Vous êtes sur la page 1sur 17

Œuvres Complètes Freud/Psychanalyse.

Presse Universitaires de France,


Sous la direction scientifique de Jean Laplanche

Tome I 1886-1893 Premiers textes.


Tome II 1893-1895 Études sur l’hystérie et
textes annexes.
Tome III 1894-1899 Textes psychanalytiques
divers (2 édition,
e

entièrement révisée)
Tome IV 1899-1900 L’interprétation du rêve.
Tome V 1901 Du rêve – Psychopathologie
de la vie
quotidienne.
Tome VI 1901-1905 Une analyse d’hystérie –
Trois essais –
Autres textes.
Tome VII 1905 Le trait d’esprit.
Tome VIII 1906-1908 « Gradiva » - Autres textes.
Tome IX 1909 Le phobie d’un garçon de
cinq ans –
Un cas de névrose de contrainte.
Tome X 1909-1910 Léonard de Vinci –Un cas de
paranoïa –
Cinq leçons – Autres textes.
Tome XI 1911-1913 Totem et tabou – Autres
textes
Tome XII 1913-1914 Le Moïse de Michel-Ange –
Histoire du
mouvement psychanalytique –
Autres textes.
Tome XIII 1914-1915 Une névrose infantile – Sur
la guerre et la mort –
Métapsychologie –Autres textes.
Tome XIV 1915-1917 Leçons d’introduction à la
psychanalyse.
Tome XV 1916-1920 Au-delà du principe de
plaisir –
L’inquiétant –Un enfant est battu
– Un cas d’homosexualité féminine –
Autres textes.
Tome XVI 1921-1923 Psychologie des masses – Le
moi et le ça-
Autres textes
Tome XVII 1923-1925 Autoprésentation –
Inhibition, symptôme
et angoisse – Autres textes
Tome XVIII 1926-1930 L’analyse profane – L’avenir
d’une illusion
Le malaise dans le culture –
Autres textes.
Tome XIX 1931-1936 Nouvelle suite de leçons –
Autres textes.
Tome XX 1937-1939 L’Homme Moïse – Abrégé de
psychanalyse
Autres textes.
Tome XXI Glossaire et index.

Œuvres complètes - psychanalyse - vol. III 1894 - 1899.


Les névropsychoses-de-défense -- Obsessions et phobies --
Du bien-fondé à séparer de la neurasthénie un complexe de
symptômes déterminé, en tant que "névrose d'angoisse" --
Sur la critique de la "névrose d'angoisse" -- Mécanisme des
représentations de contrainte et des phobies (Compte rendu
par Freud de sa conférence) Extraits de la discussion --
Compte rendu du livre de A. Hegar : La pulsion sexuée, une
étude médico-sociale -- Compte rendu du livre de P.-J.
Moebius : La migraine -- L'hérédité et l'étiologie des
névroses -- Nouvelles remarques sur les névropsychoses-de-
défense -- Sur l'étiologie de l'hhystérie -- Résumés des
travaux scientifiques du Dr S. Freud, privatdocent -- La
sexualité dans l'étiologie des névroses -- Sur le mécanisme
psychique de l'oubliance -- Des souvenirs-couverture --
Notice autobiographique
Œuvres complètes - psychanalyse - vol. IV 1899-1900
Sigmund Freud
L'ouvrage Cette œuvre maîtresse sur la compréhension des
rêves, que Freud lui-même considérait comme sa plus belle
découverte, est parue en 1899 datée symboliquement de
1900. Elle marque l'acte de naissance de la psychanalyse.
Par l'analyse de ses propres rêves et ceux de ses patients,
Freud nous enseigne que l'interprétation du rêve constitue
la "via regia" menant à la connaissance de l'inconscient.
Cette nouvelle traduction opère un retour aux sources du
texte original.

Table des matières Remarque préliminaire par les éditeurs


--Préfaces aux 2e ... 8e éd. -- Préface à la 3e éd anglaise
révisée

I -- La littérature scientifique sur les problèmes du rêve


II -- La méthode de l'interprétation du rêve. Analyse d'un
échantillon de rêve
III -- Le rêve est un accomplissement de souhait
IV -- La déformation de rêve
V -- Le matériel de rêve et les sources du rêve
VI -- Le travail de rêve
VII -- Sur la psychologie des processus du rêve

Œuvres complètes - psychanalyse - vol. VI 1901-1905

L'ouvrage Janvier 1901 : Freud rédige l'histoire de Dora qui


ne sera publiée qu'en 1905, en même temps que les Trois
essais sur la théorie sexuelle. Cette période est relativement
pauvre en écrits, l'une des raisons de ce silence tenant sans
doute à sa rupture d'avec Fliess. Les comptes rendus rédigés
pour un journal viennois, durant cette période, paraissent en
français pour la première fois.

