Vous êtes sur la page 1sur 16

LA

SOLUTION
SIMULATION

90, Avenue LANESSAN - 69544 CHAMPAGNE AU MONT D’OR CEDEX


Tél : 04.37.49.61.00 - Fax : 04.37.49.00.10 – Mail : sci.contact@segula.fr
Sites : www.segula.fr - www.ouroumoff.com
Recrutement : www.worknet.fr
LA SOLUTION SIMULATION

SOMMAIRE

1 POURQUOI UTILISER LA SIMULATION ?............................................................................4


1.1 Les problèmes fréquemment traités ............................................................................5
1.2 Ce que ne fait pas la simulation ...................................................................................5
2 ENVIRONNEMENT ARENA ...................................................................................................6
2.1 Introduction ...................................................................................................................6
2.2 Modélisation ..................................................................................................................7
2.2.1 Le modèle................................................................................................................8
2.2.2 Le paramétrage .......................................................................................................9
2.2.3 L’animation ............................................................................................................10
2.2.4 Analyse de données ..............................................................................................12
2.2.5 Analyse des résultats.............................................................................................12
3 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DU LOGICIEL..........................................................14

-3-
LA SOLUTION SIMULATION

1 POURQUOI UTILISER LA SIMULATION ?

Les exigences de la compétition industrielle poussent les décideurs à mettre en place des
systèmes de production de plus en plus complexes et de plus en plus chers. Pourtant, même si le
temps consacré aux phases d'étude et de conception est en constante augmentation, les erreurs
commises restent nombreuses.

C'est trop souvent après investissement et réalisation que l'on admettra avoir acheté trop ou pas
assez de machines, que les zones de stockages prévues se révéleront sur ou sous-
dimensionnées, ou que le réseau de filoguidés, qui devait être l'orgueil de l'atelier, ressemblera
fortement à un boulevard périphérique aux heures de pointe.

Les techniques de dimensionnement classiques, bien qu'indispensables dans les premières


phases d'un projet, atteignent rapidement leurs limites dès que l'interaction entre les différentes
composantes d'un système augmente. De plus, toute remise en cause, même partielle, d'une
partie du projet nécessite généralement de nouvelles phases d'étude souvent contraires aux
contraintes imposées par le calendrier. Ainsi, des idées qui pourraient s'avérer intéressantes sont
mises à l'écart simplement pour satisfaire le court-terme. De plus, ces techniques de
dimensionnement ne permettent qu'une vision statique du système étudié, alors que flexibilité et
réactivité sont le plus souvent les deux objectifs recherchés.

Parmi les techniques d'analyse de systèmes complexes, la simulation connaît un engouement


particulier. Un nombre croissant d'industriels la considère comme l'un des outils les plus
performants pour la conception, la mise au point et l'aide à l'exploitation. Ce n'est plus, comme
par le passé, la technique de la dernière chance, mais un outil indispensable pour les
concepteurs, les ingénieurs et les managers pour suivre un projet depuis sa phase initiale
jusqu'à sa mise en œuvre.

La crédibilité de la technique repose sur des expériences effectuées sur une maquette du
système réel plutôt que sur des approximations théoriques qui ont tendance à simplifier
grandement certains aspects du problème. Les réactions du système sont étudiées sur une base
réelle et non plus selon un savoir faire subjectif.

-4-
LA SOLUTION SIMULATION

1.1 Les problèmes fréquemment traités

• Les implantations physiques (manutention, machines, stocks), le dimensionnement des


ressources (hommes, moyens de production, outillages) et les systèmes logistiques
peuvent être testés avant investissement.

• Les goulots d'étranglement et autres blocages, souvent pressentis grâce à l'expérience


du concepteur, deviennent identifiables et surtout quantifiables.

• Les réactions du système face à certains phénomènes aléatoires peuvent être


envisagées et maîtrisées. L'influence de certains paramètres sur les critères de
performance peut être chiffrée.

• De nouvelles structures organisationnelles, ou règles de gestion, peuvent être testées


sans gêner le fonctionnement d'un atelier existant.

