Vous êtes sur la page 1sur 28

1ère partie: présentation de la wilaya

I-1 Situation géographique


I-2 Aspect Administratif
I-3 Situation démographique
I-3-1 Répartition de la population par sexe et par age
I-4 Le relief
I-5 Le climat

2ème partie: Infrastructure de Base


II-1 Réseau routier
II-2 Réseau Ferroviaire
II-3 Infrastructure de Transport
II-4 Réseau portuaire
II-5 Réseau aéroportuaire
II-6 Réseau électrique
II-7 Ressource en Eau
II-8 Hydraulique
II-9 Tourisme
II-10 Education et Formation
II-11 Infrastructures sanitaires

3ème partie: Ressources naturelles et humaines


III-1 Naturelles
III-2 Humaines
4ème partie: les potentialités économiques de la wilaya
IV-1 Secteur de l'Agriculture
IV-2 Secteur de la pêche et l'aquaculture
IV-3 Secteur des mines
IV-4 Secteur du tourisme
IV-4 Fonciers Industriels

5ème partie: programme quinquennal 2010-2014 de la wilaya

6ème partie: Promotion de l'investissement

VI-1 Le guichet unique décentralisé de Béjaïa


VI-2 Coordonnées du guichet unique décentralisé de Béjaïa
VI-3 répartition des projets d'investissements déclarés par secteur d'activité
1ére partie: présentation de la wilaya :
I-1 Situation géographique :
Région côtière du Centre Est insérée entre les grands massifs du Djurdjura, des Bibans et des
Babors et s’ouvrant sur la mer méditerranée avec une façade maritime de plus de 100 Kms,
la wilaya de Bejaia, alternant criques rocheuses et plages de sable fin d’Est Ouest, est classée
selon le SNAT 2025 comme un territoire compétitif et très attractif. Elle figure au PAT N°10 du
SNAT 2025 relatifs au système hiérarchisé, comme étant une ville relais du Tell pour appuyer
et relayer en profondeur dans le territoire national, les métropoles et articuler le Nord et les
hauts plateaux. Les liaisons internes devront être assurées en direction d’El Kseur et Akbou
mais également avec B.B.Arréridj, M’sila et Sétif.

La wilaya est inscrite aussi dans le Pôle d’Excellence et


de compétitivité (POC) qui intègre les wilayas ci-après :
« Sétif-Béjaia-B.B.Arréridj-M’sila » orientée
principalement sur les domaines d’activité de la
plasturgie, la biotechnologie et la productique. Elle aura
à assumer un rôle dans le cadre du pôle de compétitivité
et d’excellence en milieu rural dénommée « POCER »
dans le cadre du SNAT2025 constitué par les pôles
suivants : « Béjaia-Bouira –Skikda », en accroissant les
possibilités que ces zones et terroirs recèlent, dans le
but d’asseoir des industries localisées, à caractère
technologique mais aussi artisanale et de services notamment sur l’huile d’olive. Les
solidarités et complémentarités territoriales de développement et d’investissements sont à
constituer autour de la zone de croissance constituée justement par les wilayas limitrophes
comme il a été indiqué dans le POC cité plus haut.
La wilaya est située au nord-est du pays, sur le littoral
méditerranéen. Elle est limitée par :

 La mer méditerranée au Nord,


 La wilaya de Jijel à L’Est,
 Les wilayas de Sétif et Bordj-Bou-Arreridj au Sud,
 Les wilayas de Tizi Ouzou et Bouira à l’ouest.

I-2 Aspect Administratif :


Le territoire de la wilaya de Béjaïa s’étend sur une superficie de 322 348 ha et est réparti
comme suit :
Photos Dairas Communes

