Vous êtes sur la page 1sur 9

II.3.1.

1 Plancher en charpente métallique (traditionnel)
I. Les solives (poutre secondaire) :
Les solives sont généralement en IPE ou IPN, et leurs espacement est
compris entre 1,0 et 1,5 m et leurs portées ne doit pas dépasser les 6,0 m.

4,0 m
1,3 m

4,0 m

qu

L=4m
Schéma statique de la solive

1) Solives de plancher terrasse

Les solives sont sollicitées par :
G = 6,48 KN/m2.
Q = 1,0 KN/m2.
L'entraxe entre les solives est de 1,3 m.

..4..Combinaison de charge : ELU : qu = (1..1 M c...48 + 1.3 qser = (6..0)1. Rd O La condition de la résistance est vérifiée..5. ELS : qser = (G+Q)1..5.64  10 5  1  113.17) W pl  f y M sd   M M sd  M c.m  M sd  27.35....1 Condition de la résistance : Msd  Mc.Q)1.. (qu)* = qu + 1.m 8 8 W pl  f y 123.62 O O Avec : Profilé de classe 1.....64 KN .. 5..Mc.51.3 qu = (1.53 KN/m...m 8 Wcnec .Rd.. Rd  26.Rd Msd : le moment appliqué.32 + 1.5.35.9 cm3) Mmax Vérification a) Vérification à la résistance On ajoute le poids propre de profilé au calcul de la vérification IPE 160  gp = 15...Rd = Mpl..36 cm 3 2 235  10 qu L Wnec  113...G + 1. q u  L2 13.72 KN/m... fy = 235 Mpa....(5.53  4 2   27.m M 1 Le moment appliqué : M max  M sd  5.32  4   26.06 KN .gp (qu)* = 13.350. Rd  Wcnec  ...3 qser = 9.48 + 1.... Calcul du moment appliqué : M max M max q u  L2  M sd  8 2 13. 5.356.8 KN/m...12 KN .6 b) Vérification de la condition du cisaillement CCM 97 P.4.3 qu = 13.9  10 6  235  10 3    29.36 cm3  On choisi IPE 160 (Wpl = 123... Mo = 1..32 KN/m.62 .0) 1..06 KN .4... Rd  M fy CCM 97 P..158 (qu)* = 13..

06 KN 2 2 L Vmax V sdmax  27.. L = 4.. __ c) Vérification de la condition de la flèche : f max  f  4..Rd = 965.....6  235  10 3 / 3  131.0 m.(5.4 + (5 + 2.72 + 0.Rd 5.b.Vsd  Vpl..tf AV = 2009 – 2. E = 2...4.7...... Iy = 869...... Rd  131.88 KN/m...Vpl..3 cm4. alors il faut voir la condition suivant : VSd  0.01KN La condition du cisaillement est vérifiée.06 KN  0. Rd  65..51KN  Pas d'interaction entre l'effort tranchant et le moment fléchissant...2..105 N/mm2.1 f max  ( q ) *  L4 5  ser 384 E.65 Donc il n'est pas nécessaire de réduire la résistance à la flexion..2...64 .. Vpl.5.tf + (tw +2.4 AV = 965.Rd = AV fy / 3  Mo CCM 97 P.1.7.158 = 9. La valeur de la flèche maximale est : L 200 CCM 97 P..01 KN 1 qu Calcul de l'effort tranchant Vsd La réaction : q  l 13.. CCM 97 P.06 KN  V pl .r).7 V sdmax  27.20) Avec : AV : l'aire de cisaillement AV = A – 2.82.I Avec : (qser)*= qser + gp = 9.9). Il est à noter que le moment résistant MR dépend aussi des efforts appliqués...17 .53  4 V sdmax  u   27.5  V pl ....6 mm2.

