Vous êtes sur la page 1sur 50

rapport annuel

2003

www.centexbel.be
Table des matiîres

1 AVANT - PROPOS 3

2 NOUVELLES INITIATIVES 4

2.1 Développement de la stratégie 4

2.2 Marketing et Front Office 6

2.3 Enquête sur la satisfaction de la clientèle 7

2.4 Conseil Technologique Approfondi (CTA) 8

2.5 Centre de formation 9

2.6 Sixième Programme cadre 10

2.7 Accord de parternariat CTT 11

3 INITIATIVES EN COURS 12

3.1 Recherche collective 12

3.1.1 Optimisation de la gestion des eaux dans l'industrie textile la réutilisation et le traite- 13
ment sélectifs des courants partiels - Optiflux
3.1.2 Extrusion de fils à deux composants 13

3.1.3 Délignification de matériaux ligno-cellulosiques 14

3.1.4 Extrusion par fusion des NANO-additifs comme moyen innovant pour augmenter la per- 15
formance des produits textiles
3.1.5 Evaluation des propriétés de visibilité des vêtements de protection 16

3.1.6 Evaluation de l’hygiène d’un tapis après entretien 17

3.1.7 Additifs nano-céramiques pour des enductions textiles performantes - Ceratex 18

3.1.8 Fonctionnement de textile avec chitine/chitosan pour application à l'hygiène et aux pro- 18
duits de soin - Chitex
3.1.9 Caractérisation dynamique des fils 19

3.1.10 Recherche d’une nouvelle méthode microbiologique de détection des biocides non dési- 19
rés dans les tapis
3.1.11 ESTAT Garments 20

3.1.12 Cyclodextrines dans l’industrie textile 21

3.1.13 Evaluation of the effect of the IPPC application on sustainable waste water management 21
in textile industries TOWEFO
3.1.14 Développement d'un capteur intelligent integré a un substrat textile - Captex 22

3.2 Pôles d’Attraction Technologiques (PAT) 23

3.2.1 Traceability Rules and Actions against Counterfeiting for International Normalization 23
Groups— TRACING
3.2.2 Flexible organic solar cells for power generating textiles—SOLTEX 23

3.3 Projets de recherche industrielle 24

3.4 Projets PME et études de faisabilité 25

3.5 Guidance Technologique 26

3.6 Stimulation à l’Innovation Technologiques 29

1
Tables des matiîres

3.7 Normalisation et Antennes normes 30

3.8 Cellule brevets 31

3.9 Certification 32

3.10 Systèmes de surveillance qualité et environnement 33

3.11 Commission d’experts Environnement 33

3.12 Plates-formes pilotes 34

3.12.1 Plate-forme tricotage 34

3.12.2 Plate-forme filtration 35

3.12.3 Plate-forme d’extrusion 36

3.12.4 Ligne d’enduction semi-industrielle 37

3.13 Testing 38

4 PUBLICATIONS 40

4.1 Publications à date fixe 40

4.2 Diverses éditions auxquelles Centexbel a collaboré ou bien dans lesquelles 40


Centexbel est cité
5 EVÉNEMENTS 41

5.1 Evénements organisés par Centexbel 41

5.2 Evénements organisés en collaboration avec d’autres acteurs textiles 42

5.3 Evénements organisés par des tiers 43

6 GÉNÉRALITÉS 44

6.1 Rapport financier 44

6.2 Les ressources humaines 45

6.3 Composition Conseil Général et Comité Permanent 45

6.4 Personnes à contacter chez Centexbel 48

COLOPHON

Editeur responsable: Christine Claus, directeur général


Siège social:
CENTEXBEL
Rue Montoyer 24 - boîte 2
BE-1000 Bruxelles
Mise en pages: CENTEXBEL

2
X. Avant - propos
INNOVER, C’EST INVESTIR DANS DES PERCÉES RÉUSSIES

"Pas mal d'entreprises ne deviennent innovatrices qu'au moment où elles sont au bord du gouffre", dit le Prof. Koen
Debackere, Directeur général de la KULeuven R&D et expert en management d'innovation. Comme tout bon
entrepreneur, on sait parfaitement que la nécessité engendre l'invention et qu'il faut éviter de créer des obstacles
dans les procès créatifs pour que toutes idées intéressantes puissent émerger et être comparées entre elles.

Cependant, entreprendre signifie aussi faire des choix et évaluer quels investissements auront le plus de chances
de remporter du succès. Les entreprises innovatrices l'ont bien compris, car grâce à leur approche structurée, leurs
efforts sont les plus rentables.

Un processus d'innovation comporte donc toujours deux aspects. Primo : le degré d'originalité et d'importance de
l'innovation proposée par rapport à la connaissance et au processus existants, et secundo : la réaction du marché
et de la concurrence face à l'offre de nouveaux produits, processus ou services. Si le résultat atteint s’avère positif
dans les deux cas, l'innovation signifie une percée et l'investissement est couronné de succès, à condition que le
timing soit respecté et que les moyens soient mis au point de façon adéquate.

En temps de crise économique, tout cela devient encore plus difficile. Il n'y a plus un instant à perdre et chaque
choix doit être le bon, car une innovation ne soulage qu'après qu'on ait remonté la pente.

Les autorités, qui en ce moment désirent appuyer l'innovation, doivent tenir compte de cette réalité. Une réalité qui
diffère d'ailleurs d'une entreprise à l'autre ; il n'y a pas de recette unique, il y a tout au plus quelques facteurs
communs facilitant les choix des entrepreneurs en ôtant quelques incertitudes. Et pour le reste, c'est une question
de confiance en la connaissance et la motivation de ceux qui désirent prendre un risque personnel.

Pour une organisation telle que Centexbel cela signifie aussi qu'elle doit être en mesure de vivre la problématique
des entreprises du secteur textile et agir en tant que partenaire d'innovation de l'entrepreneur individuel. Grâce à
la grande diversité en activités de recherche, d'essais, de services de l'organisation et la grande expertise de ses
collaborateurs, Centexbel est le centre d'expertise par excellence où coïncident les compréhensions exactes sur la
science, la technologie et l'innovation de produits.

Le "front office" introduit en 2003 au sein de Centexbel, canalise les demandes et questions des entreprises
appartenant aux 4 secteurs : personal, home, civil, mobile. L'entière filière de valorisation y est considérée pour les
applications textiles en contact avec le corps humain (vêtements, textiles médicaux…), en relation avec l'habitat et
l'environnement du travail (tissus d'ameublement, tapis…), dans les environnements techniques (construction de
machines, construction…) et dans les moyens de transport (voitures, aviation, navigation…).

Aussitôt que le contact est établi, les collaborateurs de Centexbel doivent être en mesure d'appuyer de manière
appropriée le procès d'innovation complexe de l'entrepreneur. S'il s'agit de recherche, d'informations, d'une
formation ou de testing, c'est toujours du travail sur mesure en fonction de la stratégie d'innovation spécifique du
client. Centexbel profite à son tour des investissements industriels en innovation découlant sur de véritables
percées et des succès commerciaux.

Les exigences que s'imposent nos membres valent tout autant pour Centexbel. Pour nous, être innovateur et créatif
dans la guidance d'innovation fera également la différence.

Manu Tuytens Christine Claus


président directeur général

3
2. Nouvelles initiatives
2.1 DÉVELOPPEMENT DE LA STRATÉGIE

L'année 2003 fût une année importante pour le développement ultérieure de la stratégie.

Après des concertations internes et externes, le rôle et les objectifs de l'organisation ont été enregistrés dans une
mission succincte et des objectifs stratégiques.

La mission suivante résume ces idées:

♦ Centexbel souhaite constituer un centre de recherche dirigeant pour le textile en Europe,


avec des centres de compétence qui sont reconnus et mises à profit au niveau régional,
national et international.
♦ Le fonctionnement de Centexbel est orienté vers les entreprises nationales et internatio-
nales qui cherchent pour leurs activités en Belgique un fournisseur de connaissances, un
partenaire d'innovation ou un prestataire de service dans la chaîne complète du dévelop-
pement, de la production, de l'ennoblissement et de l'application de fibres, fils, produits
textiles et non-tissés .
♦ Les "stakeholders" de Centexbel (membres, clients, personnel, autorités, partenaires, so-
ciété...) sont concernés par le fonctionnement de l'institut, en garantissant une indépen-
dance, confidentialité et professionnalisme complets.

Objectifs stratégiques ♦ l’orientation vers le client

La mission est complétée de façon plus concrète par ♦ un engagement est un engagement
certains objectifs qui ont un caractère stratégique : ♦ la conscience des coûts
♦ le professionnalisme
♦ Centexbel appuie l'innovation technologique inté- ♦ la créativité
grale des secteurs textile et paratextile par une ♦ l’esprit d’équipe / collégialité.
offre équilibrée d’activités portant aussi bien sur
la Recherche & Développement que sur la Pres- L’observation de ces valeurs communes est également
tation de services (y compris le testing) à travers examinées pendant l’évaluation annuelle du personnel.
ses sièges d’exploitation.
♦ Centexbel, en tant que centre belge, doit égale- Structure interne
ment se positionner au niveau international en
focalisant ses activités de façon adéquate et en La structure des unités introduite dans le plan stratégi-
participant activement aux projets et réseaux les que précédent du 21 avril 1988, a été remplacée en
plus significatifs. tant que projet par une structure matricielle en date du
♦ le fonctionnement de Centexbel au bénéfice de 1er janvier 2003. L’implémentation s’est réalisée dans
ses membres est complémenté par des activités la première moitié de 2003.
pour des non-membres en Belgique et à l’étran-
ger, créant ainsi une plus-value pour les mem- Voici les idées clés de cette structure:
bres. Les activités payantes contribuent à l’équi- ♦ intégration
libre financier de l'institut. ♦ communication
♦ les activités en matière de recherche et de servi- ♦ professionnalisme
ces sont approchées de façon proactive, avec un
horizon temporel et géographique répondant aux Ces idées clés ont été choisies sur base de la conviction
besoins actuels et futurs du secteur. Des collabo- que seul le rassemblement de toutes les connaissances
rations renforçant les performances de l’institut et compétences permettra la mobilisation de la masse
sont activement recherchées et développées. critique nécessaire à répondre rapidement et de ma-
♦ les bonnes relations avec les « stakeholders » de nière efficace aux demandes des membres et des
Centexbel renforcent l'autonomie et la bonne clients.
réputation de l'institut. Ces relations donnent
expression aux valeurs communes de l’organisa- Une meilleure communication interne et externe tend à
tion. un profilage commercial plus net. Un meilleur contrôle
des moyens et de la qualité s’impose pour assurer le
Valeurs communes rendement à court terme ainsi que l’expansion future.

Les valeurs communes d’une organisation forment les Une structure matricielle est une réponse contempo-
critères que tous les collaborateurs considèrent comme raine pour des organisations désirant promouvoir le
étant importants pour les intéressés de l’organisation développement de réseaux, la responsabilisation et le
(stakeholders: Febeltex, membres, clients, personnel, professionnalisme de leurs collaborateurs. Une descrip-
organismes subventionnants, partenaires, société…). tion claire des processus et le travail en projets en
Lors d’une session de concertation avec le cadre constituent les fondements, plutôt que les structures et
supérieur, six notions parmi tant de valeurs importantes compétences.
ont été retenues en tant que valeurs communes princi-
pales pour Centexbel:

4
Nouvelles initiatives

Voici les modifications principales par rapport à la situa- ♦ applications textiles pour usage industriel/civil-
tion précédente : technique (CIVIL)
♦ applications textiles pour usage dans le secteur
Ÿ il y a 3 activités principales (lignes de produits), qui du transport (MOBILE).
sont lancées à travers les 2 sièges de production
Ÿ Les compétences internes relatives aux différentes
(Gand et Verviers). Chaque ligne de produits doit
disciplines importantes pour le secteur textile et les
être en un équilibre financier et contribuer à couvrir
secteurs apparentés sont constamment raffinées.
les frais généraux. De plus, un équilibre financier est
Les nouveaux développements sont rendus accessi-
attendu par établissement.
bles aux différents produits en relation aux différents
clients et intéressés (stakeholders) par un échange
Les 3 départements sont :
systématique d’informations. Cette forme de mana-
gement des connaissances intègre la connaissance à
♦ Recherche et Développement travers les établissements.
♦ Services et formation Quatre domaines technologiques (technology areas)
♦ Laboratoires de testing. comportant des différents centres de compétence y
occupent une place centrale :
Ÿ Chaque département est dirigé par 1 manager,
excepté la ligne de produit Recherche & Développe- ♦ les technologies dans le domaine de la santé et
ment où la répartition régionale est maintenue pour de la sécurité (health & safety)
être en mesure de remplir particulièrement la politi- ♦ les technologies dans le domaine des processus
que d’innovation dans les deux parties du pays. Les de production écologiques et biologiques
laboratoires de Gand et de Verviers ont chacun un (environment & biological processes)
manager R&D qui ensemble gèrent le portefeuille de ♦ les technologies dans le domaine de l'informati-
projets de recherche. sation, la communication des données et des
Ÿ Les relations commerciales sont traitées à travers les techniques d'ingénierie (ICT & engineering)
établissements à partir d'une approche de chaîne, où ♦ les technologies dans le domaine des concepts
les producteurs, les fournisseurs et les utilisateurs de nouveaux pour matériaux et de la nanotechnolo-
produits textiles et paratextiles dans un même sous- gie (new materials concepts & nanotechnology).
secteur sont approchés de manière cohérente avec
les produits des 3 lignes de produits (recherche, ser-
Ÿ Les services de gestion généraux sont rendus plus
vices, testing).
performants par des meilleures descriptions du
processus et par l’introduction d’instruments de suivi
Une petite unité séparée « Marketing & Sales » assume
adaptés ( informatif, suivi des coûts, suivi des
la coordination des relations avec les clients dans les 4
clients…). Chaque établissement a un directeur de
sous-secteurs :
coordination chargé du suivi quotidien des tâches de
management, de la représentation du siège et de
♦ applications textiles pour usage personnel l’exécution des options de gestion approuvées.
(PERSONAL) Ensemble avec le directeur général ils sont responsa-
♦ applications textiles pour usage ménager (HOME) bles pour le développement de la stratégie du
Centre.

5
Nouvelles initiatives
2.2 MARKETING ET FRONT OFFICE

Dans le cadre de la nouvelle stratégie, Centexbel blisseurs à façon, les sociétés de distribution… enga-
désire: gés dans le design, la production, la distribution
et/ou l'entretien de lingerie, de vêtements de des-
Ÿ être présent de façon plus proactive sur les divers sus, de textiles de protection, de textiles de soin, de
marchés textiles afin de promouvoir les produits de textiles médicaux…
Centexbel et de détecter les besoins spécifiques Ÿ Mobile: tous les acteurs engagés dans le développe-
Ÿ assumer de manière dynamique la fonction de ment, la production, la distribution, l'application,
« front office » pour les autorités fédérales et régio- l'entretien des matériaux textiles utilisés dans le
nales portant sur l'innovation, la guidance technolo- secteur automobile (voitures, camions, autobus,
gique, la normalisation… mobile homes…), navigation, trains, industrie d'avia-
tion et spatiale
Centexbel désire non seulement se concentrer sur les Ÿ Civil: les entreprises et prestataires de services
aspects technologiques, mais également sur les aspects engagés dans la production, la distribution et l'utili-
spécifiques au niveau de l'organisation et de l'opération sation de textiles techniques dans les secteurs de
des entreprises relatifs à l'amélioration de produits, l'agriculture, de la construction, de la construction
l’optimisation des processus et/ou la gestion de la routière, de l'industrie (emballage, convoyeurs,
qualité, la sécurité et l’environnement. filtration…), de l'entretien technique (tapes, filtres,
courroies…)
L'équipe « front-office » est actuellement composée de Ÿ De plus, il y a le segment du marché institutionnel
trois « account managers » responsables d'approcher et comprenant toutes les institutions gouvernementa-
d'agir sur les divers segments du marché. Leurs tâches les, les universités, les centres de connaissance… au
principales sont : niveau régional, fédéral et européen, (pouvant)
avoir une influence directe ou indirecte sur
Ÿ d’impliquer plus étroitement les joueurs-clés et les
décideurs dans les diverses activités de Centexbel (a) la recherche relative aux matériaux textiles
Ÿ de prospecter les différents marchés et aux processus,
(b) sur les services aux entreprises textiles et
Ÿ de promouvoir les différents produits de Centexbel
aux secteurs apparentés et/ou
en démontrant l'importance de la recherche, du tes-
(c) sur le fonctionnement de Centexbel.
ting, de la normalisation… pour les entreprises
Ÿ d’entretenir et de renforcer les relations existantes Dans cette nouvelle approche du marché, Centexbel
Ÿ de répertorier les tendances du marché et les déve- désire ne plus se concentrer exclusivement sur les
loppements technologiques dans les divers seg- entreprises de productions textiles telles quelles, mais
ments du marché. impliquer au maximum tous les acteurs dans les
activités de Centexbel. L'ensemble de la filière, engagée
L'importance et l'impact des différents produits de Cen- dans le développement, l'achat, la production, la vente
texbel (recherche, services, laboratoires de testing) et l'entretien des divers produits textiles est approchée
varient d'une filière de production textile à l'autre, de de manière plus systématique. Le développement de la
sorte qu'une approche différente s'impose à chaque collaboration et des coalitions, l'amélioration des
reprise. A partir de là, le marché a été divisé en quatre réseaux et de la communication au sein des différentes
segments nettement démarqués, notamment : filières textiles sont essentiels pour une société de
connaissances à la recherche de produits ayant une
Ÿ Home: les fournisseurs, les ennoblisseurs à façon, valeur ajoutée plus élevée ou de produits liés à des
les producteurs, les distributeurs, les designers, les services spécifiques.
sous-traitants… de textile d'intérieur tels que les
tapis, rideaux, tissus d'ameublement, coutils de ma- Cette approche "supply-chain" active et systématique
telas, linge de ménage, literie, textiles muraux, tis- crée de façon évidente des possibilités pour Centexbel,
sus de décoration… tout en résultant en des situations "WIN-WIN" pour
chaque partie concernée.
Ÿ Personal: les fournisseurs, les producteurs textiles,
les confectionneurs, les loueurs de linge, les enno-

Account managers

Ÿ Civil Bob Vander Beke


Ÿ Home Anja Anckaert
Ÿ Personal Marc Gochel
Ÿ Mobile Bob Vander Beke

6
Nouvelles initiatives
2.3 ENQUÊTE SUR LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE

En 2003, un bureau indépendant a effectué une Un système de score donne à Centexbel une bonne
enquête sur la satisfaction de la clientèle parmi les idée de l'appréciation par nos clients de l'offre, du
clients les plus importants du labo testing. Plus de 100 traitement des commandes, de la qualité des tests
entreprises ont renvoyé leur formulaire d'enquête, ce effectués, du prix, du service et du conseil lors des
qui représente un pourcentage de réponse de 43 %. tests. Le graphique ci-dessous reprend les scores attri-
Les conclusions sont dès lors représentatives pour nos bués et la déviation standard par rubrique.
activités de testing.