ADEKAR Adekar,Taourirt, Ighil, Beni Ksil

Akbou,Chellata,
AKBOU
Ighram,Tamokra

Amizour, Bendjellil, Semaoune,


AMIZOUR
Farraoun

BARBACHA Barbacha, Kendira


Photos Dairas Communes

BEJAIA

Béjaia,Oued Ghir

BENI MAOUCHE Beni Maouche

Chemini,Tibane, Souk Oufella,


CHEMINI
Akfadou

DARGUINA Darguina, Ait Smail,Taskriout

El Kseur,Ifenain
EL KSEUR
lmathen,Toudja

IGHIL ALI Ighil Ali,Ait R’Zine


Photos Dairas Communes

KHERRATA Kherrata, Draa El Kaid

OUZELLAGUEN Ouzellaguen

Seddouk, Amalou, M’cisna,


SEDDOUK
Bouhamza

Sidi Aich,El Flaye, Tinabdher,


SIDI AICH
Tifra, Sidi Ayad

Souk El Tenine, Melbou,


SOUK EL TENINE
Tamridjet

Tazmalt, Beni Melukeche,


TAZMALT
Tamridjet
Photos Dairas Communes

TICHY Tichy, Boukhelifa, Tala Hamza

TIMEZRIT Timezrit

I-3 Situation démographique


La population totale de la wilaya à la fin 2009, est estimée à 924 280 habitants d’ou la
densité de 28 habitants/Km², la distribution de la population fait ressortir que 61 % des
habitants vivent dans les chefs-lieux, 26 % dans les agglomérations secondaires et le reste
dans des hameaux et les zones éparses. Ainsi, la population vivant en agglomération
représente 87,6 %.
I-3-1 Répartition de la population par sexe et par âge

La population ayant un
âge inférieur à 18 ans
représentant 33% du
total de la population,
constitue dans les
années à venir une
importante ressource
humaine.

Source: wilaya de Béjaïa année 2009

I-4 Le relief

La wilaya est aussi marquée par l’importance du relief montagneux (3/4 du total), coupé par
la vallée de la Soummam et les plaines situées près du littoral.

I-5 Le climat

La frange du littoral qui a un climat doux bénéficie des influences de la mer. Elle reçoit en
moyenne 800 à 1100 mm de pluie par an.
2ème partie: Infrastructure de Base

II-1 Réseau routier :

Les principaux axes du réseau routier sont dans un état relativement convenable, et
desservent les centres les plus dynamiques de la Wilaya
du point de vue économique.
La RN 26 reliant Béjaïa à Bouira, axe structurant par
excellence, fait l'objet d'une modernisation afin de la
valoriser et répondre au mieux aux besoins de transport
de gros tonnage à partir des installations portuaires
d’une part et l’adapter aux ambitions locales de
développement économique et social, d’autre part.

Le réseau routier de la Wilaya est très dense et se


compose de:
R.N : 444,2 Km dont 20 Km non revêtus ;
C.W : 659 Km dont 12 Km non revêtus ;
C.C : 3 064,06 Km dont 1 020,8 Km non revêtus.

II-2 Réseau Ferroviaire :

L'infrastructure ferroviaire dispose d'une voie longue de 90 Km (Bejaia – Beni Mansour) et de


07 gares au niveau des principaux centres urbains de la vallée de la Soummam par lesquelles
ont transités prés de 93 100 voyageurs. Ce réseau pourrait jouer un rôle des plus importants
dans la vie économique de la région, et insuffler une réelle relance de l’activité des zones
industrielles et d’activités se trouvant de part et d’autre de son tracé.

II-3 Infrastructure de Transport:

Transport de voyageurs :

Statut public : 13 véhicules (595 places) ;


Statut privé : 2 640 véhicules (58 782 places) ;
Licences de Taxis : 4 288 dont 881 exploitées.

Transport de marchandises :

52 véhicules publics pour une charge utile


de 937 Tonnes ;
6 030 véhicules privés pour une charge utile
de 77 244 Tonnes;
Propres compte :

 758 véhicules de statut public pour une charge utile de 7 683 Tonnes ;
 5 153 véhicules de statut privé pour une charge utile de 38 983 Tonnes.

II-4 Réseau portuaire :

Avec les infrastructures routières et ferroviaires, le port de


Bejaia constitue un atout stratégique pour toute la région
aussi bien pour le transport de marchandises que celui des
voyageurs. Sa consistance est composée de 03 bassins
d'une superficie de plus de 156 Ha, d'un terre-plein de
50 Ha et 2 730 ml de quais cernés par cinq (05) jetées
d'une longueur totale de 3 400 ml.

