Vous êtes sur la page 1sur 43

DESIGN INCLUSIF

DESIGN
INCLUSIF
DÉFINITION

 Le design inclusif est aussi appelé ‘’Design for all’’ ou design pout tous
mais aussi ‘’Universal design’’ ou « Design universel ».

 L’Inclusive Design Institute définie le design inclusif comme: « La conception


(le design) qui est inclusive de l'ensemble de la diversité humaine par rapport
à la capacité, la langue, la culture, le sexe, l'âge et d'autres formes de l'homme
inclusivement différence. Le conception est considérée comme le fait
d'améliorer l'expérience pour tout le monde. »
 LE CONCEPT

 Il consiste à penser un
environnement centré sur les
utilisateurs et leurs besoins,
en éliminant ainsi les
obstacles et les barrières,
dans la reconnaissance des
différences entre les individus
et notamment la reconnaissance
des droits des handicapés.
UNIVERSALITE EGALITE ET EQUITE

 Considère l’Homme de manière holistique : ensemble de ces dimensions


 Les différences et particularités de chacun sont prises en compte.
 Ne traite pas seulement de l’handicape mais aussi des personnes âgées*
 Véhicule de fortes valeurs morales ou éthiques, car elle limite la
stigmatisation des personnes

Philips (2004) trouve que que 2/3 de la population a


des difficultés avec les produits dit ‘’technologiques’’.
Trois fondamentaux

 Définir la population

 Conception centrée
sur l’usager (UCD)

 La dimension de
rentabilité
UNIVERSALITE EGALITE ET EQUITE
TROIS FONDAMENTAUX

 Définir la population :
 Comprendre de manière statistique et quantitative la
composition de population et son spectre de capacité.

 Combien de personnes avec quelle capacité ?


UNIVERSALITE EGALITE ET EQUITE
TROIS FONDAMENTAUX

 Conception centrée sur l’usager (UCD) ;

 User Centred Design est une conception


orientée utilisateur dont la philosophie où les
besoins, les attentes et les caractéristiques
propres des utilisateurs finaux sont pris en
compte dans chaque étape du développement du
produit.
UNIVERSALITE EGALITE ET EQUITE
TROIS FONDAMENTAUX

 La dimension de rentabilité :

 La conception inclusive peut conduire à un


produit qui est fonctionnel, utilisable souhaitable,
et finalement rentable.
DESIGN INCLUSIF ° DESIGN UNIVERSEL
HISTOIRE

Les fondements de cet approche a vue le jour dans 1940 ou chercheurs, scientifiques et designers
travaille dans le cadre des travaux militaires de la 2ème guerre mondiale.

Son origine aux Etats-Unis à l’Université de Caroline du Sud est relié à l’histoire du mouvement
des droits des personnes handicapées.

1990, en réponse un nouveau concept : ‘’design sans obstacles’’ ou ‘’Barrier free design’’ qui
évoluera pour devenir design Universel.
Ronald L. Mace
1941-1998

Il a été le fondateur et le directeur du


Centre pour le design universel DU
Designer, visionnaire et fondateur de l’approche inclusive.

Il a aussi été le président de :


Barrier Free Environments, Inc.(BFE)
Disabilities Act Standards for Accessible Design Slide Show (1993)
Sept principes de Ronald Mace
Principe 1 : Usage équitable
 La conception est utile et commercialisable auprès de personnes
ayant différentes capacités.

 1.a Fournir à tous les utilisateurs les mêmes moyens d'utilisation : identiques dans la
mesure du possible et équivalents autrement.
 1b. Éviter de mettre à part ou de dévaloriser les utilisateurs.
 1c. Mettre également à la disposition de tous les utilisateurs des dispositions relatives
à la protection des renseignements personnels et à la sécurité.
 1d. Rendre la conception attrayante pour tous les utilisateurs.
Principe 2 : Flexibilité D’utilisation

 La conception peut être conciliée à une vaste gamme de


préférences et de capacités individuelles.

 2a. Donner un choix de méthodes.