Table des matières La méthode psychanalytique de Freud --


Compte rendu de "Les phénomènes de contrainte
psychiques" de Leopold Löwenfeld -- Compte rendu de
"Combat contre les bacilles du cerveau" de Georg
Biedenkapp -- Compte rendu de "The Mystery of Sleep" de
John Bigelow -- Compte rendu de "La neurasthénie. Sa
nature, sa guérison, sa prévention" d'Alfred Baumgarten --
Hommes magnétiques -- En mémoire du Professeur S.
Hammerschlag -- De la psychothérapie

Trois essais sur la théorie sexuelle : Préfaces à la 2e, 3e, 4e


éditions -- 1- Les aberrations sexuelles 2 - La sexualité
infantile 3 - Les reconfigurations de la puberté
Fragment d'une analyse d'hystérie (Dora) : Préface - L'état
de maladie - Le premier rêve - Le second rêve - Postface
Compte rendu de "Règles de vie à l'usage des
neurasthéniques" de R. Wichmann -- Mes vues sur le rôle de
la sexualité dans l'étiologie des névroses -- Personnages
psychopathiques à la scène -- Enquête sur le droit
matrimonial

Œuvres complètes - psychanalyse - vol. VIII 1906-1908


L'ouvrage Tous les textes de Sigmund Freud en
psychanalyse, écrits de 1906 à 1908 dont le fameux
"Gradiva" dans la nouvelle traduction dont la direction
scientifique est assurée par Jean Laplanche.

Table des matières Préface à la première édition du "Recueil


de petits écrits sur la doctrine des névroses, années 1893-
1906" (P. Cotet)
Diagnostic de l'état des faits et psychanalyse (A. Rauzy) --
Deux lettres à Magnus Hirschfeld (P. Cotet, A. Rauzy) --
Réponse à une enquête : De la lecture et des bons livres (P.
Cotet) -- Le délire et les rêves dans la Gradiva de W. Jensen
(J. Altounian, P. Haller, D. Hartmann, C. Jouanlanne) -- Trois
lettres de Jensen à Freud (P. Cotet, A. Rauzy) -- Actions de
contrainte et exercices religieux (F. Kahn, F. Robert) -- Sur
les éclaircissements sexuels apportés aux enfants (P. Cotet,
F. Rexand-Galais) -- Le poète et l'activité de fantaisie (P.
Cotet, M.-T. Schmidt avec la collaboration de R. Lainé) --
Annonce des Schriften zur angewandten Seelenkunde (P.
Cotet) -- Les fantaisies hystériques et leur relation à la
bisexualité (J. Laplanche) -- Caractère et érotisme anal (F.
Kahn, F. Robert) -- La morale sexuelle "culturelle" et la
nervosité moderne (P. Cotet, R. Lainé) -- Préface aux Etats
d'angoisse nerveux et leur traitement, du Dr Wilhelm Stekel
(P. Cotet) -- Des théories sexuelles infantiles (R. Lainé, A.
Rauzy) -- Considérations générales sur l'accès hystérique (J.
Altounian, P. Cotet, J. Laplanche) -- Le roman familial des
névrosés (J. Laplanche)

Œuvres complètes - psychanalyse - vol. IX. 1908-1909


L'ouvrage Deux textes célèbres dans l'œuvre de S. Freud.
L'histoire du "petit Hans" fut écrite en juillet 1908 et publiée
en février 1909. Dans une note ajoutée en 1910 à la
deuxième édition des Trois essais sur la théorie sexuelle,
Freud a souligné l'importance de l'histoire du "petit Hans"
venant confirmer les hypothèses déjà validées chez des
adultes. Pour Jean Laplanche, il a été le "découvreur du
complexe de castration... le premier à formuler les théories
sexuelles infantiles". Le deuxième texte concerne "un cas de
névrose de contrainte" d'un jeune homme de 29 ans dont le
traitement fit l'objet d'une communication par Freud devant
la Société psychanalytique de Vienne en novembre 1907,
suivie de plusieurs communications au fur et à mesure des
progrès du traitement. La rédaction complète ne fut réalisée
qu'en 1909.
Table des matières I -- Analyse de la phobie d’un garçon de
cinq ans (Le petit Hans) : 1 -- Introduction 2 -- Histoire de
maladie et analyse 3 -- Épicrise Post-scriptum