Les mouvements de la navigation ont été en 2009 de 1 400


navires pour une jauge brute entrante de 14 281 T et de 1 404 navires pour une jauge
sortante 14 647 T. Pour le trafic de marchandises, les quantités embarquées sont de l'ordre
de 7 991 675 T et celles débarquées de 7 856 330 T soit au total 15848005 Tonnes. Le
trafic des passagers quant a lui est de 14 980 personnes débarquées et 15 587 personnes
embarquées soit au total 30 567 voyageurs sur la ligne Bejaia - Marseille

II-5 Réseau aéroportuaire:

Le réseau aéroportuaire relie Bejaia au Sud algérien, à Alger et à


l'Europe avec des vols réguliers. L'infrastructure se compose
d'une piste de 2 400 ml x 45, d’une aérogare de 250
passagers/jour en moyenne et une aire de stationnement de 24
576 m².

Durant l’année 2009, l’aéroport de Bejaia a enregistré sur les


lignes internationales l’arrivée de 84 405 voyageurs et le départ
de 87 329 et sur les lignes intérieures l’arrivée de 28 619
voyageurs et le départ de 28 619.

II-6 Réseau électrique


* Taux d’électrification urbain: 99%.

* Taux de couverture en gaz de ville : 32%.


II-7 Ressource en Eau :

Disponibilités : POTENTIALITES
MOBILISABLES VOLUME
(Hm3) MOBILISE (Hm3)
Eaux 106 102
Souterraines
Eaux 320 110
superficielles
TOTAUX 426 212

Mobilisation et exploitation de la ressource:

MOBILISATION DE LA PRELEVEM
RESSOURCE ENTS

A.E.P : 113 Hm3 / An 85,8 Hm3 / An

INDUSTRIE : 11,5 Hm3 / An 3,5 Hm3 / An

IRRIGATION : 30 HM3 / An 08 Hm3 / An

Les barrages en exploitation

 Le barrage de Kherrata
Capacité initiale = 154 Hm3
Capacité actuelle = 102 Hm3

 Le barrage de Tichi-Haf (nouveau barrage)


Capacité utile= 75 Hm3
Volume régularisé= 150 Hm3

Autres sources :

 957 réservoirs avec une capacité de 171 015 m3 ;


 07 retenues collinaires en exploitation avec capacité de 0,34 Hm3/An;
 09 de retenues prévues en réhabilitation d’une capacité totale de 0,5 Hm3 /An;
 forages en exploitation d’un Volume exploité : 151 700 m3/j (AEP + Irrigation) ;
 16 200 puits avec un Débit de 750 Litre L/S;
 sources captées avec un Débit de 880 L/S.
II-8 Hydraulique :

Les ressources hydriques prouvées s'élèvent à


prés de 426 Hm3 (106 Hm3 en eaux
souterraines et 320 Hm3 en eaux
superficielles) dont près de 212 Hm3 sont
effectivement mobilisées et concernent surtout les eaux superficielles du barrage de
Kherrata (109 Hm3).

II-9 Tourisme :

L’offre hôtelière et touristique

 21 hôtels balnéaires d’une capacité de 1 672 lits.


 36 hôtels urbains d’une capacité de 1 488 lits.
 10 hôtels thermaux d’une capacité totale de 289 lits.
 01 hôtel climatique public d’une capacité de 60 lits.

Désignation Nombre d’hôtel Nombre de lit

Hôtel classé 11 1336


Hôtel classé 57 2446
Total 68 3782

II-10 Education et Formation :


* Enseignement primaire : Compte 195 établissements qui totalisent 1200 salles de cours
utilisées et qui accueillent 24365 élèves.

* Enseignement Moyen : Ce stade de l’enseignement compte 60 CEM qui totalisent 900 classes
et qui accueillent 18 800 élèves.

* Enseignement secondaire: Compte actuellement 35 lycées pour 650 classes utilisées et qui
accueillent 19457 élèves.

