Vous êtes sur la page 1sur 25

UNIVERSITE DE FIANARANTSOA

ECOLE NORMALE SUPERIEURE

Laboratoire de recherche Interdisciplinaires


en Didactique et en Education
(LIDIE)

Mention: SCIENCE DE L’EDUCATION

Parcours : M2 en Education et Formation d’Adulte

Nom : RASOANANDRASANA

Prénom : Brunette

Numéro d’inscription: 19299 M2 /SE/D

RAPPORT DE STAGE EN VUE DE L’OBTENTION


DU DIPLOME DESS/EFA

1
SOMMAIRE
Partie I : PRESENTATION GENERAL

Chapitre I : GENERALITE

Section 1 : HISTORIQUE

Section 2 : FORMALITE JURIDIQUE

Chapitre II : STUCTURE ORGANISATIONNELLE

Section 1 : ORGANIGRAMME

Section 2 : DESCRIPTION DES PRINCIPAUX TACHENT

Section 3 : OBJECTIF

Partie II : LE SYSTEME DE FONCTIONNEMENT DES ACTIVITES DE SUN LIGHT

Chapitre I : LA NORME A RESPECTER

Section I : ORGANISATION DE FONCTIONNEMENT

Section 2 : LES DIFFERENTS NIVEAU

Section 3 : LA DISCIPLINE

Section 4 : RESSOURCES ET INVESTISSEMENTS

Chapitre II : LES ENVIRONNEMENTS ET SES AVENIRS

Section 1 : LES ENVIRONNEMENTS

- Interne
- Externe
- Communication

Section 2 : LES AVENIRS

- Identification de problèmes
- Suggestion

2
LISTE DES SIGLES ET ABREVIATIONS

MINERS : Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

APC : Approche Par la Compétence

CISCO : Circonscription Scolaire

ZAP : Zone d’Animation Pédagogique

CP1 : Cours Préparatoire du premier cycle

CP2 : Cours Préparatoire de deuxième cycle

CE : Cours Elémentaire

CM1 : Cours Moyen du premier cycle

CM2 : Cours Moyen de deuxième cycle

CEPE : Certificat d’Etude Primaire et Elémentaire

Min : minute

CEG : Collège d’Enseignement Générale

BEPC : Brevet d’Etude du Premier Cycle

P/elle : Parcelle

M : mètre

3
LISTE DES TABLEAUX

Tableau I : Tableau de ressources

Tableaux II : Tableau des concurrences

Tableaux III : Tableau des effectifs de la première année

Tableau IV : Tableau des effectifs de la deuxième année

4
REMERCIEMENT

Le stage pratique est obligatoire dans l’Ecole Normale Supérieur à l’université de


Fianarantsoa. C’est une condition sine qua non pour obtenir le diplôme DESS/EFA. Ce stage est
effectué auprès de l’établissement du « Collège Privé Sun Light ». La réalisation du présent rapport
a bénéficié la bénédiction de Dieu et la collaboration des responsables administratifs et financiers de
cet établissement.

Nous remercions, don, l’Eternel de nous avoir permis d’effectuer ce stage et notre étude.

Et nous tenons à remercier, en particulier, le Directeur du Collège Privé Sun Light de m’avoir
acceptée à accomplir le stage jusqu’à la rédaction du présent rapport.

Nous remercions aussi Madame Le Secrétaire Comptable du Collège Privé « Sun Light »
pour l’encadrement et l’aimable participation à l’étude de mécanisme et déroulement et de
fonctionnement de cet établissement, d’avoir assuré le logis tout au long du stage.

Nous adressons également mes vifs et chaleureux remerciements à tous les chefs de service
technique et les enseignants pour nous avoir déployé le détail de l’environnement de travail au sein
dudit Collège.

Enfin, nous remercions infiniment toutes les autres personnes qui nous ont contribuées
pleinement, de près ou loin, à la réalisation de ce stage.

5
INTRODUCTION

Actuellement, l’éducation est très importante dans la vie des hommes. Elle est une source de
développement d’un village et d’un pays. Dans notre pays, on a encore beaucoup des enfants qui ne
vont pas à l’école.

