Vous êtes sur la page 1sur 58

LES PROFESSEURS ASSOCIES DU CCM

Bases de la
chimie

Cours de troisième année


Chapitre 1

Phénomènes

Dans cette partie vous distinguerez les notions de phénomènes


physiques et chimiques.

A partir d’une manipulation, nous mettrons en évidences les


critères de classification des deux phénomènes.
Section 1

Première approche
Première approche Technique de séparation

Matériel 1 Berlin La vidéo suivante vous présente la technique de séparation utilisée pour
récupérer les substances de la manipulation 1.
Huile, eau et savon

Schéma

Vidéo Chimie 1 : Utilisation de l’ampoule à décanter

Observations

____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________

Questions

Peut-on récupérer facilement la ou les substances de départ ? Par quel(s)


moyen(s)?

____________________________________________________________________________

Conclusion

____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________ 2
Section 2

Une démarche scientifique


1. Première manipulation Hypothèses

Qu’est devenu le sel ? Emettons des hypothèses de travail.


Objectif Identifier un phénomène physique et chimique
____________________________________________________________________________
Matériel 1 Erlenmeyer, 1 cuiller à café, 1 ballon de baudruche
____________________________________________________________________________
Eau, sel de cuisine
____________________________________________________________________________
Mode opératoire
Confrontation des hypothèses
1. Verser 40 mL d’eau dans un erlenmeyer.
Afin de vérifier les hypothèses, on dit qu’on les confronte à
2.Verser une cuiller à café de sel dans un ballon.
l’expérimentation ou à des données, des informations recueillies dans
3.Passer le ballon sur l’encolure de l’erlenmeyer sans y verser son
des ouvrages. Dans ce cas-ci, nous allons confronter les expériences à
contenu.
l’expérimentation.
4.Verser le contenu du ballon dans l’erlenmeyer.
1. Filtrer l’eau salée à l’aide d’un entonnoir et d’un papier
5.Agiter.
filtre.
6.Observer.
2.Recueillir le filtrat dans un berlin.
Observations
3.À l’aide d’un bec bunsen, chauffer une partie du filtrat
Les observations sont d’abord et avant tout l’identification des éléments dans un tube à essai afin de faire évaporer l’eau.
appréhender par les cinq sens. A notre niveau, le sens principalement utilisé Observations complémentaires
est la vue, les autres sont à définir au cas par cas.
____________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________ ____________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________ ____________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________ ____________________________________________________________________________
3
__________________________________________________________________________________
Interprétation 2. Deuxième manipulation
Dans un rapport de laboratoire, une interprétation est le moment où le
Matériel 1 Erlenmeyer, 1 cuiller à café, 1 ballon de baudruche
scientifique, à l’aide de ces expériences et des hypothèses qu’il a étudiées,
Vinaigre (acide acétique), calcaire (carbonate de calcium)
peut expliquer le phénomène auquel il a assisté. Il démontre la réponse à
la question qu’il se posait avant de réaliser les expériences. Mode opératoire

C’est ici qu’on explique aussi les problèmes rencontrés lors de 1. Verser 40 mL de vinaigre dans un erlenmeyer.
l’expérimentation (les erreurs de manipulation, le mauvais dosage, etc.). 2.Verser une cuiller à café de calcaire dans un ballon.
3.Passer le ballon sur l’encolure de l’erlenmeyer sans y verser son
____________________________________________________________________________
contenu.
____________________________________________________________________________
4.Verser le contenu du ballon dans l’erlenmeyer.
____________________________________________________________________________
5.Agiter.
Conclusion
6.Observer.
La conclusion reprend l’explication résumée, la réponse à la question de
base, à l’objectif de l’expérience. Observations
____________________________________________________________________________ _______________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________ _______________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________ _______________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________
Hypothèses

Que s’est-il passé ? Qu’est devenu le calcaire ?


Réalisons la même démarche en utilisant d’autres substances lors de la
_______________________________________________________________________________
même manipulation.
_______________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________

4
Confrontation des hypothèses 3. La démarche scientifique
Nous allons également confronter les expériences à l’expérimentation.
Face à un phénomène observé, les scientifiques se posent des questions (Où
1. Filtrer la solution à l’aide d’un entonnoir et d’un papier
est passé le sel  ? Quel type de phénomène est-ce  ?) Une observation
filtre.
rigoureuse aide souvent à l’émission et à la confrontation des hypothèses
2.Recueillir le filtrat dans un berlin.
mais ne permet pas toujours de répondre aux questions.
3.À l’aide d’un bec bunsen, chauffer une partie du filtrat
Une hypothèse est une affirmation tentant d’expliquer un phénomène
dans un tube à essai afin de faire évaporer le solvant.
observé. Émettre des hypothèses sur les causes du phénomène observé permet
Observations complémentaires
de prendre en compte une série de possibilités
____________________________________________________________________________
d’explication. Il faut alors les vérifier une à
____________________________________________________________________________
une à l’aide d’expériences, d’informations
____________________________________________________________________________
trouvées dans des ouvrages ou par différents
____________________________________________________________________________
calculs. C’est la vérification des hypothèses,
Interprétation la confrontation des hypothèses à l’expérience
____________________________________________________________________________ dans le cas de la démarche expérimentale.
____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________
Lors de cette vérification, certaines hypothèses seront abandonnées car elles
Conclusion ne répondent pas aux questions. Les expériences réalisées confirmeront
____________________________________________________________________________ d’autres hypothèses, prises comme LA réponse au questionnement de base.
____________________________________________________________________________ On arrive alors à un modèle ou une théorie.
____________________________________________________________________________ Remarque : les théories et modèles évoluent au cours du temps ! La planète
____________________________________________________________________________ Terre était plate pour nos ancêtres, comme un plateau. Les navigateurs
craignaient même de tomber de la Terre s’ils arrivaient au bout de celle-ci.
Or, on sait maintenant qu’elle est ronde.