IZ = 68.06 KN.79  1..9...10 9  68..4  Il faut vérifier le déversement.216 2  0....68.132. z g  C 3 .....216 2  1.......Classe 1..W pl .mm __  LT  1.....31......08.C1 = 1.....2..3.2 P..4000) 2 2    1   Mcr = 1..2 Il faut vérifier que : Msd  Mb.. Profilé laminé  LT = 0.520 .68.10 5...6 cm4.2....2)  1.235 1..31...1.216 __   LT  1. G = 80800 N/mm2...5 1  0...31.5 1   LT (  LT  0..... Rd  . w .1.. z 2 g 3 j IZ  2 .6...   LT  1 /   LT    Où :  __ 2 2  LT   LT  CCM 97 P.49)    CCM 97 P.97..I t 2      C .520 0....5.. y f y M b.. f y / M cr    LT / 1 .....97.10 4   1    (1. zj = 0....216  0...8..z j   Avec : zg = za – zs = 0.10 N......21....  W Mcr : Moment critique élastique de déversement donné par la formule suivante : M cr B.132...   LT  0...346 2  1..10 4 3.346 .m Mb...  LT  0.EI Z     C 2 ..4000) 2 ...EI Z  C1 ..... It = 3...346     CCM 97 Formule B.10 5 ....10 7  1..10 4 .141 (1..Rd Avec : Msd : le moment appliqué  Msd = 27.216  0. __  LT   W .96.............(1.79 CCM 97 P..... K = 1..3  10 4 La valeur de la flèche admissible est : __ L 4000 f    20 mm 200 200 __ La flèche est Vérifiée f max  18............1....1  10 5  869.  LT  1.04 mm  f  20 mm d) Vérification au déversement 5..G..... IW = 3. elle être prise égale à :  LT ... Application numérique : M cr  1.......346  1.2)   LT    LT : Facteur d'imperfection.123.21......31 cm4.(5.  2 .section doublement symétrique..5    . KW = 1...2  2 ..48)  M1 Avec : w = 1..80  __ 2 __  LT  0.....10 4  2 ........10 3...04 mm 384 2..............5  IW ( KL ) 2 .96.. y ...(5.. Wpl = 123. ( KL) 2     K       K W 2    0.88  (4000) 4 5   18..f max  9....103 cm6.W pl .Rd : la résistance de calcul d'un élément non maintenu latéralement au déversement.. z  C ..9 cm3.....10 4 7    LT  1 1.....

m < Msd = 27.116   LT  1.Rd = 13.585  Mb.IZ = 142.520. donc on opte pour la solive de terrasse un IPE 200.Wply = 220.24 KN.4.Msd = 27. rigidité.10 3  13.9.M b. Rd  0. (7) Dans le cas d'une poutre de classe 1 et 2 de nuance est supérieur à 235 N/mm dans ce cas là il n'y a pas lieu de vérifier le voilement de l'âme des poutres non raidies.1.104 N/mm2.76 KN.  L'âme est de classe 1.219   LT  0. car d/tw  69.m 1. CCM 97 P. t w 5.16.gp = 22. IW = 12. Donc il faut changer le profilé  on prend IPE 200.06 KN.m La condition de déversement est vérifiée. 200 Pour IPE 200 on trouve : .mm   LT  1.6) / 2    5.6 On a le profilé IPE 200 est de classe 1 La poutre est non raidie d  28.123.39  72. It = 6.1 Feuille 3 Feuille 1 235 1 fy Classification de la semelle c (b  t w ) / 2 (100  5.55  10. e) Vérification au voilement 5.65 .39  69.Rd = 27.57 KN. __  Mcr = 4.10 6 .5 Classification de l'âme d 159   28. déversement et voilement.m .107 N.99.08.4 KN/m .235.  La semelle est de classe 1 tf tf 8.1 Mb.6 cm3 .76 KN .  69 tw  Il n'y a pas lieu de vérifier le voilement de l'âme de la poutre Conclusion : Le profilé IPE 200 vérifier tout les condition de résistance.24 KN.m La condition de déversement n'est pas vérifiée. G = 8.m > Msd = 27.98 cm4.6. 2 Classification du profilé :   Tableau 53.4 cm4.103 cm6.

5.4.62 5.5.1 CCM 97 .5.4.1 CCM 97 P.

6 CCM 97 P.2.2.65 4.7 CCM 97 P.62 5.P.64 5.1 CCM 97 P.4.17 .4.

1.5.79 CCM 97 P.2 P.2 CCM 97 Formule B.141 .5.80 B.79 CCM 97 P.2 CCM 97 P.

6.65 .1 Feuille 3 Feuille 1 CCM 97 P.4. (7) Tableau 53.5.