supposé êtte lr
diacre de l'église de Vienne, Maturus, un ancien guetrier palen
Pendant ce temps, les tottionnaites ne chômaient pas. Et vas-y Les dompte
técemment convettit et Attalus de Petgame, un vieux de la vieille'
que je te lacète, et vâs-y que ie t'écartè1e. On lui attache 1esongles, liser mais dev
Puis elle se rappela les mots de Catherine et se dit qu'il était peut-
puis lui brise ies doigts un Pâr u11.Mais les Blandines tiennent bon' spéciaux madr
être temps qu'une femme puisse souffrir pour tacheter les péchés
Suttout l'Ange en fait, qui lutte chaque seconde pout empêcher sans avoir jeté
de l'humanité, ii ny avait pas de raison que ce soit touiouts les
l'humaine de se téveiller. La douleur 1a tuerait sur le coup. Elle 1a en coulânt (c'(
mâ1es qui s'y collent. Elle fouilla donc ies têves des prisonnières à
garde donc dans son Rêve à la seule fotce de sa volonté. Maîtdsant aperçoit Blanr
la recherche de Ia victime idéale. La rechetche fut de coutte duée :
les moindres recoins de son esprit, elle maintient les yeux de montref qu1 c
une des Chrétiennes s'appelait Blandine.
'Je il jette l'esclar
I'esclave gtand ouverts et lui fait inlassablement répéter: suis
Oui, comme el1e.C'était l'esclave de I'un des accusés et elle avait
Chrétienne et nous ne faisons pas le Ma1". Au bout de 18 heutes de une-deux puir
êté taflêe dans le cadte de la confiscation des biens. Sa foi était sans
torture non-stop, les tortionnaires laissent tombet leuts ustensiles, protégée ? -Je.
pareille. Mentalement, la jeune fille revivait elle aussi la passion du
lessivés et à bout de netfs. B1andine, e1le,est dans un sale état. Son I'encule ta prc
Christ en direct live.
cotps n'est plus qu'une gigantesque plaie boursouflée et Ie maître honnête à l'éc
C'êtatt c!ak, ils allaient y Passel, et ce serait pour la plus grande
gloite de Dieu. Blandine se dit qu'il eut été dommâge de décevoit serait bien en peine de teconnaître son esclave. Si le même
une telle attente. traitement iui est tésetvé demain, elle y passeta, c'est sûr' L'Ange
fait donc appel à un de ses coliègues : Guy, Atchange des
Guérisseurs. Celui-ci est occupé mais 1ui envoie un de ses setviteurs
l{o womanno cry pat incarnation expresse. Ce derniet hallucine en voyânt 1'état de Ia
jeune Chtétienne, demande à Blandine comment 1a gamine n'est Puis elle réi
pas devenue folle et Blandine explique qu'elle s'est chargée de qu'elle chercht
l'anesthésie. Impressionné, 1eGuy décide de rester Pour obsetver sa marn'r téside
Dans le cadre de la ptocédure légale, 1esChrétiens devaient subir
la tortute pour arrachet des aveux à ceux qui ne s'étaient pas technique le lendemain. Les tottionnaites reviennent, avec de I'amphithéâtre

encote patjurés. Si les Chrétiens avouaient leuts cdmes, ils autaient nouveaux instruments aux lames encore plus aiguisées et embatquent sommeil - rê,

dtoit â 1amort. également Sanctus. Blandine briefe son collègue qui tente la Combo nen. Pas la mc

Sinon, encote de 1atottute. Blandine-l'humaine faisait un mètte sur ie diacre. sls Chrétienn

cinquante pour trente-deux kilos tout mouillés et regardait Et ça marche ! Tout fier de tui, il pousse même 1e vice iusqu'à prend un couç

génétalement le monde avec de gtands yeux de hamstet apeuté. guétir les plaies des toturés au fur et à mesure qu'elles leut sont F-t Blandine

Autant vous dite que la séance de totture s'annonçait tude. Tout infligées. Cela apporte la petite touche d'effets spéciaux visuels qui ouise à r-ue d'c

le petit groupe de prisonniers s'attendait à la voir craquer au manquait encore à la magouilie de Blandine. Elle temetcie le Gu,v ct dit adieu à r

premiet coup de tenailles. C'était sans comPter Blandine et sa et 1ui fait comprendte que, c'est pas tout ça, mais il va bien falloir cn ûnir et BIa

combo favotite. qu'ils y passent un iout si on veut en faire des mattyrs. Pas con se lont acher'és à

En tant qu'ex-Ange de puissance chargée des Rêves, elle était la dit 1eguérisseur et il rentre chez iui 1elendemain' pourrir une bc
qr aur amis d
seule au sein des ttoupes du Seigneut à complètement maîtdser son
pouvoir sur 1es têves iustement. Elle avait passé des millénaires à I-es cadavre

voler dans les espaces oniriques, échanget des "Monsieur et lesfilmsde gladiateurs
Tuaimes ? lhone. I-es Rr

Madame" avec des Sphinx et distribuet quelques taloches à des Bhndine a sor
divinités par trop expansionnistes. F-lleinvoqu
Bte{ le rêve c'était son é1ément : elle s'y sentait même plus à I'aise Le militaire et le mâgistrat sont comPlètement abasourdis pat la résurrectio

que dans le monde matériel. Car là-bas, c'était elle la chef. Comme nouvelle. Ils décident de ptendre l'affa:re en main et organisent une quo
séance exceplionnelle de jeux du cirque, histoite d'en finit une fois grice des int
la MRC semblait bien éloignée de la Terre à ce moment, il ne fallait
pâs compter sur un éventuel chevauchement des deux pout pour toutes âvec ces rebelles. On amène 1aménagede, les gladiateurs ntés du n

commencet à jonglet zvec la têa[té. et tout le talaIa.Les Chrétiens ont encore l'occasion d'abjutet leurs Blandine pi,
Il 1ui restait le Sommeil. Quoi ? Dotmir sur rrr1 chevalet de croyaflces ridicules. Mais non, ils ont l'u la tête des geôliets au sortir lCc.lui-ci lur dit

tottute ? Comment est-ce possible ? Simple, i1 suffit d'un matchand de la derniète séance de torture et se disent qu'ils ont Peut-être seille de s

de sable de qualité et Blandine était ce qui se faisait de mieux en la choisi le bon camp. Blandine veille au grain, tente sa combo sut les seil saura

matière. Elle endotmit d'abord I'humaine qui avait du mal à touver lions et 1a téussit magistralement. Le steak de martyt ce sera pout écrit, com

1e sommeil (on la comptend la pauvre). Puis elle ctéa un Rêve de une âutre fois. La foule commence à halluciner et se vexe Ce rappor
toutes pièces, toujours avec ses pouvoits. L'esclave se letrouva cattément. Qu'est-ce que c'est que ces tarés ? Et les dieux qui êt le premir
trânsportée à Jétusalem, aux alentours de 1'zn 33. restent là, à glandet au ciel sans rien faite ? Ben justement si. Jupitet, hrmains. Les
Elle vitJésus et toute sa ffouPe se faite arrêtet pat 1es autodtés la nouvelle édition de Zeus, entend 1esplaintes de ses ouailles. De ttsontent toul

iocales. Elle se fit arrêtet âvec eux. Ce n'était plus de l'analogie son homologue grec, il a gatdê un certain penchant pour la Dus les para{
bagatelle et une sactée râJrcæut envets Blandine, cette empêcheuse qtt r-u. Le m:
mais un véritable jeu de rôle gtandeur natute (il y avait quelques
anachronismes pour aidet à 1a comptéhension). Et I'humaine d'inséminer en tond. Et que ne voit-il pas ? C'est cette pimbêche la rcord. Bland

matcha dans les pas du Chtist. responsable de tout ce bazat ! Cowp de chance inoul, 1aMRC ftôle æmmée -'\rcl

38
à ce moment Ia marche terresfte. Blandine, trop occupée à betcet
lcs lions, ne voit pas le coup veriir. Jupiter ne fait ni une ni deux et Girlpower
s'incarne à grands coups d'éclairs dans le superbe taureâu qui était
spposé ête le clou du spectacle.
Les dompteurs hésitaient encote à le sortit de peur de se ridicu- Dès son atrivée aux affaues, elle salue ses potes Novalis etJésus,
liser mais devant I'appatente impatience de I'animal et les effets puis prend ses mârques. La politique officielle est claire : guerre
sFÉciaux made in ILM, i1s se décident finalement à 1e lâcher, non totale à l'échelle de I'humanité contre 1es Gros Rougeauds. En
rans avoir jeté I'esclave dans un f,let histoire qu'elle ne s'enfuit pas pattie grâce à Blandine, les polythéistes sont en nette perte de
cn courânt (c'est supposé être un lynchage, pas Intervilles). Jupiter vitesse et ne sont donc plus un danget pout le Bien. Eile les laisse
rperçoit Blandine, là, assise dans les tribunes et décide de 1ui mourir doucement srrt leurs Marches. Ttès impressionné par la
montrer qui c'est le chef ici. D'un rapide mouvement de cotnes, combo de l'Archange des Rêves, Dominique lui demande de
il jette I'esclave efl l'âir, jongle un peu avec, une-deux-une-deux- l'enseigner à d'autes Anges. Elle le fait avec plaisir mais réserve une
une-deux puis s'adtesse mentalement à l'Ange. "Tu la vois ta version plus puissante à ses troupes avec la ctéation du pouvoir
p'rotégée ? Je la prend t^ ptotégêe ! Je la retoutne tâ protégée, ,e "Rêve Divin". Dominique y voit l'atme ultime pour se débarrasset
lcncule ta protégée!" Blandine hésite un instant à tentet un duel des Démons trop puissants physiquement et soutient de tout son
bonnête àl'éclair. poids 1es nominations dânges sous ses ordres. Mais Blandine y
voit suttout un outil pour contrecarrer les cauchemars mortels de
Beleth. Celui-ci avait pris une âvânce folle dans la propagation du
Promotion ?
cônôpé MaI par le cauchemar et il étâit temps de le remettre à sa place.
Dominique pense que c'est toujours une action futile et tegarde ces
errances oniriques d'un mauvais æiI. Surtout quand, en 500 après
Puis elle réfléchis : ce con de Jupitet lui offre sur un plateau ce JC, Blandine arive au Conseil bias-dessus bras-dessous avec
'elle
chercheà obtenir depuisle début : un exemple.L intérêt du Déméter, tenommée Catherine pour l'occasion. Toute heureuse de
vr réside dans 1e nombre de personnes quï touche. Et tetrouver sa copine, les deux Archanges passent des heures au
ithéâtre est piein à craquer. Elle se concenffe, et hop, Paradis à discuter foi et Marches Intermédiaires. Sur terre,
+ rêve = combo sut l'humaine. Jupiter à beau s'affaitet, Catherine défend la cause des femmes et Blandine I'appuie
Pas la moindre réaction, la moindre larme, le moindte cri. 'Je touiours. C'est sous leut impulsion que naîtront les premières
Chtétienne et nous ne faisons pas 1e Ma1". La foi du public en communautés lsligieuses doubles comme I'abbaye de Fontevrault :
un coup. un couvent et un monastère dans 1amême enceinte, ie plus souvent
Et Biandine tient bon. Le lien ente lupiter et ses fidèles s'ame- sous la ditection d'une abbesse. Après toutJésus a bien confié son
à vue d'ceil. Une minute plus tard, il est renvoyé sur sa Marche peuple à une femme avant de mour( là-haut sur la croix : "Femme
dit adieu à sa carrière bovine. Pout les deux gouverneurs, il faut voici ton fils, fils voici ta mère". Selon Catherine et Blandine, les
finir et Blandine rt'y voit plus d'inconvénient. Les prisonniers femmes sont de par leur capacrté biologique de création, plus
achevés à Ia main et leuts cadavres ietés aux chiens. Puis laissés proches de Dieu, plus à même de le représenter... Attention,
ir une bonne semaine à l'air libre. avec interdiction à la famille monastères doubles, pas mixtes : un bâtiment pour les hommes, un
eux afills de les enterfef. pout ies femmes et l'église au milieu.
læs cadavres sont ensuite brûlés et leurs cendres jetées dans le

F
Les Romains ont ptouvé leur impuissance et leur barbarie,
a son mâltyf. I dreamof lovingin the night
Elle invoque Didiet et lui demande comment on s'otganise pout
résutrection. Quelle résurrection ? Didiet hallucine et lui
qu'on a eu assez d'ennuis comme çà avec Lazate au Cela ouvrait ia porte à pas mal d'abus, mais comme le fit
ice des incatnations pour ressusciter tous les Chrétiens un peu temarquer Catherine à Dodo, où Jésus a-t-il dit que les religieux
du monde. devaient être chastes ? Où Dieu a-t-il dit que 1e sexe était mauvais ?
Blandine pique une colère monstre et invoque Yves, son patron. Dominique lui tépondit que : primo, c'étut ce baba de Novalis qui
i lui dit de se calmer, lui explique la réacnon de Didier et lui avait éctrt les Evangiles et pas Jésus. Deuxio, le sexe, Dieu n'avait
de suiwe la voie légaie. Si son aetion est si éclatante, le jamais étê clait 1à-dessus,et dans le doute on s'abstient. Tertio, le
sawrala iuger à sa juste valeur. Elle n'a qu'à mettre tout ça cas Samaei faisait jurisprudence et quatro "tu ne commettras pas
écrit, comme Novalis. d'adultère". Donc sexe = ptocréation et c'est tout ! Blandine lui {it
Ce rapport de mission fera date dans I'histoire de la chrétienté : remârquer que Samael n'était pas descendu sur terre pour prendre
le premiet et le detnier à avoit êtê entiètement écrit par des son pied mais bien pour procréet iustemert. Cela faisait-il de tous
ins. Les queiques Chtétiens survivants de Vienne et de Lyon Ies humains des Démons pour autant ? Et "croissez et multipliez"
t toute 1'histoire à leurs frères dâsie et de Phrygie, citant à c'étatt fatt pour les chiens ? Voici donc l'ambiance qui régnait au
les paragraphes les versets de la Bible confirmés pat ce qu'ils Conseil à l'époque dite "des harpies". Le mot est deJoseph, qui fut
r-u. Le manuscÀt fenle tour du monde chrétien en un temos fort déçu à sa promotion en 1184 : le Conseil ressemblait souvent
. Blandine remercie Yves Dout son conseil et est enfin plus à une foire d'empoigne qu'à la noble institution que lui avait
Àrchange des Rêves décrit Dominique. En ptivé, Blandine poussait d'ailleurs ce genre

a9
de taisonnements limites bien plus 1oin. E1le avait assisté à des rêves elle comptend. Elie a voyagé quotidiennement dans des univets La politiq
étotiques bien avant la trahison de Samael. Et les dix commande- infinis. Elle connaît la distance exacte entre 1eParadis et l'Enfer. Et clstante au Pr
ments n'avaient pas leur place dans le monde des têves : combien elle sait géter ce savoir. Quand, par une action d'éc1at, une de ses
de cocuffiages oniriques, d'incestes à peine téptimés et autres Anges passe Gtade 3, elle l'emmène faire un tout dans la Ctéation. Ltordre et .
fantasmes inavouables selon la motale chrétienne ? Elle demanda à Et elle lui montre tout. Oui, TOUT. En général, le choc est assez humains pour
Guy, I'expert local en anatomie, pourquoi les hommes ressentalent rude. Certains 1evivent comme une épiphanie, d'auttes un trauma- celle des Rêr-e
1a douleur. Caché au fond de son infirmerie, il 1ui avoua que c'était tisme, mais tous lui sont liés à jamais. La ballade au clair de l'univers
le meilleut moyen d'assuter Ia survie. I1s s'éloignaient ainsi des crée un lien inaltétable entre l'Archange et sofl nouveâu Les Archa
dangers potentiels. Quant au plaisit... Selon Jean, c'était pout Maître/Maîtesse. Les pius fotts en ressortenr gtandis, les plus râscistesou dt
assuter la survie de I'espèce : 1a copulation apportant du plaisir, les faibles dépendants, âu sens propre, de leut Archange, ce qui ne va cncore perdu I
individus sont conditionnés à tépétet cet âcte, d'où plus de bébés, pâs sans créer des ptoblèmes quand une nouvelle Maîttesse arnve.
survie de l'espèce etc. Pour Guy, c'était surtout une pteuve de l'amour Jalousies, déchirements, la vie des grade 3 de Blandine tessemble à Les servite
de Dieu. Une técompense, un cadeau pour faire des copies miniarures un soap-operâ où les actrices briseraient 1es préceptes divins et les nir-eau. Quand
du Grand Sénile. Après tout, l'homme est à f image de Dieu. univers de poche à la place de ia vaisselle. Toujouts plus sulfuteux :
la fameuse rumeur de rapports cette fois pius charnels ente Le Bureau
I'Atchange des Rêves et le Pdnce des Voleurs. Pour une fois, les les rêves de La
Andlovingyouseems
right ragots sont (partiellement) vrais. Disons que se taper Blandine était
un des gtands fantâsmes de Vaiefor... et les fantâsmes ont ça de I-es vacanc
fotmidable qu'ils génèrent des rêves d'une puissance insolite. eurart pu laisse
Ce qui nous amène à 1afameuse question : puisque Blandine avait Valefor, incatné sur Teire, tejoignit Blandine, assoupie au Paradis
ces \nes plutôt libétées sur 1asexualité, jusqu'où est-elle allée ? Mais sur la MRC sans s'en rendre compte. L'union ne fut qu'onidque I-e Mal : le
d'abord patlons un peu d'amour. Car au-delà du sexe, Blandine a mais on dit que cette nuit-là tous les Anges qui rêvaient têvèrent drns l'amour d
surtout assimilé Ie "umez-vous les uns les auttes". Son ptemier d'amour. Le Prince-Démon n'est touiours pas srir si c'est à Ia
amour, vous Ie savez maintenant, fut sans cofltexte Rennel/Beleth. véritable Blandine qu'il a eu à faite, ou à un ptoduit de son imagi- I-e Grand Jr
De ce côtélà, pas de souci, c'est aujoutd'hui de la haine de chez nation démoniaque. Blandine sait et trouve ç assezhonteux pout rrart pas là.
Haine@. Les deux ex sont en état de guerre permaneflt. Puis vint s'êtte mise à filet droit dans les années qui suivirent.
Gabriel. Si fott, si passionné, si put Un Samael ftéquentable, 1e L'Islam : ur
"matt" tdéal. I-eurs rappotts restèrent stiictement ptofessionnels :
lc livre des Co:
ils n'étaient pas là pout ça. Ça devient carément chaud avec l'mstraight,not nôrrow ![ais peut-on r
Catherine : voit les deux padet côte à côte de sujets bnllants excita crrmme témoin
I'imagination de plus d'un Archange. Mais encore une fois, rien
qu'une fianche camatadene associée à une tendresse poussée à Ctéation des Brigades d'Intervention Oniriques pour fliquer la La troisièn
i'extrême. Deux écorchées vives sut 1amême longueur d'onde, c'est MRC et moins d'engueulades au Conseil, voilà de quoi calmer les obserr-er mais r
vrai que ça peut patfois prêtet à confusion. Toujours il) r^yor. collègues soupçonneux. Moins de descenres d'agrément dans les
saphisme, Dominique soupçonne Blandine d'entretenir des hôtels luxueux de la Terre, moins de rapports avec les humaines.
rapports assez spéciaux âvec ses subotdonnées, âvec pour témoins
Jusqu'à cette sombre histoire de pédophlie montée par I'APHTE Rela
les téactions étranges et souvent violentes de certaines Anges de début 2000. Blandine fur exrrêmement choquée par I'accusarion, et
gtade 3, ses "Maiffesses" du Sommeil. Et vas-y que je pète les eut lâ confirmation, si besoin était, qu'au moiodte faux pas
plombs, et que ie fricote âvec 1es Démons, et que ie dénonce le Dominique lui tomberait sur le rable. Une chose est srire : Alain : un ar
GrandJeu en pleifle église, ailes déployees devant 1es cameras... La 1'Atchange des Rêves ne voit pas 1'avenir en tose. ll sembletait qu
liste est longue. Demièrement, Blandine a même "détoutné" une 6l à retordre. Il
équipe d'Anges pour aller voit si une de ses Maîttesses préfétées lui
6con, qui dort
avait vraiment posé un lapin. A1ors, de folles telations chatnelles CequepenseElandine
de...
setaient-elles1acause de tant de trouble ? C'est plus compliqué que ça. æ Ange : la ga
une cfolx s
Les êtres humains : leur pouvoir créatif est imptessionnant. ar-ec les R
Showmeô newwôyof loving Heureusement qu'il est aussi exttêmement malléable, sinon il ne
testerait plus grand chose de leut psychisme après les si nombteux
formatages que j'ai dû effectuet Les tôlistes, bien qu'extrêmement et
I1 est de notoriété publique que Blandine méprise les Anges peu ringards, font de bons consultants iots de 1a formation des BIO. Il 'orr me
con
gtadés, qu'ils la servent bien ou pas. Eile estime ne pas avoir de faudra que j'en tecrute davantage.
temps à perdre avec la piétaille et ce pour une bonne taison : ce sont
Christophe :
des ignorants. Des marchands de sable à la petite semaine, des Les animaux : des rêves étranges, extrêmement btuts. A lui chanter d
lecteuts de sectets d'alcôves dans les têves de leuts voisins, des téservet aux casse-cous 'il
tourne sep
effaceuts de bavutes du Michel du groupe. Elle est en commuil-
>chaine fois.
cation avec le grand tout. Elle peut, en une nuit, modifier les La violence : c'est complètement inudle. Une petite sieste et je
sour-enirs, 1espensées, les actions de millions d'humains. Et surtout, vous tfânsforme Baal en agneau. Daniel : un c

40
La politique : la seule fotme d'affrontement intéressante Didier: un des tates Àrchanges à faire son boulot correctement.
existante au Paradis Il a compris la puissance des têves et sait en tirer profit quand ses
contacts sont inioignâbles'
L,ordre et la discipline : des notions artificielles créées pat les
humains pour tenter de comprendre la marche terresffe. Venez sur Dominique : ie me dois de tespectet sa puissance, ses qualités et
celle des Rêves, on verra où fuont les lois de la physique son abnégation. A côté de ça, c'est un vieux fasciste pervers et
imbus de pouvoir.
Les Archanges : un tamassis d'incompétents, d'idiots, de
fzscistes ou de paresseux. La poignée qui reste fait qu'on rt'a pas Emmanuel : celui-là est louche. On ne taite Pas âvec le Malin.
cncore petdu la guerre Il pourtait s'y bnilet les ailes, si ce n'est dêjà fatt.

Les serviteurs : les sous-fifres sont utiles mais pas toujours au Francis : une chiffe molle mais qui a le métite de disposer
niveau. Quand ils ont fait leurs preuves, c'est une autre histoire. d'un cetveau qui fonctionne.

Le Bureau : si cela correspond à ce que j'ai pu apercevoir dans Gabriel : il avait tout compris. Il avait une vision. Il serait peut-
lcs rêves de Lautent I'aute jour, ça doit ête intétessant. ête temps qu'il reprenne les affaires en main.

I-es vacances de Dieu : que notre Père se tepose, soit ! Mais il Georges r pour une fois que les méchants sont punis à la fin.
orait pu iaisser les clés à quelqu'un d'autre que Dominique.
Guy : il soigne les corps, je m'occupe des esprits.
L€ Mâl : le mal est une aberration. Les hommes doivent vivre
ùns l'amour de Dieu et selon sa parole. Janus : agréable, séduisant et hlpocrite comme c'est pas permis.

IæGrandJeu: siDieuavaitlaisséGabrielfinirSamael,onn'en Jean:le geek coincé ? II a rnis des millions d'années Pour se
it pas ià. rendre compte que le sommeil n'était pas la position "off" du
cerveâu.Je lui dis guérison, il me répond Valium. Je lui dit têve, il
Lflslam : une bonne initiative, cette mise à jour du livre saint et me tépond locus ceruleus.La vie ne se résumepas à des fotmules
livre des Contes des Mille et Une Nuits est une vraie merveille. chimiqueset des ondes cétébtales.
is peut-on m'expliquer pourquoi il faut toujours deux femmes
témoins des actes légaux alots qu'un seul homme suffit ? Jean-Luc : il ne brille pas par son intelligence mais fait son
boulot cottectement.
La troisième force : des effets secondaires intétessants à
r mais si pitoyablementpuissants. Jésus : il est tombé bien bas.Parfois je me demandepourquoi il
ne fait pasune descentesur Terre. C'est bien gentil Chez Régismais
padois ie me dis qu'on devrait tecommencercomme en 33.
ôveclesôutresArchanges
Relations % !
Jordi : pas causânt,absorbédansson délire.Vous avezdéiàvisite
les rêves d'un ornithorynque ?
Alâin : un arriviste qui a su tetoutnet sâ veste au bon moment.
que ses anciens maîtres lui donnent encote pas mal de Joseph : Dominique sans le talent, il ne teste pius grand chose.
i retordre. 11s'y prend comme un pied à mon avis.Et de toute
qui dort dîne. Lautent : en527 on a remplacé la peste pat le choléra.

: la gamine est s1.rnpâ mais pas très coopérative. Qu'elle Marc : un autre con, plus fin et plus dragueut I1 n'a rien compris
une croix sur son passé : les vaudous ont une sale tendance à àlz nature gratuite du têve. Je l'ai envoyé paîte.
avec les Rêves.
Michel : si ce Etos bæuf aime tellement les bikers barbus en
herine : un peu brute de décoffrage mais une Archange string de cuir, ie connais des bars synnpasà San Ftancisco.
:tente et décidée. Une vtaie femme. Peut-être la seule à
ir me comptendre. Novalis : un des tates à avoir soutenuJésusde manière efîrcace.
Maintenant, on ne peut pas dire quT dsque I'hJpet activité.
: le gamin est gentil mais j'ai autre chose à faire que
hi chantet des berceuses. C'était le boulot de Catherine ça. Et Valther: tellement batge qu'il en deviendrait presque rigolo.
tourne sept fois sa langue dans sa bouche avant de parier la
fois. Yves : voilà enfin quelqu'un de potable. La puissance,le talent,
I'ouverture d'esprit. Rien à redire.
: rm corl. Il a le bon gotit de ne plus traîner au Paradis.

4l
"Feeeeeeeeeeeemmmmmes,je vous aiiiiijirlimmmmmme
- Julien Cletc
Depuis qu'e
retoufnée tfâ\'z
Sa vie sous
A l'odgine, Cathetine était une simple humaine, choisie par Dieu valait pas beaucoup mieux. C'étaient 1es dieux "annexes" qui se même titte qr
pour servir de cobaye dans son laboratoire maglque : le Jardin tapaient tout le boulot, Apollon et Athéna en tête. Déméter @,ve) mal de monde
d'Eden. Aptès un petit lavage de cetveau, elle fut tenommée Eve et fit tant bien que mal son iob de ptotectrice de la terre et de déesse
de 1a fertiJité, sans trop se mêler de politique divine, jusqu'au iour - Les servir
servit de binôme aù regrettê Adam, le temps de se faire tripoter 1e
génome pat le Ttès Haut et de faire foirer Sa belle expérience. où Zeus eut le mâuvâis goût de Pousset un Peu trop loin ses considérée cor
Après tout, Ii n'avait qu'à pas collet I'intelligence et la curiosité sut âvânces insistantes. curieusement é
le même chromosome! 11les mit alors à Ia porte sans préavis, 1es Du viol de Déméter naquirent deux beaux enfants et une haine o'a pas tout de
forçant à revenir dans le monde. inextinguible à l'encontre du dieu pervers (qui devait penset qu'elle tes activités an:
Adam et Eve se rendirent compte qu'ils étaient différents des aussi voulait couchet pour réussit....). fouteuse de mt
autres humains, essentiellement du fait de leut longévité et de leurs Quelques semaines aptès l'incident, Déméter et Athéna fomen- \Iais depuis
capacités sutnaturelles. Au bout de queiques siècles de vie en tèrent un déicide dans les tègles. Lz ptemière ourdit 1e plan baston à l'inté
couple, Adam fila se noyer dans une rivière avec le secret espoir d'attaque et iâ secoride le mit en ptatique, à coups de lance au très di
d'accédet au Paradis (et se tettouva coincé au Putgatoite). Eve, de ttavets du crâne. serât en e
son côté, partit courir le monde et faire des gamins. Ses enfants Comme pefsonne ne pleum la mott de Zeus, surtout Pâs sâ histoire
naquirent avec des pouvoirs, dont leuts proPres enfants héritètent femme trompée, L'affare fut vite oubliée et ApoIIon teprit la sflons /
à leur tout par le miracle de la génétique. La gtande familie des dkection de la boîte.
psioniques était lancée. Un si grand bouleversement dans le panthéon gtec ne Put Passer - Christoph
Eve vécut paisiblement plusieuts millénaires, fondant foyet sur inaperçu que patce qu'à l'époque 1enombre de fidè1esétait déià très Catherineet
foyer aux quatte coins du globe et tentant d'améliorer le quotidien téduit : la religron grecque était en ttain de se faire édulcotet et quotidie
de ses ptoches par I'usage de ses dons divins. En ces temps-là, revisiter par I'envahisseur romain. C'était le temps de 1adécadence. : lau
personne ne s'étonnait trop d'une guérison de peste pat simple Quand l'Olympe se détacha de la Tere et pattit se baladet à POUI rouloul
apposition de mains, ce qui faisait bien son affaire. Mais à chaque travers les Matches, Eve sauta juste à temps pour ne pas êtte
fois qu'elle sentait qu'elle devenait trop cé1èbte dans son lieu embarquée avec, abandonnant saris regret son statut de déesse. - Abalam :
d'adoption, elle laissait mari et enfants en plan et pzrtait tefate Si on sa
sa vie ailleurs. Elle avait ttès vite compris que plus les gens de mi
croyaient en ses pouvoits, plus ceux-ci étaient puissants et elIe la mzuf
tlulticlassée. iqués afr
refusait de finit divinisée. pr.isilraur
Pourtant, une fois en Grèce, elle fit une entotse à 1a règle. Ses urarr esPlre ,
voisins commençaient à s'intéresser de près à cette jeune femme si Elle s'intétessa ensuite à la nouvelle teligion montante, le chris- 1Érer ia guer
cultivée et si fertile, propâgeânt peu à peu la rumeut et créânt une tianisme. EIle en jaugea quelques temps les ceuvres et la structure, ragots de lz
aura de mystère autout d'Eve. Du mystère au culte il rt'y a qu'un âvant d'estimer qu'elle pourrait y trouver son compte. Dieu (qui
pas, qui fut franchi ailègrement et Eve devint la déesse Déméter, n'avait pas grand-chose à lui tefuser) s'anangea pour qu'elle - Cenains 1
par la puissance des rêves humarns. devienne Archange du jour au lendemain. Eve-Déméter devint qu'il eri
Pourquoi succomba-t-elle finalement à la tentation ? Quelques Catherine, Archange des Femmes, au mois de juillet de I'an 500. tous ls
temps avant de devenir officieliement une déesse gtecque, elle Elle travailla neuf sièc1es à améliotet la condition féminine à saïent eu!
reçut la visite d'une représentante de ce beau panthéon : lâ travers le monde et à essayer d'inculquer des principes d'huma- ) possè
sympâthique Athéna. nisme et de toiérance âux âutres Archanges. se sonl
Athêna était une femme de culture. de savoit mais aussi une Sa deuxième cause était perdue d'avance : contrâirement à elle' rols Pot
femme énetgique qui ne se laissait pas marchet sut 1es pieds, les Anges n'avaient jamais connu la vie terestte et ne pouvaient en I'instant
une battante. Son attitude et sa persorinalité exceptionnelle percevoit la juste valeur. De plus, les âttitudes autoritaristes dc mals
convainquitent 1a future Archange des Femmes de tentet certains 1'écceurèrent ffès vite (Dominique, Joseph et Georges en arec de
I'expérience de la divinité. tête, pour ne pas les nommet). Corpus
Si son ceuvre portâit quelques ftuits au début grâce aux coups dc nul
mains d'Yves, le changement brusque de politique du Haut Moleo er so
Vate faireYoircheelesGræs Age finit de la dégoûtet un loul
Un beau soit, elle alla toquer à la potte de Dieu et lui
la permission de quitter son poste pour teprendre une \ sc
Une fois dansl'Olympe, la vie ne fut pas des plus agtéablepout normale. Personne ne sait ce qu'i1 1ui a répondu, ni même s'il Câd
la petite nouvelle.Zerq\e dieu des dieux autoptoclaméétait déjà à effectivement répondu mais dès le lendemain Cathetine ét T
moitié confit dans 1e nectar et l'ambtoisie et sa mésère Hêra ne introuvable au Paradis. de 6.

42
:li3
.::çi

qu'elle passe aussi pas mal de temps en vadrouille dans les Marches
Cherchee
la femme Intermédiaites et tout ce petit monde il ne va pas dans 1esMarches
Intermédiaires... Toujours pas convaincu ? Alors ajoutons que
dans ies situations les plus ctitiques, il lui ardve patfois de se tirer
Depuis qu'el1e a plaqué ses fonctions officielles, Cathetine est d'affare comme pat Miracle (À4itacle ? J'ai dis Miracle ? ... oups).
ûetournée tavailler incognito sur la tetre. Et pour ceux d'entre vous qui veulent savoit même ce que
Sa vie sous couverture n'est pas de tout repos, puisque au Dominique ignore, apptenez que lâtchange des Femmes a été r,'ue
même titre que Gabtiel elle est activement recherchee pâr pas récemment du côté de Conflans Saint-Honodne. Elle était en visite
md de monde. chez une vieille connaissaûce : une ptof de math à lunette ttès jolie
et très appréciée de ses élèves.
- Les services de Dominique : Catherine n'est toujours pas
considérée comme un Archange Renégat, son dossiet ay^rrt êté
curieusement égaré en cours de procédure. L'Archange de laJustice CequeCatherine
pensede...
o'a pâs tout de suite cherché à 1a retrouver, tant il était occupé par
rs activités annexes (il était en fait bien content du départ de cene
fouteuse de merde notoire). Les êtres humains : ils méritent toute notre attention. tout
IIais depuis cette histoire du renouveau celte et de la gtande notre amour. Nous sommes plus forts qu'eux et pour cefte raison
baston à I'intédeur de Nore Dame, Dominique fait mener une nous ilous devons de les protéger.
cnquête très discrète sur le sujet par les membres du Labyrinthe. I1
æ serait en effet pas mécontent du tout de lui mettre la main Les animaux : toute ctéatute vivante mérite le respect. C'est
dessus, histoire de lui poser quelques Questions (Questions ?J'ai dit d'autant plus vrai quand on sait que les femmes ont pendant
Questions ? ... oups). Iongemps été traitées comme des animaux.

- Christophe : lârchange des Enfants esr pathétiquement épris La violence : le dernier recours. Elle ne doit être utiJisée que si
dc Catherine et lui laisse tous les mois des petites annonces dans les I'on est sûr que ses conséquences ne seront pas plus graves que le
gmnds quotidiens du monde. Un exemple récent : De Christophe à ptoblème réso1u.
C:therine : j'aime deux choses, toi et la rosg la rose pour un jour et
æi pout toujours. Si tu as ce message, écris au journai qui fera suiwe. La politique : elle est essentielle à toute vraie vie en société.
C'est un excellent moyen de faire passet ses idées et d'aider les
- Abalam : sa petite histoire avec Catherine n'a jamais été ttès mentalités à évoluer.
. Si on sait peu de chose sur le sujet,il est ptouvé que tous les
Dpports de missions des setviteurs dâbalam sont soigneusement L'ordre et la discipline : c'est une question de respect mutuel.
rlécortiqués afin de vérifier quïs ne menrionnent pas lârchange. L'otdre et la discipline sont nécessafuesporrr ne pas sombrer dans
puis il y a une nùneur en Enfer, qui dit que le Prince de Ia Folie le chaos, mais ne doivent en aucun cas êffe imposés.
âurait aspiré à ce grade presrigleux que pour avoir les moyens de
péter la gueule 1aprochaine fois qu'il Ia ve:rra. Ce sont surement Les Archanges : je plains ceux qui cherchent à faire avancer les
ragotsde jaloux. choses flotdi, Novaiis, Guy, Blandine...) de devoir continuer à
travaillet avec les Archanges pinailleurs et intolérants.
. Certains psis : les descendants d'Eve les rnieux informés
qu'il existe encore quelque part un Ete Originel dont ils Les serviteurs : je n'en ai plus malheureusement mâis je sais que
lent tous lssus. les Anges qui ont tavaillé avec moi font encore de l'excellent travail
Ils saventaussique cet Etre Originel (appeléla Mète par les plus au service d'autres supédeurs,
its) possède le code génétique psi le plus put Ces petits
se sont mis dans la tête de le retrouver, pour analyset une Le Bureau : je ne sais pas ce que c'est.
fois pour toutes son génoqpe et plus si affinités. Ils sont
I'instant assez peu efficaces (ils ne savent pas bien où Les vacances de Dieu : je suis allée récemment 1ui appotter des
mais ils disposent de gros moyens et pourraient bien petits chocolats. Les séances d'UV et les cataplasmes d'algues lui
ier avec des Anges ou des Démons âu courânt. Si Seth (voir sont souverairis : je ne I'ai iamais r,rr aussi en forme.
Coryus) ne s'étaitpas fait formater la mémoire à l'époque
Déluge, nul doute qu'il auait remué ciel et terre pour retrouver Le Mal : le Mal est un problème de mosle. Il est stupide et
rine et son fameux génome. On ne sait jamais, sT refaisait dangereux de vouloit Ie réduire à une opposition manichéenne
un lor.r... elrtre ceux qui sont tombés et ceux qui sont restés.

Comment se fait-il que tout ce ioli monde n'ait pas encore reussi Le GrandJeu: ce terme de GtandJeu monûe bien toute l'fuonie
netrouver Catherine ? Ben, disons tout d'abord, que Cathedne est de l'enteprise, son horrible cynisme et le mépris complet que
prudente, qu'elle a Non-Détection et une sacté poftent les joueurs aux pions qu'ils manipulent.
de 6. Ça ne vous suffit pas comme explication ? C'est

43
L'Islam : f idée était excellente, mais, comme toute reliÉion, être nous ctoisetons-nous un jout. Ce sera sans doute une
Ftslam afftonte en ce moment une crise d'adolescence. Je souhaite rencontre des plus enrichissantes.
srcèrement qu'il parvienne à s'extraire ttès vite de cette mauvaise
prsse et à fartela part entte foi et fanatisme. Georges : il n'a que ce qu'il mérite. Je suis juste un peu sutprise
qu'on ne l'ait pas mis à la retraite plutôt.
La troisième force : c'est curieusement patmi eux que i'ai
u.ruvé le plus de gens désireux de faire 1eBien. Guy : il a de saines préoccupations et mériterait plus de ctédit et
de considétation de la patt de ses collègues.

àyeclesàutresArchanges
Relations q. Janus : un être chatmânt sous tous 1es râpports, qui ptend sa
F' tâche ttès au sérieux malgté sa futilité. Cependânt, i'ai I'imPression
qu'il se ptend pour quelqu'un d'ittésistible. C'est en fait assez
Alain : i-l est une pteuve vivante que Ies paiens convettls au âmusant de jouer avec cette idée.
ônstianisme peuvent faire de l'excellent travail quand ils s'en
donnent vtaiement la peine. Jean : il paraît que lui aussi est deveflu Atchange. Il a su ptofitet
de l'importance gtandissante de tra technologie pour se tailler une
.{nge : je rien ai que vaguement entendu patlet J'attends de place au Conseil. Gtand bien lui fasse mais il me semblait vraiement

Jnuvoir la tenconfter pour me faite une opinion d'eile. trop imbus de sa petsonne.

Blandine : je tespecte beaucoup cet Archange, qui a téussi au Jean-Luc : je ctois qu'il setait ptêt à se faire"ntet" à la piace de
trurs des siècles à faire un peu évoluet 1es choses sans trahit ses n'impotte lequel d'ente nous, sâns considétation de ses affinités
qrvictions profondes. C'est une qualité rate que l'on ne retrouve penonnelles. Ce sens du sacrifice est Ptoche de f insanité si ce n'est
p< chez tout le monde. du masochisme put et simple.

Christophe : j'ai entendu dire qu'il était passé Atchange et i'en Jésus : son messâge est sans doute une des meilleures choses
ll-r 'r-raiement trés heuteuse. Son travail mérita;:t depuis longtemps qu'un Ange ait fatte sut la tette. I1 est regtettable que 1'on se soit
fr reconnaissance offi cielle. servi de son exemple pour lancet le Gtand Jeu.