5
4. Application
2. Recherche 5 exemples de phénomènes chimiques et de
1. Voici des phénomènes courants. Classe-les en phénomènes physiques dans la vie courante différents de
phénomènes physiques ou chimiques. Biffe la mention ceux rencontrés dans le cours.

une allumette qui brûle Chim Phys


Soin
une bouteille qui explose Chim Phys
Agencement du document, écriture. /2
des enfants qui font des bulles de savons Chim Phys Présentation
Orthographe
un nuage qui se transforme en pluie Chim Phys /5
-0,5 par faute d’orthographe /2
la glace d’un congélateur qu’on dégivre Chim Phys
Données contextuelles /1
des morceaux de sucre qu’on caramélise Chim Phys
Présentation du
un aimant attirant des clous Chim Phys phénomène

une vieille clef qui rouille Chim Phys Présentation détaillée, texte structuré et suivi. /1

l’asphalte de la route qui fond au soleil Chim Phys Illustration


Présente. Cohérente avec le texte. /1
l’essence qui explose dans le moteur Chim Phys
Phénomènes
Identification
un arbre qui pourrit Chim Phys
/50 Identifier le bon phénomène /1
du bois qu’on scie Chim Phys
une pièce d’argent qui se ternit Chim Phys Analyse et justification

la chute d’une pierre Chim Phys Justification du type de phénomène en


n’utilisant pas seulement la définition mais en
/2
du fromage qui moisit Chim Phys mettant en évidence les indices permettant
d’identifier de manière précise le phénomène.
la fermentation de la bière Chim Phys
Bibliographie Structuration
l’odeur de l’essence Chim Phys
le mouvement de l’aiguille d’une boussole Chim Phys /3 Présente. Respect des normes APA. /3

6
Section 3

Les solutions
1. Notions Prenons par exemple un volume de 5 mL de plasma sanguin qui contient
une masse de 0,05 g de calcium. Identifie le soluté, le solvant et la
Une solution est un liquide contenant plusieurs constituants :
solution. Quelle est la concentration massique du plasma en calcium ?
1. Le constituant majoritaire est appelé solvant. Si le solvant est
_____________________________________________________________________________
l'eau, la solution est appelée solution aqueuse.
_____________________________________________________________________________
2. Le (ou les) composé(s) mis en solution est (sont) appelé(s)
soluté(s). _____________________________________________________________________________

3. Les espèces chimiques constituant le soluté sont dispersées _____________________________________________________________________________

uniformément dans le solvant. _____________________________________________________________________________

La notion de solution est directement liée à la notion de concentration.


Nous n’aborderons uniquement que la concentration massique ou
pondérale.

La concentration massique d’une solution est le rapport entre la masse de


soluté dissout et le volume de solution exprimé en litre.

Soit C la concentration massique d’une solution, m la masse de soluté en


solution et V le volume de la solution, on obtient comme relation
mathématique :
m : masse de soluté en gramme (g)

m V : volume de la solution en litre (L)


C=V C : concentration massique de la
solution en gramme par litre (g/L)
7
2. Préparation de solutions aqueuses IL est nécessaire alors de déterminer le volume V0 à prélever.
a) Par mise en solution d’un soluté La masse de soluté contenue dans le volume V0 est m = C0 . V0
Soit à préparer un volume V d'une solution contenant le soluté X, à la
Cette masse se retrouve dans la solution après dilution. Cela traduit la
concentration massique C.
conservation de la matière. Il en résulte que m = C1 . V1
1) mesurer la masse de soluté.
On en déduit la relation suivante (qu'on appellera par la suite formule de
2) Introduire le soluté dans la fiole jaugée contenant de l’eau dilution ou équation de conservation de la matière):
distillée.

3) Compléter la solution en ajustant au volume voulu. C0 . V0 = C1 . V1


Le volume à prélever est donc
V0 =

b) Par dilution d’une solution

La solution fournie est en général appelée solution mère.

Le principe est de prélever un volume V0  de la solution mère de


concentration C0 que l'on dilue avec de l'eau distillée pour obtenir une
solution diluée de volume V1 et de concentration désirée C1.

8
3. Préparation de solutions aqueuses en images 4. Exercices

a) Par mise en solution d’un soluté Enoncé 1

Un litre d'eau de la mer Méditerranée contient 40 g de sel


Vidéo Chimie 2 : préparation d’une solution par a) Quelle est la concentration en sel de la mer Méditerranée ?
dissolution du soluté
b) Tu veux préparer 100 mL de solution salée aussi concentrée que
cette mer, combien de sel faut-il dissoudre ?

Enoncé 2

On dissout 50 mg de sel dans 2 mL d’eau. Détermine la concentration de


la solution.

Enoncé 3

b) Par dilution d’une solution On prépare une solution d’eau sucrée dont la concentration est de o,2 kg/L.
Détermine la masse de sucre dans 50 mL de solution.

Vidéo Chimie 3 : préparation d’une


solution par dilution Enoncé 4

L’éosine est une espèce chimique colorée possédant des propriétés


antiseptiques et desséchante. On désire préparer une solution aqueuse
d’éosine de concentration C = 2 g/L.
a) Quel est le solvant de solution?
b) Quelle est la masse d’éosine à prélever pour préparer 250 mL de
solution.

9
Section 4

Notions
C’est l’occasion de synthétiser les différentes notions attenantes à la
matière que nous venons d’aborder.
Un soluté est _______________________________________________________________
Un phénomène physique est _______________________________________________
_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________ _____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________ _____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________
Un solvant est _____________________________________________________________
Un phénomène chimique est _______________________________________________
_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________ _____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________ _____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________
Une solution est ____________________________________________________________
Un réactif est ______________________________________________________________
_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________ _____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________ Une dissolution est ________________________________________________________
un produit est _____________________________________________________________
_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________ _____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________ Une dilution est ___________________________________________________________
La chimie est _______________________________________________________________
_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________ _____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________
10
Section 5

Exercices
1. Retrouve dans l’épisode ci-dessous les différentes étapes de
la démarche scientifique.

À Las Vegas, Catherine et Warrick sont chargés de déterminer l’identité de la


personne qui a heurtée mortellement avec une voiture la petite Renda Harris. Les
indices retrouvés sur le lieu du crime, parmi eux une partie de la plaque
d’immatriculation du véhicule est restée imprimée sur la jambe de la victime,
permettent aux experts de remonter jusqu’à un homme âgé, Charles Moore, qui
nie totalement son implication dans l’accident dans un premier temps. Mais
lorsque les enquêteurs trouvent le véhicule, Charles, rongé par le remord, finit
par avouer qu’il s’agissait d’un tragique accident. Cependant, les Experts n’ont
Catherine, […], aide Warrick à déterminer que le conducteur de la voiture de
pas encore bouclé l’affaire. En inspectant minutieusement le véhicule, ils
Charles Moore n’est autre que son petit-fils James. Charles a voulu le couvrir,
découvrent des indices, par exemple la musique écoutée par le conducteur au
mais James finit par avouer sa responsabilité dans la mort de Renda. Ce fut un
moment de l’accident et un morceau de dent coincé sur le volant, qui
malheureux accident. Au moment où il conduisait, il perdit son attention
n’appartient pas à Charles d’après les analyses, ce qui contredit les aveux de
lorsque son téléphone cellulaire lui glissa des mains. En tentant de le récupérer,
Charles. Ils ont la preuve formelle que la personne qui conduisait le véhicule
il n’avait plus les yeux sur la route et ne vit donc pas la jeune fille, qu’il heurta
n’était pas Charles Moore.
violemment…

