Vous êtes sur la page 1sur 5

SEGPA - Recommandations pédagogiques 1

RECOMMANDATIONS PEDAGOGIQUES
CHAMP HABITAT EN SEGPA
(D’après les recommandations en maintenance de M.Legrand IEN)

Faire réussir nos élèves


ème ème
Vous connaissez les difficultés que rencontrent les élèves de 4 et de 3 qui sont
orientés vers la SEGPA du collège. Ces élèves doivent bénéficier de toute votre
attention, votre compétence et votre professionnalisme, afin de leur garantir un
enseignement de qualité qui sera la base d’une professionnalisation future.
Il faut avant tout, que vous soyez en capacité de :
Rectorat • leur garantir de la disponibilité en faisant preuve d’empathie ;
• partager – écouter – produire pédagogiquement ;
Inspection de l'Éducation • placer les jeunes sur la voie de la réussite en positivant leur travail, en les
nationale encourageant dans leurs résultats ;
Enseignement technique • être à l’écoute et apporter des réponses individuelles ;
Enseignement général
• prendre en charge davantage ceux qui rencontrent le plus d’obstacles, de
difficultés ;
Affaire suivie par • motiver, faire participer et redonner le goût au travail (remettre ou mettre en
Sophie Généraux place le travail personnel à la maison) ;
Téléphone • monter le niveau d’exigence, ne jamais le baisser.
01 57 02 68 57
Fax Développer une pédagogie inductive
01 57 02 67 62 ème
C’est en donnant du sens à son action que le professeur guidera les élèves de 4 et de
c ème
Ce.ien-eget
3 au travers des situations d’apprentissage.
@ac-creteil.fr Dans une situation réelle, l’activité humaine intègre trois dimensions :
• comportementale : elle se concentre autour de l’attitude vis-à-vis du travail,
4 rue Georges Enesco sociabilité, rigueur, disponibilité, exactitude...
94010 CRÉTEIL CEDEX • cognitive : c’est la mobilisation des connaissances nécessaires pour effectuer un
Web : www.ac-creteil.fr travail
• psychomotrice : elle concerne la mobilisation des savoir-faire

ZOOM
Les activités réelles sont donc les plus pertinentes pour mettre en œuvre et
développer des compétences (ensemble de savoirs et savoir-faire, organisé en vue
d’accomplir de façon adaptée une activité).

Lors des activités d’atelier, le professeur s’appuie sur une problématique avérée pour
justifier son action. Celle-ci :
• a été conçue pour développer une activité de formation définie dans le
document ressource du champ habitat.
Document accessible suivant : (http://eduscol.education.fr/D0081/resnat01.htm)
• vise essentiellement la mise en oeuvre de moyens techniques ;
• est centrée sur l’application des méthodes les plus rationnelles, permettant la
réalisation de la tâche considérée ;
• développe la capacité d’analyse, les échanges entre les élèves ;
• vise l’autonomie de l’élève par la recherche et l’exploitation d’informations ;
• met en évidence le respect de procédure, de consignes de sécurité ;
• doit impérativement conduire à la réalisation complète d’une tâche.

Dans cette perspective, le professeur ne systématise pas d’activité technologique au


sens strict du terme (pas de cours de technologie institutionnalisé et planifié à horaire
fixe). Celle-ci n’a de sens que si elle est une réponse à un problème rencontré par les
élèves.

ZOOM
Le déroulement d’une séance est alterné entre des temps courts d’apport de
connaissances ou de méthodes et des temps d’activités concrètes à l’atelier.

Philippe Maillot –IEN-ET-STI 1/5


SEGPA - Recommandations pédagogiques 12/2009

Remettre des documents de qualité


Le professeur doit impérativement formaliser son action en remettant aux élèves des
documents de travail qui correspondent aux activités réalisées.

ZOOM
Les documents doivent être sur le fond, irréprochables et sur la forme d’une
2
grande qualité.