Cette enquête a également examiné pourquoi les A l'aide d'un questionnaire ouvert, ils ont pu signaler
clients font effectuer des tests par Centexbel. des problèmes, formuler des suggestions et communi-
quer des expériences positives. 98 clients ont donné
En voici les principales raisons: 192 réponses, dont 24 affirmations positives, 101 re-
commandations et 67 réactions représentant des points
Ÿ en raison de la qualité et du caractère formel des problématiques nécessitant des actions. Cette enquête
tests a clairement révélé que la communication avec les
clients peut être améliorée dans certains domaines; par
Ÿ pour des certificats de produits
exemple l'offre du testing n'est pas très bien connue.
Ÿ pour la détermination de conformité des produits Centexbel s'en occupera à court terme.
aux spécifications du client
Ÿ pour des tests dans le cadre des obligations Finalement, les clients ont pu faire connaître leur ap-
législatives. préciation générale de Centexbel. 91 % des personnes
ayant répondu se considèrent comme des clients satis-
faits, ce qui est, bien entendu, un très bon résultat.

7
Nouvelles initiatives
2.4 CONSEIL TECHNOLOGIQUE APPROFONDI (CTA)

Combien de fois n'arrive-t-il pas qu'une idée très innovante ne soit plus développée par manque de temps et de
moyens. Dans le cadre des services de guidance technologiques, l'IWT a créé depuis peu la possibilité d'effectuer
une première évaluation d’une amélioration de l'innovation et du processus à des conditions financièrement favora-
bles.

Les CTA constituent la formule idéale pour mettre en route ce genre de mini-études pouvant atteindre une valeur
de projet de 7500 euros:

Ÿ l'administration se limite à un minimum absolu et Centexbel s'en charge complètement


Ÿ étant donné que les budgets et les conditions générales ont été approuvés d'avance, le Conseiller
Technologique est à même de décider presque immédiatement et librement de démarrer le projet
Ÿ les autorités subventionnent les projets à raison de 80 % pour les PME et à raison de 50 % pour les grandes
entreprises
Ÿ puisqu'il s'agit de projets privés, les résultats sont exclusivement réservés au mandant.

En plus de la limitation du budget maximal, il existe une limitation du nombre total des CTA à attribuer.

En 2003, divers CTA ont déjà été effectués avec succès. Voici quelques thèmes qui ont été traités dans le domaine
du service de guidance technologique 'ingénierie des fils':

Ÿ influence de la matière première sur la cristallisation et propriétés pour des fils en polyamide
Ÿ première évaluation de matières premières nouvelles pour l'extrusion de filaments
Ÿ optimisation et stabilisation du processus de pigmentation.
Le service de guidance technologique 'ennoblissement' a achevé trois CTA en 2003. Les mini-études mènent à des
implantations industrielles directes ou constituent souvent un premier coup de pouce pour démarrer un projet
d'innovation plus vaste.

Contact : Dirk Simoens

8
Nouvelles initiatives
2.5 CENTRE DE FORMATION

Formation CENTEXBEL à demi -prix !

En 2002, le gouvernement flamand a lancé le système Le second projet TEXTILE & CONSTRUCTION
des chèques de formation. Ces chèques permettent (Development of a training tool for the interpretation of
aux entreprises de supporter les frais des formations standardised test results in the textile for construction
auprès des organismes de formation reconnus. sector) qui a débuté en octobre 2003 a pour objectif de
permettre un meilleur dialogue entre le secteur textile
En février 2003, CENTEXBEL a réussi l'audit pour être et le secteur de la construction. Afin d’atteindre son
reconnu en tant qu’organisme de formation, ce qui a but, le consortium (9 partenaires) rédige actuellement
abouti à une reconnaissance officielle à partir du 7 deux questionnaires sur les produits textiles et les
mars 2003. normes associées. Par la suite, après réception des
questionnaires complétés par les industries des deux
Depuis l'obtention de cette reconnaissance, Centexbel a secteurs, une base de données regroupant l’ensemble
organisé 7 journées d'étude: des produits textiles et des normes sera réalisée ainsi
Ÿ L'eau est précieuse, subdivisée en 3 sessions: que des fiches ‘résumé’ seront rédigées. Celles-ci
traduiront dans un langage simple et compréhensible
∗ Water Pinch Analysis (3/9)
pour des personnes non familiarisées avec la nomencla-
∗ Techniques d'épuration des eaux: mesures et ture des normes le principe de la méthode et la
tests (9/10) manière d’interpréter les résultats. Parallèlement à ces
∗ Technologie des membranes (30/10) fiches ‘résumé’, une série de mini-films DVD illustrera
Ÿ Enzymes dans les textiles (7/10) la réalisation du test.
Ÿ Ecoulement du processus digital (18/11)
L’ensemble de l’outil sera disponible dans le courant de
Ÿ Nouvelles tendances dans les traitements de l’année 2004 sur le site interent :
surface (25/11) http://www.constructext.org
Ÿ La problématique de l'eau dans l'industrie textile
en Flandres (8/12).

Parmi les 211 participants payants, 105 personnes qui


étaient présentes ont utilisé les chèques de formation.
A partir de juin jusque septembre 2003, CENTEXBEL a
également organisé des trainings dans l'entreprise
même: des cours sur mesure pour l'entreprise. Dans
ce cas aussi, il est possible de participer à un prix réduit
en utilisant les chèques de formation.

Cette formation est réalisée par les collaborateurs de


Centexbel dont le savoir-faire est reconnu internationa-
lement, leur sens pédagogique est éprouvé, la forma- CENTEXBEL est reconnu en tant qu'organisme de
tion est régulièrement réactualisée. formation par les autorités flamandes, ce qui signifie
que nous acceptons des chèques de formation comme
Parallèlement à ce nouveau service, Centexbel coor- instrument de paiement, ce qui réduit votre investisse-
donne deux projets de formation continue pour lesquels ment en formations de 50 %.
le centre reçoit un financement de la cellule ‘Leonardo
da Vinci’ de la Commission Européenne. PROFITEZ DE CETTE OCCASION.

Le premier projet FIBRENET (Development of a Voca- Pour tout complément d'information:


tional Tool on Textile Fibres designed for the New Work http://www.centexbel.be
Situations in the European SMEs based on the use of ou http://opleidingscheques.vlaanderen.be
new information and communication technologies.)
regroupe 13 partenaires scientifiques et industriels pour Contact: Ann De Grijse
la mise au point d’un nouvel outil de formation. Cet
outil se constitue d’un module pédagogique et d’une
base de données sur les fibres textiles. Le module pé-
dagogique, composé d’une petite centaine de pages,
regroupe des informations de base sur les fibres, les
propriétés, les procédés textiles ainsi qu’un lexique
contenant plus de 250 termes textiles. La base de don-
nées, quant à elle, regroupe plus de 1000 références de
fibres et filaments pour lesquelles une recherche para-
métrée (combinaison de 5 critères au maximum) est
possible. L’ensemble de cet outil peut être consulté sur
le site internet http://www.fibrenet.org

9
Nouvelles initiatives
2.6 SIXIÈME PROGRAMME CADRE

Le sixième programme-cadre européen (6PC) pour la Centexbel a participé de façon active au premier appel
recherche et le développement technologique comprend du mois de décembre 2002. C’est ainsi que certaines
deux objectifs stratégiques, à savoir la consolidation de propositions CRAFT ont été introduites et on a participé
la base technologique et scientifique de l'industrie et à l'établissement de différents réseaux et à des projets
l'encouragement à la compétitivité internationale. Les intégrés. A cet effet, nous avons collaboré avec d'au-
entreprises, et en particulier les PME, constituent par tres instituts et universités dans le cadre de Textranet
conséquent le principal groupe cible du 6PC. et Autex. Ces efforts ont débouché sur la participation
à trois dossiers européens.
Par rapport au programme-cadre précédent, non seule-
ment la structure, mais les instruments ont également En qui concerne le projet intégré pour PME, intitulé
changé. Le fond du programme se compose de sept ‘Flexifunbar: Multifunctional barrier for flexible
domaines thématiques: structures (textile, leather and paper)’, Centexbel
a réussi à engager huit entreprises belges, dont six
Ÿ la science biologique, la science des gènes et la PME. Ce dossier a obtenu un très bon score dans l'éva-
biotechnologie pour la santé luation et est actuellement négocié. Les objectifs
concernent l'étude, la recherche et le développement
Ÿ la technologie pour la société d'information
de nouveaux matériaux barrière de haute performance
Ÿ la nano-technologie et les nano-sciences, des pour des applications telles que les vêtements de pro-
matériaux multifonctionnels et des nouveaux tection, les matériaux utilisés pour la santé, le trans-
procédés et appareillage de production port, les bâtiments, ...
Ÿ l'aviation et la navigation spatiale
Ÿ la qualité et la sécurité de l'alimentation Centexbel joue également un rôle important dans une
action coordonnée ‘Coordination of multidisciplinary
Ÿ le développement durable, les changements du
knowledge and research activities to support lea-
géo-système et des écosystèmes
dership for European Apparel Production from
Ÿ les citoyens et le gouvernement dans la société des research along original guidelines - Leapfrog CA’.
connaissances Cette initiative, dirigée par Euratex, a pour but de vi-
Ÿ la recherche appuyant la politique sualiser les différentes activités de recherche qui se
Ÿ les activités de recherche spécifiques pour les PME situent au niveau de la chaîne de l'habillement et d'évi-
ter ainsi la fragmentation des efforts de recherche.
Ÿ les activités spécifiques pour la collaboration inter-
nationale.
En ce qui concerne les actions spécifiques pour les PME
aussi, Centexbel a introduit un dossier CRAFT avec suc-
En ce qui concerne la réalisation concrète du
cès. Ce dossier intitulé ‘Medical Remote Monitoring
programme-cadre, on a défini deux nouveaux instru-
of Cloths - Mermoth’ vise à rechercher les possibilités
ments :
de contrôler les fonctions vitales par les vêtements. Ce
Ÿ des réseaux de haut niveau: ceci vise une intégra- dossier étudie la possibilité d'incorporer des capteurs et
tion durable de différents groupes de recherche en actuateurs sans couture dans les textiles en évitant de
Europe rendre la matière non confortable.
Ÿ des projets intégrés: cet instrument, qui poursuit
des objectifs scientifiques et technologiques clairs,
vise une percée dans l'industrie dans un certain do-
maine.

Contact: Jan Laperre en Christian Bernardin

10
Nouvelles initiatives
2.7 ACCORD DE PARTERNARIAT CTT

Au fur et à mesure que l’industrie textile réagit à l’intensification de la concurrence mondiale et à l’évolution rapide
des technologies, connaître puis maîtriser le changement devient de plus en plus important, tant sur un plan
national que sur un plan international. C’est la raison pour laquelle Centexbel a souhaité accroître le nombre de
ses collaborations avec des centres textiles possédant la même vision du service à l’industrie.

Après quelques années d’interruption, Centexbel et le Centre des Technologies Textiles (CTT) situé à
Saint-Hyacinthe (Canada) ont signé un nouvel accord de partenariat le 9 avril 2003. Cette collaboration porte
notamment sur plusieurs thèmes porteurs tant pour Centexbel que pour le CTT, à savoir :

Ÿ la séparation et la filtration de l’air


Ÿ les géotextiles
Ÿ les textiles intelligents (télésurveillance, télévigilance …)
Ÿ les textiles fonctionnels (antiacariens, antibactériens, anti-odeur, microencapsulation)
Ÿ les nanotechnologies appliquées au secteur textile.

En cette fin d’année 2003, une mission de Centexbel s’est rendue à Montréal pour mieux connaître son nouveau
partenaire ainsi que les tendances du marché nord-américain.

Lors de cette rencontre, le thème abordé était le développement en commun de textiles intelligents pour la protec-
tion des personnes. En 2004-2005, le thème de la collaboration concernera l’hygiène, la santé et la sécurité. Les
industriels intéressés par une participation à un projet commun Belgique/Canada sont invités à prendre contact
avec Centexbel.

11
3. Initiatives en cours
RECHERCHE: LA STRUCTURE D’UN PORTFOLIO DE PROJETS

L'efficacité et l'excellence deviennent les mots-clés pour l'avenir, non seulement pour les entreprises, mais
également pour les instituts de recherche. Une structure stratégique d'un portfolio de projets est dès lors très
importante.

Centexbel est un institut textile et s'occupe de la recherche appliquée qui approche les problèmes réels des
entreprises textiles. Ceci nécessite une base de connaissances étendue des processus et produits textiles.

Cette base de connaissances se développe par la recherche pré-compétitive collective qui est alors valorisée entre
autres par la recherche privée compétitive. En tant que centre, il est toutefois important d'effectuer des
recherches fondamentales dans certains domaines sélectionnés. Les critères à ce propos portent sur le fait que
ces domaines peuvent à terme devenir particulièrement importants pour les entreprises textiles.

3.1 RECHERCHE COLLECTIVE

La recherche collective vise à acquérir des nouvelles connaissances technologiques importantes pour un groupe
ou un ensemble d'entreprises. La recherche collective avec une finalité économique est appuyée par l'IWT-
Vlaanderen, tandis que la recherche prénormative est appuyée par le Ministère des Affaires Economiques. La re-
cherche collective peut s'orienter à court, moyen ou long terme; elle peut être l'objet d'un spectre scientifique-
technologique étendu, à partir de la recherche fondamentale stratégique jusqu'à la recherche de la traduction.

La recherche prénormative fournit une base scientifique et technique pour le développement d'une norme nou-
velle ou d'une norme en révision. Cette base de connaissances appuie par là les activités des groupes de travail au
sein du CEN (European Committee for Standardization) ou de l'ISO (International Organisation for Standardization)
et elle mène également à une amélioration de la compétitivité des entreprises textiles belges.

La Recherche Collective constitue pour Centexbel le principal moyen d’acquérir de nouvelles connaissances qui sont
alors valorisées de différentes façons.

Dans ce cadre, les dossiers de recherche suivants ont été entamés en 2003:

Ÿ OPTIFLUX: optimisation de la gestion des eaux dans l'industrie textile par la ré-utilisation et le
traitement sélectifs des eaux partielles
Ÿ délignification de matières ligno-cellulosiques - dans ce cas, le lin - par des enzymes
Ÿ extrusion de fils bicomposants
Ÿ extrusion par fusion avec des NANO-additifs en tant qu’alternative vers des produits textiles
de performance améliorée.

Par ailleurs, on a lancé les dossiers de recherche prénormative repris ci-dessous :

Ÿ évaluation des propriétés de visibilité des vêtements de protection


Ÿ évaluation de l'hygiène d'un tapis après le nettoyage.

Ces dossiers de recherche amplifient la compétence dans les différents domaines technologiques. La formulation
des problèmes qui se posent et l'introduction de recherches collectives se réalisent toujours en accord et avec le
soutien de l'industrie textile.

