Vous êtes sur la page 1sur 100

Le Voyage de Moïse PSL

à la
Jonction des Deux Mers
Le Voyage de Moïse PBSL à la Jonction des Deux Mers

1ère Edition
Par Sayyed Ahmad Al-Hassan
Le successeur et messager de l’Imam Al-Mahdi PBSL

Ahmad Al-Hassan

Rajab 1430 Hijri

Traduit de l’Arabe vers l’Anglais puis vers le Français par les Ansars de l’Imam Ahmad Al-Hassan PBSL

Pour plus d’information et d’autres travaux d’Ahmad Al-Hassan, Merci de visiter ………

Traduit de l'Arabe par Rihlatu Musa ila Majma'a Al-Bahrain.


Dédicace

Dédicacé à ceux qui ont aimé Allah,


Et partis pour ceux qu’ils ont aimés.
Table des Matières

Abréviations…………............................................................................................viii

Préface……………..……………………………………………………………………………
….…………....ix

Le Voyage de Moïse PBSL à la Jonction des Deux Mers……………………..………….....1

Les Personnages du
Voyage……………………………………………………………….….………...3

Deux Notes de
Prudence……………………………………………………………….………….……...6

§ Et quand Moïse a dit à son valet, « Je n’arrêterai pas…Notre propre Présence.


§………………………………………………………………..……………………………..…
……………………12

Mise en
Garde………….…………………………………………………………………………………
…….18
§ Puis, lorsqu’ils ont atteint la jonction où les deux se rencontre, ils ont oubliés leur poisson
§……………………………………………………………………………………….…………
…………………….21

L’Oubli………………………………………………………….………………………………
…………………….30

§ Puis, lorsque tous deux eurent dépassé [cet endroit,] il dit à son valet: «Apporte-
nous…§…………………………………………………………………………………………
…………………….35

§ Ils trouvèrent l’un de Nos serviteurs…une science émanant de Nous § ……………39

§ Moïse lui dit: «Puis-je te suivre, à la condition que tu m’apprennes § ……………..43

Qu’est-ce que le Serviteur Vertueux veut apprendre à Moïse PBSL ?....................45

§ Ils partirent donc tous deux; et quand ils furent arrivés à un village habité §……47

Qui est le Serviteur Vertueux ?.........................................................................50

Moïse PBSL est un prophète d’Uli Al-Azeem venant des messagers et…Echoue ?.56

Où est l’infaillibilité de Moïse PBSL dans cette rencontre ?.................................60

Conseil…………………………………………………………………………………………
……………………..68

Annexe
1…………………………………………………………………………………………………
………….71

Annexe
2…………………………………………………………………………………………………
………….78

Annexe
3…………………………………………………………………………………………………
………….84

Annexe
4…………………………………………………………………………………………………
……………91

Annexe
5…………………………………………………………………………………………………
…………..105

Annexe
6…………………………………………………………………………………………………
……………108
Préface
Au nom d’Allah, le Miséricordieux, l’Intensément
Miséricordieux
Louanges à Allah, le Possesseur de la Souveraineté, Qui établit le cours des cieux et
des étoiles, contrôle les vents, provoque l'aube et administre l'autorité, le Seigneur
des Mondes.
Toutes les louanges à Allah, de par Sa crainte le ciel et ses habitants
tremblent, et la terre et ses constructions tremblent, et la mer et tous ceux qui y
nagent dans ses profondeurs se déferlent.
O Allah, envoie Tes Bénédictions sur Mohammad et sur la Famille de
Mohammad, les arches voguant sur des profondeurs accablantes. Quiconque
s'embarque dans ces arches est sauvé et quiconque les abandonne se noie.
Quiconque procède sans eux est un apostat, et quiconque est retardé par rapport à
eux est voué à disparaître, et quiconque demeure en eux survit.
Louange à Allah, qui a nommé les dirigeants et les a guidés pour nous, qui nous
conduisent au droit chemin pour atteindre le but pour lequel Allah swt nous a créé.
Le Tout Puissant a dit,

56. "Je n'ai créé les Jinn et les Hommes pour qu'ils M'adorent."
- Sourate Adh-Dhariyat (Les vents qui vannent) 51

Signifiant Connaître, comme il a été interprété par les progénitures de Muhammad


Pbsl.
Et ceci est de la gentillesse du Tout-Puissant qui nous a fait une loi par laquelle
nous connaissons Ses successeurs, et distinguons entre eux et les faux prétendants.
Et la Loi concernée se compose de trois éléments : le premier est le Testament, le
deuxième est la Connaissance et le troisième est l'appel à la souveraineté d'Allah.

Abu Al-Jarood a dit qu'il avait demandé à Abu Jafar Al-Baqir (as), si le Qaïm
Imam des Ahl ul Bayt nous avait quittés, par quoi le suivant serait reconnu ?
Alors Al-Baqir (as) a dit, "Par la guidance, la solennité, la reconnaissance de
sa faveur par la descendance de Mohammad, et il ne lui sera jamais
questionné quoi que ce soit du Coran sans qu'il ne réponde." (Al-Imama
wal Tabsera page 137)

Il a été narré que l’Imam Al-Sadiq (as) a dit,


Si un prétendant a prétendu, demandez-lui au sujet de grandes choses que
quiconque est comme lui (Ahlul bayt) pourrait répondre.
(Ghaybat Al-Numani page 178)

Et Al-Sadiq (as) a dit,

...Allah ne place pas de successeur dans Sa terre qu'on lui a demandé au sujet
de quelque chose et qu'il réponde par "Je ne sais pas".
(Al-Kafi Vol. 1 page 227)

Hisham bin Al-Hakam a narré qu'Abu Abdullah (as) a répondu à un mécroyant qui
lui a demandé,

Comment prouves-tu la véracité des prophètes et des messagers ? Et il (as) a


dit, "Quand nous prouvons que nous avons un Tout-Puissant Créateur et
Auteur..." jusqu'à ce qu'il (as) ai dit, "Pour que la terre d'Allah ne manque
jamais de successeur qui possède la connaissance, qui indique l'honnêteté de
ses paroles et la validité de sa justice." (Al-Kafi
Vol. 1 page 189.)

Al-Harit bin Al-Mugheira Al-Nadhary a dit,

Nous avons dit à Abu Abdullah (as), "Par quoi le possesseur de cette affaire
est connu ? Alors il (as) a dit, "Par la tranquillité, la dignité, la connaissance
et le Testament". (Bihar Al-Anwar Vol. 52 page 138)

Et Sayyed Ahmed Al-Hassan, le successeur et messager de l'Imam Al-Mahdi (as) et


le Yamani Promis, est mentionné dans le Testament du Messager d'Allah (sawas)
qui est dans le livre Al-Ghayba par le Sheikh Al-Tusi et par d'autres savants Chiites
aussi. Et il est mentionné dans beaucoup de narrations à partir des Ahlul Bayt (as)
donc cette affaire est plus claire que le soleil à midi. Mais les gens,
malheureusement, ont leurs coeurs couverts par quoi ils ont acquis.
14."Non, par ce qu'ils ont acquis (Mauvaises actions) à couvert leurs coeurs"

- Sourate Al-Muttaffifin (Les fraudeurs) 83

Ici il est, La paix d'Allah soit sur lui, soulevant, à chaque fois, la bannière de la
guidance/orientation de sa connaissance dans laquelle il prouve à chaque personne
d'un son du coeur qu'il sert de la copieuse mer et de la source pure. Et le livre qui
est entre nos mains, comme ses autres livres, est d'une écrasante et complète preuve
révélant clairement que Sayyed Ahmed Al-Hassan (as) est de ceux fermement
attachés à la Connaissance, qu'Allah a choisi et à qui Il a donné le Livre et la
sagesse.
Et ce livre est un joyau parmi les joyaux de la descendance de Muhammad
(sawas), qui clarifie un secret Coranique qui a rendu confus les Savants, et a fait de
leurs mots concernant ce sujet un embarras, contradictoires et ambigus sans jamais
atteindre la vérité du secret. Et Allah a refusé de placer la clé de ce secret dans la
main de quiconque autre que Ses successeurs sur la création.
Et le caractère d'un Serviteur Vertueux (ou l'érudit, ou Al-Khidr, ou la
jonction des deux mers) est resté un mystère défiant la compréhension des savants
Musulmans; et ils auraient dû renoncer à s'engager dans ceci depuis qu'ils ne sont
pas de ceux à qui le Livre a été adressé. Mais dû à beaucoup de motifs, ils ont refusé
de s'engager dans autre que cela. Ainsi, ils sont attachés à trop d'injustice et
d'iniquité à ce grand caractère. Et ils ne se sont pas arrêtés ici, mais à la place ont
ajouté l'huile au feu. Alors leurs mots étaient un voile épais qui a consolidé la vérité
de l'histoire Coranique et ses caractères, ses événements et ses sagesses. Ils étaient
conduits par les hypothèses de leurs esprits, et par des inventions concernant la
vérité de l'Infaillibilité et la connaissance des Prophètes (as). Ils étaient comme des
bûcherons dans la nuit qui ne savent pas où leurs haches tombent.
Et peut-être un lecteur juste pourrait voir clairement que l'éloquence de
Sayyed Ahmed Al-Hassan (as) a une force et une limpidité qui donne à l'esprit une
complète tranquillité et assurance depuis que son âme et son coeur se soumettent
également à des déductions qu'il clarifie. Ceci est atteint par le peuple
indépendamment de leurs différents niveaux.
Malgré la profondeur de la déduction, les phrases qu'il utilise pour clarifier
sont simples et faciles, mais c'est avec une facilité et une simplicité miraculeuses qui
tombe dans la catégorie de la facilité indulgente; dans les phrases de Sayyed Ahmad
Al-Hassan il n'y a pas de la complexité de répulsion qui est commun dans les mots
des autres dont les gens appellent ceux qui élucident, comme il n'y a pas de longues
introductions linguistiques inutiles, ni les arguments philosophiques qui exposent
l'ignorance de leur auteur plus que toute autre chose. Les mots et les phrases de
l'Imam touchent directement la cible et du plus proche chemin, et les gens les
comprennent, indépendamment de leur niveau d'éducation. En outre, ses mots ont
un caractère unique et on trouve rarement quelque chose de semblable aux
méthodes utilisées par les éloquents, ce qui est puissance merveilleuse suggestive que
le lecteur se sent. À travers elle, le lecteur sent que les mots de l'auteur viennent
directement de son cœur, et il sent qu'il est assis et parle face à face et qu'il
[l'auteur] aborde sur toutes les questions qui peuvent traverser son esprit. En cela, il
mène le lecteur avec la facilité et la simplicité jusqu'à ce qu'il atteigne le but.

À vrai dire, je cherche une grande donne à ceux qui disent que Sayyed
Ahmad Al-Hassan n'a pas ce que ses pères purs ont possédé d'incomparable
éloquence et maîtrise. Et je ne peux pas trouver une raison pour leurs ouï-dire, sauf
qu'ils ne savent pas la vérité de l'éloquence, et que leurs coeurs sont aveuglés par
l'envie et la haine de sorte qu'ils ne voient plus le soleil briller.

Voici donc un nouveau signe scientifique qu'Ahmad Al-Sayyed Hassan place


devant vous, et tout ce que vous avez à faire afin de le voir, c'est de s'abstenir de
regarder avec dédain et de porter un jugement de rejet à l'avance.

Vous devez ouvrir la perspicacité de vos cœurs et dépoussiérer toutes les


innovations rancunières trompeuses que les savants/oulémas de la fin des temps ont
propagées. Alors, vous allez découvrir combien lumineux et brillant le soleil de
Sayyed Ahmad Al-Hassan (as) est.

72. {"Mais si vous vous détournez, alors Je ne vous ai pas demandé de salaire.
Mon salaire n'incombe qu'à Allah, et il m'a été commandé d'être du nombre des
musulmans (des soumis)."}

- Sourate Yunus, (Jonas) 10.

Et toutes les louanges à Allah seul, seul, seul.

Mr. Razzaq Al-Ansari


Ansar d'Allah et de l'Imam Al-Mahdi (Qu'Allah lui donne le pouvoir sur la terre)
LE VOYAGE DE MOISE PBSL à LA
JONCTION DES DEUX MERS

60. (Rappelle-toi) quand Moïse dit à son valet: «Je n’arrêterai pas avant d’avoir
atteint la jonction des deux mers, dussé-je marcher de longues années».
61. Puis, lorsque tous deux eurent atteint le confluent, Ils oublièrent leur poisson
qui prit alors librement son chemin dans la mer.
62. Puis, lorsque tous deux eurent dépassé [cet endroit,] il dit à son valet: «Apporte-
nous notre déjeuner: nous avons rencontré de la fatigue dans notre présent voyage».
63. [Le valet lui] dit: «Quand nous avons pris refuge près du rocher, vois-tu, j’ai
oublié le poisson - le Diable seul m’a fait oublier de (te) le rappeler - et il a
curieusement pris son chemin dans la mer».
64. [Moïse] dit: «Voilà ce que nous cherchions». Puis, ils retournèrent sur leurs pas,
suivant leurs traces.
65. Ils trouvèrent l’un de Nos serviteurs à qui Nous avions donné une grâce, de
Notre part, et à qui Nous avions enseigné une science émanant de Nous.
66. Moïse lui dit: «Puis-je te suivre, à la condition que tu m’apprennes de ce qu’on
t’a appris concernant une bonne direction?»
67. [L’autre] dit: «Vraiment, tu ne pourras jamais être patient avec moi.
68. Comment endurerais-tu sur des choses que tu n’embrasses pas par ta
connaissance?»
69. [Moïse] lui dit: «Si Allah veut, tu me trouveras patient; et je ne désobéirai à
aucun de tes ordres».
70. «Si tu me suis, dit [l’autre,] ne m’interroge sur rien tant que je ne t’en aurai pas
fait mention».
71. Alors les deux partirent. Et après qu’ils furent montés sur un bateau, l’homme y
fit une brèche. [Moïse] lui dit: «Est-ce pour noyer ses occupants que tu l’as ébréché?
Tu as commis, certes, une chose monstrueuse!»
72. [L’autre] répondit: «N’ai-je pas dit que tu ne pourrais pas garder patience en ma
compagnie?»
73. «Ne t’en prends pas à moi, dit [Moïse,] pour un oubli de ma part; et ne
m’impose pas de grande difficulté dans mon affaire».
74. Puis ils partirent tous deux; et quand ils eurent rencontré un enfant, [l’homme]
le tua. Alors [Moïse] lui dit: «As-tu tué un être innocent, qui n’a tué personne? Tu
as commis certes, une chose affreuse!»
75. [L’autre] lui dit: «Ne t’ai-je pas dit que tu ne pourrais pas garder patience en ma
compagnie?»
76. «Si, après cela, je t’interroge sur quoi que ce soit, dit [Moïse], alors ne
m’accompagne plus. Tu seras alors excusé de te séparer de moi».
77. Ils partirent donc tous deux; et quand ils furent arrivés à un village habité, ils
demandèrent à manger à ses habitants; mais ceux-ci refusèrent de leur donner
l’hospitalité. Ensuite, ils y trouvèrent un mur sur le point de s’écrouler. L’homme le
redressa. Alors [Moïse] lui dit: «Si tu voulais, tu aurais bien pu réclamer pour cela
un salaire».
78. «Ceci [marque] la séparation entre toi et moi, dit [l’homme,] Je vais t’apprendre
l’interprétation de ce que tu n’as pu supporter avec patience.
79. Pour ce qui est du bateau, il appartenait à des pauvres gens qui travaillaient en
mer. Je voulais donc le rendre défectueux, car il y avait derrière eux un roi qui
saisissait de force tout bateau.
80. Quant au garçon, ses père et mère étaient des croyants; nous avons craint qu’il
ne leur imposât la rébellion et la mécréance.
81. Nous avons donc voulu que leur Seigneur leur accordât en échange un autre
plus pur et plus affectueux.
82. Et quant au mur, il appartenait à deux garçons orphelins de la ville, et il y avait
dessous un trésor à eux; et leur père était un homme vertueux. Ton Seigneur a donc
voulu que tous deux atteignent leur maturité et qu’ils extraient, [eux-mêmes] leur
trésor, par une miséricorde de ton Seigneur. Je ne l’ai d’ailleurs pas fait de mon
propre chef. Voilà l’interprétation de ce que tu n’as pas pu endurer avec patience»
- Sourate Al-Kahf (La Caverne) 18.

LES PERSONNAGES DU VOYAGE

Le Premier est le Serviteur Vertueux. Moïse l’a mentionné en disant,

60. (Rappelle-toi) quand Moïse dit à son valet: «Je n’arrêterai pas avant
d’avoir atteint la jonction des deux mers, dussé-je marcher de longues
années».
Qui signifie que le Coran le nomme la jonction des deux mers, et les détails
concernant ce personnage sera mentionné.
Le Second est Moïse PBSL, un prophète des Uli Al-Azem (Gens d’Habilités
Intense), venant des messagers. Il est le personnage principal et proéminent qui ne
requière d’avantage d’explication, et le voyage est scellé par son nom PBSL.
Le Troisième est Joshua bin Noon PBSL (Josué), qui était appelé son valet,
§ Moïse dit à son valet (serviteur) §,
Et cette appellation a une exclusivité, comme ce qui est signifié par valet (serviteur)
est celui qui est fortement intègre et brave. Exactement comme le Coran a nommé
Josué le serviteur, Gabriel PBSL a aussi crié,

Il n’y a de serviteur (valet) excepté Ali.

Et Ali bin Abi Talib PBSL est connu pour la façon dont il a ouvert les forteresses et
tué les héros des mécréants. Et aussi, ce serviteur Josué, il n’est pas caché qu’il est
celui qui est entré dans la Terre Sainte après la mort de Moïse PBSL et mené les
enfants d’Israël après Moïse PBSL ; cependant, Josué bin Noon est le successeur de
Moïse PBSL, ayant combattu les mécréants, ouvert les villes de la mécréance, et
propagé la religion d’Allah dans la Terre Sainte

Abu Hamza a raconté qu’Abu Jafar PBSL a dit,


Le successeur de Moïse bin Imran PBSL était Joshua bin Noon, et il est son
valet qu’Allah a mentionné dans Son livre. (Al-Borhan Vol.16 Livre 5 Page
53)

Et le rôle de Joshua PBSL a prît fin quand Moïse PBSL a rencontré le Serviteur
Vertueux, et il est resté comme un compagnon observateur, apprenant de ce qu’il
voit, et il n’avait aucune position indépendante ; sa position correspondait plutôt,
était identique, et suivait la position de Moïse PBSL. C’est pourquoi Allah
mentionne dans le Coran ensemble Moïse PBSL et le Serviteur Vertueux sans
Joshua PBSL, comme il n’avait aucun rôle dans ce voyage,
§ Alors les deux partirent. Et après qu’ils furent montés sur un bateau…
Puis ils partirent tous deux; et quand ils eurent rencontré un enfant…
Ils partirent donc tous deux; et quand ils furent arrivés à un village habité…
§

Comme pour la raison que Joshua PBSL est allé avec Moïse PBSL, c’est
parce qu’il est son successeur et Khalifa après sa mort. Cependant, sa présence était
venue de la sagesse d’apprendre avec Moïse PBSL du Serviteur Vertueux. En fait,
son absence de cette rencontre, pour aucune raison importante, ne va à l’encontre
de la sagesse, car il perd une occasion possible en laquelle Joshua PBSL peut
apprendre.
Il est certain qu’enseigner au successeur, et le préparer à prendre son rôle de
messager est une chose importante et essentielle, spécialement si ce successeur est
comme Joshua PBSL, qui va prendre soin d’une grande mission pour le
mouvement de la religion divine sur cette terre qui est l’ouverture de la terre Sainte.
Et autant qu’il y a un intérêt temporel, c’est encore plus important d’une manière
général concernant le mouvement de la religion Divine d’Abraham qui est contre
ces autres chemins.
Et il est connu pour beaucoup de personnes que ce mouvement Divin
d’Abraham a commencé de l’est, de Ur _ Aujourd’hui la ville de Al-Nasiriyah _ En
Iraq et a prît fin à l’Ouest dans la terre d’Egypte et l’Afrique du Nord. Et Joshua
PBSL était le leader de la première étape pour ouvrir la Terre Sainte dans la vrai
continuité du mouvement d’Abraham à l’Est. Ceci illumine l’importance
d’apprentissage de Joshua PBSL, ce leader divin choisi pour cette grande mission.
Cependant, Joshua PBSL accompagnant Moïse PBSL, est une nécessité, laquelle
devant se produire pour qu’il PBSL puisse apprendre, car il est celui qui ouvre la
Terre Sainte et le possesseur de la première étape sur le chemin du retour, et il a
besoin de chaque leçon disponible pour lui PBSL.
DEUX MISES EN GARDE

Premièrement, Le premier mouvement d’Abraham (qui a commencé en Iraq


avec Abraham, le père des Prophètes PBSE, et était aussi scellé en Iraq avec Ali et
ses descendants les Imams PBSE), était, depuis un certain aspect, exactement
comme l’arpentage avant la construction, comme les signes déterminants les
facteurs pour ce chemin sacré qui était fondé par les efforts et le sang des prophètes
PBSE dans l’intention pour ce chemin sacré d’être établi par le Second Mouvement
d’Abraham (La Grande Révolution d’Al-Mahdi).
Bien que je ne veux pas donner plus de détails, je dis, que ce qui est arrivé
durant l’arpentage, l’élaboration et la cartographie doit être répété durant
l’exécution [de ces plans], alors l’Iraq qui a exclu le père des prophètes Abraham,
l’appel d’Abraham, et quiconque ayant cru en Abraham (Sarah PBSE et Lot PBSL),
et l’a fait au commencement de son appel et son mouvement, doit répéter la même
chose avec Al-Mahdi.
Et l’Egypte ainsi que l’Afrique du Nord, qui ont embrassé les enfants d’Israël
et l’appel d’Abraham, doivent avoir une position similaire pour Al-Mahdi, son
appel, et sa révolution globale. Et autant pour Al-Sham (Jordanie, Palestine, Syrie et
Liban) ; La même chose qui était arrivée dans le début des temps doit se répété par
et avec Al-Sham. C’est pourquoi ils (pse) ont souligné que les Ansars élites sont les
meilleurs d’Iraq, les Précieux d’Egypte, et les remplaçants d’Al-Sham. Jabir Al-Jofi a
dit qu’Abu Jafar (psl) a dit,
Le Qaim sera prêté allégeance entre le Coin et la Station par les trois cent et
quelques-uns, le même nombre que les soldats de Badr, avec eux sont les
précieux d’Egypte, les remplaçants d’Al-Sham et les meilleurs d’Iraq, il y reste
alors pour aussi longtemps qu’Allah souhaite pour lui d’y rester. (Al-
Ghayba par Al-Tusi Page 476)

