Vous êtes sur la page 1sur 103
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Matériaux de construction

Les aciers

Licence Professionnelle:

Génie Civil et construction

Pr. Mohammed KADDAMI

Génie Civil et construction Pr. Mohammed KADDAMI Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Génie Civil et construction Pr. Mohammed KADDAMI Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Sommaire :

Chapitre I : Généralités

I) Classification des matériaux

II)

Propriétés des métaux

III)

l’atome et la liaison chimique.

IV)

Relation Propriétés des métaux et liaison métalliques

V)

les différents états de la matière :

VI)

Diagramme d’état du Fer

VI)

Les ressources de fer

VII)

Les premiers usages de fer et de l’histoire :

Chapitre II : Production de la fonte et de l’acier

I) Les bas fourneaux

II) Evolution de

III) Les hauts fourneaux

l'architecture des fours

1)

Les Principaux composants d’un haut fourneau

2)

la cokerie

3)

Les différentes zones d’un haut fourneau

4)

Les mécanismes de transformation dans les Haut-Fournaux

IV) Production de l’acier

1)

Diagramme : fer carbone

2)

Les principales réactions du système Fe-C.

3)

La microstructure des alliages Fer-carbone.

4)

Conversion de la Fonte en Acier

5)

Recyclage de l’acier

6)

De l’acier liquide aux demi-produits

7)

Des demi-produits aux produits finis

a) Transformation

b) Les produits finis

Chapitre III : Classifications et Normes des aciers

I) Classement marchande :

1)

Poutrelles :

2)

aciers marchands pleins

3)

Les tubes

4)

feuillards ou tôles

5)

fils en acier (fil de fer) et câble (de serrage, de traction)

6)

Chaînes

7)

rails.

II) Classement selon les propriétés mécaniques:

rails. II) Classement selon les propriétés mécaniques: Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
rails. II) Classement selon les propriétés mécaniques: Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

1) Caractéristiques mécaniques des alliages

1-a) Essai de la traction

1-b) Essai de la résilience 1-c) Essai de la dureté

2)

Classifications des Aciers selon leurs propriétés mécaniques

III)

Classement selon la composition :

III-A) Désignation symbolique (NF EN 10027-1);

a) Groupe 1 (NF EN 10027-1)

b) Groupe 2 (NF EN 10027-1)

b-1) Aciers non alliés spéciaux ou Acier au carbone

b-2) Aciers faiblement alliés :

b-3) Aciers fortement alliés :

b-4) Aciers rapides :

III-B) Désignation numérique (NF EN 10027-2) :

IV) Classement selon l’usage:

1)

Aciers de construction

2)

Acier pour traitement thermique (TT) :

3)

Acier à outils.

4) Aciers rapides

Chapitre IV : Microstructure des ACIERS

1)

Modification des propriétés des Aciers

Par des éléments d’addition :

2)

Modification des propriétés des Aciers par un traitement mécanique

:

3)

Modification des propriétés des Aciers par un traitement thermique :

3-a)

Les traitements thermiques des aciers dans la masse

1)

Les traitements thermiques des aciers dans la masse : Austénitisation

2)

Les traitements thermiques des aciers dans la Trempe :

3)

Les traitements thermiques des aciers dans la masse : revenu

4)

Les traitements thermiques des aciers dans la masse : recuits

3-b) Traitement de surface des Aciers

I) Les trempes superficielles

1-a) Trempe à la flamme (au chalumeau)

1-b) Trempe avec chauffage par induction en moyenne ou haute fréquence

II)

Les traitements thermochimiques

1)

La carburation

1-a) La cémentation en caisse : (agent solide)

1-b) Les bains de cyanures fondus : (agent liquide) 1-c) Fours en atmosphères gazeux : (agent gaz)

2)

La nitration

3)

La carbonitruration

(agent gaz) 2) La nitration 3) La carbonitruration Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
(agent gaz) 2) La nitration 3) La carbonitruration Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Chapitre I : Généralités

I) Classification des matériaux

Il est possible de classer les matériaux en quatre familles principales. La distinction entre les familles des matériaux est basée principalement sur la nature des liaisons chimiques entre les atomes qui les constituent.

Les métaux et leurs alliages : cette famille se décompose en deux classes, les métaux ferreux (fer, fontes, aciers, etc.) et les métaux non ferreux (aluminium, cuivre, magnésium, titane, etc.). Ils possèdent principalement des liaisons métalliques.

Ils possèdent principalement des liaisons métalliques. L’or Le cuivre Les polymères : cette famille se

L’or

possèdent principalement des liaisons métalliques. L’or Le cuivre Les polymères : cette famille se décompose en

Le cuivre

Les polymères : cette famille se décompose en deux classes, les polymères naturels (caoutchouc, soie, bois, etc.) et les polymères synthétiques (thermoplastiques, thermodurcissables et élastomères). Ces matériaux possèdent des liaisons covalentes.

Ces matériaux possèdent des liaisons covalentes. Les céramiques : cette famille se décompose en deux
Ces matériaux possèdent des liaisons covalentes. Les céramiques : cette famille se décompose en deux
Ces matériaux possèdent des liaisons covalentes. Les céramiques : cette famille se décompose en deux
Ces matériaux possèdent des liaisons covalentes. Les céramiques : cette famille se décompose en deux

Les céramiques : cette famille se décompose en deux classes, les céramiques usuelles (porcelaine, verre, ciment, etc.) et les céramiques techniques (structurales et techniques, etc.). Les céramiques et les verres minéraux possèdent des liaisons ioniques ou covalentes.

minéraux possèdent des liaisons ioniques ou covalentes. Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
minéraux possèdent des liaisons ioniques ou covalentes. Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Les composites : cette famille est constituées
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Les composites : cette famille est constituées
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Les composites : cette famille est constituées
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Les composites : cette famille est constituées

Les composites : cette famille est constituées de différents matériaux provenant des différentes classes citées précédemment. Les deux constituants de base d'un matériau composite sont la matrice (polymère, métallique, céramique) et le renfort (carbone, métal, verre, tissu, fil, etc.).

II) Propriétés des métaux

Grace à la nature de la liaison métallique les propriétés de ces matériaux sont :

Brillants;

Malléables (peuvent être modelés, façonnés, Qui peuvent s'aplatir et s'étendre en lames ou en feuilles) ;

s'aplatir et s'étendre en lames ou en feuilles) ; Licence professionnelle - Génie Civil et construction
s'aplatir et s'étendre en lames ou en feuilles) ; Licence professionnelle - Génie Civil et construction
s'aplatir et s'étendre en lames ou en feuilles) ; Licence professionnelle - Génie Civil et construction
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Ductiles (peuvent être étirés et allongés sans se rompre jusqu'à obtenir des fils très fins.);

sans se rompre jusqu'à obtenir des fils très fins.); Conduisent de la chaleur ; Conduisent de

Conduisent de la chaleur ;

Conduisent de l’électricité .

Pour comprendre la nature de la liaison métallique des matériaux métalliques il faut se s’adresser au monde infiniment petit : l’atome et la liaison chimique.

III) l’atome et la liaison chimique.

L’atome :

Un atome est la plus petite partie d'un corps simple que l'on ne peut diviser.

*La taille de l’atome est de l’ordre :(1mm/10)/1 000 000 = 0,000 000 000 1 m =10- 10 m =

1A°(angström).

*Le nombre d’atomes d'une tête d'épingle de 1 mm 3 contient environ

atomes de fer. *Une goutte d'eau contient environ mille milliards de molécules d'eau qui elles-mêmes contiennent chacune 3 atomes. *L’atome est constitué d’un noyau autour duquel se distribuent des électrons.

80 000 000 000

autour duquel se distribuent des électrons. 80 000 000 000 Licence professionnelle - Génie Civil et
autour duquel se distribuent des électrons. 80 000 000 000 Licence professionnelle - Génie Civil et
autour duquel se distribuent des électrons. 80 000 000 000 Licence professionnelle - Génie Civil et
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

*Si le noyau atomique était représenté par une orange, un électron serait plus petit qu'une tête d'épingle et se déplacerait à environ 100 m de l'orange.

*Le noyau de l’atome est constitué de protons, chargés positivement, et de neutrons, électriquement neutres

*En 1913, Nils Bohr propose une nouvelle image de l’atome. Il avance 2 hypothèses :

- Les électrons ne sont pas rangés n'importe comment dans l'atome. On les trouve sur des orbites (des niveaux d'énergie) un peu comme les planètes autour du soleil.

-Les électrons “gravitent” sur des orbites qui correspondent à différents niveaux d’énergie discontinus (couches). On trouve au maximum 2n 2 électrons par couche.

On trouve au maximum 2n 2 électrons par couche . Les couches sont désignées par des
On trouve au maximum 2n 2 électrons par couche . Les couches sont désignées par des

Les couches sont désignées par des lettres : K, L, M,N, l’atome.

K: n=1

2 électrons

L: n=2

8 électrons

M: n=3

18 électrons

du centre vers la périphérie de

Chaque couche peut contenir différents orbitales qui sont : s ,p ,d et f

La couche K: n=1

La couche L: n=2

La couche M: n=3

contient l’orbitale : 1s

contient les orbitales : 2s et 2p

contient les orbitales : 3s , 3p et 3d

Le tableau suivant donne la nature des orbitales dans chaque couche et le nombre d’électrons maximal que peut contenir chaque orbitale :

d’électrons maximal que peut contenir chaque orbitale : Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
d’électrons maximal que peut contenir chaque orbitale : Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat On peut représenter les 18 premiers éléments

On peut représenter les 18 premiers éléments dans un tableau comportant 8 colonnes et 3 lignes : c'est une partie du tableau périodique des éléments.

