Vous êtes sur la page 1sur 3

UNIVERSITE DE M’HAMED BOUGARA_BOUMERDES

FACULTE DES SCIENCES


DEPARTEMENT DE BIOLOGIE
L2 SCIENCE BIOLOGIQUE
MODULE : MSTEV

Examen de Semestre 04 de module de MSTEV

Nom : BELKACEMI

Prénom : Hiba

Groupe : 01

Matricule : 181831029997

1. Les différentes étapes classiques de la préparation des tissus destinées à l’observation en


microscopie électronique à transmission :

1
1/ Prélèvement :

* Au niveau de l’animal  -anesthésier l’animal.

-Disséquer l’animal et prélever une partie de l’organe à étudier.

* Au niveau du végétal : - Disséquer le végétal et prélever une partie de l’organe à


étudier.

2/Fixation : Afin de conserver des ultrastructures cellulaires sans altération, on fixe les cellules
in vivo à l’aide de :

-Produits fixateurs : tetroxyde d’osmium, glutaraldéhyde.

-Agents physiques : propane liquide (-196°C).

Donc, il s’agit d’une étape critique qui conditionne le succès de l’étude cytologique.

3/ Rinçage : l’élimination de fixateur en lui substituant une solution de même PH ;

Plusieurs rinçages successifs sont à réaliser.

4/Déshydratation : C’est débarrasser les pièces de leurs eaux en les plongeant dans des bains
d’alcool à concentrations croissantes ou dans l’acétone.

Dernier solvant : oxyde de propylène : solvant de résine.

5/ Inclusion : Le durcissement des échantillons après le remplacement du milieu intracellulaire


aqueux par un milieu solide (résine).

6/ Durcissement des coupes ultra minces :

-Fragmenter l’échantillon en coupes de 500 à 700 °A d’épaisseurs.

-Taille des blocs.

-Ultramicrotomie.

-Confection des coupes automatiques.

-Recueil des coupes sur une grille métallique.

7/ Coloration : Augmenter le contraste des objets biologiques en leur associant des sels de
métaux lourds (acétate d’uranyle, citrate de plomb, nitrate d’argent …).

2. La différence entre la préparation des tissus destinées à l’observation en


microscopie électronique à transmission (cytologie) et la préparation des tissus
destinées à l’observation en microscopie photonique (histologie) :

2
Technique histologique de Technique cytologique ou
préparation de coupes. technique de coupes
minces.

Microscopie Microscope photonique Microscope électronique


(MP) (ME)
Fixation 1/ Préservation définitive 1/ Conservation des
des structures dans un état structures cellulaires sans
proche du vivant. altération.
Rinçage Pas de rinçage. Réalisation de plusieurs
rinçages par une solution de
même PH .
Déshydratation 1/ déshydratation de la 1/ il s’agit de débarrasser
pièce dans un bain d’alcool les pièces de leurs eaux en
de degrés croissant afin de les plongeant dans des
remplacer l’eau par bains d’alcool à
l’alcool. concentrations croissantes
2/ remplacement d’alcool ou dans l’acétone.
par un solvant organique.

Inclusion 1/ dans la paraffine . 1/ dans la résine.

Les coupes 1/ la pièce est découpée en 1/ Faire des coupes de 500


fines tranches (2 à 8 à 700 A° d’épaisseurs
microns) ‘coupes mince’. (coupes ultra minces).
2/ L’utilisation d’un 2/ Ultramicrotomie.
microtome. 3/ Confection des coupes
3/ Déposition des coupes automatiques.
sur une lame de verre 4/ Recueil des coupes sur
imprégnée d’eau, qui les une grille métallique.
colle à la lame.

Coloration 1/ coloration soit : 1/ Augmenter le contraste


-Topographiquement des objets biologiques en
- Cytochimiquement leurs associant des sels de
métaux lourds,
Etude Sur des tissus. Sur des cellules.

Observation Une structure des cellules Une ultrastructure d’une


microscopique cellule.