Et ne croyez pas que ces noms soient le fruit du hasard, comme les meilleurs sont
d’Iraq en particulier, pour indiquer que ceux qui leurs font face, et ils sont
méchants, sont dedans et venant d’Iraq en même temps. Et les remplaçants sont
d’Al-Sham pour démontrer que ceux qui sont remplacé sont aussi dedans et venant
d’Al-Sham, comme ceux qui sont remplacés sont, par la croyance des gens connu
pour être les premiers à supporter Al-Mahdi à son apparition. C’est pourquoi le
plus important attribut des vrai Ansar d’Al-Sham est qu’ils sont les remplaçants.
Comme pour les précieux d’Egypte, c’est parce qu’ils étaient passés au crible parmi
la nation qui est en opposition avec les pères d’Al-Mahdi (la descendance de
Muhammad PBSE).
Et le rôle Médiatique par les précieux d’Egypte, qui a été mentionné par le
Prince des Croyants Ali PBSL, n’est pas caché. Abaya Al-Asady a dit,

J’ai entendu le Prince des Croyants PBSL dire, « En vérité, Je dois construire
une plateforme en Egypte, » J’ai dit, « O Prince des Croyants, c’est comme si
tu disais que tu allais t’élever après ta mort, » Il PBSL a dit, « Comment tu es
farfelue, O Abayah ! Tu es allé dans une secte différente, un homme de moi
le fera. » (Bihar Al-Anwar Vol.43 Page 59)

Et aussi raconté par lui PBSL, dans une narration mentionnant Al-Mahdi
et ses compagnons,

… Et le Grand Veridique marche avec une bannière de guidance… Il


marche ensuite vers l’Egypte et monte sur sa plateforme et prêche aux gens…
Et lance le savoir dans les cœurs des croyants, Alors les mécréants ont besoin
de ce que leurs frères possède comme savoir, à ce moment l’interprétation de
ce verset se présente :

130. § Allah enrichira chacun de Son abondance § (Bihar Al-Anwar


Vol.53 Page 85, Bisharat Al-Islam Page 74).
- Sourate An-Nisa (Les Femmes) 4,

Et dans cette narration, il clarifie que la plateforme d’Al-Mahdi a précédé Al-Mahdi


en Egypte, ce qui veut dire que c’est une plateforme qui a été préparé au préalable
par les précieux d’Egypte.
Deuxièment, Aaron PBSL était le succésseur de Moïse PBSL, mais il est mort
avant Moïse PBSL, cependant la mission d’Aaron PBSl était durant la vie de Moïse
PBSL, et non après sa mort comme il est courant pour les successeurs. Et c’est une
chose essentielle qui réfute les dires des trompeurs, que les successeurs ne reçoivent
pas une mission de diriger la nation excepté a la mort du Khalifa d’Allah dans Sa
terre. Pour ces ignorants, dont le Coran n’est pas allé au-delà de leurs clavicules, si-
ils le lisent. Autrement, laissez-les bien réfléchir pour dire ou était la succession
d’Aaron, et ou Aaron a succédé à Moïse PBSL. N’était-il pas durant la vie de Moïse
PBSL, et non pas après la mort de Moïse PBSL, puisque Aaron est mort avant
Moïse PBSL ?
Et la mission d’Aaron PBSL était dans la période durant laquelle Moïse
PBSL était absent. Et c’est clair et évident dans le Coran, mais juste pour ceux qui
ont les cœurs pour réfléchir et méditer.
Cependant, il était le successeur de Moïse PBSL et celui envoyé avant Moïse
PBSl dans la terre du premier message de Moïse (Egypte) :

10. § Et lorsque ton Seigneur appela Moïse : « Rends-toi auprès du peuple


injuste,
11. [auprès du] peuple de Pharaon » ne craindront-ils pas (Allah) ?
12. Il dit : « Seigneur, je crains qu’ils ne me traitent de menteur ;
13. que ma poitrine ne se serre, et que ma langue ne soit embarrassée : Envoi
donc Aaron.
14. Ils ont un crime à me reprocher ; je crains donc qu’ils ne me tuent »
15. Mais [Allah lui] dit : « Jamais ! Allez tous deux avec nos prodiges, nous
resterons avec vous et vous écouterons.
16. Rendez-vous donc tous deux auprès de Pharaon, puis dites : « Nous
sommes les messagers du Seigneur de l’univers. » §
- Sourate Ash-Shuara (Les poètes) 26.
Et il est connu que ces mots d’Allah envers Moïse PBSL sont venus avant qu’il est
atteint la terre du message, qui est l’Egypte. Et Moïse PBSL avait demandé à Allah
d’envoyer son frère Aaron PBSL avec lui et Allah avait répondu à sa dua comme il
est claire provenant des versets, depuis qu’Allah a envoyé Aaron PBSl le successeur,
juste comme il a envoyé Moïse PBSL.
Et Aaron était le successeur envoyé dans la terre du message qui est l’Egypte,
avant que Moïse PBSL ne l’atteigne. Et il était le successeur de Moïse PBSL quand
il [Moïse] est allé parler à Allah PBSL :

142. § Et Nous donnâmes à Moïse rendez-vous pendant trente nuits, et


Nous les complétâmes par dix, de sorte que le temps fixé par son Seigneur se
termina au bout de quarante nuits, Et Moïse dit à Aaron son frère : « Remplace-moi
auprès de mon peuple, et agis en bien, et ne suis pas le sentier des corrupteurs ». §
- Sourate Al-Araf (Le mur) 7.

Et Aaron PBSL était le successeur de Moïse PBSL quand lui et Joshua sont allés
pour apprendre du Serviteur Vertueux.

60. (Rappelle-toi) quand Moïse dit à son valet: «Je n’arrêterai pas avant
d’avoir atteint la jonction des deux mers, dussé-je marcher de longues
années».

Moïse PBSL est très concerné à propos de ce voyage.


Cette rencontre est d’une grande importance pour Moïse PBSL comme il a
décidé, soit il trouvait le Serviteur Vertueux, soit il resterait à sa recherche jusqu’à
périr.
La préoccupation principale de Moïse PBSL concernant ce voyage nous
révèle l’importance de Moïse PBSL sur la rencontre du Serviteur Vertueux, et de
l’importance pour Moïse PBSL du savoir que Moïse PBSL recherche par cette
rencontre.
Un point très important est dans ces mots, pour chaque personne marchant à
travers Allah SWT est que Moïse PBSL est restreint lui-même à seulement deux
choix, qui sont :

PREMIEREMENT, qu’il atteigne la jonction des deux mers.


DEUXIEMENT, qu’il passe des années et des années à sa recherche.

Et si le deuxième choix n’était pas possible, alors il n’aurait pas été judicieux
pour Moïse PBSL de le mentionner comme une option possible, le gardant dans le
même esprit que le premier choix. Ce qu’il veut dire que Moïse PBSL se met en
route pour atteindre la jonction des deux mers, mais qu’il y a une possibilité pour
qu’il ne l’atteigne pas, donc il n’y a aucune garantie pour Moïse PBSL qu’il atteigne
cette jonction. Et pour Moïse PBSL, atteindre la jonction des deux mers dépends
de sa sincérité. Ce qu’il veut dire que le test de Moïse ne commence pas quand il
rencontre le Serviteur Vertueux, mais plutôt, il commence quand Allah le redirige
afin de trouver le Serviteur Vertueux et de le suivre dans l’intention d’apprendre de
lui.
Et cela nous explique clairement que le premier incident de ce voyage est que
Moïse PBSL est passé devant le Serviteur Vertueux, ou la jonction des deux mers, et
l’a dépassé, avant de devoir revenir vers lui, et bien que même le Serviteur Vertueux
connaissait Moïse PBSL et était en train de l’attendre à un endroit précis, mais il ne
s’est pas présenté à lui quand Moïse est passé devant lui, Il a plutôt laissé Moïse
PBSL passé devant lui sans lui parler. Ceci est parce que Moïse PBSL est testé avec
l’importance d’atteindre le Serviteur Vertueux PBSL et de le reconnaître. Et c’est
pourquoi ce verset apparaît,

§ Ils oublièrent leur poisson §,


Qui l’a mené vers le Serviteur Vertueux, Moïse PBSL a dit,

§ Voilà ce que nous cherchions §,

Qui l’a mené vers le Serviteur Vertueux PBSL.


C’était donc la sincérité de Moïse PBSL qui l’a mené au Serviteur Vertueux
PBSL et qui l’a qualifié pour entendre les mots d’Allah, même malgré la perte du
poisson ; sa sincérité qui était apparu clairement auparavant quand il a dit ;

§ « …dussé-je marcher de longues années.» §.

60. § (Rappelle-toi) quand Moïse dit à son valet: «Je n’arrêterai pas avant
d’avoir atteint le confluent des deux mers, dussé-je marcher de longues
années».
61. Puis, lorsque tous deux eurent atteint le confluent, Ils oublièrent leur
poisson qui prit alors librement son chemin dans la mer.
62. Puis, lorsque tous deux eurent dépassé [cet endroit,] il dit à son valet:
«Apporte-nous notre déjeuner: nous avons rencontré de la fatigue dans notre
présent voyage».
63. [Le valet lui] dit: «Quand nous avons pris refuge près du rocher, vois-tu,
j’ai oublié le poisson - le Diable seul m’a fait oublier de (te) le rappeler - et il
a curieusement pris son chemin dans la mer».
64. [Moïse] dit: «Voilà ce que nous cherchions». Puis, ils retournèrent sur
leurs pas, suivant leurs traces.
65. Ils trouvèrent l’un de Nos serviteurs à qui Nous avions donné une grâce,
de Notre part, et à qui Nous avions enseigné une science émanant de Nous.
§

L’objectif de Moïse Pbsl était la jonction des deux mers.


Et Moïse Pbsl marche et atteint la jonction des deux mers, à ce moment il ne
remarque pas qu’il est arrivé, alors il passe devant lui puis retourne vers lui.
Le fait que l’objectif de Moïse Pbsl soit la jonction de deux mers et le fait
qu’il ait manqué cet objectif montre le besoin de réfléchir, car vous ne rater pas, par
exemple, la jonction du Tigre et de l’Euphrate si vous descendez ou remonter l’un
des deux, alors comment Moïse et Joshua bin Noon Pbse ont pu rater la jonction
des deux mers si ce n’était qu’un endroit et une jonction de deux rivières ? Et
comment ont-ils pu laisser échapper le fait qu’ils aient atteint la jonction des deux
mers, alors même qu’ils sont infaillibles ?
Par conséquent, cela doit être ce que Moïse Pbsl recherchait provenant de la
jonction des deux mers, et quelque chose qui ne peut être manqué, et ce n’est pas
juste une jonction de deux rivières. Plutôt, cela doit être celui qui néglige et qui ne
mérite pas la description d’être faible en termes de sa perception ou d’être insensé.
Et la vérité est que c’est la plus faible chose à dire concernant une personne qui
néglige et passe à côté d’une certaine jonction de deux rivières qui était ce qu’il
recherchait, et qu’il est faible en termes de sa perception.
Pour cette raison, la jonction des deux mers ne peut être un certain endroit,
autrement la négligence de Moïse Pbsl de la jonction des deux mers aurait
discrédité sa perception autant que son infaillibilité. Et il doit être cet observateur,
commémorateur, et initialement connaisseur de la jonction des deux mers qui
requière un haut degré de sincérité, et d’infaillibilité (qui résulte de sa sincérité),
plus haut que le degré de sincérité et d’infaillibilité de Moïses Pbsl (qui est le
résultat de sa sincérité). Ceci dans le but de la surveillance par Moïse Pbsl et Joshua
Pbsl sur cette question, que Allah a chargé Moïse Pbsl d’atteindre, et non pas d’être
en opposition avec leurs infaillibilités Pbse.
Plutôt, dans les dires de Moïse,
§ «Je n’arrêterai pas avant d’avoir atteint le confluent des deux mers, dussé-je
marcher de longues années.» §

Il Pbsl a clarifié depuis le départ que cette jonction de deux mers est quelque chose
qui peut être manqué et qui requière un degré élevé de sincérité pour le connaître.
Par conséquent il doit être ce que Moïse Pbsl recherchait de la jonction des deux
mers et non pas une location, mais plutôt était le Serviteur Vertueux, et il était le
premier test de Moïse Pbsl de l’atteindre et de le connaître. Et malgré que Moïse
Pbsl n’as pas réussis à atteindre le Serviteur Vertueux, et le rencontrer initialement,
il n’a pas non plus entièrement échoué en atteignant le Serviteur Vertueux. Plutôt,
il l’a atteint à la fin, et ceci était la première leçon par laquelle Moïse Pbsl a reçu un
enseignement durant ce voyage.
Et pour clarifier un peu plus ce que Moïse Pbsl recherchait de la jonction des
deux mers à cet endroit provenant du Saint Coran, nous devons retourner à un
autre endroit dans le Coran qui a mentionné les deux mers et leurs jonctions, mais
dans une autre voie, qui peut être plus clair et évidente pour ceux qui réfléchissent.
Cet endroit est dans le début de la Sourate Al-Rahman,
Il Swt a dit,

19. Il a donné libre cours aux deux mers pour se rencontrer;


20. Il y a entre elles une barrière qu’elles ne dépassent pas.
21. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous?
22. De ces deux [mers] sortent la perle et le corail.
23. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous?
24. A Lui appartiennent les vaisseaux élevés sur la mer comme des drapeaux.
25. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous?
26. Tout ce qui est sur elle [la terre] doit disparaître,
27. [Seule] subsistera La Face [Wajh] de ton Seigneur, plein de majesté et de
noblesse.

- Sourate Al-Rahman (Le Tout Miséricordieux) 55.

Je ne veux pas expliquer et interpréter ces versets comme les narrations provenant
d’eux [Ahlul Bayt] Pbse, les expliquer et les interpréter sont suffisantes pour les
clarifier ainsi que leurs significations évidentes. Mais je ne dirige uniquement que
celui qui veut les méditer, dans l’intention de connaitre ce qui est voulu d’eux et
provenant d’eux, de lire les dires du Tout-Puissant,

26. § Tout ce qui est sur elle [la terre] doit disparaître,
27. [Seule] subsistera La Face [Wajh] de ton Seigneur, plein de majesté et de
noblesse. §

Alors cela devrait clarifier pour lui que toute chose avant ces deux versets est une
élaboration de la Face d’Allah et une mention de la Face d’Allah restant par
l’attribut approprié pour être le restant de la Face d’Allah, qui est la
CONNAISSANCE. Et je ne crois pas que c’est une chose caché que l’eau et la mer
dans le Royaume des Cieux sont la connaissance. Je ne crois pas non plus que le
restant de la connaissance de ceux qui sont connaisseurs dans cette vie même après
qu’ils partent, soit une chose cachée, plutôt il reste même après la disparition de
cette vie, et c’est ce que ce verset clarifie et confirme et introduit aux personnes,

26. § Tout ce qui est sur elle [la terre] doit disparaître,
27. [Seule] subsistera La Face [Wajh] de ton Seigneur, plein de majesté et de
noblesse. §

Ce visage par lequel Allah a fait face à la création, qui est la connaissance et
l’intellect pur, Et ceci est l’eau et les deux mers, et ceci est ce qui est venu d’eux et
ce qui s’est écoulé à travers eux, et c’est Muhammad et la descendance de
Muhammad Pbse, et les prophètes et successeurs Pbse, et les supporters d’Allah
Swt.
Comme pour les narrations qui ont été clarifiées que les deux mers sont Ali et
Fatima, et tout ce qui vient d’eux ou qui s’écoule à travers eux sont les Imams et les
Mahdis Pbse, elles sont nombreuses comme :
- D’Abu Abdullah Pbsl en ce qu’Allah Swt a dit :

§ Il a uni les deux mers qui se rencontre – Il y a une barrière entre eux. Qui ne
s’empiète pas §, il a dit, « Ali et Fatima sont deux mers profondes, pas un des deux
n’empiète sur l’autre, » § Les perles et le corail viennent tous deux, d’eux §, il a dit,
« Al-Hassan et Al-Hussein Pbse. » (Tafseer Al-Qummi Vol.2 Page 244.)
- D’Ali bin Ibrahim en ce qu’Allah Swt a dit, § Il a uni
les deux mers qui se rencontrent § Il a dit,

Ils sont le Prince des Croyants et Fatima Pbse, § Les perles et le corail
viennent tous deux, d’eux. §, Al-Hassan et Al-Hussein Pbse. Et de ce que
Allah Swt a dit, § Et a Lui appartiennent les vaisseaux élevés dans les mers
comme des drapeaux. §, C’est ce que Al-Khansa a dit en lamentant son frère,
Sakhr. (Tafseer Al-Qummi Vol.2 Page 344.)

- Et de ceux qui ne sont pas sur le chemin de la


descendance de Muhammad Pbse : Al-Thalabi a narré
l’interprétation de ce que le Tout-Puissant a dit,

§ Les perles et le corail viennent tous deux, d’eux. § Sufyyan Al-Thori a dit, « Ils
sont Fatima et Ali Pbse, » § Les perles et le corail viennent tous les deux, d’eux. § Il
a dit, « Al-Hassan et Al-Hussein Pbse. »
Al-Thalabi a dit, « Et ceci a été rapporté de Saeed bin Jubeir, et il a dit, ‘§ Il y
a une barrière entre eux § Muhammad Pbsesf.’ » (Al-Burhan Vol 27 Chapitre 7
Page 389.)

- Et de Jaber venant d’Abu Abdullah Pbsl a dit en ce


qu’Allah Swt a dit,

§ Il a uni les deux mers qui se rencontre. §, Il a dit, « Ali et Fatima, » § Il y a


une barrière entre eux. Ils ne s’empiètent pas §, « Ni Ali empiète sur Fatima
et ni Fatima n’empiète sur Ali, » § Les perles et le corail viennent tous deux,
d’eux. §, « Al-Hassan et Al-Hussein Pbse. » (Bihar Al-Anwar Vol 24 Page 97.
Al-Burhan Vol 27 Chapitre 7 Page 387. Taweel Al-Ayat Vol 2 Page 635.)

- Et le Messager d’Allah Pbslesf avait l’habitude de les


saluer tous ensemble, il Pbslesf disait,
Bienvenue, deux mers qui se rencontre et les deux étoiles qui s’y joignent.

Et il y en a pleins d’autres. Se référer à l’Annexe 1.


Maintenant, il est clair venant de la méditation des versets et venant des
narrations de Muhammad et de sa descendance Pbse que ces deux mers sont Ali et
Fatima Pbse et le résultat de cette rencontre est les Imams et les Mahdis Pbse.
Par conséquent, qu’est ce qui résulte de leur rencontre Pbse ou la jonction
des deux mers qui est dans les termes d’Allah,

§ (Rappelle-toi) quand Moïse dit à son valet: «Je n’arrêterai pas avant d’avoir atteint
le confluent des deux mers, dussé-je marcher de longues années». §

Est un être humain, et il est de la descendance de Muhammad Pbse et de la lignée


d’Ali et Fatima Pbse. Et ceci n’empêche pas l’existence de la jonction des deux mers
(rivière) où Moïse trouve la vraie jonction des deux mers qu’il recherchait. Et à cet
endroit, il y a aussi un signe reconnu par son peuple.

MISE EN GARDE

Ceux qui croient au Coran, laissez les réfléchir et méditer ces versets, alors ils
pourraient être guidés :
19. § Il a donné libre cours aux deux mers pour se rencontrer;
20. il y a entre elles une barrière qu’elles ne dépassent pas.
21. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous?
22. De ces deux [mers] sortent la perle et le corail.
23. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous?
24. A Lui appartiennent les vaisseaux élevés sur la mer comme des drapeaux.
25. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous?
26. Tout ce qui est sur elle [la terre] doit disparaître,
27. [Seule] subsistera La Face [Wajh] de ton Seigneur, plein de majesté et de
noblesse. §

- Sourate Al-Rahman (Le Tout Miséricordieux) 55.

Ces versets sont suffisants pour prouver l’allégeance d’Ali et ses enfants Pbse sur les
Imams et les Mahdis Pbse,
PREMIEREMENT, L’interprétation des deux mers, les perles et le corail est
qu’ils sont Ali et Fatima Pbse, et Al-Hassan et Al-Hussein Pbse comme nous avons
vu.
DEUXIEMENT, Nous avons peut-être prêté attention à ce que l’Imam Pbsl
a indiqué dans la narration par Al-Qummi [dans l’interprétation de ce verset],
§ A Lui appartiennent les vaisseaux élevés sur la mer comme des drapeaux. §

L’Imam Pbsl a dit,

C’est exactement comme quand Al-Khansaa a dit dans l’éloge de son frère
Sakhir, en quoi il était parfaitement connu comment elle a décrit son frère
Sakhir et comment elle le comparait a un drapeau, «Et Sakhir que les guides
prennent comme leader… comme si il était un drapeau dont la tête est en
feu. »

Ceci veut dire que ces vaisseaux élevés dans la mer comme des drapeaux sont des
hommes et ils sont les Imams et les Mahdis Pbse, et la mer est Ali pbsl et Fatima
Pbse.
TROISIEMEMENT, Allah Swt a nommé ceci (les deux mers, perles, corail
et vaisseaux élevés dans la mer comme des drapeaux) la Face de ton Seigneur, après
qu’Il ait fini de les compter directement.