II -- Remarques sur un cas de névrose de contrainte


(L'Homme aux rats)

1 -- Extrait de l’histoire de maladie : L’engagement du


traitement -- La sexualité infantile -- La grande appréhension
de contrainte -- L’introduction à la compréhension de la cure
-- Quelques représentations de contrainte et leur traduction
-- La circonstance occasionnant de la maladie -- Le complexe
paternel et la solution de l’idée aux rats

2 -- Contribution à la théorie : Quelques caractères généraux


des formations de contrainte -- Quelques particularités
psychiques des malades de contrainte – leur rapport à la
réalité, à la superstition et à la mort -- La vie pulsionnelle –
dérivation de la contrainte et du doute

Œuvres complètes - psychanalyse - vol. XI 1911-1913


L'ouvrage Les textes concernant la psychanalyse écrit par S.
Freud entre 1911 et 1913 en particulier le célèbre texte :
Totem et tabou, dans une nouvelle traduction des Œuvres
complètes - Psychanalyse de S. Freud.

Table des matières Volume XI -- 1911-1913

Suppléments à l'Interprétation du rêve -- Formulations sur


les deux principes de l'advenir psychique -- La significativité
de la séquence de voyelles -- Sur la psychanalyse -- Le
maniement de l'interprétation du rêve en psychanalyse --
"Grande est la Diane des Ephésiens" -- Rêves dans le folklore
-- Lettre à D. E. Oppenheim -- Compte-rendu de la
communication de G. Greve, "Sobre psicologia y psicoterapia
de ciertos estados angustiosos" -- Note à l'article de James J.
Putnam, "De l'étiologie et du traitement des psychonévroses"
-- Ascèse -- Sur la dynamique du transfert -- Des types
d'entrée dans la maladie névrotique -- Du rabaissement
généralisé de la vie amoureuse (Contributions à la
psychologie de la vie amoureuse II) -- Conseils au médecin
dans le traitement psychanalytique -- Discussion sur
l'onanisme -- Note sur l'inconscient en psychanalyse --
Demande d'information de l'éditeur sur les rêves d'enfance --
Note à l'article de Ernst Jones, "Psychanalyse de Roosevelt"
-- Totem et tabou -- Index
Œuvres complètes - psychanalyse - vol. XII 1913-1914

L'ouvrage Cette édition des Œuvres complètes -


Psychanalyse de Freud est une nouvelle traduction à partir
du texte allemand. Ce volume XII regroupe les textes de
psychanalyse publiés entre 1913 et 1914.

On trouvera dans ce volume la traduction du célèbre texte :


Le Moïse de Michel-Ange. Sont également dans ce volume
tous les textes de psychanalyse publiés par Freud entre 1913
et 1914 : des textes fondateurs et innovateurs en
métapsychologie Pour introduire le narcissisme, en pratique
analytique, Sur l'engagement du traitement -- Remarques
sur l'amour de transfert...

Table des matières Un rêve comme preuve -- Rêves


d'enfance ayant une signification spéciale -- Matériaux de
contes dans les rêves -- Introduction à La méthode
psychanalytique du Dr Oskar Pfister -- Préface à Les troubles
psychiques de la puissance masculine du Dr Maxim Steiner
-- Préface à L'ordure dans les moeurs, les usages, les
croyances et le droit coutumier de John Gregory Bourke -- Le
motif du choix des coffrets -- Deux mensonges d'enfants --
Expériences et exemples tirés de la pratique analytique -- La
disposition à la névrose de contrainte -- L'intérêt que
présente la psychanalyse -- Le Moïse de Michel-Ange -- Sur
l'engagement du traitement -- Remémoration, répétition et
perlaboration -- Remarques sur l'amour de transfert -- Pour
introduire le narcissisme -- Contribution à l'histoire du
mouvement psychanalytique -- De la fausse reconnaissance
pendant le travail analytique -- Présentation de la grande
performance dans le rêve -- Sur la psychologie du lycéen

