Vous êtes sur la page 1sur 97

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Université de la Manouba

Institut Supérieur des Arts Multimédias

MEMOIRE DE PROJET DE FIN D’ETUDES


Code IM47

DEVELOPPENT D'UN MODULE GESTION


DE LA RELATION CLIENT SOUS IBM
MAXIMO

Réalisé par

Ben AliSenda 3IM3

Khezami Ghada 3IM3

Encadré par

Fellah Meriem ISAMM

Saafi Aymen SMARTECH

Année Universitaire 2016-2017


Dédicaces

A mes chers et adorables parents pour leurs sacrifices, leurs patiences et leurs
encouragements durant mes années d’études, que dieu les protège et j’espère que
je serais à la hauteur de leurs espérances.

A mes chers frères Elyes et Meher ainsi que leurs petites familles, à qui j’exprime
ma gratitude et mes vœux de réussite pour leurs avenirs.

A ma plus belle nièce Baya, ma mascotte de bonheur et de réussite.


A mes amis et mes collègues pour leurs aides si précieuses et pour tous les instants
inoubliables que j'ai passé avec eux.

À toute ma famille,
Pour leurs encouragements et leur amour.

A tous ceux qui m’ont soutenu et cru en moi.


Je leur dédie ce modeste travail en leur souhaitant un immense bonheur et une
joyeuse vie.

Senda.

I
Dédicaces

À mes chers parents qui ont sacrifié leurs plus belles années pour embellir
les miennes, aucun mot ne serait assez pour témoigner de l'étendue des
Sentiments que j'éprouve à leur égard.

À mon aimable sœur Khawla et mon frère Dali , En témoignage de mon amour
éternel, que Dieu vous garde, vous protège et vous offre une vie pleine de joie, de
santé et de réussite !

À ma belle famille et notamment à mes grands parents et mes chers petits cousins
Iyed et Meriem,
Pour leurs encouragements et leur bonté .

À tous mes amis et tous ceux que j'aime et qui me sont chers.

Ghada.

II
Remerciements

La réalisation de ce projet a été possible grâce au concours de plusieurs


personnes à qui je voudrais témoigner toute ma reconnaissance.

Nous tenons tout spécialement à exprimer notre plus grand respect et notre
gratitude à nos encadrant, avec qui nous avons eu l'honneur de travailler.
A Mme Fellah Meriem, pour son encadrement, sa disponibilité, et la
confiance qu’elle nous a donné ainsi que pour tous ses conseils précieux et son
soutien et son sens d'orientation durant la réalisation de notre projet.

A tous les membres de Smartech notamment à notre encadrant Saafi


Aymen et Messieurs Ayari Marouen et Salhi Mohamed pour l'encadrement,
l'assistance et le temps qu'ils nous ont consacré pour répondre à toutes nos
interrogations.

Avec beaucoup d’égard, nous ne manquerons pas d’exprimer notre grande


reconnaissance à tous les enseignants de l’Institut Supérieur d’Art et de
Multimédia et plus particulièrement aux membres du jury qui ont accepté de
juger ce modeste travail.

III
Table de matière
1.1. Cadre du projet ...........................................................................................................................................4
1.2. Présentation de l'organisme d'accueil ...............................................................................................4
1.3. Historique de l'organisme ......................................................................................................................5
1.3.1. Les produits de SMARTECH ................................................................................... 6
1.4. Problématique ..............................................................................................................................................6
1.5. Présentation du projet..............................................................................................................................7
1.6. Etude et critique de l'existant ..............................................................................................................7
1.6.1. GMAO ......................................................................................................................... 7
1.6.2. GMAO VS ERP ......................................................................................................... 8
1.6.3. IBM MAXIMO ........................................................................................................... 9
1.6.4. DIMO MAINT ......................................................................................................... 11
1.6.5. OPTI MAINT........................................................................................................... 13
1.6.6. MAINTA (APAVE) ................................................................................................. 15
1.6.7. Synthèse ..................................................................................................................... 16
1.7. Choix de la méthodologie et de langage de développement ................................................17
1.7.1. SCRUM ...................................................................................................................... 17
1.7.1.1. Les réunions ....................................................................................................... 18
1.7.1.2. Les acteurs .......................................................................................................... 19
1.7.1.3. Backlog du produit............................................................................................ 19
1.8. Objectifs et solutions du projet .........................................................................................................19
1.8.1. Objectifs ..................................................................................................................... 19
1.8.2. Solution proposée ..................................................................................................... 20
1.9. Conclusion ..................................................................................................................................................21
2.1. Capture des besoins ................................................................................................................................23
2.1.1. Besoins fonctionnels ................................................................................................ 23
2.1.2. Besoins non fonctionnels ........................................................................................ 24
2.1.2.1. Présentation de la norme ................................................................................. 24
2.1.2.2. Exigences de la qualité liées à la production ................................................. 25
2.1.2.3. Exigences de la qualité liées à l'utilisation ...................................................... 26

IV
2.2. Identification des acteurs et des cas d'utilisation .......................................................................26
2.2.1. Diagramme de cas d'utilisation global .................................................................... 27
2.2.2. Description et raffinement des cas d'utilisations et de diagramme de séquence
système 28
2.2.3. Description textuelle ................................................................................................ 30
2.3. Gestion du projet avec SCRUM .......................................................................................................40
2.4. Planification des Sprints et des releases .........................................................................................42
2.5. Conclusion ..................................................................................................................................................43
3.1. Architecture conceptuelle de Maximo ...........................................................................................44
3.2. Conception Architecturale ...................................................................................................................45
3.3. Conception technique détaillée..........................................................................................................46
3.3.1. Représentation statique ............................................................................................ 46
3.3.1.1. Diagramme de classe ........................................................................................ 46
3.3.1.2. Description détaillée des classes ...................................................................... 47
3.3.1.3. Règles de gestion ............................................................................................... 50
3.3.2. Représentation de la vue dynamique ...................................................................... 50
3.4. conception graphique .............................................................................................................................54
3.4.1. Maquette .................................................................................................................... 54
3.4.2. Schéma de navigation ............................................................................................... 56
3.4.3. Charte graphique ....................................................................................................... 57
3.5. Description des sprints ..........................................................................................................................58
3.6. Conclusion ..................................................................................................................................................64
4.1. Environnement de travail.....................................................................................................................66
4.1.1. Environnement matériel .......................................................................................... 66
4.1.2. Environnement logiciel et outils de travail ............................................................ 66
4.1.3. Environnement d'exécution Maximo .................................................................... 69
4.2. Diagramme de déploiement ................................................................................................................70
4.3. Diagramme de séquence objet ...........................................................................................................71
4.4. Description des interfaces principales ............................................................................................73
4.4.1. Scénario de test ......................................................................................................... 73
4.5. Evaluation de la qualité du processus de développement .....................................................79
4.5.1. Revue du release1 ..................................................................................................... 79

V
4.5.1.1. Tableaux des taches .......................................................................................... 79
4.5.1.2. Burndown chart................................................................................................. 80
4.5.2. Revue du release2 ..................................................................................................... 81
4.5.2.1. Tableaux des taches .......................................................................................... 81
4.5.2.2. Burndown chart................................................................................................. 82
4.6. Conclusion......................................................................................................................... 83

VI
Liste des figures
Figure 1. 1 : Logo de SMARTECH ............................................................................................. 5
Figure 1.2 : Organigramme de SMARTECH............................................................................. 5
Figure 1.3: Logo de IBM MAXIMO........................................................................................... 9
Figure 1.4: Logo de DimoMaint ................................................................................................ 12
Figure 1.5: Logo de OptiMaint .................................................................................................. 13
Figure 1.6: Logo de Mainta (apave) ........................................................................................... 15
Figure 1.7: Vue globale de SCRUM .......................................................................................... 18
Figure 2.3 : Diagramme de cas d'utilisation ............................................................................ 27
Figure 2.4 : Cas d'utilisation "Gérer opportunité" ................................................................... 28
Figure 2.5 : Cas d'utilisation "Gérer client" .............................................................................. 29
Figure 2.6 : Cas d'utilisation "Gérer Lead" ............................................................................... 29
Figure 2.7 : Cas d'utilisation "Gérer le calendrier des rendez-vous" ..................................... 30
Figure 2.8 : Diagramme de séquence du cas d’utilisation "S'authentifier" ........................... 32
Figure 2.9 : Diagramme de séquence du cas d’utilisation "Ajouter une opportunité" ....... 34
Figure 2.10 : Diagramme de séquence du cas d’utilisation "Modifier une opportunité" ... 36
Figure 2.11 : Diagramme de séquence du cas d’utilisation "Supprimer une opportunité" 38
Figure 2.12 : Diagramme de séquence du cas d’utilisation "Consulter la liste des
opportunités" ................................................................................................................................ 40
Figure 2.13:"Interface scrumwise de représentation de l'equipe de travail" ........................ 42
Figure 2.14:"Plan des releases" ................................................................................................... 42
Figure 3.1: "Architecture conceptuelle de Maximo" ............................................................... 45
Figure 3.1 : "Diagramme de classe " ......................................................................................... 47
Figure 3.2: "Diagramme d'activité de gestion d'opportunité" ................................................ 52
Figure 3.3: "Diagramme de générer un bon de travail" .......................................................... 53
Figure 3.4:"Maquette de l'interface de la page d'accueil "....................................................... 54
Figure 3.5:"Maquette de la page consultation de liste d'opportunités" ................................ 55
Figure 3.6:" Maquette de la page d'accueil" .............................................................................. 55
Figure 3.7:"Maquette de la page d'ajout d'un client" ............................................................... 56

VII
Figure 3.8:"Schéma de navigation" ............................................................................................ 57
Figure 3.8:"Logo de IBM maximo " .......................................................................................... 57
Figure 3.9:"Interface Scrumwise sprint1" ................................................................................. 60
Figure 3.9:"Interface Scrumwise sprint2" ................................................................................. 61
Figure 3.10:"Interface Scrumwise sprint3" ............................................................................... 62
Figure 3.11:"Interface Scrumwise sprint4" ............................................................................... 63
Figure 4.2 : "Logo de Eclipse" ................................................................................................... 68
Figure 4.3 :"Logo de Microsoft SQL server" ........................................................................... 69
Figure 4.4 : " Logo de StarUML" .............................................................................................. 69
Figure 4.5 :"Logo de Photoshop "............................................................................................. 69
Figure 4.6:"Environnement d'exécution de IBM Maximo" ................................................... 70
Figure 4.6: "Diagramme de déploiement" ................................................................................ 71
Figure 4.9:" Interface d'authentification" ................................................................................. 74
Figure 4.10:"Interface de centre de démarrage" ...................................................................... 75
Figure 4.11:"Interface de consultation d'une opportunité" .................................................... 75
Figure 4.12:"Interface d'ajout d'une opportunité" ................................................................... 76
Figure 4.13:"Interface de l'action générer " .............................................................................. 76
Figure 4.14:"Interface du masquage de l'action générer" ....................................................... 77
Figure 4.15:"Interface de gestion des clients" .......................................................................... 77
Figure 4.16:"Interface de gestion des leads" ............................................................................ 78
Figure 4.17:"Interface de gestion de rendez-vous" ................................................................. 78
Figure 4.18:"Tableau des taches du sprint 1" ........................................................................... 79
Figure 4.19:"Tableau des taches du sprint 2" ........................................................................... 80
Figure 4.20:"Burndown chart sprint1" ...................................................................................... 80
Figure 4.21:"Burndown chart sprint2" ...................................................................................... 81
Figure 4.22:"Tableau des taches du sprint3" ............................................................................ 81
Figure 4.23:"Tableau des taches du sprint4" ............................................................................ 82
Figure 4.24:"Burndown chart sprint 3" .................................................................................... 82
Figure 4.25:"Burndown chart du sprint 4" ............................................................................... 83

VIII
liste des tableaux

Tableau 1.1 : "Tableau comparatif des logiciels de GMAO" ................................................. 16


Tableau 2.1: Description textuelle du cas d'utilisation "s'authentifier"................................. 31
Tableau 2.2: Description textuelle du cas d'utilisation "Ajouter une opportunité" ............ 33
Tableau 2.3: Description textuelle du cas d'utilisation "Modifier une opportunité" .......... 35
Tableau 2.4: Description textuelle du cas d'utilisation "Supprimer une opportunité" ....... 37
tableau 2.5:Description textuelle du cas d'utilisation Consulter la liste des opportunités .. 39
Tableau 2.6: " Backlog du produit " .......................................................................................... 41
Tableau 3.1: " Description textuelle des classes " .................................................................... 50
Tableau 3.2:"Backlog du sprint0" .............................................................................................. 58
Tableau 3.3:"backlog du sprint1" ............................................................................................... 59
Tableau 3.4:"Backlog du sprint 3" ............................................................................................. 61
Tableau3.5:"Backlog du sprint 3 " ............................................................................................. 62
Tableau 3.6:"Backlog du sprint 4" ............................................................................................. 63

IX
X
Introduction générale
Une entreprise est une unité institutionnelle qui produit des biens et/ou des services
grâce à des moyens humains, matériels et financiers dans le but de dégager des bénéfices
et créer de la richesse.