26. Tout ce qui est sur elle [la terre] doit disparaître,
27. [Seule] subsistera La Face [Wajh] de ton Seigneur, plein de majesté et de
noblesse. §

Par conséquent, l’importance a été rendu claire. Ils Pbse sont la face d’Allah ici dans
ces versets. Ali ibn Al-Hussein Pbsl a dit,

Nous sommes la Face par laquelle Allah Swt est approché. (Al-Qummi
Vol 2 Page 323, Al-Burhan Vol 27 Chapitre 7 Page 390.)

Et quiconque se retourne sur cette interprétation ne doit trouver rien d’autre


que la confusion et l’ignorance. Et la signification de ils sont la Face d’Allah est que
c’est par eux qu’Allah est connu, comme Il est connu par la face avec laquelle Il a
choisi. Donc ils sont les successeurs d’Allah. Alors qui autorise la création à
connaitre Allah ? Et qui apprends le monothéisme à la création ?
Ils sont les successeurs d’Allah. Et c’est Adam Pbsl, le premier successeur
d’Allah sur Sa terre, qui a commencé sa mission en apprenant aux anges et les
autoriser à connaître les noms d’Allah, comme leurs noms sont les noms d’Allah par
lesquels ils ont été créés,

33. Il dit: «Ô Adam, informes-les de ces noms;» Puis quand celui-ci les eut
informés de ces noms, Allah dit: «Ne vous ai-Je pas dit que Je connais les
mystères des cieux et de la terre, et que Je sais ce que vous divulguez et ce que
vous cachez?»

- Sourate Al-Baqara (La Vache) 2.


61. § Puis, lorsque tous deux eurent atteint le confluent, Ils oublièrent leur
poisson qui prit alors librement son chemin dans la mer.
62. Puis, lorsque tous deux eurent dépassé [cet endroit,] il dit à son valet:
«Apporte-nous notre déjeuner: nous avons rencontré de la fatigue dans notre
présent voyage».
63. [Le valet lui] dit: «Quand nous avons pris refuge près du rocher, vois-tu,
j’ai oublié le poisson - le Diable seul m’a fait oublier de (te) le rappeler - et il
a curieusement pris son chemin dans la mer». §

Joshua PBSL est le successeur de Moïse PBSL et il est celui qui dirige les enfants
d’Israël en entrant dans la Terre Sainte après la mort de Moïses PBSL :

Dans le Coran :

23. § Deux hommes d’entre ceux qui craignaient Allah et qui étaient comblés
par Lui de bienfaits dirent: «Entrez chez eux par la porte; puis quand vous y
serez entrés, vous serez sans doute les dominants. Et c’est en Allah qu’il faut
avoir confiance, si vous êtes croyants». §
- Sourate Al-Maeda (La Table Servit) 5.

Et un de ces deux hommes est Joshua bin Noon PBSL et il est le meilleur de deux
car il dirige les enfants d’Israël en entrant dans la Terre Sainte après Moïse PBSL et
il est le successeur de Moïse PBSL.

Dans les Narrations :


Abu Abdullah PBSL a dit,

Moïse PBSL a transmit a Joshua bin Noon. (Al-Kafi Vol.1 Page 293)

Salim a dit qu’Ammar Al-Sabati a dit qu’il a demandé à Abu Abdullah PBSL quel
était le rang des Imams,

Alors il PBSL a dit, « Comme le rang de Thul Qarnain, et comme le rang de


Joshua, et comme le rang d’Asif, le compagnon de Salomon. » Ammar a demandé,
« Et par quoi régnez-vous ? » Alors il PBSL a dit, « Par la loi d’Allah, la loi de la
descendance de David, et par la loi de Muhammad PBSLESD. Et le Saint Esprit est
celui qui nous laisse la recevoir. » (Al-Kafi Vol.1 Page 398)

Ibn Mahboob a raconté qu’Abu Hamza a dit qu’Abu Jafar PBSL a dit,

Quand le Prince des Croyants PBSL est mort, Al-Hassan bin Ali PBSL se
tenait debout dans la mosquée de Kufah, il a prié Allah et prié sur le
Prophète PBSL, puis il a dit, « O peuple, cette nuit est mort un homme
comme aucun homme ne l’a précédé parmi les précédents et comme aucun
homme qui ne pourra l’atteindre parmi les prochains, comme il était le
possesseur de la bannière du Messager d’Allah, Gabriel était à sa droite, et
Michael était à sa gauche. Il n’a jamais faibli ou vaciller jusqu’à ce qu’Allah
lui accord l’ouverture. Je jure par Allah qu’il n’a rien laisser hormis 700
dirhams qui était l’excès au-delà de son don. Il voulait acheter un serviteur
avec cet argent pour sa famille. Et je jure par Allah qu’il est mort dans la nuit
par laquelle Joshua bin Noon, le successeur de Moïse, est mort. » (Al-Kafi
Vol.1 Page 457)

Dans une longue narration venant d’Ali bin Ibrahim, venant de son père par Al-
Hassan bin Mahboob, venant de Muhammad bin Al-Futheil, ve,a,t d’Abu Hamza,
venant de l’Imam Abu Jafar PBSL,
Il PBSL a dit, « Allah Swt a confié à Adam PBSL de ne pas aller près de cet
arbre, alors quand le moment est venu par lequel Allah savait qu’il voulait manger
de celui-ci, il [Adam] a oublié et a mangé de son fruit. Et c’est les dires d’Allah Swt,
§ Et Nous en vérité avons confié à Adam avant, mais il a oublié et nous ne l’avons
pas trouvé d’être d’une habilité intense § Alors quand Adam PBSL a mangé du fruit
venant de cet arbre, il est retombé sur la terre »…jusqu’à ce qu’il PBSL ai dit,
« Alors quand la Torah est descendu sur Moïse PBSL, il a donné les bonnes œuvres
de Muhammad PBSLESD, et il y avait des prophètes entre Josephe et Moïse. Et le
successeur de Moïse, Joshua bin Noon PBSL, et il est son servant qu’Allah Swt a
mentionné dans Son livre » (Al-Kafi Vol.8 Page 114-117)

Dans la Torah :

1 Après la mort de Moïse, serviteur de l’Eternel, l’Eternel dit à Josué, fils de Nin,
serviteur de Moïse :
2 Moïse, mon serviteur, est mort ; maintenant, lève-toi, passe ce Jourdain, toi et
tout ce peuple, pour entrer dans le pays que je donne aux enfants d’Israël.
3 Tout lieu que foulera la plante de votre pied, je vous le donne, comme je l’ai dit à
Moïse.
4 Vous aurez pour territoire depuis le désert et le Liban jusqu’au grand fleuve, le
fleuve de l’Euphrate, tout le pays des Hétiens, et jusqu’à la grande mer vers le soleil
couchant.
5 Nul ne tiendra devant toi, tant que tu vivras. Je serai avec toi, comme j’ai été avec
Moïse ; je ne te délaisserai point, je ne t’abandonnerai point.
6 Fortifie-toi et prends courage, car c’est toi qui mettras ce peuple en possession du
pays que j’ai juré à leurs pères de leur donner.
7 Fortifie-toi seulement et aie bon courage, en agissant fidèlement selon toute la loi
que Moïse, mon serviteur t’a prescrite, ne t’en détourne ni a à droite ni à gauche,
afin de réussir dans tout ce que tu entreprendras.
8 Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche ; médite-le jour et nuit, pour
agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit ; car c’est alors que tu auras du succès
dans tes entreprise ; c’est alors que tu réussiras.
9 Ne t’ai-je pas donné cet ordre : Fortifie-toi et prends courage ? Ne t’effraie point
et ne t’épouvante point, car l’Eternel, ton Dieu est avec toi dans tout ce que tu
entreprendras.
10 Josué donna cet ordre aux officiers du peuple :
11 Parcourez le camp, et voici ce que vous commanderez au peuple : Préparez-vous
des provisions, car dans trois jours vous passerez ce Jourdain pour aller conquérir le
pays dont l’Eternel, votre Dieu, vous donne la possession.
12 Josué dit aux Rubénites, aux Gadites et à la demi-tribu de Manassé :
13 Rappelez-vous ce que vous a prescrit Moïse, serviteur de l’Eternel, quand il a
dit : L’Eternel, votre Dieu, vous a accordé du repos, et vous a donné ce pays.
14 Vos femmes, vos petits-enfants et vos troupeaux resteront dans le pays que vous
a donné Moïse de ce côté-ci du Jourdain ; mais vous tous, hommes vaillants, vous
passerez en armes devant vos frères, et vous les aiderez,
15 jusqu’à ce que l’Eternel ait accordé du repose à vos frères comme à vous, et qu’ils
soient aussi en possession du pays que l’Eternel, votre Dieu, leur donne. Puis vous
reviendrez prendre possession du pays qui est votre propriété, et que vous a donné
Moïse, serviteur de l’Eternel, de ce côté-ci du Jourdain, vers le soleil levant.
16 Ils répondirent à Josué, en disant : Nous ferons tout ce que tu nous as ordonné,
et nous irons partout où tu nous enverras.
17 Nous t’obéirons entièrement, comme nous avons obéi à Moïse, Veuille
seulement l’Eternel, ton Dieu, être avec toi, comme il a été avec Moïse !
18 Tout homme qui sera rebelle à ton ordre, et qui n’obéira pas à tout ce que tu lui
commanderas, sera puni de mort, Fortifie-toi seulement, et prends courage !

Pour cette raison, Joshua PBSL est le successeur de Moïse PBSL et il est infaillible,
malgré que,

§ [Le valet lui] dit: «Quand nous avons pris refuge près du rocher, vois-tu,
j’ai oublié le poisson - le Diable seul m’a fait oublier de (te) le rappeler - et il
a curieusement pris son chemin dans la mer». §
Donc il a oublié le poisson comme indiqué dans le Coran, mais cet oubli ne l’enlève
pas du cercle de l’infaillibilité, même si cela s’est produit à cause du défaut de
l’obscurité (Satan) qui est présent dans la page de Joshua PBSL, il est définitivement
tombé avec la volonté et le désire d’Allah. Et quand la volonté et le désire d’Allah
était de faire Joshua PBSL un infaillible, cet oubli ne devrait pas avoir d’effet
négatif. Il serait plutôt le contraire. Allah Swt, Il est celui qui remplace les fautes par
des vertus par Sa Magnanimité et Sa Générosité, en souhaitant retourner cet
incident qui s’est produit à cause de Satan (l’obscurité) par le bien, par des
bénédictions, et un résultat vertueux par lequel il aurait été conduit à être la raison
pour connaitre le Serviteur Vertueux et l’atteindre, et c’était l’objectif par lequel
Moïse PBSL avait demandé,

21. § …Et Allah est souverain en Son Commandement: mais la plupart des
gens ne savent pas. §

- Sourate Yusuf (Joseph) 12,

Comme pour ce que certaines personnes imaginent, que l’infaillible pourrait ne pas
omettre ou oublier, il est réfuté simplement par le dire de leurs moyens que
l’infaillible est lumière sans obscurité, et c’est faux parce que la lumière sans
obscurité est Allah Swt (La Divinité Ultime). Donc il reste que l’infaillible est
lumière et une imperfection d’obscurité, par laquelle est l’identité de son existence,
et il a un effet sur son agissement. Et comme c’est l’obscurité, cet effet serait l’oubli,
l’omission, et autre que cela qui arrive à celui qui est créé. Mais dans se serviteur
sincère (l’infaillible), l’existence de ces choses est aussi peu que possible et peut-être
tout juste mentionnable dans certaines situations, mais elle reste présente et peut
arriver comme avec l’incident de Joshua PBSL, son oubli.
Et cette obscurité qui a causé l’oubli, est ce qui a été exprimé par Joseph
PBSL et Joshua PBSL pour être Satan,

42. § Et il dit à celui des deux dont il pensait qu’il serait délivré: «Parle de
moi auprès de ton maître». Mais Satan fit qu’il oublia de rappeler (le cas de
Joseph) à son maître. Joseph resta donc en prison quelques années.
-
- Sourate Yusuf (Joseph) 12.

63. § [Le valet lui] dit: «Quand nous avons pris refuge près du rocher, vois-
tu, j’ai oublié le poisson - le Diable seul m’a fait oublier de (te) le rappeler -
et il a curieusement pris son chemin dans la mer». §

- Sourate Al-Kahf (La Caverne) 18.

Et Satan ici veut dire le mal (et le défaut d’obscurité) et il ne veut pas dire Iblis
comme certains l’imaginent, Allah interdit, comme Iblis n’a aucun pouvoir sur
Joshua PBSL et sur ses agissements, parce que Joshua est protéger de l’atteinte de
cet être malicieux et de l’égaré du droit chemin,

27. § sauf à celui qu’Il agrée comme Messager et qu’Il fait précéder et suivre
de gardiens vigilants,
28. afin qu’Il sache s’ils ont bien transmis les messages de leur Seigneur. Il
cerne (de Son savoir) ce qui est avec eux, et dénombre exactement toute
chose. §

- Sourate Al-Jinn (Les Djinns) 72.

Donc l’infaillible est infaillible par autre que lui-même – par Allah Swt – et ce n’est
pas qu’il est infaillible par lui-même ou qu’il se rend lui-même infaillible comme ils
imaginent. Par conséquent l’infaillible est celui qui se cramponne à Allah pour se
refreiner envers ce que Allah Swt a prohibé, donc Allah est celui qui le rend
infaillible parce qu’il est pauvre, incomplet, et parce que son identité est obscurité ;
alors ce n’est pas possible qu’il se suffise a lui-même initialement, de manière
permanente et substantielle. Donc, à aucun moment donné ce défaut d’obscurité a
un effet sur cet être humain sincère, mais l’effet est minuscule et est confronté à la
lumière par laquelle domine la page de l’existence de ce serviteur sincère, donc il [le
défaut d’obscurité] n’a pas d’effet qui rends le serviteur hors de sa guidance ou qui
lui cause d’entrer dans l’égarement.
Ceci est l’infaillibilité dans les mondes supérieurs, que la lumière sur la page
de l’existence de l’infaillible est dans une quantité dominante sur le défaut
d’obscurité dans la page de son existence, alors ce défaut d’obscurité n’a aucun effet
par lequel le rend en dehors de la guidance ou par lequel le fait entrer dans
l’égarement.
Et pour plus de clarification, je dis, la page d’existence d’une personne est
obscurité et lumière. Donc à partir du moment où une personne sait, travail, et
devient sincère, la lumière sur la page de son existence accroit et l’obscurité décroit
jusqu’à ce qu’il devienne un défaut. Et cet effet deviendra minuscule au point qu’il
n’enlèvera pas la personne de la guidance ou de le faire entrer dans l’égarement, et
ceci est l’infaillibilité.
Il devrait être noté qu’Allah Swt n’impute pas l’oubli à Joshua PBSL seul,
mais plutôt à Moïse PBSL aussi,

§ Puis, lorsque tous deux eurent atteint le confluent, Ils oublièrent leur
poisson qui prit alors librement son chemin dans la mer. §

Et ceci est la vérité. Donc si Joshua PBSL avait oublié en considérant qu’il est celui
directement responsable pour s’occuper du poisson, alors Moïse PBSL est aussi
responsable pour cet oubli car il est le leader. Plutôt, la responsabilité de Moïse
PBSL est plus grande, et lui imputer l’oubli est plus juste, et c’est la vérité venant de
la vérité.
Et pour compléter le bénéfice, je convois ce texte venant du livre
Enlightments from the Calls of the Messengers Vol.3 section 1) :

42. § Et il dit (Joseph PBSL) à celui des deux dont il pensait qu’il serait
délivré: «Parle de moi auprès de ton maître» (Et la raison de pourquoi Joseph
considère le raisonnement comme Satan). Mais le Diable fit qu’il oublia de
rappeler (le cas de Joseph) à son maître. (Donc le résultat fut) Joseph resta
donc en prison quelques années. §

- Sourate Yusuf (Joseph) 12.


Et ce Satan (qui veut dire le mal) est l’obscurité par laquelle aucune création n’est
libre comme la lumière sans obscurité à l’intérieur est Allah Swt. Et bien que même
cet obscurité est minime dans le saint, la lumière possédée par les entités des
prophètes, il existe et a un effet sur leurs agissements PBSE, et c’est pourquoi ils ont
besoin de l’infaillibilité venant d’Allah.

27. § sauf à celui qu’Il agrée comme Messager et qu’Il fait précéder et suivre
de gardiens vigilants,
28. afin qu’Il sache s’ils ont bien transmis les messages de leur Seigneur. Il
cerne (de Son savoir) ce qui est avec eux, et dénombre exactement toute
chose. §

- Sourate Al-Jinn (Les Djinns) 72.

Si ce n’était pas pour cette obscurité, ils n’auraient pas besoin de l’infaillibilité. Et
quiconque croit autrement, les rangent au niveau d’Allah Swt, loué soit-Il, Il est au-
dessus de ce qu’ils Lui associent. Cette exagération en les exaltant PBSE, jusqu’à ce
que certains ignorants de la vérité les élèvent au rang d’être de la lumière sans
obscurité à l’intérieur, ceci est du shirk (association) et quiconque croit en ce shirk a
péché. Aussi, quiconque dénigre leurs infaillibilités, droits, et rangs mécroit dans
leurs droits et a pêché. Et Allah Swt a clarifié l’effet de cette obscurité dans le voyage
des prophètes dans de nombreux endroits, Il Swt a dit,

63. [Le valet lui] dit: «Quand nous avons pris refuge près du rocher, vois-tu,
j’ai oublié le poisson - le Diable seul m’a fait oublier de (te) le rappeler - et il
a curieusement pris son chemin dans la mer».

- Sourate Al-Kahf (La Caverne) 18.

Et celuis qui oubli et celui à qui Satan a fait oublier est le servant de Moïse PBSL et
il est Joshua bin Noon, un prophète des prophètes des enfants d’Israël, et le
successeur de Moïse PBSL qui a ouvert la Terre Sainte. Maintenant, il doit être
noté qu’Allah Swt a fait des prophètes la mise au point de Sa considération, alors,
même ce qui se produit de cette obscurité, sera éventuellement un facteur qui les
fait atteindre [leur objectif] :

§ et il a curieusement pris son chemin dans la mer». §

Alors oublier le poisson est devenu un facteur qui les mène vers le bien informé
PBSL,

64. § [Moïse] dit: «Voilà ce que nous cherchions». Puis, ils retournèrent sur
leurs pas, suivant leurs traces. §
- Sourate Al-Kahf (La Caverne) 18.

Ou cela leur fait accroitre leurs savoirs,

24. § Il [David] dit: «Il a été certes injuste envers toi en demandant de
joindre ta brebis à ses brebis». Beaucoup de gens transgressent les droits de
leurs associés, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres -
cependant ils sont bien rares -. Et David pensa alors que Nous l’avions mis à
l’épreuve. Il demanda donc pardon à son Seigneur et tomba prosterné et se
repentit. §

- Sourate Sad (Sad) 38.

Alors après que David PBSL ai appris de cet incident qu’il ne doit pas parler jusqu’à
écouter les deux opposants, Allah Swt lui a dit,

26. § «Ô David, Nous avons fait de toi un calife sur la terre. Juge donc en
toute équité parmi les gens et ne suis pas la passion: sinon elle t’égarera du
sentier d’Allah». Car ceux qui s’égarent du sentier d’Allah auront un dur
châtiment pour avoir oublié le Jour des Comptes. §

- Sourate Sad (Sad) 38.

L’OUBLI

Nous devons savoir comment la mémoire et l’information sont [formées] avec un


humain dans l’intention de savoir ce qu’il résulte d’elles, qui est l’oubli ou
l’omission de ce qui est dans cette mémoire et information ou une partie de ce qui
est en elles.
Une partie de l’information de l’humain vient de ce monde physique à
travers la vue et l’audition par exemple. Et certaines viennent du Royaume
Supérieur des Cieux, et l’exemple de ce qui provient d’en haut est l’inspiration aux
prophètes PBSE et les vraies visions.
Et cette information est imprimée sur la page de l’humain, ou vous pouvez
l’appeler la place de la mémoire ou de l’information, et il est dans l’âme humaine
(l’esprit) et non dans le corps comme certaines personnes l’imaginent en pensant
que c’est dans le cerveau. Plutôt le cerveau est exactement comme un fax ou un
téléphone, ce n’est pas l’endroit de sauvegarde permanente ou de l’information,
mais plutôt c’est un dispositif qui transfert l’information depuis ceci, et vers
l’existence de l’homme dans ce monde physique.
Et cette information, aussi longtemps que cette personne est dans ce monde,
continue d’accroitre. Par exemple, ce que vous voyez avec vos yeux et réalisez, ce
que vous entendez avec vos oreilles, et ce que vous lisez sont de l’information que
s’accumule dans votre âme humaine, et se rappeler est l’extraction d’information en
la présentant à l’humain dans ce monde quand il le désire.
Comme pour ce qui affecte ce rappel, ou la collecte d’une information et son
extraction qui viennent de la mémoire, elles sont plusieurs choses, certaines d’entre
elles sont :
Premièrement, la quantité d’information. Et l’effet de la quantité
d’information sur le rappel est clair venant de la réalité dans laquelle nous vivons.
Par exemple, l’habilité de l’enfant à mémoriser est plus grande que l’habilité des
adultes. Et mémorisez n’est rien d’autre que se rappeler de l’information. Et la
raison que l’habilité de l’enfant à mémoriser est supérieur est parce que sa mémoire
est presque libre de toute information quand il commence à se rappeler.
Cependant, sa quantité d’information qui est accumulée au fil du temps est sous
contrôle au commencement donc il serait facile de la ressortir et d’atteindre
l’information, au contraire de l’adulte qui a une quantité massive d’information
accumulée qu’il est difficile de contrôler. Et pour démontrer le problème de la
quantité d’information un peu plus, je dis, que si vous avez quelque chose que vous
cherchez, il serait plus simple de le trouver si vous étiez en train de chercher parmi
dix choses plutôt que parmi une centaine.
Deuxièmement, la qualité ou le type d’information, car la simple
information n’est pas comme l’information complexe, et la seconde peut être placée
dans la mémoire de manière désorganisée ou aléatoire en tant que résultat
incomplet de sa compréhension. Par conséquent, il sera plus difficile de s’en
rappeler ou de l’extraire dans une forme correcte ou avec toutes ses composantes et
exigences. Plutôt, même en la percevant et la plaçant dans une forme organisée et
exacte, s’en rappeler est toujours plus difficile qu’une simple information. C’est
parce que pour se souvenir, cela requière de se rappeler de toutes les composantes.
Troisièment, le corps. Et c’est un voile qui affecte l’habilitée d’une personne
à se souvenir, et c’est comme une couverture sur l’information. Et cette couverture
devient plus épaisse plus il y a d’occupation avec lui [le corps], dans l’intention de
lui fournir ses désirs, et de repousser ce dont il ne désire pas. Et il allège comme une
couverture sur l’information chaque fois qu’il [le corps] est négligé pour calculer la
concentration d’information, mais aucune importance combien il est négligé, ce
qu’il reste est une couverture avec un effet, autant que certaines choses sont
nécessaire, comme manger pour la force.
Quatrièment, la lumière et l’obscurité dans l’âme de l’humain, autant que la
lumière accroît, autant l’habilité à se rappeler augmente, et autant la lumière décroit
et l’obscurité augmente, autant l’habilité à se souvenir diminue. Pour cela, Joshué le
pur prophète PBSL, ce dont nous attendons de lui, autre que de l’accuser lui-même
de négligence et d’inattention,

§ [Le valet lui] dit: «Quand nous avons pris refuge près du rocher, vois-tu,
j’ai oublié le poisson - le Diable seul m’a fait oublier de (te) le rappeler - et il
a curieusement pris son chemin dans la mer». §,

Ce qui veut dire l’obscurité.


