Vous êtes sur la page 1sur 16

Chart Title

5250 a v r i l 2 0 2 0 N° 20863 | www.lexpress.mu


NOMBRE
DE CAS
200 196
186

Chachi C’est le nombre officiel


de cas de Covid-19
161
169

et Kartik,
150 à hier, incluant 144
les sept décès.
128

les nouveaux
107
102
100 94

chouchous
81

des confinés 50

24 28
42
48

12 14
3 7
0
DATE 18 mars 19 mars 20 mars 21 mars 22 mars 23 mars 24 mars 25 mars 26 mars 27 mars 28 mars 29 mars 30 mars 31 mars 1er avril 2 avril 3 avril 4 avril

COVID-19
Satyaraj est resté
quatre jours sans
nourriture
Confinement,
vous avez dit ?

SEPT PATIENTS
BIENTÔT GUÉRIS
Supermarchés Premier league

Héros
à tous
les rayons
Bienvenue
au Grand Bazar...
de la Charité
n°20863 | 5 avril 2020 > Page 2

Covid-19

CORONAVIRUS
r EN ROUE LIBRE
J
eudi matin, 10 a.m., village de Tamarin. Je roule
pourtant lentement, mais je ne vois personne.
Absolument personne. Puis, soudain, des voitures
en bordure de route, rapidement dédoublées
d’une file de caddies bien rangés, bien alignés,
souvent au soleil. Les humains, eux, sont sous les
arbres, à l’abri d’un mur, d’un auvent ou d’un parasol.
Enfin, je soupçonne fort que ce sont des humains :
on ne les reconnaît pas du tout, aucun visage familier,
cachés qu’ils sont derrière un masque qui efface leur
bouche et leur nez à la fois. Si on peut, je le pense,
reconnaître quelqu’un d’intime à ses yeux ou à son
mollet, il reste qu’à deux mètres, cela devient un
exercice qui n’est vraiment pas évident. Parfois même,
risqué ! J’ai compté, un à un, une queue de 104 individus
– je n’ai reconnu aucun mollet – attendant devant
Super U. Proportionnellement à la surface des étalages,
Il y avait un peu plus de monde à London Supermarket
et, bien moins, devant Food Lovers et Carlos Superette.
Faire la queue ne m’ayant jamais particulièrement botté
depuis le «Au Suivant !» tonitruant du regretté Brel,
je me suis éclipsé.

Avec quelques réflexions

Fallait s’y attendre que les citoyens veuillent être


parmi les premiers afin d’avoir le choix maximal ? Ça À 4 p.m., par contre, ceux qui étaient dans la queue de- Dernière réflexion pour ce dimanche. Si vous deviez
ne peut être que cela, car une modeste tentative de vant Food Lovers avait accès en moins de 30 minutes, établir un tableau sectoriel des employés qui risquent
modélisation mène à conclure que l’option retenue portaient tous un masque et balayaient d’un regard de perdre leur emploi en avril, peut être en mai, peut
était la bonne, même si l’on peut regretter la dispari- parfois furibond, un rayon de deux mètres, autour de être même après, si la reprise n’est pas au rendez vous
tion de l’heure réservée aux retraités, encore que sur leur personne. Un modèle de responsabilité civique escompté, qui trouveriez-vous au haut du tableau ?
cette question, je suis une partie que l’on doit décrire dans tout Tamarin depuis le matin qui n’engendrera
comme définitivement intéressée. que moins d’infections et sûrement moins de morts… Beaucoup de postulants pour le podium, pas vrai ?
même si le lait n’était plus accessible à 4 p.m. Retour
En effet, un tiers de la population sous les lettres de l’al- à la normale lundi ? Mais ce qui m’intéresse encore plus aujourd’hui ce sont ceux
phabet A à G, ce sont 447 000 individus, étrangers com- qui sont au bas du tableau. Les chéris du système. C’est-à-dire,
pris. En calculant 3,4 personnes en moyenne par unité fa- J’écoutais le Dr Joomye à la radio en fin de semaine ceux qui n’ont aucune chance de perdre leur boulot ou de
miliale (household survey 2017), il y avait donc, en théorie, et, après une bonne heure, je me faisais à nouveau la voir leur paie réduite pour l’avenir immédiat.Vous avez trouvé
131 000 visiteurs potentiels dans les 221 points de réflexion que cette pandémie est un vrai sac de nœuds ? Ministres en tête, c’est tout le service public, évidemment !
vente du type supermarché ouverts ce jeudi, auquel et que l’on ne s’est quand même pas trop mal débrouil-
il faut ajouter 5 000 boutiques, dit-on. Admettant lé jusqu’ici. Nous avons certes fait des erreurs, mais qui Les ministres, parce qu’ils sont... ministres, les parlementaires,
que 6 000 familles ne fassent pas la queue (com- aurait pu prévoir en janvier qu’il nous faudrait bien plus parce qu’il y a un point de non-retour du sacrifice au delà du-
ment font-ils ces parlementaires, ces ministres, ces que 150 respirateurs trois mois plus tard, d’autant que quel ils prendraient le Parlement en otage et voteraient en leur
PDG, ces ambassadeurs et ces grands kalipas du si, entre-temps, nous avons été sur le marché, tous les propre faveur (vous pouvez faire ça,vous ?),le service civil,parce
service public et privé de ce pays, que l’on ne voit autres pays y étaient déjà, en même temps ! Ce qui rend qu’il est souvent service essentiel (policiers,infirmiers,éboueurs,
pas dans les queues – du moins ne voit-on pas leurs étonnant l’absence de réaction du ministère de la Santé professeurs, médecins...), les corps paraétatiques parce qu’ils
grosses cylindrées et leurs estafettes), cela laisse à une offre apparemment claire d’une compagnie locale sont invariablement des monopoles (STC, MBC, CWA, CEB,
125 000 personnes, carte NIC en main, porte-mon- d’un certain Mr Brunel. Quelle peut être l’explication ? FSC, BoM, ICAC, météo, Beach Authority, MSB,WWA, CHA,
naie prêt à décaisser ! Les instructions de la po- Trop chers ? Pas fiables ? Comme les 950 respirateurs MHC...) soit de production,soit de réglementation.Aucun risque
lice (très variables apparemment) étant de 15 per- rendus par l’Espagne à la Chine pour déficiences di- là,du moins tant qu’il y aura assez de rentrées de taxes pour les
sonnes par batch de 30 minutes cela fait, entre 9 verses ? Ne me suggérez surtout pas le Tender Board... payer, surtout en termes de taxes à la consommation. S’il n’y a
a.m. et 5 p.m. 8x2x15 = 240 clients par site de vente. pas assez pour payer,on peut emprunter sur la tête de la nation
Pour 221 supermarchés cela fait déjà 53 000 indi- Le problème principal du pays ne semble pourtant ou taxer ! Ou les deux à la fois ! Raison de plus de se sentir le
vidus ! Dans certains hypermarchés, on accommo- pas être tellement au niveau décisionnel, mais surtout au devoir d’aller travailler… comme au Parlement, par exemple !
dait proportionnellement à la surface occupée, plus niveau de l’indiscipline de certains de nos concitoyens,
de 15 personnes à la fois. 5 000 boutiques avec pour qui le confinement a souvent été une occasion Dans le privé, en compétition farouche, c’est moins
10 clients chacune, ça fait facilement le compte ? de ne pas aller au travail et d’aller glander à la plage, sur simple : on emprunte plus difficilement puisque la ga-
des berges de rivière, ou au bar sans aucune pensée rantie n’est pas sur la tête et les actifs des autres et
Évidemment qu’il y a des complications de concen- structurée pour les risques qu’ils imposaient ainsi à leur on ne peut pas taxer le client impunément...
tration régionale de population, des consommateurs personne, leur famille, voire leur quartier.
qui préfèrent un commerçant plutôt qu’un autre, etc. Si la reprise prend du temps, ça va bientôt gazouiller
mais à la fin, le plan qui consistait à diviser la popula- J’ai beaucoup aimé le graffiti, au style de mai 68, qui avec encore plus de férocité dans les comités de ma-
tion en trois groupes alphabétiques, chacun avec deux disait que les médecins avaient réussi à convaincre 80 % nagement et les board-rooms !
accès par semaine paraît assez juste et fiable. Ce qui de la population à l’idée de la distanciation sociale, y com-
a déséquilibré ? Trop de monde au mauvais moment, pris à celle de rester chez soi ; mais qu’il faudrait mainte- Soyez en certains !
c.-à-d., généralement le matin, parfois depuis l’aube, nant que les vétérinaires s’activent pour les autres 20 % ! «Suggestion de lecture : https://www.ft.com/
ce qui a produit les queues impressionnantes. content/19d90308-6858-11ea-a3c9-1fe6fedcca75»
D’autre part, tout le monde ne semble pas avoir Ou avez-vous été jusqu’ici messieurs, dames
n KC RANZÉ
joué le jeu de la distanciation d’un mètre ou deux dans le pays. les vétérinaires ?
n°20863 | 5 avril 2020 > Page 3

Lockdown Diary #
En attendant
le déconfinement....
positivons !
N
ous sommes au milieu d’une tempête
et nous ne savons pas quand celle-ci va
prendre fin, ni comment elle prendra fin.
Le Premier ministre a laissé comprendre,
hier, que son gouvernement n’a strictement aucune
idée du timing du déconfinement national. En
attendant, sur les routes, dans les villes et villages,
de longues files de gens masqués, le regard hagard,
carte d’identité en main, attendent des heures et des
heures avant d’être ravitaillés en denrées de base.
C’est fini les repas copieux du dimanche. L’ambiance
est pesante. Nous sommes en mode de survie.
Nous ne savons plus à quel saint se vouer, ni à quelle
sauce on sera mangé par le Covid-19.

Sur le plan économique, les prédictions


des ‘experts’ sont les unes plus
alarmantes et alarmistes que les autres.
Le spectre du chômage pointe son nez et sa
tête. Le moral du peuple est dans les chaussettes;
les premiers jours de vacances sont révolus, les
lendemains sont des plus incertains. Le secteur
touristique est déjà admis aux urgences. Selon
l’Organisation mondiale du tourisme, la pandémie
effacerait — tenez-vous bien ! — cinq à sept ans évidentes. Alors que nous faut-il faire? Il n’y a pas 10 de santé, et aussi tous ceux qui font tourner les
de croissance du tourisme international, confirmant 000 solutions; il nous faut juste essayer de positiver supermarchés et les boutiques du coin. Nous avons
ainsi que l’impact économique et social du Covid-19 au maximum et de penser aux choses qu’on pourrait pris conscience de l’importance de tous ceux qui
sera terrible, inimaginable, inimaginé. Si les premiers faire alors que nous sommes en confinement, avec font tenir debout notre société. Un écrivain a salué
signes de redémarrage en Chine apparaissent malgré du temps. Par exemple, se cultiver et apprendre à ceux-là mêmes «qui sont sous-payés, méprisés, tandis
le scepticisme ambiant, les principaux groupes vivre entre nous, à cultiver un bon voisinage, à nous que des jeunes crétins arrogants sont payés des millions
européens et américains devront, eux, s’armer de entraider, à cultiver aussi un jardin potager pouvant d’euros par mois pour mettre un ballon dans un filet...»
patience avant de retrouver le sourire. Le cabinet calmer notre faim, puisque nous sommes tous
spécialisé In Extenso estime que l’hôtellerie, en touchés indistinctement, en ordre alphabétique ou Débarrassés de nos visières, nous réalisons
Europe, ne retrouvera pas son niveau d’activité de pas. aussi que la recherche médicale et l’investissement
2019 avant... 2022 au mieux ! dans la santé publique ne sont guère suffisants.
Il y a déjà du positif. Nous nous sommes Et que des nominés politiques et tant d’élus,
On aurait un peu tort de focaliser rapprochés les uns des autres malgré la distanciation qui sont davantage préoccupés par leur plaque
uniquement sur les maladresses du sociale. d’immatriculation personnalisée ou le modèle de leur
régime de Pravind Jugnauth, dont berline allemande, sont souvent superflus quand tout
l’immaturité de ses ministres saute désormais aux Nous avons, enfin, identifié nos héros. est fermé, y compris le Parlement, censé être la maison
yeux du public, avec leurs zig-zag continus. Partout, Ceux-là mêmes qui subissaient nos critiques les plus du peuple. Comme beaucoup, je pense qu’il n’y aura
y compris au Singapour, les gouvernements gèrent acerbes en temps normaux reçoivent ces temps- pas de retour en arrière après cette crise, mais les
la pandémie comme ils peuvent. Le Trial and Error ci nos louanges. Je parle des policiers — quand ils leçons qu’on va en tirer seront incommensurables.
est devenu la norme, comme aux Etats-Unis. Mais ne s’adonnent pas aux actes de brutalité policière, Du moins souhaitons-le ardemment... car un retour
ce n’est pas pour autant une raison pour nous comme on l’a vu, en boucle, lors d’une descente à la normale, à la case départ, serait de la pure folie.
citoyens de tout accepter de nos dirigeants, de tout des lieux à Cité Vallijee, il y a une dizaine de jours, Enfin qui vivra verra...
laisser passer; car bien avant le Coronavirus, leurs aux premiers jours du confinement national — des
faiblesses étaient perceptibles. Aujourd’hui, elles sont infirmiers, des médecins, bref tout le personnel n Nad SIVARAMEN

