Vous êtes sur la page 1sur 13

NOTE SUR LA CONFORMITE DES EQUIPEMENTS FRIGORIFIQUES ET DES POMPES A

CHALEUR AVEC LA REGLEMENTATION DES EQUIPEMENTS SOUS PRESSION ET


SUR LES OBLIGATIONS DES DIFFERENTS ACTEURS ECONOMIQUES
2ème édition
(Version au 29 mai 2019)

Contenu
1. Préambule ................................................................................................................................ 2
2. Les textes réglementaires européens et français ...................................................................... 2
3. Quels sont les équipements concernés ?.................................................................................. 4
4. Les obligations du fabricant ...................................................................................................... 5
5. Les obligations du mandataire .................................................................................................. 6
6. Les obligations de l’importateur................................................................................................. 6
7. Les obligations du distributeur .................................................................................................. 7
8. Identification des opérateurs économiques ............................................................................... 7
9. Obligations d’archivage ............................................................................................................. 8
10. Application de la Directive ESP 2014/68/UE.......................................................................... 8
11. Preuve de la conformité....................................................................................................... 10
12. Cas des accessoires de sécurité ......................................................................................... 11
13. Suivi en service et obligations de l’exploitant ....................................................................... 11
14. Déclaration en cas d’incident grave ou d’accident ............................................................... 12
15. Acronymes .......................................................................................................................... 13

Note Uniclima – Réglementation ESP au 29 mai 2019 - Page 1 sur 13


1. Préambule
Les équipements frigorifiques et les Pompes à Chaleur (PAC) peuvent être soumis à la
réglementation des équipements sous pression (ESP).
Les principaux critères à prendre en compte sont la pression maximale admissible PS, les
températures minimale et maximale admissibles, le volume interne de chaque compartiment, le
diamètre nominal des tuyauteries, la nature et la classification des fluides.

La directive 2014/68/UE intègre les dispositions de la nouvelle approche et introduit de nouvelles


obligations pour les acteurs économiques. Chaque acteur économique (le fabricant, l’importateur, le
distributeur ou le mandataire) a des obligations fixées par la réglementation.

Cette réglementation a évolué au cours du temps. La réglementation européenne est publiée sous
forme d’une directive prise au titre de la libre circulation des biens. Elle doit donc être transcrite sans
aucun changement dans le droit de chaque État Membre.

Cette note est destinée à être utilisée seulement pour faciliter la mise en œuvre de la réglementation
en vigueur. Elle n’est pas destinée à remplacer les règlements et normes, ou à servir d’interprétation.
Elle reflète l'avis des membres d’Uniclima et n’est pas juridiquement contraignante.

2. Les textes réglementaires européens et français


En fonction de la date de fabrication ou de la mise sur marché, les ESP doivent être conformes aux
réglementations suivantes qui étaient soit purement françaises, soit dépendantes d’une directive
européenne.
La réglementation française s’applique aux acteurs économiques, aux OH et aux exploitants (en
règle générale, propriétaires des équipements).

Note Uniclima – Réglementation ESP au 29 mai 2019 - Page 2 sur 13


a. Réglementations applicables aux fabricants

Au plus tôt le 29/11/1999


Date Au plus tard le 29/05/2002 À partir du 19/07/2016
Jusqu’au 18/07/2016

Aucune réglementation Directive 97/23/CE Directive 2014/68/UE

Loi n° 43-571 du Décret n° 99-1046 du Articles L. 557-1 à L. 557-


28/10/1943 13/12/1999 45 du Code de
Décret 18/01/1943 APG Arrêté du 21/12/1999 l’environnement
Arrêté du 23/07/1943 APG classification et évaluation Articles R. 557-1 à R. 557-
Arrêté du 27/04/1960 AP de la conformité des ESP 5-5 et Articles R. 557-9-1
frigorifiques à R. 557-9-10 du Code de
Arrêté du 15/01/1962 l’environnement
Compresseurs Arrêté du 1/07/2015 sur
Arrêté du 15/01/1962 les Organismes Habilités
Canalisations (OH)
Arrêté du 26/07/1962
Compresseurs
Arrêté du 27/03/1978
Soudage
Arrêté du 02/10/1980
Canalisations des
installations frigorifiques