Lors d’une activité d’apprentissage, les élèves sont en possession de documents. Ils
peuvent être remis sous la forme d’un dossier.
Celui-ci est constitué des documents suivants :
• Fiche contrat
• Documents de travail des élèves
• Fiche d’évaluation (impérative pour toute évaluation) ; elle est rédigée en liaison
étroite avec la fiche contrat.

ZOOM
Les élèves doivent classer tous leurs documents et le professeur en vérifie
régulièrement l’organisation.

Un classeur référent doit être mis en place. Non obligatoire, mais tellement
indispensable, il permet au professeur de classer tous les documents remis aux élèves
depuis la rentrée scolaire. Les absents à certaines séances pourront ainsi remettre à jour
leur propre classeur.

Évaluer les activités des élèves


Le professeur élabore et met en œuvre pendant les séances (et pas uniquement à la fin)
des situations d’évaluation formatives fréquentes portant essentiellement sur les savoir-
faire. Il s’agit de mesurer la bonne compréhension des élèves pendant le processus
formatif.

Celui-ci fera en sorte que les difficultés soient surmontables, il accorde le droit à l’erreur
et valorise toutes les réussites.

ZOOM
Les performances attendues, les critères de réussite, les compétences à mettre en
œuvre seront toujours énoncés aux élèves avant chaque évaluation.

Compléter le cahier de texte


Il constitue un outil privilégié de communication pour l’élève, l’équipe pédagogique,
l’administration, le chef d’établissement, les corps d’inspection et les familles.

ZOOM
C’est une obligation réglementaire que de le tenir à jour.

Il relate de manière synthétique, mais néanmoins explicite, le travail réalisé en classe par
chacun des professeurs.

Donner du travail personnel aux élèves


Le travail personnel doit redevenir une pratique régulière. L’activité doit être comprise,
acceptée par l’élève et vécue comme une nécessité. Elle doit permettre de franchir une
étape dans la construction d’un apprentissage.

Une exploitation ultérieure est impérative : une évaluation sommative,


l’approfondissement de savoirs, le renforcement de démarches à travers des exercices,
des travaux personnels de recherche ou d’approfondissement servant de base de départ
à une activité de cours ou servant de support à des activités programmées en atelier.

Ces activités personnelles sont préparées minutieusement par le professeur, et


systématiquement vérifiées ou évaluées.

Philippe Maillot –IEN-ET-STI 2/5


SEGPA - Recommandations pédagogiques 12/2009

Organiser l’atelier
L’enseignement en champ habitat est articulé autour de plusieurs spécialités. Les
principales sont :
- installation sanitaire,
- peinture et revêtement,
- électricité,
3
- maçonnerie
- menuiserie
- métallerie.
Les deux dernières spécialités font appel à un certain nombre de machines dangereuses,
en conséquence elles doivent être limitées.

Les activités proposées aux élèves au sein du plateau technique de la section et de son
réseau leur permettent de développer certaines des compétences auxquelles la
formation professionnelle fera appel et de découvrir ou de faire évoluer la représentation
qu'ils se font des métiers du champ. De durée limitée ces travaux doivent permettre
plusieurs réalisations au cours de l'année scolaire afin de construire de nouveaux
apprentissages à partir de situations concrètes :
- significatives des différentes spécialités du champ professionnel abordé d'une
part et, d'autre part, motivantes pour les élèves et réalisables dans le temps
imparti afin de les placer en situation de réussite;
- adaptées à la prise en compte par les élèves de compétences relevant
également des enseignements généraux et qui sont mobilisées dans toute
activité à caractère professionnel.

L’atelier de SEGPA doit être organisé en zones de spécialité (trois au minimum) qui
permettent d’accueillir de 2 à 4 élèves :

Zone Zone
peinture installation
revêtement sanitaire

Zone
Zone X?
Électricité

Le matériel et les équipements mis à la disposition des élèves sont soigneusement


entretenus. Le poste de travail et les équipements sont préparés par le professeur. Celui-
ci responsabilise les élèves dans chacune des tâches confiées.

Les ateliers de la SEGPA, doivent être irréprochables, à chaque fin de séance les postes
de travail sont rangés, nettoyés.
Les élèves doivent être évalués sur le rangement et l’organisation des postes de travail.

