Vous êtes sur la page 1sur 3

16/04/2020 Propriétés Mécaniques et Physiques des Sols

Propriétés Mécaniques et
Physiques des Sols
Chapitre 1. Quelques
notions générales
Chapitre 2. Etude des
constituants élémentaires
des sols
Chapitre 3. étude de l'état
des sols 7.2. Remontées capillaires au dessus de la nappe
Chapitre 4. Classification
des sols
Chapitre 5. Compactage Les phénomènes de capillarité découlent de l’existence d’une tension superficielle
des sols des fluides qui se développe aux interfaces avec un autre matériau. Si l’on
Chapitre 6. Contraintes considère un tube de verre (fig. 7.2) de faible section, les forces d’adhésion qui se
dans les sols développent entre la paroi du tube et l’eau entraînent une remontée de l’eau dans
Chapitre 7. L'eau dans
le sol
le tube et la formation d’un ménisque . La hauteur atteinte par l’eau sera
7.1. Les formes de l'eau inversement proportionnelle au diamètre du tube d :
dans le sol
7.2. Remontées
capillaires au dessus (équation 7.2.a) ;
de la nappe
7.3. Mouvements de
l'eau dans les sols :
généralités où T est la tension capillaire, ρw la masse volumique de l’eau, g l’accélération de
7.4. La perméabilité la pesanteur et d le diamètre du tube.
7.5. Charge
hydraulique/gradient
hydraulique
7.6. Caractéristiques de
l'écoulement
7.7. La loi de Darcy
7.8. Mesure du
coefficient de
perméabilité au
laboratoire
7.9. Le cas des sols
stratifiés
7.10. Effets mécaniques
de l'écoulement de l'eau
7.11. Réseaux
d'écoulement : éléments
de base
7.12. Construction d'un
réseau d'écoulement par
méthode graphique
7.13. Réseau
d'écoulement et stabilité
aval d'un rideau de
palplanches
7.14. Construction d'un
réseau d'écoulement par
la méthode de la
relaxation
7.15. Analogie électrique
Figure 7.2 : Tube capillaire et pressions correspondantes
7.16. Résolution
numérique des
problèmes d'hydraulique En prenant les valeurs des différents paramètres à 20°, l’équation 7.2.a donne :
des sols
Chapitre 8. Déformation
des sols si d est mesurée en mm.
Chapitre 9. Résistance au
cisaillement
Pour un tube propre de 0,1 mm de diamètre, la hauteur d’ascension capillaire est
Annexes
donc de 0,3 m.
Au dessus du niveau de l’eau libre sur la figure 7.2, se développe une pression
d’eau négative.

(équation 7.2.b).

Les sols contiennent des pores dont la dimension est proportionnelle au d10
(diamètre efficace), ces pores constituent un réseau et peuvent être assimilés à
des tubes capillaires, toutefois, leur forme ne correspond pas évidemment à des
tubes capillaires continus.

On propose (Terzaghi et Peck, 1967) de déterminer empiriquement la hauteur de


remontée capillaire de la zone saturée au moyen de la formule suivante :

(équation 7.2.c).

tice.inpl-nancy.fr/modules/sciences_techniques/Proprietes-Meca-Sols/chap7/remontees.html 1/3
16/04/2020 Propriétés Mécaniques et Physiques des Sols

Où hc et d10 sont en mm, C est une constante comprise entre 10 et 50 mm2 et e


l’indice des vides, ce qui donne le tableau 7.1.

Type de sol hc (m)

Gravier 0,01 – 0,05

Sable 0,1 - 1

Silt 2 - 10

Argile 10 - 30

Tableau 7 .1 – Types de sol et remontée capillaire (Terzaghi et Peck, 1967)

A titre de comparaison, le tableau 7.2 est proposé par Hansbo (1975), les valeurs
sont pratiquement similaires.

Sols État lâche État compact

Sable grossier 0,03 – 0,12 m 0,04 – 0,15 m

Sable moyen 0,12 – 0,50 m 0,35 – 1,10 m

Sable fin 0,3 – 2 m 0,4 – 3,5 m

Silt 1,5 – 10 m 2,5 – 12 m

Argile > 10 m > 10 m

Tableau 7.2 – Hauteur de remontée capillaire et types de sol (Hansbo, 1975)

On retiendra que dans les sols grossiers de type gravier, la hauteur de remontée
capillaire est quasi nulle, alors que dans les argiles, elle peut être très importante
si le milieu est continu.

Noter également que lorsqu’on abaisse le niveau de la nappe dans un sol par
rabattement de la nappe, le sol ne passe pas de l’état saturé à l’état sec, car une
partie de l’eau reste solidaire des grains du sol. La figure 7.3. illustre de manière
schématique la répartition de l’eau dans le sol au dessus de la nappe lorsqu’il y a
abaissement du niveau de la nappe (ligne A) et « pure » remontée capillaire dans
un sol initialement sec (ligne B). Il s’agit là des 2 extrêmes possibles des
situations de l’eau capillaire.

tice.inpl-nancy.fr/modules/sciences_techniques/Proprietes-Meca-Sols/chap7/remontees.html 2/3
16/04/2020 Propriétés Mécaniques et Physiques des Sols

Figure 7.3 : Eau capillaire dans un sol

Enfin, au dessus, de la zone saturée par capillarité, il y a encore des remontées


capillaires qui entraînent une saturation partielle, on peut calculer la hauteur
correspondante avec une formule empirique similaire à l’équation 7.2.c.

où d60 est le diamètre correspondant à 60 % du passant.

La figure 7.4 schématise ces différentes hauteurs et donne une vision globale de
l’eau dans le sol au dessus du niveau de la nappe.

Figure 7.4 : Une vision schématisée de l'humidité du sol au-dessus de la nappe

tice.inpl-nancy.fr/modules/sciences_techniques/Proprietes-Meca-Sols/chap7/remontees.html 3/3