11
2. A partir d’une eau sucrée concentrée à 30 g/L. Détermine le 4. On mesure 27 g de saccharose afin de préparer 100 mL
d’une solution aqueuse sucrée.
volume V1 qui contient 2 g de sucre. Détermine le volume
V2 contenant 50 mg de sucre. a) Quelle est la concentration en sucre de cette solution ?

b) Comment s’appelle l’opération réalisée pour préparer cette


solution ? Décris la manipulation à réaliser.

c) On prélève 5 mL de cette première solution qu’on verse


3. Un comprimé d’aspirine vitaminée C contient 500 mg dans un ballon jaugé de 100 mL afin de préparer une
d’acide acétylsalicylique et de l’acide ascorbique (vitamine deuxième solution. Quelle est la concentration de cette
C). Un tel comprimé est dissous dans 125 mL d’eau. deuxième solution ?
a) C a l c u l e r e n g / L , l a c o n c e n t r a t i o n d e l ’ a c i d e d) Comment s’appelle l’opération réalisée pour préparer la
acétylsalicylique dans la solution. deuxième solution ? Décris la manipulation à réaliser.
b) Si la concentration de l’acide ascorbique dans la solution e) Quelle masse de saccharose aurait-il fallu pour préparer
est de 1,6 g/L. Quelle masse d’acide ascorbique le comprimé directement 100 mL de la deuxième solution ?
contient-il ?

c) Sachant qu’une orange contient en moyenne 53 mg de


vitamine C, combien d’orange doit consommer un patient 5. Le Ramet de Dalibour est une solution contenant, entre
pour absorber la même masse d’acide ascorbique que s’il autres, du sulfate de cuivre II à concentration de 1 g/L et
prenait deux de ces comprimés. du sulfate de Zinc à concentration de 3,5 g/L. En
dermatologie, cette solution peut être utilisée pure ou
d) Quelle est alors la concentration moyenne de vitamine C
diluée. Pour la prescription médicale d’un patient, on
dans une orange ?
doit diluer la solution dix fois. (A rechercher).

a) Quelle est la valeur du facteur de dilution ?

b) Quelles sont les concentrations en sulfate de cuivre II et


en sulfate de zinc de la solution diluée ?

c) Décris la préparation d’un volume de 100 mL de cette


solution diluée à partir de la solution initiale.
12
Chapitre 2

Dans le
laboratoire
Section 1

Consignes de travail en laboratoire


1. Il est important de respecter ce qui suit : 2. Le bec Bunsen
Pas de bruit : Vous devez entendre toutes les consignes Réalise le schéma légendé du bec Bunsen.

L’écoute fait partie de l’observation

Le bruit peut être cause d’accident.

Pas de mouvements brusques : Des substances sont dangereuses

Matériel et vêtements sont coûteux

Ne jamais goûter des substances L’utilisation du bec Bunsen passe par la procédure suivante :

Prendre de petites quantités de substances : 1) Ouvrir à moitié la virole.


2) Placer le bec Bunsen sur le côté pour l’allumer.
Inutile de gaspiller
Ne pas placer la tête au-dessus de la flamme.
Les réactions peuvent êtres violentes
Attacher ses cheveux.
Se servir délicatement de son odorat :
3) Craquer l’allumette.
Ne pas mettre le nez sur les substances 4) Changer l’allumette de main. (Cela dépend de la dextérité des
personnes)
Amener les essences avec la main.
5) Placer l’allumette au-dessus de la cheminée du bec Bunsen.
Ne pas laisser brûler la flamme d’un bec Bunsen inutilement. 6) Ouvrir le robinet d’admission du gaz.
Ne jamais diriger l’ouverture d’une éprouvette vers soi ou vers 7) Régler la flamme par la virole jusqu’à ce qu’elle soit bleue.
La flamme bleue est chaude et presque invisible.
autrui.
Quand le bec n’est plus utilisé, couper l’arrivée du gaz.
Bien nettoyer le matériel utilisé. Pour un usage intermittent, penser à revenir à la flamme jaune
visible et moins chaude. 14
Section 2

Un premier laboratoire
1. Objectif Soin
Présentation
Déterminer le volume et le rayon moyen d’une goutte d’eau. Agencement du document, écriture. /1
Il est utile de connaître la formule du volume d’une sphère. sur feuille CCM Orthographe
2. Matériel /4 -0,5 par faute d’orthographe /2
Qu’allez-vous utiliser ? Données contextuelles /1
___________________________________________________________ Présent
___________________________________________________________ Matériel Les élèves se sont organisés correctement /1
3. Mode opératoire /2 Adéquat
Comment allez-vous vous y prendre ? Provient d’une réflexion cohérente. /1
___________________________________________________________ Expression
___________________________________________________________ Mode
Utilise des verbes d’action à l’infinitif /1
Opératoire
___________________________________________________________ Structure
/5
___________________________________________________________ Cohérent, logique et hiérarchisé /4
___________________________________________________________ Structure
4. Observations ou résultats Présentation en tableau logique, clair et
Résultats /3
Il semble que, dans ce cas de figure, il s’agisse plus de résultats que cohérent. Pas de calcul.
d’observations. IL est utile de présenter cela sous forme de tableau. /6 Statistique
Ecoutez les consignes données en classe.
Au minimum neuf mesures correctes réalisées /3

5. Mode opératoire Répondre à l’objectif de départ de manière


Conclusion logique, cohérente et structurée. Les calculs /3
Répondez à l’objectif du laboratoire sur base de vos investigations. sont admis.
/5 15
Calculs des moyennes et du rayon corrects. /2
Section 3

Rédiger un rapport de laboratoire

Sur base du document vidéo suivant, rédige un rapport de


laboratoire structuré et cohérent. Présentation
Traite chaque étape comme nous l’avons déjà abordé au cours.