• Enfin, et surtout, une plus grande variété de solutions peut être envisagée et testée avant
de décider.

1.2 Ce que ne fait pas la simulation

Malgré des avantages nombreux, la simulation présente néanmoins des limites. Certaines dues à
la technique elle-même, d'autres dues aux produits actuellement disponibles sur le marché :

• La construction des maquettes demande un certain niveau d'expertise. La qualité des


résultats fournis lors de l'analyse des solutions est intimement liée à la qualité de la
modélisation et au savoir-faire du modélisateur. Très rapidement, on comprend que la
modélisation est un métier.

• C'est souvent une surprise, mais la simulation n'est absolument pas une technique
d'optimisation au sens propre. Elle ne peut qu'établir les performances d'une solution
conçue et imaginée par l'utilisateur. C'est une technique entièrement itérative qui ne
propose pas de solution finale mais qui permet seulement à l'utilisateur d'envisager et de
tester l'arborescence des choix possibles. En tout état de cause, c'est lui qui devra
décider de ce qui répond le mieux aux problèmes posés.

-5-
LA SOLUTION SIMULATION

2 ENVIRONNEMENT ARENA

2.1 Introduction

La simulation, si elle constitue une technique puissante, ne peut être efficace que si elle s'appuie
sur des outils performants. Il est communément admis qu'un outil de simulation doit comporter
les volets suivants :

• une aide à la réalisation,


• une interface graphique de qualité,
• une aide à l'analyse des résultats,
• une interface avec les langages de programmation classiques.

L'originalité d'ARENA réside dans l'intégration de toutes les fonctionnalités au sein d'un seul et
même produit.

Un effort tout particulier a été réalisé sur la convivialité pour permettre à l'utilisateur d'évoluer
dans un univers où la souris remplace le plus souvent le clavier. ARENA est au standard
WINDOWS quelle que soit la plate-forme utilisée.

-6-
LA SOLUTION SIMULATION

2.2 Modélisation

La construction d'une simulation se fait au travers de 2 structures de données :


• le modèle, description des composantes statiques et dynamiques du système,
• l'instance, spécification des conditions expérimentales et paramètres propres à une
expérimentation.

Chaque module utilisé pour décrire le système possède sa propre interface, permettant à
l’utilisateur de définir ou de modifier simplement le comportement du modèle.

-7-
LA SOLUTION SIMULATION

2.2.1 Le modèle

Le modèle représente le cœur de la simulation. C'est une véritable maquette du système étudié
où l'on retrouve les hommes, les machines, les systèmes transitiques, ..., l'ensemble des
composantes physiques ou logiques qui inter-agissent lors du fonctionnement.

Un modèle ARENA se présente sous la forme d'un ensemble d'objets ou icônes graphiques.
Chacune de ces icônes correspond à une fonctionnalité précise (avec des options) du système
réel. La représentation graphique ainsi obtenue peut être lue et comprise même par un non
spécialiste.

Les paramètres qui sont traités par les différentes icônes sont décrits par l'utilisateur dans son
propre vocabulaire. Ainsi, "type de palette", "temps de fraisage" ou "nombre de caristes" peuvent
être employés pour définir les caractéristiques d'un atelier.

L'un des atouts majeurs d'ARENA est la notion générique d'îlot qui permet de décrire simplement
des systèmes de plusieurs centaines de machines. Une seule description constitue, en quelques
icônes ou objets, la modélisation d'îlots de structures similaires mais de fonctionnement ou de
paramètres spécifiques.

Ainsi un atelier typique composé de files d'attente devant chaque poste de travail, chacun étant
relié au suivant par un système de manutention, sera modélisé par un seul îlot, même si les
temps opératoires, les temps de convoyage ou la taille des zones d'attente sont spécifiques à
chaque machine. La spécification de la gamme de chaque type de pièce sur l'atelier et du
planning de disponibilité de chacune des ressources s'effectue dans l'instance.