Nous prenons la région Atsinanana et nous choisissons la Commune Urbaine de Toamasina.


Dans cette ville, on a pu remarquer, dans des quartiers, des enfants qui se dispensent de scolarité
malgré l’accroissement en nombre des établissements scolaires. Tel est le cas de Mangarivotra-Sud.
Un collège privé nommé « SUN LIGHT » a été instauré à Mangarivotra-Sud dans le but de
sauvegarder le civisme et pour promouvoir le développement dans le domaine éducatif. Elle est une
entreprise individuelle et une activité à vocation éducative.

Sachant que l’éducation est une source de développement, elle permet aux enfants
d’acquérir les connaissances nécessaires pour mieux de rechausser leur niveau intellectuel dans le
cadre de la vie pour qu’ils s’adaptent aisément à la préparation de la vie professionnelle et à la
participation du développement socioculturel et économique de notre grande Ile.

Ainsi, ce rapport se divise en deux parties dont la première partie est la présentation générale
de l’école privée Sun Light et la deuxième partie le système de fonctionnement des activités de cet
établissement.

6
PARTIE I :

PRESENTATION GENERALE

7
Chapitre I : GENERALITE
Le collège privé SUN LIGHT se trouve dans le quartier de Mangarivotra-Sud II parcelle
21/54 à Toamasina, arrondissement de Mangarano, Commune Urbaine de Toamasina, district de
Toamasina I et dans la région Atsinanana.

Quand nous parlons le système éducatif nous devons penser à l’éducation, à l’école et à
l’enseignement. Nous donnons ci-après la définition de ces concepts.

L’éducation est l’ensemble des savoirs, savoir-faire et savoir-être nécessaire à l’intégration


d’un être de la société. Par extension, elle est également désignée par les moyens mis en œuvre pour
permettre des apprentissages.

L’école est un établissement ou bien un lieu permettant d’accueillir des individus afin de
leur dispenser un enseignement. Il existe des différents types d’écoles qui se distinguent par leur
mode d’administration (secteur public ou privé) et par l’enseignement qui est dispensé.

L’enseignement est un mode d’éducation bien précis, celui de la transmission de


connaissance à l’aide de signes, méthodes et systèmes, etc….

Section I : HISTORIQUE
La création du collège privé Sun Light est conforme au décret n°94/100 la 15/01/1994
portante création et organisation de l’Office Nationale de l’Enseignement Privé au Ministère de
l’éducation Nationale.

Ce Collège Privé est ouvert officiellement souvent la lettre de confirmation de l’existence


venant du chef de la Circonscription Scolaire de la Commune et du District de Toamasina, portant
la décision d’ouverture n°002/09-DREN/ATS du 28 Septembre 2009 par le Directeur Régional de
l’Education Nationale Atsinanana.

Ledit Collège est créé par Monsieur RAZAFIMANANTSOA Jean Christophe qui est le
Directeur de cet établissement.

Le Directeur a fait ses études dès l’EPP jusqu’à l’université. Il était sortant de l’université
de Toamasina de la filière Gestion/Finance Comptabilité en 1996. De plus, il a aussi suivi quelques
formations et études à savoir :

- Travaux de recherche en vue d’obtention de Magistère 2 en gestion spécialiste du


CNTMAD (BACC + 5)
- Travaux de recherche en vue d’obtention de DSS en Développement local et social au CEDI
de Toamasina.
8
- Travaux de recherche en vue d’obtention de maîtrise en philosophie à l’université de
Toamasina (BACC + 4)
- Maîtrise de Gestion et de Science Politique (BACC + 4)
En fois de quoi, il a une intention de créer une entreprise éducatrice dénommé collège privé
« SUN LIGHT ».

Le Collège a été créé en juillet 2009 dans le quartier de Mangarivotra-Sud P/elle 21/54
arrondissement Morarano, Commune Urbaine de Tamatave et Région Atsinanana.