* Enseignement Supérieure

Un effectif important de 36 589 étudiants est inscrit


durant l’année 2009-2010 répartie sur différentes
spécialités peut certainement contribuer au
développement des activités économique de la région :
EFFECTIF
FACULTES
Garçons Filles TOTAL
Technologie 4005 1340 5345
Sciences exactes 1149 1119 2268
Sciences de la nature et de la vie 743 2535 3278
sciences humaines 3612 9439 13051
Sciences économiques, de gestion et 3372 3829 7201
des sciences commerciales 3267 3769 7036
Medicine
112 236 348
Total 14567 22022 36589

* Formation professionnelle

Pour la formation de jeunes, le secteur dispose d'une carte de formation professionnelle à


même de répondre favorablement à la demande exprimée. Ainsi les 25 établissements
publics (dont 01 INSFP) et 06 annexes ont accueilli plus de 12 519 stagiaires qui sont mis à
la disposition des entreprises dans les domaines de l’industrie, bâtiment et travaux publics,
services.

A cela, s'ajoute 24 établissements privés totalisant une capacité de 1 540 postes de


formation dans différents domaines (informatique, gestion, couture, coiffure....), et 04
établissements hors secteur totalisant une capacité de 1 895 postes et assurant la
formation de1 040 jeunes dont 562 filles.

II-11 Infrastructures sanitaires

La wilaya dispose de 7 hôpitaux, 21 polycliniques et 167 salles de


soin.
3ème partie: Ressources humaines et naturelles :

III-1 Naturelles

Agriculture: la wilaya dispose d’une superficie agricole utile


129 848 has dont 6599 irrigués. La fertilité des sols confère
au secteur de l’agriculture des aptitudes à une exploitation intensive dans le domaine
du maraichage, des agrumes, des fourrages et des élevages bovins laitiers et avicoles.

Forêt : La superficie forestière totalise 122.500 ha, 38% de la superficie totale de la


wilaya.

Pêche: La façade maritime de la wilaya offre de réelles possibilités pour la production


halieutique.

Ressources hydriques : Elles s’élèvent à près de 426 hm3 dont 212 hm3 sont
effectivement mobilisées et concernent surtout les eaux superficielles du barrage de
Kherrata.

Mines: En plus de l’existence de 22 exploitations minières, le territoire recèle des


gisements de substances minérales, métalliques et non métalliques importantes.
III-2 Humaines :

DESIGNATION Données arrêtées au


31.12.2009

Total population 924 280


Population active 351 180
Taux d’activité 38 %
Population active occupée 307 280
Taux de chômage 12 %

Source wilaya de Béjaïa année 2009


Population active occupée par grands secteurs

Situation au
DESIGNATION %
31/12/09
Agriculture 66 090 21,51
B.T.P 74 720 24,32
Industries Publiques 23 470 7,64
A.D.M (exécutif, A.P.C,
39 520 12,86
E.P.A)
Service 68 830 22,40
Artisanat et Tourisme 6 830 2,22
Autres 27 820 9,05

TOTAL 307 280 100

Source: wilaya de Béjaïa année 2009


4ème partie: les potentialités économiques
IV-1Secteur de l'Agriculture :

 La fertilité de ces sols confère au secteur de


l’agriculture des aptitudes à une exploitation intensive (irrigation, mécanisation) dans
le domaine du maraîchage, des agrumes, des fourrages et dans les élevages bovins
laitiers et avicoles.

 Les zones de piémonts et de montagne, qui constituent l'essentiel du territoire de la


Wilaya concentrent presque toutes les activités arboricoles. Les espèces dominantes
sont l'olivier et le figuier, les cultures maraîchères sont aussi présentes mais
pratiquées sur des espaces réduits avec le recours aux serres et orientées vers
l’autoconsommation ainsi que vers le marché.
 La superficie agricole totale (SAT) : 287 294 ha soit 89 % de la superficie totale de la
Wilaya.

 Superficie agricole utile (SAU): 130 348 Ha soit 45,4 % de la SAT ; dont 6 500 Ha
irrigués soit prés de 05 % de la SAU qui est répartie comme suit :

Cultures permanentes: 71 526 Ha


(dont 98,2 % en arbres fruitiers) ;
Terres labourables: 58 822 Ha ;
Pacages et parcours: 30 859 Ha.

 Matériels agricoles: 1 797 tracteurs, 30 Moissonneuses-batteuses, 2 524 Motopompes


et pompes et 3 552 matériels aratoires.