Œuvres complètes - psychanalyse - vol. XIII 1914-1915

L'ouvrage Ce Volume XIII des Œuvres complètes -


Psychanalyse présente, parmi tous textes publiés durant
cette période, dans la nouvelle traduction, les textes de Une
névrose infantile - Sur la guerre et la mort - Métapsychologie
Table des matières Volume XIII : 1914-1915

A partir de l'histoire d'une névrose infantile -- Lettre à F. Van


Eeden -- Actuelles sur la guerre et la mort --
Métapsychologie -- Pulsions et destins de pulsions -- Le
refoulement -- L'inconscient -- Complément
métapsychologique à la doctrine du rêve -- Deuil et
mélancolie -- Vue d'ensemble des névroses de transfert --
Lettre à Mme le Dr Hermine von Hug-Hellmuth --
Communication d'un cas de paranoïa contredisant la théorie
psychanalytique -- Passagèreté

Œuvres complètes - psychanalyse - vol. XIII 1914-1915


L'ouvrage Ce Volume XIII des Œuvres complètes -
Psychanalyse présente, parmi tous textes publiés durant
cette période, dans la nouvelle traduction, les textes de Une
névrose infantile - Sur la guerre et la mort - Métapsychologie

Table des matières Volume XIII : 1914-1915


A partir de l'histoire d'une névrose infantile -- Lettre à F. Van
Eeden -- Actuelles sur la guerre et la mort --
Métapsychologie -- Pulsions et destins de pulsions -- Le
refoulement -- L'inconscient -- Complément
métapsychologique à la doctrine du rêve -- Deuil et
mélancolie -- Vue d'ensemble des névroses de transfert --
Lettre à Mme le Dr Hermine von Hug-Hellmuth --
Communication d'un cas de paranoïa contredisant la théorie
psychanalytique -- Passagèreté – Index

Œuvres complètes - psychanalyse - vol. XIV 1915-1917


L'ouvrage La notice bibliographique qui précède chaque
texte de Freud indique l'histoire du texte dans sa langue
originelle, précise la date de la première édition française et
rappelle l'édition dans laquelle ce tetxte est disponible en
dehors des Œuvres complètes.

Une partie du matériel critique est empruntée à la Standard


edition of the complete psychological works of Sigmund
Freud, édition établie par James Strachey, Alix Strachey,
Alan Tyson, Angela Richards

Œuvres complètes - psychanalyse - vol. XV 1916-1920


L'ouvrage Ce volume présente quelques textes importants
dans l'œuvre de S. Freud, en particulier : Au-delà du
principe de plaisir -- Un enfant est battu -- Un cas
d'homosexualité féminine...

Table des matières Parallèle mythologique avec une


représentation de contrainte d'ordre plastique -- Une
relation entre un symbole et un symptôme -- Note de
l'éditeur à l'article de Ernest Jones : " La psychanalyse vue
par le Professeur Janet " -- Quelques types de caractères
dégagés par le travail psychanalytique -- Une difficulté de la
psychanalyse -- Des transpositions pulsionnelles, en
particulier dans l'érotisme anal -- Un souvenir d'enfance de
Poésie et vérité -- Le tabou de la virginité (Contributions à la
psychologie de la vie amoureuse III) -- Les voies de la
thérapie psychanalytique -- Faut-il enseigner la psychanalyse
à l'Université ? -- " Un enfant est battu " -- L'inquiétant -- E.
T. A. Hoffmann et la fonction de la conscience -- L' "
Internationaler psychoanalytischer Verlag " et les
attributions de prix pour des travaux psychanalytiques --
James J. Putnam -- Victor Tausk -- Avant-propos à Theodor
Reik, Problèmes de psychologie religieuse -- Introduction à
Sur la psychanalyse des névroses de guerre - Rapport
d'expertise sur le traitement électrique des névrosés de
guerre -- De la psychogenèse d'un cas d'homosexualité
féminine -- Sur la préhistoire de la technique analytique --
Association de pensées chez une enfant de quatre ans -- Au-
delà du principe de plaisir -- Compléments à la doctrine du
rêve -- Dr Anton von Freund -- Lettre à Édouard Claparède