Cinquièmement, le cerveau, considérant qu’il est le dispositif de transmission
cers et venant de ce monde ; par conséquent il affecte grandement la question du
souvenir. Par exemple, il corrige l’ensemble du débit sanguin à l’intérieur de lui-
même et l’atteinte adéquate des nutriments vers lui afin d’être plus efficace. La
survenue d'un trouble ou d'une maladie en-lui peut conduire à la perte de la
capacité de se souvenir totalement ou partiellement, temporairement ou de façon
permanente.
Et il y a aussi une chose qui doit être notée, qui est que l’information doit
être vraiment acquise. Ce qui veut dire que l’humain soit destiné à l’acquérir, et non
que ce soit juste passé par ses oreilles sans qu’il est écouté, plutôt il l’entend sans
prêter attention. C’est comme si il avait passé un endroit et vu quelque chose mais
n’a pas prêté attention afin de percevoir les détails de ce qu’il avait vu. Ceci ne
tombe pas sous l’importance du souvenir car pour entreprendre avec, il n’acquière
pas l’information dans l’intention de s’en rappeler, et quiconque omet ceci, il n’est
pas décrit comme ayant oublié.
Ces choses que j’ai mentionnées ont une relation directe au souvenir,
négativement ou positivement. Mais de manière courante, avec un humain
particulier, rien de tout cela n’a un effet similaire en quantité ou en direction.
Par exemple, la préoccupation avec le corps, qui affecte négativement
l’habilité humaine de se rappeler de l’information venant du Royaume des Cieux
aussi bien que de s’en rappeler par la suite, peut être réunit en une personne avec
l’accroissement de lumière dans la page de son existence humaine, qui affecte
positivement l’habilité humaine à se rappeler de l’information autant qu’il s’en
souvient. Aussi la quantité de cette préoccupation, et la quantité de cette lumière,
sont ensemble une équation de rappel. (Un exemple de ceci est une vertueux,
adorant comme un bon croyant, mais il remplit parfois son estomac avec de la
nourriture. Donc la lumière qu’il a acquise venant de sa croyance et de son
adoration à un effet positif, et plus accroit l’adoration, plus augmente la lumière.
Donc la chose n’est pas fixée à un certain niveau. Autrement le fait qu’il remplit son
estomac avec de la nourriture à certains moments devrait affecter négativement ses
souvenirs, et plus ces choses se produisent souvent, plus l’effet négative augmente.
Et plus il remplit son estomac, plus l’effet négatif accroit aussi.)
Ainsi, le fait de se rappeler est une équation qui a un nombre de variables qui
inclut les cinq mentionnées précédemment. Et il est très difficile, plutôt
habituellement impossible, de connaître le résultat de cette équation à travers la
connaissance de la valeur réelle ou approximative, pour connaitre une ou deux de
ces variables. Plutôt la valeur de chaque variable dans cette équation doit être
connue dans l’intention de se faire une idée du résultat final. Ce qui veut dire que
nous ne pouvons juger un croyant vertueux comme ayant un degré élevé de
souvenir uniquement à cause de notre connaissance qu’il est un croyant vertueux,
ou que nous jugions un mécréant corrupteur comme ayant un faible degré de
souvenir seulement parce qu’il est un mécréant corrupteur. Donc il est possible
qu’un humain soit un mécréant, et la valeur de sa variable de lumière est cinq
pourcent par exemple, mais ses autres variables ont un haut degré en la faveur de
souvenir. Par conséquent, un humain mécréant a achevé une valeur élevé dans
l’équation de souvenir, et c’est par conséquent un homme avec une habilité
supérieur de se rappeler en dépit du fait qu’il est un mécréant.
Et la chose importante que nous devons noter et percevoir avec précision est
qu’aucune création ne peut achever et acquérir une valeur totale et complète de
cette équation comme c’est son degré de souvenir qui serait décrit comme étant de
cent pourcent. La raison est que la création ne peut achever une valeur de cent
pourcent dans toutes les variables. Prenez la variable de la lumière par exemple ; si il
est supposé qu’une création achève cent pourcent en elle, ceci voudrait dire que
cette création est lumière sans obscurité dedans et ceci est impossible car la lumière
sans obscurité à l’intérieur est Allah SWT. (Abu Abdullah PBSL a dit, « Allah est le
savoir sans ignorance, la vie sans mort, et la lumière sans obscurité. » Et Younes bin
Abdul-Rahman a dit, « J’ai dit à l’Imam Abu Al-Hassan Al-Retha PBSL que nous
avons raconté qu’Allah est le savoir sans ignorance, la vie sans la mort, et la lumière
sans obscurité, alors il PBSL a dit, ‘’ C’est ce qu’Il est.’’ » Al-Tawhid par Al-Sadooq
page 137.)
Par cela est montré et rendu clair qu’il n’y a aucune création qui achève cent
pourcent dans l’équation du souvenir, comme c’est son souvenir qui est décrit pour
être total et complet, et par conséquent son omission et son oubli serait équivalent à
zéro, signifiant qu’il n’oublie pas ou n’omet pas. Et Allah SWT ne peut créer une
création dont le souvenir est de cent pourcent ou dont l’omission et l’oublie sont
zéro. Ce n’est pas parce qu’Allah SWT est incapable de le faire, et ce n’est pas une
question de capacité, mais plutôt parce que c’est impossible et cela voudrait dire que
l’Ultime Divinité est nombreuse, alors qu’Allah est grandement au-dessus de cela.

62. § Puis, lorsque tous deux eurent dépassé [cet endroit,] il dit à son valet:
«Apporte-nous notre déjeuner: nous avons rencontré de la fatigue dans notre
présent voyage».
63. [Le valet lui] dit: «Quand nous avons pris refuge près du rocher, vois-tu,
j’ai oublié le poisson - le Diable seul m’a fait oublier de (te) le rappeler - et il
a curieusement pris son chemin dans la mer».
64. [Moïse] dit: «Voilà ce que nous cherchions». Puis, ils retournèrent sur
leurs pas, suivant leurs traces. §

La perte du poisson près du rocher était un signe d’Allah SWT à travers lequel
Moïse PBSL a été alerté qu’il avait dépassé l’objectif. Et il n’était pas originellement
un signe pour Moïse PBSL, signifiant que Moïse ne savait pas que sa perte du
poisson était un indicateur du Serviteur Vertueux ; autrement il n’aurait pas
demandé à Joshué de lui apporter le poisson pour le manger en tant que nourriture.
Donc comment quelqu’un peut raisonnablement penser que Moïse PBSL voulait
manger le signe qui l’aurait guidé au but sachant que c’est un signe qui lui est
apporté par celui-ci, et surtout considérant qu’il est commandé par Allah
d’atteindre le Serviteur Vertueux et de le suivre. Comme ce que Moïse PBSL a dit,

§ [Moïse] dit: «Voilà ce que nous cherchions». Puis, ils retournèrent sur leurs
pas, suivant leurs traces. §

Par ceci il dit que le Serviteur Vertueux qu’ils ont vu au rocher.


Et la question est la suivante, donc quiconque a des oreilles pour entendre
alors laissez le écouter, et quiconque a un cœur pour comprendre, laissez le
comprendre : Allah SWT parle à travers toute chose mais les gens sont négligent, se
tournant vers eux-mêmes et leurs désirs, donc la voie pour les mots d’Allah SWT
avec les prophètes et pas seulement à travers l’inspiration ou au travers de les faire
entendre des articulation dans leurs oreilles ou signifiant dans leurs cœurs, mais
plutôt il y a la plus grande voie qui est (Je ne vois rien à moins que je vois Allah
avec, avant, et après elle). Et donc quand Moïse PBSL a découvert qu’ils avaient
perdu le poisson près du rocher, il a su que c’était un signe venant d’Allah SWT,
alors qu’ils étaient en état d’extrême fatigue et de faim,

§ il dit à son valet: «Apporte-nous notre déjeuner: nous avons rencontré de la


fatigue dans notre présent voyage». §
Donc pourquoi la volonté du Seigneur Compatissant, et Miséricordieux ici aurait
été qu’ils perdent leur poisson ? C’est quand Moïse PBSL a su ce qu’Allah voulait
lui dire, et il a entendu les mots d’Allah dans cet incident qui était que votre
nourriture par laquelle vous êtes venu demander (le savoir) est là ou vous avez perdu
votre nourriture matérialiste (le poisson),

§ [Moïse] dit: «Voilà ce que nous cherchions». Puis, ils retournèrent sur leurs
pas, suivant leurs traces. §

Moïse PBSL savait que le servant dont il était passé proche près du rocher était le
Serviteur Vertueux dont Moïse PBSL demandait dans l’intention d’apprendre de
lui.
Et comme la perte du poisson était un signe et une preuve de la nourriture de
l’esprit que le Serviteur Vertueux porte, la vie du poisson et la prise de sa propre
course à travers la mer rapidement et d’une manière subtile (pris son chemin à
travers la mer et parti) et aussi par un miracle Divin (dans une étrange façon) – par
lequel un servant a le droit d’être étonné par le fait de ce qu’il voit venant de
l’habilité d’Allah SWT – est aussi un signe et une preuve du Serviteur Vertueux,
parce qu’Allah a redonné la vie au poisson pour être là ou le Serviteur Vertueux
était allongé dans l’intention d’indiquer que le Serviteur Vertueux (la jonction des
deux mers) dont Moïses PBSL est venu demander le savoir est l’œil de la vie, depuis
le savoir – qui est lié à l’au-delà – est la vrai vie.
56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

- Sourate Ath-Thariyat (Qui éparpillent) 51.

Qui signifie de savoir ,

64. Cette vie d’ici-bas n’est qu’amusement et jeu. La Demeure de l’au-delà


est assurément la vraie vie. S’ils savaient!

- Sourate Al-Ankaboot (L’araignée) 29.


Abu Abdullah PBSL a dit,

Moïse se tenait sur la plateforme et sa plateforme avait trois marches, alors il


s’est dit a lui-même qu’Allah n’avait pas créé une création plus savante que
lui, donc Gabriel est venu à lui et a dit, « Tu as été accablé, donc descend car
il y a quelqu’un sur cette terre qui est plus savant que toi, alors demande
lui, » Alors il a raconté à Joshué, « J’ai été affligé donc prépare nous de la
nourriture et mettons nous en route. »

Il PBSL a dit,

Donc alors qu’ils marchaient, ils ont atteint un sheikh qui était allongé
avec sa cane placée sur son coté et il y avait un manteau sur lui et si il
couvrait sa tête avec, ses jambes aurait été visible et si il aurait couvert ses
jambes avec, sa tête aurait été visible. Donc Moïse se tenait debout en prière
et a dit à Joshué, « Gardes moi. » Alors une goutte est tombée du ciel dans le
chalut de sorte que le poisson frémit, puis il a commencé à sauter du chalut
dans la mer, et c’est les dires d’Allah SWT § et il a curieusement pris son
chemin dans la mer. § Puis un oiseau est venu et a atterri sur le rivage, puis il
a mît son bec [dans l’eau] et a dit, « O Moïse, ce que tu as prît du savoir de
ton Seigneur est ce que le dos de mon bec a transporté de l’océan entier. » Il
s’est ensuite levé et a marché et Joshué l’a suivi, et Joshué à oubliés le chalut.
Et Moïse est devenu fatigué comme le temps passait, donc il a dit, §
«Apporte-nous notre déjeuner: nous avons rencontré de la fatigue dans notre
présent voyage». §

Jusqu’à ce qu’il ait dit,

§ «Apporte-nous notre déjeuner: nous avons rencontré de la fatigue dans


notre présent voyage». § Donc Moïse est retourné sur ses pas jusqu’à ce qu’il
l’ait atteint et il était dans la même situation que quand Moïse l’a laissé,
allongé par terre, donc Moïse lui a dit, « Paix et bénédiction sur toi, » donc il
a dit, » Et que la paix et les bénédictions soit sur toi O le savant des Enfants
d’Israël. » Il s’est ensuite levé et a pris sa cane avec sa main donc Moïse lui a
dit, « J’ai été ordonné de te suivre afin que tu puisses m’apprendre de ce que
tu as appris en guidance, » alors il a dit juste comme il a été raconté sur vous,
§ « Vraiment, tu ne pourras jamais être patient avec moi. »§ (Al-Ayashi Vol.2
page 332.)

65. § Ils trouvèrent l’un de Nos serviteurs à qui Nous avions donné une
grâce, de Notre part, et à qui Nous avions enseigné une science émanant de
Nous.
66. Moïse lui dit: «Puis-je te suivre, à la condition que tu m’apprennes de ce
qu’on t’a appris concernant une bonne direction?» §

Moïse est venu pour apprendre du Serviteur Vertueux, donc Moïse est-il plus
savant que le Serviteur Vertueux ??
On doit prêter attention sur le fait que cette Loi Divine statu que celui de
plus haut rang dirige celui qui est moins élevé, et que la hauteur de son rang lui fait
dominer et commander avec le savoir et l’habilité sur ceux qui sont moins élevé que
lui. Donc il est inconcevable qu’Allah nomme celui qui est ignorant ou celui qui est
le moins savant sur celui qui est informé et qui connait les vérités. Donc la
discussion concernant le savoir du Serviteur Vertueux et le savoir de Moïse PBSL
est établi par le Coran, que le Serviteur Vertueux est plus savant que Moïse PBSL
ainsi l’excuse de Moïse PBSL envers le Serviteur Vertueux,

§ Tu seras alors excusé de te séparer de moi. §


Prouve cela, et la rigueur du Serviteur Vertueux avec Moïse PBSL, et ceci est un
exemple,

§ «Si tu me suis, dit [l’autre,] ne m’interroge sur rien tant que je ne t’en aurai
pas fait mention». §

Prouve cela aussi. Plutôt il apparait clairement dans ce verset et les versets précédent
que le Serviteur Vertueux traite Moïse PBSL comme si il [le Serviteur Vertueux]
était plus savant que lui et qu’il voulait lui enseigner, ainsi il lui répète plusieurs fois
sa requête de rester silencieux et d’être patient concernant ce qu’il voit. Et ceci est
avant que le voyage commence et Moïse acquiesce de cette chose de tout cœur,

§ [Moïse] lui dit: «Si Allah veut, tu me trouveras patient; et je ne désobéirai à


aucun de tes ordres». §

Et ce verset est clair et évident que Moïse PBSL est soumis au serviteur,
docile envers ses commandements, parce qu’il est ordonner par Allah de le faire. La
vérité est que c’est comme l’ordre d’Allah envers les anges de se prosterner devant
Adam PBSL, et ceci est clair venant des paroles de Moïse,

§ «Si Allah veut, tu me trouveras patient; et je ne désobéirai à aucun de tes


ordres». §

La vérité est que l’heure du Serviteur Vertueux n’est pas encore arrivé, mais quand il
est descendu pour enseigner à Moïse dans ce monde physique et que Moïse et lui
ont été réuni, il est devenu la preuve [d’Allah] sur Moïse, et Moïse ne peux rien dire
dans l’existence du Serviteur Vertueux autre que,

§ « et je ne désobéirai à aucun de tes ordres». §

Ainsi pour ceux qui ont essayé [d’interpréter] ces versets et qui ont rendu
Moïse plus savant d’un certain aspect et le Serviteur Vertueux plus savant d’un
autre aspect, ceci est quelque chose qui, si ils ne sont pas engager en cela, devrait
avoir été meilleur pour eux, comme le savoir venant d’Allah SWT dans les chemins
des Cieux, la jurisprudence, et l’invisible sont déterminés par le rang de l’être
humain, donc ce n’est pas possible qu’Allah SWT déverse le savoir sur un serviteur
d’un rang plus faible en connaissance qui est plus grand que le savoir qui excède
d’un serviteur d’un rang plus élevé. Ce n’est pas parce qu’Il SWT est incapable de le
faire, mais plutôt parce que dans cette vérité, l’issue est unique, qui est le
déversement de savoir et le rang. Donc il ne peut être dit que Moïse est plus savant
en certaines choses et que le Serviteur Vertueux est plus savant sur d’autres choses.
Le plus savant ici est le plus savant en toutes choses. Nous ne sommes pas en train
de parler de deux livres de physiques et chimie, plutôt nous sommes en train de
parler à propos du Royaume des Cieux et de la jurisprudence. Nous sommes en
train de parler concernant la Religion d’Allah SWT avec laquelle les prophètes sont
venus. Et le pourcentage des choses de la religion du prophète et des successeurs
envoyés est un, et non un pourcentage varié ou différent. Donc si le Serviteur
Vertueux est plus savant que Moïse dans les choses de l’invisible et les chemins des
Cieux, alors il est certainement plus savant que Moïse dans la jurisprudence aussi.
Et si Moïse est plus savant que le Serviteur Vertueux dans la jurisprudence, alors il
est certainement plus savant que lui dans les choses de l’invisible et dans les chemins
des Cieux.
Et il ne peut être dit que Moïse est absolument plus savant que le Serviteur
Vertueux ; comment cela pourrait être quand le Coran nous a raconté clairement
que Moïse est venu apprendre du Serviteur Vertueux juste comme les anges ont
appris d’Adam PBSL. Donc rien n’est laissé autre que le Serviteur Vertueux est
absolument plus savant que Moïse.
Et pour ceux qui tentent [d’interpréter] cette histoire Coranique, ils
ont trébuché en ce qui concerne le Serviteur Vertueux et il était trop difficile pour
eux de mettre une image sur un serviteur, dont l’identité ou le nom n’était pas
déclaré par le Coran, pour être plus savant que Moïse le prophète, qui est des
messagers venant des Uli Al-Azem. Ils ne savent pas non plus que le Serviteur
Vertueux est un humain qui descend dans ce monde physique pour apprendre à
Moïse, et que son ère n’est pas encore arrivé. Le fait que le Serviteur Vertueux était
nommé Al-Khidr (Le Vert) dans certaines narrations les ont poussé à le dénigrer et
renier son droit Coranique clair et évident, qu’il est plus savant que Moïse, sans
prendre attention au fait qu’Al-Khidr est un attribut et non un nom, qui peut être
attribué a plus d’un caractère Divin considérant qu’ils PBSE laissent derrière une
terre verte, qui signifie la religion, signifiant qu’ils propagent la religion, car la
couleur verte indique la religion.
66. § Moïse lui dit: «Puis-je te suivre, à la condition que tu m’apprennes de
ce qu’on t’a appris concernant une bonne direction?»
67. [L’autre] dit: «Vraiment, tu ne pourras jamais être patient avec moi.
68. Comment endurerais-tu sur des choses que tu n’embrasses pas par ta
connaissance?»
69. [Moïse] lui dit: «Si Allah veut, tu me trouveras patient; et je ne désobéirai
à aucun de tes ordres».
70. «Si tu me suis, dit [l’autre,] ne m’interroge sur rien tant que je ne t’en
aurai pas fait mention». §

Depuis le début, Moïse a spécifié son objectif et la raison pour laquelle il voulait
suivre le Serviteur Vertueux, qui est le savoir,

§ Moïse lui dit: «Puis-je te suivre, à la condition que tu m’apprennes de ce


qu’on t’a appris concernant une bonne direction?» §

Donc quand le Serviteur Vertueux est parti et a prît Moïse avec lui, il a exécuté des
actions desquelles Moïse PBSL est supposer apprendre, mais nous avons trouvé que
ces actions, la première étant la menuiserie, la seconde étant l’abatage et la troisième
étant la construction du mur, elles sont primitives et de simples actions, donc qu’a
voulu dire le Serviteur Vertueux à Moïse PBSL ou que voulait il lui enseigner ? Est-
il possible que le Serviteur Vertueux voulait enseigner à Moïse ces actions ? Ou
voulait-il expliquer à Moïse qu’il y a des choses invisibles que vous, et Moïse, ne
savez pas ? Et accepteriez-vous ceci pour Moïse bin Imran, quand il est un prophète
venant des messagers d’Uli Al-Azem ? Est-ce que Moïse est ignorant du fait que le
Connaisseur de l’invisible est Allah SWT, et qu’IL SWT révèle certaines choses de
l’invisible aux messagers ?
Et donc Moïses demande le savoir et dit au Serviteur Vertueux, « Je dois te
suivre pour apprendre de toi. » Et le Serviteur Vertueux lui parle de patience, puis
Moïse accepte et promet qu’il sera patient, mais la louange est à Allah et Sa volonté
est contraignante, que Moïse n’était pas capable de respecter sa parole, plutôt c’est
comme si il était contraint d’exécuter les paroles du Serviteur Vertueux,

§ «Vraiment, tu ne pourras jamais être patient avec moi. » §


Donc Moïse a dit, « Je serais patient, » et le Serviteur Vertueux lui a dit, « Tu ne
pourras jamais être patient, » et les paroles du Serviteur Vertueux étaient réalisées et
celui qui était contraint à celles-ci était précisément Moïse qui a promis patience. Et
le teste de la patience est une chose importance dans l’apprentissage de Moïse
PBSL ;(plutôt et Joshué qui va ouvrir la Terre Sainte) de porter avec ceux qui sont
sous lui et d’être patient avec eux, a cause de leurs constantes objections. Donc
maintenant, et dans cette situation, il a été celui qui a contesté et qui n’a pas eu de
patience. Et il a senti pour lui-même combien de patience le Serviteur Vertueux
avait pour lui, et combien il avait lui-même besoin de la patience du Serviteur
Vertueux dans le but d’atteindre la vérité.