Aujourd'hui, l'entreprise rencontre plusieurs problèmes de gestion des actifs qui


font l'objet d'une actualité riche et variée, vu l'intérêt croissant de vouloir gagner en
temps, de conserver les données, de limiter le nombre d'employés et pas mal d'autres
raisons, ont poussé les entreprises à chercher des solutions informatiques capables de
répondre à leurs besoins et à faire appel à l'innovation technologique afin de développer
de nouvelles techniques de gestion de ressources pour l'amélioration de la productivité et
le renforcement de la compétitivité.

MAXIMO, étant une solution complète de gestion des actifs et une compagnie dont
la maintenance des équipements et des actifs représente une grande partie de l'activité
technique, a intérêt à utiliser un logiciel leader afin de pouvoir gérer la relation avec la
clientèle en automatisant les différentes composantes de la relation client.

Dans ce contexte et dans le but de l'obtention de la licence fondamentale en


Informatique et Multimédia, nous avons été invitées à travailler au sein de SMARTECH
pour concevoir et développer un module de gestion de la relation client sous IBM
MAXIMO ASSET MANAGEMENT 7.6.

Ce rapport vise à décrire et à expliquer le sujet du projet, les différentes phases, les
méthodes, les outils et les résultats et sera traité en quatre chapitres :

Le premier chapitre " Etude préalable " sera consacré à mettre le projet dans son
cadre général, présenter l'organisme d'accueil et son domaine d'activité, présenter le projet
et établir une étude critique et déterminante de l'existant.

Le deuxième chapitre nommé " Analyse et spécification des besoins ". Dans ce
chapitre nous détaillerons les différents besoins fonctionnels et non fonctionnels du
projet. Pour cela, nous aurons recours aux diagrammes de cas d’utilisation UML et des
diagrammes de séquences systèmes. Enfin nous représenterons la gestion du projet avec
la méthodologie SCRUM.

Le troisième chapitre " Conception " sera consacré à la partie conception du


système à travers une présentation de l’architecture utilisée, de la description détaillée des
classes, des règles de gestion, du diagramme de classe et des diagrammes d’activités.

1
Le quatrième et dernier chapitre " Réalisation et tests " suivra à décrire
l’environnement du travail et tous les aspects techniques ainsi que le diagramme de
déploiement. L’évaluation de la qualité du processus de développement suivra dans ce
chapitre.

2
Chapitre 1: Etude préalable

3
Ce chapitre a pour objectif de mettre le projet dans son cadre général et consiste à
présenter en premier lieu son environnement à travers une présentation de l'organisme
d'accueil et son domaine d'activité, en second lieu, nous présentons notre projet et nous
finissons par une étude critique et déterminante de l'existant pour bien comprendre les
défis mis en jeu.

1.1. Cadre du projet


Dans le contexte économique actuel, les entreprises ne peuvent pas compter
uniquement sur leur simple force commerciale pour maximiser la valeur de leurs relations
clients; elles ont besoin d'outils et de technologies. Les logiciels de gestion de la relation
client (CRM)1permettent de suivre et d'exploiter chaque communication avec chaque
client afin de maximiser les opportunités de revenus et d'améliorer la fidélisation du client.
Mais un logiciel de CRM ne se contente pas de suivre chaque client. Il aide aussi
l'entreprise à optimiser ses services en automatisant les tâches routinières et en appliquant
de façon standard les pratiques recommandées. La CRM permet de mieux capter, gérer,
servir un portefeuille clients et d'en extraire la plus grande valeur possible tout en
améliorant l'efficacité opérationnelle.

Dans ce cadre et en guise de l'obtention de la licence fondamentale en informatique


et multimédia de l'institut supérieur des arts multimédias de la Manouba, nous avons été
invitées à concevoir et développer un module de gestion de la relation client sous un
GMAO2 bien connu dans le monde de gestion de maintenance appelé MAXIMO au sein
de l'entreprise SMARTECH.

1.2. Présentation de l'organisme d'accueil

SMARTECH[1] est une société Tunisienne qui exerce son activité dans le domaine
de technologie de l’information(TI). En tant qu’un acteur majeur dans ce domaine et
partenaire de IBM et de CREATECH, SMARTECH est une société d'intégration d'une
solution de gestion d'actifs de grande valeur ajoutée: MAXIMO ASSET
MANAGEMENT.
Assurer la fiabilité et la performance des actifs ou des équipements de l’entreprise est
primordial pour garantir la productivité et le rendement de l’investissement total. L'un des
moyens les plus importants de la maximisation du profit d’une entreprise est de contrôler
ses coûts d'exploitation de ses équipements. Dans ce cadre, SMARTECH est un groupe
d'experts qui fournissent des conseils, du soutien et de l'encadrement de solutions
informatiques pour MAXIMO.

1
CRM : Customer Relationship Management
2
GMAO : Logiciel de Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur

4
1.3. Historique de l'organisme
Créée en octobre 2009, comme une filiale du groupe canadien CREATECH,
SMARTECH est une équipe d’experts hautement spécialisés qui fournissent de la
consultation et des solutions en TI et en particulier la solution de maintenance MAXIMO.
En effet, SMARTECH offre des services sous forme de pages Internet intégrées. Elle
offre également un service de développement spécifique pour MAXIMO afin de
répondre aux besoins des clients. La société aide aussi ses clients à intégrer la solution
MAXIMO avec d’autres solutions telles que « Oracle » et « SAP ».

Les services d’intégration de SMARTECH aident les clients à créer une interaction
entre leurs anciennes et nouvelles applications pour optimiser leur performance. Les
figures 1.1 et 1.2 représentent respectivement le logo et l'organigramme de SMARTECH.

Figure 1. 1 : Logo de SMARTECH

Figure 1.2 : Organigramme de SMARTECH

5
1.3.1. Les produits de SMARTECH

En tant que partenaire IBM et acteur majeur de l’informatique d’entreprise,


SMARTECH est un intégrateur de solutions de gestion du cycle de vie et de la
maintenance des actifs:

MAXIMO ASSET MANAGEMENT :

IBM MAXIMO ASSET MANAGEMENT est une solution complète pour la


gestion des actifs physiques sur une plate-forme commune dans les industries à forte
intensité d’actifs. Il propose un accès mobile intégré, hors le mappage de la boîte, la
gestion de l’équipage et la perspicacité analytique.

IBM CONTROL DESK :

IBM CONTROL DESK offre un centre de contrôle commun pour la gestion des
processus d’affaires pour les actifs numériques et physiques. Il permet le contrôle, la
gouvernance et la conformité aux applications, terminaux et actifs pour protéger les
données critiques et prévenir les pannes.

SMART MOBILE FOR MAXIMO :

SMART MOBILE FOR MAXIMO est une solution pour fournir un accès à
distance aux processus de MAXIMO ASSET MANAGEMENT à partir de la plupart des
appareils mobiles et la gestion de travail et d’actifs, dans des environnements connectés et
déconnectés.

SMART PROJECT LINK :

Smart Project Link est une interface SMARTECH bidirectionnelle qui permet
d’ajouter un menu MAXIMO à la barre de menu Microsoft Project.
Cet outil fournit un processus d’échange de données entre MAXIMO et Microsoft
Project pour importer des ordres de travail, les prévisions de maintenance préventive et
les données de planification.
Smart Project Link offre, par rapport à l’outil standard d’IBM, plusieurs options
supplémentaires utiles permettant d’effectuer des recherches de données plus avancées
avant de les importer. Par exemple, il est possible d’importer un ordre de travail sans ses
tâches .

1.4. Problématique

6
MAXIMO est le leader mondial sur le marché des logiciels de gestion des actifs ainsi
une compagnie, dont la maintenance des équipements et des actifs représente une grande
partie de l'activité technique, a intérêt à utiliser un logiciel leader dans son domaine
comme MAXIMO.

Cependant, ces compagnies sont obligées d'intégrer d'autres logiciels pour assurer la
gestion de l'entreprise. prenons en guise d'exemple, la gestion de la relation clientèle .

En effet, conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client.
C’est la raison pour laquelle un grand nombre d’entreprises orientent leur stratégie autour
des services proposés à leurs clients. Pour ce faire, elles ont besoin de connaitre toutes les
informations utiles concernant leurs clients.

Néanmoins ces données sont souvent dispersées et gérées dans différents logiciels.
Les outils de gestion de la relation client permettent de collecter et de structurer
l’information pour améliorer la productivité des entreprises, fidéliser les clients, gérer les
comptes clients ou prospects, les contrats, les activités, les opportunités ainsi que les
évènements .

Ainsi, pour éviter l'intégration de MAXIMO avec d'autres logiciels de gestion et


surtout pour optimiser l'organisation du travail et minimiser les couts d'implantation et de
maintenance du parc d'applications informatiques, SMARTECH a décidé de développer
un module de gestion de la relation clients dans IBM MAXIMO.

1.5. Présentation du projet


La CRM (Customer Relationship Management, ou en français, Gestion de la Relation
Client) est un ensemble d’outils et techniques permettant de gérer la relation avec la
clientèle en automatisant les différentes composantes de la relation client.

Dans ce cadre, nous allons intégrer une solution de gestion de la relation clientèle (CRM)
sous MAXIMO afin d'organiser le travail au sein de l'organisme, améliorer la productivité
et pouvoir communiquer convenablement avec les clients .

1.6. Etude et critique de l'existant


Une étude de l’existant s’avère essentielle puisqu’elle fournit une base de référence
pour la suite du projet comme elle sert à approfondir l’analyse des dimensions innovantes
de notre travail.
Au cours de cette étape, nous procédons à la revue de quelques applications
similaires et nous choisissons de faire l'étude de quelques Logiciels de gestion de la
maintenance assistée par ordinateur .

1.6.1. GMAO
7
Le logiciel de gestion de maintenance assistée par oordinateur GMAO[2], avec son
architecture client / serveur permet de suivre les opérations de maintenance par
équipement et par atelier. Il permet également de progammer les entretiens préventifs et
de suivre la consommation de chaque équipement ou atelier.

Les principales applications gérées par le logiciel :


 Gestion des équipements :
inventaire des équipements, localisation, gestion d'information dédié par type
d'équipement ( production, batiments, véhicules, réseaux, ordinateurs, etc).
 Gestion de la maintenance :
Corrective ( avec OT : ordre de travaux, ou BT : bon de travaux, ou ODM : ordre
de maintenance ), préventive ( systématique, conditionnelle, prévisionnelle, etc ) .
 Gestion de la mise en sécurité des installationspour les travaux de maintenance
:
consignation, centralisation, zutorisation de sécurtié, déconsignation,etc ,pour
permettre le verrouillage optimal d'une installation pendant des opérations de
maintenance.
 Gestions des stocks :
Magasins, quantités minimales ou maximales de réapprovisionnement, analyse de
ABC , référencement et recherche, articles de rechange, catalogue fournisseurs, etc.
3

 Gestion des achats : de prièces détachées ou de services ( sous-traitance, forfait ),


cyvle devis / demande d'achat / commande / réception et retour fournisseur,
facturation, etc.
 Gestion du personnel et planning : activités, métiers, planning de charge, pointage
des heures, etc .
 Gestion des couts et budget : de main d'oeuvre, de stocks, d'achat, de lacoation de
matériel, etc .
 Indicateurs clés de performance ( Key Performance Indicators : KPI ) : tableau
de bord pour le gérer ( requetes de base de données concernant des statistiques, des
alertes, etc) .
D'autres fonctionnalités existent : gestion de l'inspection, lien avec un SIG4, matériel
mobile ( PDA5 ), télésurveillance ( analyse vibratoire ,infra-rouge ,...) .

1.6.2. GMAO VS ERP

3
ABC : Technique de regroupement des produits suivant leurs valeurs dans le stock
4
SIG :Système d'information Géographique

5
PDA ( Personal Digital Assistant ) : un appeil numérique portable

8
L'interet des ERP par rapport aux locigiels GMAO dédiés fait l'objet de débats.A ce
jour peu de logiciels ERP comportent un véritable module de GMAO. Pour ceux qui en
sont dotés, le module est souvent basé sur les modules financiers et achats / stocks.
Les partisans des logiciels de GMAO dédiés soutiennent quant à eux que les
modules GMAO des ERP apportant une vision plus fiancière que technique et ne
satisfaisant donc que peu les utilisateurs de maintenance, que les projets ERP sont d'une
telle complexité que la partie maintenance est souvent négligée.
Les partisans ERP souligenent l'interet d'un produit unique en termes de cohérence
dans la consolidation des informations ( notamment les infomations financières ), mais
également l'intéret de disposer d'une interface utilisateur unifiée, de ne pas multiplier les
compétences informatiques sur différents logiciels ou bases de données, de simplifier le
projet en ne traitant qu'avec un seul intégrateur, d'éviter le développement d'interfaces
spécifiques, etc.