Note : AP = appareil à pression, APG appareil à pression de gaz

b. Réglementations applicables aux exploitants

Date Du 20/07/2000 jusqu’au Du 19/07/2016 jusqu’au À partir du 1/01/2018


18/07/2016 31/12/2017
Décret 99-1046 : TITRE III Articles L. 557-28 à L. 557- Articles R557-14-1 à R 557-
dispositions applicables 30 du Code de 14-8 du Code de
aux équipements en l’environnement l’environnement
service

Arrêté du 15 mars 2000 Arrêté du 20/11/2017


Décision BSEI n° 14-078 du 7 juillet 2014 relative à la reconnaissance d’un cahier
technique professionnel pour le suivi en service des systèmes frigorifiques sous
pression

Note :

Note Uniclima – Réglementation ESP au 29 mai 2019 - Page 3 sur 13


1/ Entre le 29/11/1999 et le 29/05/2002 Le fabricant pouvait mettre sur le marché des équipements
conformes à la réglementation française ou à la directive 97/23/CE.
2/ Compte tenu des seuils différents d'application, des équipements marqués CE peuvent ne pas
être soumis à l'arrêté du 20 novembre 2017.
3/ Le CTP de juillet 2014 est applicable jusqu’à la date de publication du nouveau CTP prenant en
compte les dispositions de l’arrêté du 20 novembre 2017.

3. Quels sont les équipements concernés ?


La directive s’applique à la conception, à la fabrication et à l’évaluation de la conformité des
équipements sous pression et des ensembles, dont la pression maximale admissible PS est
supérieure à 0,5 bar.

Au sens de la réglementation, peuvent être classés comme équipements sous pression, les
éléments suivants :
• Récipients : les compresseurs hermétiques (fiches CLAP X018 et X084), les échangeurs de
chaleur multitubulaires, les échangeurs à plaques, les réservoirs, les échangeurs micro-
canaux ;
• Tuyauteries : les tuyauteries de liaison des différents récipients, et les échangeurs de chaleur
constitués uniquement de tubes (tubes d’échange et collecteur) qui échangent avec l’air (les
batteries selon les termes du métier) (cf. fiche CLAP X062 – orientation B-04) ;
• Accessoires de sécurité : soupape de sécurité, pressostat de sécurité, disque de rupture ;
• Accessoires sous pression : robinet, manomètre, voyant, clapet, filtre …On peut se référer à
l’annexe G de la NF EN 14276-1 pour avoir une liste plus exhaustive ;
• Ensemble : plusieurs équipements sous pression assemblés par un fabricant (en usine ou
sur site) pour former un tout intégré et fonctionnel.

Sont exclus de cette réglementation, les compresseurs semi-hermétiques ou ouverts et les pompes
lorsque la pression n’est pas un facteur de conception déterminant (cf. fiche CLAP X017- orientation
A-11).

L’article 1er §2.f) de la DESP précise aussi que les équipements sous pression, qui relèvent au plus
de la catégorie I selon l’article 13 et qui sont visés par une autre directive listée au §2.f), sont exclus
du champ d’application de la DESP.
En ce qui concerne les équipements frigorifiques, la directive Machines 2006/42/CE et la directive
Basse tension 2014/35/UE en font partie.

Note Uniclima – Réglementation ESP au 29 mai 2019 - Page 4 sur 13


On peut schématiser les interventions des différents acteurs pendant la durée de vie des
équipements sous pression comme suit :

Conception Fabrication Evaluation de Mise sur le Mise en Suivi en service Interventions Incident
conformité marché service accident
Qui Fabricant Fabricant Fabricant Fabricant Exploitant Exploitant : ON Fabricant
ON pour Mandataire inspection importante, Mandataire
catégorie II à Importateur périodique OH Importateur
IV Distributeur OH notable Distributeur
requalification Exploitant : OH
périodique non notable Exploitant

ON : organisme notifié par un des états Membre de l’UE ou pays associés.