12
Initiatives en cours
3.1.1 Optimisation de la gestion des eaux dans l'industrie textile la réutilisation et le traitement sélectifs des
courants partiels - Optiflux

Ce projet a pour but de répondre par une approche innovante à certains besoins actuels qui se manifestent dans le
secteur de l'ennoblissement, à savoir l'approvisionnement des eaux de processus qualitatives et le traitement des
effluents textiles.

A partir des résultats et des contacts établis pendant la première biennale, il apparaît que la problématique a
encore gagné en intérêt.

L'objectif central de ce projet porte dès lors sur l'optimisation de la gestion des eaux. On opte pour un traitement
des courants partiels des effluents chargés organiquement ou colorés. Pour l'épuration on line des courants par-
tiels, la filtration de membranes, avec récupération d'eau et d'énergie, est examinée à l'échelle pilote. Pour ce qui
est du traitement des effluents chargés d'huile, on utilise l'ultrafiltration.

Les effluents colorés seront toutefois traités par nano-filtration. Pour garder la différence de pression aussi petite
que possible, on examine si la concentration en sel dans les effluents colorés, originaires de processus discontinus,
peut être réduite en utilisant du citrate de trisodium.

La plus-value se situe dans l'approche multidisciplinaire de la problématique des eaux. La prévention et le traite-
ment en ligne sont examinés à partir du processus textile et sont également testés de façon approfondie à l'échelle
pilote de sorte que la valeur d'implantation des résultats obtenus soit plus élevée.

Contact: Ilse De Vreese

3.1.2 Extrusion de fils à deux composants

Le projet sur les fils à deux composants a pour but d'acquérir des expertises au sujet de l'extrusion et de la trans-
formation de fils et de fibres à deux composants.

Dans le cadre du projet, une ligne d'extrusion pilote Hills existante sera transformée en une ligne flexible à deux
composants. Cette ligne à deux composants sera équipée d'un ensemble d'éléments de filage côté/côté et
noyau/revêtement et peut éventuellement être étendue dans une phase ultérieure par un ensemble d'éléments de
filage d'agrume ou d'islands-in-the-sea' pour l'extrusion de microfibres.

Le projet prévoit une acquisition systématique de connaissances sur l'extrusion. On part de l'extrusion de fils à
deux composants avec deux matières premières fort ressemblantes. Au fur et à mesure que l’on avance dans le
projet, une plus grande diversité de matières premières seront combinées dans un seul fil.

Les nouvelles propriétés qui sont introduites dans le fil à deux composants, seront suivies de façon continue.
L'accent sera mis sur l'adjonction d'additifs fonctionnels, l'auto-frisure, la fibre de fusion, le toucher et les
propriétés de fibrillation. Ce dernier point est important lors de l'application de la technologie de deux composants
pour la production de micro-fibres.

Contact: Veerle Herrygers

13
Initiatives en cours
3.1.3 Délignification de matériaux ligno-cellulosiques

Les fibres libériennes telles que le lin sont des matériaux ligno-cellulosiques: les fibres se composent partiellement
de lignine, ce qui entrave l'ouverture, le traitement et l'utilisation. Les matériaux ligno-cellulosiques contiennent
également des impuretés naturelles qui sont originaires de la plante même ou de mauvaises herbes.
Ces impuretés contenant de la lignine ne peuvent pas être éliminées totalement par un nettoyage mécanique, elles
résultent en des problèmes de transformation et elles provoquent des défauts qui peuvent rendre le produit final
invendable.

Impuretés contenant de la lignine dans les fibres


Ces impuretés contenant de la lignine ne peuvent pas être éliminées totalement par un nettoyage mécanique, elles
résultent en des problèmes de transformation et elles provoquent des défauts qui peuvent rendre le produit final
invendable. Par le passé, les composants contenant de la lignine étaient éliminés dans une phase ultérieure du
processus ou ils se décoloraient par des traitements chimiques; c’est surtout le blanchissement à l'hypochlorite qui
s'avérait efficace. Ces traitements ne sont plus permis actuellement, essentiellement pour des raisons écologiques.
Des traitements alternatifs ne sont pas encore disponibles. Ce problème ne se présente pas uniquement pour le
lin, mais également pour toutes les autres fibres textiles végétales et pour leurs applications en dehors du secteur
textile, telles que l'industrie du papier et de la pulpe.

Le projet a pour but d'étudier des techniques efficaces et favorables à l'environnement pour la délignification de
matériaux ligno-cellulosiques pendant leur transformation ('biobleaching'). Une attention particulière est prêtée au
lin et à l'utilisation d'enzymes qui peuvent dégrader la lignine (laccases et peroxydases).

Principe de réaction des laccases

La recherche se compose de programmes de travail qui ont pour but de: (1) acquérir des connaissances sur l'évolu-
tion du processus en fonction du type d'enzyme et des conditions de travail, (2) acquérir des connaissances sur les
mécanismes de dégradation et les effets de ces traitements sur les propriétés des matériaux qui en résultent,
(3) définir les enzymes et processus les plus appropriés, (4) examiner comment ces processus peuvent être
combinés et intégrés avec des pré- et post-traitements, (5) examiner si des méthodes de traitement industrielles
peuvent être réalisées.

Les traitements enzymatiques visés doivent permettre de:

Ÿ dissocier des impuretés contenant de la lignine dans des matériaux ligno-cellulosiques par un processus favora-
ble à l'environnement, de sorte qu'elles puissent être éliminées ou dégradées efficacement dans les processus
suivants
Ÿ délignifier partiellement les fibres ligno-cellulosiques mêmes, de sorte que les processus suivants puissent être
effectués de façon plus simple et moins défavorable à l'environnement, avec conservation des propriétés intrin-
sèques de la cellulose
Ÿ offrir une plus-value à ces fibres ligno-cellulosiques naturelles par l'amélioration de leur transformation, l'aug-
mentation de leur qualité et de leur caractère favorable à l'environnement et par l'extension de leur domaine
d'application.

Contact: Annick De Coster


14
Initiatives en cours
3.1.4 Extrusion par fusion des NANO-additifs comme moyen innovant pour augmenter la performance des
produits textiles

Un projet de recherche collectif portant sur les possibilités et les implications pratiques de l'adjonction de NANO-
additifs aux matières premières de base pour des produits textiles a été entamé en 2003 avec un vif intérêt de l'in-
dustrie.

Les nano-composites sont des matières premières polymériques dans lesquelles sont mélangées des petites
quantités de minéraux d'argile organiquement modifiés (OMC) ou d'additifs nano-sized. Les propriétés proposées
sont prometteuses: ignifugation élevée, propriétés mécaniques améliorées, UV et thermostabilité améliorés,
propriétés barrière, moins de fluage, couleurs plus belles, etc.

Par le projet proposé, on souhaite examiner si ces propriétés peuvent être obtenues pour des produits textiles qui
sont produits par l'extrusion à fusion. Pendant les 2 premières années, l'accent sera mis sur les nano-composites
d'argile organique.
Voici les tâches principales du projet:

Ÿ la préparation et l'achat de mélanges de PA6 ou de PP bien pré-mélangés dans lesquels des nano-argiles
sont dispersés au maximum à la nano-échelle

Ÿ l'extrusion à l'échelle de laboratoire (ligne de rubans, ligne de filage pilote) dans des conditions perti-
nentes pour différents segments de produit, avec identification des difficultés qui se manifestent pen-
dant l'extrusion pour PA6 et PP, suivie d'un screening total des propriétés potentielles

Ÿ l'évaluation de la possibilité de formuler un mélange préparatoire approprié à l'usage avec des appareils
disponibles à l'industrie ou après des modifications minimales

Ÿ le lancement de tests industriels vers différentes applications en vue de vérifier les résultats obtenus.

Les premiers résultats de la recherche sont très prometteurs: des fils ont déjà été préparés sur une ligne de filage
pilote à base de compounds préparés par eux-mêmes et on a montré que la plupart des compounds disponibles sur
le marché pour des applications de moulage à pulvérisation ne sont pas appropriés à l'extrusion par fusion plus
critique des fils et des rubans pour des applications textiles.

Contact: Valja Everaert

Intercalation et exfoliation de minéraux d'argile modifiés

15
Initiatives en cours
3.1.5 Evaluation des propriétés de visibilité des vêtements de protection

Les vêtements de signalisation à haute visibilité font l'objet d'une norme


(EN 471) qui spécifie les exigences sur les caractéristiques de couleur des
matériaux à effet fluorescent pour la visibilité de jour et sur les caractéristi-
ques de réflexion des matériaux rétro-réfléchissants pour la visibilité de
nuit.

Cette norme ne permet donc pas de juger globalement des qualités de


visibilité d'un vêtement, ni à l'état neuf, ni en cours d'utilisation. De plus,
les mesures de couleur suivant cette norme présentent d'importantes diffi-
cultés de concordance entre laboratoires.

Un projet de recherche a dès lors été entrepris avec, dans


une première phase, un double objectif: d'une part, étudier
l'origine des problèmes liés à l'application de la norme EN
471, en particulier les mesures de couleur, et d’autre part
développer une méthode originale permettant une évaluation
des caractéristiques de visibilité du vêtement dans son en-
semble. En ce qui concerne le premier objectif, des campa-
gnes d'essais interlaboratoires ont permis de montrer qu'en
dépit de diverses précautions, des discordances importantes
entre laboratoires subsistent en fonction des appareils de
mesure utilisés.

Cet effet est notamment imputable aux propriétés de fluo-


rescence des matériaux testés. En ce qui concerne le second
objectif, la méthode d'évaluation des propriétés de visibilité a
été élaborée, avec notamment la conception et la réalisation
d'un environnement de test permettant de présenter les vê-
tements dans des conditions définies et reproductibles (éclairage, présentation du vêtement, etc.) en vue d'une
saisie d'image par caméra. De là, un indice de visibilité est évalué par analyse d'images sur bases de caractéristi-
ques identiques à celles utilisées par le cerveau dans les mécanismes de perception visuelle. Cette étape de mise
au point et d'étalonnage de la méthode fait appel à la collaboration d'une équipe universitaire de psychologie ex-
périmentale spécialisée dans les mécanismes de perception visuelle.

Il en résulte l'établissement d'une échelle numérique d'indices de visibilité et la gradation sur cette échelle de cha-
que vêtement mesuré. A ce stade, seule la visibilité de jour, assurée essentiellement par les matériaux de couleurs
fluorescentes, avait été envisagée.

Visibility index (0 - 1) Visual tests

1,00
mean
0,90

0,80

0,70

0,60
V(vp)

0,50

0,40

0,30

0,20

0,10

0,00
080
079
056
018
057
048
015
055
044
035

054
043
016
041
053
074
014
052
017
049
077
051
073
038
060
076
078
050
075
039
040
036
037
042
041bis

garment identification

16
Initiatives en cours

Dans une seconde phase du projet, entreprise au cours de l'année 2003, l'accent
est mis sur l'approfondissement de la méthode d'évaluation des propriétés de visi-
bilité des vêtements, avec en particulier l'extension aux conditions nocturnes dans
lesquelles la visibilité est assurée par les matériaux rétro-réfléchissants.

Ceci permettra, en complément au travail de la première partie, une caractérisa-


tion complète des vêtements du point de vue de leur visibilité. Les travaux de
l'année écoulée ont permis d'entreprendre la mise au point de l'équipement desti-
né à la mesure dans les conditions de visibilité nocturne. Le programme de tra-
vail, qui se poursuivra jusqu'en mai 2005, comportera également la combinaison
des méthodes de mesure à la fois dans les conditions de jour et les conditions de
nuit, ainsi que l'adaptation de la méthode et de l'équipement de mesure en vue
d'une utilisation possible en industrie. La méthode peut en effet considérablement
aider les laveurs / loueurs de vêtements afin de leur permettre de juger des quali-
tés de visibilité des vêtements lors des processus d'entretien de ceux-ci.

Contact : Michel Longrée

3.1.6 Evaluation de l’hygiène d’un tapis après entretien

Depuis quelques années, le tapis constitue une des cibles d’une partie du corps médical qui le rend responsable
des problèmes de santé et d’allergies de nombreux patients.

Le type de tapis, les traitements de finition qu’il a subis et évidemment, la nature et la fréquence de l’entretien
sont un ensemble de paramètres qui jouent un rôle important dans la qualité microbiologique finale d’un tapis et
cela tout au long de sa durée de vie.

Développer un test qui permette d’évaluer la qualité microbiologique d’un tapis, mais surtout pouvoir lier cette
qualité microbiologique au type d’entretien et aux caractéristiques initiales du tapis constituent les objectifs à
atteindre.

La mise en place d’un test « d’encrassement des tapis », c’est-à-dire d’une méthode de contamination reproducti-
ble et homogène des tapis, fut la première étape. Des souches de bactéries, des souches de moisissures ainsi que
des allergènes, représentatifs de ce que l’on peut retrouver dans les tapis ont été sélectionnés. Des essais de
fixation sur différents types de poussières, d’incorporation des souches dans les tapis via différentes méthodes,
d’extraction des tapis … sont actuellement en cours.

Ce test devra permettre d’évaluer la qualité microbiologique d’un tapis après entretien. L’effet d’un entretien mé-
nager ainsi que l’effet d’un entretien de type industriel sur l’hygiène finale du tapis (en relation avec les caractéris-
tiques initiales du tapis et certains traitements) seront ensuite envisagés.

Contact : Yvette Rogister

Essais de contamination par inoculation d’une suspension contenant un mélange de souches

17
Initiatives en cours
3.1.7 Additifs nano-céramiques pour des enductions textiles performantes - Ceratex

Ceratex est un dossier de recherche collectif qui a démarré le 1er septembre 2002 et qui se termine le 31 août
2004. L'objectif général de ce projet consiste en une évaluation approfondie des possibilités des additifs
nano-céramiques pour des enductions textiles.

La recherche s'applique à différents éléments céramiques (entre autres SiO2, ZnO, ...) qui sont dispersés dans des
formulations pour des enductions textiles. Les dispersions des particules céramiques doivent être développées de
façon à être suffisamment stables, mais en plus de façon à être compatibles avec les formulations d'enduction où
elles sont mélangées. L'effet de concentration et les conditions d'application sont examinés et on vérifie quelles
fonctionnalités les additifs nano-céramiques peuvent apporter au produit fini (=matière textile enduite).

Pendant la première année du projet, l'accent a été mis sur la sélection et la caractérisation des différentes
particules céramiques. Après la caractérisation, des dispersions stables appropriées ont été mises au point pour
certains matériaux céramiques. Ces dispersions stables ont ensuite été ajoutées à plusieurs polymères d'enduc-
tion dans différentes concentrations et avec celles-ci, des enductions ont été appliquées sur certains tissus.

Les résultats de la recherche montrent que dans certaines conditions (choix du matériau nano-céramique,
concentration, ...) une baisse du PRHR (Peak Rate of Heat Release, analyse avec Cone-Calorimètre) est observée.
Ceci signifie que les matériaux ont une meilleure résistance au feu par rapport à l'enduction sans additif. On a en
plus observé que par l'adjonction de SiO2 pour certaines matières textiles enduites, les propriétés mécaniques
doublent même la résistance à la traction et au déchirement par rapport au textile enduit sans SiO2. Ces résultats
prometteurs ont conduit à une proposition de reconduction de la recherche

Contact: Tania De Meyere

3.1.8 Fonctionnement de textile avec chitine/chitosan pour application à l'hygiène et aux produits de soin -
Chitex

Chitine, un produit extrait de la gamme entre autres des crustacea, et chitosan, la variante déacétylée, jouissent
depuis quelque temps d'un intérêt scientifique du point de vue médical parce que ces molécules associent des pro-
priétés anti-bactériennes naturelles à la biodégradabilité et à la biocompatibilité.

Pour le moment, certains produits de chitine et chitosan sont déjà disponibles sur le marché. Les principales pier-
res d'achoppement pour leur application sont d'une part, les références bibliographiques contradictoires sur leur
activité en fonction du poids moléculaire, du degré d'acétyle et de la concentration et d'autre part, le manque
d'une composition constante puisqu'ils sont extraits de sources naturelles.
OH
OH O
H2N
O OH O
H2N O
OH O OH NH2
O O
O OH
O NH
COCH3 OH
OH

Structure chimique des co-polymers de chitine et chitosan

Le projet Chitex vise un inventaire de l'activité anti-microbienne de chitine et de chitosan en fonction de leur poids
moléculaire et du degré d'acétyle. Pour pouvoir disposer d'une diversité importante de produits univoquement
caractérisés avec une composition constante, il existe une collaboration avec le Prof. Versali de l'ULG. Ce labora-
toire met une méthode enzymatique au point pour isoler la chitine à partir de la masse biologique de moisissure de
l'industrie biotechnique et pour modifier ensuite cette chitine en poids moléculaire et degré d'acétyle souhaités.

Les types de chitine/chitosan retenus dans le cadre du projet seront évalués sur leur applicabilité en tant qu'agent
anti-bactérien sur textiles.

