Vous êtes sur la page 1sur 10

Étude comparative

LoRa, Sigfox, GSM, UMTS


Olga ABDALA Gabriel MABILLE
Claire MEYMANDI Rémy TRIBHOUT

Présentation
LoRa
Description
Les réseaux Lora sont des LPWANs (bas débit, longue portée, faible consommation). Ils
permettent à des objets fonctionnant sur batterie de transférer un peu d’information vers
Internet pendant plusieurs mois sans nécessité d’être rechargés. LoRa sépare les
communications dans des canaux fréquentiel d’une part, mais aussi à l’aide de paramètres
de transmission. Ces paramètres sont :
● Le Spreading Factor, qui correspond à la durée d’un symbole, au nombre de bits
par symboles. Un récepteur peut différencier deux transmissions ayant un SF
différent.
● Le coding rate, qui correspond à la redondance binaire. Un récepteur peut
différentier deux transmissions ayant un CR différent.

Bande Passante
Les canaux sont, en Europe de 125 kHz de bande passante. Dans cette bande passante, on
peut faire circuler un débit de quelques kilobits par seconde.

Modulation
La modulation de LoRa est une modulation à base de Chirps (gazouillis) fréquentiels, la
fréquence évoluant linéairement dans les canaux.
Distance de transmission
Un transceiver LoRa a une portée de 15km en milieu rural et 3km maximum en milieu
urbain dense.

Sécurité
Les communications sont sécurisées par un chiffrement AES reposant sur une clé
symétrique partagée entre un objet et le serveur central du réseau LoRa.

Bidirectionnel et/ou unidirectionnel


Les communications sont bidirectionnelles.

Consommation
Le SX1272, un module de transmission LoRa et alimenté en 3V3 consomme 125mA en
transmission et 10mA en réception. S’il émet pendant 200 ms et écoute 200 ms avant de
s’éteindre toutes les heures, alors on a comme puissance moyenne consommée sur une
heure :
P conso = 200×10−3×125×10−3×3.3+200×10−3×10×10−3×3.3
3600

P conso = 25 µW

Aux erreurs de raisonnement près, les modules LoRa consomment au maximum 50µW.
Sigfox
Sigfox est la première société à avoir développé un service de communication faible
consommation, longue portée et bas débit. Le service proposé est très proche de celui de
LoRa dont nous venons de parler.

Bande Passante
Avec Sigfox, on est sur des UNB (ultra narrow band) de quelques dizaines de Hertz tout au
plus. Dans cette bande, on peut faire passer un débit d’une centaine de bits par seconde.

Modulation
Il est assez difficile de trouver comment sont modulés les informations par les modules
Sigfox. Ce qu’on peut savoir c’est que c’est une modulation UNB.

Distance de transmission
Sigfox annonce une portée de 15 km.

Sécurité
La sécurité dans la connexion au réseau est un point très important pour la société qui dit
avoir mis en place des protections contre l’anti-rejeu, des messages de brouillage, ou le
séquençage par exemple.

Bidirectionnel et/ou unidirectionnel


La question se pose encore. Sigfox a, au départ, développé un vecteur de communication
unidirectionnel mais la société fait maintenant promouvoir la capacité de son service à
effectuer des communications bidirectionnelles.

Consommation
Théoriquement, la puissance consommée par un module Sigfox devrait être aux alentours
de 50µW. La BTS, quant à elle, consommerait 120kW/h.
GSM
Le ​
Global System for Mobile Communications​ (GSM) est une ​
norme numérique de
seconde génération pour la​téléphonie mobile​
​ . Dans cette partie, nous allons uniquement
nous intéresser aux réseaux GSM 900 et 1800. Ces types de réseau peuvent être retrouvé
en Europe et notamment en France.

Bande passante:

Downlink Uplink

GSM 900 925-960 MHz 880-915 MHz


GSM 1800 1 805 MHz-1 880 MHz 1 710 MHz-1 785 MHz

Comme on peut lire dans le cours “Réseaux mobiles terrestres”, le débit maximal de
données en GSM est de 12kbps, sachant que les canaux GSM sont au nombre de 124 et ont
une largeur de 200kHz.

Modulation:
La modulation utilisée en GSM est la modulation GMSK (Gaussian Minimum Shift Keying) ​ qui
est une modulation de fréquence à enveloppe constante. Ce type de modulation permet la
transmission des données avec une utilisation efficace du spectre.
Un des avantages de la GMSK est le fait qu’elle peut être amplifiée par un amplificateur
non-linéaire et rester sans distorsion.

Fig. Un '0' fait varier linéairement et continûment la phase de -90° et un ‘1’, de 90°
Fig. Densité spectrale d’un signal MSK et celle d’un signal GMSK

Distance de transmission
Une BTS classique peut émettre jusqu'à 35 km au maximum (dans la bande de fréquence
des 900 MHz). Le GSM est divisé en cellules de taille variable:
- Macro-cellule pour un rayon compris entre 2 km et 35 km
- Petite cellule (small-cell) pour un rayon compris entre 500 m et 2 km.
- Micro-cellules pour un rayon inférieur à 500m.
- Femtocells pour une portée de 10 à 20m (utilisées en général dans des locaux
fermés).
Les micro BTS sont conçues pour les zones urbaines et définissent des micro-cellules.