1.6.3. IBM MAXIMO


IBM Maximo Asset Management[3] est une solution complète qui permet de gérer
les actifs matériels sur une plateforme commune dans des secteurs aux volumes d'actifs
considérables. Elle propose un accès mobile "intégré", des fonctions de localisation prête
à l'emploi et de gestion d'équipe, ainsi que des données analytiques.
Maximo Asset Management permet aux entreprises de partager et d'appliquer les
meilleures pratiques en matière de stocks, de ressources et de personnel. Il permet de
gérer tous les types d'actifs - production, infrastructure, installations, transport et
communication.
Il est disponible sous forme d'offre sur site ou SaaS6. La figure 1.3 représente le logo
de IBM MAXIMO.

Figure 1.3: Logo de IBM MAXIMO

Fonctionnalités :

6
SaaS: software as a service: est un modèle d'exploitation commerciale des logiciels dans lequel ceux-ci sont
installés sur des serveurs distants plutôt que sur la machine de l'utilisateur.

9
Maximo Asset Management comprend 6 modules de gestion dans une architecture
améliorée orientée services.
 Gestion des actifs :Parvenez au degré de contrôle voulu pour assurer un suivi et une
gestion efficaces des actifs et des données de localisation durant le cycle de vie des
actifs.
 Gestion des travaux : Gérez à la fois les activités planifiées et non planifiées, de la
demande initiale à l'exécution et l'enregistrement des valeurs réelles

 Gestion des services : Définissez les offres de service, établissez les accords sur les
niveaux de service (SLA), surveillez la distribution des niveaux de service de manière
plus proactive et mettez en œuvre des procédures d'escalade.

 Gestion des contrats : Gérez tous les aspects des contrats d'achat, de crédit-bail, de
location, de garantie, de tarifs de la main-d'œuvre, de logiciels, les contrats de base, les
contrats-cadres et les contrats définis par l'utilisateur.

 Gestion des stocks : Connaissez en détail le stock lié aux actifs et son utilisation, y
compris quoi, quand, où, combien et pour quelle valeur.

 Gestion de l'approvisionnement : Prend en charge toutes les phases de


l'approvisionnement à l'échelle de l'entreprise telles que les achats directs et la
reconstitution du stock.

Objectif :

 Maîtriser les principaux modules d’entreprise inclus dans Maximo : stocks, contrats,
achats, gestion du travail, etc.
 Schématiser les exigences opérationnelles client requises pour la solution IBM
Maximo Asset Management.
 Appliquer à une infrastructure d’actifs clients (RCM, FEMA) les concepts et les
normes régissant la gestion d’actifs.
 Évaluer le niveau de maturité du processus Enterprise Asset Management.

 Évaluer l’environnement pour des opportunités de gestion d’actifs et de services.

 Évaluer les besoins et créer un concept de solution.

 Décrire les avantages technico-commerciaux de la solution IBM Maximo Asset


Management.
 Conseiller au client des possibilités de formations basées sur la solution IBM Maximo
Asset Management.

10
 Créer une étude de rentabilité pour un projet de gestion d’actifs.

 Maîtriser les paramètres des différents domaines d’activité supportés par Maximo :
(architecture & environnement les plus courants, moteurs d’activité, exigences
fonctionnelles, exigences en matière de production de rapports, intégration et interface
des exigences, personnalisation.

1.6.4. DIMO MAINT


DIMO Maint[4]se positionne aujourd’hui comme l'un des leaders sur le marché de
la GMAO et du SAV. Sa gamme évolutive de logiciels faciles à utiliser, rapides à déployer
et traduits en 14 langues permet de répondre aux besoins des petites, moyennes et
grandes structures dans tous les secteurs d’activité : industrie, tertiaire & environnement,
santé, transport & logistique, service après-vente etc.

DIMO Maint édite une gamme évolutive de 5 solutions GMAO et SAV Leader en
France et acteur majeur à l'international, DIMO Maint édite une gamme évolutive de 5
solutions GMAO et SAV, faciles à utiliser et rapides à déployer, pour garantir une
réponse adaptée au périmètre et à l'orientation qu'on souhaite donner au projet.
DIMO Maint répond aux préoccupations en créant un référentiel unique de maintenance,
couvrant l'intégralité du processus :

 Gestion des contrats (garantie, entretien, sous-traitance)


 Gestion commerciale (devis)

DIMO Maint développe la GMAO et le SAV faciles et évolutifs, à la pointe de la


technologie en déclinant une gamme de 5 solutions :

 Micro Maint, ultra économique & très complet :

Conçu pour les sociétés qui souhaitent informatiser très rapidement leur activité
maintenance et se concentrer sur l'essentiel des fonctionnalités en toute simplicité.
(gestion simplifiée de l'arborescence et de l'inventaire des équipements, des demandes
d'intervention, des bons de travaux, des préventifs, des stocks de pièces détachées et de
consommables, tableaux de bord et analyses).

 Mini Maint ,flexibilité et simplicité:

Conçu pour faire mieux et plus simple, propose le parfait équilibre entre prix et
performances. (gestion de l'arborescence et de l'inventaire des équipements, des contrats
de maintenance, des demandes d'intervention, de bons de travaux, des préventifs, des

11
stocks de pièces détachées et de consommables, des commandes et des budgets, planning
graphique des interventions, tableaux de bord et analyses).

 Maxi Maint, performance personnalisation:

Conçu pour les plus exigeants, Maxi Maint est le produit Mini Maint dans sa version
maximale intégrant l'ensemble des modules optionnels avancés. (gestion des tournées et
des BT groupés, des préventifs prioritaires, des outillages et matricules, des lots, module
magasinier, gestion multi-magasins, module acheteur, gestion commerciale, avancée des
accès aux données, interface Supervision, programmation d'action import et export de
données...

 Axel Maint, puissance & ergonomie :

Axel Maint 100% WEB a été pensé dés sa conception pour répondre aux besoins
des organisations réparties sur plusieurs sites géographiques distants. (gestion de
l'arborescence et du parc des équipements avec navigation graphique, des demandes
d'interventions avec assistant de création, des bons de travaux avec processus
paramétrable, de la maintenance préventive, de projet avec planning type PERT et
interface MS Project, des emplois du temps du personnel de maintenance, gestion des
outillages et matricules, des achats et des stocks de pièces détachées multi-magasins,
paramétrages avancés...

 Service Maint, productivité & service client :

Service Maint 100% WEB a été pensé pour répondre aux besoins des fabricants ou des
sociétés de services qui souhaitent améliorer la rentabilité de votre activité de SAV quel
que soient votre taille et votre secteur d’activité.
La figure 1.4 représente le logo de DIMO MAINT.

Figure 1.4: Logo de DimoMaint


Fonctionnalités :

 Optimiser la disponibilité et le rendement des équipements de production

12
 Mesurer et optimiser les coûts de possession des actifs de production et du
patrimoine de l’entreprise.
 Maîtriser les coûts de maintenance liés à la réduction des stocks, en assurant
un meilleur suivi de la sous-traitance.
 Optimiser les moyens techniques et humains liés à la maintenance via le
planning et le suivi ressources.
 Fiabiliser les équipements de production en analysant l’historique des
interventions sur chaque machine grâce à la traçabilité des pannes.
 Faciliter la prise de décision pour la gestion et le renouvellement des
équipements, grâce aux indicateurs techniques et financiers: analyse
d’intervention, taux de défaillance, tableau de bord des coûts, liste ABC des
équipements, taux de rotation…

1.6.5. OPTI MAINT


Complète et conviviale, la GMAO OptiMaint[5]répond aux besoins concrets du
service maintenance. Véritable logiciel de gestion du patrimoine, des interventions, des
achats, des stocks mais également des budgets et des projets, OptiMaint s’intégrera en
outre facilement à la structure informatique de l'organisme.
OptiMaint est ainsi devenu en 20 ans une référence parmi les logiciels de GMAO et
plus de 700 clients lui font aujourd’hui confiance à travers le monde.

Le logiciel GMAO OptiMaint répond aux besoins structurels du service


maintenance et saura séduire le client par son adaptabilité et s’intégrer facilement à
l'organisation. Il permet aussi la gestion facile du patrimoine, des interventions,
achats et stocks ainsi que les budgets et projets.

Le développement des logiciels de Gestion de Maintenance ou GMAO a fait bien


de miracles pour un grand nombre de sociétés. OptiMaint est un logiciel GMAO qui se
concentre sur le suivi du parc équipement d’une société, notamment dans le domaine de
production, machines, outillages, automobile, bâtiments, et bien d’autres encore. D’une
exceptionnelle autonomie, il établit les informations sur tout équipement, réalise les bons
de travaux pour des interventions programmées et planifie les maintenances nécessaires.
La figure 1.5 représente le logo de OPTIMAINT .

Figure 1.5: Logo de OptiMaint

13
Fonctionnalités :

 Gestion du patrimoine :
OptiMaint s’adapte parfaitement à la gestion du patrimoine qu’il soit de type
industriel ou tertiaire. Dans un environnement à la fois simple et puissant, les utilisateurs
pourront renseigner et trouver facilement les informations désirées .
Il permet de structurer l’ensemble des moyens à maintenir sous forme d’arborescences
graphiques personnalisables et de définir tous les niveaux d’imputation nécessaires aux
analyses techniques et financières.

 Gestion des interventions:

Une maintenance optimisée pour une entreprise plus efficace.


La disponibilité des actifs dépend de l’organisation, de la planification et de la bonne
réalisation des interventions de maintenance. Il propose un éventail complet de solutions
pour gérer tout type de maintenance : curative/préventive/conditionnelle, interne/sous-
traitée, avec/sans contrat, multi/mono-activité, simple/complexe.

 Gestion des achats :

Pour tout type d’achat, en intégration avec le système actuel ou utilisé seul,
OptiMaint permet de rendre plus simples, plus rapides et plus efficaces les achats de
pièces, de consommables ou de prestations externes du service maintenance ou de toute
l’entreprise.

 Gestion des stocks:

OptiMaint permet la gestion des stocks qu’il s’agisse de pièces détachées, de


consommables, de matières premières ou encore de réparables. Cette gestion peut
s’inscrire dans une interface avec le pour que les stocks soient automatiquement à jour
dans OptiMaint.

 Gestion des projets

OptiMaint met à la disposition de l'entreprise un module simple de gestion de projets. Il


permettra de suivre les projets d’investissement séparément du budget de fonctionnement
(amélioration, conception, travaux neufs...).

 Gestion des budgets:

La gestion des budgets d’OptiMaint permet de définir facilement et rapidement des


budgets affectés aux niveaux d’arborescence ou aux imputations créées et de rapprocher
ces budgets des dépenses réalisées .Le budget est défini sur un an avec une ventilation

14
possible par mois, par poste (mains d’œuvre, articles, factures) et par type (préventif,
curatif, divers ou toute sous-catégorie qu'on souhaite créer par exemple mécanique,
électrique, hydraulique ou autre).

1.6.6. MAINTA (APAVE)


Adossée depuis 30 ans au Groupe Apave[6], la GMAO Mainta a été bâtie, dès
l'origine, par des hommes de la maintenance, avec le souhait constant de répondre aux
attentes métiers. Durant toutes ces années et grâce à ses utilisateurs, Mainta a notamment
pu continuer à développer de nombreuses fonctionnalités couplées avec un logiciel
élégant, intuitif et complètement full-web. Résolument tourné vers ses utilisateurs, Mainta
a toujours poursuivi le souhait de rester proche du métier, et de proposer ainsi une palette
d'outils permettant à nos clients de rester complètement autonomes en matière de
paramétrage logiciel. les grands défis et les nouveaux enjeux dans le domaine de la
digitalisation amènent Mainta à poursuivre son effort afin que ses clients actuels, mais
aussi ceux qui feront le choix de Mainta demain, soient dotés du meilleur sur le plan
technologique, tout en préservant les fondamentaux de la fonction maintenance.