Daniel : ce n'est pas un mauvais cheval mais il est beaucoup ttop Jordi : c'est un des rares Atchanges encore submetgé d'amour
pnmaLe pout êtte un Archange efficace et un collègue vralement pour Dieu et pour sa Ctéation. Je trouve admitable qu'il soit resté
çreable. De plus, sa vision de la femme est extrêmement teductdce si fidèle à 1ui-même depuis le début.
cr tlui ne me plaît pas.
Joseph : l'âme damnée de Dominique (à moins que ce ne soit
Didier : il fait son travail, ni plus, ni moins. C'est déià bien. Je n'ai I'inverse). 11 ajoute la batbatie à I'intolétance et le fanatisme au
pneis eu de vraies telations avec lui et avec la distance je ne tisque pinaillage. Je l'évitais autant que se peut.

;ns de le croiset au détour d'un chemin.


Laurent : c'est I'un des Anges les plus purs, une incatnation
Dominique : tant que quelqu'un comme Dominique siégeta aux fidèle de la colète de Dieu. N'espétez pâs que ce guetriet impla-
(Conseils,1esforces du Bien seront freinées dans leurs æuvtes. I1 est cable puisse un jout éprouver des sentiments humains.
Itnrolétance incatnée.
Marc : le Culte de l'Atgent lui a petmis de rentrer en teligion
Emrnanuel : sa tâche est noble, mais sans doute vouée à i'échec. et d'obtenir sa promotion. C'est peut-êtte blasphématoite mais il
Tent que le Gtand Jeu continuera, les Anges et les Démons ne est utile que les fotces du Bien se ptéoccupent aussi des

tDurront pâs se râpprocher. Je pense que son


ttavail serait plus problèmes financiets.
cfûcace si les hautes instances lui donnaient patfois un coup de
n'in Ptécieux. Michel : un convetti à la foi chtétienne. I1 n'en a pas ttès bien
assimilé 1esprincipes mais il les défend avec fidélité et dtoitute.
Francis : à force d'êtte concilant avec tout 1e monde, il est
drsenu passif et effacê. Je me demande si quoi que ce soit peut Novalis : il est aussi modeste que brillant et s'accommode
cncore le fatte réapjlr..Quand on oublie à chaque gtand sommet de étonnamment bien du mépris de 1a plupart de ses collègues.
parler de la condition de la femme au proche orient, ce riest plus
rr oubli mais une volonté de se taire. Qu'i1 se remette vite z,t ftavail. Valther: encore un converli qui semble avok trouvé dans notte
a.r il risque de se retrouver avec une nouvelle tévolution culturelle foi un exutoire efficace à son sadisme chtonique.
rr les btas : celle de la femme.
Yves : cet Atchange a quelque chose de divin. Il est ptesque aussi
Gabriel : c'est un être étrange et plein de contradictions. J'ai sâge et âussi mystérieux que notre Père. D'ailieuts, ettains en sont
cntendu dire que comme moi il avait ttouvé tefuge sur terre. Peut- venus à se demandet si...

45
.;

demandet plus r
"Dis-moi Bioman pourquoi n'as-tu iamais peut de son amitié a,

Des forces glaciales qui sèment la tetteur ?" En 500 arrivr


Cathetine fit sc
Bernard Minet vite le bordel, la
tions encroûtée
Pour Chdsto,

Au tout début, ils étaient quâtre Anges. Quatre d'ente les 0e touslesmechants premiet interlo<

premiets-nés qui, dès qu'ils ouvrirent les yeux, tombètent en


quiYoudrôient
empecher la pteuve qu'or
sans se faire ri
admiration devant l'æuvre de Dieu. Le ptemier d'entte eux
surtout elle étai
s'appelait Udel (il se fetait ensuite connaiffe sous le nom de Jordi)
Pourtant quand Samâei se fit ietet de la Cité Eternelle et se lança déesse.11 ne h
et il s'intéressait à toutes les fotmes de vie animales, rampantes,
dans l'otganisation de son festivai off en Enfer, Chdstophe ne Ie essayant par t(
nageantes, volântes ou térébrarites. Le second s'appelait Novalis et
suivit pas. Parce que, comme on I'a r,'u, il était timide et téservé et accueillait avec
il s'intéressait à toutes 1es formes de végétation, de l'arbousiet
quT ne voulait pas se fâchet. Aussi patce qu'il n aimait pas 1esamis mais j'ai du bot
grimpant au gougnafiet nain. Le troisième s'appelait Dâniel et son
dé1ire à lui c'était 1es cailloux, Ies rochets et le sable (a kto est de Samàel et que son idée de mélanget Anges et Homme ne 1ui
âpparue plus tatd). Le detnier était le plus discret, le plus timide plaisait qu'à moitié. Enfin parce qu'il aimait Dieu de tout son cceur,
aussi. Tous 1esmatins, il se tendait au bord du Paradis pout regardet malgté ses trop nombteuses absences et ses injustices flagrantes.
ia tetre : il semblait attendte quelque chose. Les quatre lutons furent Pendant que tout le monde s'agitait, au Paradis comme en Enfer,
qu
vite rejoints par Samâel, le d'Atagnan de la Création, qui lui aussi Chdstophe retourna s'asseoir sut son banc favori pour tegatdet \a
pataissait s'impatientet. Chtistophe, car c'était lui, et Samâe1atten- tette, bientôt tejoint pat des nouveaux Anges que le clash de
Lucifer avaient fait réfléchir sur f importance de I'homme dans leur En 1200 et d
daient I'Homme. Quand i. atttva, un peu tetardé par les embou-
existence. Pendant 1esmillénaires qui suivitent, il posa 1esbases de depuis I'an 90, _
teillages du pédphérique sud, 1esdeux ne furent pas déçus. Samâel
sa théorie et devint le leader peu chadsmatique d'un petit gtoupe guatre, il ne re
tomba amouteux des femmes humaines et plus généralement de
ptêt à le suivte. p'romotion. Or
toute cette nouvelle espèce. Christophe vit dans l'homme, et plus
Ce qu'i1 y avatt de plus important pour les enfants des hommes, poste dâtchan
particuliètement dans les enfarits de I'homme, 1e teflet des Anges'
c'était une bonne éducation. Dieu avait ptouvé que saûs éducation probatoire et il
Outte quls leut tessemblaient physiquement, 1esenfants étaient purs,
1esenfants ne font rien de bien, se foutent sur ia gueule et partent C'est Domin
vierges de connaissance et de péché, sPontanés..' et libtes. Pour
bouder en Enfet. 11 fallait évitet ces erreurs à 1'humanité et r,oulait trouvet
Christophe, ça ne faisait aucun doute : ils étaient le vtai chef d'æuvte
permettre aux hommes de grandit sainement, pout qu'à leut tour ntiel média
du Gtand Créateut
ils puissent devenir de bons pârents. La gràce de l'enfance ne durait nne. Le c
pas longtemps, presque rien à échelle angéLique et c'était pendant s'r- trouvait I
Jg' ,e*
,#È*Pu.c.que,petitefille,il y ô lôjalousie cette pédode qu'il fallait ceuvrer âu salut de l'humanité. de lui rédigt
\. Ainsi patlait Christophe en ce tempsJà.

A fotce de se pointer au même endtoit tous les matins à sept


heures et demie, Chtistophe et Samâei se mitent à causer ensemble Lecield?tre bleu,
de leut passion commufle. Celui qui n allait pas tatder à se fafue lesoiseauxde chanter Iæs possibi
appeler Lucifer commençâ à insinuet le doute dans I'espdt de quar
Christophe. Oh, pas méchamment bien sût et sans doute que celui- Lomme rl

ci awtut de toute façon eu ce genre d'idées un ,our ou I'âutre mâis Vint 1'an 33 aptès I'Autre. Un Ange se fit crucifiet en Palestine et un Prince d
Samâe1,qui cherchait des gens pour soutenir son ptojet, n'hésita une poignée de ptemiers-nés passètent Atchanges. On hésita un en mânql
pas à insister 1àoù ça faisait mal. Il réussit à convaincre Chdstophe instant à ptomouvoit Christophe, puis on l'oublia patce qu'il ne és de grade
que 1es hommes étaient bien plus heureux que les Anges, parce faisait rien pour qu'on le temarque. Quand 1e Gtand Jeu -\fonsieur G
qu'ils étaient plus libres et surtout parce que Dieu était beaucoup commenca. on lui accotda 1e dtoit de descendte sur tetre avec une g
plus attentif à eux qu'à ses propres enfants. quelques-uns de ses potes pour y mettre en pratique ses théories. donne de
Dès lors, le patallèle fut évident pour l'Ange. I1s étaient 1es On lui donna officieusement un rô1e de protecteur des enfants, bien s heurt
enfants de Dieu, au même titre que les délicieuses petites ctéatutes qu'en fait personne rfen eut rien à foutre ni de lui, ni de sa mission. lfadame Ro
potelées qu'il contemplait depuis la Cité Etetneile étaient les Cela ne l'empêcha pas de faire du bon boulot et ce malgré Anges aper
enfants des hommes. Et Samâel n'avait pas tort : les Ânges étaient I'ampleur de la tâche : essayez d'apprendte 1esbonnes manières couffle et vc
les enfants d'une famille où la Mère n'avait iamais existé et où 1e à un gosse tout en sachant qu'i1 y en a six cent millions qui deux À

Père passait son temps à dotmit En plus de ça, les Anges étaient attendent dettière... pas très e
Pendant de nombreux siècies, Cfuistophe bossa. 11 ne patticipa pas impo
condamnés à testet des enfants, alors que ceux d'en bas finissaient
pas à 1alutte contre le Mal (il avait des difficultés parfois à savoit où es de Ch
par apprendte, pat vieilLir et pàr ctéer la vie à leur tour.
était le Bien et où était le Mal) et se contenta d'aider I'humanité de Notez bien,
En faisant des tapides comparaisons sut une feuille de btoui-llon,
toutes ses forces, en l'empêchant de reptoduire les ereuts des ^gltet
Chdstophe ariva à la conclusion à laquelle Samâel voulait le voit
I
ariver:1es Anges s'étaient fait baiser sut 1e partage des biens. Anges. Il hésitait à patler devant le Conseil Angélique pour
dcmandet plus de moyens, parce qu'i1 avait peut qu'on se souvienne ses adjoints qui se chargea de signer, pensant sans doute déjà à son
de son amitié avec Samâel et de leurs opinions communes. ascension fulgutante au setvice du futur Archange. On utilisa donc
En 500 atdva un rayon de so1eil à la Cité Etetnelle. L'Atchange 1e nom de Christophe pout motiver les foules et on envoya des
lCatherine fit son entrée au Paradis et dans ie Conseil. Ce fut très milLiers de gosses se faire massacter en terte Sainte. Ils ny
nte le botdel, la petite nouvelle secouant énetgiquement les convic- artivèrent jamais, en pattie à cause de la connerie profonde du
ù>ns encroûtées des Archanges les plus stricts. projet et en partie à cause de l'action d'un cettain I{obal, Démon
Pour Christophe eile fut comme un nouveau souffle. Elle était le hilare et frère d'Haagenti, qui passa Prince sut le coup.
;rcmier interlocuteur valable depuis le dépatt de Samâel. Elle était Christophe, qui n'avait jarnars été d'accord pour ce plan, se fit
preuve qu'on pouvait désormais patler du bien de l'humanité monter du doigt par les Atchanges @omi Ie ptemiet) et fut mis au
se faire virer du Paradis à coups de pompes dans le cul. Et ban de la société ançlique pour quelques siècles. Seuie une
t elle était une Archange en toge grecque gaulée comme une dérogation spéciale, attribuée gtâce au Conseil Défensif, lui permit
se. Il ne lui en fallait pas plus pour quï lui colle âu trâin, de continuer son travail de fourmi. La plupatt de ses anciens amis
çant par tous les moyens de lui plaire, ce que Catherine désertèrent, pour passel au service d'un wai Àrchange, qui lui au
avec une bienveillante indifférence (t'es gentil Totof, moins pouvait leut donner des pouvoirs privilégiés et des coupons
j'ai du boulog 1à...) de réduction àla cafet'du Paradis.

Parceque,petitefille, gi *A J'aidansmonesprit
quônd
ie combatsles méchants S Y le sourired'unenfant

En 1200 et des brouettes, Daniei passa Archange. Novalis l'était En 1400, un dernier coup vint achevet I'Ange déjà miné :
l'an 9O,Jordidepuisle début du GrandJeu : de la bande des Catherine disparut. Tout ceux à qui il demanda ce qu'elle était
, il ne restait plus que Christophe qui n'ait pas obtenu de devenue détournèrent la conversation et se mirent à siffloter en
On commença à penser à lui sérieusement pouf un prerrarûl'âk détaché. 11eut beau retourner la Cité Eternelle de haut
d'Archange des Enfants. 11lui fallait juste passer un petit test en bas, il ne parvint pas à retrouver sâ ffâce.
re et il pourrait siégerau Conseil. Il devint alots le Christophe que l'on connait aujourd'hui. 11
Ctst Dominique qui suggéraf idée de la Croisadedes Enfants.I1 décida de se réfugier dans 1apuérilité, de ne plus prendre pâit aux
trouvet nne utilité pratique à l'enfance et il misait sur le affattes paradisiaques et de devenir iui-même un enfant pour mieux
tiel médiatique d'une armée de bambins se battant pout Ia foi pouvoir 1es aider. Les quelques Anges qui lui étaient restés fidèles
Le dossier arriva dans le petit bureau de Christophe, qui l'abandonnèrent alors dans son youpala, à suçoter des cubes
s'r'touvait pas ce jout-là (il était entrain d'espionner Catherine colorés. Seuls deux acceptèient de le suivre dans cette dématche
de lui tédiget une ballade en alexandrins sonores). C'est un de plutôt extrémiste.

47
Ange : elle
Le tavail de Christophe sur tetle continua avec des moyens terri-
blement affaiblis. Heuteusement ses effotts commençaient à porter
pense
CequeChristophe de... r-râlment une.
goriter elle me
leuts fruits et des génétations de gens bien éduqués commençaient
travai-lle beaucr
à découvtit pat eux-mêmes ies principes de 1a pédagogie. Bientôt
Les êtres humains : ce sont à eux que nous devons penset en pendant les Cc
i'homme fut capable de s'éduquer lui-même' Mais pout âutânt ce
premier. Les enfants représentent I'êtatpatfat de l'être humain, il contte Capitair
n'était pas le tavail qui manquait à Christophe et ses deux amis.
En 1908, enfin, le Conseil teprit en main le dossier de candi- faut les protéget et ieur donnet les moyens de se défendre.
Blandine : ,
datute de Christophe. Novalis, Jordi et Daniel se souvinrent de ce
Les anirnaux : ils ne sont pâs très intétessants. Même les chats ire qu'elle r
petit Ange si enthousiaste. Dominique aussi s'en souvint et, fort de
ûnissent par griffer quand on les fait toumer tenant or1
son expérience passée, se dit qu'il devtait êtte assez facile de le tout-mous-tout-doux
j'ai été trés
manipuler. Un beau matin Christophe devint Archange à 1a quasi- par 1a queue.
unanimité, pout avoit inventé le Mécano (c'était suttout un
La violence : écraset des pâtés de sable, ça défoule. Mais s'il s'agit Catherine :
ptétexte, Jean est pour beaucoup dans ce joli jeu).
de faire mal aux gens, oubliez f idée : ils se font assez de mal tous seuls. it des biso
Ttois semaines après, presque tout le monde regtettait cette
soudaine décision. Je lui écr
La politique : c'est quoi ? Un nouveau pokémon ? qu'elle rer
sur mon (

!
... l,lerciEioman L'ordre et la discipline : vous me coniuguerez à tous les temps
'je Daniel : je
et tous les modes ne colle Pâs mes ctottes de nez sous Ies tables
de la Salle du Conseil'. plus de
de ses collègues 1es plus cchant, il boi
Christophe est puéril. Cettains
paranolaques pensent quT fait semblant d'agit comme un gamin de Les Archanges : quelle bande de fayots ! Ils veulent tous devenit , mals I
dé1éguésde classe,je suis srlt Je les invitetai pas à mon anniversaire' slons
huit ans pour mieux embrouillet tout le monde. Ils ont parfai-
tement tort : Chdstophe est puéril par choix, patce qu'il est
Les serviteurs : ce sont mes amis et mes petits frères. Je n'ai pas Didier : je
convaincu que c'est la meilleute âttiûlde à avoir. Les adultes raison-
été beaucoup là ces derniers temps alors maintenant ie vais les . Tot
nables, posés et téfléchis ne sont que des formes abâtatdies des
chouchouter, les câliner et leur faire des poutou-poutous. et qr
enfants frais, imaginatifs et spontanés.
les Cc
Depuis qu'il y est entré, le Conseil Angélique est nettement plus...
agité. C'est assez difficile de se concenttet sur llrt ptoblème grave Le Bureau : c'êtut une idée bizarre. Des gentils avec des
méchants, ça donne souvent un gros tas de méchants. Dominique
quand Christophe balance des boulettes en papiet mâché, vous
chuchote à I'oreille "'Michel a pas de couilles, fais passet" ou fait
Les vacances de Dieu : il fait ce qu'il veut. Je niai pas à le iuger, utiïs,
des caricatures de Dominique déguisé en tortue. Les Archanges les
même si j'aimerais bien qu'il fasse un peu plus attention à nous. il dir)
plus stricts ont rapidement appris à le détestet Porr sa profonde
incompétence à luttet contre le Ma1 et son aptitude à faire si bien Ie Quand je
Bien. Les Archanges les plus humanistes l'apptécient Pour son Le Mal : c'est trop compliqué comme mot. Je préfète dire
travail mais ont parfois du mal à accePter certâines de ses idées ou méchant. Les méchants, c'est ceux qui ont eu une enfance plutôt Emmanuel
'il
de ses attitudes (il s'est pat exemple fàché avec Guy sut le ptobième malheuteuse. Je I'ai appris dans Berverly Hills. s'entend
menL
de la conttaception, ne pouvânt concevoit que le sexe ne serve pas
exclusivement à la reptoduction). Et pout coutonnet le tout, il n'en Le Grand Jeu : c'est pas un vrai jeu et c'est même pas dtôle. En Dé.
a rien à foutre du GrandJeu, qui de toute façon n'appotteta pas le plus, les gens, ils font rien qu'à tticher tout le temPs. Je préfère la
bonheut aux humains. Supet Nintendo. Francis : il
les Cc
Christophe est âussi ttès spontané. Dès qu'il a une idée, il la
téalise, sans top réfléchit aux conséquences. Récemment il s'est Ltlslam : les musulmans aiment beaucoup les enfânts, surtout puissedessi
lancé dans 1'Opération "Ile aux Enfants", qui I'a amenê à travets les quand ce sont des garçons et ie trouve ça plutôt bien. Mais c'est un
Marches pendant près d'un an. 11 a mis en place sa petite otgani- gros suiet de dispute chez 1es Atchanges et ça i'aime pas. Quand Gabriel : il
sation dans un secret approximatif et avec un parfait mépris pout Lautent se met à cdet, ça me fait peur. 1à.Con
ses collègues et pour f instant ça tourne bien. En ttaînant dans Ies
r disparu.Je
Marches Intetmédiaires, il est tombé pat hasard sur une des La uoisième force : ça ne m'intétesse pas tellement.
Marches-Àsiles où s'était réfugiée une partie des ctéatues féériques
Georges :
pendant la grande extetmination. Il était en tain de téfléchir à un
r, qrx
moyen de les faite revenir sut terre (pout faire une surprise aux ôyeclesôutresArchanges
Relations re que ci
oue ie oeuri
petits enfants du monde) quand un de ses setviteurs I'a prévenu que
son absence commençait à inquiéter. Il est rentré dare-date et a
Alain : il fait du ttès bon travail. Il aime les gens et il s'occupe de Guy : on es
ptovisoirement laissé tombé cette idéelà.
nourir les petits enfants des pays pauvres. En plus, il ne perd pas fau:ton t
De retour dans 1emonde, il a été pris de regtets d'avoit laissé ses
son temps à coutit derrière les Démons et il se concentre sur ce qui enfants t
serviteurs sans assistance pendant tout ce temPs et a décidé de se
faire pardonnet en ctéant la Futby Connexion. est vraiment imDottant.

48
Ange : elle ressemble à une petite fille mais elie en est pas Janus : il me fait bien dre. 11 connaît des chouettes tours de
r-raiment une. Des fois elle me fait tite et quand j'ai oublié mon magie avec des billets de 500 ftancs.
soritet elle me fi1e toujours un peu de ses chocapics. Mais sinon elle
trarzille beaucoup et elle aime pas quand je me mets à chanter Jean : il a inventé le mange disque, la Game Boy Color et les
pendant les Conseils. Je ne comptends vtaiement pas ce qu'elle a automagiques. C'est quelqu'un de très in1çlligent mais n'essayez
contre Capitaine Flam... jamais de lui volet son carnet de notes, même pour dte. Je l'ai fait
une fois et je l'ai regretté.
Blandine : elle est belle et douce et inlslligente. J'ai eu tort de
croire qu'elle étatt capable de faite du mal à des petits enfants. Jean-Luc : il fait un peu bande à patt et je sais pas trop bien
\faintenant on est de nouveâu copâins et c'est oubfié mais c'est vrai qui c'est. Je me demande si c'est un gentil qui ioue au méchant ou
que j'ai été trés colére à un moment contre elle. bien f inverse.

Cathedne : c'est mon amoureuse. Quand elle était là, on se Jésus : il sent un peu mauvais, mais je l'aime bien. Je suis pas srir
raisait des bisous mais maintenant elle est partie alom je suis ttès qu'il ait compris lui-même son propre message, mais c'est pas
triste. Je lui écris des poèmes mais elle peut pas les lite. Je voudrais gt^ve, ç^ patait d'une bonne intention. Je ctois qu'il souffre
bien qu'elle tevienne. Cathedne, si tu Lis ce message, laisse moi un beaucoup d'un manque d'amout de son Papa.
mail sur mon Otdimini.
Jordi : il est vrâiment sympa. Son seul défaut c'est qu'il s'est
Daniel : je me souviens du temps où on traînait ensemble: il ttompé de centre d'intérêt depuis le début. C'est pas mal de sauvet
etait plus de cheveux qu'aujoutd'hui. Maintenant il est devenu 1es bébés louttes et les cairnans jaunes mais c'est mieux de
méchant, il boit de la biète et il tape sur les gens. Ii a vraiment mal s'occupet des hommes. Peut-ête qu'un jout où il aura la patience
rourné, mais je pense qu'on pourait Ie remetûe dans le droit de m'écoutet jusqu'au bout j'atdvetai à Ie convaincre.
chemin si on s'y mettait à plusieuts.
Joseph : berk. Ce typeJà est détestable. Quand je le regarde je
Didier : je sais pas bien ce quT fait et ça ne m'intéresse pas me demande si les gentils ne sont pas dans I'auffe camp. En tout
r-raiement. Tout ce que je sais c'est qu'il a plein de jolis téléphones cas je lui ptêtetai pas mes vieux Biomans. Il serait capable de me les
grrtables et que c'est vachement marî^nt de tous les faire sonner torturer, ce conlà.
pendant 1esConseils.
Laurent : officiellement c'est mon ancien paffon mais il faut
Dominique : bouh, je 1'aime pas du tout. C'est le schttoumpf jamais lui fafue "coucou qui c'est ?" Ii est pas très patient et il ne
gnncheux, il râle tout Ie temps et il sourit iamais. En plus de ça il m'aime pas beaucoup. Mais je ctois que son métier c'est de tuer des
roudrait utiliser les enfants du monde pout galvaniser la foi gens, alots de toutes façons, il aurait pas pu être mon copain.
tcomme il dit) alots que les enfants du monde ils préfèrent jouer au
irct. Quand je setais gtand je setai pas comme lui. Marc : il est imbattâble au Monopoly. 11parle beaucoup d'argent
et pâs âssez de bonheur mais je sais qu'au fond il aime bien rigoler
Emmanuel : L a l'ast cool mais je le connais pas bieri. Je crois lui aussi. Aptès 1es bouffes d'Atchanges, iI est jamais le demier à
ç'il s'entend pas trop âvec Dominique et il paraît qu'il bosse râcoriter des blagues salaces.
aDrrectement. Je I'inviterai un jout chez moi pour faire un petit
Formule Dé. Michel : tl parle fort, il dit des trucs méchants et il dgole jamais.
Quand il me gtonde, j'ai I'imptession quT va me taper dessus. Je
Francis : il est gentil comme tout. Des fois quand je m'ennuie I'aime pas du tout.
les Conseils, il me donne du papiet et des feutres pour que
puisse dessinet Novalis : c'est un vieil ami. Je le connaissais âvânt qu'il ne fume
des cigatettes bizatres et qu'il ne porte des pattes d'eph. J'ai souvent
Gabriel : il me tappelait un peu Samâel, du temps où il était du ma1 à discutet avec lui mais je ctois que tout le monde a un peu
là. Comme lui, il était supet fott et super malin. Comme lui, le même problème. I1 ne ferait pas de mal à une mouche alors à un
e disoaru. Je me demande s'il se souvient de moi. enfant, vous pensez,..

Georges : heureusement qu'il est plus là. C'était un vrar $falthet : il est pas drôle du tout et il me fait même un peu peur.
qui a tué plein de gentils lutins et de gnomes furieux. En plus il taîne toujouts avec Domi etJo.
ère que c'est pas ffop tatd pour téparer ses bêrises. Je va.isvoir
que je peux faire. Yves : c'est le schttoumpf à lunettes. 11 dit que des choses
compliquées tout Ie temps, mais ii ne s'énetve jamais quand on n'est
Guy : on est pas d'accotd sut certains ptoblèmes mais je pense pas d'accord avec lui. C'est le seul Archange à qui je n'ai pas encore
'en
fait on a les mêmes buts. Grâce à son action, beaucoup de téussi à faite petdre patience, mais je ne désespère pas d'y atdver un
rs enfants sont encole en vie et c'est supet chouette. de ces iouts.

49
,,' ,
,.$:,,,,
$,
i-'nc rafaic ,l

La Ftance est le plus beau royaume après ceiui du ciel. rgt-s qlli gr.1
:t tlat c1'rr:.
Proverbe Hollandais
crissemcr.lr
, _ii caflc:ltLt:.
r s s e s ,c O n s - - ,
:'. être ? i-i
Fér-rier 20i10 * Concert en hommage à RAS - -f'as pas remarqué qu'rr en ar..aitun qui r-enait te mette des . : r c l - i c s ,c h l r : -
coups dans le dos pendant que tu clansais? }"en a rluand .':rttirail c'
21b3A- "Toi; 1apupille de la nation... Toi, dont 1epère est même quelques-unsdes nazis... :enCe, Cei:.
mort âu front... Tu connais 1a souffrance... Tu connais la * \"en a partout, oui. On se casse?" .;rque et it
souffrance... Mort pour lzr France... Oh, oh, oh... ].{ort Les trois jeunesgens softeût et se dirigentr.ers le métro. Lcs 'r qranclcs
1.
p n r r rJ aF r : r n c c . . . " deux premiers montent -.-ersle nord de Parjs, ie troi,.ième -a sel\lteur
d u s c c n Jr e r : l e s u d . . conttflen:.
"Putain, c'est b[ndé de neusks ce soir quand même ... l . a s a l l cd i c u n c e r te q l p r e : L l u er i d r c r l e r s l i i n h e a c li so u c n r L) a n s i ' c s p r . t -
- Ouais, mais pas de quoi slnquiéter, c'est cpredes Reds... des bras pour se montrer leurs patchs avec des drakl<ars et .-lr:rr-rges,i,
Y a ir-rstetrois fafs qui se battent en duels. dcscruix celticlues. :t alrlll'ut SL
- Pout se battre en duel rl faut ètre deux, n'cmpêche clue
rs les carac
R-A,S,c'est L1î peu ambiguë quanci même... 23h15 - "Nous voLrs rappelons qu'il est interdit de fumer ,ioqiste dc
- \'Iais, non, c'est juste des âpos un poil patriotique. dans les couloirs du métro" rqLre allssi -
- C'est bien ce que je dis. Àmbigu"
:ti pils t( )r1i
Les trois jeunes gens, tous les rois âgés d'une ringtaine "On 1'a encofe échappé belle sr-rr cellelà. lfais d'où r.
d'armées, interroiapent leur com-ersation et se rcjettcnt sortaient tous ses fafs ?J'les ai jamais r.-usnulle part.
d.ansle pogo. L'un d'entre eux cst une caricaturc cie fan de - C'est bon, ils étaient pas a\.ec nous dans lc métro, on
hardcore - baggr, pants, chaîne et s\veat F{omeCore - et les r i s g u cp l u s r i e n m e i n r c n ; n r .
deux auffes sont des caicatures de skins des années 80 : S u r tn r c n t d e s n p c s d c p r o r i n c e .B o n . à d c m a i n a l , , r s . "
entre le harrington, fted perrr', aclidas, crâne rasé et pattes Les *ois jeunes gens se séparent.Les deu-xpremiers prennent )nt, 1)anii:.
de I'un et les paras à lacetsrouges, feu de plancher, bretelles le cor,rloircle droite, le troisièn:recontinue tout droit. :: celie-ci I
et 1-onsdalede I'autre, c'est f intégrale de la mocle skinhead Pas un bn-rit. Pas un mouvement. . L e s ,i l
Das,
q u i e s tr c p r é s e n r é e . . . :..,rlrle:rrlo:
Dans la sal1ede concertJ les neusks se rentrett dedans les 23h16 - "He, sale Recl cle merde !" 1e un cellt:i:
uns 1esauttes gaiement âu sûfl de la musique binarre. r é r i t a b l ec .
"Sa mèrclr purc i'' i rté lltern.
22h00 - "Pour unc France propre ct forfc L:n amnt Coliabosl" I-es trcis t-achossazent lc jeune homme qui se mtr à couLr rcl.rangerlr :
au hasard n-ralgré I'absence totaie de visibilité dr-re à 1a - qlres tcn]f i
"N'[erde,1.r-enclentdes Lonsdale à 100 balies I lacr\:mo. 1l entend des btuits de course derrière lui. :r irais cle Lr.
-Je maintieas que c'est un perit peu limite quand même Rr\S.
- r : ca m b l a n : .
L ) u a i s .r u l ' a sd e j a d i r . 23h17-"Oi I Oi I Oi t" -léré. InclLLi
- Hél l.es gârs, v a un petit punk qui s'est fait gazer par un faf.
,'' devant i.
- (]r-r'est-ce que je disais ? vais pas pleurer sur un phako, ''FnculÉ:
Je l.l. les... l.,OF. hOf... ri .enréslcs... ::l â mettfL
m . r i .b o n .. . IIIIUARGFIFL.. enfoirés..." ' ,'.ricut clc n-
-
Quelqu'un veut boire qrielque chose ?" Le ier-rnehonme crache ses poumons. .a Llne '
I-es trois jeunes gens se tlirigent vers le bar. Ce sera Coca Sesdeux camaradess.rnt touiours dans le métlo, sansaucun -' )lrteSlabia
lt-
ptirir le premier - il est straighr edge : pas d'alcool, pas de problèrnu. - l .qcnre cie '
tabrc, pas de clrogue - rien pour le sccond clur est encore l)ans un couloir, les trr>is facllos sont répandrrrspâf rerre. , JLLl est \.fal-
r-,rLrché et une bière pour 1edernier <1uiesr déjà bien imbibé. baignant dans leur sang, lcs bms, les jamhcs. irs coudes ei rasc der cn'
l e s g , : n o u " tc, . i s s É cI.l s n c p { } u r r ( , n tf i l u : d a n s e l n j c o r r r i r irrs depuis ,
i \!rf.rr.r du bar, la foule est compâcre et les skinheadsiouent | t n d a n t u n h c , nb o u r d , r c m p s . :r rn, dér'ou.
i .l!: coudes pour se rapprocher ie plus r.ite de la source du Dans une rame, l)aniel, ,\rchangc Cc la Pierrc, se demantir irPe pâs ii!
..u 3uhoubl,,n. s ' i i r a a r o i I S â c i l r r q 5 p a p , l : n c ,à : ( r n p r p o L r rr e n t r r r c h e , , :rcf sâ mt:
lut. Il n'a même pas une pcnséc pour ies trois boneheadscpi :irodiquen.:
; i . 1 1 , rlr- " C h a s s eà i ' h o m m e l C h r s s e â I ' h r , m m e! " ont eu le maihe ur de croiser son chemin :rlors r1u'il était de i:r-i fait, Drr::
m l u r a i : r 'h L r m e r " . i è g 1 e - s ,c n
l. ..icl. ou r- sonr passéies Reds ? Y a un faf énorme qui I1 a déià oublié les cpestions qu'il se posait sur ie garnin qui ,ru1eût s:,.r:
:--- :r:.11c depuis dix mimrres,qui fait 1escent pas der.antmoi c o u r a i re n z i g z a L { . .rlaît I'aui:,
- ,:i r-icnt de se faite un punk dans un coin. ll.,,urit... .i sa r:épLit
rtrôiet lur-,''
Une tafale de vent qui écarte les pans d'un bombets kaki... Des Aussi longtemps qu'il s'en souvienne, 1'Archange de la Pierte a
doigts qui grâtteflt négligemment I'arrière d'un crâne tasé... Le toujours été colérique. I1 a toujours eu ce petit côté soupe au lait et
truit mat d'une pair de Doc Martent dix-huit trous sut le bitume... cette tendance à s'énetver dès que quelque chose ne se passait pas
l-e crissement métallique d'une batte de base-ball sut 1'asphaite... comme il 1e désirait. Mais, se disait-il, rien d'impottant, je gatde 1es
La. caÀcattr'e d'un modèle d'un hlpothétique catalogue des Ttois choses sous conttô1e...
Suisses,consacté à la mode skinhead - Ie catalogue des Ttois Obus Et ce fut vrai pendant des années, pendant des siècles même :
peut-être ? Levi's feu de plancher, polo Fred Perry, fines bretelles tout efl gtavissant un à un les échelons de la hiétarchie angéLique
bhnches, chaine au 1atfeuil, sweat-shirt à capuche Lonsdale. sans s'énetver (alors que, ptécisément, les échelons ne lui ont jamais
L'attratl complet du parfait petit skinhead - à patt cette vtaiment téussi), il â su consewet ses valeurs simples, son intégrité
présence, cette sensation de puissance, cette batte de base-ba1l et sâ pureté. Même quand son ftète ennemi a fini par atteindte le
nagique et 1e fait que les Docs, toutes citées qu'elles soient, sont rang de Prince alors qu'il n'était encore qu'Ange, il a su gardet la
uop grandes pout leur porteur. tête froide. Après avoir cassé une chaise ou deux contre un mur, i1
[æ setviteur du monde soutertain, l'ami des skinheads, Ie maîtte a pds une grande goulée d'ait pur et s'est calmé, un petit geste
dcs continents, 1'Archange de 1aPiere. Daniel... d'énetvement bien innocent et bien naturel, bien loin de 1a colère
Dans I'esprit de la plupart des gens, qu'ils soient Anges, Démons, systématique dont il fait pteuve actuellement.
Ârchanges, voire ioueuts ou meneurs de jeu de INS/MV, Daniel Mais, un jour, il faut bien que la ptession se te1âche et, pour
a'cst qu'un sombre boutdn, qui passe son temps à jouer au foot Daniel, ce fut au moment de son intronisation en tant qu'Atchange.
dms les catacombes avec ses amis skinheads. LIne sorte de brute, A partir de ce jout - sur lequel nous reviendtons plus en détail un
ryologiste de la violence et de la bière, nationaliste et fascisant, peu pius 1oin, Daniel ne fut plus le même. Tout à coup, une violence

Fsque aussi con que les tasés qu'il ftéquente. Le pire, c'est qu'ils inctoyable a fait éruption dans son âme, aptès avoir bouillonnée
rbnt pas tout à fait tort. pendant des années, déformant I'ancienne petsonnalité, laissant
1ârchange face à I'angoissante question de savoir qui il était

%
vraiment et comment gérer cette envie petmanente de détruire quT
Pastout à fait. sentait en lui.
Imagqnez, imaglnez si chaque matin, en vous levant, se réveillait
en même temps que vous cette pulsion presque incontô1able, cette
Oui, Daniel aime la violence, c'est son moyen d'exptession favod violence permanente qui vous noue les entrailles et fâit battre vos
is celle-ci n'est-e1le pas indispensable de temps en temps ? tempes, cette sensation hotdble de savoir que vous êtes en colète,
il oasse son temos dans 1es catacombes mais c'est en sans savoir vraiment contre quoi, contre qu.i...
itable amouteux de la nature et de la tetre. D'accotd, iI teven- En vous demandant si, en fait, cette colère ntest pas tournée
un certain nationalisme, mais c'est plus pat ptovocation que conrre vous-même.
véritable conviction, les Anges n'ayant pas de patrie autre que Daniel n'a en fait pas vraiment con{iance en 1ui et encote moins
Cité Eternelle à ce que I'on sache - et encore, I'attitude de en 1es auffes : aptès des millénaires à côtoyet Anges et Atchanges,
hange de 1aPierre a radicalement évolué face à ce sujet depuis il a appris que même les Champs Célestes du Patadis sont pavés
Luestemps. Assutément, il ne rechigne pas devant un bon demi d'hlpoctisie, de mensonges et de traîttises. Simpiement, au lieu
lrais de bière bionde ou une brune au tonneau setvie à tempé- d'acceptet ce simple état de fut,l'Atchange de la Pietre réagtt avec
ambiante, mais ce riest pas un crime - le tout étânt de rester la seule atme qui reste à sa disposition : la colète.
. Indubitablement, lui aussi a crié "et un, et deux, et trols Et il la met au service d'une cause, il la ttansfotme en fotce, en
" devant le spectacle glotesque de onze poilus en bleu ayant moyen pour tendre vers un idéal câr, tout au fond de lui, il sait que
i à mettre 1a petite balle dans les buts de onze autres poilus à si, un jour, la colère s'éteignaig il ne testetait plus rien - plus de
couleut de maillot diffétente mais il partage ce gorit de la baballe volonté, plus de motivation, plus d'espoir. Juste I'envie de renoncer
une bonne pattie de Ia population mondiale. et d'attendre que tout pârte en vrille. Daniel a besoin de sa coiète
il a des amis skinheads, mais sait-on bien de pouf se sentit vivant.
genre de skinheads il s'agit? Cependant, 1ui-même sait que Ia seule colère n'est pas un
Qui est vraiment Daniel ? Un soldat de Dieu... Un simpleAnge principe suffisant porr mener sa vie. Outte que ses telations
base devenu Archange et qui, du soldat qu'il étast, a gatdé les sociales sont plus que chaotiques - ses téactions un petit peu exces-
uts depuis des millénaires : dtoiture, honnêteté, ftanchise, obsti- sives lui valant souvent une hostiïté fatouche de 1apart de ses inter-
dévouement... Daniel est un véritable ptolétaire de la foi, locuteurs - et quÏ n'a pas de véritables amis, il se tend compte que
npe pas très cultivé et loin d'être un génie mais qui tâche de son attitude n'est pas foncièrement saine, que prendre toute cette
r sa mission à bien, laborieusement, systématiquement, violence au sérieux I'enffaînerait sur une pente dangereuse.
iquement et quel qu'en soit le pdx. C'est pourquoi Daniel a décidé de ptendte les choses avec
En fait, Daniel est quelqu'un qui aime les choses faites dans humour, de ne surtout pas se prendre lui-même et sa mission trop
règles, en ordte, selon son idée - il aime que ses plans se au sérieux et de couvrit ses pulsions violentes du masque de la
irouient sâns âccfoc comme ditait I'autte. Et dans I'alternative provocation. C'est d'ailleuts la seule chose qui petmet à lâtchange
raît l'autre côté de sa petsonnalité, cette tendance qui lui a de la Pierte de garder son calme dans bien des situations : cette
sa réputation, cette violence qu'il ne peut parfois pas capacité quT a de voir f ironie des choses et de déstabiliser ses
trôler lui-même... opposaflts avec une attitude outrageuse et délibérément limite.