Des paramètres importants à ce propos sont la concentration nécessaire, l'adhésion aux différents types de
textiles, la durabilité du traitement et l'influence du traitement sur les caractéristiques intrinsèques du textile (par
exemple résistance à la traction et au déchirement, l'infroissabilité, etc.).

L'utilisation de chitine/chitosan en tant qu'additif dans les enductions est en plus évaluée. Les résultats du projet
doivent donner une notion plus claire du spectre d'activité des différents types de chitine/chitosane et sur leur
applicabilité sur textile, aussi bien comme ennoblisssement pur que comme ennoblissement traité dans des
enductions.

Contact: Geneviève Garsoux, Geert Hebbrechts

18
Initiatives en cours
3.1.9 Caractérisation dynamique des fils

Au cours des dernières années, Centexbel a créé une plate-forme d'essai qui permet la mesure des caractéristi-
ques des fils de façon dynamique. Cette plate-forme a été complétée cette année par un Air index Tester (Picanol)
grâce au quel on peut évaluer l'aptitude au tissage des fils de trame sur des métiers à jet d'air. Dans le cadre du
projet de recherche collectif "caractérisation dynamique des fils", les mesures ont été mises au point et on a
examiné l’influence de la régularité des fils (entrelacement, ...), de l'apprêt de filage, des pigments sur l'aptitude
au tissage.

La figure ci-dessous reprend en tant qu'exemple l'influence de la qualité de l'entrelacement sur le profil du fil
(gauche), l'aptitude au tissage (milieu) et la cohésion du fil pendant le tissage (droite). Il en ressort clairement
qu'un fil moins entrelacé (en haut) est transporté plus rapidement (indice d'air plus élevé, LI) mais qu'il montre un
écart plus important (sLI et cvLI) et est, en plus, facilement soufflé pendant le tissage, ce qui a finalement des
conséquences néfastes pour l'aptitude au tissage et/ou l'aspect du tissu.

Comparaison d'un fil faiblement entrelacé (en haut) avec un fil fort entrelacé (en dessous) en ce qui concerne le
profil du fil, la valeur de l'indice d'air (LI) et l'écart (sLI et cvLI) et l'aspect du fil avant et après l'appareil de
soufflage du tester de l’indice d’air

Contact: Myriam Vanneste

3.1.10 Recherche d’une nouvelle méthode microbiologique de détection des biocides non désirés dans les tapis

Ce projet vise à détecter, par voie microbiologique, la présence dans les


tapis de certains biocides jugés indésirables.

L’obtention d’un label «testé biologiquement » mentionnant que le


tapis est exempt de tel ou tel biocides constituera un plus pour l’indus-
trie belge du tapis. Dans ce but, les biocides et les micro-organismes
« marqueurs » ont d’abord été sélectionnés, tout en veillant à ce que
chaque grande famille de biocides et de micro-organismes soit bien
représentée.

Les profils d’efficacité des biocides ont en été établis vis-à-vis des cinq
souches sélectionnées sur base des MIC (concentration minimum
d’inhibition). Les biocides ont ensuite été appliqués à différentes
concentrations sur des substrats textiles simples, en guise d’étape
préliminaire avant leur application sur tapis. La mise au point du test
de détection de la présence de biocides et la détermination des limites Méthode 1 : Détection du TBT avec
de sensibilité devaient en effet être réalisées dans des conditions bien Aspergillus niger par une méthode de
contrôlées. Quatre méthodes de détection sont en cours d’évaluation, diffusion sur gélose
dont l’une est un test de diffusion sur gélose illustré par la photo.

Si le test microbiologique permet bien de détecter la présence d’un biocide, l’identification de ce dernier reste
toutefois une opération très délicate. En effet, non seulement les profils d’efficacité de certains biocides sont très
semblables, mais en plus ils varient en fonction des concentrations appliquées.

Contact : Yvette Rogister

19
Initiatives en cours
3.1.11 ESTAT Garments

Depuis mars 2002, Centexbel participe à un projet


européen SMT-Growth du cinquième programme cadre de
la Communauté européenne pour la recherche, le dévelop-
pement technologique et la démonstration.

Ce projet a pour objectif l’évaluation des méthodes exis-


tantes de caractérisation antistatique des vêtements ESD
(utilisés pour la manipulation des “Electrostatic Sensitive
Devices”).

Le consortium européen comprend, outre Centexbel :

∗ Sächsisches Textilforschungsinstitut (STFI),


∗ Technical Research Center Finland (VTT)
∗ de Universiteit van Genua
∗ Swedish National Testing and Research Institute
(SP).

Deux firmes d’électronique, Nokia (Finlande) et Celestica


(Italie), en constituent les partenaires industriels.

Ce projet s’occupe de l’évaluation des méthodes existantes de caractérisation antistatique des vêtements ESD”.
Il présente deux facettes : une, correspondant à l’évaluation des critères de claquage des ESD, l’autre, à l’adéqua-
tion des normes actuelles (ou en gestation) quant aux risques encourus lors de l’utilisation de tel ou tel vêtement.

Alors que le projet termine sa deuxième année, certaines méthodes de caractérisation existantes ont été validées
et classées suivant leur application :

Ÿ développement de produits
Ÿ fabrication de produits
Ÿ vérification de produits
Ÿ mais il pourrait s’avérer nécessaire de modifier certaines d’entre elles voire d’en définir de nouvelles.

Les conclusions sont réunies sous forme d’un rapport public “Evaluation of existing test methods for ESD
garments” disponible auprès de Centexbel. La dernière année du projet verra la validation de ces conclusions sur
base d’essais inter laboratoires basés sur plusieurs vêtements de référence évalués par les membres du consor-
tium selon les méthodes retenues.

Voir aussi (en anglais) : http://estat.vtt.fi/index.html

Contact : Philippe Lemaire

20
Initiatives en cours
3.1.12 Cyclodextrines dans l’industrie textile

L'objectif principal du projet est double. D'une part, une évaluation approfondie des possibilités concernant la
préparation des cyclodextrines, en partant d'un produit d'encollage à base d'amidon (aussi bien celui se trouvant
sur un tissu que dans les bains résiduels d'encollage); d’autre part une évaluation détaillée des possibilités des
cyclodextrines dans l'industrie textile, tant pour la fonctionnalisation du textile que pour une utilisation comme
adjuvant dans le processus de production.

Les cyclodextrines sont des molécules cycliques de sucre, constituées de 6, 7 ou 8 unités glucopyranose. Elles
sont synthétisées par l'enzyme cyclodextrine glucosyltransférase (CGTase) en partant du substrat amidon. On
peut rendre des grandes molécules non polaires (des parfums, des composants de la transpiration, des colorants,
des graisses, etc.) complexes dans la cavité des cyclodextrines. Des cyclodextrines peuvent être fixées sur un
textile et faire office de réservoir temporaire pour libérer des produits ou pour capter des odeurs non souhaitées.
Parallèlement, elles peuvent être utilisées comme adjuvant dans les pré-/post-traitements et pour le traitement
des déchets (décoloration et élimination de composants organiques volatils).

Pendant la première année de ce projet, la transformation enzymatique du produit d'encollage en cyclodextrines


a été élaborée et on a examiné comment les cyclodextrines peuvent être fixées sur le textile. Au cours de la
deuxième année, on continuera l'optimisation du processus de transformation et certaines applications alternati-
ves pour les cyclodextrines dans l'industrie textile seront testées. Les possibilités de complexation des cyclodextri-
nes avec des molécules divergentes seront finalement étudiées et quantifiées ultérieurement.

Ce projet doit étudier les diverses possibilités d'application des cyclodextrines dans l'industrie textile ainsi que leur
faisabilité technique et scientifique. le projet s'adresse à un groupe cible très large qui comprend des usines de
pré/post-traitement, des tissages, des confectionneurs et des blanchisseries.

Contact: Tom Meyvis

3.1.13 Evaluation of the effect of the IPPC application on the sustainable waste water management in
textile industries - TOWEFO

Le projet européen TOWEFO (Towards effluent zero) a démarré en mars 2001. Entre-temps, on a déjà pu rassem-
bler pas mal de connaissances grâce à la collaboration étroite entre différents partenaires européens (Centexbel
(BE), ENEA (IT), Lariana (IT), Ecobilan (FR), LeAF (NL), VITO (BE), JRC Ispra (IT) et JRC Sevilla (ES)).

Cinq entreprises d'ennoblissement belges et italiennes ont été considérées comme case-study pour remplir un
"Process Identification and Data Collection Sheet". L'input et l'output ont été comparés par processus, citons les
colorants et produits chimiques utilisés, la quantité d'eau consommée, la qualité d'eau exigée à l'entrée et la qua-
lité de l'effluent rejeté.

Cette information s'impose pour exécuter une analyse 'Water Pinch' où l’on vérifie si la qualité d'un cours d'eau
sortant suffit pour l'exécution d'un autre processus, avec ou sans traitement intérmédiaire.

Différents courants d'effluents ont été utilisés pour effectuer des essais de réutilisation. Du perméat originaire
d'un processus spécifique a été utilisé pour diverses applications, dans la plupart des cas avec des résultats posi-
tifs.

Tous ces résultats sont traités dans des études 'Water Pinch', où la faisabilité non seulement technique mais éga-
lement économique a été examinée.

Contact: Ilse De Vreese

21
Initiatives en cours
3.1.14 Développement d'un capteur intelligent intégré à un substrat textile - Captex

Il y a actuellement un courant de recherche qui vise à réviser complètement l’idée que nous nous faisons du
textile. Au-delà des aspects vestimentaires, décoratifs ou techniques que nous connaissons, le textile peut, de par
la position qu’il occupe et de par sa structure propre, prendre en charge une série de fonctionnalités nouvelles
encore inexploitées. Ainsi est apparue par exemple la notion de vêtement intelligent. Du fait de sa proximité avec
les personnes, le textile peut intégrer des appareils de communication et assurer toutes les fonctionnalités annexes
telles que véhiculer l’énergie et l’information par des conducteurs intégrés, détecter des ordres venant de
l’utilisateur en incorporant un clavier souple, un microphone, lui amener l’information via des écouteurs,… tous ces
éléments étant localisés à l’endroit jugé optimum.

Dans ce contexte, Centexbel a initié le développement de nouvelles applications pour le tricot et le crochet en
suivant deux axes préférentiels : d’une part des textiles sensibles à une pression externe destinés à la protection
des biens, et d’autre part des textiles communicants destinés à la protection des personnes.

Cette recherche est faite en collaboration avec Multitel qui prend en charge les aspects liés aux circuits et
protocoles de communication, alors que Centexbel développe les aspects textiles liés à la conception et à
l’intégration d’éléments électriques et à l’alimentation en énergie.

Plusieurs pistes sont suivies dont l’une a abouti à la réalisation d’un prototype d’une structure textile sensible à la
pression.

Le projet aboutira à la réalisation de prototypes de démonstration qui seront le point de départ de la réalisation
d’autres produits innovants.

Contact: Mathieu Belly

Textile sensible à la pression en cours de test

22
Initiatives en cours
3.2 PÔLES D’ATTRACTION TECHNOLOGIQUES (PAT)

La politique scientifique fédérale était connue dans le temps comme le Service Fédéral des affaires scientifiques,
techniques et culturelles. Après le plan Copernic pour la réforme de l'administration fédérale belge, le nom a été
modifié.

Cette organisation a lancé en 2002 un appel pour des propositions relatives aux “Pôles d'Attraction Technologi-
ques” (PAT) avec le 1er septembre 2002 comme date de clôture.

Les objectifs de cet appel étaient doubles: assurer la relation entre l'industrie et les PAT pertinents et optimiser le
transfert des résultats.

On a plus particulièrement utilisé l'expertise des centres collectifs (Centres De Groote) pour identifier les besoins
de l'industrie et pour garantir que les résultats des projets ont bien été offerts à l'industrie de façon favorable à
l'utilisation. Centexbel est partenaire de deux dossiers PAT: "Tracing" et "Soltex".

3.2.1 Traceability Rules and Actions against Counterfeiting for International


Normalization Groups - TRACING

La contrefaçon représente un fléau de plus en plus menaçant pour l’industrie qui n’arrive plus à valoriser à juste
titre ses innovations, parfois très laborieuses à mettre au point. Centexbel participe actuellement à l’étude de
techniques innovantes pour la protection d’articles sujets à la contrefaçon.

Deux secteurs industriels sont pris en compte : l’industrie textile et celle des matériaux contenant des thermoplas-
tiques. La protection est assurée par l’incrustation à l’échelle microscopique (voire nanoscopique) d’informations
d’identification directement sur la surface des matériaux. Cette identification assure le lien vers les bases de
données permettant la traçabilité des produits depuis la fabrication jusqu’au client final.

Dans ce contexte, une des tâches de Centexbel consiste à analyser les différents standards d’identification
existants. Les organismes de certification au niveau européen et international sont également répertoriés.

Contact : Christian Bernardin

3.2.2 Flexible organic solar cells for power generating textiles - Soltex

Le projet Soltex constitue une collaboration unique entre le textile (Centexbel), la chimie (UMH, ULB, LUC) et
l'électronique (IMEC). Le but du projet concerne le développement de cellules solaires flexibles à bas prix qui
peuvent être laminées sur textile. Les cellules solaires sont totalement organiques et sont préparées sur des fils
flexibles en plastique.

Ces cellules existent déjà mais leurs principales limites pour une application généralisée sont la basse efficacité et
la stabilité réduite envers l'UV et l'eau. Avec ce projet, on essaie d'augmenter l'efficacité par le développement de
nouveaux éléments polymériques et par une structure alternative pour la partie active des cellules solaires.
La stabilité des cellules doit être améliorée par l'application d'enductions ou films imperméables au gaz. Lors du
projet (forme, dimensions, points de contact) des cellules, on tiendra déjà compte des spécifications proposées par
les utilisateurs potentiels du monde textile. Les cellules solaires seront laminées sur des substrats textiles divergés.

L'obtention d'une bonne adhésion entre la cellule solaire et le textile, tenant compte des limites des conditions de
fabrication imposées par la stabilité des cellules solaires, constitue dès lors un défi important dans le cadre de ce
projet. L'applicabilité des cellules solaires à développer est pratiquement illimitée et passe de la distribution
d'électricité pour toute sorte d'électronique portable sur la capacité back-up pour semi-remorques jusqu'à une
distribution d'électricité complètement indépendante dans des régions arides ou des régions sinistrées.

Contact: Tom Meyvis

23
Initiatives en cours
3.3 PROJETS DE RECHERCHE INDUSTRIELS

Le programme R&D des autorités flamandes appuie la recherche et le développement dans les entreprises qui
effectuent des activités dans la Région Flamande. Les activités de recherche et de développement doivent avoir à
cet égard un but d'innovation avec une pertinence économique. Le soutien concerne un subside qui se situe entre
25 et 50 %, en fonction des activités.

La recherche fondamentale qui s'oriente vers la génération de nouvelles connaissances est appuyée à raison de 50
%. Dans ce cas, suit encore un processus d'élaboration pour développer des produits, des processus ou des
services nouveaux. La recherche prototype qui vise la transformation de connaissances en produits, processus ou
services améliorés est financée à raison de 25 %, tandis que la recherche mixte - un mélange de recherche
fondamentale et de recherche prototype - est subventionnée à 38 %.

La Direction Générale des Technologies, de la Recherche et de l’Energie (DGTRE) est responsable de l'appui de la
recherche et du développement technologique dans des entreprises avec un siège d'exploitation situé en Wallonie.
Dans le cas d'un subside, le soutien qu'une entreprise peut obtenir se chiffre à 50 % (pour une non PME) ou à 70
% (pour une PME) du budget.

Diverses entreprises profitent de ce genre de financement pour l'appui de leurs innovations. Ceci se passe dans la
plupart des cas en collaboration avec Centexbel. En 2003 aussi, différents projets R&D étaient en cours et de
nouveaux dossiers ont été introduits.

Contact: Jan Laperre

24
Initiatives en cours
3.4 PROJETS PME ET ÉTUDES DE FAISABILITÉ

Le programme PME est une initiative particulièrement réussie des autorités flamandes qui appuie les PME dans
leurs efforts d'innovation. Ce programme permet la recherche de faisabilité dans une étude d'innovation PME et
la recherche et le développement dans un projet d'innovation PME.

Dans le premier cas, l'IWT-Vlaanderen appuie l'entreprise jusqu'à raison de 60 % des coûts prévus avec un maxi-
mum de 30.000 euros. Dans le deuxième cas, où le résultat du projet approche déjà mieux la commercialisation,
l'entreprise reçoit 35 % d'appui avec un maximum de 175.000 euros.

Bien que le secteur textile soit connu comme un secteur traditionnel, pas intensif en R&D, différentes entreprises
textiles ont profité de l'occasion offerte par le programme PME. Une analyse récente a révélé que depuis le début
du programme, 30 entreprises textiles y ont déjà participé. Le secteur textile était en 2002 le participant le plus
important après les services non-matériels. Ça explique que 15 % du soutien soit confié à des entreprises textiles;
ceci confirme que les entreprises textiles poursuivent leurs efforts importants dans le domaine de la recherche et
du développement.