Pov
Crayon de
n°20863 | 5 avril 2020 > Page 4

Covid-19
Actualité
Belle-Mare
uestions au Dr Zouberr Joomaye,
Question au porte-parole
Centres de quarantaine :
du National Communication Musique,bongo,cigarettes et
Committee sur le Covid-19
disputes…
Les sept patients en voie de guérison Comme quoi, les incidents mé nou pou kontinié zoué bongo.»

n’ont pas eu besoin de «ventilators» ne cessent d’augmenter dans


des centres de quarantaine…
pas plus tard qu’en début de se-
Par ailleurs,dans la soirée du jeudi
2 avril,les images CCTV d’un hôtel
voisin, qui est aussi un centre de
maine, une doctoresse respon- quarantaine,ont montré un indivi-
n Le Premier Ministre a parlé 196 cas à hier sable du centre SSR Recreational du alors qu’il balançait à travers le
de sept personnes qui sont en 196 cas à hier. Dix Centre de Flacq s’était fait insultée mur de l’hôtel, un colis contenant
voie de guérison. Qu’en est-il ? nouveaux cas positifs par deux patients en quarantaine des paquets de cigarettes pour un
Effectivement, sept per- au Covid-19 mais sept au sujet de la nourriture apparem- patient de 26 ans habitant Flacq.
sonnes qui souffrent du Co- patients traités en ment de mauvaise qualité. Dans Dans la même soirée,une dis-
vid-19, ont été testé néga- traitement ont été testés la soirée du vendredi 3 avril, c’est pute impliquant six patients en qua-
tifs, au test PCR, après leur négatifs. Un deuxième un docteur en service à l’Adventist rantaine a eu lieu dans cet hôtel.
traitement. Toutefois, après test devra confirmer Belle-Mare Quarantine Centre qui Résultat :un patient de 23 ans,ha-
48 heures, ils devront faire un leur guérison. Ce sont a porté plainte au poste de po- bitant deVallée-des-Prêtres, a été
deuxième test, PCR toujours, les annonces du Premier lice de Belle-Mare pour agression. agressé.Ce dernier s’était présenté
pour confirmer qu’ils ont été ministre (PM), Pravind Le médecin a expliqué aux à une fête dans une des chambres
bel et bien guéris et qu’ils sont n Quid du nombre de cas Jugnauth, à la presse ainsi policiers que quelques patients de l’hôtel. En revenant, il s’est fait
hors de danger. Ils ont reçu un auxquels nous devons nous que des mesures pour écoutaient de la musique et que les agresser par un autre patient de
traitement médicamenteux, à attendre prochainement ? soulager la population. décibels sont grimpés en flèche,il n’a 29 ans qui habite Flacq. Le mé-
base, notamment, de chloro- Difficile d’avancer un chiffre. Baisse de 20 % sur la donc pas hésité à les réprimander. decin aurait aussi rapporté que
quine mais il a aussi fallu traiter, Nous nous sommes particulière- facture d’électricité de Un patient, 26 ans et habitant de deux caméras CCTV de l’hôtel ont
en parallèle les autres symp- ment basés sur une modélisation 65 300 abonnés Poste-de-Flacq, aurait alors foncé été endommagées après l’incident.
tômes. Aucune de ces sept où les pays ne sont pas en mode domestiques et 10% sur droit sur lui et l’aurait bousculé.La Sollicitée pour une réaction, une
personnes n’a eu besoin de «lockdown total», comme chez celle des commerçants victime dit s’être sentie humiliée source du ministère de la Santé
respirateur. nous. Donc nous ne pouvons pas avec une consommation devant les autres patients.Mais son explique que les autorités ont pris
avancer un chiffre, à l’heure actuelle. mensuelle de 155k calvaire était loin d’être terminé car connaissance de cet incident et
n Y-a-t-il d’autres patients du Encore une fois, nous demandons Wh sur les 12 derniers un autre patient de Poste-de-Flacq, que des mesures ont été prises.
Covid-19 qui sont en passe la coopération de tous.‘Res dan la- mois La campagne de agé de 33 ans, est venu en sa di- Une enquête policière est égale-
d’être guéris ? kaz’. Ce n’est que comme cela que vaccination contre la rection pour lui dire : «Exkiz nou ment en cours.
Nous ne pouvons pas nous nous pourrons contenir la maladie.
prononcer avant de faire des tests
grippe saisonnière est
AUTOBUS
64 sitting, 5 standing,
maintenue. Pravind
fiables. Mais je peux vous dire que n Qu’en est-il de notre stock Jugnauth fait un
nombreux sont ceux dont l’état de chloroquine ? constat plutôt positif
de santé est stable et qui ne dé- Nous n’avons pas de souci à
0 social distancing
de la réouverture des
montrent presqu’aucun symptôme. nous faire à ce sujet. La cargaison supermarchés, balayant
est là. À ce jour, nous avons plus les rumeurs de nouvelle
n Quand atteindrons-nous le d’un million de ce médicament en fermeture. Il met en garde
‘peak’ à Maurice ? stock (NdlR, pour ce qui est des ceux qui augmentent les Confinement oblige, depuis la
Si toutes les mesures prises par équipements et des respirateurs, prix de manière abusive et réouverture des supermarchés,
le gouvernement sont respectées, il a été dit à maintes reprises qu’ils demande la coopération c’est la ruée quotidienne. Et qui
nous n’allons pas connaître de‘peak’. sont en nombre suffisant et que de tous «pou resi gagn sa dit déplacements,dit autobus. Ce-
Nous recensons des cas au quoti- Maurice est prêt au cas où il y a konba la». Il s’est montré pendant,alors que le «social distan-
dien,mais ils ne représentent qu’une une hausse conséquente de pa- évasif sur une éventuelle cing» demeure le maître mot en
augmentation de 5 à 10 %, chaque tients du Covid-19). levée du couvre-feu le ce moment. Une photo sur Face-
jour. «Si pa ti pou respekté seki finn 15 avril. «Bizin suiv book,montrant un bus bondé,où ramass dimounn
met anplas ek si ti ena 100 % og- n Propos recueillis par
sitiasion ek évolution.» les règles ne sont pas respectées,où oussi parski bis pa pé pass lor ler.Ko-
mentasion, lerla li ti pou inkiétan... » Shelly CARPAYEN certains ne portent pas de masque mié létan zot pou atann ? Pa bon...»
ou de gant, laisse perplexe. Qu’en Le problème majeur étant le
est-il de la situation ? non-respect du port du masque
Letchanna Poomendra,receveur dans le bus, cela crée la panique
Confinement, vous avez dit ? à la compagnie de transport natio- parmi les employés des transports
nal mais aussi membre de l’Union en commun.Ils doivent circuler dans
of Bus IndustryWorkers (UBIW) le bus,remettre les tickets et rendre
explique que les employés ont vu la monnaie. Donc, ce processus
venir le problème. De loin. «Avec implique un contact de moins d’un
la réouverture des supermarchés et mètre entre le receveur et les pas-
alors que tous les Mauriciens ne pos- sagers.Bien qu’ils soient équipés,ils
sèdent pas une voiture, c’était prévi- ont quand même la peur au ventre.
sible. On savait que les bus allaient Letchanna Poomendra affirme
être bondés…» qu’il sera difficile de trouver une
L’autobus de Rivière-des-Ga- solution car d’une part on peut
lets qui se dirigeait vers l’hôpital pas empêcher les Mauriciens d’aller
était rempli, comme le montre la s’approvisionner. «Kan nu ekout ban
Le pays en est à son 17e jour de lockdown aujourd’hui. fameuse photo.«Ena 64 place dan konférans de press lor Covid, souvan
Et, alors que les autorités n’ont de cesse de marteler la même consigne – «res 1 bis.Ti ena 79 dimounn ladan.Aster nu tann mentionne ban service es-
ou lakaz», certains font fi des conseils. Marchands de dholl-puri, et même de goyages de Chine ena standing ek problem sé pa zot antiel lapolis, dokter etc. Mé kifer pa
sont de sortie. Pas étonnant, après, qu’on se fasse «brosser le coco» par le Dr Gujadhur… tou kin met mask. Nu pa kapav pa mensyonn travayer transpor ditou ?»
n°20863 | 5 avril 2020 > Page 5

Covid-19
Actualité
Réouverture des supermarchés :
Des héros à tous les rayons
Afflux de
consommateurs
dans les
supermarchés
et superettes, qui ont
rouvert leurs portes le
jeudi 2 avril après une
fermeture totale d’une
dizaine de jours dans le
cadre du confinement lié
au Covid-19. Masque au
visage et gants aux mains,
les caissières et «cleaners»
se sont rendus au travail.
Certains, la peur
au ventre…
n Shelly CARPAYEN