5l
Mais, néanmoins, comme dirait l'autre, "la ptovocation s'arête le faire tout seul, ça ne devtait pas êtte ttop difficile, que lui n'a pas Et chaque jr
Ià où commence Ie révisionnisme"... 1e temps, qu'il doit ù7et chez Yves de toute urgence, salut. Daniel carnages. Et cc
est d'âccord. une profonde I
Il dégaine son épée, fait ctaquet les os de son cou et envoie un d'un ceil extéri
Roots coup magistral qui devrait éventer définitivement l'avotton. ordres. Non, c
"Clong !" Comment ça clong ? Daniel n'en croit pas ses yeux sien I Ce n'est 1
quand il voit son épée rebondir sur l'estomac du qpe. I1 est Daniel s'aperçc
Au commencement, Daniel et son frète Magog étaient chargés tellement surpris pat la situation qu'i1 ne voit pas arriver le coup Il n'a plus er
de veiller sur la tetre. Iis s'acquittaient ensemble de ieur tâche d'épée de la dposte, qu'il ne réagit pâs à I'attaque mentale en Alots, il den
consciencieusement, l'un veillant sur 1esprofondeurs de la planète, règle qui suit, ni au coup de botte qui enchaîne. Tête, tète, tête, Dissions sut te
I'autte s'occupânt des ânimaux, dans 1a c tégoie catnivote. Leur tête, tête, balayette... ll laisse la placi
relation, comme toute relâtion ftaternelle qui se respecte, était assez Daniel a mal, il se sent tout à coup très faible, léger, presque æcond de Geo
complexe, faite d'une saine émulation, de tension contenue et d'un trânsparent, sans substance... Il sent qu'il va râter une marche. Que è tbrce de fral
respect mutuel à toute épreuve. s'il ie prend dans les dents, le prochain coup sera le bon et qu'il Quand Geor
Mais, progressivement, sous l'influence de deux aures frères pourra toujouts tenter de faire du stop en tombant à travers le Laurent et c
avec qui il passait beaucoup de temps, Anariel et Lautent, 1esdeux milie-feuille de Ia téahté pour l'éternité... Heureusement pout lui, Puis vient la
Anges se lassèrent des beautés du globe pour s'intéresser d'un peu Ie qpe, uop content de se l'êtte fait, ne pense même pas à I'achever son frète r-
'ii
plus ptès à I'att de la guette te1 que I'enseignaient Geotges et Baal et pénètre en force au patadis. Daniel tombe à genoux, à la limite est le Dan
à cette époque au Paradis. Il devinrent tous 1esdeux des combattants de ses forces et voit que f inconnu est accueilli par Dominique lui- S fetfl

émérites et, I'adrénaline du combat aidant, leut dvalité innocente même qui lui annonce qu'il a métité de parler au Seigneut - u e . . .I l d
s'épanouit bientôt en un esprit de compétirion plus poussé et les "Ménté quoi ?", se dit le pauvte Daoiel. Alors il comprend. Il asser de
telations entre 1es deux frères se tendkent - surtout à cause du comptend qu'on s'est servi de lui pout faite passer une sorte de test .\lors, comm,
caractère coléreux de Daniel d'ailleus. à un simple humain, quï est un simple instrument pas vraiment les champr
Et quand 1e jour atdva, on aurait pu deviner que chacun indispensable qu'on aurait pu jetet après s'en être servi, sans état NIa
choisirait un câmp diffétent. Le schisme éclata, les frères furent d'âmes. Qu'il n'est den... -32. Poitiets
sépatés. Daniel, confiant en son système de valeur bien tranché Dan
choisit de rester âu Patadis, Magog choisit la tentation et l'aventure Il rc
de.la rébeilion en ioignant le camp de Samael. . . [t çafait mal. aller lui re:
Son ftète tenta bien de le convaincre de restet à ses côtés, du bon debout et r
côté, mais la rupture ente les deux Anges étâit de toute façon uop Les der
marquée, depuis bien trop longtemps déjà, pour que cette tentarive Quand ii rentte dans ses quartiets, il s'assied srrr son lit, prend AJorsMajuj,
t^rdlve ait un queiconque effet. Les deux Anges se dirent au revoir une bonne goulée d'afu pur et frais puis entreprend de détrufue il a choi
tristement, sachant que leur séparation serait désormais définitive et systématiquement to11tce qui se trouve à sa portée. Après quelques rie sur ler
que la compédtion serait désormais une guerre. minutes de ce ftaitement, il se rassoit et constate quT va mieux. ..
Quand ils se revirent la fois suivante, c'étut sur 1e champ de Il en a quand même gros sur 1a patate, surtout avec ies âutres
bataille qu'était devenue la Cité Eternelle, chacun menânt ses Anges qui le charrient à base de "alors comme çâ on se fait éclatet pour hr
troupes à I'assaut. Il ne croisèrent pas le fer ce ioudà mais Daniel par un humain ?" En plus, ce fameux "simple humain", un psi qui, sa gorge, a
ressentit alors une tristesse plus profonde quT ne pouvait penser en fait, se nommeJacob, est un nouveâu s)mrbole du peuple élu de re flèche v
exister. Les fotces de Satan furent jetées en Enfer et Daniel laissa Dieu. Ce detnier lui accorde même son pardon et sa bénédiction et fl" Daniel
tomber son atme à ses côtés..."Pas de regrets", pensa-t-il. le nomme Israël - "car tu as combàffu le Seigneur et tu as ff un tueu
L'histoite du futur Archange de 1a Pierre semble alors se fondre triomphé", comme dit la Bible qui a conservé l'histoite, en C'est au trei;
avec celles de Georges, Laurent, Khalid et Gabtiel, et ce jusqu'à son remplaçant néanmoins l'escalier par une échelle, allez savoir a mont(
accession au titre ô combien convoité dâtchange. Pendant de poutquoi,.. Autant dire que Daniel gardeta une râncune tenâce qut est alo
nombteuses années au service de Georges, tout ces Anges sont envers toute cette histoire d'IsraëI. du Mal n
utilisés comme agents de terain pour faire avancer les buts du Toujours est-il que cette affaite l'éloigne de Gabriel, dont fotces de
Seigneur : un petit coup dâns les Nephilim pat ci, une petite l'attitude dans l'histoire lui semble pour le moins suspecte et le et l'A
appadtion par ià, un petit plan démoniaque déjoué en pâssânt... rapproche de Laurent, qui déteste un petit peu le premier (voir le rées de
Cependant, quelques épisodes marqueront ptofondément Daniel chapiue consacré à Laurent) ce qui aide un peu quand même. : fermes,
lots de cette période. Puis, avec le Grand Jeu après la crucifixion de Jésus, arrive le encoteloc
Tout d'abord, la plus grande humiliation de sa carrière : on fameux massacre du Peuple de sinistre mémoire. Georges est vrar
envoie le futut Archange de la Pierre gardet une porte du Paradis cofltent, il va pouvoit se faire son petit pogrom à lui tout seul. -{Jors, Yves r
en lui disant de ne pas s'inquiéter, que personne ne passeta par là. Au côté de Lautent, pendant une bonne centâine d'années, ale à tar
Il poireaute donc tranquillement en tâillânt une bavefte avec Daniel accompâgne son Archange dans un tourbillon sanglant à Ex Machir
Gabdel qui passait par là, pat hasatd, quand tout à coup, ce tlpe travets le monde. Chaque jout que Dieu fait, il se lève en sachanr Parcourant s
surgit de nulle part, ou plutôt de l'escaliet qui trave$e les marches que, aujourd'hui encore, le sang coulera pour le Seigneur, que sa ère... Dans r
intermédiaites et commence à chauffer les deux Anges. Gabriel fait colère seta mise au service d'une cause juste, qu'il pourta enfin tansfotmr
un soudre, dit à Daniel que ce n'est qu'un humain, qu'il n'a qu'à se laisser exploser la violence qui le tonge de l'intérieur, sans limite... a vdncu.

52
Et chaque iour appotte son iot de meurtres, de massactes, de Mais cette victoire a changé ie tout nouvel Archange. D'abord, il
carnâges. Et conffe toute attente, au bout d'une centaine d'années, vouera désormais un amour ûdèle à cette cathédtale, à cette viile, à
one profonde fatigue envahit Daniel. C'est comme s'il se regardait ce pâys. Mais surtout, la puissance de sa colère, sublimée par
d'un ceil extérieur en ttain de tuer, couvert de sang, lsuglant des l'énetgie mystique qui I'a envahi a tarson des gatde-fous de Daniel.
ordres. Non, ce tegatd dément, fanatique, vide, ce ne peut être le Il est partagé entre I'exaltation de la victoite et la cetitude qu'il n'y
sien ! Ce n'est pas possible. Pas ce regard de tueur ! Et pourtant si, est pas vraiment pout gtand chose, que c'est le Seigneut qurra ag1à
Daniel s'aperçoit qu'ii a la nausée... travers lui et qu'il n'est encore une fois qu'un instrument.
Il n'a plus envie de tuer. Encote une fois...
Alors, i1 demande à son Archange de lui accotder de gérer des Et cette ambivalence de sentiments, Daniel ne peut désormais
missions sur telre qui ne dépendent pas du projet Ordre Nouveau. plus la suppotter. Il y a surcharge. Désotmais, i1 ne pourra plus
Il laisse la place à Laurent, qui devient saris contestation possible le tetenit la colère qui couve en iui depuis si longemps. Et voilà
recond de Georges et cootdonne 1esautres missions qui ont besoin comment on acquiert une si belle limitation.
de fotce de frappe. En gros, il se met lui-même at placatd... Daniel choisit ensuite son domaine. Il choisit de tevenit à ses
Quand Geotges est vfué, Daniel devient naturellement le second premières tunours : les cavetnes, les pierres, la géologie. Peut-ête
de Laurent et ca lui va. que cela lui petmettra de rester calme après tout, même si cela en
Puis vient la crêation de I'Islam et Daniel apptend avec sutprise fait bien rire certains au Paradis.
(pe son frète vient de passet Prince chez les Musulmans. Sut 1e cul Mais, rapidement, Daniel tevient à sa vocation première :

ç.r'il est le Daniel... ;" n6stalgie le prend et il se ptend à rêvet à de entaîner des soldats et se débarrasser de la racltte êcatlate. Il
possibles tettouvailles, une discussion tout au moins, une découvre aussi la bière et 1e foot. Au patadis, on jase devant ses
cnûem1e... Il demande alors à Laurent s'il a besoin d'aide pout se crises de co1ère de plus en plus fréquentes - on commence à se
de I'Islam. Celui-ci accepte naturellement. demandet si ça ne lui a pas un peu monté la tête de devenir
.\lots, commence une longue quête à la rechetche de son ftète, sur Archange. Daniel se sent seul. Et il cherche toujours son frère.
les chamos de batailles du monde ou s'affrontent Chrétiens et La deuxième guerre mondiale arrive rapidement et I'attitude de
Mais, jamais Daniel ne patvient a rencontret son fière ... certains Anges de Daniel devient franchement ambiguë. D'un côté,
732. Poitiers. Les forces de l'Islam sorlt en train de olier les l'Archange de 1a Piette n'a toujouts pas digéré cette histoire de
iens. Daniel est sur le champ de bataille, au côté de son Jacob/Israël, mais d'un aute côté, les génocides, il a déià donné
Il voit Majuj au loin, mais est ttop occupé à se battte avec le peuple fée et, non, merci, je vais passer sur ce coup-là. En
aller 1ui rendte visite. Et, bientôt, seul un catré de Chtétiens se plus, l'affection quT voue à la Ftance s'accommode mal de 1a
debout et vivant face attx forces beaucoup plus nombteuses de ptésence envahissante des boches même si les valeurs dé la
. Les detniets fidèles de Lautent... "tévolution nationale" de cette vieille enflute de Pétain ne sont pâs
Alors Majuj, qui nia pas oublié les accès de colète de son ftète tout à fâit désâgréables aux oteilles de Daniel. Il choisit donc 1ecôté
il a choisi son pouvoir pdvilégié, balance un bon coup de de la résistance, j'en veux pour preuve 1'utilisation des catacombes
ie sur les derniers combattants, créant du même coup les par les partisans, un peu partout en Ftance, qui n'aurait jamais pu
... "Et Daniel ?" , me direz-vous. C'est une bonne question, être possible sans l'accord de i'Atchange de 1aPierre.
i de I'avoit posée. Et bien Daniel, à ce moment ouvte la

&
oout hwler 1e nom de son frère mais son cri reste coincé
sâ gorge, au niveau de la glotte exâctement, pile poil à I'endroit United
ir une flèche vient de traverser sa cotte de mailles. Un gargouilts.
Daniel est mort, disparâît et évite du même coup de
un fl.leur psychopathe... 1968, le mouvemerlt skinhead naît à Londres. Composé de
C'est au treizième siècle que Daniel a enfin sa chance. Il est jeunes travailleurs anglais et de Rude Boy jamattains, le mouvement
à monter la earde devant la toute ieune Noffe Dame de est résolument ptolétaite et adopte les valeurs du loubatd tradi-
is qui est alors en construction, quand une attaque massive des tionnel : esprit de clan, bière, baise, baston... Pour résumer, ies
s du Mai menace le futur quartiet génétal des Anges sur tette. skins de cette époque ressemblent éffangement aux lascats de nos
forces de Laurent, menées par Daniel, sont largement banlieues actuelles, NTM en moins, les Skatalites en plus... (pour
sées et l'Archange de I'Epée ne répond pâs âux invocations plus de renseignements, consultez Habeas Corpus)
de son serviteut Daniel. Néanmoins, 1es Anges 1.976, Darlcl se tend à Wembley pour un match France-
t fermes, même sTs savent très bien que cela ne pourra pas Angleterre. C'est 1à qu'il aperçoit son premier skin. Ou plutôt sa
encorelongtemps et que leur défaite syrnbolique aura une premiète bande de skins qui foutent le dawa dans les tribunes avec
vraiment c pitùe. méthode et application. Daniel est imptessionné p^f t^rrt d'enthou-
Alors, Yves s'artange porr enterrer un artefact celte sous 1a siasme et par le look des rasés, il décide d'aller les voir après le
à ttavets le temps et l'espace, le chaudron du Dagda (Cf. match. Ceux-ci I'accueillent et f invitent à un concett de ska. Et
Ex Machina). Et la ouissance envahit Daniel. Elle exolose en Daniel kiffe la zique, I'ambiance, ces jeunes propres sur eux qui
i parcoutant ses veines, tansfigurant son âme, faisant exploser sa vivent dans un monde pouri mais qui n'acceptent pas, qui
... Dans un gigantesque déferlement d'énergie, les Démons semblent presque âutant en coière que lui. A la fin du concert, 1es
transformés en pierre et deviennent de jolies gatgouilles. petits jeunes éclatent un Punk ctado et Daniel décide de se raset le
a vaincu. Il mérite 1erang dârchange... crâne à blanc.

58
,i:

1977, c'est l'erplosion du mour-ement Punk et I'apparitron de la mèche aura fait monter sa côte en f1èche). L'ambiance est tout de Jins ics .,
Oi. C'est aussil'apparition, sous f influencc de Daniel 1ui-meme,cles même assez glauque à cette époque, entre les ODs, le sida et les t:ait-tenI t_-
nretniers
Y'-""-'"
skinhcrds en Jrrance.C'est encore un moment trouble cle coups de surins mais Daniel ptéfète regatclet ailleuts et ne r-oit que : lllùfeS :Lt-:'
l'histoite clu Punk : les jeunes n:ih:ilisteset No Future arborent 1es la franche camaraderie. . -lf{encc (i.

s).mboles d'une société en déliquescenceet se compiaisent dars 1a Tout se complique en 1984 ar.ecla grande vâgue de poJitisaaor-r i ,'rt:tit lli,t:
provocatjon ia plus crasse- c'est 1'époqueOù Sid \ricious porte un du mouvement skn francais. Les ptemiers groupes de RAC fi.ock
T shirt à ctoix gammée sur scène et où les phacochères (ics punks) Âgainst Communism) font leur apparition ainsi que les groupe s qui ::rç pls I
se tendent âux concerts avec des btassatds nazis. se téciament ouvertement du nationalisme. La résistances'otganise
Le mouvement sktnhead n'est pas inscnsible à cette mutation et p c u r à p e r i rr r c c 1 ' a p p r r i r r o d
n e g r o u p e ss k i n s n q r r . m e n ra g r u c h e
se scinde en deux : d'un côté 1esrude bor,s apolitiques et c1e]'âutrc comme le R{SI{ (Red and Ànarchrst SkinHead), du SCALP
côté ceur qu:i se poiitisent. Dans cette deuxièmc catégoriË,ceur gui (Section Cartément Anti Le Pen) et des divers groupes de chasseurs
sont les plus cons et les plus alcoolos, qur sont âttiré pâr 1'éter (c1urécument 1esnuits parisiennes à la recherche de tàchos à réduire
d'esprit hooligan que ler-rr offrent le stade et les promesses du en pièccs) et 1â prise de conscience des gens de la menace que ).liriel .rr :
National Front anglais embrassert les causes nâtionâListes,\-oire r d n r é s e n r e n r l e s d i r - e r s . , ) u t â n t s n â t i o n a l i S t e Sf r a n c a i s d e c e t t c , - ,, i t t b c . .
fascistes et se voient rapidement surnon'rmés "boneheads". D'un époque (entte 1a progression du FN, la ctéation du Gud er ' t.,rS:i.i.
autre côté apparaissent les premiers redskins voire les skins autres, la coupe est pleine). A la télé, Batskin, le chef histotiquc ,::ii5L' ):-

a n a t c h i s t e s . . .L e s n e u s k s s e m ê t t e n r < , , r 1 4 , ' , , . , ' l . . r a c n ' e s t p a s des bones du virage de Boulogne âu parc des princes, clébat avec ':l_l
rilt: .,.

encote f-ini de nos jours. Hatiem Désit et auttes. - : . rl ' r i r . . :


Ën France. lc problème ne se pose pas encore : les seuls shrnsqui Daniel, lui, ttaîne toujouts avec 1esfafs et est énetvé par la mode -:: I (- r:
traînent leuts guâtres de baston en concert de Oi sont apolitiques. teclskin encourâgée pm les Bérutier Noirs à la fin cles années 80. ::;.uilr:
Une minodté fait pattie de 1a mour,ance SHÂRP (SkinHead C'est l'époque mr-thique où quand un punk abat un bonehead à h .rir P.',:i
Àgainst Racial Prejudice) mais 1aplupart sont juste des bandes de sortie cl'un bar, on retLour.edes cadar.resde punks dans les tues de ltl-.r' c._r.

loubards très r-iolents aux valeurs sommc toute très beaufs qui font Paris jusclu'àce qu'il se tende à la police... .,ali Li.-1:1.

I e s r l u r n a z rp l u : p a r p r o \ ' ô c d l i o nq u e l â r c u n \ i c r i o n . il l -^L^-^^ c-l* ^^- -^t-1u\-ei enfin son frère ennemi lots d'un.
Daniel est heureux, il ttaîne avec les neusks des catacombes,ar-ec altercation entre deux de leurs setviteurs dans 1e métto. ll regatd. -l..ill;ll

ceur des Halles - c'est l'époque bénie pout I'r\tchange des prcmiers son fiètc, va parler, lui dire ce qu'i1 a sur le ctrur, cluand, souda:in. ,:. cl r.i
conccrts de Oi française, de Samu 92, de i{arim, de Piettot le fou Daniel change d'ar.is et transfotmc en pierte ce chet Pdnce Démor- :'ltc C::.
(qui joue déjà dans un groupc, est déjà skin à 12 ans et qui fera plus puis l'éclate en mille petits morceâux. t\utant pour la téconciliatior. . gr:ttie -:
tatd une btillante carrière quand le fait de se laisser pousser la \ f [ a i r e c ] a s s c . o. n l r s \ e à l a . u i r c . . . -llCa)f,:'

.: ,:rtl \' . .
- . D,-,:r:
:.:i dit .

l.i:1gr !t.

:l l',: :::

. . i r c 1- : . : : r
a\ (lcrll:

' , 'cilLr
:

-r.i l:ût::
't-
| ul i!:

-::t:, :.t,-:

:r:.1:it-,:

ir:-lc

.c flr\

,:-.t \ I

i.i: Cl::.

r r c r l . ..
: lll, l::'

lf:. ll',..1

L-:tt.r.-
. : Sc r : 1 .
ili: !:i t-

', .
.1rl C.

-i i !l-'. ia

: ir'r :

. 1 .l-) . . :
Dans les années 90, la mouvance skinhead semble s'essouffler avec d'un côté les gentils nationalistes et les méchants fachos, que
icntement mais sûtement poul refâire une percée ses deux les choses soient bien claires : il n'y a pas de "gentils" nationalistes,
icrnières ânnées, notammeût âvec la populadsation du ska et la ce sont iuste des fachos plus proptes sur eux, Daniel n'a plus rien à
:csurgence de gtoupuscules politiques divets et vadés. voit avec ce parti, 1a scission n'est qu'une affafue de mégalomanie
C'était notre couts : le mouvement skinhead pout les nu1s... purement humaine et si les clébatds s'égotgent, tant pis pour eux,
Et c'est 1à que Daniel se rend compte que quelque chose ne tant mieux pour nous. (Iu es meneut de jeu de INS/I,{V et ru es
:r)urne pas fond. . . fasciste ? Change de jeu, metci...)

<?*
'{ Taistoi et creuseill
%æ lnnerParisViolence

Daniel avait déjà eu des problèmes avec des renégats dans les En aoôt97, quand Dominique apptend à Daniel que ses tenégats
cetacombes en 89, mais 1à,la situation est autrement plus grave. Si ne sont jamais atrivés en Enfer, Daniel se met à cogiter très fort. Il
r,rus possédez la troisième édition, vous comprenez déjà de quoi il pense Sorciers, otganisation structutée, Anges d'autres supédeurs,
c.r question ici, sinon, voici un petit tésumé. (Vous n'avez Démons... Cette aflure de Tere Creuse semble plus complexe et
ncanmoins aucune excuse porrt votre absence totâle de bon goût dangeteuse qu'il n'y paraissait de prime abotd. I1 décide de
qrunt à l'absence de la ttoisième édition de vote ludothèque - Achète. descendte sut Terre pour rég1er le ptoblème définitivement.
,\chète ! C'était un messâge de Matc, Archange des Echanges). Le 8 septembte, le portier du Georges V, halluciné, voit
En juiliet 97, alors qu'il est en ttain de boire une biète danoise débarquet Daniel dans son uniforme de skinhead bon teint et
près du Patc des Princes, Daniel se fait soudainement invoquer. réclamer la suite présidentiel1e... I1 flippe encote plus quand il
(-omme ça, comme un r,rrlgaire Ange. Il se fetfouve dans un s'aperçoit quï ne peut s'empêcher de lui donner 1esclés mais arrive
prntacle dans un sous-marin avec deux sorciers qui beuglent des tout de même à balburier une question.
ars.rnités en allemand. Daniel, bien qu'il ne comprenne pâs tout, se "Un bon bout de temps à mon avis", répond Daniel en souriant...
rrnd néanmoins compte quï n'est pas entiètement dans le pentacle Lârchange de 1a Pierte teprend lentement ses matques : il a
< r i c l a t e d o n c i e s d e u x b e u g l a n t ss u s - n o m m é s . retlouvé son hôtel préféré qui lui a toujouts setvi de quartier
ll vrsite ensuite le sous-madn et tombe, effaÉ, nez à nez avec deux général secondaire. 11a tetrouvé les rues parisiennes qui lui rappellent
ê sesgrade ttois en unifotme SS grande époque. Daniel flippe à mott tant de bons souvenits. Il a rettouvé son élevage d'ataignées et les
fi cst encore plombé) mais ne réfléchit pas : de deux grands coups de catacombes. . . Mais il est temps de se metfte ^v travail,..,
brrne magisttaux, il envoie ses deux serviteuts ad patres... Il convoque ses lieutenants et commence à réotganiset ses forces
()uand Yves se tend compte de la dépdme profonde dans sur de nouveaux pdncipes plus saints : moins de ptovoc', interdit
bouelle Daniel a sombré en s'apetcevant que les stocks de biète de de flittet avec le nationalisme mais inf,lttation des mileux fachos à
b cafète du Patadis s'accumulent, i] décide d'aller discuter avec la techerche d'indices sut 1a Tette Creuse, moins de bière, plus de
l.\rchange de la Piette. Celui-ci est vraiment dépdmé - pensez discipline. Commence alors une longue enquête qui dure encore de
donc, i-l n'a même pâs réduit son mobiïet en pièce comme à son nos jouts sans piste vraiment concluante. Tout ce que Daniel a
bbirude quand il est abattu... réussi à savoir aujourd'hui, c'est que des Anges d'autres supédeuts
L-t les deux Archanges discutent. Et Daniel se rend compte. Que sont impliqués, que des Démons participent eu-xaussi à l'organisation
b provocation a des limites. Que son amour pour la France doit et que celle-ci semble en sommeil depuis qu'il l'a découverte...
tnrir des limites. Que ses serviteuts sont malheureusement limités. La seule piste qui semble un peu prometteuse est une mysté-
Qu'une limite a été dépassée. rieuse holding basée dans un paradis fiscal qui répond au doux nom
['it qu'il faut fafue quelque chose. d'Hypetbotea Financing et qui semble impliquée dans de
Daniel invite tous ses Anges à boire une bière. Sur son filofax, il nombteuses opérâtions financières intetnationales et participe au
ccrit une detnière ptovocation : nuit des longues battes... I financement de divers pattis politiques aux idées latges à ffavers le
te ensuite âvec plaisir qu'à peine une centairie de ses servi- monde par le biais de sociétés éctans. Seulement, Daniel et ses
ont vtâiment pété 1esplombs et appartiennent à une organi- serviteurs sont un peu empêtés dans 1es circuits boursiets de la
rn fasciste intetnationale et seciète composée de ctéatures société et n'ont pas encore réussi à découvtir tous les fils et ceux qui
arurelles et d'humains : les chevaliers de la Terre Cteuse. Ce qui les titent - il faut dire qu'ils n'y connaissent tien et que iâtchange
iait moins plaisir, c'est que ce sont souvent des semteurs de la Pierte n'a pas du tout f intention de demandet 1'aide de Marc.
ts, mais, quoi qu'i1 en soit, il ies éclate avec un ailet simple Une âutre piste un peu intéressante est la reformation de
;r l'Enfer en ptime... groupuscules "national révoiutionnaites" et de l'esthétique
ll passe ensuite Ie teste de sa nuit à faire un cours au reste de ses bonehead dans les rues des gtandes villes françaises. Mais, là aussi,
'iteuts sut Ia provoc', le fascisme, la mission des Anges sui terre,
chou blanc : il semble qu'à chaque fois ce ne soit que des gtoupus-
m()uvance skinhead, etc. Désormais, le nationaLisme n'est plus de cules purement humains.
au service de Daniel et ce n'est oas un mal. Toujouts est-il que la physionomie des serviteurs de Daniel a
llors pour ceux qui se posent Ia question de savoir si la scrsston bien changé au cours de ses deux derniètes années : la notme est
de Daniel fidèles et Chevaliets de la Terre Creuse a quelque mâinteriant à I'apoJitisme pur - anti-fafs et ânticommunistes donc,
à voir avec I'implosion d'un célèbte pati nationaliste ftançats l'Atchange de la Pierte ne supporte toujouts pas le Karl Matx's fan

55
club, faut pas déconner non p1us.. . Ceux qui sont contents c'est lâ Les vacances de Dieu : le vieux avait sans doute besoin de se problème ave
minorité de SHARP qui I'ont touiours été, même au pires heures reposer et de ne plus vok le bordel qui règne au conseil. Ou peut- marchetellem
des délires fascistes des serviteurs de l'Archange, et qui sont enfin ête que lui aussi a des ttucs à faire sur terre - il est assez vicieux
considérés cornme ils le métitent : des btutes qui détestent tout le pour jouer au gâteux et tirer les ficeiles par derdète. Catherine :
monde, mais plus paniculièrement les nazis. le coin et c'est
Néanmoins, un étrange phénomène commence à agiter les Le Mal : sans lui, on s'ennuierait vraiment beaucoup... Non, ce coup-là.Dc
Anges de Daniel : 1'anti-fascisme de base ne leur laisse plus le temps sédeusement, je commence vraiment à me demandet si les humains genre à ne pu
d'embrouiller les skins gauchistes qui deviennent, bien malgré eux, ne sont pas plus fotts que 1esDémons à ce petit jeuJà. superbeen ski
ieurs a1liésobjectifs - certains affitment même avoir renconté des
skins de gauche voire d'exttême gauche parmi les rangs des servi- Le Grand Jeu l ouais, ce n'est qu'un ieu. En tout cas, moi je Christophe
teuts de Daniel. Etonnant, non ? m'amuse bien... Dommage que certain dait aucun sens de I'humour. d'années,ce pr
Dans 1es rues de Paris, les fafs veulent tuer les reds, les reds de la hache dr
veulent tuet les fafs et les apos) les apos veulent tuer les fafs et tout La troisième force : encore un truc btzatre à propos des deviensArcha
le monde boit trop de bière. .. C'est beau, on se croirait en 84. . . humains. Comment font-ils pout se fabriquer leurs propres dieux et parole aux an
que ça marche ? Yves a bien essayé de m'expliquet commeflt le maniait la lamt
fonctionlement du ttuc une fois mais j'avoue que je n'ai pâs tout
Cequepense0anielde... suivi. En tout cas c'est imptessionnânt. Mâis ce sont tout de même Didier : il r
nos ennemis, même si, petsonnellement, j'astne bien les Vikings maisil m'éner
depuis que Michel m'a donné un cours srrt 1e sujet.
Les êtres humains : mouais... Mon ffuc c'est plutôt la tetre, les Dominique
cavetnes,les câtâcombes, 1ânature quoi... Les humains sont un peu L'Islam : alots 1à je suis dé-gofr-té. Non seulement mofl propre magouilleurde
des fouteurs de merde mais. bon. c'est noffe mission aussi de frère est un Démon, mais en pius il a catément changé de religion. pour le chef...
s'occuper d'eux. Enfin, ils ne m'intéressent pas vraiment - les sous- Il sont très dangereux en plus ces zozos, il va bien falloit qu'on règle pa.sabusernor
sols de notre beile planète et l'élimination des démons, c'est ça mon le problème un de ces jours. dgide le garço
boulot. Rematque, ils ont quand même inventé des trucs bien : la forifice qui ne r
bière, le foot, la Oi... La Terre Creuse : alots là, je suis com-plè-te-ment dé-goû-té.
Visiblement, ça fut qanze ans, voire cinquante ans et plus, que Emmanuel
Les animaux : mais franchement, ça intéresse qui ?Je préfère un certains n'ont rien comptis. Y'a pas de race supétieute les gars ! Ce et déjàarnvé t
skin bien dressé à un pit... sont tous des humains... Vtaiment n'importe quoi. Encore un thique ? Ca m'
problème avec l'humout et la ptovocation... Enfin bon, je ne veux
La violence : je ne suis pas vraiment violent. Faut pas m'énerver même pas savoir pourquoi ils sont aussi cons et aussi fachos mais Francis : Ia
c'est tout. La seule question, c'est qu'enfte discuter des plombes ils vont comprendre qu'il y a des choses avec lesquelles ie ne chose de bien
avec un tlpe qu'on ne convaincra jamais et lui metue un bon coup plaisante pas, ces quelques connards que je n'ai pas téussi à élirniner brpocrisie, mê
de batte dans 1a gueule une bonne fois pour toutes, quelle est la la premiète fois, même si le ptoblème semble êtte plus ou moins Gros tocatd..
solution Ia plus économique ? Hein ? réglé maintenant. Et à ceux qui restent, ils ne perdent rien pour
attendre : je vais leur faire avaler leur totenkopf par les trous de nez Gabriel: ie
La politique : j'emmerde la politique ! Les cocos et les fachos, dans pas longtemps, moi. . . Dans laie, Ly a ceux qui ont une batte
très peu pour moi, merci. Bon, i'auais peut-êtte dû m'en occuper de base-ball chargée et ceux qui creusent. Toi, tu cteuses... Georges : d
^vafit de politique quand même, comme ça tous ces connards ne rte demande I
m'auraient pas fait leur trip nazt... Je vais leur montrer ce que c'est .€' ællementpris I
rS-
un vrai skinhead. SHARP I Relations
ôyeclesôutresArchanges
%u, Ârchange- les
tr
L'ordte et la discipline: sâns otdte et sans discipline, tout pârt Guy : je ne
en couilles. C'est pour ça que je suis redescendu sur tefre, pour Alain: qui ça ? Ah oui, le bouseux... Pardon, l'agriculteur. problème avec
montrer que le chef est touiours 1àet pout remettre un peu d'ordre Remarquez, il m'a imptessionné pendant la guerre en Yougoslavie Ê.ig nom de Dr
dans le boxon. J'ai rien conffe la rigolade, mais quand on a un en défendant l'intewention militaite, il n'est pas aussi mou qu'il en
ttavail à fate, L fawt bien le faire... a l'z.rr.. . après tout. . . Janus : je 1'a
cn voilà au mo
Les serrtiteurs : je suis touiours aussi fier d'eux. Les moutons Ange : j'aime bien 1agamine, même si l'idée d'avoir des Démons pas trop au sér
noirs, toute minorité qu'ils sont, doivent cependânt êfte punis avant qui ont towné câsâque dans nos rângne mepataît pas tout à fâit
de gangrener le reste du corps... judicieuse. Ce sont quand même des qpes qui sont non seulement Jean-Luc : <
des Démons, mais en plus des traîtres ! Pasvlament e
Le Bureau l j'ai pas vtaiment suivi cette affute,l'al I'impression pas eu une disc
que Lolo a un peu pété les plombs sut ce coup là... Tant que je suis Blandine : elle est gtave bonne la meuf. . . Oups, je plaisante. J'ai
suf terre, je vais peut-être m'en occuper aussi, surtout que 1e type rien conte elle mais j'ai f imptession qu'e1le ne m'aime pas Jean : j'aimr
qui a ctaché le motceau est un de mes serviteurs renégats - j'espère beaucoup. Peut-ête à cause de cette soirée à la cafèt' du Paradis trop au sérieu
que ça n'est qu'une cotncidence... quand j'étais bourté... Sédeusement ? Je crois qu'el1e a un rettansmission

56
îroblème avec lâ violence : elle ne comprend pâs comment çâ vie : maintenant, même quand j'ai trop de taf, je peux voit tous les
narche tellement elle est perchée... matchs qui m'intéressent I

Catherine : ça fait un bout de temps qu'on ne i'a pas r,'ue dans Jésus : il est quand même spécial le fi1s du boss, non ? Je me
lc coin et c'est bien dommage. J'ai pas compris ce qui s'est passé sur souviens qu'un de mes serviteuts avait essayé d'empêcher sa crucl-
cc couplà. Dommage, c'était une gonzesse comme je les aime, du fixion en utiïsant la machine à remonter le temps de Jean. Même si
iente à ne pâs se laisset marcher sur 1es pieds. Elle attait étê l'tdé.e étatt amusânte) L a êté sévèrement puni, faut pâs trop
superbe en skinhead girl... déconnet avec le folklore et ,'en sâis quelque chose...

Christophe : alots ià, c'est l'hailu totale! Pendant des milliets Jordi : il s'occupe de quelque chose dont je n'ai absolument rien
d'années, ce petit tou du cul a été un serviteur de Laurenq un fan à batte. A patt ça, il me paraît tout à fait sympathique. Je prendrai
de la hache de bataille et un soldat et, tout à coup, voilà que je peut-être la peine de m'intéresser à lui un iour.
<ier-iensArchange et que je tourne pacifiste et que j'adtesse plus la
aarole aux anciens camatades. Hé ! Moi fe me souviens quand il Joseph : j'apptécie son ttavail même s'il est parfois un peu trop
rraniait la lame sur ce qui restait du peuple fée ! zé\é, à \a limite de la parano même. En fait, il me fait presque un
petit peu peur patfois.
Didier : il m'énerve celuilà, il m'énetve. Je sais pas pourquoi
::rais il m'énetve. J'ai jamais pu blaitet les faux-cu1s. Laurent : nous avons fait nos premières atmes ensemble. Nous
avons touiouts été très ptoches mais, depuis que nous avons des
Dominique : bonjout, je m'appelle Dominique, je suis un tesponsabiJités chacun de notte côté nous nous voyons moins, c'est
rragouilleur de ptemiète, je suis meilleut que vous et je me prends normal. N'empêche que je ressens comme un malaise ces detniers
prut le chef... Bon, son travail est indispensâble mais faut peut-êtte temps - il a changé : plus irritable, plus obstiné, plus ftoid. Je ctois
Dâs abuser non plus, c'est pas Dieu le Pète quand même. I1 est trop qu'i1 passe par une mauvaise période et il fl'a pas intérêt à
r:tide le garçon, il devrait quand même se sortir ce satané balai de poursuivre sur cette route à mon humble avis. Je sais personnel-
iirriûce qui ne sert hâbituellement pas à cet usage, de temps en temps. lement que la violence est quelque chose de difficile à gêret, je
devtais peut-êre 1ui en touchet un mot. Mais je suis qui pout
Emmanuel : le toi des hlpoctites, il n'a rien à fake 1à.Ça vous donner des conseils ?
cr déjà arrivé que quelqu'un que vous détestez vous trouve sympa-
crique ? Ca m'énerve IJe vais finir par lui en mettte une à celui-là ! Marc : encote un sale hJpoctite de ptemiète. Je me demande
vraiment ce que font des gens comme ça dans 1esfotces du Bien et
Francis : Ia caricattxe du pacifiste borné. Au moins, quelque surtout à un poste aussi elevé. Nous n'avons absolument pas les
ôose de bien avec lui c'est qu'on ne s'aime pas sans aucune mêmes valeuts et câ se voit je l'espète. Nous n'avons rien en
b.pocrisie, même si l'h1pocrisie est son métier. Je lui en sais gre. commun et ca ne risque pas de changer.
Gros tocard...
Michel : un véritable professionnel, un guerrier hors pair, un
Gabriel : je ne veux même pas en pader, d'accord ? Ange franc et honnête. Ce que j'aime chez lui c'est sa franchise
et sa simplicité. Je pense que c'est un de mes meilleurs
Georges : dans la familie psychopathe, je voudtais le père... Je camarades au Patadis, dommage qu'il se soit embrouillé avec
are demande presque si les tarés de la Tette Cteuse qui m'ont mon meilleur pote...
r:iement pris la tête faisaient pas partie de ses {idèles quand il était
.\rchange - 1esgénocides, c'était quand même son truc, non ? Novalis : quelle balringue ! Il vient me pader de ska et de Rude
Boys à moi ? Non mais pout qui iI se prend ? 11est tout juste bon
Guy : je ne comprends pas pourquoi il me hait. Il n'a aucun à fumet ses joints de merde dans son coin comme un bon babos
pr,rblème avec ies âutfes, juste avec moi... Qu'est-ce que je lui ai mais qu'il ne s'avise pas de m'adtesset Ia patole s'il ne veut pas se
fut. nom de Dieu ?J'ai dû m'énetver une fois de trop sans doute... ptendte mon poing dans la gueu1e...

Janus : je l'aimerais presque s'il n'était pas pacifiste. En tout cas, Walther : j'ai rarement besoin de ses services, mes méthodes
cn r-oilà au moins un qui a le sens de l'humour et qui ne se ptend sont beaucoup plus tadicales. Il est un peu chelou quand même à
l:ri rfop au sédeux. péter les plombs sans râison comme ça, pour un oui ou pout un
non. Pire que moi...
Jean-Luc : du trâvâil bien fait à moindte frais. On ne se connaît
çraiment en fut, ça doit bien fafue mille cinq cents ans qu'on a Yves : je respecte beaucoup Yves et je le remercie d'avoit su
eu une discussion sétieuse. m'ouvrir les yeux sur les problèmes intetnes de certains de mes
setviteuts. En fatt, quoi que pense Dominique, j'ai vraiment
Jean : j'aime beaucoup Jean, dommage qu'il se prenne un peu f imptession que c'est ce chet Yves Ie pafton en ce moment et
au sérieux. Mais quand même la télé seize neuvièmes, les depuis même un sacré bout de temps si vous voulez mon a\'ls,
.rnsmissions pat satellites et les mâgnétoscopes, çâ a changé ma Vieux masouilleur va...