Brefs renseignement du quartier :

Tous les Fokontany à Madagascar étaient créés ensemble d’après l’information reçue par un
responsable auprès de la Commune Urbaine de Tamatave. Le Fokontany tsarakofafa fait partie des
Fokontany mis en place depuis de la 2ème République de Madagascar. Depuis sa création jusqu’à
nos jours, il y a sept personnes qui le dirigent.

Dès sa à l’heure actuelle, l’effectif de la population dans ce Fokontany ne cesse de s’évoluer.


Du premier recensement, le nombre de la population dans ce Fokontany était 262 et, il y a 3 881
habitants souvent le dernier recensement qui a été fait au mois de mars 2010 d’après l’affirmation
de l’actuel Chef Fokontany, Monsieur Philemond. Dans ce chiffre, ce sont les enfants de moins de
18 ans qui sont le plus nombreux soit 70% de la population.

Ce Fokontany est un peu loin du centre-ville. Il est difficile de trouver un établissement


d’enseignement primaire comme secondaire pour accueillir ces enfants car il faut aller au Lycée
Jacques Rabemananjara ou au Lycée Privé Stella Maris pour satisfaire l’éducation de ces enfants.

Dans ce quartier, il n’y a pas encore une école privée qui répond au besoin des parents comme :

- La qualité d’enseignement
- L’emplacement
- Les qualités des enseignants
- Les programmes correspondants aux programmes du MINERS de la tutelle APC (Approche
Par la Compétence) ; c’est pour cela qu’il a créé son entreprise.

9
Section 2 : FORMALITE JURIDIQUE
Parmi les différentes formalités juridiques possibles d’une société à Madagascar, le Collège
Sun Light a une forme juridique :

- Entreprise individuelle
- Apport propre : 67.060.000 Ar
- Raison sociale : Activité éducative et formation professionnelle
- Code de l’école : 501 011 112
- Boite postale : 1037
- Siège social : Mangarivotra-Sud II lot 301 carreau 3P/elle 21/54.

N.B : il est à préciser que la loi fait exempter la taxe à toute entreprise individuelle ou activité à
vocation éducative.

Section 3 : OBJECTIFS
Le promoteur du Collège Privé « SUN LIGHT » a installé son établissement scolaire dans
le quartier du Mangarivotra-Sud a pour objectif :

- La création d’emploi aux jeunes ;


- La lutte contre l’analphabétisation ;
- La mise ne place des écoles secondaires niveau I, primaires et préscolaires proche de la
population de base ;
- L’augmentation du taux de la scolarisation dans la circonscription scolaire de Toamasina I ;
- La participation des développements durables de Madagascar ;
- Les solutions ou problème des parents pour fréquenter les écoles environnantes.

Chapitre II : STUCTURE ORGANISATIONNELLE


Pour mettre en œuvre ses buts et ses objectifs, Sun Light possède son organigramme bien
défini. Cet organigramme met en exergue la hiérarchie, l’éventuel de subordination, la fonction ou
responsabilité et l’effectif par poste de travail.

Une entreprise est un système. Un système doit faire fonctionner de façon tels qu’ils sont tous les
éléments y constituants. C’est ainsi qu’une organisation doit être structurée selon le besoin et pour
la bonne marche dudit système. D’où l’importance l’organigramme et des descriptions des tâches de
chaque niveau de la hiérarchie au sein de l’organisation.

10
Section 1 : ORGANIGRAMME
Un organigramme constitue la présentation femelle de la répartition des tâches et des
responsabilités au sein d’une entité.

