Vous êtes sur la page 1sur 2

Organisation et animation des situations d’enseignement-apprentissage

Le rôle en tant qu'animateur ou animatrice est d'aider le groupe à échanger des points
de vue sur un sujet, à prendre une décision ou à résoudre un problème. Ses interventions
visent à faire avancer la discussion en direction des buts pour lesquels la réunion a été
expressément convoquée. Le travail est en outre d'écouter, d'observer et d'utiliser votre
intuition afin de discerner les besoins et les désirs des différents participants. Pendant que le
groupe porte toute son attention sur la tâche à accomplir, l'animateur concentre ses efforts sur
le processus de la réunion, et sur les personnes composant le groupe. Pourquoi l’animateur
doit-il alors connaitre les théories et les techniques de résolution de problème ainsi que la
prise de décision ?
Pour élucider cette question on va projeter les idées suivantes :
D’abord l’animateur doit être efficace dans ses actions lié à sa compétence. Le rôle de
l'animateur consiste à aider le groupe à atteindre ses buts et ses objectifs en favorisant la
participation optimale des partenaires. Tout en conservant le souci de la qualité et de
l'efficacité du travail des membres, l'animateur doit porter une attention particulière aux
phénomènes inhérents à la participation ainsi qu'au caractère humain du groupe, c'est-à-dire
aux relations interpersonnelles et à l'ambiance, fibres qui permettent de tisser la vie du
groupe. Plusieurs éléments contribuent à structurer et à bonifier les rencontres du groupe et à
façonner sa personnalité : le style et l’atmosphère des réunions, le fonctionnement du
consortium et les rôles des partenaires. L’animateur aura une grande part de responsabilité au
niveau logistique, mais il en dépend de chacun des participants pour que les rencontres soient
tenues dans une ambiance agréable et soient efficaces.
Le feedback correspond à une communication en boucle qui, partant de l’émetteur,
passe par le récepteur et revient à l’émetteur. Il est toujours présent dans les communications,
sous forme verbale ou non verbale. Car même lorsque nous ne disons rien, nous disons
quelque chose. Au sein du consortium, le feedback est essentiel car il précise comment les
attentes, consignes et messages ont été compris, crus, intégrés ou acceptés. Il est relié à la fois
à la satisfaction, à la motivation et à l’efficacité des partenaires qui collaborent ensemble.
Sans feedback, le groupe peut même devenir improductif. En fait, le feedback permet
d’arriver à une vision commune. Un bon feedback stimulera et motivera la personne qui le
recevra. Alors si l’objectif est atteint l’animation est efficace donc l’animateur devrait faire
tout le moyen pour résoudre le problème afin de prendre de décision.
En guise de conclusions de nombreuses techniques existent. Il reste à choisir celle qui
convient le mieux au groupe, en fonction de sa taille, de sa personnalité et de ses objectifs.
Chaque technique peut être adaptée aux besoins spécifiques du groupe. Certaines sont «
prêtes à l'emploi », d'autres demandent à être planifiées et adaptées, après consultation du
groupe, mais l’objectif ici est de prendre de décision après avoir réglé le problème