Bidirectionnel et/ou unidirectionnel


Les communications sont bi-directionnelles.

Sécurité
Authentification: Le GSM n’authentifie que l’utilisateur grâce à la carte SIM. Le téléphone
n’authentifie donc pas le réseau. Cela constitue une exposition aux attaques de type “man
in the middle”, pour intercepter les communications. Le code de chiffrement utilisé est le
A5/1.

Consommation
D’après ce que nous avons pu lire sur les différents modules GSM et la puissance
consommée par un téléphone Nokia, nous pensons que la consommation est d’environ
500mW.
UMTS
Bande passante
Basé sur la technologie W-CDMA, l’UMTS permet une communication sur les bandes de
fréquences suivantes (en France) :
● Duplex temporel TDD : 1,885 - 1,92 GHz (bande de 35 MHz de largeur) et 2,01 -
2,025 GHz (bande de 15 MHz) ;
● Duplex fréquentiel FDD : 1,92 - 1,98 GHz (​ uplink​
de 60 MHz) et 2,11 - 2,17 GHz
downlink​
(​ de 60 MHz) ;
● Bandes satellites : 1,98 - 2,01 GHz (uplink de 30 MHz) et 2,17 - 2,2 GHz (​
downlink
de 30 MHz).
L’UTMS reste compatible avec beaucoup de réseaux mondiaux car certaines bandes ont
été rajoutées pour permettre une utilisation en Europe, en Amérique du Nord et en Asie.
La bande passante est séparée en canaux de 5MHz permettant un débit de 2Mbps.

Modulation
Si on prend pour exemple l’UMTS UTRA/FDD et UTRA/TDD, la séparation en porteuses est
de 5 MHz. Pour la FDD on utilise une modulation BPSK en uplink et QPSK en downlink. Alors
que pour la TDD seule la QPSK est utilisée. Il faut retenir que cela implique la gestion de
deux modulations.
La modulation QPSK apporte des débits en intérieur de 2 Mbps (sans mobilité) et en milieu
urbain jusqu’à 384 kbps à moins de 50 Km/h.
Cependant avec la HSPDA on peut atteindre un débit plus important de 10 Mbps. HSPDA
utilise la modulation QAM.

Distance de transmission
Comme pour le GSM, on peut découper l’UTMS en cellules de tailles variables :
● satellite : Cellule globale qui permet une couverture sur toute la planète. Elle sert
pour le roaming mondial et complète la couverture du réseau d’accès. (de 10 à
1000km)
● macro-cellule : Cellule conçue pour la couverture des zones rurales (de 300m à
plusieurs km)
● micro-cellule : Cellule conçue pour la couverture des zones urbaines et
sub-urbaines denses (de 50 à 300m)
● pico-cellule : Cellule conçue pour la couverture d’un bâtiment, environnement
indoor (moins de 5m)

Bidirectionnel
Le W-CDMA est moins sensible au bruit et augmente le nombre d’utilisateurs. Il offre
également un service au débit avec une bande de 5 MHz. Mais en revanche il demande
plus de puissance de traitement et une synchronisation accrue.
Dual-carrier (2 bandes de fréquence en parallèle : 2 * 21 Mbits = 42 Mbits/s).

Sécurité
En UMTS, l’étalement de spectre avec les codes de Walsh-Hadamard et de Gold
permettent de faire bénéficier à chaque utilisateur d’un code de canalisation pour leur
identification dans une cellule, et un code d’embrouillage pour identifier la station de
base.
De plus, USIM (UMTS Subscriber Identity Module) est l'équivalent de la carte SIM en GSM. Il
fournit l'identité de l'abonné, établit les algorithmes d'authentification, enregistre les clefs
d'authentifications et de cryptage.

Consommation (UE)
● Classe 1 : 2 W (33 dBm)
● Classe 2 : 1 W (30 dBm)
● Classe 3 : 250 mW (24 dBm)
● Classe 4 : 125 mW (21 dBm)

Puissance consommée moyenne sur une heure pour l’UMTS :


(868.98mW * De/A)  + (122.12mW *Dr/B)
Pm = 3600 + (817.88*C)
3600   

Avec :

● A = le nombre de Mb/s émis pendant l’heure


● B = le nombre de Mb/s reçus pendant l’heure
● C = le nombre de passages à l’état actif pendant l’heure
● De = le nombre de bits émis pendant l’heure
● Dr = le nombre de bits reçus pendant l’heure

Imaginons qu’un objet ait besoin d’émettre 4kb de données pendant une heure. Qu’il
reçoive 4kb de données en retour. Enfin, toutes les secondes, il se réveille pour vérifier le
réseau.
On a donc :
● De = Dr = 4*10^3
● C = 3600
D’où pour un débit d’1Mbps :
● Pm = 820 mW
Différences
Tableau récapitulatif

