Vous êtes sur la page 1sur 18

Synthèse élaborée par Isabelle FARIZON .

Points de départ : A la découverte de la poésie


de Denis FAUCONNIER Coll. Réseau, GALLIMARD et Les Nouvelles Pratiques du Français 1ère , HATIER

Petite histoire
de la poésie

Classe de
1ère
ANTIQUITE Le poète-vates (= devin), dont l’inspiration est
Statut et fonction du poète incarnée par une Muse, parle une langue à part,
don de Dieu.

Mouvements et fonctions de la poésie


La poésie antique est liée aux mythes :
- d’ORPHEE : il chantait et jouait si bien que nul ne pouvait lui résister. Mais
la double perte de son épouse Eurydice, le voua à exprimer sa peine et sa
solitude.
émouvoir, séduire, confesser, exprimer ses sentiments personnels

- d’APOLLON : intermédiaire entre les dieux et les hommes, il les aide à lire
dans le réel la volonté divine
révéler les secrets du monde, inciter à la méditation

- de DIONYSOS : Dieu du vin et de l’ivresse qui suscitait les excès des


Bacchantes, femmes déchaînées et lubriques qui vivaient dans des forêts
sauvages.
atteindre l’inconnu, créer, provoquer
Formes et thèmes
La poésie apparaît comme sacrée,
Orphée et le lyrisme :
essentielle, inspirée et magique
- thèmes du regret, de
l’émoi amoureux, de la
joie, de la douleur…
- formes : ode, élégie…

Apollon et
l’élucidation du
monde Dionysos et la fureur
- thèmes de la nature, poétique
des apparences - thèmes de l’ivresse, la
trompeuses, du démesure, l’aventure, la
mystère, de la création folie, la fuite hors du
- formes : langue réel, la violence,
souvent obscure et l’euphorie
mystérieuse
MOYEN-AGE Le poète est un artiste : trouvères, troubadours,
Statut et fonction du poète jongleurs et ménestrels, chantent des vers en
s’accompagnant de musique. Ils sont nomades ou ils
vivent dans l’entourage des Seigneurs.

Mouvements et fonctions de la poésie

La poésie médiévale comporte plusieurs aspects


- la chanson de geste célèbre les exploits et vertus guerriers
magnifier le souverain, souder la collectivité

- la poésie lyrique
courtiser la femme aimée

- la poésie savante s’adresse à un public cultivé


jouer avec le langage. La poésie devient plus écrite, avec
une recherche de virtuosité verbale
Formes et thèmes La poésie lyrique
- thèmes : l’Amour, l’honneur, la fidélité
La poésie est conçue pour la récitation - formes : formes fixes (ballade, ode…)
orale, la versification a pour fonction de
favoriser la mémorisation Je suis comme la licorne qui s'ébahit en
regardant la jeune fille, éprouvant un si doux
malaise qu'elle se pâme en son giron; alors on
La chanson de geste la tue par surprise. C'est ainsi que m'ont
- thèmes : guerre, blessé à mort l'Amour et ma dame, en
héroïsme, courage vérité. Ils ont pris mon coeur que je ne puis
- formes : registre épique ravoir.
Thibaut de Champagne

La poésie savante
- thèmes : sujets prétextes à jeux de mots
- formes : travail des images et des rimes, de la polysémie
Je meurs de soif auprès de la fontaine,
Chaud comme feu, et tremble dent à dent ;
En mon pays suis en terre lointaine ;
Lez un brasier frissonne tout ardent ;
Roland à Roncevaux Nu comme un ver, vêtu en président,
Je ris en pleurs et attends sans espoir
François Villon
XVIe siècle Le poète a un rôle social de haut-niveau : des mécènes
l’entretiennent en échange de quoi, le poète leur rend
hommage et leur écrit des poèmes de circonstance.
Statut et fonction du poète Il se donne le statut de « vates » (intermédiaire entre les
hommes et Dieu) et cherche à s’élever par un usage
renouvelé et maîtrisé de la langue.