Exemple de modélisation d’un système de convoyage

ARENA permet une modélisation précise et flexible des systèmes de manutention. La conception
des niveaux de détail nécessaires et des dispositifs matériels utilisés est facilitée par les
différents concepts fournis :

-8-
LA SOLUTION SIMULATION

• Transfert simple :
Une pièce circule d'un point à un autre. Seuls les temps de transfert sont considérés. Ce
mode est très utile en première approximation et lorsque la manutention n'est pas l'objet
de l'étude.

• Transporteur :
Une ressource particulière (chariot, pont roulant, robot ...) se déplace pour venir chercher
les pièces et les transporter vers leur destination. L'utilisateur gère avec simplicité la
vitesse, la cartographie du circuit ou les phénomènes de panne et d'indisponibilité.

• Convoyeur :
Le logiciel intègre en standard la gestion des convoyeurs, avec ou sans accumulation,
ainsi que les dispositifs à plages débrayables. Des pièces de différentes tailles peuvent
circuler et s'accumuler sur des matériels dont le fonctionnement est contrôlable (vitesse,
pannes, longueur d'accumulation,...)

• Chariots guidés (AGV) :


Sans aucun doute l'un des domaines de prédilection d’ARENA. Après la définition de la
cartographie du réseau, la gestion du cantonnement, des conflits aux carrefours, des
variations de vitesse (vide / plein, accélération / décélération, virages), des optimisations
d'utilisation, est proposée en standard. On dispose ici d'un outil puissant pour valider des
configurations mêmes complexes, chose pratiquement impossible avec les techniques
traditionnelles.

2.2.2 Le paramétrage

C'est le tableau de bord qui pilote la maquette. On y trouve l'ensemble des paramètres qui
régissent le fonctionnement des équipements constitutifs du modèle.

L'intérêt est évident. Une fois la maquette construite par le spécialiste ARENA, son exploitation
est rendue accessible au plus grand nombre par la seule gestion des paramètres.

Certaines bibliothèques d'ARENA s'occupent maintenant de générer l'instance. Ceci s'effectue de


façon transparente pour l'utilisateur.

-9-
LA SOLUTION SIMULATION

Avec les nouvelles bibliothèques Arena, les paramètres du modèle


peuvent être définis ou modifiés dans une interface de type Tableur

C'est également ARENA qui gère les phases de calcul et de présentation des résultats
(animation, courbes, histogrammes, diagrammes à barres ...).

Nombreux sont les logiciels de simulation qui fixent une limite à la taille des systèmes
modélisables (nombre d'entités ou de machines, taille des circuits ...). Grâce à l'allocation
dynamique de la mémoire, ARENA ne connaît de limite que celle de votre calculateur.

2.2.3 L’animation

Un outil d'animation doit permettre d'obtenir une image animée en quelques minutes. L'animation
doit rester un outil d'appoint dont le temps de développement doit être négligeable, du moins
pendant la phase de mise au point. L'interface graphique d'ARENA a été conçue dans cette
optique.

Tout modèle peut être animé sans modification. L'analyste peut ainsi focaliser son attention sur la
modélisation.

Pour être conçue rapidement, l'animation est réalisée sans aucune programmation. ARENA est
entièrement piloté par souris, quel que soit le système utilisé. L'éditeur graphique est accessible à
toute personne ayant un minimum de connaissances du produit et ne présente aucune difficulté.
Devant cette rapidité et cette convivialité, on ne conçoit plus la mise au point d'une simulation
sans support graphique.

Enfin, l'utilisateur a la possibilité, s'il le désire, de faire de l'animation graphique de haute qualité.
ARENA permet alors de travailler au pixel et n'a pour limite que l'imagination de l'utilisateur.

La phase de dessin est réalisée à partir d'un éditeur type CAD / CAM. L'utilisateur dessine à l'aide
de menus commandés par souris, ces menus étant les mêmes que pour les produits du standard
du marché (Il faut noter ici une interface avec les logiciels de CAO qui permet de transférer des
plans déjà tracés pour d'autres utilisations).