«S
i vous n’avez pas travailler, pour d’autres, la question ne se personnes les effrayent. Mais ont-ils le choix ? l’enseigne à Péreybère. «Zot dir mwa
grand-chose à ache- pose même pas. Ils doivent se rendre au Je pense qu’ils prennent sur eux et font de aret galoup deryer kas. Travay toulétan
ter, ne venez pas au boulot afin de toucher leur salaire à la fin leur mieux pour rester aussi professionnels pou éna. Mé si mo gagn sa, mo pa pou
supermarché. Restez du mois. Caissières, cleaners, chauffeurs… que possible», lâche un des consommateurs kapav fer nanié ek mo kas.» Cette mère
chez vous. Ne vous exposez pas au virus Nous avons rencontré quelques-uns de qui patientent depuis des heures sous de famille préfère en rire. Mais au fond
et ne nous exposez pas dans la foulée.» ces personnes qui travaillent sur la ligne un soleil de plomb. «Puis, ils sont bien d’elle-même, elle est terrorisée. «Nous
Propos d’une caissière, d’une épouse, de front en ce temps de confinement. équipés. Ils portent des masques et des pouvons prendre toutes les précautions
d’une maman… Qui a pas peur pour Direction Winners de Terre-Rouge. Il gants, ce qui les aide à se sentir protéger, nécessaires, mais nous ne savons que très
sa vie et celle de ses enfants, mais qui, est 11 heures. À l’extérieur, c’est un afflux physiquement et mentalement», lance un peu de choses sur cette maladie. Nous
malgré tout, se rend au travail. Fermés de consommateurs.Tout le personnel du autre consommateur un peu plus loin ne sommes nullement immunisés. Il n’y
depuis une dizaine de jours dans le cadre supermarché est à pied d’œuvre. Chaque dans la file d’attente. a qu’à prendre l’exemple de la police ou
du confinement pour lutter contre la employé a son rôle à jouer : soit de prendre Justement, en ce qui concerne la encore du personnel soignant. Les policiers,
propagation du Covid-19, les supermar- la température des clients, de désinfecter protection, les caissières des supermarchés médecins ou infirmiers sont tous autant
chés et superettes à travers le pays ont les caddies ou encore de distribuer le Jumbo se disent quelque peu rassurées. équipés que nous, mais nombre d’entre eux
rouvert leurs portes le jeudi 2 avril. hand sanitizers. «Ces employés prennent Outre le fait d’être «bien équipées», avec ont tout de même été testés positifs au
Si pour certains, cela a été dur de laisser des risques. Je suis sûr que le seul fait d’être leurs masques, gants et hand sanitizers, coronavirus…» C’est pourquoi cette mère
enfants et conjoint à la maison pour aller en contact avec un si grand nombre de elles n’ont pas de contact direct avec de famille veut que les clients prennent
les clients. Elles sont postées derrières conscience du danger et de minimiser
des vitres, installées à chaque comptoir les sorties. «Ti dir zis zafer dé base, mé
«KOUMA ENN DIMOUNN TOUSÉ DAN BIS, LAPER-LA VINI» comme des boucliers contre le coronavirus. éna vini pou asté tout sort kalité zafer.
Malgré cela, les caissières appréhendent Pensez aussi à nous.»
w Parmi les employés qui sont sur la ligne de front en ce temps de confinement, nous le pire. «Avec le nombre grandissant de cas Il y a aussi les «ti madam nétwayé» dans
retrouvons également des chauffeurs d’autobus et des receveurs – bien que le nombre positifs et de décès liés au Covid-19, bien l’enceinte des supermarchés qui s’attellent
habituel a été revu à la baisse. À l’instar de ce chauffeur d’autobus affecté au dépôt évidemment qu’on a peur. Pas seulement à leur tâche sans porter attention à ce qui
de la Compagnie nationale de transport de Rivière-du-Rempart. Il soutient que la com- pour notre vie, mais aussi pour celle de nos se passe autour. «Pli for ki Bondié péna!
pagnie ne dessert désormais que quelques lignes, avec un effectif réduit. «Dan bis osi proches. Mo pa pou pardonn momem si Nou met tou dan so lamé. Parski nou bizin
pé ésey gard «social distancing» ek péna mem boukou dimounn ki pé vwayazé.» Tou- akoz mwa enn mo bann zanfan al gagn travay pou roul nou lakaz. Nou pou res lakaz,
tefois, cet habitant de Roches-Noires avance que la peur est omniprésente. «Kouma sa. Mais nous devons faire notre métier. Il kouman nou pou fer?», disent plusieurs.
enn dimounn tousé dan bis, laper-la vini, mem si nou met nou mask. Boukou pa ti lé n’y a aucun de mes amis qui a refusé de Elles expliquent que leurs enfants leur
travay ek ti pé dir ki ek «lockdown» bizin cancel bis.» Sauf que les employés des ser- venir travailler», nous confie une employée, conseillent de rester à la maison. Chose
vices essentiels, tels que les infirmiers, ont besoin du transport en commun pour se mère de deux enfants. qu’elles ne peuvent se le permettre à
rendre au travail. Toutefois, l’angoisse s’est installée de l’heure actuelle, selon leurs dires. «Avec la
Encore une fois, comme pour les employés des supermarchés, les chauffeurs et re- plus bel chez cette caissière lorsqu’elle ruée vers les supermarchés, il est impératif
ceveurs qui ont une santé fragile ou qui sont à un âge avancé ont été exemptés de a appris qu’un employé de Winners’ a que tout le monde soit en poste. Mé nou
travail. «Pé dir zot res lakaz, parski si zot gagn sa virus-la, li pou kapav fatal pou zot.» été testé positif au Covid-19, causant finn tann dir bann séki malad ek inpé dan
par la même occasion la fermeture de laz, kapav fer zot swa pou pa vini.»
n°20863 | 5 avril 2020 > Page 6

Covid-19
Actualité
Alors que l’attention
est braquée sur le
Moins de délits ?
Covid-19, les délits et faits
divers du quotidien ont-ils chuté ?
Selon les autorités concernées,si le
nombre d’accidents de la route a
baissé,les malfrats,eux,ne sont pas
confinés…

«E
n Carole GRIMAUD

n avril de l’année dernière, le nombre


de victimes d’accidents de la route s’éle-
vait à 40. Cette année, nous n’avons
que 33 victimes.» Une comparaison
qui, selon l’inspecteur Shiva Coothen, démontre que le
couvre-feu national a servi à limiter des drames humains
sur nos routes. Mis à part les accidents de la route, les
forces de l’ordre ont constaté que des délits tels que
fraudes, meurtres, agressions et trafics de drogue, entre
autres, ont baissé. «Nou kontinyé fer nou bann patrouy pa
dir péna, me linn diminié.»
Est-ce que cela veut dire que depuis le confinement
national, notre seul fléau serait le Covid-19 ? Si certains le
pensent, d’autres vous diront que cela a servi d’ascenseur à du confinement. L’inspecteur Shiva Coothen explique que pas dire que le problème n’est plus là. Nous aussi, nous avons
certains délits. Comme les vols de légumes. En effet, Kripalloo «des individus se font passer pour des officiers du ministère pour reçu uniquement deux appels, mais ça ne veut pas dire qu’il n’y
Sunghoon de la Small Planters’ Association, soutient depuis commettre des braquages. Mais la police reste sur ses gardes». a pas des femmes en train de souffrir en silence de violences
le couvre-feu, «bann planter pé trouv zékler. Tou lé zour zot Par ailleurs, le nombre d’agressions serait en baisse. Mais physiques, sexuelles et morales.» Elle explique, qu’à cause de
kalver pé augmanté.Ti abitié tou lé tan ena vol legim ou frui me les associations, qui militent contre la violence domestique la contagiosité du Covid-19, il est impossible d’accueillir des
selma sa ti pé afekté zot karo selma 15 % à 17 %. La voler soutiennent le contraire. Le confinement, en fait, ne fait que femmes dans leur centre pour ne pas mettre en danger
pé vini pa pé zis kokin légim, zot pé ras pié la ousi, pran bann servir de confort aux bourreaux. Même si la police dit avoir celles qui y sont déjà. «Cependant, nous avons demandé au
ékipeman tou alé. Depi dé semenn, planter pé enrezistré 30 enregistré moins de plaintes pour violence domestique, ministère de protéger les victimes en laissant celles qui sont à
à 35 % pert à koz voler ena 100 % toupé.» ce ne serait pas nécessairement le cas. «Les femmes ne l’hôpital y demeurer, en enfermant les bourreaux et d’ouvrir un
Kripalloo Sunghoon donne l’exemple de ce planteur de peuvent pas sortir pour porter plainte, non seulement à cause centre communautaire pour femmes et enfants qui doivent fuir
manioc, qui est tombé des nues, jeudi dernier en retrouvant du confinement, mais aussi parce que le conjoint violent est leur domicile. Mais nous voyons que nos demandes n’ont pas été
«de gros trous» à la place de son manioc. Il ajoute que les à leur côté 24/24. Zot pé manz kou», explique Catherine prises en compte.» De plus, dit-elle, la violence domestique
vols ne sont pas tout. «Les planteurs ont peur d’aller dans leurs Prosper de la plateforme Stop Violans Kont Fam. Quid de la ne concerne pas uniquement des adultes mais aussi des
champs. Ils sont terrorisés. Les voleurs savent qu’une seule personne hotline mise en place par le ministère de la Femme alors ? enfants. Selon un officier de la Child Development Unit, si les
par champ a obtenu un permis de circuler. Ils viennent donc «Monn gagn enn cas kot enn madam inn telefonn hotline, la cas de violence envers les enfants sont aussi en baisse, cela
en groupe et c’est dangereux pour nos planteurs. Nous avons polis inn vini, inn pran plaint la, apré linn alé. Li pann kapav ni ne veut pas dire qu’elles n’existent pas. «Beaucoup d’enquêtes
demandé que chaque planteur obtienne plus d’un permis afin pran madam-la ni pran agreser-la akoz bann cirkonstans», ne peuvent pas être faites à cause des circonstances. De plus,
que ses travailleurs puissent l’accompagner mais notre demande ajoute notre interlocutrice. d’habitude après avoir enlevé un enfant d’un endroit, le protocole
n’a pas été agréée. On nous a dit de vendre de chez nous, mais Christelle Spéville Bégué, coordinatrice à Passerelle, abonde stipule qu’on l’emmène à l’hôpital jusqu’à ce qu’il trouve un foyer.
c’est impossible, car tous planteurs ne vivent pas à proximité de dans le même sens. Elle ajoute que le ministère a assuré ne Mais comme les foyers sont fermés et que les hôpitaux sont
leurs plantations.» Les légumes ne sont pas les seuls à pâtir pas recevoir beaucoup d’appels. «Le nombre d’appels ne veut considérés à risque, beaucoup d’enquêtes pâtissent.»

Satyaraj est resté quatre jours sans nourriture


Si certains peuvent se permettre de dévaliser pour habitude d’être autonome, de prendre soin
les supermarchés ou faire leurs provisions d’autres de son épouse et de sa maison, s’est retrouvé
n’ont, tout simplement, pas cette chance. Pire : du jour au lendemain au pied du mur. Et avec
ils n’ont plus rien à se mettre sous la dent… le Covid-19, il a l’impression que tout sombre
Cloué au lit, Satyaraj Ramkissoon, 60 ans, ne autour de lui. «Li pa fasil dan enn moman parey.
s’attendait pas à vivre une telle situation. D’une La mo pansion pé bizin versé labank pa koné
voix cassée et remplie de tristesse, cet habitant de kouma pou fer pou ale tir li. Mo madam osi malad
Phoenix connaît les pires jours de son existence. et nou péna lot fami. Kisanla pou okip mwa si
«kat zour nounn res san manzé. Pa ti ena gaz pa ariv li kitsoz ?»
ti ena nanié. Mo madam ti pé fer lafiev. Banla inn L’appel à l’aide a été lancé sur Facebook par une
dir li pa bizin ou sorti ek partou ti fermé. Ek mwa internaute, après qu’une personne de la localité a
mo pa kapav bouzé… » pris connaissance du malheur du couple. Depuis,
Satyaraj est rentré chez lui après un séjour des personnes bienveillantes aident le vieil homme
à l’hôpital, le 21 mars. Le confinement national et sa femme. «Je suis vraiment reconnaissant envers
avait déjà était mis en place. «Létan monn rant ces gens. On a eu des céréales, une bonbonne de
lakaz seki ti ena nounn manzé mé apré tou inn fini. gaz et quelques denrées alimentaires, mais nous
Gaz tou.» Le vieil homme ne peut s’empêcher avons peur que ça ne tienne pas jusqu’à la fin du
de verser quelques larmes. Il est à bout de mois. Qu’allons-nous faire lorsque les placards seront
force. Satyaraj a eu deux attaques cérébrales de nouveau vides ? Qui devons-nous appeler ? Où
en l’espace de quelques mois. Il a perdu l’usage devons-nous aller ? Nous sommes perdus, l’avenir
de ses membres depuis trois mois. Lui qui avait est incertain….»
n°20863 | 5 avril 2020 > Page 7

Covid-19
Actualité
Enfants autrement capables :
L’école n’est pas finie
Nombreux sont les
enfants confinés à
la maison à cause du
Covid-19. Parmi, des jeunes
en situation de handicap inscrits
dans des centres spécialisés.
Comment font-ils en cette
période de confinement ? Quid
de leur encadrement ? Pourront-
ils adhérer au programme en ligne
que le ministère lance à partir du
lundi 6 avril ?Tour d’horizon.
n Melhia BISSIÈRE Des structures ont été mises en place pour aider les enfants autistes, indique
Géraldine Aliphon (à dr.), en compagnie de ses enfants, Anaïs et Evans, autiste.