Mouvements et fonctions de la poésie

La poésie est un instrument important de la Renaissance

-la poésie courtoise reprend l’héritage médiéval

-la poésie renaissante refuse cet héritage, mais prône l’imitation des
poètes antiques et des poètes italiens, auxquels ils empruntent les formes
(odes, sonnets…) et les thèmes ;
ils défendent la langue française en la valorisant par l’écriture poétique
-
-la poésie engagée : face aux guerres de religion (fin XVI°),
les poètes défendent les Catholiques (RONSARD) ou les Protestants
(D’AUBIGNE), et développent la satire.
Formes et thèmes Ode à Cassandre
La Poésie de la Renaissance est une poésie Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose
de Cour, plus raffinée et plus littéraire Sa robe de pourpre au soleil,
Les poètes de La Pléïade A point perdu cette vesprée
RONSARD, DU BELLAY… Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vôtre pareil.
- thèmes : vision raffinée de l’amour
-formes : empruntées aux poètes antiques et italiens : Las ! voyez comme en peu d'espace,
odes, sonnets ; l’imitation compte plus que Mignonne, elle a dessus la place,
l’originalité ; travail de la langue pour l’éloigner de Las, las ses beautés laissé choir !
Ô vraiment marâtre Nature,
son usage courant. Puisqu'une telle fleur ne dure
La Pléïade car ils sont sept comme les sept étoiles de la constellation Que du matin jusques au soir !

Embrasse-moi, embrasse-moi encore et encore : Donc, si vous me croyez, mignonne,


donne m'en un de tes plus savoureux,
Donne m'en un de tes plus amoureux :
Tandis que votre âge fleuronne
je t'en rendrai quatre plus chauds que braise. En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez votre jeunesse :
Las, te plains-tu ? Viens, que j'apaise ce mal Comme à cette fleur, la vieillesse
en t'en donnant dix autres encore plus doux. Fera ternir votre beauté.
Ainsi mêlant nos baisers si heureux Ronsard
jouissons l'un de I'autre à notre aise.

Alors chacun de nous aura une double vie. L’école lyonnaise célèbre
chacun vivra en soi et en son ami.
Laisse-moi, Amour, imaginer quelque folie :
-thèmes : l’Amour sous une forme idéalisée
et/ou sensuelle
je suis toujours mal, car je vis repliée sur moi,
et je ne puis trouver de satisfaction
-MAURICE SCEVE, LOUISE LABBE
sans me ruer hors de moi-même.
Louise Labbé
XVIIe siècle Le poète reste très dépendant du pouvoir (mécénat) et doit
se soumettre à la censure. Il fréquente les salons littéraires
tenus par de riches particuliers (souvent des femmes
Statut et fonction du poète intellectuelles et raffinées). Le poète baroque du début du
siècle, libre et fantaisiste, fait place à un poète discipliné,
soumis à l’autorité et à la rigueur classiques.

Mouvements et fonctions de la poésie


LE BAROQUE (1ère moitié du siècle) : reflète l’évolution des
mentalités et des mœurs suite aux guerres de religion ;
la créativité, l’originalité, les excès deviennent une échappatoire aux
angoisses du réel. La poésie invite à la méditation religieuse ou célèbre
la liberté individuelle par la créativité.

LA PRECIOSITE devient une marque de distinction aristocratique.


La poésie est le genre littéraire supérieur.

LE CLASSICISME (2ème moitié du siècle) : pour Louis XIV les


Arts et des Lettres contrôlés et rationalisés (académies, retour aux
modèles antiques) doivent célébrer les Grands et exalter les valeurs
traditionnelles avec clarté, modération, respect des règles.
Formes et thèmes Assis sur un fagot, une pipe à la main,
Tristement accoudé contre une cheminée,
La poésie baroque Les yeux fixés vers terre, et l’âme mutinée,
Je songe aux cruautés de mon sort inhumain.
-thèmes : violence, inconstance, illusion,
fascination pour la mort, métamorphoses L’espoir, qui me remet du jour au lendemain,
reflètent l’incertitude et le pessimisme sur Essaie à gagner du temps sur ma peine obstinée,
la condition humaine Et me venant promettre une autre destinée
Me fait monter plus haut qu’un empereur romain.
CHASSIGNET, SPONDE, SAINT-AMANT
Mais à peine cette herbe est-elle mise en cendre,
Qu’en mon premier état il me convient descendre,
Et passer mes ennuis à redire souvent:

Non, je ne trouve point beaucoup de différence


De prendre du tabac à vivre d’espérance,
La poésie précieuse Car l’un n’est que fumée, et l’autre n’est que vent.
SAINT-AMANT
- thèmes : amour platonique, refus du réel
- formes : raffinement, travail du langage
La poésie classique
- thèmes : patrie, courage, foi…
-formes : la poésie est codifiée : mesure, sobriété,
exactitude, ordre, équilibre, raison.
BOILEAU, MALHERBE, LA FONTAINE

Au XVII e siècle, le genre poétique diminue sauf dans son usage théâtral.
Le poète est déconsidéré par rapport au
XVIIIe siècle
philosophe ; il est relégué à un rôle
Statut et fonction
subalterne : amuser, formuler joliment,
du poète
inculquer la morale…
Mouvements et fonctions de la poésie

LES LUMIERES
La poésie, brimée par la rigueur classique, n’est plus
considérée comme prééminente ; elle ne répond pas, non
plus, aux nouvelles valeurs du XVIII°: raison et naturel

Formes et thèmes La poésie des Lumières


- thèmes : socio-politiques…
- formes : didactique
VOLTAIRE …

La poésie devient un genre mineur


XIXe siècle Le poète romantique, intercesseur entre les hommes et Dieu
qui lui donne son inspiration, retrouve dans la nature ses états
d’âme et déchiffre les mystères du monde et de l’existence (poète-
mage). Le poète est incompris des bourgeois, mais il se sacrifie
pour guider le Peuple vers un avenir meilleur,
vers le Progrès et la Beauté.

Le poète parnassien redevient un artisan du langage,


Statut et fonction un orfèvre, un sculpteur de mots : la virtuosité technique
du poète lui donne un rang supérieur et le coupe de l’homme du commun.
Il revendique l’impassibilité.

Les poètes maudits se sentent marginaux,


entre souffrance et fierté face à ce statut anti-conformiste ;
ils sont volontiers provocateurs ; hypersensibles(« il faut se faire
voyant » RIMBAUD) ils transmettent des émotions subtiles parfois
énigmatiques (« çà veut dire ce que çà veut dire, littéralement
et dans tous les sens » RIMBAUD) :
le lecteur doit être un interprète et pas seulement un récepteur.
Mouvements et fonctions de la poésie

LE ROMANTISME (1800-1850)
La poésie refuse l’héritage philosophique et rationnel des Lumières
Dans une société bourgeoise, matérialiste et individualiste où la valeur
reconnue est l’argent, elle revendique l’expression de la sensibilité.
En réaction à une politique libérale et conformiste,
elle s’engage pour défendre l’humanité souffrante ;
Enfin, elle revendique la liberté de la création

LE PARNASSE
Contre la poésie romantique dévaluée en stéréotypes , les parnassiens
veulent revenir à la primauté de l’esthétique sur le « message »
(théorie de l’Art pour l’Art)

LE SYMBOLISME (après 1850)


Il pousse les audaces romantiques : l’image devient symbole, mystérieuse,
suggestive, qui permet d’accéder au monde intérieur complexe du poète
et à un ailleurs dont la réalité n’est qu’un signe à déchiffrer (mysticisme).
Le poème exploite les mots dans leur polysémie, leur musicalité, leurs nuances.