IV-1-1 Les opportunités d’investissement offertes

 Conditionnement de fruits et légumes ;


 Traitement et valorisation de grignon d’olives ;
 Collecte et transformation de lait ;
 Abattoirs avicoles ;
 Transformation et conditionnement de viandes ;
 Traitement de fientes de volaille ;
 Pépinières arboricoles ;
 Traitement et séchage et conditionnement de figue.
IV-2 Secteur de la pêche et de l’aquaculture

La façade maritime de la Wilaya de Bejaia s’étend sur 100 Km, caractérisée par un relief
accidenté et un plateau continental très réduit, les zones d’interventions pour la production
halieutique sont la zone côtière, la pêche au large, la pêche hauturière, la pisciculture en
milieu continental et en mer ouverte avec plusieurs embouchures d’oueds qui s’y déversent.

Le stock de pêche de la frange côtière est estimé à 10 000 Tonnes/ An, en plus des
possibilités de pêche en sites aquacoles continentaux grâce à l’existence d’un réseau
hydrographique dense permettant le développement de celle-ci.

IV-2-1 Opportunités d’investissement:


a) Acquisition et réhabilitation des bateaux de pêche : chalutiers, sardiniers, petits métiers.
b) Appui aux activités liées à l’outil de production :
Acquisition de moyens de levage
Développement de la construction et de la réparation naval.
c) Acquisition de soutien à la production :
Chaînes de froid (chambres froides, fabriques de glaces, transport frigorifique).
Création d’unités de transformation et de conservation des produits de la pêche.
Création de fabriques d’aliments
Création d’unités de fabrication d’emballage
Création d’unités de fabrication de matériels de pêche
d) Aquaculture :
Création d’établissements conchylicoles (élevage de moules, huîtres,…)
Création de fermes marines (en cage flottantes et / ou en bassins).
IV-3 Secteur des mines

IV-3-1 les gisements

Le territoire de la wilaya recèle des gisements de substances minérales, métalliques et non


métalliques importants :

Les gisements d’argile R’mila d’une capacité de 16 millions de tonnes;


Le gisement de gypse de Boudjellil;
Les grès siliceux de Tourirt Ighil;
Le gisement de poly-métaux (ZN, PB, CD et AG) dans le massif, vulcanaux
sédimentaire d’Amizour;
Le gisement de Célestine dans la région de Beni Mansour.

Les réserves sont de l’ordre de 6,1 millions de tonnes


avec une teneur moyenne en Célestine de 70 %. Ce
minerai est destiné pour la fabrication du verre
cathodique.

IV-3-2 Les agrégats:

Treize (13) carrières d’agrégats dont quatre (04) de


statut privé sont recensées. A cela s’ajoute huit (08)
autres nouvelles carrières.
La capacité de production annelle est de 1.660.300
tonnes.

IV-3-3 L’Argile:

Les gisements localisés au niveau des sites: R’mila –


Oued Kintouche – Ighil Ouberouak : représente une
capacité de production annuelle de 123.000 tonnes.

IV-3-4 Le gypse :

Le gisement est situé à Ain El Bir commune de Boudjellil. La capacité de production annuelle
est de 29.800 tonnes.
IV- 4 Secteur du tourisme

IV- 4-1 Ressources touristiques

L’un des atouts majeurs qui


donne à la wilaya de Bejaia sa
vocation touristique est l’hétérogénéité de son relief (mer,
montagnes, forêts) ajouter à cela une zone côtière avec de véritables
curiosités propres à la région, constituent des potentialités
touristiques certaines, Mais l’offre hôtelière de la région reste
insuffisante au regard de la demande exprimée surtout en été.

L’exploitation de toutes les ressources pourra donner naissance à une

économie touristique prospère génératrice de richesses et


d’emplois.

Ressources naturelles:

une situation géographique privilégiée avec une côte de 100


Kms de long, son golf, ses montagnes couvertes de forêts
et sa végétation très denses, ses musées, ses grottes et
ses monuments sont des atouts certains pour un
développement touristique d’envergure régionale, nationale et internationale.

IV- 4-2 Les plages

La Wilaya de Bejaia compte quarante quatre


(44) plages dont 35 sont autorisées à la
baignade.