- 10 -
LA SOLUTION SIMULATION

Les symboles peuvent être stockés dans des bibliothèques construites à l'aide du même éditeur
que celui utilisé pour les plans. Ces bibliothèques sont indépendantes d'une étude particulière et
sont par conséquent réutilisables, limitant ainsi le temps de développement des animations
futures. Chacun peut avoir sa propre bibliothèque de machines, de pièces, de chariots ...

Outre les symboles graphiques, l'utilisateur dispose de différents outils lui permettant de diffuser
un maximum d'informations à partir de l'écran. Il peut ainsi visualiser les différents paramètres
sous forme de valeurs numériques, niveaux graphiques, couleurs dynamiques, symboles
évolutifs, courbes et histogrammes, etc.

ARENA gère 64 * 64 écrans virtuels. L'utilisateur peut se déplacer dans cette fenêtre virtuelle et
ainsi ne pas être limité par la taille de l'écran. Les fonctions vue globale, zoom, ... lui permettent
de se déplacer à l'intérieur sans aucune difficulté.

Une fois l'ensemble de l'information positionnée sur l'écran, ARENA pilote simultanément
l'animation et la simulation. Le système évolue à l'écran comme le ferait le système réel. Pour
une étude de conception, l'animation constitue un véritable saut dans le futur.

La visualisation est beaucoup plus qu'une simple image animée. De nombreuses fonctionnalités
sont possibles :
• garder le contrôle complet du système,
• modifier, éliminer ou ajouter n'importe quel symbole graphique mis en place dans
l'animation,
• arrêter momentanément l'animation et progresser plus rapidement dans le temps,
• sauvegarder l'image et l'état complet du système à des fins de présentation ou pour
constituer un nouvel état initial, éliminant ainsi les phénomènes transitoires.

De plus, l'animation peut être sauvegardée dans un fichier et être visualisée après coup.

La simulation est sans aucun doute une technique très puissante. L'animation augmente
encore son pouvoir de résolution tout en procurant un grand confort de travail.

- 11 -
LA SOLUTION SIMULATION

2.2.4 Analyse de données

La qualité des résultats d'une simulation est toujours intimement liée à la qualité des données qui
sont utilisées.

L'un des problèmes courant que rencontre la personne en charge du développement de la


maquette de simulation est d'arriver à extrapoler les données en provenance de l'atelier et à
générer à partir de celles-ci une loi mathématique représentative.

L'Input Processor d'ARENA permet de déterminer automatiquement, à partir d'un fichier


historique, la loi mathématique théorique la plus proche du phénomène observé. Ceci permet
d'obtenir simplement une modélisation rigoureuse de comportements aléatoires difficiles à
intégrer à partir d'un échantillon collecté.

Cet outil est souvent utilisé pour déterminer des lois de pannes et inter-pannes, des lois d'arrivée
ou de sortie de pièces dans un atelier.

Exemple d’analyse automatique de données

2.2.5 Analyse des résultats

En fin de simulation des résultats statistiques globaux peuvent être automatiquement fournis
(moyenne, écart-type, min, max ...) sur les paramètres observés. ARENA permet également de
récupérer l'historique complet des valeurs intermédiaires qui ont conduit à ces premiers résultats.

- 12 -
LA SOLUTION SIMULATION

Ces historiques sont réutilisés par l'analyseur de résultats pour les études statistiques
nécessaires à la validation. Outre les tracés de courbes et d'histogrammes, ce module intègre
différentes fonctions statistiques, telles que :

• calculs d'intervalles de confiance,


• corrélogrammes,
• comparaison et analyse de moyennes,
• analyse de variances,
• test d'hypothèses...

L'architecture de l'outil est basée sur l'étude des intervalles de confiance. Cette démarche
rigoureuse permet une analyse fine des résultats. Avec un minimum de connaissances en
statistique, il est ainsi possible de comprendre le comportement d'un système. L'outil intègre
également des fonctions plus complexes qui permettent aux statisticiens de métier de parfaire
l'analyse de certains points de détails.