Le XIXe siècle est le siècle où la poésie redevient un genre majeur


Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures
Formes et thèmes propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !
La poésie romantique : « Assez de malheureux ici-bas vous implorent,
- formes anciennes modernisées : sonnets, odes, Coulez, coulez pour eux ;
Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent ;
ballades… Oubliez les heureux.
- thèmes lyriques de la nature : la mer, les soleils LAMARTINE Le Lac (extrait)
couchants, les paysages d’automne, les oiseaux, du rêve,
Où vont tous ces enfants dont pas un seul ne rit ?
de la solitude et de l’incompréhension… Ces doux êtres pensifs que la fièvre maigrit ?
- formes : lyrisme douloureux (élégie) Ces filles de huit ans qu'on voit cheminer seules ?
Ils s'en vont travailler quinze heures sous des
- thèmes sociaux : défense du peuple, des enfants, satire meules
des bourgeois. HUGO Melancholia
in Les Contemplations (extrait)
- thèmes de la création poétique et de la fonction du poète
- Thèmes de la laideur, de l’exotisme, de l’étrange Le poète en des jours impies
- formes : formes nouvelles (chansons), originalité des Vient préparer des jours meilleurs.
images poétiques, mélange des tons et des registres, ll est l'homme des utopies,
Les pieds ici, les yeux ailleurs.
dislocation de l’alexandrin. HUGO Fonction du poète
In Les Rayons et les Ombres (extrait)

Du temps que j'étais écolier,


Je restai un soir à veiller
Dans notre salle solitaire.
Devant ma table vint s'asseoir
Un pauvre enfant vêtu de noir,
Qui me ressemblait comme un frère
MUSSET Nuit de Décembre (extrait)
MUSSET, HUGO,LAMARTINE
La poésie parnassienne
- thèmes de la nature immuable : ex : Le récif de corail de J.M. DE HEREDIA ou des
objets : Emaux et Camées de GAUTIER, BANVILLE
ou des animaux : Poèmes barbares LECONTE DE LISLE
- formes : classiques, héritées de l’Antiquité, travail technique et minutieux du langage.
Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer;
La poésie symboliste Exilé sur le sol au milieu des huées,
- thèmes du poète maudit, exclu, solitaire Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.
- thèmes de l’ailleurs, du rêve, de la musique : Baudelaire L’Albatros
- thèmes : paysages-états d’âme où l’harmonie prime sur le sens
-formes : recherche de formes nouvelles : poème en prose, vers libres
On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans.
- Un beau soir, foin des bocks et de la limonade, Marine
Des cafés tapageurs aux lustres éclatants !
- On va sous les tilleuls verts de la promenade. Les chars d'argent et de cuivre-- (a)
Rimbaud Roman Les proues d'acier et d'argent-- (b)
Battent l'écume,-- (b)
Soulèvent les souches des ronces-- (a)
Les courants (b) de la lande, (a)
Et les ornières immenses (a) du reflux, (b)
Filent circulairement vers l'est, (c)
Vers les piliers (b) de la forêt,-- (a)
Vers les fûts (a) de la jetée, (b)
Dont l'angle est heurté par des
tourbillons de lumière. (c)
Rimbaud Illuminations Les éléments (a/b/c) sont
ajoutés et montrent les liens de sonorités ou de sens

BAUDELAIRE, VERLAINE , RIMBAUD,


XXe et XXIe
siècle (début et milieu du XXe) Le poète assume son statut
marginal et réussit à le concilier avec une vie ordinaire ; il
travaille avec d’autres artistes (peintres, musiciens…). Chaque
poète est libre de créer comme il veut

Le poète fait partie d’un mouvement collectif littéraire et


politique (sympathie pour le communisme) ; provocateur, il fait
Statut et fonction de la poésie un art de vivre : passivité (« Lit et ratures »), ouverture
du poète à l’insolite et à la nouveauté, esprit de créativité,
amitié et amour, liberté, engagement.

(aujourd’hui) Le poète est un homme ordinaire, intégré à la


société, discret, qui trouve dans la poésie une autre façon d’être
lui-même ; parfois reconnu par les media : Printemps des Poètes,
poèmes adaptés en chansons.
Mouvements et fonctions de la poésie

L’Esprit nouveau (début du XXe)


La modernité crée de nouvelles réalités (urbanisation, progrès techniques,
découverte des pays étrangers avec leur culture, peinture cubiste et abstraite…)
auxquelles la poésie cherche à s’accorder : refus des « écoles » poétiques,
modernisation des formes

DADAÏSME et SURREALISME (entre deux guerres)


Après la 1ère GM, sous l’influence de Freud, le dadaïsme (démolition du sens et du
langage), puis le surréalisme cherchent à changer la poésie en se libérant de la
raison au moyen de toutes les formes de création : peinture, sculpture, photo,
cinéma, écriture automatique. Son programme est « l’exploration de ces continents
inconnus que sont l’inconscient, le merveilleux, le rêve, les états hallucinatoires »