En 2003 aussi, Centexbel a fait des efforts importants pour réaliser des innovations technologiques avec les entre-
prises textiles et avec le soutien du programme PME. Voici quelques exemples qui illustrent l'intérêt de ces projets:

Ÿ dans le cadre d'un dossier de recherche en cours, la firme Lampe Finishing a développé, en
collaboration avec Centexbel, un nouveau concept pour la fabrication de coutil à matelas. Ce
nouveau produit, dénommé bioticking, offre non seulement des nouvelles fonctionnalités
intéressantes mais le processus de production est en plus favorable à l'environnement.

Ÿ Centexbel a également achevé un dossier dans lequel trois entreprises, avec le soutien de
l'IWT-Vlaanderen dans le cadre du programme PME, ont élaboré un système d'achèvement de
produit et de suivi. Une entreprise de tapis, une entreprise ICT et une entreprise spécialisée dans
le développement de machines d'achèvement ont créé à cette fin un consortium et se sont attaquées
au problème.

Contact: Jan Laperre

Lorsqu’une PME à caractère industriel, possédant un siège d’exploitation en Wallonie, désire développer un produit
ou un service nouveau, l’étude de faisabilité technique préalable peut être confiée à un organisme extérieur avec le
soutien de la Région Wallonne (DGTRE).

Celle-ci prend en charge 80% du coût de la sous-traitance à un centre de recherche ou laboratoire universitaire
agréé.

En 2003, Centexbel a réalisé, dans ce cadre, plusieurs missions auprès de PME wallonnes, pour un total de près de
200 jours de prestations.

Les résultats sont la propriété unique de l’entreprise qui peut ensuite en poursuivre l’implémentation; lors d’une
phase d’industrialisation, elle peut aussi bénéficier d’une avance récupérable auprès de la Région Wallonne.

Contact: Christian Bernardin

25
Initiatives en cours
3.5 GUIDANCE TECHNOLOGIQUE

Le réseau de guidance technologique est subsidié par les régions dans le cadre du soutien que les autorités ont
l’habitude d’accorder pour aider les entreprises à trouver des informations existantes.

Les guideurs de Centexbel consacrent une part considérable de leur temps à ce que l’on appelle “des conseils de
premier contact” où les connaissances pointues du guideur, associées à un vaste réseau interne et externe des
collègues spécialistes assurent l’accès au renouveau technologique et à la résolution de problèmes technologiques.

En 2003, l’équipe des guideurs de Centexbel a ainsi enregistré 1586 contacts au profit d’entreprises individuelles,
pour lesquelles on a donné des conseils concrets, dont 9% en Wallonie, 2% à Bruxelles et 89% en Flandres.

Nombre de contacts dans le cadre de la


guidance technologique

Flandres
Wallonie
Bruxelles

Un certain nombre d’actions types sont reprises ci-dessous.

La guidance technologique n’est pas simplement un service où l’on fournit une réponse à une question technique.
Lorsque le cadre de la problématique est déterminé et que le guideur dispose de suffisamment d’éléments au sujet
de l’entreprise, des échanges bien meilleurs et plus fructueux peuvent se créer entre le guideur et l’entreprise.

L’exemple suivant illustre le fonctionnement de la guidance technologique du service “Ingénierie du Fil”. Une
première réunion visant à faire connaissance avec le nouveau collaborateur d’une entreprise d’extrusion a débou-
ché sur les réalisations bien concrètes qui suivent:

Ÿ la mise au courant du collaborateur dans le domaine de la technologie


Ÿ l’association de 2 partenaires flamands dans le développement d’une nouvelle application industrielle
qui, entre temps, a été mise en production
Ÿ l’affiliation à un accord de coopération collectif
Ÿ l’apport de contacts industriels pour une application potentiellement intéressante au niveau technique
en dehors des applications habituelles de produits
Ÿ l’apport d’une idée avec le démarrage potentiel d’un nouveau processus de production type.
La faisabilité de tout cela est étudiée au sein de la Guidance Technologique
Ÿ les perspectives d’études ou des projets d’innovation à plus grande échelle.

Ces derniers temps, différentes fibres naturelles ont fait leur apparition dans l’industrie de transformation du lin.
Parallèlement au lin, il existe aussi des demandes pour la transformation de la ramie, du jute, du kenaf … Ces
fibres ont des points communs avec la fibre de lin, d’où la demande de reprendre également ces fibres dans leur
gamme, demande faite aux personnes qui transforment le lin. Un certain nombre de propriétés sont cependant fort
différentes: épaisseur des fibres, longueur moyenne des fibres, composition, … Pour un certain nombre d’entrepri-
ses transformant le lin, le Guideur en Technologie du Lin a mis les informations existantes à leur disposition.
Ces informations seront aussi rassemblées dans une fiche technique.

L’utilisation d’enzymes dans l’ennoblissement textile est une alternative qui respecte l’environnement pour les
processus chimiques; c’est la raison pour laquelle elle attire de plus en plus l’attention. On a organisé une journée
d’étude sur le thème “Les Enzymes dans le Textile”, durant laquelle le guideur en ennoblissement textile a fait
un exposé sur les principes de base des enzymes: que sont les enzymes, comment fonctionnent-ils… Cette journée
d’étude a permis aux ennoblisseurs de mieux connaître l’utilisation et les possibilités d’application des enzymes
afin qu’à terme, ils puissent ainsi mettre au point dans leur processus d’ennoblissement des processus enzymati-
ques plus respectueux de l’environnement.

26
Initiatives en cours

Un producteur a confronté le service de guidance technologique de textiles fonctionnels au problème de l’u-


sure avancée d’un liner de piscine en PVC. Les causes supposées étaient soit l’attaque du chlore, soit l’attaque de
micro-organismes. La résistance contre l’attaque microbiologique du liner a été contrôlée en utilisant le “soil
burial” et simultanément, les dégâts ont été analysés au moyen d’un spectromètre infra-rouge et d’un microscope
électronique. L’analyse infra-rouge a montré que les taches contiennent une grande quantité de plastifiant. Il
s’agit d’une conséquence de la diffusion de ce plastifiant dans l’eau de la piscine suivie d’une redéposition à d’au-
tres endroits du liner. A cet endroit, il y a un ramolissement du PVC à la surface. On a aussi observé que des fissu-
res importantes apparaissent dans le PVC suite à l’appauvrissement du PVC en plastifiant, mais que le problème
n’était donc pas causé par des micro-organismes.

En faisant de la prospection d’un nouveau marché pour un producteur de tapis dans le secteur du transport, toute
une série de questions se sont posées à propos des propriétés demandées. La guidance technologique tapis a
aidé cette entreprise pour la traduction des spécifications en choix concrets de fils et constructions pour l’élabora-
tion de fils et de constructions de tapis qui satisfont aux exigences du marché.

Au cours de l’année 2003, la guidance Technologie des Machines pour l’Industrie Textile a prodigué ses
conseils à des entreprises du groupe cible en matière de :
contrôle on-line sur les tissus : problèmes avec les sources de rayonnements - bêta pour la détermination on-line
du poids de la production, détermination dynamique de la longueur des tissus et des tricots, …
l’applicabilité et l’utilité de nouvelles techniques comme les micro-ondes et les ultrasons pour diverses applications.
Les services de cette guidance ont eu pour conséquence que 6 entreprises ont été accompagnées durant 6 mois
dans l’élaboration et l’introduction d’une demande de subsides IWT-KMW pour le lancement d’un projet d’innova-
tion.

L'apparition de nouvelles fibres (comme les fibres de verre, fibres organiques à haute ténacité, fibres de carbone,
fibres aramides, fibres de carbure de silicium, fibres de céramique, fibres métalliques) a permis la création et la
réalisation de tout un ensemble de nouveaux produits textiles dont l'application est dite à «usage technique ». Ces
textiles peuvent être définis comme des matériaux qui répondent à des exigences technico-qualitatives élevées,
soit comme matériaux à hautes performances (mécaniques, thermiques, de durabilité, de résistance,...), soit
comme matériaux à haute fonctionnalité (biologique, chimique, électronique, thermique,...), leur conférant l'apti-
tude à s'adapter à une fonction technique et à son environnement. De ses contacts avec la guidance Textiles et
Fibres Techniques une société a développé un nouveau textile tridimensionnel pour des applications techniques
en automobile.

Le service de guidance "Instrumentation et Optoélectronique" a pour mission d'aider les entreprises dans la
solution de problèmes techniques liés au contrôle de processus, au contrôle de qualité, à l'inspection de produits,
etc. grâce à la mise en œuvre de techniques instrumentales, notamment les applications de l'optoélectronique. Le
conseiller technologique en "Instrumentation et Optoélectronique" a identifié des problèmes industriels qui relèvent
de l'instrumentation en informant l'industrie sur les possibilités de solution des problèmes rencontrés. Le service
de guidance a mené une firme à étudier et mettre au point l'automatisation du fonctionnement et la commande de
métiers à tricoter rectilignes pour la production de textiles techniques.

Le service de guidance joue aussi un rôle prépondérant dans le lancement de projets de recherche collectifs. Ces
projets serviront à un sous-secteur ou à une collectivité d’entreprises ayant un potentiel d’innovation commun.

Contact: Dirk Simoens

Guideurs technologiques :

Ÿ GT Textiles fonctionnel : Jan Laperre, Marc Gochel


Ÿ GT Ingénierie du fil : Luc Ruys
Ÿ GT Instrumentation et optoélectroniques : Michel Longrée
Ÿ GT Technologie de machines pour l’industrie textile : Daniël Verstraete
Ÿ GT Textiles d’intérieur - tapis : Dirk Simoens
Ÿ GT Textiles techniques et fibres : Fabrice Pirotte, Marc Gochel
Ÿ GT Ennoblissement textile : Hilde Beeckman
Ÿ GT Technologie de lin : Annick De Coster
Ÿ GT Tissage : Paul Vancolen
Ÿ GT Textiles d’habillement : Sofie Gowy

27
Initiatives en cours
3.6 STIMULATION À L’INNOVATION TECHNOLOGIQUE

Il existe plusieurs facteurs qui influencent cette situation, comme:

(a) la pression croissante des prix sur les produits traditionnels qui peuvent en principe être produits
partout dans le monde
(b) le fait de parvenir aux limites de l’augmentation de la productivité (tout au moins avec les moyens et
les matières premières actuellement disponibles)
(c) les salaires très élevés en Europe de l’Ouest
(d) la diminution du nombre de travailleurs qui peuvent (veulent) encore être dans le circuit des
entreprises textiles d’Europe occidentale qui fabriquent des produits textiles classiques
(e) les exigences de qualité accrues et les attentes des distributeurs et des consommateurs
(f) la tendance générale vers l’outsourcing

qui jouent un rôle important dans la forte augmentation de l’innovation des produits et des processus au sein de
nos entreprises textiles.

L’intérêt croissant pour l’innovation cadre dans la recherche des entreprises de produits ayant une plus haute
valeur ajoutée qui permet d’augmenter la qualité de vie. Cette recherche de “produits niche” qui permettent de
reprendre pied, est cependant un processus continu et demande par ailleurs de nouvelles exigences pour l’organi-
sation et le fonctionnement d’une entreprise.

Se jeter tête baissée dans de nouveaux marchés ou offrir des nouveaux produits qui ne sont pas à maturité peut
être néfaste pour les entreprises, dans le cas où on ne connaît pas suffisamment les spécifications techniques
d’usage et les attentes du client, les aspects spécifiquement liés à l’entretien de certains produits, la protection
intellectuelle de produits existants… .

Comme l’innovation ne mène pas nécessairement au succès escompté, Centexbel a mis sur pied, au cours de
l’année 2003, 4 actions TIS concrètes avec le soutien de la Région Flamande.
Ces actions, visant l’innovation technologique des produits et/ou des processus, veut:

Ÿ accompagner et soutenir les entreprises dans leur processus d’innovation


Ÿ développer ou renforcer le réseau entre les différents acteurs.

Les actions de stimulation thématiques actuellement en cours (TIS) se situent dans les domaines technologiques
suivants : “coating, laminé et impression digitale” et dans le domaine “santé et textile”. Dans ces domaines, il
existe encore des possibilités de développement et de création de produits innovants ayant une plus haute valeur
ajoutée qui répondent aux besoins et aux attentes des consommateurs critiques. Parallèlement, il existe
également une action TIS concrète sur la maîtrise durable de l’eau et de l’énergie, un défi permanent auquel il faut
trouver une réponse. Grâce aux actions TIS concernant les tissus enduits, les tissus laminés et l’impression digitale
(appelé TIS Surplus 1 et 2), Centexbel veut que les entreprises soient au courant des diverses possibilités de
changer, d’améliorer et/ou de personnaliser les propriétés des produits textiles par des techniques de traitement de
surface orientées en fonction de l’application (mass-customisation).

En appliquant une couche de polymère spécifique, on peut en effet :

(a) réaliser des propriétés barrière bien définies et/ou des fonctions de protection
(b) conférer aux matériaux textiles des propriétés réactives par lesquelles ils changent de couleur lors
d’une augmentation de température ou libère d’autres substances comme des substances nutritives,
des substances odorantes, les produits pharmaceutiques, …
(c) améliorer la résistance mécanique, chimique ou biochimique du tissu enduit.

L’action TIS “santé et textile” veut surtout attirer l’attention sur les aspects de santé de certains produits textiles.
D’une part, on veut éviter ou diminuer l’utilisation de produits nuisibles pour la santé en développant des matières
et des produits textiles, et d’autre part, on veut également aider à réaliser des produits innovants qui auront un
effet positif sur la santé des utilisateurs et/ou qui pourront être utilisés dans des applications médicales et/ou
pharmaceutiques.

L’action TIS “maîtrise durable de l’eau et de l’énergie” vise surtout les entreprises qui veulent réduire leur consom-
mation en eau et/ou en énergie en adaptant leurs produits et/ou leurs processus. Cette action TIS veut aussi infor-
mer les entreprises dans le détail sur les techniques mises en oeuvre pour les aider à résoudre leurs problèmes
d’environnement spécifiques à l’entreprise.

Les plates-formes pilotes de Centexbel pour les tissus enduits, l’impression digitale, l’ennoblissement des tissus,
l’épuration de l’eau et le recyclage peuvent être utilisés pour l’organisation de démos. Des livres d’échantillons avec
des tissus enduits, laminés et imprimés servent à illustrer certaines possibilités de développement. Des visites
d’entreprises dans des centres de connaissance importants et de spécialistes en technologie sont organisées dans
le pays ou à l’étranger, ce qui permet aux collaborateurs de découvrir de nouveaux développements ou de nouvel-
les possibilités d’application.

28
Initiatives en cours

Les infosessions et les séminaires TIS ne traitent pas seulement des aspects technologiques spécifiques de certains
développements ; des aspects technologiques comme les possibilités de protection intellectuelle (IPR),
le « roadmapping », le management d’innovation, les aspects portant sur l’organisation du développement d’un
produit, l’étude de marché, la veille technologique… sont également abordés.

Afin de stimuler le processus d’innovation dans les entreprises, on a aussi élaboré le concept d’une I-BOX. Dans
cette boîte qui pourra être consultée sur notre site web, on peut trouver des idées qui pourraient être à la source
d’inspirations pour des innovations intellectuelles. Ces exemples visent surtout à illustrer des possibilités d’innova-
tion concrètes et se veulent inspiratrices pour l’élaboration de projets d’innovation spécifiques aux entreprises.
Pour l’élaboration et le suivi de tels projets, les entreprises peuvent faire appel à nos conseillers en innovation. Des
études et des projets qualitatifs et innovants peuvent être subsidiés par les autorités.

Contact: Bob Vander Beke

Personnes de contact pour la stimulation à l’innovation thématique:

Ÿ action TIS “enduits et laminés”: Bob Vander Beke


Ÿ action TIS “impression digitale": Anneke Saey
Ÿ action TIS “santé et textile”: Patrick Pintelon
Ÿ action TIS “maîtrise durable de l’eau et de l’énergie”: Tine Cattoor

29
Initiatives en cours
3.7 NORMALISATION ET ANTENNES NORMES

Sous mandat de Febeltex, Centexbel remplit un rôle de coordinateur, d’informateur et parfois un rôle de dirigeant
au sein de la normalisation belge, européenne et internationale. Ceci implique entre autres choses d’assurer la
présidence et/ou le secrétariat des groupes de normalisation et de remplir les mandats dans les organismes
administratifs de l’IBN.

La nouvelle loi sur la normalisation, qui a été approuvée en 2003, met davantage l’accent sur une approche
décentralisée avec une plus grande autonomie des secteurs. C’est ainsi que des centres collectifs comme Centexbel
se sont vus attribuer un rôle important en créant des opérateurs sectoriels. Le fonctionnement et le financement de
ces opérateurs ne sont pas encore réglés de façon concluante, mais Centexbel continue de suivre l’évolution de la
situation de près afin de pouvoir jouer son rôle de façon optimale.