57
'Au
commencement êtaitle verbe
Et le verbe était avec Dieu
Et le vetbe était Dieu"
Luc 1.1
Depuis Did
calmer les évér
Alors que tout les Anges venaient d'être créés, I'un d'eux se "ll est né le divinenfônt. qui est parfc
disringuait déià par son éloquence. Toujours il parlait, avec ou sârls Sonnee transistors, malntenant pz
raison. Comme ses propos étaient bien souveflt apaisants et son résonnez côssettes." JeanYanne accroc (pour 1
vetbe pur, Didier bénéficiait d'un cettain auditoite. Parfois même, Poste"). A for
on venait le quérit pour calmet des discussions un peu trop Quelques décennies avant ce qui sera I'an 0, le Paradis, et Didiet négociations
véhémentes entte ctéatures célestes mineutes Qes Anges de pat Ia même occasion, se triture les méninges face à un problème I'hrpocrisie. S
puissance acceptant difficilement de tecevoir 1esconseils d'un Ange d'importance : le culte du Seigneur stâgne et ne fait pas beaucoup parfaitement r
hiérarchiquement inférieur). de nouveaux adeptes. Même si les Juifs se disent encore ûdèles à réellement ce
Le seul Ange de puissance qui l'écoutait parfois (mais toujouts Dieu, ils cohabitent maintenant dangereusement avec une bande bien sût, et Di
d'une façon très attentive) se nommait Yves. Celui-ci avait en effet polythéiste, 1es Romains, qui n'attendent qu'une bonne occasion bien même cel
pris Didier sous sâ coupe. Ils eurent même quelques débats philo- pour convertir ces vilains monothéistes. En bref, il faut que les Mais 1eplus
sophiques passionnés (où Yves ttiomphait évidemment toujouts) Anges frappent fort, ftès fot et depuis leur dernière gtosse les técents évé
alots que seuls les dinosaures, et Dominique mais c'est une âutre campagne de publicité (Sodome, Gomhore et compagnie) les c'est un eupl
histoire, matchaient sur Terre. Yves utiïsa rapidement les talents de bonnes idées n'abondent pas. Dorninique, p
Didier pour le seconder dans la communication auprès de ses Didier s'inquiète d'ailleurs pas mal de ce vide d'idée, car 1a concetnant ses
troupes (si I'on peut dire). Ainsi 7a claté du message était-elle promotion c'est un peu devenu son rô1e. Puis, Jésus s'incarne sur k problème nt
certaine. Dans certaines situations, lorsque I'emploi du temps de Tere. Au début, Didier n'y jette qu'un rapide coup d'ceil pensânt Iordte là-deda
lârchange des soutces était particulièrement chargé, Didier fut que I'Archange préféré de Dieu va se plantet dans 1a plus patfaite rutes Archan
amené à porter des messages dYves à d'autres Anges de puissance, indiffétence. Et non, le truc marche fott et prend bientôt des déclinant leurs
même à représentet Yves pour cetaines réunions, de faible importance propottions incontôlables. Didiet est dépassé et se sent assez vite C'est que les
toutefois. La confiance (d'aucuns ditont le iobbying) de Yves auprès de plutôt bête de ne pas y avoir pensé lui-même. Heureusement, un Scn'ice de Re
Didier popularisa le ttavail de ce dernier au sein du Royaume Céleste. gade 3 de Jordi du nom de Novalis s'est acoquiné avec Jésus et Cluétiens volo:
Bientôt celui que l'on considétait jusqu'alors coûItne rù1 incorrigible técupète l'événement notâmment âu ftâvers des évangiles, taffinant rrésors d'imagi
bavatd fut renommé pour son grand sens de la communication. ainsi les techniques de communication plutôt brutale du messie. de ner
Devant tant de bons trâvaux, Novalis passa Archange, le nouveau dispor
titre cortespondant à I'ancien Ange de Puissance (pour plus de chrétien c'e
Unbienbeaucolis détails tepottez-vous aux pages 138 à 1.43 concernant l'Atchange la pefection
des fleurs dans cette extension). tout s(
partie chiante
Le iour de gloite de Didier advint dans la 1160ème anrée avant dire, sa dr
la venue du fils ptéfété du Seigneur. Sur Terre, Moïse conduisait Legrand"procès" te à Oph
son peuple, c'est-à-dire les Juifs, vets Ia terre promise pat Dieu. La
croyance de ceux-ci laissait parfois à désiter, et pour cause den de
précis n'avait été établ:. pour que la fidélité à un Dieu unique et La soudaine expansion de la chrétienté donna pas mal de boulot
omnipotent puisse être. II fallait donc un message clair et solide du à Didier pour les siècies qui suivirent. Jusqu'au jour où ses talents
Seul @, Vtai rM et Unique @ Dieu ; mais suttout il 1e failait un peu de Diplomates futent encore mis à rude épreuve, au sein du Patadis
plus tangible et surtout plus faciie à consetvet dans ie temps que même. Profitant de l'absence dYves au Conseil Divin, Geotges Cornrnè vor
des simples paroles ou miracles (bon, c'est wai, le coup de la Mer avait obtenu le droit de mâssâcter 1epeuple fée, à la grande tage de d'e
Rouge on fait plus simple, mais essayez d'en gatder des races à Blandine. Celle-ci hudait que, dans ces conditions, elle allait quitter tetrain cult
l'époque où 1epolatoïd n'existe même pas !). 1e Paradis. Il fallut tout le calrne et le tâlent de Didier (et un petit  la suite d,
11 fut donc décidé que le message serait gravé dans la pietre et coup de pouce de Novalis) pour I'apaiser jusqu'au retout d'Yves. en hau
qu'il porterait les Dix Commandements de Dieu (on ne va pas vous Lotsque le débat sur la mise au placard de Georges eut lieu au un probl
les tépéter, si vous ne les connaissez pas il est touiours temps de se Conseil, Didier participa évidemment au débat afin que lârchange k feu repn
munir d'une bible ou d'un dictionnaire pour les plus athées d'ente de la purification ne sorte pas ses ârmes ou, pire encore, qu'il n'aille la destrtl
vous). Lorsqu'il fallut choisir quelqu'un pour assurer le transport pas rejoindre ies forces de Satan qui 1ui tendaient les bras. Par histoire dr
des-dites tables iusqu'à Moi'se, et s'âssurer que celui-ci comprenne conffe, le fait que Georges soit telégué aux réclamations réjouissait pour le c<
correctement ce qu'on voulait de lui, tous les tegards se tournèrent plutôt Didier qui n'avait aucune espèce de sympathie pour le fou Il eiste aus
natureilement vers Didier. Et lotsque celui-ci eut accompli sa mission sanguinaire. La diplomatie entre Archânges et la communication lui seraitb
(tous les détails dans l'encadré "un buisson flambant neuf'), il obtint donnèrent rapidement suffisamment de ftavail pour quï puisse et à leufs
tapidement sa promotion au tite d'Ange de puissance. déiéguer la diplomatie humaine à l'un de ses serviteuts, Francis.
Janus : il e
CrOISSaVOlfn(
uu'il tamène 1

Jean : un g
.c conciliet av
: tPq hfên,]fê

s,,nexpertis

Jean-Luc
'jcnon
des -l
a,)uf SOn ln\-e

J é s u s: l a n
r,lr Passage s
-li tôrrinrrrq c

Jordi : r-u
i:limaux,Jord
Les vacances de Dieu : ce repos est surprenant mais si Ie Catherine : quel dommage que cette Archange ait disparue. La l'ec gtand br
Ctéateut de toute chose pense devoir ptendre du repos, il n'y a pas promotion deJeanne d'Arc fut une très belle opétation à laquelle je
à le contredite. Je pense quand même que Dominique a été un rès regrette parfois de ne pas avoir pris part.
Joseph : b
b o n p u b l i c i s t ed a n s c e t t e h i s t o i r e . !!:lilment n'e:
Christophe : les enfants doivent être source d'attention et je <ri \-iolent et
Le Mal : je n'ai que peu souvent à faire directement à ses sbires. constâte avec plaisir que Chtistophe est parfaitement adapté à Ia ,: il seta efi-ic
Ceux de mes collègues qui luttent directement contre lui ont tâche qui l'occupe.
beaucoup de médte.
Daniel : s'occuper des mouvements tectoniques est une tâche
Le Gtand Jeu : pour m^ p^tt j'y trouve ma place avec enthou- titanesque. Heureusement que Daniel sait se ménaget des
siasme. Mais j'ai bien peur que dans l'esprit de cerrains ce ne so.it moments de loisirs.
pas un jeu mais une guetre
Dominique : c'est grâce à lui que les forces du Bien sont si
Ltlslam : je n'ai pas eu beaucoup de rapport âvec mes collègues otganisées. Gtâce lui en soit rendue. Même s'il y' 2 ç1, queiques
musulmans. I1 est souvent nécessaire de calmer queiques Archanges erreurs de communication sur cette êtrange affatte du Bureau, il est
(notamment Laurent), lorsqu'ils croisent nos champs d'actrons. de ceux dont les propos sont les plus clairs et intelligibles.

La troisième force : une grande soutce de conflits entre Emmanuel : en infiltrânt les hordes de Satan, il se révèie ttès
Laurent et Dominique surtout. 11 sont ttès difficiles à concilier utile à l'ensembie des Anges. II est le seul qui ait de vraies raisons
Iotsque ce suiet revient sur 1a table. d'êtte discret. Par contre, les informations qu'il recueille doivent
citculer tapidement et c'est aussi là ma mission.

#t Relations q
ôyeclesàutresArchanges Francis : mon ancien setviteur a trouvé un poste qui 1ui convient
parfaitement. Et si sa mission est patfois tetdblement difficile, j'ai
pleine confiance en ses moyens pout 1a téussir. Nous prenons
Alain : il effectue un ttavail formidable pour aider les peuplâdes parfois encote le temps d'avoit quelques joutes orales.
défavorisées de la terte. Son travail de communication pour trouver
des fonds dans les pays riches est très intéressant. Gabriel : je ne sais ce quï est devenu mais la publicité autour de
l'Islam fut un coup de maitre surtout quand on voit à quel point
Ange : le talent dont fait preuve Ange pour remettte dans le cette religion est tépandue de nos jours.
droit chemin les créatures susceptibles de tevenir dans le giron du
Seigneur. Quel dommage qu'elle n'utiLise pâs encore assez Ia Georges : je crois sincèrement que ce poste de réclamations étart
propagande pour ralliet un plus grand nombre de Démons. fait pout lui. Quel dommage que 1'on ne s'en soit pas aperçu plus tôt.

Blandine : c'est quelqu'un que j'apprécie énormément. El1e est Guy : encore un dont le travail exige beaucoup de taient.
également une uès bonne communicatrice, utilisant avec une grande Ptotéget les hommes contre toutes ces maiadies exige aussi parfois
finesse le formidable instrument qu'est l'accès aux rêves des humains un grand sens de la communication lors des campagnes de
et leurs modification insranunée. prévention afin que celles-ci aient du succés.
Janus : il est très discret et ces interventions sont à-soqimage. Je Laurent : il est l'homme qu'il faut à la tête des atmées du
crois savoir néanmoins qu'il aide grandement Dieu, à sa maniète, et Seigneut. Bien qu'empotté et difficile à calmer lorsqu'il interprète
qu'il ramène pas ma1 d'argent à nos forces. mal ce qu'on iui dit, il est d'uûe valeut certaine.

Jean : un gtand esprit que ce Jean, mais il est parfois difficile de Marc : lârchange des échanges est l'un de ceux avec qui j'ai
le concilier avec les auftes Archanges car il a une certaine tendance grand plaisir à pader. Son sens du verbe est rès déveioppé.
i les ptendre de haut. Mais on ne peut pas critiquer négativement
son expertise dans son domaine d'action. Michel: un grand combattant, son opposition récente à Laurent
m'a donné bien du ttavail mais Michel peut se montrer plus
Jean-Luc : protéger cettaines personnes est pdmordial pout comptéhensif qu'il ne semblerait de prime abord.
l'action des Anges sur Terte. Grâce soit donc rendue à Jean-Luc
:rour son investissement dans cette mission. Novalis : cet Ange a réussi une grande prouesse en exploitant et
organisant le trâvail de Jésus pour lui donner une forme plus utili-
Jésus : 1amaniète dont il a mené la publicité du Seigneur lors de sable. En ce sens, il méritera touiours la part d'admiration que je lui
son passage sur Terfe ne cessera jamais de m'estomaquet Je ne suis porte depuis longtemps..
oas toujours srir que cela fut bien conscient de sa part.
Walther : un Archange complexe qui est parfois ouverr, et
Jordi : l'u la manière dont bon nombre d'humains ttaitent les parfois inabordable. Je me suis parfois intertogé à ptopos de ces
enimaux, Jordi s'acquitte de son travail de protection et de défense subits changements d'attitude. Ne serait-ce pas une image qu'il
"irec grand bdo. tente de se donner pour s'accordet à sa fonction.

Joseph : bien qu'il doit probablemeilt me trouver inutile, ce Yves : je n'ai malheureusement plus beaucoup de contâcts extra-
'entiment n'est pas réciptoque en ce qui me concefne. Bien srir, il professionnels avec mon ancien supérieur. Je le regrette mais il a
cst violent et emporté mais on peut lui ttouver nombte de tâches tellement de travail (et moi aussi ces derniets temps) qu'il est
,ru i.l sera efficace. normal qu'i1 n'ait pas de temps libte.

ril zr
u
rrt
6w

ry :

6l
La chasse ar
chez certains
"Laloi c'est moi !"
branche de bi<
Judge Dredd service d'un ar
rrais serviteur
grognements d
frrrent tapidem,
Dominique est I'un des Archanges les plus importants du tout cafter à Dieu (qui, étant omniscient, savait déjà tout), espérant
Paradis, si ce n'est 1e plus important. Aux yeux de beaucoup ptendre \a place du chouchou tant convoitée.
d'Anges, il est f incarnation même de 1aPuteté et de laJustice (avec La bataille qui éclata surprit Dominique qui ne pensait pas que la
des majuscuies) et peu de personnes imaginetaient s'opposer à lui désobéissance de Samael serâit aussi mal prise. Mais finalement ce Ê
(et patmi ce peu de personnes se ftouvent pas ma1 d'Archanges). n était pas pour le déranger, lâ chute de Lucifet éliminant définiti-
Pourtant au ûl du temps, Dominique, au départ petit lèche-bottes vement un prétendânt à la course de favod de Dieu. Et histoire de Dominique a
mesquin, est devenu 1e roi de la magouille. On ne compte plus bien gérer 1es choses, son frère avait combattu aux côtés de Satan pureté de sz
toutes 1esaffaires tordues dans lesquelles il a été impliqué, souvent et se retrouvait en Enfet, à même de pouvoir tuyauter Dominique illes don
du fait quï en était f initiateut principal. en cas de besoin. possib
Lorsque les bases du Grand Jeu furent établies, il apparut une relativ
clairement quï faliait dans chaque camp quelqu'un pout veiller sur a pacûs(
LïternelRaymond
Poulidor le bon ordre des troupes et que personne ne s'amuse à se tromper afin qu
de manière d'agir. Ayant fait ses preuves en matière de dénonciation Mais cel
et d'espionnage, Dominique s'empara de cette magnifique ment à
Dominique est plutôt quelqu'un d'aigri, on vous I'a déjà dit dans fonction, son frère faisant de même en Enfer. Et la gtande partie trôle n'autai
de précédentes extensions. Quand il fut ctéé avec son ftère commença enfin... pas mal
Andromalius (à l'époque leuts petits noms respectifs étaient Sariel possé
et Raguel), 11,avait déjà les dents qui rayaient le patquet : il voulait sans Pol
ête le préféré de Dieu par tous les moyens possibles. Pas de Unautrechouchou n'était mz
chance, à l'époque le ptéf&é s'appelait Samael et peu de choses mentâl
semblait pouvoir faite fléchir Dieu en matière de chouchou. et
Pourtant Dominique y mettait du cæur, touiours présent auprès de Dominique
pensait s'être assuré une bonne place, bien en r,'ue et Démol
Dieu, acquiesçant son moindte bâillement, veillant aftentivement à auptès de Dieu. Il accomplit sans jamais sourcillet et avec zèle sa ,lnges ne pos
ce que personne ne lui pique son oreiller cé1este. dure tâche de sutveillance. Que ce soit Anges ou humains croyânts, des renégats
Puis, il y eut les diriosâures, et là, Dominique s'en setait bien l'Ange de Puissance ne rigolait pas avec la pureté et faisait le gars du Pz
passé. Lorsque Dieu chercha quelqu'un pour aller porter la bonne ménage chaque fois que des personnes semblâient avoit des agisse- mauvaises idé
parole aux teptiles d'alors, Dominique se proposâ immédiatement ments un peu ttop douteux à son opinion. Dominique était heu- début, Dom
avec une ferveur qu'on fle renconûe plus guète que chez un reux, âutâr1t qu'un cantonnier, c'est dite. des ffaîtr,
Stéphane Bern en visite chez la famille Grimaldi.Et lânge de Tout allait bien donc jusqu'au jour oùJésus, i'autre chouchou de les risqu
puissance se plântâ, en beauté même (voir 1'encadré 'Jurassique Dieu aptès Samael, descendit sur terre. \l avait étê tellement discret t de l'élin
claque'). Àtteint dâns sâ fietté, son retour au Paradis fut on ne peut au cours des detniets millénaires que Dominique avait firi par en tanl
plus disctet. N'ayant rien d'autte à faire, il, espionna ses petits oublier son inopportune présence. Quand il apprit ce que Jésus fois Domi
camatades, histoire de dénoncer à Dieu ceux qui volaient de ttavets faisait sut tere, il ne restait plus à Dominique que ses yeux pour cfolssân
(et accessoirement ceux qui s'étaient bien moqués de lui à son pleuret : tepiquant ses trucs pour les dinosaures,Jésus avait relancé .\ la fin de la
retout de terre). Comme Dieu s'en foutait royalement, cela ne le de maniète magistrâle la foi en Dieu, se projetant d'un coup sur le torturé
mena oas loin. devant d'une scène que Dominique rêvait d'occuper. On sait tout le s-Démons
bruit que fit la venue sur teire du Christ, ce qui relança les aigreurs t bien sûr r
de 1'Atchange, puisque c'étaitle nouveau terme, de laJustice. rs Poui
[t Oieucréala femme Mais Dieu proposa les changements de règles que 1'on sait, ce qui
augmentait d'autant 1es conttaintes des Anges et Démons. Et qui ment qur
dit réglementation plus stticte, dit plus d'importânce pour celui qui s'intéresset
Et le miracle (hum, façon de padet) se produisit. I-ots d'un y veille, bref pour Dominique chez les Anges. Mais celui-ci alla plus nfi1t aussl
Conseii Divin où il était vaguement question d'un nouvel animal, loin et s'adjugea un peu plus de pouvoir sous l'æil bienveillant, troisième fotcr
Samael fut désavoué par Dieu. Au moment où le tefus de Dieu quoique déjà un peu somnolent, de Dieu (ainsi que sous celui plus grande partie
claqua dans 1apièce, Dominique du se retenfu de ne pas bondit de vif dYves). Son rôle consistait en définitif à juger ce qui était Pour que j
joie. Sachant que Samael était ptobablement encore plus fiet que conforme à la volonté de Dieu et ce qui ne l'était pas et qui donc étant sur
lui. i1 commença à le surveiller histoite de voir s'il ne se laisserait pas devait ête détruit. C'est ainsi que les Anges bâchètent plusieurs Cela avait po,
tenter. En discutant avec Andromalius, qui semblait convaincu par panthéoris pâlens et exterminèrent, sous la haute férule de igr,
le turur Satan, il acquit la certitude que Samael allait désobéir à Georges, le peuple fée ainsi que tout 1es dragons, au grand appel à eux
Dieu. Fidèle à son comportement, Dominique se ptécipita pour désesooir de Blandine. Démonsdu I

62
La chasse aux fées ayant posée quelques problèmes de loyauté Pour plus de sécurité, les Anges sélectionnés étaient dans I'un des
ôez certains Anges, Dominique en pro{ita pour monter une deux cas suivants : soit ils étaient plutôt classés comme stupides et
branche de biclassés : des Anges à lui, mais prétendant être au bourrins et n'avaient pâs de crédit auprès de leur Archange (bref
rnice d'un âutre supérieur et bénéficiant des possibilités de ses sTs avaient cafté le Bureau, personne ne les auait cru) ; soit ils
rrais setviteurs afin de mieux faite illusion. Malgré quelques faisaient parti de l'élite angélique mais avaient appds au cours de
trognements désapprobateurs de plusieurs Archanges, les biclassés missions l'utilté d'alliances ptovisoites avec des Démons (à, ils
furent rapidemeflt acceptés par le Conseil Divin. avaient peu de chance de vouloir balancer le Bureâu, et Dominique
possédait suffisamment d'informations pour les faire passer pour
des traîttes). Enfin pour être sûr de ne pas éveiller 1es soupçons,
Lesaffairescontinuent Dominique continua à affecter des groupes d'Anges normaux (et de
Ê
Justes) à ce q,pe de missions, mais transféra les plus gtos dossiets au
Buteau, le Prince Démon duJugement faisant de même de son côté.
Dominique a toujours voulu que son image reste fidèle à celle de
b puteté de sa mission, mais il ria cessé de multiplier diverses
magouilles dont le but ultime est de lui donnet le plus grand ne perdpôsle l{ord
Oominique
conûôle possible sur le Grand Jeu. Comme cela n'est pas possible
une telative coopération du camp d'en face, lârchange de la
a pactisé avec Andtomalius, avec qui il a toujouts gatdé Ie Le Bureau prit son essor et tourna rapidement de maniète satis-
afin que tout se Pâsse correctemerit seion le désir des deux faisante âux yeux de I'Archange et du Prince Démon. A tel point
ires. Mais cela n'est pâs sâns mal. Si le but du jeu consistait d'ailleurs qu'une fois ia deuxième guette mondiaie et son cortège de
uement à se battre contre I'autte, gztder 1a situation sous motts inutiles passés, Dominique et Andtomalius décidèrent de
rôle n'auait pas été bien difficile. Mais il faut aussi compter moflter un service encore plus spécialisé ne comprenant cette fois
pas mal d'auffes facteuts : panthéons pai'ens résutgents, que des Anges et Démons à leur service. Bien que ne comportant
ins possédant des pouvoirs (psioniques ou âutres), voire fou pas d'équipe mixte, cette organisation, appelée le Labyrinthe, se
ieux sans pouvoir (comme Hider, qui rappelonsJe à toutes fins baserait sur un haut niveau de communication intetne permettant
n'était manipulé par personne d'autte que sa pâuvre tête de aux deux conjués de disposet du meilleur service de renseigne-
merrtal), etc... Sans compter les aberations dont ments qui soit, loin devant ce que pouvaient imaginet les humains
inique et Andromalius devaient empêchet I'existence, les de l'époque (pourtant perfotmants entre la CIA, le KGB et les
et Démons renégats. Or si dans les ptemiers cas cités, l'envoi débuts du MOSSAD). Une certaine partie des informaûons reste
.\nges ne posait pas de ptoblèmes patticuliets à Dominique, Ie tout de même ptopdété exclusive de chacun des camps, aûn qu'il
des tenégats était plus problématique. Comment envoyer des n'y ait pas top d'interférence avec le Grand Jeu. Le but de
its gars du Paradis à la techetche des renégats, sans leut donner Dominique, comme AndromaLius, n'est pas d'annihiler ce Grand
mauvaises idées ? Ptoblème auquel ne fut pâs donnée de réponse Jeu mais d'exercer suffisamment de contrôle sur lui pour ie fafue
début, Dominique ptéférant prendre le risque plutôt que de allet dans uTr sens qu'il juge satisfaisant porrf son ego.
Èser des taîtres impunis dans la natute. A{in tout de même de
iter les dsques, il monta une section chargée tout particuliè-
de l'élimination de ces renégats: les Justes.Des Anges Finde millénaire
irants en tandem âyant cette mission pour unique attribution.
tefois Dominique se trouvâ vite à coutt de Justes face au
croissant de tenégats. Ces detnières années ont été particuliètement riches en événe-
.\ la fin de la ptemiète guerre mondiale, une idée germa dans le meots pour Dominique. Ce n'est pas qu'i1 ne soit pas habitué à une
torturé de l'Atchange : un organisme de collaboration certairre agitation, mais ses magouilles sont arrivées à un tel niveau,
:s-Démons. Cela avait I'air teliement hététique que ce projet qu'à deux reprises il est passé tès près de 1acatastrophe. Je ne parle
it bien sût ne jamais patvenir aux oreilles de qui que ce soit, pas ici de ses divets pians secrets ttaditionnels qui ne feraient plus
is pour son homologue démoniaque, f inévitable hutler que Blandine, et encore par principe, ni des multiples
>mal.ius,responsable de la partie "Démons" du groupe. Ce incidents dus à 1a ttoisième force, certes nombreux ces derniers
t qui allait êtte baptisé "le Bureau", aurait pour mission temps (avec une catastophe évitée de peu au retour des dieux
s'intéresset et de remédier efficacement aux otoblèmes celtes), mais faisant partie du "pain séculaire" de l'Archange de la
aussibien 1eParadisque l'Enfer : en bref, i'ensemblede Justice. Non, il s'agit des deux événements qui ont poussé
roisième force. Comme c'est aussi Dominique qui se chargeait Dominique à mettre Dieu à l'écart le temps que tous ses squelettes
grande partie de l'attribution des missions aux Anges, il s'atran- soient bien enterrés au fond du jardin, où Dieu va très peu de
ir pour que les Anges concernés soient toujours considérés toutes manières.
étânt sur des missions priodtaires. Le premier incident s'est produit au cours de I'année 1996.
Celt avatt pout but que ies supérieurs de ces Anges, bien Maigré les rapprochements Anges-Démons opérés par lârchange
ignotants de l'existence du Bureau, ne puissent pas de laJustice, celui-ci veut pius que jamais une bonne guerre entre le
appel à eux alots que ceux-ci faisaient maintenant équipe avec Bien et le Mal. En fait on voit que les otganisations qu'il a mises en
Démons du Buteau. place sont là soit pout conttôlet que le jeu se passe bien

63
-:espoufsultes
-::'est Domim
'. lsre câmPâgn
-
: I ll iÀàr"
oo.làr:pr.rora..-"-rilfères venaient tout juste de pointer le boui de lerrr nez dans 1alongug échellede1'évolution, --: pian est de
ai-orsque les créatuies 1eq plqs imposântei la
Que tetre.4if r.'u,s?ébrouaient tranquillement.sousles'cieux,Dorninique seprit sa plus belle e fait a'.i,n.

hudri1i:tioq'E..pùrtu',tà1,époque,'.Lucifer--détaitpasencoie1econces!ionÀaii.e|ermaner'rt .:x qui en tire

.. Ywesavaitl-u avec-iqtérêtles.ptemièreqcréaturèsaliaitantleurs-.petits(caractéristique.determinante dès m4mniifè1ês)faitc 1eui.-timide :t.rltrant des c


apparition.Ce qui intéressaitnettement plus-,Yves,'c'était 1épotentiel intellectuelde.sês,4nimau1,11alla donc iévei11eipieu gul slétâiten :ienânt Soln c
fait quelquepeu assoupices-iletnieri..sièçlès. I e.rGtandBarbu 1ievit évidemmentque'cequ'il â.v.atqe plus !1os à voir;'diplodgcus çt --rez Emmanu
i:.n*ffi" I
61 pai les petitl-animaux à sang çi1aud-qug Yves voula,itlr'l.irnonqrer).ôe qui chagrinqle Seigqeui,Cgst q,r" e..rx. rii dni^k. ),lUVO1f COt.â
'pas.enôore .iront Suffisa
ieÇu ia bonne.parole{è leur Créâteur.'Onènvo1zdone un Ange sur place pcltrrqulil-qlench4rge Et ce fut Dômintque. .
:M11.! pofe phloiophique du'messagefùt unip:u trop subril à apprehenderp""r des arumu"-"'dontle volume céréllral étar1pour -êiilê h,f".L"

.1er5roins,_tédurl Ëti fait, il pasiait'quand mêm9 1âplupatt de leur tempg à mânge!, dormir, se teproduire qt, plus gÇngntâux yeux-du ,:ctaillé dans 1
: r rair nl,'c -'
Seigneli et.dàric'.deDgminiquè, se foutre iur la gueule:I/Aiigcrde.puissancçchoisit-alorgunrdin'osaureafin qudsoii lg.,riiessa$ei, .deDieu
et qu'il potte aveclui la.paroledu Créateutde toute chose.Cè.ctrerdinosâurea-v.3it comlne petit norn-Denver,et.autànt diie Qu'ilne fiit J\clusive contl

passpécialement écoutépar sespairs.DevantI'incompréhension crasse de la masserepdlienne, Dominiquesedit qu'il faLlait Frapper les
.ryraigres espiitç des dinoSauieslâvecun s).mbole.fort: D.enver,allait.sesacrifiei-pout eùx. Plus fort'.eiecotç,il allait se faire i-tuciûçt.
'Mais ';1...
1a.màgnifi{ueid-{çde D-ôminiquri..ne servir'à iièn,,décidémentles dinb,sautes'nlenavaiént rien.à.faire de iâ'patole de Dieu'et Alor
' ''- '1", ,
c o o t i r . . r a i e r i i ; s à b " r . o . r . r ..r.. , : , ..-.... : . . , . " ..r. .'.
'.taya
O!""ot a9,1ol serrriteui, Dieu de'la cè"tion 1éi.dinosautes, ,^., ro.rrt. .onsidération pour les pauvresscientifiquesqui,
, 1.-.fr..
guelque! miiliorrr.âiarirré.i plus tard, s'étripetaientà propos de cette mystérieuse.:diiparition, En âttçndant,Dorr!ruquà gatde.lulitiès La fin de ce
mauvaissouveqir de,l'afJirire*Denvert?.Dlautant pluS que Jésustr'^.f^it qoe repiquèr.segidééj à lui et lèsia appliquéesà une espèceun .),rminique s'a
peu mieux dotéecérébralement parlant. -;s balbutiemr
:rptent des m(
.:. la RZO onr
'.l.ris
Q-abyrinthe), soit pour éliminer les éléments qui pourraient verur mille solutions, il faut qu'il intetdise aux auttes d'enquêter et pour grâce à 1
disttaire Ânges et Démons de leut face à face (le Bureau, et dans éviter tout recours devant sa Grande Gétiattie, il faut mettre r.:.idromalius
une moindte mesure, 1esJustes). Or le moyen 1e plus radical de celui-ci au rencard. .rjl), tout esr
retourner aux bonnes vieilles oppositions originelles, selon Cela faisait quelques temps que Dominique préparut son m1ïr1 ::rciellement
Dominique, c'est d'anticiper 1a Stella Inquisitorus (pour ceux qui coup d'état. Bien srlr, il ne pensait pas 1emettre en applicatron aus-s; :.:s de détails
ont besoin d'une traduction, voir l'encadré correspondant). A cette vite et sans "tests" préalables,mais il est dans f impasse: s'il veur :-. mpath)' for
fin, il monte avec l'aide du complice habituel, Andromalius pour teprendre 1eschoses en main, il doit écatter Dieu le temps de tour tri..1.-..t
ceux qur ne suivent vraiment pas, un ptojet visant à ctéet l'anté- remettre en place. Bien sût, il v a Yves qui représente un danger. ^ : r b l è m e se n '
christ. Et oui, tien que ça ! mais inruitivement, Dominique se doute que celui-ci ne va riec -' nmence à lu
Grâce à du matérie1 de pointe et à giânds coups de pouvoirs, faire, étrangement. Certes, il se méfie de I'Atchange des Source. :- Dieu passe
Dominique est à deux doiSs de posséder un bel antéchrist juste mais il n'a pas d'autre solution, et il sera toujours temps d'aviser s: _' _ _r_e c' "f e_r ' _ nrl'r"r c_
comme iI faut pour foutre le bordel sur terre et forcer Dieu à Yves fait mine de se rebeiler. r-:changesne i
anticiper la Stella Inquisitorus (censée arriver une dizaine d'années .: permet d'
plus tard). Mais f intervention d'un gtoupe d'Anges et de Démons *e est meilleur
Oominique qu'un8ôyushi.r-- ::.',goui11es
en r
(sans lien ar-ec le Bureau) va faire foirer son plan dont il rejetteta 1a , i' (8enoui,lui il le réussit \ombteux
faute vers un renégat d'Andromalius. Le petit problème c'est qu'en I 5oncoupd'étaU :,rchange de
fait son plan avait marché pa{aitement, mais comme ni Yves, ni ' :lus et de s
I{ronos ne l'entendait comme ce1a,i1s envovèrent une équipe dans Le 3 septembre 1997, Dominique pâsseà 1'action et met Dieu e. : : , l e t s e t s e se
le passé pour éventer la machination de Dominique (pout 1esdétai1s vacânces, tandis que Andromalus s'assure de son côté que Satan n.
vo1,ez ie supplément Rigor Mortis, puisqu'il contient ia campagne va pas venir les ennuyet non p1us. Le lundi suir,-ant, Dominiqu. .:1
qui telate ces événements). savoure sa victoire. Cettes Laurent semble avoir des difficultés . '(| I
L
Enfin ça, c'est pour la petite histoite cat Dominique ne sait lâcher le morceâu et le Conseil Divin s'est terminé de manière plu.
même pas qu'il aurait en iait du gagner et toute cette histoire chaotique qu'une réunion de Princes Démons. Nlais l'Atchange d.
respire bon 1emega échec. la Justice est seul maître à botd, Yves se complaisant dans so: Les êtres hr
Deuxième incident, la découvette du Buteau pat son camarade attitude de neutralité bienveillante habituelle. Dominique a i. l-:-qeset leur e

Joseph et le btuit fait autour de cette otganisation. Là, ça craint un pouvoir et i1 1ui faut remettre de l'ordre au sein de forces du Bie:: : :oin de s'oc(
maximum pout 1'Atchange de 1a Justice. I1 n'avait tellement pas Pendant ce temps, 1e Bureau peut se démantelet presclu. - sais qu'il er
prél'u le coup qu'il est obligé de mettte au point un plan d'urgence tranquillement (p1us de tenseignements dans I'encadté "Queique. <_pr-"h n r r r i . , ,
r*_.'_-
en quattième vitesse. Comme celui-ci ne pourrâ pas être efficace à précisions sur le Bureau').
cent pour cent et qu'i-l nécessite un peu de temps, Domimque sait Et ça grogne dans les tangs des Anges. Il y en a un certri:: Les animar,
qu'il doit éviter au maximum les investigations des âutres nombte qui n'aime pas Dominique, mais il faudta bien qu'rls s' :s pas ce qu'
Archanges pour ne pas être découvert. Pour ça, il n'v a pas douze habituent. Il y en a d'autres qui trouvent éttange ce brusque ar.: . : : s e rà J o r d i

64
poursuites contre Ia troisième force. Mais le gtand manipulateur La violence : utile lorsque les fotces du Mal en font usage. La
Dominique a pré'ç'u ce type de réaction et met en place une manipulation est souveflt bien plus fructueuse. SI faut faire appel à la
;te câmpagne de désinformation, I'opération Caducée. Le but de violence, je laisse les gros bras du Paradis entrer en action (en vérifiant
plan est de laisser penser aux Anges que la troisième force n'est toutefois quïs ne fourrent pas leut nez aux mauvais endroits).
fait qu'une intoxication médiatique des Démons et que ce sont
qui en tirent les ficelles. Bien srir, rien nlest plus faux. Mais en La politique : je ne m'y intéresse pas. Elle devrait être du seul
des cultes mineurs ou en les montant de toutes pièces (en ressort de Dieu. Comme Celui-ci est actuellement au repos, il me
t soin de ies garder ctédibles) avec des Anges biclassés de pataît essentiel de ne pas s'enliser dans des quetelles de cet ordre et
Emmanuel dans le rôle des méchants Démons, il espère bien nous contenter de suivre Sa patole.
ccirvâincre pas mâl d'Anges. Une fois que ces convaincus
suffisamment nombteux, Dominique laissera le bouche à L'ordre et la discipûne : c'est mon seul but. Dieu ne peut être
parachever son plan ('opération Caducée est un peu plus servi que dans I'ordre et la discipline absolus. Dans sa grande
dans I'extension Habeas Corpus). A ce moment rien ne bienveillance, Il a datgnê me confier le rôle d'y veiller au Paradis et
plus empêcher que tous les Anges se mettent efl guerre je fais de mon mieux dans ce sens.
contre les Démons.
Les Archanges : ils sont purs, ce qui n'est pas le cas de tous
Ies Anges. Toutefois en cette pédode de trouble du Conseil, il
Alorsmonsieur
|Archange,
heureux
? m'appartient d'être vigilant afin que tous restent fidèles àlaparole
& de Dieu et qu'ils n'entachent pas cette pureté qui les honore.

La fin de ce millénaire est en fait bien meilleure que ce à ouoi Les serviteurs : même mes serviteurs peuvent être tentés par le
ique s'attendait. Bien srlr, i'opération Caducée n'en est qu'à péché. Il faut démasquer les brebis égarées et les remeftre dans le
balbutiements,et le dsque existe que des importuns inter- droit chemin (ou les éliminer si leurs fautes sont rop gtaves).
t des membres du Bureau. Pat exemple, les Jordi intégristes
IARZO ont réussià causerde sacrésdéeâtschez les Buralistes. Le Bureau : je n'ai rien à rlire sur cette affatte, i ne conv_ient qu'à
is grâce à l'intervention in extremis de Démons envoyés par moi de m'en occuper (une idée prodigreuse foutue en I'att pat ce
(qui comptait se récupétet le Bureau pour lui tout crétin de Lautent. S'il ne s'était pas mêlé de cette histoire, je bénéfi-
tout est rentré dâns l'ordre et les restes de I'organisation cieai encore du meilleut service d'âction imaginable).
iellement honnie vivotent touiours bien ttanquilement. Poul
de détails sur cette affoke. reportez-vous à I'excellent scénario Les vacances de Dieu : une bien bonne chose que notre
vmpathy for the devil" dans l'extension éponyrne. Seigneur se décide à prendre quelques vacances aptès des millé-
Finalement, ce qui s'annonçait comme une série de rès gros naites d'activité sans interruption. Je suis persuadé que Sa cure Lui
s en vient à servir les intérêts de Dominique. Sa régence fera le plus gtand bien, d'autant pius que son établissement de villé-
à lui plaire et il espère que les années de thalassothérapie giature est tenommé pout ête l'un des meilleurs.,. une garantie
Dieu passerontlentement (il envisagemême de proposer à Dieu supplémentaire pour notre Seigneur.
rester plus longemps). Faire face à I'hostilité de quelques
s ne lui fait pas waiment peur, et sa position de pouvoir Le Mal : nos ennemis de toujours sont les forces du Mal. Il faut
permet d'âsseoit définitivement sa tranquilité maigré les Ies combattre sans répit et sans pitié et ne plus se laisser distraire
'ouilles en tout genre qu'il ne peut
s'empêcher de monter. par des oppositions qui ne sont qu'annexes.
Nombreux sont ceux qui apprendtofit encore à se méfier de
de la Justice, de sa mauvaise humeur, de ses plans Le Grand Jeu : il est nécessaire de le recenuer vers ce qu il était
et de son aigreur légendaire lorsque i'on contrecarle ses à I'origine,
c'est-à-dire une lufte ente ie Bien et le Mal. I1 ne faut
et ses envies. plus se préoccuper autant que nous I'avons fait des intervenants
annexes. Depuis le congé du Seigneur, iI m'incombe également de
m'âssurer de sa bonne marche.
CequeOominique
pensede...
L'Islam : l'idée de la ctéanon d'un "nouveau front" nétait pas
mauvaise à i'origine. Il est dommage que les Archanges aient, un
I-cs êûes humains : ils ne m'intéressent Das. Seule la oureté des temps, perdu lew temps à nous combattre. Je trouve également
et leur efficacité m'impottent. Je laisse à d'autres Archanges ennuyeux qu'ils se défient de mon autorité malgré les vâcances
soin de s'occuper de I'Homme En ce qui concerne leur pureté, du Seigneur. J'espère qu'ils finiront par changer d'avis sans mon
sais quT existe quelques Archanges qui la suwei-llent de près intervention qui serait plutôt musclée.
patticulièrement).
La toisième.force : elle ne doit plus être la cible première de
I-es animaux : sans intérêt. Plus encore que les humains, ie ne nos investigations, si nous en renconffons des reptésentants sur
pas ce qu'ils ont d'intéressânt. Je n'ai aucune objection à les nos chemins, il nous faudra les détruire sans pitié. Mais leut
r à Jordi. poursuite n'est pas et ne doit jamais être notre pdorité.

65
mauvalse ten(
étre plus offe

ProPfe telfaln

Janus : il n
propos,maisi
à jour. En an
leurs ftuits et

Jean : iI es
Foudte,tant il
dgaux.La qua
ctt-icacitéexct
rrennepas à s

réunissent latgement assez de guertiers pour combatre Satan par


Relations
aveclesautresarchanges les armes à eux deux.

