Vous êtes sur la page 1sur 3

Chapitre 2:

Le dioxyde de carbone et l'effet de serre

I. Propriétés
Caractéristiques:
→ Incolore
→ Inodore
→ Incombustible
→ Légèrement soluble CO2 + H2O → H2CO3 (1,18 . 10-3 mol.L-1)
Eau de pluie: 5,6 (naturel)

Exemples de provenance:
→ Anthropique: combustions
Réactions: C + O2 → CO2 Si manque d'oxygène C + ½ O2 → CO mortel
Tableau 1
A haute température, c'est CO qui se forme
Dans l'air, CO + ½ O2 → CO2
CO peut réagir avec d'autres espèces.
CO2 ubiquitaire → très stable
→ Respiration

Toxicité:
Gaz non toxique, il est même utilisé en réanimation (5% de CO2 dans l'air)
Inconvénient: + lourd que l'air

Exemple d'utilité:
La photosynthèse:
2 H2O + CO2 → CH2O + H2O + O2

L'augmentation de la teneur en CO2 dans l'atmosphère accroît le rendement de plusieurs


céréale.

II. Source et puits


L'atmosphère contient 720 Gtonnes de C
720. 103 * (12 + 2*16) / 12 = 2640 Gt de CO2 présent dans l'atmosphère.

Émissions pour l'année:


Naturelle: 771 Gt de CO2
Anthropique: 30 Gt de CO2
Total: 801 Gt de CO2/an → 3,5 fois pour avoir 2640 → Il y a donc des puits

1. Les sources
Émissions naturelles:
→ Consommation des végétaux par les animaux: 219 Gt de CO2 (dont 50 Gt uniquement par les
termites)
→ Respiration des végétaux: 220 Gt de CO2
→ Océans: 332 Gt de CO2
→ Total: 771 Gt de CO2

Anthropique: combustion: 30 Gt ( respiration 1Gt)


2. Les puits
L'océan contient 140 000 Gt de CO2
→ 137 000 Gt de CO2 en sédiments
→ 3 000 Gt de CO2 en biomasse

Absorption:
332 Gt/an par les océans
438 Gt/an par les végétaux
770 Gt/an au total

La partie anthropique n'est pas compensée par les puits.

Quels sont les effets de cette petite quantité qui n'est pas absorbée par les puits ?
Recherche de preuves de la nocivité du CO2
→ Rien sur l'homme
→ Rien sur l'environnement

Est-on capable de limiter les émissions de CO2 ?


Tableaux 2 et 3

III. Variations naturelles de CO2


• Sur une journée:
(figure 1) La teneur est plus élevée la nuit que le jour au dessus des végétaux. Amplitude de
plus ou moins 100 ppm.
Les relevés de teneur en CO2 doivent être datés précisément.
• Sur une année:
(figure 2)(hiver en haut, été en bas)
• Sur plusieurs années
(figure 2) Progression linéaire
(figure 3) Augmentation significative
→ tout dépend de l'échelle choisi.

IV. L'effet de serre


1. Le phénomène
3 rayonnements: UV visible IR

O3 Stratosphère

Emission Troposphère
d'IR Sol 1er effet
Échauffement
absorption du
visible
1er effet: Les IR provenant du rayonnement sont captés par les gaz à effet de serre
→ forçage radiatif = réchauffement local
2éme effet: Les rayonnements visibles arrivant sur le sol ne sont pas tous réémis, le sol libère
l'énergie retenu sous forme d'IR. Ils seront captés près du sol par les gaz à effet de serre.

+33°C
Phénomène naturel: -18°C --------→ +15°C

2. Les gaz à effet de serre


→ La vapeur d'eau: Contribue à 60 %
→ Le CO2
→ Le CH4
→ Le N2O
→ Les CFC (chloro fluoro carbure)
→ L'O3
→ NO, NO2 , CO, COV (composés organiques volatiles)

La contribution d'un gaz à effet de serre dépend:


– de la quantité de rayonnement absorbée
– de la proportion du gaz

figure 4

PRG: (tableau 4)
– Référence: CO2 → 1
1g CO2 → énergie thermique = 1

Effet de serre additionnel ?

3. Conséquences de l'effet de serre additionnel


CO2: gaz à effet de serre.

Etude de 150 000 ans à nos jours


• Teneurs en CO2 (glaces)
• O18/O16 Proportions isotopiques dans les glaces
H2/H1 → Température des nuages qui ont déversés la pluie
La relation est admise entre l'augmentation de la teneur en CO2 et l'augmentation de la
température.

CO2 anthropique est-il responsable ?


Et H2O ?