Centexbel suit de préférence l’évolution des normes européennes harmonisées, parce qu’elles ont un impact
important sur les obligations légales des entreprises. L’utilisation de normes pour soutenir la législation est connue
depuis longtemps dans le domaine des vêtements de protection, mais cela s’élargit maintenant aux textiles dans le
domaine du bâtiment (géotextile, revêtement de sol), sans oublier d’autres produits textiles dans le cadre de la
directive générale pour la sécurité des produits.

Les services de Centexbel en matière de normalisation se situent à trois niveaux, à savoir le suivi, l’information et
la sensibilisation et le fait d’assurer un service personnalisé. Grâce au soutien appréciable de Febeltex et du
Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Centexbel est capable, via le projet
« antennes normes », de remplir ces trois tâches principales.

Les domaines de normalisation à suivre prioritairement sont déterminés en accord avec Febeltex. Sans oublier
qu’une réunion du comité sectoriel est organisée annuellement. Au cours des années précédentes, le sous-secteur
du textile d’intérieur a été suivi de manière plus intensive. Ceci a notamment mené à la reprise de la présidence
et/ou du secrétariat par des groupes de travail sur le tapis, les tissus d’ameublement, tissus de bain et matelas. En
2003, on a par exemple terminé des normes européennes sur les tapis et les tissus d’ameublement et on a publié
un projet de normes pour les tissus de bain. Dans d’autres sous-secteurs, Centexbel est entre autres responsable
de groupes pour le géotextile, les vêtements de protection contre les produits chimiques et le comportement au feu
des vêtements.

Centexbel informe les entreprises textiles belges de l’évolution de la situation des comités de normalisation via un
certain nombre de groupes de travail techniques, où le point de vue et l’avis des entreprises en Belgique sur les
projets de normes sont aussi débattus. Parallèlement, tous les membres sont informés des dernières évolutions
par le Centexbel Info et par le site Internet.

On demande très régulièrement à Centexbel quelles sont/seront les normes et la réglementation en vigueur actuel-
lement et à l’avenir. Afin de pouvoir donner un conseil averti, nos experts peuvent utiliser un ensemble très vaste
de plus ou moins 7000 normes et documents de travail qui se trouvent au centre de documentation.

La complexité croissante de la normalisation augmente également le besoin de formations concernant ce sujet. Au


cours de l’année 2003, différentes entreprises ont fait appel à Centexbel pour assurer des sessions de formation
visant les entreprises, où on accorde un rôle très important à la normalisation.

Contact: Fred Foubert

30
Initiatives en cours
3.8 CELLULE BREVETS

Créée en 2001 avec le concours de la Division Compétitivité et de l'Office de


la Propriété Intellectuelle du Service Public Fédéral Économie, PME, Classes
moyennes et Énergie, cette cellule a pour but de d'optimiser la diffusion
d'informations sur les brevets et de développer l'intérêt des entreprises pour
les brevets en tant qu'instruments de protection d’une part et en tant que
sources d’information technologique d’autre part.

De plus, la Cellule Brevets a reçu de l’Office Européen des Brevets (OEB) le


statut de Centre PATLIB (Patent Library) en juillet 2002 offrant ainsi à
Centexbel certains privilèges concernant l’accès à des données non publi-
ques et à des formations pointues et parfaitement à jour de la part de
l’OEB.

Centexbel a participé à PATLIB 2003 avec deux ambitions :

Ÿ Informer les industriels textiles de la problématique “Brevets”


Ÿ Augmenter ses connaissances en recherche d’antériorités et en procédures de dépôt.

Le statut de Centre PATLIB confère à la Cellule Brevets une plus-value par l’accès à une finesse de recherche
encore supérieure aux énormes possibilités d’interrogation mises en ligne par l’OEB.
Ce service Centexbel comprend essentiellement :

Ÿ l’information sur l’état de la technique dans un domaine bien défini


Ÿ la diffusion de connaissances de base et informations générales concernant les demandes de brevets
Ÿ la diffusion d’informations sur les brevets existants afin de protéger les firmes qui désirent introduire
des nouveaux produits sur le marché ou appliquer de nouveaux procédés de production.

Contact: Philippe Lemaire, Wendy Jambers

31
Initiatives en cours
3.9 CERTIFICATION

Depuis des années, Centexbel se profile comme une institution pour l’évaluation de la conformité des produits
textiles. Cette activité comprend aussi bien des domaines où cette évaluation est imposée par la loi, que des
systèmes approuvés de leur plein gré par entreprises.

La certification comme support de la réglementation européenne est généralement imposée par les Directives
Européennes. Les directives qui ont le plus d’impact sur le secteur textile sont :

Ÿ les directives en matière de produits de construction qui sont entre autres d’application dans le
géotextile et les revêtements de sol
Ÿ les directives dans le domaine médical, avec entre autres les blouses anti-thrombose, les
compresses et les casaques de chirurgien (tout vêtement pour opération)
Ÿ les directives en matière de moyens personnels de protection, valables pour les vêtements et les
gants de protection.

Le label CE du géotextile existe depuis la fin 2002. Dans ce domaine, Centexbel a conclu un accord avec
l’organisme de certification COPRO. Faisant partie de cet accord, on a développé un document d’application
national qui établit le lien entre les nouvelles normes européennes et les anciennes normes belges.

Avec l’approbation finale et l’harmonisation de la future norme européenne sur les revêtements de sol, on dispose
de l’élément principal pour introduire également ce label CE pour ce groupe de produits. C’est la raison pour
laquelle Centexbel a pris les mesures nécessaires pour modifier la prénotification déjà obtenue en une reconnais-
sance définitive par le Ministère compétent en la matière.

Pour la certification CE des textiles médicaux, on n’exige aucune intervention d’un organisme reconnu.
Les fabricants peuvent tout à fait appliquer le label CE de leur propre initiative (et responsabilité). Ils doivent
cependant établir un solide dossier technique de documentation, qui est mis à la disposition des autorités
compétentes. Centexbel offre son aide pour la rédaction de dossiers techniques, entre autres grâce à la guidance
technologique et à la réalisation des tests nécessaires.

Depuis 1994, Centexbel est considérée par le Ministère de l’Emploi et du Travail, comme instance reconnue,
chargée de l’homologation type des vêtements et des gants de protection. En fait, à cette époque, Centexbel
a acquis une réputation de service et de compétence, qui se concrétise par un nombre croissant de demandes de
certificats, également à l’étranger (surtout en France et aux Pays-bas). Pour maintenir ces compétences et les
développer par la suite, Centexbel participe toujours à des réunions de réflexion des Notified Bodies européens.
La présidence a été reprise par le sous-groupe pour les vêtements et les gants de protection, qui comprend
60 organisations reconnues dans le domaine.

Centexbel participe aussi à la mise au point de labels européens qui font la promotion de la « human ecology »,
comme Öko-tex et GuT (pour les tapis). Ces labels sont attribués à des produits textiles qui ne contiennent pas de
substances nocives. La nature des substances analysées et la valeur absolue manipulée sont en évolution
constante et suivent la réglementation des pays à la lettre. On oblige de plus en plus la distribution des vêtements
à contraindre ses sous-traitants à obtenir le label Öko-tex. Au cours des années précédentes et au cours de l’année
2003, il y a cependant eu une certaine saturation du marché, ce qui explique que le nombre de prolongations
annuelles des certificats restait croissant mais que simultanément, le nombre de nouveaux certificats a plutôt
diminué.

Contact: Fred Foubert

32
Initiatives en cours
3.10 SYSTÈMES DE SURVEILLANCE QUALITÉ ET ENVIRONNEMENT

Depuis pas mal de temps, Centexbel a élaboré une expertise dans le domaine des conseils aux entreprises, qui
veulent mettre au point et maintenir des systèmes de management « qualité et environnement ». Depuis déjà
plus de 10 ans, Centexbel met aussi un certain nombre de conseillers à la disposition du BQA pour l’audit
d’entreprises selon les systèmes ISO 9001 ou ISO 14000.

2003 était aussi la dernière année pour les entreprises pour réaliser le passage vers la nouvelle norme ISO
9001:2000. Tandis que certaines entreprises n’ont pas suivi cette reconversion, il s’agissait pour la plupart d’entre
elles de l’occasion d’analyser leur système qualité et de l’optimaliser.

Pour les entreprises textiles qui livrent le secteur automobile, la norme ISO/TS 16949:2002 est le nouveau cadre
de référence. Cette norme regroupe les exigences accessibles aux constructeurs automobiles américains,
allemands, français et italiens.

Centexbel a conclu un accord de coopération avec AIB Vincotte pour réaliser, à la demande d’AIB Vincotte, des
audits selon la norme ISO/TS 16949 dans les entreprises texiles.

Contact: Frank Van Overmeire

3.11 COMMISSION D’EXPERTS EN ENVIRONNEMENT

Régulièrement, il y concertation entre Febeltex et Centexbel concernant les thèmes actuels touchant à l’environne-
ment qui sont importants pour l’industrie textile en Belgique. Lors des réunions de la cellule environnement, on se
met d’accord sur le point de vue qui sera adopté par le secteur et sur celui qui suivra le dossier de près. Les thè-
mes les plus importants débattus en 2003 ont été les suivants :

Ÿ New chemicals policy (REACH)


Ÿ approvisionnement en eau industrielle à Waregem
Ÿ interdiction d’utiliser des biocides non-enregistrés
Ÿ proposition de nouvelles normes sectorielles pour l’ennoblissement textile
Ÿ benchmarkingconvenant.

Contact: Ilse De Vreese

33
Initiatives en cours
3.12 PLATES-FORMES PILOTES

3.12.1 Plate-forme tricotage

Depuis quelques années, le secteur textile est plus ou moins fortement touché par les différentes crises qui ébran-
lent l’économie mondiale. Pour tenter de remédier à ce problème, les industriels du secteur textile ont souhaité
développer des produits répondant à des critères de plus en plus sévères dans le but de rencontrer de nouvelles
opportunités commerciales.

Dans cette optique, les produits textiles se sont détournés des deux secteurs traditionnels que sont l’habillement et
l’ameublement pour se tourner vers des produits très spécifiques pour des applications techniques (aéronautique,
protection, défense, environnement, agriculture, construction…).

L’acquisition récente de matériels industriels et le support des producteurs de machines (Universal, Harry Lucas,
Orizion, Comez…) réaffirment la volonté de Centexbel de soutenir les actions des industriels par l’intensification de
la recherche et développement dans le domaine des textiles à base de mailles.

En quoi consiste cette plate-forme?

Ÿ une machine circulaire double fonture en jauge 18


Ÿ un métier à crocheter avec 6 barres à dessin en jauge 10 (1 mètre de largeur utile)
Ÿ un métier rectiligne électronique 'fully fashion' en jauge 12 en 1.2mètres

La plate-forme peut être utilisée principalement pour le développement, la mise en oeuvre et le design de nou-
veaux produits à orientation technique et habillement.

L'activité de cette plate-forme consiste à aider les industriels dans le développement et la mise au point de nou-
veaux produits à orientation textile technique.

Contact: Fabrice Pirotte

34
Initiatives en cours
3.12.2 Plate-forme filtration

Une application des filtres est la séparation des particules solides


d’un gaz contenant une certaine quantité de poussières (de 1g/m³
à quelques centaines de g/m³). En fonction de cette concentration,
il se forme plus ou moins rapidement à la surface d’un média fil-
trant un “ gâteau ” qui doit être régulièrement enlevé de manière à
permettre le bon fonctionnement du média. Par conséquent, le
comportement à la filtration et au nettoyage du média filtrant sont
les deux critères importants pour les producteurs et les utilisateurs
de filtres.

Les principales propriétés qui peuvent être mesurées sur des filtres
vierges mais également sur des filtres usagés sont :

1. L’efficacité totale de collecte


2. La quantité de poussières résiduelles après le
nettoyage et l’efficacité du nettoyage
3. La perte de charge durant la filtration et après le
nettoyage.

Ces propriétés peuvent être mesurées au laboratoire Centexbel


suivant la norme VDI 3926 grâce au panel tester.

En quoi consiste cette plate-forme?

Ÿ un appareil d'évaluation de l'efficacité des média filtrants : le panel tester (simulation des
conditions industrielles)
Ÿ un porosimètre pour déterminer la distribution de la taille des pores constituant le média

La plate-forme peut être utilisée pour le testing et la recherche dans la mise au point de nouveaux média filtrants,
tant pour la filtration liquide que de l’air. Rem.: le porosimètre peut également être utilisé pour d'autres produits
que la filtration d l'air (pex.: les coutils à matelas, les champs opératoires...)

Parallèlement à l’efficacité de filtration, la mesure de la distribution de la taille des pores est un autre paramètre
primordial.

L’ensemble permet de mieux connaître les réactions du média vis-à-vis des poussières à filtrer.

Contact: Fabrice Pirotte

35
Initiatives en cours
3.12.3 Plate-forme d’extrusion

La plate-forme d’extrusion consiste en deux lignes pilotes semi-industrielles pour la filature des fils (B)CF, une ligne
pilote à l’échelle labo pour l’extrusion de fils ou de bandelettes synthétiques et un compounder. Les lignes pilotes
semi-industrielles consistent en une ligne Thermoalfa tricolore BCF et en une ligne Hills CF.

En 2003, on a commencé les préparatifs pour modifier la ligne Hills en une ligne flexible de bicomposants. Cette
ligne de bicomposants sera aussi bien équipée de side/side que de core/shell spinpacks. La flexibilité de filer une
vaste gamme de polymères et d’obtenir une grande variation dans les proportions de débit des polymères offrira la
possibilité de filer une grande variété de fils bicomposants.

Parallèlement, on a également entamé les préparatifs pour étendre la plate-forme d’extrusion avec une ligne d’ex-
trusion semi-industrielle pour les bandelettes et les monofilaments. Cette configuration vise une consommation
minimale de matières premières et un intérêt maximal pour le processus industriel. Après un extrudeur avec fente,
on trouve les éléments suivants en ligne: un bain d’eau (et éventuellement des cylindres de refroidissement), une
poutre à coûteaux (pour couper les bords), une série de cylindres lente, un four industriel, une série de cylindres
rapide, des cylindres de relaxation et une unité de bobinage.

Outre l’utilisation d’une plate-forme d’extrusion dans un objectif de recherche, cette plate-forme d’extrusion est
aussi utilisée pour des tests semi-industriels à la demande d’entreprises. Ci-dessous, on cite quelques exemples
de tests semi-industriels réalisés l’année dernière:
Ÿ pour les fils BCF, on a évalué une nouvelle forme de section transversale, grâce à laquelle on peut
ajouter une fonctionnalité aux fils
Ÿ par l’évaluation de nouveaux polymères, on a entre autres mesuré le « die swell » pour établir la
corrélation entre les propriétés des matières et leur aptitude à la filature
Ÿ par l’évaluation de polymères expérimentaux, il est possible de réaliser des tests rapides sur une
ligne d’extrusion à l’échelle du laboratoire avant que les matières ne soient testées sur des lignes
pilotes semi-industrielles
Ÿ le mise en oeuvre traitement de nouveaux types d’additifs pour des films extrudés a été simulé
sur la base de la ligne pilote de laboratoire, sur laquelle un film étroit peut aussi être extrudé.

Contact: Veerle Herrygers

36
Initiatives en cours
3.12.4 Ligne d’enduction semi-industrielle

La Recherche et Développement et la création de produits niche innovants représentent une stratégie de plus en
plus importante pour le secteur textile belge. Il appartient à la stratégie de Centexbel d’aider les entreprises texti-
les à ce niveau. Dans cette optique, Centexbel a décidé il y a quelques temps d’investir * dans la ligne d’enduction
semi-industrielle multifonctionnelle. C’est aussi grâce à la présence de toutes sortes d’applicateurs que cette ligne
de coating offre des possibilités uniques.

La ligne longue de 26m est composée des unités d’application suivantes :

Ÿ un foulard (bain de 25 litres)


Ÿ un applicateur Autofoam
Ÿ un applicateur tapis Autofoam
Ÿ un « rotary screen » (coating discontinu, entre autres dotcoating)
Ÿ racle (racle à rouleau ou racle à air), avec la possiblité d’un cylindre tournant à contre-sens (coating par
imprégnation)
Ÿ un distributeur de poudre (variant de 80 à 500 µm)
Ÿ deux unités de laminage (dont la 2ème unité peut servir d’enroulement pour l’enduction par transfert).

Pour sécher, on peut utiliser deux unités infra-rouges ou un four à air chaud.

Depuis l’installation officielle de la ligne pilote de coating le 10/10/2002, on a déjà souvent fait appel à cet investis-
sement, aussi bien pour la réalisation de tests de coating dans le cadre de nombreux projets de recherche qui ont
lieu à Centexbel (recherches collectives, privées,…) que pour la réalisation d’applications spécifiques à la demande
d’entreprises.