Mainta est un progiciel « sur étagère ». Il permet de piloter la maintenance de tous


types de biens qui peuvent subir des défaillances et nécessiter un suivi tout au long de leur
cycle de vie. Cela peut concerner des ordinateurs, des machines, des bâtiments, etc.
Mainta permet bien sûr de gérer le dépannage de l’objet. Elle propose des logiciels de
maintenance simple avec une formation en GMAO efficace. Leurs équipes d’experts en
maintenance et en informatique accompagnent les clients dans une stratégie maintenance
adaptée à leurs besoins. La figure 1.6 représente le logo de MAINTA (apave).

Figure 1.6: Logo de Mainta (apave)

 Organiser sereinement le plan de maintenance.

 Piloter sereinement une activité.

 Prédictif : L’accès facile aux données en mode déconnecté.

 Proposer l’accès à Mainta aux utilisateurs occasionnels.

15
 Etre informé en temps réel.

 Evaluer la performance de votre activité.

1.6.7. Synthèse
Dans le tableau 1.1 , nous récapitulons les différentes caractéristiques telles que
l'architecture , la base de données et l'interface des logiciels de gestion de maintenance
assistée par ordinateur à partir d'une étude comparative précise.

Logiciel (éditeur) Logiciel ou Architecture Base de Gestion Interface Observations


module d'une données de avec ERP
suite ( année de plusieurs
la 1èreversion) bases de
données

Maximo Logiciel de
Entreprise Suite Logiciel de Full Web Oracle Oui Oui ( SOA , gestion des actifs.
GMAO (1990) (clients ,SQL web services Accès direct au
légers) server , , XML) serveur (aucun
DB2 téléchargement )
.disponible en 12
langues

Logiciel
Dimo Maint Logiciel de Client Oracle, Oui Oui disponible en 9
GMAO ( 1993) serveur SQL (Développe langues.
,citrix, full server, ment possibilité de le
web Firebird spécifique) commander
(interbase gratuitement en
version complète
)
pour test.

Logiciel avec Client Oracle , Oui Oui Disponible en 6


Mainta apave modules"métier serveur SQL , langues .Solution
" (1985) classique Visual modulaire et
,2/3 client FoxPro évolutive pour
léger ( citrix, services de
fullweb) maintenance

Optimaint Logiciel de Cllient Oracle, Oui oui Version d’essai


GMAO (1991) serveur , SQL, DB2 disponible sur
client 400(AS400 CD. Disponible
léger(citrix), ) Sybase en 3 langues
full web

Tableau 1.1 : "Tableau comparatif des logiciels de GMAO"

16
1.7. Choix de la méthodologie et de langage de développement
Le développement de cette solution doit passer par une phase ultime de
modélisation du système, qui permettra de faciliter l’étude et la documentation. Une
méthodologie est une démarche qui répond à ces exigences et permet la construction
d’application, sur le plan fonctionnel et technique, conforme aux attentes des divers
intervenants du projet.
A ce fait nous avons adopté le modèle de cycle de vie SCRUM comme processus
de travail et UML comme langage de modélisation.

1.7.1. SCRUM
Nous avons opté pour le processus SCRUM pour plusieurs raisons[7]. Ce processus
fait en sorte d’atteindre les objectifs d’affaires grâce au travail sur les fonctionnalités qui
ont la plus grande valeur ajoutée et assure aussi que le projet s’adapte aux exigences
changeantes et il est transparent pour toutes les parties prenantes et procure de nouvelles
fonctionnalités à des intervalles réguliers.
Scrum est une méthode de management de projet conçue pour les projets de
développement logiciels. Elle s'applique toutefois théoriquement à n'importe quel
contexte où un groupe de personnes travaillant ensemble pour atteindre un objectif
commun. Cette technique est reconnue pour sa flexibilité et son efficacité, par exemple:

- La planification régulière de réunions dont l'objectif est défini en fonction du cycle


courant qui favorise la communication entre les membres de l'équipe ainsi que le transfert
de connaissances, et permet de détecter les risques dans le développement du projet, afin
d'anticiper d'éventuels retards.

- Les exigences du client ne sont pas figées dès la planification du projet ; celles-ci
peuvent évoluer (de manière raisonnable), et le client est inclus dans le
processus de développement, ce qui procure une meilleure visibilité des progrès et
difficultés rencontrées, et favorise donc le dialogue entre les deux parties.

Caractéristiques de la méthode agile Scrum :

Le fonctionnement de la méthode Scrum repose principalement sur quatre points :

- La définition de rôles clairement définis (qui n'introduisent aucun rapport


hiérarchique a priori).

- La définition de réunions ciblées (meetings) qui ont pour but d'encadrer le


déroulement du projet.

17
- La définition d'outils (artéfacts) spécifiques au management Scrum dans sa version
originale, sa mise en oeuvre se fait comme suit : les unités de progression sont appelées «
sprints », et durent en général entre deux et quatre semaines. Chaque unité de progression
se traduit par la disponibilité d'un code logiciel.
- Un release correspond à la livraison d'une version. Par habitude, on parle de
release pour considérer la période de temps qui va du début du travail sur cette version
jusqu'à sa livraison et qui passe par une série de sprints successifs. En français on garde
release.

Figure 1.7: Vue globale de SCRUM

1.7.1.1. Les réunions


Quatre réunions sont définies dans le modèle Scrum :

- Le Daily Scrum : réunion quotidienne qui a pour objectif de faire le point sur
l'avancement et les difficultés rencontrés par chacun des membres. Réunion limitée à 20
minutes.

- Le Sprint planning meeting : réunion qui précède le commencement de chaque cycle


de développement et qui vise à établir le sprint backlog. Réunion limitée à 2 heures.

- Le Sprint review meeting : réunion qui conclut un cycle de développement et qui a


pour objectif de faire le point sur le travail accompli, de définir un démonstrateur pour le
stakeholder et pour le product owner. Réunion limitée à 1 heure.

- Le Sprint rétrospective : réunion où tous les membres du groupe réfléchissent sur les
points positifs et négatifs qui ont caractérisé le dernier sprint en matière d'organisation et de
coopération. Réunion limitée à 1h30.

18
1.7.1.2. Les acteurs
Scrum définit les rôles suivants :

- Directeur de produit : c’est le représentant des clients et utilisateurs. C'est lui qui
définit l'ordre dans lequel les fonctionnalités seront développées, et qui prend les
décisions importantes concernant l'orientation du projet.
- Scrum Master : c’est lui qui est chargé de protéger l'équipe de tous les éléments
perturbateurs extérieurs à l'équipe et de résoudre ses problèmes non techniques
(administratifs par exemple). Il doit aussi veiller à ce que les valeurs de Scrum soient
appliquées, mais il n'est ni un chef de projet ni un intermédiaire de communication avec
les clients.

- L’Équipe : ne comporte pas de rôles prédéfinis, elle est autogérée. Toutes les
décisions sont prises ensemble ; nous n’avons pas de notion d’hiérarchie interne.
- Intervenants : Les Intervenants (Stakeholders) sont les personnes qui souhaitent
avoir une vue sur le projet sans réellement s'investir dedans. Il peut s'agir par exemple
d'experts techniques, d'agents de direction qui souhaitent avoir une vue très éloignée de
l'avancement du projet.
1.7.1.3. Backlog du produit

Le backlog de produit est la liste des fonctionnalités attendues d'un produit. Plus
exactement, au-delà de cet aspect fonctionnel, il contient tous les éléments qui vont
nécessiter du travail pour l'équipe. Les éléments y sont classés par priorité ce qui permet
de définir l'ordre de réalisation.
Le backlog de produit est sous la responsabilité du product owner. Chacun peut
contribuer à collecter des éléments, mais c'est le product owner qui les accepte finalement
et c'est lui qui définit les priorités.
Le backlog est élaboré avant le lancement des sprints, dans la phase de préparation
(ou sprint0). Il est utilisé pour planifier la release, puis à chaque sprint, lors de la réunion
de planification du sprint pour décider du sous-ensemble qui sera réalisé.
C'est donc un outil essentiel pour la planification. Mais il est aussi, par sa nature, un
maillon de la gestion des exigences, puisqu'on y collecte ce que doit faire le produit.

1.8. Objectifs et solutions du projet

1.8.1. Objectifs

Ce projet de développement d'un module de gestion de la relation clientèle


permet de:

19
 offrir une organisation simplifiée dans la structure de l'activité,
 pouvoir consulter l'historique de l'activité de l'entreprise en un seul coup d'œil,
 centraliser les réclamations et les réponses aux clients en privilégiant la messagerie
électronique,
 accéder facilement au dossier client afin de mieux satisfaire la demande,
 planifier les tâches pour mieux partager l'information entre les différents
partenaires et les collaborateurs
 sélectionner la cible de prospects en tenant compte des données,
 pouvoir contacter la clientèle par tous les moyens de communication (mailing,
mail, courrier postal, appel téléphonique).

1.8.2. Solution proposée


Afin de pallier aux problèmes constatés au niveau du critique de l’existant, la
solution proposée est d’implémenter un module de gestion de la relation clientèle
permettant d’avoir une structure complète sur les clients qui améliore l'organisation et la
productivité au sein de l'entreprise.

Les solutions proposées s'articulent autour de trois volets :

Volet Gestion

 Gestion des clients


 Gestion des opportunités relatives aux clients
 Gestion des rendez-vous
 Gestion des leads.

Volet Technique

 Obtenir un accès rapide aux données relatives aux employés .


 Offrir aux experts du métier un produit facile à utiliser, simple à manipuler,
ergonomique et compréhensible .
 Effectuer des recherches multicritères rapides

Volet Graphique

 Une interface interactive ergonomique et facile à exploiter

20
1.9. Conclusion
Ce chapitre résume l’étude préliminaire que nous avons menée lors des premiers
jours à l’entreprise. Ceci nous a permis de mettre le projet dans son contexte général,
d'identifier sa problématique, d’étudier les applications existantes, cerner les défaillances
des systèmes existants et de conclure par la proposition d’une solution.

21
Chapitre 2: Analyse et spécification
des besoins

22
2.
Ce chapitre représente la spécification détaillée des besoins des futurs utilisateurs
du système à concevoir, les différents besoins non fonctionnels qui perfectionnent la
qualité logicielle du système ainsi que la gestion du projet avec la méthodologie
Scrum.

2.1. Capture des besoins

La capture des besoins est une étape primordiale dans le cycle de développement
d’un produit ou d’un service. Cette phase de spécification est la traduction des besoins
utilisateurs en documentations conceptuelles et techniques.

2.1.1. Besoins fonctionnels


Les besoins fonctionnels répondent aux points précis du cahier des charges, et sont
donc requis par notre utilisateur final et lui sont indispensables. En d’autres termes, ce
sont les besoins obligatoires ou encore les fonctionnalités de l’application.
A cet égard, notre application doit répondre aux besoins fonctionnels suivants :

 Gérer une opportunité commerciale (qui désigne un prospect ou un client


potentiel qui a montré un intérêt pour en savoir plus sur les produits et les
services présentés par l'entreprise et a donc été dirigé vers un commercial) :

- Créer une nouvelle opportunité .


- Modifier une opportunité.
- Supprimer une opportunité.

 Consulter la liste des opportunités.

 Générer une intervention , un devis et un client à partir d'une opportunité dont le


statut est égale à "gagné". En effet, l'opportunité acquiert un statut par défaut lors
de sa création qui est égale à "NEW ou Nouveau". Ce statut est changeable à
travers une action ou une commande déjà créée par Maximo. Il peut avoir
plusieurs valeurs telles que WON ou Gagné, LOST ou Perdu, CANCELED ou
annulé ...
Cette fonctionnalité ne s'affiche que lorsque le statut de l'opportunité soit égal à
gagné

 Gérer client (qui désigne tout contact dans la base de données, que ce soit un
prospect, une opportunité, un client ou une entreprise):

- Créer un nouveau client.

23
- Modifier un client.
- Supprimer un client.

 Consulter la liste des clients.

 Gérer un Lead (qui désigne un prospect dans son premier état. C'est une piste
commerciale qui peut se transformer en client potentiel):

- Créer un nouveau lead.


- Modifier un lead.
- Supprimer un lead.
 Consulter la liste des leads.

 Générer une opportunité à partir d'un lead qualifié. En effet, un lead acquiert un
statut par défaut "NEW ou Nouveau" lors de sa création. Ce statut est changeable
et peut avoir plusieurs valeurs telles que QUALIFIED ou qualifié,
DISQUALIFIED ou disqualifié.
Cette fonctionnalité ne s'affiche que lorsque le statut du lead soit égal à qualifié.

 Gérer le calendrier des rendez-vous :


- Créer un rendez-vous.
- Modifier un rendez-vous.
- Supprimer un rendez-vous.

 Consulter le calendrier des rendez-vous.