Ces résultats peuvent être transférés vers les tableurs et traceurs les plus utilisés, ce qui permet
de les intégrer facilement dans des rapports d'études.

Exemple de rapport de résultats généré automatiquement

- 13 -
LA SOLUTION SIMULATION

3 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DU LOGICIEL


Matériel - PC pentium II ou supérieur ; écran 17’’ minimum conseillé.
Système d’exploitation - WINDOWS 98 – 2000 – NT 4 – XP

- Système de multi-fenêtrage intégré


Modélisation graphique
- Modélisation hiérarchique des processus
du système à l'écran
- Outil graphique de type "DRAW"
(avec souris)
- Gestion de la souris à tous les niveaux
- Menus déroulants
- Bibliothèque d'images
- "Copier / Coller"
Editeur graphique évolué
- Zoom
(déplacement, copie …)
- Polices Windows disponibles
- Gestion des objets
- Interface avec les logiciels CAO du marché
Nombre : Non limité
Utilisation possible Définition :
de caractéristiques - Nombre de caractères : Non limité
liées aux objets - Types de caractères : Alphanumérique pour la définition
- Valeur réelle
- Le logiciel dispose d'une bibliothèque mathématique équivalente à la bibliothèque Fortran et
Possibilité de décrire
C. L'utilisateur dispose de plus de tests (conditionnels et probabilistes) qu'il peut hiérarchiser
des algorithmes
automatiquement ainsi que des structures algorithmiques classiques.
(hors langage externe)
- Une série de règles de gestion standard est disponible sur les actions qui s'y prêtent.
Disponibilité de :
- 9 lois statistiques (Erlang, Exponentielle, Gamma, Lognormale, Normale, Poisson,
Prise en compte de
Triangulaire, Uniforme, Weibull).
phénomènes aléatoires
- Génération automatique de lois discrètes ou continues à partir des histogrammes de
ou observés
fréquence.
- Interfaçage automatique avec tout fichier de données, quel que soit le format.
Trois notions :
- Les macro-modèles : ils décrivent le fonctionnement d'un sous-système présent à
Possibilité données
plusieurs reprises mais sont intégrés directement dans la description du système simulé.
aux utilisateurs :
- Les sous-modèles : ils sont réutilisables d'une simulation à l'autre et sont indépendants
d'une simulation en particulier. Ils sont stockés sur le disque dur en format compilé.
- de faire des sous-modèles,
- Les objets : ils correspondent à la version la plus élaborée de la ré-utilisation de structures
- de les mettre dans une
bibliothèque de sous-modèles complexes. L'utilisateur a la possibilité de se recréer une architecture dédiée d'objets (fonction,
pour réutilisations futures dans interface utilisateur, animation), intégrant l'ensemble des fonctionnalités nécessaires à son type
d'autres modèles. d'application. De nombreuses bibliothèques standards sont disponibles (automobile, transport
en commun, manufacturing, ligne haute vitesse, temps réel, transports maritimes, business
process re-enginering, santé)
Format type de ce fichier d'entrée :
Ouverture du logiciel - Fichiers ASCII
sur les entrées - Fichiers XLS (EXCEL), MDB (ACCESS) via VBA
(Lecture d'un fichier) - Fichiers non formatés
- Clavier, Port de communication
Format d’enregistrement des rapports :
- Fichiers XLS (EXCEL), DOC (WORD), RPT (CRYSTAL REPORT), HTML
Ouverture du logiciel - Fichiers Texte, CSV, TSV, RTF, DIF, WKS (LOTUS)
sur les sorties - Formats ODBC (dBase, FoxPro, MS Access…)
(Ecriture d'un fichier) - Fichiers non formatés
- Redirection sur l'écran
- Redirection sur les ports de communication
Langages :
- VBA (Visual Basic Application)
Ouverture du logiciel
- Fortran
sur un langage
- C
extérieur standard
- Assembleur
- Pascal (suivant Constructeur)
Date d'apparition : 1984
Adéquation du logiciel à Dates des différentes versions :
l'opérabilité actuelle et possibilité - "Releases majeures" tous les 12 mois
d'évolutions futures - Mise à niveau tous les 6 mois