Plus de mouvement (1950 jusqu’à aujourd’hui)


Après la 2ème GM, liberté de création, méfiance envers les écoles et les idéologies :
refus de l’engagement, mais interrogations sur la création, les pouvoirs du langage
(Oulipo), le monde et soi-même.
Le Rap et le Slam suscitent des évolutions intéressantes avec une priorité
donnée au rythme et à la parole dite plutôt que chantée.
A la fin tu es las de ce monde ancien

Formes et thèmes Bergère ô tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce matin
Apollinaire
Calligrammes Tu en as assez de vivre dans l'antiquité grecque et romaine

La poésie moderne Ici même les automobiles ont l'air d'être anciennes
-thèmes de la ville, du train, de Apollinaire Zone in Alcools (extrait)

l’avion, de l’électricité, des pays étrangers


-- thème de l’amour associé au concret, au réel
-formes modernes : absence de ponctuation, vers libres, calligrammes, lyrisme très personnel…

La poésie surréaliste A la faveur de la nuit

-thèmes du rêve, de la magie, de la liberté, du désir, de Se glisser dans ton ombre à la faveur de la nuit.
la folie, du hasard, de la femme. Suivre tes pas, ton ombre à la fenêtre.
Cette ombre à la fenêtre c'est toi, ce n'est pas une
-formes : jeux sur les mots, les sons, associations autre, c'est toi.
inattendues, créations dues au hasard (cadavres exquis) N'ouvre pas cette fenêtre derrière les rideaux de
laquelle tu bouges.
Les Surréalistes s’engagent pour la plupart dans la Résistance : Ferme les yeux.
leur poésie devient alors engagée Je voudrais les fermer avec mes lèvres.
Mais la fenêtre s'ouvre et le vent, le vent qui
balance bizarrement
la flamme et le drapeau entoure ma fuite de son
Sur mes cahiers d'écolier Je tombe je tombe je tombe
manteau.
Sur mon pupitre et les arbres Avant d'arriver à ma tombe
La fenêtre s'ouvre: ce n'est pas toi.
Sur le sable sur la neige Je repasse toute ma vie
Je le savais bien.
J'écris ton nom (…) Il suffit d'une ou deux secondes
Robert Desnos A la Mystérieuse, 1926
Et par le pouvoir d'un mot Que dans ma tête tout un monde
Je recommence ma vie Défile tel que je le vis
Je suis né pour te connaître Ses images sous mes paupières
Pour te nommer Font comme au fond d'un puits les pierres
Liberté. Dilatant l'iris noir de l'eau
Paul Eluard Liberté Aragon Je tombe (extrait) in Le Roman Inachevé
La poésie contemporaine
- thèmes des réalités quotidiennes : PONGE
- thèmes liés au langage et à la création : QUENEAU, PREVERT
- thèmes d’actualité
- formes : humour, dérision, sobriété, diversité, lien avec la chanson et la
musique, lyrisme humble, ouvert sur le monde : CADOU, ROY,
SIMEON, SERRE
Pour un art poétique

Prenez un mot prenez en deux Tout ça c'est des chichis


faites les cuir’ comme des oeufs et des préjugés
prenez un petit bout de sens ce n'est pas une histoire d'homme et
puis un grand morceau d’innocence de femme
faites chauffer à petit feu tout ce qui se dit
au petit feu de la technique
partout tous les jours par tous
versez la sauce énigmatique
ce qui se dit en marchant en mangeant
saupoudrez de quelques étoiles
poivrez et mettez les voiles
en baisant en travaillant tout aussi
Où voulez vous donc en venir ? ce qui se dit sans se dire en dormant
A écrire Vraiment ? A écrire ? en rêvant en regardant tiens la
Raymond Queneau mouette contre la vague ce
tas de langage tout ça
c'est kif le merde que tu beugles
quand tu te coinces le doigt dans la
porte
l'humain il est coincé et
il détaille son cri voilà tout
Jean-Pierre Siméon La lune des Pauvres

Centres d'intérêt liés