La faune et la flore

C’est par excellence le pays de l’olivier, du


figuier, du caroubier, du câprier, du peuplier,
des chênes et autres pins d’Alep, cèdre et sapin
de Numidie.

Quant à la faune, plusieurs espèces vivent dans la région notamment


celles protégées par la loi comme Le singe magot, le
renard, le porc épic et la genette le vautour fauve, le
vautour percnoptère, l’aigle de Bonelli, le circaète
jean le blanc, le hibou grand duc, la
chouette hulotte et la chouette effraie.
la Perdrix, le Lapin, le Renard, le
Sanglier,… etc.
Les curiosités :

Bejaia brille par ses sites naturels variés et diversifiés, nous


citerons:

* Le mont Gouraya, Le pic des singes, Le Cap Bouak, Le Cap


Carbon,
* Les Aiguades, L’île des pisans, Les grottes féeriques,
* Les cascades de Kefrida, La forêt d’Akfadou,
* Les Ruines Romaines de Tiklat à Toudja ;
* L’Aqueduc de Toudja ;
* Le Musée d’Ifri ;
* Le col de Chellata, Les gorges de chabet El-Akhra,
* Le lac Ighil-Emda,
* Les villages d’Ait Kheyar et de Trouna à Beni-Maouche.
* L’architecture traditionnelle des villages Kabyles,
* L’art culinaire traditionnel

Le Cap Carbon Les cascades de Kefrid

Les zones d’expansions touristiques:


Une superficie de 594 hectares aménageable réserves à l’investissement touristique en plus
de 03 nouvelles zones d’une superficie total de 535 hectares.
LES SOURCES THERMALES :

Trois (03) sources thermales aux débits importants (9 m3/heure chacune) sont recensées
dans les massifs boisés avec comme propriétés thérapeutique avérés le traitement des
maladies pulmonaires, les maladies de la peau et les rhumatismes. Le développement de ces
sources en stations thermales offrira des possibilités certaines d’investissements en appoint
aux activités de tourisme et de l’artisanat, ces sources sont détaillées comme suite :

Désignation de
débit Température Caractéristiques thérapeutiques
la source
Affections rhumatologiques,
SIDI YAHIA 2L/S 35/45 C° respiratoires et neurologiques

Affections respiratoires psychiatriques


SILLAL 6/8 L/S 40/45 C°
Affections gynécologiques, des appareils
KIRIA 1,6 L/S 42 C° urinaires et des artères et veines

IV-4 Fonciers Industriels


Zone industrielle

Commu Sup Sup Nombre Nombre Nombre Sup


Propriétair
ne Total cessible de lots de lots de lots disponible
e
(ha) (ha) crées attribués vacants (ha)

Béjaia URBAS 119 103 88 88 0 /

Akbou URBAS 40 38 6 5 1 3

El Kseur Commune 50 33 57 57 0 /

Source: Agence Nationale d'Intermédiation et de Régulation Foncière Aniref


Zones d’activités
Superficie Lots
lots lots
Commune Dénomination (ha) disponible
crées attribués
s

EL KSEUR EL KSEUR 16 189 189 0

FENAIA ILMATEN 10 58 50 8

OUZELLAGUEN HELLOUANE 4 18 18 0

TIMZRIT IDERKEN 4 28 28 0

SEDDOUK SEDDOUK 3 16 16 0

ADDEKAR ADDEKAR 4 43 43 0

TAHARACHIT 25 50 50 0
AKBOU TAHARACHIT
23 45 41 4
EXTENSION
SOUK EL SOUK EL
9 93 93 0
TENNINE TENNINE

TASKRIOUT TASKRIOUT 2 15 15 0

AKFADOU TINIRI 3 21 0 21

SEDOUK 2 ème tranche 2 9 9 0

AOKAS AOKAS 4 28 28 0

OUED-GHIR OUED-GHIR 9 93 93 0

TOUDJA TOUDJA 6 32 30 2

TALA- HAMZA TALA- HAMZA 4 26 26 0

AMIZOUR AMIZOUR 3 13 13 0

Source: Agence Nationale d'Intermédiation et de Régulation Foncière (ANIREF)


Principales industries:

Bejaia dispose d’un tissu industriel important et diversifié. On dénombre 220 unités en
activité couvrant presque toutes les branches d’activités, mais avec une dominante
manufacturières et de transformation agro alimentaire.