- 14 -
LA SOLUTION SIMULATION

Le logiciel donne directement sur les indicateurs choisis par l'utilisateur :


- la moyenne,
- l'écart type,
- la valeur MIN et MAX,
- le nombre d'observations.
Les fonctions suivantes sont intégrées au logiciel et ne demandent aucun travail
supplémentaire en fin de simulation :
Possibilité d'obtenir des - courbe,
résultats historiques, - diagramme en barres,
statistiques et la suite - histogramme,
des états du modèle - table des données,
- sortie en format DIF,
- sortie en format ASCII,
- sortie en non formaté.
Ces fonctions sont disponibles sur l'ensemble :
- des variables utilisateurs,
- des variables systèmes,
- des fonctions intégrées (cadence, temps de cycle …).
L'interfaçage imprimante (Laser ou non) est disponible pour toutes les fonctions.
Disponible et automatique sur l'ensemble des paramètres étudiés :
- intervalle de confiance (moyenne, variance),
- test d'hypothèse (moyenne, variance),
Logiciel pouvant donner le degré - étude de corrélation,
de confiance à accorder aux - analyse de variance (2 méthodes),
résultats (intervalle de - truncation,
confiance…) - batching,
- gestion mono ou multi-Run,
- concaténation de fichiers,
- étude en batch (pré-définition du mode d'étude et gestion automatique différée).
Le logiciel permet l'entrée de fichier historique afin de déterminer la loi mathématique
Possibilité d'analyser des fichiers représentative de l'évolution d'une variable aléatoire (test de FIT).
historiques réels Cette fonction permet l'intégration de données réelles sous forme de modélisation
mathématique sans intervention utilisateur.
Format type de ce fichier d'entrée :
- Fichiers ASCII
Ouverture du logiciel
- Fichiers non formatés
sur les entrées
- Fichiers Lotus (format par défaut)
(lecture d'un fichier)
- Port de communication
- Clavier
Recherche automatique, lors du démarrage de la simulation des dernières versions des fichiers
de données ; compilation, si besoin est, pour vérification syntaxique et sémantique.
Animation multi-pages. Possibilité d'aller du tableau de bord (schémas, courbes, niveaux,
indicateurs) au "dessin animé" le plus complet.
Aide en ligne sur toutes les étapes de l'étude.
Contrôle du déroulement :
Ouverture du logiciel - trace globale,
sur les entrées - trace de certaines actions,
(lecture d'un fichier) - trace liée à une pièce,
- blocage sur condition,
- blocage sur évolution variable,
- blocage sur action,
- consultation et modification "on line" de tout paramètre et variable d'état,
- sauvegarde et rappel d'un état particulier,
- lancement forcé d'un évènement.
Récupération possible sur fichier texte de tous les mouvements de la simulation.
- Ressources : - Convoyeurs :
. capacités multiples, . convoyeurs à non accumulation,
. allocation multi-ressources, . convoyeurs à accumulation,
. sélection multi-ressources, . convoyeurs à accumulation
. pannes, . convoyeurs à plages débrayables,
Logiciel généraliste . calendriers... Fonctions de synchronisation
- Transporteurs : Fonctions de recherches
. transporteurs libres, …
. transporteurs guidés.
- Tout système dynamique, discret où des phénomènes aléatoires peuvent intervenir
- Intégration prévue d'équations différentielles (solvables par la méthode de Runge Kuta)
permettant la description de modèles combinant le discret et le continu.

- 15 -
SEGULA CONSEIL INDUSTRIEL

M
oy
n

en
io

s
at

d’
nis

exé
a
rg

cu
O

CONSEIL
t
io
n
ns
io
Pr

at
oc

rm AMELIORATION DE LA PERFORMANCE INDUSTRIELLE & LOGISTIQUE


e
ss

fo
n
us

d’i
M

e
ét

èm
ie
r

st
Sy

Notre offre est structurée autour de compétences complémentaires en logistique et organisation industrielle, afin de
conseiller les clients dans leur réflexion, de définir avec eux l’évolution et les adaptations de leur organisation, et de les
accompagner dans la mise en œuvre de leurs projets, dans les domaines suivants :

• Organisation industrielle : études et simulation de systèmes et d’implantations, mesure de performances,


conception et réalisation d’outils informatiques d’aide à la décision et de supervision de production.