Il est important de maintenir les activités pédagogiques à la

«À
maison pour les enfants handicapés durant le confinement.

l’école, elle s’adonne aux arts créatifs, mis en place par l’État. «Un de mes professeurs contacte les Abondant dans ce sens, Géraldine Aliphon, fondatrice et
au sport, à la confection de bijoux, au parents pour préparer les cours pour les enfants du niveau de directrice d’Autisme Maurice, souligne les complications liées
jardinage, à la cuisine, entre autres. Grade 1. Mes thérapeutes aussi sont là. Mais pour les enfants au confinement. «C’est encore plus difficile pour les jeunes sujets
À la maison, c’est difficile. Je ne suis sujets à des difficultés scolaires et divers degrés de handicap, si les à un handicap intellectuel, et plus particulièrement pour les enfants
pas équipée, sauf pour quelques activités», confie Luciana parents n’ont pas d’ordinateur ou de connexion, comment fera-t- autistes dont la routine est bien ancrée. L’enfermement à la maison
René, 51 ans. Depuis le confinement lié au Covid-19, sa on des cours à distance ? Une prof va essayer par WhatsApp. Il sans explication, la privation d’école, l’interdiction de sortir, etc., tout cela
fille Ornella, âgée de 22 ans et handicapée, est scotchée faut aussi former la famille à cela. Comment y procéder face au est difficile pour eux», avoue-t-elle. Également maman d’Evans, 15
devant la télévision et fait du coloriage. «Quelques fois, j’arrive confinement et à la pandémie ?» s’interroge-t-elle. ans et autiste, elle a institué un service d’écoute psychologique
à l’emmener avec moi en cuisine pour préparer ensemble les Les enfants handicapés sont plus vulnérables aux risques par téléphone ou visioconférence pour les parents de l’école
repas. Mais certains jours, ça ne marche pas, comme on n’est du virus, rétorque la présidente de l’association Joie de vivre d’Autisme Maurice. Les éducateurs travaillent toujours de la
pas à l’école. Heureusement, elle pratique la danse avec ma universelle. Aussi, les parents doivent redoubler de vigilance maison avec des synthèses pour les familles.
fille aînée qui enseigne cette discipline. Sinon, tout serait perdu pour toute course ou autre déplacement car la contamination «L’école et la maison, ce n’est pas la même chose. Ce ne
avec le confinement», avoue cette mère de famille. pourrait s’avérer fatale pour leurs petits. Maintenant, s’ils doivent sont pas les mêmes environnement, structure et formation qu’à
Ce quotidien,Astini Juggiah, enseignante, le vit aussi. Bhavesh aussi être formés aux formules d’apprentissage en ligne, cela l’école. Au moins, les parents disposent de pistes pour continuer
Rao, son fils de 11 ans, est trisomique. Il fréquente la Special compliquera davantage la situation, surtout pour les enfants le travail et que cela ne se perde pas. On a créé des groupes sur
Education Needs School de Nouvelle-France. «Il a besoin d’une dont les familles sont en précarité. WhatsApp pour les parents, notamment. On peut s’exprimer.
attention individuelle à l’école. Si l’État lance des cours en ligne, il De son côté, Ali Jookhun, président de l’association U-Link On n’a pas coupé le lien», poursuit la fondatrice et directrice
n’y adhérera guère. Par contre, il suit des cours de théâtre et son et Down Syndrome, la continuité de l’encadrement sera d’Autisme Maurice, qui accueille 42 enfants âgés entre 5 et 20
professeur lui a envoyé des travaux sous format vidéo. Là, il s’y plus difficile pour les enfants sujets à un handicap intellectuel. ans. Selon Géraldine Aliphon, il ne faut pas mettre de pression
est tout de suite mis et les a complétés. Je continue aussi à faire «Down Syndrome International a donné des consignes pour sur les enfants sujets à un handicap. Des petites séances de 10 à
son suivi», affirme-t-elle. que les parents, qui demeurent les premiers éducateurs, continuent 15 minutes sont ainsi préconisées sur l’écriture, les chiffres, les
Uma Sooben, présidente de l’association Joie de vivre le suivi. Mais chaque cas est différent ainsi jeux constructifs, entre autres. Il faut maximiser ce temps pour
universelle, qui gère une école spécialisée pour les IE
LE M SSE que les limitations intellectuelles. Cela initier les enfants qui portent des couches à l’autonomie aux
enfants à besoins spéciaux, assure aussi l’encadrement O U pourrait être plus difficile pour ceux toilettes, aux tâches ménagères ou encore au renforcement
de son fils, Roy, 17 ans. Né à six mois de grossesse, À LA RESCCIAL NEEDS atteints de handicap intellectuel des liens avec la fratrie.
ce dernier est en situation de handicap. «On essaie DES «SPE N SCHOOLS» comparés aux enfants Quel est l’impact sur ces enfants en l’absence d’encadrement ?
de garder une routine en intégrant ce qu’il a fait EDUCATIO a- souffrants à handicap «Ils deviennent plus agressifs. Ils perdent tout, y compris leur
à l’école. Par exemple, je fais des exercices es res sources pédtius moteur. En effet, ces socialisation. Ils reviennent à la base et régressent. C’est pour cela
e, d auri
d’orthophonie, de chant, de laçage et de e m a in e prochain s sur le site du M NS. «Les derniers n’auront pas à qu’il faut maintenir leur autonomie, travailler avec la mémoire et
boutonnage avec Roy. On travaille les Dès la s ront disponible ur les écoles SE Nous bouger et auront leur tout recommencer», déclare Uma Sooben. Pour Ali Jookhun,
s s e ) p o io n .
formes et les couleurs. Mais on sait qu’à gogique f Education (MIE accès à la télévis l pour ces ordinateur devant cela dépend de la prise en charge des parents. «Le risque de
o t cia
l’école il va travailler différemment. Moi, Institute veugles y auron du matériel spé ne peuvent eux pour reprendre régression peut être élevé car la routine de l’enfant handicapé est
j’ai mis cela sous forme de jeux et de enfants a ssi à développer de handicap. S’ils rner vers leur encadrement», complètement brisé. Déjà, ils ne verront pas leurs amis. Ils seront
au s u
musique, car on ne sait pas jusqu’à sommes ts à divers degré , ils pourront se to u MIE. Les déclare-t- plus isolés à la maison», affirme-t-il. Citant l’article 11 de la
su je lévisio n ur d
quand on sera en confinement.» jeunes ire à la té a rm a, d irecte
a té riel sera il. D’ailleurs, Convention des droits des handicapés qui fait mention de leur
Au niveau de son organisation pas le fa , fait valoir Om V urs sujets. Le m à travers pour se rendre protection dans les cas de conflits et urgences humanitaires, il
Intern e t» t plu s ie me nt
non gouvernementale, qui encadre o u rc e s couvriron e ludique, notam rnés et écoles physiquement à soutient que le gouvernement devrait considérer cela puisque
une dizaine d’enfants handicapés, Uma ress sous form nts conce ectifs l’école, il aurait fallu Maurice en est signataire.
présenté . Les parents, enfa ne dizaine d’eff aux
Sooben s’active à l’élaboration d’un des jeux t y avoir accès. U Tout sera adapté , solliciter des facilités de De son côté, Géraldine Aliphon, maman d’Anaïs, 18 ans,
programme interne. Car contrairement pourron t sur ce projet. « ts handicapés» transport, entre autres confirme que les enfants handicapés peuvent perdre leurs
n
aux écoliers et collégiens du mainstream, travaillen besoins des enfa arma. logistiques. Or, sur cet acquis. «Comme on est sur la gestion du comportement et
div e rs m V
ceux à besoins spéciaux risquent d’éprouver assure O aspect, ces jeunes seraient l’apprentissage de l’autonomie, on devra recommencer s’il n’y a
des difficultés à adhérer au programme en ligne avantagés, selon lui. aucune prise en charge continue.»
n°20863 | 5 avril 2020 > Page 8

Covid-19
Actualité
Ils sont les
nouvelles stars Chachi et Kartik,
de la toile. Kartik
et Simla (photo),nom de les nouveaux chouchous
scène Chachi,sont tous les
soirs au rendez-vous en live
deVacoas sur Facebook.
des confinés
pé santé dan maryaz. Li ti bien konu dan un jour, il a vu des gens faire des Lives sur
Le nombre de «viewers» rezion Saint-Pierre, mé dimounn ziska Vallée- Facebook et il s’y est mis. «Lontan mo ti pé
des-Prêtres ek lé Nor ti pé rod li.» Quand bizin koupé kan mo mama vini. Li kriyé, kriyé
et de commentaires Simla parle de son papa, elle marque un li», dit-il, sous le regard désapprobateur de
concurrence étroitement temps d’arrêt. Il n’est plus de ce monde,
et il lui manque.
Chachi, mais elle ne l’interrompt pas.
Puis, un jour, elle entend parler dans la
les conférences de Simla fait un bond en arrière. Son père chambre de son fils. Elle va voir avec qui
donnait des cours de chant aussi. Elle y il parle et ce dernier lui dit avant même
presse quotidiennes assistait. Mais ce n’est pas parce qu’elle était qu’elle ne pose des questions : «Pa koz for,
de la «National Crisis fille de… en classe qu’elle avait des privilèges.
Il lui a fallu suivre tout le parcours. Puis, un
ena dimounn pé trouv twa, pé tan twa la.» Elle
pose quand même des questions, découvre
Committee».Il y a deux jour, son père a finalement cédé et lui a laissé le monde virtuel et s’y adapte tout de suite.
mois,mère et fils étaient le micro au mariage d’un proche. «Sa zour
la, linn dir mwa mo kapav santé aster. Mo ti
Elle commence à participer aux Lives de
Kartik en répondant aux questions, puis, petit
de parfaits inconnus. extra kontan», se souvient Chachi. Son regard à petit, elle commence à chanter. Les «Likes»
n’est plus sur la caméra de son téléphone, augmentent, les «Views» aussi. Elle décide
Comment ont-ils fait pour elle fixe au loin. donc de montrer ses talents de danseuse.
sortir de l’ombre et avoir Et la danse ? Encore une fois, cela date
de son enfance. Elle avait un cousin muet
Il faut aussi dire que, confinement oblige,
davantage de personnes sont connectées,
plus d’un millier de gens qui qui adorait danser. Entre elle et lui, c’était ce qui l’arrange…
toujours une compétition. Ils organisaient «On a des fans, mais on a aussi beaucoup
les attendent tous les soirs ? des dance contests entre cousins, et, entre les de critiques», redit-elle. Selon elle, la plupart ce moment. «Enn misié ine telefone, linn dir
deux, ils essayaient toujours de faire mieux des commentaires négatifs viennent de mwa so latet fatige kan li pa trouv mwa fer

«O
n Yasin DENMAMODE que l’autre. Son fils est aussi un passionné de sa famille. Ses problèmes familiaux ont la live, li trouv zis mové nouvel. So madam ousi
danse et il y a vraiment pris goût le jour où racine profonde et datent du temps où parey.» Elle ajoute qu’un autre lui a promis
n a des fans, il devait incarner Krishna lors d’une prière son époux était toujours de ce monde. Ils qu’après le confinement, quand la vie sera
mais on a aussi au shivala de l’endroit. Ce jour-là, sa mère se sont amplifiés depuis son décès. «Mo retournée à la normale, il mettra son studio à
beaucoup de cri- avait confectionné son dhoti et l’avait habillé res loin, zis ek mo ban zanfan. Pa zoenn zot. sa disposition pour qu’elle donne des cours.
tiques», avance comme Krishna pour qu’il soit totalement Ou koné, problem dibien la fer boukou lager Kartik et Simla ont atteint le summum
Simla d’emblée. Elle parle sans mise en dans le rôle. Depuis, il ne se passe pas un sa», confie-elle. Mais bonne actrice, elle se de la gloire : ils ont des mèmes à leur effigie.
scène comme c’est le cas dans ses Live. jour sans qu’il ne danse. ressaisit aussitôt et avance que, de toute Jeudi, ils n’ont pas fait de Live et, moins d’une
Elle essaie, tant bien que mal, de gérer Mais comment est-elle devenue un façon, elle ne se soucie guère des critiques. heure après le rendez-vous manqué, les posts
son petit dernier qui est dans ses bras phénomène d’Internet ? Sans détour, elle «Je réponds simplement aux gens qu’il faut ont commencé à pleuvoir. Les photos de la
et qui veut à tout prix faire un coucou à explique que c’est Kartik, le troisième de qu’ils changent leur mentalité et que le meilleur chaise rouge vide de Chachi, de son rideau
la caméra. Mais même là, assis dans son ses quatre enfants, qui est derrière tout ça. moment pour cela, c’est maintenant» dit-elle. vieux-rose à fleurs, qui est l’arrière plan de
canapé, sa voix est douce et maitrisée. Âgé de 12 ans, il est souvent sur les vidéos «De toute façon, mo pa pran zot kont. Mo ses numéros de danse, ont fait leur apparition.
Elle met l’accent sur les mots qu’il faut, avec sa mère. Sans complexe et dégourdi, il mem pa mind zot get mo bann live.» Ces items sont désormais si connus que
injecte de l’émotion là où elle doit, comme prend souvent ses repas en répondant aux Elle préfère donc se concentrer sur même sans caption, on comprend que la
le font les chanteurs. La chanson, elle a messages de ses amis en Live. Il a commencé ses fans. Ceux qui l’appellent pour lui dire présence des deux nouvelles «stars locales»
grandi avec. «Mo papa ti enn santer li. Li ti surTikTok, comme beaucoup d’autres. Puis, qu’elle est une bouffée d’air frais, surtout en est réclamée.