MOISE PBSL EST UN PROPHETE DES Uli Al –Azem VENANT DES


MESSAGERS, ET ECHOUE QUAND MEME ?

Donc, Moïse PBSL est allé à la rencontre du Serviteur Vertueux parce qu'il pensait
qu'il avait lui-même combattu et tué le "Je" en lui. Ainsi, il a été exigé de lui qu'il
soit patient et lutter contre lui-même tout en accompagnant le Serviteur Vertueux,
et non de dire au Serviteur Vertueux, « si seulement tu avais fait ceci et non pas
cela. » Quand il a fait face à celui qui était plus élevé que lui en rang en disant cela,
il a montré clairement et distinctement le « Je » en lui en opposition à celui qu’il a
été ordonné de suivre aux commandes qu’il devait lui soumettre.
En fait, l’affaire retourne à Moïse faisant face à Allah SWT, comme il dit à
chaque fois « Je » en opposition au Serviteur Vertueux, qui signifie qu’il a dit « Je »
en opposition à Allah SWT. Et c’est le test dans le monothéisme par lequel
beaucoup de ceux qui marchent vers Allah SWT ont échoué, ce qui veut dire qu’ils
ont peut-être sous-estimé leurs paroles, « Je » en opposition au successeur d’Allah ou
ses paroles quand elles suggèrent leurs opinions en opposition aux commandes des
successeurs d’Allah, tandis que c’est le « Je » en opposition à Allah SWT dans sa vrai
réalité, et comme ils ont venu pour être testé en cela, ils échouent sans même
prendre attention à leurs défaillances.
Moïse PBSL a échoué avec le Serviteur Vertueux, mais ce n’était pas un échec
du test Divin, plutôt, il l’a achevé avec un grand succès mais en même temps était
limité, donc quand il a été testé avec ce qui était au-delà, il a échoué.
Le Serviteur Vertueux avait l’habitude de dire à Moïse PBSL, « Tu
m’accompagneras bien que sais que je suis une preuve sur toi et Allah t’a ordonné
de m’obéir, mais tu ne seras pas comme Allah t’a demandé d’être et tu ne seras pas
ce que tu as promis, plutôt le « Je » apparaîtras de tes entrailles et tu objecteras
envers moi malgré que je suis une preuve sur toi et malgré que tu as promis d’être
patient, » mais il l’a dit dans cette forme :

§ «Vraiment, tu ne pourras jamais être patient avec moi. » §

Puisque le combat du « Je » est dans les rangs, alors si quelqu’un se combat lui-
même a un certain rang, il échouerait définitivement si il était testé à un rang plus
élevé par quelqu’un plus élevé que lui.
§ «Vraiment, tu ne pourras jamais être patient avec moi. » § : Le Serviteur
Vertueux était stricte avec Moïse et il lui a reproché pour chaque agrément rompu
entre eux. Et il a réprimandé Moïse PBSL parce qu’il [Moïse] a rompu ses
promesses lui-même.
Et dans tout cela, le Serviteur Vertueux a alerté Moïse qu’il est plus savant
que lui, et qu’il [Moïse] est ordonné de le suivre et d’apprendre de lui pour que
Moïse PBSL connaisse son ignorance et ne périsse pas. En dépit de cela, Moïse
PBSL n’a pas été patient et il a contesté et questionné le Serviteur Vertueux dans
toute chose qu’il a dite. Il y a un défaut en toi Moïse, donc prête attention.

§ [L’autre] dit: «Vraiment, tu ne pourras jamais être patient avec moi.


…[L’autre] lui dit: «Ne t’ai-je pas dit que tu ne pourrais pas garder patience
en ma compagnie?»
…[L’autre] lui dit: «Ne t’ai-je pas dit que tu ne pourrais pas garder patience
en ma compagnie?»
…Ceci [marque] la séparation entre toi et moi, dit [l’homme,] Je vais
t’apprendre l’interprétation de ce que tu n’as pu supporter avec patience.
…Je ne l’ai d’ailleurs pas fait de mon propre chef. Voilà l’interprétation de ce
que tu n’as pas pu endurer avec patience». §

Est-ce que vous remarquez que le Serviteur Vertueux aurait presque jamais parlé à
Moïse sans lui dire, « Tu ne seras jamais patient avec moi » ?
La vérité que le Serviteur Vertueux cherchait à délivrer à Moïse PBSL est
qu’il y a des rangs plus élevés et bien supérieurs à celui auquel tu es monté et que tu
as atteint, O Moïse. C’est parce que la création qui a possédé, achevé, ou connu une
certaine perfection limité peut penser qu’il est l’entière perfection, et cette
perfection arrive seulement par lui.
Et je donne cet exemple : Un oiseau vole à une altitude maximum de 100
mètres, et un autre vole a une altitude de 200 mètres, et un troisième vole a une
hauteur de 1000 mètres. Donc qui vole à une hauteur de 200 mètres voit les
oiseaux qui volent à une altitude de 100 mètres au-dessous de lui, mais si il pense
qu’il a atteint le sommet, il serait sur le point de périr. Et c’est ce qui est arrivé ave
Moïse PBSl et c’est pourquoi Allah a ordonné à Gabriel de le sauver et de le diriger
à travers la rencontre du Serviteur Vertueux.
Aussi, l’oiseau qui vole à une altitude de 1000 mètres, quand il teste les
oiseaux qui volent à une hauteur de 100 ou 200 mètres pour leurs démontrer leurs
incapacité et imperfection, ils échouent en vérité avec cet oiseau, parce qu’il va les
faire voler à une altitude de 300 mètres par exemple ce qui est une altitude très
facile pour lui, mais très difficile pour ceux qui sont limité à 100 ou 200 mètres.
Et la vérité, et la vérité que je vous ai dit : Nos vues sont supposées être
dirigée vers les hauteurs, dans l’intention pour nous de connaitre notre incapacité et
de monter, et nos vues ne sont pas supposées être dirigées vers le bas pour que nous
devenions fier de notre perfection, et ainsi périr.
Et la vérité est que trop pensent qu’ils sont au sommet, mais aucun n’est au
sommet. Et ceux qui sont au véritable sommet dans la création ne voient pas ou ne
croient pas qu’ils sont au plus haut, car ils ont simplement su que c’est une hauteur
illusoire et non un véritable sommet donc comment cela pourrait-il être appelé un
sommet, tandis que le ratio de ce qui est au-dessus c’est zéro, parce que c’est [ce qui
est au-dessus] absolue et infinis ? Et comment pourraient-ils voir et croire que c’est
un sommet tandis que dans leurs visions, il y a toute cette honte et disgrâce ? C’est
parce que cela signifie qu’ils disent « Je » de manière trop arrogante en opposition a
Lui SWT.
Et ne laissez personne qui lit mes mots imaginez que c’est juste à propos de
qui est au-dessus d’eux, qui signifie que si ils regardaient au-dessous d’eux ils
pourraient croire qu’ils sont au sommet. Plutôt ils ne croient absolument pas qu’ils
sont au plus haut, car ils ont simplement connu la vérité par laquelle le reste de la
création a perdu. Le reste de création, si-ils regardaient vers ces supporters d’Allah
SWT avec dévotion, ils pourraient les voir comme lumière divine tandis que ces
supporters d’Allah PBSE regardent Celui qui les a créés SWT et Il est lumière sans
obscurité à l’intérieur, donc ils voient qu’ils sont ténèbres (obscurité) eux-mêmes. Et
leurs sombres identités est ce qu’ils les différencient de Lui SWT, et cela les placent
en réflexion permanente d’eux-mêmes et dans un regret constant sur ce qu’ils ont
négligé en ce qui concerne Allah, parce qu’ils se sont considérés eux-mêmes et
considérés leurs existences et ont demandé leurs existences et rester en opposition à
l’existence et le reste d’Allah SWT.
Le Prince des Croyants Ali PBSL a dit,

Mon Seigneur J’ai commis une injustice en le considérant, alors il est damné
si Tu ne me pardonne pas. (Venant de la Dua de Shaban par le Prince des
Croyant PBSL, Bihar Al-Anwar Vol. 91 page 97)

Et le pardon qu’Ali PBSL demande est celui que Muhammad PBSLESD a achevé,
et c’est le pardon résultant de l’ouverture, dans les dires d’Allah SWT,

1. § En vérité Nous t’avons accordé une victoire éclatante,

2. afin qu’Allah te pardonne tes péchés, passés et futurs, qu’Il parachève sur toi
Son bienfait et te guide sur une voie droite. » § (Se réfère à l’annexe 3 et le livre
de La Prophétie Scéllée. Il y a aussi des détails dans Les Allégories et Une partie
de l’Interprétation d’Al-Fatiha.)
- Sourate Al-Fath ( La Victoire Eclatante ) 48.

OU EST L’INFFAILIBILITE DE MOISE PBSL DANS CETTE


RENCONTRE ?

L’infaillibilité est de se tenir fermement à Allah et de se retenir de ce qui a été


interdit par Allah. Et cela comporte deux coté, un coté venant du Serviteur
Vertueux qui est la sincérité, et un coté venant du Seigneur SWT qui est le support.
Donc chaque être humain, dans ce cas, a la capacité que l’infaillibilité soit
placé dans sa nature humaine, et les Preuves (Hujja) d’Allah PBSE sont uniques à
cause de leurs degré de sincérité, comme par cette sincérité envers Allah SWT, ils
ont atteint un niveau auquel le support descend sur et vers eux et deviennent
comme une forteresse les protégeant des prohibitions d’Allah. Aussi, les Preuves
PBSE sont unique en ce que Celui qui connait les vérités, la destinée et le sort de
chaque humain qui a statué leurs infaillibilités et ordonné leurs obéissances car ils
ne dirigent pas le peuple dans l’égarement ou les faire sortir de la guidance.
Moïse PBSL est un prophète des Uli Al-Azem venant des messagers.
Moïse PBSL est un prophète envoyé par Allah, il est infaillible, et son
infaillibilité a été statuée [par Allah SWT].
Maintenant, Allah SWT lui ordonne quand même de suivre le Serviteur
Vertueux et de ne pas aller contre lui, et lui-même a promis de ne pas aller contre le
Serviteur Vertueux,

§ [Moïse] lui dit: «Si Allah veut, tu me trouveras patient; et je ne désobéirai à


aucun de tes ordres». §

Mais il a brisé sa promesse et est allé à l’encontre du Serviteur Vertueux.


Si la brèche était d’une seule fois et d’une seule instance, alors cela aurait été
facile. Cependant, il est allé contre [le Serviteur Vertueux] dans toutes les épreuves
et tests. Elles étaient trois, et il est allé à l’encontre [du Serviteur Vertueux] à chaque
fois, ce qui signifie que Moïse PBSL ici est allé à l’encontre de la commande
d’Allah, et si vous ne souhaitez pas dire qu’il est allé contre un ordre direct, alors
laissons dire qu’il est allé à l’encontre de sa propre promesse. Et ceci ne respecte
certainement pas l’infaillibilité dans cette situation.

De cette situation, voyage, et ces événements nous pouvons :

. Comprendre la signification claire de l’infaillibilité.


. Aussi comprendre qu’elle est présente dans les rangs.
. Comprendre ceci pour les Preuves d’Allah, dont l’infaillibilité a été statuée [par
Allah], l’infaillibilité a une limite au strict minimum qui ne peut être franchi. Et
ceci est la limite en ce qu’ils rencontrent la condition par laquelle leur infaillibilité
est statuée [par Allah]. La condition est qu’ils ne mènent pas les personnes hors de
la guidance ou qu’ils les dirigent vers l’égarement.
. Nous comprenons aussi que si l’infaillible PBSL a été assigné a cela [une tache] par
laquelle sont rang évolue, il ne serait pas infaillible en ce grade auquel il ne serait pas
monté.
.Nous comprenons que cette infraction de l’infaillibilité provenant de l’infaillible a
un rang supérieur ne rompt pas son infaillibilité a un rang inférieur.
. Nous comprenons aussi et savons comment la réponse à la désobéissance d’Adam
ne rompt pas l’infaillibilité,

121. § …Adam désobéit ainsi à son Seigneur et il s’égara. §

- Sourate Taha (Taha) 20.

Comme son test était à un niveau élevé pour le lui rendre clair ainsi qu’aux autres
qu’il ne possède pas une habilité intense, (Il n’était pas des Uli Al-Azem ( Personnes
d’intenses habilités) et que le possesseur d’intense habilité et le vrai successeur
d’Allah dans Sa terre vient de la lignée d’Adam et il est Muhammad PBSLESD,
donc le vrai successeur d’Allah qui a pu aspirer à cela est Muhammad PBSLESD et
non Adam, donc ce qui a été nécessaire est l’envoi du successeur d’Allah et non le
successeur envoyé d’Allah. (Se référer à l’annexe 4, et plus de détails à trouver dans
le livre La Prophétie Scellée)
. Nous comprenons aussi que le savoir et la connaissance pratiquée sont la
fondation de l’infaillibilité de l’infaillible. Cependant, l’infaillible est fait infaillible
en se basant sur le degré de son savoir et de sa connaissance pratiquée, qui
actuellement retourne aux deux même cotés (sincérité et support),

114. § Et dis: «Ô mon Seigneur, accroît mes connaissances!» §

- Sourate Taha (Taha) 20.

Et de ce point de vue sur la raison de l’échec à un niveau plus élevé est la déficience
de ces savoirs et connaissances mis en pratique de l’infaillible PBSL, les empêchant
d’achever ce rang et le niveau supérieur.
. Nous comprenons aussi pourquoi Allah a mentionné à certains des infaillibles
qu’ils sont injustes, dans Ses paroles SWT,

32. § Ensuite, Nous fîmes héritiers du Livre ceux de Nos serviteurs que Nous
avons choisis. Il en est parmi eux qui font du tort à eux-mêmes, d’autres qui
se tiennent sur une voie moyenne, et d’autres avec la permission d’Allah
devancent [tous les autres] par leurs bonnes actions; telle est la grâce
infinie. §,

- Sourate Fatir (Le Créateur) 35.

Comme ceux qui ont été décrit comme injustes envers eux-mêmes sont d’entre les
serviteurs sélectionnés qui hérite du Livre et ils sont les infaillibles. Et leurs
injustices envers eux-mêmes étaient leurs imperfections dans l’élévation, ou il est
plus juste de dire leurs défauts dans leurs sincérités, qui ont empêchés le support
[d’Allah] pour atteindre un rang plus élevé, ou en particulier, empêché le surplus de
savoir et de connaissances pratiques pour atteindre un plus haut rang. Et ce défaut
est définitivement l’injustice à travers le moi, car c’est une perte d’un rang
supérieur, et une perte de l’élévation à un rang plus élevé. Ainsi, pour eux, le test
dans cette élévation de rang correspond à un échec. (Se référer à l’annexe 5, et pour
plus de détails, voir le livre, Les Allégories.)
. Nous comprenons aussi que le test pour un rang plus élevé n’est pas associé à
performer ou non une action, autant que c’est associé à l’encontre de qui l’action est
faites, comme le possesseur de ce rang supérieur lui-même et ce qu’il lui est relaté
comme son savoir et sa connaissance pratique. Donc la désobéissance d’Adam PBSL
était associé avec l’arbre et la violation plus qu’avec le fruit, donc la vrai
désobéissance était la violation à l’encontre de l’arbre et non de mangé de ce fruit,

35. § mais n’approchez pas de l’arbre que voici: sinon vous seriez du nombre
des injustes». §

- Sourate Al-Baqara (La Vache) 2.

Et l’arbre était Muhammad et sa descendance PBSE. Aussi pour Moïse PBSL,


l’objection à l’encontre de l’informé était la faute qu’il a répétée, donc son test
n’était pas dans les trois questions mais dans l’informé lui-même :

67. § [L’autre] dit: «Vraiment, tu ne pourras jamais être patient avec moi.
68. Comment endurerais-tu sur des choses que tu n’embrasses pas par ta
connaissance?»
69. [Moïse] lui dit: «Si Allah veut, tu me trouveras patient; et je ne désobéirai
à aucun de tes ordres». §

- Sourate Al-Kahf (La Caverne) 18.


Méditez ces versets et prêtez attention à ces deux mots « AVEC MOI » qui signifie
qu’il [le Serviteur Vertueux] qui dit qu’aussi longtemps que je t’accompagne, tu
seras négligeant et tu refuseras ma direction.
La vérité est que toutes les objections de Moïse PBSL était envers la direction de
l’infaillible qu’il connaissait provenant d’Allah, et c’est pourquoi les réponses de
l’informé envers Moïse PBSL était forte et stricte, alors que si l’issue était juste
associée avec l’ignorance de Moïse PBSL des raisons [Pour les actions du Serviteur
Vertueux], alors Moïse PBSL aurait été excusé, et il n’aurait pas eu besoin de traiter
Moïse PBSL d’une manière aussi stricte.
En outre, si nous prenons une attention particulière aux versets et sur comment
l’informé explique la raison pour l’impatience de Moïse PBSl avec lui comme étant
du à l’ignorance concernant le Serviteur Vertueux lui-même parce qu’il est au-
dessus de Moïse et d’un rang plus élevé que lui,

68. § « Comment endurerais-tu sur des choses que tu n’embrasses pas par ta
connaissance? » §

- Sourate Al-Kahf (La Caverne) 18.

Signifiant que tu ne seras pas capable d’être patient avec moi car tu ne me connais
pas, et ce n’est pas comme celui qui lit ce verset imagine que peut-être cela veut dire
ici que Moïse PBSL est seulement ignorant des raisons derrière les actions de celui
qui est informé. Et pour cela, regardez quelle était la réponse de Moïse PBSL, et
prêtez une attention particulière à ceci,

69. § [Moïse] lui dit: «Si Allah veut, tu me trouveras patient; et je ne


désobéirai à aucun de tes ordres». §

- Sourate Al-Kahf (La Caverne) 18.


Et prenons une attention particulière à ces mots de Moïse PBSL,

§ « je ne désobéirai à aucun de tes ordres». §,

Dans la chose est associée avec le Serviteur Vertueux lui-même et non ses actions,
donc le test de Moïse PBSL était dans le Serviteur Vertueux PBSL lui-même et non
ses actions, signifiant que le test était un duplicata du premier test bien connu qui
est le test des anges et Iblis envers Adam PBSL. C’est un test de prosternation
encore une fois qui a été répété avec Moïse PBSL dans ce cas, et Moïse PBSL n’était
pas quelqu’un qui refusait de se prosterner comme Iblis (qu’Allah le maudisse), et il
PBSL est loin d’une telle chose, ou était un objecteur avant la prosternation comme
les anges PBSE étaient, plutôt il PBSL avait initié la prosternation, cependant il leva
la tête de sa prosternation trois fois, et il est juste de dire que c’était trois fois
inégales ; la troisième fois étant la dernière. Et celui qui comprend ceci saura quelle
est la différence entre Moïse PBSL et les anges est important et grande comme
Moïse PBSL est meilleurs que les anges et ceci a été clarifié ici. Les anges ont eu le
savoir d’Adam qui leurs a été prouvé avant qu’ils se prosternent devant lui, tandis
que Moïse PBSL a initié la prosternation sans question,

§ [Moïse] lui dit: «Si Allah veut, tu me trouveras patient; et je ne désobéirai à


aucun de tes ordres». §

Donc comment pourrait ce pur et sacré, Moïse PBSL, ne pas être un prophète des
Uli Al-Azem venant des messagers, comme c’est son état d’obéissance ?
. Nous comprenons aussi que le test du moins élevé avec le plus élevé ne se produits
que par la descente du plus élevé vers le moins élevé. Et la vérité est que cette
ascension du moins élevé vers le plus élevé n’est possible sans le changement de
degré de sincérité attaché à lui et son travail, et de là la chose est restreinte par la
descente du plus élevé au moins élevé, et ici est le test, comme la création ou l’être
humain spécifiquement, imagine toujours que celui qui coexiste avec lui est au
même niveau que lui, égal à lui, ou en dessous de lui,
27. § Nous ne voyons en toi qu’un homme comme nous §

- Sourate Hud (Hud) 11.

10. § Vous n’êtes que des hommes comme nous §

- Sourate Ibrahim (Abraham) 14.

47. § Ils dirent: «Croirons-nous en deux hommes comme nous ? » §

- Sourate Al-Mumenoon (Les Croyants) 23.

154. § Tu n’es qu’un homme comme nous. Apporte donc un prodige, si tu


es du nombre des véridiques». §

- Sourate Ash-Shuara (Les Poètes) 26.

186. § Tu n’es qu’un homme comme nous; et vraiment nous pensons que tu
es du nombre des menteurs. §

- Sourate Ash-Shuara (Les Poètes) 26.


15. § Mais ils [les gens] dirent: «Vous n’êtes que des hommes comme nous.
Le Tout Miséricordieux n’a rien fait descendre et vous ne faites que mentir».
§

- Sourate Ya Seen (Ya Seen) 36.