Directeur

Surveillant

Secrétaire

Comptable

Enseignants

Sécurité

Section 2 : DESCRIPTION DE PRINCIPALES TACHES

a) Le Directeur

- Le premier responsable à le bon marché des activités de l’école, le décideur sur la


modification du plan d’aménagement de l’école.
- Garant des respects du manuel des procédures
- Représentée de l’école vis-à-vis des administrations compétentes.
- Coordonne et administre les activités de l’école
- Gère le personnel et les patrimoines de l’école dans l’Ethique et l’art de l’enseignement.
- Effectue le recrutement du personnel
- Garde l’image de l’école envers les autres concurrents
- Signe toutes correspondances de l’école

11
b) Le Surveillant Général :

- Remplace le directeur s’il n’est pas là


- Surveille le fonctionnement de travail à l’intérieur qu’à l’extérieur
- Prépare l’emploi les temps
- Remplace le professeur s’il est absent
- Surveille les enfants

c) Le Secrétaire

- Reçoit et répond toutes les appels téléphoniques


- Reçoit et enregistre tous courriers
- Classe et envoie aussi tous les courriers (départ et arrivée)
- Effectue la saisie de toutes correspondances administratives
- Assure le classement des dossiers.

d) Le Comptable

- Etablit des rapports financiers et activités


- Tient le journal de caisse et de banque
- Faire le rapprochement bancaire
- Réalise les suivis financiers
- Classe les dossiers
- Assure les autres services comptables

e) Les enseignants

- Assure l’enseignement proprement dit


- Effectue toute préparation des cours en classe
- Assure le résultat excellent de l’école à chaque examen de passage et concours d’entrée en
classe de 6ème et BAC
- Responsable à la réussite des élèves avec la participation étroite de parents.

f) La Sécurité

12
- Assure la sécurité des salles de classe, bureau administratif et tous endroits de l’école.
- Assure la fermeture et l’ouverture de toutes salles et du bureau
- Assure la tâche d’un planton
- Responsable de matériels de l’école ainsi que les vélos et motocyclettes des élèves et
étudiants.
- Assure le gardien de nuit et durant les vacances.

Etant que Sun Light a une activité à vocation éducative, il est sous la responsabilité de la
circonscription scolaire. Donc, selon la norme de Ministère de l’Education Nationale, chef ZAP est
parmi les personnels du Sun Light. Il tient une grande place au milieu des enseignements qu’il :

- Soutient la pédagogique
- Encadre les enseignants
- Donne la formation de la journée pédagogique
- Suivi les enseignants

13
Partie II :

LES SYSTEME DE FONCTIONNEMENT


DES ACTIVITES DE CE COLLEGE

14
CHAPTIRE I : LES NORMES A RESPECTER

Pour bien fonctionner les activités dans une entreprise, il y a des normes à respecter que Sun
Lihgt applique son système d’activité.

Section 1 : ORGANISATION DE FONCTIONNEMENT

L’enseignement Sun Light est une structure civile avec des buts, des méthodes, des
caractéristiques semblables à n’importe quelle institution scolaire ;

Pour l’organisation interne de l’enseignement, l’établissement travaille étroitement avec la


circonscription scolaire de Toamasina I.

Pour le bon fonctionnement, le Directeur exige que tous les enseignants se réunissent
chaque trimestre avec les administrations et les parents d’élèves dans le but d’apporter des
améliorations ou de maintenir les méthodes et le rythme mise en œuvre.

Sun Light est sous la responsabilité de la CISCO de Toamasina I dans la ZAP de


Morarano. Entant qu’un établissement scolaire, il bénéficie tous les équipements scolaires comme
des manuels en malgache et en français pour les primaires de la part du Ministère tutelle.

Les livres malagasy utilisés sont les kajy mampisaina destinés pour les classe de 11ème et
10ème, Garabola pour la classe de 11ème, Tongavola pour la classe de 10ème Rosovola pour classe de
9ème, et Haivola pour la c lasse de 8ème et 7ème. Ces équipements sont proportionnels au nombre des
élèves tout particulièrement en manuel scolaire ;

Sun light suit les normes et les horaires prévus dans le code de travail appliqué à
Madagascar dans la gestion de son personnel :

- 8heures par jour


- 320 heures par mois et
- 10 mois par an

Sun light fait le recrutement des enseignements deux moins avant la rentrée scolaire. Les
enseignants au Sun light, avant de prendre leur cours, doivent subir un test et un entretient. Ils ont la
capacité d’enseigner. Tous les niveaux ont la norme à suivre.