 2b. Prévoir l'accès et l'utilisation pour droitiers et gauchers.
 2c. Faciliter l'exactitude et la précision pour l'utilisateur.
 2d. Fournir une capacité d'adaptation au rythme de l'utilisateur
Principe 3 : Utilisation simple et intuitive

L'utilisation de la conception est facile à comprendre,


indépendamment de l'expérience, des connaissances, des
compétences linguistiques de l'utilisateur ou de son niveau de
concentration au moment de l'utilisation.
 3a. Éliminer la complexité inutile.
 3b. Étre à la hauteur des attentes et de l'intuition de l'utilisateur.
 3c. Tenir compte d'un vaste éventail de capacités de lecture et d'écriture et de
capacités linguistiques.
 3d. Disposer l'information en ordre d'importance.
 3e. Fournir des messages guides et des commentaires pendant et après la tâche
Principe 4 : Information perceptible
La conception communique efficacement à l'utilisateur l'information
nécessaire, quelles que soient les conditions ambiantes ou les
capacités sensorielles de la personne.

 4a. Utiliser différents modes (illustré, verbal, tactile) pour la présentation redondante de
l'information essentielle.
 4b. Fournir un contraste satisfaisant entre l'information essentielle et ce qui l'entoure.
 4c. Maximiser la lisibilité de l'information essentielle.
 4d. Faire en sorte que les distinctions entre les éléments soient descriptibles (c'est-à-
dire, simplifier la présentation d'instructions ou de directives).
 4e. Assurer la compatibilité avec une variété de techniques ou d'appareils dont se
servent les personnes ayant des limitations sensorielles.
Principe 5 : Tolérance pour l’erreur
La conception réduit au minimum les dangers et les conséquences
adverses des accidents ou des actions involontaires.

 5a. Disposer les éléments de manière à minimiser les dangers et les erreurs : les
éléments les plus utilisés sont les plus accessibles; les éléments les plus dangereux sont
éliminés, isolés ou bloqués.
 5b. Fournir des avertissements relatifs aux dangers et aux erreurs.
 5c. Fournir les caractéristiques de tolérance de pannes.
 5d. Dissuader les gestes inconscients dans des tâches exigeant de la vigilance.
Principe 6 :Effort physique minimal

La conception permet une utilisation efficace et confortable,


générant une fatigue minimale.

 6a. Permettre aux utilisateurs d'adopter une position du corps neutre.


 6b. Utiliser des forces raisonnables d'exploitation.
 6c. Minimiser les mouvements répétitifs.
 6d. Minimiser l'effort physique soutenu.
Principe 7 : Dimensions et espace libre pour l’approche
et l’utilisation physique minimal

La conception prévoit une taille et un espace adéquats au moment


de s'approcher, de saisir, de manipuler et d'utiliser, quelles que
soient la taille, la posture ou la mobilité de l'utilisateur.

 7a. Offrir une portée optique sans obstacle pour les éléments importants pour les
utilisateurs, qu'ils soient assis ou debout.
 7b. Faire en sorte que les utilisateurs, qu'ils soient assis ou debout, puissent joindre
en tout confort toutes les composantes.
 7c. Fournir différentes tailles de prises et de poignées.
 7d. Fournir un espace suffisant pour utiliser les aides techniques ou les aides
personnelles.
EN SYNTHÈSE :

 Un produit, un support de communication, un service doit être :


 • Sécurisé : Eviter les risques ou dangers liés à son utilisation.
 • Respectueux de la Diversité : Penser une utilisation égalitaire, paritaire auprès d’utilisateurs aux
capacités multiples et différentes.
 • Confortable pour tous : Permettre son utilisation dans un bien-être physique et psychologique.
 • Fonctionnel : Imaginer qu’il soit pratique et utilisable quelles que soient la taille, la posture ou la
mobilité de l’utilisateur.
 • Esthétique : Concevoir un objet, un service ou un environnement pratique et esthétique. La
conception universelle est compatible avec la notion de « beau ».
 • Compréhensible : Se questionner sur l’accessibilité des informations ou du service, quelles que
soient les connaissances ou les facilités de compréhension de l’utilisateur.
 • Simple : Permettre un usage intuitif et facile de l’utilisation en allant à l’essentiel.
MON MÉTIER : DESIGNER !
EXEMPLE : OBJETS
EXEMPLE : OBJETS
EXEMPLE : OBJETS
EXEMPLE : OBJETS
EXEMPLE : COMMUNICATION ACCESSIBLE

Environ 18% de la population est touchée par un handicap.