OH : organisme habilité pour les opérations de contrôle en service en France

4. Les obligations du fabricant


Le fabricant s'assure, lorsqu'il met un produit (ESP ou ensemble) sur le marché que :
• Celui-ci a été conçu, fabriqué et évalué conformément aux exigences visées par la
réglementation des équipements sous pression (annexes I et III) et les autres réglementations
éventuellement applicables à ce produit ;
• Les produits visés à l’article 4 §3 de la DESP sont conçus et fabriqués selon les règles de l’art
en usage dans un pays de l’UE ;
• La documentation technique décrite à l’annexe III de la DESP a été établie ;
• La notice d'instructions requise a été établie dans une langue d’un des pays de l’UE acceptée
par le pays de destination ;
• La déclaration UE de conformité a été établie ;
• Le produit porte les marquages exigés sur la plaque constructeur y compris le marquage CE,
son nom, la raison sociale ou la marque déposée et son adresse postale ainsi qu’un élément
d’identification (numéro de série, de lot, etc.) ;
• Le numéro de l’ON en charge de l'évaluation de conformité (cf. art.19 §4), le cas échéant ;
• La documentation technique et la déclaration UE de conformité sont archivées pendant au moins
10 ans après la date de mise sur le marché ;
• Dans le cas de production en série, des procédures permettent de garantir que la production
reste en permanence conforme à toutes les exigences de la réglementation
• Les évolutions des normes harmonisées ou des autres spécifications auxquelles le dossier
technique et la déclaration UE de conformité font référence sont prises en compte
• Lorsqu’il y a un risque pour la santé des utilisateurs, un suivi doit être mis en place et les
importateurs/distributeurs doivent être informés. Ce suivi peut comprendre :
o des essais par sondage sur les produits mis sur le marché,
o l’examen des réclamations
o la tenue d’un registre pour les produits non conformes et les rappels de produits.
• En cas de non-conformité ou de risque de non-conformité, des mesures correctives doivent être
mises en place (rappel ou arrêt). Lorsqu’il y a un risque, une information immédiate est faite aux
autorités en charge de la surveillance du marché sur lequel le produit a été placé ainsi qu’à l'ON
qui a procédé à l'évaluation de la conformité du produit.

Note Uniclima – Réglementation ESP au 29 mai 2019 - Page 5 sur 13


5. Les obligations du mandataire
Le fabricant peut désigner un mandataire, obligatoirement établi dans l’Union européenne, par un
mandat écrit. Ce mandat ne peut pas concerner les points suivants :
• Conception, fabrication et évaluation de la conformité
• Établissement de la documentation technique
Le mandataire exécute les tâches indiquées dans le mandat reçu du fabricant. Le mandat doit au
minimum autoriser le mandataire :
a) à tenir la déclaration UE de conformité et la documentation technique à la disposition des
autorités nationales de surveillance du marché pendant 10 ans à partir de la mise sur le marché de
l’équipement sous pression ou de l’ensemble ;
b) sur requête motivée d’une autorité nationale compétente, à lui communiquer toutes les
informations et tous les documents nécessaires pour démontrer la conformité de l’équipement sous
pression ou de l’ensemble ;
c) à coopérer avec les autorités nationales compétentes, à leur demande, à toute mesure
adoptée en vue d’éliminer les risques présentés par les équipements sous pression ou les
ensembles couverts par le mandat délivré au mandataire.

