Vous êtes sur la page 1sur 2

1

 Définition

Selon De Ketele « Évaluer consiste à recueillir un ensemble d’informations reconnues comme


suffisamment pertinentes, valides et fiables et à examiner le degré d’adéquation entre cet ensemble
d’informations et un ensemble de critères jugés suffisamment adéquats aux objectifs fixés au départ ou
ajustés en cours de route, en vue de fonder une prise de décision. »

Jean-Marie De Ketele est éducateur,


 Quelques types d’évaluation : un universitaire et écrivain belge

1-l’evaluation diagnostique dite formative :

L’évaluation diagnostique intervient après l’évaluation pronostique. « Cette évaluation, en cours de


séquence didactique permettra à chacun de vérifier, étape par étape, si les objectifs que l’élève devait
maîtriser à ce point du cursus sont atteints. ». L’évaluation des acquis des élèves fournit un état des
lieux.

Les critères d’évaluation formative :

1. L’évaluation formative en classe de langue est fréquente, elle est le privilège de l’enseignant.
2. L’évaluation formative concerne les exercices didactiques et communicatifs comme procédés
d’enseignement de langue.
3. L’évaluation formative est centrale dans le déroulement de l’interaction entre l’enseignant et les
apprenants.
4. L’évaluation formative se produit particulièrement sous la forme question-réponse-évaluation.
5. L’évaluation formative en classe de langue se fait sur le champ sans aucune notation.
6. L’évaluation formative est l’intervention professorale suscitée par le discours des apprenants. Elle
prend la forme soit de l’appréciation de la production des apprenants, soit de la correction de la
faute, soit encore de la modification des activités didactiques

2-l’évaluation sommative dite certificative

Elle se situe à la fin de l’action pédagogique. « C’est une évaluation bilan, qui teste des connaissances de
fin de cursus d’apprentissage. Elle évalue ce que l’on appelle le domaine cognitif, c’est-à-dire d’une part
les savoirs et d’autre part les savoir-faire qui entrent en jeu dans la mise en forme des savoirs. Le rôle de
l’évaluation inventaire est donc de certifier qu’un certain niveau est atteint. »

Les critères de l’évaluation sommative :

1. L’évaluation sommative se fait après une période d’étude pour examiner la connaissance des
apprenants
2. L’évaluation sommative exige une réflexion minutieuse sur ses propres objectifs pédagogiques
3. L’évaluation sommative constitue le dernier processus de l’enseignement
4. L’évaluation sommative a une finalité plutôt sociale
2

 Le rôle de l’évaluation dans l’apprentissage :

L'évaluation joue un rôle essentiel dans la façon dont les élèves apprennent, dans leur motivation à
apprendre et dans la façon dont les enseignants enseignent.

L'évaluation vise divers buts.

L'évaluation au service de l'apprentissage : l'évaluation éclaire les enseignants sur ce que les
élèves comprennent et leur permet de planifier et d'orienter l'enseignement tout en fournissant
une rétroaction utile aux élèves.

L'évaluation en tant qu'apprentissage : l'évaluation permet aux élèves de prendre conscience de


leurs méthodes d'apprentissage et d'en profiter pour ajuster et faire progresser leurs
apprentissages en assumant une responsabilité accrue à son égard.

L'évaluation de l'apprentissage : les renseignements recueillis à la suite de l'évaluation


permettent aux élèves, aux enseignants et aux parents, ainsi qu'à la communauté éducative au
sens large, d'être informés sur les résultats d'apprentissage atteints à un moment précis afin de
souligner les réussites, planifier les interventions et continuer à favoriser la réussite.
 La conclusion :
L’évaluation d’une langue est « un processus complexe » . Elle implique la mise en place de
critères objectifs évaluant à la fois la maîtrise du code linguistique, celle des savoir-faire
communicatifs et une compétence socio-culturelle.