Vidéo chimie 4 : Expérience Coca - Mentos


Objectif

Matériel

Mode opératoire

16
Chapitre 3

Les modèles
de la matière
Section 1

Un premier modèle
Résultats ou observations
1.Première manipulation
____________________________________________________________________________
Objectif : Mener une démarche scientifique cohérente ____________________________________________________________________________

Matériel ____________________________________________________________________________
Analogie
____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________

Mode opératoire

____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________ ____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________ ____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________ ____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________
Schéma Conclusion

____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________

18
2. Exemples et réflexion 3. Deuxième manipulation

a) Lorsqu’on écrit à l’aide d’une craie sur un tableau, on constate que Préambule : L’expérience suivante est une analogie. En effet, on
La longueur du morceau de craie diminue utilisait des paillettes d’iode et du tétrachlorure de carbone. Ce
De la craie se dépose en fine couche sur le tableau dernier étant cancérigène, il n’est plus utilisé.
De la poussière de craie tombe le long du tableau Objectif : Mener une démarche scientifique cohérente

Matériel
b) Lorsqu’on jette un solide dans l’eau, on constate que
Permanganate de potassium (soluté) Pipette graduée
Des gouttes de différentes tailles jaillissent de la surface du liquide
7 tubes à essais Eau (solvant)
Les gouttes de ce liquide s’obtiennent plus facilement que la
poussière d’un solide Mode opératoire

- Dissoudre le permanganate de potassium dans l’eau dans le


c) Lorsqu’un aliment cuit, on constate que premier tube à essai.
De la « fumée » s’échappe du récipient
- Extraire 1 ml de la solution et le mettre dans le 2ème tube rempli
Des odeurs se répandent dans la cuisine
à 9/10 ème d’eau

- Prélever 1 ml du mélange du 2ème tube pour le troisième tube et


Peut-on, lorsqu’on est en présence de poussière de craie ou de gouttelettes
ainsi de suite…
d’eau, arriver à obtenir de la poussière de plus en plus fine ou des
gouttelettes de plus en plus petites et cela indéfiniment ? Schéma

Il semble logique de répondre non à cette question, il arrivera un


moment où la division de la matière en question ne sera plus possible
sans altérer les propriétés de la matière de départ.

19
Observations 4. Notions de modèle
____________________________________________________________________________
a) Pourquoi un modèle ?
____________________________________________________________________________
Est-il possible de voir une molécule ?
____________________________________________________________________________
Avec les moyens dont nous disposons actuellement, le microscope le
____________________________________________________________________________ plus puissant est capable de donner une image d’une macro molécule.
Interprétation Cette image est floue et imparfaite et les plus petites molécules nous
échappent encore.
Comment obtient-on la solution initiale ? Par conséquent, si nous voulons comprendre un phénomène, nous nous
trouvons devant la nécessité de nous imaginer les molécules en présence
____________________________________________________________________________
mais pas n’importe comment !
____________________________________________________________________________ Il faut que l’image que nous nous faisons des molécules nous permette
de rendre compte des faits observés.
Comment expliquer l’éclaircissement de la solution ?

____________________________________________________________________________ b) Définition
____________________________________________________________________________

____________________________________________________________________________

____________________________________________________________________________

Par conséquent, nous pouvons supposer qu’à un certain moment, après


de multiples dilutions, nous nous retrouverons en présence d’un seul
corpuscule de permanganate de potassium.

Ce corpuscule est appelé _________________________________________________.

Conclusion

Une molécule est__________________________________________________________

____________________________________________________________________________

____________________________________________________________________________
20
En français, cela donne

____________________________________________________________________________

____________________________________________________________________________

____________________________________________________________________________

____________________________________________________________________________

c) Exemples

L’homme préhistorique

Personne n’a jamais vu un homme préhistorique. Pourtant, on en trouve


des images dans les livres . On est parvenu à les représenter à partir
d’informations indirectes comme les squelettes, fossiles, armes, outils…

Le portrait-robot

A partir de renseignements recueillis par les témoins, le dessinateur de


la police construit l’image de la physionomie du criminel bien qu’il ne
l’ait jamais vu directement.

21
c) Exercice
5. Application de la notion de modèle
1. Représente le modèle du phénomène de dissolution du sel dans l’eau
En chimie, pour représenter les phénomènes qui se passent notamment
sachant que les molécules de sel se glissent entre les molécules d’eau.
dans un tube à essai, nous pouvons émettre une explication cohérente en
nous aidant de cette notion de modèle. Prenons par exemple le 2. Imagine
phénomène de dissolution du sel de cuisine dans l’eau. un modèle d’une molécule d’éther
Il est nécessaire de choisir des modèles de molécule de sel et d’eau de
un modèle d’un volume d’éther
manière à correspondre le plus possible à la réalité.
un modèle du phénomène de l’évaporation de l’éther dans l’air
3. Imagine
a) Le modèle d’un volume de sel
un modèle de molécule de lait
Représentons le modèle d’une molécule de sel.
un modèle d’un volume de lait
un modèle du phénomène de dilution du lait dans l’eau

Le sel se présente sous forme de cristaux et nous pourrions admettre


qu’il s’agit d’une agglomération de molécules de sel.
d) Généralisation

De même que nous imaginons que l’eau et le sel sont constitués de


molécules, nous pouvons imaginer également que toute substance
constitutive de la matière l’est aussi.
b) Le modèle d’un volume d’eau Ainsi, nous pourrions élaborer un ensemble de symbole pour chaque
matière qui existe.
Représentons le modèle d’une molécule de sel.
Néanmoins, le nombre de symbole serait astronomique. Il s’agit là
d’une première limite au modèle moléculaire. Une expérience vient
mettre à mal se modèle moléculaire et, à juste titre, propose un élément
L’eau présente sous forme liquide à température ambiante et nous nouveau qui permet d’avancer dans la théorie de la matière.
pourrions admettre qu’il s’agit d’une agglomération de molécules d’eau
que nous retrouverions dans un récipient.

22
Section 2

Un deuxième modèle

1.Manipulation Rapport de laboratoire

La démarche scientifique est parfois paradoxale. En effet, Matériel : ________________________________________________

il suffit d’une seule expérience pour qu’une théorie soit ________________________________________________

contredite. ________________________________________________
________________________________________________
Dans cette optique, voici une expérience, interdite à l’heure ________________________________________________
actuelle, qui démontre ces propos. Néanmoins, avant Mode opératoire
d’arriver à une conclusion hasardeuse, rédige le rapport de ________________________________________________
laboratoire la concernant. ________________________________________________
________________________________________________
Vidéo Chimie 5 : L’oxyde de mercure II à la
flamme ________________________________________________
________________________________________________
Observations
1) ________________________________________________________
__________________________________________________________
__________________________________________________________

23
2) ________________________________________________________ 2. Notion
__________________________________________________________
Un atome est _________________________________________________
__________________________________________________________
________________________________________________________________
________________________________________________________________
Conclusion
____________________________________________________________
3.Les symboles atomiques
____________________________________________________________
____________________________________________________________ 3.1. Historique

Interprétation En décomposant la matière, les


chercheurs ont pu, jusqu’à présent,

Pour expliquer la formation de mercure et d’oxygène imaginer l’existence sur la Terre de plus de 100 sortes

à partir de l’oxyde de mercure, on doit imaginer que d’atomes différents. Les derniers étant des atomes artificiels.