Œuvres complètes - psychanalyse - vol. XVII 1923-1925

Table des matières VOLUME XVII

Névrose et psychose
Le problème économique du masochisme
La disparition du complexe d'Œdipe
La perte de la réalité dans la névrose et la psychose
Lettre au "Disque vert"
Communication de l'éditeur
"Autoprésentation"
Les résistances contre la psychanalyse
Note sur le "Bloc magique"
Lettre à l'éditeur de la "Jûdische Presszentrale Zürich"
Message à l'occasion de l'inauguration de l'Université
hébraïque
Josef Breuer
Préface à "Jeunesse à l'abandon"

La négation
Quelques suppléments à l'interprétation du rêve
a) Les limites de l'interprétabilité b) La charge de
responsabilité morale à l'égard du rêve c) La signification
occulte du rêve
Quelques conséquences psychiques de la différence des
sexes au niveau anatomique
Inhibition, symptôme et angoisse
Psychanalyse

Œuvres complètes - psychanalyse. Volume XVIII 1926-


1930
Table des matières La question de l'analyse profane - Le Dr
Reik et la question du charlatanisme dans la cure - A Romain
Rolland - ... - Fétichisme - L'humour - L'avenir d'une illusion -
Une expérience vécue religieuse - Dostoïevsky et la mise à
mort du père - ... - Le malaise dans la culture...

Œuvres complètes - psychanalyse. Volume XVIII 1926-


1930

Table des matières La question de l'analyse profane - Le Dr


Reik et la question du charlatanisme dans la cure - A Romain
Rolland - ... - Fétichisme - L'humour - L'avenir d'une illusion -
Une expérience vécue religieuse - Dostoïevsky et la mise à
mort du père - ... - Le malaise dans la culture...
Œuvres complètes de Freud

1 Directeurs de collection
2 Présentation
3 Interview
4 Liste des ouvrages

1. Directeurs de collection
La direction scientifique des OCF.P est assumée par Jean
Laplanche, normalien, médecin-psychiatre et psychanalyste,
professeur émérite à l’Université Paris VII et propagandiste
infatigable de l’œuvre de freudienne. Il dirige également aux
Puf les collections "Voix nouvelles en psychanalyse",
"Bibliothèque de psychanalyse" et "Petite bibliothèque de
psychanalyse" avec Jacques André. Il est lui-même auteur
d’une œuvre qui conjugue une approche rigoureuse de la
pensée du maître viennois et une élaboration de nouveaux
cadres théoriques pour la psychanalyse. Parmi ces nombreux
ouvrages, on peut citer Nouveaux fondements pour la
psychanalyse, Problématiques ou encore Le vocabulaire de
la psychanalyse, qu’il co-signa avec J.-B. Pontalis.

Pierre Cotet assure la direction éditoriale. François Robert


est le précieux spécialiste de la terminologie ; il enseigne
d’ailleurs la traductologie. Janine Altounian, "gardienne du
trésor de la langue allemande" est la "mémoire vigilante" de
l’équipe : c’est elle qui veille à l’harmonisation des textes.
Alain Rauzy, médecin et psychiatre, a en charge tout
l’apparat critique et vérifie les –nombreuses- notes de bas de
page.

2. Présentation
Le projet de publication des Œuvres complètes de Freud /
Psychanalyse est né de la volonté de proposer pour la
première fois en France l’intégralité des textes freudiens
dans une nouvelle traduction, cohérente d’un volume à
l’autre et totalement fidèle à la langue freudienne. La
structure de pilotage fut mise en place dès 1984, autour
d’André Bourguignon, Jean Laplanche et Pierre Cotet.
L’aventure éditoriale se concrétisa en 1989 par la publication
du premier volume des OCF.P. Paru la même année,
l’ouvrage Traduire Freud, permettait à l’équipe de
traduction de poser et de rendre publiques les règles qu’elle
se fixait quant à la terminologie adoptée et à l’harmonisation
des textes dans le respect minutieux des originaux. Milan
Kundera aura en 1995 ce beau compliment pour l’initiative :
"C’est avec cette passion de l’exactitude qu’il faudrait
traduire non seulement les grandes œuvres savantes, mais
aussi les grands romans."

14 volumes ont d'ores et déjà été publiés, l'objectif étant de


clore en 2009, soit 70 ans après la disparition du "père de la
psychanalyse", la publication de ce magistral ensemble qui
représentera au total 22 volumes.

