Vous êtes sur la page 1sur 4

1

Sémantique 1 Ce document a été rédigé à partir des chapitres du


Chapitre 6 livre Semantics de John Ibrahim Saeed, manuel de
référence du professeur de sémantique. Il ne remplace
pas le cours du professeur ni vos propres notes.
Envoyez vos remarques à : coursdelinguistique@yahoo.fr

La sémantique de la ‘phrase complète’: (2) les participants

On a vu dans le chapitre précédent comment le locuteur fait ses choix


pour décrire des situations et la façon dont elles se réalisent. Le locuteur décrit
également une situation grâce à une série de choix sémantiques qui concernent
les rôles de différentes entités impliquées.

1) Gina a soulevé la voiture avec un cric.

On identifie 3 entités. Gina, la voiture et un cric reliés par l’action décrite


par le verbe « soulever ». Chacune de ces entités a un rôle spécifique : Gina est
l’entité responsable d’avoir initié et réaliser l’action. La voiture est l’entité sur
laquelle il y a agissement et a sa position changée par l’action. Le cric est le
moyen par lequel Gina a pu causer l’action. Ces rôles ont des étiquettes
sémantiques qui se résument : aux rôles thématiques des différentes entités.

1-Les rôles thématiques

AGENT : celui qui initie l’action et capable d’agir avec sa propre volonté

1) David a cuit les tomates.


2) Le renard a sauté par-dessus le ravin.

PATIENT : l’entité qui subit les effets d’une action et souvent un changement
d’état

3) Jean a coupé les bûches.


4) Le soleil fit fondre la glace.

SUJET (THÈME) : l’entité qui est déplacée dans un espace par une action ou
dont la position, par rapport à un référentiel, est décrite

5) Roberto dégagea la balle très loin.


6) Le livre est dans la bibliothèque.

EXPÉRIENCEUR : l’entité qui est conscient de l’action ou de l’état décrits par


le prédicat mais qui n’a aucun contrôle sur l’action, elle-même, ou l’état, lui-
même
2

7) Kevin se sent malade.


8) Mary a vue la fumée.

BÉNÉFICIAIRE : l’entité pour laquelle (le bénéfice du quelle) l’action a été


accomplie

9) Robert a rempli le formulaire pour sa grand-mère.


10) Ils m’ont préparé un.

INSTRUMENT : le moyen par lequel l’action est accomplie ou quelque chose


ait lieu

11) Elle nettoya la plaie avec un vaporisateur antiseptique.


12) Ils ont signé le traité avec le même stylo.

POSITION : l’endroit où quelque chose est situé ou se réalise

13) Le monstre se cachait sous le lit.


14) Le groupe a joué sous un chapiteau.

OBJECTIF (BUT) : l’entité vers laquelle se dirige quelque chose, littéralement


ou métaphoriquement

15) Marie présenta son permis au policier.


16) Jean raconta la blague à ses amis.

SOURCE : l’entité de laquelle quelque chose se déplace, littéralement ou


métaphoriquement

17) L’avion est revenu de Paris.


18) Nous avons obtenu ces informations d’un journal français.

STIMULUS : l’entité qui produit un effet (psychologique) chez


l’EXPÉRIENCEUR

19) John n’a pas aimé la brise fraiche.


20) Le bruit a effrayé les passagers.

En revenant à notre exemple de l’introduction, on peut énumérer les rôles


thématiques des différentes entités : Gina est l’AGENT de l’action, la voiture
est le SUJET et le cric est l’INSTRUMENT.
3

D’après certains auteurs, l’AGENT est un type particulier appartenant à


un rôle thématique plus général, celui d’ACTEUR qui signifie le participant qui
accomplit, qui agit, qui est à l’origine, qui contrôle la situation dénotée par le
prédicat. Tout AGENT est ACTEUR mais l’inverse n’est pas possible. Comme
dans l’exemple suivant où la voiture n’est ni en possession d’une volonté de tuer
ni animer par une volonté :

21) La voiture roula sur l’hérisson.

Le choix des participants dans la ‘phrase complète’ du locuteur a deux


aspects : le choix du verbe avec ses exigences particulières pour les rôles
thématiques et dans la limite de ce choix, le choix des relations grammaticales
pour les différents rôles thématiques.

2-Les verbes et les rôles thématiques

Nous avons vu que les verbes ont des exigences particulières vis-à-vis des
rôles thématiques et que cela fait partie de la connaissance sémantique du
locuteur. Ainsi, on pourrait s’attendre à ce que cela fasse partie des informations
lexicales stockées par les verbes. De ce fait, on doit connaître le nombre
d’arguments qu’un verbe exige et quels rôles thématiques ces arguments
occupent. La liste des rôles thématiques est appelée : grille thématique.

Une grille thématique est associée à tout prédicat au niveau de sa


description lexicale. Cette grille indique les rôles prototypiques qui sont assignés
aux arguments du prédicat. En phase d’analyse d’une proposition, ces rôles
peuvent être révisés, en fonction de l’interprétation que l’on peut faire des
arguments (par exemple, l’objet dans donner un livre et donner une gifle peut-
être interprété différemment). Une grille thématique est donc une liste ordonnée
de rôles thématiques, comme pour les exemples ci-dessous:

donner : [agent, thème, but]


acheter : [agent, thème, source]
aimer : [expérienceur, patient]
poser : [agent, thème, position]

Le verbe « poser » a trois arguments et est un verbe distransitif c'est-à-dire


qu’il a un sujet et deux objets.

1) JeanAGENT pose le livreTHÈME sur l’étagèrePOSITION.

Tous les nominaux ne sont pas les arguments d’un verbe. On peut
employer des tests grammaticaux pour identifier des arguments : par exemple,
4

sur la distinction du rôle de l’argument joué par le syntagme prépositionnel


« dans la douche » dans les exemples (2) et (3) :

2) [S Roland [SV pose [SN le livre] [SP dans la douche.]]]


3) [S Roland [SV lit [SN le livre]] [SP dans la douche.]]

Dans (2) « dans la douche » est un argument et dans (3) c’est un adjoint.
En effet, on peut construire la ‘phrase complète’ (3) sans le syntagme
prépositionnel.