15
Section 2 : LES DIFFERENTS NIVEAUX

Le collège privé Sun light a deux niveaux comme :

- Le niveau primaire
- Le niveau secondaire (I et II)

Le niveau primaire se divise en deux parties : le préscolaire et le primaire

a) Le préscolaire :

Le préscolaire a trois classe :

- La petite section
- La moyenne section
- La grande section

Sun light accueille les enfants en petite section au minimum d’âge de un an et demi.

Les enfants vont à l’école deux fois par jour : le matin de 8 heures à 11 heures, après-midi de 14
heures 30mn à 16 heures.

Leurs tables bancs sont proportionnelles par rapport à leur taille. Tous les après-midi, ils ont
le droit de dormir en classe dans quelques minutes.

Les éducateurs préscolaires sont obligatoirement femme au nombre de deux par classe. Elles
ont la compétence d’éduquer les enfants. Elles arrivent à la salle de classe de demi-heure avant la
rentrée. A chaque fois que les parents sont accompagnés leurs enfants vont à l’école, ils portent une
carte d’identité scolaire avec photo d’identité de l’élève pour bien sécuriser les enfants.

b) Le primaire

Selon le règlement national de l’éducation, l’enfant va à l’école à l’âge de six ans. C’est la
première entrée en classe qu’on appelle CP1 ou cour préparatoire niveau 1. Le niveau primaire c’est
la base fondamentale de l’éducation et spécialisé d’obtenir et préparer le premier diplôme appelé
C.E.P.E1 ; c’est le concours d’entrer en 6ème au niveau secondaire.

Les enfants rentrent à l’école aussi du matin de 7heures 30 mn à 11 heures 30 min, et après-
midi du 14 heures 30 mn à 16 heures 30 mn.

Les classes primaires ont un enseignant par classe.

16
c) Le secondaire

Tous les élèves qui ont obtenu le diplôme C.E.P.E ou qui ont réussi au concours d’entrer en
6ème ont le droit de continuer ses études au niveau secondaire ou C.E.G. Le niveau secondaire du
premier cycle est spécialisé pour la préparation et d’obtention de deuxième diplôme appelé B.E.P.C
2
; c’est le concours d’entrer en seconde ou au niveau secondaire de deuxième cycle ou au lycée.

Les professeurs sont bien expérimentés en chaque matière et respectent les heures de travails
suivant la loi en vigueur à Madagascar.

On a choisi des délégués pour chaque niveau et des responsables pour chaque classe.

Section 3 : LA DISCIPLINE
a) Les enseignants

Les enseignants au Sun light, à chaque fois qu’on va prendre leur cours, ils doivent porter un
tablier blanc. Et ces derniers auront deux blouses (une manche longue et avec colle et une blouse
sans manche longue et sans colle pour les femmes, deux blouses aussi pour les hommes). Tous les
enseignants ne pourront pas tolérer les absences, la portée de téléphone dans la salle de classe, le
retard, les élèves qui ne font ses devoirs et qui ne copient pas ces leçons. Ils ne doivent pas être
l’objet d’une mauvaise influence pour les élèves et aux collègues du point de vue de leur
comportement, de leur habillement, de leur langage. Ils doivent être à l’école 30mn avant l’heure de
la classe, ils doivent être toujours au courant des nouvelles à l’intérieur de l’établissement, ils
doivent respecter l’heure d’entrer en salle et au bureau. On pratique la langue d’enseignement en
langue française et doit faire l’explication, l’éducation au moins 60% en français et 40% en
Malgache.

b) Les élèves

Ils doivent obéir à leur maitresses et leurs professeurs. Ils doivent porter une blouse à chaque fois
qu’on va aller à l’école. Tout le lundi, Sun light saluent le drapeau, et les gens portent de tenu noir
et blanc ; c’est-à-dire un pantalon noir et une chemise blanche cravatée rouge pour les garçons, une
jupe noire et une chemise blanche cravatée rouge pour les filles. Toutes les absences doivent être
motivées et tous ceux qui vont s’absenter doivent aviser la responsable à la direction à l’avance si
c’est possible. Ils doivent porter chaque jour leur cahier de correspondance.