L’accessibilité aux personnes en situation de handicap est un vaste sujet qui concerne tous
les domaines du quotidien : mobilité, santé, culture, social, éducation, logement…
La communication est l’un d’eux.
EXEMPLE : SIGNALÉTIQUE D’ORIENTATION

La signalétique est un ensemble d’outils et de signes permettant à un utilisateur de pouvoir


s’orienter en autonomie. Elle favorise le confort d’usage d’un lieu.
La signalétique oriente, accueille et informe. La mise en place d’un système signalétique
efficace nécessite des compétences particulières.
OUTILS ET MÉTHODES
Le processus
Manage /organiser
Le point de départ des concepts inclusifs est :
- D’auditer la situation actuelle et programmer la prochaine étape.

- Structurer les buts et objectifs du produit et définir le problème à


résoudre

- Qu’elles sont les solutions qui existent déjà et qu’elles sont les
problèmes ou différence.

- Définir un cadre de coût, et de rentabilité.

- Comprendre la vision partagée par les différents acteurs du projet


(Stakeholders)
Explorer
Créer une carte des utilisateurs/ intervenants sur le produit

- Créer un carte des acteurs et intervenant qui sont de prés ou de loin


concernés par le produit.

- Comprendre aussi les relations qu’ils peuvent avoir entre eux.

- Définir les axes clefs qui font que le produit peut être un succès

- Faire la liste des besoins


Explorer

Etablir des profils type

-Sur un population échantillon, l’équipe de design établi un


profil type de chaque catégorie d’utilisateur concernée par le
produit (elle aide à synthétiser la diversité des utilisateurs).

-Inclure les facteurs physiques, sociaux et culturels.


Explorer

Décrire une journée de l’utilisateur

Etablir une liste des besoins


Etapes reliées à l’usage
1/ Savoir que le produit/service existe

2/ Savoir où il peut le trouver

3/ Savoir s’il répond bien à son besoin et en avoir envie.

4/ Y accéder (accès physique à un service, facilité d’ouverture d’un emballage, ...)

5/ Percevoir et comprendre le mode opératoire

6/ Percevoir et comprendre les messages interactifs (s’il y en a)

7/ Atteindre son objectif et pouvoir se tromper sans risques

8/ Savoir en assurer l’entretien

9/ Savoir gérer la fin de vie du produit


Evaluer
Accord sur les critères
C’est un procéder qui établi les critères déterminants de ce qui peut
faire du produit, un produit réussi :

-Utilité
-Usabilité
-Désirabilité
-Affordabilité
-Viabilité technique
-Légalité et compatibilité
-Durabilité
-Viabilité commerciale
Evaluer
Test avec les experts
Une équipe pluridisciplinaire est nécessaire pour porter des
jugements contre tous les différents critères. Ceci assure que
l'ensemble des critères sont représentés de façon appropriée.

Test avec les utilisateurs


Test avec les utilisateurs qui doivent évaluer objectivement si ils
peuvent utiliser quelque chose, comme la rapidité avec laquelle ils
peuvent l'utiliser et combien ils aiment l'utiliser.
Evaluer
Estimer l’exclusion

Estimation de l'exclusion

Identifie les étapes de travail où un produit ou un prototype place les


exigences les plus élevées sur les capacités des utilisateurs suivants :

1. vision
2. audition
3. réflexion
4. Portée et dextérité
5. mobilité
Evaluation d’un téléphone
https://www.pinterest.co.uk/SVCSTechDept/inclusive-design/