______________________________________________________ Il fallu alors différencier et symboliser ces différents atomes.

______________________________________________________
______________________________________________________ Pour les symboliser, John Dalton imagina d’abord des

Cela suppose que chaque molécule d’oxyde de dessins qui furent utilisés jusqu’au 19ème siècle.

mercure sont elles-mêmes constituées de particules Voici un tableau chronologique de l’évolution des symboles

d’oxygène et de mercure. Il est alors vraisemblable que les atomiques pour quelques éléments. (voir page suivante)

autres molécules sont, elles aussi, des associations de Etant donné que le nombre d’atome est croissant au cours des

particules constitutives, on les nommera ________________. siècles, le fait d’utiliser des dessins pour les représenter
devient alors très peu confortable.

24
Les symboles atomiques au fil du temps

Evolution du symbole de quelques atomes.

25
3.2. Vers une écriture simplifiée Deuxième règle
On écrit la première lettre du nom de l’atome en
Pour simplifier l’écriture et surtout éviter majuscule d’imprimerie suivie de la deuxième ou
d’utiliser les dessins, un chimiste d’une autre lettre du nom de l’atome en minuscule.
suédois Jons Jacob Berzélius a eu l’idée de
représenter les atomes par des symboles
chimiques encore en vigueur actuellement. En effet, on sait maintenant que l’atome d’hydrogène se

Il se basait simplement sur le nom de l’atome en essayant de symbolise par la lettre H. Mais comment va-t-on symboliser

lui donner une abréviation univoque. Il propose deux règles à un atome dont le nom commence aussi par H comme

suivre pour faciliter l’utilisation des symboles atomiques. l’hélium par exemple et ainsi les distinguer ?
On utilisera la deuxième lettre du mot hélium sans accent et
Première règle en minuscule ! Le symbole sera alors He.
On écrit la première lettre du nom de l’atome en Voici différents exemples :
majuscule d’imprimerie. L’hélium : He Le cobalt : Co
Attention, certains noms d’atomes ont changé depuis Le cuivre : Cu L’or (aurum) : Au
l’époque de Berzélius ! Le calcium : Ca Le sodium (natrium) : Na
Le chlore : Cl Le platine : Pt
Voici différents exemples : Le chrome : Cr Le plomb : Pb
Carbone : C Potassium (Kalium) : K Le manganèse : Mn Le mercure (hydrargyrum) : Hg
Hydrogène : H Azote (Nitrogenum) : N Le magnésium : Mg L’étain (stannum) : Sn
Oxygène : O
Soufre : S
Phosphore : P
26
Tu trouveras ci après le tableau le nom des atomes les plus Evaluation
courants et leurs symboles classés par ordre alphabétique. Il s’agit d’être évalué uniquement sur la mémorisation des
Tu connaîtras ces symboles et ces noms correctement mots et des symboles. Ainsi, quatre interrogations sont
orthographiés. prévues. Lors des deux premières, je vous demanderai 5
symboles et 5 noms. Lors des deux suivantes, je
Nom Symbole Nom Symbole Nom Symbole demanderai 10 symboles et 10 noms. La cote sera notée en

Aluminium Al Etain Sn Phosphore P ressource et suivra les règles suivantes:

Argent Ag Fer Fe Platine Pt O fautes 10/10


1 fautes 7/10
Argon Ar Fluor F Plomb Pb
2 fautes 5/10
Arsenic As Hélium He Potassium K
+ 2 fautes 0/10
Azote N Hydrogène H Radium Ra
Il s’agit d’exercer sa mémoire et sa concentration, rien de
Baryum Ba Iode I Silicium Si
plus! Je vous propose un quiz pour vous entraîner.
Béryllium Be Krypton Kr Sodium Na
Bore B Lithium Li Soufre S
Brome Br Magnésium Mg Tungstène W
Calcium Ca Manganèse Mn Uranium U
Symbole et nom atomique
Carbone C Mercure Hg Zinc Zn Question 1 sur 6
Quel est le symbole du tungstène?

Chlore Cl Néon Ne
A. T

Chrome Cr Nickel Ni B. Tu

C. W

D. tu

Cobalt Co Or Au
Cuivre Cu Oxygène O
27
Section 3

Au coeur de la matière
Chronologie de la recherche scientifique
Sur base du document qui suit tiré du sciences et vie junior de
septembre 2009, tu peux établir toute la chronologie de la recherche
scientifique développant le thème de la découverte de l’atome.

De plus, tu peux utiliser les sites suivants qui te donnent des


informations supplémentaires.

http://www.educationnumeriquepourtous.com/new/ressources/
Ressources/flash_resources/edu_2.swf

http://www.laradioactivite.com/fr/site/pages/
decouvertedunoyau.htm

http://www.laradioactivite.com/fr/site/pages/
ladecouverteduneutronchadwick.htm

Ainsi sur base de ces documents, réalise un travail de groupe dont


l’objectif est d’aboutir à un document synthèse présentant

les différents scientifiques ayant contribué à la découverte de la


structure atomique

leur(s) contribution(s) respective(s)

l’évolution de la structure de l’atome et ses différentes parties


constitutives.
28
29
30
Avez-vous l’oeil ?

Question 1 sur 10
De quel modèle s’agit-il ?

A. Bohr

B. Rutherford

C. Thomson

D. Rutherford - Chadwick

Répondre

31
L’atome en images
Voici, en images, des informations complémentaires intéressantes.
D’abord en vidéo.

Vidéo Chimie 4 : Taille d’un atome

Ensuite, un lien qui pourra mettre les notions définitivement en


place. Il s’agit d’une animation montrant l’échelle de l’univers en
comparaison avec des éléments connus, il suffit de suivre le lien
http://htwins.net/scale2/.

32
Section 4

Structure de l'atome

1.Généralités 2. Le nombre de charge


Déterminer la structure d’un atome c’est spécifier le nombre Le tableau périodique est aussi appelé le tableau des
d’électrons, de protons et de neutrons dont il est constitué. éléments. Chaque case correspond à un élément et non à un
L’outil qui nous permet de déterminer ces éléments est atome car il s’agit de donnée moyenne relative à plusieurs
d’une part le tableau périodique, d’autre part le tableau atomes présentant les mêmes caractéristiques.
isotopique. Ainsi le plomb est un élément qui possède 82 électrons.
Le tableau périodique nous donnera des informations sur le Comme un atome est électriquement neutre, combien de
nombre d’électrons et de protons, tandis que le tableau protons possède-t-il ? ___________________________________
isotopique nous indiquera le ou les nombres de nucléons. Dans le tableau périodique, où peut-on obtenir cette
Rappelons la structure atomique rapidement. information ?
_______________________________________________________________
Structure atomique
_______________________________________________________________
_______________________________________________________________
Ce nombre est appelé nombre de charge. Il indique le nombre
de particules chargées constitutives de l’atome en question.