Plutôt, il ne croit pas habituellement qu’il est plus élevé que lui sauf quand il trouve
quelque chose qui le distingue clairement comme la connaissance par exemple, qui
fait reconnaitre aux anges la faveur d’Adam. Ou peut-être, la chose peut être
atteinte [la mesure] que l’humain veut quelque chose qui le force à croire en cette
faveur. C’est pourquoi les ignorants, qui sont la majorité des gens, demandent des
miracles qui les obligent à croire dans la priorité des messagers PBSE, dans
l’intention pour eux de croire dans leur préférence et leur droit de diriger,

154. § Tu n’es qu’un homme comme nous. Apporte donc un prodige, si tu


es du nombre des véridiques». §

- Sourate Ash-Shuara (Les Poètes) 26.

Et certainement chacun dans sa propre mesure. Donc les prophètes PBSE sont
meilleurs que les anges, et ne sont pas comme ces ignorants. Mais L’obscurité qui
fait les anges contester, et fait dénigrer les ignorants ces messagers PBSE, est aussi
présent avec les prophètes PBSE et avec Moïse PBSL, mais dans un degré vraiment
minuscule qui fait négliger et contester Moïse PBSL donc que juste après ces
moments, il aurait regretté son objection et sa contestation,

§ «Ne t’en prends pas à moi, dit [Moïse,] pour un oubli de ma part; et ne
m’impose pas de grande difficulté dans mon affaire» §
Prêtez attention aux mots de Moïse,
§ et ne m’impose pas de grande difficulté dans mon affaire» §

Ce qui signifie que Moïse dit au Serviteur Vertueux que ceci est mon état [mon
rang] et tu es au courant de celui-ci, donc ne me laisse pas et complète ce voyage
avec moi pour que je puisse apprendre plus. Puis après cela demande car il regrette,
alors il trouve rien d’autre que le vœu qu’il quittera le questionner, et il ne trouve
rien d’autre que la confession qu’il a négligé et échoué, et n’a pas eu de patience
avec le Serviteur Vertueux.

§ «Si, après cela, je t’interroge sur quoi que ce soit, dit [Moïse], alors ne
m’accompagne plus. Tu seras alors excusé de te séparer de moi». §

Et ceci est pourquoi les mots de Moïse PBSL n’étaient pas dans la forme d’une
objection ou d’une question la troisième fois, mais plutôt une suggestion,

§ Alors [Moïse] lui dit: «Si tu voulais, tu aurais bien pu réclamer pour cela un
salaire». §

CONSEIL
Moïse PBSL a perdu la jonction des deux mers (le Serviteur Vertueux) bien
qu’il était préparé à passer une longue partie de sa vie à le chercher.
Moïse a perdu de vu son but et il ne l’a pas reconnu bien qu’il était assis
proche de lui.
Moïse PBSL a manqué son objectif bien qu’il soit passé juste à côté de celui-
ci, et en cela, il y a une accablante leçon pour Moïse PBSL et pour chaque personne
marchant vers le chemin d’Allah SWT.
Comme pour Moïse PBSL, il a alors pris sa leçon. Et il sut que perdre la cible
était possible même avec l’exagération avec laquelle il l’a demandait et l’intensité
pour en prendre soin. C’est la raison de pourquoi il était brisé quand il est retourné
vers le Serviteur Vertueux qu’il a raté, et c’est peut-être possible que nous sachions
alors que nous savons cela quand il est passé proche de cet homme, il n’a pas
imaginé qu’il [le Serviteur Vertueux] était l’objectif dont il avait demandé et ceci
était la première leçon pour Moïse PBSL ; en raison du degré qui le fut se tourner
vers lui-même, il l’a perdu de vu. Ainsi quand il est retourné, il a parlé au Serviteur
Vertueux avec le langage d’un homme coupable,

« Accepterais-tu ceci après que je t’ai perdu, même en pensant que j’étais
proche de toi, que je puisse t’accompagner et apprendre de toi ? »

§ «Puis-je te suivre, à la condition que tu m’apprennes de ce qu’on t’a appris


concernant une bonne direction?» §

Comme pour nous, nous devons apprendre une leçon de ce qu’il est arrivé à Moïse
PBSL avec le Serviteur Vertueux. Donc si Moïse PBSL voudrait, avec l’intensité de
sa requête pour le Serviteur Vertueux, comme qu’il ait fait d’une chose normale
pour passer sa vie à sa recherche [du Serviteur Vertueux], signifiant qu’il a décidé
que cette rencontre du Serviteur Vertueux est une grande importance avec laquelle
il est facile de passer les âges à sa recherche, il est quand même passé près de lui sans
le reconnaitre, donc est-il possible qu’ils vont rater leurs objectifs, ceux qui
demande le Serviteur Vertueux aujourd’hui ? Considérant qu’ils ne sont pas comme
Moïse PBSL, non pas du point de vue de la sincérité ou du point de vue de la
préoccupation qui a fait voir à Moïse PBSL que passer des années cherchant et
persistant dans sa recherche est une petite importance si il en résulterait sa rencontre
avec le Serviteur Vertueux, donc est-il possible que chaque personne, qui est saine et
qui craint la conséquence du mal, pose lui-même cette question ?

ANNEXE 1

. Abu Saeed Al-Khudari a dit regardant Ses mots Swt, § Il a uni les deux mers qui se
rencontrent § :
Elles sont Ali et Fatima. Ils ne se transgressent l’un l’autre. § Les perles et le
corail viennent tous deux d’eux §, ils sont Al-Hassan et Al-Hussein, puisse les
prières d’Allah être sur eux deux. (Al-Burhan : Vol.27, partie 7, page 387.
Bihar Al-anwar : Vol.24, page 97. Taweed Al-Ayat, Vol.2, page 636.)

. Ibn Abbas a dit regardant Ses mots Swt § Il a uni les deux mers § :

Elles sont Ali et Fatima. § Il y a une barrière entre elles, Elles ne s’empiètent
pas §, C’est le Prophète PBSLESD. § Les perles et le corail viennent tous
deux, d’eux §, ils sont Al-Hassan et Al-Hussein PBSE. (Al-Burhan : Vol.27,
partie 7, page 387. Bihar Al-anwar : Vol.24, page 97. Taweed Al-Ayat,
Vol.2, page 636. Bihar Al-Anwar : Vol.37, page 64. Bihar Al-Anwar :
Vol.37, page 96.)

. Abu Thar (Puisse Allah être satisfait de lui) a dit regardant Ses mots Swt, § Il a uni
les deux mers qui se rencontrent §,

Elles sont Ali et Fatima PBSE. § Les perles et le corail viennent tous deux,
d’eux §, Ils sont Al-Hassan et Al-Hussein PBSE. Qui n’a jamais vu comme
ces quatre-là, Ali, Fatima, Al-Hassan et Al-Hussein PBSE ? Personne ne les
aiment hormis un croyant, et personne ne les détestent hormis un mécréant,
donc devenez des croyants par l’amour des Ahlul Bayt, et ne devenez pas un
mécréant par la haine des Ahlul Bayt, sinon vous seriez jeté dans le feu de
l’enfer. (Al-Burhan : Vol.27, partie 7, page 387. Bihar Al-anwar : Vol.24,
page 97. Taweed Al-Ayat, Vol.2, page 636. Bihar Al-Anwar : Vol.37, page
64. Tasfeer Furat Al-Kufi, page 460.)

. Ibn Abbas a raconté que Fatima PBSE pleurait du a la faim et le manque de


vêtement, alors le Prophète PBSLESD a dit,

Soit satisfaite, O Fatima, avec ton mari comme je l’ai juré par Allah, il est le
maître dans ce monde et un maitre dans l’au-delà et Il SWT les a réconciliés,
alors Allah a descendu le verset, § Il a uni les deux mers qui se rencontrent §,
disant, « Je suis Allah, j’ai envoyé les deux mers Ali bin Abi Talib PBSL, la
mer du savoir, et Fatima, la mer de la prophétie, qui se rencontrent tous deux
et se connectent. Je suis Allah, J’ai créé le lien entre eux. Il a ensuite dit, § Il y
a une barrière entre eux §, une barrière, [qui est] le Messager d’Allah
PBSLESD qui empêche Ali bin Abi Talib d’être triste pour le bénéfice de ce
monde, et empêche Fatima d’être en désaccords avec son mari pour le
bénéfice de ce monde. § De quels signes de votre Seigneur §, O Djinn et
Humains, § Allez-vous dénigrer ? § L’allégeance du Prince des Croyants
PBSL ou l’amour de Fatima Al-Zahra PBSE ? Et les perles sont Al-Hassan et
le corail est Al-Hussein, parce que les perles sont le majeur et le corail sont le
mineur. » (Al-Burhan, Vol.27, partie 7, page 387. Al-Manaqib pour Ibn
shahr Ashoob, Vol.3, page 319, Bihar Al-Anwar Vol.24, page 99.)

. Yehya bin Saeed Al-Kattan a raconté qu’il a entendu Abu Abdullah PBSL dire
regardant Ses mots SWT, § Il a uni les deux mers qui se rencontre – Il y a une
barrière entre eux. Elles ne s’empiètent pas §, Il a dit,

Ali et Fatima PBSE sont deux mers profondes de savoir qui ne transgressent
pas l’une sur l’autre, § Les perles et le corail viennent tous deux, d’eux §, qui
veut dire Al-Hassan et Al-Hussein PBSE. (Al-Burhan, Vol.27, partie 7, page
387. Al-Khisal, Vol.1, page 65. Al-Qummi, Vol.2. Bihar Al-Anwar, Vol.24,
page 98 et Vol.37, page 95.)

. Sufyan Al-Thawri a dit regardant Ses mots SWT, § Il a uni les deux mers qui se
rencontrent – Il y a une barrière entre elles. Elles ne s’empiètent pas §

Elles sont Ali et Fatima PBSE. § Les perles et le corail viennent tous deux,
d’eux §, ils sont Al-Hassan et Al-Hussain PBSE. (Bihar Al-Anwar Vol.24,
page 99, Vol 37, page 73.)

. Raconté de Jabir, venant d’Abu Jafar PBSL regardant Ses mots SWT, § Il a uni les
deux mers qui se rencontrent §,
Il a dit, « Ali et Fatima. » § Il y a une barrière entre eux. Elles ne s’empiètent
pas. §, Il a dit, « Ali ne transgresse pas sur Fatima et Fatima ne transgresse pas
sur Ali. § Les perles et le corail viennent tous deux, d’eux. §, Al-Hassan et Al-
Hussein PBSE. Qui n’a jamais vu comme ces quatre-là, Ali, Fatima, Al-
Hassan et Al-Hussein ? Personne ne les aiment sauf un croyant, et personne
ne les détestent exceptés un mécréant, alors devenez croyant par l’amour des
Ahlul Bayt, et ne devenez pas un mécréant par la haine des Ahlul Bayt, sinon
vous seriez jeté dans le feu de l’enfer. » (Bihar Al-Anwar, Vol.37, page 96.)

. Abu Al-Qasim Al-Alawi a dit qu’Ibn Abbas (puisse Allah être satisfait de lui) a dit
regardant Ses mots SWT § Il a uni les deux mers qui se rencontrent §,

Elles sont Ali et Fatima PBSE. § Il y a une barrière entre elles. Elles ne
s’empiètent pas §, c’est le Messager d’Allah. § Les perles et le corail viennent
tous deux, d’eux §, Ils sont Al-Hassan et Al-Hussein PBSE.
. Jafar bin Muhammad Al-Sadiq PBSL a dit, « § Il a uni les deux mers qui se
rencontrent – Il y a une barrière entre elles. Elles ne s’empiètent pas §,

Ali et Fatima PBSE sont deux mers profondes de savoir que ne transgressent
pas l’une sur l’autre, et le Prophète PBSLESD et venu entre Fatima et Ali, §
Les perles et le corail viennent tous deux, d’eux §, Al-Hassan et Al-Hussein
PBSE. (Tasfer Furat Al-Kufi, page 459.)

. Abdullah bin Masood (puisse Allah être satisfait de lui) était une fois à un
rassemblement des Muhajrereen et les Ansars, et il a demandé concernant les dires
d’Allah § Il y a une barrière entre elles. Elles ne s’empiètent pas §. Il a dit,

Ali ne transgresse pas sur Fatima et Fatima ne transgresse pas sur Ali. Par ce
qu’Allah lui a donné et la favorisé de Sa grâce, Ali favorise Fatima. Ils ont
leurs deux enfants qui leurs rapportent beaucoup de joie. Ils sont lumineux et
clear touchstone of light qui ont été faites spécialement pour Ali et Fatima
d’entre tous les gens du paradis. Ali regarde vers Fatima et trouve une grande
joie, et regarde vers ses fils et trouve le bonheur. Et Allah accorde Sa faveur
sur qui il veut, et c’est la plus généreuse, miséricordieuse et attentionnée des
faveurs.
23. Là, ils se passeront les uns les autres une coupe qui ne provoquera ni
vanité ni incrimination.

- Sourate At-Tur (Le Mont Sinaï) 52.

Ils sont le Prince des Croyants Ali, Fatima, Al-Hassan et Al-Hussein PBSE,
avec aucune préciosité. Chacun d’entre eux est à sa place légitime, et la faveur
accordée sur eux s’étends aussi loin qu’un œil peut voir. § Puis en ce jour,
aucun d’entre les Hommes ou les Djinns sera questionné concernant sa
culpabilité §. (Tasfeer Furat Al-Kufi, page 461.)

. Abu Abdullah PBSL a dit regardant Ses mots SWT, § Il a uni les deux mers qui se
rencontrent – Il y a une barrière entre elles. Elles ne s’empiètent pas§, il a dit,

Ali est Fatima PBSE sont deux mers profondes de savoir qui ne transgressent
pas l’une sur l’autre. § Les perles et le corail viennent tous deux, d’eux §, [qui
veut dire] Al-Hassan et Al-Hussein PBSE. (Rawthat Al-Waetheen, Vol.1
page 148.)

. Joaybir a dit qu’Al-Thahhak a dit regardant Ses mots SWT, § Il a uni les deux
mers qui se rencontrent §,

Elles sont Ali et Fatima. § Il y a une barrière entre elles. Elles ne s’empiètent
pas §, c’est le Prophète PBSLESD. § Les perles et le corail viennent tous
deux, d’eux §, Ce sont Al-Hassan et Al-Hussein. (Shawahid Al-Tanzeel
Vol.2, page 284.)

. Muhammad bin Rostom a dit que Zathan a dit que Salman a dit regardant Ses
mots SWT, § Il a uni les deux mers qui se rencontrent §,
Elles sont Ali et Fatima. § Il y a une barrière entre elles. Elles ne s’empiètent
pas §, c’est le Prophète PBSLESD. § Les perles et le corail viennent tous
deux, d’eux §, Elles sont Al-Hassan et Al-Hussein PBSE. (Shawahid Al-
Tanzeel Vol.2, page 285.)

. Saeed bin Jubair a dit qu’Ibn Abbas a dit regardant Ses mots SWT § Il a uni les
deux mers qui se rencontrent §,

Elles sont Ali et Fatima. § Il y a une barrière entre elles. Elles ne s’empiètent
pas §, c’est un amour permanent qui ne s’arrête ou ne se termine pas. § Les
perles et le corail viennent tous deux, d’eux §, Ce sont Al-Hassan et Al-
Hussein. (Shawahid Al-Tanzeel Vol.2, page 286.)

. Mujahid a dit qu’Ibn Abbas a dit regardant Ses mots SWT, § Il a uni les deux
mers qui se rencontrent §,

Elles sont Ali et Fatima. § Il y a une barrière entre elles. Elles ne s’empiètent
pas §, C’est l’amour de sorte qu’ils ne sont pas en désaccords. § Les perles et
le corail viennent tous deux, d’elles §, ce sont Al-Hassan et Al-Hussein.
(Shawahid Al-Tanzeel Vol.2, page 289.)

. Dans l’interprétation d’Al-Thalabi, Il a mentionné dans l’interprétation de la


Sourate Al-Rahman Ses dires SWT § Il a uni les deux mers qui se rencontrent…
Les perles et le corail viennent tous deux, d’elles §. Il a dit,

Sufyan Al-Thawri a dit regardant Ses mots SWT § Il a uni les deux mers qui
se rencontrent. – Il y a une barrière entre elles. Elles ne s’empiètent pas §, ce
sont Ali et Fatima. § Les perles et le corail viennent tous deux, d’elles §, ce
sont Al-Hassan et Al-Hussein. (Al-Omda page 399.)

. Anas a dit regardant Ses mots SWT, § Il a uni les deux mers qui se rencontrent §,
« Ce sont Ali et Fatima. § Les perles et le corail viennent tous deux, d’elles §,
ce sont Al-Hassan et Al-Hussein. » Et Ibn Abbas a dit, « Elles sont Ali et
Fatima. § Il y a une barrière entre elles. §, C’est le Prophète PBSL. § Les
perles et le corail viennent tous deux, d’elles §, ce sont Al-Hassan et Al-
Hussein PBSE. (Kashf Al-Ghimma Vol.1 page 323. Bihar Al-ABwar Vol.37
page 96. Kashf Al-Yaqeen page 400.)

. Jafar Al-Sadiq PBSL a dit regardant Ses mots SWT § Il a uni les deux mers qui se
rencontrent §,

Ce sont Ali et Fatima, ils sont deux mers profondes qui ne transgressent l’un
sur l’autre. § Il y a une barrière entre elles. §, C’est le Messager d’Allah
PBSLESD. § Les perles et le corail viennent tous deux d’elles §, ce sont Al-
Hassan et Al-Hussein PBSE. (Al-Manaqib Vol.3 page 318.)

. Il a été raconté par Sayyed Al-Rathi dans le livre d’Al-Manaqib Al-Fakhira qu’Ibn
Abbas a dit regardant Ses mots SWT, § Il a uni les deux mers qui se rencontrent §,

Ce sont Ali et Fatima PBSE. § Il y a une barrière entre elles. Elles ne


s’empiètent pas §, c’est le Messager d’Allah PBSLESD. § Les perles et le
corail viennent tous deux, d’elles § ce sont Al-Hassan et Al-Hussein PBSE.
(Al-Burhan Vol.2 partie 7, page 388.)

. Il a été raconté par Abu Ali Al-Tabrasi que Salman Al-Farsi, Saeed bin Jobair et
Sufyan Al-Thawri on dit,

Les deux mers sont Ali et Fatima PBSE. § Il y a une barrière entre elles. Elles
ne s’empiètent pas §, C’est Muhammad le Messager d’Allah PBSLESD. §
Les perles et le corail viennent tous deux, d’elles §, ce sont Al-Hassan et Al-
Hussein PBSE. (Mujamma’ Al-Bayan Vol.9 page 336.)
ANNEXE 2
(Prit de The Allegories Vol.4)

Comme pour l’histoire de celui qui est informé avec Moïse PBSL, c’est que Moïse
PBSL considérait le savoir qu’Allah SWT lui avait donné après qu’Il SWT lui avait
parlé au Mont Sinaï, donc Allah SW a ordonné à Gabriel PBSL de le sauver et de
lui commander de suivre celui informé. Ainsi Moïse et Joshué PBSE sont partie à la
recherche de celui qui était informé, et c’est cette histoire qui est mentionnée dans
le Coran et qui eut lieu. Et il inclut trois choses qui sont :

1. L’histoire du bateau et ses personnes :


C’est un bateau qui appartient à un groupe de croyants sincères et ils sont les
pauvres d’Allah SWT, ce qui veut dire qu’ils sont pauvres dans la dévotion entre Ses
mains et ne veut pas dire qu’ils sont pauvres dans le sens où ils sont dans le besoin,
comme celui à qui appartient un bateau n’est pas pauvre, donc comment peut-il
être décrit en tant que pauvre ? (Le pauvre matériellement est celui dont le cœur est
réduit au silence, car il n’a ni trop, ni trop peu). Et le pauvre est-il celui qui n’a ni
trop ni trop peu. Et ceux croyants, qui sont les pauvres d’Allah, avaient l’habitude
de supplier Allah SWT et le prier afin qu’Il les laisse échapper au roi tyran et ses
soldats qui avaient l’habitude de prendre les bateaux et les dévouer à travailler pour
la machine criminelle de ce roi. Alors ces pauvres personnes ne voulaient pas de
raison pour supporter ce tyran, qui se serait produit quand il [le tyran] avait dévoué
leur bateau pour le bénéfice de ses crimes. Ils n’ont aussi pas voulu perdre leur
bateau, et c’est pourquoi Allah leur a envoyé celui qui était informé PBSL pour
travailler sur leurs survies et la survie de leur bateau de ce tyran, alors il a fait un
défaut apparent dessus en sachant que ceci serait une raison pour le roi de s’éloigner
de celui-ci, et il laissa la voile dans la mer.