6. Les obligations de l’importateur


L’importateur qui est considéré comme fabricant (cf. Guide Bleu relatif à la mise en œuvre de la
réglementation de l'Union européenne sur les produits) s'assure lorsqu'il met un produit (ESP ou
ensemble) sur le marché que :
• Le produit est conforme aux directives qui s’appliquent ;
• La procédure appropriée d’évaluation de la conformité a été suivie et que le dossier
technique comporte toutes les pièces permettant de justifier de la conformité technique,
et que le produit porte tous les marquages demandés ;
• Le produit est livré avec les instructions et informations de sécurité. La traduction peut
être à la charge de l’importateur ;
• Le nom, la raison sociale ou la marque déposée et l’adresse postale apparaissent sur le
produit ;
• Les conditions de stockage et de transport ne compromettent pas la conformité du produit
avec les exigences essentielles de l’annexe I de la Directive ;
• Lorsqu’il y un risque pour la sécurité, un suivi soit mis en place par des essais par
sondage sur les produits mis sur le marché, par l’examen des réclamations par la tenue
d’un registre pour les produits non conformes et les rappels de produits et les distributeurs
soient informés d'un tel suivi ;
• Si un produit n’est pas conforme ou qu’il a des raisons de croire à sa non-conformité, ce
produit n’est pas mis sur le marché ; le fabricant et les autorités de surveillance du marché
sont avertis ;
• La déclaration UE de conformité ainsi que la documentation technique sont tenues à
disposition des autorités de surveillance de marché pendant 10 ans. Ces documents
doivent être fournis dans une langue d’un des pays de l’UE acceptée par le pays de
destination.

Note Uniclima – Réglementation ESP au 29 mai 2019 - Page 6 sur 13


Les importateurs coopèrent avec cette autorité, à sa demande, et s’engagent à adopter toute mesure
en vue d’éliminer les risques présentés par des produits qu’ils ont mis sur le marché.

7. Les obligations du distributeur


Le distributeur s'assure, lorsqu'il met un produit (ESP ou ensemble) sur le marché que :
• Le produit porte le marquage CE
• Le produit soit accompagné des documents requis (instructions et informations de sécurité)
dans une langue d’un des pays de l’UE acceptée par le pays de destination
• Le fabricant et l’importateur soient identifiés
• Les conditions de stockage et de transport ne compromettent pas la conformité du produit
avec les exigences essentielles de l’annexe I de la Directive.
Si un produit déjà mis sur le marché n’est pas conforme, le distributeur avertit le fabricant,
l’importateur et les autorités de surveillance de marché.
Si le distributeur met en cause la conformité d’un produit, ce produit n’est pas mis à disposition et il
avertit le fabricant ou l’importateur.
Les distributeurs coopèrent avec ces autorités, à leur demande, et s’engagent à adopter toute
mesure en vue d’éliminer les risques présentés par des produits qu’ils ont mis à disposition sur le
marché.

Un distributeur qui met le produit sur le marché sous son propre nom ou sa marque ou le modifie de
telle manière que sa conformité avec les exigences de la directive 2014/68/UE risque d’en être
affectée, devient automatiquement le fabricant aux fins de la législation d’harmonisation de l’Union.
Il assume dès lors l’entière responsabilité en ce qui concerne l’évaluation de la conformité
(conception et production) du produit, même si cette évaluation a déjà été effectuée. Il doit en outre
être en possession de tous les documents et certificats nécessaires pour démontrer la conformité
du produit, mais ces documents et certificats ne doivent pas nécessairement être à son nom.

8. Identification des opérateurs économiques


Dans un souci d’assurer la traçabilité des équipements et des ensembles, les opérateurs
économiques, sur demande, identifient à l’intention des autorités de surveillance du marché :
a) tout opérateur économique qui leur a fourni un produit ;
b) tout opérateur économique auquel ils ont fourni un produit.

Les opérateurs économiques doivent être en mesure de communiquer les informations visées au
premier alinéa pendant 10 ans à compter de la date où le produit leur a été fourni et pendant 10 ans
à compter de la date où ils ont fourni l’équipement sous pression ou l’ensemble.

Une personne, autre que le fabricant, qui modifie un produit mis sur le marché prend la responsabilité
de la conformité du produit avec la réglementation applicable.

Note Uniclima – Réglementation ESP au 29 mai 2019 - Page 7 sur 13


9. Obligations d’archivage
Pour les Équipements ou Ensembles construits sous le régime de la DESP, les documents doivent
être archivés au moins 10 ans après la date de mise sur le marché de l’équipement sous pression
ou de l’ensemble. Le dossier d’archivage comprend :
• Dossier de conception ou dossier d’examen de type
• Dossier du système qualité
• Dossier de fabrication
• Déclaration UE de conformité
• Notice d’instructions
• Rapports de l’organisme notifié (ON).