2.1.2. Besoins non fonctionnels


Ce sont des exigences liées à la production ainsi qu'à l'utilisation et qui ne
concernent pas spécifiquement le comportement du système mais plutôt identifient
ses contraintes internes et externes. Dans cette partie nous avons opté de se baser sur
la norme ISO 25000 pour créer le modèle de qualité du système.

2.1.2.1. Présentation de la norme

ISO 25000[8]est un modèle de qualité ayant pour objectif de poser le cadre et la


référence pour définir les exigences qualité d’un logiciel (ISO 9126) et la manière dont ces
exigences seront évaluées (ISO 14598).
Cette norme offre un cadre pour l’intégration des évolutions des normes ISO 9126,
la qualité logicielle, et ISO 14598, l’évaluation de la qualité logicielle .En suivant les

24
exigences du modèle Square nous nous intéressons à l’exigence liée à la production ainsi
que l’exigence à l’utilisation.

2.1.2.2. Exigences de la qualité liées à la production

D’après la norme ISO_25000 , les principales exigences liées à la production de


notre application se résument dans les points suivants:
Caractéristiques externes :Ce sont les caractéristiques évoluées au cours du
processus test en indiquant le poids de chacune :
H:Haut
M:Moyen
F: Faible

 Pertinence fonctionnelle : sous caractéristiques :


 Précision : Toutes les fonctionnalités fournissent un résultat précis.
Poids: H
Métrique: Nombre d'interfaces non accessibles.
 Adéquation : Les fonctionnalités devraient être en adéquation avec les
besoins spécifiés.
Poids: H
Métrique: Nombre de fonctionnalité existante et non utilisée par les
utilisateurs finaux .
 Performance : sous caractéristiques:
 Rapidité : Le temps de réponse d'une requête devrait être convenable.
Poids: H
Métrique: Moyenne de temps en seconde pour se connecter ou effectuer
une tâche
 Utilisabilité: sous caractéristiques:
 Apprentissage: L'utilisateur devrait apprendre à utiliser l'application
facilement.
Poids: M
Métrique: Nombre de fonctionnalités maitrisées après une période
d’utilisation

 Fiabilité : sous caractéristiques:


 Tolérance aux fautes: L'application ne devrait se planter ou perdre des
données.
Poids: H
Métrique: Possibilité de récupérer un travail après erreur
 Sécurité : sous caractéristiques:
25
 Confidentialité: les informations confidentielles de l'utilisateur devraient
être sécurisées.
Poids: H
Métrique: Probabilité de trouver la clé de chiffrement ou la signature
électronique .

Caractéristiques internes :
 Maintenabilité : sous caractéristiques :
 Modularité: le code devrait être modulaire pour faciliter sa modification et
son évolution.
Poids: H
Métrique: Nombre de packages , de classes et de méthodes.

2.1.2.3. Exigences de la qualité liées à l'utilisation

Grâce à la norme ISO25000 on peut spécifier les exigences de la qualité liée à l’utilisation.
Les caractéristiques que nous avons choisi pour évaluer notre projet après l’utilisation
sont les suivantes:

 Satisfaction dans l'usage: Sous caractéristiques:


 Convivialité: Capacité de l'application à être comprise, apprise et utilisée.
Poids: H
Métrique: Nombre de clique pour arriver à l'interface choisie.
 Ergonomie:
Poids: H
Métrique: Taux de difficulté durant l'utilisation de l'application.
 Performance dans l'usage: Sous caractéristiques:
 Rapidité: le temps de réponse devrait être convenable.
Poids: H
Métrique: Moyenne de temps en seconde pour répondre à une action.

2.2. Identification des acteurs et des cas d'utilisation

Un acteur est l'abstraction d'un rôle joué par des entités externes qui interagissent
directement avec le système étudié. Il peut consulter ou/et modifier l'état du système en
émettant et/ou recevoir des messages éventuellement porteurs de données. A partir du
cahier des charges déjà expliqué, nous allons tout d'abord identifier l'acteur principal et ses
différentes interventions dans l'application. Il existe un acteur :
 Utilisateur MAXIMO

26
2.2.1. Diagramme de cas d'utilisation global
Les diagrammes de cas d’utilisation décrivent ce qu’un système fait de point vue
observateur externe. La figure 2.3 représente le diagramme global de notre module.

Figure 2.3 : Diagramme de cas d'utilisation

27
2.2.2. Description et raffinement des cas d'utilisations et de
diagramme de séquence système

Dans cette partie, nous analyserons les sous-systèmes de notre module à partir d'une
description raffinée et détaillée des cas d'utilisations et des diagrammes de séquence
système qui nous montrent l'interaction directe entre l'acteur et le système .

 Sous-système 1 : Gérer une opportunité :


Après avoir saisi son identifiant et son mot de passe, l'utilisateur peut gérer une
opportunité ( créer une nouvelle opportunité, la modifier ou la supprimer ) ainsi que
consulter la liste de toutes les opportunités existantes dans la base de données. La figure
2.4 représente le diagramme détaillé du cas d'utilisation "Gérer une opportunité".

Figure 2.4 : Cas d'utilisation "Gérer opportunité"

 Sous-système 2 : Gérer client :


L'utilisateur a la possibilité de gérer un client. Il peut créer un nouveau client, le
supprimer et le modifier comme il peut consulter la liste de tous les clients qui existent
dans la base de données. La figure 2.5 représente le diagramme détaillé de cas d'utilisation
"Gérer client".

28
Figure 2.5 : Cas d'utilisation "Gérer client"

 Sous-système 3 : Gérer Lead :


L'utilisateur a le droit de gérer un lead ( créer, modifier, supprimer un Lead ) ainsi
qu'il peut consulter la liste des leads existants. La 2.6 représente le diagramme détaillé du
cas d'utilisation "Gérer lead".

Figure 2.6 : Cas d'utilisation "Gérer Lead"

29
 Sous-système 4: Gérer les rendez-vous :
L'utilisateur peut gérer les rendez-vous. Il peut planifier, modifier et supprimer un
rendez-vous. il peut aussi consulter la liste contenant tous les rendez-vous et les
évènements planifiés. La figure 2.7 représente le diagramme détaillé du cas d'utilisation
"Gérer le calendrier des rendez-vous"

Figure 2.7 : Cas d'utilisation "Gérer le calendrier des rendez-vous"

2.2.3. Description textuelle

Le tableau 2.1 montre une description détaillée du cas d'utilisation "S'authentifier".

30
Sommaire d'identification

Authentification
Titre
Utilisateur MAXIMO
Acteur
Permettre à l’utilisateur de s’authentifier afin de
Objectif pouvoir accéder aux rubriques dont il possède le
privilège .

Description des enchainements

Post condition
Pré condition

Utilisateur non connecté ayant une connexion L'utilisateur est connecté.


internet et un compte (login et mot de passe) en
étant un utilisateur MAXIMO.

Scénario nominal

1. L’utilisateur lance l’application


2. L’utilisateur saisie identifiant, son mot de passe .
3. Le système vérifie les coordonnées saisies .
4. L’utilisateur est redirigé vers la page d'accueil ( centre de démarrage)

Scénario alternatif

A1 : Les coordonnées saisies sont incorrectes


L'enchainement démarre après le point 3 du scénario nominal
4. Un message d'erreur est affiché sur l'écran
5. Le système va afficher en boucle la page d'authentification et revient au point 1 du scénario
nominal jusqu'à ce que l'utilisateur réussisse l'authentification.

Scénario d'exception

E1. Le champ Identifiant est vide : L'enchainement démarre après le point 3 du scénario nominal
Le système indique que le champ Identifiant est obligatoire.
Le système donne la possibilité à l'utilisateur de refaire la saisie.
E2. L’Identifiant et le mot de passe ne se correspondent pas :
L'enchainement démarre après le point 3 du scénario nominal
Un message d'erreur s'affiche pour demander la vérification du mot de passe.
Le système annule la requête (toutes les opérations mémorisées par le système sont défaites).

Tableau 2.1: Description textuelle du cas d'utilisation "s'authentifier"

31
Le schéma de la figure 2.8 correspond à la description textuelle représentée dans le
tableau 2.1.

Figure 2.8 : Diagramme de séquence du cas d’utilisation "S'authentifier"

32
Le tableau 2.2 montre une description détaillée du cas d'utilisation "Ajouter une
opportunité à la base de données".
Sommaire d'identification

Ajouter une opportunité à la base de données


Titre
Utilisateur MAXIMO
Acteur
Permettre à l’utilisateur d'ajouter une opportunité
Objectif à la base de données

Description des enchainements

Post condition
Pré condition

Utilisateur MAXIMO authentifié. L'opportunité est ajoutée à la base de données.

Scénario nominal

1. L’utilisateur lance l’application "Opportunités"


2. L’utilisateur clique sur le bouton "Nouvelle opportunité " .
3. L'utilisateur doit remplir les champs obligatoires .
4. L'utilisateur doit valider son choix.
5. Le système vérifie la validité des champs remplis.
6. Le système affiche un message de succès d’ajout

Scénario alternatif

A1. Les champs remplis sont invalides.


A2. L’enchaînement démarre après le point 5 du scénario nominal.
A3. Le système indique que les champs ne sont pas valides et affiche un message d'erreur.
A4. Le système invite l'utilisateur à faire une autre tentative de saisie.
A5. Le scénario nominal reprend au point 3.

Scénario d'exception

E1. Les champs Obligatoires sont vides :


L'enchainement démarre après le point 4 du scénario nominal :
Le système indique que les champs sont obligatoires.
Le système donne la possibilité à l'utilisateur de refaire la saisie.

Tableau 2.2: Description textuelle du cas d'utilisation "Ajouter une opportunité"

33
Le schéma de la figure 2.9 correspond à la description textuelle représentée dans le
tableau 2.2.

Figure 2.9 : Diagramme de séquence du cas d’utilisation "Ajouter une opportunité"

Le tableau 2.3 montre une description détaillée du cas d'utilisation "Modifier une
opportunité".

34
Sommaire d'identification

Modifier une opportunité


Titre
Utilisateur MAXIMO
Acteur

Objectif Permettre à l’utilisateur de modifier une


opportunité dans la base de données

Description des enchainements

Post condition
Pré condition

Utilisateur MAXIMO authentifié. L'opportunité est bien modifiée dans la base de


données

Scénario nominal

1. L’utilisateur lance l’application "Opportunités"


2. L’utilisateur sélectionne la commande "modifier l'opportunité " .
3. L'utilisateur choisit l'opportunité à modifier .
4. L'utilisateur doit valider son choix.
5. L'utilisateur doit remplacer les anciennes valeurs des données à modifier par des nouvelles.
6.Le système vérifie la validité des champs remplis.
7. Le système affiche un message de succès de modification.

Scénario alternatif

A1. Les champs remplis sont invalides.


A2. L’enchaînement démarre après le point 5 du scénario nominal.
A3. Le système indique que les champs ne sont pas valides et affiche un message d'erreur.
A4. Le système invite l'utilisateur à faire une autre tentative de saisie.
A5. Le scénario nominal reprend au point 3.

Scénario d'exception

E1. Les champs des nouvelles valeurs sont vides :


L'enchainement démarre après le point 4 du scénario nominal:
Le système indique que les champs sont obligatoires.
Le système donne la possibilité à l'utilisateur de refaire la saisie.

Tableau 2.3: Description textuelle du cas d'utilisation "Modifier une


opportunité"

35
Le schéma de la figure 2.10 correspond à la description textuelle représentée dans le
tableau 2.3.

Figure 2.10 : Diagramme de séquence du cas d’utilisation "Modifier une opportunité"

36
Le tableau 2.4 montre une description détaillée du cas d'utilisation "Supprimer une
opportunité".

Sommaire d'identification

Supprimer une opportunité


Titre
Utilisateur MAXIMO
Acteur

Objectif Permettre à l’utilisateur de supprimer une


opportunité de la base de données

Description des enchainements

Post condition
Pré condition

Utilisateur MAXIMO authentifié. L'opportunité est bien supprimée de la base


de données

Scénario nominal

1. L’utilisateur lance l’application "Opportunités"


2. L’utilisateur sélectionne la commande "Supprimer l'opportunité " .
3. L'utilisateur choisit l'opportunité à supprimer .
4. L'utilisateur doit valider son choix.
5. Le système affiche un message de succès de suppression.