2. L’histoire du jeune garçon :


Et il est le garçon dont les parents étaient de bons croyants qui sont sincères
envers Allah SWT, et ils ont tellement supplié et prié Allah SWT pour qu’Il puisse
leurs donner une bonne descendance qui est bienfaisant envers eux, et qu’Il les
aurait protégé du mauvais traitement venant de cet enfant. Et cet enfant paraissait
bon en apparence, et il était un enfant de deux croyants, donc il les suivait d’un
angle apparent de pureté ou d’une apparence de pureté d’âme, c’est pourquoi Moïse
PBSL l’a décrit comme une « Ame Pure (Nafs Zakiyya) », ce qui veut dire en
apparence parce qu’il est le fils de deux croyants, et à ce moment, il n’avait montré
aucun signe de mécréance ou de corruption. Mais Allah SWT sait ce qu’il y a à
l’intérieur de son âme venant du « Je/Moi » et de l’arrogance concernant les
commandements d’Allah et ses Preuves PBSE.
Alors cette âme malicieuse est des ennemies des prophètes et messagers, et
c’est pourquoi Allah SWT a envoyé celui qui est informé PBSL pour combler
l’espérance de ces deux croyants d’un bon, fidèle, et d’une généreuse descendance.
Et il y avait aucun chemin pour les séparer [les parents et l’enfant] excepté en tuant
l’enfant, donc celui qui est informé l’a tué par l’ordre d’Allah SWT et dans la
réponse de la dua de ses parents. Et dans les jurisprudences précédentes, un père
pouvait tuer son fils pour se rapprocher d’Allah SWT, et l’histoire d’Abraham
PBSL, qui est un prophète, avec son fils dont il voulait tuer, ou l’histoire d’Abdul
Muttalib PBSL, qui est un successeur, avec son fils dont il a cherché a tué afin de se
rapprocher d’Allah SWT, n’est pas une histoire farfelue. Onc quand l’Islam est
venu, il a abrogé cette loi, et un père ne peut plus dorénavant présenter son fils pour
la face d’Allah en le tuant. Mais si ce père tue son fils, il ne mérite pas la peine de
mort. Et c’est une loi connu par les Musulmans, comme étant le tueur doit être tué
à moins qu’il soit le père.
Ceci explique pourquoi celui qui a demandé de tuer le jeune garçon est son
père, dans une telle manière qu’il n’était pas averti. Ainsi sa dua était une requête
pour que son fils périsse, donc il est le vrai tueur. Et celui qui a commandé
l’exécution du garçon était Allah SWT, et celui qui a exécuté cet ordre était celui
informé PBSL. Donc il n’y a aucune désobéissance ou autre dans la jurisprudence
apparente de cette chose comme certaines personnes imaginent, que cela est un
châtiment avant le crime. C’est parce que la requête concernant la mort du garçon a
été faite par son père, même si il ne savait pas que la chose résultant de sa prière
était de tuer et de faire périr son fils.
Aussi, il y a plusieurs choses, qui, si lesquelles étaient connu, pourraient
résoudre beaucoup de questions concernant l’histoire de Moïse PBSL avec celui qui
est informé, et elles sont :

1) Celui informé avait l’habitude de voir le présent et le futur de l’intérieur,


et Moïse PBSL avait l’habitude de voir l’intérieur mais uniquement durant le
présent.
2) Si celui informé avait tué le jeune garçon devant les gens, ils ne l’auraient
pas laissé partir. Donc les gens n’ont pas vu celui qui est informé comme
Moïse PBSL avait l’habitude de le voir.
3) L’importance concernant l’abattage du jeune garçon est similaire à
comment l’ange de la mort saisit les âmes, ou un ange retourne la voiture
d’une personne pendant qu’il conduit sur la route, donc la personne meurt à
cause de l’accident. Ainsi la situation de celui qui est informé PBSL était
comme celle des anges PBSE.
4) L’ordre vient directement d’Allah SWT vers celui qui est informé et était
global et non détaillé. Un exemple de ceci est, « Protéger le bateau pour ces
pauvres gens. » Et Allah SWT ne lui avait pas ordonné de le protéger en y
faisant une brèche, c’est pourquoi il attribue la brèche a lui-même. Allah
SWT a dit, § Ceci est Notre don, octroyer le ou refuser le sans compter §. Et
dans la narration from him PBSLESD, « Allah n’a pas regardé les corps
depuis qu’Il les a créé. »

3. L’histoire du mur :
Et c’est un mur d’une maison appartenant à deux garçons orphelins, ce qui
veut dire qu’ils sont bons. Et l’orphelin est l’individu d’entre ses personnes dont
personne ne rattrape en termes de droiture, piété, et obéissance. Et le trésor en
dessous du mur était de l’argent et de l’or que leur père avait sauvé pour eux, et il
avait écrit quelques conseils pour eux et l’avait sauvé avec le trésor. Ainsi les Ahlul
Bayt PBSE ont considérés que ces quelques conseils étaient le vrai trésor, et non
l’argent et l’or. Et ce conseil est comme l’Imam Al-Sadiq PBSL a dit,

Je suis Allah. Il n’y a pas de Dieu autre que Moi. Celui qui a la certitude dans
la mort, ses dents ne rit jamais. Et celui qui reconnaît la récompense, son
cœur ne se réjouit jamais. Et celui qui croit au destin, n’a peur de personne
hormis son Seigneur. (Bihar Al-Anwar Vol.13 page 312.)

Et cette sagesse et conseil est une guerre à l’encontre de l’avarice du peuple de


ce village qui a refusé de les nourrir, et ceci est une autre raison pour la construction
de ce mur.
Et en construisant ce mur, il y a un autre signe pour ceux qui prennent garde
aux signes, et ils sont la descendance de Muhammad PBSE, qui est que le mur est
un bloc et une barrière entre les gens de ce village et les manières vertueuses ou le
trésor de ces deux garçons orphelins. Comme une importance de fait, celui qui a
construit le mur était l’Avarice des personnes de ce village. Et en construisant ce
mur, il y a des signes qui sont seulement réalisé par celui qui est informé.

Ceci est laissé pour nous afin de savoir :


Que le travail de celui qui est informé était comme le travail des anges, ils ne
Le précèdent pas dans la parole et ils travaillent par Son ordre. Ainsi il était un
exécuteur de la commande d’Allah SWT, et toutes les trois actions qu’il a exécutées
étaient par une commande venant d’Allah et une requête venant de ces personnes
pour qui les actions ont été exécutés, et ces actions sont une réponse à leurs dua.
Donc le bateau a été ébréché par une demande de ses possesseurs, et le jeune garçon
a été tué par une requête venant de ses parents, et le mur a été construit par la
demande du père de ses deux enfants.
Et toutes ces demandes étaient à travers des dua, et par la supplication d’Allah
SWT, par des personnes qui sont croyantes et sincère envers Allah SWT.
Et tous les travaux de celui qui est informé PBSL sont revenu en tant que du
bien pour ces personnes, donc le bateau était protégé et ces personnes n’ont pas eu à
supporter l’oppresseur. Et le jeune garçon indocile qui avait un intérieur noir a été
tué et il a été donné à ses parents en remplacement, une gentille et honnête fille qui
a donné naissance à des prophètes, et le mur a protégé l’argent, l’or, et la sagesse
d’atteindre tout autre que ses personnes légitimes.
Et Al-Sadiq PBSL a dit,

Et la ressemblance du bateau venant d’entre nous et vous était ce qu’Al-


Hussein a laissé l’allégeance pour Moawya. Et la ressemblance du jeune
garçon venant d’entre vous était les dires d’Al-Hassan bin Ali PBSL envers
Obaid Allah bin Ali, « Puisse Allah te maudire, quel mécréant tu es. » Donc
il a été dit à Al-Hassan PBSL, « Tu l’as tué, O Abu Muhammad. » Et la
ressemblance du mur venant d’entre vous était Ali, Al-Hassan, et Al-Hussein
PBSE. (Bihar Al-Anwar Vol.13 page 307.)

Et dans l’ère d’Al-Qaim PBSL il y a un bateau, un jeune garçon, et un mur


sous lequel il y a un trésor aussi. Comme pour le bateau, et il appartient aux
compagnons d’Al-Qaim PBSL, il est ébréché dans l’intention d’être protégé des
tyrans.

Il apparait dans l’ambiguité donc c’est lui qui le rends clair.

Ce qui veut dire qu’Al-Qaim PBSL, comme ils PBSE ont racontés. (Mokhtasar
Basair Al-Darajat page 179. Bihar Al-Anwar Vol.53 page 3.)
Comme pour le trésor, il sort de dessous le mur et il est transmis au peuple,
et c’est le savoir de la descendance de Muhammad PBSE. Al-Sadiq PBSL a dit,
Le Savoir possède 27 lettres. Donc tout ce qu’avec les prophètes sont venu est
de 2 lettres, ainsi les gens jusqu’à aujourd’hui ne savent rien d’autre que ces 2
lettres. Par conséquent, si notre Qaim s’élève, il apporte les 25 lettres
restantes et il les transmet entre les gens, et il ajoute les 2 lettres aux 25
lettres, ainsi il les transmet toutes (les 27 lettres). (Bihar Al-Anwar Vol.53
page 3.)

ANNEXE 3
(Extrait du livre Mutachabihat/Allégories Vol.2, Quelque choses de l'Interprétation de la sourate
Al-Fatiha)

A partir de maintenant, la plus grande reconnaissance du serviteur, la plus grande


est le soutien d'Allah par lequel ce serviteur est dirigé vers cette gratitude. Ainsi, la
bénédiction sur les serviteurs proches d'Allah est devenue plus grande, et leur travail
et la gratitude sont devenus une nouvelle bénédiction, ce qui nécessite en soi une
reconnaissance.
Et cette gratitude est par le soutien d'Allah SWT, par sa Puissance et par sa Force,
car elle est une bénédiction nouvelle qui est supérieure à sa précédente qui exige une
plus grande reconnaissance, et ainsi de suite jusqu'à ce que
le Généreux les ai submergé par Sa générosité, de sorte que leurs langues ont été
silencieuses et leurs yeux étaient remplis de larmes quand ils ont réalisé qu'ils étaient
déficients dans le remerciement envers Lui SWT.
Au contraire, dans leurs rangs loués, quand ils ont réalisé qu'ils étaient encore viciés
par le néant, son obscurité, l'imperfection et sa vérité [l'imperfection], ils ont
considéré leurs existences et ce qui reste comme une culpabilité, alors ils ont
cherché le pardon d'Allah pour cette culpabilité, ils se sont repentis à Lui et ont
demandé Son pardon et Sa miséricorde. C'est alors que leurs existences est
nécessaire par le reste de ce voile, et leurs existences est nécessaire par leurs défauts
avec les ténèbres et le néant.
Et voici le Prince des Croyants Ali (as) disant,

O Seigneur, j’ai fait de l’injustice à moi-même en le considérant, je suis


damné si tu ne me pardonnes pas.

Alors il a compté son tournant à travers son existence comme une culpabilité,
plutôt si je puis dire, il a compté son existence comme une culpabilité à cause de ce
qu'il incluait du défaut du néant, sans lequel, aucun nom ou image reste de lui (as),
plutôt il disparaît et rien ne reste en dehors d'Allah, l'Unique, le Conquérant.

Dans la narration de l'Imam Jafar Al-Sadiq (as), a dit,

Gabriel PBSL lui a demandé de s'arrêter à un endroit en disant: "Attends-là


Muhammad (ce qui signifie ceci est ton rang, comme Gabriel ne peut pas
atteindre le rang du Prophète, alors il lui a indiqué de s'élever jusqu'à son
rang PBSLESD, tu es debout à un endroit où aucun Ange ou Prophète n'a
jamais été. Ton Seigneur est entrain de prier."

Il lui a demandé, "Oh Gabriel, comment prie-Il?"


[Gabriel] a dit: "Il dit: "Le Glorieux, le Saint, Je suis le Seigneur des
Anges et de l'Esprit. Ma miséricorde dépasse Ma colère."

Il [le Saint Prophète PBSLESD] dit alors: "Oh Seigneur, je prie Ton
pardon, je demande Ton pardon."

"C'était comme Allah a dit:

9. {"Et il était à une distance comme la longueur de deux portées d'arc ou


plus près."}
- Sourate An-Najm
(L'étoile) 53.

Abou Bassir a alors demandé: "Que mon âme soit ta rançon, que veut
dire § La longueur de deux arcs, ou même moins § ? "

Alors il (as) a dit: "C'est la distance entre l'arc et la tête de l'arc."


Il (as) a dit ensuite: "Et il y avait entre eux un voile qui scintillait et
oscillait par devant, derrière...," jusqu'à ce qu'il (as) a dit: "Il était
d'émeraude. Il a regardé de ce qu'Allah a bien voulu lui montrer la lumière
par la Grandeur de la taille du chas de l'aiguille." (Al-Kafi vol.1 page 443,
Bihar Al-Anwar vol.18 page 306, Tafseer Al-Safi vol. 5 page 87.)

Quant à la demande du Prophète PBSLESD pour le pardon, cela a été clarifié.


Comme pour l'oscillation du voile, c'est une réponse de Lui SWT à la demande du
pardon du Prophète et de sa demande de retirer le voile du néant et de l’obscurité
de sa page de l'existence bénie. Mais c'est une réponse partielle, selon ce qu'Il ferait
SWT, car si le voile a été retiré, le Prophète PBSLESD n'aurait plus de nom,
d’image, ou de vérité.

A partir de maintenant, vous connaissez le rang de ce généreux, PBSLESD. Il


a donné tout son être à Allah, alors Allah lui a donné ce qu'Il n'a donné à aucun des
mondes.
« Il a regardé de ce qu'Allah a bien voulu lui montrer de lumière par la
Grandeur de la taille du chas de l'aiguille."

Et cela est suffisant dans ce rang pour que vous sachiez que tout le monde
doit se précipiter vers Lui SWT, baisser leurs têtes, se repentir à Lui, espérant de Sa
miséricorde et de Son pardon, alternant entre une inclination, une prosternation, la
soumission et l'humilité. (Venant du livre d’ « Une partie de l’interprétation de la
Sourate Al-Fatiha)

Question : Basé sur les mots d'Al-Khomeini (qu'Allah ait miséricorde de lui) dans
son livre Al-Adab Al-Ma'naweyya, à l'Imam Ahmad Al Hassan (as) ont été posé les
questions suivantes:

1) Ces voiles de ténèbres sont-ils mélangés avec les voiles de lumière ?


2) Quelle est la signification des voiles de ténèbres et des voiles de lumière ?
3) Comment certains voiles d'obscurité et de lumière sont levés ?
4) Ces voiles n'ont-ils jamais été levés comme Al-Khomeini (puisse Allah avoir pitié
de lui) a dit ? Qu'est ce qui se passe s'ils étaient levés ?

Les voiles sombres sont les soldats de l'ignorance, qui ont été mentionnés par
l'Imam Jafar Al-Sadiq PBSL, (Plus concernant les soldats de l’ignorance mentionné
dans l’annexe 6.) et les manières détestées et le "Je" sont implantés dans la nature de
l'être humain. Donc plus le "Je" augmente avec un être humain, plus ces voiles
augmentent. Et plus le "Je" diminue chez un être humain, plus ces voiles
diminuent. Ainsi ces voiles ont pour origine l’obscurité, le néant, et le matériel. Et
ils ne sont rien d'autre que des moyens de saisir chaque bien.

Comme pour les voiles de lumière, ils sont les paroles d'Allah SWT et le
débordement qui descend de Lui SWT à Sa création, et ils ont une condition à
chaque rang et pour chaque personne qui marche sur la voie d'Allah SWT. Ainsi,
pour le meilleur de la création, Muhammad PBSLESD, les voiles de la lumière sont
le Coran, ou le voile oscillant, comme dans la narration de l'Imam Jafar Al-Sadiq
(as), dans lequel il dit,

Gabriel lui a demandé de s'arrêter à un endroit en disant: "Attend juste là


Muhammad (ce qui signifie ceci est ton rang, comme Gabriel ne peut pas
atteindre le rang du Prophète, alors il lui fit remarquer de s'élever jusqu'à son
rang PBSLESD), tu as atteint un endroit où aucun Ange ou Prophète ne s’est
jamais tenu avant toi. Ton Seigneur est entrain de prier." Il a
demandé,

"Oh Gabriel, comment prie-Il?"

[Gabriel] a dit: "Il dit: "Le Glorieux, le Saint, Je suis le Seigneur des
anges et de l'Esprit. Ma miséricorde excède Ma colère."

Il [le Saint Prophète PBSLESD] a alors dit: "Oh Seigneur, je prie Ton
pardon, je demande Ton pardon."

"C'était comme Allah a dit:

9. {"Et il était à une distance comme la longueur de deux portées d'arc


ou plus près."}
- Sourate An-Najm (L'étoile)
53.

Abou Bassir a alors demandé: "Que mon âme soit ta rançon,


que veut dire § La longueur de deux arcs, ou même moins § ?"

Alors il PBSL a dit: "C'est la distance entre l'arc et la tête de


l'arc."

Il PBSL a alors dit: "Et il y avait entre eux un voile qui scintillait
et oscillait devant, derrière...," jusqu'à qu'il PBSL ai dit: "Il était
d'émeraude. Il a regardé de ce qu'Allah a bien voulu lui montrer de
lumière par la Grandeur de la taille du chas de l'aiguille."
(L'Interprétation d'Al-Safi, Sourate An-Najm.)
Et ce voile vert d'émeraude qui oscille est une indication des voiles de ténèbres et
des voiles de lumière, et la levée des voiles d'obscurité par l'ouverture semblable
comme au chas d'une aiguille, et la levée des voiles de lumière par l'oscillation qui
se produit au voile. Ainsi les voiles de ténèbres sont défigurés par l'abandon des
soldats de l'ignorance et le "Je", et les voiles de lumière sont contenus à l'intérieur
de l'être humain et il disparaît en eux quand il acquiert les soldats de l'intellect et
des manières favorisées. C'est ainsi que l'homme est dans sa marche vers la
perfection, il s'efforce d'obtenir le lever du "Je" de sa page d'existence et d'acquérir
tous les soldats de l'intellect, et c'est l'ouverture nette.

1. § "Nous t'avons attribué une ouverture nette" §.

-Sourate al-Fath (la victoire) 48

Et cela est le rang loué que le généreux Messager Muhammad PBSLESD a atteint,
et dans ce rang, Allah SWT s'est manifesté Lui-Même à Muhammad PBSLESD à
certains moments,

"Entre eux il y avait une barrière qui a scintillé et oscillé ...,"

signifiant que le voile s'est levé à un moment et revenu à un autre, et au moment où


il s'est levé, Muhammad PBSLESD ne reste plus, plutôt il disparaît et se brûle et la
face d'Allah, Muhammad PBSLESD, ne reste pas; mais plutôt rien ne reste en
dehors d'Allah l'Unique, le Conquérant.
Et le récit ci-dessus de leurs parts PBSE n'est pas du tout de nier la révélation des
voiles de ténèbres et de lumière, il nie plutôt la complète, permanente révélation.
Quant à la complète révélation à des moments, elle s'est produite avec Muhammad
PBSLESD et il PBSLESD oscille avec l'oscillation du voile. Et l'univers entier
oscille avec Muhammad PBSLESD. Et si vous lisez le Coran, vous auriez oscillé
avec son oscillation, en avant et en arrière, sans aucune intention de votre part de le
faire, plutôt comme si vous êtes contraints de le faire.
Réponse aux questions 1 et 2 : La lumière ou les voiles de lumière sont d'Allah
SWT, et les voiles d'obscurité sont de la matière ou le néant. Et les créations ont été
rendues existantes par la brillance de la lumière dans les ténèbres, ou dîtes la
manifestation de la lumière dans l'obscurité. Et le mélange qui se produit entre la
lumière et l'obscurité n'est pas comme un mélange d'homogénéité, il s'agit plutôt
d'un mélange de manifestation et d'apparence, comme le Prince des Croyants (as) a
dit qu'elle signifie,

Dans les choses sans homogénéité et en dehors d’elles sans suppression.

Réponse à la question 3: Les voiles de ténèbres et de lumière sont levés par


l'aspiration vers Allah SWT et en obtenant Sa satisfaction. Et les voiles d'obscurité
en particulier, sont levés par l'abandon des soldats de l'ignorance et les manières
détestées, et en se détournant du "Je" et en l’abandonnant. Et les voiles de lumière
sont levés par la connaissance, en pratiquant les connaissances, en acquérant des
soldats de l'intellect, les moeurs favorables et en gravissant l'échelle de l'ascension
dans les saints rangs au sein [du niveau de] la population du septième ciel.

Réponse à la question 4: Il a été précisé par rapport à ce qui est mentionné


précédemment qu'ils étaient totalement levés pour Muhammad PBSLESD mais pas
en permanence, plutôt par des moments. Et comme il a été précisé, que la raison
pour laquelle ils n'ont pas été définitivement levés est parce que s'ils l'étaient, le
serviteur n'aurait plus d'identité, plutôt personne reste sauf Allah l'Unique le
Conquérant après la brûlure et la disparition du serviteur dans le Soi Divin. Et ces
voiles n'ont jamais été complètement levés pour autre que Muhammad PBSLESD
et il est l'homme du rang loué. Et le Maître des gens de la Connaissance, Ali (as) a
dit,

Si le voile était retiré pour moi, ma certitude ne serait pas augmentée.


Et ceux-ci sont les voiles qui ont été retirés pour Muhammad PBSLESD, tandis
qu'Ali PBSL a eu le voile levé pour lui à un rang plus bas que le range dont il PBSL
a mentionné (dans la narration du dessus), et il PBSL marcherait dans le gravier de
la cité de Kufah et parlerait aux morts comme Haba Al-Arni a raconté.

ANNEXE 4
(Prit du livre La Prophétie Scellée)

MUHAMMAD PBSL ET L’APPARITION D’ALLAH A PHARAN

Dans l’invocation de Semat rapportée par les Imams PBSE,

…Et je te demande Seigneur…par Ta Gloire qui est apparu sur le Mont


Sinaï, que Tu as parlé à travers Ton Serviteur et Messager Moïse fils d’Imran
PBSL, par Ton Ascension dans le Mont Seir, (montagne en Palestine), et
Ton apparition sur le Mont de Pharan (Montagne à la Mecque)…(Misbah
Al-Mutahajid par Sheikh Al-Toosi : page 416, Jamal Al-Osboo’ page 321,
Mubah Al-Kafami page 424, Bihar Al-Anwar Vol 87 page 87)

L’ascension d’Allah dans le Mont Seir est à travers Jésus PBSL, et l’apparition
d’Allah sur le Mont Pharan est à travers Muhammad PBSLESD.
Il est essentiel de noter que les expressions de l’invocation sont rangées dans
un ordre croissant, du prophète à qui Allah a parlé qui est Moïse PBSL, au prophète
illustrant l’élévation d’Allah qui est Jésus PBSL, au prophète qui illustre l’apparition
d’Allah qui est Muhammad PBSLESD.
Et la différence entre l’élévation et l’apparition est que l’élévation est
l’apparence et la révélation partielle, signifiant que l’élévation est un rang inférieur
de manifestation contrairement à l’apparence, donc ensemble, Jésus PBSL et
Muhammad PBSLESD ont représenté Allah SWT dans la création, cependant,
Jésus PBSL dans un rang inférieur à Muhammad PBSLESD, et l’envoi de Jésus
PBSL était essentielle pour paver la voie de l’apparition et de l’envoi de Muhammad
PBSLESD qui a représenté Allah dans la création, ainsi Muhammad PBSLESD
était vraiment le successeur d’Allah (Calife).
Et si nous étions retourné à l’origine et au commencement de la création,
nous aurions trouvé Allah SWT s’adressant aux anges par :

30. § «Je vais établir sur la terre un vicaire (Khalifa) » §

- Sourate Al-Baqara (La Vache) 2.