Les consignes de sécurité et la mise en évidence des risques professionnels pour


l’accomplissement de tâches spécifiques sont clairement affichées, toutes zones
dangereuses est matérialisées (ex : sol rayé jaune et noir).

ZOOM
L’image que doit donner le professeur à ses élèves des métiers de l’habitat doit
être une image valorisée (les ateliers encombrés, non entretenus, les vêtements de
travail sales sont à proscrire).

Philippe Maillot –IEN-ET-STI 3/5


SEGPA - Recommandations pédagogiques 12/2009

Organiser son enseignement


Le champ habitat permet au travers du développement d’activités multiples et variées de
motiver les élèves, de les sensibiliser aux différents métiers du bâtiment qui s’y
rapportent tout en développant des compétences qu’ils pourront transférer lors d’une
orientation future, souvent différente.

Le professeur ne se placera donc pas sur le champ de la professionnalisation.


4
Il est essentiel de placer le plus possible l’élève dans une logique définie selon le schéma
ci-dessous :
• S’informer du travail à réaliser en décodant un ou des documents ;
• Préparer le travail (la tâche à réaliser) ;
• Réaliser la tâche ;
• Communiquer sur son travail.

Le document ressource ou référentiel du champ habitat reprend cette logique en quatre


grandes activités de formation. Chacune d’elle est détaillée en compétences et par
quelques exemples de connaissances associées. Par ailleurs, des activités de référence
sont définies en préambule pour ce champ.

ZOOM
Pour chaque tâche proposée aux élèves, le professeur doit identifier dans ce
« document ressource » les objectifs pédagogiques visés à travers les activités
mises en œuvre. (L’enseignant de doit pas chercher à définir d’autre objectif que ceux
du « document ressources »)

Le professeur doit formaliser sa progression, de préférence sous forme de tableaux


repérant les compétences par rapport aux tâches. Les élèves pourront être positionnés et
suivis avec plus de rigueur.

Par ailleurs, l’organisation pédagogique doit prendre en compte la disposition en zones


de spécialité.

ZOOM
Pour cela, les élèves sont en possession de TP (Travaux Pratiques) qui leur
permettent de mener des activités sous le contrôle du professeur.

Aider les élèves à s’orienter


« Les élèves scolarisés en SEGPA découvrent différents milieux professionnels au cours
des réalisations effectuées dans les ateliers, ainsi qu’à l’occasion des stages » (Circulaire
n°2006-139 du 29-08-2006) »

Il est « important que chacune des sections installées dans les ateliers de la SEGPA
puisse permettre une première approche de formation professionnelle dont les formations
diplômantes correspondantes sont clairement identifiées. (Circulaire n°2009-060 du 24-
04-2009) »

Les élèves « développent ainsi leurs goûts et aptitudes et définissent leur projet de
formation ultérieure. (Circulaire n°2006-139 du 24-04-2009). »

Le professeur doit donc aider les élèves dans ce sens. Pour cela, il prévoit pour chaque
spécialité d’identifier et de détailler :
- les métiers du secteur professionnel ;
- les débouchés en terme d’emplois et de type d’entreprise ;
- les conditions de travail ;
- les formations conduisant aux métiers ;
- les différentes voies de formation.

ZOOM
Le professeur construit avec les élèves un dossier de « découverte des métiers du
champ professionnel ».

Philippe Maillot –IEN-ET-STI 4/5


SEGPA - Recommandations pédagogiques 12/2009

En résumé :
Les élèves doivent réaliser des travaux pratiques pour développer les compétences
communes et découvrir des métiers à travers des activités relevant de plusieurs
spécialités.
Complémentairement aux champs professionnels explorés par les élèves à l'occasion
des activités au sein des plateaux techniques des SEGPA, l'équipe pluridisciplinaire,
5 animée par le directeur de la SEGPA, organisera des activités de découverte
professionnelle selon la circulaire n°2009-060 du 2 4-04-2009.
Les élèves pourront ainsi découvrir les formations et élaborer leur projet de poursuite
d’étude.

Philippe Maillot –IEN-ET-STI 5/5