Jour 14 :
en quarantaine Rien. Simplement Rien

A
ujourd’hui, pour la première par téléconsultation. Je sais qu’elle va frère et aux deux petits. J’ai hâte de les tête. Reine des Neiges… libéré, délivré,
fois de ma vie, sans doute, bien, on se parle tous les jours. Mais la revoir. Peut-être vais-je éviter de les je ne quarantainerai plus jamais. Et le
je n’ai rien à dire. Ça fait situation là-bas n’est pas géniale. Je pense serrer dans mes bras et de leur faire des temps commence à devenir de plus en
bizarre, de ne pas pouvoir à mes quatre neveux et à cette semaine bisous, mais rien que de les voir et les plus long.
mettre des mots sur les de torture, où j’ai dû jouer à la maman entendre, cela fera mieux passer le reste Je pense à cette petite fille assassinée
choses. Espérons que cela ne va pas durer. avec eux. Finalement, ce n’était pas si du confinement. Je ne sais toujours pas si par ses propres parents. Je ne serai
Puis, de toute façon, cela sert à quoi de mal que ça. J’aurais peut-être dû rester je sors demain, ou si je vais devoir rester jamais blasé par ce genre de nouvelles.
parler et de raconter ? Tout ce que je dis avec eux. Eux, au moins, leurs éloges et ici une semaine de plus. Si tel est le cas, La bêtise – et l’horreur – humaine
est lu avec les yeux amers des faux profils, critiques sont toujours justifiés. Même ce sera pour notre bien, mais surtout n’a malheureusement pas été mise en
mais pas que… Mais, disons le franchement, leur vision de la pandémie est différente. pour la sécurité de la famille ; donc je quarantaine, lui. Je vous laisse sur ses
c’est quand même stimulant, les critiques… Heureusement que les petits ont gardé m’arme pour une semaine de solitude lignes… Lisez-les avec la voix de Renaud.
Aujourd’hui, je pense à ma sœur en leur fraîcheur malgré tout. encore. Cependant, cela ne m’empêche Ça prendra peut-être un autre sens !
Hollande. Elle est médecin. Elle travaille Je pense à ma mère, mon père, mon pas de passr la scène en boucle dans ma Yasin DENMAMODE
n°20863 | 5 avril 2020 > Page 9

Covid-19
Actualité
Secret médical : faut-il divulguer
les noms des malades ?
Faut-il
L
a Corée du Sud, pays largement
cité en exemple, est parvenu à
révéler inverser la tendance, après une
contamination aussi rapide que
l’identité massive au début de la pandémie, en faisant
de ceux fi du principe du secret médical. Là-bas, qu’il
soit d’accord ou pas, les détails personnels
qui ont – nom, adresse, positionnement en temps
été testés
réel – d’un sujet contaminé sont publics.
Le Dr Deoraj Caussy, épidémiologiste mau-
positifs au ricien qui a, entre autres, travaillé à l’l’Organi-
sation mondiale de la santé et au Center for
Covid-19 Disease Control d’Atlanta est admiratif. «Si une
application m’indique en temps réel que je suis
La question fait dans une zone potentiellement dangereuse où
toujours débat. Si une personne contaminée vient de passer, bien
sûr que je vais sortir de là», imagine-t-il. Les ar-
vous ne savez pas guments pour ce type de transparence sont
nombreux. Non seulement cela exposera moins
où vous situer, voici de sujets vierges aux personnes contaminées,
les arguments des mais ce type de transparence rend moins la-
borieux le fameux «contact tracing».
deux écoles qui Ce sont de potentiels contaminés qui ver- C’est ce même principe qui rend tout à fait légal révéler la localisation des foyers du virus :
ront que leurs connaissances qu’ils ont cô- l’imposition d’un couvre-feu sanitaire alors que la «Le problème , si on fait ça, c’est, qu’en n’en-
s’affrontent. toyées sont positives qui vont d’elles-mêmes Constitution garantit la liberté de mouvement.» tendant pas leurs quartiers dans la liste des
se manifester auprès des autorités. Reste qu’il Et puis, il avance qu’être porteur du Covid-19 foyers, certains citoyens risqueraient de baisser
n Axcel CHENNEY y a le secret médical. Un des principes en mé- n’est pas stigmatisant. «Ce n’est pas comme si la garde.» Et puis avance-t-il, cela ne sert plus
decine et en droit humain, c’est que le dos- on vous identifiait avec le HIV il y a 30 ans. Le à rien désormais. «Le virus est partout dans
sier médical de tout individu lui est propre et Prince Charles, la femme de Trudeau et Boris l’île. Nous avons vu un sujet contaminé par un
confidentiel. Or, le Dr Caussy ne voit pas cela Johnson ont annoncé qu’ils sont atteints du virus.» autre qui habite à 20 kilomètres de chez lu.i»
comme un obstacle. «En éthique tout est une Reste un dernier contre-argument avan-
question de balance. Il faut toujours comparer cé par le Dr Gujadhur, directeur de la san- L’émission #CouvreFeu qui sera mis en
l’intérêt du plus grand nombre à celui de l’individu. té qui, oubliez les noms, refuse même de ligne aujourd’hui s’intéressera à ce débat.

Solidarité. Confiné,il lève des fonds


pour des enfants en difficulté
Incassable. Hans Nayna (photo), actuellement confiné à Manchester. Mais comme il n’a pas de vol de corres-
en Estonie surfe la vague de son nouveau single Unbrea- pondance, et que ses ressources financières sont épuisées,
kable Man. C’est en live sur Instagram, hier et sur Face- les autorités britanniques lui posent pas mal de questions.
book le lendemain, qu’il a prouvé qu’il n’a rien perdu de C’est l’amitié qui vient à la rescousse de Hans Nayna.
son feeling soul. Après avoir patiemment expliqué sa situation – impos-
Chanter oui, mais pour une bonne cause. Le live avait sible de rentrer à Maurice – mais comme il a des amis
aussi pour but de soutenir l’association Un enfant, Un sou- sur place, les autorités britanniques lui accordent un visa.
rire, des sœurs Queency et Aurélie Pertaub. Cette asso- «Là-bas, j’ai passé une nuit chez un pote que je remercie.»
ciation vient en aide à des enfants en situation précaire. Le temps de se rafraîchir, il saute à nouveau dans un avion
«La moitié des fonds recueillis sera pour les enfants, l’autre pour Francfort. Le chanteur y passe une nuit, avant de
moitié servira à me nourrir», explique le chanteur. retourner à son point de départ d’origine : l’Estonie. «On
Comment l’auteur-compositeur-interprète Hans Nayna m’a laissé entrer en me disant gentiment de rester enfer-
s’est-il retrouvé confiné en Estonie alors qu’il voulait ren- mé au maximum. Ce que j’ai fait parce que j’avais peur de
trer au pays ? Flashback. Le 19 mars dernier, il est parmi les contaminer les autres.»
voyageurs à Dubaï qui attendent le vol pour Maurice. C’est «Je suis arrivé un dimanche. Cela m’a pris une bonne se-
le vol de la dernière chance pour lui. Sauf que ce jour-là, l’aé- maine pour récupérer de tout cela», confie-t-il. C’est avec
roport de Plaisance doit officiellement fermer à 10 heures sa guitare qu’il adoucit son confinement à Tallinn, la capi-
alors que son vol ne doit atterrir à Maurice qu’à 17 heures. tale de l’Estonie. Au vendredi 3 avril, ce pays baltique avait
Qu’à cela ne tienne ! «Mo vini em mwa.» Il tente sa chance. enregistré 858 cas confirmés de Covid-19 et 11 décès. À
C’est qu’il a déjà de longues heures de vol dans les jambes. la semaine dernière, les commerces y étaient ouverts et
Parti retrouver sa douce et tendre en Estonie – le pays les personnes marchant par deux, «tolérées».
d’origine de la belle blonde où Hans Nayna pense s’installer Même si son agenda est complètement bouleversé, que
éventuellement – il est passé par Francfort en Allemagne, toutes ses dates sont annulées, Hans Nayna continue de
pour arriver à Dubaï, d’où il espère rentrer à Maurice. travailler, «comme si j’avais un concert prévu. À la différence
Mais le couperet tombe. Le vol est annulé. Plaisance est que j’ai plus de temps et moins de pression. C’est comme
fermé. Il tente de retourner à Francfort. Mais comme cela un retour à mes débuts. Je m’amuse à nouveau».
ne marche pas, Hans Nayna demande à être dirigé vers
une autre île : l’Angleterre. Le 20 mars, son avion se pose n Aline GROEME-HARMON
n°20863 | 5 avril 2020 > Page 10

Fait-divers
MEURTRE «Si li ti res ek mwa,
DE FARIDA,
10 ANS tousala pa ti pou arivé»
Elle n’avait que
«F
arida était ma
petite princesse.»
dix ans et avait Radhika Jeewooth,
toute la vie
28 ans, l’épouse
du père de la petite fille de 10 ans,
devant elle. La retrouvée morte sous un tas de fu-
mier à Mare-du-Puits le dimanche
petite Farida Jeewooth, 29 mars, est dévastée. Elle ne com-
prend pas comment la mère de la
dont le corps sans vie victime, Pallavi Khedoo, et son concu-
a été retrouvé sous un bin, Deven Chiniah, ont pu faire une
telle chose.
tas de fumier à Mare- «C’est comme si une partie de moi
s’en est allée», pleure Radhika Jeewooth.
du-Puits le dimanche Elle se remémore de la première fois
29 mars, avait des qu’elle a rencontré la petite fille. «Mo’nn
konn Farida kan li ti éna trwa-z-an, kan
rêves comme tous les mo’nn maryé avek so papa. Li ti pé apel
mwa ‘mama’. Li mem ti mo prémié zanfan,
d’enfants. Notamment mo’nn okip li ek get li kouma mo prop
celui de devenir tifi pandan tou sa lané-la», nous confie
la jeune femme.
coiffeuse, nous confie Lorsque Farida vivait sous son toit,
Radhika Jeewooth, Radhika Jeewooth raconte que «sa
princesse» avait plein de rêves. «C’était
l’épouse de son père. une petite fille joviale et très intelligente.
Elle aimait apprendre de nouvelles choses.
Et elle adorait se faire belle. Elle me disait
n Carole GRIMAUD souvent qu’elle souhaiterait un jour devenir
coiffeuse.» Un rêve qu’elle ne réalisera
jamais, hélas. Ce qui est insoutenable
pour la jeune femme. «Si li ti res ek mwa,
tousala pa ti pou arivé», lâche-t-elle, la
voix pleine d’émotion.
Mais pourquoi la petite Farida est-elle
allée vivre chez sa mère, Pallavi Khedoo ?
«Son papa a commis une erreur et il est
allé en prison l’année dernière. Pallavi en
a profité pour avoir la garde de Farida. Je
me suis battue… Mé mo pann kapav
fer nanyé. Linn pran li linn alé, alor ki
kan so papa ti la, selman dé kout dan Il y a un an, Farida vivait «heureuse» avec son père et sa belle-mère.
enn an li ti pé vinn get li.»