En ce qui concerne les dossiers de recherches collectives, la ligne de coating est entre autres mobilisée pour les
projets suivants : “Développement, application et évaluation de coatings ignifuges sans halogène”, “Precoatings
alternatifs pour tapis avec un dossier textile secondaire - étude de dossiers feutre” et “Additifs nano-céramiques
pour des coatings textiles performants”. Parallèlement, la ligne coating est utilisée pour réaliser toutes sortes de
tests coatings dans plusieurs projets de recherches privées. Des entreprises ont également fait faire des tests sur
la ligne de coating. En 2003, on a entre autres réalisé les essais suivants pour des tiers :

Ÿ utilisation de diverses sortes de poudre pour le precoating et le collage de dossiers secondaires


pour tapis
Ÿ réalisation de tests de coating avec silicone sur tricots en ce qui concerne le processus
d’enduction par transfert
Ÿ réalisation de différents traitements « foulard » sur des coutils à matelas (adoucissants,
traitements-FR,…)
Ÿ application de gels de latex comme backing pour tissus de bain.

On a aussi mis sur pied des visites organisées et des sessions de démonstration, aussi bien pour les entreprises
individuelles que pour les groupes (entre autres dans le cadre d’une après-midi d’étude sur les traitements de sur-
face organisée par GOMOV et dans le cadre de la « tournée textile EROV »).

La ligne de coating est dès lors un « instrument » indispensable pour la réalisation de toutes sortes de tests dans le
domaine du coating (ou de l’ennoblissement) et ceci principalement pour s’informer de la transmission des
résultats au niveau industriel.

Contact: Tania De Meyere

* Cet investissement en collaboration avec la Hogeschool Gent / TO2C, Dakota Coatings et CHT Belgium a pu
être réalisé grâce au soutien des autorités flamande, wallonne, fédérale et bruxelloise.

37
Initiatives en cours
3.13 TESTING

Chiffre d’affaires

Au cours de l’année dernière, nos laboratoires ont connu une augmentation jamais vue de leur chiffre d’affaires :
25% par rapport à 2002. Cette augmentation s’explique surtout par le nombre de tests réalisés dans le domaine de
la résistance au feu et en microbiologie. Les principales tendances sont les suivantes :

(1) la distribution demande de plus en plus de résultats de tests par batch livré, à la place d’une seule fois
par produit,
(2) l’européanisation imposée par la suite et la globalisation assure une demande toujours croissante de
résultats de tests comme condition nécessaire pour l’accès au marché européen. Pour la première fois,
on a obtenu un chiffre d’affaires avec les non-membres supérieur à celui obtenu avec les membres de
Centexbel.
(3) La politique de réduction a été modifiée pour devenir un instrument de travail plus souple. Le laboratoire
de tests a dès lors réalisé des contrats nettement plus volumineux avec des prix adaptés. Des demandes
de testing importantes via des adjudications publiques ont été obtenues.

Investissements

2003 a été une année très moyenne en matière d’investissements. En ce qui concerne le testing chimie, on a
acheté un appareil de thermodésorption, ce qui est devenu le“state-of-the-art” pour la mesure d’émissions dans
l’air des habitations.
En ce qui concerne le laboratoire de microbiologie, Centexbel a investi dans un luminomètre qui mesure la
chimi- et bioluminescence. Cet appareil va permettre de déterminer rapidement (en quelques heures) la bio-
contamination d’un échantillon. Le laboratoire a également acquis une nouvelle autoclave afin de pouvoir optimi-
ser le travail au laboratoire.

Développements dans les laboratoires

Des normes changeantes exigent une adaptation continue des méthodes de tests. Ce sont surtout les méthodes
chimiques servant à déterminer les paramètres de santé qui exigent un suivi et un développement intensifs.

En 2003, on a réalisé les développements suivants dans le laboratoire chimie.

Ÿ On a démarré une désorption thermique de Tenax TA sous forme automatisée et suivant le nouveau
système AgBBen application par le GuT. On a également implémenté l’utilisation d’équivalents de to-
luène.
Ÿ On a aussi mis notre méthode au point pour déterminer les phthalates.
Ÿ Nous avons implémenté la détermination des colorants allergisants par HPLC.
Ÿ Les mesures de paramètres gazeux des fumées lors du comportement au feu des produits textiles desti-
nés au secteur du transport sont élaborées.
Ÿ En ce qui concerne la qualité/la présence de pesticides, on peut maintenant déterminer les pesticides
grâce à une liste Öko-Tex plus étendue et on peut également déterminer les pesticides complémentaires
de l’eco-label européen.
Ÿ Pour soutenir la réalisation de notre série croissante d’analyses en chromatographie, nous avons lancé
un système de qualité spécifique à la chromatographie.
Ÿ Nous avons démarré le nouveau système japonais JIS A6921 pour papier peint
Ÿ nous avons réalisé une mini-étude concernant la corrosion des anneaux de circulation d’air dans divers
tissus,
Ÿ nous avons par la suite développé les possibilités quantitatives par XRF, plus excatement le titane dans
diverses matrices.
Ÿ En matière de tests textiles classiques, nous avons mis au point la détermination de la solidité de lavage
d’après la norme ISO 105 C08 - C09,
Ÿ nous avons implémenté le projet de norme pour de nouveaux tests de solidité à la salive et à la transpi-
ration selon la norme DIN V 53160-1 en 2.

Dans le laboratoire de physique, la norme la plus récente en matière de procédures de lavage a été implémen-
tée aux normes 2000 et on a pu faire appel à du personnel supplémentaire en ce qui concerne les tests de
vieillissement.

Le laboratoire feu a obtenu de bons résultats concernant le comportement au feu des tests interlaboratoires des
vêtements de nuit, dans le cadre de la législation européenne toujours en vigueur et la nouvelle norme ISO 6942
a été implémentée pour déterminer la chaleur de rayonnement sur les vêtements de protection.

38
Initiatives en cours
Dans le cadre du laboratoire de microbiologie, nous nous sommes adaptés aux nouvelles exigences dans le
domaine des textiles de protection et des textiles médicaux:

Ÿ Possibilité de réaliser les tests mentionnés dans la EN 14126- 2003 (vêtements de protection)
et la prEN 13795 (Medical devices)
Ÿ Nous avons accentué notre expertise dans le domaine des antimicrobiens et nous avons
développé de nouvelles méthodes dans le domaine de la biocontamination et de l’allergie :
Ÿ Développement des méthodes quantitatives d’évaluation des textiles traités avec un antimicro-
bien ( suivi du comité ISO/TC38/-/WG23 – Working draft : 20743)
Ÿ Détermination du pouvoir désinfectant d’un antimicrobien
Ÿ Détermination des concentrations minimum d’inhibition (MIC et MIB)
Ÿ Allergie – Mesure des allergènes d’acariens par la technique ELISA.
Ÿ Mesure de l’ATP par bioluminescence (biocontamination)

Nous voulons également élargir nos compétences dans le domaine des non tissés. Nous suivons activement la task
force EDANA qui concerne les traitements antimicrobiens appliqués sur non-tissés. Nous avons participé à un round
test sur ce thème. Les résultats obtenus par notre laboratoire sont très prometteurs.

Service

En 2003, Centexbel a remporté avec succès un audit de renouvellement du système qualité, de sorte que le
laboratoire dispose maintenant d’un certificat ISO-17025 valable jusque mai 2006, ce qui est indispensable dans
l’ensemble du marché du testing actuel.

En réponse à une enquête de satisfaction sur la clientèle réalisée en juillet , où Centexbel a par ailleurs obtenu
d’excellent résultats, on a adapté l’organisation dans les laboratoires, afin de réaliser des délais très courts pour
des missions de testing précises avec lesquelles les analyses sont fréquemment demandées. Les premiers résultats
sont encourageants, de façon à ce qu’en 2004, Centexbel devrait prendre la bonne voie. Des laborantins impliqués
dans un projet ou des laborantins impliqués dans le testing sont devenus plus interchangeables et ont été prévus
pour être plus flexibles, ce qui permet de réagir de façon plus souple aux situations critiques.

Un problème en ce qui concerne le testing est le système administratif interne, y compris les rapports en plusieurs
langues. Ce problème peut disparaître grâce à un nouveau software. En 2003, on a réalisé une étude de marché
poussée concernant les packages LIMS et on a commencé la conversion de la base de données du format texte en
format champ de base de données. Cette conversion a été prolongée en 2004 afin de démarrer avec un nouveau
package LIMS en 2005.

Pour maintenir l’image d’un laboratoire de tests fiable au niveau de la qualité, Centexbel a également participé à de
nombreux essais interlaboratoires en 2003. Les résultats prouvent que le laboratoire se situe toujours en bonne
position en ce qui concerne le niveau de qualité.

Contact: Philippe Van Acker

39
4. Publications
4.1 EDITIONS À DATE FIXE

CENTEXBEL INFO
Ÿ Centexbel Info réuni avec l’Info Normalisation
Ÿ 10 numéros par an
Ÿ édition gratuite pour tous les membres de Centexbel ou ceux considérés comme tels
Ÿ liste du contenu Centexbel Info 2003 (voir annexe)

MILIEUFAX
Ÿ 11 numéros par an
Ÿ édition payante, pour les abonnés
Ÿ liste du contenu 2003 (voir annexe)

UNITEX
Ÿ Articles scientifiques + rubrique CentexbelNews
Ÿ 6 numéros par an
Ÿ liste du contenu des articles scientifiques (voir annexe)

INFO TECHNOLOGIE DES MACHINES


Ÿ 3 numéros par an
Ÿ édition gratuite pour les membres du groupe cible TAD Technologie des Machines (les producteurs et
les travailleurs de textile technique, les constructeurs qui travaillent pour le textile)

INNOVATION & TECHNOLOGY WATCH TIS MAÎTRISE DURABLE DE L’EAU ET DE L’ENVIRONNEMENT


Ÿ 4 numéros par an
Ÿ édition gratuite pour toutes les entreprises textiles (mailing aux coordinateurs d’environnement)

INFO LIN

Ÿ 4 numéros par an
Ÿ édition gratuite pour toutes les entreprises textiles (mailing aux coordinateurs d’environnement)

4.2 DIVERSES ÉDITIONS AUXQUELLES CENTEXBEL A COLLABORÉ OU BIEN DANS LESQUELLES CENTEXBEL EST CITÉ

Ÿ Öko-Tex nouvelle édition


Ÿ Öko-Tex nouvelle brochure
Ÿ “Niet verhuizen maar innoveren”, De Standaard 29/11/2003, Vacature, p.10

NATIONAL
Ÿ Des publications dans Texpress, Unitex, Construction et Santé, Focus sur l’Innovation, magazine
EOS, IVOCatief, Vlasberichten, Kluwer (voir annexe)

INTERNATIONAL

Ÿ Publications dans Sciences des Eaux Usées, Polymère, Polymer Blends Handbook, Gerstel Aktuell,
Textiles Techniques, Photodermatol Photoimmunol Photomed, Tinctoria, TTI, Chemical Fibres Inter-
national, Electrostatic 2003, Composites, Gerstel solutions worldwide, EATP Polynews, International
Fiber Journal, Wound repair and regeneration, Burns (voir annexe)

BROCHURES
Ÿ Folders pour les visiteurs (voir annexe)
Ÿ Folders pour le site web du bureau de Bruxelles de l’entreprise (voir annexe).

40
5. Evïnements
5.1 EVÉNEMENTS ORGANISÉS PAR CENTEXBEL

JOURNEES D’ETUDE

En 2003, Centexbel a organisé un nombre considérable de journées d’étude: deux symposiums de toute une
journée et sept après-midi d’étude.
Au total, nous avons dénombré 413 personnes présentes, dont 309 payantes. Parmi les participants, on comptait
229 membres de Centexbel. Etant donné la grande différence dans la taille des groupes cibles, le nombre de
participants était fort variable.

participants
date durée sujet participants membres
payants

Dynamic charact. and


6/3/03 1 journée on-line control of physical 74 47 41
properties of yarns/fibres

Textiles techniques
3/6/03 1 journée 66 51 45

3/9/03 1/2 journée Water Pinch Analyse 18 13 9

Enzymes dans le textile


7/10/03 1/2 journée 34 19 15

9/10/03 1/2 journée Techniques d’épuration d’eau 21 15 11

30/10/03 1/2 journée Technologie membrane 22 18 13

18/11/03 1/2 journée Le procesflow digital 47 35 20

Nouvelles tendances dans les


25/11/03 1/2 journée 65 55 41
traitements de surface

Problématique de l’eau i/d l’in-


8/12/03 1/2 journée 66 56 34
dustrie textile en Flandres

En annexe le programme des journées d’étude.


Les personnes intéressées qui n’ont pas pu participer à une journée d’étude mais qui souhaiteraient recevoir la
documentation s’y rapportant peuvent la demander moyennant payement.

SESSIONS D’INFORMATION, GROUPES DE TRAVAIL, COMMISSIONS TECHNIQUES ...


La connaissance, la créativité et l’innovation sont des mots clés au sein de Centexbel. La collaboration également,
entre autres, entre notre organisme de recherche et les entreprises.
Pour transmettre les informations et les services les plus récents à leurs partenaires, les collaborateurs de
Centexbel ont organisé à des moments déterminés des groupes de travail, des réunions d’information, des
commissions techniques.
En annexe, vous trouverez la liste des rencontres ayant eu lieu en 2003.

FORMATIONS

Formation professionnelle Entretien Tapis

L’industrie du tapis belge veut mettre sur pied un réseau de professionnels de l’entretien de tapis avec lesquels elle
pourrait travailler en partenariat. C’est la raison pour laquelle Centexbel a organisé en 2003 la formation
professionnelle Entretien Tapis.

Au programme, on retrouvait les points suivants :

Ÿ une meilleure connaissance du produit « tapis »


Ÿ entretien du tapis
Ÿ traitement des taches
Ÿ quelle méthode d’entretien convient à quel type de tapis.

A cause du nombre insuffisant de participants, la formation n’a cependant pas pu continuer.

41
Evïnements
Formations internes dans les entreprises

Centexbel organise aussi des formations internes sur demande des entreprises.
Cette formule permet aux entreprises de donner une même formation à un groupe dans un délai assez bref.
En 2003, Centexbel a donné trois formations internes.
En annexe, vous trouverez le programma des formations internes dans les entreprises pour Bajong, Concordia et
Exxon Mobil.

Cours de conseiller en prévention

F. Foubert, coordinateur des activités de normalisation à Centexbel, est désigné comme conférencier pour les cours
de conseiller en prévention organisés par NAVB (le Comité d’Action Nationale pour la Sécurité) et par Syntra
Hasselt et Sint-Niklaas où il s’occupe de la partie Moyens Personnels de Protection.
Dans ce cadre, on explique aux futurs conseillers en prévention dans les entreprises la législation et la
normalisation par rapport aux vêtements de protection.

5.2 Evénements organisés en collaboration avec d’autres acteurs texiles

FORMATION ENVIRONNEMENT ET TEXTILE

C’est déjà la 7ème année de suite que Centexbel, Cobot, Febeltex, Unitex et la Hogeschool Gent organisent la
formation « Environnement et Textile ».

Par à cette initiative, ces partenaires textiles veulent tenir compte de la demande d’informations actuelles et direc-
tement utilisables dans le domaine de l’environnement toujours en évolution. Les sessions axées sur la pratique,
spécifiques au secteur textile connaissent dès lors un succès constant.

En annexe, vous trouverez le programme de 2003.

FORMATIONS COBOT

En 2003, les collaborateurs de Centexbel ont à nouveau régulièrement donné des cours dans le cadre des
formations de Cobot, le centre de formation sectoriel pour les employés et les ouvriers de l’industrie textile et de la
bonneterie belge.
Il s’agissait aussi bien de formations générales que de formations internes dans l’entreprise.

En annexe, vous trouverez un aperçu de ces prestations de Centexbel au cours de l’année 2003.

GROUPE DE TRAVAIL DES COORDINATEURS EN ENVIRONNEMENT DE FEBELTEX

Au cours de l’année 2003, le groupe de travail de Coordinateurs en Environnement, une organisation de Febeltex
avec la collaboration de Centexbel, s’est réuni en février, en avril, en juin et en octobre.

En fonction de développements déterminés, on peut ajouter une réunion supplémentaire pour un groupe cible spé-
cifique. La problématique du contrôle de la présence de bore dans les eaux usées était par exemple d’actualité au
cours de l’année 2003. Comme la plupart des entreprises ont été confrontées à cette obligation, on a décidé d’or-
ganiser une réunion avec ces entreprises pour discuter de cette problématique.

D’autres thèmes ont été développés dans le détail au sein du groupe de travail: proposition de nouvelles normes
sectorielles d’évacuation, REACH, benchmark convenant, etc.

SOIREES UNTITEX

Unitex, l’association des cadres dans l’industrie textile, organise quelques fois par an des soirées où des maîtres de
conférence externes présentent des innovations de produits et de processus.