Tableau 2.4: Description textuelle du cas d'utilisation "Supprimer une


opportunité"

37
Le schéma de la figure 2.11 ci-dessous correspond à la description textuelle
représentée dans le tableau 2.4.

Figure 2.11 : Diagramme de séquence du cas d’utilisation "Supprimer une opportunité"

38
Le tableau 2.5 montre une description détaillée du cas d'utilisation " Consulter la
liste des opportunités ".
Sommaire d'identification

Consulter la liste des opportunités


Titre
Utilisateur MAXIMO
Acteur

Objectif Permettre à l’utilisateur de consulter la


liste des opportunités existantes dans la
base de données

Description des enchainements

Post condition
Pré condition

Utilisateur MAXIMO authentifié. La liste des opportunités est affichée

Scénario nominal

1. L’utilisateur lance l’application "Opportunités"


2. L’utilisateur clique sur l'onglet "liste ".
3. Le système affiche une liste contenant les opportunités existantes dans la base de données.

tableau 2.5: Description textuelle du cas d'utilisation "Consulter la liste des


opportunités"

39
Le schéma de la figure 2.12 correspond à la description textuelle représentée dans le
tableau 2.5.

Figure 2.12 : Diagramme de séquence du cas d’utilisation "Consulter la liste des opportunités"

2.3. Gestion du projet avec SCRUM


Notre équipe est constituée par " Ben Ali Senda " et "khezami Ghada ".Chaque
membre applique la méthode Scrum en commençant la journée par une mêlée
quotidienne de mise au point, effectue le backlog du sprint et indique son avancement
grâce au tableau de tâches. Chaque semaine l’un des membres de notre équipe joue le rôle
du Scrum Master afin de vérifier le respect des réunions et l’avancement du tableau de
tâches en utilisant la plateforme Trello.
Notre encadreur technique de l'entreprise SMARTECH, monsieur "Saafi Aymen ",
joue le rôle du Product Owner. Il a donc réparti le projet en plusieurs taches (User stories)
et a effectué par la suite le Backlog du produit qui est représenté comme suit dans le
tableau 2.6:

40
En tant Je souhaite Afin de Estimation Estimati Sprint
que en jour on en
heures
Utilisateu Gérer une Pouvoir ajouter , 12 108 Sprint 1
r maximo opportunité modifier et supprimer
une opportunité
Utilisateu Consulter la liste Récupérer toutes les 4 36 Sprint 1
r maximo des opportunités opportunités gagnées et
perdues existantes dans
la base de données
Utilisateu Générer client à Créer un nouveau client à 7 63 Sprint 1
r maximo partir d'une partir d'une opportunité
opportunité gagnée
Utilisateu Générer une Créer un nouveau bon de 3 27 Sprint 1
r maximo intervention ou un travail à partir d'une
bon de travail à opportunité gagnée
partir d'une
opportunité
Utilisateu Générer un devis à Créer un nouveau devis à 2 18 Sprint 1
r maximo partir d'une partir d'une opportunité
opportunité gagnée
Utilisateu Gérer un client Pouvoir ajouter , 8 72 Sprint 2
r maximo modifier et supprimer un
client
Utilisateu Consulter la liste Récupérer la liste des 2 18 Sprint 2
r maximo des clients clients existants dans la
base de données
Utilisateu Gérer un lead Pouvoir ajouter , 9 81 Sprint 3
r maximo supprimer et modifier un
lead
Utilisateu Consulter la liste Récupérer la liste des 2 18 Sprint 3
r maximo des leads leads qualifiés et
disqualifiés existants
dans la base de données
Utilisateu Générer une Créer une opportunité à 8 72 Sprint 3
r maximo opportunité à partir partir d'un lead qualifié
d'un lead
Utilisateu Gérer rendez-vous Pouvoir ajouter , 7 63 Sprint 4
r maximo modifier et supprimer un
rendez-vous
Utilisateu Consulter la liste Récupérer les rendez- 2 18 Sprint 4
r maximo des rendez-vous vous et les évènements
existants dans la base de
données

Tableau 2.6: " Backlog du produit "

41
La figure 2.13 représente l'interface scrumwise qui représente l'équipe de travail.

Figure 2.13:"Interface scrumwise de représentation de l'equipe de travail"

2.4. Planification des Sprints et des releases


La réunion de planification des sprints est l’événement le plus important dans
Scrum. Le but de cette réunion est de préparer le planning de travail et d’identifier le
backlog des sprints. L’un des produits de cette réunion est le choix de la durée des sprints
qui diffère selon la complexité du projet et la taille de l’équipe. Puisqu’à la fin de chaque
release, le client doit avoir un produit exploitable et exécutable pour tester l’application et
accélérer le processus du travail, nous avons choisi de développer deux releases nommés
R1 « Gestion des opportunités et des clients » et R2 « Gestion des leads et des rendez-
vous ».

Figure 2.14:"Plan des releases"

42
2.5. Conclusion
Dans ce chapitre, nous avons débuté par une spécification détaillée des besoins
fonctionnels et non fonctionnels de notre projet que nous avons déterminé à partir de la
norme "ISO 25000". Ensuite, nous avons identifié les acteurs et les cas d'utilisations du
système à travers les diagrammes de cas d'utilisations et les diagrammes de séquences
système. Nous avons fini par une explication du processus de gestion de notre projet avec
la méthodologie Scrum.

3.

Chapitre 3: Conception de la solution

43
Après avoir déterminé les besoins fonctionnels et non fonctionnels de notre projet,
nous allons passer à l'étape de la conception du système. En premier lieu, nous allons
décrire l'architecture sur laquelle est basée notre système. En second lieu, nous allons
présenter la conception technique détaillée de notre projet en présentant la vue statique à
l'aide de diagramme de classe ainsi que la vue dynamique et ceci à travers les diagrammes
de séquence objet et les diagrammes d'activités.

3.1. Architecture conceptuelle de Maximo

IBM Maximo est une application multi couches qui nécessite plusieurs serveurs
logiciels appelés Middleware et dans laquelle nous distinguons différents rôles pour
chaque composant logiciel. Nous présentons ci-dessous les principaux composants de
Maximo :
 Serveur HTTP: C'est un serveur Web qui sert des requêtes en respectant le
protocole de communication HTTP(HyperText Transfer Protocol)
 Serveur LDAP: C'est un serveur annuaire qui permet de gérer les identités et
l'authentification pour le serveur d'application J2EE.
 Serveur d'application J2EE ( Microsoft Websphere server application):
C'est serveur d'application qui fournit des outils d'administration faciles à
utiliser et des fonctions puissantes pour rendre la gestion du système simple à
comprendre et à exploiter.
 Maximo Business Object (MBO): Représente des classes de l'application qui
sont persistantes ou transitoires. Elle intègre aussi une couche de persistance
entre les données des tables et les objets persistants de l'application.

44
 Maximo Bean classes: Définit des classes qui sont attribuées aux vues des
applications (Les fichiers XML des applications). Ces classes permettent la
gestion des interactions entre les vues et les modèles (MBO).
 XML Presentation: Définit des fichiers XML pour la définition des vues des
applications.
 RMI: C'est une interface de programmation (API) pour le langage Java qui
permet d'appeler des méthodes distantes.
 JDBC: (Java DataBase Connectivity). Il s'agit d'une base de données
relationnelle et des pilotes JDBC qui sont disponibles pour tous les systèmes
connus de bases de données relationnelles.
La figure 3.1 représente bien évidemment l'architecture conceptuelle détaillée de
Maximo et l'interaction entre ses différents composants logiciels.

Figure 3.1: "Architecture conceptuelle de Maximo"

3.2. Conception Architecturale


L'architecture trois tiers est un modèle logique d'architecture applicative qui vise à
modéliser une application comme un empilement de trois couches logicielles . Notre
application a une architecture 3 tiers qui est composée de 3 niveaux dont le rôle est
clairement défini :

45
 La couche présentation: Cette couche correspond à l'interaction entre homme et
machine.
 La couche métier : Cette couche correspond à la mise en œuvre de l'ensemble des
règles de gestion et de la logique applicative.
 La couche accès aux données persistantes : Cette couche correspond aux données
qui sont destinées à être conservées sur la durée, voire de manière définitive.

3.3. Conception technique détaillée

3.3.1. Représentation statique


Cette étape consiste à détailler la conception de notre application tout en débutant
par la représentation statique du système accompagnée par la suite de quelques scénarios
utilisant une représentation dynamique de nos modules.

La représentation statique est consacrée à décrire soigneusement et précisément les


classes , les règles de gestion ainsi que les diagrammes de classes qui expliquent à leur tour
les différents rôles et associations entre les modules .

3.3.1.1. Diagramme de classe


Le diagramme de classe est une représentation statique des éléments qui composent
un système et qui définissent sa structure interne contrairement au diagramme de cas
d'utilisation qui montre le système de point de vue acteur et de leurs relations. il est
considéré comme le plus important de la modélisation orientée objet .c'est le seul
diagramme obligatoire lors d'une telle modélisation. La figure 3.1 représente le
diagramme de classe de notre projet.

46
Figure 3.1 : "Diagramme de classe "
3.3.1.2. Description détaillée des classes
Les classes de notre application sont représentées en détails dans le tableau 3.1 qui
décrit bel et bien les différents attributs de chaque classe .

Classe Description

47
La classe Utilisateur est identifiée par "Login"
( clé primaire ) et elle a pour attributs :
description , mot de passe, nom , adresse ,
téléphone , email , fax.

La classe Opportunité est identifiée par


"ID_Opportunité" (clé primaire) et elle a
pour attributs : Description, statut , date
début et date fin , adresse, site, statut.

La classe Client est identifiée par "ID_Client"


(clé primaire) et elle a pour attributs :
description , nom , email , téléphone, fax,
courriel, adresse, ville, Devise, Organisation.

48
La classe Lead est identifiée par "ID_LEAD"
(clé primaire) et elle a pour attributs :
description, nom, source, statut, priorité,
contact, fonction, organisation .

La classe Intervention est identifiée par


"ID_Intervention" (clé primaire) et elle a
pour attributs: description, Emplacement,
Actif, Site, Priorité, Début_planifié,
Fin_planifié statut.

La classe rendez-vous est identifiée par


"ID_Calendrier" ( clé primaire ) et elle a pour
attributs: description, ID_Client, ID_Lead,
Date_RDV, Heure_début, Heure-fin, site,
organisation .

49
La classe Devis est identifiée par "ID_Devis"
(clé primaire) et elle a pour attributs :
description, statut, demandeur, acheteur,
priorité, date_requise, date_réponse, date
cloture, site.

Tableau 3.1: " Description textuelle des classes "

3.3.1.3. Règles de gestion


R1: Un utilisateur peut gérer une ou plusieurs opportunités.
R2: Un utilisateur peut gérer un ou plusieurs clients.
R3: Un utilisateur peut gérer un ou plusieurs calendriers.
R4: Un utilisateur peut gérer un ou plusieurs leads.
R5: Une opportunité est gérée par un ou plusieurs utilisateurs maximo.
R6: Un client est géré par un ou plusieurs utilisateurs maximo.
R7: Un lead est géré par un ou plusieurs utilisateurs maximo.
R8: Un calendrier est géré par un ou plusieurs utilisateurs maximo.
R9: Un rendez-vous peut être affecté à un ou plusieurs calendriers.
R10: Une opportunité dont le statut="WON"(gagnée) peut générer un ou
plusieurs clients.
R11: Une opportunité dont le statut="WON"(gagnée) peut générer un ou
plusieurs devis.
R12: Une opportunité dont le statut="WON"(gagnée) peut générer une ou
plusieurs interventions.
R13: Une opportunité peut être générée par un ou plusieurs leads dont le statut =
"QUALIFIED" (qualifié).

3.3.2. Représentation de la vue dynamique

50
Afin de mieux décrire le déroulement du processus de notre projet et des cas
d'utilisations , nous avons eu recours au diagramme d'activité qui est un moyen graphique
permettant de donner une vision globale sur l'ensemble des scénarios possibles.

Pour gérer une opportunité, l'utilisateur de Maximo clique sur l'application


opportunité qui se situe au niveau du module(Gestion de la relation clients). Le système
va lui afficher une liste d'opportunités ainsi qu'un ensemble d'actions telles que ajouter,
modifier et supprimer une opportunité.

Dans le cas d'ajout d'une opportunité, le système affiche un formulaire. L'utilisateur


remplit les champs du formulaire et valide son choix. Si les champs sont valides, le
système ajoute l'opportunité et la sauvegarde. Sinon, l'utilisateur doit remplir de nouveau
les champs manquants.

Dans le cas de modification, l'utilisateur sélectionne l'action "Modifier une


opportunité" et applique les changements souhaités. Si les modifications apportées sont
valides, le système modifie l'opportunité et la sauvegarde. Sinon, l'utilisateur doit vérifier à
nouveau ses modifications.

Dans le cas de suppression, l'utilisateur choisit "Supprimer une opportunité". Le


système sauvegarde le choix de l'utilisateur et l'opportunité est par la suite supprimée.