• Supply Chain Management et logistique : stratégie de distribution, schéma directeur, conception de plate-
forme et entrepôts, assistance à maîtrise d’ouvrage, ordonnancement et planification.

• Amélioration de la performance : amélioration continue et accompagnement au changement,


méthodologies déployées (Lean Manufacturing, Kaizen/PDCA, Hoshin, 5S…)

Portée et enjeux de nos interventions : améliorer la qualité de service, réduire les coûts de production, de
distribution, les cycles et les délais, améliorer la réactivité, optimiser les stocks et les investissements.

ARENA®, LEADER MODIAL DE LA SIMULATION DE FLUX


Plus de 10.000 licences vendues dans le monde - Plus de 350.000 utilisateurs formés

®
ARENA vous offre une réponse complète pour la simulation et l’optimisation des flux (discrets et continus) et des
processus industriels. Vous disposez d’un puissant outil d’aide à la décision permettant d’étudier différents scénarios

Grâce à ARENA®,
• vous validez le taux d’occupation de vos machines,
• vous optimisez le dimensionnement de vos stocks et réduisez vos encours,
• vous êtes en mesure d’analyser la performance de votre nouvelle installation en intégrant toutes les contraintes
de votre système.

Nous vous accompagnons dans la mise en œuvre votre projet (formation, assistance…) ou pour construire des solutions
dédiées à votre problématique (outils spécifiques, bibliothèques personnalisées…).

PREACTOR®
ORDONNANCEMENT - PLANIFICATION A CAPACITE FINIE PAR CONTRAINTES
®
Outil d’ordonnancement, PREACTOR vous permet quotidiennement de mettre en adéquation la demande de vos
clients et vos capacités de production.
®
Avec PREACTOR , planifiez votre outil de production :
• Gestion des effectifs
• Disponibilité des composants de nomenclature
• Assemblages et éclatements
• Contraintes métiers…
®
Librement paramétrable et personnalisable, convivial et puissant, simple d’utilisation, PREACTOR s’intègre facilement à
votre système d’information vous garantissant une meilleure organisation pour obtenir rapidement des résultats.

QUELQUES REFERENCES
AREVA, PSA PEUGEOT CITROËN, ALCAN, RENAULT TRUCKS, EADS, VOLVO, CEA, TOTAL, SAINT-GOBAIN, LA
POSTE, DASSAULT, 3 SUISSES, DEXIA, COINTREAU, MICROTURBO, BIOMERIEUX, AUBERT DUVAL, SO.RO.ME,
DURUAL, WILLIAM SAURIN, BERIAU, CLERC & CARDONE, PERRIER, VALLOUREC, DCN, GDF, SANDWIK
COROMANT, GROSFILLEX, STOCKO, ANTHOGYR, RECTICEL, ENERGIZER, BOURBON, ARMEE, 3M,
ORGASYNTH, CANON, PARISOT, FAURECIA, ROSSIGNOL, LUXGUARD, FRAMATOME, DYNAPLAST, LYONNAISE
DES EAUX, LACTALIS, LEROY SOMER, NOIROT, UCAR, VCA, SCA PACKAGING NICOLLET, MEADWESTACKO
PACKAGING, FIELD BOXMORE, SKF, MONTABERT, MOREL COTTET, PEUGEOT MOTOCYCLES, SOITEC…

90, Avenue LANESSAN - 69544 CHAMPAGNE AU MONT D’OR CEDEX


Tél : 04.37.49.61.00 - Fax : 04.37.49.00.10 – Mail : sci.contact@segula.fr
Sites : www.segula.fr - www.ouroumoff.com
Recrutement : www.worknet.fr