(*) Abréviation communément utilisée pour "Œuvres


complètes de Freud/Psychanalyse".

3. Interview
La parution en 2003 du Volume IV des OCF.P, comportant le
célèbre Interprétation du rêve, a été pour nous l'occasion de
donner la parole à l’équipe de pilotage de la traduction.

Rencontre avec Jean Laplanche, Pierre Cotet, François


Robert, Janine Altounian et Alain Rauzy, un après-midi de
décembre…

Comment se déroule le travail de traduction des OCF.P ?


Depuis le début de l’aventure, nous formons un comité de
pilotage, à la tête d’équipes de traducteurs. Nous nous
réunissons deux fois par semaine, relisons et retravaillons,
ligne à ligne, les traductions effectuées par nos équipes,
fidèles à nos directives. Nous ne reprenons donc jamais les
traductions existantes. Cela implique un travail de longue
haleine, représentant un nombre d’heures qui serait
effrayant si on devait le calculer !
De quelle nature sont les changements terminologiques des
OCF.P ?
La terminologie renvoie à un grand réseau sémantique, que
le lecteur dans son appréhension des textes retrouve d’un
volume à l’autre. Prenons deux exemples : « animique »,
adjectif du XVIIIème siècle est un terme très présent des
OCF.P, qui signifie « relatif à l’âme ». Il fait partie des mots
dont on a pu nous dire qu’ils sont des néologismes, alors que
le mot existe bel et bien, même s’il est rare. On pourra ici
avec bénéfice comparer selon le contexte l’utilisation de «
psychique » et d’« animique » par Freud. Un autre exemple
de la façon dont des mots, rares, peuvent être adoptés pour
traduire fidèlement la terminologie freudienne est le mot «
refusement » : le refusement de la réalité, est maintenant de
plus en plus entendu en lieu et place de «frustration ». Nous
n’avons créé aucun néologisme qui soit un barbarisme.
Simplement, en voulant suivre le sens de la pensée de
Freud, nous sommes amenés à néologiser ce que Freud a lui-
même néologisé dans sa langue, à inventer là où il a inventé,
à renouveler ce qu’il a renouvelé.

Votre démarche a été très critiquée. Qu’est-ce qui vous est


reproché ?
De ne pas être assez « joli », assez lisible, assez Vaugelas...
Les critiques ne réalisent pas que tout cohabite chez Freud :
le style le plus merveilleux, digne des grands romanciers
allemands, une écriture parfois journalistique, jusqu’à un«
charabia » qui peut heurter le lecteur. Nous sommes fidèles
au texte, à sa rugosité première. Si le lecteur n’était pas
interpellé, gêné quelques fois, la traduction serait faussée.
Notre souhait n’est pas de proposer une traduction qui soit
difficile ou rugueuse en tant que telle. Nous n’arrêtons le
lecteur que là où Freud souhaite qu’il s’arrête. D’une
certaine façon, la restitution de l’étrangeté du texte oblige le
lecteur à lire en profondeur.
La traduction de L’interprétation du rêve a-t-elle été
différente de celle des autres volumes des OCF.P ?
Freud craignait que ce livre soit intraduisible. Il n’est jamais
simple de traduire un rêve, il l’est encore moins de traduire
les associations d’un rêve. Nous n’avons pas eu de difficultés
terminologiques particulières pour ce volume. En revanche,
le lecteur va découvrir que le rêve est un accomplissement
de souhait. Cette traduction de « souhait » là où l’on disait «
désir » est une des grandes lignes des OCF.P. Mais le point
important de cette traduction touche à sa nature même, sa
conception par rapport à celle des traductions françaises
précédentes. Jusqu’à présent, ce texte avait toujours été
simplifié, au point que certains considèrent « Die
Traumdeutung » comme le texte le plus limpide et le plus
agréable à lire que l’on doive à Freud. Des traducteurs
comme ceux de la version Meyerson-Berger ont fait
disparaître toute métaphore, au nom d’un certain
rationalisme scientifique. Notre traduction respecte toutes
les nuances du style de Freud, au prix d’une certaine
difficulté pour le lecteur.