K n=1 1s L n=2 2s2p M n=3 3s3p3d (manque 10 électrons de l’orbitale «
K
n=1
1s
L n=2
2s2p
M
n=3
3s3p3d
(manque 10
électrons de
l’orbitale « d » )
3s3p3d (manque 10 électrons de l’orbitale « d » ) Licence professionnelle - Génie Civil et
3s3p3d (manque 10 électrons de l’orbitale « d » ) Licence professionnelle - Génie Civil et
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Le remplissage des électrons dans les orbitales d’un atome suit la règle indiquée dans

le schéma ci-dessous. Cette règle casse les orbitales suivant leurs énergies croissantes :

casse les orbitales suivant leurs énergies croissantes : Le fer a pour Z=26 c’est dire comporte

Le fer a pour Z=26 c’est dire comporte 2 e électrons. Sa structure électronique est :

1s 2 2s 2 2p 6 3s 2 3p 6 4s 2 3d 6

Quelles sont les structures électroniques de l’oxygène (O : Z=8) et l’argent (Ag : Z=47) ?

O : Z =8 1s 2 2s 2 2p 4

Ag : Z=47 1s 2 2s 2 2p 6 3s 2 3p 6 4s 2 3d 10 4p 6 5s 2 4d 9

2 3p 6 4s 2 3d 1 0 4p 6 5s 2 4d 9 Licence professionnelle
2 3p 6 4s 2 3d 1 0 4p 6 5s 2 4d 9 Licence professionnelle
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Le tableau périodique des éléments chimiques est :

Settat Le tableau périodique des éléments chimiques est : La liaison chimique : Quelles sont les

La liaison chimique :

Quelles sont les règles à la base de la formation des liaisons

Ces règles sont :

?

Règle du duet: Un atome ou un ion est stable si la couche K correspond à la couche externe et comporte deux électrons.

L'hélium (He, voir tableau périodique) possède une structure en duet car sa couche externe K est saturée avec 2 électrons. Au cours des réactions chimiques, les atomes dont le numéro atomique est proche de celui de l'helium (Z=2) cherchent à adopter sa structure en duet soit en perdant ou en gagnant des électrons (formation d'ions), soit en réalisant des liaisons covalentes (mise en commun d'électrons) avec d'autres atomes (formation de molécules).

avec d'autres atomes (formation de molécules). Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
avec d'autres atomes (formation de molécules). Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Règle de l'octet: Un atome ou un ion est stable si la couche L ou la couche M correspond à la couche externe et comporte huit électrons.

Le néon, l'argon

8 électrons. On dit qu'ils ont une structure en octet. Au cours des réactions chimiques, les atomes dont le numéro atomique est proche de celui de ces gaz rares, cherchent à adopter leur structure en octet soit en perdant ou en gagnant des électrons, soit en réalisant des liaisons avec d'autres atomes.

(Ne et Ar…, voir tableau périodique)ont leur couche externe saturée avec

L'essentiel Pour être stable un élément chimique (Z<18) doit céder, capter ou mettre commun des électrons afin d'adopter une structure en duet (couche externe K saturée) ou une structure en octet (couche externe L,M saturée).

En général, et suivant la classe des matériaux on a cité trois types de liaisons chimiques de natures différentes: liaison covalente, liaison ionique et liaison métallique.

Liaison covalente:

liaison ionique et liaison métallique. Liaison covalente: Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
liaison ionique et liaison métallique. Liaison covalente: Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
liaison ionique et liaison métallique. Liaison covalente: Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
liaison ionique et liaison métallique. Liaison covalente: Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
liaison ionique et liaison métallique. Liaison covalente: Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Liaison ionique

des Sciences & Techniques Settat Liaison ionique Liaison métallique : *La liaison métallique est une sorte
des Sciences & Techniques Settat Liaison ionique Liaison métallique : *La liaison métallique est une sorte
des Sciences & Techniques Settat Liaison ionique Liaison métallique : *La liaison métallique est une sorte

Liaison métallique :

*La liaison métallique est une sorte de liaison hyper-délocalisée :

*chaque atome cède un ou plusieurs électrons à l'ensemble du cristal. *les électrons sont mis en commun entre plusieurs millions ou milliards d'atomes ! .En quelque sorte, on a un nuage électronique continu qui englobe tout le métal, un «gaz d'électrons». Ces électrons sont dis «électrons libres». N'étant pas lié à, un endroit du cristal, ces électrons peuvent se déplacer facilement

du cristal, ces électrons peuvent se déplacer facilement Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
du cristal, ces électrons peuvent se déplacer facilement Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
du cristal, ces électrons peuvent se déplacer facilement Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
du cristal, ces électrons peuvent se déplacer facilement Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

IV) Propriétés des métaux et liaison métalliques

Pourquoi les métaux sont-ils malléables ?

Si on frape un cristal ionique avec un marteau, il se brise car la force appliquée rapproche les ions qui se repoussent violement les uns des autres et brise le cristal

repoussent violement les uns des autres et brise le cristal Si on frappe un métal avec
repoussent violement les uns des autres et brise le cristal Si on frappe un métal avec
repoussent violement les uns des autres et brise le cristal Si on frappe un métal avec
repoussent violement les uns des autres et brise le cristal Si on frappe un métal avec

Si on frappe un métal avec un marteau il ne se casse pas, il se déforme. Les métaux sont susceptibles de se déformer en réponse à une force appliquée. La mer d’électron mobile protège les cations les uns des autres en empêchant une répulsion violente et permettant au métal de changer la forme.

violente et permettant au métal de changer la forme. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
violente et permettant au métal de changer la forme. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
violente et permettant au métal de changer la forme. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Pourquoi les métaux sont –ils ductiles? Le

Pourquoi les métaux sont –ils ductiles? Le métal peut être étiré sous une longue forme, cylindrique car les cations peuvent s’aligner et se rapprochent en se protégeant les uns des autres par la mer des électrons qui circulent autour d’eux.

par la mer des électrons qui circulent autour d’eux. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
par la mer des électrons qui circulent autour d’eux. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
par la mer des électrons qui circulent autour d’eux. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
par la mer des électrons qui circulent autour d’eux. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
par la mer des électrons qui circulent autour d’eux. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

V) les différents états de la matière :

La matière peut exister en général sous 3 états différents : solide, liquide et vapeur (ou gaz).

L'état sous lequel se trouve la matière dépend de 2 paramètres : la température et la pression. Ci-dessous le diagramme d’état de l’eau :

la pression. Ci-dessous le diagramme d’état de l’eau : Ainsi, à la pression atmosphérique normale, l'eau

Ainsi, à la pression atmosphérique normale, l'eau est solide (glace) en dessous de 0°C, est liquide entre 0°C et 100°C et est de la vapeur d'eau au dessus de 100°C.

Remarque : on peut avoir ébullition de l’eau à 40°C si la pression atmosphérique baisse.

A 0°C l'eau change d'état et passe de l'état solide à l'état liquide (ou l'inverse). A 100°C l'eau change à nouveau d'état et passe de l'état liquide à l'état gazeux (ou l'inverse). Quand la matière passe d'un état à un autre on dit tout simplement qu'il y a changement d'état.

on dit tout simplement qu'il y a changement d'état. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
on dit tout simplement qu'il y a changement d'état. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
on dit tout simplement qu'il y a changement d'état. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

VI) Diagramme d’état du Fer

& Techniques Settat VI) Diagramme d’état du Fer A la pression atmosphérique l’état solide du fer

A la pression atmosphérique l’état solide du fer présente trois variétés allotropiques , et .

est appelée austénite et a pour structure

CFC ;

et sont appelées des ferrites et ont pour structure CC ; La transition ( , ) se fait à la température 912 °C ( P = 1atm) ; La transition ( , ) se fait à la température 1394 °C ( P = 1atm); La fusion de la variétés se fait à la température 1538 °C ( P = 1atm).

se fait à la température 1538 °C ( P = 1atm). Licence professionnelle - Génie Civil
se fait à la température 1538 °C ( P = 1atm). Licence professionnelle - Génie Civil
se fait à la température 1538 °C ( P = 1atm). Licence professionnelle - Génie Civil
se fait à la température 1538 °C ( P = 1atm). Licence professionnelle - Génie Civil
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Analyse thermique du fer

Sciences & Techniques Settat Analyse thermique du fer Fiche technique de l’atome de fer Symbole Fe

Fiche technique de l’atome de fer

Symbole

Fe

Numéro atomique

26 avec les isotopes : 54 – 56 – 57 - 58

Masse molaire

55,845 g/mol

Masse volumique

7874

kg/m 3

Point de fusion

1536

°C

Point d'ébullition

2861

°C

Résistivité électrique

9,7 . 10 8 Ω.m

Dureté (Mohs)

4

électrique 9,7 . 10 8 Ω.m Dureté (Mohs) 4 Licence professionnelle - Génie Civil et construction
électrique 9,7 . 10 8 Ω.m Dureté (Mohs) 4 Licence professionnelle - Génie Civil et construction
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

VI) Les ressources de fer

Le fer est relativement abondant dans l’Univers, car il constitue le cœur de certaines planètes (comme la Terre, Mars, Mercure ou Vénus). Il n’existe pratiquement pas à l’état libre, sauf dans le Soleil et dans plusieurs types d’étoiles.

Le fer entre pour plus de 5 % dans la composition de l’écorce terrestre. Son abondance naturelle le place au quatrième rang dans l’ensemble des éléments constituant la croûte terrestre, après l’oxygène (50%), le silicium (26%) et l’aluminium (8%).