: peut-être patfois un peu trop bavatd, j'apprécie tout de


Didier , Les pius p
€e jeu men'ei
Alain : le dossier de cet Archange est plutôt confus. Ses liens même son rôle lots des Conseils. Il est souvent nécessaire de
r-es) et le se
avec Ie panthéon égyptien ne me font pas 1e meilleur effet, quand ttouvef un médiateur coftect pour âtténuef ceftâines tenstons entre
crtenslons ar
bien même il autait lutté contre eux. Je préférerai latgement qu'il se Archanges. De par son rôle, il me sert ef{icacement puisque je sors
en
contente du rôle qui est le sien et qu'il fabrique son fromage de souverlt avantagê de ces médiations. Il doit néanmoins se reprendre
I'exis
chèvre dans son coin. après les événements gtaves qui se sont produits entre Lautent et
n'est pas il
Miche), afin d'améliotet la siruarion.
Ange : je n'apprécie guère Ange. L'idée de débaucher des
Démons ou d'auttes abominations et 1esfaire rejoindre nos armées Emmanuel : la manière dont il attive à in{iltrer les armées de \Iaintenanr
est absolument hideuse. Il est hots de question que j'apporte mon Satân est digne d'éloges. Mais il doit se méfier de 1a trop grandc ,1,nges qia
soutien à un tel individu sous quelque tarson que ce soit. fréquentation des fotces des ténèbres, iI ne faudrait pas que certalns service. Pr
des Anges à son setvice soient tentés de passer du mauvais côté. pourraier
Blandine : I'Archange des rêves est l'une des petsonnalités
majeures du Paradis. Sa puissance et son efficacité 1ui offrent de Francis : Ia dipiomatie humaine n'est pas mon affaire. Mais je 1) la plus s
bonnes citconstances atténuantes à certains comporrements reffouve un ernemi commun avec Francis en 1a personne de reneg
doureux qu'on lui attribue. 11 faut savoir ménager les bonnes Malphas. Ce Prince Démon cherchant à semet la discorde aussr de firite
personnes au Paradis, et Blandine en fait partie. bien chez les humains que chez 1esAnges. Si Ftancis se donnait l.l fait générai
peine de s'en apercevoit et âcceptait de coilaboter de manière plus les An
Catherine : le dossier de Catherine est plutôt chargé et j'aimetais fréquente avec mes setvices, il nous serait plus facile de mettte en
vivement avoir la possibilité de rencontrer cette personne âfin de échec les Démons de Malphas. 2) fÂrrge fz
mettre âu point un cettain nombre de choses. 11est ttès regtettable la reconvr
que I'on puisse penser à l'existence d'Archange rcnégat, ce qu'el1e Gabriel : il a signé sa trahison en encourâgeant de maniète trop
est de fâit malheureusement. enthousiaste la ctéation d'u1ç lsligion altetnative. Même si nos -3)sional'
relations avec nos "cousins" musulmans se sont calmées depuii Ange au ven
Christophe : un brin puétil mais au moins celui-là ne vient pas Gabdel a bien compris et se cache depuis pout évitet 1e juste ne pas fr
perturber mes plans. Tant qu'il se contefltera de me tirer la langue châtiment que je lui infligetar.
en guise de désapptobarion, je ne dsquerai pas grand chose de lui. 4) si on est
J'aimerais juste qu'i1 perde l'habitude de faire des rematques inutiles Georges : L'Atchange de la Purification a choqué trop de lecooverû
et stupides en plein conseil des Archanges. Surtout lorsqu'il s'agit monde en commettânt un excès de zèIe.Le massâcre du peuple ttc mals ner
de jugement de valeurs de sa part. et des dragons était peut-être une erreur mais la sanction tur
exemplaire. Il est toujours présent au Paradis et je sâis que si ic 5) detnière
Daniel : son técent changement d'attirude en a surpds plus d'un besoin s'en fait sentit, il se fera un plaisir de reprendte du sen-ice_ ueDominiqt
au Patadis. Je n'ai qu'une seule cdtique réel au sujet de Daniel, il a Il n'est bien sûr pas question de tetirer ses ârffibutions à Laurent. ou \-rentIe f
top tapidement oublié son rôle odginel pout devenir un simple
guerrier. Même s'il est compétent dans cette activité, pouvofu nous Guy : je n'ai pas grand chose à dite sut lui. 11 est accompli ce Dans tout l
opposer à Gazrel dans tout les phénomènes sismiques me pataît de pour quoi tl a êté nommé Archange sans qu'on ait beaucoup suf sl un(
la plus haute importance. D'autant plus que Laurent et Michel d'objections à lui faire. Je pense tout de même que Guy a l: ne reP

66
r.iu\raisetendance à s'opposer à moi alots qu'il pourtait parfois Jean-Luc : c'est en quelque sorte un bouclier angéIique. Son rôle
':e plus offensif lotsqu'il combat les sbites
de Malthus sur son est patfois capital mais je ne ctois pas que les humains aient besoin
: rpre tetrain. de tant de protection. Jean,Luc devrait recentrer ses activités sur les
Ànges importants sur la terre.
J a n u s : i l n e m e p l a i r p a s r r o p , i e n e s a i sc e c l u i s e r r a m e à s o n
: rpos, mais il y a quelque chose de louche que je Iinirais par percer Jésus : le chouchou de Dieu, qu'est,ce qu'il a pu m'agacet
:1rur. En attendant ses activités au setvice du Seigneur
portent celui-là. Avec ses airs de grand nigaud, il a toujours eu les faveurs
.:r-sfruits et je n'ai donc pas d'autres gdefs à son égard. du Grand Barbu. Il n'est pas dangereux (sauf peut-être sut le plan
olfactif) surtout depuis que son chet "père" est âu repos. 11n'est
Jean : il est pârfois utile de remertre à sa place l'Atchange de la pas exclu que je I'en'oie r.'isiter Dieu, pendant un an ou deux,
udte, tant il se ptend à oublier que nous sommes théotiquement histoite de Lui faire plaisir.
-'.rur. La quândté de matériel qu'il a créé pour nos fotces et son
:::cacité excuse ses incartades pouf le moment, mais qu'il ne Jordi : je ne m'intétesse pas aux animaux mais il faut bien que
,nne pâs à se prendre pour Dieu... ou pour moi. quelqu'un s'en charge. Encore un Archange qui n'est pas trop

Quelgues précisions sur le Bureau

\Iaintenant ietourrrorrr..àrr.on pzuptus de piâgmatismeet à des dérailsqui concernentdavantageiçi"u. ltutrç"e:devienneir! tous


:;s Anges qui étâienJrnerilbr€sdu,burcàu Gti., D?rno.r, maii cela'concerne'moinsDomrnique;..I1est hoi, d. ql,.àon d. les.remettre
::r ser\ice.?ieririèrement pàtce qrie.èelaferait lôuche,tous.cesAnges à nouveaudisponibles'eideuiièmementparce.qùeieitains ilentrè
::r pôuttaiént balanèetDominique. Alors plusieurssolutions sont utiiisées.
....''.-..:...'.'-.,....
1) la plus simple, et cel1ê utilisée pour lâ.:plupart.des membres de la légion (le groupe des "déchets" du-Bureau), l'Ange est declare
.: rmme.renégâf. De toute maniète.c'est.ce qui ce setait certâinement produit si i'Ange n'avait pas intégré le Bureau.
Comme oq lâisse un
':;lai de fuite-misonnable !.1a petsonne concernée et qutelle a lâ garantie qù'elle ne sera pas .pourchassée ar-ec trop de véhérnencè;, s1ls re
-: tait géntralement pas tépétet deux fois la consigne.i'arr,r.unè de ne pas ême pourchassé est d'autant plus valable que cq'sont généra-
.r:nent les Anges de Domil-rique qui se chatgent de cette tâçhe.

., .. '
2) fÀnge fait partie dè la CIA,(Ls .litcr du.Bureau)et a-aussi1'éxttêmçav.4ntage
d'êtte égalementau selr.icede Dorninique. D4nS ce
:.is,lareconversoqest fâcilepuisgLle tend sesbrasvers ces.Angesd'e*cepiiàn. .- i. .. .
lç.Lâb\''rinthe . . .... .
i:l . . . . .... .: .

3)sr,onal'assurance.quefAngengcafteta'pas(p^rl.*.*pi.pui.éqo.. sonmeilleqramiestmaintenant,rnDémondeCtocell);orimet
:'.,..'Y.--.'-'-_'/,"....^-:
\nge'au vert quelque temps et.on le remêt en service 4p1ès un délai-d'attenæ variablç (on âale les remiiês en setviie dàns le remps
:.,rut nè pas faite louche);

4) si on esi gût QuelAnge por..u d", problèmes,àii^-r.-r, on lui paveun stagedairsles -ar.h.rlirrær^édi"ir.i. Preinreies.Litio1, i1l
: rt reconverti
:it recôhverti en arryç rr-tâgique;
rr-ragique; quel,gloraux
quel glorieux destin.,Deuxième
destin.Deuxième solution,
solutioir,moins glorieuse,
gloiieuser:ôn
on coince
coincç l'Ânge
l'Ange sur une rnarche.où il tti,ua
::en, rn4.11rie-n,mêrnç pas 9...............q
m9y9n d.çsoitie icceôsibl9
-" : ., '.:... .,.
5) demière p.ossibiliié,!a moins utilisqe,on fait passeriAnge dansI'autre camp.En fait, i! s'agr1d'éçhangèpuisquepour.chaquêÀnge
..]r..D:TTgl.. fait passerde I'autre côté,.Andromalius"offte" un Démon, .anciendu Bureaului auisi,au bon soin d'Ange (sans1uidiry
:.oùvient1eD!rrionbie4ente4du).$iryp]êçtdémauvaisgoût,n'est.cep-asl....-:...'

^:.-.-,..-.,',-i..''....-.^....
Dans tout les .^ll.11 t:1 j-oueurq pogsédarent des Anges ar-iBureau, il parait difficilément concev4ble qJils:eondnuent à les:jouer. Sauf
':en srir,si ùire catrièie dè renégats les tente, c'est'à-ditç plus.de .pouvoir ptivilégié et un-PP rçgagne.par semaiûe. Dernière
precisron, la
\laison.rieteptendpâslèsanliênsduBureau(i1 qefaut'paspoorr",quundmêÀe): -: i ,...., l ,.

67
gêflânt pou( la bonne matche de mes opérations. Le seul ptoblème Walther : sans aucun doute un êtte puissant, qu'il convient de
est qu'avec Yves il est mon seul "aîné" encote en place et que s'il gatdet dans sa manche en cas de coup dur. 11 est assez difficile à
lui venait des envies de pouvoir je me teffouverais dans une cernet dans sofl comportement génétal mais je ne ctois pas que,
situation ptoblématique. Heuteusement, il est loin d'avoir toutes malgté ses origines parennes, sâ pureté soit à mettte en doute'
ces ptétentions Pout Ie moment. L'exorcisme reste en plus une arme de choix dont les Démons
n'ont pas vtaiment l'équivalent.
voit plus souvent
Joseph : il est 1eqpe même de ce que i'aimerais
parmi les Atchanges. Il met tant d'entain à accomplir sa tâche que Yves: en tant que "premier ctêé",i' doit être plus tespecté que

c'est un plaisir que de le regatder' Je sais que ces méthodes sont n'importe quel autre Ange au Ciel. Pat ailleuts, et malgté le pouvorr
contestées par beaucoup et qu'il n'est pas forcément ttès sociable, "politique" cettains qu'il détient, i1 reste 1e plus clair de son temps
mais comme je 1e dis souvent "seuie l'efficacité compte"' effacê et n'intetvient que de maniète retenue dans 1es affaites
courântes du Conseil paradisiaque. Cela ne fait que tenforcet le
Lautent : sa violence et son achatnement à combattte les poids de mes ptopres actions à f intérieur de celui-ci et je temetcle
Démons sont des points positifs. Toutefois je n'apprécie pas ses Yves de me laisset les mains libres pour agir'
derniètes crises d'insubotdination'
Le commandant des armées du
Seigneut devrait tapidement reventr
au ton qu'il utilsait aupatavant s'il ne
veut pas subit à terme le même sort
que son prédécesseut (ce ne sont pas
des menaces mais un conseil avisé).

Marc : un peu trop intéressé Par


l'atgent pour être comPlètement
honnête, il teste un adversaite
redoutable de Mammon. Lorsque
I'on connaît la puissance de ce
Prince Démon à notre époque, i1
est notmal que Matc utilise une
partie des techniques de son adver-
saire. Il convient juste de lui
rappelet de quel côté il se trouve
lorsqu'iltente de nous vendte un
ptoduit soi-disant exttaotdinaite.

Michel: certes un ancien Païen, il


est I'un des ttès bons combattânts du
Paradis. 11est surtout moins botné et
moins fouille-metde que Lautent. Je
sais qu'il me dent grief de cerlâines
actions que i'ai menées à son
encontre par le Passé mais il se
rendra vite compte que je ne désitais
pas réellement lui nuire.

Novalis : il a de grandes potentia-


lités mais il les gâche en suivant une
ligne de conduite abertante. Dans la
mesure où la dtogue, douce ou non
(tout comme i'alcool et 1e tabac
d'ailleuts) est une invention de Satan,
il setait intétessant quil en cesse la
consommation immédiatement. Peut-
êtte qu'aptès une crrre de désintoxi-
cation appropriée, il pourrait être à
nouveau le puissant allié quT a été.

6a
$

... complenez bien, Seigneur Dotrinique, il nc p,.tn-.rirf.l\ frc\-, 'ir r.rncré:iction cle ce tlpe. PersonÊeici n'imaginait
rue cela pour-ait...
Tais toi immédiatemenf, rf con\-oquc-rnoice sombfe crétin I
T n u i d e ç L r i r cS e i g n eu r ' .
\1ors que l'Ange subalternc tllait ventre à terre, Dominique lelut une fois cle plus 1eclossicr irrri\ c Llnc hcr-rrcplus tot
'Lrr son bureau. 11n'en revenait pas d'un tel nir-eau de stupidité au sein de ses propres forces. t\h, il-sclcr-aientbien rire
-'.'ux d'en face, d'une telle déconr.enue médiatique.

\. ionerrr f)nmini,ilre \ôrq m r\e/ fqit -e tnr n" e" "l e r


" """"'1"-

l.'iromme qui se présentait à l'Âtchange de 1a-|usticene pou\ait masquer une cettaine gêne. 11était dans ie cotps d'un
romme d'une bonne cârrure, le teint sombre, voite franchement hâsàné.Dominique, quant à lui, ar-aitdonné à son
.\'iltâf une âppâfence stricfe, une tèmme c1'unecluarantainerrnneesen tailleur sombre. Son regard laissait facilement
.llr-incr I'arr-lpleurcle sa co1ère...
\ ,rus ar-ez unr pctitc idée de 1araison pour laquelle ]e suis descendu r.crusr-oiL slrr tetre, n'est-ce pas ? \rous imagincz
'rn'rpleur
du c1ésastreclans cette couche de la population. Nous risquons une grosse baisse de popuiarité cie la ioi avec
, \ a l l (r i ( s .
Seigneur, je peasais sincèrerneat que i'issuc clu problème serâit fbfcémeni en notre faveur...
\lais vous yor-lsêtes trômpé. cspeced'abrutr I Des centainesde personles implorant I'aide cle Dicu, unc cou\-erture
rrc:diatiqueabsolument monstrueuse et \'olrs ne trouyez rien de mieux à faire que de vous plântef lamentablement.
),rurquoi a\:cz-ïous insiste poul monter une paleille opération ?

lr pcnsâis qu'il I ar ait un sr-mbole fort c1u'ilfallait exploiter d'âutent plus qrLenous pour-rrrns espérer ralLierl'opinion
,pulairedans un lers où 1apolitique ne nous cst pâs spécialementfavorable...
... et maintenant \-ous êtes ser-r'i.fudiculisé pâr l'un dc nos cnncmis svmboliclues de ce XXème siècle et en pius chez
' ,-çalliés,dans un pa\:s ou notre int-luencesur les sphères tle pour.oirs nc peut êtrc contcsté. Sans cr'mpter qrle c'est

. . l i c c . q u e n u u s i n t ' l l r r o n .qu f f i s a n t m c n rt.l u i a . i g n . i n , , t r ( c c l ) r ' c .


(-'est-à-direque nous n'avions pas d'hommes à nor-Ls placés clalrscette brig:rclc.
intclviendlair:nt ? Il ne lou,. étart pas \ienlr :i 1'esprit de
i:r i1 vous était impossible de prévoir que ce serait eur c1r-ri
,cr:riscr I'opération dans cette éventualité ? Ah ca poul collcr clcs plcuri:uses elui inrplolent i'aicle dr-rSeiuneur, vous
'.s fort.
Qr-rand il s'agit de mettrc des jolis peûneau-\ avec écrit en gr),\ "Dicr-i cst ar-ec noLrs", \:olrs ]r pensez. Vous
-pelez mème le s médias cfl masse. tr{ais r-ous ôtcs incapable cf imagintr que 1e-.torces cie pc>licedu pâvs \-onr faire
' l 1 r ' c f c rl a l c , i . , .
ilais contre l'opinion public1ue...
ne sais pas clui est le Démon qui a
1:t bien il faut croire qr-r'iiss'en fichent de l'opinion publi<1ue,no-câd\-ersâires.Je
. I'icléed'appeler la police mais ii \â monter en grade 1ui I Àutant vous dire que \-ous avez intérèt à .ltrc bri.llant dans
:re exposé de solutions potentielies,si vous ne roulez pas rcle nir a\-ecmoi au Paradis.
'
\nge prit une grande inspirrtiun ct commcnce son exposé sous le regarcltouior-rrsnoir cle Dominiclue.

.:clquesheures plus tarcl,Dominique n'était qu'à mt,itie conr-aincupar les différentcs possibiiitésprésentéespâr son
'rble terriLeur.

:-coutez-moi bien, c'est votre clernière chance dans cette histoire. Choisissez 1a solution qur r-or-rssemble la plus
NIâis sachezbien qu'en cas cl'échec,r-ous sen-irez aur essaisdes techniqucs cxpérimentalesde Joseph. \rous
r.Lptée.
.z bien compris I Si, par le plus grand dcs malhcurs, le pctit F.liianr-enaità renuer à Cuba âvec son père. je ne \ous
: clonnerais pâs cette humiliation.
de l'administr
les missions, 1
"Qui ca ? Moi ?"
Et Emmar
Réponse naturelle dtEmmanuel l'Enfer, est s
,{rchange qui
Passe son ten
été repéré. Pr
Emmanuel n'ardve pas à mettre le doiç dessus mais, depuis qu'il En fait, il semblerait qu'Emmanuel subisse le syndrome de forces du M:
se pose la question, il est de plus en plus intimement persuadé que I'espion infiltré : quT ne voit plus clairement quels sont les obiectifs renouet des
quelque chose ne tourne pâs tond autout de lui : c'est une sensation de son camp, sa différence objective avec I'aurre, l'objet de sa histoite de tei
éttange, diffuse, presque imperceptible mais toujours là mission et qui il est vraiment. Pas au point que I'Archange soit près Et I'Enfer
L'imptession que quelque chose n'est pas notmal. à craquer et à chânger de camp, non, mais en tout cas au point où propres espi
Et ce qui ennuie beaucoup lârchange du Double Jeu c'est que il commence sérieusement à remettre en cause 1eprincipe du Grand fo',illant danr
ce quelque chose est totâlemefit incernable : un peu comme quand Jeu, le respect de ses règles et les lois des forces du Bien... parvienne à f
vous âpercevez quelque chose du coin de I'ceil, à I'extrême limite de Â1ors, Emmanuel compense ses doutes et son absence de sions ne com
votre champ de vision, sans savoir véritablement ce que c'est. Et confiance en lui et en sa mission par une âttitude ^ftogante, temps que Di
quand vous vous retournez, ce n'est plus 1à. effrontée, cynique, voire un poil insu1tante... C'est l'élégance de Emmanuel
Et bien c'est ce que ressent Emmanuel en permanence - il a sans sa soufftance... profond de 1u
cesse i'impression d'êtte décaié, de n'être pas à sa place, d'ête dans les yeux
étranget à lui-même. En gtos, I'Archange du Doub1e Jeu n'est pâs petsuadé qu'il
bien dans sa peâu.. . 11a en fait commencé à s'en rendre compte il Lesdébutsde J8... tend la main,
y a une bonne dizaine d'années, quand sa mémoire a commencé à mène au Pata,
iui jouet des tours... Oh, pas grand chose, le genre de truc qui ,,r. -. .,-,,
arrive à tout le monde : quand vous êtes persuadé que I'interrupreur Âu commencement, au Paradis, tout a1lâit bien. Emmanuel quoiil retour
de la salle de bain est à droire de la porte alots qu'il a été de tout dirigeait une troupe de gardiens de la Cité Eternelle, puis, vint la
temps à gauche, quand vous ne vous souvenez que vaguement Chute et Yves vint voit Emmanuel en iui ptoposant, de la part de
d'une petsonne que vous conna.issez pourrant intimement, quand
vous repensez à une situation et que vos souvenirs vous semblent,
pas faux, mais confus... comme si vous aviez dans vofte tête deux
Dieu bien srlr, une mission impottante : il lui expliqua que Samael
et ses forces allait tomber, lors d'une chute horrible à travers la
substance de la réalité même, que cette chute les changerait à
P
souvenirs contradictokes telatifs à ia même chose.
iamais, les rend:rait diffétents, plus durs, plus méchants, plus libtes. Emmanuel
Et puis il y a les rêves aussi : des rêves où I'Archange est humilié, Et ce que proposait Yves à Emmanuel c'était de les âccompagner complot du tr
où ii n'est qu'un simple pion dans un jeu qui le dépasse, où il est dans leut chute, de lui aussi tomber à travers ies Marches serviteurs et (
obligé d'écraser les autres pour se faire une place au soleil... Des Intermédiaires et de s'écraser en Enfet avec Samael et ses fidèles Puis, le revoil
rêves pleins de bruits et de fureur, de combats contre des spectres Pour pouvoir les espionner. Mais, comment ne pas être lui aussi I'Administrati<
grimaçants, de souvenirs à moitié effacés. change par la chute demanda-t-il à lârchange des Sources. C'était dossiers de se
Et puis, surtout, il y a les voix : ies voix qui, de temps à autres, tout à fait simple : Emmanuel allait devenit Ange de Puissance (e
Quand vien
quand il est fatigué ou tendu par exemple, lui padent, dans un flot terme Atchange ne s'applique qu'à pattir de la naissance de Jésus) pour lârchaq
inintertompu de reproches, de critiques, d'accusations... Ces voix et Dieu lui-même l'enveloppetait de sa puissance pendant sa chute, missions du gr
qui iui répètent sâns cesse : "tu m'as tué, ftr m'as tué, tu m'as tué..." pour qu'il puisse conserver sâ pureté. En bonus, il lui accorderait le comptabiTsés
Emmanuel ne comprend plus très bien ce qui lui arrive, il est mal pouvoir de se faire passer pour un des serviteurs de Lucifer et de travail adminis
à l'aise, nerveux, déprimé. Il voudrait bien savoir pourquoi parler leur langage... Emmanuel accepta'. cn Enfer, lui p
tellement de monde sembie lui en vouloir, alors quI ne leur a La chute fut horible : ia douleur était insuppottable, comme s'il d'en haut com
jamais den fait. Alors que, même quand il intetroge ses ennemis sur tombait à travers un nuâge infini d'éclats de verre, qui lui tailla- pas volé ses va
les causes de leur haine, eux non plus ne peuvent trouver de daient la peau, lui déchiraient I'esptit, lacéraieflt sorl âme même. Puis vient
réponse valable... comme s'il repoussait les gens naturellemenq que Mais, tout le temps, pendant cet iristânt qui lui parût une éternité, d'Archange qr
ceux-ci sentent instinctivement quï n'est pas pareil qu'eux. Comme alors que 1a douleur se faisait touiours pius affoce, Emmanuel s'empêcher d'
vous l'avez compris, I'Archange du Double Jeu ne va pas bien. entendait la voix de Dieu. Une voix douce et rassurânte, qui 1ui histoire de can
Vous me direz que c'est normal avec un travail comme le sien. disait que tout allait bien se passer. le bon vieux te
Une telle pression est difficilement supportable, surtout âprès des Et lârchange du Double Jeu s'écrasa en Enfer. Si la chute avait Emmanuel <
millénaires à la subir. Qu'Emmanuel ne sache plus qui il esq peut été horribie, l'atterrissage en était le reflet à la puissance cenr d'années et se
aisément s'expliquer : passer des centaines d'années à tdcher, Emmanuei était brisé et il lui fallut du temps, beaucoup de temps leut mission et
mentir, dissimuler, se cacher, peut fâcilement faire petdre ia tête. pour se remettre de cette expérience pour le moins traumatisante il r- a cette hisr
Imaginez si vous aviez sâns cessepâssé votre temps à prétendre être et, tout le temps, Dieu était à ses côtés. côté obscur dr
quelqu'un d'autre, plusieurs personnes, i'opposé de ce que vous êtes. Ensuite, assez logiquement, Emmanuel se chetche un pdnce qui Emmanuel s'e
Tmaglnez cela pendant des années, pendant des siècles, pendant des lui permette d'accumulet le plus d'informations sur le fonction- faire gtand cho
millénaires. I1 y a de quoi finir par se demander qui l'on esr vraimenr nement des forces du Mal et c'est tout naturellement qu'il choisit ressentir les tai
non ? Par avoir peur de ne plus savoir qui ofl est vrâiment... Ktonos. Ben oui, c'est ie Prince du Temps qui, dès le début, est chârgc hradis afin qut
de l'administration de fEnfer : du genre, recenser les Démons, gérer
lcs missions, ptendre des notes pendant les réunions., khizo alors?
Et Emmanuel, pendant les sept ans que dure la consttuction de
lEnfer, est seul avec lui-même au miJieu d'ennemis. C'est le seul
.\rchange qui ne possède pas de setviteuts. I1 a grave les boules et C'est ce iour-là, que tout à commericé à craquer. Qu'Emmanuel
passe son temps à regatdet derdère lui histoire de savoit s'il n'a pas a commencé à se poser des questions. Comme si le souvenir de la
été tepéré. Puis, ia Cité de Dis, le cceut de l'Enfet est achevé et les chute était remonté en lui et 1ui avait fart fake une petite crise
forces du Mal préparent une délégation pour 1e Patadis, af,n de psychotique pour faire ioli... L'Archange du Double Jeu était en
renouer des relations diplomatiques et de metfte au point cette train de patlet avec Daniel de ce moment terrible de son passé
histoire de lsligion et de lutte pour les âmes des hommes... quand, tout à coup, ii s'est mis à penser, à se sentir étanger à lui-
Et l'Enfer s'apptête à ptofiter des réunions pout infilter ses même. Il était là, absent de son propre corps, en uain de s'écouter
propres espions au Paradis, comme l'apptend Emmanuel en parler et de se dire que tout ce qu'il disait était faux. Qu'il n'avait
tbuillant dans les affaires de Kronos... Il faut absolument quï jamais chuté. QuT mentait. Et alors la voix dans sa tête s'est mise à
parvienne à faire remonter cette info au Ciel avant que les discus- huder : "menteur, menteur, tu m'as tué, tu m'as tué, tu m'as tué !"
rrons ne commencent, d'autant plus que cela fatt un petit bout de La douleur a explosé dans son ctâne et il a dri s'enfuir. Ensuite,
tcmps que Dieu a coupé les communications... iI y a eu un tourbillon, qui venait de lui-même lui a-t-il semblé, et
Emmanuel est convoqué par Kronos. Ça y est se dit-il au plus I'univets entiet s'est fondu en lui avant de se reconsttulre tout
p'rofond de lui-même : je suis gtillé... Kronos entre, le tegatde droit autout (si c'est un peu confus pour vous, vous imaginez à quel
dans les yeux, Emmanuel ne sait plus où se metffe, intimement point ça a pu l'êtte pour 1ui). Et c'était doulorreux... La seule chose
persuadé qu'il va se faire écharper, puis,le Ptince lui soudt et lui dont il se souvienne ensuite est de s'être réveillé au Paradis avec un
tend 1amain, une main dans laquelle il y a la clef de I'ascenseur qui sentiment de fausseté qui n'allait plus le quittet jusqu'à aujourd'hui...
mène au Paradis à travets les Marches Intermédiaites... Le bon côté, c'est que cela lui a fait se poser des questions sur le
'Je
ne veux pas entendre un mot, je ne veux même pas sâvoir de GtandJeu, le Bien, le Mal, et ce genre de choses et que, quand Yves
quoi il retourne. Ie me contente de rendre service à un ami." est venu lui pader de 1aMaison, il était près... La Maison, késako ?
Et bien, c'est un peu compliqué. Vous avez tous déjà entendu pader
du Bureau, cette otganisation ultra secrète chapeavtée p^r
007 Dominique et Andromalius faisant travailler des équipes mixtes
(Anges + Démons) sur des missions qui mettent en péril le principe
même du Grand Jeu... Si cela est nouveâu pour vous, je vous
Emmanuel remonte illico ad patres et déjoue ainsi l'ignoble conseiile d'aller jetet un coup d'æil au chapitte consacré à
complot du Malin (bouh !). Il en profite aussi pout recruter ses Dominique pour en savoit plus.
!É'niteurs et otganiset son travail, sur terre, au Ciel et en Enfer. Toujouts est-il qu'Yves, dans sa grande sâgesse,est un des seuls
Fuis, le tevoilà p^til. aD sous-sol pour ufl long travail de sape de Atchanges à ête au courânt et que I'idée, dans le principe, lui plaît
f.\dministration infernale, histoire de pouvoir faite entrer les plutôt bien. Tout est dans ces quelques mots : dans le pdncipe.
dossiers de ses serviteurs avec 1esautres... Parce qu'en ptatique, avec des Patrons tels que les deux malades de
Quand vient ie Gtand Jeu, les choses se simplifient un petit peu l'ordte sus cités, le Bureâu est une sorte de croisement conre-
pour l'Archange qui peut désormais envoyer ses serviteurs sur des nâture entre la Légion étangète et la CIA... Âmbiance magouilles
s du gtand cornu sâns que ceux-ci ne soient officiellement et commando, quoi.
ptabilisés par Ia li&atchie, ce qui lui épargne un fastidieux Yves a donc décidé de contre âttaquer en dé^nt la Maison : une
-ail administrati{ qu'i1 confiera désotmais à ses grade infiltrés
3 otganisationencore plus sectète que le Bweau, basée sur les
Enfet, lui pouvânt enfin remontet au Paradis pour gérer le tout exemples du Mossad et de 1a franc-maçonnede, qui tassemblerait
'cn
haut comme un bon chef d'entteprise. On peut dire qu'il n'a des Anges et des Démons renégats. Oui, tenégats, vous avez bien
volé ses vacances après des siècles de travail sur le terrain... lu. Et en plus, 1'appartenance à cette otganisation leur permettrait
Puis vient l'an mille et la promotion de Janus au grade de récupérer une vague aura, indétectable pat les moyens normaux
fuchange qu'Emmanuel âpprouve avec fierté. I1 ne peut pâs cependant, la récupétation quotidienne des PP et l'immortalité.
Schet d'admirer le nouvel Atchange, surtout avec cette Et dans quei but tout ça, me direz-vous, avec l'esprit d'à propos
ire de cambrioiage dans les bureaux de Kronos : ça lui rappelle qui vous c r ctérrse : tout simplement ctéer une sorte 4s lsliglon
bon vieux temps et sa jeunesse, tiens. parallèle qui tîavaille à éduquer 1es masses, combatffe l'intégrisme
Emmanuel continue son travail âvec talent oendant des ceflratnes et guider l'humanité vers la liberté. C'est beau. Accessoirement,
lnnées et ses Anges font des merveilles, malgré la difficulté de cela permet surtout à Yves de mettre des bâtons dans les roues
mission et l'antipathie d'une bonne partie du Conseil. Bien srir, de Dominique... Mais, me demanderez-vous, avec cette fâcheuse
r â cette histoire de ttansfuge dânges quli, ayant top
goûté au manie que vous âvez ptise de m'interrompre toutes les cinq
obscur de la Fotce, finissent par y prendre goût justement. minutes, quelle est la place d'Emmanuel dans tout ça ? C'est simple :
uel s'en rend compte mais s'aperçoit qu'il ne peut pas y Yves, d'un côté, n'a pas le temps de s'occuper de gérer une organi-
grand chose et qu'en faig il comprend tout à fâit ce que peuvent sation aussi iourde que celle-ci, bien qu'elle soit informelle et d'un
ir les taîttes, alors, il se contente de maquiller les statistiques au autre côté, n'a surtout pas envie de se faire atûapeî en cas de
afin que pefionne d'autte ne s'en rende compte. ,, découvette du pot aux roses... II a donc chargé Emmanuel de la

7l
mission et celui-ci s'est empressé d'accepter, au tegard de sa pouvoit à tous les sruvivants de ce gente de baston... Désotmais, Le Mal :
dépression neneuse et de ses doutes sur 1esens même de la lutte enffe donc, les "éc\akés", comme ils s'appelient eux-mêmes à cause des humains pou
Bien et Mal. effets spéciaux causés par l'aura, se ptomènent dans les rues, épée quand on les ,
àIa matn, mânteâu au vent, pour s'enttetuet, telles des Mc Leod de de nous. Ou 1

& l,lanuvouloirrentrerl,laison...
base. Avec la décapitation comme modus opetandi favod: il faut en
effet être proche de sa victime pour absotbet son aurâ - mais avec
un fusil à pompe à bout potant ça marche aussi.
Autânt dire que ces tarés ne font plus parti de la Maison et que
Le Grand
D'ailleurs, je r
patticipe des r
Emmanuel est donc le pattasn de la Maison : il s'occupe du s'ils sont attrapés par les membres de I'otganisation, ils passent un
recrutement, de I'organisarion, des éventuelles missions et de la mauvais quart d'heure avant de se retrouver diiect en Enfer, dans La troisièr
protection de ses ouailles. Bien entendu, il nétait pas question qu'il les services de Kronos, histoire que cela ne sorte pas de la famille. potentiel que
appataisse à ceux-ci sous son identité normale : ils auraient mal Toujouts est-il qu'avec la Maison, Emmanuel semblait avoir activités avec
âccepter de travaillet pour un Archange - ils ont déjà donné, metci, ietrouvé un semblant de stabiJité, ce qui lui évitait de tomber dans
et, en cas de couil1e, il ne fallait pas apparaître trop impliqué... C'est la schizophrénie qui le guettait même s'il était toujours loin d'être
pourquoi, Emmanuel s'est créé de toutes pièces le petsonnage de en pleine fotme et qu'il lui arrivait parfois lui-même d'oublier qu'il Rel
Jil, Protecteut des Solitaires, Guide des Egarés, Unificâteur des estJil. Et voilà que Yves décide de reprendre les commandes. C'est
Rebelles, Absolveur des Renégats... Ses serviteuts se reconnaissent pour son bien, sans doute. Mais qu'il n'éloigne pâs trop l'Archange
d'ailleurs entre eux en glissant son nom, ou le chiffre seize, a)lez du Double Jeu de sa thérapie de groupe. Il serait dommage de le Alain: plu
savoir pourquoi, dans la convetsation (du genre : "tiens, il est pas oetdre maintenant... d'auue but qu
loin de 16 heures, tu fiouves pâs que la pub Gilette est nulle?). Et
le pire, c'est que ça marche Ange: ma
Il est donc à la tête d'une secte infotmelle de durs à cuire expéti- Cequepense[mmanuel
de... malgté son r
mertés, entièrement fidèles et prêts à tout pour faire que le Gtand l'ambiance de
Jeu se casse la gueule. Pire, il a commencé à mette des humains vfaiment tfès I
dans la connivence, leur Évélantlaprésence d'êtres sutnaturels sur Les êtres humains : "si nous participons à cette bataille
terre, en contradiction avec toutes les règles en vigueur... plusieurs fois millénake c'est pour eux." Et bla, et bla, et bla, et bla... Blandine :
Un phénomène éttange est ensuite appatu au sein de la Maison, C'est plutôt à cause d'eux en fait. Mais bon, ça vaut le coup, ils sont quand elle veu
quand un des tenégats au setvice deJil fit une petite ereur d'appré- tellement merveilleux, si libres. Je les envierais presque tiens.
ciation. Pour bien vous expliquer poutquoi, il convient de rappelet Catherine
quelques petites choses. Aupatavant, il est fortement conseillé Les animaux : ftanchement, ça intéresse qui ? Non, sédeu- longtemps qui
d'aller lire 1e chapitre consacté à Jean et plus particulièrement 1e sement... Personne ? C'est bien ce que je pensais.
pâssâge consacré à la nature de la ftalité du monde Christophe
d'Insse/Meuveu et qui se nomme Abysus Abysum Invocat. La violence : de temps à autre, un bon coup dans la gueule est nous menons l
Ot donc, la nature des Anges est énergétique. Comment donc pius efficace qu'un long discours. Et il faut bien m'avouer que cela de l'avenir du r
fait alors Emmanuel pour rendre leur immortalité et leuts pouvoirs m'amuse énormément...
aux Renégats ? C'est simple: Yves lui ^accotdé un pouvoit, qui Daniel : fr
coûte 10 PP et qui lui petmet de tordre les Ley Lines autour dudir La politique : je tlot pas à m'occuper de ce genre de choses, depuis que so
Renégat, pour renfotcet son système énergétique. En gtos, en d'accord ? En plus je n'aime ni les extrêmes, trop extrêmes
J'espèreun jou
pompant l'énetgie ambiânte pout pouvoir tevenir à son niveau iustement, ni 1e centre, tfop mou...,
d'avant. VoiIà pour l'immortâlité. Quant à llnvocation et la récupé- Didier: je n
tation, c'est simple. Iiénergie rémanente sert de balise à Yves qui L'ordre et la discipline : mâis de quoi tu me pades là ? Je t'en il fait parfaitem
détourne ensuite l'appel vers Emmanuel ou l'énetgie magique mettrais de l'otdre et de la discipline, moi... On passe déjà ttop de
terrestre vers le serviteur nécessiteux. temps à essayer de sauvet nofte cul alors, si en plus il faut s'apptendre Dorninique
Revenons à nos moutons ou plutôt à notre phénomène éttange :
Par ccerr un tas de règ1esà la con, moi je dis non merci... un véritable da
un beau, jout, deux sewiteurs de Jil se battaient contfe un advef-
échéanceme f<
safuecommun et I'un d'eux se fait ctevet comme une tâche. Par un Les serviteurs : ils me ressemblent beaucoup. Leur mission est avoir aucun tap
curieux effet, son "auta témanente" fût absotbée par son une des plus difficiles qui soit et ils s'en acquittent avec gtand les poux ou ce
compagflon qui récupéra tous ses points de pouvoir plus un, le talent tout en sachant ne pas tomber dans les pièges que leur
boostant suffisamment pour éclater leur ennemi. Comme la tendent les forces du Mal. Ils me font un peu penser à des espions Francis : il z
mission était un succès, Yves accord^ au survivant un pouvoit de la guerre froide quoi... lui,ilyauraitb
supplémentâfue. C'est là que ce derniet fit la petite etreur d'appré-
on en a Pasvra
ciation dont nous parlions plus haut : il crut que le pouvoir supplé- Le Bureau : une très bonne idée qut a été néanmoins pervettie
mentaire n'était dû qu'à l'éclatage sus mentionné de son dès le début par les psychopathes qui en ont lâ charge. Je ne Gabriel: je r
compagnon... et de s'empresser de vérifier en décapitant ses anciens comprends pas vraiment ce qui s'est passé mais j'ai bien f intention lors de sa splen
camarades à tours de bras. de le découvrir.
Consterné pat tar\t de bêtise, mais curieux de savoit où cela
Georges : et
pourrâit bien mener, Yves décida d'accorder un nouveau point de Les vacances de Dieu : ouais, c'est ça.,. racanceset de I
Le Mal : obligatoire. S'il n'y avait pas Ie Ma1, comment les Guy : un rype vraiment bien. Il faut bien quelqu'un porrt nettoyet
humains pourraient-ils être [bres et avoit le choix ? D'ailleurs, 1acasse aptès que les débiles mentaux qui ditigent le Conseil âient tout
quand on 1esétudie de plus près, ils ne sont pas tellement différents fait péter, rt'est-ce pas...
de nous. Ou plutôt n'est-ce pas le conttaire ?
Janus : je suis vraiment fier de lui et de ce qu'il a accompli. 11est
Le Grand Jeu : j'y suis parfaitement à mon aise, metci... vtaiment ttès synnpathique, cool, drô1e, etc. Néanmoins, je ressens
D'ailleurs, je ne vois pas qui pourrait y être plus à I'aise puisque j'y un certain malaise en pensânt à lui, j'ai f impression de ne pas autant
participe des deux côtés. Ie connaîte que je le devrais...