33
Dans le tableau périodique il porte aussi le nom de numéro 3. Le nombre de masse
atomique mais il s’agit d’une appellation que nous
Il nous reste à déterminer le nombre de neutrons d’un
n’utiliserons pas pour l’instant.
élément. Le plomb par exemple peut présenter un atome dont

Le nombre de charge a pour symbole Z. le nombre de nucléons est 204.


Comme il possède ___________ protons et que les nucléons
sont les éléments contenus dans le noyau, combien
Dans l’écriture scientifique il se note en avant et en indice
possède-t-il de neutrons ? ________________________________
du symbole de l’élément. Ainsi pour le plomb, on aura
Le nombre 204 est le nombre de masse car il représente la
_____________________________. Il existe une inversion entre la
masse de l’atome considéré.
structure d’information du tableau périodique et l’écriture
scientifique. Recherche dans le tableau périodique la masse d’un
électron, d’un proton et d’un neutron.
Pour vous tester:
m e- :______________________________________________________
m p+:_____________________________________________________
Nombre de charge
m n°:______________________________________________________
Question 1 sur 8
Quel est le nombre de protons de l’élément carbone ? On peut constater :
1° ____________________________________________________________
2° ____________________________________________________________
A. 4

B. 12

C. 6

Le nombre de masse indique le nombre de particules qui se


D. 2,5

trouvent dans le noyau, donc le nombre de nucléons.

34
On peut alors détailler leur différente constitution.
Le nombre de masse a pour symbole A.
Atomes A Z n
204Pb
Dans l’écriture scientifique il se note en avant et en exposant
206Pb
du symbole de l’élément. Ainsi pour le plomb, on aura
________________________. 207Pb

208Pb

Comment peut-on obtenir cette information?


________________________________________________________________
Ainsi, ces atomes sont des isotopes, c’est-à-dire des atomes
________________________________________________________________
présentant la même configuration de charge mais un
_____________________________________________________________
nombre de neutrons différent.
L’information fournie par le tableau périodique se présente
sous la forme ______________________________________ ce qui peut Des isotopes sont
paraître étonnant voire incohérent avec les informations ________________________________________________________________
données. ________________________________________________________________

Rappelons qu’une case du tableau périodique donne des On fait référence à une table isotopique donnée dans le
informations moyennes à propos d’un élément et non d’un dossier de chimie.
atome.
De plus, ces isotopes possèdent une abondance différente à
Ainsi, il existe à l’état naturel les atomes de plomb suivants: l’état naturel. C’est pour cela que le nombre indiqué dans le

204Pb 206Pb 207Pb 208Pb


tableau périodique est décimal.

35
En effet, le tableau suivant vous donne l’abondance des 4.Synthèse
isotopes de plomb :
Dans le tableau périodique on peut obtenir les informations
Atomes Abondance en % suivantes :
204Pb
1,4
206Pb
La constitution atomique
24,1
207Pb
22,1
208Pb
52,4

Ce qui donne comme nombre de masse pondéré :


Informations du tableau périodique

________________________________________________________________
________________________________________________________________
________________________________________________________________ Pour déterminer le nombre de neutrons, on doit

________________________________________________________________ nécessairement se référer à une table d’isotopes qui renseigne


sur le nombre de masse de chaque isotope d’un élément ainsi
Quel est le nombre de masse renseigné dans le tableau
que sur l’abondance de ceux-ci.
périodique ? ___________________________________________________
A présent, il est nécessaire de s’entraîner grâce à des
On constate que les nombres obtenus sont proches, ce qui
exercices.
montre bien qu’il s’agit d’un résultat moyen entre les
différents types d’isotope existant pour le même élément.

36
5. Exercices

1. Complète le tableau suivant en consultant les outils de


référence. Il existe souvent plusieurs possibilités.

Symbole Z A n

Sn
32

132

24

O 18

56

Vous pouvez également créer ce genre de tableau pour vous


exercer.

2. Détermine le nombre de masse moyen des éléments cuivre,


fluor, magnésium et baryum

3. Détermine la constitution atomique des atomes suivants


en donnant toutes les possibilités.

Soufre, uranium, or, argent, césium, erbium.

4. Quels sont les isotopes de l’élément silicium. De quoi sont-


ils constitués ?
37
Chapitre 4

Au-delà de
l'atome
Section 1

Métaux et non-métaux
1.Distinction expérimentale 2. Classification

Détermine des critères de comparaison macroscopique qui permettraient Etablis une classification sur base des observations des éléments en
d’élaborer une classification simple des éléments du tableau suivant. deux catégories.

Critère 1 Critère 2 Critère 3 Critère 4

Fe

Zn

Cu

Ca 3. Conclusion

Sn ____________________________________________________________________________
Pb ____________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________
Al
____________________________________________________________________________
P
____________________________________________________________________________
Mg ____________________________________________________________________________
39
Section 2

Les ions
1. Documents 2. Analyse des documents

Sur les étiquettes ci-contre, que remarques-tu à propos de


la notation des atomes ou des groupements d’atomes?
________________________________________________________________
________________________________________________________________
________________________________________________________________
________________________________________________________________
________________________________________________________________

Quelle(s) explication(s) peux-tu fournir sur cette


notation?
________________________________________________________________
________________________________________________________________
________________________________________________________________
________________________________________________________________
________________________________________________________________
________________________________________________________________
40
3. Interprétation _______________________________________________________________________

Les atomes étant électriquement neutres, la notation de charge(s) _______________________________________________________________________

positive(s) ou négative(s) ne peut s’expliquer que par une différence entre _______________________________________________________________________

le nombre de protons et le nombre d’électrons constitutifs. _______________________________________________________________________

Ainsi, si l’atome _______________________________________________________________________

perd un ou plusieurs protons, il devient _________________ _______________________________________________________________________

gagne un ou plusieurs protons, il devient ______________


perd un ou plusieurs électrons, il devient _______________ Donc, lors d’une réaction chimique, la composition du noyau reste

gagne un ou plusieurs électrons, il devient ____________ inchangée et l’apparition de charge(s) ne peut donc s’expliquer que par la
perte ou le gain d’électrons.

Dès lors, quelles seraient les possibilités de constitution de Ca2+ ? L’atome ou le groupement acquiert alors une ou plusieurs charges
positives ou négatives, il devient un ion.