Où trouve-t-on le fer dans la nature ?

Le fer se trouve toujours dans la nature sous forme de composés chimiques (minerai de fer) ou sous forme d'alliages dans les météorites (Fer au nickel).

Le Fer à l’état natif (non combiné) est très rare, on ne connaît que deux cas de fer

natif :

* gros blocs trouvés dans les basaltes à l'ouest du Groenland (% de Nickel tend vers zéro);

* les météorites ou pierres tombées du ciel (mais en proportion très variable, environ 90% de Fer et vers 10% du nickel).

1) Les météorites Les météorites ce sont des alliages naturels par exemple : alliages de fer et de nickel.

naturels par exemple : alliages de fer et de nickel. Ci-dessous l'image du plus gros morceau

Ci-dessous l'image du plus gros morceau de fer tombé du ciel : il s'agit de la météorite ferreuse Hoba en Namibie. Découverte en 1920 3m par 2,5m masse ± 55 tonnes 82% de fer 16% de nickel, cuivre, cobalt, chrome.

55 tonnes 82% de fer 16% de nickel, cuivre, cobalt, chrome. Licence professionnelle - Génie Civil
55 tonnes 82% de fer 16% de nickel, cuivre, cobalt, chrome. Licence professionnelle - Génie Civil
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat 2) Les minerais de fer Il existe

2) Les minerais de fer Il existe à travers le monde un nombre important de roches contenant du minerai fer. Elles sont en général réparties en plusieurs catégories : les minerais oxydés, les carbonates, les minerais sulfurés et les silicates.

 

Répartition

   

Minerai

chimique

Couleur

Caractéristiques

 

Minerais oxydés

 

72,36% fer

 

C'est une roche très magnétique. Elle a pris de plus en plus d'importance avec le développement des techniques de concentration magnétique et l'utilisation accrue de produits de haute qualité.

Magnétite

Fe3O4

27,64 %

oxygène

Gris foncé à noir

Fe3O4 27,64 % oxygène Gris foncé à noir Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Fe3O4 27,64 % oxygène Gris foncé à noir Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat M i n e r a i
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat M i n e r a i

Minerai

Répartition

chimique

Couleur

Caractéristiques

Minerais oxydés

Gris acier à rouge vif

L'hématite est l'un des principaux minerais de fer. Cette roche possède une dureté qui peut aller de 5,5 à 6,5 selon la famille à laquelle elle appartient. C'est la forme de roche la plus répandue à la surface de la terre et c'est également celle qui est le plus souvent employée dans l'industrie.

69,94% fer

30,06%

oxygène

Hématite

Fe2O3

La grande majorité des minerais de fer du monde est constituée de ce qu'on appelle des fers rubanés. Ce minerai est constitué d'alternances de lits de silice (plus ou moins ferrugineuse) et d'hématite (Fe 2 O 3 ).

moins ferrugineuse) et d'hématite (Fe 2 O 3 ). Licence professionnelle - Génie Civil et construction
moins ferrugineuse) et d'hématite (Fe 2 O 3 ). Licence professionnelle - Génie Civil et construction
moins ferrugineuse) et d'hématite (Fe 2 O 3 ). Licence professionnelle - Génie Civil et construction
moins ferrugineuse) et d'hématite (Fe 2 O 3 ). Licence professionnelle - Génie Civil et construction
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Minerai

Répartition

chimique

Couleur

Caractéristiques

Minerais oxydés

Limonite (ou Hématite brune) FeO(OH).nH 2 O

62,85% fer

27,01%

oxygène

10,14% eau

Jaune ou

marron,

parfois

noir

Les limonites sont également une source importante de minerais à travers le monde. Elles sont à la fois oxyde et hydroxyde de fer. La goëthite qui est une sorte de limonite se rencontre souvent en association avec de l'hématite.

se rencontre souvent en association avec de l'hématite. Répartition chimique Couleur M i n e r
se rencontre souvent en association avec de l'hématite. Répartition chimique Couleur M i n e r

Répartition

chimique

Couleur

Minerai

Caractéristiques

Les carbonates

Sidérite

FeCO 3

48,20% fer

37,99% CO2

13,81%

oxygène

Blanc à

gris vert,

elle peut

virer au

brun, en

présence

d'humidité

Les sidérites contiennent en général une proportion assez variable de calcium, magnésium ou manganèse.

assez variable de calcium, magnésium ou manganèse. Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
assez variable de calcium, magnésium ou manganèse. Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

La sidérite est très riche en fer, très facile à fondre, et elle donne directement de l'acier. On la rencontre dans les terrains cristallins et dans les sédiments

dans les terrains cristallins et dans les sédiments Répartition chimique Couleur M i n e r
dans les terrains cristallins et dans les sédiments Répartition chimique Couleur M i n e r

Répartition

chimique

Couleur

Minerai

Caractéristiques

Les sulfurés

pyrite

FeS 2

46,55% fer

53,45%

soufre

Jaune

cuivré

Cette roche est souvent connue sous le nom d'or des fous du fait de sa grande ressemblance avec l'or. Elle est la roche contenant du minerai de fer la plus répandue. Comme l'ilménite, elle n'est souvent pas exploitée pour le fer qu'elle contient mais pour sa teneur en soufre. Le fer en est le sous-produit le plus communément extrait.

Le fer en est le sous-produit le plus communément extrait. Licence professionnelle - Génie Civil et
Le fer en est le sous-produit le plus communément extrait. Licence professionnelle - Génie Civil et
Le fer en est le sous-produit le plus communément extrait. Licence professionnelle - Génie Civil et
Le fer en est le sous-produit le plus communément extrait. Licence professionnelle - Génie Civil et
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

VII) Les premiers usages de fer et de l’histoire :

Settat VII) Les premiers usages de fer et de l’histoire : Dans l’âge Paléolithique les humains

Dans l’âge

Paléolithique

les humains sont des chasseurs – cueilleurs. Les Hommes

du Paléolithique ne connaissent ni l'agriculture, ni l'élevage.

L’âge Néolithique appartient à l'époque de la pierre polie. *les sociétés néolithiques qui s'ouvrent de plus en plus à l'usage des métaux, le cuivre et l'or. * L'utilisation précoce du cuivre et de l'or s'explique par le fait qu'ils sont constitués d'une matière " ductile ", c'est-à-dire malléable, donc pouvant se prêter au travail d'outils en pierre par martelage à froid.

À partir de production du cuivre, il sera possible de procéder à des alliages, notamment avec de l'étain (10 %) qui permettra d'obtenir du bronze. La production du bronze témoigne de relations d'échanges bien organisées et d'une complexité grandissante de la société.

Bien que très répandu dans la nature, le fer n'est pas le premier métal utilisé à cause du degré élevé de sa fusion. Les outils et les armes de l'âge du fer seront nettement plus efficaces que ceux de bronze.

C'est tout d'abord au Moyen-Orient que nous retrouvons les premières traces du Néolithique. Cette zone bénéficiait à l'époque de conditions climatiques clémentes (réchauffement) qui ont favorisé l'essor de nouvelles technologies, particulièrement dans l'agriculture.

La métallurgie du fer est apparue au Proche-Orient à partir de 1500 ans avant JC avant de rayonner au-delà.

à partir de 1500 ans avant JC avant de rayonner au-delà. Licence professionnelle - Génie Civil
à partir de 1500 ans avant JC avant de rayonner au-delà. Licence professionnelle - Génie Civil
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Dans la plupart des pays, l’élaboration du

Dans la plupart des pays, l’élaboration du fer remonte à la protohistoire. On a longtemps cru qu’un âge du bronze avait systématiquement précédé la découverte du fer. On sait désormais que, dans certaines régions, ce métal a été connu avant le bronze et même parfois avant le cuivre. Les premières traces d’objets en fer ont été trouvées à Sumer, capitale de la plus ancienne capitale babylonienne, au nord du golfe Persique, ainsi que dans des tombes égyptiennes datant du XVIIIe siècle avant notre ère (4000 ans avant JC).

du XVIIIe siècle avant notre ère (4000 ans avant JC). Licence professionnelle - Génie Civil et
du XVIIIe siècle avant notre ère (4000 ans avant JC). Licence professionnelle - Génie Civil et
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Chapitre II : Production de la fonte et des aciers :

I) Les bas fourneaux

Le bas fourneau est un four à combustion interne qui a servi, au début de l'âge du fer, à transformer le minerai de fer (hématite, limonite, etc.) en fer métallique.

Le bas fourneau se présente comme une cheminée de taille humaine (un ou deux mètres de haut) en briques et en terre cuite.