Cette obligation permet au fabricant de disposer des éléments de réponse pour les demandes
dûment motivées des autorités de surveillance de marché.
En outre, il ne faut pas confondre le dossier technique dont une partie doit être systématiquement
fournie à l’ON, choisi par le fabricant et en charge de l’évaluation de conformité, ou à des demandes
des autorités de surveillance de marché, et la documentation réglementaire remise à l’exploitant.
Pour le fabricant, il n’y a aucune obligation légale de fournir un duplicata de la documentation
réglementaire à l’exploitant si celle-ci a déjà été fournie lors du transfert de propriété (mise sur le
marché).

10. Application de la Directive ESP 2014/68/UE


Pour classer les équipements sous pression, le fabricant prend en compte les 3 critères suivants :
1. Le Type d’équipement (récipients, tuyauteries, accessoires sous pression, accessoires de
sécurité)
2. La Nature du fluide : gaz ou liquide
3. La Dangerosité du fluide :
• Groupe 1 : fluides explosifs, inflammables, toxiques comme par exemple R32, R290,
R600a, R717, R1270, R1234yf.
• Groupe 2 : tous les autres fluides comme par exemple R22, R134a, R404A, R407C,
R410A, R507, R744 (CO2), R1234ze.
Note : Bien que du groupe 2, le R1234ze est classé A2L selon l’ISO 817.

La fiche de données de sécurité, conforme à l’annexe II du règlement REACH 1907/2006/CE, permet


de retrouver les mentions de danger selon le règlement CLP n° 1272/2008 et de classer les fluides
selon l’article 13 de la DESP en utilisant la fiche CLAP X003 (orientation B-41).

En associant aux 3 critères décrits précédemment, la PS (pression maximale admissible), le volume


V (récipients) ou le diamètre nominal DN (tuyauteries), on obtient les 5 catégories (0, I, II, III, IV) qui
sont réparties dans les 9 tableaux de l’annexe II de la DESP. Toutefois, le tableau 5 relatif aux
générateurs de vapeur n’est pas applicable aux équipements frigorifiques et aux PAC.

Note Uniclima – Réglementation ESP au 29 mai 2019 - Page 8 sur 13


Les exigences essentielles de sécurité de la DESP s’appliquent aux 4 catégories, mais l’évaluation
de conformité des équipements de catégorie I est de la responsabilité du fabricant sans intervention
d’un organisme notifié (ON) (module A : contrôle interne de la fabrication) ; à partir de la catégorie
II, il y a une intervention systématique d’un ON.

Pour s’assurer de la conformité de ses produits, le fabricant peut utiliser les fiches d’interprétation
publiées par la Commission Européenne (orientations) qui sont toutes reprises dans les fiches
CLAP.

Liens utiles :
Fiches CLAP :
http ://portailgroupe.afnor.fr/public_espacenormalisation/afnorunmclap/presentation.htm
Orientations de la Commission Européenne : http ://ec.europa.eu/growth/sectors/pressure-
gas/pressure-equipment/directive_en

Il est rappelé que les organismes habilités (OH) français se doivent d’appliquer ces fiches
d’interprétation (article 2 §7 de leur arrêté d’habilitation).

Un certain nombre de fiches CLAP ou d’orientations de la Commission Européenne s’appliquent aux


matériels frigorifiques et sont donc utiles (une cinquantaine environ). En particulier, nous attirons
votre attention sur la fiche CLAP X062 (orientation B-04) qui doit être appliquée pour vérifier si les
échangeurs à air constitués de tubes d’échange doivent être considérés comme des tuyauteries ou
des récipients.

Note Uniclima – Réglementation ESP au 29 mai 2019 - Page 9 sur 13


La liste des normes harmonisées pour cette directive est publiée au JOUE série C une à deux fois
par an. Cette liste est disponible sur le lien suivant :
https ://ec.europa.eu/growth/singlehttps://ec.europa.eu/growth/single-market/european-
standards/harmonised-standards/pressure-equipment_enmarket/european-standards/harmonised-
standards/pressure-equipment_en
Il est rappelé que les normes en Europe sont d’application volontaire par le fabricant.