17
Section 4 : RESSOURCES ET LES PRINCIPEAUX CHARGES
a) Les ressources

Entant que qu’enseignement donc, le collège privé Sun Light n’a pas de ressource à
déterminer comme toutes les autres entreprise. Ses ressources dépendent les effectifs des élèves
inscrits au niveau de l’établissement, et aussi souvent le paiement des écolages. Ce collège a un
effectif de 515 élèves dont 230 préscolaire, 180 primaires, et 105 secondaires.

Tableau I : Tableau de ressources

Désignations Effectifs Ecolage par mos par Totaux


élèves (en Ariary)
Préscolaires 230 12 000 2 760 000
Primaires 180 10 000 1 800 000
Secondaires 105 10 000 1 050 000
Total 515 5 610 000
Ressource : Sun Light

L’écolage de tous les enfants inscrits dans cet établissement doit être payé.

Sun Light dispose que les parents d’élèves règlent les écolages tout le 1 er du mois.

b) Les principales charges

On appelle charge, les dépenses engagées pour la confection ou construction des bâtiments ou
fabrication des produits.

Sun Light a ses charges comme : JIRAMA, communication, service informatique, charge
personnelle, fourniture de bureau scolaire, salaire des personnels et des enseignants, fourniture
informatique, etc…

Chapitre 2 : LES ENVIRONNEMENTS ET LES AVENIRS

Section 1 : ENVIRONNEMENTS
a) L’environnement interne :

Ce collège est implanté dans le quartier 21/54 Mangarivotra-Sud Toamasina I au 301 carreau 3
parcelle 21/54. C’est un endroit calma, bon état et avec sécurité. Monsieur Christophe a ce lieu pour
diverse raisons à savoir :

- Terrain appartenant au promoteur

18
- Grande surface
- Terrain du premier plan

Il n’y a pas des écoles privées aux alentours de cette localité. Il s’agit d’une méthodologie
d’enseignement correspondants par :

- L’expression française
- L’initiation à l’anglaise
- Autres

Pour mettre en valeur le niveau des élèves, cet établissement fait un test de niveau à priori
des élèves ; en plus, on a un examen tout le trimestre pour évaluer la performance des élèves. A
chaque fin du trimestre, Sun light fait une proclamation ou distribution des bulletins de notes.

Le directeur se rapproche avec ses collaborateurs au sein de votre entreprise et aussi avec
ses élèves. Il est de même pour les enseignants envers ses élèves et vice-versa.

b) L’environnement externe :

Avant d’implanter ce collège, le promoteur de cet école à fait une enquête auprès de la
population cible et puis après une évaluation a été effectué pour les besoin des écoles privées
adéquates.

Les écoles aux alentours de la nouvelle implantation sont : l’EPP Vatosoa, l’EPP Zoto, CEG
Mangarano.

Sun Light a des concurrences que nous voyons dans le tableau suivant la liste des
concurrences potentielles.

19
Tableau II : Tableau des concurrences

Nom et adresse des concurrents Caractéristique des produits Quantités


Les canetons p/elle 21/53 Préscolaire jusqu’en classe de Nombreuse
Mangarivotra-Sud à 100 m de 7ème
la RN2
Fianatra chez Mme Jacqueline Préscolaire jusqu’en classe de Nombreuse
p/elle 21/51 Mangarivotra-Sud Terminale
Sœur Anne Marie Javoe Préscolaire jusqu’en classe de Nombreuse
7ème
Tsarakolo Préscolaire jusqu’en classe de Nombreuse
7ème
Ressource : Chef ZAP Morarano

Il est à noter qu’il faut bien analyser les cas de chaque concurrent suivant les renseignements
recueillis d’après les enquêtes effectués.

c) La communication

L’objectif majeur et global de la communication est de créer une identité collective, une
cohésion entre les salariés pour que tous les travailleurs apportent leur aptitude et leur compétence
pour la réussite d’une entreprise. La communication sert à informer et s’informer. Elle permet de
faire connaitre au public l’établissement.