(un ou deux mètres de haut) en briques et en terre cuite. Licence professionnelle - Génie
(un ou deux mètres de haut) en briques et en terre cuite. Licence professionnelle - Génie
(un ou deux mètres de haut) en briques et en terre cuite. Licence professionnelle - Génie
(un ou deux mètres de haut) en briques et en terre cuite. Licence professionnelle - Génie
(un ou deux mètres de haut) en briques et en terre cuite. Licence professionnelle - Génie
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Lorsque l'on met le feu, le charbon de bois produit du monoxyde de carbone (gaz CO) qui vient réduire le minerai : le fer est présent dans le minerai sous forme oxydée Fe 3 O 4 ou Fe 2 O 3 , par réaction avec le CO, il se forme du fer :

Fe 3 O 4 + 4CO → 3Fe + 4CO 2 Fe 2 O 3 + 3CO → 2Fe + 3CO 2

Dans le bas du fourneau s'accumule un solide spongieux, composé de métal et de scorie, que l'on appelle « loupe » ou « massiau ». Le métal obtenu par ce procédé est très hétérogène. La loupe peut être composée de fer et d'acier contenant de 0,02 % à 2 % de carbone.

de fer et d'acier contenant de 0,02 % à 2 % de carbone. Scorie La masse

Scorie

La masse de fer (qu’on appelle « loupe ») est encore grossière, molle et spongieuse quand elle est extraite du bas foyer. Pour en extraire les impuretés (« les scories »), le forgeron doit retravailler et marteler manuellement cette masse de fer brut. Par martelage l’homme de l’âge de fer a pu fabriquer des outils pour l’agriculture :

de fer a pu fabriquer des outils pour l’agriculture : Licence professionnelle - Génie Civil et
de fer a pu fabriquer des outils pour l’agriculture : Licence professionnelle - Génie Civil et
de fer a pu fabriquer des outils pour l’agriculture : Licence professionnelle - Génie Civil et
de fer a pu fabriquer des outils pour l’agriculture : Licence professionnelle - Génie Civil et
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Caractéristiques des bas fourneaux

Taille d’un homme

Fait de briques et terre cuite

Chargement du haut

Tirage naturel ou manuel

Le charbon de bois est à la fois combustible et réducteur .

Petite production

Production discontinue

Production de l’acier

Ne nécessite pas de refroidissement

Il faut démolir pour extraire la loupe et la scorie

II) Evolution de

l'architecture des fours

Dans les tout premiers temps de la sidérurgie, le fer est produit dans un bas foyer : il s’agit d’un simple trou, creusé dans la terre et tapissé d’argile, qui atteint à peine un mètre de profondeur. À l’intérieur, le minerai de fer est entassé, par lits alternés, avec du combustible (charbon de bois). La chaleur produite (entre 1100 et 1200° C) élimine l’oxygène contenu dans le minerai et donne un fer peu chargé en carbone. Progressivement, le bas foyer recevra un parement de pierres réfractaires, puis un tronc en cône sera ajouté, émergeant à peine, avant de déborder nettement au-dessus du sol, dans un second temps. Au cours du XIVe siècle, le soufflage hydraulique de l’air dans les fours de réduction du minerai permet d’agrandir les dimensions du bas foyer.

du minerai permet d’agrandir les dimensions du bas foyer. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
du minerai permet d’agrandir les dimensions du bas foyer. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
du minerai permet d’agrandir les dimensions du bas foyer. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

C’est en améliorant la ventilation, en utilisant de la force hydraulique (moulin à eau) pour mouvoir le soufflet. Cela permet d’utiliser une cheminée plus haute et d’atteindre une température plus importante, ce qui mène au haut fourneau. On découvre ainsi la fonte : cet alliage, issu de la réaction du minerai avec le gaz de combustion, fond vers 1200 °C.

du minerai avec le gaz de combustion, fond vers 1200 °C. L’évolution de la sidérurgie est

L’évolution de la sidérurgie est sans doute l’un des faits essentiels de l’histoire des techniques au cours de la Renaissance. En ajustant les dimensions du bas foyer et donc en y enfournant plus de combustible, la température de combustion s’élève et le minerai de fer absorbe une quantité croissante de carbone. Ce fer carburé commence à fondre à une température plus basse, jusqu’au moment où le point de fusion est atteint : c’est désormais de la fonte liquide qui sort du foyer et non plus du fer de consistance pâteuse. Ce nouveau métal dur et cassant n’était pas malléable, et ne peut donc être forgé, et encore moins soudé au feu du fait de sa teneur en carbone. Seule une utilisation par moulage était possible. La fonte venait de naître (1350-1400). La fonte ne peut être mise au point que dans des fours de 3m50 à 4m50 de haut et équipés d’une soufflerie à énergie hydraulique, qu’on appelle désormais hauts-fourneaux.

L’évolution de cette technique a conduit à des hauts fourneaux dont leurs dimensions varient entre 1 et 14 m. La production recherchée qui peut aller jusqu’à 9000 tonnes par jour pour les fourneaux les plus productifs. On compte à peu près 1500 hauts fourneaux dans le monde et 8 en France en 2013.

1500 hauts fourneaux dans le monde et 8 en France en 2013. Licence professionnelle - Génie
1500 hauts fourneaux dans le monde et 8 en France en 2013. Licence professionnelle - Génie
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat III) Les hauts fourneaux Le haut-fourneau est

III) Les hauts fourneaux

Le haut-fourneau est un appareil de grandes dimensions, garni intérieurement d'un revêtement réfractaire, dans lequel le minerai est chauffé à des températures élevées. Le minerai de fer et de coke préparés sont chargés en couche alternatives par le haut dans le haut-fourneau. Le coke, ajouté apporte la chaleur nécessaire à la fusion du minerai et élimine l'oxygène contenu dans la matière en produisant des oxydes de carbone. Le fer pur libéré se combine au carbone du coke et produit de la fonte en se dégageant des autres constituants (impuretés). La fonte contient alors 96 % de fer, 3 à 4 % de carbone et 1 à 2 % d'autres éléments (phosphore, soufre, silicium, manganèse, etc.).

La récupération de la fonte s'opère par coulée au bas du four.

Les hauts fourneaux peuvent fonctionner en continu, c'est-à-dire que la fonte étant périodiquement coulée, alors que le bas fourneau doit être arrêté pour extraire la loupe qui s'y est formée.

arrêté pour extraire la loupe qui s'y est formée. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
arrêté pour extraire la loupe qui s'y est formée. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Les hauteurs des hauts fours varient entre 5 et 20 mètres et certains peuvent fournir plus de 10 000 tonnes de fonte par jour. Cette fonte est par la suite affinée par chauffage (c’est la décarburation de la fonte) ce qui permet de produire de l'acier et d’autres dérivés ferreux.

1) Les Principaux composants d’un haut fourneau

La figure ci-dessous décrit regroupe les principaux composants d’un haut fourneau :

le four à air chaud, dispositifs pour le chargement de la matière première par le haut du fourneau, la soufflerie d’air chaud les portes d’accueil de la fonte liquide et de la scorie.

Four à air chaud Minerai de Fer Coke Soufflerie d’air Fonte liquide Scorie
Four à air chaud
Minerai de Fer
Coke
Soufflerie d’air
Fonte liquide
Scorie

2) la cokerie

la cokerie est une sine où on transforme la houille en coke La houille est une roche carbonée sédimentaire correspondant à une qualité spécifique de charbon. La figure ci-dessous donne une idée sur l’extraction de la houille

ci-dessous donne une idée sur l’extraction de la houille Licence professionnelle - Génie Civil et construction
ci-dessous donne une idée sur l’extraction de la houille Licence professionnelle - Génie Civil et construction
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Le coke est obtenu par distillation de

Le coke est obtenu par distillation de la houille dans une batterie de four à 1000°C.

Au cours de la cuisson, qui peut durer entre 16 et 40 heures en fonction de la qualité recherchée, le mélange de houilles enfourné est transformé en coke par élimination des matières volatiles.

Houille Batterie de fours Criblage de la coke Trempe à l’eau
Houille
Batterie de fours
Criblage de
la coke
Trempe à
l’eau
Batterie de fours Criblage de la coke Trempe à l’eau Licence professionnelle - Génie Civil et
Batterie de fours Criblage de la coke Trempe à l’eau Licence professionnelle - Génie Civil et
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Le coke ainsi obtenu est refroidi et criblé puis envoyé au haut fourneau.

est refroidi et criblé puis envoyé au haut fourneau. Le traitement thermique de la houille conduit

Le traitement thermique de la houille conduit à la coke

3) Les différentes zones d’un haut fourneau

à la coke 3) Les différentes zones d’un haut fourneau Licence professionnelle - Génie Civil et
à la coke 3) Les différentes zones d’un haut fourneau Licence professionnelle - Génie Civil et
à la coke 3) Les différentes zones d’un haut fourneau Licence professionnelle - Génie Civil et
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

4) Les mécanismes de transformation dans les Haut-Fournaux

Le mélange coke + minerai de fer (sous forme essentiellement d’oxyde de fer(III) Fe 2 O 3 ) est enfourné par le gueulard, en haut. Au cours de la descente, les températures rencontrées sont de plus en plus élevées, ce qui favorise certaines réactions chimiques. La plupart d’entre elles libèrent de la chaleur, à commencer par la combustion du coke avec le dioxygène de l’air à la base du haut fourneau.

C + O 2 ------> CO 2 CO 2 + C <====> 2 CO C’est le monoxyde de carbone CO qui va, en montant dans le haut fourneau, réduire les oxydes de fer qu’il rencontre.

*Près du gueulard, vers 500 °C :

3 Fe 2 O 3 + CO ------> CO 2 + 2 Fe 3 O 4 (le rapport O/Fe passe de 3/2 à 4/3 : c’est bien une réduction de l’oxyde Fe 2 O 3 ).

*Au milieu de la cuve, entre 600 et 900 °C :

Fe 3 O 4 + CO <=====> CO 2 + 3 FeO

*Enfin, vers 1000 °C :

le monoxyde de carbone CO, qui a pris un atome d’oxygène à FeO, l’a réduit ; FeO, qui a cédé un atome O à CO, l’a oxydé.

Signalons qu’à ces températures, le fer peut se combiner avec le carbone pour donner des cristaux de cémentite Fe 3 C dont le mélange avec le fer constitue la fonte recueillie à la sortie du creuset. Des traitements ultérieurs seront nécessaires pour la transformer en diverses qualités d’acier.

pour la transformer en diverses qualités d’acier. Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
pour la transformer en diverses qualités d’acier. Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Caractéristiques des haut-fourneaux • Taille dépassant

Caractéristiques des haut-fourneaux

Taille dépassant 16 mètres

Fabrication industrielle

Chargement du haut

Tirage en air comprimé très chaud

Le combustible et réducteur est le Coke.