Pour les ensembles, l’évaluation de l’intégration des équipements constitutifs est déterminée par la
catégorie de l’équipement sous pression dont la catégorie est la plus élevée, hors prise en compte
des accessoires de sécurité qui sont généralement de catégorie IV.

Un ensemble frigorifique sous pression correspond à plusieurs équipements sous pression


assemblés par un fabricant (en usine ou sur site) pour former un tout intégré et fonctionnel. Cet
ensemble fait l’objet d’une évaluation de conformité aux exigences essentielles de sécurité de la
DESP et dispose d’un marquage CE.

Une installation frigorifique correspond à plusieurs équipements sous pression ou ensembles mis
individuellement sur le marché et assemblés sur site sous la responsabilité de l’exploitant pour
constituer un système frigorifique.

Les installations frigorifiques ne sont pas considérées comme des ensembles au sens de la DESP.

Exemples d’ensembles au sens de la DESP (fabrication) :


• Un chiller monobloc ;
• Les multi splits à détente directe, dont les unités extérieures et les unités intérieures sont reliées,
sont considérés comme des installations si réalisées sous la responsabilité de l’exploitant, ou
des ensembles si réalisés sous la responsabilité d’une autre personne qui, de fait, est considérée
comme fabricant.

11. Preuve de la conformité


Le marquage CE doit être systématiquement apposé sur les équipements sous pression et les
ensembles répondant aux exigences essentielles de sécurité de la DESP.

La conformité d’un équipement ou d’un ensemble repose sur les 4 éléments suivants :

1. Marquage CE avec, à partir de la catégorie II, le numéro de l’Organisme Notifié en charge


de l’évaluation de la conformité ou du suivi du système qualité. Le marquage CE doit être
apposé à proximité immédiate du nom du fabricant ou de son mandataire selon la même
technique. Le marquage doit être lisible, visible et solidement fixé. Un autocollant est
acceptable s’il répond à ces exigences.

2. Les plaques « constructeur » des ensembles ou des équipements sous pression doivent
contenir les informations définies au point 3.3 de l’annexe I de la directive 2014/68/UE. En

Note Uniclima – Réglementation ESP au 7 mai 2019 - Page 10 sur 13


particulier, il faut indiquer les nom, raison sociale ou marque déposée et adresse postale où
le fabricant peut être contacté.

3. Une déclaration UE de conformité d’ensemble doit comporter la liste des équipements sous
pression qui composent cet ensemble. (Cf. Fiche CLAP X206)

4. Notice d’instructions de l’équipement sous pression et pour l’ensemble, uniquement la notice


d’instructions de l’ensemble, qui doit intégrer les informations pertinentes des ESP qui le
composent (il n’est pas requis de fournir les notices d’instructions de tous les éléments). (Cf.
point 3.4 de l’annexe I de la directive 2014/68/UE)

12. Cas des accessoires de sécurité


Le fabricant détermine à partir de son analyse des dangers et des risques quelles sont les conditions
raisonnablement prévisibles de dépassement des limites admissibles de son équipement ou de son
ensemble. Si ces limites peuvent être dépassées, l’équipement ou l’ensemble doit être équipé des
accessoires de sécurité appropriés.
Un incendie est une cause extérieure à l’équipement et la DESP ne prévoit pas ce cas, du moins
pas directement.

En général sur des machines frigorifiques, on trouve des pressostats de sécurité et des soupapes
de sûreté comme accessoires de sécurité vis-à-vis du risque pression. Ces accessoires sont classés
dans leur immense majorité en catégorie IV et donc livrés avec une déclaration UE de conformité
et un marquage CE.
Si l’accessoire de sécurité est mis sur le marché préréglé par son fabricant, la valeur de réglage doit
apparaitre sur l’accessoire de sécurité, soit sur le corps soit sur une étiquette fixée de manière
permanente et le réglage doit être « plombé ». Sinon, un certificat de tarage doit être joint avec la
documentation de l’accessoire de sécurité.