Agroalimentaire, avec d’importantes capacités dans les corps gras, le sucre, les
produits laitiers, les produits céréaliers.
Les textiles et cuir avec 6 grands complexes (Bejaia ville, R’Mila, Kherrata et Akbou),

Projets locaux inscrits:

Création de deux nouvelles zones industrielles (El Kseur et béni Mansour)

5ème partie: Programme quinquennal 2010-2014 de la wilaya :

La wilaya de Bejaia a bénéficié d’une enveloppe financière de 419 Milliards DA dans le cadre
du programme quinquennal 2010-1014 dont :
Programme en cours: 51 Milliards DA
Programme neuf : 368 Milliards DA
6ème partie: Promotion de l'investissement
VI-1 Le guichet unique décentralisé de Béjaïa

Le guichet Unique Décentralisé de


Béjaia a été crée pour assurer une
fluidité optimale des opérations
d’investissement et être l’interlocuteur
unique des investisseurs.

Le guichet Unique Décentralisé de


Béjaïa a été crée pour assurer une
fluidité optimale des opérations
d’investissement et être
l’interlocuteur unique des
investisseurs.

Le Guichet s’est tracé comme objectif dès son ouverture le


développement de l’investissement au niveau de la région
qui présente des opportunités très importantes notamment
au niveau des secteurs de l’Agriculture, Forêts, Tourisme,
Thermalisme, etc. … qui nécessitent des actions concrètes
de promotion, de communication, de facilitation et
d’accompagnement en direction des investisseurs.

Le guichet unique décentralisé de Béjaïa a eu à accomplir sa


mission qui lui a été assignée, et qui se traduit par:

Le service de promouvoir l'investissement dans la région.


assurer, dans tous les domaines utiles à l’investissement,
un service d’accueil et d’information au profit des
investisseurs ;
Assister les promoteurs dans la concrétisation de leurs
projets d'investissements.
Identifier les obstacles et contraintes de toute nature
entravant la réalisation des investissements et de les
communiquer à la Direction Générale de l'ANDI afin de
permettre à cette dernière de proposer au Ministre de
tutelle, des mesures organisationnelles et réglementaires à
même d’y remédier.
Assurer un service de mise en relation d’affaires et de facilitation des contacts des
investisseurs non résidents avec les opérateurs algériens et de promouvoir les projets
et les opportunités d’affaires ;

Il regroupe, en son sein, outre les cadres de l’Agence elle-


même, les représentants des administrations intervenant
à un moment ou à un autre dans le parcours de
l'investissement tels que:

Le Centre National du Registre de Commerce


Les services des Impôts
les services des Domaines
des services des Douanes
des services de l’Urbanisme
de l'Aménagement du Territoire et de
l’Environnement
de l’Emploi et du Travail
les représentants de la CNAS et de la CASNOS
de l’APC

VI-2 Coordonnées du guichet unique décentralisé de Béjaïa


Responsable: Mr,Aouam Abd ElKrim Directeur
Tél : 034.22.62.34
Fax: 034.22.64.52
E-mail : gubejaia@andi.dz
VI-3 répartition des projets d'investissements déclarés par secteur d'activité

Durant la période 2002 -2014, la répartition des projets d’investissement déclarés au sein du
guichet se présente comme suit :

Montant: Millions de DA.

Nombre de Nombre
Secteur d'activité Montant
projets d'emplois

TRANSPORT 2 324 47 221 6 841

SERVICES 457 14 496 1 313

BATIMENTS ET TRAVAUX PUBLICS 357 14 614 6 046

INDUSTRIES 353 121 367 11 737

TOURISME 30 8 888 848

AGRICULTURE 28 3 255 485

SANTE 18 2 064 329

TOTAL 3 567 211 906 27 599

Source Agence nationale de Développement de l’Investissement (ANDI)-2015

Ce tableau donne un aperçu sur le nombre de projets d’investissement déclarés dans cette
wilaya qui est de l'ordre de 3 567 projets dont le coût global est de 211 906 millions de
dinars avec 27 599 postes d’emplois prévus.