Grande production

Production en continue

Production de la fonte en coulé

Refroidissement des parois par l’eau.

fonte en coulé • Refroidissement des parois par l’eau. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
fonte en coulé • Refroidissement des parois par l’eau. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

IV) Production de l’acier

Le liquide produit et récupéré en bas des hauts fourneaux prend le nom de La fonte. Ce liquide contient alors 96 % de fer, 3 à 4 % de carbone et 1 à 2 % d'autres éléments (phosphore, soufre, silicium, manganèse, etc.)

1) Diagramme : fer carbone

Quelle est la différence entre Fer, Acier et Fonte?

C’est le diagramme ci-dessous du système binaire: Fer- Carbone qui aide à préciser la différence entre l’Acier et la Fonte. Ce diagramme est construit en se basant sur deux axes :

Température et Composition des mélanges en carbone. Tout mélange composé du fer et du carbone est représenté par un point sur l’axe des abscisses de ce diagramme. La température de tout mélange est indiquée par l’axe des ordonnées. Ce diagramme limite les domaines de stabilité des différentes phases obtenues à l’équilibre en fonction de la température et la composition en carbone.

en fonction de la température et la composition en carbone. Système binaire : Fer - Carbone
en fonction de la température et la composition en carbone. Système binaire : Fer - Carbone

Système binaire : Fer - Carbone

la composition en carbone. Système binaire : Fer - Carbone Licence professionnelle - Génie Civil et
la composition en carbone. Système binaire : Fer - Carbone Licence professionnelle - Génie Civil et
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

2)

Les principales réactions du système Fe-C.

Settat 2) Les principales réactions du système Fe-C. Lors de refroidissement d’un liquide composé du fer

Lors de refroidissement d’un liquide composé du fer et de carbone dont le pourcentage massique ne dépasse pas 6.78g% (composition de la phase cémentite), deux réactions se produisent et conduisant à des structures solides de propriétés différentes:

*Réaction eutectoïde (1) : qui se produit à T= 727°C.

La réaction au refroidissement est :

à T= 727°C . La réaction au refroidissement est : Fe 3 C + (Perlite) La

Fe 3 C +

(Perlite)

La perlite est une structure formée à partir des aiguilles de cémentite (Fe 3 C) entre les quelles se loge de la ferrite (Fer )

3 C) entre les quelles se loge de la ferrite (Fer ) Schéma dune perlite photo

Schéma dune perlite

quelles se loge de la ferrite (Fer ) Schéma dune perlite photo réelle d’une perlite agrandi

photo réelle d’une perlite agrandi 1000 fois

dune perlite photo réelle d’une perlite agrandi 1000 fois Licence professionnelle - Génie Civil et construction
dune perlite photo réelle d’une perlite agrandi 1000 fois Licence professionnelle - Génie Civil et construction
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

*Réaction eutectique (2) : qui se produit à T= 1147°C.

La réaction au refroidissement est :

à T= 1147°C . La réaction au refroidissement est : Fe 3 C + (Lédéburite) La

Fe 3 C +

(Lédéburite)

La Lédéburite est une structure formée à partir des aiguilles de cémentite (Fe 3 C) et de l’austénite (Fer )

de cémentite (Fe 3 C) et de l’austénite (Fer ) La photo d’’une Lédéburite La formation

La photo d’’une Lédéburite

La formation de la lédéburite dans l’alliage Fer carbone apporte les propriétés de la dureté et de la fragilité (le matériau devient est dur mais cassant).

3)

La microstructure des alliages Fer-carbone.

La microstructure des alliages Fer-carbone dépend de la composition en carbone.

*Alliage dont la teneur de carbone est : 0.02 < g% en C <2.1

Pour les liquide de cette composition ne subissent pas, au cours de leur solidification la transformation eutectique et par conséquent il n’y a pas de formation de la structure lédébiritique au cours de leur refroidissement. Ils ne sont pas cassants.

au cours de leur refroidissement. Ils ne sont pas cassants. Licence professionnelle - Génie Civil et
au cours de leur refroidissement. Ils ne sont pas cassants. Licence professionnelle - Génie Civil et
au cours de leur refroidissement. Ils ne sont pas cassants. Licence professionnelle - Génie Civil et
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat *Alliage dont la teneur de carbone est

*Alliage dont la teneur de carbone est : 2.11 < g% en C <6.67

Au cours de leur solidification ces liquides subissent la transformation eutectique et passe par la formation de la structure lédébiritique. Il en résulte qu’ils sont cassants et dures

Il en résulte qu’ils sont cassants et dures Ce qui distingue le fer, de la fonte
Il en résulte qu’ils sont cassants et dures Ce qui distingue le fer, de la fonte

Ce qui distingue le fer, de la fonte et de l'acier est la teneur en carbone :

Le fer est un métal pur. Il ne contient pas de carbone ;

L'acier a un taux de carbone qui se situe entre 0,15 et 2.1% ;

La fonte est riche en carbone. Son taux est de 2,5 à 6.7%.

La fonte est riche en carbone. Son taux est de 2,5 à 6.7%. Licence professionnelle -
La fonte est riche en carbone. Son taux est de 2,5 à 6.7%. Licence professionnelle -
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat 4) Conversion de la Fonte en Acier

4)

Conversion de la Fonte en Acier

La conversion de la fonte en acier liquide est réalisée dans un convertisseur à

oxygène. De l'oxygène est insufflé dans le bain de fonte liquide et permet d'éliminer par

combustion des éléments indésirables.

- une partie du carbone

- une partie du manganèse

- la quasi totalité du phosphore

- la quasi totalité du silicium .

On élimine ainsi :

Grace à l’oxygène ces éléments se transforme en oxydes et se séparant plus facilement du mélange:

*Les CO2 et CO s’échappent sous forme des gaz; *les oxydes des autres éléments forme la scorie de faible densité.et surnage le

liquide.

forme la scorie de faible densité.et surnage le liquide. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
forme la scorie de faible densité.et surnage le liquide. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
forme la scorie de faible densité.et surnage le liquide. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

L’acier liquide est obtenu après la conversion de la fonte produit des hauts fourneaux

après la conversion de la fonte produit des hauts fourneaux 5) Recyclage de l’acier Licence professionnelle

5)

Recyclage de l’acier

fonte produit des hauts fourneaux 5) Recyclage de l’acier Licence professionnelle - Génie Civil et construction
fonte produit des hauts fourneaux 5) Recyclage de l’acier Licence professionnelle - Génie Civil et construction
fonte produit des hauts fourneaux 5) Recyclage de l’acier Licence professionnelle - Génie Civil et construction
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

6)

De l’acier liquide aux demi-produits

Après l’obtention de l’acier de la filière fonte (traitement de la matière première dans les hauts fourneaux puis dans les convertisseurs) ou la filière ferraille des demis produits sont obtenus par deux types de coulées (continue ou discontinue) :

Coulée en lingots( discontinue) : La coulée en lingots est la technique traditionnelle.

L'acier est coulé puis solidifié dans des lingotières qui sont des sortes de moules en fonte. Le poids des lingots peut varier de quelques centaines de kilos à plus de 100 tonnes dans le cas de grosses pièces de forge.

Lorsque les lingots sont démoulés, ils sont réchauffés à 1200°C pour être écrasés dans un laminoir et transformés en demi-produits. Ce procédé nécessitant plusieurs manipulations est de moins en moins utilisé pour laisser la place à la coulée continue.Cette technique reste utilisée pour les fabrications spéciales : petites séries ou aciers spéciaux.

Coulée continue : l'acier liquide est coulé dans une lingotière en cuivre, de section carrée, rectangulaire ou ronde (selon le demi-produit fabriqué). Le métal commence à former une peau solide dans la lingotière violemment refroidie à l'eau. Tiré vers le bas par un rouleau, il est achevé de se solidifier. A la base de l'installation, on extrait une barre solide, carrée, rectangulaire ou ronde, qui est découpée en tronçons de la longueur désirée. Les demi- produits sont réchauffés dans des fours avant de passer à l'étape suivante (laminage).

fours avant de passer à l'étape suivante (laminage). Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
fours avant de passer à l'étape suivante (laminage). Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
fours avant de passer à l'étape suivante (laminage). Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Les différents types de demi-produits sont :

Le bloom :

*C'est une barre d'acier de section carrée (exceptionnellement cylindrique ou rectangulaire) supérieure; *un carré de coté, longueur variable, supérieur 120 mm ( 120, 160; 310 mm à 600 mm en section cylindrique )

* Il destinée à être engagée dans des trains de laminoirs. pour obtenir des produits longs de section importante : poutrelles, rails, palplanches, … La billette :

* Sa section est généralement carrée, parfois rectangulaire ou ronde, de dimension

supérieure ou égale à 50 mm et inférieure ou égale à 120 mm. *Son laminage permet d'obtenir des produits longs métalliques de faibles section (fil

métalliques, barres, profilés La brame:

).

Un bloc d'acier de forme parallélépipédique et de fortes dimensions : d'environ 700 à 2 500 mm de largeur, de 5 à 15 m de long et de 150 à 350 mm d'épaisseur.

Son laminage permet d'obtenir des tôles ou les plaques.