La communication entre les parents d’élèves et l’école se fait à partir du cahier de


correspondance et téléphone si nécessaire.

Section 2 : LES AVENIRS


a) L’identification de problèmes

Dès la création à maintenant Sun Light a des problèmes dans chaque section :

a -1) au niveau de l’Organisation de travail :

- Le Directeur habite dans cette açainte avec ses familles


- Tous les employés ont le même bureau avec le Directeur
- Toutes les fournitures de bureau et de fournitures scolaires restent dans ce même bureau.
- Le collège ne dispose pas encore une bibliothèque ;

20
- Le manque des outils informatique

a-2) Au niveau de la compétence professionnelle :

Les enseignants dans le collège Sun Light sont tout presque jeune âgés de 18 à 25 ans. Ça se
pose un peu de problème parce que les jeunes sont assez d’expérimentés par rapport les plus âgés.
Au niveau de recrutement, Sun Light fait l’entretien mais il ne fait pas d’essai aux enseignants donc
c’est un grand problème aussi car on ne trouve pas les compétences professionnelles des
enseignants.

a-3) Au niveau relation socio-professionnel :

- Entrant que le Directeur habite dans l’açainte de l’établissement, et qu’il est au même bureau
avec les personnels, on n’a pas de respect entre eux car il se rencontre chaque fois le
problème s’oppose c’est que les personnels ne craignent pas leur directeur.
- Pas de secret professionnel entre le directeur et les personnels c’est-à-dire, ils se réunissent
dans un même bureau donc tous les secrets sont dévoilés (le Directeur connait le secret de se
personnels et les personnels connaissent le secret de directeur).
- Les élèves se rencontrent chaque fois avec le Directeur parce qu’il habite dans l’açainte de
l’établissement, donc on a manque de respect entre le directeur et les élèves car ils le
considèrent comme leur parent.
- Les primaires et les secondaires sont réunis dans une même cours c’est un problème aussi car
ils ne sont pas la même programme et même niveau. Le plus souvent, les enfants en
Préscolaire sont pleurés en classe ; ces bruits entrainent la perturbation de l’étude des autres
élèves en primaire et en secondaire.
- Beaucoup des hommes qui ne savent pas la nécessité de ce collège.

a-4) La recrudescence du système éducatif :

De la première année, les élèves inscrits au Sun Light sont été nombreux. Mais actuellement,
ces effectifs sont assez rares qui peuvent peut-être à cause des problèmes ci-dessus et à cause de
l’augmentation du frais scolaire car de l’année 2018/ 2019 le frais scolaire coute 7 000 Ar ; mais de
l’année 2019/ 2020, ce frais augmente 30 000 Ar. Donc, quelques élèves abandonnées de cet
établissement. Le tableau ci-dessous nous montre la comparaison des effectifs des élèves de
première année et de la deuxième année.

21
Tableau III : Tableau des effectifs de la première année

Année 2010/ 2011 Effectifs Ecolage par mois par Montant (Ar)
élève (Ar)
Préscolaires 230 12 000 2 760 000
Primaires 180 10 000 1 800 000
Secondaire 105 10 000 1 050 000
Total 515 5 610 000
Ressource : Sun Light

Tableau IV : Tableau des effectifs de la deuxième année

Année 2010/ 2011 Effectifs Ecolage par mois par Montant (Ar)
élève (Ar)
Préscolaires 150 12 000 1 800 000
Primaires 125 10 000 1 250 000
Secondaire 110 10 000 1 100 000
Total 385 4 150 000
Ressource : Sun Light

D’après ces informations, nous voyons que Sun Light connaît divers problèmes.