«Elle était maltraitée par sa mère «POURQUOI LA CHILD PROTECTION ACT


N’A PAS ÉTÉ APPLIQUÉE ?»
depuis qu’elle était bébé» w Alors que Pallavi Khedoo et Deven Chiniah sont actuellement en
Si beaucoup pense que le calvaire de Farida a commencé depuis l’année cellule, après qu’ils sont passés aux aveux, l’étau se resserre sur la
dernière, des proches de Pallavi Khedoo diront le contraire. La petite était Child Development Unit. Car le cas de la petite Farida était connu des
maltraitée par sa mère depuis qu’elle était bébé, allèguent-ils. «Enn ti zafer, li ti autorités concernées, a déclaré à la presse Kalpana Koonjoo-Shah, la
pé lev lamé lor bébé-la. Pourtan ti so prémié zanfan sa. Kan so papa inn pran li, ministre de l’Égalité des genre et du bien-être de la Famille, le
nou ti pansé linn gagn enn sans. Mé Pallavi inn répran zanfan-la é inn touy li», 31 mars. Pourquoi alors ne pas avoir agi plus tôt ? Selon une source
s’insurge un proche de la mère de Farida. du ministère concerné, plusieurs négligences sont à blâmer. «Est-ce
Pour certains voisins, le mort de la petite fille était prévisible. Car depuis que que les officiers sont bel et bien partis sur place ? On dit que des
Farida était venue vivre avec sa maman, il n’y avait pas un seul jour où elle psychologues ont vu l’enfant, certes oui. Mais ont-ils suivi cet enfant
n’avait pas versé de larmes, relate-t-on. «C’était une petite fille très joviale, et ses parents ?»
serviable et bien élevée. Trouvé linn gagn enn bon baz dan lavi. Selma, kouma Aux dires de notre source, qui a travaillé pendant des années sur des
li ti pé rant dan so lakaz, nou ti koné so lavi amer. Nou pa ti bizin trouvé. Ses cas similaires, la «Child Protection Act» n’a pas été appliquée depuis
cris retentissaient à travers les murs. So mama ek sa boug-la ti pé maltret li pir le début. «Si les officiers avaient vraiment suivi cette famille, pourquoi
ki zanimo. La petite a raconté ses souffrances à plusieurs reprises à certains la Child Protection Act n’a pas été appliquée ? Celle-ci est pourtant
d’entre nous.» claire. Ses parents auraient dû être arrêtés. Nous voyons aussi que
Selon les voisins, à plusieurs reprises ils ont alerté les autorités. Mais rien n’a les protocoles de collaboration avec tous les «stakeholders» concer-
été fait. «Ou koné komié fwa nou’nn téléfoné. Enn sémenn avan sa arivé, enn nés depuis les premières plaintes de maltraitances n’ont pas été mis
lot vwazin ti fer koné.» Ils se sont même rendus chez Pallavi Khedoo pour lui en place.» D’ajouter qu’il serait mieux qu’une autre institution que le
parler de la situation. «Mé li ek so mari ti pé pli exsité. Nou pa ti pé kapav fer ministère lui-même enquête dorénavant. «Il y a eu faute et le minis-
nanyé, li enn dimounn danzéré», se désole une voisine. tère ne peut pas enquêter sur lui-même.» Nous avons tenté de joindre
la ministre Kalpana Koonjoo-Shah, mais sans succès.
l’express dimanche n° 20863 | 5 avril 2020 > Page 11

COMMUNIQUÉ 5989 0200

Nous sommes joignable. DIRECTEUR DES PUBLICATIONS


Nad Sivaramen - Tel : 206-8200, 206-8250, 206-8551
E-mail : nad.sivaramen@lasentinelle.mu
Pour vos réservations et autre INTEGRATION EDITOR
Lubina Rampersand - lubina.rampersand@lexpress.mu
téléphoner sur DIGITAL DIRECTOR
Loic Forget (206-8505) - loic@lsl.digital
5729-4244 ou 5729-4278 SECRÉTARIAT
Tel : 206-8551 - Fax 2471010 - Email : redaction@lexpress.mu
Mail pub@lexpress.mu, Téléphone : composez le 206 puis les chiffres entre parenthèses qui
marketing@lasentinelle.mu ou suivent le nom de la personne recherchée.
CHEFS D’ÉDITION
shirley.bourbon@lasentinelle.mu Audrey Harelle - audrey.harelle@lasentinelle.mu
encore plus sur lexpress-petites-annonces.mu Anju Ramgulam - anju.ramgulam@lexpress.mu
Hansini Bhoobdasur (8377)
ICONOGRAPHIE
Nous vous remercions pour votre POV (8518)
aimable compréhension. RESPONSABLE WEB
Multimédia : Axcel Chenney (8303) - axcel.chenney@lasentinelle.mu
SENIOR NEWS EDITOR
Caroline Guillemain
La Direction. Mélissa Millien
ACTUALITÉ GÉNÉRALE
Patrick St Pierre (8449), Estelle Bastien, Suresh Moorlah (8533),
Vinesen Abel (8302), Aline Groëme-Harmon (8522),
Sunil Oodunt (8343), Karen Walter (8376), Christine Turenne (8531),
Florian Lepoigneur (8305), Priya Luckoo (8212), Joëlle Elix (8513),
TERRAIN Laëtitia Mélidor (8332), Selvanee Vencatareddy (8306),
Yasin Denmamode (8372), Manisha Deena (8308),
Nafiisah Peerbaye, Nashreen EdooBaccus (8303),
À VENDRE Lovina Sophie (8333), Vilorsha Armoogum, Hansa Nancoo,
Shelly Carpayen
[ CENTRE ] SOCIÉTÉ & MAGAZINE
IMMOBILIERS • 1220631 10 p., Reservoir Road,
Marie-Annick Savripène (8374)
ÉCONOMIE & BUSINESS
CAMPEMENT Camp Fouquereaux. Tel. Maha
Villen Anganan (8391), Lindsay Prosper (8336)
Property 5889-4309
SECRÉTARIAT DE RÉDACTION
À LOUER [ NORD ] Luc Olivier, Désiré Laval, Jean-Pierre Furcy, Jayen Teeroovengadum,
Arnaud Tuyau, Shanedy Wong, Poospanjali Seerutun,
[ NORD ] • 1220632 7.16 p., à Christian Adélaïde
Pamplemousses, Rs 1.2 m. Tel. EQUIPE MULTIMÉDIA
• 1221548 À louer campement
Maha Property, 5889-4309. Videographers
avec piscine à Péreybère. Tel.
Patrice Lajoie, Irshad Sheik Mastan, Daren Mauree, Jeffrey Edwards,
5750-7802.
Abel Pel, Vikash Jeewoolall, Neetish Boyjonauth,
CHAMBRES Kooghen Modeliar-Vyapooree
Digital Coordinators
À LOUER Anenden Camatchee, Thierry Elysée
SPORT
[ CENTRE ] EMPLOI Responsable: Stany Maurice (8358) - stany.maurice@lexpress.mu
Azmaal Hydoo (8387), Jason Chellen (8386), Jennifer Pénélope-
• 1210235 Chambres climatisées OFFRES D'EMPLOI Lebrasse (8307), Olivier Chapuiset (8368), Stéphane Benoît (8360),
+ piscine, suite avec jacuzzi, Maurice Mélotte (8385), Clyde Augustin (8552), Benoit Thomas (8362)
ouvert 24 sur 24, Villa Le Jade
Bleu, Rose-Hill. Tel. 464-9300,
COMMERCE TURF
Responsable : Ally Mohedeen (8344),
464-4100. • 1220997 Cherche pompistes Nitin Leckraj (8363), Naseeb Koreeawa (8350),
& caissières chez Engen Jonathan Chatigan (8498), Didier Simanarain
• 1212482 Chambre à Gunina Coromandel. Tel. 5255- 3615. SPORT - NATURE & DÉCOUVERTE
Guesthouse à St Pierre. Tel. 432- Robert D’Argent (8378)
0556/ 5915-3573. DIVERS PHOTOGRAPHIE (8369)
[ NORD ] • 1220570 Cherche techniciens,
Senior photographer:
Beekash Roopun
électricien, plombier, chauffeur.
• 1210238 Chambres climatisées Photographers:
Tel:5254-4624
+ piscine, parking sécurisé, Lindsay Kadarasen, Tony Fine, Krishna Pather, Dev Ramkhelawon,
ouvert 24/24, Le Saphir Bleu, Ejilen Ramasawmy, Sumeet Mudhoo, Vashish Sookrah, Rishi Etwaroo
B-du-Tombeau. Tel. 247-5000, Aurélio Prudence, Doreck Clair
247-4000. COORDINATEUR PRÉPRESSE
Jean Fung Hing
[ OUEST ] CHEF D’ATELIER
• 1210239 Chambres climatisées SANTÉ BEAUTÉ Fezal Mukoon
LAYOUT ARTISTS
+ piscine, suite avec jacuzzi
ouvert 24/7 en face de la mer, BIEN-ÊTRE Claudy Zevanor, Priscilla Allagapen, Dominique Jeannot, Daniel Marion,
Didier Lebon, Jimmy Kali Din, Ludger Kali Din, Sendy Seechurun,
Villa Perle Bleu, Pte aux Sables.
• 1221582 Salon à Curepipe Gregory Potharam, Kelvin Puttay, Kreethyam Seetloo, Irfan Sheik Mastan
Tel 235-0666, 235-0777
offre massage relaxant avec DIRECTEUR PRÉPRESSE
MAISONS douche. Tel: 5922 2680 Naheer Himmatkhan (8404)
VENTES ET PROMOTION
À VENDRE • 1219719 Salon de coiffure / marketing@lasentinelle.mu
PETITES ANNONCES
massage, Q-Bornes. Tel. 5746-
[ AUTRES ] 0934, 5859-8218. Tel : 212-1828 - Fax : 211-6482
petitesannonces@lasentinelle.mu
PUBLICITÉ
Tel: 206-8200 - Fax: 247-1030 E-mail: pub@lexpress.mu
IMPRESSION: Impress Print Ltd

PUBLISHER GROUP TECHNICAL &


3, Rue des Oursins PRODUCTION MANAGER
Baie-du-Tombeau, B.P. 247 Ejaz Gobindram
Tel : 206-8200 Fax : 247-1756 GROUP FINANCE MANAGER
Email : corporate@lasentinelle.mu Jack Dacruz
DIRECTEUR GÉNÉRAL DIRECTEUR DE PROJETS
Denis Ithier Hossen Goburdhun
GROUP HR MANAGER DIRECTEUR COMMERCIAL &
Areff Salauroo STRATÉGIES GROUP
GROUP PUBLISHING Vincent Vibert
MANAGER
Clifford Colimalay
n°20863 | 5 avril 2020 > Page 13