7)

Des demi-produits aux produits finis

a) Transformation :

Des demi-produits aux produits finis a) Transformation : Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Des demi-produits aux produits finis a) Transformation : Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Des demi-produits aux produits finis a) Transformation : Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Des demi-produits aux produits finis a) Transformation : Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Des demi-produits aux produits finis a) Transformation : Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Des demi-produits aux produits finis a) Transformation : Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Des demi-produits aux produits finis a) Transformation : Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Des demi-produits aux produits finis a) Transformation : Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Des demi-produits aux produits finis a) Transformation : Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Le laminage en fin de fabrication permet de donner des formes aux brames, blooms et billettes. Cela consiste à transformer les pièces de métal par une force à la fois mécanique et thermique de manière à ce que l'acier soit ramolli (entre 800 et 1200°C). Les demi-produits sont étirés et écrasés par phases successives. La pièce de métal est entraînée entre des cylindres qui tournent en sens inverse dont l'écartement est plus petit que l'épaisseur de la pièce initiale. L'opération est recommencée jusqu'à obtenir les formes définitives et les dimensions souhaitées. Après le laminage à chaud, certains produits, comme les tôles, peuvent être ensuite laminés à froid. Le laminage à froid permet de réduire encore l'épaisseur et d'obtenir une meilleure finition de surface des produits.

b) Les produits finis

On distingue deux familles à partir des quels

seront extraits divers produits.

Les plats : Laminés des brames, les plats sont des plaques dont l'épaisseur est variable de 0,1 à 10 mm. L'application majeure dans le bâtiment est représentée par le bardage.

Ces produits sont disponibles en :

bobines de 60 à 200 cm de large et jusqu'à 3 mm d'épaisseur,par le bardage. Ces produits sont disponibles en : feuilles de largeur comprise entre 80 et

feuilles de largeur comprise entre 80 et 210 cm,60 à 200 cm de large et jusqu'à 3 mm d'épaisseur, feuillards inférieur à 60 cm

feuillards inférieur à 60 cm de largeur et de 0,3 à 15 mm d'épaisseur,feuilles de largeur comprise entre 80 et 210 cm, plaques de largeur comprise entre 15 et

plaques de largeur comprise entre 15 et 125 cm avec une épaisseur supérieure à 30 en allant jusqu'à 170 mm.à 60 cm de largeur et de 0,3 à 15 mm d'épaisseur, Les longs : Laminés

Les longs : Laminés des blooms et billettes, les produits longs sont les rails, profilés de construction, barres et fils. Dans le bâtiment, les fils ont un diamètre de 5 à 46 mm, les barres une section ronde de 12,5 à 60 mm de diamètre ou carrée.

une section ronde de 12,5 à 60 mm de diamètre ou carrée. Licence professionnelle - Génie
une section ronde de 12,5 à 60 mm de diamètre ou carrée. Licence professionnelle - Génie
une section ronde de 12,5 à 60 mm de diamètre ou carrée. Licence professionnelle - Génie
une section ronde de 12,5 à 60 mm de diamètre ou carrée. Licence professionnelle - Génie
une section ronde de 12,5 à 60 mm de diamètre ou carrée. Licence professionnelle - Génie
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Chapitre III : Classifications et Normes des aciers

Il existe actuellement plus que 3 000 nuances d'aciers qui peuvent être classés en diverses catégories :

- Classement marchande :

Les sidérurgistes ont standardisé la production des aciers dans une classification commerciale de 8 groupes de formes: Poutrelles, aciers marchand plein, tubes, feuillards ou tôles, fils en acier (fil de fer) et câble (de serrage, de traction), chaînes et rails.

- Classement selon les propriétés mécaniques :

Il s'agit des d'aciers au carbone (non alliés ordinaires) à bas prix ; . Ils ont une basse teneur en carbone afin de favoriser leur soudabilité (éviter la formation de carbures) ; ils ne prennent donc pas la trempe et ont une limite élastique limitée (< 400 MPa).

-Classement selon la composition :

On distingue trois types d’aciers selon leurs compositions :

Aciers au carbone non alliés (spéciaux) : ils ne contiennent pas d'élément d'alliage, à l'exception éventuellement de manganèse à moins de 1 % ; ce sont des aciers à bas prix ;

aciers faiblement alliés : ils ont des teneurs modérées en éléments d'alliage, qui ont pour but d'améliorer l'usinabilité (aciers de décolletage par exemple) ou de faciliter le durcissement par trempe ;

aciers fortement alliés : ils ont de fortes teneurs en éléments d'alliage ; ce sont essentiellement les aciers inoxydables (ou « inox ») et les aciers rapides spéciaux (ARS, high speed steels HSS).

- Classement selon l'usage :

On définit un certain nombre de classes d’aciers suivant les domaines d’utilisation. -Acier de construction -Acier pour traitement thermique (TT) - Acier à outils

I) Classement marchande :

On distingue 8 groupes de formes: Poutrelles, aciers marchand plein, tubes, feuillards ou tôles, fils en acier (fil de fer) et câble (de serrage, de traction), chaînes et rails.

fer) et câble (de serrage, de traction), chaînes et rails. Licence professionnelle - Génie Civil et
fer) et câble (de serrage, de traction), chaînes et rails. Licence professionnelle - Génie Civil et
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

1)

Poutrelles :

Profilés en I

Techniques Settat 1) Poutrelles : Profilés en I Profilés en H Licence professionnelle - Génie Civil

Profilés en H

Settat 1) Poutrelles : Profilés en I Profilés en H Licence professionnelle - Génie Civil et
Settat 1) Poutrelles : Profilés en I Profilés en H Licence professionnelle - Génie Civil et
Settat 1) Poutrelles : Profilés en I Profilés en H Licence professionnelle - Génie Civil et
Settat 1) Poutrelles : Profilés en I Profilés en H Licence professionnelle - Génie Civil et
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat 2) aciers marchands pleins On distingue les
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat 2) aciers marchands pleins On distingue les

2) aciers marchands pleins

On distingue les aciers plats, carrés, ronds, demi-ronds, six plans, bruts ou étirés.

carrés, ronds, demi-ronds, six plans, bruts ou étirés. Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
carrés, ronds, demi-ronds, six plans, bruts ou étirés. Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
carrés, ronds, demi-ronds, six plans, bruts ou étirés. Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

3) Les tubes

Les tubes désignés par leur diamètre extérieur et intérieur et par leur épaisseur qui varie de 2 jusqu’à 150 mm.

et par leur épaisseur qui varie de 2 jusqu’à 150 mm. Licence professionnelle - Génie Civil
et par leur épaisseur qui varie de 2 jusqu’à 150 mm. Licence professionnelle - Génie Civil
et par leur épaisseur qui varie de 2 jusqu’à 150 mm. Licence professionnelle - Génie Civil
et par leur épaisseur qui varie de 2 jusqu’à 150 mm. Licence professionnelle - Génie Civil
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

4) feuillards ou tôles

Les tôles d’acier sont classées selon leur :

ou tôles Les tôles d’acier sont classées selon leur : Il existe plusieurs variétés de tôles

Il existe plusieurs variétés de tôles

selon leur : Il existe plusieurs variétés de tôles Licence professionnelle - Génie Civil et construction
selon leur : Il existe plusieurs variétés de tôles Licence professionnelle - Génie Civil et construction
selon leur : Il existe plusieurs variétés de tôles Licence professionnelle - Génie Civil et construction
selon leur : Il existe plusieurs variétés de tôles Licence professionnelle - Génie Civil et construction
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat 5) fils en acier (fil de fer)

5) fils en acier (fil de fer) et câble (de serrage, de traction)

en acier (fil de fer) et câble (de serrage, de traction) Licence professionnelle - Génie Civil
en acier (fil de fer) et câble (de serrage, de traction) Licence professionnelle - Génie Civil
en acier (fil de fer) et câble (de serrage, de traction) Licence professionnelle - Génie Civil
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat 6) Chaînes Il existe différents types de

6) Chaînes

Faculté des Sciences & Techniques Settat 6) Chaînes Il existe différents types de chaînes : Licence

Il existe différents types de chaînes :

Settat 6) Chaînes Il existe différents types de chaînes : Licence professionnelle - Génie Civil et
Settat 6) Chaînes Il existe différents types de chaînes : Licence professionnelle - Génie Civil et
Settat 6) Chaînes Il existe différents types de chaînes : Licence professionnelle - Génie Civil et
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat 7) rails. Licence professionnelle

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat 7) rails. Licence professionnelle - Génie Civil
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat 7) rails. Licence professionnelle - Génie Civil
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat 7) rails. Licence professionnelle - Génie Civil

7) rails.

r Faculté des Sciences & Techniques Settat 7) rails. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
r Faculté des Sciences & Techniques Settat 7) rails. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
r Faculté des Sciences & Techniques Settat 7) rails. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

II) Classement selon les propriétés mécaniques:

Au début de la classification, les aciers ont d'abord été classés selon leurs propriétés mécaniques

1) Caractéristiques mécaniques des alliages

Pour connaître a priori le comportement d'un matériau donné sous l'effet de sollicitations standard, on procède à des essais afin de mesurer ses paramètres de comportement.

1-a) Essai de la traction On exerce une force de traction sur un barreau de dimension standardisée, jusqu'à sa rupture, en suivant un processus de mise en charge à une vitesse de déformation constante.

En enregistrant la force appliquée à l'éprouvette par la machine de traction et son allongement progressif on obtient un diagramme contrainte-déformation.

on obtient un diagramme contrainte-déformation . La contrainte est, pour une traction simple, la force qui
on obtient un diagramme contrainte-déformation . La contrainte est, pour une traction simple, la force qui

La contrainte est, pour une traction simple, la force qui agit sur une unité de surface du matériau.

σ =F/S

Elle se mesure en Pascal (Pa).

La déformation pour une traction simple, est le rapport de l’allongement à la longueur

initiale.