4. Notions et classification

Un ion est
_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________
Dès lors, une réflexion s’impose pour déterminer quelle particule chargée _____________________________________________________________________________
est responsable de la formation de ces atomes chargés.
Il apparaît que le proton, pour trois raisons fondamentales ne peut pas en De plus, la première étiquette nous offre une classification des ions en
être responsable. deux catégories.
En effet, _____________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________ _____________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________ _____________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________ _____________________________________________________________________________
41
5. Charge des ions et notation 6. Généralisation
Chaque ion est représenté par le symbole chimique de l’atome (ou du
groupement atomique) concerné, affecté d’un exposant qui en précise la Que ce soit dans l’eau ou dans les composés minéraux solides,
charge.
NB : On écrit l’ion Ca2+ mais on dit que la charge de cet ion est +2 les métaux sont sous forme de cations, ce sont les donneurs d’électrons
Ainsi, les ions certains non-métaux sont sous forme d’anions, ce sont les capteurs
sodium et potassium qui portent une charge +1 se notent___________ d’électrons.
calcium et magnésium qui ont une charge +2 se notent ___________
aluminium et bore qui possèdent une charge +3 se notent___________
chlore et fluor qui portent une charge –1 se notent  ____________

Pour les cations, on conçoit qu’il s’agit d’une perte d’électron(s).


Chimiquement, cela se note de la manière suivante :
_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________
Pour les anions, on conçoit qu’il s’agit d’un gain d’électron(s).
Chimiquement, cela se note de la manière suivante :
_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________
42
Section 3

Tableau d'ionisation
1. Ionisation des éléments de la famille A Elément Famille Ionisation Ion

Al

Be
Méthode :
Ca

Les éléments tentent toujours de ressembler à l’atome de gaz rare qui Cl


lui est le plus proche car ils possèdent grande stabilité électronique.
F

Ainsi, H

les éléments métalliques des familles Ia, IIa et IIIa perdent K

respectivement 1, 2 et 3 électrons et deviennent des cations; Li

les éléments non-métalliques des familles Va, VIa et VIIa N

gagnent respectivement 3, 2 et 1 électrons et deviennent des Na


anions.
O

Si

C
43
2. Ionisation des éléments de la famille B
Elément Famille Ionisation Ion
A ce stade, il n’y a pas de technique particulière.
Nous devons vous donner l’information au cas par cas. Plomb II
Voici un tableau des ionisations des éléments importants des familles b. Plomb IV

Platine II
Elément Famille Ionisation Ion Platine IV

Chrome II
Chrome III Or I
Chrome VI Or III

Manganèse II
Manganèse IV Uranium III
Uranium V
Fer II
Fer III
Tungstène
Cobalt II
Cobalt III

Nickel II
Nickel III

Cuivre I
Cuivre II

Zinc

Argent

Mercure I
Mercure II

Etain II
Etain IV
44
3. Les groupements ioniques
Dans la nature, certains atomes ont des
affinités entre eux, ils forment alors des ions Noms Ions Noms Ions Noms

groupements. hydroxyle carbonate phosphite


Quels sont les groupements que vous pouvez
nitrite sulfite phosphate
identifier sur l’étiquette du début de
nitrate sulfate arsénate
chapitre ?
________________________________________________ hypochlorite silicate

________________________________________________ chlorite chromate


________________________________________________
chlorate bichromate

perchlorate
Les groupements sont, par définition, des
groupements ioniques. Voici un tableau ammonium
présentant les différents groupements manganate
ionisés et leur nom qu’il faudra
permanganate
nécessairement connaître.
iodate

bromate

bicarbonate

cyanure

45
Section 4

Exercices
1. Complète le tableau suivant sachant qu’il peut y avoir plusieurs 2. Détermine la constitution des ions suivants sachant qu’il existe
possibilités dans chaque situation. également plusieurs possibilités selon les cas.

Nombre d’ a) les ions du manganèse


Symbole Z n A Charge
électrons

Bi3+ 80 83 126 209 +3 b) l’ion du fluor

c) les ions du cuivre


18 -1

d) l’ion de l’arsenic

54 +2 e) l’ion du césium

f) les ions du cadmium sachant qu’il a toujours une charge +2


54 55
g) l’ion du phosphore

68 100 +3

3. Réalise une synthèse structurée de la matière vue. Rédige 3


56 0 questions intelligentes et soumets-les, avec ta synthèse, à un élève de
la classe qui n’en a pas encore reçues.

10 10
46
Chapitre 5

Formules
moléculaires
Section 1

Le sens de la formule

1. Les formules moléculaires 2. Indices et coefficients


Indice
L’analyse chimique permet de décomposer les molécules des corps en
leurs atomes constitutifs.
Dans la formule moléculaire CaCl2, tu peux voir que le chiffre 2 indique
bien la présence des 2 atomes Cl, mais qu’aucun chiffre n’est affecté à
Pour symboliser ces molécules, les chimistes associent entre eux et l’atome Ca.
suivant un ordre conventionnel, les symboles des atomes constitutifs Dans la formule moléculaire Al2O3, tu peux voir que les chiffres 2 et 3
des molécules analysées. indiquent bien la présence des 2 atomes Al et des 3 atomes O.

Exemples : A ces chiffres figurant en arrière et en bas des symboles, on donne le nom
d’INDICE.
Si l’analyse d’un corps montre que chacune de ses molécules comporte Remarque : Le chiffre 1 n’est pas repris en indice !
un atome H et un atome I, alors la molécule de ce corps s’écrira HI. Attention ! L’indice ne doit pas être confondu avec le coefficient.

Si l’analyse d’un corps montre que chacune de ses molécules comporte Coefficient
un atome Ca et deux atomes Cl, alors la molécule de ce corps s’écrira Dans l’écriture 3 CaCl2, le chiffre 3 indique la présence de 3 molécules
CaCl2. CaCl2.
Dans l’écriture 4 Al2O3, le chiffre 4 indique la présence de 4 molécules
Si l’analyse d’un corps montre que chacune de ses molécules comporte
Al2O3.
deux atomes Al et trois atomes O, alors la molécule de ce corps s’écrira
A ce chiffre précédent la formule moléculaire, on donne le nom de
Al2O3.
COEFFICIENT.
Remarque : Le chiffre 1 n’est pas repris en coefficient 
48
3. Synthèse Constitution moléculaire 1

Quelle est la composition exacte de la molécule (NH4)3PO4 ?


a) 1 atome N, 8 atomes H, 1 atome P, 4 atomes O
b) 2 atomes N, 8 atomes H, 4 atomes P, 4 atomes O
c) 3 atomes N, 8 atomes H, 1 atome P, 4 atomes O