Sport
BOXE

Merven Clair prend


rendez-vous pour Paris
C
’est en France que
Merven Clair espère
décrocher son ticket
pour les prochains
Jeux olympiques. Il y dispute-
ra le tournoi de qualification
mondial. Ce sera la dernière
étape de la course à la quali-
fication olympique. Le tournoi
mondial, qui était prévu du 13
au 24 mai à Paris, devrait être
repoussé pour 2021. «Cela me
donne largement le temps de
me remettre en condition», dit
Merven Clair. Ce n’est qu’à la
fin de la crise sanitaire causée
par le COVID-19 qu’il finalisera
son programme jusqu’aux Jeux
de Tokyo qui se tiendront du
23 juillet au 8 août 2021.
Avec les mesures de
confinement, le sportif de l’année
2019 est coincé à la maison
comme tout le monde. «C’est
une bonne chose que le calendrier
ait été modifié. Je n’aurais pas pu
aborder les qualifications au mieux
de ma forme si elles avaient été
maintenues pour le mois prochain.
Quatre semaines passées loin du le continent africain (20 au 29 Clair devra être bien armé. Le travail du Comité international de la confédération américaine
ring auraient eu un impact sur ma février). Donné favori dans la rendez-vous parisien réunira les olympique, cinq tickets devraient rejoindront le groupe à l’issue
forme physique. Maintenant que catégorie des 69 kg, le Mauricien boxeurs de tous les continents qui, être distribués à Paris. de leurs tournois continentaux
tout est décalé, la reprise devrait avait été surpris par le Zambien comme lui, n’ont pu se qualifier Les boxeurs déjà qualifiés dans respectifs. Un boxeur supplé-
se faire progressivement. J’ai une Stephen Zimba. Ce dernier l’a lors des tournois continentaux. cette catégorie sont Stephen mentaire sera reçu sur invitation.
année pour me préparer au tournoi envoyé au tapis au deuxième «Le niveau sera beaucoup plus Zimba, le Camerounais Albert Agé de 26 ans, Merven Clair
de qualification mondiale. Je ne round. Après cette action, l’arbitre relevé», affirme-t-il. Mengue et l’Ougandais Shadiri est en quête d’une deuxième
me fais aucun souci», dit-il. devait arrêter le combat. «Sur Au niveau de l’Association Bwogi pour l’Afrique. L’Asie et participation aux Jeux olympiques.
En attendant la reprise des le coup, j’ai été surpris mais je mauricienne de boxe (AMB), on lui l’Océanie seront représentées A Rio en 2016, il était en lice
activités, Merven Clair profite de ne peux pas changer ce verdict», promet tout le soutien nécessaire. par Zeyad Ishaish (Jordanie),Vikas chez les 75 kg et avait perdu
sa famille. «Je me ressource», dit- lâche Merven Clair. «Il aura la préparation nécessaire Krishan Yadav (Inde), Bobo-Usmon au premier tour de la catégorie
il sereinement. Le boxeur dit se Le pugiliste rassure : «Cette pour atteindre son objectif», affime Baturov (Ouzbékistan), Ablaikhan contre l’Egyptien Hossam Hussein
remettre progressivement de son défaite comme d’autres avant Indiren Ramsamy, président de Zhussupov (Kazakhstan) et Bakr Abdin.
élimination en quarts de finale m’aidera à revenir plus fort.» Pour la fédération nationale. Selon les Sewon Okazawa (Japon). Six
du tournoi de qualification pour passer l’étape mondiale, Merven quotas imposés par le groupe de boxeurs européens et quatre n J.P-L.

KICK-BOXING. WORLD GAMES


Calendrier révisé pour Lisette,Dalon,Coret et Rathbone
L’International World Games Dalon ainsi que Stania Rathbone Baker, président de la World fédérations de la WAKO, Roy prendre le risque que l’événement
Association (IWGA) a décalé les (-52 kg) et Annaëlle Coret (-60 Association of Kick-boxing Baker précise que les critères multisports perde son intérêt
World Games de Birmingham kg) avaient été présélectionnés Organisation (WAKO), les kick- de sélection pour les Jeux seront auprès du public.
2021 à l’année suivante. La 11e pour passer les qualifications : boxeurs devront composer avec revus lors d’une réunion de son Les World Games se déroulent
édition de cette compétition, qui les Championnats d’Afrique ce nouveau changement. «Ce sont comité directeur le 25 de ce tous les quatre ans sous l’égide du
avait été programmée du 15 2020. Cette compétition a été des moments extraordinaires dans mois. La décision de reporter Comité international olympique
au 25 juillet 2021 aux Etats- annoncée du 24 au 27 juillet lesquels nous vivons et le Kickboxing les World Games a été prise (CIO). Ils sont gérés par IWGA et
Unis, se tiendra du 7 au 17 juillet à Johannesburg en Afrique du doit s’adapter aux changements unanimement par l’IWGA et regroupent plus de 25 disciplines
2022. Sud. Mais avec la crise sanitaire et s’adapter aux défis toujours le comité organisateur après non-olympiques. Le tournoi de
Quatre tireurs mauriciens causée par le COVID-19, croissants auxquels nous sommes l’annonce du report des Jeux kick-boxing doit se dérouler en
sont concernés par l’événement. l’événement pourrait, également, confrontés», enjoint-il dans un olympiques qui se tiendront du 23 K-1.
Les tireurs des -63,5 kg, Jean- être annulé. courrier. juillet au 8 août 2021 à Tokyo. Les
Michel Lisette, et Emmanuel Comme demandé par Roy Dans sa communication aux deux instances ne souhaitent pas n J.P-L.
n°20863 | 5 avril 2020 > Page 14

Sport
La Chronique de
Philippe Auclair
Spécialiste du football anglais à France Football et sur RMC

PREMIER LEAGUE

Bienvenue au Grand Bazar...


de la Charité
O
n s’en doutait. On le savait. des cabinets d’avocats londoniens pour
Le fol espoir que la Premier «étudier la question». Mais nous n’en
League puisse reprendre au sommes pas encore là.
début du mois de mai, que
certains avaient eu le culot de présen- Où nous en sommes, à vrai dire, qui
ter comme une hypothèse à retenir, le sait ? Personne. Chacun marque son
voire comme un objectif, s’est envolé territoire en prévision de l’imprévu.
en fumée, tout comme le pari tout aussi Prenez le cas de l’UEFA, qui a paniqué
fou fait initialement par le gouverne- lorsque la Jupiler Pro League a annoncé,
ment britannique de laisser courir le jeudi dernier, que Club Brugge avait été
virus afin que la population acquière sacré champion de Belgique une journée
une «immunité de groupe». La réalité avant la fin de la compétition. La ligue
a eu vite fait de rappeler les rêveurs à belge avait un gros avantage sur les autres :
l’ordre.A quel prix, nous ne le saurons ses diffuseurs TV n’ont aucun recours
que plus tard, hélas. contractuel contre une décision prise
pour raison de «force majeure», et tous
Le football a au moins cet avantage : avaient déjà réglé leurs factures.
quand il se trompe, il fait moins de victimes.
Et dans le cas de la Premier League, il a su La Belgique, cas à part, donc ? Oui,
corriger le tir, comme le montrent ses mais cela a néanmoins provoqué un
dernières décisions, prises à l’unanimité, sacré remue-ménage au sein de l’instance
et annoncées au terme d’une vidéo- européenne, qui a cru bon, dans une
conférence qui réunit les décideurs de lettre «confidentielle» adressée ce
ses vingt clubs ce vendredi. vendredi aux clubs et aux associations
nationales, co-signée par l’ECA et les
Le football et ses multimillionnaires de leur turnover. Cela se traduirait par Ligues européennes, de menacer ces
de 20 et 30 ans étaient évidemment des un don de... 528m de livres. Curieux, je Et puis le bon sens est en passe de championnats qui décideraient de couper
cibles faciles pour quiconque souhaitait n’en ai pas entendu parler ! reprendre ses droits, quand il s’agit du jeu, court à leurs saisons d’exclusion des
trouver un bouc émissaire sur lequel cette fois. La PL n’évoque plus de dates compétitions européennes en 2020-
détourner l’aigreur de l’opinion. Lors Les joueurs eux aussi ont mis et vont précises pour ce qui est de la reprise 21 ! Or, l’on sait qu’en Angleterre, l’idée
de son allocution télévisée quotidienne, mettre la main à la poche. La PL évoque du championnat. Le football reprendra d’annuler purement et simplement la
le ministre britannique de la Santé, Matt une réduction volontaire des salaires de ses droits «seulement quand il sera sûr et saison 2019-20, déjà entérinée par la FA
Hancock, crut même bon de montrer 30%, et ne publierait certainement pas un approprié de le faire». Notez bien ce mot, pour le football amateur, et dont je vous
les ‘footeux’ du doigt, comme si c’était tel chiffre si elle n’avait déjà l’accord de la «approprié» - pas seulement «sûr». Ce parlais la semaine passée, continue de
à eux de montrer l’exemple, plutôt PFA, le syndicat des joueurs. Ces joueurs qui me fait penser qu’on a soigneusement faire son chemin et gagne en plausibilité
qu’aux milliardaires de la City dont on se mobilisent aussi de leur propre chef, rangé dans la naphtaline l’idée de faire au fil des jours et des semaines.
attend toujours qu’ils mettent le même sous l’impulsion du capitaine de Liverpool rejouer les stars de PL à huis clos, idée qui
empressement à «faire quelque chose» Jordan Henderson, qui a contacté ses dix- avait provoqué un tollé quasi-universel, des L’UEFA a d’autres soucis en tête :
pour la communauté comme tant de neuf homologues de PL afin de constituer fans lambda à Pep Guardiola, en passant les siens.Voilà pourquoi elle intime aux
footballeurs, et quelques clubs, l’ont déjà un fond de solidarité qui permettra de par à peu près tout le monde entre les clubs et à leurs ligues et associations
fait à titre individuel, avant que la PL, lever des millions destinés à payer le deux (comptables des clubs exceptés). d’envisager une reprise aux mois de juillet
justement, ne «fasse quelque chose» à personnel des services de santé qui se ou d’août... ce qui, évidemment, impacterait
titre collectif. trouvent en première ligne de la lutte Attention, «ranger» n’est pas «jeter». le moins ses propres compétitions... et ses
contre le COVID-19. Cette «solution» du huis clos pourrait propres revenus. «Comme la participation
Elle décida tout d’abord d’avancer ses montrer à nouveau le bout de son nez aux compétitions de clubs de l’UEFA est
paiements de solidarité - d’un montant Alors, oui, lorsque les milliardaires peut-être si les choses s’aggravaient, déterminée par le résultat sportif obtenu au
total de 125m de livres - à l’attention des Mike Ashley de Newcastle et Daniel notamment sur Le plan économique. terme d’une saison complète de championnat
clubs de D2, D3, D4 et D5, dont beaucoup Lévy de Tottenham osent se servir de Rappelez-vous - je vous en parlais la national, une conclusion prématurée [d’un
sont aujourd’hui aux abois, en ce qu’ils sont mesures gouvernementales destinées semaine passée - que la PL se verrait championnat] jetterait des doutes sur le
bien plus dépendants qu’un Manchester à soutenir les petites entreprises pour présenter une ardoise de 762m de livres respect d’une telle condition», peut-on
United ou un Norwich de leurs recettes mettre à pied leur «petit personnel» aux sterling par ses diffuseurs, Sky et BT en lire. C’est couché en mots vernissés de
de billetterie. Elle offrit aussi 20m de livres frais de la nation, fustigeons-les comme tête, mais aussi beIN, NBC, Canal + Afrique diplomatie, mais ce n’en est pas moins
aux services de santé britanniques. On ils le méritent. Mais n’oublions pas qu’ils et tous les autres si elle mettait un terme une menace pour cela.
dira que cela ne représente que 0,4% de sont l’exception, et que le football anglais anticipé à sa saison. On a beau être le
son chiffre d’affaires annuel. Certes. Mais n’a pas oublié son rôle de ciment social. championnat Le plus riche du monde, Et là, nous parlons bien d’un grand
imaginons que les services financiers du on a le droit de s’inquiéter lorsqu’on bazar, dans lequel la charité bien ordonnée
Royaume-Uni se fendent d’un tel geste, C’est le grand bazar, oui. Mais c’est apprend - c’était il y a trois jours - que ne commence et ne s’achève que par
par exemple, et fassent l’offrance de 0,4% aussi un peu le grand bazar de la charité. certains de ces diffuseurs ont déjà contacté soi-même.
n°20863 | 5 avril 2020 > Page 15