B. Vander Beke a assuré deux soirées Unitex en 2003 à Centexbel:

Ÿ Possibilités d’Innovation en matière d’environnement dans les entreprises textiles le 6/2/03


Ÿ Coaten le 22/5/03.

42
Evïnements
FORMATION AU SEIN DU « CONVENANT » TEXTILE

Le 10 octobre 2000, un « convenant » a été conclu entre le secteur textile et la Hogeschool de Gand pour une du-
rée de trois années académiques. Ce qui a mené à ceci est la diminution du nombre d’étudiants. Un membre du
personnel en fabrication textile a été engagé, on a soutenu les orientations en textile, on a embauché des profes-
seurs « invités ».
Dans ce cadre, Centexbel a aussi donné quelques conférences en 2003:

Ÿ Logistique et gestion des stocks le 9/1/03 (par P. Van Acker)


Ÿ Mécanismes au feu et normes/exigences le 16/1/03 (par P. Van Hoeyland)
Ÿ Qualité et l’ISO le 13/2/03 (par B. Vander Beke)

IVOC
IVOC est le centre de formation pour les entreprises belges de vêtements et de confection.

L’expert en textiles pour vêtements à Centexbel, S. Gowy, a donné plusieurs cours en 2003 dans le cadre d’une
série de cours d’information dans le domaine textile pour IVOC (le 3/4 et 27/11/03), ainsi qu’une formation interne
de mise au courant dans le domaine textile (3/10 et 14/11/03).

FORMATION DU 3ÈME CYCLE ‘CRÉATIONS TEXTILES’


Cobot organise au cours de l’année scolaire 2003-2004 la formation du 3ème cycle ‘Projets textiles’. Les nombreux
exemples et exercices pratiques, ainsi que les démonstrations, font en sorte que la formation correspond tout à fait
à la réalité de l’emploi d’un créateur textile.

Le 13/11/03, P. Vancolen, conseiller en tissage à Centexbel, a donné une conférence sur les 'Caractéristiques et
classifications des tissus d’ameublement'.

5.3 Evénements organisés par des tiers

Pour se tenir informés de la situation la plus récente et pour faire part de leurs propres connaissances à leurs
collègues, des collaborateurs de Centexbel participent à des congrès et à des séminaires, visitent des foires, ...

En annexe, vous trouverez une aperçu des activités dans ce domaine en 2003.

43
6. Gïnïralitïs
6.1 RAPPORT FINANCIER

Dans un paysage économique globalement moins favorable qu'en 2002, Centexbel a réussi à améliorer ses résul-
tats grâce à une double croissance générée par la recherche collective et par une meilleure pénétration du marché
des analyses et des services.
L'environnement de l'année 2003 a été contrasté :

Ÿ le financement de notre recherche collective au niveau régional a connu une hausse significative,
Ÿ les programmes européens de recherche approuvés dans le 5ième programme cadre se sont clôturés au
cours de l'exercice,
Ÿ malgré le ralentissement conjoncturel, notre centre a enregistré une croissance dans les analyses de
laboratoire, la certification et la formation.

Par ailleurs, notre positionnement dans le marché de la formation s'est révélé être un succès sans égal.
Dans ce contexte, le clôture des comptes établit le montant des ventes et prestations à 8.721 Keuros contre
7.945 Keuros en 2002, le montant des services et biens divers à 2.317 Keuros contre 2.414 Euros en 2002 et les
rémunérations et charges sociales à 5.479 contre 5.326 Keuros en 2002. Les programmes de synergies et de
réduction des coûts opérationnels les ont stabilisés au cours de l'exercice. Ces efforts internes ont permis de
limiter fortement l'impact au niveau de la valeur ajoutée qui s'élève à 73 % contre 70 % en 2002. Le redressement
au niveau du résultat en est une autre conséquence directe : le résultat brut atteint 915 Keuros en 2003 contre
190 Keuros en 2002.

En 2003, les investissements se sont chiffrés à 180 Keuros, contre 440 Keuros en 2002. Cette baisse s'explique
notamment par le délai nécessaire pour la concrétisation de notre plan stratégique.

Le résultat net 2003 vient d'enregistrer un fort redressement. Ce solde positif permet d'éponger la légère perte
reportée de l'exercice précédent d'un montant de 5 Keuros. L'équilibre est assuré et permet des affectations
anticipant les besoins liés au plan de redressement et de développement.

Pour 2004, un programme d'investissement soutenu est planifié. Le centre se doit de continuer à améliorer et à
consolider ses performances en se fixant des objectifs consistants de croissance et de prestations de services à ses
membres et à sa clientèle.

Bilan & compte de résultats de l'exercice 2003

Conformément à nos statuts publiés au Moniteur belge du 15 octobre 1975, art. 36, le collège des Commissaires,
composés par un réviseur désigné par la Cour des comptes et de deux commissaires désignés par l'assemblée
générale de Febeltex, procède à la vérification des comptes, sur base du rapport établi au préalable par un réviseur
d'entreprise agréé.

La procédure de contrôle et des certifications des comptes a été réalisée avec le plus grand soin. Les comptes
(voir annexe) ont fait l'objet de l'approbation du Comité Permanent et du Conseil Général.

44
Gïnïralitïs
6.2 LES RESSOURCES HUMAINES

Gestion des carrières

Au cours de l'année écoulée, le Centre s'est appliqué à mettre en œuvre sa philosophie de gestion des carrières qui
est l'une des pierres d'assise du plan stratégique : l'engagement pris par Centexbel d'allouer ses meilleures
ressources à chaque responsabilité est le chemin suivi qui nous permettra d'être l'employeur de choix d'un person-
nel exceptionnel.
La nouvelle structure a été traduite en fonctions et la classification a été actualisée. A partir de cette nouvelle clas-
sification, un modèle de carrière a été communiqué à l'ensemble du personnel.
Dans un esprit de planification du travail, de fixation d'objectifs et de fonctionnement, des conseils de carrière ont
examiné et orienté tous les dossiers individuels, ce qui constitue une nouvelle approche.

Formation

Le développement des connaissances est soutenu par l'encouragement à la formation.


L'effort de formation organisé par Centexbel représente quelques 4.887 heures de formation contre 3.154 en 2002.
Les plans de formation ont répondu à des besoins spécifiques d'ordre opérationnels tandis que d'autres correspon-
daient à des thèmes généraux.

Relations Sociales

Par des réunions du personnel étoffées par des bulletins d'informations mensuels et/ou par des notes de service, la
direction et le service du personnel ont informé les membres du personnel des principales orientations stratégiques
et ont répondu à leurs interrogations.

Un comité de prévention et de protection au travail se réunit mensuellement. Cet organe en sus de sa mission a
également la possibilité de s'informer sur des questions de gestion opérationnelle.

Par souci de clarté, la direction générale a rencontré à plusieurs reprises les organisations représentatives des
travailleurs ainsi tenues informées de nos changements et évolutions.

Coup d'œil sur l'effectif

Au 31 décembre 2003, Centexbel compte 115 membres du personnel équivalent à 101,5 personnes temps plein
dont la présence féminine est représentée à concurrence de 58 %. La population jeune est plutôt féminine : pour
les moins de 40 ans, elles occupent trois quarts des fonctions. A partir de 40 ans, la parité 50/50 est rétablie.
L'âge moyen global est de 41 ans.

45
Gïnïralitïs
6.3 COMPOSITION CONSEIL GÉNÉRAL ET COMITÉ PERMANENT

Membres désignés par Febeltex

Textiles d’intérieur Fin mandat


Els David Desso Dendermonde nv 2006
Frank De Cooman Domo Gent nv 2004
Mona Dejaeghere-De Vriese* Nelca nv 2005
Paul De Meulemeester Bekaert Textiles nv 2006
Dirk Debaes De Witte Lietaer nv 2006
Dirk Dees Beaulieu International nv 2006
Joris Degezelle Prado Rugs nv 2006
Dirk Van Hoeylandt Libeco-Lagae nv 2005
Luc Steyaert Microfibres Europe nv 2006
Habillement

Ludo Cousy Cousy nv 2004


Jean-Paul Deleye Uco Leon Declercq nv 2005
Ignace De Veyt* Bonneterie Dubois sprl 2005
Manu Tuytens* Président Concordia Textiles nv 2005
Guido Bernagie Utexbel nv 2006
Filature

Georges Henon Traitex sa 2004


Werner Vanneste Jos Vanneste nv 2006
Textiles techniques

Norbert Verfaillie Bonar Technical Fabrics nv 2005


Luc Decraemer Xirion nv 2004
Frank Donckers* Lystex nv 2004
Patrick Rigole Vetex nv 2006
Michèle Joris-Sioen* Sioen nv 2006
Luc Maes Libeltex nv 2005
Ennoblissement

Yves Ovelacq Ovelacq bvba 2006


Koen Buyse Vanmarcke Gebroeders nv 2005
Francis Verstraete Masureel Veredeling nv 2006
Febeltex

André Cochaux Febeltex 2006


Caroline Sonneville Febeltex - Technisch Textiel 2004
Jean-François Quix Febeltex 2006
Pierre Van Mol Febeltex N & O - Economische Zaken 2005
Mark Vervaeke Febeltex - Interieurtextiel 2004

46
Gïnïralitïs

membre désigné par la FEB

Jean-Paul Depraetere* Escolys Textiles nv 2005

Vice-président

Membres désignés par les organisations des travailleurs


Dirk Baekelandt A.C.L.V.B. / C.G.S.L.B. 2004

Jan Callaert* A.C.V. Textura 2004

Etienne Cassier A.C.L.V.B. / C.G.S.L.B. 2005

Dirk Uyttenhove A.C.V. Textura 2006

John Colpaert* A.B.V.V.-Textiel, Kleding en Diamant 2004

Donald Wittevrongel A.B.V.V.-Textiel, Kleding en Diamant 2005

Personnalités des milieux scientifiques

Mandats mis à la disposition des autorités fédérales et régionales


Georges Allo* Conseiller scientifique Ministère des Affaires 2006
Economiques, Direction E6

Bernard De Potter directiefunctie Innovatiestimulering bij het IWT observateur

Ministerie van de Vlaamse Gemeenschap

Eric Sleeckx* wetenschappelijk adviseur bij het IWT observateur

Ministerie van de Vlaamse Gemeenschap

Alain Gillin* directeur de la D.G.T.R.E. observateur

Ministère de la Région Wallonne

Philippe Dehaut* premier attaché-expert observateur

Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale

Cooptés par les membres désignés par Febeltex


Marc Van Parys Hogeschool Gent 2005

Edmond Blommaerts Bexco Fibres nv 2006

* Membre du Comité Permanent

Jan Stryckman: Directeur géneral honnoraire

47
Gïnïralitïs
6.4 PERSONNES À CONTACTER CHEZ CENTEXBEL

Directeur général Christine Claus 09 243 82 11

MARKTCOÖRDINATOREN - FRONT OFFICE


"HOME": tapis, tissus d’ameublement, textile mural, linge de maison, literie, brise-soleil ...
Anja Anckaert 09 243 82 28
"PERSONAL": vêtements, équipements de protection personnelle, produits de soin, textile médical…
Marc Gochel 087 32 24 49 0477 655377
"MOBILE": textile pour automobile, autocars, train, navigation, aérospatial ...
Bob Vander Beke 09 243 82 17 0475 524150
"CIVIL": textile pour applications industrielle, construction (routière), agriculture, électroniques…
Bob Vander Beke 09 243 82 17 0475 524150

TESTING (laboratoires)
Coordination générale Philippe Van Acker 09 243 82 19 0475 524153
Vêtements de protection Rebecca Delanghe 09 243 82 16
Comportement au feu Pros Van Hoeyland 09 243 82 34
Essais chimiques Eddy Albrecht 09 243 82 26
Essais physiques Willy Vande Wiele 09 243 82 21
GuT Petra Wittevrongel 09 243 82 43
Habillement Sofie Gowy 09 243 82 24
Mesures de couleurs Anneke Saey 09 243 82 44
Cahiers de charges Sofie Gowy 09 243 82 24
Tissus d'ameublement / Coutils mate- Paul Vancolen 09 243 82 23
las
Essais microbiologiques Yvette Rogister 087 32 24 45
Non-tissés Fabrice Pirotte 087 32 24 47
Öko-Tex, CE-ECO Claire Van Causenbroeck 09 243 82 40
caractérisation polymérisation Valja Everaert 09 243 82 35
Fils synthétiques Myriam Vanneste 09 243 82 31
Tapis Petra Wittevrongel 09 243 82 43
Textiles médicaux Marc Gochel 087 32 24 49 0477 655377
Autres Philippe Van Acker 09 243 82 19 0475 524153

STIMULATION A L’INNOVATION (TIS)


Coordination générale Bob Vander Beke 09 243 82 17 0475 524150
Santé et textile Patrick Pintelon 09 243 82 53
Gestion d'eau et d'énergie Tine Cattoor 09 243 82 27
Technologie d'enduction Bob Vander Beke 09 243 82 17 0475 524150
Impression digitale Anneke Saey 09 243 82 44
Scanning d'innovation Bob Vander Beke - Jan Laperre 09 243 82 17 09 243 82 14

RECHERCHE
Coordination générale Gent Jan Laperre 09 243 82 14 0473 711602
Coordination générale Verviers Christian Bernardin 087 32 24 39 0477 655376
Santé et Sécurité Marc Gochel 087 32 24 49 0477 655377
ICT et Ingénierie Christian Bernardin 087 32 24 39 0477 655376
Environnement et procès biologiques Eddie Baetens 09 243 82 13 0475 542424
Nouveaux matériaux et nanotechnol. Luc Ruys 09 243 82 33 0473 711585

48
Gïnïralitïs

SERVICES
Coordination Dirk Simoens 09 243 82 25 0475 524152
Guidance technologique (GT)
Textile fonctionnel Jan Laperre - Mark Croes 09 243 82 14 087 32 24 50
Ingénierie des fils Luc Ruys 09 243 82 33 0473 711585
Textiles d’intérieur - tapis Dirk Simoens 09 243 82 25 0475 524152
Technologie des machines Daniël Verstraete 09 243 82 15
Ennoblissement Hilde Beeckman 09 243 82 32
Technologie du lin Annick De Coster 09 243 82 44
Tissage Paul Vancolen 09 243 82 23
Textiles et fibres techniques Fabrice Pirotte - Mark Croes 087 32 24 47 087 32 24 50
Instrumentation & optoélectroniques Michel Longrée 087 32 24 35
Formations
Formations aux entreprises Ann De Grijse 09 243 82 20
Journées d’études et séminaires Ann De Grijse 09 243 82 20
Documentation
Bibliothèque Claire Van Causenbroeck 09 243 82 40
Centexbel INFO Ann De Grijse 09 243 82 20
Milieufax Ann De Grijse 09 243 82 20
Normes Claire Van Causenbroeck 09 243 82 40
Patent search Philippe Lemaire - Wendy Jambers 087 32 24 33 09 243 82 29
Publications Ann De Grijse 09 243 82 20
Normalisation
Coordinateur Normalisation Fred Foubert 09 243 82 42 0475 522652
Antenne norme "Habillement" Sofie Gowy 09 243 82 24
Antenne norme "textile d’intérieur" Anja Anckaert 09 243 82 28
Antenne norme "textile technique" Fabrice Pirotte - Jan Laperre 087 32 24 47 09 243 82 14
Assistance aux entreprises
Epuration des effluents Ilse De Vreese 09 243 82 22
Audits systèmes de qualité Frank Van Overmeire 09 243 82 18
Consulting Dirk Simoens 09 243 82 25 0475 524152
Energie Frank Van Overmeire 09 243 82 18
Gestion de qualité Frank Van Overmeire 09 243 82 18
MER Ilse De Vreese 09 243 82 22
Permis d'environnement Tine Cattoor 09 243 82 27
Systèmes de gestion environ. Tine Cattoor 09 243 82 27
Gestion d'eau Ilse De Vreese 09 243 82 22
Essais pilotes / applications semi-industriels
Plate-forme d'enduction Tania De Meyere 09 243 82 32
Plate-forme d'extrusion Veerle Herrygers 09 243 82 35
Plate-forme de filtration Fabrice Pirotte 087 32 24 47
Plate-forme d'ennoblissement Hilde Beeckman 09 243 82 22
Certification de produits & labelling
Marquage CE "vêtements de protec- Rebecca Delanghe 09 243 82 16

Marquage CE 95/28 Pros Van Hoeyland 09 243 82 34


GuT Petra Wittevrongel 09 243 82 43
Öko-Tex Claire Van Causenbroeck 09 243 82 40

AUTRES
Communication externe Ann De Grijse 09 243 82 20
Réclamations Bob Vander Beke - Christine Claus 09 243 82 17 09 243 82 11
Coordination siège Gand Eddie Baetens 09 243 82 13 0475 542424
Coordination siège Verviers Pierre Lefèbvre 087 32 24 32 0477 574082
Administration Christine Soenen 02/287 08 23 0495 794541

49