Section 3 : LA SUGGESTION
Face à ces problèmes ci-dessous, quelques propositions de suggestions sont citées ci-après pour
améliorer les capacités en matière d’intrants dans la réalisation des objectifs fixés dudit Collège :

- Le directeur ne reste pas dans cette enceinte sauf le gardien


- On va séparer le bureau du directeur avec le bureau du secrétaire et des autres personnels
- Il faut séparer la salle des fournitures scolaires avec le bureau du directeur
- Entant qu’école, il faut installer un service de documentation.
- Pendant la récréation ou heures creuses, aucune voiture ne pourra circuler dans la cours de
l’école.
- Il faut séparer la cour des primaires et des secondaires car ils ne sont pas le même programme
et même niveau.
- Transférer cet établissement à l’ONG « Sun Light » pour mieux octroyer des aides et des
financements aux partenaires financiers.
- Installer les outils informatiques.
- Pour lancer ce collège, renforcer la publicité.

22
CONCLUSION

Le stage d’imprégnation qui est effectué au sein de l’établissement du Collège Privé Sun
Light nous fait déployer presque la totalité de son travail, en tant qu’établissement d’éducation au
développement.

On peut dire que c’est un établissement d’enseignement privé sis à Mangarivotra-Sud qui
nous donne des informations et formation très instructives dans le domaine d’activité éducative.

Ce stage nous a fait sentir l’ambiance de la vie professionnelle des cadres, car ce serait notre
avenir, et aussi nous a fait appréhender des informations intéressantes qui pourront nous aider de
renforcer nos capacités fonctionnelles dans le futur.

Cet établissement subit quelques contraintes qui peuvent risquer de porter atteintes aux
objectifs. A l’administration, l’insuffisance des outils informatiques pouvant constituer un frein au
développement de l’établissement. Beaucoup des gens qui ne savent pas la nécessité de Sun Light.

Face à ces problèmes, des propositions de solutions sont proposées afin de réduire au
minimum les contraintes dans cet établissement telles que : la sensibilisation pour lancer ce collège,
la mise en place de l’informatisation des données de l’établissement, la collaboration étroite entre
l’école et l’ONG afin qu’il y ait la bonne marche de cet établissement scolaire.

23
TABLE DES MATIERES

SOMMAIRE ............................................................................................................................ 1

LISTE DES SIGLES ET ABREVIATIONS ........................................................................... 2

LISTE DES TABLEAUX ........................................................................................................ 3

REMERCIEMENT .................................................................................................................. 4

INTRODUCTION ................................................................................................................... 5

Partie 1 : PRESENTATION GENERALE .............................................................................. 6

Chapitre 1 : GENERALITE ..................................................................................................... 7

Section 1 : HISTORIQUE........................................................................................................ 7

Section 2 : FORMATLITE JURIDIQUE ................................................................................ 9

Section 3 : OBJECTIFS ........................................................................................................... 9

Chapitre II : STRUCTURE ORGANISATIONNELLE .......................................................... 10

Section 1 : ORGANIGRAMME .............................................................................................. 10

Section 2 : DESCRIPTION DE PRINCIPALES TACHES .................................................... 11

Partie II : LE SYSTEME DE FONCTIONNEMENT DES ACTIVITES DE CE COLLEGE -13

Chapitre 1 : LES NOMBRES A RESPECTER ....................................................................... 14

Section 1 : ORGANISATION DE FONCTIONNEMENT ..................................................... 14

Section 2 : LES DIFFERENTS NIVEAUX ............................................................................ 15

Section 3 : LA DISCIPLINE ................................................................................................... 16

Section 4 : RESSOURCES ET LES PRINCIPAUX CHARGES ............................................ 17

Chapitre 2 : LES ENVIRONNEMENTS ET LES AVENIRS ................................................ 18

Section 1 : ENVIRONNEMENTS ........................................................................................... 18

Section 2 : LES AVENIRS ...................................................................................................... 19

Section 3 : LA SUGGESTION ................................................................................................ 21

24
CONCLUSION ........................................................................................................................ 23

ANNEXES I ............................................................................................................................. 24

ANNEXE II.............................................................................................................................. 25

ANNEXE III ............................................................................................................................ 26

ANNEXE IV ............................................................................................................................ 27

TABLE DES MATIERS .......................................................................................................... 28

25