51
La figure 3.2 représente la modélisation du processus de gestion d'une opportunité.

Figure 3.2: "Diagramme d'activité de gestion d'opportunité"

Afin de générer une opportunité, l'utilisateur Maximo choisit l'application


opportunité et consulte la liste des opportunités qui existent dans la base de données. Le
système affiche la liste et permet à l'utilisateur de sélectionner une opportunité. Ce dernier
vérifie le statut de l'opportunité.

si le statut est égal à "WON ou Gagné", l'action générer une intervention s'affiche et
le système la génère correctement et l'ajoute à la liste des interventions existantes dans la
base de données. Il affiche par la suite un message de validation.
52
Sinon, l'action "Générer" est masquée et ne peut pas être utilisée.

La figure 3.3 illustre la modélisation de " Générer une intervention ou un bon de


travail".

Figure 3.3: "Diagramme de générer un bon de travail"

53
3.4. conception graphique

Le graphisme est un processus créatif, impliquant un client et un concepteur dans le


but de transmettre un message spécifique ou messages à un public cible. Le terme
"Conception graphique " fait référence au processus de conception par lequel la
communication est créée et les produits qui sont générés.

3.4.1. Maquette

Une maquette est une représentation partielle d'un objet. Elle permet la création
graphique d'une interface. Cette phase est déterminante dans la création de notre projet.
Pour se faire , nous avons choisi de représenter les maquettes des interfaces à l'aide de
"Mybalsamiq".

La maquette suivante présente l'interface d'accueil de l'utilisateur Maximo.

Figure 3.4:"Maquette de l'interface de la page d'accueil "

La maquette illustrée dans la figure 3.5 représente l'interface de la page de consultation


de la liste d'opportunités.

54
Figure 3.5:"Maquette de la page consultation de liste d'opportunités"

La figure 3.6 décrit la maquette de l'interface de la page d'ajout d'une opportunité.

Figure 3.6:" Maquette de la page d'accueil"

55
La maquette illustrée dans la figure 3.7 représente l'interface de la page d'ajout d'un
client.

Figure 3.7:"Maquette de la page d'ajout d'un client"

3.4.2. Schéma de navigation

Nous avons choisi pour notre système une navigation d’une Structure pyramidale
qui offre un accès par niveaux hiérarchique bidirectionnel et qui est riche en interactivité.
La figure 3.8 représente le schéma de navigation.

56
Figure 3.8:"Schéma de navigation"

3.4.3. Charte graphique

La charte graphique[9] est un guide comprenant les recommandations d’utilisation et


les caractéristiques des différents éléments graphiques qui peuvent être utilisés sur les
différents supports de communication de l’entreprise. La charte graphique permet de
garantir l’homogénéité et la cohérence de la communication visuelle au sein de
l’entreprise. Le choix des éléments graphiques pour IBM MAXIMO sont comme suit :

 Logo:
Le logo de IBM Maximo[10] est constitué des trois lettres IBM qui sont écrites en
bleu et hachurées par des bandes successives blanches suivies du mot "maximo"
qui écrit en dessous en noir.
Le logo doit toujours apparaitre en haut et à droite de la page au niveau de la barre
de navigation. La figure ci-dessous représente le logo.

Figure 3.8:"Logo de IBM maximo "

57
 Couleurs:
Les couleurs principales utilisées de IBM maximo sont le bleu et le noir . ces deux
couleurs font référence à la visibilité , dynamisme , vitesse et rapidité.

# 2376BC #010101
RVB(35,118,188) RVB(255,255,255)

 Polices et caractères:
IBM Maximo utilise une police claire et lisible "City Medium" qui offre aux lettres
IBM une assise plus solide et plus équilibrée.

3.5. Description des sprints


Dans le cadre méthodologique SCRUM, le projet est découpé en cycles de
développement appelés Sprint. Chaque sprint est composé de plusieurs scénarios
fonctionnels.
 Sprint0: Introduction Maximo

Le sprint est le cœur de scrum. Il s'agit d'un bloc de temps durant lequel un
incrément du produit sera réalisé. Ce sprint est alors découpé en tâches réalisables sur
un temps raisonnable pour voir l'évolution du travail.
Avant de se lancer dans un sprint, l'équipe Scrum doit définir le but de ce
dernier suite à une conversation entre le Product Owner et l'équipe Scrum.
Le sprint0 présente la phase de découverte et d'apprentissage de Maximo.Le
tableau 3.2 représente de backlog du sprint0.
Date début: Le 03 Février 2017
Date fin: Le 22 Février 2017

Élément du backlog Tâche Estimation

Formation sur Maximo

Préparation de l'environnement
Introduction Maximo de travail 171h
Configuration de la base de
donnée Maximo

Tableau 3.2:"Backlog du sprint0"

58
 Sprint1: Gestion des opportunité
Suite à une réunion avec le Product Owner nous avons décidé concernant le
deuxième sprint d'achever la partie gestion des opportunités. Le tableau 3.2
représente le backlog du premier sprint.

Date début du sprint : 23 Février 2017


Date fin du sprint : 23 Mars 2017
Estimation en heure : 252h
Échelle de mesure : une journée est égale à 9h de travail de 8h à 12h et de 13 à 18h.

Élément du backlog Tâche Estimation


Développement des interfaces 36h
Configuration sur écran à partir 18h
du concepteur d’application
Maximo
Gérer une opportunité Configuration de la base de 9h
données Maximo
Développement des classes java 45h
(MBO et MBOSET ,Bean)

Configuration sur écran à partir 36h


Consulter la liste des du concepteur d’application
opportunités Maximo
Configuration sur écran à partir 18h
Générer client à partir du concepteur d’application
d’une opportunité Développement des classes java 45h
(Bean)

Configuration sur écran à partir 9h


Générer un bon de travail du concepteur d’application
à partir d’une opportunité Maximo
Développement des classes 18h
java(Bean)

Configuration sur écran à partir 9h


Générer un devis à partir du concepteur d’application
d’une opportunité Maximo
Développement des classes 9h
java(Bean)

Tableau 3.3:"backlog du sprint1"

La figure 3.8 représente l'interface du backlog du sprint 1 généré par Scrumwise.

59
Figure 3.9:"Interface Scrumwise sprint1"

 Sprint2: Gestion des clients

Suite à une réunion avec le Product Owner nous avons décidé concernant le
deuxième sprint d'achever la partie gestion de clients.
Le tableau 3.3 représente le backlog du deuxième sprint.

Date début du sprint : 24 Mars 2017


Date fin du sprint : 4 Avril 2017
Estimation en heure : 90h

60
Élément du backlog Tâche Estimation

Développement des interfaces 18h


Configuration sur écran à partir 9h
du concepteur d’application
Maximo
Gérer un client
Configuration de la base de 9h
données Maximo
Développement des classes java 36h
(MBO et MBOSET,Bean)

Configuration sur écran à partir 18h


Consulter la liste des du concepteur d’application
clients Maximo

Tableau 3.4:"Backlog du sprint 3"

La figure 3.9 représente l'interface du backlog du sprint 2 généré par Scrumwise.

Figure 3.9:"Interface Scrumwise sprint2"

 Sprint3: Gestion des leads

Suite à une réunion avec le Product Owner nous avons décidé concernant le
troisième sprint d'achever la partie gestion des lead. Le tableau 3.4 représente le backlog
du troisième sprint.

61
Date début du sprint : 5Avril 2017
Date fin du sprint : 24 Avril 2017
Estimation en heure : 171h

Tâche
Élément du backlog
Développement des interfaces 27h
Configuration sur écran à partir 9h
du concepteur d’application
Maximo
Gérer un lead Configuration de la base de 9h
données Maximo
Développement des classes 36h
java (MBO et MBOSET)

Configuration sur écran à partir 18h


Consulter la liste des leads du concepteur d’application
Maximo
Configuration sur écran à partir 27h
Générer une opportunité du concepteur d’application
à partir d’un lead Maximo
Développement des classes 45h
java (Bean)

Tableau3.5:"Backlog du sprint 3 "

La figure 3.10 représente l'interface du backlog du sprint 3 généré par Scrumwise.

Figure 3.10:"Interface Scrumwise sprint3"

62
 Sprint4: Gestion des rendez-vous

Suite à une réunion avec le produt owner nous avons décidé concernant le
quatrième sprint d’achever la partie gestion des rendez-vous. Le tableau 3.5 représente le
Backlog du quatrième sprint.

Date début du sprit : 25 Avril 2017


Date fin du sprint : 3 Mai 2017
Estimation en heure : 126h

Élément du backlog Tâche Estimation

Développement des interfaces 18h


Configuration sur écran à partir 9h
du concepteur d’application
Maximo
Gérer les rendez-vous Configuration de la base de 9h
donnée Maximo
Développement des classes java( 27h
MBO et MBOSET, Bean)

Configuration sur écran à partir 18h


Consulter la liste des du concepteur d’application
rendez-vous Maximo

Tableau 3.6:"Backlog du sprint 4"

La figure 3.11 représente l'interface du backlog du sprint 4 généré par Scrumwise.

Figure 3.11:"Interface Scrumwise sprint4"

63
3.6. Conclusion
4.

Dans ce chapitre, nous avons commencé par une conception technique de notre
système. Ensuite, nous avons détaillé la conception à travers les diagrammes de classe et
d’activités. De plus, nous avons présenté la conception graphique pour arriver enfin à la
description des sprints à travers les backlogs. Dans le prochain chapitre, nous allons
présenter l’environnement du développement matériel et logiciel ainsi que la description
et l’évaluation de la qualité travail réalisé.

64
Chapitre 4: Réalisations et tests

65
Après avoir achevé l’étude et la conception de l’application, nous allons présenter
l’étape de la réalisation et la mise en œuvre de notre travail tout au long de notre stage.
Dans ce but, nous commençons par l’environnement de travail ainsi que les outils utilisés.
Par la suite, nous présentons quelques interfaces du travail réalisé et du résultat obtenu .

4.1. Environnement de travail


Nous présentons, dans cette section, l’environnement matériel et logiciel utilisé pour
le développement de la solution.

4.1.1. Environnement matériel


Durant le stage, nous avons réalisé notre projet en utilisant deux ordinateurs
portables dont la configuration est décrite ci-dessous:

 Première machine:

Fabricant : DELL
Processeur : Intel(R) Core(TM) i7-5500U CPU @ 2.40GHz 2.40 GHz
Mémoire installée (RAM) : 8,00 Go.
Type de système : Système d’exploitation 64 bits.

 Deuxième machine:

Fabricant : HP
Processeur : Intel(R) Core(TM) i7-6500U CPU @ 2.50GHz 2.60 GHz
Mémoire installée (RAM) : 8,00 Go.
Type de système : Système d’exploitation 64 bits.

4.1.2. Environnement logiciel et outils de travail


Durant la phase de développement, nous avons utilisé les environnements logiciels
suivants :

 Système d’exploitation : Windows 7 et 10.


 Outils de développement : Eclipse Neon.2 IDE.
 Serveur d’application : Serveur J2EE( Websphere application server ).
 Outils de gestion base de données: Microsoft SQLserver version 2012
 Outils de conception : StarUML pour la modélisation des diagrammes ,
Photoshop cs6 pour le traitement d'images.
 Gestion de projet : Scrumwise.

 Architecture 3-tiers:

66
Le marché des logiciels libres professionnels continue de se développer à un
rythme soutenu [11]. Après avoir investi initialement les couches basses du système
d'information (middleware), les solutions Open Source commencent maintenant à
concurrencer sérieusement les produits propriétaires dans toute une gamme
d'applications d'entreprise, et jusqu'aux logiciels grand public.
Le modèle d'architecture 3-tiers a pour objectif de répondre aux
préoccupations suivantes :

1. Allégement du poste de travail client (notamment vis-à-vis des architectures


classiques client-serveur de données typiques des applications dans un
contexte Oracle/Unix).

2. Prise en compte de l'hétérogénéité des plates-formes (serveurs, clients,


langages, etc.).

Introduction de clients dits légers (plus liée aux technologies


Intranet/HTML qu'au 3-tiers proprement dit).

3. Amélioration de la sécurité des données, en supprimant le lien entre le client


et les données. Le serveur a pour tâche, en plus des traitements purement
métiers, de vérifier l'intégrité et la validité des données avant de les envoyer
dans la couche de données.

4. Rupture du lien de propriété exclusive entre application et données.

Dans ce modèle, la base de données peut être plus facilement normalisée et


intégrée à un entrepôt de données. Et enfin, meilleure répartition de la charge entre
différents serveurs d'application. C'est pour cette raison, qu’on s'est orienté vers les
applications 3 tiers.

