Vous êtes sur la page 1sur 4

Cinquième partie L’étude des liernes

Définition :Comme nous l’avons déjà indiqué auparavant les liernes sont


des pièces rondes Ø12 à Ø16 ! elles sont posées au milieu des pannes et
dans le sens de la plus faible inertie et elles sont calculées en traction ainsi
nous pouvons les schématisés comme suit :

Poutre ferme
Lierne en bretelle

pannes

e= 1.45m

Vue en plan montrant les liernes et les


pannes

1) Schéma statique :

T3’
T1 T2
0

T3

e= 1.45m e e

qy –26–
Cinquième partie L’étude des liernes

qy
y y

L =3m L =3m
qx
qx
x x

L =6m

A présent on doit calculer les réactions


Au niveau des appuis :
R3 R2 R1

R = 1.25 qy L1 d’ou L1 =L/2 = 3 m.


Et on n déjà qy = 10.97 dan/ml  R = 1.2510.973 = 41.1375 dan

Suivant étude de la couverture faite précédemment on a obtenu e = 1.45m


Ce qui nous fait le nombre des espaces égale à 7  donc le nombre des
pannes est égale à 8 et ils sont schématisées comme suit :

1 2 3 4 5 6 7 8

F2 7
e
α
B=6m
F1 7’
F1 F2 F3 F4 F5 F6
Fo 7
Poutre ferme
(à treillis)

Disposition de pannes et celle des liernes


Disposition de pannes et celle des liernes

F1 = R/2 , F2 = R/2 + R = 3R/2 , F3 = 3R/2 + R = 5R/2 , F4 = 5R/2 + R = 7R/2


F5 = 7R/2 + R = 9R/2 , F6 = 9R/2 + R = 11R/2 , F7 = 11R/2 + R = 13R/2
–27–
Cinquième partie L’étude des liernes

On a R = 41.1375 dan

AN :

F 6 = 11R/2 = 1141.13750.5 = 226.256 dan


F 1 7 = 13R/2 = 1341.13750.5 = 267.393 dan

On calcul l’angle tgα = 3/1.45 = 2.068  α = 64.20° cosα =0.435


Donc on tire directement les valeurs de Fo 7 et de F2 7 où :
Fo 7 = F2 7 = F1 7 / 2cosα = 267.393 /20.435 = 307.348 dan
On prend F7 = 307.348 dan
Don on obtiendra T = max( F6, F7) = 307.348 dan
Procédons maintenant au dimensionnement de la lierne :
A = π ز/4  σ = T/ A ≤ σe  A ≥ T/σe  Ø ≥ 4T/πσe
Ø ≥ [4307.348)/ 2400 π]0.5 = 0.404  on prend Ø12 pour des raisons plus
pratiques et sécuritaires.
Vérification des liernes :
1–Vis à vis des pannes :
1-1)La flèche :
5.q*x .L4
fx  f  L
384.E.I x 200

5  73.94  600 4  0.01  1.86  600  3


A (L/2 ) : f x   (C.V).
384  2.110  318
6 200
2.05  q*y  L14 L
fy   f  1
384.E.Iy 200

Dans le cas de la présence des liernes on fait la vérification à 3L1/8


2.05  8.88  300 4  0.01
fy   0.066  f  300  1.5
384  2.1 10 6  27.7 200
 (C.V).
f x2  f y2  f  L
200  1.86²  0.066²  1.86  f  L  3
200  (C.V)
–28–
Cinquième partie L’étude des liernes

1-2)Le cisaillement :

ㄱ τx =Txmax /Aa ≤ σe /1.54 ?


τx =Txmax /Aa d’où l’on a Txmax = qx L/2  Txmax = 103.56/2 = 310.5dan
Aa = (h- 2es)ea = [12-2(0.63)]0.44= 4.7256 cm²
Aa = 4.72 cm²
 τx = 310.5/4.72 = 65.78 dan/cm² < σe /1.54 =2400/1.54 =1558.44 dan/cm²
 (C.V)
ㄴ τy =Ty /2As ≤ σe /1.54 ?
max

dans notre cas présent (utilisation des liernes) on a Tymax = R


alors Tymax = 1.25qy L1 =1.2510.973 = 41.1375 dan
As = bes = 6.40.63 = 4.032 cm²
 τy =41.1375 /24.032 = 5.1 dan/cm² < σe/1.54 =1558.44 dan/cm²
 (C.V)
les pannes et les liernes sont schématisé successivement comme suit

Panne IPE120

Membrure supérieure de la ferme

Montant en  ou en  

Diagonale en 

Couverture TN 40

Les liernes
Panne IPE120

Disposition des liernes

–29–