A quoi est dû le changement de titre de L’interprétation du


rêve, en lieu et place de L’interprétation des rêves ? Est-ce
un changement majeur ?
C’est le rêve, en tant que phénomène psychique, qui est ici
interprété. A travers l’analyse de certains rêves, Freud
exprime l’idée du souhait inconscient, des processus
primaires, des associations libres, de tout ce qui concerne la
force de pulsion du rêve. Le « Traum » du titre signifie bien
le rêve comme objet, tandis que le terme « Deutung » qui lui
est accolé évoque l’interprétation comme mode d’analyse
d’un objet, le rêve. Précisons d’ailleurs qu’en allemand, dans
les mots composés, rien n’indique que le premier terme soit
un pluriel ou un singulier. Nous avons à contrario traduit «
Traumbuch », non par « livre du rêve » mais bien par « livre
des rêves », la clef des songes. Il s’agit de ces petits livres
qu’on trouve sur certains marchés, et auxquels Freud se
rapporte dans ses écrits. Pour revenir au changement de
titre, il faut également y voir la marque de ce qui se passe
depuis quelques années dans la communauté
psychanalytique : l’évolution s’est faite peu à peu, et parler
de « l’interprétation du rêve » est devenu assez commun
depuis au moins une quinzaine d’années.

De quelle nature sont les principaux apports théoriques des


ajouts de Freud, par rapport au texte de 1900 ?
Jean Laplanche : En dehors de quelques rêves, les ajouts
sont essentiellement de l’ordre du symbolisme, ce qui n’est
pas forcément un élément positif selon moi. Freud se
convertit à des significations préétablies symboliques, alors
que la théorie de départ signifie : « chaque interprétation de
rêve est unique, chacun crée ses propres symboles, il
n’existe pas de symbole universel ». Ce changement se situe
à partir de 1908, à l’époque de la rencontre avec C. G. Jung.
Après ces quatre années au contact quotidien de «
L’interprétation du rêve », pouvez-vous nous dire ce que vous
retenez de ce texte, quel rapport intime avez-vous eu avec
lui?
Jean Laplanche : Comme je le laissais entendre, «
L’interprétation du rêve » de 1900 me fascine. Bien
davantage que tous les ajouts postérieurs. Ce jeune Freud
est pour moi un véritable aventurier du rêve. Il ne se
convertira que plus tard au symbolisme qui irrigue les
ajouts. Beaucoup n’ont d’ailleurs retenu que cet aspect, tel
Claude Levi-Strauss qui ne parle de psychanalyse qu’en
terme de symbolisme.

Pierre Cotet : Sur la forme, ce livre nous donne le meilleur et


le pire de Freud, et m’a en même temps fasciné, irrité et
fatigué. Des descriptions de rêves, véritables pages
d’anthologie, voisinent avec des commentaires de rêve
confinant parfois au charabia. Cet ouvrage, bien qu’un des
premiers de la carrière de Freud, est le livre synthétique
d’un grand Freud. Freud travaillera sur le rêve pendant
toute sa vie, d’ailleurs son dernier écrit, juste avant sa mort,
était encore consacré au rêve.

François Robert : Pour la première fois on pourra découvrir


dans une simple note de bas de page, jamais traduite
jusqu’alors, ce que tout lecteur français connaît depuis
toujours sous le nom de « réalité psychique ». Le « réel
psychique » original a ensuite laissé place en 1914 à «
réalité psychique » : un changement majeur, pointe de la
métapsychologie freudienne, qui ne peut apparaître que
dans une note de bas de page, et laissé tel quel dans la
traduction par souci de fidélité !

Janine Altounian : En travaillant sur une telle œuvre, on est


enlisé par moments dans un « fatras », et subitement, on
crie au génie, béat, en se demandant comment Freud a pu
faire de telles découvertes et en le redécouvrant à chaque
fois. Avec lui, on assiste, à travers les mots, au
fonctionnement de l’inconscient.

Alain Rauzy: Pour reprendre la formule choc de Freud, qui


n’apparaît d’ailleurs que dans l’édition de 1909,
«L’interprétation du rêve est la via regia (la voie royale)
menant à la connaissance de l’inconscient ».

Jean Laplanche : « Pour moi, « L’interprétation du rêve »


marque la différence entre la psychanalyse et ce que n’est
pas la psychanalyse. L’interprétation du rêve en tant que
pratique analytique, faite sans formalisme excessif reste
vraiment selon moi la clef d’un accès à l’inconscient. Quant à
ce livre, je pense qu’il va venir comme une force de pulsion.
Nous sommes attendus… »