ε = (L-Lo)/Lo

L’allongement est sans unité.

initiale. ε = (L-Lo)/Lo L’allongement est sans unité. Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
initiale. ε = (L-Lo)/Lo L’allongement est sans unité. Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Phase élastique : Soumise à une traction suivant sa section, une barre en acier s’allonge uniformément jusqu’à une certaine limite, appelée limite d’élasticité Re.

une certaine limite, appelée limite d’élasticité Re. La limite d'élasticité Re correspond à la
une certaine limite, appelée limite d’élasticité Re. La limite d'élasticité Re correspond à la

La limite d'élasticité Re correspond à la contrainte à partir de laquelle le matériau commence à se déformer plastiquement. En pratique cette limite est difficile à apprécier car le passage du domaine élastique au domaine plastique se fait de façon progressive. La difficulté de lecture donnerait des interprétations erronées de cette limite d’un laboratoire à l’autre. Pour s’en affranchir, il a été déterminé une limite conventionnelle d’élasticité à 0,2% (Re 0,2%). C’est la contrainte pour laquelle on mesure une déformation plastique de 0,2%.

pour laquelle on mesure une déformation plastique de 0,2%. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
pour laquelle on mesure une déformation plastique de 0,2%. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
pour laquelle on mesure une déformation plastique de 0,2%. Licence professionnelle - Génie Civil et construction
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Phase plastique : Au-delà de la limite d’élasticité Re, l’allongement de la barre augmente même si la charge évolue peu, puis passe par une phase de déformation plastique où une partie de l’allongement demeure permanent même si la charge diminue.

Phase de rupture : Après une phase d’allongement, la charge diminue car la section d’acier diminue. Ce phénomène est appelé «striction». Il y a alors rupture de la barre, la déformation totale est appelée «allongement à la rupture».

totale est appelée «allongement à la rupture». Evolution de l’éprouvette au cours de ‘essai de
totale est appelée «allongement à la rupture». Evolution de l’éprouvette au cours de ‘essai de

Evolution de l’éprouvette au cours de ‘essai de traction

de l’éprouvette au cours de ‘essai de traction Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
de l’éprouvette au cours de ‘essai de traction Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
de l’éprouvette au cours de ‘essai de traction Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Comportements à la rupture en essai de traction:

(a) fragile,

(b) ductile

(c) complètement ductile.

(a) fragile , (b) ductile (c) complètement ductile. Comportement de l’Acier face à l’augmentation de
(a) fragile , (b) ductile (c) complètement ductile. Comportement de l’Acier face à l’augmentation de

Comportement de l’Acier face à l’augmentation de température

Plus la température augmente plus les caractéristiques mécaniques et élastiques chutent d’une manière remarquable.

et élastiques chutent d’une manière remarquable. Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
et élastiques chutent d’une manière remarquable. Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
et élastiques chutent d’une manière remarquable. Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Les caractéristiques mécaniques définies par l’essai de traction

mécaniques définies par l’essai de traction - la rigidité est fonction de l'énergie des liaisons
mécaniques définies par l’essai de traction - la rigidité est fonction de l'énergie des liaisons

- la rigidité est fonction de l'énergie des liaisons entre les atomes ou les molécules constituant le matériau. On mesure la rigidité principalement par le module d’YOUNG. Plus ce module est élevé, plus le matériau est rigide.

Plus ce module est élevé, plus le matériau est rigide. Licence professionnelle - Génie Civil et
Plus ce module est élevé, plus le matériau est rigide. Licence professionnelle - Génie Civil et
Plus ce module est élevé, plus le matériau est rigide. Licence professionnelle - Génie Civil et
Plus ce module est élevé, plus le matériau est rigide. Licence professionnelle - Génie Civil et
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

- la résistance Rm caractérise la contrainte maximale qu’un matériau supporte avant de se rompre.

- la ductilité correspond à la capacité d’un matériau à se déformer de façon permanente avant de se rompre. Plus l’allongement à la rupture est élevé (A%), plus le matériau est considéré comme ductile.

A l’opposé, lorsque la déformation permanent est très réduite ou nulle, on parle d’un

matériau fragile. Un matériau fragile peut présenter une résistance (Rm)très élevée.

1-b) Essai de la résilience

Essaie de la résilience

1-b) Essai de la résilience Essaie de la résilience La résilience est exprimée en J/cm 2
1-b) Essai de la résilience Essaie de la résilience La résilience est exprimée en J/cm 2

La résilience est exprimée en J/cm 2

Un matériau est ductile si :

*son allongement à la rupture est important « A% » est grande

* l'énergie dépensée pour le casser est importante « Résilience (J/cm) » est grande.

Inversement un matériau est fragile si :

•son allongement à la rupture sont faible « A% » est faible; •l'énergie dépensée pour le casser est faible « Résilience (J/cm2) » est faible.

le casser est faible « Résilience (J/cm2) » est faible. Licence professionnelle - Génie Civil et
le casser est faible « Résilience (J/cm2) » est faible. Licence professionnelle - Génie Civil et
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

1-c) Essai de la dureté

La dureté: peut être définie comme une mesure de la résistance à la déformation plastique localisée.

Les essais consistent à enfoncer un pénétrateur dans le matériau. La charge est constante pendant un temps donné et on mesure la dimension de l'empreinte. L'empreinte est d'autant plus grande que le métal est mou.

est d'autant plus grande que le métal est mou. Il existe une grande variété d'essais de
est d'autant plus grande que le métal est mou. Il existe une grande variété d'essais de

Il existe une grande variété d'essais de dureté possibles :

Dureté Brinell (HB) ;

Dureté Vickers (HV), qui a l’échelle la plus large ;

Dureté Rockwell (HR), principalement aux États-Unis d'Amérique .

(HR), principalement aux États-Unis d'Amérique . Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
(HR), principalement aux États-Unis d'Amérique . Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Dureté Brinell

des Sciences & Techniques Settat Dureté Brinell Teste pour mesure de la dureté alliages métalliques peu

Teste pour mesure de la dureté alliages métalliques peu durs

L'essai consiste à faire pénétrer en

appliquant une force F un pénétrateur ayant une forme de bille diamètre D, généralement du carbure poli, dans un

métal afin

d'en

déduire

la

dureté

du

matériau.

d'en déduire la dureté du matériau. Dureté VICKERS Pour tester des matériaux trop durs pour le
d'en déduire la dureté du matériau. Dureté VICKERS Pour tester des matériaux trop durs pour le

Dureté VICKERS

Pour tester des matériaux trop durs pour le test BRINELL

Selon Vickers la mesure de dureté se fait avec une pointe pyramidale normalisée en diamant, de base carrée et d'angle au sommet entre faces égal à

136°.

L'empreinte a donc la forme d'un carré ; puis on mesure les deux diagonales d1 et d2 de ce carré à l'aide d'un appareil optique.

et d2 de ce carré à l'aide d'un appareil optique. Licence professionnelle - Génie Civil et
et d2 de ce carré à l'aide d'un appareil optique. Licence professionnelle - Génie Civil et
et d2 de ce carré à l'aide d'un appareil optique. Licence professionnelle - Génie Civil et
et d2 de ce carré à l'aide d'un appareil optique. Licence professionnelle - Génie Civil et
et d2 de ce carré à l'aide d'un appareil optique. Licence professionnelle - Génie Civil et
et d2 de ce carré à l'aide d'un appareil optique. Licence professionnelle - Génie Civil et
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Dureté Rockwell

L'essai consiste à appliquer une pré charge de x N sur le pénétrateur

qui s'enfonce d'une profondeur e 0 .

supplémentaire F, pendant 3 à 8 s, le cône ou la boulle s'enfon ce

reste

d'une profondeur e 1 . On supprime

enfoncé d'une profondeur e 2 . La profondeur rémanente (e 2 - e 0 )

On

applique

force

F,

une

force

la

le

cône

x N x N + F
x N
x N + F
x N
x N
e 0 e 2 e 1
e 0
e 2
e 1

Dureté Rockwell

ROCKWELL conçoit un nouveau système avec différents pénétrateurs, adapté aux métaux et aux plastiques. Il permet de tester des matériaux doux et très durs.

En fonction du type du pénétrateur et de la valeur de la charge appliquée on détermine différents types de duretés ROCKWELL (échelle de A à H, de K à M, P, R, S, V)

Le Rockwell C ou HRC a un pénétrateur en cône de diamant de 120 °
Le Rockwell C ou HRC a un pénétrateur en cône de diamant de 120 °

Le Rockwell C ou HRC a un pénétrateur en cône de diamant de 120° et d'extrémité sphérique (Ø 0,2 mm). Sa charge F est de 1400 N (150 kgf).

d'extrémité sphérique (Ø 0,2 mm). Sa charge F est de 1400 N (150 kgf). HRC =

HRC = 500 (100 – (e 2 – e 0 ))

d'extrémité sphérique (Ø 0,2 mm). Sa charge F est de 1400 N (150 kgf). HRC =

Le Rockwell B ou HRB a un pénétrateur en bille d'acier de 1,59 mm de diamètre. La charge F est de 900 N (100 kgf).