13. Suivi en service et obligations de l’exploitant


Les obligations de l’exploitant sont définies par le CTP relatif au suivi en service des systèmes
frigorifiques sous pression en vigueur ou par l’arrêté du 20 novembre 2017. Ces deux documents
concernent l’exploitant qui est, sauf cas particulier, le propriétaire de l’équipement.

Les principales obligations de l’exploitant définies par ces documents sont :


• Installer l’équipement ou l’ensemble en conformité avec la notice d’instructions du fabricant ;
• Conserver les documents requis par la réglementation

Note Uniclima – Réglementation ESP au 7 mai 2019 - Page 11 sur 13


• Etablir la déclaration de mise en service pour les équipements sous pression de gaz dont la
PS > 4 bar et répondant aux critères suivants :
Fluide Groupe 1 Groupe 2
Récipient PSxV >10000 bar.l

Tuyauterie de gaz PSxDN > 3500 bar ou DN > 250 à l’exception de


DN > 350 à l’exception de celle dont le PSxDN ≤ 5000
celle dont le DN ≤100 bar
Lien utile : https ://lune.application.developpement-durable.gouv.fr/
• Choisir et mettre en œuvre le ou les CTP applicables à ces ESP ou ensembles
• Effectuer ou faire effectuer les contrôles de mise en service
• Effectuer ou faire effectuer les inspections périodiques par une personne habilitée
• Faire appel à un organisme habilité pour effectuer les requalifications périodiques ou lorsque
l’équipement sous pression fait l’objet à la fois d’une installation dans un autre établissement
et d’un changement d’exploitant.
• En cas d’intervention, mettre en œuvre les dispositions et les règles applicables aux
équipements ou ensembles prévues aux articles 26 à 30 de l’arrêté du 20 novembre 2017 ;
en fonction de la nature de l’intervention (importante, notable ou non notable), l’exploitant
doit faire appel soit à un organisme notifié, soit à un organisme habilité, soit à une personne
compétente.

14. Déclaration en cas d’incident grave ou d’accident


Selon l’article L. 557-49 du Code de l’environnement, tout opérateur économique, tout exploitant et
tout organisme habilité, dès qu’il est informé, doit prévenir l’autorité administrative compétente
(DREAL ou DRIEE ; ASN si INB) de :
• tout accident occasionné par un équipement sous pression ayant entraîné mort d'homme ou
ayant provoqué des blessures ou des lésions graves ;
• toute rupture accidentelle en service d'un équipement sous pression soumis à une opération
de contrôle (déclaration de mise en service, contrôle de mise en service, inspection
périodique, requalification périodique, contrôle après intervention).
Sauf en cas de nécessité technique ou de sécurité justifiée, il est interdit de modifier l'état des lieux
et des installations intéressées par l'accident avant d'en avoir reçu l'autorisation de l'autorité
administrative compétente.

Tout manquement est sanctionné par le 18° de l’article L. 557-58 du Code de l’environnement
d’une amende qui ne peut être supérieure à 15 000 € assortie, le cas échéant, d'une astreinte
journalière qui ne peut dépasser 1 500 € applicable à partir de la décision la fixant et jusqu'à
satisfaction de la mise en demeure.

Note Uniclima – Réglementation ESP au 7 mai 2019 - Page 12 sur 13


La déclaration doit se faire auprès de l’autorité administrative compétente. Des informations sont
disponibles sur les sites du BARPI ou de l’Observatoire des Appareils à Pression géré par l’AFIAP.

15. Acronymes
AFIAP : Association Française des Ingénieurs en Appareils à Pression
ASN : Autorité de Sûreté Nucléaire
BARPI : Bureau d’Analyse des Risques et Pollutions Industriels
CLAP : Comité de Liaisons des Appareils à Pression
CTP : Cahier Technique Professionnel
DESP : Directive Équipements Sous Pression
DREAL : Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement
DRIEE : Direction Régionale et Interdépartementale de l'Environnement et de l'Énergie
ESP : Équipements Sous Pression
INB : Installation Nucléaire de Base
OH : Organisme Habilité
ON : Organisme Notifié
OBAP : Observatoire des Appareils à Pression

Note Uniclima – Réglementation ESP au 7 mai 2019 - Page 13 sur 13