La troisième force : ttès intétessant. I1 y a Ià un enotme Jean-Luc : il me déteste et je ne comptends vtaiment pas poutquoi
potentiel que j'aimetais pouvoit exploiter dans le cadte de mes alors que nous sorrrrnes d'accotd sut la piupat des choses... 11va
ectivités avec la maison. Enfin, qui viwa verrâ... falloir qu'on pade un de ces quate.

Jean : lui, on peut dire qu'il se ptend vraiment, vraiment,


Rebtions lesôutres
ôyec q
Archanges vraiment beaucouoau sérieux...
P
Jésus : si le babos mettait un peu 1esmains à la pâte de temps en
Alain : plutôt sympâ et plutôt ouvert. Voilà un type qui n'a pas temps au lieu de se plaindte, de rire bêtement et de fumer des spliffs
d'autte but que de tendte le monde meilleur. alors peut-être que je le respecterais...

Ange : ma meilleure amie au Paradis. Elle est étonnement mûre Jordi : les animaux c'est bien beau, mais ça ne sert vtaiment à
malgré son âge et représerlte une des seules altetnatives à den. J'aurais pas dû lui expLiquer, peut-être qu'il me ha:rait moins. . .
fambiance de casetne qui règne au Paradis. En plus, elle est
vreiment ftès sympâ et ne se prend pas du tout au sédeux. .. Joseph : on s'est déjà débarassé de Georges, aiors il setait peut-
êtte temps de faire une deuxième tournée de psychopathe à la
Blandine : elle me déteste,je sais pas pourquoi, pouttant c'est poubeile, non ? Ce malade est presque aussi dangereux que
çand elle veut, où elle veut... Dominique mais ça se voit carrément plus. Que celui qui I'a déià lrr
en trâin de sucet un os à moelle en itcanant bêtement ose me dke
Catherine : j'ai du mal à me souvenir d'elle, ça fait ttop Ie conttafue pour voir.
bngtemps qu'el1ea disparu.
Laurent : gnâ ! Taper I Hola, il faut gtandit un petit peu, garçon,
Christophe : il est un élément indispensable dans la lutte que si on veut continuet à s'amuset à être le général en chef. Il faudrait
menons pour ftansfotmer les forces du Bien. 11est le garant vraiment qu'il mette un peu d'eau dans son vin de messes celuilà -
I'avenitdu monde. Dommage qu'il ait un peu pété 1esp1ombs... son intégrisme commence sétieusement à me saoulet Ah, et qu'il
atrête de déclenchet des bastons au Conseil aussi...
Daniel : franchement, c'est un gats vtaiment bien. Sutout
is que son âttitude est moins ambiguë vis-à-vis des fachos. Marc : il m'aide bien à tenir mes objectifs et je lui suis gré pour
un jour pouvoir le convaincre de la justesse de notre cause. cela. Un véritable pto.

Didier : je ne ftéquente pas les fonctionnaires. Non, je plaisante : Michel : J'aime beaucoup Michel bien qu'il soit un peu vraiment
fait parfaitement son travail et calme un petit peu les énervés... trop bourrin à mon gorlt... Mais pourquoi est-ce qu'il me hait,
quelqu'un peut-il me I'expliquer ?
Dominique : je I'aime pas, je l'aime pas, je I'aime pas. Ce rype est
véritable danger public. Ses plans à longue échéance et à courte Novalis r encore un qui me déteste alors que je suis presque
me font froid dans 1e dos rien qu'à y penser. Je ne veux d'accord avec lui. II faudta qu'on m'explique un jout ce que les gens
ir aucun rapport avec lui alors qu'il ne vienne pas me chercher peuvent bien me reprocher...
poux ou ceux de mes potes ou alors on ne va pas s'entendre.
Valther : alors là, c'est le pompon. Je ne lui ai jamais rien fait et
Francis : il a un sensde la diplomatie assezindispensable.Sans je suis sa bête noire, la personne qu'il déteste 1e plus au Paradis...
g tly auait beaucoup plus de bordel qu'il n'y en a maintenant et Je ne comprends pas. A part que c'est un sacré psychopathe, je n'ai
en a Pas vfafinent Desoln, mefcl--. pas d'explication.

'étais
Gabriel : je ne 1'ai jamais vraiment bien connu... f en Enfer Yves : un magouilleur de ptemière. C'est lui qui m'a convaincu
de sa splendeur. de suivre la voix que je suis actuellement mais tout en restânt dâns
I'ombte comme une sorte de marionnettiste... Je n'aime pas ttop
Georges : et un psychopathe de moins, un... Ca nous fera des I'idée qu'il me manipule mais bon, le vieux est trop subtil pour ête
et de iongues vâcances je I'espère totalement honnête...

79
"En tant que Président de la République ftançuse, o'atrive pas, d
(c'est-à-dire cr
j'ai décidé de reptendte les essaisnucléafues."
de l'ue de Fre
Jacques Chirac Pour arriver à
(2 mois avant le cinquantenaire du bombatdement d'Hitoshima') de Ftancis es
déterminée au

La situation de Francis est I'une des plus curieuses qui soit au Un bilanbien caché
Patadis. Pat son statut et son rôle, il devrait avoir une grande impot-
tallce au sein du Conseil Angélique. Pouttant, il continue d'êtte
considéré comme un Archange "mineur" par ses pairs. Songez un Francis n'est pas de ces Archanges qui sont tematqués pour leuts
coups d'éclat, c'est un être qui accomplit un travail de fourmi au Pour parve
instant à I'ampleur de la tâche de Francis : il doit éviter un
jour le jour pour rePousser touiours plus loin les conflits et les aspects les pJ
maximum de conflits sur terte, qu'ils soient armés, économiques ou
tensions. Vous ne rettouverez pas des Anges de Ftancis dans individu de ce
autres. À première l'ue, on pourtait penset qu'il échoue plus qu'il ne
chacune des grandes négociations de I'Histoite car ils ont beaucoup 11est dor
réussit mais nous ne connaissons pas Quelle aaratt été l'étendue des
trop de travâil pout être Partout à ia fois. situation ne
conflits qu'il a évités. Qui a tempété les ardeurs cubaines pendant
Sacré échec pour l'Archange de 1a Diplomatie que 1es deux Toujours bien
\a goeue ftoide (suitout âPrès la crise de la Baie des Cochons) ? Des
guettes mondiales pensez-vous. Cettes mais il a fait beaucoup pour ne pas "écrase
Anges de Ftancis bien sût De même ie fameux conflit nucléaire qui
limiter les dégâts. C'est sur 1es ordres exprès de Ftancis que de dit que ratemr
ne demande qu'à exploset entre l'Inde et son voisin 1ePakistan n-est
Gaulle n'était pas présent àYalta, afin qu'il ne puisse pas demander lorsque cette 1
contenu qu'à grand peine par les effotts des setviteuts de
des lourdes répatations conune celle de 1918 qui n'avaient fait aimable avec
lârchange de la Diplomatie. Sans compter les négociations diffi-
qu'exacetber Ia ftustration des allemands et ptéparé le champ plusieursrepri
ciles dans lesquelles Francis essaie de s'impliquet efficacement
d'action d'Hitler. Sut cette même conférence de Yalta, Francis en corstfuctive tr
comme les problèmes entre Israël et la Palestine ou 1es accords de
personne était ptésent afin de ftansformer 1epremier gros tisque de On murmu:
paix entre Catholiques et Protestants èn Ulstet (même si Joseph
guerte nucléaite en guerre lawée mais plus "douce" (Ia guerre mensongessa
vocifère patfois que les Ptotestants ne sollt finalement que des
ftoide). Evidemment, c'est un dsque qu'il a couru pendant ptès de trtalphas.De f
hérétiques).
cinquante ans mais quand on regatde bien, aucune bombe H ne )'r-es, mais pr
nous est tombée sur la figute (à part peut-être Tchernobyl mais là reellement les
"Je vousle concède
ôisément" on ne peut pas accuset Francis). Evidemment, Ftancis a mieux à pa.rticipe auss
faire que de se pavanet avec ses victoires et s'est tout de suite Dominique er
précipité vets d'auttes problèmes : la situation dans le Moyen-Odent timent savoh :
(où les Archanges musulmans dont pas été spécialement tendres avec mâtuete,
Alors pourquoi cette visible absence d'influence sut les affaites
lui, au moins au début), 1aguerre du Golfe puis Istaël-Palestine. mode d'opr
du Paradis. Premiètement Pârce que Francis ne s'y intétesse pas
vraiment. Après tout, il s'est baladé au Patadis pendant quelques
Un besoin
jg- car il ain
millénaites et il lui a sufû d'un passâge sul terre Pour passer rFr
'fiî
Archange. Rien qu'en soufflant un livte, "De te diplomatica libti" à Regardons ôu mîcroscop.
maintenônt afn d'ac
$F nombteux r
un homme déjà brillant, Mabillon et en le soutenant Pour qu'il soit
publié d'une manière qui soit digne d'une æuvte de cette catégorie.
Francis ptéfère les humains aux Anges, ttès claitement, mais ce L'action de I'Archange de la Diplomatie ne se cantonne pas à h
qui explique aussi sa mise en tetrait des affaites angéliques, ce sont scène intetnationale bien évidemment. Dans toutes les négocia-
les concessions. Lârchange de 1aDiplomatie est un négociateur de tions politiques nationales, il y a du ravail pout les setviteurs dc
premier ordte sans quoi il n'aurait pas ce poste et i1 sâit donc que Ftancis. Sans 1es interventions démoniaques et âvec un peu plus
d'Anges pour i'épauler, il y a belle luette que le problème entre Les êtres hr
dans toute négociation, tl. fa.ut 0ùre des concessions. Et s'il lui est
facile d'en faite à des humains, car au bout du compte elles ne lui chasseurs et écologistes aurett êté adotci. Mais pour Francis ce n'est qu1 sont tou
pâs encore une mission prioritaite car il n'y a pas de vies humaines non. Si je n
coritent pas gtand chose, Francis sait que les concessions que 1'on
fait à un Archange ne sont que taremefit anecdotiques' Cette directement en danget (même si Jotdi lui a déià signifié soo de les
désaccord sur la question). Tant qu'il n'y awra vraiment que xte pouf (
perspective ne l'enchantânt pas vraiment, tl a préféré centrer I'inté-
gtalité de son action sut terre et laisser les débats du Conseil Divin tomâtes pourries qui volent, Francis ptéférera intervenfu ailleurr
au potticien du Patadis. Comme dans les prises d'otages où les capacités ainsi que les Les animar
Car si la politique humaine le passionne Par bien des aspects, des Anges sont parfois mis à rude épreuve. De temps en te consequer

Francis est profondément ennuyé et âttristé Par les manæuvtes d'aiileuts, la tension est trop lourde pour certâins Anges rouillent tt
peuvent péter les plombs. pout air
politiques des Archanges. Non qu'elles soient inintétessantes ces
mânceuvres mais 1Idée que la collabotation et I'entente ne soient Pour 1esnégociations commetciales, Ftancis laisse Matc agr à
guise. Comme il arrive que ce derniet fasse appel à lui, La violence
pas padaites au sein même du Royaume de Dieu le chagrine
possède quelques sewiteuts spécialisés dans le domaine h élevé danr
énormément. Comme I'Archange de la Diplomatie pense qu'il a
mique. Cela s'est tévélé plus qu'utile pour infiltet les débats je n'arr
mieux à faire que de se lamenter sut la discorde régnant entre 1es
I'Otqanisation Mondiale du Commetce (la fameuse OMC) Pâvef pour lT
siens. il oréfète se concentrer sur les humains.

74
n'attive pas, de toutes les façons, à faite fléchir dans le bon sens La politique : mon travail. La diplomatie est 1â forme ultime de
(c'est-à-dire celui de l'aide aux pays défavorisées, qui est, du point la politique, c'est elle qui s'attache à touver où se situe I'intérêt
de r,'ue de Francis et d'Alain, la plus grande priorité du Paradis). commufl de plusieuts parties souvent opposées.
Pour attivet à mener toutes ces opérations de front, l'otganisation
de Ftancis est forcément impeccable. Chaque Ange a une place L'ordte et de la discipline : primordial. Sans ordre, on ne peut
déterminée au sein de lahiérarchie de l'Atchange de la Diplomatie. pas savoir à qui s'adresser. Or sans intedocuteur désrgné et fiable, il
ne peut y avoit de négociations légitimes.

Parlezmoide vousplutôt Les Archanges : il est parfois difficile à ce qu'ils s'entendent


tous. J'ai suffisamment de travail avec les humains pour laisser à
Didier le soin de gérer les débordements dont ils peuvent faire
Pour patvenir à être un négociateur patfait, Francis a cultivé les preuve. Hormis cela, ils sont tous dignes de la tâche que leur a
aspects les plus consensuels que I'on puisse trouvet chez un confiée le Seigneur et ont toute mon admiration.
rrdividu de Ce rang.
Il est donc toujours souriant, sauf évidemment, lorsque 1a Les serviteurs : ils sont tous très coo1, c'est tout ce que je leut
situation ne s'y ptête pas (funétailies, commémoration, etc...) demande. Ce n'est qu'en étant calme et sympathique qu'on a une
Toujours bien vêtu, il noffre aucun signe de luxe insolent afin de chance de résoudre les ptoblèmes relationnels entte humains. Tout
ne pas "écmset avec l'argent un intedocuteut moins favorisé". I1 ne est ià-dedans, l'attitude.
dit que rarement du mal de quelqu'un et 1â plupârt du temps c'est
lorsque cette persoflne fait i'unanimité conte el1e.A force d'être Le Bureau : je nai pas bien suivi cette affaire qui a gênérê de
aimable avec tout le monde, Francis a été qualifié d'hlpocrite à gtands troubles au Patadis. Dans la mesure où cela ne concerne pâs
plusieurs reprises. Quant à lui, i1 préfère padet d'attitude positive et ditectement les humains, j'aipréfêté me concenffer sur mes actions
constructive même si de fait.cela revient souvent âu même. en faveurs de 1a paix dans le monde.
On murmuteà la cafet' du Paradis que sa faculté à débiter des
mensonges sans sourcillet setait presque aussi développée que chez Les vacances de Dieu : Dieu fait ce qu'il désire. J'espère juste
\Ialphas. De fait, personne à part Dieu, car Ftancis lui dit tout (et quT garde pleine conscience des événements qui se produisent
I'r'es, mais pour d'auftes raisons), ne peut prétendre connaitre pendant son séjout en thalassothérapie.
éellement les opinions de I'Archange de la Diplomatte. CeIa
participe aussi à sa mise en retrait des postes importants, puisque Le Mal : il me donne bien du fil à retordre tant il s'insinue dâns
Dominique et les autres membres influents du Conseil Divin toutes les régions du globe a{in de provoquer des conflits de petite
riment savoir à quoi s'en tenir avec 1espersonnes bien placées. De ou grande envergure. La manière dont je m'y oppose est proba-
oute manière, Francis n'a pour f instânt pas llntention de changer blement l'une des façons 1esplus complexes de les mettte en échec.
de mode d'opération. Et I'une des plus difficiles également.
Un besoin d'appui politique au Paradis se fait tout de même
rentir car il zllmerzl:tqu'on iui permette d'envoyet plus de ses setvi- Le Grand Jeu : même si je trouve mes adversaires directs ttès
æurs afin d'accroître l'efficacité efl ces temps qui ont bien besoin puissaots (À{alphas, Abalam,B^ I, etc...), je prends plaisir à la partie.
de nombteux diplomâtes. En fait, elle n'en est que plus intéressante puisque 1e challenge pout
moi est ardu à relever.

CequepenseFrarrcis
de... L'Islam : les négociations sont souveflt plus difficiles lorsque
interviennent des hommes de cette confession. L'importance de
ieur vision de Dieu est telle quT leut est impossible d'acceptet
Les êtres humains : ce sont 1esêttes que nous devons protéget certaines concessions qui se rapprochent du plân 1çligieux.
ct qui sont tout le temps en ftain de se battte pour un oui ou pour
en non. Si je n'étais pas convaincu par ma mission, je désespérerais La troisième force : ie n'ai pas de contact important avec la
parfois de les calmet tellement ils semblent se saisir du moindre troisième fotce at couts de mes activités. Patfois i1 m'est ardvé
pétexte pour déclencher des guerres. de me tetrouver conftonté à un trust mais nous sommes que
rârement opposés.
Les animaux : ils ne se battent et ne tuent que pour survivte.
hr conséquent, ils n'ont pas besoin de mes ,.rrri..,cat iI se '€'
- r- ,,,i-- A--L,-^^- *L
dcbrouillenttrès bien seuls. De toute marière, Jordi ne sollicite Rebtions
ôyeclesôutresArchanges Ih
imais pour ainsi dire mes services.
f$:
La violence r mon but est de l'éviter à tout prix. Et ce pdx est Alain : il y a peu de bienfaiteurs des humains aussi achatnés que
uÈs éIevé dans bien des cas. Patfois i'aimerais iuste le connaître l'Archange Alain. Bien sûr, iI semble avoir quelques difficultés vis à
je n'anwe pas à éviter des conflits. Ainsi il serait plus facile vis de son ancien culte mais on ne peut lui en vouioit pour cela, il
r Pâyei Pouf mol. fait tout ce qu'il peut poru se débarasser de la menace.

75
Ange : offrir la possibilité aux Démons de se tachetet queile Jean : note gtand scientiflque toujous à la pointe de la modernité.
bonne idée. Je n'ai pas de relations avec cet Archange mais je sais C'est un expert dâris son domaine, mais j'apprécierais quï évite de
apptéciet la nature du ftavail qu'elle foutnit. parler des téactions humaines en les considérant uniquement comme
des téactions chimiques dans lerrs cellules nerveuses.
Blandine : une de mes alliés dans 1a diplomatie humaine.
Lorsque des négociateurs sont trop bomés, j'ai Pârfois recours aux Jean-Luc : sa fonction de gatde du corps est bieri utile pour
services de Biandine afin de modifiet subtilement leur opinion protéger des individus clés dans une négociâtion (que ce soit des
dutant la nuit. Par ailleuts cet Âtchange est une personne otages, de négociateuts ou des personnes extédeutes mais ayant un
charmante et parfaitement fréquentabie. rôle s1'rnboliqueimportant).

Catherine : je n ai jamais eu La chance de rencontrer cet Jésus : un type remarquable, un peu à côté des réalités du
Archange qui a dispatu âvânt mon atrivée au Conseil. Je 1e regrette XXème (et maintenant du XXIème) siècle, mais Ie message qu'il
car je pense que nous nous serions entendus. ^ appottê aux hommes me sert de maniète ttès efficace pour faire
passer mes idées lors de négociations avec des intégristes
Christophe : un Atchange vraiment charmant. Sa gentillesse et lslideux amédcains.
sa narveté augmentent sa côte de slmrpathie même s'il ne me semble
pas toujours tès efficace et c'est dommage. Jordi : il s'occupe fott bien des animaux. Il faut bien préciser que
ceux-ci sont moins difficiles à apptéhendet que les hommes,
Daniel : c'est un excellent Archange. Il a toutefois longtemps surtout dâns la mesure où toutes leurs pulsions répondent à des
cautionné 1es actes exttémistes de certaines de ses troupes et je le besoins naturels et quT ne corvient pas de téptimet.
regrette sincètement. Peut-être serait-il temps que Daniel montre la
voie de 1a tolérance à ses serviteuts dans I'espoit que ceux-ci se Joseph: j'ai beaucoup de mal à communiquer avecJoseph et celâ
comportent différemment. est fort dommage. Je suis srir que sous ses dehors d'intolérance
extrême et de fanatisme violent se cache un être qui pourrait
Didier : mon ancien supérieur est lârchange le plus talentueux modérer ses passions de manière efficace. Pour cela, il faudrait aussi
pour réussir à concilier deux petsonnes opposées dans leurs qu'il arrête de penser que la terte entiète lui en veut.
intérêts. L'importance de sa tâche au Patadis augmentée par la
nécessité d'otganiser le système de communication divin ne 1ui a Laurent : même si Lautent a des méthodes btutales, il est d'un
pas laissé le loisit de s'occupet des humains. secouts précieux lorsque des négociations toutnent mal et quT faut
intervenir (soit militairement, soit pout libétet des otages, etc...). il
Dominique : 1e grand chef d'otchestre du Paradis. Il y a fort à a padois des ctises violentes qur me poussent tout de même à êtte
pariet que sans la vigilance et l'otdte de Dominique, le Patadis serait prudent avec lui.
désormais un vaste chaos informe où la discorde régnerait en
maître au grand plaisir de nos adversaires (et surtout de Malphas). Marc : nos points de'r,'ue convergeflt en de nombteux domaines
et c'est un plaisir que de discuter avec lui. Même si I'argent revient
Emmanuel : je ne sais pas ce qu'il sabote ou espionne dans bien souvent dans son argumentaire, il est vrai qu'il n'existe pas de
I'autre camp mais il pataîtrait qu'il accomplt un travail de première diplomatie efficace sâns argent frais.
importance pour le Patadis.
Michel : la manière dont Michel prône le combat à ouûance esr
Gabriel : pas plus que Cathedne je n'ai pu le ctoiset au Paradis. norma"le. Après tout c'est un grand guerier et je comprends qu'il
La ctéation de l'Islam a dû êtte une mission curieuse et i'aurai bien ait des difficultés à tempéter ses atdeuts. I1 est peut-être dommage
aimé pouvoir en padet avec lui. quï n'ait pas un peu plus de respect pour le tavail que j'accompJis.

Georges : une btute épaisse qui croupit dâris un obscur placard Novalis : un Archange calme et mesuré comme je les aime. C'est
qu'on a bien voulu lui confier. Le massacte systématique m'horrifie quelqu'un qui comprend pleinement la valeut de la discussion. Il a
et me dégoutte ptofondément. parfois tendance à ne plus suivre mes conversations, lotsque je
"pade trop vite" comme il I'affirme si souvent après avoir fumé.
Guy : ie Paradis peut s'enorgueillk de possédet un tel Archange
en son sein. Il n'est bien sûr pas touiours efficace mais, tout comme Walthet : un être cudeux mais ô combien utile au Seigneur.
pout moi, les fotces qu'il affronte font partie des plus puissantes et L'exorcisme est très intéressant pour pouvoir sâuver certains
des mieux organisées de I'Enfer. hommes politiques influents de la possession démoniaque dont ils
sont 1esvictimes.
Janus : sa discrétion est sa grande qualité mais aussi son grand
défaut. 11lui faudrait un peu plus de ptésence politique pour que Yves : j'apprécie gtandement 1acompagnie d'Yves. Bien que nos
son tôle soit moins discuté patmi les archanges. ST savait imposer discussions aient parfois trop tendance à dédver sur la phTosophie
ses vues par le discouts, il n'autait probablement pas de ptoblème pute, c'est un orateur féroce que ie ne me lasse pas d'afftontet, en
pow obtenir Ia caution sur ses méthodes. joute amicale bien srit

76
Je ne crains pas les tourments du feu. J'ai peur de l'enfer,
seulement parce qu'on n'y voit pas Dieu.
Armand Salacrou
Le Conseil
huda, Walthe:
et Gabriel reç
Pendant toute sa vie, Iârchange du Feu à été 1'homme de Quic'estce meclà? Ii ne comprit
l'ombte du Paradis. Une tévéIation à faire dans un coin ? Gabriel après tout et
était là. Un déluge à ptépatet ? Gabriel étattlà... Dieu. Arrivé i
Mais lânge dans tout ça ? Qui est-il vraiment ? Qu'est-ce qui l'a un simple las<
motivé pendant tellement de siècles pour ête I'homme de I'ombre Pour bien
Qu'estce qu'ilfàit? des basses æuvres du Paradis ? Plusieurs choses en fait : un sincère compagnie de
désir de connaissance, une vibrante foi en Dieu, un goût quasi blanche aux,A
immodéré du secret et un seris profond de la nécessité. Car, s'il est ne broncha to
Depuis la Création, Gabriel avait toujours été un peu à patt. Il bien une chose que Gabriel a touiours pensé, c'est que ce qui doit Laurent qui
s'occupait des Chérubins et des Séraphins, ces êttes créés par Dieu ête fait doit êtte fait. C'est pourquoi, depuis le début de l'histoire l'époque, on n
pour chanter sa gloire. de l'humanité, Gabriel â touiours été là pour faire le sale boulot que la victoire de
Un iob ttanquille, certes passionnang mais qui avait tendance à Dieu lui confiait, par l'intermédiairedYves. travers les Mz
I'isoler de ses âuftes collègues qui s'occupaient de trucs sérieux Ii agissait sur terre avec une liberté presque absolue, s'attirant Cettains tactir
comme ltentretien de la terre ou des luminaires célestes. Pour ne encoie un peu glus la jalousie de cettains de ses pairs. Il occupait pareille du lea
rien arranger, Dieu I'avais exempté d'obligations administratives : déià à l'époque le corps qu'on lui connait auiourd'hui : une un peu laissé I
"Tu as chorale ce soit, mon petit ? Mais non, c'est pas graves si tu gtande masse de muscles, blond piatine, qui aurait pu jouer dans retiré ses pou
rates le Conseil, Yves te fera un compte-rendu". Alors quand ses Agence Acapulco. travers Ia réalit
copains changèrent de nom pour des raisons qui lui échappent casse Ia gueuJ
toujours, iI se dit que Gabriel s'était très bien et gatda le sien. Assez Gabriel ne lui
cool de tatute, la révolte de son frère Samael fut une véritable colère. Pour l'.
douche froide. ll a unedrôlede tète lesgars pouvait passet
Quand la bataille fina.1e eut lieu dans la Cité Eternelle et que
Gabriel btandit son épée de feu, certain ne purent s'empêcher de se "- Alors c'es
demander de quel droit un simple Ange en possédait une... Suivant Puis Dieu voulut plus de croyants. Que la terre entière le révète -Apeudec
les ordres de Dieu, Gaby rentra dans le latd ftaternel,le temps que comme il se doit. pout en parler
le vieux batbu décide de projeter tous les tebelles en Bas. Et accessoitemeot que les chtétiens se secouent un peu. Jamais à - Ce setait b
couft dridées, Yves proposa une nouvelle religion. Comme ce que pensenl
d'habitude, ce fut Gabriel qui se chargea des détails ptatiques. C'est celles du Seign
Qu'estce qu'ilô? lui qui contacta Eli, Hassan et Khalid, trois Anges remuanrs qui - A-lors, que
estimaient que les chrétiens merdaient sévèrement et qu'il était -
J'ai besoin
temps de faire quelque chose. Il leur inspira ce feu sacré, cette - Si tu le dér
Ainsi privé de 1a ptésence de son frète, Gabriel se tourna vers énergie divine qui les fit ctéer l'Islam. Aptès tout, il âvait un mandat semblable à un
Yves qui semblait le seul à réellement comprendre toute cette de Dieu lui-même. - Peut-être a
histoire d'humanité. Pour lui changer les idées, Yves lui proposa de II était quand même Archange du Feu, non ? Gaby descendit et Samael
réaliser des missions d'un genre nouveau, rendues nécessaires par la donc sur tere, à Medine, voir un certain Mohâmed qui méditait par Pene.
nouveile situation politico-cosmique. Pour être plus discret, Gabdel 1à et lui dire de fonder sa religion er tout et tout. I1 lui fit une petite -Plus que tu
ne prit pas le titre d'Atchange lors de la deuxième phase du Grand révéiation vite fait bien fait à grand coups d'effets spéciaux et de -Alots adieu,
Jeu comme ses petits camaradés mais fut officiellement intronisé sourates poétiques puis attendit de voit comment la sauce prenair -Au revoir, C
Maître du Savoir Divin. Pendant des millénaires, il fut ainsi Elle ptit bien, tès bien même : l'Islam est né.
I'homme de main dYves, qui tenait ses ordres de Dieu. I1 s'occupa Et elle prend peut-ête trop bien même... Car dans sa candeur
principalement de la partie pratique des lancements des peuples profonde, Gabdel n'avait pas réaiisé toute l'étendue de la propo-
éIus. II se tapa notemment toute la Torah, du tourbillon de feu qui sition de I'Archange Yves.
guide les Juifs pendant l'Exode jusqu'à son fameux collcert de Cette nouvelle religron, pour reffuter autânt de nouveaur
cuivres àJédcho... Relisez la Bible eq à chaque fois que vous voyez membres, pour provoquer l'éiectrochoc escompté chez les
un miracle de gtande envergure, vous pouvez deviner Gabriel en chrétiens devait appataîte vraiment différente.
coulisse en trâin d'organiset les effets spéciaux. D'une destuction de Par exemple, ête ctéée par quelqu'un de vtaiment louche. Du
Sodome et Gomorrhe par-ci, en une annonce à Marie par-Ià, avec une genre qui ne vient pas au Conseil depuis des millénaires. Qui n'est
fidélité et une abnégation sans failles : jamais une question, iamais une même pas officiellement Archange d'aill6s6. Et qui a des antécé-
remarque. Même quand Yves se débrouilla pour queJésus soit ctucifié dents familiaux plus que chargés : "C'est qui ton frère ? Samael ?
tout comme un certain Denver, Gabdel n'v vit aucune malice. Non, non, pout rien."

7A
0n valui fairesafête,lesgars
%& Londres
flambe

l,e Conseil des Archanges fut outré : Dominique beugla, Laureot 11ne retrouva la mémoire qu'au milieu des années 90 où un choc
hurla, Ifalther cria au scandale. Blam I Lllslam fut déclaré hérétique frontal avec Majui et la présence d'une équipe d'Anges téléguidée
ct Gabriel reçut une ietre de licenciement avec accusé de réception. par Yves lui remirent le cortex en place. Depuis, l'Archange jusqu'à
ll ne comprit pas ce qui 1ui arrivait. 11n'avait fait qu'obéir aux ordtes présent coflnu comme Gabriel, possède une charmante boutique
après tout et montâ au Paradis pour demander une explication à de livtes tares en plein cceut de I-ondres où il apptend à se souvemt
Dieu. Arrivé à Ia porte, il tomba sur Laurent qui le refoula comme de tous 1esdétails, à mettre de l'ordre dans sâ tête et à savoir à quoi
un simple Iascar à l'entée d'une boîte parisienne. il pouttait bien setvir maintenant quI possède ce qu'il a toujouts
Pour bien mârquer 1e coup, Yves arrêta de se monttet en envré chez les humains : la liberté... Entouré de ses Djinns, il essaie
compagnie de son supposé serviteur et Dieu donna carrément cârte de se maintenir âu courânt, ce qui n'est pas bien difficile gtâce à
blanche aux Àtchanges pout déttuire ce dangereux rebelle. Gabriel Yves et de trouver un sens à sa vie. Pour I'instant, il enquête sur une
ne broncha toujours pas et attendit la meute l'épée à la main. C'est sensation diffuse et étrange qu'il tessent depuis son arivée à
l:urent qui arriva le premier. Cette confrontation inédite (à Londtes : cette imptession d'une présence, d'une force occulte
Iépoque, on ne se frittait pas encore en plein Conseil) ce solda par cachée derdère la scène de la ÉaJtté quotidienne, d'un pouvoir en
b victoire de I'Archange de 1'Epée. Gabriel fut donc projeté à sommeil. Lâtchange du Feu se pose des questions : poutquoi ne
rar.ers 1es Marches à grands coups de lame bénie dans 1a face. peut-il se départit de cette impression ? Comment se fait-il qu'il ait
Certains tacticiens de comptoir estiment qu'après une trahison déià été pris dans le tdstement célèbte fog londonien, une sensation
pareille du leader, Gabriel devait avoir le moral à zéro et qu'il s'est terdfiante, un peu comme sâ chute à ttavers 1es Marches
un peu laissé faire. D'autres pensent que Dieu lui aurait cauêment Intermédiaires, alors que celui-ci n'est plus censé exister depuis les
retiré ses pouvoirs... Mais plutôt que de tomber pour l'éternité à années 70 ? Et qui est cette femme mystétieuse, incroyablement
trar.ets la réalité ou de rester coincé dans une matche Vide @, il se belle, que ses Djinns prétendent avoit souvent aperçue au cours de
casse la gueule sut terte, metci Yves. Quand celui-ci Ie tejoint, leurs investieations ?
Gabdel ne lui en voulait même pas. Le désespoit l'emportait sur 1a
colère. Pout I'Archange des Soutces, l'Islam était lancé et Gabriel
pouvait passet à autte chose s'il le désitait. CequepenseGabrielde...
"- Alots c'est ça qu'a tessenti Samael il y a quelques millénaires ?
- A peu de choses ptès. Voudtais-tu 1erejoindte, ne serait-ce que Les êtres humains : la chose la plus belle que Dieu ut accordêe
pour en pader avec lui ? aux humains est lâ liberté. Eux seuls sont capables d'une telle
- Ce serait bien mal me connaîfte, Mikael, pardon, Yves. Malgré ambivalence : un instant bon et un instant ofue cue Satan iui-même,
ce que Pensent les auttes, je n'ai iamais fais passet mes \,nes avant
celles du Seigneur et tu le sals. Les animaux : ils ne m'importent que peu.
- Alors, que comptes-tu faire ?
-
J'ai besoin .t temps. De temps et de repos. La violence : la violence n'est justifiable que quand elle est
- Si tu le désires, je peux te cachet aux yeux de tous, te rendre nécessaire. Elle est extrêmement utile mais i1 est impératif de la
semblable à un humain. maintenir dans certaines Limites. Son usase doit tésulter d'une
- Peut-être aurai-je enfin une chance de 1es comprendre. Si toi, !écessité impérative.
Dieu et Samael y avez consactês tânt drénergie, ils doivent en valoir
b peine. La politique : je 1'ai pratiquée pendant des milliers d'années.
-P1us que tu ne le crois, Gabriel. C'est un at complexe où la moindre erreur peut se révéler fatale.
-Alors adieu, Yves ? Elle est une nécessité et, en tant que telle, il est important de savoir
-Au revoir, Gabriel." en maitriser tous les âspects.

79
L'ordre et la discipline : ces principes sont hétéronomes, selon Dominique : l'Atchange de laJustice est dangeteux. Il ne m'a
qu'on se place au niveau du groupe ou de I'individu. Pour le groupe, jamais aimé et a vrâiment une haute considération pour sa
je tendrais à penset que 1a libetté individuelle et l'autonomie pfopre pefsonne.
doivent prévaloit Quant à f individu, je pense qu'il faut savok se
fixer soi-même ses proptes tègles pour agir corectement: on n'est Emmanuel : une mission difficile lui a été confiée. Je ne suis pas
védtablement libre qu'en suivant 1es tègles qu'on s'est fixées srir qu'il soit à la hauteut
personnellement et rion des règles imposées pat d'auttes...
Francis : il n'était pas Atchange quand j'ai quitté le Patadis.
Les serviteurs : je nai malheuteusement plus beaucoup de
serviteurs sur terre mais tous ceux qui restent sont mes amis. Georges : cet Archânge était dangeteux pout les fotces du
Bien mais aussi un pion utile dans 1e jeu qui se détoulait dans les
Les vacances de Dieu : J'en ai entendu paùer par le canal hautes sphères...
habituel et ie m'krterroge. Serait-il vtaiment possible que quelqu'un
que j'ai connu si puissant, si présent et si terrible se laisse mettre à Guy : sympathique et consciencieux.
l'écart de telle manière ?
Janus : il n'était pas Atchange quand j'ai quitté ie Paradis.
Le Mal : un advetsaire nécessaire. Sans 1eMal, l'Homme n'auratt
pas le choix et ne poutrait donc pas atteindre la rédemption et la Jean-Luc : même si nous ne nous connaissions pas bien, je I'ai
grâce. Le Mal existeta de tout temps, même s'il n'est pas matériâlisé toujours respecté. II comprenait vtaiment les humains. . .
par un principe tel que l'Enfet actuel...
Jean : il n'était pas Àtchange quand j'ai quitté le Paradis.
Le Grand Jeu : c'est une petvetsion de 1a lutte. L'application
d'une attitude politicienne sans égatd pout le védtable but de Jésus : Encote un qui cache bien son jeu...
celle-ci : guider les hommes vers Dieu et non.pas accroîtte son
pouvoir ou son prestige... Jordi : il accomplit sa mission âvec une passion débordante. Un
herr fiôh netrr-êtrc
r'*'^"r r'*_'*'"'
L'Islam : ma ctéation. J'en suis particulièrement fier même si 1es
principes qui la gouvernent ont depuis longtemps été pervertis par Joseph : i1 n'était pas Archange quand j'ai quitté 1e Paradis.
la faillibilité de ses parrains.
Laurent : il a toujours été un ennemi de l'Islam.
La troisième force : je n'ai pas encote vtaiment eu Ie temps de
m'y intéresser,mais cela va changer... Marc : il n'était pas Atchange quand j'ai quitté 1ePatadis.

Michel : il n'était pas Atchange quand j'ai quitté le Paradis.


Rebtions
àyeclesôutresArchanges
æ % Novalis : Son travail sur les évangiles m'a beaucoup inspiré pour
la révélation que j'ai faite à Mohamed. J'apprécie patticulièremenr
Alain: i'ai toujours apptécié Alain. Un setviteut 1oyal, dévoué et l'hommage quT m'a rendu dans ses écdts...
efftcace qui s'intéresse beâucoup plus à sa véritable mission qu'à ses
intérêts personnels. Valther : il m'a toujours semblé qu'il avait un petit ptoblème.
J'éspet qu'il va mieux...
Ange : eile n'était pas Archange quand j'ai quitté le Paradis.
Yves : lârchange des Soutces est mon meilleur ami et mon plus
Blandine : i'ai touiouts
l'Archange des Rêves.
eu une tendtesse particulière pour fidèle allié. Ii m'a sauvé et ie lui en suis reconnaissant pour
l'éternité. Il est le seul à comptendte ce qui est véritablement en jeu .,r.
dans cette affate... &&J/
Catherine : nous ne nous sommes que peu fréquentés âvant que
je doive partir mais je 1'ai toujouts respectée et elle a apporté f&r
beaucoup aux humains gtâce à son ttavail.
&55
Christophe : il n'était pas Archange quand j'ai quitté 1eParadis. ml
Daniel : tl îêtatt pas Archange quand j'ai quitté le Patadis.

Didier : nous ne nous sommes jamais vtaiment padés,


néanmoins, je crois savoir qu'il a touiours ttavaillé avec zèle à Ia
stabilté des fotces du Bien.