16 Cr2N3 d) 3 atomes NH4,4 atomes P, 4 atomes O


e) pas de bonne solution
Premières formules moléculaires
Ecris la formule des molécules contenant les atomes suivants (respecte
l’ordre donné).
1 atome de potassium et 1 atome de chlore
__________________________________________________________________
2 atomes d’hydrogène et 1 atome de soufre
4. Exercices
__________________________________________________________________

Lecture moléculaire 2 atomes d’hydrogène, 1 atome de silicium et 3 atomes d’oxygène


__________________________________________________________________
Lis les informations suivantes et retranscris-les.
2 groupements contenant 1 atome d’azote et 4 atome d’hydrogène
S8 ________________________________________________________________________________
reliés à 1 atome de soufre et 3 atomes d’oxygène.
6 H2O ________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________
15 H2SO4 ________________________________________________________________________________
1 atome de plomb relié à 2 groupements contenant chacun 1 atome
9 BaCl2 ________________________________________________________________________________
d’azote et 3 atomes d’oxygène.
354 NaCl ________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________
13 C6H1206 ________________________________________________________________________________
1 atome de fer et 2 groupements contenant 1 atome de manganèse et 4
K2Cr2O7 ________________________________________________________________________________
atomes d’oxygène.
__________________________________________________________________

49
Composition moléculaire 2
Dans les molécules suivantes, déterminez, sous forme de tableau : Molécule a b c d e f

a) le nombre d’éléments
2Ca3(PO4)2
b) le symbole de chaque élément
c) le nom des différents éléments
d) le nombre d’atomes de chaque espèce dans une molécule Pt(NO3)4

e) le nombre de molécule
f) le nombre total d’atomes constitutifs 2ZnSO3

Molécule a b c d e f
13 Ba2CrO4
3 Na2SO4

9(NH4)2S
2 (NH4)2CO3

134 LiNO2
6 KMnO4

56 CaCO3
Pb(NO3)2

4Na2O

5NH3

3Pb(IO3)2

50
5. Règle générale

Les formules moléculaires sont des représentations symboliques des


molécules.
Pour concevoir une formule moléculaire, on indique :
les symboles des différentes sortes d'atomes présentes dans la
molécule ;
le nombre d'atomes de chaque sorte par un nombre en indice qui
suit chaque symbole.

Remarque: l'indice 1 est toujours omis.

51
Section 2

Méthode du chiasme

1. Par l’exemple 3. Exercices

Déterminons la molécule formée par l’association de l’ion nickel III et de Détermine la molécule formée par l’association des ions suivants.
l’ion brome.
Formule
Composé 1 Composé 2 Chiasme
Ni 3+ et Br - Moléculaire

Ca O

Mg Cl
La formule moléculaire intermédiaire serait :_______________________
La formule moléculaire finale est :__________________________________ Mn II N

2. Méthode Ra I

On indique côte à côte les symboles des atomes qui figurent dans
Cr VI S
la molécule
On détermine les ions formés par chacun des atomes Ag F
On croise la valeur des charges pour obtenir les indices
correspondants Na O
Remarques : - lorsque les indices sont multiples l’un de l’autre, il
Fe III S
faut nécessairement les simplifier.
- on ne note jamais l’indice 1.
52
4. Et les groupements ioniques ? 5. Méthode
On indique côte à côte le symbole atomique et le groupement entre
Voici quelques exemples de formules que tu pourrais lire sur des
parenthèse.
récipients se trouvant dans le laboratoire de chimie:
On détermine les ions formés par l’atome et le groupement.
NaOH, KOH et Al(OH)3 On croise la valeur des charges pour obtenir les indices
correspondants.
Dans chacune de ces formules, tu retrouves, entre parenthèses, un même
On retire les parenthèses du groupement si son indice est 1.
groupement particulier d’atomes associés : le groupement OH.

Quand une molécule contient plusieurs fois le même groupement, on Remarques : - lorsque les indices sont multiples l’un de l’autre, il
écrit, à l’arrière des parenthèses, un indice qui indique combien de fois faut nécessairement les simplifier.
le groupement est contenu dans la molécule. Ainsi pour déterminer la - on ne note jamais l’indice 1.
formule moléculaire du composé contenant du calcium et du phosphate - on ne change jamais les indices dans un groupement.
on appliquerait également la règle du chiasme 6.Exercices

Ca 2+ et (PO4)3 - Composé 1 Composé 2 Chiasme


Formule
Moléculaire

Ca (CN) -

Mg (NO3) -
La formule moléculaire intermédiaire serait :_______________________
La formule moléculaire finale est :__________________________________ Mn II (SO4) 2-

Fr (Cr2O7) 2-

Cr VI (PO3) 3-

53
Section 3

Exercices

1. Ecris la formule moléculaire d’un corps dont les molécules sont Formule
Composé 1 Composé 2 Chiasme
Moléculaire
constituées de :
Fer III Sulfate

Formule
Composé 1 Composé 2 Chiasme Hydrogène Chromate
Moléculaire

Cobalt II Phosphite Magnésium Selenium

Aluminium Sulfite Or I Phosphore

Chrome II Hydroxyle Mercure I Manganate

Baryum Iode Lithium Phosphite

Zinc Bromate Argent Perchlorate

Ammonium Soufre Vanadium V Carbonate

Potassium Oxygène Titane II Soufre

Béryllium Azote Sodium Nitrite

Cuivre II Silicium Platine IV Arsenate 54


2. Détermine le nombre d’atome de chaque sorte qu’il y a dans les 3.Réalise un exercice de type 1 et de type 2 avec 5 énoncés et soumets-
paquets de molécules suivantes : le à une personne de la classe qui n’en a pas encore reçu.

Nombre de Formule Nombre


Composé 1 Composé 2
molécules moléculaire d’atomes

4 Baryum Carbonate

3 Cuivre I Sulfate

15 Sodium Phosphite

32 Or III Silicate

7 Carbone Oxygène

13 Fer II Chlorite

9 Hydrogène Phosphate

29 Potassium Soufre

11 Césium Azote

55
Chapitre 6

Bibliographie
Bibliographie

Bordet, H., Castin, D., Martin, C., & Pirson, P. (1982). Chimie Science Expérimentale. Bruxelles: A. De Boeck.

Edeline, F. (2009). Les fonctions sémiotique et heuristique des symboles chimiques. Récupéré sur érudit: http://
www.erudit.org/revue/fedorapct/erudit:erudit.pr51.pr3584.038804arf014n.png

Fontez, M., & Derrien, L. (2009, septembre). La découverte de l'atome. Sciences et vie Junior , pp. 68-73.

Wallpapers HD. (2011, août). StuckPixel, Inc.

57