LoRa Sigfox GSM UMTS

BW 125 kHz 100 Hz 200 kHz 5MHz


(10 kbps) (100 bps) (12 kbps) (2 Mbps)

Modulation Chirp (+DSSS) UNB GMSK QAM

Distance de 3km (urbain) 15km 500m (urbain) 200m (urbain)


transmission 15km (rural) >2km (rural) >1km (rural)

Bi-directionnel Oui Non (Enfin un Oui Oui


peu)

Sécurité Oui (AES) Peut-être Oui (SIM, A5/1) Oui (USIM, algo
de cryptage)

Consommation <50µW 50µW >100mW >100mW

Analyse
Toutes ces technologies ont différents usages. LoRa et Sigfox servent à connecter des
objets fonctionnant sur batterie, qui doivent avoir une durée de vie de plusieurs mois et
qui n’ont pas besoin de remonter énormément de données. On note que Sigfox utilise des
canaux plus petits que LoRa mais que LoRa offre un service de communications “plus”
bidirectionnel que Sigfox et chiffre bien les communications. Les deux technologies
consomment environ la même énergie.
Le GSM pourrait aider à connecter des objets, mais quelques modifications protocolaires
seraient à envisager, pour qu’un objet n’ait pas besoin d’écouter en permanence le réseau
et utilise les canaux H-TCH (SMS) pour transmettre ses données. Un autre point faible du
GSM est qu’en l’état actuel, il ne résisterait pas à un nombre important d’objets
connectés. Par contre, le gros point fort du GSM, c’est qu’il couvre déjà tout le territoire
et que l’architecture en place fournit déjà un accès à internet. Pour l’instant, nous
pensons donc qu’il pourrait permettre de connecter des objets communicants autonomes
en énergie ou alimentés, comme les voitures, où encore les appareils domestiques reliés
au secteur.
L’UMTS, de par son débit très important, vise un tout autre type d’objets. Des objets
ayant besoin d’une grosse capacité de transmission, comme tablettes et smartphones par
exemple. Ici encore, il faut un apport d’énergie assez fréquent pour supporter les
transfert de données.
Bibliographie

LoRa :
“LoRa Technology.” [Online]. Available:
http://lora-alliance.org/What-Is-LoRa/Technology. [Accessed: 15-Jun-2015]

“SX1272DS_V2’2.book - sx1272.pdf.” [Online]. Available:


http://www.semtech.com/images/datasheet/sx1272.pdf. [Accessed: 16-Jun-2015]

N. Sornin (Semtech), M. Luis (Semtech), T. Eirich (IBM), T. Kramp (IBM), O.Hersent


TM​
(Actility), “LoRaWAN​ Specification.” Jan-2015.

Sigfox :
“[M2M] Sigfox, LoRa : différences entre réseaux d’objets connectés | Objets Connectés sur
Aruco.com.” [Online]. Available:
https://www.aruco.com/2015/04/sigfox-lora-reseaux-m2m/. [Accessed: 15-Jun-2015]

LoRa vs Sigfox.jpg [Online]. Available:


http://image.slidesharecdn.com/cnam2015-m2m-iot-course2-warming-v0-150227164150-c
onversion-gate01/95/cnam2015-m2-m-iot-course-2-warming-v02-14-638.jpg?cb=142505534
1. [Accessed: 03-Dec-2015]

Sigfox, “Flyer SIGFOX.” [Online]. Available :


http://www.sigfox.com/static/media/Files/Flyer-SIGFOX-v1.2.pdf. [Accessed :
05-Dec-2015].

GSM :
D.Dragomirescu (INSA, LAAS-CNRS), “Réseaux mobiles terrestres.” Sept-2014.

UMTS :
D.Dragomirescu (INSA, LAAS-CNRS), “Réseaux mobiles terrestres.” Sept-2014.

MVUBU MAYEMBA Elie.​ Etude portant sur la transmission des signaux multimedia dans un
reseau de telephonie mobile de la 3ème génération​ [en ligne]​
​ . Disponible sur : <
http://www.memoireonline.com/09/11/4826/m_Etude-portant-sur-la-transmission-des-sig
naux-multimedia-dans-un-reseau-de-telephonie-mobile-de-la4.html​ > (Consulté le
06/12/15)

ELAABIDI Lassaad.​ Présentation UMTS ​


[en ligne]​
. Disponible sur : <
http://fr.slideshare.net/Cynapsys/formation-umts​ > (Consulté le 06/12/15)

UMTS et le haut débit mobile​


MEURISSE Eric.​ [en ligne]​
​ . Disponible sur : <

http://www-igm.univ-mlv.fr/~dr/XPOSE2006/eric_meurisse/umts.php​
> (Consulté le
06/12/15)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Base_transceiver_station#Caract.C3.A9ristiques

Présentation sur le sujet par Gaby & Rémy