80
la ferveur aver
'Je suisle detnier des nom de Dieu
Justes." traîttes en pui
Georges Ensuite, qur
apptendre les r
sul ses âctes (
Pour la ptemiè
'1 j'ai raison" et autres "le premier qui btonche j'y mords les yeux". Bien - enfin e
Hum... BonjoutGeorges. Je peux vous âppeler Georges,
hein ? Bon, alots allongez-vous et détendez-vous, voilà... Vous Très vite, Georges fut donc câtâlogué cofiune un vantard, un tabat- Dieu - aussi er
savez, vous pouvez même lâcher ce tampon encreul, hein. c'est joie du pfemiet rang, pâs cool du tout, et pis violent, et pis bête, et Mal, le Devoir
patfait, Georges. Voilà, et maintenant, patlez-moi un peu de vote pis alors même que j'te cause pus. Quelques si
enfance. Ou| votre enfance. Vous savez, celle d'avant d'être adulte ? Pourtant, 1e futur Atchange de 1a Purificatiofl â touiours été de des majuscule
Celle de quand l'était petit, quoi. Celle de... Hein ? Euh, oui, y peut bonne foi - ieu de mots. Fidèle de la premiète heute, il fut I'un des Cas Aujourd'h
âussi tripoter lâ grosse hache qu'est là... Hum. Alors Geotges, y n'a ptemiers à tenter de mette de I'ordre dans les raflgs et à
fait des bêtises ? Pourquoi qu'y na tué les pitites fées, hein ? coordonner les actions de ses frères - un peu sous la tutelle d'Yves,
Poutquoi y dapas été gentil.avec 1eszoLis dtagons ? mais beaucoup au nom de cette "pâtole divine" en laquelle il croyait
- Hum... Sans vouloit vous offenser, chère inconnue, je suggète aveuglément. Pour lui, l'harmonie et la fuatetnitê céleste étaient
qu'une brève mise au point introductive vienne instauter queiques deux mamelles évidentes et fondamefitales, gtosses comme le nez
bases de bon sens et de courtoisie téciptoques : patles-y encote une au miTeu du pré. Tous ses frètes se devaient d'être égaux, enthou- Â la fois lit
fois comme à un gros débile et y te ménopause 1a chouctoute avec siastes, fiers de la confiance de Dieu et respectueux de cette même destin de choi>
les dents. L'a tout compris ? " confiance. Bien avant la naissance de l'homme et la ptemière cuite 6" 12 lsiigion
de tonton Yves, la notion de Bien et Mal avak déjà fait son chemin adoter le soit
dans I'esprit du petit Georges. Le Mal rlavait pas eûcore de nom, et Âchh ! Sales I
dedansquôndl'étaitpetit
Tombé encore moins de majuscule, mais il apparaissait à ses yeux comme lutins non plu
quelque chose de pas bien, un truc indéfinissable qui devait si, iustement, l
srirement expliquet poutquoi ses frangins passaient leur temps à Si Geotges z
Uenfance d'avant d'ête adulte de celui qu'v n'a fait des. bêtises faire des trucs pas bien, même si ça avait pâs encore de nom. ce n'est pas sin
remonte à longtemps avant?aBD, la naissance du Batman de Dieu, Plus tard, Georges devait entret à la grande école et apprendte de rôles et se
celui qui fait les cocktails de chez Régis - enfin, vous savez qui. Pas tout plein de nouveaux mots, mais entre-temps, Lucifet avait déjà tranquille, à 1a
suffisamment longtemps pour avoir connu les balbutiements du eu son Bac M et, entre-entte-temps, i'homme lui avait déjà piqué sa envers le peul
Premier Conseil Divin, mais suffisamment longtemps quand même première bille dans la cour de técté... pouvoir du crâ
pour avoir collé sa première beigne à Bifrons - parce qu'il était gros autte race que I
et qu'il sentait pas bon - et aussi pété exprès les iouets à Emmanuel supplanter Die
- patce quI les pétait à Biftons, qu'était gros et qui sentait pas bon. ll est pasfraismonpoisson
? EucS et SuftoL
Subril mélange de tête de lard et de fils à papa rapporteur, hache. Là, on
Georges s'imposa très vite par son ouverture d'espdt légendaire et iuste bon pour
son incroyable capacité à résoudre 1es conflits sans jamais user de Le catactère vioient et impulsif que 1'on prête à Georges aujour- Georges n'a
violence. Non, jamais. Ou alots ttès peu. Et seulement pour ia d'h"i - non saTls raison - ne s'est véritablement révé1é qu'avec à couvel ce nor
bonne cause. Et pis il avait qu'à ies ptêter ses jouets de nul. C'est I'appadtion de I'homme, puis 1es ptemières actions des Anges et ct encofe moll
vrai, quoi, déjà qu'i1s étaient pas beaucoup d'Anges, alors si en pius Archanges, puis les premiers conflits, puis 1es premiers pépins... coin" d'une gr
y fa1Jatt... Vous dites ? Qu'est-ce que c'est que cette histoire ? Et Très vite, Geotges vit en I'homme un élément btut, une matière seule existence
ben, c'est exactement comme ça que tout a commencé : une bête premiète disposée à recevoir I'instruction et à accepter la hiératchie- religions parall
histoire de jalousie, de brimades, de ctuauté et d'iniustices enue Beaucoup d'hommes apprirent de Georges I'art du combat, le sens Dieu. De plus
enfants gâtés, livrés à eux-mêmes dans I'immensité d'une Cité de la discipline et le respect de Dieu. ST fut naturellement 1'un des propagation de
Etetnelle privée de maitresse... et de Papâ. Car si Georges a instigateurs des luttes humaines, poussant les hommes à faire les oteilles, qu'
toujours été d'un natutel violent et empotté, capable de casser la pteuve de courâge et de valeut à ses yeux, il leur insuffla également er-ec du sang er
baraque au moindre conflit, cette btutalité n'est pas la seule raison une profonde ferveur. Puis Lucifer décida de mettre un peu d'eau au
de ses mauvais rapports avec ses frères. En fait, ce qui a toujours moulin de l'humanité, de semer sa petite graine, d'appotter se
gêné les autres, c'est son côté fayot... modeste contribution... Bref : de faite un enfant dans le dos de Dieu
après lui avoir dit mais de pas avoir pu mais de 1e faire quand même.
On imagine aisément que Georges choisit le camp des fidèles tr. Au
pasgros,iuste
J'suis unpeuenrobé et fit pâder de lui lors des guerres fratricides, en s'opposant sans
& & état d'âme à Lucifer et à ses nouveaux amis dont Bifrons, qui r.sr.. Sa
puait toujours autant. Les guerles angéliques lui offrirent h
Eh oui. Nofl content d'être une gtosse brute un peu épaisse,
Geotges avait 1e don d'exaspérer ses petits camarades de classe pat
ptemiète occasion de démontret tangiblement son attachement à
la pade de Dieu et de casser des rotules âvec ufl prétexte valable.
ffiË'
uf6ù',iltt',
ses "c'est pas ça qu'il a di ", "z'avez rien compris", "c'est moi que Tous les hommes qui 1ui étaient fidèies à l'époque le restèrent, car

a2
h ferveur avec laquelle le géant frzcassait, étripait et éventtait au '&-
, . . - - : ilrllt rle
queLuiou>>t,
Parce aussi, ^ ,uototL
,-t-:| r:^-
tr valait
#
oom de Dieu ne pouvait qu'imposer Ie respect et dissuader les W bie
utËil
Eaitres eri puissance. Y ry
Ensuite, quand 1es hommes se mirent à exploiter la terre et à
çptendre les choses de la vie, Georges ptit du recul pour méditer La guerre contte les Démons, la guerre contre les Vikings, la
sur ses âctes et sur les conséquences de la trahison des Déchus. guerre contre 1es deux en même temps, les engueulades avec
Pour la ptemiète fois de sa vie, il eut Ia cetitude d'avoir agi pout le Michel, les raids dans les Marches Intermédiaires, la chasse aux
Bien - enfin en majuscule - et d'avoir accompli son devoir enven hérétiques, les croisades personnelles... Georges passa son temps à
Dieu - aussi en majuscule, mais depuis pius longemps. Le Bien, le s'opposet aux hérésies et à réguler les naissances à sa manière : aux
IIai, le Devoir, laJustice, ies Méchants... forceps, et après la naissance, et âu nom de Dieu, parce que Lui
Quelques siècles de guerre avaient suffi à Georges pour mettre aussi, Il 1evalait bien.
des majuscules toujouts 1à où il en fallut. Et C'est Toujours Le Lotsque le Conseil Divin se réunit pour stâtuer sur la proltfê-
Cas Aujoutd'hui. ration des mlthes liés aux créatures féedques, Georges fut tout
natuellement désigné pour réglet le problème mais seul Yves
mesurait à leur juste valeur les âptitudes de l'Archange... Pour
A brasrôccourcis l'avofu observé, des siècles durant, Yves était I'un des seuls à savoir
à quel point il était "l'homme" de la situation. I1 savait, avant que le
premier lutin ne soit transformé en dé à six faces, que Georges ne
A la fois [bétés de l'omniprésence angélique et offerts à leut se contenterâit pas de "régler le problème", mais d'exterminet,
destin de choix et d'accomplissement, 1eshommes se détournèrent d'éradiquer, de disperser, de ventiler, d'éparpiller aux quatre coins
de Lâ religion pour flittet avec les lsliglons, croite au chamanisme, du monde façonpazzle les moindres de ses créations.
edorer le soleil, tresser des colliers de fleuts aux dtagons... Et c'est exactement ce qu'il fit.
Âchh ! Sales bêtes ! Georges, il a jamais aimé les dragons. Les
lutins non plus, d'ailleurs. Et les fées, n'en padons pas... Enfin
s i , j u s t e m e n t ,p a r l o n s - e n . L 527
Si Geotges a choisi de s'illusftet lors du massacre de Dutancum,
ce n'est pas simplement pour laisset son nom dans 1'histofue du jeu
de rôles et se remettie à I'ombre aussi sec, on n'est pas bien là, Malgré toute 1atnesse à laquelle on pouvait s'attendre de la part
tranquille,à la ftaîche, décontracté du gland er tout ça. Sa haine de Geotges, 1'élimination méthodique des races indésirables se fit
cnvers le peuple féetique est viscérale, ancesffale même, par 1e dans une srfptenante discrétion et au ûnal, seuls i'épisode très
pouvoir du crâne qui va bien. Jamais il n'a avalé I'avènement d'une biblique du dragon de St Georges er 1emassâ...euh, la rafl...euh,
âuÉe race que I'homme - une race pensante, intelligente, capable de I'héroïque intetvention des forces de l'ordre dans les quartiers
supplanter Dieu dans I'espdt collecti{ de faite des ttucs, de dire des populaires de Durancum lui valurent en effet une minute de
trucs et surtout de résistet plus de ttois secondes à ses coups de gloire auJT de 20 siècles.
hache. Là, on pade des dragons, hein. Les fées, c'est vraiment Âccompagné de Laurent, son plus fidèle lieutenant, Georges
iuste bon pour I'apéro. purifia donc le visage de Dieu de tous ses petits points noirs,
Georges n'aiamais pu suppoter I'attachemeflt de cettains Anges soulevant le poil d'une premiète lame pour mieux ie raset de la
i couvet ce nouveâu peuple, ni 1e désintérêt des autres à leur égard, seconde, au risque de ravaget un peu la peâu âvec les troisièmes et
ct encore moins le côté "franc-tireut, je fais mes trucs dans mon quatrièmes mais bon, c'est pas trop grave, pasque Dieu, 11a la peau
coin" d'une grande maiorité des Fils de Dieu à cette époque. La dure. Une à une, les créatures disgracieuses futent éliminées, au \,11
seule existence des cultes pa:'ens, des créatures féeriques et des et la barbe des humains et du Père Noël, qui l'a fort longue et
religions parallèles constituait à ses yeux une insulte à \a face de blanche, et donc ce fut I'escalade. Pius il en tuait, plus Geotges était
Dieu. De plus, l'implication de ses frères dans l'évolution ou la convaincu qu'il fallait les détuite jusqu'à la dernière. Lorsque vint
p'ropagation de nombreux de ces mlthes lui chauffa sérieusement l'heue de Durancum, en 527 après Lui, Geotges avait déjà éliminé
les oreilles, qu'il a de fort sensibles, alors ce fût la guette, \a vtue, la quasi totalité des trucs à poils, à plumes, à ailes et à écailles qui
rvec du sanq et des larmes. n'étaient ni des hommes, ni des opossums, ni des gnous. Euh, entre

a3
nous, il s'en est fallu de peu que les gnous disparaissent aussl et Les Archar
personne ne s'en serait plâint... du Paradis,
Secrétariat boniour... pêchent par jz
Malgré tous les efforts des ioueurs du céIèbte Reviens Geotges, vertueux se fo
i'ai les mêmes à 1a maison, les pitites fées du camp tettanché de
Pandantonbabaorum l'eurent donc dans le pet. L'histoire varie Dire que Georges a bien pris sa relégation forcée en CFA2 serait Les servite
d'une table à i'autre, mais globalement, on peut raisonnablement quelque peu exagéré mais l'Archange couvett de sang a ^ccepté, et le respect.L
penser que Geotges leur a tapé dessus, que Laurent leur a mis des humbiement, sans esclandre, d'obéir à la parole divine transmise mais rien ne le
coups d'épée, que la grosse Lulu s'est un peu débattue et que 1es pat Yvès. Les quelques bureaux retournés et les menaces de mott protection de .
voisins ont appelé les flics avant de s'installet à la fenêue, une biète comptaient pour du beurre. Assigné à ses nouvelles fonctions,
à la mun, en culpabilsant à mort de den pouvoit faire, mais bon, Georges a ensuite accueilli la promotion de Lautent avec un ceil Le Bureau
çâ nous regarde pas, allez viens, ofl rentre. patetnel, conûant dans les capacités et l'intégrité de son ancien couche.Le Bu
serviteut I-es deux Archanges ont consetvé des liens très étroits membresdoiv
depuis cette époque et continuent de partager une méfiance entendupar le

P à monfrère? q
Cesttoi qu'àtouché viscérale à l'égard de Yves et de Blandine, mais aussi de Janus,
Emmanuel et Ànge, qui devintent leurs têtes de turcs et leurs sujets Les vacan<
de discussions théologiques préfétés. décisionsdu S
Euh oui, c'est mo| et si t'es pas content, ptépare tes molaires, ça Laurent est toujours fidèle à Geotges, et même s'il tedoute sa en Son nom sr
va... Et vlan, fin du premier épisode, Georges découvre à ses frais colère et ses extrémités, il continue de lui faire-patt de ses décou-
que les dragons ont des gros bras et qu'y sont pas ftanchement fans vertes et de iui dresser un bilan de 1a situation. Le Mal : 1
de l'éputation ethnique. Gtosse baffee, deux dents en moins, retout Ce "conseil de ctise" permet à Georges, en plus de ses petites d'atteindte. Mc
au Paradis, Georges est pâs content, il a sa fierté, et pis sa hache, enquêtes personnelles, d'être au courârlt des moindtes écarts de iour Dieu guid
alors il colle Laurent au placard et s'en va tout seul dans les comportement de ses frères.
Marches, à la techerche des sans-papiers de l'Exode de I'Equinoxe. De plus, grâce à Laurent et aux réclamations régulières de Le Grand J
Nous jetterons un voile pudique sur les ailes arrachées à la main, Michel, qui n'appelle au Paradis que pour pader à Georges, le Seigneur,ni ce
"mes doigs dans tes yeux c'est tigolo" et autres "essaie donc de Secrétaire de 1a Purification est tenu infotmé des agissements
parler avec ça dans la bouche", parce que c'est vrai que c'est pas démoniaques, des réussites angéliques, des trahisons, des tenégats, L'Islam: m
facile mais la suite de I'histoire est désormais connue. Georges a tué des Anges douteux, des Démons ttop actifs... Quand on bosse au:i qu'Il mène ius<
tous les dragons. Les petits, les gros, les méchants, les gentils, non réciamations, on en apprend de bonnes tous les jours et comme
c'est pas un Paradis. Georges n'a plus que ça à foutre, les noms s'accumulent sur sa liste La troisièm
Ce qu'on sait moins, c'est que Lautent btava I'interdiction noire, de plus en plus templie. J'aimetais pas êtte à leur place quand Vikings ont le
formeile de son supérieut pour quittet le Paradis, où il était ii reprendra du service... parasitesque d
consigné, et apporter sa modeste contribution à l'æuwe de

%
Georges. Bon nombre de dragons et de survivants tombètent sous
son épée, mais il eut la bonne idée - contrairement à Geotges - de
s'entourer de suf{isamment de discrétion pout échapper à l'enquête
CequeGeorges
pensede... p n.r
menée par... Blandine.
Ancien seniteur de Yves, la nouvelle Archange des Rêves voyait Les êtres humains : les élus de I'Ordre Nouveau ressemblent Alain : ses
d'un ttès mauvais ceil ce qu'elle considétait comme une croisade de plus en plus aux setviteuts de mes frères : ils sont frâgiles, Pourquoi s'obs
personnelle de l'Archange de la Purification. insouciants, indisciplinés, parfois itrespectueux... Ceux qui mauvaises hed
Et autant le dire franchement : Geotges n'avait jamais eu ses resPectett la patole de Dieu doivent être protégés. Ceux qui
faveuts. Elle pdt donc sut elle de suivte 1'Atchange dans son toad- Iuttent ptrur Sa grandeur doivent êtte récompensés. Tous les Ange : auc
movie à lui et de tout noter dans son petit catnet, histoire de rien auttes doivent être punis. repentir, même
oubliet le jour de son tappott à Yves, l'Archange qui en voulait
vraiment à Georges. Les animaux : la plupart sont inutiles mais certains métitenr Blandine :
Les confessions de Blandine pesètent loutdement sur la sanction d'être dressés pout devenir I'outil de notte volonté. r'immiscer dan
fina1e, qui transforma nofte cher Purificateur en Secrétaire de bas de Dieu.
étage, et sut le différend qui oppose encore aujourd'hui Laurent à La violence : les seules armes du juste sont la force dont il usc
Yves et à Blandine. et la peur quT inspire. La justice appelle la force, la fotce appelle h Catherine :
Le "procès" fut plus qu'exécutif et Yves décida rapidement que peur. Il n'y a que Ies lâches et les coupables pout pader de violence- parenne
Geotges avait dépassé les bornes et pris du plaisir à exterrniner sa, yeux.
euh. . .la ctéation de Dieu, même qu'il lui, euh. ..que Dieu lui avait La politique : je suis le bourreau de Dieu, pas Son diplomate. l-e
iameis dit de tous les tuer, enfin si, mais bon, c'est comme ça, politique est une perte de temps, un leurre, une excuse à l'échec. I-es Christophe I
alors ru Ia fetmes. mots ne servent qu'à prononcer un verdict et à donner des ordres à feir
Ë.srt light, entet night, ditectionle Service de Réclamation du 'il
rêve d'atm
Paradis : Georges pose sa hache et installe ses petites affaires autour L'ordre et la discipline : nul ne peut se soustraire aut
de son bureau, puis s'endort, une main sut le téléphone, sous le Commandements de Dieu. Quiconque sort de Ses tangs s'expose à Daniel : c'es
repard anendd de Dieu. Sa colère et à la mienne. tespecte son

84
Les Archanges : à force d'ambition, la plupart de mes frères Didier : il fait du bon travail, mais il ne doit pas oublier quï est
fchent par jalousie, par orgueil ou par paresse. Les justes et les le messaget de Dieu, et non celui de Dominique.
etrtueux se font de plus en plus rares.
Dominique : le rôle de Dorninique est de traquet les corrompus,
Les serviteurs : beaucoup de serviteurs ont oublié I'obéissance pas de juger ses pairs, ni d'outepasser la parole de Dieu. L'orgueil
et le respect. Les messagers de Dieu ressemblent à leurs Archanges, reste un pêché.
mais rien ne les excuse. Seuls les soldats méritent la confiance et la
protection de Dieu. Emfnanuel.l I'ambigurté que cultive Emmanuel est un modèle
de laxisme et de pervefsité pour nos setviteurs. Le combat contre
Le Bureau : on ne peut combattre le MaI en paftageânt sa le Mal ne tolère aucun compromis.
couche. Le Bureau est une hérésie. une insulte àla face de Dieu. Ses
membres doivent être détruits jusqu'au dernier, à commencer bien Francis : son travail n'est pas qu'un pâlliatif à la discorde, un
errtendu par leurs génétaux. aveu de la faiblesse et de l'inefficacité de mes frètes.

Les vacances de Dieu : il ne m'appartient pâs de juger ies Gabriel : il a détourné les hommes du vrai visage de Dieu.
décisions du Seigneur.Je ne suis que Son setviteur. Ceux qui parlent Aucune taison ne I'excuseta à mes yeux.
cn Son nom seront iugés à Son retout
Guy : ii a su rester pur et sâ bienveillance I'honote, mais le
Le Mal : le Mal est rur nouveâu dragon que I'on m'empêche ptotectionnisme dont il fait preuve fragi.lise l'humanité.
d'atteindre. Mon impuissance me courte de honte mais ie sais qu'un
|:ur Dieu guidera de nouveau le bras de iustice qu'Il m'a confié. Janus : ie,- ne suis pas dupe de son petit manège mais son
impunité est une .insulte à Ia face de Dieu.
Le Gtand Jeu : il ne m'appattient pas de fuget les décisions du
Seigneur, ni celles dont mes frères me tiennent à l'écart. Jean : sa vanité me laisse indifférent mais je condamne les armes
quï offre à I'humanité.
Ulslam : mes ennemis sont ceux que Dieu me désigne ou bien
ç'Il mène iusqu'à moi. Jean-Luc : son dévouement fâit de lui I'un des târes iustes que
comPtent encofe nos fângs.
La uoisième force : les mâges usurpent le pouvoir de Dieu, les
Vikings ont le courage mais leur foi est pai'enne... Àutant de Jésus:ilestlâcroixquenoussupportonstous...
lnrasites que d'ennemis en puissance.
Jordi : sa passion pour les animaux t'éloigne chaque jour des
;$ hommes, de ses frères et de sa mission d'Archange.
ôveclesôutresArchanges...
Relations "f$
t-
Joseph : ceux qui le trouvent dur et violent sont ûop faibles et
laxistes oour teconnaître sa valeur.
Àlain : ses effotts sont louâbles. mais voués à l'échec.
i s'obstinet à semet la bonté sur un champ rongé pat les Laurent : il a su rester valeuteux et intègre, j'ai toujours une
aisesherbes? totale confiance en lui.

Ange : aucune pureté ne peut naître du paradoxe. Aucun Marc : aucun autre Archange n'incarne mieux que lui I'inutilité
tir, même le plus sincère,ne suffit à racheter l'âme du pêcheur. et I'intérêt personnel.

Blandine : les messagers divins n'ont pas pour rôle de Michel : il incatne I'idéal et l'action dont mes frères me
iscer dans les affaires des hommes mais de leut transmettre la détounent. Si Dieu m'offrait de tebâtit une armée. Michel en serait
de Dieu. le plus farouche grretdet après moi.

Catherine : même choisie par Notre Pète, Catherine reste une Novdis : inutile, blasphématoire, Novalis a trop appris de Jésus
imple par'enne et son comportement ne lui rend aucune grâce à pour faire honneur à Dieu.
yeux'
walther : l'exorcisme est une légère nuance que seul un ancien
Christophe : il se complait à cultiver I'innocence et la naïveté de paièn peut tolérer. Exorciser n'est pas suffisant, il faut détuire
à feindre I'ignorance, à délaisserles affaires, mais ie sais définitivement le Mal !
'il
rêve d'atmées et de révolution.
Yves : il n'a jamais supporté que Dieu m'ordonne de détruire
Daniel : c'est un bon combatant, obéissant, loyal et coutageux. ce qu'il avait créé. Lobéissance implique pourtant la modestie,
respecte son exil sur terre et le combat qu'il y mène. I'abnégation... et le pârdon.

a5
développer les
de I'humain. Il
La pire des maladies du cæut, c'est de'ne pas en avoit. dissections né
Bob Hope trop dans la c<
Dieu en monr
afin de les gué
d'où Guy sot

Alors que Jésus s'affairait vers I'an 0 à donnet cotps au plan Au couts des années qui suivirent, Novalis passa plusieurs fois décide les non

médiatique de Didier, bref à lancet parmi les humains }'opétation voir 1e prophète afin de le convaincre d'adopter la nouvelle de là, Guy a 1e

"God is yout father ", l'Archange de 1acommunication tecevait des docttine... il lui parla des plantes qu'il aimait, des animaux que patit du 18èn
relaxantes s'en fé1icite. L
notes très inquiétantes concernânt I'état d'esprit des proptes Jordi chérissait, de cette herbe aromatique aux vertus
troupes du seigneut. Ce n'est Pas que le moral était bas, au qu'on n'appelait pas encore Ganja. Il 1ui dit que Dieu s'occupait de soins de plus e

conttaire, on s'étripait comme âvânt sur les champs de batailles à tout ça... et c'est alors que Elijah lui demanda qui s'occupait des les progrès sci

coups d'épée bénite et de sandales crache-flammes. C'était plutôt hommes. C'était une question très conne à Ia base mais il est vtai humanitaite er

I'indiffétence totale des trouPes du seigneur à ce qui était en train que personfle ne s'occupait de I'humanité, de ses souffrances, de
de s'accomplir en bas qui préoccupait notte Archange. En effet, iI son désartoi. Novalis profita de ses discussions pour approfondit la
était en tain de convaincte les humains que les puissances divines place des bipèdes dans son proiet de bouquins et fit miroiter à
s'intétessaient à eux alors que 1'Ange de base comprenait à peine la Elijah une place de choix dans 1a future Apocallpse selon Saint
différence entre un singe et I'homme. 1l fallait donc un geste fort Jean. C'est alors qu'Elijah se ieva après dix ans de téflexion
qui montre aux Anges qu'il fallait comPter avec les humains, que ce intensive coupée par quelques joints de mari|uana made by Novalis A partir du
n'était pas juste le bout de cetvelle qui ttaîne sur le tevers de l'épée et acceptâ son tôle de prophète. Il devint pat la même occasion offensif, sans
de 1ânge de Georges de base... Didiet alla donc voir Dieu et lui Archange et choisit de s'occuper des hommes, de son espèce. Il prit qu'appzraît Ia
soumit la question. Celui-ci lui répliqua qu'il suffisait d'en prendre alors le nom de Guy, Archange des guérisseurs (ses antécédents de l'évincement
un et de metue quelques Anges sous ses ordres et qu'après, s'il y en médecin y étaient pour quelque chose) afin de libérer le monde des Laurent.Certr
â encore qui nont pas comptis, c'est que le plan était foireux.'. hommes pour toujouts de la douleur tan tan tân... II commença de la guerre n
Didier mit quelques temps à comptendre mais comme on ne fait son travail tout de suite en s'incarnant un siècle plus tard en Gallien plus gtandes ir
pas répéter Dieu, il en conclut que Dieu ptoposait qu'on nomme qui fonda les bases de la médecine... letesquesde L
un humain au poste dârchange. Il exposa la volonté de Dieu à célèbreexiste
Dominique qui prit ça tânt bien que mal mais s'imagina qu'une fois letesques) :les
les bouffonneties de Jésus en bas passées, on caserait Ie nouveau ôYecun Pl'l
Guy,CestNovalis nisation huma
dans un placatd dans la cité éternelle et quT n'en sortirait plus. . . un la parole de G
peu comme Dominique avait fatt pout Alain en quelques sottes... aussirefuge ar
Dominique confia donc la mission àJésus de trouvet un humain A partit de là, 1es choses commencent à s'enchaîner. Gur' de Guy est sa
à la hauteut de la tâche... vu quï était sur place. Celui-ci s'en développe peu à peu son domaine sans se faire remarquer. Il étend ventionniste p
acquitta. . . comme d'habitude. . . en compliquant tout. .. sa sphère d'influence en se faisant peu à peu de nouveaux alliés
Au lieu de choisir I'un des bouseux qui I'accompagnaient pattout, patmi les Atchanges qui commencent à le ptendre au sérieux' De
même, il gagne de plus en plus de serviteuts qui sont attirés par cet
Jésus jeta son dévolu sur un homme qui les suivait depuis pas mal
de temps mais qui ne s'était pas joint à eux, un érudit, un philo- Archange âtJpique qui laissent de la liberté d'action à ses subor-
sophe, un humaniste et un médecin... un certaifl Eliiah. Certes donnés (c'est rare à l'époque). Au f,l du temps, Guy prend racine
l'homme n'était pas encore ufl catholique fetvent mais Jésus savait dans les milieux humanistes, se rapptochant ainsi de Yves. 11essaie
que ceia davutiamus été un obstacle. Il aurait dû l'abordet depuis de faire passet la médecine de son statut de "sorcellerie " à celui de
longtemps mais entre les bars à putes, les saccages des Macdos véritable science en reprenânt les travaux d'Hippocrate. Cependanq
locaux et la production de masse de nourritute transgénique, Jésus pendant tout ce temps, Guy ne se cantorine pas à son rôle d'ambu-
rfavatt jamars eu I'occasion de lui parler. Là, il vint le voir et 1ui dit lancier en chef. En effet, il est resté profondément humain âvec un
qu'il avait besoin de lui car lotsquT reviendtait d'entre les motts caractère ptononcé et une grande gueule qui fera sa téputation au
pour choisir ente les bons et les méchants (si, si je te jure), il lui Conseil divin. Faisant pattie du Conseil défensif, il devient
faudrait quelqu'un pour annoncef sa venue mais qu'en attendant, il rapidement son porte-parole, ce qui surprend ceux qui pensaient
fallait qu'on en fasse un saint, mieux une créat-xe divine a{in quT l'évincer rapidement. Il est rapidement confronté à I'inimitié de
puisse exister jusqu'à l'Apocallpse. Elijah écouta pensivement ce plusieurs Archanges du Conseil offensif ce qui au lieu de I'impres-
berger des montâgnes qui sentait très fort l'étable et... Dieu sionner, lui donne un nouvel élan. Il n'hésite pas à s'opposer bruta-
intervint cofiune à son habitude avec éclait et tout le bazar pour lement aux plus puissants Archanges. C'est en outre lui avec
dire à Eiijah qu'il se penche sut la question cat telle a été la volonté Blandine qui potera au vote du Conseil la mise à i'écart de Geotges
de son fils. Eliiah, déià beaucoup plus convaincu du bien fondé de après les mâssâcres du peuple fée et les humains qui le protégeaienr
la parole deJésus, fit ce qu'aucun autre être humain riavait osé faire Evidemment, le patcouts de lâtchange n'est pas sans faute et
^rrparav^rrt: il demanda d'y réfléchir... Jésus accepta et pâssa Guy subit sa premiète grande délaite pendant la gtande épidémie
rapidement un coup de ûl télépathique à son ami Novalis Pour que de peste du XfVème siècle où périrent 25 millions de personnes en
celui-ci convainque Elijah le plus tapidement possible. Europe (sans compter l'Asie). Ceci n'empêche pas Guy de
dér.'eloppet 1es écoles de médecine et de favoriser la connaissance 1ui permet au Moyen Age d'atténuet les évangélisations forcées
de l'humain. Il se heurte alors à Joseph et Dominique pour qui les dans le sang ou encore de limitet 1esdégâts des guerres de lsligions.
dissections nécessaires aux ptogtès de I'anatomie sont un pas de Ainsi, il empêcherâ Laurent de dévaster 1es pays de l'Est (encote
rrop dans la connaissance de I'homme. Pout eux, Guy veut jouet à pârens à l'époque) pat 1'Otdte Teutonique en réussissant à alliet les
Dieu en montfant aux hommes comment manipuler leurs corps peuples de l'autre côté de I'Oder sous un drapeau commun. La pius
rt'in de les guérir, de 1esamélioret. On assiste à un débat ttès animé grande crise entte 1es deux Archanges aurâ lieu à partit de la
d'où Guy sott vainqueut gt^ce à une intervention de Jésus qui deuxième guette mondiale où Laurent fetmera les yeux sur les
décide les non-alignés de se metûe du côté du Guédsseur. A partir agissements des siens patmi 1es rangs des fotces nazies. Ceci a
de là, Guy a les coudées ftanches pour faire avancerla médecine. A d'autant plus choqué Guy après la découverte des camps de la mort
:artir du 18ème siècle, les ptogrès de celle-ci sont indéniables et il et des expétiences qui s'y ptatiquaient. Depuis ce momeflt, Guy
s'en félicite. L'atnvée de la pénicilline permet la mise en place de s'est mis en tête de déttuite tous les 1o/ode Laurent qu'il ctoiseta
soins de plus en plus complexes. C'est alors que Guy délaisse un peu sur sâ route. Il est peu de dire que les deux supérieurs se détestent.
:es ptogrès scientifiques (qui se font tout seul) au ptofit de l'ceuvre
humanitaire en favorisant I'expansion de la médecine pour tous. rls.
4&
/-.ff Laseconde de Guy
croisôde
)f
Lapremière "F*
de Guy
croisade
\'"- Après Laurent, Guy s'est trouvé un nouvel ennemi en la
personne de Daniel. Ce n'était pas vraiment I'Archange lui-même
A pattir du Moyen Age, Guy entre en guerre contre le Conseil qui le détangeait mais le fait qu'ii ferme les yeux sur les exactions
,rttensif, sans 1e déclatet ouvertement évidemment. C'est alors de ses hommes. Guy petçut un nouvel ennemi dans les bandes de
.1u'appataît la deuxième facette de Guy, l'homme d'action. Après skins et des milces chrétiennes qu'il se mit à combattte à sa façon.
.'ér.incement de Georges, Guy commence sâ croisade contre Il développa dans les pays touchés un sentiment d'antiracisme et
l-autent. Certes, il n'a ni 1esmoyens ni 1esméthodes de l'Archange des valeurs humaines. Des associations tel que SOS racisme en
de la guette mais il essaie d'éviter les plus gtands massactes et les France lui doivent en quelque sorte leur existence. Mais comme
olus gtandes injustices. Ainsi, pout contebalancer les ordres cheva- Guy est aussi un homme du terrain, il n'hésita pas à encoutager des
ieresques de Laurenq il soutient les otdtes hospitaliers dont le plus factions anti-skins en utilisant des mouvances politiques et idéolo-
célèbte existe encore aujourd'hui (à la diffétence des ordres cheva- giques te1 que les skins rouges ou encore les bandes Teta.
leresques) : Ies chevaliers de Malte. Ceux-ci, sous des dehors d'otga- Toutes ses âctiofls ont porté leurs fruits et i1 s'en félicite. Après
nisation humanitaire, continuent encote aujoutd'hui d'æuvret dans la nuit des longues battes, Daniel remonta un peu dans I'estime
la parole de Guy en prodiguant soins pattout dans le monde mais de Guy qui se méfie tout de même d'une nouvelle flambée de
russi tefuge aux pourchassés et aux faibles. Dans I'histoite, la patte violence de 1a part de cet Archange. Les rapports se sont
de Guy est sâns doute 1a plus visible de toutes. Guy est un inter- cependant assez âplanis pour que les deux Archanges ne
ventionniste Pat flature (au contraire par exemple de Yves) ce qui s'étdpent pas à chaque Conseil.

a7
le mardi soir à la table de chirugie inrensive de l'Hôpital Centtal de Christoph
Guy.de nosjours Bagdad, il comprendta son etreur... admirable alr
profonde fait
Lés serviteuts : ils savent ce qu'ils ont à fâire et le font bien. le le soutiens
L'action de Guy à notte époque est de plus en plus visible. C,est Ceux qui rt'ont plus la vocation sont libres de partir à tout moment,
lui qui se charge de la bonne marche de 1aplupart des otganisations je ne tetiens personne. Daniel : il
non-gouvernementales comme Médecins du monde ou Médecins cettains de se
sans frontiètes. I1 peut comptet aussi sur tout un réseau de prati- Le Bureau : des affaires de politiciens. Je ne suis pas vraiment Cependant, il
ciens indépendants à ffavers le monde. Cependant, Guy n'hésite âu courant et çâ fle m'intéresse pas.
J'ar aatant de
plus à empiétet sur le domaine résetvé de certains Archanges quï motale. Bref,
trouve lncompétents ou pas assez actifs tel que Francis (incapable Les vacances de Dieu : je trouve que Dieu laisse la bdde un peu
de ptévenir les récents coriflits en Itak ou dans les Balkans) ou Jean trop molle à certains de ses sujets et on ditait que l'homme lui est Didiet : nc
(il désapprouve les récentes tentatives de manipulation génétique égal désormais. je
ça, n'ai pas
très avancées). Guy essaie aussi de fare le ménage parmi ses
propres troupes en limitant au maximum le pouvoir de ce qu'il Le Mal : c'est ie concept même qui me choque. Comment peut- Dominiqu
appelle les médecins dollars dont la seule vocation selon lui est de on vouloir faire du mal à quelqu'un ? liesprit de rébellion et la je décèlerais s
faire de l'argent et non de soigner les gens. Certains de ses servi- grosse tête ne justifient pas tout. bonne dose d
teurs ont appliqué ce pdncipe à leur natute angétque. Refusant
est chatgé de .
Ieurs pouvoirs qu'ils considèrent être des pdvilèges, ils consactent Le Grand Jeu : encore ane affare de politicien. Ce qui me gêne
leurs incarnations à partaget 1a douleur des humains, ce sont 1es c'est que c'est justement ce jeu qui cause le plus de mal aux Emmanue
Mortifiés (voir "Uber Angelis'). En effet, selon Guy, sauver des hommes mais les voies du Seigneut sont impénétrables et ce même connais pas I'i
vies est surtout une histoire de vocation, pas de bénéfices. avec un stéthoscope.
Francis : j
L'Islam : un peuple fier et qui pendant longtemps a été bien en guerres. Soit F
Cequepense
Guyde... avance dans le domaine de la médecine. De toute manière, je dans les roues
respecte et aide tous les hommes quelle que soit leur religion.
Je
téprouve cependant leur concept de guerre sainte.
Les êtres humains : dans I'espdt de la patole divine, I'homme
est I'enjeu pdmordial de la partie. Il faut sauver son âme de la La ûoisième force : une abertation d'un autte temps. Les
tentâtion du mal. Je m'emploie de mon côté à aider les autres hommes se battent déjà beaucoup pour un seul dieu alors imaginez
Ârchanges en sauvant son corps des rudesses de la vie et des s'ilyen avast75...
méthodes de certains de mes collèrues.

<l*
. t^- -..5-^- ^--L----- #:t
3F- Rebtions
àyec lesôutresArchanges
Les animaux : efl tant qu'êtres vivants, les animaux mériteflt
d'êtte ptotégés. Mais cela n'est pas de mon tessort mais de celui de \.
Jordi qui æuvre sans telâche à cete tâche difficile. De mon côté,
j'essaie au mieux d'éduquer les hommes à respecter 1es auftes Alain : il fait un tavail admfuable à tout point de I,ue. Nous
espèces suf terfe câr toutes médtent de vivre. collaborons dans de nombteux points du globe et c'est l,un de mes
plus srits alliés.
La violence : certâirls de mes pairs pensent que la violence est
/
nécessaite à la téussite de 1aparole divine. Je leur démonte tous les Ange : elle a l'ait d'être une sacrée teigne, tant mieux au l,u de
iours Ie contrâire mais den n'y fatt. Je serai cependant toujours là ses adversaites. C'est sans doute la personne la plus réfléchie du
pour téparer les dégâts qu'ils causeront sans me mêlet de leurs Conseil offensif er il lui est arrivé plusieurs fois de me soutenir
at-i-âùes...jusqu'à un certain moment... conte les DJL...

La politique : on dit que la guerte est la conclusion naturelle de Blandine : une personne à tout point de r.'ue tematquable. EIle
ir politique. C'est vtai. Cependant, le guerriet a au moins les tripes m'aide à combattre
de risquer de se prendte une balle dans le pancréas... le politicien
les maux des hommes à sa manière en
adoucissant leurs têves afin de rendre leur psychisme plus sainr
z-a
n'r mème pâs ce courage.
Qu'elle en soit temerciée ! Elle est une alliée précieuse lorsqu'il
s'agit de combattre le mal à l'extérieur comme à l'intédeur de notre
L'ordre et la discipline : la discipline ^) tra,vai. est utile si on
PfoPfe câmp.
sc l'rpplique à soi-même. 11âut éduquer les gens et les tesponsabiliser.
()n n'aura alors plus besoin de discipline.
Catherine : son travail complétait à metveille le mien. Son
action en faveur de 1a femme était admirable. Dommage qu'elle
Lcr Archanges : à chacun son ftavail. Ils me laissent désotmais ait disparu sans donner de nouvelles.. Parfois, je me demande si
Éæ lc mien et ils ont appris à comptet avec moi. Ah, message pour c'est pas encore un sale coup de Dominique. En fatt, j'en suis
lc csnraud qui a inventé le terme de frappe chirurgicale, je f invite intiment petsuadé...
Christophe : il est tès bon, tès compétent et effectue un travail Gabriel : i1 est parti peu après que je sois attivé. Je ne I'ai
edmirable alors que ses moyens sont très limités. Sa nature vraiment jamais bien connu.
profonde fait que les autres lui marchent ffès souvent dessus mais
ie le soutiens à chaque fois que ie 1e peux. Geotges : quand on est, veuillez m'excuser, un con et un
bouchet en puissance, on ne mérite pas de ditiger 1es atmées du
Daniel : il sembletait que cet assassin ait enfin compris que seigneur. On a heureusement téussi à le viret
certains de ses membres rt'étaient plus dignes de setvir le Patadis.
Cependant, il ne semble pas avoir changé de méthode porû âutânt. Janus : je le connais uès peu et on ne le voit quasiment pas. De
J'u awtant de considération pour lui qu'il en a pour la vie et ia quoi il s'occupe déjà ?
motale. Bre{ aucrule. Heureusement, il se fait rare au Conseil.
Jean : il est capable du meilleur (es systèmes de maintien de vie)
Didier : nous pârtâgeons deux sièges voisins au conseil. A part comme du pire Qes armes). Il ne semble posséder aucune fotme
ça,je n'ai pas trop de contact avec lui. d'éthique mais bon, il fait son boulot.