 J2EE:
Maximo Asset Management utilise un serveur d'applications Java 2 Platform,
Enterprise Edition (J2EE)[12] .Il prend en charge plusieurs serveurs d'applications J2EE ,
notamment : Websphere application server et Weblogic server ce qui nous a amené à
découvrir et déterminer les avantages de la technologie du développement J2EE:

1. Sa maturité par rapport aux autres solutions pour les applications web, vu qu'elle
est présente sur le marché depuis plusieurs années.
2. Elle bénéficie d'outils de développement open source.
67
3. Elle n'est pas complexe à mettre en œuvre vu qu'actuellement il existe plusieurs
Framework minimisant la complexité de réalisation.

 Eclipse:
Eclipse est un projet, décliné et organisé en un ensemble de sous-projets de
développements logiciels[13], de la Fondation Eclipse visant à développer un
environnement de production de logiciels libre qui soit extensible, universel et polyvalent,
en s’appuyant principalement sur Java. Son objectif est de produire et fournir des outils
pour la réalisation de logiciels, englobant les activités de programmation (notamment
environnement de développement intégré et frameworks).

Figure 4.2 : "Logo de Eclipse"


 Websphere application server 8.5.5.3:
WebSphere Application Server V8.5[14] est un serveur d'application qui fournit des
outils d'administration faciles à utiliser et des fonctions puissantes pour rendre la gestion
du système simple à comprendre et à exploiter. La fonctionnalité de gestion du système
de WebSphere Application Server est basée sur l'utilisation des extensions de gestion Java
(JMX).
 JDK 1.7:
Le Java Développent Kit (JDK) [15]désigne un ensemble de bibliothèques
logicielles de base du langage de programmation Java, ainsi que les outils avec lesquels le
code Java peut être compilé, transformé en byte code destiné à la machine virtuelle Java.

 Langage XML:
Le langage XML ( eXtensible Markup Language)[16] est un langage informatique de
balisage extensible qui sert à enregistrer des données textuelles. Parmis ses avantages
multiples , on cite :
1. l'extensibilité: il permet de créer des balises à volonté contrairement au HTML.

2. Lisibilité : il est facile pour un humain de lire un fichier XML car le code est
structuré et facile à comprendre. En principe, il est même possible de dire
qu'aucune connaissance spécifique sont nécessaire pour comprendre les données
comprises à l'intérieur d'un document XML.
3. Disponibilité : ce langage est libre et un fichier XML peut être créer à partir d'un
simple logiciel de traitement de texte (un simple bloc-note suffit).
4. Interopérabilité : Quelques soit le système d'exploitation ou les autres
technologies, il n'y a pas de problème particulier pour lire ce langage.

68
 Microsoft SQL server 2012:

Microsoft SQL Server[17] est un système de gestion de base de données (abrégé en


SGBD) commercialisée par la société Microsoft. Ses capacités transactionnelles font de lui
l’un des systèmes les plus utilisés sur le marché. Il est capable de préparer des
modifications sur les données d'une base et de les valider ou de les annuler d'un bloc. Cela
garantit l'intégrité des informations stockées dans la base.

Figure 4.3 :"Logo de Microsoft SQL server"

 Star UML:

StarUML[18] est un outil spécialisé dans la modélisation UML pratique dans le


domaine du développement d'applications.il gère la plupart des diagrammes spécifiés dans
l’UML. La figure ci-dessous représente le logo de starUML.

Figure 4.4 : " Logo de StarUML"

 Photoshop:
Photoshop[19]est un grand logiciel de conception graphique créé par la société Adobe . Il
se caractérise par son organisation et sa rapidité dans la modification graphique et
traitement des images. La figure ci-dessous représente le logo de photoshop.

Figure 4.5 :"Logo de Photoshop "

4.1.3. Environnement d'exécution Maximo

IBM MAXIMO est une application J2EE qui tourne dans un serveur certifié de
IBM nommé Websphere. IBM Maximo supporte une variété des SGBD comme Oracle et
SQL server et dispose sa propre plateforme pour le développement des applications qui
pourraient sortir du sens de maintenance. Lafigure ci-dessous montre l'environnement
d'exécution de Maximo.

69
Figure 4.6:"Environnement d'exécution de IBM Maximo"

4.2. Diagramme de déploiement

Un diagramme de déploiement décrit la disposition physique des ressources matérielles


qui composent le système et montre la répartition des composants sur ces matériels.
Chaque ressource étant matérialisée par un nœud, le diagramme de déploiement précise
comment les composants sont répartis sur les nœuds et quelles sont les connexions entre
les composants ou les nœuds.

Le diagramme de déploiement est le diagramme le plus approprié pour spécifier le


contexte technique . Il est représenté dans la figure 4.7:

70
Figure 4.6: "Diagramme de déploiement"

4.3. Diagramme de séquence objet


A l’aide de diagramme de séquence objet nous présentons les collaborations entre les
objets d’un point de vue temporel, nous décrivons dans la figure 4.7 le cas d’utilisation
"Ajouter une opportunité" .

71
Figure 4.7:"Diagramme de séquence d'objet du cas d'utilisation ajouter une opportunité"

nous décrivons dans la figure 4.8 le cas d’utilisation "Générer une intervention " .

72
Figure 4.8:"Diagramme de séquence d'objet du cas d'utilisation générer une intervention "

4.4. Description des interfaces principales

4.4.1. Scénario de test


Le scénario de test ci-dessous permet de décrire la procédure d’utilisation de
l’application.
En effet, l'utilisateur ouvre sa page d'authentification, il saisit son identifiant et son
mot de passe et accède à la page d'accueil ou le centre de démarrage qui comporte le
menu "Aller à" contenant tous les modules et les applications Maximo notamment notre
module développé "Gestion de la relation client (CRM)" ainsi que toutes les informations
et les renseignements personnels concernant l'utilisateur. Il contient aussi des portlets qui
désignent des fenêtres configurables fournissant un accès rapide aux applications et aux
actions fréquemment utilisées.
L'utilisateur sélectionne le module CRM qui contient un ensemble d'applications
telles que Opportunité, Lead, Clients et Rendez-vous. Ce dernier commence par la
sélection de l'application opportunité. Il est alors dirigé vers une page contenant la liste
des opportunités, leurs identifiants uniques, descriptions, statuts, priorités ainsi que leurs

73
dates de début et de fin. Cet utilisateur peut gérer l'opportunité à travers une liste
d'actions (Ajouter, Modifier et supprimer une opportunité, changer son statut...)
Ensuite, il peut générer une intervention ou bon de travail, client et devis à partir
d'une opportunité. Cette action " Générer " ne peut s'afficher que lorsque le statut de
celle-ci soit égal à "Gagné" , un message de validation ( l'intervention, client ou devis )sera
affiché sinon l'action est masquée et ne peut pas être utilisée.
L'utilisateur peut également générer une opportunité à partir d'un lead dont le statut
est égal à qualifié.
De même, l'utilisateur peut gérer le client, le lead et les rendez-vous à travers ces
actions.
Ce scénario est accompagné d'un ensemble de figures représentant les interfaces
principales de notre application.

Figure 4.9:" Interface d'authentification"

74
Figure 4.10:"Interface de centre de démarrage"

Figure 4.11:"Interface de consultation d'une opportunité"

75
Figure 4.12:"Interface d'ajout d'une opportunité"

Figure 4.13:"Interface de l'action générer "

76
Figure 4.14:"Interface du masquage de l'action générer"

Figure 4.15:"Interface de gestion des clients"

77
Figure 4.16:"Interface de gestion des leads"

Figure 4.17:"Interface de gestion de rendez-vous"

78
4.5. Evaluation de la qualité du processus de développement
Afin d’obtenir une bonne qualité du processus, nous avons adopté la méthodologie
Scrum dans la gestion de notre projet :
A travers le tableau de tâches qui est une représentation physique du backlog de
sprint, élaboré lors de la planification des releases, qui sert à montrer l’avancement des
travaux pendant le sprint.
Egalement par, le burndown chart qui est un indicateur temporel de l'évolution des
tâches en cours dans le Sprint, qui permet d'avoir une prévision de l'état d'avancement à la
fin de la période d'activité.

4.5.1. Revue du release1


Les figures 4.18 et 4.19 représentent respectivement les tableaux des taches des sprints 1
et2.
Les figures 4.20 et 4.21 représentent respectivement les burndown chart des sprints 1 et 2

4.5.1.1. Tableaux des taches

Figure 4.18:"Tableau des taches du sprint 1"

79
Figure 4.19:"Tableau des taches du sprint 2"

4.5.1.2. Burndown chart

Figure 4.20:"Burndown chart sprint1"

80
Figure 4.21:"Burndown chart sprint2"

4.5.2. Revue du release2


Les figures 4.22 et 4.23 représentent respectivement les tableaux des taches des sprints 3
et 4.
Les figures 4.24 et 4.25 représentent respectivement les burndown chart des sprints 3 et 4.

4.5.2.1. Tableaux des taches

Figure 4.22:"Tableau des taches du sprint3"

81
Figure 4.23:"Tableau des taches du sprint4"

4.5.2.2. Burndown chart

Figure 4.24:"Burndown chart sprint 3"

82
Figure 4.25:"Burndown chart du sprint 4"

4.6. Conclusion

Dans ce chapitre, nous avons présenté les aspects de réalisation de notre système à
travers une description de l’environnement de travail matériel et logiciel et une
présentation du diagramme de déploiement. Nous avons également présenté un scénario
de test avec des imprimes écrans afin d’illustrer le fonctionnement de notre progiciel. Et
dans la dernière partie du chapitre nous avons représenté l’évaluation de la qualité du
processus de développement qui contient les revues des releases dans laquelle nous
trouvons les tableaux de tâches et une analyse des burndown chart de chaque release.

83
Conclusion générale
Ce rapport est le fruit d'un travail réalisé dans le cadre de notre projet fin d'études à
l'ISAMM mené au sein de SMARTECH.
L'objectif principal de notre travail était de concevoir et développer un module qui
gère les relations clients sous IBM Maximo qui est considéré comme un leader mondial de
la gestion de la maintenance assistée par ordinateur.
Nous avons commencé en premier lieu par une étude de l'existant afin d'identifier le
cadre de notre projet et déterminer les solutions et les objectifs .
Ensuite , nous avons analysé et spécifié les besoins fonctionnels à l'aide des
diagrammes UML et non fonctionnels à travers la norme ISO 25000.
L'avancement de notre travail était d'une façon incrémentale en suivant les principes
de la méthodologie SCRUM.
La conception graphique et architecturale nous ont aidé à réaliser et implémenter les
différentes parties de notre travail.
Tout au long de la période de réalisation du projet, nous avons rencontré plusieurs
difficultés aussi bien sur le plan conceptuel que sur le plan de la réalisation. Mais tout de
même, nous avons pu les surmonter pour présenter à la fin un système fonctionnel et
opérationnel.
Certes, Cette application ne prend pas fin avec l'achèvement du présent projet mais,
plusieurs améliorations restent envisageables telles que la synchronisation du calendrier
des rendez-vous Maximo avec l'application "Google Calendar", le développement d'une
application mobile qui gère la relation avec la clientèle en offrant un espace de
communication instantanée.
Ce projet était une réelle occasion pour intégrer une équipe compétente et zélée et
découvrir le monde professionnel dans un cadre dynamique, rigoureux et très
professionnel. Les situations de blocage, les problèmes techniques et la pression des délais
nous ont appris à mieux gérer le temps, à découvrir de nouveaux logiciels et méthodes de
développement, à approfondir nos connaissances dans la pratique du développement et
de la gestion, à adopter une méthodologie de travail et à respecter les spécifications.

84
Références bibliographiques

[1]: http://www.smartech-tn.com/
[2]:https://fr.wikipedia.org/wiki/Gestion_de_maintenance_assistée_par_ordinateur
[3]: https://www.ibm.com/software/products/fr/maximoassetmanagement
[4]: www.dimosoftware.fr
[5]: http://www.optimaint.com/fr/
[6]: https://www.mainta.com/fr
[7]: http://www.agiliste.fr/guide-de-demarrage-scrum/
[8]: https://www.iso.org/fr/standard/64764.html
[9]: https://www.definitions-marketing.com/definition/charte-graphique/
http://virage.co/conception-graphique-design-graphisme

[10]: http://www.bernardeau.net/histoire-logo-ibm/
[11]: https://fr.wikipedia.org/wiki/Architecture_trois_tiers
[12] https://fr.wikipedia.org/wiki/Java_EE
[13] https://www.eclipse.org
[14] http://www-03.ibm.com/software/products/fr/appserv-was
[15] https://fr.wikipedia.org/wiki/Java_Development_Kit
[16] glossaire.infowebmaster.fr › lettre X
[17] https://www.microsoft.com/fr-FR/download/details.aspx?id=29062
[18] staruml.io/
[19] https://fr.wikipedia.org/wiki/Adobe_Photoshop

85