Donc même en pensant qu’Adam était le successeur d’Allah, comme étaient le reste
des prophètes et successeurs PBSE, le but à atteindre est le Vrai successeur d’Allah
SWT, ce qui veut dire la personne qui est un successeur complet d’Allah SWT, par
conséquent le reflet de la Divinité dans le miroir de son existence dans une manière
plus complète et plus parfaite que tous les autres prophètes et successeurs PBSE.
Donc l’objectif à atteindre est d’être une personne qui oscille entre le soi et
l’état d’être humain et la Divinité et le soi Divin. Abu Basir a demandé à Abu
Abdullah PBSL, il a dit, « Que mon âme te soit sacrifiée, combien de temps a pris le
Messager d’Allah PBSLESD pour accomplir l’ascension ? » L’Imam PBSL a dit,

Cela est arrivé deux fois. Gabriel lui a demandé de s’arrêter à un endroit
disant, « Attends ici O Muhammad, tu te tiens a une place ou aucun ange ou
prophète ne s’est jamais tenu avant toi. Ton Seigneur est entrain de prier. »
Il a demandé, « O Gabriel, comment prie-t-Il ? »
[Gabriel a dit, « Il dit, ‘Le Glorieux, Le Saint, Je suis le Seigneur des anges et
de l’Esprit. Ma miséricorde excède Ma colère.’ »
Le [Saint Prophète] PBSLESD a ensuite dit, « O Seigneur, je prie Ton
pardon, je prie Ton pardon. »
L’Imam PBSL a dit, « C’était comme Allah a dit, »
9. § et fut à deux portées d’arc, ou plus près encore. §

- Sourate An-Najm (L’Etoile) 53.

Abu Basir a ensuite demandé, « Que mon âme te soit sacrifiée, qu’est-ce que
§ fut à deux portées d’arc, ou plus près encore. §» ? (Le Coran 53:9 )
L’Imam PBSL a dit, « C’est la distance entre la voûte et la tête de l’arc. »
L’Imam PBSL a ensuite dit, « Entre eux il y avait un voile qui a brillait et
oscillait…, » Jusqu’à ce qu’il dise, « C’était chrysolithe (couleur pierre précieuse de
couleur jaune verdâtre). Il n’a pu percevoir de cette lumière que comme à travers le
chas d’une aiguille et ne pût voir que ce qu’Allah en a voulu.
Allah, Le Plus Saint, Le Plus Haut, dit, « O Muhammad. »
Il dit, « Oui, Seigneur. »
Il dit, « Qui sera après toi pour guider vos partisans ? »
Il dit, « Allah sait mieux. »
Il dit, « Ali bin Abu Talib sera le Prince des Croyants, le maître des
Musulmans, le chef de ceux marqués par la lumière sur leurs fronts [de
prosternation]. »
Le narrateur a alors dit qu’Abu Abdullah PBSL a dit à Abu Basir, « O Abu
Muhammad, par Allah, l’Allégeance du Prince des Croyants Ali PBSL n’est pas
venue de la Terre mais elle est venue du Ciel par des mots clairement dit. » (Al-Kafi
Vol 1 page 442, Al-Jawahir Al-Sunneyya page 312, Bihar Al-Anwar Vol 18 page
306, Al-Tafseer Al-Safi Vol 5 page 87, Tafseer Noor Al-Thaqalain Vol 3 page 98.)

Au moment où Muhammad PBSLESD meurt dans le Soi Divin, rien ne demeure


sauf Allah l’Unique, Le Conquérant, et rien ne demeure sauf lumière sans obscurité
en elle, c’est Allah SWT, donc le voile serait levé pour ce serviteur ayant connu
Allah comme Il devrait être connu. Ce serviteur seul, peut introduire Allah à la
création dans une vraie et complète manière. Aussi, ce serviteur seul est le successeur
complet d’Allah, par lequel en lui, la Divinité ou le Soi Divin s’est manifesté aussi
parfaitement qu’il est possible pour un humain.
Pour clarifier ceci un peu plus, je citerais cet exemple : Si une personne avait
une usine possédant des machines et ouvriers, si il contrôlait cette usines tout seul,
le rendement de production serait de cent pourcent (100%). Si il lui venait à l’idée
de faire d’une autre personne son successeur afin de gérer cette usine, il aurait
trouvé un autre homme capable de diriger cette usine. Cependant, s’il ne supervise
pas cette personne par lui-même, le rendement de production serait de quatre-vingt
pourcent (80%), il doit donc le diriger dans l’intention de maintenir un rendement
complet de production (cent pourcent). Il a trouvé ensuite une autre personne qui
est plus qualifié que la précédente, mais il a toujours besoin de la superviser,
autrement le rendement de production serait de quatre-vingt-dix pourcent (90%),
alors il fait de lui son successeur dans cette usine et le supervise dans son travail dans
l’intention de maintenir le rendement a cent pourcent (100%).
Il a finalement trouvé un homme similaire a lui, comme si il était une image
de lui-même, qui est capable de diriger l’usine et sans supervision, et le rendement
de production serait de cent pourcent (100%), donc il a fait de lui son successeur
dans l’usine et lui a donné le choix de faire selon sa volonté, car sa volonté n’est rien
d’autre que la volonté du propriétaire de l’usine. Dorénavant la supervision sur ce
successeur complet par le dirigeant de l’usine serait en vain.
Cependant, celui qui entend à propos du feu en a connaissance autant qu’il
en a entendu le concernant, et celui qui le voit en a autant connaissance que de sa
vision de celui-ci. Comme pour celui dont une partie a été brulé par le feu, sait avec
certitude mais autant que la partie de son corps qui a été brulé par celui-ci. Autant
que celui qui est brulé par le feu complètement, brule par le feu complètement
jusqu’à ce qu’il devienne lui-même le feu, il le connait complètement, au point que
vous ne pouvez le distinguer du feu lui-même, parce qu’il est devenu une partie de
lui,
8. § Béni soit Celui qui est dans le feu et Celui qui est tout autour, et gloire à
Allah, Seigneur des Mondes. §

- Sourate An-Naml (Les Fourmis) 27.

43. § Telles sont les paraboles que Nous citons au gens ; cependant, seules les
savants les comprennent. §
- Sourate Al-Ankaboot (L’Araignée) 29.

MUHAMMAD PBSLESD, LE SCEAU (KHATAM) DES PROPHETES ET


LEUR SCEAU (KHATIM)

Nous revenons maintenant vers Muhammad PBSLESD étant le sceau


(l’intermédiaire) des prophètes et leur sceau (le dernier/celui qui scelle), puisque
c’est lui PBSLESD, le dernier des prophètes et des messagers d’Allah SWT, son
message, son livre le Coran, et sa législation qui doivent être valable jusqu’au Jour
du Jugement, car il n’y a pas de religion à venir après l’Islam :

85. § Et quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agréé,
et il sera, dans l’au-delà, parmi les perdants. §
- Sourate Aali-Imran (La Famille d’Imran) 3.

Cependant, l’atteinte du statut de prophétie était encore possible pour les enfants
d’Adam. Quiconque des croyants, qui est sincère dans son travail et dans
l’adoration d’Allah SWT peut atteindre le statut de prophétie. D’ailleurs, le chemin
de l’inspiration d’Allah SWT est toujours présent, atteignable et accessible dans la
réalité perceptible à travers les Vrais Visions.
Comme pour l'envoi des messagers d'Allah SWT (qui ont atteint le statut de
prophétie), s'ils préservent la législation de Muhammad PBSLESD, l'Islam, ou
qu'ils introduisent une nouvelle religion, cela n'existe pas car Allah SWT a scellé
cette voie avec l'envoi de Muhammad PBSLESD.
Cependant, après l'envoi de Muhammad PBSLESD (l'être absolu, le Vrai
successeur d'Allah, l'apparition d'Allah à Pharan et l'image de la Divinité), le
chemin pour l'envoi a été renouvelé par Muhammad PBSLESD, ainsi tous les
Imams PBSE sont des messagers pour cette nation, mais venant de Muhammad
PBSLESD (Allah dans la création). Allah SWT a dit,

47. § A chaque communauté un Messager. Et lorsque leur messager vint,


tout se décida en équité entre eux et ils ne furent point lésés. §

- Sourate Yunus (Jonas) 10

Jaber a raconté,

J’ai demandé à Abu Jafar PBSL concernant l’interprétation de ce verset, § A


chaque communauté un Messager. Et lorsque leur messager vint, tout se
décida en équité entre eux et ils ne furent point lésés. §
Et il PBSL a dit, « L’interprétation cachée de ce verset est que pour
chaque époque de cette nation il y a un messager de la descendance de
Muhammad PBSLESD qui émerge à l’époque pour laquelle il a été envoyé
en tant que messager. Ils sont les successeurs et ils sont les messagers. Quant
aux mots : § Et lorsque leur messager vint, tout se décida en équité entre eux
et ils ne furent point lésés. § Il a dit, « L’interprétation est que les messagers
sont ceux qui jugent entre eux avec équité, et ne commettent pas d’injustice
comme Allah dit. » (Tafseer Al-Ayashi Vol 2 page 123, Tafseer Noor Al-
Thaqalain Vol 2 page 306, Bihar Al-Anwar Vol 2 page 306.)

Allah SWT a dit,

7. § Tu n’es qu’un avertisseur, et à chaque peuple un guide. §

- Sourate Ar-Rad (Le Tonnerre) 13.

Al Futheil a dit,
J’ai demandé à Abu Abdullah PBSL à propos des mots d’Allah SWT § et à
chaque peuple un guide. § Il PBSL a dit, « Chaque Imam est un guide pour
l’époque dans laquelle il vit. » (Al-Kafi Vol 1 Page 191, Basait Al-Darajat page 50,
Ghaybat Al-Numani page 109, Bihar Al-Anwar Vol 23 page 3.)

Abu Jafar PBSL a dit,


Concernant les mots d'Allah SWT, § Tu n'es qu'un avertisseur, et à chaque
peuple un guide. § Il dit, « le Messager d'Allah PBSLESD est l'Avertisseur, et
pour chaque époque il y a un guide de nous pour les guidé vers ce dont le
Prophète d'Allah PBSLESD a apporté. Les guides après Muhammad
PBSLESD sont Ali et puis les successeurs après lui, les uns après les autres. »
(Al-Kafi Vol 1 Page 191, Bihar Al-Anwar Vol 16 page 358, Tafseer Al-Safi
Vol 3 page 59, Tafseer Noor Al-Thaqalain Vol 2 page 483.)

Abu Basir a dit,


J’ai dit à Abu Abdullah PBSL, § Tu n'es qu'un avertisseur, et à chaque
peuple un guide. § Il a dit, « le Messager d'Allah PBSLESD est
l'Avertisseur et Ali est le guide. Ô Aba Muhammad, y a-t-il un guide
aujourd'hui? » J'ai dit, « Oui, que mon âme te soit sacrifiée. De toi sont
les guides les uns après les autres jusqu'à ce que cela te soit parvenu. » Il a
dit, « Puisse Allah avoir pitié de ton âme, Ô Aba Muhammad. Si ce verset
est descendu sur un seul homme, et que cet homme meurt, le verset
disparaîtrait, et le livre disparaîtrait, mais le livre est vivant et il s'applique
pour ceux qui restent juste comme il s'applique à ceux qui sont venus
auparavant. » (Al-Kafi Vol 1 Page 192, Bihar Al-Anwar page 279, Tafseer
Noor Al-Thaqalain Vol 2 page 483, Ghayat Al-Maram Vol 3 page 7.)

Abu Jafar PBSL a dit au sujet des mots d'Allah Le Béni et L’Exalté, § Tu n'es
qu'un avertisseur, et à chaque peuple un guide. § Il a dit, « Le Messager d'Allah
PBSLESD est l'Avertisseur, et Ali est le guide. Je jure par Allah que cela ne nous
a jamais quittés et que cela demeure en nous jusqu'au moment de l'Heure. »
(Al-Kafi Vol 1 page 192, Basair Al-Darajat page 50, Ghaybat Al-Numani
page 110, Bihar Al-Anwar Vol 23 page 3.)

ANNEXE 5
(Prit d’Al-Jawab Al-Munir Vol.2)
Question 72 : Quelle est l’interprétation de ce verset ?

32. § Ensuite, Nous fîmes héritiers du Livre ceux de Nos serviteurs que Nous
avons sélectionné. Il en est parmi eux qui font du tort à eux-mêmes, d’autres
qui se tiennent sur une voie moyenne, et d’autres avec la permission d’Allah
devancent [tous les autres] par leurs bonnes actions; telle est la grâce infinie.
§

- Sourate Fatir (Le Créateur) 35.

Au nom d’Allah, le tout Miséricordieux et l’Intensément Miséricordieux. Louange à


Allah, Seigneur des Mondes. Puisse Sa paix et ses bénédictions être sur Muhammad
et sa descendance, les Imams et les Mahdis.
Premièrement, sélectionné signifie choisis, et celui qui choisis ici est Allah
SWT. Plutôt, dans la sélection, il y a une autre signification à coté de choisir, et
c’est la faveur sur ceux choisis d’entre eux, c’est pourquoi un des noms les plus
connu du prophète Muhammad PBSLESD était Celui Sélectionné (Al-Mustafa).
Et dans ce verset il y a aussi une description de ceux sélectionnés et c’est
pourquoi ils sont les serviteurs d’Allah, par laquelle sans aucun doute, est une
grande faveur pour eux, comme nous trouvons que la meilleure chose par laquelle
vous pouvez témoigner concernant le Messager d’Allah, Muhammad PBSLESD, est
qu’il est le serviteur d’Allah (Abdullah), et ce nom du Prophète PBSL (Serviteur –
Abd) a été mentionné dans le Coran dans une position de grand louange du
Messager d’Allah Muhammad PBSLESD dans la Sourate An-Najm (l’Etoile).
Plus que cela, ces serviteurs choisis héritent du Livre, et ceux qui héritent du
Livre sont les prophètes et les successeurs, personne d’autre qu’eux.
Donc ici vous pouvez trouver les descriptions qui s’appliquent uniquement à
un prophète ou à un successeur et ces [descriptions] font qu’elles sont véritablement
les serviteurs d’Allah et la Sagesse pour eux est Allah. Ils sont choisis [sélectionnés],
et Celui qui les sélectionne est Allah. Ils sont les héritiers du Livre, et Celui qui fait
descendre le Livre sur eux est Allah SWT.
Il demeure qu’ils restent dans trois rangs :
1. Injustes envers eux-mêmes
2. Le juste
3. Le précurseur dans les bonnes actions

Et ceux qui sont les précurseurs dans les bonnes actions sont seulement
Muhammad et sa descendance PBSE.
Et ceux qui sont juste sont Noé et Abraham PBSE et les prophètes envoyés
qui sont les Imams venant des enfants d’Abraham PBSE.
Et les injustes envers eux-mêmes sont le reste de prophètes et des messagers
qui ont précédé Abraham et de la descendance d’Abraham.
Allah SWT a dit,

124. § [Et rappelle-toi] quand ton Seigneur eut éprouvé Abraham par
certains commandements, et qu’il les eut accomplis, le Seigneur lui dit: «Je
vais faire de toi un exemple à suivre pour les gens». - «Et parmi ma
descendance?» demanda-t-il. - «Mon engagement, dit Allah, ne s’applique pas
aux injustes». §

- Sourate Al-Baqara (La Vache) 2.

Ceci signifie que l’injuste venant des prophètes, et l’injustice des prophètes n’est pas
une désobéissance, plutôt un défaut dans la performance de la tâche comparé aux
autres prophètes qui sont les Imams PBSE, donc si la même tâche était assigné au
prophète Jonas PBSL et sur Muhammad PBSLESD, la performance de la tâche de
Jonas PBSL ne serait pas du même niveau que la performance de Muhammad
PBSLESD. Donc cette imperfection de Jonas est l’injustice qu’il s’est causé et non
des Imams venant des enfants d’Abraham PBSL, et aussi lui cause de ne pas être au
rang de Muhammad PBSLESD. Lire le livre Les Allégories si vous souhaitez plus de
détails concernant ce verset.
ANNEXE 6
(Ajouté par l’équipe de traduction, ceci n’est pas une partie du livre Arabe original)

Sama’a a raconté qu’il était avec Abu Abdullah PBSL, et quelques-uns de ses
partisans étaient présent, et l’intellect et l’ignorance ont été mentionnés. Donc il
PBSL a dit,

Connaissez l’intellect et ses soldats, et connaissez l’ignorance et ses soldats,


ainsi vous deviendrez guidé.

Alors Sama’a a dit, « Puisse mon âme t’être sacrifiée, nous ne connaissons que ce
dont tu nous enseigne. » Abu Abdullah PBSL a dit,

Allah SWT a créé l’intellect de Sa lumière, et il est la première création


d’Allah SWT venant des esprits sur la droite de son Trône. Il SWT lui a dit,
« Viens ici, » donc il est venu à cet endroit, et Il lui a ensuite dit, « Eloigne
toi », ainsi il s’est éloigné, alors Il SWT a dit, « Je t’ai créé d’une grande
création, et je t’ai favorisé sur toute Ma création. » Il SWT a ensuite créé
l’ignorance, de l’eau salée, une sombre création. Il lui a dit, « Eloigne toi »,
donc il s’est éloigné, et Il a ensuite dit, « Viens ici » et il n’est pas venu. Il
SWT lui a dit, « As-tu autant de fierté ? » donc Il SWT l’a maudit. Il a
ensuite créé soixante-quinze (75) soldats pour l’intellect, donc quand
l’ignorance a vu ce qu’Allah a accordé à l’intellect de par Sa générosité, et ce
qu’Il lui avait donné, l’ignorance a caché son animosité pour lui et a dit, « O
Seigneur, c’est une création comme moi-même, Tu l’a créé, favorisé et
endurcis, et je suis son opposé, et je n’ai pas de force contre lui donc donne-
moi des soldats comme Tu lui a donné, alors Il SWT a dit, « Oui. Donc si tu
désobéis après ceci, Je t’expulserais toi et tes soldats de Ma Miséricorde. » Il
[L’ignorance] a dit, « Je suis satisfait. » Donc Il lui a donné soixante-quinze
(75) soldats.
Donc ceci était de ce qu’Il a donné à l’intellect, venant des soixante-quinze (75)
soldats :

• Bien qui est le ministre de l'intellect, et il fait le mal son opposé, qui est le
ministre de l'ignorance,
• et la foi opposant incrédulité,
• croyance opposant mépris,
• espoir opposant désespoir,
• justice opposant injustice,
• satisfaction opposant indignation,
• reconnaissance opposant ingratitude,
• cupidité [dans le don d'Allah] opposant désespoir,
• penchant [en Allah] opposant prudence,
• compassion opposant à la cruauté,
• miséricorde opposant colère,
• connaissances opposant ignorance,
• compréhension opposant folie,
• chasteté opposant promiscuité,
• ascétisme opposant désir,
• compassion opposant idiotie,
• peur opposant audace,
• modestie opposant arrogance,
• diligence opposant hâte,
• abstention opposant inanité,
• silence opposant bavardage,
• abandon opposant fierté,
• soumission opposant doute,
• patience opposant panique,
• pardon opposant revanche,
• richesse opposant pauvreté,
• souvenir opposant distraction,
• mémorisation opposant oubli,
• compassion opposant éloignement,
• contentement opposant prudence,
• consolation opposant prévention,
• amabilité opposant animosité,
• loyauté opposant trahison,
• obéissance opposant désobéissance,
• respect opposant rébellion,
• sécurité opposant affliction,
• amour opposant haine,
• honnêteté opposant mensonge,
• vérité adverse mensonge,
• fiabilité opposant trahison,
• la sincérité opposant insincérité,
• léthargie opposant noblesse,
• comprendre opposant stupidité,
• pratiquer savoir opposant déni,
• politesse opposant impolitesse,
• sécurité dans l’invisible opposant ruse,
• dissimulation opposant la communication,
• prière opposant manquement [prière],
• jeûne opposant enfreindre [le jeûne],
• Jihad [effort] opposant lâcheté,
• pèlerinage [ce qui signifie allégeance] opposant à violer la promesse,
• discours de protection opposant commérage,
• bon traitement envers les parents opposant mauvais traitements d'eux,
• vérité opposant dissimulation,
• actions privilégiées opposant actions refusées,
• décence adverse étalage,
• le secret [sur la religion] opposant l’annonce,
• justice opposant jalousie,
• réforme opposant intrusion,
• propreté opposant saleté,
• timidité opposant prétention,
• principe opposant agression,
• confort opposant fatigue,
• facilité opposant difficulté,
• bénédiction opposant la privation de la bénédiction,
• et la santé opposant affliction,
• justice opposant prédominance [en nombre],
• sagesse opposant désirs égoïstes,
• bonheur opposant misère,
• repentance opposant insistance,
• demander pardon [à Allah] opposant fierté,
• prudence opposant négligence,
• invocation opposant repoussant,
• vigueur opposant paresse,
• joie opposant tristesse,
• affinité opposant séparation,
• générosité opposant avarice

Donc tous ces attributs venant des soldats de l’intellect ne se réunissent pas
excepté avec un prophète ou un successeur de prophète, ou un croyant dont
le cœur a été testé par Allah par la foi. Comme pour nos supporters, un d’eux
ne serait pas libre d’avoir certains de ces soldats avec lui jusqu’à ce qu’il se
perfectionne et se purifie [lui-même] des soldats de l’ignorance alors il serait
a au niveau plus élevé parmi les prophète et successeur (signifiant que si son
intellect devenait complet il serait des personnes du septième ciel, qui est le
ciel de l’intellect), et il réalise ceci en reconnaissant l’intellect et ses soldats, et
en évitant l’ignorance et ses soldats. Puisse Allah nous et vous supporter vers
Son obéissance et sa satisfaction. (Al-Kafi Vol 1 page 20, « Le livre de
l’intellect et de l’ignorance », narration 14.