Dominique : le psychopathe en chef. Sî me laissait l'examiner, Jean-Luc : mon plus sûr allié. Nous avons les même buts mais
ie décèletais sans doute des syrnptômes de paranoia aiguë avec une des méthodes différentes. J'apprécie énormément ce qu'il fait et la
bonne dose de schizophrénie. Et quand on pense que c'est lui qui focon dont il le fatt. . Il y a juste son proverbe qui m'énerve : "il vaut
est chargé de i'intérim pendant les vacances du Seigneut. mieux prévenit que guérir".

Emmanuel : je ne comptends pas très bien son action et ie ne Jésus r c'est lui qui m'a convaincue avec son pote Novalis
coonais pas I'individu. d'accepter la tâche que i'exécute. C'est quelqu'un de bien, même sT
nia toujours pâs compris les vertus sanitaires des douches. En
Francis : i'ai toujours cru que la diplomatie devait évitet les revanche, je n'ai toujours pas compris I'utilité de lâpocalypse.
guerres. Soit Francis faitmal son travail, soit, on lui met des bâtons
dans les roues. Je penchetais pout la seconde hJpothèse. Jordi : c'est mon alter ego qui s'occupe de toutes les autres
espèces tetriennes. Il faut soutenir son effort.

Joseph: celui-là, il fera un iour une monstruosité de trop. Et 1à,


il trouveta à qui pader.

Laurent : je ne vois pas i'intérêt d'avoir templacé un boucher


par un tueur psychopathe. Cet Ange a sa place en Enfer à côté de
Lucifer et non au Paradis à diriget les armées divines. Dieu s'aper-
cevra de ce mal qui ronge le Conseil un jour ou I'autre.

Marc : son action setait plus utile s'il s'évetuait enfin à


distribuer les énormes bénéfices du commerce international d'une
façon un peu plus équitables.

Michel : c'est un guerrier mais un guerrier avec un sens mora"l.


Je ne dirais pâs que j'apprécie le personnâge mais il ne me dégoûte
pas. Je le vetrais bien à la place de Laurent et je soutiendrais son
action si un jour il veut ptendte la place du bouchet

Novalis : depuis le débug il a été mon ami et d'un soutien


perpétuel pour mon action, n'hésitant pas à mettre la main dans le
z-r= cambouis. Il m'a un peu fourré dans cette histoire de prophète qui
ne me plaît guère mais son secret sera bien gardé.

Walther : ie n'ai iamais waiment saisi en quoi consrsta.rt son


travatl. Je pense qu'il garde sa place parce qu'il soutient
Dominique à chaque instant.

Yves : c'est un personnâge d'une sagesse et d'une intelligence


inoui'e. Il nous surpâsse tous dans bien des domaines. I1 est
touiours un Conseiller avisé. Sa passivité face aux horteuts du
monde m'étonne au plus haut point. C'est à se demandet si...

a9
Yves/Domini
un malin plais
"Pas vu, pas ptis..."
Mais ces chas
Janus le pêché mign
que démoniac
jolie donzelle
faudrait voir c
Lorsqu'on demande à Janus ce quT aurait voulu faite quand il Avant de faire son entée "officielle" dans les rangs de Morax, L'affake dr
était petit, c'est-à-dite ce qu'il voudra faire s'il aurait été petit et quT Janus se fit notamment remarquet pat 1evol de nombreux objets de tard, mais Ja
sera grand plus tard, il commence génétalement par répondte que cultes parèns, dérobés pour être remplacés pat des statuettes, bijoux effleurer la cr
la grammaire, ça ne s'improvise pas. et autres sculptures sensiblement plus cbrétiennes, Rêves. Blandi
Je veux bien me soumett(e à ce pitoyable exercice, réplique-t-il, Entré dans les bonnes gtâces de Dieu et de son fidè1e témoigner dar
dtapé dans sa dignité de flanelle ctoisée quatre boutons, mars un Dominique, I'Ange poursuivit son action de "diffusron mâsslve dans ses page
minimum de pertinence et de iustesse dans l'empioi des auxiliaires du message divin" et s'illustra à plusieurs reprises dans I'histoire
tempotels na jamais tué son homme. En fait, poursuit-il, touiours des hommes, en faisant mystérieusement disparaître de vtaies
aussi nonchalamment irréprochable, je ne suis même pas srfu que découvettes archéologiques, de fausses découvettes archéolo-
vofte esprit limité de fouille-merde médiatique puisse apptéhender giques et de vtaies fausses découvertes habilement concoctées pâr
la plus petite amorce d'une once de réalité divine. Ne pleutez pas, ceux d'en face.
ttès chet, les larmes n'artangeront tien à l'étroitesse de vos Toutes ces actions d'éclat furent menées dans la plus gtande
capacités. Que ? Oh, je vous déconseille égaiement ie suicide, mon disctétion - la pteuve, c'est que vous le saviez pas - et contri-
bon ami... Vous savez, Stéphane, aucun suicide ne saurait effacet la buèrent à tapptocher Janus du Prince des Dons Artistiques, chez
médiocrité, et même si ce geste ravivait I'espoir de bon nombre de qui il finit par être téléporté Manu militari...
vos pairs, je gage que seule une vie exemplaire permetftâit à vote Avec sa belle aura toute neuve,Janus devint Valefor se glissa chez
âme d'aspiter au pardon. Morax avec la dextédté que Blandine lui connaîtrait bientôt - ça ne
Ce que je propose ? Renoncez à l'argent, la perversion du luxe sett abs.olument à rien d'en parler maintenant, mais le héros de
vous éloigne de la grâce de Dieu. cette superproduction aura bientôt droit à sa scène de cul avec une
Un petit geste en faveut de l'Église me semble waiment des plus créature de têve. Mais pour f instant, tournons ensemble une petite
apptopdés... Hum ? page de pub.
Mais poutquoi attendre demain ? Il se trouve que j'ai justement
pÉpaé un petit conffat de répattition des profits... Une signarure
en bas de page, voilà... Un blanc ? N'y prêtez pas attention, très Eougez
àYecLàPoste!
cher, ies volontés du Seigneur sont toujours aussi impénérables.
Ne me remerciez pas, monsieur Betn : le bonheur de l'humanité est
mon devoir... Uatilée de Valefor dans ies rangs de Morax rt'éveilla 1'attention
d'aucun Supétieut...excepté celle de Dominique, qui suivait avec
intérêt et bienveillance les pédpéties du jeune prodige. 11 fut donc
prftoce
Spéculatzur très âttristé de ne plus entendte parler de lui.
æ Sincètement. Le coup du masque ég1ptien, c'était génial, et au
fait Emmanuel, qu'est-ce qu'y devient, ton Janus ? Ah, beh euh,
Incarnation de la réussite et du rêve amédcain, preuve incontes- c'est-à-dire que... Euh, pâs de nouvelle, bonne nouvelie, hein ? Ah,
table quT existe bel et bien une vie après le lycée, Janus est à la fois il est sut un de ces nouveaux coups fumants, c'est ça ? Euh, ouais
Ia Eerté et ia honte de ses petits camarades de jeu. 11faut dite que Tu me tiens au courânt, hein ? Euh, ouais.
la vie a particulièrement soud à cet ancien setviteur d'Emmanuel, II n en fallait pâs plus pour mettre Dominique sur 1a piste de
devenu tout à tour Archange, puis Prince-Démon, puis les deux Janus... et celle des activités clandestines d'Emmanuel. Il vint alors
fois à Ia fois... Et comme on dit au Paradis, quafld la vie soutit, les ftouvet Yves, touiours de bon conseil en période de stress, qui
chats sont un peu gris. écouta son histoire avec le plus grand intérêt. Histoire de faire
Si I'on ptopose un voyâge dans le temps, via planète Marseille, d'une pietre deux coups, il lui ptoposa alors de iui ptêter un de ses
Janus danse le Mia depuis longtemps avec le succès qu'on lui serviteuts personnels, quelque peu dissipé en ce moment, pour
connaît. Au Janus, hein, pas au Mia. enquêter un peu et discrètement sur I'affaire.
Sous les ordtes d'Emmanuel, il fut un serviteur dévoué et Le setviteur en question manifestait en effet de gtandes disposi-
débrouillatd, plein d'initiatives et d'âttentions à l'égard de ses pairs tions pour Ia psychologie, la suggestion mentale, ia manipulation et
et de ses Pères, les Atchanges de l'époque, qui virerit très tôt en lui l'étude des rêves. Hum ?
un p'tit gars bien et plein d'avenir. L'Archange du Double Jeu mit Ah oui, c'était effectivement une serveuse... sans âutre corlnota-
tès vite à ptofit ses étonnântes capacités d'infiltration et de dégui- tions lubtiques.
sement, en I'envoyant chez ceux d'en face pout observer les Qu'on'se le dise, l'enquête de Blandine n'apporta rien d'autre à
Démons, jouer des tours aux Démons, se jouer des Démons, puis l'Histoire qu'un début de romance complètement inutile et
jouer les Démons tout court. quelques fameux dialogues de sourds entre une envoyée de

90
*l!t

*r
{*'

\i-es/Dominique et un futur Archange de la Supercherie, qui ptit


en simplement tï
:'j':
:n malin plaisir à se déguiser pour mieux la tetourner en bouttique. 'l;3' Lecrédit,pèrlons
:i
\lais ces chassés-croisésà laJames Bond der.'inrenttout de même
.: pêché mignon de Janus, qui multiplia les exploits, tant angéJiques
:ue démoniaques, pout se laisset volontâilement ratttapet par la Au service de N{orax, \ralefot pârticipâ à de nombteuses
rlie donzelle. Rien de bien méchant, somme toute... enfin il missions de désinformation et désamorça plusieuts bombes "artis-
-:udtait voit ce qu'en pense Dominique. trques" avant qu'elles ne portent atteinte à I'image de Dieu et des
L'affzire du sexe des Anges n'aurait lieu que beaucoup plus forces du Bien. Pius personne ne se souvient du "r'rai visage de
:.rrd, mais Janus fut ttès heureux de pouvoir déflore...euh, Dieu", un homme à tête de singe teptésenté sut une fresque de
.f-fleutet la croupe hallucinante de la désotmais Archange de ses pierre, le monde entre les mains - et c'est à Janus que l'on doit cette
Rêves. Blandine s'en souvient aussi, mâis elle n'a pas souhaité heureuse dispatition. Au début du IXème siècle, la téapparition en
:émoignet dans ces pages * a11ezplutôt voit ce qu'elle raconte Italie d'un suaire maculé de sang n'eut même pas le temps de faite
ians ses pages à elle. sourciller le cletgé -Janus avait justement besoin d'un mouchoit.

' '
Alors
'.: ça pour une nouvelle,.... . :'. . . . . :
: ." .: - -. ...
- r,.eGuide des Anges propose son 1ot d'iôforrnâtioqs sur les relations qu'eûtretteotJânus/Valefot avec .
leum serviteri.s .asp".1f.,..uùrri'que sur llextiême discrétion dont ll.Archangeet ie Prince-Dém.o{i
doivent faiiê preuve pouri géier leufs sympathiquescâmaradesde.sdeux camPS.mais un cas dç {igure
m é r i t eq u e l ' o n s ep e n c h es é r i e u s e m esnut r l e s u j e td ' u n ea i d ed e j e u m i n u t e .Q u e l t a i r eé g a l e m e nsti u n
Angè de Januser un Démon de Valgfor ilvoqo.nt simultânément lçurs Supérieur'iresgeçtifs f
,.,-
'Si,t.,
ieu'lanceon ae e. ..
d..r* appelJsont:réussisetqu.elliniervention est possibl., t. 1.y-eneurde
....:.'....1:.,.

. I : Janus repond à I'Angê. Àrsène se pointe, un truc ,. pur.e, gn gnou déboplé au.grand ga1op,. .'
Bref : quelque.chose.se pioduit po,r. ,ià., I'Ange ou. lui répondie. Le Démon doit.âvoit I'impression
que,.son-appel a qéussiêt; au:besoin, 1è meneur de jeu peut provoquer un effei bienveillarit - recupé-
.râtion'de PPr,flâih-; réponse mentâle, efc. .l' . ... ': '

t
.2 r rrn rrr"r"r4e.Janusintefvient en se faisant pâsser pout un envoyé de Valefor. Du coup, il s'adresse
au. Démon, lui dit une paire dè trucs: âpparemment sâfls intérêt, âpparemment, puis se toùtne vers
1 ' A n g ep o u r l u i u n c l i n d ' c e i li m p e r c e p d b l e ,h i s t o i r ed e l u i F a i r ec o m p r e n d r eq u ' i l e s t J a n u se t q u ' i l a b i e n
myqtifiç le Démon - et.hop, en passanr, voilà del PP ou une réponse menta]e pour chacun. ...

3/4: Janus.inlçrvieirt er1.sefâisânt passer pou! uû enVoyé de Didier et déclare solennellement 1ue
TÀrihange Janus: est'actuellement oceupé. Cômme il èst à La.bgrirre;.il disparait sans demandel.son
r e s t e a p r è sa v o i r r e m i s à l ' A n g e u n m e s s a g er é d i g éà l a h â t e - a u c h o i x d u m e n e u r d e i e u , m a i s I ' A n g e
ne doit avoir qu'une réporiqe, iet ?ucun gain de quôi que.'c.ersoit, na. Quelques minutes plus tald;
essoufflé..un faux serviteur-de Baalbèrith ferâ.sorl enfrée; avec des frinques et des manières-tadica-'
lement différenres.pour remerrre le même genre de messageau Démon. Ùà .r-,.or., Valefor est occupé
ou n'a pas,!e tèàps dé .sedépiaceren peraqnne.
' ':.... .-._.
,.:. . .. .-.. .....
4 : V a l e F oirn t e r v i e n et n s e f a i s a npr a s s epr o u r u n s e r v i t e udr e B a a l b e r i t hO. n i n v e r s el e s r ô l e se t o n
'r-".o--.^.",
Cest l'emême scénarioqu'r,.,3 -"is dans l'ordre inveraè:L'envojté,d"DidiE-.1'ârrivera un.
'i,' '
peu plus tard, un mess4.ge porrr'l'A.tgeà1a màin... Là en9..rç,,au9uqlgain, iulte une infot .,: ..
.. ...,i...._.-,. ..... ..
5 : un avatat'de Va1ç{q1 intervient:efl:se f4isânt passer pour un envoyé de J-4nus' Mêrne chqqe qulag

?,9a".r.queç'eStle;Démon..qui.hériteduclin{'æi1qui'tue...-
...t.'
''6.: Valeiorrépond au Démon. Toutrpareil: qu'ave-cun i, mais pas poi:r 1e-même, et tout paieil pour
l ' a u t r e a u s s i .D u c o u p , c ' e s t I ' A n g e q u i r é c u p è r ed e s r r u c s o u q u i e n t e n d d e s v o i x .

9I
Tous ces bons et loyaux setvices furent récompensés quand, des Vents. De retout chez lui, Janus décide de fêter ça avec Valefor, démoniaque <
rappeié au Patadis par son Supérieur, Janus fut promu au rang de en tête à tête, et s'offte un sympathique pouvoir privilégré rien que sienne à lui, 1
Maître des Àgents Doubles, dans la plus stricte intimité. Àmusé par le pout se récompenset iui-même. Ouverture que ça s'appe1le, et rien pouvoir
double jeu de son serviteur, luttant à la fois conre le Mal et les même que ça aide à mort pour fare pêtet les rucs fermés. Un mine d'accus<
techetches de Dominique, Emmanuel se mit à songer à une mystifi- gerue de super couteâu suisse spécial coffres-forts, quoi. intédeuremen
cation encote plus ambitieuse et donna àJanus tous les moyens néces- c'était vraimer
safues- pouvoirs et absence de Limitations compds - pour prétendte C'est donc
è
ryous
en tant que Valefor à un rang supédeut dans les rangs de Morax. â,ff' Yotrebanquervu) doit
vtJrL des
,^r,c rlniù
vg> compt
z{æ aanalæ
LviltPLçt
&
coup. Pour I'a
Gonflé à bloc, SuperJanus reprit donc du service chez Dali, mais { \:
son vieil ami l
déjà son esprit débordant d'ambition catessait un rêve nouveau. Pas rieil ami Emr
celui du mollet de Blandine, mais celui de monter en gtade, de Comme un bonheur ne se partage pas seul, même quand on est le second vol r
prendre de l'avancement, d'obtenh une rallonge, de devenir calife à deux dans sâ tête, Jaflus vint ensuite trouver Emmanuel, son ancien sut les transfl
la place de l'opossum. Dès lors, il enteprit de menet à bien toutes Supérieur en chef, pour le remerciet un peu et lui dire que ça pour le discull
les actions possibles et de se faite remarquer tânt par Emmanue| change den, qu'ils restent potes et que ie vieux Manu sera toujours teurs infiltrés
pour lui prouver sa fidéLité, que pâr Morax, pour Iui prouver 1a Ie vieux Manu. Leut collaboration est toujours sincère aujourd'hui qu'une petite
même chose, mais pour du faux. Les succès s'accumulèrent bientôt, et au cours du dernier miliénaire, chacun rendit à l'autre un nombre Conseil Spéci
au plus grand plaisir de ses deux Supérieurs maisJanus ne se satisût incalculable de services, allant du simple tuyau au coup de main pas anodin, c
guète du titre de Capitaine de l'Inspiration Ultime que Morax offrit bien vitil, en passant pat 1'échange d'infotmations et le piêt de savoir bourre
à Valefot, en récompense d'une roulotte bourrée de robes et certâins serviteurs. Car même après plusieuts siècles de vols specta- de la moraie
d'objets de culte, volés à I'Eglise, qui permit au Pdnce d'organiset culaires et d'appadtions dans I'adaptation télévisée de Robin des Emmanuel I
une gigantesque otgie parènne et costumée - miraculeusement Bois, Janus continuait à se sentir à l'étroit dans son tôle de gentil prévenit d'év
annulée par f intervention miraculeuse d'Anges de Dominique, iusticier. Valefor lur manquait. l'idée d'accep
lancés sur Ia piste par ie même Janus. Trop fort. Pite encore : il avait besoin de lui. Pour rester crédible dans la Et tandis q
Bien r,'us pâr tout le monde, Janus/Valefor en voulaient encore meilleure couverture de son existence, il avait besoin de faite taient leur vie
plus mais ils durent attendre 1'an 1000 pour accéder ensemble au régulièrement son rapport à Motax et de s'illusttet, à contre-cceur dans la chaml
tite suprême dârchange des Vents. bien srlr, dans des vols de tucs angéliques, détournements de fonds plus fabuieuse
lsligieux et auftes conneries baptisées de culs bénits. Quelques Secrets. Une f
coups ambigus futent menés dutant la Renaissance, dont le vol de les mérites, se
L'argentne fôit pôs cattes de navigation maritime, puis à l'aube des premières guerres jusqu'à copier
le bonheurdespauvres européennes, avec le détournement de convois de munitions, mais nouvel exploi
Valefor ne téintégra véritablement le service actif qu'à l'orée de la nouveaux ami
tévolution industdelle, lotsqu'il fut promu Baron du Génie Depuis, il s
Il était une fois Nostradamus, prédicateur de son état, qui Démoniaque. Quelques jours aptès 1ui avoir temis cette récom-
ânnonça un jour quT avait des prédictions à faue ar sujet de pleins pense, Morax coilvoqua Valefor pout lui pâtier un peu de la vie, Iui
de ttucs quT était en mesure de prédire. I1 était une fois Kronos, demander l'adresse de son coiffeur et âutes conneries censées
Prince de l'Éternité, qui fit savoir à ses proches que ça ctaignait un masquer son inquiétude viscérale. Le petit avait de l'ambition, le
peu et qu'il voudrait bien mettre un peu la main sur la chose. Il était vieux avait les fouettes. T'inquiète pâs Morax, qu'y lui dit, c'est pas
une fois Yves, tout pareil que Miguel mais de l'autte côté, qui dit à tapl^ce qui m'intéresse, mais c'est vrai que je serais pas conrre un Les êtes
peu près tout pareil que Miguel. Et il était une fois Janus et Valefor, peu d'air. Pdnce, ça m'botte bien. T'es un Supérieur génial, maisyenapa
Anges et Démons au courant de tout ça, qui se dirent l'un à l'autre vraiment, mais on aura vachement plus de pouvoir si on était Yves ieur a in
que ça les intétessait vachement tous les deux de récupéter 1achose Princes tous les deux, hein, qu'est-ce que t'en dis ?
pour tous les Deux, puis de la leur récupétet pour chacun d'eux - Les anima
c'est-à-dire rien que pour lui, au final. mal. Mais que
Comme t fùLut la jouet fine, Janus commençâ pat técupéret le 8o4iour,c'estpourun emprunt
maximum d'informations sut Ie fameux Nostradamus et Valefor fit La violenc
de même, de son côté, jusqu'au jout où il fut suffisamment C'est ça, her
tenseigné pour se tapprocher des Démons de Kronos, envoyés sut Ttansporté d'allégresse à I'idée de téussir son projet 1e plus fou, I'exemple !J't'
terre pour récupérer les prédictions, et se laisser guider iusqu'au lieu devenir à la fois Archange et Prince, Janus s'exila dans les Marches c'est quand m
de rendez-vous terrestre avec leur Pdnce. Iiauta du faux Démon et profita d'un léget décalage temporel pour se creuset la tête
n'aurait pu résister bien longtemps à Kronos, mais Valefor fut sauvé pendant plusieurs années. Et finalement, comme on ne fait bien La politiqr
in extremis par L'arnvée dans les pârâges d'une équipe d'Anges - que ce qu'on connaît bien, monsieur se dit que le mieux était encote ces cons se se
lancés par Dominique pout soutenirJanus dans sâ tâche périlleuse, de tefaire le coup des prédictions... mais dans l'âutre sens. Simple, À croire que
c r il. était petsuadé que I'Ange allatt fute son boulot d'Ange. Ce efficace, génial. Restait à trouver un plân d'attaque et à brouillet les franchement 1
moment de répit lui permit de técupéret le truc et de filer dare-dare pistes, pour fure face aux investigations de plus en plus poussées
au Paradis, où il transmit la patate chaude à Yves. des Anges de Dominique et de Laurent, incapables de mettre la L'ordre et
Quelques heures plus tard, le Conseil Divin se réunissait dans la main sur le fameux Valefor. Dire que ça jasatt au Paradis est un rang,matche z
Gtande Salle Qui Va Bien pour accorder àJanus le titte d'Archange doux euphémisme, câr la cote de populadté de I'alter ego chefs fainéant

92
démoniaque de Janus était presque aussi impressionnante que la Les Archanges : hum... Cetains sont cool, c'est vtai, mais y a
sienne à lui, l'Archange à qui I'on commençait à reprocher de ne quand même une sacrée tripotée de culs serrés au Paradis. Et
rien pouvoit fake contte le mystificateur d'en face. Janus faisait comme y peuvent pas péter plus haut qu'leut cul, forcément, et ben
mine d'accuser le coup, mais la réussite de Valefot le réjouissait y pâssent leur temps à gueuler les uns sur les autres.
intérieurement : se fâire engueuler parce qu'on téussit des trucs,
c'était uaiment trop bor. Les serviteurs : ouaip... Et ben c'est comme les humains, sauf
C'est donc dans un climat très tendu que Valefor prépara son que quelques-uns ont vtaiment le sens de l'humour. J'apprécie ça.
coup. Pour I'aider dans sofl entreprise,Janus demanda un service à Au moins, tant quïs s'amusent, ils pensent pas à râler ou essayet à
son vieil ami Emmanuel - ou plutôt, monta un gros bobard à son piquer ma place...
vieil ami Emmanuel, qui joua malgré lui un rôle déterminant dans
le second vol des prédictions. Ptofitant des enquêtes de Dominique Le Bureau: ohh... Comment dire... Le Bureau c'est très mal
sur les transfirges, Janus proposa à Emmanuel une idée lumineuse parce quï ne faut pas se compromettre avec des Démons patce
pour le disculper aux yeux de tous : convoquer certains de ses servi- qu'on est des Anges et qu'il ne faut pas parce que c'est MâI. Je I'ai
teurs infiltrés pour un exarnen de conscience au Paradis. C'est ainsi bien dit, là ? Mouais, à part ça, c'est pas nouveau comme idée si
qu'une petite dizaine dânges inflltrés se ptésentèrent devant un vous voulez mon avis...
Conseil Spécial présidé... par Yves et Dominique. Ce choix riest
pas anodin, car il constitue la phase 2 du plan génial de Janus, à Les vacances de Dieu: hum... Méritées ?Je lui envoie une
savoir bourrer le mou des vieux grincheux, les nommer "garants carte régulièrement,pour donnet des nouvelles. C'est vrai que ça
de la morale et de la foi", leur souffler I'idée de souffler à fout un peu la merde eritre nous, niveau hiérarchique, mais on n'a
Emmanuel I'idée de convoquer ses ttansfuges, histoire de pas attendu qu'il parte en thalasso pour se tirer tous ensemble dans
prévenir d'éventuelles détives et soufflet aussi sec à Emmanuel les pattes, hein ?
I'idée d'accepter. Diabolique.
Et tandis que les Anges d'Emmanuel, uiés sur le volet, racon- Le Mal : euh... Le Mal ? Et ben, c'est mal. Je suis contte. Ça
aient leur vie et leurs découvertes au Conseil, Janus s'inaoduisait craint. Vraiment.
dans la chambrette de Yves pour tester son couteau suisse sur la
plus fabuleuse des serrures du Patadis : celie de l'Armoire à Trucs * Le Grand Jeu : euh... Le GtandJeu ? Et ben, c'est bien. Je suis
Secrets. Une fois les prédictions redérobées, Valefor s'attribua tous pour. C'est cool. Vraiment.
les mérites, se fit gentiment adouber Prince et poussa même le vice
- un
iusqu'à copiet le pouvoir privilégié de I'Archange des Vents L'Islam : ah. .. Comment dire ? Chacun a ie droit d'avoir le droit
nouvel exploit qui lui attira les sympathies de pas mal de ses de fake des trucs, du moment quï empêche pas les auftes de faire
oouveaux amis. les trucs qu'ils ont le droit de faire. Un ttuc dans le genre avec une
Depuis; il s'amuse comme un petit fou... ou deux subtilités, ie pense.

La troisième fotce : houla... On donne bien des pouvoirs à


CequeJanuspensede... nos Anges, alors pourquoi des humains n'auraient pas des
pouvoirs aussi ? Ça teste divin, comme processus, et pis ça
motive les gens. Et pis ça peut être utile, non ? Non ? C'est mal ?
Les êtres humains : mouais... Cettains sont vraiment cool, Ah. Ben c'est mal, alors.
mai5 y sn a pâs un pour suivre une discussion sédeuse. Et dire que
Yves leur a inventé les échecs...
Rebtions lesAutres
àvec Archanges
q
Les animaux : bof...
Ça occupe les humains, c'est déià pas si &
mal. Mais quelqu'un pourtait m'expliquer à quoi sert le gnou ?
Alain : sympa. Limite agro-féministe parfois, genre chien de
La violence : ouh... J't'atme pas t'es cori alors j æ tape dessus ? garde avec poireau et arrosoir à la main gauche, mais sympa. Et au
C'est ça, hein ? Heureusement que les politiciens donnent moins, tant qu'il cultive son iardin privé, y marche pas sur les plates
l'exemple lJt'aime
pâs t'es con mais i'te sere la main pour la télé, bandes des auttes.
ctst quand même vachement mieux.
Ange : efftcace, matr^îte, franchement décontractée du
La politique : euh... En fait, je retire ce que i'ai dit avant. Plus gland... Mignonne, aussi. Ce qu'est bien avec Angie, c'est qu'elle
oes cons se serfent la mai{r, plus c'est les autes qui se tapent dessus. n'a pas froid aux yeux, et qu'elle est pas cul serré comme les
 ctoire que personne devrait se setret la main, en fait. Non, aures. Ça détend.
ftanchement personne...
Blandine : bandan...euh, syrnpâ I Hlper diplomate, super
L'ordre et la discipline : ouais... Du genre, tout l'monde en habile, over agile, top bonne...euh, négociatdce. Et pis marrante,
rang, matche au pâs et tout ça ? La discipline, c'est I'excuse des p'tits âvec ses airs de coincée. Si je me faisais...euh, si i'étais une
chefs fainéants pour gérer tout le monde d'un seul coup. Archange, ie serais Blandine, c'est clair.

9A
Catherine : j'aime bien Catherine, elle est coo1. Un peu extrême Jean : j'adore ce qu'il fait. Jean, c'est vtaiment mon père
dans son genre, mais j'apprécie son action pour les femmes. Et pis, spirituel : tout ce qu'il fait, je 1evol... je le valodse, tu vois. J'adore
renoncef au Patadis, c'est pas une petite décision à deux balles, ce mec. Sans lui, je m'emmerderais grave.
hein, ça mérite 1erespect.
Jean-Luc : je sais, ça sert à den de dire du mal des gens, mais
Christophe : iI est mottel, 1e Chdstophe. Faut 1evoir durant les Jean-Luc, il est [mité. I1 pense tellement à sauver la vie des gens
Conseils, à balancer des avions partout et à sauter sur la table pout qu'il est capable de te péter un btas pour t'empêchet d'allumet une
entraîner ses Pokémon I Ça fait cdset Dominique et c'est ça qu'est clope dans 1esbois... Tu vois ie genre ?
r-raiment bon.
Jésus : ce qu'est bien avec Jésus, c'est qu'il est tellement au-
Daniel : un peu rustique, mais sgnpa. Au moins, avec Daniel, on dessus du lot qu'il comprend les ttucs avant même quTs existent.
sait toujours à quoi s'en tenir. Quand t'es d'accord, t'es gtave son Du coup, comme iI sait tout et quT s'en fout, il fait des cocktails.
pote, sinon, t'as den compris, alors tu la fermes, et pis il se casse en Ça doit être son côté mystique.
sueulant. Sympa, quoi.
Jordi : il est dangereux, ce mec. A force de courit après ies
Didier : le problème avec Didier, c'est qu'on n'a rien à dire sur facteuts en hudant à la mort, Jordi risque de faire évoluer les
lur. Ça veut pas dire quT a tien à dire sut nous, hein, mais ça fait animaux vachement trop rapidement à mon gorit. Suttout les
parde de son boulot. Par contre, faut vtaiment qu'il arrête de chiens de gatde d'ailleurs... Moi, si j'étais un animal, c'est clair que
m'envoyer les convocs en double exemplaire... c'est pénible au ie ferais tout pour 1ui ressembler.
bout d'un momeflt.
Joseph : euh, comment dire... Joseph accomplit un travail ingrar
Dominique : psychorigide. Quoi, c'est pâs une qualité ? Àh. dans des conditions difficiles, c'est sûrement quelqu'un de bien et.
Alots euh, consciencieux ? C'est mieux, ça ? Bon, donc Dominique si je discutais de temps en temps avec lui, je suis sût qu'on pourrait
est un psychorigide consciencieux. même être des amis.

Emmanuel: y a vraiment que lui qui me comprend... Les Laurent : euh, comment dire... Lâurent accomplit un travail
mêmes fringues, les mêmes potes, }e même humout... C'est à peine ingrat dans des conditions diff,ciles, c'est sûrement quelqu'un de
si on se préte pas nos serviteurs, rellement on esr potes bien et, si je discutais de temps en temps avec lui, je suis sût qu'on
pouttait même être des amis. Mais je ctois fianchement que je vars
Francis : il a un peu pris 1a grosse tête depuis quï bosse dans la pas avoir ie temps de discuter 1à...
presse mais j'aime bien son boulot. Jtuis srir qu'il pouttait faire avouer
à Dominique quT a fait une connede. C'est dire sI est fott... Matc : dertière son costatd de cul serré, Matc est vraiment un
sacté déconneur. Et pis faut voir comment il gère ses petires
Gabriel : moi, tout ce qui peut faite ctiser Dominique et Lautent, affaues... Si Lucif était coté en bourse, j'suis srir que Matc aurair
ça me fait bien marrer. Que... Hey, salut Dominique ! Tu vas bien ? des actions chez lui.
Moi ca va...
Michel: ah, Michel... Ses coups de gueule pow la frime, son
Georges : atgh. Depuis qu'il est aux téclamations, y a plus Iook de rebelle à deux balles, ses... Quoi ? II doit passet voir
moyen de iouer à la console avec Christophe. Un vrai maton, Ie Geotges aujourd'hui ? Cool. Il commençait presque à me manquer
Georges. Si ça continue, il va falloit que je fasse mes réclamations à 1epetit gars...
Dominique... Ça craint.
Novalis : pour moi, c'est un genre de ctoisement entre Jésu1
Guy : ce que j'aime chez Guy, c'est son côté saint Bernatd. Avec Christophe et Dominique. Le genre de mec cool qui s'en fout ma:s
un tonneau autout du cou, i'suis sûr qu'il poutrait même dessaoulet qui stresse un peu quand même, tu vois ? Un genre de gros
Daniel les soirs de match. L'Atchange des Causes Perdues, ce mec r branleut, en fait.

Walther: quand il est bien 1uné, il est vraiment coo1, mais quand
il est dans ses mauvais jouts... C'est dingue comment un mec peur
passer du super fin hlper cynique au gtos lourd bas de plafond en
moins d'une heure...

Yves : ben Yves, c'est un peu l'appartement et 1e locataire en


même temps : il fait patie des meubles, il est 1es meubles, il est h
poussiète des meubles, la bonne qui fait les poussières, le mari de le
bonne... C'est dingre qu'un mec aussi ordonné ait pu perdte un
truc aussi impotant que les prédictions du guignol de l'an 100[r._
Non, franchement, vous ttouvez pas?
*: g* ., i.
't:. it,,
'l:i

"t â., -t
g

' ,;,
....:r, f :11

'bious,rn
l3h15 ]ette lers la porte vitrée, empoignant scln de cuir et la
5LrTles Iorls de l'an\ casguette sombre qu'i1 se risse sul le crânc.
Lorsqrle la porte claclue clerrière 1ui, 1'homme a déjà ciisparu
t Ll pCU\ luUJutlfq Côllrlf ... a J 2 n rl s ç o l i l o i r .
l nc rafalc dc vcnr c.ur re ieq dcrnicr. mots du Dim.n. " P ) : n q u e z r t , s t l 1 l c *l "
Inrccr.- le ealnre rer.ieni 9111]e toit de I'immcublc, t . ^ - ^ 1 : - ^ ^ . . ^ - - ; +- - - ^ : 1 s n 1
' ' '1"- dcur de crer-crcl silcnce ?"
.rlhouettess'immobiLisentiiur ic béton humide - deux ombres Le corps cle I'homme est clésormâis p4rcouru de spasmes et
.',r\ gestesmécâniques,lneurtriers,glissantsous les l-eilleuses de soubresauts. Sa r,-oir résonnr, grondc, hutle les clameurs de
-ie I'escalierde setr.ice comme deur prédateurs au soufrre son rncaotation aux oreilles déconcertées cles Démons.
carnassier. l\{alerél'alrirnationdcs rucs jnlesties prr ia foule, 1a "salcpcric d'.\nqe de rnrr... "
:'.spiràtion de leur proie leur parr-icnt distincrcment,rauque, Lorscpe 1'un d'cu-r comprend. il est detà trop tard. Souf{lés
--rccadée par I'effott. depuis 1'ang1e métallique qu'i1sbraquent pâ{ une soudaine explosiofl de lumière, les néons de I'escaher
ie leurs cânors chromés. \ o l c n t e f l é c l a t . p r t , j c r a n rl e u r s e c h a r d e - s u r l e b é t o n d u t o i t .
ir clacluementde leurs pas résonnedens ic silcncetendu. Line gerbe d'arcs électriques zèbre ie so1, arraehant une pluie
"T'as raison d'ar.oirpeur." de crépiten'rents aur flaques éparses, déchirant 1es ombres
d ' u n c r n v r i a c l c. i ' c t i r r c e l l e sr a q e u s c s .
18h20 "Serliteur de 1a ]ustice D.ivine, E,nnemi des corlompus,
bureaudes Krclemrtrons entends mon appel !
- \iais ru vas ferrner rr gueulel"
"\{ouais. . . " La gueule d'un automatique s'enionce dans 1es aheveux de
L'homme saisit la pile de dossiet d'une main distraite ct la l ' h o m m e a q e n o L r i l l ôh. i c n d c c i d c e à f a i r e r a i r e l e s . u p p l i t l u e s ,
rr r5çds11ig]'.lui, entre 1esarchivcsde la r.eilleet lc'srapports m â i . â u c u n e d é r l a p r a r r . r nn c r É p o n d à l e q i c h e t r e p r e s s é c .L n
riu jout. Seuleune antiquemachinc à éclirc projette cncore s.)n sourire se dessinc sur 1e \-isâÉlede I'homme.
rn-rbrebésitantesur le bureau de métal oir il ételrd sesjambes, Dans ia reême seconcle, 1e Démoa perd simultanément son
cs mains su-rla nuqlle, la mâchoire cr.ispéesur 1e plastique arme, sa nain droite et une partie de sa mâchojr-e, brisée à deux
.noccnt d'un i icur lteur|enoir. reprises conrre la rambarde proche. Incapable d'intetvcnrr. son
La radio ]oue un rieux tube des années(r0,mais il s'en fout. compasnon se jette instinctir.ement à terre, ror-rlant sur soil
l-'hommc attend,tésigné,1es\-euslirés sut le cadr:rnlumineux épau1epour se mettre hors de portée, mais r-rncoup à lâ hanche
-1esoa borlogc r::urale.18h22.Sa main s'attardesur lc boîtier le cloue littétalement sur p1âce.Érendu sur1c so1, ies os brisés
. r' , ;r é l i p l ' o n cp , , r r a b 1 e . pâr un nouveâu coup de hache, le Démon impuissant craché
"T'es à la bourLe,moa potc." un .]erler'ier dc :ans atanr .ic disparritrr.
'Je suis1à.. . Unc rafale cle vent ccuvre 1es derniers crépitements des
"
D'un geste du meaton, les Démons se ciésigncnr .Lcs flanmes. l-orsque ie calme rer,'ient sut le toit de l'jmmcuble,
.ontours de la bouche d'aération ei convelgent .,-rs l.r t l . r r : i l . : o u . : r c r - ' i n r , n , , l r i i r - r ' sr rur r i c b e t o n h u m i d e d e L r *
:':rmbarde,coupânt tout espoir dc retratte à leur proie gérlis- ,-rn,bres aux gestes lent,s,éttangcmcni calmes, ccxrfortablement
. . n r eL. o r s c l u ' i sl çu r g . i s s cdnct l ' o n r b r cl.e L r 1; 5
l r m c j : c i l s c n t. u r ados-.ées à ia rar:rloartlc surplonbnnt la rue. Seule 1a lueur
e corps agenouilléd'un ht,mmc au visagerore pâr de longs grésillante cl'une cigarctte embtase leurs deux r-i-sages.
'J'ei
:irer,eux bruns. Ses mains posées srir 1€ sol détrernpc l,-ri t a i U ia r r c n c i r \J. u ( , ) n .
-ionnent des allures cie repentant. He1; j'ai pas rrn chrono dans la tête, moi 1 Tu passcs tes
'lc
r cv o i . . . . " journées clans ur-rbureau, à cornpt.r ies minufes sur ton irorloge
I-lhomme a cesséde gémir, mais.un murlnurr: étouFféfiltre de merde... T'es derJnu ua vrai fonctionnaite, mon grcs I
,r,rtrâ\'ers cle sa cher-elurefolle. - \fouais... N'empêche que ca fait rtaimcnt dLr bien. On
"..;i'agneauégaré...entends mon appel...amides faibles et d e r r . L i ri r i r - ec a p l u . . o t t r c n t . t u p c n s t s p a * ?
:.*paurt-r<... - C'est clair. \'Iais. j'ai f imptession ciue Cul Serré se doqtc c1c
- C ' c s tc a ,m c c .r ' r . 6 . n l r r r i r à u n c d . t n i c r cp r i è r ' c . . . r l u c l q u c c h , ' ç . l ç p 1 1 i . l a d e t m è r ' cf t r i . . T t r r c r a p p c l l c r .i c c u u p
- ...épée-dela iusticedivine,entendsmon appe1..." dans lc mctru ?
S.ir-crirsc Faitpl'.rsfnrtc, plus sûre.Bienrôt, les murmutes se Trr parle' que i'nr'.n rappclLt l \lric t'cn trir pas potLr
:rlnsforment en suppliqr,ie. Sur le sol, sescloigtssont agités