HRB = 500 (130 – (e 2 – e 0 ))

900 N (100 kgf). HRB = 500 (130 – (e 2 – e 0 )) Licence
900 N (100 kgf). HRB = 500 (130 – (e 2 – e 0 )) Licence
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

2- Classifications des Aciers selon leurs propriétés mécaniques

Au début de la classification, les aciers ont d'abord été classés selon leurs propriétés mécaniques

1) selon leur ductilité : acier extra doux, doux, demi-doux, demi-dur

I. Aciers extra-doux

II. Aciers très-doux

III. Aciers doux ordinaires

IV. Aciers durs ordinaires

V. Aciers très-durs

VI. Aciers très-durs exceptionnels

1N = kg*m/s 2

1 Kgf : masse*g ≈ 10 kg*m/s 2 ≈ 1N

D’où 1N

≈ 0.1Kf

et

Rm < 40 kgf/mm² Rm ≥ 40 kgf/mm² mais < 50 kgf/mm²

< 60 kgf/mm² < 70 kgf/mm²

Rm ≥ 70 kgf/mm² mais < 80 kgf/mm² Rm ≥ 80 kgf/mm²

Rm ≥ 50 kgf/mm² mais Rm ≥ 60 kgf/mm² mais

MPa = N/mm 2 = 0.1*Kgf/mm 2

2) selon leur résistance à la rupture, R max , exprimée en daN/mm 2 (soit 10 7 Pa), sous la dénomination « A R max »

Par exemple:

l'acier « A 33 » avait une résistance à la rupture de 33 daN/mm² soit 330 MPa.

3) leur limite élastique R e , sous la dénomination « E R e »

Par exemple, l'acier « E 24 » avait une limite élastique de 24 daN/mm², 240 MPa.

Les équivalences entre les deux normes E et A :

Équivalences entre les normes « A » et « E »

Norme E

Norme A

E

24

A 37

E

26

A 42

E

30

A 48

E

36

A 52

4) Relation entre les propriétés mécaniques des Aciers et leurs compositions en carbone

mécaniques des Aciers et leurs compositions en carbone Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
mécaniques des Aciers et leurs compositions en carbone Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Matériaux % de carbone utilisation - aciers

Matériaux

%

de carbone

utilisation

- aciers extra-doux

0,002% < C 0,022%

fils de fer, clou

- aciers doux

0,022% < C 0,30%

profilés, tôles, boulonneries

- aciers mi-durs

0,30% < C 0,60%

rails, pièces forgées

- aciers durs

0,60% < C 0,75%

les aciers mécaniques

- aciers Très-durs

0,75% < C 1,06%

outils, lames de scie

- aciers Très-durs excep

1,06% < C 2,14%

outils, poinçons

   

pièces coulées,

- fontes

2,14% < C 6,76%

culasses moteurs,

bâtis des machines.

III) Classifications des Aciers selon la composition :

Désignation normalisée des aciers

La norme NF A 02-005 a été remplacée par la norme NF EN 10027 en 20 nov.1992. la norme NF EN 10027 définit deux systèmes européens de désignation des aciers :

deux systèmes européens de désignation des aciers : Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
deux systèmes européens de désignation des aciers : Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

*une désignation symbolique (NF EN 10027-1);

*une désignation numérique (NF EN 10027-2).

III-A) Désignation symbolique (NF EN 10027-1);

La norme ( NF EN 10027-1) a retenu deux groupes de désignation :

*groupe 1: Les aciers désignés à partir de leurs caractéristiques mécaniques et physiques

(aciers pour façonnage ultérieur) ou les aciers désignés à partir de leur emploi (fils, tôles,

aciers revêtus,

)

*groupe 2: Les aciers désignés à partir de leur composition chimique.

Désignation normalisée des aciers

composition chimique. Désignation normalisée des aciers groupe 1: Les aciers désignés à partir de leurs

groupe 1: Les aciers désignés à partir de leurs caractéristiques mécaniques et physiques

partir de leurs caractéristiques mécaniques et physiques les aciers non-alliés d’usage général (NF EN 10027-1

les aciers non-alliés d’usage général

(NF EN 10027-1

les aciers non-alliés d’usage général (NF EN 10027-1 groupe 2: Les aciers désignés à partir de

groupe 2: Les aciers désignés à partir de leur composition chimique.

aciers désignés à partir de leur composition chimique. Aciers non alliés spéciaux ou Acier au carbone

Aciers non alliés spéciaux ou Acier au carbone

Aciers faiblement alliés

Aciers fortement alliés

Aciers rapides

a) Groupe 1 (NF EN 10027-1) Aciers désignés à partir de leur emploi et de leurs caractéristiques mécaniques et physiques Ce sont les aciers non-alliés d’usage général

Ce sont les aciers non-alliés d’usage général Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Ce sont les aciers non-alliés d’usage général Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Désignation symbolique : Une première lettre indique

Désignation symbolique :

Une première lettre indique leur usage (les plus courants sont S et E) :

B

: fers à béton ;

D

: produits plats pour formage à froid (autres que H) ;

E

: pour construction mécanique ;

H : produits plats pour formage (tôles laminées à plier, à emboutir) ; M : aciers magnétiques ;

P

: pour appareil de pression ;

S

: pour construction (structure) ;

T

: aciers pour emballage (fer blanc, fer noir, fer chromé) ;

Y

: pour béton précontraint.

Suivie de la limite élastique en méga pascals

exp. S235 est un acier non-allié pour construction (structure) de limite élastique 235 MPa

D'autres symboles peuvent compléter la désignation selon les particularités

peuvent compléter la désignation selon les particularités Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
peuvent compléter la désignation selon les particularités Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Des groupes de symboles additionnels peuvent être

Des groupes de symboles additionnels peuvent être ajoutés pour donner plus de précision :

peuvent être ajoutés pour donner plus de précision : Licence professionnelle - Génie Civil et construction
peuvent être ajoutés pour donner plus de précision : Licence professionnelle - Génie Civil et construction
peuvent être ajoutés pour donner plus de précision : Licence professionnelle - Génie Civil et construction
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat D’autres symboles précédés d’un

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat D’autres symboles précédés d’un signe + (plus)
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat D’autres symboles précédés d’un signe + (plus)

D’autres symboles précédés d’un signe + (plus) peuvent être ajoutés :

précédés d’un signe + (plus) peuvent être ajoutés : Licence professionnelle - Génie Civil et construction
précédés d’un signe + (plus) peuvent être ajoutés : Licence professionnelle - Génie Civil et construction
précédés d’un signe + (plus) peuvent être ajoutés : Licence professionnelle - Génie Civil et construction
précédés d’un signe + (plus) peuvent être ajoutés : Licence professionnelle - Génie Civil et construction
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Licence professionnelle - Génie Civil et construction
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Récapitulatif S 235 J

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat Récapitulatif S 235 J R G2 W

Récapitulatif

S 235 J R G2 W +Z15 +JC +S B:fersàbéton; AutresSymbolesadditionnels D: produits platspourformageàfroid(autresqueH)
S 235 J R G2 W +Z15 +JC +S
B:fersàbéton;
AutresSymbolesadditionnels
D: produits platspourformageàfroid(autresqueH)
C:Formageàfroidspécial
- D:Galvanisation
E:pourconstructionmécanique;
E:Émaillage
- F:Forgeage
H: produits platspourformage(tôleslaminéesàplier, à
emboutir);
L: Bassetempérature - M: Formagethermomécanique
M:aciersmagnétiques;
N: Laminagenormalisant
P : Palplanches
- O:offshore
- Q : Trompé et revenu
P
: pour appareil de pression ;
R
: sous forme de rails ;
S: Constructionnavale - T:Tubes
W: Résistant à la corrosion atmosphérique
S: pourconstruction(structure) ;
T:aciers pouremballage(ferblanc, fernoir, ferchromé)
Y:pourbétonprécontraint.
Limite d’élasticité en MPa
énergie de rupture garantie
J : 27 j / cm²
Symbolesadditionnels
M: Thermomécanique
N:Laminénormalisé
Q : Trompé et revenu
G1 : Non calmé
G2 : Calmé
G3 : Recuit de normalisation
Symbolesindiquantdesexigencesspéciales
C: Grosgrains
F: Grainsfins
H: Trempabilité
Z15 : Propriétés garanties dans le sens de l’épaisseur
(strictionminimale15%)
Z25 : Propriétés garanties dans le sens de l’épaisseur
(strictionminimale25%)
K : 40 j / cm²
Z35 : Propriétés garanties dans le sens de l’épaisseur
G4 : État de livraison libre
L : 50 j / cm²
(strictionminimale35%)
Symboles indiquant le type de revêtement
A:Revêtementd’aluminiumparimmersionàchaud
à une température de
R : 20 °C
-
0 :
0 °C
2:-20°C
-
3:-30°C
4 : -40 °C
-
6 : - 60 °C
Symbolesindiquantautrerevêtement
A: Recuitd’adoucissement
C:Écroui àfroid
CR : Laminé à chaud, écroui à froid
S: Traitement pour le cisaillage à froid

CU : Revêtement de cuivre JC: Revêtement inorganique OC: Revêtement organique Z: Galvanisation ZE : Revêtement électronique de zinc ZN: Revêtement électronique d’alliages zinc/nickel

ZN : Revêtement électronique d’alliages zinc/nickel Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
ZN : Revêtement électronique d’alliages zinc/nickel Licence professionnelle - Génie Civil et construction –
Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 er Faculté des Sciences & Techniques Settat

Université Hassan 1 e r Faculté des Sciences & Techniques Settat

b) Groupe 2 (NF EN 10027-1) Les aciers de ce groupe désignés à partir de leur composition chimique. Ce groupe se compose de trois sous groupes :

-les aciers non-alliés à usage spécial : Ils sont malléables, soudables, forgeable, …

-les aciers faiblement alliés : Ils sont utilisés pour trempe et revenu , pour les outils, les ressorts, les roulements, le blindage…

-les aciers fortement alliés : Ils comprennent les aciers inoxydables, les aciers rapides, pour les outils à forte vitesse de coupe comme les forets