Sport

L’UEFA menace les clubs


UNE DÉCISION QUI FAIT POLÉMIQUE
Foot news
Neymar fait encore
parler en Espagne

d’exclusion européenne
La pandémie du coronavirus
ne ralentit pas pour autant les
rumeurs autour du mercato

M
foot. En Espagne, chaque
oney first, football L’UEFA a signifié à ses différentes associations
journée dévoile un peu plus le
last ?» La pandé- que les pays qui ne termineront pas leurs championnats long feuilleton qui a repris autour
mie de corona- pourraient être privés de Coupe d’Europe. de Neymar. Ce samedi, c’est au
virus continue de tour de Mundo Deportivo d’en
sévir dans le monde entier, et remettre une couche. Le média
de paralyser le sport dans son espagnol assure que la direction
ensemble. L’enjeu pour les fédé- du FC Barcelone s’est montrée
rations sera maintenant de savoir claire avec le Brésilien l’été dernier :
que faire des championnats déjà «Soit on te recrute cette année,soit
entamés. La santé et la sécurité l’année prochaine, c’est certain.»
des gens devrait primer mais ce Nos confrères avancent, comme
n’est pas ce que semble croire toujours, que le Brésilien ne serait
l’UEFA. Pour les hautes instances pas heureux en Ligue 1 et à
du football européen, ce qui est Paris… Une petite phrase qui
important aujourd’hui c’est de remet de l’huile sur le feu alors
finir l’ensemble des championnats que la saison est stoppée depuis
nationaux sur son territoire. plusieurs semaines en raison de la
Et les pays qui ne respecteront pandémie du Covid-19. La suite
pas cette consigne pourraient être au prochain épisode.
confrontés à une expulsion de vendredi après que la Belgique a autorités publiques, et pensons que et C3 actuelles si les compétitions
Coupe d’Europe dès la saison décidé d’annuler complètement toute décision d’abandonner les domestiques sont à l’arrêt. Pogba veut toujours aller
prochaine. «L’UEFA se réserve sa saison. Pour éviter que ce compétitions nationales est, à ce Enfin, c’est aussi une question au Real
le droit de ne pas admettre des phénomène se généralise, les stade, prématurée et non justifiée», économique avec des enjeux Tout proche de rejoindre le
clubs à participer aux compétitions responsables européens ont donc a fait savoir l’instance. financiers qui s’élèvent à 3,3 Real Madrid l’été dernier, Paul
de l’UEFA en 2020-2021, tapé du poing sur la table. Ils sont Si l’UEFA insiste tant pour que milliards d’euros, relatifs aux Pogba était finalement resté
conformément aux règlements convaincus qu’il y a encore moyen les championnats reprennent droitsTV versés par ses diffuseurs. à Manchester United, où il n’a
applicables», faisait savoir la note. d’aller au bout des différentes c’est pour plusieurs raisons. Autant dire que, pour perdurer, pu disputer que sept rencontres
épreuves avant l’échéance fixée D’abord pour le motif sportif; les équipes doivent suivre les depuis le début de la saison
BELGIQUE, L’EXEMPLE qui est la période de juillet-août. afin de constituer le tableau des recommandations de la principale en raison d’une blessure. Mais
À NE PAS SUIVRE «Nous sommes convaincus que le prochaines Coupes européennes, instance européenne. La carotte selon les informations publiées
football pourra redémarrer dans il y a besoin d’avoir le palmarès promise est bien trop importante. par 90min.com et reprises par
Aleksander Ceferin et sa les mois à venir, en respectant des des différents pays. En outre, il Sky Sports, le champion du
bande ont brandi cette menace conditions qui seront dictées par les apparaît impossible de finir les C1 n Avec football365 monde français serait toujours
déterminé à rejoindre Zidane au
Real, et souhaiterait le faire dès la
JO. La FIFA veut
rehausser l’âge limite
DÉJÀ UN MOIS À L’OMBRE prochaine fenêtre de transfert.
Le milieu de terrain est encore
de participation
La FIFA, dans un communiqué
publié vendredi, a annoncé être
Ronaldinho confiné en prison
L’ancienne star mondiale du
sous contrat avec United jusqu’en
juin 2021.

favorable à ce que les critères football, le Brésilien Ronaldinho, Le prix de Coutinho fixé
de sélection pour la compétition était samedi emprisonné depuis Les jours de Philippe Coutinho
de football des JO 2020 restent désormais un mois au Paraguay, où en tant que joueur du FC
identiques. L’institution préconise il a été placé en détention pour Barcelone seraient comptés. Prêté
ainsi «de conserver les critères usage de faux passeports. L’ancien cette saison au Bayern Munich, le
d’éligibilité prévus initialement, ailier du Barça et du PSG se trouve milieu offensif auriverde ne devrait
à savoir des joueurs nés le dans une cellule improvisée, le certainement pas retourner en
01/01/1997 ou après ainsi que bureau d’une caserne de police de Catalogne. Les décideurs des
trois joueurs supplémentaires.» la capitale Asuncion. Son procès champions d’Espagne sont prêts
En effet, seuls les joueurs âgés est à l’arrêt depuis les mesures à le libérer au profit des plus
de moins de 23 ans, plus trois de précaution prises dans le pays offrants. Et ils sont enclins à le
«exceptions», peuvent participer afin d’endiguer la pandémie de faire pour une somme bien
au tournoi olympique. Or, les JO Covid-19, figeant l’activité judiciaire Ronaldinho est confiné dans une cellule improvisée, le bureau d’une caserne inférieure à celle qu’ils avaient
deTokyo ayant été reportés d’un au moins jusqu’à Pâques. de police de la capitale Asuncion. déboursée en janvier 2018
an, certains joueurs s’inquiétaient Ses partenaires de confinement pour son recrutement. Si l’on
d’avoir dépassé l’âge légal. C’est ont rapporté qu’il y a deux jours, le dispose Ronaldinho dans sa prison. participer à diverses opérations se fie à ce que rapporte The
le cas par exemple du Lyonnais champion du monde 2002 a perdu Ronaldo de Assis Moreira, de bienfaisance. Evening Standard, une proposition
Bruno Guimaraes, capitaine de la avec son frère Roberto, arrêté et dit Ronaldinho, a été arrêté le La justice brésilienne a privé de 80M€ serait suffisante pour
sélection olympique brésilienne, incarcéré avec lui, un match de foot 6 mars en compagnie de son Ronaldinho de passeport fin 2018, conclure le départ de l’ancien
mais qui aurait dépassé l’âge limite contre deux autres prisonniers, frère Roberto. Tous deux sont à la suite de sa condamnation joueur de Liverpool. Le Barca
en 2021. Le jeune Brésilien s’en l’un condamné pour meurtre et accusés d’être entrés au Paraguay à une amende de 2,5 millions a besoin de liquidités pour son
était même ému auprès de la l’autre pour vol. Une nouvelle qui en possession de faux passeports de dollars (environ 2,25 millions mercato et la destination la plus
FIFA il y a quelques semaines. En a circulé sur les réseaux sociaux. et ont été placés en détention d’euros), qu’il n’a jamais payée, probable pour le joueur reste
France, cela aurait pu par exemple Son ami et ancien coéquipier du provisoire. Le Ballon d’Or 2005 pour avoir construit une jetée l’Angleterre. Chelsea,Tottenham
empêcher Ousmane Dembélé Barça, l’Espagnol Carles Puyol, a et son frère étaient arrivés deux sans autorisation au bord d’un et aussi Leicester City ont été
de voir le Japon. expliqué vendredi lui avoir parlé jours auparavant à Asuncion pour lac dans une aire protégée, selon mentionnés…
sur son téléphone portable, dont faire la promotion d’un livre et les médias brésiliens.
n°20863 | 5 avril 2020 > Page 16

Ici …
et ailleurs Le retour des coyotes
Des pumas dans les
rues de Santiago à San Francisco
Les pumas sont des animaux en Ils y étaient bien avant que la ville de San Francisco,
danger et on les voit que très aux Etats-Unis, ne devienne ce qu’elle est
rarement même dans la nature. aujourd’hui. De nombreux habitants indiquent
Mais quelques uns ont été aperçus avoir vu des coyotes parcourir les rues, chose
à Santiago, la capitale du Chili. qui n’était pas arrivée depuis plus de 100 ans.
Alors que la ville est enfermée Avec les humains cloîtrés à l’intérieur, ces bêtes
au milieu de la pandémie de en profitent pour reconquérir les espaces qui
coronavirus, les experts de la leur appartenaient autrefois.
faune disent que les animaux
profitent des rues vides pour
chercher de la nourriture.

Les canaux de Venice


reprennent vie
Avec les nombreux navires et bateaux qui
pullulent généralement dans les canaux de
Des chèvres

Les animaux
Venice, l’eau était tout le temps saumâtre,
boueuse. Mais avec le confinement de gambadent au
cette magnifique ville flottante, l’eau
des canaux est désormais clair. On Pays de Galles
peut désormais regarder les poissons Un troupeau de chèvres Great

profitent
jouer à cache-cache dans les algues, Orme Kashmiri a galopé dans
les cygnes, canards et autres oiseaux les rues désolées de la petite
d’eau viennent s’y patauger. ville de Llandudno, au Pays
de Galles, Royaume-Uni, à

du confinement
la recherche de nourriture.
Certaines chèvres ont dévoré
les haies, d’autres ont escaladé
les murs des bâtiments. C’est la
première fois que des habitants
en voient, car ces chèvres sont
Covid19 oblige, les humains restent à la maison. Sauf très méfiants envers les humains.
ceux des services essentiels, bien entendu. Mais peu à peu, les
villes et villages du monde accueillent des visiteurs d’un
autre autre, ceux à quatre pattes, à plumes ou à écailles.
Eh oui, les animaux s’approchent peu à peu des
habitations pour explorer ces rues qui
semblent désormais déserts.
Des cerfs affamés au Japon Les macaques envahissent
Dans le parc de Nara au Japon, des milliers de touristes viennent la ville de Lobpuri
d’ordinaire côtoyer les cerfs Sika qui y vivent en liberté et leur offrent des Ils étaient une attraction majeure dans le temple des singes à Lobpuri, en
galettes de riz. En l’absence de ces visiteurs, les animaux n’ont d’autre choix Thaïlande, et étaient nourris par les touristes. Mais avec le confinement, les singes
que de s’aventurer en ville, pour y brouter les plantes des jardinières. Des ont dû trouver d’autres moyens de se nourrir. C’est ainsi qu’ils ont envahi la ville
cerfs se sont même retrouvés dans les stations de métro souterraines ! par centaine, se bagarrant et faisant beaucoup de désordre au passage.

À Maurice Non, la faune n’a pas encore pris ses aises


à Maurice, aucun animal inhabituel n’a été
aperçu, sauf quelques boeufs qui gambadent
comme d’habitude dans le nord de l’île. Et ceux qui sont
en captivité sont toujours nourris et soignés comme il se doit. Ce n’est
pas parce qu’il y a un virus humain dans l’air que nos amis les animaux
doivent en souffrir.
Ainsi, à Casela Nature Parks, il y a tous les jours une équipe de
6 à 7 soigneurs qui se rend sur place pour s’occuper des animaux. Ils
effectuent des contrôles visuels, nettoient les enclos et autres espaces
où vivent les 1800 animaux du parc, s’assurent que ceux-ci ont de quoi
manger. Heureusement qu’ils ont des stocks de nourriture à Casela
car uniquement pour le safari, les animaux consomment au quotidien
430 kg de nourriture!
A La Vanille Nature Park également, le personnel est au petit soin tous
les jours pour s’assurer du bien-être des animaux. Pas de crainte donc
que des crocodiles affamés se sauvent du parc pour gambader les rues
à la recherche de chair fraîche.